CREDIT AGRICOLE S.A. Georges Pauget Autumn Conference Cheuvreux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CREDIT AGRICOLE S.A. Georges Pauget Autumn Conference Cheuvreux"

Transcription

1 CREDIT AGRICOLE S.A. Georges Pauget Directeur général Autumn Conference Cheuvreux 24 Septembre

2 2 Avertissement Cette présentation peut comporter des informations prospectives du Groupe, fournies au titre de l information sur les tendances. Ces données ne constituent pas des prévisions au sens du règlement européen n 809/2004 du 29 avril 2004 (chapitre 1, article 2, 10). Ces éléments sont issus de scénarii fondés sur un certain nombre d hypothèses économiques dans un contexte concurrentiel et réglementaire donné. Par nature, ils sont donc soumis à des aléas qui pourraient conduire à la non-réalisation des projections et résultats mentionnés. De même, les états financiers reposent sur des estimations notamment lors des calculs de valeur de marché et des montants de dépréciations d actifs. Le lecteur doit prendre en considération l ensemble de ces facteurs d incertitudes et de risques avant de fonder son propre jugement. Normes applicables et comparabilité Les chiffres présentés sont établis conformément aux normes IFRS adoptées par l Union Européenne.

3 3 Sommaire Une réactivité forte à la crise financière internationale Renforcement de la solidité financière Recentrage des activités de la BFI sur ses points forts Renforcement de l efficacité opérationnelle Un modèle de banque à profil de risque limité Dynamique des activités de banque de détail Importance des métiers de gestion de l épargne Une BFI adaptée aux besoins du groupe Crédit Agricole

4 4 Une réactivité forte à la crise financière internationale Des mesures opérationnelles et financières mises en œuvre sans délai Augmentation de capital Recentrage des activités de la BFI Plan d économie de coûts et d efficacité opérationnelle Gestion active du bilan

5 5 Renforcement de la solidité financière La structure financière du Groupe est solide, renforcée par l augmentation de capital de 5,9 Mds Risques pondérés et ratio CAD/CRD initiée au moment opportun réalisée avec succès dans des conditions de marché difficiles Les capitaux propres (part du Groupe) atteignent 42 Mds 345,1 Mds 8,6% 9,6% 320,6 Mds Crédit Agricole S.A. dispose d un ratio Tier I de 8,9%, parmi les plus élevés des banques européennes d un ratio Core Tier 1 de 6,5 % 8,1% 8,9% Déc 07 Juin 08 Cette situation solide permet de gérer la crise actuelle, ses conséquences et de préparer l après-crise Ratio CAD/CRD dont Tier 1

6 6 Recentrage des activités de la BFI sur ses points forts Priorités à la clientèle cœur de cible et à la satisfaction de ses Base de clientèle «core» de Calyon Clientèle récente besoins Arrêt des activités de marché incompatibles Métiers «historiques» forts et créateurs d utilité Cœur de cible Développement sélectif et progressif avec notre profil de risque cible Work-out ordonné des actifs et des portefeuilles ne correspondant plus à notre cœur d activités Métiers et Activités «annexes» Développement sélectif et progressif Produits arrêtés ou à gérer en extinction 3% du PNB 2005 expliquant la totalité des dépréciations enregistrées en 2007 et 2008 (structurés de crédits)

7 7 Renforcement de l efficacité opérationnelle Stabilisation des charges d exploitation en 2008 Rationalisation de l outil industriel Poursuite des efforts d industrialisation (Bascule de LCL sur CA Titres, unification des systèmes informatiques en banque de détail à l international) Construction d une plateforme européenne de moyens de paiement Projet de rapprochement Finaref / Sofinco Poursuite des efforts de contrôle des charges après 2008 Avec un objectif de coefficient d exploitation inférieur à 60% (hors BFI) à horizon 2010 Renforcement des moyens alloués à la gestion des risques et au pilotage des fonds propres Arbitrage d actifs : 5 Mds susceptibles d être cédés, sur un horizon de 18 mois

