Agence Thématique de Recherche en Sciences et Technologie Projets de Recherche «Innovation»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Agence Thématique de Recherche en Sciences et Technologie Projets de Recherche «Innovation»"

Transcription

1 République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Direction Générale de la Recherche Scientifique et du Développement Technologique Agence Thématique de Recherche en Sciences et Technologie Projets de Recherche «Innovation»

2 AGENCE THEMATIQUE DE RECHERCHE EN SCIENCES ET TECHNOLOGIE Projets de Recherche Innovation Recueil des projets Appel Les germes de l innovation proviennent principalement de l identification de besoins. C est dans ce contexte que les projets "innovation" ont été lancés. La communauté des chercheurs a été appelée à identifier des problématiques réelles du secteur socioéconomique et à proposer des solutions, des idées innovantes et des projets créatifs. L objectif premier était de favoriser l enracinement de la culture de l innovation dans la société en faisant des problèmes économiques, techniques et technologiques des objets de réflexion. Sur un total de deux cents cinquante quatre (254) propositions de projet, vingt (20) projets ont été retenus. Suite au désistement du partenaire socio-économique, seulement dix huit (18) ont effectivement démarré et ont été financés. Après une année d exécution, seize (16) produisent des résultats encourageants. W W W.ATRST.DZ

3 Intitulé du projet Porteur de projet Domiciliation Partenaire socioéconomique 01 Mise en place et évaluation d une nouvelle technique de cystomanométrie chez les nourrissons atteints de vessie neurogène secondaire au Spina bifida AIT YAHIA Smain Laboratoire Santé et Environnement dans les Hauts Plateaux Sétifiens Université FERHAT Abbes de Sétif Centre Hospitalo-universitaire de Sétif 03 Poudre de couverture en coulée continue d'acier HAMOUDA Assia Unité de Recherche Appliquée en Sidérurgie Métallurgie URASM Centre de Soudage et Contrôle CODESID 04 Conception et réalisation d'un dispositif automatique de contrôle industriel de produits électroniques KCA-SPA 05 Conception d'un dispositif GSM/GPS pour optimiser et sécuriser le déplacement d'une flotte d'engins Elahmar Sid Ahmed BENADDA Belkacem Laboratoire Télécommunications et Traitement Numérique du Signal Université Djillali Liabès de Sidi Bel Abbés Laboratoire Télécommunications 07 Université Abou Bekr Belkaïd de Tlemcen Khenteur Composants Automobile SPA Coopérative des céréales et légumes secs de la wilaya de Tlemcen 06 Réalisation d'un système de production d'énergie calorifique basée sur le phénomène du "Low Energy of nuclear reaction" 07 Etude et conception d'une carte d'automatisation et de gestion du système d'irrigation 02 Réalisation d un concentrateur solaire couplé à un moteur Stirling 08 Elaboration et caractérisation d un nouveau matériau composite à base d aggloméré de liège SELADJI CHAKIB CHEMACHEMA Mohamed SARI Abdelhamid Laboratoire Energétique et thermique appliquée Université Abou Bekr Belkaïd de Tlemcen Laboratoire Dispositifs de Communication et de Conversion Photovoltaïque Ecole Nationale polytechnique Laboratoire Propriétés de la Matière Condensée Université Abou Bekr Belkaïd de Tlemcen Bezzazi Boudjema Unité de Recherche Matériaux, Procédés & Environnement Université M hamed Bougara de Boumerdès MDE Consult la société de Tubes et Matériels d'irrigation par Aspersion IRRAGRIS Spa. Filiale du Groupe anabib Khenteur Composants Automobile SPA EURL Méditerranée Polyester (Meditpol)

4 09 Usage de comprimés à base de poudres de dattes désucrées comme supports de principes actifs de feuilles d'olivier 10 Différenciation intra typique des souches de poliovirus par une technique innovante de biologie moléculaire : RT-PCR couplée à l analyse des courbes de fusion haute résolution (High Resolution Melting Temperature) 11 Conception et réalisation d'une nouvelle génération de sondes à courants de Foucault : Application à la détection et à la caractérisation de défauts dans les turbines à gaz d'une centrale électrique BENAMARA Salem Laboratoire Technologies Douces, Valorisation, Physico-chimie des Matériaux Biologiques et Biodiversité Université M hamed Bougara de Boumerdès HACHID Aissam Laboratoire Entérovirus Centre national de référence OMS pour la poliomyélite. Service de virologie humaine Institut Pasteur d Algérie BENSAID SAMIR Laboratoire Génie Electrique Université Mohamed Boudiaf de M sila 12 Contrôle Non Destructif par ondes de Lamb DJELOUAH Hakim Laboratoire Physique des Matériaux Université Houari Boumediene d Alger Unité de Recherche Développement de l'intendance (URDI) Institut Pasteur d'algérie Centrale Electrique de M'SILA Centre de recherche scientifique et technique en soudage et contrôle - CSC 13 Elaboration d'un biocomposite local issu du bois de palmier dattier. Application à l'isolation thermique en bâtiment BENCHABANE Adel Laboratoire Génie Energétique et Matériaux Université Mohamed Khider de Biskra Bureau des études économiques et techniques de Batna Unité de Biskra (BEETB) 14 Valorisation d'une plante médicinale algérienne locale Aristolochia longa: isolement et identification de principes actifs en vue de leur utilisation en thérapie anticancéreuse BENARBA Bachir Laboratoire Recherche sur les Systèmes Biologiques et de la Géomatique Université de Mascara Ferme de démonstration de Tighennif (ITAFV) 15 Mise en place d'un réseau de capteurs sans fil pour la détection de zones sèches dans un champ agricole LABRAOUI Nabila Laboratoire STIC Université Abou Bekr Belkaïd de Tlemcen Direction de l'agriculture, service de l'hydraulique agricole 16 Développement et mise en œuvre d'une nouvelle technique pour la conservation à long terme des semences récalcitrantes: Application aux glands de chêne liège BENAMIROUCHE Samir Institut national de recherche forestière (INRF) Station régionale de Jijel - Direction Générale des Forêts - Entreprise régionale du génie rural des Babors (ERGR Babors)

5 Mise en place et évaluation d une nouvelle technique de cystomanométrie chez les nourrissons atteints de vessie neurogène secondaire au Spina bifida Le Spina bifida est une malformation congénitale fréquente, l incidence est de 1 à 2 pour 1000 naissances. Elle est liée à un défaut de fermeture du tube neural durant la vie embryonnaire. L'altération du haut appareil urinaire constitue la deuxième cause de mortalité prématurée de ces patients. La fonction vésico-sphinctérienne évolue le plus souvent vers la détérioration jusqu'à l'âge de deux ans et reste globalement stable ensuite. Le principal facteur de risque est l'hyperpression intra-vésicale. Ainsi, il a été démontré qu'en cas de pression intra-vésicale supérieure à 40 cmh20, Le risque d'altération de la fonction rénale à long terme, en l'absence de traitement, est alors de 60 à 75 %. Chez l'enfant Spina bifida de moins de trois ans, l'incidence de l'hyperpression intra-vésicale par hyperactivité détrusorienne est de 40 à 60 %. A partir de ces données, on constate que chez les nourrissons atteints de Spina bifida, la mesure des pressions intra-vésicales, est un examen indispensable pour le diagnostic précoce des vessies neurogènes à haut risque, pour l orientation thérapeutique et pour le suivi. En Algérie, cet examen est difficilement accessible à la majorité des malades, en particuliers les nourrissons, vu le nombre réduit de centres qui disposent d un appareil d étude urodynamique, un équipement lourd et onéreux, nécessitant un consommable couteux à usage unique et un personnel spécialisé. Pour surmonter ce véritable obstacle dans la prise en charge, nous avons mis en place une technique simple qui permet de mesurer les pressions intravésicales chez les nourrissons atteints de vessie neurogène secondaire au Spina bifida. Cette technique consiste à réaliser un remplissage vésical stable, lent, précis et correspondant au débit recommandé (le 1/4 du poids) grâce à un pousse seringue électrique. Ce remplissage se fait à travers une simple sonde CH 4 ou 6 lubrifiée par un gel anesthésiant. La mesuré des pressions intra-vésicales se fait grâce à une simple colonne d eau verticale, purgée, étalonné et branchée en T avec le pousse seringue électrique et la sonde vésicale. Les prises de pressions faites chaque minute sont transformées grâce à un logiciel informatique tel que «Excel» en une courbe. Ce système nous permet de mesurer la pression intra vesicale de base, de fin de remplissage ainsi que le seuil de pression de fuite. Il nous permet également de mesuré la capacité vesicale, et de calculé la compliance. Souvent, ces données sont largement suffisantes pour faire le diagnostic des cas de vessie neurogène à haut risque et d orienter la thérapeutique. Dans notre pays, à cause des difficultés techniques, et au manque de moyens, il est très difficile d obtenir des renseignements plus exhaustifs lors d une cystomanométrie faite par un appareil d étude urodynamiques chez cette catégorie de patient.

