Guide technique. Réduction des fuites d'air comprimé

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide technique. Réduction des fuites d'air comprimé"

Transcription

1 Guide technique Réduction des fuites d'air comprimé

2 La mission première d'hydro-québec consiste à produire et à distribuer une énergie électrique fiable et économique tout en respectant l'environnement. Pour y parvenir, Hydro-Québec entend collaborer avec les entreprises commerciales, institutionnelles et industrielles. Cette collaboration permet aux consommateurs d'utiliser efficacement l'électricité, d'atteindre un meilleur rapport coûts-bénéfices et d'accroître leur rentabilité et leur compétitivité. Ce guide traite principalement de tous les aspects des fuites d'air comprimé. Pour plus de renseignements sur l'air comprimé en général, le lecteur pourra se référer au Guide technique - Systèmes de compression et de réfrigération. Avis Hydro-Québec publie ce guide à l'intention de sa clientèle industrielle. L'information qu'il contient provient de sources,diverses et fiables, mais ne saurait être exhaustive. Il existe probablement d'autres méthodes de mesure, de détection et de réduction des fuites d'air comprimé. Par ailleurs, la référence à un procédé ou à un produit n'est donnée qu'à titre indicatif et ne saurait engager la responsabilité d'hydro-québec ou de ses représentants. De même, Hydro-Québec, ses représentants et ses gestionnaires ne se portent pas garants du rendement des équipements et des appareils dont il est fait mention dans ce guide, ni des résultats obtenus à la suite d'un usage particulier. Pour faciliter la compréhension, les unités du système américain ont été utilisées plutôt que celles du système international. Le lecteur pourra, au besoin, consulter la table de conversion présentée en annexe.

3 Dans les usines, les pertes d'air comprimé constituent un problème connu de la plupart des industriels. Cependant, ceux-ci ignorent souvent les coûts liés à ces pertes. En effet, très peu d'usines utilisant de l'air comprimé tirent parti d'une méthode pour mesurer et contrôler les pertes causées par les fuites dans un réseau de distribution. Ce guide constitue un outil de gestion pour les utilisateurs d'air comprimé. On y décrit en détail les causes des fuites, les endroits où elles se produisent habituellement et les moyens de les colmater efficacement. Le gestionnaire pourra également s'y référer pour évaluer l'incidence financière des fuites sur le budget de son entreprise et pour calculer la période de recouvrement de l'investissement liée à la mise en place d'un programme d'entretien intégré. Les notions que contient ce guide sont d'ordre général, mais elles rendent compte de la situation dans la plupart des entreprises industrielles du Québec. Le lecteur ne doit toutefois pas perdre de vue que chaque usine peut présenter des problèmes particuliers de fuites d'air comprimé.

4 Avant-propos Avis Introduction Liste des figures Liste des tableaux SECTION Optimisation énergétique - Réduction des fuites d'air comprimé SECTION Définition d'une fuite d'air comprimé 2.1 Généralités Fuites causées par l'usure Mauvais usage de l'air comprimé... 4 SECTION Méthodes de mesure du débit de fuite d'air comprimé 3.1 Généralités Méthode par mesurage direct Méthode par mesurage indirect Méthode de mesurage par compensation Méthode par mesurage de la chute de pression...10 SECTION Méthodes de détection des fuites d'air comprimé 4.1 Conditions propices à la détection des fuites Méthode de détection par l'ouïe Méthode de détection par ultrasons...12 SECTION Objectifs à atteindre après le colmatage des fuites 5.1 Pourcentage de fuite avant les réparations et le colmatage Pourcentage de fuite après les réparations et le colmatage...14

5 SECTION Programme d'entretien préventif spécialement conçu pour la réduction des fuites 6.1 Généralités Fuites à colmater en priorité Programme type d'entretien préventif...16 SECTION Évaluation financière approximative des pertes causées par les fuites d'air comprimé 7.1 Établissement des pertes unitaires Évaluation du coût moyen de production de l'air comprimé Méthode d'évaluation des pertes financières associées aux fuites d'air comprimé...20 SECTION Calcul de la période de recouvrement de l'investissement lié au colmatage des fuites 8.1 Généralités Coût relatif de remplacement des accessoires d'air comprimé Détermination du coût réel du colmatage Période de recouvrement de l'investissement liée à l'élimination des mauvais usages de l'air comprimé...31 SECTION Annexes Annexe A - Table de conversion des unités...32 Annexe B - Bibliographie...33

6 2.1 Schéma d'un réseau de distribution d'air comprimé Mesure du débit de fuite d'air comprimé par la méthode de mesurage direct Mesure du débit de fuite d'air comprimé par la méthode de mesurage indirect Appareil type de détection des fuites par ultrasons Facteur de correction Kc pour des compresseurs alternatifs Facteur de correction Kc pour des compresseurs à vis Facteur de correction Kc pour des compresseurs centrifuges...24

7 7.1 Débit et coût annuel de l'air comprimé perdu en fuites Coût moyen de l'air comprimé par type de compresseurs Frais de remplacement des divers équipements d'air comprimé...30

8 1

9 2.0 Définition d'une fuite d'air comprimé 2.1 Généralités Les fuites d'air comprimé sont fréquentes et d'origines diverses et ce, quel que soit le système d'air comprimé. En général, les pertes d'air comprimé imputables aux fuites représentent entre 20 et 40 de la demande maximale d'air comprimé d'un système. Cet écart important dépend de la configuration de chaque réseau et de l'entretien courant. L'usure des équipements et des accessoires ainsi que les mauvais usages de l'air comprimé constituent les causes principales des pertes d'air comprimé. 2.2 Fuites causées par l'usure L'usure d'un réseau et des équipements d'air comprimé est inévitable. On peut analyser le phénomène sous deux aspects, à savoir, les réseaux de distribution d'air principal et secondaire, et les raccords des divers équipements. Le réseau de distribution peut être configuré de différentes façons, mais, en général, la tuyauterie est reliée au moyen de raccords filetés ou soudés. Les raccords filetés donnent lieu à des fuites au cours des ans, en raison d'une perte graduelle d'étanchéité. Ces fuites sont habituellement moins importantes que celles qui se produisent aux raccords finaux. La corrosion peut également causer des fuites ; les tuyaux corrodés doivent être remplacés pour des raisons de sécurité et d'efficacité énergétique. La majorité des fuites surviennent aux raccords d'un équipement relié à un réseau principal de tuyauterie. La figure 2.1 représente le schéma d'un réseau type de distribution d'air comprimé et les endroits où les fuites sont le plus susceptibles de se produire. 2

10 3

11 Tous ces accessoires comportent des joints d'étanchéité qui s'usent et laissent échapper de l'air (voir la figure 2.1, points 2 à 11 inclusivement). Les boyaux peuvent perforer ou se fendiller (points 6 et 8). Les ensembles filtre-régulateur et lubrificateur (points 4 et 5) sont susceptibles de fuir à plusieurs endroits, soit aux raccords filetés d'entrée-sortie ou de manomètre, au bol (qui peut se fissurer) et au drain (qui peut être usé). Quant aux raccords rapides (point 7), autant la partie mâle que la partie femelle, peuvent entraîner des fuites. Les joints d'étanchéité et les raccords de cylindres pneumatiques (point 12) sont susceptibles de fuir. Le risque de fuites sera d'autant plus élevé que la fréquence de fonctionnement du cylindre sera grande. En plus des endroits indiqués à la figure 2.1, des fuites se produisent couramment : au raccord entre un boyau et une tuyauterie réalisé au moyen d'une tige à barbillon et retenu par un collet de serrage ; aux raccords du type union entre deux tuyauteries. 2.3 Mauvais usage de l'air comprimé On peut regrouper, dans cette catégorie, tous les usages d'air comprimé non nécessaires à la production ainsi que les usages qui, modifiés, permettent de réduire la consommation d'air comprimé. Tout d'abord, les orifices ou les tuyaux ouverts qui servent à alimenter un procédé ou à effectuer un nettoyage : - Le débit d'air comprimé peut être réduit par l'utilisation de buses du type Venturi ou spécialement conçues pour réduire la consommation d'air comprimé sans diminuer l'efficacité de la production. - L'addition de soupapes solénoïdes sur le circuit d'alimentation d'air comprimé permet d'arrêter la consommation d'air comprimé lorsque le procédé est à l'arrêt. Si l'air comprimé continue de s'échapper d'un orifice alors que le procédé n'en requiert pas, cette consommation est une perte. - Dans certains cas, l'utilisation d'air comprimé peut être complètement éliminée et remplacée par un procédé électrique ou mécanique. Vient ensuite l'utilisation de soupapes laissées ouvertes pour effectuer la purge de réservoirs, de filtres ou de points bas de la tuyauterie. L'ajout de soupapes de drainage électrique ou de purgeurs d'eau spécialement conçus à cet effet permet de réduire considérablement la consommation d'air comprimé. Enfin, certains équipements d'air comprimé sont très énergivores comme les moteurs pneumatiques et les vérins à grand volume ou à cycle élevé. En ce qui concerne les moteurs pneumatiques, la première mesure à prendre consiste à réduire la pression d'admission de l'air comprimé. On doit ensuite se demander si chaque moteur pneumatique est absolument indispensable et s'il ne pourrait pas être remplacé par un moteur électrique ou hydraulique. Quant aux vérins à grand volume, la première mesure consiste à réduire la pression d'admission d'air comprimé ; la seconde, à modifier l'alimentation d'air comprimé pour que le vérin agisse selon deux pressions : une pression élevée pour le travail et une autre, plus faible, pour le retrait du vérin. Enfin, il faut également examiner le recours à un système hydraulique ou électrique pour effectuer les mêmes tâches. 4

