IFT785 Approches Orientées Objets. FINAL Été Remise : Jeudi 19 août 2002 à 9h00 am

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "IFT785 Approches Orientées Objets. FINAL Été 2002. Remise : Jeudi 19 août 2002 à 9h00 am"

Transcription

1 IFT785 Approches Orientées Objets FINAL Été e session d examen Début : Lundi 16 septembre 2002 à 9h00 am Remise : Jeudi 19 août 2002 à 9h00 am Professeur : Sylvain GIROUX Note : /100 points Remarques : Les énoncés sont flous à dessein. Il y aura plusieurs alternatives possibles. Vous devrez donc plusieurs décisions de design à prendre. N hésitez pas à les prendre. L examen est individuel. Vous pouvez en tout temps demandes des clarifications sur les questions, par contre aucune explication ne sera donnée sur la matière en tant que telle. Vous aurez besoin de programmer en Java. Pour ce faire, vous pouvez utiliser VisualAge ou tout autre environnement de développement. Vous devez utiliser JUnit pour écrire des tests. Vous recevrez l'examen par à 9 h00 AM le 16 septembre. Vous devez remettre vos réponses par avant 9hAM le 19 août. Prévoyez une journée pour la partie théorique et deux jours pour la partie pratique. L examen est long. Il est fort probable que vous ne réussissiez pas à tout faire parfaitement Faites des backups régulièrement de votre travail. Vous devrez remettre par o les fichiers jar contenant les programmes que vous aurez développés o un document texte contenant vos réponses aux questions théoriques.

2 PARTIE THEORIQUE (30 points) OBJVLISP : METACLASSES, CLASSES ET INSTANCES TERMINALES Question 1 Expliquer pourquoi en ObjVlisp, les classes sont considérées comme des objets à part entière, alors que ce n est pas tout à fait le cas en Java. Quelles en sont les conséquences? Qu est-ce qu on peut faire en ObjVlisp qu on ne peut pas faire en Java? En particulier, identifier les différences entre ces deux langages au niveau de la création des instances, de la création des classes, de la définition des méthodes et de la réflexivité. Le cas échéant, utiliser des schémas et des exemples pour appuyer votre argumentation. Question 2 a) Ecrire les classes et méta-classes nécessaires pour permettre à une instance ou une classe d avoir des variables indexées. Une variable indexée est une variable qui est accédée à l aide d un indice. Le nombre de variables indexée sera fixé à la création de l instance. Les indices seront numérotés à partir de 1. b) Implémenter la classe EquipeDeFootball dont les instances possèdent 11 variables indexées pour représenter les 11 joueurs sur le terrain. La classe EquipeDeFootball possède elle-même 17 variables indexées qui représentent les 17 règles. Ainsi nous pourrons écrire (send??? new :name EquipeDeFootball:supers (??? )) (send EquipeDeFootball? 1 (Loi 1 : Terrain de jeu.)) (send EquipeDeFootball? 2 (Loi 2 : Ballon.)) (setq Italie (send EquipeDeFootball new)) (send Italie? 10) Si vous ne connaissez pas Lisp, vous pouvez utiliser du pseudo-code et/ou des figures pour décrire votre réponse. Rappels : l accès à la valeur d une variable d instance se fait via la méthode «?» définie dans la classe Object. l accès à la valeur d une variable d instance se fait via la méthode «?» définie dans la classe Object. Il faudra redéfinir cette méthode. En ObjVlisp, l héritage multiple est permis.

3 PARTIE PRATIQUE (70 points) ÉTUDE DE CAS : INFORMATIQUE MEDICALE Etant donnée la désorganisation du système médical, vous avez été engagé pour y mettre un peu d ordre. Votre première tâche consiste donc à superviser le cheminement d un patient dans un hôpital pour qu il réalise et ne déroge pas à son plan de soins. Votre seconde tâche consistera à contrôler ou simuler le système hospitalier. Par chance (ou malchance), le directeur de l hôpital, qui est médecin, a trouvé sur le web un programme qui fait déjà presque tout (selon ses dires) et le problème à ses yeux est déjà pratiquement résolu. Plein d espoir, vous commencez à examiner le code du programme, (hospital1_0.jar). Le code est catastrophique, aux yeux du programmeur par objets émérite que vous êtes devenu! Les classes sont HospitalServices, Patient, PatientFile, Action, ClinicalTest, Medication, Diet, Meal. Un plan de soins est décrit par une méthode de la classe CarePlan(). Pour chaque type de plan, il faut écrire une méthode. Une étape dans un traitement correspond en général soit à une rencontre avec un spécialiste (par exemple, meetdoctor), soit à une tâche qui produit un artefact ( par exemple prelieveblood, analyseblood). Les différentes étapes liées à un traitement sont réalisées par l invocation de la méthode provide dans la classe HospitalServices. Une étape peut en entraîner une autre, par exemple la tâche prelieveblood doit être suivie de la tâche analyzeblood. Toute étapes (consultation, tâche, ) est facturable en fonction de sa catégorie. La classe Patient détient le montant total de la facture. La liste des étapes (consultation, tâches, etc.) et de leurs résultats, par exemple les résultats des tests sanguins, sont consignés dans le dossier d un patient.

