«Smart Cities» : de la vision à l exécution

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«Smart Cities» : de la vision à l exécution"

Transcription

1 «Smart Cities» : de la vision à l exécution Enquête auprès des principaux acteurs du marché Décembre 2013 Janvier 2014 Décembre 2013 Janvier 2014

2 Edito «Smart Cities» : de la vision à l'exécution Les villes intelligentes ou «Smart Cities» sont une nouvelle illustration des transformations que le numérique apporte dans toutes les activités humaines. En investissant les services urbains, le numérique devient un enjeu économique mais aussi sociétal et environnemental. Je pense à l optimisation de la mobilité urbaine grâce au déploiement de nouveaux services ; à l éclosion de nouveaux quartiers, favorisant l innovation par la proximité de talents en un même lieu ; à l accroissement des retombées économiques et de l emploi lié aux nouvelles offres de produits et de services ; à l expérimentation de nouveaux liens entre les secteurs public et privé, entre les citoyens et les collectivités ; mais aussi bien sûr au rayonnement et l attractivité de nos métropoles. La ville de demain sera une ville intelligente, offrant à ses habitants un accès simple à l Internet très haut débit, pour tous, aux jeunes et aux moins jeunes, aux technophiles et aux non initiés. La ville de demain, c est une ville capable de créer de nouveaux lieux de travail collectif, de créer de nouvelles vocations professionnelles, de développer de nouveaux usages, de rendre les espaces publics intelligents, de repenser la manière d enseigner à nos enfants. Voilà la ville de demain. Grace aux nouvelles technologies, c est un espace urbain radicalement nouveau qui verra le jour : plus solidaire, mieux connu et mieux utilisé par ses habitants. J aime le rappeler : le numérique n est pas qu une révolution technologique mais bien une transformation de la société dans son ensemble, et il nous appartient d en faire un facteur de progrès social. Cette «ville intelligente» va bien au-delà de la simple gestion du service urbain traditionnellement organisée en «silos». Elle privilégie une approche en réseau, dans laquelle la mutualisation et la mise en relation des ressources numériques est essentielle. Sa mise en place nécessite d instaurer un dialogue entre les administrations, les services publics (santé, éducation, environnement ), les industriels et les entreprises de services (énergie, eau, déchets, transports, télécoms ) ou les acteurs des nouvelles technologies («big data», internet des objets, capteurs intelligents ). La France est bien placée dans le secteur des services urbains, elle doit devenir un géant de la ville intelligente en développant sa capacité d innovation et son offre de services. La dynamique du numérique pour la ville est déjà en marche dans de nombreuses villes : Amsterdam et son label «Smart City» pour la promotion des nouvelles technologies, New-York et ses initiatives Open Data pour la création d applications citoyennes innovantes, Londres ou Berlin via leurs programmes entrepreneuriaux favorisant la création de start-up innovantes autour du numérique. Je pense aussi bien sûr à la Corée du Sud, et à la nouvelle ville de Songdo. Elle a été créée de toutes pièces comme la vitrine d'un mode de vie 100 % numérique dans un univers d'objets intelligents interactifs grâce à la technologie RFID. Les métropoles sont, on le sait, le creuset de l'innovation numérique, lorsqu'elles s'appuient sur un écosystème dynamique, dont le moteur sont les entrepreneurs, mais qui fédère plus largement un réseau d'acteurs mobilisés autour d'une ambition de croissance (petites et grandes entreprises, investisseurs, enseignement supérieur et recherche publique, agences publiques, etc.). Renforcer ces dynamiques métropolitaines en France et les rendre mieux visibles à l'international est l'enjeu de la French Tech, l'initiative que je porte au service des territoires. Il s'agit de faire émerger en France des lieux de référence internationale en matière d'innovation numérique et caractérisés par le dynamisme de leurs startups. Ces lieux présenteront des aménagements et des services urbains à la fois emblématiques et qui favorisent l'innovation : les lieux où s'inventent et s'expérimentent les nouveaux usages numériques de la ville et où croissent des startups offreuses des produits et services urbains qui seront vendus dans le monde entier. Ces initiatives sont des opportunités de modernisation pour nos villes, car elles promeuvent un développement économique durable, solidaire et créateur d emplois. Toutefois, la maturité sur les problématiques numériques reste encore variable d un territoire à l autre et des questions, comme la gouvernance ou le financement des projets, restent abordées de manière disparate. Cette étude menée conjointement par EY et Cap Digital nous éclairera sur la maturité des décideurs, tant publics que privés sur le sujet. Elle permettra d identifier les leviers que les parties impliquées pourraient actionner pour accélérer le développement des «villes intelligentes» et faire de cette promesse d avenir une réalité pour nos villes. Fleur Pellerin Ministre déléguée auprès du ministre du Redressement productif, chargée des Petites et Moyennes Entreprises, de l'innovation et de l'economie numérique

3 Préambule La transformation numérique des villes est un enjeu clé, tant pour l amélioration du cadre de vie urbain et environnemental que pour le développement d un secteur économique à part entière, porteur de valeur et d emplois. Alors que l on perçoit une demande croissante pour intégrer les nouvelles technologies à la ville, le marché associé est estimé à un total cumulé de 100 milliards de dollars pour la décennie , à l échelle mondiale. En accompagnant de nombreux acteurs publics et privés dans la définition de leurs visions autour du numérique et leur stratégie de développement, nous avons pu observer un décalage entre le volontarisme des acteurs en matière de projet «Smart Cities» et le niveau de maturité des décideurs sur le sujet. Selon nous, le passage de l envie de «Smart City» à l exécution nécessitera d élaborer de nouvelles formes de collaboration entre le public et le privé, de structurer des modèles d activité viables et de mettre en place une chaîne de valeur stable du côté des acteurs privés comme publics. Jusqu à aujourd hui, les travaux consacrés au sujet ne qualifiaient pas précisément les freins au développement de ce marché, ni ne fournissaient de recommandations sur le développement de modèles juridiques et organisationnels dans le paysage européen. En s appuyant sur les résultats de la présente enquête, EY et Cap Digital ont l ambition commune de traiter ces problématiques et d identifier les scénarios d évolution des principales filières de ce marché. Nous vous remercions de consacrer quelques minutes de votre temps à ce questionnaire et de contribuer ainsi à la réalisation de cette étude. Afin de préserver le caractère confidentiel de vos réponses, les résultats de cette enquête seront exclusivement communiqués sous forme agrégée et aucune information nominative ne sera divulguée. Les résultats vous seront communiqués au cours du 2e trimestre 2014.

