O Telegrama Do outro lado do rio Histoire de l émigration portugaise vue par la deuxième et troisième génération

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "O Telegrama Do outro lado do rio Histoire de l émigration portugaise vue par la deuxième et troisième génération"

Transcription

1 Liliana Azevedo O Telegrama Do outro lado do rio Histoire de l émigration portugaise vue par la deuxième et troisième génération

2 Association Cap Magellan O Telegrama Do outro lado do rio Vol 2 Histoire de l émigration portugaise vue par la deuxième et troisième génération 3

3 PREFÁCE Je voudrais tout d abord manifester ma profonde reconnaissance pour cette initiative si singulière de Cap Magellan. Il est peu habituel de publier des livres avec des témoignages de jeunes, surtout quand le thème central en est la vie des parents et les causes qui les ont amenés un jour à prendre le chemin de l émigration. Il n est pas facile de parler de soi-même, de témoigner des passages et des périodes de nos vies qui sont souvent cause de malêtre et de souffrance. Plus encore quand nous parlons de nos parents, même quand nous le faisons avec l objectif de mettre en avant leur exemple et de maintenir vivante la mémoire de leurs parcours, préoccupés à préserver leur image et leur dignité. Je peux donc avoir une idée des contraintes de tout ordre qu il aura été nécessaire de contourner pour mener à bien ce travail. J ai donc accepté avec beaucoup de plaisir la demande de préface de cette ouvrage qui se caractérise par son caractère précurseur et innovateur, mais aussi par son importance et intérêt pour la connaissance de la problématique des jeunes nés dans des familles de parents émigrés. Je laisse aux jeunes qui ont accepté de collaborer à ce livre un mot de félicitation, pour leur disponibilité et leur sens du service, mais aussi d encouragement pour de nouvelles interventions. Par leur exemple, ils aident beaucoup d autres jeunes à mieux se connaître, à avoir confiance en soi et à jeter, ainsi, les bases d un futur prometteur. Aux parents, qui sont les protagonistes de ce livre, je veux également leur exprimer ma reconnaissance et mon estime, restant disponible pour continuer à collaborer à la valorisation humaine et professionnelle de leurs enfants. Leur témoignage maintient vive la mémoire d un parcours douloureux, mais dont nous devons être fiers parce qu il symbolise la victoire de la détermination sur l adversité. Et aussi parce qu il montre les chemins du futur, basés sur ce qui est une marque de l émigration portugaise : travail, caractère, sérieux, intégration et préservation des valeurs qui nous distinguent comme Peuple. António Monteiro Ambassadeur du Portugal en France

4 PREFÁCIO Quero antes de mais manifestar o meu apreço por esta tão singular iniciativa da Cap Magellan. É pouco habitual a publicação de livros com depoimentos de jovens, sobretudo quando o seu tema central é a vida dos pais e as causas que os levaram um dia aos caminhos da emigração. Não é fácil falar de nós próprios, testemunhar sobre passagens e períodos das nossas vidas que tantas vezes são motivo de malestar e de sofrimento. Menos ainda quando falamos dos nossos pais, mesmo quando o fazemos com o objectivo de salientar o seu exemplo e de manter viva a memória dos seus percursos, preocupados sempre em preservar a sua imagem e a sua dignidade. Posso portanto fazer uma ideia dos constrangimentos de toda a ordem que terá sido necessário contornar para levar a cabo este trabalho. Por isso acedi com muito gosto ao pedido de prefaciar esta obra que se caracteriza pelo carácter precursor e inovador, bem como pela sua importância e interesse para o conhecimento da problemática dos jovens nascidos em famílias de pais emigrados. Deixo aos jovens que aceitaram colaborar neste livro uma palavra de felicitações pela sua disponibilidade e sentido de serviço, assim como de encorajamento para novas intervenções. Com o seu exemplo, estão a ajudar muitos outros jovens a melhor se conhecerem, a ganharem confiança em si próprios e a criarem, assim, as bases de um promissor futuro. Aos pais, que são os protagonistas deste livro, quero igualmente expressarlhes o meu apreço e estima, mantendo a disponibilidade para com eles continuar a colaborar na valorização humana e profissional dos seus filhos. O seu testemunho mantém viva a memória de um percurso doloroso, mas de que nos deveremos orgulhar porque simboliza a vitória da determinação sobre a adversidade. E também porque aponta os caminhos do futuro, baseados naquilo que é a marca da emigração portuguesa: trabalho, carácter, seriedade, integração e preservação dos valores que nos distinguem como Povo. António Monteiro Embaixador de Portugal em França 5

5 6

6 TABLES France Daniel... 9 Estelle Lévi Liliane Lionel Hermano Jean Philippe Marco Maria Marie Marie Hélène Nathalie Silvia Sosana Suisse Brigite Liliana Renata Susana Canada Cristina

7 Turismo de Lisboa 8

8 Simple témoignage... L histoire que je vais vous raconter est celle de mon père, Manuel Martins, 60 ans aujourd hui. Durant son enfance, il a vécu dans le petit village d Aldeia do Bispo da Raia, dans le district de Sabugal, à une soixantaine de kilomètres de Guarda. Les activités économiques s y résumaient à l élevage d animaux de ferme : vaches, moutons, porcs et poules, ainsi que la contrebande. Son voyage vers la France commença le 11 septembre Avec une dizaine de personnes de son village et avec l aide d un «passeur» payé escudos (environ 100 euros) par personne, il entama, à pied, une longue traversée de l Espagne pour arriver en France où son père l attendait. La traversée dura 11 jours. Elle se déroula uniquement de nuit dans les montagnes et sans aucune lumière, Les chutes et les égratignures étaient nombreuses, mais il fallait toujours avancer et ne pas s arrêter pour ne pas perdre de temps. Une fois arrivé en France, à Saint Denis, son père le récupéra et lui trouva un travail avec lui dans le bâtiment ; ce qui lui procura par la même occasion des papiers. Lorsqu il me racontait cela, mon père avait les larmes aux yeux, ce qui Lorsqu il me racontait cela, mon père avait les larmes aux yeux, ce qui m a fait comprendre toutes les difficultés qu il a dû endurer pour offrir à sa famille et à ses enfants une vie meilleure. Mais cela n était pas suffisant pour nourrir correctement une famille de 7 personnes. Dès lors, son père ainsi que deux de ses soeurs sont partis en France, comme beaucoup de Portugais à l époque, et à l age de 16 ans, ça allait être son tour. tandis que la journée, tous se cachaient afin d éviter de se faire remarquer par les policiers espagnols qui les auraient immédiatement conduits en prison. Comme il me le confiait, le plus dur était le manque de visibilité, le fait de ne pas savoir où l on va. m a fait comprendre toutes les difficultés qu il a dû endurer pour offrir à sa famille et à ses enfants une vie meilleure. Pour cela, nous ne pouvons mes soeurs et moi que lui en être reconnaissants. Daniel. 9

9 10

10 Minuit, un soir à Créteil L e moment est choisi. Ce moment, je l'ai pensé et réfléchi, comme tout ce que je fais dans ma vie. Rien ne doit être laissé au hasard. Ce moment j'ai voulu le garder, le protéger, le fixer pour toujours. Ce moment, c'est cette transmission d'histoire, transmission de vie. C'est l'histoire de mes parents. Cette histoire, je l'enregistre avec mon minidisc. Je ne veux rien perdre de ce moment si Leur histoire, mon histoire. "Papa, maman, racontez moi votre histoire". Cette histoire, je l'enregistre avec mon mini-disc. Je ne veux rien perdre de ce moment si intime et si rare, d'une conversation à trois, sur un passé si lointain. intime, si rare, d'une conversation sur un passé si lointain, douloureux parfois. Ce moment, c'est ma mémoire. Celle de mes parents, la mienne, celle qui m'a construite inconsciemment. Celle qui a fait ce que je suis aujourd'hui. REC. Un peu gêné d'abord par l'enregistreur, il a suffi de quelques secondes pour que mon père se lâche et raconte tout. Comme si ces moments, il les revivait, là, à nouveau. Tout lui revient en tête. C'est incroyable comme notre mémoire retient un nombre fou de détails. Des détails qui, au fond, ont peu d'importance. Mais des détails qui font toute l'histoire. L'histoire avec un grand H. Ma mère écoute, attentive, sans jamais oser rien dire. "Comment as-tu décidé de partir et tout quitter pour aller en France, Papa?" La réponse est simple: "Pour 11

