NOUVEAU : les «Management Highlights» : toutes les idées clés en plus de 50 slides pour stimuler la réflexion des équipes de direction,

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NOUVEAU : les «Management Highlights» : toutes les idées clés en plus de 50 slides pour stimuler la réflexion des équipes de direction,"

Transcription

1 Centres de contacts en France à l horizon 2015 Transformer un marché de la demande en marché de l offre : les prestataires face au défi de la création de valeur Une étude stratégique exceptionnelle de la collection «PRECEPTA CONSULT», en 2 parties : NOUVEAU : les «Management Highlights» : toutes les idées clés en plus de 50 slides pour stimuler la réflexion des équipes de direction, INDISPENSABLE : le rapport «Stratégie et Concurrence», résultat de plusieurs mois d informations, d analyse et d entretiens avec des décideurs et experts du secteur. Certes les prestataires de centres de contacts restent confrontés à la faiblesse chronique de leurs marges et à une activité en berne. Pour autant, ils évoluent au cœur de la relation client, le nerf sensible de la guerre concurrentielle en cette période de ralentissement économique généralisé. L importance cruciale du CRM et la multiplication des canaux d interaction entre les marques et leurs clients constituent autant d opportunités pour les professionnels des centres de contacts de montrer leur savoir-faire, innover et, finalement, sortir de leur rôle d éternels «preneurs d ordres» et d exécutants de base. Ce d autant plus que leurs clients, plus matures face à l externalisation, sont enclins à leur confier des missions à plus haute valeur ajouté, si ce n était encore et toujours le déficit d image de la profession et les doutes persistants quant à la pérennité des opérateurs et à leur capacité à investir fortement et durablement. Il serait toutefois illusoire de penser que le passage du statut de prestataire à celui «d offreur de solutions» puisse se faire naturellement, sans un immense effort de marketing et d évangélisation du marché. Or, les prestataires de centres de contacts ne sont pas en tout cas pour un grand nombre d entre eux structurés pour créer de la valeur. C est-à-dire pour développer de nouvelles offres et en démontrer la valeur aux donneurs d ordres. Centrés sur la production et la réponse aux appels d offres, leur savoir-faire est avant tout celui d industriels de la gestion des flux, capables de se soumettre à des plans de charges contraignants et à rassembler les facteurs de production nécessaires à la mise en place d un service optimisé et de qualité. Mais les compétences en matière de management, de marketing, de prospective stratégique, sans même parler de la force de projection commerciale, manquent cruellement. Les prestataires de centres de contacts ne pourront pourtant pas longtemps rester dans une position passive, consistant à attendre les appels d offres et à espérer les remporter. La croissance du marché de l externalisation des centres de contacts leur voile pour le moment le fait qu il s agit d une «activité d impasse» 1. Les caractéristiques d une activité d impasse sont les suivantes : économies d échelle faibles ou inexistantes, faible potentiel de différenciation, problématique aigüe du taux d utilisation des capacités de production, importance considérable, pour ne pas dire exagérée, de la réputation et des références clients. Les symptômes de ce système concurrentiel (qu il convient de transformer) s appliquent parfaitement, là aussi, au secteur des centres de contact : rentabilité faible et homogène les différences de rentabilité s expliquent par l habileté gestionnaire des entrepreneurs et menace constante d enclenchement d une guerre des prix en cas de ralentissement de la croissance. 1 La terminologie utilisée est celle du Boston Consulting Group dans son analyse des systèmes concurrentiels

2 Or, la croissance du marché n est plus assurée. Le marché de la prestation a crû de façon vertigineuse avec les besoins de sous-traitance des acteurs des télécoms, avec la vague de l équipement en connexions internet et en téléphones mobiles. Aujourd hui, cette vague est retombée, et même si les FAI et les opérateurs télécoms sont condamnés à innover sans cesse grâce à de nouvelles offres et de nouveaux supports (tablettes numériques notamment), il est peu probable qu une pareille dynamique de la demande se remette en place dans un avenir proche. L activité des prestataires de centres de contacts évoluera, selon les experts de Precepta, «en escalier» dans les prochaines années, au gré des grands projets d externalisation. A ce titre, il convient de souligner que la croissance des années a pour bonne partie été liée à la mise en place des contrats EDF et GDF Suez. Le marché ira moins aux opérateurs et ceux-ci devront de plus en plus créer les conditions de leur croissance par l innovation créatrice de valeur, la diversification des activités, le développement à l international et la conquête commerciale du segment pour le moment dédaigné des PME. Une démarche volontariste et conquérante semble indispensable pour saisir les opportunités qui se font jour autour de la gestion de la relation client. Notre étude vous propose ainsi un cadre de réflexion stimulant pour relever les grands défis de la profession à l horizon Défi de la croissance et de la création de valeur, mais aussi défi de l image tant au niveau individuel (nécessité de créer des marques fondées sur des stratégies d identité) que collectif. Dans ce cadre, les experts de Precepta vous présentent un diagnostic identitaire détaillé et des recommandations quant à la stratégie à adopter par l ensemble de la profession et, au cas par cas, par les neuf principaux acteurs du marché (Teleperformance, Arvato Services France, Webhelp, Acticall, CCA International, Armatis, Laser Contact, Sitel France et B2S). En définitive, cette étude s adresse à la fois aux prestataires de centres de contacts et aux centres internes, en tant qu acteurs de la gestion de la relation client et donneurs d ordres, ainsi qu aux investisseurs financiers et observateurs attentifs du marché. L édition 2011 contient, pour la première fois, un focus sur les centres internes avec des monographies détaillées pour les principaux d entre eux, et un dénombrement des postes de travail et de l emploi pour le marché français. Par ailleurs, les lecteurs de l étude pourront retrouver, comme à chaque édition, une grande somme d informations sur le marché des prestataires de centres de contacts : dynamique de l activité et de l externalisation, performances financières, analyse et diagnostic concurrentiels, axes stratégiques de développement Des analyses monographiques complètes et détaillées sont consacrées aux principaux acteurs du marché. Ces analyses sont à la fois conçues comme un outil de réflexion et de veille concurrentielle pour les prestataires et de connaissance et de sélection des prestataires pour les donneurs d ordres. Grâce à cette analyse très complète et opérationnelle, PRECEPTA met à la disposition des dirigeants du secteur un véritable outil pour organiser et hiérarchiser l information, stimuler la réflexion et préparer les décisions. Nous sommes à votre disposition pour vous apporter des compléments d information concernant cette étude de référence dont vous trouverez ci-joint la présentation. Pour la recevoir, il vous suffit de nous retourner le bon de commande au verso de la plaquette après l avoir complété. David Targy Directeur d études PRECEPTA

3 Centres de contacts en France à l horizon 2015 Edition 2011 Transformer un marché de la demande en marché de l offre : les prestataires face au défi de la création de valeur La dynamique du marché et de l externalisation à l horizon 2015 Le diagnostic économique et financier du secteur des prestataires Les axes stratégiques de développement Les monographies des principaux prestataires et centres internes Le défi de l image : analyse des stratégies d identité et d image par Claude Meillet (consultant en stratégie d image) Une étude indispensable pour stimuler la réflexion et préparer les décisions ; des entretiens en face à face et plus de 350 pages d analyse et de données pour étayer les conclusions. Janvier 2011

