Sommaire. Je vous souhaite plein succès dans votre travail ainsi qu un agréable début de printemps! Avec mes salutations les meilleures

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sommaire. Je vous souhaite plein succès dans votre travail ainsi qu un agréable début de printemps! Avec mes salutations les meilleures"

Transcription

1 Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports Base logistique de l armée BLA Affaires sanitaires / Pharmacie de l armée N 1/2013 Mai 2013 Infos Pharm A Sommaire Editorial 1 Hôpital militaire de Nottwil, hébergement de requérants d asile 2 Rapport de statut pour le projet rav/évac mat san 5 Cours de base mat san 6 Editorial Le présent numéro de «Infos Pharm A» montre une fois de plus la diversité des tâches qui incombent à la Pharmacie de l armée. Vous y trouverez des nouveautés intéressantes en matière de logistique du matériel sanitaire. Mieux vaut allumer une petite lumière Que de maudire l obscurité. Confucius Dans les articles suivants ainsi que dans les prochains numéros de «Infos Pharm A», nous continuerons à vous informer au sujet des nouveautés dans la classe de ravitaillement VIII (matériel sanitaire). En outre, nous sommes en tout temps à votre disposition pour répondre à vos questions. Je vous souhaite plein succès dans votre travail ainsi qu un agréable début de printemps! Avec mes salutations les meilleures Dr. pharm. Heinz Moll Pharmacien en chef de l armée BASE LOGISTIQUE DE l ARMEE Page 1/6 Affaires sanitaires

2 Hôpital militaire de Nottwil, hébergement de requérants d asile Depuis le 17 janvier 2013, des requérants d asile sont hébergés dans l hôpital militaire de Nottwil. Les locaux peuvent admettre 186 requérants au maximum. Cette utilisation est limitée à 6 mois par contrat. Les quatre organisations suivantes sont actives sur place : L Office fédéral des migrations (OFM) fonctionne comme organe de coordination pour les mesures d intégration de la Confédération, des cantons et des communes. Au niveau fédéral, c est lui qui est responsable des naturalisations. La société ABS Betreuungsservice AG est une entreprise de services spécialisée dans le domaine social. Les requérants d asile sont suivis et assistés par des accompagnateurs de migrations. Securitas SA est une société suisse de surveillance qui veille à la sécurité des personnes hébergées. Elle assure une présence 24 h sur 24 pendant toute la durée de l exploitation du centre. La BLA, Affaires sanitaires, Pharmacie de l armée, est responsable de la mise à disposition, de l exploitation et de la maintenance de l infrastructure technique. Il a été nécessaire de procéder à diverses adaptations pour que l occupation du site soit possible conformément à l arrêté fédéral du 2 mars Installations extérieures Le secteur situé entre la route, les places de parc et la rampe a été clôturé ; ensuite, des conteneurs habitables ont été installés pour la loge de l entreprise de sécurité ainsi que pour tenir lieu de local de séjour et de locaux de réflexion pour les requérants d asile. Les conteneurs ont été équipés de raccordements pour l électricité et de lignes de communication. Un éclairage extérieur a été installé en fonction des critères requis. Fig. 1: Conteurs externes d habitation Installations de sécurité Le concept de protection contre les incendies a bénéficié d une attention particulière. Il englobe toutes les mesures architectoniques et techniques nécessaires pour assurer la sécurité des personnes hebergées : - espaces coupe-feu; - itinéraires de fuite; - éclairage de sécurité; - signalisation des itinéraires de fuite. Les itinéraires de fuite ont été définis de manière exemplaire jusqu à leur arrivée à l extérieur conformément aux directives de la Gebäudeversicherung Luzern. 13 nouvelles portes à un ou deux battants ont été montées conformément au concept de protection contre les incendies. Les travaux les plus importants concernaient l installation de ventilation. 25 clapets supplémentaires de protection d incendie ont été montés, tandis que l installation d évacuation des gaz toxiques dans les deux cages d escalier était massivement renforcée. Les travaux effectués dans l installation de ventilation ont nécessité une adaptation des installations électriques et, notamment, de la gestion technique du bâtiment. L installation de protection contre les incendies a été élargie par l intégration des éléments supplémentaires. BASE LOGISTIQUE DE L ARMEE Page 2/6

3 Fig. 2: Poste de contrôle Domotique Des humidificateurs de vapeur électriques ont été aménagés pour assurer, en hiver, un taux minimum d humidité de l air de 35%.La réactivation de l installation de déshumidification a nécessité l aspiration du remplissage d azote ainsi que la mise sous vide avec un agent réfrigérant, y compris la mise en service. L installation d adoucissement de l eau a été révisée et remise en service. Installations d exploitation Les machines à laver, séchoirs et centrifugeuses, de même que la machine à laver la vaisselle, cuisinière d hôtel et chambres froides ont été mis en service ; les monte-charges ont été adaptés aux conditions requises. Fig. 3: Buanderie Test intégral de l installation Les installations techniques ont toutes été testées avant la remise du bâtiment aux responsables de l hébergement des requérants. Des exercices ont été faits sur la base de différents scénarios. Une attention toute particulière a été accordée aux installations de sécurité et à la transmission de l alarme à la CA de Thoune et aux pompiers. L accompagnement de ces meures architectoniques et techniques était certes une chose intéressante, mais elle nous a demandé beaucoup de temps. Ce temps a été consacré à l inventaire de l installation et des locaux, à la remise du bâtiment à l Office fédéral des migrations, mais aussi à la préparation de divers papiers d intervention, sans oublier les instructions au personnel de Securitas et à la société ABS. Autres tâches actuelles Il ne faut pas sous-estimer non plus la phase d exploitation proprement dite, la responsabilité de l exploitation et la maintenance de l infrastructure technique. On s est ainsi rendu compte quil faut qu un collaborateur reste sur place deux à trois jours par semaine. Il y a de multiples tâches à accomplir, qui ressemblent à celles qui suivent une occupation des lieux par la troupe. Il y a toujours des réparations à faire, dues entre autres aux constatations suivantes : Tuyaux d écoulement bouchés ; Centrifugeuses surchargées ; Filtres souillés ; Eclairages de secours et cabines téléphoniques endommagés ; Stores défectueux à la cuisine et au kiosque. Armoires, parois en matériau léger, éclairages et socles endommagés ; etc. Nous assurons 7 jours sur 7 et 24 h sur 24 le service de permanence et l intervention nécessaire en cas de problèmes techniques. Mandats périodiques Contrôle de la dureté de l eau à des fins techniques ; valeur nominale : 8fHO ; Contrôle des ions de cuivre et d argent dans le système d approvisionnement en eau chaude ; rinçage du système à titre de prévention contre les légionelles ; contrôle de fonction de l installation Sprinkler ; Contrôle du niveau de la fosse à matières fécales et du fonctionnement des pompes à matières fécales ; Test de fonctionnement des groupes électrogènes de secours, y compris le raccordement au réseau ; Maintenance du reste de l infrastructure technique médicale selon la planification ; Enregistrement des mandats effectués ; Discussions avec les autres organisations actives sur place afin de garantir le bon fonctionnement de l installation. BASE LOGISTIQUE DE L ARMEE Page 3/6