11 Comme tout homme, j'aspirais à une vie meilleure, pour moi et pour mes enfants. construire un futur meilleur pour ma famille. " Mon père est parti en 1964, il avait 29 ans. Il laissait derrière lui une femme enceinte de 8 mois et 3 enfants (une fille et deux garçons). Il travaillait à l'époque à Ovar dans le nord du Portugal, dans une entreprise de plastique, FOPIL, où les salaires étaient incroyablement bas. "On n'arrivait pas à vivre dignement à l'époque au Portugal. Comme tout homme, j'aspirais à une vie meilleure, pour moi et pour mes enfants." 12 me dit-il. C'était l'époque où de nombreux portugais partaient vers la France. Il avait un cousin, lui aussi, là-bas, en France. Ce fut son contact, celui qui le mènerait vers l'autre pays, celui dont tout le monde parle, celui où tout est possible. Il écrivit une longue lettre à son cousin pour lui demander s'il pouvait aller travailler en France, avoir un contrat de travail, seul moyen pour entrer légalement en France. Son cousin n'a pu lui trouver ce fameux contrat. Mais mon père n'abandonna pas, si ce n'est pas possible d'y aller légalement, il irait comme d'autres, clandestinement, coûte que coûte. Il ne savait pas encore quand il partirait et arriverait en France, mais que son cousin ne s'inquiète pas: S'il était arrêté, il ne dirait pas le nom de son contact en France. 18 juin 1964, après avoir parlé avec un passeur qu'il connaissait à travers un de ses collègues de travail, il décida de partir. Durant le voyage, qui le mena vers la France, voyage, que

12 Ce voyage dura 3 jours. Mon père partit le 18 juin 1964 du Portugal et arriva gare d'austerlitz le 21 juin. dis-je, véritable épopée, il rencontra trois voisins de son village. Ils partiront ensemble. Il payera 11 mille escudos (un an de travail à l'époque) pour cela. (C'est incroyable comment ce type de montant reste en mémoire!). Dans le nord du Portugal, tous déjeunent à Amarante. Frontière avec l'espagne: en face, une rivière, de l'autre coté on entend les espagnols. Que faire? Cette rivière il faut la traverser coûte que coûte, c'était le début du tunnel pour un futur meilleur. Ils le feront. Être recouvert d'eau jusqu'au cou, pas de problème! mais il faut la passer cette fichue rivière! C'est fait. Son contact portugais passe alors tous les clandestins, dont mon père, à son contact espagnol, et ils suivirent tous dans une DS traversant l'espagne en voiture jusqu'à Hendaye. A Hendaye, direction Paris, en train. Ce voyage dura 3 jours. Mon père arriva gare d'austerlitz le 21 juin Trois jours, trois longs jours. Il n'avait qu'à la main, l'adresse de son cousin. Il se lance, il faut trouver un taxi, sans parler la langue, après un voyage déjà bien éprouvant. De gare d'austerlitz, il partit vers Gare de Lyon pour trouver une file de Taxi. Un taxi lui parle, pour mon père c'était la même chose que de lui parler en japonais, il ne comprenait rien. Direction Bonneuil dans le Val de Marne (94). Ma mère, pendant tous ce temps, est restée à se morfondre dans son petit village au Portugal, São Vicente de Pereira. Elle ne pouvait rien dire à personne. Trop dangereux. Personne ne devait savoir que son mari par- 13

13 Mon père n assistera pas à la naissance de son quatrième enfant. Il n aura comme image que les photos envoyées par ma mère. tait clandestinement vers la France. Elle a attendu trois long jours avant d'avoir enfin de ses nouvelles. Enfin, le soulagement, il est bien arrivé. Elle alla de suite à bicyclette, annoncer la bonne nouvelle à ma grandmère, la mère de mon père. Mon père n assistera pas à la naissance de son quatrième enfant. Il n aura comme image que des photos envoyées par ma mère. Mon père, après avoir pris un taxi alla directe- 14 ment à l'entreprise qui allait l'embaucher, à Bonneuil Première réaction "Mon dieu, on aurait dit un vrai enfer. C'était terriblement sale. Tant de monde à travailler." Sans argent pour payer le taxi, il chercha partout son cousin, qui ne savait pas de sa venue exacte et lui prêta les 3000 anciens francs, pour le taxi. Enorme! Petit rappel: Mon père part le 18 juin du Portugal, arrive le 21 en France et commence à travailler le 24 juin à Bonneuil, dans une entreprise de fabrication de poutres de béton et de brique. Pas de problèmes de chômage en France à l'époque! Et la langue dans tout ça, lui demandais-je. "Comment as-tu fais pour travailler sans parler un mot de français?" Simple, finalement. Il n'y avait pas besoin de parler beaucoup dans ce genre de travail, il suffisait de regarder ce que faisait l'autre et de le copier. L'entreprise disposait aussi de logement pour ses travailleurs.

14 Le dimanche, mon père avait l oreille collée à son poste radio pour écouter la retransmission des matchs de football portugais. "Vraiment bien", me dit mon père. Quatre par appartement, une cuisine où il pouvait faire à manger, une douche, du chauffage pendant la nuit. Le grand luxe! Mieux que ce qu'il connaîtra par la suite. Il ne retournera au Portugal qu'un an après sa venue en France. Un an! Il ne communiquera avec ma mère que par lettre, plusieurs fois par mois, racontant son quotidien, ma mère lui répondant en y ajoutant, dès qu'elle le pouvait, des photos des enfants. Notamment, des premiers pas du petit dernier, celui qu'il n'a pas vu naître. Ces premiers pas, qu'il ne verra qu'en photo. La première fois qu'il retourna au pays, il reviendra avec les fameux "caramelos" (caramels mous) achetés dans le train. à la frontière portugaise. Ces mêmes «caramelos» au kilo que l'on peut encore acheter aujourd'hui. Ils feront la joie de ses enfants, mes frères et soeurs. C'était déjà pas si mal... En France, il ne vivait quasiment qu'avec des portugais. Il se souvient : "Une fois je suis parti à Paris, seul, ne parlant pas la langue, prenant le métro pour la première fois afin de régulariser mes papiers". Tout cela pour recevoir une Carte temporaire faite par le patron d'une durée d'un an. Sortie : Station Strasbourg St Denis. Quand il me le raconte, 15

