Alimenter un entrepôt de données par des données issues de services web. Une approche médiation pour le prototype DaWeS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Alimenter un entrepôt de données par des données issues de services web. Une approche médiation pour le prototype DaWeS"

Transcription

1 Alimenter un entrepôt de données par des données issues de services web. Une approche médiation pour le prototype DaWeS John Samuel LIMOS (Laboratoire d Informatique, de Modélisation et d Optimisation des Systèmes), Ecole Doctorale Sciences Pour l Ingénieur Université Blaise Pascal, Aubière Résumé Toute entreprise a besoin d optimiser son fonctionnement afin d être la plus compétitive possible. Les plus grandes d entre elles ont les ressources pour maintenir d énormes bases (appelées entrepôts) de données d exploitation. Ces données permettent de calculer des indicateurs de performance, induisant une meilleure compréhension du fonctionnement des processus métier sous-jacents. Ceci aboutit à un meilleur pilotage d entreprise ainsi qu à un meilleur respect des normes internationales de qualité. Les petites et moyennes entreprises ont quant à elles des moyens plus réduits pour conserver et utiliser leurs données d exploitation. Par ailleurs, elles dépendent de plus en plus de multiples services web pour leurs tâches quotidiennes. Ne pouvant pas assumer le coût d un entrepôt de données, il serait intéressant qu elles puissent disposer d un autre service capable de gérer lui-même les statistiques sur leur utilisation. DaWeS est une plateforme gérant des entrepôts de données dynamiques, alimentés automatiquement par des services web hétérogènes via leur API (c est-à-dire les interfaces logicielles permettant d accéder à ces services web), et ayant la capacité de réagir (le plus) automatiquement (possible). 1 L entrepôt de données et Les Services Web L arrivée d internet et des smartphones a changé nos vies quotidiennes. On est toujours connecté sur internet avec nos amis et notre famille grâce à beaucoup de services web. Également les entreprises, en particulier les petites entreprises utilisent beaucoup de services web de manière quotidienne. Les services web permettent aux entreprises de se recentrer sur leur coeur de métier plutôt que de dépenser temps et argent à gérer un parc matériel et logiciel complexe. Dans ce contexte, quelle que soit sa taille, une entreprise est confrontée au problème de l accès à ses données de fonctionnement. Ces dernières sont souvent réparties sur toute la surface du globe, comme par exemple pour une grande entreprise. Université de Lyon, CNRS, INSA-Lyon, LIRIS, UMR-CNRS 5205, Labex IMU,

2 qui a des filiales internationales, ou une PME qui utilisent des services web sans même connaître leur localisation. Les entreprises sont dépendantes de nombreux services maitrisent communément dans une seule spécialité. Par exemple, il y a divers services web pour faire la gestion des ressources humaines, l organisation de campagnes marketing, la gestion de projets, les réseaux sociaux etc. Ces entreprises perdent du même coup le contrôle direct, complet et sans restriction de leurs propres données métier ainsi que des données relatives à leur utilisation. L accès aux données sauvegardées sur les services web par le navigateur internet n est pas faisable à l échelle. Les fournisseurs de services web offrent les API (interfaces de programmation d application) pour permettre l accès aux données à distance. L API autorise seulement les propriétaires et les sites webs autorisés par des propriétaires d accéder aux données. Les API diffèrent significativement d un service web à l autre, en raison de l usage de différents formats de message, mécanismes d authentification, accords de niveau de service, limitations d accès, types de données, et choix des entrées, sorties et erreurs associées aux services. Les API sont majoritairement décrites en langue naturelle dans des pages web. Ainsi, intégrer plusieurs services au sein d une même application demande un effort de développement certain. En vue de pallier à ce problème, la communauté académique et industrielle a mis au point des langages standards et compréhensibles par les machines pour la description des API, comme notamment WSDL, SAWSDL, hrests [6]). L usage de ces langages doit permettre une automatisation de l intégration des services web au sein d applications plus complexes. Dans les faits, ils ne sont encore que très peu utilisés par l industrie de par l investissement en temps d apprentissage qu ils nécessitent. Les développeurs dans une entreprise ecrivent des logiciels (applications) utilisant des APIs de leur services d utilisation pour accéder et manipuler des données. Souvent les services web évoluent considerant les besoins de leur nombreux clients. Ils changent non seulement l interface de service web accessible par le navigateur internet mais également l API. Ils ajoutent des nouveux options et enlèvent les options les moins utilisées. Cette évolution de services est un grande problème car les développeurs d entreprise ont besoin de reprogrammer les logiciels pour garder l accès aux données. Le pire des cas c est lorsque les services web ferment leur site web et les API, alors les entreprises perdent l integralité de leurs données. Dans une entreprise, chaque département/équipe à sa propre base de données et des fichiers pour gérer des données concernant leurs besoins quotidiens. L entrepôt de données [4, 5] offre un endroit unique pour accéder et comprendre la démarche de l entreprise et de ses départements. Habituellement, et en simplifiant, alimenter un entrepôt de donnée nécessite un certain nombre d opérations en partie manuelles, comme le nettoyage (pour enlever certaines données erronées) ou la restructuration des données (pour qu elles s adaptent à l organisation interne dans l entrepôt). Ceci vient du fait qu on veut intégrer des données de sources très différentes comme des bases de données relationnelles, des fichiers texte, des tableaux de données, des fichiers XML,... Dans notre cas, les données

