FINANCEMENT PAR TIERS-INVESTISSEUR POUR LES INVESTISSEMENTS DANS LES ECONOMIES D'ENERGIE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FINANCEMENT PAR TIERS-INVESTISSEUR POUR LES INVESTISSEMENTS DANS LES ECONOMIES D'ENERGIE"

Transcription

1 FINANCEMENT PAR TIERS-INVESTISSEUR POUR LES INVESTISSEMENTS DANS LES ECONOMIES D'ENERGIE Introduction Les PME sont confrontées à plusieurs difficultés dans leurs recherches de ressources adéquates pour financer des solutions écologiques visant à augmenter l'efficacité énergétique. Le Financement par Tiers Investisseur (FTI) est une méthode nouvelle et innovante de financement des investissements écologiques, soit pour une PME individuelle, soit pour des groupements de PME dans une Zone Industrielle ou un Parc Eco-Industriel. C'est un outil qui contribue à sensibiliser les acteurs du secteur industriel aux questions environnementales, sans impacter négativement les objectifs entrepreneuriaux. ÉCONOMIES D'ENERGIE Économies d'énergie : une certaine quantité d'énergie économisée en mesurant et/ou en estimant la consommation avant et après mise en œuvre d'une ou de plusieurs mesures d'amélioration de l'efficacité énergétique, tout en assurant la normalisation des conditions externes qui affectent la consommation d'énergie. Directive 2006/32/EC relative à l'efficacité énergétique dans les utilisations finales et aux services énergétiques Les économies d'énergie impliquent d'offrir les mêmes niveaux de service en utilisant moins d'énergie. Efficacité énergétique : l'efficacité énergétique est l'un des moyens les plus rentables d'améliorer la sécurité de l'approvisionnement en énergie, et de réduire les émissions de gaz à effet de serre et autres polluants. À bien des égards, l'efficacité énergétique peut être perçue comme la plus grande ressource énergétique d'europe. C'est la raison pour laquelle l'union européenne s'est fixée pour objectif une réduction de 20% de la consommation énergétique primaire d'ici 2020 par rapport aux projections, et cet objectif a été défini dans la Communication de la Commission sur l'energie 2020 comme étape cruciale de la réalisation de nos objectifs énergétiques et climatiques sur le long terme. Plan d'efficacité Energétique

2 POURQUOI INVESTIR DANS LES ECONOMIES D'ENERGIE? Pour l'environnement Les sources énergétiques conventionnelles que nous utilisons, le pétrole, le charbon, le gaz naturel et l'énergie nucléaire, sont dépassées et produisent beaucoup d'émissions. En dehors de la transition vers des Sources d'energie Renouvelables (SER), l'ue a pour objectif la réduction de la consommation énergétique ou, en d'autres termes, les économies d'énergie. Plus précisément, l'ue considère les économies d'énergie comme le moyen le plus efficace pour atteindre l'un des objectifs les plus importants, à savoir la réduction des émissions, qui doit être atteint d'ici 2020, et il apparaît nécessaire à la réalisation des objectifs énergétiques et climatiques sur le long terme et plus efficace économiquement pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, améliorer la sécurité, l'approvisionnement énergétique et la compétitivité, et maintenir les coûts de l'énergie à des niveaux bas. Les efforts de l'ue pour traiter le changement climatique tout en couvrant parallèlement ses besoins énergétiques, peuvent être intégrés dans son plan stratégique "Europe 2020" plus large visant à générer de la Croissance Economique. Ce plan stratégique est basé sur trois objectifs primaires dont la réalisation a été fixée à 2020 au plus tard : Réduction des émissions de Gaz à Effet de Serre d'au moins 20% Couverture des besoins énergétiques à partir de Sources d'energie Renouvelables (SER) d'au moins 20% Réduction de la consommation énergétique d'au moins 20% Pour votre Entreprise La gestion énergétique efficace d'une entreprise peut, à long terme, garantir sa compétitivité tout en réduisant, à court terme, ses coûts d'exploitation. En économisant l'énergie, vous réduisez les coûts d'exploitation de votre entreprise - ce qui entraîne une augmentation de ces résultats économiques qui devient ainsi plus compétitive. Des économies d'énergie peuvent être obtenues dans le Secteur de la Fabrication par des mesures visant à réduire la consommation énergétique parallèlement à la gestion énergétique efficace et l'utilisation des produits recyclés. Efficacité énergétique : rapport entre la production de résultats, de services, de biens ou d'énergie et l'apport d'énergie 2006/32/EC Directive 2

3 Car cela fonctionne : Systèmes solaires de production d'eau chaude dans l'industrie laitière (MEVGAL S.A.) - Grèce Construction d'une usine de production de biomasse à Cinigiano - Italie La centrale de production de biomasse pour la climatisation à Geolit (Parc Scientifique et Technologique à Jaén) - Espagne 3

4 Efficacité énergétique dans une société de production de plastique - Espagne Investissement dans l'efficacité énergétique : un soutien? Les sociétés de Services Energétiques (SSE) peuvent pleinement soutenir une PME recherchant un investissement en efficacité énergétique. Elles représentent une solution avantageuse pour la mise en œuvre d'investissements en efficacité énergétique et/ou écologiques en utilisant le FTI comme instrument financier. Selon la Directive sur l'efficacité dans les utilisations finales, une "Société de Services Energétiques" (SSE) peut être définie comme étant une personne physique ou morale qui fournit des services énergétiques et/ou d'autres mesures d'amélioration de l'efficacité énergétique dans les installations ou les locaux d'un utilisateur, et accepte par la même une certaine part du risque financier. Le paiement de ces services fournis est basé (en tout ou partie) sur la réalisation d'améliorations d'efficacité énergétique, et sur la satisfaction des autres critères de performances convenus. Les SSE sont spécialisées dans la mise à jour des technologies et méthodes de fourniture et de consommation d'énergie, ciblant les économies d'énergie sans compromission sur la qualité. Les SSE sont différentes des sociétés classiques de conseil en énergie dans la mesure où elles se rémunèrent en fonction du pourcentage d'économie d'énergie convenu. En outre, les SSE assurent les flux nécessaires et garantissent le résultat final. De cette manière, le risque lié à l'investissement pour le consommateur final est minimisé et il est à son tour transféré à la SSE. Étant donné la perception de ce risque, une SSE privilégiera les solutions à retombées économiques rapides. 4

