et que pouvons-nous faire pour vous?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "et que pouvons-nous faire pour vous?"

Transcription

1 A2Conseils «Give me the moon» IKEA Scène thermique en infrarouge frontière belgo-luxembourgeoise (Longitude E Latitude N Altit ude 340,1 m Date Heure ) et que pouvons-nous faire pour vous? Page 1 sur 75

2 Demandez-nous la Lune, la voici IKEA Ces thermogrammes sont réalisés par caméra infrarouge scientifique à pixels/30hz. Cette caméra capte les ondes infrarouges entre 7,5-13 µm émises par les «objets» L œil humain ne perçoit que les ondes (lumière) visibles entre 380nm et 780 nm ; Page 2 sur 75

3 Ce qu'on appelle dans la vie courante LUMIERE ce sont les fréquences correspondant aux couleurs de l'arc en ciel, c'est à dire le spectre visible, qui s'étend de 380 nm (violet) à 700 nm (rouge). Au-delà, ce sont les infrarouges (> 700 nm et jusqu'aux microondes 100 µm), et de l'autre côté, les ultraviolets (compris entre 380 et 10 nm), puis rayons X et rayons Y. Ce poêle à bois a été thermographié dans le noir absolu. Le rayonnement infra rouge est capté par la caméra infrarouge. La caméra «traduit» les mesures de rayonnement (signal) en une image visible. Jusqu à -273,15 Celsius ou 0 Kelvin chaque «chose» contient et émet de l énergie. Page 3 sur 75

4 Exemple d une thermographie de qualité Rendre visible, l invisible..et le quantifier, c est cela la thermographie infrarouge en pixels Page 4 sur 75

5 1) Les applications «thermo»? a) Contrôle qualité et détection de désordres en façade sur des maisons unifamiliales récentes Définition de la relation entre la surface de joints et de blocs en béton de valeur «U» divergente Évaluation de l impact des déperditions aux dalles et linteaux Face correctement isolée Déperditions à châssis et portails, à niveau équivalent aux déperditions par l escalier côté droit Déperditions aux châssis en face avant Transferts thermiques accrus au niveau de la dalle de balcon Migration thermique délimité par un isotherme «rouge» Gamme de couleur arc-enciel Hi Gammed e couleur noir & blanc avec isotherme des températures les plus élévées en «rouge» Page 5 sur 75

6 1) Les applications «thermo»? b) Recherche de ponts thermiques et déperditions d énergie sur appartements & résidences Mise en évidence de quantification de la structure bétonnée, des linteaux et du positionnement des radiateurs Le niveau de chauffe des radiateurs est reproduit sur les fenêtres en termes de déperditions Quantification des pertes sur détails Déperditions en jonction de façades Désordres au niveau de menuiseries extérieures au deuxième niveau Déperditions par conductivité Page 6 sur 75

7 Détection et découverte de particularités. b) mise en évidence de détails constructifs cachés en d anciennes maisons Niveau de chauffages différents de la chambre 1 ier étage/droite Conduit de chauffage non isolé fortement orienté vers l extérieur Les déperditions majeures, relevées en «rouge» coïncident avec les éléments de décoration en pierre naturelle Déperditions accrues au niveau du vitrail en comparaison avec le vitrage simple, malgré le chauffage en service sous le vitrage simple Défaut d étanchéité en un assemblage intérieur Porte murée à une époque lointaine et oubliée (voir problème statique) Mur de briques en verre Cheminée Page 7 sur 75

8 Recherche de points faibles c) Contrôle qualité sur bâtiments publics et recherche des zones de déperdition majeures Détection châssis les moins performants Absence d isolant sur un mur de refend Hors période d usage déperditions au-dessus de la porte d entrée, à corriger Double vitrage défectueux Définition des zones à préciser Inventaire des zones de températures/usages Page 8 sur 75

9 Optimisation & détails constructifs d) Contrôle de qualité ; de restauration, de fabrication et de pose de portes & fenêtres Défauts aux éléments de châssis fixe Vitrage défectueux Définition des points faibles en vue d une possibilité de restauration Vue de situation en infrarouge avec marque thermique Légère fuite apparue lors d un blowerdoor test d une maison à valeur passive Réduction de fuite à hauteur de 99m3/hr par simple pression contre le châssis mobile Page 9 sur 75

10 Précisions & localisations e) Mise en évidence de défauts d étanchéité et de déperdition par convection Infiltration d air froid sous châssis et sortie sous tablette de fenêtre Jonction de joints et défaut d étanchéité Défaut d étanchéité à l assemblage des panneaux de toiture Visualisation de la migration de température moyennant isotherme «bleu» Mise en évidence des zones principales de déperdition L air froid qui «coule» vers l intérieur Une fenêtre de toiture pas étanche du tout Page 10 sur 75

11 Equipements techniques f) contrôle éléments chauffants et distribution Contrôle d uniformité de chauffage mural Visualisation d une remarque de disfonctionnement Précisions quantifiées Comparaison qualitative à échelle de couleur/température identique Manques d isolations Contrôle et définition des températures réelles Contrôle d assemblages Page 11 sur 75

12 Equipements intérieurs g) Missions de recherches et de détection de fuites & d humidité Détection thermographique du point de fuite Visualisation par fusion thermogramme/photo digitale destinée à l artisan réparateur pour la localisation précise Marque d une conduite «refroidissante» Origine de la fuite en eau froide Fuite sur chauffage ECC Déplacement sous dallage épais de l eau chaude en déperdition Flux d eau de fuite froide sous un système de chauffage au sol Vue d ensemble de l écoulement des eaux de fuite sous un dallage de 5cm. d épaisseur Page 12 sur 75

13 Localisation d éléments chauffants h) Localisations précises en non destructives de réseaux Localisation d une conduite de chauffage mural par rapport à un commutateur Détection d une perte sur chauffage mural Localisation d une conduite de chauffage mural par rapport à une prise électrique Section de chauffage mural non alimenté en ECC Localisation d une conduite sous carrelage Précision du coude d angle à 90 et du passage à ras de l ouverture de porte Matérialisation d un coude d assemblage Conduite d adduction d eau chaude sanitaire ECS + canalisation d évacuation des eaux usées Page 13 sur 75

14 Humidité & moisissures i) Recherche d origine de présence d humidité dans les murs Humidité remontante en cave en provenance de la partie de bâtiment ne disposant pas de caves Délimitation par isotherme de la propagation de l humidité Intrusion d eau à partir du haut s étalant vers la base Problème de condensation sur fenêtres Remontée d humidité d une chape scellée Remontée et localisation précise d humidité par capillarité Page 14 sur 75

15 Industrie & électricité j) Détection de défauts et maintenance préventive dans l industrie Constat de surchauffe par simple comparaison Précision de la zone de désordre Surchauffe en zone de (mauvais) contact Impact thermique de l éclairage Branchement déficiant Contrôle d évolution et de répartition thermique lors d une montée en puissance de réacteur Contrôle de connections Image thermique régulière d un processeur Page 15 sur 75

16 Divers sur bâtiments k) Aspects constructifs particuliers Contrôle d isolants ;la répartition et le nombre de points de fixation des panneaux isolants renseignent al qualité de travail et l absence de découpes/déchets utilisés Détection d un défaut / dégradation sur un panneau photovoltaïque Trappe d accès au grenier non isolé et pas étanche Intrusion de chaleur entre panneaux de toiture masqués par l ossature en bois massif Localisation d un tracé de cheminée et des énergies en déperdition vers l extérieur (délimitation claire et nette par isotherme rouge) Mise en évidence et fixation de la diffusion de la chaleur du conduit de cheminée au niveau de la poutre Cheminée en gamme de couleur plus «parlante» Les nuances de couleur fixent la migration de la chaleur et zones de transition précises. Une marque de couleur verte précise une zone de transition à moins de 0,1 Celsius. Page 16 sur 75

17 Contrôle qualité final l) Recherche, détection, mise en évidence de détails constructifs présentant des désordres Conduit VMC +ARC chauffant l extérieur du bâtiment Caissons de volets roulants en pose non jointive Parlophone chauffé par les gaines de câblage Absence/performances moindres d isolant sur un retour de façade Défaut d étanchéité au volet roulants/caisson Problème d humidité, de pont thermique et d étanchéité sur une portefenêtre Dalle de balcon en liaison directe avec la dalle intérieure chauffée Défaut d étanchéité en jonction de l isolation de toiture avec le pignon de mur latéral Page 17 sur 75

18 Contrôle qualité en continue li) Contrôle de mise en œuvre de produits chaud respectivement froid Application d un revêtement routier en béton asphaltique en période hivernale d où importance accrue de surveiller la température de mise en œuvre Des graphiques et histogrammes reprenant tous les pixels relevés en leurs détails peuvent venir compléter les analyses. Zone 1 avg soit la température moyenne d une zone, ici le grand rectangle Coupe 1 avg soit la température moyenne d une ligne, ici au milieu du rectangle HotSpot1 temp soit le point de température le plus élevé dans la zone de mise en œuvre. Pour des chantiers de premier ordre non seulement des thermogrammes peuvent être effectués, mais aussi une vidéo continue en infrarouge afin de documenter le travail Les coordonnées GPS permettent de localiser ultérieurement la zone de travail. Page 18 sur 75

19 Medical n) Applications médicales ; détection de fièvre, d infections, artérielles, de tumeurs, Mesure de température relevée à l intérieur de l oreille (les yeux humides dégagent de l évaporation refroidissante) Second test spontané sur un autre individu un autre jour avec le même résultat Relation de mains froides et d irrigation sanguine Vaisseaux sanguins et état de fonctionnement Analyse d animaux pour recherche et localisation d infections Détection comparative de zone d irrigation sanguine moindre respectivement de zone «froides» ou virulentes selon l objectif de recherche Page 19 sur 75

20 Application de vision nocturne m) détection & recherche de personnes/animaux/désordres thermiques par dégradations Recherche de nuit de personnes et d animaux Surveillance d installations sensibles Contrôle et détection d anomalies sur cuves Mission de sécurité et d observation Fixation de preuves de transferts nocturnes Localisation et sauvetage de personnes et de biens de nuit Page 20 sur 75

21 Industrie automotive o) Mission recherche et développement R&D Contrôle radiateur Contrôle vitre chauffante Contrôle siège chauffant Inspection moteur Contrôle ABS (voir les températures du pneu) Test moteur thermique Inspection pompe Inspection engrenage Page 21 sur 75

