Guide technique. Réduction des fuites d'air comprimé

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide technique. Réduction des fuites d'air comprimé"

Transcription

1 Guide technique Réduction des fuites d'air comprimé

2 La mission première d'hydro-québec consiste à produire et à distribuer une énergie électrique fiable et économique tout en respectant l'environnement. Pour y parvenir, Hydro-Québec entend collaborer avec les entreprises commerciales, institutionnelles et industrielles. Cette collaboration permet aux consommateurs d'utiliser efficacement l'électricité, d'atteindre un meilleur rapport coûts-bénéfices et d'accroître leur rentabilité et leur compétitivité. Ce guide traite principalement de tous les aspects des fuites d'air comprimé. Pour plus de renseignements sur l'air comprimé en général, le lecteur pourra se référer au Guide technique - Systèmes de compression et de réfrigération. Avis Hydro-Québec publie ce guide à l'intention de sa clientèle industrielle. L'information qu'il contient provient de sources,diverses et fiables, mais ne saurait être exhaustive. Il existe probablement d'autres méthodes de mesure, de détection et de réduction des fuites d'air comprimé. Par ailleurs, la référence à un procédé ou à un produit n'est donnée qu'à titre indicatif et ne saurait engager la responsabilité d'hydro-québec ou de ses représentants. De même, Hydro-Québec, ses représentants et ses gestionnaires ne se portent pas garants du rendement des équipements et des appareils dont il est fait mention dans ce guide, ni des résultats obtenus à la suite d'un usage particulier. Pour faciliter la compréhension, les unités du système américain ont été utilisées plutôt que celles du système international. Le lecteur pourra, au besoin, consulter la table de conversion présentée en annexe.

3 Dans les usines, les pertes d'air comprimé constituent un problème connu de la plupart des industriels. Cependant, ceux-ci ignorent souvent les coûts liés à ces pertes. En effet, très peu d'usines utilisant de l'air comprimé tirent parti d'une méthode pour mesurer et contrôler les pertes causées par les fuites dans un réseau de distribution. Ce guide constitue un outil de gestion pour les utilisateurs d'air comprimé. On y décrit en détail les causes des fuites, les endroits où elles se produisent habituellement et les moyens de les colmater efficacement. Le gestionnaire pourra également s'y référer pour évaluer l'incidence financière des fuites sur le budget de son entreprise et pour calculer la période de recouvrement de l'investissement liée à la mise en place d'un programme d'entretien intégré. Les notions que contient ce guide sont d'ordre général, mais elles rendent compte de la situation dans la plupart des entreprises industrielles du Québec. Le lecteur ne doit toutefois pas perdre de vue que chaque usine peut présenter des problèmes particuliers de fuites d'air comprimé.

4 Avant-propos Avis Introduction Liste des figures Liste des tableaux SECTION Optimisation énergétique - Réduction des fuites d'air comprimé SECTION Définition d'une fuite d'air comprimé 2.1 Généralités Fuites causées par l'usure Mauvais usage de l'air comprimé... 4 SECTION Méthodes de mesure du débit de fuite d'air comprimé 3.1 Généralités Méthode par mesurage direct Méthode par mesurage indirect Méthode de mesurage par compensation Méthode par mesurage de la chute de pression...10 SECTION Méthodes de détection des fuites d'air comprimé 4.1 Conditions propices à la détection des fuites Méthode de détection par l'ouïe Méthode de détection par ultrasons...12 SECTION Objectifs à atteindre après le colmatage des fuites 5.1 Pourcentage de fuite avant les réparations et le colmatage Pourcentage de fuite après les réparations et le colmatage...14

5 SECTION Programme d'entretien préventif spécialement conçu pour la réduction des fuites 6.1 Généralités Fuites à colmater en priorité Programme type d'entretien préventif...16 SECTION Évaluation financière approximative des pertes causées par les fuites d'air comprimé 7.1 Établissement des pertes unitaires Évaluation du coût moyen de production de l'air comprimé Méthode d'évaluation des pertes financières associées aux fuites d'air comprimé...20 SECTION Calcul de la période de recouvrement de l'investissement lié au colmatage des fuites 8.1 Généralités Coût relatif de remplacement des accessoires d'air comprimé Détermination du coût réel du colmatage Période de recouvrement de l'investissement liée à l'élimination des mauvais usages de l'air comprimé...31 SECTION Annexes Annexe A - Table de conversion des unités...32 Annexe B - Bibliographie...33

6 2.1 Schéma d'un réseau de distribution d'air comprimé Mesure du débit de fuite d'air comprimé par la méthode de mesurage direct Mesure du débit de fuite d'air comprimé par la méthode de mesurage indirect Appareil type de détection des fuites par ultrasons Facteur de correction Kc pour des compresseurs alternatifs Facteur de correction Kc pour des compresseurs à vis Facteur de correction Kc pour des compresseurs centrifuges...24

7 7.1 Débit et coût annuel de l'air comprimé perdu en fuites Coût moyen de l'air comprimé par type de compresseurs Frais de remplacement des divers équipements d'air comprimé...30

8 1

9 2.0 Définition d'une fuite d'air comprimé 2.1 Généralités Les fuites d'air comprimé sont fréquentes et d'origines diverses et ce, quel que soit le système d'air comprimé. En général, les pertes d'air comprimé imputables aux fuites représentent entre 20 et 40 de la demande maximale d'air comprimé d'un système. Cet écart important dépend de la configuration de chaque réseau et de l'entretien courant. L'usure des équipements et des accessoires ainsi que les mauvais usages de l'air comprimé constituent les causes principales des pertes d'air comprimé. 2.2 Fuites causées par l'usure L'usure d'un réseau et des équipements d'air comprimé est inévitable. On peut analyser le phénomène sous deux aspects, à savoir, les réseaux de distribution d'air principal et secondaire, et les raccords des divers équipements. Le réseau de distribution peut être configuré de différentes façons, mais, en général, la tuyauterie est reliée au moyen de raccords filetés ou soudés. Les raccords filetés donnent lieu à des fuites au cours des ans, en raison d'une perte graduelle d'étanchéité. Ces fuites sont habituellement moins importantes que celles qui se produisent aux raccords finaux. La corrosion peut également causer des fuites ; les tuyaux corrodés doivent être remplacés pour des raisons de sécurité et d'efficacité énergétique. La majorité des fuites surviennent aux raccords d'un équipement relié à un réseau principal de tuyauterie. La figure 2.1 représente le schéma d'un réseau type de distribution d'air comprimé et les endroits où les fuites sont le plus susceptibles de se produire. 2

10 3

11 Tous ces accessoires comportent des joints d'étanchéité qui s'usent et laissent échapper de l'air (voir la figure 2.1, points 2 à 11 inclusivement). Les boyaux peuvent perforer ou se fendiller (points 6 et 8). Les ensembles filtre-régulateur et lubrificateur (points 4 et 5) sont susceptibles de fuir à plusieurs endroits, soit aux raccords filetés d'entrée-sortie ou de manomètre, au bol (qui peut se fissurer) et au drain (qui peut être usé). Quant aux raccords rapides (point 7), autant la partie mâle que la partie femelle, peuvent entraîner des fuites. Les joints d'étanchéité et les raccords de cylindres pneumatiques (point 12) sont susceptibles de fuir. Le risque de fuites sera d'autant plus élevé que la fréquence de fonctionnement du cylindre sera grande. En plus des endroits indiqués à la figure 2.1, des fuites se produisent couramment : au raccord entre un boyau et une tuyauterie réalisé au moyen d'une tige à barbillon et retenu par un collet de serrage ; aux raccords du type union entre deux tuyauteries. 2.3 Mauvais usage de l'air comprimé On peut regrouper, dans cette catégorie, tous les usages d'air comprimé non nécessaires à la production ainsi que les usages qui, modifiés, permettent de réduire la consommation d'air comprimé. Tout d'abord, les orifices ou les tuyaux ouverts qui servent à alimenter un procédé ou à effectuer un nettoyage : - Le débit d'air comprimé peut être réduit par l'utilisation de buses du type Venturi ou spécialement conçues pour réduire la consommation d'air comprimé sans diminuer l'efficacité de la production. - L'addition de soupapes solénoïdes sur le circuit d'alimentation d'air comprimé permet d'arrêter la consommation d'air comprimé lorsque le procédé est à l'arrêt. Si l'air comprimé continue de s'échapper d'un orifice alors que le procédé n'en requiert pas, cette consommation est une perte. - Dans certains cas, l'utilisation d'air comprimé peut être complètement éliminée et remplacée par un procédé électrique ou mécanique. Vient ensuite l'utilisation de soupapes laissées ouvertes pour effectuer la purge de réservoirs, de filtres ou de points bas de la tuyauterie. L'ajout de soupapes de drainage électrique ou de purgeurs d'eau spécialement conçus à cet effet permet de réduire considérablement la consommation d'air comprimé. Enfin, certains équipements d'air comprimé sont très énergivores comme les moteurs pneumatiques et les vérins à grand volume ou à cycle élevé. En ce qui concerne les moteurs pneumatiques, la première mesure à prendre consiste à réduire la pression d'admission de l'air comprimé. On doit ensuite se demander si chaque moteur pneumatique est absolument indispensable et s'il ne pourrait pas être remplacé par un moteur électrique ou hydraulique. Quant aux vérins à grand volume, la première mesure consiste à réduire la pression d'admission d'air comprimé ; la seconde, à modifier l'alimentation d'air comprimé pour que le vérin agisse selon deux pressions : une pression élevée pour le travail et une autre, plus faible, pour le retrait du vérin. Enfin, il faut également examiner le recours à un système hydraulique ou électrique pour effectuer les mêmes tâches. 4

