L Agence de Développement de l Aisne. Numéro 5 Novembre Les éco-activités dans l Aisne. Les Cahiers de l Agence

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L Agence de Développement de l Aisne. Numéro 5 Novembre 2008. Les éco-activités dans l Aisne. Les Cahiers de l Agence"

Transcription

1 L Agence de Développement de l Aisne Numéro 5 Novembre 2008 Les éco-activités dans l Aisne Les Cahiers de l Agence

2 2 Agence de Développement de l Aisne Cahier N 5 - Novembre 2008

3 Editorial Les éco-activités sont «les activités qui produisent des biens et services capables de mesurer, de prévenir, de limiter ou de corriger les impacts environnementaux tels que la pollution de l eau, de l air, du sol, ainsi que les problèmes liés aux déchets, au bruit et aux écosystèmes». Ces éco-activités, éco-entreprises ou éco-industries apparaissent en plein développement : globalement, leur croissance est supérieure à la croissance économique nationale, leurs produits ou savoirfaire s exportent bien et leurs perspectives sont tout à fait encourageantes. La prise de conscience de la non durabilité de notre mode de développement pousse les pays à adopter des politiques environnementales de plus en plus contraignantes, politiques qui se traduisent en nouveaux marchés pour ces éco-activités. Il s agit toutefois d une image optimiste qu il faut tempérer : l éventail de ces entreprises est large, les potentiels sont très différents et elles sont fortement dépendantes des fluctuations du coût des matières premières. L esprit de ce cahier est d apporter un éclairage nouveau sur les entreprises de l Aisne qui innovent, investissent, se développent dans le secteur du développement durable. Jean-Pierre BALLIGAND, Président de l Agence de Développement de l Aisne Sources : enquête ADEME- fichiers ADA 3

4 Directeur de publication : Jean-Pierre BALLIGAND Nous remercions pour leur contribution à ce cahier : HAUBOURDIN S.A.S., Jean-Christophe HAUBOURDIN, Directeur Général TERIS SPECIALITES, Xavier PRUVOT, Directeur de centre ARF, Emmanuel MEYZA, Directeur des relations publiques ARN, Denis WEISTROFFER, Directeur VALOR AISNE, Philippe DEGARDIN, Directeur général GREENFORCE, Jean TRICOIT, Directeur SORANGE, Bruno LUDWIG, Directeur GREENFIELD S.A.S., Laurent BENAULT, Directeur des opérations CIFRA, Michel PY, Directeur Général SAINT-GOBAIN EMBALLAGE, Richard MAILLER, Directeur du recyclage SEVP, Manuel AGUIAR, Président Directeur Général - Philippe GENTIL, Directeur Général VALOR-BAT, Bruno Alloux, Directeur MAGUIN S.A.S, David GAMBIER, Directeur département environnement Sources internet : Crédit Photos : Conseil Général, Agence de Développement de l Aisne, entreprises de l Aisne et photothèques libres de droits. Imp. V. Suin Agence de Développement de l Aisne Cahier N 5 - Novembre 2008

5 Sommaire Page Editorial Note méthodologique LES ECO-ACTIVITES DANS L AISNE (synthèse) LA COLLECTE LA VALORISATION DES DECHETS A RISQUES Les DEEE (déchets des équipements électriques et électroniques) Les centres d élimination des déchets industriels spéciaux VALORISATION DES DECHETS NON DANGEREUX Le bois Les métaux Les déchets organiques Les papiers et cartons Le plastique Les textiles Le verre LA VALORISATION DES DECHETS PAR ACTIVITE Les déchets de l automobile Les déchets du BTP LES ENTREPRISES DE CONSEIL LES FABRICANTS - INSTALLATION DE MATERIELS LIES A L ENVIRONNEMENT LES ZONES D ACTIVITES STRATEGIQUES QUELQUES ADRESSES UTILES Sources : enquête ADEME- fichiers ADA 5

6 6 Agence de Développement de l Aisne Cahier N 5 - Novembre 2008

7 Note méthodologique Ce «cahier sur les éco-activités dans l Aisne» a pour objectif de recenser l ensemble des entreprises de la filière en excluant du champ d étude les administrations publiques telles que les communes ou les syndicats intercommunaux. L étude s est appuyée sur différentes sources : le guide «Eco-entreprises en Picardie» réalisé par l ADEME, la DRIRE, la CRCI et la Région Picardie, les fichiers de l INSEE et d ASTREE... L étude des éco-activités n est pas aisée, en premier lieu à cause de problèmes de définition et de délimitation. De plus, ce secteur regroupe des entreprises extrêmement diverses, actives dans des domaines de protection de l environnement : air, déchets, eau, sites et sols pollués, bruit, énergies renouvelables, etc., qui font appel à des compétences très diversifiées. Au sein de ces domaines, on peut encore distinguer les éco-activités par la catégorie de prestations qu elles effectuent : services de gestion des pollutions (déchets, eaux usées), ingénierie, conseil, fabrication de produits industriels, installation d équipements, prestations de recherche Enfin, on peut différencier dans la population des éco-activité des micro-entreprises, des PME, des filiales de groupes Ont été exclues du champ : - les activités de protection de l environnement exercées par le secteur public, notamment la gestion des déchets ou l assainissement directement effectués par les mairies, les SIVU, SIVOM - les éco-activités conduites en interne dans les entreprises à l aide de leur propre personnel. Le champ étudié dans ce cahier recouvre donc seulement les activités marchandes exercées par des «éco-activités». Alain MAGNAN, Directeur, de l Agence de Développement de l Aisne Sources : enquête ADEME- fichiers ADA 7

8 8 Agence de Développement de l Aisne Cahier N 5 - Novembre 2008

9 LES ECO-ACTIVITES DANS L AISNE Synthèse des effectifs et des établissements Activité Effectifs Nombre établissements Collecte des DIB et déchets spéciaux (rebuts - emballage) DEEE 65 5 Exploitations forestières, produits de chauffe, recyclage de palettes Collecte - Broyage - Recyclage - Affinage des métaux Compostage 50 7 V aloris ation du papier-carton F abrication à partir de plas tique recyclé F abrication à partir de textile recyclé 91 1 V aloris ation du verre Valorisation des VHU Recyclage - Vente de matériaux anciens 75 3 Conseil - Ingénierie - bureaux d'études F abrication de matériels liés à l'environnement Total Sources : enquête ADEME- fichiers ADA 9

10 1. LA COLLECTE L Aisne est un département industriel où les secteurs de la métallurgie, chimie, plasturgie, du textile emploient près de 20% des actifs alors que la moyenne nationale est de 14%. Ces industries génèrent des rebuts de fabrication, des emballages Pour répondre à leurs besoins, des entreprises axonaises gèrent, collectent et valorisent Dans ce domaine se côtoient les PME régionales, comme Haubourdin, Ducamp et des filiales de grands groupes nationaux, Veolia et Suez. Activité Effectifs Nombre établissements Collecte des DIB et déchets spéciaux (rebuts-emballage) * On ne prend en compte que les entreprises spécialisées dans la collecte, le transport, le traitement, le tri et la préparation au recyclage des déchets industriels banals (DIB) et les déchets spéciaux. La collecte des métaux et des véhicules hors d usage est traitée plus loin dans ce document. Haubourdin, depuis 6 générations... et toujours à la conquête de nouveaux marchés Installée depuis 1870 à Saint-Quentin, Haubourdin, fait partie des «vieilles entreprises axonaises» Depuis six générations, l entreprise s adapte au marché, modifie ses outils et étend son offre pour répondre aux nouvelles exigences des politiques environnementales. A ses débuts, l entreprise organisait la récupération de métaux dans le Nord et la région parisienne. Aujourd hui elle collecte aussi le papier carton et le plastique. L activité de l entreprise familiale ne s arrête pas à la simple récupération des déchets issus de l activité de l industrie et de la grande distribution. Elle les trie, broie et presse pour ensuite livrer cette matière valorisée aux aciéries, fonderies, industries papetières et du plastique. Avec un chiffre d affaires de 15 millions d euros en 2007 et 90 collaborateurs, Haubourdin rayonne à l international. En effet, 30% des matières valorisées restent en France, 45% partent en Europe et 25% en Asie du Sud Ouest. Fidèle au dynamisme historique de l entreprise, Jean-Christophe Haubourdin, a créé en 2005 une filiale dédiée au transport aval : Haubourdin Transports. Puis, en automne 2007, une nouvelle antenne de valorisation a été ouverte près de Lyon : la conquête de parts de marché auprès des géants des secteurs agroalimentaire et de la grande distribution du sud de la France s annonce très prometteuse Contact :Jean-Christophe HAUBOURDIN, Directeur Général SAINT-QUENTIN - Tél Agence de Développement de l Aisne Cahier N 5 - Novembre 2008

