MON LAIT ISSU DE VACHES NOURRIES AUX OGM?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MON LAIT ISSU DE VACHES NOURRIES AUX OGM?"

Transcription

1 MON LAIT ISSU DE VACHES NOURRIES AUX OGM? L U X E M B O U R G octobre 2005

2 Ë Les OGM, nos animaux d élevage et nous : 20 millions de tonnes d OGM sont importées chaque année en Europe. 80% de celles-ci atterrissent dans les mangeoires de nos vaches, cochons et poulets. Pourtant à l heure actuelle, aucun étiquetage concernant les produits issus d animaux nourris aux OGM, comme le lait, les œufs ou la viande, n existe. Or, vous êtes 83% à préférer acheter des produits provenant d animaux nourris sans OGM et 89% à penser que ce type d aliments devraient bénéficier d un étiquetage adéquat.* EN NE POUVANT FAIRE DE VERITABLE CHOIX ALIMENTAIRE ET DONC, DIRE NON AUX OGM, VOUS ÊTES AUJOURD HUI PIÉGÉS! * Sondage TNS ILRES Greenpeace Luxembourg, mené en juillet et août 2005, disponible sur le site ou au (Tél) Luxembourg, octobre Mon lait issu de vaches nourries aux ogm?

3 Ë Notre LAIT, aussi «naturel» que ça? En Europe, le secteur de l industrie laitière est l un des plus réticent à vouloir instaurer des filières d approvisionnement non OGM pour les matières fourragères des animaux à l origine de ses produits. Les industriels du lait présents sur le marché luxembourgeois n y font pas exception. Les plus importants sont Sodiaal («Candia»), Danone, Lactalis («Lactel»), Luxlait, MUH ainsi que les distributeurs Aldi, Auchan, Cactus, Cora, Delhaize et Match. Aujourd hui, aucun d entre eux n a donné l assurance à Greenpeace qu ils renonçaient à utiliser des OGM dans la nourriture de leurs vaches. Pour l instant, seul le lait issu de l agriculture biologique (labels AB, Demeter, biolabel, ecocert, biogarantie, EKO) est donc garanti comme provenant d animaux nourris sans OGM car les cahiers des charges des agriculteurs bio excluent toutes formes d OGM lors du processus de production alimentaire. Luxembourg, octobre Mon lait issu de vaches nourries aux ogm? - 3.

4 Ë C est vous qui faites le marché! Les OGM causent des dommages graves et irréversibles à notre environnement et présentent des risques potentiels et imprévisibles pour notre santé. REFUSEZ QU ILS VOUS SOIENT IMPOSÉS* : 1. achetez uniquement des produits garantis comme provenant d animaux nourris sans OGM et des produits issus de l agriculture biologique 2. signez la pétition européenne de Greenpeace en faveur de l étiquetage des produits provenant d animaux nourris aux OGM * La pétition de Greenpeace ainsi qu un CD Rom explicatif sur les produits du marché luxembourgeois et leurs garanties sont disponibles sur le site ou au (Tél). Plus d informations sur les OGM en général sont également disponibles auprès de Greenpeace et sur le site mentionné ci-dessus Luxembourg, octobre Mon lait issu de vaches nourries aux ogm?

5 Ë Comment lire cette liste! Les produits qui suivent sont ceux les plus courants du marché luxembourgeois en matière de lait. NB : Cette liste n est évidemment pas exhaustive! Å Le lait marqué de ce sigle est à privilégier lors de vos achats. L entreprise à l origine de celui-ci a en effet donné l assurance à Greenpeace que les OGM ne faisaient pas partis de l alimentation des vaches dont il est issu. A l heure actuelle, aucun lait conventionnel, c est-à-dire non issu de l agriculture bio, n est garanti comme provenant d animaux nourris sans OGM au Luxembourg. En achetant les laits marqués de ce sigle vous soutenez la culture de plantes transgéniques! Les fabricants de ceuxci ne garantissent pas en effet à Greenpeace avoir renoncé à l utilisation de matières fourragères transgéniques pour nourrir les animaux à l origine de leurs produits. Les entreprises qui n ont pas souhaité répondre à nos questions sont marquées de ce sigle *. Luxembourg, octobre Mon lait issu de vaches nourries aux ogm? - 5.

6 * Aldi Milsa lait Alsace lait Auchan lait Å Å Becel pro-activ (Unilever) Berchtesgadener Land bio BIOG lait bio Cactus lait demi-écrémé Cactus lait entier Campina lait 6. - Luxembourg, octobre Mon lait issu de vaches nourries aux ogm?

7 Å Candia Baby (Sodiaal) Candia Biolait (Sodiaal) Candia Grand lait (Sodiaal) Å Candia Croissance bio (Sodiaal) Candia Junior (Sodiaal) Candia Viva (Sodiaal) Candia Le lait (Sodiaal) Candia Silhouette Atout Résistance (Sodiaal) Candia Silhouette (Sodiaal) Luxembourg, octobre Mon lait issu de vaches nourries aux ogm? - 7.

8 Cora lait demi-écrémé Cora lait demi-écrémé Danone Activia lait fermenté Å Danone Nr 1 Delhaize lait bio Delhaize lait demi-écrémé Delhaize lait 365 Delhaize lait des Ardennes belges label «Contrôle et origine» Gervais lait de Croissance (Danone) 8. - Luxembourg, octobre Mon lait issu de vaches nourries aux ogm?