4 Centres de contacts en France à l horizon 2015 Transformer un marché de la demande en marché de l offre : les prestataires face au défi de la création de valeur Slides : MANAGEMENT HIGHLIGHTS Exclusif : les principales conclusions opérationnelles de l étude en plus de 50 SLIDES «décisives et incisives» : Une présentation visuelle efficace pour vous imprégner plus facilement des informations et idéesclés de l étude. Des messages forts et des présentations professionnelles pour mieux stimuler votre réflexion et appuyer vos décisions. Un outil essentiel pour partager plus efficacement la réflexion en équipe de direction ou avec vos collaborateurs. Présentées en format paysage, ces SLIDES sont disponibles en format papier ou électronique. L étude a été coordonnée par David Targy, directeur du pôle Média et communication de Precepta, depuis 10 ans l un des grands experts français du secteur, avec la collaboration de Catherine Somon, chargé d études, et de Claude Meillet, consultant en identité et stratégie d image. PRECEPTA, STIMULATEUR DE STRATEGIES Les études de PRECEPTA sont publiées à sa seule initiative. Elles ont pour but d offrir une représentation vivante des évolutions décisives d un marché et de la concurrence sectorielle. Elles mettent à disposition des décideurs une analyse pertinente des stratégies des entreprises et de leur performance. Les études s inscrivent dans une méthodologie rigoureuse et éprouvée. Les centaines d entretiens en face à face effectuées chaque année par les directeurs d études de PRECEPTA avec des dirigeants et acteurs des marchés analysés permettent de décrypter les évolutions déterminantes des marchés et de la concurrence, avec un souci permanent d objectivité et de créativité dans la réflexion. Chaque étude PRECEPTA est ainsi l outil de référence indispensable pour stimuler la réflexion et préparer les décisions. Analyse et research : STRATEGIES & CONCURRENCE 1. SYNTHESE EXECUTIVE 2. LES FONDAMENTAUX DU BUSINESS 2.1. Définitions élémentaires 2.2. Tracer les frontières entre outsourcing et télémarketing 2.3. Déterminer la dynamique et le poids de l externalisation de la GRC à distance en France Les moteurs et les freins à l externalisation Le dénombrement de l emploi et des positions de travail dans les centres internes en France en 2009 (enquête exclusive Precepta) Le poids de l externalisation de la gestion de la relation client en France 2.4. Analyser les fondamentaux du modèle économique des outsourceurs Le modèle de rémunération des outsourceurs et ses implications opérationnelles La structure de coûts de l entreprise et les leviers de la rentabilité Les modèles d affaires et les axes potentiels de différenciation 3. LE MARCHÉ DE LA PRESTATION DE CENTRES DE CONTACTS ( ) 3.1. Le tissu économique en 2009 L image économique du secteur La ventilation des prestataires selon la nature de leur activité et leur taille Le classement des prestataires : le top 100 des prestataires Le degré de concentration de l activité Les capacités de production Le focus sur le parc offshore La progression du parc de positions chez les principaux acteurs 3.2. Segmenter la concurrence L étendue de l offre des principaux prestataires Le degré de diversification des activités, hors gestion de centres de contacts La présence à l international Les certifications et labels des prestataires Tableau synthétique : les grandes singularités des principaux acteurs du marché 3.3. Analyser les règles du jeu concurrentiel Le système concurrentiel L analyse des rapports de forces concurrentiels Les sources d avantage concurrentiel 3.4. Etablir un diagnostic économique et financier du secteur Le chiffre d affaires des prestataires ( ) La croissance selon la taille des prestataires ( ) La croissance selon la nature de l activité principale des prestataires ( ) Les marges et résultats ( ) : méthodologie et remarques L analyse financière Focus sur le taux de résultat brut d exploitation Le compte de résultat-type ( ) Le bilan-type ( ) Les principaux ratios financiers du panel Precepta ( ) 3.5. Quelles perspectives à l horizon 2015? Le contexte macro-environnemental : vue d ensemble L impact du contexte économique Le CRM 2.0 : quelles conséquences pour les prestataires? L impact des évolutions réglementaires et normatives L impact des évolutions technologiques Les impacts de l évolution de la structure de la demande et du degré de recours à l externalisation Le chiffre d affaires des prestataires de centres de contacts à l horizon LES ANALYSES MONOGRAPHIQUES : focus sur les neufs «majors» de la profession Ces analyses monographiques d une dizaine de pages sont toutes construites selon le même plan pour chaque groupe ou entreprise : - Synthèse et analyse SWOT - Les informations clés liées à l activité et au positionnement des entreprises - L analyse financière des comptes consolidés (lorsque disponibles) - L analyse de l identité et de la stratégie d image (par Claude Meillet) - Les objectifs et les axes stratégiques. Teleperformance Arvato Services France Webhelp Groupe Acticall CCA International Armatis Laser Contact Groupe B2S Sitel France 5. LES AUTRES COMPÉTITEURS : les acteurs du mid-market et les principales PME Ces monographies, plus courtes et synthétiques, délivrent les informations clés concernant l activité, les marges & résultats, et le positionnement de chaque acteur. Bluelink Coriolis Service Data Base Factory Stream Global Services Transcom Worldwide The Marketing Group / Phone Marketing Acta Euro CRM France Supporter ESDI Groupe Call Expert IMA Technologies Teletech International Qualicontact Orium Maxiphone Satel Les autres compétiteurs du top 50

