«Smart Cities» : de la vision à l exécution

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«Smart Cities» : de la vision à l exécution"

Transcription

1 «Smart Cities» : de la vision à l exécution Enquête auprès des principaux acteurs du marché Décembre 2013 Janvier 2014 Décembre 2013 Janvier 2014

2 Edito «Smart Cities» : de la vision à l'exécution Les villes intelligentes ou «Smart Cities» sont une nouvelle illustration des transformations que le numérique apporte dans toutes les activités humaines. En investissant les services urbains, le numérique devient un enjeu économique mais aussi sociétal et environnemental. Je pense à l optimisation de la mobilité urbaine grâce au déploiement de nouveaux services ; à l éclosion de nouveaux quartiers, favorisant l innovation par la proximité de talents en un même lieu ; à l accroissement des retombées économiques et de l emploi lié aux nouvelles offres de produits et de services ; à l expérimentation de nouveaux liens entre les secteurs public et privé, entre les citoyens et les collectivités ; mais aussi bien sûr au rayonnement et l attractivité de nos métropoles. La ville de demain sera une ville intelligente, offrant à ses habitants un accès simple à l Internet très haut débit, pour tous, aux jeunes et aux moins jeunes, aux technophiles et aux non initiés. La ville de demain, c est une ville capable de créer de nouveaux lieux de travail collectif, de créer de nouvelles vocations professionnelles, de développer de nouveaux usages, de rendre les espaces publics intelligents, de repenser la manière d enseigner à nos enfants. Voilà la ville de demain. Grace aux nouvelles technologies, c est un espace urbain radicalement nouveau qui verra le jour : plus solidaire, mieux connu et mieux utilisé par ses habitants. J aime le rappeler : le numérique n est pas qu une révolution technologique mais bien une transformation de la société dans son ensemble, et il nous appartient d en faire un facteur de progrès social. Cette «ville intelligente» va bien au-delà de la simple gestion du service urbain traditionnellement organisée en «silos». Elle privilégie une approche en réseau, dans laquelle la mutualisation et la mise en relation des ressources numériques est essentielle. Sa mise en place nécessite d instaurer un dialogue entre les administrations, les services publics (santé, éducation, environnement ), les industriels et les entreprises de services (énergie, eau, déchets, transports, télécoms ) ou les acteurs des nouvelles technologies («big data», internet des objets, capteurs intelligents ). La France est bien placée dans le secteur des services urbains, elle doit devenir un géant de la ville intelligente en développant sa capacité d innovation et son offre de services. La dynamique du numérique pour la ville est déjà en marche dans de nombreuses villes : Amsterdam et son label «Smart City» pour la promotion des nouvelles technologies, New-York et ses initiatives Open Data pour la création d applications citoyennes innovantes, Londres ou Berlin via leurs programmes entrepreneuriaux favorisant la création de start-up innovantes autour du numérique. Je pense aussi bien sûr à la Corée du Sud, et à la nouvelle ville de Songdo. Elle a été créée de toutes pièces comme la vitrine d'un mode de vie 100 % numérique dans un univers d'objets intelligents interactifs grâce à la technologie RFID. Les métropoles sont, on le sait, le creuset de l'innovation numérique, lorsqu'elles s'appuient sur un écosystème dynamique, dont le moteur sont les entrepreneurs, mais qui fédère plus largement un réseau d'acteurs mobilisés autour d'une ambition de croissance (petites et grandes entreprises, investisseurs, enseignement supérieur et recherche publique, agences publiques, etc.). Renforcer ces dynamiques métropolitaines en France et les rendre mieux visibles à l'international est l'enjeu de la French Tech, l'initiative que je porte au service des territoires. Il s'agit de faire émerger en France des lieux de référence internationale en matière d'innovation numérique et caractérisés par le dynamisme de leurs startups. Ces lieux présenteront des aménagements et des services urbains à la fois emblématiques et qui favorisent l'innovation : les lieux où s'inventent et s'expérimentent les nouveaux usages numériques de la ville et où croissent des startups offreuses des produits et services urbains qui seront vendus dans le monde entier. Ces initiatives sont des opportunités de modernisation pour nos villes, car elles promeuvent un développement économique durable, solidaire et créateur d emplois. Toutefois, la maturité sur les problématiques numériques reste encore variable d un territoire à l autre et des questions, comme la gouvernance ou le financement des projets, restent abordées de manière disparate. Cette étude menée conjointement par EY et Cap Digital nous éclairera sur la maturité des décideurs, tant publics que privés sur le sujet. Elle permettra d identifier les leviers que les parties impliquées pourraient actionner pour accélérer le développement des «villes intelligentes» et faire de cette promesse d avenir une réalité pour nos villes. Fleur Pellerin Ministre déléguée auprès du ministre du Redressement productif, chargée des Petites et Moyennes Entreprises, de l'innovation et de l'economie numérique

3 Préambule La transformation numérique des villes est un enjeu clé, tant pour l amélioration du cadre de vie urbain et environnemental que pour le développement d un secteur économique à part entière, porteur de valeur et d emplois. Alors que l on perçoit une demande croissante pour intégrer les nouvelles technologies à la ville, le marché associé est estimé à un total cumulé de 100 milliards de dollars pour la décennie , à l échelle mondiale. En accompagnant de nombreux acteurs publics et privés dans la définition de leurs visions autour du numérique et leur stratégie de développement, nous avons pu observer un décalage entre le volontarisme des acteurs en matière de projet «Smart Cities» et le niveau de maturité des décideurs sur le sujet. Selon nous, le passage de l envie de «Smart City» à l exécution nécessitera d élaborer de nouvelles formes de collaboration entre le public et le privé, de structurer des modèles d activité viables et de mettre en place une chaîne de valeur stable du côté des acteurs privés comme publics. Jusqu à aujourd hui, les travaux consacrés au sujet ne qualifiaient pas précisément les freins au développement de ce marché, ni ne fournissaient de recommandations sur le développement de modèles juridiques et organisationnels dans le paysage européen. En s appuyant sur les résultats de la présente enquête, EY et Cap Digital ont l ambition commune de traiter ces problématiques et d identifier les scénarios d évolution des principales filières de ce marché. Nous vous remercions de consacrer quelques minutes de votre temps à ce questionnaire et de contribuer ainsi à la réalisation de cette étude. Afin de préserver le caractère confidentiel de vos réponses, les résultats de cette enquête seront exclusivement communiqués sous forme agrégée et aucune information nominative ne sera divulguée. Les résultats vous seront communiqués au cours du 2e trimestre 2014.

