Rapport d activité et de développement durable 2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport d activité et de développement durable 2010"

Transcription

1 Rapport d activité et de développement durable 2010

2 Trouver un nouvel équilibre, dès aujourd hui Spécialiste mondial de la gestion de l énergie, Schneider Electric aide chacun à tirer le meilleur de son énergie, partout dans le monde. Dans les pays matures, nous aidons les entreprises et les individus à faire plus en consommant moins de ressources. Dans les nouvelles économies, nous créons et développons l accès à une énergie sûre et fiable.

3 Sommaire Mots des Présidents Une équipe dirigeante engagée Chiffres clés Comprendre le défi énergétique Trouver un nouvel équilibre Développer des solutions énergétiques pour tous Se battre pour l avenir Privilégier la création de valeur à long terme Un avenir durable exige une vision claire dès aujourd hui Apporter des solutions de gestion de l énergie partout dans le monde Le spécialiste mondial de la gestion de l énergie Concilier performance et diminution de l empreinte carbone Favoriser l accès à l énergie Cultiver les idées nouvelles Diffuser un message energy optimist Fondation Schneider Electric Agir, dès à présent, pour faire de notre vision une réalité La satisfaction du client : notre priorité numéro un Des positions de leadership mondial Nos solutions clients à travers le monde Nos réalisations pour la base de la pyramide Le Baromètre Planète et Société Le Baromètre Planète et Société est constitué de plans de progrès qui nous permettent de mesurer notre performance en matière de responsabilité sociale sur la période Recherchez ce symbole pour en savoir plus sur nos objectifs. Ces icônes identifient les récompenses obtenues ainsi que le contenu supplémentaire disponible sur Internet. Récompense Respecter nos collaborateurs, préserver l environnement Nos collaborateurs au cœur de notre stratégie Suivre nos engagements Baromètre Planète et Société : 13 indicateurs Environnement : mettre nos idées en pratique En savoir plus rapportdd.schneider-electric.com Mesurer notre performance financière, sociale et environnementale Indicateurs boursiers Répartition des revenus par partie prenante Compte de résultat consolidé Tableau des flux de trésorerie consolidés Bilan consolidé : Actif Passif Indicateurs environnementaux Indicateurs sociaux Schneider Electric s engage Le Pacte Mondial de l ONU Le Pacte Mondial associe, sous l égide de l ONU, des entreprises et des organisations non gouvernementales pour unir la force des marchés à l autorité des idéaux universels. Schneider Electric a rejoint le Pacte Mondial en décembre 2002 et partage cet engagement avec ses partenaires depuis Introduction 3

4 Entretien avec Jean-Pascal Tricoire Président du Directoire 2009 est également l année où Schneider Electric aura réalisé l une des plus importantes acquisitions de son histoire, celle d Areva T&D. En janvier 2010, Schneider Electric et Alstom ont signé avec Areva l accord portant sur l acquisition de ses activités de transmission et distribution. Après obtention des accords des autorités de la concurrence concernées, l intégration de l activité distribution d Areva nous permettra de construire une offre encore plus complète dans le domaine de la moyenne tension et des automatismes. L opération améliorera notre présence auprès des régies d électricité et des industries électro-intensives et renforcera notre position au cœur de la révolution technologique de la Smart Grid.* Pacte Mondial Principe 7 Les entreprises sont invitées à appliquer l approche de précaution face aux problèmes touchant l environnement fut une année intense. Confronté à une crise économique d une ampleur sans précédent, le monde a du se transformer comme jamais auparavant. Alors que les économies matures voyaient leur modèle économique structurellement ébranlé, les nouvelles économies - et en particulier la Chine - s imposaient comme le moteur de la croissance mondiale, montrant des capacités de résistance remarquables. Au delà de la crise, le défi énergétique a dominé les agendas politique, environnemental et économique, créant de formidables opportunités. Dans ce contexte, Schneider Electric avait deux alternatives : se replier sur soi en attendant que l orage passe, ou faire de cette crise une opportunité pour transformer le Groupe et en sortir renforcé. Nous avons fait le choix de l action, avec passion et détermination. Nous avons accéléré la mise en œuvre de la stratégie du Groupe, nous appuyant pour cela sur notre nouveau programme d entreprise, One. Lancé en janvier 2009, il se construit autour de trois transformations majeures afin d imposer Schneider Electric comme le spécialiste mondial de la gestion de l énergie.* En un mot, One aura été notre boussole alors que nous affrontions la tempête, afin de déployer notre stratégie et garantir la résilience de nos activités aura été une année d accélération stratégique majeure pour Schneider Electric. Nous poursuivons le développement des fondamentaux de notre entreprise, sources de fierté et de motivation pour nos parties prenantes : l engagement vis-à-vis des clients, l investissement dans l innovation, la promotion du développement durable et l implication des collaborateurs.* Quant au développement durable, il est au cœur de la réduction des émissions de CO 2, de notre métier et donc de notre stratégie. Et nous nous engageons plus encore : responsabilité sociale, protection de l environnement, engagement en faveur des communautés au sein desquelles nous opérons. A ce titre, je suis particulièrement fier de ce que nous accomplissons avec notre programme BipBop. Cette initiative a pour objectif de développer l accès à l électricité des 1,6 milliard de personnes dans le monde qui en sont privées, d innover avec des produits adaptés à la base de la pyramide, de favoriser l insertion professionnelle des jeunes issus de milieux défavorisés via une formation aux métiers de l électricité et de soutenir le développement des entrepreneurs dans ce domaine.* Les efforts et l engagement de nos clients, collaborateurs, actionnaires, fournisseurs et des sociétés dans lesquelles nous opérons ont permis à Schneider Electric d atteindre ses objectifs en 2009, malgré la crise, et nous leur en sommes reconnaissants. Par ailleurs, chaque fois qu il nous a fallu prendre une décision importante, le Conseil de Surveillance nous a fermement et rigoureusement soutenus. 4 Rapport d activité et de développement durable 2010 rapportdd.schneider-electric.com

5 En 2010, nous devrions bénéficier d une conjoncture plus favorable dans les nouvelles économies, de même que sur plusieurs de nos segments de marchés. Cependant, les conditions économiques dans les pays matures devraient demeurer incertaines. Nous poursuivrons notre transformation stratégique avec notre programme d entreprise One, accélérerons notre développement dans la gestion de l énergie et viserons l excellence de nos offres de produits et solutions, en nous appuyant sur l expertise de nos cinq activités. Nous poursuivrons le développement de Schneider Electric au cœur des technologies de la Smart Grid : énergies renouvelables, gestion en temps réel de la consommation et de la production (demand-response), efficacité énergétique, véhicule électrique, communication et intelligence à tous les niveaux. Ces tendances révolutionneront la distribution et le contrôle de l énergie, depuis les sites de production jusqu aux points de consommation. Plus que jamais, nous nous engageons à aider nos clients à tirer le meilleur de leur énergie. Avec eux et partout dans le monde, nous ouvrons l ère de l Energie Intelligente. Message de Henri Lachmann Président du Conseil de Surveillance L année 2009 fut l année la plus difficile depuis la crise financière de La plupart des économies ont été en très forte décroissance et Schneider Electric en a partout subi les conséquences. Schneider Electric a connu, sur tous ses marchés, une importante baisse de son chiffre d affaires. Cette baisse fut d une amplitude et d une brutalité que nous n avions jamais connues. Pour y faire face, le Directoire et les équipes ont réagi avec anticipation, vigueur, réalisme et courage. Malgré une financiarisation excessive et nuisible de l économie réelle, nos équipes ont su traiter avec responsabilité, solidarité et humanité les nécessaires réductions de coûts, donc d effectifs, tout en réalisant une excellente performance économique. Elles ont démontré, cette année encore, que l on pouvait réconcilier l économique avec le social, tout en ayant le long terme pour horizon. Elles sont déterminées à continuer à le faire. Le Conseil de Surveillance tient à féliciter et à remercier le Président du Directoire et l ensemble des dirigeants et collaborateurs partout dans le monde, pour ce remarquable travail et cette excellente performance économique et sociale. L énergie et plus particulièrement l électricité constitue un enjeu majeur à la fois économique, écologique et social. Sur ce marché très porteur, votre société a la volonté et la capacité d être l acteur leader pour favoriser l accès de tous à l énergie et pour rendre cette énergie sûre, fiable, efficace, productive et verte. Schneider Electric est dans un métier d avenir. Votre Conseil de Surveillance qui a pour mission de contrôler, de challenger et de conseiller a continué à très bien fonctionner, dans la transparence, la confiance mutuelle et le respect des prérogatives et responsabilités de l un et de l autre, avec le Directoire. La performance économique et sociale, la responsabilité énergétique, environnementale et sociétale sont au coeur de la stratégie et de la culture de Schneider Electric. Elles devraient permettre de renouer dès 2010 avec la croissance et ainsi continuer à créer des richesses pour nos actionnaires, nos clients, nos collaborateurs et les sociétés dans lesquelles nous opérons. Retrouvez les interviews de Jean-Pascal Tricoire et Henri Lachmann dans leur intégralité dans notre rapport annuel. * Interviews complètes disponibles sur le site rapportdd.schneider-electric.com Introduction 5