15 j'ai la sensation que ce fut une aventure. la retransmission des matchs de football portugais. Parfois, il allait avec quelques compagnons portugais à Champigny rejoindre d'autres Portugais. "Que des bidonvilles, où habitaient des familles entières!" me dit -il, effaré. En 1971, sept ans après sa venue en France, il ira chercher le reste de sa famille. Une femme et 5 enfants, avec en prime, un appartement France. (Petite information pratique: Pour pouvoir le faire, il fallait que la Junta de Emigração voit la maison de mon père en France, et donne un avis favorable. Cela prenait au minimum 6 mois, impossible d'attendre si longtemps!). Ils décidèrent donc de venir quand même. Bravant encore une fois l'interdit. Les enfants devront passer la frontière illégalement. C'était ainsi. Le contact pour le faire: un homme En 1971, sept ans après sa venue en France, il ira chercher le reste de sa famille. Une femme et 5 enfants. Tous les mois il envoyait de l'argent à ma mère. "Mais comment faisais-tu pour lui envoyer?" lui demandais-je. En fait, c'était assez simple: par la banque. Ce que je ne savais pas, c'est qu'à l'époque les banques portugaises allaient à la sortie des entreprises à la fin du mois où travaillaient de nombreux portugais, pour avoir de nouveaux clients. Rien de plus simple, au final. Il reviendra tous les ans au Portugal pour un mois de vacances, en août. De ses venues, naîtra ma soeur, Céleste. Il fera ça pendant 7 ans. 7 longues années à vivre seul en France et comme quasi seule occupation un travail difficile. " Et le Week-End tu faisais quoi, papa?" Le samedi était consacré à laver le linge (à la main s'il vous plaît!), et aussi à écrire à sa femme, ma mère. Le dimanche, mon père avait l oreille collée à son poste radio pour écouter 16 enfin convenable pour loger tout ce petit monde. Et là, une autre aventure les attendait. Mon père avait ses papiers, ma mère avait réussi à avoir un passeport de touriste. Et les enfants? Là était le problème. Mon père voulait évidemment qu'ils entrent légalement en France. Après des démarches infructueuses pour avoir un passeport pour chaque enfant, le Gouverneur Civil de Aveiro estima que mon père n'avait pas les conditions nécessaires pour les accueillir en qui errait dans Vilar Formoso, que mon père avait déjà vu et qui lui disait qu'il pouvait les faire passer, moyennant une somme d'argent. Evidemment. 500 escudos par enfants. C'était décidé, ils iront en France, ainsi. Le départ est proche. Mon oncle emmena toute la petite famille (mon père, ma mère plus 5 enfants) dans sa Ford Cortina GT Blanche jusqu'à Vilar Formoso. Là, les enfants seront donc laissés à ce fameux contact à la frontière portugaise. L'une des mes

16 17

17 Je me rends compte combien ces quelques heures ont dû être difficiles pour ma mère. En résumé, elle laissait ses 5 enfants, à un quasi inconnu. soeurs, la plus petite, 2 ans et demie à l'époque, marchait à peine et était en pleurs lorsque mes parents s'en séparèrent. Mes parents, eux, montent dans le train. Et ne retrouveront leurs enfants que quelques heures plus tard, si tout se passe bien de l'autre coté de la frontière. Ma mère a les larmes aux yeux en me le racontant. Elle soupire : "Ce fut douloureux, terriblement douloureux!" Je me rends compte combien ces quelques heures ont dû être difficiles pour elle. En résumé, elle lais- 18 sait ses 5 enfants, à un quasi inconnu. En espérant, en priant, que tout se passe bien et qu'ils arriveront à temps pour continuer le trajet tous ensembles. A Fontes de Onoro, première station après la frontière portugaise, le train s'arrête 45 min comme c'est l'habitude. Les minutes passent et toujours pas d'enfants à l'horizon. L'angoisse. Quelques minutes avant le départ du train, au fond, au loin, mon père voit enfin ses enfants sur le quai accompagnés de ce fameux passeur. Soulagement. Enfin, tous réunis. Evidemment aucun des enfants n'avait de billets. Ma mère se souvient. "Le train était bondé. Il y avait du monde partout. Comment a-t-on pu tous tenir là dedans! Mes enfants, les pauvres! Chacun savait en nous regardant que les enfants n'avaient pas de billets. Ils n'étaient pas les seuls, dans cette situation". Comme par magie, lorsque le contrôleur passe dans le wagon, plus de lumière. Coupure totale. Comme

18 Comme par magie, lorsque le contrôleur passe dans le wagon, plus de lumière. Coupure totale. par hasard... hum.. oui, sûrement. Evidemment quelqu'un avait provoqué cette coupure afin d'éviter le contrôle, synonyme de retour à la case départ ou pire. Quelques heures plus tard, la lumière en plus, le contrôleur repasse. Tout le monde en choeur dans le wagon "les contrôleurs sont déjà passés ici, pas besoin de vérifier une nouvelle fois." Tous dans la même galère. C'est ce que je pense. Une solidarité qui permettait à tous d'accéder à un peu plus de bonheur, dans cet autre pays, la France. Ils arriveront à bon port à Austerlitz, gare mythique pour tous les portugais de France. Encore une fois, il fallait trouver un taxi qui accepterait bien de pendre 7 personnes. Oui, j'ai bien dit 7. Évidemment, lorsque c'était leur tour, le taxi en les voyant, leur dit: "ça va pas être possible". La chance viendra d'un policier tout près, qui obligera le taxi à prendre la famille Valente (mon nom de famille) au complet. Les voici tous arrivés à Créteil, appartement que mon père avait réussi à louer. Cet appartement, mes parents l'ont encore aujourd'hui. Mon père travaillera comme mouleur en béton à Villeneuve Saint Georges, jusqu'à sa retraite. Ma mère, quant à elle, après de nombreuses années à élever ses enfants, travaillera comme couturière. De la France, ils n'ont 19

19 que de bons souvenirs. Le français, ils le parlent comme ils le peuvent, encore aujourd'hui. Leurs enfants l'apprendront bien plus rapidement qu'eux. Mes parents auront tout au long de leur parcours été respectueux de ce pays, la France, respectueux des français, de ceux qui les ont accueillis. Ne jamais créer de problèmes, s'intégrer au mieux, tel était leur devise. Aujourd'hui, je travaille pour que les clichés tombent enfin. Des français envers les portugais. Des portugais envers les émigrés. Une lutte perpétuelle. Une lutte sans fin. Une lutte qui vaut la peine. Cette histoire, je l'ai enregistrée il est vrai, avec mon mini-disc, j'en aurais pour toujours, le son. Mais surtout, je l'aurais toujours en mémoire. Vous savez, dans ce petit organe à gauche, sans Ils n'étaient partis que pour 4 ans tout au plus, ils y resteront plus de Ils n'étaient partis que pour 4 ans tout au plus, ils y resteront plus de 35. Celle qui raconte cette histoire, c'est moi, la petite dernière. La sixième d'une longue lignée. La seule qui soit née en France, un certain 8 août Un peu née par hasard, pas vraiment prévue au programme! La seule qui a ce lien si intense et profond avec le Portugal. Etrange. Du Portugal, je n'ai que les souvenirs de vacances, et ceux que j'ai eu plus tard en tant que femme. Cette lutte, ce respect, cette éducation, je m'en rends compte aujourd'hui, viennent de cette histoire. lequel on ne peut vivre. Plus tard, je serai heureuse, j'en suis certaine, d'avoir gardé cet enregistrement et de pouvoir encore écouter et réécouter mes parents me raconter leur Histoire. STOP. Ah, j'oubliais, à la fin de l'enregistrement, mon père a voulu réécouter sa voix, son témoignage, comme s'il voulait confirmer, une fois de plus, que cette histoire avait bien eu lieu. Estelle.