12 3.0 Méthodes de mesure du débit de fuite d'air comprimé 3.1 Généralités La base d'un programme d'entretien efficace des réseaux de distribution d'air comprimé repose sur le mesurage Périodique du débit réel perdu en fuites. Plusieurs méthodes peuvent être employées. Leur application est fonction des conditions particulières d'un réseau de distribution. Les principales méthodes décrites dans ce guide sont les suivantes : Le mesurage direct ; Le mesurage indirect ; Le mesurage des périodes de fonctionnement de réseaux alimentés par des compresseurs, dont le mode de régulation est de type «tout ou rien», communément appelé méthode par compensation ; Le mesurage de la chute de pression. 3.2 Méthode par mesurage direct La méthode la plus simple consiste à utiliser un débitmètre installé directement dans la tuyauterie, en amont du réseau de distribution d'air comprimé. Il suffit de faire le relevé du débitmètre lorsque les équipements desservis par ce réseau de distribution sont à l'arrêt. Tout l'air comprimé consommé par le réseau à l'arrêt est perdu en fuites. Il faut cependant s'assurer que tous les équipements raccordés au réseau sont réellement à l'arrêt, sinon il faut en' tenir compte. Il faut également vérifier si le débitmètre est suffisamment précis pour répondre à la gamme de débits nécessaires à la mesure des fuites, comparativement à la gamme de mesures normales du débit à pleine production. Il faut enfin s'assurer que le débitmètre est étalonné pour tenir compte de la température et de la pression de l'air comprimé et corriger, au besoin, le relevé. Cette méthode, bien que simple, ne s'applique qu'aux systèmes d'air comprimé alimentés par des compresseurs n'employant pas le délestage comme mode de régulation, car il provoque des fluctuations importantes de débit. Si un système fait appel à des compresseurs avec délestage, la méthode directe peut être employée uniquement pour mesurer la demande normale d'ait comprimé. Pour le mesurage des fuites de ces systèmes, il faut avoir recours à la méthode par mesurage indirect. La figure 3.1 montre deux configurations permettant d'utiliser la méthode par mesurage direct : la première s'applique aux compresseurs sans délestage, tandis que la seconde, à ceux avec délestage. Cette dernière configuration combine deux méthodes de mesurage. 5

13 6

14 3.3 Méthode par mesurage indirect En l'absence d'un débitmètre installé en permanence sur le réseau de distribution ou si la gamme de débits du débitmètre utilisé ne suffit pas, il est possible de relever le débit de fuite par mesurage indirect. Cette méthode consiste à installer temporairement un débitmètre qui permet de mesurer l'air comprimé débité par les compresseurs en dérivation, en amont du réseau de distribution d'air comprimé. Sommairement, il s'agit de calculer la différence entre les relevés pour deux conditions de fonctionnement données. Le premier relevé détermine le débit d'air comprimé fourni, par u ou plusieurs compresseurs à pleine charge, à une pression de refoulement donnée. Cette mesure s'effectue en isolant complètement le réseau de distribution d'air comprimé. Le second relevé détermine le débit d'air comprimé aux mêmes conditions de pression, mais, cette fois, le réseau de distribution est alimenté et les équipements raccordés au réseau sont à l'arrêt. La différence entre les deux relevés correspond au débit de fuite dans le réseau de distribution d'air comprimé. Comme dans le cas du mesurage direct, il faut s'assurer que tous les équipements raccordés sont réellement à l'arrêt et compenser, s'il y a lieu. Il faut utiliser un débitmètre d'une précision d'au moins 3 % pour les relevés à effectuer et s'assurer de corriger les relevés pour tenir compte de la pression et de la température de l'air comprimé. Il est possible d'utiliser des équipements installés en permanence pour effectuer ce type de mesurage. La figure 3.2 illustre la configuration requise pour mesurer le débit de fuite par mesurage indirect. 7

15 EXEMPLE 3.1 Détermination du débit et du pourcentage défaite par mesurage indirect Une entreprise utilisant trois compresseurs d'air identiques mesure les fuites par mesurage indirect à l'aide d'un débitmètre installé en dérivation. L'installation est conforme à celle représentée à la figure 3.2. Voici les résultats des essais : a) Lorsque le robinet Vl est complètement fermé, le relevé du débitmètre (D) égale 520 SCFM quand la pression au point 1 se situe à 100 psig. Cette valeur représente le débit total d'un compresseur. b) À l'ouverture du robinet Vl (pendant un arrêt de production de l'usine), on règle le robinet V2 pour maintenir une pression au point 1 à 100 psig. Après stabilisation du système, le relevé du débitmètre (D) indique 130 SCFM. c) Les pertes causées par les fuites se calculent en établissant la différence entre les deux relevés précédents, dans ce cas Valeurs mesurées Débit de fuite 520 SCFM SCFM = 390 SCFM d) La demande maximale d'air comprimé de cette usine a été préalablement établie à deux compresseurs à pleine charge et à un compresseur à demicharge. D'où Demande maximale 2,5 X 520 SCFM = 1300 SCFM e) Le pourcentage de fuite par rapport à la demande maximale d'air comprimé s'élève donc à : 390 SCFM X 100 % = 30 % de fuites SCFM 8

16 3.4 Méthode de mesurage par compensation Dans le cas d'un réseau de distribution alimenté par des équipements de compression dont le mode de régulation est du type «tout ou rien», il est possible d'évaluer le débit de fuite uniquement à partir de la période de fonctionnement en charge. Cette méthode s'apparente au mesurage direct, mais pour évaluer le débit de fuite, on mesure le temps de charge selon un cycle complet de fonctionnement d'un compresseur (un cycle complet égale le temps de charge auquel on ajoute le temps sans charge). On peut alors évaluer le débit en s'appuyant sur le débit nominal du compresseur utilisé pour l'essai. Les résultats seront d'autant plus précis que le débit nominal est fiable et représentatif des conditions de l'essai. Il va de soi que toutes les restrictions dont il faut tenir compte pour les autres méthodes s'appliquent également à la méthode de mesurage par compensation. EXEMPLE 3.2 Détermination du~ débit de fuite par compensation Une entreprise exploite un système d'air comprimé alimenté par un seul compresseur doté d'un système de régulation du type «tout ou rien». La capacité nominale du compresseur telle qu'elle a été établie par le fabricant est de 900 SCFM à 100 psig. 9

17 Au cours d'un arrêt de production de l'usine, on évalue les fuites du réseau en mesurant le cycle de fonctionnement du compresseur. Les résultats suivants représentent la moyenne de trois relevés consécutifs : Période de fonctionnement avec le compresseur en charge : 30 secondes Période de fonctionnement avec le compresseur délesté à 100 %: 78 secondes Un cycle complet de fonctionnement est égal à la somme des deux périodes mesurées, soit 108 secondes. Le débit de fuite peut être évalué en déterminant le rapport entre le temps en charge et le cycle complet. Débit de fuite = Temps en charge (s) Temps d'un cycle complet (s) X Débit nominal du compresseur Débit de fuite = 30 s 108 s X 900 SCFM = 250 SCFM 3.5 Méthode par mesurage de la chute de pression Cette méthode peut être utilisée uniquement lorsqu'il est possible d'évaluer le volume total du système d'air comprimé avec une précision au moins égale à celle à laquelle on désire évaluer les fuites. Cette méthode ne s'applique donc qu'aux petits réseaux de distribution desservant un nombre restreint d'équipements. On obtient cette mesure en calculant le temps nécessaire pour que la pression du réseau de distribution passe d'une pression initiale (P1) à une pression finale (P2), alors que les équipements raccordés et les compresseurs sont à l'arrêt. Cette méthode ne fournit pas de résultats précis et doit être utilisée pour évaluer sommairement les fuites dans un système. EXEMPLE 3.3 Détermination du débit de fuite par le calcul de la chute de pression Le volume total d'un petit réseau de distribution d'air comprimé est évalué comme suit a) Volume du réservoir d'air comprimé 32 pi3 b) Volume du réseau de distribution d'air comprimé 43 pi3 c) Volume des cylindres et autres équipements à l'arrêt 2 pi3 Volume total 77 pi3 10

