Josiah Latimer Clark ( ) parfois orthographié Hosiah

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Josiah Latimer Clark (1822-1898) parfois orthographié Hosiah"

Transcription

1 Josiah Latimer Clark ( ) parfois orthographié Hosiah Ingénieur électricien anglais né le 10 mars 1822 à Great Marlow (Buckinghamshire) et mort le 30 octobre 1898 à Londres. Après des études de chimie, il débute sa carrière dans la fabrication de produits chimiques à Dublin. En 1848, le développement du chemin de fer bat son plein, il assiste son frère aîné, Edwin ( ) ingénieur durant la construction du pont de chemin de fer à travers le détroit de Menai (Pays de Galles) sous la direction de Robert Stephenson. Son frère est l'inventeur du monte-charge hydraulique Clark. Durant les travaux, il déclenche un tir de canon commandé électriquement tous les soirs à 8 heures pour marquer la fin de la journée. Ceci le fera remarquer aux yeux du président de la Electric Telegraph Company J. L. Ricardo. En 1850, Ricardo l embauche comme assistant ingénieur ainsi que son frère en tant que chef mécanicien. Il travaillera dans cette société jusqu en Il y supervisera la construction d'une grande partie du système télégraphique de l Angleterre. Lors de son départ en retraite de son frère en 1873, il occupera son poste d ingénieur en chef. En 1853, il relie le siège central de sa société la Electric Telegraph Company sur Telegraph Street à Londres à leurs bureaux de la bourse par un tube de 220 yards (environ 200 m) et de 1 ½ pouce (38 mm) de diamètre. Les télégrammes sont retranscrits sur papier puis enfermés dans une capsule avant d être envoyés à 20 pieds par seconde (# 6 m/s) sous l effet d une dépression créée par un moteur. Les réponses sont transmises par des messagers à pied jusqu à ce qu un second tube de 2 ¼ pouces (57 mm) soit installé en Il invente également un appareil capable de prendre des images - chambre stéréoscopique - stéréoscopiques avec une seule lentille ( Journal of the Photographic Society 21 mai 1853). Il réalise des recherches expérimentales sur la propagation du courant électrique dans les câbles sous-marins. Ces travaux sont publiés en À la demande de J. B. Airy, il renouvelle ses expériences en la présence de M. Faraday, avant de les exposer devant la Royal Institution en janvier À la même période, il dépose un brevet pour le transport de lettres ou colis sous l effet la pression de l'air et du vide. Il s engage dans la construction d'un grand tube pour l envoi de pneumatiques entre le bureau central de la poste et la gare Euston de Londres. En 1856, Clark développe un isolant pour télégraphes terrestres et peu de temps après, un galvanomètre différentiel. Sa société qui était cantonnée dans l installation de télégraphes terrestres absorbe l International, devenant Electric and International Telegraph. Elle s intéresse aux lignes sous-marines reliant la Hollande et la Belgique.

2 En 1857, il s associe avec Airy (astronome royal) afin de trouver un moyen qui permettrait d indiquer l heure de Greenwich dans l'ensemble du pays. En 1858 avec l ingénieur sir Charles Tilson Bright ( ), il met au point un produit anti-corrosion appelé "Clark's Compound" à base d asphalte qui améliore la qualité d isolation des câbles sous-marins. En 1859, il devient membre de la commission formée par le gouvernement pour analyser les trop nombreux échecs des entreprises de câbles sous-marins. Son frère Edwin et l électricien Charles Wheastone ( ) en font partie. Avec Thomas Webster Rammell, il créé la London Pneumatic Despatch Company pour développer un système pneumatique associé aux voies ferrées. Ils construisent aussi un tube de démonstration de 30 pouces (76 cm) de diamètre placé audessus du sol à Battersea. Cette ligne supporte des charges allant jusqu'à 3 tonnes avec des vitesses atteignant 40 mph (64 km/h). Clark est nommé ingénieur à l' Atlantic Telegraph Company. Cette société tentera la pose d un câble reliant câble l Angleterre à l Amérique en En 1860 avec Bright, il améliore l'isolation des câbles sous-marins par l utilisation du guttapercha un latex naturel obtenu principalement à partir d'arbres de l'espèce Palaquium gutta qui sera détrôné par le polyéthylène en Il invente un revêtement pour câbles sousmarins à base d'asphalte, de chanvre et de silice. Latimer Clark accorde beaucoup d'attention aux mesures électriques et joue un rôle majeur dans la mise en place des normes électriques qu il défend avec Bright devant la British Association for the Advancement of Science en En septembre1869, lors du retour d une expédition de pose de câbles sous-marins en Inde, son bateau fait naufrage en Mer Rouge. Il réussit à regagner la terre malgré une luxation de l'épaule et une fracture de la clavicule. En 1865 avec Siemens, Clark construit un tube de 2835 pieds (860 m) de long et 3,5 pouces (# 9 cm) de diamètre entre la Bourse et le Central télégraphique à Berlin. En septembre 1868, son partenariat avec Bright est dissout. Avec H. C. Forde et H. A.Taylor, il fonde un cabinet de conseil dans la pose de câbles sous-marins dans le monde entier. Il publie un traité Elementary Treatise on Electrical Measurements qui servira à élaborer les futures lois du courant électrique. En 1870, il est ingénieur conseil au sein d entreprises travaillant dans la pose de câbles sousmarins, dans la fabrication d'appareils électriques, de distribution d électricité et dans l'ingénierie hydraulique. Il publie Electrical Tables and Formulæ en Pour ses expériences de transmission de signaux électriques, il invente la pile Clark en 1873, composée d une cathode de mercure, d une anode de zinc et d un électrolyte, une solution saturée de sulfate de zinc. La force électromotrice de 1,432 8 volt à 15 C sert de référence de tension, d où le nom employé étalon Clark.