5 POURQUOI SE TOURNER VERS UNE SSE? Car les SSE : 1. financent ou assurent le financement de votre investissement en efficacité énergétique 2. assurent l'efficacité de l'investissement en économie d'énergie à la fois en termes financiers et énergétiques 3. sont rémunérées en fonction de la quantité d'énergie effectivement économisée Le TPF est votre solution à un certain nombre de problèmes Manque de fonds propres Manque de savoir-faire Risque élevé Manque de personnel Investisseur Domaines budgétaires distincts Utilisateur Source: Centre des Ressources Energétiques Renouvelables (CRES),

6 COMMENT ÇA MARCHE? Une SSE peut financer des interventions : 1. Sur le Gros Œuvre des Bâtiments Source: Comment? En appliquant une isolation (isolation thermique des murs extérieurs, toit, ponts thermiques, herméticité par des joints et cadres d'étanchéité, etc.) en disposant des ombrières externes et internes (tentes, stores, occultations verticales ou horizontales, fixes ou mobiles, des films de couleur ou réfléchissants, des rideaux, des stores vénitiens, etc.) en remplaçant les ouvertures existantes (vitrage des cadres) par de nouveaux vitrages ayant des propriétés thermiques et optiques améliorées. 2. De l'installation et aux équipements électromécaniques 6

7 Source: Comment? En remplaçant ou rénovant les systèmes de chauffage (brûleurs, chauffe-eau) et en utilisant des Sources d'energies Renouvelables, en remplaçant le pétrole par du gaz naturel lorsque cela est possible, en rénovant les réseaux de distribution, en employant des collecteurs solaires pour la production d'eau chaude, des installations photovoltaïques, etc. En installant des échangeurs de chaleur sur le circuit de refroidissement d'eau du condenseur, un système central automatisé pour optimiser les résultats d'ensemble du système de Chauffage, Ventilation et Climatisation (CVC), un circuit de retraitement dans les unités centrales d'air conditionné atteignant une capacité de distribution d'air frais de 100%. En concevant une solution optimale en termes d'éclairage artificiel, en remplaçant les lampes et autres éclairages lorsque cela est nécessaire, en installant un système de commande et de réglage d'intensité de l'éclairage. 3. Jusqu'au processus de production et d'utilisation secondaire Source: www2.schneider-electric.com/ Comment? En intervenant dans la production et la distribution de la chaleur (brûleurs, chauffe-eau, fours, réseaux de distribution), en améliorant la combustion, l'isolation, la récupération de la chaleur perdue, le remplacement des équipements, et les systèmes de contrôle. 7

8 En intervenant dans les systèmes qui consomment de la chaleur (sécheurs, systèmes d'évaporation, systèmes de distillation, etc.) avec des améliorations de l'isolation, la récupération de la chaleur perdue, le remplacement des équipements, et les systèmes de contrôle. En intervenant dans les systèmes de distribution et de consommation d'énergie électrique (transformateurs, conducteurs, moteurs, pompes, ventilateurs, compresseurs d'air, refroidisseurs, équipements de production, etc.) avec gestion de la charge, amélioration de la phase, installation de régulateurs tachymétriques, remplacement d'équipements, réduction des pertes sur les réseaux, récupération de la chaleur perdue, et systèmes de contrôle. Services énergétiques réalisés par une SSE dans le cadre d'un mécanisme de FTI Gestion / Exploitation (planification) Utilisateur/Client SSE Contrôle Financement Source : Centre for Renewable Energy Resources (CRES), 2011 COMMENT CONCLURE UN CONTRAT AVEC UNE SSE? Par l'intermédiaire d'un Accord de Performance Energétique (APE), c'est-à-dire un accord entre le bénéficiaire et le fournisseur (habituellement une SSE) sur mesure d'amélioration de l'efficacité énergétique, selon lequel les investissements à cet effet sont réalisés sur la base d'un certain niveau d'amélioration de l'efficacité énergétique convenu contractuellement. Un APE peut être perçu comme un dispositif conventionnel de mise en œuvre d'un investissement d'économie d'énergie, au nom du bénéficiaire-utilisateur final, dans lequel la rémunération financière de l'exécutant (habituellement une SSE) dépend du niveau d'économie d'énergie réalisé. 8

9 COMMENT LES SSE OPERENT-ELLES? Les SSE réalisent un retour sur le coût de leur investissement par les économies d'énergie réalisées. Le but du client, en l'occurrence la réduction du coût de l'énergie, satisfait le but de la SSE, à savoir une augmentation de ses bénéfices. Les contraintes financières d'un investissement dans l'efficacité énergétique sont habituellement très importantes. Cependant, la SSE finance ou assure le financement de ces projets. Les SSE assurent : La prise en charge du coût de l'étude et de la mise en œuvre de l'investissement La prise en charge des coûts potentiels inattendus (coûts cachés) La prise en charge, notamment, de la gestion, de la maintenance, de la supervision et de la certification pendant toute la période contractuelle. Mesure et choix des objectifs Optimisation et exploitation technique Mise en œuvre - Exploitation - Supervision Services d'efficacité énergétique Financement Planification technique Identification des mesures Sensibilisation Source: Intelligent Energy Projet CHANGEBEST Les SSE fournissent essentiellement deux catégories distinctes de services : Services de gestion et de support technique Audit énergétique, étude de faisabilité, mise en œuvre et gestion du projet pendant toutes ses phases Service de soutien financier Analyse risque-bénéfice, obtention d'un soutien, conclusion du marché 9

10 FINANCEMENT PAR TIERS-INVESTISSEUR (FTI) Une SSE pourra financer elle-même l'investissement énergétique, ou une SSE pourra obtenir un FTI garantissant les performances énergétiques (et, par conséquent, les performances économiques) d'un tel investissement. Le FTI est un mécanisme de marché efficace, qui est de plus en plus choisi au niveau international pour mettre en œuvre les investissements dans les économies énergétiques. Le Financement par Tiers Investisseur (FTI), selon la Loi Ν 3855/2010, peut être défini comme un arrangement contractuel impliquant un tiers en sus du fournisseur énergétique et du bénéficiaire de la mesure d'amélioration de l'efficacité énergétique qui fournit le capital pour cette mesure et fait payer au bénéficiaire un droit équivalent à une partie des économies d'énergie réalisées résultant de la mesure d'amélioration de l'efficacité énergétique. Ce Tiers pourra être, ou ne pas être, une SSE. L'innovation d'une telle forme d'investissement réside dans la différence de traitement de l'investissement financé par l'institution Financière (Banque) : les estimations de la Banque ne sont pas basées sur l'entreprise elle-même et sa capacité à assumer le crédit, indépendamment de l'efficacité du projet mais, au contraire, sur la faisabilité et les perspectives financières d'un tel projet. Il y a deux accords FTI conceptuellement différents : la différence essentielle entre les deux accords porte sur la partie qui emprunte l'argent : le prestataire de SEE ou le client. La première option prévoit que le prestataire de SEE emprunte les ressources financières nécessaires à la mise en œuvre du projet. Figure 1 Financement par Tiers Investisseur avec emprunt par la SSE Financement Contrat Performance Energétique Paiement Utilisateur d'energie Service Financement SSE Paiement Accord de Financement BANQUE Source: Reproduction d'un document du Joint Research Centre for the EC, 2005 : Marché des Sociétés de Services Energétiques en Europe, Rapport Périodique chapitre 3 "Services Energétiques et terminologie connexe : définitions" 10

