Code de déontologie. Cooper-Standard Holdings Inc. Cooper-Standard Automotive Inc.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Code de déontologie. Cooper-Standard Holdings Inc. Cooper-Standard Automotive Inc."

Transcription

1 Code de déontologie Cooper-Standard Holdings Inc. Cooper-Standard Automotive Inc.

2 Message de Jeff Edwards Président Directeur Général Cher membre de l équipe Cooper Standard, Je suis heureux de vous présenter cette version révisée du Code de déontologie de Cooper Standard. Notre Code a été mis à jour afin de fournir des informations spécifiques supplémentaires, mais nos valeurs fondamentales restent les mêmes : agir avec intégrité, prendre les bonnes décisions et agir correctement. Ce Code est un guide sur la manière dont nous exerçons notre activité de manière correcte tout en maintenant notre engagement en faveur de la croissance durable. Ce Code nous fournit, en outre, une orientation pour veiller à ce que notre travail soit exécuté de manière éthique et légale. Il contient des ressources pour répondre à toutes les questions concernant la conduite appropriée à tenir sur le lieu de travail et est conçu pour nous aider à nous témoigner du respect les uns aux autres sur le lieu de travail ainsi que sur le marché. Si vous avez des questions sur ce Code de déontologie ou si vous découvrez une violation de ce Code, contactez immédiatement votre superviseur, un membre de la direction de votre site, les ressources humaines, un membre de l équipe Corporate Responsibility, ou la hotline dédiée à l éthique. Soyez assuré qu il n y aura ni sanction ni représailles pour avoir posé des questions ou exprimé des inquiétudes concernant ce Code ou pour avoir signalé des soupçons de violation. Je vous encourage à lire notre Code et à vous y référer en cas de besoin. Notre excellente réputation repose sur la manière dont chacun d entre nous se conduit individuellement et en tant que société. Je demande à ce que nous continuions tous à travailler ensemble à la préservation de l excellente réputation de Cooper Standard en adoptant les principes de notre Code de déontologie. Cordialement, Jeffrey S. Edwards Président Directeur Général

3 Les valeurs Cooper Standard Sécurité - Nous nous assurerons qu une culture de sécurité totale existe partout Employés - Nos employés sont le moteur de notre passion pour la performance Environnement - Nous protégerons et utiliserons durablement nos ressources naturelles Amélioration continue - Nous nous efforcerons d atteindre les plus hauts niveaux de performance dans tout ce que nous faisons Qualité - Nous nous efforcerons de constamment améliorer et offrir des produits, des procédures et des services de niveau international Intégrité - Nous agissons avec intégrité dans tout ce que nous faisons Clients - Nous parviendrons à comprendre en profondeur les besoins de nos clients et à satisfaire leurs attentes Valeur pour l actionnaire Nous deviendrons un leader reconnu, tel que mesuré par la valeur pour l actionnaire Implication dans la communauté - Nous nous engageons à contribuer aux collectivités dans lesquelles nous vivons et travaillons Diversité - Nos employés refléteront les marchés que nous fournissons

4 INTRODUCTION Cooper Standard s efforce d être un leader dans tous les aspects de son activité. Notre engagement en faveur de l excellence inclut un engagement en faveur d un niveau élevé d éthique dans nos activités professionnelles. Nous avons adopté le présent Code de déontologie et d éthique professionnelles afin d aider à reconnaître et traiter les questions éthiques et de nous aider à maintenir une culture d intégrité et de responsabilité. Le Code s applique à tous les niveaux de la société, sur l ensemble de nos sites. Dans le Code, les références aux «employés» et aux «individus» incluent les administrateurs, les dirigeants et tous les employés dans le monde, y compris le personnel à temps partiel, intérimaire et contractuel. Les normes et procédures énoncées dans le Code sont conçues pour empêcher les mauvaises conduites et promouvoir (i) une conduite honnête et éthique, y compris la gestion éthique des conflits d intérêts réels ou apparents entre relations personnelles et professionnelles ; (ii) une communication complète, juste, exacte, opportune et compréhensible dans les rapports et documents que la société soumet aux agences gouvernementales et dans tous autres communiqués publics ; (iii) la conformité aux lois, règles et réglementations gouvernementales applicables ; (iv) le signalement interne rapide des violations du Code ; et (v) la responsabilité du respect du Code.

5 Conformité aux lois L activité de notre société doit être conduite par tous les employés en conformité avec les lois, règles et réglementations applicables. Ce Code fait spécifiquement référence, à certains endroits, à des lois, mais nous sommes tous tenus de respecter toutes les lois régissant notre conduite et de contacter le Département juridique ou le Département des ressources humaines local au moindre doute sur la légalité de toute conduite impliquant la société. Question : Je ne suis pas sûr que ma conduite soit légale. À qui puis-je en parler? Réponse : Contactez le Département juridique ou le responsable local des ressources humaines

6 Conformité au Code Comprendre le Code Il est de la responsabilité de nous tous de lire attentivement et de comprendre ce Code. Si vous êtes préoccupé par un cas d éthique ou si vous n êtes pas sûr qu une conduite spécifique respecte les normes de conduite de la société, vous avez la responsabilité de poser à vos superviseurs, aux représentants des ressources humaines ou à tout autre représentant approprié de la société toute question que vous estimez nécessaire pour comprendre les attentes de la société. Violation du Code Ceux d entre nous qui ne respectent pas le Code, y compris les superviseurs qui ne signalent pas une mauvaise conduite, peuvent être passibles d une action disciplinaire pouvant inclure la cessation de l emploi. Voici quelques exemples de conduites pouvant aboutir à une action disciplinaire : actions violant le Code ; fait de demander à d autres de violer le Code ; défaut de signalement d un cas avéré ou soupçonné de violation du Code ; défaut de coopérer à des enquêtes pour de possibles violations du Code ; représailles envers un autre employé pour avoir signalé une possible violation du Code. Signalement des violations ; confidentialité Cooper Standard a établi les procédures suivantes pour le signalement des violations du Code ou l obtention d assistance dans le cadre d une violation potentielle. Si vous pensez avoir violé ce Code, ou si vous pensez de bonne foi, ou avez la preuve, qu un autre employé a commis une violation de ce type, vous devez immédiatement signaler le cas à votre superviseur ou à un représentant de notre groupe Ressources humaines. Les superviseurs ayant reçu un tel signalement de la part d un employé doivent rapidement rapporter le cas aux Ressources humaines. À titre d alternative, nous avons mis en place une hotline gratuite gérée par une société tierce qui vous permet de signaler des soupçons de violation du Code ou des lois ou politiques applicables. Les informations relatives à la hotline et à son utilisation sont fournies sur une base continue dans une annexe du Code. De plus, nous avons créé une équipe de dirigeants et de représentants baptisée le Corporate Responsibility Committee. Les dirigeants du Corporate Responsibility vous offrent un autre moyen de signaler ou discuter de possibles violations du Code. Les membres actuels du Corporate Responsibility Committee et leurs coordonnées sont détaillés sur une base continue dans une annexe du Code. Dans tout ce Code, lorsque cela est approprié, nous avons indiqué des interlocuteurs spécifiques pour certaines questions particulières. Si aucun interlocuteur de ce type n est indiqué pour la question qui vous préoccupe, suivez la procédure décrite ci-dessus pour signaler un cas ou poser vos questions. L ensemble des rapports et demandes est traité de manière aussi confidentielle que les circonstances le permettent. Les employés peuvent choisir de rester anonymes bien que, dans certains cas, cela rende le suivi et la réponse à leur demande plus difficiles. Comme mentionné ci-dessus, aucun employé ne fera l objet de représailles ou de sanctions pour avoir signalé de bonne foi des soupçons de conduite illégale ou contraire à l éthique, tel qu indiqué dans le présent Code ou pour nous avoir contactés afin de nous prévenir d une situation discutable.

7 REPRÉSAILLES Cooper Standard ne tolérera pas de représailles contre quiconque qui de bonne foi signale un doute ou une mauvaise conduite ou participe à une enquête. Cooper Standard interdit les actions punitives à l encontre de tout collègue ou associé qui aurait signalé un possible écart par rapport à la présente politique ou qui aurait coopéré dans une enquête. Tout employé ou associé exerçant des représailles à l encontre d un autre employé ou associé ayant signalé un possible écart par rapport à la présente politique ou ayant coopéré dans une enquête fera l objet d une action disciplinaire pouvant inclure la cessation de l emploi. Un doute? Contactez le comité N oubliez pas : même une conduite dont vous ne pensez pas qu elle pourrait léser la société peut constituer une violation du Code. Le Code est conçu pour protéger Cooper Standard contre toute conduite inappropriée ainsi que contre toute conduite qui pourrait sembler inappropriée.

