DOSSIER DE PRESSE. L ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER D ILE-DE-FRANCE à ATHIS-MONS. La qualité sociale et environnementale

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER DE PRESSE. L ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER D ILE-DE-FRANCE à ATHIS-MONS. La qualité sociale et environnementale"

Transcription

1 . DOSSIER DE PRESSE L ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER D ILE-DE-FRANCE à ATHIS-MONS La qualité sociale et environnementale Un nouveau programme de 200 logements avec EXPANSIEL Contact EPF Ile-de-France Christophe Bénavidès Tél :

2 COMMUNIQUE DE PRESSE L Etablissement Public Foncier d Ile-de-France à Athis-Mons : 200 logements durables favorisant la mixité sociale à Athis- Mons avec EXPANSIEL La commune d Athis-Mons et l EPF Ile-de-France viennent de retenir après une consultation d opérateurs, le groupe immobilier EXPANSIEL pour réaliser une opération de 200 logements. Le programme, sur une ancienne friche industrielle acquise et requalifiée par l EPF Ilede-France, comporte : 60 logements locatifs sociaux 40 accessions à prix maitrisé en «PASS-FONCIER» Une centaine de logements combinant location-accession, accession et locatif. Ainsi qu un équipement public et un parc public Ce nouveau quartier sera réalisé dans l esprit du Grenelle de l Environnement : totalité des logements en Bâtiment Basse Consommation (BBC), objectif zéro rejet, matériaux naturels. Pour la mairie d Athis-Mons : «Nous transformons ainsi une friche industrielle en un programme durable, et diversifié permettant de répondre à l ensemble du parcours résidentiels et de la demande.» Pour le groupe Expansiel : «La concurrence entre les constructeurs ne portait pas sur le prix, fixé à l avance, mais sur la qualité. Cela a permis d éviter les enchères et de concentrer nos efforts sur la performance et la qualité des logements offerts : la même qualité pour tous, propriétaires comme locataires, en social comme en libre.» Pour l EPF Ile-de-France : «Cette opération importante marque la montée en régime de notre activité qui débouche sur des projets concrets. La démarche elle-même est emblématique de ce que nous préconisons pour régler les problèmes de logement : travailler en amont, et en confiance avec les collectivités, pour mieux maitriser les coûts fonciers et enrayer la spéculation. Ainsi, nous pouvons promouvoir, même en période de crise, des opérations de logement qui ne sacrifient ni l objectif social de mixité, ni l objectif environnemental du développement durable». «Nous aurions pu céder ce terrain plus cher ou le mettre aux enchères, mais nous avons choisi de fixer le prix et de faire jouer la concurrence sur la qualité environnementale et sociale du projet». Il est donc possible et indispensable d avoir une alternative au «tout-scellier».

3 SOMMAIRE Contexte Fiche technique 1 : une démarche exemplaire Pas d enchères, mais une compétition portant sur la qualité sociale et environnementale Fiche technique 2 : l ingénierie du projet Fiche technique 3 : le résultat un quartier de 200 logements durable : la qualité sociale et environnementale Plans Perspective

4 CONTEXTE En 2004, le groupe Danone cesse ses activités à Athis-Mons laissant un site industriel de 2,8 hectares vacant. Les différentes propositions de rachat ne tenant compte ni des enjeux, ni de l environnement du site conduisent la commune à se tourner vers l Etablissement Public Foncier Ile-de-France nouvellement crée afin de permettre la reconversion de ce lieu en un nouveau quartier durable et diversifié, tout en évitant les effets de la spéculation foncière. Afin d impulser le développement de ce projet, la commune d Athis-Mons et l EPFIF ont donc signé le 29 mai 2007 une convention d intervention foncière chargeant l EPFIF d assurer le portage et la requalification du site et d accompagner la définition d un projet répondant au mieux aux attentes de la ville, de l agglomération et des habitants. Avec le choix très récent du projet précis et de son opérateur, le processus engagé en 2007 franchit une étape majeure. La manière de traiter ce sujet est très significative de la démarche que propose l EPFIF aux collectivités partenaires.

5 Fiche 1 : une démarche exemplaire : pas d enchères, mais une compétition portant sur la qualité sociale et environnementale L un des objectifs de l action de l EPFIF est de soustraire les fonciers aux mécanismes de la concurrence financière et des enchères, et donc à un renchérissement au détriment de la qualité du projet, et de la maitrise des prix de vente des logements. Ce principe s applique également lors de la revente des fonciers. Conformément aux règles d intervention de l EPFIF, la consultation des opérateurs a donc porté uniquement sur la qualité du projet, le prix de vente étant fixé par avance. Une revente à prix coûtant, fixé dans le cadre de la consultation : L EPFIF revend le terrain au prix de revient à savoir : le coût d acquisition du terrain augmenté des dépenses engagées par l EPFIF (travaux de démolitions, frais d études, taxes etc.). Cela correspond à un portage gratuit puisque ne sont pas répercutés ni d éventuels frais financiers, ni frais internes ou rémunération de l EPFIF Le développement durable comme horizon Les critères d évaluation ont été élaborés conjointement par l EPFIF et la commune. Ils ont porté sur : La qualité architecturale et urbaine du projet (Respect des prescriptions formulées par l architecte urbaniste, écriture architecturale, matériaux, qualité paysagère) L approche environnementale (gestion de l eau, gestion de l énergie, qualité de l air, chantier vert) La qualité de gestion du logement locatif social (présence d un gardien, proximité de l unité de gestion etc.) La diversité du programme : locatif social, accession, accession sociale), typologies et la taille des logements nécessite de proposer des logements familiaux La maitrise des prix de vente des logements, avec un point significatif en accession sociale ou maitrisés.