11 2. LA VALORISATION DES DECHETS A RISQUES 2.1. Les DEEE (déchets des équipements électriques et électroniques) D une grande diversité, le volume des déchets d équipements électriques, électroniques et électroménagers (DEEE) connaît une forte croissance liée à un taux d équipement de plus en plus élevé et à l obsolescence due à l évolution très rapide des performances technologiques. Les équipements électriques et électroniques sont classés en 3 catégories : l électroménager ou produits blancs : comprend les appareils de lavage et de cuisson, les réfrigérateurs, les appareils de chauffage le matériel audiovisuel ou produits bruns : recouvre les postes de radio et de télévision, les caméscopes et magnétoscopes, les chaînes hi-fi l équipement bureautique et informatique, ou produits gris : désigne aussi bien les ordinateurs, les imprimantes, les scanners que les photocopieuses, les téléphones ou répondeurs. On inclut également dans les DEEE, les cartouches et consommables d encre. Comme dans la majorité des départements, les DEEE sont collectés et traités notamment par des associations d insertions, comme Emmaüs, ou des CAT (Centre d Aide par le Travail). A signaler, l implantation de l entreprise Sygma Laser sur la zone d activités de Buire-Hirson, qui depuis 1995, est passée du stade d entreprise artisanale de recyclage de cartouches d impression à celui d une PME, spécialisée dans la collecte des consommables bureautiques usagés et des déchets d équipements électriques et électroniques. Là encore, ce métier nouveau nécessite un bon réseau de collecte, une bonne filière de valorisation dans une rigueur de gestion. Activité Effectifs Nombre établissements Recyclage- Régénération de solvantstraitement déchets industriels spéciaux 65 5 Sources : enquête ADEME- fichiers ADA 11

12 ARF, la Solution valorisation La société ARF, spécialisée dans le traitement et la valorisation des déchets industriels dont le siège social est à Saint-Rémy du Nord (59), dispose d une unité à VENDEUIL. Le site de Vendeuil est un centre de prétraitement, regroupement, transit et traitement par incinération de déchets industriels dangereux (liquides et solides) et de traitement par désorption thermique de terres ou minéraux pollués. La capacité du site est de tonnes par an pour l incinération des déchets industriels combustibles et cuisson de déchets minéraux et de tonnes par an pour la désorption thermique. ARF a fait de la qualité, de la santé, de la sécurité au travail et de la protection de l environnement une véritable priorité. Cette volonté s est concrétisée par la mise en œuvre d un système de management intégré (QHSE - Qualité, Hygiène, sécurité, Environnement) qui repose sur les certifications ISO 9001, ISO et la spécification OHSAS L usine de Vendeuil bénéficie de cette triple certification. L entreprise mise aussi sur l activité de recherche & développement pour optimiser ou développer de nouvelles techniques de traitement et valorisation de déchets. C est ainsi qu ARF développe sur son site de VENDEUIL le projet ARFVALORMAT qui a reçu le soutien de l Union Européenne dans le cadre du programme LIFE ENVIRONNEMENT. Pour la session LIFE 2005/2006, sur 463 propositions qu elle avait reçues des Etats membres, la Commission Européenne en avait sélectionnées 57, parmi lesquels 9 françaises dont le projet présenté par ARF. L objectif du projet ARFVALORMAT est de produire des liants hydrauliques en remplaçant les ressources naturelles telles que l argile et le calcaire par des déchets industriels riches en minéraux. Ces liants seront principalement utilisés en techniques routières (remblais, sous couches ). Les essais en laboratoire et les essais industriels sont directement réalisés sur le site de Vendeuil qui dispose de moyens analytiques performants et d un four rotatif de 60 mètres de long et de 3,5 mètres de diamètre. L effectif, actuellement de 25 personnes, devrait doubler dans les prochaines années Contact : Emmanuel MEYZA, Directeur des relations publiques SAINT-REMY du NORD - Tél Reprise d une friche industrielle Depuis 2005, ARF dispose d une filiale dans l Aisne, l entreprise DEM située à Chauny sur l ancienne friche Rhône Poulenc. C est une unité de décapage d emballages métalliques par pyrolyse et d incinération de déchets industriels, qui emploie 14 personnes. DEM prévoit d étendre son activité et de créer une dizaine d emplois en se lançant dans le recyclage des bombes aérosols. 12 Agence de Développement de l Aisne Cahier N 5 - Novembre 2008

13 2.2. Les centres d élimination des déchets industriels spéciaux Les centres d élimination des déchets industriels spéciaux sont présents autour de Chauny. Ils profitent du savoir-faire du bassin d emploi, fortement marqué par le secteur de la chimie qui occupe près de 6 salariés de l industrie sur 10. Ces entreprises appartiennent à des groupes : Suez, Véolia, Flamme. Entreprise Commune Activité ARF DE M Vendeuil Chauny C entre de production de liants hydrauliques et de valoris ation de déchets industriels. R egroupement et reconditionnement de déchets Parmi ces déchets industriels spéciaux, on compte les solvants et deux entreprises axonaises, TERIS et SPR, qui sont des acteurs majeurs dans leur secteur en France où l on compte une vingtaine de sociétés de régénération de solvants. Entreprise Commune Activité S P R Chauny R égénération de solvants TE R IS Chauny R égénération de solvants Teris, les déchets dangereux, matières premières au service de la valorisation Teris Spécialités, filiale de SITA France, pôle de propreté de Suez Environnement, opère depuis 1999 sur le site de Beautor dans le traitement et la valorisation des déchets industriels dangereux. Au départ, le site recyclait les solvants de peinture. Désormais Teris Spécialités intervient exclusivement auprès des industriels de la chimie fine et de la pharmacie. Le recyclage de solvants, usagés par la distillation, permet d obtenir des produits finis non altérés, de qualité comparable à celle des solvants neufs. Une solution pour participer à la préservation des ressources et matières premières aussi économique qu écologique. Avec la hausse du prix du pétrole, l activité de recyclage des solvants est en plein essor : tonnes de solvants traités en 2000 sur le site de Beautor, tonnes en 2008 et tonnes prévues en Pour augmenter sa capacité de production, l entreprise vient d investir 12 millions d Euros sur les douze derniers mois. Les solvants à valoriser viennent d un rayon de 500 km autour de Beautor, puis une fois traités et régénérés (Toluène, Ethanol, Acétone, Acide acétique, diluant mixte ), ils sont destinés au marché français et européen : Benelux, Irlande, Suisse, Italie, Pologne, Slovénie Contact : Xavier PRUVOT, Directeur de centre - Teris Spécialités BEAUTOR Tél Sources : enquête ADEME- fichiers ADA 13

14 Le recyclage à vie ARN En 2003, Denis Weistroffer reprend l entreprise ARN située à Neuilly Saint Front, l entreprise s inscrit pleinement dans une politique d amélioration de l environnement et d économie d énergie. Son activité est la fabrication d alliage aluminium à partir de matériaux de récupération : chutes de l industrie (profilés de portes et fenêtres ), déchets automobiles (jantes, carters ) Les matériaux sont triés puis fondus pour être transformés en lingots de 6 à 7 kg d alliage d aluminium. En 2007, l entreprise en pleine croissance, en a produit tonnes pour 14 M d euros de chiffres d affaires. L entreprise compte 15 salariés, dispose d un laboratoire pour répondre au cahier des charges des clients et de 3 fours avec une chaîne de coulée. Depuis sa reprise, par Denis Weistroffer, la part des lingots à l export est passée à 35%, essentiellement vers l Allemagne et la Belgique. La particularité de l aluminium est d être recyclable à vie et ce recyclage non seulement préserve les ressources naturelles, mais il est aussi moins gourmand en énergie, 20 fois moins de consommation qu en produisant à partir du minerai L entreprise ARN a donc de très beaux jours devant-elle Contact : Denis WEISTROFFER, Directeur ARN NEUILLY-SAINT-FRONT - Tèl Agence de Développement de l Aisne Cahier N 5 - Novembre 2008

