Projets et Laboratoires de la FMNT-Grenoble en Micronanotechnologies

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projets et Laboratoires de la FMNT-Grenoble en Micronanotechnologies"

Transcription

1 Projets et Laboratoires de la FMNT-Grenoble en Micronanotechnologies Matériaux LMGP Technologies UMR 5628 Composants LTM SPINTEC UMR 5129 URA 2512 Micro-systèmes IMEP UMR 5130

2 Les thématiques des Recherche LMGP: LTM: Synthèse et caratérisation de matériaux fonctionnels à fort potentiel d application Développement de technologies impliquées dans l élaboration des nanocomposants IMEP: Composants et circuits micronanoélectroniques et Photoniques SPINTEC:Composants spintroniques fonctionnels innovants issus de la recherche amont et validation technologique

3 FMNT/LMGP- Dépôt CVD assisté par interférométrie laser UV pour la nanostructuration 3D Obtenir des matériaux sous forme de : * systèmes 3D de nanoplots (magnétiques) : couplages magnétiques, propriétes magnéto-optiques * systèmes 3D de nanotrous (gap photonique) systèmes 3D de nanotrous (électrodes à porosité contrôlée) Porte-échantillon Interféromètre Laser UV pulsé (355 nm,10 ns) Image MEB d une couche fine d hybride Organique- Minéral structuré bidimensionnellement Schéma de principe de l interféromètre

4 FMNT/LMGP- Liquid injection chemical vapor deposition of oxides nanostructures (dots ) Objectives I) Insitu study during CVD of the growth of oxide nanostructures and films by AFM II) Insitu study of the electrical and magnetic properties (conductivity, dielectric properties ) using physical modes of the AFM/STM (TUNA, PFM, MFM, tunneling spectrocopy ) STO substrate 5 inj. 10 inj. 50 inj. T S =550ºC Effect of T on nucleation and growth studied Conditions for Fe 2 O 3 dots growth determined MOCVD reactor equipped with a liquidinjection source Coupling of the reactor to an ultra-high vacuum AFM/STM (Omicron)

5 FMNT/LTM -Materiaux innovants et Nano-objets objets Dots Dots Substrate Substrate 5nm Dot Tunnel oxide Substrate Intégration des nc-si dans une cellule mémoire SiH 4 Si-Au eutectic Si Elaboration de Nanofils par CVD catalytique Current [na] x 500 nm 39 MΩ 90 0 nm Vgap [V] I(v) 44 MΩ 363 C Caractérisation Nanofil unique par STM/AFM VLS solid

6 FMNT/LTM Procédés Plasmas Procédés de gravure des grilles métalliques impliqués dans les filières CMOS 32 et 22 nm p-si 8 nm Grille Poly Si sub 10 nm/1 nm SiO Grille Poly Si /TiN/WN/HfO2 8 Métrologie par - Évolution de la rugosité des 6 AFM 3D haute résines pendant un procédé 4 résolution pour - Mise au point de traitement spécifiques pour minimiser la 2 contrôle rugosité 0 Litho dimensionnel Heigh t (nm) LWR (nm) Profil moyen (nm) Litho Cure a-c p-si p-si + HF Procédés de gravure des matériaux diélectriques impliqués dans les filières CMOS 32 et 22 nm Masque dur TiN SiOCH poreux TiN Ti 5% SiO 2 F 40% C 12% p-sioch O 30% Si 13% Si 12 % O 26% C F 10% 40% Ti 12% Analyse topographique chimique par XPS

7 FMNT/LTM Nanolithographie Lithographie 193 nm à immersion -étude des phénomènes de polarisation -test de résines -test de liquides d'indice ArF laser Interféromètre achromatique à immersion 80 nml/s, polarisation TE, liquide : eau Lithographie par Nano Impression: technique haute résolution, et faible coût hν Moule transparent Monomères photosensibles de faible viscosité Substrat Contrôle dimensionnel par scattérométrie λ s p θ i θ d m -2-1 m = 10

8 FMNT/IMEP Composants CMOS et post CMOS Nouvelles architectures de composants (SOI, DGMOS, FinFETs, 4G, ), Nouveaux matériaux, Ingénierie de la contrainte, Nanostructures (NEMS, nanofils, dots ) Grille arrière 50nm Source CEA/LETI 2005 Grille avant Drain k HH (q,j) à 39meV s = -1GPa [110] Dimensions dans la gamme des 10nm : films minces et grilles ultra courtes fonctionnement, effets quantique, balistique, fluctuations Accent sur le transport électronique µ 0 (cm 2 /V/s) Mobilité dans les MOS ultra-courts Balistique? Défauts? ssi Ref ssi ESL Ref ESL Extraction des propriétés de transport Caractérisation des interfaces Développement expérimentaux µ(t,b ) Modélisation et simulation avancée. Nanofils 15x25nm 2 gravés sous AFM Oscillations de Coulomb à basse température L (µm) FP6/IP PULLNANO, FP6/NoE SiNano, FP6/TN Euro-SOI, ANR MODERN,

9 FMNT/IMEP RF & optomicroondes Intégration de composants et fonctions RF Passifs sur Si, SOI, filtres répartis, dispositifs accordables Caractérisation hyperfréquence (VNA >100GHz) Antennes intégrées, interconnexions RF (comme alternative au BEOL classique) Nouveaux systèmes de transmission Systèmes de transmission haut-débit Points clefs : encombrement spectral, compatibilité entre systèmes (agilité), distribution mixte RF/optique Interface de réception UWB intégré en technologie BiCMOS SiGe 0,35µm. Transmission ultra large bande (UWB) en RF ou sur fibre optique Points clefs : consommation Coord. : FP6/NoE ISIS, FP6/STREP UROOF, RNRT Bilbao PLATEST plate-forme /caractérisation de liens optiques haut-débit (IMEP-LETI-Agilent) 2 start-up : STANTEC, Infiniscale RF à ϕ+π/2 RF à ϕ Modélisation électromagnétique En particulier compatibilité électromagnétique, interconnexions, packaging Conversion optique et multiplexage des signaux RF. Ex : modulations QAM

