UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR 1I':J(_.. FACULTE DE MEDECINE, DE PHAfa1IACIE ET D'ODONTO.STOa\rOLOGIE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR 1I':J(_.. FACULTE DE MEDECINE, DE PHAfa1IACIE ET D'ODONTO.STOa\rOLOGIE"

Transcription

1 UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR 1I':J(_.. FACULTE DE MEDECINE, DE PHAfa1IACIE ET D'ODONTO.STOa\rOLOGIE ANNEE 1998 AFLATOXINES' DANS LES ALIMENTS: RECHERCHE ET DOSAGE DANS LES HUILES DE PRESSION ARTISANALE ET LEURS RESIDUS D'EXTRACTION - ESSAIS DE DETOXIFICATION-.. THESE POUR OBTENIR LE GRADE DE DOCTEUR EN PHARMACIE (DIPLOME D'ETAT) PRESENTEE ET SOUTENUE PUBLIOUEMENT LE 24 JUILLET 1998 PAR Mlle Aïssatou BATHILY Née le 24 Juillet 1967 à Tambacounda (Sénégal) ~~ MEMBRES DE JURY.~~ PRESIDENT DU JURY: - M. Doudou BA Professeur MErvmREs - M. Mounirou CISS Maître de Conférence Agrégé M. Cheikh Saud Bouh BOYE Maître de Conférence Agrégé - Mme Aminata SALL DlALLO Maître de Conférence Agrégé C~-Direction: - M. Doudou BA Professeur - M. Yerim Mbagnick DIOP Assistant

2 UNNERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR FACULTE DE MEDECINE DE PHARMACIE ETD 'ODONTO-STOMA TOLOGIE PERSONNEL DE LA FACULTE DOYEN M. René PREMIER ASSESSEUR M. Mamadou NDOYE BADIANE DEUXIEME ASSESSEUR Mme Thérèse MORElRA/DIOP CHEF DES SERVICES ADMINISTRATIFS M. A8eane CISSE

3 1- MEDECINE LISTE DU PERSONNEL ENSEIGNANT PAR GRADE POUR L'ANNEE UNIVERSITAIRE PROFESSEURS TITULAIRES * * * M. José Marie M. Mamadou M. Serigne Abdou M. Salif M. Fallou M. Fadel M. Baye Assane M. Lamine M. Samba M. El Hadj Malick Mme M. Sémou Thérèse MORE IRA M. Mohamadou M. Mamadou M. Momar M. Nicolas M. Bassirou M. Ibrahima Pierre M. Madoune Robert M. Mouhamadou * M. Mouhamadou Mansour M. Papa Demha + M. Mamadou M. René M. Abibou & M. Abdou AFOUTOU BA BA BADIANE CISSE DIADHIOU DIAGNE DIAKHATE DIALLO DIOP DIOP DIOUF FALL GUEYE GUEYE KUAKlNI ND laye NDIAYE ND laye ND laye ND laye ND laye NDOYE NDOYE SAMB SANOKHO Histologie Embryologie PécHatrie Cardiologie Maladies Infectieuses Physiologie Gynécologie-Obstétrique Urologie Hématologie Parasitologie O.R.L. Médecine Interne 1 Cardiologie Pédiatrie Neuro-Chirurgie Psychiatrie Pédiatrie Dermatologie Neurologie Ophtalmologie Chirurgie Thoracique et Cardiovasculaire Neurologie Anatomie Pathologie Chirurgie Infantile Biophysique Bactériologie-Virologie Pédiatrie + Professeu, Associé # Personnel mis en Disponibilité & Personnel en détachement

4 M. Mamadou SARR Pédiatrie & Mme Awa COLL SECK Maladies Infectieuses M. Seydina Issa Laye SEYE Orthopédie-Traumatologie M. Dédéou SIMAGA Chirurgie Générale M. Abciouratunane SOw Médecine Préventive M. Housseyn Derobel sow Pédiatrie M. Mamadou Lamine SOw Médecine Légale M. Moussa Lamine SOW Anatomie + M. Cheikh Tidiane TaURE Chirurgie Générale M. Pape TOURE Cancérologie M. Alassane WADE Ophtalmologie MAlTRES DE CONFERENCES AGREGES * * * M. Mamadou BA Urologie M. Moussa BADIANE Radiologie M. Seydou Boubacar BADIANE Neuro-Chirurgie M. Mohamed. Diawo BAH Gynécologie-Obstétrique & M. Mamadou Diakhité BALL Dermatologie M. Moussa Fafa CISSE Bactériologie-Virologie M. Abdarahmane DIA Anatomie M. Amadou Gallo DIOP Neurologie M. Babacar DIOP Psychiatrie M. El Hadj Ibrahima DIOP Orthopédie-Traumtologie M. Saïd Norou DIOP Médecine Interne II M. Raymond DIOUF O.R.L. M. Souvasin DIOUF Orthopédie-Traumatologie M. Babacar FALL Chirurgie Générale M. Ibrahima FALL Chirurgie Pédiatrique Mme Marne Awa FAYE Maladies Infectieuses Mme Sylvie SECK GASSAMA Biophysique M. Oumar GAYE Parasitologie M. Serigne Maguèye GUEYE Urologie M. AMoul Almamy HANE Pneumophtisiologie + Professeur Associé & Personnel en détachement

5 M. Salvy Léandre MARTIN Pédiatrie M. Victorino MENDES Anatomie Pathologie M. Jean Charles MOREAU Physiologie Mme Mbayang NDIAYE/NIANG Physiologie ft M. Moharned Fadel NDIAYE Médecine Interne (Clinique Médicale I) M. Papa Amadou ND laye Ophtalmologie M. Youssoupha SAKHO Neuro-Chirurgie M. Niama Diop SALL Biochimie Médicale Mme Bineta SALL/KA Anesthésiologie-Réanimation M. Mohamadou GuéIaye SALL Pédiatrie M. Moustapha $ARR Cardiologie M. Birama SEeK Pédopsychiatrie M. Pape Salif SOW Maladies Infectieuses MmeHaby SIGNATE/SY Pédiatrie M. Omar SYLLA Psychiatrie M. Doudou THIAM Hématologie M. Meissa TOURE Bichimie Médicale CHARGES D'ENSEIGNEMENT * * * M. Claude MORE IRA Pédiatrie MA/TRES-ASSISTANTS * * * M. El Hadj Amadou BA Ophtalmologie M. Boubacar CAMARA Pédiatrie M. El Hadj Souleymane CAMARA Orthopédie-Traumatologie M. Jean-Marie DANGOU Anatomie Pathologie M. Michel DEVELOUX Dermatologie * M. Massar DIAGNE Neurologie M. Bernard Marcel DIOP Maladies Infectieuses M. Ibrahirna Bara DIOP Cardiologie M. Alassane DIOUF Gynécologie-Obstétrique x Maitre de Conférences Agrégé Associé # Personnel mis en Disponibilité

6 M. Boucar DIOUF Médecine Interne l M. Saliou DIOUF Pédiatrie M. Oumar FAYE Parasitologie Mme Gisèle WOTO / GAYE Anatomie Pathologie M. AMoul KANE Cardiologie M. Abdoulaye NDIAYE Anatomie-Chirurgie 4# M. Adama Bandiougou ND laye Immunologie (Hématologie) Mme Coura SEYE NDIAYE Ophtalmologie M. Issa NDIAYE O.R.L. M. El Hadj NIANG Radiologie M. Doudou SARR Psychiatrie M..Amadou Makhtar SEeK Psychiatrie M. Gora SECK Physiologie M. Ahmed Iyane SOW Bactériologie-Virologie Mme Hassanatou TOURE/SOW Biophysique M. Cheickna SYLLA Urologie M. Alé THIAM Neurologie ASSISTANTS DE FACULTE -ASSISTANTS DES SERVICES UNIVERSITAIRES DES HOPITAUX * * * M. Boubacar samba DANKOKO M. Abdoulaye Séga DIALLO M. Yérnou DIENG M. Dialo DIOP M. Mamadou DIOP M. Moctar DIOP M. Saliou DrOp Mme Marne Coumba GAYE / FALL t-tne Khadissatou SEeK / FALL M. Ownar FAYE M. Lamine GUEYE M. El Hadj Alioune LO M. Ismaïla MEAYE M. Mamadou MBODJ M. Ournar NDOYE M. Abdoulaye SAMB M. Ndéné Gaston SARR Mme Anta TAL/DIA M. Kamadore TaURE M. Issa WONE Médecine Préventive Histologie-Embryologie Parasitologie Bactériologie-Virologie Anatomie Histologie-Embryologie Hématologie Médecine Légale Hématologie Histologie-Embryologie Physiologie Anatomie Médecine Légale Biophysique Biophysique Physiologie Biochimie Médicale Médecine Préventive Médecine Préventive Médecine Préventive