6 Une équipe dirigeante engagée Comité exécutif (au 1 er mars 2010) > Chaque jour, partout dans le monde, notre équipe dirigeante porte l engagement de Schneider Electric en faveur du développement durable en partageant sa vision, son expérience et sa passion pour notre activité. Jean-Pascal Tricoire Président du Directoire* Au Sommet de Copenhague, Danemark, décembre Nous voulons rendre l énergie intelligente développer la Smart Grid et l accès à l énergie pour tous. Economiser l énergie pour mieux la partager, c est notre contribution. Emmanuel Babeau Directeur Général, Finances* Aux Etats-Unis, lors d une présentation aux analystes, début Des Etats-Unis à la Chine, il n y a pas un seul road show où nous n abordons pas le sujet de la responsabilité sociale des entreprises. L engagement en faveur du développement durable est incontournable pour la croissance et la confiance à long terme. Hervé Coureil Directeur Général, Systèmes d Information A Paris, France, lors du Forum des managers Nous voulons être un modèle en matière de Green IT. Chacun d entre nous peut y contribuer, de l utilisateur au responsable de l infrastructure informatique. Nous pouvons par exemple cesser d utiliser les stations d accueil pour ordinateurs portables, très énergivores. Michel Crochon Directeur Général, Activité Industry En Allemagne, lors d un salon professionnel de constructeurs de machines. Les moteurs consomment environ 30% de l électricité mondiale, et ils sont partout. La responsabilité de l industrie envers l environnement est immense, et nous la soutenons de façon inconditionnelle. Chris Curtis Directeur Général, Activités Power Amérique du Nord et Buildings S exprimant sur les meilleures pratiques d efficacité énergétique pour les bâtiments, lors du forum Energy Star. Nous avons mis au point des formations spécifiques en efficacité énergétique pour nos collaborateurs partout dans le monde, afin de les sensibiliser aux avantages économiques du développement durable, mais également de leur faire prendre conscience de leur rôle en la matière. 6 Rapport d activité et de développement durable 2010 rapportdd.schneider-electric.com

7 Aaron Davis Directeur Général, Marketing Lors d une conférence de presse sur l offre EcoStruxure. Nous voulons que l ensemble de nos actions marketing, de la gestion des marques aux supports de communication, en passant par le packaging, ne sera pas seulement axé sur le retour sur investissement, mais également sur le respect de l environnement. Karen Ferguson Directeur Général, Ressources Humaines Globales Lors de la présentation au ministre français du Travail de nos meilleures pratiques en matière d égalité professionnelle. Notre engagement développement durable est source de fierté et de motivation pour nos collaborateurs parce qu ils savent que leur implication est utile à l entreprise et à la planète. Philippe Delorme Directeur Général, Stratégie et Innovation A Londres, Royaume-Uni, lors d une table ronde sur la Smart Grid. Aujourd hui, on parle beaucoup des réseaux intelligents, en oubliant un peu vite ceux qui n ont pas du tout accès au réseau. Chez Schneider Electric, le développement durable tient compte de ces deux dimensions. Hal Grant Directeur Général, Opérations industrielles En Chine, lors d une présentation de nos initiatives en faveur d une logistique respectueuse de l environnement. La supply chain est responsable d une grande part des émissions de carbone du Groupe. Nous voulons réussir à n utiliser que ce dont nous avons besoin, de la façon la plus efficace et la plus respectueuse de l environnement. Découvrez les portraits et visionnez les interviews de nos dirigeants. Eric Pilaud Directeur Général, Activité CST ** Présentant les objectifs opérationnels à son équipe, aux Etats-Unis. Julio Rodriguez Directeur Général, Activité Power, Global & EMEAS*** A Barcelone, Espagne, avec les membres de son équipe. Le développement durable, c est tout simplement assurer la croissance d aujourd hui sans mettre en péril notre avenir. Nous n avons pas attendu le changement climatique pour passer à l acte! Eric Rondolat Directeur Général, Activité Power, Asie-Pacifique S exprimant devant son équipe, à Pékin, Chine. Nous voulons être sûrs que toutes nos actions contribuent à préserver notre planète. Nous avons déjà accompli beaucoup de choses comptez sur moi pour que cela continue. La réduction de notre empreinte carbone est l une de nos priorités majeures. Pour cela, nous disposons d un programme de réduction de la consommation énergétique dans l ensemble de nos usines et d un programme de remplacement d une partie de la flotte de l entreprise par des véhicules hybrides. Laurent Vernerey Directeur Général, Activité IT S exprimant sur ses meilleures pratiques en termes de développement durable lors d une table ronde avec des analystes industriels. La question de la pertinence du développement durable ne se pose plus. La réduction de notre empreinte carbone dans les centres informatiques et les environnements réseaux de nos clients est au coeur même de notre activité IT. * Directoire ** President & CEO, Custom Sensors & Technologies Inc. *** Europe, Moyen-Orient, Afrique, Amérique du Sud Introduction 7

8 Chiffres clés 2009 > Bonne résistance dans une conjoncture difficile > Marge EBITAR (1) de 12,9% avant produit exceptionnel* > Cash flow libre record à 2 milliards d euros > 646 millions d euros d économies de productivité et d adaptation structurelle > Objectif de retour à la croissance et d amélioration de la rentabilité en 2010 * Avant produit exceptionnel de 92 millions d euros lié aux plans de retraite. En tenant compte de ce produit exceptionnel, la marge EBITAR est de 13,5%. Chiffre d affaires consolidé (en milliards d euros) 11,7 13, , , , ,8 milliards d euros de chiffre d affaires consolidé Schneider Electric prouve sa capacité de résistance face à une conjoncture difficile et un recul des ventes sans précédent. Pour l année 2009, le chiffre d affaires est en recul de 15,7% sur une base organique, et de 13,7% à périmètre et taux de change courants. Après le point bas atteint au deuxième trimestre 2009, le chiffre d affaires a montré une amélioration séquentielle aux troisième et quatrième trimestres. Avec une performance de 10 points supérieure à celle des pays matures, les nouvelles économies résistent bien mieux, reflétant le dynamisme accru de certains pays émergents comme la Chine. L autre moteur de croissance, les Solutions et Services, affiche une performance de 6 points au-dessus de la moyenne du Groupe. EBITAR (1) (en millions d euros et en% du chiffre d affaires) ,4% ,3% ,4% % ,9% (2) La marge s inscrit à 12,9%* en 2009, dépassant ainsi l objectif de 12% fixé au début de 2009 (2). Cette meilleure résistance a été soutenue par la mise en oeuvre rapide des priorités du programme d entreprise One. Grâce aux initiatives de simplifi cation, d importantes économies ont été réalisées sur le coût des fonctions de support. Des efforts significatifs ont aussi été menés dans le domaine des achats, du rééquilibrage et de la rationalisation de la production. Ces efforts ont permis de dégager une productivité industrielle significative au cours de l année, malgré le recul marqué des ventes. En revanche, le Groupe a maintenu ses dépenses de R&D stables, à 764 millions d euros, ce qui représente 4,8% du chiffre d affaires. (1) Résultat d exploitation avant amortissements et dépréciations des incorporels issus d acquisitions, avant perte de valeur des écarts d acquisition et avant charges de restructuration. (2) Révisé à 12,5% en octobre Bonne résistance de la marge dans une conjoncture difficile 8 Rapport d activité et de développement durable 2010 rapportdd.schneider-electric.com

9 Chiffre d affaires par zone géographique Effectifs % Autres régions 41% Europe collaborateurs (effectif ponctuel CDI + CDD au 31/12/2009, voir p.53) 8% Autres régions 43% Europe Téléchargez le Rapport Annuel 2009 complet. 21% Asie-Pacifique 27% Amérique du Nord 25% Asie-Pacifique 24% Amérique du Nord Résultat net part du groupe (en millions d euros) Le résultat net ajusté (1) est de millions d euros, en baisse de 41% par rapport à Le résultat net de 852 millions d euros inclut un niveau élevé de charges de restructurations (313 millions d euros) et 122 millions d euros de dépréciation d écarts d acquisition et d actifs incorporels. Le bénéfice net par action correspondant s élève à 3,43 euros. (1) Résultat net part du G roupe ajusté des coûts exceptionnels de restructuration (au-delà de 100 millions d euros), gains/pertes exceptionnels liés aux retraites et pertes de valeur des écarts d acquisition et des actifs incorporels, au taux d impôt sous-jacent de la période millions d euros de résultat net part du groupe Baromètre Planète & Société (performance 2009 sur une échelle de 0 à 10) Le Baromètre Planète & Société est le tableau de bord de la performance développement durable de Schneider Electric depuis En 2009, le Groupe a redéfini ses ambitions autour de 13 plans de progrès environnementaux, économiques et sociaux, suivis de manière trimestrielle (voir le baromètre complet p. 41). Visitez le site barometre.schneider-electric.com 1 jan dec Objectif 31 dec /10 Performance globale au 31/12/2009 Introduction 9

10 Comprendre le défi énergétique Business and Sustainable Development Report SDreport.schneider-electric.com

11 Trouver un nouvel équilibre Gilles Vermot Desroches, Directeur Développement Durable Schneider Electric Croissance démographique, urbanisation, essor de la classe moyenne, changement climatique... Autant de tendances souvent contradictoires qui exigent un nouvel équilibre. Chez Schneider Electric, nous nous attachons à atteindre cet équilibre si indispensable à notre avenir commun. Présent dans plus de 100 pays, Schneider Electric se sent particulièrement concerné par la santé de la planète. Nous avons été l une des premières entreprises du secteur à ratifier le Pacte Mondial des Nations Unies en 2002, et plus de de nos fournisseurs y adhèrent aujourd hui. Nous avons par ailleurs lancé le programme BipBop (pour Business, Innovation and People at the Base of the Pyramid) afin d assurer et de promouvoir l accès à l énergie des populations de la base de la pyramide. Cette initiative innovante exprime la volonté de Schneider Electric de devenir l acteur d un cercle vertueux qui fait converger activité, innovation et responsabilité sociétale. Dans ce cadre, nous développons des solutions capables de répondre aux besoins croissants des deux milliards d habitants des pays matures en consommant moins de ressources, mais également d offrir un accès fiable à l énergie à ceux qui en sont dépourvu. Si la conférence de Copenhague de décembre 2009 n a pas produit tous les résultats escomptés, elle aura au moins eu pour effet d attirer l attention des dirigeants politiques et économiques sur l urgence de passer aux actes. Afin de dresser un état des lieux du développement durable, nous avons invité plusieurs de nos parties prenantes à nous faire part de leurs réflexions. Extraits... Développer des solutions énergétiques pour tous Joe Madiath, fondateur et directeur exécutif de Gram Vikas Gram Vikas est une ONG qui s attache depuis 1979 à améliorer durablement la qualité de vie des populations rurales défavorisées et marginalisées, essentiellement dans l Etat d Orissa, en Inde. Joe Madiath nous parle de ses activités et de son rôle auprès des communautés locales. Pouvez-vous nous présenter Gram Vikas? Il s agit d une organisation de développement rural qui travaille uniquement dans les villages, dans les zones rurales. Nous intervenons dans différents domaines, comme les énergies renouvelables et les centrales microhydrauliques. Actuellement, nous testons un petit gazéifieur de biomasse en vue d une éventuelle application dans les villages. Nous avons déjà un projet en cours qui permettra d installer trois points d éclairage et une lampe, tous alimentés à l énergie solaire, dans une centaine de milliers de foyers dans des villages dépourvus d accès à l électricité. Comprendre le défi énergétique 11