11 La seconde option prévoit que l'utilisateur/client contracte auprès d'une institution financière un emprunt adossé à un accord de garantie d'économie d'énergie avec le fournisseur de services d'efficacité énergétique montrant que les économies d'énergie réalisées couvriront certainement le remboursement de la dette. Figure 2 Financement par Tiers-Investisseur (FTI) avec emprunt par l'utilisateur/client Performance Conclusion de marché Accord Paiement Financement Utilisateur de l'énergie BANQUE Paiement Service SSE Accord de Financement Source: reproduction d'un document du Joint Research Centre de l'ue, 2005 : Marché des Sociétés de Services Energétiques en Europe, Rapport Périodique chapitre : 3 "Services Energétiques et terminologie connexe : définitions" Il faut préciser que, dans le premier cas, lorsque la SSE est l'emprunteur, le client est protégé des risques financiers liés à la performance technique du projet. Du fait de sa nature, l'option de Financement par Tiers-Investisseur comporte un risque : la méthode de gestion. Par conséquent, elle partage le fardeau des risques avec le client. Le degré de risque pris par le prestataire de SEE dans un dossier de FTI dépend de l'étendue des activités devant être effectuées (cf. chaîne de valeur : Image 1) : une approche globale, dans laquelle toutes les phases de la chaîne de valeur (de la sensibilisation à l'évaluation et à la détermination des objectifs) sont réalisées. Cette approche augmente le niveau des risques mais, d'autre part, facilite la gestion des risques en raison de la responsabilité entière du processus dans son ensemble. Inversement, une approche sélective (dans laquelle seules les phases spécifiques de la chaîne de valeur sont réalisées) limite les types de risques à assumer mais peut rendre plus difficiles la gestion de ces risques en raison de l'interface avec d'autres entrepreneurs. L'attention portée à la planification, au calcul et à la préparation du SEE réduit la possibilité de situations délicates au cours de la phase de mise en œuvre. Naturellement, il n'est pas possible de prévoir toutes les influences externes éventuelles, la préparation est néanmoins cruciale et devra être proportionnelle à l'ampleur et au revenu escompté du projet. 11

12 POURQUOI ESSAYER LE FTI? Avantages de la mise en œuvre d'un investissement en économies d'énergie via le FTI Le choix du FTI pour le financement d'un investissement en économies d'énergie : me donnera un résultat garanti d'économie d'énergie m'évite d'investir mes propres fonds garantit une réduction des coûts d'exploitation (énergie, maintenance), une meilleure qualité des équipements, de meilleures conditions de vie et de production. me permet d'économiser des ressources humaines et de l'argent étant donné que je ne mettrai pas en œuvre le projet en interne (nul besoin d'avoir recours à du savoir-faire, du personnel et des équipements spéciaux) m'évite de prendre des risques techniques, financiers ou gestionnels liés à la mise en œuvre de projets d'économie d'énergie me donne la possibilité d'obtenir des avantages sur le marché international ou local d'échange d'unités de gaz (Mécanisme de Développement Propre : MDP Kyoto) réduit les coûts d'entretien et de maintenance car ils seront inclus dans les coûts fixes me protège des causes indirectes affectant les changements du prix de l'énergie me donne la perspective d'obtenir et d'exploiter des Certificats Blancs Certificats Blancs : certificats émis par des organismes de certification indépendants confirmant les économies d'énergie revendiquées par les acteurs du marché et résultant des mesures d'amélioration de l'efficacité énergétique. Les Certificats Blancs ou les Titres de Performance Energétique sont publiés par l'autorité de l'energie Electrique et du Gaz Naturel à la suite des investissements réalisés dans les projets d'économie d'énergie avec la notion de performance économique. 12

13 CE QU'IL FAUT SURVEILLER dans la mise en œuvre d'un investissement en économie d'énergie via le FTI cadre administratif / financier / technique non transparent qui conduit à une interprétation ambiguë de la législation applicable et l'incertitude pour le client potentiel environnement d'investissement non-attractif... ex : L'établissement Financier requiert une hypothèque sur le patrimoine et/ou des équipements électromécaniques afin de fournir le financement Absence de modèle de Contrat de Performance Energétique compatible avec la législation nationale Le mécanisme de financement, d'investissement, de conception, de réalisation et de sécurité du projet n'est pas encore bien défini POUR EN SAVOIR PLUS «ManagEnergy» - initiative de support technique du programme "Intelligent Energy Europe" (IEE) de la Commission européenne : «Changebest» - Services d'efficacité Energétiques : un projet de l'ue visant à aider les sociétés d'énergie et les SEE à intégrer les marchés du Business to Business et du Business to Customer pour les SEE : Guide du FTI par le Centre National de Recherche en Italie (ENEA) : Liste exhaustive de SSE actives en Europe établie par la base de données du Joint Research Centre - Centre Régional de l'energie de la Macédoine Centrale : 13

14 QUART DE COUVERTURE Informations sur l'ecomark Partenaires Coordonnées du partenaire local (exemple pour la Grèce : ANATOLIKI S.A., Parc Scientifique de Patras) 14

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique Initi@tive 2007 - Nice Building a New Electric World I. Le Développement Durable : l'affaire de tous II. L'Efficacité Energétique : défis

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE EN 16247. Nour DIAB nour.diab@afnor.org 01.41.62.80.25 06.07.66.03.45

AUDIT ÉNERGÉTIQUE EN 16247. Nour DIAB nour.diab@afnor.org 01.41.62.80.25 06.07.66.03.45 AUDIT ÉNERGÉTIQUE EN 16247 Nour DIAB nour.diab@afnor.org 01.41.62.80.25 06.07.66.03.45 Une méthodologie pour des audits énergétiques de qualité dans des secteurs spécifiques Une norme en 5 parties EN 16247-1

Plus en détail

AUDIT D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE : VALIDEZ VOS POTENTIELS D ÉCONOMIE. Des outils performants pour qualifier vos priorités d actions