9 Gervais Vitalinea lait Campina Joyvalle Lactel Eveil Bébé (Lactalis) Å Lactel Jour après Jour (Lactalis) Lactel lait bio (Lactalis) Lactel lait (Lactalis) Lait demi-écrémé (Cedilac / Sodiaal) Luxlait lait frais demi-écrémé Luxlait lait frais entier Luxembourg, octobre Mon lait issu de vaches nourries aux ogm? - 9.

10 Luxlait lait entier UHT Luxlait lait fermenté Match lait * Å Lactogal Mimosa MUH lait bio MUH lait Å Pur Natur lait bio Winny lait Luxembourg, octobre Mon lait issu de vaches nourries aux ogm?

11

12 Campagne OGM Greenpeace Luxembourg 34, avenue de la Gare - L-4130 Esch sur Alzette - Tél :

réglementation bio Partie générale bio, reconnaissable et contrôlé

réglementation bio Partie générale bio, reconnaissable et contrôlé réglementation bio Partie générale bio, reconnaissable et contrôlé Partie générale : bio, reconnaissable et contrôlé. L objectif de la partie générale de la brochure est de clarifier ce qu est exactement

Plus en détail

Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio BIOCONSEIL

Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio BIOCONSEIL Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio BIOCONSEIL Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio Dans quels circuits de commercialisation vont évoluer vos produits?

Plus en détail

Travailler ensemble pour une meilleure alimentation, éthique et plus respectueuse des animaux d élevage. CIWF Agroalimentaire

Travailler ensemble pour une meilleure alimentation, éthique et plus respectueuse des animaux d élevage. CIWF Agroalimentaire Travailler ensemble pour une meilleure alimentation, éthique et plus respectueuse des animaux d élevage CIWF Agroalimentaire L Équipe Agroalimentaire Depuis sa création en 2007, l équipe agroalimentaire

Plus en détail

S engager en conversion AB

S engager en conversion AB Fiche rédigée par Patrick Lemarié (Animateur CAB) mise à jour janvier 2012 LOIRE ATLANTIQUE GAB 44 02-40-79-46-57 accueil@gab44.org MAINE ET LOIRE GABBAnjou 02-41-37-19-39 gabbanjou@wanadoo.fr MAYENNE

Plus en détail

ACTION N 1 Réseau d élevages bovins laitiers en Agrobiologie

ACTION N 1 Réseau d élevages bovins laitiers en Agrobiologie ACTION N 1 Réseau d élevages bovins laitiers en Agrobiologie Capacité d adaptation des systèmes en Agriculture Biologique aux épisodes de sécheresse AUTONOMIE ALIMENTAIRE Maître d œuvre : Chambres d Agriculture

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE Comment étiqueter une denrée alimentaire contenant des ingrédients biologiques

GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE Comment étiqueter une denrée alimentaire contenant des ingrédients biologiques ID-SC-172 GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE 12.12.12 GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE Comment étiqueter une denrée alimentaire contenant des ingrédients biologiques REFERENCES REGLEMENTAIRES : Règlement Européen N 834/2007

Plus en détail

& Que choisir. favoriser le bien-être

& Que choisir. favoriser le bien-être Label Rouge & Agriculture Biologique Que choisir pour favoriser le bien-être des animaux? Un guide des tiné au consommateur Protection mondiale des animaux de ferme Ce petit guide a pour objectif d aider

Plus en détail

Document d information 1. Principaux aspects de la proposition de la Commission COM (2000) 716 du point de vue de l alimentation animale

Document d information 1. Principaux aspects de la proposition de la Commission COM (2000) 716 du point de vue de l alimentation animale Proposition de la Commission COM (2000) 716 établissant les principes généraux et les prescriptions générales du droit alimentaire, instituant l Autorité Alimentaire Européenne et fixant des procédures

Plus en détail

En privilégiant les produits verts, vous utilisés dans l alimentation des troupeaux. afin de savoir si des OGM sont

En privilégiant les produits verts, vous utilisés dans l alimentation des troupeaux. afin de savoir si des OGM sont La position de Greenpeace Greenpeace s oppose à la culture d OGM en plein champ car elle conduit inévitablement à la dissémination des OGM dans l environnement et à leur introduction dans la chaîne alimentaire.

Plus en détail

L activité agricole sur la communauté de communes Terres de Montaigu

L activité agricole sur la communauté de communes Terres de Montaigu L activité agricole sur la communauté de communes Terres de Montaigu La Bernardière la Boisissiere de Montaigu Boufféré La Guyonnière Montaigu St Goerges de Montaigu St Hilaire de Loulay Treize Septiers

Plus en détail

manifeste, chartes, conventions.

manifeste, chartes, conventions. manifeste, chartes, conventions. MANIFESTE POUR L ACCÈS À UNE HAUTE QUALITÉ ALIMENTAIRE AU QUOTIDIEN Slow Food veut promouvoir une nouvelle manière d aborder l alimentation, indissociable de l identité

Plus en détail

JUIN 2012 DÉCEMBRE 2008. L étiquetage des denrées alimentaires. L information des consommateurs,

JUIN 2012 DÉCEMBRE 2008. L étiquetage des denrées alimentaires. L information des consommateurs, JUIN 2012 DÉCEMBRE 2008 INFO RÉGLEMENTATION info L étiquetage des denrées alimentaires L information des consommateurs, focus sur le règlement européen INCO L e règlement européen n 1169/2011 (ci-après