6 Poudre de couverture en coulée continue d'acier La coulée continue est le procédé de fabrication le plus utilisé pour la production des aciers. Il consiste à former une croûte d acier solidifiée dans une lingotière en cuivre refroidie à l eau. Au cours de la coulée, des défauts peuvent se former à la surface des produits solidifiés, tels que des fissures, des défauts de lubrification, des marques d oscillation etc. dans certains cas graves, il se produit une percée d acier, c'est-à-dire une déchirure de la croûte solidifiée et un déversement d acier liquide. Le marché de l acier, devenant plus exigeant, la maîtrise de ces défauts de surface est devenue nécessaire. L origine de ces défauts est liée, non seulement aux paramètres de la coulée continue, mais aussi à l utilisation des poudres de coulée. Les poudres de coulée continue (lubrification et couverture) recouvrent la surface libre du métal en fusion contenu dans la poche et le répartiteur. Ces poudres ont plusieurs fonctions, elles évitent l'oxydation du métal en l'isolant de l'air ambiant, réduisent les pertes thermiques, piègent les inclusions qui remontent à la surface de l'acier et aident à la lubrification. Ces poudres sont composées d'une poudre comprenant des oxydes tels que la silice, la chaux, l'alumine et divers additifs. Le travail présenté ici veut contribuer à élaborer une poudre de couverture par mélange mécanique de matières premières locales et de rejets solides sidérurgiques. La meilleure poudre de couverture connue sur le marché est la poudre de cendres de balles de riz. Notre étude aura pour but de produire un mélange dont la composition chimique se rapprochera de cette poudre. Les caractéristiques principales des poudres sont : la viscosité, la vitesse de fusion et la cristallinité. La caractérisation des poudres après conditionnement de sacs de 5 kg est nécessaire. Les propriétés physiques, chimiques et physicochimiques doivent s approcher des besoins des aciéries d'arcelor-mittal.

7 Conception et réalisation d'un dispositif automatique de contrôle industriel de produits électroniques KCA-SPA Les tests manuels par un opérateur des produits finis électroniques KCA-SPA (différents types de régulateurs (12V- 24V) et d'autres) nécessitent une grande concentration et mobilisation qui dépassent les capacités humaines. De ce fait, un nombre non négligeable de produits finis défectueux sont mis sur le marché, Ceci entraine des pertes estimées à ,00 DA par an et porte un préjudice à l entreprise et au secteur socioéconomique du pays. Pour pallier cet inconvénient qui peut affecter la compétitivité de l entreprise et nuire à sa notoriété et, à la qualité et sécurité du consommateur, on cherche donc à travers ce projet à rendre cette étape complètement automatisée et hors volonté humaine afin de réduire ou résoudre ce problème. Le projet consiste à concevoir et réaliser un système destiné à prélever des mesures de paramètres et des formes des signaux électriques sur les produits finis réalisés par l entreprise. Ces mesures automatiques seront faites sans l intervention humaine, ce qui donne des produits 100% conformes à la norme. Afin de bien répondre aux objectifs fixés par le projet, une analyse complète selon une méthodologie bien définie sera établie en tenant compte des différents paramètres imposés par le cahier des charges, tels que : la définition des besoins, des contraintes, les spécifications fonctionnelles et conceptuel du système.

8 Conception d'un dispositif GSM/GPS pour optimiser et sécuriser le déplacement d'une flotte d'engins Ce projet présente une conception Matériel et logiciel d un dispositif de localisation GPS à installer sur un engin destiné au transport publique ou de marchandises. Le réseau GSM est utilisé pour effectuer un transfert de coordonnées calculées par le GPS vers une machine serveur connectée au réseau Internet et dotée elle-même d'une interface GSM. Il s'agit ainsi d une machines communicante qui effectue des transmissions de données avec un protocole spécifique GSM. Notre choix va être porté vers les protocoles de la troisième génération GSM qui sera largement déployées d'ici peu de temps en Algérie, et reste compatible avec la seconde génération GSM. Un tel choix est effectué pour des raisons de simplicité, efficacité, faible coût et très haute confidentialité. Le système embarqué sur les véhicules doit être capable: De ne s'activer que pour les conducteurs programmés ou autorisés, cette option permet d'incorporer un système de sécurité et d'alarme sur chaque véhicule. Nous voulons que cette activation soit réalisée par le biais de la technologie RFID à inclure sur le circuit à concevoir. De calculer avec précision les coordonnées de l'engin, à travers une interface GPS ou bien GSM. De communiquer périodiquement ou bien à la demande, les coordonnées calculées à travers une interface GSM, D'afficher sur un écran d'éventuelles informations, alertes, alarmes ou bien des recommandations en provenance du serveur. La machine serveur et de supervision connectée au réseau internet permet : D'enregistrer les traces des déplacements effectués, D'afficher sur une carte d'état-major la position des engins sélectionnés, De communiquer des alertes pour optimiser le déplacement des engins, Communiquer des alertes aux responsables pour une prise rapide de décisions. Le prototype que nous voulons concevoir sera un système embarqué doté d'une carte à microcontrôleur, d'un module GPS, d'un module GSM quadribandes et d'un dispositif RFID pour l'identification et la sécurité, avec en plus le système d'exploitation qu'il faut développer pour assurer les taches nécessaires au bon fonctionnement de la totalité du système. Nous proposons de réaliser cette carte à l'image des systèmes d'alarmes classiques très connus et largement répandus et dont la procédure d'installation et normalisée ceci pour faciliter le déploiement. Le serveur réalisé par une technologie Internet doit comporter une base de données pour mémoriser la trace des déplacements et chemin parcourus, avec la possibilité d'afficher la position courante des engins sélectionnés. L'affichage des positions sera effectué sur une carte d'état-major sous forme d'image pour avoir une vision globale des positions et faciliter la prise d'une décision.

9 Réalisation d'un système de production d'énergie calorifique basée sur le phénomène du "Low Energy of nuclear reaction" En mars 1898, les professeurs Stan Pons de l Université de l Utah USA ET Martin Fleischmann de l Université de Southampton GB, avaient annoncé la découverte d un phénomène de réaction exothermique anormale lors du passage d un courant électrique dans une cellule contenant deux électrodes, l une en platine, et l autre en palladium. Les deux électrodes plongeaient dans un électrolyte composé principalement d eau lourde. Pour des raisons purement liées aux conditions expérimentales, le phénomène, théoriquement très mal compris, appelée aussi LENR «Lowenergy of Nuclearreaction» n a pu être reproduit, qu au prix de plusieurs années de travaux empirique. Des résultats très positifs font régulièrement l objet de rencontres internationales ICCF 1 16 «Condensed MatterNuclear Science», le dernier en date a eu lieu en février 2011 en Inde. Plusieurs chercheurs de part le monde ont montré des dégagements de chaleur anormalement intense. Alors que la grand majorité des expériences ont été réalisées avec du palladium et de l eau lourde, deux scientifiques italiens en octobre 2011 ont utilisé un système diffèrent, à savoir la mise en contact de l hydrogène gazeux ordinaire sous pression avec une poudre de nickel auquel était associé un catalyseur de nature non divulguée. Ils ont montré à un panel de scientifiques un nouveau type de réacteur capable de produire jusqu à 10 KW d énergie thermique avec environ 400 Watts de chauffage du système. L objectif de ce projet R&D est d abord de maitriser les conditions optimales devant permettre la reproduction du phénomène dit «LENR» Dans un second temps, il y a lieu de développer un générateur de chaleur applicable à différents domaines notamment celui de production d énergie à moindre couts.

10 Etude et conception d'une carte d'automatisation et de gestion du système d'irrigation Le projet concerne la société de Tubes et Matériels d irrigation par Aspersion IRRAGRIS Spa. Filiale du groupe anabib. Cette société produit, et ce depuis des années, des pivots d arrosage en plusieurs gammes pour irriguer des champs qui vont jusqu à 120 HA. Ce système a connu un grand succès dans le domaine de l agriculture, il est largement utilisé dans le territoire national spécialement dans le sud, voire même exporté vers le pays du Maghreb arabe et l Iraq. Ce système est composé de plusieurs parties : Mécanique, Hydraulique et électrique. Cette dernière étant à base de contacteurs qui est une technologie obsolète et dépassée dans nos jours, ce qui peut même affecter négativement le succès de ce produit au moment où la concurrence ne cesse de s imposer. Le projet consiste à améliorer la partie électrique du système d arrosage et cela en faisant une conception et une réalisation d une carte électronique de commande et de gestion du système d irrigations doté d une interface homme-machine développé autour d un microcontrôleur ayant un afficheur avec un menu ergonomique, ce dernier donne la possibilité de visualiser et commander le système tout en incluant de nouvelles fonctionnalités qui n existaient pas avant, comme : - Le contrôle automatique de l arrosage suivant la période et l état du climat et le type de sol. - Incorporation d un planificateur de fonctionnement du système pouvant être étalé sur de grandes périodes. - Intégration d un DATA-logger, pour la mesure et l enregistrement des grandeurs utiles comme : la consommation de l énergie, consommation de l eau, température, Humidité - Prévoir un système de sécurité au système. Cette carte de commande automatique st de gestion est proposée pour résoudre des problèmes dans le système actuel, de lui ajouter de nouvelles fonctionnalités ainsi que pour assure un fonctionnement automatique et optimal qui n est pas possible par le produit actuel.

11 Réalisation d un concentrateur solaire couplé à un moteur Stirling Etude, conception et fabrication d'un concentrateur parabolique d'environ un mètre de diamètre. La concentration est obtenue par réflexion sur un ensemble de miroirs. La surface de focalisation est d'environ 16 cm2, et nous espérons une température minimale de 400 C. Le concentrateur sera monté sur un bâti qui lui assurera 2 degrés de liberté pour la poursuite du soleil. Enfin au foyer du concentrateur, nous fixons un moteur Stirling que nous développerons nous même. Nous avons opté pour une configuration alpha. Ce dispositif devra alors nous permettre de disposer d'un convertisseur: énergie solaire-énergie mécanique (ou électrique).

