POLLUTEC LYON 3 Décembre 2004 M. LECA gérard GCEE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "POLLUTEC LYON 3 Décembre 2004 M. LECA gérard GCEE"

Transcription

1 POLLUTEC LYON 3 Décembre 2004 M. LECA gérard GCEE

2 COMMENT REHABILITER UN CHATEAU D EAU?

3 INTRODUCTION Historique de la construction: Construits entre 1920 et 1980, mais depuis 1950 pour 70% du parc actuel. Pour l essentiel en béton armé. Ils entrent dans leur période d entretien et de rénovation.

4 TYPES D OUVRAGES

5 Réservoir au sol ou enterré

6 Réservoir sur tour en béton armé

7

8 Réservoir métal ou mixte

9 LA RENOVATION Définition Domaines concernés Objectifs

10 Définition Travaux à réaliser durant la vie de l ouvrage, à des périodes appropriées, afin d en améliorer ou maintenir l état de service. (Norme de service du GCEE)

11 Domaines concernés L étanchéité intérieure L étanchéité de couverture La reprise des structures Le ravalement La remise au normes des serrureries

12 Objectifs La correction des défauts de construction ou de conception. La reprise des désordres liés au vieillissement; L adaptation aux normes actuelles. La réinsertion dans l environnement.

13 LES PATHOLOGIES ETANCHEITE STRUCTURE REVETEMENTS

14 Les fissures

15 Les revêtements

16

17 Les dégradations de structures

18

19

20 Le diagnostic ENTREPRISE 1ère évaluation visite de l'ouvrage obligatoire - contraintes d'environnement de l'ouvrage (ligne EDF, habitation, accès, puits de captage...) - relevé des dimensions exactes - recensement et observation des pathologies - états des serrureries et des dispositifs de sécurité Rapport de visite avec photos CLIENT ou MAITRE D ŒUVRE Collecte des documents - plans et note de calcul - historique des travaux réalisés - caractéristiques physiques de.l'éffluent Essais complémentaires éventuels : - caractéristiques des bétons - note de calcul - corrosion des armatures,..carbonatation, etc... L'ensemble de ces éléments permet d'établir le diagnostic

21 LES TECHNIQUES Décapage des surfaces Reconstitution des supports Points singuliers Revêtements d étanchéité

22 Décapage à l ultra haute pression

23

24 Reconstitution des supports

25 Prétraitement des fissures

26 Drainage des infiltrations d eau

27 Confortement de structure

28 Les revêtements

29 Les différents matériaux Les mortiers souples Les membranes Les résines époxy

30 Les mortiers souples Pose en adhérence au support Economiques Sensibles au produits de nettoyage Reprise de 10% d eau, sensibles au milieu

31 Mortier contaminé

32 Les membranes Pose en indépendance avec drainage Préfabriquées en usine Recherche de fuite difficile Nécessitent des précautions à l entretien

33

34 Les résines époxy Pose en adhérence, indépendance possible Revêtement souple Résine adaptée au milieu humide Grande résistance chimique Système éprouvé en réservoir

35

36 La sous-face de couverture

37 L ETANCHEITE DE COUVERTURE En adhérence ou en indépendance

38

39

40

41 LA REPRISE DES STRUCTURES ET LE RAVALEMENT

42

43 Démolition des bétons et dégagement des aciers corrodés

44 Passivation des aciers corrodés

45 Ragréage des bétons

46

47

48

49 Imperméabilisation I3

50

51

52

53 PRECONTRAINTE ADDITIONNELLE

54 LA MISE AUX NORMES DES SERRURERIES Mise en place d éléments adaptés à l ouvrage à l aide de matériaux pérennes

55 inox

56 aluminium inox

57 Aluminium laqué

58 LES TRAVAUX Les moyens nécessaires à la réussite

59 Les moyens matériels Les échafaudages Le matériel de décapage L éclairage,le conditionnement d air L hygiène et la sécurité

60

61

62 L ENTREPRISE L ancienneté dans la spécialité La qualification professionnelle Identification FNTP et certificat professionnel GCEE L organisation de la qualité La maîtrise des techniques connexes ISO,QUALIBAT ou FNTP

63 LE FOURNISSEUR Fournisseur spécialisé et expérimenté Produits adaptés Cahier des charges de mise en œuvre Fabrication fiable : certification ISO 9001

64

65 LE CLIENT Délai raisonnable Conditions d intervention adaptées aux techniques CCTP avec variantes

66 LES DOCUMENTS Les annales de l ITBTP, recommandations professionnelles de mai 90 Le guide méthodologique du GCEE La norme de service du GCEE AFNOR NF P Engagements de prestations des entreprises réalisant des travaux de génie civil de l eau

67 CONCLUSION Plusieurs centaines de châteaux d eau et réservoirs sont rénovés chaque année par les entreprises spécialisées du GCEE. Le recours aux entreprises du GCEE est la garantie d un investissement pérenne et du respect des règles de l art.