4 Première étape : Refactorisation du code existant Les classes à partir desquelles vous devez travailler sont incomplètes, contiennent des erreurs, n utilisent pas les exceptions, sont remplies de conditionnelles. Le code est extrêmement difficile à modifier... Par conséquent, vous avez décidez qu un peu de refactorisation ne ferait pas de mal. Question 1 : Tests et JUnit Avant de commencer la refactorisation de ce programme, écrire quelques tests pour s assurer que le comportement du programme sera préservé. A l aide de JUnit, implémentez 10 tests unitaires (méthodes). Question 2 : Refactorisation et poly morphisme Refactorisez le programme. En particulier, faites disparaître les conditionnelles qui se trouvent dans les méthodes provide et bill de la classe HospitalServices. Vous aurez peut-être besoin d utiliser la réflexivité pour trouver les opérations qu offre une unité et/ou pour invoquer la méthode appropriée pour effectuer cette opération. Question 3 : Ajout de fonctionnalités L état actuel du programme que vous avez entre les mains est nettement insuffisant pour atteindre vos objectifs de supervision et de contrôle du système hospitalier. Ajouter les fonctionnalités suivantes au programme a) La classe HospitalService deviendra le point d accueil pour diriger les patients vers le bon service. Utiliser le Singleton Design Pattern pour vous assurer qu il n y aura qu un seul point d accueil dans le système. b) Subdivisez l hôpital en unités. Les unités à implémenter sont o unité de prélèvements, o unité des analyses de laboratoire, o unité d imagerie (radiologie et échographie), o unité de gynécologie (rencontre avec les médecins), o cafeteria. c) Actuellement un patient ne connaît que le montant total à payer. Implémentez un système de facturation détaillée. Ainsi en plus du total à payer, le patient recevra le détail des opérations facturées. d) Encapsulez les étapes du plan de soins sous forme de commande. Pour ce faire, utiliser le Command Design Pattern. e) Dans les unités, utiliser le Template Method Design Pattern pour introduire un prétraitement et un post-traitement des commandes.

5 f) Implémentez des événements représentant le début et la fin de l exécution d une commande. A l aide de votre implémentation du Template Method, déclenchez des événements au début et à la fin d une étape. g) Dans un système hospitalier des unités peuvent être ouvertes ou fermées temporairement. De nouvelles machines peuvent être achetées. Des machines existantes peuvent tomber en panne. Implémenter des événements correspondant à l ajout /retrait d unités et d opérations. Rappel : Les événements sont liés au Observer Design Pattern. Deuxième étape : Monitoring Epitalk est un framework qui permet de surveiller si l exécution d un système est correcte sans le modifier en greffant un système épiphyte sur lui. Dans Epitalk, un plan est représenté sous forme d arbre. Les feuilles de cet arbre sont associées à des événements déclenchés dans le système à observer. Lorsqu un nouvel objet est inséré dans le système hôte, la racine est informé de l arrivée de cet objet dans le système, elle en informe ses fils qui réagissent de la manière suivante Si le nœud est non terminal, alors transmettre l information aux fils Si le nœud est terminal, alors regarder si l objet déclenche des événements qui l intéressent, par exemple en utilisant java.beans.introspector pour obtenir le BeanInfo associé à cet objet. Si le nœud terminal est intéressé par ces événements, il se greffe dessus, c est-à-dire il s ajoute comme listener) Lorsqu un nœud (terminal ou non) reçoit de l information (par exemple, le déclenchement d un événement), il l analyse, puis, si nécessaire, il retransmet l information pertinente à son père, ainsi de suite jusqu à la racine. Dans ce qui suit, vous devez d abord implémenter le framework Epitalk, puis vous devez l utiliser pour que l on puisse ainsi s assurer qu un patient respecte bien les étapes et les consignes relatives à son plan de soins. Un traitement tel que décrit dans la méthode treat de la classe treatment représente en fait les feuilles d un plan de soins (voir la figure ci-dessous).

6 Prélever un Test d urine Diagnostic du diabète Prélever un Diagnostic Tests sanguins échantillo Diagnostic du développement du foetus Echographie Plan de soins Traitement Voir le docteur (établir le diagnostic) Prescrire une diète Prélever un Vérification Diagnostic du diabète Test d urine Tests sanguins Prélever un Question 4 : Epitalk Dans cette question, vous devez implémenter le framework Epitalk. a) Structure : A l aide du Composite Design Pattern, implémentez la représentation d un arbre des tâches. b) Greffe : A l aide de la réflexivité.et du Design Pattern Observer, implémentez la greffe d une feuille sur le système existant. Plus précisément, il s agit de pouvoir être informer quand un nouvel objet s ajoute au système observé

7 implémenter l algorithme qui va propager l information jusqu aux feuilles implémenter le processus de décision au niveau des feuilles pour décider de la greffe ou non de la feuilles sur cet objet implémenter la greffe comme telle en liant si un nouvel objet intéresse une feuille. Pour ce faire, vous pouvez utiliser o d une part le Adapater Design Pattern pour transformer les événements déclenchés par l objet en invocation de méthodes au niveau de la feuille o d autre part le Factory Method ou le Abstract Factory pour générer les bons adaptateurs. c) Raisonnement local : Définissez deux types de nœuds terminaux, ceux dont les fils doivent être effectuées dans l ordre et ceux pour lesquels ce n est pas important. d) Propagation de l information : Implémentez le parcours bottom-up de l information pour le monitoring Question 5 : Monitoring d un plan de soins Dans cette question, vous devez implémenter le plan de soins défini dans la figure ci-dessous. Plus précisément il faudra a) Construire l arbre des tâches correspondant. Dans cette arbre des tâches, vous devrez vous assurer que a. Les prélèvement précèdent les analyses. b. Les prélèvement précèdent la cafétéria, car il faut être à jeun pour les faire. c. Lors d une visite à la cafétéria, le repas pris ne transgresse pas la diète du patient. d. Résultat des analyses sont connus avant la consultation médicale. e. L arbre ne traite les données que d un seul patient qui sera spécifié à la création de l arbre. b) Ajouter cet arbre comme listener sur l instance unique de HospitalServices Question 6 : Simulation Troisième étape : Contrôle du système hospitalier Vous désirez maintenant modifier «légèrement» le framework Epitalk pour l utiliser pour faire de la simulation. a) Utilisez le Strategy design pattern pour transformer le parcours bottom-up en parcours top-down pour pouvoir simuler l exécution d une tâche. b) Utilisez le Command design pattern pour lancer les actions au niveau des feuilles terminales. Question 7 : Simulation d un plan de soins Utilisez votre système pour simuler le plan de soins défini dans la figure ci-dessus. FIN DE L EXAMEN

Générer du code à partir d une description de haut niveau

Générer du code à partir d une description de haut niveau Cedric Dumoulin Générer du code à partir d une description de haut niveau Ce projet vise à fournir un environnement de développement permettant de modéliser des UI Android à un haut niveau d abstraction,