8 8 Un modèle de banque à profil de risque limité Priorité aux métiers «historiques» dans lesquels : Le Crédit Agricole a démontré son savoir-faire Et dispose d une position concurrentielle de premier plan : banque de détail, crédit à la consommation, gestion de l épargne Recentrage des activités de marché de la BFI Pour réduire le profil de risque et la volatilité des résultats du Groupe

9 9 Un modèle de banque à profil de risque limité Dynamique des activités de banque de détail Banque de détail en France : une croissance régulière s appuyant sur une bonne dynamique commerciale et une gestion opérationnelle de premier plan Banque de détail à l international : une forte croissance, reflet du développement récent Services financiers spécialisés : une bonne dynamique qui se maintient, tout particulièrement à l international LCL ,8 % x 10, ,8 % S1-05 S1-06 S1-07 S1-08 PNB* S1-05 S1-06 S1-07 S1-08 PNB S1-05 S1-06 S1-07 S1-08 PNB * Le PNB des Caisses régionales n est pas consolidé dans les comptes de Crédit Agricole S.A.

10 La banque de détail en France Une position de leader Les Caisses régionales : plus de 20 millions de clients particuliers Premier réseau sur la clientèle haut de gamme Forte présence auprès des jeunes : 1 client sur 5 a moins de 25 ans LCL : 6 millions de clients Position de premier plan dans les grandes agglomérations et notamment à Paris Une banque privée dédiée ( clients) Un modèle de banque économe Évolution très maîtrisée des charges : Caisses régionales : + 0,1 % S1-08/S1-07 LCL : + 0,5 % Un coefficient d exploitation performant : Le plus bas du marché français pour les Caisses régionales En très forte amélioration à LCL (66,6 % au S1-08) 10

11 11 La banque de détail en France - Caisses régionales Premiers effets de la relance commerciale Des actions commerciales et des efforts de productivité pour soutenir la croissance sur les prochaines années Renforcement de l offre produits et de la dynamique commerciale Poursuite des ouvertures d agences (59 au 1 er semestre 2008) et de la conquête de nouveaux clients ( au 1 er semestre) Lancement de nouveaux produits : Cartes de débit / crédit, Livret A (1 client sur 2 non détenteur), développement des produits d entrée de gamme : Cap Découverte, L Autre Carte Poursuite des efforts de productivité : un coefficient d exploitation parmi les plus bas du marché français Un ratio de charges informatiques très faible et en amélioration (accentuation de la convergence vers des applicatifs/systèmes d information communs) Taux de couverture Provisions (yc provisions collectives) /CDL Des risques de crédit maîtrisés % Un taux de créances douteuses et litigieuses très faible 97.60% % % Une politique de provisionnement très prudente juin-06 déc-06 juin-07 déc-07 Tendances d activité à horizon moyen terme et dans des conditions économiques normales Croissance du PNB supérieure à 2% par an Un coefficient d exploitation en baisse de l ordre de 0,5 point par an

12 12 La banque de détail en France - LCL Une restructuration réussie Une relance commerciale confirmée qui s inscrit dans la durée PNB en progression de 3,1 % par rapport au S Développement de la clientèle des professionnels (+ 19 % en ouvertures de comptes) Développement des canaux Internet :1,35 million de clients utilisateurs Lancement de la nouvelle gamme IARD : production en hausse de + 57 % sur 2007 Un effort important de productivité Diminution des effectifs de 15 % à horizon 2010 et réaffectation vers les front office Rationalisation du parc immobilier (Paris et Province) Baisse des coûts informatiques (partage des logiciels avec le reste du Groupe) Une part croissante du PNB des usines de production du Groupe réalisée au travers du réseau LCL Effectifs LCL fin de période P 2010 Un résultat d exploitation en forte hausse : + 65,0 % par rapport au premier semestre 2007 Objectifs financiers à l horizon 2010 Croissance du PNB de + 3 % par an Un coefficient d exploitation de 65 %