VILLE DE MONTAMISE MARCHE DE TRAVAUX REFECTION DU SOL DE LA HALLE DES SPORTS CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES

VILLE DE MONTAMISE MARCHE DE TRAVAUX REFECTION DU SOL DE LA HALLE DES SPORTS CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES VILLE DE MONTAMISE MARCHE DE TRAVAUX REFECTION DU SOL DE LA HALLE DES SPORTS CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES Article 1 : Généralités Le revêtement de sol actuel, d origine, a un degré d usure avancé par

Plus en détail

STATIONNEMENT DES VEHICULES DE LA CHAMBRE FUNERAIRE

STATIONNEMENT DES VEHICULES DE LA CHAMBRE FUNERAIRE SYNDICAT INTERCOMMUNAL DU CIMETIERE DES JONCHEROLLES STATIONNEMENT DES VEHICULES DE LA CHAMBRE FUNERAIRE Plan de situation 1 IDENTIFICATION Identité Adresse 95 rue Marcel Sembat 93430 VILLETANEUSE Dénomination

Plus en détail

STATIONNEMENT DES VEHICULES

STATIONNEMENT DES VEHICULES SYNDICAT INTERCOMMUNAL DU CIMETIERE DES JONCHEROLLES STATIONNEMENT DES VEHICULES Plan de situation 1 IDENTIFICATION Identité Adresse 95 rue Marcel Sembat 93430 VILLETANEUSE Dénomination Stationnement des

Plus en détail

Chapitre Contenu Page. 14 Restauration du béton 383

Chapitre Contenu Page. 14 Restauration du béton 383 Chapitre Contenu Page 14 383 14 Principes De par ses propriétés particulières, le béton s est installé comme matériau dans tous les domaines de la construction. Partenaire important et fiable, il est

Plus en détail

SERRURERIE ET SÉCURITÉ

SERRURERIE ET SÉCURITÉ IL S AGIT LE PLUS SOUVENT DE TRAVAUX DE GRANDE HAUTEUR. L OUVRAGE DATANT DE PLUS DE 10 ANS EN GÉNÉRAL, LES DISPOSITIFS DE SÉCURITÉ DES ACCÈS ET PLATEFORMES NE SONT PLUS ADAPTÉS, VOIRE PARFOIS MANQUANTS.

Plus en détail

Fiches pathologie bâtiment

Fiches pathologie bâtiment Fondations et infrastructures Enveloppes et revêtements extérieurs Structures et gros œuvre Équipements Fiches pathologie bâtiment Toitures et charpentes Aménagements intérieurs Avant-propos Les fiches

Plus en détail

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE Bureau Alpes Contrôles bourg@alpes-controles.fr Membre de la COPREC RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE REFERENCE: 010T0002 indice 0 NOM DU PROCEDE: REVCOAT TYPE DE PROCEDE: REVÊTEMENT D ETANCHEITE

Plus en détail

Écartez les risques de votre horizon

Écartez les risques de votre horizon ISOLER LES TOITURES-TERRASSES BÉTON Écartez les risques de votre horizon Une étanchéité + sécurisante, + adaptable Parce que l étanchéité des toitures-terrasses ne souffre d aucun désordre, découvrez la

Plus en détail

Creusez l idée du Sans Tranchée. Lyon 3 avril 2012

Creusez l idée du Sans Tranchée. Lyon 3 avril 2012 Les Techniques Sans Tranchée Travaux de réhabilitation Durabilité et pérennité des techniques de réhabilitation : cas du chemisage continu polymérisé en place De nombreuses techniques de réhabilitation

Plus en détail

Guide de choix. Assainissement & adduction GUIDE DE CHOIX. Réseaux. Cheminées. Station d épuration & de traitement de l eau

Guide de choix. Assainissement & adduction GUIDE DE CHOIX. Réseaux. Cheminées. Station d épuration & de traitement de l eau Assainissement & adduction Guide de choix GUIDE DE CHOIX 112 PARBETON 224 LANKOPLUG 226 ERTOFLEX 228 LANKOLASTIC 251 LANKOMOUSSE 531 BREPOXY 533 UTAREP H80F 662 LANKOCEM 700 CLAVEXPRESS Réseaux Phénomène

Plus en détail

Les mortiers de réparation

Les mortiers de réparation Les mortiers de réparation Pathologie du béton et la réparation du béton Déroulement de l opération 1 Diagnostic Evaluer la maladie et son étendue Réparations Structurelles / Superficielles 2 Préparation

Plus en détail

Rapport de Diagnostic Technique de l état physique. «La Maison du contrôleur»

Rapport de Diagnostic Technique de l état physique. «La Maison du contrôleur» Référence dossier : Z0907035-OG Rapport de Diagnostic Technique de l état physique «La Maison du contrôleur» Maître d ouvrage Voies Navigables de France Direction Interrégionale de VNF Sud Ouest 2 Port

Plus en détail

POSE DES OUVRAGES. «Etanchéité des menuiseries»

POSE DES OUVRAGES. «Etanchéité des menuiseries» 1/10 POSE DES OUVRAGES. «Etanchéité des menuiseries» S5.4: MATERIAUX COMPOSANTS DU SECTEUR PROFESSIONNEL. C1.1: Décoder, analyser les données de définition. C4.5: Conduire les opérations de pose sur chantier.

Plus en détail

C.C.T.P. Lot N 04 ENDUIT - PEINTURE FACADES

C.C.T.P. Lot N 04 ENDUIT - PEINTURE FACADES Maître d'ouvrage CHAMBRE DES METIERS ET DE L'ARTISANAT 20 Rue des Arts et Métiers ZAC Bouchayer-Viallet 38206 GRENOBLE Cedex 1 Tel : 04 76 70 82 09 Assistant Maître d'ouvrage DESTIM 50 Chemin du Faïs 38350

Plus en détail

MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. Ravalement des façades de deux pavillons du centre de Rennes d AGROCAMPUS OUEST

MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. Ravalement des façades de deux pavillons du centre de Rennes d AGROCAMPUS OUEST MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Ravalement des façades de deux pavillons du centre de Rennes d AGROCAMPUS OUEST PROCEDURE ADAPTEE (Articles 26.2 et 28 du code des marchés

Plus en détail

C.C.T.P. Lot N 3 PEINTURE ET NETTOYAGE

C.C.T.P. Lot N 3 PEINTURE ET NETTOYAGE C.C.T.P. Lot N 3 PEINTURE ET NETTOYAGE Les prestations dues par l Entrepreneur du présent lot suivent strictement les prescriptions énoncées dans le présent lot. Ci-après toutes fournitures et ouvrages

