Certification V2014 «Mode d'emploi» L'audit de processus pour la gestion du RI. Dr Joseph HAJJAR Valence

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Certification V2014 «Mode d'emploi» L'audit de processus pour la gestion du RI. Dr Joseph HAJJAR Valence"

Transcription

1 Certification V2014 «Mode d'emploi» L'audit de processus pour la gestion du RI Dr Joseph HAJJAR Valence

2 Déclaration de lien d intérêts (5 dernières années) MEDA Pharma PURESSENTIEL ASP Johnson & Johnson ECOLAB CAREFUSION

3 Documents de référence Site de la HAS Rubrique accréditation & certification

4 Préambule Quelques visites expérimentales en 2014 Début effectif en janvier 2015 Expérience limitée D un EV formé Ayant fait une visite!

5 De la V ème version de la certification depuis 1998 Autoévaluation (manuel de certification), visite, rapport

6 Aux enjeux de la V2014 Action sur les cultures hospitalières Management par la qualité / Approche processus par thématique Démarche continue (et synchrone avec d autres) Plus personnalisée à l ES (compte qualité) Inscrite dans le pilotage global de l ES (charge de travail) Evaluant la réalité de la prise en charge sur le terrain (audit processus, patient traceur) et la maturité du management de la qualité gestion des risques Nouvelles méthodes de visite Rapport plus court avec ce qui marche, est remarquable ou doit être amélioré

7 Principes Autoévaluation non obligatoire sous le format actuel, MAIS Obligation de conduire une autoévaluation des démarches qualité Possibilité de continuer à utiliser l outil d'autoévaluation («outil d autodiagnostic qualité»)

8 Principes Maintien du manuel de certification dans sa version V PEP supplémentaires critère 18.a «Continuité et coordination de la prise en charge des patients» étendu à l ensemble des prises en charge critère 26.b «Organisation de secteurs d activité à risque majeur» étendu aux salles de naissance et à la radiologie interventionnelle

9 Composantes essentielles Compte qualité Audit de processus Patient-traceur SARA Plateforme de service à destination des établissements

10 Approche par thématique Elaboration du compte qualité Audits de processus Liste de thématiques établie

11

12 Compte qualité «Nouvel outil national de pilotage de la certification» Suivi en continu par la HAS des engagements des ES en matière d amélioration de la qualité et de maitrise des risques Contribution à définir des objectifs de visite plus personnalisés en fonction des enjeux et risques de chaque établissement Informations utiles aux EV pour évaluer en visite la maturité du système de management QGDR de l ES

13

14 Analyse d une thématique

15

16 Outils

17 Outils

18 Outils

19

20

21

22

23

24

25

26

27 Audit processus Cœur de la V2014 Méthode d évaluation de la réalité de la prise en charge Liste de 20 thématiques Selon le schéma PDCA avec des points d observation obligatoires P (prévoir) D (mettre en œuvre) C (évaluer) A (agir) 2 parties distinctes Evaluation du management du processus avec le(s) responsable(s) du processus Mise en œuvre du processus avec le personnel chargé de son application

28

29 Audit processus Réalisé au regard de données identifiées Spécificité : établissement, activité considérée, différents interlocuteurs et stratégie de visite Porte a minima sur des éléments d investigation obligatoires Facteurs-clés pour l atteinte des objectifs de la thématique Investigation obligatoire par l EV et mention systématique dans le rapport (conformité ou écart) Après validation par la HAS, diffusion des EIO sur le site Internet de la HAS

30

31

32 Audit processus Durée entre 3h et une journée En fonction des processus De l importance de l évaluation à réaliser sur le terrain Durée augmentée (plusieurs sites) ou diminuée (ES de petite taille)

33 Audit processus Début de chaque rencontre Rappel : contexte, objectifs de la certification, méthodes mobilisées et thématique concernée par l entretien Rencontres sur le lieu de travail des interlocuteurs Bureau des pilotes Service pour les professionnels de terrain Si pilotage d un processus par plusieurs personnes Rencontre des pilotes séparément, sauf si coopération habituelle dans le cadre d une instance dédiée

34 Règles Langage clair, court, respectueux Questionnement sans induire les réponses Vigilance à la communication non verbale Ecoute attentive Reformulation des réponses Reformulation des points positifs et des écarts potentiels en conclusion de l investigation

35 Etude du management du processus Entretien avec le responsable du processus Comprendre l organisation du processus, son pilotage, ses modalités d application et la capacité d amélioration du processus.

36 Evaluation de la mise en œuvre du processus sur le terrain Entretien avec des personnels Techniques pour s assurer de la mise en œuvre Traceur système Sondages Observations directes ou simulation Visite de locaux et observation d équipements Vérification des interfaces

37 Audit processus Pour chaque thématique Pas d investigation par PEC ni échantillonnage des services Pour ne pas passer à côté d une dimension importante Questionnement du pilote de la thématique Existence d organisations différentes, connues de l établissement Mise en œuvre partout ou s il existe des modalités différentes selon les secteurs, activités, PEC, etc.

38 Outils Grille d audit des EV Fiche technique relative à la préparation des audits de processus à disposition des établissements (en cours)

39 Audit processus Nécessité d une maîtrise suffisante de la thématique Guides thématiques construits sur le modèle du «PDCA» * Ne pas les considérer comme des guides d investigation Parfois modalités de mise en œuvre au-delà des exigences de la certification pour indiquer comment optimiser la maîtrise du processus. Liberté aux ES de les appliquer ou de proposer d autres réponses pour atteindre l objectif * Non disponible pour le RI

40 A la fin de chaque étape de l audit 2 types de situations Conformité : satisfaction à une exigence portée par la thématique Ecart : non satisfaction d une exigence portée par la thématique et référencée au Manuel V2010 Chaque écart étayé d une preuve et de sa source Preuve : justification de l écart (observé ou entendu au travers des différents entretiens, visites terrain) Source : audit de processus

41 Interconnexions Avec les autres thématiques Fonctions logistiques Bloc opératoire Secteurs à risque (radiothérapie, médecine nucléaire, imagerie interventionnelle, endoscopie, salle de naissance) Avec les patients traceurs

