POLLUTEC LYON 3 Décembre 2004 M. LECA gérard GCEE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "POLLUTEC LYON 3 Décembre 2004 M. LECA gérard GCEE"

Transcription

1 POLLUTEC LYON 3 Décembre 2004 M. LECA gérard GCEE

2 COMMENT REHABILITER UN CHATEAU D EAU?

3 INTRODUCTION Historique de la construction: Construits entre 1920 et 1980, mais depuis 1950 pour 70% du parc actuel. Pour l essentiel en béton armé. Ils entrent dans leur période d entretien et de rénovation.

4 TYPES D OUVRAGES

5 Réservoir au sol ou enterré

6 Réservoir sur tour en béton armé

7

8 Réservoir métal ou mixte

9 LA RENOVATION Définition Domaines concernés Objectifs

10 Définition Travaux à réaliser durant la vie de l ouvrage, à des périodes appropriées, afin d en améliorer ou maintenir l état de service. (Norme de service du GCEE)

11 Domaines concernés L étanchéité intérieure L étanchéité de couverture La reprise des structures Le ravalement La remise au normes des serrureries

12 Objectifs La correction des défauts de construction ou de conception. La reprise des désordres liés au vieillissement; L adaptation aux normes actuelles. La réinsertion dans l environnement.

13 LES PATHOLOGIES ETANCHEITE STRUCTURE REVETEMENTS

14 Les fissures

15 Les revêtements

16

17 Les dégradations de structures

18

19

20 Le diagnostic ENTREPRISE 1ère évaluation visite de l'ouvrage obligatoire - contraintes d'environnement de l'ouvrage (ligne EDF, habitation, accès, puits de captage...) - relevé des dimensions exactes - recensement et observation des pathologies - états des serrureries et des dispositifs de sécurité Rapport de visite avec photos CLIENT ou MAITRE D ŒUVRE Collecte des documents - plans et note de calcul - historique des travaux réalisés - caractéristiques physiques de.l'éffluent Essais complémentaires éventuels : - caractéristiques des bétons - note de calcul - corrosion des armatures,..carbonatation, etc... L'ensemble de ces éléments permet d'établir le diagnostic

21 LES TECHNIQUES Décapage des surfaces Reconstitution des supports Points singuliers Revêtements d étanchéité

22 Décapage à l ultra haute pression

23

24 Reconstitution des supports

25 Prétraitement des fissures

26 Drainage des infiltrations d eau

27 Confortement de structure

28 Les revêtements

29 Les différents matériaux Les mortiers souples Les membranes Les résines époxy

30 Les mortiers souples Pose en adhérence au support Economiques Sensibles au produits de nettoyage Reprise de 10% d eau, sensibles au milieu

31 Mortier contaminé

32 Les membranes Pose en indépendance avec drainage Préfabriquées en usine Recherche de fuite difficile Nécessitent des précautions à l entretien

33

34 Les résines époxy Pose en adhérence, indépendance possible Revêtement souple Résine adaptée au milieu humide Grande résistance chimique Système éprouvé en réservoir

35

36 La sous-face de couverture

37 L ETANCHEITE DE COUVERTURE En adhérence ou en indépendance

38

39

40

41 LA REPRISE DES STRUCTURES ET LE RAVALEMENT

42

43 Démolition des bétons et dégagement des aciers corrodés

44 Passivation des aciers corrodés

45 Ragréage des bétons

46

47

48

49 Imperméabilisation I3

50

51

52

53 PRECONTRAINTE ADDITIONNELLE

54 LA MISE AUX NORMES DES SERRURERIES Mise en place d éléments adaptés à l ouvrage à l aide de matériaux pérennes

55 inox

56 aluminium inox

57 Aluminium laqué

58 LES TRAVAUX Les moyens nécessaires à la réussite

59 Les moyens matériels Les échafaudages Le matériel de décapage L éclairage,le conditionnement d air L hygiène et la sécurité

60

61

62 L ENTREPRISE L ancienneté dans la spécialité La qualification professionnelle Identification FNTP et certificat professionnel GCEE L organisation de la qualité La maîtrise des techniques connexes ISO,QUALIBAT ou FNTP

63 LE FOURNISSEUR Fournisseur spécialisé et expérimenté Produits adaptés Cahier des charges de mise en œuvre Fabrication fiable : certification ISO 9001

64

65 LE CLIENT Délai raisonnable Conditions d intervention adaptées aux techniques CCTP avec variantes

66 LES DOCUMENTS Les annales de l ITBTP, recommandations professionnelles de mai 90 Le guide méthodologique du GCEE La norme de service du GCEE AFNOR NF P Engagements de prestations des entreprises réalisant des travaux de génie civil de l eau

67 CONCLUSION Plusieurs centaines de châteaux d eau et réservoirs sont rénovés chaque année par les entreprises spécialisées du GCEE. Le recours aux entreprises du GCEE est la garantie d un investissement pérenne et du respect des règles de l art.

VILLE DE MONTAMISE MARCHE DE TRAVAUX REFECTION DU SOL DE LA HALLE DES SPORTS CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES

VILLE DE MONTAMISE MARCHE DE TRAVAUX REFECTION DU SOL DE LA HALLE DES SPORTS CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES VILLE DE MONTAMISE MARCHE DE TRAVAUX REFECTION DU SOL DE LA HALLE DES SPORTS CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES Article 1 : Généralités Le revêtement de sol actuel, d origine, a un degré d usure avancé par

Plus en détail

STATIONNEMENT DES VEHICULES DE LA CHAMBRE FUNERAIRE

STATIONNEMENT DES VEHICULES DE LA CHAMBRE FUNERAIRE SYNDICAT INTERCOMMUNAL DU CIMETIERE DES JONCHEROLLES STATIONNEMENT DES VEHICULES DE LA CHAMBRE FUNERAIRE Plan de situation 1 IDENTIFICATION Identité Adresse 95 rue Marcel Sembat 93430 VILLETANEUSE Dénomination

Plus en détail

SERRURERIE ET SÉCURITÉ

SERRURERIE ET SÉCURITÉ IL S AGIT LE PLUS SOUVENT DE TRAVAUX DE GRANDE HAUTEUR. L OUVRAGE DATANT DE PLUS DE 10 ANS EN GÉNÉRAL, LES DISPOSITIFS DE SÉCURITÉ DES ACCÈS ET PLATEFORMES NE SONT PLUS ADAPTÉS, VOIRE PARFOIS MANQUANTS.