6 Des groupements promoteur-bailleur social-architecte Afin que les réponses soient cohérentes et diversifiées (locatif social, accession libre, accession sociale) le parti a été pris de s adresser à des groupements associant un promoteur et un bailleur social, ainsi que des architectes, bureaux d étude, paysagiste, etc Trois équipes ont été ainsi constituées pour répondre à la consultation : - Arcade / Bouygues Immobilier / Christophe Chaplain architecte / DMS Architecture / Laurence Jouhaud paysagiste / Qualiconsult BE environnement - Logial-OPH / Groupe GAMBETTA / Agence Christian Girat architecte / Agence française du paysage / EVA BET VRD / Cardonnel ingénierie BET technique et HQE. - Valophis SAREPA/ Expansiel Promotion (appartenant tout deux au GIE Expansiel) / Gera architecte / Géranium BE environnement / Savart paysage / Infra Services infrastructures-gestion de l eau

7 Fiche 2 : l ingénierie du projet - Le foncier a été maitrisé rapidement par l EPFIF (3 ème trimestre 2007). - Sa mission ne s est bien sûr pas arrêté là, elle a consisté ensuite, outre les études et la requalification techniques du foncier, à conseiller la collectivité pour l élaboration de son projet. C est en effet à celle-ci de définir ce projet, l EPFIF n étant pas aménageur. L Accompagnement dans la définition du projet En premier lieu, la définition du programme : Des études de capacité ont permis de déterminer la réceptivité du site en termes de surfaces constructibles (SHON et nombre de logements) tout en respectant des gabarits et une densité cohérents par rapport à l environnement. La pertinence d un programme d activités a été testée : contenu et montage (portage public ou privé? hôtel d activité? pépinière? etc.). L EPFIF a cofinancé l étude de faisabilité économique pilotée par la Communauté d Agglomération. Parallèlement, afin de préciser l avenir du bâtiment (dit «B1») voué à priori à accueillir cette activité éventuelle, l EPFIF a engagé une étude de structure afin de vérifier si la reconversion était possible et de comparer les coûts de réhabilitation et de démolition reconstruction. Ces études ont établi que la localisation du site se prêtait mal au développement d une offre d activité autre qu un ou deux commerces. La modification du droit des sols : Les études de capacité réalisées ont également permis de définir le type de règlement adapté à la zone. Le principe d une extension du zonage limitrophe (zone UA dédiée aux tissus mixtes à dominante de logement) a été retenu par le comité de pilotage rassemblant les élus, les services de la ville et de l agglomération, la DDU et l EPFIF. La gestion des contraintes : Le terrain étant concerné par un plan de prévention des risques d inondation, la réalisation d une opération de logements était liée au respect de règles d implantation et de principes constructifs résultant d un travail partenarial étroit avec les services concernés (DDEA, urbanisme, etc..).un travail précis et poussé a été réalisé quant à l implantation des bâtiments.

8 Les exigences du projet urbain et architectural : Un architecte urbaniste (agence «Dialogues Urbains) a été missionné afin de proposer un principe de composition urbaine et de silhouette des bâtiments. Des préconisations urbanistiques et architecturales ont ainsi pu être incorporées au cahier des charges de consultation des groupements d opérateurs. «Conscients que le site n avait pas finalité à s insérer, même à moyen terme, dans un contexte très urbain, nous avons pris le parti d opter pour un scenario qui consiste à donner aux futures opérations et aux aménagements un caractère résidentiel. Aidés en cela par le PPRI qui fixe le premier niveau habitable au-dessus du terrain naturel et par le PLU qui limite la hauteur des bâtiments à 15m au dessus du sol, nous avons opté pour un principe de petits immeubles sur pilotis d un maximum de 30 logements. L idée finale de ce scénario est de privilégier la création d une environnement paysager et arboré en jouant de surcroit sur le décollement des bâtiments créant alors des transparences et installant d une certaine manière les immeubles dans un paysage à créer». Dialogues urbains - extrait du cahier des préconisations urbanistiques et architecturales Un équipement public sur le site : l hôtel communautaire et les services de la ville L un des bâtiments du site, non récupérable pour du logement a été recédé à la ville et l agglomération pour être réhabilité et reconverti en équipement public. A partir de juin 2010, il accueillera le nouvel hôtel communautaire de l agglomération des Portes de l Essonne. La requalification foncière Parallèlement au montage du projet, l EPFIF a travaillé en temps masqué afin de démolir et désamianter les constructions existantes (démarrage des travaux octobre 2009). Ses services techniques ont suivi, en lien avec l ancien exploitant, la mise en œuvre des travaux de dépollution et des analyses de sols demandés par la DRIRE dans le cadre de la déclaration de cessation d activité.

9 Fiche 3 : Le résultat Un quartier de 200 logements durables : la qualité sociale et environnementale A l issue de la consultation et en fonction des critères d analyse, c est le groupe Expansiel qui a été retenu par le jury présidé par le maire d Athis-Mons. Une offre de logement diversifiée et des prix de vente maîtrisés : une alternative au «tout SCELLIER» Le programme retenu porte sur près de 200 logements dont : - 60 logements locatifs sociaux, soit 30 % du programme, conformément aux règles d intervention de l EPFIF - 40 logements en accession sociale, soit 20 % du programme, selon le dispositif du pass-foncier commercialisé à un prix de vente moyen de /m² avant subvention de la collectivité (4 000 à par logement) - Près de 100 logements en accession soit sociale selon le mécanisme du PSLA avec une TVA à 5,5 % et un prix de vente de /m², soit libre avec une TVA à 19,6 % et un prix de vente de /m², soit le cas échéant en investissement locatif Si l investissement locatif (régime «Scellier notamment» n est pas exclu, une attention particulière a été apportée à en limiter le volume pour ne pas exclure l accession sociale mais aussi à empêcher la concentration : pas de bâtiment «tout investisseur», germe de copropriété difficile à terme. L implantation d un ou deux commerces est également prévue sur le site du futur quartier. Un haut niveau de performance environnementale : 4 points essentiels 1. La performance énergétique : la totalité de l opération sera réalisée en bâtiment basse consommation (50 kw/m²/an) soit une réduction des consommations de 30 % par rapport à la réglementation. Outre le gaz, l énergie solaire sera utilisée comme source d énergie, notamment pour le chauffe-eau. 2. La gestion de l eau : l objectif zéro rejet est visé, les eaux de pluies seront recyclées pour l arrosage des jardins 3. Les matériaux : seront recherchés des matériaux naturels durables et de qualité (isolation en ouate de cellulose, prohibition des peintures glycérophtaliques à l'intérieur des logements, utilisation de produits NF environnement)

10 4. Le chantier sera labélisé chantier vert (réduction des nuisances, gestion des déchets etc) Une architecture contemporaine, dynamique et variée et s inscrivant dans un véritable projet paysager «Les 6 bâtiments qui composeront cette résidence ont été implantés de manière à diversifier les vues, limiter les vis-à-vis et favoriser dans une grande mesure les appartements avec plusieurs orientations. Le projet propose ainsi de nouvelles unités de voisinage, et un rapport avec le site fondé sur le partage de l'espace. L'écriture architecturale est résolument contemporaine et diversifiée selon les bâtiments afin de renforcer l'idée d'une composition libre tout en permettant aux futurs habitants une identification aisée de chaque immeuble. Le volet paysagé a été directement inspiré par la présence de l'eau dans l'environnement proche, le projet étant situé en l'orge et la Seine. Ainsi, tout comme le parti architectural de bâtiments sur pilotis est guidé par la présence de l'eau, l'ambiance paysagère fera référence à la présence de l'eau et à ses écoulements.»

