Josiah Latimer Clark ( ) parfois orthographié Hosiah

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Josiah Latimer Clark (1822-1898) parfois orthographié Hosiah"

Transcription

1 Josiah Latimer Clark ( ) parfois orthographié Hosiah Ingénieur électricien anglais né le 10 mars 1822 à Great Marlow (Buckinghamshire) et mort le 30 octobre 1898 à Londres. Après des études de chimie, il débute sa carrière dans la fabrication de produits chimiques à Dublin. En 1848, le développement du chemin de fer bat son plein, il assiste son frère aîné, Edwin ( ) ingénieur durant la construction du pont de chemin de fer à travers le détroit de Menai (Pays de Galles) sous la direction de Robert Stephenson. Son frère est l'inventeur du monte-charge hydraulique Clark. Durant les travaux, il déclenche un tir de canon commandé électriquement tous les soirs à 8 heures pour marquer la fin de la journée. Ceci le fera remarquer aux yeux du président de la Electric Telegraph Company J. L. Ricardo. En 1850, Ricardo l embauche comme assistant ingénieur ainsi que son frère en tant que chef mécanicien. Il travaillera dans cette société jusqu en Il y supervisera la construction d'une grande partie du système télégraphique de l Angleterre. Lors de son départ en retraite de son frère en 1873, il occupera son poste d ingénieur en chef. En 1853, il relie le siège central de sa société la Electric Telegraph Company sur Telegraph Street à Londres à leurs bureaux de la bourse par un tube de 220 yards (environ 200 m) et de 1 ½ pouce (38 mm) de diamètre. Les télégrammes sont retranscrits sur papier puis enfermés dans une capsule avant d être envoyés à 20 pieds par seconde (# 6 m/s) sous l effet d une dépression créée par un moteur. Les réponses sont transmises par des messagers à pied jusqu à ce qu un second tube de 2 ¼ pouces (57 mm) soit installé en Il invente également un appareil capable de prendre des images - chambre stéréoscopique - stéréoscopiques avec une seule lentille ( Journal of the Photographic Society 21 mai 1853). Il réalise des recherches expérimentales sur la propagation du courant électrique dans les câbles sous-marins. Ces travaux sont publiés en À la demande de J. B. Airy, il renouvelle ses expériences en la présence de M. Faraday, avant de les exposer devant la Royal Institution en janvier À la même période, il dépose un brevet pour le transport de lettres ou colis sous l effet la pression de l'air et du vide. Il s engage dans la construction d'un grand tube pour l envoi de pneumatiques entre le bureau central de la poste et la gare Euston de Londres. En 1856, Clark développe un isolant pour télégraphes terrestres et peu de temps après, un galvanomètre différentiel. Sa société qui était cantonnée dans l installation de télégraphes terrestres absorbe l International, devenant Electric and International Telegraph. Elle s intéresse aux lignes sous-marines reliant la Hollande et la Belgique.

2 En 1857, il s associe avec Airy (astronome royal) afin de trouver un moyen qui permettrait d indiquer l heure de Greenwich dans l'ensemble du pays. En 1858 avec l ingénieur sir Charles Tilson Bright ( ), il met au point un produit anti-corrosion appelé "Clark's Compound" à base d asphalte qui améliore la qualité d isolation des câbles sous-marins. En 1859, il devient membre de la commission formée par le gouvernement pour analyser les trop nombreux échecs des entreprises de câbles sous-marins. Son frère Edwin et l électricien Charles Wheastone ( ) en font partie. Avec Thomas Webster Rammell, il créé la London Pneumatic Despatch Company pour développer un système pneumatique associé aux voies ferrées. Ils construisent aussi un tube de démonstration de 30 pouces (76 cm) de diamètre placé audessus du sol à Battersea. Cette ligne supporte des charges allant jusqu'à 3 tonnes avec des vitesses atteignant 40 mph (64 km/h). Clark est nommé ingénieur à l' Atlantic Telegraph Company. Cette société tentera la pose d un câble reliant câble l Angleterre à l Amérique en En 1860 avec Bright, il améliore l'isolation des câbles sous-marins par l utilisation du guttapercha un latex naturel obtenu principalement à partir d'arbres de l'espèce Palaquium gutta qui sera détrôné par le polyéthylène en Il invente un revêtement pour câbles sousmarins à base d'asphalte, de chanvre et de silice. Latimer Clark accorde beaucoup d'attention aux mesures électriques et joue un rôle majeur dans la mise en place des normes électriques qu il défend avec Bright devant la British Association for the Advancement of Science en En septembre1869, lors du retour d une expédition de pose de câbles sous-marins en Inde, son bateau fait naufrage en Mer Rouge. Il réussit à regagner la terre malgré une luxation de l'épaule et une fracture de la clavicule. En 1865 avec Siemens, Clark construit un tube de 2835 pieds (860 m) de long et 3,5 pouces (# 9 cm) de diamètre entre la Bourse et le Central télégraphique à Berlin. En septembre 1868, son partenariat avec Bright est dissout. Avec H. C. Forde et H. A.Taylor, il fonde un cabinet de conseil dans la pose de câbles sous-marins dans le monde entier. Il publie un traité Elementary Treatise on Electrical Measurements qui servira à élaborer les futures lois du courant électrique. En 1870, il est ingénieur conseil au sein d entreprises travaillant dans la pose de câbles sousmarins, dans la fabrication d'appareils électriques, de distribution d électricité et dans l'ingénierie hydraulique. Il publie Electrical Tables and Formulæ en Pour ses expériences de transmission de signaux électriques, il invente la pile Clark en 1873, composée d une cathode de mercure, d une anode de zinc et d un électrolyte, une solution saturée de sulfate de zinc. La force électromotrice de 1,432 8 volt à 15 C sert de référence de tension, d où le nom employé étalon Clark.

