DOSSIER DE PRESSE. Les Amis de Shalom Arshav

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER DE PRESSE. Les Amis de Shalom Arshav"

Transcription

1 DOSSIER DE PRESSE Les Amis de Shalom Arshav COMITÉ DE PARRAINAGE Élisabeth Badinter, philosophe Henri Bulawko, membre du Comité directeur du Crif Monique Canto-Sperber philosophe Denis Charbit professeur à l université de Tel-Aviv Michel Dreyfus-Schmidt sénateur Josy Eisenberg rabbin Daniel Farhi rabbin Alain Finkielkraut philosophe Élisabeth de Fontenay philosophe Ilan Greilsammer professeur à l université Bar-Ilan Théo Klein avocat, président d honneur du Crif Janine et Lucien Lazare historien AIbert Memmi écrivain Freddy Raphaël sociologue Paul Ricœur philosophe Claude Sitbon écrivain Pierre-André Taguieff sociologue André Wormser membre du comité directeur du Crif Michel Zaoui avocat, membre du comité directeur du Crif SOMMAIRE Les Amis de Shalom Arshav 1 Le piège de l occupation et des colonies 2 Une autre politique est possible 3 Les propositions de Shalom Arshav 4 Une recherche de la paix fondée sur la tradition juive 5 Les Amis de Shalom Arshav dans les médias 6 Evénements 2002/ S informer, contacter et dialoguer avec Les Amis de Shalom Arshav 8 Les Amis de Shalom Arshav 10 rue St-Claude, Paris Si te:http://lapai xmaintenant.or g xmaintenant.or g *La colombe du logo a été offerte gracieusement par Plantu La maquette de la Une a été réalisée gracieusement par Crayon noir

2 LES AMIS DE SHALOM ARSHAV L a P a i x m a i n t e n a n t Les Amis de Shalom Arshav, une association française qui milite pour la paix entre Israéliens et Palestiniens L'association française Les amis de Shalom Arshav a pour vocation de promouvoir et soutenir les actions du mouvement israélien Shalom Arshav, la Paix maintenant, et de les faire connaître en France. Elle s adresse à toutes les organisations et partis démocratiques, ainsi qu'à la communauté juive. Attachée inconditionnellement à l'existence de l État juif, notre association affirme la nécessité impérative d aboutir à une solution de compromis avec les Palestiniens et le monde arabe, pour en finir avec le conflit qui déchire la région. Parallèlement, l'association veut avoir une action citoyenne. Elle s oppose à toute exportation de ce conflit sur le sol français, et aux tensions inter-communautaires qui pourraient en résulter. Elle veille à maintenir un espace de dialogue entre les communautés juive et arabo-musulmane. Depuis un an, notre association a connu une croissance spectaculaire. Elle a organisé de nombreuses réunions publiques, ainsi qu une manifestation à Paris, qui a réuni plusieurs milliers de participants. Elle anime enfin un site internet diffusant des informations puisées aux meilleures sources. Shalom Arshav, un mouvement israélien sioniste et démocrate Shalom Arshav, fondé en 1978 par 348 officiers de réserve et soldats, est devenu le plus important mouvement politique extra-parlementaire en Israël, militant pour la réconciliation avec le monde arabe. Son action a contribué à l établissement d un climat favorable en Israël, qui a facilité la signature d un accord de paix avec l Egypte. Shalom Arshav est attaché aux valeurs sionistes et démocratiques, fondement de l État juif. C est pourquoi, au nom de ces principes, il refuse la poursuite de l occupation et de la domination de la population palestinienne, dont la prolongation corrompt la société israélienne. Les militants de Shalom Arshav sont profondément enracinés dans la réalité du pays. Ils assument des fonctions importantes au sein de l'armée, de l'université et de la vie politique, économique et associative. Un compromis équitable pour la paix Depuis la deuxième intifada, les militants de Shalom Arshav partagent le sort de leurs concitoyens, confrontés à la violence qui déchire la région. Ils ont subi le choc de la désillusion, après l espoir suscité par les accords d'oslo. Cependant, ils ne cessent pas de combattre pour un compromis équitable fondé sur les principes suivants : reconnaissance de l État palestinien, à côté de l État juif partage de la terre entre les deux États selon le tracé de la Ligne verte partage de souveraineté sur Jérusalem démantèlement des colonies juives de Cisjordanie et de Gaza retour des réfugiés palestiniens sur le territoire de l'état palestinien. Enfin, Shalom Arshav s'efforce de maintenir des contacts et de mener des actions avec les modérés palestiniens dans le cadre de la «Coalition israélo-palestinienne pour la paix». Le large écho rencontré par notre action est la preuve que l association répond à une forte attente, de tous ceux qui n acceptent ni les condamnations unilatérales d Israël, ni le soutien inconditionnel aux actions de son gouvernement. En 1982, le mouvement fut l'initiateur de la manifestation de protestation contre les massacres de Sabra et Chatila, qui a réuni personnes. Ses sympathisants furent parmi les inspirateurs des accords d'oslo de Aujourd hui, Shalom Arshav mène une campagne sur le thème «Sortons des territoires, revenons à nous-mêmes». Le sionisme a permis dans l Histoire la création de l État juif, qui assure aujourd hui à son peuple souveraineté politique et épanouissement culturel. La Ligne verte est la frontière séparant Israël de la Cisjordanie et Gaza.

3 LE PIÈGE DE L OCCUPATION ET DES COLONIES La conquête des Territoires a été effectuée à la suite d une guerre de survie imposée à Israël En juin 1967, l Egypte et la Syrie ont contraint Israël à mener une guerre de défense pour assurer sa survie. Malgré les objurgations israéliennes, la Jordanie fut entraînée dans le conflit. C est ainsi qu Israël a occupé les territoires de Cisjordanie et de Gaza. Demonnaie d échange, les Territoires sont devenus un espace de colonisation organisée Au lendemain de la guerre de 1967, Israël se proposait de faire de ces territoires une monnaie d échange, selon le principe «les Territoires contre la paix». Devant le refus arabe, Israël s est trouvé contraint d administrer ces territoires. Tout en mettant en place, au début, une occupation qui se voulait libérale, les gouvernements successifs, de gauche comme de droite, se sont engagés dans une politique de colonisation et de peuplement. De colons 1 en 1980, on est passé aujourd hui à (sur une population juive totale d environ habitants ) 1, qui se répartissent en près de 150 colonies ou villes, hors-jérusalem. La colonisation contribue au durcissement du conflit Le développement de cette colonisation prive aujourd hui les Palestiniens de 40 % de leur territoire 2. De plus, celle-ci a été planifiée de façon à empêcher l émergence d un futur État palestinien viable. Cette situation a été l un des facteurs déterminants dans l exacerbation du conflit. Tout accord futur doit donc inclure le principe de leur évacuation. Or, depuis 1967, l aile militante des colons, qui au nom d une certaine conception du sionisme, revendique la souveraineté juive sur tous ces territoires, s est constituée en un puissant lobby. Il exerce une pression sur tous les gouvernements israéliens, en s opposant à toute solution de compromis. La situation est donc bloquée. Et son maintien est catastrophique pour les sociétés israélienne et palestinienne. Le maintien de l occupation et de la colonisation joue contre l intérêt de l Etat d Israël «Sortir des Territoires Revenir à nous-mêmes» On le voit bien, la situation sécuritaire d Israël est mauvaise. La guerre est portée au cœur même de son territoire, et la population civile paie un lourd tribut. En novembre 2002, il y avait plus de 670 morts suite aux attentats, dont 75 % de civils 3 (les représailles israéliennes avaient causé la mort de près de 1900 Palestiniens 4 ). L armée israélienne s épuise à protéger les colonies, dont certaines ne comptent que quelques dizaines d habitants isolés au cœur d une population hostile. Toute sa supériorité technologique ne suffit pas à assurer son contrôle sur 3 millions de Palestiniens. Sur le plan international, Israël est isolé, alors qu à la suite des accords d Oslo, il avait effectué une percée diplomatique remarquable. De plus, le pays vit une grave crise économique et sociale, là encore liée à la dégradation sécuritaire. Il est donc vital pour Israël de reprendre l initiative politique. En mai 1967, Nasser avait expulsé les troupes de l ONU séparant Israël de l Egypte et massé son armée à la frontières de l État juif. Il avait imposé le blocus du port d Eilat, artère vitale pour Israël. Le leader palestinien Ahmed Choukeiry promettait alors de «jeter tous les Juifs à la mer». «Les colons idéologiques ne constituent qu une petite minorité, mais ils tiennent la société israélienne en otage. Aucun homme politique, y compris Yitzhak Rabin luimême, et après lui Ehoud Barak, soldats au passé glorieux, par crainte de guerre civile, n a jamais osé les affronter.» Zeev Sternhell, Le Débat n 121, sept.-oct Au lendemain d Oslo, 36 pays avaient renoué ou établi des relations, parmi lesquels la Tunisie, le Maroc, la Jordanie, le Vatican, le Qatar et le Sultanat d Oman. La croissance économique atteignait de 5 à 7 %. Aujourd hui, une étude récente montre que 1/5 de la population juive vit au-dessous du seuil de pauvreté. (1) Bureau israélien des Statistiques (2)B Tselem (3)Tsahal (4) AFP