8 CONDUITE ET PRATIQUES PROFESSIONNELLES Registres financiers et commerciaux Ceux d entre nous qui sont impliqués dans la préparation des déclarations financières de Cooper Standard doivent élaborer ces documents conformément aux principes et normes comptables applicables de manière à ce que les déclarations financières reflètent réellement, équitablement et complètement les transactions commerciales et la situation financière de la société. La politique de la société interdit à tout employé de faire ou faire faire à d autres, en connaissance de cause, des déclarations trompeuses, incomplètes ou fausses concernant un audit ou toute demande auprès d une entité gouvernementale ou de régulation (comme la Securities and Exchange Commission). Notre politique interdit également à tout employé de falsifier ou de faire falsifier par d autres tout registre ou document de la société. De plus, un employé ne doit pas omettre ou faire omettre à d autres d importantes informations nécessaires pour éviter qu une déclaration faite en relation avec tout audit, toute demande ou tout examen des déclarations financières de la société soit trompeuse. Il est interdit aux employés d entretenir un compte ou fonds de société caché ou non enregistré, et d aider à tout arrangement, y compris des postes ou arrangements hors bilan, dans un but de tromperie. Biens de la société Tous les employés doivent protéger les actifs de Cooper Standard et veiller à ce qu ils soient utilisés de manière efficiente. Aucun de nous n est autorisé à prendre, emprunter ou détourner en connaissance de cause les actifs de Cooper Standard, y compris toute information exclusive ou confidentielle de la société, pour notre propre usage, l usage d un tiers ou dans un but inapproprié ou illégal. Nous ne sommes pas autorisés à retirer, détruire ou disposer de quoi que ce soit de valeur appartenant à Cooper Standard sans le consentement de la société. Fraudes et vols La politique de Cooper Standard interdit toute activité frauduleuse et établit des procédures devant être suivies pour garantir que les cas de fraude et de vol nous concernant feront rapidement l objet d une enquête, d un signalement et, le cas échéant, de poursuites. L activité frauduleuse peut inclure les actions commises par un employé qui lèsent à tort des fournisseurs et des clients, ainsi que celles qui lèsent Cooper Standard ou n importe lequel de nos employés. Les employés qui soupçonnent un cas d activité frauduleuse ou de vol impliquant Cooper Standard doivent immédiatement le signaler conformément à la présente politique, comme indiqué à la section intitulée Signalement des violations ; confidentialité. Aucun employé ou agent ne peut signer une plainte au pénal pour le compte de Cooper Standard sans l approbation écrite préalable du Département juridique. La destruction ou la falsification de tout document pouvant potentiellement avoir un rapport avec une violation de la loi ou une enquête gouvernementale peut entraîner des poursuites pour obstruction à la justice. Par conséquent, si un employé a des raisons de croire qu une violation de la loi a été commise ou qu une enquête gouvernementale, criminelle ou réglementaire est sur le point d être ouverte, il doit conserver tous les registres (y compris les enregistrements informatiques) qui sont ou pourraient être pertinents pour l enquête, qu elle soit conduite par la société ou par une autorité gouvernementale. Les questions concernant la destruction ou la conservation de documents dans ce contexte doivent être adressées au Département juridique de Cooper Standard.

9 Informations confidentielles Il est de notre responsabilité à tous de protéger les informations non publiques de Cooper Standard, y compris ses stratégies ou plans, sa situation financière, sa technologie, ses processus, ses systèmes, ses produits, ses informations personnelles protégées concernant ses employés, ses clients, ses fournisseurs, ses concurrents, ses activités marketing ou commerciales, sa politique des prix, ses acquisitions ou cessions d actifs potentielles, ou autres aspects de ses stratégies ou plans commerciaux («Informations confidentielles»). Les employés ne doivent pas divulguer à des tiers ou utiliser des informations confidentielles autrement que selon le principe du besoin de connaître au sein de la société. Si un employé pense qu il est approprié ou requis par la loi de divulguer ou d utiliser des informations confidentielles en dehors de la société, le Département juridique ou celui des ressources humaines doit être contacté avant la divulgation ou l utilisation afin que des mesures de protection appropriées soient envisagées. Si la société a signé un contrat de confidentialité avec un tiers concernant des informations confidentielles à divulguer par le tiers à la société, tous les employés recevant lesdites informations confidentielles doivent honorer les termes dudit contrat. Ces obligations s appliquent pendant toute la durée de l emploi dans la société et continuent au-delà. Confidentialité des données Cooper Standard s engage à protéger la vie privée et les informations personnelles de ses clients, fournisseurs, employés et autres personnes avec lesquelles elle est en relation d affaires. Les informations personnelles sont des informations ou données concernant un individu identifié ou identifiable, sous quelque format que ce soit, y compris oral, verbal, papier ou électronique. Cooper Standard respecte les cadres de la sphère de sécurité U.S.-EU Safe Harbor Framework et U.S.- Swiss Safe Harbor Framework tels que définis par le Département américain du commerce concernant la collecte, l utilisation et la conservation d informations personnelles provenant des États membres de l Union européenne et de Suisse. Cooper Standard a certifié se conformer aux principes de la sphère de sécurité Safe Harbor Privacy Principles en ce qui concerne la notification, le choix, le transfert, la sécurité, l intégrité des données, l accès et l application. Pour en savoir plus sur le programme Safe Harbor et visionner notre certification, rendez-vous sur : Une copie de notre politique Cooper Standard Safe Harbor Policy figure sur le portail des employés de Cooper Standard.

10 CONFLITS D INTÉRÊTS Lignes générales Un «conflit d intérêts» survient lorsque l intérêt privé d un individu interfère ou semble interférer de quelque manière que ce soit avec les intérêts de Cooper Standard. Il peut y avoir conflit lorsque les actions ou les intérêts d un employé rendent l exécution objective et efficace de son travail difficile pour le compte de Cooper Standard. Des conflits d intérêts surviennent également lorsqu un employé ou un membre de sa famille perçoit des avantages personnels inappropriés au titre de son poste chez Cooper Standard. Les décisions et actions professionnelles des employés doivent s appuyer sur les meilleurs intérêts de Cooper Standard. Les relations d employés ou de membres de leur famille avec des fournisseurs, clients, concurrents ou autres parties impliquées dans le secteur de Cooper Standard, potentiels ou existants, ne doivent pas affecter le jugement indépendant et sain de l employé. Les employés ne doivent pas, directement ou indirectement, avoir des intérêts externes qui soient en conflit ou qui semblent en conflit avec les meilleurs intérêts de Cooper Standard, sauf divulgation préalable à la société et approbation. Dans le cas des administrateurs et du Directeur général, ces divulgations doivent être faites au Comité de gouvernance du conseil d administration. Les autres employés doivent divulguer ces cas au Corporate Responsibility Committee. Prêts et garanties Les administrateurs, dirigeants et autres employés ne peuvent demander ou accepter de prêts ou de garanties d obligations provenant de la société pour eux-mêmes ou des membres de leur famille. De plus, les employés ne peuvent demander ou accepter de prêts ou de garanties d obligations (à l exception de ceux provenant de banques) pour euxmêmes ou des membres de leur famille, provenant de tout individu, organisation ou entité commerciale en relation d affaires (ou cherchant à l être) avec Cooper Standard. Les employés doivent rapidement signaler à leur superviseur toutes les offres de ce type, même si elles sont refusées. Propriété d autres sociétés Les employés ne peuvent pas détenir, directement ou indirectement, une participation financière significative dans une entité commerciale en relation d affaires ou cherchant à l être avec, ou en concurrence avec, Cooper Standard à moins qu une approbation écrite spécifique n ait été accordée au préalable par le Corporate Responsibility Committee. À titre indicatif, «une participation financière significative» se définit comme la propriété, par un employé et/ou des membres de sa famille, de plus de 1 % des actions en circulation d une entité commerciale ou qui représente plus de 5 % de l actif total de l employé et/ou des membres de sa famille. Opportunités professionnelles Les employés ne peuvent pas profiter pour eux-mêmes personnellement d opportunités découvertes grâce à l utilisation de biens ou d informations appartenant à la société ou grâce à leur poste dans la société, et ne peuvent pas utiliser de biens ou d informations de la société ou leur poste dans la société pour obtenir un gain personnel. De plus, les employés ne doivent pas faire concurrence à la société sauf si ladite concurrence est divulguée au Corporate Responsibility Committee. Emploi, affiliations ou activités extérieurs