3 Des piles ont été utilisées comme références pour définir une norme de tension avant d'être détrônée aujourd hui par une mesure basée sur l'effet Josephson. L étalon Clark a détrôné la pile Daniell en 1872 avant d être remplacée à son tour en 1905 par la cellule de Weston qui durera jusqu en Lord Rayleigh a déterminé que la force électromotrice de la pile de Clark variait avec la température E t = E 15 (1 0,00077(t - 15)) à cause de son coefficient de température trop important -0,00115 V/ C, soit 1,433 4 V à 15 C. En 1874, il s associe avec un constructeur de monte-charges M. J. Standfield dont certaines machines seront capables de lever jusqu à tonnes. En 1875, il devient le quatrième président de la Society of Telegraph Engineers. En 1882, Clark met sur le marché un télescope de transit à destination du grand public ainsi qu un ouvrage A Treatise on the Transit Instrument as Applied to the Determination of Time sur son utilisation pour débutant. L observation d un transit, alignement précis d un astre entre la terre et le soleil, était le seul moyen de remettre sa montre à l heure de manière très précise quel que soit le lieu car de nombreuses tables astronomiques en donnaient les dates. Il est élu membre de la Royal Society en Il décède à Londres le 30 octobre 1898 et est inhumé au cimetière de Kensington, près de Hanwell. Il a également été membre de la Royal Astronomical Society, de la Royal Geographical Society, de l Institution of Civil Engineers, de la Physical Society et d'autres institutions. Il a été promu chevalier de la Légion d'honneur quelques années avant sa mort. Travaux Il a publié différents ouvrages concernant les mesures électriques, quelques livres dans le domaine de l astronomie dont un traité pour débutant ainsi qu une biographie de Sir William Fothergill Cooke ( ) un pionnier dans la télégraphie anglaise. Il se passionne de microscopie et de botanique. Dans sa maison de Upper Norwood, il étudie des espèces rares de plantes alpines. - General Description of the Britannia and Conway Tubular Bridges on the Chester & Holyhead Railway: On the Chester & Holyhead Railway, Latimer Clark, Edwin Clark, Robert Stephenson, Chapman and Hall éditeurs, Londres Experimental investigation of the laws which govern the propagation of the electric current in long submarine telegraph cables : conducted for the joint committee appointed by the Lords of the Committee of Privy Council for Trade and the Atlantic Telegraph Company, Latimer Clark, The telegraphic breviary : being a list of abbreviated telegraphic addresses, Electrical tests of various recent submarine telegraph cables, Latimer Clark, On the Birmingham wire guide : lu à la British Association à Dundee, Latimer Clark, An elementary treatise on electrical measurement, Josiah Latimer Clark, Londres 1868

4 - Electrical Tables and Formulæ, for the use of telegraph inspectors and operators, Josiah Latimer Clark, Robert Sabine, E. & F.N. Spon éditeurs, List of a selection of works relating to electricity & magnetism exhibited at the Exposition international d'électricité, Josiah Latimer Clark, Paris Dictionary of Metric and Other Useful Measures, Latimer Clark, E. & F.N. Spon éditeur, Transit tables for 1883 (-88) giving the Greenwich mean time of the transit of the sun and of certain stars for every day in the year, Josiah Latimer Clark, The star-guide, Josiah Latimer Clark et Herbert Sadler, A Treatise on the Transit Instrument as Applied to the Determination of Time, Josiah Latimer Clark 1882, réédition publiée par BiblioBazaar, Sa bibliothèque Tout au long de sa vie, Clark a été un fervent bibliophile et sa bibliothèque, en ce qui concerne les travaux électriques, a été sans égal. Cette bibliographie annotée contient 5966 entrées et demeure un ensemble de référence sur l'histoire de l'électricité et du magnétisme. On y compte plus de deux mille articles sur l'histoire de la télégraphie. La collection a été achetée en 1901 par l américain Schuyler Wheeler Skaats, qui en a fait don à l' American Institute of Electrical Engineers de New York. En 1903, Andrew Carnegie finance le catalogue, la bibliothèque Latimer Clark prend le nom de Wheeler Gift Collection. Le catalogue de 1909 comprend deux volumes soit une liste de près de 6000 articles. Le fonds comprend également des livres comme De magnete (1600) de William Gilbert, De viribus electricitatis in motu musculari (1791) de Luigi Galvani et Treatise on Electricity and Magnetism (1873) de James Clerk Maxwell. La collection a été dispersée en 1995 entre le New York Public Library Rare Books Division et le Linda Hall Library of Science, Engineering & Technology. Contribution aux unités de mesure Il est à l origine du degré Clark, unité définissant la dureté de l eau. La dureté de l eau est définie par sa concentration en sels minéraux, le carbonate de calcium étant le principal. Une solution titrant 1 degré Clark contient un grain de carbonate de calcium par gallon impérial, soit 0, g pour 4, L ou 14,25 mg/l (concentration de 1/70175). On lui doit la notion de volt comme potentiel électrique, différence de potentiel et force électromotrice. Dans A Dictionary of Metric and Other Useful Measures, il propose une unité de vitesse appelée le vel. 1 vel = 1 foot per consulter : - The beach pneumatic transit : Joseph Brennan

5 - Biographie par Evgeny Katz - Nécrologie - Sa correspondance a été publiée, 73 lettres envoyées par James Alexander, Charles T. Bright, Cyrus Field, Elisha Gray, John Lewis Ricardo, Thomas Romney Robinson, William Thomson Cette page est extraite d'un site concernant les unités de mesure dont l'adresse est : février 2009

6

La «Telegraph Construction & Maintenance Company Ltd»

La «Telegraph Construction & Maintenance Company Ltd» Traduction de l'article paru dans:back Reflection (STF N 75) de Stewart Ash http: www.subtelforum.com La «Telegraph Construction & Maintenance Company Ltd» Le 7 Avril marquera le cent cinquantième anniversaire

Plus en détail

Un monde économique interconnecté La mondialisation appliquée aux actions. Livret complémentaire de l exposition temporaire

Un monde économique interconnecté La mondialisation appliquée aux actions. Livret complémentaire de l exposition temporaire Un monde économique interconnecté La mondialisation appliquée aux actions Livret complémentaire de l exposition temporaire Un monde économique interconnecté Sans Bourse, Sommaire Circulation des capitaux

Plus en détail

Tout au long de l année

Tout au long de l année Objectifs Familiariser les élèves avec le relevé d informations sur un journal de bord. Apprendre aux élèves à utiliser des instruments d observation scientifiques. Réaliser des dessins d observations

Plus en détail

CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES MODÈLE A. De fabrication robuste, il est composé d un réservoir en acier doux où en acier inoxydable (stainless steel).

CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES MODÈLE A. De fabrication robuste, il est composé d un réservoir en acier doux où en acier inoxydable (stainless steel). CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES MODÈLE A De fabrication robuste, il est composé d un réservoir en acier doux où en acier inoxydable (stainless steel). Le réservoir galvanisé augmente l espérance de vie du chauffe-eau.