AUDIT D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE : VALIDEZ VOS POTENTIELS D ÉCONOMIE. Des outils performants pour qualifier vos priorités d actions AUDIT D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE : VALIDEZ VOS POTENTIELS D ÉCONOMIE Des outils performants pour qualifier vos priorités d actions 1 L AUDIT ÉNERGÉTIQUE: UNE ÉTAPE PRÉALABLE À LA MISE EN ŒUVRE DE TOUTE DÉMARCHE

Plus en détail

ThermoCondensor alufer Hoval Exploitation maximale de l'énergie grâce à la technique de condensation pour des puissances élevées

ThermoCondensor alufer Hoval Exploitation maximale de l'énergie grâce à la technique de condensation pour des puissances élevées ThermoCondensor alufer Hoval Exploitation maximale de l'énergie grâce à la technique de condensation pour des puissances élevées L'exploitation efficace des potentiels disponibles facilite considérablement

Plus en détail

FAQ Mécanisme ELENA pour l aide au développement de programmes d investissement

FAQ Mécanisme ELENA pour l aide au développement de programmes d investissement FAQ Mécanisme ELENA pour l aide au développement de programmes d investissement 1. En quoi consiste ELENA? ELENA est un mécanisme européen d assistance technique destiné à aider financièrement les collectivités

Plus en détail

Les grands objectifs du nouveau modèle énergétique allemand: Améliorer considérablement la compétitivité des entreprises avec la croissance verte

Les grands objectifs du nouveau modèle énergétique allemand: Améliorer considérablement la compétitivité des entreprises avec la croissance verte Les grands objectifs du nouveau modèle énergétique allemand: Améliorer considérablement la compétitivité des entreprises avec la croissance verte Réduire les coûts - protection climatique bénéficier des

Plus en détail

L efficacité énergétique dans les bâtiments

L efficacité énergétique dans les bâtiments https://intranet.swe.siemens.com/fr/intra/infrastructure-cities/bt/offre/ssp/buildingautomation/energie/pages/notre-offre.aspx L efficacité énergétique dans les bâtiments siemens.com/answers Kurt Detavernier

Plus en détail

Plan PME - ENVIRONNEMENT ACCES Rhône-Alpes- CAP ENERGIE. CONSULTATION EXPERTS en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés

Plan PME - ENVIRONNEMENT ACCES Rhône-Alpes- CAP ENERGIE. CONSULTATION EXPERTS en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés Consultation de sociétés d Expert en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés, pour la réalisation d interventions auprès des PME/PMI dans le cadre du programme CAP ENERGIE Contexte

Plus en détail

Nouvelles exigences en matière d'efficacité énergétique pour les générateurs de chaleur

Nouvelles exigences en matière d'efficacité énergétique pour les générateurs de chaleur Nouvelles exigences en matière d'efficacité énergétique pour les générateurs de chaleur L'Union européenne exige qu'à partir du 26 septembre 2015, tous les générateurs de chaleur et ballons satisfassent

Plus en détail

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012...

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012... Sommaire Qu est-ce que la RT 2012... 3 Consommation énergétique... 4 Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8 Les avantages de la RT 2012... 9 En résumé... 10 En Résumé Qu est-ce que la RT 2012? Cette

Plus en détail

Choix des réfrigérants : un nouveau rapport apporte des éclaircissements sur l éco-efficacité des systèmes de réfrigération de supermarchés

Choix des réfrigérants : un nouveau rapport apporte des éclaircissements sur l éco-efficacité des systèmes de réfrigération de supermarchés Choix des réfrigérants : un nouveau rapport apporte des éclaircissements sur l éco-efficacité des systèmes de réfrigération de supermarchés Depuis que l UE s est engagée à réduire les émissions de gaz

Plus en détail

UTILISATION RATIONNELLE DE L ENERGIE. Procédure 2014 d intervention auprès des entreprises

UTILISATION RATIONNELLE DE L ENERGIE. Procédure 2014 d intervention auprès des entreprises UTILISATION RATIONNELLE DE L ENERGIE Procédure 2014 d intervention auprès des entreprises 1 OBJECTIFS Permettre aux entreprises de réaliser des investissements dans une démarche globale et structurée comprenant

Plus en détail

Les labels énergétiques des bâtiments

Les labels énergétiques des bâtiments Document n 2010-06-25, BBC Les labels énergétiques des bâtiments 1 Sommaire Introduction Rappels Les critères évalués Les repères énergétiques Exemple de réalisation RT 2005 Les exigences De la RT 2005

Plus en détail

Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? EFFICACITÉ POUR LES MAISONS

Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? EFFICACITÉ POUR LES MAISONS Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? Découvrez la gamme Aquarea de Panasonic Pompe à chaleur Source Air CONÇUE POUR LES MAISONS Une pompe à chaleur Aquarea avec Source

Plus en détail

Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants RÉFÉRENTIEL

Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants RÉFÉRENTIEL Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants RÉFÉRENTIEL 1 - Politiques climat et efficacité énergétique des bâtiments Les engagements européens L efficacité

Plus en détail

La solution 100 % énergie renouvelable

La solution 100 % énergie renouvelable Chauffe-eau thermodynamique pour le résidentiel Gamme Eau Chaude Sanitaire La solution 100 % énergie renouvelable (1) Par rapport à un chauffe-eau traditionnel. MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER

Plus en détail

LA PERFORMANCE ENERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS (PEB)

LA PERFORMANCE ENERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS (PEB) LA PERFORMANCE ENERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS (PEB) Dernière révision du document : juillet 2012 CONTEXTE La directive européenne 2002/91/CE sur la performance énergétique des bâtiments vise la réduction de

Plus en détail

Des systèmes de chauffage avec pompe à chaleur et accumulateur de chaleur pour les construction dans les zones de montagne.

