LA MONDIALISATION DES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA MONDIALISATION DES"

Transcription

1 LA MONDIALISATION DES RESSOURCES MINÉRALES UQAM UQAT 2010 Michel Jébrak 1 Diffusion limitée

2 «Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d'investir où il veut, le temps qu'il veut, pour produire ce qu'il veut, en s'approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales». Percy Barnevik, président du groupe industriel ABB

3 Le paradoxe de la mondialisation des ressources La mondialisation, i un nouveau rapport au monde où tout est disponible immédiatement La mondialisation s applique en particulier dans tout t le domaine de la communication Les ressources minérales, les plus visqueuses denrées de la mondialisation Et pourtant, les plus anciennes à avoir été mondialisées 3

4 La mondialisation des ressources minérales Importance des ressources rces minérales Les trois mondialisations L avenir de la mondialisation 4

5 La mondialisation des ressources minérales Importance des ressources minérales 5

6 Chaque bébé de Val d Or consommera 840 kg Cuivre 2,5 aluminium 15 t argiles 11 t phosphates 15 t sel 20 t minerai de fer 31 t ciment 266 t charbons 740 t roches, sables 66 kg or

7 Les plus grandes compagnies en 2010 (G$) 1. BHP Billiton (Australie) Vale (Brésil) Rio Tinto (UK) Shenhua (Chine) Anglo American (RSA) Suncor Energy (Canada) 58 Barrick Gold (Canada 8ème) 41 Cameco (Canada) 13 Exxon 450G$ 7

8 Concentration de la production Pb 28% Cu 39% Or 34% Ni 53% Fe 41% Al 47% Platine 87% Part des 5 premiers producteurs Raw Material Group,

9 5 siècles de la croissance Explorations maritimes et colonies de à Poussée par le besoin de débouchés toujours nouveaux, la bourgeoisie envahit le globe entier (Marx, 1848) % an moyen PIB Pop ,3 0, ,6 0, ,5 0,9 Croissance en Europe (Madison, 1981) 8) 9

10 La mondialisation des ressources minérales Les trois mondialisations 1. La mondialisation archaïque 2. La mondialisation de la Belle Époque 3. La mondialisation contemporaine 10

11 La mondialisation archaïque Les galions Les mythes et le cheval Les métaux précieux et les produits biomoraux 11

12 Les grandes découvertes expéditions de Zheng Me vers l Afrique Kenya ( ) (45 433) 9 mai (centralisation) 12

13 Les routes mondiales

14 Les produits biomoraux transforment le corps, la santé et la fortune de celui qui en prend Aliments: opium, thé, épices, tabac produits exotiques: or, plumes autruches, poteries nids d oiseaux, corne de rhinoceros Certains produits tropicaux semblent indispensables: Le sucre (le roseau qui donne le miel selon les grecs) Des excitants, thé, café ou chocolat 14

15 Les produits mondialisés Métaux précieux éi et connexes: manque de métaux 8 escudos Carlos 2, 1665

16 L argent de la Cerro Rico de Potosi Photo Rancon - Panoramio

17 La haute technologie ming pearl.com La porcelaine chinoise est inventée vers le VIIème siècle Elle atteint l Europe par la route de la soie au XIVème siècle Les européens tentent de la fabriquer: en 1707, Johann Böttger, un alchimiste, créé la céramique de Messen Il est imité par Sèvres, Wedgwood 17

18 Les entreprises minières du XVI XVIIème siècle La constitution des états nations et la concentration des pouvoirs 18

19 L état ou le marché? Wikipedia 1568: nationalisation: Elisabeth Ier créé des société des mines royales (GB) et importe de main d œuvre de Saxe : privatisation: awilliam crée la Bank of England et privatise les mines

20 Mondialisation archaïque Acteur États monarchiques Entreprises dérivées Sujet Métaux précieux, mercure Produits biomoraux

21 Mondialisation de la belle époque Les premiers vraquiers L émergence technologique et la machine à vapeur Le charbon et le fer, vers le pétrole

22 Canal de Suez: 1869 Poussée coloniale La 2 ème mondialisation 22

23 L essor du transport maritime Le John Bowes, premier vracquier, Newcastle, 1852 Palmers Shipbuilding and Iron Company 650 t de charbon, 9 miles/heure Coque en acier et water ballast 23 Ancestry.com

24 Les routes mondiales,

25 Les produits mondialisés Charbon Fer Métaux de base Tilly Foster iron mine 1889

26 Crystal palace et Tour Eiffel

27 Les ruées vers l or au XIXième 1848: Californie 1851: Victoria (Australie) 1857: BC 1861: Otago (NZ) 1874: South Dakota 1886: Witwatersrand 1897: Klondyke (Yukon) Prépare les grandes migrations du XIX`ième 27

28 45% des investissements à l étranger Emprunt russe 1898 Dunlop, Michelin, Royal Dutch Shell

29 La colonisation en 30 ans Grande Bretagne Allemagne France Italie Espagne Belgique Portugal Autre États européens,

30 Les sociétés de la première mondialisation 1863 BHP ( BHP Billiton Billit en 2001) 1899 : Asraco ( Grupo Mexico en 1997) 1873 Rio Tinto ( RTZ) 1887: Gold Fields of South Africa (Cecil Rhodes et Charles Rudd) 1906: Cominco (CPR, fusion avec Teck en 1987) 1917: Anglo American Corp. (E. Oppenheimer et JP Morgan; De Beers en 1926) 30

31 Peñarroya (1881) Charbon, puis plomb, France, Maroc, Algérie, Tunisie, Mauritanie, Brésil Chili, Espagne 10% de la production mondiale de Pb en 1926 (J. Sermet, 1964) Metaleurop en 1980 Rachat par Glencore en 1988 et fermeture

32 Société Minière du Haut Kt Katanga (1906) transformé en Gécamines en 1981, en faillitte 32

33 La famine de 1877 Indes, Brésil, Chine, Maroc, Philippines El Nino particulièrement sévère, et augmentée par les conditions économiques (et le laisser-faire Le voyage d Ulysses Grant autour du monde 30 millions de morts, cannibalisme 33