11 ATHIS-MONS : secteur d intervention de l EPF Ile-de-France

12 Une friche industrielle de 3 hectares AVANT

13 Un quartier durable : 200 logements diversifiés et basse consommation Un hôtel communautaire Un jardin public APRÈS

14 Vue sur la rue Edouard Vaillant

15 Montage du projet Acquisition du terrain : juillet 2007 La démarche : Un planning resserré Consultation juridique concernant le montage d urbanisme opérationnel : octobre 2007 Etude de faisabilité interne afin de déterminer d encadrer la programmation et déterminer le montage de l opération : novembre 2007 Modification du PLU : juin 2008 Etude de structure (AC Ingénierie) et sondages portant sur le bâtiment à priori voué à accueillir l activité afin de vérifier si la reconversion était possible et de comparer les coûts de réhabilitation et de démolition reconstruction : novembre 2008 à mars 2009 Etude de faisabilité économique portant sur le programme d activité éventuel : novembre 2008 à mars 2009 Faisabilité urbaine, étude de capacité détaillée et élaboration des prescriptions urbanistiques, architecturales et paysagères pour l ensemble du programme: février à mai 2009 Consultation des opérateurs : juin à septembre 2009 Choix du lauréat : octobre 2009 Requalification foncière : études techniques et travaux Campagnes d investigation pollution et analyses des terres (conduites par l ancien propriétaire avec appui technique de l EPFIF) : octobre 2007 à avril 2009 Etude géotechnique : mars-avril 2009 Démolitions (études et travaux) : janvier-décembre 2009

L ambition de la qualité urbaine dans la reconquête de l habitat ancien

L ambition de la qualité urbaine dans la reconquête de l habitat ancien Les Quartiers Crêt de Roc et Tarentaize-Beaubrun, dans le dossier ANRU de Saint Etienne L ambition de la qualité urbaine dans la reconquête de l habitat ancien La stratégie habitat de la Ville de Saint

Plus en détail

EcoQuartier VAUBAN BESANCON (25)

EcoQuartier VAUBAN BESANCON (25) BESANCON (25) AMENAGEMENT FONCIER Préambule La ville de Besançon souhaite, à travers la reconversion de la Caserne Vauban, une réalisation exemplaire sous forme d un écoquartier. Ce nouvel aménagement,

Plus en détail

Ville de Saint-Étienne Quartiers du Crêt de Roc et de Tarentaize - Beaubrun

Ville de Saint-Étienne Quartiers du Crêt de Roc et de Tarentaize - Beaubrun Ville de Saint-Étienne Une approche globale du traitement de l habitat ancien dégradé Les enjeux de la rénovation des quartiers anciens dégradés Le constat L attractivité du centre-ville de l agglomération

Plus en détail

Groupe des Chalets COGEDIM

Groupe des Chalets COGEDIM Groupe des Chalets COGEDIM Dossier de presse Pose de la 1 ère pierre des résidences «À l ombre des jasmins» et «Les terrasses de jasmin» Cours Dillon à Toulouse Lundi 10 septembre 2012 Un partenariat exemplaire

Plus en détail

l environnement au cœur de Nanterre

l environnement au cœur de Nanterre l environnement au cœur de Nanterre 1 2 3 4 5 6 UN QUARTIER DURABLE DES LOGEMENTS MIXTES DES CONSTRUCTIONS PERFORMANTES UNE SOURCE D ÉNERGIE PILOTE UN SITE DÉPOLLUÉ UN PROJET PARTENARIAL UN ANCIEN SITE

Plus en détail

Les outils de l EPFIF en faveur de la Biodiversité

Les outils de l EPFIF en faveur de la Biodiversité Les outils de l EPFIF en faveur de la Biodiversité Quel foncier pour la biodiversité? 9 octobre 2014 Judith Cubertafond / Nina Fernandez 1 UN METIER : OPERATEUR FONCIER Créé en 2007 Pour le compte des

Plus en détail

CONSULTATION PROMOTEURS POUR LA REALISATION D UNE OPERATION DE CONSTRUCTION DE LOGEMENTS ET DE COMMERCES

CONSULTATION PROMOTEURS POUR LA REALISATION D UNE OPERATION DE CONSTRUCTION DE LOGEMENTS ET DE COMMERCES REGLEMENT DU CONCOURS Maître d'ouvrage : Ville de Bruyères-Le-Châtel 2 rue des Vignes 91 680 Bruyères-Le-Châtel Objet de la consultation : CONSULTATION PROMOTEURS POUR LA REALISATION D UNE OPERATION DE

Plus en détail

La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015

La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015 La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015 13 février 2015 DUAH Prospective et Planification Territoriale Habitat 1 Ordre du jour I. Rappel des axes de la politique

Plus en détail

SUITE REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE-ADOUR RELATIF AU LOGEMENT AIDE VOLET ACCESSION

SUITE REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE-ADOUR RELATIF AU LOGEMENT AIDE VOLET ACCESSION SUITE REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE-ADOUR RELATIF AU LOGEMENT AIDE VOLET ACCESSION Janvier 2011 I- Le logement locatif social public..p.3 I-1. Les logements familiaux ou ordinaires

Plus en détail

Nouveau quartier de la Giraudière. Réunion publique du 17 décembre 2014 Aménagement de la 2 ème tranche

Nouveau quartier de la Giraudière. Réunion publique du 17 décembre 2014 Aménagement de la 2 ème tranche Nouveau quartier de la Giraudière Réunion publique du 17 décembre 2014 Aménagement de la 2 ème tranche Nouveau quartier de la Giraudière Réunion publique du 17 décembre 2014 Sujets de la réunion Historique

Plus en détail

RESEAU DES ACTEURS DE L HABITAT L LORRAINS

RESEAU DES ACTEURS DE L HABITAT L LORRAINS RESEAU DES ACTEURS DE L HABITAT L LORRAINS Présentation de la Convention cadre proposée e aux EPCI et de l él étude de stratégie foncière 1 CONVENTION CADRE OBJECTIFS 2 OBJECTIFS 5 enjeux Impulser une

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES POUR DES PROJETS EN HABITAT PARTICIPATIF A LILLE DOSSIER DE CANDIDATURE