Plus en détail

La Bio pour quoi faire? Une vision du monde de la Bio et quelques perspectives

La Bio pour quoi faire? Une vision du monde de la Bio et quelques perspectives La Bio pour quoi faire? Une vision du monde de la Bio et quelques perspectives Juin 2012 Lionel FRANCOIS Sommaire La Bio, pourquoi? La Bio c est quoi? La situation de la Bio Les acteurs du Bio Le paysan

Plus en détail

Politique Agricole Commune. Programme 2015-2020

Politique Agricole Commune. Programme 2015-2020 Politique Agricole Commune Programme 2015-2020 DPB Paiement redistributif Jeunes Agriculteurs Verdissement Aides couplées Aides couplées Sommaire : Principe... 3 Aides animales : - Aides Ovines... 5 -

Plus en détail

LE MEMO BIO. Informations sur l agriculture biologique, ses réalités et perspectives dans la restauration hors domicile

LE MEMO BIO. Informations sur l agriculture biologique, ses réalités et perspectives dans la restauration hors domicile LE MEMO BIO Informations sur l agriculture biologique, ses réalités et perspectives dans la restauration hors domicile Avant propos 2 Ce Mémo a été spécialement conçu pour les professionnels et enseignants

Plus en détail

Alimentation des nourrissons et viande

Alimentation des nourrissons et viande L interprofession suisse de la filière viande Proviande société coopérative Finkenhubelweg 11 Case postale CH-3001 Berne +41(0)31 309 41 11 +41(0)31 309 41 99 info@proviande.ch www.viandesuisse.ch Alimentation

Plus en détail

Calcul de la pression en azote organique sur l exploitation

Calcul de la pression en azote organique sur l exploitation Calcul de la pression en azote organique sur l exploitation La pression en azote issue des effluents d élevage est plafonnée à 170 / ha de SAU. Tous les fertilisants azotés d origine animale sont considérés,

Plus en détail

Règlement du Parc pour le label Produit, catégorie A (produits alimentaires)

Règlement du Parc pour le label Produit, catégorie A (produits alimentaires) Règlement du Parc pour le label Produit, catégorie A (produits alimentaires) Titre I Dispositions générales Article premier : Objet du présent règlement Le présent règlement est un document d application

Plus en détail

BUREAU VERITAS et la certification BIO en aquaculture

BUREAU VERITAS et la certification BIO en aquaculture BUREAU VERITAS et la certification BIO en aquaculture Laurent Galloux Seafood manager Seafood Summit Paris 1 Fevrier 2010 Bureau Veritas en bref Amériques 130 sites, dont 26 laboratoires France 175 sites,

Plus en détail

EPREUVE ECRITE D ADMISSIBILITE

EPREUVE ECRITE D ADMISSIBILITE CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DE LYCEE PROFESSIONNELS AGRICOLE (PLPA) SESSION 2011 Concours : INTERNE Section : Sciences économiques et sociales et gestion Option A : Sciences économiques et sociales

Plus en détail

pliade nouveau concept pour le mobilier d'extérieur

pliade nouveau concept pour le mobilier d'extérieur pliade Un nouveau concept pour le mobilier d'extérieur pliade Première gamme de loopo présentée en 2009, pliade représente une offre de mobilier d extérieur qui se caractérise par l utilisation d une matière

Plus en détail

GAEC La Plaine de Foumard : «une exploitation fermière caprine bio»

GAEC La Plaine de Foumard : «une exploitation fermière caprine bio» 300 chèvres -65 ha de SAU - 3 associés Système mixte laitier fermier - fromage bio (AB) Route du Chabichou et Biosèvres. Fiche n 8 GAEC La Plaine de Foumard : «une exploitation fermière caprine bio» L

Plus en détail

L agriculture luxembourgeoise en chiffres 2013

L agriculture luxembourgeoise en chiffres 2013 L agriculture luxembourgeoise en chiffres 2013 (données disponibles au 1 ier avril 2013) MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE LA VITICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL SERVICE D ECONOMIE RURALE L agriculture

Plus en détail

mon maïs fourrage, (GNIS) rassemble toutes les parties prenantes de la filière semences française, soit 72 entreprises de sélection,

mon maïs fourrage, (GNIS) rassemble toutes les parties prenantes de la filière semences française, soit 72 entreprises de sélection, Ma vache, mon maïs fourrage, et moi 50 ans de progrès! Depuis maintenant 50 ans, le maïs fourrage a bénéficié avec succès du progrès génétique et de l innovation variétale. Il a su s inscrire durablement

Plus en détail

ANAIS LE LOGICIEL DE GESTION PRÉVISIONNELLE DE L ENTREPRISE AGRICOLE ET RURALE. Laboratoire Informatique de l ENITA de Bordeaux Tél.

ANAIS LE LOGICIEL DE GESTION PRÉVISIONNELLE DE L ENTREPRISE AGRICOLE ET RURALE. Laboratoire Informatique de l ENITA de Bordeaux Tél. LE LOGICIEL DE GESTION PRÉVISIONNELLE DE L ENTREPRISE AGRICOLE ET RURALE Laboratoire Informatique de l ENITA de Bordeaux Tél. 05 57 35 07 95 PHILOSOPHIE DU LOGICIEL - CONCEPTS DE BASE ET MECANISMES 1.