5 6. LES CENTRES INTERNES ET PRINCIPAUX DONNEURS D ORDRES Pour la première fois depuis que le groupe Xerfi publie une étude sur le sujet, l édition 2011 contient un chapitre consacré à la découverte des principaux centres internes et donneurs d ordres, avec de nombreuses informations : coordonnées et noms des directeurs de la relation client, chiffres clés, canaux de la relation client traités par les centres internes, degré de recours à l outsourcing et les outsourceurs sélectionnés, etc. 3 Suisses Free / Iliad Air France GDF Suez Amazon Ikea Auchan ING Direct BNP Paribas La Poste Bouygues Télécom MAIF Canal + / CanalSat Nestlé / Nespresso Carglass Orange Carrefour RATP Cdiscount Renault Cetelem SFR Cofidis SNCF Darty Société Générale EDF Veolia Europ Assistance Vente Privée FNAC Virgin Mobile Française des Jeux 7. LES FAITS MARQUANTS ET LES AXES STRATEGIQUES 7.1. Les faits marquants de la vie des entreprises La chute de Teleperformance et de Transcom Worlwide La reprise de centres internes : un nouvel axe de conquête du marché Les opérations de fusions-acquisitions La création de nouveaux sites de production 7.2. Les axes stratégiques Identifier les menaces et les opportunités du marché Anticiper un ralentissement du marché : les principaux leviers de la croissance (croissance externe, diversification, développement à l international ) Comment créer de la valeur pour le client? Les prestataires face au défi de l image 8. LES ANNEXES 8.1. L outsourcing de centres de contacts : comparaisons internationales 2009 Les principaux acteurs mondiaux : Teleperformance, Convergys, Sykes Les principaux marchés nationaux : Le marché nord-américain Le marché britannique Le marché allemand Le marché espagnol Focus sur la zone Asie-Pacifique 8.2. Le marché du BPO en 2009 Les fondamentaux du marché et définition L évaluation du marché au niveau européen et français Les principaux acteurs du BPO en France Tableaux et matrices : la source d information la plus complète sur les centres de contacts T1 T2 T3 T4 T5 T6 T7 1. Les fondamentaux du business La typologie des prestations outsourcées La définition de la quasi-rente et du holdup La ventilation de l emploi salarié dans les centres de contacts internes en 2009 La gestion de la relation client à distance : structure du marché français en 2009 (centres internes, externes, offshore et autres implantations) Les leviers d ajustement des outsourceurs aux exigences de productivité et de qualité des donneurs d ordres : process RH, procédures qualité, technologies, art de la prévision La structure de coûts d un centre de contacts Les cinq composantes du modèle d affaires des outsourceurs et les modalités de différenciation 2. Le marché de la prestation de centres de contacts ( ) T8 La population d entreprises, chiffre d affaires et ventilation par catégorie d entreprise T9 Les divergences statistiques Insee / Precepta : explications des décalages T10 La ventilation des prestataires selon la nature de leur activité et leur taille T11 Les dix principaux groupes de la profession T12 Les filiales des dix principaux groupes T13 Les autres groupes et sociétés autonomes du top 50 T14 Le top 100 des sociétés de prestation de centres de contacts T15 Le degré de concentration de l activité des prestataires de centres de contacts à l aune de l indice Herfindahl Hirschmann T16 La répartition des parts de marché en France et comparatif 2009 versus 2006 ( ) T17 Le parc de positions (on et offshore) des principaux acteurs en 2010 T18 La répartition France / offshore du parc de positions des principaux acteurs T19 Les principales implantations offshore et leurs acteurs majeurs T20 L'évolution des capacités de production des 20 premiers outsourceurs de 2003 à 2010 T21 L'évolution des capacités de production par segment (France et offshore) du top 20 entre 2003 à 2010 T22 L évolution des capacités de production des principaux outsourceurs T23 Les quatre modèles d intégration T24 Les principaux acteurs et leur développement à l international T25 Les labels, certifications et autres distinctions des principaux prestataires T26 Les systèmes concurrentiels vus par The Boston Consulting Group T27 Les caractéristiques et comportements stratégiques-types selon les systèmes T28 L intensité des rapports de forces concurrentiels T29 Les principaux donneurs d ordres et leurs prestataires connus en 2010 T30 Une typologie des relations client / fournisseur de service inspirée de la théorie de l économie des singularités de Lucien Karpik T31 Le chiffre d affaires des prestataires de centres de contacts T32 ( ) T33 Le chiffre d affaires offshore de 2004 à 2010 et son poids dans l activité T34 Les dix principaux outsourceurs en fonction du chiffre d affaires réalisé à l offshore en 2009 T35 La croissance du chiffre d affaires selon la taille en % entre 2004 et 2009 T36 La croissance du chiffre d affaires selon la taille en valeur entre 2004 et 2009 T37 La croissance du chiffre d affaires selon la nature de l activité principale des prestataires en % entre 2004 et 2009 T38 La ventilation des entreprises du secteur selon leur notation sur l échelle Conan & Holder en 2009 T39 Le taux d excédent brut d exploitation ( ) T40 La ventilation des coûts par poste (moyenne ) T41 La répartition de la population d entreprises selon le taux de résultat brut d exploitation (moyenne ) T42 Le taux de résultat brut d exploitation (moyenne ) : comparaisons intersectorielles T43 Le compte de résultat-type ( ) T44 Le bilan-type ( ) T45 Les principaux ratios financiers du panel Precepta T46 Les menaces et opportunités liées à l environnement macroenvironnemental à l horizon 2015 T47 Le scénario macroéconomique de Xerfi à l horizon 2012 T48 Les sources d avantages des communautés de marques T49 La répartition du chiffre d affaires par secteur des principaux prestataires en 2009 T50 T51 T52 T53 T54 T55 T56 T57 T58 T59 T60 T61 T62 3. Les annexes La présence internationale de Teleperformance La présence internationale de Convergys La présence internationale de Sitel La présence internationale de Teletech La présence internationale d Atento Group La présence internationale de Transcom WW La présence internationale de Sykes Les principaux facteurs clefs de succès d un BPO selon les dirigeants d entreprise La structure de couts d un prestataire de BPO : une industrie de main-d œuvre, mais avec une forte composante technologique Le marché européen des services informatiques : le BPO demeure une activité marginale, mais sa progression est rapide La segmentation du marché français du BPO Réponse à la question : «dans quel type de contrats de sourcing votre entreprise est-elle déjà engagée?» Réponse à la question : «quels types de contrats de sourcing votre entreprise envisage-t-elle à moyen terme?» Date de publication : Janvier 2011 Informations complémentaires Contact : Frank Benedic

6 Principaux groupes et sociétés analysés dans l étude (*) 4CS CALL CENTER CLIENT SOLUTION A2L COMMUNICATION ABM ABSYS ACCESS CONTACT SERVICES ACOM SANTE ACOS ACTA ACTANCE IT ACTEL ACTION PHONING ADDIBELL ADDICALL ADM VALUE AFONE CALL AJC CONSULTANTS AJILON SALES & MARKETING APPEL 24 SUR 24 APPROCHE SUR MESURE AREUS ARISTA VGE ARMATIS ARVATO SERVICES FRANCE AS COM SOLIDAIRE AS-COM ASTUS ATELIANCE ATELYS ATOOCALL AVISO DIRECT AVIVA TELEMARKETING B2S BBO BE PHONE BETIOR BLUELINK BLUELINK INTERNATIONAL BOSCH CENTRE DE SERVICE BOXCONTACT CALL CENTER FACTORY CALL EXPERT CALL MARKETING CALL MEDI CALL CARNIEL MARKETING CCA INTERNATIONAL CENTRE DE RELATION CLIENTELE EUROPEEN CENTRE RELATIONS CLIENTS CLIENTELA CMNTEL COAXIS IFIIM COLORFIL COM'LINE DIRECT COMM'MARKETING COM'PLUS CONTACTEL CONVERS TELEMARKETING CORIOLIS SERVICE DATA BASE FACTORY DISTRI KALL DOM PLUS EBOS FRANCE ECO'PRESTIGE EQUASANTE ESDI EUROPEAN LINE EUPHONIA TELECOM EURO CRM FRANCE EURO TELE SERVICES EUROACTING EUROPHONE FILACTION FOX ON LINE FRANCO PHONIE GEORGE V CONSULTEL GROUPE ACTICALL GROUPE H2A GROUPE TELEPERFORMANCE HANDICALL BORDEAUX HANDIRECT SERVICES HG COM IMA TECHNOLOGIES INFO SERVICE CENTER INTRA CALL CENTER ISOSELL TELEMARKETING FRANCE JB CONCEPT KE'OPS KEOPS INFO CENTRE KONECTEL 78 LA CINQUIEME AGENCE LA TELESECRETAIRE LASER CONTACT LESESAME MEDIAS LPE PHONE CENTER M.D.L. MARKETING DIRECT M.E.J.T. M2S MAIL ORDER FACTORY MARKETING LAB MARQUETIS CALL MAXIPHONE MEDIACOMM MEZZO MK TEL MS CONSEIL NESTOR & NELSON NETWAVE ACTEME OKA SERVICES OMNIUM LILLOIS DE SERVICES ORIUM OUTSOURCIA PAROLIS PCCI PERFORMANCE DIRECTE PHONAXIS PHONE ACTION CONSEIL PHONE AVENIR PHONE CITY PHONE MARKETING PHONE WEB PRATIC APPEL PRELUDE DEVELOPPEMENT PREMIERE LIGNE PRESSE MARKETING ET COMMUNICATION PRO DIRECT INTERACTIVE PRO DIRECT MARKETING PRO DIRECT SERVICE PRO VENTE SYSTEM PROSPECTIVE PROSPECT'US PROXIMA INFORMATIQUE QUALICONTACT R SYSTEMS (SENTO) RIGHTPLACECALL SAFIG STREAMWAY SAGIS SAIM SANTEO SATEL SERENIS SF7 SITEL FRANCE SOFRATEL STREAM INTERNATIONAL SUPPORTER SYNEA T.M.C.2 TALK FUNDRAISING TECHNIPHONE TELECONTACT TELEDIRECT TELERESSOURCES TELESALES-FRANCE TELETECH INTERNATIONAL THE CALL MACHINE THELEM TOPTEL TRAJECTOIRE TRANSATEL TRANSCOM WORLDWIDE FRANCE UMANIS MANAGED SERVICES U-PROGRESS VELORIS WATO WEBHELP WEEDO IT (*) Hors centres internes BON DE COMMANDE PRECEPTA Groupe xerfi 13-15, rue de Calais Paris à retourner ou télécopier à : Télécopie : Téléphone : Centres de contacts en France Transformer un marché de la demande en marché de l offre : les prestataires face au défi de la création de valeur Mode réception de l étude commandée : E-Réf : 0SAE23-XC / PTAC+ version papier (envoi par la poste) Nom : Prénom : EUR HT 3 376,00 EUR TTC (TVA 5,5%) version papier (envoi par la poste) + version électronique (fichier pdf) EUR HT 4 664,40 EUR TTC (TVA 19,6%) je souhaite diffuser l étude dans mon entreprise : 1 version papier + 1 version électronique (pdf) avec un droit de rediffusion du fichier pdf à 5 personnes EUR HT 7 654,40 EUR TTC (TVA 19,6%) Mode de règlement choisi : chèque joint à l ordre de Xerfi.com SAS dès réception de l étude et de la facture Fonction : Société : Adresse : Code Postal : Téléphone : Télécopie : (en lettres capitales) Tarif valable jusqu au 31/01/2012. Facture avec la livraison. En cas de litige, il est fait attribution exclusive au Tribunal de Commerce de Paris. XERFI.com SAS au capital de euros - siège social rue de Calais Paris RCS Paris B TVA intracommunautaire : FR Date, signature et cachet :