APPEL A CANDIDATURES POUR DES PROJETS EN HABITAT PARTICIPATIF A LILLE DOSSIER DE CANDIDATURE APPEL A CANDIDATURES POUR DES PROJETS EN HABITAT PARTICIPATIF A LILLE DOSSIER DE CANDIDATURE Les dossiers de groupes constitués devront être adressés au : Service Habitat Hôtel de Ville, place Augustin

Plus en détail

Inauguration résidence Gustave Pennetier 24 & 26 rue des Guittières SAINT PHILBERT DE GRAND LIEU

Inauguration résidence Gustave Pennetier 24 & 26 rue des Guittières SAINT PHILBERT DE GRAND LIEU Inauguration résidence Gustave Pennetier 24 & 26 rue des Guittières SAINT PHILBERT DE GRAND LIEU Vendredi 11 octobre 2013 Architectes : François PELEGRIN & Archimage et Associés Les dates clés et le descriptif

Plus en détail

Convention de délégation de compétence de. gestion des aides à la pierre. en application. de la loi du 13 août 2004

Convention de délégation de compétence de. gestion des aides à la pierre. en application. de la loi du 13 août 2004 ANNEXE 2 Convention de délégation de compétence de gestion des aides à la pierre en application de la loi du 13 août 2004 Passée entre L ETAT et PERPIGNAN MEDITERRANEE Communauté d Agglomération 2006-2008

Plus en détail

de formation des prix

de formation des prix Le mécanisme m de formation des prix 1 URBANiS 24 janvier 2011 DEUX MARCHES FONCIERS URBAINS Zone AU «stricte» le droit des sols n est pas défini, il est négocié Zone AU indicée et zone U le droit des

Plus en détail

Club Construction Durable Logement social. Le logement spécifique, un vecteur de mixité sociale?

Club Construction Durable Logement social. Le logement spécifique, un vecteur de mixité sociale? Club Construction Durable Logement social Le logement spécifique, un vecteur de mixité sociale? 28 novembre 2012 1 Introduction Christine Grèzes, Directrice Développement Durable Bouygues Construction

Plus en détail

AVIS D APPEL A PROJET. CESSION D UNE PROPRIETE IMMOBILIERE SUR LA BASE D UN PROJET DE LOGEMENTS Site Annappes Madagascar à LILLE

AVIS D APPEL A PROJET. CESSION D UNE PROPRIETE IMMOBILIERE SUR LA BASE D UN PROJET DE LOGEMENTS Site Annappes Madagascar à LILLE AVIS D APPEL A PROJET CESSION D UNE PROPRIETE IMMOBILIERE SUR LA BASE D UN PROJET DE LOGEMENTS Site Annappes Madagascar à LILLE Etablissement Organisateur de la consultation Métropole Européenne de Lille

Plus en détail

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS ACTIVITÉ DE L EPF LR AU 31 JUILLET 2013 Tout axe du PPI confondu L EPF LR INTERVIENT SUR LES TERRAINS EN AMONT DE L AMÉNAGEMENT L EPF LR acquiert

Plus en détail

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises Module 1 : Formation, développement et innovation économique 1.1 - Favoriser l accueil et le développement des réservée : 560 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Encourager les modes de production responsables

Plus en détail

Fiche 1 Densification pavillonnaire & Etablissements publics fonciers

Fiche 1 Densification pavillonnaire & Etablissements publics fonciers Direction Territoriale Normandie Centre Septembre 2014 Action Bimby 3.2 : Intégration de la démarche aux outils fonciers et procédures d aménagement Fiche 1 Densification pavillonnaire & Etablissements

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Février 2014

DOSSIER DE PRESSE Février 2014 DOSSIER DE PRESSE Février 2014 Eden City un programme qui favorise le bien-vivre ensemble Inauguration de la résidence le samedi 8 février 2014 Boulevard de la Moselle à Lille Contact presse Fanny Gauthier

Plus en détail

Ville de Rosny sous Bois Elaboration du PLH 2013 2018 Programme d actions

Ville de Rosny sous Bois Elaboration du PLH 2013 2018 Programme d actions Ville de Rosny sous Bois Elaboration du PLH 2013 2018 Programme d actions Mars 2013 Ville de Rosny sous Bois Programme d actions PLH 2013 2018 Page 2 Sommaire 1 Déclinaison du programme d actions selon

Plus en détail

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006 Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban Forum ANRU du 28 mars 2006 1 Préambule Montauban, face à un enjeu classique : devenir une banlieue de Toulouse ou s affirmer comme pôle d équilibre

Plus en détail

Autopromotion/Habitat Participatif

Autopromotion/Habitat Participatif Autopromotion/Habitat Participatif L autopromotion est un regroupement de familles qui mutualisent leurs ressources pour concevoir réaliser et financer ensemble leur logement au sein d un bâtiment collectif,

Plus en détail

La mesure de la charge foncière : sur le «Foncier Complexe» t Claude Taffin

La mesure de la charge foncière : sur le «Foncier Complexe» t Claude Taffin La mesure de la charge foncière : l étude de DINAMIC sur le «Foncier Complexe» t Claude Taffin Colloque DINAMIC, 5 décembre 2012 L'étude de DINAMIC sur le foncier en milieu urbain L objectif : mesurer

Plus en détail

Devenir propriétaire de son logement

Devenir propriétaire de son logement GUIDE PRATIQUE DES NOUVELLES MESURES Devenir propriétaire de son logement Photos Patrick Modé www.logement.gouv.fr www.cohesionsociale.gouv.fr www.anah.fr Accession à la propriété. Les règles ont changé.

