Cahier de tendances prospectives Intelligence collective & DD

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cahier de tendances prospectives 2014. Intelligence collective & DD"

Transcription

1 Cahier de tendances prospectives 2014 Intelligence collective & DD 1

2 En mutualisant les forces de chacun, on peut aller très loin. L intelligence collective permet de créer des synergies qui s appuieront sur les compétences de chacun et bâtiront ainsi de beaux projets qui n auraient pas été réalisables seul. En avançant seul on va plus vite, en avançant ensemble on va plus loin! En mettant cette intelligence collective au service du développement durable, on peut agir plus efficacement sur les dimensions écologiques, économiques et sociales qui lui sont propres. Celui-ci se définissant comme la prise en compte d enjeux sur le long terme pour le bien commun des générations actuelles et futures. A travers ce cahier de tendances prospectives, nous ferons un zoom sur les concepts inhérents à l intelligence collective et verrons comment celle-ci peut-elle être mise en place au sein d entreprises afin d œuvrer pour des projets durables et solidaires. Appelé à se développer de plus en plus, naîtra également du développement durable et des nouvelles technologies un nouvel homme, accompagné de toute une panoplie de nouveaux objets futuristes et connectés. Il est donc intéressant de se pencher sur ses nouvelles habitudes qui, à l avenir, feront notre quotidien et celui des générations futures. En dernier lieu, nous nous pencherons sur la manière dont la communication, comme elle le fait depuis des années, viendra se calquer sur ces nouvelles habitudes et ces nouvelles technologies. 2

3 #1 Dix mots/concepts qui incarnent l intelligence collective 2/ L économie sociale et solidaire, un moyen vers l intelligence collective 1/ Plus intelligent en coopérant = 3 L'intelligence collective désigne les capacités cognitives d'une communauté résultant des interactions multiples entre ses membres ou agents. En effet, face à un problème complexe au sein d une organisation, l interaction entre les différentes parties prenantes est fondamentale! Mais Comment est-on plus intelligent à plusieurs que tout seul? Dans le contexte actuel de crise économique, coopérer devient une nécessité. Mais pourquoi? Les entreprises sous la forme de coopérative et par extension les entreprises suivant le modèle de l économie sociale et solidaire, ont su traverser la crise. On peut supposer que les valeurs de coopération, le type de gouvernance et la finalité des coopératives sont une force pour résister à la crise. La coopérative est un modèle d entreprise démocratique. Société de personne, elle se différencie des entreprises dites classiques par sa gouvernance fondée sur le principe une personne, une voix et la double qualité de ses membres qui sont à la fois associés et clients, producteurs, salariés. Fondée en 1949, Leclerc est la première coopérative de France, selon les données compilées par Coop FR, l'organisation qui représente plus de entreprises de ce type. L intelligence collective résulte de l interaction entre les différentes parties prenantes de l entreprise. Le modèle coopératif s appuie sur une économie particulière. Le concept d'économie sociale et solidaire (ESS) désigne un ensemble d'entreprises organisées sous forme de coopératives, mutuelles, associations, ou fondations, dont le fonctionnement interne et les activités sont fondés sur un principe de solidarité et d'utilité sociale. Ces entreprises adoptent des modes de gestion démocratiques et participatifs. Elles encadrent strictement l'utilisation des bénéfices qu'elles réalisent : le profit individuel est proscrit et les résultats sont réinvestis. Leurs ressources financières sont généralement en partie publiques. CEDEF (Centre de Documentation Economie-Finance). «Comme jamais auparavant, nous avons aujourd'hui les ressources et les connaissances pour faire émerger une économie du partage.» Joseph Eugene Stiglitz Economiste américain. «Le modèle coopératif est terriblement moderne» Serge Papin - Président de Système U 3

4 #1 3/ Un management intelligent 4/ Construire un consensus 5/ Partager La crise actuelle n a pas que des répercussions sur l économie, elle impacte également les entreprises et leur fonctionnement, à travers le management. Le management participatif est un type de management qui tend à optimiser la collaboration du personnel. Selon Emile Servan-Schreiber (Chercheur en sciences cognitives aux USA), il faut quatre ingrédients pour produire de l intelligence collective : «Diversité des opinions, décentralisation des sources, indépendance d esprit et, enfin, un mécanisme objectif pour extraire le consensus en toute transparence.» On peut le voir sur ce schéma : L intelligence collective fait gagner du temps, fait partager les connaissances, créé de la confiance. «Notre facteur clé de succès résidait dans notre capacité à partager nos bonnes pratiques.» Nicolas Rolland Directeur de la transformation et du social Learning chez Danone «Diriger, c'est obtenir un résultat par d'autres que soi et c'est aussi être responsable de ce que d'autres ont fait.» Octave Gélinier in Extrait de Fonctions et tâches de direction générale. Le management de l intelligence collective n est donc pas la négation de l individu et de ses opinions, bien au contraire, c est une construction d un consensus au contenu forcément riche car partagé et généré grâce à la complémentarité et aux synergies. 4

5 #1 L intelligence collective s appuie sur des fondamentaux 6/ La confiance, carburant du leadership 7/ Autonomie 8/ Responsabilité 9/ Vision 10/ Action La crise économique est aussi une crise de confiance. ll faut donc prendre en compte la restauration de la relation de confiance pour s unir vers l intelligence collective. «Le leadership, c est avoir confiance en soi et donner confiance autour de soi.» Nicolas de Tavernost Extrait de Leadership d'eric- Jean Garcia Est autonome celui qui sait demander et obtenir l aide dont il a besoin : pour définir ses projets et les réaliser. «Pour gagner en efficacité, des entreprises pratiquent des formes de management alternatif en s appuyant sur l intelligence collective et l autonomie des salariés.» Philippe Olivier Clément Coach certifié HEC Paris L intelligence collective naît de cette capacité de la part du manager de déléguer c'est à dire confier une responsabilité à quelqu un et lui permettre de coopérer. «Etre homme, c'est précisément être responsable. C'est sentir, en posant sa pierre, que l'on contribue à bâtir le monde.» Antoine de Saint-Exupéry Le Petit Prince La construction de sens partagé est une étape fondamentale pour l'émergence de l'intelligence collective. On parle aussi de vision. La vision se définirait comme une description d un état futur et désirable de l organisation et/ou de son environnement. «La vision d entreprise, le point de départ d une Success Story» François Vincent Blogueur marketing La vision d'entreprise est une expression de plus en plus utilisée mais elle s inscrit dans l action. La vision a pour vocation d inspirer, motiver, doit servir à construire des avantages compétitifs. Elle favorise aussi l innovation et la créativité! «La vision c est la raison instinctive qui vous pousse à monter un projet d entreprise» Nadia Akkari Consultante en stratégie marketing pour les entrepreneurs. 5

6 #2 De nouveaux business models collaboratifs De nouveaux business models mettent l'intelligence collective au service du développement durable. Mon p ti voisinage Pionnière en la matière en Europe, Mon p ti voisinage propose une plateforme collaborative d'échanges de services entre voisins. Allant du covoiturage à l'achat groupé de matières premières, la plateforme réunit tous les services possibles en une seule plateforme. Gérée par un système sécurisé et privé, les cercles de voisinage sont créés dans un climat de confiance et il faut prouver que l'on habite bien le quartier pour y être intégré. Entièrement gratuite pour les utilisateurs, cette plateforme est une belle initiative d'intelligence collective responsable et solidaire. En créant de nouveaux business models collaboratifs, certaines entreprises misent sur l'intelligence collective pour faire émerger des comportements plus responsables. Certaines mutualisent leurs voix pour faire connaître les actions responsables et durables qu'elles entreprennent. «Mon p'ti voisinage sert aussi à amorcer le contact. C'est une façon de mieux vivre ensemble mais organisée, structurée.» «Nous croyons en notre modèle car il est à la fois économiquement vertueux et humain. C est en ce sens que nous souhaitons apporter notre contribution au développement de l économie collaborative et nous inscrire dans une tendance responsable et solidaire.» David Rouxel, cofondateur de la plateforme. 6