Plus en détail

A propos du sens conventionnel de circulation du courant électrique dans un circuit.

A propos du sens conventionnel de circulation du courant électrique dans un circuit. A propos du sens conventionnel de circulation du courant électrique dans un circuit. Beaucoup de nos élèves sont convaincus qu Ampère s est trompé car, dans un conducteur, les électrons se déplacent dans

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE R-GO SPA. Production et assemblage 100 % Française. 3 Rue Pierre Mendès France 61200 ARGENTAN

DOSSIER TECHNIQUE R-GO SPA. Production et assemblage 100 % Française. 3 Rue Pierre Mendès France 61200 ARGENTAN DOSSIER TECHNIQUE R-GO SPA R-GO SPA Production et assemblage 100 % Française 1 Implantation technique Il faut retenir que la partie technique a un encombrement total de 250 cm par 90 cm au minimum, et

Plus en détail

Codes attribués par l'abes pour identifier les bouquets en vue de l'exemplarisation automatique

Codes attribués par l'abes pour identifier les bouquets en vue de l'exemplarisation automatique Codes attribués par l'abes pour identifier les bouquets de ressources électroniques Ressources Fournisseurs Type Bouquets Code attribué ACM DIGITAL LIBRARY ACM - ASSOCIATION FOR COMPUTING MACHINERY / TSP

Plus en détail

SYSTEMES MODULAIRES POMPE A CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE GEOTHERMIE CHAUFFAGE

SYSTEMES MODULAIRES POMPE A CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE GEOTHERMIE CHAUFFAGE Notre partenaire constructeur Créez votre configuration technique en ligne et recevez automatiquement votre devis! SYSTEMES MODULAIRES POMPE A CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE GEOTHERMIE CHAUFFAGE Configuration

Plus en détail

Les lières. MSc in Electronics and Information Technology Engineering. Ingénieur civil. en informatique. MSc in Architectural Engineering

Les lières. MSc in Electronics and Information Technology Engineering. Ingénieur civil. en informatique. MSc in Architectural Engineering Ingénieur civil Ingénieur civil Les lières MSc in Electronics and Information Technology Engineering MSc in Architectural Engineering MSc in Civil Engineering MSc in Electromechanical Engineering MSc

Plus en détail

PINCES AMPEREMETRIQUES ET CAPTEURS DE COURANT

PINCES AMPEREMETRIQUES ET CAPTEURS DE COURANT PINCES AMPEREMETRIQUES ET CAPTEURS DE COURANT INTRODUCTION Les pinces ampèremétriques sont destinées à étendre les capacités de mesure des multimètres, appareils de mesure de puissance, oscilloscopes,

Plus en détail

MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE

MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE Titulaire : A. Rauw 5h/semaine 1) MÉCANIQUE a) Cinématique ii) Référentiel Relativité des notions de repos et mouvement Relativité de la notion de trajectoire Référentiel

Plus en détail

Mesure du vent. Objet de la leçon. Sommaire de la leçon. Niveaux d âge. Objectifs. Résultats escomptés à la fin de la leçon. Activités de la leçon

Mesure du vent. Objet de la leçon. Sommaire de la leçon. Niveaux d âge. Objectifs. Résultats escomptés à la fin de la leçon. Activités de la leçon Objet de la leçon Mesure du vent Présenté par TryEngineering - Cliquez ici pour donner votre avis sur cette leçon. L objet de cette leçon est d étudier la conception des anémomètres utilisés pour mesurer

Plus en détail

Téléinformatique et télématique. Revenons aux définitions

Téléinformatique et télématique. Revenons aux définitions Téléinformatique et télématique Revenons aux définitions Téléinformatique: exploitation à distance de systèmes informatiques grâce à l utilisation de dispositifs de télécommunication. Télématique: ensemble

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET SESSION 2010 France métropolitaine BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE ÉPREUVE N 2 DU PREMIER GROUPE ÉPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE Option : Génie des équipements agricoles Durée : 3 heures 30 Matériel

Plus en détail

Présenté par. Carl Tremblay, ing.

Présenté par. Carl Tremblay, ing. Présenté par Carl Tremblay, ing. Familiariser les participants avec la réglementation québécoise. Familiariser les participants avec la notion de modification et de modernisation des appareils de transport

Plus en détail

GLOBAL FORUM London, October 24 & 25, 2012

GLOBAL FORUM London, October 24 & 25, 2012 GLOBAL FORUM London, October 24 & 25, 2012-1 - Content REDUCING FLARING AND DEVELOPMENT OF GAS IN THE REPUBLIC OF CONGO REDUCTION DU TORCHAGE ET VALORISATION DU GAZ EN REPUBLIQUE DU CONGO - 2 - Content

Plus en détail

MODÈLE C MANUEL D UTILISATION ET D ENTRETIEN

MODÈLE C MANUEL D UTILISATION ET D ENTRETIEN MODÈLE C MANUEL D UTILISATION ET D ENTRETIEN www.valtherm.ca Tél. 514.262.5010 Fax. 450.735.0935 info@valtherm.ca TABLE DES MATIÈRES CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES MISE EN GARDE COMMENT DÉTERMINER LA PUISSANCE

Plus en détail

Ships Elevator Regulations. Règlement sur les ascenseurs de navires CODIFICATION CONSOLIDATION. C.R.C., c. 1482 C.R.C., ch. 1482

Ships Elevator Regulations. Règlement sur les ascenseurs de navires CODIFICATION CONSOLIDATION. C.R.C., c. 1482 C.R.C., ch. 1482 CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Ships Elevator Regulations Règlement sur les ascenseurs de navires C.R.C., c. 1482 C.R.C., ch. 1482 Current to September 10, 2015 À jour au 10 septembre 2015 Last amended

Plus en détail

2ème FORUM. PROJECT MANAGEMENT PMI Sud

2ème FORUM. PROJECT MANAGEMENT PMI Sud 2ème FORUM PROJECT MANAGEMENT PMI Sud Martine Savalle, PMP, IBM Savalle@fr.ibm.com PMI_SUD@hotmail.com MMS 1999/11 1 LA GESTION DES RISQUES MMS 1999/11 2 BIENVENUE Alain CHAVE Directeur de l ESINSA MMS

Plus en détail

Les moments de force. Ci-contre, un schéma du submersible MIR où l on voit les bras articulés pour la récolte d échantillons [ 1 ]