La stratégie des groupes de biens et services dans les produits financiers Soutenir les volumes ou renforcer les marges?

La stratégie des groupes de biens et services dans les produits financiers Soutenir les volumes ou renforcer les marges? L étude de référence sur : La stratégie des groupes de biens et services dans les produits financiers La contraction de la demande de crédits impose des choix stratégiques drastiques pour les distributeurs

Plus en détail

Le marché français de l externalisation des centres de relation client Présentation du 19 juin 2003

Le marché français de l externalisation des centres de relation client Présentation du 19 juin 2003 Le marché français de l externalisation des centres de relation client Présentation du 19 juin 2003 AFFLUENCE 39 rue Pierre 1er de Serbie 75008 Paris tel:01 40 70 96 34 www.affluence.fr Agenda 1. Contexte

Plus en détail

Arnaud Dessimond Directeur d études Xerfi France

Arnaud Dessimond Directeur d études Xerfi France Les stratégies digitales des marques et enseignes dans l'alimentaire Drives, smartphones et réseaux sociaux : de nouveaux relais de croissance et de communication L alimentaire, parent pauvre du e-commerce

Plus en détail

Observatoire des Moyens de Paiement Edition 2009

Observatoire des Moyens de Paiement Edition 2009 Observatoire des Moyens de Paiement Edition 2009 GM CONSULTANTS & ASSOCIES Hélène Kalem 118 rue de Tocqueville 75 017 Paris hkalem@gm-consultants.com 06 73 04 64 34 GM Consultants & Associés Observatoire

Plus en détail

Etude du marché de la fenêtre en France

Etude du marché de la fenêtre en France Etude du marché de la fenêtre en France Les études Les chiffres clés du marché» - Edition : Décembre 2014 - Un marché tendu Malgré des incitations gouvernementales en faveur des travaux de rénovation énergétique,

Plus en détail

La gestion de patrimoine Du retail banking à la gestion de fortune : quelles stratégies face au durcissement du jeu concurrentiel?

La gestion de patrimoine Du retail banking à la gestion de fortune : quelles stratégies face au durcissement du jeu concurrentiel? La gestion de patrimoine Du retail banking à la gestion de fortune : quelles stratégies face au durcissement du jeu concurrentiel? Le marché de la gestion privée est en effervescence. L optimisation ou

Plus en détail

BusinessHIGHLIGHT 2010-2015. Optimiser. n 2042011 .../... QUELS LEVIERS D OPTIMISATION POUR LES CENTRES D APPELS? SOMMAIRE

BusinessHIGHLIGHT 2010-2015. Optimiser. n 2042011 .../... QUELS LEVIERS D OPTIMISATION POUR LES CENTRES D APPELS? SOMMAIRE BusinessHIGHLIGHT Optimiser 2010-2015 QUELS LEVIERS D OPTIMISATION POUR LES CENTRES D APPELS? SOMMAIRE Les centres d appel en France : un marché en forte croissance et en constante évolution Enjeux futurs

Plus en détail

L autopartage en France à l horizon 2015 Potentiel de croissance, forces en présence et modèles de développement

L autopartage en France à l horizon 2015 Potentiel de croissance, forces en présence et modèles de développement L autopartage en France à l horizon 2015 Potentiel de croissance, forces en présence et modèles de développement L engouement autour du projet Autolib et l ampleur pris par le phénomène à l étranger ont

Plus en détail

Réflexion stratégique

Réflexion stratégique Réflexion stratégique Principes généraux... 2 Diagnostic des domaines d'activité... 3 La segmentation... 3 Matrice des activités... 5 Diagnostic des ressources... 8 Fondamentaux... 8 Votre diagnostic de

Plus en détail

Proposition de guide d entretien

Proposition de guide d entretien Schéma de Développement Économique 2014 AXE 1 : Soutenir l économie productive, le tissu endogène Action 1 : Mettre en place d un programme prioritaire de visites d entreprises ANNEXE N 2 : Proposition

Plus en détail

Etude de cas Atos Secteur des services informatique

Etude de cas Atos Secteur des services informatique EPT203 Stratégies et marchés Etude de cas Atos Secteur des services informatique Réalisé par Mohamed Amine EL AFRIT Encadré par Miriam ZOUARI www.mohamedelafrit.com/ept203 Février 2015 Sommaire 1. Présentation

Plus en détail

L'immobilier des seniors en France Quelles stratégies pour évangéliser un marché à fort potentiel mais encore sous-exploité?