34 Humiliations chinoises du XIX ème : Première guerre de l opium: les européens brulent le palais d été dété à Pékin Pourcentage du PIB mondial, Maddisson, 1998 Chine Inde Europe 34

35 L Abitibi à la fin de la première mondialisation Lulin,

36 L essor du Saguenay et des grands lacs

37 Mondialisation de la Belle Époque Acteur Sociétés privés et première sociétés éé publiques Sujet Le charbon et le fer Les tissus Les produits manufacturés

38 Mondialisation contemporaine Les supervraquiers La science et l instantanéité Les 50 produits minéraux l Langlands and Bell

39 Canal de Suez: 1869 Poussée coloniale La 2 ème mondialisation 39

40 Le transport du fer en 2010 Brasil Maru (Mitsui+ Tamou Line), t DWT, Brésil Japon 40

41 Les grands gisements mondiaux

42 Une croissance de longue durée 42

43

44 Bouleversement des besoins

45 Les acteurs de la mondialisation contemporaine Les compagnies de la Belle époque Les nouveaux acteurs du BRIC

46 Une croissance de longue durée RÉCESSION CHINE APRES GUERRE STOCKPILE USA GUERRES COREE VIETNAM CHOCS PÉTROLIERS TIGRES ASIATIQUES Société des services ( PIB + 3,75%, Commerce + 6,6% 46

47 Première phase : la reconstruction et la guerre froide: besoins importants et prix élevés Le rôle des états et le keynésianisme décolonisation et marché commun 1960: halte à la croissance, et peur de la pénurie (stocks) Développement des services géologiques 47

48 Deuxième phase : crises pétrolières: besoins plus faibles et prix bas Fin des stocks L économie monde? 48

49 Troisième phase: l effet de la mondialisation 1997 : Le basculement du monde L augmentation des besoins (BRIC): l effet combiné de la population et de l occidentalisation l 49

50 50

51 50% des grues de la planète sont en Chine Les 20% de la population mondiale dans les pays développés consommaient 80% de la production Ce n est plus vrai: 50% de la population mondiale dans le BRIC d l d l consomment la majorité de la production 51

52 Un déficit de production 52

53 Place de la Chine 53

54 Mondialisation contemporaine Acteur Entreprises multinationales Entreprises d état Sujets Métaux Engrais Pétrole et gaz Grains Containers

55 La mondialisation des ressources minérales L avenir de la mondialisation La virtualisation des éh échanges Des besoins grandissants La structure de l industrie Le basculement vers les nouveaux consommateurs 55

56 La virtualisation des BME, C. Ho ocquard échanges Financiarisation du monde 30 fois la valeur réelle > 15 fois le PIB du Canada tous les jours Marché spéculatifs des commodités: ETP (exchange g trading products) Désintermédiation (moins de banques)

57 Des besoins grandissants La Chine, premier consommateur mondial (>30%) Document BHP

58 Consommation de cuivre On consomme 300 fois plus qu en 1850! Mais pas au même endroit 58

59 Une baisse du taux de découvertes 59 McBeth et al., 2010

60 Recyclage? 0,9 0,8 0,7 0,6 0,5 0,4 0,3 0,2 0,1 Cu recyclé/consommation aux USA, Données USGS 0, GM recycling

61 Augmenter les réserves? AUGMENTATION DU PRIX DES MÉTAUX Augmentation des réserves du fait du prix des métaux en augmentation tti La régulation par les prix 61

62 Substitution du cuivre par l aluminium Radetzki,

63 La structure de l industrie Une nouvelle structure La concentration des acteurs

64 Transformation de la chaine d innovation minière recherche inventaire exploration développement exploitation Université Ministère Société d état Entr. Cofinancement Université ité Ministèrei Junior Entreprise Appui fiscal Appui fiscal PUBLIC PRIVÉ M. Jébrak, UQAM

65 Depuis 2004, les juniors dépensent plus que les majors 65

66 Distribution des juniors (PWC 2007, TSX V) autres 14% nicke 7% or 40% argent 11% uranium 16% cuivre diamant 8% 4% 66

67 Les majeurs (en G$) Fin

68 Fusions et acquisition RIO ALGOM BILLITON BHP PECHINEY ALCAN RTZ CYPRUS AMAX PHELPS DODGE FREEPORT

69 Vers les super majors Grande taille des marchés et plus forte concurrence Constitution de très grands groupes sectoriels recherche d'économies d'échelle : fusions et acquisitions iiti Fin des entreprises locales (Australie, Canada) Intégration (Glencore, BHP ) Ancrage territorial des grandes firmes en fonction de l efficacité de production et de la pénétration des marchés 69

70 Multinationales et états 70

71 Le basculement vers les nouveaux consommateurs

72 Guerre économique? 50% de la production mondiale viendrait de pays instables La Chine restreint certaines de ses exportations: Al, Cu, Cr, Ni, Mo, W, Ree, Mg, Mn, P La Russie, l Ukraine et l Inde contrôlent les exportations de fer Les chinois au Canada 2004: achat Air Canada? 2005: achat Adrien Gagnon 2006: achat La Gaspésia? 2009: CIC paie 1,7 G C$ pour 17,2% de Teck 2009: WISCO prend 20% de Consolidated Thompson 2009: Ningbo Sunhu acquiert paie 22 M$ pour 15% de Dumont Nickel 72

73 Une nouvelle colonisation? États européens, Chine, p, 5 95, FDI 2005: 10, 40, 100 M$

74 Conclusions L état ou le marché? Le rôle du Canada d ici 2050 MARCHÉ ORGANISATIONS SUPRANATIONALES

75 L état ou le marché? LIBÉRALISER stateless governance favoriser les conditions de la croissance plus que d en être le moteur: accompagnateur et partenaire, plus qu intervenant t Risque de perte de contrôle social et environnemental MARCHÉ CONTRÔLER Technique: loi sur les mines, ordre professionnel, , normes Financier: paradis fiscaux, fonds souverains