Plus en détail

STATIONNEMENT DES VEHICULES

STATIONNEMENT DES VEHICULES SYNDICAT INTERCOMMUNAL DU CIMETIERE DES JONCHEROLLES STATIONNEMENT DES VEHICULES Plan de situation 1 IDENTIFICATION Identité Adresse 95 rue Marcel Sembat 93430 VILLETANEUSE Dénomination Stationnement des

Plus en détail

RAYSTON. www.btp-solution.com. 44 b, rue du Moulin Joli 97419 La Possession Tél. 0262 71 72 14 Fax 0262 22 76 70

RAYSTON. www.btp-solution.com. 44 b, rue du Moulin Joli 97419 La Possession Tél. 0262 71 72 14 Fax 0262 22 76 70 www.btp-solution.com RAYSTON 44 b, rue du Moulin Joli 97419 La Possession Tél. 0262 71 72 14 Fax 0262 22 76 70 mob. 0692 85 92 59 contact@btp-solution.com IMPERMÉABILISANTS FICHE TECHNIQUE IMPERMAX L IMPERMAX

Plus en détail

Colles et résines. Les colles en génie civil

Colles et résines. Les colles en génie civil Colles et résines Les colles en génie civil Les colles en génie civil Collage = technique d assemblage Autres techniques: Boulonnage Soudure Vissage Le collage meilleur que les autres? Les colles en

Plus en détail

Chapitre Contenu Page. 14 Restauration du béton 383

Chapitre Contenu Page. 14 Restauration du béton 383 Chapitre Contenu Page 14 383 14 Principes De par ses propriétés particulières, le béton s est installé comme matériau dans tous les domaines de la construction. Partenaire important et fiable, il est

Plus en détail

C.C.T.P. Lot N 3 PEINTURE ET NETTOYAGE

C.C.T.P. Lot N 3 PEINTURE ET NETTOYAGE C.C.T.P. Lot N 3 PEINTURE ET NETTOYAGE Les prestations dues par l Entrepreneur du présent lot suivent strictement les prescriptions énoncées dans le présent lot. Ci-après toutes fournitures et ouvrages

Plus en détail

Rapport de Diagnostic Technique de l état physique. «La Maison du contrôleur»

Rapport de Diagnostic Technique de l état physique. «La Maison du contrôleur» Référence dossier : Z0907035-OG Rapport de Diagnostic Technique de l état physique «La Maison du contrôleur» Maître d ouvrage Voies Navigables de France Direction Interrégionale de VNF Sud Ouest 2 Port

Plus en détail

C.C.T.P. Lot N 2 MENUISERIES EXTERIEURES ALUMINIUM

C.C.T.P. Lot N 2 MENUISERIES EXTERIEURES ALUMINIUM C.C.T.P. Lot N 2 MENUISERIES EXTERIEURES ALUMINIUM 1 GENERALITES 1.1 PRINCIPES GENERAUX 1.1.1 REGLEMENTATION Les travaux seront soumis aux règles définissant les caractéristiques et conditions de mise

Plus en détail

LES TROUBLES HABITUELS

LES TROUBLES HABITUELS LES TROUBLES HABITUELS Le diagnostic et les solutions d intervention Problèmes majeurs Troubles Opérations habituelles 1. Fondation - drainage -- affaissement, déformation -- joints -- fissures -- pourriture

Plus en détail

Écartez les risques de votre horizon

Écartez les risques de votre horizon ISOLER LES TOITURES-TERRASSES BÉTON Écartez les risques de votre horizon Une étanchéité + sécurisante, + adaptable Parce que l étanchéité des toitures-terrasses ne souffre d aucun désordre, découvrez la

Plus en détail

CONTRÔLES NON DESTRUCTIFS ESSAIS MÉCANIQUES INSPECTIONS GARANTIR L INTÉGRITÉ DE VOS INSTALLATIONS INDUSTRIELLES

CONTRÔLES NON DESTRUCTIFS ESSAIS MÉCANIQUES INSPECTIONS GARANTIR L INTÉGRITÉ DE VOS INSTALLATIONS INDUSTRIELLES CONTRÔLES NON DESTRUCTIFS ESSAIS MÉCANIQUES INSPECTIONS GARANTIR L INTÉGRITÉ DE VOS INSTALLATIONS INDUSTRIELLES CSI IDENTIFIE ET MET EN ŒUVRE LES MEILLEURES TECHNIQUES DE CONTRÔLES ADAPTÉES À VOS BESOINS

Plus en détail

PRÉVENTION DES RISQUES LORS DE LA RÉHABILITATION D'UN CHÂTEAU D'EAU OU RÉSERVOIR GUIDE GCEE/CRAMIF

PRÉVENTION DES RISQUES LORS DE LA RÉHABILITATION D'UN CHÂTEAU D'EAU OU RÉSERVOIR GUIDE GCEE/CRAMIF PRÉVENTION DES RISQUES LORS DE LA RÉHABILITATION D'UN CHÂTEAU D'EAU OU RÉSERVOIR GUIDE GCEE/CRAMIF POLLUTEC NOVEMBRE 2012 Membres de la commission CRAMIF/GCEE Jean ODRY CRAMIF Antenne 91 Gérard LECA Président

