Africa-Info : Cameroun: Première opération du cœur par radiofréquence au Cameroun Jeudi, 16 Février :22

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Africa-Info : Cameroun: Première opération du cœur par radiofréquence au Cameroun Jeudi, 16 Février 2012 00:22"

Transcription

1 Ai-Cameroun C est une équipe multidisciplinaire conduite par le Professeur Jean Michel Haissaguerre assisté du Professeur Agboton et de plusieurs cardiologues et médecins généralistes qui a procédé pour la première fois en Afrique au Sud du Sahara et en terre Camerounaise singulièrement, à la première opération du cœur par radiofréquence dans une clinique de la ville de Douala, la métropole économique. Cette technique développée par le Professeur Haissaguerre et son équipe à Bordeaux en France consiste à réparer les troubles du cœur par la radiofréquence, une technique révolutionnaire à faible coût et pouvant sauver des milliers de vies humaines et qui ne nécessite pas une anesthésie générale du patient. Un acte de cœur qui parle de lui-même Elle a été présentée hier soir au grand public de la capitale économique au cours d un point de presse très couru à l esplanade de la Swiss Clinic présidé par le secrétaire général de la Région du Littoral Maurice Sa a Tchoffo. 1 / 5

2 Ce dernier, après avoir rendu hommage au Professeur Haissaguerre pour sa disponibilité à venir former des médecins Camerounais, au Docteur Blaise Timnou et au Président de la Mutuelle des Inspecteurs et Officiers des Douanes pour cette initiative a invité les jeunes à prendre des initiatives heureuses pour leurs concitoyens. «Notre pays, suivant la direction tracée par notre président est de devenir émergent. Il a par conséquent demandé aux jeunes d oser. Lorsqu on a ces initiatives-là bien conçues, les moyens pour les réaliser arrivent aisément». Invitant les médecins formés à tirer profit des enseignements reçus, il leur a dit «Il s agit là des éléments essentiels qui peuvent à tout moment sauver la vie d un Camerounais et chaque fois que nous aurons sauvé la vie d un Camerounais, nous aurons posé un acte positif». Saluant le savant mélange scientifique entre les Professeurs Haissaguerre et Agboton, le Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Douala a relevé que sa ville était aussi fière de ses infrastructures portuaires, aéroportuaires que sanitaires et que ces dernières étaient un souci permanent des autorités administratives et municipales de la cité. Il a souhaité que l approche pédagogique de la formation continue se perpétue car la formation des ressources humaines est primordiale. Il a invité le Professeur Haissaguerre d être l ambassadeur de Douala à Bordeaux avant d annoncer que les deux villes seront bientôt jumelées. Une formation continue exaltée par les apprenants La représentante des médecins en formation n a pas tari d éloges envers les deux éminents enseignants pour la qualité des enseignements reçus. Après avoir relevé que le contexte de cette formation était en pleine mutation, elle a fait savoir que les maladies du cœur étaient de plus en plus nombreuse dans le littoral et que «La santé publique paie un lourd tribut à ces pathologies ; les malades démunis ayant souvent recours à des thérapeutes traditionnels pas du tout outillés pour ce genre de maladies». Pour elle, la formation des médecins généralistes 2 / 5

3 en cardiologie ne veut nullement signifier une quelconque concurrence mais plutôt une complémentarité, un apport utile. Beaucoup de ces médecins sont devenus aujourd hui des relais utiles des cardiologues. Pour le Président de la Mutuelle des Inspecteurs et Officiers des Douanes, Marcel Essi Mba ale, il s agit de garantir la qualité des soins aux malades et de faire venir au Cameroun des spécialistes devant renforcer les capacités des professionnels Camerounais. Evoquant la signature d une convention entre sa mutuelle et des hôpitaux de Genève en Suisse et la négociation en cours d une convention avec les hôpitaux de Paris, il a déclaré qu il s agit d «offrir à nos membres la meilleure couverture sanitaire pour réduire le coût et les dépenses de la Mutuelle» ; Il s agit là d un formidable espoir! Sensible au privilège qui lui avait été accordé de venir présider la cérémonie de remise des attestations aux médecins généralistes formés en sa qualité de coordonnateur de cette formation, le Professeur Agboton s est surtout dit heureux de participer au lancement des premières séances d ablation par électrophysiologie des voies accessoires du cœur. Il a félicité le Dr Blaise Timnou pour son initiative. Un taux de réussite de 99%, des risques de récidive voisins de zéro A l aide d un projecteur, le Professeur Haissaguerre a montré comment se développaient les anomalies du cœur. Il a fait savoir que le cœur avait besoin de battements par jour et 3 / 5

4 qu au-delà ou en deçà, il s agissait des troubles qu il fallait détecter en utilisant à la fois l électrocardiogramme et l échographie. Pour lui, «La mortalité cardiovasculaire est la première chez l adulte. La mort subite est due à 80% à un emballement du cœur. La mort subite n est ni naturelle, ni une fatalité». Il a terminé son propos en annonçant l installation de la première équipe d électrophysiologie à Douala et que celle-ci servira de relais pour former d autres équipes devant aller s installer un peu partout au Cameroun et surtout suggéré que les malades soient orientés vers cette première équipe afin qu elle acquière l expertise requise. Pour le conférencier, le taux de réussite de cette méthode est de 99% et les risques de récidive presque nuls. Des remerciements plus que mérités venant du Docteur Timnou Les mots de gratitude du Directeur de la Swiss Clinic sont allés aussi bien aux autorités sanitaires, administratives, municipales et consulaires qu aux partenaires et encadreurs de la formation continue. Au rang de ces derniers se trouvent le médecin-colonel Nkoumou et le Docteur Njebet. Il a exalté leur disponibilité et leur humanisme. Pour lui, la formation continue des médecins généralistes est un des chevaux de bataille de sa clinique. Il a poursuivi en rendant hommage aux Professeurs Agboton et Haissaguerre. Pour lui, la mise en place d une équipe d électrophysiologie par le Professeur Haissaguerre est une grande avancée pour la médecine Camerounaise en particulier et pour la médecine Africaine en général. Pour cela, il compte en faire bon usage. Ainsi, l objectif de réduire le nombre de malades du cœur évacués en France chaque année sous peu de temps sera probablement atteint à condition que l expertise acquise n aille s exercer sous d autres cieux quand on sait aujourd hui le nombre élevé de médecins Camerounais formés dans leur pays mais exerçant loin de celui-ci. 4 / 5