12 3.0 Méthodes de mesure du débit de fuite d'air comprimé 3.1 Généralités La base d'un programme d'entretien efficace des réseaux de distribution d'air comprimé repose sur le mesurage Périodique du débit réel perdu en fuites. Plusieurs méthodes peuvent être employées. Leur application est fonction des conditions particulières d'un réseau de distribution. Les principales méthodes décrites dans ce guide sont les suivantes : Le mesurage direct ; Le mesurage indirect ; Le mesurage des périodes de fonctionnement de réseaux alimentés par des compresseurs, dont le mode de régulation est de type «tout ou rien», communément appelé méthode par compensation ; Le mesurage de la chute de pression. 3.2 Méthode par mesurage direct La méthode la plus simple consiste à utiliser un débitmètre installé directement dans la tuyauterie, en amont du réseau de distribution d'air comprimé. Il suffit de faire le relevé du débitmètre lorsque les équipements desservis par ce réseau de distribution sont à l'arrêt. Tout l'air comprimé consommé par le réseau à l'arrêt est perdu en fuites. Il faut cependant s'assurer que tous les équipements raccordés au réseau sont réellement à l'arrêt, sinon il faut en' tenir compte. Il faut également vérifier si le débitmètre est suffisamment précis pour répondre à la gamme de débits nécessaires à la mesure des fuites, comparativement à la gamme de mesures normales du débit à pleine production. Il faut enfin s'assurer que le débitmètre est étalonné pour tenir compte de la température et de la pression de l'air comprimé et corriger, au besoin, le relevé. Cette méthode, bien que simple, ne s'applique qu'aux systèmes d'air comprimé alimentés par des compresseurs n'employant pas le délestage comme mode de régulation, car il provoque des fluctuations importantes de débit. Si un système fait appel à des compresseurs avec délestage, la méthode directe peut être employée uniquement pour mesurer la demande normale d'ait comprimé. Pour le mesurage des fuites de ces systèmes, il faut avoir recours à la méthode par mesurage indirect. La figure 3.1 montre deux configurations permettant d'utiliser la méthode par mesurage direct : la première s'applique aux compresseurs sans délestage, tandis que la seconde, à ceux avec délestage. Cette dernière configuration combine deux méthodes de mesurage. 5

13 6

14 3.3 Méthode par mesurage indirect En l'absence d'un débitmètre installé en permanence sur le réseau de distribution ou si la gamme de débits du débitmètre utilisé ne suffit pas, il est possible de relever le débit de fuite par mesurage indirect. Cette méthode consiste à installer temporairement un débitmètre qui permet de mesurer l'air comprimé débité par les compresseurs en dérivation, en amont du réseau de distribution d'air comprimé. Sommairement, il s'agit de calculer la différence entre les relevés pour deux conditions de fonctionnement données. Le premier relevé détermine le débit d'air comprimé fourni, par u ou plusieurs compresseurs à pleine charge, à une pression de refoulement donnée. Cette mesure s'effectue en isolant complètement le réseau de distribution d'air comprimé. Le second relevé détermine le débit d'air comprimé aux mêmes conditions de pression, mais, cette fois, le réseau de distribution est alimenté et les équipements raccordés au réseau sont à l'arrêt. La différence entre les deux relevés correspond au débit de fuite dans le réseau de distribution d'air comprimé. Comme dans le cas du mesurage direct, il faut s'assurer que tous les équipements raccordés sont réellement à l'arrêt et compenser, s'il y a lieu. Il faut utiliser un débitmètre d'une précision d'au moins 3 % pour les relevés à effectuer et s'assurer de corriger les relevés pour tenir compte de la pression et de la température de l'air comprimé. Il est possible d'utiliser des équipements installés en permanence pour effectuer ce type de mesurage. La figure 3.2 illustre la configuration requise pour mesurer le débit de fuite par mesurage indirect. 7

15 EXEMPLE 3.1 Détermination du débit et du pourcentage défaite par mesurage indirect Une entreprise utilisant trois compresseurs d'air identiques mesure les fuites par mesurage indirect à l'aide d'un débitmètre installé en dérivation. L'installation est conforme à celle représentée à la figure 3.2. Voici les résultats des essais : a) Lorsque le robinet Vl est complètement fermé, le relevé du débitmètre (D) égale 520 SCFM quand la pression au point 1 se situe à 100 psig. Cette valeur représente le débit total d'un compresseur. b) À l'ouverture du robinet Vl (pendant un arrêt de production de l'usine), on règle le robinet V2 pour maintenir une pression au point 1 à 100 psig. Après stabilisation du système, le relevé du débitmètre (D) indique 130 SCFM. c) Les pertes causées par les fuites se calculent en établissant la différence entre les deux relevés précédents, dans ce cas Valeurs mesurées Débit de fuite 520 SCFM SCFM = 390 SCFM d) La demande maximale d'air comprimé de cette usine a été préalablement établie à deux compresseurs à pleine charge et à un compresseur à demicharge. D'où Demande maximale 2,5 X 520 SCFM = 1300 SCFM e) Le pourcentage de fuite par rapport à la demande maximale d'air comprimé s'élève donc à : 390 SCFM X 100 % = 30 % de fuites SCFM 8

16 3.4 Méthode de mesurage par compensation Dans le cas d'un réseau de distribution alimenté par des équipements de compression dont le mode de régulation est du type «tout ou rien», il est possible d'évaluer le débit de fuite uniquement à partir de la période de fonctionnement en charge. Cette méthode s'apparente au mesurage direct, mais pour évaluer le débit de fuite, on mesure le temps de charge selon un cycle complet de fonctionnement d'un compresseur (un cycle complet égale le temps de charge auquel on ajoute le temps sans charge). On peut alors évaluer le débit en s'appuyant sur le débit nominal du compresseur utilisé pour l'essai. Les résultats seront d'autant plus précis que le débit nominal est fiable et représentatif des conditions de l'essai. Il va de soi que toutes les restrictions dont il faut tenir compte pour les autres méthodes s'appliquent également à la méthode de mesurage par compensation. EXEMPLE 3.2 Détermination du~ débit de fuite par compensation Une entreprise exploite un système d'air comprimé alimenté par un seul compresseur doté d'un système de régulation du type «tout ou rien». La capacité nominale du compresseur telle qu'elle a été établie par le fabricant est de 900 SCFM à 100 psig. 9

17 Au cours d'un arrêt de production de l'usine, on évalue les fuites du réseau en mesurant le cycle de fonctionnement du compresseur. Les résultats suivants représentent la moyenne de trois relevés consécutifs : Période de fonctionnement avec le compresseur en charge : 30 secondes Période de fonctionnement avec le compresseur délesté à 100 %: 78 secondes Un cycle complet de fonctionnement est égal à la somme des deux périodes mesurées, soit 108 secondes. Le débit de fuite peut être évalué en déterminant le rapport entre le temps en charge et le cycle complet. Débit de fuite = Temps en charge (s) Temps d'un cycle complet (s) X Débit nominal du compresseur Débit de fuite = 30 s 108 s X 900 SCFM = 250 SCFM 3.5 Méthode par mesurage de la chute de pression Cette méthode peut être utilisée uniquement lorsqu'il est possible d'évaluer le volume total du système d'air comprimé avec une précision au moins égale à celle à laquelle on désire évaluer les fuites. Cette méthode ne s'applique donc qu'aux petits réseaux de distribution desservant un nombre restreint d'équipements. On obtient cette mesure en calculant le temps nécessaire pour que la pression du réseau de distribution passe d'une pression initiale (P1) à une pression finale (P2), alors que les équipements raccordés et les compresseurs sont à l'arrêt. Cette méthode ne fournit pas de résultats précis et doit être utilisée pour évaluer sommairement les fuites dans un système. EXEMPLE 3.3 Détermination du débit de fuite par le calcul de la chute de pression Le volume total d'un petit réseau de distribution d'air comprimé est évalué comme suit a) Volume du réservoir d'air comprimé 32 pi3 b) Volume du réseau de distribution d'air comprimé 43 pi3 c) Volume des cylindres et autres équipements à l'arrêt 2 pi3 Volume total 77 pi3 10