4 A. Perception du marché des Smart Cities A.1 - Enjeux des «Smart Cities» 1. Parmi les 10 mots clés suivants, cochez les 3 qui vous évoquent le plus les «Smart Cities»? Attractivité et rayonnement Numérique Fluidité Simplicité Accessibilité Confort (mieux vivre) Efficience Développement économique Innovation Participation Cohésion sociale 2. En tant que citoyen, quel niveau d'importance accordez-vous aux thématiques suivantes des «Smart Cities»? Très faible Faible Moyen Fort 1. Développement économique 2. Environnement et développement durable 3. Education 4. Transport et mobilité 5. Santé 6. Vie quotidienne 7. Administration 8. Infrastructures et équipements 9. Sécurité des biens et des personnes Très fort Illustrations de projets pour chacun des 9 thèmes : Thème 1. Living labs, marketing territorial, génération d'activités et d'emplois, etc. Thème 2. Management de l'énergie, smart grid, smart building, gestion de l'eau/des déchets, qualité de l'air, etc. Thème 3. E-learning, learning centers, classes intelligentes, etc. Thème 4. Gares et aéroports du futur, intermodalité, etc. Thème 5. E-santé, télé-médecine, dossier médical, génération de lien social Thème 6. Mobilier urbain intelligent, télé-centres, etc. Thème 7. Open data, environnement de travail virtuel, etc. Thème 8. Modernisation des réseaux, automatisation et surveillance des réseaux, cloud computing, centres de données, etc. Thème 9. Téléprésence, détection des alarmes, etc.) Cette présentation, à votre seul usage interne, st indissociable des éléments de contexte qui ont permis de l établir et des commentaires oraux qui l accompagnent. 1

5 A.2 - Thématiques prioritaires 3. En tant que professionnel ou institutionnel, quel niveau d'importance accordez-vous aux thématiques suivantes des «Smart Cities»? Très faible Faible Moyen Fort 1. Développement économique 2. Environnement et développement durable 3. Education 4. Transport et mobilité 5. Santé 6. Vie quotidienne 7. Administration 8. Infrastructures et équipements 9. Sécurité des biens et des personnes Très fort 4. Au sein de votre groupe / administration, diriez-vous que les problématiques relatives aux «Smart Cities» sont...? Au cœur de votre stratégie Un levier prioritaire de votre développement Traitées au cas par cas Un sujet d'exploration / R&D Non traitées 5. Sur quels produits concrets travaillez-vous parmi les suivants? Gares numériques E-éducation Télé-centres Open data Applications smartphone Art numérique SIG Mise en réseau des musées / cultures Transports doux / multimodaux Mobilier urbain connecté Guichet unique start-ups Centre de l'innovation E-administration Wifi / THD Open art Institut de la vie numérique Learning centers Smart grid / Energy management solution Living lab Filière numérique E-santé / télémédecine Smart home / habitat connecté Incubateur / pépinière Carte vie quotidienne / NFC Cloud computing / data center Monitoring de la vie / des ressources Fonds média numériques Réseau des réseaux Cette présentation, à votre seul usage interne, st indissociable des éléments de contexte qui ont permis de l établir et des commentaires oraux qui l accompagnent. 2

6 A.3 Potentiel de marché 6. En tant qu entreprise privée, quel chiffre d affaires réalisez-vous avec la ville? 0 1 à 10 M 10 à 50 M 50 à 100 M > 100 M Actuellement A horizon 3-5 ans 7. En tant qu entreprise privée, quelle est la part des projets «Smart Cities» dans ce chiffre d affaires? 0 à 20% 20 à 40% 40 à 60% 60 à 80% > 80 % Actuellement A horizon 3-5 ans 8. En tant qu entreprise privée, quel est le périmètre de votre marché? Quartier Ville Régional National International Actuellement A horizon 3-5 ans 9. En tant qu entreprise / institution, quels sont les principaux destinataires de ce marché? Destinataires Prestataires Municipalité EPCI Département Région Autres acteurs publics (universités, hôpitaux) Acteurs privés Infrastructures Equipements Services B2B Services B2C Etat Grand public 10. Existe-t-il un financement spécifique pour les composantes «Smart» de la ville? Financement intégré au projet de la ville Financement transverse Financement spécifique Cette présentation, à votre seul usage interne, st indissociable des éléments de contexte qui ont permis de l établir et des commentaires oraux qui l accompagnent. 3

7 B. Maturité de votre entreprise / institution sur les «Smart Cities» B.1 - Maturité de vos solutions 11. Quel est le niveau actuel de maturité de votre groupe / institution vis à vis des projets «Smart Cities»? Nul (aucune expérience) Très faible (à l étude) Faible (premiers tests réalisés) Moyen (solutions éprouvées) Elevé (expertise reconnue) 1. Développement économique 2. Environnement et développement durable 3. Education 4. Transport et mobilité 5. Santé 6. Vie quotidienne 7. Administration 8. Infrastructures et équipements 9. Sécurité des biens et personnes 12. Quel niveau de maturité escomptez-vous pour votre groupe à horizon 3-5 ans? Nul (aucune expérience) Très faible (à l étude) Faible (premiers tests réalisés) Moyen (solutions éprouvées) Elevé (expertise reconnue) 1. Développement économique 2. Environnement et développement durable 3. Education 4. Transport et mobilité 5. Santé 6. Vie quotidienne 7. Administration 8. Infrastructures et équipements 9. Sécurité des biens et personnes Cette présentation, à votre seul usage interne, st indissociable des éléments de contexte qui ont permis de l établir et des commentaires oraux qui l accompagnent. 4

8 B.2 - Organisation en place 13. En tant qu'entreprise / institution, quelle organisation avez-vous mis en place pour traiter le sujet des «Smart Cities»? Aujourd'hui A horizon 3-5 ans BU dédiée, avec ses équipes et son P&L Equipe dédiée, rattachée à une BU métier Equipe dédiées, rattachée à la BU "Collectivités" Equipe dédiée, rattachée à la fonction "Business Development" Elu / responsable sur le sujet Sujet confié à la DSI Sujet confié à la Direction numérique Sujet confié à une Direction métier Sujet confié aux différentes directions, sans pilotage politique Pas d'organisation dédiée 14. Indiquez les effectifs impliqués sur les sujets «Smart Cities» en ETP (équivalent temps plein) par niveau. Au niveau international Au niveau du pays Au niveau régional Au niveau local / de la ville 15. Les compétences suivantes sont-elles nécessaires pour vos projets «Smart Cities»? Oui, à acquérir en Oui, à externaliser Oui, déjà Non interne à un partenaire en place Compétences en nouvelles technologies Compétences en gestion de projet Compétences juridiques Compétences financières Compétences en marketing et communication Compétences logistiques Compétences techniques support Compétences techniques métier Compétences administratives Compétences aménagement, ingénierie, conseil Cette présentation, à votre seul usage interne, st indissociable des éléments de contexte qui ont permis de l établir et des commentaires oraux qui l accompagnent. 5