18 Pendant un arrêt de production de l'usine ou d'une section de l'usine, on mesure les variations de pression au réservoir d'air afin d'évaluer les fuites dans le système. Tout d'abord, on pressurise le système jusqu'à 120 psig (Pl). Le compresseur est alors arrêté. On mesure une période de 90 secondes afin que la pression atteigne 100 psig (P2). Le débit de fuite peut alors se calculer comme suit Volume du système (pi3) X (Pl-P2) (psi) Débit de fuite (SCFM) = Période de dépressurisation de P1 à P2 (min.) X 14,7 psi et dans le présent exemple : 77 Pi3 X 20 psi Débit de fuite = = 70 SCFM 1,5 minute X 14,7 psi 11

19 4.0 Méthodes de détection des fuites d'air comprimé 4.1 Conditions propices à la détection des fuites La détection des fuites s'effectue beaucoup plus facilement pendant un arrêt de production d'une usine, principalement en raison de l'absence de bruit de fond qui, autrement, pourrait masquer le sifflement causé par les fuites. Il est aussi facile de déterminer les endroits où l'air comprimé est utilisé sans interruption. Il est également important que le personnel affecté à la détection sache quels sont les endroits stratégiques à inspecter et puisse décider si la fuite doit être colmatée sur-lechamp. La détection doit se faire de façon efficace puisque le temps d'arrêt de production des usines est en général limité. Le personnel doit donc être en mesure de consacrer le temps disponible à détecter les fuites principales et à effectuer les réparations possibles. Il existe deux méthodes de détection des fuites 1. La méthode de détection par l'ouïe ; 2. La méthode de détection par ultrasons. 4.2 Méthode de détection par l'ouïe La méthode de détection par l'ouïe est simple. En général, une fuite audible est suffisamment importante pour nécessiter un colmatage. Normalement, plus le sifflement produit par la fuite est élevé, plus le débit est important, bien qu'il n'y ait pas de relation proportionnelle entre le bruit et le débit. Cette méthode est d'autant plus efficace que le bruit de fond de l'usine est considérablement réduit au moment de la détection. Il suffit alors de se déplacer d'un équipement à l'autre tout en étant attentif aux sifflements. Dès qu'une fuite est détectée par l'ouïe, il faut la localiser afin d'en déterminer la nature et de décider de la mesure à prendre. Bien souvent, certaines fuites peuvent être réparées surle-champ en resserrant, par exemple, le collier de serrage d'un boyau d'air comprimé. 4.3 Méthode de détection par ultrasons La figure 4.1 montre un appareil spécialement conçu pour détecter des fuites en amplifiant les ultrasons qu'elles produisent. 12

20 Cette méthode de détection est plus coûteuse à cause du prix d'achat ou des frais de location d'un détecteur à ultrasons, mais elle est cependant nettement plus précise que la méthode par l'ouïe. Elle permet de détecter les fuites (malgré un bruit de fond élevé) et d'examiner la tuyauterie ou les équipements éloignés pour lesquels une détection par l'ouïe est impossible. La méthode par ultrasons permet de détecter pratiquement toutes les fuites d'un système, même celles que l'on n'entend pas pendant un arrêt de production. Ce détecteur étant très sensible, il permet de repérer des fuites aussi faibles que 0,1 CFM qui, la plupart du temps, ne valent pas la peine d'être colmatées. Il faut utiliser cet instrument avec discernement, car tous les ultrasons, engendrés tant par la tuyauterie d'un réseau de distribution de vapeur que par un boîtier d'engrenage en marche ou un roulement défectueux, sont détectés et produisent le même effet qu'une fuite d'air comprimé. Cette méthode de détection n'est donc pas d'une absolue nécessité dans un programme d'entretien préventif. Elle permet cependant de simplifier la tâche et d'effectuer une détection plus poussée qu'avec la méthode de détection par l'ouïe. 13

21 5.0 Objectifs à atteindre après le colmatage des fuites 5.1 Pourcentage de fuite avant les réparations et le colmatage Au moment de la mesure initiale du débit de fuite, on en détermine le pourcentage en fonction de la demande maximale du système. Cette valeur indique l'état général du réseau de distribution mesuré et l'envergure des travaux d'entretien à entreprendre. On utilise la demande maximale d'un système plutôt que la capacité totale des compresseurs d'un système ; le pourcentage ainsi établi est plus représentatif de la réalité. Il est possible que des réseaux ne présentent qu'environ 10 % de fuites bien que la moyenne oscille entre 20 et 40 %. La complexité du réseau, son étendue et le diamètre des raccords utilisés sont des facteurs qui influent autant sur ce pourcentage que l'entretien normal du réseau. 5.2 Pourcentage de fuite après les réparations et le colmatage Lors de la mesure initiale du débit de fuite, on détermine un pourcentage optimal de fuite par rapport à la demande maximale du système ; ce pourcentage devrait être atteint après le colmatage effectué dans le cadre d'un programme d'entretien préventif approprié. Cette valeur n'est pas absolue ; c'est une valeur cible qui est déterminée cas par cas selon les critères suivants : Le pourcentage initial de fuite mesuré ; Le type de fuites initialement détectées ; La complexité du réseau de distribution ; L'étendue du réseau de distribution ; L'état général des installations de l'usine ; L'entretien du réseau avant la mesure initiale des fuites. Prenons comme repère qu'il est normalement possible de réduire environ de moitié les fuites détectées au cours de la mesure initiale dans les réseaux qui ne font pas l'objet d'un entretien particulier. 14

22 6.0 Programme d'entretien préventif spécialement conçu pour la réduction des fuites 6.1 Généralités Il arrive fréquemment, dans le secteur industriel, que l'entretien courant se résume à réparer une fuite en cas d'urgence, c'est-à-dire lorsque le rendement de l'équipement tombe sous la normale à cause de cette fuite ou lorsque le sifflement dérange les travailleurs. Le programme d'entretien préventif proposé est nettement plus efficace et tient compte du facteur de rentabilité des opérations d'entretien d'une entreprise. 6.2 Fuites à colmater en priorité Il est évidemment impossible d'éliminer complètement les fuites dans un réseau d'air comprimé. Il faut donc, avant d'entreprendre le colmatage, bien distinguer la distribution des fuites dans un réseau et être en mesure de déterminer celles qui doivent être colmatées. Tout d'abord, il faut tenir compte du fait que la personne responsable de la détection des fuites n'effectuera pas un calcul de rentabilité pour chaque fuite avant de déterminer si elle doit en recommander la réparation. Il faut donc établir une ligne directrice facile à suivre afin d'éviter la confusion et de simplifier l'entretien. On peut diviser les fuites courantes en quatre catégories en se basant sur le débit de fuite. 1. Les microfuites Ces fuites sont généralement inaudibles, mais elles peuvent être détectées par ultrasons. Le débit d'air comprimé se situe sous 0,5 SCFM. 2. Les fuites mineures Ces fuites se situent à la limite de la détection auditive et présentent un débit de plus de 0,5 SCFM, sans toutefois dépasser 4 SCFM (par exemple, un orifice d'environ 1/16 de pouce de diamètre). 3. Les fuites moyennes Ces fuites produisent un sifflement important pouvant s'entendre à plusieurs dizaines de pieds. Le débit peut atteindre environ 15 SCFM (par exemple, un orifice d'environ 1/8 de pouce de diamètre). 4. Les fuites importantes Ces fuites produisent un bruit considérable et peuvent se détecter très facilement. Le débit d'air fuyant dépasse les 15 SCFM. En général, le réseau d'une usine présente surtout des microfuites soit, de 50 à 70 % du nombre total des fuites détectables. La majorité de ces fuites n'ont pas besoin d'être colmatées et ne justifient pas le remplacement d'un équipement. On doit suivre l'évolution de ces fuites et intervenir lorsqu'elles atteignent environ 0,5 SCFM. Il ne faut cependant pas négliger les fuites qu'on peut éliminer seulement en resserrant un collier de serrage au moment de la détection. Les fuites mineures comptent pour 30 à 40 % environ des fuites détectables. Normalement, de 30 à 50 % de ces fuites présentent un débit suffisant pour justifier une réparation, sauf s'il faut modifier considérablement la tuyauterie ou remplacer des équipements coûteux qui demandent un arrêt dé production prolongé. Il faut se concentrer sur les boyaux perforés, les raccords rapides, les régulateurs défectueux, etc. 15