4 A. Perception du marché des Smart Cities A.1 - Enjeux des «Smart Cities» 1. Parmi les 10 mots clés suivants, cochez les 3 qui vous évoquent le plus les «Smart Cities»? Attractivité et rayonnement Numérique Fluidité Simplicité Accessibilité Confort (mieux vivre) Efficience Développement économique Innovation Participation Cohésion sociale 2. En tant que citoyen, quel niveau d'importance accordez-vous aux thématiques suivantes des «Smart Cities»? Très faible Faible Moyen Fort 1. Développement économique 2. Environnement et développement durable 3. Education 4. Transport et mobilité 5. Santé 6. Vie quotidienne 7. Administration 8. Infrastructures et équipements 9. Sécurité des biens et des personnes Très fort Illustrations de projets pour chacun des 9 thèmes : Thème 1. Living labs, marketing territorial, génération d'activités et d'emplois, etc. Thème 2. Management de l'énergie, smart grid, smart building, gestion de l'eau/des déchets, qualité de l'air, etc. Thème 3. E-learning, learning centers, classes intelligentes, etc. Thème 4. Gares et aéroports du futur, intermodalité, etc. Thème 5. E-santé, télé-médecine, dossier médical, génération de lien social Thème 6. Mobilier urbain intelligent, télé-centres, etc. Thème 7. Open data, environnement de travail virtuel, etc. Thème 8. Modernisation des réseaux, automatisation et surveillance des réseaux, cloud computing, centres de données, etc. Thème 9. Téléprésence, détection des alarmes, etc.) Cette présentation, à votre seul usage interne, st indissociable des éléments de contexte qui ont permis de l établir et des commentaires oraux qui l accompagnent. 1

5 A.2 - Thématiques prioritaires 3. En tant que professionnel ou institutionnel, quel niveau d'importance accordez-vous aux thématiques suivantes des «Smart Cities»? Très faible Faible Moyen Fort 1. Développement économique 2. Environnement et développement durable 3. Education 4. Transport et mobilité 5. Santé 6. Vie quotidienne 7. Administration 8. Infrastructures et équipements 9. Sécurité des biens et des personnes Très fort 4. Au sein de votre groupe / administration, diriez-vous que les problématiques relatives aux «Smart Cities» sont...? Au cœur de votre stratégie Un levier prioritaire de votre développement Traitées au cas par cas Un sujet d'exploration / R&D Non traitées 5. Sur quels produits concrets travaillez-vous parmi les suivants? Gares numériques E-éducation Télé-centres Open data Applications smartphone Art numérique SIG Mise en réseau des musées / cultures Transports doux / multimodaux Mobilier urbain connecté Guichet unique start-ups Centre de l'innovation E-administration Wifi / THD Open art Institut de la vie numérique Learning centers Smart grid / Energy management solution Living lab Filière numérique E-santé / télémédecine Smart home / habitat connecté Incubateur / pépinière Carte vie quotidienne / NFC Cloud computing / data center Monitoring de la vie / des ressources Fonds média numériques Réseau des réseaux Cette présentation, à votre seul usage interne, st indissociable des éléments de contexte qui ont permis de l établir et des commentaires oraux qui l accompagnent. 2

6 A.3 Potentiel de marché 6. En tant qu entreprise privée, quel chiffre d affaires réalisez-vous avec la ville? 0 1 à 10 M 10 à 50 M 50 à 100 M > 100 M Actuellement A horizon 3-5 ans 7. En tant qu entreprise privée, quelle est la part des projets «Smart Cities» dans ce chiffre d affaires? 0 à 20% 20 à 40% 40 à 60% 60 à 80% > 80 % Actuellement A horizon 3-5 ans 8. En tant qu entreprise privée, quel est le périmètre de votre marché? Quartier Ville Régional National International Actuellement A horizon 3-5 ans 9. En tant qu entreprise / institution, quels sont les principaux destinataires de ce marché? Destinataires Prestataires Municipalité EPCI Département Région Autres acteurs publics (universités, hôpitaux) Acteurs privés Infrastructures Equipements Services B2B Services B2C Etat Grand public 10. Existe-t-il un financement spécifique pour les composantes «Smart» de la ville? Financement intégré au projet de la ville Financement transverse Financement spécifique Cette présentation, à votre seul usage interne, st indissociable des éléments de contexte qui ont permis de l établir et des commentaires oraux qui l accompagnent. 3

7 B. Maturité de votre entreprise / institution sur les «Smart Cities» B.1 - Maturité de vos solutions 11. Quel est le niveau actuel de maturité de votre groupe / institution vis à vis des projets «Smart Cities»? Nul (aucune expérience) Très faible (à l étude) Faible (premiers tests réalisés) Moyen (solutions éprouvées) Elevé (expertise reconnue) 1. Développement économique 2. Environnement et développement durable 3. Education 4. Transport et mobilité 5. Santé 6. Vie quotidienne 7. Administration 8. Infrastructures et équipements 9. Sécurité des biens et personnes 12. Quel niveau de maturité escomptez-vous pour votre groupe à horizon 3-5 ans? Nul (aucune expérience) Très faible (à l étude) Faible (premiers tests réalisés) Moyen (solutions éprouvées) Elevé (expertise reconnue) 1. Développement économique 2. Environnement et développement durable 3. Education 4. Transport et mobilité 5. Santé 6. Vie quotidienne 7. Administration 8. Infrastructures et équipements 9. Sécurité des biens et personnes Cette présentation, à votre seul usage interne, st indissociable des éléments de contexte qui ont permis de l établir et des commentaires oraux qui l accompagnent. 4

8 B.2 - Organisation en place 13. En tant qu'entreprise / institution, quelle organisation avez-vous mis en place pour traiter le sujet des «Smart Cities»? Aujourd'hui A horizon 3-5 ans BU dédiée, avec ses équipes et son P&L Equipe dédiée, rattachée à une BU métier Equipe dédiées, rattachée à la BU "Collectivités" Equipe dédiée, rattachée à la fonction "Business Development" Elu / responsable sur le sujet Sujet confié à la DSI Sujet confié à la Direction numérique Sujet confié à une Direction métier Sujet confié aux différentes directions, sans pilotage politique Pas d'organisation dédiée 14. Indiquez les effectifs impliqués sur les sujets «Smart Cities» en ETP (équivalent temps plein) par niveau. Au niveau international Au niveau du pays Au niveau régional Au niveau local / de la ville 15. Les compétences suivantes sont-elles nécessaires pour vos projets «Smart Cities»? Oui, à acquérir en Oui, à externaliser Oui, déjà Non interne à un partenaire en place Compétences en nouvelles technologies Compétences en gestion de projet Compétences juridiques Compétences financières Compétences en marketing et communication Compétences logistiques Compétences techniques support Compétences techniques métier Compétences administratives Compétences aménagement, ingénierie, conseil Cette présentation, à votre seul usage interne, st indissociable des éléments de contexte qui ont permis de l établir et des commentaires oraux qui l accompagnent. 5

9 B.3 - Positionnement sur la chaîne de valeur 16. Quel est votre positionnement sur la chaîne de valeur? Non traité Planification Réseau d infrastructure Equipe mentiers Services B2B Services B2C Construction Intégrateurs Financeurs 1. Développement économique 2. Environnement développement durable 3. Education 4. Transport et mobilité 5. Santé 6. Vie quotidienne 7. Administration 8. Infrastructures et équipements 9. Sécurité des biens et des personnes 17. Quel sera votre positionnement sur la chaîne de valeur à horizon 3-5 ans? Non traité Planification Réseau d infrastructure Equipe mentiers Services B2B Services B2C Construction Intégrateurs Financeurs 1. Développement économique 2. Environnement développement durable 3. Education 4. Transport et mobilité 5. Santé 6. Vie quotidienne 7. Administration 8. Infrastructures et équipements 9. Sécurité des biens et des personnes Cette présentation, à votre seul usage interne, st indissociable des éléments de contexte qui ont permis de l établir et des commentaires oraux qui l accompagnent. 6