13 Banque de détail à l international : un axe fort de développement Des positions de premier plan en Europe Le 2 e marché domestique du Groupe avec Cariparma/FriulAdria Une position de n 4 en Grèce : Emporiki tourné vers l amélioration de sa rentabilité après une phase de relance commerciale Une présence sur des zones à très fort potentiel de croissance : Pologne, Egypte, Maroc Un partenariat historique avec le BES au Portugal Une prise de participation dans Bankinter, banque de très grande qualité sur le marché espagnol Des plateformes permettant le déploiement du modèle distributeur/producteur Une logique d harmonisation et d industrialisation des réseaux internationaux Construction d un réseau d agences homogène, poste de travail en agence unique, meilleures pratiques du groupe Core Banking System : un système informatique commun Une plateforme de formation internationale visant à créer une culture commune et à favoriser le partage des compétences Objectifs financiers à horizon 2010 Contribution du pôle BDI à plus du tiers du résultat net part du groupe des banques de détail (France et International) Cariparma/FriulAdria :réaffirmation des objectifs 2010, soit un PNB de 2Mds et un résultat net avant impôts de l'ordre de 1Md * * hors effet spécifique lié à l'amortissement des actifs incorporels reconnus lors de l acquisition, de l'ordre de m par an 13

14 14 Un dispositif italien complet, très rentable et en fort développement L Italie représente le 2 e marché bancaire domestique pour Crédit Agricole S.A. Un groupe présent dans 9 régions et 46 provinces avec des positions de leader : 51,7 % de parts de marché à Parme, 42,3 % à Piacenza, 35,6 % à Pordenone Une plate-forme bancaire très compétitive sur le marché italien Un coefficient d exploitation à un niveau bas (53,9 %) Présence dans le peloton de tête des 6 banques italiennes les meilleures (Il Mondo) Mise au service du réseau de l ensemble des compétences et des métiers du Groupe Présence de Calyon en BFI Présence de CAAM en gestion d actifs Accord Agos-Ducato en cours en crédit à la consommation Création d une filiale d affacturage Un réseau tourné vers la conquête Croissance très forte confirmée au S m de PNB au S (+ 5 % / S2-07) 138 m de contribution au RNPG du Groupe au S (+ 15 % / S2-07), dans une conjoncture difficile Poursuite des ouvertures d agences : 20 nouvelles au 1 er semestre 2008

15 15 Services financiers spécialisés Crédit à la consommation : une position de leader en Europe Un socle extrêmement robuste et des perspectives de croissance fortes Leader en France Meilleure performance du marché en France Accès à une base de 14 millions de clients soit environ 3/4 des ménages français Une présence forte en Europe Implantation dans 21 pays 20 millions de clients au total 45% du PNB réalisé à l international Un coût du risque parmi les plus bas en Europe Un acteur leader en matière d innovation Diversification produits / marchés Elargissement de la base de clientèle Maîtrise de l ensemble des circuits de distribution Amélioration constante de l efficacité opérationnelle Poursuite du développement à l international Italie Implantation dans des pays à fort développement Objectifs financiers à horizon 2010 : Une croissance du PNB supérieure à 10 % par an qui s accompagnera d un coût du risque maîtrisé

16 Gestion de l épargne : un acteur majeur au niveau mondial 500 Mds d encours gérés : dans le Top 15 mondial des gestionnaires d actifs Un business-model robuste et sain qui bénéficie du «flight-to-quality» Des produits conformes à la promesse client : un track-record exemplaire pendant la crise (liquidité assurée à tout moment) Un socle pérenne de revenus récurrents Maîtrise des charges d exploitation Activité très faiblement consommatrice de fonds propres Franchise de grande qualité Leader en France et en Europe Bien positionné sur des marchés à fort potentiel Quatre plateformes à travers l Europe et l Asie, 18 centres de distributions, présence dans 22 pays JV et partenariats sur des marchés à forte croissance : Corée, Moyen Orient, Chine, Japon Un savoir-faire reconnu avec une expertise forte sur des niches spécifiques Des relais de croissance significatifs Poursuite du développement sur la clientèle institutionnelle Déploiement à l international Objectifs financiers à horizon 2010 Croissance des revenus à 3 ans de 8% par an Coefficient d exploitation cible < 50% 16