20 21

21 Le Portugal s est longtemps résumé... L e Portugal, à mes yeux, s est longtemps résumé à l histoire de ma famille, émigrée dans les années 60 pour fuir la misère et la dictature, cette «longue nuit», pour reprendre Miguel Torga dans son journal En franchise intérieure. Cette bande de terre aux frontières inchangées depuis Afonso Henriques, et léchée par le flux et le reflux de l Atlantique, je n en profitais qu une fois l an, en été, lorsque notre automobile se chargeait à ras bord et que nous «descendions», selon l expression consacrée, davantage de ce pays «périphérique», car c est ainsi que le décrivent les mauvaises langues, lesquelles, doublées d une inculture confondante, s évertuent encore aujourd hui, et avec une constance désarmante, à rouler les «J» et les «R», comme si les mondes hispanique et lusophone étaient les deux faces d une même médaille. Ces voyages, vécus le plus souvent sur la banquette arrière de notre Citroën Pallas, sonnaient comme la récompense annuelle offerte à mes parents, une sucrerie ponctuant une année de Ces voyages, vécus le plus souvent sur la banquette arrière de notre Citroën Pallas, sonnaient comme la récompense annuelle offerte à mes parents. 22 rendre visite aux nôtres, qui nous considéraient de moins en moins comme portugais. Mais peut-être nous-mêmes nous éloignions chaque année labeur à l usine. Une traversée des territoires à une époque où l Europe ouverte et chaleureuse n était encore que le rêve de quelques esprits éclai-

22 Liliana Azevedo rés. Je me souviens de cette interminable attente, à la frontière de Vilar Formoso, et de la longue procession des voitures, pare-chocs contre pare-chocs, dans la fournaise estivale. Des douaniers espagnols, zélés, et prompts à vider les coffres des autos dans un mouvement de menton qui trahissait de vieux réflexes autoritaires, cette même croix que nous avons porté, nous aussi, du temps du théoricien de l Estado Novo. Mais ces désagréments s évaporaient dès lors que surgissaient devant mes yeux embrumés, plantée au sommet d une forêt d eucalyptus, notre maison cintrée d azulejos. Ma terre, comme on dit au Portugal, bordée de choux et de vignes prometteuses. Et pareil à un comte d Andersen, je revois toujours la lourde bicyclette noire de l oncle Manuel toutes identiques au pays, seule une plaque de métal figurant l interminable patronyme du propriétaire, permet de les distinguer -, mais aussi les yeux sombres et mélancoliques de ma tante Madeleine, un peu plus voûtée à chaque visite, et emmurée dans sa longue robe noire, celle du deuil éternel que les femmes supportent après le départ du mari. Le noir, encore, des taxis de mon enfance, habillés d un peu de vert sur les toits, une coquetterie, Je me souviens de cette interminable attente, à la frontière de Vilar Formoso sans doute, d un peuple qui n a jamais manqué d ironie et de sens de la dérision. Et cette danse, toujours, du noir et du blanc, sur les trottoirs de nos villes. Figures géométriques, arabesques, légendes, qui traduisent si bien l âme portugaise, où se mélangent saudade et glorification du passé, rêves poétiques et illusions métaphoriques. A l image de Lisbonne, 23

23 Liliana Azevedo A l image de Lisbonne, d ailleurs, cette ville toute en contrastes, presque en trompe-l oeil. d ailleurs, cette ville toute en contrastes, presque en trompe-l oeil. Lisbonne métissée, elle aussi, terre d arrivées et de départs, de rires et de larmes, en perpétuelle construction et déconstruction. Une cité que j aime, car c est une ville d incertitudes. La découvrant depuis le Tage, on craindrait presque qu elle ne s écroule dans le fleuve. Tout y est provisoire, cahotique, émiété, et décrépi. Mais c est sa beauté à elle, nue, et 24 incandescente. Incertitude, encore, du retour sans cesse promis et espéré de Dom Sebastião. Incertitude, toujours, d une nouvelle secousse qui emporterait la cité patiemment reconstruite par Pombal. Incertitude, enfin, et même mystère, de Pessoa et de tous ses personnages, susceptibles de resurgir à tout instant dans nos vies, tant ils nous parlent de nous, à moins qu ils soient nous-mêmes. Lisbonne de chair et de sang, car cette ville est d abord mâtinée d odeurs et d atmosphères, comme Paris est une métropole de monuments. La sardine ou la morue, des couleurs africaines ou brésiliennes, la gravité et la solennité de Belem, mais aussi l insouciance et un art de vivre vaporeux dans les dédales de Mouraria ou de l Alfama : c est cela Lisbonne. Cette cité a sa propre sueur, sa propre fragrance, ennivrante.

24 Le Portugal m a changé, car il m a révélé mes racines, me les rappelle en permanence, et l éloignement rend plus tangible encore ce sentiment d appartenance. Le Portugal m a changé, car il m a révélé mes racines, me les rappelle en permanence, et l éloignement rend plus tangible encore ce sentiment d appartenance. La croix d Aviz, les pétards des fêtes de villages rytmées à l accordéon, ou les petits pains ronds des repas, c est le Portugal intemporel, enveloppé de mots : certains, inavouables, prononcés à tout bout de champ par n importe quel portugais, médecin ou paysan. L un de mes préférés est sapatilhas. Il sonne comme une rafale de mitraillette. Là se trouve peut-être l explication de mon goût pour les baskets! Mais aux côtés de ce Portugal sans âge, je vois une nation nouvelle émerger. Fiers de l héritage laissé par Vasco da Gama, Cabral, ou Magellan, probablement sereins dans leurs tombeaux, les Portugais se nourrissent désormais d autres rêves, faits d échanges, de projection dans la modernité, d appétit, et de volonté de se manifester au coeur du monde. Je me souviens du Nobel de José Saramago : il y avait foule Liliana Azevedo 25

25 Un souhait, magnifiquement synthétisé par Virgílio Ferreira, lorsqu il écrivait: «De ma langue, on voit la mer». autour de moi à l instant de la nouvelle, mais je n ai pas pu partager ma joie car je ne sais si j aurais su exprimer un tel bonheur. C est cela le Portugal nouveau, cette Splendeur du Portugal, pour reprendre le titre d un livre de Antonio Lobo Antunes, même s il ne s agit plus aujourd hui d entretenir un quelconque empire. Car j aimerais que ce rectangle du bout de l Europe, dont la langue est usitée par millions d individus, et qui a contribué à donner une géographie à la planète, s affirme. Que cette forme d expression lui fasse retrouver une nouvelle centralité, non plus fondée sur les Découvertes et la conquête de territoires, mais assise sur d autres explorations, celles des idées et des audaces. Le Portugal, solidement ancré à la démocratie, doit redevenir un phare car, plus que d autres, il a Turismo de Portugal/Antonio Sacchetti vocation à être un interlocuteur naturel au sein de l Europe, de l Afrique, de l Amérique ou de l Asie, en un mot, du monde. Un peuple possédé par luimême, arrimé à son Histoire, mais désireux de s élancer à nouveau. Un souhait, en somme, magnifiquement synthétisé par Virgílio Ferreira, lorsqu il écrivait : «De ma langue, on voit la mer». Lévi.