Les moments de force. Ci-contre, un schéma du submersible MIR où l on voit les bras articulés pour la récolte d échantillons [ 1 ] Les moments de force Les submersibles Mir peuvent plonger à 6 000 mètres, rester en immersion une vingtaine d heures et abriter 3 personnes (le pilote et deux observateurs), dans une sphère pressurisée

Plus en détail

Ballons. et bouteilles. ballons

Ballons. et bouteilles. ballons Ballons Bouteilles de mélange / Ballons tampon... 26 à 27 Ballons : - Stockeurs chauffage... 28 - Stockeurs & échangeur E.C.S.... 29 à 30 - Stockeurs E.C.S... 3 Résistances et réchauffeurs... 32 Bouteilles

Plus en détail

CONFERENCE PALISADE. Optimisation robuste d un plan d expériences par simulation Monte-Carlo Concepts de «Design Space» et de «Quality by Design»

CONFERENCE PALISADE. Optimisation robuste d un plan d expériences par simulation Monte-Carlo Concepts de «Design Space» et de «Quality by Design» CONFERENCE PALISADE Optimisation robuste d un plan d expériences par simulation Monte-Carlo Concepts de «Design Space» et de «Quality by Design» 1 SIGMA PLUS Logiciels, Formations et Etudes Statistiques

Plus en détail

COPYRIGHT Danish Standards. NOT FOR COMMERCIAL USE OR REPRODUCTION. DS/EN 61303:1997

COPYRIGHT Danish Standards. NOT FOR COMMERCIAL USE OR REPRODUCTION. DS/EN 61303:1997 COPYRIGHT Danish Standards. NOT FOR COMMERCIAL USE OR REPRODUCTION. DS/EN 61303:1997 COPYRIGHT Danish Standards. NOT FOR COMMERCIAL USE OR REPRODUCTION. DS/EN 61303:1997 COPYRIGHT Danish Standards. NOT

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

T4 Pourquoi éteindre les phares d une voiture quand le moteur est arrêté? Comment fabriquer une pile? un accumulateur?

T4 Pourquoi éteindre les phares d une voiture quand le moteur est arrêté? Comment fabriquer une pile? un accumulateur? T4 Pourquoi éteindre les phares d une voiture quand le moteur est arrêté? Comment fabriquer une pile? un accumulateur? Pour ce module, sont proposés et présentés des phases de recherche documentaire, de

Plus en détail

Proclamation establishing three different time zones in Nunavut, for the purposes of the definition of standard time in the Interpretation Act

Proclamation establishing three different time zones in Nunavut, for the purposes of the definition of standard time in the Interpretation Act CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Proclamation establishing three different time zones in Nunavut, for the purposes of the definition of standard time in the Interpretation Act Proclamation établissant

Plus en détail

Jeux à stratégie gagnante. Groupe «Jeux» En cours...

Jeux à stratégie gagnante. Groupe «Jeux» En cours... Jeux à stratégie gagnante Groupe «Jeux» Sommaire 1 Jeux à stratégie gagnante 1 1.1 Définitions.......................................... 1 1.2 Comment jouer?...................................... 1 2 Chomp

Plus en détail

Certificat d Approbation CEE de modèle d instrument de mesure Numéro : UK 2549 Révision 1

Certificat d Approbation CEE de modèle d instrument de mesure Numéro : UK 2549 Révision 1 (UK 2549) V(0)a United Kingdom of Great Britain and Northern Ireland Certificat d Approbation CEE de modèle d instrument de mesure Numéro : UK 2549 Révision 1 Délivré par le Secretary of State for Trade

Plus en détail

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Séquence 9 Consignes de travail Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Travaillez les cours d application de physique. Travaillez les exercices

Plus en détail

Enregistrement automatique. des données

Enregistrement automatique. des données Enregistrement automatique des données Chapitre: 6 Page No.: 1 Il n y a que quelques années que l enregistrement manuel de données géotechniques était de coutume. L introduction de l enregistrement automatique

Plus en détail

SYSTÈME DE GAINES À SPIRALE ET RACCORDS TOURNANTS

SYSTÈME DE GAINES À SPIRALE ET RACCORDS TOURNANTS SYSTÈME DE GAINES À SPIRALE ET RACCORDS TOURNANTS SPIRAL PVC CONDUIT SYSTEMS AND REVOLVING FITTINGS Gaines a Spirale Matufless...page 190 Matufless spiral PVC conduit Raccords Tournants Matufless...page

Plus en détail

GF SERVICES 352 Rue Victor Hugo 42120 COMMELLE VERNAY Tél. : 04-77-67-18-70 Fax : 04-77-67-29-94 www.gfservices;fr info@gfservices.

GF SERVICES 352 Rue Victor Hugo 42120 COMMELLE VERNAY Tél. : 04-77-67-18-70 Fax : 04-77-67-29-94 www.gfservices;fr info@gfservices. Conseils de raccordements pour chauffagiste 1 SOMMAIRE Pictogrammes :...2 1) Principe de raccordement :...3 a) Schéma pour 30 à 65 kw...3 b) Schéma pour 80 à 150 kw...3 2) Dimensionnement de la vanne de

Plus en détail

Rénovation de l alimentation électrique des pompes du Jet d eau de Genève Michel Giannoni, ing. EPFL, Dr ès sc., journaliste RP

Rénovation de l alimentation électrique des pompes du Jet d eau de Genève Michel Giannoni, ing. EPFL, Dr ès sc., journaliste RP Rénovation de l alimentation électrique des pompes du Jet d eau de Genève Michel Giannoni, ing. EPFL, Dr ès sc., journaliste RP Les Services Industriels de Genève sont à la fois propriétaires et exploitants

Plus en détail

Contraintes thermiques autour d un système pile à combustible embarqué sur un véhicule 5 Avril 2006

Contraintes thermiques autour d un système pile à combustible embarqué sur un véhicule 5 Avril 2006 Ingénierie Véhicule Direction de la Recherche Contraintes thermiques autour d un système pile à combustible embarqué sur un véhicule 5 Avril 2006 Robert YU, Gérard OLIVIER, Pascal ARCHER Sommaire! 1 Introduction!