23 Les fuites moyennes représentent moins de 10 % du total des fuites détectables d'un réseau et doivent être colmatées. Quant aux fuites importantes, on peut en retrouver une ou deux par usine. Elles doivent être colmatées en priorité. Ces indications sont sujettes à interprétation, car il est normalement impossible de mesurer le débit propre à chaque fuite. Pour pallier cette lacune, il est conseillé de toujours faire appel à la même équipe de détection et de colmatage, car le personnel est plus à même d'assurer un suivi et de décider des fuites à colmater. 6.3 Programme type d'entretien préventif Le programme d'entretien préventif proposé permettra de réduire et de contrôler les fuites tout en minimisant les coûts connexes. L'entretien d'un réseau de distribution d'air comprimé entraîne des frais de main-d'oeuvre et de remplacement d'équipements et d'accessoires. On peut tenter de réduire les frais de main-d'oeuvre selon les principes suivants : Le colmatage isolé des fuites mineures est coûteux. Ainsi, les coûts inhérents à la commande, à la réception, au stockage, à la reprise et à la réparation d'une pièce unique représentent de quatre à six heures-personnes. Le colmatage des fuites est moins coûteux si le préposé à l'entretien a en main un stock de pièces. Ainsi, il peut effectuer plusieurs réparations similaires pendant un même quart de travail. Le temps réel nécessaire aux changements de boyaux ou de raccords rapides peut être réduit à moins d'une demi-heure par pièce. Un employé habilité à accomplir une tâche routinière est beaucoup plus efficace que celui qui l'effectue rarement. Le premier point du programme d'entretien préventif est donc le suivant Faire appel à du personnel formé pour effectuer ces tâches. La première étape du programme consiste à mesurer le débit d'air comprimé perdu en fuites. La seconde étape vise une détection minutieuse des fuites du réseau de distribution. Au moment de cette première détection, les fuites qu'on doit réparer sont clairement déterminées. La troisième étape exige le recours à une équipe de réparation, idéalement celle qui a procédé à la détection. Cette équipe doit posséder tout l'outillage et les pièces nécessaires pour effectuer les réparations sur-le-champ. À la suite de la première ronde de colmatage et au moment du prochain arrêt de production, il faudra mesurer de nouveau le débit de fuite dans le système afin de comparer la mesure obtenue au débit initial et à l'objectif visé. Cette comparaison fournit un repère valable pour déterminer l'efficacité du colmatage effectué et le taux de rendement en fonction de l'objectif visé et atteint. On procède ensuite à une seconde détection et au colmatage des fuites jugées trop importantes. Après plusieurs interventions, on obtient un pourcentage d'équilibre du débit de fuite qui doit être vérifié afin de déterminer si le degré de rentabilité souhaité a réellement été atteint. 16

24 Par la suite, on effectue; à intervalles, une mesure et une détection des fuites afin de maintenir le débit de fuite à son point d'équilibre. Il ne faut pas oublier que les fuites réapparaissent continuellement. Un relâchement de quelques mois de l'entretien fait grimper le débit de fuite au-dessus du niveau souhaité. Il faut alors le ramener à un niveau plus acceptable. Si, entre les activités normales de détection et de colmatage, le personnel affecté à l'exploitation repère une fuite, celle-ci doit être étiquetée afin de faciliter la tâche de l'équipe de détection. Cette fuite doit être réparée dans les plus brefs délais si elle est importante ou si elle nuit au fonctionnement du procédé. Un boyau sectionné ou perforé (orifice de plus de 1/8 de pouce de diamètre) est un bon exemple de fuite qui nécessite une intervention immédiate. 17

Détection de fuite d air comprimé. À l écoute de vos économies d énergie » VOTRE SOLUTION PNEUMATIQUE

Détection de fuite d air comprimé. À l écoute de vos économies d énergie » VOTRE SOLUTION PNEUMATIQUE À l écoute de vos économies d énergie Détection de fuite d air comprimé La recherche de fuites d air comprimé par des professionnels utilisant la méthode de détection par ultrasons est la garantie d un

Plus en détail

de l Université Laval Orientations et exigences générales et techniques de construction

de l Université Laval Orientations et exigences générales et techniques de construction de l Université Laval Orientations et exigences générales et techniques de construction Guide de conception de projets GC-3.2.4 Fabrication et distribution de l'air comprimé et de l'eau réfrigérée (11/2007)

Plus en détail

Sont assimilées à un établissement, les installations exploitées par un employeur;

Sont assimilées à un établissement, les installations exploitées par un employeur; Arrêté royal du 4 décembre 2012 concernant les prescriptions minimales de sécurité des installations électriques sur les lieux de travail (M.B. 21.12.2012) Section I er. - Champ d'application et définitions

Plus en détail

EasiHeat Unité de production d'eau chaude

EasiHeat Unité de production d'eau chaude IM-S027-05 CH-BEf-02 3.7.1.140 EasiHeat Unité de production d'eau chaude 1. Sécurité 2. Général 3. Montage 4. Mise en route 5. Fonctionnement 6. Entretien MONTAGE et ENTRETIEN Modifications réservées EasiHeat

Plus en détail

FLUXUS Energie. Gérer efficacement l'énergie en utilisant la technologie de mesure non-intrusive. Mesure de débit énergétique et d'air comprimé

FLUXUS Energie. Gérer efficacement l'énergie en utilisant la technologie de mesure non-intrusive. Mesure de débit énergétique et d'air comprimé Gérer efficacement l'énergie en utilisant la technologie de mesure non-intrusive FLUXUS Energie débit énergétique et d'air comprimé Chauffage et climatisation des consommations thermiques : Chauffage Réfrigération

Plus en détail

TABLEAU 1 : Spécifications électriques Chauffe-eaux à 2 modules (60-80 amp) Appareil encastré

TABLEAU 1 : Spécifications électriques Chauffe-eaux à 2 modules (60-80 amp) Appareil encastré CHAUFFE-EAUX CHRONOMITE INSTANTANÉS À GRANDE CAPACITÉ DIRECTIVES D'INSTALLATION ET D'UTILISATION (Modèles 208-240 V) (Avant de procéder à l'installation, vérifiez les exigences en matière d'alimentation

Plus en détail

PREPARATION AU TEST POUR L OBTENTION DU CERTIFICAT D APTITUDE- FLUIDES FRIGORIGENES

PREPARATION AU TEST POUR L OBTENTION DU CERTIFICAT D APTITUDE- FLUIDES FRIGORIGENES PREPARATION AU TEST POUR L OBTENTION DU CERTIFICAT D APTITUDE- FLUIDES FRIGORIGENES Durée : 6 jours Public : Plombiers, Electriciens, Chauffagistes Pré-requis : avoir suivi une formation climatisation

Plus en détail

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes.

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes. Préambule et domaine d'application Le présent document a été créé dans le but pour permettre le dimensionnement des installations de plomberie sanitaire. C'est un document de synthèse, Il reprend partiellement

Plus en détail

VÉRIFICATION DES ÉQUIPEMENTS DE PROTECTION INCENDIE

VÉRIFICATION DES ÉQUIPEMENTS DE PROTECTION INCENDIE Numéro 2 Aon Parizeau Inc. LA PROTECTION INCENDIE Guide pratique à l intention des universités VÉRIFICATION DES ÉQUIPEMENTS DE PROTECTION INCENDIE Dans ce bulletin Préambule Entretien des systèmes de gicleurs

Plus en détail

1 la loi: la loi du 4 août 1996 relative au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail;

1 la loi: la loi du 4 août 1996 relative au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail; Arrêté royal du 30 août 2013 fixant des dispositions générales relatives au choix, à l'achat et à l'utilisation d'équipements de protection collective (M.B. 7.10.2013) Chapitre I er. - Dispositions relatives

Plus en détail

Copropriété: 31, rue des Abondances 92100 Boulogne-Billancourt

Copropriété: 31, rue des Abondances 92100 Boulogne-Billancourt Eléments utilisés: Copropriété: 31, rue des Abondances 92100 Boulogne-Billancourt Notice explicative sur la ventilation de la facture EDF annuelle entre les différents postes de consommation à répartir

Plus en détail

www.boutiquesolaire.com

www.boutiquesolaire.com INFORMATIONS SUR LES PRODUITS 03 / 2013 POWERBANKS CHARGEURS SOLAIRES Powerbanks Chargeurs solaires Cellules solaires pour Powerbanks CELLULES SOLAIRES POUR POWERBANKS www.boutiquesolaire.com CONTENU Powerbanks

Plus en détail

LA SURVEILLANCE ET LE SUIVI DE L'ENVIRONNEMENT. Pierre Guimont Conseiller en environnement Unité Environnement Division Équipement, Hydro-Québec

LA SURVEILLANCE ET LE SUIVI DE L'ENVIRONNEMENT. Pierre Guimont Conseiller en environnement Unité Environnement Division Équipement, Hydro-Québec LA SURVEILLANCE ET LE SUIVI DE L'ENVIRONNEMENT Pierre Guimont Conseiller en environnement Unité Environnement Division Équipement, Hydro-Québec Introduction L'un des principes directeurs de la politique

Plus en détail

Mesurer la consommation d air comprimé ; économiser sur les coûts d énergie

Mesurer la consommation d air comprimé ; économiser sur les coûts d énergie Mesurer la consommation d air comprimé ; économiser sur les coûts d énergie L'air comprimé est un porteur d'énergie indispensable. A titre d exemple, environ 60.000 installations sont présentes en Allemagne.