Plus en détail

Le cri d alarme de France Nature Environnement

Le cri d alarme de France Nature Environnement Le cri d alarme de France Nature Environnement 1 Contexte En novembre 2010, FNE lance une compétition auprès de plusieurs agences pour «élaborer et mener en direction des citoyens, une campagne de communication

Plus en détail

Rubrique Alimentation

Rubrique Alimentation La BIO Focus produits allégés Janvier 2010 Nouvelle année = Nouvelle rubrique : Nouveau produit! Manger RUsé a testé pour vous : Qu est-ce que c est? [N.A!] c est le nouveau produit que vous trouvez à

Plus en détail

Le bien-être animal : fiction ou réalité?

Le bien-être animal : fiction ou réalité? Le bien-être animal : fiction ou réalité? Par Daniel-Mercier Gouin Coll. Denis Beaudoin Définition Plan de la présentation Le point sur la réglementation ici et ailleurs Les implications opérationnelles

Plus en détail

PROCESSUS DE CERTIFICATION Agriculture Biologique

PROCESSUS DE CERTIFICATION Agriculture Biologique CERTIFICATION AB 10.2012 PROCESSUS DE CERTIFICATION Agriculture Biologique SOMMAIRE I La règlementation II Le processus de certification 1- Les étapes du processus de certification 2- Le plan de correction

Plus en détail

Auriol : le service public de la Restauration scolaire

Auriol : le service public de la Restauration scolaire Auriol : le service public de la Restauration scolaire Au titre de nos valeurs communes, nous avons voulu décliner l offre de restauration en mettant l accent au plus près des enfants. Plus de 80% des

Plus en détail

Circulaire relative aux dispositions applicables aux banques alimentaires et associations caritatives

Circulaire relative aux dispositions applicables aux banques alimentaires et associations caritatives Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Circulaire relative aux dispositions applicables aux banques alimentaires et associations caritatives Référence PCCB/S3/1092228 Date 02/08/2013

Plus en détail

60 produits solidaires pour les familles

60 produits solidaires pour les familles 60 produits solidaires pour les familles Une mobilisation de tous les acteurs Éleveurs Maraîchers Produits frais Produits secs GMS Conseil Général agriculteurs Droguerie Enseignes Transformateurs Manufacturiers

Plus en détail

Pôle Agriculture Biologique Massif Central Association de coordination de la recherche en agriculture biologique sur le Massif Central

Pôle Agriculture Biologique Massif Central Association de coordination de la recherche en agriculture biologique sur le Massif Central Pôle Agriculture Biologique Massif Central Association de coordination de la recherche en agriculture biologique sur le Massif Central BIO MASSIF Bulletin du Pôle AB Massif Central, Février 2011, N 10

Plus en détail

Spécialisation 3A AgroSup Dijon IAA Microbiologie Industrielle et Biotechnologie (MIB)

Spécialisation 3A AgroSup Dijon IAA Microbiologie Industrielle et Biotechnologie (MIB) Spécialisation 3A AgroSup Dijon IAA Microbiologie Industrielle et Biotechnologie (MIB) Responsable : Jean-François Cavin (Pr. Microbiologie Biotechnologie) Tel 03 80 77 40 72, Fax 03 80 77 23 84 jf.cavin@agrosupdijon.fr

Plus en détail

Sommaire. Introduction... 1

Sommaire. Introduction... 1 Sommaire Introduction... 1 I. Analyse de l existant... 2 I.1. Les produits... 2 I.1.1. A chaque âge son alimentation... 2 I.1.2. Les dépenses consacrées aux enfants... 3 I.2. Forces en présence et distribution...

Plus en détail

Mise à l herbe, les années se suivent!

Mise à l herbe, les années se suivent! Mise à l herbe, les années se suivent! Les vaches laitières du centre de formation ont été mises à l herbe de-nouveau un jeudi. En 2010 c était le 1 er avril, cette année ce fut le 31 mars 2011. La mise

Plus en détail

RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU RAD Synthèse 2011 - Exercice comptable 2010

RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU RAD Synthèse 2011 - Exercice comptable 2010 Les essentiels du Réseau agriculture durable RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU Synthèse 2011 - Exercice comptable 2010 Réseau d information comptable agricole du Ministère de l Agriculture,

Plus en détail

Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC)

Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC) GUIDE À L INTENTION DES ORGANISATIONS Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC) Pour des paniers de légumes locaux et sains, directement livrés

Plus en détail

Alexia ENGELHARD. Olivier HEMMERY. Chef de produit Glaces et Sorbets. Maison Boncolac SAS Groupe 3A (Alliance Agro-Alimentaire)

Alexia ENGELHARD. Olivier HEMMERY. Chef de produit Glaces et Sorbets. Maison Boncolac SAS Groupe 3A (Alliance Agro-Alimentaire) Alexia ENGELHARD Nom Poste Société Le métier Olivier HEMMERY Chef de produit Glaces et Sorbets Maison Boncolac SAS Groupe 3A (Alliance Agro-Alimentaire) Olivier HEMMERY assure la coordination et le suivi

Plus en détail

Conditions de prise en charge

Conditions de prise en charge Conditions de prise en charge Oléagineux (Incl. barèmes de réfactions de poids, AQconcept pour le colza, le tournesol et le soja) Récolte 2013 Berne, le 12 mars 2013 Schweizerische Branchenorganisation

Plus en détail

Projet Fish & Catering Sector (Mise à jour du 13/10/08)

