Les voyageurs québécois et ontariens dans la Caraïbe : analyse exploratoire de leurs motivations

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les voyageurs québécois et ontariens dans la Caraïbe : analyse exploratoire de leurs motivations"

Transcription

1 Les voyageurs québécois et ontariens dans la Caraïbe : analyse exploratoire de leurs motivations Bruno Sarrasin Professeur au département d études urbaines et touristiques de l ESG- UQAM Paul Arseneault Professeur au département d études urbaines et touristiques de l ESG- UQAM et titulaire de la Chaire de tourisme Transat Maryse Boivin Étudiante au doctorat en études urbaines de l ESG-UQAM Présenté dans le cadre du Symposium de la Chaire de tourisme Transat Les entreprises touristiques au cœur du développement économique - Symposium sur les mesures de performance et les contributions économiques du tourisme 24 septembre 2012

2 Introduction La Caraïbe a connu au cours des trois dernières décennies une croissance de son tourisme international. Selon l Organisation mondiale du tourisme, pour l année 2011, la Caraïbe a reçu 20,8 millions d arrivées internationales, soit 2,1% de toutes les arrivées mondiales (OMT, 2012). Si de multiples raisons peuvent générer l envie de voyager et attirer le touriste vers une destination, il apparaît important d explorer les déterminants motivationnels justifiant le choix de la Caraïbe comme destination vacances. Ainsi, l objectif principal de cette recherche est d identifier et mesurer les déterminants socioéconomiques qui conditionnent le séjour des Québécois et des Ontariens dans la Caraïbe et d en expliquer les similitudes et les différences. Par la réalisation d une enquête via un panel web auprès de 601 Québécois et de 602 Ontariens, les aspects culturels, économiques, psychosociologiques et environnementaux intervenant dans le choix d une destination ont été évalués. Cette démarche demeure exploratoire puisqu elle s appuie sur un échantillon non représentatif de la population de ces deux provinces du Canada. Mise en contexte L envie de voyager et le choix d une destination s insèrent dans un processus de décision reposant sur des fondements motivationnels. La motivation à voyager se définit comme l ensemble des besoins qui mènent une personne à participer à une activité touristique (Swanson et Horridge, 2006). Pour comprendre les déterminants du choix d une destination, une différence peut être établie entre les motivations internes, liées à l individu, et externes, liées à la destination. On peut aussi comprendre cette dichotomie dans une optique de fuiterecherche s exerçant comme deux forces motivationnelles au voyage (Iso-Ahola, 1980). La littérature en tourisme souligne l importance des éléments liés aux caractéristiques de la destination envisagée (dits «pull») et ceux liés à l individu (dits «push») comme facteurs influençant la motivation et le choix d une destination vacances (Yoon et Uysal, 2005). Les facteurs «pull» sont les forces extérieures suscitées par une destination, qui encouragent les touristes à visiter un certain endroit (Van der Merwe, Slabbert et Saayman, 2011). Ces facteurs sont principalement reliés à l'attractivité d'une destination et ses caractéristiques tangibles, comme les plages, l'hébergement, les installations de loisirs ainsi que les attraits culturels et historiques. En contrepartie, les facteurs «push» sont plutôt définis comme des forces internes et psychologiques qui génèrent le désir de voyager. Les facteurs push sont ancrés dans les désirs intangibles du voyageur, tels que la fuite, le repos, la détente, l aventure, la santé ou le prestige (Andreu, Bigné et Cooper, 2001 ; Van der Merwe, Slabbert et Saayman, 2011). À ce jour, on observe une prédominance des facteurs «push» pour orienter le choix d une destination voyage. De plus, les études montrent que les motivations au voyage peuvent varier d une personne à l autre, d un marché à l autre et d un processus de décision à l autre (Andreu et al., 2005 ; Kozak, 2002). Non seulement, les individus d un même pays voyageant à différentes destinations peuvent avoir différentes motivations, mais les gens provenant de différents pays visitant la même destination peuvent également avoir différentes motivations (Kozak, 2002). Ainsi, se pencher sur ces différences, précisément en termes de motivation, apparaît particulièrement pertinent. 2

3 Résultats Sur l ensemble de nos répondants, 2,3% ont déclaré qu un seul adulte faisait partie du voyage, plusieurs d entre eux étaient accompagnés d enfants. À l échelle du ménage cependant, près de 50% de l ensemble des répondants déclarent un revenu annuel (avant impôts) de plus de $ et près de 40% ont un revenu supérieur à $. Notre population de voyageurs dans la Caraïbe possède donc un revenu familial annuel nettement supérieur à la moyenne canadienne, qui est de $ par année (Statistique Canada, 2010). De plus, le nombre de répondants ontariens déclarant des revenus de plus de $ par année est 70% plus élevé que le nombre de répondants québécois dans cette catégorie. La Caraïbe étant composée d un grand nombre de destinations, le plus récent séjour réalisé par la population étudiée s est principalement concentré sur Cuba (30%), le Mexique (19%) Cancun et la péninsule du Yucatan et la République Dominicaine (15%). Un peu plus des 15% ont effectué une croisière leur donnant accès à plusieurs destinations. Le 21% restant est partagé par l ensemble des autres destinations parmi lesquelles seules la Jamaïque (5,6%) et les Bahamas (4,3%) méritent une mention. La dernière destination visitée par les répondants révèle des particularités selon l origine du voyageur. Par exemple, plus de deux fois plus de répondants québécois ont choisi Cuba comme dernière destination de vacances (41,76% contre 17,44%). Si le Mexique et la République Dominicaine offrent un attrait comparable, certaines destinations sont surtout fréquentées bien que marginalement par les Québécois (Martinique, Guadeloupe, Haïti) ou par les Ontariens (Barbade, Bahamas, Jamaïque, Dominique, Antigua-et- Barbuda). Par ailleurs, 30% des répondants n avaient effectué aucun voyage à l extérieur de la Caraïbe au cours des trois dernières années. Sans surprise, plus de 73% de la durée des séjours étaient d une semaine ou moins et 76% s inscrivaient dans un forfait tout inclus réalisé dans 60% des cas entre janvier et avril inclusivement. Notons à ce titre que 36% de tous nos répondants ont réalisé leur séjour en février ou en mars ; décembre et janvier ne représentent que 21% du total. La dépense moyenne par personne et par séjour varie en fonction de la durée et du type de forfait. Elle se situe globalement à 1 215$ par personne et par semaine, incluant les taxes. Les répondants québécois dépensent systématiquement plus que les Ontariens pour tous les types de forfaits pour lesquels nous avons des données. En forfait tout inclus, la somme des dépenses moyennes par personne est de 1 367$. Si les dépenses en excursions sont similaires (environ 100$) entre les répondants québécois et ontariens, les premiers dépensent 11% de plus (1 435$) que leurs voisins (1 289$) pour l ensemble de leur séjour. Les croisiéristes payent en moyenne 2 018$ par personne pour la totalité de leurs prestations. Le prix du forfait croisière étant comparable à celui d un forfait tout inclus, le coût de l avion (408$ en moyenne) doit y être ajouté, ce qui explique l écart de près de 50% avec le prix d un tout inclus. On constate à nouveau une différence significative (30%) entre le prix payé par les répondants québécois et celui payé par les Ontariens. Enfin, 8,37% des répondants ont réalisé un «séjour à la carte» au coût total moyen par personne de 1 500$. Nous n avons pas observé d écarts significatifs selon l origine des répondants pour ce type de séjours bien que, pris globalement, nous pouvons affirmer que les voyageurs québécois et ontariens de notre étude possèdent des caractéristiques socioéconomiques et des comportements de consommateur différents (destination, revenus et dépenses). 3