Plus en détail

Bonnes Pratiques de Fabrication des médicaments à usage humain et vétérinaire

Bonnes Pratiques de Fabrication des médicaments à usage humain et vétérinaire 1 2 3 4 Bonnes Pratiques de Fabrication des médicaments à usage humain et vétérinaire Partie 1 Chapitre 3: Locaux et matériel 5 6 7 8 9 10 11 12 13 PRINCIPE Les locaux et le matériel doivent être situés,

Plus en détail

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire Service d information sur les économies d énergie Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire 1 Préparation de l eau chaude sanitaire 2 1) Différents systèmes de production A Chaudière combinée

Plus en détail

Systèmes R-22 : à quels fluides frigorigènes les convertir? Serge FRANÇOIS*

Systèmes R-22 : à quels fluides frigorigènes les convertir? Serge FRANÇOIS* TE HNIQUE Systèmes R-22 : à quels fluides frigorigènes les convertir? Serge FRANÇOIS* Le R-22, fluide frigorigène de type HCFC, sera interdit dans les installations neuves dès 2010. Dans l'existant, les

Plus en détail

Instructions d Installation & Maintenance KAPTIV PURGEUR DE CONDENSAT SANS PERTE D AIR 07/09

Instructions d Installation & Maintenance KAPTIV PURGEUR DE CONDENSAT SANS PERTE D AIR 07/09 Instructions d Installation & Maintenance KAPTIV PURGEUR DE CONDENSAT SANS PERTE D AIR 07/09 INFORMATIONS GENERALES Le KAPTIV est un purgeur électronique sans perte d air opérant sur base du niveau de

Plus en détail

Immobilisations et entretien. Systèmes d'alimentation et distribution électrique. 1.0 Objet. 2.0 Portée. 3.0 Autorisations et références

Immobilisations et entretien. Systèmes d'alimentation et distribution électrique. 1.0 Objet. 2.0 Portée. 3.0 Autorisations et références Guide sur les Programmes pour les Indiens Volume 1 Immobilisations et entretien Systèmes d'alimentation et distribution électrique 1.0 Objet 1.1 La présente directive énonce la politique du ministère des

Plus en détail

MultiPlus sans limites

MultiPlus sans limites MultiPlus sans limites La maîtrise de l'énergie avec le Phoenix Multi/MultiPlus de Victron Energy Parfois les possibilités offertes par un nouveau produit sont si uniques qu'elles sont difficiles à comprendre,

Plus en détail

EXIGENCES TECHNIQUES RELATIVES À L INTÉGRATION DES CENTRALES AU RÉSEAU DE TRANSPORT D HYDRO-QUÉBEC

EXIGENCES TECHNIQUES RELATIVES À L INTÉGRATION DES CENTRALES AU RÉSEAU DE TRANSPORT D HYDRO-QUÉBEC EXIGENCES TECHNIQUES RELATIVES À L INTÉGRATION DES CENTRALES AU RÉSEAU DE TRANSPORT D HYDRO-QUÉBEC EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES RELATIVES À LA PRODUCTION ÉOLIENNE MAI 2003 1. Contexte Le document «Exigences

Plus en détail

7 mai 2007 321a DONNÉES TECHNIQUES

7 mai 2007 321a DONNÉES TECHNIQUES 7 mai 2007 321a 1. (voir figures 1-7) Les systèmes à préaction Viking à double entre-barrage à déclenchement électrique/pneumatico-électrique utilisent un poste déluge Viking, une surveillance pneumatique

Plus en détail

Commande RENNERtronic et commandes principales

Commande RENNERtronic et commandes principales Commandes de compresseur RENNER Commande RENNERtronic et commandes principales Made in Germany Efficacité et fiabilité! K1 K3 RENNERtronic RENNERtronic Plus Permutation de la charge de base Commande combinée

Plus en détail

APPLICATION DU SCN A L'EVALUATION DES REVENUS NON DECLARES DES MENAGES

APPLICATION DU SCN A L'EVALUATION DES REVENUS NON DECLARES DES MENAGES 4 mars 1996 FRANCAIS Original : RUSSE COMMISSION DE STATISTIQUE et COMMISSION ECONOMIQUE POUR L'EUROPE CONFERENCE DES STATISTICIENS EUROPEENS OFFICE STATISTIQUE DES COMMUNAUTES EUROPEENNES (EUROSTAT) ORGANISATION

Plus en détail

Notice d'utilisation. Installation solaire avec appareil de régulation KR 0106. 6302 1500 05/2002 FR Pour l'utilisateur

Notice d'utilisation. Installation solaire avec appareil de régulation KR 0106. 6302 1500 05/2002 FR Pour l'utilisateur 6302 1500 05/2002 FR Pour l'utilisateur Notice d'utilisation Installation solaire avec appareil de régulation KR 0106 Lire attentivement avant utilisation SVP Préface Remarque Les appareils répondent aux

Plus en détail

Watts et volt-ampères : comprendre les différences majeures

Watts et volt-ampères : comprendre les différences majeures Watts et volt-ampères : comprendre les différences majeures Par Neil Rasmussen Livre blanc n 15 Résumé de l'étude Ce document a pour objectif d'expliquer les différences entre les watts et les volt-ampères

Plus en détail

RAPPORT D ENQUÊTE DE PIPELINE P05H0061 DÉFAILLANCE D UN AUTOMATE PROGRAMMABLE

RAPPORT D ENQUÊTE DE PIPELINE P05H0061 DÉFAILLANCE D UN AUTOMATE PROGRAMMABLE RAPPORT D ENQUÊTE DE PIPELINE P05H0061 DÉFAILLANCE D UN AUTOMATE PROGRAMMABLE FOOTHILLS PIPE LINES LTD. STATION DE DÉCOMPRESSION/RECOMPRESSION BP CANADA ENERGY COMPANY INSTALLATION DE TRAITEMENT DES LIQUIDES

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL Art. R. 233-15 Art. R. 233-16 Art. R. 233-17 Art. R. 233-18

CODE DU TRAVAIL Art. R. 233-15 Art. R. 233-16 Art. R. 233-17 Art. R. 233-18 CODE DU TRAVAIL Art. R. 233-15.- Les éléments mobiles de transmission d'énergie ou de mouvements des équipements de travail présentant des risques de contact mécanique pouvant entraîner des accidents doivent

Plus en détail

TITRE III PRÉVENTION DES RISQUES D'EXPOSITION AU BRUIT. CHAPITRE Ier Dispositions générales

TITRE III PRÉVENTION DES RISQUES D'EXPOSITION AU BRUIT. CHAPITRE Ier Dispositions générales Code du travail nouveau : TITRE III - PREVENTION DES RISQUES D'EXPOSITION AU BRUIT TITRE III PRÉVENTION DES RISQUES D'EXPOSITION AU BRUIT CHAPITRE Ier Dispositions générales SECTION 1 Définitions Art.

Plus en détail

Les types et niveaux de maintenance

Les types et niveaux de maintenance Les types et niveaux de maintenance Les types de maintenance La maintenance des équipements constitue une contrainte réglementaire pour les entreprises possédant des matériels sur lesquels travaillent

Plus en détail

Technique de pointe. Une autoconsommation efficace de l'électricité solaire

Technique de pointe. Une autoconsommation efficace de l'électricité solaire Technique de pointe Une autoconsommation efficace de l'électricité solaire Concernant les installations photovoltaïques destinées aux particuliers, jusqu à présent il n a pas été fait de distinction en

Plus en détail

UF600 UF600. Rideau d'air avec soufflage par le sol pour passages industriels de grandes dimensions. Pour portes jusqu'à (h x l) : 6 x 12 m

UF600 UF600. Rideau d'air avec soufflage par le sol pour passages industriels de grandes dimensions. Pour portes jusqu'à (h x l) : 6 x 12 m UF00 Rideau d'air avec soufflage par le sol pour passages industriels de grandes dimensions. Pour portes jusqu'à (h x l) : x m Montage vertical Application L'UF00 crée une barrière d'air très efficace

Plus en détail

069. TRAVAUX D'ASCENSEURS ET D'INSTALLATIONS DE LEVAGE

069. TRAVAUX D'ASCENSEURS ET D'INSTALLATIONS DE LEVAGE 069. TRAVAUX D'ASCENSEURS ET D'INSTALLATIONS DE LEVAGE Centre de Ressources des Technologies de l'information pour le Bâtiment 069.1. Clauses techniques générales 069.2. Clauses techniques particulières

Plus en détail

Collecteur de distribution de fluide

Collecteur de distribution de fluide Collecteur de distribution de fluide Guide des applications Un sous-système prêt-à-monter Des sous-systèmes prêts-à-monter, disponibles en quelques semaines et non en quelques mois. Une conception testée

Plus en détail

GUIDE DE DÉPANNAGE RJS POMPES À JET AUTO-AMORÇANTES POUR PUITS PEU PROFONDS RJC POMPES À JETCONVERTIBLES AUTO-AMORÇANTES. Usages avec pointe filtrante