42

43 Pour aboutir à Qualification des écarts Point sensible : pas de risque direct pour le patient ou les professionnels ou de risque de rupture de système Non-conformité : risque direct pour le patient ou les professionnels ou indiquant une rupture du système Non-conformité majeure : des faits ou manquements mettant en jeu la sécurité des patients de manière grave et immédiate et aucune mesure appropriée de récupération ou d atténuation ou absence ou défaillance totale du management d une activité l empêchant de répondre aux exigences du manuel sur une thématique donnée

44 Pour aboutir à Niveau de maturité atteint, c est-à-dire de la maitrise Par l établissement pour chacune des sous-étapes du PDCA Définition et structuration de son organisation Mise en œuvre opérationnelle Conduite des actions d évaluation et d amélioration 5 niveaux de maturité Non défini Fonctionnement de base Défini Maîtrisé Optimisé

45 Par exemple pour la sous étape D D1 Mobilisation des équipes pour la mise en œuvre Non défini Fn de base Défini Maitrisé Optimisé Professionnels non informés, sensibilisés. Méconnaissent le sujet. Circulation d infos par contacts informels et ponctuels Règles de diffusion d infos et de communication définies Infos connues Amélioration du dispositif pour répondre aux besoins. Dynamique d amélioration continue opérationnelle et REX en place

46 Message aux hygiénistes Procédure de certification V2014 Objectif final : apprécier le niveau de maturité atteint par un ES en termes de culture et de management en continu de la qualité de la PEC du patient et des RIAS Outils nouveaux : pas de difficultés particulières aux hygiénistes chargés de la GRI Antériorité de leur expérience dans ce domaine Ajouts nécessaires Renseigner une cartographie des risques adaptée aux réalités de leur établissement et aux indicateurs Mettre en place et assurer le suivi plans d action avec le concours des professionnels des services de soins, des autres acteurs transversaux et des instances

47 Remerciements Equipe opérationnelle d hygiène et au service qualité du centre hospitalier de Tournon pour les exemples issus de leur compte qualité : Céline CABRERIZO (infirmière hygiéniste) Armand TERZIAN (président de la CME et du CLIN) Anne BARBARY et Christelle BREYLE (qualiticiennes)

Procédure de certification V2014 : introduction, audit de processus. Dr Joseph HAJJAR Service d hygiène et d épidémiologie

Procédure de certification V2014 : introduction, audit de processus. Dr Joseph HAJJAR Service d hygiène et d épidémiologie Procédure de certification V2014 : introduction, audit de processus Dr Joseph HAJJAR Service d hygiène et d épidémiologie Déclaration de lien d intérêts (5 dernières années) MEDA Pharma PURESSENTIEL ASP

Plus en détail

Le Compte Qualité. Outil de valorisation et de suivi de votre dispositif de gestion des risques

Le Compte Qualité. Outil de valorisation et de suivi de votre dispositif de gestion des risques Le Compte Qualité Outil de valorisation et de suivi de votre dispositif de gestion des risques 01 V2014 & compte qualité L essentiel de la V2014 Un cycle plus continu et plus synchronisé La mise en place

Plus en détail

La sécurité de l identité du patient dans la certification V 2014

La sécurité de l identité du patient dans la certification V 2014 La sécurité de l identité du patient dans la certification V 2014 Mardi 3 novembre 2015 Journée interrégionale sur la qualité et la sécurité des soins en établissement de santé REQUA SRA Bourgogne L identification

Plus en détail

La certification V2014 Un dispositif au service de la démarche qualité et gestion des risques des établissements de santé

La certification V2014 Un dispositif au service de la démarche qualité et gestion des risques des établissements de santé La certification V2014 Un dispositif au service de la démarche qualité et gestion des risques des établissements de santé Philippe LALY Adjoint au chef de Service Certification des établissements de santé

Plus en détail

Management de la qualité au CHU de Poitiers par le Compte Qualité

Management de la qualité au CHU de Poitiers par le Compte Qualité Centre Hospitalier Universitaire de Poitiers Management de la qualité au CHU de Poitiers par le Compte Qualité Retour d expérience Céline BICHE Directeur, Direction Qualité, relations avec les Usagers

Plus en détail

Le Compte Qualité Outil de valorisation et de suivi du dispositif de gestion des risques. RéQua 16 juin 2016

Le Compte Qualité Outil de valorisation et de suivi du dispositif de gestion des risques. RéQua 16 juin 2016 Outil de valorisation et de suivi du dispositif de gestion des risques RéQua 16 juin 2016 Plan de l intervention Rappelsurlesens&lesobjectifs Retour d expérience sur les premiers comptes qualité PAQSS/CompteQualité

Plus en détail

La rencontre avec les pilotes 21 mars Journée technique AUDIPOG. Mme Véronique Tessier (Paris)

La rencontre avec les pilotes 21 mars Journée technique AUDIPOG. Mme Véronique Tessier (Paris) La rencontre avec les pilotes 21 mars 2016 - Journée technique AUDIPOG Mme Véronique Tessier (Paris) La rencontre des pilotes pour l Expert Visiteur Objectifs Modalités Préparation de la visite Consultation

Plus en détail

Certification v2014 CH Paray-le-Monial et Charolles

Certification v2014 CH Paray-le-Monial et Charolles Certification v2014 CH Paray-le-Monial et Charolles Pilotage de la démarche et préparation du Compte Qualité Karine Alaimo, secrétaire qualité Isabelle Créteur, responsable qualité Céline Morel, directeur

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE «Comment mettre à jour son compte qualité?»

FICHE TECHNIQUE «Comment mettre à jour son compte qualité?» FICHE TECHNIQUE «Comment mettre à jour son compte qualité?» Guide méthodologique des établissements de santé Procédure de certification Sommaire Préambule... 3 Illustration au travers d un cas concret...