Plus en détail

EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS

EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS L HUMIDITÉ DANS LE BÂTI B EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS Pour comprendre comment agit l humiditl humidité,, il faut d abord d connaître Comment s effectuent la pénétration et la propagation

Plus en détail

copyright FCBA Octobre 2011 2/7

copyright FCBA Octobre 2011 2/7 copyright FCBA Octobre 2011 2/7 Cahier des clauses techniques particulières Traitement fongicide des bois et maçonneries Maître d Ouvrage.. Maître d Oeuvre Références du chantier : A Dispositions Générales

Plus en détail

SOUDURE TUYAUTERIE CHAUDRONNERIE CONSTRUCTION METALIQUE ETUDE ET CONCEPTION ASSISTANCE FORMATION ECHAFAUDAGE

SOUDURE TUYAUTERIE CHAUDRONNERIE CONSTRUCTION METALIQUE ETUDE ET CONCEPTION ASSISTANCE FORMATION ECHAFAUDAGE «Lorsqu'il vous faut la meilleure expertise» SOUDURE TUYAUTERIE CHAUDRONNERIE CONSTRUCTION METALIQUE ETUDE ET CONCEPTION ASSISTANCE FORMATION ECHAFAUDAGE 1 SOMMAIRE 1. Profil...3 2. Activités.....5 Soudure...6

Plus en détail

au moyen de matériaux composites application port de dunkerque Mardy Long, Chafika Djelal-Dantec, & Stephan Kesteloot

au moyen de matériaux composites application port de dunkerque Mardy Long, Chafika Djelal-Dantec, & Stephan Kesteloot Durabilité des ouvrages fluviaux et maritimes renforcés au moyen de matériaux composites application port de dunkerque Mardy Long, Chafika Djelal-Dantec, & Stephan Kesteloot Partenaires de projets Partenairesdu

Plus en détail

>I Maçonnerie I ESCALIERS MAISON INDIVIDUELLE

>I Maçonnerie I ESCALIERS MAISON INDIVIDUELLE ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières Terminologie Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

Pathologie des réservoirs en béton. Présenté par Gil ESPIC et Thomas MOREAU

Pathologie des réservoirs en béton. Présenté par Gil ESPIC et Thomas MOREAU Pathologie des réservoirs en béton Présenté par Gil ESPIC et Thomas MOREAU 1 SOMMAIRE 1. Le Génie Civil de l Eau et de l Environnement 2. Les ouvrages du Génie Civil de l Eau et de l Environnement 3. Agressions

Plus en détail

Les mortiers de réparation

Les mortiers de réparation Les mortiers de réparation Pathologie du béton et la réparation du béton Déroulement de l opération 1 Diagnostic Evaluer la maladie et son étendue Réparations Structurelles / Superficielles 2 Préparation

Plus en détail

Laboratoire Recherche Animalerie. Laboratoires classés. Construire Votre Environnement. A division of Dagard SAS

Laboratoire Recherche Animalerie. Laboratoires classés. Construire Votre Environnement. A division of Dagard SAS Laboratoire Recherche Animalerie Laboratoires A division of Dagard SAS Construire Votre Environnement Pérennité Renommée Expertise Savoir-faire Dagard : 30 ans à la pointe de l innovation Votre projet

Plus en détail

Tableau d identification des familles génériques de travaux de réhabilitation. «Définition des appellations génériques»

Tableau d identification des familles génériques de travaux de réhabilitation. «Définition des appellations génériques» «Définition des appellations génériques» Famille «INJECTION» doit permettre de: -Comblement des vides REMPLIR les vides francs situés dans l environnement (remplissage...) proche de l ouvrage; D où COMBLEMENT

Plus en détail

Guide Pratique. Par application de revêtements. En application des DTU 42.1, 59.1 et 59.2. Le ravalement de façade

Guide Pratique. Par application de revêtements. En application des DTU 42.1, 59.1 et 59.2. Le ravalement de façade Guide Pratique Le ravalement Par application de revêtements En application des DTU 42.1, 59.1 et 59.2 SOMMAIRE Définition du ravalement............................ 4 Conditions administratives d exécution................

Plus en détail

POSE DES OUVRAGES. «Etanchéité des menuiseries»

POSE DES OUVRAGES. «Etanchéité des menuiseries» 1/10 POSE DES OUVRAGES. «Etanchéité des menuiseries» S5.4: MATERIAUX COMPOSANTS DU SECTEUR PROFESSIONNEL. C1.1: Décoder, analyser les données de définition. C4.5: Conduire les opérations de pose sur chantier.

Plus en détail

Travaux de Maçonnerie

Travaux de Maçonnerie Commune d Allonnes Cahier des charges techniques particulières Aménagement extérieur du clos des jardinets Travaux de Maçonnerie Clos des jardinets - 1-7 SOMMAIRE Généralités...- 3 - Installations de chantier...-

Plus en détail

Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur

Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur L. Lassoie, CSTC Master title - 2/12/2013 - Page 1 Evolution du concept de toiture plate Jusqu'à la fin des années 80 : nombreuses pathologies

Plus en détail

LES COMPÉTENCES TECHNIQUES DE NOS ÉQUIPES

LES COMPÉTENCES TECHNIQUES DE NOS ÉQUIPES NOS VALEURS LES COMPÉTENCES TECHNIQUES DE NOS ÉQUIPES Ravalement et réparation des maçonneries. Peintures décorative et d imperméabilisation. Isolation Thermique par l Extérieur (ITE). Restauration du