76 L état, l ONU ORGANISATIONS SUPRANATIONALES ou les ONG? Perte de souveraineté Libre échange Droit d ingérence ONG US Foreign Corrupt Practices Act (FCPA) des condamnations directes sur les individus Repris par l OCDE en 1997 Publish What You Pay (PWYP), 2002 Extractive Industries Transparency Initiative (EITI) (T. Blair, 2002)

77 Les risques pour le Canada Perte de contrôle de son activité iié minière iè et de sa souveraineté La taille moyenne des compagnies canadiennes: Teck, Cominco, Potash L offensive Loffensive des grands pays consommateurs Un réservoir de ressources brutes? Les changements climatiques 77

78 Un réservoir de ressources?

79 Pour la longue durée? Démographie chinoise Raisson, 2010

80 Les avantages pour le Canada Un territoire fertile encore pour plusieurs générations Une dynamique économique et boursière basée sur les ressources La bourse de Toronto (+TSX/V) Le PDAC, la plus grande foire mondiale Des normes canadiennes à pratiquer Finance, Responsabilité sociale et environnementale Un savoir faire à développer 80

81 Merci pour votre attention 81

82 Université du Québec à Montréal Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue

Fund name here au 31 décembre 2004

Fund name here au 31 décembre 2004 Compte indiciel de marché monétaire Le compte indiciel de marché monétaire reflète les variations quotidiennes de l indice des bons du Trésor à 91 jours DEX. Les objectifs d un compte de marché monétaire

Plus en détail

La neige fait au Nord ce qu au Sud fait le sable. M.Jébrak

La neige fait au Nord ce qu au Sud fait le sable. M.Jébrak La neige fait au Nord ce qu au Sud fait le sable M.Jébrak La neige fait au Nord ce qu au Sud fait le sable Le plan Nord dans son contexte historique Permanence des enjeux Nouveaux défis Questions de conclusion

Plus en détail

Thème 1 : Croissance économique et mondialisation

Thème 1 : Croissance économique et mondialisation Thème 1 : Croissance économique et mondialisation Introduction : Etats-Unis Royaume-Uni France Allemagne Japon 500 450 400 350 300 250 200 150 100 50 0 1820 1850 1870 1890 1910 Document 1 : Croissance

Plus en détail

LES DÉFIS DE L EXPANSION

LES DÉFIS DE L EXPANSION LES DÉFIS DE L EXPANSION DU MONDE 49 e ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES ÉLEVEURS DE PORCS DU QUÉBEC JEAN-LOUIS ROY, 28 MAI 2015 L ESPACE AGRICOLE GLOBAL JEAN-LOUIS ROY, MAI 2015 Tous les pays du monde 1,35 milliards

Plus en détail

La mondialisation, d abord celle du commerce

La mondialisation, d abord celle du commerce Présentation de Lise Côté, FTQ Le 25 juin 2008 La mondialisation, d abord celle du commerce Entre 1990 et 2006, augmentation moyenne de 6,7 % par an des exportations mondiales; le PIB mondial s est accru

Plus en détail

BASE DE DONNEES - MONDE

BASE DE DONNEES - MONDE BASE DE DONNEES - MONDE SOMMAIRE Partie I Monnaies Partie II Epargne/Finances Partie III Démographie Partie IV Finances publiques Partie V Matières premières Partie I - Monnaies Cours de change euro/dollar

Plus en détail

II. Commerce des marchandise

II. Commerce des marchandise II. Commerce des marchandise En, le commerce des marchandises a augmenté de 14 pour cent en volume. Parmi les grands groupes recensés, ce sont les produits manufacturés qui affichent la croissance la plus

Plus en détail

GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE. Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015

GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE. Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Cadre d interprétation Indicateurs

Plus en détail

Matières Premières et Entreprises

Matières Premières et Entreprises Matières Premières et Entreprises 30 novembre 2011 Raf Custers GRESEA Groupe de Recherche pour une Stratégie Economique Alternative Le sujet Matières premières Du jardin à la cuisine : omniprésentes Utilisation

Plus en détail

BASE DE DONNÉES MONDE

BASE DE DONNÉES MONDE BASE DE DONNÉES MONDE 2013 SOMMAIRE Partie I Monnaies Partie II Epargne/Finances Partie III Démographie Partie IV Finances publiques Partie V Matières premières Partie I - Monnaies Cours de change euro/dollar

Plus en détail

CADRE D INTERPRÉTATION

CADRE D INTERPRÉTATION GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Cadre d interprétation Indicateurs

Plus en détail

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Crise économique mondiale et impacts réels sur les entreprises manufacturières québécoises et canadiennes EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Agenda I Crises et conséquences

Plus en détail

Marchés agricoles : la fin du choc?

Marchés agricoles : la fin du choc? Marchés agricoles : la fin du choc? Professeur Philippe Chalmin philippe.chalmin@cercle-cyclope.com Cyclope European leading research Institute on commodity markets Décembre 2013 La rechute économique

Plus en détail

Principaux résultats

Principaux résultats L environnement, une opportunité Etat, perspectives et enjeux du marché des engrais Principaux résultats Lundi 28 juin 2010 Pierre Cazeneuve, Directeur GCL DD p.cazeneuve@gcl.tm.fr CONTEXTE GENERAL DE

Plus en détail

Les ressources minérales : ressources énergétiques et autres

Les ressources minérales : ressources énergétiques et autres N 45 - Mai 27 Ce dossier présente pour l ensemble des ressources minérales dans le monde les faits et chiffres essentiels : ressources et quantités extraites, gisements principaux, prévisions (notamment

Plus en détail

Besoins de l Inde et de la Chine en ressources naturelles. Par Simon Boily Gabriel Conea Rita El Otmani Majdouline Ibnoueddine Tania Lefrançois

Besoins de l Inde et de la Chine en ressources naturelles. Par Simon Boily Gabriel Conea Rita El Otmani Majdouline Ibnoueddine Tania Lefrançois Besoins de l Inde et de la Chine en ressources naturelles Par Simon Boily Gabriel Conea Rita El Otmani Majdouline Ibnoueddine Tania Lefrançois Une croissance économique continue Une augmentation croissante

Plus en détail

ÉVOLUTION DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES ÉCHANGÉES PAR LES PAYS DE LA ZONE FRANC

ÉVOLUTION DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES ÉCHANGÉES PAR LES PAYS DE LA ZONE FRANC BDF-DGEI-COMOZOF CONFIDENTIEL Le 7 septembre z- / J. Legrand C. Courtin ÉVOLUTION DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES ÉCHANGÉES PAR LES PAYS DE LA ZONE FRANC En, le ralentissement économique observé dans

Plus en détail

Consommation. Les émissions de gaz à effet de serre (dont l augmentation. Quels impacts sur le climat? De quoi parle-t-on?

