NORD COMPO x :38: UKE - Flammarion - Bien manger en famille - Page 1 BIENMA$$$1 Rev 17.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NORD COMPO 03.20.41.40.01 152 x 240 14-02-05 09:38:15 99008UKE - Flammarion - Bien manger en famille - Page 1 BIENMA$$$1 Rev 17."

Transcription

1 NORD COMPO x :38: UKE - Flammarion - Bien manger en famille - Page 1 BIENMA$$$1 Rev 17.02x

2

3 NORD COMPO x :38: UKE - Flammarion - Bien manger en famille - Page 3 BIENMA$$$1 Rev 17.02x Bien manger en famille

4 NORD COMPO x :38: UKE - Flammarion - Bien manger en famille - Page 4 BIENMA$$$1 Rev 17.02x DU MÊME AUTEUR Savoir maigrir, Flammarion, 2002, J ai Lu, 2003, nouvelle édition, Flammarion, Au bonheur de maigrir, Flammarion, 2003, J ai Lu, Savoir manger, avec Patrick Sérog, Flammarion, 2004.

5 NORD COMPO x :38: UKE - Flammarion - Bien manger en famille - Page 5 BIENMA$$$1 Rev 17.02x Docteur Jean-Michel Cohen Docteur Myriam Cohen Bien manger en famille Flammarion

6 NORD COMPO x :38: UKE - Flammarion - Bien manger en famille - Page 6 BIENMA$$$1 Rev 17.02x Éditions Flammarion, 2005 ISBN :

7 NORD COMPO x :38: UKE - Flammarion - Bien manger en famille - Page 7 BIENMA$$$1 Rev 17.02x Pour Jean-Michel, qui sait me donner autant que je voudrais lui donner. Pour Myriam, à qui j offre ma moitié de livre pour lui montrer que nous ne faisons un qu en étant tous les deux. Pour nos enfants, Stéphanie, Jennifer et Laura, nos petits trésors, sans qui cet ouvrage n aurait pu voir le jour et dont elles sont les adorables actrices même si elles pensent être des cobayes (ce qui nous venge des animaux qu elles nous ont obligés à nourrir... avec aaaaamour). À la mémoire de mon père, qui nous a nourris d amour et de tendresse. À ma mère, dont je suis si fière. À Charly, Martine et Brigitte, mes complices de toujours. À Jonathan et Johanne pour les goûters à la campagne. À mes beaux parents qui me pardonneront de leur avoir volé quelques recettes. À toute ma famille en souhaitant avoir encore de nombreux repas à partager. Myriam À mes parents pour m avoir si bien nourri (il a fallu vingt ans pour que je le dise). À ma sœur, Annie pour son affection et sa tendresse «nourricière». À Michel, Judith, Jonas, Léa pour les chatouilles, bisous, et réflexions piquantes. À toute ma belle-famille, et surtout ma belle-mère, pour enrichir en permanence mon patrimoine alimentaire. Jean-Michel

8

9 NORD COMPO x :38: UKE - Flammarion - Bien manger en famille - Page 9 BIENMA$$$1 Rev 17.02x INTRODUCTION Par Jean-Michel Cohen Ça m a réveillé comme une alarme en pleine nuit. J étais confortablement installé dans un fauteuil en train de lire lorsqu une voix, tout droit sortie du poste de télévision, a retenti brusquement dans mon oreille : «Pro-activ! 1 par jour!» Je ne suis bien sûr pas le seul à avoir entendu cette publicité, mais je pense avoir été particulièrement sensible à ce message. Pourquoi? Parce qu il touche à mon activité de médecin, à ma spécialisation de nutritionniste et, enfin, à la curiosité qui me pousse, chaque soir, à essayer de comprendre l évolution de l alimentation contemporaine et son impact sur notre santé. Or l habile auteur de ce slogan n avait pas lésiné sur la portée symbolique de son message. «Pro» comme professionnel, «activ» comme action, «1 par jour» comme la prescription du médecin. La nature même du produit, une boisson lactée, évoquait la nourriture des premiers mois de la vie. J en étais sûr : cet amalgame de termes et de symboles n était pas étranger à ma montée d adrénaline. Dès lors, on peut aisément deviner mon agacement lorsque, quelques jours plus tard, arriva à mon cabinet un dépliant vantant ce même produit, assorti de photos et de commentaires de plusieurs confrères en louant les mérites. Pour résumer l ambiguïté de la situation, j avais affaire à une spécialité laitière enrichie en substances thérapeutiques, en vente dans les supermarchés mais dont les principaux prescripteurs étaient des médecins! 9

10 NORD COMPO x :38: UKE - Flammarion - Bien manger en famille - Page 10 BIENMA$$$1 Rev 17.02x Il ne s agit pas ici de critiquer un produit isolé, sans aucun doute plus malin que les autres, mais de réfléchir au pourquoi et au comment d une nouvelle orientation alimentaire ; ceux qui ont déjà lu l un de mes ouvrages connaissent mon esprit frondeur et ma capacité à me révolter lorsque je constate qu on s éloigne de la vérité. Et dans cette histoire, c était bien le cas : on mélangeait tout et son contraire et on faisait perdre aux gens leurs derniers repères! Comme beaucoup d hommes de mon âge, j ai à la fois la chance et la malchance d appartenir à deux générations : à celle qui a goûté la cuisine des grand-mères et à celle qui connaît la nourriture rationnelle et équilibrée de l homme de demain, tout aussi imparfaite évidemment que celle d autrefois. Seulement, une chose est sûre : ma grand-mère ne m a jamais proposé une tartine de confiture en me parlant comme un médecin. Et je n ai, jusqu à présent, jamais eu d ordonnance pour faire mes courses. Ce qui m étonne le plus dans les dérives de l alimentation actuelle, c est en fait la docilité du consommateur qui accepte de se retrouver prisonnier de l étau que resserrent jour après jour les Diafoirus modernes porteurs de tabliers de cuisine. Assez naïvement, j ai toujours pensé que l on n additionnait pas les pommes avec les poires, su que les tentatives récentes de pacte avec le diable se solderaient fatalement par des catastrophes, comme on l a vu dans l alimentation des animaux avec les conséquences tragiques que l on connaît ou dans les expérimentations de médicaments dits «novateurs». D autre part, en tant que gourmet et gourmand, je m interroge aussi sur l éventualité de me retrouver un jour si on continue comme aujourd hui à commander dans un restaurant une tranche d oméga 3 à la sauce vitamine D, suivie d un pavé d acide aminé au calcium, puis de finir par des boules de glucides complexes farcies aux protéines calciques nappées d une fine couche d acides gras saturés 1.Et quand ce jour arrivera, il ne faudra pas oublier de payer les médecins avec de l huile de 1. À savoir, du saumon fumé avec de la crème fraîche, un filet au poivre et des profiteroles au chocolat. 10