10 18. Quels sont les acteurs avec lesquels vous travaillez / souhaiteriez travailler? Actuel Souhaité Tous (couverture de l ensemble de la prestation) Aménageurs (collectivités, architectes, urbanistes, énergéticiens, BTP) Equipementiers / fournisseurs de solutions technologiques Gestionnaire d infrastructures Prestataires de services B2B Prestataire de services B2C Intégrateur Financeur SSII / solutions logicielles Citoyens 19. En fonction des donneurs d ordre, comment répondez-vous aux sollicitations des «Smart Cities»? Seul (couverture de l ensemble de la prestation) En groupement de filiales internes En groupement avec des entreprises partenaires (ad hoc en fonction des sujets) Via une joint-venture avec des partenaires externes (groupements stratégiques durables avec des partenaires exclusifs) Municipalité Etablissement public de coopération Intercommunale (EPCI) Métropole Département Région Etat Autres acteurs publics (hôpitaux, universités) Acteurs privés Grand public Cette présentation, à votre seul usage interne, st indissociable des éléments de contexte qui ont permis de l établir et des commentaires oraux qui l accompagnent. 7

11 B.4 - Typologie des clients 20. Quels sont vos principaux donneurs d'ordre en fonction de la nature de vos projets «Smart Cities»? Municipalité EPI Département Région Etat Autres acteurs publics (hôpitaux, universités) Acteurs privés Grand public infrastructures Equipements Services B2B Services B2C usages 21. Indiquez le niveau d'importance des interlocuteurs suivants pour vos projets «Smart Cities» par une note entre 1 et 5. (1 représentant l'importance la plus faible et 5 l'importance la plus élevée) Décideurs politiques Direction générale de services Direction de services techniques Direction des systèmes d information Direction de la communication Direction des achats Direction développement durable Direction digitale Cette présentation, à votre seul usage interne, st indissociable des éléments de contexte qui ont permis de l établir et des commentaires oraux qui l accompagnent. 8

12 B.5 - Projets types et modes de contractualisation 22. Quel est le chiffre d'affaires moyen de vos projets / d une initiative «Smart Cities»? < 100 k 100 k à 1M 1 à 5 M 5 à 10 M > 10 M CA moyen actuel CA moyen attendu 23. En moyenne, quel est le niveau de marge nette de vos projets «Smart Cities»? 0 à 5% 5 à 10% 10 à 15% 15 à 20% > 20% 24. Quel est la durée de réalisation moyenne de vos projets «Smart Cities»? Durée de réponse à appel d offres Durée entre la précommercialisation et l aboutissement du projet Immédiat < 1 an 1 à 3 ans 3 à 5 ans 5 à 10 ans >10 ans 25. Pour la partie contrat, quelle est la durée moyenne du marché? Instantanée < 1 an 1 à 3 ans 3 à 5 ans 5 à 10 ans > 10 ans 26. Quelle(s) forme(s) de contrat est / sont retenue(s) pour ces projets? Partenariat public - privé Délégation / concession de service public Affermage Contrat de gré-à-gré Marché de services et fournitures Marché de travaux Contrat de développement et innovation Contrat de droit privé GIP GIE Cette présentation, à votre seul usage interne, st indissociable des éléments de contexte qui ont permis de l établir et des commentaires oraux qui l accompagnent. 9

13 27. A quelle fréquence répondez-vous aux appels d offres? En tant que contracteur principal 1 à 2 fois/an 2 à 5 fois / an 5 à 10 fois / an > 10 fois / an N/A En tant que sous-traitant Dans un consortium intégré 28. Comment financez-vous les projets suivants? Investissement Financements Aides Financement interne privés institutionnelles mixte Veille R&D Expérimentation Industrialisation des solutions Commercialisation des solutions Cette présentation, à votre seul usage interne, st indissociable des éléments de contexte qui ont permis de l établir et des commentaires oraux qui l accompagnent. 10

14 C. Facteurs clés de succès C.1 - Constats et perspectives 29. Selon vous, quels sont les 3 principaux facteurs clés de succès d'un projet «Smart Cities»? Accompagnement / pédagogie / compréhension du produit Volonté politique Présence d'un budget (pas d'investissement additionnel nécessaire pour la collectivité) Identification du payeur Technologie matures Adaptation du cadre de l'appel d'offres par la collectivité Proposition d'un projet pilote (Bêta) ROI démontré Partenariat entre acteurs privés / publics privés Ingénierie de la solution Intégration à des projets de développement classiques 30. Selon vous, quels sont les 3 principaux freins rencontrés au cours d'un projet «Smart Cities»? Manque d'accompagnement / pédagogie / compréhension du produit Absence de volonté politique Absence de budget Absence de payeur Technologie immature Offre non développée Absence de démonstrateur ROI non démontré Concurrence / fermeture des marchés Complexité décisionnelle (coopération avec les pouvoirs publics) Complexité opérationnelle (coopération entre acteurs privés) Complexité réglementaire / législative Complexité liée à l'open data (propriété et ouverture des données) Difficulté à fixer des standards Difficulté à tenir les délais Complexité relative à l ingénierie de la solution Cette présentation, à votre seul usage interne, st indissociable des éléments de contexte qui ont permis de l établir et des commentaires oraux qui l accompagnent. 11

15 31. Concernant les contrats «Smart Cities», la ville doit-elle privilégier...? Un conseiller Un intégrateur Un consortium d'entreprises Un tiers de confiance Une séparation des lots 32. Aujourd'hui, les projets «Smart Cities» sont principalement des démonstrateurs. Comment passer à une généralisation industrielle? 33. Selon vous, quel est l'impact des actions suivantes sur la croissance du marché des «Smart Cities»? Très faible Faible Moyen Fort Qualification de l offre Démonstration du ROI des projets Création d entités dédiées en interne Développement d une approche smart «tout-intégrée» Fédération de partenaires Création de labels Très fort Identification et participation aux projets des villes figurant dans des palmarès nationaux / internationaux Lobbying pour l évolution des réglementations Demande d adoption d une fiscalité / subvention spécifique Evolution des modalités contractuelles Ingénierie commune de la solution «public / privé» Cette présentation, à votre seul usage interne, st indissociable des éléments de contexte qui ont permis de l établir et des commentaires oraux qui l accompagnent. 12

16 C.2 - Description de projets représentatifs de votre positionnement Enquête Smart Cities 34. Décrivez le projet «Smart Cities» le plus représentatif de votre positionnement (type d'offre, clientèle ciblée, objectif du projet, facteurs clés de succès, risques identifiés, etc.). 35. Décrivez le projet «Smart Cities» idéal que vous souhaiteriez mettre en place. Cette présentation, à votre seul usage interne, st indissociable des éléments de contexte qui ont permis de l établir et des commentaires oraux qui l accompagnent. 13