9 B.3 - Positionnement sur la chaîne de valeur 16. Quel est votre positionnement sur la chaîne de valeur? Non traité Planification Réseau d infrastructure Equipe mentiers Services B2B Services B2C Construction Intégrateurs Financeurs 1. Développement économique 2. Environnement développement durable 3. Education 4. Transport et mobilité 5. Santé 6. Vie quotidienne 7. Administration 8. Infrastructures et équipements 9. Sécurité des biens et des personnes 17. Quel sera votre positionnement sur la chaîne de valeur à horizon 3-5 ans? Non traité Planification Réseau d infrastructure Equipe mentiers Services B2B Services B2C Construction Intégrateurs Financeurs 1. Développement économique 2. Environnement développement durable 3. Education 4. Transport et mobilité 5. Santé 6. Vie quotidienne 7. Administration 8. Infrastructures et équipements 9. Sécurité des biens et des personnes Cette présentation, à votre seul usage interne, st indissociable des éléments de contexte qui ont permis de l établir et des commentaires oraux qui l accompagnent. 6

10 18. Quels sont les acteurs avec lesquels vous travaillez / souhaiteriez travailler? Actuel Souhaité Tous (couverture de l ensemble de la prestation) Aménageurs (collectivités, architectes, urbanistes, énergéticiens, BTP) Equipementiers / fournisseurs de solutions technologiques Gestionnaire d infrastructures Prestataires de services B2B Prestataire de services B2C Intégrateur Financeur SSII / solutions logicielles Citoyens 19. En fonction des donneurs d ordre, comment répondez-vous aux sollicitations des «Smart Cities»? Seul (couverture de l ensemble de la prestation) En groupement de filiales internes En groupement avec des entreprises partenaires (ad hoc en fonction des sujets) Via une joint-venture avec des partenaires externes (groupements stratégiques durables avec des partenaires exclusifs) Municipalité Etablissement public de coopération Intercommunale (EPCI) Métropole Département Région Etat Autres acteurs publics (hôpitaux, universités) Acteurs privés Grand public Cette présentation, à votre seul usage interne, st indissociable des éléments de contexte qui ont permis de l établir et des commentaires oraux qui l accompagnent. 7

11 B.4 - Typologie des clients 20. Quels sont vos principaux donneurs d'ordre en fonction de la nature de vos projets «Smart Cities»? Municipalité EPI Département Région Etat Autres acteurs publics (hôpitaux, universités) Acteurs privés Grand public infrastructures Equipements Services B2B Services B2C usages 21. Indiquez le niveau d'importance des interlocuteurs suivants pour vos projets «Smart Cities» par une note entre 1 et 5. (1 représentant l'importance la plus faible et 5 l'importance la plus élevée) Décideurs politiques Direction générale de services Direction de services techniques Direction des systèmes d information Direction de la communication Direction des achats Direction développement durable Direction digitale Cette présentation, à votre seul usage interne, st indissociable des éléments de contexte qui ont permis de l établir et des commentaires oraux qui l accompagnent. 8

12 B.5 - Projets types et modes de contractualisation 22. Quel est le chiffre d'affaires moyen de vos projets / d une initiative «Smart Cities»? < 100 k 100 k à 1M 1 à 5 M 5 à 10 M > 10 M CA moyen actuel CA moyen attendu 23. En moyenne, quel est le niveau de marge nette de vos projets «Smart Cities»? 0 à 5% 5 à 10% 10 à 15% 15 à 20% > 20% 24. Quel est la durée de réalisation moyenne de vos projets «Smart Cities»? Durée de réponse à appel d offres Durée entre la précommercialisation et l aboutissement du projet Immédiat < 1 an 1 à 3 ans 3 à 5 ans 5 à 10 ans >10 ans 25. Pour la partie contrat, quelle est la durée moyenne du marché? Instantanée < 1 an 1 à 3 ans 3 à 5 ans 5 à 10 ans > 10 ans 26. Quelle(s) forme(s) de contrat est / sont retenue(s) pour ces projets? Partenariat public - privé Délégation / concession de service public Affermage Contrat de gré-à-gré Marché de services et fournitures Marché de travaux Contrat de développement et innovation Contrat de droit privé GIP GIE Cette présentation, à votre seul usage interne, st indissociable des éléments de contexte qui ont permis de l établir et des commentaires oraux qui l accompagnent. 9

13 27. A quelle fréquence répondez-vous aux appels d offres? En tant que contracteur principal 1 à 2 fois/an 2 à 5 fois / an 5 à 10 fois / an > 10 fois / an N/A En tant que sous-traitant Dans un consortium intégré 28. Comment financez-vous les projets suivants? Investissement Financements Aides Financement interne privés institutionnelles mixte Veille R&D Expérimentation Industrialisation des solutions Commercialisation des solutions Cette présentation, à votre seul usage interne, st indissociable des éléments de contexte qui ont permis de l établir et des commentaires oraux qui l accompagnent. 10

14 C. Facteurs clés de succès C.1 - Constats et perspectives 29. Selon vous, quels sont les 3 principaux facteurs clés de succès d'un projet «Smart Cities»? Accompagnement / pédagogie / compréhension du produit Volonté politique Présence d'un budget (pas d'investissement additionnel nécessaire pour la collectivité) Identification du payeur Technologie matures Adaptation du cadre de l'appel d'offres par la collectivité Proposition d'un projet pilote (Bêta) ROI démontré Partenariat entre acteurs privés / publics privés Ingénierie de la solution Intégration à des projets de développement classiques 30. Selon vous, quels sont les 3 principaux freins rencontrés au cours d'un projet «Smart Cities»? Manque d'accompagnement / pédagogie / compréhension du produit Absence de volonté politique Absence de budget Absence de payeur Technologie immature Offre non développée Absence de démonstrateur ROI non démontré Concurrence / fermeture des marchés Complexité décisionnelle (coopération avec les pouvoirs publics) Complexité opérationnelle (coopération entre acteurs privés) Complexité réglementaire / législative Complexité liée à l'open data (propriété et ouverture des données) Difficulté à fixer des standards Difficulté à tenir les délais Complexité relative à l ingénierie de la solution Cette présentation, à votre seul usage interne, st indissociable des éléments de contexte qui ont permis de l établir et des commentaires oraux qui l accompagnent. 11