Plus en détail

La géothermie avec Thermo Pieux

La géothermie avec Thermo Pieux La géothermie avec Thermo Pieux Mini colloque sur les électro technologies Avril 2010 La présentation Le Groupe Techno Pieux; Les Produits; La géothermie avec les capteurs géothermiques Thermo Pieux (THP);

Plus en détail

LX 14/50 TRIPLEX GERBEUR ÉLECTRIQUE LX 14/50 TRIPLEX CONÇUS POUR DURER LX TRIPLEX

LX 14/50 TRIPLEX GERBEUR ÉLECTRIQUE LX 14/50 TRIPLEX CONÇUS POUR DURER LX TRIPLEX GERBEUR ÉLECTRIQUE LX 14/50 TRIPLEX CONÇUS POUR DURER LX TRIPLEX Les gerbeurs électriques LX TRIPLEX couvrent l'ensemble des applications intensives de stockage. En plus des caractéristiques standards

Plus en détail

LA MESURE DE LA TEMPERATURE

LA MESURE DE LA TEMPERATURE LA MESURE DE LA TEMPERATURE s effectue à l aide d un thermomètre ou plus exactement d une sonde thermométrique. Il s agit d un instrument permettant de repérer la température du milieu avec lequel il doit

Plus en détail

CONSOLIDATION CODIFICATION. Current to August 30, 2015 À jour au 30 août 2015

CONSOLIDATION CODIFICATION. Current to August 30, 2015 À jour au 30 août 2015 CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Order Transferring to the Department of Supply and Services the Control and Supervision of the Government Telecommunications Agency and the Translation Bureau and Transferring

Plus en détail

General Import Permit No. 13 Beef and Veal for Personal Use. Licence générale d importation n O 13 bœuf et veau pour usage personnel CONSOLIDATION

General Import Permit No. 13 Beef and Veal for Personal Use. Licence générale d importation n O 13 bœuf et veau pour usage personnel CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION General Import Permit No. 13 Beef and Veal for Personal Use Licence générale d importation n O 13 bœuf et veau pour usage personnel SOR/95-43 DORS/95-43 Current to June

Plus en détail

Métiers - science et technologie Jobs - science and technology

Métiers - science et technologie Jobs - science and technology Métiers - science et technologie Jobs - science and technology Les tableaux ci-dessous, qui seront enrichis progressivement, donnent la correspondance entre les termes français et les termes anglais utilisés

Plus en détail

Collections et dépôts techniques aux XVIIIe et XIXe siècles

Collections et dépôts techniques aux XVIIIe et XIXe siècles Collections et dépôts techniques aux XVIIIe et XIXe siècles INTRODUCTION * Soraya BOUDIA: tension chez les scientifiques : entre légitimation par le patrimoine / hantise de l obsolescence des représentations

Plus en détail

Département: Assurance qualité et moyens de contrôle actuels

Département: Assurance qualité et moyens de contrôle actuels Département: Assurance qualité et moyens de contrôle actuels 2 Dresselhaus, cela signifie depuis de longues années, tradition et innovation. Une exigence de qualité élevée, des employés qualifiés et des

Plus en détail

FIABILITÉ PERFORMANCE

FIABILITÉ PERFORMANCE FIABILITÉ PERFORMANCE www. magotteaux. com STRATEGIEDESIGN 09/2006 En 1950, MAGOTTEAUX développe et commercialise les premiers boulets coulés au chrome dans sa fonderie de Vaux (Belgique). Aujourd hui,

Plus en détail

SPIE (Society of Photographic Instrumentation Engineers) société internationale d'optique et de photonique 1955 SPIE Digital Library

SPIE (Society of Photographic Instrumentation Engineers) société internationale d'optique et de photonique 1955 SPIE Digital Library SPIE (Society of Photographic Instrumentation Engineers) est la société internationale d'optique et de photonique située aux états unis, menant une approche interdisciplinaire des sciences de l optique.

Plus en détail

Fichier enseignant. Voici les lieux de visite que nous vous conseillons pour couvrir le programme et les objectifs qu il vise :

Fichier enseignant. Voici les lieux de visite que nous vous conseillons pour couvrir le programme et les objectifs qu il vise : Fichier enseignant Dans le programme d histoire du cycle 3 au chapitre le 20 ème siècle et notre époque les deux conflits mondiaux sont abordés. L accent est mis sur ce qui fit basculer l humanité dans

Plus en détail

UQÀM UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL ÉCOLE DES SCIENCES DE LA GESTION DOCTORAT CONJOINT EN ADMINISTRATION MÉTHODES DE RECHERCHE EN GESTION ADM 9201

UQÀM UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL ÉCOLE DES SCIENCES DE LA GESTION DOCTORAT CONJOINT EN ADMINISTRATION MÉTHODES DE RECHERCHE EN GESTION ADM 9201 UQÀM UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL ÉCOLE DES SCIENCES DE LA GESTION DOCTORAT CONJOINT EN ADMINISTRATION MÉTHODES DE RECHERCHE EN GESTION ADM 9201 Plan de cours Cataldo Zuccaro, MBA, Ph.D. Département

Plus en détail

NOTICE TUNNEL DE SECHAGE ECONORED

NOTICE TUNNEL DE SECHAGE ECONORED NOTICE TUNNEL DE SECHAGE ECONORED Ce manuel contient les éléments suivants : 1-01-16-003 Déballage et assemblage du convoyeur 2-01-16-004 Dessin d assemblage 3-01-16-005 Dessin de convoyage du tapis 4-01-16-006

Plus en détail

Origine du courant électrique Constitution d un atome

Origine du courant électrique Constitution d un atome Origine du courant électrique Constitution d un atome Electron - Neutron ORIGINE DU COURANT Proton + ELECTRIQUE MATERIAUX CONDUCTEURS Électrons libres CORPS ISOLANTS ET CORPS CONDUCTEURS L électricité

Plus en détail

Micro ordinateur & Périphériques Mémoire de masse Disque dur (SOLUTION)

Micro ordinateur & Périphériques Mémoire de masse Disque dur (SOLUTION) Ressources : www.sen-bretagne.net, rubrique VANNES/Télécom&Réseaux/CI4 Traitement num./ Table des matières 1.Introduction...1 2.Constitution...1 3.Lecture et enregistrement...2 3.1.Principe du stockage

Plus en détail

Dossier de Presse. Pose de fibres optiques sur le réseau de RTE entre Bourg-Saint-Maurice et Val d Isère