17 17 Gestion de l épargne : un leader de la Banque Privée Une présence mondiale avec plus de 120 Mds d actifs sous gestion Banque de Gestion Privée Indosuez (BGPI) : 20 Md d'actifs sous gestion. LCL Banque Privée : 30 Md d'actifs sous gestion A l'international plus de 60 Md d'actifs sous gestion dans des filiales spécialisées (Suisse, Luxembourg, Monaco, ) auxquels s'ajoutent les actifs gérés dans les réseaux internationaux (Italie, Moyen Orient, ) Une activité en forte croissance Croissance des Caisses Régionales et de la BGPI supérieure au marché français (+ 10% / an depuis 2005) Un business model qui privilégie la relation à long terme avec le client Des relais de croissance significatifs pour le futur Stratégie de développement du cross selling avec l ensemble des entités du Groupe Crédit Agricole : Avec les réseaux en France Caisses Régionales et BGPI LCL Banque Privée Avec les plateformes métiers à l'international Capitaliser sur la présence historique de plus de 20 ans en Europe et sur les acquisitions récentes (Cariparma FriulAdria en particulier) Développement hors Europe focalisé sur l Asie, le Moyen-Orient et l Amérique Latine

18 18 Gestion de l épargne : Assurances 1 Predica : leadership en France 2 Pacifica : success story en IARD Solidité du fonds de commerce avec un poids majeur sur le marché français (plus de 15 % de part de marché) La plus grande plate-forme logistique et informatique en France se traduisant par des économies d échelle Capacité à travailler le mix-produit de façon rentable (croissance des UC de 22 % en 2007) Développement rapide des produits de prévoyance complémentaires des produits d épargne Croissance structurelle à 2 chiffres dans un marché stable Potentiel de développement important à horizon 2010 Dynamisme commercial fort (GAV, Assurance agricole.) Un potentiel d amélioration du taux d équipement de la clientèle des Caisses Régionales et de LCL (environ 3 millions de clients équipés vs. un potentiel de 18 millions de clients actifs dans les réseaux) Solidité financière démontrée Une génération de fonds propres suffisante pour accompagner une croissance organique à deux chiffres Un portefeuille de contrats d excellente qualité 3 Développement international Exportation des savoir-faire du Groupe Croissance rapide principalement au Portugal et en Italie Objectifs financiers à horizon 2010 Une croissance moyenne annuelle du RNPG supérieur à 8%

19 19 BFI : le nouveau Calyon Le nouveau Calyon en ordre de marche pour la sortie de crise Un recentrage rapide et vigoureux de Calyon : sur ses compétences clés en inscrivant son développement au sein et au service du Groupe Crédit Agricole en tirant pleinement les enseignements de la crise Un business model différent Un profil de risque différent Une prime de risque différente Pour atteindre une rentabilité durable : À l horizon 2010 confirmation d un socle de résultat récurrent d un milliard d euros et d un coefficient d exploitation de 60% conduisant à un ROE de 14-16% à coût du risque normalisé (1) (1) 40 bps sur les emplois pondérés Bâle II des activités de banque de financement

20 20 Un recentrage du business model et un développement axé sur le cœur de clientèle et les métiers historiques Une organisation cohérente avec ce business model recentré Un coverage unifié et de dimension mondiale permettant un développement sélectif de la base de clientèle Une organisation des métiers autour de trois pôles dotés d une taille critique incontestable et permettant : une exploitation systématique des ventes croisées à l intérieur des métiers et entre métiers une croissance des volumes, grâce à l industrialisation (plateformes électroniques, etc ) un accroissement de l offre à valeur ajoutée, grâce à nos expertises (conseil, etc ) Un réseau international chargé de décliner la stratégie et de l adapter en fonction de la base de clientèle locale Banque de Financement Financements Structurés Banque Commerciale et Flux Fixed Income Activités de taux, change, trésorerie, titrisation, obligataire, commodities Pôle Equity Courtage actions (Cheuvreux, CLSA) Dérivés actions Coverage Global M&A et ECM