12 (suite de l entretien avec Joe Madiath) Quel est le rôle de l accès à l énergie en milieu rural? L insertion sociale passe par l énergie, et la meilleure source d énergie est l électricité. Mais les populations avec lesquelles nous travaillons vivent dans des villages reculés, oubliés des autorités et au banc de la société. Ces zones sont rarement desservies par l électricité et, même lorsque c est le cas, elles ne le restent pas longtemps : si le transformateur ne tombe pas en panne, les équipements disparaissent, ou d autres défaillances surviennent. Et comme il n y a personne pour effectuer les réparations, les installations finissent à l abandon. Dans l Etat d Orissa, cette population représente près d un quart des habitants. C est l Etat le plus pauvre économiquement parlant, mais le plus riche à mon sens en termes de ressources naturelles. Comment impliquez-vous les communautés locales dans vos efforts? Nous nous distinguons notamment des autres organisations par l importance que nous accordons à la participation des populations locales. Selon nous, tous les membres d un village ou d une communauté donné doivent être associés aux actions déployées. Bon nombre d entre eux ont longtemps souffert de l exclusion, et nous nous refusons à perpétuer cette injustice. Quel que soit le projet mis en œuvre (pompe à eau, logement, énergie renouvelable, etc.), la règle de Gram Vikas est d en faire bénéficier l ensemble des habitants, sans exception. Si ces projets peuvent être réalisés dans l Etat d Orissa, où seuls 20% de la population disposent d une source d alimentation en eau protégée, il nous semble possible de les transposer presque partout ailleurs. Il est temps d étendre ce modèle à d autres régions d Inde et du monde. Nous avons d ailleurs déjà commencé en Afrique, en Gambie et en Tanzanie. Se battre pour l avenir Jean-Louis Borloo, ministre d Etat, ministre de l écologie, de l énergie, du développement durable et de la mer, en charge des Technologies verte et des négociations sur le climat Jean-Louis Borloo est à l origine du Grenelle de l Environnement, démarche innovante réunissant pour la première fois en France des représentants de la société civile, de l Etat et du monde de l entreprise en vue d adopter des mesures concrètes pour répondre aux enjeux environnementaux. Il fait le point sur les progrès du développement durable. Quel bilan tirez-vous du sommet de Copenhague? Copenhague constitue une première étape importante. Pour la première fois, tous les grands pays du monde, qu il s agisse de la Chine, des Etats-Unis, de l Inde, du Brésil ou de l Union européenne, sont engagés dans un processus commun de lutte contre le changement climatique. Pour la première fois, l ensemble des chefs d Etat et de gouvernement se sont mis d accord pour limiter la hausse des températures à 2 C, conformément aux recommandations formulées par les scientifiques du GIEC*. Pour la première fois, les pays développés ont pris des engagements financiers clairs et stables dans le temps au profit des pays les plus vulnérables. Bref, la bataille pour les générations futures ne fait que commencer. 12 Rapport d activité et de développement durable 2010 rapportdd.schneider-electric.com Pourquoi les entreprises doivent-elles s engager? Tous les économistes vous le diront : demain, les entreprises les plus compétitives seront les entreprises les plus sobres en carbone et en énergie. De plus, les comportements changent. Ainsi, depuis maintenant deux ans en France, nous avons mis en place de nombreux dispositifs très incitatifs afin d orienter les consommateurs vers les produits les plus économes en énergie, comme l éco-prêt à taux zéro, destinée à financer les opérations de rénovation thérmique chez les particuliers, ou encore la création du bonus écologique sur les voitures. Avec le Grenelle de l Environnement, la France investit massivement dans un nouveau modèle de croissance, la croissante verte, fondée sur la sobriété en carbone et en énergie. La bataille économique de demain se joue dans les deux ou trois années à venir. * Groupe d experts Intergouvernemental sur l Evolution du Climat

13 Qu attendez-vous de cette année internationale de la biodiversité? Il s agit de mobiliser l ensemble des acteurs entreprises, services de l Etat, élus locaux, associations sur un autre grand combat aussi mal connu que vital pour notre avenir : la protection du vivant. En effet, selon les scientifiques, le taux d extinction des espèces est actuellement 100 à fois plus élevé que le taux normal, 1/3 des espèces connues sont menacées et 60% des écosystèmes ont été sérieusement dégradés au cours des cinquante dernières années. Il est grand temps, pour reprendre l expression de Hubert Reeves, de soigner ce mal de terre à l origine d un certain mal de vivre. Tout au long de cette année 2010, nous allons redoubler d efforts, tant au niveau national qu international. Nous prévoyons ainsi de déployer une nouvelle stratégie maritime, de créer une grande Agence de la Nature, de lancer un grand plan de restauration des continuités écologiques et bien d autres mesures encore. Retrouvez les interviews de nos parties prenantes dans leur intégralité Privilégier la création de valeur à long terme Georg Kell, directeur exécutif, Pacte Mondial des Nations Unies Créé il y a dix ans, le Pacte Mondial est la principale initiative mondiale d entreprises citoyennes. Le nombre de signataires est passé de 40 à plus de 5 000, auxquels s ajoutent adhérents extérieurs au monde des affaires. Georg Kell revient sur les raisons d un tel succès en nous expliquant pourquoi les entreprises ne peuvent plus faire l impasse sur le développement durable à l échelle planétaire. Quels sont les domaines concernés par le Pacte Mondial? Les droits de l homme, le droit du travail, l environnement et la lutte contre la corruption. Ces problématiques ont longtemps figuré au bas de l échelle des préoccupations des entreprises, mais la situation a radicalement évolué. La mondialisation et le fait que bon nombre d enjeux dans ces domaines n ont toujours pas été résolus et continuent de poser de sérieux problèmes se sont traduits par de nouvelles opportunités, mais également par de nouveaux risques et menaces pour les entreprises. Qu attendez-vous des signataires du Pacte Mondial? Pouvoir et responsabilité sont indissociables. La façon dont une entreprise mène à bien ses opérations, selon qu elle agit ou non dans les règles, a des répercussions sur la société et sur la vie de milliers d individus. L activité des entreprises représente par ailleurs un important vecteur de progrès social : lorsqu une innovation technologique voit le jour et se trouve étendue au monde entier, elle contribue à l amélioration significative de la productivité et, par la même, à la lutte contre la pauvreté. Cela permet de gérer les ressources naturelles de façon plus efficace et de faire évoluer nos modes de vie. Par conséquent, les entreprises, dans leur mode de fonctionnement et leurs activités, peuvent apporter une contribution positive à la Société. Quels changements avez-vous observé récemment dans l engagement des entreprises? La crise financière a été un tournant majeur. Certaines entreprises sont des convaincues de longue date. Celles qui nous rejoignent à présent, le font peut-être de façon encore plus consciencieuse. Pourquoi? Tout simplement parce que les messages clés que nous relayons de longue date sont aujourd hui beaucoup mieux compris. La priorité d une entreprise doit être la création de valeur pérenne, non la seule réalisation d objectifs trimestriels. De même, l évaluation des risques et des opportunités doit systématiquement tenir compte de paramètres non financiers. Enfin, l éthique fait son retour sur le devant de la scène. En définitive, la crise financière aura donné plus de poids aux arguments du Pacte Mondial. Comprendre le défi énergétique 13