5 Georges Ndenga, Ai Douala 5 / 5

58 ème CONGRES DE L UIA Florence, Italie 29 octobre 02 novembre 2014

58 ème CONGRES DE L UIA Florence, Italie 29 octobre 02 novembre 2014 58 ème CONGRES DE L UIA Florence, Italie 29 octobre 02 novembre 2014 COMMISSIONS DROIT DES ASSURANCES/ DROIT MEDICAL Vendredi 31 Octobre 2014 LA TECHNOLOGIE MEDICALE DE POINTE ET SON COUT N GANN Supermann

Plus en détail

Arrêt cardiaque. Les Chevaliers du Coeur. rea app. www.osez-sauver.be. Osez Sauver est une initiative de la Ligue Cardiologique Belge

Arrêt cardiaque. Les Chevaliers du Coeur. rea app. www.osez-sauver.be. Osez Sauver est une initiative de la Ligue Cardiologique Belge Arrêt cardiaque rea app Actions Coeur Les Chevaliers du Coeur Osez Sauver est une initiative de la Ligue Cardiologique Belge www.osez-sauver.be 4 victimes sur 5 qui survivent à un arrêt cardiaque ont bénéficié

Plus en détail

Pour toute information concernant les maladies cardiovasculaires :

Pour toute information concernant les maladies cardiovasculaires : Pour toute information concernant les maladies cardiovasculaires : Ligue Cardiologique Belge Plate-forme d informations et d échanges autour des maladies cardiovasculaires en Belgique au service des patients.

Plus en détail

Dossier de presse. Présentation du Plan Psychiatrie et santé mentale 2011-2015 ----- Visite de Marie-Anne Montchamp

Dossier de presse. Présentation du Plan Psychiatrie et santé mentale 2011-2015 ----- Visite de Marie-Anne Montchamp Dossier de presse Présentation du Plan Psychiatrie et santé mentale 2011-2015 ----- Visite de Marie-Anne Montchamp Secrétaire d Etat auprès de la Ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale à la

Plus en détail

ALLOCUTION DE S.E.M. SIDIKI KABA

ALLOCUTION DE S.E.M. SIDIKI KABA REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ALLOCUTION DE S.E.M. SIDIKI KABA GARDE DES SCEAUX, MINISTRE DE LA JUSTICE DE LA REPUBLIQUE DU SENEGAL REUNION DU BUREAU DE L ASSEMBLEE DES ETATS PARTIES AU

Plus en détail

www.chainedelespoir.org

www.chainedelespoir.org www.chainedelespoir.org Notre mission : permettre à des enfants de pays pauvres d être sauvés et de reprendre le chemin de l école. La santé et l éducation figurent parmi les droits fondamentaux de la

Plus en détail

Session Diagnostic. organisme gestionnaire du développement professionnel continu. www.cardiosleep.fr

Session Diagnostic. organisme gestionnaire du développement professionnel continu. www.cardiosleep.fr Session Diagnostic organisme gestionnaire du développement professionnel continu www.cardiosleep.fr UN CONSTAT 1 patient sur 3 est atteint de Troubles Respiratoires du Sommeil (TRS) en cardiologie. Les

Plus en détail

victimes d accidents du travail. L ensemble du monde du travail doit redoubler d efforts pour éviter de nouveaux Rana Plaza.

victimes d accidents du travail. L ensemble du monde du travail doit redoubler d efforts pour éviter de nouveaux Rana Plaza. Allocution à l occasion de la journée mondiale pour la santé sécurité au travail Réception au Ministère du travail, Paris (hôtel du Chatelet) 28 avril 2015 Monsieur le Ministre, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

ZOGO EMMANUEL ADMINISTRATEUR D'ENTREPRISE, EXPERT JUDICIAIRE / EXPERT TECHNIQUE. CONSULTANT / ENSEIGNANT.

ZOGO EMMANUEL ADMINISTRATEUR D'ENTREPRISE, EXPERT JUDICIAIRE / EXPERT TECHNIQUE. CONSULTANT / ENSEIGNANT. ZOGO EMMANUEL INFORMATIONS PERSONNELLES PROFESSION BP: 13192 DOUALA CAMEROUN 00237 33 16 21 96 00237 99 70 77 55 / 76 76 05 80 zogoemma@hotmail.com ou zogoemma@yahoo.fr Sexe Masculin Age : 46 ans Nationalité:

Plus en détail

TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire»

TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire» TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire» MC Iliou, R Brion, C Monpère, B Pavy, B Vergès-Patois, G Bosser, F Claudot Au nom du bureau du GERS Un programme de réadaptation

Plus en détail

«Les Défibrill Acteurs» Colloque Parlementaire. Palais du Luxembourg. Salle Vaugirard. 15 juin 2010 16 heures - 18 heures

«Les Défibrill Acteurs» Colloque Parlementaire. Palais du Luxembourg. Salle Vaugirard. 15 juin 2010 16 heures - 18 heures Assocation 1901 «Nous prenons notre rôle à coeur» «Les Défibrill Acteurs» Colloque Parlementaire Palais du Luxembourg Salle Vaugirard 15 juin 2010 16 heures - 18 heures Les Défibrill Acteurs Contact Presse

Plus en détail

ALLOCUTION DE LA 2 ème PROMOTION MBA-IP / SENEGAL «SOUMAÏLA CISSE, PRESIDENT DE LA COMMISSION DE L UNION ECONOMIQUE MONETAIRE OUEST AFRICAINE» A L

ALLOCUTION DE LA 2 ème PROMOTION MBA-IP / SENEGAL «SOUMAÏLA CISSE, PRESIDENT DE LA COMMISSION DE L UNION ECONOMIQUE MONETAIRE OUEST AFRICAINE» A L ALLOCUTION DE LA 2 ème PROMOTION MBA-IP / SENEGAL «SOUMAÏLA CISSE, PRESIDENT DE LA COMMISSION DE L UNION ECONOMIQUE MONETAIRE OUEST AFRICAINE» A L OCCASION DE LA CEREMONIE DE REMISE DE DIPLÔMES Dakar,

Plus en détail

Scores et échelles cliniques : où les trouver? N oubliez pas le label : Médimento L'aide-mémoire médical à l adresse : http://www.masef.com/freewares/medimento.htm Sur le site des Médecins Auteurs de Sharewares