7 #2 De nouveaux business models mettent l'intelligence collective au service du développement durable. La coopération agricole En s'alliant, les coopératives agricoles souhaitent faire entendre à tous les valeurs de responsabilité et de durabilité pour lesquelles elles se battent : contribuer à nourrir le monde en respectant l'environnement, et en privilégiant des investissements à long terme pour assurer un héritage à transmettre de générations en générations. Une campagne de communication vient justement d'être lancée pour faire connaitre leurs actions. «Nous pensons qu il faut privilégier le registre économique et social qui préoccupe et intéresse le plus les Français : En faisant découvrir l ampleur de notre modèle d entreprise, sa modernité, sa performance, ses valeurs et le professionnalisme des agriculteurs. En valorisant l humain, les femmes et les hommes qui développent l agriculture coopérative.» «Une philosophie de développement pérenne ancrée sur le long terme pour une performance raisonnée et durable.» Disponible sur : 7

8 #3 Un nouvel homme DD et 2.0 Les imprimantes 3D Do It Yourself : L usine sur le bout des doigts L arrivée d internet et du web 2.0 a ouvert un champ des possibles qui permet aujourd hui de dire que l on a un accès illimité à la connaissance et donc à la création. Le Do It Yourself (DIY) répond à cela : tout ou presque est à la portée de chacun. Alors on se partage les connaissances, les pratiques, les bons plans, les bonnes techniques, etc. : voilà ce à quoi correspond le nouvel homme 2.0 et DIY. Mais c est aussi un concept qui va encore plus loin : auto édition, création artisanale, logiciels libres! La solution DIY permet de réduire de nombreux coûts et rend responsable les personnes alors impliquées dans le processus de fabrication. Le consommateur peut donc obtenir ce qu il souhaite à moindre frais : cela répond non seulement aux exigences du contexte de crise économique mais transforme aussi nos habitudes et fait donc de l homme un être nouveau. Une telle implication des personnes a inévitablement un impact positif sur le plan économique, social et environnemental, en responsabilisant chacun sur sa propre création. «Focalisé sur le développement de machines numériques (open-source, imprimante 3D, etc.) et de nouveaux lieux de fabrication comme les fablabs, le DIY fait un retour en force dans les médias. [ ] Le Web 2.0 lui ouvre d autres perspectives. Le concept évolue, sa terminologie aussi : Do It Together, Do It With Other. Cet ouvrage s inscrit dans cette nouvelle vague DIY 2.0.» Etienne Delprat in Système DIY : Faire soi-même à l ère du 2.0 Boîte à outils & catalogue de projets, (quatrième de couverture), Editions Alternatives, En plein essor depuis l année dernière, la commercialisation des imprimantes 3D ouvre à d innombrables possibilités de création. Presque tout est à portée de main du consommateur qui peut désormais faire par lui-même tout ce qu il souhaite. L entreprise Les imprimantes 3D.fr propose ainsi à chacun d imprimer tout ce que le consommateur souhaite se fabriquer. Les FabLab Avec les FabLab (Fabrication Laboratory), les consommateurs ont à leur disposition tous les outils d une entreprise qui leurs ouvre ses portes. Ils peuvent concevoir et réaliser, de manière collaborative. A Lyon par exemple, La Fabrique d objets libres propose aux adhérents, encadrés par un responsable, de venir partager, échanger et créer autour des machines qui sont à disposition de tous. 8

9 #3 Quantter Quantified Yourself : Connais-toi toi même Aussi appelé automesure, c est le moi quantifié, le mesurable et utile pour soi. Le quantified yourself désigne donc tous les outils qui permettent d analyser son corps, son humeur, son régime Ce sont donc de véritables instruments scientifiques à disposition du grand public. Ce phénomène s inscrit dans la prolongation du Do It Yourself : le consommateur se diagnostique lui-même et dans une certaine mesure peut donc se soigner seul! On est ici en plein cœur de l utile. Avec le quantified yourself, l homme voit sa vie gérée par des données. Il prend donc de plus en plus la main sur sa vie et responsabilise ses actes : il peut ainsi gérer ses activités, ses dépenses, ses loisirs... Passe le plus souvent par une application mobile, ce qui facilite la tâche et la rend accessible. Homme qui surveille ce qu il mange, son équilibre de vie, le sport, son sommeil, son régime, etc. Outil qui permet, via une application, de mesurer ses activités personnelles. Avec cet outil de selftracking, il est possible de tout quantifier : footing, perte de poids, manger plus de fruits, lire plus de livres, arrêter de fumer, améliorer son sommeil... En somme, mesurer sa vie! OMsignal - Des vêtements intelligents «Vous utilisez un ordinateur, un téléphone mobile, un gadget électronique, voire un papier et une feuille pour enregistrer votre travail, votre sommeil, vos exercices physiques, votre régime, etc.? Si oui, vous pratiquez le self-tracking. Vous aimeriez partager vos méthodes et apprendre ce que font les autres? Alors passez au niveau supérieur avec le QuantifiedSelf. Le QuantifiedSelf est une collaboration d utilisateurs et de fabricants d outils qui partagent un intérêt dans la connaissance de soi à travers le self-tracking.» Emmanuel Gadenne, Co-fondateur de QuantifiedSelf Paris. L entreprise OMsignal propose des vêtements capables de mesurer nos signaux de vie à même le corps. Son T-shirt connecté mesure la respiration et le pouls, grâce à des fibres textiles connectés et à un boitier qui centralise les informations, le smartphone reçoit des données. 9

10 #3 Lentilles de contact intelligentes Le transhumanisme : un Iron Man grand public Le transhumanisme est une notion encore floue et peu connue aujourd hui. Mais les avancées technologiques laissent entrevoir des innovations qui rejoignent cette tendance qui semble sans limite. C est avant tout un mouvement, principalement établi aux Etats-Unis, qui prône l usage des sciences et des technologies pour accroître ses capacités physiques ou intellectuelles. Le transhumanisme s appuie sur les NBIC, c'est-à-dire la convergence des Nanotechnologies, de la Biologie, de l Informatique et des sciences Cognitives. Il vise donc à prolonger la vie, décupler nos capacités, faire reculer les maladies Le corps humain se prolonge de technologies qui le renforcent, le rendent plus performant, plus puissant. Le transhumanisme fait donc non seulement de l homme un objet sur-connecté, mais aussi l objet de connexions favorisant l interaction direct avec des machines. Comme en témoigne par exemple le projet de contrôle de la mémoire mené par La Darpa ou bien les innombrables spéculations sur l intelligence artificielle. Google a par exemple ouvert en 2009 sa Singularity University, un think tank dédié à des réflexions poussées anticipant le jour où nous, humains, serons dépassés par la puissance de calcul des ordinateurs et les intelligences artificielles. Créées par les laboratoires de recherche de Google X Lab à destination des diabétiques (mesurer la glycémie dans les larmes). «Nous sommes en train de tester des lentilles intelligentes fabriquées pour mesurer le taux de glucose dans les larmes», expliquent les deux personnes à l'origine du projet, Brian Otis et Babak Parviz, dans une publication sur un blog. Google Glass «La Singularité est une période future où le rythme des changements technologiques sera si rapide et son impact si profond que la vie humaine sera transformée de manière irréversible.» Ray Kurzweil in Humanité 2.0 : la bible du changement. «Avec les Google Glass, on se rapproche donc de l utopie transhumaniste de l être humain augmenté. Connecté en permanence, il n aura même plus besoin de sortir son smartphone de sa poche pour voir les derniers statuts Facebook ou les dernières notifications Twitter.» Erwan CARIO in Google Glass : le combat dans l œil - Libération. Issues du fameux Google X Lab, les Google Glass sont en passe d être pionnières dans le lancement auprès du grand public d un outil qui prolonge le corps humain et augmente ses capacités : des lunettes connectées. La grande innovation, c est le support : une technologie embarquée, presque greffée au visage et interagissant avec le champ de vision de l utilisateur. 10