21 Calyon : un développement fondé sur trois pôles métiers forts Fixed Income Markets: Développement centré sur les besoins du clients et les ventes croisées Répartition du PNB Financements structurés: Conforter le leadership Banque commerciale: Améliorer la rentabilité Fixed income Financements structurés et banque commerciale Dérivés actions: Recentrage du périmètre d activités Courtage et dérivés actions Global Coverage + GIB + investissements sur actifs dépréciés Courtage: S appuyer sur les forces des courtiers actions Poursuivre l intégration de Newedge 21

22 Un coverage unifié et de dimension mondiale Un développement sélectif du fonds de commerce pour renforcer le positionnement de Calyon sur sa clientèle cible En poursuivant le développement sur le marché domestique, notamment auprès des entreprises de taille moyenne, grâce à une coopération renforcée avec les banques du Groupe Par l entrée en relations avec de nouveaux clients à l étranger, en fonction de stratégies de conquête locales, et en s appuyant sur le réseau international du Groupe En capitalisant sur les forces historiques du Groupe en financements spécialisés pour développer une relation globale avec les clients traditionnels de Calyon dans ces métiers En s appuyant sur son expertise sectorielle correspondant: À ses forces historiques : télécom automobile ressources naturelles maritime aéronautique et ferroviaire Santé/pharmacie private equity assurance fonds souverains Ou à la vocation de développement du Groupe (exemple : agri-food, énergies alternatives et renouvelables, etc...)

23 23 Conclusion Les «métiers historiques» assurent la stabilité du Groupe, en particulier dans une conjoncture adverse La BFI a résolument engagé sa stratégie de recentrage A horizon 2010, l objectif de ROE du Groupe est de 12 à 14 % sur la base d un ratio Tier 1 de 8 % à 8,5 %

24 24

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * *

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * * Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 Le Crédit Agricole relève les défis Il s appuie sur le leadership de ses banques de proximité et des métiers qui leur sont associés Il renforce sa solidité

Plus en détail

Engagement 2014 : une ambition forte et sereine, une croissance organique rentable

Engagement 2014 : une ambition forte et sereine, une croissance organique rentable Paris, le 17 mars 2011 Engagement 2014 : une ambition forte et sereine, une croissance organique rentable * Crédit Agricole S.A : premier groupe bancaire français à publier un plan stratégique en environnement

Plus en détail

7 mai 2013. Résultats du 1 er trimestre 2013

7 mai 2013. Résultats du 1 er trimestre 2013 7 mai 2013 Résultats du 1 er trimestre 2013 AVERTISSEMENT Cette présentation peut comporter des informations prospectives du Groupe, fournies au titre de l information sur les tendances. Ces données ne

Plus en détail

Groupe Crédit Agricole* Résultat net part du Groupe : 700 millions d'euros (+ 5,6 % / T2-09 ; - 23,9 % / T3-08)

Groupe Crédit Agricole* Résultat net part du Groupe : 700 millions d'euros (+ 5,6 % / T2-09 ; - 23,9 % / T3-08) Paris, le 10 novembre 2009 Groupe Crédit Agricole* 3 ème trimestre 2009 Résultat net part du Groupe : 700 millions d'euros (+ 5,6 % / T2-09 ; - 23,9 % / T3-08) 9 mois 2009 Résultat net part du Groupe :

Plus en détail

Une bonne capacité de résistance dans un environnement dégradé

Une bonne capacité de résistance dans un environnement dégradé Non destiné à la diffusion aux Etats-Unis, Canada et Japon Paris, le 14 novembre 2007 Une bonne capacité de résistance dans un environnement dégradé Résultats des 9 premiers mois 2007 (par rapport aux