18 Pendant un arrêt de production de l'usine ou d'une section de l'usine, on mesure les variations de pression au réservoir d'air afin d'évaluer les fuites dans le système. Tout d'abord, on pressurise le système jusqu'à 120 psig (Pl). Le compresseur est alors arrêté. On mesure une période de 90 secondes afin que la pression atteigne 100 psig (P2). Le débit de fuite peut alors se calculer comme suit Volume du système (pi3) X (Pl-P2) (psi) Débit de fuite (SCFM) = Période de dépressurisation de P1 à P2 (min.) X 14,7 psi et dans le présent exemple : 77 Pi3 X 20 psi Débit de fuite = = 70 SCFM 1,5 minute X 14,7 psi 11

19 4.0 Méthodes de détection des fuites d'air comprimé 4.1 Conditions propices à la détection des fuites La détection des fuites s'effectue beaucoup plus facilement pendant un arrêt de production d'une usine, principalement en raison de l'absence de bruit de fond qui, autrement, pourrait masquer le sifflement causé par les fuites. Il est aussi facile de déterminer les endroits où l'air comprimé est utilisé sans interruption. Il est également important que le personnel affecté à la détection sache quels sont les endroits stratégiques à inspecter et puisse décider si la fuite doit être colmatée sur-lechamp. La détection doit se faire de façon efficace puisque le temps d'arrêt de production des usines est en général limité. Le personnel doit donc être en mesure de consacrer le temps disponible à détecter les fuites principales et à effectuer les réparations possibles. Il existe deux méthodes de détection des fuites 1. La méthode de détection par l'ouïe ; 2. La méthode de détection par ultrasons. 4.2 Méthode de détection par l'ouïe La méthode de détection par l'ouïe est simple. En général, une fuite audible est suffisamment importante pour nécessiter un colmatage. Normalement, plus le sifflement produit par la fuite est élevé, plus le débit est important, bien qu'il n'y ait pas de relation proportionnelle entre le bruit et le débit. Cette méthode est d'autant plus efficace que le bruit de fond de l'usine est considérablement réduit au moment de la détection. Il suffit alors de se déplacer d'un équipement à l'autre tout en étant attentif aux sifflements. Dès qu'une fuite est détectée par l'ouïe, il faut la localiser afin d'en déterminer la nature et de décider de la mesure à prendre. Bien souvent, certaines fuites peuvent être réparées surle-champ en resserrant, par exemple, le collier de serrage d'un boyau d'air comprimé. 4.3 Méthode de détection par ultrasons La figure 4.1 montre un appareil spécialement conçu pour détecter des fuites en amplifiant les ultrasons qu'elles produisent. 12

20 Cette méthode de détection est plus coûteuse à cause du prix d'achat ou des frais de location d'un détecteur à ultrasons, mais elle est cependant nettement plus précise que la méthode par l'ouïe. Elle permet de détecter les fuites (malgré un bruit de fond élevé) et d'examiner la tuyauterie ou les équipements éloignés pour lesquels une détection par l'ouïe est impossible. La méthode par ultrasons permet de détecter pratiquement toutes les fuites d'un système, même celles que l'on n'entend pas pendant un arrêt de production. Ce détecteur étant très sensible, il permet de repérer des fuites aussi faibles que 0,1 CFM qui, la plupart du temps, ne valent pas la peine d'être colmatées. Il faut utiliser cet instrument avec discernement, car tous les ultrasons, engendrés tant par la tuyauterie d'un réseau de distribution de vapeur que par un boîtier d'engrenage en marche ou un roulement défectueux, sont détectés et produisent le même effet qu'une fuite d'air comprimé. Cette méthode de détection n'est donc pas d'une absolue nécessité dans un programme d'entretien préventif. Elle permet cependant de simplifier la tâche et d'effectuer une détection plus poussée qu'avec la méthode de détection par l'ouïe. 13

21 5.0 Objectifs à atteindre après le colmatage des fuites 5.1 Pourcentage de fuite avant les réparations et le colmatage Au moment de la mesure initiale du débit de fuite, on en détermine le pourcentage en fonction de la demande maximale du système. Cette valeur indique l'état général du réseau de distribution mesuré et l'envergure des travaux d'entretien à entreprendre. On utilise la demande maximale d'un système plutôt que la capacité totale des compresseurs d'un système ; le pourcentage ainsi établi est plus représentatif de la réalité. Il est possible que des réseaux ne présentent qu'environ 10 % de fuites bien que la moyenne oscille entre 20 et 40 %. La complexité du réseau, son étendue et le diamètre des raccords utilisés sont des facteurs qui influent autant sur ce pourcentage que l'entretien normal du réseau. 5.2 Pourcentage de fuite après les réparations et le colmatage Lors de la mesure initiale du débit de fuite, on détermine un pourcentage optimal de fuite par rapport à la demande maximale du système ; ce pourcentage devrait être atteint après le colmatage effectué dans le cadre d'un programme d'entretien préventif approprié. Cette valeur n'est pas absolue ; c'est une valeur cible qui est déterminée cas par cas selon les critères suivants : Le pourcentage initial de fuite mesuré ; Le type de fuites initialement détectées ; La complexité du réseau de distribution ; L'étendue du réseau de distribution ; L'état général des installations de l'usine ; L'entretien du réseau avant la mesure initiale des fuites. Prenons comme repère qu'il est normalement possible de réduire environ de moitié les fuites détectées au cours de la mesure initiale dans les réseaux qui ne font pas l'objet d'un entretien particulier. 14

22 6.0 Programme d'entretien préventif spécialement conçu pour la réduction des fuites 6.1 Généralités Il arrive fréquemment, dans le secteur industriel, que l'entretien courant se résume à réparer une fuite en cas d'urgence, c'est-à-dire lorsque le rendement de l'équipement tombe sous la normale à cause de cette fuite ou lorsque le sifflement dérange les travailleurs. Le programme d'entretien préventif proposé est nettement plus efficace et tient compte du facteur de rentabilité des opérations d'entretien d'une entreprise. 6.2 Fuites à colmater en priorité Il est évidemment impossible d'éliminer complètement les fuites dans un réseau d'air comprimé. Il faut donc, avant d'entreprendre le colmatage, bien distinguer la distribution des fuites dans un réseau et être en mesure de déterminer celles qui doivent être colmatées. Tout d'abord, il faut tenir compte du fait que la personne responsable de la détection des fuites n'effectuera pas un calcul de rentabilité pour chaque fuite avant de déterminer si elle doit en recommander la réparation. Il faut donc établir une ligne directrice facile à suivre afin d'éviter la confusion et de simplifier l'entretien. On peut diviser les fuites courantes en quatre catégories en se basant sur le débit de fuite. 1. Les microfuites Ces fuites sont généralement inaudibles, mais elles peuvent être détectées par ultrasons. Le débit d'air comprimé se situe sous 0,5 SCFM. 2. Les fuites mineures Ces fuites se situent à la limite de la détection auditive et présentent un débit de plus de 0,5 SCFM, sans toutefois dépasser 4 SCFM (par exemple, un orifice d'environ 1/16 de pouce de diamètre). 3. Les fuites moyennes Ces fuites produisent un sifflement important pouvant s'entendre à plusieurs dizaines de pieds. Le débit peut atteindre environ 15 SCFM (par exemple, un orifice d'environ 1/8 de pouce de diamètre). 4. Les fuites importantes Ces fuites produisent un bruit considérable et peuvent se détecter très facilement. Le débit d'air fuyant dépasse les 15 SCFM. En général, le réseau d'une usine présente surtout des microfuites soit, de 50 à 70 % du nombre total des fuites détectables. La majorité de ces fuites n'ont pas besoin d'être colmatées et ne justifient pas le remplacement d'un équipement. On doit suivre l'évolution de ces fuites et intervenir lorsqu'elles atteignent environ 0,5 SCFM. Il ne faut cependant pas négliger les fuites qu'on peut éliminer seulement en resserrant un collier de serrage au moment de la détection. Les fuites mineures comptent pour 30 à 40 % environ des fuites détectables. Normalement, de 30 à 50 % de ces fuites présentent un débit suffisant pour justifier une réparation, sauf s'il faut modifier considérablement la tuyauterie ou remplacer des équipements coûteux qui demandent un arrêt dé production prolongé. Il faut se concentrer sur les boyaux perforés, les raccords rapides, les régulateurs défectueux, etc. 15