17 Questions générales Questions générales Enquête Smart Cities 36. Faites-vous partie...? D'une administration / d'un institut D'une entreprise privée D'une entreprise publique 37. Quelle est la raison sociale entre votre entreprise / institution? 38. A quelle fonction êtes-vous rattaché(e)? Direction générale (Président, DG, DGA, Secrétaire général, etc.) Direction de la stratégie Direction du développement Direction marketing Direction commerciale Direction financière Direction de l innovation / R&D Direction du digital 39. Quel est votre intitulé de poste? 40. Quel le chiffre d'affaires de votre entreprise / institution en 2013? 0 à 50 M 50 à 100 M 100 à 500 M 500 M à 1 MM > 1 MM Cette présentation, à votre seul usage interne, st indissociable des éléments de contexte qui ont permis de l établir et des commentaires oraux qui l accompagnent. 14

18 41. Combien de salariés / employés compte votre entreprise / institution? < 10 Entre 10 et 49 Entre 50 et 499 Entre 100 et 499 Entre 500 et 2000 > Quel est le est secteur d'activité de votre entreprise / institution? Culture Education Energie Gouvernement et services publics Immobilier, infrastructures et équipements Santé Transports TMT (télécoms, médias et technologies) : Cette présentation, à votre seul usage interne, st indissociable des éléments de contexte qui ont permis de l établir et des commentaires oraux qui l accompagnent. 15

19 Vos contacts Mobile: Pierre Borg Directeur Associé Office : Mobile : Nicolas Clinckx Directeur Associé Office : Mobile : FrançoiseColaïtis Déléguée adjointeen charge de la stratégie Office : Mobile : Frédéric Ohayon Manager Office : Mobile : Kim-Xuan Nguyen Consultante Office: Mobile: Cette présentation, à votre seul usage interne, st indissociable des éléments de contexte qui ont permis de l établir et des commentaires oraux qui l accompagnent. 16

CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH»

CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH» CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH» POUR LA CROISSANCE ET LE RAYONNEMENT DE L ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE FRANÇAIS POUR ÊTRE LABELLISÉE «MÉTROPOLE FRENCH TECH», UNE MÉTROPOLE DOIT

Plus en détail

L INITIATIVE «FRENCH TECH»

L INITIATIVE «FRENCH TECH» L INITIATIVE «FRENCH TECH» POUR LA CROISSANCE ET LE RAYONNEMENT DE L ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE FRANÇAIS La French Tech en actions Mobilisation des écosystèmes sur les territoires : labellisation de quelques

Plus en détail

Plan d actions 2011/2014

Plan d actions 2011/2014 Plan d actions 2011/2014 Le présent plan d actions s organise en fiches actions, qui précisent les objectifs opérationnels des actions et explicite les modalités de mise en œuvre. Ces fiches répondent

Plus en détail

«Les projets collaboratifs pour les nuls»

«Les projets collaboratifs pour les nuls» «Les projets collaboratifs pour les nuls» Les jeudis du numérique à Vannes 28/05/15 Sommaire 1) Le projet collaboratif 2) Les appels à projets 3) Le financement 4) Le rôle d Images & Réseaux Les questions

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Grand LYON, Rôle d une collectivité dans le développement d une Smart CITY Energie. 29 novembre 2013

Grand LYON, Rôle d une collectivité dans le développement d une Smart CITY Energie. 29 novembre 2013 Grand LYON, Rôle d une collectivité dans le développement d une Smart CITY Energie 29 novembre 2013 Pour le Grand LYON, une ville Intelligente c est. Une ville dans laquelle les nouvelles technologies

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 3 avril 2014

DOSSIER DE PRESSE 3 avril 2014 Délégataire de Service Public du DOSSIER DE PRESSE 3 avril 2014 Lotim Télécom et Saint-Etienne Métropole lancent le premier Cloud Park de France : un concept ultra-innovant de zone d activité «augmentée»

Plus en détail

D o s s i e r d e p r e s s e

D o s s i e r d e p r e s s e 9/04/2015 NORMANDY FRENCH TECH DIGITAL Day#2 : du concept à la réalité D o s s i e r d e p r e s s e Le 11 mars dernier, Caen la mer, la CODAH et la Métropole Rouen Normandie dévoilaient à Caen leur candidature

Plus en détail

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique,

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique, MINISTERE DELEGUEE CHARGEE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DE L INNOVATION ET DE L ECONOMIE NUMERIQUE COMMISSARIAT GENERAL A L INVESTISSEMENT C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 3 avril 2014

DOSSIER DE PRESSE 3 avril 2014 DOSSIER DE PRESSE 3 avril 2014 Axione et Saint-Etienne Métropole lancent le premier Cloud Park de France : un concept ultra-innovant de zone d activité «augmentée» Contact Presse : Caroline Nigdelian,

Plus en détail

Jean-Christophe NGUYEN VAN SANG FIRIP

Jean-Christophe NGUYEN VAN SANG FIRIP Jean-Christophe NGUYEN VAN SANG FIRIP R.I.P 3.O La Convergence Energie/Télécoms Smart City, Smart Grid Jean Christophe NGUYEN VAN SANG Délégué Général de la Fédération des Réseaux d initiative Publique

Plus en détail

Enjeux et visions numériques du Grand Paris Séminaire 28 juin 2012. Confidentiel Copie interdite

Enjeux et visions numériques du Grand Paris Séminaire 28 juin 2012. Confidentiel Copie interdite Enjeux et visions numériques du Grand Paris Séminaire 28 juin 2012 Confidentiel Copie interdite 1 Enjeux et vision d un Grand Paris Numérique Le numérique au coeur des enjeux de transformations économiques

Plus en détail

Fleur PELLERIN présente les résultats de la consultation publique «Quartiers numériques»

Fleur PELLERIN présente les résultats de la consultation publique «Quartiers numériques» FLEUR PELLERIN MINISTRE DELEGUEE AUPRES DU MINISTRE DU REDRESSEMENT PRODUCTIF, CHARGEE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DE L INNOVATION ET DE L ECONOMIE NUMERIQUE Communiqué de presse www.redressement-productif.gouv.fr

Plus en détail

22 juin 2016, INRIA Lyon

22 juin 2016, INRIA Lyon 22 juin 2016, INRIA Lyon Smart city / Ville intelligente : une introduction Grand Lyon Métropole Intelligente D OÙ VIENT LA VILLE INTELLIGENTE? HYGIÉNISTE TECHNOPHILE «GÉNIE URBAIN» SATURATION & ENGORGEMENT

Plus en détail

Opération d Intérêt National

Opération d Intérêt National Opération d Intérêt National BtoB : BORDEAUX TO BRUSSELS! le 12 septembre 2014 Les Green Tech dans les projets urbains : opportunités de croissance dans les SmartGrids L Opération d Intérêt National dans