Dossier de Presse. Pose de fibres optiques sur le réseau de RTE entre Bourg-Saint-Maurice et Val d Isère Dossier de Presse Pose de fibres optiques sur le réseau de RTE entre Bourg-Saint-Maurice et Val d Isère CONTACT PRESSE : RTE : Daniel Dexmier (06 88 07 42 40)-daniel.dexmier@rte-france.com Page 1/7 RTE

Plus en détail

Zoom sur La Poursuite Solaire

Zoom sur La Poursuite Solaire Zoom sur La Poursuite Solaire www.solar-tracking.com Optimiser le rendement énergétique Le réchauffement climatique mondial et la volonté commune de réduire les émissions de gaz à effet de serre ont relancé

Plus en détail

USM Vision 1.2 Solution complète de contrôle pour soudures pour augmenter la productivité dans la fabrication des nouveaux tuyaux d usage industriel

USM Vision 1.2 Solution complète de contrôle pour soudures pour augmenter la productivité dans la fabrication des nouveaux tuyaux d usage industriel GE Measurement & Control NEW USM Vision 1.2 Solution complète de contrôle pour soudures pour augmenter la productivité dans la fabrication des nouveaux tuyaux d usage industriel 16/128 16/128 16/128 Scan

Plus en détail

Chauffe-eau électrique Chaffoteaux

Chauffe-eau électrique Chaffoteaux Chauffe-eau électrique Chaffoteaux Guide de montage Difficulté : Durée de l intervention : 1h30 à 2h00 Besoin d informations? Contactez-nous au 01 47 55 74 26 ou par email à Sommaire Introduction... 2

Plus en détail

Name Use (Affiliates of Banks or Bank Holding Companies) Regulations

Name Use (Affiliates of Banks or Bank Holding Companies) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Name Use (Affiliates of Banks or Bank Holding Companies) Regulations Règlement sur l utilisation de la dénomination sociale (entités du même groupe qu une banque ou société

Plus en détail

Manuel d'utilisation de la maquette VEHICULE ELECTRIQUE A ENERGIE SOLAIRE. (Modèle avec stockage de l'énergie électrique)

Manuel d'utilisation de la maquette VEHICULE ELECTRIQUE A ENERGIE SOLAIRE. (Modèle avec stockage de l'énergie électrique) Manuel d'utilisation de la maquette VEHICULE ELECTRIQUE A ENERGIE SOLAIRE (Modèle avec stockage de l'énergie électrique) Enseignement collège et lycée Article Code Véhicule électrique à énergie solaire

Plus en détail

DRIVE-TECHNOLOGY INKOMA - GROUP. Actionneur pour panneaux solaires - ASN ALBERT

DRIVE-TECHNOLOGY INKOMA - GROUP. Actionneur pour panneaux solaires - ASN ALBERT DRIVE-TECHNOLOGY ALBERTINKOMA - GROUP Actionneur pour panneaux solaires - ASN ALBERT Maschinenfabrik ALBERT GmbH Technologiepark 2 A - 4851 Gampern (Autriche) Tél: +43/(0)7682-39080-10 Fax: +43/(0)7682-39080-99

Plus en détail

RADIO SOLAIRE ET DYNAMO Lynx AM/FM

RADIO SOLAIRE ET DYNAMO Lynx AM/FM RADIO SOLAIRE ET DYNAMO Lynx AM/FM La radio LYNX utilise un panneau solaire et une dynamo pour recharger la batterie NIMH interne de 300 mah 3,6V. La radio LYNX peut également être rechargée par un câble

Plus en détail

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes.

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes. Préambule et domaine d'application Le présent document a été créé dans le but pour permettre le dimensionnement des installations de plomberie sanitaire. C'est un document de synthèse, Il reprend partiellement

Plus en détail

avec E qui ne dépend que de la fréquence de rotation.

avec E qui ne dépend que de la fréquence de rotation. Comment régler la vitesse d un moteur électrique?. Comment régler la vitesse d un moteur à courant continu? Capacités Connaissances Exemples d activités Connaître le modèle équivalent simplifié de l induit

Plus en détail

L oscilloscope Cathodique

L oscilloscope Cathodique Modèle de compte-rendu de TP L oscilloscope Cathodique Ce document a été publié pour l unique but d aider les étudiants, il est donc strictement interdit de l utiliser intégralement en temps que compte-rendu

Plus en détail

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE OBJECTIFS : - Distinguer un spectre d émission d un spectre d absorption. - Reconnaître et interpréter un spectre d émission d origine thermique - Savoir qu un

Plus en détail

Nom du distributeur Adresse du distributeur

Nom du distributeur Adresse du distributeur Adresse du distributeur Numéro de licence R.B.Q. : MANUEL DE CONTROLE DE LA QUALITÉ Pour la vérification de l installation initiale et le contrôle de la corrosion de réservoir de propane sous terre conformément

Plus en détail

Capteurs de vitesse de rotation de roue ATE

Capteurs de vitesse de rotation de roue ATE Capteurs de vitesse de rotation de roue ATE Pourquoi utiliser les capteurs de vitesse de rotation de roue ATE? Un besoin de plus en plus grand de confort et de sécurité : l ABS est aujourd hui un standard

Plus en détail

GS301-A Notice d installation et d utilisation.

GS301-A Notice d installation et d utilisation. IMPORTANT: LIRE ENTIEREMENT CETTE NOTICE ET LA COMPRENDRE. GARDER CETTE NOTICE EN LIEU SUR ET IMMEDIATEMENT ACCESSIBLE. Alarme Périphérique Infra-Rouge GS301-A Notice d installation et d utilisation. Description

Plus en détail

Le DigiNip mesure le contact entre deux rouleaux, ou la touche, sans encrage et indique une valeur objective, fiable et répétitive.

Le DigiNip mesure le contact entre deux rouleaux, ou la touche, sans encrage et indique une valeur objective, fiable et répétitive. DigiNip touche Le DigiNip mesure le contact entre deux rouleaux, ou la touche, sans encrage et indique une valeur objective, fiable et répétitive. répétitive Aujourd hui la mesure de la touche peut être

Plus en détail

Défi 1 Qu est-ce que l électricité statique?