4 Bilan Il est important pour toutes les parties concernées que les problèmes rencontrés soient résolus en temps utile et dans les règles de l art. La bonne collaboration entre les organisations impliquées est une chose réjouissante. Nous allons donc continuer ensemble à organiser et gérer l exploitation du centre de manière optimale. Pharm A, produits et technique médicales Chef de la maintenance de l infrastructure médico-technique BASE LOGISTIQUE DE L ARMEE Page 4/6

5 Rapport de statut pour le projet rav/évac mat san Le projet «Optimisation de la distribution et de la restitution du matériel sanitaire» vise les objectifs suivants : améliorer la fourniture des prestations logistiques de la Pharmacie de l armée et optimiser les processus internes, réaliser des prestations plus efficaces et répondant aux besoins de nos clients, afin d accroître l efficacité dans l ensemble du processus logistique. Marche à suivre : Dans une première étape, l équipe de projet a mis au point un plan de mesures contenant une liste de 96 points faibles. Cette liste constitue le «Document de base» en fonction duquel sont définies toutes les étapes de travail suivantes. Les points faibles ont également été évalués en fonction de leur importance. Le but recherché était, dans un premier temps, de corriger immédiatement les points faibles de «très haute» importance et de prendre des mesures à court terme. A moyen et à long terme, des solutions seront mises au point. Elles doivent être perceptibles pour vous comme client, et se traduire aussi par une amélioration et une optimisation de nos processus internes. Liste des mesures dont vous pouvez déjà bénéficier comme client : - Nouveau système de fixation des délais de livraison => Réduction des livraisons partielles - Articles CLA provenant d un seul lieu d expédition => Envoi comme «livraison complète» -Résidus mentionnés sur le bulletin de livraison =>Information des clients au sujet des articles manquants -Publication régulière de «Infos Pharm A» =>=>Information des clients à propos de sujets actuels -Les données à disposition sont analysées régulièrement et corrigées si nécessaire (y compris mise à jour de la banque de données articles) - Les formulaires de commande sont adaptés régulièrement et mis à disposition sur notre site Prochaines étapes : Les mesures visant des améliorations à moyen et à long terme seront mises au point, appliquées et enseignées au cours des prochaines semaines et mois. Cela nécessite également des décisions de principe, qui doivent être prises en haut lieu. Ces décisions ont des conséquences capitales pour l ensemble du projet : -Interface du système PSN/PSA =>Système commun, interface (UBüB), remise de matériel à la troupe directement depuis la Pharm A -Introduction de l identification du matériel/code barre BLA =>tester les possibilités -Concept d exploitation et d utilisation Pharm A =>Optimisation du nombre de places dans le domaine «Logistique», futur emplacement de la fabrication/du rétablissement dans le domaine «Produits et technique médicale», détermination des besoins en places dans le domaine «produits médicaux et technique pharmaceutique» A part cela, les plus importants défis qui nous attendent sont la disposition/planification des assortiments ainsi que les attributions de matériel dans le système APM-Kerda. Une amélioration surviendra uniquement si nous travaillons tous ensemble à la recherche de solutions. Conclusion Comme chef de projet, je suis heureux et reconnaissant de pouvoir compter sur une équipe efficace et expérimentée. Les premiers pas ont été faits dans la bonne direction. Il reste toutefois, nous en sommes conscients, toute une série d obstacles à surmonter. Je suis cependant convaincu qu en joignant nos efforts, nous y arriverons. Je saisis cette occasion pour adresser mes chaleureux remerciements aux membres de mon équipe de projet pour leur collaboration et leur soutien. Je suis également reconnaissant pour toutes les suggestions et idées venant de toutes les personnes concernées. A l avenir également, c est avec plaisir que nous en prendrons connaissance. Pharm A, Logistique Rempl chef Achats/Gestion de la clientèle Chef de projet rav/évac mat san BASE LOGISTIQUE DE L ARMEE Page 5/6

6 Cours de base mat san Des places sont encore libres pour les «Cours de base mat san» (Z ), offre de formation de la BLA, page 126, pour collaborateurs CLA, en date du et du les inscriptions doivent être faites avec le lien suivant : e/personal/personalentwicklung/kursangebote.par sys downloadlist downloadfile.tmp/ 85027dausbildungsangebotlba2013.pdf Pharm A, produits médicaux et technique médicale BASE LOGISTIQUE DE L ARMEE Page 6/6

Efficacité énergétique de la part des pros

Efficacité énergétique de la part des pros Efficacité énergétique de la part des pros Calcul systématique du potentiel d économies Conventions d objectifs avec la Confédération et les cantons Exemption des taxes sur l énergie et sur le CO 2 Avec

Plus en détail

Le contenu de cette publication est disponible en suivant le lien suivant : http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/index.php?