Plus en détail

Le compte qualité. L outil de la continuité et du pilotage national de la certification. MAJ janvier Comptes Qualité

Le compte qualité. L outil de la continuité et du pilotage national de la certification. MAJ janvier Comptes Qualité Le compte qualité L outil de la continuité et du pilotage national de la certification MAJ janvier 2014 et de pilotage de la certification 1 Sommaire 1. Enjeux et place du compte qualité dans la procédure

Plus en détail

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité I.2 Principes Processus

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité I.2 Principes Processus Phase 1: Planifier Les principes Les principaux référentiels R Collomp - D Qualité I.2 Principes Processus 1 Phase 1: Planifier Les principes PDCA Approche processus Politique Organisation Ressources Plans

Plus en détail

Certification HAS V2014 Approche processus et patient-traceur HOPITECH- 6 octobre 2016 Pierre-Joël TACHOIRES Ingénieur, Adjoint du Directeur Qualité

Certification HAS V2014 Approche processus et patient-traceur HOPITECH- 6 octobre 2016 Pierre-Joël TACHOIRES Ingénieur, Adjoint du Directeur Qualité Certification HAS V2014 Approche processus et patient-traceur HOPITECH- 6 octobre 2016 Pierre-Joël TACHOIRES Ingénieur, Adjoint du Directeur Qualité Modalités Certification V2014 Qu est-ce qui change?

Plus en détail

Juin 2016 RETEX REQUA

Juin 2016 RETEX REQUA Démarche certification V2014 «Quel rôle pour un pilote de thématique dans la préparation et au cours de la visite au CENTRE ORTHOPEDIQUE MEDICO-CHIRURGICAL?» RETEX REQUA Juin 2016 Certification V2014 Murielle

Plus en détail

Risque infectieux et certification

Risque infectieux et certification Risque infectieux et certification Joseph Hajjar Service d hygiène et d épidémiologie Valence Documents HAS Risque infectieux Réalité indiscutable Organisation et d une réglementation depuis de nombreuses

Plus en détail

Certification V2014. Présentation synthétique (COPIL Qualité et Gestion des Risques : 27 janvier 2015)

Certification V2014. Présentation synthétique (COPIL Qualité et Gestion des Risques : 27 janvier 2015) Présentation synthétique (COPIL Qualité et Gestion des Risques : 27 janvier 2015) 1 Objectifs de la Evaluer le niveau de maturité des établissement sur chaque thématique Renforcer la capacité des établissements

Plus en détail

La Certification. Formation Etudiant IDE 3ème année IFSI Carcassonne

La Certification. Formation Etudiant IDE 3ème année IFSI Carcassonne La Certification Formation Etudiant IDE 3ème année IFSI Carcassonne Cindy DIOT Ingénieur Coordonnateur des Risques Cellule Qualité & Gestion des Risques La Certification? 2 Définition Certification : Appréciation

Plus en détail

Elise Rochais, pharmacien OMEDIT Pays de la Loire

Elise Rochais, pharmacien OMEDIT Pays de la Loire Elise Rochais, pharmacien OMEDIT Pays de la Loire Journées Retour d Expériences 4 avril 2017 Objectif HAS : «Placer la qualité au cœur du management, développer des approches processus et affirmer la place

Plus en détail

Ahmed Khelili et Sylvie Drot/ Hôpital Marie Lannelongue CCLIN /ARLIN île de France 15/10/2015

Ahmed Khelili et Sylvie Drot/ Hôpital Marie Lannelongue CCLIN /ARLIN île de France 15/10/2015 Ahmed Khelili et Sylvie Drot/ Hôpital Marie Lannelongue CCLIN /ARLIN île de France 15/10/2015 Réunion des infirmiers(e) hygiéniste CCLIN Paris Nord 1 Certification V 2014 : Procédure d évaluation externe

Plus en détail

Quelle architecture et quel pilotage pour la nouvelle certification?

Quelle architecture et quel pilotage pour la nouvelle certification? Quelle architecture et quel pilotage pour la nouvelle certification? 30 septembre 2014 Les ambitions de la V2014 Une certification au service des démarches qualité des ES Une certification continue, mieux

Plus en détail

LA GESTION DES RISQUES DANS LA CERTIFICATION V2014

LA GESTION DES RISQUES DANS LA CERTIFICATION V2014 LA GESTION DES RISQUES DANS LA CERTIFICATION V2014 Thomas LE LUDEC Directeur délégué Direction de l amélioration de la qualité et de la sécurité des soins PLAN Sens et perspectives de la certification

Plus en détail

BILAN DES EXPERTS-VISITEURS

BILAN DES EXPERTS-VISITEURS BILAN DES EXPERTS-VISITEURS AUCUN ECART: Droit du patient Parcours patient Urgences et soins non programmés Risque infectieux BILAN DES EXPERTS-VISITEURS ECARTS: Secteur naissance: Pas d identification

Plus en détail

Processus logistique : gestion de l air

Processus logistique : gestion de l air Certification des établissements de santé Guide thématique des experts-visiteurs Processus logistique : gestion de l air Septembre 2014 Avertissement Caractérisation générale Planifier Définition de la

Plus en détail

Rencontre Régionale Qualité / Sécurité des Soins

Rencontre Régionale Qualité / Sécurité des Soins Rencontre Régionale Qualité / Sécurité des Soins 16 juin 2016 Ouverture 16/06/2016 Anne GUEGUEN Directrice de l Offre Sanitaire et Médico-Sociale de l ARS Centre-Val de Loire Rencontre Régionale Qualité

Plus en détail

RETOUR EXPERIENCE V2014

RETOUR EXPERIENCE V2014 RETOUR EXPERIENCE V2014 Hôpital Saint Joseph Marseille Muriel TOUBOUL, Directeur Qualité Gestion des risques Relations avec les usagers Hôpital Saint Joseph - Marseille mtouboul@hopital-saint-joseph.fr,

Plus en détail

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.1. Principes cer9fica9ons

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.1. Principes cer9fica9ons Phase 1: Planifier Les principes Les principaux référentiels 1 Phase 1: Planifier Les principaux référentiels Principes des certifications - accréditations Certification HAS Certification ISO 9001 Certification

Plus en détail

Invités sur le plateau Séverine MORILLE RAQ - GDR CHU de Rennes Établissement test en Présentation disponible sur:

Invités sur le plateau Séverine MORILLE RAQ - GDR CHU de Rennes Établissement test en Présentation disponible sur: Intervenant pour l OMéDIT Bretagne Dr Mélanie CHACOU Pharmacien Membre de l unité de coordination Invités sur le plateau Séverine MORILLE RAQ - GDR CHU de Rennes Établissement test en 2014 Dr Pascale MAHE

Plus en détail

Certification V2014. Le patient traceur. «Le patient au cœur de la méthode» 17/02/2015. CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1

Certification V2014. Le patient traceur. «Le patient au cœur de la méthode» 17/02/2015. CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 Certification V2014 Le patient traceur «Le patient au cœur de la» 17/02/2015 CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 Enjeux Une nouvelle approche pour l'amélioration de la qualité des soins (qualité, sécurité,

Plus en détail

Démarche de certification V2014

Démarche de certification V2014 Démarche de certification V2014 Stratégie d Implantation, d Information et de Communication Juliette VILCOT-CREPY Directeur Usagers, Qualité, Communication Nadège TESSIER Ingénieur Qualité-Gestion des

Plus en détail

Processus logistique : démarche qualité en restauration

Processus logistique : démarche qualité en restauration Certification des établissements de santé Guide thématique des experts-visiteurs Processus logistique : démarche qualité en restauration Septembre 2014 Avertissement Caractérisation générale Planifier

Plus en détail

Démarche qualité en Gériatrie Hôpital EHPAD. Y. Wolmark

Démarche qualité en Gériatrie Hôpital EHPAD. Y. Wolmark Démarche qualité en Gériatrie Hôpital EHPAD Y. Wolmark LA QUALITE Aptitude à satisfaire les besoins exprimés ou implicites des utilisateurs La qualité des soins OMS Garantir à chaque patient la combinaison

Plus en détail

Guide thématique logistique Sécurité des biens et des personnes

Guide thématique logistique Sécurité des biens et des personnes OUTILS DE VISITE A DESTINATION DES EXPERTS VISITEURS Guide thématique logistique Sécurité des biens et des personnes 27/02/2014 1 / 10 Avertissement Les présents guides sont des outils de visite à destination

Plus en détail

MANAGEMENT QUALITÉ et GESTION des RISQUES

MANAGEMENT QUALITÉ et GESTION des RISQUES MANAGEMENT QUALITÉ et GESTION des RISQUES DES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ Notre expertise au service de vos objectifs CATALOGUE 2017 CONSEIL ET STRATÉGIE ACCOMPAGNEMENT AUDIT S PATIENT TRACEUR CERTIFICATION

Plus en détail

Management de la qualité et des risques

Management de la qualité et des risques Certification des établissements de santé Guide thématique des experts-visiteurs Management de la qualité et des risques Septembre 2014 Avertissement Caractérisation générale Planifier Définition de la

Plus en détail

Attendus en matière de conformité réglementaire

Attendus en matière de conformité réglementaire GESTION DES RISQUES CONCERNANT LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE Attendus en matière de conformité réglementaire Dominique DESUZINGES Consultante formatrice dans les domaines pharmaceutiques Conformité

Plus en détail

Retour d expérience : Préparation V juin 2016

Retour d expérience : Préparation V juin 2016 Retour d expérience : Préparation V2014 9 juin 2016 Atelier Responsables qualité et GDR Stéphanie COUDERT Responsable qualité et gestion des risques Cadre social SANTE SERVICE LIMOUSIN SANTE SERVICE LIMOUSIN

Plus en détail

Les autres thématiques. Journée technique AUDIPOG 21 mars 2016 Véronique Tessier (Paris)

Les autres thématiques. Journée technique AUDIPOG 21 mars 2016 Véronique Tessier (Paris) + Les autres thématiques Journée technique AUDIPOG 21 mars 2016 Véronique Tessier (Paris) + Pourquoi parler des autres thématiques? Les EV investiguent sur les thématiques au périmètre dans tous les secteurs

Plus en détail

Contenu du MAQ de la salle de naissance

Contenu du MAQ de la salle de naissance Contenu du MAQ de la salle de naissance G. Hatem Montpellier 07/12/2016 2014: Secteur de naissance = secteur à risque d où l intérêt d un MAQ Contenu du MAQ: Laissé à l appréciation des acteurs Contenu

Plus en détail

Présentation de l outil «Cartographie des risques liés à la prise en charge en endoscopie» Intervenant :

Présentation de l outil «Cartographie des risques liés à la prise en charge en endoscopie» Intervenant : Présentation de l outil «Cartographie des risques liés à la prise en charge en endoscopie» Intervenant : Contexte de la démarche (1/2) Intérêt des établissements Volonté de répondre aux exigences réglementaires,

Plus en détail

V2014 et «gestion du risque infectieux»

V2014 et «gestion du risque infectieux» Coopération pour l Amélioration des Pratiques Professionnelles en Santé en Bretagne «Annonce d un dommage associé aux soins» V2014 et «gestion du risque infectieux» Journée régionale C CLIN Ouest 3 Avril

Plus en détail

JOURNEE REGIONALE QUALITE ARS Champagne-Ardenne 2 Décembre 2014

JOURNEE REGIONALE QUALITE ARS Champagne-Ardenne 2 Décembre 2014 JOURNEE REGIONALE QUALITE ARS Champagne-Ardenne 2 Décembre 2014 Certification V2014 vue par un expertvisiteur Murielle CHAILLOU, Directrice qualité et risques Expert-visiteur Le colonne vertébrale de la

Plus en détail

Le parcours du patient et la certification V2014 l intégration au DPC développement professionnel continu

Le parcours du patient et la certification V2014 l intégration au DPC développement professionnel continu Le parcours du patient et la certification V2014 l intégration au DPC développement professionnel continu Christiane ARRIUDARRE Praticien hospitalier CHPA Membre fondateur de DPCFormationsante Consultant

Plus en détail

Journée Régionale Qualité de Champagne-Ardenne 2 décembre 2014. Centre Hospitalier de Mâcon Bertrand Gelly, Ingénieur Qualité

Journée Régionale Qualité de Champagne-Ardenne 2 décembre 2014. Centre Hospitalier de Mâcon Bertrand Gelly, Ingénieur Qualité Journée Régionale Qualité de Champagne-Ardenne 2 décembre 2014 Centre Hospitalier de Mâcon Bertrand Gelly, Ingénieur Qualité 1 Définition et objectifs Définition: Outil de suivi longitudinal de la démarche