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des travaux spéciaux

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des travaux spéciaux Page 1 / 6 Rapport technique / domaine des travaux spéciaux Contenu : Réfection d un pont Rédaction : Michel Wenger et De Luca Giuseppe / étudiants ETC 3 ème année Chantier : Pont sur la Trême, rue de

Plus en détail

au moyen de matériaux composites application port de dunkerque Mardy Long, Chafika Djelal-Dantec, & Stephan Kesteloot

au moyen de matériaux composites application port de dunkerque Mardy Long, Chafika Djelal-Dantec, & Stephan Kesteloot Durabilité des ouvrages fluviaux et maritimes renforcés au moyen de matériaux composites application port de dunkerque Mardy Long, Chafika Djelal-Dantec, & Stephan Kesteloot Partenaires de projets Partenairesdu

Plus en détail

- IMMEUBLE: - MURS DESCENTE ABRI GARAGE - ETANCHEITE BALCONS

- IMMEUBLE: - MURS DESCENTE ABRI GARAGE - ETANCHEITE BALCONS Projet de Cahier des charges Copropriété "Villa Maélia" 4-6 rue de l'amitié 35400 Saint-Malo Appel d'offre relatif au ravalement de l'immeuble Soumission à prix forfaitaire Descriptif des travaux à réaliser:

Plus en détail

Mise aux normes PMR de la zone publique CCTP DCE - 1 SOMMAIRE 1 SPECIFICATIONS TECHNIQUES... 2

Mise aux normes PMR de la zone publique CCTP DCE - 1 SOMMAIRE 1 SPECIFICATIONS TECHNIQUES... 2 Mise aux normes PMR de la zone publique CCTP DCE - 1 SOMMAIRE 1 SPECIFICATIONS TECHNIQUES... 2 1.1 GENERALITES... 2 1.1.1 OBJET... 2 1.1.2 BASE DE CALCULS NORMES ET REGLEMENTS... 2 1.1.3 CONTROLES ET ESSAIS...

Plus en détail

Colles et résines. Les colles en génie civil

Colles et résines. Les colles en génie civil Colles et résines Les colles en génie civil Les colles en génie civil Collage = technique d assemblage Autres techniques: Boulonnage Soudure Vissage Le collage meilleur que les autres? Les colles en

Plus en détail

Façades en béton apparent

Façades en béton apparent FICHE TECHNIQUE Façades en béton apparent 2 3 4 5 CONNAÎTRE > Le matériau > Mise en œuvre REGARDER > Fissures > Éclatement du béton > Corrosion des armatures ENTRETENIR > Réparation du béton > Nettoyage

Plus en détail

RAYSTON. www.btp-solution.com. 44 b, rue du Moulin Joli 97419 La Possession Tél. 0262 71 72 14 Fax 0262 22 76 70

RAYSTON. www.btp-solution.com. 44 b, rue du Moulin Joli 97419 La Possession Tél. 0262 71 72 14 Fax 0262 22 76 70 www.btp-solution.com RAYSTON 44 b, rue du Moulin Joli 97419 La Possession Tél. 0262 71 72 14 Fax 0262 22 76 70 mob. 0692 85 92 59 contact@btp-solution.com IMPERMÉABILISANTS FICHE TECHNIQUE IMPERMAX L IMPERMAX

Plus en détail

ETANCHEITE SOUPLE BASSIN RESERVOIR

ETANCHEITE SOUPLE BASSIN RESERVOIR ASSURER IMPERMEABILISATION, ETANCHEITE ET CUVELAGE AVEC ETANCHEITE SOUPLE BASSIN RESERVOIR Système flexible prêt à l emploi d imperméabilisation, d étanchéité et de cuvelage pour supports faïencés, microfissurés

Plus en détail

Enduit de cuvelage Système plastique d imperméabilisation et d étanchéité

Enduit de cuvelage Système plastique d imperméabilisation et d étanchéité Enduit de cuvelage Système plastique d imperméabilisation et d étanchéité DEFINITION ET PRESENTATION DU PRODUIT MABETANCHE OU ENDUIT DE CUVELAGE est un système d imperméabilisation et d étanchéité, à base

Plus en détail

Guide Pratique. Par application de revêtements. En application des DTU 42.1, 59.1 et 59.2. Le ravalement de façade

Guide Pratique. Par application de revêtements. En application des DTU 42.1, 59.1 et 59.2. Le ravalement de façade Guide Pratique Le ravalement Par application de revêtements En application des DTU 42.1, 59.1 et 59.2 SOMMAIRE Définition du ravalement............................ 4 Conditions administratives d exécution................

Plus en détail

Procédés barrières adhérents pour sol sur support humide ou exposé à des reprises d humidité

Procédés barrières adhérents pour sol sur support humide ou exposé à des reprises d humidité Commission chargée de formuler des Avis Techniques --------------------------------------------------------------- Groupe Spécialisé n 12 Revêtements de sol et produits connexes Procédés barrières adhérents

Plus en détail

LES NAPPES A EXCROISSANCES DE PAROIS ENTERREES (N.E.P.E.) Fonctions et caractéristiques

LES NAPPES A EXCROISSANCES DE PAROIS ENTERREES (N.E.P.E.) Fonctions et caractéristiques LES NAPPES A EXCROISSANCES DE PAROIS ENTERREES (N.E.P.E.) Fonctions et caractéristiques Le présent document a été établi à l initiative de l ANEPE Association des Nappes à Excroissances pour Parois Enterrées

