MONDIAL Equipe de France : les raisons d espérer. > En page 10 l article de Sylvain Villaume. MOBILISATION EN DEMI-TEINTE Retraites : balle au centre

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MONDIAL Equipe de France : les raisons d espérer. > En page 10 l article de Sylvain Villaume. MOBILISATION EN DEMI-TEINTE Retraites : balle au centre"

Transcription

1 AUDIOVISUEL TNT : se préparer à la grande bascule > En page 8 l article de Philippe Marque Photo Philippe RIEDINGER MONDIAL Equipe de France : les raisons d espérer > En page 10 l article de Sylvain Villaume Photo AFP VOYAGES El Jadida, atout charme du Maroc > En page 17 le reportage d Anthony Villeneuve 91e année N 144 Vendredi 28 Mai ,90 SOUTIEN SCOLAIRE Acadomia bonnet d âne pour ses fichiers La Commission nationale informatique et liberté a publiquement coiffé d un bonnet d âne la société de soutien scolaire et cours particuliers Acadomia. En cause, la présence dans ses fichiers «de centaines de milliers d informations» et de «commentaires excessifs, voire injurieux» concernant enseignants et élèves. > En page 2 avec le témoignage d un professeur recueilli par Julien Bénéteau GOLFE DU MEXIQUE Marée noire : un espoir de victoire Des robots àl œuvre, hier au niveau delafuite. Photo REUTERS Lepétroleacesséhierdes écoulerdanslegolfedumexiquegrâce à une opération de colmatage de la fuite, mais les autorités ont averti qu il était trop tôt pour crier victoire face à la marée noire. Selon de nouvelles estimations, elle dépasse en ampleur celle provoquée en 1989 par le naufrage de l Exxon Valdez dans l Alaska. > En page 4 Photo MAXPPP MOBILISATION EN DEMI-TEINTE Retraites : balle au centre Les syndicats ont revendiqué un million de personnes dans la rue, hier en France, deux jours après la fin annoncée de la retraite à 60 ans. Ils se retrouvent dos à dos avec le gouvernement, qui échappe à la pression d une mobilisation massive. > En page 2 l éditorial de Pierre Fréhel et en page 5 Le Fait du jour Scène du cortège messin, hier. Le nombre de manifestants en Lorraine a été estimé à Photo Karim SIARI >SPORTS Metz- Handball : Allison Pineau meilleure joueuse du monde >Enpage12l interview par Jean-Michel Cavalli Tennis : la dernière de Grosjean >Enpage9l interview par notre envoyé spécial à Roland-Garros Alain Thiébaut Euro2016 : le match France- Turquie >Enpage11 >FRANCE Alouette linotte et pouillot en danger >Enpage3 Jessy Matador voix tricolore de l Eurovision >Enpage2 La police municipale récupère le Taser >Enpage3 Jean Paul Gaultier en solo >Enpage2 R ,90 3HIMKRD*aaajaj+[K\F\C\I\K Vous êtes ABONNÉ au journal tous les jours par PORTAGE À DOMICILE VITE! Bénéfi ciez de votre ACCÈS GRATUIT sur POUR ACTIVER VOTRE CODE, contactez le Service Clients au ou Abonnés Ensemble chaque matin

2 Vendredi 28 Mai 2010 Temps forts 02 2 éditorial Sans illusion Le peuple des salariés était bien dans la rue, mais la masse a rétréci depuis les glorieuses grèves de Les syndicats n avaient pas mis la barre trop haut, ce qui leur permet de sauver la face. Quant au gouvernement, il a, de son point de vue, limité les dégâts. En vérité, personne n a perdu et personne n a véritablement gagné non plus. Ce match nul, à l image du temps pluvieux, est la conséquence de la contradiction qui habite aujourd hui les Français. Les sondages montrent en effet que s ils sont majoritairement prêts à se mobiliser pour défendre la retraite à 60 ans, ils sont résignés, dans une proportion supérieure, au devoir d économies en tous genres. La crise, l envolée du chômage, la situation catastrophique du voisinage européen ont fini par les convaincre de la nécessité d entrer dans une période de rigueur. Un mot qui bizarrement demeure tabou pour le gouvernement, alors que sa récente politique donne tous les signes d un revirement d urgence. La réforme des retraites a bien entendu sa place dans cette sombre stratégie générale, puisqu il s agit tout à la fois d assurer à terme le financement d un système de pension déséquilibré et d adresser un signal à nos créanciers. Car qui dit dette dit emprunt. Mais le gouvernement a voulu l image Un «bus santé» de médecine préventive est expérimenté en Picardie, et vise à terme à pallier la désertification médicale en zone rurale. Il est toutefois confronté à l opposition du président du Conseil de l ordre des médecins de l Oise qui estime le dispositif contraire au Code de déontologie. Photo AFP Une étude TNS Sofres. révélée hier montre qu une majorité d internautes interrogés sont inquiets de l utilisation de leurs données personnelles par des pirates informatiques (79 %), par «n importe qui» (75 %), par des entreprises commerciales (61 %), par les pouvoirs publics (53 %), leurs collègues (35 %) ou même leurfamille(15%).internetaune mémoire profonde et les gens ont conscience des traces qu ils y laissent, en mettant en ligne des données personnelles ou simplement en naviguant, selon ce baromètre, premier du genre. «L inquiétude a un caractère massif. Plus les gens sont connectés, plus elle diminue, mais elle demeure», a expliqué le sociologue Jean-Claude Kaufmann (CNRS). Ces craintes touchent davantage les femmes, les ans et les plus de 65 ans. Les cadres et professions intellectuelles ont moins d appréhension. Si les Français sont inquiets, c est parce qu ils ont le sentiment de mal maîtriser leurs données. Il existe des produits proposant une navigation sécurisée, grâce auxquels les données personnelles comme l historique de navigation ou de recherche, les cookies > Lire également en page 5 procéder par étape afin de saucissonner les mécontentements. D abord les retraites du régime général, puis un plan d austérité plus drastique, à la rentrée, pour combler vaille que vaille les déficits publics et sociaux, et enfin la mise au pas des fameux régimes spéciaux laissés, cette fois encore, à l écart du dispositif commun. Chacun a compris qu il fallait éviter le pire : le blocage du pays par les cheminots et la vraie pagaille. Bref, les organisations syndicales, déjà très mal représentées dans le privé, où la peur fait office de sédatif social, ne disposaient pas, hier, d une artillerie lourde sur le pied de guerre. Les Français sont peut-être résignés à devoir travailler plus longtemps pour toucher une retraite qui n augmentera pas pour autant, mais ils ne paraissent pas disposés à accepter une réforme inéquitable. Or, c est bien l injustice qui est en cause. Celle dont souffrent les hommes et les femmes qui ont commencé à travailler très tôt. Et celle qui consisterait à épargner les plus riches quand viendra inévitablement le moment de dénicher de nouvelles recettes pour les caisses de retraite. C est là-dessus que les syndicats devront se battre après avoir dû céder sur la durée de cotisation et l âge de départ. Pierre FRÉHEL. zoom Les internautes français sont inquiets quant à la protection de leur vie privée sur le web, faute d une bonne maîtrise des outils de sécurisation. Sécurité sur internet: les Français inquiets Les plus généreux en données personnelles sont des jeunes hommes, cadres, qui publient opinions, photos et vidéos personnelles, des jeunes de ans utilisant beaucoup les réseaux sociaux et les «exhibitionnistes insouciants», dont de nombreuses femmes adeptes de sites de drague ou de jeunes mamans. Photo Pascal BROCARD et les téléchargements ne sont pas enregistrés. Mais seulement 57 % savent comment il faut procéder pour effacer des données. Résultat : les gens sont prudents et préfèrent retenir des informations en amont plutôt que de les effacer a posteriori. ÉDUCATION Fichiers sur la vie privée: la Cnil épingle Acadomia La Commission nationale de l informatique et des libertés a émis un avertissement public à l encontre d une filiale d Acadomia, leader du soutien scolaire à domicile, pour un fichage intempestif de ses professeurs et clients. Une prof: «C est du pur commerce» Pour une enseignante habituée à travailler avec Acadomia, le fichier est surtout une bêtise. Cette entreprise est d abord un mandataire pour elle. Q uand elle a entendu parler d Acadomia aux infos, hier midi, Armelle (*) n y a pas plus prêté attention que cela. L enseignante lorraine travaille avec cette entreprise depuis longtemps. «Ce sont des bêtises, commente-t-elle. Il ne faut pas ramener cela à toutes les agences. Là, la Cnil a mis le doigt sur quelque chose. Mais je n ai jamais été ennuyée par ça.» Armelle ajoute que personne ne lui a demandé de faire des commentaires sur ses élèves. La Acadomia se revendique le numéro un du soutien scolaire privé en France, avec plus de élèves suivis chaque année et enseignants dispensant près de 3 millions d heures de cours. Photo AFP U n avertissement public une procédure rarement employée publié sur le site internet de la Commission nationale de l informatique et des libertés et a été adressé à la société AIS 2, filiale d Acadomia(20% des activités du groupe), qui a pour fonction de sélectionner des enseignants, puis de proposer leurs services de soutien à des clients (parents d élèves). Par ailleurs, le parquet a été informé «des manquements susceptibles de constituer des infractions pénales». Une telle démarche est exceptionnelle: «Sur 250 contrôles annuels, seuls quelques-uns donnent lieu à un avertissement public et le fait de transmettre au Parquet, ça m est arrivé deux à trois fois par an, en six ans de présidence», a souligné Alex Türk, le président de la Cnil. Il est reproché à Acadomia d avoir constitué des fiches sur des élèves ou des enseignants sans avoir fait de demande préalable à la Cnil. Surtout, la Cnil a découvert «la présence, dans ses fichiers, de milliers de commentaires excessifs, voire injurieux» concernant enseignants, parents ou élèves, comme «"gros con", "vraiment trop conne", "mère salope", "gros crétin", "saloperie de gamin", "parisien frustré" ou encore"sent le tabac et la cave"». Autre manquement : ont été trouvées des «informations détaillées sur l état de santé», telles que «"cancer du poumon tant mérité", "hospitalisé en urgence pour une tumeur cancéreuse au cerveau de grade 3", "sa maman a cancer utérus", "varie de la boulimie à anorexie"». SelonlaCnil,ilestaussiapparuque«la société enregistrait des informations relatives à des infractions et des condamnations, telles que "élève retourné en prison", "est mis en examen (je ne sais pas pourquoi)"». «Ces commentaires qui mettent en cause fortement la vie privée, des données sensibles, dans un domaine qui touche à l éducatif, ne sont absolument pas acceptables. Cela va trop loin», selon Türk. Le président d Acadomia, Maxime prof imagine très bien qu il existe de tels fichiers. «Et forcément, il y a des commentaires. C est du bas étage. Les gens qui travaillent dans ces agences ne sont pas des intellectuels. Ils sont recrutés par Paris, ne connaissent guère le monde du soutien scolaire. Leur travail relève avant tout du secrétariat.» Armelle considère d ailleurs que le fait de figurer dans les fichiers, même avec de mauvais commentaires, n aurait pas empêché Acadomia de collaborer avec elle. «Eux n ont rien à perdre, explique l enseignante. Ils travaillent avec vous. S il n y a pas d argent qui rentre, ils cessent. C est du pur commerce. Ce fichier n a aucun intérêt pour eux. C est du bluff.» «Je fais ce que je veux» Armelle s insurge aussi contre la perception générale de cette entreprise. «Ils ne sont que des mandataires. Certains jeunes profs croient qu ils travaillent pour elle. Mais non, c est moi qui m adresse à eux. Je fais ce SOCIÉTÉ Eurovision: la France sur un rythme africain Jessy Matador compte «mettre le feu» demain à Oslo grâce au rythme africain de «Allez Olla Olé». Malgré une polémique aux relents racistes. Après Sébastien Tellier et Patricia Kaas, France Télévisions prend un nouveau virage à l Eurovision avec un inconnu du grand public, Jessy Matador. Cette année, «j avais envie d une chanson festive, populaire, avec un artiste capable de la porter et une chorégraphie forte autour. L objectif, c est de mettre le feu sur scène», explique Nicolas Pernikoff, directeur de l unité divertissements de France Télévisions. Matador chante sur un mélange de hip-hop, de zouk, de dancehall jamaïcain et de coupédécalé, un style né en en Côte d Ivoire. Sa chanson Allez Olla Olé, avec ses paroles simplissimes et sexy «allez/il faut danser tout le monde/danser collé-serré», s inscrit dans cette veine. Jessy, qui a grandi en région parisienne, n est pas le premier artiste issu de la diversité à représenter la France. Joëlle Ursull puis Amina, notamment, avaient fait bonne figure à l Eurovision au début des années 90. Mais l annonce du choix de France Télévisions, fin mars, n en a pas Influencé par le hip-hop et le n dombolo, une danse d origine congolaise, Jessy Matador a été repéré en 2008 grâce à son tube afro Décalé Gwada. Photo AFP moins donné lieu à de violentes réactions sur internet. «Certains ont immédiatement demandé pourquoi un Noir représentait la France à l Eurovision, d autres lui reprochaient de chanter certaines chansons en créole, considérant quecen étaitpasdufrançais.j en Juliette Binoche interdite de salles en Iran L Iran ne diffusera pas en salles le dernier film du cinéaste iranien Abbas Kiarostami présenté au festival de Cannes, Copie conforme, en raison notamment de «l habillement» de l actrice principale, Juliette Binoche. En plus, «ce film a un distributeur américain, et en général nous ne diffusons pas les films qui ont des distributeurs étrangers». «Ce film n est pas mauvais», a suis tombé de ma chaise», déplore Pernikoff. A France Télévisions, on espère que le chanteur, directement qualifié pour la finale, parviendra à se classer parmi les premiers, après la huitième place de Patricia Kaas l année dernière. toutefois convenu le vice-ministre de la Culture Javad Shamaqdari. «Il pourra être montré dans certaines universités et certains cercles privés». Juliette Binoche a été récompensée dimanche à Cannes par le prix d interprétation féminine pour son rôle dans Copie conforme. Kiarostami, principale figure du cinéma iranien, a vu nombre de ses films interdits de diffusion dans son pays. Aiach, a reconnu des «erreurs» mais assuré que les fiches incriminées «se comptaient sur les doigts de deux mains, sur deux millions de fiches au total». Ces fiches «ont été ou corrigées ou supprimées», selon lui. Il a par ailleurs dénoncé des «inexactitudes» dans le rapport de la Cnil : ainsi, selon lui, les déclarations de fichiers ont été faites. En outre, Acadomia que je veux. Cela m arrange de passer par les agences pour me constituer une clientèle. Eux récupèrent une commission.» Elle n a pas à mettre des annoncesunpeupartoutoupasserpar du bouche à oreille. «Certains profs font ça à plein-temps. D autres continuent dans l enseignement et font du soutien scolaire en plus parce qu ils aiment ça. Cela leur sert aussi à arrondir leurs fins de mois. Mais c est vous qui faites la clientèle, pas l inverse.» La prof s amuse de ces coups travaillait avec la Cnil sur la question de la durée de conservation des données, dit-il. Sur la forme, Aiach s est dit profondément «choqué» par la démarche de la Cnil de rendre public l avertissement et de «jeter ainsi l opprobre sur un groupe», ce alors qu «il n y a pas de condamnation juridique». Acadomia va exercer un recours devant le Conseil d Etat. defilspassésdetempsentemps par Acadomia pour savoir si tout va bien. Elle a déjà eu l occasion de travailler avec un autre mandataire : il s occupait de son administratif, point barre. A un moment, l enseignante quittera Acadomia. Les élèves et leurs parents seront suffisamment nombreux pour qu elle continue de travailler. Chacun y aura trouvé son compte, fichier ou pas. Julien BÉNÉTEAU. (*) Le prénom est fictif. Jean Paul Gaultier va jouer en solo L ex-enfant terrible de la mode quitte Hermès pour favoriser ses projets personnels. Jean Paul Gaultier, 58 ans, arrête à l automne la création du prêt-à-porter féminin d Hermès, après sept années d une collaboration fructueuse qui aura donné un sérieux coup de jeune à la marque de luxe. Hermès a annnoncé, pour lui succéder, l arrivée de Christophe Lemaire, directeur créatif de la marque Lacoste depuis Gaultier, dont la nomination surprise chez Hermès en 2003 avait bousculé le milieu de la mode, a annoncé vouloir se consacrer à ses propres projets. Il aura contribué à moderniser l image de la marque, en lui apportant fraîcheur, humour et une énergie débordante, tout en respectant ses codes. Le créateur cinéphile expliquait volontiers que pour ses propres collections, il maîtrisait tout : scénario, casting et mise en scène. Chez Hermès, il mettait en scène mais avec «un scénario déjà écrit». LorsdudéfiléHermèsenmars, il avait présenté une Emma Peel sexy en diable. Au fond de la scène apparaissait sa silhouette, un parapluie passé derrière la nuque au bout duquel pendait un sac. La top-model Lily Cole s avançait alors en combinaison moulante de cuir noir, une large ceinture sur les reins, portée par des talons vertigineux. Parmi ses chantiers immédiats, ce travailleur acharné, réputé pour son imagination et son énergie optimiste, doit annoncer un projet de création de meubles en juin. Il dessine aussi les costumes pour le prochain film de l Espagnol Pedro Almodovar. Le dernier défilé de Gaultier pour Hermès aura lieu en octobre, lors de la présentation des collections féminines printemps-été 2011 à Paris. Photo AFP le chiffre 4,5 % Les tarifs réglementés du gaz naturel pourraient de nouveau augmenter au 1er juillet. Selon Le Figaro, l application des nouvelles règles de calcul régissant la fixation des tarifs réglementés du gaz naturel qui prévoit que ceux-ci soient indexés sur ceux du pétrole aboutirait à une nouvelle hausse de 4,5 % des prix. GDF Suez n a pas souhaité faire de commentaire. «On est toujours en période de calcul.» la phrase «Le zonage et la façon dont il a été commandé nous semblent tout simplement absurdes.» Photo AFP La mission d information de l Assemblée nationale constituée début avril sur les raisons des dégâts causés par la tempête Xynthia a fustigé hier la méthode du zonage, «imposée par le ministère» aux préfets. «C est une méthode inéquitable, inepte et qui sera certainement très coûteuse. Ce n est pas parce que l on va empêcher les gens d habiter à moins de 50 mètres d une digue qu on va résoudre les problèmes qui se sont passés à 200 ou 300 mètres.» les insolites Un cachot bien caché Des travaux effectués dans un étroit escalier à proximité de l hémicycle de l Assemblée nationale ont permis la découverte d un cachot de 2 m sur 1,50 m, avec un banc de pierre, emmuré depuis de longues années. Il aurait peut-être servi à enfermer des visiteurs récalcitrants. Jusqu à présent la seule cellule connue, baptisée «cellule de dégrisement», était destinée aux députés. Mais elle n a plus servi depuis le XIX e siècle. Trop de stress nuit aux mâles Une étude universitaire américaine affirme que le stress causé par le choc psychologique des attentats du 11 septembre 2001 dans la société américaine a provoqué une recrudescence des fausses couches de bébés garçons. Le professeur Tim Bruckner postule que les fœtus mâles réagissent de façon plus sévère aux hormones de stress de la mère, une sensibilité qui refléterait le processus de sélection naturelle, privilégiant la protection du système de reproduction féminin.