Plus en détail

the world s leading congress on technologies for connected cities and territories PARIS 2015 S E P T E M B R E PALAIS DES CONGRèS

the world s leading congress on technologies for connected cities and territories PARIS 2015 S E P T E M B R E PALAIS DES CONGRèS PARIS 2015 1 2 3 S E P T E M B R E PALAIS DES CONGRèS Sous le haut patronnage de : Monsieur le ministre des affaires étrangères Laurent FABIUS Madame la secrétaire d'état au numérique Axelle LEMAIRE the

Plus en détail

Les 5, 6 et 7 avril 2011

Les 5, 6 et 7 avril 2011 Les 5, 6 et 7 avril 2011 Paris - Porte de Versailles - Pavillon 1 Demain, c est aujourd hui! Focus 2011 Enjeux énergétiques Interopérabilité Le moteur de recherche dédié au monde de l entreprise Un événement

Plus en détail

Innover. dans les usages distanciels avec les logiciels libres

Innover. dans les usages distanciels avec les logiciels libres Innover dans les usages distanciels avec les logiciels libres Filière TIC de la région Picardie Intelli n a été Créée en 2007 dans le Soissonnais dans l'aisne. Une association ouverte à toutes les entreprises

Plus en détail

Démarche de territoire «intelligent» :

Démarche de territoire «intelligent» : Démarche de territoire «intelligent» : La Communauté d Agglomération de Perpignan Méditerranée choisit Orange pour développer sa plateforme d information et de services dédiée aux citoyens et acteurs locaux.

Plus en détail

AVEC LES. de votre. Pour vous. pitché. ENGIE, Hugues. Philippe. e, ORANGE, Nathalie. Fréderic GENERALE. SOCIETE. Aymeril PHILIPPE PALAT

AVEC LES. de votre. Pour vous. pitché. ENGIE, Hugues. Philippe. e, ORANGE, Nathalie. Fréderic GENERALE. SOCIETE. Aymeril PHILIPPE PALAT LES THEMATIQUES, LES PISTES DE COOPERATION AVEC LES STARTUPS ILS ONT PITCHES POUR VOUS Alain Jourdan, Directeur général adjoint de CREDIT AGRICOLE Technologies, Pascal Rioual, Délégué Innovation Groupe,

Plus en détail

Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012

Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012 Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012 Atelier sur les systèmes d information et de communication dans le secteur public: Etat des lieux, défis et orientations

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services.

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services. 7 points pour garantir un bel avenir de la e-santé en France... by Morgan - Dimanche, janvier 30, 2011 http://www.jaibobola.fr/2011/01/avenir-de-la-e-sante-en-france.html La Recherche et le développement

Plus en détail

Investissements d avenir. Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)»

Investissements d avenir. Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)» Investissements d avenir Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)» Appel à projets «Innovation et compétitivité des filières agricoles et agroalimentaires» Volet compétitif «Initiatives

Plus en détail

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Extraits d analyses publiées par MARKESS International Emmanuelle Olivié-Paul epaul@markess.com

Plus en détail

Le nouveau marketing urbain à l heure du numérique

Le nouveau marketing urbain à l heure du numérique Le nouveau marketing urbain à l heure du numérique Liège, 10 / 10 / 2014 Joël Gayet Chercheur associé à Sciences Po Aix Directeur de la Chaire «Attractivité & Nouveau Marketing Territorial» Attractivité

Plus en détail

Smart city. Smart agriculture. Construire aujourd hui le monde de demain!

Smart city. Smart agriculture. Construire aujourd hui le monde de demain! Smart city Smart agriculture Construire aujourd hui le monde de demain! Dossier de presse 2014 La nouvelle relation à l énergie sera forcément à contre- courant puisqu elle ne pourra s appuyer sur des

Plus en détail

Réussir la transformation. Ensemble. Les défis de l expérience client différenciante. Delivering Transformation. Together.

Réussir la transformation. Ensemble. Les défis de l expérience client différenciante. Delivering Transformation. Together. Réussir la transformation. Ensemble. Les défis de l expérience client différenciante Delivering Transformation. Together. Sopra Steria Consulting est l activité Conseil du Groupe Sopra Steria. Présent

Plus en détail

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Les services publics locaux de l environnement : des services discrets mais moteurs de développement Depuis leur mise en

Plus en détail

Une situation géographique proche de la capitale.

Une situation géographique proche de la capitale. Issy-les-Moulineaux, une ville innovante et attractive Une situation géographique proche de la capitale. Issy-les-Moulineaux accueille des sièges sociaux d entreprises prestigieuses : Microsoft, Bouygues

Plus en détail

Conférence de Presse jeudi 19 mars 2015 Salon Mondial du Tourisme

Conférence de Presse jeudi 19 mars 2015 Salon Mondial du Tourisme Conférence de Presse jeudi 19 mars 2015 Salon Mondial du Tourisme Sommaire Edito Présentation du Welcome City Lab Le Welcome City Lab: les chiffres Paris&CO La nouvelle promotion de startups L état rentre

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

«sortez surfer» Participez aux réunions d information. la capa lance le wifi gratuit du pays ajaccien. Dossier de presse. territoire numérique.

«sortez surfer» Participez aux réunions d information. la capa lance le wifi gratuit du pays ajaccien. Dossier de presse. territoire numérique. SEPTEMBRE 2012 Dossier de presse Liberte Egalite Tous connectes Paesi N 8 AOÛT / d Aiacciu Le magazine de la Communauté d Agglomération du Pays Ajaccien Nouvelle station d épuration des Sanguinaires Participez

Plus en détail

- ACHATS RESPONSABLES - L Achat innovant, un changement culturel. Acheteurs de l Etat, établissements publics, collectivités locales, hôpitaux

- ACHATS RESPONSABLES - L Achat innovant, un changement culturel. Acheteurs de l Etat, établissements publics, collectivités locales, hôpitaux - ACHATS RESPONSABLES - L Achat innovant, un changement culturel Les Achats doivent cultiver l idée que tout besoin peut donner lieu à une recherche d innovation Acheteurs de l Etat, établissements publics,

Plus en détail

Méthodologie de mesure d impact de la co-création

Méthodologie de mesure d impact de la co-création Méthodologie de mesure d impact de la co-création Avec le soutien en mécénat de compétences d Accenture Document de synthèse de l étude (version abrégée) Accenture Accenture est une entreprise internationale

Plus en détail

son offre Executive Education

son offre Executive Education Destinée aux cadres supérieurs, dirigeants d entreprises et entrepreneurs menée en partenariat avec CentraleSupélecParis Lancée en Octobre 2015 Casablanca, le 2 juin 2015 L Ecole Centrale Casablanca annonce

Plus en détail

APRÈS LONDRES, GRENOBLE EXPÉRIMENTE LE PAIEMENT PAR CARTE BANCAIRE SANS CONTACT SUR UNE LIGNE DE BUS

APRÈS LONDRES, GRENOBLE EXPÉRIMENTE LE PAIEMENT PAR CARTE BANCAIRE SANS CONTACT SUR UNE LIGNE DE BUS APRÈS LONDRES, GRENOBLE EXPÉRIMENTE LE PAIEMENT PAR CARTE BANCAIRE SANS CONTACT SUR UNE LIGNE DE BUS Le paiement sans contact dans la Métropole grenobloise est lancé lundi 21 septembre sur la ligne Chrono

Plus en détail

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Entre L Etat, Représenté par le Préfet de région Et Le Conseil régional Nord-Pas de Calais Représenté

Plus en détail

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous.