Défi 1 Qu est-ce que l électricité statique? Défi 1 Qu estce que l électricité statique? Frotte un ballon de baudruche contre la laine ou tes cheveux et approchele des morceaux de papier. Décris ce que tu constates : Fiche professeur Après avoir

Plus en détail

MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3

MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3 MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3 Belkacem Abdous, Lhachmi Kamar, Omari Lhoussaine Direction de Recherche et Développement, OCP S.A. SOMMAIRE

Plus en détail

GROUPE HOLDIM Leader mondial de l optimisation moteur. DYNORACE 2WD /DF2 Banc 2 roues motrices. Banc de puissance Disponible en 3 versions :

GROUPE HOLDIM Leader mondial de l optimisation moteur. DYNORACE 2WD /DF2 Banc 2 roues motrices. Banc de puissance Disponible en 3 versions : BANCS DE PUISSANCE Banc de puissance Disponible en 3 versions : Inertiel /DF2is Inertiel /DF2i Freiné /DF2fs Avec un frein à courant de Foucault 3 GROUPE HOLDIM Leader mondial de l optimisation moteur

Plus en détail

L Oyster Perpetual GMT-MASTER II

L Oyster Perpetual GMT-MASTER II L Oyster Perpetual GMT-MASTER II Oyster, 40 mm, acier GMT-MASTER II Lancée en 1955, la GMT-Master a été développée pour répondre aux exigences des pilotes de ligne. Dévoilée en 2005, la GMTMaster II s'est

Plus en détail

DETERMINATION DE LA CONCENTRATION D UNE SOLUTION COLOREE

DETERMINATION DE LA CONCENTRATION D UNE SOLUTION COLOREE P1S2 Chimie ACTIVITE n 5 DETERMINATION DE LA CONCENTRATION D UNE SOLUTION COLOREE Le colorant «bleu brillant FCF», ou E133, est un colorant artificiel (de formule C 37 H 34 N 2 Na 2 O 9 S 3 ) qui a longtemps

Plus en détail

Les différents éléments d un CESI

Les différents éléments d un CESI Les différents éléments d un CESI 1. Capteur Solaires 1.1. Introduction Un capteur solaire thermique est un dispositif qui transforme le rayonnement solaire en énergie thermique. Les caractéristiques générales

Plus en détail

Dossier Histoire des arts

Dossier Histoire des arts Nguon Léa 3 5 Dossier Histoire des arts LE POP ART Sommaire 1. Introduction...p.2-3 2. Biographie...p.4-5 3. Présentation de l'oeuvre...p.6-7 a. Spécificité de l'oeuvre b. Contexte sociologique c. Analyse

Plus en détail

CV3F MANUEL D UTILISATION. Rowind/Rowind Plus MU 685 02/02

CV3F MANUEL D UTILISATION. Rowind/Rowind Plus MU 685 02/02 CV3F Rowind/Rowind Plus MANUEL D UTILISATION MU 685 02/02 ANEMOMETRE GIROUETTE A ULTRASONS est un capteur de mesure du vent de nouvelle génération fournissant sur une ligne électrique série normalisée

Plus en détail

SÉPARATEURS D HYDROCARBURES

SÉPARATEURS D HYDROCARBURES 5mg/l AVEC DÉBOURBEUR V100 POLYÉTHYLÈNE AVANTAGES Conception brevetée conforme aux normes: EN 858-1 EN 858-2 Cuve garantie 20 ans contre la corrosion Tenue en milieu salin Tenue en nappe phréatique et/ou

Plus en détail

First Nations Assessment Inspection Regulations. Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations CONSOLIDATION

First Nations Assessment Inspection Regulations. Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION First Nations Assessment Inspection Regulations Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations SOR/2007-242 DORS/2007-242 Current to September

Plus en détail

Supporting Vulnerable Seniors and Strengthening Canada s Economy Act

Supporting Vulnerable Seniors and Strengthening Canada s Economy Act CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Supporting Vulnerable Seniors and Strengthening Canada s Economy Act Loi visant le soutien aux aînés vulnérables et le renforcement de l économie canadienne S.C. 2011,

Plus en détail

Resolution proposed by the website working group. Available in: English - Français

Resolution proposed by the website working group. Available in: English - Français Resolution proposed by the website working group Available in: English - Français EN Proposers: 31 st International Conference of Data Protection and Privacy Commissioners Madrid, Spain 4 6 November 2009

Plus en détail

Order Transferring Certain Portions of the Department of Foreign Affairs to the Department of International Trade

Order Transferring Certain Portions of the Department of Foreign Affairs to the Department of International Trade CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Order Transferring Certain Portions of the Department of Foreign Affairs to the Department of International Trade Décret transférant certains secteurs du ministère des

Plus en détail

Notice de montage. GfS Day Alarm. Description generale...p. 2. Instruction de montage et fonctions...p. 3

Notice de montage. GfS Day Alarm. Description generale...p. 2. Instruction de montage et fonctions...p. 3 Notice de montage Sommaire Description generale...p. Instruction de montage et fonctions...p. Configuration avec un contact magnetique Radio...p. 4 Plan de raccordement pour le contact magnetique...p.

Plus en détail

Life Companies Borrowing Regulations. Règlement sur les emprunts des sociétés d assurance-vie CONSOLIDATION CODIFICATION

Life Companies Borrowing Regulations. Règlement sur les emprunts des sociétés d assurance-vie CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Life Companies Borrowing Regulations Règlement sur les emprunts des sociétés d assurance-vie SOR/92-277 DORS/92-277 Current to August 4, 2015 À jour au 4 août 2015 Published

Plus en détail

UN COUPLAGE HABITAT/TRANSPORT AU BANC D ESSAI

UN COUPLAGE HABITAT/TRANSPORT AU BANC D ESSAI UN COUPLAGE HABITAT/TRANSPORT AU BANC D ESSAI Collaboration entre le CEA (Commissariat à l Énergie Atomique), l INES (Institut National de l Énergie Solaire) et Toyota, bénéficiant du soutien de l ADEME

Plus en détail

Banc d essai DOMOTIQUE

Banc d essai DOMOTIQUE Banc d essai DOMOTIQUE 2010 LE CABLAGE DOMOTIQUE Situation de départ : L agence immobilière nous a vendu une maison qui a le pouvoir de s adapter aux besoins de ses propriétaires. Il nous a vanté cette

Plus en détail

Appointment or Deployment of Alternates Regulations. Règlement sur la nomination ou la mutation de remplaçants CONSOLIDATION CODIFICATION

Appointment or Deployment of Alternates Regulations. Règlement sur la nomination ou la mutation de remplaçants CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Appointment or Deployment of Alternates Regulations Règlement sur la nomination ou la mutation de remplaçants SOR/2012-83 DORS/2012-83 Current to August 30, 2015 À jour

Plus en détail

Railway Operating Certificate Regulations. Règlement sur les certificats d exploitation de chemin de fer CODIFICATION CONSOLIDATION

Railway Operating Certificate Regulations. Règlement sur les certificats d exploitation de chemin de fer CODIFICATION CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Railway Operating Certificate Regulations Règlement sur les certificats d exploitation de chemin de fer SOR/2014-258 DORS/2014-258 Current to September 10, 2015 À jour

Plus en détail

Règlement sur l usage en commun de poteaux. Joint Use of Poles Regulations CODIFICATION CONSOLIDATION. C.R.C., c. 1185 C.R.C., ch.