3 proviennent de services web, c est-à-dire qu on les obtient en faisant appel aux fonctions disponibles dans les API correspondantes. Ces fonctions nécessitent souvent des paramètres en entrées. Par exemple, un service de gestion de projets pourra nous permettre d obtenir les statistiques des projets terminés sur une certaine période. Il faut cependant lui préciser la date de début et la date de fin de la période afin qu il fournisse les données associées. Initié par la société Rootsystem 1, ce travail est centré sur la création d une solution logicielle pour Littlecrowd 2, nommée DaWeS pour Data Warehous fed with Web Services, c est-à-dire entrepôt de données alimenté par des services web. DaWeS est capable de fournir en ligne un entrepôt de données personnalisé pour les petites et moyennes entreprises qui utilisent des services web et qui souhaitent avoir un meilleur archivage et contrôle de leurs données métier. Son intérêt est double : d abord proposer un archivage pérenne des données passées et présentes de l entreprise, et ensuite permettre la définition et le calcul faciles d indicateurs de performance métier en cachant à l utilisateur la complexité inhérente à ces tâches effectuées à partir des données hétérogènes de nombreux services web. Cette solution respecte les deux contraintes suivantes : 1. elle permet l intégration de services web réels, c est-à-dire dont les API sont décrites sur des pages web en langage naturel et non par des langages complexes compréhensibles par les machines (mais très peu utilisés) 2. et elle doit pouvoir être administrée par un petit nombre de personnes. Il doit en effet être facile d ajouter, modifier ou supprimer une API, rendant ainsi possible la gestion d une large offre d API. La nécessité de la première contrainte vient du contexte que l on a décrit plus haut, renforcée par une étude [9, 11] que nous avons effectuée sur une douzaine de services web issus de trois domaines (marketing en ligne, gestion de projets et support aux utilisateurs). En termes techniques, cette étude nous a permis de faire le profil type d un service web actuel : décrit en langage naturel dans une page HTML, respectant une plus ou moins grande partie de l architecture REST, utilisant un mécanisme d authentification HTTP simple avec GET, utilisant XML ou JSON comme formats de message, les types de données chaîne de caractères, date et énumération, et l invocation de ressources dynamiques et de séquence d opérations. Ces caractéristiques sont focalisées sur la simplicité. Cette situation est d ailleurs confirmée par ProgrammableWeb 3, un annuaire en ligne de plus de dix mille API dans lequel une grande majorité sont des services REST qui partagent le profil précédent. La nécessité de la seconde contrainte vient de la société Rootsystem qui ne compte que deux salariés à temps complet. Permettre à une équipe d administrateurs réduite de gérer une offre de services réels étendue est tout l enjeu scientifique et industriel de cette thèse http ://www.programmableweb.com/

4 Rêquêts API Services Web Réponse API Extraction et Transformation de Réponse Traitement des Requêtes Indicateurs de performance Requête d'archives Requête d'indicateurs de performance Données Historique Schéma d'archives Données d'archives Base de Données pour archives Schéma d'i.p Données d'i.p. Base de Donnés Pour I.P Étage d'archives Étage d'indicateurs de performance Figure 1. DaWeS : Architecture 2 DaWeS : Architecture, Expériences et Résultats Le prototype (Fig. 1) que nous avons développé DaWeS [8, 9, 11] et démontré [12] est basé sur trois modules principaux : un adaptateur générique pour relier le médiateur aux API des services web et permettre l extraction et la transformation de réponses API, un module de réécriture de requêtes contenant les liens entre le médiateur et les sources et permettant de définir les données à récupérer (cf. l étage des archives), et un module de calcul des indicateurs de performance (cf. l étage d indicateurs de performance). Relier des sources de données en se basant sur leur structure, avant même de manipuler les données, est l approche dite «virtuelle» du problème de l intégration de données[3]. De nombreux travaux ont été menés relativement à ce problème, en particulier centrés sur la notion de médiateur. La principale question est ici de concevoir une interface de requête (le médiateur) permettant d interroger facilement (en une seule requête) un ensemble de sources hétérogènes et autonomes. Dans notre cas, les ressources sont les services web, avec la particularité que ceux-ci imposent des schémas de requêtage bien précis (paramètres en entrées) appelés «access patterns» [7]. Une deuxième particularité de notre problème est que notre médiateur doit pouvoir être souple et nous renvoyer toutes les informations possibles, même en l absence de certains paramètres d entrée. On dit qu il doit gérer des «informations incomplètes» [2]. Enfin la troisième exigence est de concevoir un médiateur pouvant réagir le plus automatiquement possible aux évolutions des sources afin, par exemple, qu une même requête puisse être réexécutée telle quelle même après un changement de structuration dans les données d une source.

5 Pour répondre à ce problème, sans utiliser les standards les plus avancés en matière de description d API de services web, nous proposons une approche semi-automatique caractérisée par la volonté de réduire autant que possible les étapes de développement traditionnel dans l administration de DaWeS. Pour ce faire nous proposons une approche par médiation pour la partie ETL (extraction, transformation et chargement des données) de DaWeS (c est-à-dire le lien entre DaWeS et les services web). L approche médiation est bien connue dans le domaine de l intégration d informations depuis une quinzaine d années. Au sein de DaWeS, elle permet de clairement identifier les tâches automatisables de celles devant être faites manuellement. De plus elle permet l usage de langages déclaratifs uniquement pour les étapes manuelles (SQL, datalog, XML, XSLT). Ainsi, la gestion de DaWeS, qui est a priori un travail de développement pour intégrer des API à la plateforme, devient une tâche d administration et de paramétrage de composants. Le temps nécessaire à sa réalisation en est grandement amoindri et c est ce qui permet à une petite équipe d administrateurs de pouvoir gérer des centaines d API de services web. Ainsi, dans DaWeS, est implementé un module d ETL complet basé sur une approche médiation et sur l usage d un wrappeur HTTP d API de services web générique. Le résultat est un entrepôt d entrepôts de données dont une part du schéma de stockage des données est dynamiquement créé en fonction des API intégrées. D un point de vue théorique, DaWeS a fait émerger deux problèmes importants. Le premier est celui du traitement des valeurs incomplètes. L approche médiation [3] respecte un traitement rigoureux des données issues des services web, impliquant, en résumé, que certaines données, pourtant présentes dans les services, ne peuvent pas être utilisées parce qu elles ne sont pas confirmées par d autres services vus comme incomplets. Justifiée sur le plan théorique, cette contrainte n est pas satisfaisante dans le contexte industriel où l on veut pouvoir récupérer toutes les données possibles. Pour pallier à ce problème nous proposons dans DaWeS une heuristique [8] de relaxation de l algorithme de réécriture de requêtes [1] qui est au coeur de la médiation. Le deuxième problème rencontré est celui du nombre d accès aux API. En simplifiant, une requête posée à DaWeS, par exemple pour l obtention de données pour la construction d un indicateur de performance, est réécrite en plusieurs requêtes chacune d elle étant traduite par un certain nombre d appels aux services web via leurs API. Or appeler un service web peut-être très coûteux. Cela dépend de la politique de tarification du fournisseur de ce service qui dépend elle-même de nombreux paramètres (qualité du service demandé, de la connexion réseau, du nombre d appels déjà effectués,...). Il devient donc nécessaire d optimiser la réécriture de la requête initiale afin de minimiser le nombre de ces appels tout en conservant les mêmes résultats. Face à cette problématique, nous ne proposons pas, dans ce travail, d optimisation en tant que telle. Par contre nous proposons une méthodologie pour l obtention d une borne supérieure [10] sur le nombre d appels requis après réécriture. Cette borne se veut un outil d évaluation des futures méthodes d optimisation de réécriture.