11 L obligation de travail principale d un employé est envers Cooper Standard. Toute activité extérieure ne concernant pas la société, comme un second emploi ou une activité libérale, doit être maintenue séparée des activités pour Cooper Standard. Les employés ne peuvent pas utiliser les clients, les fournisseurs, le temps, le nom, l influence, l actif, les installations, le matériel ou les services d autres employés pour des activités extérieures, sauf autorisation spécifique de notre part, y compris en relation avec un travail caritatif ou bénévole. Cadeaux, gratifications et divertissements Les employés et les membres de leur famille ne doivent pas accepter de cadeaux, de gratifications ou de divertissements de la part de personnes, entreprises ou organismes publics avec lesquels Cooper Standard est ou pourrait être en relation d affaires, sauf s ils sont de valeur modeste et conformes aux pratiques commerciales éthiques généralement acceptées. Notre politique consiste également à ne pas offrir de cadeaux, gratifications ou divertissements à des personnes, entreprises ou organismes publics avec lesquels nous sommes ou pourrions être en relation d affaires, sauf s ils sont de valeur modeste et conformes aux pratiques commerciales éthiques généralement acceptées. Dans certains cas, refuser un cadeau de valeur peut être une offense pour la personne qui l offre. Cela est particulièrement vrai lorsque des employés sont invités dans un pays étranger et que le cadeau est offert dans le cadre d une occasion publique. Dans ce cas, l employé à qui le cadeau a été offert peut l accepter pour le compte de Cooper Standard, signaler la situation à un superviseur et nous le remettre. Cooper Standard, en tant qu entreprise socialement responsable, peut faire des dons d argent ou de biens à des causes valables, y compris les campagnes de levée de fonds menées par ses clients. Pour rester raisonnable, le don ne doit pas être lié à des achats ou des engagements d achat spécifiques auprès d un client. Si vous avez des doutes, contactez le Département juridique. Relations avec les fournisseurs ou les prestataires de services Cooper Standard encourage les bonnes relations avec les fournisseurs. Toutefois, vous ne devez pas tirer personnellement profit, que ce soit directement ou indirectement, d un achat de biens ou de services pour ou auprès de Cooper Standard. Les employés dont les responsabilités incluent l achat ou qui ont des contacts avec des fournisseurs ou des prestataires de services ne doivent pas utiliser leur poste pour en tirer un bénéfice personnel. En aucun cas un employé ne peut recevoir d espèces ou d équivalent d espèces de la part d un fournisseur, que ce soit directement ou indirectement. Pour plus d informations, une copie de la politique anti-corruption de Cooper Standard figure sur le portail des employés de Cooper Standard ou peut être Détermination de conflits d intérêts Dans toute situation de conflit d intérêts potentiel, demandez-vous : Mes intérêts personnels pourraient-ils interférer avec ceux de Cooper Standard? Pourraient-ils passer pour tels aux yeux de tiers, que ce soit à l intérieur ou à l extérieur de Cooper Standard? Si vous avez des doutes, demandez conseil à votre responsable local des ressources humaines ou au Département juridique.

12 demandée à votre responsable des ressources humaines. DÉLIT D INITIÉS Le délit d initiés est à la fois illégal et contraire à l éthique. Les lois fédérales et nationales sur les valeurs mobilières et la politique de Cooper Standard interdisent l achat et la vente de valeurs mobilières sur la base d informations importantes non publiques. Nous, à tous les niveaux, qui avons connaissance d informations importantes non publiques concernant Cooper Standard ou toute autre société, ne pouvons pas, directement ou indirectement, utiliser de telles informations importantes non publiques pour acheter ou vendre des valeurs mobilières de Cooper Standard. Il nous est interdit, à tous, d acheter ou de vendre des valeurs mobilières si nous disposons d informations importantes non publiques et nous ne pouvons pas faire acheter ou vendre de telles valeurs mobilières pour notre compte par une autre personne. Les informations importantes non publiques ne peuvent pas être divulguées à des personnes en dehors de Cooper Standard (y compris des proches, amis ou associés commerciaux indépendamment de l objectif dans lequel ladite divulgation serait faite) tant que des dirigeants habilités de Cooper Standard ne divulguent pas de manière adéquate ces informations au public. Pour toute question sur ces sujets, consultez le Département juridique. informations importantes sur des litiges. Pour toute question concernant l importance de certaines informations, consultez le Département juridique. Chaque employé est tenu de se conformer aux lois applicables sur les valeurs mobilières. L ignorance de la loi n est pas une défense. Une copie de la politique sur les valeurs mobilières de Cooper Standard figure sur le portail des employés de Cooper Standard ou peut être demandée à votre responsable des ressources humaines. Les «Informations importantes» sont celles qu un investisseur raisonnable considérerait comme importantes pour décider d acheter, de vendre ou de détenir des valeurs mobilières. En voici quelques exemples : acquisitions, cessions d actifs, coentreprises, changements dans les postes-clés de la direction, gros contrats, annulations de contrats importants, nouveaux produits ou processus, chiffres et tendances des bénéfices, et

13 LOIS ANTITRUST ET CONCURRENCE DÉLOYALE Lois antitrust La politique de Cooper Standard est de se conformer intégralement aux lois antitrust s appliquant à nos opérations sur le territoire national et à travers le monde. Les lois antitrust et sur la concurrence sont très complexes et varient d un pays à l autre. Les principes généraux énoncés ci-dessous visent à aider les employés à reconnaître des situations soulevant des questions concernant les règles antitrust et de concurrence, de manière à ce qu ils puissent consulter le Département juridique. En général, Cooper Standard ne peut pas conclure de contrat avec un concurrent : concernant les prix que la société et le concurrent factureront à un ou des clients, ou concernant d autres conditions de vente (par ex., crédit) ; répartissant des marchés, des lignes de produits, des clients ou des territoires (par ex., accord sur la partie autorisée à vendre à certains clients ou sur certains territoires) ; ou impliquant de refuser de faire affaire avec un certain fournisseur ou un certain client. Concurrence déloyale Les lois fédérales et nationales interdisent les méthodes déloyales de concurrence ainsi que les actes et pratiques déloyaux ou mensongers. Ces lois, comme les lois antitrust, sont conçues pour protéger les concurrents et les clients. S il est impossible de lister tous les types de conduites interdites, en voici quelques exemples : Corruption commerciale ou pots-devin afin d obtenir ou de rompre des contrats ; Acquisition de secrets commerciaux de concurrents grâce à la corruption ou au vol ; Déclarations ou comparaisons fausses, trompeuses ou dépréciatives concernant des concurrents ou leurs produits ; et Déclarations concernant l un de ses produits sans base raisonnable. Toutes les déclarations publiques pour le compte de Cooper Standard, y compris en relation avec des supports publicitaires ou promotionnels, des présentations commerciales et des garanties, doivent toujours être véridiques, reposer sur une base raisonnable et ne pas être trompeuses. Les employés ne doivent pas prendre part à des conversations ou réunions avec des concurrents sur les sujets ci-dessus et doivent contacter le Département des ressources humaines ou juridique s ils sont contactés en ce sens. Notre politique consiste à traiter tous les clients et tous les fournisseurs de manière équitable et non discriminatoire. Pas besoin d un contrat écrit pour violer les lois antitrust! Si vous avez des doutes, contactez le Département juridique.

14 ACTIVITÉ INTERNATIONALE Généralités Tandis que Cooper Standard doit s adapter aux coutumes commerciales et aux pratiques des marchés dans le monde entier, tous les employés à travers le monde doivent se conformer aux lois et réglementations applicables des États- Unis et à ces normes. Les employés, dans le cadre de nos opérations internationales, doivent également respecter les lois, les cultures et les coutumes de tous les pays dans lesquels nous sommes actifs. Foreign Corrupt Practices Act Cooper Standard et ses employés et représentants doivent respecter la loi anticorruption des États-Unis, ou Foreign Corrupt Practices Act (FCPA). La FCPA couvre les conduites en dehors des frontières territoriales des États-Unis et s applique aux filiales nationales et étrangères de la société, ainsi qu aux citoyens américains et étrangers. En vertu de cette loi : Il est interdit à la société et à ses actionnaires, administrateurs, agents, dirigeants et employés, de faire ou d autoriser des paiements soit en argent soit en tous biens de valeur, directement ou indirectement, à des dirigeants gouvernementaux, partis politiques ou candidats à des mandats politiques étrangers, en dehors des États-Unis, afin d obtenir ou conserver des contrats ou d influencer des actes ou décisions de ces personnes. Tous les livres, registres et comptes, nationaux et étrangers, doivent refléter de manière exacte et juste les transactions commerciales et les cessions d actifs de la société. Un système de contrôles comptables internes doit être maintenu afin de fournir une supervision adéquate des activités comptables et de signalement à tous les niveaux. Certains paiements et cadeaux à des employés étrangers dont les devoirs sont essentiellement administratifs ou exécutifs peuvent être autorisés. Il est souvent difficile de déterminer la légalité de tels paiements au regard de la loi locale en un endroit donné. Vous devez consulter votre responsable local des ressources humaines ou le Département juridique avant d autoriser ou de procéder à un tel paiement. Lois de contrôle des importations et des exportations Tous les employés et agents de Cooper Standard et de ses filiales à l étranger doivent se conformer aux lois de contrôle des importations et des exportations des États-Unis et des autres pays dans lesquels nous sommes actifs. Les lois de contrôle des exportations incluent des restrictions quant aux pays, aux personnes et aux entités avec lesquels la société peut être en relation d affaires et peuvent exiger l obtention de permis auprès d autorités gouvernementales appropriées avant l expédition des marchandises. Les exportations peuvent elles aussi être soumises à un contrôle, sur la base de la classification des articles concernés ou sur celle des utilisateurs finaux ou utilisations finales des articles. Les expéditions à des entités sinon autorisées sont interdites s il est connu, ou devrait être connu, que ces entités ont l intention de réexporter les marchandises de Cooper Standard vers des pays interdits ou vers un utilisateur final interdit ou pour une utilisation finale interdite. Les lois de contrôle des importations incluent des exigences en matière de tenue de registres et de documentation et peuvent comporter des interdictions ou des limitations pour les importations en provenance de certains pays. Toutes les informations fournies à des autorités gouvernementales concernant les exportations et les importations doivent être véridiques et exactes. Les employés travaillant aux exportations et aux importations doivent se familiariser avec les lois et réglementations applicables, les appliquer, et contacter le Département juridique pour davantage de conseils.

