Octobre ACTU ISR n 8

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Octobre 2009. ACTU ISR n 8"

Transcription

1 Octobre 2009 ACTU ISR n 8

2 SOMMAIRE GÉNÉRAL ACTU ISR Septembre 2009 Les faits marquants Les news extra-financières ACTU ISR N 8 OCTOBRE 2009 Page 2

3 LES FAITS MARQUANTS ACTU ISR N 8 OCTOBRE 2009 Page 3

4 1. LES FAITS MARQUANTS Malaise chez France Telecom (1) Rappel des faits : comme le nombre de décès depuis le début de l été comme le nombre de salariés s estimant stressés comme la part des salariés s estimant «en souffrance» Depuis le début de l année 2008, France Telecom fait face à une «vague de suicides» : on en dénombre 24 depuis le début de l année 2008 pour salariés en France. Depuis quelques mois, le phénomène tend à s amplifier avec non seulement une multiplication des suicides, mais aussi avec une mise en cause directe de la responsabilité de France Telecom (défenestration sur le lieu de travail, poignardage lors d une réunion interne, lettres dénonçant clairement la gestion des ressources humaines de France Telecom, etc.). Une situation alarmante? Point de vue statistique en France : Le taux de suicides pour la population masculine active (de 25 à 74 ans) est de 33.4 décès pour habitants par an. Il est pour la population féminine active (de 25 à 74 ans) de 12.1 décès pour habitants par an. Soit au niveau global un taux de suicide pour la population française de 25 à 74 ans de 22.5 décès pour habitants par an. Point de vue historique chez France Telecom : Le nombre de suicides n est pas spécialement en augmentation chez France Telecom. Le groupe a connu en 2000, 28 suicides (soit 21.5 suicides pour salariés par an) et en 2002, 29 suicides (soit 24.9 suicides pour salariés par an). D un point de vue historique et statistique, le phénomène n est pas si exceptionnel (sur la période 2008/2009, cela ferait un taux de 13.7 suicides pour employés par an). ACTU ISR N 8 OCTOBRE 2009 Page 4

5 1. LES FAITS MARQUANTS Malaise chez France Telecom (2) cadres vont être formés à la détection des signaux de faiblesse psychologique Les anomalies RH et les mesures prises : Les phénomènes les plus souvent évoqués sont : - Le management par le stress, - La restructuration et la réorganisation continuelle depuis 10 ans, - Les mobilités géographiques et professionnelles imposées, - L individualisation du monitoring de la performance des salariés. Mais les discussions avec le management de France Telecom soulignent que : Soit l augmentation du nombre de médecins du travail dans les prochains mois - La mobilité interne imposée ne fait pas partie des pratiques RH, - La GPEC (Gestion Prévisionnelle des Emplois et Compétences, outil RH permettant d offrir visibilité et transparence sur les évolutions de l entreprise) n a pas été signé par les syndicats en 2008 pour des raisons de forme et non de fond. Les mesures prises suite aux rencontres avec le gouvernement et/ou les syndicats : recrutements vont être effectués afin de renforcer les équipes RH de proximité - La suspension temporaire des mobilités internes - La nomination d un médiateur des mobilités - La mise en place de critères collectifs dans la définition des parts variables en complément de critères individuels Le point de vue de LBPAM : Au niveau global, la gestion des ressources humaines demeure assez bonne. On peut cependant regretter une gestion de crise défaillante imputable à un management peu réactif. Ils n ont pas réussi à enrayer cette «spirale de suicides» rapidement. ACTU ISR N 8 OCTOBRE 2009 Page 5

6 1. LES FAITS MARQUANTS Secret bancaire : le combat continue Définition d un «paradis fiscal» selon l OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economiques) en 2000 : taux d'imposition faible ou nul ; absence de transparence ; obstruction à l'échange d'informations ; possibilité de ne pas exercer d'activités substantielles. Nombre de nouvelles conventions de doubleimposition conformes au modèle OCDE signées par la France en 2009 (au 30 septembre) Des avancées depuis un an : Londres, 2 avril 2009 : A la demande du G20, l OCDE met à jour sa méthodologie, en choisissant pour critère essentiel l échange d informations entre administrations fiscales. - 4 pays sur la liste noire (aucune convention de double-imposition conforme au modèle OCDE) - 38 pays sur la liste grise (entre 0 et 12 conventions conformes). Pittsburgh, septembre 2009 : L OCDE fait le point. - Aucun pays sur la liste noire, 30 pays sur la liste grise pays ont quitté ces listes parce qu ils ont signé au moins 12 conventions A Pittsburgh, le G20 a réaffirmé sa détermination et renforcé la pression sur les pays de la liste grise. Des sanctions pourront être décidées à partir de mars 2010, à la libre appréciation de chaque Etat. Nombre d organisations (syndicats et ONG) ayant lancé la pétition «Stop Paradis Fiscaux» le 21 septembre En France, les banques sous l impulsion de BNP Paribas? se sont engagées à fermer leurs filiales implantées dans les pays de la liste grise à partir de mars Prochaine étape : Un rapport d évaluation sur le respect des engagements pris par les paradis fiscaux sera remis à l OCDE en décembre par un comité présidé par le Français François d Aubert. L avis de LBPAM : L évolution est positive. Elle est la preuve que la volonté politique peut faire changer les choses rapidement. Mais il reste à voir l effectivité des échanges d informations, qui ne seront pas automatiques. La signature des conventions doit être suivie d une ratification et d une mise en œuvre rapides. ACTU ISR N 8 OCTOBRE 2009 Page 6