7 CHEFS DE CLINIQUE - ASSISTANTS DES SERVICES UNIVERSITAIRES DES HOPITAUX $ Mme Marième M. Momar Codé M. Moussa M. Cheikh Ahmed Tidiane Mme Mariama Safiétou M. André Vaubert Mme Elisabeth FELLER / M. Ibrahima M. Djibril M. Saidou M. Ahmadou ~ M. Marne Thierno M. Rudolph Mme Sokhna BA / M. Mamadou Lamine Mme Elisabeth M. Edouard Marcell. M. Limarnoulaye ~ M. Mamadou Mourtalla M. ABsane 1. M. Abcloul Aziz Mme Aminata DIACK f. M. Mouhamadou M. Amadou Koura M. OUsmane M. Cheikh Tidiane M. Alain Khassirn Melle Paule Aida 1. M. Abdou M. Abdoulaye M. Marnadou Melle Anne Aurore Mme Anna Melle Fatou M. El Hassane 1. M. Masserigne M. Charles Mouharned M. Daouda BA/GUEYE BA BA CISSE CISSE/KA DANSOlŒO DANSOlŒO DIAGNE DIALLO DIALLO DEM DIENG DIOP DIOP DIOUF DIOUF GUEYE HANE KA KANE KASSE MBAYE MBENGUE NDAO NDIAYE NDOUR NDOYE NOOYE NIANG POUYE SANGARE SANKALE SARR SENE SIDIBE SOUMARE SOil SOW * * * Gynécologie-Obstétrique Neuro-Chirurgie Psychiatrie Gynécologie-Obstétrique Médecine Interne II Othopédie-Traumatologie Maladies Infectieuses Pédiatrie Gynécologie-Obstétrique Médecine Interne 1 Cancérologie Dermatologie Stomatologie Radiologie Médecine Interne 1 Anesthésie-Réanimation Neuro-Chirurgie Cardiologie Médecine Interne 1 Dermatologie Cancérologie Pédiatrie Médecine Interne 1 Neurologie Pédiatrie Maladies Infectieuses Urologie Ophtalmologie Médecine Interne 1 Médecine Interne 1 Gynécologie-Obstétrique Chirurgie Générale Médecine Interne II Neurologie Médecine Interne 1 Maladies Infectieuses Orthopédie-Traumatologie Psychiatrie

8 M. Mouhamadou Habib SY Orthopédie-Traumatologie M. Abdourahmane TALL O.R.L. M. Gilbert TENDING O.R.L. M. Silly TOURE Stomatologie M. OUrnar Mme Binta M. Saïba Mme Pauline M. Mor ATTACHES CHEFS DE CLINIQUE * * * BA DIOP 1 BADIANE CISSOKHO DIOUSSE ND laye Pneumophtisiologie Anesthésie-Réanimation Pneumophtisiologie Dermatologie Pneumophtisiologie ATTACHES - ASSISTANTS M. Néloum Mlle OUrnou koulsome DJlMADOUN SY * * * Histologie-Embryologie Biochimie Médicale E Chef de Clinique-Assistant Associé

9 II - PHARMACIE M. Doudou M. Emmanuel x M. Babacar M. Issa + M. Souleyrnane x M. Oumar PROFESSEURS TITULAIRES * * * BA BASSENE FAYE Lü MBOUP NDIR Chimie Analytique et Toxicologie Pharmacognosie Pharmacologie-Pharmacodynamie Pharmacie Galénique Bactériologie-Virologie Parasitologie MAlTRES DE CONFER.ENCES AGREGES * * * M. Mamadou BADIANE Chimie Thérapeutique M. Cheikh Saad Souh BOYE Bactériologie-Virologie M. Mounirou erss Toxicologie M. Balla Moussa DAFFE Pharmacognosie Mme Aïssatou GAYE / DIALLO Bactériologie-Virologie Mme Aminata SALL / DIALLO Physiologie Pharmaceutique M. Alioune DIEYE Immunologie M. Pape Amadou DIOP Biochimie Pharmaceutique MAl TRES-ASSISTA NTS * * * H. Amadou DIOUF Mme Rita BEREHOUNDOUGOU/NONGONIERMA M. Matar SECK Toxicologie Pharrnacognosie Pharmacie Chimique et Chimie Organique + Professeur Associé x Maître de Conférences Agrégé Associé

10 Melle Issa Bella f. M. Aynina M. Mounibé Melle Thérèse 1: M. Amadou Moctar M. Yérim Mbaqnick $ M. Ahmédou Barnba K. M. Djibril M. Modou M. Tharcisse NKULIKlYE/ M. Aly Coto t M. Augustin M. Mamadou Mme Philomène LOPEZ / r. M. Elimane Amadou M. Ournar M. Alassane M. William M. Alioune Badara Mme Amy M. Mamadou THIAM Mlle Edwige M. Mamadou ASSISTANTS BAH CISSE DIARRA DIENG DrEYE DIOP FALL FALL 1.0 MFURA NDIAYE ND laye ND laye SALL sy TlIIOUNE WELE DUTTA DIOP FALL FALL GOMIS SARR * * * ATTACHES * * * Parasitologie Physique Pharmaceutique Physique Pharmaceutique Parasitologie Pharmaooloqie et Pha.cnacodynamie Chimie Analytique Pharmacie Galénique Pharmacie Chimique et Chimie Organique Botanique Chimie Analytique Physiologie Pharmaceutique Physique Pharmaceutique Pharmacologie Biochimie Pharmaceutique Chimie Générale et Minérale Pharmacie Galénique Chimie Physique Botanique Pharmacie Galénique Chimie Analytique Toxicologie Pharmacognosie Physiologie Pharmaceutique 1 Assistant Associé $ En Stage

11 III - CHIRURGIE DENTAIRE PROFESSEURS TITULAIRES * * * M. Ibrahima Mme Ndioro BA ND raye Pédodontie-Prévention Odontologie Préventive et Sociale MA/TRES DE CONFERENCES AGREGES M. Papa Deroba DIALLO M. Boubacar DIALLO Mme Charlotte FATY ND laye M. Malick SEMBENE * * * Parodontologie Chirurgie Buccale Chirurgie Buccale Parodontologie MAlTRES-ASSISTANTS * * * f. M. Falou DIAGNE Orthopédie Dento-Faciale Melle Fatou GAYE Dentisterie Opératoire M. AMou Wahab KANE Dentisterie Opératoire M. Abdoul Aziz YAM Pédodohtie f M. Mohamed Talla SECK Prothèse Dentaire ASSISTANTS DE FACULTE * * * * Mme Christiane Mme Aissatou Mme Khady M. Daouda JOHNSON/AGBOTON BA /TAMBA DIOP / BA CISSE Prothèse Dentaire Pédontie-Prévention Orthopédie Dento-Faciale Odontologie Préventive et Sociale Mme Adal'n Marie M. Lambane Mme Affissatou Mme Fatou ft M. Libasse A. SECK/DIALLO DIENG NDOYE/ DIOP DIOP DIOP Parodontologie Prothèse Dentaire Dentisterie Opératoire Pédontie-Prévention Prothèse Dentaire l Assistant Associé

12 M. Mamadou Moustapha GUEYE Odontologie Préventive et Sociale f. M. Malick MBAYE Dentisterie Opératoire Mme Paulette AGBOTON / MI GAN Matières Fondamentales M. Edmond NABHANE Prothèse Dentaire Mme Maye Ndave NDOYEI NGOM Parodontologie M. Paul Dédé Amadou NIJ>.NG Chirurgie Buccale Mme Soukèye DIA TINE Pathologie et Thérapeutique Spéciales M. Saï.d Nour TOURE Prothèse Dentaire ATTACHES * * * M. Abdou BA Chirurgie Buccale M. Henri Michel BENOIST Parodontologie M. Babacar FAYE Odontologie Conservatrice Endodontie M. Daouda FAYE Odontologie Préventive et Sociale M. Malick FAYE Pédodontie-Orthodontie M. Cheikh Mouhamadou Lü Odontologie Préventive et Sociale M. El Hadj Babacar MBODJ Prothèse Dentaire M. Mohamed SARR Odontologie Conservatrice Endodontie Mme Fatournata DIOP THIAW Odontologie Conservatrice Endodontie M. Babacar TOURE Odontologie Conservatrice Endodontie i Assistant Associé # Personnel mis en Disponibilité

13 JEDEDIE CE

14 Ta miséricorde est sur ceux qui espérent en toi. Tu nous as permis de surpasser toutes les difficultés avec sérénité. Guide nos pas surle droit chemin, le chemin de la Siratal mouslahim Amin!

15 ~ mvs qr."ds-4!)èrvs «In memorium» jhssata :Nâuufé; et Œana Coum6a ([)aff Que le bon Dieu vous accueille dans son Paradis «Amin») le destin cruel vous a arrachées à nous. c'2\..,00 tjèrv 1 Vous nous avez très lot donné le goût des études par le soutien moraj et matériel que vous nous avez apporté de façon constante. Vous avez fait de nous, à l'aide de Dieu, ce que nous sommes. Trouvez dans ce modeste travail tout l'amour, l'admiration et Je respect que je porte en vous. Aucune dédicace ne sauran exprimer tout le respect et le profond amour que j'ai pour vous, vous à qui je dois vie et réussfte pour votre souhen moral, vos prières et votre panence. Je ne trouverai jamais l'expression forte pour vous exprimer toute ma profonde gratitude pour les sacrifices consentis, je prie Allah, le Tout-Puissant pour qu'il vous accorde longue vie. c'2\..,es C'nel : tltjriri.jptbilll/ ~1IHUI6~Rh;...9R1;/ ~""; "!JoU R ~Rb//.J1OCi1r.sriii,.J1Ô ", o4jniou ~lih Je ne saurai par de simples mots, vous exprimer toute ma reconnaissance pour tout ce que vous avez fan pour moi. c1\ lita 7-.0'. Oumou...s'Y, Merci pour ton soutien, tes encouragements constants, tes prières. Toute mon estime et mon attachement.