Plus en détail

Intervention du Premier ministre, François FILLON. - Sauveterre-de-Guyenne, mardi 8 septembre 2009 -

Intervention du Premier ministre, François FILLON. - Sauveterre-de-Guyenne, mardi 8 septembre 2009 - PREMIER MINISTRE SERVICE DE PRESSE Intervention du Premier ministre, François FILLON - Sauveterre-de-Guyenne, mardi 8 septembre 2009 - Hôtel de Matignon 57, rue de Varenne 75007 PARIS Mesdames et messieurs

Plus en détail

DE LA FORMATION CONTINUE À L OFFICINE

DE LA FORMATION CONTINUE À L OFFICINE Notre mission : Chaque pharmacien est unique, UTIP Innovations propose partout en métropole et dans les DOM les solutions de formation adaptées Notre ambition : Devenir acteur de référence du DPC UTIP

Plus en détail

Professeur Lazare KAPTUE Président de l AED/UdM

Professeur Lazare KAPTUE Président de l AED/UdM ALLOCUTION PRONONCEE PAR LE PRESIDENT DE L AED A L OCCASION DE LA SIGNATURE DE LA CONVENTION DE PRET ENTRE L AFD ET L AED LE 21 DECEMBRE 2012 A BANEKANE par Professeur Lazare KAPTUE Président de l AED/UdM

Plus en détail

DISCOURS. Ambassadeur du Gabon près la République Fédérale d Allemagne. A l occasion de la célébration du Cinquantenaire de l Indépendance de Gabon

DISCOURS. Ambassadeur du Gabon près la République Fédérale d Allemagne. A l occasion de la célébration du Cinquantenaire de l Indépendance de Gabon DISCOURS Prononcé par son Excellence Monsieur Jean Claude BOUYOBART Ambassadeur du Gabon près la République Fédérale d Allemagne A l occasion de la célébration du Cinquantenaire de l Indépendance de Gabon

Plus en détail

Etude MAAF IFOP «Les Français et l urgence médicale» : un enjeu de santé publique

Etude MAAF IFOP «Les Français et l urgence médicale» : un enjeu de santé publique Communiqué de presse Paris, le 2 décembre 2014 Etude MAAF IFOP «Les Français et l urgence médicale» : un enjeu de santé publique MAAF lance «Grave Pas Grave?», le premier service mobile expert d analyse

Plus en détail

Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège

Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège Définition Une arythmie est définie comme une anomalie de fréquence, une irrégularité de rythme ou

Plus en détail

RÉDUCTION DE L ATTENTE AUX URGENCES : OÙ EN EST-ON? Dossier de presse 30 octobre 2015

RÉDUCTION DE L ATTENTE AUX URGENCES : OÙ EN EST-ON? Dossier de presse 30 octobre 2015 RÉDUCTION DE L ATTENTE AUX URGENCES : OÙ EN EST-ON? Dossier de presse 30 octobre 2015 Table des matières L engagement des HUG : réduire par deux le délai de prise en charge aux urgences... 3 Contexte général

Plus en détail

COMPTE RENDU REUNION DE CONCERTATION RIFFEAC-UNIVERSITE DE WISCONSIN-UICN CARPE

COMPTE RENDU REUNION DE CONCERTATION RIFFEAC-UNIVERSITE DE WISCONSIN-UICN CARPE COMPTE RENDU REUNION DE CONCERTATION RIFFEAC-UNIVERSITE DE WISCONSIN-UICN CARPE Vue des participants lors de la rencontre Introduction Il s est tenu, le 25 juillet 2012 dans la salle de conférence du RIFFEAC,

Plus en détail

CEREMONIE D INAUGURATION DE L HOPITAL SOMINE DOLO DE MOPTI

CEREMONIE D INAUGURATION DE L HOPITAL SOMINE DOLO DE MOPTI CEREMONIE D INAUGURATION DE L HOPITAL SOMINE DOLO DE MOPTI Discours de Monsieur Ousmane KONE Ministre de la Santé et de l Hygiène Publique ******************************************** Mardi 18 mars 2014

Plus en détail

52 FORBES AFRIQUE MARS 2015

52 FORBES AFRIQUE MARS 2015 52 FORBES AFRIQUE MARS 2015 Un infirmier dans une chambre de la clinique Nest. La qualité des infrastructures est une priorité avec un ascenseur, un bloc opératoire et la climatisation dans chaque chambre.

Plus en détail

Allocution à l occasion de la remise des prix. «La Main à la pâte»

Allocution à l occasion de la remise des prix. «La Main à la pâte» Luc CHATEL Ministre de l Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative Allocution à l occasion de la remise des prix «La Main à la pâte» Institut de France 1 er février 2011 1 Monsieur le

Plus en détail

DIPLOME INTERUNIVERSITAIRE D IMPLANTATION EN STIMULATION ET DEFIBRILLATION 3 ème Cycle

DIPLOME INTERUNIVERSITAIRE D IMPLANTATION EN STIMULATION ET DEFIBRILLATION 3 ème Cycle 2 rue du Dr Marcland 87025 Limoges cedex Tél. 05 55 43 58 00 Fax 05 55 43 58 01 www.unilim.fr DIPLOME INTERUNIVERSITAIRE D IMPLANTATION EN STIMULATION ET DEFIBRILLATION 3 ème Cycle Règlement ARTICLE I

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 30 JANVIER 2014 ST NAZAIRE SITE DE LA CITE SANITAIRE

DOSSIER DE PRESSE 30 JANVIER 2014 ST NAZAIRE SITE DE LA CITE SANITAIRE DOSSIER DE PRESSE 30 JANVIER 2014 ST NAZAIRE SITE DE LA CITE SANITAIRE Un service de médecine nucléaire va s installer dans les locaux de la Clinique Mutualiste de l'estuaire, pour une mise en place début

Plus en détail

IMPLICATION DU TRAVAILLEUR DANS LA PRISE EN CHARGE DU DIABETE et L HTA EN MILIEU DU TRAVAIL prix care challenge dans la catégorie coup de pouce 2012

IMPLICATION DU TRAVAILLEUR DANS LA PRISE EN CHARGE DU DIABETE et L HTA EN MILIEU DU TRAVAIL prix care challenge dans la catégorie coup de pouce 2012 DEFI DES MALADIES CHRONIQUES : UN APPEL A L EXPERTISE INFIRMIERE IMPLICATION DU TRAVAILLEUR DANS LA PRISE EN CHARGE DU DIABETE et L HTA EN MILIEU DU TRAVAIL prix care challenge dans la catégorie coup de

Plus en détail

IL Y A URGENCE! En France, chaque année, 50 000 personnes meurent prématurément d un arrêt cardiaque.