14 Un avenir durable exige une vision claire dès aujourd hui En 2030, voilà à quoi ressemblera notre monde : > Sur plus de 8 milliards d habitants, 60% habiteront dans les villes et 2 milliards feront partie de la classe moyenne* > La demande d électricité sera de 76% supérieure à celle de 2007 > A elles seules, la Chine et l Inde représenteront plus de 50% de la demande d énergie supplémentaire > 1,3 milliard de personnes n auront toujours pas accès à l électricité, essentiellement en Afrique et en Inde > Les véhicules électriques représenteront 60% des ventes mondiales de véhicule individuel Hybrides, hybrides plug-in et 100% électriques Pacte Mondial Principe 7 Les entreprises sont invitées à appliquer l approche de précaution face aux problèmes touchant l environnement > Les énergies renouvelables représenteront 22% du mix énergétique mondial filières hydraulique, éolienne, solaire, biomasse Le monde évolue, l énergie devenant chaque jour plus indispensable à nos modes de vie. L énergie de la Terre n est toutefois pas inépuisable, contrairement à notre capacité à développer des solutions innovantes pour gérer cette énergie de manière intelligente. Schneider Electric a choisi de relever le défi en s engageant à aider chacun à tirer le meilleur de son énergie partout dans le monde, dès à présent. Quel est le dilemme posé par l énergie? Notre planète doit faire face à plusieurs enjeux concomitants : > Le monde a une capacité limitée de production d énergie. > Le monde a une soif inextinguible d énergie. > Alors que la demande d électricité est appelée à doubler d ici 2030, il devient urgent de réduire les émissions de CO 2 - intimement liées à la production d électricité et ce dans des proportions bien plus importantes pour éviter des bouleversements climatiques dans les 40 prochaines années. > Un tiers de la population mondiale est en situation de pauvreté énergétique ; or, sans accès à l électricité, il est impossible de bénéficier des avantages qui en découlent sur les plans de la santé, de la sécurité et de l éducation. Conclusion : nous devons faire plus en consommant moins de ressources. Si les difficultés auxquelles nous sommes confrontés sont sans précédent, il en va de même des opportunités qui s offrent à nous. L heure est venue d agir sans plus attendre En tant qu individus, comme en tant qu entreprises ou nations, nous avons un choix à faire : inaugurer une nouvelle ère, placée sous le signe de l efficacité, ou prendre le risque de tomber dans l ère de l angoisse énergétique, avec à la clé des troubles politiques, un accès insuffisant à l éducation et des investissements qui ne feront qu atténuer le réchauffement climatique sans l empêcher. Schneider Electric a choisi d être énergie optimiste. Nous croyons en un monde au sein duquel nous pourrons réaliser notre potentiel tout en réduisant nos excès. L explosion de l utilisation d Internet est à elle seule lourde de conséquences. Derrière chaque clic de souris, il y a un centre de données informatiques, et derrière chaque connexion, de l énergie consommée. Résultat : les centres de données représentent une importante source d émissions de CO 2. > Selon les estimations, le Web sera responsable de 20% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde d ici dix ans. (Source : Canarie) > Au quatrième trimestre 2009, les ventes de smartphones ont atteint 54,5 millions d unités, soit une progression de 39% par rapport à la même période de l année précédente. (Source : IDC) > Au vu de la croissance exponentielle des puces, robots, équipements GPS et autres systèmes d identification par fréquence radio, certains experts s attendent à ce que la demande générée par les connexions à Internet des machines et appareils électroniques de demain soit 100 fois supérieure à celle actuellement imputable aux internautes. Dans ce contexte d escalade généralisée de la demande, le plus terrible reste que, pour trois unités d énergie créées en centrale, une seule parvient au point d utilisation, à la prise électrique. Il s ensuit que la guerre au gaspillage, en se concentrant sur les négawatts, les mégawatts non consommés, produira certainement les meilleurs résultats, tant pour les entreprises que pour les particuliers. *Source : Robert Garner - Trends compendium Source : World Energy Outlook AIE / OCDE) 14 Rapport d activité et de développement durable 2010 rapportdd.schneider-electric.com

15 Les défis de la Smart Grid 1 Production décentralisée Résidentiel Energies Energie renouvelables de secours Tertiaire 3 Véhicules électriques et stockage de l énergie Industrie Production centralisée Transport Véhicules électriques Consommateurs actifs Distribution intelligente 2 Efficacité énergétique active 1 Production d énergies renouvelables Transmission intelligente 4 Gestion du réseau en temps réel Energies renouvelables 1 Energies renouvelables : > Solaire, éolienne, biomasse, etc. > Énergie décentralisée (produite par les consommateurs) > À moyen terme, impact positif sur les émission de CO 2 2 Efficacité énergétique active : > Rendre l énergie visible > Donner les moyens d optimiser la consommation énergétique > Généraliser les nouvelles technologies disponibles > Réaliser jusqu à 30 % d économies d énergie, rentabilité rapide 3 Véhicules électriques : > Impact positif : Réduction des émissions de CO 2 > Principaux obstacles : coût, batterie, développement d infrastructures sûres, accessible et intelligente 4 Gestion du réseau en temps réel : > Demande-réponse : Anticiper la consommation d énergie en temps réel pour adapter la production et ainsi limiter l utilisation/la construction de centrales à combustible fossile La chaîne de valeur énergétique est en pleine révolution. La smart grid sont en passe de révolutionner notre utilisation de l énergie. En transformant le réseau linéaire classique en un réseau intelligent et interactif, ils modifient nos comportements, influencés par quatre éléments nouveaux : > Les énergies renouvelables : en permettant à chaque consommateur de produire sa propre énergie, elles font naître le besoin de connecter des sources disparates au réseau central. > L efficacité énergétique active et la gestion de l énergie : elles rendent l énergie visible, et offrent à chacun la possibilité d agir sur sa consommation. > Les véhicules électriques : ils révolutionnent la perception de la mobilité, par les transports en commun ou les voitures particulières. > La gestion du réseau en temps réel : elle permet d anticiper la consommation et d adapter l offre en conséquence. Seules les entreprises qui auront mesuré l ampleur des conséquences comportementales et technologiques de cette nouvelle donne sauront tirer le meilleur des opportunités d innovation offertes par les réseaux intelligents. Schneider Electric dispose de la vision, des offres et de la volonté nécessaires pour être un acteur majeur de la révolution énergétique. Découvrez nos solutions de gestion de l énergie 57% Source de la réduction des émissions de CO 2 de la planète proviendra de l efficacité énergétique : World Energy Outlook AIE / OCDE Comprendre le défi énergétique 15

16 Apporter des solutions de gestion de l énergie partout dans le monde

17 Le spécialiste mondial de la gestion de l énergie Entre la production de l énergie et son utilisation, Schneider Electric met à disposition de chaque utilisateur la bonne quantité d énergie au bon moment. Concrétiser notre vision au quotidien Schneider Electric a la vision d un monde où nous pouvons tous faire plus, tout en usant moins de ressources de notre planète. Chaque jour, grâce à nos compétences en technologies de l information, en gestion de l énergie, en automatismes, nous apportons des solutions simples à nos clients résidentiels et industriels à tous les stades de l utilisation de l énergie. L équation est simple : d ici à 2050, nous devons réduire de moitié les émissions de CO 2 au niveau mondial tout en faisant face à un doublement de la demande énergétique, l une des principales causes de ces émissions. Les sources d énergies renouvelables sont aujourd hui incontournables, mais restent insuffisantes pour rendre le mix énergétique propre dès à présent. La gestion de l énergie constitue le moyen le plus rapide et le plus efficace pour réduire les émissions de gaz à effet de serre tout en améliorant la croissance. En mettant en œuvre aujourd hui des solutions intégrées de gestion de l énergie dans tous les bâtiments industriels, commerciaux et résidentiels, qui représentent près des trois quarts de la consommation énergétique finale mondiale, nous pouvons économiser jusqu à 30% de cette consommation finale. Schneider Electric, pour une énergie > sûre : transformation et distribution de l énergie en toute sécurité ; > fiable : prévention des coupures et des fluctuations de qualité ; > efficace : mesure et contrôle, automatisation, diagnostics précis ; > productive : gestion optimisée des processus dans toutes les infrastructures ; > verte : raccordement, fiable, simple et économique de sources d énergie renouvelables. Pacte Mondial Principe 7 Appliquer une approche de précaution face aux problèmes touchant l environnement. Explorez notre offre complète de solutions énergétiques. Sûre Transformer et distribuer l énergie en toute sécurité Fiable Eviter les coupures d électricité et les fluctuations de la qualité Efficace Mesurer et contrôler l énergie, automatiser, fournir des diagnostics exacts Productive Gérer les processus, améliorer la gestion et la communication des utilités de toutes les infrastructures Verte Rendre la connexion avec des sources d énergie renouvelables facile, fiable et économique Des solutions énergétiques partout dans le monde 17

18 Concilier performance et diminution de l empreinte carbone EcoStruxure Une architecture de gestion active de l énergie de la centrale à la prise électrique Découvrez nos récentes réalisations Ecostruxure. Alors que la communauté mondiale se mobilise pour tenter de réparer au cours des décennies à venir les erreurs commises en matière d émissions de CO 2 lors des 50 dernières années, une chose est claire : nous avons besoin de nouvelles solutions, de nouveaux modes de pensée et de nouvelles entreprises pour basculer dans un monde où nous pourrons véritablement accomplir bien plus tout en consommant moins. Schneider Electric est l unique spécialiste mondial de la gestion de l énergie à proposer une approche intégrée, conçue pour relever les défis de l économie numérique. Les solutions au défi énergétique sont multiples et complexes. Une collaboration renforcée et plus efficace est nécessaire entre les principaux acteurs : gestionnaires des installations et des bâtiments, responsables informatiques, responsables et techniciens des centrales. Il faut également une coordination sans précédent des systèmes entre les secteurs, les plates-formes et les prestataires. C est ce que permet l approche EcoStruxure de Schneider Electric. Pour de nombreux professionnels, gérer son énergie, c est un peu comme conduire une voiture sans tableau de bord : impossible de connaître le coût et l origine de la consommation. L architecture EcoStruxure représente la meilleure solution, et la plus simple, pour améliorer le suivi de la consommation de l énergie et optimiser celle-ci pour tout type de bâtiment. Elle garantit la compatibilité entre la gestion de la distribution électrique, des salles de serveurs, des processus et machines, des bâtiments et de la sécurité. EcoStruxure favorise une gestion intelligente des systèmes énergétiques, ce qui se traduit par une simplification des systèmes, des gains financiers et une diminution des pertes en énergie. Grâce à son architecture flexible, à la conception de produits compatibles entre eux et à une plateforme logicielle ouverte, EcoStruxure met l optimisation des systèmes à la portée du plus grand nombre. Cette approche fournit à l utilisateur final des outils indispensables pour réduire ses temps de développement ainsi que ses dépenses d investissement et ses coûts d exploitation. EcoStruxure garantit la compatibilité entre la gestion de la distribution électrique, des salles de serveurs, des processus et machines, des bâtiments et de la sécurité Gestion de l énergie Gestion des processus et des machines Gestion des salles de serveurs Gestion du bâtiment Gestion de la sécurité 18 Rapport d activité et de développement durable 2010 rapportdd.schneider-electric.com