15 3. VALORISATION DES DECHETS NON DANGEREUX 3.1. Le bois L Aisne compte trois grands massifs forestiers, les forêts de Retz, Saint-Gobain, Saint- Michel- Hirson essentiellement composés de chênes, hêtres et charmes ( ha de bois et de peupleraies, soit près de 20% du département). L exploitation forestière ainsi que les industries de première et de deuxième transformation produisent des déchets : scieries, menuiseries, fabriques de meubles, de parquets, de charpentes... Les objets mis au rebut tels que bois de chantier, palettes, charpentes, traverses de chemin de fer sont également valorisés... Selon leur origine, ces déchets de bois peuvent être soit : utilisés comme matières premières (panneaux de particules, fumage, pâte à papier...) consommés comme combustible dans des chaudières (pellets, plaquettes, buches, briques...) réemployés après avoir été réparés, c est le cas des palettes... La Valorisation matière - L entreprise SPPS installée à Villers-Cotterêts valorise les coproduits de bois, sous forme de copeaux, granulés, farine de bois, sciures... utilisés pour le fumage des viandes et poissons, absorbants pour sols (graisses, poussières), litières pour animaux, ou encore dans l industrie papetière et la plasturgie. Les capacités de production de SPPS sont de tonnes par an. La Valorisation énergétique - A Vervins, Thiérache Energie Bois évolue sur le marché naissant des bûchettes de chauffage en bois reconstitué qui ont une puissance de chauffe 2,5 fois supérieure à celle du bois traditionnel. Ces bûchettes sont composées de déchets de bois, comme la sciure, ou encore de déchets verts provenant de la coupe d arbres, le tout aggloméré grâce à un procédé de compactage. Le réemploi, cas des palettes usagées - Le reconditionnement de palettes concerne plus de 440 millions de palettes par an en France et plusieurs entreprises du département exploitent cette filière. Activité Effectifs Nombre établissements Exploitations forestières, Produits de chauffe, recyclage de palettes Les métaux Nous trouvons tous les acteurs de la filière, du ferrailleur, récupérateur de métaux à l affineur Les déchets peuvent provenir de plusieurs origines qui sont à distinguer : les chutes propres issues de la métallurgie les chutes des usines de transformation les ferrailles de récupération : épaves automobiles, électroménager, charpentes, emballages... Activité Effectifs Nombre établissements Collecte - Broyage - Recyclage- Affinage des métaux Sources : enquête ADEME- fichiers ADA 15

16 3.3. Les déchets organiques Ce domaine comprend les unités de méthanisation qui sont pour le moment au stade de projet dans le département, les unités de valorisation des déchets issues de l industrie agroalimentaire, des boues de station d épuration, des papeteries et les plateformes de compostage. Organisme Commune Activité Thiérache Compos tage Fontaine les V ervins Déchets végétaux t V alor'ais ne Laon Déchets végétaux + FFOM t V alor'ais ne S ois s ons Déchets végétaux t Ais ne Compos t Montceau-le-Neuf Déchets végétaux t Travadec Allemant Déchets végétaux t Terralys Source : Plan départemental d Elimination des Déchets Ménagers et Assimilés de l Aisne Omis s y En projet Déchets végétaux + boues + graisses à t/an Déchets verts + biodéchets + déchets cellulos iques de papeterie : t Plus de 98% des boues de stations d épuration produites dans l Aisne sont valorisées en matière fertilisante pour le milieu agricole. Une quantité importante de boues en provenance de la région parisienne et du Nord sont également épandues sur des terres agricoles du département. La garantie d innocuité, la certification de ces produits est indispensable pour les agriculteurs. C est le rôle aussi des laboratoires qui gravitent autour de ces activités. Activité Effectifs Nombre établissements Compostage 50 7 GREENFORCE, un nouveau concept de valorisation des coproduits végétaux Une technologie innovante, n utilisant pas de solvants, permet à GREENFOR- CE d extraire différents actifs en poudre, tels que des antioxydants naturels (anti radicaux libres), des fibres et des fibres diététiques, éventuellement micronisées, des vitamines, des protéines, des tensio-actifs (émulsifiants), etc... Selon leur degré de purification et de concentration, ces produits vont être utilisés dans des secteurs d industrie très variés : alimentaire et diététique, cosmétique, emballages et BTP (pour certaines fibres), aliments pour chiens et chats. L implantation de GREENFORCE à Soissons s explique par la qualité, la diversité et le professionnalisme de l agriculture de l Aisne, auxquels s ajoutent des outils universitaires de très haut niveau (Université de Picardie Jules Vernes et faculté de pharmacie) ainsi que la plateforme technique du Centre de Valorisation des Glucides, ces trois organismes travaillant en partenariat avec GREENFORCE. Contact : Jean TRICOIT, Directeur VILLENEUVE-SAINT-GERMAIN - Tél Agence de Développement de l Aisne Cahier N 5 - Novembre 2008

17 3.4. Les papiers et cartons Les papiers et cartons sont fabriqués à partir de fibres de cellulose, principalement extraites du bois ou de vieux papiers-cartons récupérés et recyclés. Les fibres issues du recyclage de vieux papierscartons sont appelées «fibres cellulosiques de récupération» (FCR). Les papiers-cartons récupérés sont issus : des entreprises qui mettent en oeuvre des papiers cartons neufs dans un procédé de transformation (imprimeurs, façonniers...) générant des rebuts de fabrication. des entreprises qui produisent des déchets d emballages (industrie, moyenne et grande distribution), des papiers de bureau. des invendus de la presse. des collectes sélectives des déchets ménagers : journaux, magazines, emballages. Activité Effectifs Nombre établissements V aloris ation du papier-carton (Everbal-Greenfield SAS-SAICA Venizel) Greenfield, d un déchet à un produit de luxe Dix hectares de terrain, dont trois et demi de bâtiments. Difficile de rater l usine Greenfield, dont l imposante silhouette, verte comme il se doit, tranche parmi les PME de la zone industrielle de Château-Thierry. Implantée depuis dix ans, Greenfield SAS, premier producteur de pâte recyclée en Europe avec tonnes annuelle, environ 60 millions d euros de chiffre d affaires et 80 employés, appartient depuis janvier 2008 à Arjowiggins, filiale du franco-italien Sequana Capital. Spécialiste mondial des papiers technologiques, Arjowiggins, grâce à l acquisition de l usine axonaise, est intégrée verticalement dans la fabrication des papiers couchés recyclés d excellente qualité et comparables aux papiers couchés modernes existants. Cette qualité est recherchée notamment pour les revues haut de gamme et les livres d art. Ce marché du papier haut de gamme dit «GREEN» est en plein essor. Actuellement, moins de 15% des papiers pour Impression et Ecriture sont fabriqués avec de la pâte recyclée contre 80% pour les journaux ou les cartons Contact : Laurent BENAULT, Directeur des opérations GREENFIELD SAS CHATEAU-THIERRY - Tél Sources : enquête ADEME- fichiers ADA 17

18 Cifra, des produits pour le développement Durable Société familiale, installée à Château-Thierry depuis 1989, Cifra est spécialisée dans le calandrage et la production de films PVC destinés à la papeterie, l agroalimentaire ou l automobile. En 2003, pour faire face à la hausse des coûts de la matière première, Cifra décide d opérer un virage au niveau de l approvisionnement et de la production en intégrant à ses produits de la matière première issue de produits recyclés. Elle crée sur son site un atelier de recyclage et se lance pleinement dans la valorisation des plastiques provenant de déchets de démolition (fenêtres, gouttières...), de déchets d emballage (bouteilles, blisters, ) mais aussi des échangeurs des tours de refroidissement des centrales EDF... Soit tonnes par an de PVC collectées et transformées. Mais l entreprise n en reste pas là, elle innove et créée un nouveau produit qui porte le nom de «géolight». C est un bloc en structure alvéolaire composé de feuilles thermoformées en PVC rigide assemblées par collage. Ce produit sert à construire des bassins de rétention d eau ou à réguler l eau sous les routes... A titre d exemple on trouve du «géolight» sous les courts de tennis à Roland Garros, c est un produit en plein essor et il est unique en Europe. Du recyclage au produit fini, là est le tour de force de CIFRA. Contact : Michel PY, Directeur Général de CIFRA (Calandrage Industriel Français) - CHATEAU-THIERRY - Tél Agence de Développement de l Aisne Cahier N 5 - Novembre 2008