Plus en détail

Commune de Chambly RENOVATION PARTIELLE DE LA COUVERTURE AUX TENNIS COUVERTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

Commune de Chambly RENOVATION PARTIELLE DE LA COUVERTURE AUX TENNIS COUVERTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Commune de Chambly RENOVATION PARTIELLE DE LA COUVERTURE AUX TENNIS COUVERTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) 1 SOMMAIRE GENERALITES...3 1.1 OBJET DU MARCHE...3 1.2 INTERVENANTS...3

Plus en détail

Fiche n VI-1 "La préfabrication en usine"

Fiche n VI-1 La préfabrication en usine Fiche n VI-1 "La préfabrication en usine" 1. Objet de la présente fiche Cette fiche concerne le contrôle de la réalisation d éléments ou parties d ouvrages, préfabriqués en usine tels que : Poutres préfabriquées

Plus en détail

Votre assistant en. maîtrise de l énergie

Votre assistant en. maîtrise de l énergie Votre assistant en maîtrise de l énergie Pour nous contacter Siège Social : 40 rue du Général de Gaulle - 53800 Renazé 02 43 06 38 55 Agence Laval : Bd de la Communication 53950 Louverné 02 43 49 81 52

Plus en détail

Fiches pathologie bâtiment

Fiches pathologie bâtiment Fondations et infrastructures Enveloppes et revêtements extérieurs Structures et gros œuvre Équipements Fiches pathologie bâtiment Toitures et charpentes Aménagements intérieurs Avant-propos Les fiches

Plus en détail

21 janvier 2016. Injections de structures en béton. Ing. Tom Verhaegen

21 janvier 2016. Injections de structures en béton. Ing. Tom Verhaegen Injections de structures en béton Ing. Tom Verhaegen Chef de Service RONVEAUX Rénovation CINEY Afdelingshoofd RONVEAUX Renovatie BRUGGE www.ronveaux.com et quand même LE BETON PEUT FISSURER Presque inévitable

Plus en détail

Le polyéthylène : un matériau de choix pour les réseaux d adduction d eau

Le polyéthylène : un matériau de choix pour les réseaux d adduction d eau Le polyéthylène : un matériau de choix pour les réseaux d adduction d eau L eau : source de vie L eau est au centre des préoccupations de notre nouveau millénaire. La raréfaction des sources d eau potable

Plus en détail

>I Maçonnerie I Escaliers

>I Maçonnerie I Escaliers ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières g Terminologie n Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

PATHOLOGIE DES BALCONS

PATHOLOGIE DES BALCONS PATHOLOGIE DES BALCONS Un balcon est une «plateforme à hauteur de plancher, formant saillie sur une façade, et fermée par une balustrade ou un garde-corps, qui sont généralement en métal ou en béton. C

Plus en détail

jaune (référence non communiquée) terre rouge

jaune (référence non communiquée) terre rouge 2/ 6 I GENERALITES CHANTIER 1. PLANNING PREVISIONNEL POUR le 22 avril 2014 : - Livraison bois de charpente en cours. - Nettoyage de la tour en briques en cours. 2. EFFECTIFS le 15 avril 2014. LEBRUN :

Plus en détail

Le Monde de MAPEI. Une histoire de qualité

Le Monde de MAPEI. Une histoire de qualité de MAPEI Une histoire de qualité Après plus de 70 ans dans le monde des affaires, le nom MAPEI est devenu synonyme de «qualité». Fondée en Italie en 1937, l entreprise a reçu le nom de MAPEI créé à partir

Plus en détail

DIAGNOSTIC TECHNIQUE SCI LES RODETTES. 1/ Etat général des terrasses :

DIAGNOSTIC TECHNIQUE SCI LES RODETTES. 1/ Etat général des terrasses : DIAGNOSTIC TECHNIQUE SCI LES RODETTES 1/ Etat général des terrasses : L aspect général de la protection gravillons est satisfaisante, l épaisseur est régulière et uniforme.. La protection gravillon s est

Plus en détail

Les rénovations de canalisation et de conduites d évacuation domestiques sont généralement résolus en remplaçant toute l installation.

Les rénovations de canalisation et de conduites d évacuation domestiques sont généralement résolus en remplaçant toute l installation. Les rénovations de canalisation et de conduites d évacuation domestiques sont généralement résolus en remplaçant toute l installation. Cela signifie qu il faut entreprendre des travaux de burinage et de

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES LOT 2 : COUVERTURE ÉTANCHÉITÉ CCTP LOT2 COUVERTURE / ETANCHEITE - page 1 LOT 2 COUVERTURE / ETANCHEITE ARTICLE 1 CONSISTANCE DES TRAVAUX... 3 2.01 Réfection

Plus en détail

Introduction à la maintenance

Introduction à la maintenance 1/- Introduction : Le maintien des équipements de production est un enjeu clé pour la productivité des usines aussi bien que pour la qualité des produits. C est un défi industriel impliquant la remise

Plus en détail

La Bretagne romantique

La Bretagne romantique La Bretagne romantique Energie Thermographie et diagnostic thermique en rénovation Tinténiac, le 25 octobre 2015 Gireg Le Bris Yvan Le Tennier Qu est ce que la thermographie? La thermographie est la technique

Plus en détail

Enduit de cuvelage Système plastique d imperméabilisation et d étanchéité

Enduit de cuvelage Système plastique d imperméabilisation et d étanchéité Enduit de cuvelage Système plastique d imperméabilisation et d étanchéité DEFINITION ET PRESENTATION DU PRODUIT MABETANCHE OU ENDUIT DE CUVELAGE est un système d imperméabilisation et d étanchéité, à base

