note Vers un smart grid en Chine? Rapport Annuel 2010 Marie-Hélène Schwoob, Asia Centre. Novembre 2010 PROGRAMME ENERGIE / ENVIRONNEMENT 2010 Plan

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "note Vers un smart grid en Chine? Rapport Annuel 2010 Marie-Hélène Schwoob, Asia Centre. Novembre 2010 PROGRAMME ENERGIE / ENVIRONNEMENT 2010 Plan"

Transcription

1 Vers un smart grid en Chine? Rapport Annuel 2010 Marie-Hélène Schwoob, Asia Centre. Novembre 2010 note PROGRAMME ENERGIE / ENVIRONNEMENT 2010 Depuis le début des années 2000, la consommation énergétique chinoise connaît un taux de croissance sans précédent. Et la demande en énergie du pays est appelée à augmenter de 75 % entre 2008 et Par ailleurs, l accentuation des pressions exercées par la dégradation de l environnement sur l économie chinoise a conduit le gouvernement à placer la réduction des émissions de carbone au cœur de ses préoccupations. Dans un tel contexte, la Chine a récemment fait part de sa volonté de mettre en place un «strong and smart grid» à l horizon 2020, afin de sécuriser et de stabiliser l approvisionnement énergétique des espaces urbains, et afin de répondre à ses objectifs de diminution de 40 % à 45 % de l intensité carbone de son économie. Plan I. Ambitions chinoises a. Volontés chinoises et ions de marché b. Vers un strong grid plutôt qu un smart grid? c. Objectifs récents : le 12 e plan quinquennal II. Le milieu entrepreneurial, relais de l évolution du réseau chinois? a. Le plan SGCC b. Initiatives : recherche et projets pilotes c. Inquiétudes III. Contraintes et obstacles a. Obstacles structurels b. Obstacles techniques c. Obstacles institutionnels 71 boulevard Raspail Paris - France Tel : Fax : ww.centreasia.eu siret IEA, World Energy Outlook 2010.

2 I. Ambitions chinoises a. Volontés chinoises et ions de marché Les ambitions chinoises en matière de smart grid ne sont plus à remettre en question. Les investissements du gouvernement (prêts, subventions et réductions fiscales) ont atteint 7,3 milliards de dollars en 2010, dépassant les 7,1 milliards de dollars dépensés par le gouvernement américain, et plaçant ainsi la Chine en tête des investissements réalisés par le gouvernement dans le domaine du smart grid. smart grid pourrait atteindre l équivalent de 20 milliards de dollars par an en La Chine offre aujourd hui une situation unique. Bien que se trouvant à l aube de la mise en place d un réseau électrique moderne, elle dispose d ores et déjà d un réservoir mondial de technologies de pointe en matière de strong and smart grid. Elle bénéficie ainsi d une occasion unique de mettre en place un réseau moderne et technologique avancé. La Chine s apprête aujourd hui à se positionner parmi les pionniers de la mise en place d un réseau smart grid à grande échelle. L investissement prévu pour les dix prochaines années s élève à 99,6 milliards de dollars pour le smart grid et à 586 milliards de dollars pour le reste du réseau électrique 2, ce qui crée des opportunités majeures pour les entreprises ITC et technologies smart grid, ainsi que pour les investisseurs dans le domaine des énergies sobres en carbone. D autres estimations 3 indiquent que la Chine, afin d atteindre ses objectifs de modernisation du réseau électrique, devra dépenser 10 milliards de dollars par an d ici à Ainsi, le marché chinois est récemment devenu le plus important et le plus prometteur pour le secteur du transport et de la distribution d énergie. En 2008, les dépenses d investissement réalisées par State Grid Corp et China Southern Grid (respectivement 80 % et 20 % du réseau chinois) atteignaient 43 milliards de dollars, avec des taux de croissance annuels prévus entre 15 % et 20 % pour les dix prochaines années. D après Mc Kinsey, le marché du 2 Rapport IHS, octobre Rapport Bloomberg, mai b. Vers un strong grid plutôt qu un smart grid? Il est important de bien comprendre les notions sousjacentes au terme chinois correspondant au «smart grid». Selon la vision occidentale, une attention particulière est prêtée aux mécanismes permettant la mise en place d un réseau énergétique efficient tandis que, selon la conception chinoise, l accent est mis sur le côté efficace du réseau d approvisionnement en énergie. Marquée par les très sérieuses pénuries énergétiques des années 2005 et 2008, la Chine s est fixée comme objectif de créer rapidement un réseau électrique fiable et sécurisé. La plus grande part du plan de «strong and smart grid» mis en place par la Chine concerne ainsi la construction d un réseau de plusieurs milliers de kilomètres de lignes à ultra haute tension (ultra high voltage, ou UHV) la State Grid Corporation of China (SGCC) projetant d installer kilomètres de lignes de transmission megavolt d ici Malgré l importance des volumes d investissement mentionnés, il est ainsi à noter que la plupart d entre eux concernent la mise en place d un système de 2

3 transmission. Le premier souci du gouvernement chinois reste ainsi l approvisionnement en électricité des espaces urbains de l est du territoire, par la mise en place d un réseau électrique de très haute tension, épine dorsale du réseau chinois moderne. c. Objectifs récents : le 12 e plan quinquennal Source : SGCC Dans le 12 e plan quinquennal ( ), le smart grid reste un sujet tout à fait important. Il participe en effet de la politique générale de diminution de la part de charbon dans le mix énergétique, dont l objectif est de passer d une part de 70 % à une part de 64 %. L augmentation de la part des énergies renouvelables et les questions d intégration des énergies éoliennes et solaires au réseau deviennent dès lors un enjeu majeur. Les voies d évolution et d intégration de cet enjeu dictées dans le 12 e plan quinquennal se concentrent sur deux types d instruments politiques : les politiques de soutien aux sous-secteurs de l intégration des énergies renouvelables au réseau et de la régulation des pics de consommation (stockage de l énergie ) ; les standards et régulations, sur lesquels des chantiers importants vont être lancés au premier trimestre II. Le milieu entrepreneurial, relais de l évolution du réseau chinois? a. Le plan SGCC Alors qu en Europe et aux États-Unis, la mise en place d un smart grid est portée par les pressions règlementaires exercées sur les entreprises impliquées dans la modernisation du réseau, en Chine, les investissements massifs permettant d impliquer les gouvernements locaux dans la voie de la modernisation du réseau, la mise en place d indicateurs d évaluation par le leadership centralisé, et le rapprochement avec les industriels clés permettent de porter l évolution vers un smart grid chinois. Depuis quelques années, les industriels clés et en particulier la SGCC exercent un rôle de plus en plus important dans le processus d évolution. Entreprise d État fondée en décembre 2002, la SGCC s est rapidement imposée en tant que leader incontesté dans le domaine T&D énergie en Chine. Le réseau d approvisionnement énergétique de l entreprise s étend aujourd hui au travers de 26 provinces, régions autonomes et municipalités soit plus de 80 % du territoire. Dans la logique des politiques en faveur de la réduction de l intensité carbone, la SGCC a lancé en avril 2009 un plan pour la mise en place d un «strong and smart grid» ( 坚 强 智 能 电 网, jianqiang zhineng dianwang). Le Livre blanc relatif au plan de strong and smart grid publié par la SGCC le 19 avril 2009 met l accent sur l effort à fournir par les entreprises dans le cadre de la construction d une structure de production et de transmission de l énergie moins émettrice de GES Planning and pilot phase Planning of Strong & Smart Grid, technical and management specification fomulation, key technology R&D and equipment development, and pilot programs Full-scale construction Speed up construction of UHV grid and urban/rural distribution network; establish preliminary Smart Grid operation, control and interactive service system. Achieve major technical breakthroughs and extensive application of key technology and equipment Completion and improving phase Preliminarily complete the construction of Strong & Smart Grid; significantly enhance resource allocation ability, security level and operation efficiency of the grid, as well as interaction among grid, power sources and consumers. 5 % 70 % 25 % 3