Plus en détail

L enseignement de méthodes agiles dans un contexte d apprentissage actif

L enseignement de méthodes agiles dans un contexte d apprentissage actif L enseignement de méthodes agiles dans un contexte d apprentissage actif Ruben González-Rubio Eugène Morin Balkrishna Sharma Gukhool Groupe ɛ X it C1-3019 Département de génie électrique et de génie informatique

Plus en détail

Jade. Projet Intelligence Artificielle «Devine à quoi je pense»

Jade. Projet Intelligence Artificielle «Devine à quoi je pense» Jade Projet Intelligence Artificielle «Devine à quoi je pense» Réalisé par Djénéba Djikiné, Alexandre Bernard et Julien Lafont EPSI CSII2-2011 TABLE DES MATIÈRES 1. Analyse du besoin a. Cahier des charges

Plus en détail

LES OUTILS D ALIMENTATION DU REFERENTIEL DE DB-MAIN

LES OUTILS D ALIMENTATION DU REFERENTIEL DE DB-MAIN LES OUTILS D ALIMENTATION DU REFERENTIEL DE DB-MAIN Les contenues de ce document sont la propriété exclusive de la société REVER. Ils ne sont transmis qu à titre d information et ne peuvent en aucun cas

Plus en détail

Évaluation et implémentation des langages

Évaluation et implémentation des langages Évaluation et implémentation des langages Les langages de programmation et le processus de programmation Critères de conception et d évaluation des langages de programmation Les fondations de l implémentation

Plus en détail

Concevoir des applications Web avec UML

Concevoir des applications Web avec UML Concevoir des applications Web avec UML Jim Conallen Éditions Eyrolles ISBN : 2-212-09172-9 2000 1 Introduction Objectifs du livre Le sujet de ce livre est le développement des applications web. Ce n est

Plus en détail

Algorithmique et programmation avec Java (NFA002)

Algorithmique et programmation avec Java (NFA002) Algorithmique et programmation avec Java (NFA002) Deuxième session 13 septembre 2012 Aucun document n est autorisé. Le barème est donné à titre indicatif. Exercice 1 : listes (4 points) Etudiez le programme

Plus en détail

Chapitre VI- La validation de la composition.

Chapitre VI- La validation de la composition. Chapitre VI- La validation de la composition. Objectifs du chapitre : Expliquer les conséquences de l utilisation de règles de typage souples dans SEP. Présenter le mécanisme de validation des connexions

Plus en détail

Le diabète gestationnel

Le diabète gestationnel Le diabète gestationnel Nature du diabète gestationnel Le diabète gestationnel apparait durant la grossesse et disparaît généralement après l accouchement. Dans la plupart des cas, il est trouvé par une

Plus en détail

Langage et Concepts de Programmation Objet. 1 Attributs et Méthodes d instance ou de classe. Travaux Dirigés no2

Langage et Concepts de Programmation Objet. 1 Attributs et Méthodes d instance ou de classe. Travaux Dirigés no2 Langage et Concepts de Programmation Objet Travaux Dirigés no2 Pôle Informatique École Nationale Supérieure des Mines de St-Etienne Vous trouverez plus de détails sur les concepts abordés lors de ce TD

Plus en détail

Projet Informatique. Philippe Collet. Licence 3 Informatique S5 2014-2015. http://deptinfo.unice.fr/twiki/bin/view/linfo/projetinfo201415

Projet Informatique. Philippe Collet. Licence 3 Informatique S5 2014-2015. http://deptinfo.unice.fr/twiki/bin/view/linfo/projetinfo201415 Projet Informatique Philippe Collet Licence 3 Informatique S5 2014-2015 http://deptinfo.unice.fr/twiki/bin/view/linfo/projetinfo201415 Réalisation d'un développement de taille conséquente? r Firefox? Ph.

Plus en détail

Introduction aux concepts d ez Publish

Introduction aux concepts d ez Publish Introduction aux concepts d ez Publish Tutoriel rédigé par Bergfrid Skaara. Traduit de l Anglais par Benjamin Lemoine Mercredi 30 Janvier 2008 Sommaire Concepts d ez Publish... 3 Système de Gestion de

Plus en détail

Cours de Master Recherche

Cours de Master Recherche Cours de Master Recherche Spécialité CODE : Résolution de problèmes combinatoires Christine Solnon LIRIS, UMR 5205 CNRS / Université Lyon 1 2007 Rappel du plan du cours 16 heures de cours 1 - Introduction

Plus en détail

Rapport du Jury du Concours 2010 Épreuve Pratique d Algorithmique et de Programmation (EPAP)

Rapport du Jury du Concours 2010 Épreuve Pratique d Algorithmique et de Programmation (EPAP) Rapport du Jury du Concours 2010 Épreuve Pratique d Algorithmique et de Programmation (EPAP) Loris Marchal, Guillaume Melquion, Frédéric Tronel 21 juin 2011 Remarques générales à propos de l épreuve Organisation

Plus en détail

Héritage en java : Calculatrice SDC

Héritage en java : Calculatrice SDC Programmation orientée objet L3 MIAGE Héritage en java : Calculatrice SDC Travail à rendre : le code complet du projet SDC sous forme d une archive tar.gz. L archive comportera trois répertoires : un répertoire

Plus en détail

SESSION 2014 MATHÉMATIQUES. Série : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION STMG. DURÉE DE L ÉPREUVE : 3 heures COEFFICIENT : 3

SESSION 2014 MATHÉMATIQUES. Série : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION STMG. DURÉE DE L ÉPREUVE : 3 heures COEFFICIENT : 3 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2014 MATHÉMATIQUES Série : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION STMG DURÉE DE L ÉPREUVE : 3 heures COEFFICIENT : 3 Calculatrice autorisée, conformément

Plus en détail

COMMENT DÉFINIR L ORIENTÉ OBJET

COMMENT DÉFINIR L ORIENTÉ OBJET COMMENT DÉFINIR L ORIENTÉ OBJET De manière superficielle, le terme «orienté objet», signifie que l on organise le logiciel comme une collection d objets dissociés comprenant à la fois une structure de

Plus en détail

TS214 - Compression/Décompression d une image binaire

TS214 - Compression/Décompression d une image binaire Filière Télécommunications, 2 ème année TS214 - Compression/Décompression d une image binaire De nombreux télécopieurs utilisent la recommandation T.4 Groupe 3 de l International Telecommunications Union