10 FMNT/IMEP Photonique intégrée Photonique intégrée sur verre Filière technologique complète sur verre (CAO, réalisation, connectique) Intégration 3D de fonctions optiques Projets : FP6 (LANCER, NESLIE), ESA (IODA2) Spin-off : Teem Photonics (leader mondial) Photonique intégrée sur SC Conception de structures intégrées sur SC Modélisation électromagnétique Micro-résonateurs sur SOI (microdisques, microtores) Application / MUX, DEMUX compacts Capteurs optiques et optoélectronique THz Spectroscopes visibles et IR intégrés, Capteurs de champs vectoriels (DC à 45GHz), Spectroscopie THz dans le domaine temporel : métrologie, contrôle non destructif, guidage THz Projets DGA (3), FP6 TeraEye 8 brevets en 3 ans, 1 start-up (A2PS vélocimètres intégrés) Matrice de lasers intégrés sur verre, calibrée sur la grille ITU (écarts 25 et 100 GHz entre lasers adjacents) ) (µm z Spectre d'émission (a.u.) l (1.533 à µm) Vélocimètre Doppler intégré (sprays de particules de 1 à 100µm de diamètre) Figure d'interférence émise x (µm) inte rfrange =0.800 µm Bouffée d'interférence renvoyée par une particule d vitesse de la particule

11 FMNT/SPINTEC :Injection d électrons avec spin hors du plan dans couche à aimantation planaire CoFe CoFe (Pt/Co) Cu PtMn Cu J Al 2 O 3 Précession entretenue d aimantation Précession (2GHz-40GHz) + Tunnel MR Tension RF Oscillateurs RF accordables Radio opportunisme, interconnections RF

12 FMNT/SPINTEC: Nanofils, nanogrilles, Nanostructures autosupportées Nanostructures obtenues par dépôt sur substrats prégravés puis décollement. Toute forme et dimension>30nm (fils, grilles, anneaux ), toute composition par PVD, interfaces parallèles à la longueur de la structure.

13 FMNT/SPINTEC: Enregistrement multiniveaux Multicouches à anisotropie hors du plan M V (a.u) hall Z ❼ ❻ ❺ ❹ ❸ ❷ ❶ ⓿ H (koe) Tri-multicouches (empilement de 3 (Co/Pt) ML) Écriture sur média discret But: Augmenter la densité de stockage sans avoir à réduire la taille des bits

14 FMNT/SPINTEC: Enregistrement à 1Terabit/pouce² sur media discret Couche magnétique Si/SiO 2 disque Avantages : -Gravure Si très bien controllée, -Découplage nanostructuration/ choix matériau magnétique -Nano-impression possible Image magnétique (MFM) Plots (100*200nm) = = Signal de lecture: Collaborations:

15 Diélectriques à forte permittivité (LMGP/LTM/IMEP) Matériaux et caractérisation physico-chimiques Elaboration d oxydes à forte permittivité par MOCVD à injection sur Si/SiO 2 (CMOS) et métal (MIM) Caractérisations microstructurales fines HfO 2 sur Si/SiO 2 pour application CMOS HfO 2 et composés parents, Y 2 O 3, silicates, SrTiO 3 Etude des interfaces Si/oxyde et oxyde/métal Optimisation des propriétés électriques (ε, courants de fuite ) Intégration dans des dispositifs (CMOS et MIM) avec ST/LETI/LEOM Gravure de l'empilement de grille TiN BCl3 ICP plasmas Caractérisation Electrique Expertise : techniques avancées pour la caractérisation électrique des diélectriques ultra minces Pompage de charge, bruit RTS, Profils de défauts (résolution sub-nm) Influence des défauts sur le transport Mesures C(V), I(V) Etch rate (A/min) HfO2 Si SiO2 0Wb 10Wb 20Wb SiO 2 /HfO 2 SiO 2

Le silicium partiellement cristallisé (nano-poly Si)

Le silicium partiellement cristallisé (nano-poly Si) 1 Le silicium partiellement cristallisé (nano-poly Si) Contexte : Limitations du a-si:h Le silicium nanocristallin déposé par plasma La cristallisation en phase solide (silicium poly-cristallin) Le recuit

Plus en détail

LE MEB : UN OUTIL D INVESTIGATION ORIGINAL POUR LE DIAMANT DE SYNTHÈSE

LE MEB : UN OUTIL D INVESTIGATION ORIGINAL POUR LE DIAMANT DE SYNTHÈSE LE MEB : UN OUTIL D INVESTIGATION ORIGINAL POUR LE DIAMANT DE SYNTHÈSE 6 ème journées CAZAC Colin Delfaure 21 MAI 2015 CEA 21 MAI 2015 PAGE 1 LABORATOIRE CAPTEURS DIAMANT MAÎTRISE DE LA SYNTHESE DU DIAMANT

Plus en détail

Détail des enseignements scientifiques du 1 er semestre du M2 SMART-Nano (Blocs 1 à 4)

Détail des enseignements scientifiques du 1 er semestre du M2 SMART-Nano (Blocs 1 à 4) Détail des enseignements scientifiques du 1 er semestre du M2 SMART-Nano (Blocs 1 à 4) Bloc 1 Physique des milieux désordonnés Les Verres Les Polymères Comportements collectifs des colloïdes Structure

Plus en détail

Optimisation de forme pour une résistance de chauffe dans un microsystème

Optimisation de forme pour une résistance de chauffe dans un microsystème pour une résistance de chauffe dans un microsystème Bertrand Selva Bertrand.selva@bretagne.ens-cachan.fr 1 Plan de la présentation Présentation des microsystèmes Dimensions caractéristiques, technique

Plus en détail

PLASMA / SOLAIRE / NANO. Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP

PLASMA / SOLAIRE / NANO. Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP PLASMA / SOLAIRE / NANO Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP Notre laboratoire : PROMES Procédés Matériaux Energie Solaire Unité propre du CNRS, laboratoire de l INSIS (Institut des Sciences de l

Plus en détail

CHAPITRE I CONCEPTION DE MICROCAPTEURS DE PRESSION PIEZORESISTIFS A MEMBRANE SILICIUM A HAUTES PERFORMANCES

CHAPITRE I CONCEPTION DE MICROCAPTEURS DE PRESSION PIEZORESISTIFS A MEMBRANE SILICIUM A HAUTES PERFORMANCES 21 CHAPITRE I CONCEPTION DE MICROCAPTEURS DE PRESSION PIEZORESISTIFS A MEMBRANE SILICIUM A HAUTES PERFORMANCES Chapitre I : Conception de microcapteurs de pression piézorésisitifs à membrane silicium à

Plus en détail

Caractérisation thermique à haute température de films fins par Radiométrie PhotoThermique

Caractérisation thermique à haute température de films fins par Radiométrie PhotoThermique Caractérisation thermique à haute température de films fins par Radiométrie PhotoThermique Andrea CAPPELLA, Vincent SCHICK, Jean-Luc BATTAGLIA, Andrzej KUSIAK 1/27 Plan de l exposé Matériaux caractérisés