Plus en détail

ETIVAL-lès Le Mans Allée du Petit Train

ETIVAL-lès Le Mans Allée du Petit Train ETIVAL-lès Le Mans Allée du Petit Train L opération en bref Construction de 6 logements locatifs : 3 T3, 2 T4 et 1 T5 avec jardins Deux logements adaptés pour des personnes en situation de handicap Mise

Plus en détail

4. Dauphilogis. Le Jardin de Bonne

4. Dauphilogis. Le Jardin de Bonne 4. Dauphilogis Le Jardin de Bonne SOMMAIRE I : Présentation de la société II : Le site III : Le déroulement des études IV : L opération Le plan-masse Le programme Les grands principes de conception Un

Plus en détail

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE RESEAU DE CHALEUR DE L ECO- QUARTIER «CAP AZUR» A ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN : Un réseau de chaleur innovant,

Plus en détail

L EPF NORMANDIE. re Industriel et Commercial. Cet EPF d Etat d

L EPF NORMANDIE. re Industriel et Commercial. Cet EPF d Etat d L EPF NORMANDIE L Etablissement public foncier de Normandie est Etablissement Public à Caractère re Industriel et Commercial. Cet EPF d Etat d a été crée e en 1968. Il exerce ses missions dans le cadre

Plus en détail

L exemple du quartier Terres Neuves à Bègles (Gironde)

L exemple du quartier Terres Neuves à Bègles (Gironde) Forum inter régional r des acteurs de la rénovation urbaine Atelier professionnel La conduite d un d projet commercial ou économique dans un quartier en rénovation r urbaine L exemple du quartier Terres

Plus en détail

LES ZONES FRANCHES URBAINES

LES ZONES FRANCHES URBAINES LES ZONES FRANCHES URBAINES HIDS 26 juin au 1 er juillet 2011 Consolide les données de suivi socioéconomique à l échelle des 4 ZFU. Tableau de bord des ZFU ZFU La Duchère (Lyon 9) 10 200 hab ts en 2006

Plus en détail

ZAC LUCILINE (1035) Réalisation de l opération d aménagement de la ZAC Luciline. COMPTE RENDU ANNUEL A LA COLLECTIVITE Actualisé au 31/12/2006

ZAC LUCILINE (1035) Réalisation de l opération d aménagement de la ZAC Luciline. COMPTE RENDU ANNUEL A LA COLLECTIVITE Actualisé au 31/12/2006 Version du 1 er Août 2007 Concession d Aménagement Ville de Rouen ZAC LUCILINE (1035) Réalisation de l opération d aménagement de la ZAC Luciline COMPTE RENDU ANNUEL A LA COLLECTIVITE Actualisé au 31/12/2006

Plus en détail

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU GRAND RODEZ AMENAGEMENT DE LA ZAC COMBAREL

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU GRAND RODEZ AMENAGEMENT DE LA ZAC COMBAREL COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU GRAND RODEZ AMENAGEMENT DE LA ZAC COMBAREL COMMUNE DE RODEZ CESSION LOT B1- PROGRAMME IMMOBILIER RESIDENTIEL CONSULTATION DE PROMOTEURS ET D ARCHITECTES PHASE 1- CANDIDATURES

Plus en détail

Paris Nord Est Élargi Ordener Poissonniers Dépôt Chapelle

Paris Nord Est Élargi Ordener Poissonniers Dépôt Chapelle Paris Nord Est Élargi Ordener Poissonniers Dépôt Chapelle 24.09.2015 DIRECTION DE L URBANISME, VILLE DE PARIS GROUPEMENT FRANÇOIS LECLERCQ - GÜLLER GÜLLER - ACADIE BASE - VILLE ET TRANSPORTS EN ILE DE

Plus en détail

B â t i r u n e v i l l e m e i l l e u r e. R é a l i s a t i o n s e t P r o j e t s d A u j o u r d h u i

B â t i r u n e v i l l e m e i l l e u r e. R é a l i s a t i o n s e t P r o j e t s d A u j o u r d h u i B â t i r u n e v i l l e m e i l l e u r e R é a l i s a t i o n s e t P r o j e t s d A u j o u r d h u i Histoire d une Croissance Claude Rizzon pose la première pierre du groupe éponyme en créant la

Plus en détail

Ville de Changé EcoQuartier de La Barberie. Rencontre Sarthoise sur l aménagement durable 29 septembre 2015

Ville de Changé EcoQuartier de La Barberie. Rencontre Sarthoise sur l aménagement durable 29 septembre 2015 Ville de Changé EcoQuartier de La Barberie Rencontre Sarthoise sur l aménagement durable 29 septembre 2015 1 Plan de la Présentation La ville de Changé La Barberie La Gestion du projet - Calendrier - Acteurs

Plus en détail

Bilan du relogement. Renouvellement urbain du quartier Mistral. CRDSU / CES de l ANRU 15.10.2013 Renouvellement Urbain / Actis

Bilan du relogement. Renouvellement urbain du quartier Mistral. CRDSU / CES de l ANRU 15.10.2013 Renouvellement Urbain / Actis Bilan du relogement Renouvellement urbain du quartier Mistral CRDSU / CES de l ANRU 15.10.2013 Renouvellement Urbain / Actis TITRE1 titre titre titre titre I. Au démarrage du projet Situé au sud ouest

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire Atlantique et

Plus en détail

> Rue Eugène Thomas, Nantes. Axe 2. Diversifier l offre pour assurer les parcours résidentiels des ménages sur l agglomération

> Rue Eugène Thomas, Nantes. Axe 2. Diversifier l offre pour assurer les parcours résidentiels des ménages sur l agglomération > Rue Eugène Thomas, Nantes Axe 2 Diversifier l offre pour assurer les parcours résidentiels des ménages sur l agglomération 22 Aux objectifs quantitatifs de soutien et de relance de la production d habitat

Plus en détail

Cerema, jeudi 26 mars 2015

Cerema, jeudi 26 mars 2015 Stratégie et mobilisation des outils de politiques foncières pour la production de logement Cerema, jeudi 26 mars 2015 Des outils pour peser sur les charges foncières Direction Habitat et Dynamique Urbaine

Plus en détail

PIBA. Projets et Ingénierie du Bâtiment & Aménagement

PIBA. Projets et Ingénierie du Bâtiment & Aménagement PIBA Projets et Ingénierie du Bâtiment & Aménagement 14 12 28 10 PIBA offre une gamme cohérente de savoirs faire en assistance à Maîtrise d Ouvrage, en Maîtrise d Ouvrage Déléguée ainsi qu en Pilotage

Plus en détail

POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier

POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier BREST 28 et 29 NOVEMBRE 2013 POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier Présentation de la SPLA SOREQA SPLA à vocation métropolitaine crée

Plus en détail

Le cadre général du point d étape...

Le cadre général du point d étape... Le cadre général du point d étape Les objectifs du point d étape L objectif général du point d étape, à 2 ans et à 4 ans, est d apprécier l avancement du projet et la tendance générale d évolution du quartier

Plus en détail

FICHE MÉTHODOLOGIQUE. Le logement communal : methode pour monter et réaliser une operation. Qu entend-on par «logement communal»?