Projet Fish & Catering Sector (Mise à jour du 13/10/08) Projet Fish & Catering Sector (Mise à jour du 13/10/08) Une initiative conjointe de : En association avec : A. Introduction de la notion «d alimentation durable» en restauration collective. La notion «d

Plus en détail

De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités

De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités Organisateurs : Partenaires : Des outils d accompagnement Des outils de financement Zoom

Plus en détail

PRÉPARATION ET LIVRAISON DE REPAS EN LIAISON FROIDE POUR LE RESTAURANT SCOLAIRE

PRÉPARATION ET LIVRAISON DE REPAS EN LIAISON FROIDE POUR LE RESTAURANT SCOLAIRE COMMUNE DE BRETTEVILLE SUR ODON PROCÉDURE ADAPTÉE PRÉPARATION ET LIVRAISON DE REPAS EN LIAISON FROIDE POUR LE RESTAURANT SCOLAIRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES C.C.T.P X:\CANTINE\CONSULTATION

Plus en détail

Registre des dossiers et des mesures correctives du programme LCQ

Registre des dossiers et des mesures correctives du programme LCQ Programme Lait canadien de qualité des Producteurs laitiers du Canada Registre des dossiers et des mesures correctives du programme LCQ Utiliser avec le Registre et le Calendrier de DGI pour des dossiers

Plus en détail

Définition des variables présentées dans le RICA

Définition des variables présentées dans le RICA Les termes en gras italique sont définis par ailleurs dans le lexique. Les termes en italique désignent des variables explicitement recueillies dans le Rica. A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V

Plus en détail

L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE : LE PREMIER SECTEUR ECONOMIQUE FRANCAIS

L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE : LE PREMIER SECTEUR ECONOMIQUE FRANCAIS 1 L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE : LE PREMIER SECTEUR ECONOMIQUE FRANCAIS xz Sabrina TONNERRE Juriste Master II Droit des activités économiques Option Droit de l agroalimentaire Sous la direction de Maître

Plus en détail

Projet 50+ à Rixensart

Projet 50+ à Rixensart Vous avez plus de 50 ans et vous êtes intéressé par le thème des migrations? Rejoignez notre projet dans le centre pour demandeurs d asile de Rixensart. Nous avons encore deux places pour des femmes de

Plus en détail

Bio Suisse cherche le Magasin Bio de l année 2008 Participez! Nous nous réjouissons de votre candidature!

Bio Suisse cherche le Magasin Bio de l année 2008 Participez! Nous nous réjouissons de votre candidature! MagasinBio2008 Bio Suisse cherche le Magasin Bio de l année 2008 Participez! Nous nous réjouissons de votre candidature! Le Magasin Bio de l année 2008 1 Documents de candidature Le Magasin Bio de l année

Plus en détail

Charte One Heart Spots

Charte One Heart Spots Charte One Heart Spots Bienvenue sur les One Heart Spots Merci d avoir choisi notre application mobile. Ce service est fourni par la SAS One Heart Communication (OHC), implantée à Paris (75009), au 2 rue

Plus en détail

La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions

La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions La réforme de la politique agricole commune doit intervenir d ici 2013. Une consultation publique officielle sur la PAC de

Plus en détail

Contrôlabilité du taux de chargement et des effectifs animaux des mesures 10, 11 et 12 des programmes de développement rural 2015-2020

Contrôlabilité du taux de chargement et des effectifs animaux des mesures 10, 11 et 12 des programmes de développement rural 2015-2020 Contrôlabilité du taux de chargement et des effectifs animaux des mesures 10, 11 et 12 des programmes de développement rural 2015-2020 Cette note a pour objet de définir les animaux et les surfaces pris

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES FOURNITURE ET LIVRAISON DE REPAS EN LIAISON FROIDE DESTINES AU SERVICE DE LA RESTAURATION SCOLAIRE DE LA COMMUNE DE SEMBLANÇAY N MARCHE : CANT.2009 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Personne

Plus en détail

MINISTERE DE L'AGRICULTURE DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT (articles L361-1à 21 et D361-1 à R361-37 du Code rural)

MINISTERE DE L'AGRICULTURE DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT (articles L361-1à 21 et D361-1 à R361-37 du Code rural) MINISTERE DE L'AGRICULTURE DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT (articles L3611à 21 et D3611 à R36137 du Code rural) DEMANDE D INDEMNISATION DES PERTES PROCEDURE DES CALAMITES AGRICOLES PERTES DE RECOLTE

Plus en détail

PAC 2014/2020 : Application des orientations annoncées le 2 octobre à Cournon. Relevé de décisions suite au CSO du 17 décembre 2013

PAC 2014/2020 : Application des orientations annoncées le 2 octobre à Cournon. Relevé de décisions suite au CSO du 17 décembre 2013 PAC 2014/2020 : Application des orientations annoncées le 2 octobre à Cournon Relevé de décisions suite au CSO du 17 décembre 2013 Le Président de la République a annoncé le 2 octobre à Cournon le cadre

Plus en détail

Accès aux services et structuration des éleveurs laitiers du département de Dagana Asstel Dagana Réflexions phase 2 Comité pilotage du 24 avril 2015

Accès aux services et structuration des éleveurs laitiers du département de Dagana Asstel Dagana Réflexions phase 2 Comité pilotage du 24 avril 2015 Accès aux services et structuration des éleveurs laitiers du département de Dagana Asstel Dagana Réflexions phase 2 Comité pilotage du 24 avril 2015 Un projet soutenu par : Avec la participation de : Quelques

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES DEPARTEMENT DE LA SAVOIE ----- Arrondissement de Chambéry ----- Commune de SAINT-ALBAN-LEYSSE MAIRIE DE SAINT-ALBAN-LEYSSE 120, avenue de la Mairie 73230 SAINT-ALBAN-LEYSSE Téléphone : 04 79 33 13 57 Télécopie

Plus en détail

NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis

NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis TITRE NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis Selon le règlement NOP de l USDA 205.406(a), un opérateur certifié doit transmettre chaque année à son

Plus en détail

C'est fou tout ce qui peut se cacher derrière un verre de lait.