23 Les fuites moyennes représentent moins de 10 % du total des fuites détectables d'un réseau et doivent être colmatées. Quant aux fuites importantes, on peut en retrouver une ou deux par usine. Elles doivent être colmatées en priorité. Ces indications sont sujettes à interprétation, car il est normalement impossible de mesurer le débit propre à chaque fuite. Pour pallier cette lacune, il est conseillé de toujours faire appel à la même équipe de détection et de colmatage, car le personnel est plus à même d'assurer un suivi et de décider des fuites à colmater. 6.3 Programme type d'entretien préventif Le programme d'entretien préventif proposé permettra de réduire et de contrôler les fuites tout en minimisant les coûts connexes. L'entretien d'un réseau de distribution d'air comprimé entraîne des frais de main-d'oeuvre et de remplacement d'équipements et d'accessoires. On peut tenter de réduire les frais de main-d'oeuvre selon les principes suivants : Le colmatage isolé des fuites mineures est coûteux. Ainsi, les coûts inhérents à la commande, à la réception, au stockage, à la reprise et à la réparation d'une pièce unique représentent de quatre à six heures-personnes. Le colmatage des fuites est moins coûteux si le préposé à l'entretien a en main un stock de pièces. Ainsi, il peut effectuer plusieurs réparations similaires pendant un même quart de travail. Le temps réel nécessaire aux changements de boyaux ou de raccords rapides peut être réduit à moins d'une demi-heure par pièce. Un employé habilité à accomplir une tâche routinière est beaucoup plus efficace que celui qui l'effectue rarement. Le premier point du programme d'entretien préventif est donc le suivant Faire appel à du personnel formé pour effectuer ces tâches. La première étape du programme consiste à mesurer le débit d'air comprimé perdu en fuites. La seconde étape vise une détection minutieuse des fuites du réseau de distribution. Au moment de cette première détection, les fuites qu'on doit réparer sont clairement déterminées. La troisième étape exige le recours à une équipe de réparation, idéalement celle qui a procédé à la détection. Cette équipe doit posséder tout l'outillage et les pièces nécessaires pour effectuer les réparations sur-le-champ. À la suite de la première ronde de colmatage et au moment du prochain arrêt de production, il faudra mesurer de nouveau le débit de fuite dans le système afin de comparer la mesure obtenue au débit initial et à l'objectif visé. Cette comparaison fournit un repère valable pour déterminer l'efficacité du colmatage effectué et le taux de rendement en fonction de l'objectif visé et atteint. On procède ensuite à une seconde détection et au colmatage des fuites jugées trop importantes. Après plusieurs interventions, on obtient un pourcentage d'équilibre du débit de fuite qui doit être vérifié afin de déterminer si le degré de rentabilité souhaité a réellement été atteint. 16

24 Par la suite, on effectue; à intervalles, une mesure et une détection des fuites afin de maintenir le débit de fuite à son point d'équilibre. Il ne faut pas oublier que les fuites réapparaissent continuellement. Un relâchement de quelques mois de l'entretien fait grimper le débit de fuite au-dessus du niveau souhaité. Il faut alors le ramener à un niveau plus acceptable. Si, entre les activités normales de détection et de colmatage, le personnel affecté à l'exploitation repère une fuite, celle-ci doit être étiquetée afin de faciliter la tâche de l'équipe de détection. Cette fuite doit être réparée dans les plus brefs délais si elle est importante ou si elle nuit au fonctionnement du procédé. Un boyau sectionné ou perforé (orifice de plus de 1/8 de pouce de diamètre) est un bon exemple de fuite qui nécessite une intervention immédiate. 17

Détection de fuite d air comprimé. À l écoute de vos économies d énergie » VOTRE SOLUTION PNEUMATIQUE

Détection de fuite d air comprimé. À l écoute de vos économies d énergie » VOTRE SOLUTION PNEUMATIQUE À l écoute de vos économies d énergie Détection de fuite d air comprimé La recherche de fuites d air comprimé par des professionnels utilisant la méthode de détection par ultrasons est la garantie d un

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Air Comprimé»

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Air Comprimé» FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Air Comprimé» A. ETAT DE L ART 1. Caractéristiques générales De façon générale, tous secteurs d activités confondus, l air comprimé représente en moyenne 10 à 15 % de la facture

Plus en détail

Réalisez des économies grâce aux solutions d'alimentation chaudière directe

Réalisez des économies grâce aux solutions d'alimentation chaudière directe Réalisez des économies grâce aux solutions d'alimentation chaudière directe Alimentation chaudière Grundfos : 0 vanne de régulation Les installations d'alimentation chaudière traditionnelles sont équipées

Plus en détail

CRÉDITS POUR ALIMENTATION EN MOYENNE ET HAUTE TENSION ET RAJUSTEMENT POUR PERTES DE TRANSFORMATION

CRÉDITS POUR ALIMENTATION EN MOYENNE ET HAUTE TENSION ET RAJUSTEMENT POUR PERTES DE TRANSFORMATION CRÉDITS POUR ALIMENTATION EN MOYENNE ET HAUTE TENSION ET RAJUSTEMENT POUR PERTES DE TRANSFORMATION TARIFICATION Page 1 de 29 Table des matières 1 INTRODUCTION... 5 2 HISTORIQUE DES CRÉDITS POUR ALIMENTATION

Plus en détail

Transformer L énergie

Transformer L énergie Chapitre IV : Les récepteurs hydrauliques. IV.1 Introduction : Les récepteurs hydrauliques transforment l énergie hydraulique en énergie mécanique. On distingue : - Les récepteurs pour mouvement de translation

Plus en détail

Atlas Copco. Compresseurs à pistons Série Automan (0,75-8,1 kw/1-11 ch)

Atlas Copco. Compresseurs à pistons Série Automan (0,75-8,1 kw/1-11 ch) Atlas Copco Compresseurs à pistons Série Automan (0,75-8,1 kw/1-11 ch) Série à entraînement direct AH : petit, pratique et non lubrifié Les compresseurs non lubrifiés de la série AH sont conçus pour de

Plus en détail

OUTIL CIRCULATEUR DE CHAUFFAGE : les bonnes pratiques SIG-éco21/immobilier

OUTIL CIRCULATEUR DE CHAUFFAGE : les bonnes pratiques SIG-éco21/immobilier Au bureau: 1. Demander à la régie ou au propriétaire: a) le numéro du compte de contrat (compris entre 200'000'000 et 200'999'999) b) le numéro du compteur électrique desservant la chaufferie (compris

Plus en détail

Les pertes à vide dàns l industrie

Les pertes à vide dàns l industrie Les pertes à vide dàns l industrie Que ce soit au sein d'une PME comme dans les grandes industries, les pertes à vide représentent souvent une fraction très significative de la consommation globale d'une

Plus en détail

UTILITÉS AIR SERVICE - AIR INSTRUMENT

UTILITÉS AIR SERVICE - AIR INSTRUMENT Ingénieurs en Sécurité Industrielle Risques et Précautions Liés au Matériel UTILITÉS AIR SERVICE - AIR INSTRUMENT I - RÔLE ET CARACTÉRISTIQUES DE L'AIR COMPRIMÉ 1 - Rôle de l'air comprimé... 1 2 - Caractéristiques

Plus en détail

Choix d'un vérin. Critères de choix : Calculs des efforts de poussée et de rentrée du vérin :

Choix d'un vérin. Critères de choix : Calculs des efforts de poussée et de rentrée du vérin : Nom.. Prénom.. Pneumatique Thème Technologie schéma 1 TECHNOLOGIE PNEUMATIQUE Du latin pneuma : souffle - esprit La pneumatique est la technologie de contrôle des gaz sous pression pour générer des forces

Plus en détail

NOM SOUPAPES GENERALITES 1.doc PDF PJ INTRODUCTlON

NOM SOUPAPES GENERALITES 1.doc PDF PJ INTRODUCTlON NOM SOUPAPES GENERALITES 1.doc PDF PJ INTRODUCTlON Il y a pression dans un circuit hydraulique, lorsqu'une résistance s'oppose à I'écoulement du fluide refoulé par la pompe En fonction de cette résistance,

Plus en détail

Aide au dimensionnement Pompes de circulation

Aide au dimensionnement Pompes de circulation Aide au dimensionnement Pompes de circulation 1 Généralités Les pompes à haut rendement équipées de moteurs à aimant permanent ou de «moteurs EC» (Electronic Commutation) sont jusqu à 3x plus efficientes