4 UNE AUTRE POLITIQUE EST POSSIBLE Les quatre guerres selon Amos Oz 1 Deux guerres sont menées par les Palestiniens. La première est leur lutte pour se libérer de l occupation et pour leur droit à un État indépendant. La seconde est menée par un Islam fanatique, depuis l Iran jusqu à Gaza, et depuis le Liban jusqu à Ramallah, qui rêve de détruire Israël et chasser les Juifs de leur terre. En miroir, deux guerres sont menées par les Israéliens. La première est leur guerre pour leur droit à vivre dans un État souverain et libre sur une partie de cette terre. Et la deuxième est celle menée par la droite nationaliste israélienne pour l occupation totale de la Terre sainte. Toute solution ne peut se bâtir que par la clarification des objectifs de chacune des parties. Israël est fondé à assurer son auto-défense, face au terrorisme aveugle et à la volonté irrédentiste «Contre quoi et contre qui se battent exactement les terroristes palestiniens quand ils assassinent des passants dans les rues, des enfants qui prennent le bus( )? Que veulentils au juste? L indépendance, la liberté ou la fin du sionisme?» Zeev Sternhell, Le Débat, n 121, sept.-oct Les mouvements terroristes ne se contentent pas de revendiquer un État palestinien, mais prônent la destruction de l État juif. Ils frappent indistinctement les civils, du simple fait qu ils résident en Israël comme dans les territoires. Face à cet irrédentisme, Israël a toute légitimité pour mener une guerre de survie. Dans le même temps, Israël doit accepter la revendication palestinienne d indépendance En reconnaissant le droit des Palestiniens à leur État, Israël reste ainsi fidèle aux principes fondateurs du sionisme: maintenir le caractère juif de l État refuser toute domination sur un autre peuple. La guerre d Indépendance s est achevée en 1949, et à conduit à la création d un État reconnu par la communauté internationale. Celle des 6 jours ne fut que le produit accidentel d une situation qu Israël n avait ni voulue ni même prévue. En conséquence, Shalom Ah shav affirme que les Territoires conquis en 1967 ne possèdent aucune sorte de légitimité et ne peuvent modifier les frontières de l État. C est pourquoi il demande au gouvernement israélien de : mettre fin à l occupation évacuer les colonies reconnaître la légitimité de l État palestinien sur l ensemble des territoires aujourd hui occupés, moyennant éventuellement des ajustements de frontière mineurs et réciproques L occupation est contraire aux principes mêmes du sionisme, qui est le mouvement de libération nationale du peuple juif. Il exclut donc toute idée de domination sur un autre peuple. «Ce droit des Palestiniens à un Etat, aucun démocrate, aucun sioniste ne peut sérieusement leur dénier.» Bernard-Henri Lévy, allocution prononcée à l université de Tel-Aviv, 27/05/02. «Alors que faire? ( ): tout d abord accepter la légitimité de l acte fondateur d Israël et en faire également l acte fondateur de la Palestine indépendante.» Zeev Sternhell, Le Débat, n 121, septembre-octobre 2002

5 ESPOIRS ET PERSPECTIVES LES PROPOSITIONS DE SHALOM ARSHAV Plusieurs options pour une initiative israélienne Compte tenu de la complexité de la situation et de sa gravité, Shalom Arshav, et plus généralement l ensemble du courant «colombe» israélien, explorent plusieurs pistes. Certains proposent d évacuer unilatéralement la grande majorité des colonies de peuplement et des territoires, et d ériger un mur le long de la Ligne verte, de façon à assurer la sécurité de la population israélienne, considérant qu il n y a pas actuellement de partenaire pour négocier. Ce mur, qui selon eux n est pas une frontière politique, engloberait un certain nombre de colonies à la lisière de la Ligne verte et autour de Jérusalem. Amram Mitzna D autres s opposent à cette solution imposée aux Palestiniens de façon unilatérale, et qui de ce fait risquerait de devenir la source des prochains conflits. Ils prônent plutôt le retour immédiat à des négociations malgré la poursuite de l intifada. D autres enfin, comme Amram Mitzna, nouveau dirigeant du parti travailliste, prévoient d évacuer unilatéralement les colonies de Gaza et d amorcer des négociations afin de rompre le cercle vicieux attentats-représailles, et lancer un message fort tant à l intention de la population palestinienne qu à la communauté internationale. Si toutefois il s avérait qu il n y avait pas de partenaire, Israël procéderait à une évacuation unilatérale. Un désir de paix se manifeste des deux côtés Le conflit a conduit au durcissement des deux populations. Pourtant, de part et d autre, des voix se font entendre. Près des 2/3 des Israéliens estiment que l évacuation des colonies conduirait à la reprise du processus de paix 1. Plus des 2/3 des colons juifs obéiraient à une décision d évacuation de la part de leur gouvernement 2. Ami Ayalon Sari Nusseibeh 200 personnalités palestiniennes, à l initiative de Sari Nusseibeh, représentant de l OLP à Jérusalem 3, ont signé une pétition condamnant le terrorisme-suicide. Ami Ayalon, ancien chef des services de sécurité israéliens, et Sari Nusseibeh élaborent une déclaration d intentions, «expression de la volonté de la majorité des deux peuples», dont voici un extrait du préambule : «Le peuple palestinien et le peuple juif reconnaissent chacun les droits historiques de l autre concernant la même terre. Pendant des générations, le peuple juif a désiré établir un État juif sur toute la terre d'israël, alors que le peuple palestinien a, de la même manière, désiré établir un État palestinien sur toute la terre de Palestine. Les deux parties acceptent par la présente un compromis historique fondé sur le principe de deux États souverains et viables existant côte à côte...» 1)Institut Dahaf, 3/05/02 2)Idem, 24/07/02 3) El Quds,19 /06/02 Pour la quasi-totalité des Israéliens, la revendication palestinienne du «droit au retour des réfugiés à l intérieur de la Ligne verte» est totalement inacceptable, et à raison : elle signifierait la destruction de l État juif. «Si aucun accord n'intervient avec les Palestiniens, au bout d'une année, des frontières de sécurité seront établies en Cisjordanie. Il n'y aura plus aucune colonie juive à l'est de cette frontière.» Extraits du programme d Amram Mitzna, Haaretz, 19/11/02 Article 4 de la déclaration Ayalon-Nusseibeh: «Droit au retour. Reconnaissant les souffrances et les difficultés des réfugiés palestiniens, la communauté internationale, Israël et l'état de Palestine créeront et contribueront à un fonds international pour les dédommager. Les réfugiés palestiniens ne retourneront que dans l'état de Palestine. Les Juifs ne retourneront que dans l'état d'israël.»