11 NORD COMPO x :38: UKE - Flammarion - Bien manger en famille - Page 11 BIENMA$$$1 Rev 17.02x foie de morue et de régler les additions en kilocalories! Je plaisante mais en fait je fulmine. Car j estime qu il y a une limite au ridicule et que ceux qui vendent les aliments sous le label de la bonne santé oublient que la nourriture est avant tout une affaire de goût, qu elle nous rapproche de nos parents, de nos enfants et du reste de la société au travers des coutumes et des recettes familiales, ethniques ou régionales. Et ce depuis la nuit des temps. Récemment, j ai eu le plaisir d être l un des invités des Gastronomades d Angoulême. Avec bonheur, j y ai découvert la tradition locale, les recettes du terroir, les vins de pays... et qu il existait encore des gens aimant la nourriture pour la nourriture. À table, par exemple, je me suis trouvé à côté d un vigneron qui mangeait avec plaisir et tranquillité, finissant toutes ses assiettes soigneusement et goulûment. Le festin avait commencé par plusieurs mises en bouche, dont l une au foie gras, suivies d un épais pavé de viande servi avec de vraies pommes de terre frites et d une tarte aux pommes, mais cet homme de la terre, à la différence d autres convives, dégusta le tout calmement, avec une régularité de métronome, sans jamais lever le nez de son assiette. Le pire, si je puis dire, c est que mon voisin... était mince! Les Parisiens autour de la table aussi mais eux ne parlaient que de nutrition et de régimes tandis que lui savourait son plaisir. Une fois le digestif et le café avalés, le vigneron posa sa serviette et, tout en déclarant avoir fait un excellent repas, avoua que c était bien dommage pour le soir parce qu à la suite d un déjeuner aussi copieux, il allait se contenter d une soupe. Sur le moment, j ai été amusé par sa remarque, pensant qu il me donnait avec humour un cours de nutrition, mais, en vérité, ce n était pas le cas, il me répétait simplement les conseils qu il avait reçus de ses aïeuls : après un bon repas le midi on s abstient de manger le soir ou on prend un potage. Traduction du nutritionniste : quelques nutriments à base de glucides, des vitamines, des minéraux et surtout beaucoup d eau... En résumé, un bon moyen de rassasier pour peu de calories! 11

12 NORD COMPO x :38: UKE - Flammarion - Bien manger en famille - Page 12 BIENMA$$$1 Rev 17.02x L homme a toujours mangé de la soupe. Je sais bien que je n ai pas fait la découverte du siècle, mais à l ère de l alimentation sous contrôle, le pittoresque est devenu sensationnel. À partir de cet instant, j ai donc passé mon week-end à observer les assiettes des participants à cette manifestation. Les enfants consommaient des ragoûts, faits maison et plus souvent accompagnés de pommes de terre bouillies que de frites, et un grand nombre de personnes se délectaient de légumes et de fruits. Nous détenions un scoop. Intrigué, j ai continué à discuter avec ces passionnésde nourriture, en les interrogeant sur les recettes locales. Et j ai obtenu quelques secrets pour vivre vieux et en bonne santé. Une charmante dame, par exemple, m a expliqué qu il fallait choisir les carottes en fonction de leur couleur, car, me disait-elle : «Plus c est rouge, meilleur c est pour la santé!» Or le bêta-carotène, pigment naturel des carottes et assimilé à la vitamine A, s efface à l air. Donc, plus la carotte est rose, plus elle contient de vitamine A!Cette femme avait donc raison, sans avoir eu besoin de m expliquer à quoi servait la vitamine A et pourquoi il fallait en consommer. Une autre personne m affirma que rien ne valait le pissenlit pour se sentir en forme et éviter la grippe, un troisième ne jura que par le fenouil... Quant au dernier, il m expliqua que, parmi tous les abats, seul le foie de veau grillé pouvait restaurer les forces des malades. Peu à peu, j ai accumulé une série de renseignements qui, vous le verrez dans le dernier chapitre de ce livre, reflètent exactement les connaissances scientifiques actuelles. Qu on ne se trompe pas, je n imagine pas un instant faire un retour en arrière et dire que tout ce qui est naturel, écologique ou provient de la terre se révèle meilleur que le reste. Non, je souhaite simplement attirer l attention du lecteur sur le fait que, parallèlement au discours scientifique, subsistent des traditions orales et anciennes, nourries de l expérience des hommes, qui continuent de se transmettre même si elles ne sont pas traduites en jargon savant. Tout cela me fait penser à une expérience vécue lors d un congrès de nutrition, il y a une vingtaine d années, alors que je 12

13 NORD COMPO x :38: UKE - Flammarion - Bien manger en famille - Page 13 BIENMA$$$1 Rev 17.02x m occupais d alimentation parentérale 1. Lors d une longue conversation avec Kenneth Jeejeeboyh, autorité mondiale en la matière, je lui avais raconté la difficulté que j avais à apprécier l amélioration de l état nutritionnel de mes patients lorsqu ils étaient réalimentés avec des perfusions d acides aminés, de graisses, de glucoses et d eau, et à quel point il était compliqué d obtenir rapidement des bilans azotés 2.Il m avait regardé avec un œil malicieux, en me répondant que rien ne saurait remplacer le critère le plus évident. Je m attendais alors à l évocation d un examen sophistiqué et élaboré, mais il me parla tout simplement du sentiment personnel que le patient va mieux. Il voulait me dire par là que le bon état nutritionnel d un sujet s apprécie à travers un ensemble de facteurs subjectifs comme la vivacité de la réponse musculaire, la couleur de la peau, l état des cheveux, la cadence de la respiration... dont on ne peut faire l analyse en temps réel mais qui se synthétisent dans l esprit de façon naturelle avant de donner naissance à une appréciation globale... En somme, le message est clair : revenons à des valeurs simples. Notre époque souffre d un excès d information, d une surmédicalisation du repas et d un mépris de la nourriture. Chaque jour, le public reçoit en masse des informations dramatisées qui génèrent des angoisses aboutissant fréquemment à une recherche effrénée de prévention. Or quand chaque bouchée devient un stress, il n est pas excessif de parler d hypocondrie de la nourriture! Face à cette dérive, des Dr Miracle en tout genre nous inventent des solutions providentielles. Il peut s agir du dernier magazine à la mode qui propose une recette pour avoir la peau plus douce, d un médecin qui vient de découvrir une solution pour maigrir rapidement, d un fabricant qui assure que la consommation de son produit améliore la santé Alimentation introduite dans l organisme par une autre voie que le tube digestif. 2. Examen complexe permettant d apprécier l état de renutrition du patient. 13

14 NORD COMPO x :38: UKE - Flammarion - Bien manger en famille - Page 14 BIENMA$$$1 Rev 17.02x À vous d éviter les pièges! Au bout du compte, nous sommes dans une situation totalement paradoxale où l alimentation ne s exerce plus en fonction de critères instinctifs, hédonistes ou biologiques mais selon des schémas étudiés, calculés et rationalisés. Ainsi, tout nutritionniste que je suis, je n ai jamais participé aussi activement que mon épouse à l alimentation de ma famille, même si je m enorgueillis d avoir trois filles et une femme aussi sveltes que musclées. Il n est pourtant pas simple de nourrir les siens... Au retour des vacances, ma femme Myriam et moi sommes allés dans un supermarché où j avais pour mission de prendre des fromages. Comme un grand, je me suis alors retrouvé devant un rayon riche d une multitude de produits, ne sachant pas quelle quantité acheter pour une famille de cinq personnes, ni à combien de repas cela pouvait correspondre. Face à ce dilemme, j ai eu le choix entre choisir selon mon goût ou selon ceux de mes enfants ou de ma femme, entre l option de prendre des produits plutôt diététiques ou d autres plus gras... Bref je me retrouvais égaré en pleine jungle. Perdu, j ai préféré délaisser les fromages à la coupe, pour éviter de devoir préciser les quantités à la vendeuse, et j ai opté pour ceux déjà emballés, en utilisant comme repère ce que j avais déjà vu dans le réfrigérateur familial. Pendant que je tergiversais, ma femme avait déjà parcouru trois rayons, choisi des quantités précises de chaque produit selon nos modes alimentaires, les goûts des enfants, les miens, les siens. Elle avait programmé le nombre de repas qu elle devait nous servir, envisagé la possibilité que des amis ou de la famille passent à l improviste... Bref, elle avait accompli une tâche qui semble peu noble aux yeux de certains mais qui, en réalité, s apparente à un véritable travail parce qu elle nécessite concentration, expérience et efficacité. De la théorie à la pratique, il y a donc un cap à franchir. J ai demandé à Myriam comment elle faisait pour concilier les deux. Elle m a expliqué s inspirer de mes conseils, associés aux 14