7 1. LES FAITS MARQUANTS Conseils d administration : où sont les femmes? sociétés du CAC 40 comptent au moins 20% de femmes dans leur Conseil : BNP Paribas, Michelin, L Oréal et Pernod-Ricard. L IFA (Institut Français des Administrateurs), l ORSE (Observatoire de la Responsabilité Sociétale des Entreprises) et EuropeanPWN-Paris (European Professional Women s Network) ont publié une étude en septembre sur la présence des femmes dans les instances de décision des entreprises. Les Conseils d administration des grandes sociétés européennes comptent en moyenne 11% de femmes. Les sociétés du CAC 40 sont en-dessous de cette moyenne, avec seulement 9%. Les meilleurs élèves sont les sociétés du nord de l Europe : 41% en Norvège (quota de 40% fixé dans la loi), 27% en Suède, 20% en Finlande. Selon l étude «Planning tomorrow s boardroom : making room for women», publiée par Inter Organization Network (ION) en 2009, la présence des femmes serait très positive : Une diversité au sein du CA amène à des discussions stratégiques plus constructives et à des approches différentes des enjeux ; sociétés du CAC 40 ne comptent aucune femme dans leur Conseil : Cap Gemini, EADS, STMicroelectronics, Vallourec et Veolia Environnement. L analyse de l attitude envers le risque montre que les femmes répondent plus vite que les hommes et d une façon différente aux signaux de danger ; Les femmes administratrices sont davantage prêtes à aborder des sujets difficiles, alors que les hommes seraient tentés de les éviter. D autres études indiquent qu il faut atteindre un seuil de trois femmes afin que leur avis puisse être pris complètement en compte. ACTU ISR N 8 OCTOBRE 2009 Page 7

8 LES NEWS EXTRA-FINANCIERES ACTU ISR N 8 OCTOBRE 2009 Page 8

9 2. LES NEWS EXTRA- FINANCIERES L actualité des entreprises présentes dans nos fonds ISR (1) Une responsabilisation de ses anciens dirigeants! Siemens (Industrie) Siemens a fixé un ultimatum à 7 de ses anciens dirigeants accusés de corruption, pour la signature d'accords à l'amiable. Dans le détail, ce courrier indique que les anciens membres de la direction, auxquels Siemens réclame des dommages et intérêts, auront jusqu'à la minovembre pour manifester leur intention de trouver un accord, faute de quoi le groupe se réserve le droit d engager des poursuites judiciaires à leur encontre (conformément à une disposition adoptée, hier, en conseil de surveillance). Une filiale innove dans la marine de luxe LVMH (Biens à la consommation) Schneider Electric (Industrie) Feadship (LVMH a acquis la société en septembre 2008) a dévoilé son nouveau concept design de yacht, à l édition 2009 du Monaco Yacht Show, largement tourné vers une approche écologique. Le yacht déploie un système énergétique utilisant l'énergie bio-diesel et solaire. La propulsion est entièrement électrique sans aucun moteur à combustion et le carburant synthétique utilisé peut être produit par des sources naturelles (biomasse, algues). Création d un fonds solidaire mondial Schneider a annoncé la création d'un fonds d'investissement solidaire mondial (Schneider Electric Energy Access), doté d'un capital initial de 3 M, dans le but est de soutenir le développement d'initiatives entrepreneuriales favorisant l'accès à l'énergie des populations les plus pauvres. Créé avec le soutien du Crédit Coopératif, ce fonds investira dans des projets précis comme la création d'entreprises dans le domaine de l'électricité par des personnes éloignées de l'emploi, le développement d'entreprises permettant l'accès à l'énergie dans des zones rurales ou périurbaines de pays en développement ou la mise en place de solutions innovantes d'accès à l'énergie grâce aux énergies renouvelables ACTU ISR N 8 OCTOBRE 2009 Page 9

10 2. LES NEWS EXTRA- FINANCIERES L actualité des entreprises présentes dans nos fonds ISR (2) Le futur acteur incontournable de l électrique Le groupe multiplie les partenariats stratégiques en vue de se développer sur le véhicule électrique : - Renault et RWE ont signé un accord de coopération afin de développer un système de recharge pour les véhicules électriques en Allemagne. L infrastructure mise au point par les deux partenaires devrait être totalement opérationnelle en juin Renault (Automobile) - Dans le cadre de son partenariat avec Better Place, les deux groupes industriels s engagent à fournir un volume d au moins voitures électriques du modèle Fluence ZE (dévoilé en septembre au salon de Francfort) en Israël et au Danemark d ici Selon Renault, Fluence ZE sera la première voiture électrique particulière lancée dans plus de 20 pays à travers le monde. - Le groupe a annoncé la signature d un accord de partenariat avec Europcar (n 1 européen de la location de véhicules de tourisme et utilitaires). Il prévoit le déploiement d une flotte de véhicules électriques Renault et le développement d infrastructures de charge dès 2011 au sein des stations de locations Europcar. Par ailleurs, le loueur a annoncé qu il mettrait au point de nouvelles offres de location de courte durée spécifiques à ces véhicules. - Le groupe néerlandais TNT, acteur important des services postaux et des transports express a indiqué qu il étudiait la possibilité d utiliser les véhicules électriques de Renault dans le cadre de son programme environnemental Planet Me axé sur la réduction des émissions de CO2. Ces véhicules, que TNT compte utiliser pour ses diverses activités aux Pays-Bas, devraient être disponibles à partir de 2011 et permettront à TNT de se rapprocher davantage de son objectif de devenir la première entreprise de services postaux et de transports express non polluante au monde. ACTU ISR N 8 OCTOBRE 2009 Page 10

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Edition 2009 Pr Michel Ferrary Michel.Ferrary@skema.edu - Etat des lieux de la féminisation de françaises - Trois facteurs explicatifs de la féminisation

Plus en détail

Les informations sociales dans les rapports annuels Troisième année d application de la loi NRE

Les informations sociales dans les rapports annuels Troisième année d application de la loi NRE Les informations sociales dans les rapports annuels Troisième année d application de la loi NRE Premiers éléments à partir des sociétés cotées au CAC 40 Marseille - Septembre 2005 1 Présentation générale

Plus en détail

Le CAC 40, parité, diversité : Synthèse de l enquête de République & Diversité, en partenariat avec le CRAN

Le CAC 40, parité, diversité : Synthèse de l enquête de République & Diversité, en partenariat avec le CRAN Le CAC 40, parité, diversité : Synthèse de l enquête de République & Diversité, en partenariat avec le CRAN - Octobre 2012 - Commanditaires et définitions Commanditaires de l enquête Cette enquête a été