19 3.5. Le plastique Le recyclage des bouteilles et flacons plastiques est récent, il a commencé au début des années 90. Actuellement, seules les bouteilles et les flacons sont recyclés. Ces emballages redeviennent alors de nouveaux produits : vêtements en fibre polaire, rembourrage d anoraks, d oreillers, de couettes, moquettes, panneaux d isolation acoustique, gaines de passage de câbles, tuyaux, etc Ces déchets plastiques sont aussi utilisés comme un nouveau «Pétrole», le pouvoir calorifique des plastiques étant identique à celui du fioul et du charbon. La valorisation énergétique des plastiques est possible dans les usines d incinération d ordures ménagères avec récupération d énergie et dans les cimenteries. Les bouteilles et flacons en PET (plastique généralement transparent) sont majoritairement transformés en fibres (polyester). Les emballages en PET peuvent également redonner des bouteilles ou d autres emballages, selon les agréments. Les bouteilles et flacons en PEHD (plastique généralement opaque) deviennent des tubes, des bacs de coffrage pour les piscines, des conteneurs, du mobilier urbain ou des flacons de lessive. Activité Effectifs Nombre établissements F abrication à partir de plas tique recyclé De la Rayonne au Polyester, Tergal Fibres, un développement chargé d histoire Bâti en 1924, le site industriel de Gauchy est précurseur dans la production de soie artificielle, appelée rayonne. Cette antériorité dans les métiers de la fibre permet un basculement rapide et efficace dans les années 70 vers les fibres synthétiques polyester. Racheté ensuite par le Groupe Rhône Poulenc, le site de Gauchy réussit à allier son savoir-faire aux supports Recherche et Développement de Rhône Poulenc afin d optimiser son procédé de fabrication et de garantir une haute qualité de produit, tant en fibre, qu en PET. Aujourd hui, l entreprise a été rachetée dans le cadre d un M.B.O. Dans les années 90, la collaboration entre Tergal Industries et Danone a abouti au lancement de la première bouteille d eau Evian en PET sur le marché français. Lancement en 2007 du LacPETTM (Light Active Compound PETTM), une nouvelle matière première qui procure aux emballages une barrière aux UV-Visibles. Le «Tergal» reste l une des matières textiles les plus marquantes du 20 è siècle. La versatilité des cours des matières premières, et notamment du pétrole, la lenteur de l administration française dans ses autorisations d utilisation des produits recyclés pour les contenants recevant des produits alimentaires, génèrent des incertitudes qui peuvent mettre à mal ce type d entreprises. Source : Sources : enquête ADEME- fichiers ADA 19

20 BORGERS, Ménagement des ressources, réduction de poids, économie de carburant Créée en Allemagne en 1866, l entreprise Borgers confectionnait pour les carrosses des équipements intérieurs, et déjà son fondateur s intéressait au réemploi de vieux textiles en confectionnant des capitonnages à base de fibres effilochées. Installée depuis 2003 à Saint-Quentin, l entreprise BORGERS continue d équiper les véhicules : habillage de coffre, tapis d habitacle, pare-boue, tablettes en développant des produits innovants à la fois plus légers (économie de carburant), améliorant l acoustique et qui sont, non seulement partiellement voire complètement recyclable, mais aussi composés jusqu à 90% de matériaux recyclés (coton effiloché, fibres polyester provenant de bouteilles plastiques...). Source : brochure sur le site 20 Agence de Développement de l Aisne Cahier N 5 - Novembre 2008

LE RECYCLAGE DES MATIERES PREMIERES EN FRANCE

LE RECYCLAGE DES MATIERES PREMIERES EN FRANCE LE RECYCLAGE DES MATIERES PREMIERES EN FRANCE Le recyclage des matières premières consiste à reconvertir des déchets de manière à les utiliser en matières secondaires réutilisables dans le processus de

Plus en détail

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles G. Filières de valorisation et de traitement Tt détenteur de déchet est responsable du déchet jusqu à son élimination finale Ts rejets dans l eau, dépôts sauvages et brûlages sont rigreusement interdits.

Plus en détail

Recyclage et valorisation énergétique. Le centre multifilières à Ivry-Paris XIII

Recyclage et valorisation énergétique. Le centre multifilières à Ivry-Paris XIII Recyclage et valorisation énergétique Le centre multifilières à Ivry-Paris XIII Plus de 500 kg de déchets ménagers : c est ce que produit chaque année un habitant de la région parisienne! Entre 1993 et

Plus en détail

le recyclage, ou la deuxième vie des emballages Je trie mes emballages Recyclés, ils redeviennent des produits quotidiens

le recyclage, ou la deuxième vie des emballages Je trie mes emballages Recyclés, ils redeviennent des produits quotidiens Je trie mes emballages Recyclés, ils redeviennent des produits quotidiens 1 2 le recyclage, vie des ou la deuxième emballages Janvier 2001 SOMMAIRE Je trie, donc je suis Vraies et fausses idées sur le

Plus en détail

emballages des Le recyclage, vie ou la deuxième u Je trie mes emballages u Recyclés, ils redeviennent des produits quotidiens

emballages des Le recyclage, vie ou la deuxième u Je trie mes emballages u Recyclés, ils redeviennent des produits quotidiens Crédits photo : Photothèques Eco-Emballages, Tony Stone/Davies and Starr, Stock image, Getty images, Peugeot Document imprimé sur papier recyclé. Août 2006 Le recyclage, vie ou la deuxième des emballages

Plus en détail

DECHETS DE CHANTIER DU BTP : Nomenclature et Elimination

DECHETS DE CHANTIER DU BTP : Nomenclature et Elimination DECHETS DE CHANTIER DU BTP : Nomenclature et Elimination INERTES Les déchets actuellement considérés comme inertes en France et stockés comme tels sont des déchets suivants : Filières d élimination ou

Plus en détail

Le recyclage, ou la. deuxième vie des emballages.

Le recyclage, ou la. deuxième vie des emballages. Le recyclage, ou la deuxième vie des emballages. 19 avenue Joseph Reinach 04 000 DIGNE LES BAINS sydevom-com@wanadoo.fr Tel : 04 92 36 08 52 Fax : 04 92 36 07 03 www.sydevom04.fr Sommaire Je trie, donc

Plus en détail

Déchets spécifiques de type F, stockés en alvéole spécifique mono matériaux, dans un centre de stockage d inertes

Déchets spécifiques de type F, stockés en alvéole spécifique mono matériaux, dans un centre de stockage d inertes Les déchets actuellement considérés comme inertes en France et stockés comme tels sont des déchets suivants : (1) Stockage en classe III, recyclage, 17 01 01 Béton (armé ou non) 17 01 02 Briques (1) Stockage

Plus en détail

RÉPARATION AUTOMOBILE ET TRANSPORT RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS,

RÉPARATION AUTOMOBILE ET TRANSPORT RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS, RÉPARATION AUTOMOBILE ET TRANSPORT RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS, les choix gagnants RÉPARATION AUTOMOBILE ET TRANSPORT PRÉVENIR ET VALORISER LES DÉCHETS UNE STRATÉGIE TRIPLEMENT RENTABLE La prévention

Plus en détail

LE CYCLE DE VIE DU VERRE D EMBALLAGES ISSUS DES DECHETS MENAGERS ET ASSIMILES. Jonathan DECOTTIGNIES

LE CYCLE DE VIE DU VERRE D EMBALLAGES ISSUS DES DECHETS MENAGERS ET ASSIMILES. Jonathan DECOTTIGNIES LE CYCLE DE VIE DU VERRE D EMBALLAGES ISSUS DES DECHETS MENAGERS ET ASSIMILES Jonathan DECOTTIGNIES Le Cercle National du Recyclage La nature association loi 1901 née en juin 1995 Paul DEFFONTAINE (Vice

Plus en détail

DECHETS DE MAGASINS (Emballages, palettes )

DECHETS DE MAGASINS (Emballages, palettes ) DECHETS DE MAGASINS (Emballages, palettes ) "#$%&%'()*++*,-.%)/0.%-1%2*+-11-. &%'()*++*,-.%)/0.%-1%2*+-11-.% Code : 15 01 03 Nomenclature : Emballages en bois Origine : Déchets de magasins Les déchets