4 Afin d atteindre l objectif de réduction de 40 % à 45 % de l intensité carbone de l économie, la SGCC propose : State Grid s installed capacity and structure (million kw) l installation, d ici à 2020, d une structure de production d une capacité totale de 1,44 milliard de kw, composée à 28,4 % d énergies non carbone : Pumped storage energy 53 Hydropower 240 Nuclear electric power 53 Wind power 98 Solar power 18 Coal 1165 Source : SGCC l amélioration de la structure d approvisionnement : - amélioration de la capacité d intégration des énergies propres dans le réseau : installation et intégration des énergies propres dans le réseau : millions de kw Objectif millions de kw millions de tonnes - amélioration de l efficacité du système électrique : Réduction des pertes énergétiques des lignes électriques : ,59 % Objectif ,7 % Réduction cons. charbon 14 millions de tonnes 39 millions de tonnes Diminution de la consommation de charbon des centrales de production à 38g/kWh : Réduction cons. charbon 189 millions de tonnes 524 millions de tonnes - mise en place d un strong and smart grid afin d inciter les acteurs industriels et les consommateurs à adopter un comportement économique : Augmentation de la part de consommation d énergie électrique dans la consommation totale d énergie : % Objectif % À calculer - développement des véhicules électriques afin d encourager la substitution énergétique : Objectif millions de véhicules électriques Réduction cons. charbon 35,5 millions de tonnes 69 millions de tonnes TOTAL Réduction des émissions de CO ,70 millions de tonnes 4

5 b. Initiatives : recherche et projets pilotes Dans le cadre du plan strong and smart grid, la SGCC a d ores et déjà pris de nombreuses initiatives, dont de nombreux projets pilotes. Comprehensive Generation Transmission Transformation Distribution Consumption Dispatching Shanghai expo : Smart grid demonstration Wind/PV/ storage/ transmision Joint demonstration Coordination of grid and conventional power plant pilot Transmission line status monitoring center pilot Smart substation pilot Distribution automation pilot Power consumption data collection system pilot Dispatching technology support system of Smart Grid pilot Comprehensive Generation Transmission Distribution Consumption Dispatching Sino-Singapore Tianjin ecocity Smart Grid demonstration Large scale wind power forecast and operation & control Coordination of grid and conventional power plant pilot Helicopter/UAV smart patrol for transmission lines Flexible DC Transmission Integration of distributed PV generation and microgrid s operation & control Provincial centralized power service center Smart community/ building Information platform and security PFTTH Cross-link s Centralized monitoring for grid operation Status monitoring system for transmission and transformation equipments Optimization of sale-distributiondispatching management mode for rural power grid Par ailleurs, la SGCC prend également part à l élaboration des standards. Le programme de la State Grid Corp. a adopté ou intégré dans des documents techniques diffusés 150 standards choisis parmi les bonnes pratiques des entreprises («Technical Specifications of Wind Power Plant Integration», «Technical Guide of Distribution Automation», «Technical Guide of Smart Substation, Function Specifications of Smart Meter», «Technical Standards of Power Consumption Acquisition System», etc. L étude et l adoption d autres standards est en cours, et la mise en place de 41 standards «techniques critiques» devrait avoir lieu à la fin de l année 2010, dans le cadre de la conduite des projets pilotes menés par la SGCC. Enfin, la State Grid Corp. désire conduire une importante activité de recherche, au sein de trois centres principaux en cours de construction (National Energy Solar Power Generation Research and Development Center, Nanjing ; National Energy Large-Scale Wind Power Grid-Connection System Research and Development Center, Pékin ; Smart Power Consumption Technology Research and Test Center, Nanjing). Une dizaine de sujets de recherches ont été étudiés depuis 2009, et 58 autres sujets ont été identifiés comme étant des sujets clefs du domaine smart grid. 5

6 Generation Transmission Transformation Distribution Consumption Dispatching Key technology research on integration of wind and solar power Key technology research on UHVAC/DC and the development of related equipments Key technology research on smart substation and development of related equipments Superconducting energy storage system and key technology research Research on microgrid technology framework, integration technology and distributed energy storage devices Research on the bidirectional interactive marketing & sales technology and construction demonstration s Research on the advanced testing & measurement technology Research on the supporting system for dispatching technology on smart grid Information and communication support Research on the communication & information technology in smart grid Management mode research Research on the management mode in smart grid c. Inquiétudes Des inquiétudes commencent à poindre quant à l importance du rôle pris par la SGCC. Celle-ci détient aujourd hui un monopole quelque peu voyant dans le réseau électrique chinois, et l éventualité d une séparation des secteurs transmission et distribution est à prendre en compte quant on évoque l avenir de la SGCC. UHV has been severely criticized by many electric power experts and regulators. Using million-volt AC unified grid completely destroys the principle of divided regional grids that have proven to be reliable in 20 years experience. This will increase the risk of having a nation-wide outage Meng Dingzhong, senior engineer at Ministry of Electric Power, member of CIGRE and IEEE. However, this unsatisfactory operation has not prevented SGCC from investing heavily in the construction of UHVs. E.g. Huainan-Shanghai and Ximeng-Shanghai pilot s received investments of and billions yuan respectively. These two enormous s can only transmit less than half of the amount of electricity that SGCC announced they could. They are not only wasteful but also pose many security problems. Meng Dingzhong, senior engineer at Ministry of Electric Power, member of CIGRE and IEEE. Source : Business Week, State Grid Empire, / 国 网 帝 国, 商 务 周 刊,2010 年 03 月 03 日 III. Contraintes et obstacles a. Obstacles structurels Bien que le smart grid, en Chine, semble évoluer au même rythme que les réseaux américains ou européens, des contraintes structurelles tendront à faire obstacle à la progression de la modernisation du réseau chinois. Ces contraintes sont : le manque de diversification du mix énergétique et la dépendance chronique au charbon ; le rythme de la croissance de la demande énergétique et électrique (les ions faisant état d une croissance de la population urbaine chinoise de 640 millions de résidents en 2010 à 840 millions en 2020) ; l étendue du réseau et les écarts entre l ouest producteur et l est urbain consommateur, nécessitant la mise en place de lignes de transmission à très grande distance provoquant des pertes d énergie importantes. 6