6 Nous avons validé DaWeS par les tests suivants. D abord, des expérimentations qualitatives ont été menées sur des services web réels dans les trois domaines précédemment cités. Puis, une première série de tests aléatoires quantitatifs a été effectuée pour tester le passage à l échelle. 3 Conclusion et perspectives L offre de services web disponibles étant en constante progression, l adéquation avec les demandes des PME étant croissante, les besoins d avancées dans le domaine de l intégration de données sont de plus en plus importants. Cette thèse [8] traite de l établissement d une plateforme logicielle nommée DaWeS permettant le déploiement et la gestion en ligne d entrepôts de données alimentés par des données provenant de services web et personnalisés à destination des petites et moyennes entreprises nécessitant moins d effort de programmation. Ce travail s articule autour du développement et de l expérimentation de DaWeS. L idée principale implémentée dans DaWeS est l utilisation d une approche virtuelle d intégration de données (la médiation) en tant que processus ETL (extraction, transformation et chargement des données) pour les entrepôts de données gérés par DaWeS. A cette fin, un algorithme classique de réécriture de requêtes (l algorithme inverse-rules) a été adapté et testé. Une étude théorique sur la sémantique des requêtes conjonctives et datalog [10] exprimées avec des relations munies de limitations d accès (correspondant aux services web) a été menée. Cette dernière permet l obtention de bornes supérieures sur les nombres d appels aux services web requis dans l évaluation de telles requêtes. Des expérimentations ont été menées sur des services web réels dans trois domaines : le marketing en ligne, la gestion de projets et les services d aide aux utilisateurs. De nombreuses questions ouvertes se posent alors à la recherche et à l industrie. Premièrement, comment peut on réduire ou optimiser le nombre d appel à l API? Puis, Est ce que l ajout d un mécanisme avancé de traitement des erreurs peut il aider à réagir automatiquement aux échecs de l API? Finalement, qu elle interface d intégration visuelle et quels outils de visualisations pertinents sont nécessaires à l utilisateur afin d améliorer et d accélérer l analyse du contenu de son entrepôt de données? Remerciements Je souhaite remercier la Région Auvergne et le FEDER pour le financement de ce projet de recherche. Je voudrais également remercier Farouk Toumani et Christophe Rey de LIMOS, Université Blaise Pascal pour leur direction ainsi que Rootsystem pour avoir initié ce travail. Enfin merci à A. Duranthon pour la relecture. Références [1] Duschka, O.M., Genesereth, M.R., Levy, A.Y. : Recursive query plans for data integration. J. Log. Program. 43(1), (2000)

7 [2] Grahne, G., Kiricenko, V. : Towards an algebraic theory of information integration. Inf. Comput. 194(2), (2004) [3] Halevy, A.Y. : Answering queries using views : A survey. VLDB J. 10(4), (2001) [4] Inmon, W.H. : Building the Data Warehouse. John Wiley & Sons, Inc., New York, NY, USA (1992) [5] Kimball, R. : The Data Warehouse Toolkit : Practical Techniques for Building Dimensional Data Warehouses. John Wiley (1996) [6] Kopecký, J., Gomadam, K., Vitvar, T. : hrests : An html microformat for describing restful web services. In : Proceedings of the 2008 IEEE/WIC/ACM International Conference on Web Intelligence and Intelligent Agent Technology - Volume 01. pp WI-IAT 08, IEEE Computer Society, Washington, DC, USA (2008), [7] Rajaraman, A., Sagiv, Y., Ullman, J.D. : Answering queries using templates with binding patterns (extended abstract). In : Proceedings of the fourteenth ACM SIGACT-SIGMOD-SIGART symposium on Principles of database systems. pp PODS 95 (1995) [8] Samuel, J. : Feeding a data warehouse with data coming from web services. A mediation approach for the DaWeS prototype. Theses, Université Blaise Pascal - Clermont-Ferrand II (Oct 2014), https://tel.archives-ouvertes.fr/ tel [9] Samuel, J. : Towards a data warehouse fed with web services. In : The Semantic Web : Trends and Challenges - 11th International Conference, ESWC PhD Symposium Lecture Notes in Computer Science, vol. 8465, pp Springer (2014), [10] Samuel, J., Momège, B. : An upper bound on the number of accesses for Datalog α Last queries. In : Base de Données Avancés (BDA 2014) (2014), session Jeune Chercheur [11] Samuel, J., Rey, C. : Dawes : Datawarehouse fed with web services. In : Actes du XXXIIème Congrès INFORSID, Lyon, France, Mai pp (2014), [12] Samuel, J., Rey, C., Martin, F., Peyron, L. : Mediation-based web services fed data warehouse. In : 10e journées francophones sur les Entrepôts de Données et l Analyse en ligne (EDA 2014), Vichy. RNTI, vol. B-10, pp Hermann, Paris (Juin 2014), démo

FlexIS: vers un système d intégration d information flexible

FlexIS: vers un système d intégration d information flexible FlexIS: vers un système d intégration d information flexible P. Colomb 1, et H. Jaudoin 2 1 LIMOS - CNRS UMR 6158, Université Blaise Pascal, France email: colomb@isima.fr LIMOS, 24 Avenue des Landais,

Plus en détail

4. SERVICES WEB REST 46

4. SERVICES WEB REST 46 4. SERVICES WEB REST 46 REST REST acronyme de REpresentational State Transfert Concept introduit en 2000 dans la thèse de Roy FIELDING Est un style d architecture inspiré de l architecture WEB En 2010,

Plus en détail

Architectures web pour la gestion de données

Architectures web pour la gestion de données Architectures web pour la gestion de données Dan VODISLAV Université de Cergy-Pontoise Plan Le Web Intégration de données Architectures distribuées Page 2 Le Web Internet = réseau physique d'ordinateurs

Plus en détail

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur Indications

Plus en détail

Introduction à LINQ. Chapitre 1. Qu est-ce que LINQ?