Plus en détail

Les salariés et le changement : conduite, adhésion, résistances

Les salariés et le changement : conduite, adhésion, résistances pour Les salariés et le changement : conduite, adhésion, résistances Juin 2010 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l'étude A La perception globale du changement B Le vécu du changement au

Plus en détail

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Edition 2015 Pr Michel Ferrary Michel.Ferrary@skema.edu Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Depuis 2008, l Observatoire analyse l

Plus en détail

Féminisation et performances des entreprises

Féminisation et performances des entreprises Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Féminisation et performances des entreprises 2011 Pr Michel Ferrary Michel.Ferrary@skema.edu Pourquoi se poser la question du lien entre féminisation

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1126778L/Bleue-1 -----

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1126778L/Bleue-1 ----- RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et européennes PROJET DE LOI autorisant l approbation de la convention entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement de la République

Plus en détail

Chiffres & textes clés. Les administrateurs salariés dans les entreprises du CAC 40

Chiffres & textes clés. Les administrateurs salariés dans les entreprises du CAC 40 Chiffres & textes clés Les administrateurs salariés dans les entreprises du CAC 40 EMLYON I.F.G.E. - CHIFFRES & TEXTES CLÉS Les administrateurs salariés dans les entreprises du CAC 40 Quelle est l ampleur

Plus en détail

R A P P O R T A N N U E L

R A P P O R T A N N U E L R A P P O R T A N N U E L Fonds commun de placement S. ACTIVE MONETAIRE ISR Exercice du 01/01/2012 au 31/12/2012 Commentaires de gestion Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels 1 L'objectif

Plus en détail

Analyse des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles

Analyse des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles MàJ Février 2008 Analyse des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles 1. Obligation de négocier sur l égalité professionnelle (loi du 9 mai 2001 renforcée

Plus en détail

Les meilleures pratiques des entreprises du CAC 40

Les meilleures pratiques des entreprises du CAC 40 F. Bournois J. Rojot J.-L. Scaringella RH Les meilleures pratiques des entreprises du CAC 40, 2003 ISBN : 2-7081-2874-4 Table des matières Table des matières... Remerciements... Préface... Introduction...

Plus en détail

Septembre 2009. ACTU ISR n 7

Septembre 2009. ACTU ISR n 7 Septembre 2009 ACTU ISR n 7 SOMMAIRE GÉNÉRAL ACTU ISR Septembre 2009 Les faits marquants Les news extra-financières ACTU ISR N 6 AOUT 2009 Page 2 LES FAITS MARQUANTS ACTU ISR N 6 AOUT 2009 Page 3 1. LES

Plus en détail

CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES

CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES OBSERVATOIRE SKEMA DE LA FEMINISATION DES ENTREPRISES FRANÇAISES CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES RESISTENT-ELLES MIEUX A LA CRISE BOURSIERE? Professeur Michel Ferrary SKEMA Business School 1 Michel

Plus en détail

Droit d un CEE à consultation et assistance d Experts FETBB

Droit d un CEE à consultation et assistance d Experts FETBB Bordeaux Lille Lyon Marseille Metz Nantes Paris Toulouse Société d expertise comptable inscrite au Tableau de l Ordre de Paris/Ile-de-France Siège social : 20, rue Martin Bernard 75647 Paris Cedex 13 Tel

Plus en détail

Les profits des entreprises du

Les profits des entreprises du Les profits des entreprises du CAC 40 Des hausses de profits déconnectées de la réalité économique David Meyer collaborateur de la Direction Fédérale sur les questions économiques 1 Méthodologie Les données

Plus en détail

Présentation de la «Preuve d impôt» - IAS12 Quel est le format publié par les sociétés du CAC 40 dans leurs comptes consolidés en 2012?

Présentation de la «Preuve d impôt» - IAS12 Quel est le format publié par les sociétés du CAC 40 dans leurs comptes consolidés en 2012? 2012 Présentation de la «Preuve d impôt» - IAS12 Quel est le format publié par les sociétés du CAC 40 dans leurs comptes consolidés en 2012? INCLUT LA RECOMMANDATION AMF sur les comptes 2013 Pour tout

Plus en détail

Mise en œuvre des tests de dépréciation en 2012

Mise en œuvre des tests de dépréciation en 2012 12 JUIN 2013 1 Mise en œuvre des tests de dépréciation en 2012 Sociétés du CAC 40 12 JUIN 2013 2 / 19 Eléments de contexte Rappel sur la norme IAS 36 L entité doit apprécier, à chaque arrêté comptable,

Plus en détail

La taxe carbone Un choix responsable pour la lutte contre le réchauffement climatique

La taxe carbone Un choix responsable pour la lutte contre le réchauffement climatique La taxe carbone Un choix responsable pour la lutte contre le réchauffement climatique Agir, une nécessité et une responsabilité Le Grenelle de l Environnement a conduit à un constat partagé par tous :

Plus en détail

La réputation des entreprises se joue-t-elle sur les réseaux sociaux?

La réputation des entreprises se joue-t-elle sur les réseaux sociaux? La réputation des entreprises se joue-t-elle sur les réseaux sociaux? Principaux résultats de l étude TNS SOFRES Top Com muriel.humbertjean@tns-sofres.com Réseaux Sociaux vs. Real Life 3 sources La plus

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2008

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2008 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 2008 François SERVANT Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2008, les non-résidents détenaient

Plus en détail

Master "Generating Eco Innovation"

Master Generating Eco Innovation International chair in "Generating Eco-innovation" Master "Generating Eco Innovation" Programme pédagogique 2009-2010 UE 1 : Prospective et compétitivité internationale (88 heures) UE 11 : Nature de l

Plus en détail

Indicateurs de reporting pour les entreprises en matière de couverture sociale à l international

Indicateurs de reporting pour les entreprises en matière de couverture sociale à l international Indicateurs de reporting pour les entreprises en matière de couverture sociale à l international En collaboration avec Septembre 2013 Observatoire de la Responsabilité Sociétale des Entreprises 25 rue

Plus en détail

SOMMAIRE. 1/ Pourquoi un site Internet sur le reporting RSE? 2/ Le contenu du site Internet

SOMMAIRE. 1/ Pourquoi un site Internet sur le reporting RSE? 2/ Le contenu du site Internet 3... SOMMAIRE 1/ Pourquoi un site Internet sur le reporting RSE? a. Définition et enjeux du «reporting RSE des entreprises» - Quoi? - Pour qui? - Pourquoi? - Comment? 5... b. Objectifs du site Internet

Plus en détail

Sdem50. Projet de déploiement d infrastructures de recharge sur le département de la Manche. Communauté de communes de Sèves-Taute le 7 octobre 2014

Sdem50. Projet de déploiement d infrastructures de recharge sur le département de la Manche. Communauté de communes de Sèves-Taute le 7 octobre 2014 Sdem50 Projet de déploiement d infrastructures de recharge sur le département de la Manche Communauté de communes de Sèves-Taute le 7 octobre 2014 Un peu d histoire Les prémices du véhicule électrique

Plus en détail

L Association des Femmes Diplômées d Expertise Comptable Administrateurs (AFECA) et ses co-présidentes Marie-Ange Andrieux et Françoise Berthon

L Association des Femmes Diplômées d Expertise Comptable Administrateurs (AFECA) et ses co-présidentes Marie-Ange Andrieux et Françoise Berthon LA PLACE DES ADMINISTRATRICES AU SEIN DES SOCIÉTÉS COTÉES SUR EURONEXT PARIS AU 30 JUIN 2013 Diplômées d'expertise Comptable Administrateurs L Association des Femmes Diplômées d Expertise Comptable Administrateurs

Plus en détail

Etude sur la gouvernance des entreprises du CAC 40 Eclairages sur le SBF 120

Etude sur la gouvernance des entreprises du CAC 40 Eclairages sur le SBF 120 Etude sur la gouvernance des entreprises du CAC 40 Eclairages sur le SBF 120 Septembre 2010 Une étude réalisée par : Russell Reynolds Associates Objectifs de l étude Assurer un suivi Apporter un outil

Plus en détail

POUR UN LABEL ISR DECLARATION COMMUNE AFG - AFNOR - CIES - FINANSOL - FIR - NOVETHIC - ORSE - PARIS EUROPLACE

POUR UN LABEL ISR DECLARATION COMMUNE AFG - AFNOR - CIES - FINANSOL - FIR - NOVETHIC - ORSE - PARIS EUROPLACE POUR UN LABEL ISR DECLARATION COMMUNE AFG - AFNOR - CIES - FINANSOL - FIR - NOVETHIC - ORSE - PARIS EUROPLACE A l occasion de la consultation sur le Livre Blanc sur le financement de la transition écologique,

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2010, la capitalisation

Plus en détail

Pacte de responsabilité

Pacte de responsabilité Le 5 mars 2014 Pacte de responsabilité Relevé de conclusions des réunions paritaires du 28 février et du 5 mars 2014 La situation économique et sociale de notre pays est marquée par une forte ambivalence.

Plus en détail

Traduction du Résumé de l étude de CE DELFT* : «L électricité verte pour les voitures électriques»

Traduction du Résumé de l étude de CE DELFT* : «L électricité verte pour les voitures électriques» Traduction du Résumé de l étude de CE DELFT* : «L électricité verte pour les voitures électriques» * Bureau d études Néerlandais indépendant spécialisé dans les questions environnementales et la recherche

Plus en détail

CONDITIONS DEFINITIVES EN DATE DU 05 MAI 2008 CONCERNANT DES BONS D'OPTION WARRANTS SUR ACTIONS ET INDICE AVEC REGLEMENT EN ESPECES

CONDITIONS DEFINITIVES EN DATE DU 05 MAI 2008 CONCERNANT DES BONS D'OPTION WARRANTS SUR ACTIONS ET INDICE AVEC REGLEMENT EN ESPECES CONDITIONS DEFINITIVES EN DATE DU 05 MAI 2008 CONCERNANT DES BONS D'OPTION WARRANTS SUR ACTIONS ET INDICE AVEC REGLEMENT EN ESPECES Emetteur : Calyon Financial Products (Guernsey) Limited Garant : Calyon

Plus en détail

Collège Avril 2015. Mise en service de l infrastructure de recharge de véhicules électriques sur le département des Hautes-Alpes

Collège Avril 2015. Mise en service de l infrastructure de recharge de véhicules électriques sur le département des Hautes-Alpes Collège Avril 2015 Mise en service de l infrastructure de recharge de véhicules électriques sur le département des Hautes-Alpes Contexte et enjeux Les enjeux du véhicule électrique sont multiples : Réduire

Plus en détail

Pré sen t a i on YO LY N enau t lt Z E.. 22 octobre 2010

Pré sen t a i on YO LY N enau t lt Z E.. 22 octobre 2010 Pé t ti LYONR lt Z E Présentation LYON Renault Z.E. 22 octobre 2010 MOBILITÉ DURABLE POUR TOUS PRODUCTION AUTOMOBILE ANNUELLE MONDIALE DEPUIS 1900 MILLIONS DE VÉHICULES 100 80 60 62 40 20 0 16,5 1900 1920

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres À la fi n de l année 2009, les non-résidents

Plus en détail

Social Business : l entreprise de demain?

Social Business : l entreprise de demain? Social Business : l entreprise de demain? 1000 pionniers du nouveau monde www.shamengo.com Présentation des projets Schneider Electric : Programme BipBop Changing lives through access to energy Emmanuel

Plus en détail

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 JCDecaux France Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 Novembre 2015 PRESENTATION DU CADRE DU REPORTING 1 Description de la

Plus en détail

VEOLIA TRANSDEV ET LE PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Rapport de communication sur le progrès 2011

VEOLIA TRANSDEV ET LE PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Rapport de communication sur le progrès 2011 VEOLIA TRANSDEV ET LE PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES Rapport de communication sur le progrès 2011 VEOLIA TRANSDEV, ACTEUR DU GLOBAL COMPACT Le Groupe Veolia Transdev, en cohérence avec les valeurs portées

Plus en détail

BipBop. Développer l accès à une électricité sûre, fiable et verte à la base de la pyramide. Octobre 2011

BipBop. Développer l accès à une électricité sûre, fiable et verte à la base de la pyramide. Octobre 2011 BipBop Développer l accès à une électricité sûre, fiable et verte à la base de la pyramide Octobre 2011 Comment pouvons nous élargir l accès à l énergie? Milliard de personnes Qui n ont actuellement pas

Plus en détail

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2013

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2013 La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 2013 Pierre BUI QUANG Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2013, les non résidents détenaient

Plus en détail

Principes européens et code de conduite. Préparer et gérer des restructurations pour un avenir durable

Principes européens et code de conduite. Préparer et gérer des restructurations pour un avenir durable Principes européens et code de conduite Préparer et gérer des restructurations pour un avenir durable Une proposition du réseau IRENE Préambule Le réseau IRENE réunit des praticiens, experts, chercheurs,

Plus en détail

Liste des émetteurs. Pour plus d'informations, se reporter au prospectus complet du fonds.

Liste des émetteurs. Pour plus d'informations, se reporter au prospectus complet du fonds. LBPAM Responsable Tréso* Liste des émetteurs Au 30 septembre 2015 * Les informations concernant l'opcvm LBPAM Responsable Tréso figurant dans ce document sont produites à titre purement indicatif : elles

Plus en détail

Echantillon représentatif

Echantillon représentatif Enquête Méthodologie: Etude préalable qualitative avec 2 discussions de groupes (automobilistes privés) et 6 interviews simples (responsables de flottes) Etude quantitative Partie1: interviews téléphoniques

Plus en détail

Communication On Progress 2013

Communication On Progress 2013 Châtenay, le 28 mars 2014 Monsieur le Secrétaire Général, NEXEYA a décidé d adhérer et de soutenir le Pacte Mondial de l ONU en février 2013. J ai le plaisir de vous confirmer notre engagement et notre

Plus en détail

Benchmark des rapports annuels des sociétés du CAC 40

Benchmark des rapports annuels des sociétés du CAC 40 Benchmark des rapports annuels des sociétés du CAC 40 13 septembre 2012 Présentation Entreprises & médias Occurrence est certifiée ISO 9001 depuis 2004 A retenir [1/2] Dispositif : > Des dispositifs éditoriaux

Plus en détail

le NOUVEAU MODE DE VILLE

le NOUVEAU MODE DE VILLE VÉLO À ASSISTANCE ÉLECTRIQUE le NOUVEAU MODE DE VILLE contact www.cycletic.fr contact@cycletic.fr T. : 04 72 78 31 20 P. : 06 11 43 72 86 15, bd Vivier Merle 69003 Lyon un concept innovant Vélo à assistance

Plus en détail

ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES SUR LA LEGISLATION DES CARBURANTS PROPRES

ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES SUR LA LEGISLATION DES CARBURANTS PROPRES 15 juin 2007 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES SUR LA LEGISLATION DES CARBURANTS PROPRES David Desforges, Avocat Associé, Gide Loyrette Nouel LE DEVELOPPEMENT DE LA FILIERE CARBURANT GAZ NATUREL AGRION -

Plus en détail

Rencontres Européennes du Véhicule Electrique à

Rencontres Européennes du Véhicule Electrique à Dossier de presse Rencontres Européennes du Véhicule Electrique à l initiative d EDF et d ERDF 23 et 24 juin 2012 Parking de la Centrale EDF de Cattenom Contacts presse : ERDF Frédérique Lava Déléguée

Plus en détail

OBSERVATIONS VIGEO REPORTING DES ENTREPRISES FRANCAISES COTEES

OBSERVATIONS VIGEO REPORTING DES ENTREPRISES FRANCAISES COTEES OBSERVATIONS VIGEO REPORTING DES ENTREPRISES FRANCAISES COTEES Vigeo Mars 2014 Notre référentiel d analyse couvre l ensemble des sujets à couvrir selon l article 225 2. Ressources humaines - Promotion

Plus en détail

Randstad renouvelle son engagement à respecter les 10principes du Pacte Mondial. Principes illustrés :

Randstad renouvelle son engagement à respecter les 10principes du Pacte Mondial. Principes illustrés : Randstad renouvelle son engagement à respecter les 10principes du Pacte Mondial Principes illustrés : n 6 : Elimination de la discrimination en matière d emploi et de profession n 8 : Prise d initiative

Plus en détail

Projet de réorganisation des expertises de la branche Famille

Projet de réorganisation des expertises de la branche Famille Direction du réseau Paris, le 21 février 2014 Projet de réorganisation des expertises de la branche Famille INC du 13 mars 2014 1 1. Contexte Les Prm ont été créés en 2002 et trouvent leur fondement dans

Plus en détail

Climat et relations sociales dans les entreprises

Climat et relations sociales dans les entreprises Résultats de l enquête de l Observatoire Cegos Climat et relations sociales dans les entreprises 13 novembre 2008 1 Méthodologie Enquête menée en septembre / octobre 2008 Echantillons : - 166 DRH d entreprises

Plus en détail

Processus ISR. Allianz Euro Credit SRI. Obligataire ISR 2012

Processus ISR. Allianz Euro Credit SRI. Obligataire ISR 2012 Processus ISR Allianz Euro Credit SRI Obligataire ISR 2012 Sommaire -Moyens et ressources ISR -Processus d investissement -Glossaire 2 Moyens et ressources ISR Taux Recherche interne : 10 gérants et analystes

Plus en détail

LIRE LA COTE BOURSIÈRE RE ET COMPRENDRE LES INDICES BOURSIERS

LIRE LA COTE BOURSIÈRE RE ET COMPRENDRE LES INDICES BOURSIERS FORMATION DES JOURNALISTES Séminaire de Formation de la COSUMAF THÈME 4 : LIRE LA COTE BOURSIÈRE RE ET COMPRENDRE LES INDICES BOURSIERS Par les Services de la COSUMAF 1 SOMMAIRE DU THÈME 4 03 Cote Boursière

Plus en détail

Répartition géographique finale des investissements directs : une approche par les groupes de sociétés

Répartition géographique finale des investissements directs : une approche par les groupes de sociétés Répartition géographique finale des investissements directs : une approche par les groupes de sociétés Pierre CAUSSÉ Direction de la Balance des paiements Les investissements directs recensés lors de l

Plus en détail

Transparence et paradis fiscaux : progrès en cours

Transparence et paradis fiscaux : progrès en cours Transparence et paradis fiscaux : progrès en cours Tour d'horizon de quatre grandes banques en Belgique Les cadres légaux européen et national n'ont jamais été aussi favorables à une meilleure transparence

Plus en détail

Opération d Intérêt National Seine Aval Déploiement d un réseau de bornes de recharge pour véhicules électriques et hybrides

Opération d Intérêt National Seine Aval Déploiement d un réseau de bornes de recharge pour véhicules électriques et hybrides 1 Opération d Intérêt National Seine Aval Déploiement d un réseau de bornes de recharge pour véhicules électriques et hybrides OIN - Masque PPT Mai 2008 Genèse du projet - SAVE 3 opportunités : La mobilité

Plus en détail

LABORATOIRE DES ETUDES EN FINANCE, COMPTABILTE ET GESTION «LEFCG» ENCG. laboratoires. LM2CE et LAMSAD (FSJES) (ESTB)

LABORATOIRE DES ETUDES EN FINANCE, COMPTABILTE ET GESTION «LEFCG» ENCG. laboratoires. LM2CE et LAMSAD (FSJES) (ESTB) Laboratoire LABORATOIRE DES ETUDES EN FINANCE, COMPTABILTE ET GESTION «LEFCG» ENCG laboratoires LM2CE et LAMSAD () (ESTB) Axes de Recherche 1. Quelles innovations financières au service de l innovation

Plus en détail

De plus en plus d entreprises s engagent : la fixation d objectifs chiffrés a doublé en 5 ans!

De plus en plus d entreprises s engagent : la fixation d objectifs chiffrés a doublé en 5 ans! 7 ème BAROMÈTRE ANNUEL CAPITALCOM 2012 SUR LA MIXITÉ De plus en plus d entreprises s engagent : la fixation d objectifs chiffrés a doublé en 5 ans! Officialisée par les Nations-Unies en 1982, la Journée

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LA POSTE EQUIPE SES FACTEURS DE 10 000 VOITURES ELECTRIQUES. Paris, 13 décembre 2011

DOSSIER DE PRESSE LA POSTE EQUIPE SES FACTEURS DE 10 000 VOITURES ELECTRIQUES. Paris, 13 décembre 2011 DIRECTION DE LA COMMUNICATION SERVICE DE PRESSE Paris, 13 décembre 2011 DOSSIER DE PRESSE LA POSTE EQUIPE SES FACTEURS DE 10 000 VOITURES ELECTRIQUES CONTACTS PRESSE Presse écrite : David Drujon + 33 (0)1

Plus en détail

Évaluation citoyenne des banques - ATTAC et Les Amis de la Terre

Évaluation citoyenne des banques - ATTAC et Les Amis de la Terre Évaluation citoyenne des banques - ATTAC et Les Amis de la Terre Spéculation et prises de risques 1. Votre groupe bancaire a-t-il des filiales, ou participations dans des filiales, domiciliées dans les

Plus en détail

RAPPORT ISR TRIMESTRIEL

RAPPORT ISR TRIMESTRIEL RAPPORT ISR TRIMESTRIEL LBPAM Responsable Actions Europe Octobre 2015 Pour plus d informations, se reporter au prospectus complet du fonds. Pour toute question : gestionethique@labanquepostale-am.fr 31/10/2015

Plus en détail

«AIDONS L ARGENT» PETITION EN LIGNE ET CAMPAGNE CHOC DES LE 22 SEPTEMBRE POUR AIDER MONSIEUR ARGENT A QUITTER LES PARADIS FISCAUX

«AIDONS L ARGENT» PETITION EN LIGNE ET CAMPAGNE CHOC DES LE 22 SEPTEMBRE POUR AIDER MONSIEUR ARGENT A QUITTER LES PARADIS FISCAUX Communiqué de presse Paris, le 20 septembre 2010 «AIDONS L ARGENT» PETITION EN LIGNE ET CAMPAGNE CHOC DES LE 22 SEPTEMBRE POUR AIDER MONSIEUR ARGENT A QUITTER LES PARADIS FISCAUX LE CCFD-TERRE SOLIDAIRE

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1401144L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT. I- Situation de référence et objectifs de la convention

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1401144L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT. I- Situation de référence et objectifs de la convention RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et du développement international PROJET DE LOI autorisant l approbation de la convention entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement

Plus en détail

RAPPORT ISR TRIMESTRIEL

RAPPORT ISR TRIMESTRIEL RAPPORT ISR TRIMESTRIEL LBPAM Responsable Tréso Juillet 2015 Pour plus d informations, se reporter au prospectus complet du fonds. Pour toute question : gestionethique@labanquepostale-am.fr 31/07/2015

Plus en détail

RAPPORT DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE &ENVIRONNEMENTALE

RAPPORT DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE &ENVIRONNEMENTALE RAPPORT DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE &ENVIRONNEMENTALE SOMMAIRE 1 SOCIAL p. 05 / Emploi p. 06 / Organisation du temps de travail Relations sociales p. 07 / Sécurité et santé au travail Formation des collaborateurs

Plus en détail

Portail de l'union des Chambres de Commerce et d'industrie des pays européens en Tunisie

Portail de l'union des Chambres de Commerce et d'industrie des pays européens en Tunisie Portail de l'union des Chambres de Commerce et d'industrie des pays européens en Tunisie Appui aux investissements, opportunités d'affaires... Site Web Commun des Chambres de Commerce Mixtes Tuniso-Européennes

Plus en détail

01-2014 Brochure ALD ELECTRIC PART OF ALD NEWMOBILITY

01-2014 Brochure ALD ELECTRIC PART OF ALD NEWMOBILITY 01-2014 Brochure ALD ELECTRIC PART OF ALD NEWMOBILITY 1 Brochure ALD electric INTRODUCTION Notre offre ALD electric se compose d une gamme très complète de véhicules électriques comprenant des hybrides

Plus en détail

La transition énergétique L Energiewende allemande. 7 Conclusions clés. Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012