Le contenu de cette publication est disponible en suivant le lien suivant : http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/index.php? Le contenu de cette publication est disponible en suivant le lien suivant : http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/index.php?id=470 AGISSEZ IMMÉDIATEMENT Protégez vos biens Selon les circonstances, protégez

Plus en détail

DESCRIPTIF DES FORMATIONS PROTECTION CIVILE 1. FORMATION DE BASE 2. FORMATION DES CADRES 3. FORMATION COMPLEMENTAIRE 4.

DESCRIPTIF DES FORMATIONS PROTECTION CIVILE 1. FORMATION DE BASE 2. FORMATION DES CADRES 3. FORMATION COMPLEMENTAIRE 4. REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE C 2.5 Département de la sécurité et de l'économie Office cantonal de la protection de la population et des affaires militaires Centre d instruction feu et protection civile

Plus en détail

Cela ne peut que nous encourager à vous fournir régulièrement des informations au sujet des innovations apportées en matière de matériel sanitaire.

Cela ne peut que nous encourager à vous fournir régulièrement des informations au sujet des innovations apportées en matière de matériel sanitaire. Base logistique de l armée BLA N 2/2011 Décembre 2011 Infos Pharm A Table des matières Editorial 1 Informations au sujet de l utilisation correcte des conteneurs 2 pour déchets spéciaux Informations au

Plus en détail

Destinataires : Sociétés réglementées et autres parties intéressées

Destinataires : Sociétés réglementées et autres parties intéressées Dossier OF-EP-Gen-NSD-RSRF 0101 Le 6 octobre 2014 Destinataires : Sociétés réglementées et autres parties intéressées Exigences de dépôt relatives aux forages extracôtiers dans l Arctique canadien de l

Plus en détail

Technical Service Experts. Externaliser les services techniques? Avec une solution sur mesure, pourquoi pas?

Technical Service Experts. Externaliser les services techniques? Avec une solution sur mesure, pourquoi pas? Technical Service Experts Externaliser les services techniques? Avec une solution sur mesure, pourquoi pas? Vous êtes cadre dans le domaine de la technique médicale ou du diagnostic de laboratoire. Vous

Plus en détail

MODELES DE CAHIERS DES CHARGES

MODELES DE CAHIERS DES CHARGES Département de la formation et de la sécurité Service de la sécurité civile et militaire Office cantonal de la protection de la population Departement für Bildung und Sicherheit Dienststelle für zivile

Plus en détail

Contrôle de l exécution de la directive MSST conformément à la norme CFST 6508

Contrôle de l exécution de la directive MSST conformément à la norme CFST 6508 Contrôle de l exécution de la directive MSST conformément à la norme CFST 6508 Entreprise: Rue: NPA/ Localité: Brève description de l entreprise: Identification: N Suva: Classe: Effectif: Temps complet:

Plus en détail

CPI 14 Mesures de protection incendie pour hébergements de requérants d asile

CPI 14 Mesures de protection incendie pour hébergements de requérants d asile CPI 14 Mesures de protection incendie pour hébergements de requérants d asile Commentaire de protection incendie de l Assurance immobilière Berne (AIB) Édition 09/2012 Contenu 1 Champ d application...

Plus en détail

Conseil en énergie pour les propriétaires Offre neutre et personnalisée

Conseil en énergie pour les propriétaires Offre neutre et personnalisée Conseil en énergie pour les propriétaires Offre neutre et personnalisée Faites des économies d énergie et d argent Les propriétaires le savent bien: la lessive, la cuisine et l éclairage consomment de

Plus en détail

OCF / KAF 01.06.2011

OCF / KAF 01.06.2011 01.06.2011 Détecteurs Lampe témoin Centrale, tableau de rappel Feu flash Signal acoustique Dispositif manuel de déclanchement Arrêt du signal acoustique et activation de la 2ème temporisation Détection

Plus en détail

30 MAI 1 er JUIN 2011 PARIS

30 MAI 1 er JUIN 2011 PARIS 4 th EUROPEAN CONFERENCE ON HEALTHCARE ENGINEERING 51 è JOURNEES D ETUDES ET DE FORMATION IFH 30 MAI 1 er JUIN 2011 PARIS Peut-on externaliser la maintenance des bâtiments et infrastructures techniques

Plus en détail

Nouveau Centre de service de MAN Truck & Bus Deutschland GmbH Mannheim basée à Hirschberg (Allemagne) Un gain de volume de plus de 1 100 m³

Nouveau Centre de service de MAN Truck & Bus Deutschland GmbH Mannheim basée à Hirschberg (Allemagne) Un gain de volume de plus de 1 100 m³ SSI SCHAEFER LOCATION STORE MANAGEMENT (LSM) Nouveau Centre de service de MAN Truck & Bus Deutschland GmbH Mannheim basée à Hirschberg (Allemagne) Un gain de volume de plus de 1 100 m³ Nouvel entrepôt

Plus en détail

Ordonnance sur les qualifications des spécialistes de la sécurité au travail

Ordonnance sur les qualifications des spécialistes de la sécurité au travail Ordonnance sur les qualifications des spécialistes de la sécurité au travail 822.116 du 25 novembre 1996 (Etat le 5 décembre 2006) Le Conseil fédéral suisse, Vu l art. 83, al. 2, de la loi fédérale du

Plus en détail

Activités dans un poste d assistance / centre de prise en charge

Activités dans un poste d assistance / centre de prise en charge Contrôle des entrées 1. Sécurité Contrôle de l identité des personnes Contrôle des locaux Garde de nuit Ronde de la garde de nuit Installations de lutte contre le feu Listes des téléphones pour les cas

Plus en détail

NOUS SAVONS CE DONT VOUS AVEZ BESOIN.