Plus en détail

Textoflex. Revêtement de façade de classe D3, I1

Textoflex. Revêtement de façade de classe D3, I1 Textoflex Revêtement de façade de classe D3, I1 TEXTOFLEX La Polyvalence simple et efficace Textoflex est un Revêtement SemiEpais qui répond à la fois aux exigences des revêtements de Décoration de classe

Plus en détail

La protection des parois enterrées

La protection des parois enterrées La protection des parois enterrées Les produits pour traiter les remontées capillaires ou l action des eaux de ruissellement ou d infiltration : parce que les parois enterrées se doivent d être protégées

Plus en détail

2.4. DALLES DE PLANCHERS ET TOITURES

2.4. DALLES DE PLANCHERS ET TOITURES 2.4.1. DESCRIPTION 2.4. DALLES DE PLANCHERS ET TOITURES RONVODAL fabrique 3 types de planchers en béton précontraint : - la dalle alvéolaire classique ou dalle RC utilisée en plancher et éventuellement

Plus en détail

BILAN DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES DE L ENTREPRISE D ACCUEIL

BILAN DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES DE L ENTREPRISE D ACCUEIL B.T.S. ENVELOPPE DU BATIMENT BILAN DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES DE L ENTREPRISE D ACCUEIL Coordonnées l entreprise Nom l apprenti LES PRODUITS VERRIERS. Les produits verriers Connaître pour chaque produit

Plus en détail

Façades en béton apparent

Façades en béton apparent FICHE TECHNIQUE Façades en béton apparent 2 3 4 5 CONNAÎTRE > Le matériau > Mise en œuvre REGARDER > Fissures > Éclatement du béton > Corrosion des armatures ENTRETENIR > Réparation du béton > Nettoyage

Plus en détail

Présentations GTF. Point de vue d un utilisateur final. Durée de vie des ouvrages : Approche Prédictive, PerformantielLE et probabiliste

Présentations GTF. Point de vue d un utilisateur final. Durée de vie des ouvrages : Approche Prédictive, PerformantielLE et probabiliste Présentations GTF Présenté par : Georges NAHAS Organismes : Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) Paris 26 mai 2009 Introduction Le vieillissement des ouvrages de génie civil et plus

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX TRAVAUX DE REHABILITATION DU RESEAU D EAUX USEES DU BOURG

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX TRAVAUX DE REHABILITATION DU RESEAU D EAUX USEES DU BOURG MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Objet du marché TRAVAUX DE REHABILITATION DU RESEAU D EAUX USEES DU BOURG 4 - B O R D E R E A U D E S P R I X U N I T A I R E S ( B P U ) Maître de l'ouvrage Commune de Mouzeil

Plus en détail

Conservation et stockage Les rouleaux SP4GRANICOLOR doivent être impérativement transportés et stockés debout sur deux hauteurs maximum.

Conservation et stockage Les rouleaux SP4GRANICOLOR doivent être impérativement transportés et stockés debout sur deux hauteurs maximum. Présentation SP4GRANICOLOR est un revêtement d étanchéité monocouche, autoprotégé, biarmé, bénéficiant de la garantie de 10 ans. L autoprotection de cette membrane est assurée par une couche de paillettes

Plus en détail

DPGF LOT : ETANCHEITE TRANCHE 2012 : bâtiment B TRANCHE 2013 : bâtiments A et C TRANCHE 2014 : entrée, cuisine, réfectoire et petite extension

DPGF LOT : ETANCHEITE TRANCHE 2012 : bâtiment B TRANCHE 2013 : bâtiments A et C TRANCHE 2014 : entrée, cuisine, réfectoire et petite extension DPGF LOT : ETANCHEITE INDICE DATE MODIFICATIONS A 15/02/12 - remplacement du terme «extension» par le terme «bâtiment C» - remplacement du logo - fractionnement du dossier en 3 tranches - prescription

Plus en détail

Creusez l idée du Sans Tranchée. Lyon 3 avril 2012

Creusez l idée du Sans Tranchée. Lyon 3 avril 2012 Les Techniques Sans Tranchée Travaux de réhabilitation Durabilité et pérennité des techniques de réhabilitation : cas du chemisage continu polymérisé en place De nombreuses techniques de réhabilitation

Plus en détail

Colle époxydique multi usages, à 2 composants

Colle époxydique multi usages, à 2 composants Notice Produit Edition 20 01 2014 Numéro 9.11 Version n 2013-310 01 04 02 03 001 0 000144 Colle époxydique multi usages, à 2 composants Description est une colle structurale thixotrope à 2 composants,

Plus en détail

LES NAPPES A EXCROISSANCES DE PAROIS ENTERREES (N.E.P.E.) Fonctions et caractéristiques

LES NAPPES A EXCROISSANCES DE PAROIS ENTERREES (N.E.P.E.) Fonctions et caractéristiques LES NAPPES A EXCROISSANCES DE PAROIS ENTERREES (N.E.P.E.) Fonctions et caractéristiques Le présent document a été établi à l initiative de l ANEPE Association des Nappes à Excroissances pour Parois Enterrées

Plus en détail

Entrepreneur de construction

Entrepreneur de construction Profil des compétences professionnelles Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Organisation pratique, lieux d organisation

Plus en détail

C.C.T.P. Lot N 04 ENDUIT - PEINTURE FACADES

C.C.T.P. Lot N 04 ENDUIT - PEINTURE FACADES Maître d'ouvrage CHAMBRE DES METIERS ET DE L'ARTISANAT 20 Rue des Arts et Métiers ZAC Bouchayer-Viallet 38206 GRENOBLE Cedex 1 Tel : 04 76 70 82 09 Assistant Maître d'ouvrage DESTIM 50 Chemin du Faïs 38350

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL 4.6.1 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL concernant une demande de crédit de Fr. 700'000.- pour la réfection de la couverture du Bied sous la rue Georges-Favre, premier secteur carrefour Klaus