7 b. Obstacles techniques L insuffisance du raccordement des sites de production d énergies renouvelables au réseau est un problème qui a été amplement mentionné dans la presse chinoise et étrangère 4. Le décalage entre la construction des sites de production des énergies renouvelables (fermes solaires et éoliennes : 1 an en moyenne) et leur raccordement au réseau électrique (2 à 3 ans) sont à l origine d importants retards en matière de capacité de production, et d un gâchis énergétique important. On estime que 3/5 de la capacité de production éolienne de State Grid Corp ne serait pas reliée au réseau. Le secteur éolien ( 弃 风, qifeng) souffre d une relative désaffection motivée par le coût plus intéressant des centrales à charbon (6,25 fois moins chères). Les problèmes d instabilité et d intermittence de la production d énergie se sont multipliés et la nécessité d acheminer l électricité sur de très longues distances est devenue critique, suscitant la préoccupation des autorités nationales au niveau central. Par ailleurs, la gestion des pics de consommation d énergie électrique constitue un problème de taille, qui n est pas facilité par l intégration des énergies renouvelables à des rythmes de production instables. En effet, les sources d énergie choisies par le gouvernement chinois afin d améliorer son mix énergétique constituent des ressources instables, ce qui accentue les problématiques de gestion des pics de consommation, et peut causer jusqu à 60 % de perte de capacité de production. Enfin, des retards technologiques importants peuvent menacer la mise en place du strong and smart grid chinois. Le retard technologique se retrouve en particulier dans le secteur de la distribution. «In the US, the coverage of Advanced Metering Infrastructure (AMI) is 6 % and that of Automatic Meter Reading (AMR) is 30 %; in China, it s almost zero.» Hu Xuehao, chief expert of China Electric Power Research Institute 5. The US published 16 operation standards in April 2009, but only one is applicable in China. Hu Xuehao, chief expert of China Electric Power Research Institute 6. Par ailleurs, les standards aujourd hui émis sont pour la plupart des standards industriels, élaborés par la SGCC, et non des standards nationaux. Enfin, des questions se posent quant à la réalité de la volonté chinoise de mettre en place un demand-side management, et quant au temps qui sera nécessaire à cette évolution. The electric power companies take the posture of a highup ruler; the users are not aware of their rights to ask for compensation for power-cuts. There is much work to do about electricity distribution in the future. Li Li, secretary of South Grid s expert committee, academician of China Engineering Institute 7. Conclusion Malgré l existence d une réelle volonté d attirer les partenaires étrangers dans la construction du strong and smart grid chinois et l accent mis sur le renforcement de la coopération sino-américaine, le système compétitif chinois reste inscrit dans les codes de compétitivité des autres secteurs. Les entreprises nationales, lorsque leur développement technologique le permet, sont généralement plus compétitives en termes de prix, et les entrepreneurs étrangers se plaignent régulièrement du manque de transparence qui caractérise les processus d appel d offre, le marché smart grid et le secteur des énergies renouvelables. La nécessité de passer d un effort de déploiement de la capacité de production à un effort du côté de la demande du milieu urbain chinois constituera une question clé pour l avenir du paysage énergétique de la Chine. Le caractère relativement nouveau des technologies smart grid est à l origine du coût particulièrement élevé de leur acquisition. Les retours sur investissement ne sont pas assez importants pour provoquer un comportement économique spontanément orienté en faveur de la mise en place de technologies smart grid. La volonté chinoise d avancer en matière de smart grid est indéniable, mais il devient urgent de satisfaire le besoin en matière de mécanismes de compensation, de méthodes de management global et intégré, et d indicateurs modernes de suivi des approvisionnements et de la consommation. c. Obstacles institutionnels Il existe tout d abord une certaine confusion en matière de standards. Malgré les importantes capacités chinoises en matière d étude et de réplication des standards, la plupart des standards internationaux restent inapplicables à la Chine. 4 Research Report on the Development of China s Wind Power, National Supervisory Authority on Electricity, July Source : Xinhua, State Grid in-depth Study, , 智 能 电 网 深 入 研 究, 新 华 社, 2010 年 10 月 20 日. 6 Source : Xinhua, State Grid in-depth Study, , 智 能 电 网 深 入 研 究, 新 华 社, 2010 年 10 月 20 日. 7 Source : Xinhua, State Grid in-depth Study, , 智 能 电 网 深 入 研 究, 新 华 社, 2010 年 10 月 20 日. 7

8 Sources : AFD Pékin, entretien Asia Centre, novembre 2010 Business Week, State Grid Empire, , 国 网 帝 国, 商 务 周 刊, 2010 年 03 月 03 日 IEA, World Energy Outlook 2010 IEC61580, Chinese Smart Grid s Scope and the Development of our Smart Grid s Strategy, , 我 国 智 能 电 网 的 现 状 及 发 展 对 策 智 能 电 网, IEC61850, 2010 年 9 月 3 日 isupply, Project on China Electricity Smart Grid Spurs Meter Shipments: Move Driven by the National Smart Grid Plan, octobre 2010 McKinsey, Evolution of the Smart Grid in China, été 2010 SGCC, Livre blanc «Strong and Smart Grid», SGCC, avril 2009 SGCC, Présentation du plan d action de la SGCC, juin 2010 Wall Street Journal, Does China Need the American Smart Grid?, , 中 国 需 要 美 国 的 智 能 电 网 吗?, 华 尔 街 日 报, 2010 年 09 月 30 日 Xinhua, State Grid in-depth Study, , 智 能 电 网 深 入 研 究, 新 华 社, 2010 年 10 月 20 日 Zpryme, Smart Grid Snapshot : China Tops Stimulus Fundings, january 2010 FOCUS Smart meters La SGCC projette de conduire un plan de modernisation du système de transmission et de distribution d électricité, pour un montant équivalant à plusieurs millions de dollars, créant des fenêtres d opportunité majeures pour les fournisseurs de compteurs électriques. Les prévisions faites pour ce marché estiment à 500 millions d unités la demande de remplacement de compteurs d ici à L accent est mis sur les technologies de dernière génération. La part de marché des compteurs électroniques devrait ainsi passer de 66,3 % en 2009 à 89,4 % en La modernisation des équipements réseau devrait surtout concerner les équipements du résidentiel et du commercial (+ 7,4 % par rapport à 2009, contre + 5,0 % pour l équipement industriel). Type d équipement Livraisons 2010 Croissance Compteur classiques 27,9 millions -9,6 % électromécaniques Compteurs électroniques 70,0 millions 15,3 % Au titre des remplacements effectués, 14,7 millions de smart meters devraient être installés avant Tandis que certaines études (McKinsey) révèlent que les smart meters et les réseaux résidentiels intelligents pourraient avoir des retours d investissement positifs en six à sept ans, d autres s inquiètent quant au coût encore élevé de ces technologies. Les produits high-tech smart grid sont en effet issus de technologies relativement nouvelles, aux coûts importants, ce qui continue de ralentir les retours sur investissement, de restreindre les comportements économiques spontanément orientés vers la transition smart meters. The new American meter model will cost over 100 dollars per household which is more than 10 times my electricity fees of the month. Hu Xuehao, expert of the Electric Power Research Institute of China. De tels problèmes constituent des menaces significatives pour le développement des smart meters en Chine, et pourraient être contournés au moyen de mécanismes financiers, à l étude aujourd hui (projet ligne de crédit verte de l AFD ). 8