C'est fou tout ce qui peut se cacher derrière un verre de lait. C'est fou tout ce qui peut se cacher derrière un verre de lait. page 2 Rencontre avec un coopérateur Faircoop. page 4 Qui est Fairebel et pourquoi ce lait nous grandit-il? page 6 Oxfam : agir aussi avec

Plus en détail

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux Le réseau des épiceries solidaires A.N.D.E.S. Uniterres Assurer la sécurité alimentaire des plus démunis et soutenir une agriculture durable et locale Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Plus en détail

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVII e Édition Règlement n o 2014-02 : Règlement sur le développement des toits verts et l agriculture urbaine PRÉSENTATION Présenté par M. Charles Marois, membre du comité exécutif,

Plus en détail

Le CSSS du Lac-des-Deux-Montagnes adopte la présente politique d allaitement maternel qui permet de :

Le CSSS du Lac-des-Deux-Montagnes adopte la présente politique d allaitement maternel qui permet de : MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS Titre: Allaitement maternel Responsable: Direction de la famille et de la santé mentale Approbation(s): Conseil d administration Initiale: 2002-02-20 Révision:

Plus en détail

coopératives & agriculture biologique : un pari gagnant

coopératives & agriculture biologique : un pari gagnant coopératives & agriculture biologique : un pari gagnant SOMMAIRE 1/ la coopération agricole contribue au changement d échelle de l agriculture biologique Lait biologique : entre coopératives et adhérents,

Plus en détail

Mémo Conversion Agriculture Biologique Productions végétales

Mémo Conversion Agriculture Biologique Productions végétales Mémo Conversion Agriculture Biologique Productions végétales Co-rédacteur Partenaires financiers Parution Chambre Régionale d Agriculture du Languedoc-Roussillon L agriculture biologique est un mode de

Plus en détail

Le contrôle et la certification en agriculture biologique

Le contrôle et la certification en agriculture biologique Version Tunisie 1 ère édition 2006 AGRICULTURE BIOLOGIQUE REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l agriculture et des ressources hydrauliques Direction Générale de la Production Agricole TCP/TUN/2903 Le contrôle

Plus en détail

Les produits solidaires, 100 jours pour convaincre!

Les produits solidaires, 100 jours pour convaincre! Juin 2012 Les produits solidaires, 100 jours pour convaincre! Contexte et historique de la démarche La Réunion a connu au mois de février des tensions sociales dont la cause la plus immédiate résultait

Plus en détail

DECiDE, un outil pour évaluer les émissions de gaz à effet de serre (GES) et les consommations énergétiques des exploitations agricoles wallonnes

DECiDE, un outil pour évaluer les émissions de gaz à effet de serre (GES) et les consommations énergétiques des exploitations agricoles wallonnes DECiDE, un outil pour évaluer les émissions de gaz à effet de serre (GES) et les consommations énergétiques des exploitations agricoles wallonnes 14 ème journée d étude des productions porcines et avicoles,

Plus en détail

Teneur en glucides des produits de la Réunion. 15 décembre 2011

Teneur en glucides des produits de la Réunion. 15 décembre 2011 Teneur en glucides 15 décembre 2011 Objectif Avoir des éléments de comparaison de l offre sur : - les produits laitiers frais (PLF) - les boissons rafraichissantes sans alcool (BRSA) entre la Réunion et

Plus en détail

M 1412. Secrétariat du Grand Conseil

M 1412. Secrétariat du Grand Conseil Secrétariat du Grand Conseil M 1412 Proposition présentée par les députés: M mes et MM. Nelly Guichard, Luc Barthassat, Claude Blanc, Hubert Dethurens, Henri Duvillard, Pierre Marti, Etienne Membrez, Michel

Plus en détail

S impliquer dans la restauration collective biologique

S impliquer dans la restauration collective biologique 2010 S impliquer dans la restauration collective biologique Guide pratique destiné aux agriculteurs biologiques Le mot de la FNAB Les agriculteurs biologiques souhaitent voir évoluer l ensemble des pratiques

Plus en détail

DECLARATION DES PERFORMANCES N 1

DECLARATION DES PERFORMANCES N 1 DECLARATION DES PERFORMANCES N 1 Résistance mécanique C18 EN 1912 : 2012 + EN 338 :2009 DECLARATION DES PERFORMANCES N 2 Résistance mécanique C24 EN 1912 : 2012 + EN 338 :2009 DECLARATION DES PERFORMANCES

Plus en détail

Projet de création d un site internet en appui à la vente de produits locaux de qualité.