La transition énergétique L Energiewende allemande. 7 Conclusions clés. Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012 7 Conclusions clés La transition énergétique L Energiewende allemande Par Craig Morris et Martin Pehnt Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012 www. 7 Conclusions clés La

Plus en détail

Baromètre F2iC FactSet - OpinionWay. La détention par les fonds ouverts (OPCVM français et étrangers) des sociétés du CAC 40

Baromètre F2iC FactSet - OpinionWay. La détention par les fonds ouverts (OPCVM français et étrangers) des sociétés du CAC 40 Baromètre F2iC FactSet - OpinionWay La détention par les fonds ouverts (OPCVM français et étrangers) des sociétés du CAC 40 Introduction Les informations présentes dans ce baromètre sont issues de la base

Plus en détail

ECD Watch. Les. Principes directeurs de l OCDE à l intention des entreprises multinationales. Un outil pour la conduite responsable des entreprises

ECD Watch. Les. Principes directeurs de l OCDE à l intention des entreprises multinationales. Un outil pour la conduite responsable des entreprises ECD Watch Les Principes directeurs de l OCDE à l intention des entreprises multinationales Un outil pour la conduite responsable des entreprises À propos des Principes directeurs de l OCDE à l intention

Plus en détail

Expérimentation d un Véhicule Electrique en. Le projet EVE.

Expérimentation d un Véhicule Electrique en. Le projet EVE. Expérimentation d un Véhicule Electrique en Nouvelle-Calédonie Le projet EVE. Comment se comporte le véhicule électrique sous le climat chaud et humide de la Nouvelle-Calédonie? Comment le système électrique

Plus en détail

Les fondamentaux des Ressources Humaines

Les fondamentaux des Ressources Humaines Les fondamentaux des Ressources Humaines Référence GRH-01 JOUR 1 Les grands principes de la fonction RH Acquérir une vision globale de la gestion des ressources humaines dans l'entreprise. Maîtriser les

Plus en détail

progressons ensemble dans votre organisation et vos relations

progressons ensemble dans votre organisation et vos relations progressons ensemble dans votre organisation et vos relations CONSEIL FORMATION MANAGEMENT - RH L entreprise est notre challenge Nous soutenons votre entreprise dans toutes les réalisations visant sa réussite.

Plus en détail

Les Français et les enjeux de la mobilité durable. Août 2008

Les Français et les enjeux de la mobilité durable. Août 2008 En partenariat avec le Ministère de l Ecologie, de l Energie, du Développement durable et de l Aménagement du territoire Les Français et les enjeux de la mobilité durable Août 2008 Méthodologie page 2

Plus en détail

Développer le potentiel de vos équipes

Développer le potentiel de vos équipes Développer le potentiel de vos équipes Notre mission : vous accompagner vers la réussite de vos objectifs Alter Ego RH vous aide à anticiper, développer et valoriser vos relations avec vos salariés et

Plus en détail

APPEL À PRESTATAIRES

APPEL À PRESTATAIRES APPEL À PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES Le secteur bancaire Place et spécificités des banques coopératives Avril 2011 Dossier suivi par l Observatoire Régional de l Économie Sociale et Solidaire 42 rue

Plus en détail

LA DEMARCHE DE PDIE DU PAYS DE L AIGLE

LA DEMARCHE DE PDIE DU PAYS DE L AIGLE LA DEMARCHE DE PDIE DU PAYS DE L AIGLE Semaine Européenne de la Mobilité 17 septembre 2012 2 TRANSPORTS ET DEPLACEMENTS LES PRINCIPAUX CONSTATS Le nombre de nos déplacements stagne (entre 3 et 3,5 déplacements/jour)

Plus en détail

Étude EcoVadis - Médiation Inter-Entreprises COMPARATIF DE LA PERFORMANCE RSE DES ENTREPRISES FRANCAISES AVEC CELLE DES PAYS DE L OCDE ET DES BRICS

Étude EcoVadis - Médiation Inter-Entreprises COMPARATIF DE LA PERFORMANCE RSE DES ENTREPRISES FRANCAISES AVEC CELLE DES PAYS DE L OCDE ET DES BRICS Étude EcoVadis - Médiation Inter-Entreprises COMPARATIF DE LA PERFORMANCE RSE DES ENTREPRISES FRANCAISES AVEC CELLE DES PAYS DE L OCDE ET DES BRICS 23 mars 2015 Synthèse Avec plus de 12.000 évaluations

Plus en détail

Les services associés aux bornes de charge pour véhicules électriques

Les services associés aux bornes de charge pour véhicules électriques Les services associés aux bornes de charge pour véhicules électriques Janvier 2012 / Livre blanc de Philippe Vollet Sommaire Résumé... p 2 Introduction... p 4 Quelle mobilité pour demain?... p 5 Comment

Plus en détail

Conditions tarifaires des principaux services financiers et bancaires au 1 er février 2015. intermédiaire en opérations de banque de Socram Banque

Conditions tarifaires des principaux services financiers et bancaires au 1 er février 2015. intermédiaire en opérations de banque de Socram Banque maif.fr Conditions tarifaires des principaux services financiers et bancaires au 1 er février 2015 intermédiaire en opérations de banque de Socram Banque Services financiers et bancaires La MAIF a fondé

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014 CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» I.Contexte : Convaincue de l intérêt stratégique de l innovation pour le renforcement de la compétitivité des entreprises, la a lancé un appel

Plus en détail

Les sociétés les plus médiatisées du CAC 40 jeudi 28 février 2013

Les sociétés les plus médiatisées du CAC 40 jeudi 28 février 2013 Les sociétés les plus médiatisées du CAC 40 jeudi 28 février 2013 Sommaire Introduction... 2 Parts de voix exprimées en nombre de documents... 3 Parts de voix exprimées en audience... 5 Évolution de la

Plus en détail

Une vision énergétiquement soutenable pour le Danemark Abandon progressif des énergies fossiles d ici 2030

Une vision énergétiquement soutenable pour le Danemark Abandon progressif des énergies fossiles d ici 2030 Une vision énergétiquement soutenable pour le Danemark Abandon progressif des énergies fossiles d ici 2030 Gunnar Boye Olesen, International Network for Sustainable Energy - Europe 1 (Réseau International