Plus en détail

UNE LIGNE DE TRI INNOVANTE À RÉGÈNE ATLANTIQUE POUR REDONNER VIE AUX PLASTIQUES

UNE LIGNE DE TRI INNOVANTE À RÉGÈNE ATLANTIQUE POUR REDONNER VIE AUX PLASTIQUES www.sita.fr UNE LIGNE DE TRI INNOVANTE À RÉGÈNE ATLANTIQUE POUR REDONNER VIE AUX PLASTIQUES SITA, LEADER DE LA VALORISATION DES DÉCHETS 17 JUIN 2014 DOSSIERDEPRESSE contact PRESSE SITA FRANCE Françoise

Plus en détail

Lafarge France et l économie circulaire

Lafarge France et l économie circulaire Lafarge France et l économie circulaire Zoom sur l écologie industrielle Mai 2013 Les activités de Lafarge Le Groupe La France est le berceau historique du Groupe depuis 1833 Le Groupe Lafarge est leader

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 615 Mars 2015 Bilan 2012 de la production de déchets en France OBSERVATION ET STATISTIQUES ENVIRONNEMENT Conformément à la règlementation européenne, la

Plus en détail

Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques

Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques Conférences thématiques 17 et 18 novembre 2014 1 Mot d introduction 2 Cadrage général de la gestion des déchets de chantiers, responsabilités des différents

Plus en détail

Présentation de l usine de La Loyère

Présentation de l usine de La Loyère Présentation de l usine de La Loyère Présentation du groupe Paprec Group, dont le siège historique est situé à La Courneuve (93), a été fondé en 1994 et est toujours dirigé par Jean-Luc Petithuguenin.

Plus en détail

Réglementation relative à la gestion des déchets des métaux ferreux et non ferreux

Réglementation relative à la gestion des déchets des métaux ferreux et non ferreux FICHE 28 Travailler Réglementation relative à la gestion des déchets des métaux ferreux et non ferreux On divise les métaux en deux catégories : les ferreux et les non ferreux. Les métaux ferreux, ou ferrailles,

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES OBJET DU MARCHE

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES OBJET DU MARCHE Marché public de prestation de services à bons de commande CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Marché passé selon la procédure d appel d offres conformément aux articles 33 et 77 du code des marchés

Plus en détail

LES PRINCIPAUX DÉCHETS Banals

LES PRINCIPAUX DÉCHETS Banals FICHE 01 Les déchets par corps de métiers Gros oeuvre - Terrassement Inertes Emballages et Recyclages TERRE PIERRE CONSIGNÉES PAPIER MÉLANGE MÉTAUX EMBALLAGE Base de Ciment, mortier, et béton Brique Mélanges

Plus en détail

Fénelon pour contribuer au tri sélectif et à la valorisation des déchets que nous produisons?

Fénelon pour contribuer au tri sélectif et à la valorisation des déchets que nous produisons? LYCEE FENELON : démarche Qualycée en cours Quels sont les efforts réalisés à Fénelon pour contribuer au tri sélectif et à la valorisation des déchets que nous produisons? 16/03/2015 tri sélectif à Fénelon

Plus en détail

BON DE COMMANDE KIT DE COMMUNICATION

BON DE COMMANDE KIT DE COMMUNICATION BON DE COMMANDE KIT DE COMMUNICATION Dans le cadre de l opération régionale «mieux gérer vos déchets» en Champagne-Ardenne, des outils de communication et de sensibilisation sont mis gratuitement à votre

Plus en détail

La déchetterie intercommunale Fium Orbu-Castellu

La déchetterie intercommunale Fium Orbu-Castellu La déchetterie intercommunale Fium Orbu-Castellu La déchèterie intercommunale est située sur le chemin de l ancienne voie ferrée entre Abbazia et Ghisonaccia. Le dépôt de déchets est gratuit et réservé

Plus en détail

GLOBAL COMPACT - BONNE PRATIQUE

GLOBAL COMPACT - BONNE PRATIQUE GLOBAL COMPACT - BONNE PRATIQUE SA LOIRE ETUDE Parc d Activités de Stelytec 42400 SAINT-CHAMOND Tél : +0033477293029 Fax : +0033477293028 Mail : loire-etude@loire-etude.com Croire en une démarche de développement

Plus en détail

OBJECTIF 10 : GARANTIR DES CHANTIERS RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT ET DU VOISINAGE

OBJECTIF 10 : GARANTIR DES CHANTIERS RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT ET DU VOISINAGE Rappel : Les signataires de la charte de l aménagement et de la construction urbaine durables s engagent à Assurer la valorisation de 80% des déchets de chantier pour les constructions neuves ; Réaliser

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS RETHELOIS

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS RETHELOIS EDITION 2015 Les consignes de tri Les collectes La déchèterie COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS RETHELOIS Hôtel de Ville - Place de la République - 08300 RETHEL 03 52 10 01 13-03 24 39 74 12 collecte@cc-paysrethelois.fr

Plus en détail

Communes de Bas-Intyamon. et de Grandvillard

Communes de Bas-Intyamon. et de Grandvillard Communes de Bas-Intyamon et de Grandvillard Guide pour la gestion des déchets et une bonne utilisation de la déchetterie intercommunale 2 Objectifs Au travers de cette brochure, les conseils communaux

Plus en détail

TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS UN CHANTIER D AVENIR Direction Départementale de l Equipement de la Sarthe Décembre 2002 DÉCHETS DU BTP : DE NOUVEAUX COMPORTEMENTS A ADOPTER Le

Plus en détail

PLASTURGIE RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS,

PLASTURGIE RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS, PLASTURGIE RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS, les choix gagnants PLASTURGIE PRÉVENIR ET VALORISER LES DÉCHETS UNE STRATÉGIE TRIPLEMENT RENTABLE La prévention des déchets permet de concilier bénéfices économiques

Plus en détail

déchetterie de Neussargues : Je dépose à la ACCÈS INFOS : ACCÈS

déchetterie de Neussargues : Je dépose à la ACCÈS INFOS : ACCÈS Je dépose à la déchetterie de : les encombrants, gros cartons, plastiques et déchets végétaux, les déblais, gravats, bois, ferrailles et métaux non ferreux, les équipements électriques et électroniques,

Plus en détail

1 - Le Groupe CHIMIREC p.3. A Son histoire p.3 B Les implantations p.4. 2 - Les savoir-faire de CHIMIREC p.7

1 - Le Groupe CHIMIREC p.3. A Son histoire p.3 B Les implantations p.4. 2 - Les savoir-faire de CHIMIREC p.7 > SOMMAIRE 1 - Le Groupe CHIMIREC p.3 A Son histoire p.3 B Les implantations p.4 2 - Les savoir-faire de CHIMIREC p.7 A La collecte des déchets p.8 B Le tri et le regroupement des déchets p.9 C La valorisation

Plus en détail

Version initiale : Franck BOELHY (QSE Région Nord Est)

Version initiale : Franck BOELHY (QSE Région Nord Est) GUIDE DES DÉCHETS Version initiale : Franck BOELHY (QSE Région Nord Est) Référence : 10QSE1103 mise à jour Novembre 2010 PRÉAMBULE L aspect gestion des déchets, (Papier, Cartons, Cartouches d encres, Piles,

Plus en détail

Combustibles de substitution et CSR en cimenterie EFE mercredi 3 février 2010 Frédéric Douce Holcim (France)

Combustibles de substitution et CSR en cimenterie EFE mercredi 3 février 2010 Frédéric Douce Holcim (France) Combustibles de substitution et CSR en cimenterie EFE mercredi 3 février 2010 Frédéric Douce Holcim (France) 2007 Holcim/Switzerland Les Avantages du Process Cimentier: le Co-processing Nous réalisons

Plus en détail

T h i m o n v i l l e. P l a n L o c a l d U r b a n i s m e. A n n e x e s a u r è g l e m e n t

T h i m o n v i l l e. P l a n L o c a l d U r b a n i s m e. A n n e x e s a u r è g l e m e n t T h i m o n v i l l e P l a n L o c a l d U r b a n i s m e A n n e x e s a u r è g l e m e n t Vu pour être annexé à la délibération du 20 décembre 2013 P L U Cachet de la Mairie et signature du Maire