GUIDE DE DÉPANNAGE RJS POMPES À JET AUTO-AMORÇANTES POUR PUITS PEU PROFONDS RJC POMPES À JETCONVERTIBLES AUTO-AMORÇANTES. Usages avec pointe filtrante Guide de dépannage RJS POMPES À JET AUTO-AMORÇANTES POUR PUITS PEU PROFONDS a. Le moteur ne démarre pas : 1. Pressostat hors tension en raison de fusibles grillés, de contacteurs ouverts ou de connexions

Plus en détail

Électricité et autres sources d énergie

Électricité et autres sources d énergie Fiche technique #75 Électricité et autres sources d énergie Équipements et outils pneumatiques : dangers et mesures de prévention L utilisation de tout outil comporte des dangers, mais comparativement

Plus en détail

PURGEURS AUTOMATIQUES

PURGEURS AUTOMATIQUES POURQUOI UTILISER DES PURGEURS AUTOMATIQUES? ACCUMULATION D EAU L air qui entre dans un compresseur entraîne avec lui d autres substances y compris la vapeur d eau. Le processus de compression provoque

Plus en détail

Mesure de la pression différentielle et différentielle bidirectionnelle expliquée à l'aide du capteur

Mesure de la pression différentielle et différentielle bidirectionnelle expliquée à l'aide du capteur Dans la technique de mesure de pression, on distingue les méthodes de mesure en fonction des tâches à réaliser. Au rang de ces méthodes figurent la mesure de la pression absolue, la mesure de la pression

Plus en détail

MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE. Fonction. Avertissements Gamme de produits Caractéristiques techniques

MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE. Fonction. Avertissements Gamme de produits Caractéristiques techniques 8/FR www.caleffi.com Groupes de transfert pour installations solaires Copyright Caleffi Séries 8 9 MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE Fonction Avertissements Gamme de produits Caractéristiques

Plus en détail

CIRCUITS DE PUISSANCE PNEUMATIQUES

CIRCUITS DE PUISSANCE PNEUMATIQUES V ACTIONNEURS PNEUMATIQUES : 51 Généralités : Ils peuvent soulever, pousser, tirer, serrer, tourner, bloquer, percuter, abloquer, etc. Leur classification tient compte de la nature du fluide (pneumatique

Plus en détail

Instructions d'utilisation

Instructions d'utilisation U22 K 7208 5500 0/2003 FR (FR) Pour l'opérateur Instructions d'utilisation Chaudière à condensation à gaz Logamax plus GB22-24/24K Prière de lire ces instructions avec soin avant l'utilisation Avant-propos

Plus en détail

Quinta 25/30s et 28/35c

Quinta 25/30s et 28/35c Fiche produit Quinta 25/30s et 28/35c Quinta 25/30s et 28/35c Chaudière murale à condensation Avec ou sans production ECS intégrée Quinta 25/30s et 28/35c Remeha Quinta 25/30s et 28/35c Les Remeha Quinta

Plus en détail

NC 06 Norme comptable relative aux Immobilisations incorporelles

NC 06 Norme comptable relative aux Immobilisations incorporelles NC 06 Norme comptable relative aux Immobilisations incorporelles Objectif 01. Une entreprise peut acquérir des éléments incorporels ou peut elle-même les développer. Ces éléments peuvent constituer des

Plus en détail

Equipement d un forage d eau potable

Equipement d un forage d eau potable Equipement d un d eau potable Mise en situation La Société des Sources de Soultzmatt est une Société d Economie Mixte (SEM) dont l activité est l extraction et l embouteillage d eau de source en vue de

Plus en détail

CHAPITRE VIII : Les circuits avec résistances ohmiques

CHAPITRE VIII : Les circuits avec résistances ohmiques CHAPITRE VIII : Les circuits avec résistances ohmiques VIII. 1 Ce chapitre porte sur les courants et les différences de potentiel dans les circuits. VIII.1 : Les résistances en série et en parallèle On

Plus en détail

RÉALISER UNE CAMPAGNE DE SENSIBILISATION

RÉALISER UNE CAMPAGNE DE SENSIBILISATION RÉALISER UNE CAMPAGNE DE SENSIBILISATION Dernière révision du document : juillet 2012 Voici en 4 étapes clé quelques conseils à respecter afin de réaliser une campagne de sensibilisation efficace en matière

Plus en détail

CIRCUIT DE REFROIDISSEMENT

CIRCUIT DE REFROIDISSEMENT 05 CIRCUIT DE REFROIDISSEMENT 05-1 PARCOURS DU LIQUIDE DE REFROIDISSEMENT PIECE DE LEVAGE DE CARBURATEUR THERMOSOUPAPE PIECE DE LEVAGE DE COLLECTEUR D'ADMISSION EMPLACEMENT DU SYSTEME INDICATEUR DE TEMPERATURE

Plus en détail

Manomètre pour pression différentielle avec contacts électriques Exécution soudée Types DPGS43.1x0, version acier inox

Manomètre pour pression différentielle avec contacts électriques Exécution soudée Types DPGS43.1x0, version acier inox Mesure mécatronique de pression Manomètre pour pression différentielle avec contacts électriques Exécution soudée Types DPGS43.1x0, version acier inox Fiche technique WIKA PV 27.05 Applications Contrôle

Plus en détail

FCT. Robinet à tournant sphérique FCT - type HPA - 150# à 1500# Instructions d installation et de maintenance. Pour les robinets à axe nu :

FCT. Robinet à tournant sphérique FCT - type HPA - 150# à 1500# Instructions d installation et de maintenance. Pour les robinets à axe nu : FCT Robinets à tournant sphérique pour toutes applications avec axe anti-éjection, conception sécurité feu et cavité de corps à décompression automatique. 1. Généralités Nous vous recommandons de respecter

Plus en détail

Guide d intégration du gaz naturel

Guide d intégration du gaz naturel Guide d intégration du gaz naturel À UN ÂTIMENT Février 1 gazmetro.com Un représentant dédié pour mieux vous guider Une intégration optimale du poste de mesurage exige une réflexion à l amorce de votre

Plus en détail

Vannes de radiateur. Building Technologies HVAC Products. Série NF, pour installations de chauffage bitube

Vannes de radiateur. Building Technologies HVAC Products. Série NF, pour installations de chauffage bitube 06 EN - Vannes droites à voies VDN... Vannes d'équerre VEN... Vannes d'équerre inverse VUN... Vannes de radiateur Série NF, pour installations de chauffage bitube VDN VEN VUN Boîtier en laiton, nickelé

Plus en détail

Vannes à 2 ou 3 voies, PN16

Vannes à 2 ou 3 voies, PN16 4 847 Vannes 2 voies VVP47.-0.25 à VVP47.20-4.0 Vannes 3 voies VXP47.-0.25 à VXP47.20-4.0 Vannes 3 voies avec Té de bipasse VMP47.-0.25 à VMP47.15-2.5 Vannes à 2 ou 3 voies, PN16 VMP47... VVP47... VXP47...

Plus en détail

Un réseau d évacuation d eaux pluviales conventionnel est

Un réseau d évacuation d eaux pluviales conventionnel est {Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document téléchargeable ne satisfait pas à toutes les exigences du standard du Gouvernement du Québec SGQRI 008-02, car il s'adresse à des personnes faisant partie

Plus en détail

Une introduction au nouveau guide de la SCHL sur les réserves de remplacement

Une introduction au nouveau guide de la SCHL sur les réserves de remplacement Supplément technique à l intention des coopératives qui ont Octobre 1998 une convention d exploitation administrée par la SCH Une introduction au nouveau guide de la SCH sur les réserves de remplacement

Plus en détail

Le disque qui convient au travail

Le disque qui convient au travail Stockage conçu pour la vidéosurveillance WD Le disque qui convient au travail Les disques durs de bureau standards sont conçus pour fonctionner environ huit heures par jour et cinq jours par semaine. Pensez

Plus en détail

Distribué par Produits Etang.ca 513, ch. de Knowlton Lac-Brome, Qc J0E 1V0 CANADA (866) 249-0976

Distribué par Produits Etang.ca 513, ch. de Knowlton Lac-Brome, Qc J0E 1V0 CANADA (866) 249-0976 Aération solaire pour lacs et étangs Manuel db,- 8/ 1',+ # 1" B# +1/# 1'# + Distribué par Produits Etang.ca 513, ch. de Knowlton Lac-Brome, Qc J0E 1V0 CANADA (866) 249-0976 IMPORTANT Cet équipement a été

Plus en détail

Conseils pratiques Comment monter son installation REFRIGERATION AND AIR CONDITIONING. Guide du monteur

Conseils pratiques Comment monter son installation REFRIGERATION AND AIR CONDITIONING. Guide du monteur Conseils pratiques Comment monter son installation REFRIGERATION AND AIR CONDITIONING Guide du monteur Contenu Page Comment monter son installation?...3 Procédé...3 Planification...3 Positionnement des