NOUS SAVONS CE DONT VOUS AVEZ BESOIN. 34596 (11/08) The Berner Group Berner GmbH Bernerstraße 6 D-74653 Künzelsau Berner Belgien NV/SA Bernerstraat 1 B-3620 Lanaken Berner Succ. Luxembourg 105, Rue des Bruyères L-1274 Howald EXPERTS PAR PASSION

Plus en détail

CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC. M. Poehler. Abstract

CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC. M. Poehler. Abstract CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC M. Poehler Abstract Un des mandats de la division ST est la réalisation de travaux de génie civil pour la construction, la rénovation et l adaptation

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP Mairie de BRAILLANS 9 rue de la mairie 25640 BRAILLANS 03 81 57 93 30 Email : mairie.braillans@orange.fr MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

Recommandation n o 22 pour l application des dispositions légales relatives aux systèmes de récupération des vapeurs dans les stations essence

Recommandation n o 22 pour l application des dispositions légales relatives aux systèmes de récupération des vapeurs dans les stations essence Cercl Air Schweizerische Gesellschaft der Lufthygiene-Fachleute Société suisse des responsables de l hygiène de l air Società svizzera dei responsabili della protezione dell aria Swiss society of air protection

Plus en détail

Technologie de centrifugation Notre innovation Votre avantage

Technologie de centrifugation Notre innovation Votre avantage C e n t r i f u g e Te c h n o l o g y Technologie de centrifugation Notre innovation Votre avantage Made in Switzerland Chimie de base Essoreuses à poussoir Mode de séparation continu Haute efficacité

Plus en détail

LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES

LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES RESUME DES EXIGENCES EN MATIERE DE PREVENTION DES INCENDIES LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES 1. Base Les prescriptions de protection incendie AEAI sont la base

Plus en détail

NPI 8 Installations techniques de protection incendie réceptions et contrôles

NPI 8 Installations techniques de protection incendie réceptions et contrôles NPI 8 Installations techniques de protection incendie réceptions et contrôles Notice explicative de protection incendie de l Assurance immobilière Berne (AIB) Édition 09/2012 1 Champ d application 1 Les

Plus en détail

Charte des MNA. faisant suite aux demandes des mineur-e-s non accompagné-e-s (MNA) en Suisse. Elaboré par les MNA du projet Speak out!

Charte des MNA. faisant suite aux demandes des mineur-e-s non accompagné-e-s (MNA) en Suisse. Elaboré par les MNA du projet Speak out! Charte des MNA faisant suite aux demandes des mineur-e-s non accompagné-e-s (MNA) en Suisse Elaboré par les MNA du projet Speak out! 2014 du CSAJ Sommaire Introduction 3 La situation au lieu de résidence

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU PROGRAMME ET BUDGET. Session informelle Genève, 20 22 juillet 2009

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU PROGRAMME ET BUDGET. Session informelle Genève, 20 22 juillet 2009 OMPI WO/PBC/IM/1/09/6 ORIGINAL : français DATE : 14 mai 2009 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ DU PROGRAMME ET BUDGET Session informelle Genève, 20 22 juillet 2009 AUDIT

Plus en détail

Vérification Interne. Vérification du cadre de contrôle des stocks

Vérification Interne. Vérification du cadre de contrôle des stocks Vérification Interne Vérification du cadre de contrôle des stocks Juin 2010 Table des matières SOMMAIRE EXÉCUTIF...5 1. INTRODUCTION...9 1.1 CONTEXTE...9 1.2 OBJECTIFS...9 1.3 ÉTENDUE DE LA VÉRIFICATION...9

Plus en détail

Sécurité des bâtiments : Protection contre l incendie. Liste de contrôle

Sécurité des bâtiments : Protection contre l incendie. Liste de contrôle 1 Conformément à l article 3a en association avec l article 6 de la loi sur le travail et à l ordonnance 3 relative à la loi sur le travail, l employeur (canton) est tenu d adopter des mesures appropriées

Plus en détail

Réforme «Spécialiste du commerce de détail»

Réforme «Spécialiste du commerce de détail» Réforme «Spécialiste du commerce de détail» Directives relatives au déroulement des examens de validation des modules pour les futurs spécialistes du commerce de détail (Les dénominations de personnes

Plus en détail

télégestion audit sens-e SIMPLIFIER LA GESTION DE VOS ÉNERGIES SOLUTIONS D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE

télégestion audit sens-e SIMPLIFIER LA GESTION DE VOS ÉNERGIES SOLUTIONS D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE télégestion SIMPLIFIER LA GESTION DE VOS ÉNERGIES audit sens-e SOLUTIONS D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE SOLUTIONS D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE La télégestion, clé d une stratégie énergétique de pointe En tant que

Plus en détail

Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration

Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration Comment Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration dans les communes Six étapes pour réussir les projets de cyberadministration dans des petites et moyennes communes avec la méthode de

Plus en détail

L air pur où il fait bon vivre!

L air pur où il fait bon vivre! L air pur où il fait bon vivre! Un partenariat empreint de confiance Conjointement avec deux sociétés partenaires installées en Allemagne et en Autriche, l entreprise fondée en 1978 fabrique des produits

Plus en détail

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES VOTRE SANTÉ NOUS TIENT À COEUR La Commission scolaire de la Capitale tient à assurer, à l ensemble de son personnel, un environnement de travail qui respecte la santé,

Plus en détail

Le vrai gain finalement,

Le vrai gain finalement, Le vrai gain finalement, c est ma liberté d action curabill s occupe de la facturation de mes prestations et m ouvre ainsi des espaces de liberté tant sur le plan professionnel que personnel. Au cabinet

Plus en détail

DIVISIONNAL SILICON FACILITY BATIMENT 186

DIVISIONNAL SILICON FACILITY BATIMENT 186 DIVISIONNAL SILICON FACILITY BATIMENT 186 1. Etat actuel de la situation - Cahier des charges et besoins utilisateurs prédéfinis - Parmi les différentes variantes techniques proposées, un concept a été

Plus en détail

La ventilation de la salle de gymnastique et des locaux vestiaires et sanitaires sera également assainie.

