Réussir l efficacité énergétique du vecteur électrique : Des principes thermodynamiques à une description multi-échelles

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réussir l efficacité énergétique du vecteur électrique : Des principes thermodynamiques à une description multi-échelles"

Transcription

1 Réussir l efficacité énergétique du vecteur électrique : Des principes thermodynamiques à une description multi-échelles Vincent Mazauric Strategy & Innovation 26 janvier 2011 Ivry s/ Seine

2 La chaîne énergétique (d après AIE 2007) 2

3 Une tendance constatée dans la durée Quel que soit: le secteur le pallier technologique le cycle économique aux USA Une évolution d autant plus critique que l électricité s impose comme le vecteur d énergie universel 3

4 Une contribution essentielle aux GES 4

5 Une équation délicate vers la soutenabilité Démographie: Croissance des pays émergents Remplacement des capacités dans les pays développés Densification urbaine: 50% aujourd hui, 80% in 2100 réseaux d énergie à forte densité Terre: Un système chimique fermé Déplétion des ressources fossiles (et fissiles): Peak oil: 2020 Peak gas: 2030 Environ deux siècles pour le charbon et l uranium Changement climatique: La génération électrique est à l origine de 45% des émissions de CO 2 L efficacité du système électrique est de seulement 27% (35% pour l ensemble des vecteurs) Terre: Un système énergétique ouvert L énergie domestiquée est fois plus petite que le flux naturel (solaire, éolien, géothermie, marine) Mais les apports naturels sont très dilués et intermittents 5

6 Description thermodynamique De l énergie à l électromagnétisme 6

7 Description du champ électromagnétique heat tank T RI 2 RI 2 RI 2 Heat transfer generator δw in EM field δw out end-users Work flow network φi exc Couplages: magnétique courants libres I thermostat pertes Joule "RI 2 " 1 er Principe: du d Sth = Pm T d t dt La régie électrique agit sur: La puissance mécanique L excitation du rotor Fonctions d état: G dg dt = U T S φ Iexc d S d Sth d = T d 4 t 243 d 4 t ( φ I ) 2 7 P m RI > 0 dt exc P m I exc

8 Une tendance à la réversibilité heat tank T RI 2 RI 2 RI 2 Heat transfer generator δw in EM field δw out end-users Work flow network φi exc L équation de Maxwell-Faraday correspond à l évolution la plus réversible: Toutes les pertes (conversion, distribution, usage) sont réductibles Formalisme multi-échelles (filtrage + champ moyen) avec quelques déclinaisons: lois dispersives, outils de conception, critère d erreur Permet une représentation agrégée du système électrique pour discuter les conditions de stabilité 8

9 Décomposition des pertes temps planning 10s 1s Lois de Kirchhoff multi-stationnaire Quasi-statique Multi-statique (DC) 1ms Finite Element Methods 1µs PEEC 1µm 1mm 1m 1km 1000km espace 9

10 Pertes dynamiques dans les matériaux magnétiques 10

11 Décomposition des pertes H mm e Pertes macroscopiques: Induites par les courants de Foucault macroscopiques. µm e Pertes microscopiques: Induites par le mouvement des parois, Pertes par excès ou anormales. nm Pertes statiques: Spin-flip dans la paroi. 11

12 Confrontation des modèles Modèle classique: δb = µ diffδh E = ρj les pertes Joule sont sous évaluées z Φ = B u Sx x dydz NΛ Modèle de diffusion retardée: 1 2 B δb = µ diff δh ρ Λ t E = ρj phénoménologique x y Time harmonic regime t S x jω M.-A. Raulet, B. Ducharne, J.-P. Masson, and G. Bayada, "The magnetic field diffusion equation including dynamic hysteresis: A linear formulation of the problem," IEEE Transactions on Magnetics, vol. 40, pp , Loi d Ohm déviée: δb = µ diff δh 1 2 B E = ρ J curl ρ Λ t dérivé de l approche thermodynamique V. Mazauric, O. Maloberti, G. Meunier, A. Kedous-Lebouc, O. Geoffroy, and Y. Rebière, "An energy-based model for dynamic hysteresis," IEEE Transactions on Magnetics, vol. 41, pp ,

13 13

14 Nippon Steel GO HI-B Fe-Si 3% Λ = 97,4 µm 1 ε = 5,02.10 mj R 2 = 0,99811 Λ =105,2 µm ε = 5,86 mj R 2 = 0,

15 Modélisation des phénomènes d induction 15

16 Conversion de puissance Thermodynamics Principles, Reversibility Mesh Shape functions Virtual work principle Variational formulations Finite element functional Weak formulations Weighted residuals Lorentz's force Maxwell's tensor Maxwell's equations Field calculation 16

17 Précision des calculs de courants de Foucault Dépasser les critères d erreur classique: géométrique Conservation du flux magnétique (statique) P suplied supplied P spent Equation de Poynting: ε ( Ω) = P ( Ω) P ( Ω) ( Ω ) + P ( Ω) elec Joule d F dt m t = s Number of Time Step : 2 Number of Time Step : 3 (before remeshing) Number of Time Step : 3 (after remeshing) U (V) I (A) G(J) G/I 2 (J.A -2 ) P m -dg/dt+p elec L. Rondot, V. Mazauric, and P. Wendling, "An energy-compliant magnetodynamic error criterion for eddy-current calculations," IEEE Transactions on Magnetics, vol. 46, pp ,

18 Raffinements 3D chauffage par induction 18

19 Intégrité de signal 19

20 ~L E H S Z load ~e Régime Quasi-Statique Magnetic For λ >> L, l invariance galiléenne procure: H S E E Régime Quasi-Statique Electrique H S << cb E >> cb E dg P + d ( ) ( ) t H,E dt C m P elec min σ -1 curlh 2 3 d d r + B H 3 d r ε e 2 0L Zload min H,E C σ ( curlh ) d r + ( B H) d + dt D d dt C 3 d r 3 ( D E) d r ω 20