IL Y A URGENCE! En France, chaque année, 50 000 personnes meurent prématurément d un arrêt cardiaque. ARRÊT CARDIAQUE : IL Y A URGENCE! En France, chaque année, 50 000 personnes meurent prématurément d un arrêt cardiaque. Le taux de survie à un arrêt cardiaque en France est de 2à 3% ; il est 4 à 5 fois

Plus en détail

rejoignez-nous! Les communes s engagent pour sauver des vies

rejoignez-nous! Les communes s engagent pour sauver des vies rejoignez-nous! Les communes s engagent pour sauver des vies www.associationrmcbfm.org Association RMC/BFM - 12, rue d Oradour-Sur-Glane 75015 Paris Isabelle Weill, Présidente + 33 (0)1 71 19 13 84 Jennifer

Plus en détail

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES CONTEXTE 1. Pourquoi avoir élaboré un guide sur l éducation thérapeutique du En réponse à la demande croissante des professionnels de santé

Plus en détail

1 Définition des activités interventionnelles sous imagerie médicale (R.6123-128 du code de la santé publique) :

1 Définition des activités interventionnelles sous imagerie médicale (R.6123-128 du code de la santé publique) : 1 Définition des activités interventionnelles sous imagerie médicale (R.6123-128 du code de la santé publique) : Ces activités comprennent : 1 les actes électrophysiologiques : - de rythmologie interventionnelle

Plus en détail

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes Intervention de Marisol Touraine Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes Remise du rapport du Dr Jean CARLET sur la préservation des antibiotiques Mercredi 23 septembre 2015

Plus en détail

Rapport de mission. Titre :

Rapport de mission. Titre : Rapport de mission Titre : Séjour de la délégation béninoise en Belgique dans le cadre de la formation d une équipe du CAEIS pour la création d une série de bandes dessinées. Période : Du 12 novembre au

Plus en détail

Ces exigences de formation s appliquent aux candidats qui commencent leur formation à partir du 1 er juillet 2012.

Ces exigences de formation s appliquent aux candidats qui commencent leur formation à partir du 1 er juillet 2012. Exigences en matière de formation de compétences du domaine de compétence ciblée (DCC) en électrophysiologie cardiaque de l adulte 2012 VERSION 1.0 Ces exigences de formation s appliquent aux candidats

Plus en détail

Module transversal de Sciences Humaines et Ethique Médicale Année 2011. Professeur Marie CAULI Université d Arbois

Module transversal de Sciences Humaines et Ethique Médicale Année 2011. Professeur Marie CAULI Université d Arbois Module transversal de Sciences Humaines et Ethique Médicale Année 2011 Programme mère-enfant Sciences Humaines et Ethique Médicale Professeur Marie CAULI Université d Arbois Mère-Enfant Ministère des Affaires

Plus en détail

Madame Liliane Balfroid,

Madame Liliane Balfroid, Madame Liliane BALFROID, Monsieur Luc VAN KERCHOVE, Monsieur Edgar FONCK, Mesdames et Messieurs en vos titres et qualités, Mesdames, Messieurs, Chers amis, C est pour moi un réel plaisir de vous accueillir

Plus en détail

Fondation Recherche Cardio-Vasculaire. Institut de France. Premier programme de recherche en France sur. le Cœur des femmes

Fondation Recherche Cardio-Vasculaire. Institut de France. Premier programme de recherche en France sur. le Cœur des femmes Fondation Recherche Cardio-Vasculaire Institut de France Premier programme de recherche en France sur le Cœur des femmes La Fondation Recherche Cardio-Vasculaire La Fondation Recherche Cardio-Vasculaire

Plus en détail

I. LE REVE D UN JEUNE DIPLOME II. LES DATES A RETENIR III. UNE NOTORIETE NATIONALE ET INTERNATIONALE IV. LA POLITIQUE QUALITE ET GESTION DES RISQUES

I. LE REVE D UN JEUNE DIPLOME II. LES DATES A RETENIR III. UNE NOTORIETE NATIONALE ET INTERNATIONALE IV. LA POLITIQUE QUALITE ET GESTION DES RISQUES I. LE REVE D UN JEUNE DIPLOME II. LES DATES A RETENIR III. UNE NOTORIETE NATIONALE ET INTERNATIONALE IV. LA POLITIQUE QUALITE ET GESTION DES RISQUES V. LE PLATEAU TECHNIQUE VI. LES ACTIVITES DE LA CLINIQUE

Plus en détail

Coarctation de l aorte

Coarctation de l aorte Coarctation de l aorte Livret d accueil et d information Unité Médicochirurgicale de Cardiologie Pédiatrique et Congénitale Centre de Référence des Malformations Cardiaques Congénitales Complexes Hôpital

Plus en détail

La Dysplasie Ventriculaire Droite Arythmogène

La Dysplasie Ventriculaire Droite Arythmogène 1 La Dysplasie Ventriculaire Droite Arythmogène Document rédigé par l équipe pluridisciplinaire du centre de référence pour les maladies cardiaques héréditaires (Paris), en collaboration avec des patients

Plus en détail

SÉMINAIRE RÉGIONAL. Numérique Formation Emploi : La place des réseaux dans l employabilité www.afrique- cps.fr Douala, du 06 au 09 Mai 2014

SÉMINAIRE RÉGIONAL. Numérique Formation Emploi : La place des réseaux dans l employabilité www.afrique- cps.fr Douala, du 06 au 09 Mai 2014 SÉMINAIRE RÉGIONAL Numérique Formation Emploi : La place des réseaux dans l employabilité www.afrique- cps.fr Douala, du 06 au 09 Mai 2014 CONTEXTE ET PROBLÉMATIQUE L accès à la formation professionnelle

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION. Samedi 19 juin 2010 Communauté des Capucins, 32 rue Boissonade, 75014 Paris. Procès verbal

CONSEIL D ADMINISTRATION. Samedi 19 juin 2010 Communauté des Capucins, 32 rue Boissonade, 75014 Paris. Procès verbal CR CA du 19 juin 2010 - copie.doc CONSEIL D ADMINISTRATION Samedi 19 juin 2010 Communauté des Capucins, 32 rue Boissonade, 75014 Paris Procès verbal Présents Membres du Conseil d administration Père Michel