19 Our approach to active energy efficiency Our approach to active energy efficiency L Efficacité énergétique active 1 Mesure 1 Mesure Audit énergétique et comptage Audit énergétique et comptage Pacte Mondial Principe 9 Efficacité énergétique passive Efficacité énergétique passive Efficacité énergétique active Efficacité énergétique active Encourager la mise au point et la diffusion de techniques respectueuses de l environnement. Maîtrise des 2 fondamentaux Maîtrise des 2 fondamentaux Appareillage à faible consommation, Appareillage matériaux à faible isolants, consommation, correction matériaux du facteur isolants, de puissance correction du facteur de puissance Solution d EE Passive Active Économies d Énergie Durables Solution d EE Passive Active Économies d Énergie Durables Bon pour la planète et pour le portefeuille Optimisation par 3 l automatisation Optimisation par et 3la régulation l automatisation et la régulation Gestion technique du bâtiment, Gestion gestion technique de l énergie, du bâtiment, contrôle gestion des moteurs, de l énergie, contrôle contrôle de l éclairage des moteurs, contrôle de l éclairage Au cœur de notre stratégie se trouve l idée simple et forte qu une utilisation plus productive et efficace des ressources naturelles est à la fois rentable et meilleure pour l environnement. Schneider Electric s engage aux côtés de ses clients en tant que gestionnaire énergétique, expert en énergie et écopartenaire. Notre approche de l efficacité énergétique active repose sur un cycle de vie en quatre étapes : > Mesure La mise en place d appareils de mesure quantitative et qualitative de l énergie ainsi qu un audit énergétique approfondi constituent les premières étapes essentielles de la mise en œuvre de l efficacité énergétique. > Maîtrise des fondamentaux L utilisation d équipements à faible consommation, l installation de matériaux isolants et la correction 4 Suivi, maintenance, amélioration 4 Suivi, maintenance, amélioration Services de comptage, de pilotage Services et de de conseil, comptage, logiciels de pilotage d analyse et de conseil, de l efficacité logiciels énergétique d analyse de l efficacité énergétique du facteur de puissance ne sont que quelques-uns des moyens pour réaliser des économies d énergie immédiates. Cependant, en l absence de contrôles adéquats, ces mesures ne font souvent qu atténuer les déperditions au lieu de véritablement réduire la consommation. > Automatisation L optimisation des systèmes d éclairage ou de CVC (climatisation, ventilation, chauffage) par automatisation est un élément essentiel de ce que nous appelons l efficacité énergétique active, qui consiste à améliorer durablement l utilisation de l énergie par la mesure, le suivi et le contrôle. > Suivi Avec des logiciels de gestion de l énergie et des systèmes de pilotage, il est possible d aider les entreprises à obtenir des résultats et progrès pérennes. Lorsqu il s agit de faire des économies tout en maintenant la croissance, l efficacité énergétique n est pas seulement la solution la plus évidente c est de loin la plus simple. Baromètre Planète et Société Dépasser de 7 pts la croissance moyenne du Groupe avec nos activités d efficacité énergétique Steven Chu, Secrétaire à l Energie des Etats-Unis, juin 2009 Des solutions énergétiques partout dans le monde 19

20 Favoriser l accès à l énergie Un cercle vertueux qui mêle croissance, innovation et développement Pacte Mondial Principe 8 Entreprendre des initiatives tendant à promouvoir une plus grande responsabilité en matière d environnement. Pour Schneider Electric, la base de la pyramide représente un marché majeur tant pour son vaste potentiel que par ses opportunités d innovation. La base de la pyramide (abrégé en anglais Bop) désigne couramment les populations aux revenus les plus faibles dans un pays. En dehors de Schneider Electric, de grands groupes dans d autres secteurs d activité s intéressent de près à ce segment. C est ainsi que des constructeurs automobiles lancent des véhicules à bas coût, des opérateurs de téléphonie mobile s établissent dans les pays en développement et des entreprises distribuent des biens de consommation dans les Nouvelles Economies. Schneider Electric s affirme d ores et déjà comme le premier spécialiste en énergie sur ce marché. BipBop, (Business, Innovation, People à la base de la pyramide). Le programme BipBop s inscrit dans la droite ligne de notre stratégie et de notre engagement pour la planète et ses habitants. Schneider Electric entend jouer un rôle clé dans la fourniture d une énergie propre pour le bien des populations et de la planète, en nouant des partenariats avec les Etats ainsi qu avec les organisations internationales et non gouvernementales (ONG). BipBop en 2009, ce sont : > foyers raccordés > jeunes formés > 150 créations de nouvelles entreprises 20 Rapport d activité et de développement durable 2010 rapportdd.schneider-electric.com

Notre nouveau programme d Entreprise

Notre nouveau programme d Entreprise > Notre nouveau programme d Entreprise Londres, 13 janvier 2005 Présentation à la communauté financière 1 Notre nouveau programme d entreprise Présentation à la communauté financière 2 > notre Vision Présentation

Plus en détail

Conférence Toulouse Décembre 2007

Conférence Toulouse Décembre 2007 Conférence Toulouse Décembre 2007 _1 Avertissement Cette présentation contient des informations à caractère prévisionnel. Ces informations qui expriment des objectifs établis sur la base des appréciations

Plus en détail

CONTACT PRESSE Fondation Partenariale Grenoble INP ERDF Delphine Chenevier, 06 43 10 01 28 Alexandra Pons, 01 81 97 46 63

CONTACT PRESSE Fondation Partenariale Grenoble INP ERDF Delphine Chenevier, 06 43 10 01 28 Alexandra Pons, 01 81 97 46 63 Signature de la convention relative à la création d une chaire industrielle d excellence ERDF sur les SMARTGRIDS, au sein de la Fondation Partenariale Grenoble INP CONTACT PRESSE Fondation Partenariale

Plus en détail

Schneider Electric. Le spécialiste mondial de la gestion de l énergie. Schneider Electric France mai 2014

Schneider Electric. Le spécialiste mondial de la gestion de l énergie. Schneider Electric France mai 2014 Schneider Electric Le spécialiste mondial de la gestion de l énergie Un positionnement affirmé Production et transmission Eolienne Solaire Hydraulique Carburant bio Hydrocarbure Nucléaire Gestion de l

Plus en détail

des logotypes. Rexel Energy in Motion Français

des logotypes. Rexel Energy in Motion Français rotection igoureusement. Celle-ci se définie essous. Aucun visuel ou texte ne doit des logotypes. Rexel Energy in Motion Français Rexel, Building the future together Notre mission La mission de Rexel est

Plus en détail

Conférence Strasbourg Juin 2007

Conférence Strasbourg Juin 2007 Conférence Strasbourg Juin 2007 _1 Avertissement Cette présentation contient des informations à caractère prévisionnel. Ces informations qui expriment des objectifs établis sur la base des appréciations

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

Schneider Electric, architecte de l'efficacité énergétique des bâtiments

Schneider Electric, architecte de l'efficacité énergétique des bâtiments Action n 36 La lettre des actionnaires de Schneider Electric Décembre 2011 Schneider Electric, architecte de l'efficacité énergétique des bâtiments Efficacité, confort, évolutivité Cher Actionnaire, A

Plus en détail

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique Initi@tive 2007 - Nice Building a New Electric World I. Le Développement Durable : l'affaire de tous II. L'Efficacité Energétique : défis

Plus en détail

La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat d entreprise 2011

La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat d entreprise 2011 Dossier de presse 09 mai 2011 La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat d entreprise 2011 Communiqué de Presse La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat

Plus en détail

Nouveau programme d entreprise de Schneider Electric. 28 janvier 2009

Nouveau programme d entreprise de Schneider Electric. 28 janvier 2009 Nouveau programme d entreprise de Schneider Electric 28 janvier 2009 Sommaire 03 09 16 49 Une transformation réussie Notre vision One : notre programme d entreprise One : Stratégie et objectifs financiers

Plus en détail

Schneider Electric et son siège social, le HIVE, Hall de l Innovation et Vitrine de l Energie

Schneider Electric et son siège social, le HIVE, Hall de l Innovation et Vitrine de l Energie Dossier de Presse octobre 2009 et son siège social, le HIVE, Hall de l Innovation et Vitrine de l Energie Le Hall de l Innovation et Vitrine de l Energie en quelques chiffres... 80 kwh/m²/an La consommation

Plus en détail

Définir le collectif : retour d expérience du G20 sur la sécurité alimentaire

Définir le collectif : retour d expérience du G20 sur la sécurité alimentaire Pierre Jacquet Pierre Jacquet est chef économiste de l Agence Française de Développement (AFD). Il est membre du Conseil économique pour le développement durable (CEDD). Définir le collectif : retour d

Plus en détail

Réunion du Conseil au niveau des ministres Paris, 25-26 mai 2011. Cadre pour une stratégie de l OCDE pour le développement

Réunion du Conseil au niveau des ministres Paris, 25-26 mai 2011. Cadre pour une stratégie de l OCDE pour le développement Réunion du Conseil au niveau des ministres Paris, 25-26 mai 2011 Cadre pour une stratégie de l OCDE pour le développement 1. La présente note d orientation a pour objet d exposer l approche plus vaste

Plus en détail

Dossier de presse. Solar Decathlon 2014 à Versailles. Paris, le 15 octobre 2012

Dossier de presse. Solar Decathlon 2014 à Versailles. Paris, le 15 octobre 2012 Dossier de presse Solar Decathlon 2014 à Versailles Paris, le 15 octobre 2012 Contact presse : Marielle Chaumien - marielle.chaumien@developpement-durable.gouv.fr - 01 40 81 15 96 www.territoires.gouv.fr

Plus en détail

Novembre 2013. Regard sur service desk

Novembre 2013. Regard sur service desk Novembre 2013 Regard sur service desk édito «reprenez le contrôle grâce à votre service desk!» Les attentes autour du service desk ont bien évolué. Fort de la riche expérience acquise dans l accompagnement

Plus en détail

BipBop. Développer l accès à une électricité sûre, fiable et verte à la base de la pyramide. Octobre 2011

BipBop. Développer l accès à une électricité sûre, fiable et verte à la base de la pyramide. Octobre 2011 BipBop Développer l accès à une électricité sûre, fiable et verte à la base de la pyramide Octobre 2011 Comment pouvons nous élargir l accès à l énergie? Milliard de personnes Qui n ont actuellement pas