Plus en détail

3D-IDEAS 3D Integration and DEsign technology for imager Applications and Systems

3D-IDEAS 3D Integration and DEsign technology for imager Applications and Systems 3D-IDEAS 3D Integration and DEsign technology for imager Applications and Systems I. O Connor (INL) J. Charbonnier (CEA) B. Flechet (IMEP-LAHC) L. Hébrard (InESS) P. Coudrain (STMicroelectronics) ANR-08-NANO-038

Plus en détail

Solutions d encapsulation et d interconnexion de MEM S et MOEM S

Solutions d encapsulation et d interconnexion de MEM S et MOEM S Solutions d encapsulation et d interconnexion de MEM S et MOEM S Gilles Poupon CEA Grenoble LETI, 17 Rue des Martyrs 38054 Grenoble Cedex 9 Sommaire Les évolutions : - Microélectronique - Contexte - Packaging

Plus en détail

Intégration de lentilles métalliques dans des capteurs d'images silicium CMOS

Intégration de lentilles métalliques dans des capteurs d'images silicium CMOS Atelier Plasmonique du 5 février 2015, LAAS-CNRS, Toulouse Intégration de lentilles métalliques dans des capteurs d'images silicium CMOS Thomas Lopez 1, Sébastien Massenot 1, Magali Estribeau 1, Pierre

Plus en détail

Spectroscopie d émission: Luminescence. 1. Principe 2. Exemples et applications 3. Lasers (Rubis et YAG)

Spectroscopie d émission: Luminescence. 1. Principe 2. Exemples et applications 3. Lasers (Rubis et YAG) Spectroscopie d émission: Luminescence 1. Principe 2. Exemples et applications 3. Lasers (Rubis et YAG) I. Principe Etat excité instable Photon Retour à l état fondamental??? Conversion interne (non radiatif)

Plus en détail

La révolution des microscopies en champ proche

La révolution des microscopies en champ proche La révolution des microscopies en champ proche Benjamin Grévin CR-CNRS UMR 5819 SPrAM CEA-CNRS-UJF CEA-Grenoble INAC/SPrAM Bactéries 1 à 10 microns Virus 20 à 450nm Rayon des atomes 0.1nm Distances inter-atomiques

Plus en détail

Projet. Dept. Microélectronique et Microcapteurs. T. Mohammed-Brahim

Projet. Dept. Microélectronique et Microcapteurs. T. Mohammed-Brahim Projet Dept. Microélectronique et Microcapteurs T. Mohammed-Brahim 1 Organisation du Département Etude et mise au point de systèmes de détection intégrés Forte spécificité française : fabrication directe

Plus en détail

Du SNOM infrarouge au STM à rayonnement thermique

Du SNOM infrarouge au STM à rayonnement thermique Du SNOM infrarouge au STM à rayonnement thermique Yannick DE WILDE (dewilde@optique.espci.fr) Ecole Supérieure de Physique et Chimie Industrielles (ESPCI) Laboratoire d Optique Physique UPR A0005-CNRS,

Plus en détail

L PRESENTATION GENERALE SCPIO

L PRESENTATION GENERALE SCPIO L PRESENTATION GENERALE SCPIO Nom : DEPARTEMENT PLATEFORME TECHNOLOGIQUE Sigle: CEA / DRT / LETI / DPTS SILICUIM Etablissement : CEA Grenoble Adresse : 7 rue des Martyrs Site Web : 804 GRENOBLE Cedex 9

Plus en détail

Présentation C(PN)2. Convention technologique LPL Mardi 19 juin

Présentation C(PN)2. Convention technologique LPL Mardi 19 juin Présentation C(PN)2 Convention technologique LPL Mardi 19 juin Opération soutenue par l Etat / fonds national d aménagement et de développement du territoire. Centrale de Proximité en Nanotechnologies

Plus en détail

Matériaux pour l'énergie : nouveaux concepts pour le photovoltaïque

Matériaux pour l'énergie : nouveaux concepts pour le photovoltaïque Institut des Nanotechnologies de Lyon, Université de Lyon, INSA de Lyon Matériaux pour l'énergie : nouveaux concepts pour le photovoltaïque Tetyana Nychyporuk Équipe Photovoltaïque 1 Le future et le photovoltaïque

Plus en détail

Consortium FISYCOM FIabilité des SYstemes et des COMposants

Consortium FISYCOM FIabilité des SYstemes et des COMposants Consortium FISYCOM FIabilité des SYstemes et des COMposants!!! Fiabilité des systèmes mécatroniques Système mécatronique FISYCOM vise à déployer des moyens technologiques et méthodologies multiphysiques

Plus en détail

S. CALVEZ. Travail réalisé au laboratoire GTL-CNRS Telecom / LOPMD Doctorat commun avec le Georgia Institute of Technology (Atlanta)

S. CALVEZ. Travail réalisé au laboratoire GTL-CNRS Telecom / LOPMD Doctorat commun avec le Georgia Institute of Technology (Atlanta) Laser à fibre pour les télécommunications multiplexées en longueur d onde : Etude de l accordabilité en longueur d onde et de la génération de trains d impulsions multi-longueurs d onde par voie électro-optique

Plus en détail

INSTRUMENTS DE MESURE

INSTRUMENTS DE MESURE INSTRUMENTS DE MESURE Diagnostique d impulsions lasers brèves Auto corrélateur à balayage modèle AA-10DD Compact et facile d emploi et de réglage, l auto corrélateur AA-10DD permet de mesurer des durées

Plus en détail

Activités et projets de recherche du laboratoire de spectroscopie femtoseconde

Activités et projets de recherche du laboratoire de spectroscopie femtoseconde Activités et projets de recherche du laboratoire de spectroscopie femtoseconde par Denis Morris Département de physique, Université de Sherbrooke Septembre 2013 Activités de recherche en cours Étude des

Plus en détail

IRT Nanoelec Présentation générale

IRT Nanoelec Présentation générale I N S T I T U T D E R E C H E R C H E T E C H N O L O G I Q U E IRT Nanoelec Présentation générale 14/10/2014 L IRT Nanoelec 2012-2019 Juin 2014: 18 partenaires fondateurs 8 soutiens institutionnels 400

Plus en détail

Claude Chappert Institut d'electronique Fondamentale

Claude Chappert Institut d'electronique Fondamentale Nanomagnétisme / Electronique de spin : avancées, perspectives et impact des "Grandes Centrales" Claude Chappert Institut d'electronique Fondamentale Du (nano)magnétisme à l'electronique de spin (1) L'électron

Plus en détail

Plateforme NanoMonde (état actuel 01-2004)