La ventilation de la salle de gymnastique et des locaux vestiaires et sanitaires sera également assainie. 2 plans d exécution a été adjugée au bureau LZ&A Architectes SA. Ce dernier a établi un devis général, effectué un relevé précis et préparé les plans pour les appels d offres. La mise à l enquête pour

Plus en détail

Profitez des services à la carte. Avec AVANTO Food Services. Linde Gas

Profitez des services à la carte. Avec AVANTO Food Services. Linde Gas Profitez des services à la carte. Avec AVANTO Food Services. Linde Gas 2 AVANTO Food Services Nous vous aidons à être performants. Les quatre groupes de services AVANTO.. De nombreuses années d expérience

Plus en détail

INSTITUT DE SÉCURITÉ

INSTITUT DE SÉCURITÉ INSTITUT DE SÉCURITÉ Organisation de l extinction dans l entreprise Fiche de sécurité 1801-00.f précédemment Feuille SPI AE 7 Page 1 Généralités 2 2 Formation du personnel 2.1 Principes fondamentaux 2

Plus en détail

Ordonnance sur l informatique et la télécommunication dans l administration fédérale

Ordonnance sur l informatique et la télécommunication dans l administration fédérale Ordonnance sur l informatique et la télécommunication dans l administration fédérale (Ordonnance sur l informatique dans l administration fédérale, OIAF) du 23 février 2000 Le Conseil fédéral suisse, vu

Plus en détail

Solutions de maintenance sur mesure pour vous

Solutions de maintenance sur mesure pour vous Solutions de maintenance sur mesure pour vous Prestations et produits de maintenance SERVICE CLIENTELE Swissmade EXCLUSIF Maintenez votre machine et vos installations en forme Pour la plupart des gens,

Plus en détail

REGLEMENT DE MISE A DISPOSITION ET DE LOCATION DES INFRASTRUCTURES ET LOCAUX COMMUNAUX DE LAMPERTHEIM.

REGLEMENT DE MISE A DISPOSITION ET DE LOCATION DES INFRASTRUCTURES ET LOCAUX COMMUNAUX DE LAMPERTHEIM. REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DU BAS-RHIN COMMUNE DE LAMPERTHEIM REGLEMENT DE MISE A DISPOSITION ET DE LOCATION DES INFRASTRUCTURES ET LOCAUX COMMUNAUX DE LAMPERTHEIM. REGLEMENT DE LOCATION DE LOCAUX

Plus en détail

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Les frais de transport

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Les frais de transport CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES Les frais de transport Mise à jour : octobre 2014 Les frais de transport Vous avez besoin d un transport pour recevoir des soins ou rentrer chez vous après

Plus en détail

Premiers secours: souvent pas de deuxième chance!

Premiers secours: souvent pas de deuxième chance! Nouveau: 50% de rabais sur le matériel d urgence Branchen Versicherung Assurance des métiers Assicurazione dei mestieri T o u t s i m p l e m e n t s û r. Premiers secours: souvent pas de deuxième chance!

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/CECI/CONF.10/1 Distr. générale 23 novembre 2010 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité de la coopération et de l intégration

Plus en détail

OPTIWATT Conditions Générales

OPTIWATT Conditions Générales 1. OBJECTIF DU PROGRAMME OPTIWATT Le programme OPTIWATT des Services industriels de Genève (SIG) (ci-après «OPTIWATT») a pour objectif d inciter les entreprises et les collectivités publiques genevoises

Plus en détail

Fribourg, le 16 novembre 2011. Plan d engagement cantonal pandémie. Concept S1 Vaccination

Fribourg, le 16 novembre 2011. Plan d engagement cantonal pandémie. Concept S1 Vaccination Kantonales Führungsorgan KFO Protection de la population Bevölkerungsschutz Fribourg, le 16 novembre 2011 Table des matières A. Introduction - historique... 3 A.1. But du document... 3 A.2. Bases légales

Plus en détail

Externalisation partielle de la chaîne logistique de Lyon Tourisme & Congrès. Cahier des charges

Externalisation partielle de la chaîne logistique de Lyon Tourisme & Congrès. Cahier des charges Externalisation partielle de la chaîne logistique de Lyon Tourisme & Congrès Cahier des charges Version du 24/03/2014 Introduction Ce cahier des charges est un document qui décrit la demande de Lyon Tourisme

Plus en détail

Critères de la procédure de qualification de la VAE de logisticiens

Critères de la procédure de qualification de la VAE de logisticiens Critères de la procédure de qualification de la VAE de logisticiens Carte de compétence Compétences du nouveau profil de qualification 1. Approvisionnement 1.1 L importance de la logistique dans l économie

Plus en détail

Hottes NOUVEAU label Fours label MODIFIÉ. Tout sur les labels énergie pour appareils culinaires

Hottes NOUVEAU label Fours label MODIFIÉ. Tout sur les labels énergie pour appareils culinaires Hottes NOUVEU label Fours label MODIFIÉ Tout sur les labels énergie pour appareils culinaires Table des matières 4-5 Label énergie pour hottes 6-7 Labels énergie pour fours électriques et au gaz 8-9 Label

Plus en détail

Tout sur le compte WIR Le support des PME par excellence

Tout sur le compte WIR Le support des PME par excellence Tout sur le compte WIR Le support des PME par excellence 1 Sommaire Les avantages d une participation WIR Les avantages d une participation WIR page 1 Succès avec WIR page 2 Budget WIR et placement des

Plus en détail

Aucun plan ne peut être considéré comme achevé avant d avoir été mis à l essai.