15 31. Concernant les contrats «Smart Cities», la ville doit-elle privilégier...? Un conseiller Un intégrateur Un consortium d'entreprises Un tiers de confiance Une séparation des lots 32. Aujourd'hui, les projets «Smart Cities» sont principalement des démonstrateurs. Comment passer à une généralisation industrielle? 33. Selon vous, quel est l'impact des actions suivantes sur la croissance du marché des «Smart Cities»? Très faible Faible Moyen Fort Qualification de l offre Démonstration du ROI des projets Création d entités dédiées en interne Développement d une approche smart «tout-intégrée» Fédération de partenaires Création de labels Très fort Identification et participation aux projets des villes figurant dans des palmarès nationaux / internationaux Lobbying pour l évolution des réglementations Demande d adoption d une fiscalité / subvention spécifique Evolution des modalités contractuelles Ingénierie commune de la solution «public / privé» Cette présentation, à votre seul usage interne, st indissociable des éléments de contexte qui ont permis de l établir et des commentaires oraux qui l accompagnent. 12

16 C.2 - Description de projets représentatifs de votre positionnement Enquête Smart Cities 34. Décrivez le projet «Smart Cities» le plus représentatif de votre positionnement (type d'offre, clientèle ciblée, objectif du projet, facteurs clés de succès, risques identifiés, etc.). 35. Décrivez le projet «Smart Cities» idéal que vous souhaiteriez mettre en place. Cette présentation, à votre seul usage interne, st indissociable des éléments de contexte qui ont permis de l établir et des commentaires oraux qui l accompagnent. 13

17 Questions générales Questions générales Enquête Smart Cities 36. Faites-vous partie...? D'une administration / d'un institut D'une entreprise privée D'une entreprise publique 37. Quelle est la raison sociale entre votre entreprise / institution? 38. A quelle fonction êtes-vous rattaché(e)? Direction générale (Président, DG, DGA, Secrétaire général, etc.) Direction de la stratégie Direction du développement Direction marketing Direction commerciale Direction financière Direction de l innovation / R&D Direction du digital 39. Quel est votre intitulé de poste? 40. Quel le chiffre d'affaires de votre entreprise / institution en 2013? 0 à 50 M 50 à 100 M 100 à 500 M 500 M à 1 MM > 1 MM Cette présentation, à votre seul usage interne, st indissociable des éléments de contexte qui ont permis de l établir et des commentaires oraux qui l accompagnent. 14

18 41. Combien de salariés / employés compte votre entreprise / institution? < 10 Entre 10 et 49 Entre 50 et 499 Entre 100 et 499 Entre 500 et 2000 > Quel est le est secteur d'activité de votre entreprise / institution? Culture Education Energie Gouvernement et services publics Immobilier, infrastructures et équipements Santé Transports TMT (télécoms, médias et technologies) : Cette présentation, à votre seul usage interne, st indissociable des éléments de contexte qui ont permis de l établir et des commentaires oraux qui l accompagnent. 15

19 Vos contacts Mobile: Pierre Borg Directeur Associé Office : Mobile : Nicolas Clinckx Directeur Associé Office : Mobile : FrançoiseColaïtis Déléguée adjointeen charge de la stratégie Office : Mobile : Frédéric Ohayon Manager Office : Mobile : Kim-Xuan Nguyen Consultante Office: Mobile: Cette présentation, à votre seul usage interne, st indissociable des éléments de contexte qui ont permis de l établir et des commentaires oraux qui l accompagnent. 16

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR DU 02 AU 04 JUIN 2015 LYON EUREXPO FRANCE www.capurba.com AU CŒUR DES VILLES INTELLIGENTES & INNOVANTES Parce que la ville a laissé place à la Smart City, le salon CapUrba propose une réflexion globale

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique Appel à manifestation d intérêts Economie numérique CONTEXTE La Région considère comme prioritaire le secteur numérique, vecteur essentiel de performance, de modernité et d attractivité du territoire,

Plus en détail

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique,

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique, MINISTERE DELEGUEE CHARGEE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DE L INNOVATION ET DE L ECONOMIE NUMERIQUE COMMISSARIAT GENERAL A L INVESTISSEMENT C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u

Plus en détail

Baromètre des investissements numériques en France

Baromètre des investissements numériques en France Baromètre des investissements numériques en France Novembre 2015 Objectifs Baromètre des investissements numériques en France avec pour objectifs : de suivre l évolution de l opinion des responsables informatique

Plus en détail

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Communiqué de presse Paris, le 5 septembre 2012 Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Numergy, une nouvelle société dirigée par Philippe Tavernier

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt

Appel à manifestation d intérêt Investissements d Avenir Développement de l Économie Numérique Appel à manifestation d intérêt Diffusion de la simulation numérique 2014 IMPORTANT ADRESSE DE PUBLICATION DE L APPEL A MANIFESTATION D INTERET

Plus en détail

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES Offre de service : ASSISTANCE POUR LA MISE EN PLACE EQUIPE PROJET Appui méthodologique et expertise sur des projets complexes nécessitant des expertises techniques poussées au regard de l évolution des

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH»

CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH» CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH» POUR LA CROISSANCE ET LE RAYONNEMENT DE L ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE FRANÇAIS POUR ÊTRE LABELLISÉE «MÉTROPOLE FRENCH TECH», UNE MÉTROPOLE DOIT

Plus en détail

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services.