4 Bien que les déterminants mesurés soient généralement sélectionnés sur la base d une dichotomie «pull» et «push» ou «fuite» et «recherche», le nombre de facteurs ressortant des recherches empiriques varie toutefois d une étude à l autre. En nous basant sur ces recherches, tout en adaptant la mesure à notre contexte, nous avons établi une liste de 20 énoncés visant la mesure de quatre dimensions de la motivation à voyager. Les dimensions culturelles, économiques, psychosociologiques et environnementales intervenant dans le choix d une destination ont ainsi été évaluées auprès de la population ciblée. Si d emblée nous avions réduit nos variables motivationnelles à deux catégories fondées dans la théorie (push et pull), mesurées sous quatre thèmes, il appert de nos analyses statistiques que la vingtaine d indicateurs retenus offrent des résultats différents de ce qui était initialement attendu. Notre premier facteur pull, composé de six variables et expliquant 21% de la variance, offre des moyennes qui sont semblables pour les Québécois et les Ontariens. Ainsi, ce sont les caractéristiques liées à la salubrité, la qualité, le confort, la beauté de l environnement et des plages qui étaient principalement recherchés par nos répondants dans le cadre de leur dernière visite dans la Caraïbe. Ces considérations devraient avoir un impact sur la manière dont les destinations touristiques de la Caraïbe interpelleront les consommateurs québécois et ontariens, mais également sur les stratégies des tours-opérateurs canadiens. Il apparait évident que les caractéristiques de la destination à être vendue doivent demeurer à l avant-plan, et plus particulièrement les aspects de qualité et de salubrité des infrastructures, tout autant que la mise en valeur des composantes naturelles, principalement les paysages et la plage. L apparition d un nouveau facteur, expliquant 18% de la variance, n était pas initialement prévue. Rassemblant des variables reliées à la «découverte», ce facteur est composé des éléments que la dernière destination visitée offre en termes de lieux historiques ou culturels, d apprentissage ou encore de rencontres avec les résidents. Elle regroupe aussi trois variables intrinsèques révélatrices, liées à la volonté d entrer en contact avec d autres touristes, à bouger ou vivre des aventures ou encore accroître ses connaissances. Comparativement aux autres facteurs, il appert que la dimension de vacances favorisant la découverte est moins valorisée par nos répondants lorsqu ils ont fait le choix de leur dernier voyage vers la Caraïbe. Nous pouvons ainsi avancer que, malgré l apparition d une certaine forme de vacances plus actives et plus stimulantes intellectuellement, les voyages dans le Sud répondent à d autres impératifs, davantage liés à une forme de repos. Par ailleurs, notre étude indique que les variables push jouent néanmoins un rôle important dans le fait de choisir la Caraïbe comme destination vacances. Bien que le troisième facteur n explique que 10% de la variance, les résultats indiquent que les Ontariens et les Québécois ont des motivations dont les écarts sont statistiquement significatifs, à l exemption de la variable reliée à l évasion des préoccupations quotidiennes, qui est la plus forte pour les deux sousgroupes. D une part, les Québécois se caractérisent par une valeur plus forte accordée au repos, à la relaxation et globalement au «ne rien faire» lorsqu ils choisissent la Caraïbe comme lieu de vacances. Pour leur part, les Ontariens recherchent davantage à s offrir du luxe, à se divertir, à passer du temps en famille et à quitter les contraintes de l hiver canadien. Ainsi, les destinations caribéennes doivent, dans une logique marketing, promouvoir un message mettant en valeur le vécu et le ressenti qu offre leur pays ou région. Ainsi, les Ontariens seront davantage interpelés par une certaine forme de gratification et par les occasions de se retrouver en famille ou avec les proches alors que les Québécois le seront plutôt par la notion d évasion et de relaxation. 4

5 Le quatrième facteur, avec 8% de la variance expliquée, indique que la décision de visiter la Caraïbe demeure, en toile de fond, assujettie à des considérations de nature financières. On peut noter que les Ontariens présentent une plus grande sensibilité aux aubaines alors que les Québécois sont davantage préoccupés par le respect du budget vacances. Bien que les revenus des ménages qui s y rendent soient relativement élevés, il ressort que la recherche d un bon prix représente un critère de sélection, et ce, davantage pour les voyageurs ontariens. Ainsi, le caractère relativement «abordable» d un voyage dans le sud demeure un aspect fort valorisé par nos répondants. En effet, il est évident qu avec une dépense moyenne de 1 215$, taxes incluses, pour un voyage de sept jours incluant le transport aérien et terrestre, tous les repas et les activités, cette destination demeurera plus abordable qu un voyage offrant les mêmes services dans une grande ville nord-américaine dont le déplacement se ferait par avion. La Caraïbe compte donc sur un avantage concurrentiel d envergure en matière de coût global de l expérience offerte. Au niveau des comparaisons des motivations significativement différentes selon la dernière destination visitée, les résultats nous ont permis d identifier les motivations particulières des voyageurs selon la destination visitée lors du dernier voyage dans la Caraïbe. Pour la destination de Cuba, on peut retenir que certains déterminants reliés à la qualité des installations ont des résultats inférieurs que les autres destinations, mais son choix semble correspondre davantage au respect du budget. Pour les répondants dont le dernier voyage dans la Caraïbe était au Mexique, on observe que la présence de sites archéologiques d importance sort du lot, et qu elle est particulièrement choisie sur la base de la qualité. Finalement, les répondants dont le dernier voyage dans la Caraïbe était en République dominicaine, on observe que les variables de qualités des installations ressortent aussi positivement, contrairement aux variables de découvertes. Conclusion Ainsi, nos résultats semblent indiquer que le produit tout inclus dans le Sud présente encore une grande pertinence pour notre population étudiée. Par ailleurs, en raison du peu d importance accordée à la découverte, nous pouvons suggérer que le produit sud particulièrement dans sa déclinaison en tout inclus représente un produit indifférencié. Pour les trois principales destinations que sont Cuba, Cancun et la péninsule du Yucatan ainsi que la République dominicaine, nos répondants semblent juger ces trois destinations comme presque interchangeables, à l exception de quelques variables. Cela signifie que nos répondants sont davantage préoccupés de la qualité de l hôtel ou le centre de villégiature qu ils visiteront que par le pays retenu. Nous pourrions même faire l hypothèse que les gens qui choisissent le tout inclus ne cherchent pas à voyager à l étranger, mais à vive une expérience dans un lieu contrôlé et fermé, offrant confort et beaux paysages. Nos travaux ont permis de vérifier pour la première fois de manière empirique les caractéristiques motivationnelles de voyageurs canadiens visitant la Caraïbe et d en distinguer les différences selon la province d origine. Nos résultats donnent ainsi des indications que le tourisme vers la Caraïbe est conditionné par des variables de type «pull». Enfin, nous devons noter un apport d importance de nos travaux, puisque nous démontrons l intérêt, dans un contexte de marketing touristique, de dépasser le recours à de simples 5