Plus en détail

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Organisation internationale du Travail Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Développement durable et emplois décents M. Crozet/OIT Malgré plusieurs décennies de gains économiques

Plus en détail

Conférence Investisseurs. 1 er avril 2008

Conférence Investisseurs. 1 er avril 2008 Conférence Investisseurs 1 er avril 2008 Avertissement Cette présentation contient des informations à caractère prévisionnel. Ces informations, qui expriment des objectifs établis sur la base des appréciations

Plus en détail

Side Event for German Pavilion. The role of Solar Power in Mitigation Strategies in the MENA Region:

Side Event for German Pavilion. The role of Solar Power in Mitigation Strategies in the MENA Region: Side Event for German Pavilion The role of Solar Power in Mitigation Strategies in the MENA Region: The Moroccan Solar Plan and its role in bridging the nexus between climate and energy policies **** Intervention

Plus en détail

Développement des marchés «Bâtiment Durable» : quels enjeux? Zoom sur deux marchés : France et Chine

Développement des marchés «Bâtiment Durable» : quels enjeux? Zoom sur deux marchés : France et Chine Développement des marchés «Bâtiment Durable» : quels enjeux? Zoom sur deux marchés : France et Chine Lundi 18 avril 2011, de 9h30 à 10h45 Cette réunion permettra de faire un point et d'étudier les perspectives

Plus en détail

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT PERFORMANCES INDUSTRIELLES DES CLEANTECH Rabat, le 17 décembre 2014 Forum Technologie

Plus en détail

UN ÉVÉNEMENT CITOYEN À L OCCASION DE LA COP21

UN ÉVÉNEMENT CITOYEN À L OCCASION DE LA COP21 UN ÉVÉNEMENT CITOYEN À L OCCASION DE LA COP21 Du 28 novembre au 6 décembre 2015, à l occasion de la COP21 à Paris, IKEA transforme les Champs Elysées en terrain de production d énergies propres et lance

Plus en détail

Capture et stockage du CO2 (CCS)

Capture et stockage du CO2 (CCS) European Technology Platform for Zero Emission Fossil Fuel Power Plants (ZEP) Capture et stockage du CO2 (CCS) Une solution majeure pour combattre le changement climatique 50% de réduction des émissions

Plus en détail

REXEL, LEADER SUR UN MARCHÉ PORTEUR. Réunion à Strasbourg le 2 juin 2014

REXEL, LEADER SUR UN MARCHÉ PORTEUR. Réunion à Strasbourg le 2 juin 2014 REXEL, LEADER SUR UN MARCHÉ PORTEUR Réunion à Strasbourg le 2 juin 2014 REXEL EN BREF Rexel, leader mondial de la distribution professionnelle de produits et services pour le monde de l énergie La mission

Plus en détail

L agenda 2030 de développement durable

L agenda 2030 de développement durable L agenda 2030 de développement durable L Agenda 2030 en bref Pourquoi des objectifs mondiaux de développement durable? Le monde est confronté à des défis majeurs, comme l extrême pauvreté, le changement

Plus en détail

ENGIE EST LE RÉSULTAT DE 150 ANNÉES DE DÉVELOPPEMENTS DANS LES MÉTIERS DE L'ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ SUR TOUS LES CONTINENTS

ENGIE EST LE RÉSULTAT DE 150 ANNÉES DE DÉVELOPPEMENTS DANS LES MÉTIERS DE L'ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ SUR TOUS LES CONTINENTS L HISTOIRE D ENGIE ENGIE EST LE RÉSULTAT DE 150 ANNÉES DE DÉVELOPPEMENTS DANS LES MÉTIERS DE L'ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ SUR TOUS LES CONTINENTS C est dans la continuité de ces traditions industrielles nationales

Plus en détail

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011 Club de l automation EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique 31 mars 2011 Agenda Présentation synthétique du groupe EDF et l efficacité énergétique Le dispositif CEE Zoom sur Netseenergy 2 -

Plus en détail

PROJETS D'ÉNERGIES RENOUVELABLES. Vents d Oc Énergies Renouvelables

PROJETS D'ÉNERGIES RENOUVELABLES. Vents d Oc Énergies Renouvelables PROJETS D'ÉNERGIES RENOUVELABLES Vents d Oc Énergies Renouvelables Chers lecteurs, En octobre 2014, l Assemblée nationale a adopté avec une large majorité le projet de loi sur la transition énergétique.

Plus en détail

Position du secteur électrique français

Position du secteur électrique français 16 novembre 2010 ENERGIE 2020 Position du secteur électrique français L UFE, Union Française de l Electricité, est l association professionnelle du secteur de l électricité. Elle représente les employeurs

Plus en détail

Piloter les énergies. d un monde meilleur

Piloter les énergies. d un monde meilleur Piloter les énergies d un monde meilleur Un monde meilleur est possible, Delta Dore l imagine pour vous. DELTA DORE est une entreprise indépendante créée en 1970 par la famille Renault, principal actionnaire

Plus en détail

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT The New Climate Economy Report EXECUTIVE SUMMARY La Commission Mondiale sur l Économie et le Climat a été établie pour déterminer s il est possible de parvenir

Plus en détail

Programme de développement durable 2013-2017

Programme de développement durable 2013-2017 Programme de développement durable 2013-2017 SOMMAIRE 1. Engagement de la direction de Helvetia Environnement en faveur du développement durable 2. Introduction et cadre de la démarche 3. Code de conduite

Plus en détail

ERICSSON. Des connexions mondiales un engagement local

ERICSSON. Des connexions mondiales un engagement local ERICSSON Des connexions mondiales un engagement local Dans le monde des communications en pleine évolution, Ericsson joue le rôle d un puissant vecteur de croissance Hans Vestberg, President ET CEO Les

Plus en détail

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche volontaire de l entreprise, d intégration des enjeux du développement durable dans son modèle et dans son offre qui va au-delà du respect de la

Plus en détail

L énergie nucléaire fait partie de la solution pour lutter contre le changement climatique

L énergie nucléaire fait partie de la solution pour lutter contre le changement climatique FORUM NUCLEAIRE BELGE POSITION PAPER 24 JUIN 2015 L énergie nucléaire fait partie de la solution pour lutter contre le changement climatique La demande en électricité ne cesse d augmenter. Entre 1965 et

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LES VÉHICULES ÉLECTRIQUES ET HYBRIDES RECHARGEABLES POUR PRÉPARER VOS SOLUTIONS DE DEMAIN

TOUT SAVOIR SUR LES VÉHICULES ÉLECTRIQUES ET HYBRIDES RECHARGEABLES POUR PRÉPARER VOS SOLUTIONS DE DEMAIN Découvrez toutes les publications d EDF Collectivités sur : www.edfcollectivites.fr Origine 2009 de l électricité fournie par EDF 82,1 % nucléaire - 9,5 % renouvelables (dont 7,1 % hydraulique) 3,5 % charbon

Plus en détail

Forum de l innovation France Suisse!

Forum de l innovation France Suisse! Forum de l innovation France Suisse!! Nouveaux axes de développement, nouveaux marchés, nouveaux défis pour l innovation! 4 juin 2013! Marc FLORETTE! Directeur R&I! GDF SUEZ! SOMMAIRE 1) Présentation de

Plus en détail

La taxe carbone Un choix responsable pour la lutte contre le réchauffement climatique

La taxe carbone Un choix responsable pour la lutte contre le réchauffement climatique La taxe carbone Un choix responsable pour la lutte contre le réchauffement climatique Agir, une nécessité et une responsabilité Le Grenelle de l Environnement a conduit à un constat partagé par tous :

Plus en détail

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Trouvez des solutions de type cloud éprouvées qui répondent à vos priorités principales Points clés Découvrez les avantages de quatre déploiements en

Plus en détail

Le Groupe La Poste à la recherche d une performance globale

Le Groupe La Poste à la recherche d une performance globale 093-098 Lefebvre_093-098 Lefebvre 09/05/11 11:02 Page93 Le Groupe La Poste à la recherche d une performance globale DES TÉMOIGNAGES DE DIRIGEANTS D ENTREPRISE Moderniser sans se renier. C est en suivant

Plus en détail

Dossier de presse thématique Découvrez les «Solutions confort» Schneider Electric pour le chauffage

Dossier de presse thématique Découvrez les «Solutions confort» Schneider Electric pour le chauffage Dossier de presse thématique Découvrez les «Solutions confort» Schneider Electric pour le chauffage Contact presse Muriel Droin/Natacha Dreux Tél : 01 46 05 12 67 Fax : 01 46 05 26 74 mdroin@profilepr.fr/ndreux@profilepr.fr

Plus en détail

NOMADÉIS. Pionnier du conseil durable E N V I RONNE M ENT DÉVELOPPEMENT DURABLE COOPÉRAT I ON I N T E R N AT I ONA LE

NOMADÉIS. Pionnier du conseil durable E N V I RONNE M ENT DÉVELOPPEMENT DURABLE COOPÉRAT I ON I N T E R N AT I ONA LE E N V I RONNE M ENT DÉVELOPPEMENT DURABLE COOPÉRAT I ON I N T E R N AT I ONA LE NOMADÉIS Pionnier du conseil durable 2 1 R U E G E O R G E S A N D 7 5 0 1 6 P A R I S, F R A N C E + 3 3 ( 0 ) 1 4 5 2 4

Plus en détail

Présentation Rendez-Vous Actionnaires. 01 décembre 2011 - Marseille

Présentation Rendez-Vous Actionnaires. 01 décembre 2011 - Marseille Présentation Rendez-Vous Actionnaires 01 décembre 2011 - Marseille Avertissement Cette présentation contient des informations à caractère prévisionnel. Ces informations, qui expriment des objectifs établis

Plus en détail

L intégration des énergies renouvelables dans le réseau de transport d électricité