Aucun plan ne peut être considéré comme achevé avant d avoir été mis à l essai. Lignes directrices sur les mises à l essai 1 Les lignes directrices sur la mise à l essai des plans de continuité d activité (PCA) présentées ci-après ont été établies par le sous-comité des plans d'urgence

Plus en détail

B. AVANT LE DÉBUT DU SALON OU DE L ÉVÉNEMENT, L ORGANISATEUR ENVOIE À KORTRIJK XPO LE PLAN DU SALON DÉFINI.

B. AVANT LE DÉBUT DU SALON OU DE L ÉVÉNEMENT, L ORGANISATEUR ENVOIE À KORTRIJK XPO LE PLAN DU SALON DÉFINI. GESTION DES RISQUES PENDANT LES SALONS OU LES EVENEMENTS A KORTRIJK XPO Lors de la préparation d un salon, Kortrijk Xpo prend un certain nombre de mesures préventives pour éliminer ou maintenir à un faible

Plus en détail

Concept de protection d incendie ligne diamètrale (DML)

Concept de protection d incendie ligne diamètrale (DML) Concept de protection d incendie ligne diamètrale (DML) Une rétrospective sur les 10 dernières années Journée Professionelle SSPS, le 13 novembre 2014 23.11.2014 Table des matières 1. Aperçu bref sur les

Plus en détail

Objectifs en matière de service à la clientèle

Objectifs en matière de service à la clientèle Le client D ABORD Ce mois-ci, notre bulletin Le client d abord s intéresse à la logistique intermodale. Forte d une meilleure compréhension des exigences des clients, l équipe de l Intermodal propose un

Plus en détail

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et Conseil de recherches en sciences humaines

Plus en détail

Solutions de modernisation pour vos entrées automatisées. ASSA ABLOY Entrance Systems

Solutions de modernisation pour vos entrées automatisées. ASSA ABLOY Entrance Systems Solutions de modernisation pour vos entrées automatisées ASSA ABLOY Entrance Systems Réutiliser. Réparer. Remplacer. La modernisation est l une des méthodes les plus efficaces face aux exigences budgétaires

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

Convention sur la lutte contre la désertification

Convention sur la lutte contre la désertification NATIONS UNIES Convention sur la lutte contre la désertification Distr. GÉNÉRALE 29 juillet 2008 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMITÉ CHARGÉ DE L EXAMEN DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA CONVENTION Septième session

Plus en détail

SunetPlus: pour simplifier vos déclarations d accidents. La gestion des accidents et des absences à portée de souris

SunetPlus: pour simplifier vos déclarations d accidents. La gestion des accidents et des absences à portée de souris SunetPlus: pour simplifier vos déclarations d accidents La gestion des accidents et des absences à portée de souris Economisez du temps grâce à la gestion électronique des sinistres L un de vos collaborateurs

Plus en détail

Solvabilité II Solution elearning

Solvabilité II Solution elearning Solvabilité II Solution Solvabilité II Solution Jusqu à présent les programmes Solvabilité II se sont surtout concentrés sur les éléments quantitatifs. La mise en place réussie de Solvabilité II exige

Plus en détail

Tobler Service Portrait de nos prestations de service.

Tobler Service Portrait de nos prestations de service. Tobler Service Portrait de nos prestations de service. Le service de pointe pour la marque et de nombreuses autres marques. 24 heures sur 24: Tobler Service, pour votre sécurité. Tobler Service SA est

Plus en détail

L UGAP LANCE DES SOLUTIONS DE TRACABILITE CODE-BARRES ET DE MOBILITE POUR LE MONDE DE LA SANTE

L UGAP LANCE DES SOLUTIONS DE TRACABILITE CODE-BARRES ET DE MOBILITE POUR LE MONDE DE LA SANTE L UGAP LANCE DES SOLUTIONS DE TRACABILITE CODE-BARRES ET DE MOBILITE POUR LE MONDE DE LA SANTE L'augmentation de la demande de sécurisation des clients du secteur médical conduit l UGAP, la centrale d

Plus en détail

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG)

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Contact entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Tel: +41 415 520 504 Email: sales@onlogis.com Visibilité et controle sur vos opérations, n importe où et à tout moment... Onlogis

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE Notice obligatoire en application de l Art. R 123-24 du Code de la Construction et de l Habitation pour les demandes de Permis de Construire dans les Etablissements Recevant

Plus en détail

Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption V.07-80749 (F) 150207 160207 *0780749* Table des matières A. Résolutions... 3

Plus en détail

Les économies d énergie avec Synco

Les économies d énergie avec Synco Les économies d énergie avec Synco Conseils et astuces pour l utilisateur final *Des réponses pour les infrastructures Answers for infrastructure*. 1 2 Sommaire Situation actuelle et potentiels d économie...

Plus en détail

G 2 05.01 - Règlement d exécution de la loi d application des dispositions fédérales e...

G 2 05.01 - Règlement d exécution de la loi d application des dispositions fédérales e... G 05.0 - Règlement d exécution de la loi d application des dispositions fédérales e... http://www.ge.ch/legislation/rsg/f/s/rsg_g_05p0.html Page of 6 4.07.00 Règlement d exécution de la loi d application

Plus en détail

1 Objectif des commentaires explicatifs. 1.1 Objectif

1 Objectif des commentaires explicatifs. 1.1 Objectif Commentaires explicatifs concernant les documents de base Examen professionnel d Assistant/e spécialisé/e en soins de longue durée et accompagnement (Projet du 27.9.2012) 1 Objectif des commentaires explicatifs

Plus en détail

Newsletter Label Promotelec Performance

Newsletter Label Promotelec Performance OCTOBRE 2013 Certification, visites sur site et écarts récurrents sur les installations de VMC 1. Certification, visites sur site et écarts récurrents Fort de 130000 logements neufs visités à ce jour,

Plus en détail

Catalogue de formation

Catalogue de formation Catalogue de formation Pour les professionnels de l électricité www.effitec.ch Rte de la Venoge 3, 1026 Echandens 0848701000 www.effitec.ch Rte de la Venoge 3, 1026 Echandens 0848701000 Sommaire - Séminaire