15 BOYCOTTS INTERNATIONAUX Les lois anti-boycott des États-Unis interdisent, à nous et aux sociétés étrangères contrôlées par la société, d appliquer des boycotts illégaux concernant des produits ou des services. Bien que ces lois soient complexes, elles interdisent généralement à la société de soutenir un boycott dans un pays étranger où les États-Unis ne le reconnaissent pas. Des formulations violant les lois anti-boycott peuvent figurer dans des contrats, des ordres d achat ou des documents d expédition que Cooper Standard est tenu de signer et les employés doivent être attentifs à la présence de clauses de cette nature. Toute demande de soutien, de la part de Cooper Standard, d un boycott illégal (par le biais de telles clauses contractuelles ou autres) doit être signalée au gouvernement américain et par conséquent, immédiatement adressée au Département juridique ou des ressources humaines. ÉGALITÉ DES CHANCES EN MATIÈRE D EMPLOI Cooper Standard s engage à offrir des chances égales dans tous les aspects de l emploi ainsi qu un environnement de travail exempt de toute discrimination et de tout harcèlement illégaux. Les employés ont la responsabilité de comprendre et de respecter les politiques de la société sur l égalité des chances en matière d emploi et sur le harcèlement illégal. Des copies de ces politiques sont disponibles au Département des ressources humaines de la société. PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET SÉCURITÉ DU LIEU DE TRAVAIL Cooper Standard s engage à se conformer aux lois applicables et à agir de manière responsable et efficace pour protéger l environnement et garantir la sécurité du lieu de travail. Les employés ont la responsabilité de comprendre et de respecter nos politiques en matière de protection de l environnement, de santé et de sécurité. Des copies de ces politiques sont disponibles auprès de notre Département de la santé, de la sécurité et de l environnement.

16 RÉSEAUX SOCIAUX Cooper Standard comprend que les réseaux sociaux peuvent être un moyen amusant et satisfaisant de partager ce qui vous arrive avec votre famille, vos amis et vos collègues du monde entier. Cependant, l utilisation de réseaux sociaux peut présenter certains risques et implique certaines responsabilités. Nous avons établi des directives spécifiques concernant l utilisation appropriée des réseaux sociaux. Ces directives s appliquent à quiconque travaillant chez Cooper Standard. Les réseaux sociaux incluent tous les moyens permettant de communiquer ou de poster des informations ou des contenus de toute nature sur Internet, y compris sur votre propre site Web ou blog, journal, site Web personnel, site de réseautage ou d affinités, panneau d affichage électronique ou salon de discussion, ou sur celui d un tiers, qu il soit associé à Cooper Standard ou pas, ainsi que toute autre forme de communication électronique. Étant donné que vous êtes seul responsable de ce que vous postez en ligne, avant de créer un contenu, réfléchissez aux risques et aux avantages que cela comporte. Gardez à l esprit que toute conduite affectant négativement votre performance professionnelle, celle de vos collègues, des employés de Cooper Standard, des clients ou des fournisseurs peut entraîner une action disciplinaire allant jusqu à la cessation de l emploi. La politique relative aux réseaux sociaux de Cooper Standard figure sur le portail des employés de Cooper Standard et une copie peut être obtenue auprès de votre responsable des ressources humaines. RENONCIATIONS/MODIFICATIONS Dans certaines situations limitées, Cooper Standard peut renoncer à l application du Code à des employés, dirigeants ou administrateurs. S agissant des dirigeants exécutifs et des administrateurs, une telle renonciation requiert l approbation expresse de l Audit Committee du conseil d administration. Concernant tous les autres employés, cette renonciation requiert l approbation expresse du Corporate Responsibility Committee.

17 ANNEXE A LIGNE DE SIGNALEMENT ÉTHIQUE INSTRUCTIONS DE NUMÉROTATION INTERNATIONALE Allemagne Inde Australie Italie Belgique Japon Brésil Mexique Canada Pays-Bas Chine (du Nord) Pologne Chine (du Sud) République tchèque Corée Roumanie (lorsque vous y êtes invité(e), composez le ) Espagne Royaume-Uni États-Unis Serbie France Suède ANNEXE B MEMBRES DU CORPORATE RESPONSBILITY COMMITTEE Le nom et les coordonnées des membres actuels du comité figurent sur le portail des employés de Cooper Standard ou peuvent être obtenus auprès de votre responsable local des ressources humaines.

LIGNES DIRECTRICES DE RÉSOLU À L INTENTION DES FOURNISSEURS

LIGNES DIRECTRICES DE RÉSOLU À L INTENTION DES FOURNISSEURS LIGNES DIRECTRICES DE RÉSOLU À L INTENTION DES FOURNISSEURS INTRODUCTION Chez Produits forestiers Résolu Inc. («Résolu»), nous attachons beaucoup d importance à nos relations avec nos clients, nos fournisseurs,

Plus en détail

POLITIQUE MONDIALE DE LUTTE ANTI-CORRUPTION

POLITIQUE MONDIALE DE LUTTE ANTI-CORRUPTION INTRODUCTION Chez Capital Safety, nous agissons toujours avec intégrité. Nous agissons de façon éthique et légale à tous les niveaux et dans tous les pays où nous sommes implantés, sans exception. Nos

Plus en détail

Les présentes sont la traduction d un document en langue anglaise réalisée uniquement pour votre convenance. Le texte de l original en langue

Les présentes sont la traduction d un document en langue anglaise réalisée uniquement pour votre convenance. Le texte de l original en langue Les présentes sont la traduction d un document en langue anglaise réalisée uniquement pour votre convenance. Le texte de l original en langue anglaise régira à tous égards vos droits et obligations. L

Plus en détail

AUCUN LIEN DE DÉPENDANCE AVEC LES FOURNISSEURS

AUCUN LIEN DE DÉPENDANCE AVEC LES FOURNISSEURS V L es conflits d intérêts Il y a «conflit d intérêts» lorsque vos intérêts personnels nuisent de quelque façon que soit aux intérêts de la Société. Une situation peut être conflictuelle lorsque vous prenez

Plus en détail

PROTÉGER ET CONSOLIDER LA RÉPUTATION DE LA SOCIÉTÉ

PROTÉGER ET CONSOLIDER LA RÉPUTATION DE LA SOCIÉTÉ IV L éthique dans vos relations d affaires Nos activités sont tributaires de la qualité des relations que nous entretenons avec les clients, la collectivité, diverses organisations et nos partenaires.

Plus en détail

ENTREPRISES MINIÈRES GLOBEX INC. CODE DE CONDUITE PROFESSIONNELLE ET DE DÉONTOLOGIE

ENTREPRISES MINIÈRES GLOBEX INC. CODE DE CONDUITE PROFESSIONNELLE ET DE DÉONTOLOGIE ENTREPRISES MINIÈRES GLOBEX INC. CODE DE CONDUITE PROFESSIONNELLE ET DE DÉONTOLOGIE INTRODUCTION Le succès d Entreprises minières Globex inc. («Globex») repose sur l intégrité personnelle et professionnelle

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET

POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET LA BANQUE DE NOUVELLE ÉCOSSE POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET PROCÉDURES Y AFFÉRENTES Supplément au Code d éthique Octobre 2015 BANQUE SCOTIA Table des matières SECTION 1 INTRODUCTION... 3 SECTION 2 RAISON

Plus en détail

DACHSER Code de conduite

DACHSER Code de conduite DACHSER Code de conduite 1. Préambule Toute action chez Dachser repose sur le respect des dispositions juridiquement contraignantes aux niveaux national et international ainsi que sur tous les engagements

Plus en détail

Code de conduite des fournisseurs

Code de conduite des fournisseurs Code de conduite des fournisseurs Novembre 2014 1. Introduction La Société canadienne des postes (Postes Canada), une société d État fédérale, vise à maintenir la confiance de tous ses intervenants en

Plus en détail

Politique de conflits d intérêts

Politique de conflits d intérêts Politique de conflits d intérêts Politique internationale de Novartis 1 er septembre 2015 Version GIC 101.V1.FR Introduction 1.1 Objectif Novartis s engage à conduire ses activités de manière à garantir