6 UNE RECHERCHE DE LA PAIX FONDÉE SUR LA TRADITION JUIVE Le nationalisme religieux devient le moteur de la colonisation Au cours de la guerre des 6 jours, en juin 1967, Israël conquiert la Cisjordanie et Gaza. Or, la Cisjordanie constituait dans l Antiquité le cœur des royaumes hébreux, la Judée-Samarie. Dès lors, cette conquête est interprétée par plusieurs chefs religieux comme le «retour à la patrie historique», et comme un signe avant-coureur des temps messianiques (rabbin Tsvi Yehouda Kook). Dans cette perspective, il ne saurait être question de rétrocéder ces territoires, qui reviendraient de droit divin à l État juif. Cette approche religieuse a fortement contribué à structurer l idéologie du «Grand Israël». Pourtant, une partie non-négligeable du monde orthodoxe refuse cette conception Avant la guerre des 6 jours, le monde religieux avait toujours soutenu des positions modérées dans le conflit israélo-arabe. Le leader historique du parti nationalreligieux, le docteur Yossef Burg, a combattu jusqu à sa mort l idéologie du «Grand lsraël». De même, le rabbin Ovadiah Yossef, leader spirituel incontesté du monde sépharade, a rappelé le principe de la sauvegarde de la vie pour recommander la rétrocession des territoires conquis en échange d une paix permanente. Aujourd hui, un mouvement orthodoxe-religieux, Netivoth Shalom, Sentiers de Paix, combat aux côtés de Shalom Arshav. Il regroupe plusieurs intellectuels de renom - Aviezer Ravitzky, Ouriel Simon, Lucien Lazare...-, pour lesquels la poursuite de l occupation est contraire aux principes fondamentaux du judaïsme. Selon la tradition juive, l Etat doit avoir pour objectif la justice sociale et pratiquer une politique extérieure de bon voisinage Pour de nombreux commentateurs, l expansion au «Grand Israël» n a jamais, au grand jamais, constitué une obligation religieuse. La question des frontières relève strictement du politique. Les prophètes ont la plupart du temps prodigué aux souverains hébreux des conseils de modération en politique extérieure. Ainsi en fut-il de Jérémie qui mit en garde Sédécias, dernier roi de Judée, contre son «grand dessein» anti-babylonien 2. Les prophètes ont toujours fixé pour priorité l établissement de la justice sociale, socle de la sécurité. Au mépris des persécutions, ils n ont jamais hésité à braver certains rois hébreux tyranniques, avides de conquêtes, et qui dans le même temps faisaient peser sur le peuple juif un régime d oppression et de violence. Ainsi en alla-t-il de Mih ayahou, qui s opposa courageusement aux projets expansionnistes du roi Achab 3. En mille années d existence, les anciens royaumes hébreux n ont atteint que pour de très brèves périodes les frontières du Grand Israël. Cela les a-t-il empêchés de remporter de remarquables succès politiques et culturels? Enfin, selon la tradition juive, n est-ce pas à cause de la haine gratuite et de la violence sociale que les deux Temples furent détruits? «...Si vous pratiquez une stricte justice dans vos relations réciproques; si vous vous abstenez d opprimer l étranger, l orphelin et la veuve, de répandre du sang innocent en ce lieu, et de suivre des dieux étrangers pour votre malheur, [alors seulement] je vous laisserai résider ici, dans le pays que j ai donné à vos ancêtres de siècle en siècle». Jérémie, VII,5 1 Décision d Ovadiah Yossef, ancien Grand-Rabbin d Israël: «(Si les chefs du gouvernement estiment ) qu en cas de rétrocession des territoires, une guerre peut être évitée, et qu il existe une possibilité de paix permanente, il apparaît donc selon toutes les opinions, qu il est autorisé de restituer des parties de la terre d Israël, car rien n est plus important que la sauvegarde de la vie (Pikouah nefesh).» «Ni par la puissance, ni par la force, mais bien par Mon esprit dit l Eternel Tsevaot.» (Zacharie,IV,6) 1 (1) Traduction du rabbin Zadoc Kahn (2)Jérémie, XXVIII (3) I Rois, XXII

7 LES AMIS DE SHALOM ARSHAV DANS LES MÉDIAS Extraits Nous ne sommes pas des naïfs «Dans sa grande majorité, la population a compris et approuvé la nécessité d envoyer un avertissement aux Palestiniens, en traquant les terroristes. Mais les opérations militaires sont inefficaces si la politique ne reprend pas ses droits. Aujourd hui, il est impératif d assortir cette initiative armée de mesures diplomatiques, afin d éviter l enlisement.» Marc Lefèvre, porteparole des Amis de Shalom Arshav, interviewé par Ruth Nabet, Tribune Juive 6/06/02 Si vous le voulez, ce ne sera pas un rêve «En proposant une vision totalitaire de cette société israélienne, ces associations, qui appellent au boycott d Israël, confortent les fantasmes dangereux de certains mouvements islamistes radicaux;les conséquences en sont lourdes jusqu au sein de notre communauté, comme nous l avons vu avec les attentats antisémites. Mais il semble que, dans la faillite des idéologies, la cause palestinienne, juste dans son essence, soit plus mobilisatrice, médias aidant, que de multiples autres. C est ainsi qu elle devient, intégrée dans la croisade anti-mondialisation, l étendard aux couleurs de keffieh, sous lequel une nouvelle génération entre en politique.» David Chemla, président de l association, 23/10/02 Cahiers Bernard Lazare Marquer sa différence «Dimanche à 17 heures à Paris, les Amis de Shalom Arshav marqueront leur différence du métro Chemin-vert à la Bastille, avec pour slogan: «Israël-Palestine, deux États pour la paix». 6/04/02 Écoute Israël, reviens à toi! «Depuis 1967, le développement accéléré et irresponsable des colonies dans les territoires occupés mine et corrompt les fondements d Israël comme État et comme société. Revenir à soi pour Israël, c est reconnaître qu il y a un conflit insurmontable entre le Grand lsraël et l État d Israël, c est reconnaître qu il est impossible d avoir les deux. Ceux qui veulent l intégralité de la terre portent la responsabilité de l écroulement à terme de l État. Ceux qui veulent préserver l État doivent se résoudre à abandonner une partie de la terre.» David Chemla, 16 /03/02 Entre ouverture et dialogue «Ajoutons que Shalom Arshav est en principe un mouvement politiquement pluraliste. En effet, si nombre de ses membres sont proches de la gauche laïque, il n en reste pas moins qu il a bénéficié du soutien actif de personnalités religieuses orthodoxes..» Sandrine Szwarc, 10/01/02 Les implantations, un piège pour Israël «Un tel État [fondé sur l idéal sioniste] ne peut exister et se développer sur la base de ses principes fondateurs, que si les peuples qui l entourent, et en premier lieu le peuple palestinien trouvent aussi une issue équitable à leurs aspirations» Marc Lefèvre, porte-parole de l association, 09/02

8 QUELQUES ÉVÉNEMENTS ORGANISÉS PAR L ASSOCIATION EN 2002 / 2003 Assises du mouvement, en présence de Dan Bitan, délégué d Israël, au Cercle Bernard Lazare, Paris, 23 janvier Réunion publique à Strasbourg, en présence d Ilan Greilsammer et Marc Lefèvre, 130 personnes, 25 juin Participation à la manifestation organisée par le CRIF, en un cortège séparé (5000 manifestants), sous les bannières "Israël - Palestine, deux États pour la paix", "Contre l'antisémitisme et toutes les formes de terrorisme", Paris, 7 avril Israël-Palestine, rassemblement au Mur de la Paix, avec la participation des artistes Simon Elbaz, Jacinta, Yuval Micenmacher, Roula Safar, Marlène Samoun, Isabelle Hurtin, Paris, 30 juin Réunion «Quel sionisme pour l avenir», avec la participation de Dan Bitan, en présence de 300 personnes, Cercle Bernard Lazare, Paris, 4 mai Projection, suivie d un débat, du film documentaire "Promesses", sur une rencontre d enfants israéliens et palestiniens, cinéma Reflets-Médicis, Paris, 28 mai 2002 Intervention des Amis de Shalom Ahrshav, par Marc Lefèvre à la Maison des Ecrivains, Paris, 7 juin Jacinta et Roula Safar Marlène Samoun Pétition publiée dans Le Monde du 24/03/02, plus de 2500 signataires en novembre Chaine Humaine israélo-arabe autour de l'arbre de l'espérance, Marseille, 30 juin Réunion publique à Marseille, organisée par Gilbert Bénichou, en présence de Dov Kowal, 20 juin Rassemblement «Les propositions de Shalom Arshav», en présence de plus de 700 personnes, avec la participation du rabbin Daniel Farhi, Alain Finkielkraut et Ilan Greilsammer, le Déjazet, Paris, 24 juin Création du mouvement étudiant, septembre Premières rencontres internationales de Shalom Arshav, Jérusalem, 20 / 22 avril Publication du texte de soutien à la Feuille de route dans Le Monde, avec les signatures entre autres de Pierre-Gilles de Gennes, Bernard-Henri Levy, Olivier Duhamel, Robert et Elisabeth Badinter, Rabbins Daniel et Gabriel Farhi, Patrick Klugman, Pierre-André Taguieff, Marie- Hélène Aubert, etc., 23 mai De gauche à droite: D.Farhi, I.Greilsammer, M.Lefèvre, A.Finkielkraut, D. Chemla En province: lancement des Amis de Shalom Arshav-Strasbourg, le 25 juin 2002; Grenoble, janvier 2002 ; Marseille, juillet 2002 ; Lyon, octobre 2002.