Plus en détail

Déchetterie de Treffieux

Déchetterie de Treffieux Déchetterie de Treffieux Activité La déchetterie assure la collecte des déchets apportés et triés par les ménages. Les déchets sont regroupés par catégories de matériaux : déchets vert, gravats, tout venant,

Plus en détail

CENTRE DE VALORISATION DES DÉCHETS DE L AGGLOMÉRATION DE LA ROCHELLE

CENTRE DE VALORISATION DES DÉCHETS DE L AGGLOMÉRATION DE LA ROCHELLE CENTRE DE VALORISATION DES DÉCHETS DE L AGGLOMÉRATION DE LA ROCHELLE 2 ALTRIANE / CENTRE DE VALORISATION DES DÉCHETS DE L AGGLOMÉRATION DE LA ROCHELLE Bien avant que ne se diffuse la notion de développement

Plus en détail

apport volontaire le guide du tri Le tri, c est pour la vie. www.unispourletri.com

apport volontaire le guide du tri Le tri, c est pour la vie. www.unispourletri.com apport volontaire le guide du tri Le tri, la vie. www.unispourletri.com emballages papier-carton 1 boîte à chaussures = 3 boîtes de céréales recyclées. 1 tonne de briques alimentaires recyclées fait économiser

Plus en détail

D2-VERRE PROBLÉMATIQUE

D2-VERRE PROBLÉMATIQUE D2-VERRE LE VERRE EST UNE MATIÈRE AUX MULTIPLES PROPRIÉTÉS ET AUX APPLICATIONS TRÈS DIVERSES: EMBALLAGES POUR L AGRO-ALIMENTAIRE ET LA COSMÉTIQUE, ISOLATION ET VITRAGES DANS LE BÂTIMENT, FIBRES OPTIQUES

Plus en détail

Quels emballages exactement?

Quels emballages exactement? Quels emballages exactement? Pour les bouteilles et les flacons en plastique Sont autorisés Les bouteilles de boissons transparentes ou opaques Les flacons de produits d entretien Les flacons de lessive

Plus en détail

À la maison. - Des achats responsables. J'évite le jetable

À la maison. - Des achats responsables. J'évite le jetable À la maison - Des achats responsables J'évite le jetable Eviter le papier essuie-tout et les lingettes à usage unique. Même si les lingettes de nettoyage ménager permettent de faire des économies d'eau

Plus en détail

CONTACT de LA PORTE D ALSACE

CONTACT de LA PORTE D ALSACE CALENDRIER DE TRI ZONE C Les consignes de tri et les dates de collecte de vos produits résiduels DANNEMARIE GOMMERSDORF CONTACT de LA PORTE D ALSACE Communauté de communes de la région de Dannemarie ;

Plus en détail

Etat des lieux de la gestion des déchets du BTP en région Poitou-Charentes

Etat des lieux de la gestion des déchets du BTP en région Poitou-Charentes Observatoire Régional des Déchets Etat des lieux de la gestion des déchets du BTP en région Poitou-Charentes Année 2012-2013 Contexte Dans le cadre de l élaboration prochaine des Plans de Prévention et

Plus en détail

Matières d experts SECTEUR NORD. Exploiter une carrière est avant tout une affaire d hommes et de femmes...

Matières d experts SECTEUR NORD. Exploiter une carrière est avant tout une affaire d hommes et de femmes... Matières d experts SECTEUR NORD Exploiter une carrière est avant tout une affaire d hommes et de femmes... 1 MATIÈRE DURABLE, MATIÈRE D AVENIR Performant par son aspect économique et sa disponibilité locale,

Plus en détail

Trace sur ton cahier de sciences un tableau pour écrire le nom des objets en face du container correspondant (vert, bleu ou gris).

Trace sur ton cahier de sciences un tableau pour écrire le nom des objets en face du container correspondant (vert, bleu ou gris). Les matériaux Je trie les déchets JE DÉCOUVRE QU EST-CE QU UN DÉCHET? Un déchet est tout ce dont on ne se sert plus et dont on se débarrasse. Les déchets peuvent être solides ou liquides, même gazeux.

Plus en détail

RÉGÉNÉRER LA MINE URBAINE

RÉGÉNÉRER LA MINE URBAINE RÉGÉNÉRER LA MINE URBAINE Présentation du site d Escaudœuvres 20, rue des Prés - BP 2F 59 161 Escaudœuvres Sommaire 1. Le groupe Recylex 2. L activité Plomb 3. Le site d Escaudœuvres 4. L environnement

Plus en détail

MÉTALLURGIE ET TRAVAIL DES MÉTAUX RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS,

MÉTALLURGIE ET TRAVAIL DES MÉTAUX RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS, MÉTALLURGIE ET TRAVAIL DES MÉTAUX RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS, les choix gagnants MÉTALLURGIE ET TRAVAIL DES MÉTAUX PRÉVENIR ET VALORISER LES DÉCHETS UNE STRATÉGIE TRIPLEMENT RENTABLE La prévention

Plus en détail

LA GESTION DES DÉCHETS

LA GESTION DES DÉCHETS LA GESTION DES DÉCHETS Les catégories de déchets L essentiel de la réglementation Les filières d élimination Les Plans Départementaux des Déchets de la Réunion 1. LES CATÉGORIES DE DÉCHETS DÉFINITION DU

Plus en détail

Tri sélectif des déchets. Guide pratique

Tri sélectif des déchets. Guide pratique Tri sélectif des déchets Guide pratique guide pratique Tri sélectif des déchets Le tri sélectif, pourquoi? En 80 ans, nous avons multiplié notre production de déchets par 6. Si on accumulait les déchets

Plus en détail

Rapport d étude sur le gisement de déchets des artisans en région Poitou-Charentes

Rapport d étude sur le gisement de déchets des artisans en région Poitou-Charentes Rapport d étude sur le gisement de déchets des artisans en région Poitou-Charentes JUIN 2009 1 Sommaire 1 CONTEXTE DE L ETUDE ET METHODOLOGIE UTILISEE...3 1.1 CONTEXTE DE L ETUDE...3 1.2 METHODOLOGIE UTILISEE...3

Plus en détail

Déchèteries du SYELOM. Mode d emploi pour les professionnels

Déchèteries du SYELOM. Mode d emploi pour les professionnels Déchèteries du SYELOM Mode d emploi pour les professionnels Sommaire Page Edito du Président 3 Qu est ce que le SYELOM? 4 Quels sont les professionnels 6 acceptés? Vous êtes professionnels? 7 Vous devez

Plus en détail

Mieux gérer les déchets de chantier de bâtiment

Mieux gérer les déchets de chantier de bâtiment Mieux gérer les déchets de chantier de bâtiment ENVIRONNEMENT & CONSTRUCTION DURABLE Quelques chiffres 38,2 millions de tonnes de déchets par an (source : Service de l Observation et des Statistiques de

Plus en détail

le guide du tri 2015

le guide du tri 2015 le guide du tri 2015 2 / 3 Une fois bien vidés, vos emballages seront valorisés Emballages métalliques Une astuce pour savoir quels sont les emballages plastiques qui se recyclent : ce sont ceux qui ont

Plus en détail

COMMUNE DE SALES. Déchetterie Route de la Joretta, 1625 Sâles

COMMUNE DE SALES. Déchetterie Route de la Joretta, 1625 Sâles COMMUNE DE SALES Horaires d ouverture Mardi de 18h00 à 19h00 Vendredi de 17h30 à 19h00 Samedi de 09h00 à 11h30 Déchetterie Route de la Joretta, 1625 Sâles Toute l année Toute l année Toute l année Points

Plus en détail

Trier préserve l environnement et crée de l emploi

Trier préserve l environnement et crée de l emploi Proposition d articles (3 ème trimestre 2011) Trier préserve l environnement et crée de l emploi Chaque jour, grâce au tri et au recyclage des emballages ménagers, nous participons à la protection de l

Plus en détail

guide spécial déchèterie

guide spécial déchèterie guide spécial déchèterie Pourquoi ce guide? collecte sélective carton /papier plâtre encombrants bois végétaux équipements électriques et électroniques (DEEE) lampes déchets ménagers spéciaux (DMS) polystyrène

Plus en détail

Infos tri. L'analyse de notre poubelle. Pourquoi trier ses déchets. Les DMS (Déchets Ménagers Spéciaux) Objectifs 2009