6 sondages d opinion auprès des consommateurs potentiels une approche plus traditionnelle pour plutôt investiguer en profondeur les dimensions motivationnelles plus complexes, ces dernières offrant des indications plus raffinées des différentes «cordes sensibles» des répondants. En procédant ainsi, les entreprises québécoises et ontariennes qui commercialisent la Caraïbe pourraient découvrir des pistes de mise en marché plus riche et moins uniforme. Nous observons de ce fait que les campagnes publicitaires ainsi que les sites internet de ces entreprises sont souvent indifférenciés, et présentent de manière uniforme les destinations et les attributs que ces dernières peuvent offrir. Il s agit d une piste intéressante de développement du marketing touristique qui s offre ici suite à nos résultats. Bibliographie Andreu, Luisa, J. Enrique Bigné et Chris Cooper «Projected and Perceived Image of Spain as a Tourist Destination for British Travellers». Journal of Travel & Tourism Marketing. vol. 9, no 4, p Andreu, Luisa, Metin Kozak, Nilgun Avci et Nurten Cifter «Market Segmentation by Motivations to Travel». Journal of Travel & Tourism Marketing. vol. 19, no 1, p Kozak, Metin «Comparative analysis of tourist motivations by nationality and destinations». Tourism Management. vol. 23, no 3, p OMT (2012). Faits saillants OMT du tourisme, Édition Madrid, Espagne, Organisation mondiale du tourisme: 16 p Statistique Canada (2010). CANSIM, tableau Swanson, Kristen K., et Patricia E. Horridge «Travel motivations as souvenir purchase indicators». Tourism Management. vol. 27, no 4, p Van der Merwe, Petrus, Elmarie Slabbert et Melville Saayman «Travel motivations of tourists to selected marine destinations». International Journal of Tourism Research. vol. 13, no 5, p Yoon, Yooshik, et Muzaffer Uysal «An examination of the effects of motivation and satisfaction on destination loyalty: a structural model». Tourism Management. vol. 26, no 1, p

& comportements d achat. Voyageurs. En quoi le marketing à la performance influence-t-il le choix des consommateurs dans le secteur du tourisme?

& comportements d achat. Voyageurs. En quoi le marketing à la performance influence-t-il le choix des consommateurs dans le secteur du tourisme? Voyageurs & comportements d achat En quoi le marketing à la performance influence-t-il le choix des consommateurs dans le secteur du tourisme? tradedoubler.com Les Européens préfèrent choisir leurs hôtels,

Plus en détail

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca La recherche antérieure a montré que la majorité des consommateurs canadiens affichent une préférence marquée pour l achat de produits alimentaires canadiens par rapport aux produits d importation. Est-ce

Plus en détail

MODÈLE CROP DE CALIBRATION DES PANELS WEB

MODÈLE CROP DE CALIBRATION DES PANELS WEB MODÈLE CROP DE CALIBRATION DES PANELS WEB 550, RUE SHERBROOKE OUEST MONTRÉAL (QUÉBEC) H3A 1B9 BUREAU 900 TOUR EST T 514 849-8086, POSTE 3064 WWW.CROP.CA Le Protocole CROP de calibration des panels en ligne

Plus en détail

FOTO - L OMNIBUS MENSUEL DE CROP LE NOUVEAU CROP-EXPRESS

FOTO - L OMNIBUS MENSUEL DE CROP LE NOUVEAU CROP-EXPRESS FOTO - L OMNIBUS MENSUEL DE CROP LE NOUVEAU CROP-EXPRESS 550, RUE SHERBROOKE OUEST MONTRÉAL (QUÉBEC) H3A 1B9 BUREAU 900 TOUR EST T 514 849-8086, POSTE 3064 Réflexions méthodologiques Depuis des années,

Plus en détail

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la culture OFC Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse réalisée pour l Office fédéral de la culture Juillet 2014 Table des matières 1.

Plus en détail

L utilisation des TIC par le personnel enseignant. Marie-José Roy FRÉQUENCE D UTILISATION ET INTERNET

L utilisation des TIC par le personnel enseignant. Marie-José Roy FRÉQUENCE D UTILISATION ET INTERNET L utilisation des TIC par le personnel enseignant Marie-José Roy Depuis l apparition des micro-ordinateurs dans les années 1980, la tâche des enseignantes et enseignants s est vue modifiée à mesure que

Plus en détail

Enquête sur l innovation. wallonnes

Enquête sur l innovation. wallonnes Enquête sur l innovation chez les TPE/PME wallonnes 7 TPE/PME wallonnes sur 10 innovent Lorsqu elles innovent et qu elles se font aider pour cela, elles enregistrent une croissance de 27,5% de leurs marges

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ 2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

Plus en détail

Étude d impact IBM sur les états frontaliers - Sommaire

Étude d impact IBM sur les états frontaliers - Sommaire Étude d impact IBM sur les états frontaliers - Sommaire Les États-Unis sont le marché touristique international le plus important pour le Canada et l Ontario. Par conséquent, on déploie des efforts importants

Plus en détail

Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec

Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Préparé par Filière biologique du Québec Lévis (Québec) Juin 2011 1. Profil des répondants Un échantillon de 718 personnes

Plus en détail

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées MINISTÈRE DE LA SÉCURITÉ COMMUNAUTAIRE ET DES SERVICES CORRECTIONNELS 4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées (Suivi de la section 3.09 du Rapport annuel

Plus en détail

Impact des événements du 11 septembre sur le secteur des attractions pour le mois de septembre Rapport final

Impact des événements du 11 septembre sur le secteur des attractions pour le mois de septembre Rapport final Impact des événements du 11 septembre sur le secteur des attractions pour le mois de septembre Rapport final Ministère du Tourisme, de la Culture et des Loisirs de l Ontario Le 23 octobre 2001 TABLE DES

Plus en détail

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Déchets : outils et exemples pour agir Fiche méthode n 1 www.optigede.ademe.fr ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Origine et objectif de la fiche : Les retours d expérience des collectivités

Plus en détail

Nouveau guide des meilleures pratiques d'affaires en design d'expériences de tourisme d'aventure

Nouveau guide des meilleures pratiques d'affaires en design d'expériences de tourisme d'aventure + Nouveau guide des meilleures pratiques d'affaires en design d'expériences de tourisme d'aventure Maurice Couture GPS Tourisme Inc. Rachel L Abbé Destination Équitable SÉMINAIRE 2013 / 5 ET 6 NOVEMBRE

Plus en détail

CANADIAN ALLIANCE OF STUDENT ASSOCIATIONS ALLIANCE CANADIENNE DES ASSOCIATIONS ÉTUDIANTES

CANADIAN ALLIANCE OF STUDENT ASSOCIATIONS ALLIANCE CANADIENNE DES ASSOCIATIONS ÉTUDIANTES CANADIAN ALLIANCE OF STUDENT ASSOCIATIONS ALLIANCE CANADIENNE DES ASSOCIATIONS ÉTUDIANTES Document d information Le coût élevé des études retarde l accès des étudiants à l autonomie financière Compte tenu

Plus en détail

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle ANNEXE 2006-CA505-09-R5077 Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle Décanat des études de premier cycle Février 2006 Énoncé de politique l Université s engage à soutenir l étudiant dans

Plus en détail

Comment les voyageurs utilisent le Web pour choisir un établissement hôtelier

Comment les voyageurs utilisent le Web pour choisir un établissement hôtelier Comment les voyageurs utilisent le Web pour choisir un établissement hôtelier La recherche d un établissement hôtelier se fait bien différemment pour les touristes d affaires et les touristes en voyage

Plus en détail

Chapitre V : Résultats. 5.1 Présentation des résultats obtenus. 5.1.1 Interprétation des corrélations

Chapitre V : Résultats. 5.1 Présentation des résultats obtenus. 5.1.1 Interprétation des corrélations Chapitre V : Résultats Les corrélations présentées par la suite, sont celles qui correspondent aux chiffres choisis (corrélation de 0,13 ou 0,13), et celles que nous avons jugées les plus significatifs

Plus en détail

NetObserver Europe. Parmi les principaux enseignements, nous retiendrons notamment que :

NetObserver Europe. Parmi les principaux enseignements, nous retiendrons notamment que : NetObserver Europe TOUT SAVOIR SUR LES INTERNAUTES Communiqué de presse Paris, Mars 2008 Enseignements de la 16 ème vague de l étude NetObserver Europe : Des différences sensibles entre générations d internautes

Plus en détail

La clientèle locale, soutien du tourisme réunionnais Compte satellite du tourisme 2010. La clientèle locale, soutien du tourisme réunionnais

La clientèle locale, soutien du tourisme réunionnais Compte satellite du tourisme 2010. La clientèle locale, soutien du tourisme réunionnais La clientèle locale, soutien du tourisme réunionnais Compte satellite du tourisme 2010 La clientèle locale, soutien du tourisme réunionnais Sommaire Cadre d élaboration des comptes satellites du tourisme

Plus en détail

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU Institut de leadership en éducation OUTIL D AUTOÉVALUATION DU L EADERSHIP Instructions Ministère de l Éducation INSTRUCTIONS ET RECOMMANDATIONS POUR L UTILISATION EFFICACE DE L OUTIL Les recherches montrent

Plus en détail

Selon ce sondage en ligne mené à l échelle nationale du 10 au 23 septembre 2014 :

Selon ce sondage en ligne mené à l échelle nationale du 10 au 23 septembre 2014 : SOMMAIRE À LA DIRECTION Dans un nouveau sondage mené à l échelle nationale auprès de 3 000 Canadiens par Greenberg Quinlan Rosner Canada pour le compte de l Institut Broadbent, on a posé des questions

Plus en détail

Le marketing du tourisme

Le marketing du tourisme Christine Petr Le marketing du tourisme 2 e édition Conseiller éditorial : Christian Pinson Dunod, 2015 5 rue Laromiguière, 75005 Paris www.dunod.com ISBN 978-2-10-072242-6 Sommaire Avant-propos 7 Chapitre

Plus en détail

PLAN DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 2012-2020 UN ITINÉRAIRE VERS LA CROISSANCE Chantal Ouellet Coordonnatrice Bureau de coordination du Plan de

PLAN DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 2012-2020 UN ITINÉRAIRE VERS LA CROISSANCE Chantal Ouellet Coordonnatrice Bureau de coordination du Plan de PLAN DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 2012-2020 UN ITINÉRAIRE VERS LA CROISSANCE Chantal Ouellet Coordonnatrice Bureau de coordination du Plan de développement de l industrie touristique, Tourisme Québec,

Plus en détail

NOTE D INTERVENTION DE L

NOTE D INTERVENTION DE L NOTE D INTERVENTION DE L Numéro 40/Février 2015 Les fonds de travailleurs au Québec (Fonds de solidarité FTQ, Fondaction CSN) offrent un RÉER qui est assorti d un crédit d impôt en plus de la déduction

Plus en détail

RÉSULTATS DE L ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

RÉSULTATS DE L ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ RÉSULTATS DE L ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ La clé qui ouvre nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À

Plus en détail

Expérimentation Watt & Moi. 16 ème assises de l énergie - Bordeaux 2015 28 janvier 2015

Expérimentation Watt & Moi. 16 ème assises de l énergie - Bordeaux 2015 28 janvier 2015 Expérimentation Watt & Moi 16 ème assises de l énergie - Bordeaux 2015 28 janvier 2015 Watt & Moi, une expérimentation de mise à disposition des données Linky aux consommateurs GRANDLYON HABITAT et ERDF