3 Des piles ont été utilisées comme références pour définir une norme de tension avant d'être détrônée aujourd hui par une mesure basée sur l'effet Josephson. L étalon Clark a détrôné la pile Daniell en 1872 avant d être remplacée à son tour en 1905 par la cellule de Weston qui durera jusqu en Lord Rayleigh a déterminé que la force électromotrice de la pile de Clark variait avec la température E t = E 15 (1 0,00077(t - 15)) à cause de son coefficient de température trop important -0,00115 V/ C, soit 1,433 4 V à 15 C. En 1874, il s associe avec un constructeur de monte-charges M. J. Standfield dont certaines machines seront capables de lever jusqu à tonnes. En 1875, il devient le quatrième président de la Society of Telegraph Engineers. En 1882, Clark met sur le marché un télescope de transit à destination du grand public ainsi qu un ouvrage A Treatise on the Transit Instrument as Applied to the Determination of Time sur son utilisation pour débutant. L observation d un transit, alignement précis d un astre entre la terre et le soleil, était le seul moyen de remettre sa montre à l heure de manière très précise quel que soit le lieu car de nombreuses tables astronomiques en donnaient les dates. Il est élu membre de la Royal Society en Il décède à Londres le 30 octobre 1898 et est inhumé au cimetière de Kensington, près de Hanwell. Il a également été membre de la Royal Astronomical Society, de la Royal Geographical Society, de l Institution of Civil Engineers, de la Physical Society et d'autres institutions. Il a été promu chevalier de la Légion d'honneur quelques années avant sa mort. Travaux Il a publié différents ouvrages concernant les mesures électriques, quelques livres dans le domaine de l astronomie dont un traité pour débutant ainsi qu une biographie de Sir William Fothergill Cooke ( ) un pionnier dans la télégraphie anglaise. Il se passionne de microscopie et de botanique. Dans sa maison de Upper Norwood, il étudie des espèces rares de plantes alpines. - General Description of the Britannia and Conway Tubular Bridges on the Chester & Holyhead Railway: On the Chester & Holyhead Railway, Latimer Clark, Edwin Clark, Robert Stephenson, Chapman and Hall éditeurs, Londres Experimental investigation of the laws which govern the propagation of the electric current in long submarine telegraph cables : conducted for the joint committee appointed by the Lords of the Committee of Privy Council for Trade and the Atlantic Telegraph Company, Latimer Clark, The telegraphic breviary : being a list of abbreviated telegraphic addresses, Electrical tests of various recent submarine telegraph cables, Latimer Clark, On the Birmingham wire guide : lu à la British Association à Dundee, Latimer Clark, An elementary treatise on electrical measurement, Josiah Latimer Clark, Londres 1868

4 - Electrical Tables and Formulæ, for the use of telegraph inspectors and operators, Josiah Latimer Clark, Robert Sabine, E. & F.N. Spon éditeurs, List of a selection of works relating to electricity & magnetism exhibited at the Exposition international d'électricité, Josiah Latimer Clark, Paris Dictionary of Metric and Other Useful Measures, Latimer Clark, E. & F.N. Spon éditeur, Transit tables for 1883 (-88) giving the Greenwich mean time of the transit of the sun and of certain stars for every day in the year, Josiah Latimer Clark, The star-guide, Josiah Latimer Clark et Herbert Sadler, A Treatise on the Transit Instrument as Applied to the Determination of Time, Josiah Latimer Clark 1882, réédition publiée par BiblioBazaar, Sa bibliothèque Tout au long de sa vie, Clark a été un fervent bibliophile et sa bibliothèque, en ce qui concerne les travaux électriques, a été sans égal. Cette bibliographie annotée contient 5966 entrées et demeure un ensemble de référence sur l'histoire de l'électricité et du magnétisme. On y compte plus de deux mille articles sur l'histoire de la télégraphie. La collection a été achetée en 1901 par l américain Schuyler Wheeler Skaats, qui en a fait don à l' American Institute of Electrical Engineers de New York. En 1903, Andrew Carnegie finance le catalogue, la bibliothèque Latimer Clark prend le nom de Wheeler Gift Collection. Le catalogue de 1909 comprend deux volumes soit une liste de près de 6000 articles. Le fonds comprend également des livres comme De magnete (1600) de William Gilbert, De viribus electricitatis in motu musculari (1791) de Luigi Galvani et Treatise on Electricity and Magnetism (1873) de James Clerk Maxwell. La collection a été dispersée en 1995 entre le New York Public Library Rare Books Division et le Linda Hall Library of Science, Engineering & Technology. Contribution aux unités de mesure Il est à l origine du degré Clark, unité définissant la dureté de l eau. La dureté de l eau est définie par sa concentration en sels minéraux, le carbonate de calcium étant le principal. Une solution titrant 1 degré Clark contient un grain de carbonate de calcium par gallon impérial, soit 0, g pour 4, L ou 14,25 mg/l (concentration de 1/70175). On lui doit la notion de volt comme potentiel électrique, différence de potentiel et force électromotrice. Dans A Dictionary of Metric and Other Useful Measures, il propose une unité de vitesse appelée le vel. 1 vel = 1 foot per consulter : - The beach pneumatic transit : Joseph Brennan

5 - Biographie par Evgeny Katz - Nécrologie - Sa correspondance a été publiée, 73 lettres envoyées par James Alexander, Charles T. Bright, Cyrus Field, Elisha Gray, John Lewis Ricardo, Thomas Romney Robinson, William Thomson Cette page est extraite d'un site concernant les unités de mesure dont l'adresse est : février 2009

6

Lampes torches et piles

Lampes torches et piles Présenté par TryEngineering - Cliquez ici pour donner votre avis sur cette leçon. Objet de la leçon Cette leçon a pour objet d explorer le concept de flux électronique à travers la démonstration des circuits

Plus en détail

Réactions d oxydoréduction

Réactions d oxydoréduction Réactions d oxydoréduction Ce document a pour objectif de présenter de manière synthétique quelques bases concernant les réactions d oxydoréduction et leurs principales applications que sont les piles

Plus en détail

La «Telegraph Construction & Maintenance Company Ltd»

La «Telegraph Construction & Maintenance Company Ltd» Traduction de l'article paru dans:back Reflection (STF N 75) de Stewart Ash http: www.subtelforum.com La «Telegraph Construction & Maintenance Company Ltd» Le 7 Avril marquera le cent cinquantième anniversaire

Plus en détail

Senchenko Maria et Schott Pauline 213. Benjamin Franklin 1706-1790

Senchenko Maria et Schott Pauline 213. Benjamin Franklin 1706-1790 Benjamin Franklin 1706-1790 1 TABLE DES MATIERES : -Page 1 : Page de titres. -Page 2 : Table des matières -Page 3 : Introduction / Résumé -Pages 4-5 : Dates importantes dans la vie de Franklin -Page 6

Plus en détail

HISTORIQUE DES CABLES SOUS-MARINS AUX ILES SAINT-PIERRE & MIQUELON

HISTORIQUE DES CABLES SOUS-MARINS AUX ILES SAINT-PIERRE & MIQUELON HISTORIQUE DES CABLES SOUS-MARINS AUX ILES SAINT-PIERRE & MIQUELON C est en 1850 qu eut lieu la première tentative de pose d un câble sous-marin entre Douvres et Calais. Une nouvelle tentative, l année