22 Analyses thermographiques infrarouge selon procédure I.T.C voir EN HotSpot 1:temp C Dt1: Zone 1:temp Calculs du point de rosée pour 11,621 Celsius Umgebungsbedingungen Wert Einheit / Ableitung Temperatur 21 C Druck mbar Gasart Luft Psychrometer Standard Relative Feuchte (rf) 55 %rf Taupunkt (Td/f) ( C) Td/Tf Konzentration (ppm) PPMvol Absolute Feuchte (a) g/m³ Mischungsverhältnis (x) g/kg Wassergehalt (w) g/m³ (i.n.) Dampfdruck (pw) mbar Feuchttemperatur C Sättigungsdampfdruck (pws) mbar Page 22 sur 75

23 Contrôle de niveau de chauffage et de répartition de la chaleur avec vérification d incidence de déperditions par les murs, fenêtres et dalles On peut voir (en couleurs noir/sombre) les ponts thermiques, apparaissent aussi le plots de fixation des panneau placo-plâtre. Constats ; les plots de mauvaise valeur isolante permettent le transfert direct par conduction du «froid». L angle de fenêtres est sujet à des déperditions et intrusions significatives. La dalle de sol est insuffisamment isolée. Les radiateurs montrent des niveaux d alimentation en «chaud» nettement divergents alors que réglés à l identique C 45 Dt1: HotSpot 1:temp Zone 1:temp Page 23 sur 75

24 A vue les divergences se précisent, les pixels analysés confirment des écarts importants 54.7 C 50 Zone 1:temp 38.8 HotSpot 1:temp Les mesures sont consignées Emissivity 0.95 Reflected Apparent Temperature 20.7 C Atmospheric Temperature 20.7 C Object Distance 6.0 m HotSpot 1 Température 55.4 C Zone 1 Température 38.8 C Page 24 sur 75

25 Comparaison des valeurs par histogrammes ; 59.0 C Ar1 Zone 1:temp HotSpot 1:temp C Ar1 55 Zone 1:temp HotSpot 1:temp Page 25 sur 75

26 Explications concernant la lecture des thermogrammes Les scènes thermographiques sont prises sur site en couleur «noir & blanc». Elles sont interprétées et analysées, soit en «noir & blanc», respectivement en couleur «acier», dans les deux cas la nuance la plus claire représente la zone la plus chaude, celle qui est sombre est plus froide. Certaines couleurs de la palette, telle que l «arc-en-ciel» permettent de mettre en évidence certaines scènes thermiques, ces thermographies sont relativement «théâtrales» et peuvent induire en erreur, ce pourquoi il y à toujours lieu de mettre les thermographies en relation avec l échelle des températures utilisées, par exemple un rouge aura une «valeur» différente si l échelle de température est située entre < 0 et 20 > ou e ntre < -5 et 5 > Celsius. Cette échelle se trouve à droite de l image infra rouge (thermogramme) et renseigne tant la température la plus froide, que celle la plus chaude. Plus la fourchette (échelle) est réduite, plus les nuances apparaîtront, il y à lieu d interpréter ces différences avec prudence. Les thermogrammes peuvent contenir des lignes (Li), des zones (Ar), des points (Sp),etc.., ces marques peuvent être pourvues de petits triangles «rouges» ou/et «bleus», ils marquent les point les plus chaud, respectivement froid sur les marques. En outre ces marques peuvent spécifier les températures minimale (min),maximales (max) et moyennes (avg). Certains rapports nécessitent l incorporation de graphiques de profiles (lignes) ou d histogrammes (zones) afin de mettre en évidence des évolutions thermiques croissantes et décroissantes. Les isothermes sont des colorations d une certaine fourchette de température (p.ex. pigmentation «verte» entre 87 et 90 C afin de marquer entre autre des zones de transition. L isotherme «rouge» est situé entre 90 et 93 Celsius. La fourchette de l isotherme utilisé est indiquée dans l échelle (174 à 93,3 C) située à droite du t hermogramme. Il existe aussi des isothermes de températures supérieures ou inférieures, ainsi que d alarme d humidité et d alarme d isolation. Selon besoins des outils et palettes différentes sont appliquées pour souligner différents points particuliers. Le thermographiste a fourni ces explications lors de son passage de prise de scènes thermiques. En cas de doute consultez votre thermographiste pour de plus amples renseignements. Ar2:avg C 80 Ar1:avg 72.9 Sp1:temp Li1:avg Exemple : Température moyenne de la pièce 20,8 C. F oyer vers 93 C. et 42,3% au dessus de 53,1 C. Page 26 sur 75

27 L équipement professionnel p) Intervention «blowerdoor» avec 1 caméra caméras pixels en vue de PAE Caméra thermographique infrarouge FLIR SC660 ( pixels) Caméra thermographique infrarouge FLIR B200 en Up Grade pixels Également disponible en version FLIR B250 Equipement de gestion et de contrôle ; 1 Blowerdoor + Ordinateur de pilotage + 2 Caméras infrarouge (pour recherche de fuites) Mobilité thermographique à moins de 89gr CO 2 /km Equipement de test «blowerdoor» Retrotech m3 vue de l extérieur Montage en lieu et place de la porte d entrée Vue intérieure de l ensemble de l équipement «blowerdoor» ne nécessitant pas le démontage de la porte d entrée Page 27 sur 75

28 Certificat de calibrage & d écolage réglementaire q) Certificats annuels garants de base pour une prestation exacte et normée Certificat de calibration de la B250 du Certificat de calibration de la SC660 du Certificat de calibration de la B200 du Certificat de calibration initiaux de B B SC Gérant administratif Gérant technique Page 28 sur 75

29 Les professionnels r) Une équipe performante, outillée et en formation continue Olivier Hirsch James Wolff Contrôle par la lunette Commande via l écran X La ligne «rouge» met en évidence le rayonnement thermique des opérateurs Remarques finales. Page 29 sur 75

30 Thermographie. Conditions de réalisation de thermographies Signalons pour l essentiel que nous réalisons nos thermographies avec du matériel professionnel, respectivement scientifique, nos caméras sont étalonnées une fois par année. Les interventions extérieures se font de nuit, respectivement en fonction de la couverture nuageuse, ce entre l automne et le printemps. Les nuits hivernales constituent souvent la période optimale, néanmoins les dates et heures exactes de passage sont susceptibles d être annulées ou déplacés au dernier moment en raison de conditions jugées inadéquates par l analyste responsable, p.ex. vent, pluie, etc Les volumes à analyser par thermographie doivent être chauffés à 20 Celsius (volumes habités), les au tres volumes (garages, granges, hangars, greniers non aménagés, ) restent en situation neutre/habituelle. Les stores et autres volets doivent être ouverts et les fenêtres fermées. Conditions de réalisation de thermographies Selon DIN EN Thermographie quantitative En de hors des prestations de thermographie qualitative (comparative), nous sommes en mesure de vous proposer des thermographies quantitatives complétées au rapport de graphiques des profils et d histogrammes analysés et commentés. Montant de la prime pour la réalisation d'un audit thermographique (en 2010) Dans le cas d'une maison unifamiliale, la prime pour la réalisation d'une thermographie est de 50 % du montant de la facture TVA comprise (ou de la note d'honoraires) et ne peut excéder 200 par audit. Pour tout autre bâtiment, la prime est de 50 % de la facture TVA comprise ou de la note d'honoraires et ne peut excéder 700 par audit et par bâtiment. Voir prime provinciale Lorsque le demandeur est assujetti à la TVA, la prime est calculée sur base du montant de la facture, hors TVA. Informations sans engagements de notre part à vérifier sur les sites web respectifs. Prière de nous consulter pour une offre adaptée à vos besoins en matière de thermographie quantitative. Nous offrons également des prestations R&D dans les domaines de la recherche & du développement de produits et procédés. L entretien préventif et le contrôle d installations et de process dans l industrie appuyée par la thermographie fait partie de nos applications. Echelle de température maximale 1.500,00 Celsius ( 1.773,15 K) sur demande jusqu à 2.000,00 Celsius. Contrôle qualité étendu à tous les domaines présentant la moindre variation thermique. Page 30 sur 75

31 Test d'infiltrométrie dit «blower-door» Le test d'infiltrométrie (Blower-door test en Anglais) permet de mesurer la quantité d'air rentrant dans un bâtiment et de situer les fuites d'air. Grâce à ce test, on peut connaître la quantité d'air qui entre dans l'habitat en dehors des systèmes de ventilation et connaître les endroits à colmater pour supprimer les infiltrations d'air parasites. L équipement de test est appelé infiltromètre. Pour cela, il suffit de créer artificiellement à l aide d un ventilateur dédié une différence de pression entre l intérieur et l extérieur du local testé. Le test d'infiltrométrie (dit Blower door test ou test de la porte soufflante en français) permet de mesurer la quantité d'air rentrant par fuite dans un bâtiment et d'identifier la localisation de ces fuites. Pour effectuer le test, on utilise un infiltromètre, que l'on place à l'entrée du bâtiment. Cet appareil est équipé d'un ventilateur calibré en pression et en débit et d'une toile en nylon étanche pour permettre d'étanchéiser la porte d'entrée ou une fenêtre. Au préalable, l opérateur prend soin d obturer tous les orifices volontaires (ex.bouches de ventilation) afin que le flux d air provoqué par la différence de pression ne provienne que des fuites. On mesure alors le débit de fuite pour une différence de pression imposée. Cette «méthode de pressurisation par ventilateur» est normée (NF EN 13829, application Février 2001). La recherche et la localisation des fuites. La différence de pression est maintenue par le ventilateur, pendant que l'opérateur de test procède à la recherche et à la localisation des infiltrations au moyen d'une des 3 techniques suivantes: Par thermographie infrarouge avec visualisation des endroits qui ont été refroidis par le passage de l air provenant de l extérieur, Par anémomètre qui détecte le déplacement de l air à l endroit de l infiltration, Par une fumée artificielle qui s infiltre aux endroits perméables. Page 31 sur 75

32 Les applications «blower»? Test d infiltrométrie «blowerdoor» selon EN d une maison unifamiliale. Porte d entrée en vue extérieure Equipement complet installé à l intérieur Vue thermographique de l installation Caméra infrarouge extérieur, ordinateur de gestion, caméra intérieur, équipement «blowerdoor» Vue infrarouge en couleur «acier» Vue infrarouge en couleur «arc-en-ciel» Page 32 sur 75

33 Mission d envergure & d investigation p) Exemple d intervention «building» (travail intérieur et extérieur en nacelle) Encodage des dimensions et volumes Modèlisation 3D Instruments de mesure pour réglages Ventilateur «blowerdoor-test» encastré dans une porte Thermographie extérieure et intérieure simultanée lors du test d infiltrométrie Vue du volume analysé de nuit Page 33 sur 75