Des systèmes de chauffage avec pompe à chaleur et accumulateur de chaleur pour les construction dans les zones de montagne. Des systèmes de chauffage avec pompe à chaleur et accumulateur de chaleur pour les construction dans les zones de montagne. Formation à la promotion des énergies renouvelables à CEFIDEC Vatra Dornei Dănuţ

Plus en détail

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 JCDecaux France Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 Novembre 2015 PRESENTATION DU CADRE DU REPORTING 1 Description de la

Plus en détail

Passeport énergétique

Passeport énergétique pas de numéro pas de numéro 0/0/0 0 07 //00 Classe de performance énergétique Classe d'isolation thermique Besoins économes Bâtiment à basse consommation d'énergie Classe de performance énergétique La

Plus en détail

Catalogue de formations Coaching énergie

Catalogue de formations Coaching énergie Catalogue de formations Coaching énergie SOMMAIRE Journée de mise en place des indicateurs de suivi...2/7 Formation coaching énergie Type court...3/7 Programme de formation...4/7 Formation coaching énergie

Plus en détail

Compte rendu Plateforme Climat n 7 Certificats d Economie d Energie

Compte rendu Plateforme Climat n 7 Certificats d Economie d Energie Compte rendu Plateforme Climat n 7 Certificats d Economie d Energie Compte rendu Capucine LECLERCQ 05/07/2013 Depuis le 1er Juillet 2006, un dispositif national permet aux collectivités territoriales de

Plus en détail

Les instruments économiques de protection de l environnement. Prof. Bruno Deffains, bruno.deffains@u-paris2.fr. Sorbonne Université

Les instruments économiques de protection de l environnement. Prof. Bruno Deffains, bruno.deffains@u-paris2.fr. Sorbonne Université Les instruments économiques de protection de l environnement Prof. Bruno Deffains, bruno.deffains@u-paris2.fr Sorbonne Université 1. Introduction 2 «Command and control» Cette approche s appuie sur des

Plus en détail

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie 28/03/2014 1 FEDER 2014-2020 28/03/2014 2 FEDER 2014-2020 Axe 5 «Soutenir

Plus en détail

Efficacité énergétique

Efficacité énergétique Optimiser l'énergie Pourquoi? L'importance de l'efficacité énergétique Il en va de la responsabilité de tous d'éviter le gaspillage de l'énergie en l'utilisant intelligemment. Pourquoi? Parce que l'énergie

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION

OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION 2 SOMMAIRE INTRODUCTION 3 PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ÉMISSION DE GAZ À EFFET DE SERRE 4 LA CONSOMMATION D ÉNERGIE

Plus en détail

PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL DE QUINT-FONSEGRIVES. PREMIERE ACTION : Rénovation énergétique de l'école élémentaire

PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL DE QUINT-FONSEGRIVES. PREMIERE ACTION : Rénovation énergétique de l'école élémentaire PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL DE QUINT-FONSEGRIVES PREMIERE ACTION : Rénovation énergétique de l'école élémentaire Rappel du contexte Adoption d un Plan Climat Energie Territorial en Conseil municipal

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

Étude sur les «Pratiques énergétiques des PME»

Étude sur les «Pratiques énergétiques des PME» Étude sur les «Pratiques énergétiques des PME» 1. Données sur l entreprise a) Pays : FRANCE b) Nombre d employés : 0 9 10 49 50-99 100-249 250 c) Chiffre d affaires annuel en millions d EUROS : < 2 2-5

Plus en détail

Utilise l énergie extérieure pour moins consommer à l intérieur.

Utilise l énergie extérieure pour moins consommer à l intérieur. La solution pour l eau chaude sanitaire Ballon Thermodynamique Utilise l énergie extérieure pour moins consommer à l intérieur. jusqu à -70% sur la consommation de votre chauffe-eau (1) Chauffage & Climatisation

Plus en détail

Les Contrats de Performance Energétique Présentation générale. www.cofely-gdfsuez.fr

Les Contrats de Performance Energétique Présentation générale. www.cofely-gdfsuez.fr Les Contrats de Performance Energétique Présentation générale www.cofely-gdfsuez.fr Le CPE un contrat de performance Qu'est-ce qu'un Contrat de Performance Energétique? Un contrat garantissant une amélioration

Plus en détail

promouvoir les PME - protéger le climat

promouvoir les PME - protéger le climat Protéger le climat. Soutenir les PME. Une histoire de succès jusqu'en 2020 promouvoir les PME - protéger le climat Aperçu Fondation Suisse pour le Climat Quelles sont les offres de soutien? Quelle est

Plus en détail

Le chauffage le plus économique: La pompe à chaleur

Le chauffage le plus économique: La pompe à chaleur Le chauffage le plus économique: La pompe à chaleur Avec une pompe à chaleur moderne, vous économiserez non seulement au minimum de 60 à 80 % d'énergie, jusqu'à 100 % de CO2, mais aussi et surtout des

Plus en détail

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons L énergie en France et en Allemagne : comparaisons En matière de consommation d énergie, de structure du système électrique, de recours aux énergies renouvelables, d émission de gaz à effet de serre, les

Plus en détail

Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne

Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne G. FALLON Energie Facteur 4 asbl - Chemin de Vieusart 175-1300 Wavre Tél: 010/23 70 00 - Site web: www.ef4.be email: ef4@ef4.be

Plus en détail

Les pertes à vide dàns l industrie

Les pertes à vide dàns l industrie Les pertes à vide dàns l industrie Que ce soit au sein d'une PME comme dans les grandes industries, les pertes à vide représentent souvent une fraction très significative de la consommation globale d'une

Plus en détail

IceSol -Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase

IceSol -Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase IceSol -Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase Energie Solaire SA Version 16.03.2015 ENERGIE SOLAIRE SA www.energie-solaire.com 1/29 Energie Solaire SA: Fondée

Plus en détail

Nous avons la réponse pour l habitation du futur.

Nous avons la réponse pour l habitation du futur. Préparez votre maison pour un avenir efficace en énergie. Être plus indépendant des combustibles fossiles comme le gaz et le mazout? Maîtriser vos coûts énergétiques grâce aux énergies renouvelables? Combiner

Plus en détail

Fonds de Réduction du Coût Global de l Energie

Fonds de Réduction du Coût Global de l Energie Fonds de Réduction du Coût Global de l Energie Présentation FRCE BATIBOUW Le 2 mars 2009 Union Européenne 2007-2020 Rappel des objectifs - 20 % 20 % +20 % Co2 Energies renouvelables Efficacité énergétique

Plus en détail

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides Les enjeux énergétique de l industrie du Limousin L industrie : 21 % des consommations régionales Baisse

Plus en détail

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Séminaire : Rénovation énergétique pour ménages à bas revenus 8 octobre 2010 Brussels Table des matières Quelques

Plus en détail

Fiabilité. Réactivité. Expertise. Contrats Trane Select Contrats de service complets pour les systèmes CVC

Fiabilité. Réactivité. Expertise. Contrats Trane Select Contrats de service complets pour les systèmes CVC Fiabilité Réactivité Expertise Contrats de service complets pour les systèmes CVC Quelles sont vos préoccupations en ce moment Optimisation du fonctionnement des équipements Performances constantes, sans

Plus en détail

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire Service d information sur les économies d énergie Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire 1 Préparation de l eau chaude sanitaire 2 1) Différents systèmes de production A Chaudière combinée