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION HÔPITAL PRIVÉ SÉVIGNÉ. 3 rue du Chêne Germain. Cs Cesson Sévigné

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION HÔPITAL PRIVÉ SÉVIGNÉ. 3 rue du Chêne Germain. Cs Cesson Sévigné ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION HÔPITAL PRIVÉ SÉVIGNÉ 3 rue du Chêne Germain Cs 27608 35576 Cesson Sévigné Juillet 2017 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 INTRODUCTION... 3 PRESENTATION DE L'ETABLISSEMENT 4 PRESENTATION

Plus en détail

L amélioration continue en assurance qualité en radiothérapie. 30/05/2013 Séminaire régional de radiothérapie externe

L amélioration continue en assurance qualité en radiothérapie. 30/05/2013 Séminaire régional de radiothérapie externe L amélioration continue en assurance qualité en radiothérapie 1 Sommaire L amélioration continue - Origine de l exigence - Quelques pistes de réflexion Les éléments de l amélioration continue - Les sources

Plus en détail

Gestion du système d information

Gestion du système d information Certification des établissements de santé Guide thématique des experts-visiteurs Gestion du système d information Septembre 2014 Avertissement Caractérisation générale Planifier Définition de la politique

Plus en détail

Centre Hospitalier CAMILLE CLAUDEL. Présentation: Karine COUPRIE, adjoint des cadres, service qualité-gestion des risques

Centre Hospitalier CAMILLE CLAUDEL. Présentation: Karine COUPRIE, adjoint des cadres, service qualité-gestion des risques Centre Hospitalier CAMILLE CLAUDEL Présentation: Karine COUPRIE, adjoint des cadres, service qualité-gestion des risques Etablissement public de santé mentale Dispositif de soins étendu sur tout le département

Plus en détail

Retour d expérience V2014 C.A.L.M.E. Illiers-Combray Isabellee LE HOUEROU Responsable Qualité Michèle AMORFINI - Directrice

Retour d expérience V2014 C.A.L.M.E. Illiers-Combray Isabellee LE HOUEROU Responsable Qualité Michèle AMORFINI - Directrice RENCONTRE REGIONALE QUALITE / SECURITE DES SOINS Mardi 9 juin 2015 Retour d expérience V2014 C.A.L.M.E. Illiers-Combray Isabellee LE HOUEROU Responsable Qualité Michèle AMORFINI - Directrice I L établissement

Plus en détail

PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR DE LA GESTION DES RISQUES ASSOCIES AUX SOINS

PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR DE LA GESTION DES RISQUES ASSOCIES AUX SOINS Intitulé du poste : COORDONNATEUR DE LA GESTION DES RISQUES ASSOCIES AUX SOINS Date de création du profil : 08/11/2012 Date de la dernière mise à jour : 15/12/2016 SERVICE DE RATTACHEMENT Nom du service

Plus en détail

Les ateliers du CCECQA

Les ateliers du CCECQA Les ateliers du CCECQA Certification V2014 Retours d'expériences et premiers enseignements Outils d aide aux établissements : Travaux de la FORAP Jeudi 09 Avril 2015 Le Dr D.Veillard Aucun lien d intérêts

Plus en détail

Processus logistique : sécurité des biens et des personnes

Processus logistique : sécurité des biens et des personnes Certification des établissements de santé Guide thématique des experts-visiteurs Processus logistique : sécurité des biens et des personnes Septembre 2014 Avertissement Caractérisation générale Planifier

Plus en détail

Vision de la gestion des risques par un hygiéniste. Dr Joseph HAJJAR Service d hygiène et d épidémiologie

Vision de la gestion des risques par un hygiéniste. Dr Joseph HAJJAR Service d hygiène et d épidémiologie Vision de la gestion des risques par un hygiéniste Dr Joseph HAJJAR Service d hygiène et d épidémiologie La gestion des risques en santé, une nécessité Scandales sanitaires Sang contaminé Mycobacterium

Plus en détail

Liste de nos formations

Liste de nos formations Secteurs Sanitaire - Médico Social - Aide à la personne Secteurs Environnement et santé Liste de nos formations Réalisables en inter établissements ou en intra et à distance. 2017 Equipe pluridisciplinaire

Plus en détail

Place des Evaluations des Pratiques. Professionnelles dans la préparation à la certification. Le CHU de Bordeaux.

Place des Evaluations des Pratiques. Professionnelles dans la préparation à la certification. Le CHU de Bordeaux. Place des Evaluations des Pratiques Le CHU de Bordeaux Professionnelles dans la préparation à la certification www.chu-bordeaux.fr CHU de Bordeaux 4 è Centre Hospitalier Universitaire Français 1 er employeur

Plus en détail

Réseau Qualité Picard

Réseau Qualité Picard Réseau Qualité Picard Démarche Gestion des risques 22 juin 2016 SOMMAIRE Les missions de la DGRQC DGRQC : Service certifié Liaisons fonctionnelles Instances d appui Culture des risques Formations Communication

Plus en détail

Certification V2014. Bulletin qualité/présentation en réunion d équipe, décembre 2015

Certification V2014. Bulletin qualité/présentation en réunion d équipe, décembre 2015 Bulletin qualité/présentation en réunion d équipe, décembre 2015 1 Objectifs de la Evaluer le niveau de maturité des établissements sur chaque thématique qualité Renforcer la capacité des établissements

Plus en détail

Guide méthodologique à destination des établissements de santé Certification V2014

Guide méthodologique à destination des établissements de santé Certification V2014 SERVICE CERTIFICATION DES ETABLISSEMENTS DE SANTE Guide méthodologique à destination des établissements de santé Certification V2014 GUIDE Mai 2017 Haute Autorité de santé Communication Information 5,

Plus en détail

Démarche Qualité et Évaluation en Santé

Démarche Qualité et Évaluation en Santé Démarche Qualité et Évaluation en Santé Jean Gaudart Laboratoire d Enseignement et de Recherche sur le Traitement de l Information Médicale jean.gaudart@univmed.fr Faculté de Médecine Université de la