Plus en détail

CONTRÔLES NON DESTRUCTIFS ESSAIS MÉCANIQUES INSPECTIONS GARANTIR L INTÉGRITÉ DE VOS INSTALLATIONS INDUSTRIELLES

CONTRÔLES NON DESTRUCTIFS ESSAIS MÉCANIQUES INSPECTIONS GARANTIR L INTÉGRITÉ DE VOS INSTALLATIONS INDUSTRIELLES CONTRÔLES NON DESTRUCTIFS ESSAIS MÉCANIQUES INSPECTIONS GARANTIR L INTÉGRITÉ DE VOS INSTALLATIONS INDUSTRIELLES CSI IDENTIFIE ET MET EN ŒUVRE LES MEILLEURES TECHNIQUES DE CONTRÔLES ADAPTÉES À VOS BESOINS

Plus en détail

C.C.T.P. Lot N 2 MENUISERIES EXTERIEURES ALUMINIUM

C.C.T.P. Lot N 2 MENUISERIES EXTERIEURES ALUMINIUM C.C.T.P. Lot N 2 MENUISERIES EXTERIEURES ALUMINIUM 1 GENERALITES 1.1 PRINCIPES GENERAUX 1.1.1 REGLEMENTATION Les travaux seront soumis aux règles définissant les caractéristiques et conditions de mise

Plus en détail

DGST-BATIMENTS. REFECTION TOITURE-TERRASSE DANS LES LOCAUX ADMINISTRATIFS Place de Paradis S-t-Roch C.C.T.P

DGST-BATIMENTS. REFECTION TOITURE-TERRASSE DANS LES LOCAUX ADMINISTRATIFS Place de Paradis S-t-Roch C.C.T.P DGST-BATIMENTS REFECTION TOITURE-TERRASSE DANS LES LOCAUX ADMINISTRATIFS Place de Paradis S-t-Roch C.C.T.P 2 S O M M A I R E 0 G E N E R A L I T E S--------------------------------------------------------------------

Plus en détail

PATHOLOGIE DES BALCONS

PATHOLOGIE DES BALCONS PATHOLOGIE DES BALCONS Un balcon est une «plateforme à hauteur de plancher, formant saillie sur une façade, et fermée par une balustrade ou un garde-corps, qui sont généralement en métal ou en béton. C

Plus en détail

Confiez vos travaux de bâtiment à une entreprise compétente

Confiez vos travaux de bâtiment à une entreprise compétente Confiez vos travaux de bâtiment à une entreprise compétente Vous entreprenez la construction ou la rénovation de votre habitation? Vous devez changer votre toiture, votre parquet, votre chaudière A QUI

Plus en détail

Questionnaire. Nom de l entreprise à assurer : Nom et prénom du gérant : Adresse de l entreprise : Tél. : Fax : E- mail : N SIRET : Code NAF :

Questionnaire. Nom de l entreprise à assurer : Nom et prénom du gérant : Adresse de l entreprise : Tél. : Fax : E- mail : N SIRET : Code NAF : Questionnaire RC & DECENNALE RC & Questionnaire DECENNALE de construction Entreprise de construction Entreprise de construction Questionnaire Entreprise RC & DECENNALE Questionnaire Date d effet souhaitée

Plus en détail

MARQUE NF CANALISATIONS EN FONTE POUR EVACUATION ET ASSAINISSEMENT DOCUMENT TECHNIQUE 4 : FAMILLE ASSAINISSEMENT POLYURETHANE

MARQUE NF CANALISATIONS EN FONTE POUR EVACUATION ET ASSAINISSEMENT DOCUMENT TECHNIQUE 4 : FAMILLE ASSAINISSEMENT POLYURETHANE Mandaté par CENTRE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE DU BATIMENT Organisme certificateur 84, avenue Jean Jaurès Champs sur Marne F - 77447 MARNE LA VALLEE Cedex 2 11, rue Francis de Pressensé F 93571 LA PLAINE

Plus en détail

SIGMAFLEX STRUCTURÉ. Revêtement d imperméabilité réticulable d aspect mat structuré DÉFINITION DOMAINES D EMPLOI SPÉCIFICITÉS POINTS FORTS

SIGMAFLEX STRUCTURÉ. Revêtement d imperméabilité réticulable d aspect mat structuré DÉFINITION DOMAINES D EMPLOI SPÉCIFICITÉS POINTS FORTS Revêtement d imperméabilité réticulable d aspect mat structuré DÉFINITION Revêtement d imperméabilité de façade d aspect mat structuré à base de résines acryliques en dispersion aqueuse réticulables par

Plus en détail

Colle époxydique multi usages, à 2 composants

Colle époxydique multi usages, à 2 composants Notice Produit Edition 20 01 2014 Numéro 9.11 Version n 2013-310 01 04 02 03 001 0 000144 Colle époxydique multi usages, à 2 composants Description est une colle structurale thixotrope à 2 composants,

Plus en détail

Les rénovations de canalisation et de conduites d évacuation domestiques sont généralement résolus en remplaçant toute l installation.

Les rénovations de canalisation et de conduites d évacuation domestiques sont généralement résolus en remplaçant toute l installation. Les rénovations de canalisation et de conduites d évacuation domestiques sont généralement résolus en remplaçant toute l installation. Cela signifie qu il faut entreprendre des travaux de burinage et de

Plus en détail

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants PARCOURS COMPLET DE PROFESSIONNALISATION Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants proposer un ensemble de prestations liées à l amélioration de la performance thermique

Plus en détail

Tableau d identification des familles génériques de travaux de réhabilitation. «Définition des appellations génériques»

Tableau d identification des familles génériques de travaux de réhabilitation. «Définition des appellations génériques» «Définition des appellations génériques» Famille «INJECTION» doit permettre de: -Comblement des vides REMPLIR les vides francs situés dans l environnement (remplissage...) proche de l ouvrage; D où COMBLEMENT