Plus en détail

Tables des figures et des tableaux

Tables des figures et des tableaux Tables des figures et des tableaux 1. Table des figures Figure 1 : Priorités de la démarche négawatt... 7 Figure 2 : Démarche de modélisation du scénario négawatt 2011... 11 Figure 3 : Diagramme de Sankey

Plus en détail

Publication du Bilan d Emissions de Gaz à Effet de Serre Réglementaire (BEGES-r)

Publication du Bilan d Emissions de Gaz à Effet de Serre Réglementaire (BEGES-r) Publication du Bilan d Emissions de Gaz à Effet de Serre Réglementaire (BEGES-r) 1. Description de la personne morale (PM) concernée Raison sociale : ZF Systèmes de directions Nacam SAS Code NAF : 2932Z

Plus en détail

EFFICACITE ENERGETIQUE : COMMENT FAIRE BENEFICIER VOS ADHERENTS DE PRIMES CEE

EFFICACITE ENERGETIQUE : COMMENT FAIRE BENEFICIER VOS ADHERENTS DE PRIMES CEE EFFICACITE ENERGETIQUE : COMMENT FAIRE BENEFICIER VOS ADHERENTS DE PRIMES CEE 03/11/2011 Présentation CertiNergy 1 Sommaire Le partenariat entre la Fédération de la Plasturgie et CertiNergy Le dispositif

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

«l Eco-prêt à taux zéro» pour la rénovation thermique des logements

«l Eco-prêt à taux zéro» pour la rénovation thermique des logements «l Eco-prêt à taux zéro» pour la rénovation thermique des logements 14 / 34 Comment fonctionne l éco-prêt à taux zéro? Le programme de réduction des consommations énergétiques et des émissions de gaz à

Plus en détail

Comment développer la production et l'utilisation des énergies renouvelables dans les zones d'activités du Val d'ille?

Comment développer la production et l'utilisation des énergies renouvelables dans les zones d'activités du Val d'ille? Comment développer la production et l'utilisation des énergies renouvelables dans les zones d'activités du Val d'ille? Synthèse de l'étude réalisée par la SEMAEB d'avril à décembre 2014 pour le compte

Plus en détail

Politique environnementale et de développement durable Plan d'actions environnementales 2015 2020

Politique environnementale et de développement durable Plan d'actions environnementales 2015 2020 Politique environnementale et de développement durable Plan d'actions environnementales 2015 2020 La direction de l Hôpital général juif (HGJ) s'engage { respecter ses engagements en matière d environnement,

Plus en détail

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 JCDecaux France Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 Novembre 2012 PRESENTATION DU CADRE DU REPORTING 1 Description de la

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 4% de la consommation d énergie

Plus en détail

Amener l'énergie solaire aux villages d'afrique

Amener l'énergie solaire aux villages d'afrique - 1 - Amener l'énergie solaire aux villages d'afrique Le concept du «village solaire» vise à utiliser les énergies renouvelables en zones rurales, qui ne disposent pas d autres sources d énergie du fait

Plus en détail

COMMENT REDUIRE LA CONSOMMATION D ENERGIE D UN LOGEMENT?

COMMENT REDUIRE LA CONSOMMATION D ENERGIE D UN LOGEMENT? Séquence pédagogique détaillée COMMENT REDUIRE LA CONSOMMATION D ENERGIE D UN LOGEMENT? Discipline : Technologie Niveau : 4 e SITUATION DANS LES PROGRAMMES Approche du programme : «Les énergies mises en

Plus en détail

Principaux domaines d'expertise

Principaux domaines d'expertise Principaux domaines d'expertise Élaborer des stratégies, programmes, plans et indicateurs de durabilité Politiques, procédures et plans environnementaux et/ou de durabilité de la société Les règlements

Plus en détail

Installateurs d'énergie

Installateurs d'énergie Installateurs d'énergie qui sommes-nous Sintel est une société crée en 2000, mais opérant dans le secteur en tant qu`entreprise indépendante depuis 1987. Au cours des dernières années, grâce aux efforts

Plus en détail

Annexe 2 : Plan d'occupation des locaux 2009-2010

Annexe 2 : Plan d'occupation des locaux 2009-2010 Annexe 2 : Plan d'occupation des locaux 2009-2010 08h. 12h. 13h. 17h. 18h. 22h. lundi mardi mercredi jeudi vendredi samedi dimanche École École École École École Clubs Manifestation École École Clubs École

Plus en détail

Utilités Energétiques et Techniques des Bâtiments Tertiaires et de l'industrie

Utilités Energétiques et Techniques des Bâtiments Tertiaires et de l'industrie Ingénierie Conseils en Maintenance, Etudes de Productivité et Benchmarking Energies Utilités Energétiques et Techniques des Bâtiments Tertiaires et de l'industrie IMPACT DU DEVELOPPENT DURABLE SUR LA CONCEPTION

Plus en détail

L efficacite e nerge tique

L efficacite e nerge tique L efficacite e nerge tique 1. Principes généraux Une mesure «d efficacité énergétique» désigne toute action mise en œuvre par un agent économique afin de limiter la consommation d énergie liée à un usage

Plus en détail

Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable

Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable Chauffe-eau thermodynamique pour le résidentiel Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER YUTAMPO u Idéal pour l eau chaude sanitaire Meilleur chauffe-eau

Plus en détail

Formation «Bâtiment durable : ENERGIE»

Formation «Bâtiment durable : ENERGIE» Formation «Bâtiment durable : ENERGIE» PROGRAMME Lieu : BRUXELLES Pour tous, en fonction de l affectation du bâtiment : SOIT MODULE «DANS LE LOGEMENT INDIVIDUEL OU COLLECTIF < 10 UNITÉS)» (6 jours) SOIT

Plus en détail

HOPITAL ET ECONOMIES D ENERGIES : UN CASSE-TETE?

HOPITAL ET ECONOMIES D ENERGIES : UN CASSE-TETE? HOPITAL ET ECONOMIES D ENERGIES : UN CASSE-TETE? Les dépenses publiques des hôpitaux ont augmenté de 50% en 10 ans et les hôpitaux ont une consommation d environ 400 kwh/m² d énergie finale (contre 100

Plus en détail

Le crédit d impôt développement durable

Le crédit d impôt développement durable Le crédit d impôt développement durable Le crédit d impôt dédié au développement durable en vigueur concerne les dépenses de travaux payées à compter du 1er janvier 2014 (dispositions issues de l article

Plus en détail

Fiche d information 3 OÙ IRA L ARGENT?