21 Management de l énergie électrique 21

22 Vers la smart grid 1 Distributed Generation Centralised Generation Renewable Backup Power Residential Commercial Industrial Transportation Electric Vehicle Renewable Energy Generation 1 Intelligent Transmission 4 Real-time Grid management Intelligent Distribution 2 Active Energy Efficiency: Energy visibility & means to act Active Consumers 3 Electric Vehicles & Energy Storage 22

23 Ajustement de la demande P m in out RI 2 φi exc t Les pertes augmentent: t fréquence des opérations l amplitude des ajustements le bas niveau de tension monitoring Inrush t 23

24 centralisé versus décentralisé La production domine le système énergétique (tension et fréquence): Stabilité sous fluctuation de charge Production élastique (sur-)investissements importants en génération Pertes de transport et distribution Pertes de fiabilité (mix) Les corrélations entre consommateurs sont nonsignificatives: Convergence entre l autorité de régulation et le producteur La demande contrôle le système énergétique, voire fixe sa topologie: Génération diffuse permettant l implémentation des EnR Pertes de distribution seulement Investissement en contrôle Fragilité sous fluctuation de charge (demande et production intermittente) Système fortement corrélé: Séparation entre l autorité de régulation et les fournisseurs/«joueurs» 24

25 centralized decentralized Relaxation time under spinning reserve few mn lower load or generation kinetic reserve few s lower fluctuation magnetic linkage (transmission) 10 ms lower elasticity of generation few mn no (AC/DC static converters) Losses self-consumption auto-control monitoring and data processing T&D losses reliability losses??? Investment sizing of capacity global peak Σ (local deficits) backup/storage discard peak balance intermittency demand response discard peak minimize local deficit generation & transmission BillionUS$ (WEO, IEA 2003)??? Systemic risk weak but global important but isolated Emissions/Depletion hydro renewables fossils nuclear large farms back-up no (or small units) 25

26 Au delà Challenger les engagements de Copenhague! Les faits L impératif Demande d énergie en 2050 Demande d électricité en 2030 Source: IEA 2008 vs les émissions de CO 2 pour éviter des changements climatiques dramatiques d ici 2050 Source: GIEC 2007, figure (vs level) 26

Smart Grid: Défis et Avenir. Robert Immelé Senior Vice President Strategy & Innovation

Smart Grid: Défis et Avenir. Robert Immelé Senior Vice President Strategy & Innovation Smart Grid: Défis et Avenir Robert Immelé Senior Vice President Strategy & Innovation 1 Au centre du dilemme énergétique Les faits L impératif Demande d énergie en 2050 Demande d électricité en 2030 Source:

Plus en détail

Impacts de la numérisation. 20 ans INRIA Grenoble 20 Novembre 2012

Impacts de la numérisation. 20 ans INRIA Grenoble 20 Novembre 2012 Impacts de la numérisation 20 ans INRIA Grenoble 20 Novembre 2012 AGENDA Un peu d histoire. Numérisation vous avez dit numérisation De la numérisation à l intelligence dans le réseau, la ville, les bâtiments,

Plus en détail

Quelle règlementation pour valoriser le stockage? Michael Lippert

Quelle règlementation pour valoriser le stockage? Michael Lippert Quelle règlementation pour valoriser le stockage? Michael Lippert 24 novembre 2015 Principales applications pour le stockage d énergie Black start Arbitrage Conventional Generation Renewable Distributed

Plus en détail

L énergie sous toutes ses formes : définitions

L énergie sous toutes ses formes : définitions L énergie sous toutes ses formes : définitions primaire, énergie secondaire, utile ou finale. Quelles sont les formes et les déclinaisons de l énergie? D après le dictionnaire de l Académie française,

Plus en détail

Les énergies renouvelables : La problématique du XXIème siècle

Les énergies renouvelables : La problématique du XXIème siècle Les énergies renouvelables : La problématique du XXIème siècle Sophie MERITET sophie.meritet@dauphine.fr Rencontres Doctorales Euro-méditerranéennes Droit / Economie / Gestion de l'environnement et du

Plus en détail

Moteur DC: Comment faire varier sa vitesse?

Moteur DC: Comment faire varier sa vitesse? Moteur DC: Comment faire varier sa vitesse? Zone d'utilisation Moteur à excitation shunt Influence I e Petite perturbation : e.g. augmentation vitesse À partir de P : couple moteur P'' < couple résistant

Plus en détail

Smart Grids, réseaux électriques intelligents

Smart Grids, réseaux électriques intelligents Smart Grids, réseaux électriques intelligents Jeudi 13 mars 2014 Jean-Luc THOMAS Professeur du Conservatoire national des arts et métiers Directeur du département Ingénierie des Systèmes Mécaniques et

Plus en détail

Projets de Semestre/Master Groupe Machines Electriques: B. Kawkabani

Projets de Semestre/Master Groupe Machines Electriques: B. Kawkabani 1 Projets de Semestre/Master Groupe Machines Electriques: B. Kawkabani 1) TRIBID VEHICLE (Tribid C-AGV) (El) B. Kawkabani, support: A. Cassat (BCD Engineering, sàrl, Lausanne) TRIBID VEHICLE is a vehicle

Plus en détail

ÉLECTROMAGNÉTISME BLINDAGE ELECTROMAGNETIQUE

ÉLECTROMAGNÉTISME BLINDAGE ELECTROMAGNETIQUE Spé ψ 1-11 Devoir n ÉLECTROMAGNÉTISME LINDAGE ELECTROMAGNETIQUE Ce problème s intéresse à certains aspects du blindage électromagnétique par des conducteurs La section A rassemble quelques rappels destinés

Plus en détail

Smart Grids : un enjeu majeur pour la transition énergétique

Smart Grids : un enjeu majeur pour la transition énergétique Les Jeudis de l environnement Smart Grids : un enjeu majeur pour la transition énergétique Jeudi 12 décembre 2013 Jean-Luc THOMAS Professeur du Cnam Directeur du département Ingénierie des systèmes mécaniques

Plus en détail

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Alain Grandjean Le 26 novembre 2014 Contact : alain.grandjean@carbone4.com Le menu du jour L énergie dans l économie : quelques rappels Les scénarios

Plus en détail

Vers une Belgique 100% renouvelable en 2050 Conférence-débat organisée par le GRAPPE Yves Marenne, le 08 février 2013

Vers une Belgique 100% renouvelable en 2050 Conférence-débat organisée par le GRAPPE Yves Marenne, le 08 février 2013 Vers une Belgique 1% renouvelable en 25 Conférence-débat organisée par le GRAPPE Yves Marenne, le 8 février 213 Plan de l exposé Objectifs de l étude Méthodologie et hypothèses Résultats Politiques et

Plus en détail

Distributed Energy Systems Approaches for systems optimisation and Tools Pierre PICARD EFFICACITY Project Manager ENGIE R&D

Distributed Energy Systems Approaches for systems optimisation and Tools Pierre PICARD EFFICACITY Project Manager ENGIE R&D Distributed Energy Systems Approaches for systems optimisation and Tools Pierre PICARD EFFICACITY Project Manager ENGIE R&D SESO 2015 International Thematic Week ``Smart Energy and Stochastic Optimization''

Plus en détail

Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050

Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050 Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050 Vision 2030 2050 2 approches différentes: 2030 : projection volontariste, complémentaire de l exercice DGEC 2050: normatif facteur

Plus en détail

Gestion optimale des unités de production dans un réseau compte tenu de la dynamique de la température des lignes

Gestion optimale des unités de production dans un réseau compte tenu de la dynamique de la température des lignes Gestion optimale des unités de production dans un réseau compte tenu de la dynamique de la température des lignes M. Nick, R. Cherkaoui, M. Paolone «Le réseau électrique de demain» - EPFL, 21.05.2015 Table

Plus en détail

Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète?

Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète? Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète? Henri WAISMAN Centre International de Recherche sur l Environnement et le Développement waisman@centre-cired.fr La transition énergétique

Plus en détail

Les systèmes énergétiques hybrides

Les systèmes énergétiques hybrides Les systèmes énergétiques hybrides Gestion et stockage d énergie dans les systèmes électriques hybrides Professeur Brayima Dakyo, Université du Havre Comme dans la majorité des réalisations humaines, Les

Plus en détail

Forum de l innovation France Suisse!

Forum de l innovation France Suisse! Forum de l innovation France Suisse!! Nouveaux axes de développement, nouveaux marchés, nouveaux défis pour l innovation! 4 juin 2013! Marc FLORETTE! Directeur R&I! GDF SUEZ! SOMMAIRE 1) Présentation de

Plus en détail

Chavalon les défis particuliers d un projet essentiel à l approvisionnement électrique futur de la Suisse romande

Chavalon les défis particuliers d un projet essentiel à l approvisionnement électrique futur de la Suisse romande Chavalon les défis particuliers d un projet essentiel à l approvisionnement électrique futur de la Suisse romande Entretiens Jacques Cartier: «Electricité intelligente: Vers des systèmes à valeur ajoutée»

Plus en détail

La transition énergétique en France et en Allemagne

La transition énergétique en France et en Allemagne La transition énergétique en France et en Allemagne Regards croisés sur les politiques nationales de transition énergétique 19/03/2013 A. Rüdinger -IDDRI / Dr. C. Hey -SRU 1 Les objectifs de la transition

Plus en détail

Vers l efficience énergétique : Mesures intelligentes et connexion du véhicule électrique au réseau

Vers l efficience énergétique : Mesures intelligentes et connexion du véhicule électrique au réseau S é m i n a i r e " M o b i l i t é s " Vers l efficience énergétique : Mesures intelligentes et connexion du véhicule électrique au réseau Laboratoire Modélisation, Intelligence, Processus et Systèmes

Plus en détail

Département Énergie et Environnement

Département Énergie et Environnement Département Énergie et Environnement David Bouquain -27 mars 2012 Formation d ingénieurs en énergie Présentation UTBM CS du 14 Avril 1 Le réseau des Universités de Technologie Les Universités de Technologie

Plus en détail

Quelques éléments sur le changement climatique et l énergie Henri CHAMBON

Quelques éléments sur le changement climatique et l énergie Henri CHAMBON Olympiades de la Chimie 14 octobre 2015 Quelques éléments sur le changement climatique et l énergie Henri CHAMBON SOMMAIRE 1) Le changement climatique : responsabilité des gaz à effet de serre, et notamment

Plus en détail

PROJET DEMONSTRATEUR SMART GRID POUR LA REGION PACIFIC NORTHWEST

PROJET DEMONSTRATEUR SMART GRID POUR LA REGION PACIFIC NORTHWEST LES SMART GRIDS DEVIENNENT REALITE SMART GRID PROJET DEMONSTRATEUR SMART GRID POUR LA REGION PACIFIC NORTHWEST Date : 27/01/2011 Projets Smart Grid aux Etats-Unis : la voie de l efficacité énergétique

Plus en détail

Optimisation des canalisations électriques et des armoires de distribution

Optimisation des canalisations électriques et des armoires de distribution Supporté par: Optimisation des canalisations électriques et des armoires de distribution Vincent Mazauric Jean-Paul Gonnet Direction Scientifique et Technique Introduction? Objectifs:? Améliorer l'efficacité

Plus en détail

Gestion d énergie dans smart ZAE un smart grid à l échelle d une Zone d Activité Economique

Gestion d énergie dans smart ZAE un smart grid à l échelle d une Zone d Activité Economique Gestion d énergie dans smart ZAE un smart grid à l échelle d une Zone d Activité Economique Auteur: Rémy Rigo-Mariani Equipe LAPLACE: X. Roboam, Groupe GENESYS S. Astier, Groupe GENESYS B. Sareni, Groupe

Plus en détail

VERS LE MIX ELECTRIQUE

VERS LE MIX ELECTRIQUE DE L ENERGIE PRIMAIRE A L ELECTRICITE PRODUIRE EN TEMPS REEL CHOISIR LE MIX ELECTRIQUE DE L ENERGIE PRIMAIRE A L ELECTRICITE De la centrale au consommateur L électricité qui arrive au bout de la prise

Plus en détail

Une EU 100% renouvelable en 2050? EDORA

Une EU 100% renouvelable en 2050? EDORA Une EU 100% renouvelable en 2050? EDORA Bruxelles 28 juin 2010 Elia Société privé >> Secteur régulé: CREG, VREG, CWAPE, BRUGEL GRT en Belgique > 70 kv GRD ou transport local >= 26 kv et

Plus en détail

Electrotechnique. Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/

Electrotechnique. Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/ Electrotechnique Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/ 1 Sommaire 1 ère partie : machines électriques Chapitre 1 Machine à courant continu Chapitre 2 Puissances électriques

Plus en détail

Sciences et technologie industrielles

Sciences et technologie industrielles Sciences et technologie industrielles Spécialité : Génie Energétique Classe de terminale Programme d enseignement des matières spécifiques Sciences physiques et physique appliquée CE TEXTE REPREND LE PUBLIE

Plus en détail

Une communauté de charges intelligentes pour le Smart Grid

Une communauté de charges intelligentes pour le Smart Grid Une communauté de charges intelligentes pour le Smart Grid Philippe Mabilleau ing. PhD Professeur titulaire, Département de génie électrique et de génie informatique EcoENERGY Innovation Initiative Une

Plus en détail

Evolution de la réglementation pour faciliter l essor des Smart Grids Philippe Vié

Evolution de la réglementation pour faciliter l essor des Smart Grids Philippe Vié Evolution de la réglementation pour faciliter l essor des Smart Grids Philippe Vié Dauphine 24 janvier 2014 Agenda Transformations de la chaîne de valeur et conséquences Questions et barrières réglementaires

Plus en détail

Actionneurs électriques 1. Introduction

Actionneurs électriques 1. Introduction Actionneurs électriques 1. Introduction Master Spécialisé 1 Mécatronique Faculté des Sciences de Tétouan Février-Juin 2014 Jaouad Diouri Projet du cours Contenu Circuits magnétiques, transformateurs, puissance,

Plus en détail

Principe d'alimentation par convertisseurs multiniveaux à stockage intégré - Application aux accélérateurs de particules

Principe d'alimentation par convertisseurs multiniveaux à stockage intégré - Application aux accélérateurs de particules Principe d'alimentation par convertisseurs multiniveaux à stockage intégré - Application aux accélérateurs de particules THÈSE N O 4034 (2008) PRÉSENTÉE le 30 mai 2008 À LA FACULTÉ DES SCIENCES ET TECHNIQUES

Plus en détail

LES GRANDES PROBLEMATIQUES D UNE SOCIETE DE DISTRIBUTION

LES GRANDES PROBLEMATIQUES D UNE SOCIETE DE DISTRIBUTION LES GRANDES PROBLEMATIQUES D UNE SOCIETE DE DISTRIBUTION Patrice CAILLAUD 9 septembre 2014 LE RÉSEAU ÉLECTRIQUE AU CŒUR DES DÉBATS DANS DE NOMBREUX PAYS LA PRESSE EN PARLE» Le paradoxe Africain Jeune Afrique

Plus en détail

L'hydrogène & les Piles à Combustibles dans la Transition Énergétique

L'hydrogène & les Piles à Combustibles dans la Transition Énergétique -Présentation 56Watt - Hy-Generation L'hydrogène & les Piles à Combustibles dans la Transition Énergétique 1/17 Présentation Hy-Generation Accéder à l'alternative PILE à COMBUSTIBLE Société innovante au

Plus en détail

Le stockage de l'énergie : des nouvelles perspectives de performance énergétique pour les industriels?

Le stockage de l'énergie : des nouvelles perspectives de performance énergétique pour les industriels? Le stockage de l'énergie : des nouvelles perspectives de performance énergétique pour les industriels? Usine + 13 et 14 Novembre 2014 Francois Borghese - Prosumer marketing director Francois2.borghese@schneider-electric.com

Plus en détail

Conférence de presse UFE. Colloque UFE 17 juin 2014

Conférence de presse UFE. Colloque UFE 17 juin 2014 Conférence de presse UFE Colloque UFE 17 juin 2014 Objectif : Réussir la transition énergétique au moindre coût A la veille des analyses du projet de loi de programmation sur la Transition énergétique,

Plus en détail

FLEXIPAC: Philippe ANDRE, ULg-BEMS Pour le consortium Flexipac

FLEXIPAC: Philippe ANDRE, ULg-BEMS Pour le consortium Flexipac FLEXIPAC: Optimisation d une production locale de sources d énergies renouvelables intermittentes par la flexibilisation des usages des pompes à chaleur résidentielles et tertiaires Philippe ANDRE, ULg-BEMS

Plus en détail

Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne

Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne La Société Française d Energie Nucléaire (SFEN) est le carrefour français des connaissances

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Mécanique du solide... 17 I. Introduction...17 II. Définitions...17 III. Energies...21 IV. Les lois de la mécanique...