9 S INFORMER CONTACTER ET DIALOGUER AVEC LES AMIS DE SHALOM ARSHAV Site et liste internet Adresse du site: Contact-mail: Ressources: Revues de la presse israélienne traduites en français. Informations en provenance de Shalom Ah shav Israël. Activités de l association française. Archives en libre-consultation. Abonnement gratuit à la liste (2000 abonnés en mai 2003). Bulletin d inscription A renvoyer à LES AMIS DE SHALOM ARSHAV, 10 RUE SAINT-CLAUDE, PARIS LES AMIS DE SHALOM ARSHAV ASSOCIATION N P Nom... Prénom... Adresse.. Tel.. . Profession. Indiquer cidessous le nombre de cotisants Page d accueil Plus de passages depuis mars 2002 Année Ci-joint un chèque de..x 30 Euros =.Euros pour la cotisation

10 P o u r I s r a ë l, i l n ' e s t p a s d e c h e m i n q u i s o i t s a n s d o u l e u r. M a i s l a v o i e d e l a p a i x e s t p r é f é r a b l e à c e l l e d e l a g u e r r e. J e v o u s d i s c e l a, e n t a n t q u ' a n c i e n s o l d a t, e n t a n t q u e m i n i s t r e d e l a D é f e n s e q u i c o n n a î t l a d o u l e u r d e s f a m i l l e s d e s s o l - d a t s. P o u r e l l e s, p o u r n o s e n f a n t s, e t d a n s m o n c a s, p o u r m e s p e t i t s - e n f a n t s, j e v e u x q u e c e g o u v e r n e m e n t e x p l o i t e c h a - q u e o u v e r t u r e, c h a q u e o c c a s i o n, d e p r o - m o u v o i r e t d ' a t t e i n d r e u n e p a i x t o t a l e. Yitzhak Rabin, 4 novembre 1995 Les Am is de S hal om Ar s ha v, 10 r u e St -Cla ud e, P ar is S ite: ht tp: //l a pai xm ai nt en an t. or g E -m ail: co n ta l a pai xm ai nte na nt. or g

I la question d'israël. 1 les origines et le conflit iraélo-arabe

I la question d'israël. 1 les origines et le conflit iraélo-arabe I la question d'israël 1 les origines et le conflit iraélo-arabe Le sionisme apparaît à la fin du XIXe siècle, à l'époque des nationalismes. Pour cette idéologie, les juifs doivent retourner sur la terre

Plus en détail

Le monde a besoin de paix en Palestine

Le monde a besoin de paix en Palestine ANALYSE 2007 Le monde a besoin de paix en Palestine Publié avec le soutien du service de l éducation permanente de la Communauté française Pax Christi Wallonie-Bruxelles Le monde a besoin de paix en Palestine

Plus en détail

Résolution sur une stratégie de lutte contre le groupe terroriste «Etat Islamique»

Résolution sur une stratégie de lutte contre le groupe terroriste «Etat Islamique» Résolution sur une stratégie de lutte contre le groupe terroriste «Etat Islamique» Commission Affaires étrangères et migration (Version originale) Insistant sur la nécessité de freiner puis stopper l expansion

Plus en détail

EXPOSE ECRIT DU GOUVERNEMENT IRLANDAIS PRESENTE EN SA QUALITE DE PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION EUROPEENNE.

EXPOSE ECRIT DU GOUVERNEMENT IRLANDAIS PRESENTE EN SA QUALITE DE PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION EUROPEENNE. EXPOSE ECRIT DU GOUVERNEMENT IRLANDAIS PRESENTE EN SA QUALITE DE PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION EUROPEENNE [Traduction] Monsieur le président, j ai l honneur de prendre la parole au nom

Plus en détail

Leçon n 11 : «Géopolitique du monde actuel»

Leçon n 11 : «Géopolitique du monde actuel» Leçon n 11 : «Géopolitique du monde actuel» Introduction : Au début des années 90, la Guerre Froide se termine avec l éclatement de l URSS. Un monde unipolaire, dominé par les États-Unis, accouche d un

Plus en détail

Centre d'information sur les Renseignements et le Terrorisme au Centre d'etudes Spéciales (CES)

Centre d'information sur les Renseignements et le Terrorisme au Centre d'etudes Spéciales (CES) 15 décembre 2008 Centre d'information sur les Renseignements et le Terrorisme au Centre d'etudes Spéciales (CES) Emissions sur les chaînes de télévision Al- Manar du Hezbollah et Al-Aqsa du Hamas : des

Plus en détail

Je tiens à remercier ma directrice de mémoire, Mme Michèle Bacot-Décriaud, pour le suivi régulier de ce mémoire et ses remarques pertinentes quant à

Je tiens à remercier ma directrice de mémoire, Mme Michèle Bacot-Décriaud, pour le suivi régulier de ce mémoire et ses remarques pertinentes quant à Je tiens à remercier ma directrice de mémoire, Mme Michèle Bacot-Décriaud, pour le suivi régulier de ce mémoire et ses remarques pertinentes quant à la direction que devait prendre ce mémoire. Une pensée

Plus en détail

Introduction : Chapitre XII Les débuts du judaïsme

Introduction : Chapitre XII Les débuts du judaïsme Introduction : Chapitre XII Les débuts du judaïsme Chapitre XII Les débuts du judaïsme Introduction : Cette Bible a été trouvée près de la Mer Morte, non loin de Jérusalem. Chapitre XII Les débuts du judaïsme

Plus en détail

Promouvoir le dialogue interculturel : le Libre blanc du Conseil de l Europe

Promouvoir le dialogue interculturel : le Libre blanc du Conseil de l Europe Promouvoir le dialogue interculturel : le Libre blanc du Conseil de l Europe Gabriella Battaini-Dragoni Coordinatrice du dialogue interculturel Directrice générale «Éducation, Culture et Patrimoine, Jeunesse

Plus en détail

Israël-Hamas : une stratégie de l image

Israël-Hamas : une stratégie de l image RÉFLEXION Janvier 2009 Israël-Hamas : une stratégie de l image Julien Saada Chercheur - Moyen-Orient Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques - UQÀM Il aura fallu à peine une semaine

Plus en détail

On aurait pu penser que le

On aurait pu penser que le Chrétiens d Orient Un pape inquiet, un Occident muet Le sort des chrétiens d Orient ne mobilise guère la communauté internationale, tout au moins jusque récemment. C est pourquoi François n a pas attendu

Plus en détail

Conference FIJ-MED, Hotel El Minzah, Tangiers 15-17 février 2013

Conference FIJ-MED, Hotel El Minzah, Tangiers 15-17 février 2013 Conference FIJ-MED, Hotel El Minzah, Tangiers 15-17 février 2013 DÉCLARATION DE TANGER Les représentants des syndicats des pays méditerranéens réunis à Tanger du 15 au 17 février 2013 Constatant les conséquences

Plus en détail

La seconde guerre mondiale, une guerre d anéantissement

La seconde guerre mondiale, une guerre d anéantissement Première Sa Evaluation Histoire La seconde guerre mondiale, une guerre d anéantissement Sujet classique mais attention à ne pas tomber dans un récit chronologique du conflit, ce qui serait horssujet. Réfléchir

Plus en détail

Sujet d étude le Moyen-Orient au cœur des enjeux contemporains

Sujet d étude le Moyen-Orient au cœur des enjeux contemporains Sujet d étude le Moyen-Orient au cœur des enjeux contemporains Livre pages 46 à 51 A : Le conflit israélo-arabe : Les phases d expansion du territoire israélien ont été essentiellement consécutives des