12 Elaboration et caractérisation d un nouveau matériau composite à base d aggloméré de liège Dans un contexte de mise en valeur des ressources naturelles existantes en Algérie, cette étude est basée sur la valorisation du liège aggloméré blanc produit en Algérie. En effet, l Algérie est un grand pays producteur de liège. Le complexe de Collo (Skikda) transforme le liège brut en liège aggloméré de différentes épaisseurs. Seulement le marché national ne manifeste pas une demande importante du liège aggloméré. Ce métier est en voie d extinction. Afin de revitaliser ce secteur de l industrie et par conséquent donner un second souffle aux lièges brut et aggloméré, nous allons nous intéresser à la caractérisation de ce matériau naturel à travers plusieurs essais mécaniques de types statiques : traction, cisaillement, flexion trois et quatre points, de type dynamique : essais de fatigue et impact, de types thermiques : TMA, TGA, et hygrothermique. Une analyse de l isolation phonique, acoustique et thermique est effectuée pour mettre en valeur les différents types de lièges agglomérés en fonction de leur densité respective. De plus, nous utilisons avec les différents types de lièges agglomérés (en fonction de leur densité et de leur épaisseur) d autres matériaux comme renfort de types fibres (jute) et synthétique (fibre de verre). Etat de l art L utilisation des matériaux naturels disponibles en Algérie pour le développement de l industrie des composites est un élément clef, notamment pour répondre aux besoins de l habitat. Dans un souci de valoriser le naturel dans un contexte industriel, notre étude porte sur la caractérisation du liège aggloméré blanc à travers la conception de nouveaux matériaux composites de type stratifiés et sandwichs (multicouches et à âmes en lièges). Un brevet concernant un des matériaux composites réalisés au laboratoire a été déposé à l INAPI, il a reçu le premier prix du salon national de l innovation organisé par l INAPI, le bureau des brevets de Genève (Suisse) et qui s est tenu à Oran en Décembre En plus nous travaillons pour incorporer notre nouveau matériau dans l'isolation thermique phonique et acoustique des équipements militaires. Objectifs : Les objectifs assignés à cette innovation sont les suivants : la mise en valeur du liège aggloméré blanc produit en Algérie. En effet, le liège aggloméré blanc n a pas était caractérisé comme il se doit, certes les Portugais ont caractérisé leur liège aggloméré noir, mais le notre n a fait l objet d aucune étude scientifique approfondie. Les seules données que nous avons eu de la part du complexe de liège de Collo (Algérie) sont assez limitées et ne portent sur aucune caractéristique mécanique (statique ou dynamique) ni étude acoustique, phonique ou thermique. Pour cette raison nous voulons mettre en valeur cette ressource naturelle. Cette mise en valeur se caractérise par la combinaison de plusieurs facteurs à savoir la densité du liège aggloméré blanc (de 160 à 320 kg/dm3), son épaisseur allant de 2 mm à 50 mm. Couplés à des renforts de types naturelles (fibre de jute), synthétique (fibre de verre) et avec une variété de résines époxy fournies par le fabriquant Granitex (Oued Smar), nous arrivons à concevoir plusieurs types de sandwichs pouvant être utilisés, en fonction de leur composition, dans plusieurs domaines : bâtiment (comme murs de séparation), transport, automobile et aéronautique comme panneaux séparateurs.

13 Usage de comprimés à base de poudres de dattes désucrées comme supports de principes actifs de feuilles d'olivier Beaucoup de travaux de recherche sont consacrés à l'étude de formulations à libération controlée à base de matrices hydrophiles dont celui décrit par Sriamornasak et al. (2007) a retenu notre attention car utilisant un biomatériau largement répandu dans le règne végétal, les pectines en l'occurrence. Des essais préliminaires ont mis en évidence la possibilité de produire des comprimés alimentaires à base de poudres de dattes des variétés sèches (Adiba et al., 2011]. Certaines caractéristiques des comprimés obtenus montrent que ces derniers, en plus de leur potentiel nutritionnel, peuvent servir de support ou véhicule de principes actifs issus de différentes plantes. Par ailleurs, des essais obtenus dans le cadre d'un travail de magister/thèse montrent qu'il est possible d'imaginer pour certaines catégories de personnes, les diabétiques en particulier, des poudres allégées grâce à un traitement de "désucrage" préalable des dattes initiales. Sur un autre plan, beaucoup de pathologies sont maintenant traitées au moyen des médecines naturelles (Sowjanya, 2010). A ce propos, les feuilles d'olives sont connues pour leur action contre le diabète ( Goetz, 2007) Dans le présent travail, des extraits aqueux de feuilles d'oliviers sont envisagés pour être incorporés dans la matrice formée de poudre de dattes partiellement allégées (désucrées). Plusieurs analyses physicochimiques et sensorielles sont programmées et concernent - le processus de désucrage des fruits de dattes; - la cinétique de séchage des dattes désucrées; - les poudres résultantes; - les extraits de feuilles d'olives; - préparation et analyse des comprimés. Par ailleurs, il nous a été donné de vérifier que le fruit de l'arbousier (arbouse) recèle une activité antioxydante très intéressante (Allane et Benamara, 2010). C'est pourquoi, des tests d'enrichissement des comprimés de dattes désucrées avec des extraits secs de spiruline (sous réserve de disponibilité de cette dernière localement) et de l'arbouse sont envisagés. Ce dernier point fait aussi l'objet d'un travail de thèse en préparation.

14 Différenciation intra typique des souches de poliovirus par une technique innovante de biologie moléculaire : RT-PCR couplée à l analyse des courbes de fusion haute résolution (High Resolution Melting Temperature) La poliomyélite due aux poliovirus est une infection strictement humaine qui a constitué un problème de santé public majeur à l échelle mondiale. C est une infection transmise par voie oro-fécale, se manifestant par une paralysie flasque aigue (PFA). Les poliovirus sont des virus classés dans le genre entérovirus humain du groupe C de la famille des Picornaviridae. Ils sont subdivisés en 03 sérotypes sur la base de leurs caractéristiques antigéniques et génomiques. En 1988, L Organisation Mondiale de la Santé (OMS) s est fixé comme objectif l éradication de la poliomyélite. Pour se faire, des stratégies ont été développées. Outre la vaccination avec l utilisation, en particulier, de vaccins vivants atténués trivalents, la surveillance de la circulation des poliovirus par l investigation virologique de tout cas de PFA par un laboratoire accrédité par l OMS. Les souches vaccinales mises en circulation artificielle par le biais de la vaccination se retrouvent dans la nature autant que les souches virales sauvages, d où l intérêt de la différenciation. Plusieurs techniques ont été développées pour le diagnostic différentiel entre ces souches, basées essentiellement sur l étude de leurs caractéristiques antigéniques et/ou génomiques. La technique actuellement adoptée par l OMS est la RT-PCR en temps réel utilisant six couples d amorces et sondes, spécifiques du type, sauvage ou vaccinal. Elle a permis d améliorer le diagnostic de la différenciation intratypique en termes de spécificité, de rapidité et faciliter d interprétation. Cependant, elle présente les inconvénients par l emploi de plusieurs sondes marquées, de praticabilité délicate par l investigation de chaque isolat en plusieurs réactions PCR, ce qui augmente considérablement le coût. Une technique récente d analyse en haute résolution des courbes de fusion (HightResolutionMelting) des produits de PCR a été utilisée avec succès pour l étude des variations génétiques, comme la détection et le balayage des mutations ponctuelles, le génotypage, avec des applications diverses en oncologie, en microbiologie et d autres domaines. C est une technique économique, par l emploi de seuls couples d amorces, particulièrement adaptée aux grandes séries pour différencier plusieurs variantes génétiques. Le principe de cette technique est basé sur la discrimination des profils des courbes de fusions des amplicons en fonction de leurs formes et températures de fusion. L application de cette technique innovante de biologie moléculaire pour la différenciation intra typique des poliovirus entre souches vaccinales et souches sauvages est envisageable. Objectif du projet : développement d une méthode basée sur la technique High resolutionmeltinganalysis (HRM) pour la différenciation intra typique des poliovirus entre souches vaccinales et sauvages sur la base de la variabilité génétique de leurs séquences nucléotidiques.

15 Conception et réalisation d'une nouvelle génération de sondes à courants de Foucault : Application à la détection et à la caractérisation de défauts dans les turbines à gaz d'une centrale électrique De nos jours dans plusieurs domaines industriels il y a un grand besoin de contrôle et de surveillance de l état de santé de pièces industrielles primordiales au bon fonctionnement des chaines de production. Le prix tares élevé de ce pièces et la veille au fonctionnement continuel des chaines de production, obligent nos entreprise à acheter des outils technologiques de control non destructif des pièces vitales ou bien sous-traitent à des prix exorbitants et parfois certaines des ces pièces sont expédiées à l étranger par mesures de sureté et de fiabilité du contrôle, exemples des aubes de turbines à gaz (250 MW) de la centrale électrique de M sila. Actuellement, au niveau de nos centrales électriques, les techniques de contrôle de santé des pièces de turbines les plus utilisées par les différents intervenants sont le ressuage et l ultrason. Pour le ressuage les fissures doivent être débouchant, cette technique et la moins couteuse mais très lente. La techniques des ultrasons est aussi une technique lente car il faut faire un balayage mécanique exhaustif de la pièce, il est d ailleurs souvent nécessaire de contrôler plusieurs surfaces de la pièce pour pouvoir localiser et dimensionner les défauts. La technique utilisant les courants de Foucault est aussi utilisée sur les turbines mais de façon modéré, même si celle-ci sans contact et automatisable donc rapide. Les sondes à courants de Foucault actuellement disponibles sur le marché, ne permettent pas une bonne précision de localisation et de dimensionnement des défauts. Pour cette raison la technique est souvent associée aux ultrasons. Dans ce cadre de ce projet de recherche innovation, nous proposons une nouvelle génération de sondes à courants de Foucault qui permet une localisation et un dimensionnement précis des défauts dans les pièces, sans passer par la technique des ultrasons. Les sondes à courants de Foucault actuellement existantes sur le marché génèrent un champ magnétique fixe et souvent vertical à la surface de la pièce à inspecter. La nouvelle génération que nous proposons, génère un champ magnétique à variation sinusoïdale, instantanément unidirectionnel et tournant dans le temps. Cette nouvelle approche permet un changement périodique du sens de circulation des courants induits par rapport au défaut. C est cette caractéristique qui permet la localisation et le dimensionnement précis des défauts ( fissuratio ou autres). Les objectifs de ce projet de recherche innovation et ses grandes étapes sont, successivement : - Etape de conception : Recherche de formes et dimensionnement optimales des sondes par usage de l outil de simulation numérique, et mise en œuvre et fabrication des sondes à champ tournant. - Etape réalisation d un prototype : Réalisation d un prototype de contrôle Non Destructif par courants de Foucault à base de sondes à champ tournant. Etape validation : Réalisation des tests sur le site de la centrale électrique de M sila.

16 Contrôle Non Destructif par ondes de Lamb Les structures métalliques en plaques ou en tubes sont utilisées aussi bien pour le stockage que pour le transport de produits qui peuvent être extrêmement nocifs en raison de leur nocivité. Elles sont également utilisées dans les véhicules assurant le transport des produits et des personnes. Ces infrastructures sont soumises aux effets de la corrosion qui détériorent leurs propriétés. La sécurité de ces installations nécessite un contrôle au cours de la mise en place des équipements mais également lors contrôles périodiques. Les techniques de contrôle non destructif permettent d'assurer cette fonction. Parmi les nombreuses techniques de CND, les ultrasons jouent un rôle majeur v leur efficacité et l'absence totale de risques aussi bien pour les personnes que pour l'environnement. Ce projet s intéresse particulièrement au problème de la détection de la corrosion par ondes de Lamb. La méthode ultrasonore la plus connue est l émission-réception avec un seul capteur piézoélectrique. Cette méthode permet de mesurer une éventuelle perte d épaisseur en calculant le temps aller-retour mis par l onde pour parcourir l épaisseur d une plaque. Dans le cadre de ce projet nous utiliserons des ondes dites de plaque ou ondes de Lamb. Les ondes de Lamb sont des ondes guidées : elles ont la faculté de se propager sur de longues distances. La dispersion caractéristique de ce type fait que, pour un mode donné, la vitesse de phase de ce mode dépend de sa fréquence de vibration. Les ondes de Lamb peuvent être engendrées et détectées par des transducteurs piézoélectriques; elles possèdent la capacité à détecter des défauts dans les plaques dans lesquelles elles se propagent. On peut estimer l épaisseur d une plaque, en mesurant la fréquence d un mode de Lamb se propageant à une vitesse de phase spécifique. On notera par exemple l influence d'entailles de différentes profondeurs sur trois modes de Lamb (A0, S0 et A1). Cette influence se manifeste par une atténuation des modes en présence des entailles, la valeur de l atténuation étant liée à la profondeur de l'entaille. Plusieurs études ont mis en évidence l'aptitude des ondes de Lamb pour caractériser l érosion/corrosion de tuyaux ou de plaques. La variation de la vitesse caractérise une perte d épaisseur. Les nombreuses études sur l'exploitation des ondes de Lamb dans la détection corrosion sont souvent basées sur le principe de la perte d épaisseur, cette dernière étant caractérisée par une variation de la vitesse de phase ou de groupe. L autre principe est celui de l atténuation de certains modes de Lamb. Nous nous proposons d'utiliser les techniques de traitement du signal pour la détection de la corrosion par ondes de Lamb et réaliser des cartographies de zones corrodées. Ces techniques sont basées essentiellement sur la transformée en ondelettes. Cet outil nous permet de distinguer les modes de Lamb constituant le signal détecté après propagation des ondes. Nous utiliserons l atténuation de certains modes de Lamb pour caractériser la présence de corrosion. La transformée en ondelettes est une représentation temps-fréquence, d un signal temporel. Deux familles de transformées en ondelettes sont couramment présentées. La transformée en ondelettes continue, et la transformée en ondelettes discrète. Nous utiliserons la transformée continue, selon différentes variantes, pour obtenir des cartographies de zones corrodées. La transformée en ondelettes continue fait cependant apparaître de la redondance qui peut être supprimée par l utilisation de la transformée en ondelettes discrète, qui constitue une méthode d approche complètement différente qui fait appel à la multirésolution. Nous utiliserons le module au carré de la transformée en ondelettes continue, ou scalogramme. L obtention des cartographies, par isolement de certaines zones du scalogramme, concernées par la présence de corrosion constituent une grande partie de ce projet.

17 Elaboration d'un biocomposite local issu du bois de palmier dattier. Application à l'isolation thermique en bâtiment Avec un parc national de logements de plus de et en hausse, le bâtiment (résidentiel et tertiaire) est le secteur le plus énergivore et le plus émetteur de gaz à effet de serre en Algérie. Sa consommation d énergie représente 6 millions de tonnes équivalent pétrole (tep) soit plus de 42% de la consommation d énergie finale [1-3]. Cette situation laisse entrevoir de réelles opportunités d amélioration génératrices d économies d énergie et des perspectives environnementale. Dans l habitat, la maitrise de la dépense passe le plus souvent par des actes et des choix judicieux, notamment par l amélioration de l isolation thermique qui permettra de réduire d environ 40% la consommation d énergie liée au chauffage et à la climatisation [3]. Ce travail met en avant les potentialités de l utilisation des ressources naturelles disponibles en grandes quantités en Algérie pour l élaboration d un nouveau matériau composite. Il s'agit du bois de palmier dattier disponible annuellement comme des restes sans une réelle valeur. Le projet peut s inscrire dans le cadre de la valorisation des ressources locales et du développement durable. Egalement, il obéit à la volonté nationale de responsabiliser l utilisation de l énergie et d explorer toutes les voies pour préserver les ressources et systématiser la consommation utile et optimale. Les travaux de recherche sur le sujet ont été entamés en 2009 [1]. Depuis ces travaux préliminaires [1, 2], deux thèses de doctorat ont été proposées [4, 5]. Actuellement, les doctorants [4,5] continuent le travail de synthèse bibliographique. Ils résument les principaux aspects traités dans un rapport plus détaillé où ils préciseront la mise en œuvre du matériau et les méthodes de caractérisation à suivre pour chacun. Ainsi, les objectifs du présent projet sont : - Définir un protocole pour l'élaboration d'un biomatériau qui fera l'objet d'une optimisation pour sa mise en œuvre à l échelle industrielle et de rentabiliser le procédé de sa fabrication. - Valoriser des ressources locales (déchets annuels du bois de palmier). - Bénéficier du savoir faire et des méthodes de caractérisations expérimentales disponibles chez nos collaborateurs en France.

18 Valorisation d'une plante médicinale algérienne locale Aristolochia longa: isolement et identification de principes actifs en vue de leur utilisation en thérapie anticancéreuse Les plantes médicinales constituent un patrimoine tant génétique que culturel pour notre pays. Les derniers changements en la matière, surtout l'introduction du principe de brevetabilité des ressources naturelles (Sommet de Naguya, Japan Octobre 2010), ont poussé les chercheurs du monde entier à explorer les ressources de leurs pays afin de les protéger contre toute tentative de "pillage" scientifiquement couvert. Aristolochialonga est une plante de la famille des Aristolochiaiceae largement utilisée en Algérie (appelée localement Beroztom) pour ses vertus thérapeutiques surtout dans le domaine de la phytothérapie des cancers. Nous avons déjà procédé à 'étude de ses effets en tant qu'anticancéreux. Suite à une étude ethnobotanique, nous avons pu collecter et identifier cette plante (confondue avec d'autres plantes comme Bryoniadioica ou Ecballium elaterium) et la soumettre à une série de tests phytochimiques et toxicologiques. L'étude toxicologique a permis de prouver la non toxicité aigue chez les rats Wistar des extraits aqueux (décocté, infusé). L'étude de l'effet antitumoral des extraits de la plante ont corroboré son utilisation en phytothérapie populaire contre divers cancers. Le décocté de la plante s'était avéré très cytotoxique contre les cellules tumorales du lymphome de Burkitt BL41 et contre celle du myléome multiple LP1. Cet extrait donnait une inhibition de la croissance tumorale de 96% à une concentration de 500µg/ml. Cette mort était médiée par l'apoptose étudiée par cytométrie de flux et vérifiée par le marquage au propidium d'iodide. L'apoptose induite par le décocté de Aristolochialonga était accompagnée par la chute du potentiel membranaire mitochondrial et par l'activation de la caspase -9 et -3 et dégradation du PARP (protéines de signalisation apoptotique). Nous avons pu donc établir le modèle moléculaire de l'effet apoptotique de la plante contre deux lignes cellulaires cancéreuses. Les résultats de cette étude (objet de deux articles sous press) ont confirmé que cette plante est une source importante de principes actifs anticancéreux potentiels contre le lymphome de Burkitt et contre le myélome multiple (deux cancers agressifs et incurables). Notre projet se veut donc une continuité logique de ce travail de valorisation d'une plante médicinale locale synonyme d'un savoir et un savoir faire ancestral de la pharmacopée Algérienne populaire. L'objectif de notre projet est d'isoler et identifier les principes actifs anticancéreux issus de Aristolochialonga en vue de les soumettre aux tests précliniques et cliniques comme agents anticancéreux. Le projet vise aussi l'obtention d'un brevet une fois la ou les molécules actives identifiées. Ce brevet constituera donc une forme de valorisation et de protection de cette plante.

19 Mise en place d'un réseau de capteurs sans fil pour la détection de zones sèches dans un champ agricole Les réseaux de capteurs sans fil (RCSF) sont l une des technologies visant à résoudre les problèmes de cette nouvelle ère de l informatique embaquée et omniprésente. Cette nouvelle technologie promet de révolutionner notre façon de vivre, de travailler et d interagir avec l environnement physique qui nous entoure. Les capteurs sans fils sont marché et dotés de capacités de calcul, peuvent être littéralement éparpillés sur des routes, des structures des champs agricoles ou des machines, créant ainsi une sorte de»second peau numérique» capable de récolter des grandeurs physiques se leur environnement proche (température, humidités, luminosité, pression barométrique, etc.), et de les transmettre vers un ou plusieurs points de collecte, d une manière autonome. Dans le cadre de l exploitation de cette technologie pour la surveillance de l environnement, notre projet consiste à développer une nouvelle méthodologie efficace pour le déploiement d un réseau de capteurs sans fil pour superviser des champs agricoles afin de bien contrôler le processus d irrigation, selon le taux d humidité du sol. Un autre but de ce projet est le travail en collaboration avec des ingénieurs agricoles afin de leur permettre la maitrise de cette nouvelle technologie à savoir les réseaux de capteurs sans fil, dans le but d améliorer et d évoluer les techniques agricoles pour un meilleur rendement. Le produit de notre projet pourra éventuellement être commercialisé à l échelle nationale et pourra être un outil précieux pour tout agriculteur visant à améliorer et contrôler son system d irrigation aussi bien pour des raisons économique que pour des raisons environnementales (préservation de l eau).

20 Développement et mise en œuvre d'une nouvelle technique pour la conservation à long terme des semences récalcitrantes: Application aux glands de chêne liège La conservation des semences dites récalcitrantes pose de multiples problèmes liés notamment à la difficulté de maitriser leur germination précoce et leur teneur en eau durant la conservation. Une déshydratation au dessous d'un seuil minima compromis leur vitalité. La non maitrise des conditions et paramètres de conservation en banques de semences et en pépinières occasionne des pertes considérables et rend ardu de maintenir les semences en bon état physiologique pour une longue période. En plus des difficultés sus évoquées, pour les glands de chêne liège (Quercus suber L.) s'ajoute le développement des champignons responsables de la pourriture noire au bout de quelques mois de conservation et qui se propagent rapidement infestant ainsi une partie importante de glands. Le recours à la conservation des glands de cette espèce, de grande importance socio-économique pour le pays, se justifie par l'irrégularité de la glandée (production de glands) d'une année à l'autre ne permettant pas un approvisionnement régulier des pépinières en glands, lesquelles ne peuvent ainsi satisfaire les objectifs des programmes de réhabilitation des subéraies inscrits dans le cadre du plan national de reboisement. La conservation des glands se fait jusqu'à présent dans des sacs en plastique que l'on met dans des chambres froides positives. De cette façon, au bout des deux premiers mois, la majorité des glands seront inutilisables: soit attaqués par des champignons, soit déshydratés ou germés. Ainsi, pour avoir la quantité nécessaire au moment du semis en pépinière, des quantités énormes de glands sont ramassés et mets en conservation (il faut donc prévoir au moins 8 fois la quantité recherchée), ce qui est préjudiciable pour la préservation et la gestion durable de la subéraie. C'est dans le cadre de cette problématique, commune à l'ensemble des pays subéricoles, que s'inscrit ce projet de recherche dans lequel nous projetons d'expérimenter une nouvelle technique de conservation en intervenant sur les différentes phases nécessaires pour réussir une conservation à long terme : - collecte des glands (moment et méthode de collecte, état des glands au moment de la collecte); - préparation des glands pour conservation y compris triage; - traitement préventif des glands avant conservation; - emballage et stratification des glands (caractéristiques de l'emballage et matériau de stratification en couches); - paramètres de conservation: température et humidité. L'évaluation de la qualité physiologique des glands (teneur en eau des glands, faculté et énergie germinative, taux d'infestation, pertes) au cours de la conservation selon un calendrier prédéfini permettra de vérifier l'efficacité de la technique expérimentée.

matériaux, innovation, éco-conception et bâtiment

matériaux, innovation, éco-conception et bâtiment matériaux, innovation, éco-conception et bâtiment Renaud Caplain Maître de conférences CNAM Paris vendredi 30 janvier 2009 1 Les matériaux dans le bâtiment Trois grandes catégories et, très vite, une quatrième.

Plus en détail

RITUNE. Logiciel pour optimiser la consommation énergétique et les ressources dans les stations d épuration en s appuyant sur tous les processus

RITUNE. Logiciel pour optimiser la consommation énergétique et les ressources dans les stations d épuration en s appuyant sur tous les processus RITUNE Logiciel pour optimiser la consommation énergétique et les ressources dans les stations d épuration en s appuyant sur tous les processus «ENTRE 10 ET 25 % DES RESSOURCES QUI SONT NÉCESSAIRES DANS

Plus en détail

Technologie des contacteurs gaz liquide : cas des colonnes à plateaux et à garnissage. M. Prévost

Technologie des contacteurs gaz liquide : cas des colonnes à plateaux et à garnissage. M. Prévost Technologie des contacteurs gaz liquide : cas des colonnes à plateaux et à garnissage M. Prévost Version V2/ nov 2006 Structure du cours Partie 1 : Introduction Partie 2 : Mise en contact de Gaz et de

Plus en détail

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Orateurs : ICESOL: CONCEPT 1. POUR UN INNOVANT Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Le projet «La Cigale», terminé en mars 2014 est la rénovation Minergie la plus

Plus en détail

ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE

ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE 0-06 Novembre, 00, Sousse,Tunisie ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE A. Benmansour A. Benzerdjeb Laboratoire de mécanique appliquée,

Plus en détail

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS Une collaboration entre homme et machine LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS 2 A PROPOS Les hommes

Plus en détail

Projet SETHER Appel à projets 2008. Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com

Projet SETHER Appel à projets 2008. Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com Projet SETHER Appel à projets 2008 Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com SETHER STOCKAGE D ELECTRICITÉ SOUS FORME THERMIQUE À HAUTE TEMPÉRATURE Partenaires : POWEO, SAIPEM, CEA, CNAM, GEMH,

Plus en détail

L efficacité énergétique dans les bâtiments

L efficacité énergétique dans les bâtiments https://intranet.swe.siemens.com/fr/intra/infrastructure-cities/bt/offre/ssp/buildingautomation/energie/pages/notre-offre.aspx L efficacité énergétique dans les bâtiments siemens.com/answers Kurt Detavernier

Plus en détail

BÂTIMENT. Article publié dans Porc Québec Août 2001

BÂTIMENT. Article publié dans Porc Québec Août 2001 MAÎTRISER LA VENTILATION MINIMUM POUR DIMINUER LES COÛTS DE CHAUFFAGE Article publié dans Porc Québec Août 2001 BÂTIMENT FRANCIS POULIOT Ingénieur agricole Centre de développement du porc du Québec Avec

Plus en détail

Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques

Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques Face à des budgets de plus en plus serrés, des inquiétudes sur l empreinte écologique, ainsi que des coûts de plus en plus élevés

Plus en détail

Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie

Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie Fiche thématique A01 Les techniques alternatives au ressuage et à la magnétoscopie Cette fiche liste les techniques qui peuvent

Plus en détail

L Avenue Digital Media. Visualisation de processus industriels par l image 3D. créateur de mondes virtuels

L Avenue Digital Media. Visualisation de processus industriels par l image 3D. créateur de mondes virtuels L Avenue Digital Media Visualisation de processus industriels par l image 3D créateur de mondes virtuels L Avenue Digital Media En quelques mots L Avenue Digital Media est spécialisée dans les créations

Plus en détail

LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES. christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface. Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87

LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES. christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface. Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87 LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87 PRINCIPAL MODE DE DEGRADATION DANS LE MONDE devant les

Plus en détail

Crèmes glacées et sorbets

Crèmes glacées et sorbets Crèmes glacées et sorbets 1. Présentation 1.1. Nature de l'activité L'unité de crèmes glacées - sorbets s'intègre comme industrie de seconde transformation à la fois dans la filière lait et dans la filière

Plus en détail

Choix des instruments de mesure

Choix des instruments de mesure Amélioration des processus grâce à une gestion des techniques de mesure L'évaluation des valeurs d un processus est plus qu uniquement l'intégration du capteur et la lecture des indications. Afin de faire

Plus en détail

Dôme- Structure Gonflable. Description technique

Dôme- Structure Gonflable. Description technique Dôme- Structure Gonflable Description technique Description générale Les structures gonflables, ou dômes gonflables, permettent de couvrir des enceintes sportives de façon temporaire ou permanente, quelle

Plus en détail

PNR : TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES

PNR : TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES PNR : TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Préambule Aujourd hui à travers l activité de «Recherche-Développement» l application technologique des acquis de la science est devenue non seulement l équivalent d une

Plus en détail

Projet de domaine Center Parcs Poligny / Jura

Projet de domaine Center Parcs Poligny / Jura Projet de domaine Center Parcs Poligny / Jura 19-06-2015 Approche Bilan Carbone Réf Date Auteur V1 04/06/15 ELAN V2 15/06/15 ELAN V3 19/06/15 ELAN ELAN 1, avenue Eugène Freyssinet 78061 SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

IMPRESSION 3D DE QUALITÉ PROFESSIONNELLE POUR LES ÉCOLES

IMPRESSION 3D DE QUALITÉ PROFESSIONNELLE POUR LES ÉCOLES IMPRESSION 3D DE QUALITÉ PROFESSIONNELLE POUR LES ÉCOLES IMPRESSION 3D ÉCONOMIQUE 3D Systems fabrique les imprimantes 3D les plus abordables du marché. INVESTISSEMENT INITIAL MINIMUM Disponibles à partir

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes 1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] 1.1 Avantages & principes 1.2 Process de fonctionnement BIM ESQUISSE CONCEPTION EVALUATION CONSTRUCTION GESTIONS Acquisition de données Intégration logiciel

Plus en détail

Boite aux lettres communicante

Boite aux lettres communicante Classe concernée : Terminale S Science de l ingénieur Nombre total d élèves : 3 Nombre de s pour ce projet :2 Boite aux lettres communicante On se propose d'équiper une boite aux lettres normalisée d'un

Plus en détail

Communiqué de presse - Mars 2013. Le Groupe Bonduelle se dote d un site internet entièrement dédié à sa politique de développement durable

Communiqué de presse - Mars 2013. Le Groupe Bonduelle se dote d un site internet entièrement dédié à sa politique de développement durable Communiqué de presse - Mars 2013 Le Groupe Bonduelle se dote d un site internet entièrement dédié à sa politique de développement durable 2 «Par son métier, en lien direct avec le monde agricole, par ses

Plus en détail

La fabrication additive devient exacte

La fabrication additive devient exacte La fabrication additive devient exacte Source : article de la machine-outil, www.machine-outil.com Démarche empirique, la construction de pièces métalliques par superposition successive de couches change

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

passez à la chaleur renouvelable à base de résidus agricoles.

passez à la chaleur renouvelable à base de résidus agricoles. passez à la chaleur renouvelable à base de résidus agricoles. Un service clé-en-main, un chauffage confortable et sûr. Un prix compétitif L option d un financement intégral. Un service de fourniture de

Plus en détail

Les formations en cycle ingénieur

Les formations en cycle ingénieur Les formations en cycle ingénieur Eau, environnement, aménagement Ce domaine forme des ingénieurs capables d'explorer et d'organiser l'espace (surface et sous-sol), d'exploiter durablement les ressources

Plus en détail

THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016. 10 septembre 2015

THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016. 10 septembre 2015 THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016 10 septembre 2015 THÉMATIQUES PROPOSÉES A Concevoir, surveiller, maintenir et exploiter les grandes installations de production E Services énergétiques

Plus en détail

Economie de l hydrogène. Quelle place pour les énergies renouvelables?

Economie de l hydrogène. Quelle place pour les énergies renouvelables? JLR/15/12/06 Economie de l hydrogène. Quelle place pour les énergies renouvelables? Communication pour WIH2 2007 (2 ème Workshop International sur l Hydrogène) Ghardaia 19-21 mars 2007 Auteur: Jean-Loup

Plus en détail

Eau, environnement, aménagement

Eau, environnement, aménagement Eau, environnement, aménagement Ce domaine forme des ingénieurs capables d'explorer et d'organiser l'espace (surface et sous-sol), d'exploiter durablement les ressources et de gérer les problèmes environnementaux

Plus en détail

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes).

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes). SUJET DE CONCOURS Sujet Exploitation d une documentation scientifique sur le thème de l énergie 2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D,

Plus en détail

Nos références sur le canton de Genève : SIG chauffage à distance CAD, Bureau d ingénieurs, chauffagistes.

Nos références sur le canton de Genève : SIG chauffage à distance CAD, Bureau d ingénieurs, chauffagistes. BIO-DESEMBOUAGE 100% biologique pour pompes à chaleur, chauffage sol, circuits fermés de chauffage, climatisation et refroidissement. Un procédé physique et naturel Plus de consommable Pas d intervention

Plus en détail

LES CENTRALES EOLIENNES

LES CENTRALES EOLIENNES LES CENTRALES EOLIENNES FONCTIONNEMENT Les éoliennes utilisent l énergie cinétique du vent (énergie éolienne) pour la transformer en énergie électrique. Elles produisent une énergie renouvelable (et même

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle

Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle ACTIVITÉS ET TÂCHES PROFESSIONNELLES Les activités professionnelles décrites ci-après, déclinées à partir des fonctions

Plus en détail

Notions de puissance et bâtiment durable

Notions de puissance et bâtiment durable Notions de puissance et bâtiment durable La gestion de la puissance électrique La notion de puissance en physique représente une quantité d énergie par unité de temps. La puissance électrique se mesure

Plus en détail

Influence de la variation de débit sur les performances d une pompe solaire

Influence de la variation de débit sur les performances d une pompe solaire Revue des Energies Renouvelables SIENR 12 Ghardaïa (2012) 23 28 Influence de la variation de débit sur les performances d une pompe solaire H. Ammar 1*, M.T. Bouziane 2 et Y. Bakelli 1 1 Unité de Recherche

Plus en détail

TRAITEMENT DES SURFACES INTERIEURES D UNE CUVE DE STOCKAGE D UN CHAUFFE EAU SOLAIRE ALGERIEN

TRAITEMENT DES SURFACES INTERIEURES D UNE CUVE DE STOCKAGE D UN CHAUFFE EAU SOLAIRE ALGERIEN TRAITEMENT DES SURFACES INTERIEURES D UNE CUVE DE STOCKAGE D UN CHAUFFE EAU SOLAIRE ALGERIEN CHIKHI Mourad 1, SELLAMI Rabah 1 et Merzouk Kasbadji Nachida 1 1: Unité de Développement des Equipements Solaires

Plus en détail

One Eye ou «bouture 1 œil», opportunité de la production

One Eye ou «bouture 1 œil», opportunité de la production One Eye ou «bouture 1 œil», opportunité de la production Sucrerie du Gol, TEREOS OCEAN INDIEN jygonthier@tereos.com Gonthier Jean-Yves Résumé La multiplication de la canne se fait traditionnellement à

Plus en détail

SERVICES RELATIFS A L EXPLOITATION DE RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS (Terrestres et satellitaires)

SERVICES RELATIFS A L EXPLOITATION DE RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS (Terrestres et satellitaires) PROBLEMATIQUE - L APPROCHE JADE Telecom L exploitation de réseaux de télécommunications implique pour les entreprises la prise en compte de différents points importants : La mise en place de personnel

Plus en détail

Hager innove pour. l efficacité énergétique

Hager innove pour. l efficacité énergétique Hager innove pour l efficacité énergétique Le groupe Hager développe et commercialise des solutions accompagnées de multiples services pour la distribution sécurisée et intelligente de l énergie électrique

Plus en détail

L air pur où il fait bon vivre!

L air pur où il fait bon vivre! L air pur où il fait bon vivre! Un partenariat empreint de confiance Conjointement avec deux sociétés partenaires installées en Allemagne et en Autriche, l entreprise fondée en 1978 fabrique des produits

Plus en détail

Une étude récente le démontre : «PAVATEX isole durablement»

Une étude récente le démontre : «PAVATEX isole durablement» Communiqué de presse Une étude récente le démontre : «PAVATEX isole durablement» La nouvelle brochure «Construire et habiter avec la nature» démontre les nombreux avantages des matériaux isolants en fibres

Plus en détail

ACOUSTIQUE DES CLOISONS

ACOUSTIQUE DES CLOISONS ISOLATION ACOUSTIQUE DES CLOISONS MOBILES, DÉMONTABLES ET AMOVIBLES Plafonds suspendus et barrières phoniques 1 ISOLATION ET ABSORPTION ACOUSTIQUE Ne pas confondre! Un matériau peut être caractérisé par

Plus en détail

Des solutions sur mesure complètes pour le bloc opératoire SUPERSUITE

Des solutions sur mesure complètes pour le bloc opératoire SUPERSUITE SUPERSUITE Des solutions sur mesure complètes pour le bloc opératoire Qu'est-ce que SUPERSUITE de BERCHTOLD? Des solutions sur mesure...... pour votre salle d'opération, qui satisfont aux exigences cliniques

Plus en détail

ECOSITE: Etat d avancement des travaux

ECOSITE: Etat d avancement des travaux ECOSITE: Etat d avancement des travaux Conseil du développement durable 21 septembre 2009 17/09/09 - Page 1 Plan de la présentation 1. Le groupe de travail Ecosite: genèse et calendrier 2. Projet 1: Ecomat

Plus en détail

AT&S Renforce son Efficacité et sa Flexibilité Métier Grâce à une Gestion IT Optimisée

AT&S Renforce son Efficacité et sa Flexibilité Métier Grâce à une Gestion IT Optimisée CUSTOMER SUCCESS STORY Mars 2014 AT&S Renforce son Efficacité et sa Flexibilité Métier Grâce à une Gestion IT Optimisée PROFIL CLIENT Secteur: Industrie manufacturière Société: AT&S Effectifs: 7 500 personnes

Plus en détail

BTS Maintenance des Systèmes

BTS Maintenance des Systèmes 3 e CPC sous-commission EEAI BTS Maintenance des Systèmes Ex BTS Maintenance Industrielle Dominique PETRELLA IA-IPR STI 1 Les fonctions de la Le BTS Maintenance donne accès au métier de technicien supérieur

Plus en détail

iris 5 Une longueur d avance en matière de vidéoscopie Comment obtenir de grandes images dans des endroits difficiles d accès?

iris 5 Une longueur d avance en matière de vidéoscopie Comment obtenir de grandes images dans des endroits difficiles d accès? SINCE 1992 iris 5 Une longueur d avance en matière de vidéoscopie Comment obtenir de grandes images dans des endroits difficiles d accès? En suivant tous les chemins de façon flexibles. Champ de vision

Plus en détail

ENTRAÎNEMENT EN CONDITIONS RÉELLES DE GESTION DES INCIDENTS NRBC ET MATIÈRES DANGEREUSES FORMER PRÉPARER AGIR

ENTRAÎNEMENT EN CONDITIONS RÉELLES DE GESTION DES INCIDENTS NRBC ET MATIÈRES DANGEREUSES FORMER PRÉPARER AGIR Leaders mondiaux dans les systèmes de formation aux incidents NRBC/Matières Dangereuses ENTRAÎNEMENT EN CONDITIONS RÉELLES DE GESTION DES INCIDENTS NRBC ET MATIÈRES DANGEREUSES FORMER PRÉPARER AGIR INTRODUCTION

Plus en détail

La rentabilité de l énergie solaire n est plus à prouver dans de nombreux

La rentabilité de l énergie solaire n est plus à prouver dans de nombreux Les architectes ont un rôle clé à jouer dans le développement des énergies renouvelables pour pouvoir utilement conseiller un maître d ouvrage vers la solution la plus adaptée. OBJECTIF Ce guide propose

Plus en détail

VITODATA VITOCOM. bien plus que la chaleur. Télésurveillance et télégestion d installations de chauffage par Internet. Internet TeleControl

VITODATA VITOCOM. bien plus que la chaleur. Télésurveillance et télégestion d installations de chauffage par Internet. Internet TeleControl bien plus que la chaleur VITODATA VITOCOM Internet TeleControl Télésurveillance et télégestion d installations de chauffage par Internet Viessmann S.A. Z.I. - B.P. 59-57380 Faulquemont Tél. : 03 87 29

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Mesurer la consommation d air comprimé ; économiser sur les coûts d énergie

Mesurer la consommation d air comprimé ; économiser sur les coûts d énergie Mesurer la consommation d air comprimé ; économiser sur les coûts d énergie L'air comprimé est un porteur d'énergie indispensable. A titre d exemple, environ 60.000 installations sont présentes en Allemagne.

Plus en détail

Les humains éliminent le risque d erreur humaine. Un nouveau type de technologie d inspection Mentor EM avec Mentor Create.

Les humains éliminent le risque d erreur humaine. Un nouveau type de technologie d inspection Mentor EM avec Mentor Create. Les humains éliminent le risque d erreur humaine. Un nouveau type de technologie d inspection Mentor EM avec Mentor Create. Plus d expérience lors de chaque inspection. L expertise entre vos mains. GE

Plus en détail

Solutions d étalonnage d humidité

Solutions d étalonnage d humidité Solutions d étalonnage d humidité www.michell.com Solutions d étalonnage d humidité L importance d un étalonnage régulier La fiabilité du fonctionnement d un hygromètre, et, d ailleurs, detout instrument

Plus en détail

CONTENU. B- Traitement et recyclage des déchets 1. Démolition des navires

CONTENU. B- Traitement et recyclage des déchets 1. Démolition des navires CONTENU 2 I- Une transition sûre et équitable? Les enjeux mondiaux du développement durable II- Le débat écologique et sa dimension sociale III- Les nuances de vert dans les emplois verts IV. Emplois verts

Plus en détail

Communiqué de Presse. Boulogne-Billancourt, Septembre 2003

Communiqué de Presse. Boulogne-Billancourt, Septembre 2003 Communiqué de Presse AudioSmartCard annonce son nouveau serveur d authentification Secured Sound Pro Server compatible LDAP et Radius et la disponibilité de son Software Developement Kit SDK Boulogne-Billancourt,

Plus en détail

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques I R. A L I S O N B R O G N A U X U N I T É D E B I O - I N D U S T R I E S G E M B L O U X A G R O B I

Plus en détail

31/01/2014 1. Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment

31/01/2014 1. Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment 1 Atelier «Intégration des énergies renouvelables dans le bâtiment» Solution de Climatisation Solaire Réversible Marie NGHIEM Chef de projet et Cofondatrice Helioclim 2 Un marché en attente d une solution

Plus en détail

LES CAPTEURS. 1 Définition :

LES CAPTEURS. 1 Définition : LES CAPTEURS 1 Définition : Un capteur est un organe de prélèvement d'informations qui élabore, à partir d'une grandeur physique, une autre grandeur physique de nature différente (généralement électrique)

Plus en détail

GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE

GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE Institut National des Sciences Appliquées de Strasbourg GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE ETUDE DE SOLUTIONS DE RENOVATION DE BATIMENTS TRADITIONNELS EN ECOSSE Par MARIE JONNARD Tutrice

Plus en détail

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES TECHNIQUES DE SUIVI DES ARTICLES ET DES STOCKS

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES TECHNIQUES DE SUIVI DES ARTICLES ET DES STOCKS LES TECHNIQUES DE SUIVI DES ARTICLES ET DES STOCKS La gestion et la maîtrise des flux entrants et sortants du magasin nécessite la mise en œuvre d un dispositif à trois composantes : la classification

Plus en détail

Nestaan Holland B.V. www.nestaan.nl. Quality insulation with a personal touch

Nestaan Holland B.V. www.nestaan.nl. Quality insulation with a personal touch Nestaan Holland B.V. www.nestaan.nl Quality insulation with a personal touch Nestaan Holland Nestaan Holland est une entreprise familiale fondée en 1968 spécialisée dans la mise au point et la production

Plus en détail

Assainissement de ponts rôle. dans la conservation des ponts

Assainissement de ponts rôle. dans la conservation des ponts Assainissement de ponts rôle des inspections et des interventions dans la conservation des ponts Cet exposé a pour objectif de rappeler, dans un moment de débat accru sur la durabilité et la pérennité

Plus en détail

LA PLACE DU SOLAIRE DANS LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. «Le solaire thermique : le champion de la RT 2012 dans le résidentiel individuel»

LA PLACE DU SOLAIRE DANS LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. «Le solaire thermique : le champion de la RT 2012 dans le résidentiel individuel» ASSOCIATION PROFESSIONNELLE DE L ENERGIE SOLAIRE LA PLACE DU SOLAIRE DANS LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 «Le solaire thermique : le champion de la RT 2012 dans le résidentiel individuel» Contexte : La

Plus en détail

Un système universel, économique, automatique et autonome

Un système universel, économique, automatique et autonome Un système universel, économique, automatique et autonome Principe de fonctionnement 1 Une ou plusieurs AGRIBASES sont installées dans les parcelles. Les capteurs y sont branchés 2 3 Les AGRIBASES communiquent,

Plus en détail

Guide de SolidWorks Flow Simulation pour l enseignant. Présentateur Date

Guide de SolidWorks Flow Simulation pour l enseignant. Présentateur Date Guide de SolidWorks Flow Simulation pour l enseignant Présentateur Date 1 Qu'est-ce que SolidWorks Flow Simulation? SolidWorks Flow Simulation est un logiciel d'analyse des écoulements de fluide et du

Plus en détail

Aquis. Gestion de réseaux hydrauliques

Aquis. Gestion de réseaux hydrauliques Aquis Gestion de réseaux hydrauliques 80% de votre capital est investi dans le réseau de distribution Aquis vous donne un contrôle total 2 Un avenir plein de défis Sans informations en temps réel relatives

Plus en détail

C1 S informer. C1.1 Rechercher, Exploiter des documents

C1 S informer. C1.1 Rechercher, Exploiter des documents C1 S informer C1.1 Rechercher, Exploiter des documents Une commande Un besoin exprimé Expliciter le besoin*. Le service rendu, les utilisateurs, les conditions d'utilisation sont listés. Les performances

Plus en détail

Quels métiers. après un master. Traitements de Surface?

Quels métiers. après un master. Traitements de Surface? Quels métiers après un master Formulation et Traitements de Surface? 0 Ingénieur industrialisation Chimiste industrialisation Ingénieur traitements de surfaces Responsable produits Responsable prestation

Plus en détail

Leçon N 1 : Capacités Connaissances Expériences Relever des températures. transfert de l énergie.

Leçon N 1 : Capacités Connaissances Expériences Relever des températures. transfert de l énergie. Leçon N 1 : Température et chaleur Capacités Connaissances Expériences Relever des températures. Connaître l'existence des échelles de Etalonnage d'un thermomètre. Vérifier expérimentalement que lors d

Plus en détail

Fonctionnalités d un logiciel de GMAO

Fonctionnalités d un logiciel de GMAO I.1. Introduction : Le caractère stratégique de la panne, préoccupe de plus en plus les responsables de la production ayant à faire face aux équipements complexes qui ne cessent de prendre de l ampleur

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Physique-chimie Exemple d activités de classe Ressources pour le lycée général et technologique Préambule Notion de résistance thermique Extrait du programme d enseignement spécifique de physique-chimie

Plus en détail

Les énergies renouvelables. Mardi 27 septembre 2011

Les énergies renouvelables. Mardi 27 septembre 2011 Les énergies renouvelables Mardi 27 septembre 2011 Introduction La climatisation aujourd hui implique : une surconsommation énergétique des problèmes de production et d acheminement de l énergie électrique

Plus en détail

TP 17 : Notion de résistance thermique d un matériau

TP 17 : Notion de résistance thermique d un matériau TP 17 : Notion de résistance thermique d un matériau Objectifs : - Mesurer la résistance thermique de certains matériaux. - Comparer ces matériaux pour l appliquer à l isolation des bâtiments. Compétences

Plus en détail

Assemblage des métaux. Assemblage des métaux

Assemblage des métaux. Assemblage des métaux Assemblage des métaux La fonction principale d un assemblage est de transmettre correctement des efforts qui peuvent être très importants et qui sont le plus généralement statiques ou quasi-statiques (actions

Plus en détail

Parce que l hygiène est primordiale, NSK a inventé l iclave

Parce que l hygiène est primordiale, NSK a inventé l iclave Parce que l hygiène est primordiale, NSK a inventé l iclave iclave Le meilleur dans l art de la stérilisation L autoclave iclave représente ce qu il y a de mieux dans l art de la stérilisation. Réalisé

Plus en détail

En classe de quatrième

En classe de quatrième En classe de quatrième La classe de quatrième permet à l élève d aborder les six approches du programme sur le domaine d application du confort et domotique. Les différents centres d intérêt prennent appui

Plus en détail

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse?

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? 1 Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte d'affectation spéciale "Développement Agricole et Rural" du Ministère de l'alimentation,

Plus en détail

L EAU SOURCE DE VALEUR DANS VOTRE PROCESS

L EAU SOURCE DE VALEUR DANS VOTRE PROCESS L EAU SOURCE DE VALEUR DANS VOTRE PROCESS Pour répondre aux besoins de chaque industriel Intégration d une démarche de développement durable pour réduire les consommations en eau et en énergie? Besoin

Plus en détail

Réseau International des Centres de formations aux métiers de l Eau Assemblée Constitutive du Réseau Paris 19-21 novembre 2008 Expérience de l

Réseau International des Centres de formations aux métiers de l Eau Assemblée Constitutive du Réseau Paris 19-21 novembre 2008 Expérience de l Réseau International des Centres de formations aux métiers de l Eau Assemblée Constitutive du Réseau Paris 19-21 novembre 2008 Expérience de l Algérienne des Eaux en matière de formation ZAIER Hocine Sommaire

Plus en détail

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un diagnostic? d- Comment appliquer la méthode Bilan Carbone?

Plus en détail

Maîtrise de l énergie dans l habitat

Maîtrise de l énergie dans l habitat Séquence 1 : Quels sont les postes de consommation d énergie dans une habitation? 2 séances Séance Séquence 2 : Quel est le systéme de chauffage le plus économique? Séance Séquence 3 : Quels éléments composent

Plus en détail

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME PACK ON DEMAND Solution SaaS pour PME 1 Yourcegid RH Pack On Demand : Solution de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, dédiée aux PME, en mode SaaS. Un grand souffle sur les ressources humaines

Plus en détail

Impacts des variations de la qualité du gaz H dans les usages industriels

Impacts des variations de la qualité du gaz H dans les usages industriels Impacts des variations de la qualité du gaz H dans les usages industriels Rémy Cordier GDF SUEZ / CRIGEN Impacts des variations de la qualité du gaz H dans les usages industriels La GAD ne s applique pas

Plus en détail

IUT de POITIERS Département Génie Thermique et Energie 14 allée jean Monnet BP 389 86010 POITIERS cedex

IUT de POITIERS Département Génie Thermique et Energie 14 allée jean Monnet BP 389 86010 POITIERS cedex IUT de POITIERS Département Génie Thermique et Energie 14 allée jean Monnet BP 389 86010 POITIERS cedex Tél / Fax : 05 49 45 34 14 / 34 06 iutp.gte@univ-poitiers.fr Le Génie Thermique et Energie, c'est

Plus en détail

ENTRAÎNEMENT EN CONDITIONS RÉELLES DE GESTION DES INCIDENTS NRBC ET MATIÈRES DANGEREUSES

ENTRAÎNEMENT EN CONDITIONS RÉELLES DE GESTION DES INCIDENTS NRBC ET MATIÈRES DANGEREUSES ENTRAÎNEMENT EN CONDITIONS RÉELLES DE GESTION DES INCIDENTS NRBC ET MATIÈRES DANGEREUSES INTRODUCTION: UN DÉFI MONDIAL L éventualité d attaques NRBC ou de déversements délibérés ou involontaires de substances

Plus en détail

Partie A : Le superéthanol E85

Partie A : Le superéthanol E85 BTS AA 2011 Pour répondre aux différentes contraintes en terme de disponibilité des ressources énergétiques d origine fossile et pour contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, de

Plus en détail

Pour un avenir Durable: Nos choix & voix sur le climat

Pour un avenir Durable: Nos choix & voix sur le climat Pour un avenir Durable: Nos choix & voix sur le climat Regard des communautés sur les impacts du changement climatique «Nos maisons sont emportées par l avancée de la mer. Nous sommes obligés de partir

Plus en détail

Chapitre E : Allégations environnementales dans la communication commerciale

Chapitre E : Allégations environnementales dans la communication commerciale Chapitre E : Allégations environnementales dans la communication commerciale Le présent chapitre doit être lu en conjonction avec les Dispositions générales sur les pratiques de publicité et de communication

Plus en détail

Constructeur bois Document professeur

Constructeur bois Document professeur Constructeur bois Document professeur STI2D Mathématiques SVT Physique Chimie Seconde Première Terminale Quelles approches dans les disciplines scientifiques et technologiques? Compétences scientifiques

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TERTIAIRES SESSION 2013

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TERTIAIRES SESSION 2013 La commission de choix de sujets a rédigé cette proposition de corrigé, à partir des enrichissements successifs apportés aux différents stades d élaboration et de contrôle des sujets. Pour autant, ce document

Plus en détail

TECHNOLOGIES EXPERTISES RECHERCHES ANALYTIQUES EN ENVIRONNEMENT. SyPACV2. Système de prélèvement automatique compact - 2 ème génération

TECHNOLOGIES EXPERTISES RECHERCHES ANALYTIQUES EN ENVIRONNEMENT. SyPACV2. Système de prélèvement automatique compact - 2 ème génération TECHNOLOGIES EXPERTISES RECHERCHES ANALYTIQUES EN ENVIRONNEMENT Ingénierie SyPACV2 Système de prélèvement automatique compact - 2 ème génération 2012 SOMMAIRE 1. Le service Ingénierie 2. Qu est-ce que

Plus en détail

SIG2013, Versailles, 3 octobre 2013. Identifier et planifier des réseaux thermiques à l'aide d'un SIG

SIG2013, Versailles, 3 octobre 2013. Identifier et planifier des réseaux thermiques à l'aide d'un SIG Identifier et planifier des réseaux thermiques à l'aide d'un SIG Création et vision Le Centre de Recherches Energétiques et Municipales CREM a été conjointement créé en 1986 par la Ville de Martigny et

Plus en détail

LA GESTION D ASTREINTE White Paper

LA GESTION D ASTREINTE White Paper LA GESTION D ASTREINTE White Paper GENERALITES SUR LA GESTION D ASTREINTE :... 2 POURQUOI METTRE EN PLACE UNE GESTION D ASTREINTE AUTOMATISEE?... 2 LA TRANSMISSION DE L INFORMATION, LE NERF DE LA GESTION

Plus en détail

Solysmart, la surveillance en continu des ventilateurs

Solysmart, la surveillance en continu des ventilateurs www.howden.com Solysmart, la surveillance en continu des ventilateurs L expert du contrôle des ventilateurs Un système de surveillance rentable dès le premier arrêt imprévu. Des informations précieuses

Plus en détail

Lot 7 : Document Recette

Lot 7 : Document Recette Lot 7 : Document Recette Référence Document_Recette.pdf Version 2.0 Date 18/06/2009 Auteur Chef de projet Equipe INOVECO Lionel Croix Le présent document reprend le cahier des charges que l on s était

Plus en détail

Machines Hydrauliques pour Essais de Compression ECH MICROTEST

Machines Hydrauliques pour Essais de Compression ECH MICROTEST - Machines Hydrauliques pour Essais de Compression ECH MICROTEST MICROTEST, S.A. Instruments and Equipments for Materials Testing (+34) 91 796 33 32 www.microtest-sa.com 1 INTRODUCCIÓN Les machines d'essais

Plus en détail

Les toitures inclinées

Les toitures inclinées Les toitures inclinées 1. Introduction Les toitures inclinées sont aussi appelées : toitures sèches : c'est à dire qu'elles comportent un espace de ventilation toitures froides : c'est à dire qu'elles

Plus en détail