Plus en détail

La protection des infrastructures et les drainages

La protection des infrastructures et les drainages La protection des infrastructures et les drainages SOMMAIRE 1- Migration de l eau dans le sol.... 2 2- Protection contre les remontées capillaires.... 2 a) Phénomène de capillarité.... 2 b) Protection

Plus en détail

Travaux de Maçonnerie

Travaux de Maçonnerie Commune d Allonnes Cahier des charges techniques particulières Aménagement extérieur du clos des jardinets Travaux de Maçonnerie Clos des jardinets - 1-7 SOMMAIRE Généralités...- 3 - Installations de chantier...-

Plus en détail

La protection des parois enterrées

La protection des parois enterrées La protection des parois enterrées Les produits pour traiter les remontées capillaires ou l action des eaux de ruissellement ou d infiltration : parce que les parois enterrées se doivent d être protégées

Plus en détail

Laboratoire Recherche Animalerie. Laboratoires classés. Construire Votre Environnement. A division of Dagard SAS

Laboratoire Recherche Animalerie. Laboratoires classés. Construire Votre Environnement. A division of Dagard SAS Laboratoire Recherche Animalerie Laboratoires A division of Dagard SAS Construire Votre Environnement Pérennité Renommée Expertise Savoir-faire Dagard : 30 ans à la pointe de l innovation Votre projet

Plus en détail

COMMUNE DE BERNAVILLE 16, RUE DU GENERAL CREPIN 80370 BERNAVILLE REHABILITATION DE RESEAUX D ASSAINISSEMENT

COMMUNE DE BERNAVILLE 16, RUE DU GENERAL CREPIN 80370 BERNAVILLE REHABILITATION DE RESEAUX D ASSAINISSEMENT MAITRE D OUVRAGE : COMMUNE DE BERNAVILLE 16, RUE DU GENERAL CREPIN 80370 BERNAVILLE REHABILITATION DE RESEAUX D ASSAINISSEMENT Agence d Albert 9 rue Hippolyte Devaux 80300 ALBERT Tel : 03 22 64 00 19 Fax

Plus en détail

Questionnaire. Date d effet souhaitée : Nom de l entreprise à assurer : Nom et prénom du gérant : Adresse de l entreprise : Tél.

Questionnaire. Date d effet souhaitée : Nom de l entreprise à assurer : Nom et prénom du gérant : Adresse de l entreprise : Tél. Questionnaire Questionnaire RC & DECENNALE Merci de bien vouloir nous retourner le questionnaire dûment complété et signé par: mail : contact@assurei.fr fax : 05.35.54.12.03 ou par courrier. Date d effet

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE Département du Rhône (69) VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE CENTRE DE LOISIRS 1 RUE DES BLEUETS Ville

Plus en détail

LYCEE FOURCADE CARNET DE SANTE. Avenue du groupe Manouchian 13120 GARDANNE. Carnet de Santé Lycée FOURCADE. Vérifié par : Olivier MOPIN

LYCEE FOURCADE CARNET DE SANTE. Avenue du groupe Manouchian 13120 GARDANNE. Carnet de Santé Lycée FOURCADE. Vérifié par : Olivier MOPIN CARNET DE SANTE LYCEE FOURCADE Avenue du groupe Manouchian 13120 GARDANNE Page : 1/17 PREAMBULE : Ce carnet de santé a pour but la formalisation et le suivi dans le temps de l état général des bâtiments

Plus en détail

RESTRUCTURATION DU HALL D'ENTREE DE LA MAIRIE 29490 GUIPAVAS

RESTRUCTURATION DU HALL D'ENTREE DE LA MAIRIE 29490 GUIPAVAS RESTRUCTURATION DU HALL D'ENTREE DE LA MAIRIE 29490 GUIPAVAS MAITRE D'OUVRAGE Mairie de GUIPAVAS Place de la mairie 29490 GUIPAVAS 02 98 84 75 54 ARCHITECTE TRIANGLE ARCHITECTURE Fernand NOTARDONATO 30,

Plus en détail

Votre assistant en. maîtrise de l énergie

Votre assistant en. maîtrise de l énergie Votre assistant en maîtrise de l énergie Pour nous contacter Siège Social : 40 rue du Général de Gaulle - 53800 Renazé 02 43 06 38 55 Agence Laval : Bd de la Communication 53950 Louverné 02 43 49 81 52

Plus en détail

>I Maçonnerie I ESCALIERS MAISON INDIVIDUELLE

>I Maçonnerie I ESCALIERS MAISON INDIVIDUELLE ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières Terminologie Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Document Technique d Application Référence Avis Technique 20/12-268 Procédé d isolation thermique pour comble perdu ou aménagé Thermal insulation products for roof. Produkt von Wärmeschutz Isolation des

Plus en détail

Conservation et stockage Les rouleaux SP4GRANICOLOR doivent être impérativement transportés et stockés debout sur deux hauteurs maximum.

Conservation et stockage Les rouleaux SP4GRANICOLOR doivent être impérativement transportés et stockés debout sur deux hauteurs maximum. Présentation SP4GRANICOLOR est un revêtement d étanchéité monocouche, autoprotégé, biarmé, bénéficiant de la garantie de 10 ans. L autoprotection de cette membrane est assurée par une couche de paillettes

Plus en détail

. LE CATALOGUE. PHENIX CONSEILS

. LE CATALOGUE. PHENIX CONSEILS A u d i t s, C o n s e i l s E t u d e s d e R i s q u e s. LE CATALOGUE. PHENIX CONSEILS I n g é n i e r i e F o r m a t i o n s & A s s i s t a n c e t e c h n i q u e Créée en janvier 2005, la société

Plus en détail

Marché de fourniture et d installation de matériels de restauration, et de travaux de cloisonnement du local plonge