L intégration des énergies renouvelables dans le réseau de transport d électricité L intégration des énergies renouvelables dans le réseau de transport d électricité Juin 2014 Synthèse Colonne vertébrale du système électrique, le réseau de transport d électricité est un atout central

Plus en détail

Les chartes de France Investissement

Les chartes de France Investissement Les chartes de France Investissement Introduction : le dispositif France Investissement Les PME les plus dynamiques ou à fort potentiel de croissance apportent une contribution essentielle au développement

Plus en détail

CHANGEMENT CLIMATIQUE ET ENERGIE: UN NOUVEAU PARADIGME POUR L IMMOBILIER

CHANGEMENT CLIMATIQUE ET ENERGIE: UN NOUVEAU PARADIGME POUR L IMMOBILIER CHANGEMENT CLIMATIQUE ET ENERGIE: UN NOUVEAU PARADIGME POUR L IMMOBILIER Jean Carassus Professeur à l Ecole des Ponts ParisTech Consultant jean.carassus@immobilierdurable.eu 1/ Comment l immobilier est

Plus en détail

Paul-François Cattier, APC by Schneider Electric France : la France est un territoire propice pour les datacenters

Paul-François Cattier, APC by Schneider Electric France : la France est un territoire propice pour les datacenters Page 1 of 6 INTERNATIONAL Interviews Paul-François Cattier, APC by Schneider Electric France : la France est un territoire propice pour les datacenters octobre 2008 par Emmanuelle Lamandé Prochains sommaires

Plus en détail

Notre culture _ p. 38. Améliorer _ p. 39. Intégrer _ p. 40. Préserver _ p. 41. Créer _ p. 42. Développer _ p. 43. Partager _ p. 44

Notre culture _ p. 38. Améliorer _ p. 39. Intégrer _ p. 40. Préserver _ p. 41. Créer _ p. 42. Développer _ p. 43. Partager _ p. 44 solvay.com Rapport Annuel 2014 Nos façons de vivre et de consommer sont en train de bouleverser les équilibres planétaires. Nous tous acteurs politiques, économiques et sociaux devons prendre l entière

Plus en détail

Rapport Développement Durable 2012 En Bref

Rapport Développement Durable 2012 En Bref Rapport Développement Durable 2012 En Bref En septembre 2012, CWT est devenu signataire du Pacte Mondial des Nations Unies et s est engagé par la même à soutenir et appliquer les Dix Principes relatifs

Plus en détail

CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse

CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse Stratégie du CECODHAS sur l efficacité énergétique et la prévention de la précarité énergétique dans le

Plus en détail

et la COP21 Présentation du 2 octobre 2015

et la COP21 Présentation du 2 octobre 2015 et la COP21 Présentation du 2 octobre 2015 Les enjeux de la COP21 Pour les entreprises, la COP21 est un enjeu considérable tant en termes de citoyenneté que de pérennité économique Face aux graves enjeux

Plus en détail

Nouvel acteur de référence pour une offre globale fondée sur une dynamique de progrès

Nouvel acteur de référence pour une offre globale fondée sur une dynamique de progrès Communiqué de presse Nantes, le 26 septembre 2013 Le mouvement HQE se déploie à l International avec Cerway Nouvel acteur de référence pour une offre globale fondée sur une dynamique de progrès Nantes

Plus en détail

2.5. Pacte mondial des Nations Unies

2.5. Pacte mondial des Nations Unies 2.5. Pacte mondial des Nations Unies Priorité stratégique : soutenir les principes du Pacte Nous sommes l un des signataires du Pacte, la plus importante initiative au monde dans le domaine de la responsabilité

Plus en détail

L accélération du développement économique et social du Maroc a engendré une progression significative de la demande en énergie.

L accélération du développement économique et social du Maroc a engendré une progression significative de la demande en énergie. Cluster Solaire Immeuble ZENITH 1, Rez-de Chaussée et 4 ème étage, Lotissement CIVIM, Lots N 19-20, Le Zénith 1, Sidi Maârouf, Casablanca Standard: 0522585350 Fax: 0522787986 contact@clustersolaire.ma

Plus en détail

Vannes, le mercredi 3 juillet 2013 8h30 10h30

Vannes, le mercredi 3 juillet 2013 8h30 10h30 Atelier Bâtiment intelligent Vannes, le mercredi 3 juillet 2013 8h30 10h30 Ordre du jour 8h45 Tour de table 9h00 - Introduction CCI Morbihan Philippe des Robert Conseiller entreprise Bâtiment durable et

Plus en détail

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national.

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national. - 1 - APPEL A PROJETS TEPOS QU EST-CE QU UN TERRITOIRE A ÉNERGIE POSITIVE? Contexte L énergie, nécessaire à tous les domaines et besoins de la vie quotidienne, devient, du fait de sa raréfaction, de plus

Plus en détail

Les actions concrètes. plus responsables. pour des entreprises du spectacle & de l événement

Les actions concrètes. plus responsables. pour des entreprises du spectacle & de l événement L E L A B E L Les actions concrètes pour des entreprises du spectacle & de l événement plus responsables Les questions de développement durable prennent une part croissante dans nos sociétés, et ce dans

Plus en détail

Mesures centrales relatives à la Transition énergétique pour la 18e législature

Mesures centrales relatives à la Transition énergétique pour la 18e législature Mesures centrales relatives à la Transition énergétique pour la 18e législature (L Agenda Énergie en 10 points du Ministère fédéral de l Économie et de l Énergie [BMWi]) 1. Énergies renouvelables, loi

Plus en détail

Le pari à réussir. Construire un nouveau projet de société : le plan B est à enclencher! by Du global au local : 2015-2030 - 2050

Le pari à réussir. Construire un nouveau projet de société : le plan B est à enclencher! by Du global au local : 2015-2030 - 2050 by Du global au local : 2015-2030 - 2050 Le pari à réussir Construire un nouveau projet de société : le plan B est à enclencher! Le 21 e siècle est à construire Le monde de demain ne sera pas la simple

Plus en détail

: énergie, conversion photovoltaïque, solaire

: énergie, conversion photovoltaïque, solaire Ambassade de France au Japon Service pour la Science et la Technologie 4-11-44, Minami-Azabu, Minato-ku, Tokyo, 106-8514, Japon Tél. : 81-3-5798-6034 Fax : 81-3-5798-6050 http://www.ambafrance-jp.org Domaine

Plus en détail

Stratégie d investissement responsable

Stratégie d investissement responsable Stratégie d investissement responsable 2 Introduction Dès 2003, le Conseil de surveillance a requis un engagement fort du Fonds de Réserve pour les Retraites dans le domaine de l investissement responsable

Plus en détail

Réunion F2iC CLIFF NYSE Euronext

Réunion F2iC CLIFF NYSE Euronext Réunion F2iC CLIFF NYSE Euronext Paris - 11 juin 2015 CONSTRUIRE L AVENIR, C EST NOTRE PLUS BELLE AVENTURE I - Présentation du Groupe 2 Profil Un groupe industriel diversifié Le groupe Bouygues propose

Plus en détail

EDITO SOMMAIRE. NUMERO SPECIAL COP 21 Novembre 2015. Mesdames, Messieurs,

EDITO SOMMAIRE. NUMERO SPECIAL COP 21 Novembre 2015. Mesdames, Messieurs, NUMERO SPECIAL COP 21 Novembre 2015 EDITO Mesdames, Messieurs, La France va accueillir et présider à Paris la 21 è conférence des parties des Nations Unies pour le changement climatique, (COP21), du 30

Plus en détail

Steria reçoit GPSO - Grand Paris Seine Ouest

Steria reçoit GPSO - Grand Paris Seine Ouest Steria reçoit GPSO - Grand Paris Seine Ouest Visite GPSO de Green Office Meudon le 22 mars 2012 Copyright Ateliers 115 Architectes Steria GreenOffice Meudon Steria et le Système d Information qui gère

Plus en détail

Exemple de réalisation dans le cas de projets pilotes Smart Grids. sociétaux» 13 juin, Laas-CNRS Toulouse Jean Wild

Exemple de réalisation dans le cas de projets pilotes Smart Grids. sociétaux» 13 juin, Laas-CNRS Toulouse Jean Wild Exemple de réalisation dans le cas de projets pilotes Smart Grids «Smart grids au carrefour des enjeux technologiques et sociétaux» 13 juin, Laas-CNRS Toulouse Jean Wild l'essentiel Milliards d euros de

Plus en détail

La Chine et le marché international des crédits carbone

La Chine et le marché international des crédits carbone La Chine et le marché international des crédits carbone Xuan Wang Économie Avril 2010 Le China Institute est un groupe de réflexion français qui se consacre aux questions de civilisation, d économie, de

Plus en détail

La restauration des écosystèmes (Point 9 de l ordre du jour)

La restauration des écosystèmes (Point 9 de l ordre du jour) DÉCLARATION DE POSITION La restauration des écosystèmes (Point 9 de l ordre du jour) 11ème réunion de la Conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique, Hyderabad, Inde, 8-19 octobre

Plus en détail

ENSEMBLE, PARTENAIRES D AFFAIRES POUR UNE FILIÈRE PORCINE AU SOMMET

ENSEMBLE, PARTENAIRES D AFFAIRES POUR UNE FILIÈRE PORCINE AU SOMMET ENSEMBLE, PARTENAIRES D AFFAIRES POUR UNE FILIÈRE PORCINE AU SOMMET UNE INITIATIVE DE LA FILIÈRE PORCINE QUÉBÉCOISE UN CONTEXTE PROPICE À L INVESTISSEMENT L es perspectives économiques entourant l industrie

Plus en détail

Le Bilan réglementaire des Emissions de GES Au titre de l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010

Le Bilan réglementaire des Emissions de GES Au titre de l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 Le Bilan réglementaire des Emissions de GES Au titre de l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 Schneider Electric Energy France Publication Décembre 2012 Emissions de l année fiscale 2011

Plus en détail

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1 LA SESSION EXTRAORDINAIRE DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES CONSACRÉE À L EXAMEN ET À L ÉVALUATION D ENSEMBLE DE L APPLICATION DU PROGRAMME POUR L HABITAT LE MILLÉNAIRE Chacun a droit URBAIN...