FICHE MÉTHODOLOGIQUE. Le logement communal : methode pour monter et réaliser une operation. Qu entend-on par «logement communal»? FICHE MÉTHODOLOGIQUE Le logement communal : methode pour monter et réaliser une operation Qu entend-on par «logement communal»? Dans les petites communes, il s agit d un logement qui appartient au domaine

Plus en détail

LE POINT SUR. La maison à 100 000

LE POINT SUR. La maison à 100 000 LE POINT SUR La maison à 100 000 Mars 2007 I - Le contexte La maison à 100.000 s inscrit dans la politique d encouragement à l accession sociale à la propriété, qui est un des objectifs du plan de Cohésion

Plus en détail

La clé. L accès. de la propriété à la propriété. domaxia.fr

La clé. L accès. de la propriété à la propriété. domaxia.fr La clé L accès de la propriété à la propriété domaxia.fr L accession en Île-de-France 2 français sur 3 déclarent vouloir devenir propriétaire* CEPENDANT, 83% D ENTRE EUX RENCONTRENT DES FREINS A L ACCESSION

Plus en détail

Fiche-conseil I Urbanisme

Fiche-conseil I Urbanisme Maison individuelle, Vancé - Sarthe Fabienne Paumier, architecte Fiche-conseil I Urbanisme Bien penser pour bien construire De la recherche du terrain à l aménagement de sa maison et de son jardin, le

Plus en détail

Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse

Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse La première étape de la reconstruction du quartier des zards / Trois Cocus Toulouse, le 1 er juillet 2013 Vue

Plus en détail

Yanick Quemeras, Directeur général de Nexity-SEERI

Yanick Quemeras, Directeur général de Nexity-SEERI L APPROCHE ECONOMIQUE DU PROMOTEUR Yanick Quemeras, Directeur général de Nexity-SEERI QU EST CE QU UN PROMOTEUR? Si les rôles de l architecte et de l entrepreneur de bâtiment sont à peu près compris, celui

Plus en détail

ELABORATION DU PROJET Définition d un bilan d aménagement optimisé Décembre 2010

ELABORATION DU PROJET Définition d un bilan d aménagement optimisé Décembre 2010 CHANQUEYRAS, UNE AMBITION DE QUARTIER DURABLE ELABORATION DU PROJET Définition d un bilan d aménagement optimisé Décembre 2010 1 Sommaire 1/ LE BILAN GLOBAL D AMENAGEMENT 2 / PROGRAMMATION PRODUITS LOGEMENTS

Plus en détail

L Habitat dans le PayS d AnceniS. aidee. Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants?

L Habitat dans le PayS d AnceniS. aidee. Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants? L Habitat dans le PayS d AnceniS l accession aidee Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants? L ACCESSION AIDÉE L accession aidée L accession sociale ou aidée concerne des ménages

Plus en détail

Le Schéma d accueil des entreprises. Définition de la démarche SAE. Les objectifs. Les enjeux

Le Schéma d accueil des entreprises. Définition de la démarche SAE. Les objectifs. Les enjeux L immobilier d entreprises et la qualité environnementale Comment le patrimoine «Grand Lyon», à travers le SAE, contribue à la lutte contre l effet de serre Le Schéma d accueil des entreprises Définition

Plus en détail

Séance du Conseil Municipal du 27/06/2013

Séance du Conseil Municipal du 27/06/2013 Direction Générale Développement / Direction du Développement urbain Question n 182 Direction de l'urbanisme REF : DU2013027 Signataire : SM/NL Séance du Conseil Municipal du 27/06/2013 RAPPORTEUR : Jean-Yves

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

Ingénierie et action foncière. Janvier 2014

Ingénierie et action foncière. Janvier 2014 ANJOU PORTAGE FONCIER Ingénierie et action foncière dans la Politique Départementale de l Habitat Janvier 2014 Les outils d action foncière et td d urbanisme durable du PDH Une phase d étude préalable

Plus en détail

Atelier conférence Au bonheur du logement

Atelier conférence Au bonheur du logement Intervention de Laurent Escobar, directeur associé, Adequation Atelier conférence Au bonheur du logement Les Rencontres de l AURA 30 novembre 2012, Angers siège : Espace Eiffel 18/20, rue Tronchet 69006

Plus en détail

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVII e Édition Règlement n o 2014-02 : Règlement sur le développement des toits verts et l agriculture urbaine PRÉSENTATION Présenté par M. Charles Marois, membre du comité exécutif,

Plus en détail

Pose de la première pierre du nouveau siège social de l Oph 93 à Bobigny

Pose de la première pierre du nouveau siège social de l Oph 93 à Bobigny Dossier de presse Pose de la première pierre du nouveau siège social de l Oph 93 à Bobigny Introduction Le vendredi 26 avril 2013 à 17h à Bobigny Pose de la première pierre du nouveau siège de l Oph 93

Plus en détail

«Les Terres Blanches» à Pierrevert. Présentation publique de l étude

«Les Terres Blanches» à Pierrevert. Présentation publique de l étude «Les Terres Blanches» à Pierrevert Présentation publique de l étude Date 20 octobre 2010, 18 à 20h30 Lieu : Salle Frâche, Pierrevert Nombre de participants : env 30 Introduction Les animateurs, M Singer

Plus en détail

Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon. Au service des territoires et de leurs habitants

Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon. Au service des territoires et de leurs habitants Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon Au service des territoires et de leurs habitants Développement et maîtrise d ouvrage : un interlocuteur unique Premier bailleur de France, le groupe SNI est implanté

Plus en détail

ZAC DU CENTRE VILLE A MONDEVILLE CAHIER DES CHARGES PROMOTEURS

ZAC DU CENTRE VILLE A MONDEVILLE CAHIER DES CHARGES PROMOTEURS ZAC DU CENTRE VILLE A MONDEVILLE CAHIER DES CHARGES PROMOTEURS LOTS n 6 ET 7 PREAMBULE La commune de Mondeville a initiée en 2006, par approbation d'un dossier de ZAC, le réaménagement complet de son centre

Plus en détail

Stratégie et mobilisation des outils de politique foncière pour la production de logements. Du volet foncier PLH à un plan d action foncière

Stratégie et mobilisation des outils de politique foncière pour la production de logements. Du volet foncier PLH à un plan d action foncière Stratégie et mobilisation des outils de politique foncière pour la production de logements Du volet foncier PLH à un plan d action foncière Aix CEREMA - mars 2015 Intercommunalité dans le département 1

Plus en détail

ZAC Pompidou Le Mignon à Bois-Colombes (92)

ZAC Pompidou Le Mignon à Bois-Colombes (92) à Bois-Colombes (92) Opération certifiée phase 1 à 4 du SMO Marie Catherine BARIGAULT : Directrice des Services Techniques, Ville de Bois Colombes Skander MEZGAR : Responsable Technique, Montage & Aménagement