11 Un nouveau DD-3.0 #4 Des objets connectés pour un quotidien mieux géré Objets intelligents Attention aux idées reçues! Le développement durable ne se réduit pas à la protection de l environnement! En effet, le développement durable se fonde sur trois grands piliers : La dimension environnementale La dimension sociale La dimension économique C est dans ce contexte que l on a pu voir fleurir de beaux projets 3.0! Mais de quoi s agit-il? Objets connectés, communicants voire même bavards L Internet des Objets, qui appartenait hier à la science-fiction, s apprête à envahir nos foyers. Avec pour toile de fond le vieillissement de la population, les nouvelles technologies s'orientent aujourd'hui davantage sur l'aide à la personne. A gauche : une bouilloire "intelligente", déjà commercialisée au Japon. Connectée 24h sur 24, elle peut prévenir la famille d'une personne âgée si cette dernière ne l'a pas utilisée dans la journée par exemple. A droite : une lampe équipée de 6 caméras HD développée par la start-up Lirobia. Elle peut détecter la présence ou l'absence d'une personne dans la pièce grâce à la reconnaissance faciale. «Ce que fait une page Internet, une chaussure pourra le faire». Rafi Haladjian, fondateur de l entreprise française Sen.se, et créateur des lapins communicants Nabaztag et de Mother. Mother Voici Mother, un concept original qui prend soin de vous Le principe? De petits capteurs qui peuvent être fixés à presque n importe quoi ont le pouvoir de comprendre le mouvement des objets et des personnes. Les informations sont ensuite retransmises sur votre tablette ou smartphone, et vous pourrez savoir la quantité d eau consommée chaque jour, si vos enfants sont bien rentrés de l école ou encore si la porte de votre réfrigérateur est restée ouverte Bref les applis sont nombreuses, et elles vous permettront de prendre soin de vous si vous souhaitez vous fixer des objectifs ou vous lancer des défis, ou elles seront tout simplement là pour vous rappeler ce que vous avez l habitude d oublier! 11

12 #4 Les Smart Buildings Efficaces énergétiquement, porteurs de nouveaux services utiles aux exploitants et aux occupants, facteurs d intégration, les bâtiments intelligents, connectés, équipés de système de pilotage intelligent, en interaction avec leur environnement, représentent un formidable gisement de richesse. En s appuyant sur des solutions inter-opérables et des standards, cet écosystème pourra se développer sereinement et générer de la valeur. La Smart Building Alliance (SBA) a présenté, lors d une conférence de presse le 13 février 2014 à Paris, son Manifeste des Bâtiments Intelligents pour des Territoires Durables et Responsables. L intelligence de l immeuble représente le point clé d une démarche et d une vision d avenir qui doit conduire au Smart Building pour s élargir aux Smart Cities et aux Smart Grids (réseaux intelligents). La publication du Manifeste des Bâtiments Intelligents pour des territoires durables et responsables est la première étape de cette démarche. Elle sera suivie par le lancement de deux labels courant 2014 : Ready2Grid et Ready2Services, référentiels nécessaires au développement pérenne de ce marché. «Ces échanges entre objets vont permettre d économiser l énergie mais aussi de réduire la maintenance des équipements» Frédéric Schekler, Directeur Commercial France de General Electric Industrial Solutions. 12

13 #4 Quelques définitions pour mieux comprendre Réseaux électriques intelligents ou Smart Grids Smart Building Smart City Ce sont les réseaux électriques publics auxquels sont ajoutés des fonctionnalités issues des technologies de l information et de la communication (TIC). Le but est d assurer l équilibre entre l offre et la demande d électricité à tout instant et de fournir un approvisionnement sûr, durable et compétitif aux consommateurs. Rendre les réseaux intelligents consiste à améliorer l intégration des systèmes énergétiques et la participation des utilisateurs de réseaux. Ces réseaux doivent être profondément reconfigurés pour intégrer la production décentralisée de sources renouvelables à grande échelle, et pour favoriser une offre adaptée à la demande en mettant à la disposition du consommateur final des outils et services lui permettant de connaître sa consommation personnelle, et donc d agir sur elle. Bâtiment à haute efficacité énergétique, intégrant dans la gestion intelligente du bâtiment les équipements consommateurs, les équipements producteurs et les équipements de stockage de l électricité, tels que les véhicules électriques. L efficacité énergétique dépend également des techniques de construction du bâtiment, de l isolation par exemple. Le concept de bâtiment intelligent correspond à l intégration de solutions de gestion énergétique dans l habitat et les bâtiments d entreprise, notamment pour parvenir à des bâtiments à énergie positive. Source : Concept renvoyant à une vision globale de la ville, dont chaque élément est intégré dans un écosystème smart Grid. La ville intelligente ou smart City est durable et au service des ses habitants, elle utilise les données des réseaux publics pour : faciliter l usage des services publics par les citoyens, gérer et optimiser les consommations et productions énergétiques d une ville, et offrir de nombreux nouveaux services. Source : 13

14 #5 Une nouvelle tendance de communication collaborative et DD Le crowdsourcing au service du développement durable. Moyen de communication virtuel ou physique ayant fait l objet d un rassemblement des connaissances, du savoir-faire, de l imagination et de l innovation de nombreuses personnes (grand public, internautes,...), le crowdsourcing peut être mis à contribution pour susciter l attention, trouver de nouveaux moyens et des solutions supplémentaires au thème du développement durable ou de la responsabilité sociale de l entreprise (RSE). «Le mariage entre deux des plus grandes tendances de l innovation était inévitable : le crowdsourcing promet la transparence et l engagement citoyen, le développement durable promet que l entreprise travaille aussi au service de la société, il y a donc de l énergie dans les deux sens.» 1 1. Disponible sur : «L innovation durable ne doit pas se contenter d aboutir à un vague compromis entre chacune des composantes sociétales, environnementales et économiques du développement durable, mais optimiser chacune d entre elles.» Dominique Guinet, Directeur Développement Durable, Bayer SAS. 14