Plus en détail

Faits saillants du sondage auprès de la population québécoise sur la consommation de produits biologiques

Faits saillants du sondage auprès de la population québécoise sur la consommation de produits biologiques Faits saillants du sondage auprès de la population québécoise sur la consommation de produits biologiques Préparé par Filière biologique du Québec Lévis (Québec) Mai 2013 1. Profil des répondants Un échantillon

Plus en détail

Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé

Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé Introduction Des employés engagés et productifs ont à cœur la réussite de leur employeur. Par leur attitude et leur confiance en eux,

Plus en détail

Les Français sont interrogés depuis plusieurs années sur leur perception et leur attachement à la mer, sur

Les Français sont interrogés depuis plusieurs années sur leur perception et leur attachement à la mer, sur ACTIVITES ECONOMIQUES LITTORALES ET MARITIMES Les Français et la mer : perceptions et attachements Analyse socio-économique générale A RETENIR Les Français sont interrogés depuis plusieurs années sur leur

Plus en détail

Évaluation des tendances touristiques des Canadiens et des Américains en 2006. Sommaire du projet

Évaluation des tendances touristiques des Canadiens et des Américains en 2006. Sommaire du projet Évaluation des tendances touristiques des Canadiens et des Américains en 2006 Sommaire du projet Table des matières Renseignements généraux...1 Méthodologie de recherche...2 Conclusions de la recherche...3

Plus en détail

2013 / 01. Les entreprises touristiques au coeur du développement économique. Transfert. Publication de la Chaire de tourisme Transat

2013 / 01. Les entreprises touristiques au coeur du développement économique. Transfert. Publication de la Chaire de tourisme Transat Les entreprises touristiques au coeur du développement économique 2013 / 01 Transfert Publication de la Chaire de tourisme Transat Directeur de la publication / Bruno Sarrasin Adjointe à la rédaction /

Plus en détail

Droit à l Education Préscolaire et Financement Public de l Education de la Petite Enfance

Droit à l Education Préscolaire et Financement Public de l Education de la Petite Enfance CONEPT/RDC Droit à l Education Préscolaire et Financement Public de l Education de la Petite Enfance Rapport de l Enquête réalisée à Kinshasa Résumé des résultats et recommandations Avec l Appui de Juillet

Plus en détail

Introduction. Marketing des services? De quoi parle-t-on? copyright 1

Introduction. Marketing des services? De quoi parle-t-on? copyright 1 Introduction Marketing des services? De quoi parle-t-on? copyright 1 Marketing des services de l information Vos attentes Redéfinir clairement à qui vous vous adressez Mieux connaître les attentes de votre

Plus en détail

Profil des répondants 2009 2001

Profil des répondants 2009 2001 Étude sur les comportements et attitudes des personnes à capacité physique restreinte sur les marchés de l Ontario, des Maritimes et de la Nouvelle-Angleterre 2009 Faits saillants 1 - Méthodologie M. Louis-Philippe

Plus en détail

LE CHEMINEMENT ET LES RÉSULTATS SCOLAIRES DES JEUNES D ORIGINE IMMIGRÉE : UNE PERSPECTIVE COMPARATIVE ENTRE MONTRÉAL, TORONTO ET VANCOUVER

LE CHEMINEMENT ET LES RÉSULTATS SCOLAIRES DES JEUNES D ORIGINE IMMIGRÉE : UNE PERSPECTIVE COMPARATIVE ENTRE MONTRÉAL, TORONTO ET VANCOUVER LE CHEMINEMENT ET LES RÉSULTATS SCOLAIRES DES JEUNES D ORIGINE IMMIGRÉE : UNE PERSPECTIVE COMPARATIVE ENTRE MONTRÉAL, TORONTO ET VANCOUVER Sommaire Soumis au Conseil canadien sur l'apprentissage et à Citoyenneté

Plus en détail

Le domaine point-ca est le meilleur choix pour toute entreprise canadienne qui veut établir une présence en ligne

Le domaine point-ca est le meilleur choix pour toute entreprise canadienne qui veut établir une présence en ligne 60 Secondes dans la vie de L ACEI, Rapport annuel 2008-2009 Le domaine point-ca est le meilleur choix pour toute entreprise canadienne qui veut établir une présence en ligne Plus de 1,2 millions de noms

Plus en détail

Quelques constats sur les incidences des réductions de l impôt sur le revenu

Quelques constats sur les incidences des réductions de l impôt sur le revenu Quelques constats sur les incidences des réductions de l impôt sur le revenu Présentation dans le cadre des consultations prébudgétaires du ministre des Finances du Québec portant sur le budget 2004-2005

Plus en détail

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi!

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Think... Edition Spéciale Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Le 4 avril 2011, Barack Obama annonçait sa candidature à l élection présidentielle américaine de 2012 sur Youtube.

Plus en détail

À votre service...? Let s drive business

À votre service...? Let s drive business À votre service...? Analyse du marché : L entreprise satisfaitelle les attentes des consommateurs européens en ce qui concerne la prise de rendez-vous et les délais de livraison? Étude de marché : Prestation

Plus en détail

PERSPECTIVES DE CROISSANCE DU TOURISME CONTEXTE

PERSPECTIVES DE CROISSANCE DU TOURISME CONTEXTE PERSPECTIVES DE CONTEXTE Le tourisme est un vaste secteur à croissance rapide qui a de profondes répercussions sur l économie nationale. Toutefois, le Canada ne tire pas le meilleur parti des perspectives

Plus en détail

Virginie Lethiais, Télecom Bretagne, Marsouin

Virginie Lethiais, Télecom Bretagne, Marsouin 1 ENQUETE ENTREPRISES ET TIC 2008 : TIC ET INNOVATION : LE CAS DES PME BRETONNES Virginie Lethiais, Télecom Bretagne, Marsouin Ces dix dernières années, la majorité des entreprises a massivement investi

Plus en détail

Fonds Jantzi RBC. Investissement. Des choix socialement responsables pour votre portefeuille de placements

Fonds Jantzi RBC. Investissement. Des choix socialement responsables pour votre portefeuille de placements Investissement Pour plus de renseignements sur les fonds Jantzi RBC, veuillez vous adresser à votre conseiller ou visiter www.rbc.com/jantzifonds Fonds Jantzi RBC Des choix socialement responsables pour

Plus en détail

Chapitre 4. Impacts sur les personnes admissibles de l assuranceemploi

Chapitre 4. Impacts sur les personnes admissibles de l assuranceemploi Chapitre 4 Impacts sur les personnes admissibles de l assuranceemploi 4.1 Ensemble des participants Parmi les 3 347 personnes interrogées dans le cadre de cette étude, 616 (18 %) étaient des personnes