Evolution de la réglementation pour faciliter l essor des Smart Grids Philippe Vié

Evolution de la réglementation pour faciliter l essor des Smart Grids Philippe Vié Evolution de la réglementation pour faciliter l essor des Smart Grids Philippe Vié Dauphine 24 janvier 2014 Agenda Transformations de la chaîne de valeur et conséquences Questions et barrières réglementaires

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

Vers un Reseau Electrique Decentralise et Intelligent Marion Mesnage Accenture Technology Labs

Vers un Reseau Electrique Decentralise et Intelligent Marion Mesnage Accenture Technology Labs Vers un Reseau Electrique Decentralise et Intelligent Marion Mesnage Accenture Technology Labs Accenture, its logo, and High Performance Delivered are trademarks of Accenture. Plan La vision long terme

Plus en détail

DIVERSIFICATION DES SOURCES D APPROVISIONNEMENT EN ELECTRICITE ATELIER DE REGULATION ERERA/WAGPA 24 26 AVRIL 2012, LOME, TOGO

DIVERSIFICATION DES SOURCES D APPROVISIONNEMENT EN ELECTRICITE ATELIER DE REGULATION ERERA/WAGPA 24 26 AVRIL 2012, LOME, TOGO DIVERSIFICATION DES SOURCES D APPROVISIONNEMENT EN ELECTRICITE ATELIER DE REGULATION ERERA/WAGPA 24 26 AVRIL 2012, LOME, TOGO Prof Jorry M Mwenechanya 1 PLANNING DE PRODUCTION DU WAPP D ICI A 2021 8.2%

Plus en détail

Forum de l innovation France Suisse!

Forum de l innovation France Suisse! Forum de l innovation France Suisse!! Nouveaux axes de développement, nouveaux marchés, nouveaux défis pour l innovation! 4 juin 2013! Marc FLORETTE! Directeur R&I! GDF SUEZ! SOMMAIRE 1) Présentation de

Plus en détail

Quelle règlementation pour valoriser le stockage? Michael Lippert

Quelle règlementation pour valoriser le stockage? Michael Lippert Quelle règlementation pour valoriser le stockage? Michael Lippert 24 novembre 2015 Principales applications pour le stockage d énergie Black start Arbitrage Conventional Generation Renewable Distributed

Plus en détail

LA POLITIQUE D INNOVATION CHINOISE FACE AU DÉFI DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : LE CAS DES INDUSTRIES PHOTOVOLTAÏQUE ET ÉOLIENNE

LA POLITIQUE D INNOVATION CHINOISE FACE AU DÉFI DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : LE CAS DES INDUSTRIES PHOTOVOLTAÏQUE ET ÉOLIENNE LA POLITIQUE D INNOVATION CHINOISE FACE AU DÉFI DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : LE CAS DES INDUSTRIES PHOTOVOLTAÏQUE ET ÉOLIENNE Ecole d été RRI 2013 - Belfort, 28 août 2013 Zeting Liu Clersé / Réseau de

Plus en détail

Gouvernance européenne sur les technologies énergétiques

Gouvernance européenne sur les technologies énergétiques Gouvernance européenne sur les technologies énergétiques Gouvernance européenne sur les technologies énergétiques 9 Plateformes technologiques européennes sur l Energie (ETP) Industrie + Recherche Association

Plus en détail

Smart Grid: Défis et Avenir. Robert Immelé Senior Vice President Strategy & Innovation

Smart Grid: Défis et Avenir. Robert Immelé Senior Vice President Strategy & Innovation Smart Grid: Défis et Avenir Robert Immelé Senior Vice President Strategy & Innovation 1 Au centre du dilemme énergétique Les faits L impératif Demande d énergie en 2050 Demande d électricité en 2030 Source:

Plus en détail

AVOB sélectionné par Ovum

AVOB sélectionné par Ovum AVOB sélectionné par Ovum Sources : Ovum ovum.com «Selecting a PC Power Management Solution Vendor» L essentiel sur l étude Ovum AVOB sélectionné par Ovum 1 L entreprise britannique OVUM est un cabinet

Plus en détail

La Convention des Maires Un engagement pour une politique européenne énergie et climat

La Convention des Maires Un engagement pour une politique européenne énergie et climat La Convention des Maires Un engagement pour une politique européenne énergie et climat Namur, 21 Octobre 2015 Elodie Bossio, FEDARENE Bureau de la Convention des Maires La Convention des Maires en chiffres

Plus en détail

Brent Stirton / Getty Images / WWF-UK LA CONTRIBUTION DE LA CHINE VERS LA COP21. Quelles avancées possibles pour sa transition énergétique?

Brent Stirton / Getty Images / WWF-UK LA CONTRIBUTION DE LA CHINE VERS LA COP21. Quelles avancées possibles pour sa transition énergétique? Brent Stirton / Getty Images / WWF-UK LA CONTRIBUTION DE LA CHINE VERS LA COP21 Quelles avancées possibles pour sa transition énergétique? #COP21 1 INTRODUCTION Après l UE, le Mexique, le Gabon ou encore

Plus en détail

La transition énergétique en France et en Allemagne

La transition énergétique en France et en Allemagne La transition énergétique en France et en Allemagne Regards croisés sur les politiques nationales de transition énergétique 19/03/2013 A. Rüdinger -IDDRI / Dr. C. Hey -SRU 1 Les objectifs de la transition

Plus en détail

memo Un vent de changement dans le solaire et l éolien PROGRAMME SECI

memo Un vent de changement dans le solaire et l éolien PROGRAMME SECI Un vent de changement dans le solaire et l éolien memo PROGRAMME SECI Septembre 2012 Note consécutive au séminaire de Pékin (Juin 2012) dans le cadre du projet SECI (Sécurité Energétique de la Chine et

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

Le stockage de l'énergie : des nouvelles perspectives de performance énergétique pour les industriels?

Le stockage de l'énergie : des nouvelles perspectives de performance énergétique pour les industriels? Le stockage de l'énergie : des nouvelles perspectives de performance énergétique pour les industriels? Usine + 13 et 14 Novembre 2014 Francois Borghese - Prosumer marketing director Francois2.borghese@schneider-electric.com

Plus en détail

Innover dans un contexte global: Quelles stratégies possibles, quelles conséquences pour les Ressources Humaines?