Consommation. Les émissions de gaz à effet de serre (dont l augmentation. Quels impacts sur le climat? De quoi parle-t-on? Consommation Quels impacts sur le climat? De quoi parle-t-on? Depuis la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (adoptée en 1992), le monde industriel et économique a profondément

Plus en détail

L évolution du G20 et de l économie mondiale - Perspective du ministère des Finances

L évolution du G20 et de l économie mondiale - Perspective du ministère des Finances L évolution du G20 et de l économie mondiale - Perspective du ministère des Finances Présentation à l Association des économistes québécois Par Jean-François Perrault Direction des finances et des échanges

Plus en détail

TABLEAUX STATISTIQUES

TABLEAUX STATISTIQUES Continentalisation Cahier de recherche 9-9 Décembre 199 ----------------------------- COMMERCE, CROISSANCE ET EMPLOI : LE CAS DU MEXIQUE TABLEAUX STATISTIQUES Afef Benessaieh et Christian Deblock Groupe

Plus en détail

L Épargne des chinois

L Épargne des chinois L Épargne des chinois (Patrick ARTUS Johanna MELKA) Colloque Cirem-Cepii-Groupama AM 29 septembre 25 Indicateurs de «qualité de vie» en Chine 199 1995 2 22 23 Nombre d'écoles par 1 habitants 9,1 7,82 6,48

Plus en détail

ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE

ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE DONNÉES DE BASE SUR L ÉNERGIE DANS LE MONDE Les réserves La production La consommation Les prix du pétrole Les routes de l énergie LES RESERVES Région du monde LES RÉSERVES ÉNERGÉTIQUES

Plus en détail

Tendances conjoncturelles Été 2015

Tendances conjoncturelles Été 2015 Tendances conjoncturelles Été 2015 Les illustrations et les tableaux du présent jeu de transparents sont issus de la publication du SECO «Tendances conjoncturelles, été 2015» Pour toute question technique

Plus en détail

Canada-Inde Profil et perspective

Canada-Inde Profil et perspective Canada-Inde Profil et perspective Mars 2009 0 L Inde et le Canada : un bref profil Vancouver Calgary Montréal Toronto INDE 3 287 263 km² 1,12 milliard 1 181 milliards $US 1 051 $US Source : Fiche d information

Plus en détail

Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013

Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013 Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013 Exportations de marchandises par région et par produit, 2013 (milliards de $EU) Augmentation

Plus en détail

Fiche-Pays : République de Tanzanie

Fiche-Pays : République de Tanzanie Royaume du Maroc Ministère Délégué auprès du Ministère de l'industrie, du Commerce, de l'investissement et de l'économie Numérique, Chargé du Commerce Extérieur Direction des Affaires Générales DTSI /

Plus en détail

Nos activités et nos rejets polluants deviennent problématiques, et génèrent des inquiétudes sur l avenir de l humanité et de son environnement.

Nos activités et nos rejets polluants deviennent problématiques, et génèrent des inquiétudes sur l avenir de l humanité et de son environnement. LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Constats et enjeux En un siècle, l impact de l homme sur la nature a bouleversé l environnement. Nos modes de production et de consommation sont en cause, ainsi que nos choix énergétiques.

Plus en détail

Présentation au Cercle finance du Québec

Présentation au Cercle finance du Québec PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Québec, 19 janvier 1 Présentation au Cercle finance du Québec François Dupuis Vice-président et économiste en chef Mouvement des caisses Desjardins Matières premières

Plus en détail

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1 Affaires étrangè et Commerce International Canada Le Bureau de l économiste en chef Série de papiers analytiques L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada

Plus en détail

BAfD. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation. Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef.

BAfD. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation. Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef Groupe de la Banque africaine de développement BAfD Septembre 2011 1 Plan de la

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

La recherche au Maroc

La recherche au Maroc Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières La recherche au Maroc Octobre 1997 Document de travail n 23 La recherche au Maroc Octobre 1997 2 1- Etat des lieux Les dépenses en matière

Plus en détail

Perspectives économiques du Canada :

Perspectives économiques du Canada : Perspectives économiques du Canada : 2015 une année remplie d incertitude Pedro Antunes Économiste en chef adjoint, Le Conference Board du Canada Le 22 septembre 2015 conferenceboard.ca Perspectives mondiales

Plus en détail

Changement de climat pour les compagnies minières «Le Carrefour des Géants»

Changement de climat pour les compagnies minières «Le Carrefour des Géants» Changement de climat pour les compagnies minières «Le Carrefour des Géants» C O L L O Q U E S U R L I N G É N I E R I E, L A M A I N T E N A N C E, L A F I A B I L I T É E T L E X P L O I T A T I O N M

Plus en détail

Communauté Économique et Monétaire de l Afrique Centrale CEMAC

Communauté Économique et Monétaire de l Afrique Centrale CEMAC Communauté Économique et Monétaire de l Afrique Centrale CEMAC ATELIER DE REFLEXION SUR LE PROGRAMME ECONOMIQUE REGIONAL DE LA CEMAC (2010-2025) Douala 7-9 Août 2013 CRISE EUROPEENNE QUEL IMPACT SUR LE

Plus en détail

10. Production et commerce mondial en céréales en 2010/2011

10. Production et commerce mondial en céréales en 2010/2011 10. Production et commerce mondial en céréales en 2010/2011 Ph. Burny 1 2 1 Production céréalière mondiale...2 1.1 Production mondiale de céréales en 2010/2011... 2 1.2 Production mondiale de froment en

Plus en détail

Table des matières (1 de 4)