Plus en détail

Place et rôle de l Afrique dans les processus de négociations internationales

Place et rôle de l Afrique dans les processus de négociations internationales Ministère de la modernisation des secteurs publics Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Ecole Nationale d Administration Fondation Hanns Seidel Original :

Plus en détail

L Enlèvement Avant la Tribulation, La Grande Déception. http://www.islam-bible-prophecy.com/enlevement-eglise/

L Enlèvement Avant la Tribulation, La Grande Déception. http://www.islam-bible-prophecy.com/enlevement-eglise/ L Enlèvement Avant la Tribulation, La Grande Déception http://www.islam-bible-prophecy.com/enlevement-eglise/ QUATRE LUNES ROUGES COINCIDENT AVEC PESSAH ET SUKOT 2014-2015 2015 81 La Bible nous décrit

Plus en détail

VOYAGE DU PAPE FRANÇOIS EN TERRE SAINTE : DÉCRYPTAGE DES ENJEUX SPIRITUELS ET DIPLOMATIQUES

VOYAGE DU PAPE FRANÇOIS EN TERRE SAINTE : DÉCRYPTAGE DES ENJEUX SPIRITUELS ET DIPLOMATIQUES OBSERVATOIRE GÉOPOLITIQUE DU RELIGIEUX VOYAGE DU PAPE FRANÇOIS EN TERRE SAINTE : DÉCRYPTAGE DES ENJEUX SPIRITUELS ET DIPLOMATIQUES PAR STANISLAS DE LABOULAYE Ancien Consul général à Jérusalem (1996-1999),

Plus en détail

LES MINORITÉS AU COEUR DE LA CRISE SYRIENNE

LES MINORITÉS AU COEUR DE LA CRISE SYRIENNE OBSERVATOIRE DES MUTATIONS POLITIQUES DANS LE MONDE ARABE LES MINORITÉS AU COEUR DE LA CRISE SYRIENNE PAR LCL. KAMAL KAMAL Officier de l armée de terre libanaise, stagiaire de la 21e promotion «Ceux de

Plus en détail

OBJECTIFS DU FESTIVAL

OBJECTIFS DU FESTIVAL Le festival Six organisations de solidarité internationale (Acat, Amnesty International, CCFD-Terre solidaire, L école des droits de l homme, Médecins du Monde, Les Amis du Monde diplomatique) soutenues

Plus en détail

Les femmes, un moteur de la révolution arabe

Les femmes, un moteur de la révolution arabe Les femmes, un moteur de la révolution arabe Si l'on s'en tient aux images de télévisions, on pourrait croire que la Syrie est peuplée exclusivement d'hommes. Pourtant ce sont les femmes qui ont bravées

Plus en détail

25 juin 2006 Institut du Renseignement Centre d Etudes du Terrorisme

25 juin 2006 Institut du Renseignement Centre d Etudes du Terrorisme 25 juin 2006 Institut du Renseignement Centre d Etudes du Terrorisme Examen des caricatures anti-israéliennes et antisémites haineuses publiées de façon systématique et continue dans le quotidien jordanien

Plus en détail

UN ETAT DE PALESTINE A L ONU :

UN ETAT DE PALESTINE A L ONU : UN ETAT DE PALESTINE A L ONU : LE PARI D UNE ETAPE VERS LA PAIX Par David Elkaïm et William Leday, coordonnateur du pôle International et Défense de Terra Nova et enseignant en relations internationales

Plus en détail

Nouvelle escalade au Sud suite au tir d'un missile antichar sur un véhicule de Tsahal qui a blessé quatre soldats 1

Nouvelle escalade au Sud suite au tir d'un missile antichar sur un véhicule de Tsahal qui a blessé quatre soldats 1 11 novembre 2012 Nouvelle escalade au Sud suite au tir d'un missile antichar sur un véhicule de Tsahal qui a blessé quatre soldats 1 Gauche : Résidents d'ashqelon se réfugiant aux abris (Page Facebook

Plus en détail

Centre Meir Amit d'information sur les Renseignements et le Terrorisme

Centre Meir Amit d'information sur les Renseignements et le Terrorisme Centre Meir Amit d'information sur les Renseignements et le Terrorisme 20 janvier 2011 Les porte-parole du Hamas et du JIP (principalement officieux) ont salué l'intifada tunisienne et ne cachent pas leur

Plus en détail

Intelligence and Terrorism Information Center at the Israel Intelligence Heritage & Commemoration Center (IICC)

Intelligence and Terrorism Information Center at the Israel Intelligence Heritage & Commemoration Center (IICC) 18 novembre 2008 Intelligence and Terrorism Information Center at the Israel Intelligence Heritage & Commemoration Center (IICC) Al-Quds, la seconde chaîne de télévision par satellite du Hamas, a commencé

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

ATELIER DE REFLEXION 1 PROMOUVOIR LA LIBERTE D EXPRESSION

ATELIER DE REFLEXION 1 PROMOUVOIR LA LIBERTE D EXPRESSION ATELIER DE REFLEXION 1 PROMOUVOIR LA LIBERTE D EXPRESSION LA QUESTION DE LA LIBERTE D EXPRESSION DANS UN CONTEXTE PARTICULIER La promotion de la liberté d expression n est pas un sujet nouveau pour l Institut

Plus en détail

Histoire. Chapitre n. : La Guerre froide

Histoire. Chapitre n. : La Guerre froide Histoire Chapitre n. : La Guerre froide I) Le monde en 1945 : Des espoirs de paix rapidement déçus Problématiques : Quels sont les principes, les objectifs et le fonctionnement de l ONU? Comment s organisent

Plus en détail

MANIFESTE POUR UN PARTI DEMOCRATE EUROPÉEN

MANIFESTE POUR UN PARTI DEMOCRATE EUROPÉEN MANIFESTE POUR UN PARTI DEMOCRATE EUROPÉEN Il existe des périodes dans l histoire où les peuples sont appelés à faire des choix décisifs. Pour nous Européens, le début du XXI ème siècle en est une. Nous

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Conférence Bertrand Vergely. 17 juin 2015 à Allériot.

Conférence Bertrand Vergely. 17 juin 2015 à Allériot. 1 Conférence Bertrand Vergely. 17 juin 2015 à Allériot. Depuis les années 70, les intellectuels font l éloge du droit à la différence. Derrida : «la différance» ; Deleuze : «Différence et répétition»,

Plus en détail

Récemment, un concierge à la retraite LE MUSÉE MENAHEM BEGIN. Par Roland S. Süssmann ART ET CULTURE

Récemment, un concierge à la retraite LE MUSÉE MENAHEM BEGIN. Par Roland S. Süssmann ART ET CULTURE LE MUSÉE MENAHEM BEGIN Menahem Begin a été le premier leader juif avec qui un État arabe a accepté de signer un traité de paix. Par Roland S. Süssmann Récemment, un concierge à la retraite du célèbre Hôtel

Plus en détail

Les débuts du judaïsme

Les débuts du judaïsme Les débuts du judaïsme Introduction : Les Hébreux sont un peuple du Moyen-Orient qui s installe en Canaan vers 1200 A.J.C. C est au VIIIème siècle A.J.C. que les premiers livres de la Bible Hébraïque sont

Plus en détail

VATICAN JÉRUSALEM ET LE VATICAN

VATICAN JÉRUSALEM ET LE VATICAN VATICAN JÉRUSALEM ET LE VATICAN Le 2 juin 2003, S.E.M. Oded Ben-Hur, ambassadeur d Israël auprès du Saint-siège, a présenté ses lettres d accréditations au pape Jean Paul II. Par Roland S. Süssmann Les

Plus en détail

Ezéchiel, homme de visions

Ezéchiel, homme de visions La Bible pour enfants présente Ezéchiel, homme de visions Ecrit par : Edward Hughes Illustré par : Lazarus Adapté par : Ruth Klassen Traduit par : Yvon l'hermitte Produit par : Bible for Children www.m1914.org

Plus en détail

116 EAST 38th STREET. NEW YORK, NY 10016 TEL: (212) 252-0113 FAX: (212) 252-0175

116 EAST 38th STREET. NEW YORK, NY 10016 TEL: (212) 252-0113 FAX: (212) 252-0175 116 EAST 38th STREET. NEW YORK, NY 10016 TEL: (212) 252-0113 FAX: (212) 252-0175 Je suis heureux de vous présenter, au nom de la République Islamique de Mauritanie, nos sincères félicitations pour votre

Plus en détail

Palestine : un peuple vivant, un Etat virtuel (III)

Palestine : un peuple vivant, un Etat virtuel (III) legrandsoir.info http://www.legrandsoir.info/palestine-un-peuple-vivant-un-etat-virtuel-iii.html Palestine : un peuple vivant, un Etat virtuel (III) Pierre VERHAS 14 novembre 2014 Deux Etats? Impossible!