Innover dans un contexte global: Quelles stratégies possibles, quelles conséquences pour les Ressources Humaines? Innover dans un contexte global: Quelles stratégies possibles, quelles conséquences pour les Ressources Humaines? Dominique Jolly, Professeur à SKEMA Business School, Professeur Visitant à CEIBS (Shanghai)

Plus en détail

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid Réseau de transport suisse Mission et défis de Swissgrid 2 La mission de Swissgrid La mission de Swissgrid: la sécurité de l approvisionnement Qui est Swissgrid? La société nationale pour l exploitation

Plus en détail

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE CONTEXTE Cette année, la lutte aux changements climatiques pourrait connaître un tournant majeur. La Conférence de Paris en décembre présente une occasion aux leaders politiques et aux chefs d entreprises

Plus en détail

TROIS ASPECTS DE LA COMPARAISON ALLEMAGNE-FRANCE SUR L ELECTRICITE

TROIS ASPECTS DE LA COMPARAISON ALLEMAGNE-FRANCE SUR L ELECTRICITE TROIS ASPECTS DE LA COMPARAISON ALLEMAGNE-FRANCE SUR L ELECTRICITE B. Laponche 2 juin 2014 Voir en annexe la présentation de la politique énergétique allemande * 1. Sur la consommation d électricité des

Plus en détail

LADIES IN MOBILITY. LIVE TWEET Innovative City

LADIES IN MOBILITY. LIVE TWEET Innovative City LIVE TWEET Innovative City 1. LadiesinMobility @LadiesMobility19 Juin In Smart Cities, we should create a collaborative model #smartcity #icc2013 2. LadiesinMobility @LadiesMobility19 Juin Cities like

Plus en détail

Les politiques d efficacité énergétique en Chine, notamment dans le secteur du bâtiment

Les politiques d efficacité énergétique en Chine, notamment dans le secteur du bâtiment Développement durable et villes chinoises: l efficacité énergétique dans le bâtiment Les politiques d efficacité énergétique en Chine, notamment dans le secteur du bâtiment 5 e Symposium de Recherche Urbaine

Plus en détail

Le système Électrique dans la Transition Énergétique Évolution technologique, évolution du comportement Christophe KIENY. www.tenerrdis.

Le système Électrique dans la Transition Énergétique Évolution technologique, évolution du comportement Christophe KIENY. www.tenerrdis. Le système Électrique dans la Transition Énergétique Évolution technologique, évolution du comportement Christophe KIENY www.tenerrdis.fr Évolution du système électrique Evolution de la règlementation

Plus en détail

Notions de puissance et bâtiment durable

Notions de puissance et bâtiment durable Notions de puissance et bâtiment durable La gestion de la puissance électrique La notion de puissance en physique représente une quantité d énergie par unité de temps. La puissance électrique se mesure

Plus en détail

[R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE

[R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE [R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE Perspectives énergétiques pour un monde plus durable Synthèse du rapport 2015 image : Gemasolar, tour solaire de 15 MW, Espagne. CONTEXTE Cette année, la lutte contre les changements

Plus en détail

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC Septembre 2012 UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC La transition énergétique voulue par le Président de la République doit permettre la mutation

Plus en détail

TOULON / ERDF : Linky, le compteur nouvelle génération a débarqué à TOULON

TOULON / ERDF : Linky, le compteur nouvelle génération a débarqué à TOULON TOULON / ERDF : Linky, le compteur nouvelle génération a débarqué à TOULON TOULON / La pose du 1er compteur communicant dans le Var s est déroulée, ce mardi 1er décembre au 105 boulevard Eugène Pelletan,

Plus en détail

Les grands chantiers du Smart Grid français. vers une feuille de route technologique

Les grands chantiers du Smart Grid français. vers une feuille de route technologique Les grands chantiers du Smart Grid français vers une feuille de route technologique Bogdan ROSINSKI pôle S2E2 SMART ELECTRICITY CLUSTER ASPROM Conférence «Maîtrise de l'énergie» Paris 6 avril 2011 Sommaire

Plus en détail

PME EN CHINE: LES CLES POUR INVESTIR ET SE DEVELOPPER JOURNEES CHINE JUIN 2011

PME EN CHINE: LES CLES POUR INVESTIR ET SE DEVELOPPER JOURNEES CHINE JUIN 2011 PME EN CHINE: LES CLES POUR INVESTIR ET SE DEVELOPPER JOURNEES CHINE JUIN 2011 0 1 SOMMAIRE Les opportunités du 12 ème plan quinquennal pour les entreprises françaises La situation des PME françaises en

Plus en détail

Le stockage à l échelle européenne

Le stockage à l échelle européenne Le stockage à l échelle européenne Yannick Jacquemart Directeur Adjoint des Affaires Européennes Réseau de Transport d Electricité (RTE) Conférence du 24 novembre 2015 Le stockage de l électricité Plan

Plus en détail

Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS

Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS Le scénario de référence L'étude WETO (World energy, technology and climate policy outlook) présente

Plus en détail

Le solaire : la révolution sans subvention

Le solaire : la révolution sans subvention Le solaire : la révolution sans subvention Novembre 2014, SAS au capital de 53 354, RCS Paris 498 452 309 33, rue Réaumur - 75003 Paris Orias n 13000554 Conseil en Investissements Financiers n D008235

Plus en détail

LETTRE OUVERTE AU BRÉSIL AU SUJET DU CHANGEMENT CLIMATIQUE 2015

LETTRE OUVERTE AU BRÉSIL AU SUJET DU CHANGEMENT CLIMATIQUE 2015 ATTENTION : AVANT DE SIGNER LA LETTRE, MERCI DE BIEN VOULOIR LA LIRE JUSQU A LA FIN ET DE CLIQUER SUR LE LIEN ASSOCIE. FORUM D ACTION DES ENTREPRISES POUR LE CHANGEMENT CLIMATIQUE LETTRE OUVERTE AU BRÉSIL

Plus en détail

The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon

The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon strategies Arab Hoballah, UNEP SUSTAINABLE AND COMPETITIVE HOTELS THROUGH ENERGY INNOVATION - NEZEH 2015 L'INNOVATION ÉNERGÉTIQUE AU SERVICE

Plus en détail

LES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN FRANCE ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL

LES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN FRANCE ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL LES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN FRANCE ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL 2 Sommaire Le développement des EnR en France enregistre un ralentissement, imputable à des causes multiples,

Plus en détail

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC Septembre 2012 UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC La transition énergétique voulue par le Président de la République doit permettre la mutation

Plus en détail

COFHUAT Les Smart Grids, instrument de progrès de la ville numérique. 5 mars 2014

COFHUAT Les Smart Grids, instrument de progrès de la ville numérique. 5 mars 2014 COFHUAT Les Smart Grids, instrument de progrès de la ville numérique 5 mars 2014 Enjeux des smart grids Evolution des prix de l énergie Transition énergétique Sécurité de l alimentation électrique Energies

Plus en détail

Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY

Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY Johannesburg (Afrique du Sud) 4 au 7 mars 2007 Johannesburg (South Africa)

Plus en détail

Chavalon les défis particuliers d un projet essentiel à l approvisionnement électrique futur de la Suisse romande

Chavalon les défis particuliers d un projet essentiel à l approvisionnement électrique futur de la Suisse romande Chavalon les défis particuliers d un projet essentiel à l approvisionnement électrique futur de la Suisse romande Entretiens Jacques Cartier: «Electricité intelligente: Vers des systèmes à valeur ajoutée»

Plus en détail

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT The New Climate Economy Report EXECUTIVE SUMMARY La Commission Mondiale sur l Économie et le Climat a été établie pour déterminer s il est possible de parvenir

Plus en détail

Conférence d Economie Internationale

Conférence d Economie Internationale Conférence d Economie Internationale 13 e séance, 2 juin 2009 Trade and Development SCIENCES-PO, MASTER Affaires Internationales, UP : 57517 Plan de la séance 1. Intro 2. Commerce et spécialisation 3.