L'immobilier des seniors en France Quelles stratégies pour évangéliser un marché à fort potentiel mais encore sous-exploité? L'immobilier des en France Quelles stratégies pour évangéliser un marché à fort potentiel mais encore sous-exploité? L immobilier n échappe pas à la «seniormania». Population en hausse constante et dotée

Plus en détail

TABLE DES MATIERES CDPME Tome 1 «Concepts, outils, problématiques»

TABLE DES MATIERES CDPME Tome 1 «Concepts, outils, problématiques» Avant-propos Mode d emploi du guide TABLE DES MATIERES CDPME Tome 1 «Concepts, outils, problématiques» Chapitre 1 Les PME : Spécificités et problématiques liées au développement 1.1 Le monde méconnu des

Plus en détail

Observatoire du design en Rhône-Alpes

Observatoire du design en Rhône-Alpes Observatoire du design en Rhône-Alpes 2013 2014 Le codesign La région Rhône-Alpes, deuxième région française pour la concentration de designers et d entreprises utilisatrices de design, a structuré depuis

Plus en détail

Missions de formation en entreprise 2 jours Relation clientèle

Missions de formation en entreprise 2 jours Relation clientèle Missions de formation en entreprise 2 jours Relation clientèle Actions commerciales & téléphoniques qualitatives Sélénity Sarl 32 rue Frédéric Fabrèges 34 000 Montpellier T +33(0)4 99 53 87 36 Portable

Plus en détail

Audit stratégique. Démarche méthodologique

Audit stratégique. Démarche méthodologique Audit stratégique Démarche méthodologique La méthode ANALYSE DE L ENVIRONNEMENT Identifier les opportunités et menaces DIAGNOSTIC DE L ENTREPRISE Identifier les forces et faiblesses POSITIONNEMENT STRATEGIQUE

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIAL TITRE CERTIFIE

Plus en détail

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 Le CRM (GRC) est la clef de votre succès Les Principes généraux de la Gestion de la Relation Clients Confidentiel

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

Les stratégies gagnantes dans l e-commerce à l horizon 2015

Les stratégies gagnantes dans l e-commerce à l horizon 2015 L étude de référence sur : Les stratégies gagnantes dans l e-commerce à l horizon 2015 Transformation du paysage concurrentiel, évolution des profils et attentes du consommateur : Quels sont les impacts

Plus en détail

Une communauté d Agora Fonctions

Une communauté d Agora Fonctions Date : 28 juillet 2014 Une communauté d Agora Fonctions F r i e n d l y P a r t n e r s : SOMMAIRE Présentation Agora Fonctions page 3 Le comité de pilotage page 4 Fonctionnement page 5 Exemples de thématiques

Plus en détail

Les outils de la stratégie

Les outils de la stratégie Jacques BOJIN et Jean-Marc SCHOETTL Les outils de la stratégie, 2005 ISBN : 2-7081-3287-3 Avant-propos et remerciements... XV Introduction... XVII Les stratégies classiques Le positionnement stratégique

Plus en détail

CUSTOMER INTELLIGENCIA

CUSTOMER INTELLIGENCIA OFFSH OR E AC AD E M Y CUSTOMER INTELLIGENCIA CENTRES D APPELS DIGITAL SERVICES BACK OFFICE LE LAB Carole Taran Directrice Marketing et Communication ctaran@outsourcia-group.com Sommaire GROUPE OUTSOURCIA

Plus en détail

Le marché des foires et salons à l horizon 2015 Les stratégies de capture de la valeur à l heure du décloisonnement de la filière

Le marché des foires et salons à l horizon 2015 Les stratégies de capture de la valeur à l heure du décloisonnement de la filière L étude de référence sur : Le marché des foires et salons à l horizon 2015 Les stratégies de capture de la valeur à l heure du décloisonnement de la filière La crise n aura certes pas épargné le secteur

Plus en détail

Réalités de l outsourcing/bpo bancaire : indicateurs, performances, stratégies. Présentation et sommaire détaillé de l étude Juillet 2012

Réalités de l outsourcing/bpo bancaire : indicateurs, performances, stratégies. Présentation et sommaire détaillé de l étude Juillet 2012 Réalités de l outsourcing/bpo bancaire : indicateurs, performances, stratégies. Présentation et sommaire détaillé de l étude Juillet 2012 http://scoreadvisor.com De quoi parle-t-on précisément? Une fonction

Plus en détail

Planification stratégique chez RCGT

Planification stratégique chez RCGT Planification stratégique chez RCGT 1 2 3 4 «Où sommes-nous?» «Où voulons-nous être?» «Comment s y rendre?» du plan stratégique Environnement Marchés et clients Concurrence Avantage concurrentiel Performance

Plus en détail

Décision n 12-DCC-66 du 22 mai 2012 relative à la prise de contrôle exclusif par

Décision n 12-DCC-66 du 22 mai 2012 relative à la prise de contrôle exclusif par RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 12-DCC-66 du 22 mai 2012 relative à la prise de contrôle exclusif par Activa Capital de la société Financière Taoris SAS et de la société Laser Contact SAS L Autorité de

Plus en détail

Les pratiques du sourcing IT en France

Les pratiques du sourcing IT en France 3 juin 2010 Les pratiques du sourcing IT en France Une enquête Solucom / Ae-SCM Conférence IBM CIO : «Optimisez vos stratégies de Sourcing» Laurent Bellefin Solucom en bref Cabinet indépendant de conseil

Plus en détail

Présentation. Eleven Business. La Parade Niepce 104 1600 rte des milles 13090 Aix-en-Provence. Tél : 06.64.92.19.83 contact@eleven-business.

Présentation. Eleven Business. La Parade Niepce 104 1600 rte des milles 13090 Aix-en-Provence. Tél : 06.64.92.19.83 contact@eleven-business. Présentation Eleven Business La Parade Niepce 104 1600 rte des milles 13090 Aix-en-Provence Tél : 06.64.92.19.83 contact@eleven-business.com www.eleven-business.com Sommaire Sommaire... 2 1. Eleven Business...

Plus en détail

OFFENSIV PME REGION POITOU-CHARENTES SEMINAIRES DE FORMATION THEMES DEVELOPPES 2009

OFFENSIV PME REGION POITOU-CHARENTES SEMINAIRES DE FORMATION THEMES DEVELOPPES 2009 OFFENSIV PME REGION POITOU-CHARENTES SEMINAIRES DE FORMATION THEMES DEVELOPPES 2009 NOS PARTENAIRES EN REGION POITOU-CHARENTES MODULE 1 GESTION DES RESSOURCES HUMAINES ET MANAGEMENT I) GESTION DES RESSOURCES

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Introduction: Avant d entreprendre la création d une entreprise, mais également à l occasion du développement d une nouvelle activité, il est absolument conseillé d élaborer un business

Plus en détail

Business Plan. Justine Robin, Inès Puisset Qu est ce qu un business plan? Master 1 Management, spécialité PME PMI

Business Plan. Justine Robin, Inès Puisset Qu est ce qu un business plan? Master 1 Management, spécialité PME PMI Business Plan Justine Robin, Inès Puisset Qu est ce qu un business plan? Master 1 Management, spécialité PME PMI Sommaire : Introduction... 2 1. Présentation générale : le business plan... 3 1.1. Définition...

Plus en détail

«Du développement des centres d appels à l émergence du BPO au Maroc»

«Du développement des centres d appels à l émergence du BPO au Maroc» Royaume du Maroc Premier Ministre Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications «Du développement des centres d appels à l émergence du BPO au Maroc» Synthèse des résultats de l étude réalisée

Plus en détail

Programme de management et sciences de gestion CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT)

Programme de management et sciences de gestion CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) Programme de management et sciences de gestion CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) 1) 0rientations générales L enseignement de «management et sciences de gestion» intègre des approches

Plus en détail

06 juin 2012. Réunion SFAF. Présentation des résultats annuels 2011/12. clos le 31 mars 2012

06 juin 2012. Réunion SFAF. Présentation des résultats annuels 2011/12. clos le 31 mars 2012 Réunion SFAF Présentation des résultats annuels 2011/12 clos le 31 mars 2012 Agenda 1. Fiche d'identité de Solucom 2. Marché et activité de l'exercice 2011/12 3. Résultats financiers 2011/12 4. Alturia

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 1 REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIALE TITRE CERTIFIE