Plateforme NanoMonde (état actuel 01-2004) Plateforme NanoMonde (état actuel 01-2004) Plateforme commune à l UJF et à l INP Grenoble Mise en place en 2003/04 au CIME Accueil des premiers étudiants depuis début janvier 2004 Porteurs du projet :

Plus en détail

Caractérisation de la formation de poudres/suies dans un plasma analysée par diagnostics laser

Caractérisation de la formation de poudres/suies dans un plasma analysée par diagnostics laser Caractérisation de la formation de poudres/suies dans un plasma analysée par diagnostics laser Doctorante : Safa LABIDI Directeur de thèse : Maxime MIKIKIAN Mélissa Fauvet Nicolas Vernier Oceane Coudray

Plus en détail

Recommandations générales de conception pour la conformité CEM

Recommandations générales de conception pour la conformité CEM Recommandations générales de conception pour la conformité CEM Par Paul Lee, Directeur De l Ingénierie, Murata Power Solutions Les réglementations de compatibilité électromagnétique (CEM) affectent de

Plus en détail

... Catalogue des offres de Technologies en Laser

... Catalogue des offres de Technologies en Laser ... Catalogue des offres de Technologies en Laser Version du 11avril 2013 est la Société d Accélération du Transfert de Technologies de la région Aquitaine (SATT Aquitaine). Créée en juillet 2012 à l initiative

Plus en détail

Fabrication et caractérisation électrique d'un capteur de gaz à base de nanofils de silicium suspendus

Fabrication et caractérisation électrique d'un capteur de gaz à base de nanofils de silicium suspendus Fabrication et caractérisation électrique d'un capteur de az à base de nanofils de silicium suspendus A-C. SALAÜN, R. ROGEL, E. JACQUES et L. PICHON anne-claire.salaun@univ-rennes1.fr Groupe Microélectronique,

Plus en détail

Etude de cas sur la mémoire non volatile

Etude de cas sur la mémoire non volatile Etude de cas sur la mémoire non volatile 1. Introduction Objectif Le but de cette étude de cas est de montrer comment une information peut être mémorisée de façon durable et conservée même sans alimentation.

Plus en détail

Comparaison des effets de canaux courts entre les technologies MOSFET FDSOI et MOSFET bulk

Comparaison des effets de canaux courts entre les technologies MOSFET FDSOI et MOSFET bulk Comparaison des effets de canaux courts entre les technologies MOSFET FDSOI et MOSFET bulk Quentin Rafhay 1, Antoine Cros 3, Irène Pheng 2, Loic Vincent 2, Ahmad Bsiesy 2 1 Grenoble-INP Phelma, 3 parvis

Plus en détail

Fiabilité pour les Micro et Nano Systèmes

Fiabilité pour les Micro et Nano Systèmes Fiabilité pour les Micro et Nano Systèmes Trends in Micro Nano 28 octobre 2015 Dr. Olha Sereda Copyright 2015 CSEM Characterization and Quality Assurance Page 1 Fiabilité dans Micro et Nano Systèmes Les

Plus en détail

Litographie. L'écriture laser vectorielle

Litographie. L'écriture laser vectorielle Litographie L application la plus connue et la plus industrialisée des technologies d'écriture directe par laser vient du secteur de l imprimerie. Dans ce secteur, les résolutions recherchées sont de l

Plus en détail

Couches minces optiques sous flux laser intense. L. Gallais Maître de Conférences à l'ecole Centrale Marseille laurent.gallais@fresnel.

Couches minces optiques sous flux laser intense. L. Gallais Maître de Conférences à l'ecole Centrale Marseille laurent.gallais@fresnel. Couches minces optiques sous flux laser intense L. Gallais Maître de Conférences à l'ecole Centrale Marseille laurent.gallais@fresnel.fr Plan de l'exposé Introduction La problématique de l'endommagement

Plus en détail

08 Micro et nano-technologies, électronique, photonique, électromagnétisme, énergie électrique

08 Micro et nano-technologies, électronique, photonique, électromagnétisme, énergie électrique 08 Micro et nano-technologies, électronique, photonique, électromagnétisme, énergie électrique Président Laurent NICOLAS Membres de la section ANDRIEU Joël CAMBRONNE Jean-Pascal DAMBRINE Gilles DAVOINE

Plus en détail

La CCIR Paris Île-de-France ouvre sa plateforme de prototypage de capteurs aux PME. MARDI 24 JUIN 2014 Part 2

La CCIR Paris Île-de-France ouvre sa plateforme de prototypage de capteurs aux PME. MARDI 24 JUIN 2014 Part 2 La CCIR Paris Île-de-France ouvre sa plateforme de prototypage de capteurs aux PME MARDI 24 JUIN 2014 Part 2 Présentation des activités de prestation de la plateforme par Bruno MERCIER ESIEE PARIS LES

Plus en détail

C 460 Annex 40, page 1 R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E. FR remercie EP pour la version française des définitions de l annexe 37.

C 460 Annex 40, page 1 R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E. FR remercie EP pour la version française des définitions de l annexe 37. Annex 40, page 1 R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E Projet : C460 CIB : H01L 27/142 H01L 31/04 Objet : Commentaires de la version française des définitions Date : 15/04/2014 FR remercie EP pour la version

Plus en détail

Master 1 Physique----Université de Cergy-Pontoise. Effet Kerr EFFET KERR. B. AMANA, Ch. RICHTER et O. HECKMANN

Master 1 Physique----Université de Cergy-Pontoise. Effet Kerr EFFET KERR. B. AMANA, Ch. RICHTER et O. HECKMANN EFFET KERR B. AMANA, Ch. RICHTER et O. HECKMANN 1 I-Théorie de l effet Kerr L effet Kerr (1875) est un phénomène électro-optique de biréfringence artificielle. Certains milieux, ordinairement non-biréfringents,

Plus en détail

Nanophosphors 27-09-07. Auteurs Guy BARET / Pierre Paul JOBERT

Nanophosphors 27-09-07. Auteurs Guy BARET / Pierre Paul JOBERT Nanophosphors 27-09-07 Auteurs Guy BARET / Pierre Paul JOBERT SARL 26 rue Barthélemy de Laffemas 26000 VALENCE tel +33 475 xxx xxx info@gritche-technologies.com www.gritche-technologies.com : nanomaterials

Plus en détail

EMETTEUR ULB. Architectures & circuits. Ecole ULB GDRO ESISAR - Valence 23-27/10/2006. David MARCHALAND STMicroelectronics 26/10/2006