Introduction à LINQ. Chapitre 1. Qu est-ce que LINQ? Chapitre 1 Introduction à LINQ En surfant sur le Web, vous trouverez différentes descriptions de LINQ (Language Integrated Query), et parmi elles : LINQ est un modèle de programmation uniforme de n importe

Plus en détail

et les Systèmes Multidimensionnels

et les Systèmes Multidimensionnels Le Data Warehouse et les Systèmes Multidimensionnels 1 1. Définition d un Datawarehouse (DW) Le Datawarehouse est une collection de données orientées sujet, intégrées, non volatiles et historisées, organisées

Plus en détail

Indexation et interrogation de photos de presse décrites en MPEG-7

Indexation et interrogation de photos de presse décrites en MPEG-7 Indexation et interrogation de photos de presse décrites en MPEG-7 Emmanuel Bruno Jacques Le Maitre Elisabeth Murisasco Laboratoire SIS, Equipe Informatique Université de Toulon et du Var Bâtiment R, BP

Plus en détail

Pour les entreprises de taille moyenne. Descriptif Produit Oracle Oracle Business Intelligence Standard Edition One

Pour les entreprises de taille moyenne. Descriptif Produit Oracle Oracle Business Intelligence Standard Edition One Pour les entreprises de taille moyenne Descriptif Produit Oracle Edition One POURQUOI VOTRE ENTREPRISE A BESOIN D UNE SOLUTION DE BUSINESS INTELLIGENCE (BI) Des quantités toujours plus importantes de données

Plus en détail

LIPM-BIOINFO / BBRIC. Projet INRA Archive. Pérennité et partage des données

LIPM-BIOINFO / BBRIC. Projet INRA Archive. Pérennité et partage des données Projet INRA Archive Pérennité et partage des données Constat Progression exponentielle de la production des données de séquences (et autres) Fluctuation des politiques du SRA@NCBI ou ENA@EBI En outre,

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 3 : Le web dans l entreprise Sommaire Introduction... 1 Intranet... 1 Extranet...

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE DECISIONNEL?

QU EST-CE QUE LE DECISIONNEL? La plupart des entreprises disposent d une masse considérable d informations sur leurs clients, leurs produits, leurs ventes Toutefois ces données sont cloisonnées par les applications utilisées ou parce

Plus en détail

Le Web sémantique, une infrastructure d'intégration de sources de données

Le Web sémantique, une infrastructure d'intégration de sources de données Le Web sémantique, une infrastructure d'intégration de sources de données Chantal Reynaud Université Paris X & LRI (Université Paris-Sud & CNRS), UR INRIA Futurs Plan de l'exposé 1. Importance du point

Plus en détail

Système adaptatif d aide à la génération de requêtes de médiation

Système adaptatif d aide à la génération de requêtes de médiation Système adaptatif d aide à la génération de requêtes de médiation Dimitre Kostadinov Verónika Peralta Assia Soukane Xiaohui Xue Laboratoire PRiSM, Université de Versailles 45 avenue des Etats-Unis 78035

Plus en détail

BIRT (Business Intelligence and Reporting Tools)

BIRT (Business Intelligence and Reporting Tools) BIRT (Business Intelligence and Reporting Tools) Introduction Cette publication a pour objectif de présenter l outil de reporting BIRT, dans le cadre de l unité de valeur «Data Warehouse et Outils Décisionnels»

Plus en détail

Problématiques de recherche. Figure Research Agenda for service-oriented computing

Problématiques de recherche. Figure Research Agenda for service-oriented computing Problématiques de recherche 90 Figure Research Agenda for service-oriented computing Conférences dans le domaine ICWS (International Conference on Web Services) Web services specifications and enhancements

Plus en détail

Business Intelligence

Business Intelligence avec Excel, Power BI et Office 365 Téléchargement www.editions-eni.fr.fr Jean-Pierre GIRARDOT Table des matières 1 Avant-propos A. À qui s adresse ce livre?..................................................

Plus en détail

L A B U S I N E S S. d a t a g i n f o r m a t i o n g a c t i o n

L A B U S I N E S S. d a t a g i n f o r m a t i o n g a c t i o n L A B U S I N E S S I N T E L L I G E N C E D U X X I e m e S I E C L E A T A W A D * d a t a g i n f o r m a t i o n g a c t i o n domaines d expertise : Modélisation des données Intégration des données

Plus en détail

Intégration de données

Intégration de données Intégration de données Dan VODISLAV Université de Cergy-Pontoise Master Informatique M2 Plan Objectifs, principes, enjeux, applications Architectures d intégration de données Médiateurs et entrepôts Traitement

Plus en détail

Intelligence Economique - Business Intelligence

Intelligence Economique - Business Intelligence Intelligence Economique - Business Intelligence Notion de Business Intelligence Dès qu'il y a une entreprise, il y a implicitement intelligence économique (tout comme il y a du marketing) : quelle produit

Plus en détail

DOCUMENTATION DU COMPAGNON ASP

DOCUMENTATION DU COMPAGNON ASP DOCUMENTATION DU COMPAGNON ASP MANUEL UTILISATEUR VERSION 1.0 / SEPTEMBRE 2011 Rédacteur Gilles Mankowski 19/09/2011 Chapitre : Pre requis CONTENU Pre requis... 3 Introduction... 3 Comment fonctionne l'asp?...

Plus en détail

Description et regroupement de ressources pour les réseaux virtuels

Description et regroupement de ressources pour les réseaux virtuels École nationale d ingénieurs de Sfax Description et regroupement de ressources pour les réseaux virtuels Houssem Medhioub M. Mohamed Jmaiel Président M. Slim Kanoun Membre M. Maher Ben Jemaa Encadreur

Plus en détail

Mise à jour : Octobre 2011

Mise à jour : Octobre 2011 FICHE TECHNIQUE Architecture VIGILENS Mise à jour : Octobre 2011 VIGILENS SARL 53, rue Vauban F 69006 LYON www.vigilens.net Sommaire 1. Intégration de VIGILENS dans l architecture de l entreprise... 3

Plus en détail

Généralités sur les bases de données

Généralités sur les bases de données Généralités sur les bases de données Qu est-ce donc qu une base de données? Que peut-on attendre d un système de gestion de bases de données? Que peut-on faire avec une base de données? 1 Des données?

Plus en détail

Une extension pour RDF/RDFS utilisant des relations procédurales

Une extension pour RDF/RDFS utilisant des relations procédurales Une extension pour RDF/RDFS utilisant des relations procédurales Jean-François Baget * * INRIA Sophia-Antipolis & LIRMM(CNRS - UM2) LIRMM, 161 rue Ada, 34392 Montpellier Cedex 5 baget@lirmm.fr RÉSUMÉ.

Plus en détail

Les formations. Développeur Logiciel. ENI Ecole Informatique

Les formations. Développeur Logiciel. ENI Ecole Informatique page 1/5 Titre professionnel : Reconnu par l Etat de niveau III (Bac), inscrit au RNCP (arrêté du 12/10/07, J.O. n 246 du 23/10/07) (32 semaines) Unité 1 : Structurer une application 6 semaines Module

Plus en détail

Les entrepôts de données pour les nuls... ou pas!