34 Certificat de calibrage & d écolage réglementaire p) Exemple d intervention «building» (travail intérieur et extérieur en nacelle) Equipement «RETROTEC» conforme DIN EN Certificat de stage spécifique James Wolff 11 mars 2009 Page 34 sur 75

35 Infiltrométrie Le test Une fois le ventilateur en marche, une surpression (ou une dépression) s'établit à l'intérieur du logement par rapport à la pression extérieur. Le manomètre infiltrométrique mesure la différence de pression établi ainsi que la pression dite dynamique au niveau du passage d'air du ventilateur. D'après l'étalonnage du ventilateur, la pression dynamique peut être convertie en un débit de fuite nécessaire à l'établissement de la différence de pression. La mesure doit être ainsi effectuée pour plusieurs différences de pression entre 10 et 100 Pascals: à titre d'illustration une dépression de 50 Pascals correspondant à un vent d'environ 32 km/h appliqué sur toutes les façades du bâtiment. On réalise ensuite une régression linéaire des points mesurés selon la méthode des moindres carrés, ce qui permet de connaitre le débit de fuite, quelle que soit la différence de pression entre l'intérieur et l'extérieur du bâtiments. Divers A titre d information et sans engagement quelques exemples en besoins effectifs ; Le concept de maison passive implique un taux de renouvellement d air mesuré à une différence de 50Pa doit être < ou égal à 0,6 h-1, quelques exemples : Pour une maison passive de 500m 3 à Nh50 0,6 une production brut de 270m 3 /hr Pour une maison conventionnelle de 500m 3 à Nh 3,0 une production brut de 1.500m 3 Pour une vieille bâtisse de 500m 3 à Nh 5,0 une production brut de 2.500m 3 Pour une résidence conventionnelle de 10 appartements une production de 9.000m 3 Pour un bâtiment tertiaire conventionnel 50 x 30 x 6m une production de m 3 Nous réalisons également des interventions complètes en régie avec ou sans impression de rapports. Offre spécifique Nous établissons nos offres spécifiquement pour chaque objet et en particulier pour les bâtiments supérieurs à 3.000m3.Chaque offre est établie en fonction de la complexité du bâtiment à analyser, mais aussi en fonction des documents à disposition. Le manque de documentation peut conduire à une augmentation du temps soit pour la recherche des plans mis à jour soit pour effectuer des relevés de mesures complémentaires sur place. Conditions de réalisation de test d infiltrométrie Selon DIN EN Page 35 sur 75

36 A2 c est aussi ; PAE Procédure d avis énergétique (conseil énergétique sur l existant) Prestations Nos prestations se décomposent comme décrit ci-dessous : Prestations pour bâtiments à géométrie cubique Préparation mise en œuvre - Recherche d'informations et de plans x Une visite préalable pour relever les détails constructifs et les installations x techniques, ainsi que les particularités de détail (2 à 3 heures) Mesures en cas d absence ou plans incomplets Encodage du bilan énergétique sur logiciel PAE x Analyse détaillée du bilan énergétique et simulations d interventions x critères essentiels :isolation,étanchéité,humidité,ponts thermiques,ensoleillement,exposition,utilisation Production d un rapport PAE, ainsi que d éléments et informations utiles x Présentation et explication du rapport avec remise des formulaires d aides x Frais de déplacement jusqu a 30 kilomètres (aller + retour) (au départ de Habay-La-Neuve selon «google maps») x Tarifs Bilan Énergétique Maison unifamiliale à partir de 700,00 Ces prix s entendent pour des volumes cubiques construits jusqu à 4 faces et nécessitent obligatoirement la fourniture de plans à 1/50 ou 1/100 des différents niveaux et des élévations stipulant les dimensions des ouvertures (portes et fenêtres) Prise de mesures à défaut de plans La prise de mesures et relevés sur place en cas d absence de plans ou de plans incomplet nous facturons l heure de prestation comme suit ; Technicien/aide métreur 50,00 Architecte/Analyste 75,14 Frais de déplacement par km 0,49 Offre spécifique Nous établissons nos offres spécifiquement pour chaque objet. Chaque offre est établie en fonction de la complexité du bâtiment à analyser, mais aussi en fonction des documents à disposition. Le manque de documentation peut conduire à une augmentation du temps soit pour la recherche des plans mis à jour soit pour effectuer des relevés de mesures sur place. B Divers Selon la situation spécifique de votre bien des mesures complémentaires (thermographie infra rouge, infiltrométirie «blower-door», prélèvements, ) seront conseillées afin de déterminer avec précision des détails constructifs requis à une évaluation optimale. Page 36 sur 75

37 Certificateur PEB Performances énergétique du bâtiment (lors de vente/ location) Prestations Nos prestations se décomposent comme décrit ci-dessous : Prestations pour bâtiments à géométrie cubique Préparation mise en œuvre Recherche d informations et de plans x Simulation du bilan énergétique sur logiciel PACE x Analyse du bilan énergétique x Production d un rapport x Une visite des lieux pour relever les détails constructifs et les installations x techniques Envoie en double exemplaire du passeport énergétique x Frais de déplacement jusqu a 30 kilomètres (aller + retour) (au départ de Habay-La-Neuve selon «google maps») x Tarifs Bilan Énergétique Maison unifamiliale à partir de 600,00 Ces prix s entendent pour des volumes cubiques construits jusqu à 4 faces et nécessitent obligatoirement la fourniture de plans à 1/50 ou 1/100 des différents niveaux et des élévations stipulant les dimensions des ouvertures (portes et fenêtres) Prise de mesures à défaut de plans La prise de mesures et relevés sur place en cas d absence de plans ou de plans incomplet nous facturons l heure de prestation comme suit ; Technicien/aide métreur 50,00 Architecte/Analyste 75,14 Frais de déplacement par km 0,49 Offre spécifique Nous établissons nos offres spécifiquement pour chaque objet. Chaque offre est établie en fonction de la complexité du bâtiment à analyser, mais aussi en fonction des documents à disposition. Le manque de documentation peut conduire à une augmentation du temps soit pour la recherche des plans mis à jour soit pour effectuer des relevés de mesures sur place. B Page 37 sur 75

38 Responsable PEB Performances énergétique du bâtiment (nouvelle construction) Prestations Nos prestations se décomposent comme décrit ci-dessous : Prestations pour bâtiments à géométrie cubique Préparation mise en œuvre Recherche d informations et de plans x Rédaction/fourniture des formulaires pour l autorisation de bâtir/déclaration x initiale Simulation du bilan énergétique sur logiciel PEB x Analyse du bilan énergétique x Elaboration de propositions d optimisation x Prestations de suivi du chantier aspect isolation/étanchéité x Test d infiltrométrie (blower-door) intermédiaire et final (facultatif/option) Rédaction du certificat PEB/déclaration finale x Frais de déplacement jusqu a 30 kilomètres (aller + retour) (au départ de Habay-La-Neuve selon «google maps») x Tarifs Bilan Énergétique Maison unifamiliale à partir de 1,5% du montant global de la construction Ces prix s entendent pour des volumes cubiques construits jusqu à 4 faces et nécessitent obligatoirement la fourniture de plans à 1/50 ou 1/100 des différents niveaux et des élévations stipulant les dimensions des ouvertures (portes et fenêtres) Prise de mesures à défaut de plans La prise de mesures et relevés sur place en cas d absence de plans ou de plans incomplet nous facturons l heure de prestation comme suit ; Technicien/aide métreur 50,00 Architecte/Analyste 75,14 Frais de déplacement par km 0,49 Offre spécifique Nous établissons nos offres spécifiquement pour chaque objet. Chaque offre est établie en fonction de la complexité du bâtiment à analyser, mais aussi en fonction des documents à disposition. Le manque de documentation peut conduire à une augmentation du temps soit pour la recherche des plans mis à jour soit pour effectuer des relevés de mesures sur place. B Page 38 sur 75

39 Bilan Énergétique en vue de la planification d'une rénovation/assainissement ( bilan énergétique de la situation initiale) Prestations Nos prestations se décomposent comme décrit ci-dessous : Prestations pour bâtiments à géométrie cubique Préparation mise en œuvre - Recherche d'informations et de plans x Simulation du bilan énergétique sur logiciel Lesosai (CH) x Analyse du bilan énergétique de la construction existante x Production d un rapport x Production d un rapport de constat détaillé comprenant ; x Une visite des lieux pour relever les détails constructifs et les installations x techniques Frais de déplacement jusqu a 30 kilomètres (aller + retour) (au départ de Habay-La-Neuve selon «google maps») x Tarifs Bilan Énergétique Maison unifamiliale à partir de 600,00 Immeuble résidentiel à partir de 700,00 Bâtiment administratif ou école à partir de 700,00 Ces prix s entendent pour des volumes cubiques construits jusqu à 4 faces et nécessitent obligatoirement la fourniture de plans à 1/50 ou 1/100 des différents niveaux et des élévations stipulant les dimensions des ouvertures (portes et fenêtres) Prise de mesures à défaut de plans La prise de mesures et relevés sur place en cas d absence de plans ou de plans incomplet nous facturons l heure de prestation comme suit ; Technicien/aide métreur 50,00 Architecte/Analyste 75,14 Frais de déplacement par km 0,49 Offre spécifique Nous établissons nos offres spécifiquement pour chaque objet. Chaque offre est établie en fonction de la complexité du bâtiment à analyser, mais aussi en fonction des documents à disposition. Le manque de documentation peut conduire à une augmentation du temps soit pour la recherche des plans mis à jour soit pour effectuer des relevés de mesures sur place. B Page 39 sur 75

40 Rapport de constat détaillé des mesures d assainissement et estimation de prix «conseildiagnostic énergétique» (bilan énergétique initial-propositions d assainissement-projection bilan assaini) Prestations Nos prestations se décomposent comme décrit ci-dessous : Prestations pour bâtiments à géométrie cubique Préparation et mise en œuvre - Recherche d'informations et de plans x Prestations sur site : x - Constat des désordres - Constat de l'état des matériaux - Constat de la performance énergétique (base Lesosai (CH)) - Relevés de mesures Analyse des mesures et résultats x Recherche de solutions techniques adaptées x Production d'un rapport de constat détaillé comprenant: x - L'analyse des matériaux - L'analyse des performances - La proposition de variantes de rénovation ou d'assainissement - L'estimation de prix des variantes - Les conclusions Frais de déplacement jusqu a 30 kilomètres (aller + retour) (au départ de Habay-La-Neuve selon «google maps») x Tarifs Rapport de Constat Détaillé Maison unifamiliale à partir de 1.048,13 Immeuble résidentiel à partir de 1.746,88 Bâtiment administratif ou école à partir de 1.746,88 Prise de mesures à défaut de plans La prise de mesures et relevés sur place en cas d absence de plans ou de plans incomplet nous facturons l heure de prestation comme suit ; Technicien/aide métreur 50,00 Architecte/Analyste 75,14 Frais de déplacement par km 0,49 Offre spécifique Nous établissons nos offres spécifiquement pour chaque objet. Chaque offre est établie en fonction de la complexité du bâtiment à analyser, mais aussi en fonction des documents à disposition. Le manque de documentation peut conduire à une augmentation du temps soit pour la recherche des plans mis à jour soit pour effectuer des relevés de mesures complémentaires sur place. Page 40 sur 75