TABLE DES MATIERES. Mécanique du solide... 17 I. Introduction...17 II. Définitions...17 III. Energies...21 IV. Les lois de la mécanique... Table des matières iii TABLE DES MATIERES RESUME DE COURS Grandeurs périodiques. Circuits linéaires en régime sinusoîdal... 3 I. Propriétés des grandeurs périodiques...3 II. Régime sinusoïdal...3 III.

Plus en détail

Journée d information sur les appels à propositions 2010. Théme 5 ENERGIE

Journée d information sur les appels à propositions 2010. Théme 5 ENERGIE Journée d information sur les appels à propositions 2010 Théme 5 ENERGIE Lundi 29 Juin 2009 CNRS, Montpellier Christelle Bedes (Remplaçante d Armelle De Bohan) Introduction Futur appel sur l énergie pour

Plus en détail

La révolution énergétique De la fée électricité à l énergie intelligente. Février 2010

La révolution énergétique De la fée électricité à l énergie intelligente. Février 2010 La révolution énergétique De la fée électricité à l énergie intelligente Février 00 L avènement de la Smart Grid* 3 et consommation Consommateurs *Réseau intelligent Communication et logiciels à tous les

Plus en détail

CHAPITRE CP1 C Conversion électromagnétique statique

CHAPITRE CP1 C Conversion électromagnétique statique PSI Brizeux Ch. CP1: Conversion électromagnétique statique 1 CHAPITRE CP1 C Conversion électromagnétique statique Les sources d énergie, naturelles ou industrielles, se trouvent sous deux formes : thermique

Plus en détail

Analyse d un jeu de barres blindées à l aide du logiciel QuickField

Analyse d un jeu de barres blindées à l aide du logiciel QuickField Analyse d un jeu de barres blindées à l aide du logiciel QuickField Ioan C. Popa Professeur, Université de Craiova, Faculté d Ingénierie électrique, Craiova, Romania INTRODUCTION Les systèmes de jeux de

Plus en détail

Vision énergétique soutenable pour l Union Européenne des 27

Vision énergétique soutenable pour l Union Européenne des 27 Vision énergétique soutenable pour l Union Européenne des 27 Auteur: International Network for Sustainable Energy Europe (INFORSE-Europe), Juin 2010. Dans le cadre du développement d un «Vision Globale»

Plus en détail

Les machines électriques Électricité 2 Électrotechnique Christophe Palermo IUT de Montpellier Département Mesures Physiques & Institut d Electronique du Sud Université Montpellier 2 e-mail : Christophe.Palermo@univ-montp2.fr

Plus en détail

L intégration des énergies renouvelables dans le réseau de transport d électricité

L intégration des énergies renouvelables dans le réseau de transport d électricité L intégration des énergies renouvelables dans le réseau de transport d électricité Juin 2014 Synthèse Colonne vertébrale du système électrique, le réseau de transport d électricité est un atout central

Plus en détail

La conversion d énergie dans les systèmes photovoltaïque

La conversion d énergie dans les systèmes photovoltaïque La conversion d énergie dans les systèmes photovoltaïque A. SCHELLMANNS, Maîtres de conférences à l Université de Tours Responsable de département à Polytech Tours ambroise.schellmanns@univ-tours.fr Congrès

Plus en détail

Quelques remarques sur la transition énergétique

Quelques remarques sur la transition énergétique 4 juin 2013, Saclay Quelques remarques sur la transition énergétique Yves Bréchet Haut Commissaire à l énergie atomique Quelques évidences qu il faut rappeler Un problème aux facettes multiples Il faut

Plus en détail

ÉNERGIE : DÉFINITIONS ET PRINCIPES

ÉNERGIE : DÉFINITIONS ET PRINCIPES DÉFINITION DE L ÉNERGIE FORMES D ÉNERGIE LES GRANDS PRINCIPES DE L ÉNERGIE DÉCLINAISONS DE L ÉNERGIE RENDEMENT ET EFFICACITÉ DÉFINITION DE L ÉNERGIE L énergie (du grec : force en action) est ce qui permet

Plus en détail

Demand Response, une brique importante du Smart Grid

Demand Response, une brique importante du Smart Grid Emplacement Co-branding Demand Response, une brique importante du Smart Grid Colloque OSE, 29/09/2011 SAS au capital de 854 000 euros Un modèle qui a fait ses preuves Energy Pool, Agrégateur de capacités

Plus en détail

Ecodesign ERP. Roadmap 2050

Ecodesign ERP. Roadmap 2050 ERP 1 Roadmap 2050 Carbon free energy supply Heat demand disappearing Savings for customer Road to 2050 all electric Renewable or efficiency or both 2 1 Roadmap 2050 Energy Efficiency Directive EuP & ERP

Plus en détail

ES 206 : Systèmes mécatroniques asservis

ES 206 : Systèmes mécatroniques asservis Systèmes mécatroniques asservis 2. Actionneurs : Modélisation ENSTA Plan du cours 1 Machines tournantes classiques 2 Moteur à réluctance variable Moteur piézoélectrique Moteur pas à pas 3 Principe de fonctionnement

Plus en détail

Définition du modèle : Il s agit de réaliser un modèle magnétique par éléments finis d un électro-aimant. r3 r2 r1

Définition du modèle : Il s agit de réaliser un modèle magnétique par éléments finis d un électro-aimant. r3 r2 r1 ELEC 2311 - Projet Tutoriel pour modèle magnétique par éléments finis Dest.: Etudiants 16-10-08 v.0 Auteur : VK Introduction: La méthode des éléments finis permet, en discrétisant un système continu de