Plus en détail

EXTERNALISATION : LOGIQUE FINANCIERE ET LOGIQUE DE COMPETENCE SONT LIEES

EXTERNALISATION : LOGIQUE FINANCIERE ET LOGIQUE DE COMPETENCE SONT LIEES EXTERNALISATION : LOGIQUE FINANCIERE ET LOGIQUE DE COMPETENCE SONT LIEES Bertrand Quélin Professeur HEC François Duhamel Etudiant du Doctorat HEC Bertrand Quélin et François Duhamel du Groupe HEC ont mené,

Plus en détail

Les investissements municipaux au titre de la culture de cinq grandes villes du Canada : Sommaire

Les investissements municipaux au titre de la culture de cinq grandes villes du Canada : Sommaire Les investissements municipaux au titre de la culture de cinq grandes villes du Canada : Sommaire Étude préparée pour les villes de Vancouver, Calgary, Toronto, Ottawa et Montréal Par Kelly Hill, Hill

Plus en détail

Sondage bonus.ch sur l assurance maladie : oser le changement permet d économiser

Sondage bonus.ch sur l assurance maladie : oser le changement permet d économiser Sondage bonus.ch sur l assurance maladie : oser le changement permet d économiser Cette année encore, les primes pour l assurance maladie vont grimper. Vaut-il vraiment la peine de changer de caisse-maladie?

Plus en détail

Adult Learning for Older and Retired Workers L éducation des adultes et les travailleurs âgés face à la retraite 1

Adult Learning for Older and Retired Workers L éducation des adultes et les travailleurs âgés face à la retraite 1 Adult Learning for Older and Retired Workers L éducation des adultes et les travailleurs âgés face à la retraite 1 par Elaine Biron, Pierre Doray, Paul Bélanger, Simon Cloutier, Olivier Meyer Communication

Plus en détail

Régime d indemnités pour perte de salaire de RBC Assurances. Protégez vos employés tout en réalisant des économies

Régime d indemnités pour perte de salaire de RBC Assurances. Protégez vos employés tout en réalisant des économies Régime d indemnités pour perte de salaire de RBC Assurances Protégez vos employés tout en réalisant des économies Table des matières Protégez vos employés tout en réalisant des économies 1 Qu est-ce qu

Plus en détail

Enquête de perceptions

Enquête de perceptions Enquête de perceptions sur les Québécois et le voyage de groupe par autocar Présenté lors du colloque d ARF Québec 2 Pourquoi une enquête de perceptions? Dernière étude sur le tourisme de groupe et le

Plus en détail

Thomas Le Jouan, Chef du développement des affaires, Internet et Services Numériques.

Thomas Le Jouan, Chef du développement des affaires, Internet et Services Numériques. PRÉSENTATION Thomas Le Jouan, Chef du développement des affaires, Internet et Services Numériques. Impliqué depuis plusieurs années dans le développement des nouvelles technologies et de l Internet, mes

Plus en détail

G R E C A U Rapport sur le mémoire de thèse de doctorat ENSA de Toulouse, INSA, école doctorale MEGeP, Spécialité Génie Civil, En co-tutelle avec l'université de Laval, Québec, Canada présenté par Catherine

Plus en détail

Impact économique du vélo en 2030 avec un objectif de 10% de part modale

Impact économique du vélo en 2030 avec un objectif de 10% de part modale Impact économique du vélo en 2030 avec un objectif de 10% de part modale La problématique de l impact économique du vélo est complexe tant elle touche à des domaines variés parfois difficiles à délimiter.

Plus en détail

Les voyageurs de la génération Y Une occasion en or pour le Canada

Les voyageurs de la génération Y Une occasion en or pour le Canada Les voyageurs de la génération Y Une occasion en or pour le Canada La génération Y qui voyage au Canada Cibles de la CCT : Les 18 à 34 ans Voyageant sans parent ni enfant Voyageurs d agrément Voyageurs

Plus en détail

Etude sur la mobilité locative

Etude sur la mobilité locative pour Etude sur la mobilité locative Septembre 2011 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : PERL Echantillons : Echantillon de 502 actifs, locataires et éligibles au logement social,

Plus en détail

M W Q O c t o b r e 2 0 1 0

M W Q O c t o b r e 2 0 1 0 Certification ISO 9001 Enquête «entrants» et «sortants» M W Q O c t o b r e 2 0 1 0 MWQ/MESURER/Enquêtes sur la certification/2010/iso 9001 1 1. Introduction Le document «Baromètre Qualité Bilan 2008»

Plus en détail

Yannick Le Magadure Comité Régional de Tourisme

Yannick Le Magadure Comité Régional de Tourisme Maison des Vins des Côtes de Provence Les Arcs sur Argens - 23 septembre 2010 Yannick Le Magadure Comité Régional de Tourisme L importance du prix dans le choix du séjour + de sensibilité au prix dans

Plus en détail

La séance photo à 8,50 Euros? Analyse du marché des séances photo des photographes professionnels

La séance photo à 8,50 Euros? Analyse du marché des séances photo des photographes professionnels La séance photo à 8,50 Euros? Analyse du marché des séances photo des photographes professionnels XXLPIX Mars 2013 Une séance photo à 8,50 Euro? À propos de cette étude de marché XXLPIX GmbH teste régulièrement

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

Présidentielle 2012. Enjeux, objectifs, méthodologie. En partenariat avec

Présidentielle 2012. Enjeux, objectifs, méthodologie. En partenariat avec Présidentielle 2012 Enjeux, objectifs, méthodologie En partenariat avec 0 La révolution de l Internet appelle une révolution dans la manière d étudier l opinion C est désormais une évidence, Internet a

Plus en détail

Activités et motivations en matière de voyages des résidants des États-Unis

Activités et motivations en matière de voyages des résidants des États-Unis - Activités et motivations en matière de voyages des résidants des États-Unis Tour d horizon Janvier 2007 1 Sommaire Le présent rapport, intitulé «Tour d horizon : Activités et motivations en matière de

Plus en détail

PROGRAMME LOCATIF. info@elementbay.mu - www.elementbay.mu

PROGRAMME LOCATIF. info@elementbay.mu - www.elementbay.mu PROGRAMME LOCATIF LES SERVICES LOCATIFS En tant que propriétaire d un appartement à Element Bay, vous pouvez profiter de facilités de location à court et long terme et ainsi valoriser davantage votre investissement.