Plus en détail

TOUS LES ANS le Commonwealth Fund réalise dans onze pays de l OCDE

TOUS LES ANS le Commonwealth Fund réalise dans onze pays de l OCDE Préface Dunod Toute reproduction non autorisée est un délit. TOUS LES ANS le Commonwealth Fund réalise dans onze pays de l OCDE une enquête sur la perception par les patients ou par les médecins généralistes

Plus en détail

FORMATION CONTINUE RECHERCHE APPLIQUÉE OUTILS PÉDAGOGIQUES. Promouvoir les soins pharmaceutiques

FORMATION CONTINUE RECHERCHE APPLIQUÉE OUTILS PÉDAGOGIQUES. Promouvoir les soins pharmaceutiques FORMATION CONTINUE RECHERCHE APPLIQUÉE OUTILS PÉDAGOGIQUES Promouvoir les soins pharmaceutiques PRÉSENTATION DE LA FORMATION Contexte Le métier du pharmacien est en pleine évolution. Un concept qui va

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2011 Date limite d'envoi des dossiers : 31 mars 2011

APPEL A PROJETS 2011 Date limite d'envoi des dossiers : 31 mars 2011 APPEL A PROJETS 2011 Date limite d'envoi des dossiers : 31 mars 2011 Dans le cadre de cet appel à projets 2011, la Fondation GlaxoSmithKline soutiendra des programmes en direction d équipes soignantes

Plus en détail

Le point de vue d une administration hospitalière Inka Moritz, Secrétaire générale

Le point de vue d une administration hospitalière Inka Moritz, Secrétaire générale Spécialistes en santé publique? Le point de vue d une administration hospitalière Inka Moritz, Secrétaire générale Le CHUV est l employeur de 10 000 personnes Budget 1,4 milliard de frs 2 1 des 5 Hôpitaux

Plus en détail

Apnée du sommeil: un long chemin de croix jusqu au diagnostic

Apnée du sommeil: un long chemin de croix jusqu au diagnostic ÉDITION //// 1/2013 Apnée du sommeil: un long chemin de croix jusqu au diagnostic Faits relatifs à l apnée du sommeil En Suisse, env. 150 000 personnes souffrent d apnée du sommeil. Symptômes les plus

Plus en détail

EBOLA - STRATÉGIE DE RIPOSTE AUX FLAMBÉE S ÉPIDÉMIQUES

EBOLA - STRATÉGIE DE RIPOSTE AUX FLAMBÉE S ÉPIDÉMIQUES EBOLA - STRATÉGIE DE RIPOSTE AUX FLAMBÉE S ÉPIDÉMIQUES DR SYLVIE BRIAND, DIRECTRICE DU DEPARTMENT DE LUTTE CONTRE LES ÉPIDÉMIES ET PANDÉMIES, ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ, GENÈVE. 1. EBOLA, UNE MALADIE

Plus en détail

Groupe de la Banque africaine de développement. ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement

Groupe de la Banque africaine de développement. ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement Groupe de la Banque africaine de développement ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement AU SEMINAIRE DE SENSIBILISATION DES SERVICES DE LA BANQUE

Plus en détail

L utilisation d un réseau social pour améliorer la prise en charge de vos patients

L utilisation d un réseau social pour améliorer la prise en charge de vos patients L utilisation d un réseau social pour améliorer la prise en charge de vos patients 2 Un réseau social pour améliorer la prise en charge des patients. MeltingDoc valorise les compétences des médecins et

Plus en détail

DISCOURS DE MONSIEUR LE PROFESSEUR EL HOUSSAINE LOUARDI MINISTRE DE LA SANTE

DISCOURS DE MONSIEUR LE PROFESSEUR EL HOUSSAINE LOUARDI MINISTRE DE LA SANTE DISCOURS DE MONSIEUR LE PROFESSEUR EL HOUSSAINE LOUARDI MINISTRE DE LA SANTE A L OCCASION DE LA CEREMONIE DE SIGNATURE DES CONVENTIONS A PROPOS DE L AMO ET DU RAMED Rabat, 10 septembre 2014. Monsieur le

Plus en détail

13 ème Forum pharmaceutique international: Problématique de l accès au médicament. CEREMONIE D OUVERTURE Intervention de la Présidente de la CIOPF

13 ème Forum pharmaceutique international: Problématique de l accès au médicament. CEREMONIE D OUVERTURE Intervention de la Présidente de la CIOPF 13 ème Forum pharmaceutique international: Problématique de l accès au médicament N Djamena, 5 juin 2012 CEREMONIE D OUVERTURE Intervention de la Présidente de la CIOPF Excellence, Monsieur le Président

Plus en détail

SYLVIA PINEL. Jeudi 9 janvier 2014

SYLVIA PINEL. Jeudi 9 janvier 2014 SYLVIA PINEL MINISTRE DE L ARTISANAT, DU COMMERCE ET DU TOURISME Discours Discours Vendredi 10 janvier 2014 N 340 Discours de Sylvia PINEL ministre de l Artisanat, du Commerce et du Tourisme lors de la

Plus en détail

Denis A. Roy Vice-président, Affaires scientifiques

Denis A. Roy Vice-président, Affaires scientifiques Denis A. Roy Vice-président, Affaires scientifiques Plan de la communication Colloque ORIILL Objectifs: Soumettre une vision de la raison d être et du potentiel des réseaux de santé dans le contexte québécois;

Plus en détail

Transition ville hôpital

Transition ville hôpital Transition ville hôpital P Jourdain Unité thérapeutique d insuffisance cardiaque Département d éducation thérapeutique Université Paris Descartes, CH R Dubos Pontoise France Le patient Est sauvé Est sous

Plus en détail

Equipe mobile de suivi intensif dans le milieu. Une approche dans la communauté pour la santé psychique

Equipe mobile de suivi intensif dans le milieu. Une approche dans la communauté pour la santé psychique Equipe mobile de suivi intensif dans le milieu Une approche dans la communauté pour la santé psychique Message Bien que la psychiatrie de secteur ait développé une importante offre de soins dans la communauté,

Plus en détail

CONFERENCE INTERAFRICAINE DE LA PREVOYANCE SOCIALE C.I.PRE.S --------------------- COMMUNIQUE FINAL DU CONSEIL DES MINISTRES