EMETTEUR ULB. Architectures & circuits. Ecole ULB GDRO ESISAR - Valence 23-27/10/2006. David MARCHALAND STMicroelectronics 26/10/2006 EMETTEUR ULB Architectures & circuits David MARCHALAND STMicroelectronics 26/10/2006 Ecole ULB GDRO ESISAR - Valence 23-27/10/2006 Introduction Emergence des applications de type LR-WPAN : Dispositif communicant

Plus en détail

CADISCOM CAractérisation Dynamique des pièges

CADISCOM CAractérisation Dynamique des pièges CADISCOM CAractérisation Dynamique des pièges aux Interfaces diélectriques/semi- Conducteurs Organiques. Application aux polymères obtenus par Métathèse. Kamal LMIMOUNI IEMN UMR CNRS 8520 Journées Nationales

Plus en détail

5/ Fonctionnement du laser

5/ Fonctionnement du laser 5/ Fonctionnement du laser La longueur d onde du laser est de 532 nanomètres (532x10-9 m) soit dans le vert. Le choix de cette longueur d onde n est pas fait au hasard car la matière va interagir avec

Plus en détail

Détection exaltée de molécules fluorescentes avec des structures photoniques : application aux mesures dynamiques en solution

Détection exaltée de molécules fluorescentes avec des structures photoniques : application aux mesures dynamiques en solution Détection exaltée de molécules fluorescentes avec des structures photoniques : application aux mesures dynamiques en solution Jérôme Wenger Institut Fresnel, CNRS, Université Aix-Marseille, Ecole Centrale

Plus en détail

SPECTROSCOPIE RAMAN I APPLICATIONS

SPECTROSCOPIE RAMAN I APPLICATIONS SPECTROSCOPIE RAMAN La spectroscopie Raman est une technique d analyse non destructive, basée sur la détection des photons diffusés inélastiquement suite à l interaction de l échantillon avec un faisceau

Plus en détail

Micro/Nanofabrication pour la microfluidique et la biologie

Micro/Nanofabrication pour la microfluidique et la biologie 1 Workshop Dispositifs Médicaux 20 novembre 2012 Micro/Nanofabrication pour la microfluidique et la biologie Anne-Marie HAGHIRI-GOSNET LABORATOIRE DE PHOTONIQUE ET DE NANOSTRUCTURES route de Nozay, 91460

Plus en détail

Conception des Systèmes Numériques et Mixtes

Conception des Systèmes Numériques et Mixtes Conception des Systèmes Numériques et Mixtes Daniela Dragomirescu 1,2, Michael Kraemer 1,2, Marie-Line Boy 3, Philippe Bourdeau d Aguerre 3 1 - Université de Toulouse : INSA Toulouse, 135 Av. de Rangueil

Plus en détail

Le disjoncteur basse tension et l'arc électrique

Le disjoncteur basse tension et l'arc électrique Le disjoncteur basse tension et l'arc électrique J.M. BAUCHIRE, D. HONG, F. GENTILS*, C. FIEVET* Plan de l'exposé Qu'est ce qu'un disjoncteur basse tension? Quel est sont fonctionnement? Pourquoi des recherches

Plus en détail

Fabrication de nanocontacts métalliques par nanoindentation résistivo-contrôlée

Fabrication de nanocontacts métalliques par nanoindentation résistivo-contrôlée Fabrication de nanocontacts métalliques par nanoindentation résistivo-contrôlée Objectif : créer un nanocontact sur une structure Carrey et al, APL 2001 Indentation par AFM d une couche d isolant déposée

Plus en détail

Composants photoniques

Composants photoniques Composants photoniques Chapitre 4 : Lasers 4.2. Lasers à semi-conducteurs LASERS à semiconducteurs 4.2.1 Introduction Qu est-ce qu un laser? LASER = Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation

Plus en détail

L Enregistrement Optique : Comment ça a marche?

L Enregistrement Optique : Comment ça a marche? «Longévité des disques enregistrables (CD, DVD ) : mythe ou réalité?» L Enregistrement Optique : Comment ça a marche? Jean-José Wanègue Le 17 Novembre 2009 Jean-José Wanègue : «L enregistrement Les disques

Plus en détail

La microscopie à force atomique (AFM)

La microscopie à force atomique (AFM) NANOFONC 5 mars 2010 Nantes La microscopie à force atomique (AFM) http://www.univ-lemans.fr/~bardeau/labolpec/surfpropspec/indexsurface.html N. DELORME (MC), J.F. BARDEAU (CR) Laboratoire de Physique de

Plus en détail

Association Aristote Groupe PIN Projets de technologies innovantes pour les supports de stockage 22 mars 2012

Association Aristote Groupe PIN Projets de technologies innovantes pour les supports de stockage 22 mars 2012 ARNANO Le hiéroglyphe du 3 ème millénaire. Association Aristote Groupe PIN Projets de technologies innovantes pour les supports de stockage 22 mars 2012 Conservation sécurisée à très long terme de documents

Plus en détail

Des techniques de «pointes» Pascal Aubert Université Evry

Des techniques de «pointes» Pascal Aubert Université Evry Pascal Aubert Université Evry - des gammes de forces différentes Microscopie à force atomique Nano-indentation Nano-tribologie Profilométrie mécanique Microdureté (Vickers) Indentation par AFM 1pN 1nN

Plus en détail

Sujet de thèse «Mise au point d une Méthodologie efficace de

Sujet de thèse «Mise au point d une Méthodologie efficace de Sujet de thèse «Mise au point d une Méthodologie efficace de modélisation des effets parasites jusqu en onde millimétrique au sein d une carte de tests de circuits larges bandes Application à des circuits

Plus en détail

«Nouveaux» traitements pour polluants émergents

«Nouveaux» traitements pour polluants émergents «Nouveaux» traitements pour polluants émergents Valérie HEQUET Colloque IMT «Ressources naturelles et environnement» les 5 et 6 Novembre 2014, Paris Laboratoire GEPEA UMR CNRS 6144 Unité Mixte de Recherche

Plus en détail

MEMOIRE. Mémoires à Nanocristaux Organisés

MEMOIRE. Mémoires à Nanocristaux Organisés MEMOIRE Mémoires à Nanocristaux Organisés Tâche 4: caractérisation électrique et modélisation des structures mémoire Damien Deleruyelle Pascal Masson Sommaire 1. Etat de l art 2. Objectif général pour

Plus en détail

LES MÉMOIRES FLASH : ENTRE MÉMOIRE VIVE ET MÉMOIRE DE STOCKAGE. Etienne Nowak 12 mars 2015. Etienne Nowak - 12 mars 2015 - GIS-SPADON

LES MÉMOIRES FLASH : ENTRE MÉMOIRE VIVE ET MÉMOIRE DE STOCKAGE. Etienne Nowak 12 mars 2015. Etienne Nowak - 12 mars 2015 - GIS-SPADON LES MÉMOIRES FLASH : ENTRE MÉMOIRE VIVE ET MÉMOIRE DE STOCKAGE Etienne Nowak 12 mars 2015 PRÉSENTATION ETIENNE NOWAK

Plus en détail

Module STOM : Examen du 28 mai 2003

Module STOM : Examen du 28 mai 2003 Module STM : Examen du 8 mai 3 Durée : 3 heures. Aucun document n'est autorisé. Les réponses aux questions doivent toujours être justifiées. Les parties A et B doivent être rendues sur des copies séparées.