16 c1\ mes 7AnCH Lofy Œatfii[y,?vtame Œatliify, 1(prf«z Œatliify, Œinta 1Vzane, Jl6y Jf"tane, :M.ère 'Xflntome Sec~ Nous constffuons un piédestral incomparable les uns pour les autres. Vous êtes une source de joie et fierté. Unis nous le sommes, unis nous le restons. Je vous dédie ce travail Pour votre modestie, votre humilité, votre dévouement pour ma réussite et surtout votre entière disponibilité. Jamais je ne saurai vous oublier. Ce travail est également le fruit de vos sacrifices. Affection et reconnaissance. Beaucoup de sympathie et d'admiration pour votre humble époux "!Jr "'!Joustllpbll ~!llii ~ ma 7Ante c1\bsatou.,tah (( in memoriam»'} c2\ ma Cousine ~inta 8AmA.t!J.,tAh «in memoriam»'} c2\ mes ~euveux et ~ièee& : cjiei~1i :Nazaye, j16aou{1(/iaare j1üfara, 9J1aimouna 5y; Œi{jué Wazaye;?vtalù~La~' }f6tfoufwa1ia6

17 c1\u tltlé~ee1"-colonel tl!}aliek J6o~iAn; MerCÎ de votre soutien constant et sans faille. Ce travail est aussi le vôtre. Sympathie et admiration pour votre genülle épouse, $r~1i11i";litoucllmllrll/.j;otliild. 021 ntn c2\nties : Œintou AEJne et T1{Juitfia Sidl6é «in memorium»1 c2\.- dlnri ~'bf.ne.: Patmata Œ'erufa <Ba; CR.çse :M.onteil; Patmata 'M.agassou6a,. J1.üfa 7(fiouma~ Aïssatou Sifjnate; Que prévale toujours l'esprit de compréhension, de solidarité et de tolérance. Je vous dédie ce travail. Merci pour ton soutien et tes encouragements constants. Toute mon admiration et mon attachement.. Je ne saurai par de simples mots t'exprimer tout l'amour que j'éprouve pour toi. Je suis et serai toujours là pour toi. Je fe dédie ce modeste travail qui est aussi Je tien. Que Dieu vous aide à concrétiser notre seul souhait ardent qui est. cz\ mes c21mies : Œé6é CDiallo J. Amy et;4.wa <Dia{{O,. Arfja; Astou et 1(Jzty, )ftou ([)iané;... cz\ ntn Cou.ilJs et c2\ntis : ([)ia~mé; :MaraC biz, 1600, sada, J-(am.ady Sy, Pape ([)iop, Pape 94.are CDramé;

18 02\u ~oeteur 02\ie... ~roq.,a ~A.,e, Ta sympathie, ton honnêteté, ta piété et ta simplicité ont forcé toute mon admiration et mon estime. Je ne saurai par de simples mots vous exprimer toute ma reconnaissance; La sincérité et l'honnêteté qui vous caracténsent ont forcé mon estime. Merci pour votre compréhension et vos encouragements constants. Pour les durs moments que nous avons vécus ensemble. ca tous eeux 'lui n{oot eosn9oée ~ c2\ 70U5 Ceux qui oeuvrent pour le bien-être de la Promotion de la Santé.

19 cau ""1'50..oel.tu.,L:Abor..toire Ile Chimie c2\nal!jt1'1ue et 7oxieot0fÏe~ c2\ 70U9 Ceux qui, de près ou de loin, ont contribué à la réalisation de cette thèse.

20 A NOSMAITRES ETJU6ESu~~~~

21 c2i v'j"otrl1 "t}iiît,,1 et P,isiil,1l1t il" ~r6.b'1 pro/l1stll1ui'.2'oui'/ou~ C'est à la fois un honneur et un privilège pour nous que vous soyez président de jury de cette thèse. Nous avons toujours été séduite par votre modestie et votre haute personnalité qui forcent le respect et l'admiration. Nous vous remercions de la confiance que vous nous avez accordée en nous proposant ce sujet. Veuillez croire, Cher Maître, à l'assurance de notre sincère reconnaissance; de notre grande admiration et de notre vive et constante estime. ea v'j"otr, "t}iii",e etdu!!'.,b11 profetlll'u" ltljouoirou Cistl/ Nous ne saurons assez vous remercier pourle vif intérêt que vous avez spontanément montré à notre modeste travail. Votre rigueur et votre sens du travail bien fait ont marqué notre passage à la Faculté. Veuillez agréer, {'assurance de nos sentiments les plus respectueux.

22 c2i L/'Yt:Jtre "t}rître ",,;;lufle "!}II II' prt:jflhlljbur c21_ilhltr ~/U.2'/.11(1 C'est pour nous un réel plaisir de vous compter parmi les membres de ce jury. Compétence, disponibhité, modestie sont les qualités que vous incarnez et qui forcent notre admiration. Vous êtes une enseignante exemplaire et nous sommes fière d'être votre élève. Veuillez croire, à l'assurance de notre sincère reconnaissance et de notre grande estime. 04 &.A"Dtre "t}rître et,,;;lu!!,.b" prdflffilh!ur CbftldJ.., "ull $06./ C'est pour nous un réel plaisir de vous compter parmi les membres de ce jury. Compétence, disponibilité, modestie sont les qualités que vous incarnez et qui forcent notre admiration. Veuillez croire, Cher Maitre, à l'assurance de notre sincère reconnaissance, et de notre profond respect.

23 c4 L/'YDtre "'!.}IIÎtre et CD-.:!'ireeteur lib 76"11' ~De"Ur Yéri. ~IM!I,,;ek$iop Malgré vos multiples occupations, vous avez dirigé ce travail avec la rigueur et l'objectivffé que l'on vous cannait. Votre rigueur et votre grande disponibilité nous ont beaucoup marquée. Nous garderons de vous Je souvenir d'un Maître dévoué, soucieux du travail bien accompli et doué de qualités scientifiques et humaines. Veuillez trouver dans ce modeste travail, qui est le v6tre, toute notre gratitude.

24 " Par délibération, la Faculté a arrêté que les opinions émises dans les dissertations qui lui sontprésentées, doivent être considérées commepropres à leurs auteurs et qu'elle n'entend leur donner aucune approbation ni improbation ".

25 SOMMAIRE INTRODUCTION ". 1 PREMIERE PARTlf: : 6ENERALITES SUR LES AFLATOXINES. 1.. CARACTERISTIQUES DES AFLATOXiNES Définition Structure chimique et propriétés physico-chimiques Structure chimique Propriétés physico-chimiques Biosynthèse des aflatoxines Rappel botanique Biosynthèse Facteurs intervenant dans la biosynthèse Métabolisme Il - TOXICITE DES AFLATOXiNES. Il.1. - Mécanisme d'action toxique et effets biochimiques de IJafiatoxine U.2. - Toxicité aigue. Il.3. Toxicité chronique '". Il.3.1. Carcinogénicité. Il.3.2. Mutagénicité. Il.3.3. Tératogénicité III - DETECTION ET DOSAGE Méthodes biologiques Méthodes physico-chimiques

26 IV.. MESURES PREVENTIVES DE L'EXPOSITION AUX AFLATOXiNES. 1V.1. ~ Lutte contre l'infestation par Aspergillus ffavus des cultures et des récoltes. IV.2. Détoxification des aliments contaminés. IV.2.1. Méthode de tri tv Méthodes physiques,..,'" 29 IV Méthodes chimiques, ". DEUXIEME PARTIE: TRAVAIL PERSONNEL METHODOLOGIE, Cadre de J'étude,..,,, Echantillonnage,, Analyses, Indices caractéristiques des huiles Recherche et dosage des aflatoxines (Méthode AOAC, 1995) Matériel et réactifs, Matériel de laboratoire, Réactifs, ', Expression des résultats Calcul des indices caractéristiques Calcul des teneurs en aflatoxines. Il.. RESULTATS. III.. DiSCUSSiON

27 RECOMMANDATIONS CONCLUSION BI8U06RAPHIE... 69

28

29 2 Les aflatoxines constituent un groupe de composés chimiques toxiques, produits par certaines souches de champignons (genre Aspergillus) qui se développent préférentiellement dans les graines d'arachide. Ce sont des substances oxygénées de structures dérivées de la bîsfurano-coumarine qui ont fait l'objet de nombreuses recherches compte-tenu de leur rôle présumé dans les pathologies cancéreuses humaines et animales. Dans les pays en développement producteurs d'arachide comme le Sénégal, les aflatoxines posent non seulement un problème de santé publique compte-tenu du risque d'intoxication alimentaire, mais également un problème économique lié aux restrictions commerciales imposées par les Donnes internationales (Notule CEE). Ainsi, du fait que 1'huile alimentaire représente un constituant majeur et omniprésent du régime diététique des Sénégalais, les risques d'intoxication surtout dans les zones de forte consommation d'huile de pression non raffinée sont réels. Pour préserver la santé des populations, il convient d'améliorer la qualité des denrées alimentaires. Dans cette optique, nous nous sommes proposée de rechercher les aflatoxines dans les huiles d'arachide préparées artisanalement dans les régions de Diourbel et de Kaolack. Le dosage de ces aflatoxines, avant et après exposition des huiles brutes à la lunùère solaire, est également envisagé de même que dans les résidus d'extraction (tourteaux). Ainsi ]a première partie de ce travail est consacrée à l'étude bibliographique des aflatoxines.

30 3 La deuxième partie. expérimentale, constitue notre travail personnel et comporte outre le dosage des aflatoxines, la détermination des indices caractéristiques des huiles.