Plus en détail

Smartgrid France. Club des Pôles impliqués dans les technologies SmartGrid

Smartgrid France. Club des Pôles impliqués dans les technologies SmartGrid Smartgrid France Club des Pôles impliqués dans les technologies SmartGrid Quelques chiffres du potentiel de marché du Smartgrid Un marché qui pourrait atteindre les 100 Mds de $ par an dès 2020 L IEA estime

Plus en détail

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national.

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national. - 1 - APPEL A PROJETS TEPOS QU EST-CE QU UN TERRITOIRE A ÉNERGIE POSITIVE? Contexte L énergie, nécessaire à tous les domaines et besoins de la vie quotidienne, devient, du fait de sa raréfaction, de plus

Plus en détail

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique Initi@tive 2007 - Nice Building a New Electric World I. Le Développement Durable : l'affaire de tous II. L'Efficacité Energétique : défis

Plus en détail

Conférence «Accords transnationaux d entreprise» «Transnational Company Agreements» Conference

Conférence «Accords transnationaux d entreprise» «Transnational Company Agreements» Conference Conférence «Accords transnationaux d entreprise» «Transnational Company Agreements» Conference 13-14 novembre 2008-13th -14th Novembre 2008 Centre des Congrès, Lyon Le rôle des accords d entreprise transnationaux

Plus en détail

L Ontario, le Québec, l électricité et les changements climatiques

L Ontario, le Québec, l électricité et les changements climatiques HEC Montréal York University L Ontario, le Québec, l électricité et les changements climatiques Comment passer à l action? Résumé à l intention des décideurs Auteur : James Gaede, Ph.D Traductrice : Pascale

Plus en détail

Renminbi Cash Management

Renminbi Cash Management Facilitez vos activités avec la Chine Renminbi Cash Management La dynamique du marché chinois La Chine, 2 ème économie mondiale 1 er exportateur mondial 1 er fournisseur en Europe 2 ème acheteur en Europe

Plus en détail

La croissance chinoise

La croissance chinoise Lacroissancechinoise Aprèspresque30ansd économiemaoïste,lachines estengagéedepuis1978,sousl impulsionde Deng Xiaoping, sur la voie de la modernisation économique. Les «Quatre Modernisations» industrie,agriculture,rechercheetdéfense

Plus en détail

De la croissance destructrice de l environnement à l économie verte. Samir ALLAL Tunis-Mai 2012

De la croissance destructrice de l environnement à l économie verte. Samir ALLAL Tunis-Mai 2012 De la croissance destructrice de l environnement à l économie verte Samir ALLAL Tunis-Mai 2012 Plan de l'exposé 1. La question de l économie verte ne peut être traitée indépendamment des relations Nord/Sud,

Plus en détail

Le DSI du futur Rapport d'étude

Le DSI du futur Rapport d'étude Le DSI du futur Rapport d'étude Devenir un catalyseur du changement Partagez ce rapport d'étude Le DSI du futur : Devenir un catalyseur du changement Tandis que la plupart des DSI s accordent à dire que

Plus en détail

The evolution and consequences of the EU Emissions Trading System (EU ETS)

The evolution and consequences of the EU Emissions Trading System (EU ETS) The evolution and consequences of the EU Emissions Trading System (EU ETS) Jon Birger Skjærseth Montreal 27.10.08 reproduction doivent être acheminées à Copibec (reproduction papier) Introduction What

Plus en détail

La place du charbon dans le mix électrique

La place du charbon dans le mix électrique La place du charbon dans le mix électrique Présentation au colloque 7 février 2008 Gérard Mestrallet, PDG de SUEZ «Les nouveaux débouchés du charbon : quels risques pour le changement climatique?» Outline

Plus en détail

IBM Software Strategy Building a Smarter Planet in a Complex World. Patrick Chigard Directeur Software Group General Business

IBM Software Strategy Building a Smarter Planet in a Complex World. Patrick Chigard Directeur Software Group General Business IBM Software Strategy Building a Smarter Planet in a Complex World Patrick Chigard Directeur Software Group General Business 1 January 2009 IBM 2008 CEO Survey: l entreprise du futur 1 2 3 4 5 Avide de

Plus en détail

Thales Services, des systèmes d information plus sûrs, plus intelligents www.thalesgroup.com

Thales Services, des systèmes d information plus sûrs, plus intelligents www.thalesgroup.com , des systèmes d information plus sûrs, plus intelligents www.thalesgroup.com Thales, leader mondial des hautes technologies Systèmes de transport, Espace, Avionique, Opérations aériennes, Défense terrestre,

Plus en détail

Clean Horizon Consulting I Care Environnement

Clean Horizon Consulting I Care Environnement Le stockage d énergie en France : une nouvelle révolution? 16 Mai 2011 Compte rendu Le 16 Mai, Clean Horizon Consulting et I Care Environnement ont eu le plaisir d accueillir 85 personnalités des communautés

Plus en détail

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate.

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate. Stéphane Lefebvre CAE s Chief Financial Officer CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate Montreal, Canada, February 27, 2014 Monsieur le ministre Lebel, Mesdames et messieurs,

Plus en détail

CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014

CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014 CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014 La politique énergétique et climatique européenne se trouve à la croisée des chemins. Les

Plus en détail

Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne

Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne La Société Française d Energie Nucléaire (SFEN) est le carrefour français des connaissances

Plus en détail

Besoins de l Inde et de la Chine en ressources naturelles. Par Simon Boily Gabriel Conea Rita El Otmani Majdouline Ibnoueddine Tania Lefrançois

Besoins de l Inde et de la Chine en ressources naturelles. Par Simon Boily Gabriel Conea Rita El Otmani Majdouline Ibnoueddine Tania Lefrançois Besoins de l Inde et de la Chine en ressources naturelles Par Simon Boily Gabriel Conea Rita El Otmani Majdouline Ibnoueddine Tania Lefrançois Une croissance économique continue Une augmentation croissante

Plus en détail

TITRE DE LA THESE. Développement durable et lutte contre la pauvreté, Cas de la Tunisie. Par. Riadh Béchir. Unité de recherche ; Laboratoire ;

TITRE DE LA THESE. Développement durable et lutte contre la pauvreté, Cas de la Tunisie. Par. Riadh Béchir. Unité de recherche ; Laboratoire ; TITRE DE LA THESE Développement durable et lutte contre la pauvreté, Cas de la Tunisie Par Riadh Béchir Unité de recherche ; Laboratoire ; Entreprise - Economie - Environnement Economie et sociétés rurales

Plus en détail

Initiatives en Construction Durable (US)

Initiatives en Construction Durable (US) Initiatives en Construction Durable (US) Public: Fédéral: GSA, EPA État: 45+ initiatives d état Municipal: Plus que 350 Villes Hors-Public: Standards Corporatifs et d Industrie USGBC Organizations Internationaux