26 Turismo de Lisboa 27

27 Si... Si grande l aventure de ta vie. Dans ces champs, que tu connais si bien maintenant, tu débuteras une nouvelle vie. S i jeune, tu te lances le grand défi. Tu arrives en France en mai Tu avais alors tout juste 18 ans. là-bas, dans ce pays bien loin à l'époque. Orpheline, tu travailles depuis l'âge de 9 ans pour subsister. Alors majeure, tu décides de sauter le pas. à la frontière franco-espagnole. Comme tous, tu prétextes un séjour touristique. Mais toi seule as 18 ans. Tu réussis à poser les pieds en territoire français. 28 Si déterminée, tu avais appris que l'on avait besoin de main-d'oeuvre Si téméraire, tu parviens à convaincre les forces de police postées Si courageuse, les conditions dans lesquelles on t'accueille ne t'ef-

28 Tu nous sauves du dur labeur, de la clandestinité, de la précarité. Tu nous donnes ce que tu aurais tant rêvé... fraient pas. Une vieille école récupérée sans sanitaires, des lits de l'armée réquisitionnés, vous servent de point de chute. Trois pièces où jeunes et vieux, hommes et femmes, tous portugais, cohabitent. Si lointain, ce pays. Mais si proches ces gens que tu ne comprends pas encore. Tu apprends une nouvelle langue, une culture différente. Tu étais partie de ton Portugal natal pour un mois. Mais la routine des saisons et des récoltes te retiendront en France. Si grande l'aventure de ta vie. Dans ces champs, que tu connais si bien maintenant, tu débuteras une nouvelle vie. Tu rencontres alors un homme. Le père de tes trois filles. Si volontaire, désormais le grand défi de ta vie est que tes enfants ne connaissent jamais tes difficultés. Tu nous sauves du dur labeur, de la clandestinité, de la précarité. Tu nous donnes ce que tu avais tant rêvé.... Liliana. 29

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Trois cheveux pour épouser Philomène

Trois cheveux pour épouser Philomène Trois cheveux pour épouser Philomène Autrefois, il y avait un homme qui était Chef. Etant Chef, il avait mis au monde une fille. Cette fille était vraiment très belle. La fille avait grandi et on l avait

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Une interview avec la direction de l'ofaj, Max Claudet et Eva Sabine Kuntz Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Le Grand méchant

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Ma première Lettre d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Table des matières (par ordre alphabétique des prénoms): Page 3 : Anonyme Page 4 : Anonyme Page 5 : Clara Page 6 : Anonyme

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

créé, pourquoi pas moi? www.claee.org Elles ont

créé, pourquoi pas moi? www.claee.org Elles ont Elles ont créé, pourquoi pas moi? (garde d enfant) (patronne salon coiffure) - (patronne restaurant) (femme de ménage / vendeuse à la sauvette) www.claee.org DepliantCLAEE-Final.indd 1 1/02/11 22:16:36

Plus en détail

Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON

Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON Dans la collection Visages du monde : Les enfants des rues (Marc Cantin) Du même auteur chez d autres éditeurs : Têtes de mule, Seuil Jeunesse Pourquoi c est interdit?, Oxygène

Plus en détail

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011

Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011 Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011 JE ME SOUCIE DE TOI Chant d entrée : La promesse Grégoire et Jean-Jacques Goldman La Promesse On était quelques hommes Quelques hommes quelques femmes en rêvant de

Plus en détail

CHAOS. Pièce en 14 tableaux de m.

CHAOS. Pièce en 14 tableaux de m. CHAOS Pièce en 14 tableaux de m. 1995 1 TABLEAU 1 L'UNE : Je t'aime. L'AUTRE : Chut... As-tu entendu ce bruit-là? L'UNE : Quel bruit? L'AUTRE : Le même bruit et pratiquement à la même heure. Le bruit de

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

REVEIL. Simone est en petite voiture. Autour d elle, tous les autres. A quelques pas, la paire de chaussures.

REVEIL. Simone est en petite voiture. Autour d elle, tous les autres. A quelques pas, la paire de chaussures. REVEIL Simone est en petite voiture. Autour d elle, tous les autres. A quelques pas, la paire de chaussures. Simone : Rabattre les couvertures Le Chef de gare : Madame votre fille La mère : Que dit-elle?

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE : MALE : FEMALE : MALE : Heureusement que nous sommes très en avance.

Plus en détail

Qu'est-ce qu'on gagne?

Qu'est-ce qu'on gagne? Qu'est-ce qu'on gagne? Un couple au train de vie aisé rencontre un homme travailleur précaire et une femme plombier qui vie en marge et travaille seulement quand elle a besoin d'un peu d'argent. Durée

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

L immeuble. Chapitre 5 Correspondances

L immeuble. Chapitre 5 Correspondances L immeuble Chapitre 5 Correspondances Après s être rencontrés, des habitants de l immeuble s écrivent L immeuble de Georges Perec et nos immeubles. Le plan des interractions dans l immeuble de Georges

Plus en détail

Entretien réalisé avec des enfants de CM1-CM2. École du Lac de la Villeneuve de GRENOBLE (Classe de Jacqueline BASSET)

Entretien réalisé avec des enfants de CM1-CM2. École du Lac de la Villeneuve de GRENOBLE (Classe de Jacqueline BASSET) ELMO DES ENFANTS... EN PARLENT Nous incitons de mille manières nos enfants à lire. Nous tentons de nous montrer psychologues en tenant compte de leurs manières de choisir, de leur goût, des aides dont

Plus en détail

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui Les chaises.' Ca a ete terrible, a l'ecole, aujourd'hui! Nous sommes arrives ce matin, comme d'habitude, et quand Ie Bouillon (c'est notre surveillant) a sonne la cloche, nous sommes alles nous mettre

Plus en détail

Alphonse, République démocratique du Congo. famille Slava, Estonie

Alphonse, République démocratique du Congo. famille Slava, Estonie Dorjaa, Mongolie J ai 19 ans. Mes parents ont décidé de me marier avec le fils d une famille du village voisin. Ma famille a donné son accord mais je ne connais pas mon futur mari. J ai dit à ma famille

Plus en détail

King Kong. La cuisine et le ménage. et des trucs comme des crocodiles. mes grands parents, A la maison, il y a maman qui fait le ménage

King Kong. La cuisine et le ménage. et des trucs comme des crocodiles. mes grands parents, A la maison, il y a maman qui fait le ménage La cuisine et le ménage King Kong A la maison, il y a maman qui fait le ménage et papa qui fait la cuisine. Chez mes grands parents, J ai un jeu vidéo qui s appelle King Kong. C est un gorille qui se bagarre

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

Poème n 9. Poème n 10

Poème n 9. Poème n 10 Poème n 9 Quand je t ai vu, je savais que t avais un bon jus. Je t ai goutté, tu étais sucré Je ne pouvais plus me passer de toi Mais un jour, tu m as fait grossir Merci coca-cola pour tout ce plaisir

Plus en détail

Munich, le 27 octobre 2005. Bonjour les amis

Munich, le 27 octobre 2005. Bonjour les amis Munich, le 27 octobre 2005 Bonjour les amis Ces trois derniers mois, il y a eu parait-il, l été. Pourtant, avec toute cette pluie et tout ce froid, ça m a laissée un peut perplexe : le 18 août : «maman,

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript

2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript 2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Beginners (Section I Listening) Transcript Familiarisation Text FEMALE: Allô, Monsieur Ledoux? Madame Chavignol à l appareil, la maman de Maxime. Je voudrais

Plus en détail

Irina L. Irina d ici. Témoignage recueilli en juin 2005

Irina L. Irina d ici. Témoignage recueilli en juin 2005 Irina L. Irina d ici Témoignage recueilli en juin 2005 Production : atelier du Bruit Auteur (entretiens, récit de vie, module sonore) : Monica Fantini Photos : Xavier Baudoin 197 7 Naissance à Caransebes,

Plus en détail

Première scène. SERGE (en baillant) Ca ne veut rien dire, «ça va». Il fait beau ou pas?

Première scène. SERGE (en baillant) Ca ne veut rien dire, «ça va». Il fait beau ou pas? Première scène Il est assis sur le bord du lit. En boxer-short et en tee-shirt. Il fait visiblement de grands efforts pour se réveiller. Elle est dans la cuisine. On ne la voit pas encore. Quel temps fait-il?