31 4

32 5 (- CARACTERISTIQUES DES AFLATOXINES DEFINITION Le terme mycotoxine est dérivé du grec Mykes = champignons et Toksikon = poison (28, 29 } Les mycotoxines sont des zootoxiques extracellulaires élaborées par des moisissures dans les aliments consommés par l'homme et les animaux (60). L'ingestion de ces toxines provoque chez les êtres vivants des maladies connues sous le nom de «mycotoxicoses», se manifestant par des troubles légers à l'issue fatale (31). Les champignons produisant ces composés toxiques sont dits «toxinogènes» (30). Contrairement aux mycoses, les mycotoxicoses ne sont ru contagieuses, ru infectieuses. C'est un désordre alimentaire qui fait suite à l'ingestion d'aliments contenant les toxiques, à l'inhalation de particules fongiques ou plus rarement à lui contact cutané (2, 13, 61). Il existe une mlùtitude de mycotoxines; les principales sont : l'aflatoxine, l'ochratoxine, la patuline, la citrinine, le tricothécène, la zéaralénone, etc... et paidli toutes ces toxines, l'aflatoxine est la plus étudiée et la plus redoutée. Les aflatoxines sont produites par certaines souches d'aspergillus jlavus et Aspergillus parasiticus (70).

33 6 Les principales molécules d'aflatoxines sont : l'aflatoxine BI, l'aflatoxine B 2, l'aflatoxine G 1 et l'aflatoxine Gz qui ont des fonnules chimiques voisines. Depuis lem découverte en 1961, les aflatoxines ont été recherchées dans de nombreuses denrées alimentaires d'origine végétale et animale. Comme denrées alimentaires d'origine végétale, il y a les cacahuètes et autres graines oléagineuses, y compris les graines de cotormier et de mais (66); les productions de coprah et de noix de coco (43), les noisettes et les pistaches (16,54). Concernant les produits d'origine animale, des enquêtes menées dans plusieurs pays ont montré que l'aflatoxine MI (métabolite de l'aflatoxine B 1 ) peut contaminer le lait liquide ou en poudre et les produits laitiers (20). En 1977, des résidus d'aflatoxines ont été détectés dans les tissus animaux, des oeufs et de la volaille après alimentation expérimentale des animaux avec des produits contaminés d'aflatoxine (79) STRUCTURE CHIMIQUE ET PROPRIETES PHYSICOCHIMIQUES La première préparation d'aflatoxine pure a été obtenue par SARGEANT en 1961 (80). ASAü et Coll. ( ), au cours de la même période, établirent la structure chimique des aflatoxines BI et G 1 puis celle de leurs dérivés hydrogènes B 2 et G2 (3,4).

34 Structure chimique Elle a récemment été analysée par PALMGREN et CIEGLER (66). Parmi les nombreux composés isolés, tous dénommés aflatoxines, seules quatre toxiques ont été trouvées comme contaminants naturels: les aflatoxines BI, B 2, G 1 et G 2 (figure 1). Ces quatre molécules sont des métabolites de la bis-furanocoumarine qui se distinguent les luls des autres par la fluorescence et leur mobilité chromatographique (28, 69). Les composés B sont bleus, les composés G sont verts (green). Les indices 1 et 2 sont ceux de la mobilité chromatographique relative (25).

35 8 o o o o AfLATOXINE B1 AFLATOXINE B2 AfLATOXINE Gl AFLATOXINE G2 o o o o OH OH o o o o AfLATOXINE Ml AFLATOXINE M2 Figure 1 : Structure chimique des aflatoxines , G 1 G 2, M 1 et M 2

36 9 Les aflatoxines du type «B )} sont caractérisées par un noyau pentacyclique carboné alors que dans celle du type «G», ce noyau est hexacyclique et hétérogène avec un atome d'oxygène supplémentaire (90). D'autres métabolites des aflatoxines B, et B 2 ont été détectés dans les urines et le lait de vaches ayant ingéré des rations contenant les aflatoxines BI et B 2. Il s'agit des 4-hydroxy-aflatoxines BI et B 2 ou aflatoxines Ml et M 2 respectivement Propriétés physico-chimiques Les aflatoxines se présentent sous fonne de poudre cristajline jaune paille ou incolore si la purification est suffisante (14, 59, 83). Elles sont solubles dans les solvants organiques tels que le cworoforme, le méthanol, l'acétone, le benzène, le propylène glycol et le diéthyl fonnamide (40, 60). Cette solubilité permet leur isolement en vue d'un dosage. Elles sont peu solubles dans le monoglycéride, les triglycérides, le savon (36) ainsi que l'eau. Elles sont insolubles dans certains solvants des lipides tels que Phexane, l'éther de pétrole, l'éther éthylique (32, 64). A l'état pur sous fanne cristallisée, l'aflatoxine est un produit particulièrement stable. Elle est résîstante jusqu'à 250 C et n'est, de ce fait, pas détruit dans les conditions usuelles de cuisson ou de chauffage en vue d'une pasteurisation (64). Mais la torréfuction des cacahuètes abaisse sensiblement leurs teneurs en aflatoxines, lesquelles sont même susceptibles d'être totalement détruites par un

37 10 traitement énergique: passage à l'autoclave en présence d'ammoniaque ou traitement à l'hypochlorite, par exemple (66). Les aflatoxines sont hydrolysables en milieu alcalin ceci par la présence d'un cycle lactonique dans leur molécule. Cependant la présence de protéines, la valeur du ph et la durée du traitement peuvent compromettre le résultat (45). Quelques propriétés physiques sont présentées dans le tableau ci-après (tableau 1) Tableau 1 : Autres propriétés physico-chimiques des aflatoxines B h ~, G 11 G ":'Si ':,' C1TH140 6, - --'''- -' ".., G-- 'c H Ch ',:: _1,;' ',

38 BIOSYNTHESE DES AFLATOXINES La biosynthèse des aflatoxines est étroitement liée aux conditions de développement des moisissures et à leur écologie Rappel botanique Les aflatoxines sont des métabolites élaborés dans certaines conditions par des champignons microscopiques du genre Aspergillus : (Aspergillus flavus, Aspergillus parasiticus, Aspergillus niger, etc...) L'Aspergillus jlavus, appartient à )a classe des Ascomycètes, du groupe des Plectomycètes, à l'ordre des Plectascales, de la famille des Aspergillacées (35, 40). n se reconnaît facilement à la couletrr jaune-verdâtre et à l'aspect plus ou moins f]oconneux de ses thalles (41). Ce champignon forme des appareils conidiens caractéristiques dont les conidiospores à paroi rugueuse sont perpendiculaires au plan du mycélü.nn et se dilatent en ampoules ou vésicules tenninales portant des phyalides à double articles, supportant chacun une châmette de spores ou conidies (36), plus précisément des conidiospores. L)ensemble, vésicules et phyalides, constitue tille tête aspergillaire (25). L'Aspergillus flavus est considéré comme une espèce cosmopolite du sol) des matières organiques et des graines, surtout d'oléagineux, particulièrement abondant sur les arachides et ses dérivés (5).

39 12 Toutes les souches d'aspergillus flavus ne sont pas sécrétrices d'aflatoxines, mais présentent toutes les mêmes caractères macroscopiques et microscopiques (5) Biosynthèse Ce sont ADYE et MATELES qui, en utilisant les acides aminés avec carbone marqué, se sont aperçus que la tyrosine ou la phénylalanine était d'abord dégradée en acétate. Il est donc possible que la partie de la structure des aflatoxines qui ressemble à la coumarine soit dérivée de la tyrosine ou de la phénylalanine. Par la suite, HüLKER et UNDERWüOO, d'une part, THOMAS d'autre part, ont proposé un schéma selon lequel, à partir d'acétate par l'intennédiaire d'wl pigment antraquinonique, l'averufurine, on aboutit à la conversion de la stérigmatocystine en aflatoxine BI. Cependant, en incorporant de (a stérigmatocystine marquée au 14C dans un milieu sur lequel croît l'aspergillusflavus, on ne constate pas sa transfonnation en aflatoxine BI, ce qui met en doute l'hypothèse précédente (45). MODY (58) a suggéré que le mevalonate pouvait être un précurseur de l'aflatoxine tandis que HEATHCOTE et Coll. ont pensé que l'acide kojic pouvait être à l'origine de la portion non furannique de la molécule (44, 68). Ainsi on reconnaît que la synthèse de l'aflatoxine aurait pour point de départ la liaison entre les unités malonate et acétate sous leur fonne activée, liée à la coenzyme A en présence d'atp (29, 69) en aflatoxine via polycétides et les principaux

40 13 intennédiaires indispensables que sont : l'acide norsolorinique, l'averufurine, la versicolorine A et probablement la stérigmatocystine (84). L'aflatoxine BI serait obtenu par ouverture oxydative de la stérigmatocystine (fig. 2). Dans ce processus de biosynthèse interviennent des catalyseurs cationiques divalents tels que la Ca 2 +, M~+> Zn 2 + (28, 82) Facteurs intervenant dans la biosynthèse Facteurs influençant le développement des moisissures Le champignon doit trouver au sein du substrat les conditions optimales nécessaires à son développement. a) L 'humidité relative Les moisissures commencent à pousser à partir de 60 à 65 % d'humidité relative (pour une teneur en eau du substrat de 14 % environ (21. 60,64).