Plus en détail

Le cahier de Susi Fiche pédagogique École CP CE1 CE2 CM1 CM2

Le cahier de Susi Fiche pédagogique École CP CE1 CE2 CM1 CM2 Supports Documentaire Le cahier de Susi, de Guillaume Ribot, en intégralité à l exception du prologue, et les documents d archives intégrés au DVD. Fac-similé du Cahier de Susi et présentation de Guillaume

Plus en détail

DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO

DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO SUR LA DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO SUR LA DIVERSITE CULTURELLE CULTURELLE Adoptée par la 31 e session de la Conférence Générale de l UNESCO PARIS, 2 NOVEMBRE

Plus en détail

LA CHARTE AFRICAINE DES DROITS DE L HOMME ET DES PEUPLES

LA CHARTE AFRICAINE DES DROITS DE L HOMME ET DES PEUPLES LA CHARTE AFRICAINE DES DROITS DE L HOMME ET DES PEUPLES Article premier : Les États membres de l'organisation de l'unité africaine, parties à la présente Charte, reconnaissent les droits, devoirs et libertés

Plus en détail

Prépa Sciences Po : Les frontières - Le Proche-Orient

Prépa Sciences Po : Les frontières - Le Proche-Orient Prépa Sciences Po : Les frontières - Le Proche-Orient par webmaster - Jeudi, janvier 27, 2011 http://ses-noailles.fr/2011/01/prepa-sciences-po-les-frontieres-le-proche-orient/ Dans le cadre de la préparation

Plus en détail

Conseil de sécurité. Nations Unies S/RES/1706 (2006) Résolution 1706 (2006) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 5519 e séance, le 31 août 2006

Conseil de sécurité. Nations Unies S/RES/1706 (2006) Résolution 1706 (2006) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 5519 e séance, le 31 août 2006 Nations Unies S/RES/1706 (2006) Conseil de sécurité Distr. générale 31 août 2006 Résolution 1706 (2006) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 5519 e séance, le 31 août 2006 Le Conseil de sécurité, Rappelant

Plus en détail

Nous voulons que notre projet donne à rêver de l'époque andalouse qui fût un espace privilégié du dialogue et de la rencontre.

Nous voulons que notre projet donne à rêver de l'époque andalouse qui fût un espace privilégié du dialogue et de la rencontre. Le Jardin Andalou à la tête d'or : un espace pour le dialogue des religions et des cultures ouvert aux femmes, aux hommes, aux citoyennes et aux citoyens amoureux de la paix! Aujourd hui en inaugurant

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Rabat Jeudi 4 avril 2013

CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Rabat Jeudi 4 avril 2013 PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE Rabat Jeudi 4 avril 2013 LE PRESIDENT : «Ce voyage et cette visite arrivent au terme de tous leurs moments

Plus en détail

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit J ai droit, tu as droit, il/elle a droit Une introduction aux droits de l enfant Toutes les personnes ont des droits. Fille ou garçon de moins de 18 ans, tu possèdes, en plus, certains droits spécifiques.

Plus en détail

Ô ma joie, Christ est ressuscité!

Ô ma joie, Christ est ressuscité! 1/5 Ô ma joie, Christ est ressuscité! I ère Partie : Introduction «Si le Christ n est pas ressuscité, notre foi est vaine!» (I Co. XV, 17) La foi en la résurrection est essentielle, centrale dans notre

Plus en détail

Comprendre les attentats du 13 novembre 2015

Comprendre les attentats du 13 novembre 2015 Comprendre les attentats du 13 novembre 2015 Les faits, les enjeux des lieux visés, le contexte international, la réponse de l Etat français, le rôle des médias. Que s est-il passé? (Les faits) Le bilan

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT DE L ORT VILLIERS LE BEL 2010-2015

PROJET D ETABLISSEMENT DE L ORT VILLIERS LE BEL 2010-2015 PROJET D ETABLISSEMENT DE L ORT VILLIERS LE BEL 2010-2015 Mise à jour : Juillet 2012 1 HISTORIQUE LES ORIGINES DE L ORT Récolte à Peresetchina, Bessarabie, Roumanie. L histoire de l ORT est l une des plus

Plus en détail

La situation à Gaza selon Wafa Sultan, sociologue d origine syrienne 31 juillet 2014

La situation à Gaza selon Wafa Sultan, sociologue d origine syrienne 31 juillet 2014 La situation à Gaza selon Wafa Sultan, sociologue d origine syrienne 31 juillet 2014 La célèbre sociologue d origine syrienne, Wafa Sultan, vient de publier l un des points de vue le plus cinglants concernant

Plus en détail

Les sites Internet du Jihad Islamique Palestinien et leurs webhosts (Mise à jour du 22 mai 2006) 1

Les sites Internet du Jihad Islamique Palestinien et leurs webhosts (Mise à jour du 22 mai 2006) 1 24 mai 2006 Institut du Renseignement Centre d Etudes du Terrorisme Les sites Internet du Jihad Islamique Palestinien et leurs webhosts (Mise à jour du 22 mai 2006) 1 Photo du terroriste suicide auteur

Plus en détail

LE MYSTÈRE DE LA VISITE EN ISRAËL DU PRÉSIDENT OBAMA

LE MYSTÈRE DE LA VISITE EN ISRAËL DU PRÉSIDENT OBAMA Publié le 10 mai, 2013 par Sentinelle LE MYSTÈRE DE LA VISITE EN ISRAËL DU PRÉSIDENT OBAMA Par Gerald Flurry Mai/juin 2013 Lors de la récente visite historique du président, beaucoup de personnes ont été

Plus en détail

Séminaire d introduction au droit international humanitaire Collège d Europe 16-18 février 2009

Séminaire d introduction au droit international humanitaire Collège d Europe 16-18 février 2009 Séminaire d introduction au droit international humanitaire Collège d Europe 16-18 février 2009 Document de travail. Copyright Yves Sandoz. A ne pas citer ni reproduire Ouverture du Séminaire Ire demi-journée:

Plus en détail

A UNE REGION AUX ENJEUX COMPLEXES

A UNE REGION AUX ENJEUX COMPLEXES THEME II. Grandes puissances et conflits dans le monde depuis 1945 H 4 - Le Proche et Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la Seconde Guerre mondiale Le Proche et Moyen Orient est une zone de contact

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

L ouverture du mariage et de l adoption aux couples composés de personnes de même sexe n est pas un choix sans conséquences

L ouverture du mariage et de l adoption aux couples composés de personnes de même sexe n est pas un choix sans conséquences L ouverture du mariage et de l adoption aux couples composés de personnes de même sexe n est pas un choix sans conséquences En présentant son projet de loi «ouvrant, selon ses propres termes, le mariage

Plus en détail

Une campagne médiatique de l'etat islamique appelle à tuer des Juifs sur fond de la vague terroriste palestinienne

Une campagne médiatique de l'etat islamique appelle à tuer des Juifs sur fond de la vague terroriste palestinienne 21 octobre 2015 Une campagne médiatique de l'etat islamique appelle à tuer des Juifs sur fond de la vague terroriste palestinienne Un membre de l'etat islamique appelle à libérer la mosquée Al-Aqsa de

Plus en détail

Au tirage au sort, j ai eu beaucoup de chance : je suis «tombé» sur Rotary et leadership.