Plus en détail

Marché de fourniture et d installation de matériels de restauration, et de travaux de cloisonnement du local plonge

Marché de fourniture et d installation de matériels de restauration, et de travaux de cloisonnement du local plonge CENTRE HOSPITALIER DU GERS 10 Rue Michelet BP 363 32008 AUCH Cédex 8 Marché de fourniture et d installation de matériels de restauration, et de travaux de cloisonnement du local plonge ANNEXE 1 AU CCTP

Plus en détail

Questionnaire de souscription Responsabilité Civile Professionnelle - Décennale

Questionnaire de souscription Responsabilité Civile Professionnelle - Décennale Questionnaire de souscription Responsabilité Civile Professionnelle - Décennale Le Proposant Raison sociale : Statut juridique : Date de création : Adresse : Code postal : Ville : E-mail : Tél. : Fax :

Plus en détail

Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008

Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008 Page 1 / 5 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008 Introduction Dans

Plus en détail

Sinistres causés par l eau

Sinistres causés par l eau Sinistres causés par l eau Activités de formation continue accréditées par la ChAD 4 Chapitres - 4 UFC http://reseauexperts.ca/ PRÉSENTÉ PAR : Frédéric Charest, ing. http://expertises.ca/ fci@expertises.ca

Plus en détail

CCAP. Guide pour la rédaction. Guide pour la rédaction du CAHIER DES CLAUSES AMINISTRATIVES PARTICULIÈRES C C A P CCAP

CCAP. Guide pour la rédaction. Guide pour la rédaction du CAHIER DES CLAUSES AMINISTRATIVES PARTICULIÈRES C C A P CCAP Guide pour la rédaction du CAHIER DES CLAUSES AMINISTRATIVES PARTICULIÈRES C C A P 1 Établissement d un C.C.A.P. type SOMMAIRE ART. I - OBJET DU MARCHÉ DISPOSITIONS GÉNÉRALES... 3 ART. II - PIÈCES CONSTITUTIVES

Plus en détail

INTERVENIR SUR LE BATI ANCIEN

INTERVENIR SUR LE BATI ANCIEN I - Données Générales INTERVENIR SUR LE BATI ANCIEN Rivalités entre réhabilitation, restauration et rénovation Au cours des dernières années, d'importantes études ont été entreprises dans les quartiers

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE Département du Rhône (69) VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE CENTRE DE LOISIRS 1 RUE DES BLEUETS Ville

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Indications pour la conception, la construction et la mise en place de dalle de toilettes

FICHE TECHNIQUE. Indications pour la conception, la construction et la mise en place de dalle de toilettes FICHE TECHNIQUE Indications pour la conception, la construction et la mise en place de dalle de toilettes 2.1.1. FIT1 Date de rédaction de la 1 ière version : vendredi 1er juin 2012 Version : vendredi

Plus en détail

Spécialiste des systèmes d étanchéité à base de résines synthétiques liquides Des solutions pour architectes et bureaux d études.

Spécialiste des systèmes d étanchéité à base de résines synthétiques liquides Des solutions pour architectes et bureaux d études. Spécialiste des systèmes d étanchéité à base de résines synthétiques liquides Des solutions pour architectes et bureaux d études. INFORMATIONS DESTINÉES AUX ARCHITECTES ET BUREAUX D ÉTUDES Solutions pour

Plus en détail

Solutions Sika. www.sika.fr. Une Offre Globale Notre passion : l univers du B.T.P. Sika partenaire des ingénieurs et des architectes. www.sika.

Solutions Sika. www.sika.fr. Une Offre Globale Notre passion : l univers du B.T.P. Sika partenaire des ingénieurs et des architectes. www.sika. de vos ambitions Sika, partenaire Sika France S.A. BU Entreprises Spécialisées Prestations et services techniques qualitatifs = gage de garantie Tel : + 33 1 49 92 80 67 Fax : + 33 1 49 92 80 98 Information

Plus en détail

METHODOLOGIE DE DETERMINATION DES DELAIS DE PEREMPTION DES REACTIFS, SOLVANTS ET SOLUTIONS TITREES

METHODOLOGIE DE DETERMINATION DES DELAIS DE PEREMPTION DES REACTIFS, SOLVANTS ET SOLUTIONS TITREES JEUDI LANCEMENT DE LA SECTION REGIONALE SFSTP NORD METHODOLOGIE DE DETERMINATION DES DELAIS DE PEREMPTION DES REACTIFS, SOLVANTS ET SOLUTIONS TITREES Eliane Bauthier-Loiseau SFSTP /TechnologieServier INTRODUCTION

Plus en détail

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Technicien d intervention ouvrages gaz Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des fonctions en lien avec la qualification Le CQP est en lien

Plus en détail

Garde-corps. www.securigard.fr

Garde-corps. www.securigard.fr Protection collective et définitive des toitures terrasses techniques inaccessibles au public et des installations industrielles contre les chutes de hauteur Garde-corps Garde-corps fixes ou autoportants

Plus en détail

Guide de choix. Assainissement & adduction GUIDE DE CHOIX. Réseaux. Cheminées. Station d épuration & de traitement de l eau

Guide de choix. Assainissement & adduction GUIDE DE CHOIX. Réseaux. Cheminées. Station d épuration & de traitement de l eau Assainissement & adduction Guide de choix GUIDE DE CHOIX 112 PARBETON 224 LANKOPLUG 226 ERTOFLEX 228 LANKOLASTIC 251 LANKOMOUSSE 531 BREPOXY 533 UTAREP H80F 662 LANKOCEM 700 CLAVEXPRESS Réseaux Phénomène

Plus en détail

DOCUMENTS D'APPEL D'OFFRES SOUS-SECTION 6.63 JOINT DE TABLIER

DOCUMENTS D'APPEL D'OFFRES SOUS-SECTION 6.63 JOINT DE TABLIER DOCUMENTS D'APPEL D'OFFRES SECTION 6 CONDITIONS TECHNIQUES NORMALISÉES TABLE DES MATIÈRES PAGE... 1 6.63.1 GÉNÉRALITÉS... 1 6.63.2 NORMES DE RÉFÉRENCE... 1 6.63.3 MATÉRIAUX... 2 6.63.4 EXÉCUTION DES TRAVAUX...