. FACULTE DEMEDECINE, DEPHARMACIEET D'ODONTO-STOMATOLOGIE THESE POUR OBTENIR LE GRADE DE DOCTEUR EN PHARMACIE (DIPLOME D'ETAT)

. FACULTE DEMEDECINE, DEPHARMACIEET D'ODONTO-STOMATOLOGIE THESE POUR OBTENIR LE GRADE DE DOCTEUR EN PHARMACIE (DIPLOME D'ETAT) ,. UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR*. FACULTE DEMEDECINE, DEPHARMACIEET D'ODONTO-STOMATOLOGIE ~... ANNEE 200 THESE POUR OBTENIR LE GRADE DE DOCTEUR EN PHARMACIE (DIPLOME D'ETAT) Présentée et soutenue

Plus en détail

MYCOTOXINES : changements règlementaires et analytiques

MYCOTOXINES : changements règlementaires et analytiques MYCOTOXINES : changements règlementaires et analytiques E. MARENGUE ( LDA22 ) et S. HULOT ( IDAC ) PLAN 1) La problématique 2) Les évolutions règlementaires 3) L échantillonnage : étape clé 4) Les techniques

Plus en détail

/,,4,& 1 " # 5% (& ' &1',6

/,,4,& 1  # 5% (& ' &1',6 !" #$ %!& ' %( ) * ( +,),-.,/,01 + $ 2 + )3 /,,4,& 1 " # 5% (& ' &1',6 7 8 ( 9 D I R E C T I O N 5000 DIRECTEUR Méd. Colonel Boubacar WADE 5001 GESTIONNAIRE Colonel Philippe CHEMIN 5038 INFIRMIER PRINCIPAL

Plus en détail

APPORT DE L'ORTHODONTIE DANS LA REHABILITATION OCCLUSALE DE L'ADULTE

APPORT DE L'ORTHODONTIE DANS LA REHABILITATION OCCLUSALE DE L'ADULTE UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR ***** FACULTE DE MEDECINE, DE PHARMACIE ET D'ODONTO-STOMATOLOGIE ***** ANNEE 2001 APPORT DE L'ORTHODONTIE DANS LA REHABILITATION OCCLUSALE DE L'ADULTE THE5E POUR OBTENIR

Plus en détail

Résumé d'avis. (Requête nº EFSA-Q-2003-016) (adopté le 19 février 2004)

Résumé d'avis. (Requête nº EFSA-Q-2003-016) (adopté le 19 février 2004) Résumé d'avis Avis du comité d experts «produits diététiques, nutrition et allergies» sur une saisine de la Commission relative à l évaluation des aliments allergéniques à des fins d étiquetage (Requête

Plus en détail

RAPPORT DE LA MUTUELLE LA TONTINE DE LOMPOUL. Bonjour à tous les membres de la Tontine.

RAPPORT DE LA MUTUELLE LA TONTINE DE LOMPOUL. Bonjour à tous les membres de la Tontine. RAPPORT DE LA MUTUELLE LA TONTINE DE LOMPOUL Bonjour à tous les membres de la Tontine. La Mutuel a financé dans son fonds de roulement des projets individuels et a déposé le montant restant dans un compte

Plus en détail

AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE

AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE CONCOURS EXTERNE Session 2005 TRAVAUX PRATIQUES DE BIOCHIMIE PHYSIOLOGIE ALCOOL ET FOIE L éthanol, psychotrope puissant, est absorbé passivement dans l intestin

Plus en détail

Risques spécifiques Création : 17/03/1994. ocif

Risques spécifiques Création : 17/03/1994. ocif COMPAGNIE GENERALE DES INSECTICIDES 9 rue Louis Armand ST OUEN L'AUMONE 95315 CERGY PONTOISE Cedex Tél: 01.34.64.11.73 Fax: 01.30.37.15.90. FICHE DE DO EES SECURITE Réf. : GUEP2 Risques spécifiques Création

Plus en détail

Bahij=a~L Lalla A MARI4' f6g Née le 11 Octobre 1970 à Marrakech (Maroc)

Bahij=a~L Lalla A MARI4' f6g Née le 11 Octobre 1970 à Marrakech (Maroc) UNIVERSITÉ CH..~I~~,.ANTA DI~ DE DAKAR * FACULTÉ DE MÉDECINE, DE PHARMACIE ET D'ODONTO-STOMATOLOGIE ANNÉE 1998 APPROCHE HOMÉOPATHIQUE DU TRAITEMENT DE LA MALADIE ASTHMATIQUE THE5E POUR OBTENIR LE GRADE

Plus en détail

RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012

RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012 RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012 PRATIQUES OENOLOGIQUES SPECIFIQUES AUX VINS AROMATISES, AUX BOISSONS A BASE DE PRODUIT VITIVINICOLE ET AUX BOISSONS A BASE DE VIN L Assemblée Générale CONSIDERANT la résolution

Plus en détail

PROTECTION TOTALE AU QUOTIDIEN

PROTECTION TOTALE AU QUOTIDIEN PROTECTION TOTALE AU QUOTIDIEN L'OZONE L'OZONE EST UN GAZ INCOLORE (À HAUTES CONCENTRATIONS, IL EST BLEUTÉ), D'ODEUR ACIDE, ODEUR ATYPIQUE QUI SE SENT APRÈS UN ORAGE ACCOMPAGNÉ D'ÉCLAIRS. LE SYMBOLE EST

Plus en détail

Synthèse et propriétés des savons.

Synthèse et propriétés des savons. Synthèse et propriétés des savons. Objectifs: Réaliser la synthèse d'un savon mise en évidence de quelques propriétés des savons. I Introduction: 1. Présentation des savons: a) Composition des savons.

Plus en détail

RAID PIEGES ANTI-FOURMIS x 2 1/5 Date de création/révision: 25/10/1998 FICHE DE DONNEES DE SECURITE NON CLASSE

RAID PIEGES ANTI-FOURMIS x 2 1/5 Date de création/révision: 25/10/1998 FICHE DE DONNEES DE SECURITE NON CLASSE RAID PIEGES ANTI-FOURMIS x 2 1/5 RAISON SOCIALE JOHNSONDIVERSEY FICHE DE DONNEES DE SECURITE RISQUES SPECIFIQUES NON CLASSE 1 IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE - NOM DU PRODUIT RAID PIEGES ANTI-FOURMIS

Plus en détail

METHODES DE SEPARATION DE PROTEINES : PURIFICATION DE LA GST PAR AFFINITE AU GLUTATHION

METHODES DE SEPARATION DE PROTEINES : PURIFICATION DE LA GST PAR AFFINITE AU GLUTATHION Laboratoire de Physiologie Végétale Université de Neuchâtel (2005) Travaux pratiques METHODES DE SEPARATION DE PROTEINES : PURIFICATION DE LA PAR AFFINITE AU GLUTATHION INTRODUCTION: Les protéines tiennent

Plus en détail

Diplôme de Docteur en chirurgie dentaire ORGANISATION DES ENSEIGNEMENTS 2015-2016

Diplôme de Docteur en chirurgie dentaire ORGANISATION DES ENSEIGNEMENTS 2015-2016 FACULTE D ODONTOLOGIE UNIVERSITE de MONTPELLIER Diplôme de Docteur en chirurgie dentaire ORGANISATION DES ENSEIGNEMENTS 05-06 Pour avoir le diplôme de Docteur en chirurgie dentaire, il faut suivre le cursus

Plus en détail

UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR ***** FACULTE DE MEDECINE, DE PHARMACIE ***** I;T D'ODONTO-STOMATOLOGIE

UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR ***** FACULTE DE MEDECINE, DE PHARMACIE ***** I;T D'ODONTO-STOMATOLOGIE UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR FACULTE DE MEDECINE, DE PHARMACIE ***** I;T D'ODONTO-STOMATOLOGIE ***** ANNEE 2005 * 100 LES HEMORAGIES DU TROISIEME TRIMESTRE DE LA GROSSESSE ET DU TRAVAIL AU C.H.U

Plus en détail

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires I. Introduction II. Les microscopes 1. Le microscope optique 2. Le microscope à fluorescence 3. Le microscope confocal 4. Le microscope électronique

Plus en détail

33-Dosage des composés phénoliques

33-Dosage des composés phénoliques 33-Dosage des composés phénoliques Attention : cette manip a été utilisée et mise au point pour un diplôme (Kayumba A., 2001) et n a plus été utilisée depuis au sein du labo. I. Principes Les composés

Plus en détail

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie TECHNIQUES: Principes de la chromatographie 1 Définition La chromatographie est une méthode physique de séparation basée sur les différentes affinités d un ou plusieurs composés à l égard de deux phases

Plus en détail

CRITERES DE REMPLACEMENT

CRITERES DE REMPLACEMENT ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES - 7 semestres dans des services agréés pour le DES d anatomie et cytologie pathologiques, dont au moins 5 doivent être accomplis dans des services hospitalouniversitaires

Plus en détail

Peroxyacide pour l'hygiène dans les industries agroalimentaires

Peroxyacide pour l'hygiène dans les industries agroalimentaires P3-oxonia active Description Peroxyacide pour l'hygiène dans les industries agroalimentaires Qualités Le P3-oxonia active est efficace à froid. Il n'est ni rémanent ni polluant. Il ne contient pas d'acide

Plus en détail

L atelier pour la création d une stratégie nationale de développement de la micro-assurance au Sénégal

L atelier pour la création d une stratégie nationale de développement de la micro-assurance au Sénégal Organisations Direction des Assurances s/c Ministère des Finances L atelier pour la création d une stratégie nationale de développement de la micro-assurance au Sénégal Domaines d intervention et priorités

Plus en détail

Fiche de données de Sécurité

Fiche de données de Sécurité Page: 1/5 1 - IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE - NOM DU PRODUIT : Mr PROPRE Professional Nettoyant Multi-Usages (5 variantes) - REFERENCE : 120 - FOURNISSEUR : PROCTER & GAMBLE France SAS Division

Plus en détail

01601 EPAC 2408 -------------------- FICHE DE DONNEES DE SECURITE Conforme à 2001/58/CE et à NF ISO 11014-1

01601 EPAC 2408 -------------------- FICHE DE DONNEES DE SECURITE Conforme à 2001/58/CE et à NF ISO 11014-1 01601 EPAC 2408 -------------------- FICHE DE DONNEES DE SECURITE Conforme à 2001/58/CE et à NF ISO 11014-1 EPAC1 / LV Création : 20/02/08 Edition n 01 du 20/02/08 1. IDENTIFICATION 1.1 Désignation Nom

Plus en détail

Comment lire et comprendre son relevé (bulletin) de notes

Comment lire et comprendre son relevé (bulletin) de notes Comment lire et comprendre son relevé (bulletin) de notes A l entête du bulletin vous avez l adresse de l Université Ensuite la Faculté que vous fréquentez La filière que vous suivez Le Semestre et l année

Plus en détail

CINQUIEME ANNEE. SEMESTRE 9.