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services. 7 points pour garantir un bel avenir de la e-santé en France... by Morgan - Dimanche, janvier 30, 2011 http://www.jaibobola.fr/2011/01/avenir-de-la-e-sante-en-france.html La Recherche et le développement

Plus en détail

Transformation digitale et communication interne

Transformation digitale et communication interne Transformation digitale et communication interne Présentation des résultats de l enquête en ligne Novembre 2015 Sommaire 1 2 3 4 Profil des répondants et de leur organisation Position et rôle : perception

Plus en détail

Fonds French Tech Accélération

Fonds French Tech Accélération Fonds French Tech Accélération Appel à manifestation d intérêts pour les investissements dans des structures d accélération de la croissance de startups innovantes («accélérateurs de startups») 1. L INITIATIVE

Plus en détail

Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data

Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data Approches & opportunités face aux enjeux de volume, variété et vélocité France, 2012-2014 28 mars 2013 Ce document

Plus en détail

Avec le soutien de : En collaboration avec :

Avec le soutien de : En collaboration avec : Avec le soutien de : En collaboration avec : Mission Objet Connecté et Sans Contact Transposer l innovation des objets connectés d un secteur d activité à l autre et du grand public à l univers industriel

Plus en détail

CREATION DE VALEUR PAR L EXPLOITATION DES NOUVELLES TECHNOLOGIES

CREATION DE VALEUR PAR L EXPLOITATION DES NOUVELLES TECHNOLOGIES CREATION DE VALEUR PAR L EXPLOITATION DES NOUVELLES TECHNOLOGIES CONSEIL STRATEGIQUE & ACCOMPAGNEMENT OPERATIONNEL 2, Rue de la Claire - 69009 Lyon-France Tél. : +33 (0)4.78.83.40.40 - Fax : +33 (0)4.78.64.02.23

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

Simplifier vos projets d avenir

Simplifier vos projets d avenir Simplifier vos projets d avenir FINANCEMENT Ouvrir à nos clients l accès aux marchés de capitaux publics et privés par le biais de formules innovatrices d emprunt et de recapitalisation. S O L U T I O

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Nouveaux Usages du Très haut débit

DOSSIER DE PRESSE. Nouveaux Usages du Très haut débit DOSSIER DE PRESSE ACTION COLLECTIVE Nouveaux Usages du Très haut débit 2009-2010 Contact Presse Brigitte Marandon bmarandon@loire-numerique.com Tél. : 04 77 79 30 25 www.loire-numerique.com 1 Sommaire

Plus en détail

Technologies innovantes dans les établissements pour séniors Opportunités en France à horizon 2015-2020

Technologies innovantes dans les établissements pour séniors Opportunités en France à horizon 2015-2020 Technologies innovantes dans les établissements pour séniors Opportunités en France à horizon 2015-2020 Présentation de l étude multi clients réalisée par CODA Strategies Août 2012 CODA STRATEGIES 4 rue

Plus en détail

CIGREF 2010. La contribution des SI à la création de valeur

CIGREF 2010. La contribution des SI à la création de valeur 1 CIGREF 2010 La contribution des SI à la création de valeur Michel DELATTRE Directeur des Systèmes d Information du Groupe La Poste Administrateur du CIGREF CIGREF 2 Créé en 1970 Association de Grandes

Plus en détail

Au cœur du marché de la cybersécurité. Incubateur de technologies innovantes & Business accelerator

Au cœur du marché de la cybersécurité. Incubateur de technologies innovantes & Business accelerator Au cœur du marché de la cybersécurité Incubateur de technologies innovantes & Business accelerator Le Contexte Les entreprises et les institutions doivent sans cesse adapter leurs moyens de détection et

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Les premiers retours positifs d un projet innovant

DOSSIER DE PRESSE. Les premiers retours positifs d un projet innovant Inauguration 28 Novembre 2007 DOSSIER DE PRESSE ADITU, un outil de la compétitivité économique et numérique des territoires Les premiers retours positifs d un projet innovant Inauguration 28 Novembre 2007

Plus en détail

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013 Rapport d études Etudes des spécificités du marché du SaaS en France Rapport de synthèse février 2013 Conception Caisse des Dépôts (Service communication DDTR) février 2013 Veille stratégique, conseil

Plus en détail

Module Projet Personnel Professionnel

Module Projet Personnel Professionnel Module Projet Personnel Professionnel Elaborer un projet personnel professionnel. Connaissance d un métier, d une entreprise ou d un secteur d activités. Travail individuel de recherche SUIO-IP Internet

Plus en détail

Le bien vieillir & achat public d innovation : un duo d avenir

Le bien vieillir & achat public d innovation : un duo d avenir Le bien vieillir & achat public d innovation : un duo d avenir La Silver Valley et sa méthode d évaluation de l innovation Présenté par Benjamin Zimmer Avant propos : Silver Valley est un écosystème propice

Plus en détail

Appel à Manifestation d Intérêt / Programme CoMun pour la contractualisation de Consultants et/ou Bureaux d études dans divers domaines d expertises

Appel à Manifestation d Intérêt / Programme CoMun pour la contractualisation de Consultants et/ou Bureaux d études dans divers domaines d expertises Appel à Manifestation d Intérêt / Programme CoMun pour la contractualisation de Consultants et/ou Bureaux d études dans divers domaines d expertises du développement urbain Août-Septembre 2015 I. Brève

Plus en détail

Accélérer les projets de géoservices des PME

Accélérer les projets de géoservices des PME ign.fr En partenariat avec Accélérer les projets de géoservices des PME 1 ère ÉDITION JUILLET 2014 Nicolas Lambert (IGN) Carlos Cunha (Cap Digital) LE CONTEXTE GÉNÉRAL L INNOVATION À L IGN UNE HISTOIRE

Plus en détail

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Extraits d analyses publiées par MARKESS International Emmanuelle Olivié-Paul epaul@markess.com

Plus en détail

: UN OPEN LAB CRÉÉ EN 2001. Etienne Gaudin Directeur Innovation Groupe 10/03/2015

: UN OPEN LAB CRÉÉ EN 2001. Etienne Gaudin Directeur Innovation Groupe 10/03/2015 : UN OPEN LAB CRÉÉ EN 2001 Etienne Gaudin Directeur Innovation Groupe 10/03/2015 Le groupe Bouygues aujourd hui : trois pôles et une participation Routes (depuis 1986) BTP (195 2) Immobilie (1956 r ) 96,6

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

Le Cloud Computing, levier de votre transformation digitale

Le Cloud Computing, levier de votre transformation digitale Le Cloud Computing, levier de votre transformation digitale Le Cloud transforme tout en service Le Cloud permet de répondre aux enjeux technologiques de votre organisation avec un maximum de flexibilité,

Plus en détail

Pour des quartiers mixtes, intelligents et durables

Pour des quartiers mixtes, intelligents et durables Pour des quartiers mixtes, intelligents et durables Une méthodologie innovante et élaborée au cas par cas pour créer votre quartier mixte, intelligent et durable. Concevoir votre projet sur-mesure Fédérer

Plus en détail

PROJET EMISE REFERENTIEL EUROPPEEN D ACTIVITES DU MANAGER DE PROJET EUROPEEN

PROJET EMISE REFERENTIEL EUROPPEEN D ACTIVITES DU MANAGER DE PROJET EUROPEEN PROJET EMISE REFERENTIEL EUROPPEEN D ACTIVITES DU MANAGER DE PROJET EUROPEEN La nécessité de définir le cadre d intervention du manager de projet pour le projet EMISE reflète des différences culturelles