Les entrepôts de données pour les nuls... ou pas! Atelier aideà la Décision à tous les Etages AIDE@EGC2013 Toulouse Mardi 29 janvier 2013 Cécile Favre Fadila Bentayeb Omar Boussaid Jérôme Darmont Gérald Gavin Nouria Harbi Nadia Kabachi Sabine Loudcher

Plus en détail

Vers l automatisation de la construction de systèmes de médiation pour le commerce électronique

Vers l automatisation de la construction de systèmes de médiation pour le commerce électronique Vers l automatisation de la construction de systèmes de médiation pour le commerce électronique I. Introduction C. Reynaud, G. Giraldo Université Paris-Sud, CNRS UMR 8623, INRIA-Futurs L.R.I., Bâtiment

Plus en détail

Optimisez les coûts de possession de votre information et redonnez de la capacité d investissement au DSI

Optimisez les coûts de possession de votre information et redonnez de la capacité d investissement au DSI CGI Dbox Dites oui à notre solution exclusive de décommissionnement et réduisez les coûts tout en conservant l intégrité de votre patrimoine informationnel Optimisez les coûts de possession de votre information

Plus en détail

Chacun est conscient qu il sera souvent nécessaire de mobiliser les notions abordées en première et, parfois, de les reprendre.

Chacun est conscient qu il sera souvent nécessaire de mobiliser les notions abordées en première et, parfois, de les reprendre. UE Atelier B Deux groupes de stagiaires ont suivi les exposés sur les séquences pédagogiques. Les échanges ont principalement porté sur les apports notionnels (quelles notions aborder), le bornage (jusqu

Plus en détail

Solutions informatiques (SI) Semestre 1

Solutions informatiques (SI) Semestre 1 Solutions informatiques (SI) Cette unité vise l acquisition de compétences générales à partir desquelles sont construites les compétences propres aux parcours de spécialisation. Elle comprend, d une part,

Plus en détail

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise.

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Solutions PME VIPDev Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Cette offre est basée sur la mise à disposition de l ensemble de nos compétences techniques et créatives au service

Plus en détail

Une méthode d apprentissage pour la composition de services web

Une méthode d apprentissage pour la composition de services web Une méthode d apprentissage pour la composition de services web Soufiene Lajmi * Chirine Ghedira ** Khaled Ghedira * * Laboratoire SOIE (ENSI) University of Manouba, Manouba 2010, Tunisia Soufiene.lajmi@ensi.rnu.tn,

Plus en détail

Cours PHP. Cours en ligne Développement web PHP. Académie Libre info@academielibre.fr

Cours PHP. Cours en ligne Développement web PHP. Académie Libre info@academielibre.fr Cours PHP Cours en ligne Développement web PHP Académie Libre info@academielibre.fr Programme général du Cours PHP Module 1 Introduction et installation d un environnement PHP Unité 1 Introduction à PHP

Plus en détail

SQL SERVER 2008, BUSINESS INTELLIGENCE

SQL SERVER 2008, BUSINESS INTELLIGENCE SGBD / Aide à la décision SQL SERVER 2008, BUSINESS INTELLIGENCE Réf: QLI Durée : 5 jours (7 heures) OBJECTIFS DE LA FORMATION Cette formation vous apprendra à concevoir et à déployer une solution de Business

Plus en détail

Développer de nouvelles fonctionnalités

Développer de nouvelles fonctionnalités 19 Développer de nouvelles fonctionnalités Chaque site e-commerce est unique. Bien que Magento soit une application riche, des besoins spécifiques apparaîtront et l ajout de modules deviendra nécessaire.

Plus en détail

Entreposage de données complexes pour la médecine d anticipation personnalisée

Entreposage de données complexes pour la médecine d anticipation personnalisée Manuscrit auteur, publié dans "9th International Conference on System Science in Health Care (ICSSHC 08), Lyon : France (2008)" Entreposage de données complexes pour la médecine d anticipation personnalisée

Plus en détail

Compte-rendu re union Campus AAR 3 mars 2015

Compte-rendu re union Campus AAR 3 mars 2015 Compte-rendu re union Campus AAR 3 mars 2015 Table des matières Liste d actions... 2 I. Environnement d analyse : INA, Armadillo... 3 a. Connexion de l outil INA avec API Armadillo... 3 b. Outil d analyse

Plus en détail

SECTION 5 BANQUE DE PROJETS

SECTION 5 BANQUE DE PROJETS SECTION 5 BANQUE DE PROJETS INF 4018 BANQUE DE PROJETS - 1 - Banque de projets PROJET 2.1 : APPLICATION LOGICIELLE... 3 PROJET 2.2 : SITE WEB SÉMANTIQUE AVEC XML... 5 PROJET 2.3 : E-LEARNING ET FORMATION

Plus en détail

Devenez un véritable développeur web en 3 mois!

Devenez un véritable développeur web en 3 mois! Devenez un véritable développeur web en 3 mois! L objectif de la 3W Academy est de former des petits groupes d élèves au développement de sites web dynamiques ainsi qu à la création d applications web

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 8 : ID : Informatique Décisionnelle BI : Business Intelligence Sommaire Introduction...

Plus en détail

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com Drive your success «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com ATEN, dix avantages au service de votre entreprise Qualité de mise en œuvre

Plus en détail

Business Intelligence avec Excel, Power BI et Office 365

Business Intelligence avec Excel, Power BI et Office 365 Avant-propos A. À qui s adresse ce livre? 9 1. Pourquoi à chaque manager? 9 2. Pourquoi à tout informaticien impliqué dans des projets «BI» 9 B. Obtention des données sources 10 C. Objectif du livre 10

Plus en détail

Menaces à la sécurité des composants RFID de l architecture EPCglobal, Partie II

Menaces à la sécurité des composants RFID de l architecture EPCglobal, Partie II Menaces à la sécurité des composants RFID de l architecture EPCglobal, Partie II J. G. Alfaro, M. Barbeau, E. Kranakis Carleton University, School of Computer Science 5375 Herzberg Building, 1125 Colonel

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS BUSINESS INTELLIGENCE. Edition 2012

CATALOGUE DE FORMATIONS BUSINESS INTELLIGENCE. Edition 2012 CATALOGUE DE FORMATIONS BUSINESS INTELLIGENCE Edition 2012 AGENDA Qui sommes nous? Présentation de Keyrus Keyrus : Expert en formations BI Nos propositions de formation 3 modes de formations Liste des