Plus en détail

Programmation par composants (1/3) Programmation par composants (2/3)

Programmation par composants (1/3) Programmation par composants (2/3) Programmation par composants (1/3) La programmation par composant vise le développement de logiciel par aggrégation de briques logicielles existantes est indépendante de la POO La programmation par composant

Plus en détail

Cours de Java. Sciences-U Lyon. Java - Introduction Java - Fondamentaux Java Avancé. http://www.rzo.free.fr

Cours de Java. Sciences-U Lyon. Java - Introduction Java - Fondamentaux Java Avancé. http://www.rzo.free.fr Cours de Java Sciences-U Lyon Java - Introduction Java - Fondamentaux Java Avancé http://www.rzo.free.fr Pierre PARREND 1 Octobre 2004 Sommaire Java Introduction Java Fondamentaux Histoire de Java Machine

Plus en détail

LOGICIEL DE GESTION DE DOCUMENTS PDF : PROJET INFO 1

LOGICIEL DE GESTION DE DOCUMENTS PDF : PROJET INFO 1 LOGICIEL DE GESTION DE DOCUMENTS PDF : PROJET INFO 1 L. POINSOT Contact client : Laurent Poinsot (laurent.poinsot@lipn.univ-paris13.fr) Résumé : Ce document est le cahier des charges du projet INFO 1.

Plus en détail

Probabilités conditionnelles Loi binomiale

Probabilités conditionnelles Loi binomiale Exercices 23 juillet 2014 Probabilités conditionnelles Loi binomiale Équiprobabilité et variable aléatoire Exercice 1 Une urne contient 5 boules indiscernables, 3 rouges et 2 vertes. On tire au hasard

Plus en détail

Modèle de cahier des charges pour un appel d offres relatif à une solution de gestion des processus métier (BPM)

Modèle de cahier des charges pour un appel d offres relatif à une solution de gestion des processus métier (BPM) LA BOITE A OUTILS DE L ACHETEUR DE BPM Modèle de cahier des charges pour un appel d offres relatif à une solution de gestion des processus métier (BPM) La boîte à outils de l acheteur de solution BPM -

Plus en détail

Manuel d utilisation 26 juin 2011. 1 Tâche à effectuer : écrire un algorithme 2

Manuel d utilisation 26 juin 2011. 1 Tâche à effectuer : écrire un algorithme 2 éducalgo Manuel d utilisation 26 juin 2011 Table des matières 1 Tâche à effectuer : écrire un algorithme 2 2 Comment écrire un algorithme? 3 2.1 Avec quoi écrit-on? Avec les boutons d écriture........

Plus en détail

Prénom : Matricule : Sigle et titre du cours Groupe Trimestre INF1101 Algorithmes et structures de données Tous H2004. Loc Jeudi 29/4/2004

Prénom : Matricule : Sigle et titre du cours Groupe Trimestre INF1101 Algorithmes et structures de données Tous H2004. Loc Jeudi 29/4/2004 Questionnaire d'examen final INF1101 Sigle du cours Nom : Signature : Prénom : Matricule : Sigle et titre du cours Groupe Trimestre INF1101 Algorithmes et structures de données Tous H2004 Professeur(s)

Plus en détail

Patrons de Conception (Design Patterns)

Patrons de Conception (Design Patterns) Patrons de Conception (Design Patterns) Introduction 1 Motivation Il est difficile de développer des logiciels efficaces, robustes, extensibles et réutilisables Il est essentiel de comprendre les techniques

Plus en détail

Université Laval Faculté des sciences et de génie Département d'informatique et de génie logiciel IFT-3101. Travail pratique #2

Université Laval Faculté des sciences et de génie Département d'informatique et de génie logiciel IFT-3101. Travail pratique #2 Université Laval Faculté des sciences et de génie Département d'informatique et de génie logiciel IFT-3101 Danny Dubé Hiver 2014 Version : 11 avril Questions Travail pratique #2 Traduction orientée-syntaxe

Plus en détail

MODELISATION UN ATELIER DE MODELISATION «RATIONAL ROSE»

MODELISATION UN ATELIER DE MODELISATION «RATIONAL ROSE» MODELISATION UN ATELIER DE MODELISATION «RATIONAL ROSE» Du cours Modélisation Semi -Formelle de Système d Information Du Professeur Jean-Pierre GIRAUDIN Décembre. 2002 1 Table de matière Partie 1...2 1.1

Plus en détail

Entraînement au concours ACM-ICPC

Entraînement au concours ACM-ICPC Entraînement au concours ACM-ICPC Concours ACM-ICPC : format et stratégies Page 1 / 16 Plan Présentation Stratégies de base Page 2 / 16 Qu est-ce que c est? ACM-ICPC : International Collegiate Programming

Plus en détail

Messagerie asynchrone et Services Web

Messagerie asynchrone et Services Web Article Messagerie asynchrone et Services Web 1 / 10 Messagerie asynchrone et Services Web SOAP, WSDL SONT DES STANDARDS EMERGEANT DES SERVICES WEB, LES IMPLEMENTATIONS DE CEUX-CI SONT ENCORE EN COURS

Plus en détail

IFT2251 Introduction au génie logiciel Plan de cours. 2. Description du cours et objectifs généraux

IFT2251 Introduction au génie logiciel Plan de cours. 2. Description du cours et objectifs généraux IFT2251 Introduction au génie logiciel Plan de cours Été 2008 Yann-Gaël Guéhéneuc 1. Introduction Les exigences et les attentes à l égard de la qualité logicielle sont de plus en plus grandes. La taille

Plus en détail

Introduction. Python?

Introduction. Python? 1 Introduction Python - why settle for snake oil when you can have the whole snake? «Python - Pourquoi se contenter d huile de serpent quand on peut avoir le serpent tout entier?» Mark Jackson En guise

Plus en détail

Archivistes en herbe!