Table des matières (1 de 4) Le calepin Le commerce extérieur du Québec constitue un aide-mémoire sur les échanges de biens et de services du Québec. Cet outil réunit surtout des données sur les exportations et les importations et

Plus en détail

Nicolas BOSSARD de MOLIN

Nicolas BOSSARD de MOLIN Nicolas BOSSARD de MOLIN Les ressources en combustible nucléaire et le système énergétique du futur Nicolas Bossard de Molin Directeur adjoint de la Stratégie et des Fusions-Acquisitions IFP Panorama

Plus en détail

CONSULTANTS ET FOURNISSEURS DE SERVICES DANS LES SECTEURS DES MINES, DES MÉTAUX ET DE L ÉNERGIE

CONSULTANTS ET FOURNISSEURS DE SERVICES DANS LES SECTEURS DES MINES, DES MÉTAUX ET DE L ÉNERGIE CONSULTANTS ET FOURNISSEURS DE SERVICES DANS LES SECTEURS DES MINES, DES MÉTAUX ET DE L ÉNERGIE EXPÉRIENCE MONDIALE AVEC SELECTION ET FORMATION OPTIMALE D ÉQUIPES Nous prenons fierté à recruter les meilleures

Plus en détail

QUEL FUTUR POUR LES METAUX? Raréfaction des métaux : Un nouveau défi pour la société. Dîner Débat, 28 octobre 2010

QUEL FUTUR POUR LES METAUX? Raréfaction des métaux : Un nouveau défi pour la société. Dîner Débat, 28 octobre 2010 QUEL FUTUR POUR LES METAUX? Raréfaction des métaux : Un nouveau défi pour la société Dîner Débat, 28 octobre 2010 Avant-propos «Les richesses naturelles sont inépuisables, car sans cela nous ne les obtiendrions

Plus en détail

L évolution du commerce international et ses conséquences pour le Canada

L évolution du commerce international et ses conséquences pour le Canada L évolution du commerce international et ses conséquences pour le Canada Congrès annuel de l Association des économistes québécois Glen Hodgson Premier vice-président et économiste en chef Conference Board

Plus en détail

Global Standards, Local Values, Outstanding Performance. Présenté par: Jalal JIHAZI

Global Standards, Local Values, Outstanding Performance. Présenté par: Jalal JIHAZI Global Standards, Local Values, Outstanding Performance Présenté par: Jalal JIHAZI AGENDA Présentation des Emirats Arabes Unis (E.A.U). L économie des Emirats. Présentation des secteurs d activités. Opportunités

Plus en détail

Où va l Industrie Minière? CGES / Ecole des Mines de Paris Où va l industrie Minière? JNIM Michel DUCHENE

Où va l Industrie Minière? CGES / Ecole des Mines de Paris Où va l industrie Minière? JNIM Michel DUCHENE Où va l Industrie Minière? Où va l Industrie Minière? Pas d entreprise géante dans la mine Capitalisation boursière : rang > 200 après distribution, pétrole, automobile, assurances, électronique. Chiffre

Plus en détail

Tendances conjoncturelles Automne 2015

Tendances conjoncturelles Automne 2015 Tendances conjoncturelles Automne 2015 Les illustrations et les tableaux du présent jeu de transparents sont issus de la publication du SECO «Tendances conjoncturelles, automne 2015» Pour toute question

Plus en détail

Les partenariats miniers pour le développement - Comment exploiter la contribution globale du secteur minier

Les partenariats miniers pour le développement - Comment exploiter la contribution globale du secteur minier Les partenariats miniers pour le développement - Comment exploiter la contribution globale du secteur minier Conférence du FMI, 21-22 mars 2012, Kinshasa/RDC «La gestion des ressources en Afrique» Objectives

Plus en détail

Changement de moteur

Changement de moteur (CEPII) Présentation de l économie mondiale 2008 On l attendait depuis longtemps! Le déséquilibre de la croissance et les global imbalances Chaque année, commentaire du creusement continu du déficit courant

Plus en détail

UE 5 - ECONOMIE. Niveau L : 210 heures 18 ECTS. 2. L économie de marché : son fonctionnement et ses imperfections (70 heures) Avril 2006 1

UE 5 - ECONOMIE. Niveau L : 210 heures 18 ECTS. 2. L économie de marché : son fonctionnement et ses imperfections (70 heures) Avril 2006 1 UE 5 - ECONOMIE Niveau L : 210 heures 18 ECTS Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Grands courants de pensée et principaux faits économiques et sociaux (35 heures) 1.1 Histoire des faits

Plus en détail

FAIRE FACE AUX CHOCS DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES À L EXPORTATION : L EXPÉRIENCE DU ZIMBABWE. Présenté par. W. L. Manungo

FAIRE FACE AUX CHOCS DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES À L EXPORTATION : L EXPÉRIENCE DU ZIMBABWE. Présenté par. W. L. Manungo FAIRE FACE AUX CHOCS DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES À L EXPORTATION : L EXPÉRIENCE DU ZIMBABWE Présenté par W. L. Manungo Secrétaire pour les finances, Zimbabwe Plan de la présentation Introduction Structure

Plus en détail

L ETAT DE L INDUSTRIE

L ETAT DE L INDUSTRIE L ETAT DE L INDUSTRIE Le marché de la croisière a survécu à la crise économique et se porte même plutôt bien en affichant des niveaux record en 2010. La demande est donc amenée à augmenter les années à

Plus en détail

Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce

Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce Modèles ricardien et HOS ont des points communs mais sont assez spécifiques: avantages comparatifs fondés sur: - différences

Plus en détail

Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010. Principales conclusions

Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010. Principales conclusions Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010 Principales conclusions Le secteur des TIC se relève de la crise économique et les marchés mondiaux des TIC se déplacent vers les

Plus en détail

PRESENTATION DU SENEGAL

PRESENTATION DU SENEGAL PRESENTATION DU SENEGAL «CONTRIBUTION DU SECTEUR MINIER AU PLAN SENEGAL EMERGENT (PSE) ET GOUVERNANCE MINIERE» Présentée par Mamadou DIOP Secrétaire Général du Ministère et Diombass DIAW Conseiller Technique