CONFERENCE INTERAFRICAINE DE LA PREVOYANCE SOCIALE C.I.PRE.S --------------------- COMMUNIQUE FINAL DU CONSEIL DES MINISTRES CONFERENCE INTERAFRICAINE DE LA PREVOYANCE SOCIALE C.I.PRE.S --------------------- DIX-SEPTIEME SESSION EXTRAORDINAIRE DU CONSEIL DES MINISTRES GENEVE, LE 10 JUIN 2011 COMMUNIQUE FINAL DU CONSEIL DES MINISTRES

Plus en détail

Colloque Relais 22 Novembre 2012 Dr Frédérique Bonnewijn

Colloque Relais 22 Novembre 2012 Dr Frédérique Bonnewijn Colloque Relais 22 Novembre 2012 Dr Frédérique Bonnewijn Chaque personne porteuse de la micro délétion 22q11 est unique Les personnes porteuses de la micro délétion 22q11 présentent des problèmes médicaux

Plus en détail

Implémentation d une fonction de coordination locale de don à la Clinique Saint-Joseph de Liège

Implémentation d une fonction de coordination locale de don à la Clinique Saint-Joseph de Liège Implémentation d une fonction de coordination locale de don à la Clinique Saint-Joseph de Liège Pol Grosjean, infirmier chef des Soins Intensifs Virginie Libert, infirmière Sisu 2 ième Colloque Liégeois

Plus en détail

MODÈLES ET ENJEUX DU PARTENARIAT MÉDICO-ADMINISTRATIF : ÉTAT DES CONNAISSANCES

MODÈLES ET ENJEUX DU PARTENARIAT MÉDICO-ADMINISTRATIF : ÉTAT DES CONNAISSANCES MODÈLES ET ENJEUX DU PARTENARIAT MÉDICO-ADMINISTRATIF : ÉTAT DES CONNAISSANCES Sommaire exécutif Février 2012 AVANT-PROPOS En 2012, l Association québécoise d établissements de santé et de services sociaux

Plus en détail

Association des Secrétaires Généraux des Parlements Francophones (ASGPF) Rapport d activités pour l année 2010-2011

Association des Secrétaires Généraux des Parlements Francophones (ASGPF) Rapport d activités pour l année 2010-2011 Association des Secrétaires Généraux des Parlements Francophones (ASGPF) Rapport d activités pour l année 2010-2011 Par : Marie Joséphine DIALLO Présidente de l ASGPF Secrétaire Général de l Assemblée

Plus en détail

STAGE EN PSYCHOPHARMACOLOGIE CATÉGORIE : STAGE À OPTION

STAGE EN PSYCHOPHARMACOLOGIE CATÉGORIE : STAGE À OPTION STAGE EN PSYCHOPHARMACOLOGIE CATÉGORIE : STAGE À OPTION Responsable: Dr Pierre Landry, professeur agrégé de clinique Membres de l équipe professorale Dr Pierre Landry, professeur agrégé de clinique Autres

Plus en détail

AIDER AU RENFORCEMENT DE LA COOPERATION MEDICALE A DISTANCE EN AFRIQUE : UN DEFI DU CLUB SANTE AFRIQUE

AIDER AU RENFORCEMENT DE LA COOPERATION MEDICALE A DISTANCE EN AFRIQUE : UN DEFI DU CLUB SANTE AFRIQUE LE PROGRAMME DE TELEMEDECINE AIDER AU RENFORCEMENT DE LA COOPERATION MEDICALE A DISTANCE EN AFRIQUE : UN DEFI DU CLUB SANTE AFRIQUE OBJECTIFS DU MILLENAIRE POUR LE DEVELOPPEMENT N 4-5-6-8 1 CFAO : Membre

Plus en détail

Département de médecine Service de cardiologie. Consultations générales - Cardiologie

Département de médecine Service de cardiologie. Consultations générales - Cardiologie Consultations générales - Cardiologie Toutes les demandes de consultation autres que celles pour les cliniques surspécialisées. Responsable médical Dr Michel Nguyen Pour renseignement Agente administrative

Plus en détail

Vos commentaires sur la pertinence de ce cours dans le programme

Vos commentaires sur la pertinence de ce cours dans le programme Évaluation de l enseignement COMMENTAIRES Activité : GSF-6008-S (82526) Finance corporative Enseignant : Jean-François Guimond Session : Automne 2012 Méthode d évaluation : Papier Date de l évaluation

Plus en détail

lits Etablissement de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR)

lits Etablissement de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) 66 lits Etablissement de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) La Maison Basque à Cambo-les-Bains (64) Se constituer un patrimoine immobilier pérenne au cœur du Pays Basque à Cambo-les-Bains Obtenir

Plus en détail

Education Thérapeutique pour les patients coronariens et insuffisants cardiaques

Education Thérapeutique pour les patients coronariens et insuffisants cardiaques Education Thérapeutique pour les patients coronariens et insuffisants cardiaques L expérience de l équipe de Rééducation cardiaque du C.H.U. de Nîmes Intervention du 22/03/2012 à la Réunion de l Association

Plus en détail

Gestion des risques Vigilances sanitaires

Gestion des risques Vigilances sanitaires Gestion des risques Vigilances sanitaires Dr François L Hériteau Centre de Coordination de la Lutte contre les Infections Nosocomiales Paris-Nord Le risque Un DANGER, plus ou moins prévisible Ne pas confondre:

Plus en détail

Santé mentale. lien. créent du. Soins. Respect. Les Établissements MGEN. Quand. les soins. Aides. Psychiatrie. Dépistage.

Santé mentale. lien. créent du. Soins. Respect. Les Établissements MGEN. Quand. les soins. Aides. Psychiatrie. Dépistage. Dépistage Soins Respect Orientations Éducation thérapeutique Quand les soins créent du lien Aides Séjours personnalisés Santé mentale Les Établissements MGEN Relais Équipes soignantes Qualité de soins

Plus en détail

2È JOURNÉE NATIONALE DE FORMATION DES PHARMACIENS CANCER ET ACCOMPAGNEMENT DU PHARMACIEN : UN PREMIER PAS VERS LA RÉSILIENCE.