Au tirage au sort, j ai eu beaucoup de chance : je suis «tombé» sur Rotary et leadership. Rotary et leadership Au tirage au sort, j ai eu beaucoup de chance : je suis «tombé» sur Rotary et leadership. Aussi, je vais m attacher à montrer en quoi notre organisation assume bien son rôle de leadership,

Plus en détail

Atelier C09. Le live de la cellule de crise

Atelier C09. Le live de la cellule de crise Atelier C09 Le live de la cellule de crise Atelier C09 : le live de la cellule de crise Ordre de Jour Ouverture Introduction Simulation de crise : Cuba 1962 Présentation des résultats Questions / Discussion

Plus en détail

Succès de la manifestation européenne à Ljubljana

Succès de la manifestation européenne à Ljubljana Succès de la manifestation européenne à Ljubljana Une délégation de l UNSA a participé à la grande manifestation organisée, le 5 avril, par la Confédération européenne des syndicats (CES) à Ljubljana en

Plus en détail

LA VIE POLITIQUE EN FRANCE THÈME 4 : LA VE RÉPUBLIQUE À L ÉPREUVE DE LA DURÉE

LA VIE POLITIQUE EN FRANCE THÈME 4 : LA VE RÉPUBLIQUE À L ÉPREUVE DE LA DURÉE LA VIE POLITIQUE EN FRANCE THÈME 4 : LA VE RÉPUBLIQUE À L ÉPREUVE DE LA DURÉE La Ve République à l épreuve de la modernisation de la société Entre 1969 et 1981 les successeurs du général de Gaulle poursuivent

Plus en détail

Séminaire sur les violences commises à l égard des femmes

Séminaire sur les violences commises à l égard des femmes Séminaire sur les violences commises à l égard des femmes A l occasion de la journée internationale des droits de l Homme, le 10 décembre 2013, le ministère des Affaires étrangères a organisé un séminaire

Plus en détail

Révision par l ombudsman de Radio-Canada d une plainte à propos d un reportage diffusé le 16 janvier 2014 au Téléjournal sur ICI Radio-Canada Télé.

Révision par l ombudsman de Radio-Canada d une plainte à propos d un reportage diffusé le 16 janvier 2014 au Téléjournal sur ICI Radio-Canada Télé. 1 Révision par l ombudsman de Radio-Canada d une plainte à propos d un reportage diffusé le 16 janvier 2014 au Téléjournal sur ICI Radio-Canada Télé. LA PLAINTE M. David Ouellette, directeur associé, affaires

Plus en détail

Brochure distribuée par http://espritbible.com. La Pentecôte. Shutterstock.com/Hluboki Dzianis. Ne pas jeter sur la voie publique

Brochure distribuée par http://espritbible.com. La Pentecôte. Shutterstock.com/Hluboki Dzianis. Ne pas jeter sur la voie publique La Pentecôte La Pentecôte Shutterstock.com/Hluboki Dzianis Ne pas jeter sur la voie publique 2 Une fête ancestrale Vous aimez faire la fête, vous n êtes pas le(la) seul(e) et cela ne date pas d hier. Dès

Plus en détail

Introduction. I. Définitions. II. Diplomatie et politique étrangère

Introduction. I. Définitions. II. Diplomatie et politique étrangère Introduction Un diplomate est une personne qui réfléchit à deux fois avant de ne rien dire. F. Sawyer Qu est-ce que la diplomatie? Qu est-ce qu un diplomate? Que fait un ambassadeur? À quoi sert-il? Beaucoup

Plus en détail

Je dis «célébrer», car il s agit bel et bien d une célébration, d une fête, et d une fête à caractère religieux.

Je dis «célébrer», car il s agit bel et bien d une célébration, d une fête, et d une fête à caractère religieux. 1 Prédication de mariage de Ginette DARBOUX et de Roland OUFFOUE Mission libanaise, à Dakar Samedi 26 avril 2008 Pasteur Vincent BRU De l Eglise Réformée Evangélique (France) Chers frères et sœurs en Christ,

Plus en détail

TRANSATLANTIQUE FREE TRADE AREA TRANSATLANTIQUE TRADE AND INVESTISSEMENT PARTNER SHIP

TRANSATLANTIQUE FREE TRADE AREA TRANSATLANTIQUE TRADE AND INVESTISSEMENT PARTNER SHIP ATTAC 82 4 avril 2014 Contacts : Attac 82 : Ancien Collège 82000 MONTAUBAN 05 63 24 08 49 / attac.82@wanadoo.fr Site Attac82.org À VOTRE AGENDA TRANSATLANTIQUE FREE TRADE AREA TRANSATLANTIQUE TRADE AND

Plus en détail

Réactions dans le monde arabo-musulman aux attaques terroristes de Bombay (Rapport préliminaire)

Réactions dans le monde arabo-musulman aux attaques terroristes de Bombay (Rapport préliminaire) 2 décembre 2008 Centre d'information sur les Renseignements et le Terrorisme au Centre d'etudes Spéciales (CES) Réactions dans le monde arabo-musulman aux attaques terroristes de Bombay (Rapport préliminaire)

Plus en détail

Tu avais quel âge au moment de la guerre d'algérie? En as-tu des souvenirs? Je suis né en Algérie en 1950. J'ai donc grandi pendant cette guerre.

Tu avais quel âge au moment de la guerre d'algérie? En as-tu des souvenirs? Je suis né en Algérie en 1950. J'ai donc grandi pendant cette guerre. Tu avais quel âge au moment de la guerre d'algérie? En as-tu des souvenirs? Je suis né en Algérie en 1950. J'ai donc grandi pendant cette guerre. Elle s'est déroulée quand j'avais entre 4 et 11 ans. J'ai

Plus en détail

contact@ensemble-fdg.org 20 rue Chaudron 75010 Paris www.ensemble-fdg.org Communiqué de Ensemble!

contact@ensemble-fdg.org 20 rue Chaudron 75010 Paris www.ensemble-fdg.org Communiqué de Ensemble! contact@ensemble-fdg.org 20 rue Chaudron 75010 Paris www.ensemble-fdg.org Communiqué de Ensemble! Mouvement pour une alternative de gauche écologiste et solidaire. Déclaration d Ensemble Assemblée des

Plus en détail

Organisation des séances de congrès et procédures de modification des textes

Organisation des séances de congrès et procédures de modification des textes Page 1 sur 6 Organisation des séances de congrès et procédures de modification des textes Le Conseil national des 1 er et 2 novembre 2014 a acté une démarche d organisation des séances et de procédure

Plus en détail

POUR UNE DÉFINITION EUROPÉENNE DE LA MÉDIATION

POUR UNE DÉFINITION EUROPÉENNE DE LA MÉDIATION UNIVERSITÉ DE PARIS XI MASTER DIPLOMATIE ET NÉGOCIATIONS STRATÉGIQUES (CEI) POUR UNE DÉFINITION EUROPÉENNE DE LA MÉDIATION La médiation au cœur du dialogue entre les cultures Avec le soutien de: Page

Plus en détail

Quelle est l évolution du paysage politique du monde depuis 1945? Comment est-on passé d un monde bipolaire à un monde multipolaire?

Quelle est l évolution du paysage politique du monde depuis 1945? Comment est-on passé d un monde bipolaire à un monde multipolaire? LES RELATIONS INTERNATIONALES DE 1945 à nos JOURS p126 à 157 Quelle est l évolution du paysage politique du monde depuis 1945? Comment est-on passé d un monde bipolaire à un monde multipolaire? I- LES

Plus en détail

1942-2012 LA SHOAH, 70 APRÈS

1942-2012 LA SHOAH, 70 APRÈS AUSCHWITZ EICHMANN 1942-2012 LA SHOAH, 70 APRÈS SAMEDI 3 ET DIMANCHE 4 NOVEMBRE 2012 En janvier 1942, Adolphe Hitler décide, lors de la conférence de Wansee, de mettre en application ce qu il appelle «la

Plus en détail

24 septembre 2007 Centre d'information sur les Renseignements et le Terrorismeau Centre d'etudes Spéciales (CES)

24 septembre 2007 Centre d'information sur les Renseignements et le Terrorismeau Centre d'etudes Spéciales (CES) 24 septembre 2007 Centre d'information sur les Renseignements et le Terrorismeau Centre d'etudes Spéciales (CES) Suite à une opération des forces de sécurité à Naplouse, une attaque suicide prévue à Tel-Aviv

Plus en détail

Israël-Palestine : La guerre pour le territoire

Israël-Palestine : La guerre pour le territoire Cafés Géographiques de Paris Frédéric Encel, Julien Mauriat, Delphine Papin, Maud Lasseur 27 novembre 2001 Israël-Palestine : La guerre pour le territoire Pendant que nous débattons au Flore, ce soir du

Plus en détail

La culture de la haine sur les Réseaux Sociaux palestiniens Updated 12 October 2015

La culture de la haine sur les Réseaux Sociaux palestiniens Updated 12 October 2015 La culture de la haine sur les Réseaux Sociaux palestiniens Updated 12 October 2015 Messages sur les Réseaux Sociaux Palestiniens "Poignarde, Poignarde, Poignarde, Demain est le jour de l Attaque au Couteau

Plus en détail

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Fiche d information Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Un an après le début des événements historiques qui ont marqué l Afrique du Nord et le Moyen-

Plus en détail

Lettre ouverte à Sa Sainteté le Pape Benoît XVI

Lettre ouverte à Sa Sainteté le Pape Benoît XVI Lettre ouverte à Sa Sainteté le Pape Benoît XVI Voyage apostolique au Cameroun et en Angola (17-23 mars 2009) Au cours de votre voyage apostolique au Cameroun et en Angola (17-23 mars 2009), vous avez

Plus en détail

Comment un. accident. peut-il engager la. responsabilité pénale. des élus locaux et des fonctionnaires territoriaux?