Plus en détail

UN CENTRE DE COLOCATION ENTRE QUÉBEC ET MONTRÉAL

UN CENTRE DE COLOCATION ENTRE QUÉBEC ET MONTRÉAL UN CENTRE DE COLOCATION ENTRE QUÉBEC ET MONTRÉAL POURQUOI CHOISIR COLO-D? COLO-D RÉINVENTE L OFFRE DE COLOCATION FLEXIBLE ET ÉCONOMIQUE NOUVEL ÉCOSYSTÈME RÉPLICATION SYNCHRONE QUALITÉ ET ROBUSTESSE DES

Plus en détail

Solutions Industries. Un partenaire pour accroître votre performance industrielle. www.cofelyservices-gdfsuez.net

Solutions Industries. Un partenaire pour accroître votre performance industrielle. www.cofelyservices-gdfsuez.net Solutions Industries Un partenaire pour accroître votre performance industrielle www.cofelyservices-gdfsuez.net Répondre aux défis des marchés industriels La mondialisation, la volatilité des tarifs énergétiques,

Plus en détail

SOLUTIONS POUR BÂTIMENTS DE SANTÉ

SOLUTIONS POUR BÂTIMENTS DE SANTÉ SOLUTIONS POUR BÂTIMENTS DE SANTÉ la solution électrique maîtrisée ISO 9001:2008 Armoire IT MEDICAL L ARMOIRE IT MEDICAL est conçue pour alimenter les locaux à usage médical, plus particulièrement les

Plus en détail

Mikron Service Solutions

Mikron Service Solutions Mikron Service Solutions Flexibles et modulaires 1 Mikron Service Solutions flexibles, modulaires, orientées client Nous assurons une assistance et des services rapides, simples et compétents pour tous

Plus en détail

Sécurité incendie dans les garages et parkings couverts. Prévention incendie

Sécurité incendie dans les garages et parkings couverts. Prévention incendie Sécurité incendie dans les garages et parkings couverts Prévention incendie Risques d incendie dans les garages et parkings couverts Lorsque le feu prend dans des garages, il provoque souvent des dégâts

Plus en détail

Quels sont mes avantages si je me raccorde au réseau CAD?

Quels sont mes avantages si je me raccorde au réseau CAD? Qu est-ce que le Chauffage à Distance? Le Chauffage à Distance (CAD) est un réseau énergétique urbain qui a pour objectif de fournir de la chaleur d une façon centralisée à tous les consommateurs de chaleur

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3085 Convention collective nationale IDCC : 16. TRANSPORTS ROUTIERS ET ACTIVITÉS

Plus en détail

Présentation de l entreprise l postes de travail. Illustration du guide SOBANE Risques d incendie d. Présentation des postes de travail: Bureau

Présentation de l entreprise l postes de travail. Illustration du guide SOBANE Risques d incendie d. Présentation des postes de travail: Bureau Illustration du guide SOBANE Risques d incendie d ou d explosiond Caroline Pirotte Ergonome Présentation de l entreprise l et des postes de travail Hôtel situé à Bruxelles Ville +/- 90 travailleurs +/-

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE POUR LES ERP

NOTICE DE SECURITE POUR LES ERP Le Service Départemental d Incendie et de Secours Préfecture du Gers NOTICE DE SECURITE POUR LES ERP GERS (En complément du dossier grand rassemblement) Objet de la démarche : Cette notice descriptive

Plus en détail

Technique et gestion du bâtiment. Technique énergétique et technologie du trafic. Et tous les services s y rapportant.

Technique et gestion du bâtiment. Technique énergétique et technologie du trafic. Et tous les services s y rapportant. Technique et gestion du bâtiment. Technique énergétique et technologie du trafic. Et tous les services s y rapportant. Nous possédons l expérience et les compétences nécessaires pour offrir à nos clients

Plus en détail

Services de Maintenance Kaba France

Services de Maintenance Kaba France Services de Maintenance Kaba France Les produits Kaba sont unanimement reconnus, par vous en tant qu utilisateurs, pour leur qualité et leur fiabilité. Il n en demeure pas moins qu une maintenance appropriée

Plus en détail

La solution Hospitality

La solution Hospitality Payment Services La solution Hospitality Pour le secteur de la restauration Pour vous et vos hôtes: la solution Hospitality de SIX Table des matières SIX Payment Services 04 L expérience client 05 La

Plus en détail

CHAUFFE-EAU INSTANTANÉ ÉLECTRIQUE

CHAUFFE-EAU INSTANTANÉ ÉLECTRIQUE CHAUFFE-EAU INSTANTANÉ ÉLECTRIQUE EPS - 3,5 EPS - 4,4 EPS - 5,5R Lire et suivre attentivement les instructions d installation et d utilisation afin d assurer un fonctionnement et une durée de vie optimales

Plus en détail

Télésurveillance & Services d alarme

Télésurveillance & Services d alarme Télésurveillance & Services d alarme 24/7 PortEyes Control Room (Centre de télésurveillance) PortEyes est une entreprise de gardiennage agréée, dont les services sont élargis aux services de centrale d

Plus en détail

Protocole d installation SOLON SOLraise

Protocole d installation SOLON SOLraise Page 1/5 Protocole d installation SOLON SOLraise Demande d assurance solaire Indications relatives à la surveillance, la maintenance à distance, au logiciel, au micrologiciel Merci de remplir complètement

Plus en détail

Sécurité incendie dans les garages

Sécurité incendie dans les garages Sécurité incendie dans les garages Assuré et rassuré. Risques d incendie dans les garages Lorsque le feu prend dans des garages, il provoque souvent des dégâts importants, et dans les cas les plus graves,

Plus en détail

Technical Facility Management. Nous créons l énergie pour vos processus-clés.