2È JOURNÉE NATIONALE DE FORMATION DES PHARMACIENS CANCER ET ACCOMPAGNEMENT DU PHARMACIEN : UN PREMIER PAS VERS LA RÉSILIENCE. 2È JOURNÉE NATIONALE DE FORMATION DES PHARMACIENS Avec le Haut Patronage de Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN, Ministre de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative CANCER ET ACCOMPAGNEMENT

Plus en détail

Congrès. Vendredi 10 octobre 2014. 8h00 à 19h00. Centre Rabelais. Montpellier. Les Pathologies du sommeil. Sous la présidence des Professeurs:

Congrès. Vendredi 10 octobre 2014. 8h00 à 19h00. Centre Rabelais. Montpellier. Les Pathologies du sommeil. Sous la présidence des Professeurs: Organisé par C. L. E. F. Congrès Vendredi 10 octobre 2014 8h00 à 19h00 Centre Rabelais s Pathologies du sommeil Sous la présidence des Professeurs: Yves Dauvilliers Hubert Blain Karen Ritchie Programme

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES PORTANT ARRANGEMENTS POUR L ORGANISATION DES SESSIONS DE LA CONFERENCE AFRICAINE DES MINISTRES DE LA DECENTRALISATION ET DU

CAHIER DES CHARGES PORTANT ARRANGEMENTS POUR L ORGANISATION DES SESSIONS DE LA CONFERENCE AFRICAINE DES MINISTRES DE LA DECENTRALISATION ET DU CAHIER DES CHARGES PORTANT ARRANGEMENTS POUR L ORGANISATION DES SESSIONS DE LA CONFERENCE AFRICAINE DES MINISTRES DE LA DECENTRALISATION ET DU DEVELOPPEMENT LOCAL (CADDEL) 1 Ce Cahier des Charges définit

Plus en détail

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire 1 Intervention de Marisol TOURAINE Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Maison de Santé Pluridisciplinaire Magny-en-Vexin Vendredi 20 février 2015 Seul le prononcé fait

Plus en détail

6EME ASSEMBLEE GENERALE & 10 ème COMITE EXECUTIF DE L ALLIANCE AFRICAINE POUR LE COMMERCE ELECTRONIQUE 6 th General Assembly & 10 Executive Committee

6EME ASSEMBLEE GENERALE & 10 ème COMITE EXECUTIF DE L ALLIANCE AFRICAINE POUR LE COMMERCE ELECTRONIQUE 6 th General Assembly & 10 Executive Committee 6EME ASSEMBLEE GENERALE & 10 ème COMITE EXECUTIF DE L ALLIANCE AFRICAINE POUR LE COMMERCE ELECTRONIQUE 6 th General Assembly & 10 Executive Committee Meetings 2-3 Feb 2015 Dakar-Senegal PRESSE http://www.africanmanager.com/180498.html

Plus en détail

ATELIER DE VALIDATION DES NORMES NATIONALES DE GESTION DURABLE DES FORETS NATURELLES POUR LA COTE D IVOIRE

ATELIER DE VALIDATION DES NORMES NATIONALES DE GESTION DURABLE DES FORETS NATURELLES POUR LA COTE D IVOIRE ATELIER DE VALIDATION DES NORMES NATIONALES DE GESTION DURABLE DES FORETS NATURELLES POUR LA COTE D IVOIRE RAPPORT Les 10 et 11 avril 2006, s est tenu l atelier national de validation des normes de gestion

Plus en détail

Préparation Concours d infirmiers- Toulouse

Préparation Concours d infirmiers- Toulouse Cours CAPITOLE -11, rue du Sénéchal 31000-Toulouse - : 05.61.21.60.64 - www.courscapitole.com- contact@courscapitole.com Préparation Concours d infirmiers- Toulouse SOMMAIRE : I. La Prépa infirmière à

Plus en détail

Quand devrais-je communiquer avec Best Doctors?

Quand devrais-je communiquer avec Best Doctors? Quand devrais-je communiquer avec Best Doctors? QUAND APPELER BEST DOCTORS MD QUAND VOUS OU L UNE DE VOS PERSONNES À CHARGE ADMISSIBLES avez reçu un diagnostic de maladie grave ou soupçonnez en être atteint.

Plus en détail

Définition Responsabilité disciplinaire Responsabilité judiciaire Responsabilité administrative La loi de 2002 Jurisprudence Quelle évolution?

Définition Responsabilité disciplinaire Responsabilité judiciaire Responsabilité administrative La loi de 2002 Jurisprudence Quelle évolution? Définition Responsabilité disciplinaire Responsabilité judiciaire Responsabilité administrative La loi de 2002 Jurisprudence Quelle évolution? REIMS Octobre 2009 Définition La responsabilité, c est : Obligation

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2010-2011

RAPPORT ANNUEL 2010-2011 RAPPORT ANNUEL 2010-2011 8 juin 2011 TABLE DES MATIÈRES Mission... 3 Rapport du président... 4 Conseil d'administration 2010-2011... 7 Rapport du trésorier... 8 Rapport de la vérificatrice... 9 Rapport

Plus en détail

Introduction Le système de santé en République Démocra- tique du Congo

Introduction Le système de santé en République Démocra- tique du Congo RDC: consultations en cardiologie et traitement du cancer Renseignement de l analyse-pays de l OSAR Fiorenza Kuthan Berne, le 22 décembre 2010 Introduction Sur la base de la demande soumise le 29 novembre

Plus en détail

PRADO, le programme de retour à domicile. Insuffisance cardiaque

PRADO, le programme de retour à domicile. Insuffisance cardiaque PRADO, le programme de retour à domicile Insuffisance cardiaque Acteurs locaux CPAM/ELSM de Couverture Enjeux et objectifs du programme Répondre à une volonté croissante des patients Adapter et renforcer

Plus en détail

ENSEIGNEMENTS ET SÉMINAIRES

ENSEIGNEMENTS ET SÉMINAIRES CHAIRE ESSEC-AVENTIS ÉTHIQUE & BIOTECHNOLOGIES Dans un marché comme celui du médicament où les clients sont d abord des patients, les biotechnologies sont appelées à répondre à un double défi, à la fois

Plus en détail

Journée exceptionnelle à l Hôpital Laval : trois transplantations cardiaques en 24 heures, une première au Québec!