Plus en détail

ONDULEUR SMART-GRID AUTO-CONSOMMATION NOUVELLE GÉNÉRATION

ONDULEUR SMART-GRID AUTO-CONSOMMATION NOUVELLE GÉNÉRATION Y o u r P o w e r, Y o u r R u l e s ONDULEUR SMART-GRID AUTO-CONSOMMATION NOUVELLE GÉNÉRATION SMART-GRID ALL-IN-ONE INTELLIGENTE RENDEMENT >30% (1) ET D EXPLOITATION À PROPOS D IMEON ENERGY Fort de plus

Plus en détail

DIVERSIFICATION DES SOURCES D APPROVISIONNEMENT EN ELECTRICITE ATELIER DE REGULATION ERERA/WAGPA 24 26 AVRIL 2012, LOME, TOGO

DIVERSIFICATION DES SOURCES D APPROVISIONNEMENT EN ELECTRICITE ATELIER DE REGULATION ERERA/WAGPA 24 26 AVRIL 2012, LOME, TOGO DIVERSIFICATION DES SOURCES D APPROVISIONNEMENT EN ELECTRICITE ATELIER DE REGULATION ERERA/WAGPA 24 26 AVRIL 2012, LOME, TOGO Prof Jorry M Mwenechanya 1 PLANNING DE PRODUCTION DU WAPP D ICI A 2021 8.2%

Plus en détail

MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE

MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE Titulaire : A. Rauw 5h/semaine 1) MÉCANIQUE a) Cinématique ii) Référentiel Relativité des notions de repos et mouvement Relativité de la notion de trajectoire Référentiel

Plus en détail

Lumière sur l énergie électrique du Québec

Lumière sur l énergie électrique du Québec Plan de la présentation Lumière sur l énergie électrique du Québec Le 14 novembre 2013 Production d électricité Structure d Hydro-Québec Préoccupations environnementales L électricité du Québec et ses

Plus en détail

Le moteur asynchrone triphasé

Le moteur asynchrone triphasé Cours d Electricité 2 Électrotechnique Le moteur asynchrone triphasé I.U.T Mesures Physiques Université Montpellier 2 Année universitaire 2008-2009 Table des matières 1 Définition et description 2 2 Principe

Plus en détail

La place du charbon dans le mix électrique

La place du charbon dans le mix électrique La place du charbon dans le mix électrique Présentation au colloque 7 février 2008 Gérard Mestrallet, PDG de SUEZ «Les nouveaux débouchés du charbon : quels risques pour le changement climatique?» Outline

Plus en détail

Exemple de réalisation dans le cas de projets pilotes Smart Grids. sociétaux» 13 juin, Laas-CNRS Toulouse Jean Wild

Exemple de réalisation dans le cas de projets pilotes Smart Grids. sociétaux» 13 juin, Laas-CNRS Toulouse Jean Wild Exemple de réalisation dans le cas de projets pilotes Smart Grids «Smart grids au carrefour des enjeux technologiques et sociétaux» 13 juin, Laas-CNRS Toulouse Jean Wild l'essentiel Milliards d euros de

Plus en détail

INNOV ECO. "Les nouveaux challenges du stockage d'énergie" Jeudi 11 juin 2015, Paris

INNOV ECO. Les nouveaux challenges du stockage d'énergie Jeudi 11 juin 2015, Paris INNOV ECO "Les nouveaux challenges du stockage d'énergie" Jeudi 11 juin 2015, Paris Le stockage, c est l anticipation d un besoin. Ce n est pas le propre des humains Le stockage de l énergie est très ancien

Plus en détail

Une vision énergétiquement soutenable pour le Danemark Abandon progressif des énergies fossiles d ici 2030

Une vision énergétiquement soutenable pour le Danemark Abandon progressif des énergies fossiles d ici 2030 Une vision énergétiquement soutenable pour le Danemark Abandon progressif des énergies fossiles d ici 2030 Gunnar Boye Olesen, International Network for Sustainable Energy - Europe 1 (Réseau International

Plus en détail

VEHICULE HYBRIDE À PILE À COMBUSTIBLE

VEHICULE HYBRIDE À PILE À COMBUSTIBLE Walid Hankache 1/6 VEHICULE HYBRIDE À PILE À COMBUSTIBLE De La Modélisation Vers la Gestion de L énergie à Bord Walid HANKACHE 1 Directeur(s) de thèse: Maurice FADEL*, Stéphane CAUX* et Daniel HISSEL**

Plus en détail

Applications automobiles des piles à combustible: Enjeux et défis

Applications automobiles des piles à combustible: Enjeux et défis Applications automobiles des piles à combustible: Enjeux et défis DREAM / DR / 64240 Philippe Schulz, Fuel Cell Systems & Electrochemistry Manager Plan général - Le contexte H 2 /Piles dans l automobile

Plus en détail

Participation à un projet européen de Smart Cities

Participation à un projet européen de Smart Cities Participation à un projet européen de Smart Cities DESTINATION Gaëtan Cherix Directeur Centre de Recherches Energétiques et Municipales, Martigny Georges Ohana Délégué à l énergie Services Industriels

Plus en détail

Les Energies marines dans Horizon 2020

Les Energies marines dans Horizon 2020 Les Energies marines dans Horizon 2020 Brest 9 décembre 203 pascal.newton@recherche.gouv.fr (MESR) 3 Les EMR dans Horizon 2020 Défis sociétaux Excellence scientifique ERC (3, Mds ) Actions Marie Sklodowska-Curie

Plus en détail

LES SOURCES D ENERGIE. Caractérisation des énergies. Les différentes formes d énergie. La consommation d énergie. Les ressources énergétique

LES SOURCES D ENERGIE. Caractérisation des énergies. Les différentes formes d énergie. La consommation d énergie. Les ressources énergétique LES SOURCES D ENERGIE Caractérisation des énergies Les ressources énergétique La consommation d énergie Constats et perspectives Caractérisation des énergies Les différentes formes d énergie Chaleur Travail