CINQUIEME ANNEE. SEMESTRE 9. CINQUIEME ANNEE. SEMESTRE 9. Dénomination du Module HIGIENE, TECHNOLOGIE ET SECURITE ALIMENTAIRE Unité temporelle SEMESTRE 9 Cr. ECTS 22 Caractère OBLIGATOIRE Matières M1 TECHNOLOGIE, HYGIENE ET CONTRÔLE

Plus en détail

CARACTERISTIQUES GENERALES DES LEVURES DE BOULANGERIE 1

CARACTERISTIQUES GENERALES DES LEVURES DE BOULANGERIE 1 Réf. : 13CSFL35 CARACTERISTIQUES GENERALES DES LEVURES DE BOULANGERIE 1 Mis à jour en Décembre 2012 Préambule Ce document a pour objet de fournir les caractéristiques générales des levures fraîches de

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE PAGE 1/7 DATE DE MISE A JOUR : 16/11/2011 1/ - IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Identification du produit : Gaines, films, housses, et/ou sacs transparents et colorés en polyéthylène. Famille

Plus en détail

K O L D A SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2012. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kolda

K O L D A SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2012. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kolda K O REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE ------------------

Plus en détail

Mémoires de maîtrise 2006

Mémoires de maîtrise 2006 Mémoires de maîtrise 2006 N INV. AUTEUR TITRE COTE 2031 ANNE, Cheikhna Les marches de prestations intellectuelles au Sénégal 2031/06 ANN 2032 ANNE, Oumar Amadou Le pouvoir discrétionnaire du conseil de

Plus en détail

SOFTSOAP LIQUID HAND SOAP PUMP SEA MINERAL / SAVON HYDRATATANT POUR LES MAINS POMPE MINERAL MARIN

SOFTSOAP LIQUID HAND SOAP PUMP SEA MINERAL / SAVON HYDRATATANT POUR LES MAINS POMPE MINERAL MARIN SECTION 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Nom du produit : SOFTSOAP LIQUID HAND SOAP PUMP SEA MINERAL / SAVON HYDRATATANT POUR LES MAINS POMPE MINERAL MARIN Numéro de la FS 200000028817 No.-CAS

Plus en détail

Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme

Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Fonctionnement de l organisme et besoin

Plus en détail

ACIDES BASES. Chap.5 SPIESS

ACIDES BASES. Chap.5 SPIESS ACIDES BASES «Je ne crois pas que l on me conteste que l acide n ait des pointes Il ne faut que le goûter pour tomber dans ce sentiment car il fait des picotements sur la langue.» Notion d activité et

Plus en détail

***** FACULTE DE MEDECINE ET DE PHARMACIE L'ACIDOCETOSE DIABETIQUE INAUGURALE DE L'ADULTE

***** FACULTE DE MEDECINE ET DE PHARMACIE L'ACIDOCETOSE DIABETIQUE INAUGURALE DE L'ADULTE ",i, UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DA~AR " ***** FACULTE DE MEDECINE ET DE PHARMACIE Année 1999 L'ACIDOCETOSE DIABETIQUE INAUGURALE DE L'ADULTE 1, - 1 EN SOINS INTENSIFS AL'HOPITAL PRINCIPAL DE DAKAR'1

Plus en détail

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. Mesure de la viscosité COEI-2-VISCPE : 2009

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. Mesure de la viscosité COEI-2-VISCPE : 2009 DETERMINATION DE LA CAPACITE D'UNE PREPARATION ENZYMATIQUE A COUPER LES CHAINES PECTIQUES PAR LA MESURE DE LA VISCOSITE (OIV-Oeno 351-2009) 1. PRINCIPE On se propose ici de mesurer la quantité d'enzyme

Plus en détail

A B C Eau Eau savonneuse Eau + détergent

A B C Eau Eau savonneuse Eau + détergent 1L : Physique et chimie dans la cuisine Chapitre.3 : Chimie et lavage I. Les savons et les détergents synthétiques 1. Propriétés détergentes des savons Le savon est un détergent naturel, les détergents

Plus en détail

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site...

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site... 1 Contenu LES FRAISIERS 2 Types de fraisiers 2 Culture 3 Choix du site 3 Comment planter les jeunes plants? 3 Maladies 4 Oïdium 4 Botrytis 5 Multiplication des fraisiers 6 Entretien 8 (à suivre ) 8 2 LES

Plus en détail

UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR ****** FACULTE DE MEDECINE, DE PHARMACIE ET D'ODONTO-STOMATOLOGIE *****

UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR ****** FACULTE DE MEDECINE, DE PHARMACIE ET D'ODONTO-STOMATOLOGIE ***** UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR ****** FACULTE DE MEDECINE, DE PHARMACIE ET D'ODONTO-STOMATOLOGIE *****..,.-\'~ /. : r.,~.' r /, ~., -ft ANNEE 2006 EVOLUTION DES CONSTANTES BIOCHIMIQUES DELA FEMME

Plus en détail

Physique Chimie. Réaliser les tests de reconnaissance des ions Cl -,

Physique Chimie. Réaliser les tests de reconnaissance des ions Cl -, Document du professeur 1/5 Niveau 3 ème Physique Chimie Programme A - La chimie, science de la transformation de la matière Connaissances Capacités Exemples d'activités Comment reconnaître la présence

Plus en détail

Ressources pour le lycée technologique

Ressources pour le lycée technologique éduscol Chimie biochimie sciences du vivant Classe de première Ressources pour le lycée technologique Présentation Thème 3 du programme Les systèmes vivants maintiennent leur intégrité et leur identité

Plus en détail

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE SOURCES : ligues reins et santé A LA BASE, TOUT PART DES REINS Organes majeurs de l appareil urinaire, les reins permettent d extraire les

Plus en détail

Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier?

Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier? Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier? Les solutions techniques Principes et critères de choix Par Sébastien LIBOZ - Hydrogéologue Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier?

Plus en détail

Pour une meilleure santé

Pour une meilleure santé Pour une meilleure santé LA CONSOMMATION QUOTIDIENNE DE VIANDE APPORTE DES GRAISSES SATURÉES. => AUGMENTATION TAUX DE CHOLESTÉROL ET MALADIES CARDIO-VASCULAIRES. => RISQUE DE SURPOIDS ET D'OBÉSITÉ. LES

Plus en détail

PHYSIQUE-CHIMIE DANS LA CUISINE Chapitre 3 : Chimie et lavage

PHYSIQUE-CHIMIE DANS LA CUISINE Chapitre 3 : Chimie et lavage PHYSIQUE-CHIMIE DANS LA CUISINE Chapitre 3 : Chimie et lavage I) Qu'est-ce qu'un savon et comment le fabrique-t-on? D'après épreuve BAC Liban 2005 Physique-Chimie dans la cuisine Chapitre 3 1/6 1- En vous

Plus en détail

TP : SYNTHESE D UN SAVON (PARTIE 1 ET 2) NIVEAU : TERMINALE S

TP : SYNTHESE D UN SAVON (PARTIE 1 ET 2) NIVEAU : TERMINALE S TP : SYNTHESE D UN SAVON (PARTIE 1 ET 2) NIVEAU : TERMINALE S OBJECTIFS DU TP : Etudier puis réaliser expérimentalement une saponification Calculer un rendement COMPETENCES MISES EN JEU : tester, compléter,

Plus en détail

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points)

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) Bac S 2015 Antilles Guyane http://labolycee.org EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) La benzocaïne (4-aminobenzoate d éthyle) est utilisée en médecine comme anesthésique local

Plus en détail

Fiche de données de sécurité selon 91/155/CEE & 93/112/CEE

Fiche de données de sécurité selon 91/155/CEE & 93/112/CEE iche de données de sécurité Page : 1/5 1 Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Identification de la substance ou de la préparation Emploi de la substance / de la préparation

Plus en détail

Produits dangereux. Définition

Produits dangereux. Définition Produits dangereux Définition Les produits dangereux sont capables de provoquer des effets indésirables en cas de contact ou d ingestion. Ces effets peuvent se manifester sous forme de : intoxication ;

Plus en détail

Suivi d une réaction lente par chromatographie

Suivi d une réaction lente par chromatographie TS Activité Chapitre 8 Cinétique chimique Suivi d une réaction lente par chromatographie Objectifs : Analyser un protocole expérimental de synthèse chimique Analyser un chromatogramme pour mettre en évidence

Plus en détail

ANTICORPS POLYCLONAUX ANTI IMMUNOGLOBULINES

ANTICORPS POLYCLONAUX ANTI IMMUNOGLOBULINES L OUTIL IDEAL POUR TOUTES LES DETECTIONS IMMUNOCHIMIQUES pour toutes les techniques immunodosages (EIA/ELISA) dot/ westernblot immunohistochimie immunocytochimie cytométrie en flux quel que soit le système