Plus en détail

Financement, la stratégie de Mines Virginia. André Gaumond, Mines Virginia 2 décembre 2013

Financement, la stratégie de Mines Virginia. André Gaumond, Mines Virginia 2 décembre 2013 Financement, la stratégie de Mines Virginia André Gaumond, Mines Virginia 2 décembre 2013 Virginia en chiffres 25 projets actifs au Québec Un des plus grands propriétaires de terrain à la Baie-James 16

Plus en détail

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, )

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, ) Chap 12 : Les firmes multinationales dans l économie mondiale Les entreprises qui produisaient et se concurrençaient autrefois sur leur marché national agissent désormais au niveau mondial. La plupart

Plus en détail

La Concurrence dans le secteur de l Énergie en Tunisie

La Concurrence dans le secteur de l Énergie en Tunisie Réunion du Group d'experts Intergouvernemental du Droit et de la Politique de la concurrence Genève, 17-19 juillet 2007 La Concurrence dans le secteur de l Énergie en Tunisie Par Tunisie The views expressed

Plus en détail

Daniel Champlon Président CEDIGAZ Club de Nice XIIe Forum Annuel 28-30 novembre 2013

Daniel Champlon Président CEDIGAZ Club de Nice XIIe Forum Annuel 28-30 novembre 2013 Le rôle du gaz naturel dans l approvisionnement énergétique mondial à moyen et long terme Daniel Champlon Président CEDIGAZ Club de Nice XIIe Forum Annuel 28-30 novembre 2013 Le rôle du gaz naturel dans

Plus en détail

Des hommes et des ressources

Des hommes et des ressources Des hommes et des ressources G 6. La question des ressources alimentaires I. Etude de cas : au Brésil Quelle est la situation alimentaire au Brésil? P 282-283 A. Une grande puissance agricole 1) L agriculture

Plus en détail

[ INDUSTRIE MINIÈRE ] Avantages concurrentiels du Canada [ INDUSTRIE MINIÈRE ]

[ INDUSTRIE MINIÈRE ] Avantages concurrentiels du Canada [ INDUSTRIE MINIÈRE ] [ INDUSTRIE MINIÈRE ] Avantages concurrentiels du Canada [ INDUSTRIE MINIÈRE ] SECTEUR MINIER DU CANADA L industrie minière du Canada emploie 418 000 travailleurs et injecte 52,6 milliards de dollars dans

Plus en détail

L optimisation des liens avec le secteur minier exige une approche politique délibérée

L optimisation des liens avec le secteur minier exige une approche politique délibérée L optimisation des liens avec le secteur minier exige une approche politique délibérée Pour que le secteur minier améliore sa contribution au développement généralisé, il doit être mieux intégré dans l

Plus en détail

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE?

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? Françoise Lemoine & Deniz Ünal CEPII Quel impact de l expansion chinoise sur l économie mondiale? Rencontres économiques, 18 septembre

Plus en détail

Des Oiseaux dans la tourmente Episode 19 Les créanciers (1) / les cigales et les fourmis

Des Oiseaux dans la tourmente Episode 19 Les créanciers (1) / les cigales et les fourmis Des Oiseaux dans la tourmente Episode 19 Les créanciers (1) / les cigales et les fourmis Les cigales et les fourmis Regardons la position par pays, la différence entre les avoirs et les dettes. Les principaux

Plus en détail

SOMMAIRE. Introduction... 9

SOMMAIRE. Introduction... 9 SOMMAIRE Introduction............................................ 9 Chapitre 1 : Pourquoi les BRIC peuvent-ils être qualifiés de «pays émergents»?...................... 11 1. Qu est-ce qu un pays émergent?........................

Plus en détail

RÉSULTATS 2015. Réunion SFAF 18 Février 2016

RÉSULTATS 2015. Réunion SFAF 18 Février 2016 RÉSULTATS 2015 Réunion SFAF 18 Février 2016 SOMMAIRE ERAMET : RÉSULTATS 2015 Introduction Résultats financiers de l année 2015 Activités opérationnelles ERAMET Nickel ERAMET Alliages ERAMET Manganèse Stratégie

Plus en détail

Occasions d affaires en Fédération de Russie

Occasions d affaires en Fédération de Russie Occasions d affaires en Fédération de Russie Justine Hendricks Vice-présidente, Groupe des ressources Énoncé des occasions d affaires La Russie est un marché exigeant qui offre des occasions d affaires

Plus en détail

FOCUS SUR LE SECTEUR MINIER EN MAURITANIE

FOCUS SUR LE SECTEUR MINIER EN MAURITANIE Opportunités d investissement dans le secteur minier mauritanien FOCUS SUR LE SECTEUR MINIER EN MAURITANIE 1. Introduction sur la MAURITANIE 2. Climat de l Investissement minier 3. Le potentiel MINIER

Plus en détail

LA HAUSSE DES COURS PETROLIERS : UNE MENACE POUR LA REPRISE

LA HAUSSE DES COURS PETROLIERS : UNE MENACE POUR LA REPRISE LA HAUSSE DES COURS PETROLIERS : UNE MENACE POUR LA REPRISE ECONOMIQUE? 30 Min INSIDE 6 Avril 2011 Plan de la présentation 1) L évolution des cours: faits stylisés et explications 2) Impact économiques

Plus en détail

Hausse du prix de l énergie, hausse des prix agricoles : moyen et long terme? tancrede.voituriez@iddri.org

Hausse du prix de l énergie, hausse des prix agricoles : moyen et long terme? tancrede.voituriez@iddri.org Hausse du prix de l énergie, hausse des prix agricoles : quelles relations et implications à moyen et long terme? Tancrède Voituriez tancrede.voituriez@iddri.org Cinq vérités sur la crise (2006-2008) 2008)

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE SEPTEMBRE 2015

NOTE DE CONJONCTURE SEPTEMBRE 2015 NOTE DE CONJONCTURE Sommaire internationale Page 1 nationale Page 3 internationale Selon l OCDE, la croissance mondiale reculera, passant de 3,3% réalisé en 2014, à 3% estimé pour 2015, suite au recul