Plus en détail

GDF SUEZ CODE DE CONDUITE A L USAGE DES FINANCIERS DU GROUPE

GDF SUEZ CODE DE CONDUITE A L USAGE DES FINANCIERS DU GROUPE CODE DE CONDUITE A L USAGE DES FINANCIERS DU GROUPE SOMMAIRE Préambule 1 Article 1 2 Conflits d Intérêts Article 2 3 Qualité de l information du Public Article 3 3 Respect des lois, règles et règlements

Plus en détail

DETAIL DES PRINCIPES RELATIFS AU TRAITEMENT DES DONNEES PERSONNELLES

DETAIL DES PRINCIPES RELATIFS AU TRAITEMENT DES DONNEES PERSONNELLES DETAIL DES PRINCIPES RELATIFS AU TRAITEMENT DES DONNEES PERSONNELLES 1. TRAITEMENT IMPARTIAL ET LEGAL IPSOS s engage à traiter les données personnelles de façon impartiale et légale. Pour se conformer

Plus en détail

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS CODE DE CONDUITE DU CONSEIL

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS CODE DE CONDUITE DU CONSEIL CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS CODE DE CONDUITE DU CONSEIL APPLICATION Le présent code de conduite (le «code du conseil») s applique à vous si vous êtes membre du conseil d

Plus en détail

Code d éthique et de conduite des affaires - Gestion des installations et services auxiliaires

Code d éthique et de conduite des affaires - Gestion des installations et services auxiliaires Code d éthique et de conduite des affaires - Gestion des installations et services auxiliaires Énoncé de valeurs La direction Gestion des installations et services auxiliaires (GISA) s est engagée à protéger

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET

POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET LA BANQUE DE NOUVELLE ÉCOSSE POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET PROCEDURES Y AFFERENTES Supplément au Code d éthique Septembre 2013 Table des matières SECTION 1 INTRODUCTION...3 SECTION 2 RAISON D ÊTRE DE

Plus en détail

Politique de conformité relative à la lutte contre la corruption et la Loi sur les manœuvres frauduleuses étrangères

Politique de conformité relative à la lutte contre la corruption et la Loi sur les manœuvres frauduleuses étrangères Politique de conformité relative à la lutte contre la corruption et la Loi sur les manœuvres frauduleuses étrangères Crawford & Compagnie et toutes ses filiales à travers le monde sont soumises à certaines

Plus en détail

MORNEAU SHEPELL INC. LE CODE CODE DE CONDUITE ET DE DÉONTOLOGIE RESPECT DES LOIS, RÈGLES ET RÈGLEMENTS

MORNEAU SHEPELL INC. LE CODE CODE DE CONDUITE ET DE DÉONTOLOGIE RESPECT DES LOIS, RÈGLES ET RÈGLEMENTS MORNEAU SHEPELL INC. CODE DE CONDUITE ET DE DÉONTOLOGIE Le présent Code de conduite et de déontologie a été adopté par le conseil d administration de Morneau Shepell inc. (la «société») le 1er janvier

Plus en détail

MAGNA INTERNATIONAL INC. CODE DE CONDUITE ET D ETHIQUE

MAGNA INTERNATIONAL INC. CODE DE CONDUITE ET D ETHIQUE MAGNA INTERNATIONAL INC. CODE DE CONDUITE ET D ETHIQUE Ce Code de Conduite et d Ethique énonce les principes fondamentaux auxquels nous nous engageons dans nos relations avec l ensemble de nos partenaires

Plus en détail

Politique sur le code de conduite et les conflits d intérêts à l intention des membres des conseils de section de l OCRCVM

Politique sur le code de conduite et les conflits d intérêts à l intention des membres des conseils de section de l OCRCVM Politique sur le code de conduite et les conflits d intérêts à l intention des membres des conseils de section de l OCRCVM Les membres des conseils de section (les «Membres») sont tenus de lire et de signer

Plus en détail

Norbord inc. CODE DE CONDUITE PROFESSIONNELLE (le «Code»)

Norbord inc. CODE DE CONDUITE PROFESSIONNELLE (le «Code») CODE DE CONDUITE PROFESSIONNELLE (le «Code») RÉSUMÉ DU CODE En tant qu employé, lorsque vous agissez au nom de la Société, vous êtes tenu de respecter ce qui suit : Page Observation de la loi Vous conformer

Plus en détail

ARROW ELECTRONICS, INC.

ARROW ELECTRONICS, INC. 7459 South Lima Street Englewood, Colorado 80112 Aout 2013 P 303 824 4000 F 303 824 3759 arrow.com CODE DE CONDUITE DES PARTENAIRES COMMERCIAUX ARROW ELECTRONICS, INC. Cher partenaire commercial, Le succès

Plus en détail

Brookfield Renewable Energy Partners L.P. POLITIQUE ANTI-POTS-DE-VIN ET ANTI-CORRUPTION

Brookfield Renewable Energy Partners L.P. POLITIQUE ANTI-POTS-DE-VIN ET ANTI-CORRUPTION Brookfield Renewable Energy Partners L.P. POLITIQUE ANTI-POTS-DE-VIN ET ANTI-CORRUPTION TABLE DES MATIÈRES APPLICATION DE LA POLITIQUE 1 ENGAGEMENT CONTRE LES POTS-DE-VIN ET LA CORRUPTION 1 INTERDICTION

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE PLACEMENT IMMOBILIER H&R. Code d éthique et de conduite des affaires

SOCIÉTÉ DE PLACEMENT IMMOBILIER H&R. Code d éthique et de conduite des affaires SOCIÉTÉ DE PLACEMENT IMMOBILIER H&R Code d éthique et de conduite des affaires GÉNÉRALITÉS La Société de placement immobilier H&R (la «Société de placement immobilier» ) est fière de son engagement envers

Plus en détail

CODE D ETHIQUE ET DE BONNE CONDUITE (LE «CODE») Date : 27 Septembre 2013

CODE D ETHIQUE ET DE BONNE CONDUITE (LE «CODE») Date : 27 Septembre 2013 CODE D ETHIQUE ET DE BONNE CONDUITE (LE «CODE») Date : 27 Septembre 2013 Table des Matières 1. INTRODUCTION ET OBJET... 3 2. VALEURS ETHIQUES... 3 3. PRINCIPES D'ETHIQUE GENERAUX POUR LES EMPLOYES... 4

Plus en détail

SECTION 16- CODE DE CONDUITE ET DE PRATIQUES COMMERCIALES

SECTION 16- CODE DE CONDUITE ET DE PRATIQUES COMMERCIALES SECTION 16- CODE DE CONDUITE ET DE PRATIQUES COMMERCIALES 16.1) DÉFINITIONS Les définitions suivantes s appliquent aux lignes directrices : «Compagnie» Désigne la Compagnie SouthEastern Mutual Insurance.

Plus en détail

Politique anti-corruption

Politique anti-corruption Politique anti-corruption 1. Introduction Notre compagnie attache une valeur importante à sa réputation et s engage à maintenir les normes les plus élevées en matière d éthique dans la gestion de ses affaires

Plus en détail

Olivier Huart Directeur Général

Olivier Huart Directeur Général J ai souhaité, dès mon arrivée à la tête du Groupe TDF, doter l entreprise de valeurs fortes pour rassembler les collaborateurs et créer la confiance de nos partenaires. Ces valeurs, au nombre de cinq

Plus en détail

TIM HORTONS INC. POLITIQUE SUR LES CONTRÔLES ET PROCÉDURES DE COMMUNICATION DE L INFORMATION

TIM HORTONS INC. POLITIQUE SUR LES CONTRÔLES ET PROCÉDURES DE COMMUNICATION DE L INFORMATION A. Objet général TIM HORTONS INC. POLITIQUE SUR LES CONTRÔLES ET PROCÉDURES DE COMMUNICATION DE L INFORMATION Adoptée le 27 octobre 2009 (dernière mise à jour le 6 novembre 2013) L adoption de la présente

Plus en détail

Code d éthique des employés de Loto-Québec et de ses filiales. Nos valeurs. Notre fierté.

Code d éthique des employés de Loto-Québec et de ses filiales. Nos valeurs. Notre fierté. Code d éthique des employés de Loto-Québec et de ses filiales Nos valeurs. Notre fierté. 2 Table des matières Pages 1. But du code 4 2. Champ d application 4 3. Durée d application du code 4 4. Interprétation

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE

POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE Section I : Dispositions générales 1. But La Ville de Kirkland établit par la présente politique des règles en matière de gestion contractuelle afin de favoriser la transparence,

Plus en détail

Protection des données personnelles de candidat Alstom

Protection des données personnelles de candidat Alstom Protection des données personnelles de candidat Alstom Contents Section 1 L engagement d Alstom envers la protection des données personnelles... 1 Section 2 Definitions:... 1 Section 3 Données personnelles...