Infos tri. L'analyse de notre poubelle. Pourquoi trier ses déchets. Les DMS (Déchets Ménagers Spéciaux) Objectifs 2009 L'analyse de notre poubelle Infos tri Numéro 11 - Octobre 2008 2-3 4-5 Pourquoi trier ses déchets Les DMS (Déchets Ménagers Spéciaux) 6-7 Objectifs 2009 8 Foire de Montluçon et la collecte des jours fériés

Plus en détail

www.sindra.org Traitement des déchets ménagers et assimilés en Rhône-Alpes en 2011

www.sindra.org Traitement des déchets ménagers et assimilés en Rhône-Alpes en 2011 www.sindra.org Traitement des déchets ménagers et assimilés en Rhône-Alpes en 2011 Les données ci-dessous sont issues de l'enquête ITOM (Installation de Traitement des Ordures Ménagères) réalisée en 2012

Plus en détail

Dominique APPERT Centre de Formation de la Plasturgie Ingénieur - Veille Technologique Programmation des journées de l'innovation

Dominique APPERT Centre de Formation de la Plasturgie Ingénieur - Veille Technologique Programmation des journées de l'innovation Dominique APPERT Centre de Formation de la Plasturgie Ingénieur - Veille Technologique Programmation des journées de l'innovation Le Centre de Formation de la Plasturgie organise 6 rencontres thématiques

Plus en détail

Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats

Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats Seul le prononcé fait foi Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats porté par la communauté de communes du pays de Saint- Flour, le 6 juin

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

AMIENS - NIORT - SAINT-QUENTIN. Gestion des déchets Traitement et valorisation des déchets Nettoyage Industriel Assainissement

AMIENS - NIORT - SAINT-QUENTIN. Gestion des déchets Traitement et valorisation des déchets Nettoyage Industriel Assainissement AMIENS - NIORT - SAINT-QUENTIN Gestion des déchets Traitement et valorisation des déchets Nettoyage Industriel Assainissement Des solutions industrielles et environnementales, des experts au cœur de vos

Plus en détail

TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00

TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00 TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00 L entreprise Professionnel dans la collecte, le traitement et la valorisation de déchets industriels depuis plus de 80 ans

Plus en détail

Petits chantiers gros déchets? Guide de réduction et de gestion des déchets de construction et de rénovation à l'usage des particuliers

Petits chantiers gros déchets? Guide de réduction et de gestion des déchets de construction et de rénovation à l'usage des particuliers Petits chantiers gros déchets? Guide de réduction et de gestion des déchets de construction et de rénovation à l'usage des particuliers Construire, rénover ou démolir une habitation, isoler, peindre, décaper,

Plus en détail

Combustibles alternatifs : perspectives pour Lafarge Ciment Moldavie. Louis de Sambucy, DG Lafarge Ciment Moldavie

Combustibles alternatifs : perspectives pour Lafarge Ciment Moldavie. Louis de Sambucy, DG Lafarge Ciment Moldavie Combustibles alternatifs : perspectives pour Lafarge Ciment Moldavie 1 Louis de Sambucy, DG Lafarge Ciment Moldavie Leader mondial des matériaux de construction 16 milliards de CA en 2009 78 000 collaborateurs

Plus en détail

GESTION DES DECHETS HOSPITALIERS Journée EHPAD

GESTION DES DECHETS HOSPITALIERS Journée EHPAD GESTION DES DECHETS HOSPITALIERS Journée EHPAD Barbara Kaczmarek Responsable ICPE Déchets Développement Durable CHRU de Lille BK/IMRT/1 SOMMAIRE A- Contexte et objectifs du traitement des déchets B- Typologie

Plus en détail

Règlement de collecte des déchets. ménagers et assimilés

Règlement de collecte des déchets. ménagers et assimilés Règlement de collecte des déchets ménagers et assimilés Chapitre 1 - Dispositions générales Objet et champ d application du règlement L objet du présent règlement est de définir les conditions et modalités

Plus en détail

Dossier de presse - Novembre 2014. Le Groupe Péna. change ses couleurs et renforce son identité. www.pena.fr

Dossier de presse - Novembre 2014. Le Groupe Péna. change ses couleurs et renforce son identité. www.pena.fr Dossier de presse - Novembre 2014 Le Groupe Péna change ses couleurs et renforce son identité www.pena.fr Sommaire Communiqué de presse...03 Historique du groupe...05 Chiffres clés & implantations...06

Plus en détail

Préserver les ressources naturelles : la valorisation des déchets en cimenterie

Préserver les ressources naturelles : la valorisation des déchets en cimenterie L industrie cimentière belge L industrie cimentière est constituée de trois sociétés: CBR, CCB et Holcim. Son chiffre d affaires s élève à environ 480 millions d euros et elle dispose d un effectif de

Plus en détail

L environnement dans l Artisanat

L environnement dans l Artisanat Plomberie Chauffage Climatisation L environnement dans l Artisanat Les déchets Les déchets issus des activités de plomberie-chauffage-climatisation peuvent être classés en trois catégories : Les déchets

Plus en détail

Développer le recyclage

Développer le recyclage Développer le recyclage des granulats pour construire durablement Les granulats concourent à l aménagement du territoire, notamment à la construction de logements et d ouvrages d art, à l entretien des

Plus en détail

LA GESTION DES DECHETS

LA GESTION DES DECHETS LA GESTION DES DECHETS AML BATIMENT Ensemble contribuons à protéger l environnement AML Bâtiment Page 1 LA GESTION DES DECHETS SUR LES CHANTIERS AML BATIMENT AML Bâtiment Page 2 SOMMAIRE POURQUOI CONNAITRE

Plus en détail

LUTTER contre le réchauffement climatique : Pourquoi pas le plastique?

LUTTER contre le réchauffement climatique : Pourquoi pas le plastique? LES PLASTIQUES EN DEBAT 3 ODP3 LUTTER contre le réchauffement climatique : Pourquoi pas le plastique? 1 Les premières matières plastiques ont fait leur apparition autour de 1860. A l époque les premières

Plus en détail

LE RECYCLAGE DES MATÉRIAUX QUESTIONS

LE RECYCLAGE DES MATÉRIAUX QUESTIONS QUESTIONS Technologie A l'issue de cette activité, tu devras être capable de : Décrire la capacité de recyclage d un matériau. Tu dois recopier les questions posées sur une feuille de cours et y répondre

Plus en détail

Enquête centre d exploitation et subdivision (nom).

Enquête centre d exploitation et subdivision (nom). Enquête centre d exploitation et subdivision (nom). *Service = centre d exploitation ou subdivision Nom de la personne ayant répondu au questionnaire Adresse mail Téléphone Consultez vous régulièrement

Plus en détail

Ces trente dernières années, on a dilapidé 30% des ressources naturelles du globe.

Ces trente dernières années, on a dilapidé 30% des ressources naturelles du globe. Pourquoi trier? Le geste de tri permet de réaliser un coup double : réaliser des économies d énergie considérables et par la même occasion, préserver des ressources naturelles précieuses. Effet de serre,

Plus en détail

Peinture / revêtement

Peinture / revêtement Si vous réalisez également l activité de décapage, consultez aussi la fiche métier correspondante. 1 Les déchets Vos déchets se décomposent en trois catégories : Les déchets inertes, qui ne se transforment

Plus en détail

Résumé. A. Qu est-ce que la méthanisation?