Plus en détail

Les organismes de formation privés Stratégies et mutations à l horizon 2015

Les organismes de formation privés Stratégies et mutations à l horizon 2015 Les organismes de formation privés Stratégies et mutations à l horizon 2015 Une étude de la collection PRECEPTA Consult Une étude stratégique exceptionnelle de la collection «PRECEPTA CONSULT», en 2 parties

Plus en détail

Les cartes et nouveaux moyens de paiement :

Les cartes et nouveaux moyens de paiement : & Les cartes et nouveaux moyens de paiement : Quel posi onnement des acteurs sur des marchés bouleversés? Mardi 27 mars 2012 Centre d Affaires Paris-Trocadéro I 8h30 à 12h30 En partenariat avec : Editorial

Plus en détail

Thème Sens et portée de l étude Notions Thème EM 3 - Les principes de fonctionnement d une organisation 3.3 Les stratégies de l organisation

Thème Sens et portée de l étude Notions Thème EM 3 - Les principes de fonctionnement d une organisation 3.3 Les stratégies de l organisation Thème Sens et portée de l étude Notions Thème EM 3 - Les principes de fonctionnement d une organisation 3.3 Les stratégies de l organisation Les stratégies sont globales ou de domaine. Les stratégies globales

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

La stratégie du Groupe BPCE

La stratégie du Groupe BPCE La stratégie du Groupe BPCE 2 edito Groupe BPCE est né en juillet 2009 de la volonté des groupes Banque Populaire et Caisse d Epargne de construire ensemble le deuxième groupe bancaire en France, un groupe

Plus en détail

La dynamique d évolution des marchés

La dynamique d évolution des marchés R e n d e z - v o u s d E x p e r t PEA Consulting Aligner sa Supply Chain sur la stratégie de l entreprise Depuis plusieurs années, les entreprises ont consenti d importants efforts pour améliorer la

Plus en détail

Réussir votre plan marketing

Réussir votre plan marketing Réussir votre plan marketing Isabelle Feneyrol IF Conseil Stratégie et Marketing de l Innovation Conseil et développement Isabelle.feneyrol@orange.fr 29/4/2011 Isabelle Feneyrol _ Marseille Innovation

Plus en détail

PROMOTION IMMOBILIÈRE

PROMOTION IMMOBILIÈRE PROMOTION IMMOBILIÈRE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA PROMOTION IMMOBILIÈRE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA PROMOTION IMMOBILIÈRE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA PROMOTION IMMOBILIÈRE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA PROMOTION

Plus en détail

Marché de la Téléassistance pour le Maintien à Domicile en France 2015. Nouvelles tendances et prévisions

Marché de la Téléassistance pour le Maintien à Domicile en France 2015. Nouvelles tendances et prévisions Marché de la Téléassistance pour le Maintien à Domicile en France 2015 Nouvelles tendances et prévisions Juillet 2015 Le secteur de la téléassistance en France s est révélé porteur au cours de la période

Plus en détail

Le diagnostic stratégique

Le diagnostic stratégique Le diagnostic stratégique 1.la segmentation stratégique 2.le diagnostic externe 3.le diagnostic interne 4.la synthèse du diagnostic 1 1. La segmentation stratégique Avant d effectuer un diagnostic sur

Plus en détail

PIMENT AND CO, QUI SOMMES-NOUS?

PIMENT AND CO, QUI SOMMES-NOUS? PIMENT AND CO, QUI SOMMES-NOUS? Comme de nombreuses TPE et PME, vous ne pouvez pas franchir le pas du recrutement d un collaborateur de direction à plein temps. Ainsi faute de ressources internes en matière

Plus en détail

TOPS Consult, une société de services dédiée à la croissance des entreprises

TOPS Consult, une société de services dédiée à la croissance des entreprises TOPS Consult, une société de services dédiée à la croissance des entreprises Fidéliser les clients Conquérir de nouveaux marchés 2016 Une offre dédiée à votre croissance TOPS Consult, un pole unique de

Plus en détail

Faites décoller votre business avec nos campagnes de téléprospection BPO MANAGERS. 14 Rue Henri Pescarolo 93370 Montfermeil, Paris, France

Faites décoller votre business avec nos campagnes de téléprospection BPO MANAGERS. 14 Rue Henri Pescarolo 93370 Montfermeil, Paris, France BPO MANAGERS Faites décoller votre business avec nos campagnes de téléprospection 14 Rue Henri Pescarolo 93370 Montfermeil, Paris, France commercial@bpomanagers.com www.bpomanagers.com 00 33 9 70 19 63

Plus en détail

Programme. De septembre 2015 à janvier 2016. Formation scieries BoisLim. Contexte : Les thèmes de formation : Formateurs :

Programme. De septembre 2015 à janvier 2016. Formation scieries BoisLim. Contexte : Les thèmes de formation : Formateurs : Formation scieries BoisLim Programme De septembre 2015 à janvier 2016 Source : Fotolia Contexte : La 1 ère transformation et plus particulièrement les scieries constituent le maillon stratégique de la

Plus en détail

QUELS INDICATEURS POUR MESURER LA PERFORMANCE ESG DES INVESTISSEMENTS?

QUELS INDICATEURS POUR MESURER LA PERFORMANCE ESG DES INVESTISSEMENTS? QUELS INDICATEURS POUR MESURER LA PERFORMANCE ESG DES INVESTISSEMENTS? Synthèse de l étude réalisée par Dominique Blanc, Aela Cozic et Aurélie de Barochez, Centre de recherche ISR - Janvier 2013 Mesurer

Plus en détail

e-transformation des entreprises e-transformation ANNECY 3 Octobre 2002 Patrick SILLAM

e-transformation des entreprises e-transformation ANNECY 3 Octobre 2002 Patrick SILLAM e-transformation des entreprises On a tout dit sur Internet À l image du chemin de fer en son temps, certains ont vu dans la capacité d Internet à rapprocher encore un peu plus les hommes, le vecteur d

Plus en détail

Fidéliser ses clients

Fidéliser ses clients Marketing stratégique Fidéliser ses clients Connaître et évaluer sa clientèle (BDD...) Optimiser le service clients CRM et e-crm : les facteurs clés Mardi 20 et mercredi 21 janvier 2009 DE L INFORMATION

Plus en détail

Une offre performante, la clé du succès Techniques Marketing pour PME, TPE et Indépendant

Une offre performante, la clé du succès Techniques Marketing pour PME, TPE et Indépendant Les clés de la Réussite Une offre performante, la clé du succès Techniques Marketing pour PME, TPE et Indépendant E-learning 14 heures Tarif : 490 Le manque d approche Marketing pénalise les petites structures.

Plus en détail

Livre blanc. CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise?

Livre blanc. CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise? Livre blanc CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise? Longtemps considéré comme un outil de luxe exclusivement réservé aux grands groupes, le CRM a su démontrer au fil du temps, que son efficacité

Plus en détail

TPE et PME, construire leur projet d entreprise, luxe ou nécessité?