Plus en détail

Indice de performance

Indice de performance Indice de performance Facteur de qualité pour l'installation photovoltaïque Contenu L'indice de performance est l'une des valeurs les plus importantes pour l'évaluation de l'efficacité d'une installation

Plus en détail

Aide au dimensionnement Pompes de circulation

Aide au dimensionnement Pompes de circulation Aide au dimensionnement Pompes de circulation 1 Généralités Les pompes de circulation des sociétés membres d Europump portent le label volontaire «Energy», qui utilise le classement de A à G déjà bien

Plus en détail

Système de distribution du gaz naturel dans un bâtiment

Système de distribution du gaz naturel dans un bâtiment Système de distribution du gaz naturel dans un bâtiment Présentation basé sur le Guide d intégration du gaz naturel à un bâtiment Par Serge Rivard, Formateur, École des Technologies Gazières 11 novembre

Plus en détail

Les types et niveaux de maintenance

Les types et niveaux de maintenance Les types et niveaux de maintenance Les types de maintenance La maintenance des équipements constitue une contrainte réglementaire pour les entreprises possédant des matériels sur lesquels travaillent

Plus en détail

EXIGENCES TECHNIQUES RELATIVES À L INTÉGRATION DES CENTRALES AU RÉSEAU DE TRANSPORT D HYDRO-QUÉBEC

EXIGENCES TECHNIQUES RELATIVES À L INTÉGRATION DES CENTRALES AU RÉSEAU DE TRANSPORT D HYDRO-QUÉBEC EXIGENCES TECHNIQUES RELATIVES À L INTÉGRATION DES CENTRALES AU RÉSEAU DE TRANSPORT D HYDRO-QUÉBEC EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES RELATIVES À LA PRODUCTION ÉOLIENNE MAI 2003 1. Contexte Le document «Exigences

Plus en détail

Amélioration du rendement...

Amélioration du rendement... Amélioration du rendement...... grâce à des moteurs à vitesse variable avec variateurs de fréquence Tomi Ristimäki Responsable produit 08 I 2008 Compte tenu de l augmentation continue des prix de l énergie,

Plus en détail

DIMENSIONNEMENT DU VERIN Pour un dimensionnement correct du vérin, il est nécessaire de procéder comme suit:

DIMENSIONNEMENT DU VERIN Pour un dimensionnement correct du vérin, il est nécessaire de procéder comme suit: DIMENSIONNEMENT DU VERIN Pour un dimensionnement correct du vérin, il est nécessaire de procéder comme suit: définition des données de l application (A) calcul de la charge unitaire (B) contrôle à la charge

Plus en détail

Équilibrage hydraulique automatique des systèmes de chauffage et de refroidissement

Équilibrage hydraulique automatique des systèmes de chauffage et de refroidissement Équilibrage hydraulique automatique des systèmes de chauffage et de refroidissement Débit adapté grâce à la régulation électronique par pièce Dr. Christoph Kummerer, Gauting D'après les estimations, seules

Plus en détail

Série 04. La mobilité et la flexibilité de l alimentation d air comprimé: la solution idéale pour améliorer la productivité TOPRING

Série 04. La mobilité et la flexibilité de l alimentation d air comprimé: la solution idéale pour améliorer la productivité TOPRING Série La mobilité et la flexibilité de l alimentation d air comprimé: la solution idéale pour améliorer la productivité w w w. T O P R I N G. c o m 26 UN SYSTÈME MODULAIRE DE RAILS PNEUMATIQUES POUR LA

Plus en détail

Gestion de projet - les chaînes critiques

Gestion de projet - les chaînes critiques Gestion de projet - les chaînes critiques GÉRARD CASANOVA - DENIS ABÉCASSIS Paternité - Pas d'utilisation Commerciale - Pas de Modification : http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/ Table

Plus en détail

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire Service d information sur les économies d énergie Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire 1 Préparation de l eau chaude sanitaire 2 1) Différents systèmes de production A Chaudière combinée

Plus en détail

T30 11/ 14 Bars. Compresseurs à pistons bi-étagés

T30 11/ 14 Bars. Compresseurs à pistons bi-étagés T30 11/ 14 Bars Compresseurs à pistons bi-étagés Depuis son lancement sur le marché en 1929, le compresseur d air T30 d Ingersoll Rand reste le leader inégalé de sa catégorie, en termes d efficacité, mais

Plus en détail

Produits de service Atlas Copco

Produits de service Atlas Copco Produits de service Atlas Copco Audits de centrales et réseaux d air comprimé AIRScan TM ECONOMIES D ENERGIE AIRScan une approche globale de la performance énergétique L air comprimé est une énergie vitale

Plus en détail

Robinet thermostatique antigel Bydrain

Robinet thermostatique antigel Bydrain IM-P670-01 ST-BEf-04 4.1.2.100 Robinet thermostatique antigel Bydrain Notice de montage et d entretien 1. Informations de sécurité 2. Description 3. Installation 4. Mise en service 5. Fonctionnement 6.

Plus en détail

Bonnes Pratiques de Fabrication des médicaments à usage humain et vétérinaire

Bonnes Pratiques de Fabrication des médicaments à usage humain et vétérinaire 1 2 3 4 Bonnes Pratiques de Fabrication des médicaments à usage humain et vétérinaire Partie 1 Chapitre 3: Locaux et matériel 5 6 7 8 9 10 11 12 13 PRINCIPE Les locaux et le matériel doivent être situés,

Plus en détail

Systèmes de pompage Les économies d'énergie électrique dans les systèmes de pompage

Systèmes de pompage Les économies d'énergie électrique dans les systèmes de pompage Guide technique Systèmes de pompage Les économies d'énergie électrique dans les systèmes de pompage Les économies d'énergie électrique dans les systèmes de pompage 1993 Hydro-Québec I Hydro-Québec tient

Plus en détail

Parties opératives pneumatiques

Parties opératives pneumatiques Parties opératives pneumatiques Chaîne d énergie Les vérins pneumatiques Les distributeurs Circuits pneumatiques ALIMENTER Ordres Chaîned DISTRIBUER CONVERTIR 'énergie Chaîne d énergie Sructure d un système

Plus en détail

9.1 LES CALCULS DE PERFORMANCE

9.1 LES CALCULS DE PERFORMANCE 9. SYSTÈME DE SUIVI ET DE SURVEILLANCE Il est primordial de mettre en place les outils nécessaires pour assurer un suivi rigoureux du Plan conjoint de gestion des matières résiduelles des MRC d'acton et

Plus en détail

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 132/4 - Marchés à terme en marchandises

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 132/4 - Marchés à terme en marchandises COMMISSION DES NORMES COMPTABLES Avis CNC 132/4 - Marchés à terme en marchandises A. Principes 1. En application de l'article 69, 1 er, 1 er alinéa de l'arrêté royal du 30 janvier 2001 portant exécution

Plus en détail

de l Université Laval Orientations et exigences générales et techniques de construction

de l Université Laval Orientations et exigences générales et techniques de construction de l Université Laval Orientations et exigences générales et techniques de construction Guide de conception de projets GC-3.2.4 Fabrication et distribution de l'air comprimé et de l'eau réfrigérée (11/2007)

Plus en détail

Compresseurs d'air centrifuges

Compresseurs d'air centrifuges Compresseurs d'air centrifuges Informations Centac série à venir C 350-1300 kw (500-1750 cv) Rotary Compressors 3 Une tradition de fiabilité, d efficacité et de productivité éprouvée Un siècle d'innovation

Plus en détail

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Historique des versions : Date Contenu de la mise à jour Version 10 mars 2008 1 Préambule : Cette fiche d application présente les différents

Plus en détail

Un réseau d évacuation d eaux pluviales conventionnel est

Un réseau d évacuation d eaux pluviales conventionnel est {Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document téléchargeable ne satisfait pas à toutes les exigences du standard du Gouvernement du Québec SGQRI 008-02, car il s'adresse à des personnes faisant partie

Plus en détail

Banc d'essai - Consigne d'utilisation

Banc d'essai - Consigne d'utilisation Banc d'essai - Consigne d'utilisation 2ème édition 815 000 048 3 8150000483 Cet ouvrage imprimé n'est soumis à aucun service de modification. Les nouvelles versions sont disponibles dans INFORM par internet

Plus en détail

Gaines perforées pour la DIFFUSION de l'air (DLD).