Archivistes en herbe! Les archives c est quoi? Un archiviste travaille avec des archives. Oui, mais les archives c est quoi? As-tu déjà entendu ce mot? D après toi, qu est-ce qu une archive? 1. Les archives ce sont des documents

Plus en détail

LETTRE INFORMATION PATIENT IMPLANTS DENTAIRES VIA CHIRURGIE GUIDEE

LETTRE INFORMATION PATIENT IMPLANTS DENTAIRES VIA CHIRURGIE GUIDEE LETTRE INFORMATION PATIENT IMPLANTS DENTAIRES VIA CHIRURGIE GUIDEE Cher Patient voici une feuille explicative en rapport avec l intervention chirurgicale dont vous allez bénéficier. Si vous avez la moindre

Plus en détail

SECTION 5 BANQUE DE PROJETS

SECTION 5 BANQUE DE PROJETS SECTION 5 BANQUE DE PROJETS INF 4018 BANQUE DE PROJETS - 1 - Banque de projets PROJET 2.1 : APPLICATION LOGICIELLE... 3 PROJET 2.2 : SITE WEB SÉMANTIQUE AVEC XML... 5 PROJET 2.3 : E-LEARNING ET FORMATION

Plus en détail

Règlement intérieur. Restaurant scolaire de la ville de Biguglia

Règlement intérieur. Restaurant scolaire de la ville de Biguglia Règlement intérieur Restaurant scolaire de la ville de Biguglia La ville de Biguglia, gère conformément aux valeurs de l école publique et laïque le restaurant scolaire municipal. Elle assure l encadrement

Plus en détail

Gestion de la mémoire

Gestion de la mémoire Gestion de la mémoire ENSIIE : Programmation avancée 1/20 Langages et mémoire Différence principale entre langages de haut niveau : OCaml, Java, C# langages de bas niveau : C, C++ : Gestion de la mémoire

Plus en détail

Direction Générale des Études Technologiques. Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Djerba Département Technologies de l informatique

Direction Générale des Études Technologiques. Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Djerba Département Technologies de l informatique Direction Générale des Études Technologiques Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Djerba Département Technologies de l informatique Génie Logiciel Mejdi BLAGHGI m.blaghgi@gmail.com Chapitre

Plus en détail

La prescription médicale La pharmacovigilance

La prescription médicale La pharmacovigilance La prescription médicale La Elisabeth Eccher M D Dziubich DU 2008 PLAN La prescription médicalem Réglementation de la prescription médicalem Réglementation infirmière re vis à vis de la prescription L

Plus en détail

Types d applications pour la persistance. Outils de développement. Base de données préexistante? 3 modèles. Variantes avec passerelles

Types d applications pour la persistance. Outils de développement. Base de données préexistante? 3 modèles. Variantes avec passerelles Types d applications pour la persistance Université de Nice Sophia-Antipolis Version 0.9 28/8/07 Richard Grin Toutes les applications n ont pas une complexité qui nécessite une architecture n- tiers Ce

Plus en détail

Comment remplir le formulaire de requête. I. Ce qu il faut savoir avant de remplir le formulaire de requête

Comment remplir le formulaire de requête. I. Ce qu il faut savoir avant de remplir le formulaire de requête FRA 2014/1 Comment remplir le formulaire de requête I. Ce qu il faut savoir avant de remplir le formulaire de requête Les griefs que la Cour peut examiner La Cour européenne des droits de l homme est une

Plus en détail

Chapitre 2. Classes et objets

Chapitre 2. Classes et objets Chapitre 2: Classes et Objets 1/10 Chapitre 2 Classes et objets Chapitre 2: Classes et Objets 2/10 Approche Orientée Objet Idée de base de A.O.O. repose sur l'observation de la façon dont nous procédons

Plus en détail

Brique BDL Gestion de Projet Logiciel

Brique BDL Gestion de Projet Logiciel Brique BDL Gestion de Projet Logiciel Processus de développement pratiqué à l'enst Sylvie.Vignes@enst.fr url:http://www.infres.enst.fr/~vignes/bdl Poly: Computer elective project F.Gasperoni Brique BDL

Plus en détail

Projet 1 ENS Lyon L3IF

Projet 1 ENS Lyon L3IF Projet 1 ENS Lyon L3IF Génération de code Sébastien Briais 8 janvier 2008 Dans cette partie, vous allez devoir implémenter le générateur de code pour l émulateur DLX risc-emu. À rendre pour le 18 janvier

Plus en détail

COURS MGL 804 SUJET : ÉVALUATION DE LA MAINTENABILITÉ DES PRODUITS LOGICIELS DU CCI RAPPORT FINAL. Franklin Kamsong

COURS MGL 804 SUJET : ÉVALUATION DE LA MAINTENABILITÉ DES PRODUITS LOGICIELS DU CCI RAPPORT FINAL. Franklin Kamsong COURS MGL 804 SUJET : ÉVALUATION DE LA MAINTENABILITÉ DES PRODUITS LOGICIELS DU CCI RAPPORT FINAL Franklin Kamsong ÉCOLE DE TECHNOLOGIE SUPÉRIEURE UNIVERSITÉ DU QUÉBEC MONTRÉAL HIVER 2012 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Mini-Projet : Tournoi de Dames

Mini-Projet : Tournoi de Dames Mini-Projet : Tournoi de Dames L objectif du projet est de programmer un jeu de dames de façon à ce que votre programme puisse jouer une partie de dames avec les programmes des autres étudiants. 1 Organisation

Plus en détail

Modélisation Informatique de Clients Douteux, En utilisant les Techniques de DATAMINING

Modélisation Informatique de Clients Douteux, En utilisant les Techniques de DATAMINING Modélisation Informatique de Clients Douteux, En utilisant les Techniques de DATAMINING Mostafa Hanoune, Fouzia Benabbou To cite this version: Mostafa Hanoune, Fouzia Benabbou. Modélisation Informatique

Plus en détail

les télésoins à domicile

les télésoins à domicile Hiver 2013 Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Au Canada comme ailleurs dans

Plus en détail

Iyad Alshabani SysCom - CReSTIC Université de Reims 17/02/2011 1

Iyad Alshabani SysCom - CReSTIC Université de Reims 17/02/2011 1 SysCom - CReSTIC Université de Reims 17/02/2011 1 Motivation Gestion des expérimentations Avec les workflows Simulation Simulation des Systèmes Distribués ANR USS SimGrid Campagne de Test et gestion de