Plus en détail

ETANCHEITE SOUPLE BASSIN RESERVOIR

ETANCHEITE SOUPLE BASSIN RESERVOIR ASSURER IMPERMEABILISATION, ETANCHEITE ET CUVELAGE AVEC ETANCHEITE SOUPLE BASSIN RESERVOIR Système flexible prêt à l emploi d imperméabilisation, d étanchéité et de cuvelage pour supports faïencés, microfissurés

Plus en détail

Intégration des contraintes d'exploitation à la conception des unités et équipements pétrochimiques Journée Technique AFIAP du 27 Mai 2008

Intégration des contraintes d'exploitation à la conception des unités et équipements pétrochimiques Journée Technique AFIAP du 27 Mai 2008 Intégration des contraintes d'exploitation à la conception des unités et équipements pétrochimiques Journée Technique AFIAP du 27 Mai 2008 Introduction - Objectif Impératif SECURITE, puis Fiabilité et

Plus en détail

AVIS DE PRE-INFORMATION

AVIS DE PRE-INFORMATION AVIS DE PRE-INFORMATION SECTION I : POUVOIR ADJUDICATEUR 1.1 : Nom, adresses et point(s) de contact Nom officiel : UNION IMMOBILIERE DES ORGANISMES DE S2CURITE SOCIAL 68 Adresse : 26 avenue Robert Schuman

Plus en détail

Centre d expertise et de recherche en infrastructures urbaines (CERIU)

Centre d expertise et de recherche en infrastructures urbaines (CERIU) Centre d expertise et de recherche en infrastructures urbaines (CERIU) GESTION DES ACTIFS URBAINS INFRASTRUCTURES DE SURFACE Pierre Gauthier, ing., M.Sc. Congrès Bitume Québec 19 et 20 mars 2015 PRÉSENTATION

Plus en détail

CAP de Peintre-applicateur de revêtements RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

CAP de Peintre-applicateur de revêtements RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ACTIVITES Fonction : REALISATION TACHES PREPARATION 1 - Prendre connaissance des documents liés à son ouvrage. 2 - Participer à la vérification de la nature des

Plus en détail

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation 1. Description Elément préfabriqué en béton de type prémur isolé composé de 2 parois en béton de 7 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 20 cm en polystyrène expansé et d un espace pour le remplissage

Plus en détail

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE L - 72 FOURNITURE DE SEMELLES ELASTIQUES POUR LA FIXATION DE VOIE "TYPE BOTZELAER" EDITION: 04/2001 Index 1. INTRODUCTION... 3 1.1. DOMAINE

Plus en détail

Réservoirs d eau potable LES SOLUTIONS ETANCHEITE RENOLIT RENOLIT ALKORGEO MEMBRANES RENOLIT ALKORPLAN

Réservoirs d eau potable LES SOLUTIONS ETANCHEITE RENOLIT RENOLIT ALKORGEO MEMBRANES RENOLIT ALKORPLAN Réservoirs d eau potable LES SOLUTIONS ETANCHEITE RENOLIT RENOLIT ALKORGEO MEMBRANES RENOLIT ALKORPLAN RENOLIT ALKORGEO Géomembranes RENOLIT Alkorplan Avec attestation de conformité sanitaire pour être

Plus en détail

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE Bureau Alpes Contrôles bourg@alpes-controles.fr Membre de la COPREC RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE REFERENCE: 010T0002 indice 0 NOM DU PROCEDE: REVCOAT TYPE DE PROCEDE: REVÊTEMENT D ETANCHEITE

Plus en détail

ANNEXE. Table des activités

ANNEXE. Table des activités ANNEXE Table des activités NOMENCLATURE DES ASSUREURS POUR LES ACTIVITES BTP ACTIVITES DEFINITIONS Préparation et aménagement du site 1. Démolition Démolition d ouvrages par des moyens manuels ou mécaniques

Plus en détail

ETE HIVER. Très forte réflexion 95 % Emissivité 5 % Chauffage. Climatisation. Sortie d'air et de vapeur d'eau. Chauffage ou climatisation Vapeur

ETE HIVER. Très forte réflexion 95 % Emissivité 5 % Chauffage. Climatisation. Sortie d'air et de vapeur d'eau. Chauffage ou climatisation Vapeur Un isolant 2 en 1 Isolation par réflexion et très faible émissivité En hiver : SKYTECH Pro réfléchit la chaleur émise par le chauffage vers l'intérieur grâce à son fort pouvoir de réflexion. Sa très faible

Plus en détail

Les essais préalables à la réception

Les essais préalables à la réception Chapitre 6 Les essais préalables à la réception 6.1 - Généralités 6.2 - Épreuve de compactage 6.3 - Inspection visuelle ou télévisuelle 6.4 - Vérification de la conformité topographique et géométrique

Plus en détail

GUIDE DE PRÉPARATION DE SURFACE

GUIDE DE PRÉPARATION DE SURFACE Aggloméré de bois, panneaux de copeaux agglomérés et panneaux d appui OSB Masonite Plancher de bois dur et parquet-mosaïque Contreplaqué Luan Feuilles de revêtement de sol en vinyle à endos spongieux ou