Gaines perforées pour la DIFFUSION de l'air (DLD). ÍÇÍÌÛÓÛÍ ÒÒÑÊßÒÌÍ ÜÛ ÌÎß ÌÛÓÛÒÌ ÜÛ Ôùß Î ßÓÞ ßÒÌ Ùß ÒÛÍ ÐÛÎÚÑÎÛÛÍ ß ØßËÌÛ ÒÜËÝÌ ÑÒ ÙË ÜÛ ÜÛ ÝØÑ È ÐÎÑÜË ÌÍ SPIR JET Gaines perforées pour la DIFFUSION de l'air (DLD). Les gaines métalliques perforées SPIROJET

Plus en détail

Pneumatique Schémas de principe

Pneumatique Schémas de principe Pneumatique Schémas de principe 1 Schéma de principe Commande d un vérin à simple effet Problème posé : Le piston d un vérin à simple effet doit amorcer son mouvement de sortie dès qu on actionne un bouton

Plus en détail

DÉCENTRALISATION DE L EAU CHAUDE SANITAIRE AU CERN? S. Deleval. Résumé

DÉCENTRALISATION DE L EAU CHAUDE SANITAIRE AU CERN? S. Deleval. Résumé DÉCENTRALISATION DE L EAU CHAUDE SANITAIRE AU CERN? S. Deleval Résumé Les réseaux de distribution de fluides au travers du site du CERN datent dans certains cas, du début du laboratoire et sont toujours

Plus en détail

Mode d emploi. Refroidissement à air Refroidisseur RA-E Les modèles électriques ciselé : 10, 20, 30, 40, 65, 80, 120, 160, 200 en 250

Mode d emploi. Refroidissement à air Refroidisseur RA-E Les modèles électriques ciselé : 10, 20, 30, 40, 65, 80, 120, 160, 200 en 250 Mode d emploi Refroidissement à air Refroidisseur RA-E Les modèles électriques ciselé : 10, 20, 30, 40, 65, 80, 120, 160, 200 en 250 Wittewalle 2 B-9041 België Tel: 09 251 79 79 Fax: 09 251 78 77 e-mail:

Plus en détail

ROBINETTERIE DE NIVEAU KLINGER TYPE DVK2.IT

ROBINETTERIE DE NIVEAU KLINGER TYPE DVK2.IT Notice rob. DVK2.IT vapeur, page - 1 - ROBINETTERIE DE NIVEAU KLINGER TYPE DVK2.IT CARACTERISTIQUES TECHNIQUES Utilisation sur : vapeur saturée Pression maximum d'utilisation :120 bar vapeur saturée Montage

Plus en détail

Aide à l'application EN-5 Refroidissement, humidification et déshumidification Edition janvier 2010

Aide à l'application EN-5 Refroidissement, humidification et déshumidification Edition janvier 2010 Aide à l'application EN-5 Refroidissement, humidification et déshumidification Contenu et but Cette aide à l application traite de la procédure à suivre et des exigences à respecter pour la conception,

Plus en détail

EasiHeat Unité de production d'eau chaude

EasiHeat Unité de production d'eau chaude IM-S027-05 CH-BEf-02 3.7.1.140 EasiHeat Unité de production d'eau chaude 1. Sécurité 2. Général 3. Montage 4. Mise en route 5. Fonctionnement 6. Entretien MONTAGE et ENTRETIEN Modifications réservées EasiHeat

Plus en détail

Check-list de maintenance du système Instructions impératives pour l'utilisateur du système Dernière mise à jour 09 juin 2011

Check-list de maintenance du système Instructions impératives pour l'utilisateur du système Dernière mise à jour 09 juin 2011 ANNEXE 3 Check-list de maintenance du système Instructions impératives pour l'utilisateur du système Dernière mise à jour 09 juin 2011 Généralités Afin de pouvoir garantir un support sûr et efficace du

Plus en détail

EXIGENCES GÉNÉRALES pour les MACHINES d'ess.ai des M.A

EXIGENCES GÉNÉRALES pour les MACHINES d'ess.ai des M.A ORGANISATION INTERNAT! NA E DE MÉTROLOGIE LÉGALE BUREAU INTERNATIONAL DE MÉTROLOGIE LÉGALE 11, RUE TURGOT- 75009 PARIS- FRANCE Téléphone: 33 (1) 878.12.82 et 285.27.11 Télex: SVPSV 660870 F ATTN OIML RECOMMANDATION

Plus en détail

Watts et volt-ampères : comprendre les différences majeures

Watts et volt-ampères : comprendre les différences majeures Watts et volt-ampères : comprendre les différences majeures Par Neil Rasmussen Livre blanc n 15 Résumé de l'étude Ce document a pour objectif d'expliquer les différences entre les watts et les volt-ampères

Plus en détail

Choix des instruments de mesure

Choix des instruments de mesure Amélioration des processus grâce à une gestion des techniques de mesure L'évaluation des valeurs d un processus est plus qu uniquement l'intégration du capteur et la lecture des indications. Afin de faire

Plus en détail

Equipement d un forage d eau potable

Equipement d un forage d eau potable Equipement d un d eau potable Mise en situation La Société des Sources de Soultzmatt est une Société d Economie Mixte (SEM) dont l activité est l extraction et l embouteillage d eau de source en vue de

Plus en détail

Mesurer la consommation d air comprimé ; économiser sur les coûts d énergie

Mesurer la consommation d air comprimé ; économiser sur les coûts d énergie Mesurer la consommation d air comprimé ; économiser sur les coûts d énergie L'air comprimé est un porteur d'énergie indispensable. A titre d exemple, environ 60.000 installations sont présentes en Allemagne.

Plus en détail

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC Janvier 2014 AVANT-PROPOS Dans un service de sécurité incendie, il y a de nombreuses mesures par lesquelles nous pouvons évaluer l efficacité

Plus en détail

RECOMMANDATION OIML R 32 INTERNATIONALE. Compteurs de volume de gaz à pistons rotatifs et compteurs de volume de gaz à turbine

RECOMMANDATION OIML R 32 INTERNATIONALE. Compteurs de volume de gaz à pistons rotatifs et compteurs de volume de gaz à turbine RECOMMANDATION OIML R 32 INTERNATIONALE Edition 1989 (F) Compteurs de volume de gaz à pistons rotatifs et compteurs de volume de gaz à turbine Rotary piston gas meters and turbine gas meters OIML R 32

Plus en détail

Comment évaluer si l entretien de votre bâtiment est fait de façon raisonnable?

Comment évaluer si l entretien de votre bâtiment est fait de façon raisonnable? Comment évaluer si l entretien de votre bâtiment est fait de façon raisonnable? Sebastiano DePani, ing. M.Sc.A GES Technologies inc. 6705, Jean Talon Est, bureau 100 Montréal (Québec) H1S 1N2 Tél.: (514)

Plus en détail

NC 11 Norme comptable relative aux Modifications comptables

NC 11 Norme comptable relative aux Modifications comptables NC 11 Norme comptable relative aux Modifications comptables Objectifs 01. La divulgation des informations financières repose sur les caractéristiques qualitatives prévues par le cadre conceptuel, notamment,

Plus en détail

L efficacité énergétique de façon concrète.

L efficacité énergétique de façon concrète. L efficacité énergétique de façon concrète. Centrales de traitement d air avec un label d efficacité énergétique actuel selon la directive RLT 01 de la Herstellerverband Raumlufttechnische Geräte e.v.

Plus en détail

NC 06 Norme comptable relative aux Immobilisations incorporelles

NC 06 Norme comptable relative aux Immobilisations incorporelles NC 06 Norme comptable relative aux Immobilisations incorporelles Objectif 01. Une entreprise peut acquérir des éléments incorporels ou peut elle-même les développer. Ces éléments peuvent constituer des

Plus en détail

Leçon 5. Systèmes de gestion à recomplétement périodique et stock de sécurité

Leçon 5. Systèmes de gestion à recomplétement périodique et stock de sécurité CANEGE Leçon 5 Systèmes de gestion à recomplétement périodique et stock Objectif : A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable : dans le cadre des calendriers d approvisionnement à recomplètement

Plus en détail

Refroidisseurs air/huile

Refroidisseurs air/huile REFROIDISSEURS AIR / HUILE MOBILES HAUTE PERFORMANCE NOUVEAU DESIGN COMPACT AVEC VENTILATEURS DC Applications Ces refroidisseurs sont spécialement conçus pour des applications dans le mobile où puissance,

Plus en détail

Regulatory Document. Atomic Energy Control Board TEXTE DE ~GLEMENTATION R-77. Déclaration de principe en matière de réglementation

Regulatory Document. Atomic Energy Control Board TEXTE DE ~GLEMENTATION R-77. Déclaration de principe en matière de réglementation 1+ Regulatory Document Atomic Energy Control Board Texte de réglementation CommiSSion de contrôle de l'énergie atomique TEXTE DE ~GLEMENTATION R-77 Déclaration de principe en matière de réglementation

Plus en détail

A votre disposition. 24 h/24. Le support technique KUKA.