Plus en détail

15/07/2009. Développement touristique et dépendance au carbone dans l outre-mer français. Objectifs de la présentation

15/07/2009. Développement touristique et dépendance au carbone dans l outre-mer français. Objectifs de la présentation Évaluer les émissions de GES du tourisme en outre-mer afin de proposer des stratégies de réduction Développement touristique et dépendance au carbone dans l outre-mer français Constats Enjeux Une contribution

Plus en détail

Colloque public: «Le Canada / le Québec face aux investissements directs étrangers (IDE): enjeux, défis et stratégies»

Colloque public: «Le Canada / le Québec face aux investissements directs étrangers (IDE): enjeux, défis et stratégies» Simon LEFEBVRE - Simon NADEAU Kawrantin ROUDAUT - Thibault WANSCH Colloque public: «Le Canada / le Québec face aux investissements directs étrangers (IDE): enjeux, défis et stratégies» 2 décembre 2013

Plus en détail

Orientations stratégiques en matière de développement minier

Orientations stratégiques en matière de développement minier Ministère de l Energie et des Mines Orientations stratégiques en matière de développement minier Journées Nationales de l Industrie Minérale Marrakech, 23-25 novembre 2005 1 Plan de l exposé Place de l

Plus en détail

L économie mondiale et le Maroc à l horizon 2050. Agnès Bénassy-Quéré, Lionel Fontagné and Jean Fouré IRES Rabat, 17 juin 2011

L économie mondiale et le Maroc à l horizon 2050. Agnès Bénassy-Quéré, Lionel Fontagné and Jean Fouré IRES Rabat, 17 juin 2011 L économie mondiale et le Maroc à l horizon 2050 Agnès Bénassy-Quéré, Lionel Fontagné and Jean Fouré IRES Rabat, 17 juin 2011 1 Attention aux calculs de coin de table Ex. Chine : Taux de croissance constant

Plus en détail

Le commerce international

Le commerce international Management international Le commerce international Exposé Réalisé Par : Encadré Par : 1 Plan Introduction I. Définition de commerce international II. Les théories du commerce international III. Les effets

Plus en détail

PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS

PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS CONFÉRENCE À L'ASSOCIATION DES ÉCONOMISTES QUÉBÉCOIS COLLOQUE SUR LA CONJONCTURE ÉCONOMIQUE DE LA RÉGION DE QUÉBEC Pierre Fournier

Plus en détail

Déclaration de politique générale

Déclaration de politique générale Chambre de commerce internationale L organisation mondiale des entreprises Déclaration de politique générale Recommandations de politique générale d ICC sur la délocalisation de l informatique Rédigées

Plus en détail

Lerôledel énergie danslaréindustrialisationaméricaine

Lerôledel énergie danslaréindustrialisationaméricaine Lerôledel énergie danslaréindustrialisationaméricaine Le rôle de l énergie dans la réindustrialisation américaine Depuis que les Etats Unis ont décidé d exploiter massivement les gaz et pétrole de schiste

Plus en détail

DIVERSITÉ CULTURELLE JOURS FÉRIÉS Pour en savoir Plus, veuillez vous adresser à :

DIVERSITÉ CULTURELLE JOURS FÉRIÉS Pour en savoir Plus, veuillez vous adresser à : Le Manitoba en bref Le Manitoba : Province du Canada depuis 1870. Manitoba signifie «lieu où vit l Esprit» dans les langues des peuples autochtones de la province. Chef politique : Premier ministre (Greg

Plus en détail

S ETABLIR DANS LA PROVINCE CANADIENNE DE LA SASKATCHEWAN

S ETABLIR DANS LA PROVINCE CANADIENNE DE LA SASKATCHEWAN S ETABLIR DANS LA PROVINCE CANADIENNE DE LA SASKATCHEWAN 1/7 La Saskatchewan se situe au cœur de l Amérique du Nord, avoisinant les provinces du Manitoba et de l Alberta. Au sud, elle borde les Etats américains

Plus en détail

Aperçu Général. p. 2/15

Aperçu Général. p. 2/15 L Afrique tourne t-elle vers l Est? Le nouveau engagement de la Chine en Afrique et ces implications dans le cadre des perspectives du developpement de l Afrique Gerald Schmitt, Agence Allemande de Coopération

Plus en détail

L impact du gaz de schiste sur le marché international du gaz

L impact du gaz de schiste sur le marché international du gaz L impact du gaz de schiste sur le marché international du gaz Workshop sur le gaz (EPSECG-Oran) 1-2 décembre 2014 Hadj SAADI Faculté d Économie Université de Grenoble (France) Trois problématiques structurantes

Plus en détail

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique Investissements En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique NOUS CONNAISSONS LA CULTURE LOCALE, LES GENS, LES ENTREPRISES UN MONDE D OCCASIONS VOUS ATTEND Pourquoi investir à l échelle

Plus en détail

Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens

Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens Résumé En 2013, la balance commerciale canadienne a enregistré un déficit réduit de 38% par rapport à 2012 à 7,4 MdCAD (0,4% du PIB), sous l effet

Plus en détail

Ugo Lapointe Coalition Pour que le Québec ait meilleure mine! Colloque IREC - HEC Montréal 22 novembre 2011

Ugo Lapointe Coalition Pour que le Québec ait meilleure mine! Colloque IREC - HEC Montréal 22 novembre 2011 Ugo Lapointe Coalition Pour que le Québec ait meilleure mine! Colloque IREC - HEC Montréal 22 novembre 2011 PRÉSENTATION D AUJOURD HUI 1. QUI EST LA COALITION QUÉBEC MEILLEURE MINE! 2. CONTEXTE DES MINES:

Plus en détail

NEWSLETTER MARCHÉ Nº 68 Janvier 2013

NEWSLETTER MARCHÉ Nº 68 Janvier 2013 I. ÉVOLUTION DES IMPORTATIONS D HUILE D OLIVE ET D OLIVES DE TABLE AU BRÉSIL 1. Huile d olive et huile de grignons d olive Les importations brésiliennes d huile d olive et de grignons d olive au cours

Plus en détail

Perspectives économiques 2013-2014

Perspectives économiques 2013-2014 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2013-2014 L amélioration de l économie atténuée par l incertitude politique Prix du pétrole:

Plus en détail

Genèse du pétrole. Il faut 23 tonnes de matières organiques et plusieurs millions d années pour obtenir un litre d essence.