Marché de fourniture et d installation de matériels de restauration, et de travaux de cloisonnement du local plonge CENTRE HOSPITALIER DU GERS 10 Rue Michelet BP 363 32008 AUCH Cédex 8 Marché de fourniture et d installation de matériels de restauration, et de travaux de cloisonnement du local plonge ANNEXE 1 AU CCTP

Plus en détail

TOITURE TRAITEMENT ET RÉNOVATION ARGILE CIMENT FIBROCIMENT MÉTALLIQUE

TOITURE TRAITEMENT ET RÉNOVATION ARGILE CIMENT FIBROCIMENT MÉTALLIQUE TOITURE TRAITEMENT ET, DÉSINFECTION, CONSOLIDATION, RÉSINE, ISOLATION,, ARGILE CIMENT FIBROCIMENT MÉTALLIQUE TRAITEMENT TUILE D ARGILE SYSTÈME MANUEL / AIRLESS Blaus Sate TRAITEMENT TUILE CIMENT SYSTÈME

Plus en détail

BALCONS ET TOITURES-TERRASSES SYTÈMES D ÉTANCHÉITÉ LIQUIDE

BALCONS ET TOITURES-TERRASSES SYTÈMES D ÉTANCHÉITÉ LIQUIDE BALCONS ET TOITURES-TERRASSES SYTÈMES D ÉTANCHÉITÉ LIQUIDE SYNOPTIQUE SIKA Systèmes d Étanchéité Liquide (S.E.L.) pour balcon et toitures-terrasses Etanchéité ETAG n 005 et CCT Etanchéité aux liquides

Plus en détail

Spécialité d entreprise et spécificité du risque chimique

Spécialité d entreprise et spécificité du risque chimique Spécialité d entreprise et spécificité du risque chimique LES MÉTIERS DE LA PEINTURE A. Poirier Santé BTP Rouen S. Castillo Moncada Santé BTP Rouen M L. Meuleman Santé BTP Le Havre Les auteurs remercient

Plus en détail

ETANCHEITE DES FONDATIONS

ETANCHEITE DES FONDATIONS ETANCHEITE DES FONDATIONS H UM I DIT É DE S S O US-SOL Par définition, le sous-sol d un bâtiment désigne l ensemble des locaux (cave, garage, parfois pièce aménagée d un pavillon, caves ou parkings en

Plus en détail

Prestations de services d application Solutions pour vos besoins en réparation des surfaces

Prestations de services d application Solutions pour vos besoins en réparation des surfaces Prestations de services d application Solutions pour vos besoins en réparation des surfaces Henkel Votre partenaire en solutions de réparation des surfaces Grâce à de nombreuses années d expérience dans

Plus en détail

copyright FCBA Octobre 2011 2/7

copyright FCBA Octobre 2011 2/7 copyright FCBA Octobre 2011 2/7 Cahier des clauses techniques particulières Traitement fongicide des bois et maçonneries Maître d Ouvrage.. Maître d Oeuvre Références du chantier : A Dispositions Générales

Plus en détail

Jacques SOYER Fonction formation

Jacques SOYER Fonction formation Jacques SOYER Fonction formation Troisième édition Éditions d Organisation, 1998, 1999, 2003 ISBN : 2-7081-2886-8 Note au lecteur pour la 3 e édition..................... IX Introduction.......................................

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES VILLE DE WILLEMS PROJET DE REHABILITATION DU SITE CADDY EN POLE ASSOCIATIF ET CULTUREL Missions de diagnostics CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Maître d Ouvrage : Ville de Willems HOTEL DE VILLE

Plus en détail

La réhabilitation de canalisations

La réhabilitation de canalisations La réhabilitation de canalisations Intervention du 20 mai 2010 présentée par Jérôme KUJAWA - Chef de Division au Service des Travaux Spéciaux de la Sade Plan 1. Pourquoi réhabiliter? 2. Les paramètres

Plus en détail

RST déchets 5ème journée

RST déchets 5ème journée RST déchets 5ème journée Problématiques de caractérisation des déchets d'ouvrages d'art CETE / DCEDI / DOA C. MOREAU / 21 juin 2011 Centre d'études Techniques de l'équipement www.cete mediterranee.fr Préambule

Plus en détail

LES TROUBLES HABITUELS

LES TROUBLES HABITUELS LES TROUBLES HABITUELS Le diagnostic et les solutions d intervention Problèmes majeurs Troubles Opérations habituelles 1. Fondation - drainage -- affaissement, déformation -- joints -- fissures -- pourriture

Plus en détail

ASSURÉ. O Oui O Non Si réponse oui merci d indiquer le % Quelle part de votre chiffre d affaires, cette activité représente t-elle?

ASSURÉ. O Oui O Non Si réponse oui merci d indiquer le % Quelle part de votre chiffre d affaires, cette activité représente t-elle? Proposition d Assurance Responsabilité Civile et décennale des Entreprises de Construction A RENVOYER PAR FAX 03 62 024 924 ou PAR MAIL contact@assurances-batiment.com ASSURÉ 1 - NATURE DE L ENTREPRISE

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

ASSURE 1- NATURE DE L ENTREPRISE : EURL SARL SA ETS ENTREPRISE MR AUTRE NOM DE L ENTREPRISE : NOM ET PRENOM DU GERANT :

ASSURE 1- NATURE DE L ENTREPRISE : EURL SARL SA ETS ENTREPRISE MR AUTRE NOM DE L ENTREPRISE : NOM ET PRENOM DU GERANT : Proposition d Assurance Responsabilité Civile et décennale des Entreprises de Construction A retourner par Fax au 04 37 24 52 79 ou par mail à narjisse.boughanemi@entrepreneursdelacite.org Tél : 04 37