Fiche d information 3 OÙ IRA L ARGENT? Fiche d information 3 OÙ IRA L ARGENT? Le plan d investissement pour l Europe sera constitué d un ensemble de mesures visant à libérer au moins 315 milliards d euros d investissements publics et privés

Plus en détail

Etudes et propositions énergétiques Salle polyvalente d Etoy

Etudes et propositions énergétiques Salle polyvalente d Etoy Etudes et propositions énergétiques Salle polyvalente d Etoy Claudio Buccola Ingénieur HES / MAS EPFL claudio.buccola@amstein-walthert.ch 02 avril 2012 Sommaire - 1 ère partie: Introduction - Objectif

Plus en détail

Le secteur de la construction face aux défis climatiques

Le secteur de la construction face aux défis climatiques Isolation thermique: étape préliminaire dans tout projet de production de chaleur Agenda O. Vandooren (CSTC) Le secteur de la construction face aux défis climatiques Isolation renforcée des bâtiments:

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 43% de la consommation d énergie

Plus en détail

22 e Assemblée annuelle du MEDELEC Politique de l'efficacité Energétique en Tunisie Tunis 15 Avril 2014

22 e Assemblée annuelle du MEDELEC Politique de l'efficacité Energétique en Tunisie Tunis 15 Avril 2014 22 e Assemblée annuelle du MEDELEC Politique de l'efficacité Energétique en Tunisie Tunis 15 Avril 2014 Fethi HANCHI Directeur de l Utilisation Rationnelle de l Energie Agence Nationale pour la Maîtrise

Plus en détail

Les cogénérations en Ile-de-France

Les cogénérations en Ile-de-France Les cogénérations en Ile-de-France Hélène SANCHEZ Direction Régionale et Interdépartementale de l Environnement et de l Énergie (DRIEE) Service Energie Climat Véhicules Colloque ATEE/AFG/APC/AICVF/ARENE

Plus en détail

Comment financer son projet de rénovation? Les Outils de Financement proposés Mutualisation Fonds Efficacité Energie Fonds Efficacité Energie Travaux de rénovation Certificats d Economie d Energie 1 Mutualisation

Plus en détail

Les certificats d économie d énergie. Hervé LEFEBVRE Département des Marchés et Services d Efficacité Energétique ADEME 8 juin 2005 POURQUOI?

Les certificats d économie d énergie. Hervé LEFEBVRE Département des Marchés et Services d Efficacité Energétique ADEME 8 juin 2005 POURQUOI? Les certificats d économie d énergie Hervé LEFEBVRE Département des Marchés et Services d Efficacité Energétique ADEME 8 juin 2005 1 POURQUOI? Contexte général de renforcement de la politique de maîtrise

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

HOPITECH 2011. Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux?

HOPITECH 2011. Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux? 1 HOPITECH 2011 Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux? 1. Présentation de la Loi NOME 2. La constitution du prix pour un consommateur: - Sensibilité aux prix de marché - Sensibilité à la variation du

Plus en détail

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété «OBIER» 15 rue Claude Bernard NOGENT SUR OISE 31/03/14

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété «OBIER» 15 rue Claude Bernard NOGENT SUR OISE 31/03/14 Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété «OBIER» 15 rue Claude Bernard NOGENT SUR OISE 31/03/14 Récapitulatif du l audit énergétique de NOGENT SUR OISE 1 Sommaire I. Introduction... 3 II.

Plus en détail

Schéma de principe hydraulique

Schéma de principe hydraulique 1. Schéma de fonctionnement Ces s de fonctionnement sont des solutions préférentielles et éprouvées fonctionnant sans problèmes et permettant une plus haute efficacité de l'installation de pompe à chaleur.

Plus en détail

Comprendre la RT 2012 Les changements pour le résidentiel

Comprendre la RT 2012 Les changements pour le résidentiel Comprendre la RT 2012 Les changements pour le résidentiel Énergie et productivité pour un monde meilleur RT 2012 Principes et objectifs La Réglementation Thermique 2012, connue sous le nom de RT 2012,

Plus en détail

Le leadership des gestionnaires de bâtiments institutionnels : une cible, un bilan, un défi! Sujets discutés. Atteinte des cibles.

Le leadership des gestionnaires de bâtiments institutionnels : une cible, un bilan, un défi! Sujets discutés. Atteinte des cibles. Le leadership des gestionnaires de bâtiments institutionnels : une cible, un bilan, un défi! Michel Fournier, ingénieur Bureau de l efficacité et de l innovation énergétiques Sujets discutés Atteinte des

Plus en détail

ENV 6003 CHANGEMENTS CLIMATIQUES

ENV 6003 CHANGEMENTS CLIMATIQUES ENV 6003 CHANGEMENTS CLIMATIQUES : impacts, adaptation, mitigation MODULE 4 Combien d énergie une maison doit-elle consommer? par Sebastian Weissenberger SOMMAIRE Introduction 1. Les normes dans le secteur

Plus en détail

1.1. Economies d'énergie - Aide à la décision - Diagnostic

1.1. Economies d'énergie - Aide à la décision - Diagnostic Sommaire 1. AIDES NATIONALES... 2 1.1. Economies d'énergie - Aide à la décision - Diagnostic... 2 1.2. Economies d'énergie - Aide à la décision - Etude de faisabilité... 4 1.3. Economies d'énergie - Aide

Plus en détail

T.Flow. Le système qui ré-invente l eau chaude. 1 SYSTEME 2 FONCTIONS. Bienvenue dans un monde tempéré. SYSTEMES DE TEMPERATION DOMESTIQUE

T.Flow. Le système qui ré-invente l eau chaude. 1 SYSTEME 2 FONCTIONS. Bienvenue dans un monde tempéré. SYSTEMES DE TEMPERATION DOMESTIQUE SYSTEMES DE TEMPERATION DOMESTIQUE T.Flow Le système qui ré-invente l eau chaude. SYSTEME Ventiler Produire l ECS 2 FONCTIONS Bienvenue dans un monde tempéré. Système de Températion Domestique T.Flow Bienvenue

Plus en détail

Objectif Zéro Emissions fossiles de CO2 dans l Industrie Agroalimentaire Européenne

Objectif Zéro Emissions fossiles de CO2 dans l Industrie Agroalimentaire Européenne Objectif Zéro Emissions fossiles de CO2 dans l Industrie Agroalimentaire Européenne Obejctif Général L'industrie agroalimentaire européenne dispose d'un potentiel important pour améliorer son efficacité

Plus en détail

Un Exposé sur la Finance Islamique

Un Exposé sur la Finance Islamique Un Exposé sur la Finance Islamique Dr. Ahmad JAZAYERI/ Mahamadou L Cissé Directeur Technique/Directeur de La Formation Projet d Appui à la Chaine de Valeur Céréale (CVC) au Mali ACDI/VOCA Finance par USAID