Plus en détail

CONCEPTION ET TEST DE CIs. 3. METHODES ET OUTILS DE CONCEPTION DES CIs

CONCEPTION ET TEST DE CIs. 3. METHODES ET OUTILS DE CONCEPTION DES CIs CONCEPTION ET TEST DE CIs 3. METHODES ET OUTILS DE CONCEPTION DES CIs 3.1 Introduction 3.2 Méthodologies de conception des ASICs 3.3 Conception des Circuits Programmables 3. METHODES ET OUTILS - Introduction

Plus en détail

LES TECHNIQUES DE LITHOGRAPHIE ET GRAVURE DANS LES CENTRALES RENATECH IEF-MINERVE

LES TECHNIQUES DE LITHOGRAPHIE ET GRAVURE DANS LES CENTRALES RENATECH IEF-MINERVE réseau national des grandes centrales de technologies LES TECHNIQUES DE LITHOGRAPHIE ET GRAVURE DANS LES CENTRALES RENATECH IEF-MINERVE réseau national des grandes centrales de technologies LES TECHNIQUES

Plus en détail

Electrothermie industrielle

Electrothermie industrielle Electrothermie industrielle K. Van Reusel 1/102 I. Chauffage par résistances 1. Des fours à résistances 2. Chauffage par conduction 3. Chauffage par rayonnement infrarouge II. Techniques électromagnétiques

Plus en détail

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Cyril BUTTAY CEGELY VALEO 30 novembre 2004 Cyril BUTTAY Contribution à la conception

Plus en détail

Plan industriel : Lasers et applications. 17 juin 2015

Plan industriel : Lasers et applications. 17 juin 2015 Plan industriel : Lasers et applications 17 juin 2015 1 La technologie laser 30 µm 3 mm 30 cm 300 m 3 Le laser : un marché en forte croissance Année 2014 (M ) Positionnement du plan laser Communications

Plus en détail

Plan. électronique de puissance. l intégration. 1) Le contexte 2) Axe intégration fonctionnelle en

Plan. électronique de puissance. l intégration. 1) Le contexte 2) Axe intégration fonctionnelle en INTÉGRATION DE PUISSANCE ET CEM 20/11/2013 Eric Labouré 2 Plan 1) Le contexte 2) Axe intégration fonctionnelle en électronique de puissance 3) Axe matériaux pour l intégration 4) Axe architectures de convertisseurs

Plus en détail

Solutions de détection innovantes - Mesures de températures et détection de gaz par voie optique

Solutions de détection innovantes - Mesures de températures et détection de gaz par voie optique Solutions de détection innovantes - Mesures de températures et détection de gaz par voie optique PLAN A propos de Kloe Solutions innovantes de détection et de mesures : o Technologie K-FBG : Capteurs tout-optique

Plus en détail

Analyse Thermogravimétrique couplée à l Emission Acoustique pour l étude de la corrosion d alliages à haute température

Analyse Thermogravimétrique couplée à l Emission Acoustique pour l étude de la corrosion d alliages à haute température CEFRACOR 24 Octobre 2013 Analyse Thermogravimétrique couplée à l Emission Acoustique pour l étude de la corrosion d alliages à haute température Omar Al haj ; Véronique Peres ; Eric Serris ; Michel Cournil

Plus en détail

Micro-nanotechnologies

Micro-nanotechnologies RS430.100.15. 1/7 La description de module définit les conditions cadres du déroulement de l enseignement des matières du module. Filière(s) Orientation Public Microtechniques (MIC) Microtechnologies et

Plus en détail

BICNanoCat. Bombardement Ionique pour la Création de Nano Catalyseurs. Denis Busardo Directeur Scientifique, Quertech

BICNanoCat. Bombardement Ionique pour la Création de Nano Catalyseurs. Denis Busardo Directeur Scientifique, Quertech BICNanoCat Bombardement Ionique pour la Création de Nano Catalyseurs Denis Busardo Directeur Scientifique, Quertech ANR BICNanoCat DAS Concerné : Énergie Environnement Appel à projets : réduction des émissions

Plus en détail

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient Première partie Modèle scalaire des ondes lumineuses On se place dans le cadre de l optique géométrique 1 Modèle de propagation 1.1 Aspect ondulatoire Notion d onde électromagnétique On considère une onde

Plus en détail

SOMMAIRE Thématique : Optronique

SOMMAIRE Thématique : Optronique SOMMAIRE Rubrique : Optique... 2 Rubrique : Opto-Electronique... 5 Rubrique : Sécurité laser...11 1 Rubrique : Optique SOMMAIRE Initiation à l optique (1ère partie)... 3 Initiation à l optique (2ème partie)...

Plus en détail

Routage Grande Vitesse des Cartes Electroniques

Routage Grande Vitesse des Cartes Electroniques Routage Grande Vitesse des Cartes Electroniques Roberto Reyna 1, aniela ragomirescu 2,3 1-Freescale Toulouse 2 - Université de Toulouse : INSA Toulouse, 135 Av. de Rangueil Toulouse cedex 4 3-LAAS-CNRS

Plus en détail

Présentation du projet de ressourcement DEAR. Christophe MULLER christophe.muller@im2np.fr

Présentation du projet de ressourcement DEAR. Christophe MULLER christophe.muller@im2np.fr www.ics star.fr Présentation du projet de ressourcement DEAR Christophe MULLER christophe.muller@im2np.fr www.ics star.fr Quelques mots sur l Institut Carnot STAR Institut Carnot STAR Périmètre scientifique

Plus en détail

Jeunes en Apprentissage pour la réalisation de Nanosatellites au sein des Universités et des écoles de l enseignement Supérieur

Jeunes en Apprentissage pour la réalisation de Nanosatellites au sein des Universités et des écoles de l enseignement Supérieur PROJET JANUS Jeunes en Apprentissage pour la réalisation de Nanosatellites au sein des Universités et des écoles de l enseignement Supérieur Contact : alain.gaboriaud@cnes.fr OBJECTIFS Satellites Etudiants

Plus en détail

D ETECTEURS L UXMETRE SUR TIGE C OMPTEUR DE FRANGES A FIBRE OPTIQUE. Détecteurs

D ETECTEURS L UXMETRE SUR TIGE C OMPTEUR DE FRANGES A FIBRE OPTIQUE. Détecteurs D ETECTEURS L UXMETRE SUR TIGE Capteur luxmètre à sonde détachable, idéal pour les expériences de polarisation, il permet de quantifier simplement et rapidement les principales sources et phénomènes lumineux.