15 #5 En , General Electric (GE) et ebay sont à l origine de deux initiatives de crowdsourcing, afin d élargir la réflexion sur les problématiques de développement durable et de RSE. Initiative 1 Initiative 2 «GE a lancé le Défi écomagination GE : Mise sous tension de la grille et à débloqué 200 M$ pour financer les idées de la société d'accélérer le développement et l'adoption d'un réseau intelligent. GE a créé un nouveau site web, avec les aspects des médias sociaux incorporés, et a installé un comité qui décide des idées à financer. Entre le 13 juillet et le 30 septembre 2010, près de idées ont été soumises ; collectivement ces idées ont recueilli plus de commentaires de près de utilisateurs enregistrés. Chaque idée était accessible au public avec possibilité de critique ou de soutien.» 1 «Comme GE, ebay a créé un programme Équipe verte avec un site web permettant de puiser dans la connaissance du public. La mission du programme est d'inspirer le monde à acheter, vendre et penser vert tous les jours. À ce jour, plus de ventes. Les individus, qui vendent des biens sur la plate-forme ebay, ont signé pour partager leurs idées et points de vue visant à rendre ebay partenaire commercial plus verte. La boîte ebay, une boîte en carton ondulé conçu pour être suffisamment robuste et être utilisée par les vendeurs, encore et encore, est parmi les idées qui venaient de cette communauté et qui ont été mis en œuvre.» 2 1. Disponible sur : 2. Disponible sur : «Sur toutes les grandes problématiques de développement durable, ce qui nous manque, c est l organisation collective. On prend les sujets de manière trop parcellaire, trop en silo.» Nicolas Blanc, Responsable du Service Innovation, Direction Pilotage stratégique, Développement durable et Etudes - Caisse des Dépôts et Consignations. «L innovation durable vient d un mélange entre nos compétences internes et les compétences de nos fournisseurs.» 3 règles tirées de ces deux initiatives : 1. Etre très clair sur les résultats, que vous voulez, de votre campagne. 2. Embrassez la transparence. 3. Une campagne de création de co-valeur. Arnaud Brulaire, Responsable Développement Durable, Picard. 15

16 @ Bibliographie Web Le Monde Sciences Le Monde Technologies Le Huffington Post Frenchweb.fr Vidéos Conférences TED : - L intelligence collective, John Nederreiter. - The Quantified Self, Gary Wolf Ouvrages Système DIY : Etienne Delprat in Système DIY : Faire soi-même à l ère du Boîte à outils & catalogue de projets, (quatrième de couverture), Editions Alternatives, Qui sommes nous? Florence Bureau, Fanny Couëty, Henri de Mauduit, Estelle Josnin et Antoine Recoussine Acosta P., Acquier A., Carbone V., Delbard O., Fabbri J., Gitiaux F., Manceau D., Ronge C. (Weave air, Institut pour l innovation et la compétitivité, ESCP Europe). Innovation + Développement Durable = Nouveaux Business Models. CIGREF. CCU : la Communication Collaborative Unifiée. (PDF intitulé : Communication_Collaborative_Unifiee_CIGREF_2009) 16

Qs & DIY. Des objets connectés du quotidien réalisés avec des solutions personnelles amateurs. Sophia Conf 2014 Lundi 30 juin.

Qs & DIY. Des objets connectés du quotidien réalisés avec des solutions personnelles amateurs. Sophia Conf 2014 Lundi 30 juin. Qs & DIY Des objets connectés du quotidien réalisés avec des solutions personnelles amateurs Sophia Conf 2014 Lundi 30 juin @JulienHoltzer Co-fondateur et président de l association Pobot (robotique) et

Plus en détail

Clément ALBRIEUX (69)

Clément ALBRIEUX (69) Pratique 20 : Une nouvelle identité entrepreneuriale 287 Le témoin : Clément ALBRIEUX (69) 30 collaborateurs Comment est définie et gérée l innovation dans votre cabinet? Les collaborateurs du cabinet

Plus en détail

18 SEPTEMBRE 2014. E-réputation : une image positive pour une stratégie de conquête!

18 SEPTEMBRE 2014. E-réputation : une image positive pour une stratégie de conquête! 18 SEPTEMBRE 2014 E-réputation : une image positive pour une stratégie de conquête! Réputation : de quoi parle-t-on? «Ce que les gens disent ou pensent de moi» car ils l ont vu dans le journal, à

Plus en détail

Question à l étude : Les outils d aide à la décision permettent d étendre la valeur des solutions PLM

Question à l étude : Les outils d aide à la décision permettent d étendre la valeur des solutions PLM Question à l étude : Les outils d aide à la décision permettent d étendre la valeur des solutions PLM La maturité des solutions PLM mettent en évidence les données analytiques Tech-Clarity, Inc. 2009 Table

Plus en détail

SBA Smart Buildings Alliance for Smart Cities Les enjeux du numérique pour les Bâtiments connectés Emmanuel FRANCOIS Président de l association SBA

SBA Smart Buildings Alliance for Smart Cities Les enjeux du numérique pour les Bâtiments connectés Emmanuel FRANCOIS Président de l association SBA SBA Smart Buildings Alliance for Smart Cities Les enjeux du numérique pour les Bâtiments connectés Emmanuel FRANCOIS Président de l association SBA Les nouveaux acteurs, les nouveaux enjeux Un manifeste

Plus en détail

GRAP. dans l émergence d entreprises d économie sociale en Estrie

GRAP. dans l émergence d entreprises d économie sociale en Estrie dans l émergence d entreprises d économie sociale en Estrie Illustration de deux cas d entreprises tirés de la recherche du Groupe régional d activités partenariales en économie sociale de l Estrie (GRAP-Estrie)

Plus en détail

Atelier Donnees de sante et esante: quelles opportunites de creation de valeur?

Atelier Donnees de sante et esante: quelles opportunites de creation de valeur? Atelier Donnees de sante et esante: quelles opportunites de creation de valeur? Les opportunités pour les entreprises? Christophe RICHARD Pour mémoire Open Data Big Data «Open» signifie «ouvert» «Data»

Plus en détail

Investir, Épargner et Produire durablement :

Investir, Épargner et Produire durablement : Investir, Épargner et Produire durablement : les territoires relèvent le défi Repères pour l action LES CAHIERS DE L OBSERVATOIRE N 7 Investir, Épargner et Produire durablement : les territoires relèvent

Plus en détail

8ème édition du Baromètre du CtoC PriceMinister-Rakuten & La Poste, réalisé par OpinionWay

8ème édition du Baromètre du CtoC PriceMinister-Rakuten & La Poste, réalisé par OpinionWay Paris, le 14 novembre 2013 8ème édition du Baromètre du CtoC PriceMinister-Rakuten & La Poste, réalisé par OpinionWay En 2013, face à la crise, le CtoC, précurseur de "l économie collaborative" ou «sharing

Plus en détail

Smart city. Smart agriculture. Construire aujourd hui le monde de demain!

Smart city. Smart agriculture. Construire aujourd hui le monde de demain! Smart city Smart agriculture Construire aujourd hui le monde de demain! Dossier de presse 2014 La nouvelle relation à l énergie sera forcément à contre- courant puisqu elle ne pourra s appuyer sur des

Plus en détail

Infos. pôle RISQUEs. L Association Française des Pôles de Compétitivité est lancée!

Infos. pôle RISQUEs. L Association Française des Pôles de Compétitivité est lancée! Infos pôle RISQUEs Numéro 29 janvier - février 2014 Rendezvous à noter 16 au 20 juin 2014 PARIS Villepinte Eurosatory ou le soutien à l export des industriels de la filière Sécurité Civile Le Pôle Risques,

Plus en détail

Le nouveau marketing urbain à l heure du numérique

Le nouveau marketing urbain à l heure du numérique Le nouveau marketing urbain à l heure du numérique Liège, 10 / 10 / 2014 Joël Gayet Chercheur associé à Sciences Po Aix Directeur de la Chaire «Attractivité & Nouveau Marketing Territorial» Attractivité

Plus en détail

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Université de Caen - Master 2 : Entrepreneuriat UFR - Sciences Economiques et de Gestion Février 2009

Plus en détail

Les télécoms vont-ils prendre l eau?