Plus en détail

22 juin 2016, INRIA Lyon

22 juin 2016, INRIA Lyon 22 juin 2016, INRIA Lyon Smart city / Ville intelligente : une introduction Grand Lyon Métropole Intelligente D OÙ VIENT LA VILLE INTELLIGENTE? HYGIÉNISTE TECHNOPHILE «GÉNIE URBAIN» SATURATION & ENGORGEMENT

Plus en détail

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Application Services France the way we do it Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Chaque direction informatique

Plus en détail

L externalisation de la formation Résultats de l enquête 2011-2012

L externalisation de la formation Résultats de l enquête 2011-2012 L externalisation de la formation Résultats de l enquête 2011-2012 20 juin 2012 Bénédicte Bailleul Directrice de l activité Externalisation 1 Agenda Présentation de Demos Outsourcing Méthodologie d enquête

Plus en détail

L externalisation de la formation Résultats de l enquête 2013

L externalisation de la formation Résultats de l enquête 2013 Organisateurs L externalisation de la formation Résultats de l enquête 2013 Webinar du 11 mars 2014 à 12h00 / animé par : Christian Sérieys EOA France Bénédicte Bailleul Directrice 1 - Présentation de

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes. Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014

Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes. Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014 Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014 01. Bpifrance en bref 02. L offre pour les entreprises innovantes L investissement

Plus en détail

L'outil numérique moyen de reconnaissance et de mutualisation dans le Pays du Grand Bergeracois

L'outil numérique moyen de reconnaissance et de mutualisation dans le Pays du Grand Bergeracois L'outil numérique moyen de reconnaissance et de mutualisation dans le Pays du Grand Bergeracois Youenn HUON, directeur Le Pays du Grand Bergeracois Le Pays du Grand Bergeracois Le paysage intercommunal

Plus en détail

Responsable de l exploitation des applications de gestion (H/F)

Responsable de l exploitation des applications de gestion (H/F) Responsable de l exploitation des applications de gestion (H/F) Emploi type : Ingénieur en développement et déploiement d applications BAP : E Niveau : Ingénieur d études N concours : EPRIE02 Affectation

Plus en détail

Innover. dans les usages distanciels avec les logiciels libres

Innover. dans les usages distanciels avec les logiciels libres Innover dans les usages distanciels avec les logiciels libres Filière TIC de la région Picardie Intelli n a été Créée en 2007 dans le Soissonnais dans l'aisne. Une association ouverte à toutes les entreprises

Plus en détail

Réseau des Opérateurs et Aménageurs Urbains de la Ville Méditerranéenne Durable Un projet urbain moteur de la Métropole.

Réseau des Opérateurs et Aménageurs Urbains de la Ville Méditerranéenne Durable Un projet urbain moteur de la Métropole. Réseau des Opérateurs et Aménageurs Urbains de la Ville Méditerranéenne Durable Un projet urbain moteur de la Métropole 22 octobre 2014 UNE OPERATION DE DEVELOPPEMENT AU CŒUR DE LA METROPOLE Salon Aix

Plus en détail

Présentation générale

Présentation générale Présentation générale Septembre 2014 Le Cluster Lumière Né à Lyon en 2008 Porté par un groupe fondateur (Présidence) Le Cluster Lumière est le seul Cluster en France pour la filière éclairage S appuyant

Plus en détail

A. RAPPEL DES OBJECTIFS ET DE LA DEMARCHE DU PROJET

A. RAPPEL DES OBJECTIFS ET DE LA DEMARCHE DU PROJET Cette étude est cofinancée par l Union européenne. L Europe s engage en Ile-de- France avec le Fonds européen de développement régional. Synthèse de l Etude «Innovation dans les entreprises de services

Plus en détail

«Du développement des centres d appels à l émergence du BPO au Maroc»

«Du développement des centres d appels à l émergence du BPO au Maroc» Royaume du Maroc Premier Ministre Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications «Du développement des centres d appels à l émergence du BPO au Maroc» Synthèse des résultats de l étude réalisée

Plus en détail

NOS MISSIONS LES VECTEURS D ACTIONS STRATÉGIQUES

NOS MISSIONS LES VECTEURS D ACTIONS STRATÉGIQUES IT CLUSTER FOR WORLD TRANSFORMATION DIGITALPLACE STIMULE, LE SECTEUR TIC AVANCE STIMULER L INNOVATION ASCENDANTE ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DÉVELOPPER L INTERNATIONAL PRÉSENTATION AAP 7EME PCRD 12 JUILLET

Plus en détail

DATAPOLE, Innovative Solutions for Smart Cities

DATAPOLE, Innovative Solutions for Smart Cities DATAPOLE, Innovative Solutions for Smart Cities Logo de l entreprise Adresse de l organisme 48 rue René Clair 75018 PARIS SIRET 52228673100024 Date création 14/05/2010 Code APE Site internet Personne Contact

Plus en détail

PÉRENNISER LA PERFORMANCE

PÉRENNISER LA PERFORMANCE PÉRENNISER LA PERFORMANCE La recherche de performance est aujourd hui au cœur des préoccupations des organisations : succession des plans de productivité et de profitabilité, plans de reprise d activités,

Plus en détail

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Executive summary (1) Les transformations des DSI L entreprise et

Plus en détail

EMBIX vous accompagne sur l ensemble du cycle de vie de la

EMBIX vous accompagne sur l ensemble du cycle de vie de la «POUR DES VILLES INTELLIGENTES ET AGRÉABLES À VIVRE» NOTRE VISION DE LA SMART CITY Les collectivités locales et aménageurs sont confrontés à de nouveaux enjeux dans l aménagement durable de leurs territoires.