15 NORD COMPO x :38: UKE - Flammarion - Bien manger en famille - Page 15 BIENMA$$$1 Rev 17.02x repères acquis chez ses parents, auprès des miens, dans les journaux, avec ses amis. Tout en me précisant aussi qu un instinct de globalisation lui permettait, même si chaque repas n était pas parfait, d assurer une moyenne journalière de bonne qualité. Je me suis alors dit qu il s agissait là de l alchimie mystérieuse sans doute à la base de l harmonie de bon nombre de tables françaises. On le voit, notre alimentation est le reflet de notre société à un moment donné auquel chaque famille apporte sa modeste pierre. Faut-il alors accepter que la nourriture prenne une dimension à la fois médicale et, parfois, légèrement angoissante? Un peu, c est certain, mais trop serait grave. Dans l avenir, il sera donc, à mon sens, important de conserver un équilibre entre les apports de la science et la valeur subjective, affective et intellectuelle de l alimentation, pour que la nourriture humaine demeure à jamais celle des hommes. Reste qu il est important d expliquer au public en quoi consiste cet équilibre. Et surtout comment y parvenir, comment concilier les traditions familiales et la nourriture moderne, comment bien manger ensemble? C est de ce postulat qu est né cet ouvrage à quatre mains : proposer aux familles un mode d emploi pratique, habile, intelligent et évolutif de l alimentation. Et qui mieux que le duo que je compose depuis des années avec mon épouse pouvait aider à mettre en pratique notre expérience? Qui, mieux que notre couple alliant les savoirs d un nutritionniste et d une mère, tous deux universitaires de surcroît, pouvait décoder dans un livre, âge par âge, les règles à suivre afin de nourrir une famille en conciliant bonheur et équilibre, alimentation et plaisir? L ennui, c est que si cette idée me semblait évidente comme à mon éditeur, Myriam, elle, hésitait. Finalement, après lui avoir promis que nous n irions pas faire la promotion de l ouvrage dans les émissions qui ne lui convenaient pas, après que notre éditeur lui eut confirmé la possibilité de s exprimer sans s inquiéter de mes réactions, après l avoir 15

16 NORD COMPO x :38: UKE - Flammarion - Bien manger en famille - Page 16 BIENMA$$$1 Rev 17.02x rassurée sur le fait que je ne serais pas son professeur de nutrition, après lui avoir garanti que, pendant cette période, notre famille ne se montrerait pas trop exigeante à l égard des repas familiaux, nous nous sommes mis au travail. Un travail de longue haleine, riche en découvertes, dont voici le résultat. Un travail fruit d enquêtes, de recherches et même de déplacements. Ces derniers mois, ma femme et moi avons ainsi beaucoup voyagé pour observer les pratiques alimentaires des pays étrangers. Après avoir sillonné les États-Unis, l Italie et l Espagne, nous sommes revenus avec une certitude, celle de posséder en France une exception alimentaire, et je dis bien exception «alimentaire» et non «culinaire», tenant à rester à ma place de nutritionniste. En effet, nous avons constaté que nous possédions dans l Hexagone la plus grande variété de légumes, de laitages, de viandes, de poissons. Cette exception, que nous devons à la nature géographique de notre territoire, à la fois proche des mers et relié à un continent aux climats différents, nous pousse à être vigilants, car elle risque d être menacée par les effets pervers de la mondialisation. Dès lors, nous n avons aujourd hui qu une solution pour préserver une alimentation saine et équilibrée : associer les bénéfices de la nutrition aux secrets de la cuisine familiale, ce que j appelle simplement et avec conviction «savoir bien manger en famille». Aussi, dans ce livre, à travers les recettes d une maman et les conseils d un nutritionniste, vous partagerez l expérience d une famille désireuse de partager sa volonté de décrisper le débat autour de l alimentation et de rassurer les inquiets. Pour nous, «bien manger en famille» c est à la fois «manger bon» et «manger sainement», apprendre à ses enfants à se nourrir mais aussi éprouver du plaisir, se réunir autour de la table et jouir de toutes les possibilités que nous offre le monde moderne.

17 NORD COMPO x :38: UKE - Flammarion - Bien manger en famille - Page 17 BIENMA$$$1 Rev 17.02x INTRODUCTION Par Myriam Cohen Plaisir, équilibre, harmonie. Voilà les trois mots qui me viennent à l esprit lorsque j observe attentivement la jeune famille qui illustre la couverture de ce livre. Ne vous semblent-ils pas heureux ce père, cette mère, ces deux enfants qui savourent la vie en la croquant à pleines dents? N avez-vous pas envie de partager leur énergie, leur gaieté, leur plaisir de se réunir après une longue journée? Eh bien, cette famille au bonheur communicatif n a pas de recette miracle, son seul secret est de se souvenir chaque jour que bien manger est source de plaisir, d équilibre et d harmonie. Récemment, mon mari et moi avons participé à un repas de quartier organisé par les colocataires d un grand ensemble d immeubles. Que le voisinage soit modeste ou plus favorisé, nous aimons particulièrement ce type d initiative qui permet de mieux se connaître tout en partageant un bon repas. Ce soir-là, la convivialité était à l honneur. Chacun avait fait des efforts d élégance et de nombreux bénévoles avaient participé à l élaboration des plats. À la fin du repas, un bingo fut même organisé pour distraire les plus jeunes. À ma grande surprise, une petite fille de huit ans était là, seule. Elle avait traversé une rue de grande circulation sans l assistance d aucun adulte et personne jusque-là ne s était aperçu qu elle n était pas accompagnée. Tristement, j ai réalisé que dans le foyer de cette fillette, comme dans les familles qui laissent leur enfant petit-déjeuner en solitaire devant la télévision, la notion de 17

18 NORD COMPO x :38: UKE - Flammarion - Bien manger en famille - Page 18 BIENMA$$$1 Rev 17.02x partage du repas, faute de temps ou de moyen, avait été tout simplement gommée. Sombre constat : nos vies modernes ne nous laissent pas toujours le temps de bien alimenter nos enfants. Pourtant, savoir nourrir sa famille est un acte essentiel, au même titre que partager, prendre du temps, écouter et aimer. Chaque jour, en parents responsables, nous essayons d être attentifs à ces différentes valeurs. Mais ce n est pas sans difficulté, car, même si les connaissances en matière de nutrition ont progressé tant chez les médecins que chez les consommateurs, nous associons trop souvent un aliment à un seul nutriment alors qu il doit être considéré pour la totalité des apports qu il fournit. Et, dans les médias, le flot d informations, parfois contradictoires, ne nous facilite pas la tâche. Dans un univers où la culture télévisée tend à réduire nos sens à la vue et à l ouïe, l art du bien manger semble donc en péril. Ainsi, comme le bon équilibre alimentaire est avant tout une affaire de dégustation, vous trouverez dans ce livre des exemples de menus équilibrés et des recettes pour tous les âges, des premiers repas à l adolescence, que nous avons organisés selon les cycles scolaires. Car même si, aujourd hui, on trouve des recettes un peu partout dans la presse, parfois avec des cotations caloriques, il est souvent difficile d établir un menu juste et parfait, pour les enfants comme pour les adultes. Lorsque j entends : «Avec un mari nutritionniste, c est facile de bien manger» ou lorsque l on dit à mes filles ou à moimême : «C est normal que vous soyez mince, il n y a rien à manger chez vous», je ne décolère pas. Oui, j ai un mari nutritionniste et alors? Cela ne m empêche pas d adorer le chocolat, j en connais même toutes les gammes, qu il soit à la nougatine ou aux raisins, et quand j en mange trop, comme tout le monde, je grossis. Oui, mes filles ont un père nutritionniste, mais elles ne sont pas nées en aimant les légumes, ni en étant programmées pour ne pas manger entre les repas. Mes enfants ont les mêmes envies que les autres et subissent, comme toute leur génération, la mode du grignotage et l envahissante pression de la publicité. 18