Plus en détail

Un monde économique interconnecté La mondialisation appliquée aux actions. Livret complémentaire de l exposition temporaire

Un monde économique interconnecté La mondialisation appliquée aux actions. Livret complémentaire de l exposition temporaire Un monde économique interconnecté La mondialisation appliquée aux actions Livret complémentaire de l exposition temporaire Un monde économique interconnecté Sans Bourse, Sommaire Circulation des capitaux

Plus en détail

WTT T20 STATION D'IMPREGNATION DU BOIS SOUS VIDE ET PRESSION CLASSIQUE D'OCCASION Type T20 Ø 1.800 x 18.000

WTT T20 STATION D'IMPREGNATION DU BOIS SOUS VIDE ET PRESSION CLASSIQUE D'OCCASION Type T20 Ø 1.800 x 18.000 WTT T20 STATION D'IMPREGNATION DU BOIS SOUS VIDE ET PRESSION CLASSIQUE D'OCCASION Type T20 Ø 1.800 x 18.000 Capacité annuelle et nominale: Capacité annuelle et nominale: 17.000 m3 -avec 250 jours de travail

Plus en détail

Appareils photo de légende

Appareils photo de légende 500 Todd Gustavson Appareils photo de légende 170 ans d innovations photographiques Adapté de l anglais par Dominique Dudouble (INGED) Groupe Eyrolles, 2013, ISBN : 978-2-212-13767-5 «Détectives» Utilisé

Plus en détail

Observatoire astronomique de la Pointe du diable

Observatoire astronomique de la Pointe du diable Observatoire astronomique de la Pointe du diable 2. Le coronographe de Lyot Le coronographe est un système optique assez complexe conçu pour observer les protubérances solaires en réalisant une sorte «d

Plus en détail

Procédures de qualification Electricienne de montage CFC Electricien de montage CFC

Procédures de qualification Electricienne de montage CFC Electricien de montage CFC Série 014 Procédures de qualification Electricienne de montage CFC Electricien de montage CFC Connaissances professionnelles écrites Pos..1 Bases technologiques Nom, prénom N de candidat Date Temps : Auxiliaires

Plus en détail

Ambassade de France au Royaume-Uni Service Science et Technologie. Avril 2006. La Royal Society

Ambassade de France au Royaume-Uni Service Science et Technologie. Avril 2006. La Royal Society Service Science et Technologie Avril 2006 La Royal Society Spécial Avril 2006 La Royal Society La Royal Society, qui s apprête à fêter ses 350 ans d existence en 2010, est la plus ancienne académie des

Plus en détail

Sciences et technologie industrielles

Sciences et technologie industrielles Sciences et technologie industrielles Spécialité : Génie Energétique Classe de terminale Programme d enseignement des matières spécifiques Sciences physiques et physique appliquée CE TEXTE REPREND LE PUBLIE

Plus en détail

AFAC INFORMATIONS SUR LES VISITES ET VOYAGES JUIN 2015 1 - VISITES ET VOYAGES DU PREMIER SEMESTRE 2015

AFAC INFORMATIONS SUR LES VISITES ET VOYAGES JUIN 2015 1 - VISITES ET VOYAGES DU PREMIER SEMESTRE 2015 AFAC INFORMATIONS SUR LES VISITES ET VOYAGES JUIN 2015 1 - VISITES ET VOYAGES DU PREMIER SEMESTRE 2015 Le tram de Besançon: Cette visite a eu lieu le jeudi 26 mars: Un groupe de 25 membres a visité le

Plus en détail

Les transformations de l énergie page 110

Les transformations de l énergie page 110 Index Les transformations de l énergie page 110 Section 4 L énergie ET LA TECHNIQUE Le problème de l énergie Durant ces dernières années, le problème de l énergie est devenu de plus en plus important.

Plus en détail

SYSTEMES MODULAIRES POMPE A CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE GEOTHERMIE CHAUFFAGE

SYSTEMES MODULAIRES POMPE A CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE GEOTHERMIE CHAUFFAGE Notre partenaire constructeur Créez votre configuration technique en ligne et recevez automatiquement votre devis! SYSTEMES MODULAIRES POMPE A CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE GEOTHERMIE CHAUFFAGE Configuration

Plus en détail

Tout au long de l année

Tout au long de l année Objectifs Familiariser les élèves avec le relevé d informations sur un journal de bord. Apprendre aux élèves à utiliser des instruments d observation scientifiques. Réaliser des dessins d observations

Plus en détail

Règlement sur la signature de documents visant l achat de propriétés. Execution of Purchase of Property Documents Regulations CODIFICATION

Règlement sur la signature de documents visant l achat de propriétés. Execution of Purchase of Property Documents Regulations CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Execution of Purchase of Property Documents Regulations Règlement sur la signature de documents visant l achat de propriétés C.R.C., c. 1590 C.R.C., ch. 1590 Current to

Plus en détail

Etude d'un monte-charge

Etude d'un monte-charge BTS ELECTROTECHNIQUE Session 1998 3+

Plus en détail

Cours Informatique 1 Chapitre 4 : Introduction aux. Par Monsieur SADOUNI Salheddine

Cours Informatique 1 Chapitre 4 : Introduction aux. Par Monsieur SADOUNI Salheddine Cours Informatique 1 Chapitre 4 : Introduction aux Réseaux Informatiques Par Monsieur SADOUNI Salheddine Introduction La Téléinformatique est la science qui s occupe : des méthodes des techniques des équipements

Plus en détail

Attention, le logiciel est une version d évaluation (gratuite), qui n autorise que 3 sauvegardes après il faut réinstaller le logiciel et remettre

Attention, le logiciel est une version d évaluation (gratuite), qui n autorise que 3 sauvegardes après il faut réinstaller le logiciel et remettre Attention, le logiciel est une version d évaluation (gratuite), qui n autorise que 3 sauvegardes après il faut réinstaller le logiciel et remettre les paramètres par défaut (cf.plus bas). Heureusement,

Plus en détail

Les lières. MSc in Electronics and Information Technology Engineering. Ingénieur civil. en informatique. MSc in Architectural Engineering

Les lières. MSc in Electronics and Information Technology Engineering. Ingénieur civil. en informatique. MSc in Architectural Engineering Ingénieur civil Ingénieur civil Les lières MSc in Electronics and Information Technology Engineering MSc in Architectural Engineering MSc in Civil Engineering MSc in Electromechanical Engineering MSc

Plus en détail

Examen en chimie générale II (CHICO 1160B), septembre 2006. Partie A : Introduction à la chimie inorganique