Plus en détail

Les grands chantiers du Smart Grid français. vers une feuille de route technologique

Les grands chantiers du Smart Grid français. vers une feuille de route technologique Les grands chantiers du Smart Grid français vers une feuille de route technologique Bogdan ROSINSKI pôle S2E2 SMART ELECTRICITY CLUSTER ASPROM Conférence «Maîtrise de l'énergie» Paris 6 avril 2011 Sommaire

Plus en détail

Power Focus Day Lubumbashi, 19 Octobre 2015 SITUATION DE LA REFORME DU SECTEUR DE L ELECTRICITE DE LA RDC

Power Focus Day Lubumbashi, 19 Octobre 2015 SITUATION DE LA REFORME DU SECTEUR DE L ELECTRICITE DE LA RDC REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO Power Focus Day Lubumbashi, 19 Octobre 2015 SITUATION DE LA REFORME DU SECTEUR DE L ELECTRICITE DE LA RDC PAR VIKA di PANZU Vincent Noel DG de KATen Octobre 2015 1 SOMMAIRE

Plus en détail

Des territoires en transition énergétique

Des territoires en transition énergétique Des territoires en transition énergétique Montpellier 1 er octobre 2013 Plénière Centre de Recherche en Economie et Droit de l Energie Quel mix énergétique pour demain? incertitudes et paradoxes Jacques

Plus en détail

GDR RSEI. Entre inertie et utopie : qu'est ce que les TIC devront réellement faire pour les VE

GDR RSEI. Entre inertie et utopie : qu'est ce que les TIC devront réellement faire pour les VE GDR RSEI Entre inertie et utopie : qu'est ce que les TIC devront réellement faire pour les VE David Mercier Chef du Laboratoire Information, Modèles et Apprentissage 08/06/2012 2 SOMMAIRE Rappels sur les

Plus en détail

Optimisation et Processus métier

Optimisation et Processus métier Optimisation et Processus métier découvrez avec ILOG la solution d'optimisation leader du marché Didier Vidal vidaldid@fr.ibm.com Petit problème d optimisation 1 2000 1 Coûts de transport: 10 Euros par

Plus en détail

L induction électromagnétique et la loi de Faraday (Tous les cours à partir du cours XIX)

L induction électromagnétique et la loi de Faraday (Tous les cours à partir du cours XIX) L induction électromagnétique et la loi de Faraday (Tous les cours à partir du cours XIX) Le phénomène d induction électromagnétique peut être mis en évidence par les deux expériences simples suivantes.

Plus en détail

Induction électromagnétique

Induction électromagnétique Induction électromagnétique Sommaire I) Théorie de l induction électromagnétique..2 A. Introduction 2 B. Notion de force électromotrice 3 C. Loi de Faraday..5 D. Quelques applications.7 Spire circulaire

Plus en détail

Estimation des effets macroéconomiques de la vision ADEME ADEME/OFCE

Estimation des effets macroéconomiques de la vision ADEME ADEME/OFCE Estimation des effets macroéconomiques de la vision ADEME ADEME/OFCE Le modèle ThreeME Modèle Macroéconomique Multisectoriel d Evaluation des politiques Energétiques et Environnementales Conçu conjointement

Plus en détail

11 Chercheurs permanents (Professeurs, Maître de Conférences ou équivalent, Ingénieur de Recherche et d Etude) 16 Doctorants, Post-doctorants et IR

11 Chercheurs permanents (Professeurs, Maître de Conférences ou équivalent, Ingénieur de Recherche et d Etude) 16 Doctorants, Post-doctorants et IR Management de l énergie Usine+, 13/11/214 Comment choisir une stratégie de management de l énergie de systèmes électriques multi-source et multi-charge? Benoit ROBYNS Equipe Réseaux 2 11 Chercheurs permanents

Plus en détail

Les lières. MSc in Electronics and Information Technology Engineering. Ingénieur civil. en informatique. MSc in Architectural Engineering

Les lières. MSc in Electronics and Information Technology Engineering. Ingénieur civil. en informatique. MSc in Architectural Engineering Ingénieur civil Ingénieur civil Les lières MSc in Electronics and Information Technology Engineering MSc in Architectural Engineering MSc in Civil Engineering MSc in Electromechanical Engineering MSc

Plus en détail

Session 2.2 Automatisation. Automatisation des réseaux électriques de distribution secondaire

Session 2.2 Automatisation. Automatisation des réseaux électriques de distribution secondaire Session 2.2 Automatisation Automatisation des réseaux électriques de distribution secondaire Siemens AG 2014. Tous droits réservés. siemens.com/answers Un réseau intelligent renforcé par des services d'intégration

Plus en détail

Les énergies renouvelables et le débat national sur l énergie

Les énergies renouvelables et le débat national sur l énergie Les énergies renouvelables et le débat national sur l énergie Le havre 3 Avril 2013 Académie des technologies, Grand Palais des Champs -Élysées, Porte C, avenue Franklin D. Roosevelt, 75008 Paris http://www.academie-technologies.fr

Plus en détail

RTE, PIONNIER DES SMARTGRIDS

RTE, PIONNIER DES SMARTGRIDS SmartGrids RTE, PIONNIER DES SMARTGRIDS RTE est au cœur du développement des SmartGrids. Les énergies renouvelables montent en puissance (éolien, solaire), de nouveaux usages voient le jour (modulation

Plus en détail

Sujet 5. Email téléphone Unité de recherche (avec sa labellisation) Unité de rattachement (Université, Ecole ) Nombre de thèses en cours Nom

Sujet 5. Email téléphone Unité de recherche (avec sa labellisation) Unité de rattachement (Université, Ecole ) Nombre de thèses en cours Nom Sujet 5 Titre: Dimensionnement optimal de l architecture électrique d un parc éolien offshore en courant continu haute tension (HVDC) Directeur de thèse Co-encadrant éventuels Co-encadrant éventuels Financement