Plus en détail

Présentation Primes énergie.fr Salon Indépendant de la Copropriété. Paris Porte de Charenton, 16 17 Octobre 2013

Présentation Primes énergie.fr Salon Indépendant de la Copropriété. Paris Porte de Charenton, 16 17 Octobre 2013 Présentation Primes énergie.fr Salon Indépendant de la Copropriété Les Certificats d Economies d Energie Paris Porte de Charenton, 16 17 Octobre 2013 Introduction au dispositif Méconnu du grand public

Plus en détail

SYNTHESE DE L AUDIT DE VOTRE HABITATION Bilan de l'existant

SYNTHESE DE L AUDIT DE VOTRE HABITATION Bilan de l'existant N/Ref Audit : Date de l audit : SYNTHESE DE L AUDIT DE VOTRE HABITATION Bilan de l'existant Bilan économique de l'existant Facture "eau énergie" actuelle 1 : 2 669 2 500 Budget par ressources 2 000 1 500

Plus en détail

Améliorer l efficacité énergétique des utilités industrielles et des procédés chez TERREAL

Améliorer l efficacité énergétique des utilités industrielles et des procédés chez TERREAL Améliorer l efficacité énergétique des utilités industrielles et des procédés chez TERREAL Thierry QUIQUANDON TERREAL 1 TERREAL : Présentation du groupe TERREAL: Fournit des solutions globales pour l enveloppe

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX. Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive

Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX. Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive Bureau d études créé en 2011 et axé sur l intégration du Développement Durable et de

Plus en détail

AUDIT ENERGETIQUE. Immeuble logement collectif - Copropriété. Notre démarche Notre étude Notre rapport. Vos Bâtiments Vos Besoins Vos Objectifs

AUDIT ENERGETIQUE. Immeuble logement collectif - Copropriété. Notre démarche Notre étude Notre rapport. Vos Bâtiments Vos Besoins Vos Objectifs AUDIT ENERGETIQUE Immeuble logement collectif - Copropriété Vos Bâtiments Vos Besoins Vos Objectifs Notre démarche Notre étude Notre rapport ECIC : depuis 1991 2 agences : ITTEVILLE (91) & BORDEAUX (33)

Plus en détail

Chauffe-eau haute performance Modul-plus

Chauffe-eau haute performance Modul-plus Chauffe-eau haute performance Modul-plus Responsabilité énergétique et environnementale Le chauffe-eau Modul-plus répond aux exigences les plus élevées de confort eau chaude sanitaire et d'hygiène de l'eau.

Plus en détail

La maison zéro énergie (ou énergie positive)

La maison zéro énergie (ou énergie positive) La maison zéro énergie (ou énergie positive) Maison qui consomme pas ou peu d énergie Utilise des énergies renouvelables Respectueuse de l'environnement Avantages : - Diminution du bilan carbone (moins

Plus en détail

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Orateurs : ICESOL: CONCEPT 1. POUR UN INNOVANT Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Le projet «La Cigale», terminé en mars 2014 est la rénovation Minergie la plus

Plus en détail

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS Analyse stratégique de la filière I. Description de la filière Les bâtiments résidentiels et tertiaires sont les plus consommateurs d'énergie en France (44 %) et la

Plus en détail

Eco-prêt à taux zéro

Eco-prêt à taux zéro Eco-prêt à taux zéro L'éco-prêt à taux zéro vous permet de financer la rénovation énergétique de votre logement et ainsi de réduire vos consommations d'énergie et vos émissions de gaz à effet de serre.

Plus en détail

Bilan Carbone TM de la CAVDS Volet Patrimoine et Services. Dossier de Synthèse

Bilan Carbone TM de la CAVDS Volet Patrimoine et Services. Dossier de Synthèse Bilan Carbone TM de la CAVDS Volet Patrimoine et Services Dossier de Synthèse 1 - Bilan global Les activités de la Communauté d Agglomération Val de Seine, hors logements sociaux, ont émis plus de 24.000

Plus en détail

ISO, normes de management et ISO 50001

ISO, normes de management et ISO 50001 ISO, normes de management et ISO 50001 Nicolas Fleury Directeur, Marketing, Communication et Information twitter.com/nicolasfleury linkedin.com/in/nfleury Rencontres de l'ocen Genève, 29 novembre 2013

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

L Efficacité énergétique dans le Programme Energie Horizon 2020

L Efficacité énergétique dans le Programme Energie Horizon 2020 L Efficacité énergétique dans le Programme Energie Horizon 2020 15 octobre 2015, Paris pascal.newton@recherche.gouv.fr Excellence scientifique L Energie dans Horizon 2020 Défis sociétaux ERC (13,1 Mds

Plus en détail

Présentation d'exemples de stratégies et d'actions de développement durable. Exemple de la maîtrise de l'énergie dans l'habitat social collectif

Présentation d'exemples de stratégies et d'actions de développement durable. Exemple de la maîtrise de l'énergie dans l'habitat social collectif Présentation d'exemples de stratégies et d'actions de développement durable Exemple de la maîtrise de l'énergie dans l'habitat social collectif Martina KOST Ingénieur Conseil B4E 64 boulevard Pasteur,

Plus en détail

SOLUTION INTÉGRALE D EFFICIENCE SIEEÉNERGÉTIQUE GAIN ÉNERGÉTIQUE SOUTENABILITÉ PRODUCTIVITÉ SANTÉ RETOUR D'INVESTISSEMENT GROUPE LLEDÓ

SOLUTION INTÉGRALE D EFFICIENCE SIEEÉNERGÉTIQUE GAIN ÉNERGÉTIQUE SOUTENABILITÉ PRODUCTIVITÉ SANTÉ RETOUR D'INVESTISSEMENT GROUPE LLEDÓ SOLUTION INTÉGRALE D EFFICIENCE SIEEÉNERGÉTIQUE GAIN ÉNERGÉTIQUE SOUTENABILITÉ PRODUCTIVITÉ SANTÉ RETOUR D'INVESTISSEMENT GROUPE LLEDÓ Notre vision: Le nouveau contexte énergétique exige de nouvelles réponses

Plus en détail

RT 2012 et RT existant

RT 2012 et RT existant RT 2012 et RT existant RéglemenTaTion TheRmique et efficacité énergétique Dimitri molle et Pierre-manuel Patry ÊG roupeêe yrolles,ê2 011,ÊI SBNÊ:Ê9 78-2-212-12979-3 Sommaire Avant-propos... 1 Partie 1

Plus en détail