Plus en détail

Maeva PERROTON - ESPION OU AMI? -

Maeva PERROTON - ESPION OU AMI? - Maeva PERROTON - ESPION OU AMI? - Editions Val d'arve juin 2012 - CHAPITRE 1 - À Nairobi, en ce beau matin, Sébastien se lève, regarde par la fenêtre et dit: - Il fait beau! Il voit le soleil qui sort

Plus en détail

Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE

Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE La rentrée des classes est faite, elle s'est bien déroulée et chaque matin les Mamans viennent confier leurs enfants à la Maîtresse pour les reprendre le soir. Chaque

Plus en détail

La mort est comme une. chandelle. qui s éteint lorsque. le soleil se lève. CHSLD (villa Pabok)

La mort est comme une. chandelle. qui s éteint lorsque. le soleil se lève. CHSLD (villa Pabok) La mort est comme une chandelle qui s éteint lorsque le soleil se lève CHSLD (villa Pabok) Nous attirons plus particulièrement votre attention sur les besoins du résidant à ses derniers moments de vie

Plus en détail

En voiture Simone. Luc Tartar Editions Lansman

En voiture Simone. Luc Tartar Editions Lansman Simone Luc Tartar Editions Lansman Entre le père, avec un cadeau. PAPA Le père : Simone? Tu es là? Evidemment que tu es là. On m a dit que tu avais roulé sous une voiture. Simone. Que s est-il passé? Temps

Plus en détail

ISBN 979-10-91524-03-2

ISBN 979-10-91524-03-2 ISBN 979-10-91524-03-2 Quelques mots de l'auteur Gourmand le petit ours est une petite pièce de théâtre pour enfants. *** Gourmand le petit ours ne veut pas aller à l'école. Mais lorsque Poilmou veut le

Plus en détail

Quand le copilote devient pilote et vice-versa!

Quand le copilote devient pilote et vice-versa! L INTERVIEW JOEL GRAND / GAETAN LATHION Quand le copilote devient pilote et vice-versa! Jusqu à aujourd hui, Joël Grand était connu comme pilote en course de côte et en slalom. Il l était également comme

Plus en détail

Learning by Ear Le savoir au quotidien «Animaux et records plus vite, plus haut, plus loin»

Learning by Ear Le savoir au quotidien «Animaux et records plus vite, plus haut, plus loin» Learning by Ear Le savoir au quotidien «Animaux et records plus vite, plus haut, plus loin» Texte : Leona Frommelt Rédaktion : Maja Dreyer Traduction: Julien Méchaussie Introduction : Bonjour et bienvenue

Plus en détail

John : Ce qui compte, c est que tu existes toujours pour moi et que j existe toujours pour toi. Tu sais? Aujourd hui j ai pris mon diplôme de droit.

John : Ce qui compte, c est que tu existes toujours pour moi et que j existe toujours pour toi. Tu sais? Aujourd hui j ai pris mon diplôme de droit. Correspondance jusqu à la mort MARIA PHILIPPOU ========================= Mary : Mon cher John. J espère que tu vas bien. Je n ai pas reçu eu de tes nouvelles depuis un mois. Je m inquiète. Est-ce que tu

Plus en détail

OTTO entend tout ou presque. Par Linda Hutsell-Manning

OTTO entend tout ou presque. Par Linda Hutsell-Manning OTTO entend tout ou presque Par Linda Hutsell-Manning A propos de l auteur : Linda Hutsell-Manning est l auteur de ce livre d image, de jeux et séries de voyages dans le temps. www.lindahutsellmanning.ca

Plus en détail

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans Gavin COCKS, fondateur de l Association GASP/Afrique du Sud («des jeux auxquels les enfants ne devraient pas jouer»). Actions de prévention en Afrique du Sud. Bonjour à tous et merci beaucoup à Françoise

Plus en détail

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Ça se passe chez nous, boulevard aux Oiseaux. Après l école, pour me rendre utile, j ai ciré l escalier jusqu à ce que ça reluise à mort. «Ça fera plaisir à papa»,

Plus en détail

Noël, une rencontre! D.D.E.C. 43 Pôle Primaire SDC Le Puy Avent/Noël 2014 Page 1

Noël, une rencontre! D.D.E.C. 43 Pôle Primaire SDC Le Puy Avent/Noël 2014 Page 1 Noël, une rencontre! D.D.E.C. 43 Pôle Primaire SDC Le Puy Avent/Noël 2014 Page 1 1 ère rencontre En marche vers Noël : Restons éveillés Ecoute de la Parole de Dieu (Cf. Annexe 1) Mime les attitudes des

Plus en détail

Voici l histoire de Bibolette la sorcière. Après l avoir lue, tu répondras à quelques questions.

Voici l histoire de Bibolette la sorcière. Après l avoir lue, tu répondras à quelques questions. LIRE UN CNTE ET RÉPNDRE À UN QUESTINNAIRE METTANT EN JEU DIFFÉRENTES CMPÉTENCES. Voici l histoire de Bibolette la sorcière. Après l avoir lue, tu répondras à quelques questions. Dans une forêt très sombre,

Plus en détail

Une enquête de l inspecteur Copeland

Une enquête de l inspecteur Copeland Une enquête de l inspecteur Copeland De Mélissa, Nigel et Kenza (5 ème 7) L enquêteur Patrick Copeland, policier à Alès, était tranquillement assis dans son fauteuil en train de regarder «Enquêtes Criminelles»

Plus en détail

John Bonhomme 2, rue de paris 50010 Austerlitz Royaume-Uni. Mr le gardien du zoo d Amazonie Au fond de la jungle 01010 Animalia Brésil

John Bonhomme 2, rue de paris 50010 Austerlitz Royaume-Uni. Mr le gardien du zoo d Amazonie Au fond de la jungle 01010 Animalia Brésil John Bonhomme 2, rue de paris 50010 Austerlitz Royaume-Uni Austerlitz, Mercredi 26 Novembre Mr le gardien du zoo d Amazonie Au fond de la jungle 01010 Animalia Brésil Bonjour, J ai trouvé un après-midi

Plus en détail

Les langues d oiseaux moulus

Les langues d oiseaux moulus Les langues d oiseaux moulus «Le dire, c est déjà l infirmer» était la phrase préférée de l homme qui me servait de père. Elle résonnait en moi comme une sentence. Il me la répétait à chaque fois que je

Plus en détail

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint 1 Esprit Saint, que fais-tu dans le cœur des personnes? 2 Le 3 ème CLIC nous a donné des indices en provenance de la Bible

Plus en détail

French Beginners (Section I Listening)

French Beginners (Section I Listening) 2008 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE SPECIMEN EXAMINATION French Beginners (Section I Listening) Transcript Question 1 Les jeunes d aujourd hui deviennent de plus en plus obèses. Lorsqu ils rentrent chez eux

Plus en détail

Mieux vaut seul que mal accompagné

Mieux vaut seul que mal accompagné Mieux vaut seul que mal accompagné C est là le plus souvent une formule que l on prononce en étant désolé et qui console assez mal les gens esseulés. L humanité a la plupart de temps considéré la solitude

Plus en détail

Une histoire de Letizia Lambert

Une histoire de Letizia Lambert Une histoire de Letizia Lambert Voix off : Aujourd hui c est dimanche. Bonne nouvelle, c est le jour du cinéma. Voix off : Gabriel aime ce moment car... Voix off :...c est très ennuyeux l hôpital. Voix

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication PRÉSENTATION Une toute jeune ille comprend dificilement les derniers mots de sa mère mourante, mais n ose lui faire répéter. Pourtant voilà Cendrillon liée à cette phrase : Tant que tu penseras à moi tout

Plus en détail

Amina : Je suis vraiment fatiguée Sara. Sara : Moi aussi, Amina. Il nous faut marcher plus loin à chaque fois.

Amina : Je suis vraiment fatiguée Sara. Sara : Moi aussi, Amina. Il nous faut marcher plus loin à chaque fois. SCÈNE UN Dans un petit village rural d Afrique, sous la chaleur écrasante de la mi-journée. Les femmes et les fillettes ramassent le bois nécessaires pour cuisiner. Sara et son amie Amina, deux écolières,

Plus en détail

Un taxi à New York. L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici.