3 Vendredi 28 Mai 2010 France Le Taser autorisé pour les municipaux Le pistolet à impulsions électriques a de nouveau été autorisé par décret aux policiers municipaux, après le drame du Val-de-Marne. Déjà en service dans la gendarmerie et la police nationale, le pistolet électrique Taser X26 est autorisé pour les policiers municipaux Poids : 175 g Coût : euros environ Batteries Circuit d'amplification du voltage Les dards reliés à un fil électrique transmettent une décharge de volts qui tétanise le suspect pendant quelques secondes Le ministre de l Intérieur Brice Hortefeux a reçu hier les principaux syndicats de policiers municipaux, le jour de la publication au Journal officiel du décret autorisant l utilisation des pistolets à impulsions électriques (PIE) de type Taser par les polices municipales. Le ministre avait expliqué un peu plus tôt que «l obstacle juridique» constitué par le rejet par le Conseil d Etat d un premier décret en septembre 2009 avait été levé. Dans le décret paru hier matin, il est notamment précisé que, «eu égard à la spécificité» de cette arme «une formation spécifique préalable à l autorisation de port de celle-ci et une formation spécifique d entraînement» sont nécessaires. Mais la décision ne satisfait pas certaines organisations syndicales qui réclament la généralisation des armes à feu. «Nous sommes Cartouche de gaz Tirs filmés par caméra intégrée Dards électriques Efficaces jusqu'à 6,50 m de distance très déçus par cette fin de non-recevoir alors que pour nous l armement est une revendication essentielle», a regretté Patrice Masante, du bureau national du Syndicat national des polices municipales. «Nous estimons qu il faut d abord redéfinir nos missions et poser ensuite la question de l armement qui serait proportionnel à ces missions», a tempéré Jean-Claude Lenay, secrétaire national de la CFDT police municipale. Le ministre de l Intérieur a égal e m e n t d é c l a r é qu une «réflexion» serait lancée dès cette semaine sur la place et le rôle des polices municipales dans la société, comme l avait souhaité Nicolas Sarkozy lors de l hommage national à Aurélie Fouquet, cette policière municipale tuée lors d une fusillade dans le Valde-Marne. Woippy rouvre les placards Ville avant-gardiste en la matière, Woippy va voir très rapidement ses policiers municipaux patrouiller avec le pistolet à impulsion électrique à la ceinture. Formés quatre jours au maniement du Taser l an dernier, mais en attente depuis de l autorisation légale de son utilisation, les agents vont pouvoir très rapidement ressortir cette arme non-létale de leur placard. Elle «permettra de faire face à tous les types d agression», se réjouit François Grosdidier, le députémaire. 02 Le déclin des oiseaux des champs se poursuit La France a perdu en dix ans environ 12 % de ses oiseaux nicheurs, selon les résultats d une étude publiée hier. Les volatiles vivant en milieu agricole sont les plus exposés aux mutations du monde moderne. Alouette des champs, ainsi disparu en dix ans. Les linotte mélodieuse ou autres espèces «spécialistes», tarier des prés : le que ce soit des milieux forestiers déclin des oiseaux des champs - signe de l appauvrissement de la diversité du vivant - se (pic épeiche, pouillot sif- fleur, roitelet huppé, mésange nonette) ou des milieux bâtis poursuit inexorablement en (hirondelle, chardonneret) France, selon le Muséum sont également en recul (respectivement d histoire naturelle. Les dernières -12 % et -21 %). données du programme Stoc (Suivi temporel des Diversité en recul oiseaux communs), publiées hier, sont sans équivoque : si on s en tient aux 65 espèces les plus communes, la France a perdu, entre 1989 et 2009, 12 % de ses effectifs d oiseaux nicheurs. «En cette année de la biodiversité, le bilan 2010 du programme n est pas très encourageant», résume Frédéric Jiguet, coordinateur scientifique de ce programme. «Nous ne sommes pas face à Pendant ce temps, les espèces dites «généralistes» (pigeons ramiers, merles noirs, fauvettes à tête noire et mésanges charbonnières), beaucoup plus adaptables à tous les types d habitat, gagnent du terrain : +20 % en 20 ans! Or cette uniformisation, constatée à travers l Europe, rime avec une perte de fonctions, rappellent les experts du Muséum, soulignant par exemple que la une extinction imminente d une espèce rare mais face à une dégradation lente et progressive de la qualité de notre environnement», ajoute-t-il. diversité des espèces est une barrière à la propagation des virus. La lecture de l indicateur régional confirme l analyse : la Pour certaines espèces, la chute est vertigineuse : en dix ans, la France a perdu une alouette des champs sur trois. Photo MAXPPP Les espèces les plus touchées sont - de loin - celles qui Bretagne, où le paysage agricole a été profondément transformé relle, le programme Stoc fonctionne grâce à quelque spécifique au niveau européen, la lutte contre le déclin action de fond sur l agriculture», résume Frédéric Jiguet. au cours des dernières vivent en milieu agricole ornithologues bénévoles qui des oiseaux communs pour- Pour la secrétaire d Etat à (-25 %), en raison en particulier décennies, apparaît comme guettent, à l œil et à l oreille, rait se révéler une tâche beau- l Ecologie, Chantal Jouanno, il des changements profonds un cas d école. Elle enregistre dans toute la France, l apparicoup plus complexe. «Si on est indispensable que des de pratiques (utilisation de la plus forte baisse du nombre tion des oiseaux au printemps. veut avoir plus d alouettes, il indicateurs du type Stoc pesticides, arrachage de haies, d oiseaux des champs sur la Alors que certaines ne s agit pas simplement de gagnent en visibilité, après augmentation de la taille des parcelles ). Trois linottes période Mis en place il y a 20 ans par espèces menacées, comme la cigogne, se portent beaucoup mettre en place des mesures dans un ou deux parcs naturels des années de focalisation sur les espèces emblématiques ou mélodieuses sur quatre ont le Muséum d histoire natu- mieux grâce à une législation régionaux Il faut une rares. L enfant du lac raconte son calvaire Antoine, 10 ans, l «enfant du lac» échappé miraculeusement de la noyade le 30 mai 2008, après le meurtre de sa mère, s est souvenu hier avec émotion de la nuit où il a failli mourir, devant l accusé, Cédric Horneck, et les jurés de la cour d assises de Vendée. Le petit Antoine n a survécu que grâce à une hypothermie qui a bloqué ses poumons. Au deuxième jour du procès, l enfant vêtu d un pull gris clair, d un pantalon court blanc et de baskets, est arrivé au tribunal entouré de son avocat, Me Alexandre Varaut, et de son grand-père, Michel Deriez, aujourd hui son tuteur légal. Impressionné, il a raconté brièvement sa nuit de calvaire dans une salle chargée d émotion, sans jamais affronter le regard de l accusé, un mécanicien de 31ansàlastatureimposantequiestresté tête plongée entre ses mains, coudes sur les genoux. L enfant a parlé tout au plus une dizaine de minutes, d une voix timide, ne se souvenant déjà plus de nombreux événements de cette nuit tragique. A la barre, le garçon a raconté avoir été réveillé par «des cris» de sa mère alors qu il dormait dans sa chambre. Ensuite Cédric Horneck est venu le chercher. Apeuré, il n a pas osé poser de questions. Encore en pyjama, il enfile ses chaussons. «On est partis dans la voiture, toutes les lumières étaient allumées, on est partis au lac puis voilà quoi», dit-il d une voix émue. Pendant le trajet de plus de trente minutes, pas un mot n est échangé puis arrivés au lac d Apremont, l homme et l enfant se rendent au bout d un ponton. Là«ilm aditderegarderdansl eauetil m a poussé, il m a tenu par la main», note Antoine. Il dit avoir essayé de se raccrocher au ponton et assure que son agresseur a repoussé sa main, ce que conteste l accusé. «Il n aurait pas pu, il n enapaseuletemps,ilditaussiavoirvu mon visage à travers l eau alors que je ne le regardais pas», assure Cédric Horneck. Celui-ci encourt la réclusion à perpétuité pour le meurtre d Anne Deriez, 30 ans, suivi de la tentative d assassinat de l enfant. L homme dément avoir préméditélanoyade.«jen aipasvouluéliminer un témoin gênant, ça m est passé par la tête et je l ai fait», raconte-t-il. Le verdict est attendu cet après-midi. Nouveau-né abandonné 3 Un nouveau-né âgé d environ deux heures a été découvert dans un sac hier matin au Chesnay (Yvelines). Vers 7h30, une femme qui promenait son chien en lisière de forêt a été alertée à la vue d un sac qui bougeait, dans lequel elle a découvert un bébé. Le petit garçon, de type européen, qui avait encore son cordon ombilical, se trouvait «en légère hypothermie». Le bébé, dont l état de santé n inspirait plus d inquiétude à la mijournée, a été hospitalisé au service de néonatologie de l hôpital André Mignot au Chesnay. Soutiens de Colonna «Cinq petites mains besogneuses d un réseau structuré» : c est ainsi que le procureur a qualifié hier les prévenus jugés pour avoir aidé Yvan Colonna durant ses quatre années de cavale et contre lesquels il a requis des peines de huit mois à cinq ans de prison avec sursis. «Certains ont une vision romantique de la cavale», mais ça a surtout été «du temps perdu pour la famille du préfet Claude Erignac», assassiné en 1998, a estimé le procureur Alexandre Plantevin. Enseignant frappé au collège Une élève d un collège de Vaulx-en-Velin (Rhône) a frappé au visage son professeur de physique, à la suite de quoi les enseignants ont exercé hier leur droit de retrait. L élève de troisième, exclue mardi de cours, est revenue mercredi dans la classe et, après une altercation avec l enseignant, l a frappé au visage, lui ouvrant la lèvre, ont rapporté des professeurs du collège Jacques Duclos. L enseignant, qui a été mis en arrêt de travail pendant une semaine, a porté plainte contre l élève et envisage de faire de même contre l établissement pour «mise en danger». Nouveauté En vente en librairie Il en a tant vu Pierre Marque. D'abord l'indicible en 14-18, puis les affres de la Seconde Guerre mondiale. Une histoire forgée par le courage et l'abnégation, racontée par son fils Paul. Bon de commande Nom :... Prénom :... Adresse : souhaite recevoir... exemplaire(s) du livre combattant des deux guerres au prix de : 18 l'exemplaire, (prière de joindre 6 pour frais d'envoi.) à... le... Règlement : paiement sécurisé sur le net ou par chèque bancaire ou carte bancaire Date d expiration Volume broché, 240 pages, au format 16 x 24 cm, illustrations N&B. Signature : à retourner avec votre règlement aux Éditions Serpenoise, B.P METZ CEDEX