Règlement sur l usage en commun de poteaux. Joint Use of Poles Regulations CODIFICATION CONSOLIDATION. C.R.C., c. 1185 C.R.C., ch. CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Joint Use of Poles Regulations Règlement sur l usage en commun de poteaux C.R.C., c. 1185 C.R.C., ch. 1185 Current to June 9, 2015 À jour au 9 juin 2015 Published by the

Plus en détail

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010 SOLUTIONS D EAU CHAUDE SANITAIRE En 2010, le marché de l ECS en France représente 2 195 257 ballons ECS de différentes technologies. Dans ce marché global qui était en baisse de 1,8 %, les solutions ENR

Plus en détail

24 programmes master

24 programmes master 66 L EPFL EN CHIFFRES 2014 en bref recherche 350 laboratoires 3342 publications scientifiques selon la base de référence ISI web of science 94 bourses ERC (de 2007 à 2014) dont 4 en provenance du FNS en

Plus en détail

FACTEURS INFLUENÇANT LA QUALITÉ DU CAFÉ-BOISSON 1 - CAFÉ 2 - TORRÉFACTION 3 - CONSERVATION 4 - EAU 5 - MOUTURE 6 - DOSAGE 7 - TYPE DE PRÉPARATION

FACTEURS INFLUENÇANT LA QUALITÉ DU CAFÉ-BOISSON 1 - CAFÉ 2 - TORRÉFACTION 3 - CONSERVATION 4 - EAU 5 - MOUTURE 6 - DOSAGE 7 - TYPE DE PRÉPARATION FACTEURS INFLUENÇANT LA QUALITÉ DU CAFÉ-BOISSON 1 - CAFÉ 2 - TORRÉFACTION 3 - CONSERVATION 4 - EAU 5 - MOUTURE 6 - DOSAGE 7 - TYPE DE PRÉPARATION 1 1. CAFÉ La qualité du café vert dépend : De l espèce

Plus en détail

Expérience et Innovation

Expérience et Innovation Expérience et Innovation solarcentury.com Bonjour. Solarcentury est une société européenne d origine britannique et leader sur son marché. Nous sommes spécialisés dans l énergie solaire intégrée au bâtiment.

Plus en détail

Un nouveau programme pour la classe de 4e

Un nouveau programme pour la classe de 4e Un nouveau programme pour la classe de 4e Un nouveau programme pour la classe de 4e Histoire L'Europe du XVIIIe s. à 1914 Géographie La mondialisation Joseph VERNET, Vue de la Rochelle, 1762, huile sur

Plus en détail

Interest Rate for Customs Purposes Regulations. Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes CONSOLIDATION CODIFICATION

Interest Rate for Customs Purposes Regulations. Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Interest Rate for Customs Purposes Regulations Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes SOR/86-1121 DORS/86-1121 Current to August 4, 2015 À jour au 4 août

Plus en détail

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) SOR/2002-39 DORS/2002-39 Current to

Plus en détail

10. Peter F. DRUCKER (1909- )

10. Peter F. DRUCKER (1909- ) 10. Peter F. DRUCKER (1909- ) Les tâches majeures des dirigeants efficaces Peter F. Drucker est le gourou des gourous du management. Né à Vienne à l'époque glorieuse d'avant 14, Drucker a effectivement

Plus en détail

RÈGLEMENT SPÉCIFIQUE ET DIRECTIVES POUR L ÉVALUATION EN ASTROPHILATÉLIE AUX EXPOSITIONS PATRONNÉES PAR LA FFAP

RÈGLEMENT SPÉCIFIQUE ET DIRECTIVES POUR L ÉVALUATION EN ASTROPHILATÉLIE AUX EXPOSITIONS PATRONNÉES PAR LA FFAP FÉDÉRATION FRANÇAISE DES ASSOCIATIONS PHILATÉLIQUES RÈGLEMENT SPÉCIFIQUE ET DIRECTIVES POUR L ÉVALUATION EN ASTROPHILATÉLIE AUX EXPOSITIONS PATRONNÉES PAR LA FFAP Préambule Le présent texte est issu de

Plus en détail

Nordion Europe S.A. Incorporation Authorization Order. Décret autorisant la constitution de Nordion Europe S.A. CONSOLIDATION CODIFICATION

Nordion Europe S.A. Incorporation Authorization Order. Décret autorisant la constitution de Nordion Europe S.A. CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Nordion Europe S.A. Incorporation Authorization Order Décret autorisant la constitution de Nordion Europe S.A. SOR/90-162 DORS/90-162 Current to June 9, 2015 À jour au

Plus en détail

' Département de Chimie Analytique, Académie de Médecine, 38 rue Szewska,

' Département de Chimie Analytique, Académie de Médecine, 38 rue Szewska, J. Phys. IVFrance 11 (2001) O EDP Sciences, Les Ulis Limites des solutions solides dans le système binaire CdBr2-AgBr A. Wojakowska, A. Gorniak and W. ~awel' Laboratoire d'analyse Thermique, Département

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG Version 1.0 1 Avant-propos Ce guide de bonnes pratiques a été préparé pour fournir des informations concernant la collecte

Plus en détail

Borrowing (Property and Casualty Companies and Marine Companies) Regulations

Borrowing (Property and Casualty Companies and Marine Companies) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Borrowing (Property and Casualty Companies and Marine Companies) Regulations Règlement sur les emprunts des sociétés d assurances multirisques et des sociétés d assurance

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR SESSION 2013 SUJET ZERO ÉPREUVE Durée: 3 heures coefficient : 2.5 L usage de la calculatrice est interdit pour cette épreuve. Dès que le sujet vous est remis, assurez-vous

Plus en détail

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012 Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien 10 Septembre 2012 Les défis de la chaine de la logistique du transport maritime Danielle T.Y WONG Director Logistics Performance

Plus en détail