Plus en détail

Calculateur d'économies d'énergie des produits client Dell. Description générale de la consommation d'énergie des systèmes informatiques :

Calculateur d'économies d'énergie des produits client Dell. Description générale de la consommation d'énergie des systèmes informatiques : Calculateur d'économies d'énergie des produits client Dell Objectif : Le calculateur d'économies d'énergie des produits client Dell est un outil destiné aux clients qui leur permettra d'évaluer la quantité

Plus en détail

www.almig.de Turbocompresseurs Débit volumique : 25 350 m 3 /min DYNAMIC

www.almig.de Turbocompresseurs Débit volumique : 25 350 m 3 /min DYNAMIC www.almig.de Turbocompresseurs Débit volumique : 25 350 m 3 /min DYNAMIC 2 INTELLIGENTE DRUCKLUFT MADE IN GERMANY ALMiG Kompressoren GmbH est un nom associé à une technologie de haut de gamme en matière

Plus en détail

Robinet thermostatique à préréglage pour conduites de circulation d E.C.S. «Aquastrom T plus»

Robinet thermostatique à préréglage pour conduites de circulation d E.C.S. «Aquastrom T plus» Robinet thermostatique à préréglage pour conduites de circulation d E.C.S. Information technique Descriptif du cahier des charges: Robinet thermostatique Oventrop à préréglage pour conduites de circulation

Plus en détail

Notice d'utilisation *09005440* Interrupteur commandé par pression différentielle D0074. 1 Consignes de sécurité. 1.1 Généralités

Notice d'utilisation *09005440* Interrupteur commandé par pression différentielle D0074. 1 Consignes de sécurité. 1.1 Généralités *09005440* BA_FR_DS31_D074 Rev.A 10/12 *09005440* Notice d'utilisation DS31 Interrupteur commandé par pression différentielle D0074 Sommaire 1 Consignes de sécurité 2 Domaine d application 3 Description

Plus en détail

Contrat d'assistance Technique PyKota entre :

Contrat d'assistance Technique PyKota entre : Conseil Internet & Logiciels Libres Jérôme Alet 48 Avenue Vincent Arnaud 06300 Nice France Téléphone : +33 (0) 493 271 298 Web : http://www.pykota.com Email : alet@librelogiciel.com SIRET : 433 032 570

Plus en détail

Principes directeurs de l'industrie pour l'élimination de semences traitées par des produits de protection des plantes

Principes directeurs de l'industrie pour l'élimination de semences traitées par des produits de protection des plantes Principes directeurs de l'industrie pour l'élimination de semences traitées par des produits de protection des plantes Préparé par la Commission du traitement des semences et de l'environnement (STEC)

Plus en détail

CONDITIONS OCTA+ ASSISTANCE

CONDITIONS OCTA+ ASSISTANCE CONDITIONS OCTA+ ASSISTANCE Article 1. Définitions Adresse : L'adresse de livraison applicable chez OCTA+ pour le contrat d'électricité et/ou de gaz. Ethias : Ethias S.A., rue des Croisiers 24, 4000 Liège

Plus en détail

Conditions Générales Location d équipements terminaux

Conditions Générales Location d équipements terminaux Conditions Générales Location d équipements terminaux Vous trouverez dans le présent document les conditions générales qui s'appliquent à la location des équipements terminaux de Orange. Elles peuvent

Plus en détail

RÉSUMÉ NORME NFPA POUR L INSPECTION, L ENTRETIEN ET LE REMPLISSAGE DES EXTINCTEURS PORTATIFS ET BOYAUX D INCENDIE

RÉSUMÉ NORME NFPA POUR L INSPECTION, L ENTRETIEN ET LE REMPLISSAGE DES EXTINCTEURS PORTATIFS ET BOYAUX D INCENDIE RÉSUMÉ NORME NFPA POUR L INSPECTION, L ENTRETIEN ET LE REMPLISSAGE DES EXTINCTEURS PORTATIFS ET BOYAUX D INCENDIE 1.1 INSPECTION 1.1.1 Périodicité : Les extincteurs portatifs doivent être inspectés une

Plus en détail

Service d'installation et de démarrage de la solution de stockage réseau HP StoreEasy 1000/3000

Service d'installation et de démarrage de la solution de stockage réseau HP StoreEasy 1000/3000 Service d'installation et de démarrage de la solution de stockage réseau Services HP Données techniques Le service d'installation et de démarrage de la solution de stockage réseau offre l'installation

Plus en détail

Driving Down Costs* - Stockage grande densité

Driving Down Costs* - Stockage grande densité * Réduire les coûts Driving Down Costs* - Stockage grande densité www.toyota-forklifts.fr stronger together* Réduire les coûts de stockage grande densité La gestion optimale de l'espace de stockage constitue

Plus en détail

Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe

Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe «Société Électrique de l Our» Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe Pour un meilleur équilibre entre production d électricité et pointes de consommation Afin d'augmenter

Plus en détail

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 132/4 - Marchés à terme en marchandises

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 132/4 - Marchés à terme en marchandises COMMISSION DES NORMES COMPTABLES Avis CNC 132/4 - Marchés à terme en marchandises A. Principes 1. En application de l'article 69, 1 er, 1 er alinéa de l'arrêté royal du 30 janvier 2001 portant exécution

Plus en détail

Check-list de maintenance du système Instructions impératives pour l'utilisateur du système Dernière mise à jour 09 juin 2011

Check-list de maintenance du système Instructions impératives pour l'utilisateur du système Dernière mise à jour 09 juin 2011 ANNEXE 3 Check-list de maintenance du système Instructions impératives pour l'utilisateur du système Dernière mise à jour 09 juin 2011 Généralités Afin de pouvoir garantir un support sûr et efficace du

Plus en détail

SCHÉMATHÈQUE DE POMPES À CHALEUR EN HABITAT INDIVIDUEL

SCHÉMATHÈQUE DE POMPES À CHALEUR EN HABITAT INDIVIDUEL P R O G R A M M E D A C C O M P A G N E M E N D E S P R O F E S S I O N N E L S www.reglesdelart-grenelle-environnement-2012.fr GuIDE SCHÉMAHÈQUE DE POMPES À CHALEUR EN HABIA INDIVIDUEL NEuF - RENOvAION

Plus en détail

Compresseurs d air respirable. Intelligent Air Technology

Compresseurs d air respirable. Intelligent Air Technology Compresseurs d air respirable Intelligent Air Technology Compresseurs d air respirable Une fiabilité sans faille, offerte par le leader mondial Les compresseurs d'air respirable haute pression CompAir

Plus en détail

Variantes du cycle à compression de vapeur

Variantes du cycle à compression de vapeur Variantes du cycle à compression de vapeur Froid indirect : circuit à frigoporteur Cycle mono étagé et alimentation par regorgement Cycle bi-étagé en cascade Froid direct et froid indirect Froid direct

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAINTENANCE DES CHAUDIERES ET DES SYSTEMES DE CLIMATISATION

CENTRE HOSPITALIER CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAINTENANCE DES CHAUDIERES ET DES SYSTEMES DE CLIMATISATION CENTRE HOSPITALIER 1, rue du Docteur Paul Martinais 37600 LOCHES 02 47 91 33 33 02 47 91 32 00 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MISE EN CONCURRENCE PORTANT SUR MAINTENANCE DES CHAUDIERES ET

Plus en détail

Fiche technique. Vannes thermostatiques à eau de refroidissement Type AVTA. Septembre 2002 DKACV.PD.500.A4.04 520B1429

Fiche technique. Vannes thermostatiques à eau de refroidissement Type AVTA. Septembre 2002 DKACV.PD.500.A4.04 520B1429 Fiche technique Vannes thermostatiques à eau de refroidissement Septembre 2002 DKACV.PD.500.A4.04 520B1429 Table des matières Page Introduction... 3 Caractéristiques techniques... 3 AVTA pour fluides neutres...