Un taxi à New York. L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici. Version audio - CLIQUE ICI Un taxi à New York L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici. Ici, on est à New York City, c

Plus en détail

Livre d Or. Delphine, chanteuse.

Livre d Or. Delphine, chanteuse. Livre d Or «Merci encore pour cette séance riche, structurée et en même temps inattendue dans son déroulement. Je ne m'attendais pas à ce bilan complet (niveau d'énergie, connexions telluriques, cosmiques,

Plus en détail

Le grand concours. Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault

Le grand concours. Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault Le grand concours Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault 1 Kim, une jolie fille aux longs cheveux roux et aux yeux clairs, et Melinda, une petite brune aux cheveux courts, se sont rencontrées

Plus en détail

L après midi l inspecteur se rendit à la boulangerie. Il interrogea Madame Madeleine, pendant que son équipe inspectait les lieux.

L après midi l inspecteur se rendit à la boulangerie. Il interrogea Madame Madeleine, pendant que son équipe inspectait les lieux. Récit 15 Dans une petite ville paisible d Allemagne, appelée Brestër, vivait un certain M. Choufleur. Une nuit alors qu il était profondément endormi, le téléphone sonna. - «Allo, suis-je bien chez M.

Plus en détail

Archivistes en herbe!

Archivistes en herbe! Les archives c est quoi? Un archiviste travaille avec des archives. Oui, mais les archives c est quoi? As-tu déjà entendu ce mot? D après toi, qu est-ce qu une archive? 1. Les archives ce sont des documents

Plus en détail

Larisa Gojnete (coord.) cahier d exercices. VI ème L2. Editura Nomina

Larisa Gojnete (coord.) cahier d exercices. VI ème L2. Editura Nomina Raisa Elena Vlad Larisa Gojnete (coord.) Anca Iordache ReNcontres cahier d exercices VI ème L2 Editura Nomina I. Apprendre. Exercer I.1. Vocabulaire thématique a L enfant sur soi-même 1. Choisisez les

Plus en détail

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1 NOUVEAU TEST DE PLACEMENT Compréhension écrite et structure de la langue Pour chaque question, choisissez la bonne réponse parmi les lettres A, B, C et D. Ne répondez pas au hasard ; passez à la question

Plus en détail

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital.

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital. 27 juin 2015 Le partage est un élément vital. Notre démarche Notre chemin Dans un premier temps, nous sommes partis de mots qui expriment ce qui est essentiel pour nous, indispensable pour bien vivre.

Plus en détail

INSTRUCTIONS En petits groupes, prenez le temps de lire la situation-problème au verso de la carte. PERSONNAGES PROBLÈME À L ÉCOLE ZUT! JE L AI PERDU!

INSTRUCTIONS En petits groupes, prenez le temps de lire la situation-problème au verso de la carte. PERSONNAGES PROBLÈME À L ÉCOLE ZUT! JE L AI PERDU! INSTRUCTIONS En petits groupes, prenez le temps de lire la situation-problème au verso de la carte. Un membre de l équipe doit réfléchir à une façon de résoudre le problème. Les autres membres de l équipe

Plus en détail

LE PLAN DE MILI. Si tout le monde signe, elle aura plus de valeur!

LE PLAN DE MILI. Si tout le monde signe, elle aura plus de valeur! LE PLAN DE MILI Mili lance un message comme on lance une bouteille à la mer. Elle s adresse à nous tous, mais plus particulièrement à ceux Des îles de la Polynésie Française Vous pouvez l aider en envoyant

Plus en détail

Entrée de Simon. Acte 1 Scène 6 : Rebecca, Edith, Agathe, Simon

Entrée de Simon. Acte 1 Scène 6 : Rebecca, Edith, Agathe, Simon Entrée de Simon. Acte 1 Scène 6 : Rebecca, Edith, Agathe, Simon Agathe : Simon, mon chéri! Simon (embrassant sa mère) : Salut maman. Mais tu es en pleine forme dis-moi! (embrassant Rebecca) Toi, par contre,

Plus en détail

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel Le don de l inconnu Par Chantal Pinel Chapitre 1 La décision Ça fait quelque temps que je pense à être agent pour le gouvernement, mais j hésite, je réfléchis depuis six mois. J ai 21ans et il faut que

Plus en détail

Voyage à. de Compostelle (26 au 28 mai 2010) classes de 5ème. Le programme :

Voyage à. de Compostelle (26 au 28 mai 2010) classes de 5ème. Le programme : Voyage à de Compostelle (26 au 28 mai 200) classes de 5ème Le programme : Le premier jour : Nous sommes arrivés à 2h30 (heure espagnole) à Saint-Jacques et nous avons piqueniqué au parc Alameda. On a commencé

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

MARIE-AGNÈS GAUDRAT DAVID PARKINS. Le petit ogre veut voir le monde

MARIE-AGNÈS GAUDRAT DAVID PARKINS. Le petit ogre veut voir le monde MARIE-AGNÈS GAUDRAT DAVID PARKINS Le petit ogre veut voir le monde texte 1 Il était une fois un petit ogre qui rêvait de voir le monde. Mais le petit ogre n avait jamais quitté sa maison car ses parents

Plus en détail

Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère

Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère La Couleur du lait Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère A vue d œil Titre original : The Color of Milk Nell Leyshon, 2012. Première publication en Grande-Bretagne

Plus en détail

Le Petit Chaperon rouge Conte de Grimm

Le Petit Chaperon rouge Conte de Grimm Lecture suivie n 6 - Période 3 : Janvier - Février page n : rouge Conte de Grimm Il était une fois une charmante petite fille que tout le monde aimait au premier regard. Sa grand-mère qui l adorait plus

Plus en détail

«Vivre est ce qu il y a de plus rare au monde. La plupart des gens existent, c est tout.» Oscar Wilde

«Vivre est ce qu il y a de plus rare au monde. La plupart des gens existent, c est tout.» Oscar Wilde «Vivre est ce qu il y a de plus rare au monde. La plupart des gens existent, c est tout.» Oscar Wilde Nous sommes tous en quête de bonheur et de plénitude et souvent profondément insatisfaits de notre

Plus en détail

3ème groupe : Tous les autres verbes et les verbes irréguliers (venir, prendre, savoir, devoir, vendre, croire, naître, courir...

3ème groupe : Tous les autres verbes et les verbes irréguliers (venir, prendre, savoir, devoir, vendre, croire, naître, courir... Les trois groupes de verbes 1er groupe : tous les verbes terminés par er (chanter,manger, tomber, laver...) sauf aller qui est irrégulier 2ème groupe : tous les verbes terminés par ir (finir, agir, réfléchir

Plus en détail

Ezéchiel, homme de visions

Ezéchiel, homme de visions La Bible pour enfants présente Ezéchiel, homme de visions Ecrit par : Edward Hughes Illustré par : Lazarus Adapté par : Ruth Klassen Traduit par : Yvon l'hermitte Produit par : Bible for Children www.m1914.org

Plus en détail

Page 2/5. Vivre dans une résidence sociale, à Paris.