Plus en détail

Catalogue des PFE. Comment postuler

Catalogue des PFE. Comment postuler Catalogue des PFE 2012 2013 IP-TECH propose plusieurs sujets pour des stages de PFE. Ce fascicule est destiné aux étudiants et aux professeurs de l enseignement supérieur. Il commence par un aperçu rapide

Plus en détail

La prise en charge. de votre affection de longue durée

La prise en charge. de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Comment fonctionne la prise en charge à 100 %? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous remboursé? Votre médecin

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION PATIENT SINUS LIFT

LETTRE D INFORMATION PATIENT SINUS LIFT LETTRE D INFORMATION PATIENT SINUS LIFT Cher Patient voici une feuille explicative en rapport avec l intervention chirurgicale dont vous allez bénéficier. Si vous avez la moindre question, n hésitez surtout

Plus en détail

ICI VOUS ÊTES QUELQU'UN CENTRE HOSPITALIER DE CORNOUAILLE "VOTRE IDENTITÉ C EST VOTRE SÉCURITÉ"

ICI VOUS ÊTES QUELQU'UN CENTRE HOSPITALIER DE CORNOUAILLE VOTRE IDENTITÉ C EST VOTRE SÉCURITÉ ICI VOUS ÊTES QUELQU'UN CENTRE HOSPITALIER DE CORNOUAILLE "VOTRE IDENTITÉ C EST VOTRE SÉCURITÉ" ICI VOUS ÊTES ICI VOUS ÊTES VOUS ÊTES UNIQUE UNIQUE < L espérance de vie augmente régulièrement. Cela est

Plus en détail

BES WEBDEVELOPER ACTIVITÉ RÔLE

BES WEBDEVELOPER ACTIVITÉ RÔLE BES WEBDEVELOPER ACTIVITÉ Le web developer participe aux activités concernant la conception, la réalisation, la mise à jour, la maintenance et l évolution d applications internet/intranet statiques et

Plus en détail

Programme «Analyste Programmeur» Diplôme d état : «Développeur Informatique» Homologué au niveau III (Bac+2) (JO N 176 du 1 août 2003) (34 semaines)

Programme «Analyste Programmeur» Diplôme d état : «Développeur Informatique» Homologué au niveau III (Bac+2) (JO N 176 du 1 août 2003) (34 semaines) Programme «Analyste Programmeur» Diplôme d état : «Développeur Informatique» Homologué au niveau III (Bac+2) (JO N 176 du 1 août 2003) (34 semaines) Module 1 : Programmer une application informatique Durée

Plus en détail

basée sur le cours de Bertrand Legal, maître de conférences à l ENSEIRB www.enseirb.fr/~legal Olivier Augereau Formation UML

basée sur le cours de Bertrand Legal, maître de conférences à l ENSEIRB www.enseirb.fr/~legal Olivier Augereau Formation UML basée sur le cours de Bertrand Legal, maître de conférences à l ENSEIRB www.enseirb.fr/~legal Olivier Augereau Formation UML http://olivier-augereau.com Sommaire Introduction I) Les bases II) Les diagrammes

Plus en détail

La prise en charge de votre affection de longue durée

La prise en charge de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Édition 2012 LA PRISE EN CHARGE DE VOTRE AFFECTION DE LONGUE DURÉE Sommaire Votre protocole de soins en pratique p 4 Comment êtes-vous remboursé? p

Plus en détail

LANGAGUE JAVA. Public Développeurs souhaitant étendre leur panel de langages de programmation

LANGAGUE JAVA. Public Développeurs souhaitant étendre leur panel de langages de programmation ING 01 LANGAGUE JAVA Durée : 21 heures 1090 HT / jour Dates : à définir en 2012 Concevoir et développer des programmes en langage Java Comprendre le fonctionnement de la machine virtuelle S approprier

Plus en détail

Master Poly Trader. Manuel d utilisateur. Group IV Benoît Perroud Marius Erni Lionel Matthey David Wenger Lotfi Hussami

Master Poly Trader. Manuel d utilisateur. Group IV Benoît Perroud Marius Erni Lionel Matthey David Wenger Lotfi Hussami Master Poly Trader Manuel d utilisateur Group IV Benoît Perroud Marius Erni Lionel Matthey David Wenger Lotfi Hussami MasterPoly Trader est un logiciel réalisé dans le cadre d un projet de génie logiciel.

Plus en détail

Travaux dirigés n o 6

Travaux dirigés n o 6 Travaux dirigés n o 6 Lycée Kléber MPSI, Option Info 2014/2015 Exercice 1 (Indexation d un arbre binaire) Ecrire une fonction Caml indexation : ( f, n) arbre_binaire -> (string,string) arbre_binaire qui

Plus en détail

CliniPACS : distribution sécurisée d'images DICOM en réseau local hospitalier

CliniPACS : distribution sécurisée d'images DICOM en réseau local hospitalier CliniPACS : distribution sécurisée d'images DICOM en réseau local hospitalier P. PUECH, JF. LAHAYE, JC. FANTONI [2], L. LEMAITRE CHRU de Lille [1] Plateau commun d Imagerie médicale - Hôpital Claude Huriez

Plus en détail

Fribourg. Une démarche de spécification, de. d applications à base de services Web auto-adaptables*

Fribourg. Une démarche de spécification, de. d applications à base de services Web auto-adaptables* Journée de l'action ADAPT à Fribourg Une démarche de spécification, de conception et de développement d applications à base de services Web auto-adaptables* t Riadh Ben Halima, Karim Guennoun, Khalil Drira

Plus en détail

CHAMPION Matthieu Modèles de Marché en Visual Basic ESILV S04 S6. Sommaire... 1. Introduction... 2

CHAMPION Matthieu Modèles de Marché en Visual Basic ESILV S04 S6. Sommaire... 1. Introduction... 2 Sommaire Sommaire... 1 Introduction... 2 1 Trois différentes techniques de pricing... 3 1.1 Le modèle de Cox Ross Rubinstein... 3 1.2 Le modèle de Black & Scholes... 8 1.3 Méthode de Monte Carlo.... 1