Les télécoms vont-ils prendre l eau? LETTRE CONVERGENCE Les télécoms vont-ils prendre l eau? Deux mondes qui convergent vers les mêmes relais de croissance N 26 To get there. Together. A PROPOS DE BEARINGPOINT BearingPoint est un cabinet

Plus en détail

>> Dossier de presse. Octobre 2014

>> Dossier de presse. Octobre 2014 Octobre 2014 >> Dossier de presse Contact : Estelle Barré, Chargée de communication I Angers Technopole Tel : 02.41.72.14.13 / 06.46.10.14.74 estelle.barre@angerstechnopole.com 2 Au programme 1. > Contexte

Plus en détail

«Les projets collaboratifs pour les nuls»

«Les projets collaboratifs pour les nuls» «Les projets collaboratifs pour les nuls» Les jeudis du numérique à Vannes 28/05/15 Sommaire 1) Le projet collaboratif 2) Les appels à projets 3) Le financement 4) Le rôle d Images & Réseaux Les questions

Plus en détail

Territoire. Territoire. Parc d activités économiques. Quartier populaire

Territoire. Territoire. Parc d activités économiques. Quartier populaire rural Centre-ville Quartier populaire Parc d activités économiques Problématique Problématique enclavé Banlieue pavillonnaire Problematique Problematique Insertion Petite enfance Problématique Problématique

Plus en détail

Lilia Parisot, DAEMI académie de Nice Jean-Paul Delbrayelle, Référent CLEMI Alpes-Maritimes académie de Nice

Lilia Parisot, DAEMI académie de Nice Jean-Paul Delbrayelle, Référent CLEMI Alpes-Maritimes académie de Nice Animatrice : Evelyne Bévort, Directrice déléguée du CLEMI Lilia Parisot, DAEMI académie de Nice Jean-Paul Delbrayelle, Référent CLEMI Alpes-Maritimes académie de Nice De nos jours Internet constitue une

Plus en détail

LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE

LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE Renforcer l'autonomie des populations et la protection de leur environnement le partenariat continu pour apporter un

Plus en détail

Smart Cities :! concept marketing, produit technologique ou enjeu citoyen?

Smart Cities :! concept marketing, produit technologique ou enjeu citoyen? :! concept marketing, produit technologique ou enjeu citoyen? Jacques Teller! Urbanisme et d aménagement du territoire! Université de Liège, LEMA!! Colloque SMART Village et territoire RURAL Quelques éléments

Plus en détail

avec Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque»

avec Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque» avec Communiqué de presse Paris, le 22 octobre 2014 Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque» «A l heure où la marque devient

Plus en détail

«TRANSITIONS» PRENDRE LE TEMPS D ANTICIPER ENSEMBLE UN CYCLE CONTINU DE PROSPECTIVE CRÉATIVE

«TRANSITIONS» PRENDRE LE TEMPS D ANTICIPER ENSEMBLE UN CYCLE CONTINU DE PROSPECTIVE CRÉATIVE «TRANSITIONS» PRENDRE LE TEMPS D ANTICIPER ENSEMBLE UN CYCLE CONTINU DE PROSPECTIVE CRÉATIVE «Questions Numériques» c est aujourd hui : Un rendez-vous majeur du début d année : le lancement du Cahier d

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 9 JANVIER 2014. Dossier de presse réalisé avec le soutien d InnovaTech ASBL

DOSSIER DE PRESSE 9 JANVIER 2014. Dossier de presse réalisé avec le soutien d InnovaTech ASBL DOSSIER DE PRESSE 9 JANVIER 2014 Dossier de presse réalisé avec le soutien d InnovaTech ASBL Vos cadeaux de fin d année ne vous ont pas plu? Deux wallons développent Scell, une App qui permet de les vendre

Plus en détail

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Inspiré de «The 90 Day Game Plan» d Eric Worre www.leblogdumlmpro.com - Tous droits réservés - Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout

Plus en détail

Conso-Solidaires.org. Plateforme web multi-boutiques. dédiée à la consommation responsable en Rhône-Alpes. www.conso-solidaires.

Conso-Solidaires.org. Plateforme web multi-boutiques. dédiée à la consommation responsable en Rhône-Alpes. www.conso-solidaires. Conso-Solidaires.org Plateforme web multi-boutiques dédiée à la consommation responsable en Rhône-Alpes contact@conso-solidaires.org / Tel : 04 76 49 07 72 Sommaire 1. Qu est-ce que Conso-Solidaires? Le

Plus en détail

CARAMAPS, Votre guide de voyage en camping-car. Dossier de presse - Avril 2015

CARAMAPS, Votre guide de voyage en camping-car. Dossier de presse - Avril 2015 CARAMAPS, Votre guide de voyage en camping-car Dossier de presse - Avril 2015 SOMMAIRE CARAMAPS en quelques mots... 3 Comment ça marche?... 4 L accueil collaboratif Caramaps... 5 L histoire de CaraMaps...

Plus en détail

Green IT. Jeudis 2 et 9 octobre 2014. Réduire la consommation énergétique des technologies de l information et de la communication (TIC)

Green IT. Jeudis 2 et 9 octobre 2014. Réduire la consommation énergétique des technologies de l information et de la communication (TIC) Centre de formation Green IT Jeudis 2 et 9 octobre 2014 Réduire la consommation énergétique des technologies de l information et de la communication (TIC) Green IT Réduire la consommation énergétique des

Plus en détail

Restitution des débats. Les conditions de passage à l échelle européenne et les modèles d affaires pertinents

Restitution des débats. Les conditions de passage à l échelle européenne et les modèles d affaires pertinents Séminaire de travail du 9 juin 2015 France Stratégie Internet des objets : quelles stratégies européennes pour faire émerger des plateformes d envergure mondiale? Restitution des débats Les conditions

Plus en détail

DYNAMISER SON MANAGEMENT D ÉQUIPE

DYNAMISER SON MANAGEMENT D ÉQUIPE 1 2 3 4 Développer sa posture managériale : s affirmer dans tous les rôles de manager Définition du rôle et fonction du manager : donner du sens, épauler, accompagner, écouter... Encadrer plus efficacement

Plus en détail

DIGITAL MINDS. Chapitre 7, Les médias sociaux. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web. 2014 WSI. All rights reserved.

DIGITAL MINDS. Chapitre 7, Les médias sociaux. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web. 2014 WSI. All rights reserved. DIGITAL MINDS 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web Chapitre 7, WSI We Simplify the Internet Leader mondial en Stratégie Marketing sur Internet Siège social, Toronto, Canada Présent dans plus

Plus en détail

Protection vs. Innovation ouverte : Comment concilier l innovation et l accès aux nouvelles technologies pour tous?