19 NORD COMPO x :38: UKE - Flammarion - Bien manger en famille - Page 19 BIENMA$$$1 Rev 17.02x Alors, puisque je n ai jamais eu l audace ou le courage de répliquer à ces réflexions, je profite de ce livre pour briser un lieu commun : avoir un mari nutritionniste ne confère malheureusement aucun avantage sur la silhouette et ne fait pas de vos enfants des créatures exemplaires qui raffolent des épinards. Cela vous confère plutôt des devoirs, si vous avez de l amour pour lui, et un bon nombre de contraintes dans la mesure où tout le monde regarde dans votre assiette! Dès lors, tout au long de ces années, j ai essayé de faire preuve de tendresse et d écoute envers mes enfants pour tenter de les satisfaire tant dans leurs besoins affectifs qu alimentaires. Mais si j ai bénéficié des conseils avisés de mon mari ainsi que des recettes ancestrales de ma mère, de la pratique à la réalité il y a souvent un fossé difficile à franchir. Dès lors, si mes achats n avaient pas été guidés par mon propre instinct mêlé à une expérience étoffée au fil des années, je n aurais jamais eu le privilège de garder une silhouette mince et n aurais sans doute pas permis à mes enfants de développer harmonieusement leur corps et leur esprit. Notre message est clair : c est à vous de construire votre équilibre alimentaire et celui des vôtres, tout en vous appuyant sur les principes fondamentaux que vous trouverez dans ce livre, même si vous n avez pas de nutritionniste dans votre entourage. Savoir bien manger, c est en fait avoir le courage de mettre en pratique ces différents conseils. Toutes les mères de famille, qui font les courses ou prévoient des menus trois cent soixantecinq jours par an, le savent bien : si les magazines sont capables de nous offrir des régimes sur quinze jours, sur des périodes plus longues, en revanche, il nous revient de solliciter notre imagination pour accompagner ceux qui nous sont chers dans leur désir de maigrir, dans leur volonté de maintenir leur poids, de manger agréablement, de découvrir de nouvelles saveurs... Un exercice finalement assez compliqué. C est cette modeste expérience, et la difficulté de s y atteler, que je voudrais partager, avec en prime les conseils de mon nutritionniste de mari à l écoute, plus souvent qu on ne le croit, du savoir-faire d une maman.

20

21 NORD COMPO x :38: UKE - Flammarion - Bien manger en famille - Page 21 BIENMA$$$1 Rev 17.02x Première partie DE LA NAISSANCE À 9 ANS

22

23 NORD COMPO x :38: UKE - Flammarion - Bien manger en famille - Page 23 BIENMA$$$1 Rev 17.02x DE LA NAISSANCE À 1 AN L avis du nutritionniste Les premiers jours. Les premières semaines... C est la période où presque tous les parents, qu ils soient nutritionnistes, informaticiens ou plombiers, s abandonnent aux délices de la littérature, mi-rassurante mi-angoissante, consacrée au seigneur bébé. C est aussi le moment où le pédiatre se substitue au père nourricier, le rythme des consultations étant proportionnel à l état de stress de la maman, au nombre de compliments distribués et, pour les méchantes langues, au physique du médecin. C est enfin une étape de l alimentation de l enfant essentiellement pratique et arithmétique puisque l on calcule des portions, des quantités..., qui correspondrait donc plutôt à la mentalité masculine alors que, aujourd hui encore, peu de jeunes pères s y investissent. À la lecture de l ensemble des données dont j ai pu disposer, je me suis rendu compte que, même s il existe des querelles d experts extrêmement pointues à propos de la diversification plus ou moins précoce des aliments, de la nécessité ou non de donner des produits sucrés, de l utilisation de certains laits ou de certains petits pots ou encore de l âge où il devient raisonnable d imposer une certaine fermeté à l enfant..., les approximations semblent plus relever d un choix personnel que de certitudes scientifiques. Au final, tout le monde s accorde à conseiller approximativement les mêmes rations et, s il existe en fonction des méthodes quelques débats, rien ne menace réellement l équilibre alimentaire de l enfant. Aussi, pour y voir plus clair, vous 23

24 NORD COMPO x :38: UKE - Flammarion - Bien manger en famille - Page 24 BIENMA$$$1 Rev 17.02x trouverez ci-dessous les valeurs caloriques et les quantités de macronutriments recommandées pour les enfants. Bien entendu, toutes ces valeurs sont liées à l évolution du poids du bambin. Tableau des apports nutritionnels journaliers recommandés pour un nourrisson jusqu à 1 an Âge Poids Eau Énergie Protéines Lipides Glucides kcal/kg/j g/24 h g/24 h g/24 h 0 à 3 mois 2,25 à 7 kg 150 ml/kg/24 h 120/kg/24 h 2, à 6 mois 4,25 à 9 kg 120 ml/kg/24 h 115/kg/24 h 1, à 8 mois 5,5 à 10,5 kg 120 ml/kg/24 h 110/kg/24 h 1, à 12 mois 6,5 à 12 kg 120 ml/kg/24 h 105/kg/24 h Moyenne Moyenne Moyenne Moyenne Moyenne Eau à ajouter 0 à 3 mois 2,25 à 7 kg ml , ml 3 à 6 mois 4,25 à 9 kg 510-1,1 l ,2-15, ml 6 à 8 mois 5,5 à 10,5 kg 650-1,25 l ,6-12, ml 9 à 12 mois 6,5 à 12 kg 780-1,45 l , ml Les valeurs indiquées ci-dessus montrent clairement la nécessité d une relation proportionnelle entre l alimentation et la croissance de l enfant. La quantité de calories absorbées doit en effet toujours s ajuster à l augmentation du poids et vise à assurer le développement des os et de l ensemble des organes et des glandes dont le nourrisson aura besoin à l âge adulte. Ainsi, le poids reste-t-il la meilleure appréciation de l état de croissance générale de l enfant et l évolution de sa fameuse courbe, que l on retrouve dans tous les carnets de santé ou que l on contrôle chez le pédiatre, en dehors de toute maladie, constitue le meilleur garant d une bonne santé et d une alimentation correcte. De toute façon, avant l âge de six mois, que les bébés soient nourris au lait maternisé ou au sein, il y a peu de possibilités de modifier les repas, la règle consistant à les laisser manger à leur faim avec le lait comme seul aliment. Ce n est que plus tard, au moment de la diversification, que l on pourra se soucier d une plus parfaite adéquation entre alimentation et croissance. À cet âge, les deux points importants sont d une part l absolue nécessité d une ration calorique adaptée à la faim et au poids et, 24

Alimentation des nourrissons et viande

Alimentation des nourrissons et viande L interprofession suisse de la filière viande Proviande société coopérative Finkenhubelweg 11 Case postale CH-3001 Berne +41(0)31 309 41 11 +41(0)31 309 41 99 info@proviande.ch www.viandesuisse.ch Alimentation

Plus en détail

Nutrition et santé : suivez le guide

Nutrition et santé : suivez le guide Prévention ALIMENTATION PLAISIR ET ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE Nutrition et santé : suivez le guide Nous savons tous que l alimentation joue un rôle essentiel pour conserver une bonne santé. En voici quelques

Plus en détail

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne L alimentation : partie intégrante de la prise en charge de l enfant et de l adolescent diabétique base du traitement avec l insulinothérapie et l activité

Plus en détail

Une gamme variée pour les lieux de santé NUTRITION & PLAISIR DÉNUTRITION & DÉSHYDRATATION GAMMES LIEUX DE SANTÉ GAMMES

Une gamme variée pour les lieux de santé NUTRITION & PLAISIR DÉNUTRITION & DÉSHYDRATATION GAMMES LIEUX DE SANTÉ GAMMES Une gamme variée pour les lieux de santé DÉNUTRITION & DÉSHYDRATATION ZOOM SUR NUTRITION & PLAISIR Tableau des GAMMES GAMMES LIEUX DE SANTÉ LA DÉNUTRITION, PARLONS-EN! Les personnes âgées ont besoin de

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la élever CommenT UN enfant phénylcétonurique Le test de dépistage qui a été pratiqué à la maternité vient de révéler que votre bébé est atteint de phénylcétonurie. Aujourd'hui votre enfant va bien mais vous

Plus en détail

ALIMENTATION ET DIABETE

ALIMENTATION ET DIABETE Mise à jour 11/2009 4A, rue du Bignon - 35000 RENNES ALIMENTATION ET DIABETE Avec l activité physique, l alimentation constitue l un des axes majeurs de votre traitement. Respecter un minimum de principes

Plus en détail

Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)?

Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)? Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)? La veille au soir Les buts de l alimentation sont de maintenir les réserves en glycogène (réserve de sucre pour l effort) tant au niveau du

Plus en détail

que dois-tu savoir sur le diabète?

que dois-tu savoir sur le diabète? INVENTIV HEALTH COMMUNICATIONS - TERRE NEUVE - FRHMG00277 - Avril 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. que dois-tu savoir sur le diabète? Lilly France 24 boulevard Vital Bouhot CS 50004-92521

Plus en détail

Plats préparés. Plats préparés

Plats préparés. Plats préparés Plats préparés Plats préparés Les plats préparés ou prêts à consommer trouvent de plus en plus leur place dans notre alimentation quotidienne. Nous n avons pas toujours la possibilité de préparer chaque

Plus en détail

Auriol : le service public de la Restauration scolaire

Auriol : le service public de la Restauration scolaire Auriol : le service public de la Restauration scolaire Au titre de nos valeurs communes, nous avons voulu décliner l offre de restauration en mettant l accent au plus près des enfants. Plus de 80% des

Plus en détail

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité.

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité. Pedro Tamacha 9 Normalement, Pedro devrait consommer 3 100 kcal/jour pour être en bonne santé et avoir une activité normale, il lui manque 800 calories. 9 Son régime alimentaire est composé de riz, pommes

Plus en détail

LES MATINALES DE LA FONDATION

LES MATINALES DE LA FONDATION LES MATINALES DE LA FONDATION «Alimentation, quoi de neuf chez les seniors? Bien s alimenter pour bien vieillir» Conférence du Docteur Carol SZEKELY, Chef de Pôle AGE HUPNVS Hôpital Charles Richet à Villiers-le-Bel

Plus en détail

L alimentation du nourrisson durant la première année de vie

L alimentation du nourrisson durant la première année de vie P. 1 / 8 L alimentation du nourrisson durant la première année de vie Contenu Feuille d info L alimentation du nourrisson durant la première année de vie / Juin 2012 2 Introduction 2 Développement et besoins

Plus en détail

La pyramide alimentaire suisse. sge Schweizerische Gesellschaft für Ernährung ssn Société Suisse de Nutrition ssn Società Svizzera di Nutrizione

La pyramide alimentaire suisse. sge Schweizerische Gesellschaft für Ernährung ssn Société Suisse de Nutrition ssn Società Svizzera di Nutrizione sge Schweizerische Gesellschaft für Ernährung p. 1 / 5 Société Suisse de Nutrition SSN, Office fédéral de la santé publique OFSP / 2o11 Sucreries, snacks salés & alcool En petites quantités. Huiles, matières

Plus en détail

www.programmeaccord.org

www.programmeaccord.org LA DOULEUR, JE M EN OCCUPE! NUTRITION ET DOULEUR CHRONIQUE CHRONIQUE De nos jours, l importance d adopter de saines habitudes alimentaires ne fait plus aucun doute. De plus, il est très facile d obtenir

Plus en détail

AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ

AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ Le présent formulaire sert à obtenir votre consentement éclairé en ce qui a trait à la

Plus en détail

3 nouvelles collations diététiques pour aborder les beaux jours en toute liberté! Dossier de Presse

3 nouvelles collations diététiques pour aborder les beaux jours en toute liberté! Dossier de Presse 3 nouvelles collations diététiques pour aborder les beaux jours en toute liberté! Dossier de Presse 3 nouvelles collations diététiques pour aborder les beaux jours en toute liberté! Beaux jours riment

Plus en détail

Pour des dents de lait saines

Pour des dents de lait saines Pour des dents de lait saines Les dents de lait sont importantes pour le développement de l enfant Des dents de lait saines sont importantes pour la mastication et la santé générale de l enfant. La prévention

Plus en détail

Sport et alpha ANNEXES

Sport et alpha ANNEXES Sport et alpha ANNEXES Edition 2013 TABLE DES MATIERES Table des matières 1 Alimentation 2 Boire, Boire, Boire... 2 Et à l approche des «20 km de Bruxelles»? 3 Et pendant l épreuve? 3 Stretching 4 Avant

Plus en détail

Définition et prévalence de la dénutrition. Dépistage et intervention

Définition et prévalence de la dénutrition. Dépistage et intervention Dépistage de la dénutrition ou de son risque, outil pour suivre les ingesta Isabelle Demierre Sandro Mascaro Contenu: Définition et prévalence de la dénutrition Causes de la dénutrition Dépistage et intervention

Plus en détail

GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014. Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne

GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014. Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne LA RESTAURATION SCOLAIRE GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014 Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne LES OBJECTIFS Apporter aux enfants une alimentation de Qualité pour répondre à leurs

Plus en détail

Dépistage de la dénutrition et prise en charge nutritionnelle

Dépistage de la dénutrition et prise en charge nutritionnelle Dépistage de la dénutrition et prise en charge nutritionnelle Etat résultant d un apport alimentaire insuffisant par rapport aux besoins de l organisme Réduction des apports nutritionnels et/ou Augmentation

Plus en détail

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY «Cette action contribue au PNNS». «IL FAIT BIO À CHÂTEAU THIERRY A Chateau Thierry, la Municipalité souhaite développer les produits BIO et issus de filières de proximité dans les menus de la restauration

Plus en détail

Voici quelques directives qui vous permettront de bénéficier au maximum de votre semaine.

Voici quelques directives qui vous permettront de bénéficier au maximum de votre semaine. Voici quelques directives qui vous permettront de bénéficier au maximum de votre semaine. N oubliez pas : si vous avez des questions, venez les poser sur notre groupe Facebook. Je suis disponible pour

Plus en détail

Livre blanc des. tendances culinaires

Livre blanc des. tendances culinaires Livre blanc des tendances culinaires La communion de ce soir est l expression, à notre manière, et selon les approvisionnements de ces tendances. Mais la nature est abondante. Il faut développer la connaissance

Plus en détail

L équilibre alimentaire.

L équilibre alimentaire. L équilibre alimentaire. Une bonne nutrition est un incontestable facteur de bonne santé. Dans la médecine traditionnelle chinoise, certains aliments bien utilisés servent de remèdes pour prévenir et traiter

Plus en détail

Allégations relatives à la teneur nutritive

Allégations relatives à la teneur nutritive Allégations relatives à la teneur nutritive Mots utilisés dans les allégations relatives à la teneur nutritive Ce que le mot signifie Exemples Sans Faible Réduit Source de Léger Une quantité insignifiante

Plus en détail

EN VENTE SUR LA BOUTIQUE TCB «TENDANCE COSMETIQUE BIO» http://www.tendance-cosmetique-bio.fr

EN VENTE SUR LA BOUTIQUE TCB «TENDANCE COSMETIQUE BIO» http://www.tendance-cosmetique-bio.fr LA CURE VITALE EN VENTE SUR LA BOUTIQUE TCB «TENDANCE COSMETIQUE BIO» http://www.tendance-cosmetique-bio.fr Méthode de détoxination (détoxication) et d amincissement avec le SIROP VITAL MADAL BAL! La Cure

Plus en détail

La Fabrique à menus : La santé dans votre assiette en quelques clics

La Fabrique à menus : La santé dans votre assiette en quelques clics La Fabrique à menus : La santé dans votre assiette en quelques clics Dossier de presse Avril 2013 Contacts presse Inpes : Vanessa Lemoine tél : 01 49 33 22 42 email : vanessa.lemoine@inpes.sante.fr TBWA\Corporate

Plus en détail

Comment bien s hydrater pendant l été?