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/14/5 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 8 SEPTEMBRE 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Quatorzième session Genève, 10 14 novembre 2014 RÉSUMÉ DU RAPPORT D ÉVALUATION DU

Plus en détail

Les randonneurs dans la population française : état des lieux démographique

Les randonneurs dans la population française : état des lieux démographique Les randonneurs dans la population française : état des lieux démographique Cet article est basé sur le traitement secondaire d'une enquête lourde réalisée par le Ministère de la Jeunesse et des Sports

Plus en détail

Le portrait du villégiateur. ! Âgé de 52 ans! Revenu familial après impôt : 55 000 $ (environ 100 000$ avant impôt)

Le portrait du villégiateur. ! Âgé de 52 ans! Revenu familial après impôt : 55 000 $ (environ 100 000$ avant impôt) Août-septembre 2002 RÉSIDENCE SECONDAIRE 1ERE PARTIE C est à 52 ans que l on est le plus susceptible d acheter une résidence secondaire, d une valeur moyenne de 88 000 $. Source : Statistique Canada, Enquête

Plus en détail

Postes Canada : Étude de cas de Home Depot

Postes Canada : Étude de cas de Home Depot Postes Canada : Étude de cas de Home Depot Les partenariats de marketing contribuent à augmenter les taux de conversion de ventes La campagne de services à domicile de Home Depot donne des résultats remarquables

Plus en détail

Collecte de données. Laurent Dorey

Collecte de données. Laurent Dorey Laurent Dorey Mercredi 16 Décembre 2014 Programme : Recensement & Echantillonnage Étapes pour sélectionner un échantillon La population observée La base de sondage Les unités d enquête La taille de l échantillon

Plus en détail

Observatoire de l e-tourisme. Sommaire

Observatoire de l e-tourisme. Sommaire 2 Sommaire Présentation de Next Content... 9 Nos activités... 9 NC Etudes... 9 NC Event... 10 NC Factory... 11 NC Formation... 12 NC Conseil... 13 Qui sommes-nous?... 13 L Observatoire des décideurs de

Plus en détail

UTILISATION DES CARTES DE CRÉDIT PROFESSIONNELLES

UTILISATION DES CARTES DE CRÉDIT PROFESSIONNELLES UTILISATION DES CARTES DE CRÉDIT PROFESSIONNELLES PRINCIPE : L utilisation des cartes de crédit professionnelles devrait renforcer l efficacité en simplifiant l acquisition, la réception et le paiement

Plus en détail

Nous concluons au travers de quatre axes principaux qui ont guidé la. 1) La théorie du regret de Loomes et Sugden comme théorie de la décision

Nous concluons au travers de quatre axes principaux qui ont guidé la. 1) La théorie du regret de Loomes et Sugden comme théorie de la décision Conclusion générale Nous concluons au travers de quatre axes principaux qui ont guidé la rédaction de cette thèse. 1) La théorie du regret de Loomes et Sugden comme théorie de la décision rationnelle compatible

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES DU PROJET DE PARC REGIONAL DE PERCE

PLAN D AFFAIRES DU PROJET DE PARC REGIONAL DE PERCE ACTUALISATION DU CONCEPT DE PARC RÉCRÉOTOURISTIQUE À PERCÉ Rapport d étape préliminaire DU PROJET DE PARC REGIONAL DE PERCE Présenté à la Société de développement économique de Percé Février 2012 580,

Plus en détail

2015 : PARTOUT. POUR TOUS. PLAN STRATÉGIQUE QUINQUENNAL DE CBC/RADIO-CANADA

2015 : PARTOUT. POUR TOUS. PLAN STRATÉGIQUE QUINQUENNAL DE CBC/RADIO-CANADA 2015 : PARTOUT. POUR TOUS. PLAN STRATÉGIQUE QUINQUENNAL DE CBC/RADIO-CANADA La radiodiffusion publique dans un monde en évolution CBC/Radio-Canada dessert le deuxième plus grand pays du monde et l un de

Plus en détail

Portrait de l établissement et du retrait de l agriculture au Québec

Portrait de l établissement et du retrait de l agriculture au Québec Portrait de l établissement et du retrait de l agriculture au Québec Section Revenu à la retraite et fiscalité Avril 2004 Note : Le présent document est tiré du Portrait de l établissement et du retrait

Plus en détail

BILAN GRAND PUBLIC 2000

BILAN GRAND PUBLIC 2000 BILAN GRAND PUBLIC 2000 LES CLIENTELES TOURISTIQUES LES TYPES DE CLIENTELES La Martinique reçoit deux catégories de visiteurs : - Les excursionnistes qui séjournent moins de 24 heures dans l île : ce sont

Plus en détail

Segmentation des activités de plein air - Principales conclusions

Segmentation des activités de plein air - Principales conclusions Contexte Des ministères et des organismes de tourisme du Canada se sont associés pour effectuer deux importantes études d évaluation des activités et des éléments de motivation en matière de voyages d

Plus en détail

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com Achats en ligne et conversion Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic tradedoubler.com Lorsqu il s agit de choisir une marque ou un produit à acheter, les consommateurs européens

Plus en détail

Pénétration du marché par les petites et moyennes entreprises du Québec. Rapport d analyse

Pénétration du marché par les petites et moyennes entreprises du Québec. Rapport d analyse Pénétration du marché par les petites et moyennes entreprises du Québec Rapport d analyse Sommaire Aéro Montréal, forum de concertation stratégique de la grappe aérospatiale du Québec, a demandé à PwC

Plus en détail

Services d affaires mondiaux IBM. Centre national des sondages IBM

Services d affaires mondiaux IBM. Centre national des sondages IBM Services d affaires mondiaux IBM Centre national des sondages IBM Saviez-vous que dans votre organisation se cachent des trésors de connaissances que vous pourriez découvrir et mettre à profit? Un système

Plus en détail

INTRODUCTION. OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES

INTRODUCTION. OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES Faits saillants du sondage 2 Méthode de sondage 3 Profil des répondants 3 Santé

Plus en détail

L élargissement des bandes salariales à la Banque Nationale du Canada 1

L élargissement des bandes salariales à la Banque Nationale du Canada 1 Centre de cas 9 30 1999 006 L élargissement des bandes salariales à la Banque Nationale du Canada 1 Cas rédigé par Marine MESSIN sous la direction de la professeure Sylvie ST-ONGE. La Banque Nationale

Plus en détail

Enquête sur l industrie des ser. vices de taxi et de limousine. Système de documentation des données statistiques Numéro de référence 4707

Enquête sur l industrie des ser. vices de taxi et de limousine. Système de documentation des données statistiques Numéro de référence 4707 Enquête sur l industrie des ser vices de taxi et de services limousine Système de documentation des données statistiques Numéro de référence 4707 Concepts Énoncé de la qualité des données Enquête unifiée