4 Vendredi 28 Mai 2010 Informations Réparations auto: mini-révolution Les automobilistes ne seront bientôt plus contraints d effectuer les réparations de leur véhicule chez le constructeur pour ne pas perdre leur garantie. Les constructeurs automobiles ne pourront plus obliger les automobilistes à réparer leur véhicule uniquement dans leurs réseaux de réparateurs agréés, a annoncé hier la Commission européenne. «Je suis intimement convaincu que le nouveau cadre procurera des avantages tangibles aux consommateurs en réduisant les frais de réparation et d entretien, qui représentent une part excessive du coût total supportépendantladuréedevied un véhicule», s est félicité le commissaire européen chargé de la Concurrence, Joaquin Almunia. Cette réforme entrera en vigueur à compter du 1er juin. Elle sera progressive, la Commission ayant prévu une période de transition de 3 ans pour permettre aux concessionnaires de s adapter. Les nouvelles règles amélioreront l accès des réparateurs aux pièces détachées d autres marques, qui peuvent représenter une part importante du coût de réparation, a affirmé la Commission. Avec ce texte, les constructeurs automobiles ne seront plus à même de subordonner l application de la garantie à la réalisation des vidanges ou à la prestat i o n d a u t r e s s e r v i c e s automobiles dans les seuls garages agréés. Ils pourront cependant exiger que les réparations couvertes par la garantie dont ils assument le coût soient réalisées au sein de leur réseau agréé. Selon la Commission, les réparations représentent 40 % du BOURSE DE PARIS SÉANCE DU 27 MAI ,42% Le CAC 40 s accroche à la hausse : Rassurée par la clôture de Wall Street, la Bourse de Paris poursuit sa progression en gagnant +3,42 % à 3525,31 points, balayant ainsi les récentes déceptions. Les bonnes affaires en ce jeudi 27 mai profitaient aux investisseurs à lʼaffût de titres ayant subi les aléas de ces derniers temps. Après plusieurs séances à la baisse, lʼéconomie européenne semble voir le bout du tunnel, cette reprise étant de bon augure pour la suite. LES 10 + FORTES VARIATIONS Hausses en % Baisses en % Tonna Electronique +111,71 2,00 Fce Telecom NV10-12,56 16,05 Supra +48,79 26,50 La Perla World -10,00 0,18 Medea +17,00 1,17 Groupe J.A.J -9,90 0,91 Avenir Telecom +15,38 0,75 MB Retail Europe -9,62 2,35 Rodriguez Group +14,07 4,54 Marocaine Compagnie -9,58 10,00 MARCHÉS DE L OR Dernier %Var. %Var. Veille 31/12 Lingot de 1 KG Env 31990,00-0,93 +30,31 Pièce 20 F 199,90 +0,05 +40,28 Pièce 20 $ américains 1250,00-3,03 +35,72 Pièce Suisse 20 F 194,90 +4,22 +36,29 Souverain 235,00 +0,04 +28,42 Pièce 10 florins holl. 190,00-1,55 +27,52 INDICES SBF 80 SBF 120 SBF 250 CAC Next20 CAC Mid100 CAC Small90 Pts % Veille 4761,70 +2,93% 2611,37 +3,35% 2488,46 +0,69% 4796,05 +2,38% 6169,41 +3,27% 5930,41 +0,42% EUROLIST Valeurs françaises Dernier % var. % var. veille 31/12 ABC Arbitrage 7,04 +0,71 +7,01 Acanthe Develop. 1,43-2,72 +3,62 ADA 8,90 0,00 +0,64 ADP 56,20 +5,40-0,28 ADT 0,02 0, ,00 Affine 16,40 0,00 +0,91 Agricole de la Crau 160,00 0,00-20,00 Air France - KLM 9,76 +5,12-11,34 Altamir Amboise 5,50 +2,80 +4,76 Altran Technologies 3,47 +7,13-6,84 ANF 31,00 +0,49 +0,32 Arbel 0,44 0,00 0,00 Areva CI 352,50 +2,58 +1,00 Arkema 30,63 +5,68 +17,77 Artois Indust.Fin 1907,00 +3,92 +4,19 Atari 4,70-2,89-4,08 Atos Origin Sa 38,88 +1,51 +11,81 Autor.Paris-Rhin-Rhône 47,38 +0,81-11,32 Bac Majestic 0,13 0,00-18,75 Baccarat 153,00 0,00-16,48 Bains Mer Monaco 49,00 0,00 +2,50 Banque de la Réunion 49,75 0,00-27,90 Banque Tarneaud 101,75 0,00-5,77 Beneteau 11,01 +9,61 +2,69 Bic 56,46 +0,91 +16,90 BioMérieux 81,68 +0,95-0,05 Boiron 26,00 0,00-12,80 Bolloré Invest 126,45 +1,32 +10,00 Bongrain 59,31 +1,19 +12,01 Bull Regroupement 2,87 +3,61-6,21 Bureau Veritas 43,19 +2,94 +18,58 Burelle Sa 108,21 +0,19 +37,06 Business & Décision 4,69 +0,43-4,28 Canal+ 5,35 +1,52-5,80 Capelli 2,10 0,00 +13,52 Carbone-Lorraine 26,41 +6,28 +3,98 Casino Guichard Perr 61,13 +1,01-2,22 Catering Intern Services 55,34 +0,38-0,87 Cegid 20,16-3,03 +29,24 CFAO 24,76 +10,04-13,63 La réforme sera mise en application sur trois ans, pour permettre aux concessionnaires de s adapter. coût total lié à la détention d un véhicule et ce coût est en hausse ces dernières années. S agissant de la distribution des véhicules, la Commission considère que les règles existantes sont clairement «trop compliquées et restrictives». Elles ont eu pour effet indirect d augmenter les coûts de distribution, qui représentent 30 % en moyenne du prix d un véhicule neuf. La Commission propose par conséquent de simplifier ces règles. Le nouveau régime laissera aux constructeurs plus de souplesse pour organiser divers réseaux où coexistent des concessionnaires multimarques et des concessionnaires s engageant pleinement à promouvoir les marques d un seul constructeur. Prime à la casse: 500 à partir de juillet DEVISES Achat Vente Taux change Dollar américain 0,80 0,83 0,8160 Dollar Canadien 0,76 0,79 0,7741 Franc Suisse (CHF) 0,69 0,72 0,7062 Livre Sterling (GBP) 1,16 1,20 1,1814 Yen (100) 0,89 0,92 0,9042 CAC Mid&Small190 IT.CAC LES TAUX : 3 mois 1 an 10 ans Photo Maury GOLINI Le ministre de l Industrie Christian Estrosi a confirmé hier que la prime à la casse serait réduite à 500 à partir de début juillet, contre 700 actuellement, une mesure qui devrait coûter plus de 300 millions d euros à l Etat en «Danscettephaseoùnous sentons que nous approchons de la sortie de crise, le gouvernement doit continuer à donner cette impulsion et à accompagner ses industries, et tout particulièrement l industrie automobile qui représente emplois directs dans notre pays», a déclaré Christian Estrosi. Le ministre a par ailleurs réaffirmé son souhait qu une «voiture française nouveau modèle destinée au marché français soit produite en France». Estrosi, qui «défend le made in France», souhaite «un étiquetage» des produits industriels avec «le pourcentage de composants» français. 6028,31 +0,59% 807,83 +3,21% 0,6990 / 92 1,2572 / 74 2,9192 / 94 Dernier % var. % var. veille 31/12 CGG Veritas 19,39 +3,28 +29,82 Chargeurs 3,77 +2,72-33,38 Christian Dior 78,26 +3,30 +9,06 CIC A 114,38-0,54-5,47 Ciments Francais 65,32 +5,18-11,74 Clayeux 1,23 +0,82 +86,34 Club Méditerranée 10,99 +3,14-14,51 CMT Medical Tec. 3,68 0,00-7,54 CNP Assurances 57,04 +2,17-15,82 Cofigeo Financière 210,00 0,00 +13,51 Colas 172,00 +2,38-1,42 Compagnie Cambodge 2800,00 0,00 +40,00 Courtois 99,90 0,00 +8,00 CRCAM ATL.VEND.CCI 65,40 +0,62 +5,51 Créd.Fonc.Als-Lor. 53,56 0,00 +13,23 Crosswood 2,05 0,00-3,33 CS Comm. & Syst 6,25 +2,46-23,03 Dassault Aviation 587,51-0,42 +11,91 Dassault Systèmes 46,35 +1,43 +16,62 Derichebourg 2,89 +4,63-7,08 Dév Rég.N.P.D.C 16,84 0,00-7,47 Devoteam 19,20 +2,24 +6,26 Diagnostic Medical 0,36 0,00-38,99 Dynaction 8,00 0,00 +0,23 EDF Energies Nouv. 30,95 +4,51-14,01 Eiffage 36,09-0,07-8,52 Elect De Strasb 117,00-1,01 +1,77 Elect Eaux Madag. 8,92 +2,53 +14,40 Elf Aquitaine 305,00 0,00 +35,25 Eramet 229,05 +3,50 +3,71 Esso 101,00 +4,99 +16,58 Euler Hermes 52,30 +8,39 +0,03 Eurazeo 49,58 +5,16 +1,54 Euro Disney 3,80 +3,83-21,64 Europa Corp 4,85 +1,04-25,62 Exacompta Clairef. 91,80 0,00-5,36 Exel Industries 23,50 +3,75-5,99 Faurecia 13,02 +5,73-15,50 Fimalac 32,83-1,50-15,42 FIN.ETANG BERRE 8,80 0,00-12,00 Fonc.Fin.Particip 40,97 +5,02-8,47 Foncière 7 Invest 1,10 0,00-35,29 générales 02 Marée noireaux Etats-Unis: enfin un premier succès BP a réussi à colmater la fuite de pétrole dans le golfe du Mexique en injectant des boues lourdes dans la tête de puits. Mais il est trop tôt pour crier victoire et Obama maintient la pression sur la compagnie britannique. Le pétrole a cessé hier de mier résultat positif pour boucher s écouler dans le golfe du le puits et le premier vrai succès Mexique grâce à une opération enregistré par le groupe britannique, de colmatage de la fuite, mais les autorités ont averti qu il était trop tôt pour crier victoire face à la marée noire. L interruption du flux était d autant plus pressante que le pétrole s est répandu à un rythme de deux à trois millions de litres par jour depuis plus de cinq semaines, selon une nouvelle évaluation fournie par un groupe d experts mandaté par l administration américaine, un rythme trois à quatre fois supérieur à ce qui avait été estimé jusqu ici. La catastrophe constitue la pire marée noire de l histoire des Etats-Unis, a reconnu le président Barack Obama au cours d une conférence de presse de plus d une heure consacrée entièrement à ce sujet. Les équipes d intervention «sont parvenues à stabiliser la tête du puits, ils ont injecté des liquides à l intérieur. Ils ont arrêté l échappement dont les faits et gestes sont scrutés par Washington depuis le naufrage de la plateforme à l origine de la catastrophe, le 22 avril. L opération consiste à injecter depuis un bateau en surface une solution faite d eau et de matières