Plus en détail

L évaluation des pratiques au sein du Réseau de Cancérologie d Aquitaine

L évaluation des pratiques au sein du Réseau de Cancérologie d Aquitaine L évaluation des pratiques au sein du Réseau de Cancérologie d Aquitaine DESC de Cancérologie : Module national option 3 «Réseaux de Cancérologie» Toulouse, décembre 2011 3 décembre 2010 Simone Mathoulin-Pélissier

Plus en détail

L Accréditation : qui fait quoi? Installation et fonctionnement d une Cellule Qualité

L Accréditation : qui fait quoi? Installation et fonctionnement d une Cellule Qualité 38e Colloque National des Biologistes des Hôpitaux Montpellier - 29 septembre 2009 L Accréditation : qui fait quoi? Installation et fonctionnement d une Cellule Qualité A. Daunizeau Lens Lens et son hôpital

Plus en détail

Mettre en œuvre le retour d expérience dans nos établissements : 3 initiatives

Mettre en œuvre le retour d expérience dans nos établissements : 3 initiatives Mettre en œuvre le retour d expérience dans nos établissements : 3 initiatives HIA Brest v CH Dinan v CHU Rennes JOURNEE REGIONALE Retour d expérience Vendredi 23 janvier 2015 La politique et l engagement

Plus en détail

de la Certification à la Valorisation de la Démarche Qualité

de la Certification à la Valorisation de la Démarche Qualité de la Certification à la Valorisation de la Démarche Qualité IFSI 2, 3 et 4 avril 2013 Maika BERROUET Ingénieur- Chef de projets CCECQA «N'est-il pas étrange de nous voir défendre plus farouchement nos

Plus en détail

Structurer avec les procédures de pilotage en lien avec les projets

Structurer avec les procédures de pilotage en lien avec les projets 1 OF3-1 Structurer avec les procédures de pilotage en lien avec les projets Le pilotage et la coordination des projets nécessitent la définition et l élaboration en préalable d outils décrivant les modes

Plus en détail

Convaincre et impliquer la direction

Convaincre et impliquer la direction La 1 ère Université Maghrébine et Sécurité des Soins. Convaincre et impliquer la direction Dans la démarche d hygiène hygiène. Dr HADDAD Med Salah Service d Hygiène Hospitalière CHU F. Bourguiba de Monastir

Plus en détail

Certification V2014. L audit de processus. «D une logique analytique à une logique systémique» 17/02/2015. CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1

Certification V2014. L audit de processus. «D une logique analytique à une logique systémique» 17/02/2015. CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 Certification V2014 L audit de processus «D une logique analytique à une logique systémique» 17/02/2015 CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 «C est par le prisme de la gestion des risques a priori et a posteriori,

Plus en détail

PROJET QUALITE GESTION DES RISQUES

PROJET QUALITE GESTION DES RISQUES PROJET QUALITE GESTION DES RISQUES 2016-2020 Centre Hospitalier Pierre Dézarnaulds de Gien PROJET D ETABLISSEMENT 2016-2020 15/01/2016 Centre Hospitalier Pierre DEZARNAULDS 2, Avenue Villejean B.P. 89

Plus en détail

Isabelle Poullain Ingénieur Gestion des Risques Centre Hospitalier de Dieppe. «Rencontre des métiers de la Santé» Mai 2011 Strasbourg

Isabelle Poullain Ingénieur Gestion des Risques Centre Hospitalier de Dieppe. «Rencontre des métiers de la Santé» Mai 2011 Strasbourg Coordonnateur de la gestion des risques associés aux soins, missionné auprès du président de la CME, un an avant le décret. «C est possible et ça fonctionne!» Isabelle Poullain Ingénieur Gestion des Risques

Plus en détail

PARTICIPEZ AU PROCHAIN PILOPRO S PILOTAGE DES ORGANISATIONS ET PROCESSUS MÉTIERS

PARTICIPEZ AU PROCHAIN PILOPRO S PILOTAGE DES ORGANISATIONS ET PROCESSUS MÉTIERS PARTICIPEZ AU PROCHAIN PILOPRO S PILOTAGE DES ORGANISATIONS ET PROCESSUS MÉTIERS PARTICIPEZ AU PROCHAIN MOOC DE L UNIVERSITÉ JEAN MOULIN LYON 3! MOOC QUÈSACO? L acronyme MOOC signifie «Massive Open Online

Plus en détail

Challenge du SMQ : l audit

Challenge du SMQ : l audit Formation F-CRIN : Management de la qualité en recherche clinique à l hôpital Challenge du SMQ : l audit 1 Présentation Pascale Bellamy Ingénieur Agro-alimentaire/ Formation scientifique 8 ans d expérience

Plus en détail

Christine STERVINOU Directrice Formation-Recherche-Développement Professionnel 24 mai 2016 CHIVA CHPO

Christine STERVINOU Directrice Formation-Recherche-Développement Professionnel 24 mai 2016 CHIVA CHPO La recherche paramédicale hors CHU Retour d expérience à travers un projet portant sur l impact d un programme de soins de support sur le bien être des sujets en séance de dialyse Christine STERVINOU Directrice

Plus en détail

RAPPORT DE CERTIFICATION CENTRE PAUL CEZANNE

RAPPORT DE CERTIFICATION CENTRE PAUL CEZANNE RAPPORT DE CERTIFICATION CENTRE PAUL CEZANNE 929, route de gardanne 13105 Mimet MARS 2016 SOMMAIRE INTRODUCTION 2 1. LES OBJECTIFS DE LA CERTIFICATION 2. LA CERTIFICATION V2014 3. LES NIVEAUX DE CERTIFICATION

Plus en détail

Projet Usagers, Risques et Qualité

Projet Usagers, Risques et Qualité Projet Usagers, Risques et Qualité 1 Objectif du projet Usagers, Risques et Qualité Définir les axes stratégiques à conduire dans les 5 ans à venir, concernant les usagers, la démarche qualité, la gestion