TPE et PME, construire leur projet d entreprise, luxe ou nécessité? TPE et PME, construire leur projet d entreprise, luxe ou nécessité? Existe-t-il une relation entre la fragilité économique des TPE et PME françaises et le peu de temps qu elles consacrent à la construction

Plus en détail

LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT

LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT CCI TOURAINE, pour le Colloque Techniloire, le 09/07/2009 Une bonne stratégie à l export ne s improvise pas CCI TOURAINE, pour le Colloque Techniloire, le 09/07/2009

Plus en détail

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Executive summary (1) Les transformations des DSI L entreprise et

Plus en détail

Etude prospective sur l évolution des emplois et des métiers de la métallurgie

Etude prospective sur l évolution des emplois et des métiers de la métallurgie Etude prospective sur l évolution des emplois et des métiers de la métallurgie Synthèse - Septembre 2012 Une étude pour anticiper les besoins en compétences à horizon 2015-2020 Contexte économique et opportunités

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique 0. Préambule 1. Approche et Démarche 2. Diagnostic stratégique 3. Scenarii d évolution 4. Positionnement cible 2 0. Préambule 3 L analyse stratégique repose sur une analyse

Plus en détail

Parcours développement stratégique commercial

Parcours développement stratégique commercial P01 Parcours professionnalisant de formation Parcours développement stratégique commercial Partenaires : Avec le soutien de : P02 Parcours professionnalisant de formation INTERVENANTS Sophie DESCHAMPS

Plus en détail

Services de direction marketing externalisée

Services de direction marketing externalisée Services de direction marketing externalisée VOTRE DIRECTION MARKETING DÉDIÉE Pour les dirigeants des PME et TPE, le marketing semble inaccessible et sophistiqué : souvent, vous considérez le marketing

Plus en détail

Le projet stratégique du cabinet : les clefs du succès Guide méthodologique pour la réalisation d un projet de cabinet.

Le projet stratégique du cabinet : les clefs du succès Guide méthodologique pour la réalisation d un projet de cabinet. Le projet stratégique du cabinet : les clefs du succès Guide méthodologique pour la réalisation d un projet de cabinet Juillet 2012 1 Les 2 dimensions clés du projet de Cabinet 1 - Vision stratégique de

Plus en détail

Marketing stratégique : Du diagnostic au plan de marketing stratégique. Préambule : La démarche mercatique «une feuille de route»

Marketing stratégique : Du diagnostic au plan de marketing stratégique. Préambule : La démarche mercatique «une feuille de route» Marketing stratégique : Du diagnostic au plan de marketing stratégique Préambule : La démarche mercatique «une feuille de route» La démarche mercatique - «une feuille de route» Modifier, ajuster mes axes

Plus en détail

LES CARTES DE PAIEMENT DANS UN NOUVEL ENVIRONNEMENT MULTICANAL ET CONCURRENTIEL :

LES CARTES DE PAIEMENT DANS UN NOUVEL ENVIRONNEMENT MULTICANAL ET CONCURRENTIEL : LES CARTES DE PAIEMENT DANS UN NOUVEL ENVIRONNEMENT MULTICANAL ET CONCURRENTIEL : Comment adapter les processus de distribution et de services en France? Étude GM Consultants & Associés Document de Présentation

Plus en détail

Le marché de l isolation thermique des murs et des toitures

Le marché de l isolation thermique des murs et des toitures Le marché de l isolation thermique des murs et des toitures Les études Les chiffres clés du marché» - Edition Juillet 2014 - Un marché morose Impacté par les tensions sur les indicateurs économiques et

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE Préambule Le Business Plan (ou plan d affaire) est un document qui décrit le projet d activité, fixe des objectifs, définit les besoins en équipements,

Plus en détail

De l assistance technique au forfait, un nouveau «business model»

De l assistance technique au forfait, un nouveau «business model» DESPROGES Consulting Janvier 2009 LE CONSEIL EN TECHNOLOGIE AUJOURD HUI D une manière générale, les activités des entreprises de conseil en technologie recouvrent, en totalité ou en partie, le conseil

Plus en détail

Assemblée Générale des Actionnaires. 28 septembre 2011

Assemblée Générale des Actionnaires. 28 septembre 2011 Assemblée Générale des Actionnaires 28 septembre 2011 Rapport du Directoire Agenda 1. Fiche d'identité de Solucom 2. Marché et activité en 2010/11 3. Résultats financiers 2010/11 4. Plan stratégique Solucom

Plus en détail

Le programme d'accompagnement E-tourisme des CCI de Provence Alpes Côte d'azur Parcours : «Approfondissement»

Le programme d'accompagnement E-tourisme des CCI de Provence Alpes Côte d'azur Parcours : «Approfondissement» Le programme d'accompagnement E-tourisme des CCI de Provence Alpes Côte d'azur Parcours : «Approfondissement» JOURNEE 1 : LA DEMARCHE MARKETING JOURNEE 2 : SITE WEB ET OPTIMISATION DE SA VISIBILITE WEB

Plus en détail

JLD Consulting STRATÉGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE

JLD Consulting STRATÉGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE FORMATION EN ACHATS STRATÉGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE , cabinet conseil spécialisé en stratégie, organisation d entreprise vous assiste dans vos choix stratégiques et vous accompagne dans

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contacts presse Stéphanie BERTRAND s.bertrand@learning-crm.com 01 53 56 75 75

DOSSIER DE PRESSE. Contacts presse Stéphanie BERTRAND s.bertrand@learning-crm.com 01 53 56 75 75 Contacts presse Stéphanie BERTRAND s.bertrand@learning-crm.com 01 53 56 75 75 Philippe RIVERON p.riveron@learning-crm.com 01 53 56 75 31 / 06 19 52 03 46 DOSSIER DE PRESSE Sommaire LEARNING CRM 3 1.1 Présentation

Plus en détail

Avec 464 000 entreprises et un chiffre

Avec 464 000 entreprises et un chiffre 8.1 Chiffres clés de la construction Avec 464 entreprises et un chiffre d affaires de 272 milliards d euros en 211, la construction représente 16 % des entreprises et 7 % du chiffre d affaires de l ensemble

Plus en détail

FINANCE PME «Mieux maîtriser la gestion pour améliorer ses résultats»

FINANCE PME «Mieux maîtriser la gestion pour améliorer ses résultats» FINANCE PME «Mieux maîtriser la gestion pour améliorer ses résultats» PHASE I : FORMATION COLLECTIVE PHASE II : ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL PHASE I : PROGRAMME DE FORMATION JOURNEE 1 DEMYSTIFICATION DES

Plus en détail

TRADE. Yourcegid Trade Y2

TRADE. Yourcegid Trade Y2 TRADE Yourcegid Trade Y2 1800 Clients négociants plus de + de 10 langues + de 40 pays plus de 200 DE collaborateurs et experts Un réseau performant : 200 PRès de Distributeurs certifiés Parce que votre

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contacts presse : Maroc : Carole Taran ctaran@outsourcia.com. France : Florence CALBA fcalba@megalo-company.com

DOSSIER DE PRESSE. Contacts presse : Maroc : Carole Taran ctaran@outsourcia.com. France : Florence CALBA fcalba@megalo-company.com DOSSIER DE PRESSE Contacts presse : Maroc : Carole Taran ctaran@outsourcia.com France : Florence CALBA fcalba@megalo-company.com Sommaire GROUPE OUTSOURCIA Présentation générale Historique Chiffres clés

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008. Avril 2009

RÉSULTATS ANNUELS 2008. Avril 2009 RÉSULTATS ANNUELS 2008 Avril 2009 2. Un marché immense et porteur La formation continue en Europe Une priorité collective La formation sur le lieu et pendant le temps de travail constitue une dimension

Plus en détail

Le Cloud Computing à l horizon 2015 Quels enjeux et perspectives dans un marché en pleine mutation?