Technical Facility Management. Nous créons l énergie pour vos processus-clés. Technical Facility Management. Nous créons l énergie pour vos processus-clés. Solidité, durabilité, efficacité énergétique, disponibilité et sécurité sont des objectifs communs à tout propriétaire d installations

Plus en détail

www.blaupunkt.com Enjoy it. Kit Système d alarme sans fil SA 2700

www.blaupunkt.com Enjoy it. Kit Système d alarme sans fil SA 2700 www.blaupunkt.com Enjoy it. Kit Système d alarme sans fil SA 2700 Complètement sans fil Installation DIY (Do It Yourself = Faites-le vous-même ) Application mobile Communications 3G Grande simplicité,

Plus en détail

Rapport régional d activités dans le cadre du Schéma de couverture de risques en sécurité incendie

Rapport régional d activités dans le cadre du Schéma de couverture de risques en sécurité incendie Rapport régional d activités dans le cadre du Schéma de couverture de risques en sécurité incendie Période couverte : Du 1 er juin 2013 au 31 décembre 2014 Juin 2015 Table des matières Introduction...

Plus en détail

Rôle de l infirmière de santé au travail lors d incapacités de longue durée

Rôle de l infirmière de santé au travail lors d incapacités de longue durée Hospice général - Genève Rôle de l infirmière de santé au travail lors d incapacités de longue durée SOHF 3 septembre 2010 www.hospicegeneral.ch L Hospice général en bref L Hospice général est chargé de

Plus en détail

PROGRAMME D INTÉGRATION À LA TÂCHE PROGRAMME D INTÉGRATION À LA TÂCHE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL POSTE DE PLONGEUR

PROGRAMME D INTÉGRATION À LA TÂCHE PROGRAMME D INTÉGRATION À LA TÂCHE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL POSTE DE PLONGEUR PROGRAMME D INTÉGRATION À LA TÂCHE PROGRAMME D INTÉGRATION À LA TÂCHE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL POSTE DE PLONGEUR PROGRAMME D INTÉGRATION À LA TÂCHE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU

Plus en détail

BIEN SE CONNAÎTRE. Exercice 1 VOS CHAMPS D INTÉRÊT. Quels sont les champs d intérêt qui correspondent le mieux aux vôtres?

BIEN SE CONNAÎTRE. Exercice 1 VOS CHAMPS D INTÉRÊT. Quels sont les champs d intérêt qui correspondent le mieux aux vôtres? BIEN SE CONNAÎTRE Les 3 exercices suivants vous permettront d évaluer votre situation par rapport à l emploi. Mieux vous connaître vous aidera à préciser les offres d emploi qui correspondent à vos intérêts,

Plus en détail

Lyon, le 24 avril 2008. Monsieur le directeur EDF Site de Creys-Malville BP 63 38510 MORESTEL

Lyon, le 24 avril 2008. Monsieur le directeur EDF Site de Creys-Malville BP 63 38510 MORESTEL RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON Lyon, le 24 avril 2008 N/Réf. : Dép- Lyon-0562-2008 Objet : Inspection de EDF / CIDEN sur le site de Creys-Malville Identifiant de l'inspection : INS-2008-SUPPH-0008

Plus en détail

1. À qui s adresse le commerce électronique

1. À qui s adresse le commerce électronique Procédure et modalités d utilisation du commerce électronique pour l approvisionnement en fournitures de bureau et en articles de papeterie avec le fournisseur Staples Avantage Canada Le Service des finances

Plus en détail

RESIDENCE DE L HORTICULTURE

RESIDENCE DE L HORTICULTURE PAPILLONS BLANCS EPERNAY Tous différents et tous égaux CONTRAT DE SEJOUR PHOTO USAGER NOM Prénom Remis le -- -- 20-- Les Papillons Blancs Epernay «Tous différents et tous égaux!» Le présent contrat est

Plus en détail

Charte Qualité. Question Solution Satisfaction

Charte Qualité. Question Solution Satisfaction Charte Qualité Question Solution Satisfaction 2 3 Une charte qualité, pour quoi faire? A travers ce livret, l OPH de Valence souhaite répondre à vos attentes et vous proposer un service de qualité. Cette

Plus en détail

Chaîne de supermarchés BILLA en Slovaquie

Chaîne de supermarchés BILLA en Slovaquie Fiche de projet N 3 Chaîne de supermarchés BILLA en Slovaquie Conception de projet et montage des installations électriques de luminaire et en courant fort, exploitation technique et maintenance ultérieure

Plus en détail

Qualité de l air ambiant. Économiser de l énergie par une meilleure qualité de l air ambiant grâce à des capteurs de CO 2.

Qualité de l air ambiant. Économiser de l énergie par une meilleure qualité de l air ambiant grâce à des capteurs de CO 2. Qualité de l air ambiant Économiser de l énergie par une meilleure qualité de l air ambiant grâce à des capteurs de CO 2 novateurs (ppm) 2000 Concentration en CO 2 Avec fenêtres fermées sans ventilation

Plus en détail

www.domestia.be Guide Domotique

www.domestia.be Guide Domotique www.domestia.be Guide Domotique But de ce guide de développement domotique Un système domotique offre d innombrables possibilités. Mais cet atout présente en même temps une difficulté. Quelles sont toutes

Plus en détail

Echange de données fiduciaires Sage Start / Sage Start

Echange de données fiduciaires Sage Start / Sage Start Sage Start onesage Version 2.4 Echange de données fiduciaires Sage Start / Sage Start A partir de la version 2013.1 Table des matières 1.0 Introduction 3 2.0 Installation et configuration requise 4 2.1

Plus en détail

Pour en savoir plus sur le projet initial : www.qualicarte.ch

Pour en savoir plus sur le projet initial : www.qualicarte.ch Le projet QualiCarte a été initié par la Conférence suisse de la formation professionnelle en collaboration avec des organisations suisses du monde du travail, et plus particulièrement l Union suisse des

Plus en détail

Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1

Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1 Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1 OBJECTIFS Assurer la sécurité des personnes et la sécurité incendie des biens. PUBLIC / PRE REQUIS Postulants agents de sécurité incendie en établissement recevant

Plus en détail