A votre disposition. 24 h/24. Le support technique KUKA. A votre disposition. 24 h/24. Le support technique KUKA. Le support technique KUKA. Une disponibilite totale, quand vous voulez, où vous voulez. La disponibilité continue de vos installations ne laisse

Plus en détail

1- Rappel : Circuit de commande, circuit de puissance.

1- Rappel : Circuit de commande, circuit de puissance. PSI Révision sur les circuits pneumatiques et hydrauliques 1- Rappel : Circuit de commande, circuit de puissance. Dans la chaîne d information où l énergie utilisée doit être faible (flux d information)

Plus en détail

Purgeurs de condensats Série ECO DRAIN

Purgeurs de condensats Série ECO DRAIN Purgeurs de condensats Série pour débits d air jusqu à 1700 m³/min Série Purgeurs de condensats électroniques Les condensats inévitablement générés par la production d air comprimé doivent être éliminés

Plus en détail

Schéma de principe hydraulique

Schéma de principe hydraulique 1. Schéma de fonctionnement Ces s de fonctionnement sont des solutions préférentielles et éprouvées fonctionnant sans problèmes et permettant une plus haute efficacité de l'installation de pompe à chaleur.

Plus en détail

CONFIGURER UN RÉSEAU D AIR COMPRIMÉ EFFICACE

CONFIGURER UN RÉSEAU D AIR COMPRIMÉ EFFICACE S 06 CONFIGURER UN RÉSEAU D AIR COMPRIMÉ EFFICACE La principale source des problèmes et inefficacités affectant les systèmes à air comprimé est le réseau de distribution lui-même. Les problèmes surviennent

Plus en détail

BEP MSMA DOSSIER RESSOURCE PNEUMATIQUE

BEP MSMA DOSSIER RESSOURCE PNEUMATIQUE LES ACTIONNEURS LES VERINS PNEUMATIQUES. 1. OBJECTIFS. Le but de ce dossier est : De définir la fonction du vérin, De lister les différents types de vérins pneumatiques, De préciser leur mise en service

Plus en détail

1 EVALUATION DES OFFRES ET NEGOCIATIONS

1 EVALUATION DES OFFRES ET NEGOCIATIONS CERN LIBRARIES, GENEVA CM-P00090679 1 EXTRAIT DU REGLEMENT INTERNE APPLIQUE PAR L'ADMINISTRATION DANS L'ATTRIBUTION DES MARCHES DU CERN 1 EVALUATION DES OFFRES ET NEGOCIATIONS 1.0 Ouverture et évaluation

Plus en détail

Influence de la variation de débit sur les performances d une pompe solaire

Influence de la variation de débit sur les performances d une pompe solaire Revue des Energies Renouvelables SIENR 12 Ghardaïa (2012) 23 28 Influence de la variation de débit sur les performances d une pompe solaire H. Ammar 1*, M.T. Bouziane 2 et Y. Bakelli 1 1 Unité de Recherche

Plus en détail

Modification du système pneumatique

Modification du système pneumatique Conditions de modification et de conversion Conditions de modification et de conversion IMPORTANT! Les circuits de freins ne doivent pas être utilisés pour raccorder des réservoirs d'air comprimés supplémentaires.

Plus en détail

Gestion de projet - calculs des coûts

Gestion de projet - calculs des coûts Gestion de projet - calculs des coûts GÉRARD CASANOVA - DENIS ABÉCASSIS Paternité - Pas d'utilisation Commerciale - Pas de Modification : http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/ Table des

Plus en détail

Assemblage et maintenance

Assemblage et maintenance Assemblage et maintenance Vaste gamme provenant d'une source unique. Conceptions durables uniques. Performances rapides et fiables. Type Nbr de modèles Page Pompes d'épreuve 2 9.2 Gel tubes électriques

Plus en détail

Investissez dans les économies d énergie.

Investissez dans les économies d énergie. FICHE OUTIL MOTORISATION PERFORMANTE VENTILATEURS Investissez dans les économies d énergie. La variation électronique de vitesse sur ventilateurs. Vos installations comportent des ventilateurs entraînés

Plus en détail

Fonctionnalités d un logiciel de GMAO

Fonctionnalités d un logiciel de GMAO I.1. Introduction : Le caractère stratégique de la panne, préoccupe de plus en plus les responsables de la production ayant à faire face aux équipements complexes qui ne cessent de prendre de l ampleur

Plus en détail

Mode d'emploi. Interrupteur > 8030/51

Mode d'emploi. Interrupteur > 8030/51 Mode d'emploi > Sommaire 1 Sommaire 1 Sommaire...2 2 Indications générales...2 3 Consignes de sécurité...3 4 Conformité aux normes...3 5 Fonction...3 6 Caractéristiques techniques...4 7 Montage...5 8 Installation...6

Plus en détail

YOUR PARTNER IN SENSOR TECHNOLOGY. Ges.m.b.H. www.epluse.fr

YOUR PARTNER IN SENSOR TECHNOLOGY. Ges.m.b.H. www.epluse.fr SURVEILLANCE DES RÉSEAUX D AIR COMPRIMÉ YOUR PARTNER IN SENSOR TECHNOLOGY Ges.m.b.H. R www.epluse.fr Bundesbaugesellschaft Berlin mbh L air comprimé est l énergie la plus chère dans une usine de production!

Plus en détail

CHAUFFE-EAU INSTANTANÉ ÉLECTRIQUE

CHAUFFE-EAU INSTANTANÉ ÉLECTRIQUE CHAUFFE-EAU INSTANTANÉ ÉLECTRIQUE EPS - 3,5 EPS - 4,4 EPS - 5,5R Lire et suivre attentivement les instructions d installation et d utilisation afin d assurer un fonctionnement et une durée de vie optimales

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D'UN EXPERT

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D'UN EXPERT NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D'UN EXPERT SOMMAIRE Paragraphes Introduction... 1-5 Détermination de la nécessité de recourir à un expert... 6-7 Compétence et objectivité de l'expert...

Plus en détail

LE PROGRAMME EUROPEEN «MOTOR CHALLENGE PROGRAMME» MODULE DES SYSTEMES DE VENTILATION

LE PROGRAMME EUROPEEN «MOTOR CHALLENGE PROGRAMME» MODULE DES SYSTEMES DE VENTILATION COMMISSION EUROPEENNE DIRECTION GENERALE ENERGIE ET TRANSPORT Energies nouvelles et gestion de la demande Promotion des énergies renouvelables et gestion de la demande Bruxelles, le 1er janvier 2003 LE

Plus en détail

Les outils de planification d achat. Préparé par : Othman karra

Les outils de planification d achat. Préparé par : Othman karra Les outils de planification d achat Préparé par : Othman karra plan INTRODUCTION I. Rôle des stocks dans la fonction achat 1. définition des stocks 2. avantages et inconvénients des stocks 3. types de

Plus en détail

Section XIII - Tarif bi-énergie. établissant les tarifs d électricité et les conditions de leur application

Section XIII - Tarif bi-énergie. établissant les tarifs d électricité et les conditions de leur application Section XIII - Tarif bi-énergie du Règlement tarifaire n o 663 d Hydro-Québec établissant les tarifs d électricité et les conditions de leur application Section XIII TARIF BI-ÉNERGIE Sous-section 1 - Généralités

Plus en détail

Déclassement d'actifs et stock brut de capital

Déclassement d'actifs et stock brut de capital Extrait de : La mesure du capital - Manuel de l'ocde 2009 Deuxième édition Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264067752-fr Déclassement d'actifs et stock brut de capital Merci

Plus en détail

Sidérurgie et électricité. Jean Marois

Sidérurgie et électricité. Jean Marois Sidérurgie et électricité Jean Marois LA sidérurgie est un secteur d'activité significatif de la démarche à suivre pour répondre à la question. Elle est d'abord un secteur important qui a absorbé plus

Plus en détail

Instructions de fonctionnement

Instructions de fonctionnement Instructions de fonctionnement Le SunseiTM CC10000 est un contrôleur de charge très fiable qui est idéal pour les chargeurs solaires Sunsei jusqu'à 10A. Il chargera vos batteries efficacement et offrira

Plus en détail

DECLARATION D EXPERIENCE PRATIQUE DE MAINTENANCE. CATEGORIE B1 AERONEFS 5,7 t NON COMPLEXES (Voir Annexe 6 pour la notion d aéronef non complexe)