Examen en chimie générale II (CHICO 1160B), septembre 2006. Partie A : Introduction à la chimie inorganique Examen en chimie générale II (CHICO 1160B), septembre 2006 Partie A : Introduction à la chimie inorganique Svp, veuillez utiliser ces feuilles d examen pour répondre aux questions. Vous pouvez employer

Plus en détail

MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE

MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE Titulaire : A. Rauw 5h/semaine 1) MÉCANIQUE a) Cinématique ii) Référentiel Relativité des notions de repos et mouvement Relativité de la notion de trajectoire Référentiel

Plus en détail

E = k. La vitesse est nulle, la FEM E est nulle aussi. Ce = k. Um = E + R Im. 2 π 60 II CONSTITUTION D'UN MOTEUR À COURANT CONTINU

E = k. La vitesse est nulle, la FEM E est nulle aussi. Ce = k. Um = E + R Im. 2 π 60 II CONSTITUTION D'UN MOTEUR À COURANT CONTINU COURS TELN CORRIGÉ STRUCTURE ET FONCTIONNEMENT D'UN MOTEUR À COURANT CONTINU À AIMANT PERMANENT page 1 / 6 A PRÉSENTATION Beaucoup d'appplications nécessitent un couple de démarrage élevé. Le Moteur à

Plus en détail

Codes attribués par l'abes pour identifier les bouquets en vue de l'exemplarisation automatique

Codes attribués par l'abes pour identifier les bouquets en vue de l'exemplarisation automatique Codes attribués par l'abes pour identifier les bouquets de ressources électroniques Ressources Fournisseurs Type Bouquets Code attribué ACM DIGITAL LIBRARY ACM - ASSOCIATION FOR COMPUTING MACHINERY / TSP

Plus en détail

RÉSISTANCES ÉLECTRIQUES

RÉSISTANCES ÉLECTRIQUES Mode d'emploi FR RÉSISTANCES ÉLECTRIQUES FR830088/06 Traduction du mode d'emploi Veuillez lire au préalable le présent mode d'emploi Le présent mode d'emploi vous donne des informations précieuses pour

Plus en détail

Pictures and teaching : international perspectives

Pictures and teaching : international perspectives 13th International Symposium of Museums of Education and Collections of School Heritage Pictures and teaching : international perspectives Rouen 1st 4th July 2009 Rouen is about 130 kilometers from Paris.

Plus en détail

Téléinformatique et télématique. Revenons aux définitions

Téléinformatique et télématique. Revenons aux définitions Téléinformatique et télématique Revenons aux définitions Téléinformatique: exploitation à distance de systèmes informatiques grâce à l utilisation de dispositifs de télécommunication. Télématique: ensemble

Plus en détail

ETUDE D'UNE FIBRE OPTIQUE ET D'UN CÂBLE À PAIRE TORSADÉE

ETUDE D'UNE FIBRE OPTIQUE ET D'UN CÂBLE À PAIRE TORSADÉE ETUDE D'UNE FIBRE OPTIQUE ET D'UN CÂBLE À PAIRE TORSADÉE Capacité(s) contextualisée(s) mise(s) en jeu durant l'activité : Evaluer l'affaiblissement d'un signal à l'aide du coefficient d'atténuation. Mettre

Plus en détail

Les communications maritimes

Les communications maritimes avril 2015 Les communications maritimes LES TELECOMMUNICATIONS MARITIMES A. LES CABLES SOUS-MARINS 1. Ouvrages 2. Périodiques 3. Cartes B. COMMUNICATIONS ET NAVIGATIONS 1 A. LES CABLES SOUS-MARINS 1. Ouvrages

Plus en détail

Terriens. 14 mars 3 juin. Contact presse de la Maison Européenne de la Photographie Aurélie Garzuel - 01 44 78 75 01 - agarzuel@mep-fr.

Terriens. 14 mars 3 juin. Contact presse de la Maison Européenne de la Photographie Aurélie Garzuel - 01 44 78 75 01 - agarzuel@mep-fr. 14 mars 3 juin 07 5/7 rue de Fourcy 75004 Paris Téléphone: 01 44 78 75 00 Télécopie : 01 44 78 75 15 www.mep-fr.org Ouvert du mercredi au dimanche inclus de 11h à 19h45. Fermé lundi, mardi et jours fériés.

Plus en détail

Tous ces exemples sont des applications contrôlables par l'homme. Ils sont, de ce fait, utiles.

Tous ces exemples sont des applications contrôlables par l'homme. Ils sont, de ce fait, utiles. Chapitre 8b EFFET CALORIFIUE ENERGIE CALORIFIUE Sommaire Effets calorifiques Energie calorifique Exercices 8.7 EFFETS CALORIFIUES La transformation d'énergie électrique W él en une énergie calorifique

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET SESSION 2010 France métropolitaine BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE ÉPREUVE N 2 DU PREMIER GROUPE ÉPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE Option : Génie des équipements agricoles Durée : 3 heures 30 Matériel

Plus en détail

GF SERVICES 352 Rue Victor Hugo 42120 COMMELLE VERNAY Tél. : 04-77-67-18-70 Fax : 04-77-67-29-94 www.gfservices;fr info@gfservices.

GF SERVICES 352 Rue Victor Hugo 42120 COMMELLE VERNAY Tél. : 04-77-67-18-70 Fax : 04-77-67-29-94 www.gfservices;fr info@gfservices. Conseils de raccordements pour chauffagiste 1 SOMMAIRE Pictogrammes :...2 1) Principe de raccordement :...3 a) Schéma pour 30 à 65 kw...3 b) Schéma pour 80 à 150 kw...3 2) Dimensionnement de la vanne de

Plus en détail

Consignes pour les TP MASC et le projet MASC

Consignes pour les TP MASC et le projet MASC Consignes pour les TP MASC et le projet MASC Notation : note globale = 50%TP + 50 % Projet MASC Projet MASC Durée estimée : 12h de travail/groupe (binôme ou trinôme) Objectif : présenter un exemple d'analyse

Plus en détail

Origin Regulations (Safeguard Measures in Respect of the People s Republic of China)

Origin Regulations (Safeguard Measures in Respect of the People s Republic of China) CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Origin Regulations (Safeguard Measures in Respect of the People s Republic of China) Règlement sur l origine (mesures de sauvegarde visant la République populaire de Chine)

Plus en détail

L ENTREPÔT LE PLUS COMPLET

L ENTREPÔT LE PLUS COMPLET L ENTREPÔT LE PLUS COMPLET L entreprise Daunis a mené à terme un processus de changement total de sa logistique. Pour ce faire, elle a construit un nouvel entrepôt géré par radiofréquence, à Terrassa (Barcelone),