Protection vs. Innovation ouverte : Comment concilier l innovation et l accès aux nouvelles technologies pour tous? Protection vs. Innovation ouverte : Comment concilier l innovation et l accès aux nouvelles technologies pour tous? Salle Notre-Dame des Victoires, 09 septembre 2014 16h30 18h Intervenants: Dominique Buendé,

Plus en détail

Coaching et Team Building

Coaching et Team Building recherché par les entreprises Ils représentent deux leviers ENTREPRISE Coaching et Team Building des outils de management au service de la personne, des entreprises et des organisations Serge LANTEAUME

Plus en détail

NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé

NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé L Exploratoire raconte la «belle histoire» d un territoire engagé à maintenir et accroître le niveau de santé de toute sa population,

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

AVEC LES. de votre. Pour vous. pitché. ENGIE, Hugues. Philippe. e, ORANGE, Nathalie. Fréderic GENERALE. SOCIETE. Aymeril PHILIPPE PALAT

AVEC LES. de votre. Pour vous. pitché. ENGIE, Hugues. Philippe. e, ORANGE, Nathalie. Fréderic GENERALE. SOCIETE. Aymeril PHILIPPE PALAT LES THEMATIQUES, LES PISTES DE COOPERATION AVEC LES STARTUPS ILS ONT PITCHES POUR VOUS Alain Jourdan, Directeur général adjoint de CREDIT AGRICOLE Technologies, Pascal Rioual, Délégué Innovation Groupe,

Plus en détail

SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION

SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION LIVRE BLANC SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION Découvrez comment le Social CRM peut travailler pour vous LIVRE BLANC SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION 2 À PROPOS Au cours des dernières années, vous

Plus en détail

Mondialisation. Nouvelles technologies. «Nous parlons le même langage que nos clients, Directeurs de la. Course à la performance

Mondialisation. Nouvelles technologies. «Nous parlons le même langage que nos clients, Directeurs de la. Course à la performance Et si on rapprochait l Homme de l Entreprise! Mondialisation Nouvelles technologies Guerre des talents Course à la performance Cadre réglementaire Génération Y Nathalie LELONG Directrice du cabinet CO

Plus en détail

Objets connectés, avez-vous donc une âme?

Objets connectés, avez-vous donc une âme? Objets connectés, avez-vous donc une âme? Bernard Ourghanlian Directeur Technique et Sécurité Microsoft France Qu est ce que l Internet des Objets? «Le réseau des objets physiques contenant des technologies

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 1 RENCONTRE AVEC LA START-UP TRAINME 2 ZOOM SUR LA START-UP TRAINME 3 LE CONCEPT 4 NOTRE SOLUTION 5 L OFFRE 6 LE PRODUIT 7

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 1 RENCONTRE AVEC LA START-UP TRAINME 2 ZOOM SUR LA START-UP TRAINME 3 LE CONCEPT 4 NOTRE SOLUTION 5 L OFFRE 6 LE PRODUIT 7 DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 1 RENCONTRE AVEC LA START-UP TRAINME 2 ZOOM SUR LA START-UP TRAINME 3 LE CONCEPT 4 NOTRE SOLUTION 5 L OFFRE 6 LE PRODUIT 7 LA PLATEFORME 8 COMMUNIQUÉ DE

Plus en détail

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE 17 juillet 2013 LABEL RSE SCOP BTP PRÉAMBULE La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) est la contribution des organisations au développement durable

Plus en détail

Réussir la transformation. Ensemble. Les défis de l expérience client différenciante. Delivering Transformation. Together.

Réussir la transformation. Ensemble. Les défis de l expérience client différenciante. Delivering Transformation. Together. Réussir la transformation. Ensemble. Les défis de l expérience client différenciante Delivering Transformation. Together. Sopra Steria Consulting est l activité Conseil du Groupe Sopra Steria. Présent

Plus en détail

Maximiser la performance de vos projets immobilier de bureaux

Maximiser la performance de vos projets immobilier de bureaux Make the most of your energy* Maximiser la performance de vos projets immobilier de bureaux * Tirez le meilleur de votre énergie www.schneider-electric.fr Schneider Electric France Direction Communication

Plus en détail

Smart city, rendre la ville intelligente?

Smart city, rendre la ville intelligente? POINT DE VUE, rendre la ville intelligente? Delivering Transformation. Together. Sébastien Duchemin Directeur du conseil pour les collectivités chez Sopra Steria Consulting, Sébastien intervient principalement

Plus en détail

SBA Smart Buildings Alliance for Smart Cities

SBA Smart Buildings Alliance for Smart Cities SBA Smart Buildings Alliance for Smart Cities Rencontre autour du manifeste Emmanuel FRANCOIS Président de l association SBA Serge LE MEN Vice Président de l association SBA Les nouveaux acteurs, les nouveaux

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Salon Mondial de l Automobile Paris 2014

DOSSIER DE PRESSE Salon Mondial de l Automobile Paris 2014 DOSSIER DE PRESSE Salon Mondial de l Automobile Paris 2014 02/10/2014 Introduction Depuis plus de 30 ans, Altran anticipe le besoin croissant d innovation technologique dans tous les principaux secteurs

Plus en détail

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE Le regroupement du Palais de la découverte et de la Cité des sciences et de l industrie en un seul établissement apporte les atouts

Plus en détail

22 juin 2016, INRIA Lyon

22 juin 2016, INRIA Lyon 22 juin 2016, INRIA Lyon Smart city / Ville intelligente : une introduction Grand Lyon Métropole Intelligente D OÙ VIENT LA VILLE INTELLIGENTE? HYGIÉNISTE TECHNOPHILE «GÉNIE URBAIN» SATURATION & ENGORGEMENT

Plus en détail

Les Technologies de l Information et de la Communication et leurs impacts sur l environnement

Les Technologies de l Information et de la Communication et leurs impacts sur l environnement Les Technologies de l Information et de la Communication et leurs impacts sur l environnement Selon le rapport "Impacts of Information and Communication Technologies on EnergyEfficiency", réalisé par BIOIS

Plus en détail

POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY

POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY «Penser et agir famille» LES OBJECTIFS 1. Accueillir les familles avec respect et ouverture d esprit dans toutes leurs formes et leurs différences. 2. Stimuler

Plus en détail

MONEY, MONEY, MONEY PAYER, VENDRE ET ÉCHANGER DE L ARGENT DEMAIN

MONEY, MONEY, MONEY PAYER, VENDRE ET ÉCHANGER DE L ARGENT DEMAIN MONEY, MONEY, MONEY PAYER, VENDRE ET ÉCHANGER DE L ARGENT DEMAIN EDITO Il y a 20 ans, il fallait se déplacer en agence pour effectuer un virement ou passer un ordre de bourse. Aujourd hui, il nous est

Plus en détail

appareils mobiles à partir du bureau

appareils mobiles à partir du bureau Livre blanc 01 Finches Only 02 ViewSonic Only Politique PAP et virtualisation : gestion des appareils mobiles à partir du bureau Erik Willey 15/04/2014 RÉSUMÉ : Le nouveau client Smart Display SD-A245

Plus en détail

Jerry Do It Together

Jerry Do It Together Jerry Do It Together SOMMAIRE 1.Qui sommes-nous? 2.Nos objectifs 3.Qu est ce que Jerry? 4.Partenaires: Jerry Do It Together 5.Pourquoi Jerry au Togo 6.Présentation de l événement Atelier Jerry Togo 7.Qu

Plus en détail

Transition Energétique, Modèle allemand, Innovation, Jeanne Frangié & Angelos Souriadakis

Transition Energétique, Modèle allemand, Innovation, Jeanne Frangié & Angelos Souriadakis Transition Energétique, Modèle allemand, Innovation, Jeanne Frangié & Angelos Souriadakis Tous les pays européens, et notamment la France et l Allemagne, se sont engagés dans des transitions énergétiques

Plus en détail

Présentation de l équipe

Présentation de l équipe Libérer et révéler les potentiels individuels et collectifs Présentation de l équipe Consultants coachs et formateurs : Certifiés en coaching individuel et team building Formés en AT, PNL, approche systémique.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Un portail énergie / climat parisien