solides dans deux conduits qui mènent à la valve anti-explosion du puits, puis de sceller le puits avec du ciment. «Corruption» Obama a profité de sa conférence de presse pour défendre sa gestion de la crise, au moment où son administration est accusée d avoir tardé à réagir et d être à la remorque de BP. Le président américain a expliqué que son administration ne disposait pas des technologies nécessaires pour réparer le puits de pétrole qui a explosé plus d un kilomètre et demi de profondeur. Il revient donc à BP de colmater la fuite Alors que les nappes continuent de souiller les marais de Louisiane, Barack Obama a indiqué hier que les quantités de pétrole déversées dans la mer dépassent celles de l Exxon Valdez. Photo AFP d hydrocarbures», a affirmé le commandant des garde-côtes, l amiral Thad Allen. «Tout le monde est prudemment optimiste, en suivant les directives fédérales, a insisté Barack Obama. Le président américain a par ailleurs accusé le Service de gespagnies pétrolières et les services chargés de la régulation des exploitations, en promettant d y mettre un terme. Il a évoqué à d exploration pétrolière en mer. «Nous allons prolonger de six mois le moratoire actuel et la délivrance de nouveaux permis ces d énergie renouvelables. «La catastrophe doit au moins nous servir à nous réveiller», a lancé le p r é s i d e n t. I l s e r e n d r a mais il n y a pas encore de tion des minerais (MMS) d être leur sujet des liens «intimes et pour forer de nouveaux puits aujourd hui en Louisiane, l Etat le raison de crier victoire», a-t-il ajouté, notant que le puits n était toujours pas cimenté. L opération entamée par BP constitue le pre- rongé par la corruption depuis des années. Il a fustigé les «relations d une proximité scandaleuse» qu entretiennent les com- parfois de corruption». Devant l émotion provoquée par la marée noire, il a annoncé la suspension de tous les nouveaux projets sous-marins», a-t-il déclaré. Obama a estimé que la marée noire soulignait «la nécessité urgente» de développer les sour- plus touché par la marée noire, qui s étend désormais le long de «plusde160kmdecôtes», selon le gouverneur Bobby Jindal. Un avion à six fois la vitesse du son Un avion expérimental sans pilote équipé d un statoréacteur à combustion supersonique, le X-51A, a volé pendant plus de trois minutes à Mach 6, six fois la vitesse du son, soit quelque km/h. Cet avion construit par Boeing et Pratt & Whitney Rocketdyne, dans le cadre d un programme de recherches de l armée de l air américaine et de la Nasa, a effectué son premier vol hypersonique mercredi. Il a été largué en vol par un bombardier B-52 à m au-dessus de l océan Pacifique, au large de la ,31 CAC , , , , , J20 V21 L24 M25 M26 J27 Indices INSEE des prix à la consommation : avril 2010 hors tabac 119,90 (+1,61% en un an), indice avec tabac 121,26 (+1,69% en un an) Indice INSEE de référence des loyers : premier trimestre 2010 : 117,81 (+0,09% en un an), base 100 au deuxième trimestre 2004 SMIC : 8,86 /h brut depuis le , base 151,67 h par mois 1 343,77 Taux dʼintérêt : Euribor 3 mois 0,70% - TMO (secteur privé) 4,90% NIKKEI TOKYO CAC40 PARIS DAX FRANCFORT 3525,31 +3,42% 5937,14 +3,11% 9639,72 +1,23% 10163,65 +0,71% /$ STOXX 50 EUROPE 1,2270 FTSE LONDRES -0,33% 5195,17 +3,12% 2621,70 +3,48% L INFO DU JOUR : ACCORD HISTORIQUE À WALL STREET À la suite des importantes variations enregistrées à Wall Street ces dernières semaines, plus particulièrement le jeudi 6 mai dernier, l'autorité boursière américaine a décidé de réunir toutes les parties concernées dont les plates-formes d'échanges, vivement critiquées outre-atlantique. En effet, si le Dow Jones a dévissé de plus de -9 % en quelques minutes, cʼest en partie à cause de lʼafflux dʼordres automatiques générés par des robots, des algorithmes programmés par des ingénieurs financiers qui essayent de profiter des moindres variations de cours sur quelques secondes. En dix minutes, Dernier % var. % var. veille 31/12 Foncière Lyonnaise 29,48-0,07-12,00 Foncière Régions GFR 74,13 +4,96 +3,85 Foncière Sepric 8,69 0,00 +15,87 Fromageries Bel 140,10 0,00 +8,60 FSDV 38,05 0,00-40,55 Gantois 3,75 0,00 +14,43 Gaumont 50,00-1,96 +28,21 Gds Moulins Strasb 784,00 +8,81 +29,80 Gecina 66,77 +5,55-12,31 Gevelot 26,00 +1,96-5,46 Gfi Informatique 2,75-1,08-1,75 Groupe Eurotunnel 6,40 +3,88-2,12 Groupe Gascogne 30,54 +6,41-4,82 Groupe Open 6,35 +3,93 +6,74 Groupe Partouche 2,20 +4,26-18,20 Groupe Steria 23,25 +0,34 +8,03 Guyenne & Gasc. 74,25 +1,64 +16,56 Havas 3,64 +3,82 +30,40 Hermes Intern 106,85 +2,49 +14,53 ID Future 5,01 0,00-38,53 Iliad 68,43 +1,08-18,06 Imerys 42,35 +2,80 +0,79 Infotel 55,00-1,80 +22,25 Ingénico 16,83 +1,23-0,77 Inter Parfums 22,70 +2,71 +26,05 Jacques Bogart 148,90 0,00 0,00 J-C Decaux 19,17 +3,09 +12,51 Kaufman & Broad 16,00 +2,53-5,77 Klépierre 21,64 +3,57-23,78 Laurent Perrier 66,00 +0,90 +22,18 Lebon 78,10 0,00-2,50 Legrand Promesses 23,81 +2,85 +22,22 LISI 39,50-0,25 +15,17 Locindus 23,29 +0,78 +31,54 M6-Metrologic TV 16,47 +4,34-8,34 Maurel Et Prom 9,88 +4,73-22,11 Montupet S.A. 5,16 +5,31 +64,86 Natixis 3,59 +5,18 +1,24 Neopost 58,60 +2,39 +1,62 Nexans 52,20 +3,30-6,48 Norbert Dentressangle 54,00-0,04 +41,51 NRJ Group 6,38 +4,59 +12,71 Californie du sud. Il a d abord accéléré jusqu à environ Mach 4,5 (4 780km/h) grâce à une fusée d appoint, puis le statoréacteur a pris le relais, fonctionnant de manière autonome pendant trois minutes et trente secondes. Le X-51A a encore gagné de la vitesse, atteignant Mach 6. Il est retombé dans l océan à l issue du test et les données ont été recueillies à distance. Trois autres prototypes ont été construits et seront testés à l automne. Selon Charlie Brink, un des responsables du programme au Laboratoire de milliards de dollars se sont envolés à Wall Street et les autorités ont décidé dʼagir. Aujourdʼhui, elles ont ratifié un accord historique avec les principaux intermédiaires financiers, réels et électroniques, pour renforcer les systèmes de coupe-circuit. Cʼest le commencement de discussions plus larges qui pourraient déboucher, selon la volonté de lʼadministration Obama, à une véritable réforme des marchés et de lʼactivité de ses acteurs principaux. Compte tenu du lobbying et du poids du secteur financier aux États-Unis, ces réformes, si elles ont lieu, pourraient sʼétendre sur plusieurs années. Dernier % var. % var. veille 31/12 NSC Groupe 38,00 0,00-2,55 Oeneo 1,22 +3,39 +6,12 OL Groupe 7,15 0,00-7,13 Otor 4,39 0,00-17,33 Oxymetal - Laser Tech 3,88 0,00-17,29 Pages Jaunes 9,41 +2,58 +20,61 Pharmagest 43,03 +0,65 +6,93 Plastic Omnium 30,30 +12,18 +58,14 PSB Industries 23,09 +0,39 +42,53 Publicis Groupe SA 33,47 +2,43 +17,43 Recylex (ex Métaleurop) 7,09 +3,50-20,35 Rémy Cointreau 40,54 +2,15 +13,79 Rexel 11,38 +5,81 +11,50 Rhodia 14,13 +4,90 +12,07 Rocamat 1,02 0,00 +2,00 Rougier 25,10 0,00 +2,94 Safran 21,55 +2,55 +57,38 Salvepar 65,00 +0,81 +4,83 Scor Reg 15,63 +2,19-10,68 SEB 54,41 +3,64 +37,06 Sequana Capital 10,35 +6,65 +29,63 SIIC de Paris 16,20-1,82-0,91 Silic 76,40 +6,55-10,12 Sodexho Alliance 46,30 +2,38 +16,13 Somfy International 144,00 0,00 +12,50 Sopra 52,26 +1,91 +5,52 Sperian Protection 114,25-0, ,73 Spir Comm 17,24 +4,48-0,05 Sr. Téléperf 22,75 +1,79 +0,33 Sucrière De Pithi. 657,01 0,00-6,15 Suez 27,49 +1,44-9,89 Supra 26,50 +48,79-0,94 Technicolor 0,54 +2,66-25,83 TF1 11,71 +5,26-9,19 Thales 27,38 +1,58-23,70 Tonna Electronique 1,65 0,00 +21,32 Trigano 14,95 +7,24 +18,20 Ubi Soft Entert 7,75 +3,20-21,90 Union Fin. De France 24,60-0,81-1,80 Valeo 22,50 +5,83-8,25 Wendel Investissement 44,36 +3,88 +3,64 Zodiac 40,16 +2,16 +37,88 CHIFFRES CLÉS VALEURS DU CAC 40 A SURVEILLER : SWATCH GROUP Le leader mondial de lʼhorlogerie se montre optimiste pour lʼannée en cours. Le dernier salon de Bâle aurait fait lʼobjet dʼun retour de commandes importantes. Les excellentes ventes de fin dʼannée ont marqué le retour de la demande. Dernier % var. % var. veille 31/12 Valeurs étrangères zone euro ADC SIIC ,02 0,00-33,33 Atari BSA 31/12/12 2,25-16,67 +0,00 Completel Europe 25,00 0,00-1,04 DAB Bank J00 4,02 +2,55-5,19 FIAT Priv 5,64 0,00-13,63 FIAT Spa Ord.Rgp 8,68 +3,33-14,91 Gemalto 30,17 +3,18-1,10 ING Groep Nv Cva 6,51 +5,24-5,65 NYSE Euronext 23,02 +0,33 +30,40 Plant.Terres Roug. 847,98 0,00 +10,77 RISC Group BS ,13-0,78 +58,75 Robeco Nv 20,87 +1,85 +6,67 Rolinco Nv 18,50 0,00 +6,12 SES Global FDR 16,88 +0,63 +7,10 U10 BSAR ,30 0,00-16,67 United Anodisers 2,82 +0,71-9,03 Valeurs internationales Adecco Sa 39,56 +1,59 +3,42 Agta record 17,31 +0,41 +8,55 Altria 46,79 0,00 0,00 American Express 44,95 0,00 0,00 Anglogold 34,50-1,29 +19,57 Atmel 3,70-0,54 +21,30 BP PLC 6,64 0,00 0,00 Caterpillar Inc 48,49 0,00 +25,89 Cliffs 44,61 +4,06 +40,94 Colgate Palmolive 61,20 0,00 +9,53 Diageo Plc 12,17-1,06 +1,31 Dow Chemical 22,32 +2,53 +13,16 Dupont De Nem. 29,24 +0,31 +28,89 Ford Motor 9,76 0,00 +36,48 