41 Simulations énergétiques pour la production des énergies nécessaires (analyse des besoins finaux et élaboration comparative de systèmes de production de chaleur et d eau chaude sanitaire,.) Prestations Nos prestations se décomposent comme décrit ci-dessous : Prestations pour bâtiments à géométrie cubique Analyse du conseil énergétique (base Lesosai CH) x Analyse du bilan énergétique en situation «assainie» x Concertation avec le maître d ouvrage sur ses besoins x Recherche de solutions techniques adaptées (simples et combinées) x Production d'un rapport comparatif des simulations proposées ; x - Analyse des besoins et spécificités - Prix des énergies - Prix des équipements (y compris frais de montage) - Frais d entretien - Prise en compte des frais financiers - Calcul de rentabilité sur durée à déterminer - Les conclusions et graphiques Frais de déplacement jusqu a 30 kilomètres (aller + retour) (au départ de Habay-La-Neuve selon «google maps») Tarifs Rapport de Constat Détaillé Maison unifamiliale à partir de 650,00 Immeuble résidentiel à partir de 950,00 Bâtiment administratif ou école à partir de 1050,00 Prise de mesures à défaut de plans La prise de mesures et relevés sur place en cas d absence de plans ou de plans incomplet nous facturons l heure de prestation comme suit ; Technicien/aide métreur 50,00 Architecte/Analyste 75,14 Frais de déplacement par km 0,49 Offre spécifique Nous établissons nos offres spécifiquement pour chaque objet. Chaque offre est établie en fonction de la complexité du bâtiment à analyser, mais aussi en fonction des documents à disposition. Le manque de documentation peut conduire à une augmentation du temps soit pour la recherche des plans mis à jour soit pour effectuer des relevés de mesures complémentaires sur place. x Page 41 sur 75

42 Thermographie infra rouge qualitative de bâtiment (Contrôle visuel, impression de thermogrammes avec ou sans analyses) Prestations Nos prestations se décomposent comme décrit ci-dessous : Prestations avec Caméra FLIR B200 à pixels objectif 24 Caméra FLIR B250 à pixels objectif 45 Thermo extérieur Thermo extérieur + intérieur Thermo Extérieur + Intérieur + blower Code Caméra B20/B25 de à pixels A2 B2 C2 Préparation et mise en œuvre - Recherche d'informations et de plans X X X Prestations sur site : - Constat thermographique des façades extérieures X X X - Investigations complémentaires à l intérieur X X - Mise en pression/dépression du bâtiment «blower-door» X Analyse des thermogrammes (images infrarouges) X X X Production d un rapport d analyse qualitatif - Rapport de constat simplifié en présentation DIN A4 avec 2 thermogrammes IR et 2 photos digitales DG par page X - Rapport de constat détaillé (2 IR + 2 DG par DIN A4) avec commentaires, conclusions, recommandations) X - Rapport de constat détaillé (2 IR + 2 DG par DIN A4) avec commentaires, conclusions, recommandations, y X compris étanchéité Frais de déplacement jusqu a 30 kilomètres (aller + retour) au départ de Habay-La-Neuve selon «google maps» X X X A) Tarifs Thermo extérieur 4 faces (nombre de thermogrammes selon désordres constatés) Maison unifamiliale à partir de 12 à 40 thermogrammes 345,00 575,00 Immeuble résidentiel à partir de 35 à 70 thermogrammes 522,00 922,00 Bâtiment administratif ou école à partir de 35 à 70 themo. 600, ,00 B) Tarifs Thermo intérieur et extérieur 4 faces Maison unifamiliale à partir de 15 à 45 thermogrammes 425,00 675,00 Immeuble résidentiel à partir de 40 à 80 thermogrammes 622, ,00 Bâtiment administratif ou école à partir de 40 à 80 thermo. 715, ,00 C) Tarifs Thermo intérieur, extérieur et mise sous (dé-)pression 4 faces Maison unifamiliale jusqu à 500m3 785, ,00 Immeuble résidentiel de 500m3 à 3000m3 (+/- 10 unités) 1.182, ,00 Bâtiment administratif ou école jusqu à 3000m , ,00 Page 42 sur 75

43 D) Tarifs Thermographie haute résolution (matériel scientifique) Prestations avec Caméra FLIR SC660 matrice 660x480 objectif 24 Caméra FLIR SC660 matrice 660x480 objectif 45 Thermo extérieur Thermo extérieur + intérieur Thermo Extérieur + Intérieur + blower Code Caméra SC660 à pixels A6 B6 C6 En cas d utilisation sur demande du maître d ouvrage d une caméra thermique avec matrice de 640 x 480,soit pixels (contre 200 x 150,voir 250 x 150,soit pixels, respectivement pixels) compter un supplément de 35% sur prix forfaitaire et une diminution du nombre de thermogrammes jusqu à 50%. L impression vue la qualité accrue (facteur +/- 10x) se fera à raison d un thermogramme + photo digitale par feuille DIN A4. Pour les grands immeubles d habitation, les résidences, administrations, commerces,, nous recommandons l utilisation d une caméra à matrice permettant la fixation de scènes thermiques supérieures à pixels avec fonction BuildIR «panorama» E) Tarifs Thermographie préalable extérieur (+ frais de déplacement*) Prestations avec Caméra FLIR B200/B250 objectif 24 ou 45 Caméra FLIR SC660 objectif 24 ou 45 Thermo extérieur thermogramme Thermo extérieur thermogramme Thermo extérieur suppl. thermogramme Code Caméra AD BD CD Mise en place et réglages de la caméra infra rouge Réalisation de thermogrammes de(s) surface(s) désignée(s) Transfert, encodage, traitement, impression couleur (1 thermogramme par feuille DIN A4) avec commentaire sommaire comparatif Scène thermique moyennant caméra série «B» 100,00 130,00 20,00 Scène thermique moyennant caméra série «SC» 135,00 175,50 27,00 Frais de déplacement vers le site à thermographier décompte en fonction du temps et de la distance effective ; Kilomètres aller + retour selon «google maps» km 0,49 Temps de déplacement afférent selon «google maps» hrs 50,00 Seul seront facturé les prestations et fournitures effectivement prestées dans l intérêt du projet Total devis h.t. Important La présente proposition de service pour interventions thermographiques reste valable pour la durée de la saison hivernale 2010/2010 (providentiellement de mi-octobre 2010 à fin mars 2011 selon évolution climatique). Les délais d intervention sont tributaires du nombre de nuits permettant la prise de scènes thermiques dans de bonnes conditions techniques, ainsi que de la chronologie de l enregistrement des commandes fermes. Page 43 sur 75

44 F) Tarifs Thermographie en regroupement (p.ex. rues et quartiers entiers) 1) Prestations globales à charge de la collectivité. Code Caméra 200x 150 (selon objectif) Unités Prix unitaire Total h.t. Prestation facultative (conseillée) de visite préalable. Frais de déplacement pour le repérage des sites à thermographier et la préparation de l intervention Kilomètres aller + retour selon «google maps» km 0,49. Temps de déplacement afférent selon «google maps» hrs 50,00. Travail de repérage et de préparation des fiches en fonction du temps effectivement presté sur place (cette prestation peut couvrir plusieurs zones à thermographier en diverses dates afin de réduire l impact financier de cette intervention préalable visant à réduire le temps d intervention lors de la thermographie) Mise à disposition d une fiche «consignes» avec recommandations & règles à observer, respectivement à appliquer 24 heures avant intervention (destinée à la distribution pour application aux occupants des bâtiments) hrs 75,14. forfait gratuit 0,00. Prestations et intervention de thermographie sur site. Frais de déplacement pour le repérage des sites à thermographier et la préparation de l intervention Kilomètres aller + retour selon «google maps» km 0,49. Temps de déplacement afférent selon «google maps» hrs 50,00. Prestations sur site en fonction du temps effectivement presté sur place. L intervention est programmable entre et heures selon conditions climatiques extérieures et la couverture nuageuse exceptionnellement entre et heures (les conditions climatiques précises à respecter et la fixation de la date/heure d intervention seront définies et arrêtées d accord commun) - thermographiste certifiée ITC-Sweden (heures prestées) hrs 75, entre heures et heures majoration de 25% hrs 18, mise à disponibilité, préparation et réservation du matériel forfait gratuit - - caméra thermographique infra rouge pixels 24 hrs 54, caméra thermographique infra rouge pixels 45 hrs 62, caméra thermographique infra rouge pixels 24 hrs 190, caméra thermographique infra rouge pixels 45 hrs 218,72 - Prestations complémentaires de thermographie hors site. Prestation facultative ;extraction, préparation et impression des thermogrammes infra rouges réalisés sans analyse - ouverture du dossier, transfert, encodage des données forfait 122, impression des thermogrammes sans commentaires - par page DIN A4 avec 2 thermogrammes IR + 2 photo DG page 0, par page DIN A4 avec 1 thermogramme IR + 1 photo DG page 0, par thermogramme supplémentaire pièce 8,00 - par thermographie analyse avec profil ou histogramme pièce 16,25 - Seul seront facturé les prestations et fournitures effectivement prestées dans l intérêt du projet Total devis h.t. Page 44 sur 75