Plus en détail

Ethics & Compliance. Instruction du Groupe relative aux Dons aux organisations caritatives

Ethics & Compliance. Instruction du Groupe relative aux Dons aux organisations caritatives Instruction du Groupe relative aux Dons aux organisations caritatives Ethics & Compliance 1/6 1. Préambule Le Code d Éthique d Alstom est essentiel. Il décrit la bonne conduite que les collaborateurs doivent

Plus en détail

VALERO ENERGY CORPORATION CODE DE CONDUITE DES AFFAIRES ET CODE D ÉTHIQUE

VALERO ENERGY CORPORATION CODE DE CONDUITE DES AFFAIRES ET CODE D ÉTHIQUE VALERO ENERGY CORPORATION CODE DE CONDUITE DES AFFAIRES ET CODE D ÉTHIQUE Introduction Le présent Code de conduite des affaires et code d éthique vise un vaste éventail de pratiques et procédures d affaires

Plus en détail

CODE DE CONDUITE ET D'ÉTHIQUE DESTINÉ AUX DIRECTEURS ET CADRES SUPÉRIEURS. www.infotech-enterprises.com

CODE DE CONDUITE ET D'ÉTHIQUE DESTINÉ AUX DIRECTEURS ET CADRES SUPÉRIEURS. www.infotech-enterprises.com CODE DE CONDUITE ET D'ÉTHIQUE DESTINÉ AUX DIRECTEURS ET CADRES SUPÉRIEURS www.infotech-enterprises.com Table des matières I. Préface... 3 II. Conditions d'application... 3 III. Conduite honnête et éthique

Plus en détail

Énoncé sur la protection des renseignements personnels de TeleCheck Services Canada, Inc.

Énoncé sur la protection des renseignements personnels de TeleCheck Services Canada, Inc. Énoncé sur la protection des renseignements personnels de TeleCheck Services Canada, Inc. Merci de vous procurer et de lire l énoncé sur la protection des renseignements personnels de TeleCheck Services

Plus en détail

Form 54001 (4/2014) Administration Page 1 / 5

Form 54001 (4/2014) Administration Page 1 / 5 PORTÉE Xerox Corporation et ses filiales. SOMMAIRE Ce document décrit les règles éthiques et comportementales que les collaborateurs de Xerox Corporation et ses filiales («Xerox») sont tenus de respecter

Plus en détail

RESSOURCES STRATECO INC. 21 mars 2013

RESSOURCES STRATECO INC. 21 mars 2013 21 mars 2013 Ressources Strateco inc. 1225 rue Gay-Lussac, Boucherville (Québec) J4B 7K1 Tél : (450) 641-0775 1-866-774-7722 Télécopieur : (450) 641-1601 Site Internet : www.strateco.ca Courriel : info@strateco.ca

Plus en détail

Code de conduite. www.polygongroup.fr

Code de conduite. www.polygongroup.fr Code de conduite Toujours À Vos Côtés. www.polygongroup.fr Our Responsibility Présentation du Code de conduite de Polygon Le Code de conduite de Polygon expose les principes les plus importants de la responsabilité

Plus en détail

UL NORMES DE CONDUITE DES FOURNISSEURS INTERNATIONAUX

UL NORMES DE CONDUITE DES FOURNISSEURS INTERNATIONAUX Page 1 sur 9 UL NORMES DE CONDUITE DES FOURNISSEURS INTERNATIONAUX Page 2 sur 9 TABLE DES MATIÈRES 1.0 OBJET... 4 2.0 ÉTENDUE... 4 3.0 DEFINITIONS... 4 4.0 PRATIQUES EN MATIÈRE D EMPLOI... 5 4.1 TRAVAIL

Plus en détail

Politique de lutte contre la corruption

Politique de lutte contre la corruption Politique de lutte contre la corruption Introduction Le RPC Group Plc («la Société») applique la tolérance zéro en matière de corruption dans ses opérations commerciales mondiales, tant dans le secteur

Plus en détail

QUEST SOFTWARE, INC. CODE DE DEONTOLOGIE. (Version amendée, novembre 2009)

QUEST SOFTWARE, INC. CODE DE DEONTOLOGIE. (Version amendée, novembre 2009) QUEST SOFTWARE, INC. CODE DE DEONTOLOGIE (Version amendée, novembre 2009) Introduction Quest Software, Inc. ( Quest ) s engage à maintenir et respecter les normes les plus strictes en matière de conduite

Plus en détail

Les lois et règlements liés aux soins de santé qui pourraient toucher les activités de l entreprise incluent :

Les lois et règlements liés aux soins de santé qui pourraient toucher les activités de l entreprise incluent : Introduction Code de conduite et d éthique en entreprise Ce Code de conduite et d éthique en entreprise (le «Code») a été adopté par le conseil d administration d inventiv Health, Inc. et résume les normes

Plus en détail

REGLEMENT SUR LE SERVICE D AUDIT INTERNE DE LA SOCIETE ANONYME «COMPAGNIE NATIONALE «ASTAN EXPO-2017»

REGLEMENT SUR LE SERVICE D AUDIT INTERNE DE LA SOCIETE ANONYME «COMPAGNIE NATIONALE «ASTAN EXPO-2017» «Approuvé» Par la décision du Conseil des Directeurs de la SA «CN «Astana EXPO-2017» du 29 août 2013 Protocole N 6 avec des amendements introduits par la décision du Conseil des Directeurs de la SA «CN

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉNONCIATION

POLITIQUE DE DÉNONCIATION POLITIQUE DE DÉNONCIATION APPROUVÉE PAR LE COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE MISE EN CANDIDATURE LE 11 DÉCEMBRE 2013 APPROUVÉE PAR LE COMITÉ D AUDIT LE 25 MARS 2014 APPROUVÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE ET DES RESSOURCES HUMAINES

MANDAT DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE ET DES RESSOURCES HUMAINES MANDAT DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE ET DES RESSOURCES HUMAINES 1. Interprétation «administrateur indépendant» désigne un administrateur qui n entretient pas avec la Compagnie ou avec une entité reliée,

Plus en détail

Parallèlement, la Société a prévu des procédures visant la soumission confidentielle et anonyme de telles plaintes. 3. NATURE DE LA PLAINTE

Parallèlement, la Société a prévu des procédures visant la soumission confidentielle et anonyme de telles plaintes. 3. NATURE DE LA PLAINTE Politique et procédures à suivre pour la soumission de plaintes concernant la comptabilité, les contrôles comptables internes, l audit, l environnement et d autres questions 1. OBJECTIFS ET PORTÉE Groupe

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LA DÉONTOLOGIE DU PERSONNEL DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE

RÈGLEMENT SUR LA DÉONTOLOGIE DU PERSONNEL DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE RÈGLEMENT SUR LA DÉONTOLOGIE DU PERSONNEL DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE Loi sur la distribution de produits et services financiers (L.R.Q., c. D-9.2, a. 310) CHAPITRE I DÉFINITION, OBJET ET CHAMP

Plus en détail

Code d Éthique ArcelorMittal

Code d Éthique ArcelorMittal Code d Éthique ArcelorMittal ArcelorMittal a une réputation d honnêteté et d intégrité dans ses pratiques de gestion ainsi que dans toutes les transactions commerciales. Pour la société, y compris chaque

Plus en détail

Présentation de la lutte contre la corruption. Un guide de formation pour les entreprises qui font affaire avec Abbott

Présentation de la lutte contre la corruption. Un guide de formation pour les entreprises qui font affaire avec Abbott Présentation de la lutte contre la corruption Un guide de formation pour les entreprises qui font affaire avec Objet s attache à mener ses activités de façon éthique et en conformité avec la Loi et la

Plus en détail

La Politique Anti-corruption de Goodyear 1 juillet 2011

La Politique Anti-corruption de Goodyear 1 juillet 2011 La Politique Anti-corruption de Goodyear 1 juillet 2011 Page 1 La Politique Anti-corruption Goodyear ne souhaite pas obtenir d avantages commerciaux en offrant ou en recevant des paiements abusifs ou quoi

Plus en détail

Code de conduite des affaires

Code de conduite des affaires Code de conduite des affaires Approuvé par le Conseil d'administration le 7 décembre 2010 Informations sur le document Brève description: Ce Code de conduite des affaires est conçu pour nous aider à comprendre

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AUX LOIS ANTI CORRUPTION D ALCOA, INC.