General Electric 13,47 +1,13 +24,85 Hammerson Plc 4,15 0,00-10,37 recherches de l US Air Force, il s agit là d une avancée majeure en matière de technologie des moteurs, «comparable au passage des moteurs à hélice aux réacteurs après la Seconde Guerre mondiale». D après Joe Vogel, de Boeing, ces 200 secondes de vol «ouvrent la voie à plusieurs applications», comme des missiles ultrarapides, des avions ou drones de reconnaissance, des lanceurs d engins spatiaux voire des avions de transport commercial. Comme un réacteur classique, un DOW JONES NEW YORK PETROLE BRENT 72,34 $ Baril NEW YORK 73,26 $ LA QUESTION DU JOUR Que signifie «clearing»? Traduction anglaise de la compensation, ce terme désigne les échanges de créances réciproques effectués par les institutions financières. Sur les marchés organisés, une chambre de compensation contrôle le règlement et la livraison des titres. LE CHIFFRE DU JOUR Le dernier rapport mensuel +4,4 % de la Caisse nationale dʼassurance maladie fait état dʼune croissance de +4,4 %, en rythme annuel, des dépenses de maladie du régime général de la Sécurité sociale en mars Ces dépenses sont sur une tendance haussière comme en attestent les précédentes variations mensuelles de février et janvier 2010 ainsi que décembre 2009 : respectivement +4,2 %, +4,4 % et +4,1 %. Alternext Dernier % var. % var. veille 31/12 Maroc Telecom 13,52 +1,88 +11,73 Motors Liquidation 0,45-2,17 +25,00 Harmony Gold 7,93-1,49 +12,51 HSBC Hdg 7,53 +1,89-4,57 ITT Industries 39,37 +0,64 +12,64 KESA Electricals 1,20 0,00-28,14 ONA 114,49 0,00 +21,54 Partnerre Ltd 60,19 0,00 +24,59 Philip Morris Intl 35,80-0,56 +5,33 Procter & Gamble 48,93-1,87 +14,84 Ricoh 9,53 0,00 +5,08 Rio Tinto 37,56 +3,16-1,02 Rorento Nv 46,20 +0,30 +2,81 Schlumberger 49,00 +0,22 +7,24 Sinclair Pharma 0,31 +6,90-20,52 Total Gabon 288,60 +0,87 +10,55 Weatherford Intl. 11,84 +5,90 +1,98 Zambia Copper Inv. 1,15 +0,88 +57, mercis 31,42 +0,38 +8, ,14-6,67-41,68 Adomos 0,97 +4,30-19,84 Adverline 3,60 +1,69-8,40 Brossard 7,05 +2,92 +20,31 Cellectis 8,20-0,61-20,86 Demos 10,02 +0,10-0,21 vision 2,79 0,00 +26,81 Entreparticuliers.com 4,37 +1,63-12,60 Environnement SA 20,25-0,25-3,27 Freelance.com 1,13-1,74 +9,69 Groupe Promeo 21,50-5,29-17,30 Harvest 20,69-0,05 +8,89 Lamarthe 1,06 0,00 0,00 Leguide.Com 18,79-5,81 +8,76 statoréacteur comprime l air, qui est mélangé à du combustible, par exemple du kérosène, puis enflammé dans une chambre de combustion. Les gaz résultants, éjectés par une tuyère, produisent une poussée et propulsent l avion. Mais un statoréacteur ne comporte pas de pièces mobiles ni de turbines et ne peut à lui seul permettre à un avion de décoller. Il faut donc à l appareil un propulseur d appoint, comme un moteur-fusée, afin d atteindre une vitesse suffisante pour comprimer l air. Dernier % var. % var. veille 31/12 Accor 39,09 +2,57 +2,20 Air Liquide 86,06 +4,19 +3,65 Alcatel-Lucent 2,07 +4,39-13,19 Alstom Regroupement 39,22 +3,98-20,08 Arcelor Mittal 25,10 +3,08-22,00 AXA 13,55 +6,40-18,07 BNP Paribas 47,33 +4,45-15,34 Bouygues 34,38 +4,59-5,61 Cap Gemini 36,73 +2,97 +14,87 Carrefour 33,71 +2,14 +0,44 Credit Agricole 8,94 +4,31-27,70 Danone 41,68 +2,19-2,70 Dexia 3,54 +2,25-20,56 EADS 16,03 +1,68 +13,82 EDF 35,80 +2,14-13,84 Essilor Intl. 46,00 +1,50 +10,16 France Telecom 15,62 +1,92-10,41 GDF SUEZ 25,57 +3,90-15,57 Lafarge 46,94 +3,93-18,80 Lagardere S.C.A. 26,26 +2,76-3,43 LʼOreal 75,97 +2,23-2,59 LVMH 86,87 +3,32 +10,85 Michelin 54,14 +3,32 +1,06 Pernod Ricard 61,00 +2,28 +1,81 Peugeot 19,81 +7,11-16,29 PPR 96,15 +2,44 +14,14 Renault 29,18 +6,13-19,38 Saint Gobain 31,60 +2,91-17,01 Sanofi-Aventis 49,05 +3,62-10,93 Schneider Electric 82,44 +5,22 +0,83 Societe Generale 35,93 +7,41-26,61 Stmicroelectronics 6,47 +3,99 +0,67 Suez Environnement 14,13 +2,36-12,39 Technip 54,13 +6,39 +9,60 Total 38,31 +5,09-14,88 Unibail-Rodamco 126,05 +2,94-17,99 Vallourec 151,40 +5,28 +19,20 Veolia Environ. 20,78 +2,36-10,15 Vinci 37,06 +5,24-6,10 Vivendi 17,68 +3,91-14,95 Logic Instrument 3,27 +1,55 +7,58 MAESA 10,99-0,09 +18,81 Mastrad 3,70 0,00 +15,61 Maximiles 7,64 0,00-6,15 Piscines Groupe GA 9,00 0,00-9,90 Poweo 10,28 0,00-26,03 Press Index 4,31 +12,24-9,97 Microwave Vision 7,98 +0,25-5,90 Seloger.com 27,00 +0,26 +19,91 Sidetrade 20,36 +0,05 +4,70 Sporever 13,55 +4,23-10,87 Voyageurs du monde 17,65-0,56 +8,33 Weborama 11,22 +2,00 +13,31, SICAV et FCP (Dernier Cours Connu) CAISSE D ÉPARGNE Ecur. Investissements D F 38,37-0,38 Ecur. Profil 75 F 34,59-0,17 Ecur. Profil 90 F 30,24-2,19 Ecur. Trésorerie C F 66,89-0,04 Ecureuil Actions Europ. C F 14,02-5,71 Ecureuil Obli Euro C F 61,48-2,24 Ecureuil Obli Revenus F 267,51 +0,07 CRÉDIT MUTUEL Type VL % var. 31/12 Type VL % var. 31/12 CM CIC Dyn. Europe C F 30,25-2,61 CM CIC Equilibre C F 68,02-6,00 CM CIC Euro Actions C F 17,4 +0,08 CM CIC France C F 28,02-1,38 CM CIC Mid France F 26,69-13,68 CM CIC Tempéré C F 167,04-3,77 CM CIC Europe F 20,78-6,37 Conseil du jour 4 Elle accouche de jumelles à 60 ans Une retraitée chinoise de 60 ans a donné naissance à des jumelles après une fécondation in vitro, devenant ainsi la femme la plus âgée à donner la vie en Chine, a rapporté hier le China Daily. Elle avait décidé d avoir recours à cette technique après le décès accidentel de sa première fille, à l âge de 28 ans. Deux femmes indiennes de 70 ans étaient devenues les femmes les plus âgées au monde à donner naissance après également des fécondations in vitro. Façon Jack l Eventreur Stephen Griffiths, un Britannique de 40 ans, a été inculpé hier pour le meurtre de trois prostituées de la région de Bradford, dans le nord de l Angleterre. Ces disparitions se sont produites dans le Yorkshire, le même comté où a sévi dans les années 1970 Peter Sutcliffe, surnommé l éventreur du Yorkshire, qui avait tué 13 femmes. Selon certains médias, Stephen Griffiths suivait des cours de doctorat en criminologie et se spécialisait dans les tueurs en série et notamment «Jack l Eventreur». Abus en série dans les écoles jésuites Au moins 205 anciens élèves d établissements jésuites affirment avoir été victimes d abus, sexuels ou autres, en Allemagne, selon l avocate chargée par l ordre religieux d enquêter sur ces accusations. Dans son rapport final, Ursula Raue affirme néanmoins que le véritable nombre est probablement plus élevé. «On ne peut pas s attendre à avoir déjà tout entendu», déclaret-elle. Selon ce rapport, 46 jésuites et employés non-religieux d établissements ont été accusés d avoir commis des abus ou de les avoir couverts. Ces accusations ont déclenché un scandale qui secoue l Eglise catholique allemande dans son ensemble. COTATIONS SANOFI-AVENTIS. La direction du laboratoire pharmaceutique Sanofi-Aventis a déclaré être en négociations avec un partenaire potentiel afin de s implanter sur le marché japonais des médicaments génériques. Des rumeurs boursières font état d un rapprochement avec le groupe nippon Nichi-iko Pharmaceutical. L action croît de 3,62 % à 49,04. TECHNIP. Le titre Technip s est adjugé hier 6,39 % à 54,13. Les analystes d UBS sont passés à l achat de la valeur, avec un objectif de 66. La valorisation du titre est redevenue favorable après une baisse de 11,38 % en un mois, estime le broker. GDF-SUEZ. Un consortium mené GDF-Suez va entrer en négociation avec le sultanat d Oman afin de construire et exploiter des centrales électriques au gaz. Le coût total de l opération s élève à 1,7 milliard d euros. Le consortium exploitera ces centrales à partir de 2013 pour une durée de 15 ans. Le cours gagne 3,90 % à 25,56. PIERRE ET VACANCES. Au premier semestre de son exercice 2009/10, la perte nette de Pierre et Vacances s est creusée : elle passe de 40,2 millions d euros à 57,9 millions. Le chiffre d affaires a lui progressé de 2,6 % à 629,2 millions d euros. «Ces deux derniers mois, les réservations touristiques pour la saison été sont en croissance par rapport à celles de l an dernier, avec notamment une avance sur le cœur de l été», a aussi détaillé la direction de l opérateur de résidences de vacances et de loisirs. Hier, la valeur s échangeait à 56,49, en baisse de 2,35 %. LAURENT PERRIER. Le président de Laurent Perrier, Stéphane Tsassis, a démissionné de l ensemble de ses mandats pour «raisons personnelles». Il devrait être remplacé à la tête de la maison de champagne par Michel Boulaire, ancien dirigeant de Moët-Hennessy distribution, de Champagne Heidsieck monopole et du groupe Marie Brizard. L action progresse de 0,90 % à 66. A p r è s a v o i r p e r d u 10,32 % en un mois, le titre Modelabs a rebondi en gagnant 6,93 % mercredi et 5,12 % hier. A 2,26, nous renouons avec une plus-value latente de 2,26 % par rapport à notre prix d achat de 2,21. Nous conservons l action de la société spécialisée dans la distribution de téléphone mobile. En mars, la direction s était déclarée confiante pour 2010 et anticipait une hausse de ses résultats.