Plus en détail

1. Une approche innovante, basée sur «l objet document» 2. Le respect des chaînes éditoriales de l entreprise

1. Une approche innovante, basée sur «l objet document» 2. Le respect des chaînes éditoriales de l entreprise Lucid e-globalizer, solution globale de gestion de contenu multilingue. Ce document a pour objectif de vous présenter Lucid e-globalizer, la solution de gestion de contenu multilingue de Lucid i.t., ses

Plus en détail

Service combinators for farming virtual machines

Service combinators for farming virtual machines Master d Informatique Fondamentale École Normale Supérieure de Lyon Sémantique du parallélisme Chantal Keller Service combinators for farming virtual machines K. Bhargavan, A. D. Gordon, I. Narasamdya

Plus en détail

OpenText Content Server v10 Cours 3-0126 (ex 215)

OpenText Content Server v10 Cours 3-0126 (ex 215) v10 Cours 3-0126 (ex 215) Administration système et indexation-recherche Durée : 5 jours Ce cours de 5 jours apprendra aux administrateurs, aux architectes système et aux services support comment installer,

Plus en détail

DOSSIER SOLUTION CA ERwin Modeling. Comment gérer la complexité des données et améliorer l agilité métier?

DOSSIER SOLUTION CA ERwin Modeling. Comment gérer la complexité des données et améliorer l agilité métier? DOSSIER SOLUTION CA ERwin Modeling Comment gérer la complexité des données et améliorer l agilité métier? CA ERwin Modeling fournit une vue centralisée des définitions de données clés afin de mieux comprendre

Plus en détail

Programmation Web. Introduction

Programmation Web. Introduction Programmation Web Introduction 1 Introduction 10 séances 1 h cours + 1h TD Notes : contrôle continu DS 1 TP : note de groupe : rapport + code source + démo TD : note personnelle (=0 si 2 absences non justifiées)

Plus en détail

Sélectionner la bonne base de données de gestion de configurations pour mettre en place une plate-forme efficace de gestion de services.

Sélectionner la bonne base de données de gestion de configurations pour mettre en place une plate-forme efficace de gestion de services. Solutions de Service Management Guide d achat Sélectionner la bonne base de données de gestion de configurations pour mettre en place une plate-forme efficace de gestion de services. Aujourd hui, toutes

Plus en détail

Plan de cours. 1. Mise en contexte. 2. Place du cours dans le programme. 3. Descripteur du cours

Plan de cours. 1. Mise en contexte. 2. Place du cours dans le programme. 3. Descripteur du cours Faculté des sciences Centre de formation en technologies de l information Plan de cours Cours : INF 735 Entrepôt et forage de données Trimestre : Hiver 2015 Enseignant : Robert J. Laurin 1. Mise en contexte

Plus en détail

La Réécriture de Requêtes XACML :

La Réécriture de Requêtes XACML : GEDSIP - INFORSID 2007 Perros-Guirec, le 22 mai 2007 La Réécriture de Requêtes XACML : Un mécanisme m pour assurer une sécurité adaptable pour les Systèmes de Gestion de Données Pervasifs Dana Al Kukhun,

Plus en détail

Réécriture de requêtes en termes de vues en présence de contraintes de valeurs pour un système d intégration de sources de données agricoles

Réécriture de requêtes en termes de vues en présence de contraintes de valeurs pour un système d intégration de sources de données agricoles Réécriture de requêtes en termes de vues en présence de contraintes de valeurs pour un système d intégration de sources de données agricoles Hélène Jaudoin To cite this version: Hélène Jaudoin. Réécriture

Plus en détail

Laboratoire 4 Développement d un système intelligent

Laboratoire 4 Développement d un système intelligent DÉPARTEMENT DE GÉNIE LOGICIEL ET DES TI LOG770 - SYSTÈMES INTELLIGENTS ÉTÉ 2012 Laboratoire 4 Développement d un système intelligent 1 Introduction Ce quatrième et dernier laboratoire porte sur le développement

Plus en détail

Pentaho Business Analytics Intégrer > Explorer > Prévoir

Pentaho Business Analytics Intégrer > Explorer > Prévoir Pentaho Business Analytics Intégrer > Explorer > Prévoir Pentaho lie étroitement intégration de données et analytique. En effet, les services informatiques et les utilisateurs métiers peuvent accéder aux

Plus en détail

PROJET D INTEGRATION DE DEVELOPPEMENT

PROJET D INTEGRATION DE DEVELOPPEMENT MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION PROJET

Plus en détail

Les Entrepôts de Données

Les Entrepôts de Données Les Entrepôts de Données Grégory Bonnet Abdel-Illah Mouaddib GREYC Dépt Dépt informatique :: GREYC Dépt Dépt informatique :: Cours Cours SIR SIR Systèmes d information décisionnels Nouvelles générations

Plus en détail

Projet ORI-OAI Outil de Référencement et d Indexation Réseau de portails OAI. Rencontres Mondiales du Logiciel Libre 2007 Amiens, 13 juillet 2007

Projet ORI-OAI Outil de Référencement et d Indexation Réseau de portails OAI. Rencontres Mondiales du Logiciel Libre 2007 Amiens, 13 juillet 2007 Projet ORI-OAI Outil de Référencement et d Indexation Réseau de portails OAI Rencontres Mondiales du Logiciel Libre 2007 Amiens, 13 juillet 2007 Sommaire Introduction - contexte Les fonctions du système

Plus en détail

ift287 - Exploitation de bases de données relationnelles et orientées objet

ift287 - Exploitation de bases de données relationnelles et orientées objet Département d informatique ift287 - Exploitation de bases de données relationnelles et orientées objet Plan de cours Hiver 2012 Enseignant : Marc Frappier Courriel : marc.frappier@usherbrooke.ca Téléphone

Plus en détail

Bien architecturer une application REST

Bien architecturer une application REST Olivier Gutknecht Bien architecturer une application REST Avec la contribution de Jean Zundel Ce livre traite exactement du sujet suivant : comment faire pour que les services web et les programmes qui

Plus en détail

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc L intégration de la gestion des identités et des accès avec l authentification unique Objectif : Renforcer la politique de sécurité et améliorer la productivité

Plus en détail

Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications Les outils XML

Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications Les outils XML Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications Les outils XML Page 1 sur 13 SOMMAIRE 1 Introduction 3 2 Parseur XML et processeur XSLT 4 2.1 Le Parseur XML v2 4 2.1.1 Les API DOM et SAX 4 2.1.2 Le parseur

Plus en détail

NFP111 Systèmes et Applications Réparties

NFP111 Systèmes et Applications Réparties NFP111 Systèmes et Applications Réparties 1 de 38 NFP111 Systèmes et Applications Réparties Cours 11 - Les Enterprise Java Beans (Introduction aux Enterprise Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences

Plus en détail

Sélection d un moteur de recherche pour intranet : Les sept points à prendre en compte

Sélection d un moteur de recherche pour intranet : Les sept points à prendre en compte Sélection d un moteur de recherche pour intranet : Les sept points à prendre en compte 1Les bases : vos objectifs 2 Sélection d un moteur de recherche pour intranet : Les sept points à prendre en compte

Plus en détail

DUT Informatique Module JAVA Apprentis Département Informatique 2008 / 2009. Travaux Pratiques n o 7 : RMI

DUT Informatique Module JAVA Apprentis Département Informatique 2008 / 2009. Travaux Pratiques n o 7 : RMI iut ORSAY DUT Informatique Département Informatique 2008 / 2009 Travaux Pratiques n o 7 : RMI Nom(s) : Groupe : Date : Objectifs : savoir créer des applications client-serveur mettant en jeu des machines

Plus en détail

Notions fondamentales sur les bases de données

Notions fondamentales sur les bases de données 1 Notions fondamentales sur les bases de données Au sommaire de ce chapitre Qu est-ce qu une base de données? Environnements des bases de données Origine d une base de données Eléments constitutifs d une

Plus en détail

L externalisation de vos logiciels entreprises : une solution aux problèmes de coûts, de sécurités et de réactivités

L externalisation de vos logiciels entreprises : une solution aux problèmes de coûts, de sécurités et de réactivités Bureau Virtuel L externalisation de vos logiciels entreprises : une solution aux problèmes de coûts, de sécurités et de réactivités Que ce soit par la communication, par les échanges ou par la collaboration,

Plus en détail

PLATEFORME MÉTIER DÉDIÉE À LA PERFORMANCE DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION

PLATEFORME MÉTIER DÉDIÉE À LA PERFORMANCE DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION PLATEFORME MÉTIER DÉDIÉE À LA PERFORMANCE DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION KEOPS Automation Espace Performance 2B, rue du Professeur Jean Rouxel BP 30747 44481 CARQUEFOU Cedex Tel. +33 (0)2 28 232 555 -

Plus en détail

EXPERIENCE DE COUPLAGE DE MODELES ALTARICA AVEC DES INTERFACES METIERS EXPERIMENT OF COUPLING ALTARICA MODELS WITH SPECIALIZED INTERFACES

EXPERIENCE DE COUPLAGE DE MODELES ALTARICA AVEC DES INTERFACES METIERS EXPERIMENT OF COUPLING ALTARICA MODELS WITH SPECIALIZED INTERFACES EXPERIENCE DE COUPLAGE DE MODELES ALTARICA AVEC DES INTERFACES METIERS EXPERIMENT OF COUPLING ALTARICA MODELS WITH SPECIALIZED INTERFACES PERROT Benoit, PROSVIRNOVA Tatiana, RAUZY Antoine, SAHUT D IZARN

Plus en détail

Logiciel d analyse du monde des objets connectés intelligents

Logiciel d analyse du monde des objets connectés intelligents Logiciel d analyse du monde des objets connectés intelligents Le défi : Transformer les données en intelligence décisionnelle Le logiciel SkySpark analyse automatiquement les données issues des équipements

Plus en détail

Outil SANTE: Détection d erreurs par analyse statique et test structurel des programmes C

Outil SANTE: Détection d erreurs par analyse statique et test structurel des programmes C Outil SANTE: Détection d erreurs par analyse statique et test structurel des programmes C Omar Chebaro LIFC, Université de Franche-Comté, 25030 Besançon France CEA, LIST, Laboratoire Sûreté des Logiciels,

Plus en détail

Guide pratique des solutions d automatisation des processus métier Avril 2014

Guide pratique des solutions d automatisation des processus métier Avril 2014 Guide pratique des solutions d automatisation des processus métier Avril 2014 Kemsley Design Limited Kemsley Design Limited www.kemsleydesign.com www.column2.com www.kemsleydesign.com www.column2.com Présentation

Plus en détail

VISUEL. Comment acquérir et conserver une longueur d avance? Osez l innovation responsable!

VISUEL. Comment acquérir et conserver une longueur d avance? Osez l innovation responsable! VISUEL Comment acquérir et conserver une longueur d avance? Osez l innovation responsable! InnovatIon et Supply ChaIn Votre contact Une équipe dédiée pour vous accompagner et répondre à vos questions!

Plus en détail

Business Intelligence (BI) Stratégie de création d un outil BI

Business Intelligence (BI) Stratégie de création d un outil BI Business Intelligence (BI) La Business intelligence est un outil décisionnel incontournable à la gestion stratégique et quotidienne des entités. Il fournit de l information indispensable, sous plusieurs

Plus en détail

Conception de la base de données

Conception de la base de données Rapport T.E.R HLIN405 Conception de la base de données des projets de licence deuxième et troisième année Réalisé par Achraf Tajani Cvete Maceski Mohamed Bareche Sous l encadrement de Christian Retoré

Plus en détail

ARCHITECTURE REST & WEB SERVICES. Exposé Informatique & Réseaux CHAMBON Florian 14 janvier 2014

ARCHITECTURE REST & WEB SERVICES. Exposé Informatique & Réseaux CHAMBON Florian 14 janvier 2014 ARCHITECTURE REST & WEB SERVICES Exposé Informatique & Réseaux CHAMBON Florian 14 janvier 2014 1 Introduction Présentation de Rest Serveur Java JAX-RS Démonstration 2 Introduction Présentation de Rest

Plus en détail

PROGICIEL INTÉGRÉ DE BIBLIOTHÉCONOMIE

PROGICIEL INTÉGRÉ DE BIBLIOTHÉCONOMIE Edition de Logiciels Professionnels PROGICIEL INTÉGRÉ DE BIBLIOTHÉCONOMIE Gestion d un catalogue centralisé Gestion des prêts et des réservations Gestion des abonnements Bulletinage et listes de diffusion

Plus en détail

TrawlBase-Siap : un outil de gestion des données de campagnes de chalutage scientifique. TrawlBase-Siap: A Software to Manage Trawling Survey Data

TrawlBase-Siap : un outil de gestion des données de campagnes de chalutage scientifique. TrawlBase-Siap: A Software to Manage Trawling Survey Data TrawlBase-Siap : un outil de gestion des données de campagnes de chalutage scientifique Note TrawlBase-Siap: A Software to Manage Trawling Survey Data Note Jérôme GUITTON 1 & Didier GASCUEL 2 1. Ingénieur