Plus en détail

L AUTOCONSOMMATION. Rencontres Energivie 25/10/2013

L AUTOCONSOMMATION. Rencontres Energivie 25/10/2013 Christian SCHAEFFER Directeur de la Plateforme Formation et Evaluation - INES christian.schaeffer@ines-solaire.fr L AUTOCONSOMMATION Rencontres Energivie En collaboration avec Emilie SOURNIA Chargé de

Plus en détail

Lignes de transfert d Energie Electrique

Lignes de transfert d Energie Electrique Plan général du cours Introduction Les sources d énergie Les vecteurs d énergie Les consommateurs Les systèmes de tension 1 transmission réserve Source : Microsoft 2 1 Source Vecteur d énergie Consommateur

Plus en détail

Forum du Club de Nice

Forum du Club de Nice Centre de Recherche en Economie et Droit de l Energie L impact du gaz US et des renouvelables sur le marché spot de l électricité en Europe Jacques PERCEBOIS Professeur à l Université de Montpellier I

Plus en détail

Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé. Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W.

Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé. Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W. Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W. Zerguine SOMMAIRE Présentation de la société Contexte de l étude Approche

Plus en détail

BCPST 2, Lycée JB Say, Paris PHYSIQUE-CHIMIE CAHIER DE TEXTE 2012/2013

BCPST 2, Lycée JB Say, Paris PHYSIQUE-CHIMIE CAHIER DE TEXTE 2012/2013 PHYSIQUE-CHIMIE CAHIER DE TEXTE 2012/2013 1 Semaine 1 : du Mardi 4 au Vendredi 7 Septembre 2012 Jeudi 06/09 (2h de cours en classe entière) Accueil rentrée : présentation générale (0h40) Cours (1h20) :

Plus en détail

TRANSPORT RÉSEAU DE TRANSPORT ET DISTRIBUTION

TRANSPORT RÉSEAU DE TRANSPORT ET DISTRIBUTION RÉSEAU DE TRANSPORT ET DISTRIBUTION CONDUCTION ÉLECTRIQUE DÉFI DU RENOUVELABLE RÉSEAU DE TRANSPORT ET DISTRIBUTION Les centrales qui produisent l électricité sont implantées selon des contraintes géographiques

Plus en détail

Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène

Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène HYBSEN - HYdrogène en Bretagne pour le Stockage d ENergie Renouvelable Le stockage de l énergie: 2 ème pilier de la troisième révolution

Plus en détail

Géothermie et stockage: quo vadis? Pascal Vinard

Géothermie et stockage: quo vadis? Pascal Vinard Géothermie et stockage: quo vadis? Pascal Vinard Contenu 1. Définitions et leur évolution 2. Cadre énergétique global, européen et Suisse 3. Evolution du marché des PAC géothermiques et projets de stockage

Plus en détail

Répondre à la demande énergétique en conciliant 3 aspects

Répondre à la demande énergétique en conciliant 3 aspects Les moyens de production d électricité 11/07 1 Répondre à la demande énergétique en conciliant 3 aspects Économique à des coûts acceptables dans des marchés de plus en plus ouverts Environnemental Social

Plus en détail

Gestion du stockage de l électricité à la convergence des besoins de l habitat et du transport

Gestion du stockage de l électricité à la convergence des besoins de l habitat et du transport Gestion du stockage de l électricité à la convergence des besoins de l habitat et du transport Camille GROSJEAN, CEA Grenoble, Institut National de l Energie Solaire (Chambéry) Ingénieur-chercheur, doctorant

Plus en détail

Energies renouvelables et développement durable

Energies renouvelables et développement durable Energies renouvelables et développement durable Christian de Gromard AFD/TED, Transport et Energie Durable «Les Energies Renouvelables au service de l humanité» 40 ème anniversaire du congrès international

Plus en détail

Electricité et magnétisme - TD n 10 Induction

Electricité et magnétisme - TD n 10 Induction Electricité et magnétisme - TD n 1 Induction 1. Inductance mutuelle - transformateur On considère un solénoïde de section circulaire, de rayon R 1, de longueur, et constitué de N 1 spires. A l intérieur

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

Séminaire de restitution des conférences CCS 2010

Séminaire de restitution des conférences CCS 2010 Séminaire de restitution des conférences CCS 2010 IEAGHG Social Research Network: Le 2 ème séminaire du SRN s est tenu à Yokohama, au Japon, 17 et 18 novembre 2010. -En bref- Par Gilles Mardon, CIRED Chaire

Plus en détail

24 Février 2015. Programme E-WAY

24 Février 2015. Programme E-WAY 24 Février 2015 Programme E-WAY & projet Corridor électrique autoroutier Copyright O.I.E, Walter Pizzaferri, Pierre Ravinet, Jacques van Wittenberghe, 2015 L O.I.E. et la transition énergétique o Fondé

Plus en détail

Moteurs électriques intégrés dans les roues. Christophe Espanet Université de Franche-Comté Institut FEMTO-ST, département ENISYS

Moteurs électriques intégrés dans les roues. Christophe Espanet Université de Franche-Comté Institut FEMTO-ST, département ENISYS Moteurs électriques intégrés dans les roues Christophe Espanet Université de Franche-Comté Institut FEMTO-ST, département ENISYS 1 Moteurs électriques intégrés dans les roues - Agenda 1. Architectures

Plus en détail

Programme «La Frégate»

Programme «La Frégate» Programme «La Frégate» Programme «La Frégate» Le Pourquoi Une Vision d avenir Navires modernisés, production de puissance optimisée, + Utilisation de carburants alternatifs, consommation maîtrisée, émissions

Plus en détail