DECLARATION D EXPERIENCE PRATIQUE DE MAINTENANCE. CATEGORIE B1 AERONEFS 5,7 t NON COMPLEXES (Voir Annexe 6 pour la notion d aéronef non complexe) DECLARATION D EXPERIENCE PRATIQUE DE MAINTENANCE CATEGORIE B1 AERONEFS 5,7 t NON COMPLEXES (Voir Annexe 6 pour la notion d aéronef non complexe) Cette liste de n est pas exhaustive. En fin de tableau,

Plus en détail

Ensemble des spécifications techniques. de tous nos formats de bras de manutention. Document complémentaire à la brochure

Ensemble des spécifications techniques. de tous nos formats de bras de manutention. Document complémentaire à la brochure Ensemble des spécifications techniques de tous nos formats de bras de manutention Document complémentaire à la brochure Table des matières 1. Énergie et consommation.....1 2. Pression et qualité de l'air......1

Plus en détail

Manuel d utilisation HEATSTRIP,. HEATSTRIP

Manuel d utilisation HEATSTRIP,. HEATSTRIP Manuel d utilisation HEATSTRIP,. HEATSTRIP 1 Table des matières Contenu de la livraison Page 2 Introduction Page 3 Préparation Page 4 Lieu d'installation Page 5 Instructions de montage Page 6 Indications

Plus en détail

Guide de référence sur l efficacité énergétique de L AIR COMPRIMÉ

Guide de référence sur l efficacité énergétique de L AIR COMPRIMÉ Guide de référence sur l efficacité énergétique de L AIR COMPRIMÉ CLAUSE DE NON-RESPONSABILITÉ : Ni CEA Technologies Inc., ni les auteurs, ni les commanditaires, ou toute autre personne agissant en leur

Plus en détail

Principe de la variation de portée d une grue portuaire

Principe de la variation de portée d une grue portuaire 30t La variation de l angle -α- formé par la flèche et l horizontale engendre la variation de portée du crochet de levage. L angle -α- varie de 20 à 80 soit environ 60. La flèche de 30tonnes est mue au

Plus en détail

GUIDE POUR LA PASSATION DES MARCHÉS PUBLICS DE FOURNITURE DE GAZ NATUREL ET DE SERVICES ASSOCIÉS. Janvier 2014. Chapitre 4 : Annexes

GUIDE POUR LA PASSATION DES MARCHÉS PUBLICS DE FOURNITURE DE GAZ NATUREL ET DE SERVICES ASSOCIÉS. Janvier 2014. Chapitre 4 : Annexes GUIDE POUR LA PASSATION DES MARCHÉS PUBLICS DE FOURNITURE DE GAZ NATUREL ET DE SERVICES ASSOCIÉS Janvier 2014 Chapitre 4 : Annexes SOMMAIRE I. LES RÔLES DES DIFFÉRENTS OPÉRATEURS... 3 1.1 - Interventions

Plus en détail

Technologie de pompe : Une meilleure efficacité énergétique dans les installations de froid

Technologie de pompe : Une meilleure efficacité énergétique dans les installations de froid ETUDE SPECIALISEE Une meilleure efficacité énergétique dans les installations de froid Conformément aux recommandations EDL (Efficacité et prestations de service énergétiques) des mesures ciblées doivent

Plus en détail

Choix des réfrigérants : un nouveau rapport apporte des éclaircissements sur l éco-efficacité des systèmes de réfrigération de supermarchés

Choix des réfrigérants : un nouveau rapport apporte des éclaircissements sur l éco-efficacité des systèmes de réfrigération de supermarchés Choix des réfrigérants : un nouveau rapport apporte des éclaircissements sur l éco-efficacité des systèmes de réfrigération de supermarchés Depuis que l UE s est engagée à réduire les émissions de gaz

Plus en détail

Conditions particulières. de la. Société Electrique de la Vallée de Joux SA (ci-après SEVJ) relatives au raccordement en moyenne tension

Conditions particulières. de la. Société Electrique de la Vallée de Joux SA (ci-après SEVJ) relatives au raccordement en moyenne tension Conditions particulières de la Société Electrique de la Vallée de Joux SA (ci-après SEVJ) relatives au raccordement en moyenne tension L Orient, le 1 janvier 2009 Version 1.0 du 01.01.09 Société Electrique

Plus en détail

LA QUALITE DU LOGICIEL

LA QUALITE DU LOGICIEL LA QUALITE DU LOGICIEL I INTRODUCTION L'information est aujourd'hui une ressource stratégique pour la plupart des entreprises, dans lesquelles de très nombreuses activités reposent sur l'exploitation d'applications

Plus en détail

Référence technique. Énergie verte APERÇU

Référence technique. Énergie verte APERÇU Énergie verte Référence technique APERÇU L Environmental Protection Agency (EPA) des États-Unis définit l'énergie verte comme étant de l'électricité produite à l'aide de ressources renouvelables, comme

Plus en détail

UF600 UF600. Rideau d'air avec soufflage par le sol pour passages industriels de grandes dimensions. Pour portes jusqu'à (h x l) : 6 x 12 m

UF600 UF600. Rideau d'air avec soufflage par le sol pour passages industriels de grandes dimensions. Pour portes jusqu'à (h x l) : 6 x 12 m UF00 Rideau d'air avec soufflage par le sol pour passages industriels de grandes dimensions. Pour portes jusqu'à (h x l) : x m Montage vertical Application L'UF00 crée une barrière d'air très efficace

Plus en détail

Pompes à carburant électriques

Pompes à carburant électriques Page 1/8 Pompes à carburant électriques Récapitulatif du produit pour une utilisation universelle PRODUCT INFORMATION Véhicule/application Produit N PIRBURG voir catalogue/cd TecDoc Pompe à carburant électrique

Plus en détail

LE LOGICIEL PEACH, UN OUTIL DE VALORISATION DES PCH

LE LOGICIEL PEACH, UN OUTIL DE VALORISATION DES PCH Logiciel PEACH 1 LE LOGICIEL PEACH, UN OUTIL DE VALORISATION DES PCH Sommaire I. Présentation d'ensemble du logiciel... 1 I.1. Les objectifs... 1 I.2. La démarche d'étude par PEACH... 2 II. PEACH Programme

Plus en détail

INSTRUCTIONS D ENTRETIEN

INSTRUCTIONS D ENTRETIEN INSTRUCTIONS D ENTRETIEN Pompe à chaleur Danfoss DHP-R VUBME104 VUBME104 Sommaire 1 Important... 4 1.1 Consignes de sécurité...4 1.2 Protection...4 2 Généralités... 5 2.1 Description du produit...5 2.2

Plus en détail

WTT T20 STATION D'IMPREGNATION DU BOIS SOUS VIDE ET PRESSION CLASSIQUE D'OCCASION Type T20 Ø 1.800 x 18.000

WTT T20 STATION D'IMPREGNATION DU BOIS SOUS VIDE ET PRESSION CLASSIQUE D'OCCASION Type T20 Ø 1.800 x 18.000 WTT T20 STATION D'IMPREGNATION DU BOIS SOUS VIDE ET PRESSION CLASSIQUE D'OCCASION Type T20 Ø 1.800 x 18.000 Capacité annuelle et nominale: Capacité annuelle et nominale: 17.000 m3 -avec 250 jours de travail

Plus en détail

www.kaeser.com Compresseurs à pistons secs Série DENTAL Débit 65 à 950 l/min Pression 10 bar

www.kaeser.com Compresseurs à pistons secs Série DENTAL Débit 65 à 950 l/min Pression 10 bar www.kaeser.com Compresseurs à pistons secs Série DENTA Débit 65 à 950 l/min Pression 10 bar Pourquoi des compresseurs dentaires KAESER? Ce qui importe le plus aux utilisateurs de compresseurs dentaires,

Plus en détail

Pistes d économies en Chaufferies Industrielles

Pistes d économies en Chaufferies Industrielles Mardi 12 mars 2013 Pistes d économies en Chaufferies Industrielles Pascal LEBOIS Ingénieur Conseil Procédés Industriels Pôle Grands Comptes Direction Commerciale - GRTgaz 1 Plan de la présentation Présentation

Plus en détail

Immobilisations et entretien. Systèmes d'alimentation et distribution électrique. 1.0 Objet. 2.0 Portée. 3.0 Autorisations et références

Immobilisations et entretien. Systèmes d'alimentation et distribution électrique. 1.0 Objet. 2.0 Portée. 3.0 Autorisations et références Guide sur les Programmes pour les Indiens Volume 1 Immobilisations et entretien Systèmes d'alimentation et distribution électrique 1.0 Objet 1.1 La présente directive énonce la politique du ministère des

Plus en détail