Plus en détail

Spectroscopie femtoseconde de nanoparticules bimétalliques

Spectroscopie femtoseconde de nanoparticules bimétalliques Spectroscopie femtoseconde de nanoparticules bimétalliques J. Burgin 1, C. Guillon 1, P. Langot 1 et F. Vallée 1,2 1 - CPMOH, Université Bordeaux 1, 351 cours de la Libération, 33 405 Talence 2 - FNO group,

Plus en détail

Le cyclotron ARRONAX

Le cyclotron ARRONAX Le cyclotron ARRONAX Un accélérateur pour la recherche en radiochimie et en oncologie à Nantes-Atlantique Séminaire généraliste 20/10/2005 François GAUCHÉ Objectifs du cyclotron La médecine nucléaire Utilise

Plus en détail

Fabrication et caractérisation électrique de résistances à base de nanofils de silicium

Fabrication et caractérisation électrique de résistances à base de nanofils de silicium Fabrication et caractérisation électrique de résistances à base de nanofils de silicium Laurent Pichon, Fouad Demami, Régis Rogel, Tayeb Mohammed-Brahim To cite this version: Laurent Pichon, Fouad Demami,

Plus en détail

Conception et Intégration de Systèmes Critiques

Conception et Intégration de Systèmes Critiques Conception et Intégration de Systèmes Critiques 15 12 18 Non 50 et S initier aux méthodes le développement de projet (plan de développement, intégration, gestion de configuration, agilité) Criticité temporelle

Plus en détail

GYROSCANFIELD. Courbe radar de l objet sous test. Comparaison mesure et simulation d une antenne WiFi

GYROSCANFIELD. Courbe radar de l objet sous test. Comparaison mesure et simulation d une antenne WiFi Produits 2015-2016 GYROSCANFIELD Le Gyroscanfield permet de mesurer et de visualiser en 3D et en temps réel le rayonnement électromagnétique d un objet sous test de manière simple et rapide. Il est fabriqué

Plus en détail

Le GIS-DON (Groupe d Intérêt Scientifique sur les Disques Optiques Numériques)

Le GIS-DON (Groupe d Intérêt Scientifique sur les Disques Optiques Numériques) Le GIS-DON (Groupe d Intérêt Scientifique sur les Disques Optiques Numériques) Par Franck Laloë, LKB (Ecole Normale Supérieure) Président du Conseil Scientifique du GIS-DON 1 Membres du GIS-DON LAM, Université

Plus en détail

Systèmes embarqués Cours 6

Systèmes embarqués Cours 6 Principes Systèmes embarqués Cours 6 Systèmes embarqués Sylvain Tisserant - ESIL Système physique Capteurs avec conditionnement Actionneurs avec conditionnement CAN CNA Système numérique de contrôle commande

Plus en détail

MISE EN FORME DE REVÊTEMENTS CERAMIQUES PAR VOIE SOL-GEL, CONTRÔLE DE LA MICROSTRUCTURE APPLICATION AUX PILES SOFC

MISE EN FORME DE REVÊTEMENTS CERAMIQUES PAR VOIE SOL-GEL, CONTRÔLE DE LA MICROSTRUCTURE APPLICATION AUX PILES SOFC Société Française de Thermique 22/01/2010 Design de matériaux à propriétés radiatives fonctionnalisées : de l angström au millimètre MISE EN FORME DE REVÊTEMENTS CERAMIQUES PAR VOIE SOL-GEL, CONTRÔLE DE

Plus en détail

Procédés plasmas à faisceau d ions. P.Y. Tessier

Procédés plasmas à faisceau d ions. P.Y. Tessier Procédés plasmas à faisceau d ions P.Y. Tessier Institut des Matériaux Jean Rouxel, CNRS Groupe des plasmas et des couches minces Université de Nantes Plan Introduction Gravure par faisceau d ions Dépôt

Plus en détail

Voyage dans le nano monde: Observation des atomes par Microscopie à Effet Tunnel Contact: sophie.guezo@univ rennes1.fr

Voyage dans le nano monde: Observation des atomes par Microscopie à Effet Tunnel Contact: sophie.guezo@univ rennes1.fr Observation des atomes par Microscopie à Effet Tunnel Contact: sophie.guezo@univ rennes1.fr Monoxyde de Carbone sur Platine Galerie IBM Institut de Physique de Rennes: présentation Unité Mixte de Recherche

Plus en détail

Ligne de Goubau planaire faibles pertes sur Silicium haute résistivité à 60GHz

Ligne de Goubau planaire faibles pertes sur Silicium haute résistivité à 60GHz Equipe Systèmes de Communication Ligne de Goubau planaire faibles pertes sur Silicium haute résistivité à 60GHz Julien Emond, Marjorie Grzeskowiak, Stéphane Protat, Gaëlle Lissorgues, Frédérique Deshours,

Plus en détail

(E) EDP Sciences, Les Ulis DOI : 10. 1051/p4 : 20030643. Développement d'une source plasma-laser pour la lithographie. l'extrême ultraviolet.