Plus en détail

1 EVALUATION DES OFFRES ET NEGOCIATIONS

1 EVALUATION DES OFFRES ET NEGOCIATIONS CERN LIBRARIES, GENEVA CM-P00090679 1 EXTRAIT DU REGLEMENT INTERNE APPLIQUE PAR L'ADMINISTRATION DANS L'ATTRIBUTION DES MARCHES DU CERN 1 EVALUATION DES OFFRES ET NEGOCIATIONS 1.0 Ouverture et évaluation

Plus en détail

Le Conseil communal de la Ville de Neuchâtel, arrête :

Le Conseil communal de la Ville de Neuchâtel, arrête : REGLEMENT D APPLICATION fixant les conditions générales des Services industriels de Neuchâtel (Du 23 juin 2004) Le Conseil communal de la Ville de Neuchâtel, Vu le règlement général des Services industriels

Plus en détail

Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne

Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne Ce document illustrera comment cette réussite est arrivée, il est composé des parties suivantes : 1. Qu'est

Plus en détail

Aide à l'application Preuve du besoin de réfrigération et/ou d humidification de l air Edition mai 2003

Aide à l'application Preuve du besoin de réfrigération et/ou d humidification de l air Edition mai 2003 CONFERENCE DES SERVICES CANTONAUX DE L'ENERGIE KONFERENZ KANTONALER ENERGIEFACHSTELLEN Aide à l'application Preuve du besoin de réfrigération et/ou d humidification de l air 1. Contexte Une série d'aides

Plus en détail

POLITIQUE DE BIOSÉCURITÉ

POLITIQUE DE BIOSÉCURITÉ Date d entrée en vigueur: Mai 2006 Remplace/amende: VRS-52/s/o Origine: Vice-rectorat aux services Numéro de référence: VPS-52 DÉFINITION Une substance biologique dangereuse se définit comme un organisme

Plus en détail

Guide de la détection ultrasonore des fuites d air comprimé en milieu industriel

Guide de la détection ultrasonore des fuites d air comprimé en milieu industriel Guide de la détection ultrasonore des fuites d air comprimé en milieu industriel Copyright 2014 by SDT International n.v. s.a. Deuxième édition, version française. Tous droits réservés. Reproduction interdite

Plus en détail

Compresseurs d air à vis lubrifiées. Série R 37-160 kw (50-200 hp)

Compresseurs d air à vis lubrifiées. Série R 37-160 kw (50-200 hp) Compresseurs d air à vis lubrifiées Série R 37-160 kw (50-200 hp) L expérience au service de la performance énergétique Plus de 100 ans d innovation en matière d air comprimé Ingersoll Rand a présenté

Plus en détail

Préchauffage et réchauffage

Préchauffage et réchauffage Accessoires Préchauffage et réchauffage Page 6 Préchauffage et réchauffage Batterie hors-gel FSH 00 00 500 Ø 60 0 e boîtier du filtre de l'air extérieur FSH (FSH = batterie hors gel) sert à protéger l'échangeur

Plus en détail

LE CHAUFFAGE CENTRAL AU BOIS AVEC HYDROACCUMULATION

LE CHAUFFAGE CENTRAL AU BOIS AVEC HYDROACCUMULATION LE CHAUFFAGE CENRAL AU BOIS AVEC HYDROACCUMULAION Descriptif de la technologie L association d une chaudière turbo bois et d un ballon d hydroaccumulation est aujourd hui le meilleur système de chauffage

Plus en détail

Qu est ce qu un matériau de référence?

Qu est ce qu un matériau de référence? Qu est ce qu un matériau de référence? Guide ISO 30 : Matériau de référence (ou MR) = Matériau ou substance dont certaines propriétés sont suffisamment homogènes et bien définies pour permettre de les

Plus en détail

Notice d'installation, d'utilisation et entretien Comfort E

Notice d'installation, d'utilisation et entretien Comfort E Notice d'installation, d'utilisation et entretien Comfort E 100-130 - 10-210 - 20 Table des matières Généralités 3 Remarques 3 Emballage 3 Consignes de sécurité Symboles utilisés Recommandations générales

Plus en détail

Publication du Bilan d Emissions de Gaz à Effet de Serre Réglementaire (BEGES-r)

Publication du Bilan d Emissions de Gaz à Effet de Serre Réglementaire (BEGES-r) Publication du Bilan d Emissions de Gaz à Effet de Serre Réglementaire (BEGES-r) 1. Description de la personne morale (PM) concernée Raison sociale : ZF Systèmes de directions Nacam SAS Code NAF : 2932Z

Plus en détail

Chambre de Métiers et de l Artisanat de Seine Saint Denis Gammes de maintenance PRESENTATION

Chambre de Métiers et de l Artisanat de Seine Saint Denis Gammes de maintenance PRESENTATION PRESENTATION Le présent document indique les prestations de maintenance préventive minimales à effectuer sur les équipements suivants : Chaudière Réseau d'alimentation en gaz Compteur d'énergie Sonde de

Plus en détail

XTRADE TRADING CFD EN LIGNE. XTRADE - XFR Financial Ltd. est régulée par la CySEC, Licence CIF no 108/10

XTRADE TRADING CFD EN LIGNE. XTRADE - XFR Financial Ltd. est régulée par la CySEC, Licence CIF no 108/10 XTRADE TRADING CFD EN LIGNE POLITIQUE RELATIVE AU MEILLEUR INTÉRÊT ET AUX ORDRES D'EXÉCUTION 1. Introduction La présente Politique relative au meilleur intérêt et aux Ordres d'exécution ("la Politique")

Plus en détail

Vannes 3 voies avec filetage extérieur, PN 16

Vannes 3 voies avec filetage extérieur, PN 16 4 464 Vannes 3 voies avec filetage extérieur, PN 6 VXG44... Corps en bronze CC49K (Rg5) DN 5...DN 40 k vs 0,25...25 m 3 /h Corps filetés avec étanchéité par joint plat G selon ISO 228/ Des raccords à vis

Plus en détail

Groupe de distribution d'eau domestique avec automate de commande. Multi Eco-Pro. Livret technique

Groupe de distribution d'eau domestique avec automate de commande. Multi Eco-Pro. Livret technique Groupe de distribution d'eau domestique avec automate de commande Multi Eco-Pro Livret technique Copyright / Mentions légales Livret technique Multi Eco-Pro KSB Aktiengesellschaft Tous droits réservés.

Plus en détail

Lignes directrices en matière d inspection des APPAREILS DE LEVAGE

Lignes directrices en matière d inspection des APPAREILS DE LEVAGE Lignes directrices en matière d inspection des APPAREILS DE LEVAGE Le présent guide a pour but de vous permettre de vous conformer aux dispositions de l alinéa 211(2)a) du Règlement général 91-191, établi

Plus en détail

NO-BREAK KS. Système UPS dynamique PRÉSENTATION

NO-BREAK KS. Système UPS dynamique PRÉSENTATION NO-BREAK KS Système UPS dynamique PRÉSENTATION Table des matières Chapitre 1 : Description du système No-Break KS...3 Chapitre 2 : Fonctionnement lorsque le réseau est présent...4 Chapitre 3 : Fonctionnement

Plus en détail

NC 35 Norme comptable relative aux états financiers consolidés

NC 35 Norme comptable relative aux états financiers consolidés NC 35 Norme comptable relative aux états financiers consolidés Champ d'application 1. La présente norme doit être appliquée à la préparation et à la présentation des états financiers consolidés d'un groupe

Plus en détail

Retrospect 7.7 Addendum au Guide d'utilisation

Retrospect 7.7 Addendum au Guide d'utilisation Retrospect 7.7 Addendum au Guide d'utilisation 2011 Retrospect, Inc. Certaines parties 1989-2010 EMC Corporation. Tous droits réservés. Guide d utilisation d Retrospect 7.7, première édition. L utilisation

Plus en détail

Aide à l'application EN-1 Part maximale d'énergies non renouvelables dans les bâtiments à construire Edition janvier 2009

Aide à l'application EN-1 Part maximale d'énergies non renouvelables dans les bâtiments à construire Edition janvier 2009 Aide à l'application EN-1 Part maximale d'énergies non renouvelables dans les bâtiments à construire Contenu et but Cette aide à l application traite des exigences à respecter concernant la part maximale

Plus en détail

Tiré à part gratuit pour membres institutionnels Swissolar. Contrôle des systèmes photovoltaïques raccordés au réseau (norme EN 62446-1:2009)

Tiré à part gratuit pour membres institutionnels Swissolar. Contrôle des systèmes photovoltaïques raccordés au réseau (norme EN 62446-1:2009) 2086 Décembre 2012 Tiré à part gratuit pour membres institutionnels Swissolar Contrôle des systèmes photovoltaïques raccordés au réseau (norme EN 62446-1:2009) 1 Introduction Photo 1 : Installation PV

Plus en détail

UNE RÉPUTATION D'EXCELLENCE ENVIÉE, MAIS RAREMENT ÉGALÉE. SharkBite MC Système de raccordement IGC 188/NSF-61

UNE RÉPUTATION D'EXCELLENCE ENVIÉE, MAIS RAREMENT ÉGALÉE. SharkBite MC Système de raccordement IGC 188/NSF-61 UNE RÉPUTATION D'EXCELLENCE ENVIÉE, MAIS RAREMENT ÉGALÉE SharkBite MC Système de raccordement IGC 188/NSF-61 1 Le système SharkBite MC Directives d'installation Système de raccordement SharkBite MC Le

Plus en détail

CRM. Registre d équilibrage et de mesure du débit, classe d étanchéité 0 ou 4.

CRM. Registre d équilibrage et de mesure du débit, classe d étanchéité 0 ou 4. Registre d équilibrage et de mesure du débit, classe d étanchéité 0 ou 4. Quelques caractéristiques Méthode de mesure agréée Classe de pression A Classé d'étanchéité à l'air 0 ou 4 Facteur de fuite du

Plus en détail