III - PRODUITS FINANCIERS 2010 ET 2011

III - PRODUITS FINANCIERS 2010 ET 2011 I - ETAT DU PORTEFEUILLE AMIS DU MUSEUM EN FIN D'EXERCICE 31/12/10 Comptable en bourse Dépréciation Plus-value 31/12/11 Comptable en bourse Dépréciation Plus-value Barclays 295 608,32 217 876,83 79 455,43

Plus en détail

CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES

CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES OBSERVATOIRE SKEMA DE LA FEMINISATION DES ENTREPRISES FRANÇAISES CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES RESISTENT-ELLES MIEUX A LA CRISE BOURSIERE? Professeur Michel Ferrary SKEMA Business School 1 Michel

Plus en détail

Féminisation et performances des entreprises

Féminisation et performances des entreprises Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Féminisation et performances des entreprises 2011 Pr Michel Ferrary Michel.Ferrary@skema.edu Pourquoi se poser la question du lien entre féminisation

Plus en détail

L observatoire neonn des délais de publication 2013

L observatoire neonn des délais de publication 2013 L observatoire neonn des délais de publication 2013 Etude menée sur les résultats annuels consolidés des cotations du CAC 40 et du SBF120 GLOBAL CONSOLIDATION SOLUTIONS 1 SOMMAIRE OBJET DE L ETUDE & CONSTATS

Plus en détail

Analyse des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles

Analyse des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles MàJ Février 2008 Analyse des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles 1. Obligation de négocier sur l égalité professionnelle (loi du 9 mai 2001 renforcée

Plus en détail

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Edition 2015 Pr Michel Ferrary Michel.Ferrary@skema.edu Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Depuis 2008, l Observatoire analyse l

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Edition 2009 Pr Michel Ferrary Michel.Ferrary@skema.edu - Etat des lieux de la féminisation de françaises - Trois facteurs explicatifs de la féminisation

Plus en détail

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2013

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2013 La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 2013 Pierre BUI QUANG Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2013, les non résidents détenaient

Plus en détail

Gabriel Croissance. Ensemble pour aller plus loin

Gabriel Croissance. Ensemble pour aller plus loin Gabriel Croissance Titre de créance présentant un risque de perte en capital Le prospectus d émission des titres de créances complexes proposés a été approuvé par la BaFin, régulateur Allemand, en date

Plus en détail

Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) pour l'année fiscale 2013. Multiple issuers

Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) pour l'année fiscale 2013. Multiple issuers CORPORATE EVENT NOTICE: Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) pour l'année fiscale 2013 Multiple issuers PLACE: Paris AVIS N : PAR_20121221_11152_EUR DATE: 21/12/2012

Plus en détail

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne Paris, le 3 avril 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013 Résultats du groupe Caisse des Dépôts Résultat net part du Groupe... 2,137 Md Résultat récurrent... 1,35 Md Résultat

Plus en détail

La situation économique espagnole est très préoccupante et le

La situation économique espagnole est très préoccupante et le FICHE PAYS ESPAGNE : VERS UNE DÉCENNIE PERDUE? Danielle Schweisguth Département analyse et prévision La situation économique espagnole est très préoccupante et le spectre de la décennie perdue japonaise

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

Les profits des entreprises du

Les profits des entreprises du Les profits des entreprises du CAC 40 Des hausses de profits déconnectées de la réalité économique David Meyer collaborateur de la Direction Fédérale sur les questions économiques 1 Méthodologie Les données

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 17/06/2014 Angoulême 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national: la reprise économique se dessine, mais le chômage frappe encore trop fort notre pays.

Plus en détail

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1 ALLEMAGNE AM021f-Y 1 M. Levin Holle, Directeur de section, Chef de la délégation allemande Discours de la délégation allemande à l occasion de l Assemblée annuelle 2013 de la BERD Nous sommes heureux que

Plus en détail

3 ) Les limites de la création monétaire

3 ) Les limites de la création monétaire 3 ) Les limites de la création monétaire Si un banquier n a besoin que de son stylo pour créer de la monnaie, on peut se demander ce qui empêche une création infinie de monnaie. En fait, la création monétaire

Plus en détail

[RAPPORT DE FIN DE SEJOUR]

[RAPPORT DE FIN DE SEJOUR] 2011 Explora Sup, Région Rhônes Alpes [RAPPORT DE FIN DE SEJOUR] Ce rapport est élaboré sur la base d une année remplie d expérience en Australie dans le cadre d un Bachelor of Business et d un DUETI à

Plus en détail

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi!

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Think... Edition Spéciale Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Le 4 avril 2011, Barack Obama annonçait sa candidature à l élection présidentielle américaine de 2012 sur Youtube.

Plus en détail

Entreprendre ici est une chance

Entreprendre ici est une chance Entreprendre ici est une chance Je me sens bien dans cette ambiance cosmopolite Environnement exceptionnel Pierre est chargé de clientèle pour l Europe «Anglais, allemand, italien, chinois, russe Quand

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 *** Nous sommes réunis ici à Villejuif, à l hôpital

Plus en détail

CONDITIONS DEFINITIVES EN DATE DU 05 MAI 2008 CONCERNANT DES BONS D'OPTION WARRANTS SUR ACTIONS ET INDICE AVEC REGLEMENT EN ESPECES

CONDITIONS DEFINITIVES EN DATE DU 05 MAI 2008 CONCERNANT DES BONS D'OPTION WARRANTS SUR ACTIONS ET INDICE AVEC REGLEMENT EN ESPECES CONDITIONS DEFINITIVES EN DATE DU 05 MAI 2008 CONCERNANT DES BONS D'OPTION WARRANTS SUR ACTIONS ET INDICE AVEC REGLEMENT EN ESPECES Emetteur : Calyon Financial Products (Guernsey) Limited Garant : Calyon

Plus en détail

DIFFICILE SORTIE DE CRISE POUR L INDUSTRIE MARS 2014 FRANÇAISE

DIFFICILE SORTIE DE CRISE POUR L INDUSTRIE MARS 2014 FRANÇAISE DIFFICILE SORTIE DE CRISE POUR L INDUSTRIE MARS 2014 FRANÇAISE ENQUÊTES DE CONJONCTURE 115 moyenne de long terme = 100 3.00 58 110 variation sur un an en % 2.50 56 105 100 95 PIB (échelle de droite) 2.00

Plus en détail

SAISON DOSSIER DE PRESSE

SAISON DOSSIER DE PRESSE 2015 SAISON DOSSIER DE PRESSE ÉDIT OBJECTIF INDÉPENDANCE : LA SÉRIE TÉLÉ QUI INNOVE! «Cette campagne d information est une grande première en France car très peu de programmes télé donnent la parole aux

Plus en détail

Partie I L Allemagne

Partie I L Allemagne Partie I L Allemagne Avant-propos L Allemagne est le premier partenaire économique de la France, le plus grand marché de consommateurs en Europe et, selon la banque mondiale, c est le pays qui est actuellement

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 9 bis du 25 novembre 2008 C2008-61 / Lettre du ministre de l économie, de l industrie et de l emploi du 31 juillet

Plus en détail

INDÉPENDANT POUR LA VIE! DÉCOUVREZ LA PENSION LIBRE COMPLÉMENTAIRE SOCIALE

INDÉPENDANT POUR LA VIE! DÉCOUVREZ LA PENSION LIBRE COMPLÉMENTAIRE SOCIALE INDÉPENDANT POUR LA VIE! DÉCOUVREZ LA PENSION LIBRE COMPLÉMENTAIRE SOCIALE PARCE QU ÊTRE INDÉPENDANT, C EST PLUS QU UN STATUT, C EST UN ÉTAT D ESPRIT 2 INDÉPENDANT POUR LA VIE, L AVENIR COMMENCE AUJOURD

Plus en détail

BILLET D HUMEUR BOURSIERE PAR JEAN-MARC DIEHL

BILLET D HUMEUR BOURSIERE PAR JEAN-MARC DIEHL BILLET D HUMEUR BOURSIERE PAR JEAN-MARC DIEHL LES PERFORMANCES L année 2013 va sans doute s achever par une performance boursière de l indice CAC 40 d environ 17,90% après un plus haut à 4356,28 pts et

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 5 - Contacts : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge Avril 2010 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon

Plus en détail

Développements. Internationaux

Développements. Internationaux Développements Internationaux Pétrole et matières premières Le cours de l or noir a baissé à nouveau Au quatrième trimestre 2015, le cours du Brent a fluctué autour de 45 $ par baril en moyenne. L offre

Plus en détail

2014/2015 : Rétrospective et perspectives. Epargne mobilière pour comptes Epargne 3 et de libre passage

2014/2015 : Rétrospective et perspectives. Epargne mobilière pour comptes Epargne 3 et de libre passage 2014/2015 : Rétrospective et perspectives Epargne mobilière pour comptes Epargne 3 et de libre passage Rétrospective 2014 L annonce, l année dernière, par la Réserve fédérale américaine (Fed) de réduire

Plus en détail

LA SANTÉ EST UN DROIT, PAS UN PRIVILÈGE!