Plus en détail

MISE EN SERVICE MESURES. Sonde de mesure d oxygène dissous MES BAMOX 7200 SONDE DE MESURE D OXYGENE DISSOUS 460-02/1

MISE EN SERVICE MESURES. Sonde de mesure d oxygène dissous MES BAMOX 7200 SONDE DE MESURE D OXYGENE DISSOUS 460-02/1 BAMOX 7200 Sonde de mesure d oxygène dissous MISE EN SERVICE MESURES 22, Rue de la Voie des Bans - Z.I. de la Gare - 95100 ARGENTEUIL Tél : (+33) 01 30 25 83 20 - Web : www.bamo.fr Fax : (+33) 01 34 10

Plus en détail

GLOBAL FORUM London, October 24 & 25, 2012

GLOBAL FORUM London, October 24 & 25, 2012 GLOBAL FORUM London, October 24 & 25, 2012-1 - Content REDUCING FLARING AND DEVELOPMENT OF GAS IN THE REPUBLIC OF CONGO REDUCTION DU TORCHAGE ET VALORISATION DU GAZ EN REPUBLIQUE DU CONGO - 2 - Content

Plus en détail

* dépend du modèle de motorisation avec tension 24/29 V DC constante et à vide

* dépend du modèle de motorisation avec tension 24/29 V DC constante et à vide Page 1/6 - stand of 11/2015 La motorisation flexible et d une bonne relation prix / performance de la technologie éprouvée MEGAMAT a été encore améliorée puisqu'elle offre maintenant des options d'équipement

Plus en détail

CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES MODÈLE A. De fabrication robuste, il est composé d un réservoir en acier doux où en acier inoxydable (stainless steel).

CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES MODÈLE A. De fabrication robuste, il est composé d un réservoir en acier doux où en acier inoxydable (stainless steel). CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES MODÈLE A De fabrication robuste, il est composé d un réservoir en acier doux où en acier inoxydable (stainless steel). Le réservoir galvanisé augmente l espérance de vie du chauffe-eau.

Plus en détail

SYSTÈME DE GAINES À SPIRALE ET RACCORDS TOURNANTS

SYSTÈME DE GAINES À SPIRALE ET RACCORDS TOURNANTS SYSTÈME DE GAINES À SPIRALE ET RACCORDS TOURNANTS SPIRAL PVC CONDUIT SYSTEMS AND REVOLVING FITTINGS Gaines a Spirale Matufless...page 190 Matufless spiral PVC conduit Raccords Tournants Matufless...page

Plus en détail

[4 ème -3 ème ] Lumière et Image au Musée des arts et métiers NOM : PRENOM : CORRIGE. Parcours élève. Xavier Marliangeas

[4 ème -3 ème ] Lumière et Image au Musée des arts et métiers NOM : PRENOM : CORRIGE. Parcours élève. Xavier Marliangeas [4 ème -3 ème ] CORRIGE Lumière et Image au Musée des arts et métiers Parcours élève Xavier Marliangeas NOM : PRENOM :.. Instrument Scientifique Vous vous trouvez dans la collection «Instrument Scientifique».

Plus en détail

Guide d utilisation des fonctions du cadran. Français

Guide d utilisation des fonctions du cadran. Français Guide d utilisation des fonctions du cadran Guide d utilisation des fonctions du cadran Cette brochure contient des instructions d utilisation de fonctions supplémentaires (principalement sur le modèle

Plus en détail

Un programme de formation du Nouveau proactive Pour la sécurité du travail in High Places

Un programme de formation du Nouveau proactive Pour la sécurité du travail in High Places Un programme de formation du Nouveau proactive Pour la sécurité du travail in High Places 2011-1-TR1-LEO05-28151 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Un programme de formation du Nouveau proactive

Plus en détail

T4 Pourquoi éteindre les phares d une voiture quand le moteur est arrêté? Comment fabriquer une pile? un accumulateur?

T4 Pourquoi éteindre les phares d une voiture quand le moteur est arrêté? Comment fabriquer une pile? un accumulateur? T4 Pourquoi éteindre les phares d une voiture quand le moteur est arrêté? Comment fabriquer une pile? un accumulateur? Pour ce module, sont proposés et présentés des phases de recherche documentaire, de

Plus en détail

LE CANADA: UN PAYS EN CONSTRUCTION. Une période de grands bouleversements

LE CANADA: UN PAYS EN CONSTRUCTION. Une période de grands bouleversements LE CANADA: UN PAYS EN CONSTRUCTION Une période de grands bouleversements Les rébellions de 1837-1838 L acte constitutionnel de 1791 a modifié l organisation de la société. S il a permis de régler certains

Plus en détail

Histoire 2 e secondaire Dossier 4 : L industrialisation

Histoire 2 e secondaire Dossier 4 : L industrialisation Nom : foyer : Histoire 2 e secondaire Dossier 4 : L industrialisation École secondaire Jean-Grou 0 1- La révolution industrielle Avant la révolution industrielle, les produits étaient fabriqués dans de

Plus en détail

Décret sur les permis relatifs à des terres publiques. Public Lands Licensing Order CODIFICATION CONSOLIDATION. C.R.C., c. 722 C.R.C., ch.

Décret sur les permis relatifs à des terres publiques. Public Lands Licensing Order CODIFICATION CONSOLIDATION. C.R.C., c. 722 C.R.C., ch. CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Public Lands Licensing Order Décret sur les permis relatifs à des terres publiques C.R.C., c. 722 C.R.C., ch. 722 Current to November 24, 2015 À jour au 24 novembre 2015

Plus en détail

Défi 1 Qu est-ce que l électricité statique?

Défi 1 Qu est-ce que l électricité statique? Défi 1 Qu estce que l électricité statique? Frotte un ballon de baudruche contre la laine ou tes cheveux et approchele des morceaux de papier. Décris ce que tu constates : Fiche professeur Après avoir

Plus en détail

Comparateur de test hydraulique Type CPP1200-X

Comparateur de test hydraulique Type CPP1200-X Etalonnage Comparateur de test hydraulique Type CPP1200-X Fiche technique WIKA CT 91.08 Applications Génération de pression de test hydraulique simple sur site, en laboratoire ou en atelier Pour tester,

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE R-GO SPA. Production et assemblage 100 % Française. 3 Rue Pierre Mendès France 61200 ARGENTAN

DOSSIER TECHNIQUE R-GO SPA. Production et assemblage 100 % Française. 3 Rue Pierre Mendès France 61200 ARGENTAN DOSSIER TECHNIQUE R-GO SPA R-GO SPA Production et assemblage 100 % Française 1 Implantation technique Il faut retenir que la partie technique a un encombrement total de 250 cm par 90 cm au minimum, et

Plus en détail

Contraintes thermiques autour d un système pile à combustible embarqué sur un véhicule 5 Avril 2006

Contraintes thermiques autour d un système pile à combustible embarqué sur un véhicule 5 Avril 2006 Ingénierie Véhicule Direction de la Recherche Contraintes thermiques autour d un système pile à combustible embarqué sur un véhicule 5 Avril 2006 Robert YU, Gérard OLIVIER, Pascal ARCHER Sommaire! 1 Introduction!