Plus en détail

ORIENTER LES TRANSFERTS DE FONDS DE LA DIASPORA DANS LES SECTEURS PRODUCTIFS : L EXPERIENCE DU SENEGAL

ORIENTER LES TRANSFERTS DE FONDS DE LA DIASPORA DANS LES SECTEURS PRODUCTIFS : L EXPERIENCE DU SENEGAL SINGLE YEAR EXPERT MEETING ON MAXIMIZING THE DEVELOPMENT IMPACT OF REMITTANCES Geneva, 14 15 February 2011 ORIENTER LES TRANSFERTS DE FONDS DE LA DIASPORA DANS LES SECTEURS PRODUCTIFS : L EXPERIENCE DU

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan Le Groupe Renault en 1998 Métier: conception, fabrication et vente d automobiles But: la croissance rentable Objectif: 10% des PdM mondiales en 2010 dont 50% hors Europe

Plus en détail

TRANSITION ENERGÉTIQUE À LA RÉUNION : L ENGAGEMENT D EDF POUR LES ÉNERGIES RENOUVELABLES

TRANSITION ENERGÉTIQUE À LA RÉUNION : L ENGAGEMENT D EDF POUR LES ÉNERGIES RENOUVELABLES TRANSITION ENERGÉTIQUE À LA RÉUNION : L ENGAGEMENT D EDF POUR LES ÉNERGIES RENOUVELABLES N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF SA 22-30, avenue de Wagram 75382 Paris cedex 08 Capital

Plus en détail

La transition énergétique en France et en Allemagne

La transition énergétique en France et en Allemagne La transition énergétique en France et en Allemagne Regards croisés sur les politiques nationales de transition énergétique 19/03/2013 A. Rüdinger - IDDRI / Dr. C. Hey - SRU 1 Conseil d Experts pour l

Plus en détail

A joint institute between LIRMM and NXP. Un laboratoire commun LIRMM-NXP

A joint institute between LIRMM and NXP. Un laboratoire commun LIRMM-NXP A joint institute between LIRMM and NXP Un laboratoire commun LIRMM-NXP ISyTest, Institute for System Testing In the fast-moving world of integrated systems, test solutions are faced with two major issues:

Plus en détail

RENCONTRE DES EXPERTS DES COMITÉS TECHNIQUES DE L AIPCR

RENCONTRE DES EXPERTS DES COMITÉS TECHNIQUES DE L AIPCR RENCONTRE DES EXPERTS DES COMITÉS TECHNIQUES DE L AIPCR C4 3 CHAUSSÉES ROUTIÈRES JP. CHRISTORY LROP Paris 20 mars 2008 LES AXES DE TRAVAIL ET PRODUITS DU C 4-3 «Chaussées routières» Les séminaires chaussées

Plus en détail

Aligner les politiques pour une économie bas carbone Richard Baron & Virginie Marchal, OCDE

Aligner les politiques pour une économie bas carbone Richard Baron & Virginie Marchal, OCDE Aligner les politiques pour une économie bas carbone Richard Baron & Virginie Marchal, OCDE Friday Lunch Meeting, Chaire économie du Climat 11 septembre, Paris Origine du travail sur l alignement des politiques

Plus en détail

Contexte énergétique et son évolution. RWDR GT Prospective 6 juillet 2012

Contexte énergétique et son évolution. RWDR GT Prospective 6 juillet 2012 Contexte énergétique et son évolution RWDR GT Prospective 6 juillet 2012 1 Importance du renouvelable Au niveau mondial Monde Monde toe : ton oil equivalent, tonne d équivalent pétrole (tep) en français

Plus en détail

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement A l occasion de la Cérémonie de lancement du Cluster Solaire Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Monsieur

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

Développement des Energies Renouvelables en Tunisie : Contexte & enjeux

Développement des Energies Renouvelables en Tunisie : Contexte & enjeux Développement des Energies Renouvelables en Tunisie : Contexte & enjeux Tunis, le 13/06/2015 Abdessalem EL KHAZEN Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie ʺANMEʺ Le Contexte Energétique Tunisien

Plus en détail

Forum THNS 2011 Shanghai

Forum THNS 2011 Shanghai Forum THNS 2011 Shanghai Transport et émissions de gaz carbonique en Australie : réponses actuelles et dilemme Dr Matthew Burke, chercheur, université de Griffith (Australie) Le contexte australien L Australie

Plus en détail

ECARTS DE COMPETENCES, MIGRATIONS, MOBILITES : TENDANCES et ROLE DES SERVICES PUBLICS DE L EMPLOI

ECARTS DE COMPETENCES, MIGRATIONS, MOBILITES : TENDANCES et ROLE DES SERVICES PUBLICS DE L EMPLOI ECARTS DE COMPETENCES, MIGRATIONS, MOBILITES : TENDANCES et ROLE DES SERVICES PUBLICS DE L EMPLOI Congrès Mondial de l AMSEP Annie GAUVIN- Istanbul- le 6 mai 2015 Faits et tendances actuels 200 millions

Plus en détail

Prospective énergétique et scénarios facteur 4 : 2020-2050. Christophe CASSEN CIRED Plan climat NPC groupe de recherche 4, Mardi 12 mai 2009

Prospective énergétique et scénarios facteur 4 : 2020-2050. Christophe CASSEN CIRED Plan climat NPC groupe de recherche 4, Mardi 12 mai 2009 Prospective énergétique et scénarios facteur 4 : 2020-2050 Christophe CASSEN CIRED Plan climat NPC groupe de recherche 4, Mardi 12 mai 2009 Plan de l exposé L urgence de l action face au changement climatique

Plus en détail

INGENIERIE COLLABORATIVE, ELLE A TOUT D'UNE GRANDE...

INGENIERIE COLLABORATIVE, ELLE A TOUT D'UNE GRANDE... INGENIERIE COLLABORATIVE, ELLE A TOUT D'UNE GRANDE... Article rédigé pour les Etats généraux 2008 du MICADO, par Yannick BOUDIER. Résumé : L ingénierie collaborative est souvent prise pour un système d

Plus en détail

Les outils de la transition énergétique ISO 50001

Les outils de la transition énergétique ISO 50001 Les outils de la transition énergétique ISO 50001 26 mars 2013 Michel HIRAUX +32 496 58 12 04 Le Management énergétique dans son contexte Management et Système de Management Objectif d un EnMS Facteurs

Plus en détail

Conférence Régionale de l Energie

Conférence Régionale de l Energie Conférence Régionale de l Energie 19/11/2014 En Guyane, la Transition Energétique est en marche GENERG- Groupement des Entreprises en Energies Renouvelables et Efficacité Energétique de Guyane www.generg.fr

Plus en détail

Créer de la valeur avec l Open Data

Créer de la valeur avec l Open Data Créer de la valeur avec l Open Data Des enjeux économiques majeurs Entre 106 et 141 par personne et par an Entre 387 et 640 par personne et par an (~les intérêts de la dette en France) Leviers pour créer

Plus en détail

Demand Response, une brique importante du Smart Grid

Demand Response, une brique importante du Smart Grid Emplacement Co-branding Demand Response, une brique importante du Smart Grid Colloque OSE, 29/09/2011 SAS au capital de 854 000 euros Un modèle qui a fait ses preuves Energy Pool, Agrégateur de capacités