Plus en détail

192 Office européen des brevets DEMANDE DE BREVET EUROPEEN

192 Office européen des brevets DEMANDE DE BREVET EUROPEEN Europâisches Patentamt 09) J» European Patent Office Numéro de publication: 0 001 192 Office européen des brevets A1 DEMANDE DE BREVET EUROPEEN Numéro de dépôt: 78400084.6 @ Date de dépôt: 30.08.78 IntCl.2:

Plus en détail

NOTICE Advantage pour chats

NOTICE Advantage pour chats NOTICE Advantage pour chats 1. NOM ET ADRESSE DU TITULAIRE DE L AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHÉ ET DU TITULAIRE DE L AUTORISATION DE FABRICATION RESPONSABLE DE LA LIBÉRATION DES LOTS, SI DIFFÉRENT Titulaire

Plus en détail

I. Principe des dosages :

I. Principe des dosages : Dans les cours d'eau, notamment canalisés, et dans les régions densément habitées ou d'agriculture intensive, les nitrites sont souvent un paramètre important de déclassement des cours d'eau. Chez l'homme

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG Version 1.0 1 Avant-propos Ce guide de bonnes pratiques a été préparé pour fournir des informations concernant la collecte

Plus en détail

HUMI-BLOCK - TOUPRET

HUMI-BLOCK - TOUPRET FICHE DE DONNEES DE SECURITE Révision antérieure : (Selon l annexe II du Règlement REACH de l UE 1907/2006) Mise à jour : 19 janvier 2010 Version : 1 HUMI-BLOCK - TOUPRET 1-IDENTIFICATION DU PRODUIT ET

Plus en détail

Fiche de données de sécurité Selon l Ochim (ordonn. produits chim.) du18.05.2005, paragr.3

Fiche de données de sécurité Selon l Ochim (ordonn. produits chim.) du18.05.2005, paragr.3 Nr. Article- Produit : 48785 Page: Page 1 En cas d urgence appeler le Centre Suisse d information toxicologique, Freiestr. 16, 8032 Zürich; Tél. des Urgences: ( jour et nuit) 145 ou +41 (0)44 251 51 51.

Plus en détail

Oui, les noix sont grasses, mais elles sont aussi bourrées de vitamines, de minéraux, de fibres et de protéines! Quant à son gras, principalement monoinsaturé, il est bon pour le coeur. Et, combiné à l'action

Plus en détail

Fiche de données de sécurité Page 1 / 5

Fiche de données de sécurité Page 1 / 5 Fiche de données de sécurité Page 1 / 5 1. Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Nom commercial: Natural Fournisseur: Andermatt Biocontrol AG Stahlermatten 6 CH-6146 Grossdietwil

Plus en détail

Bijsluiter FR versie Collier Propoxur Halsband B. NOTICE 1/5

Bijsluiter FR versie Collier Propoxur Halsband B. NOTICE 1/5 B. NOTICE 1/5 NOTICE COLLIER PROPOXUR HALSBAND pour chiens de petite taille et chats COLLIER PROPOXUR HALSBAND pour chiens de grande et moyenne taille 1. NOM ET ADRESSE DU TITULAIRE DE L AUTORISATION DE

Plus en détail

Contact cutané. Contact avec les yeux. Inhalation. Ingestion.

Contact cutané. Contact avec les yeux. Inhalation. Ingestion. FICHE SIGNALÉTIQUE 995-01 Canutec 1-613-996-6666 (24 heures) 1. PRODUIT CHIMIQUE ET FOURNISSEUR Identification du produit : 995-01 Nom du produit : Graisse montage pneu Famille chimique : Mélange Fournisseur/Fabricant

Plus en détail

Agronomie Exposée sur la carie (Tilletia Caries)

Agronomie Exposée sur la carie (Tilletia Caries) Agronomie Exposée sur la carie (Tilletia Caries) Introduction : Bien qu'elle porte le même nom, la carie (Tilletia Caries) n'a rien à voir avec la carie dentaire qui est connu par le grand publique. La

Plus en détail

+++++++ --.. FACULTE DE MEDECINE, DE PHARMACIE ET D'ODONTO-STOMATOLOGIE THE5E

+++++++ --.. FACULTE DE MEDECINE, DE PHARMACIE ET D'ODONTO-STOMATOLOGIE THE5E UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR is +++++++ --.. FACULTE DE MEDECINE, DE PHARMACIE ET D'ODONTO-STOMATOLOGIE ANNEE 2006 +++++++ /,/ - / 1 ~ PLANTES ET MEDICAMENTS UTILISES CONTRE LA TOUX: ENQUETE AU

Plus en détail

PROPOSITION TECHNIQUE ET FINANCIERE

PROPOSITION TECHNIQUE ET FINANCIERE Avenue des Etangs Narbonne, F-11100, France Votre correspondant : Romain CRESSON INRA Transfert Environnement Avenue des Etangs Narbonne, F-11100, France Tel: +33 (0)4 68 46 64 32 Fax: +33 (0)4 68 42 51

Plus en détail

FICHE DE DONNEE SECURITE

FICHE DE DONNEE SECURITE Degy Anti-fourmis 28/03/12 page1/6 FICHE DE DONNEE SECURITE 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PREPARATION ET DU FOURNISSEUR Désignation commerciale: DEGY ANTI-FOURMIS Utilisation de la préparation : Produit

Plus en détail

TP N 3 La composition chimique du vivant

TP N 3 La composition chimique du vivant Thème 1 : La Terre dans l'univers, la vie et l'évolution du vivant : une planète habitée Chapitre II : La nature du vivant TP N 3 La composition chimique du vivant Les conditions qui règnent sur terre

Plus en détail

Santé Environnement PRSE Bretagne

Santé Environnement PRSE Bretagne L influence de l environnement sur la santé est bien réelle En Bretagne > 20 % des décès par cancer du poumon attribuables au radon, gaz radioactif d origine naturelle émis par les sous-sols granitiques

Plus en détail

LA MATIERE ORGANIQUE

LA MATIERE ORGANIQUE ITV France FERTILISATION DE LA VIGNE Un point sur les préconisations FICHE 3 LA MATIERE ORGANIQUE L objectif général est la conservation ou l amélioration du patrimoine sol, en évitant l appauvrissement

Plus en détail

Mesure et détection de substances dangereuses : EX-OX-TOX (IS-013) Version CT-Q 2011-11-15

Mesure et détection de substances dangereuses : EX-OX-TOX (IS-013) Version CT-Q 2011-11-15 Mesure et détection de substances dangereuses : EX-OX-TOX (IS-03) Version CT-Q 0--5 Groupe cible Collaborateurs qui doivent effectuer des mesures EX-OX-TOX sur un terrain d exploitation, les interpréter

Plus en détail

Critères pour les méthodes de quantification des résidus potentiellement allergéniques de protéines de collage dans le vin (OIV-Oeno 427-2010)

Critères pour les méthodes de quantification des résidus potentiellement allergéniques de protéines de collage dans le vin (OIV-Oeno 427-2010) Méthode OIV- -MA-AS315-23 Type de méthode : critères Critères pour les méthodes de quantification des résidus potentiellement allergéniques de protéines de collage (OIV-Oeno 427-2010) 1 Définitions des

Plus en détail

Circulaire relative au monitoring dioxine des produits à risque destinés à l alimentation animale

Circulaire relative au monitoring dioxine des produits à risque destinés à l alimentation animale gence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire Circulaire relative au monitoring dioxine des produits à risque destinés à l alimentation animale Référence PCCB/S1/JPM/912984 Date 18/02/2014 Version

Plus en détail

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure?

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Plan : 1. Qu est ce que l atmosphère terrestre? 2. De quoi est constitué l air qui nous entoure? 3. Qu est ce que le dioxygène? a. Le dioxygène dans la

Plus en détail

Type d aliments Conditions particulières Microbes potentiels ou altérations

Type d aliments Conditions particulières Microbes potentiels ou altérations ++ FA1 CHARCUTERIES RISQUES POTENTIELS Conditions particulières Microbes potentiels ou 1.1. Charcuteries fraîches - Pâtés - Jambons cuits - Saucisses Toutes charcuteries humides et peu salées : toutes

Plus en détail

EXIGENCES POUR LA SÉQUENCE DE CHARGE- MENT, DE NETTOYAGE ET DE DESINFECTION

EXIGENCES POUR LA SÉQUENCE DE CHARGE- MENT, DE NETTOYAGE ET DE DESINFECTION EXIGENES POUR LA SÉQUENE DE HARGE- MENT, DE NETTOYAGE ET DE DESINFETION 1.1 Généralités Avant d accepter le contrat de commission de transport, l adhérent GMP+FSA doit déterminer la procédure de nettoyage

Plus en détail

- pellicule de fruits qui a un rôle de prévention contre l'évaporation, le développement de moisissures et l'infection par des parasites

- pellicule de fruits qui a un rôle de prévention contre l'évaporation, le développement de moisissures et l'infection par des parasites LES LIPIDES Quelles Sont les Idées Clés? Les lipides sont les huiles et les graisses de la vie courante. Ils sont insolubles dans l eau. Pour les synthétiser, une réaction : l Estérification. Pour les

Plus en détail

POLITIQUE DE BIOSÉCURITÉ

POLITIQUE DE BIOSÉCURITÉ Date d entrée en vigueur: Mai 2006 Remplace/amende: VRS-52/s/o Origine: Vice-rectorat aux services Numéro de référence: VPS-52 DÉFINITION Une substance biologique dangereuse se définit comme un organisme