LA SANTÉ EST UN DROIT, PAS UN PRIVILÈGE! La Mutuelle des Étudiants - LMDE : mutuelle n 431 791 672, soumise aux dispositions du livre II du code de la Mutualité. Ce document n a pas de valeur contractuelle - Studio LMDE - 12117-03/2012 LA SANTÉ

Plus en détail

Lancement d un comité de suivi des bonnes pratiques dans les moyens de paiement en ligne pour le respect du droit d auteur et des droits voisins

Lancement d un comité de suivi des bonnes pratiques dans les moyens de paiement en ligne pour le respect du droit d auteur et des droits voisins Lancement d un comité de suivi des bonnes pratiques dans les moyens de paiement en ligne pour le respect du droit d auteur et des droits voisins Jeudi 10 septembre 2015 Contacts presse Cabinet de Michel

Plus en détail

Éléments généraux sur les marchés financiers

Éléments généraux sur les marchés financiers CHAPITRE I Éléments généraux sur les marchés financiers «Nous serions capables d éteindre le soleil et les étoiles parce qu ils ne rapportent aucun dividende.» John Meynard Keynes Le monde de la Bourse

Plus en détail

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013)

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013) 213 CARTOGRAPHIE des moyens de paiement scripturaux Bilan de la collecte 214 (données 213) Banque de France 39, rue Croix-des-Petits-Champs 751 PARIS Directeur de la publication : Denis Beau, directeur

Plus en détail

GUIDE POUR AGIR. Comment FAIRE. des candidatures SPONTANÉES JE DÉMARCHE LES ENTREPRISES. Avec le soutien du Fonds social européen

GUIDE POUR AGIR. Comment FAIRE. des candidatures SPONTANÉES JE DÉMARCHE LES ENTREPRISES. Avec le soutien du Fonds social européen GUIDE POUR AGIR Comment FAIRE des candidatures SPONTANÉES JE DÉMARCHE LES ENTREPRISES Avec le soutien du Fonds social européen Pourquoi faire des candidatures spontanées? Tous les emplois créés, tous les

Plus en détail

Les entreprises du CAC 40 ont renforcé leur bilan malgré la crise

Les entreprises du CAC 40 ont renforcé leur bilan malgré la crise Communiqué de presse 28 juin 21 PRESENTATION DU 4 ème «PROFIL FINANCIER DU CAC 4» Les entreprises du CAC 4 ont renforcé leur bilan malgré la crise Paris, le 28 juin 21 Ricol Lasteyrie publie pour la quatrième

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

J aimerais donc rappeler pour commencer comment les Français prennent toute leur part à cette belle performance.

J aimerais donc rappeler pour commencer comment les Français prennent toute leur part à cette belle performance. 1 Eléments d intervention de l Ambassadeur de France au Luxembourg Paris, le 25 septembre 2015 [Formule d appel / Remerciements à l Ambassadeur du Luxembourg Paul Dühr ainsi qu à Laurence Sdika] La France

Plus en détail

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Un premier semestre en deux temps : recul au premier trimestre et stabilisation au second semestre. Les investissements

Plus en détail

Le Centre d excellence Sports Rousseau : une bonne affaire pour les Blainvillois! Présentation du maire 13 novembre 2012

Le Centre d excellence Sports Rousseau : une bonne affaire pour les Blainvillois! Présentation du maire 13 novembre 2012 Présentation du maire 13 novembre 2012 Mot du maire Le 23 octobre, nous adoptions les résolutions relatives à l entente de principe survenue entre les villes de Boisbriand et de Blainville, concernant

Plus en détail

La coordination interministérielle du programme national nutrition santé

La coordination interministérielle du programme national nutrition santé PROGRAMME NATIONAL NUTRITION SANTÉ 55 La coordination interministérielle du programme national nutrition santé Le Programme national nutrition santé (PNNS, 2001-2005), financé par l Etat et l assurance

Plus en détail

Hausse de 78% du résultat net record à 313 millions d euros. Signature d un contrat d itinérance 2G / 3G avec Orange

Hausse de 78% du résultat net record à 313 millions d euros. Signature d un contrat d itinérance 2G / 3G avec Orange RESULTATS ANNUELS 2010 Paris, le 9 mars 2011 Chiffre d affaires à plus de 2 milliards d euros Marge d EBITDA Groupe à plus de 39% Hausse de 78% du résultat net record à 313 millions d euros Signature d

Plus en détail

Rendement des entreprises et appartenance

Rendement des entreprises et appartenance Rendement des entreprises et appartenance 22 Les données sur le rendement des entreprises exploitées au Canada confirment la forte baisse des résultats concrets au dernier trimestre de 2008 et les années

Plus en détail

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth Charlène Reynaud Licence IUP Université jean Monnet Rapport de fin de séjour Stage Bournemouth A. Vie pratique Mon séjour s est déroulé à Bournemouth, ville de 163900 située à 2h00 de Londres. Bournemouth

Plus en détail

Efigest Valeurs FR0010507434. Rapport de Gestion arrêté au 31 Octobre 2007

Efigest Valeurs FR0010507434. Rapport de Gestion arrêté au 31 Octobre 2007 Efigest Valeurs FR0010507434 Rapport de Gestion arrêté au 31 Octobre 2007 Sommaire Contexte Général du Marché des Actions Gestion d Efigest Valeurs Répartitions du Portefeuille Répartitions du Portefeuille

Plus en détail

Synthèse des observations de la Cour

Synthèse des observations de la Cour Synthèse des observations de la Cour L Association pour la recherche sur le cancer a fait l objet pour la deuxième fois d un contrôle de la Cour, portant sur les années 1998 à 2002. Cette association,

Plus en détail

Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE. Donnez de l assurance à votre épargne

Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE. Donnez de l assurance à votre épargne Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE Donnez de l assurance à votre épargne BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance Yves Durand 10 e assureur européen*, BNP Paribas Cardif assure

Plus en détail

Bercy Financements Export. Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics. Bercy. Mardi 17 mars 2015

Bercy Financements Export. Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics. Bercy. Mardi 17 mars 2015 MICHEL SAPIN MINISTRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Bercy Financements Export Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics Bercy Mardi 17 mars 2015 Contact presse :

Plus en détail

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique :

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique : Préambule Nous vous proposons en préambule d estimer votre niveau de connaissances bancaires et financières en répondant à cet auto diagnostic. Que celui-ci vous soit prétexte à valider et à approfondir

Plus en détail

Honorables invités, Mesdames et Messieurs,

Honorables invités, Mesdames et Messieurs, Discours du Gouverneur de la Banque Centrale des Comores à l occasion de la cérémonie officielle de lancement de la nouvelle pièce de 250 FC Palais du Peuple, le 02 janvier 2014 - Excellence Monsieur le

Plus en détail

le point sur l assurance française

le point sur l assurance française 2014 le point sur l assurance française conférence de presse de la FFSA maison de l assurance / mercredi 25 juin 2014 2014 le point sur l assurance française le bilan les perspectives 2 1/ La situation

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2010, la capitalisation

Plus en détail

PRELEVEMENT SEPA : LES BON REFLEXES

PRELEVEMENT SEPA : LES BON REFLEXES PRELEVEMENT SEPA : LES BON REFLEXES La réforme européenne sur les prélèvements (Règlement SEPA, pour Single Euro Payments Area) entre en vigueur dans quelques mois (1er août 2014). Ce nouveau système de

Plus en détail

Colloque Prévention et gestion de la fraude aux cartes bancaires 17 janvier 2008. Discours d ouverture par M. Noyer, Gouverneur de la Banque de France

Colloque Prévention et gestion de la fraude aux cartes bancaires 17 janvier 2008. Discours d ouverture par M. Noyer, Gouverneur de la Banque de France Colloque Prévention et gestion de la fraude aux cartes bancaires 17 janvier 2008 Discours d ouverture par M. Noyer, Gouverneur de la Banque de France Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs, Je suis

Plus en détail

Idéopolis #4 Le temps, le travail et vous Avril 2014

Idéopolis #4 Le temps, le travail et vous Avril 2014 Idéopolis #4 Le temps, le travail et vous Avril 2014 À l aube de ce printemps tellement attendu, les indicateurs économiques surveillés par Workopolis semblent pointer vers une hausse graduelle de l emploi

Plus en détail

CRÉATION DE DEUX GROUPES DE TRAVAIL : Justice et Médias et Justice-Entreprise. TRAVAUX du 4 e étage

CRÉATION DE DEUX GROUPES DE TRAVAIL : Justice et Médias et Justice-Entreprise. TRAVAUX du 4 e étage Activité de la cour d'appel 27 CRÉATION DE DEUX GROUPES DE TRAVAIL : Justice et Médias et Justice-Entreprise Jean-Claude MAGENDIE, premier président de la Cour d appel de Paris et Maître Paul LOMBARD,

Plus en détail

PERSPECTIVES DE CROISSANCE DU TOURISME CONTEXTE

PERSPECTIVES DE CROISSANCE DU TOURISME CONTEXTE PERSPECTIVES DE CONTEXTE Le tourisme est un vaste secteur à croissance rapide qui a de profondes répercussions sur l économie nationale. Toutefois, le Canada ne tire pas le meilleur parti des perspectives

Plus en détail

Éditorial. Suivre la marée. Mise en application. LOGICIEL D'AIDE À LA DÉCISION Pour les investissements en Bourse, Devises et Matières Premières

Éditorial. Suivre la marée. Mise en application. LOGICIEL D'AIDE À LA DÉCISION Pour les investissements en Bourse, Devises et Matières Premières Octobre 2011 LOGICIEL D'AIDE À LA DÉCISION Pour les investissements en Bourse, Devises et Matières Premières Éditorial E n 2007 / 2008, les marchés financiers ont été confrontés à leur pire crise depuis

Plus en détail

www.leguidedupatrimoine.com

www.leguidedupatrimoine.com Pour vivre pleinement votre retraite, prenez les devants ASSOCIATION D ÉPARGNE VIAGÈRE LA TONTINE Votre assurance sur l avenir La retraite, une nouvelle vie! La retraite, c est une nouvelle étape dans

Plus en détail

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Alors que les concertations sur la réforme des retraites sont actuellement en cours, l Assurance retraite, premier

Plus en détail

Le financement de l enseignement privé par les collectivités territoriales

Le financement de l enseignement privé par les collectivités territoriales www.jeanclaudegaudin.net Juillet 2006 Le financement de l enseignement privé par les collectivités territoriales Une polémique a récemment surgi à propos du financement de l enseignement privé par les

Plus en détail

Nobody s Unpredictable

Nobody s Unpredictable Connaissance qu a le public de la Banque du Canada (Comparaison des résultats de l enquête téléphonique et de l enquête en ligne) Enquête de décembre 2010 commandée par la Banque du Canada Nobody s Unpredictable