Plus en détail

L emploi atypique n est pas forcément synonyme de mal-être accru au travail. L exemple du type de contrat de travail en France

L emploi atypique n est pas forcément synonyme de mal-être accru au travail. L exemple du type de contrat de travail en France L emploi atypique n est pas forcément synonyme de mal-être accru au travail. L exemple du type de contrat de travail en France Baggio, S. & Sutter, PE. Résumé de la communication orale présentée au colloque

Plus en détail

La fumée de tabac secondaire (FTS) en Mauricie et au Centre-du- Québec, indicateurs du plan commun tirés de l ESCC de 2007-2008

La fumée de tabac secondaire (FTS) en Mauricie et au Centre-du- Québec, indicateurs du plan commun tirés de l ESCC de 2007-2008 La fumée de tabac secondaire (FTS) en Mauricie et au Centre-du- Québec, indicateurs du plan commun tirés de l ESCC de 2007-2008 Ce document se veut une analyse succincte des indicateurs se rapportant à

Plus en détail

Participation aux cours prénataux

Participation aux cours prénataux Éducation prénatale en Ontario Participation aux cours prénataux L éducation prénatale vise à fournir aux participants les connaissances et les compétences dont ils ont besoin pour améliorer l issue de

Plus en détail

Annexe technique à la Note Économique

Annexe technique à la Note Économique Annexe technique à la Note Économique «Les effets pervers des taxes sur le tabac, l alcool et le jeu» publiée par l Institut économique de Montréal le 22 janvier 2014 Dans le cadre de la publication d

Plus en détail

Texte 9 Analyse des causes de la non-persistance Études portant sur la non-persistance dans trois programmes du Collège

Texte 9 Analyse des causes de la non-persistance Études portant sur la non-persistance dans trois programmes du Collège Texte 9 Analyse des causes de la non-persistance Études portant sur la non-persistance dans trois programmes du Collège LASNIER, Monique. Plan institutionnel d'aide à la réussite et à la persistance.collège

Plus en détail

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire -

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Juin 2009 1 Objectifs Réalisée par CROP pour le compte de l Association québécoise d établissements

Plus en détail

L éducation au Québec : L état de la situation

L éducation au Québec : L état de la situation Préscolaire Primaire Secondaire Collégial Universitaire 43101 45 509 93969 68 331 110 297 151 845 241019 251 612 240 980 251 237 L éducation au Québec : L état de la situation L éducation est un des sujets

Plus en détail

SUIVI DE LA DEMANDE TOURISTIQUE

SUIVI DE LA DEMANDE TOURISTIQUE SUIVI DE LA DEMANDE TOURISTIQUE Baromètre du 24 eme ème trimestre 2013 Au cours du, 2,3 millions de touristes ont visité le Maroc, dont 1,3 millions de touristes étrangers. 36% de ces derniers ont visité

Plus en détail

Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF. www.ccrvc.ca

Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF. www.ccrvc.ca Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF Le camping est une belle occasion de passer du temps en famille, de créer de beaux souvenirs qui dureront

Plus en détail

Bien-être et performance au travail

Bien-être et performance au travail Bien-être et performance au travail Synthèse des résultats de l enquête «Parlons bienêtre au travail» en Suisse romande Cette enquête porte sur 723 employés de Suisse romande. Elle s est déroulée sous

Plus en détail

Des vacances «tout inclus» en été. Pourquoi de plus en plus de Canadiens voyagent vers le Sud en été?

Des vacances «tout inclus» en été. Pourquoi de plus en plus de Canadiens voyagent vers le Sud en été? Des vacances «tout inclus» en été Pourquoi de plus en plus de Canadiens voyagent vers le Sud en été? Introduction Chaque année, les Canadiens attendent les vacances d été avec impatience. Et avec raison!

Plus en détail

1. Les comptes de dépôt et d épargne

1. Les comptes de dépôt et d épargne 1. Les comptes de dépôt et d épargne 1.1 Les comptes de dépôt 1.1.1 Le taux de possession d un compte de dépôt Le premier constat est celui d un accès important aux comptes de dépôt, quelle que soit la

Plus en détail

Chapitre 1. Introduction

Chapitre 1. Introduction ISBN 92-64-01565-5 L assurance-maladie privée dans les pays de l OCDE OCDE 2004 Chapitre 1 Introduction Ce chapitre introductif du rapport explique pourquoi l OCDE a décidé d entreprendre une étude sur

Plus en détail

Baisse de la part de marché de la bière

Baisse de la part de marché de la bière Contrôle et vente des boissons alcoolisées, pour l'exercice se terminant le 31 mars 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 4 mai 2015 Au cours de l'exercice se terminant le 31

Plus en détail

Premiers résultats tabac et e-cigarette Caractéristiques et évolutions récentes

Premiers résultats tabac et e-cigarette Caractéristiques et évolutions récentes Premiers résultats tabac et e-cigarette Caractéristiques et évolutions récentes Résultats du Baromètre santé Inpes 2014 CONTACTS PRESSE Inpes : Vanessa Lemoine Tél : 01 49 33 22 42 Email : vanessa.lemoine@inpes.sante.fr

Plus en détail

MarchéS asiatiques Courte et humble présentation de Paul Arseneault, Réseau de veille en tourisme

MarchéS asiatiques Courte et humble présentation de Paul Arseneault, Réseau de veille en tourisme MarchéS asiatiques Courte et humble présentation de Paul Arseneault, Réseau de veille en tourisme Visiteurs au Québec en Agrément 2006 Visite parents et amis Affaires Total Japon 24 000 55 % 5 000 11 %

Plus en détail

Analyse de l évolution de la structure des ménages dans l enquête sur le budget des ménages

Analyse de l évolution de la structure des ménages dans l enquête sur le budget des ménages Analyse de l évolution de la structure des ménages dans l enquête sur le budget des ménages S. Winandy, R. Palm OCA GxABT/ULg oca.gembloux@ulg.ac.be décembre 2011 1 Introduction La Direction Générale Statistique

Plus en détail

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2)

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2) Les informations présentées dans ce document ont été regroupées par Paul Martel, coordonnateur régional dans le cadre du Plan d action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées

Plus en détail

Fiche Compétences en action : une boîte à outils en ligne

Fiche Compétences en action : une boîte à outils en ligne Fiche Compétences en action : une boîte à outils en ligne Centre de formation communautaire de la Mauricie CFCM Depuis sa création en 1988, le Centre de formation communautaire de la Mauricie (CFCM) se

Plus en détail