Plus en détail

Sulfate SO 4. Potassium K + b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette.

Sulfate SO 4. Potassium K + b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette. 2 nde : Sciences et laboratoires (SL) Activité : Etude qualitative d une eau minérale Objectif : Comparer les résultats expérimentaux observés avec les valeurs données sur les étiquettes de quelques eaux

Plus en détail

Présenté par. Carl Tremblay, ing.

Présenté par. Carl Tremblay, ing. Présenté par Carl Tremblay, ing. Familiariser les participants avec la réglementation québécoise. Familiariser les participants avec la notion de modification et de modernisation des appareils de transport

Plus en détail

MA. 100 S.T. 1.1. Détermination des solides totaux et des solides totaux volatils : méthode gravimétrique

MA. 100 S.T. 1.1. Détermination des solides totaux et des solides totaux volatils : méthode gravimétrique Centre d'expertise en analyse environnementale du Québec MA. 100 S.T. 1.1 Détermination des solides totaux et des solides totaux volatils : méthode gravimétrique 2015-05-14 (révision 4) Comment fonctionne

Plus en détail

Ships Elevator Regulations. Règlement sur les ascenseurs de navires CODIFICATION CONSOLIDATION. C.R.C., c. 1482 C.R.C., ch. 1482

Ships Elevator Regulations. Règlement sur les ascenseurs de navires CODIFICATION CONSOLIDATION. C.R.C., c. 1482 C.R.C., ch. 1482 CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Ships Elevator Regulations Règlement sur les ascenseurs de navires C.R.C., c. 1482 C.R.C., ch. 1482 Current to September 10, 2015 À jour au 10 septembre 2015 Last amended

Plus en détail

Curriculum Vitae. Etudes Secondaires Université Saint Joseph des Pères Jésuites, Beyrouth (Liban).

Curriculum Vitae. Etudes Secondaires Université Saint Joseph des Pères Jésuites, Beyrouth (Liban). Curriculum Vitae Me ANTOINE AKL Né à Chamat, Casa de Jbeil (Liban) ETUDES Etudes Primaires Collège de la Sagesse, Beyrouth (Liban). Etudes Secondaires Université Saint Joseph des Pères Jésuites, Beyrouth

Plus en détail

La propagation de la lumière (Chap2)

La propagation de la lumière (Chap2) La propagation de la lumière (Chap2) I. Visualisation d un faisceau de lumière Un faisceau de lumière ne se voit pas. On peut le visualiser si des poussières ou autres particules se trouvent sur sa route.

Plus en détail

b. Transport de l'électricité: L'électricité a besoin de chemins pour se déplacer. On a donné le nom de ''circuits'' à ces chemins.

b. Transport de l'électricité: L'électricité a besoin de chemins pour se déplacer. On a donné le nom de ''circuits'' à ces chemins. E.1 Généralités: a. Utilité de l'électricité: Les appareils que nous utilisons ont besoin d'énergie pour fonctionner. les deux sources principales d'énergie utilisées par les humains sont: {deux sources}

Plus en détail

THORO - Système de réparation du béton

THORO - Système de réparation du béton THORO - Système de réparation du béton Bienvenue dans le monde de Thoro En 1912 l ingénieur civil Edward H. Canon ne pensait pas que sa gamme de produits Thoro aurait un rôle prépondérant dans le domaine

Plus en détail

Manuel d'utilisation de la maquette VEHICULE ELECTRIQUE A ENERGIE SOLAIRE. (Modèle avec stockage de l'énergie électrique)

Manuel d'utilisation de la maquette VEHICULE ELECTRIQUE A ENERGIE SOLAIRE. (Modèle avec stockage de l'énergie électrique) Manuel d'utilisation de la maquette VEHICULE ELECTRIQUE A ENERGIE SOLAIRE (Modèle avec stockage de l'énergie électrique) Enseignement collège et lycée Article Code Véhicule électrique à énergie solaire

Plus en détail

2. Comment recharger un accumulateur? Capacités Connaissances Exemples d activités. Savoir que : un accumulateur se recharge à l aide d un courant

2. Comment recharger un accumulateur? Capacités Connaissances Exemples d activités. Savoir que : un accumulateur se recharge à l aide d un courant 5 Programme du chapitre 1. Quelle est la différence entre une pile et un accumulateur? Pourquoi éteindre ses phares quand le moteur est arrêté? Capacités Connaissances Exemples d activités Réaliser une

Plus en détail

LA CHAUDIÈRE À CONDENSATION

LA CHAUDIÈRE À CONDENSATION Thème d étude LA CHAUDIÈRE À CONDENSATION Contexte pédagogique du sujet L étude de la chaudière à condensation est le thème choisi par les enseignants intervenant en physique-chimie et dans le domaine

Plus en détail

LES ETATS-UNIS. Introduction : CHAPITRE 10 : Géographie. Les États-Unis dans le monde (Dessin de Chapatte du 17 octobre 2006)

LES ETATS-UNIS. Introduction : CHAPITRE 10 : Géographie. Les États-Unis dans le monde (Dessin de Chapatte du 17 octobre 2006) CHAPITRE 10 : Géographie LES ETATS-UNIS Introduction : Les États-Unis dans le monde (Dessin de Chapatte du 17 octobre 2006) CARTE : Les États-Unis d'amérique et ses principales villes Au niveau mondial,

Plus en détail

NOTICE TUNNEL DE SECHAGE ECONORED

NOTICE TUNNEL DE SECHAGE ECONORED NOTICE TUNNEL DE SECHAGE ECONORED Ce manuel contient les éléments suivants : 1-01-16-003 Déballage et assemblage du convoyeur 2-01-16-004 Dessin d assemblage 3-01-16-005 Dessin de convoyage du tapis 4-01-16-006