Comment bien s hydrater pendant l été? Comment bien s hydrater pendant l été? C est bien connu, il faut boire davantage en été pour ne pas se déshydrater, notamment en cas de forte chaleur. Il faut en effet être vigilant dès que la température

Plus en détail

Les aliments de l intelligence

Les aliments de l intelligence www.swissmilk.ch NEWS ER Conseils alimentation: L alimentation saine à l adolescence, 3 e partie Octobre 2010 Les aliments de l intelligence Des performances intellectuelles au top Des repas intelligents

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Des choix de repas délicieux et pratiques qui conviennent à vos besoins et préférences diététiques

Des choix de repas délicieux et pratiques qui conviennent à vos besoins et préférences diététiques Des choix de repas délicieux et pratiques qui conviennent à vos besoins et préférences diététiques SAS GLUTE SOUCIEUX DES CALORIES SOUCIEUX DU SODIUM RECHERCHE D U ÉQUILIBRE RECHERCHE DE PROTÉIES OUS POUVOS

Plus en détail

Factsheet Qu est-ce que le yogourt?

Factsheet Qu est-ce que le yogourt? Factsheet Qu est-ce que le yogourt? Description du produit: Le yogourt est un produit laitier acidulé de consistance plus ou moins épaisse. Le yogourt est fabriqué grâce à la fermentation du lait par les

Plus en détail

Tâche : Comparer l étiquette de produits alimentaires afin de connaître leur valeur nutritive.

Tâche : Comparer l étiquette de produits alimentaires afin de connaître leur valeur nutritive. 13 aliments pour une bonne santé Valeurs nutritives Grande compétence A Rechercher et utiliser de l information Groupe de tâches A2 : Interpréter des documents Grande compétence C Comprendre et utiliser

Plus en détail

La satisfaction du client n entraîne pas forcément sa fidélité

La satisfaction du client n entraîne pas forcément sa fidélité I La satisfaction du client n entraîne pas forcément sa fidélité Si vous lisez ce livre et que vous êtes responsable d une entreprise, d un service qui s intéresse à la fidélité client, c est que vous

Plus en détail

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle Information sur le sodium alimentaire www.reductionsodium.ca Contact Jocelyne Bellerive, MA Coordonnatrice/Éducatrice Programme réduction

Plus en détail

Qui sont-ils? D où viennent-ils? Où sont-ils?

Qui sont-ils? D où viennent-ils? Où sont-ils? Qui sont-ils? D où viennent-ils? Où sont-ils? Les glucides sont des éléments nutritifs indispensables au bon fonctionnement de l organisme. Ils sont présents dans les aliments aux côtés des protéines (viande,

Plus en détail

Des portions adaptées à vos besoins. Nous changeons nos besoins aussi! Senior

Des portions adaptées à vos besoins. Nous changeons nos besoins aussi! Senior À chacun sa portion Nous changeons nos besoins aussi! Des portions adaptées à vos besoins,, adulte ou senior, nos besoins alimentaires évoluent au fil de nos vies. Ils diffèrent également entre les femmes

Plus en détail

Pour ou contre le gluten? Qu est-ce que le gluten?

Pour ou contre le gluten? Qu est-ce que le gluten? Pour ou contre le gluten? C est un peu la grande mode du moment : «ouaih moi, une semaine avant la course, je supprime tous les aliments contenant du gluten parce que c est mauvais» hum hum. Savez-vous

Plus en détail

L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments

L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments Présenté par Micheline Séguin Bernier Le 19 mars 2007 Tiré et adapté du document de Santé Canada Le tableau de la valeur nutritive : plus facile

Plus en détail

Les produits solidaires, 100 jours pour convaincre!

Les produits solidaires, 100 jours pour convaincre! Juin 2012 Les produits solidaires, 100 jours pour convaincre! Contexte et historique de la démarche La Réunion a connu au mois de février des tensions sociales dont la cause la plus immédiate résultait

Plus en détail

Manger et bouger entre 12 et 36 mois

Manger et bouger entre 12 et 36 mois Manger et bouger entre 12 et 36 mois Introduction C est au cours de la petite enfance que les habitudes alimentaires se développent. Outre de promouvoir de bonnes habitudes alimentaires, l alimentation

Plus en détail

MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES

MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES Par Marie-Christine Parent, stagiaire en diététique AU MENU Retour sur le sondage Vision de la saine alimentation Qu est-ce que l étiquetage nutritionnel?

Plus en détail

L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point

L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point Santé Canada Health Canada L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point Vous avez peut-être remarqué l information nutritionnelle affichée sur de nombreux produits alimentaires que vous achetez

Plus en détail

Voyage au pays du sommeil

Voyage au pays du sommeil Service de prévention et d éducation à la santé - 2014 Voyage au pays du sommeil Séance 1 : Le soir à la maison 1- En GS, votre enfant à besoin de 11h de sommeil chaque nuit. Cependant, il existe des petits

Plus en détail

Protéines. Pour des Canadiens actifs. De quelle quantité avez-vous besoin?

Protéines. Pour des Canadiens actifs. De quelle quantité avez-vous besoin? Protéines Pour des Canadiens actifs De quelle quantité avez-vous besoin? 1 Protéines 101 Les protéines sont les principaux éléments fonctionnels et structuraux de toutes les cellules du corps. Chaque protéine

Plus en détail

Mairie de SAINT DIDIER SOUS RIVERIE 69440. Téléphone : 04 78 81 84 26 Télécopie : 04 78 81 87 57 MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES

Mairie de SAINT DIDIER SOUS RIVERIE 69440. Téléphone : 04 78 81 84 26 Télécopie : 04 78 81 87 57 MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Mairie de SAINT DIDIER SOUS RIVERIE 69440 Téléphone : 04 78 81 84 26 Télécopie : 04 78 81 87 57 MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Maître d ouvrage

Plus en détail

Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose

Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose Le «blues du post-partum» est FRÉQUENT chez les nouvelles mères. Quatre mères sur cinq auront le blues du post-partum. LE «BLUES DU POST-PARTUM» La

Plus en détail

UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE

UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE Bienvenue chez P&V En vous confiant à P&V, vous choisissez un assureur qui recherche avant tout l intérêt de ses assurés. Depuis son origine, en 1907, P&V s appuie sur des valeurs

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DES PREFERENCES ALIMENTAIRES

DEVELOPPEMENT DES PREFERENCES ALIMENTAIRES DEVELOPPEMENT DES PREFERENCES ALIMENTAIRES DURANT L ENFANCE ET L ADOLESCENCE PROFESSEUR N. RIGAL MAITRE DE CONFERENCES EN PSYCHOLOGIE DU DEVELOPPEMENT, UNIVERSITE DE PARIS 10, FRANCE rigal.n@free.fr Rôle

Plus en détail

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER ÉDUCATION Côtes d Armor Collèges publics DIRECTION ÉDUCATION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER Charte de la restauration collective Préambule Dans le cadre de l article 82 de la loi du 13 août 2004, le Département

Plus en détail

Le défi des repas dans les familles avec un enfant ayant un trouble du spectre de l autisme (TSA) -Particularités alimentaires-

Le défi des repas dans les familles avec un enfant ayant un trouble du spectre de l autisme (TSA) -Particularités alimentaires- Le défi des repas dans les familles avec un enfant ayant un trouble du spectre de l autisme (TSA) -Particularités alimentaires- Par Nathalie Jobin, Dt.P., Ph.D. Nutritionniste, Extenso Vocabulaire Repas

Plus en détail

Boughanmi Hajer. JAOUA Noureddine. Membre du bureau exécutif de l OTEF

Boughanmi Hajer. JAOUA Noureddine. Membre du bureau exécutif de l OTEF Organisation Tunisienne pour L Éducation et de la Famille Elaboré par Diabète infantile Boughanmi Hajer Encadré par : Licence appliquée en Biotechnologie JAOUA Noureddine Membre du bureau exécutif de l

Plus en détail

Un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner!