Plus en détail

Questionnaire de souscription Responsabilité Civile Professionnelle - Décennale

Questionnaire de souscription Responsabilité Civile Professionnelle - Décennale Questionnaire de souscription Responsabilité Civile Professionnelle - Décennale Le Proposant Raison sociale : Statut juridique : Date de création : Adresse : Code postal : Ville : E-mail : Tél. : Fax :

Plus en détail

DPGF LOT : ETANCHEITE TRANCHE 2012 : bâtiment B TRANCHE 2013 : bâtiments A et C TRANCHE 2014 : entrée, cuisine, réfectoire et petite extension

DPGF LOT : ETANCHEITE TRANCHE 2012 : bâtiment B TRANCHE 2013 : bâtiments A et C TRANCHE 2014 : entrée, cuisine, réfectoire et petite extension DPGF LOT : ETANCHEITE INDICE DATE MODIFICATIONS A 15/02/12 - remplacement du terme «extension» par le terme «bâtiment C» - remplacement du logo - fractionnement du dossier en 3 tranches - prescription

Plus en détail

Une intervention rapide permet le ralentissement ou même l'arrêt total du mécanisme de corrosion.

Une intervention rapide permet le ralentissement ou même l'arrêt total du mécanisme de corrosion. Page 1 / 6 Rapport technique / domaine du génie civil et bâtiment Contenu : Réparation du béton due à la carbonatation Rédaction : Broquet Raphaël Etudiant conducteur de travaux 3 e année Date : 23 novembre

Plus en détail

Fiche n VI-1 "La préfabrication en usine"

Fiche n VI-1 La préfabrication en usine Fiche n VI-1 "La préfabrication en usine" 1. Objet de la présente fiche Cette fiche concerne le contrôle de la réalisation d éléments ou parties d ouvrages, préfabriqués en usine tels que : Poutres préfabriquées

Plus en détail

INTERVENIR SUR LE BATI ANCIEN

INTERVENIR SUR LE BATI ANCIEN I - Données Générales INTERVENIR SUR LE BATI ANCIEN Rivalités entre réhabilitation, restauration et rénovation Au cours des dernières années, d'importantes études ont été entreprises dans les quartiers

Plus en détail

Couverture en grands éléments (bac acier, zinc, inox, cuivre )

Couverture en grands éléments (bac acier, zinc, inox, cuivre ) Toitures et charpentes Couverture en grands éléments (bac acier, zinc, inox, cuivre ) C.2 1/6 Domaine d application Le présent document traite des interfaces dans la mise en œuvre des couvertures grands

Plus en détail

Le groupe MAPEI MAPEI France

Le groupe MAPEI MAPEI France Le groupe MAPEI MAPEI France Fondé en 1937 en Italie par Rodolfo Squinzi, le groupe MAPEI est aujourd hui le leader mondial des produits chimiques pour le bâtiment. Implanté dans 40 pays à travers 67 filiales,

Plus en détail

Notre expertise au service des clients Mardi 7 octobre 2014

Notre expertise au service des clients Mardi 7 octobre 2014 N o t r e e x p e r t i s e a u s e r v i c e d e s c l i e n t s 1 Notre expertise au service des clients Mardi 7 octobre 2014 N o t r e e N x o t p r e r e t x ip s e r e t i s e a u a u s s e r v i

Plus en détail

Rapport de Diagnostic Technique de l état physique. «Le Moulin à Farine à Trèbes»

Rapport de Diagnostic Technique de l état physique. «Le Moulin à Farine à Trèbes» Référence dossier : B0903020 Rapport de Diagnostic Technique de l état physique «Le Moulin à Farine à Trèbes» Maître d ouvrage Voies Navigables de France Direction Interrégionale de VNF Sud Ouest Subdivision

Plus en détail

ISOLATION FONDATIONS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES

ISOLATION FONDATIONS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES La rénovation domiciliaire éconergétique ISOLATION DES FONDATIONS CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES AVANT DE COMMENCER Déterminez la nature des fondations : matériaux utilisés (béton, blocs de béton, pierres) ;

Plus en détail

Le CCT QUALIROUTES et la collecte des eaux usées

Le CCT QUALIROUTES et la collecte des eaux usées Le CCT QUALIROUTES et la collecte des eaux usées Evolution des prescriptions techniques en matière d égouttage du Cahier des Charges Type de la Région Wallonne ir Emmanuel DE SUTTER Directeur du Service

Plus en détail

jaune (référence non communiquée) terre rouge

jaune (référence non communiquée) terre rouge 2/ 6 I GENERALITES CHANTIER 1. PLANNING PREVISIONNEL POUR le 22 avril 2014 : - Livraison bois de charpente en cours. - Nettoyage de la tour en briques en cours. 2. EFFECTIFS le 15 avril 2014. LEBRUN :

Plus en détail

Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur

Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur L. Lassoie, CSTC Master title - 2/12/2013 - Page 1 Evolution du concept de toiture plate Jusqu'à la fin des années 80 : nombreuses pathologies

Plus en détail

Panorama des exigences, normes et dispositifs en lien avec l audit énergétique. obligatoire

Panorama des exigences, normes et dispositifs en lien avec l audit énergétique. obligatoire Panorama des exigences, normes et dispositifs en lien avec l audit énergétique Colloque ATEE du 20 novembre 2014 Lille Les opportunités de l audit énergétique réglementaire Contact : Julien ADAM, Chargé

Plus en détail

ANNEXE. Table des activités. C:\Users\Maxime\Desktop\table nomenclature activites012011.doc

ANNEXE. Table des activités. C:\Users\Maxime\Desktop\table nomenclature activites012011.doc ANNEXE Table des activités NOMENCLATURE DES ASSUREURS POUR LES ACTIVITES BTP ACTIVITES DEFINITIONS Préparation et aménagement du site 1. Démolition Démolition d ouvrages par des moyens manuels ou mécaniques

Plus en détail

Réhabilitation sans tranchée

Réhabilitation sans tranchée Réhabilitation sans tranchée HYDROCURAGE DES CANALISATIONS Nettoyage préalable des canalisations L A S O L U T I O N P O U R R E P A R E R V O S C A N A L I S A T I O N S S A N S O U V R I R D E T R A

Plus en détail

Solutions Sika. www.sika.fr. Une Offre Globale Notre passion : l univers du B.T.P. Sika partenaire des ingénieurs et des architectes. www.sika.