Plus en détail

Class 442 EAE Wessex Electric

Class 442 EAE Wessex Electric Class 442 EAE Wessex Electric 1 CONTEXTE... 3 1.1 Class 442 EWES... 3 1.2 Conception et caractéristiques... 3 2 MATERIEL ROULANT... 4 2.1 Wagon avec cabine de conduite standard (Driving Trailer Standard)-

Plus en détail

Enregistrement automatique. des données

Enregistrement automatique. des données Enregistrement automatique des données Chapitre: 6 Page No.: 1 Il n y a que quelques années que l enregistrement manuel de données géotechniques était de coutume. L introduction de l enregistrement automatique

Plus en détail

MECANIQUE Unité spécifique M5 FLUIDES EN MOUVEMENT Durée indicative : 10 heures

MECANIQUE Unité spécifique M5 FLUIDES EN MOUVEMENT Durée indicative : 10 heures MECANIQUE Unité spécifique M5 FLUIDES EN MOUVEMENT Durée indicative : 10 heures &217(186 'HVFULSWLRQGXPRXYHPHQWGXQIOXLGH Notion d'écoulement. Equation de conservation des débits. &RQVHUYDWLRQGHOpQHUJLHPpFDQLTXHGDQVXQ

Plus en détail

Home-Trade, Inland and Minor Waters Voyages Regulations. Règlement sur les voyages de cabotage, en eaux intérieures et en eaux secondaires

Home-Trade, Inland and Minor Waters Voyages Regulations. Règlement sur les voyages de cabotage, en eaux intérieures et en eaux secondaires CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Home-Trade, Inland and Minor Waters Voyages Regulations Règlement sur les voyages de cabotage, en eaux intérieures et en eaux secondaires C.R.C., c. 1430 C.R.C., ch. 1430

Plus en détail

Capteurs de vitesse de rotation de roue ATE

Capteurs de vitesse de rotation de roue ATE Capteurs de vitesse de rotation de roue ATE Pourquoi utiliser les capteurs de vitesse de rotation de roue ATE? Un besoin de plus en plus grand de confort et de sécurité : l ABS est aujourd hui un standard

Plus en détail

ManSafe. pour l'aviation Système de Protection anti-chute pour la maintenance des avions. Français

ManSafe. pour l'aviation Système de Protection anti-chute pour la maintenance des avions. Français pour l'aviation Système de Protection anti-chute pour la maintenance des avions Français Wingrip Systèmes de protection pour le travail en hauteur dans l industrie aeronautique Pourquoi la protection contre

Plus en détail

PINCES AMPEREMETRIQUES ET CAPTEURS DE COURANT

PINCES AMPEREMETRIQUES ET CAPTEURS DE COURANT PINCES AMPEREMETRIQUES ET CAPTEURS DE COURANT INTRODUCTION Les pinces ampèremétriques sont destinées à étendre les capacités de mesure des multimètres, appareils de mesure de puissance, oscilloscopes,

Plus en détail

Exchange Rate (Authorized Foreign Banks) Regulations. Règlement sur le taux de change (banques étrangères autorisées)

Exchange Rate (Authorized Foreign Banks) Regulations. Règlement sur le taux de change (banques étrangères autorisées) CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Exchange Rate (Authorized Foreign Banks) Règlement sur le taux de change (banques étrangères autorisées) SOR/99-273 DORS/99-273 Published by the Minister of Justice at

Plus en détail

Isolants et conducteurs

Isolants et conducteurs Présenté par TryEngineering - Cliquez ici pour donner votre avis sur cette leçon. Objet de la leçon Démontrer les concepts de conduction et d isolation électrique. Remarque : Ce plan de leçons est conçu

Plus en détail

Proclamation establishing three different time zones in Nunavut, for the purposes of the definition of standard time in the Interpretation Act

Proclamation establishing three different time zones in Nunavut, for the purposes of the definition of standard time in the Interpretation Act CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Proclamation establishing three different time zones in Nunavut, for the purposes of the definition of standard time in the Interpretation Act Proclamation établissant

Plus en détail

LX 14/50 TRIPLEX GERBEUR ÉLECTRIQUE LX 14/50 TRIPLEX CONÇUS POUR DURER LX TRIPLEX

LX 14/50 TRIPLEX GERBEUR ÉLECTRIQUE LX 14/50 TRIPLEX CONÇUS POUR DURER LX TRIPLEX GERBEUR ÉLECTRIQUE LX 14/50 TRIPLEX CONÇUS POUR DURER LX TRIPLEX Les gerbeurs électriques LX TRIPLEX couvrent l'ensemble des applications intensives de stockage. En plus des caractéristiques standards

Plus en détail

Es-tu prêt à devenir compagnon en mécanique automobile?

Es-tu prêt à devenir compagnon en mécanique automobile? Es-tu prêt à devenir compagnon en mécanique automobile? Avec cette trousse, tu as en main tous les éléments nécessaires pour atteindre cet objectif, tout en réduisant le stress que représente un examen

Plus en détail

Alignment Effects and Circular Polarisation uses (soft X ray) on dilute species

Alignment Effects and Circular Polarisation uses (soft X ray) on dilute species Alignment Effects and Circular Polarisation uses (soft X ray) on dilute species Study of dilute species (atoms, molecules, ions, clusters and adsorbates) after soft X ray irradiation beamline proposal

Plus en détail

Aggregate Financial Exposure (Trust and Loan Companies) Regulations. Règlement sur le total des risques financiers (sociétés de fiducie et de prêt)

Aggregate Financial Exposure (Trust and Loan Companies) Regulations. Règlement sur le total des risques financiers (sociétés de fiducie et de prêt) CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Aggregate Financial Exposure (Trust and Loan Companies) Regulations Règlement sur le total des risques financiers (sociétés de fiducie et de prêt) SOR/2001-365 DORS/2001-365

Plus en détail

CITEPH 2015 - Présentation des Besoins de SAIPEM

CITEPH 2015 - Présentation des Besoins de SAIPEM CITEPH 2015 - Présentation des Besoins de SAIPEM CITEPH CITEPH 20/01/15 14/03/11 Présentation des des besoins besoins des des Sponsors Sponsors CITEPH 20/01/15 Présentation des besoins des Sponsors 2 CITEPH

Plus en détail

Ensemble de galvanisation

Ensemble de galvanisation Conrad sur INTERNET www.conrad.com 2. Zingage de métaux multicolores On obtient par le zingage de métaux multicolores (par exemple cuivre, laiton) de beaux revêtements décoratifs. On obtient des surfaces