Genèse du pétrole. Il faut 23 tonnes de matières organiques et plusieurs millions d années pour obtenir un litre d essence. Genèse du pétrole Il faut 23 tonnes de matières organiques et plusieurs millions d années pour obtenir un litre d essence. 1 F. Soso 2008 Les habitudes Cela fait 200 ans que l on dispose d énergie abondante

Plus en détail

Séminaire sur la compilation des statistiques du commerce international de marchandises, Abuja, Nigeria, 30 août - 2 septembre 2005

Séminaire sur la compilation des statistiques du commerce international de marchandises, Abuja, Nigeria, 30 août - 2 septembre 2005 NATIONS UNIES DEPARTEMENT DES AFFAIRES ECONOMIQUES ET SOCIALES DIVISION DE STATISTIQUE Séminaire sur la compilation des statistiques du commerce international de marchandises, Abuja, Nigeria, 30 août -

Plus en détail

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers)

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers) 23 COMMENT PEUT-ON EXPLIQUER LE CHÔMAGE? A La population active augmente-t-elle trop vite? a) Le chômage : une population active supérieure à l'emploi 1. Au niveau d une économie nationale, le chômage

Plus en détail

La France I/PRINCIPAUX INDICATEURS : Pays : France. Capitale : Paris. Chef de l état : Nicolas Sarkozi. Premier ministre : François Fillon

La France I/PRINCIPAUX INDICATEURS : Pays : France. Capitale : Paris. Chef de l état : Nicolas Sarkozi. Premier ministre : François Fillon La France I/PRINCIPAUX INDICATEURS : Pays : France Capitale : Paris Chef de l état : Nicolas Sarkozi Premier ministre : François Fillon Superficie : 551 500 km² Population : 62 616 400 habitants Croissance

Plus en détail

Des SOLUTIONS. au service de la croissance de votre entreprise

Des SOLUTIONS. au service de la croissance de votre entreprise Des SOLUTIONS COMMERCI au service de la croissance de votre entreprise LES C BINET CONSEIL INTERN TION L expert en transformation commerciale 01 NOTRE AMBITION 02 NOTRE APPROCHE 03 NOS ATOUTS Vous orienter

Plus en détail

Dîner Maroc Entrepreneurs

Dîner Maroc Entrepreneurs Entrepreneurs Conseil Dîner Maroc Entrepreneurs Enjeux et tendances des investissements directs étrangers au Maroc 19 avril 2004 1 Sommaire 1. Synthèse des enjeux et des tendances 2. Chiffres clefs Importations

Plus en détail

Indonésie : futur géant économique?

Indonésie : futur géant économique? Indonésie : futur géant économique? 245 millions d habd (4 ème ) et le plus grand pays musulman. Diversité : ethnique (Javanais 40 %) / 300 langues 2 millions de km 2, 17 000 îles 60% de la population

Plus en détail

Le présent document comporte les résultats des statistiques du commerce extérieur de l Algérie pour la période du premier Semestre 2008.

Le présent document comporte les résultats des statistiques du commerce extérieur de l Algérie pour la période du premier Semestre 2008. Le présent document comporte les résultats des statistiques du commerce extérieur de l Algérie pour la période du premier Semestre 2008. Elaboré à partir des banques des données du système d information

Plus en détail

Annexe : Tableaux accompagnant les notes pour une allocution à la 77e Conférence annuelle de Couchiching. Mondialisation, savoir et compétitivité

Annexe : Tableaux accompagnant les notes pour une allocution à la 77e Conférence annuelle de Couchiching. Mondialisation, savoir et compétitivité Annexe : Tableaux accompagnant les notes pour une allocution à la 77e Conférence annuelle de Couchiching Mondialisation, savoir et compétitivité Tableau 1 : Les parts du PIB mondial bougent et certains

Plus en détail

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique NOUS CONNAISSONS LA CULTURE LOCALE, LES GENS, LES ENTREPRISES UN MONDE D OCCASIONS VOUS ATTEND Pourquoi investir à l échelle mondiale? Plus

Plus en détail

L AFRIQUE : LES DEFIS DU DEVELOPPEMENT

L AFRIQUE : LES DEFIS DU DEVELOPPEMENT Stage nouveaux programmes de Terminales ES/L Florian NICOLAS L AFRIQUE : LES DEFIS DU DEVELOPPEMENT Le redressement de l Afrique, auteur inconnu Source : www.cemcis.org (DR) Comment traiter la séquence?

Plus en détail

POLITIQUES DE SORTIE DE CRISE : L ALLEMAGNE ET LA FRANCE. Patrick ARTUS (*)

POLITIQUES DE SORTIE DE CRISE : L ALLEMAGNE ET LA FRANCE. Patrick ARTUS (*) POLITIQUES DE SORTIE DE CRISE : L ALLEMAGNE ET LA FRANCE par Patrick ARTUS (*) Incertitudes sur la croissance future, cependant plus de crise aussi violente qu en 2009 On ne peut pas dire aujourd hui que

Plus en détail

Vers une «bataille» de l Arctique?

Vers une «bataille» de l Arctique? Conférence du Cercle Géopolitique du 30 octobre 2013 Vers une «bataille» de l Arctique? Patrice Geoffron En cette rentrée 2013, le cycle de conférences du Cercle Géopolitique s est ouvert sur l intervention

Plus en détail

Résultat du commerce extérieur

Résultat du commerce extérieur Publication Statistique P 0104 Résultat du commerce extérieur Octobre 2012 Prochaine publication Novembre 2012 06 Décembre 2012 Date prévue de parution Pour plus de détails, contacter l unité information

Plus en détail

Quelle relation entre transferts et développement?

Quelle relation entre transferts et développement? MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION Quelle relation entre transferts et développement? Mohamed Chafiki Directeur des Études et des Prévisions Financières 15 décembre 2006 Plan 1. Introduction.

Plus en détail