Résumé. A. Qu est-ce que la méthanisation? Résumé Afin de compléter les travaux réalisés par l'arene, l'ademe, Gaz de France et l'agence de l'eau Seine-Normandie depuis 1999 sur le sujet de la méthanisation, filière de traitement des biodéchets

Plus en détail

LOCATION DE BENNES COLLECTE, RECYCLAGE TRI, VALORISATION TRANSPORT

LOCATION DE BENNES COLLECTE, RECYCLAGE TRI, VALORISATION TRANSPORT RECYCLEUR DES DECHETS DU BTP ET D INDUSTRIE LOCATION DE BENNES COLLECTE, RECYCLAGE TRI, VALORISATION TRANSPORT NOS ATOUTS RÉACTIVITÉ Vos devis sont traités dans la journée. Vos demandes de mises à disposition

Plus en détail

Commune de Corcelles-les-Monts. Commune de Corcelles-les-Monts Mairie - Rue Eiffel 21160 Corcelles-les-Monts

Commune de Corcelles-les-Monts. Commune de Corcelles-les-Monts Mairie - Rue Eiffel 21160 Corcelles-les-Monts RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D'ELIMINATION DES DECHETS MENAGERS ANNEE 2010 Commune de Corcelles-les-Monts Mairie - Rue Eiffel 21160 Corcelles-les-Monts Téléphone : 03 80 42

Plus en détail

Le Centre de Stockage du Jura Courlaoux - Les Repôts

Le Centre de Stockage du Jura Courlaoux - Les Repôts Le Centre de Stockage du Jura Courlaoux - Les Repôts VISITE GUIDÉE Embarquez... Le Centre de Stockage du Jura : CSJ, installation de stockage des déchets non dangereux, a été mis en service en 1998. D

Plus en détail

Observatoire de la récupération, du recyclage et de la valorisation

Observatoire de la récupération, du recyclage et de la valorisation Avril-Mai-Juin 20 Note trimestrielle N 30 Observatoire de la récupération, du recyclage et de la valorisation RESUME DE L EVOLUTION DU TRIMESTRE (Avril-Mai-Juin 20) Sensible progression Dans la continuité

Plus en détail

Une planète en danger

Une planète en danger DOSSIER DE PRESSE Une planète en danger 2010 a été proclamée année mondiale de la biodiversité. Accroissement de la population, surconsommation et délocalisation mettent en danger les ressources naturelles

Plus en détail

À THIAIS, LE TRI C EST ESSENTIEL

À THIAIS, LE TRI C EST ESSENTIEL À THIAIS, LE TRI C EST ESSENTIEL TOUT SAVOIR SUR LE TRI SÉLECTIF COMBATTRE LES IDÉES REÇUES À THIAIS, L ENVIRONNEMENT, C EST ESSENTIEL TEXTES Service de la Communication Hôtel de Ville de Thiais BP 141-94321

Plus en détail

État des lieux. Chaufferies et réseaux de chaleur bois en Picardie. Février 2013. La mission est soutenue par :

État des lieux. Chaufferies et réseaux de chaleur bois en Picardie. Février 2013. La mission est soutenue par : État des lieux Chaufferies et réseaux de chaleur bois en Picardie Février 2013 La mission est soutenue par : Contexte Dans le contexte énergétique actuel (raréfaction des ressources, augmentation du prix

Plus en détail

Centre de recyclage des bouteilles PET. Société APPE. Menegaldo Guillaume. Lopez Pablo. Qu Wencong

Centre de recyclage des bouteilles PET. Société APPE. Menegaldo Guillaume. Lopez Pablo. Qu Wencong Centre de recyclage des bouteilles PET Société APPE Menegaldo Guillaume Lopez Pablo Qu Wencong Introduction Dans le cadre de l option S8 Conception d un emballage responsable, une visite de la société

Plus en détail

Guide de l éco agent. Les bonnes pratiques du Tri au bureau

Guide de l éco agent. Les bonnes pratiques du Tri au bureau Guide de l éco agent Les bonnes pratiques du Tri au bureau Avril 2013 LOGOS, LABELS ET PICTOGRAMMES : comment s y retrouver? Cercle de Moebius : Cette boucle signifie que le produit, ou son emballage est

Plus en détail

RÉGLEMENT INTERIEUR DES DÉCHETTERIES ET ESPACES PROPRETÉ PARISIENS

RÉGLEMENT INTERIEUR DES DÉCHETTERIES ET ESPACES PROPRETÉ PARISIENS Direction de la Propreté et de l Eau Service Technique de la Propreté de Paris RÉGLEMENT INTERIEUR DES DÉCHETTERIES ET ESPACES PROPRETÉ PARISIENS Préambule : La préservation et l amélioration de la qualité

Plus en détail

Livret d'apprentissage A.E.B. 43. Poser du parquet flottant et des éléments menuisés de finition. 435. Poser des plinthes bois

Livret d'apprentissage A.E.B. 43. Poser du parquet flottant et des éléments menuisés de finition. 435. Poser des plinthes bois Livret d'apprentissage A.E.B. 1 Aménagement 2 Electricité 3 Plomberie Sanitaire 4 Finitions Décoration 41. Poser, à la colle, de la faïence et du carrelage 42. Poser un revêtement de sol souple 43. Poser

Plus en détail

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE DE L UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D OPALE

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE DE L UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D OPALE BILAN GAZ A EFFET DE SERRE DE L UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D OPALE Année de référence : 2014 Edition 2015 LE BILAN GES DE L ULCO Dans le cadre de la législation, le Pôle de Recherche et d Enseignement

Plus en détail

Déchets du BTP et recyclage

Déchets du BTP et recyclage Déchets du BTP et recyclage «Etude sur les volumes et les flux de déchets et matériaux recyclés du BTP dans les Landes» Plan de prévention et de gestion des déchets de chantiers du BTP des Landes Réunion

Plus en détail

MARSEILLE-TOuLON. Assainissement - Hygiène Gestion des déchets Services à l industrie

MARSEILLE-TOuLON. Assainissement - Hygiène Gestion des déchets Services à l industrie MARSEILLE-TOuLON Assainissement - Hygiène Gestion des déchets Services à l industrie Des solutions industrielles et environnementales performantes, des experts métier au cœur de vos projets. Ortec Environnement

Plus en détail

l impression éco-responsable

l impression éco-responsable l impression éco-responsable OTT Imprimeurs a confirmé en novembre 2010 son engagement dans le développement durable par la Certification ISO 14001 et devient ainsi un imprimeur de référence quant aux

Plus en détail

Plan départemental de gestion des déchets du BTP

Plan départemental de gestion des déchets du BTP Direction régionale et départementale de l Équipement Bourgogne/Côte d'or Plan départemental de gestion des déchets du BTP Version synthétique Novembre 2002 Sommaire 1. OBJECTIF DE LA DEMARCHE... 2 2.

Plus en détail

LES EMBALLAGES NON SOUILLES DEFINITION

LES EMBALLAGES NON SOUILLES DEFINITION LES EMBALLAGES NON SOUILLES DEFINITION Par "emballage" on entend tout objet, quelle que soit la nature des matériaux dont il est constitué, destiné à contenir et à protéger des marchandises, à permettre

Plus en détail

MEMOIRE TECHNIQUE & METHODOLOGIQUE

MEMOIRE TECHNIQUE & METHODOLOGIQUE République Française Institut National de la Recherche Agronomique Centre de Recherche de Clermont-Ferrand Theix Lyon MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX MEMOIRE TECHNIQUE & METHODOLOGIQUE Document à remplir et

Plus en détail

GUIDE. éco. Pour la réduction des déchets dans vos événements. Plan de prévention des déchets. Vendée

GUIDE. éco. Pour la réduction des déchets dans vos événements. Plan de prévention des déchets. Vendée Pour la réduction dans vos événements Vers l éco-responsabilité des événements en matière de gestion Des dizaines de manifestations musicales, sportives ou culturelles sont organisées chaque année en.

Plus en détail

SECTEUR S3 74330 EPAGNY CHARTE CHANTIER PROPRE

SECTEUR S3 74330 EPAGNY CHARTE CHANTIER PROPRE SECTEUR S3 74330 EPAGNY CHARTE CHANTIER PROPRE 1 Pour son nouveau programme immobilier «JARDINS REPUBLIQUE», SOGIMM s est engagée dans une démarche développement durable et dans le processus de labellisation

Plus en détail

5-DECHETS INDUSTRIELS BANALS (DIB)

5-DECHETS INDUSTRIELS BANALS (DIB) 5-DECHETS INDUSTRIELS BANALS (DIB) Les DIB regroupent l'ensemble des pouvant être générés par les activités courantes d'un établissement d'enseignement supérieur, à l'exclusion des présentant un risque

Plus en détail

l installation de gestion des ressources du chemin Brady

l installation de gestion des ressources du chemin Brady Services de collecte des articles recyclables et des déchets ménagers de Winnipeg Service des eaux et des déchets La face changeante de l installation de gestion des ressources du chemin Brady La décharge

Plus en détail

Sortie de Statut de Déchet : les freins et les opportunités

Sortie de Statut de Déchet : les freins et les opportunités Du mardi 3 décembre au vendredi 6 décembre 2013 Sortie de Statut de Déchet : les freins et les opportunités Alfred ROSALES, Directeur Général de FEDEREC Jeudi 5 décembre 2013 1 Le statut de déchet Le «déchet»

Plus en détail