Plus en détail

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE MARNE LA VALLEE / VAL MAUBUEE

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE MARNE LA VALLEE / VAL MAUBUEE COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE MARNE LA VALLEE / VAL MAUBUEE REGLEMENT DU CONCOURS Val Entrepreneurs 1 ARTICLE 1 : Organisateur et objet du concours La Communauté d Agglomération (CA) de Marne la-vallée

Plus en détail

M a s t e r Mention «Information et communication dans les organisations»

M a s t e r Mention «Information et communication dans les organisations» Diplôme Bac + 5 Autres spécialités Communication des entreprises : Recherche : Professionnel Contacts UFR des sciences de la communication tél. : 01 49 40 32 72 master.comrhfi@sic.univ-paris13.fr master.comrhap@sic.univ-paris13.fr

Plus en détail

Le pilotage et les outils du développement durable

Le pilotage et les outils du développement durable Le pilotage et les outils du développement durable ANCI Création mars 2010 PRESENTATION DU GROUPE Les 4 engagements Présentation du Groupe PRESENTATION DU GROUPE Les 4 engagements 4 engagements prioritaires

Plus en détail

La Belgique, pays du diesel? Automania.be

La Belgique, pays du diesel? Automania.be Automania.be L'intégration de véhicules hybrides et électriques dans les flottes des entreprises : une formule rentable Publié le 08.05.2014 Une étude sur le point critique entre conduire à l'essence,

Plus en détail

L Observatoire des coûts d envoi d argent à l étranger depuis la France CHARTE SOCIETE CIVILE

L Observatoire des coûts d envoi d argent à l étranger depuis la France CHARTE SOCIETE CIVILE L Observatoire des coûts d envoi d argent à l étranger depuis la France CHARTE SOCIETE CIVILE 1. Objet de la Charte L objet de la présente charte (ci-après la «Charte») est de définir les modalités de

Plus en détail

Perspective de la voiture électrique Quelle technologie pour quel marché?

Perspective de la voiture électrique Quelle technologie pour quel marché? Perspective de la voiture électrique Quelle technologie pour quel marché? François Vuille francois.vuille@e4tech.com Strategic thinking in sustainable energy Vevey 16 septembre 2011 2 c est assez 3 c est

Plus en détail

COMMENT ELABORER VOTRE PLAN DE FORMATION

COMMENT ELABORER VOTRE PLAN DE FORMATION COMMENT ELABORER VOTRE PLAN DE FORMATION SOMMAIRE 1 DEFINITION, CONTENU ET MODALITES DE FINANCEMENT... 2 1.1 DEFINITION... 2 1.2 CONTENU... 2 1.3 MODALITES DE FINANCEMENT... 3 2 LA MISE EN PLACE D UN PLAN

Plus en détail

Parcours Dyn@mique RH. Réunion thématique du 8 juin 2010. La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences

Parcours Dyn@mique RH. Réunion thématique du 8 juin 2010. La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences Parcours Dyn@mique RH Réunion thématique du 8 juin 2010 La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences Sommaire Définition Les enjeux La démarche En pratique: comment identifier les fonctions

Plus en détail

Magellan, Alexandre et Clausewitz

Magellan, Alexandre et Clausewitz Magellan, Alexandre et Clausewitz Le modèle agile du développement international Lettre Convergence N 33 A propos de BearingPoint BearingPoint est un cabinet de conseil indépendant dont le coeur de métier

Plus en détail

Création d une crèche interentreprises de 40 berceaux

Création d une crèche interentreprises de 40 berceaux Dossier de presse Exemple de crèche réalisée par la société crèche attitude Création d une crèche interentreprises de 40 berceaux Lieu : Ilot M5 - rue d Hozier Marseille (quartier Joliette) - surface 360

Plus en détail

ALONSO ELSA BRUNNER MORGANE FOLLET JEREMY LEMESLE JASON ENSAIT LE PETROLE L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE

ALONSO ELSA BRUNNER MORGANE FOLLET JEREMY LEMESLE JASON ENSAIT LE PETROLE L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE ALONSO ELSA BRUNNER MORGANE FOLLET JEREMY LEMESLE JASON ENSAIT LE PETROLE L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE PLAN: I. L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE 1) Production du pétrole 2) Consommation du pétrole

Plus en détail

La prévention du stress et des risques psychosociaux

La prévention du stress et des risques psychosociaux Le point sur La prévention du stress et des risques psychosociaux Avec plus de 20% de salariés se déclarant stressés au travail, les entreprises doivent faire face à un enjeu majeur de santé, mais aussi

Plus en détail

Liste des centres d'intérêt 2008

Liste des centres d'intérêt 2008 CENTRES D'INTERET 2008 Liste des centres d'intérêt 2008 Associations, Groupes sociaux et cultures 08 001 La dimension interculturelle 08 002 Le management des associations 08 003 Relation bénévole / salarié

Plus en détail

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com Dossier de presse La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR Contact presse Service.presse@edf-en.com Manon de Cassini-Hérail Manon.decassini-herail@edf-en.com Tel. : 01 40 90 48 22 / Port.

Plus en détail

Management de la mobilité et télétravail: Une nouvelle approche des politiques publiques?

Management de la mobilité et télétravail: Une nouvelle approche des politiques publiques? Management de la mobilité et télétravail: Une nouvelle approche des politiques publiques? Sylvie Mathon Responsable du groupe d études Mobilités et Territoires CEREMA Nord Picardie Le télétravail, enjeux

Plus en détail

AVEC NOUS, SOUTENEZ L ENTREPRENEURIAT SOCIAL. Découvrez notre nouveau fonds. socialement responsable et solidaire

AVEC NOUS, SOUTENEZ L ENTREPRENEURIAT SOCIAL. Découvrez notre nouveau fonds. socialement responsable et solidaire AVEC NOUS, SOUTENEZ L ENTREPRENEURIAT SOCIAL Découvrez notre nouveau fonds socialement responsable et solidaire Déjà présents auprès d un entrepreneur sur quatre, nous avons décidé d accélérer notre soutien

Plus en détail