Plus en détail

Demos Outsourcing Externalisation de la formation

Demos Outsourcing Externalisation de la formation Demos Outsourcing Externalisation de la formation 1 Présentation du Groupe Demos Quelques chiffres 36 ans d existence 78 millions d de CA consolidé en 2007 (20% à l étranger) 700 collaborateurs dans le

Plus en détail

INNOVATIONS & FOURNISSEURS

INNOVATIONS & FOURNISSEURS Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats. INNOVATIONS & FOURNISSEURS «La prise en charge de l innovation fournisseur

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature RESEAUX THEMATIQUES FRENCH TECH Dossier de candidature DEPOT DES CANDIDATURES : Les dossiers de candidature ne doivent pas faire plus de 30 pages (plus un maximum de 10 pages d annexes). Pour les écosystèmes

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

WORK SWEET WORK* * ÉDITION DE PROGICIELS * TRAVAILLEZ DÉTENDU

WORK SWEET WORK* * ÉDITION DE PROGICIELS * TRAVAILLEZ DÉTENDU WORK SWEET WORK* * * TRAVAILLEZ DÉTENDU ÉDITION DE PROGICIELS GPAO - PILOTAGE DE LA PRODUCTION - CONTRÔLE QUALITÉ MODÉLISATION ET AUTOMATISATION DES PROCESSUS ÉDITO Innovation et réalités Au-delà de la

Plus en détail

Notre réseau et notre expertise au service des entreprises régionales

Notre réseau et notre expertise au service des entreprises régionales Notre réseau et notre expertise au service des entreprises régionales Business in Champagne-Ardenne Booster votre activité grâce aux acteurs régionaux Promouvoir vos initiatives et augmenter votre visibilité

Plus en détail

FONDS AQUI-INVEST. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux

FONDS AQUI-INVEST. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux FONDS AQUI-INVEST I. Présentation de l action AQUI-INVEST, est le premier fonds de co-investissement en capital risque régional français. Il s'agit d une nouvelle génération d investissement public impulsée

Plus en détail

PRÉVENIR LES RISQUES DE DÉFAUT ET OPTIMISER VOTRE FILIERE RECOUVREMENT

PRÉVENIR LES RISQUES DE DÉFAUT ET OPTIMISER VOTRE FILIERE RECOUVREMENT PRÉVENIR LES RISQUES DE DÉFAUT ET OPTIMISER VOTRE FILIERE RECOUVREMENT DANS UN ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE MARQUÉ PAR UNE FORTE MONTÉE DES RISQUES, LA CAPACITÉ À ANTICIPER ET À «METTRE SOUS TENSION» L ENSEMBLE

Plus en détail

Premier bilan de l activité de FSN PME, le Fonds Ambition Numérique 17/06/2013

Premier bilan de l activité de FSN PME, le Fonds Ambition Numérique 17/06/2013 Premier bilan de l activité de FSN PME, le Fonds Ambition Numérique 01. 02. Le numérique, au cœur de l innovation Présentation de FSN PME, le Fonds Ambition Numérique 03.Le premier bilan à J + 18 mois

Plus en détail

Comment passer efficacement de la recherche technologique au marché?

Comment passer efficacement de la recherche technologique au marché? Comment passer efficacement de la recherche technologique au marché? 3 Principaux objectifs de l atelier Partager les ambitions de l axe Innovation technologique, transfert et KET de la SRI SI visant à

Plus en détail

Petit Déjeuner. Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources?

Petit Déjeuner. Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources? Petit Déjeuner Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources? 29 Janvier 2004 Mutualisation ou Externalisation?!1- Problématique de création de valeur!2- Définitions CSP / Externalisation!3-

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

ENQUÊTE. Auprès des courtiers et des assureurs sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes

ENQUÊTE. Auprès des courtiers et des assureurs sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes ENQUÊTE Auprès des courtiers et des assureurs sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes INTRODUCTION Jean-Paul Babey Président du Syndicat 10 PRÉSENTATION DU SYNDICAT 10 : LES MEMBRES Enquête

Plus en détail

Jean-Christophe NGUYEN VAN SANG FIRIP

Jean-Christophe NGUYEN VAN SANG FIRIP Jean-Christophe NGUYEN VAN SANG FIRIP R.I.P 3.O La Convergence Energie/Télécoms Smart City, Smart Grid Jean Christophe NGUYEN VAN SANG Délégué Général de la Fédération des Réseaux d initiative Publique

Plus en détail

Contrat d'étude Prospective «Industries de santé»

Contrat d'étude Prospective «Industries de santé» Contrat d'étude Prospective «Industries de santé» Evolution prospective des métiers et recommandations en matière de ressources humaines Version du 17 janvier BPI 37, rue du Rocher 75008 Paris France Tel:

Plus en détail

200 M (accélérateurs) 15 M (attractivité) 175 M 126 M 175 M 50 M. Transition numérique de l Etat. French Tech. Technos et usages du numérique

200 M (accélérateurs) 15 M (attractivité) 175 M 126 M 175 M 50 M. Transition numérique de l Etat. French Tech. Technos et usages du numérique 1 Technos et usages du numérique Transition numérique de l Etat French Tech Subventions et avances remboursables Appels à projets Fonds propres Investissement avisé Prêts Subventions Subventions Fonds

Plus en détail

APPEL A PROJETS INNOVATION SOCIALE PROJETS ELIGIBLES AU FONDS POUR L'INNOVATION SOCIALE EN RHONE-ALPES (FISO RA) CAHIER DES CHARGES

APPEL A PROJETS INNOVATION SOCIALE PROJETS ELIGIBLES AU FONDS POUR L'INNOVATION SOCIALE EN RHONE-ALPES (FISO RA) CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS INNOVATION SOCIALE PROJETS ELIGIBLES AU FONDS POUR L'INNOVATION SOCIALE EN RHONE-ALPES (FISO RA) CAHIER DES CHARGES Investissements d avenir Action : «Rhône-Alpes FISO Programme d investissements

Plus en détail

Capital Humain et Performance RH

Capital Humain et Performance RH Capital Humain et Performance RH Le bien-être performant, potentiel d avenir pour l entreprise Qualité de Vie et Santé au Travail Qualité de Vie et Santé au Travail, une opportunité pour se préparer aux

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France 6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France Objectifs Baromètre des investissements informatiques en France avec pour objectifs : de suivre l évolution de l opinion des responsables

Plus en détail

BGE ADIL Agence pour le Développement de l Initiative Locale. Accompagner vos projets de création et de consolidation d entreprise

BGE ADIL Agence pour le Développement de l Initiative Locale. Accompagner vos projets de création et de consolidation d entreprise BGE ADIL Agence pour le Développement de l Initiative Locale Accompagner vos projets de création et de consolidation d entreprise La création d entreprise : Un axe majeur de développement professionnel

Plus en détail

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites? ner g a p Accom ets oj vos pr ialisation n o str i t u a d s i n l i d rcia e m m o et de c s nt a v o n in Juin 2015 Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Plus en détail

La Qualité de SFR Business Team

La Qualité de SFR Business Team La Qualité de SFR Business Team au service de ses clients Faire équipe avec vous est la promesse de SFR Business Team faite à son marché. Présent et performant sur l ensemble des segments, de la TPE au