Plus en détail

Sylvain Joly Robert Myles Wade Wilson. Mme Véronica Mollica, secrétaire du conseil de l arrondissement / Secretary of the Borough Council

Sylvain Joly Robert Myles Wade Wilson. Mme Véronica Mollica, secrétaire du conseil de l arrondissement / Secretary of the Borough Council Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil de l arrondissement de Greenfield Park tenue le 2 novembre 2015 à 19 h 30, au bureau de l arrondissement situé au 156, boulevard Churchill, Longueuil, sous

Plus en détail

MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3

MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3 MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3 Belkacem Abdous, Lhachmi Kamar, Omari Lhoussaine Direction de Recherche et Développement, OCP S.A. SOMMAIRE

Plus en détail

Septembre 2011. À la découverte. 1ère partie. Londres

Septembre 2011. À la découverte. 1ère partie. Londres Septembre 2011 À la découverte 1ère partie de Londres Sans ces symboles emblématiques, Londres ne sera plus tout à fait la même Le légendaire bus londonien à impériale «Routemaster» (à droite), en service

Plus en détail

V) LES APPLICATIONS DE LA FIBRE OPTIQUE. 1)Les télécommunications

V) LES APPLICATIONS DE LA FIBRE OPTIQUE. 1)Les télécommunications V) LES APPLICATIONS DE LA FIBRE OPTIQUE. 1)Les télécommunications De nos jours il faut que les informations se propagent très vite. Pour cela ces dernières sont envoyées par les réseaux qui permettent

Plus en détail

Set d'enseignement des énergies renouvelables. Schéma d assemblage

Set d'enseignement des énergies renouvelables. Schéma d assemblage Set d'enseignement des énergies renouvelables Schéma d assemblage Modèle No : FCJJ-27 ATTENTION Afin d'éviter des risques de dommages à la propriété, des blessures graves ou de mort : Cet ensemble doit

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET SESSION 2011 France métropolitaine BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE ÉPREUVE N 2 DU PREMIER GROUPE ÉPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE Option : Génie des équipements agricoles Durée : 3 heures 30 Matériel(s)

Plus en détail

S O 2H O S SO 3H O. une solution de thiosulfate de sodium de concentration en ion thiosulfate [S 2

S O 2H O S SO 3H O. une solution de thiosulfate de sodium de concentration en ion thiosulfate [S 2 PARTIE 3 : Réactions chimiques et milieux biologiques TP 15 La chimie des facteurs cinétiques OBJECTIFS : Mettre en œuvre une démarche expérimentale pour mettre en évidence quelques paramètres influençant

Plus en détail

Convention. French Telegraph Cable between Mauritius and Reunion

Convention. French Telegraph Cable between Mauritius and Reunion FRANCE vz b3 Treaty Series No. r o (1940) Convention between the Government of the United Kingdom and the French Government regarding the French Telegraph Cable between Mauritius and Reunion P aris, September

Plus en détail

2 X plus longtemps* dans les eaux agressives

2 X plus longtemps* dans les eaux agressives P R O T E C T I O N PROTECTION DYNAMIQUE anticorrosion D Y N A M I Q U E DURÉE DE VIE PROLONGÉE S ADAPTE À TOUTES LES EAUX DE RÉSEAU Dure jusqu à 2 X plus longtemps* dans les eaux agressives Protection

Plus en détail

Véhicules utilitaires Workman Série MD. La gamme compléte de véhicules utilitaires Workman

Véhicules utilitaires Workman Série MD. La gamme compléte de véhicules utilitaires Workman Véhicules utilitaires Workman Série MD La gamme compléte de véhicules utilitaires Workman La meilleure qualité d utilisation Les modèles Workman Série MD associent confort et efficacité comme aucun véhicule

Plus en détail

Chapitre 3 : l énergie électrique

Chapitre 3 : l énergie électrique STI2D Chapitre 3 : l énergie électrique Partie 6 : les composants de l électronique Pré-requis : Connaissance générales sur l'électricité Connaissances générales sur l'énergie Compétences visées : Être

Plus en détail

Informations supplémentaires relative à l énergie solaire

Informations supplémentaires relative à l énergie solaire Informations supplémentaires relative à l énergie solaire Éducation relative à l environnement Alain Comeau Sylvain Dumas Julien Savoie Rémi St-Coeur L énergie solaire L énergie solaire est l énergie du

Plus en détail

Mesure du vent. Objet de la leçon. Sommaire de la leçon. Niveaux d âge. Objectifs. Résultats escomptés à la fin de la leçon. Activités de la leçon

Mesure du vent. Objet de la leçon. Sommaire de la leçon. Niveaux d âge. Objectifs. Résultats escomptés à la fin de la leçon. Activités de la leçon Objet de la leçon Mesure du vent Présenté par TryEngineering - Cliquez ici pour donner votre avis sur cette leçon. L objet de cette leçon est d étudier la conception des anémomètres utilisés pour mesurer

Plus en détail

NAISSANCE DE L XJR-S

NAISSANCE DE L XJR-S NAISSANCE DE L XJR-S Ce texte est le résultat de mes différentes recherches sur la naissance de XJR - S pour savoir le pourquoi, comment et avec qui cette voiture est apparue. Cela s adresse aux personnes

Plus en détail

7 bis impasse Denis Dulac - 94700 Maisons-Alfort FRANCE Tél. : 01 43 68 06 13 / Fax : 01 43 68 66 09 @ : promattex@promattex.com www.promattex.

7 bis impasse Denis Dulac - 94700 Maisons-Alfort FRANCE Tél. : 01 43 68 06 13 / Fax : 01 43 68 66 09 @ : promattex@promattex.com www.promattex. 7 bis impasse Denis Dulac - 94700 Maisons-Alfort FRANCE Tél. : 01 43 68 06 13 / Fax : 01 43 68 66 09 @ : promattex@promattex.com www.promattex.com NOTICE DB-30 Ce manuel de montage contient les éléments

Plus en détail

Dans un monae où la population augmente et les ressources diminuent, des pneumatiques de Shred-Tech

Dans un monae où la population augmente et les ressources diminuent, des pneumatiques de Shred-Tech ECOTECHNOLOGIES Le système mobile de déchiquetage de pneumatiques «Shred-Tech est une société canadienne responsable du point de vue environnemental et social qui poursuit activement ses efforts de recherche

Plus en détail

Faits : Informations sur la smart fortwo electric drive

Faits : Informations sur la smart fortwo electric drive Informations sur la smart fortwo electric drive Faits : La smart fortwo electric drive utilise-t-elle le freinage par récupération pour recharger la batterie? Quand le conducteur touche pour la première

Plus en détail