Plus en détail

arcopole Studio Annexe 7 Architectures Site du programme arcopole : www.arcopole.fr

arcopole Studio Annexe 7 Architectures Site du programme arcopole : www.arcopole.fr 4 arcopole Studio Annexe 7 Architectures Site du programme arcopole : www.arcopole.fr Auteur du document : Esri France Version de la documentation : 1.2 Date de dernière mise à jour : 26/02/2015 Sommaire

Plus en détail

Introduction à la B.I. Avec SQL Server 2008

Introduction à la B.I. Avec SQL Server 2008 Introduction à la B.I. Avec SQL Server 2008 Version 1.0 VALENTIN Pauline 2 Introduction à la B.I. avec SQL Server 2008 Sommaire 1 Présentation de la B.I. et SQL Server 2008... 3 1.1 Présentation rapide

Plus en détail

CONNECTEUR QLIKVIEW POUR INFORMATICA POWERCENTER

CONNECTEUR QLIKVIEW POUR INFORMATICA POWERCENTER CONNECTEUR QLIKVIEW POUR INFORMATICA POWERCENTER Tirer pleinement profit de l ETL d Informatica à l aide d une plate-forme de Business Discovery rapide et flexible De plus en plus d entreprises exploitent

Plus en détail

Introduction au développement SharePoint. Version 1.0

Introduction au développement SharePoint. Version 1.0 Introduction au développement SharePoint Version 1.0 Z 2 Introduction au développement SharePoint 09/05/09 Sommaire 1 SharePoint : les bases... 3 1.1 Débuter sous SharePoint... 3 1.2 Connaissances Requises...

Plus en détail

Acquisition Indexation Classement & Recherche & Stockage Consultation. Solution d archivage sur mesure

Acquisition Indexation Classement & Recherche & Stockage Consultation. Solution d archivage sur mesure Acquisition Indexation Classement & Recherche & Stockage Consultation Solution d archivage sur mesure Préambule SITAN INFORMATIQUE est une société innovante spécialisée dans la gestion de l information,

Plus en détail

Architecture N-Tier. Ces données peuvent être saisies interactivement via l interface ou lues depuis un disque. Application

Architecture N-Tier. Ces données peuvent être saisies interactivement via l interface ou lues depuis un disque. Application Architecture Multi-Tier Traditionnellement une application informatique est un programme exécutable sur une machine qui représente la logique de traitement des données manipulées par l application. Ces

Plus en détail

Une option innovante pour le développement rapide sur ipad et iphone

Une option innovante pour le développement rapide sur ipad et iphone Une option innovante pour le développement rapide sur ipad et iphone Des solutions pour ipad/iphone sur mesure pour répondre aux besoins d amélioration des processus ésumé Les entreprises doivent être

Plus en détail

ETNA Projet de Fin d Étude 2005-2007 RimElse Cahier des charges. c Copyleft 2006, ELSE Team

ETNA Projet de Fin d Étude 2005-2007 RimElse Cahier des charges. c Copyleft 2006, ELSE Team ETNA Projet de Fin d Étude 2005-2007 RimElse Cahier des charges c Copyleft 2006, ELSE Team 18 avril 2006 Table des matières 1 Introduction 2 2 Présentation du projet 3 2.1 Une distribution Évolulable..................

Plus en détail

Rapport Gestion de projet

Rapport Gestion de projet IN56 Printemps 2008 Rapport Gestion de projet Binôme : Alexandre HAFFNER Nicolas MONNERET Enseignant : Nathanaël COTTIN Sommaire Description du projet... 2 Fonctionnalités... 2 Navigation... 4 Description

Plus en détail

Analyse de la démographie des objets dans les systèmes Java temps-réel

Analyse de la démographie des objets dans les systèmes Java temps-réel Analyse de la démographie des objets dans les systèmes Java temps-réel Nicolas BERTHIER Laboratoire VERIMAG Responsables du stage : Christophe RIPPERT et Guillaume SALAGNAC le 29 septembre 26 1 Introduction

Plus en détail

Surveiller et contrôler vos applications à travers le Web

Surveiller et contrôler vos applications à travers le Web Surveiller et contrôler vos applications à travers le Web Valérie HELLEQUIN Ingénieur d application Internet permet aujourd hui la diffusion d informations et de ressources que chaque utilisateur peut

Plus en détail

API de services d intégration GoToMeeting

API de services d intégration GoToMeeting API de services d intégration Les services d intégration fournis par Citrix Online permettent d intégrer la solution de Citrix à vos systèmes opérationnels (GRC/CRM, PGI/ERP ou plateforme informatique)

Plus en détail

S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE

S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE Les savoirs de l Informatique Commerciale doivent être abordés en relation avec les autres savoirs (S4 à S7). Les objectifs généraux sont : o de sensibiliser les étudiants

Plus en détail

WebFTP Un client Web sécurisé pour FTP

WebFTP Un client Web sécurisé pour FTP WebFTP Un client Web sécurisé pour FTP Jirung Albert SHIH, Shih@math.Jussieu.fr Université Paris 7 JRES 2001 Introduction Nous allons dans ce document présenter une solution mise en œuvre sur le réseau

Plus en détail

Cette première partie pose les enjeux de la BI 2.0 et son intégration dans le SI de l entreprise. De manière progressive, notre approche situera le

Cette première partie pose les enjeux de la BI 2.0 et son intégration dans le SI de l entreprise. De manière progressive, notre approche situera le Partie I BI 2.0 Cette première partie pose les enjeux de la BI 2.0 et son intégration dans le SI de l entreprise. De manière progressive, notre approche situera le SI classique avec l intégration de la

Plus en détail

10 Intégration de données sur le web

10 Intégration de données sur le web 10 Intégration de données sur le web 240 Requête utilisateur : Où est-ce que je peux voir les films qui ont participé au dernier Festival de Cannes? Je voudrais les résumés et critiques des films de Pedro

Plus en détail

EXPERT EN INFORMATIQUE OPTION DEVELOPPEMENT

EXPERT EN INFORMATIQUE OPTION DEVELOPPEMENT EXPERT EN INFORMATIQUE OPTION DEVELOPPEMENT Titre délivré à l issue des 2 ans de formation : «Expert en ingénierie informatique appliquée», Titre inscrit au RNCP, niveau I (niveau BAC+5), sous l autorité

Plus en détail

Architectures Java pour applications mobiles

Architectures Java pour applications mobiles Architectures Java pour applications mobiles L application mobile en phase de devenir incontournable. Début 2010, 200 000 applications mobiles. Fin 2011, le cap du million est franchi. Derrière cette croissance

Plus en détail