Plus en détail

LES DERNIERES DONNEES DISPONIBLES EN MATIERE D ISF ET DE DELOCALISATIONS FISCALES

LES DERNIERES DONNEES DISPONIBLES EN MATIERE D ISF ET DE DELOCALISATIONS FISCALES R E P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E mercredi 14 février 2007 LES DERNIERES DONNEES DISPONIBLES EN MATIERE D ISF ET DE DELOCALISATIONS FISCALES Communication de M. Philippe Marini, rapporteur général

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Paris, le 7 juillet 2009 RESULTATS COMMERCIAUX PREMIER SEMESTRE 2009. Faits marquants

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Paris, le 7 juillet 2009 RESULTATS COMMERCIAUX PREMIER SEMESTRE 2009. Faits marquants COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 7 juillet 2009 RESULTATS COMMERCIAUX PREMIER SEMESTRE 2009 Faits marquants semestrielle VP + VUL (S1 2008 S2 2009) o Europe 30 pays : + 0,2 point de part de marché (6,3 %

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres À la fi n de l année 2009, les non-résidents

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décret n o 2014-1155 du 9 octobre 2014 relatif à la gestion du compte personnel de prévention

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

LES MÉCANISMES DE BASE

LES MÉCANISMES DE BASE LES MÉCANISMES DE BASE Même si les nouvelles technologies nous offrent la possibilité d intervenir très facilement en Bourse et de disposer d outils de gestion modernes et intuitifs, les mécanismes de

Plus en détail

L avenir du commerce est en ligne

L avenir du commerce est en ligne chapitre 1 L avenir du commerce est en ligne A llons-nous perdre l habitude «d aller» faire nos courses? Succomberons-nous plus facilement à l achat d impulsion au hasard de notre navigation sur le Web

Plus en détail

Rapport de fin de séjour

Rapport de fin de séjour Rapport de fin de séjour Université Pierre Mendès France - Università degli studi Bicocca Vie pratique Logement Type de logement Pour ce séjour j ai fait le choix de trouver un appartement en collocation

Plus en détail

Consultation de la Commission Européenne sur le Plan d action relatif au droit des sociétés et au gouvernement d entreprise

Consultation de la Commission Européenne sur le Plan d action relatif au droit des sociétés et au gouvernement d entreprise 1 Consultation de la Commission Européenne sur le Plan d action relatif au droit des sociétés et au gouvernement d entreprise Introduction : La ROAM est un syndicat professionnel créé en 1855, qui a pour

Plus en détail

Bienvenue dans votre FIBENligne

Bienvenue dans votre FIBENligne Bienvenue dans votre FIBENligne Retrouvez dans votre FIBENligne toutes les nouveautés FIBEN et l ensemble des services que la Banque de France met à votre disposition pour vous aider dans votre maîtrise

Plus en détail

Investissement des réserves de sécurité sociale: possibilités et performances

Investissement des réserves de sécurité sociale: possibilités et performances Association internationale de la sécurité sociale Colloque des directeurs d'institutions de sécurité sociale des pays francophones d'afrique Limbé, Cameroun, 28-30 janvier 2004 Investissement des réserves

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

Cardif Multiplus Perspective

Cardif Multiplus Perspective Cardif Multiplus Perspective CONTRAT D ASSURANCE VIE DIVERSIFIÉ Composez le futur de votre épargne BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance Yves Durand 10 e assureur européen*, BNP Paribas

Plus en détail

Un nouveau régime de qualifications professionnelles pour l Europe

Un nouveau régime de qualifications professionnelles pour l Europe Un nouveau régime de qualifications professionnelles pour l Europe L UE pour la croissance et l emploi Marché intérieur et services Michel Barnier Membre de la Commission européenne en charge du marché

Plus en détail

Les banques en ligne et les services bancaires par internet modèle économique et évolution des plaintes de consommateurs de 2008 à 2012

Les banques en ligne et les services bancaires par internet modèle économique et évolution des plaintes de consommateurs de 2008 à 2012 N 15 Juin 2013 Service du soutien au réseau Sous-direction de la communication, programmation et veille économique Bureau de la veille économique et des prix Les banques en ligne et les services bancaires

Plus en détail

SERVICES D AIDE À DOMICILE : POUR DES FINANCEMENTS À LA HAUTEUR DES BESOINS!

SERVICES D AIDE À DOMICILE : POUR DES FINANCEMENTS À LA HAUTEUR DES BESOINS! SERVICES D AIDE À DOMICILE : POUR DES FINANCEMENTS À LA HAUTEUR DES BESOINS! Manifestation devant le ministère des Affaires sociales et de la Santé Mardi 5 juin 2012 de 14h à 16h pour sauver trois services

Plus en détail

Les personnes mises en cause pour crimes et délits non routiers en 2012

Les personnes mises en cause pour crimes et délits non routiers en 2012 2 Les personnes mises en cause pour crimes et délits non routiers en 2012 Informations et rappels Lorsqu une personne au moins est mise en cause pour un fait constaté de crime et délit non routier enregistré

Plus en détail

ALLOCUTION DE MONSIEUR MOHAMMED BOUSSAID MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES A L OUVERTURE DES TRAVAUX DU RENDEZ- VOUS DE CASABLANCA DE L

ALLOCUTION DE MONSIEUR MOHAMMED BOUSSAID MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES A L OUVERTURE DES TRAVAUX DU RENDEZ- VOUS DE CASABLANCA DE L ALLOCUTION DE MONSIEUR MOHAMMED BOUSSAID MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES A L OUVERTURE DES TRAVAUX DU RENDEZ- VOUS DE CASABLANCA DE L ASSURANCE CASABLANCA, Mercredi 15 avril 2015 Messieurs les Présidents,

Plus en détail

Evaluation des grandes entreprises par leurs fournisseurs

Evaluation des grandes entreprises par leurs fournisseurs Evaluation des grandes entreprises par leurs fournisseurs Rapport 15 place de la République 75003 Paris À : De : Médiateur des Entreprises / CroissancePlus Hugues Cazenave / Yacine Redjdal MÉTHODOLOGIE

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français

Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII 6. La carte postale Réalisation Thomas Sorin, CAVILAM Rédaction Robert Angéniol, CAVILAM

Plus en détail

Direction des programmes DPAC. Novembre 2014

Direction des programmes DPAC. Novembre 2014 Direction des programmes DPAC Novembre 2014 Sommaire Services assujettis à la contribution réglementaire Définitions et obligations Assiettes et contribution réglementaire Ensemble des services de télévision

Plus en détail

L'entretien est conduit par leur supérieur hiérarchique direct et donne lieu à l'établissement d'un compte rendu.

L'entretien est conduit par leur supérieur hiérarchique direct et donne lieu à l'établissement d'un compte rendu. RAPPORT AU CSFPT SUR L APPLICATION DE L ARTICLE 76-1 DE LA LOI N 86-54 DU 26 JANVIER 1984 PORTANT DISPOSITIONS STATUTAIRES RELATIVES A LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Bilan de l expérimentation de la

Plus en détail

Ordonnance sur l assurance directe autre que l assurance sur la vie

Ordonnance sur l assurance directe autre que l assurance sur la vie Ordonnance sur l assurance directe autre que l assurance sur la vie (Ordonnance sur l assurance dommages, OAD) Modification du 26 novembre 2003 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 8 septembre

Plus en détail

COMMISSION AUTEUR DES VIOLENCES CAS PRATIQUE COMPARATIF

COMMISSION AUTEUR DES VIOLENCES CAS PRATIQUE COMPARATIF CARTA EUROPEA avec le soutien de la Commission Européenne et des barreaux des Programmes EUROMED DROIT et EURODROIT SUD EST MEDITERRANEE Siège social Maison de l Europe à Montpellier Adresse administrative

Plus en détail

Couleurs Epargne 18 Interview de Romain Dion, Rédacteur en chef, Le Revenu. Les valeurs à dividende et comment les choisir

Couleurs Epargne 18 Interview de Romain Dion, Rédacteur en chef, Le Revenu. Les valeurs à dividende et comment les choisir Couleurs Epargne 18 Interview de Romain Dion, Rédacteur en chef, Le Revenu Les valeurs à dividende et comment les choisir Qu est-ce qu un dividende et comment une entreprise le verse-t-elle? Le dividende

Plus en détail

Cardif Multiplus Perspective

Cardif Multiplus Perspective Cardif Multiplus Perspective CONTRAT D ASSURANCE VIE FONDS EUROCROISSANCE Composez le futur de votre épargne Communication à caractère publicitaire BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance

Plus en détail

Circulation de capital humain de la Chine : Possibilités, avantages et conséquences en matière de politiques

Circulation de capital humain de la Chine : Possibilités, avantages et conséquences en matière de politiques Circulation de capital humain de la Chine : Possibilités, avantages et conséquences en matière de politiques Henry Huiyao Wang Ph.D. Agrégé supérieur Harvard Kennedy School Directeur général du Center

Plus en détail

MODELE DE CONTRAT DE TRAVAIL PARENTS - ASSISTANTE MATERNELLE

MODELE DE CONTRAT DE TRAVAIL PARENTS - ASSISTANTE MATERNELLE MODELE DE CONTRAT DE TRAVAIL PARENTS - ASSISTANTE MATERNELLE 1 Confier ou accueillir un enfant suppose, pour les parents et pour l assistant(e) maternel(le), d apprendre à se connaître et d établir une

Plus en détail

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où?

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Résumé : La création de la Zone Euro a participé au développement rapide des échanges entre ses membres. L Allemagne est l élément moteur de l essor

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-185

Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-185 Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-185 RESUMÉ ANONYMISÉ DE LA DÉCISION Décision relative à une Recommandation Domaines de compétence de l Institution : Défense des droits de l'enfant, Droits

Plus en détail

TEST D'ACCÈS AU DALF CO. SESSION DE JANVIER 2004. Sécurité routière : les Français amorcent un virage

TEST D'ACCÈS AU DALF CO. SESSION DE JANVIER 2004. Sécurité routière : les Français amorcent un virage TEST D'ACCÈS AU DALF CO. ÉPREUVE ÉCRITE 1 : COMPRÉHENSION ÉCRITE Lisez attentivement le document ci-dessous, puis répondez aux questions : Sécurité routière : les Français amorcent un virage Systématisation

Plus en détail

L ESSENTIEL PROJET DE LOI RELATIF À LA TRANSPARENCE, À LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION ET À LA MODERNISATION DE LA VIE ÉCONOMIQUE

L ESSENTIEL PROJET DE LOI RELATIF À LA TRANSPARENCE, À LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION ET À LA MODERNISATION DE LA VIE ÉCONOMIQUE L ESSENTIEL PROJET DE LOI RELATIF À LA TRANSPARENCE, À LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION ET À LA MODERNISATION DE LA VIE ÉCONOMIQUE Mardi 14 juin 2016 L essentiel du projet de loi Le projet de loi relatif

Plus en détail

Association de l industrie touristique du Canada (AITC) Mémoire présenté au Comité des finances de la Chambre des communes, avril 2014

Association de l industrie touristique du Canada (AITC) Mémoire présenté au Comité des finances de la Chambre des communes, avril 2014 Association de l industrie touristique du Canada (AITC) Mémoire présenté au Comité des finances de la Chambre des communes, avril 2014 Par David Goldstein, président directeur général de l AITC 2 Association

Plus en détail

Recommandation AMF n 2010-17 Communication financière des sociétés cotées à l occasion de la publication de leurs résultats

Recommandation AMF n 2010-17 Communication financière des sociétés cotées à l occasion de la publication de leurs résultats Recommandation AMF n 2010-17 Communication financière des sociétés cotées à l occasion de la publication de leurs résultats Textes de référence : articles L. 621-7 du code monétaire et financier et 221-4

Plus en détail

Deloitte Acteur de référence des services professionnels. Août 2014

Deloitte Acteur de référence des services professionnels. Août 2014 Deloitte Acteur de référence des services professionnels Août 2014 Un réseau mondial de premier plan Une couverture géographique équilibrée Deloitte fournit des services d Audit, de Conseil, de Fiscalité,

Plus en détail