Plus en détail

Les études de Médecine à l Unité de Formation et de Recherche des Sciences de la Santé (UFR2S) Médecine / UFR2S / UGB / St Louis

Les études de Médecine à l Unité de Formation et de Recherche des Sciences de la Santé (UFR2S) Médecine / UFR2S / UGB / St Louis Les études de Médecine à l Unité de Formation et de Recherche des Sciences de la Santé (UFR2S) Contexte d ouverture En 2010 FMPOS de l UCAD : 53 ans UFR Médecine de l Université de Thiès : 2 ans UFR santé

Plus en détail

Chapitre II La régulation de la glycémie

Chapitre II La régulation de la glycémie Chapitre II La régulation de la glycémie Glycémie : concentration de glucose dans le sang valeur proche de 1g/L Hypoglycémie : perte de connaissance, troubles de la vue, voire coma. Hyperglycémie chronique

Plus en détail

Le risque toxique lors des. dans le secteur du BTP

Le risque toxique lors des. dans le secteur du BTP Le risque toxique lors des opérations de brasage fort dans le secteur du BTP F. MICHIELS 1, B. BOUARD 1, F. RIVIERE 1, C.MALLANTS 2 1: service de santé des armées 2: APSMT Blois Rappels technologiques

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR QUALITÉ DANS LES INDUSTRIES ALIMENTAIRES ET LES BIO-INDUSTRIES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR QUALITÉ DANS LES INDUSTRIES ALIMENTAIRES ET LES BIO-INDUSTRIES ~--------------~~-----~- ----~-- Session 2009 BREVET DE TECNICIEN SUPÉRIEUR QUALITÉ DANS LES INDUSTRIES ALIMENTAIRES ET LES BIO-INDUSTRIES U22 - SCIENCES PYSIQUES Durée: 2 heures Coefficient : 3 Les calculatrices

Plus en détail

Liste non exhaustive des professionnels de santé au Sénégal région Dakar et Thies

Liste non exhaustive des professionnels de santé au Sénégal région Dakar et Thies Liste non exhaustive des professionnels de santé au Sénégal région Dakar et Thies MEDECINE URGENTISTE SUMA ASSISTANCE SALY MBOUR Adresse : Résidence des Tennis Tél : (221) 33 957 56 24 Ville ou rue : Saly

Plus en détail

Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles

Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles Février 2012 Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles CONFIDENTIEL Sommaire Mise en contexte sur DMA / LM Objectifs du programme de DMA / LM Composantes

Plus en détail

101 Adoptée : 12 mai 1981

101 Adoptée : 12 mai 1981 LIGNE DIRECTRICE DE L OCDE POUR LES ESSAIS DE PRODUITS CHIMIQUES 101 Adoptée : 12 mai 1981 «Spectres d'absorption UV-VIS» (Méthode spectrophotométrique) 1. I N T R O D U C T I O N I n f o r m a t i o n

Plus en détail

Les médicaments : un médicament générique et un médicament «princeps» contiennent un même principe actif mais se différencient par leur formulation.

Les médicaments : un médicament générique et un médicament «princeps» contiennent un même principe actif mais se différencient par leur formulation. Document du professeur 1/8 Niveau 2 nde THEME : LA SANTE Physique Chimie PRINCIPE DE LA CHROMATOGRAPHIE Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 LA SANTE NOTIONS ET CONTENUS COMPETENCES ATTENDUES Les médicaments

Plus en détail

Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 8, Numéro 2, 136-7, Mars - Avril 2001, Dossier : Tensioactifs : savons et détergents

Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 8, Numéro 2, 136-7, Mars - Avril 2001, Dossier : Tensioactifs : savons et détergents Savons : produits, marché et évolution des matières premières Soaps: products, markets and the development of raw materials Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 8, Numéro 2, 136-7, Mars - Avril 2001,

Plus en détail

1. Identification de la substance / préparation et de la société / entreprise. Peinture Aimant

1. Identification de la substance / préparation et de la société / entreprise. Peinture Aimant Page: 1 de 6 1. Identification de la substance / préparation et de la société / entreprise. Nom du produit: Utilisations: Identification de l'entreprise: Peinture dispersion à base d'eau pour l'usage intérieur.

Plus en détail

Fiche de données de sécurité selon 91/155/CEE

Fiche de données de sécurité selon 91/155/CEE R Page : 1/5 1 Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Identification de la substance ou de la préparation Emploi de la substance / de la préparation Encres d'imprimerie

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ selon le règlement (CE) 453/2010 modifiant le règlement (CE) 1907/2006 (REACH)

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ selon le règlement (CE) 453/2010 modifiant le règlement (CE) 1907/2006 (REACH) FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ selon le règlement (CE) 453/2010 modifiant le règlement (CE) 1907/2006 (REACH) EAU DE JAVEL CONCENTRÉE A 9,6 % DE CHLORE ACTIF 1- IDENTIFICATION DU MÉLANGE ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE

Plus en détail

Site : http://www.isnab.com mail : mennier@isnab.fr SUJET ES - session 2003 Page 1 68-(7(6VHVVLRQ

Site : http://www.isnab.com mail : mennier@isnab.fr SUJET ES - session 2003 Page 1 68-(7(6VHVVLRQ Site : http://www.isnab.com mail : mennier@isnab.fr SUJET ES - session 003 Page 1 68-(7(6VHVVLRQ LE JUS E FRUIT 35(0,Ê5(3$57,(%LRFKLPLHSRLQWV L'analyse d'un jus de fruit révèle la présence d'un composé

Plus en détail

Perrothon Sandrine UV Visible. Spectrophotométrie d'absorption moléculaire Étude et dosage de la vitamine B 6

Perrothon Sandrine UV Visible. Spectrophotométrie d'absorption moléculaire Étude et dosage de la vitamine B 6 Spectrophotométrie d'absorption moléculaire Étude et dosage de la vitamine B 6 1 1.But et théorie: Le but de cette expérience est de comprendre l'intérêt de la spectrophotométrie d'absorption moléculaire

Plus en détail

FICHES DE DONNES DE SECURITE Selon le règlement CE 1907/2006 modifié par le règlement UE n 453/2010

FICHES DE DONNES DE SECURITE Selon le règlement CE 1907/2006 modifié par le règlement UE n 453/2010 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/MELANGE ET DE LA SOCIETE/ENTREPRISE 1.1 Identification de la substance/ mélange Nom de la substance/mélange : OXYDOR 1.2 Utilisations identifiées pertinentes de la substance

Plus en détail

Sciences de l'environnement Toxicologie génétique, réalisation de tests in vitro en vue de détecter les propriétés mutagènes (et antimutagènes)

Sciences de l'environnement Toxicologie génétique, réalisation de tests in vitro en vue de détecter les propriétés mutagènes (et antimutagènes) Toxicologie Mycologie & Aérobiologie Toxicologie Sciences biomédicales Sciences de l'environnement Toxicologie génétique, réalisation de tests in vitro en vue de détecter les propriétés mutagènes (et antimutagènes)

Plus en détail

Transport des gaz dans le sang

Transport des gaz dans le sang UE3-2 - Physiologie Physiologie Respiratoire Chapitre 9 : Transport des gaz dans le sang Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

Procédé en cours de validation dans l industrie pharmaceutique.

Procédé en cours de validation dans l industrie pharmaceutique. 5/ Autres méthodes : 5.1. L énergie lumineuse pulsée : Procédé Pure Bright (brevet) : Environ 20 000 fois plus énergétique que la lumière solaire, la répétition (1 à 10) de flashes pulsés de lumière (450

Plus en détail

ACTION 2 : Optimisation des processus d extraction et valorisation énergétique

ACTION 2 : Optimisation des processus d extraction et valorisation énergétique ACTION 2 : Optimisation des processus d extraction et valorisation énergétique Action 2.6. : Analyse environnementale de la filière microalgues-biodiesel Séminaire Final, Vitoria, 27 Mars 2014 Objectifs

Plus en détail

Image 1 : Récolte de l arachide à maturité et dans de bonnes conditions

Image 1 : Récolte de l arachide à maturité et dans de bonnes conditions Q: Que voyez-vous sur l image? La plante d arachide se déracine facilement et la gousse est bien sèche à l intérieur. L arachide est mure. Q: Quels sont les critères de maturité de l arachide? L arachide

Plus en détail

Travailler en toute sécurité dans un laboratoire de biologie moléculaire

Travailler en toute sécurité dans un laboratoire de biologie moléculaire VWR Tour 2012! Travailler en toute sécurité dans un laboratoire de biologie moléculaire Christian Siatka Directeur général Consultant qualité règlementations européennes Master BIOTIN Management de la

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 %

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 % 24 L eau est le principal constituant du corps humain. La quantité moyenne d eau contenue dans un organisme adulte est de 65 %, ce qui correspond à environ 45 litres d eau pour une personne de 70 kilogrammes.

Plus en détail

1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PREPARATION ET DE LA SOCIETE/ENTREPRISE

1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PREPARATION ET DE LA SOCIETE/ENTREPRISE Page : 1/8 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PREPARATION ET DE LA SOCIETE/ENTREPRISE Identification de la préparation Utilisation de la préparation Identification de la Société / Entreprise Adresse : Eosine

Plus en détail

Fiche 19 La couleur des haricots verts et cuisson

Fiche 19 La couleur des haricots verts et cuisson Fiche 19 La couleur des haricots verts et cuisson Objectif : Valider ou réfuter des «précisions culinaires»* permettant de "conserver une belle couleur verte" lors la cuisson des haricots verts frais (gousses

Plus en détail