Plus en détail

Efficacité énergétique. Conférence Green Univers Le 13 octobre 2011

Efficacité énergétique. Conférence Green Univers Le 13 octobre 2011 Efficacité énergétique Conférence Green Univers Le 13 octobre 2011 Plan Une vision globale de la consommation d'énergie des entreprises Les pays leaders et les grandes décisions en faveur des entreprises

Plus en détail

RTE, PIONNIER DES SMARTGRIDS

RTE, PIONNIER DES SMARTGRIDS SmartGrids RTE, PIONNIER DES SMARTGRIDS RTE est au cœur du développement des SmartGrids. Les énergies renouvelables montent en puissance (éolien, solaire), de nouveaux usages voient le jour (modulation

Plus en détail

Dossier de presse. 1. Contexte 2. Problèmes 3. Solutions. Conçu, développé et assemblé en France Comwatt est leader de l'autoconsommation intelligente

Dossier de presse. 1. Contexte 2. Problèmes 3. Solutions. Conçu, développé et assemblé en France Comwatt est leader de l'autoconsommation intelligente Dossier de presse 1. Contexte 2. Problèmes 3. Solutions Conçu, développé et assemblé en France Comwatt est leader de l'autoconsommation intelligente Ajustement ou révolution du système énergétique mondial?

Plus en détail

«Quick-Check Asset Management»

«Quick-Check Asset Management» 1 «Quick-Check Asset Management» Audit sur le positionnement des gestionnaires de réseau de distribution en matière de gestion d actifs Septembre 2012 D un régime actuel «Cost +» La plupart des GRD se

Plus en détail

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011 Club de l automation EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique 31 mars 2011 Agenda Présentation synthétique du groupe EDF et l efficacité énergétique Le dispositif CEE Zoom sur Netseenergy 2 -

Plus en détail

Dossier de Presse INSEAD OEE Data Services. Jeudi 27 Janvier 2011

Dossier de Presse INSEAD OEE Data Services. Jeudi 27 Janvier 2011 Dossier de Presse INSEAD OEE Data Services Jeudi 27 Janvier 2011 Prélude en économie. De nombreuses initiatives associant entreprises et institutions académiques ont été déficit persistant d Celleci comparable

Plus en détail

_COURSES SPRING SEMESTER 2011

_COURSES SPRING SEMESTER 2011 _COURSES SPRING SEMESTER 2011 Spring semester from January 3 rd to July 2 nd 2011 (exact dates of the semester depends on the courses taken, please refer to the calendar per school and year) Important

Plus en détail

Quelles perspectives énergétiques pour la Belgique?

Quelles perspectives énergétiques pour la Belgique? Conférence «L actualité 214 des énergies renouvelables & du stockage énergétique» 26 mars 214 Quelles perspectives énergétiques pour la Belgique? Dominique Gusbin Equipe Energie-Transport Bureau fédéral

Plus en détail

LE FINANCEMENT A IMPACT POSITIF

LE FINANCEMENT A IMPACT POSITIF DÉCRYPTECO LE FINANCEMENT A IMPACT POSITIF Denis Childs Responsable du Financement à Impact Positif et du Conseil Environnemental & Social, Société Générale Corporate & Investment Banking SOMMAIRE LES

Plus en détail

Restera-t-il une place pour l éolien dans le futur marché énergétique?

Restera-t-il une place pour l éolien dans le futur marché énergétique? Restera-t-il une place pour l éolien dans le futur marché énergétique? France Energie Eolienne Mars 2014 Le marché de l électricité traverse aujourd hui une crise sans précédent. La crise économique engendre

Plus en détail

Gestion des stocks. Intégration des moyens de stockage d énergie dans le réseau électrique

Gestion des stocks. Intégration des moyens de stockage d énergie dans le réseau électrique Intégration des moyens de stockage d énergie dans le réseau électrique STEPHEN CLIFFORD De nombreux débats sur les énergies renouvelables débouchent sur la problématique du stockage de l électricité. La

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 19 mars 2015 GDF SUEZ. et le projet GAZ du Maroc

DOSSIER DE PRESSE 19 mars 2015 GDF SUEZ. et le projet GAZ du Maroc DOSSIER DE PRESSE 19 mars 2015 GDF SUEZ et le projet GAZ du Maroc Le groupe GDF SUEZ a suivi avec grand intérêt l annonce de la feuille de route GAZ du Maroc par Monsieur le Ministre de l Energie Abdelkader

Plus en détail

Centralisation et décentralisation des Achats : Analyses et tendances Une enquête de Resources Global Professionals

Centralisation et décentralisation des Achats : Analyses et tendances Une enquête de Resources Global Professionals Centralisation et décentralisation des Achats : Analyses et tendances Une enquête de Resources Global Professionals Conduite fin 2009, cette étude porte sur les différents types d organisations des Achats

Plus en détail

Mayinlay Jewellery Holdings (Hong Kong) Co., Ltd

Mayinlay Jewellery Holdings (Hong Kong) Co., Ltd Mayinlay Jewellery Holdings (Hong Kong) Co., Ltd Agenda I. Le marché II. La société Mayinlay III. Les perspectives de développement IV. Les données financières V. Conclusion 2 1. LE MARCHÉ 3 La très forte

Plus en détail

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013 La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie Journée PEXE 20 novembre 2013 MEUR 3 axes Stratégie et Activités sur l Energie de l AFD (2007-2011) Energie sobre (renouvelable, efficace et économe

Plus en détail

LES PERSPECTIVES MONDIALES DES TECHNOLOGIES ENERGETIQUES A L'HORIZON 2050 (WETO-H2) MESSAGES CLES

LES PERSPECTIVES MONDIALES DES TECHNOLOGIES ENERGETIQUES A L'HORIZON 2050 (WETO-H2) MESSAGES CLES LES PERSPECTIVES MONDIALES DES TECHNOLOGIES ENERGETIQUES A L'HORIZON 2050 (WETO-H2) MESSAGES CLES L étude WETO-H2 a permis d élaborer une projection de référence du système énergétique mondial ainsi que

Plus en détail

Autoconsommation d énergie photovoltaïque

Autoconsommation d énergie photovoltaïque Autoconsommation d énergie photovoltaïque Principe et intérêt de l autoconsommation de l électricité photovoltaïque Atelier technique PV-NET Mardi 3 décembre 2013 Marc Niell Ingénieur chargé d affaires

Plus en détail

O. PREAMBULE TECHNOLOGIES ET ECONOMIE VERTES

O. PREAMBULE TECHNOLOGIES ET ECONOMIE VERTES O. PREAMBULE TECHNOLOGIES ET ECONOMIE VERTES 1. Energies renouvelables et accès à l énergie : les modes de consommation et de production d aujourd hui et de demain. Innovations: éolien, hydroélectricité,

Plus en détail

L AUTOCONSOMMATION. Rencontres Energivie 25/10/2013

L AUTOCONSOMMATION. Rencontres Energivie 25/10/2013 Christian SCHAEFFER Directeur de la Plateforme Formation et Evaluation - INES christian.schaeffer@ines-solaire.fr L AUTOCONSOMMATION Rencontres Energivie En collaboration avec Emilie SOURNIA Chargé de

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail