Projets et Laboratoires de la FMNT-Grenoble en Micronanotechnologies

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projets et Laboratoires de la FMNT-Grenoble en Micronanotechnologies"

Transcription

1 Projets et Laboratoires de la FMNT-Grenoble en Micronanotechnologies Matériaux LMGP Technologies UMR 5628 Composants LTM SPINTEC UMR 5129 URA 2512 Micro-systèmes IMEP UMR 5130

2 Les thématiques des Recherche LMGP: LTM: Synthèse et caratérisation de matériaux fonctionnels à fort potentiel d application Développement de technologies impliquées dans l élaboration des nanocomposants IMEP: Composants et circuits micronanoélectroniques et Photoniques SPINTEC:Composants spintroniques fonctionnels innovants issus de la recherche amont et validation technologique

3 FMNT/LMGP- Dépôt CVD assisté par interférométrie laser UV pour la nanostructuration 3D Obtenir des matériaux sous forme de : * systèmes 3D de nanoplots (magnétiques) : couplages magnétiques, propriétes magnéto-optiques * systèmes 3D de nanotrous (gap photonique) systèmes 3D de nanotrous (électrodes à porosité contrôlée) Porte-échantillon Interféromètre Laser UV pulsé (355 nm,10 ns) Image MEB d une couche fine d hybride Organique- Minéral structuré bidimensionnellement Schéma de principe de l interféromètre

4 FMNT/LMGP- Liquid injection chemical vapor deposition of oxides nanostructures (dots ) Objectives I) Insitu study during CVD of the growth of oxide nanostructures and films by AFM II) Insitu study of the electrical and magnetic properties (conductivity, dielectric properties ) using physical modes of the AFM/STM (TUNA, PFM, MFM, tunneling spectrocopy ) STO substrate 5 inj. 10 inj. 50 inj. T S =550ºC Effect of T on nucleation and growth studied Conditions for Fe 2 O 3 dots growth determined MOCVD reactor equipped with a liquidinjection source Coupling of the reactor to an ultra-high vacuum AFM/STM (Omicron)

5 FMNT/LTM -Materiaux innovants et Nano-objets objets Dots Dots Substrate Substrate 5nm Dot Tunnel oxide Substrate Intégration des nc-si dans une cellule mémoire SiH 4 Si-Au eutectic Si Elaboration de Nanofils par CVD catalytique Current [na] x 500 nm 39 MΩ 90 0 nm Vgap [V] I(v) 44 MΩ 363 C Caractérisation Nanofil unique par STM/AFM VLS solid

6 FMNT/LTM Procédés Plasmas Procédés de gravure des grilles métalliques impliqués dans les filières CMOS 32 et 22 nm p-si 8 nm Grille Poly Si sub 10 nm/1 nm SiO Grille Poly Si /TiN/WN/HfO2 8 Métrologie par - Évolution de la rugosité des 6 AFM 3D haute résines pendant un procédé 4 résolution pour - Mise au point de traitement spécifiques pour minimiser la 2 contrôle rugosité 0 Litho dimensionnel Heigh t (nm) LWR (nm) Profil moyen (nm) Litho Cure a-c p-si p-si + HF Procédés de gravure des matériaux diélectriques impliqués dans les filières CMOS 32 et 22 nm Masque dur TiN SiOCH poreux TiN Ti 5% SiO 2 F 40% C 12% p-sioch O 30% Si 13% Si 12 % O 26% C F 10% 40% Ti 12% Analyse topographique chimique par XPS

7 FMNT/LTM Nanolithographie Lithographie 193 nm à immersion -étude des phénomènes de polarisation -test de résines -test de liquides d'indice ArF laser Interféromètre achromatique à immersion 80 nml/s, polarisation TE, liquide : eau Lithographie par Nano Impression: technique haute résolution, et faible coût hν Moule transparent Monomères photosensibles de faible viscosité Substrat Contrôle dimensionnel par scattérométrie λ s p θ i θ d m -2-1 m = 10

8 FMNT/IMEP Composants CMOS et post CMOS Nouvelles architectures de composants (SOI, DGMOS, FinFETs, 4G, ), Nouveaux matériaux, Ingénierie de la contrainte, Nanostructures (NEMS, nanofils, dots ) Grille arrière 50nm Source CEA/LETI 2005 Grille avant Drain k HH (q,j) à 39meV s = -1GPa [110] Dimensions dans la gamme des 10nm : films minces et grilles ultra courtes fonctionnement, effets quantique, balistique, fluctuations Accent sur le transport électronique µ 0 (cm 2 /V/s) Mobilité dans les MOS ultra-courts Balistique? Défauts? ssi Ref ssi ESL Ref ESL Extraction des propriétés de transport Caractérisation des interfaces Développement expérimentaux µ(t,b ) Modélisation et simulation avancée. Nanofils 15x25nm 2 gravés sous AFM Oscillations de Coulomb à basse température L (µm) FP6/IP PULLNANO, FP6/NoE SiNano, FP6/TN Euro-SOI, ANR MODERN,

9 FMNT/IMEP RF & optomicroondes Intégration de composants et fonctions RF Passifs sur Si, SOI, filtres répartis, dispositifs accordables Caractérisation hyperfréquence (VNA >100GHz) Antennes intégrées, interconnexions RF (comme alternative au BEOL classique) Nouveaux systèmes de transmission Systèmes de transmission haut-débit Points clefs : encombrement spectral, compatibilité entre systèmes (agilité), distribution mixte RF/optique Interface de réception UWB intégré en technologie BiCMOS SiGe 0,35µm. Transmission ultra large bande (UWB) en RF ou sur fibre optique Points clefs : consommation Coord. : FP6/NoE ISIS, FP6/STREP UROOF, RNRT Bilbao PLATEST plate-forme /caractérisation de liens optiques haut-débit (IMEP-LETI-Agilent) 2 start-up : STANTEC, Infiniscale RF à ϕ+π/2 RF à ϕ Modélisation électromagnétique En particulier compatibilité électromagnétique, interconnexions, packaging Conversion optique et multiplexage des signaux RF. Ex : modulations QAM

10 FMNT/IMEP Photonique intégrée Photonique intégrée sur verre Filière technologique complète sur verre (CAO, réalisation, connectique) Intégration 3D de fonctions optiques Projets : FP6 (LANCER, NESLIE), ESA (IODA2) Spin-off : Teem Photonics (leader mondial) Photonique intégrée sur SC Conception de structures intégrées sur SC Modélisation électromagnétique Micro-résonateurs sur SOI (microdisques, microtores) Application / MUX, DEMUX compacts Capteurs optiques et optoélectronique THz Spectroscopes visibles et IR intégrés, Capteurs de champs vectoriels (DC à 45GHz), Spectroscopie THz dans le domaine temporel : métrologie, contrôle non destructif, guidage THz Projets DGA (3), FP6 TeraEye 8 brevets en 3 ans, 1 start-up (A2PS vélocimètres intégrés) Matrice de lasers intégrés sur verre, calibrée sur la grille ITU (écarts 25 et 100 GHz entre lasers adjacents) ) (µm z Spectre d'émission (a.u.) l (1.533 à µm) Vélocimètre Doppler intégré (sprays de particules de 1 à 100µm de diamètre) Figure d'interférence émise x (µm) inte rfrange =0.800 µm Bouffée d'interférence renvoyée par une particule d vitesse de la particule

11 FMNT/SPINTEC :Injection d électrons avec spin hors du plan dans couche à aimantation planaire CoFe CoFe (Pt/Co) Cu PtMn Cu J Al 2 O 3 Précession entretenue d aimantation Précession (2GHz-40GHz) + Tunnel MR Tension RF Oscillateurs RF accordables Radio opportunisme, interconnections RF

12 FMNT/SPINTEC: Nanofils, nanogrilles, Nanostructures autosupportées Nanostructures obtenues par dépôt sur substrats prégravés puis décollement. Toute forme et dimension>30nm (fils, grilles, anneaux ), toute composition par PVD, interfaces parallèles à la longueur de la structure.

13 FMNT/SPINTEC: Enregistrement multiniveaux Multicouches à anisotropie hors du plan M V (a.u) hall Z ❼ ❻ ❺ ❹ ❸ ❷ ❶ ⓿ H (koe) Tri-multicouches (empilement de 3 (Co/Pt) ML) Écriture sur média discret But: Augmenter la densité de stockage sans avoir à réduire la taille des bits

14 FMNT/SPINTEC: Enregistrement à 1Terabit/pouce² sur media discret Couche magnétique Si/SiO 2 disque Avantages : -Gravure Si très bien controllée, -Découplage nanostructuration/ choix matériau magnétique -Nano-impression possible Image magnétique (MFM) Plots (100*200nm) = = Signal de lecture: Collaborations:

15 Diélectriques à forte permittivité (LMGP/LTM/IMEP) Matériaux et caractérisation physico-chimiques Elaboration d oxydes à forte permittivité par MOCVD à injection sur Si/SiO 2 (CMOS) et métal (MIM) Caractérisations microstructurales fines HfO 2 sur Si/SiO 2 pour application CMOS HfO 2 et composés parents, Y 2 O 3, silicates, SrTiO 3 Etude des interfaces Si/oxyde et oxyde/métal Optimisation des propriétés électriques (ε, courants de fuite ) Intégration dans des dispositifs (CMOS et MIM) avec ST/LETI/LEOM Gravure de l'empilement de grille TiN BCl3 ICP plasmas Caractérisation Electrique Expertise : techniques avancées pour la caractérisation électrique des diélectriques ultra minces Pompage de charge, bruit RTS, Profils de défauts (résolution sub-nm) Influence des défauts sur le transport Mesures C(V), I(V) Etch rate (A/min) HfO2 Si SiO2 0Wb 10Wb 20Wb SiO 2 /HfO 2 SiO 2

PLASMA / SOLAIRE / NANO. Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP

PLASMA / SOLAIRE / NANO. Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP PLASMA / SOLAIRE / NANO Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP Notre laboratoire : PROMES Procédés Matériaux Energie Solaire Unité propre du CNRS, laboratoire de l INSIS (Institut des Sciences de l

Plus en détail

Claude Chappert Institut d'electronique Fondamentale

Claude Chappert Institut d'electronique Fondamentale Nanomagnétisme / Electronique de spin : avancées, perspectives et impact des "Grandes Centrales" Claude Chappert Institut d'electronique Fondamentale Du (nano)magnétisme à l'electronique de spin (1) L'électron

Plus en détail

INSTRUMENTS DE MESURE

INSTRUMENTS DE MESURE INSTRUMENTS DE MESURE Diagnostique d impulsions lasers brèves Auto corrélateur à balayage modèle AA-10DD Compact et facile d emploi et de réglage, l auto corrélateur AA-10DD permet de mesurer des durées

Plus en détail

L PRESENTATION GENERALE SCPIO

L PRESENTATION GENERALE SCPIO L PRESENTATION GENERALE SCPIO Nom : DEPARTEMENT PLATEFORME TECHNOLOGIQUE Sigle: CEA / DRT / LETI / DPTS SILICUIM Etablissement : CEA Grenoble Adresse : 7 rue des Martyrs Site Web : 804 GRENOBLE Cedex 9

Plus en détail

Sujet de thèse «Mise au point d une Méthodologie efficace de

Sujet de thèse «Mise au point d une Méthodologie efficace de Sujet de thèse «Mise au point d une Méthodologie efficace de modélisation des effets parasites jusqu en onde millimétrique au sein d une carte de tests de circuits larges bandes Application à des circuits

Plus en détail

EMETTEUR ULB. Architectures & circuits. Ecole ULB GDRO ESISAR - Valence 23-27/10/2006. David MARCHALAND STMicroelectronics 26/10/2006

EMETTEUR ULB. Architectures & circuits. Ecole ULB GDRO ESISAR - Valence 23-27/10/2006. David MARCHALAND STMicroelectronics 26/10/2006 EMETTEUR ULB Architectures & circuits David MARCHALAND STMicroelectronics 26/10/2006 Ecole ULB GDRO ESISAR - Valence 23-27/10/2006 Introduction Emergence des applications de type LR-WPAN : Dispositif communicant

Plus en détail

LES MÉMOIRES FLASH : ENTRE MÉMOIRE VIVE ET MÉMOIRE DE STOCKAGE. Etienne Nowak 12 mars 2015. Etienne Nowak - 12 mars 2015 - GIS-SPADON

LES MÉMOIRES FLASH : ENTRE MÉMOIRE VIVE ET MÉMOIRE DE STOCKAGE. Etienne Nowak 12 mars 2015. Etienne Nowak - 12 mars 2015 - GIS-SPADON LES MÉMOIRES FLASH : ENTRE MÉMOIRE VIVE ET MÉMOIRE DE STOCKAGE Etienne Nowak 12 mars 2015 PRÉSENTATION ETIENNE NOWAK

Plus en détail

Association Aristote Groupe PIN Projets de technologies innovantes pour les supports de stockage 22 mars 2012

Association Aristote Groupe PIN Projets de technologies innovantes pour les supports de stockage 22 mars 2012 ARNANO Le hiéroglyphe du 3 ème millénaire. Association Aristote Groupe PIN Projets de technologies innovantes pour les supports de stockage 22 mars 2012 Conservation sécurisée à très long terme de documents

Plus en détail

Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux

Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux Revue des Energies Renouvelables ICRESD-07 Tlemcen (2007) 47 52 Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux F. Otmani *, Z. Fekih, N. Ghellai, K. Rahmoun et N.E. Chabane-Sari Unité de Recherche

Plus en détail

MEMOIRE. Mémoires à Nanocristaux Organisés

MEMOIRE. Mémoires à Nanocristaux Organisés MEMOIRE Mémoires à Nanocristaux Organisés Tâche 4: caractérisation électrique et modélisation des structures mémoire Damien Deleruyelle Pascal Masson Sommaire 1. Etat de l art 2. Objectif général pour

Plus en détail

Conception et Intégration de Systèmes Critiques

Conception et Intégration de Systèmes Critiques Conception et Intégration de Systèmes Critiques 15 12 18 Non 50 et S initier aux méthodes le développement de projet (plan de développement, intégration, gestion de configuration, agilité) Criticité temporelle

Plus en détail

Procédés plasmas à faisceau d ions. P.Y. Tessier

Procédés plasmas à faisceau d ions. P.Y. Tessier Procédés plasmas à faisceau d ions P.Y. Tessier Institut des Matériaux Jean Rouxel, CNRS Groupe des plasmas et des couches minces Université de Nantes Plan Introduction Gravure par faisceau d ions Dépôt

Plus en détail

Présentation du projet de ressourcement DEAR. Christophe MULLER christophe.muller@im2np.fr

Présentation du projet de ressourcement DEAR. Christophe MULLER christophe.muller@im2np.fr www.ics star.fr Présentation du projet de ressourcement DEAR Christophe MULLER christophe.muller@im2np.fr www.ics star.fr Quelques mots sur l Institut Carnot STAR Institut Carnot STAR Périmètre scientifique

Plus en détail

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Cyril BUTTAY CEGELY VALEO 30 novembre 2004 Cyril BUTTAY Contribution à la conception

Plus en détail

Quelques bonnes raisons pour ne pas faire les mesures électriques par AFM à l'air

Quelques bonnes raisons pour ne pas faire les mesures électriques par AFM à l'air Quelques bonnes raisons pour ne pas faire les mesures électriques par AFM à l'air Brice Gautier, Antoine Brugère, Wael Hourani, Octavian Ligor, Antonin Grandfond, Alexis Borowiak, David Albertini, Armel

Plus en détail

BICNanoCat. Bombardement Ionique pour la Création de Nano Catalyseurs. Denis Busardo Directeur Scientifique, Quertech

BICNanoCat. Bombardement Ionique pour la Création de Nano Catalyseurs. Denis Busardo Directeur Scientifique, Quertech BICNanoCat Bombardement Ionique pour la Création de Nano Catalyseurs Denis Busardo Directeur Scientifique, Quertech ANR BICNanoCat DAS Concerné : Énergie Environnement Appel à projets : réduction des émissions

Plus en détail

GYROSCANFIELD. Courbe radar de l objet sous test. Comparaison mesure et simulation d une antenne WiFi

GYROSCANFIELD. Courbe radar de l objet sous test. Comparaison mesure et simulation d une antenne WiFi Produits 2015-2016 GYROSCANFIELD Le Gyroscanfield permet de mesurer et de visualiser en 3D et en temps réel le rayonnement électromagnétique d un objet sous test de manière simple et rapide. Il est fabriqué

Plus en détail

D ETECTEURS L UXMETRE SUR TIGE C OMPTEUR DE FRANGES A FIBRE OPTIQUE. Détecteurs

D ETECTEURS L UXMETRE SUR TIGE C OMPTEUR DE FRANGES A FIBRE OPTIQUE. Détecteurs D ETECTEURS L UXMETRE SUR TIGE Capteur luxmètre à sonde détachable, idéal pour les expériences de polarisation, il permet de quantifier simplement et rapidement les principales sources et phénomènes lumineux.

Plus en détail

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser TP vélocimétrie Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité ATTENTION : le faisceau du Hélium-Néon utilisé dans cette salle est puissant (supérieur à 15 mw). Il est dangereux et peuvent provoquer des

Plus en détail

La microscopie à force atomique (AFM)

La microscopie à force atomique (AFM) NANOFONC 5 mars 2010 Nantes La microscopie à force atomique (AFM) http://www.univ-lemans.fr/~bardeau/labolpec/surfpropspec/indexsurface.html N. DELORME (MC), J.F. BARDEAU (CR) Laboratoire de Physique de

Plus en détail

Jeunes en Apprentissage pour la réalisation de Nanosatellites au sein des Universités et des écoles de l enseignement Supérieur

Jeunes en Apprentissage pour la réalisation de Nanosatellites au sein des Universités et des écoles de l enseignement Supérieur PROJET JANUS Jeunes en Apprentissage pour la réalisation de Nanosatellites au sein des Universités et des écoles de l enseignement Supérieur Contact : alain.gaboriaud@cnes.fr OBJECTIFS Satellites Etudiants

Plus en détail

De la carte perforée à L atome...

De la carte perforée à L atome... bertrand kierren - LPM PSV LPS Orsay - 2006 http://www.lpm.u-nancy.fr/activite_surface/ De la carte perforée à L atome... CONQUETE À l échelle du nano Le nano monde 1 nm 1 μm 1 mm 1 m Les nano technologies

Plus en détail

Conception des Systèmes Numériques et Mixtes

Conception des Systèmes Numériques et Mixtes Conception des Systèmes Numériques et Mixtes Daniela Dragomirescu 1,2, Michael Kraemer 1,2, Marie-Line Boy 3, Philippe Bourdeau d Aguerre 3 1 - Université de Toulouse : INSA Toulouse, 135 Av. de Rangueil

Plus en détail

TS 32 Stockage de données sur un CD

TS 32 Stockage de données sur un CD FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 32 Stockage de données sur un CD Type d'activité Activité documentaire Tâche complexe Notions et contenus Stockage optique Écriture et lecture des données

Plus en détail

Contribution des faisceaux d ions à l élaboration de dispositifs pour l électronique souple

Contribution des faisceaux d ions à l élaboration de dispositifs pour l électronique souple Comité National Français de Radioélectricité Scientifique Section française de l Union Radio Scientifique Internationale Siège social : Académie des Sciences, Quai de Conti Paris Journées scientifiques

Plus en détail

Méthodes de Caractérisation des Matériaux. Cours, annales http://www.u-picardie.fr/~dellis/

Méthodes de Caractérisation des Matériaux. Cours, annales http://www.u-picardie.fr/~dellis/ Méthodes de Caractérisation des Matériaux Cours, annales http://www.u-picardie.fr/~dellis/ 1. Symboles standards et grandeurs électriques 3 2. Le courant électrique 4 3. La résistance électrique 4 4. Le

Plus en détail

L actu de la Centrale de

L actu de la Centrale de L actu de la Centrale de Technologie Universitaire IEF-MINERVE Centrale de Technologie Universitaire Volume 1, numéro 1 Printemps 2007 Microsystèmes Imageries Nanosciences Enseignement Recherche Valorisation

Plus en détail

Etude des nanofils en trois dimensions et à l échelle atomique par sonde atomique tomographique.

Etude des nanofils en trois dimensions et à l échelle atomique par sonde atomique tomographique. Etude des nanofils en trois dimensions et à l échelle atomique par sonde atomique tomographique. Mike El Kousseifi K. Hoummada, F. Panciera, D. Mangelinck IM2NP, Aix Marseille Université-CNRS, Faculté

Plus en détail

Application des technologies de pointe pour la durabilité et autosuffisance des populations isolées

Application des technologies de pointe pour la durabilité et autosuffisance des populations isolées Application des technologies de pointe pour la durabilité et autosuffisance des populations isolées 28 octobre 2014 Catalin Harnagea, Riad Nechache, Jennifer Macleod, and Federico Rosei Institut National

Plus en détail

La gravure. *lagravureparvoiehumide *lagravuresèche

La gravure. *lagravureparvoiehumide *lagravuresèche La gravure Après avoir réalisé l étape de masquage par lithographie, il est alors possible d effectuer l étape de gravure. L étape de gravure consiste à éliminer toutes les zones non protégées par la résine

Plus en détail

Les nanotubes de carbone : 1. Structure et croissance

Les nanotubes de carbone : 1. Structure et croissance Les nanotubes de carbone : 1. Structure et croissance Les différentes formes de carbone sp 2 Structure des nanotubes mono-feuillets Structure électronique des nanotubes mono-feuillets Modèle de croissance

Plus en détail

PTA-NEWS. Edito : Un nouveau mensuel! A l affiche. Edito : A la Une le pôle gravure. La gravure humide. et chlorée... Ce numéro du

PTA-NEWS. Edito : Un nouveau mensuel! A l affiche. Edito : A la Une le pôle gravure. La gravure humide. et chlorée... Ce numéro du PTA-NWS D A N S C N M É : dito : A la ne : Le pôle gravure La gravure humide A l affiche : La gravure plasma La gravure par faisceau d ions Gravure de nanopiliers pour les mémoires magnétiques laboration

Plus en détail

Superstrat tout Dielectrique Pour le Contrôle de l Ouverture Angulaire d'une Antenne à Double Polarisation

Superstrat tout Dielectrique Pour le Contrôle de l Ouverture Angulaire d'une Antenne à Double Polarisation URSI-France Journées scientifiques 26/27 mars 2013 Superstrat tout Dielectrique Pour le Contrôle de l Ouverture Angulaire d'une Antenne à Double Polarisation All Dielectric Superstrate to Control the Half-Power-BeamWidth

Plus en détail

Le projet HBS. LETI/DSIS Jean-Jacques Chaillout jean-jacques.chaillout@cea.fr. CEA. All rights reserved

Le projet HBS. LETI/DSIS Jean-Jacques Chaillout jean-jacques.chaillout@cea.fr. CEA. All rights reserved Le projet HBS LETI/DSIS Jean-Jacques Chaillout jean-jacques.chaillout@cea.fr Les buts du projet HBS En 2010 : 8.3 milliards, 1.3 millions d implantations par an, forte croissance dans pays émergents Réduire

Plus en détail

Structure quantique cohérente et incohérente de l eau liquide

Structure quantique cohérente et incohérente de l eau liquide Structure quantique cohérente et incohérente de l eau liquide Prof. Marc HENRY Chimie Moléculaire du Solide Institut Le Bel, 4, Rue Blaise Pascal 67070 Strasbourg Cedex, France Tél: 03.68.85.15.00 e-mail:

Plus en détail

Nanotechnologies. Beatrice Negulescu. En cas de physique - 6 novembre 2014

Nanotechnologies. Beatrice Negulescu. En cas de physique - 6 novembre 2014 Nanotechnologies Beatrice Negulescu En cas de physique - 6 novembre 2014 Quelques ordres de grandeur Nanotechnologies = Technologies capables à fabriquer, contrôler et analyser des objets de taille nanométrique

Plus en détail

Le polissage par laser

Le polissage par laser B U L L E T I N T E C H N I Q U E N 4 1 B U L L E T I N T E C H N I Q U E N 4 1 Le polissage par laser Contexte Un traitement de surface est généralement réalisé dans le but d améliorer les caractéristiques

Plus en détail

Voir dans le nanomonde

Voir dans le nanomonde Voir dans le nanomonde Spectroscopie La lumière visible permettra-t-elle de «voir» les atomes? Fréquence micro onde Infrarouge Visible et UV Rayon X réaction des molécules rotation vibration des liaisons

Plus en détail

Polissage des Miroirs d Advanced Virgo : un nouveau défi. Les solutions envisagées

Polissage des Miroirs d Advanced Virgo : un nouveau défi. Les solutions envisagées Polissage des Miroirs d Advanced Virgo : un nouveau défi Les solutions envisagées Laurent PINARD Responsable Technique Laboratoire des Matériaux Avancés - Lyon 1 Plan de l exposé Introduction Virgo, les

Plus en détail

silicium moteurs de l amélioration de la performance en microélectronique Les nouveaux matériaux, D après la conférence de Didier Lévy

silicium moteurs de l amélioration de la performance en microélectronique Les nouveaux matériaux, D après la conférence de Didier Lévy Les nouveaux matériaux, moteurs de l amélioration de la performance en microélectronique silicium D après la conférence de Didier Lévy Didier Lévy est ingénieur diplômé de l École Nationale Supérieure

Plus en détail

Comment aborder en pédagogie l aspect «système» d une chaîne télécom?

Comment aborder en pédagogie l aspect «système» d une chaîne télécom? Comment aborder en pédagogie l aspect «système» d une chaîne télécom? Introduction : Guillaume Ducournau, Christophe Gaquière, Thierry Flamen guillaume.ducournau@polytech-lille.fr Plate-forme PolyCOM,

Plus en détail

Le scanning dans OPERA Développements au laboratoire de LYON (IPNL)

Le scanning dans OPERA Développements au laboratoire de LYON (IPNL) Le scanning dans OPERA Développements au laboratoire de LYON (IPNL) Journées Jeunes Chercheurs 2003, La Roche-en-Ardennes - 1/16 - Perrine Royole-Degieux au programme les émulsions nucléaires dans OPERA

Plus en détail

Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des portes

Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des portes FACULTE DES SCIENCES DE BASE SERVICE SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL EPFL SB-SST Bât CH Station nº 6 CH-1015 Lausanne Site web : http://sb-sst.epfl.ch/ Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des

Plus en détail

GYROSCANFIELD. Courbe radar de l objet sous test. Comparaison mesure et simulation d une antenne WiFi

GYROSCANFIELD. Courbe radar de l objet sous test. Comparaison mesure et simulation d une antenne WiFi Produits 2014-2015 GYROSCANFIELD PRÉSENTATION Le Gyroscanfield permet de mesurer et de visualiser en 3D et en temps réel le rayonnement électromagnétique d un objet sous test de manière simple et rapide.

Plus en détail

Ecole Centrale d Electronique VA «Réseaux haut débit et multimédia» Novembre 2009

Ecole Centrale d Electronique VA «Réseaux haut débit et multimédia» Novembre 2009 Ecole Centrale d Electronique VA «Réseaux haut débit et multimédia» Novembre 2009 1 Les fibres optiques : caractéristiques et fabrication 2 Les composants optoélectroniques 3 Les amplificateurs optiques

Plus en détail

Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800

Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800 Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800 Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800 Double faisceau avec optiques parfaitement stables. Bande passante 1,5 nm. Logiciel de navigation Jenway Flight

Plus en détail

Laboratoire de Photophysique et de Photochimie Supra- et Macromoléculaires (UMR 8531)

Laboratoire de Photophysique et de Photochimie Supra- et Macromoléculaires (UMR 8531) Unité Mixte du CNRS (UMR8531) Institut de Chimie Directeur : Keitaro NAKATANI (PU ENS Cachan) Courrier électronique : nakatani@ppsm.ens-cachan.fr http://www.ppsm.ens-cachan.fr Problématique générale :

Plus en détail

INSTITUT INTERDISCIPLINAIRE D INNOVATION TECHNOLOGIQUE (3IT)

INSTITUT INTERDISCIPLINAIRE D INNOVATION TECHNOLOGIQUE (3IT) INSTITUT INTERDISCIPLINAIRE D INNOVATION TECHNOLOGIQUE (3IT) Conception, intégration et valorisation : des nanotechnologies aux systèmes et à leurs applications NOTRE VISION L INSTITUT INTERDISCIPLINAIRE

Plus en détail

INGÉNIERIE DE L INFORMATION ET ROBOTIQUE

INGÉNIERIE DE L INFORMATION ET ROBOTIQUE INGÉNIERIE DE L INFORMATION ET ROBOTIQUE Le domaine recouvre les méthodes et techniques qui contribuent à la transformation «du signal à l information» et «de l information à la connaissance». Sa segmentation

Plus en détail

Microscopies en champ proche ou à sonde locale Gilles Parent

Microscopies en champ proche ou à sonde locale Gilles Parent Microscopies en champ proche ou à sonde locale Gilles Parent Nancy, 26 avril 2012 Introduction, historique STM (Scanning tunneling Microscope, microscope à effet tunnel électronique) : Binnig et Rohrer

Plus en détail

Les appareillages des Spectrométrie optique

Les appareillages des Spectrométrie optique ATELIERS DE BIOPHOTONIQUE Les appareillages des Spectrométrie optique 1. Spectroscopies optiques conventionnelles Spectrophotomètre, Spectrofluorimètre, 2. Analyse Spectrale en Microscopie de fluorescence

Plus en détail

Bernard Bordonado Motorola Semiconducteurs

Bernard Bordonado Motorola Semiconducteurs LabVIEW et l automatisation de mesures de circuits intégrés RF pour applications automobiles Bernard Bordonado Motorola Semiconducteurs Page 1 Plan de la présentation Introduction Circuits intégrés RF

Plus en détail

Champ électromagnétique?

Champ électromagnétique? Qu est-ce qu un Champ électromagnétique? Alain Azoulay Consultant, www.radiocem.com 3 décembre 2013. 1 Définition trouvée à l article 2 de la Directive «champs électromagnétiques» : des champs électriques

Plus en détail

Des innovations avec des matériaux plastiques haute performance. La gamme complète en PTFE, une gamme leader.

Des innovations avec des matériaux plastiques haute performance. La gamme complète en PTFE, une gamme leader. Des innovations avec des matériaux plastiques haute performance. La gamme complète en PTFE, une gamme leader. Nos solutions d ingénierie en PTFE : elles montrent la voie. Vaste et complète : notre gamme

Plus en détail

Circuits intégrés micro-ondes

Circuits intégrés micro-ondes Chapitre 7 Circuits intégrés micro-ondes Ce chapitre sert d introduction aux circuits intégrés micro-ondes. On y présentera les éléments de base (résistance, capacitance, inductance), ainsi que les transistors

Plus en détail

Guillaume MONIER Institut Pascal UMR 6602 UBP- CNRS Equipe «Surfaces et Interfaces»

Guillaume MONIER Institut Pascal UMR 6602 UBP- CNRS Equipe «Surfaces et Interfaces» Guillaume MONIER Institut Pascal UMR 6602 UBP- CNRS Equipe «Surfaces et Interfaces» Plan de la présenta-on : 1- Microscopie électronique : - Microscope électronique à Balayage (MEB) - Microscope électronique

Plus en détail

ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES

ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES Bertrand GOTTIN Directeurs de thèse: Cornel IOANA et Jocelyn CHANUSSOT 03 Septembre 2010 Problématique liée aux Transitoires

Plus en détail

Terminale S Chapitre 1 Observer : ondes et matière. Le disque dur

Terminale S Chapitre 1 Observer : ondes et matière. Le disque dur Le disque dur L un des organes centraux de l ordinateur est son disque dur, dont le rôle est de stocker les données et de les conserver une fois l alimentation coupée (on parle de mémoire morte, volatile

Plus en détail

De l effet Kondo dans les nanostructures à l électronique de spin quantique. Pascal SIMON

De l effet Kondo dans les nanostructures à l électronique de spin quantique. Pascal SIMON De l effet Kondo dans les nanostructures à l électronique de spin quantique Pascal SIMON Activités de recherche Etude de systèmes d électons fortement corrélés à l'échelle méso-nano Transport dans les

Plus en détail

RADAR DOPPLER HYPERFREQUENCES POUR DETECTION DE VITESSE

RADAR DOPPLER HYPERFREQUENCES POUR DETECTION DE VITESSE RADAR DOPPLER HYPERFREQUENCES POUR DETECTION DE VITESSE Fabien Ferrero (1), Cyril Luxey (2), Gregory Sauder (1), Philippe Lorenzini (1), Gilles Jacquemod (1) (1) Ecole Polytechnique Universitaire l Université

Plus en détail

Aiguilleurs de courant intégrés monolithiquement sur silicium et leurs associations pour des applications de conversion d'énergie

Aiguilleurs de courant intégrés monolithiquement sur silicium et leurs associations pour des applications de conversion d'énergie Aiguilleurs de courant intégrés monolithiquement sur silicium et leurs associations pour des applications de conversion d'énergie ABDELILAH EL KHADIRY ABDELHAKIM BOURENNANE MARIE BREIL DUPUY FRÉDÉRIC RICHARDEAU

Plus en détail

Enova 2014. Le technorama de la REE. Jean-Pierre HAUET Rédacteur en Chef REE. Le 11 septembre 20141

Enova 2014. Le technorama de la REE. Jean-Pierre HAUET Rédacteur en Chef REE. Le 11 septembre 20141 Enova 2014 Le technorama de la REE Jean-Pierre HAUET Rédacteur en Chef REE Le 11 septembre 20141 La REE La REE (Revue de l Electricité et de l Electronique) : principale publication de la SEE 5 numéros

Plus en détail

Capacité Métal-Isolant-Semiconducteur (MIS)

Capacité Métal-Isolant-Semiconducteur (MIS) apacité Métal-solant-Semiconducteur (MS) 1-onstitution Une structure Métal-solant-Semiconducteur (MS) est constituée d'un empilement de trois couches : un substrat semiconducteur sur lequel on a déposé

Plus en détail

Communication par fibre optique: des Romains a nos jours. Camille-Sophie Brès Section Génie Electrique et Electronique

Communication par fibre optique: des Romains a nos jours. Camille-Sophie Brès Section Génie Electrique et Electronique Communication par fibre optique: des Romains a nos jours Camille-Sophie Brès Section Génie Electrique et Electronique Incroyable mais vrai. la fibre optique! Aussi mince qu un cheveu mais tres resistante

Plus en détail

Date du dépôt Financement : Lot 2: Sujet avec demande de financement institutionnel en cours

Date du dépôt Financement : Lot 2: Sujet avec demande de financement institutionnel en cours Date du dépôt : 3/25/2015 9:58:24 AM Financement : Lot 2: Sujet avec demande de financement institutionnel en cours Date limite de candidature : Conditions restrictives de candidature : Un co-financement

Plus en détail

Un spectromètre à fibre plus précis, plus résistant, plus pratique Concept et logiciel innovants

Un spectromètre à fibre plus précis, plus résistant, plus pratique Concept et logiciel innovants & INNOVATION 2014 NO DRIVER! Logiciel embarqué Un spectromètre à fibre plus précis, plus résistant, plus pratique Concept et logiciel innovants contact@ovio-optics.com www.ovio-optics.com Spectromètre

Plus en détail

GRR EEM Réseau Matériaux

GRR EEM Réseau Matériaux GRR EEM Réseau LOMC GPM AMME LECAP SMS PBS ESITPA 100n m CRISMAT CIMAP... CRT A&S UMS = Le Havre + Caen IRMA = Rouen + Caen METSA = Rouen + Caen LABEX = Rouen + Caen 1 Réseau 2013 : 7 Laboratoires et CRT

Plus en détail

Emmanuel.rousseau@institutoptique.fr

Emmanuel.rousseau@institutoptique.fr E. Rousseau, J-J Greffet Institut d optique Graduate School S. Volz LIMMS, UMI CNRS University of Tokyo, EM2C A. Siria, J. Chevrier Institut Néel-CNRS Grenoble F. Comin ESRF Grenoble Emmanuel.rousseau@institutoptique.fr

Plus en détail

Parylène C. Parylène D. www.comelec.ch

Parylène C. Parylène D. www.comelec.ch Parylène C Parylène D www.comelec.ch Présentation du parylène, des parylènes. Voie d obtention et conséquences. Principales propriétés Matériel de prédilection pour le médical et la pharmacologie. Exemples

Plus en détail

SERVICES D INGENIERIE

SERVICES D INGENIERIE SERVICES D INGENIERIE Le Centre Technique PPS rassemble plus d une centaine d experts, chefs de projet, ingénieurs et techniciens expérimentés en recherche et développement, intégration produit et assistance

Plus en détail

La Fibre Optique J BLANC

La Fibre Optique J BLANC La Fibre Optique J BLANC Plan LES FONDAMENTAUX : LA FIBRE OPTIQUE : LES CARACTÉRISTIQUES D UNE FIBRE : TYPES DE FIBRES OPTIQUES: LES AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS DE LA FIBRE : QUELQUES EXEMPLES DE CÂBLES

Plus en détail

LAboRAToiRE expertises Chimiques & physico- Chimiques Le Laboratoire Expertises Chimiques & Physicochimiques (LECP) caractérise les matériaux, principalement inorganiques, afin de déterminer leur composition

Plus en détail

LE CETIME votre partenaire pour le progrès et l innovation:

LE CETIME votre partenaire pour le progrès et l innovation: 1 www.cetime.ind.tn LE CETIME votre partenaire pour le progrès et l innovation: met à votre disposition des compétences et des moyens techniques pour vous assister dans vos démarches d innovation et d

Plus en détail

Les sol-gel hybrides photoréticulables : importance de l optimisation de l étape photochimique pour l obtention de revêtements performants

Les sol-gel hybrides photoréticulables : importance de l optimisation de l étape photochimique pour l obtention de revêtements performants Les sol-gel hybrides photoréticulables : importance de l optimisation de l étape photochimique pour l obtention de revêtements performants Céline Croutxé-Barghorn Département de Photochimie Générale, CNRS-UMR

Plus en détail

Programme consultant expert (PCE)

Programme consultant expert (PCE) Programme consultant expert (PCE) Bénéficiez par le biais du PCE de l expertise d un consultant sénior et/ou d un jeune chercheur expérimenté Ce programme s adresse aux entreprises de la filière chimie

Plus en détail

Introduction générale aux nanomatériaux

Introduction générale aux nanomatériaux Introduction générale aux nanomatériaux J.Lecomte, M.Gasparini 16/10/2014 le centre collectif de l industrie technologique belge Notre centre Federation for the technology industry Collective centre of

Plus en détail

Proposition de thèse CIFRE: Contrôle de la variabilité des structures bidimensionnelles pour les niveaux critiques des technologies 28 et 20nm.

Proposition de thèse CIFRE: Contrôle de la variabilité des structures bidimensionnelles pour les niveaux critiques des technologies 28 et 20nm. Proposition de thèse CIFRE: Contrôle de la variabilité des structures bidimensionnelles pour les niveaux critiques des technologies 28 et 20nm. Contexte : La photolithographie est au cœur de la course

Plus en détail

Élaboration et caractérisation de cellules photovoltaïques de troisième génération à colorant (DSSC)

Élaboration et caractérisation de cellules photovoltaïques de troisième génération à colorant (DSSC) Faculté Polytechnique Élaboration et caractérisation de cellules photovoltaïques de troisième génération à colorant (DSSC) Prof. André DECROLY Dr Abdoul Fatah KANTA andre.decroly@umons.ac.be Service de

Plus en détail

Hepatex CR. Le panneau à flux laminaire de référence

Hepatex CR. Le panneau à flux laminaire de référence Hepatex CR Le panneau à flux laminaire de référence Hepatex CR Le panneau à flux laminaire de référence APPLICATIONS Conditionnement de l'air Energie Salle Propre Industriel Données clés u Efficacité de

Plus en détail

Transport optique à 40G / 100G FRNOG 16

Transport optique à 40G / 100G FRNOG 16 Transport optique à 40G / 100G FRNOG 16 Où trouvera t on du transport 40/100G? Dans le datacenter Portée ~ 100 m 100G Entre les datacenters (métro) Portée 10 à 40 km 100G Entre les datacenters (longue

Plus en détail

«SERVICES D INGENIERIE»

«SERVICES D INGENIERIE» PUNCH POWERGLIDE STRASBOURG 45 années d expériences Le pôle R & D de PPS rassemble plus d une centaine d experts, chefs de projet, ingénieurs et techniciens expérimentés en recherche et développement,

Plus en détail

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information I. Nature du signal I.1. Définition Un signal est la représentation physique d une information (température, pression, absorbance,

Plus en détail

Groupe Nanostructures et Systèmes Quantiques http://www.insp.jussieu.fr/-nanostructures-et-systemes-.html

Groupe Nanostructures et Systèmes Quantiques http://www.insp.jussieu.fr/-nanostructures-et-systemes-.html Axe principal: EDS Axes secondaires : Groupe Nanostructures et Systèmes Quantiques http://www.insp.jussieu.fr/-nanostructures-et-systemes-.html Institut des NanoSciences deparis http://www.insp.jussieu.fr/

Plus en détail

Application à l astrophysique ACTIVITE

Application à l astrophysique ACTIVITE Application à l astrophysique Seconde ACTIVITE I ) But : Le but de l activité est de donner quelques exemples d'utilisations pratiques de l analyse spectrale permettant de connaître un peu mieux les étoiles.

Plus en détail

La conversion d énergie dans les systèmes photovoltaïque

La conversion d énergie dans les systèmes photovoltaïque La conversion d énergie dans les systèmes photovoltaïque A. SCHELLMANNS, Maîtres de conférences à l Université de Tours Responsable de département à Polytech Tours ambroise.schellmanns@univ-tours.fr Congrès

Plus en détail

*V3 NANOSCIENCES et NANOTECHNOLOGIES

*V3 NANOSCIENCES et NANOTECHNOLOGIES *V3 NANOSCIENCES et NANOTECHNOLOGIES La physique et la chimie ont depuis longtemps étudié et manipulé des objets de taille nanométrique. La nouveauté consiste à contrôler et à organiser directement la

Plus en détail

EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A. Figure 2

EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A. Figure 2 EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A 1. Figure 2 D On observe sur l'écran un étalement du faisceau laser, perpendiculaire à la direction du fil, constitué d'une tache centrale

Plus en détail

Mesures de PAR. Densité de flux de photons utiles pour la photosynthèse

Mesures de PAR. Densité de flux de photons utiles pour la photosynthèse Densité de flux de photons utiles pour la photosynthèse Le rayonnement lumineux joue un rôle critique dans le processus biologique et chimique de la vie sur terre. Il intervient notamment dans sur les

Plus en détail

Sensibilité (bas niveaux de lumière, hauts niveaux de lumière) Spectre de sensibilité : visible (400-700 nm) mais aussi IR, UV, RX

Sensibilité (bas niveaux de lumière, hauts niveaux de lumière) Spectre de sensibilité : visible (400-700 nm) mais aussi IR, UV, RX Les capteurs pour l imagerie en biologie i Marc Moreau Catherine Leclerc Centre de Biologie du développement UMR 5547 et GDR E n 731 Toulouse BC02 mars 2013 Les différents système d imagerie à base de

Plus en détail

Résultats annuels 2013. Paris, le 3 avril 2014

Résultats annuels 2013. Paris, le 3 avril 2014 Résultats annuels 2013 Paris, le 3 avril 2014 Sommaire Profil Marchés et stratégie Activité 2013 Résultats 2013 Perspectives Données boursières 2 Profil RIBER en bref Un leader mondial des dispositifs

Plus en détail

Fonctionnalisation de surfaces de carbone nanostructuré et son effet sur la réponse électrochimique

Fonctionnalisation de surfaces de carbone nanostructuré et son effet sur la réponse électrochimique Fonctionnalisation de surfaces de carbone nanostructuré et son effet sur la réponse électrochimique Méthodes d analyses chimiques et microbiologiques dites alternatives ou rapides : Biocapteurs Utilisation

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

a-si:h/c-si heterojunction solar cells: back side assessment and improvement

a-si:h/c-si heterojunction solar cells: back side assessment and improvement a-si:h/c-si heterojunction solar cells: back side assessment and improvement Sílvia Martín de Nicolás Résumé La diminution du coût des cellules photovoltaïques en silicium cristallin (c-si) passe par une

Plus en détail

Contrôle Non Destructif C.N.D.

Contrôle Non Destructif C.N.D. Contrôle Non Destructif C.N.D. 16 Principales techniques Particules magnétiques Pénétrants 7% Autres 7% 6% Ultrasons 30% Objets divers Pétrochimique 15% 10% Aérospatial 25% Courants de Foucault 10% Autres

Plus en détail

Sophie Guézo Alexandra Junay

Sophie Guézo Alexandra Junay Sophie Guézo Alexandra Junay sophie.guezo@univ-rennes1.fr alexandra.junay@univ-rennes1.fr Unité Mixte de Recherche (UMR) Université Rennes I et CNRS Physique moléculaire Matière molle Matériaux Nanosciences

Plus en détail

42 GHz mm WAVE PMP. F.MAGNE Chief Scientist 11 AVRIL MICROWAVE-RF ARCHITECTURE PRODUITS TECHNOLOGIE

42 GHz mm WAVE PMP. F.MAGNE Chief Scientist 11 AVRIL MICROWAVE-RF ARCHITECTURE PRODUITS TECHNOLOGIE 42 GHz mm WAVE PMP F.MAGNE Chief Scientist 11 AVRIL MICROWAVE-RF ARCHITECTURE PRODUITS TECHNOLOGIE AGENDA 1. Principe architecture et performances 2. Produits 3. Technologies 4. Perspectives 5. Synthèse

Plus en détail

Instrumentation électronique

Instrumentation électronique Instrumentation électronique Le cours d électrocinétique donne lieu à de nombreuses études expérimentales : tracé de caractéristiques statique et dynamique de dipôles, étude des régimes transitoire et

Plus en détail

Outillage d atelier. Consommables

Outillage d atelier. Consommables Outillage d atelier Consommables Equiper son atelier pour la climatisation Détection de fuite par rayon UV Coffret Lampe ultraviolet sans fil Ref : 420A58 Kit de détection de fuites air conditionné véhicule.

Plus en détail

Caractérisation de défauts par Magnétoscopie, Ressuage, Courants de Foucault

Caractérisation de défauts par Magnétoscopie, Ressuage, Courants de Foucault Page 1 25 octobre 2012 Journée «Contrôle non destructif et caractérisation de défauts» Caractérisation de défauts par Magnétoscopie, Ressuage, Courants de Foucault Henri Walaszek sqr@cetim.fr Tel 0344673324

Plus en détail

Switching PCIe Photonique/Silicium Intel Connectique Intel MXC

Switching PCIe Photonique/Silicium Intel Connectique Intel MXC Switching PCIe Photonique/Silicium Intel Connectique Intel MXC Le PCI Express comme standard Depuis ces dernières années, le PCI Express est le standard reconnu comme étant le principal interconnexion

Plus en détail