Plus en détail

REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE- ADOUR

REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE- ADOUR REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE- ADOUR RELATIF AU LOGEMENT AIDE VOLET LOGEMENT LOCATIF SOCIAL LOCATIF Janvier 2011 I- Le logement locatif social public..p.3 I-1. Les logements familiaux

Plus en détail

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013 Lauréat du DUA février 2011 Z.A.C Cœur de Ville Créer un centre-ville pour tous Horizon > 2013 Périmètre de la ZAC Cœur de Ville 2 Rappel des objectifs de la ZAC CŒUR DE VILLE Renforcer le Cœur de Ville

Plus en détail

uniqué Commu continuité entre la urbaine quartier. La de Elle distingue Aménagement La élaborée avec HQE Aménagement opérations Riche 37).

uniqué Commu continuité entre la urbaine quartier. La de Elle distingue Aménagement La élaborée avec HQE Aménagement opérations Riche 37). Commu uniqué de presse e La Riche, 16 octobre 2013 «ZAC du Plessis-Botanique» : une opératio on de couture urbaine pour assurer la continuité du développement entre la Ville de La Riche la Ville de Tours

Plus en détail

Inventaire des techniques dispositifs et pratiques mobilisables pour le plan Ville durable PACA. Hautes-Alpes

Inventaire des techniques dispositifs et pratiques mobilisables pour le plan Ville durable PACA. Hautes-Alpes Inventaire des techniques dispositifs et pratiques mobilisables pour le plan Ville durable PACA Hautes-Alpes 27 Eco quartier durable Gap (05) Contexte et enjeux du projet L opération du Petit séminaire

Plus en détail

Rapport d utilitésociale

Rapport d utilitésociale Rapport d utilitésociale 2013 RAPPORT D UTILITÉ SOCIALE 2013-3 Aiguillon construction, c est : Une Entreprise Sociale pour l Habitat implantée dans l ouest depuis 1902. Filiale du groupe Arcade, Aiguillon

Plus en détail

Accueil délégation Club FNAU «projet urbain» Jeudi 20 et vendredi 21 mars 2014. L urbanisme lyonnais à travers la réalisation de projets diversifiées

Accueil délégation Club FNAU «projet urbain» Jeudi 20 et vendredi 21 mars 2014. L urbanisme lyonnais à travers la réalisation de projets diversifiées Accueil délégation Club FNAU «projet urbain» Jeudi 20 et vendredi 21 mars 2014 L urbanisme lyonnais à travers la réalisation de projets diversifiées PROGRAMME Jeudi 20 mars 9h 9h30 10h45 12h15 13h30 14h30

Plus en détail

ECOLE NATIONALE DU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER. www.enfi.fr

ECOLE NATIONALE DU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER. www.enfi.fr ECOLE NATIONALE DU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER ENFI - siège social 19, rue des Capucines 75001 PARIS S.A.S au capital de 2.037.000-504 381 153 RCS Paris Déclaration d activité enregistrée sous le numéro

Plus en détail

Région Rhône Alpes Charbonnières les Bains Cession en vue de la reconversion de l ancien siège de la Région

Région Rhône Alpes Charbonnières les Bains Cession en vue de la reconversion de l ancien siège de la Région Région Rhône Alpes Charbonnières les Bains Cession en vue de la reconversion de l ancien siège de la Région CONSULTATION OPERATEURS PHASE 1 Candidatures Règlement de la consultation 12 janvier 2012 SOMMAIRE

Plus en détail

Plan Bâtiment Grenelle : Quels enjeux et quelles conséquences juridiques de la mise en œuvre de ces nouveaux outils?

Plan Bâtiment Grenelle : Quels enjeux et quelles conséquences juridiques de la mise en œuvre de ces nouveaux outils? EFE Performance Energétique des Bâtiments Plan Bâtiment Grenelle : Quels enjeux et quelles conséquences juridiques de la mise en œuvre de ces nouveaux outils? Véronique Lagarde, avocat associé EFE Performance

Plus en détail

Communauté de Communes du Val de l Aisne

Communauté de Communes du Val de l Aisne Communauté de Communes du Val de l Aisne Projet d aménagement d un éco-quartier : la ZAC des Lacroix à Vailly sur Aisne Atelier N 1 lundi 06 octobre Architecture, programmation et formes urbaines 1 La

Plus en détail

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA 4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA Dossier de Presse Nantes, le 6 janvier 2012 Sommaire Communiqué de presse p. 3 I - Présentation des 4 projets et

Plus en détail

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau Habiter ma ville Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau L habitation constitue une composante essentielle à la qualité de vie des citoyens et une préoccupation constante dans l ensemble

Plus en détail

Propria, partenaire de la ville de Montfermeil, lance un programme de 83 logements collectifs en cœur de ville

Propria, partenaire de la ville de Montfermeil, lance un programme de 83 logements collectifs en cœur de ville Communiqué de presse Propria, partenaire de la ville de Montfermeil, lance un programme de 83 logements collectifs en cœur de ville Paris, le 16 juin 2011, Propria, marque commune du Crédit Foncier et

Plus en détail

ATELIER TECHNIQUE DE L ALE. Tertiaire d entreprises : l innovation par la qualité environnementale et énergétique ZAC Thiers (Lyon 6 ème )

ATELIER TECHNIQUE DE L ALE. Tertiaire d entreprises : l innovation par la qualité environnementale et énergétique ZAC Thiers (Lyon 6 ème ) ATELIER TECHNIQUE DE L ALE Tertiaire d entreprises : l innovation par la qualité environnementale et énergétique ZAC Thiers (Lyon 6 ème ) Source naturelle d aménagement Une dynamique commerciale sous le

Plus en détail

Aquitaine et Charente. Au service des territoires et de leurs habitants

Aquitaine et Charente. Au service des territoires et de leurs habitants Aquitaine et Charente Au service des territoires et de leurs habitants Développement et maîtrise d ouvrage : un interlocuteur unique Premier bailleur de France, le groupe SNI est implanté sur l ensemble

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES HOTELS D ENTREPRISES

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES HOTELS D ENTREPRISES CAHIER DES CHARGES DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES HOTELS D ENTREPRISES Rappel du cadre général d intervention des 3 collectivités : Dans le prolongement du Schéma Régional de Développement

Plus en détail

Plan de présentation PROJETS EXEMPLAIRES :