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous. Madame, Monsieur, Dans un courrier électronique en date du 10 février 2014, vous nous avez interrogés en matière de transition énergétique et de lutte contre le changement climatique. Nous vous prions

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014 CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» I.Contexte : Convaincue de l intérêt stratégique de l innovation pour le renforcement de la compétitivité des entreprises, la a lancé un appel

Plus en détail

FONDS AQUI-INVEST. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux

FONDS AQUI-INVEST. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux FONDS AQUI-INVEST I. Présentation de l action AQUI-INVEST, est le premier fonds de co-investissement en capital risque régional français. Il s'agit d une nouvelle génération d investissement public impulsée

Plus en détail

Module Projet Personnel Professionnel

Module Projet Personnel Professionnel Module Projet Personnel Professionnel Elaborer un projet personnel professionnel. Connaissance d un métier, d une entreprise ou d un secteur d activités. Travail individuel de recherche SUIO-IP Internet

Plus en détail

APPEL A PROPOSITIONS. Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Région Provence Alpes Côte d Azur Axe 2 :OT2- PI2c

APPEL A PROPOSITIONS. Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Région Provence Alpes Côte d Azur Axe 2 :OT2- PI2c APPEL A PROPOSITIONS Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Région Provence Alpes Côte d Azur Axe 2 :OT2- PI2c «Développer les services numériques au service des territoires et des citoyens» Le présent

Plus en détail

>> Dossier de presse. Octobre 2014

>> Dossier de presse. Octobre 2014 Octobre 2014 >> Dossier de presse Contact : Estelle Barré, Chargée de communication I Angers Technopole Tel : 02.41.72.14.13 / 06.46.10.14.74 estelle.barre@angerstechnopole.com 2 Au programme 1. > Contexte

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Un portail énergie / climat parisien

DOSSIER DE PRESSE Un portail énergie / climat parisien DOSSIER DE PRESSE Un portail énergie / climat parisien «En vue de la grande Conférence de l ONU Paris Climat 2015, le dispositif Solutions COP 21 lancé par le Comité 21 avec le Club France Développement

Plus en détail

Are you Open for Innovation? Découvrez en avant-première les grandes lignes de l édition 2015 du Paris Open Source Summit et déposez vos contributions

Are you Open for Innovation? Découvrez en avant-première les grandes lignes de l édition 2015 du Paris Open Source Summit et déposez vos contributions Are you Open for Innovation? Découvrez en avant-première les grandes lignes de l édition 2015 du Paris Open Source Summit et déposez vos contributions Retours d expériences, conférences, débats, ateliers

Plus en détail

AG ECONOMIE, EMPLOI, INDUSTRIE Section Paris 2 ème 28/02/2013

AG ECONOMIE, EMPLOI, INDUSTRIE Section Paris 2 ème 28/02/2013 AG ECONOMIE, EMPLOI, INDUSTRIE Section Paris 2 ème 28/02/2013 Compte rendu Exposé sur les outils économiques de la région île de France Guillaume Balas (Président du groupe socialiste au Conseil régional

Plus en détail

SYNTEC NUMERIQUE 2013-2015 : PLAN STRATEGIQUE

SYNTEC NUMERIQUE 2013-2015 : PLAN STRATEGIQUE SYNTEC NUMERIQUE 2013-2015 : PLAN STRATEGIQUE Introduction Depuis plus de 30 ans, Syntec Numérique, première chambre syndicale des métiers du numérique, représente les entreprises de son secteur pour défendre

Plus en détail

Responsabilité sociétale de l entreprise

Responsabilité sociétale de l entreprise r s e Responsabilité sociétale de l entreprise 26000 i s o26000 t o p 614 Le 18 mars 2013, aquitanis voyait la maturité de sa démarche de responsabilité sociétale, engagée depuis 2008, évaluée par l AFNOR

Plus en détail

Réunion Information Investissements d Avenir

Réunion Information Investissements d Avenir Réunion Information Investissements d Avenir Logiciel Embarqué et Objets Connectés Sophia, 16 Juillet 2013 Investissements Avenir : Réorientation Réorientation de 2,2 Mds$ du budget non engagé des IA Soutien

Plus en détail

Manager de Centre de Profits

Manager de Centre de Profits Stratégie et Management d Entreprise Programme / Niveau I (Bac+5) Manager de Centre de Profits Métiers / Emplois Créateur d entreprise / Manager opérationnel centres de profit / Directeur d entreprise

Plus en détail

Restitution des débats. Les conditions de passage à l échelle européenne et les modèles d affaires pertinents

Restitution des débats. Les conditions de passage à l échelle européenne et les modèles d affaires pertinents Séminaire de travail du 9 juin 2015 France Stratégie Internet des objets : quelles stratégies européennes pour faire émerger des plateformes d envergure mondiale? Restitution des débats Les conditions

Plus en détail

INVESTISSEMENTS D AVENIR PROGRAMME DEVELOPPEMENT DE L ECONOMIE NUMERIQUE

INVESTISSEMENTS D AVENIR PROGRAMME DEVELOPPEMENT DE L ECONOMIE NUMERIQUE Fonds national pour la Société Numérique (FSN) Appel à manifestations d intérêt pour les investissements en soutien du développement des services, contenus et usages numériques innovants Cahier des charges

Plus en détail

Digital Lëtzebuerg Conférence de presse du 20 octobre 2014

Digital Lëtzebuerg Conférence de presse du 20 octobre 2014 Digital Lëtzebuerg Conférence de presse du 20 octobre 2014 Initiative «Digital Lëtzebuerg» Pour la définition, l élaboration et la mise en œuvre d une stratégie numérique globale pour le Luxembourg 1.

Plus en détail

w w w. i s t f - f o r m a t i o n. f r Formation de formateurs en ingénierie e-learning, présentiel et blended learning

w w w. i s t f - f o r m a t i o n. f r Formation de formateurs en ingénierie e-learning, présentiel et blended learning w w w. i s t f - f o r m a t i o n. f r Formation de formateurs en ingénierie e-learning, présentiel et blended learning w w w. i s t f - f o r m a t i o n. f r Édito Profitez d un savoir-faire unique

Plus en détail

Cahier des charges thématique - Couverture du territoire par le très haut débit et développement des usages du numérique

Cahier des charges thématique - Couverture du territoire par le très haut débit et développement des usages du numérique Cahier des charges thématique - Couverture du territoire par le très haut débit et développement des usages du numérique Actualisation et mise en œuvre d une Stratégie de Cohérence Régionale d Aménagement

Plus en détail

Smartgrid: comment passer du démonstrateur au projet opérationnel?