Un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner! Un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner! Le grand livre des petits chefs : un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner! Le grand livre

Plus en détail

En savoir plus sur le diabète

En savoir plus sur le diabète En savoir plus sur le diabète 2 Qu est-ce que le diabète? Le diabète se caractérise par un excès de sucre dans le sang, on appelle cela l hyperglycémie. Le diabète est une maladie chronique qui survient

Plus en détail

Mieux connaitre votre enfant

Mieux connaitre votre enfant Mieux connaitre votre enfant Ce questionnaire me permettra de mieux connaitre votre enfant et ainsi de favoriser son intégration au service de garde. Il m aidera également à m assurer de répondre adéquatement

Plus en détail

Information destinée aux patients et aux proches. Comment s alimenter après une diverticulite? Conseils nutritionnels pour le retour à domicile

Information destinée aux patients et aux proches. Comment s alimenter après une diverticulite? Conseils nutritionnels pour le retour à domicile Information destinée aux patients et aux proches Comment s alimenter après une diverticulite? Conseils nutritionnels pour le retour à domicile Qu est-ce que la diverticulite? Cette brochure vous informe

Plus en détail

VENDREDI. Collation. Bar à salade légumes verts feuillus et légumes hachés, ainsi qu une variété de vinaigrettes et de garnitures riches en protéines

VENDREDI. Collation. Bar à salade légumes verts feuillus et légumes hachés, ainsi qu une variété de vinaigrettes et de garnitures riches en protéines VENDREDI Collation Bar à salade légumes verts feuillus et légumes hachés, ainsi qu une variété de vinaigrettes et de garnitures riches en protéines Plateau de fromages du Québec une savoureuse sélection

Plus en détail

Je vais être maman. et je fume encore!? J ai décidé d arrêter de fumer. Pour ma santé et pour celle de mon enfant.

Je vais être maman. et je fume encore!? J ai décidé d arrêter de fumer. Pour ma santé et pour celle de mon enfant. Je vais être maman et je fume encore!? J ai décidé d arrêter de fumer. Pour ma santé et pour celle de mon enfant. Ligue suisse contre le cancer, Ligue pulmonaire suisse, Association suisse pour la prévention

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

Préparation Physique CPLM Gabriel Currat 1/7

Préparation Physique CPLM Gabriel Currat 1/7 1/7 Avant la compétition Détends-toi, le soir avant la compétition, avec de la relaxation (voir fiche en annexe) Le matin mange un petit déjeuner équilibré: Fruits, Laitage, Pain ou céréales (ex: crème

Plus en détail

Du lait... aux petits plats Comment diversifier l alimentation de votre enfant? Conseils pratiques

Du lait... aux petits plats Comment diversifier l alimentation de votre enfant? Conseils pratiques Informations destinées aux parents Du lait... aux petits plats Comment diversifier l alimentation de votre enfant? Conseils pratiques Vers l alimentation à la cuillère La diversification est le passage

Plus en détail

LE Module 04 : SOMMEIL Module 04 :

LE Module 04 : SOMMEIL Module 04 : Module 04 : le sommeil Module 04 : le sommeil Ce module comprend les sections suivantes : Messages clés Problèmes de sommeil courants Les médicaments et le sommeil Conseils provenant de familles sur les

Plus en détail

TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) - Le Médecin : -----------------------------------------------------------------------------

TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) - Le Médecin : ----------------------------------------------------------------------------- L ATELIER du COQUELICOT 1 «Spectacle marionnettes», juillet 2015 TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) Personnages : - Le Médecin : -----------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

manifeste, chartes, conventions.

manifeste, chartes, conventions. manifeste, chartes, conventions. MANIFESTE POUR L ACCÈS À UNE HAUTE QUALITÉ ALIMENTAIRE AU QUOTIDIEN Slow Food veut promouvoir une nouvelle manière d aborder l alimentation, indissociable de l identité

Plus en détail

La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles

La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles RWANDA NEWS AGENCY GRANDS LACS HEBDO La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles Tuesday, 05 March 2013 17:49 by Gakwaya André La Fondatrice de l Edition Bakame au Rwanda

Plus en détail

bio dej BEFORE Pot de 540 g Müesli-pomme Fruits rouges 23/09/10 Apport en glucides complexes Dernier repas 2 à 3 h avant le début de l effort

bio dej BEFORE Pot de 540 g Müesli-pomme Fruits rouges 23/09/10 Apport en glucides complexes Dernier repas 2 à 3 h avant le début de l effort BEFORE bio dej Apport en glucides complexes Dernier repas 2 à 3 h avant le début de l effort Texture crémeuse, très digeste Ingrédients (arôme müesli-pomme) : Maltodextrine*, dextrose*, poudre de lait*,

Plus en détail

«Bien manger» et «bouger», c est important pour les ados

«Bien manger» et «bouger», c est important pour les ados Dossier de presse 9 mai 2006 «Bien manger» et «bouger», c est important pour les ados Adultes de demain, les adolescents sont également concernés, à court, moyen ou long terme, par les maladies cardiovasculaires,

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES FOURNITURE ET LIVRAISON DE REPAS EN LIAISON FROIDE DESTINES AU SERVICE DE LA RESTAURATION SCOLAIRE DE LA COMMUNE DE SEMBLANÇAY N MARCHE : CANT.2009 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Personne

Plus en détail

Livret pédagogique. Grande section LES PETITS DEJEUNERS PEDAGOGIQUES

Livret pédagogique. Grande section LES PETITS DEJEUNERS PEDAGOGIQUES Livret pédagogique Grande section LES PETITS DEJEUNERS PEDAGOGIQUES Pourquoi ce livret pédagogique? Cet outil pédagogique a été conçu pour accompagner les enseignants des classes de grande section maternelle

Plus en détail

Papa, pourquoi je ne peux pas manger la même nourriture que toi?

Papa, pourquoi je ne peux pas manger la même nourriture que toi? 1 Papa, pourquoi je ne peux pas manger la même nourriture que toi? Un livret pour les enfants qui sont PCU par Gerda Lundberg, Association PCU de Suède 2 Traduit de l anglais Mme Yvonne Miller Berlie (A.P.E.P.)

Plus en détail

Test - Quel type de voisin êtes-vous?

Test - Quel type de voisin êtes-vous? Test - Quel type de voisin êtes-vous? Être un voisin solidaire, c est d abord et avant tout un état d esprit. Chacun fait à sa façon, selon sa disponibilité et sa personnalité. Répondez au questionnaire

Plus en détail

le livret de Bébé nageur avec la complicité de bébé.

le livret de Bébé nageur avec la complicité de bébé. L association plaisirs de l eau vous présente le livret de Bébé nageur avec la complicité de bébé. http://plaisir-de-leau.wifeo.com 27/09/14 Plaisirs de l eau livret bébé nageur 1 BIENVENUE à l association

Plus en détail

I. - LA RATION D ENTRAINEMENT

I. - LA RATION D ENTRAINEMENT NUTRITION DES SPORTIFS DE COMPÉTITION : GRANDS PRINCIPES La finalité de tous les sports de compétition est la performance. Ainsi, une triple préparation, physique, diététique et psychologique doit obligatoirement

Plus en détail

Questionnaire aux parents sur l autonomie et l indépendance de l enfant au domicile

Questionnaire aux parents sur l autonomie et l indépendance de l enfant au domicile Questionnaire aux parents sur l autonomie et l indépendance de l enfant au domicile Ce questionnaire a pour but de mieux connaître les difficultés auxquelles sont confrontés dans leur famille les enfants