Le Cloud Computing à l horizon 2015 Quels enjeux et perspectives dans un marché en pleine mutation? Le Cloud Computing à l horizon 2015 Un potentiel de croissance substantiel Au-delà de l effervescence médiatique, le Cloud Computing s impose peu à peu comme une évolution crédible des systèmes d information

Plus en détail

Conférence de presse BearingPoint SP2C

Conférence de presse BearingPoint SP2C Conférence de presse BearingPoint SP2C «Face aux enjeux de restructuration du secteur, quelles sont les perspectives d évolution pour les Centres de Contacts?» Présenté par Laurent Uberti (SP2C) et Eric

Plus en détail

La performance responsable au cœur de votre stratégie

La performance responsable au cœur de votre stratégie La performance responsable au cœur de votre stratégie Vigeo Enterprise Vigeo Enterprise est le cabinet d audit et de conseil de Vigeo spécialisé dans la responsabilité sociale des entreprises Vigeo Enterprise

Plus en détail

Promotion. Immobilière. en France UN OUTIL MARKETING INDISPENSABLE POUR:

Promotion. Immobilière. en France UN OUTIL MARKETING INDISPENSABLE POUR: (en millions de m²) 20 Le Marché de la 15 Promotion 10 Immobilière 5 en France 0 2003.000 2.004 2.005 2.006 2.007 2.008 2.009 2.010 2.011 2012 UN OUTIL MARKETING INDISPENSABLE POUR: Centres Commerciaux

Plus en détail

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France 6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France Objectifs Baromètre des investissements informatiques en France avec pour objectifs : de suivre l évolution de l opinion des responsables

Plus en détail

Le rendez-vous mensuel des professionnels de la banque et de la finance. Partenaire officiel

Le rendez-vous mensuel des professionnels de la banque et de la finance. Partenaire officiel Le rendez-vous mensuel des professionnels de la banque et de la finance Partenaire officiel Le Club Banque a pour vocation d informer, de former et de débattre des enjeux stratégiques de la profession.

Plus en détail

Une communauté d Agora des Fonctions

Une communauté d Agora des Fonctions Date : 16 décembre 2010 Une communauté d Agora des Fonctions F r i e n d l y P a r t n e r s : M e d i a P a r t n e r s : SOMMAIRE Présentation Agora Fonctions page 3 Le comité de pilotage page 4 Fonctionnement

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL VENTE

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL VENTE BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL VENTE Présentation de la formation et proposition de progression pédagogique La transformation du baccalauréat Vente Représentation en baccalauréat professionnel Vente a induit

Plus en détail

Le PARI de l International Du projet à la mise en place d une démarche optimisée

Le PARI de l International Du projet à la mise en place d une démarche optimisée Le PARI de l International Du projet à la mise en place d une démarche optimisée Atelier ATLANPOLE 9 avril 2013 Florence CROSSAY Conseiller International - Responsable de Pôle Conseil CCI International

Plus en détail

P 3 P 5. P 6 Succursales et franchises, interactivité et efficacité P 7. La mobilité selon Rent A Car. Loueur de véhicules, un métier

P 3 P 5. P 6 Succursales et franchises, interactivité et efficacité P 7. La mobilité selon Rent A Car. Loueur de véhicules, un métier 1 La mobilité selon Rent A Car Qualité, service, innovation P 3 Loueur de véhicules, un métier qui ne s improvise pas... P 5 Un réseau harmonieux P 6 Succursales et franchises, interactivité et efficacité

Plus en détail

Marché de l épargne-retraite en France : état des lieux, perspectives et enjeux

Marché de l épargne-retraite en France : état des lieux, perspectives et enjeux Marché de l épargne-retraite en France : état des lieux, perspectives et enjeux Décembre 2003 Etude disponible le 15 décembre 2003 Les objectifs Traiter les questions de fond -réglementation, fiscalité,

Plus en détail

MANAGEMENT ET GESTION DES ENTREPRISES (épreuve n 299) ANNEE 2010. Epreuve conçue par HEC. Voie Technologique. Technologique 775 10,00 3,70

MANAGEMENT ET GESTION DES ENTREPRISES (épreuve n 299) ANNEE 2010. Epreuve conçue par HEC. Voie Technologique. Technologique 775 10,00 3,70 MANAGEMENT ET GESTION DES ENTREPRISES (épreuve n 299) ANNEE 2010 Epreuve conçue par HEC Voie Technologique NBRE CANDIDATS MOYENNES ECARTS-TYPE RESULTATS GLOBAUX 775 10,00 3,70 VOIES PREPARATOIRES Technologique

Plus en détail

MARKETING RH : CONSTRUIRE ET PROMOUVOIR SON OFFRE RH

MARKETING RH : CONSTRUIRE ET PROMOUVOIR SON OFFRE RH MARKETING RH : CONSTRUIRE ET PROMOUVOIR SON OFFRE RH Animée par Christophe LEPARQ «Les aspects du Marketing RH deviennent stratégiques pour les employeurs, qui n'ont pas de talent à perdre! Au cœur de

Plus en détail

Editée et réalisée par Cédille, Dimension Amiante est la nouvelle revue bimestrielle incontournable consacrée à la problématique amiante!

Editée et réalisée par Cédille, Dimension Amiante est la nouvelle revue bimestrielle incontournable consacrée à la problématique amiante! KIT media 2016 DIMENSION AMIANTE : Dans un contexte réglementaire de plus en plus contraignant, où la maîtrise du risque amiante devient une composante minimale requise, les professionnels de l amiante

Plus en détail

La démarche marketing

La démarche marketing La démarche marketing «Ça, c est encore du marketing!» Marc-Alexandre Legrain Source : La boîte à culture Sommaire I. Découvrir le Marketing Etape 1 : A quoi sert le Marketing? Etape 2 : La démarche Marketing

Plus en détail

Etudes de Marché à l Internationale

Etudes de Marché à l Internationale Etudes de Marché à l Internationale Hofstede / Mesurer la culture via 5 indices : - Individualisme vs. Collectivisme - Masculinité vs. Féminité - Incertainty avoidance - Power distance - Court terme vs.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION

DOSSIER DE PRESENTATION DOSSIER DE PRESENTATION Les données ci-après serviront à élaborer votre présentation dans le Catalogue Officiel de la convention qui sera diffusé à tous le participants. Il sera saisi, mis en forme et

Plus en détail

Abstract Les Fonctions de Frais Généraux Administratives, Commerciales, Production

Abstract Les Fonctions de Frais Généraux Administratives, Commerciales, Production Abstract Les Fonctions de Frais Généraux Administratives, Commerciales, Production Juillet 2008 Edito Suivre l évolution des organisations et des métiers de l entreprise, est un principe de base du management

Plus en détail

PILOTER LA SATISFACTION CLIENT POUR MIEUX FIDÉLISER

PILOTER LA SATISFACTION CLIENT POUR MIEUX FIDÉLISER UNE CONFÉRENCE MULTICANAL, KPI, EXPÉRIENCE CLIENT PILOTER LA SATISFACTION CLIENT POUR MIEUX FIDÉLISER Paris Jeudi 20 novembre 2014 conferences.relationclientmag.fr En partenariat avec : ÉDITO est plus

Plus en détail

Depuis plus de onze ans, En-Contact informe

Depuis plus de onze ans, En-Contact informe Depuis plus de onze ans, En-Contact informe régulièrement plus de 25 000 lecteurs du monde francophone sur les problématiques, les «best practices», les acteurs, les outils en matière de : Relation Client

Plus en détail

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013 Rapport d études Etudes des spécificités du marché du SaaS en France Rapport de synthèse février 2013 Conception Caisse des Dépôts (Service communication DDTR) février 2013 Veille stratégique, conseil

Plus en détail