Smartgrid: comment passer du démonstrateur au projet opérationnel? Smartgrid: comment passer du démonstrateur au projet opérationnel? - Qu entendre par «Smart grids»? - Des exemples concrets de démonstrateurs - Des solutions variées pour des enjeux différents - Comment

Plus en détail

Simplifier vos projets d avenir

Simplifier vos projets d avenir Simplifier vos projets d avenir FINANCEMENT Ouvrir à nos clients l accès aux marchés de capitaux publics et privés par le biais de formules innovatrices d emprunt et de recapitalisation. S O L U T I O

Plus en détail

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Application Services France the way we do it Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Chaque direction informatique

Plus en détail

STRASBOURG ÉCO 2020 Réalisations et perspectives

STRASBOURG ÉCO 2020 Réalisations et perspectives STRASBORG ÉCO 2020 Réalisations et perspectives JANVIER 2013 2009 : ne stratégie économique partagée STRASBORG ÉCO 2020 n outil au service de l économie strasbourgeoise et des entreprises Établie en 2009

Plus en détail

Concours national Passage à l échelle des startups de l internet des objets French IoT by La Poste Concours French IoT organisé par La Poste

Concours national Passage à l échelle des startups de l internet des objets French IoT by La Poste Concours French IoT organisé par La Poste Concours national Passage à l échelle des startups de l internet des objets French IoT by La Poste Concours French IoT organisé par La Poste L internet des objets au service de l ensemble des citoyens,

Plus en détail

Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014

Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014 1 Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014 Partie 1 Le programme INTERREG V France-Suisse 2014-2020 2 3 Carte du territoire INTERREG France-Suisse 2014-2020 Gouvernance

Plus en détail

Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data

Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data Approches & opportunités face aux enjeux de volume, variété et vélocité France, 2012-2014 28 mars 2013 Ce document

Plus en détail

des Produits et des Solutions

des Produits et des Solutions des Produits et des Solutions Le groupe Econocom Notre mission Accompagner nos clients dans la maîtrise et la transformation des infrastructures IT et télécoms pour en garantir l accès en tout lieu et

Plus en détail

Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes. Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014

Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes. Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014 Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014 01. Bpifrance en bref 02. L offre pour les entreprises innovantes L investissement

Plus en détail

Présentation du dispositif départemental FINANCEMENT PARTICIPATIF

Présentation du dispositif départemental FINANCEMENT PARTICIPATIF Présentation du dispositif départemental FINANCEMENT PARTICIPATIF 7 JUILLET 2015 Pascal COSTE Président du Conseil Départemental Programme cadre : "Pour une économie porteuse d'emplois" Volonté d'associer

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT VERS LE CLOUD COMPUTING BIENVENUE

ACCOMPAGNEMENT VERS LE CLOUD COMPUTING BIENVENUE ACCOMPAGNEMENT VERS LE CLOUD COMPUTING BIENVENUE 16 mai 2014 ANIMATEURS OPTIM Ressources/OPTANCE management Yves COUGOUILLE Olivier BARBELET BABOLAT Jean-Marc ZIMMERMANN COMAXESS groupe QUADIX Patrick

Plus en détail

PRÉ-PROGRAMME. www.hopitalexpomed.com FÉDÉRATION HOSPITALIÈRE DE FRANCE

PRÉ-PROGRAMME. www.hopitalexpomed.com FÉDÉRATION HOSPITALIÈRE DE FRANCE PRÉ-PROGRAMME UNE MANIFESTATION FÉDÉRATION HOSPITALIÈRE DE FRANCE EN ASSOCIATION AVEC EN PARTENARIAT AVEC AVEC LE SOUTIEN DE UN SALON D EXPOSITION Des visiteurs professionnels du secteur de la santé Directeurs

Plus en détail

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT REGIONAL (FEDER) AQUITAINE PROGRAMME OPERATIONNEL REGIONAL 2007-2013 Soutenir le développement durable des quartiers sensibles Cahier des charges de l appel à projet régional

Plus en détail

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Executive summary (1) Les transformations des DSI L entreprise et

Plus en détail

Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement

Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement Préambule A l horizon 2015, la Région Picardie souhaite dynamiser son offre touristique pour permettre aux acteurs régionaux

Plus en détail

Accenture accompagne la première expérimentation cloud de l État français

Accenture accompagne la première expérimentation cloud de l État français Accenture accompagne la première expérimentation cloud de l État français Pays marqué par la centralisation, la France dispose paradoxalement d une informatique en silo, chaque ministère étant doté de

Plus en détail

Smartgrid France. Club des Pôles impliqués dans les technologies SmartGrid

Smartgrid France. Club des Pôles impliqués dans les technologies SmartGrid Smartgrid France Club des Pôles impliqués dans les technologies SmartGrid Quelques chiffres du potentiel de marché du Smartgrid Un marché qui pourrait atteindre les 100 Mds de $ par an dès 2020 L IEA estime

Plus en détail

Une approche collaborative pour plus d efficacité urbaine. Septembre 2013

Une approche collaborative pour plus d efficacité urbaine. Septembre 2013 Une approche collaborative pour plus d efficacité urbaine. Septembre 2013 Schneider Electric le spécialiste mondial de la gestion de l énergie Des geographies équilibrées FY 2012 milliards d de CA en 2012

Plus en détail

MISSION D ASSISTANCE TECHNIQUE POUR l APPUI A L ELABORATION DE LA STRATEGIE DE SPECIALISATION INTELLIGENTE (3S) EN LANGUEDOC-ROUSSILLON

MISSION D ASSISTANCE TECHNIQUE POUR l APPUI A L ELABORATION DE LA STRATEGIE DE SPECIALISATION INTELLIGENTE (3S) EN LANGUEDOC-ROUSSILLON MISSION D ASSISTANCE TECHNIQUE POUR l APPUI A L ELABORATION DE LA STRATEGIE DE SPECIALISATION INTELLIGENTE (3S) EN LANGUEDOC-ROUSSILLON Réalisation d une étude en vue de la création d une «Agro-chimie

Plus en détail

Objet : Mesures en faveur du commerce de proximité dans la loi relative à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises du 18 juin 2014

Objet : Mesures en faveur du commerce de proximité dans la loi relative à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises du 18 juin 2014 SECRETARIAT D ETAT AU COMMERCE, A L ARTISANAT, A LA CONSOMMATION ET A L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LA CHARGEE DE MISSION, MELANIE PAULI-GEYSSE Paris, le 6 mai 2015 Objet : Mesures en faveur du commerce

Plus en détail

Les mesures en faveur de

Les mesures en faveur de Les mesures en faveur de l attractivité Invest in France La France est une destination de premier ordre pour les investissements directs étrangers. Elle accueille sur son sol plus de 0 000 entreprises

Plus en détail

DEVELOPPER LE TELETRAVAIL ET LES TIERS-LIEUX EN AQUITAINE

DEVELOPPER LE TELETRAVAIL ET LES TIERS-LIEUX EN AQUITAINE APPEL A MANIFESTATION D INTERET (AMI) DEVELOPPER LE TELETRAVAIL ET LES TIERS-LIEUX EN AQUITAINE Cahier des charges Document téléchargeable dans numerique.aquitaine.fr/ami En raison de la saturation coûteuse

Plus en détail

1 MILLIARD D EUROS DE FINANCEMENT DE L INNOVATION EN 2014, +30 %

1 MILLIARD D EUROS DE FINANCEMENT DE L INNOVATION EN 2014, +30 % COMMUNIQUE DE PRESSE 30 JANVIER 2014 LA NOUVELLE DONNE DE L INNOVATION PAR BPIFRANCE : NOUVEAUX MOYENS, NOUVEAUX DISPOSITIFS, NOUVEAUX PRODUITS 1 MILLIARD D EUROS DE FINANCEMENT DE L INNOVATION EN 2014,

Plus en détail

Développement du numérique PROJET DE «FEUILLE DE ROUTE POUR UNE STRATEGIE NATIONALE DE DEPLOIEMENT DU TRES HAUT DEBIT» OBSERVATIONS DE LA FIEEC

Développement du numérique PROJET DE «FEUILLE DE ROUTE POUR UNE STRATEGIE NATIONALE DE DEPLOIEMENT DU TRES HAUT DEBIT» OBSERVATIONS DE LA FIEEC Développement du numérique PROJET DE «FEUILLE DE ROUTE POUR UNE STRATEGIE NATIONALE DE DEPLOIEMENT DU TRES HAUT DEBIT» OBSERVATIONS DE LA FIEEC Février 2013 Les infrastructures de réseaux très haut débit

Plus en détail

Emmanuel MACRON, ministre de l Economie, de l Industrie et du Numérique

Emmanuel MACRON, ministre de l Economie, de l Industrie et du Numérique 3 Éditorial «Le numérique est aujourd hui dans tous les usages : les transports, les entreprises, les loisirs, les objets connectés, l accès à l information, les smartphones, etc. Mais il n est pas dans

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE : L Eco-Center, nouvel investissement majeur pour faire de l Auvergne le nouveau monde du numérique

COMMUNIQUE DE PRESSE : L Eco-Center, nouvel investissement majeur pour faire de l Auvergne le nouveau monde du numérique Clermont-Ferrand, le 13 mai 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE : L Eco-Center, nouvel investissement majeur pour faire de l Auvergne le nouveau monde du numérique Une centaine d acteurs du numérique auvergnat étaient

Plus en détail

PRÉ-PROGRAMME. Les rendez-vous d affaires et de coopération hospitalière du bassin méditerranéen. www.hopitalexpomed.com. héral UNE MANIFESTATION

PRÉ-PROGRAMME. Les rendez-vous d affaires et de coopération hospitalière du bassin méditerranéen. www.hopitalexpomed.com. héral UNE MANIFESTATION PRÉ-PROGRAMME Les rendez-vous d affaires et de coopération hospitalière du bassin méditerranéen UNE MANIFESTATION EN ASSOCIATION AVEC EN PARTENARIAT AVEC UNE ORGANISATION FÉDÉRATION HOSPITALIÈRE DE FRANCE

Plus en détail

Consultation Publique Constitution du réseau national de la médiation numérique

Consultation Publique Constitution du réseau national de la médiation numérique Consultation Publique Constitution du réseau national de la médiation numérique Restitution synthétique "La France, face aux mutations de son temps, doit définir son propre modèle numérique, fondé sur

Plus en détail

PÉRENNISER LA PERFORMANCE

PÉRENNISER LA PERFORMANCE PÉRENNISER LA PERFORMANCE La recherche de performance est aujourd hui au cœur des préoccupations des organisations : succession des plans de productivité et de profitabilité, plans de reprise d activités,

Plus en détail

Le numérique au service

Le numérique au service numérique & territoires Rapport Décembre 2013 Le numérique au service DU DÉVELOPPEMENT ET DE L ATTRACTIVITÉ DES TERRITOIRES DU GRAND PARIS www.groupecaissedesdepots.fr LE numérique AU SERVICE DU DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

Les outils de financement de projets R&D à visée industrielle

Les outils de financement de projets R&D à visée industrielle Les outils de financement de projets R&D à visée industrielle Aïcha Douhou et Jérémy Berthuin Direction des Filières Industrielles Ileana LAMAMY Direction Régionale Alsace Alsace Biovalley 12/05/2015 -

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES CAHIER DES CHARGES DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES Rappel du cadre général d intervention des 3 collectivités : Dans le prolongement du Schéma Régional de Développement

Plus en détail

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS Version du 01/10/ à 16:07:40 PROGRAMME 866 : PRÊTS AUX PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Nouveaux Usages du Très haut débit

DOSSIER DE PRESSE. Nouveaux Usages du Très haut débit DOSSIER DE PRESSE ACTION COLLECTIVE Nouveaux Usages du Très haut débit 2009-2010 Contact Presse Brigitte Marandon bmarandon@loire-numerique.com Tél. : 04 77 79 30 25 www.loire-numerique.com 1 Sommaire

Plus en détail

Smart Cities :! concept marketing, produit technologique ou enjeu citoyen?

Smart Cities :! concept marketing, produit technologique ou enjeu citoyen? :! concept marketing, produit technologique ou enjeu citoyen? Jacques Teller! Urbanisme et d aménagement du territoire! Université de Liège, LEMA!! Colloque SMART Village et territoire RURAL Quelques éléments

Plus en détail

Pôles de compétitivité 2.0

Pôles de compétitivité 2.0 Pôles de compétitivité 2.0 Les plates-formes d innovation 4 ème Journée nationale des pôles de compétitivité - 1 er octobre 2008 Le groupe de travail interministériel riel Politique de soutien aux plates-formes

Plus en détail

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 1 Les partis pris méthodologiques Privilégier la participation active pour une co-production Sont privilégiées les approches et méthodologies

Plus en détail

de vue MANAGEMENT ET GESTION DES HOMMES Le rôle de la DRH dans la conduite du changement

de vue MANAGEMENT ET GESTION DES HOMMES Le rôle de la DRH dans la conduite du changement point de vue MANAGEMENT ET GESTION DES HOMMES Le rôle de la DRH dans la conduite du changement La conduite du changement est une dimension essentielle de tout grand projet de transformation des entreprises.

Plus en détail

Le développement des entreprises de la e-santé : le rôle des territoires l exemple aquitain FORUM LES ECHOS. 17 septembre 2015

Le développement des entreprises de la e-santé : le rôle des territoires l exemple aquitain FORUM LES ECHOS. 17 septembre 2015 Le développement des entreprises de la e-santé : le rôle des territoires l exemple aquitain FORUM LES ECHOS 17 septembre 2015 Sur le contexte général Une politique volontariste de soutien à l innovation

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir Programme d Investissements d Avenir FONDS NATIONAL D INNOVATION Action «Culture de l innovation et de l entrepreneuriat» Appel à Manifestation d Intérêt (AMI) Dates : Lancement : 19 juin 2014 Dépôt des

Plus en détail

Intervention Emmanuel Autier Partner Utilities BearingPoint De l innovation à la révolution du secteur des Utilities

Intervention Emmanuel Autier Partner Utilities BearingPoint De l innovation à la révolution du secteur des Utilities Intervention Emmanuel Autier Partner Utilities BearingPoint De l innovation à la révolution du secteur des Utilities Confidentiel. 2011 BearingPoint France SAS 1 La révolution du secteur des Utilities

Plus en détail