Plus en détail

Françoise Haefliger- Rossier Enseignante Référent pédagogique senso5 9 mars 2010

Françoise Haefliger- Rossier Enseignante Référent pédagogique senso5 9 mars 2010 Françoise Haefliger- Rossier Enseignante Référent pédagogique senso5 9 mars 2010 1 Le moment préféré des enfants? La dégustation! Le plaisir des enfants! mais aussi des chips, des caramels, du On développe

Plus en détail

La petite enfance. (de la naissance à 3 ans)

La petite enfance. (de la naissance à 3 ans) Dès sa naissance, manger est une des activités préférées de votre enfant, non seulement parce qu il en a besoin mais aussi parce que cela constitue un tendre moment d échanges avec vous, que vous l allaitiez

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

CONTRAT D ACCUEIL. Parents Assistant(e)s Maternel(le)s. Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin

CONTRAT D ACCUEIL. Parents Assistant(e)s Maternel(le)s. Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin CONTRAT D ACCUEIL Parents Assistant(e)s Maternel(le)s Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin Parents, assistant(e) maternel(le), L enfant est au cœur de vos préoccupations, la qualité

Plus en détail

lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés

lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés Objectif : Sensibiliser les élèves à ce qui se trouve dans leur nourriture et les aider à se méfi er des sucres cachés. Matériel Feuille à imprimer : Chaîne

Plus en détail

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika UN AN EN PROVENCE ČECHOVÁ Veronika Depuis mon enfance, j ai eu un grand rêve. De partir en France et d apprendre la plus belle langue du monde. Grâce à ma professeur de français, Mme Drážďanská, qui m

Plus en détail

CAP PETITE ENFANCE EP1 : PRISE EN CHARGE DE L ENFANT A DOMICILE

CAP PETITE ENFANCE EP1 : PRISE EN CHARGE DE L ENFANT A DOMICILE Académies : Martinique Guadeloupe Session : ETABLISSEMENT... EP1 : PRISE EN CHARGE DE L ENFANT A DOMICILE NOM Prénom EVALUATION EN CENTRE Situation Pratique (45 min maximum) DATE. SITUATION SE DEROULANT

Plus en détail

DU CÔTÉ DE CHEZ ANNE. Dossier de presse

DU CÔTÉ DE CHEZ ANNE. Dossier de presse DU CÔTÉ DE CHEZ ANNE Dossier de presse 2012 1 DU CÔTÉ DE CHEZ ANNE SOMMAIRE LE CHARME DISCRET D UNE NOUVELLE TABLE D HÔTE À STRASBOURG p.3 CÔTÉ DÉLICES DE CHEZ ANNE p.4 & 5 ANNE GERBER, CHEZ ELLE COMME

Plus en détail

Le rapport de fin de séjour : Vienne (Autriche)

Le rapport de fin de séjour : Vienne (Autriche) Vie pratique Le rapport de fin de séjour : Vienne (Autriche) Logement L université dans laquelle j ai effectué mon séjour d étude nous proposait au préalable un site sur les logements en résidence étudiante.

Plus en détail

Assemblée Générale ASSOCIATION DES MAIRES RURAUX DU PUY-de-DÔME. La nouvelle règlementation Nutrition pour les cantines scolaires

Assemblée Générale ASSOCIATION DES MAIRES RURAUX DU PUY-de-DÔME. La nouvelle règlementation Nutrition pour les cantines scolaires Assemblée Générale ASSOCIATION DES MAIRES RURAUX DU PUY-de-DÔME Vendredi 9 Décembre 2011 Pontaumur La nouvelle règlementation Nutrition pour les cantines scolaires Emilie CHANSEAUME Lucile AUMOINE Céline

Plus en détail

1 www.agrobiosciences.org

1 www.agrobiosciences.org Intervention. 4èmes Rencontres Alimentation, Agriculture & Société. Déc 2003. «Alimentation et prévention du cancer : quelle vérité?» Par Denis Corpet (1). Directeur de l équipe "Aliment et Cancer" de

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation :

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : A. Vie pratique : J ai effectué mon Master 1 de droit public en Erasmus à Copenhague d août 2009 à fin mai 2010. Logement : Accès au logement : J ai pu

Plus en détail

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz 1 Ce texte est offert gracieusement à la lecture. Avant toute exploitation publique, professionnelle ou amateur, vous devez obtenir l'autorisation de la SACD : www.sacd.fr de Patrick Mermaz Présentation

Plus en détail

Nos Offres Séminaires

Nos Offres Séminaires Nos Offres Séminaires Idéalement placé aux portes de la Bretagne Aux portes de Rennes, sur l axe Paris-Rennes, Le Privilège est idéalement placé au carrefour des régions du grand ouest. Proche des gares

Plus en détail

L Intégrale de l Humour ***

L Intégrale de l Humour *** Un enfant va dans une épicerie pour acheter des bonbons. Comme l épicier n en vend généralement pas beaucoup, il les range tout en haut d une étagère très haute. Le garçon demande : 1 euro de bonbons s

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION

ENQUETE DE SATISFACTION ENQUETE DE SATISFACTION RESTAURATION SCOLAIRE Chers parents, Nous souhaitons connaître votre avis sur la restauration scolaire de vos enfants. Cette enquête a pour but d évaluer votre degré de satisfaction

Plus en détail

QU EST-CE QUI MIJOTE Résumé de l émission du samedi le 25 mars 2006

QU EST-CE QUI MIJOTE Résumé de l émission du samedi le 25 mars 2006 mercredi 12 avril 2006 En ondes L'Avocat et le Diable Horaire télé complet >> INFOS SPORTS AUTO SHOWBIZ CINÉMA VEDETTES HORAIRE VIDÉOS JEUX TOUT SUR TQS - Émissions - PROMOTIONS - Forf. Famille : frais

Plus en détail

SERVIROC LE CATALOGUE CROQUETTE CHIEN. FDS disponible sur simple demande sur le site www.serviroc.fr ou au 04 70 28 93 08

SERVIROC LE CATALOGUE CROQUETTE CHIEN. FDS disponible sur simple demande sur le site www.serviroc.fr ou au 04 70 28 93 08 SERVIROC LE CATALOGUE CROQUETTE CHIEN 1/8 CROQUETTE CHIEN SPORTIF Croquette chien sportif pour bien répondre aux chiens à activité soutenue. Equilibre aux besoins du chien de chasse ou sportif. Améliore

Plus en détail

Réseau Diabhainaut Programme Osean Enfant Document d Information pour les Parents

Réseau Diabhainaut Programme Osean Enfant Document d Information pour les Parents Obésité Sévère de l Enfant et de l Adulte en Nord/Pas-de-Calais Réseau Diabhainaut Programme Osean Enfant Document d Information pour les Parents Les services de médecine scolaire ou votre médecin traitant

Plus en détail

Cours de Leadership G.Zara «LEADERSHIP»

Cours de Leadership G.Zara «LEADERSHIP» «LEADERSHIP» Est-il possible de DÉVELOPPER LES COMPÉTENCES DE LEADERSHIP? PROGRAMME DU COURS 1. Introduction 2. Les fondamentaux du Leadership 3. Valeurs, attitudes et comportements 4. Les 10 devoirs du

Plus en détail

Compte rendu : Bourse Explora Sup

Compte rendu : Bourse Explora Sup Compte rendu : Bourse Explora Sup J ai effectué un stage d un mois et demi passionnant au sein de l école de langue anglaise LTC à Brighton. J ai eu par la suite la chance d être embauchée durant un mois

Plus en détail

LA QUESTION DE LA PRISE DE POIDS CHEZ LE FUMEUR EN SEVRAGE TABAGIQUE

LA QUESTION DE LA PRISE DE POIDS CHEZ LE FUMEUR EN SEVRAGE TABAGIQUE Jean-Paul BLANC Diététicien-Nutritionniste Neuilly sur Seine www.cabinet-de-nutrition-et-dietetique.eu LA QUESTION DE LA PRISE DE POIDS CHEZ LE FUMEUR EN SEVRAGE TABAGIQUE Au cours de la dernière décennie

Plus en détail