Comment un. accident. peut-il engager la. responsabilité pénale. des élus locaux et des fonctionnaires territoriaux? Les cahiers de l Observatoire Comment un accident peut-il engager la responsabilité pénale des élus locaux et des fonctionnaires territoriaux? table des matières Avant-propos de Bernard Bellec... P. 5

Plus en détail

ESCWA. Beirut 5 Juin 2013. Adib Nehmeh. Conseiller Régional - ESCWA. Excellences. Mesdames, Messieurs

ESCWA. Beirut 5 Juin 2013. Adib Nehmeh. Conseiller Régional - ESCWA. Excellences. Mesdames, Messieurs ESCWA L'interdépendance de la situation politico-économique entre le Liban et la Syrie: Les répercussions de la crise syrienne sur le Liban et étapes-clé pour la transition et la reprise économique. Beirut

Plus en détail

Avantages et inconvénients d une force internationale

Avantages et inconvénients d une force internationale e 11 r aaooûût t 22000066 Institut du Renseignement Centre d Etudes du Terrorisme Avantages et inconvénients d une force internationale (par le Général. (res.) Moshe Yaalon et le Général. (res.) Yaakov

Plus en détail

Obstacles au droit international humanitaire : la politique israélienne d occupation*

Obstacles au droit international humanitaire : la politique israélienne d occupation* Obstacles au droit international humanitaire : la politique israélienne d occupation* Peter Maurer Président du Comité international : : : : : : : La complexité de la situation humanitaire en constante

Plus en détail

Il est de notre devoir de rappeler ce que fut l une des plus effroyables et honteuses pages de notre Histoire. La

Il est de notre devoir de rappeler ce que fut l une des plus effroyables et honteuses pages de notre Histoire. La Discours de Frédérik BERNARD, Maire de Poissy Journée nationale du souvenir des victimes et héros de la déportation - dimanche 24 avril 2011 - Monsieur le Député (présence non confirmée), Monsieur le Vice-Président

Plus en détail

L inde a-t-elle trahi Gandhi?

L inde a-t-elle trahi Gandhi? ANALYSE 2012 L inde a-t-elle trahi Gandhi? Publiée avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles L'Inde a-t-elle trahi Gandhi? L'Inde est depuis longtemps considérée par de nombreuses personnes en

Plus en détail

Le Souvenir français 20h30 Salle des fêtes HDV

Le Souvenir français 20h30 Salle des fêtes HDV Le Souvenir français 20h30 Salle des fêtes HDV Déroulé : 14h30 : Accueil du Ministre de la Défense 15h00 : Allocution de J Y Le Drian morts 15h45 : Dépôt de gerbe au Monument aux 18h30 : concert 20h30

Plus en détail

Symposium international

Symposium international Symposium international sur l interculturalisme DIALOGUE QUÉBEC-EUROPE Montréal Du 25 au 27 mai 2011 Interculturalisme et perspectives de l éducation à mieux vivre ensemble Contribution au chapitre 8 :

Plus en détail

Pour une Europe des droits de l Homme

Pour une Europe des droits de l Homme Le manifeste de l AEDH et de ses membres en vue de l élection 2014 du Parlement européen Bruxelles, le 11 Novembre 2013 1. Citoyenneté et démocratie et respect des droits de l Homme Une citoyenneté de

Plus en détail

Les campagnes syndicales mondiales en ligne: les dix prochaines années

Les campagnes syndicales mondiales en ligne: les dix prochaines années Les campagnes syndicales mondiales en ligne: les dix prochaines années Eric Lee En novembre 2011, les militaires au pouvoir aux Fidji ont jeté en prison deux des plus importants dirigeants syndicaux du

Plus en détail

Pourquoi souscrire ou cotiser à la Fédération?

Pourquoi souscrire ou cotiser à la Fédération? Fédération pour une Alternative Sociale et Écologique (FASE) Pourquoi souscrire ou cotiser à la Fédération? Consolider un rassemblement pour une alternative à gauche. Changer ce monde, ne plus subir le

Plus en détail

Aperçu général. 15 octobre 2015

Aperçu général. 15 octobre 2015 15 octobre 2015 Soutien de juristes palestiniens à la vague de terrorisme: expressions de soutien de l'union des avocats de l'autorité Palestinienne à deux terroristes responsables d'attentats à l'arme

Plus en détail

Introduction à la Shoah

Introduction à la Shoah Introduction à la Shoah Des Juifs de la Ruthénie subcarpatique sont soumis à une sélection sur l aire de transit à Auschwitz-Birkenau. (Photo : Musée du Mémorial de l Holocauste aux États-Unis, offerte

Plus en détail

Un contrat de respect mutuel au collège

Un contrat de respect mutuel au collège Apprentissage du respect - Fiche outil 01 Un contrat de respect mutuel au collège Objectifs : Décrire une action coopérative amenant élèves et adultes à s interroger sur leurs propres comportements en

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE

UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE ÉCOLE DOCTORALE 2 HISTOIRE MODERNE ET CONTEMPORAINE UMR 8138 Identités, Relations internationales et civilisation de l Europe T H È S E pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ

Plus en détail

Sortie pédagogique au «musée de l infanterie» de Montpellier

Sortie pédagogique au «musée de l infanterie» de Montpellier L.P. Léonard de Vinci MONTPELLIER Christine THOMAS Lettres - Histoire Sortie pédagogique au «musée de l infanterie» de Montpellier Le jeudi 6 octobre de 8h30 à 12h30. Classe concernée : 2 nde B.E.P. T.I.S.T.

Plus en détail

22 & 29/10 2013 JUIFS & MUSULMANS. série documentaire

22 & 29/10 2013 JUIFS & MUSULMANS. série documentaire 22 & 29/10 2013 Les mardis 22 ET 29 octobre à partir de 22.30 JUIFS & MUSULMANS Si loin, si proches série documentaire 4 films pour raconter 1400 ans d une relation unique JUIFS & MUSULMANS Si loin, si

Plus en détail

JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS

JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS Cycle et niveau Cycle 3, classe de CM1 Chapitre Le Moyen Age Objectifs Découvrir les conséquences de la rivalité opposant le Roi de France au plus puissant de ces

Plus en détail

COMPRENDRE LES ENJEUX DE LA VISITE DU PAPE FRANÇOIS EN AMÉRIQUE

COMPRENDRE LES ENJEUX DE LA VISITE DU PAPE FRANÇOIS EN AMÉRIQUE OBSERVATOIRE GÉOPOLITIQUE DU RELIGIEUX COMPRENDRE LES ENJEUX DE LA VISITE DU PAPE FRANÇOIS EN AMÉRIQUE PAR FRANÇOIS MABILLE Professeur de Sciences politiques au sein de la Faculté Libre de Droit septembre

Plus en détail

H 4 - Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Première Guerre mondiale.

H 4 - Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Première Guerre mondiale. H 4 - Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Première Guerre mondiale. Pour les Français, le Proche-Orient désigne les pays de la façade orientale de la Méditerranée, de

Plus en détail

le Vatican le plus petit État au monde

le Vatican le plus petit État au monde le Vatican le plus petit État au monde Le plus petit État au monde n en a pas moins un rôle et une diplomatie des plus actifs sur la scène internationale, sans rapport avec sa superficie, ni avec "son

Plus en détail