DOSSIER DE PRESSE Un portail énergie / climat parisien DOSSIER DE PRESSE Un portail énergie / climat parisien «En vue de la grande Conférence de l ONU Paris Climat 2015, le dispositif Solutions COP 21 lancé par le Comité 21 avec le Club France Développement

Plus en détail

FICHE ACTION n 31. Fleur des Mauges. ACTIONS GLOBALES Pacte «nature et stratégie», Transparence et stratégie de la gouvernance, communication

FICHE ACTION n 31. Fleur des Mauges. ACTIONS GLOBALES Pacte «nature et stratégie», Transparence et stratégie de la gouvernance, communication FICHE ACTION n 31 Fleur des Mauges ACTIONS GLOBALES Pacte «nature et stratégie», Transparence et stratégie de la gouvernance, communication ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation et formation du

Plus en détail

Musique éthique. Cahier des charges pour une filière musicale équitable et solidaire

Musique éthique. Cahier des charges pour une filière musicale équitable et solidaire Musique éthique Cahier des charges pour une filière musicale équitable et solidaire 1. Contexte Aujourd hui, la filière musicale est dominée par une poignée de «majors». La suprématie de la logique économique

Plus en détail

Stéphanie MACHON 12 février 2015. La Beauté connectée: Tendances et bénéfices pour les entreprises cosmétiques

Stéphanie MACHON 12 février 2015. La Beauté connectée: Tendances et bénéfices pour les entreprises cosmétiques + Stéphanie MACHON 12 février 2015 La Beauté connectée: Tendances et bénéfices pour les entreprises cosmétiques + MakeItBloomFr #beautéconnectée MIB! Tous droits réservés + 1. Evolution et tendances qui

Plus en détail

Groupe de travail Infrastructures de recherche

Groupe de travail Infrastructures de recherche Groupe de travail Infrastructures de recherche Note sur les particularités des infrastructures pour une recherche dans le numérique Version internet - 30/04/2015 Les plates- formes numériques, outils et

Plus en détail

DIX, école supérieure du numérique RAMBOUILLLET. 6 formations post bac, de Bac+1 à Bac+5 :

DIX, école supérieure du numérique RAMBOUILLLET. 6 formations post bac, de Bac+1 à Bac+5 : DIX, école supérieure du numérique RAMBOUILLLET http://ecole-superieure-du-numerique.fr http://dix-rambouillet.fr 6 formations post bac, de Bac+1 à Bac+5 : 3 formations de Bac+1 à Bac+3 aux métiers du

Plus en détail

Comment le digital redéfinit les frontières de la communication interne et externe en entreprise? LES DERNIÈRES TROUVAILLES EN MATIÈRE DE TRANSFORMATION DIGITALE Quel est le quotient intellectuel digital

Plus en détail

Un grand évènement citoyen pour le climat

Un grand évènement citoyen pour le climat Kit d accueil Bénévoles Le Village des Alternatives Un grand évènement citoyen pour le climat 26 et 27 sept. 2015, place de la République à Paris alternatiba.eu/paris La dynamique Alternatiba Le 6 octobre

Plus en détail

Mag. Solution marketing sur application mobile. Communiquez directement dans la poche de vos clients!

Mag. Solution marketing sur application mobile. Communiquez directement dans la poche de vos clients! http5000 Mag Communiquez directement dans la poche de vos clients! Solution marketing sur application mobile Retrouvez ce magazine et tous les autres numéros sur notre application mobile Tapez http5000

Plus en détail

webgem.be VOTRE SOLUTION DE DESIGN & DÉVELOPPEMENT

webgem.be VOTRE SOLUTION DE DESIGN & DÉVELOPPEMENT webgem.be VOTRE SOLUTION DE DESIGN & DÉVELOPPEMENT QUI SOMMES NOUS? WEBGEM EST UNE AGENCE WEB QUI PROPOSE DE VOUS ACCOMPAGNER DANS LA CRÉATION DE VOTRE SITE INTERNET, DE REFLÉTER UN UNIVERS DE MARQUE,

Plus en détail

Gestion d E-réputation. Management de marque

Gestion d E-réputation. Management de marque Renforcez votre présence sur Internet Stratégie Digitale Gestion d E-réputation Community Management Management de marque Web Marketing 0 www.forcinet.ma 1 Qui Sommes-Nous? Forcinet est une entreprise

Plus en détail

Dossier de presse. La Cantine Numérique de Saint-Brieuc

Dossier de presse. La Cantine Numérique de Saint-Brieuc Dossier de presse La Cantine Numérique de Saint-Brieuc Sommaire Préambule Attentes et besoins du territoire La Cantine Numérique de Saint Brieuc by Kreizenn Dafar Un espace physique 3 AXES FONDAMENTAUX

Plus en détail

UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE

UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE DOSSIER DE PRESSE ADOM'ETHIC MAI 2010 p 1 INTRODUCTION UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE Le secteur des services à la personne a connu une croissance rapide ces quatre dernières années,

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

Baromètre Ciel de la Création et de l Informatisation des Petites Entreprises

Baromètre Ciel de la Création et de l Informatisation des Petites Entreprises dxhnfjkmdqsjkfgvw Baromètre Ciel de la Création et de l Informatisation des Petites Entreprises Paris, le 05 mai 2010 Pour la 3ème année consécutive, Ciel, N 1 français des logiciels de gestion pour petites

Plus en détail

COMMUNICATION & SOCIAL MARKETING COMMUNIQUER AVEC LE WEB DU 18 AU 20 MAI 2015. par Nadia Akkari ATELIER DE FORMATION

COMMUNICATION & SOCIAL MARKETING COMMUNIQUER AVEC LE WEB DU 18 AU 20 MAI 2015. par Nadia Akkari ATELIER DE FORMATION COMMUNICATION & SOCIAL MARKETING COMMUNIQUER AVEC LE WEB par Nadia Akkari DU 18 AU 20 MAI 2015 Paris ATELIER DE FORMATION QUI devrait y participer? Ces 3 jours de formation en atelier sont destinés aux

Plus en détail

Table ronde aider les cabinets d expertise comptable à se lancer sur le Web. Vincent Dutot, Ph.D Stéphanie Gueutin Sylvain Hontas

Table ronde aider les cabinets d expertise comptable à se lancer sur le Web. Vincent Dutot, Ph.D Stéphanie Gueutin Sylvain Hontas Table ronde aider les cabinets d expertise comptable à se lancer sur le Web Vincent Dutot, Ph.D Stéphanie Gueutin Sylvain Hontas Les 10 (+1) bonnes idées pour se lancer sur le Web #1 Penser autrement Abandonner

Plus en détail

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche 2015 1 PRESENTATION DE LA STRUCTURE RAViV est un réseau solidaire de compagnies et structures franciliennes de spectacle vivant

Plus en détail

ALSTOM GRID AU CŒUR DES RESEAUX INTELLIGENTS

ALSTOM GRID AU CŒUR DES RESEAUX INTELLIGENTS LES SMART GRIDS DEVIENNENT REALITE SMART GRID ALSTOM GRID AU CŒUR DES RESEAUX INTELLIGENTS Date : 08/02/2011 Selon l IEA, entre 2010 et 2030 : - la croissance économique devrait engendrer une demande énergétique

Plus en détail

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines?