Plus en détail

Vérifier la qualité de vos applications logicielle de manière continue

Vérifier la qualité de vos applications logicielle de manière continue IBM Software Group Vérifier la qualité de vos applications logicielle de manière continue Arnaud Bouzy Kamel Moulaoui 2004 IBM Corporation Agenda Analyse de code Test Fonctionnel Test de Performance Questions

Plus en détail

Chapitre VIII. Les bases de données. Orientées Objet. Motivation

Chapitre VIII. Les bases de données. Orientées Objet. Motivation Chapitre VIII Motivation Le modèle relationnel connaît un très grand succès et s avère très adéquat pour les applications traditionnelles des bases de données (gestion) Les bases de données Orientées Objet

Plus en détail

Introduction aux SGBDR

Introduction aux SGBDR 1 Introduction aux SGBDR Pour optimiser une base Oracle, il est important d avoir une idée de la manière dont elle fonctionne. La connaissance des éléments sous-jacents à son fonctionnement permet de mieux

Plus en détail

Guide de l évaluateur pour les bourses de recherche des IRSC

Guide de l évaluateur pour les bourses de recherche des IRSC Guide de l évaluateur pour les bourses de recherche des IRSC Juin 2015 Table des matières INTRODUCTION... 3 ÉVALUATION PAR LES PAIRS AUX IRSC... 3 RÉSUMÉ DU PROCESSUS D ÉVALUATION PAR LES PAIRS... 3 PHASE

Plus en détail

TP1 : Initiation à Java et Eclipse

TP1 : Initiation à Java et Eclipse TP1 : Initiation à Java et Eclipse 1 TP1 : Initiation à Java et Eclipse Systèmes d Exploitation Avancés I. Objectifs du TP Ce TP est une introduction au langage Java. Il vous permettra de comprendre les

Plus en détail

24/11/2011. Cours EJB/J2EE Copyright Michel Buffa. Plan du cours. EJB : les fondamentaux. Enterprise Java Bean. Enterprise Java Bean.

24/11/2011. Cours EJB/J2EE Copyright Michel Buffa. Plan du cours. EJB : les fondamentaux. Enterprise Java Bean. Enterprise Java Bean. Plan du cours 2 Introduction générale : fondamentaux : les fondamentaux Michel Buffa (buffa@unice.fr), UNSA 2002, modifié par Richard Grin (version 1.1, 21/11/11), avec emprunts aux supports de Maxime

Plus en détail

La plate-forme DIMA. Master 1 IMA COLI23 - Université de La Rochelle

La plate-forme DIMA. Master 1 IMA COLI23 - Université de La Rochelle La plate-forme DIMA Master 1 IMA COLI23 - Université de La Rochelle DIMA Bref aperçu Qu'est-ce? Acronyme de «Développement et Implémentation de Systèmes Multi-Agents» Initié par Zahia Guessoum et Jean-Pierre

Plus en détail

Manuel de System Monitor

Manuel de System Monitor Chris Schlaeger John Tapsell Chris Schlaeger Tobias Koenig Traduction française : Yves Dessertine Traduction française : Philippe Guilbert Traduction française : Robin Guitton Relecture de la documentation

Plus en détail

Soutien technique en informatique

Soutien technique en informatique Service de formation aux adultes Soutien technique en informatique PLAN DE COURS Utilisation et création de bases de données 420-B64-GR 2-2-2 75 heures Session automne 2010 NOM DE L ENSEIGNANT : JIE YANG

Plus en détail

Mon carnet d autosurveillance

Mon carnet d autosurveillance Pour en savoir plus sur le diabète : Mon carnet d autosurveillance Prix : 2e TTC. Offert dans le cadre de l éducation. BD Medical Unité Diabète Parc d Affaires SILIC 2, Place Gustave Eiffel BP 70222 94528

Plus en détail

Plan. Patrons de conception. Motivations. Design Pattern : principe. Philippe Collet

Plan. Patrons de conception. Motivations. Design Pattern : principe. Philippe Collet Plan Patrons de conception Philippe Collet Master 1 Informatique 2005-2006 http://deptinfo.unice.fr/twiki/bin/view/minfo/gloo Introduction Premier exemple Principes et classification Présentation des patrons

Plus en détail

Projet Génie Logiciel Avancé, Version 1.0

Projet Génie Logiciel Avancé, Version 1.0 Projet Génie Logiciel Avancé, Version 1.0 14 février 2012 1 Introduction Un certain client aimerait un clone de Worms. Sa demande est fournie séparément. Remarquez que l on ne vous demande pas : De prévoir

Plus en détail

La haute disponibilité

La haute disponibilité Chapitre 3 La haute 3.1 Définition du cluster de serveurs...112 3.2 La mise en cluster des applications...114 3.3 Les composants du cluster de serveurs...115 3.4 Les obets du cluster de serveurs...119

Plus en détail

Cours de Génie Logiciel

Cours de Génie Logiciel Cours de Génie Logiciel Sciences-U Lyon Diagrammes UML (2) http://www.rzo.free.fr Pierre PARREND 1 Avril 2005 Sommaire Les Diagrammes UML Diagrammes de Collaboration Diagrammes d'etats-transitions Diagrammes

Plus en détail

SNMP. Table des matières. notes SNMP

SNMP. Table des matières. notes SNMP notes SNMP Table des matières 1 Description...2 2 Implémentations...2 2.1 Unix (Paquetage ucd-snmp / net-snmp)... 2 2.2 Windows...3 3 OpenNMS... 3 3.1 Principes... 3 3.2 Configuration:...4 3.3 Manipulations...4

Plus en détail

UML Mise en œuvre dans un projet. Emmanuel Pichon 2013

UML Mise en œuvre dans un projet. Emmanuel Pichon 2013 UML Mise en œuvre dans un projet 2013 Introduction Rôles et activités dans un projet Définir la méthode de votre projet Adapter la modélisation à la méthode de votre projet Conseils de mise en œuvre de

Plus en détail

INTRODUCTION AUX TECHNOLOGIES D INGENIERIE DES DONNEES DIRIGEE PAR LES MODELES

INTRODUCTION AUX TECHNOLOGIES D INGENIERIE DES DONNEES DIRIGEE PAR LES MODELES INTRODUCTION AUX TECHNOLOGIES D INGENIERIE DES DONNEES DIRIGEE PAR LES MODELES Les contenus de ce document sont la propriété exclusive de la société REVER. Ils ne sont transmis qu à titre d information

Plus en détail

Simulation EIS. Changement et Innovation. Les Défis du Management

Simulation EIS. Changement et Innovation. Les Défis du Management Simulation EIS Changement et Innovation. Les Défis du Management Manuel d Utilisation 1. Présentation 2. Votre Mission pendant la Simulation EIS 3. Structure de l Equipe de Management de Teleswitches 4.