Projet de création d un site internet en appui à la vente de produits locaux de qualité. Projet de création d un site internet en appui à la vente de produits locaux de qualité. Septembre 2011 Contact : Muriel LESAINT, chef de projet. muriel.lesaint@educagri.fr Tel : 03 84 87 21 06 Contenu

Plus en détail

Mieux connaitre votre enfant

Mieux connaitre votre enfant Mieux connaitre votre enfant Ce questionnaire me permettra de mieux connaitre votre enfant et ainsi de favoriser son intégration au service de garde. Il m aidera également à m assurer de répondre adéquatement

Plus en détail

Annexe n 1 au compte-rendu du GT sur l économie locale, les commerces et l agriculture (12/1/15) Profil des 12 personnages

Annexe n 1 au compte-rendu du GT sur l économie locale, les commerces et l agriculture (12/1/15) Profil des 12 personnages Annexe n 1 au compterendu du GT sur l économie locale, les commerces et l agriculture (12/1/15) Profil des 12 personnages Principe du jeu de rôle : Mettez vous dans la peau de et répondez aux questions

Plus en détail

Compréhension de l oral

Compréhension de l oral 1 DOCUMENT RÉSERVÉ AUX CORRECTEURS CORRIGÉ ET BARÈME Compréhension de l oral 25 points Répondez aux questions en cochant ( ) la bonne réponse, ou en écrivant l information demandée. EXERCICE 1 5 points

Plus en détail

Agriculture biologique suisse : Statistiques

Agriculture biologique suisse : Statistiques Agriculture biologique suisse : Statistiques % bio 2013 édition juin2014 Josy Taramarcaz AGRIDEA Disponible sur : www.agridrea.ch Nombre d exploitations et surfaces Bio en Suisse (exploitation touchant

Plus en détail

CONCEPT DE PRODUCTION AU SENEGAL (suggestion) I.S.F. - Agriculteurs Sans Frontière-confidentiel

CONCEPT DE PRODUCTION AU SENEGAL (suggestion) I.S.F. - Agriculteurs Sans Frontière-confidentiel CONCEPT DE PRODUCTION AU SENEGAL (suggestion) I.S.F. - Agriculteurs Sans Frontière-confidentiel I.S.F. - Agriculteurs Sans Frontière-confidentiel 2 Parc de Production Maraîchère «BIOPARC» A partir de la

Plus en détail

Sondage sur les missions et les caractéristiques des syndicats au Luxembourg. Sondage réalisé par TNS Ilres en octobre 2013

Sondage sur les missions et les caractéristiques des syndicats au Luxembourg. Sondage réalisé par TNS Ilres en octobre 2013 Sondage sur les missions et les caractéristiques des syndicats au Luxembourg Sondage réalisé par TNS Ilres en octobre 013 Contents 1 Fiche technique 03 Composition de l échantillon 0 3 Différents sujets

Plus en détail

Le développement durable 2010

Le développement durable 2010 Le développement durable 2010 Fédération internationale de laiterie (FIL-IDF Canada) mars 2010 Danone Inc. Canada Danone Plan Danone Danone au Canada Le développement durable Danone et le double-projet

Plus en détail

AGRICULTURE, ALIMENTATION, ANIMAUX, FORETS

AGRICULTURE, ALIMENTATION, ANIMAUX, FORETS AGRICULTURE, ALIMENTATION, ANIMAUX, FORETS 1.a. Alimentation...2 1.b. Exploitations agricoles...4 1.c. Filières agricoles, forestières et agroalimentaires...5 1.d. Forêt, bois, chasse, pêche... 6 1.e.

Plus en détail

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY «Cette action contribue au PNNS». «IL FAIT BIO À CHÂTEAU THIERRY A Chateau Thierry, la Municipalité souhaite développer les produits BIO et issus de filières de proximité dans les menus de la restauration

Plus en détail

L OFFRE DE PRODUITS BIO SE DEVELOPPE EN FRANCE POUR REPONDRE

L OFFRE DE PRODUITS BIO SE DEVELOPPE EN FRANCE POUR REPONDRE DOSSIER DE PRESSE L OFFRE DE PRODUITS BIO SE DEVELOPPE EN FRANCE POUR REPONDRE A LA DEMANDE D UN MARCHE QUI A QUADRUPLE EN 10 ANS Les 10 ans de l Agence BIO sont l occasion de faire le point sur les 10

Plus en détail

Réorganisation du système marocain de contrôle et de sécurité sanitaire des aliments:

Réorganisation du système marocain de contrôle et de sécurité sanitaire des aliments: Réorganisation du système marocain de contrôle et de sécurité sanitaire des aliments: -------- Royaume du Maroc - Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires - Création de l Office

Plus en détail

En 2014, les cours des matières premières ont reculé, entraînant une baisse

En 2014, les cours des matières premières ont reculé, entraînant une baisse Agreste Synthèses Moyens de production Mars 215 n 215/261 Mars 215 Moyens de production Synthèses n 215/261 En 214, la baisse des prix à la production des produits animaux n est que partiellement compensée

Plus en détail

Revenu agricole 2013 : une année délicate pour les productions céréalières

Revenu agricole 2013 : une année délicate pour les productions céréalières Agreste Champagne-Ardenne n 4 - Juillet 2015 Réseau d information comptable agricole En 2013, le Résultat Courant Avant Impôt (RCAI) moyen des exploitations agricoles champardennaises couvertes par le

Plus en détail

Conditions Générales pour l achat de biens et services

Conditions Générales pour l achat de biens et services Conditions Générales pour l achat de biens et services 1 Champ d application 1.1 Les conditions générales règlent la conclusion, le contenu et l exécution des accords d achat de biens et services. 1.2