Journée exceptionnelle à l Hôpital Laval : trois transplantations cardiaques en 24 heures, une première au Québec! 16 juin 2006 Volume 2, N o 7 Journée exceptionnelle à l Hôpital Laval : trois transplantations cardiaques en 24 heures, une première au Québec! L Hôpital Laval, institut universitaire de cardiologie et

Plus en détail

RAPPORT FINAL DE L ATELIER DE FORMATION SUR LA NORMALISATION DES NOMS GEOGRAPHIQUES*

RAPPORT FINAL DE L ATELIER DE FORMATION SUR LA NORMALISATION DES NOMS GEOGRAPHIQUES* UNITED NATIONS WORKING PAPER GROUP OF EXPERTS NO. 19 ON GEOGRAPHICAL NAMES Twenty-sixth session Vienna, 2-6 May 2011-03-04 French Item 8 of the Provisional Agenda Activities relating to Working Group on

Plus en détail

La Cyberaddiction UNSPF. Gladys KAMGA - Waiss FAISSAL

La Cyberaddiction UNSPF. Gladys KAMGA - Waiss FAISSAL La Cyberaddiction UNSPF Gladys KAMGA - Waiss FAISSAL Juin 2013 Légende Entrée du glossaire Abréviation Référence Bibliographique Référence générale Table des matières Introduction 5 I - Qu'est-ce que la

Plus en détail

Les Assises du Médicament MAI 2011

Les Assises du Médicament MAI 2011 Propositions Pour Les Assises du Médicament MAI 2011 1 OBJECTIFS Être force de proposition pour la consolidation du statut de Visiteur Médical (VM) Informer le grand public des missions du VM. 2 Visite

Plus en détail

www.fondationdelavenir.org

www.fondationdelavenir.org www.fondationdelavenir.org de l Avenir Edito Dominique Letourneau Président du directoire de la de l Avenir Depuis plus de 27 ans, la de l Avenir joue le rôle indispensable de passerelle entre la recherche

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Pour diffusion immédiate

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Pour diffusion immédiate COMMUNIQUÉ DE PRESSE Pour diffusion immédiate Programmation détaillée du 4 ème DAVOC, 5 au 7 mai, Palais des congrès, Yaoundé Yaoundé, le 28 avril 2011 CASA-NET (CAmeroonian Skills Abroad NETwork) est

Plus en détail

Nouvelle version du Guide du bon usage des examens d'imagerie médicale

Nouvelle version du Guide du bon usage des examens d'imagerie médicale 1 er février 2013 Nouvelle version du Guide du bon usage des examens d'imagerie médicale Limiter l exposition des patients aux rayonnements ionisants Améliorer la qualité des soins Promouvoir l interdisciplinarité

Plus en détail

Electrophysiologie cardiaque

Electrophysiologie cardiaque Electrophysiologie cardiaque L électrophysiologie concerne autant les indications d implantation d un pacemaker que les thérapies de resynchronisation cardiaque et les implantations de défibrillateur.

Plus en détail

Présentation de la Bande Dessinée «La Bande à Défi» Lancement de la formation aux premiers secours dans les écoles primaires de la Ville

Présentation de la Bande Dessinée «La Bande à Défi» Lancement de la formation aux premiers secours dans les écoles primaires de la Ville Présentation de la Bande Dessinée «La Bande à Défi» Lancement de la formation aux premiers secours dans les écoles primaires de la Ville Ecole élémentaire de La Pomme Sainte Madeleine 8 avenue Bernard

Plus en détail

Rapport de la Commission des pétitions chargée d'étudier la pétition pour l'aménagement des salles d'accouchement de la nouvelle maternité des HUG

Rapport de la Commission des pétitions chargée d'étudier la pétition pour l'aménagement des salles d'accouchement de la nouvelle maternité des HUG Secrétariat du Grand Conseil P 1647-A Date de dépôt : 7 janvier 2008 Rapport de la Commission des pétitions chargée d'étudier la pétition pour l'aménagement des salles d'accouchement de la nouvelle maternité

Plus en détail

PROGRAMME ANNUEL 2014

PROGRAMME ANNUEL 2014 CONTROLE MEDICAL UNIFIE PROGRAMME ANNUEL 2014 Le programme annuel du Contrôle Médical Unifié est prévu par la délibération modifiée n 214/CP du 15 octobre 1997. Chaque année, les actions retenues portent

Plus en détail

Devenez partenaire! Fondation fribourgeoise de réanimation

Devenez partenaire! Fondation fribourgeoise de réanimation Devenez partenaire! Fondation fribourgeoise de réanimation Sauver des vies Le projet de la Fondation fribourgeoise de réanimation est né grâce à l exemple de la Fondation Ticinocuore tessinoise. En effet,

Plus en détail

Techniques d archives médicales* au Collège Ahuntsic

Techniques d archives médicales* au Collège Ahuntsic Techniques d archives médicales* au Collège Ahuntsic *Présentation inspirée des documents Power point réalisés par mesdames Manon Brière, Nicole Dufresne et Andrée Dubreuil 2010-2011, adaptée par Lysann

Plus en détail

HLS Therapeutics Inc. annonce qu elle a acquis le droit de commercialiser Clozaril aux États- Unis et au Canada

HLS Therapeutics Inc. annonce qu elle a acquis le droit de commercialiser Clozaril aux États- Unis et au Canada HLS Therapeutics Inc. annonce qu elle a acquis le droit de commercialiser Clozaril aux États- Unis et au Canada - La Société entend miser sur la franchise Clozaril existante au Canada et aux Etats- Unis,

Plus en détail

Optimisation de la prise en charge des sinistres. Yves Seydoux

Optimisation de la prise en charge des sinistres. Yves Seydoux Optimisation de la prise en charge des sinistres Yves Seydoux Sommaire Introduction générale frais généraux vs prestations Remboursement des prestations et contrôle des factures Suivi des réclamations

Plus en détail

MÉMOIRE PRÉSENTÉ AU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES SEPTEMBRE 2002 DE LA CHAMBRE DES COMMUNES

MÉMOIRE PRÉSENTÉ AU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES SEPTEMBRE 2002 DE LA CHAMBRE DES COMMUNES MÉMOIRE PRÉSENTÉ AU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES SEPTEMBRE 2002 Société canadienne de la sclérose en plaques 250, rue Bloor Est, bureau 1000 Toronto (Ontario) M4W 3P9 Tél. :

Plus en détail

Centre de SSR St Christophe Présentation du centre de Soins de Suite et de Réadaptation

Centre de SSR St Christophe Présentation du centre de Soins de Suite et de Réadaptation Centre de SSR St Christophe Présentation du centre de Soins de Suite et de Réadaptation Historiquement le Centre SSR St Christophe était une Maison de Repos, La Désix, créée en 1958 sur la commune de Sournia.

Plus en détail