Plus en détail

Cours 1 : La compilation

Cours 1 : La compilation /38 Interprétation des programmes Cours 1 : La compilation Yann Régis-Gianas yrg@pps.univ-paris-diderot.fr PPS - Université Denis Diderot Paris 7 2/38 Qu est-ce que la compilation? Vous avez tous déjà

Plus en détail

Encadré par : Michel SIMATIC

Encadré par : Michel SIMATIC Réalisé Par : Nizar BEN AYADA Ahmed GHZAIEL Encadré par : Michel SIMATIC I. PRESENTATION DU PROJET II. PRESENTATION DU MIDDLEWARE GASP 1- PRESENTATION GENERALE : 2- NECESSITE DES INTERGICIELS DANS LE MONDE

Plus en détail

Thibault Durand Gaëtan Charmette. Documentation utilisateur. Gérer la configuration d un switch Cisco 2960 à l aide d une application web

Thibault Durand Gaëtan Charmette. Documentation utilisateur. Gérer la configuration d un switch Cisco 2960 à l aide d une application web Thibault Durand Gaëtan Charmette Documentation utilisateur Gérer la configuration d un switch Cisco 2960 à l aide d une application web Juin 2010 Table des matières 1 Introduction 3 2 Installation 4 2.1

Plus en détail

GEI 465 : Systèmes répartis

GEI 465 : Systèmes répartis Université de Sherbrooke GEI 465 : Systèmes répartis Travaux à effectuer Ahmed Khoumsi Automne 2004 Page 1 Les deux premiers travaux que vous effectuerez vous donneront, respectivement, l occasion d utiliser

Plus en détail

Structures de données non linéaires

Structures de données non linéaires Structures de données non linéaires I. Graphes Définition Un graphe (simple) orienté G est un couple (S, A), où : S est un ensemble dont les éléments sont appelés les sommets. A est un ensemble de couples

Plus en détail

S initier aux probabilités simples «Question de chance!»

S initier aux probabilités simples «Question de chance!» «Question de chance!» 29-11 Niveau 1 Entraînement 1 Objectifs - S entraîner à activer la rapidité du balayage visuel. - Réactiver le comptage par addition jusqu à 20. - Développer le raisonnement relatif

Plus en détail

Liège, le 29 juillet 2013. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2013-085

Liège, le 29 juillet 2013. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2013-085 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 29 juillet 2013

Plus en détail

MEGA TeamWork. Guide d utilisation

MEGA TeamWork. Guide d utilisation MEGA TeamWork Guide d utilisation MEGA 2009 SP4 1ère édition (juin 2010) Les informations contenues dans ce document pourront faire l objet de modifications sans préavis et ne sauraient en aucune manière

Plus en détail

Les principaux domaines de l informatique

Les principaux domaines de l informatique Les principaux domaines de l informatique... abordés dans le cadre de ce cours: La Programmation Les Systèmes d Exploitation Les Systèmes d Information La Conception d Interfaces Le Calcul Scientifique

Plus en détail

Université Paris Diderot Paris 7. TD n 2. Arbres Binaire de Recherche

Université Paris Diderot Paris 7. TD n 2. Arbres Binaire de Recherche Université Paris Diderot Paris L Informatique Algorithmique Année 00-0, er semestre TD n Arbres Binaire de Recherche Le type de donné arbre" sera utilisé pour indiquer l ensemble de toutes les Arbres Binaires

Plus en détail

CONCOURS EUROPEEN D EDUCATION ROUTIERE FIA REGLEMENT 2015

CONCOURS EUROPEEN D EDUCATION ROUTIERE FIA REGLEMENT 2015 CONCOURS EUROPEEN D EDUCATION ROUTIERE FIA REGLEMENT 2015 3-6 Septembre 2015 Vienne, Autriche 1. Objectifs et but du Concours Les dispositions juridiques et techniques touchant à la circulation routière,

Plus en détail

Projet Active Object

Projet Active Object Projet Active Object TAO Livrable de conception et validation Romain GAIDIER Enseignant : M. Noël PLOUZEAU, ISTIC / IRISA Pierre-François LEFRANC Master 2 Informatique parcours MIAGE Méthodes Informatiques

Plus en détail

Modélisation Principe Autre principe

Modélisation Principe Autre principe Modélisation Principe : un modèle est une abstraction permettant de mieux comprendre un objet complexe (bâtiment, économie, atmosphère, cellule, logiciel, ). Autre principe : un petit dessin vaut mieux

Plus en détail

Introduction à Eclipse

Introduction à Eclipse Introduction à Eclipse Eclipse IDE est un environnement de développement intégré libre (le terme Eclipse désigne également le projet correspondant, lancé par IBM) extensible, universel et polyvalent, permettant

Plus en détail

Système d exploitation

Système d exploitation Chapitre 2 Système d exploitation 2.1 Définition et rôle Un ordinateur serait bien difficile à utiliser sans interface entre le matériel et l utilisateur. Une machine peut exécuter des programmes, mais

Plus en détail

Intégration de l interface graphique de Ptidej dans Eclipse

Intégration de l interface graphique de Ptidej dans Eclipse Intégration de l interface graphique de Ptidej dans Eclipse Driton Salihu (salihudr@iro.umontreal.ca) Lulzim Laloshi (laloshil@iro.umontreal.ca) Département d informatique et de recherche opérationnelle

Plus en détail

Bien architecturer une application REST

Bien architecturer une application REST Olivier Gutknecht Bien architecturer une application REST Avec la contribution de Jean Zundel Ce livre traite exactement du sujet suivant : comment faire pour que les services web et les programmes qui

Plus en détail