POLITIQUE RELATIVE AUX LOIS ANTI CORRUPTION D ALCOA, INC. POLITIQUE RELATIVE AUX LOIS ANTI CORRUPTION D ALCOA, INC. CONTEXTE : Alcoa Inc. («Alcoa») et sa direction se sont engagés à mener toutes leurs activités dans le monde entier, avec éthique et en conformité

Plus en détail

Les présentes sont la traduction d un document en langue anglaise réalisée uniquement pour votre commodité. Le texte de l original en langue anglaise

Les présentes sont la traduction d un document en langue anglaise réalisée uniquement pour votre commodité. Le texte de l original en langue anglaise Les présentes sont la traduction d un document en langue anglaise réalisée uniquement pour votre commodité. Le texte de l original en langue anglaise régira à tous égards vos droits et obligations. L original

Plus en détail

POLITIQUE ANTI-CORRUPTION

POLITIQUE ANTI-CORRUPTION POLITIQUE ANTI-CORRUPTION 1. ÉNONCÉ ET OBJECTIF DE LA POLITIQUE Le CN croit qu une entreprise «honnête» est une entreprise durable, et il est déterminé à n utiliser que des pratiques commerciales qui sont

Plus en détail

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4 FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES Mandats des comités du conseil d administration 2.4 2.4.2 Comité de vérification et de la gestion des risques 1. Mandat Le Comité de vérification et

Plus en détail

Code de déontologie 1

Code de déontologie 1 Code de déontologie 1 TABLE DES MATIÈRES Lettre du PDG.......................................................... iii Code de déontologie de KBR... 1 Santé, sécurité, sûreté et environnement... 3 Égalité

Plus en détail

Procédures de traitement des plaintes relatives à la comptabilité et à la vérification

Procédures de traitement des plaintes relatives à la comptabilité et à la vérification Procédures de traitement des plaintes relatives à la comptabilité et à la vérification Secrétariat Corporate Service corporatif August 7, 2014 V1.0 7 août 2014 V9.0 Pour usage interne Table des matières

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Comité d audit 1.1 Membres et quorom Au moins quatre administrateurs, qui seront tous indépendants. Tous les membres du comité d audit doivent posséder des compétences financières

Plus en détail

CODE D'ETHIQUE GROUPE CGR

CODE D'ETHIQUE GROUPE CGR CODE D'ETHIQUE GROUPE CGR Chaque salarié et dirigeant du groupe CGR s'engage à : RESPECTER LA PERSONNE ET SON ENVIRONNEMENT AVOIR UNE CONDUITE PROFESSIONNELLE ETHIQUEMENT IRREPROCHABLE AVOIR DES RELATIONS

Plus en détail

ENGAGEMENT RELATIF À LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS

ENGAGEMENT RELATIF À LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS ENGAGEMENT RELATIF À LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS COGECO est une société de portefeuille diversifiée qui exerce des activités de câblodistribution, de télécommunication et de radiodiffusion

Plus en détail

Protection de votre vie privée

Protection de votre vie privée Protection de votre vie privée La protection de votre vie privée nous tient à cœur. ivari et ses sociétés affiliées : Compagnie d'assurance-vie Première du Canada, Compagnie d'assurances générales Legacy,

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION. FORAGE ORBIT GARANT INC. (Orbit Garant ou la Société)

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION. FORAGE ORBIT GARANT INC. (Orbit Garant ou la Société) CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1. Objectifs FORAGE ORBIT GARANT INC. (Orbit Garant ou la Société) L intendance générale de la Société relève de la responsabilité du conseil d administration (les «administrateurs»).

Plus en détail

CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR

CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR ALIMENTER L AVENIR CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR 20 mars 2006 / Mise à jour Septembre 2012 TABLE DES MATIÈRES 11 12 13 14 15 16 17 18 19 10 Page Définitions 2 Interprétation 3 Objet 3 Règles de conduite

Plus en détail

RECOMMANDATIONS COMMISSION

RECOMMANDATIONS COMMISSION L 120/20 Journal officiel de l Union européenne 7.5.2008 RECOMMANDATIONS COMMISSION RECOMMANDATION DE LA COMMISSION du 6 mai 2008 relative à l assurance qualité externe des contrôleurs légaux des comptes

Plus en détail

N'imprimez ce document que si nécessaire. Protégez l'environnement. Principes de Conduite ÉTHIQUE. des affaires. SPIE, l ambition partagée

N'imprimez ce document que si nécessaire. Protégez l'environnement. Principes de Conduite ÉTHIQUE. des affaires. SPIE, l ambition partagée Protégez l'environnement. N'imprimez ce document que si nécessaire Principes de Conduite ÉTHIQUE des affaires SPIE, l ambition partagée Les ENGAGEMENTS de SPIE LES 10 PRINCIPES DIRECTEURS COMPORTEMENT

Plus en détail

Guide relatif au Code de Conduite et aux Principes Commerciaux de Smith & Nephew pour les Tiers

Guide relatif au Code de Conduite et aux Principes Commerciaux de Smith & Nephew pour les Tiers Guide relatif au Code de Conduite et aux Principes Commerciaux de Smith & Nephew pour les Tiers Tél. : 44 (0) 207 401 76461 5 Adam Street Fax : 44 (0) 207 960 2350 London WC2N 6LA Angleterre Message du

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS

LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS Lois sur les investissements étrangers 13 LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS La Loi sur Investissement Canada (LIC) est la seule loi fédérale sur les investissements étrangers d application générale.

Plus en détail

DEMANDE AU TITRE DU PROCESSUS D ENTENTE À TERME FIXE (Écrire en lettres moulées si vous remplissez le formulaire sur papier)

DEMANDE AU TITRE DU PROCESSUS D ENTENTE À TERME FIXE (Écrire en lettres moulées si vous remplissez le formulaire sur papier) DEMANDE AU TITRE DU PROCESSUS D ENTENTE À TERME FIXE (Écrire en lettres moulées si vous remplissez le formulaire sur papier) PARTIE I DEMANDE EN RÉPONSE À L AVIS DE POSSIBILITÉ D ENTENTE À TERME FIXE SUIVANT

Plus en détail

Politique mondiale anticorruption

Politique mondiale anticorruption Politique mondiale anticorruption I. OBJECTIF Dans la majorité des pays, effectuer ou offrir un paiement corrompu, recevoir un pot-de-vin ou un dessous de table, sont considérés par la loi comme un délit,

Plus en détail

Annexe I CODE DE DÉONTOLOGIE ET RÈGLES D ÉTHIQUE DES ADMINISTRATEURS PUBLICS DE L ÉCOLE NATIONALE DES POMPIERS DU QUÉBEC (L ENPQ) Adopté par le conseil d administration 6 juin 2003 Code d éthique et de

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉNONCIATION RESSOURCES GÉOMÉGA INC. (la «société»)

POLITIQUE DE DÉNONCIATION RESSOURCES GÉOMÉGA INC. (la «société») POLITIQUE DE DÉNONCIATION RESSOURCES GÉOMÉGA INC. (la «société») Approuvé par le conseil d administration le 24 octobre 2013 Page 1 1. GÉNÉRALITÉS La société est soucieuse de maintenir les normes de conduite

Plus en détail

GROUPE HNZ INC. POLITIQUE EN MATIÈRE D OPÉRATIONS D INITIÉS

GROUPE HNZ INC. POLITIQUE EN MATIÈRE D OPÉRATIONS D INITIÉS GROUPE HNZ INC. POLITIQUE EN MATIÈRE D OPÉRATIONS D INITIÉS La présente politique fournit des lignes directrices aux administrateurs, aux dirigeants, aux employés et aux consultants de Groupe HNZ Inc.

Plus en détail

Experian plc. Code de Conduite Mondial. Version 1.0. Faire des affaires avec intégrité

Experian plc. Code de Conduite Mondial. Version 1.0. Faire des affaires avec intégrité l Experian plc Code de Conduite Mondial Version 1.0 Faire des affaires avec intégrité Adoptée le 13 mai 2010 Amendée le 15 mars 2011 Experian plc Page 1 Table des Matières 1. Comment nous exerçons notre

Plus en détail

Foire aux questions (FAQ)

Foire aux questions (FAQ) Règlement (CE) n 924/2009 concernant les paiements transfrontaliers dans la Communauté (Règlement concernant l égalité des frais pour les paiements nationaux et transfrontaliers) Foire aux questions (FAQ)

Plus en détail

RELATIONS AVEC LES PARTENAIRES COMMERCIAUX

RELATIONS AVEC LES PARTENAIRES COMMERCIAUX RELATIONS AVEC LES PARTENAIRES COMMERCIAUX Politique Groupe Keolis - Mai 2015 - Document à usage interne et externe RE Rappels des principes fondamentaux posés par le GUIDE ETHIQUE DE CONDUITE DES AFFAIRES

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

PROCESSUS RÉGISSANT L UTILISATION DE LA LIGNE ÉTHIQUE DU BUREAU DE L INSPECTEUR GÉNÉRAL DE LA VILLE DE MONTRÉAL

PROCESSUS RÉGISSANT L UTILISATION DE LA LIGNE ÉTHIQUE DU BUREAU DE L INSPECTEUR GÉNÉRAL DE LA VILLE DE MONTRÉAL PRÉAMBULE OBJECTIFS PROCESSUS RÉGISSANT L UTILISATION DE LA LIGNE ÉTHIQUE DU BUREAU DE L INSPECTEUR GÉNÉRAL DE LA VILLE DE MONTRÉAL PRÉAMBULE Considérant la reconnaissance par la Ville de Montréal (ci-après