(E) EDP Sciences, Les Ulis DOI : 10. 1051/p4 : 20030643. Développement d'une source plasma-laser pour la lithographie. l'extrême ultraviolet. (E) EDP Sciences, Les Ulis DOI : 10. 1051/p4 : 20030643 Développement d'une source plasma-laser pour la lithographie dans l'extrême ultraviolet G. Souillé, C. Lafon, R. Rosch, D. Babonneau, F. Garaude,

Plus en détail

Effet de la composition chimique de la solution interstitielle d un béton jeune sur la passivation d un acier doux C15

Effet de la composition chimique de la solution interstitielle d un béton jeune sur la passivation d un acier doux C15 SEPOLBE Effet de la composition chimique de la solution interstitielle d un béton jeune sur la passivation d un acier doux C15 S. CHAKRI, I. FRATEUR, E. SUTTER, B. TRIBOLLET, V. VIVIER CNRS, UMR 8235,

Plus en détail

Fabrication des Transistors CMOS

Fabrication des Transistors CMOS Majeure MNO Fabrication des Transistors CMOS Y. BONNASSIEUX Promotion X2003 janvier 2006 Yvan BONNASSIEUX Poste 37.22 Email : yvan.bonnassieux@polytechnique.fr Depuis le début de la microélectronique la

Plus en détail

Analyse des processus de dérive lors de la gravure profonde du silicium dans des plasmas SF 6 et C 4 F 8

Analyse des processus de dérive lors de la gravure profonde du silicium dans des plasmas SF 6 et C 4 F 8 Université de Montréal Analyse des processus de dérive lors de la gravure profonde du silicium dans des plasmas SF 6 et C 4 F 8 par Mathieu Fradet Département de physique Faculté des arts et sciences Mémoire

Plus en détail

Les défis des T&M (tests et mesures) en communication par fibre optique

Les défis des T&M (tests et mesures) en communication par fibre optique Technologies photoniques appliquées aux communications 13 juin 2005 Les défis des T&M (tests et mesures) en communication par fibre optique Raymond Roberge Conseiller technique senior Plan de la présentation

Plus en détail

CONTACT MÉTAL SEMI- CONDUCTEUR. Diode Schottky

CONTACT MÉTAL SEMI- CONDUCTEUR. Diode Schottky 1 CONTACT MÉTAL SEMI- CONDUCTEUR Diode Schottky 2 Contact Métal/SC: diode Schottky Plusieurs applications: Interconnexions Contact Ohmique Diode à barrière Schottky Survol des jonctions Isolant/SC Comparaison

Plus en détail

Unité d Enseignement Libre Université de Nice- Sophia Antipolis F. Millour PAGE WEB DU COURS : www.oca.eu/spip.php?article593 accessible via

Unité d Enseignement Libre Université de Nice- Sophia Antipolis F. Millour PAGE WEB DU COURS : www.oca.eu/spip.php?article593 accessible via Les moyens d observations en astronomie & astrophysique Unité d Enseignement Libre Université de Nice- Sophia Antipolis F. Millour PAGE WEB DU COURS : www.oca.eu/spip.php?article593 accessible via www.oca.eu/fmillour

Plus en détail

A. Gheno, S. Vedraine, J. Bouclé, R. Antony, B. Ratier. Equipe OptoPlast, Département MINACOM, Institut XLIM UMR CNRS 7252

A. Gheno, S. Vedraine, J. Bouclé, R. Antony, B. Ratier. Equipe OptoPlast, Département MINACOM, Institut XLIM UMR CNRS 7252 PEROVSKITES IMPRIMEES POUR LE PHOTOVOLTAÏQUE, LES CAPTEURS AUTONOMES, LES DISPOSITIFS DE POSITIONNEMENT ET LES COMMUNICATIONS OPTIQUES SANS FILS A. Gheno, S. Vedraine, J. Bouclé, R. Antony, B. Ratier Equipe

Plus en détail

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser TP vélocimétrie Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité ATTENTION : le faisceau du Hélium-Néon utilisé dans cette salle est puissant (supérieur à 15 mw). Il est dangereux et peuvent provoquer des

Plus en détail

Dates partiel MASC : Mardi 29/04, 8h-9h30 Documents autorisés : 3 feuilles A4 recto-verso Programme limité au premier fascicule

Dates partiel MASC : Mardi 29/04, 8h-9h30 Documents autorisés : 3 feuilles A4 recto-verso Programme limité au premier fascicule Dates partiel MASC : Mardi 29/04, 8h-9h30 Documents autorisés : 3 feuilles A4 recto-verso Programme limité au premier fascicule Déplacement d un TD : ven 18/04, 14h-15h30 (groupe II) Créneau de remplacement

Plus en détail

Physique Transmission et stockage de l information Chap.22

Physique Transmission et stockage de l information Chap.22 TS Thème : Agir Activités Physique Transmission et stockage de l information Chap.22 I. Transmission de l information 1. Procédés physique de transmission Une chaîne de transmission peut se schématiser

Plus en détail

Règles de Conception

Règles de Conception Telecom Bretagne Règles de Conception Technologie LTCC Khodor RIDA avec l aide de Guy CHUITON, Pascal COANT, Jean-Philippe COUPEZ, Camilla KÄRNFELT Alain PÉDEN, et Cristina ARENAS BUENDIA Version 1 : 03/02/2013

Plus en détail

AREMIF. «Conception d une capacité variable MEMS originale fonctionnant en rotation»

AREMIF. «Conception d une capacité variable MEMS originale fonctionnant en rotation» www.thalesgroup.com AREMIF «Conception d une capacité variable MEMS originale fonctionnant en rotation» Thales Systèmes Aéroportés OHTA Pierre Nicole (encadrant de thèse) ESYCOM ESIEE Paris Gaëlle Lissorgues

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DE CAPTEURS MAGNETIQUES A BASE DE NANO-COMPOSANTS POUR LE CONTRÔLE NON-DESTRUCTIF

DEVELOPPEMENT DE CAPTEURS MAGNETIQUES A BASE DE NANO-COMPOSANTS POUR LE CONTRÔLE NON-DESTRUCTIF DEVELOPPEMENT DE CAPTEURS MAGNETIQUES A BASE DE NANO-COMPOSANTS POUR LE CONTRÔLE NON-DESTRUCTIF N.Sergeva-Chollet 1, J.-M.Decitre 1, H.Jaffres 2, F. Nguyen Van Dau 2,3, Y.Lemaître 2,3, J.Moulin 4, F.Alves

Plus en détail

Institut d Electronique, de Microélectronique et de Nanotechnologie UNE PLATE FORME TECHNOLOGIQUE NATIONALE

Institut d Electronique, de Microélectronique et de Nanotechnologie UNE PLATE FORME TECHNOLOGIQUE NATIONALE Institut d Electronique, de Microélectronique et de Nanotechnologie UNE PLATE FORME TECHNOLOGIQUE NATIONALE FORMATION CRÉÉE AU IER JANVIER 1992 associant sous forme d unité mixte le Centre national de

Plus en détail

De la carte perforée à L atome...

De la carte perforée à L atome... bertrand kierren - LPM PSV LPS Orsay - 2006 http://www.lpm.u-nancy.fr/activite_surface/ De la carte perforée à L atome... CONQUETE À l échelle du nano Le nano monde 1 nm 1 μm 1 mm 1 m Les nano technologies

Plus en détail