45 2) Prestations particulières sur demande et à charge du propriétaire/occupant Prestations complémentaires de thermographie hors site. Prestations initiales (point E/1) avec Caméra FLIR B200/B250 objectif 24 ou 45 ou Caméra FLIR SC660 objectif 24 ou 45 Thermo extérieur thermogramme Thermo extérieur thermogramme Thermo extérieur suppl. thermogramme Code Caméra AE BE CE Relevé et encodage de l adresse du propriétaire/occupant x x x Enregistrement des scènes thermiques et gestion x x x Transfert, encodage, traitement, impression couleur (1 thermogramme par feuille DIN A4) avec commentaire sommaire comparatif Scène thermique moyennant caméra pixels 100,00 130,00 20,00 y compris stipulation de l adresse, des paramètres techniques accompagné d un commentaire sommaire d appréciation générale Scène thermique moyennant caméra pixels 135,00 175,50 27,00 y compris stipulation de l adresse, des paramètres techniques accompagné d un commentaire sommaire d appréciation générale Rapport détaillé des thermogrammes réalisés lors de la thermographie de regroupement jusqu à 12 thermogrammes à 345, pixels (+ photos digitales) Rapport détaillé des thermogrammes réalisés lors de la thermographie de regroupement jusqu à 6 à pixels (+ photos digitales) 465,75 Préparation et expédition x x x Explications complémentaires par téléphone x x x Seul seront facturé les prestations et fournitures effectivement prestées dans l intérêt du projet Important Total devis h.t. La présente proposition de service pour prestations thermographiques reste valable pour la durée de la saison hivernale 2010/2010 (providentiellement de mi-octobre 2010 à fin mars 2011 selon évolution climatique). Les délais d intervention sont tributaires du nombre de nuits permettant la prise de scènes thermiques dans de bonnes conditions techniques, ainsi que de la chronologie de l enregistrement des commandes fermes. G) Thermographie quantitative selon DIN et applications scientifiques R&D. Ces prestations s effectuent en règle générale sur base de nos honoraires en régie et le décompte s opère par prise en compte des heures effectivement prestées. N hésitez pas de nous soumettre vos questions et demandes. Page 45 sur 75

46 Prestations Infiltrométrie «test blower-door» de bâtiments (Mesures d infiltration/exfiltration, test d étanchéité suivant DIN EN 13829) Nos prestations se décomposent comme décrit ci-dessous : Prestations de réalisation d un test DIN EN Production brut en m 3 par heure 4.500m m m 3 Prix de base 360, , ,00 Code A-BD45 B-BD134 C-BD403 Prestation facultative (conseillée) de visite préalable. Visite préalable avec repérages visuel d éventuel désordre, y compris instructions de mise en étanchéités autorisées selon DIN EN Kilomètres aller + retour selon «google maps» - 0, Temps de déplacement afférent selon «google maps» - 50, Travail de repérage, d information et d instructions préparatoires en fonction du temps effectivement presté sur place - 75,14 - Test «blower-door» préalable (essais de contrôle préalable) - 270,00 - Prestation de préparation de l intervention. Extraction des données sur plans fournis minimum <1/75 X X X Calcul des surfaces, volumes,, définition des données de réglage, rédaction de la fiche de procédure et encodage des X X X données dans le logiciel de pilotage Prestations et intervention d infiltromérie sur site. Déplacement transport et amenée à pied d œuvre ; - frais de déplacement jusqu a 30 kilomètres (aller + retour) au départ de Habay-La-Neuve selon «google maps» X X X - déplacement supplémentaire : - kilomètres aller + retour selon «google maps» - 0, temps de déplacement afférent selon «google maps» - 50,00 - Réalisation du test d infiltrométrie selon DIN EN inspection des éléments de l enveloppe et contrôle X X X - mise en pression/dépression du bâtiment «blower-door» X X X Recherche de désordres et visualisation par caméra I.R ,48hrs - Travail d étanchéisation ponctuel (hors matériel) - 75,14hrs - Prestations complémentaires de thermographie hors site. Traitement des résultats digitalisés X X X Rédaction du certificat selon DIN EN X X X Elaboration et rédaction d un rapport d intervention avec thermogrammes à l appui, respectivement de photographies 375,00 digitales selon besoins Test «blower-door» certificatif en cas d échec du 1 ier test certificatif 270,00 Seul seront facturé les prestations et fournitures effectivement Total devis h.t. prestées dans l intérêt du projet Page 46 sur 75

47 Montant de la prime pour la réalisation d'un test d'étanchéité à la construction (en 2011) Le montant de la prime est de 250 par test réalisé et par maison unifamiliale. Lorsque le demandeur est assujetti à la TVA, la prime est calculée sur base du montant de la facture, hors TVA. Lien; Mesures préparatoires : «BlowerCheck» Nb. La traduction est en cours et sera disponible sur demande Page 47 sur 75

48 Prix de régie et honoraires pour prestations complémentaires et expertises Code Désignation/Libellé H.T. 102 Frais d ouverture de dossier 122, Frais de mise à disposition 38, Temps de roulage/déplacement 44, Frais de déplacement par kilomètre parcouru selon base «google» 0, Frais de secrétariat/archivage 45, Technicien/mètreur 50, Conseiller énergétique 75, Ingénieur,architecte,auditeur 75, Analyste thermographiste certifié ITC-Sweden 96, Analyste en infiltrométrie selon DIN EN , Equipement de mesure d humidité,température,. 28, Equipement de mesure et d encodage d humidité (1 semaine) 405, Caméra infra rouge 240 x 320 pour pixels angle 24 54, Caméra infra rouge 200 x 150 pour pixels angle 45 62, Caméra infra rouge 660 x 480 pour pixels angle , Caméra infra rouge 660 x 480 pour pixels angle , Blower-door 4.500m3 38, Blower-door m3 114, Blower-door m3 342, Equipement fumigène 28, Equipement d embrûmage de 500m3/min 58, Impression papier DIN A4 noir et blanc 0, Impression papier DIN A4 couleur 0,50 Nos prix s entendent hors taxes départ Habay-La-Neuve. Nos factures sont payables sans escompte à la réception. Important La présente proposition de service pour interventions thermographiques reste valable pour la durée de la saison hivernale 2010/2010 (providentiellement de mi-octobre 2010 à fin mars 2011 selon évolution climatique). Les délais d intervention sont tributaires du nombre de nuits permettant la prise de scènes thermiques dans de bonnes conditions techniques, ainsi que de la chronologie de l enregistrement des commandes fermes. Page 48 sur 75

49 Prix indicatifs pour certaines prestations forfaitaires Code Désignation/Libellé h.t. / à.p.d. 910 PAE Procédure d avis énergétique pour une maison unifamiliale 700, Certificateur PEB Performances énergétique du bâtiment mai son 600, Responsable PEB Performances énergétique du bâtiment maison nous consulter 930 Bilan Énergétique en vue de la planification d'une rénovation/assainissement 600, Rapport de constat détaillé des mesures d assainissement et estimation de prix «conseildiagnostic énergétique» maison unifamiliale 1.050, Simulations énergétiques pour la production des énergies nécessaires 650, Thermographie infra rouge qualitative extérieure de bâtiment caméra pixels 345, Thermographie infra rouge qualitative extérieure de bâtiment caméra pixels 465, Thermographie infra rouge qualitative extér/int. de bâtiment caméra pixels à.p.d. 425, Thermographie infra rouge qualitative extér/int. de bâtiment caméra pixels 573, Thermographie extér/int. avec «blower door» de bâtiment caméra pixels à.p.d. 785, Thermographie extér/int. avec «blower door» de bâtiment caméra pixels à.p.d 1.060, Thermographie infra rouge quantitative bâtiment, industrie, recherche nous consulter 508 Test d infiltromérie «blower-door» selon DIN EN jusqu à 4.500m3 375,00 Prix de régie et honoraires pour prestations complémentaires et expertises Code Désignation/Libellé h.t. / à.p.d. 102 Frais d ouverture de dossier 122, Frais de mise à disposition (préparation du matériel) 38, Frais de déplacements supérieur à 30 km. aller + retour (évaluation selon «google» 0, Temps de roulage/déplacement 44, Frais de secrétariat/archivage 45, Technicien/métreur 50, Conseiller énergétique 75, Ingénieur, architecte, auditeur 75, Analyste thermographiste certifié ITC-Sweden 96, Analyste en infiltrométrie selon DIN EN , Equipement de mesure d humidité, température,. 28, Equipement de mesure et d encodage d humidité (1 semaine) 405, Caméra infra rouge 250 x 320 pour pixels angle 24 54, Caméra infra rouge 250 x 150 pour pixels angle 45 62, Caméra infra rouge 660 x 480 pour pixels angle , Caméra infra rouge 660 x 480 pour pixels angle , Equipement test d infiltométrie Blower-door 4.500m3 38, Equipement test d infiltométrie Blower-door m3 114, Equipement test d infiltométrie Blower-door m3 342, Equipement fumigène 28, Equipement d embrûmage de 500m3/min 58, Impression papier DIN A4 noir et blanc 0, Impression papier DIN A4 couleur 0,50 Extrait de nos conditions générales de vente ; Article 1 : Toute facture est payable net sans délai de suite et sans mise en demeure préalable. Article 2 : Toute facture non contestée dans les 10 jours ouvrables sera considérée comme acceptée. L obligation d exiger un bon de commande doit être notifiée par courrier séparé avant enlèvement de toute marchandise. Article 3 : Toute facture non payée à son échéance portera de plein droit et sans mise en demeure préalable un intérêt de retard de 15% l an à compter de la date de la facture.outre l intérêt conventionnel ci-avant précité, il est dû à titre d indemnité forfaitaire de 20% du montant total des factures restant dues avec un minimum de 123,95 Article 4 : En cas de non-paiement à l échéance nous nous réservons le droit de considérer la vente comme résolue de plein droit et ce sans mise en demeure, les prestations intellectuelles restent notre propriété jusqu au paiement complet. Article 5 : Les acomptes payés pourront être conservés à titre de dommages et intérêts. Le vendeur se réserve la propriété intellectuelle des résultats,certificats,conseils,, jusqu au paiement complet. Les risques sont à charge du maître d ouvrage. Les acomptes pourront être conservés pour couvrir les frais engagés. Article 6 : Lieu de réceptionnement et prise en charge ; A2Conseils à Habay-La-Neuve. Toute modification de commande pourra entraîner une révision des prix et des délais convenus. La disponibilité s entend selon estimations initiales.. Article 7 : La manutention, le chargement et le transport se fait sous la seule et unique responsabilité et au risque du client ou de son transporteur ; la responsabilité de A2Conseils ne peut en aucun cas être engagée en cas de détérioration, de perte ou de vol. Article 8 : Election de compétence : Tout litige né ou à naître de la présente convention sera du ressort juridictionnel du tribunal de 1 ère instance d Arlon. Article 9 : Tous frais de recouvrement sont et restent à la seule charge du client. Article 10 : Toute modification ou changement aux présentes conditions ne peut se faire que sur base d un écrit sur papier entête de A2Conseils signé par un gérant. Article 11 : La signature du bon de commande et/ou de réception du dossier, du rapport, des certificats,.,vaut pour acceptation intégrale des conditions de vente de A2Conseils. Toute autre condition doit être notifiée préalablement par A2Conseils. Article 12 : Le tarif en vigueur est actuellement (voir date de facture au verso) d indice 100,00 points, il est susceptible d adaptation à tout moment, les prix selon l indice au moment de la commande seront facturés. A2Conseils peut concéder sur offre écrite et pour 1 mois maximum une remise en pourcentage (p.ex. pour quantités, étendue de mission), ce pourcentage est déduit du prix tarif selon indice en vigueur au moment de la commande. Le client se renseignera avant commande sur l indice et le tarif en vigueur. Ce tarif lui sera confirmé au verso de la facture. Aucun prix fixe n est accordé par A2Conseils. Toute reproduction, même partielle n est autorisée, sauf accord écrit de A2Conseils s.p.r.l. Page 49 sur 75