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Chapitre 1 La gestion des ressources humaines (GRH) peut être définie comme la gestion des hommes au travail dans des organisations (Martory et Crozet,

Plus en détail

Chapitre 15. La vie au camp

Chapitre 15. La vie au camp Chapitre 15. La vie au camp Chapitre 15. La vie au camp 227 1. Intensité de la vie du camp 230 2. Loin de la maison 230 A. Sentiment de sécurité 230 B. Les coups de cafard de l enfant 231 227 Un camp,

Plus en détail

Une réponse au défi Création de richesses collectives durables

Une réponse au défi Création de richesses collectives durables 29 Une réponse au défi Création de richesses collectives durables La question de la propriété est au centre des valeurs qui animent l économie sociale. L économie est devenue guerrière lorsqu elle a mis

Plus en détail

Camus l a joliment formulé : le seul. introduction

Camus l a joliment formulé : le seul. introduction introduction Camus l a joliment formulé : le seul choix qui s offre à nous, aujourd hui, est d être soit un pessimiste qui rit, soit un optimiste qui pleure. L optimiste croit que tout va bien. Dans La

Plus en détail

WEBRTC. Cette présentation décrit le fonctionnement et les enjeux de cette nouvelle technologie essentiellement dans son usage par les entreprises.

WEBRTC. Cette présentation décrit le fonctionnement et les enjeux de cette nouvelle technologie essentiellement dans son usage par les entreprises. WEBRTC LE WEB DEVIENT SUPPORT DE COMMUNICATION MULTIMEDIA UNIFIE Dernière innovation du web, le WebRTC à la croisée de l internet et des télécommunications se révèle un outil puissant de la relation client,

Plus en détail

PRESENTATION DE L ASSOCIATION

PRESENTATION DE L ASSOCIATION PRESENTATION DE L ASSOCIATION «Pour que l Esprit de Service soit la signature de l Excellence de Service à la française» Association Esprit de Service France L association Esprit de Service France L association

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR VOISINS LATINS

TOUT SAVOIR SUR VOISINS LATINS TOUT SAVOIR SUR VOISINS LATINS Mai 2014 L association p.2 Le projet «Voisins Latins» p.5 1 Qu est-ce que l association Vivre le Quartier Latin? LA GENESE Lorsque Johanna et Quentin, des amoureux du Quartier

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

L OUTIL NUMERIQUE CARACTERISTIQUES ET FONCTIONNALITES

L OUTIL NUMERIQUE CARACTERISTIQUES ET FONCTIONNALITES L OUTIL NUMERIQUE CARACTERISTIQUES ET FONCTIONNALITES Aujourd hui, le numérique est partout. Il se retrouve principalement dans les nouvelles technologies, mais également dans l art, les livres, notre

Plus en détail

«LE Capital-Investissement : accelerateur de croissance de l economie tunisienne»

«LE Capital-Investissement : accelerateur de croissance de l economie tunisienne» «accelerateur de croissance de l economie tunisienne» Note conceptuelle LE MOT DU PRESIDENT Le Capital-Investissement - ou Private Equity - est un des moteurs du financement de l économie réelle et du

Plus en détail

De l information collective à l intelligence collective

De l information collective à l intelligence collective De l information collective à l intelligence collective Propriétés Description Intitulé court De l information collective à l intelligence collective Intitulé long E-communication, partage de l information,

Plus en détail

A la découverte des espaces

A la découverte des espaces Vendredi 26 septembre 2014 A la découverte des espaces du coworking tour Grand Lyon Les espaces de coworking Les partenaires Chiffres clés du coworking 2 La montée en puissance mondiale du phénomène de

Plus en détail

Comment attirer et fidéliser plus de clients grâce aux applications mobiles

Comment attirer et fidéliser plus de clients grâce aux applications mobiles Comment attirer et fidéliser plus de clients grâce aux applications mobiles CONTENU 1. Pourquoi être présent sur les plateformes mobiles pour toute entreprise est devenu indispensable 2. Comment les applications

Plus en détail

CONTEXTE OBJECTIFS PUBLIC VISE PROGRAMME LES MODULES CONTACT

CONTEXTE OBJECTIFS PUBLIC VISE PROGRAMME LES MODULES CONTACT PARCOURS DE FORMATION WEBMARKETING Devenir autonome pour animer une marque, gérer un site internet et développer sa visibilité sur le Web Déclaration d activité enregistrée sous le numéro 93.13.14965.13

Plus en détail

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi!

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Think... Edition Spéciale Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Le 4 avril 2011, Barack Obama annonçait sa candidature à l élection présidentielle américaine de 2012 sur Youtube.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. LA PREMIERE ECOLE DE COMMERCE DEDIeE AUX METIERS DU WEB. ESCEN - The Web Business School /// Paris - Bordeaux - San Francisco

DOSSIER DE PRESSE. LA PREMIERE ECOLE DE COMMERCE DEDIeE AUX METIERS DU WEB. ESCEN - The Web Business School /// Paris - Bordeaux - San Francisco DOSSIER DE PRESSE ESCEN - The Web Business School /// Paris - Bordeaux - San Francisco LA PREMIERE ECOLE DE COMMERCE DEDIeE AUX METIERS DU WEB ESCEN.fr Préambule 140 étudiants en 2013 1 secteur d activité

Plus en détail

Big Data & objets connectés

Big Data & objets connectés Big Data & objets connectés IDEAS laboratory a accueilli le dernier Think Tank destiné à animer la filière de la robotique et des objets connectés. Celui- ci a abordé le sujet de l utilisation des données

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

C est quoi C est quoi une entreprise

C est quoi C est quoi une entreprise C EST C est QUOI quoi une entreprise? 2 3 sommaire Bienvenue dans l entreprise 3 Qu est-ce qu une entreprise? 4 Entreprises selon le nombre de salariés 6 Une entreprise, des métiers 8 Comment fonctionne

Plus en détail

L actionnariat salarié, moteur de la compétitivité et renouveau de la gouvernance des entreprises

L actionnariat salarié, moteur de la compétitivité et renouveau de la gouvernance des entreprises L actionnariat salarié, moteur de la compétitivité et renouveau de la gouvernance des entreprises Palais du Luxembourg Jeudi 4 avril 2013 Jacques Hérard Groupe Cegos La formation des actionnaires salariés

Plus en détail

Charte One Heart Spots

Charte One Heart Spots Charte One Heart Spots Bienvenue sur les One Heart Spots Merci d avoir choisi notre application mobile. Ce service est fourni par la SAS One Heart Communication (OHC), implantée à Paris (75009), au 2 rue

Plus en détail

«Challenging social reality, inspiring experiences»

«Challenging social reality, inspiring experiences» «Challenging social reality, inspiring experiences» Cornélia Federkeil-Giroux Mutualité Française représentante de l Association internationale de la mutualité (AIM) 1 L Association internationale de la

Plus en détail

Myfox, la maison connectée pour tous.

Myfox, la maison connectée pour tous. Dossier de presse 2013 Myfox, la maison connectée pour tous. Sommaire : Genèse de l entreprise de l idée à la réalité P3 Une entreprise à l ADN singulier faciliter le quotidien P4 L innovation comme credo

Plus en détail

L ETUDE DE GESTION et LES PRATIQUES COLLABORATIVES

L ETUDE DE GESTION et LES PRATIQUES COLLABORATIVES Les enjeux : L ETUDE DE GESTION et LES PRATIQUES COLLABORATIVES La réalisation de l étude de gestion va se faire dans le cadre d un travail collaboratif et va vous amener à découvrir ce qu est le travail

Plus en détail