Plan de présentation PROJETS EXEMPLAIRES : Plan de présentation PROJETS EXEMPLAIRES : 1. - VENISE 2. - GRENOBLE 3. - BORDEAUX 4. - BERLIN 5. - STRASBOURG 6. - COPENHAGUE 7. - ALMERE 1e ÉTAPE VENISE QUARTIER JUNGHANS ÎLE DE LA GIUDECCA VENISE QUARTIER

Plus en détail

Appel à projet pour 5 terrains en habitat participatif à Lille

Appel à projet pour 5 terrains en habitat participatif à Lille 1 Appel à projet pour 5 terrains en habitat participatif à Lille octobre 2011 Tous les renseignements complémentaires sur cette consultation pourront être obtenus auprès de : Sylvie Leleu, Direction Habitat

Plus en détail

La Communauté urbaine de Dunkerque au service du logement social et de la rénovation de l habitat privé

La Communauté urbaine de Dunkerque au service du logement social et de la rénovation de l habitat privé Communiqué de Presse Dunkerque, lundi 4 avril 2005 La Communauté urbaine de Dunkerque au service du logement social et de la rénovation de l habitat privé Michel Delebarre, Ancien Ministre d Etat, Député-Maire

Plus en détail

Remise du 3000 Chèque Premier Logement

Remise du 3000 Chèque Premier Logement ème Remise du 3000 Chèque Premier Logement Vendredi 6 juillet 2012 à 11h30 Hémicycle Bargemon, 13002 Marseille I. Remise du 3000 ème Chèque Premier Logement II. III. IV. Le Chèque Premier Logement Un Engagement

Plus en détail

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014 Le nouveau programme national de renouvellement urbain CRDSU septembre 2014 Un nouveau programme de renouvellement urbain! Un projet à l échelle de l agglomération, un projet intégré : le contrat de ville!

Plus en détail

Habitats groupés habitats coopératifs

Habitats groupés habitats coopératifs Habitats groupés habitats coopératifs construire sa maison dans une démarche de développement durable Le terme d habitat groupé renvoie plus à une manière d habiter qu à une typologie d habitat à proprement

Plus en détail

MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE

MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE PROJET DE LOI DE FINANCES INITIALE POUR 2008 Assemblée Nationale Commission des finances, de l'économie générale et du plan MISSION VILLE ET LOGEMENT PROGRAMME «DEVELOPPEMENT

Plus en détail

ETUDE URBAINE ET PAYSAGERE PRE-OPERATIONNELLE DU CŒUR DE LANSLEVILLARD, DU QUARTIER DE LA MAIRIE ET DE LA RUE ST ROCH

ETUDE URBAINE ET PAYSAGERE PRE-OPERATIONNELLE DU CŒUR DE LANSLEVILLARD, DU QUARTIER DE LA MAIRIE ET DE LA RUE ST ROCH CAHIER DES CHARGES Commune de Lanslevillard MAI 2013 ETUDE URBAINE ET PAYSAGERE PRE-OPERATIONNELLE DU CŒUR DE LANSLEVILLARD, DU QUARTIER DE LA MAIRIE ET DE LA RUE ST ROCH SOMMAIRE 1/ Modalités d intervention

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : 1 Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 6 Parc de logement social dans l agglomération : 18 354 au 1 er janvier 2011 Aide financière

Plus en détail

Projet de rénovation urbaine et sociale de NIORT. Logements privés Étude de programmation et conduite d appels à projets

Projet de rénovation urbaine et sociale de NIORT. Logements privés Étude de programmation et conduite d appels à projets Projet de rénovation urbaine et sociale de NIORT Logements privés Étude de programmation et conduite d appels à projets 1. Le Projet de Rénovation Urbaine et Sociale de NIORT 2. La mission confiée à A.S.I.

Plus en détail

BedZED, un quartier zéro émission au sud de Londres

BedZED, un quartier zéro émission au sud de Londres BedZED, un quartier zéro émission au sud de Londres Quartier neuf sur friche, London - Sutton, Angleterre Au sud de Londres, dans la ville de Sutton, Beddington Zero Emissions Development (BedZED) est

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

«Economie d énergie dans l habitat, de la visite énergétique à la caméra thermique, par où commencer»

«Economie d énergie dans l habitat, de la visite énergétique à la caméra thermique, par où commencer» «Economie d énergie dans l habitat, de la visite énergétique à la caméra thermique, par où commencer» Par l association Alter Alsace Energies 4, rue Foch 8, rue Seyboth 68 460 Lutterbach 67 000 Strasbourg

Plus en détail

Le montant des droits à construire est d ores est d ores et déjà fixé.

Le montant des droits à construire est d ores est d ores et déjà fixé. Normandie Aménagement est concessionnaire pour le compte de la communauté d agglomération Caen la mer de la ZAC d habitat des Hauts de l Orne à Fleury sur Orne (14). Cette opération d aménagement a pour

Plus en détail

L expérimentation centre-bourg

L expérimentation centre-bourg MCRenard, Etablissement Public Foncier de Bretagne L expérimentation centre-bourg Rencontres nationales énergie et territoires ruraux TEPOS Sommaire 1.La centralité remise en question à Josselin, et ailleurs

Plus en détail

ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE. L expertise foncière au service. de vos projets

ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE. L expertise foncière au service. de vos projets ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE L expertise foncière au service de vos projets Mot du Président Alain LEBOEUF Président de l EPF de la Vendée Les données démographiques nous le rappellent chaque

Plus en détail

Histoire. En remontant le fil de l histoire...

Histoire. En remontant le fil de l histoire... Histoire En remontant le fil de l histoire... Chronologie 2000 : Proposition d un écoquartier sur l îlot Lombardie 2001 : Elections municipales 2003 : Toujours pas de projet d ensemble 2004 : Arrivée de

Plus en détail

Plan triennal de mobilisation pour les copropriétés fragiles et en difficulté (2015-2018)

Plan triennal de mobilisation pour les copropriétés fragiles et en difficulté (2015-2018) Plan triennal de mobilisation pour les copropriétés fragiles et en difficulté (2015-2018) Les copropriétés dans leur diversité 1. un petit immeuble datant du moyen âge (15 ème siècle), en pans de bois,

Plus en détail

héma Une solution pour tous les Sarthois

héma Une solution pour tous les Sarthois S u p p l é m e n t g r a t u i t d e LA SARTHE Le magazine du Conseil général héma S A R T H E Une solution pour tous les Sarthois Avec ses 14 000 logements, Sarthe Habitat, qui défend les valeurs de

Plus en détail