50 Le logiciel suisse LESOSAI version 7.0 Aperçu sommaire de quelques phases d opération Vision d'ensemble Page 50 sur 75

51 Utilitaires pour le pré-projet Page 51 sur 75

52 Et la rénovation Page 52 sur 75

53 Catalogue des ponts thermiques Page 53 sur 75

54 Calcul facilité des cadres de fenêtres Page 54 sur 75

55 Visualisation des distributions Page 55 sur 75

56 Gestion des rapports Page 56 sur 75

57 Résultats graphiques Page 57 sur 75

58 Usai Page 58 sur 75

59 SIA2031 Source : Page 59 sur 75

60 Un exemple type de rapport «blowerdoor» Page 60 sur 75

61 Page 61 sur 75

62 Page 62 sur 75

63 Page 63 sur 75

64 Page 64 sur 75

65 Page 65 sur 75

66 Page 66 sur 75

L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES

L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES ARCHITECTURE ET CREATION Rue Jules Antheunis n 44/1-7030 MONS - Tél. : 065/36.46.07 & Fax : 065/35.50.09 -

Plus en détail

Contrôle thermographique Tarifs et prestations :

Contrôle thermographique Tarifs et prestations : 20 rue Emile ZOLA 41200 ROMORANTIN technimursdeveloppement@gmail.com Tél : 02.54.98.50.15 Mr et Mme DUPONT 20 Rue Emile ZOLA 41200 ROMORANTIN Contrôle thermographique Tarifs et prestations : Habitations

Plus en détail

EDEN Ingénierie est un bureau d étude spécialisé en maîtrise de l énergie et intégration d énergies renouvelables.

EDEN Ingénierie est un bureau d étude spécialisé en maîtrise de l énergie et intégration d énergies renouvelables. Nos moyens humains et techniques Nos moyens humains : EDEN Ingénierie est un bureau d étude spécialisé en maîtrise de l énergie et intégration d énergies renouvelables. Notre équipe multi-technique et

Plus en détail

Etanchéité à l air et isolation

Etanchéité à l air et isolation Etanchéité à l air et isolation Pourquoi? Comment? André BAIVIER 12 juin 2012 CCBC apparition de condensation la cause fréquente de dégâts à la construction : l air chaud qui se refroidit dépose une partie

Plus en détail

le 06 Octobre 2010 Opportunité Nouveau métier

le 06 Octobre 2010 Opportunité Nouveau métier Étanchéitéàl air le 06 Octobre 2010 Opportunité Nouveau métier Les rencontres du Groupe PROTEC - CONFERENCE Qui sommes nous? Bureau de mesure et contrôle de la perméabilité à l air Formations en Infiltrométrie

Plus en détail

Soumise à l effet du vent, à la différence

Soumise à l effet du vent, à la différence CVC N 871 NOV./DÉC. 2011 13 PROFESSION ÉTUDE Infiltrométrie Vers un résultat d étanchéité à l air des bâtiments La réglementation thermique 2012 impose un niveau élevé d étanchéité à l air des nouveaux

Plus en détail

«Grâce à BELFOR, la fuite a été immédiatement localisée. Des résultats certifiés. et le dégât des eaux évité» Des prestations associées

«Grâce à BELFOR, la fuite a été immédiatement localisée. Des résultats certifiés. et le dégât des eaux évité» Des prestations associées INSTALLATIONS TECHNIQUES DANS LA MAISON Conduites d eau froide et d eau chaude Conduites de chauffage/ chauffage au sol Conduites d eaux usées Inspection de cavités Problèmes de condensation Moisissure

Plus en détail

Atelier. Outils de mesure et de diagnostic. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr

Atelier. Outils de mesure et de diagnostic. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr Atelier Outils de mesure et de diagnostic Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr Sommaire Comment mesurer et diagnostiquer : 1) La qualité de l air intérieur

Plus en détail

BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK

BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK 1 BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK Les problématiques environnementales dues à une trop grande consommation d énergie ne peuvent plus être négligées aujourd hui. La

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole: 17/07/2013

Plus en détail

Aquitaine Thermographie

Aquitaine Thermographie Recherches de fuites par thermographie infrarouge Aquitaine Thermographie La thermographie La thermographie est une technologie précise et efficace, un allié fiable dans le domaine du bâtiment, de la maintenance

Plus en détail

Données administratives. Rue : Clos du Cheval Blanc N : 3 Boîte : 31 CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Clos du Cheval Blanc N : 3 Boîte : 31 CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment : CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 03/04/2008 Numéro de référence du permis : UCP3/2007/316 Construction : 2012 Version du protocole:

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue Bois du Foyau N : 6 Boîte : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue Bois du Foyau N : 6 Boîte : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 24/06/1992 Numéro de référence du permis : 92/39 Construction : 1993 Version

Plus en détail

Zone Région de Bruxelles Capitale

Zone Région de Bruxelles Capitale Objet Zone Au Fédéral Région Wallonne Région de Bruxelles Capitale Région Flamande Audit énergétique Thermographie infrarouge Pour audit énergétique (auditeur agréé PAE1 ou 2) dans habitation existante,

Plus en détail

Logement certifié. Date : 07/08/2015. Signature :

Logement certifié. Date : 07/08/2015. Signature : Logement certifié Rue : Rue de Tilleur n : 116 CP : 4420 Localité : Saint-Nicolas Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Avant ou en 1918 Performance énergétique La consommation théorique

Plus en détail

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 27/05/2005 Numéro de référence du permis : PU 2005/067 Construction : 2006 Version

Plus en détail

Avec SAMSE et ses partenaires. Cetii. Les valeurs à connaitre

Avec SAMSE et ses partenaires. Cetii. Les valeurs à connaitre Coordination du lot transversal d étanchéité à l air : l ingénierie concourante Quelques astuces chantier : Chaque interface entre les lots ou interruption de la continuité d étanchéité, doivent être recueillis

Plus en détail

& la rt 2012. la réponse aux exigences réglementaires

& la rt 2012. la réponse aux exigences réglementaires les fenêtres aluminium MILLET & la rt 0 la réponse aux exigences réglementaires La Réglementation Thermique 0 s applique d ores et déjà pour les bâtiments neufs du secteur tertiaire, public et les bâtiments

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement Assurer une bonne étanchéité à l air de l enveloppe dans les bâtiments neufs et en rénovation Aline Branders PLATE-FORME MAISON PASSIVE asbl

Plus en détail

Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment

Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment La certification énergétique de votre habitation se déroulera en 2 étapes : 1) la visite de votre habitation et le relevé de ses caractéristiques ;

Plus en détail

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s)

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s) Département Enveloppe et Revêtements Division HygroThermique des Ouvrages N affaire : 12-007 Le 10 avril 2012 Réf. DER/HTO 2012-093-BB/LS CALCUL DES COEFFICIENTS DE TRANSMISSION SURFACIQUE UP ET DES COEFFICIENTS

Plus en détail

Passive House Institute

Passive House Institute Passive House Institute Dr. Wolfgang Feist Rheinstr. 44/46 D-64283 Darmstadt www.passiv.de Certification en tant que «Maison Passive certifiée» Critères pour les maisons passives en tant que bâtiment d

Plus en détail

UN BIEN ÊTRE GARANTI GRÂCE UN SYSTÈME D ÉTANCHÉITÉ À L AIR BIEN CONÇU. WWW.ISOCELL.AT

UN BIEN ÊTRE GARANTI GRÂCE UN SYSTÈME D ÉTANCHÉITÉ À L AIR BIEN CONÇU. WWW.ISOCELL.AT UN BIEN ÊTRE GARANTI GRÂCE UN SYSTÈME D ÉTANCHÉITÉ À L AIR BIEN CONÇU. On attend des revêtements extérieurs qu ils jouent le même rôle qu un imperméable, en protégeant la maison de la pluie, de la neige

Plus en détail

Les formations pour le bâtiment en Picardie

Les formations pour le bâtiment en Picardie 2nd semestre 2013 Les formations pour le bâtiment en Picardie ECONOMIE D ENERGIE NOUVELLES ENERGIES CONSTRUIRE DURABLEMENT DIRECTION D ENTREPRISE IFRB PICARDIE 33, Mail Albert 1er - CS 51 111-80011 AMIENS

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE TERTIAIRE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE TERTIAIRE DATE : 14/02/2011 N AFFAIRE : 003387/2255629/1/1 ANNEE DE CONSTRUCTION : NON COMMUNIQUE SURFACE UTILE : 489.44 TYPE DE BATIMENT : IMMEUBLE D HABITATION + BUREAUX TYPE D ACTIVITES : ADMINISTRATION - BUREAUX

Plus en détail

Test de perméabilité à l'air - Rapport d'essai final

Test de perméabilité à l'air - Rapport d'essai final Opération : Bâtiments testés : Contrôle effectué le : RAPPORT D'ESSAI N : Donneur d'ordre : Château d'arsac - 33460 Arsac Mesureur : Xavier VINCENT, N MB 0162-1. P. 1 / 12 Test de perméabilité à l'air

Plus en détail

certificat de performance énergétique d un logement?

certificat de performance énergétique d un logement? Quelles informations dans le certificat de performance énergétique d un logement? 1. Introduction Les bâtiments représentent plus de 40% de la consommation d énergie de la Communauté européenne. Il est

Plus en détail

Fiches Techniques Bâtiment

Fiches Techniques Bâtiment Fiches Techniques Bâtiment Bâti Comment faire des économies? Aide Les déperditions par le bâti comptent jusqu à 50% de la consommation énergétique des bâtiments. La performance énergétique est donc une

Plus en détail

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 a.larvol@pays-ruthenois.f

Plus en détail

A savoir - Modification des exigences concernant les nouvelles constructions

A savoir - Modification des exigences concernant les nouvelles constructions ULC Artikel März 2015 A savoir - Modification des exigences concernant les nouvelles constructions 1. Modification règlementaires À partir du 1 janvier 2015 les nouvelles constructions se rapprocheront

Plus en détail

certificat de performance énergétique d un logement?