Plus en détail

Cahier des Charges / formation «Mieux vendre avec le Plan d'actions Commerciales»

Cahier des Charges / formation «Mieux vendre avec le Plan d'actions Commerciales» Cahier des Charges / formation «Mieux vendre avec le Plan d'actions Commerciales» Entité : CARINNA (Agence pour la Recherche et l Innovation en Champagne- Ardenne) Contact : Franck MOREL Chargé d affaires

Plus en détail

Un réseau d'affaires destiné aux acteurs de l économie en Afrique et sur l Océan Indien afin de développer de nouvelles perspectives d affaires et d

Un réseau d'affaires destiné aux acteurs de l économie en Afrique et sur l Océan Indien afin de développer de nouvelles perspectives d affaires et d Un réseau d'affaires destiné aux acteurs de l économie en Afrique et sur l Océan Indien afin de développer de nouvelles perspectives d affaires et d optimiser leurs réseaux interprofessionnels. GANZATECH

Plus en détail

BIG DATA & Business Intelligence

BIG DATA & Business Intelligence Université d été du GFII Montpellier - 11 Septembre 2014 BIG DATA & Business Intelligence Christophe Carniel Président de Transferts LR et Référent Régional du Plan Industriel BIG DATA BIG DATA un enjeu

Plus en détail

PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net?

PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net? PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net? Petit Déjeuner Syntec_Costalis, le 17 novembre 2009 L optimisation des coûts dans vos PME : Quelles

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley

Pôle de compétitivité Aerospace Valley Pôle de compétitivité mondial Aéronautique, Espace, Systèmes embarqués Pôle de compétitivité Aerospace Valley Cahier des charges Définition de la Vision «Aerospace Valley 2018» Cahier des Charges n 15-ADMIN-CS-208

Plus en détail

Dossier de Presse. Déploiement du Très Haut Débit en Bretagne

Dossier de Presse. Déploiement du Très Haut Débit en Bretagne Dossier de Presse Déploiement du Très Haut Débit en Bretagne 13 octobre 2014 Communiqué de presse «Bretagne Très Haut Débit» Rennes, le 13 octobre 2014 Le projet «Bretagne Très Haut Débit», porté par Mégalis

Plus en détail

La conduite du changement

La conduite du changement point de vue stratégie et gouvernance des systèmes d'information La conduite du changement dans les projets SI 1 En préambule Devant les mutations économiques, sociales et technologiques engagées depuis

Plus en détail

Cahier des Charges / formation «Stratégie de la start-up»

Cahier des Charges / formation «Stratégie de la start-up» Cahier des Charges / formation «Stratégie de la start-up» Entité : CARINNA (Agence pour la Recherche et l Innovation en Champagne- Ardenne) Contact : Catherine MERLET Responsable Incubateur Catherine.merlet@carinna.fr

Plus en détail

La différence, notre métier!

La différence, notre métier! La différence, notre métier! NOTRE MISSION Apporter les solutions créative et conceptuelle adéquate à vos fins stratégique NOTRE VISION Le métier de la communication et du design pour lui seul est un levier

Plus en détail

NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS

NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE 800 EXPERTS-COMPTABLES COMMUNICANTS

Plus en détail

Avec le soutien du ministère de l'ecologie, du Développement durable et de l'energie. urbanwiki «le wiki innovations urbaines» Cahier des charges

Avec le soutien du ministère de l'ecologie, du Développement durable et de l'energie. urbanwiki «le wiki innovations urbaines» Cahier des charges Avec le soutien du ministère de l'ecologie, du Développement durable et de l'energie urbanwiki «le wiki innovations urbaines» Cahier des charges janvier 2015 ADV_MEDDE_150119_Wiki_CahierCharges_v2 1/5

Plus en détail

REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU

REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU PRÉSENTATION DU GROUPE Présent depuis plus de 17 ans en région Rhône Alpes où il a acquis une position de leader sur son marché, le Groupe CFI a élaboré, développé et modélisé avec

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Les entreprises et le Développement durable. FEDERE 23 mars 2010

Les entreprises et le Développement durable. FEDERE 23 mars 2010 Les entreprises et le Développement durable FEDERE 23 mars 2010 Fiche technique Mode de recueil Échantillon Dates du terrain Enquête par téléphone (sur système CATI) 200 décideurs en entreprises > 500

Plus en détail

Intitulé du poste : Directeur de projet Web à la direction de la communication et de la diffusion des connaissances (DCDC)

Intitulé du poste : Directeur de projet Web à la direction de la communication et de la diffusion des connaissances (DCDC) FICHE DE POSTE Intitulé du poste : Directeur de projet Web à la direction de la communication et de la diffusion des connaissances (DCDC) Voie d accès Durée d occupation min-max Évolution possible voie

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Ensemble, développons les énergies de nos territoires Xavier Ursat directeur délégué de la division production ingénierie

Plus en détail

Industries Secteur Public. Secteur Public*

Industries Secteur Public. Secteur Public* Industries Secteur Public Secteur Public* Le département «Secteur Public» Depuis près de 20 ans, le département Secteur public de PricewaterhouseCoopers accompagne les administrations, les organisations

Plus en détail

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE BOURGOGNE Place des Nations Unies - B.P. 87009-21070 DIJON CEDEX Téléphone : 03 80 60 40 20 - Fax : 03 80 60 40 21 MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT Préambule

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

Quels axes de progrès pour l interconnexion des acteurs du transport?

Quels axes de progrès pour l interconnexion des acteurs du transport? Quels axes de progrès pour l interconnexion des acteurs du transport? Supply Chain Event 18 Novembre 2015 Stéphane CREN Responsable Offre & Innovation Nicolas RECAPET Manager activité Supply Chain GS1

Plus en détail

Dispositifs. Évaluation. Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation

Dispositifs. Évaluation. Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation Dispositifs d Évaluation Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation > Innovant : une technologie SaaS simple et adaptable dotée d une interface intuitive

Plus en détail

Jeudi 9 juillet - Poles de Villeneuve-la-Garenne, 11 allée Saint-Exupéry (Tramway depuis la gare de Saint-Denis (RER D), arrêt La Noue)

Jeudi 9 juillet - Poles de Villeneuve-la-Garenne, 11 allée Saint-Exupéry (Tramway depuis la gare de Saint-Denis (RER D), arrêt La Noue) en partenariat avec présente «Votre Association dans le Grand Paris, quel avenir?» Thème 4 : Comment le Web et l innovation numérique peuvent-ils contribuer à construire un espace démocratique, social

Plus en détail