Plus en détail

Conditions de prise en charge Oléagineux

Conditions de prise en charge Oléagineux Schweizerische Branchenorganisation Getreide, Ölsaaten und Eiweisspflanzen Organisation de la Branche Suisse des Céréales, Oléagineux et Protéagineux swiss granum Postfach 7957 3001 Bern Tel. +41 (0)31

Plus en détail

BLEU-BLANC-CŒUR ET VALOREX FONT DU CO 2 UNE MONNAIE

BLEU-BLANC-CŒUR ET VALOREX FONT DU CO 2 UNE MONNAIE Dossier de presse & BLEU-BLANC-CŒUR ET VALOREX FONT DU CO 2 UNE MONNAIE Et l agriculture sera le premier secteur à l utiliser.. CETTE MONNAIE CO 2 REPOSE SUR UNE VALIDATION DES NATIONS UNIES ELLE ENCOURAGERA

Plus en détail

Commission des Recherches Bovines

Commission des Recherches Bovines Commission des Recherches Bovines Bilan des activités 2002-2006 Composition de la commission Représentants des depts GA (4), PHASE(4+2), SA(3) CEPIA (1), SAE2(1), SAD(1) Représentants des Ecoles Sup Agronomiques

Plus en détail

FAQ FCM. Abréviations : FCM : Food Contact Materials. DC: Déclaration de conformité. LMS : Limite de migration spécifique

FAQ FCM. Abréviations : FCM : Food Contact Materials. DC: Déclaration de conformité. LMS : Limite de migration spécifique FAQ FCM Abréviations : FCM : Food Contact Materials DC: Déclaration de conformité LMS : Limite de migration spécifique 1. Quels opérateurs actifs dans la chaîne alimentaire doivent posséder et conserver

Plus en détail

Produire du lait bio en montagne (2)

Produire du lait bio en montagne (2) collection l essentiel Produire du lait bio en montagne (2) Construire une action de développement à partir de l expérience de huit projets locaux Le développement de l agriculture biologique constitue

Plus en détail

EM Aktiv + Fourrage carboné. Extraits de plantes fermentées. Produit fermenté et biologiquement activé (ensilage) avec du charbon végétal.

EM Aktiv + Fourrage carboné. Extraits de plantes fermentées. Produit fermenté et biologiquement activé (ensilage) avec du charbon végétal. EM Aktiv + Extraits de plantes fermentées Fourrage carboné Produit fermenté et biologiquement activé (ensilage) avec du charbon végétal. EM Aktiv+ pour chevaux Application et dosage: Administrer chaque

Plus en détail

~ 1 ~ ARRONDISSEMENT DE BORDEAUX 33360 CENAC

~ 1 ~ ARRONDISSEMENT DE BORDEAUX 33360 CENAC ~ 1 ~ ARRONDISSEMENT DE BORDEAUX 33360 CENAC PRODUCTION et GESTION du SERVICE de RESTAURATION SCOLAIRE et AUTRES PRESTATIONS du SERVICE de RESTAURATION CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.)

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1.1. DIMINUTION DU PRIX DES CEREALES

Plus en détail

Cahier des Charges Campagne de communication Moules 2015 Film publicitaire

Cahier des Charges Campagne de communication Moules 2015 Film publicitaire 1. LA PRESENTATION DU CNC Cahier des Charges Campagne de communication Moules 2015 Film publicitaire Le C.N.C.,, est l organisme représentatif des producteurs, distributeurs et transformateurs des coquillages

Plus en détail

L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire. Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège

L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire. Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège Plan L ensilage de maïs en général Caractéristiques anatomiques

Plus en détail

pile(s) dans la bonne boîte

pile(s) dans la bonne boîte Dossier de presse décembre 2003 pile(s) dans la bonne boîte Le Fonds Français pour la Nature et l Environnement lance une campagne d information pour mobiliser les grandes entreprises, les collectivités

Plus en détail

l arrêté du 29 septembre 1997

l arrêté du 29 septembre 1997 FRANCAISE Texte de base : l arrêté du 29 septembre 1997 fixant les conditions d hygiène applicables dans les établissements de restauration collective à caractère social. Son contenu s articule autour

Plus en détail

Outil 16 Feuille de route pour créer le cahier des charges d une marque liant produit local et entretien du paysage

Outil 16 Feuille de route pour créer le cahier des charges d une marque liant produit local et entretien du paysage Outil 16 Feuille de route pour créer le cahier des charges d une marque liant produit local et entretien du paysage Comment mobiliser les techniques de labellisation territoriale de produits alimentaires

Plus en détail

Trajectoires laitières

Trajectoires laitières Trajectoires laitières Yannick PECHUZAL Lot Conseil Elevage 13 mars 2014 Cantal 2100 producteurs de lait 1000 élevages mixtes 420 ML 5 AOP fromagères Filière Collecte : 360 Ml 60% SODIAAL et assimilés

Plus en détail

NOVEMBRE 2014. Rapport annuel 2013-2014 du CPAC

NOVEMBRE 2014. Rapport annuel 2013-2014 du CPAC FOCUS Bulletin NOVEMBRE 2014 DANS CE NUMÉRO Activités du CPAC Affaires du CPAC Nouvelles du portefeuille Rapport annuel 2013-2014 du CPAC Le Conseil des produits agricoles du Canada (CPAC) est heureux

Plus en détail