Plus en détail

L évaluation par la méthode du patient-traceur en établissement de santé

L évaluation par la méthode du patient-traceur en établissement de santé L évaluation par la méthode du patient-traceur en établissement de santé Colloques de l IUMSP, Lausanne Nathalie Thilly 28 Avril 2015 Université de Lorraine (EA 4360 Apemac) et CHU de Nancy, France 1 CONTEXTE

Plus en détail

Michèle WALDVOGEL Responsable assurance qualité et gestion des risques GROUPE HOSPITALIER DU CENTRE ALSACE (GHCA) COLMAR

Michèle WALDVOGEL Responsable assurance qualité et gestion des risques GROUPE HOSPITALIER DU CENTRE ALSACE (GHCA) COLMAR Michèle WALDVOGEL Responsable assurance qualité et gestion des risques GROUPE HOSPITALIER DU CENTRE ALSACE (GHCA) 68003 COLMAR Plan Présentation du Groupe Hospitalier du Centre Alsace Contexte et objectifs

Plus en détail

Semaine sécurité du patient - ARS Bretagne. Le programme national pour la sécurité du patient

Semaine sécurité du patient - ARS Bretagne. Le programme national pour la sécurité du patient Le programme national pour la sécurité du patient Une stratégie pour le PNSP A l initiative de la DGOS et de la DGS et en articulation avec la HAS, un programme national sur la sécurité des patients pour

Plus en détail

HAS DOCUMENT DE TRAVAIL. Accréditation des médecins Comité de concertation Réunion du 7 novembre 2005 ' ()** "'$ %%&+, & (! -. "'$ %%&.

HAS DOCUMENT DE TRAVAIL. Accréditation des médecins Comité de concertation Réunion du 7 novembre 2005 ' ()** '$ %%&+, & (! -. '$ %%&. 02.2006 HAS Articulation entre l évaluation des pratiques professionnelles (EPP), la certification des établissements de santé et l accréditation des médecins! "#$ %%& ' ()** "'$ %%&+, & (! -. "'$ %%&.&

Plus en détail

POLITIQUE D AMELIORATION CONTINUE DE LA QUALITE ET DE LA SECURITE DES SOINS

POLITIQUE D AMELIORATION CONTINUE DE LA QUALITE ET DE LA SECURITE DES SOINS Page 1 sur 6 SYNTHÈSE DU DOCUMENT Objectif(s) : Domaine d application : Lien avec d autre(s) document(s) : Références réglementaires et/ou recommandations : Mots clés (4) : Emplacement dans la G.E.D. Réf.

Plus en détail

La certification des établissements de santé

La certification des établissements de santé La certification des établissements de santé M1 novembre 2012 Dr Christophe Segouin, service de Santé publique GH St Louis/Lariboisière/F. Widal n Quel sens cela a-t-il de mettre en place une évaluation

Plus en détail

PRESENTATION PEPS UTEP EPERNAY. UTEP support à l accompagnement formation et élaboration de projet en ETP

PRESENTATION PEPS UTEP EPERNAY. UTEP support à l accompagnement formation et élaboration de projet en ETP PRESENTATION PEPS UTEP EPERNAY UTEP support à l accompagnement formation et élaboration de projet en ETP Equipe de l UTEP 0.5 ETP IDE 0.4 ETP Diététicienne 0.2 ETP Psychologue 0.1 ETP Coordination 0.2

Plus en détail

Démarche qualité Le référentiel ANGELIQUE. Y. Wolmark Hôpital Bretonneau (Paris 18)

Démarche qualité Le référentiel ANGELIQUE. Y. Wolmark Hôpital Bretonneau (Paris 18) Démarche qualité Le référentiel ANGELIQUE Y. Wolmark Hôpital Bretonneau (Paris 18) LA QUALITE Aptitude à satisfaire les besoins exprimés ou implicites des utilisateurs La qualité des soins OMS Garantir

Plus en détail

Les compétences attendues du directeur des soins et les missions qui lui sont dévolues

Les compétences attendues du directeur des soins et les missions qui lui sont dévolues Les compétences attendues du directeur des soins et les missions qui lui sont dévolues Françoise Zantman Directrice de la Direction des soins et des activités paramédicales de Assistance Publique Hôpitaux

Plus en détail

Guide méthodologique à destination des établissements de santé Certification V2014

Guide méthodologique à destination des établissements de santé Certification V2014 SERVICE CERTIFICATION DES ETABLISSEMENTS DE SANTE Guide méthodologique à destination des établissements de santé Certification V2014 GUIDE V.2.1 Janvier 2016 Haute Autorité de santé Communication Information

Plus en détail

Planifier sa démarche de mise en place d'un SMQ ISO 9001

Planifier sa démarche de mise en place d'un SMQ ISO 9001 Planifier sa démarche de mise en place d'un SMQ ISO 9001 En préambule : Une des difficultés premières, une fois les objectifs fixés est de savoir par quel point commencer. Il n'existe aucun mode opératoire

Plus en détail

Journée Régionale REQUAMIP. 31 mai Toulouse ASSURER LA CONTINUITE DES SOINS

Journée Régionale REQUAMIP. 31 mai Toulouse ASSURER LA CONTINUITE DES SOINS Journée Régionale REQUAMIP 31 mai 2011 Toulouse ASSURER LA CONTINUITE DES SOINS DR Hervé FERRIER CH REVEL CONTINUITE DES SOINS pourquoi cette thématique? Répondre à l objectif de la journée destinée à

Plus en détail

PARTENARIAT RCA - CCECQA

PARTENARIAT RCA - CCECQA PARTENARIAT RCA - CCECQA Illustration avec le projet régional EVADA Sandrine Domecq, sandrine.domecq@ccecqa.asso.fr Dr Laurence Digue, ldigue@canceraquitaine.org Rencontre annuelle du réseau Onco Poitou-Charentes

Plus en détail

Logistique et Achats

Logistique et Achats Logistique et Achats Proposition d une politique d achats dans un Groupement Hospitalier de Territoire de six établissements Carole OTHEGUY - 28 avril 2017 Master 1 Management de la Santé M. Bravi CAROLE