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES ACHATS

POLITIQUE SUR LES ACHATS POLITIQUE SUR LES ACHATS Adoption : Conseil d administration du RCDR, 24 février 2006 Dernière révision : Conseil d administration du RCDR, 19 mars 2014 1. OBJET Définir les responsabilités et les obligations

Plus en détail

1. PRINCIPES DIRECTEURS...1 2. OBLIGATIONS...1 3. DÉROGATIONS...3 4. CONTRAVENTIONS...3 5. COMMUNICATIONS...3 6. AFFIRMATION...4

1. PRINCIPES DIRECTEURS...1 2. OBLIGATIONS...1 3. DÉROGATIONS...3 4. CONTRAVENTIONS...3 5. COMMUNICATIONS...3 6. AFFIRMATION...4 BANQUE DE DÉVELOPPEMENT DU CANADA CODE DE CONDUITE DU CONSEIL D ADMINISTRATION TABLE DES MATIÈRES 1. PRINCIPES DIRECTEURS...1 2. OBLIGATIONS...1 3. DÉROGATIONS...3 4. CONTRAVENTIONS...3 5. COMMUNICATIONS...3

Plus en détail

Directives concernant le Code of Conduct Schindler (principes de conduite) tous les collaborateurs du group Schindler en Suisse août 2008

Directives concernant le Code of Conduct Schindler (principes de conduite) tous les collaborateurs du group Schindler en Suisse août 2008 Directives concernant le Code of Conduct Schindler (principes de conduite) À tous les collaborateurs du group Schindler en Suisse Ces directives font partie intégrante des principes de conduite et doivent

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION ~ ~ Superviser la qualité et l intégrité de l information financière de la Banque ~ ~ Principales responsabilités assurer

Plus en détail

AVIS DU PERSONNEL DE L ACFM ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES EXTÉRIEURES

AVIS DU PERSONNEL DE L ACFM ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES EXTÉRIEURES Personne-ressource : Paige Ward Avocate générale et vice-présidente, Politiques Téléphone : 416 943-5838 Courriel : pward@mfda.ca APA-0040 Le 20 mai 2005 AVIS DU PERSONNEL DE L ACFM ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

Plus en détail

CODE DE CONDUITE ET D ÉTHIQUE DES ADMINISRATEURS

CODE DE CONDUITE ET D ÉTHIQUE DES ADMINISRATEURS CODE DE CONDUITE ET D ÉTHIQUE DES ADMINISRATEURS Référence : Type de politique : Références juridiques : Autres références : INTRODUCTION Gouvernance autonome Code des professions, Code civil du Québec

Plus en détail

Vu les faits et les arguments soumis par IFE au soutien de la demande, notamment :

Vu les faits et les arguments soumis par IFE au soutien de la demande, notamment : DÉCISION N 2014-PDG-0177 Dispense de reconnaissance d ICE Futures Europe à titre de bourse et de marché organisé en vertu de l article 12 de la Loi sur les instruments dérivés, RLRQ, c. I-14.01 Dispense

Plus en détail

Considérant les faits et les arguments soumis par ICE US au soutien de la demande, notamment :

Considérant les faits et les arguments soumis par ICE US au soutien de la demande, notamment : DÉCISION N 2014-PDG-0149 Dispense de reconnaissance d ICE Futures U.S., Inc., à titre de bourse et de marché organisé en vertu de l article 12 de la Loi sur les instruments dérivés, RLRQ, c. I-14.01 Dispense

Plus en détail

Conventions bilatérales signées avec des autorités étrangères

Conventions bilatérales signées avec des autorités étrangères Conventions bilatérales signées avec des autorités étrangères Accord de coopération entre la Commission bancaire et Dubai Financial Services Authority Préambule 1. Considérant que certaines banques et

Plus en détail

Politique relative aux transactions d initiés

Politique relative aux transactions d initiés Politique relative aux transactions d initiés FÉVRIER 2014 Table des matières 1. Introduction... 2 2. Restrictions visant les transactions d initiés... 2 a) Restrictions visant les transactions d initiés...

Plus en détail

Proposition de candidature au conseil d administration de Foresters

Proposition de candidature au conseil d administration de Foresters Proposition de candidature au conseil d administration de Foresters (N hésitez pas à fournir des renseignements supplémentaires sur une feuille séparée ou à soumettre votre curriculum-vitae) Renseignements

Plus en détail

RAPPORT DE LA DIRECTRICE EXÉCUTIVE SUR LES CAS DE MAUVAISE CONDUITE AYANT REQUIS DES MESURES DISCIPLINAIRES ET ADMINISTRATIVES EN 2013 ET 2014

RAPPORT DE LA DIRECTRICE EXÉCUTIVE SUR LES CAS DE MAUVAISE CONDUITE AYANT REQUIS DES MESURES DISCIPLINAIRES ET ADMINISTRATIVES EN 2013 ET 2014 RAPPORT DE LA DIRECTRICE EXÉCUTIVE SUR LES CAS DE MAUVAISE CONDUITE AYANT REQUIS DES MESURES DISCIPLINAIRES ET ADMINISTRATIVES EN 2013 ET 2014 Contexte 1. Conformément à la Directive organisationnelle

Plus en détail

Bulletin de l'autorité des marchés financiers 3.8. Autres décisions. .. 15 mai 2014 - Vol. 11, n 19 182

Bulletin de l'autorité des marchés financiers 3.8. Autres décisions. .. 15 mai 2014 - Vol. 11, n 19 182 3.8 Autres décisions.. 15 mai 2014 - Vol. 11, n 19 182 3.8 AUTRES DÉCISIONS 3.8.1 Dispenses DÉCISION N : 2014-SACD-10009062 Le 7 février 2014 DANS L AFFAIRE DE LA LÉGISLATION EN VALEURS MOBILIÈRES DU QUÉBEC

Plus en détail

Code de conduite de la Banque de Développement du Conseil de l Europe

Code de conduite de la Banque de Développement du Conseil de l Europe Code de conduite de la Banque de Développement du Conseil de l Europe applicable au Gouverneur, aux Vice-Gouverneurs, aux membres du personnel et aux collaborateurs ou prestataires contractuels (Approuvé

Plus en détail

FIN-NET. La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans le domaine des services financiers. Guide du consommateur

FIN-NET. La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans le domaine des services financiers. Guide du consommateur FIN-NET La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans le domaine des services financiers Guide du consommateur FIN-NET La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES OPÉRATIONS D INITIÉS

POLITIQUE SUR LES OPÉRATIONS D INITIÉS Page : 1 de 7 POLITIQUE SUR LES OPÉRATIONS D INITIÉS Page : 2 de 7 Table des matières 1. OBJET... 3 2. DÉFINITIONS... 3 3. OPÉRATIONS PAR UN INITIÉ SUR LES TITRES DE LA SOCIÉTÉ INTERDITES EN TOUT TEMPS...

Plus en détail

COMITÉ D AUDIT. minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération;

COMITÉ D AUDIT. minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération; COMITÉ D AUDIT 1. Composition et quorum minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération; seuls des administrateurs indépendants,

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 13 novembre 2014 PSP-Legal 1633578-1 Page 2 INTRODUCTION Le conseil d

Plus en détail

VIE PRIVEE CIRCUS BELGIUM

VIE PRIVEE CIRCUS BELGIUM VIE PRIVEE CIRCUS BELGIUM CIRCUS BELGIUM reconnaît l'importance de la protection des informations et données à caractère personnel. C'est pourquoi nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger

Plus en détail

FIT EUROPE CODE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE

FIT EUROPE CODE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE CODE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE Considérant le rôle majeur que jouent les traducteurs et les interprètes dans la facilitation et la promotion de la communication et de la compréhension internationales,

Plus en détail

CODE DE CONDUITE PROFESSIONNELLE ET D ÉTHIQUE GROUPE STINGRAY DIGITAL INC. LE 21 AVRIL 2015

CODE DE CONDUITE PROFESSIONNELLE ET D ÉTHIQUE GROUPE STINGRAY DIGITAL INC. LE 21 AVRIL 2015 CODE DE CONDUITE PROFESSIONNELLE ET D ÉTHIQUE GROUPE STINGRAY DIGITAL INC. LE 21 AVRIL 2015 GROUPE STINGRAY DIGITAL INC. CODE DE CONDUITE PROFESSIONNELLE ET D ÉTHIQUE LE 21 AVRIL 2015 Le présent code de

Plus en détail

Code de conduite des fournisseurs de Bombardier

Code de conduite des fournisseurs de Bombardier Code de conduite des fournisseurs de Bombardier 1 À PROPOS DE BOMBARDIER Bombardier croit qu un solide engagement et une approche stratégique à l égard de la responsabilité d entreprise sont essentiels

Plus en détail