Page 2/5. Vivre dans une résidence sociale, à Paris. Page 1/5 Vivre dans une résidence sociale, à Paris. Je viens d une petite île en Italie de 9,2 kilomètres. Ma grand-mère y tient une épicerie. J ai 33 ans et ça fait 21 ans que ma mère fait des ménages

Plus en détail

Rester En restant, Finir En finissant, Manger En mangeant, Bouger En bougeant

Rester En restant, Finir En finissant, Manger En mangeant, Bouger En bougeant 1 - Découverte : Le verbe au participe passé Rappel : le verbe au participe présent, c est : Rester En restant, Finir En finissant, Manger En mangeant, Bouger En bougeant C est grâce au participé présent

Plus en détail

Mon stage au Sénégal avec Mer et Monde

Mon stage au Sénégal avec Mer et Monde Mon stage au Sénégal avec Mer et Monde Joannie Gagné Printemps 2006. Il y a de cela environ un an, j étais assise chez moi à réfléchir à ma vie. J ai étudié pendant trois ans à Québec en Techniques d éducation

Plus en détail

French 2 Quiz lecons 17, 18, 19 Mme. Perrichon

French 2 Quiz lecons 17, 18, 19 Mme. Perrichon French 2 Quiz lecons 17, 18, 19 Mme. Perrichon 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. Est-ce que tu beaucoup? A. court B. cours C. courez -Est-ce qu'il aime courir? -Oui, il fait du tous les jours. A.

Plus en détail

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 3 : «Mesures de sécurité pour les piétons»

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 3 : «Mesures de sécurité pour les piétons» LEARNING BY EAR Sécurité routière EPISODE 3 : «Mesures de sécurité pour les piétons» Auteur : Victoria Averill Editeurs : Johannes Beck, Katrin Ogunsade Correction : Martin Vogl Traduction : Aude Gensbittel

Plus en détail

Olaf était face à l océan.

Olaf était face à l océan. Olaf était face à l océan. Rêvasser, c était tellement plus amusant qu apprendre à déchiffrer les runes. Cette écriture bizarre ne lui servirait pas à grand-chose quand il prendrait la mer. Trouver son

Plus en détail

Témoin : Julie Michalland pour l Association Une Rive, Un Rêve

Témoin : Julie Michalland pour l Association Une Rive, Un Rêve Témoin : Julie Michalland pour l Association Une Rive, Un Rêve * Peux-tu nous expliquer en quoi a consisté l'association Une Rive, Un Rêve? Quel était votre projet? Avant tout amis depuis longtemps, nous

Plus en détail

Nur. Arnaud Rykner. Couverture : Frank Secka Photo : Emmanuelle Barbaras/editingserver.com

Nur. Arnaud Rykner. Couverture : Frank Secka Photo : Emmanuelle Barbaras/editingserver.com Arnaud Rykner Nur Couverture : Frank Secka Photo : Emmanuelle Barbaras/editingserver.com Éditions du Rouergue, 2007 Parc Saint-Joseph BP 3522 12035 Rodez cedex 9 Tél. : 0565777370 Fax : 0565777371 info@lerouergue.com

Plus en détail

( ) et maintenant priorité au direct en Grande-Bretagne le couple est arrivé

( ) et maintenant priorité au direct en Grande-Bretagne le couple est arrivé Us ( ) et maintenant priorité au direct en Grande-Bretagne le couple est arrivé il y a un peu plus d une heure maintenant à l aéroport d Heathrow en Grande- Bretagne vous le voyez ils ont été accueillis

Plus en détail

Examen de français Université de Technologie chimique et de Métallurgie TEST DE GRAMMAIRE ET DE LEXIQUE

Examen de français Université de Technologie chimique et de Métallurgie TEST DE GRAMMAIRE ET DE LEXIQUE Examen de français Université de Technologie chimique et de Métallurgie TEST DE GRAMMAIRE ET DE LEXIQUE PARTIE 1 Complétez les pointillés par une des réponses ci-dessus de manière que les phrases obtenues

Plus en détail

Projet «Création littéraire»

Projet «Création littéraire» Projet «Création littéraire» Ce projet vise principalement à développer les compétences écrites des élèves et à stimuler chez eux la création littéraire. Il est destiné à un public adolescent francophone

Plus en détail

Moments de paix. Des élèves sont sortis du rang pour tenir la promesse de la poésie... Soldat

Moments de paix. Des élèves sont sortis du rang pour tenir la promesse de la poésie... Soldat Moments de paix Des élèves sont sortis du rang pour tenir la promesse de la poésie... Soldat Les âmes s'en vont rapidement vers un conflit ; autrement dit, une affreuse histoire mystérieuse. Le vent souffle,

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

Johan Theorin. L Heure trouble ROMAN. Traduit du suédois par Rémi Cassaigne. Albin Michel

Johan Theorin. L Heure trouble ROMAN. Traduit du suédois par Rémi Cassaigne. Albin Michel Johan Theorin L Heure trouble ROMAN Traduit du suédois par Rémi Cassaigne Albin Michel Öland, septembre 1972 L E MUR de grosses pierres rondes couvertes de lichens gris était aussi haut que le petit garçon.

Plus en détail

Liturgie pour enfants

Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Semaine québécoise des familles du 11 au 18 mai 2014 Nous vous proposons deux liturgies de la Parole selon les textes des Évangiles du dimanche choisi. On évoquera

Plus en détail

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir VICTIME D ANOREXIE, Alors que le nombre de personnes souffrant d obésité ne cesse de croître dans la société nord-américaine, certaines personnes sont atteintes d un trouble alimentaire qui se situe à

Plus en détail

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore.

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. «Tu seras aimée le jour où tu pourras montrer ta faiblesse, sans que l autre s en serve pour affirmer sa force.» Cesare PAVESE.

Plus en détail

Générique [maintenir Durant 10 secondes puis baisser sous l annonce]

Générique [maintenir Durant 10 secondes puis baisser sous l annonce] LBE Informatique et Internet - Episode 4 Auteur: Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Sandrine Blanchard Personnages: Beatrice (adolescente), John (adolescent), ordinateur (voix d ordinateur), expert (voix

Plus en détail

Jean-Michel Longneaux : «L exercice de l autorité aujourd hui»

Jean-Michel Longneaux : «L exercice de l autorité aujourd hui» Jean-Michel Longneaux : «L exercice de l autorité aujourd hui» Conférence-débat dans le cadre de la plate-forme «Ecole Lien». Aquascope-Virelles, le 23 mai 2013 Le point de départ : un constat. Aujourd

Plus en détail

En sécurité sur le chemin de l école!

En sécurité sur le chemin de l école! opération cartable En sécurité sur le chemin de l école! 5 histoires à découvrir plus des jeux très amusants! à l école à pied Une, deux Une, deux Un pas, puis un autre et nous voilà à l école. Facile

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

Cauchemar. Première vision

Cauchemar. Première vision Première vision Cauchemar Je prenais mon déjeuner lorsque j entendis ma mère s exclamer : «Dépêche-toi, on va être en retard, chéri! -J arrive, je finis de préparer la valise! cria mon père.» Moi, je me

Plus en détail

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 Salut! Est-ce que tu as un bon copain? Un meilleur ami? Est-ce que tu peux parler avec lui ou avec elle de tout? Est-ce

Plus en détail

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l opposé vers celle, coulissante, de la penderie, dans

Plus en détail

Lili et le nouveau cirque

Lili et le nouveau cirque PROGRAMNR 51458/ra5 Lili et le nouveau cirque Programlängd : 14 30 Producent : Anna Trenning-Himmelsbach Sändningsdatum : 2006-02-14 - T'as déjà été au cirque? - Oui - Et c'était quoi le cirque? - Ben

Plus en détail

PERSILLETTE D après «les contes populaires italiens», présentés par Italo Calvino Adaptation de Sarah Pèpe www.compagnie-adae.fr.

PERSILLETTE D après «les contes populaires italiens», présentés par Italo Calvino Adaptation de Sarah Pèpe www.compagnie-adae.fr. PERSILLETTE D après «les contes populaires italiens», présentés par Italo Calvino Adaptation de Sarah Pèpe www.compagnie-adae.fr.st Nous vous présentons ici à peu près la moitié de la pièce. Si vous êtes

Plus en détail