Plus en détail

GASTROSTOMIES PERCUTANEES RADIOLOGIQUES ET RISQUE INFECTIEUX ANALYSE PAR PROCESSUS

GASTROSTOMIES PERCUTANEES RADIOLOGIQUES ET RISQUE INFECTIEUX ANALYSE PAR PROCESSUS GASTROSTOMIES PERCUTANEES RADIOLOGIQUES ET RISQUE INFECTIEUX ANALYSE PAR PROCESSUS Françoise BARD, infirmière hygiéniste, Dr Agnès LASHERAS-BAUDUIN Praticien Hospitalier Service Hygiène hospitalière UG

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA CLINIQUE AMBROISE-PARÉ. 387, route de Saint-Simon TOULOUSE

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA CLINIQUE AMBROISE-PARÉ. 387, route de Saint-Simon TOULOUSE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA CLINIQUE AMBROISE-PARÉ 387, route de Saint-Simon 31076 TOULOUSE Décembre 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION DE

Plus en détail

De l obligation de la mise en place des GHT à l opportunité de la création d un projet partagé Sécurité et Qualité des Soins

De l obligation de la mise en place des GHT à l opportunité de la création d un projet partagé Sécurité et Qualité des Soins Corinne LEJEUNE-FREMOND Praticien hospitalier - Coordonnateur de la Gestion des Risques Associés aux Soins Chef du pôle Evaluation, Sécurité et Qualité des soins Hôpitaux Champagne Sud Marie-Jeanne OLIVO

Plus en détail

CONCOURS GENERAL SESSION 2009

CONCOURS GENERAL SESSION 2009 CONCOURS GENERAL SESSION 2009 Epreuve d admission Partie écrite : Durée : 2 heures Le Centre hospitalier du Val d Ariège (CHVA) est inscrit dans un réseau local de lutte contre les infections nosocomiales

Plus en détail

Mise en œuvre des systèmes de management de la santéet sécuritéau travail: outils d évaluation dans trois entreprises Algériennes

Mise en œuvre des systèmes de management de la santéet sécuritéau travail: outils d évaluation dans trois entreprises Algériennes Mise en œuvre des systèmes de management de la santéet sécuritéau travail: outils d évaluation dans trois entreprises Algériennes Ouaaz. M, Haddar.M Service de médecine du travail, EPH de Rouiba, Alger

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D'ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D'INTERVENTION SOCIALE

RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D'ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D'INTERVENTION SOCIALE Institut du Travail Social Tours RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D'ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D'INTERVENTION SOCIALE Annexe 1 de l arrêté du 5 juin 2007, Journal Officiel n 142 du 21 juin 2007.

Plus en détail

CRITERE N : 1b INTITULE : Engagement dans le DD

CRITERE N : 1b INTITULE : Engagement dans le DD CRITERE N : 1b INTITULE : Engagement dans le DD 1 Note introductive (chapô) Le développement durable a été défini dans le rapport élaboré par la commission Bruntland, comme «la capacité des générations

Plus en détail

L évaluation des pratiques professionnelles dans le cadre de la nouvelle procédure d accréditation certification HAS Au CHU d Angers Au CLCC de Nantes

L évaluation des pratiques professionnelles dans le cadre de la nouvelle procédure d accréditation certification HAS Au CHU d Angers Au CLCC de Nantes L évaluation des pratiques professionnelles dans le cadre de la nouvelle procédure d accréditation certification HAS Au CHU d Angers Au CLCC de Nantes Dr Marie Christine MOLL (CHU d Angers) M. Alain LE

Plus en détail

Coordonnateur de la gestion des risques associes aux soins - ROLE ET MISSIONS Résultats de l enquête auprès des membres

Coordonnateur de la gestion des risques associes aux soins - ROLE ET MISSIONS Résultats de l enquête auprès des membres èmes Rencontres du Réseau Qualité-Risques Picardie 22 juin 2016 Coordonnateur de la gestion des risques associes aux soins - ROLE ET MISSIONS Résultats de l enquête auprès des membres du réseau Anne-Cécile

Plus en détail

Accréditation : par où commencer? Méthode, exemples et pièges à éviter

Accréditation : par où commencer? Méthode, exemples et pièges à éviter 39 e Colloque National des Biologistes des Hôpitaux Lille, 4-8 octobre 2010 Accréditation : par où commencer? Méthode, exemples et pièges à éviter Alain DAUNIZEAU, Service de Biochimie, C.H. «Dr Schaffner»,

Plus en détail

L accréditation des laboratoires de biologie médicale en France

L accréditation des laboratoires de biologie médicale en France L accréditation des laboratoires de biologie médicale en France Présent senté par Hélène H MEHAY, Responsable de la Section Santé Humaine Réforme de la biologie médicale 29 juin 2010 Page 1 Introduction

Plus en détail

Rôle et Missions d un CLUD Comment maintenir une dynamique?

Rôle et Missions d un CLUD Comment maintenir une dynamique? Rôle et Missions d un CLUD Comment maintenir une dynamique? Dr F. Dixmérias CLUD - Institut Bergonié Article L.1110-5 du code de la santé publique : " Toute personne a le droit de recevoir des soins visant

Plus en détail

Revue de morbidité mortalité et gestion des risques

Revue de morbidité mortalité et gestion des risques L EPP : la mise en place de la RMM dans un Centre Régional de Lutte Contre le Cancer (CRLCC). Son articulation avec la certification dans sa version 2010 et avec la gestion des évènements indésirables

Plus en détail

Séminaire ACORS - Conférence - Jean-Jacques Valard

Séminaire ACORS - Conférence - Jean-Jacques Valard Le CRIPP - Assurances de personnes Séminaire ACORS 2016 L IFACI est affilié à The Institute of Internal Auditors Plan 1. Le CRIPP dans le secteur des assurances 2. La fonction audit interne au niveau du

Plus en détail

Qualité et sécurité de la réalisation des injections intra vitréennes. Evaluation des Pratiques Professionnelles EPP

Qualité et sécurité de la réalisation des injections intra vitréennes. Evaluation des Pratiques Professionnelles EPP Qualité et sécurité de la réalisation des injections intra vitréennes Evaluation des Pratiques Professionnelles EPP Protocole de visite de risque 2014 Table des matières Glossaire... 3 Introduction...

Plus en détail