Plus en détail

RC Décennale. Renseignements généraux

RC Décennale. Renseignements généraux RC Décennale Référence de votre cabinet Code ORIAS N : Cachet de votre cabinet : Date d effet souhaitée Date d échéance Nom de l entreprise à assurer Nom et prénom du gérant Adresse entreprise Renseignements

Plus en détail

BETOCRETE C-16 - BETOCRETE C-17 (BV)

BETOCRETE C-16 - BETOCRETE C-17 (BV) Consulter la fiche technique disponible sur le site www.benfer.it / www.schomburg.de Additifs Imperméabilisants Liquides Cristallins pour structures en béton 292 Additifs Imperméabilisants Cristallins

Plus en détail

CCTP : Cahier des Clauses Techniques Particulières

CCTP : Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CCTP : Cahier des Clauses Techniques Particulières Pouvoir adjudicateur : COMMUNE DE SAFFRE Mairie de SAFFRE Cour du Séquoia 44 390 SAFFRE Objet de la consultation : Travaux de

Plus en détail

Rapport de Diagnostic Technique de l état physique. «Le Moulin à Farine à Trèbes»

Rapport de Diagnostic Technique de l état physique. «Le Moulin à Farine à Trèbes» Référence dossier : B0903020 Rapport de Diagnostic Technique de l état physique «Le Moulin à Farine à Trèbes» Maître d ouvrage Voies Navigables de France Direction Interrégionale de VNF Sud Ouest Subdivision

Plus en détail

LIVRET DES SERVICES CLIENTS PARTICULIERS CONDITIONS ET TARIFS AU 1 ER JANVIER 2014. L énergie est notre avenir, économisons-la!

LIVRET DES SERVICES CLIENTS PARTICULIERS CONDITIONS ET TARIFS AU 1 ER JANVIER 2014. L énergie est notre avenir, économisons-la! LIVRET DES SERVICES CLIENTS PARTICULIERS CONDITIONS ET TARIFS AU 1 ER JANVIER 2014 L énergie est notre avenir, économisons-la! SERVICES D ACCÈS, D UTILISATION ET DE LIVRAISON DU GAZ La société Primagaz

Plus en détail

LOT 01 Gros Œuvre - Ravalement

LOT 01 Gros Œuvre - Ravalement Maître d œuvre : C3C CAPELLE Cyrille 21, rue Normande 28230 EPERNON Tél : 06 32 89 12 95 Maître de l ouvrage Lycée Michelet 5, rue Jullien 92170 VANVES --------- - TRAVAUX DE REPARATION D UNE PARTIE DU

Plus en détail

Rapport N 0937402 Relation N 9500966

Rapport N 0937402 Relation N 9500966 OFFICE PUBLIC DE L'HABITAT DE LA HAUTE SAONE 26,RUE FLEURIER - BP 70309 70006 VESOUL CEDEX A l attention de Monsieur CHARBERET D I A G N O S T I C A S S I S T A N C E T E C H N I Q U E REPERAGE DES MATERIAUX

Plus en détail

SYSTÈME TOITURE CONSEILS ET SOLUTIONS DURALEX POUR VOS CHANTIERS DE TOITURE. TECHNIQUE DURALEX. www.duralex-peintures.com

SYSTÈME TOITURE CONSEILS ET SOLUTIONS DURALEX POUR VOS CHANTIERS DE TOITURE. TECHNIQUE DURALEX. www.duralex-peintures.com SYSTÈME TOITURE TECHNIQUE DURALEX CONSEILS ET SOLUTIONS DURALEX POUR VOS CHANTIERS DE TOITURE. www.duralex-peintures.com SYSTÈME LES PEINTURES DE TOITURE SERVENT À : - Décorer : redonne une nouvelle jeunesse

Plus en détail

Dallnet goutte d eau

Dallnet goutte d eau Balcon Dallnet goutte d eau... Larmiers en aluminium pour façade et nez de balcon Edition 8/009 Toutes les nouveautés, les catalogues à jour consultables et téléchargeables sur www.danialu.com La philosophie

Plus en détail

BRANCHEMENTS A L EGOUT REALISES SOUS MAITRISE D OUVRAGE PRIVEE

BRANCHEMENTS A L EGOUT REALISES SOUS MAITRISE D OUVRAGE PRIVEE 1 BRANCHEMENTS A L EGOUT REALISES SOUS MAITRISE D OUVRAGE PRIVEE Prescriptions relatives à la conception, la réalisation et aux conditions de la remise d ouvrage à la Communauté urbaine de Lyon Annexe

Plus en détail

Rapports de diagnostic immobilier MESURAGE - ETAT PARASITAIRE - PLOMB - AMIANTE. Contenu et mentions recommandées

Rapports de diagnostic immobilier MESURAGE - ETAT PARASITAIRE - PLOMB - AMIANTE. Contenu et mentions recommandées Rapports de diagnostic immobilier MESURAGE - ETAT PARASITAIRE - PLOMB - AMIANTE Contenu et mentions recommandées Ce document est le fruit du travail de la commission technique de la FIDI auquel a été associé

Plus en détail

La protection des infrastructures et les drainages

La protection des infrastructures et les drainages La protection des infrastructures et les drainages SOMMAIRE 1- Migration de l eau dans le sol.... 2 2- Protection contre les remontées capillaires.... 2 a) Phénomène de capillarité.... 2 b) Protection

Plus en détail

COUVERTURES DE SECURITE POUR PISCINES

COUVERTURES DE SECURITE POUR PISCINES COUVERTURES DE SECURITE POUR PISCINES Esthétique Préserver la beauté de votre piscine Une mécanique simple et durable Lors du cycle d ouverture/fermeture de la couverture COVERSEAL c est tout le mécanisme

Plus en détail