2013 RAPPORT ANNUEL DU DELEGATAIRE. Communauté d'agglomération de Montpellier / Ville de Montpellier

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2013 RAPPORT ANNUEL DU DELEGATAIRE. Communauté d'agglomération de Montpellier / Ville de Montpellier"

Transcription

1 2013 RAPPORT ANNUEL DU DELEGATAIRE Communauté d'agglomération de Montpellier / Ville de Montpellier «Une année de performance et de gestion durable de votre service public de l eau»

2 Gestion du document Auteur Date Rédaction Patrick Journet 28/04/2014 Validation Serge Bourdon 29/04/2014 Communauté d'agglomération de Montpellier / Ville de Montpellier Page 2

3 2013 S Y N T H E S E D U R A P P O R T A N N U E L D U D E L E G A T A I R E SERVICE DE L EAU - COMMUNE(S) DESSERVIE(S) : JUVIGNAC, MONTPELLIER LES CHIFFRES DU SERVICE ,8 82,5 174 Habitants desservis Abonnés (clients) Installation(s) de production Réservoir(s) Longueur de réseau (km) Taux de conformité microbiologique (%) Rendement de réseau (%) Consommatio n moyenne (l/hab/j) HI L essentiel de l année 2013 PRINCIPAUX FAITS MARQUANTS DE L ANNEE Le décret d application de la loi Warsmann du 26/09/2012 relative aux surconsommations liées aux fuites après compteur qui permet aux particuliers de bénéficier d un dégrèvement sous certaines conditions est entré en pleine application en Un reporting spécifique a été mis en place avec la Communauté d Agglomération. Le volume. en 2013, de ces dégrèvements s élève à m3. Le rendement de réseau se stabilise au-delà des 82% avec une valeur pour 2013 à 82.5%. Ceci est le résultat combiné du travail d analyse issu des données de la sectorisation du réseau d eau potable complètement effective sur 2013, INSUFFISANCES A AMELIORER La Communauté d Agglomération de Montpellier a validé son schéma directeur d eau potable qui permettra de lancer un programme de travaux pour satisfaire les besoins à l horizon Communauté d'agglomération de Montpellier / Ville de Montpellier Page 3

4 Indicateurs du service LES VOLUMES PRODUCTEUR VALEUR Volume prélevé Délégataire m3 Volume produit (C) Délégataire m3 Volume acheté à d'autres services d'eau potable (D) Délégataire 0 m3 Volume mis en distribution (m 3 ) Délégataire m3 Volume de service du réseau Délégataire m3 L ACTIVITE CLIENTELE PRODUCTEUR VALEUR Nombre de communes Délégataire 2 [D101.0] Nombre d'habitants desservis total (estimation) Collectivité (2) Nombre total d'abonnés (clients) Délégataire Abonnés domestiques Délégataire Abonnés non domestiques Délégataire 41 - Autres services d'eau potable Délégataire 8 Volume vendu Délégataire m3 - Volume vendu aux Abonnés domestiques Délégataire m3 - Volume vendu aux Abonnés non domestiques Délégataire m3 - Volume vendu à d'autres services d'eau potable (B) Délégataire m3 Consommation moyenne Délégataire 174 l/hab/j Consommation individuelle unitaire Délégataire 423 m3/abo/an QUALITE DU SERVICE A L USAGER PRODUCTEUR VALEUR [P101.1] Taux de conformité des prélèvements microbiologique ARS (1) 99,8 % [P102.1] Taux de conformité des prélèvements physico-chimiques ARS (1) 99,0 % [P151.1] Taux d occurrence des interruptions de service non programmées [D151.0] Délai maximal d'ouverture des branchements pour les nouveaux abonnés défini par le service [P152.1] Taux de respect du délai maximal d ouverture des branchements pour les nouveaux abonnés Délégataire Délégataire 2,33 u/1000 abonnés Délégataire 100 % [P155.1] Taux de réclamations Délégataire 0,49 u/1000 abonnés [P154.0] Taux d'impayés sur les factures d'eau de l'année précédente Délégataire 0,35 % [P109.0] Abandons de créance et versements à un fonds de solidarité Collectivité (2) 7101 PRIX DU SERVICE DE L EAU PRODUCTEUR VALEUR [D102.0] Prix du service de l'eau au m 3 TTC Délégataire 1,75 uro/m3 1 j Communauté d'agglomération de Montpellier / Ville de Montpellier Page 4

5 GESTION PATRIMONIALE PRODUCTEUR VALEUR Nombre d'installations de production Délégataire 1 Capacité totale de production Délégataire m3/j Nombre de réservoirs ou châteaux d'eau Délégataire 11 Capacité totale des réservoirs ou châteaux d'eau Délégataire m3 Longueur de réseau Délégataire 958 km Longueur de canalisation de distribution Collectivité (2) 706 km [P103.2] Indice de connaissance et de gestion patrimoniale des réseaux d'eau potable Délégataire 90 Longueur de canalisation renouvelée par le délégataire Délégataire ml [P107.2] Taux moyen de renouvellement des réseaux d'eau potable Collectivité (2) 0,38 % Nombre de branchements Délégataire Nombre de branchements en plomb Délégataire Nombre de branchements en plomb supprimés Délégataire 192 Nombre de branchements neufs Délégataire 148 Nombre de compteurs Délégataire Nombre de compteurs remplacés Délégataire PERFORMANCE ENVIRONNEMENTALE PRODUCTEUR VALEUR [P108.3] Indice d avancement de la protection de la ressource en eau Collectivité (1) 60 % Nombre de fuites réparées Délégataire 328 Volume consommé autorisé 365 jours (A) Délégataire m3 Indice linéaire de consommation Délégataire 89,40 m3/j/km [P104.3] Rendement du réseau de distribution (A+B)/(C+D) Délégataire 82,5 % [P105.3] Indice linéaire des volumes non comptés Délégataire 20,32 m3/jour/km [P106.3] Indice linéaire de pertes en réseau Délégataire 19,03 m3/jour/km Energie relevée consommée Délégataire kwh SATISFACTION DES USAGERS ET ACCES A L'EAU PRODUCTEUR VALEUR Existence d'une mesure de satisfaction clientèle Délégataire Mesure statistique d'entreprise Taux de satisfaction globale par rapport au Service Délégataire 89,04% Existence d'une Commission consultative des Services Publics Locaux Délégataire Existence d'une Convention Fonds Solidarité Logement Délégataire Oui LES CERTIFICATS PRODUCTEUR VALEUR Obtention de la certification ISO 9001 Délégataire Certification obtenue par l'exploitant Obtention de la certification ISO (Lez et F ARAGO) Délégataire 2 unité(s) et) Obtention de la certification ISO (réseau) Délégataire Non Liaison du service à un laboratoire accrédité Délégataire Oui (1) La donnée indiquée est celle du système d information du délégataire (2) Les éléments de calcul connus du délégataire sont fournis dans le corps du présent rapport En rouge figurent les codes indicateurs exigibles seulement pour les rapports soumis à examen de la CCSPL Oui Communauté d'agglomération de Montpellier / Ville de Montpellier Page 5

6 Une organisation tournée vers les Clients Votre lieu d accueil Toutes vos démarches sans vous déplacer Pour toutes les questions relatives aux abonnements contactez nous au du lundi au vendredi de 8h à 19h et le samedi de 9h à 12h. Les abonnés peuvent également déposer directement leur relevé de consommation d eau. Un seul numéro : (services disponibles 24h/24, 365 jours par an). Votre service client en ligne est accessible : sur votre smartphone via nos applications Android et Apple Vos urgences 7 jours sur 7, 24h sur 24 Pour toute fuite, incident concernant la qualité de l eau ou fait anormal touchant le réseau, un branchement, une installation de stockage ou de production d eau nous intervenons jour et nuit. Un seul numéro : Communauté d'agglomération de Montpellier / Ville de Montpellier Page 6

7

8 L Editorial Communauté d'agglomération de Montpellier / Ville de Montpellier Page 8

9 VEOLIA Eau France - Rapport annuel du délégataire 2013 Editorial de Monsieur Alain Franchi Ancrée dans l histoire collective de notre entreprise, la Compagnie Générale des Eaux signait son premier contrat il y a 160 ans. VEOLIA Eau a su innover et s adapter pour accompagner au mieux les évolutions de la société et surtout répondre aux besoins de ses clients. Partenaire de votre territoire, VEOLIA Eau s engage auprès de vous et de vos services techniques pour améliorer la performance du service public de l eau. Notre engagement est de vous apporter chaque jour notre savoir-faire et notre expertise opérationnelle tout en s adaptant à vos attentes et vos enjeux. Le Rapport Annuel du Délégataire que j ai le plaisir de vous adresser vous présente les différentes composantes techniques, économiques et environnementales de la gestion de votre service par VEOLIA Eau. Il constitue un outil de synthèse essentiel qui vous apporte toute la transparence sur la gestion et la performance de votre service. Notre entreprise s est engagée dans une profonde transformation destinée à nous rendre plus performants, plus réactifs et mieux organisés, pour in fine vous rendre en permanence le meilleur service possible, au meilleur coût. Au sein de cette transformation, le maillage territorial occupe une place essentielle. La nouvelle organisation que nous souhaitons mettre en place pour VEOLIA Eau aura vocation à rapprocher nos collaborateurs de nos clients : en un mot, des compétences et des expertises plus proches de vous. En effet, VEOLIA Eau est avant tout une entreprise responsable de la gestion d un Service Public. Inscrite au cœur des projets de développement des territoires dans lesquels elle agit, elle fait de la proximité une valeur majeure et de l innovation un enjeu à partager avec vous. Vous serez bien évidemment informés en détail de cette nouvelle étape de transformation de VEOLIA Eau, qui se fera dans le respect du dialogue social. Soyez assurés que, chaque jour, nous veillons à respecter et renforcer les engagements que nous avons pris dans le cadre du contrat qui nous lie et nous avons à cœur de conserver votre confiance dans nos équipes. Vos interlocuteurs privilégiés sont à votre disposition pour venir vous présenter en détail le bilan annuel de votre contrat. Alain Franchi Directeur Général de VEOLIA Eau France Communauté d'agglomération de Montpellier / Ville de Montpellier Page 9

10

11 SOMMAIRE 1. L ESSENTIEL Le contrat Les chiffres clés et faits marquants LA QUALITE DU SERVICE Les moyens mobilisés Le patrimoine du service La performance et l efficacité opérationnelle La qualité de l eau produite et distribuée Les services aux clients LA VALORISATION DES RESSOURCES La protection des ressources en eau L énergie et les réactifs La valorisation des déchets liés au service LA RESPONSABILITE SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE Le prix du service public de l eau L accès aux services essentiels Les engagements sociaux et environnementaux LE RAPPORT FINANCIER DU SERVICE Le Compte Annuel de Résultat de l Exploitation de la Délégation (CARE) Le patrimoine du service Les investissements et le renouvellement ANNEXES Le synoptique du réseau Inventaire des linéaires de réseau par diamètre, nature et par commune Le contrôle de l eau Le bilan énergétique du patrimoine La facture 120 M Annexes financières Les nouveaux textes réglementaires Glossaire Autres annexes 131

12

13 1. L ESSENTIEL

14 1.1. Le contrat Délégataire : Périmètre du service : Numéro du contrat Nature du contrat : Prestations du contrat : VEOLIA EAU - Compagnie Générale des Eaux JUVIGNAC, MONTPELLIER J3510 Affermage Compteurs eau froide, Distribution, Elévation, Gestion clientèle, Production, Branchements Durée du contrat Date de début : 01/01/1990 Date de fin : 31/12/2014 Liste des avenants Avenant N Date d'effet 8 01/01/ /11/ /09/2002 Commentaire Suppression des frais d'administration générale et baisse du tarif, investissement pour sécurisation des ouvrages dans le cadre des OIV Révision quinquennale. Le renouvellement des canalisations est intensifié. Dotation de HT pour ces travaux. Individualisation des compteurs d'eau et instauration de 2 tranches de consommation avec modification de tarif sur 120 m3. Les travaux prévus aux avenants n s 2 et 3 sont achevés. Le solde dégagé sur ces opérations est affecté à des travaux de sectorisation du réseau d'eau potable. Listage des installations intégrées dans le périmètre d'affermage. Définition des conditions de renouvellement des branchements en plomb. Prise en compte des tarifs définis en mai /01/2001 Transfert de Vivendi Universal à Companie Générale des Eaux. 4 01/04/ /09/ /07/ /01/1994 Substitution de la Compétence du District de Montpellier à la Ville pour les clauses concernant l'exécution du service d'assainissement. Effet au pour les clauses financières. Cet avenant prend acte du report à une date indéterminée de l'extensionamélioration de la STEP du District ; - des adaptations réalisées sur l'ensemble des installations existantes pour faire face durablement aux besoins des usagers pendant cette période de transition ; - des changements intervenus dans le calendrier de réalisation des trx de renforcement prévus à l'av. n 2 ; - du projet d'av. au traité liant le District à son Fermier. Une dotation est versée pour rendre créditeur le fonds spécial. Réalisation d'une étude et de travaux pour renforcer la sécurité d'alimentation en eau potable de la ville. Charges nouvelles relative au service d'assainissement. Révision des rémunérations et de leur indexation. La loi sur l'eau n 92-3 du impose que la facture d'eau comprenne un montant calculé en fonction du volume réellement consommé par l'abonné. Communauté d'agglomération de Montpellier / Ville de Montpellier Page 14

15 Les engagements vis-à-vis des tiers VEOLIA EAU - Compagnie Générale des Eaux assume les engagements d échanges d eau suivants avec les collectivités voisines ou les tiers : Type d'engagement Tiers engagé Objet achat BRL Achat Eau B R L vente CA de Montpellier Vente d'eau en gros à la commune de Monferrier-sur-Lez vente CC du Pic Saint Loup Vente Eau SIAEP Pic St Loup vente CA de Montpellier Vente Eau Grabels vente CA de Montpellier Vente Eau Montferrier sur Lez vente CA de Montpellier Vente d'eau Prades le Lez vente CC du Pic Saint Loup Vente d'eau Eau St Clément de Rivièr vente Pays de l'or Agglomération Vente Eau POA vente CA de Montpellier Vente d'eau SI Salaison Communauté d'agglomération de Montpellier / Ville de Montpellier Page 15

16 1.2. Les chiffres clés et faits marquants LES CHIFFRES CLES habitants desservis 1 [D101.0] abonnés branchements 1 unité de production d eau potable d une capacité totale de m 3 par jour 11 réservoirs d une capacité totale de stockage de m km de canalisations de distribution LES FAITS MARQUANTS Service En 2013, interventions clientèle ont été réalisées, soit 2.4% de plus qu en Le rendement de réseau se stabilise au-delà des 82% avec une valeur pour 2013 à 82.5%. Ceci est le résultat combiné du travail d analyse issu des données de la sectorisation du réseau d eau potable complètement effective sur 2013, des campagnes de recherches de fuites plus ciblées et de la réactivité de traitement de celles-ci par nos équipes. Le taux de réclamations écrites pour votre service est de 0,49/1000 abonnés pour l année En 2013, ce sont km sur les communes de Montpellier et de Juvignac qui ont fait l objet d une recherche de fuite, notamment par la technique de corrélation acoustique. Grâce à ces opérations, 30.7% des fuites du réseau sont diagnostiquées et traitées avant même qu elles génèrent une gêne (baisse de pression, impact visuel, infiltrations ) auprès des usagers. Valorisation Les déchets issus de l exploitation sont traités dans des filières agréées. Responsabilité Le décret d application de la loi Warsmann du 26/09/2012 relative aux surconsommations liées aux fuites après compteur permet aux particuliers de bénéficier d un dégrèvement sous certaines conditions. En 2013, ces dégrèvements pour fuites ont représenté m 3. 1 Nombre d habitants desservis total communiqué par la Collectivité, ou à défaut estimation avec base de calcul conforme au décret n du 30/12/2008 à partir de l exercice 2009 (cf. définition dans le glossaire du présent document) Communauté d'agglomération de Montpellier / Ville de Montpellier Page 16

17 2. LA QUALITE DU SERVICE

18 2.1. Les moyens mobilisés LE SERVICE VEOLIA Eau mobilise des moyens nationaux, régionaux et locaux pour vous apporter toute son expertise et garantir une haute performance de service. Les fonctions support : des services experts Chaque Direction Régionale de VEOLIA Eau dispose de services experts dans les domaines de : la clientèle la maîtrise technique et l aide à l exploitation la qualité, la sécurité et l environnement les ressources humaines et la formation la finance l informatique technique et de gestion la communication la veille juridique et réglementaire. Garante de la bonne exécution des contrats de gestion déléguée, la Direction Régionale, en lien avec la Direction Nationale, détermine les orientations et les objectifs de performance durable et veille au renforcement de la compétitivité de l entreprise tout en améliorant la qualité du service afin de mieux répondre aux attentes des collectivités locales et de leurs habitants. L organisation locale : mettre nos compétences au plus près du terrain En 2013 VEOLIA Eau a développé une nouvelle vision métier en organisant ses compétences au plus près du terrain. Trois filières métiers ont été créées : une filière exploitation structurée autour de services réseaux et usines, eau et assainissement, une filière dédiée à la clientèle une filière développement en charge de la mise au point de nouvelles offres. Afin de renforcer la proximité avec ses clients VEOLIA Eau a créé une fonction de Responsable de Contrat. Chaque collectivité dispose ainsi d un interlocuteur dédié. Communauté d'agglomération de Montpellier / Ville de Montpellier Page 18

19 L ORGANISATION DE L ASTREINTE Le service d astreinte peut être mobilisé sur simple appel au Centre Service Clients. A ce numéro, 7 jours/7 et 24h/24, un interlocuteur est à votre disposition pour prendre en charge toute demande d intervention ou pour vous renseigner sur la nature et la localisation des incidents en cours de traitement sur votre commune. Communauté d'agglomération de Montpellier / Ville de Montpellier Page 19

20 2.2. Le patrimoine du service L INVENTAIRE DES BIENS DU SERVICE Le patrimoine de la collectivité, géré dans le cadre du service de l eau confié à VEOLIA Eau, est composé : des installations de production des réseaux de distribution des branchements en domaine public des outils de comptage Les installations Installation de production Capacité de production (m3/j) Qualification François Arago Bien de retour Portaly y compris station de pompage (non opérationnel) Bien de retour Source du Lez Bien de retour Capacité totale de Production Circulateur ou accélérateur Capacité de pompage (m3/h) Qualification ETAGE 57 Valedeau Bien de retour Installation de reprise, de pompage ou surpresseur Capacité de pompage (m3/h) Qualification ETAGE 105 Av. de Lodève Bien de retour ETAGE 80 Av. de Lodève 468 Bien de retour ETAGE 80 Croix d'argent 400 Bien de retour ETAGE 105 Montmaur-Colombière 864 Bien de retour ETAGE 157 Hauts de Massane 378 Bien de retour PETIT BARD 60 Bien de retour JUVIGNAC COURPOUYRAN 10 Bien de retour Réservoir ou château d'eau Capacité de stockage (m3) Qualification ETAGE 57 : Montmaur Bien de retour ETAGE 57 : Avenue de Lodève (Bâche St Dominique) Bien de retour ETAGE 57 : Croix d' Argent (Bâche) Bien de retour ETAGE 57 : Valedeau Bien de retour ETAGE 80 : Avenue de Lodève (Réservoir sur Tour) Bien de retour Communauté d'agglomération de Montpellier / Ville de Montpellier Page 20

21 ETAGE 80 : Croix d' Argent (Réservoir sur Tour) Bien de retour ETAGE 105 : Colombière Bien de retour ETAGE 105 : 4 Seigneurs 500 Bien de retour ETAGE 105 : Hauts de Massane Bien de retour ETAGE 105 : Lavalette 500 Bien de retour ETAGE 157 : Les Garrigues Bien de retour Capacité totale des réservoirs Les réseaux de distribution Canalisations Qualification Longueur d'adduction (ml) Bien de retour Longueur de canalisations de distribution (ml) Bien de retour Canalisation d'adduction (ml) Canalisation distribution (ml) Total (ml) Longueur totale tous diamètres (ml) Diamètre 25 (mm) Diamètre 30 (mm) Diamètre 40 (mm) Diamètre 50 (mm) Diamètre 60 (mm) Diamètre 75 (mm) Diamètre 80 (mm) Diamètre 90 (mm) Diamètre 100 (mm) Diamètre 110 (mm) Diamètre 125 (mm) Diamètre 150 (mm) Diamètre 160 (mm) Diamètre 200 (mm) Diamètre 225 (mm) Diamètre 250 (mm) Communauté d'agglomération de Montpellier / Ville de Montpellier Page 21

22 Diamètre 300 (mm) Diamètre 400 (mm) Diamètre (mm) Diamètre 600 (mm) Diamètre 700 (mm) Diamètre 800 (mm) Diamètre 900 (mm) Diamètre 1000 (mm) Diamètre 1200 (mm) Diamètre 1400 (mm) Diamètre indéterminé (mm) Les branchements en domaine public Branchements Qualification Nombre de branchements Bien de retour Longueur de branchements (ml) Bien de retour Les compteurs Compteurs (*) Nombre Qualification Nombre de compteurs Bien de retour (*) compteurs installés sur branchements d'abonnés, à l'exclusion des compteurs de sectorisation Les équipements du réseau Equipements de réseau Qualification Nombre d'appareils publics (*) Bien de retour dont poteaux d'incendie Bien de retour dont bouches d'incendie 60 Bien de retour dont bouches de lavage Bien de retour dont bornes fontaine 0 Bien de retour dont bornes de puisage 10 Bien de retour dont bouches d'arrosage 5 Bien de retour (*) le cas échéant propriété des communes membres de la Collectivité Communauté d'agglomération de Montpellier / Ville de Montpellier Page 22

23 LA GESTION PATRIMONIALE Branchements, réseaux, postes de surpression, usines de traitement, réservoirs, bâtiments constituent un patrimoine physique et financier considérable pour la Collectivité. Dans le cadre d une responsabilité partagée selon le cadre défini par le contrat - VEOLIA Eau met en œuvre une démarche de gestion durable et optimisée de ce patrimoine afin de garantir le maintien en bon état des ouvrages et le bon fonctionnement des équipements. Grâce à des outils de connaissance du patrimoine et à son système d information géographique, VEOLIA Eau met à jour l intégralité des données patrimoniales du service. L analyse de ces données permet à VEOLIA Eau d apporter à la collectivité une connaissance détaillée de son patrimoine et de son état. VEOLIA Eau est à même de procéder au bon moment aux arbitrages entre réparation et renouvellement, et de proposer à la Collectivité, pour les opérations à sa charge, les éléments justifiant les priorités en matière de travaux d investissement et de renouvellement. Indice de connaissance et de gestion patrimoniale des réseaux et synthèse des opérations réalisées [P103.2] La loi de Grenelle 2 s inscrit dans le plan national d adaptation au changement climatique de 2011 qui prévoit 20% d économie d eau sur les prélèvements d ici Objectifs de la loi de Grenelle 2 et du décret d application de l article 161 publié le 27 janvier 2012 Inciter les collectivités à mettre en place une gestion patrimoniale des réseaux d eau Engager des actions afin de limiter le taux de perte à 15% sur les réseaux urbains Obligations réglementaires Le décret du 27 janvier 2012 («limitation des pertes en eau sur les réseaux») précise que sous peine d un doublement de la redevance de prélèvement, à l échéance du 31 décembre 2013, les collectivités doivent : Etablir un descriptif détaillé des réseaux d eau et d assainissement Définir et mettre en œuvre un plan d action destiné à la réduction des pertes d eau pour les réseaux dont le taux de perte est supérieur au seuil défini par le décret d application. L arrêté du 2 décembre 2013 (JO du 19 décembre 2013) assure l articulation entre l obligation de réaliser un descriptif détaillé introduite par le décret du 27 janvier 2012 et l arrêté du 2 mai 2007 sur le Rapport sur le Prix et la Qualité du Service. Il modifie notamment les critères d évaluation des indices de connaissance et de gestion patrimoniale des réseaux en introduisant un nouveau barème de 0 à 120 points (précédent barème sur 100 points). Ce même arrêté précise qu il faut que ce nouvel indice atteigne un total de 40 points sur les 45 premiers points accessibles pour que le service dispose d un descriptif détaillé. D autre part, cet arrêté stipule que l atteinte de ce seuil de 40 points (sur 45 attribuables) conditionne l attribution des points suivants alloués par le barème (entre les cotations 45 et 120 points - effet «palier»). L indice de connaissance et de gestion patrimoniale a été calculé conformément à ce nouveau barème. Cette disposition introduit une rupture avec les valeurs des années antérieures de cet indice. Gestion patrimoine - Niveau de la politique patrimoniale du réseau 2013 Indice de connaissance et de gestion patrimoniale des réseaux 100 Communauté d'agglomération de Montpellier / Ville de Montpellier Page 23

24 Gestion patrimoine - Niveau de la politique patrimoniale du réseau Valeur ICGPR Existence d un plan des réseaux 10 ICGPR Mise à jour annuelle du plan des réseaux 5 ICGPR Informations structurelles complètes sur tronçon (diamètre, matériaux) 15 ICGPR Connaissance pour chaque tronçon de l'âge des canalisations 15 ICGPR Localisation et description des ouvrages annexes et des servitudes 10 ICGPR Inventaire pompes et équipements électromécaniques 10 ICGPR Dénombrement et localisation des branchements sur les plans de réseaux 0 ICGPR Inventaire caractéristiques compteurs et références carnet métrologique 10 ICGPR Inventaire secteurs de recherche de pertes eau 10 ICGPR Localisation des autres interventions 0 ICGPR Mise en œuvre d'un plan pluriannuel de renouvellement des canalisations 10 ICGPR Existence et mise en œuvre d'une modélisation des réseaux 5 Total: 100 Pour l année 2013, l indice d avancement de connaissance et de gestion patrimoniale des réseaux d eaux potable [P103.2] est de points sur un barème de 120. En conséquence, le service dispose du descriptif détaillé tel qu exigé par le décret du 27 janvier Dans le cadre de sa mission de délégataire du service, VEOLIA Eau procédera régulièrement à l actualisation des informations patrimoniales à partir des données qu il aura acquises dans le cadre de ses missions et interventions ainsi que les informations que vos services lui auront communiquées, notamment, celles relatives aux extensions de réseau. Taux moyen de renouvellement des réseaux [P107.2] Pour l année 2013, le taux moyen de renouvellement des réseaux [P107.2] est de 0,38 %. Le tableau suivant permet à la collectivité de calculer le taux moyen de renouvellement des réseaux d eau potable, en ajoutant aux valeurs de la 2 ème ligne le linéaire renouvelé sous sa maîtrise d ouvrage, en moyennant sur 5 ans et en divisant par la longueur totale du réseau : Canalisations Taux moyen de renouvellement des réseaux d'eau potable (%) 0,39 0,38 Longueur du réseau de desserte (hors adduction et hors branchements) (ml) Longueur renouvelée par le délégataire (ml) Le mode de calcul de cet indicateur est décrit dans le glossaire, en annexe du présent rapport. Communauté d'agglomération de Montpellier / Ville de Montpellier Page 24

25 La situation des biens Commentaires : Type d installation Localisation État de fonctionnement actuel et perspectives - constat - conséquences - solutions proposées Captage Source du Lez Usine Avias Commune des Matelles Cette usine exploite la nappe du Lez jusqu à la cote 35 NGF, des modifications techniques réalisées en 1991 permettraient d exploiter la nappe jusqu à la cote 20 NGF. Modifier la DUP. le développement urbain au nord de Montpellier a amené la réalisation de nombreux équipements collectifs dont plusieurs présentent des risques sérieux pour la source du Lez. Une réévaluation des risques est en cours. Station Arago Montpellier L usine de traitement a été modifiée pour traiter des eaux de BRL. Station de Portaly Montpellier Cette usine est à l arrêt depuis Elle ne fait plus partie du patrimoine du service à compter de janvier Adapter la capacité de livraison BRL à celle de traitement voir interconnexion BRL. La construction d une nouvelle usine est prévue au schéma directeur. Etage 80 Station de la Croix d Argent Montpellier Cette usine doit être entièrement refaite et renforcée dans le cadre de l urbanisation des quartiers d Ovalie. Le réservoir de faible capacité se comportera en colonne d eau pour un fonctionnement d usine à vitesse variable. Nécessité de revoir les maillages de pied du réservoir. Etage 80 Station Av. de Lodève Montpellier Cette usine complète celle de la Croix d Argent, le G.C mériterait d être rénové. La capacité de stockage est insuffisante, il sera nécessaire de prévoir un renforcement. Etage 80 Bâche St Dominique Montpellier Cette bâche est mal conçue, la cuve devrait être séparée en 2 parties, les enduits intérieurs présentent des anfractuosités. Modifier la bâche et son alimentation depuis l étage 57. Etage 80 Bâche St Dominique Montpellier Cette bâche est alimentée par une canalisation DN800mm (Ave. B. Milhaud) non secourue. En 2010, une réparation de fuite sur joint au plomb à mis en évidence l état de dégradation de cette canalisation. Un rapport diagnostic a été réalisé en novembre 2010 et transmis au Maitre d Ouvrage. Etage 105 Elévation Colombière et Av. de Lodève Montpellier Ces 2 stations de reprise sont insuffisantes pour alimenter l étage 105 en pleine expansion, les futures zones d habitations ne pourront être alimentées. Néccessité de construire une station de reprise au pieds du réservoir de Montmaur et de renforcer le refoulement vers les réservoirs des Hauts de Massane. Etage 105 Réservoirs des Hauts de Massane Montpellier Réservoirs en bon état Nécessité de refaire les étanchéités de toiture sur les 2 cuves circulaires et la station de pompage. Communauté d'agglomération de Montpellier / Ville de Montpellier Page 25

Service de distribution de l eau à Rennes. Stratégie de renouvellement du réseau

Service de distribution de l eau à Rennes. Stratégie de renouvellement du réseau Service de distribution de l eau à Rennes Stratégie de renouvellement du réseau David Clausse Syndicat Mixte de Production d eau potable du Bassin Rennais Rencontres de l'eau en Loire Bretagne Gestion

Plus en détail

ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES COMMUNES RURALES

ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES COMMUNES RURALES ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES COMMUNES RURALES NATURE DES OPERATIONS - Infrastructures liées à la protection de la ressource, au traitement et à la distribution de l eau potable. BENEFICIAIRES Communes

Plus en détail

GUIDE D'AIDE A L ÉTABLISSEMENT D'UN DESCRIPTIF DÉTAILLÉ DES RÉSEAUX D'EAU POTABLE

GUIDE D'AIDE A L ÉTABLISSEMENT D'UN DESCRIPTIF DÉTAILLÉ DES RÉSEAUX D'EAU POTABLE GUIDE D'AIDE A L ÉTABLISSEMENT D'UN DESCRIPTIF DÉTAILLÉ DES RÉSEAUX D'EAU POTABLE Groupe de travail : Gestion patrimoniale Evènement : Web conférence Date : novembre 2014 www.astee.org Les maitres d œuvre

Plus en détail

2013 RAPPORT ANNUEL DU DELEGATAIRE. Commune de Saint Fraimbault de Prières

2013 RAPPORT ANNUEL DU DELEGATAIRE. Commune de Saint Fraimbault de Prières 2013 RAPPORT ANNUEL DU DELEGATAIRE Commune de Saint Fraimbault de Prières «Une année de performance et de gestion durable de votre service public de l eau» Conforme au décret 2005-236 du 14 mars 2005 Commune

Plus en détail

Rapport annuel. Commune de CESSON-SEVIGNE

Rapport annuel. Commune de CESSON-SEVIGNE Commune de CESSON-SEVIGNE Rapport relatif au prix et à la qualité du service public d'eau potable pour l'exercice 2012 présenté conformément à l article L.2224-5 du code général des collectivités territoriales.

Plus en détail

Le service de L eau potable à CARHAIX PLOUGUER

Le service de L eau potable à CARHAIX PLOUGUER Le service de L eau potable à CARHAIX PLOUGUER Achat, distribution d eau potable, gestion clientele Note pour une mission d assistance à maîtrise d ouvrage pour l étude des modes de gestion du service

Plus en détail

Programme d économies d eau 2009-2012

Programme d économies d eau 2009-2012 Programme d économies d eau 2009-2012 Ville de Rennes L eau potable sur le bassin rennais Le Syndicat Mixte de Production d eau potable du Bassin Rennais (SMPBR) a les compétences suivantes : Production

Plus en détail

> Les engagements. des entreprises

> Les engagements. des entreprises Charte du Syndicat professionnel des entreprises de services d eau et d assainissement pour la gestion du patrimoine Les engagements des entreprises Sommaire 1 Les signataires de la Charte 2 Les enjeux

Plus en détail

2013 RAPPORT ANNUEL DU DELEGATAIRE. Commune de Biviers. «Une année de performance et de gestion durable de votre service public de l eau»

2013 RAPPORT ANNUEL DU DELEGATAIRE. Commune de Biviers. «Une année de performance et de gestion durable de votre service public de l eau» 2013 RAPPORT ANNUEL DU DELEGATAIRE Commune de Biviers «Une année de performance et de gestion durable de votre service public de l eau» Conforme au décret 2005-236 du 14 mars 2005 Document Créé par Elodie

Plus en détail

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service de l eau potable

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service de l eau potable COMMUNAUTE DE COMMUNES EURE MADRIE SEINE Rapport annuel sur le prix et la qualité du service de l eau potable SERVICE GAILLON, SAINT-AUBIN-SUR-GAILLON, COURCELLES-SUR-SEINE Année 2011 SOMMAIRE I. CARACTERISATION

Plus en détail

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU VAL D ORGE RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ALIMENTATION EN EAU POTABLE

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU VAL D ORGE RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ALIMENTATION EN EAU POTABLE COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU VAL D ORGE RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ALIMENTATION EN EAU POTABLE ANNEE 2014 Table des matières 1. Introduction...3 2. Les chiffres clés

Plus en détail

Eau potable : l'agglo s'implique du sous-sol à votre verre!

Eau potable : l'agglo s'implique du sous-sol à votre verre! Communiqué de presse www.perpignanmediterranee.com Eau potable : l'agglo s'implique du sous-sol à votre verre! Fournir à chaque abonné de l'eau en quantité suffisante et en qualité irréprochable : c'est

Plus en détail

Exercice 2013 Rapport d'activités des services exploités en régie Service de l Assainissement Non Collectif PREAMBULE

Exercice 2013 Rapport d'activités des services exploités en régie Service de l Assainissement Non Collectif PREAMBULE Exercice 2013 Rapport d'activités des services exploités en régie Service de l Assainissement Non Collectif Ce rapport annuel constitue une obligation légale pour le maire qui doit le présenter chaque

Plus en détail

Présentation des solutions mises en œuvre pour la gestion de l'eau en Ile-de-France

Présentation des solutions mises en œuvre pour la gestion de l'eau en Ile-de-France Présentation des solutions mises en œuvre pour la gestion de l'eau en Ile-de-France programme de renouvellement Journée SIG Eau Sommaire Le Contexte Présentation générale du SEDIF Le SIG au SEDIF Renouvellement

Plus en détail

Compte rendu n 3 de la Réunion du 06/03/15 EAU POTABLE - RDV SOCIETE VEOLIA

Compte rendu n 3 de la Réunion du 06/03/15 EAU POTABLE - RDV SOCIETE VEOLIA Secteur Travaux Urbanisme Mandat Avril 2014 Avril 2020 Rédacteur : Laurent BACH (3 ème Adjoint) Saint Sauveur-sur-Ecole, le 07/03/15 Compte rendu n 3 de la Réunion du 06/03/15 EAU POTABLE - RDV SOCIETE

Plus en détail

La gestion patrimoniale du système d alimentation en eau potable

La gestion patrimoniale du système d alimentation en eau potable La gestion patrimoniale du système d alimentation en eau potable présenté par Sébastien Coudert, G2C environnement G2C environnement Ingénierie et conseil aux collectivités Vision systémique et complémentaire

Plus en détail

Délégations de service public de l eau et de l assainissement

Délégations de service public de l eau et de l assainissement Communauté urbaine Marseille Provence Métropole Délégations de service public de l eau et de l assainissement Le contrôle des délégataires, gouvernance et transparence *1,2 million d habitants alimentés

Plus en détail

INAUGURATION DE L ACCUEIL CLIENTÈLE D ORANGE

INAUGURATION DE L ACCUEIL CLIENTÈLE D ORANGE ACCUEIL CLIENTÈLE «L EAU DE MA VILLE» DOSSIER DE PRESSE 24 NOVEMBRE 2014 INAUGURATION DE L ACCUEIL CLIENTÈLE D ORANGE «L EAU DE MA VILLE» CONTACT PRESSE LYONNAISE DES EAUX PROVENCE SDEI Yaëlle BEGNATBORDE

Plus en détail

Technicien de réseau VEOLIA COMPÉTENCES. > Les atouts du métier. > Ses missions. > Les spécificités du métier. > Les compétences

Technicien de réseau VEOLIA COMPÉTENCES. > Les atouts du métier. > Ses missions. > Les spécificités du métier. > Les compétences Diversité des missions, relation client, autonomie Le technicien réseau assure la surveillance et les interventions sur le réseau ainsi que toutes les démarches de nature technique nécessitant une ouverture

Plus en détail

2010 (m3) 2011 (m3) Variation. 526 781 551 154 4,42% 2010 2011 Variation 286 549 312 591 8,33% 277 322 206 051-34,59% 275 500 205 501-34,06%

2010 (m3) 2011 (m3) Variation. 526 781 551 154 4,42% 2010 2011 Variation 286 549 312 591 8,33% 277 322 206 051-34,59% 275 500 205 501-34,06% Rapport Annuel sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE TOULOUGES L ' A r c h i p e l d e s 3 6 C o m m u n e s... Caractéristiques Techniques du

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE UNE NOUVELLE GAMME DE SERVICES GRATUITS ET INNOVANTS POUR OPTIMISER CONSOMMATIONS ET FACTURES D EAU

DOSSIER DE PRESSE UNE NOUVELLE GAMME DE SERVICES GRATUITS ET INNOVANTS POUR OPTIMISER CONSOMMATIONS ET FACTURES D EAU DOSSIER DE PRESSE UNE NOUVELLE GAMME DE SERVICES GRATUITS ET INNOVANTS POUR OPTIMISER CONSOMMATIONS ET FACTURES D EAU DOSSIER DE PRESSE - LANCEMENT NOUVELLE GAMME DE SERVICES NOVEO 1/11 Paris, le 5 octobre

Plus en détail

Notice de Présentation. Zonage d assainissement Eaux Usées. Commune de LORIENT

Notice de Présentation. Zonage d assainissement Eaux Usées. Commune de LORIENT Notice de Zonage d assainissement Eaux Usées Commune de LORIENT SOMMAIRE Contexte... 3 Définitions... 3 Rappels réglementaires... 4 Description du plan de zonage d assainissement d eaux usées... 5 Annexe

Plus en détail

Comptes rendus d Activités Techniques et Financières du Service de l Eau Potable Année 2004

Comptes rendus d Activités Techniques et Financières du Service de l Eau Potable Année 2004 Service de l Eau Potable Année 2004 1 Ville de VENELLES Comptes rendus d activités Techniques et financières du Service de l Eau Potable Destinataire : Monsieur le Maire de la commune de VENELLES (13770)

Plus en détail

RESUME DES OBLIGATIONS... 2 SANCTIONS... 3 CONTEXTE REGLEMENTAIRE... 3 PRECISION... 5

RESUME DES OBLIGATIONS... 2 SANCTIONS... 3 CONTEXTE REGLEMENTAIRE... 3 PRECISION... 5 RESUME DES OBLIGATIONS... 2 SANCTIONS... 3 CONTEXTE REGLEMENTAIRE... 3 PRECISION... 5 Document réalisé en avril 2010 mise à jour février 2013 Sources : sites http://www.legifrance.gouv.fr/ http://carrefourlocal.senat.fr

Plus en détail

Rencontre n 3 : Télégestion et logiciels, des auxiliaires pour une gestion patrimoniale performante

Rencontre n 3 : Télégestion et logiciels, des auxiliaires pour une gestion patrimoniale performante Cycle de rencontres techniques : Gestion patrimoniale AEP Rencontre n 3 : Télégestion et logiciels, des auxiliaires pour une gestion patrimoniale performante 26 Mai 2011 Besançon 1 Déroulement de la rencontre

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES ARNON BOISCHAUT CHER PRIX & QUALITE DU SERVICE ASSAINISSEMENT COLLECTIF EN REGIE

COMMUNAUTE DE COMMUNES ARNON BOISCHAUT CHER PRIX & QUALITE DU SERVICE ASSAINISSEMENT COLLECTIF EN REGIE COMMUNAUTE DE COMMUNES ARNON BOISCHAUT CHER PRIX & QUALITE DU SERVICE ASSAINISSEMENT COLLECTIF EN REGIE RAPPORT ANNUEL 2012 Page 2 RAPPORT 2012 Caractérisation technique du service Organisation administrative

Plus en détail

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE ANNEE 2013

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE ANNEE 2013 SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE ANNEE 2013 1 1. PRESENTATION DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF ET EVOLUTION DE SON MODE DE GESTION

Plus en détail

Rapport 2015 sur le Prix et la Qualité du Service Distribution de l Eau potable En 2014

Rapport 2015 sur le Prix et la Qualité du Service Distribution de l Eau potable En 2014 Rapport 2015 sur le Prix et la Qualité du Service Distribution de l Eau potable En 2014 1 Sommaire Préambule :...4 1. Caractérisation technique du service :... 5 2 Présentation du territoire desservi :...

Plus en détail

SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE

SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Département de l'isère - Commune de BEAUFIN Mairie 38970 BEAUFIN 5 rue du portail rouge 38450 VIF SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE Phase 2 : Propositions d améliorations Mémoire explicatif

Plus en détail

2012 SYNTHESE DU RAPPORT ANNUEL DU DELEGATAIRE SERVICE DE L EAU - COMMUNES DESSERVIES : SALBRIS. L essentiel de l année 2012 LES CHIFFRES DU SERVICE

2012 SYNTHESE DU RAPPORT ANNUEL DU DELEGATAIRE SERVICE DE L EAU - COMMUNES DESSERVIES : SALBRIS. L essentiel de l année 2012 LES CHIFFRES DU SERVICE Commune de SALBRIS Gestion du document Auteur Date Validation Richard DESLIS 31/05/2013 2012 SYNTHESE DU RAPPORT ANNUEL DU DELEGATAIRE SERVICE DE L EAU - COMMUNES DESSERVIES : SALBRIS LES CHIFFRES DU SERVICE

Plus en détail

Rapport Annuel 2014 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE D'OPOUL-PÉRILLOS

Rapport Annuel 2014 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE D'OPOUL-PÉRILLOS Rapport Annuel 2014 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE D'OPOUL-PÉRILLOS Caractéristiques techniques du service d'eau potable Le service d'eau

Plus en détail

Service de distribution publique d Eau Potable Rapport Annuel sur le prix et la qualité de l eau

Service de distribution publique d Eau Potable Rapport Annuel sur le prix et la qualité de l eau COMMUNE DE CARNOULES Eau Potable - 201 Service de distribution publique d Eau Potable Rapport Annuel sur le prix et la qualité de l eau (Application de la Loi n 95-101 du 2 février 1995 et du décret n

Plus en détail

Service public d eau d

Service public d eau d Service public d eau d potable Syndicat Mixte du Canton de Saint Peray Présentation RAD année 2013 Comité Syndical Mercredi 10 décembre 2014 Les chiffres clés s 2013 Les chiffres clés des services d Eau

Plus en détail

CONVENTION TYPE D INDIVIDUALISATION DES CONTRATS DE FOURNITURE D EAU

CONVENTION TYPE D INDIVIDUALISATION DES CONTRATS DE FOURNITURE D EAU CONVENTION TYPE D INDIVIDUALISATION DES CONTRATS DE FOURNITURE D EAU Entre Le propriétaire (nom et adresse) de l immeuble situé composé de logements et autre. désigné dans la présente convention par «le

Plus en détail

LE CONTRÔLE DE FUITES, GRÂCE À L HÉLIUM

LE CONTRÔLE DE FUITES, GRÂCE À L HÉLIUM SOMMAIRE LE CONTRÔLE DE FUITES, GRÂCE À L HÉLIUM DETECTION DE FUITES SUR RÉSEAU ENTERRÉ RECHERCHE DE FUITES SUR RÉSEAU DE CHALEUR INSPECTION DE SPRINKLERS ET RÉSEAUX DE PROTECTION INCENDIE VERIFICATION

Plus en détail

DISTRIBUTION D EAU POTABLE

DISTRIBUTION D EAU POTABLE Département du LOT SYNDICAT D ADDUCTION D EAU POTABLE ET ASSAINISSEMENT DE SARRAZAC CRESSENSAC S/Préfecture de GOURDON Mairie de SARRAZAC 466OO DISTRIBUTION D EAU POTABLE RAPPORT ANNUEL PRIX QUALITE TRANSPARENCE

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Assainissement

Principales missions opérationnelles : Assainissement Mètres cubes produits par jour : 15 690 m3 Origine : eaux de surface (captage en ruisseaux et étangs) Mode de production : affermage Mode de distribution : affermage Mode d intervention : affermage + régie

Plus en détail

Groupe d échanges n 2

Groupe d échanges n 2 Réseau régional des collectivités à compétence Eau Potable Groupe d échanges n 2 13 octobre 2015, Besançon 1 Déroulement de la rencontre 1. Accueil et tour de table 2. Réhabilitation des réseaux d alimentation

Plus en détail

Système de distribution du gaz naturel dans un bâtiment

Système de distribution du gaz naturel dans un bâtiment Système de distribution du gaz naturel dans un bâtiment Présentation basé sur le Guide d intégration du gaz naturel à un bâtiment Par Serge Rivard, Formateur, École des Technologies Gazières 11 novembre

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2013-1588. 17 - Délégation de Service Public - Réseau de gaz de Besançon - Exercice 2012

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2013-1588. 17 - Délégation de Service Public - Réseau de gaz de Besançon - Exercice 2012 BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2013-1588 17 - Délégation de Service Public - Réseau de gaz de Besançon - Exercice 2012 M. l Adjoint CYPRIANI, Rapporteur : Les services publics délégués sont

Plus en détail

Alimentation en eau potable et assainissement

Alimentation en eau potable et assainissement Qualité et cadre de vie Environnement Alimentation en eau potable et assainissement Alimentation en eau potable : Cf : tableau page suivante Assainissement Cf : tableau page suivante Contact Les dossiers

Plus en détail

Communication en Conseil des Ministres. Plan de gestion de la rareté de l eau

Communication en Conseil des Ministres. Plan de gestion de la rareté de l eau Communication en Conseil des Ministres Plan de gestion de la rareté de l eau Bilan de l année 2005 De septembre 2004 à septembre 2005, la France a connu une sécheresse s étendant sur un large croissant

Plus en détail

Rapport annuel du délégataire. Services publics de l eau potable et de l assainissement de Sénart

Rapport annuel du délégataire. Services publics de l eau potable et de l assainissement de Sénart Rapport annuel du délégataire Services publics de l eau potable et de l assainissement de Sénart 2009 Services publics de l eau et de l assainissement Services confiés à Lyonnaise des Eaux, par contrat

Plus en détail

10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Adour-Garonne

10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Adour-Garonne 10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Adour-Garonne Bassin Adour-Garonne : 116 000 km² (21% du territoire national métropolitain) Population concernée : 7 millions d habitants Les grands axes du programme

Plus en détail

Aquis. Gestion de réseaux hydrauliques

Aquis. Gestion de réseaux hydrauliques Aquis Gestion de réseaux hydrauliques 80% de votre capital est investi dans le réseau de distribution Aquis vous donne un contrôle total 2 Un avenir plein de défis Sans informations en temps réel relatives

Plus en détail

SCHEMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE

SCHEMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE Département de l Isère COMMUNE DU CHEYLAS SCHEMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE RAPPORT DE PHASE 3 PROPOSITIONS D AMENAGEMENTS Mémoire explicatif E 42-12 189, chemin du Bac à Traille 69 300 CALUIRE

Plus en détail

2013 RAPPORT ANNUEL DU DELEGATAIRE. Communauté d'agglomération de Montpellier / Lattes - Pérols

2013 RAPPORT ANNUEL DU DELEGATAIRE. Communauté d'agglomération de Montpellier / Lattes - Pérols 2013 RAPPORT ANNUEL DU DELEGATAIRE Communauté d'agglomération de Montpellier / Lattes - Pérols «Une année de performance et de gestion durable de votre service public de l eau» Conforme au décret 2005-236

Plus en détail

DISTRIBUTION D EAU POTABLE RAPPORT ANNUEL Prix Qualité Transparence 2010 1 Le présent rapport a pour objet de Présenter les différents éléments techniques et financiers relatif au prix et à la qualité

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DU DELEGATAIRE

RAPPORT ANNUEL DU DELEGATAIRE 2014 RAPPORT ANNUEL DU DELEGATAIRE Communauté d'agglomération Beaune Cote et Sud (Saint-Aubin) Une année de performance et de gestion durable de votre service public de l eau (Conforme au décret 2005-236

Plus en détail

Proposition technique et financière pour Le raccordement Sur le réseau public de distribution électricité Raccordement de puissance < kva

Proposition technique et financière pour Le raccordement Sur le réseau public de distribution électricité Raccordement de puissance < kva Proposition technique et financière pour Le raccordement Sur le réseau public de distribution électricité Raccordement de puissance < kva Numéro d affaire : Etablie entre : Vialis, Gestionnaire de Réseau

Plus en détail

PROGRAMME NATIONAL D ASSAINISSEMENT LIQUIDE -EXPÉRIENCE DE L ONEE/BRANCHE EAU-

PROGRAMME NATIONAL D ASSAINISSEMENT LIQUIDE -EXPÉRIENCE DE L ONEE/BRANCHE EAU- Office National de l Electricité et de l Eau potable -Direction Assainissement et Environnement- PROGRAMME NATIONAL D ASSAINISSEMENT LIQUIDE -EXPÉRIENCE DE L ONEE/BRANCHE EAU- 21 Mai 2013 1 Plan Cadre

Plus en détail

CRITERES DE JUGEMENT DU BON ENTRETIEN DES RESEAUX D ASSAINISSEMENT

CRITERES DE JUGEMENT DU BON ENTRETIEN DES RESEAUX D ASSAINISSEMENT CRITERES DE JUGEMENT DU BON ENTRETIEN DES RESEAUX D ASSAINISSEMENT Le point au 6 septembre 2010 Le contrat de délégation du service public de l assainissement indique un taux de colmatage, ou une débitance,

Plus en détail

SYTEPOL Syndicat de Transport d Eau Potable de l Ouest de Limoges

SYTEPOL Syndicat de Transport d Eau Potable de l Ouest de Limoges SYTEPOL Syndicat de Transport d Eau Potable de l Ouest de Limoges Origine du projet et création du SYTEPOL Face à des difficultés d approvisionnement en eau potable constatées sur le Sud- Ouest du Département

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHÉS PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES ASSISTANCE JURIDIQUE, TECHNIQUE ET FINANCIÈRE EN VUE DU CHOIX ET DE LA MISE EN PLACE DU MODE DE GESTION DU SERVICE D ASSAINISSEMENT Cahier des Clauses Techniques

Plus en détail

Glossaire : définitions des termes utilisés dans les fiches sur les indicateurs de performance

Glossaire : définitions des termes utilisés dans les fiches sur les indicateurs de performance Glossaire : définitions des termes utilisés dans les fiches sur les indicateurs de performance Au sens des fiches de définition des indicateurs de performance : 1. Parties prenantes Autorité organisatrice

Plus en détail

CONVENTION TYPE D INDIVIDUALISATION DES CONTRATS DE FOURNITURE D EAU SERVICE PUBLIC DE DISTRIBUTION DE L EAU POTABLE DE LILLE METROPOLE

CONVENTION TYPE D INDIVIDUALISATION DES CONTRATS DE FOURNITURE D EAU SERVICE PUBLIC DE DISTRIBUTION DE L EAU POTABLE DE LILLE METROPOLE CONVENTION TYPE D INDIVIDUALISATION DES CONTRATS DE FOURNITURE D EAU SERVICE PUBLIC DE DISTRIBUTION DE L EAU POTABLE DE LILLE METROPOLE COMMUNAUTE URBAINE A ADAPTER POUR CHAQUE IMMEUBLE COLLECTIF D HABITATION

Plus en détail

La Régie en 10 Questions

La Régie en 10 Questions La Régie en 10 Questions l eau d aujourd hui d 1 Le choix de la gestion directe. Pourquoi? Une dynamique engagée Municipaliser la gestion de l eau s inscrit dans une volonté affirmée de redonner un sens

Plus en détail

OPTIMISATION D ADDUCTION DDUCTION D EAU POTABLE. Ville de Thouars. Deux Sèvres

OPTIMISATION D ADDUCTION DDUCTION D EAU POTABLE. Ville de Thouars. Deux Sèvres OPTIMISATION DU RESEAU D ADDUCTION DDUCTION D EAU POTABLE Ville de Thouars Deux Sèvres La Régie R de l Eaul Crée e fin 2001 ( reprise en Régie R suite à fin d un d contrat d affermage d ) Petite structure

Plus en détail

La vidange est d ailleurs prévue par la loi (Code de la Santé Publique, article 1331-1), et doit être effectuée en moyenne tous les 4 ans.

La vidange est d ailleurs prévue par la loi (Code de la Santé Publique, article 1331-1), et doit être effectuée en moyenne tous les 4 ans. Objet : entretien assainissement individuel Madame, Monsieur, Votre habitation est équipée d un système d assainissement non collectif pour le traitement de vos eaux usées. Le bon fonctionnement de cet

Plus en détail

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Technicien d intervention ouvrages gaz Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des fonctions en lien avec la qualification Le CQP est en lien

Plus en détail

Le cycle de l eau potable sur la commune d ORSAY. Pierre GUINET - Audrey GUERN Suez Environnement

Le cycle de l eau potable sur la commune d ORSAY. Pierre GUINET - Audrey GUERN Suez Environnement Le cycle de l eau potable sur la commune d ORSAY Pierre GUINET - Audrey GUERN Suez Environnement Contrat de gestion déléguée La commune d Orsay est responsable de la distribution de l eau potable à ses

Plus en détail

2013 RAPPORT ANNUEL DU DELEGATAIRE. SMEMAC et CABCS (ex Cozanne S.I.) (eau)

2013 RAPPORT ANNUEL DU DELEGATAIRE. SMEMAC et CABCS (ex Cozanne S.I.) (eau) 2013 RAPPORT ANNUEL DU DELEGATAIRE SMEMAC et CABCS (ex Cozanne S.I.) (eau) «Une année de performance et de gestion durable de votre service public de l eau» Conforme au décret 2005-236 du 14 mars 2005

Plus en détail

Plan de l intervention

Plan de l intervention Récupération de l eau de pluie : Quels rôles pour la collectivité? 1. Suivi & contrôle des installations privatives, 1.1. Les prescriptions techniques, Plan de l intervention 1.2. Le contrôle des installations

Plus en détail

VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2012

VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2012 VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2012 ETABLI EN APPLICATION : - DE LA LOI DU 2 FEVRIER 1995 RELATIVE AU RENFORCEMENT

Plus en détail

Fiche eau potable. Synthèse :

Fiche eau potable. Synthèse : Synthèse : Fiche eau potable La forêt du Rousset dont une partie pourrait accueillir le projet de Center-Parcs n est actuellement pas desservie en eau potable. La commune du Rousset adhère au SIE de l

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

SECTORISATION ET PRELOCALISATION ACOUSTIQUE A LA ROCHELLE

SECTORISATION ET PRELOCALISATION ACOUSTIQUE A LA ROCHELLE SECTORISATION ET PRELOCALISATION ACOUSTIQUE A LA ROCHELLE Régie Municipale de l eau Ville de La Rochelle Missions dédiées à ce service : Maîtrise d ouvrage déléguée Maîtrise d œuvre Exploitation: Production

Plus en détail

Syndicat Intercommunal d Adduction d Eau Potable de la région de Questembert

Syndicat Intercommunal d Adduction d Eau Potable de la région de Questembert Syndicat Intercommunal d Adduction d Eau Potable de la région de Questembert RAPPORT DU PRÉSIDENT SUR LE PRIX ET LA QUALITÉ DU SERVICE D EAU POTABLE ANNÉE 2012 Douglas ZENI STRATORIAL FINANCES 28, rue

Plus en détail

Organisation Sécurité-Santé et Plan de Prévention et de Secours PPS

Organisation Sécurité-Santé et Plan de Prévention et de Secours PPS Organisation Sécurité-Santé et Plan de Prévention et de Secours PPS Les nécessités d une bonne exploitation soucieuse de la Sécurité et de la Santé exigent d appliquer les règles légales avec une connaissance

Plus en détail

SIE de la Garenne - Ormes (eau)

SIE de la Garenne - Ormes (eau) SIE de la Garenne - Ormes (eau) SOMMAIRE 1. L ENGAGEMENT DE VEOLIA EAU A VOS COTES 4 2. L ESSENTIEL 7 2.1. Le contrat 8 2.2. Chiffres clés et faits marquants 9 3. LA QUALITE DU SERVICE 11 3.1. Les moyens

Plus en détail

F - DOCUMENTS DE REFERENCE ET DOCUMENTS ASSOCIES

F - DOCUMENTS DE REFERENCE ET DOCUMENTS ASSOCIES GTG 2007 GT1 Version V2 du 7 novemvre 2008 PROCEDURE CLIENT CONSOMMANT SANS FOURNISSEUR Page : 1/5 A - OBJET Cette procédure décrit les principes retenus pour traiter la situation où le GRD constate qu

Plus en détail

Charte des fournisseurs d électricité

Charte des fournisseurs d électricité Charte des fournisseurs d électricité dans le cadre de leur relation avec une clientèle professionnelle Depuis le 1er juillet 2004, tous les clients professionnels peuvent choisir librement leur fournisseur

Plus en détail

Unité territoriale Dordogne 94, rue du Grand Prat - 19600 Saint-Pantaléon-de-Larche Tél : 05 55 88 02 00

Unité territoriale Dordogne 94, rue du Grand Prat - 19600 Saint-Pantaléon-de-Larche Tél : 05 55 88 02 00 Date d ouverture de l appel à projet : 1er octobre 2015 Date limite d envoi des dossiers de candidatures : 31 janvier 2016 Pour toutes questions : Délégation du bassin Atlantique-Dordogne Unité territoriale

Plus en détail

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public de l eau potable

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public de l eau potable Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public de l eau potable Récolte de Miscanthus Décret n 95-636 du 6 mai 1995 Exercice 2013 SIAEP 2, rue de l école 68210 AMMERTZWILLER Tél 03 89 25 34

Plus en détail

Règlement du Service d Assainissement Collectif

Règlement du Service d Assainissement Collectif Règlement du Service d Assainissement Collectif Article 1. Objet du règlement Le présent règlement a pour objet de présenter les modalités et les conditions d utilisation et de gestion du réseau d assainissement

Plus en détail

Exercice 2011 Rapport d'activités des services exploités en régie Service de l Assainissement Non Collectif PREAMBULE

Exercice 2011 Rapport d'activités des services exploités en régie Service de l Assainissement Non Collectif PREAMBULE Exercice 2011 Rapport d'activités des services exploités en régie Service de l Assainissement Non Collectif Ce rapport annuel constitue une obligation légale pour le maire qui doit le présenter chaque

Plus en détail

Strasbourg PLAN LOCAL D URBANISME. Commune d ECKBOLSHEIM. 6.2. Annexe sanitaire Eau potable. Département du Bas-Rhin

Strasbourg PLAN LOCAL D URBANISME. Commune d ECKBOLSHEIM. 6.2. Annexe sanitaire Eau potable. Département du Bas-Rhin Strasbourg Communauté Urbaine Communauté Urbaine de Strasbourg Commune d ECKBOLSHEIM Département du Bas-Rhin PLAN LOCAL D URBANISME 6.2. Annexe sanitaire Eau potable Dossier approuvé Décembre 2007 Communauté

Plus en détail

ETABLISSEMENT PUBLIC A CARACTERE INDUSTRIEL ET COMMERCIAL Rue Félix CHABAUD 13770 VENELLES N SIRET : 493 587 471 00019 Code APE : 3600 Z

ETABLISSEMENT PUBLIC A CARACTERE INDUSTRIEL ET COMMERCIAL Rue Félix CHABAUD 13770 VENELLES N SIRET : 493 587 471 00019 Code APE : 3600 Z REGIE DES EAUX DE VENELLES ETABLISSEMENT PUBLIC A CARACTERE INDUSTRIEL ET COMMERCIAL Rue Félix CHABAUD 13770 VENELLES N SIRET : 493 587 471 00019 Code APE : 3600 Z Service de l Eau Potable Année 2013 Elaboré

Plus en détail

Caractérisation technique du service

Caractérisation technique du service rapport sur le prix et la qualité du service public de l assainissement non collectif 2012 3 Caractérisation technique du service Présentation du territoire desservi Le service est géré au niveau communal

Plus en détail

LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL. Employé service RH

LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL. Employé service RH LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL Employé service RH EVALUATION GDI DU SALARIE Employé service RH NOM : PRENOM : Période d'activité : Matricule : Date de l'entretien : Préambule à l'entretien Ce que

Plus en détail

CHARTE relative au service de Conseil en Energie Partagé

CHARTE relative au service de Conseil en Energie Partagé CHARTE relative au service de Conseil en Energie Partagé Préambule : Le service de Conseil en Energie Partagé est un Service d Intérêt Général qui vise à promouvoir et accompagner la réalisation d économies

Plus en détail

SECTORISATION ET PRELOCALISATION ACOUSTIQUE A LA ROCHELLE

SECTORISATION ET PRELOCALISATION ACOUSTIQUE A LA ROCHELLE SECTORISATION ET PRELOCALISATION ACOUSTIQUE A LA ROCHELLE Régie Municipale de l eau Ville de La Rochelle Missions dédiées à ce service : Maîtrise d ouvrage déléguée Maîtrise d œuvre Exploitation: Production

Plus en détail

Charte des fournisseurs de gaz naturel

Charte des fournisseurs de gaz naturel Charte des fournisseurs de gaz naturel dans le cadre de leur relation avec une clientèle professionnelle Depuis le 1er juillet 2004, tous les clients professionnels peuvent choisir librement leur fournisseur

Plus en détail

ANR - Villes Durables Programme de recherche «Eau et 3E»

ANR - Villes Durables Programme de recherche «Eau et 3E» ANR - Villes Durables Programme de recherche «Eau et 3E» Synthèse et analyse sur la gestion patrimoniale des services d eau des grandes agglomérations Intervenants : Guillem Canneva (AgroParisTech), Guillaume

Plus en détail

Système de Management par la Qualité

Système de Management par la Qualité Système de Management par la Qualité Rapport Technique Référence Rédigé par MAN-01 Jérémie Dhennin Nombre de pages 9 Le 23 juillet 2015 Diffusion non restreinte ELEMCA SAS / RCS Toulouse 790 447 866 425,

Plus en détail

DIAGNOSTIC DU RESEAU D ALIMENTATION EN EAU POTABLE SCHEMA DIRECTEUR

DIAGNOSTIC DU RESEAU D ALIMENTATION EN EAU POTABLE SCHEMA DIRECTEUR COMMUNE DE LA VALLA EN GIER Le Bourg 42131 La Valla-en-Gier DIAGNOSTIC DU RESEAU D ALIMENTATION EN EAU POTABLE SCHEMA DIRECTEUR Rapport de Phase III Juin 2012 ICA ENVIRONNEMENT 6 Rue Emile Noirot - 42300

Plus en détail

BURKINA FASO CAHIER 3 : LA GESTION DES AEPS/PEA

BURKINA FASO CAHIER 3 : LA GESTION DES AEPS/PEA BURKINA FASO CAHIER 3 : LA GESTION DES AEPS/PEA Pour les AEPS/PEA, la Réforme exclut le principe de gestion communautaire, et préconise une délégation de gestion à un opérateur privé compétent. La Réforme

Plus en détail

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5 1 SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Principes... 3 3 - Sélection des fournisseurs... 4 4 Marche courante... 5 4.1 Conditionnement Transport... 5 4.2 Livraison... 5 4.3 - Garantie qualité / Conformité... 5

Plus en détail

efficacité énergétique des grandes entreprises : audit et certification

efficacité énergétique des grandes entreprises : audit et certification efficacité énergétique des grandes entreprises : audit et certification ISO 50001 Le cadre réglementaire évolue incitant aujourd hui les Grandes Entreprises à s engager vers une meilleure efficience énergétique.

Plus en détail

Les origines du SDAEP

Les origines du SDAEP Les origines du SDAEP Syndicat créé en 1983 avec 2 vocations : Eviter la disparité des prix de l eau Un prix unique de vente d eau aux abonnés pour toutes les collectivités adhérentes (collège distribution)

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Syndicat Intercommunal de l Eau et de l Assainissement de la Moyenne Durance

Syndicat Intercommunal de l Eau et de l Assainissement de la Moyenne Durance Syndicat Intercommunal de l Eau et de l Assainissement de la Moyenne Durance Rapport annuel sur le Prix et la Qualité du Service public de l assainissement collectif Exercice 2014 Commune de Château-Arnoux

Plus en détail

Journée «Eau et Assainissement

Journée «Eau et Assainissement Journée «Eau et Assainissement Enjeux et qualité de l eau sur le territoire du SAGE ATG Véronique GONZALEZ 23/01/2014 2 Agence Régionale de Santé Bretagne Origine des ARS : créées par l article 118 de

Plus en détail

Bureau Veritas Energie Des solutions pour améliorer vos performances énergétiques et réduire vos émissions de CO 2

Bureau Veritas Energie Des solutions pour améliorer vos performances énergétiques et réduire vos émissions de CO 2 COLLECTIVITÉS Bureau Veritas Energie Des solutions pour améliorer vos performances énergétiques et réduire vos émissions de CO 2 *Avançons en confiance Move Forward with Confidence* Faire de la maîtrise

Plus en détail

Réhabilitation de l installation d assainissement non collectif SIANC du Pilat

Réhabilitation de l installation d assainissement non collectif SIANC du Pilat Réhabilitation de l installation d assainissement non collectif SIANC du Pilat Réunion publique d information Sommaire le diagnostic et l obligation de mise en conformité les financements possibles les

Plus en détail

5.4.1. ANNEXES SANITAIRES - NOTICE

5.4.1. ANNEXES SANITAIRES - NOTICE 5.4.1. ANNEXES SANITAIRES - NOTICE La présente note a pour but de décrire et justifier les dispositions générales à adopter en matière d assainissement eaux usées - eaux pluviales, d eau potable et d ordures

Plus en détail

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE Charte du réseau «boutique métiers d art» PREAMBULE La FNAA, soutenue par des institutionnels publics, a lancé un réseau de

Plus en détail

Rareté de la ressource, étiages sévères / Crues soudaines parfois dévastatrices

Rareté de la ressource, étiages sévères / Crues soudaines parfois dévastatrices 1 Rareté de la ressource, étiages sévères / Crues soudaines parfois dévastatrices Les constats sont les suivants : Une eau globalement abondante à l échelle de la Région mais très inégalement répartie

Plus en détail

Février Mars 2012. Repérage avant travaux

Février Mars 2012. Repérage avant travaux Repérage avant travaux Repérage avant travaux (de rénovation, de réhabilitation et d entretien/maintenance) Il n y a pas encore de règlementation spécifique (code du travail ou code de la santé publique)

Plus en détail

TRANSPARENCE DU PRIX DE L'EAU ET DU SERVICE PUBLIC DE L'EAU Exercice 2011

TRANSPARENCE DU PRIX DE L'EAU ET DU SERVICE PUBLIC DE L'EAU Exercice 2011 DEPARTEMENT DU VAR REPUBLIQUE FRANÇAISE Liberté Egalité Fraternité MAIRIE DE SAINT MAXIMIN LA SAINTE BAUME TRANSPARENCE DU PRIX DE L'EAU ET DU SERVICE PUBLIC DE L'EAU Exercice 2011 Rapport annuel du maire

Plus en détail