certificat de performance énergétique d un logement? Quelles informations dans le certificat de performance énergétique d un logement? 1. Introduction Les bâtiments représentent plus de 40% de la consommation d énergie de la Communauté européenne. Il est

Plus en détail

et la consommation E spec

et la consommation E spec PEB... et faire mieux que les exigences réglementaires dans le cadre de l'action "Construire avec l'énergie" Répondre à la réglementation wallonne La nouvelle réglementation sur la performance énergétique

Plus en détail

INSPECTION D UN BÂTIMENT

INSPECTION D UN BÂTIMENT 1, Chemin Premier, Québec INSPECTION D UN BÂTIMENT NICOLAS DÉRY, TECHNOLOGUE SPÉCIALISTE EN BÂTIMENTS OBJET DE L INSPECTION Cette inspection visuelle en bâtiment a pour but de donner à M. Tremblay et Madame

Plus en détail

L opération étudiée : le SDEF

L opération étudiée : le SDEF L opération étudiée : le SDEF Situation géographique 29 Landivisiau Finistére Zone H2a Altitude : 34 m Acteurs de l opération Maitrise d ouvrage Maître d œuvre / Architecte BET Thermique SDEF Atelier 3

Plus en détail

Quand l isolation des murs par l intérieur s impose, à quoi faut- il faire attention? Eléments de diagnostic

Quand l isolation des murs par l intérieur s impose, à quoi faut- il faire attention? Eléments de diagnostic Quand l isolation des murs par l intérieur s impose, à quoi fautil faire attention? Eléments de diagnostic Le contexte économique et écologique actuel rend l isolation des bâtiments en rénovation incontournable.

Plus en détail

Sommaire. Chauffage et PEB en Région wallonne

Sommaire. Chauffage et PEB en Région wallonne Chauffage et PEB en Région wallonne Exigences, enjeux, solutions techniques ir. Nicolas SPIES Conseiller énergie à la CCW Le 13 mai 2009 Sommaire 1. La conjoncture énergétique 2. Nouvelle réglementation

Plus en détail

Diagnostic thermique sur une amiénoise

Diagnostic thermique sur une amiénoise Diagnostic thermique sur une amiénoise Par Jordi Hubert Ingénieur thermicien Bureau d études Pic Energie SCOP Ekidina Note synthétique Isolation des murs : Laine de bois à privilégier Il s avère que lors

Plus en détail

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 1 Sommaire I. Introduction... 3 II. Visite du site... 4

Plus en détail

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES?

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DOSSIER N 5 MARS 2013 DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFERENCES? POURQUOI RÉALISER UN DPE? Qui réalise un DPE? Le Diagnostic de Performance Energétique

Plus en détail

SOLUTIONS CONSTRUCTIVES

SOLUTIONS CONSTRUCTIVES Performance des dispositifs pare soleil par Aziz Laouadi CNRC CONSTRUCTION SOLUTIONS CONSTRUCTIVES N o 77, juin 2011 Ce numéro décrit les résultats d une étude sur un certain nombre de dispositifs pare

Plus en détail

Mesures de votre environnement

Mesures de votre environnement Mesures de votre environnement BILAN THERMIQUE ET REGLEMENTATION Contrôle réglementaire et efficacité énergétique Les économies d énergie faciles à mettre en oeuvre, sont multiples. En effet, éteindre

Plus en détail

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Retours d expériences: le suivi de bureaux Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Sommaire 2 L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse

Plus en détail

RT 2012. Bien comprendre pour mieux s y préparer

RT 2012. Bien comprendre pour mieux s y préparer RT 2012 Bien comprendre pour mieux s y préparer RT2012 Préambule La Réglementation Thermique 2012 (RT 2012) vise, comme les précédentes RT, à limiter les consommations énergétiques des bâtiments neufs

Plus en détail

Que nous enseigne la base de données PAE?

Que nous enseigne la base de données PAE? Que nous enseigne la base de données PAE? Séminaire auditeurs PAE 8 juin 2009 Nicolas Heijmans, ir Division Energie et Climat CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction 00/00/2006 Contenu

Plus en détail

PERFORMANCE ENERGETIQUE DES BÂTIMENTS

PERFORMANCE ENERGETIQUE DES BÂTIMENTS PERFORMANCE ENERGETIQUE DES BÂTIMENTS La PEB en pratique Avril 2012 ULg - EnergySuD UMons - Pôle Energie Facilitateurs PEB Géraldine DUPONT (ULg) Jérôme EMAER(UMons) Contenu A. Mission des facilitateurs

Plus en détail

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN Bureau d Etudes Thermiques SCHLIENGER 45, rue de Mulhouse 68210 BALSCHWILLER Tél. 03.89.25.91.95 Fax 03.89.25.91.95 E-mail : sschlienger@free.fr SOMMAIRE

Plus en détail

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Comprendre TRAVAUX DE RÉNOVATION L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Pour vous aider à financer les travaux de rénovation énergétique de votre logement L éco-prêt à taux zéro est un dispositif

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques Bruxelles Environnement ISOLATION DES MURS EN RENOVATION Pierre DEMESMAECKER Institut de Conseil et d Etudes

Plus en détail

Thierry Gallauziaux - David Fedullo. Isoler les combles. Groupe Eyrolles, 2011, ISBN 978-2-212-13205-2

Thierry Gallauziaux - David Fedullo. Isoler les combles. Groupe Eyrolles, 2011, ISBN 978-2-212-13205-2 Thierry Gallauziaux - David Fedullo Isoler les combles Groupe Eyrolles, 2011, ISBN 978-2-212-13205-2 Isoler les combles Sommaire... 6 Les échanges gazeux... 6 L étanchéité à l air... 10 L inertie thermique...

Plus en détail

Audit Énergétique Résidence Le Belvédère à Paris 19 ème

Audit Énergétique Résidence Le Belvédère à Paris 19 ème Audit Énergétique Résidence Le Belvédère à Paris 19 ème Partie concernant les bâtiments de logements Thermique et Scénarios de rénovation 10, rue des Bluets 75011 Paris Tél : 01 55 43 97 07 37-39 Avenue

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à taux zéro, quel intérêt?................. 4 Une palette

Plus en détail

LA CAMÉRA THERMIQUE GUIDE PRATIQUE DE. pour les activités du bâtiment 4SOMMAIRE

LA CAMÉRA THERMIQUE GUIDE PRATIQUE DE. pour les activités du bâtiment 4SOMMAIRE GUIDE PRATIQUE DE LA CAMÉRA THERMIQUE pour les activités du bâtiment SOMMAIRE 1. DÉFINIR SA MISSION 2 2. CHOISIR SA CAMÉRA THERMIQUE 3 3. PROPOSER UNE INSPECTION AVEC CAMÉRA THERMIQUE À SON CLIENT 5. ANTICIPER

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos économies d énergie l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à

Plus en détail

ISOLATION PAR L INTÉRIEUR ET PAR L EXTÉRIEUR

ISOLATION PAR L INTÉRIEUR ET PAR L EXTÉRIEUR ISOLATION PAR L INTÉRIEUR ET PAR L EXTÉRIEUR solutions résidentielles en isolation www.greensun.be Greensun: la société Isolez avec Greensun L isolation de votre habitation ou appartement, par l intérieur

Plus en détail

EN CAS DE DÉFAUT DE CONSTRUCTION, CONTACTER D ABORD LE CONSTRUCTEUR L ASSURANCE DOMMAGE-OUVRAGE NE REMPLACE PAS LE SERVICE APRÈS-VENTE DU CONSTRUCTEUR

EN CAS DE DÉFAUT DE CONSTRUCTION, CONTACTER D ABORD LE CONSTRUCTEUR L ASSURANCE DOMMAGE-OUVRAGE NE REMPLACE PAS LE SERVICE APRÈS-VENTE DU CONSTRUCTEUR La garanties Dommage-Ouvrage qu est ce que c est? Vous êtes propriétaire d une maison que vous avez fait construire depuis moins de 10 ans. Un désordre lié à la construction apparaît. Vous avez souscrit

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

Rénovation. Simple et Performance (PEB) Confédération de la Construction Bruxelles Capitale - le 17 juin 2009. Architects in Brussels

Rénovation. Simple et Performance (PEB) Confédération de la Construction Bruxelles Capitale - le 17 juin 2009. Architects in Brussels Confédération de la Construction Bruxelles Capitale - le 17 juin 2009 Rénovation Simple et Performance Énergétique des Bâtiments (PEB) avec la collaboration de: Architects in Brussels Contexte et Motivations

Plus en détail

Tél. : 02 99 09 13 30 Fax 09 70 61 39 31 contact@edelweiss-expertises.fr www.edelweiss-expertises.fr

Tél. : 02 99 09 13 30 Fax 09 70 61 39 31 contact@edelweiss-expertises.fr www.edelweiss-expertises.fr Comment choisir un isolant pour les murs Avec16% des déperditions de chaleur qui passent par les murs l isolation des murs est la deuxième priorité en rénovation après l isolation de la toiture. Les caractéristiques

Plus en détail

Partie nouvelle d un bâtiment existant (extension)

Partie nouvelle d un bâtiment existant (extension) Fiche d application : Partie nouvelle d un bâtiment existant (extension) Date Elaboration de la fiche Version 8 juillet 2013 1 Préambule Cette fiche d application précise les modalités de prise en compte

Plus en détail

Choisir un professionnel compétent

Choisir un professionnel compétent L habitat Choisir un professionnel compétent COMPRENDRE Pour des bâtiments économes en énergie Édition : février 2015 sommaire glossaire introduction Faites appel à des professionnels compétents... 3 Des

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 4% de la consommation d énergie

Plus en détail

LEXIQUE BATIMENT. Air neuf : Air extérieur introduit à l intérieur des logements par des dispositifs adaptés (fenêtres, entrées d air, ).