Plus en détail

CONFÉRENCE SOCIALE 2015

CONFÉRENCE SOCIALE 2015 CONFÉRENCE SOCIALE 2015 SOMMAIRE LA DÉLÉGATION DE LA CFDT RENCONTRE AVEC LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE Intervention de Laurent Berger TABLE-RONDE 1 La sécurisation des parcours professionnels et la création

Plus en détail

Dossier de Presse. 17 juin 2009

Dossier de Presse. 17 juin 2009 Dossier de Presse 17 juin 2009 Electrification du village de Marovato à Madagascar Schneider Electric affirme son investissement solidaire et son engagement dans les énergies renouvelables Sommaire Communiqué

Plus en détail

Discours de Mme Ségolène Royal. Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie

Discours de Mme Ségolène Royal. Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Discours de Mme Ségolène Royal Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Paris, le lundi 20 avril 2015 500 territoires à énergie positive pour la croissance verte et pour le climat

Plus en détail

Une situation géographique proche de la capitale.

Une situation géographique proche de la capitale. Issy-les-Moulineaux, une ville innovante et attractive Une situation géographique proche de la capitale. Issy-les-Moulineaux accueille des sièges sociaux d entreprises prestigieuses : Microsoft, Bouygues

Plus en détail

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française Dossier de presse Octobre 2014 Après de trop longues années de crise, un léger vent d optimisme souffle enfin sur notre industrie automobile.

Plus en détail

Projections du nombre total d étudiants internationaux d ici 2025. Source : Unesco Institute for Statistics, calculs France Stratégie

Projections du nombre total d étudiants internationaux d ici 2025. Source : Unesco Institute for Statistics, calculs France Stratégie SYNTHÈSE Trois grandes tendances mondiales Transnationalisation La géographie de l économie mondiale du savoir connaît de profonds bouleversements depuis plusieurs décennies. L innovation et la recherche

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRES

COMMUNICATION SUR LE PROGRES COMMUNICATION SUR LE PROGRES 2009/2010 Par ce document, je réaffirme l attachement de Havas aux 10 principes du Global Compact et renouvelle notre engagement à les respecter, les promouvoir et à les mettre

Plus en détail

l économie se mobilise pour une protection active du climat

l économie se mobilise pour une protection active du climat 23 OCTOBRE 2011 FICHES THEMATIQUES: POLITIQUE CLIMATIQUE l économie se mobilise pour une protection active du climat La loi sur le CO 2 est la base de référence pour l application du Protocole de Kyoto

Plus en détail

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2 Initiative du CICM Proposition au Sommet de la GR "Green Deal en vue d une politique énergétique et climatique efficiente dans la GR en coopération avec les PME de l artisanat" L Artisanat de la Grande

Plus en détail

HEC Montréal. Politique de développement durable. Présenté par la Direction du développement durable de HEC Montréal

HEC Montréal. Politique de développement durable. Présenté par la Direction du développement durable de HEC Montréal HEC Montréal Politique de développement durable Présenté par la Direction du développement durable de HEC Montréal Adoptée au Conseil pédagogique, le 27 mars 2013 1 HEC MONTRÉAL Politique de développement

Plus en détail

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes El Dahr H. in Abis S. (coord.), Blanc P. (coord.), Lerin F. (coord.), Mezouaghi M. (coord.). Perspectives des politiques agricoles en Afrique du

Plus en détail

Maximiser la performance de vos projets immobilier de bureaux

Maximiser la performance de vos projets immobilier de bureaux Make the most of your energy* Maximiser la performance de vos projets immobilier de bureaux * Tirez le meilleur de votre énergie www.schneider-electric.fr Schneider Electric France Direction Communication

Plus en détail

Europcar annonce ses résultats pour le 4 ème trimestre et l année 2009. Bonne tenue du chiffre d affaires à 1,9 milliard d euros pour l année,

Europcar annonce ses résultats pour le 4 ème trimestre et l année 2009. Bonne tenue du chiffre d affaires à 1,9 milliard d euros pour l année, Saint Quentin en Yvelines, 31 mars 2010 Europcar annonce ses résultats pour le 4 ème trimestre et l année 2009 Bonne tenue du chiffre d affaires à 1,9 milliard d euros pour l année, dont 422 millions d

Plus en détail

Les enjeux stratégiques d une Green Supply Chain. Forum d été 2015 Valérie Moatti, Professeur ESCP Europe

Les enjeux stratégiques d une Green Supply Chain. Forum d été 2015 Valérie Moatti, Professeur ESCP Europe Les enjeux stratégiques d une Green Supply Chain Forum d été 2015 Valérie Moatti, Professeur ESCP Europe Supply Chain Verte 1. Pourquoi une supply chain verte? 2. D où venons nous? 3. Où en sommes-nous?

Plus en détail

Pour toute question sur ce dossier: Erny Huberty, Head of Corporate Marketing, Enovos Luxembourg S.A., (+352) 2737-6711, erny.huberty@enovos.

Pour toute question sur ce dossier: Erny Huberty, Head of Corporate Marketing, Enovos Luxembourg S.A., (+352) 2737-6711, erny.huberty@enovos. enovos trendwatch smart future - smart living 2020 communiqué de presse Contact et informations: TNS: Dr. Sabine Graumann TNS Infratest Business Intelligence (+49) 89 5600 1221 sabine.graumann@tns-infratest.com

Plus en détail

La politique énergétique européenne

La politique énergétique européenne La politique énergétique européenne Résolution adoptée par le Comité exécutif de la CES lors de sa réunion des 14-15 mars 2006 à Bruxelles 170.EC Préambule Le Livre vert sur l énergie jette les bases d

Plus en détail

2012 Environmental Performance Report 1. rapport 2012 sur la performance environnementale

2012 Environmental Performance Report 1. rapport 2012 sur la performance environnementale 2012 Environmental Performance Report 1 rapport 2012 sur la performance environnementale Rapport 2012 sur la performance environnementale 1 Le ciment et le béton joueront un rôle important pour relever

Plus en détail

Ateliers 2011. Energie et territoires Vers des réseaux intelligents?

Ateliers 2011. Energie et territoires Vers des réseaux intelligents? Ateliers 2011 Energie et territoires Vers des réseaux intelligents? ENERGIE ET TERRITOIRES : VERS DES RESEAUX INTELLIGENTS? Atelier Promotion 2011 - IHEDATE CONTEXTE : Dérèglements climatiques et énergie

Plus en détail

JOURNEES ANNUELLES DES HYDROCARBURES 2014 DISCOURS DE CLOTURE. Yves-Louis Darricarrère

JOURNEES ANNUELLES DES HYDROCARBURES 2014 DISCOURS DE CLOTURE. Yves-Louis Darricarrère JOURNEES ANNUELLES DES HYDROCARBURES 2014 DISCOURS DE CLOTURE Yves-Louis Darricarrère Mesdames, Messieurs, Cher Amis, Il se trouve que l année dernière m était déjà revenu l honneur et le plaisir de clôturer

Plus en détail

PROGRAMME VILLES VERTES

PROGRAMME VILLES VERTES PROGRAMME VILLES VERTES FINALITÉ DU PROGRAMME L OCDE a lancé un programme intitulé Villes vertes afin d évaluer dans quelle mesure les politiques de croissance verte au sein des villes et de développement

Plus en détail

Principaux enjeux des directeurs financiers en 2014

Principaux enjeux des directeurs financiers en 2014 Principaux enjeux des directeurs financiers en 2014 Cela n a rien de nouveau : depuis longtemps, vous cherchez à améliorer les performances de l entreprise en collectant des données, en les recoupant et

Plus en détail

Une approche collaborative pour plus d efficacité urbaine. Septembre 2013

Une approche collaborative pour plus d efficacité urbaine. Septembre 2013 Une approche collaborative pour plus d efficacité urbaine. Septembre 2013 Schneider Electric le spécialiste mondial de la gestion de l énergie Des geographies équilibrées FY 2012 milliards d de CA en 2012

Plus en détail

«ÉCO-SOLIDAIRE» LE DISPOSITIF LA RÉUNION, ILE SOLAIRE ET TERRE D INNOVATION PLUS D UN MILLIER DE FOYERS RÉUNIONNAIS BÉNÉFICIAIRES

«ÉCO-SOLIDAIRE» LE DISPOSITIF LA RÉUNION, ILE SOLAIRE ET TERRE D INNOVATION PLUS D UN MILLIER DE FOYERS RÉUNIONNAIS BÉNÉFICIAIRES LA RÉUNION, ILE SOLAIRE ET TERRE D INNOVATION La Réunion île solaire, terre d'innovation Reunion island, innovation land LE DISPOSITIF «ÉCO-SOLIDAIRE» PLUS D UN MILLIER DE FOYERS RÉUNIONNAIS BÉNÉFICIAIRES

Plus en détail

Toujours pionnier, Opel fait progresser la mobilité électrique

Toujours pionnier, Opel fait progresser la mobilité électrique Toujours pionnier, Opel fait progresser la mobilité électrique MeRegioMobil : l illustration tangible de l énergie du futur Meriva électrique : stockage mobile pour le réseau intelligent d électricité

Plus en détail

Schneider Electric. Lyon. 30 mars 2015

Schneider Electric. Lyon. 30 mars 2015 Schneider Electric Lyon 30 mars 2015 1 Avertissement Cette présentation contient des informations à caractère prévisionnel. Ces informations, établies sur la base des estimations actuelles de la Direction

Plus en détail

Agriculture familiale et les défis du changement climatique en Afrique

Agriculture familiale et les défis du changement climatique en Afrique Agriculture familiale et les défis du changement climatique en Afrique 1 ière Édition Agriculture, changement climatique et responsabilité des organisations Dakar, du 25 au 27 Avril 2013 au CICES Communication

Plus en détail