Solutions Sika. www.sika.fr. Une Offre Globale Notre passion : l univers du B.T.P. Sika partenaire des ingénieurs et des architectes. www.sika. de vos ambitions Sika, partenaire Sika France S.A. BU Entreprises Spécialisées Prestations et services techniques qualitatifs = gage de garantie Tel : + 33 1 49 92 80 67 Fax : + 33 1 49 92 80 98 Information

Plus en détail

LA FORMATION SIKA CATALOGUE 2015-2016 SIKA FRANCE - SERVICE FORMATION COMMUNICATION PRESCRIPTION

LA FORMATION SIKA CATALOGUE 2015-2016 SIKA FRANCE - SERVICE FORMATION COMMUNICATION PRESCRIPTION LA FORMATION SIKA CATALOGUE 2015-2016 SIKA FRANCE - SERVICE FORMATION COMMUNICATION PRESCRIPTION CATALOGUE FORMATION SIKA 2015-2016 SOMMAIRE FORMATION CLIENT FORMATION EXTERNE 03 L essentiel de la gamme

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL 4.6.1 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL concernant une demande de crédit de Fr. 700'000.- pour la réfection de la couverture du Bied sous la rue Georges-Favre, premier secteur carrefour Klaus

Plus en détail

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS SCI CAMOZZI MOULIOT C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS LOT N 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES LOT 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES 1 04 MENUISERIE BOIS Sommaire 04

Plus en détail

Le Monde de MAPEI. Une histoire de qualité

Le Monde de MAPEI. Une histoire de qualité de MAPEI Une histoire de qualité Après plus de 70 ans dans le monde des affaires, le nom MAPEI est devenu synonyme de «qualité». Fondée en Italie en 1937, l entreprise a reçu le nom de MAPEI créé à partir

Plus en détail

Kit Douche à l italienne. La solution pour votre. douche plain-pied

Kit Douche à l italienne. La solution pour votre. douche plain-pied Kit Douche à l italienne La solution pour votre douche plain-pied Le Kit comprend Un caniveau inox et ses accessoires Une membrane d étanchéité Caniveau avec forme de pente intégrée Grille de protection

Plus en détail

ANNEXE. Table des activités

ANNEXE. Table des activités ANNEXE Table des activités NOMENCLATURE DES ASSUREURS POUR LES ACTIVITES BTP ACTIVITES DEFINITIONS Préparation et aménagement du site 1. Démolition Démolition d ouvrages par des moyens manuels ou mécaniques

Plus en détail

Mercuriale des prix de réparation des OA

Mercuriale des prix de réparation des OA Centre d études et d expertises sur les risques l environnement, la mobilité et l aménagement Direction Territoriale Ouest Club Régional Ouvrages d Art Saumur, 24 septembre 2014 Mercuriale des prix de

Plus en détail

TECHNOLOGIES ET SYSTÈMES POUR CUVELAGES EN EXTRADOS SikaProof A

TECHNOLOGIES ET SYSTÈMES POUR CUVELAGES EN EXTRADOS SikaProof A TECHNOLOGIES ET SYSTÈMES POUR CUVELAGES EN EXTRADOS SikaProof A SYSTÈME D ÉTANCHÉITÉ EN EXTRADOS TOTALEMENT ADHÉRENT RENDRE LES CUVELAGES ÉTANCHES DURABLEMENT Qu est-ce que SikaProof A? Comment ça marche?

Plus en détail

>I Maçonnerie I Escaliers

>I Maçonnerie I Escaliers ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières g Terminologie n Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

Spécialiste des systèmes d étanchéité à base de résines synthétiques liquides Des solutions pour architectes et bureaux d études.

Spécialiste des systèmes d étanchéité à base de résines synthétiques liquides Des solutions pour architectes et bureaux d études. Spécialiste des systèmes d étanchéité à base de résines synthétiques liquides Des solutions pour architectes et bureaux d études. INFORMATIONS DESTINÉES AUX ARCHITECTES ET BUREAUX D ÉTUDES Solutions pour

Plus en détail

Environnement du bloc opératoire

Environnement du bloc opératoire La gestion du risque infectieux au bloc opératoire Environnement du bloc opératoire Salles propres et environnements maîtrisés apparentés dans les établissements de santé : une norme. Alain GUEY, Dépt.

Plus en détail

Présentations GTF. Point de vue d un utilisateur final. Durée de vie des ouvrages : Approche Prédictive, PerformantielLE et probabiliste

Présentations GTF. Point de vue d un utilisateur final. Durée de vie des ouvrages : Approche Prédictive, PerformantielLE et probabiliste Présentations GTF Présenté par : Georges NAHAS Organismes : Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) Paris 26 mai 2009 Introduction Le vieillissement des ouvrages de génie civil et plus

Plus en détail

MSA SIEGE SOCIAL DE VALENCE (26) EXTENSION DE BUREAUX

MSA SIEGE SOCIAL DE VALENCE (26) EXTENSION DE BUREAUX MAITRE D OUVRAGE 29, Rue Frédéric CHOPIN 26000 VALENCE MSA CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 06 REVETEMENTS DE SOLS SOUPLES ARCHITECTE BET STRUCTURE / ECONOMIE / FLUIDES Cabinet d'architecture

Plus en détail