LEXIQUE BATIMENT. Air neuf : Air extérieur introduit à l intérieur des logements par des dispositifs adaptés (fenêtres, entrées d air, ). LEXIQUE BATIMENT ACERMI : Association pour la certification des matériaux isolants. La certification ACERMI garantit pour l isolant un niveau de qualité et permet de connaître ses caractéristiques, indispensables

Plus en détail

ENERPHIT. Quality approved Energy Retrofit with Passive House Components

ENERPHIT. Quality approved Energy Retrofit with Passive House Components Passive House Institute Dr. Wolfgang Feist Rheinstr. 44/46 D-64283 Darmstadt www.passiv.de ENERPHIT Quality approved Energy Retrofit with Passive House Components Certification en tant que rénovation à

Plus en détail

Thermographie sur les vitrages

Thermographie sur les vitrages Thermographie sur les vitrages Par Martin Veillette, ing. 28 décembre 2011 J ai été mandaté par Solution Thermos pour faire des essais sur plusieurs types de vitrages : double, triple, faible émissivité

Plus en détail

comment procéder? banque assainir l enveloppe de votre bâtiment? quelques pistes par

comment procéder? banque assainir l enveloppe de votre bâtiment? quelques pistes par assainir l enveloppe de votre bâtiment? comment procéder? quelques pistes par en partenariat avec banque présentation du chauffage des bâtimentsyc eau chaude sanitaire (ECS) 50% transports 17% 33% 17%

Plus en détail

Évaluation Client Date : 27 Décembre 2010 #1251 Jack Content

Évaluation Client Date : 27 Décembre 2010 #1251 Jack Content 1 Évaluation Client Date : 27 Décembre 2010 #1251 Jack Content Adresse Téléphone RAPPORT Inspection 742, Rue l heureux 418-777-7777 Québec, Qc XXX XXX dddthhtthermographiqu Thermographe Caméra Distance

Plus en détail

Bureaux Surface nette : 1850 m²

Bureaux Surface nette : 1850 m² - Concours restreint, 3 participants - Rénovation de bureaux - Début 2007 - Maître de l Ouvrage: CREDIBE - Logement - Démarche environnementale Bureaux Surface nette : 1850 m² Concept architectural Fonction

Plus en détail

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton 1 Maison BBC en béton : 2 grands principes, 5 règles d or Une conception pensée en amont Une conception «bioclimatique»

Plus en détail

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Du projet à la réalisation Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Lay Saint Christophe 54 «Notre projet est né en 2006, d une volonté de minimiser notre empreinte écologique. Nous

Plus en détail

3 0La maison BBC, une réalité

3 0La maison BBC, une réalité 3 0La maison BBC, une réalité Dès le 1 er janvier 2013, la maison BBC sera la maison de référence. Innover pour le plus grand nombre Pour tous les futurs propriétaires de maisons individuelles neuves,

Plus en détail

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Etanchéité à l air dans la construction bois Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Pourquoi des bâtiments étanches à l air? Ne pas confondre : étanchéité à l air et confinement Une bonne étanchéité à l air

Plus en détail

OFFRE DE SERVICE. Référence : GA/NT/P.180613593

OFFRE DE SERVICE. Référence : GA/NT/P.180613593 Etudes & Contrôles thermiques 38, avenue du Midi - 91760 ITTEVILLE Tél. : 01 69 90 86 10 - Fax : 01 69 90 91 59 Adresse postale: BP 70017-91610- BALLANCOURT E-mail : bet.ecic@wanadoo.fr - Site : www.bet-ecic.fr

Plus en détail

guide immobilier Tout savoir pour se loger ou investir

guide immobilier Tout savoir pour se loger ou investir guide immobilier Tout savoir pour se loger ou investir Vous achetez pour vous loger Vous recherchez votre futur domicile? Appartement, maison, neuf ou ancien... Quel que soit le type de bien ou de surface,

Plus en détail

Remplacement des chaudières dans les immeubles d appartements

Remplacement des chaudières dans les immeubles d appartements Remplacement des chaudières dans les immeubles d appartements Xavier Kuborn 7 octobre 2014 Avec le support de la guidance technologique éco-construction et développement durable de la Région de Bruxelles-Capitale

Plus en détail

Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement

Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement Conçu et équipé pour s adapter aux méthodes de travail et aux exigences de communications des nouvelles technologies, le nouvel immeuble

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

Le bon partenaire pour construire au standard de demain

Le bon partenaire pour construire au standard de demain Le bon partenaire pour construire au standard de demain Programme des séminaires 2009 / 2010 «Concepteur Certifié Maison Passive / Passivhaus» (CEPH) En coopération avec : La Maison Passive France - 110,

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 43% de la consommation d énergie

Plus en détail

Pourquoi avoir choisi un ravalement isolant par l extérieur? Lancement de l avant projet

Pourquoi avoir choisi un ravalement isolant par l extérieur? Lancement de l avant projet Dossier Travaux d efficacité énergétique Projet d Isolation Thermique par l Extérieur (ITE) Ravalement Isolant maison individuelle (Le retour d expérience de Mr et Mme Parenti) 11 Date d emménagement au

Plus en détail

Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA

Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA Cet Audit de l existant a été effectué suite à la visite du 17/02/2014. Il prend en considération tous les points ayant un rattachement à la thermique

Plus en détail

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE OPTIMISÉE Le SYSTÈME de PORTE LEVANTE COULISSANTE geneo

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE OPTIMISÉE Le SYSTÈME de PORTE LEVANTE COULISSANTE geneo EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE OPTIMISÉE Le SYSTÈME de PORTE LEVANTE COULISSANTE geneo EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE www.rehau.be Bâtiment Automobile Industrie LA PORTE LEVANTE COULISSANTE GENEO NOUVEAUTÉ EN MATIERE

Plus en détail

FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles

FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles Fiche conseil Édition février 2012 Source Weishaupt SOMMAIRE P 2 : Contexte, enjeux et objectifs P 3 : Le parc des maisons chauffées au

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : «Polluants intérieurs: comment les limiter?»

Formation Bâtiment Durable : «Polluants intérieurs: comment les limiter?» Formation Bâtiment Durable : «Polluants intérieurs: comment les limiter?» Bruxelles Environnement VENTILATION: DIAGNOSTICS ET DISPOSITIFS POUR GARANTIR LA QUALITÉ DE L AIR DANS LES ÉCOLES Catherine MASSART

Plus en détail

avec ou sans isolation Relookez et isolez votre maison bardage pvc

avec ou sans isolation Relookez et isolez votre maison bardage pvc avec ou sans isolation Relookez et isolez votre maison F IC H E PRODUIT bardage pvc L utilisation du revêtement avec ou sans isolant proposé par Plein jour vous permet de rajeunir et embellir l aspect

Plus en détail

AIDE À L UTILISATION DE LA BASE DE DONNÉES PEB. à l attention des agents communaux

AIDE À L UTILISATION DE LA BASE DE DONNÉES PEB. à l attention des agents communaux PEB AIDE À L UTILISATION DE LA BASE DE DONNÉES PEB à l attention des agents communaux Table des matières Introduction 3 1. Quelles sont les exigences en vigueur en fonction des différents cas de figure?

Plus en détail

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter CONSEILS AUX PARTICULIERS Bâtiment basse consommation Profitez au mieux de votre logement économe en énergie Ce qu il faut savoir et comment vous adapter Que vous apporte un bâtiment économe en énergie?

Plus en détail

Isolation Thermique par l Extérieur

Isolation Thermique par l Extérieur Isolation Thermique par l Extérieur Protéger le présent, préserver l avenir Pourquoi isoler? Les origines des fuites s d un immeuble ou d une maison sont connues. Provenant d une isolation absente ou faible,

Plus en détail

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Chaudières à basse température, individuelles ou collectives Les chaudières basse température ne sont plus éligibles au dispositif du crédit

Plus en détail

Comment optimiser la performance énergétique de son logement?

Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Janvier 2014 AHF / J.M. VOGEL Plan de la présentation Contexte Objectifs Faire un premier bilan énergétique Les différents travaux d économies

Plus en détail

CHAUFFAGE DOMESTIQUE N 1

CHAUFFAGE DOMESTIQUE N 1 CHAUFFAGE DOMESTIQUE N 1 Objectif: S informer sur la mise en œuvre des procédés électriques de production de chaleur pour les locaux d'habitation Problème: La famille Durand possède une maison construite

Plus en détail

Fiche technique Sollicitation thermique du verre

Fiche technique Sollicitation thermique du verre Fiche technique Sollicitation thermique du verre Introduction Le verre est un matériau résistant aux contraintes les plus diverses. Cependant, si toutes les sollicitations ne sont pas prises en compte

Plus en détail

Copropriétés des économies à tous les étages

Copropriétés des économies à tous les étages Copropriétés des économies à tous les étages Gaël BOGOTTO EIE Marseille Provence Programme Introduction Les avancés du Grenelle II de l Environnement Les économies d énergie en copropriété Solutions Démarche

Plus en détail

LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE UN OUTIL DEVENU INCONTOURNABLE

LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE UN OUTIL DEVENU INCONTOURNABLE MISE EN ŒUVRE PATHOLOGIE LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE UN OUTIL DEVENU INCONTOURNABLE TEXTE : FRANCK GAUTHIER PHOTOS : FLIR, TESTO De plus en plus accessible et d apparence simple à utiliser, la caméra thermographique

Plus en détail

Etude et amélioration du comportement thermique d une habitation

Etude et amélioration du comportement thermique d une habitation Etude et amélioration du comportement thermique d une habitation menée avec ARCHIWIZARD Contexte de l étude Mr et Mme LE LOUSTIC viennent d acquérir une maison se situant à Hennebont (56). Peu de travaux

Plus en détail

La ventilation de la salle de gymnastique et des locaux vestiaires et sanitaires sera également assainie.

La ventilation de la salle de gymnastique et des locaux vestiaires et sanitaires sera également assainie. 2 plans d exécution a été adjugée au bureau LZ&A Architectes SA. Ce dernier a établi un devis général, effectué un relevé précis et préparé les plans pour les appels d offres. La mise à l enquête pour

Plus en détail

Foyer 900 Double ouverture

Foyer 900 Double ouverture Foyer 900 Double ouverture Référence 6890 LC 26/01/2010 page 1/6 580 1158 Foyer 900 Double ouverture Notice particulière d utilisation et d installation AD6890 Consulter attentivement ce complément notice

Plus en détail

Rapport d'expertise Thermographie infrarouge en bâtiment.

Rapport d'expertise Thermographie infrarouge en bâtiment. Rapport d'expertise Thermographie infrarouge en bâtiment. Expert Thermographe: Mme Sylvie Petit Préparé pour : : xxxxxxx xxxxxxx Adresse : xxx xxxxxxxxxx xxxxxxxxx xxx xxx Téléphone: xxx-xxx-xxxx extérieure

Plus en détail

Bâtiment résidentiel existant

Bâtiment résidentiel existant E Certificat de Performance Energetique () N : 20131120026710 Etabli le: 20/11/2013 g., Ah" CP : 7100 Localité : Trivières Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d'urbanisme/unique obtenu

Plus en détail

Foyer 1100 Double ouverture

Foyer 1100 Double ouverture Foyer 1100 Double ouverture Référence 6811 44 LC 27/01/2010 page 1/6 580 949 1158 Foyer 1100 DO AD681144 Notice particulière d utilisation et d installation Consulter attentivement ce complément notice

Plus en détail