Plus en détail

BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN

BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN 7 OCTOBRE 2013 RENCONTRE ACTIONNAIRES ANNECY BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN CHAPITRE 1 UN MODÈLE DE BANQUE UNIVERSELLE ORIENTÉ CLIENT RENCONTRE ACTIONNAIRES ANNECY UN ACTEUR BANCAIRE DE PREMIER PLAN 32 millions

Plus en détail

STRATEGIE ET CHIFFRES CLES

STRATEGIE ET CHIFFRES CLES GROUPE SOCIETE GENERALE STRATEGIE ET CHIFFRES CLES Frédéric OUDEA Directeur Financier du Groupe 2 Avertissement Cette présentation peut comporter des éléments de projection et des commentaires relatifs

Plus en détail

Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1)

Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1) 16 mars 2011 Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1) Résultat net total 3 026 M (+61 %) Résultat

Plus en détail

Ambition SG 2015 : Une croissance à moindre risque. Achever l'optimisation du portefeuille d'activités du Groupe

Ambition SG 2015 : Une croissance à moindre risque. Achever l'optimisation du portefeuille d'activités du Groupe Communiqué de Presse 15 juin 2010 Ambition SG 2015 : Une croissance à moindre risque Ambition SG 2015 Renforcer un modèle de banque universelle orienté client et recentré sur 3 piliers à fort potentiel

Plus en détail

VISUEL. Réunion avec les actionnaires à Marseille le 22 mars 2010

VISUEL. Réunion avec les actionnaires à Marseille le 22 mars 2010 VISUEL Réunion avec les actionnaires à Marseille le 22 mars 2010 22 mars 2010 Natixis et ses actionnaires : dialogue avec les actionnaires individuels Un Club des actionnaires de 20 000 membres Un Comité

Plus en détail

Performance des grands groupes bancaires français au 31 mars 2012

Performance des grands groupes bancaires français au 31 mars 2012 Performance des grands groupes bancaires français au 31 mars 2012 Mercredi 16 mai 2012 Sommaire : Introduction > Un premier trimestre 2012 impacté par des éléments exceptionnels > Une dynamique commerciale

Plus en détail

Présentation des résultats 2006. 15 mars 2007

Présentation des résultats 2006. 15 mars 2007 Présentation des résultats 2006 15 mars 2007 Préambule Le intègre dans son périmètre la création de Natixis intervenue le 17 novembre. Les données financières présentées sont issues des comptes pro forma

Plus en détail

Conférence de presse 26 février 2009. Groupe Banque Populaire. Résultats 2008

Conférence de presse 26 février 2009. Groupe Banque Populaire. Résultats 2008 Conférence de presse 26 février 2009 Groupe Banque Populaire Résultats 2008 Avertissement Cette présentation peut inclure des prévisions basées sur des opinions et des hypothèses actuelles relatives à

Plus en détail

Solides performances du Groupe BPCE, avec un profil de risque restant modéré et une forte amélioration de la solvabilité

Solides performances du Groupe BPCE, avec un profil de risque restant modéré et une forte amélioration de la solvabilité Paris, le 19 février 2014 Groupe BPCE : résultats de l année 2013 et du 4 e trimestre 2013 Solides performances du Groupe BPCE, avec un profil de risque restant modéré et une forte amélioration de la solvabilité

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE 2013 DE LA BANQUE POSTALE

RESULTATS ET ACTIVITE 2013 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 25 février 2014 RESULTATS ET ACTIVITE 2013 DE LA BANQUE POSTALE Portée par ses activités de crédits, La Banque Postale poursuit son développement et enregistre des résultats

Plus en détail

CIC Activité commerciale toujours en croissance

CIC Activité commerciale toujours en croissance Paris, le 26 juillet 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE CIC Activité commerciale toujours en croissance Résultats au 30 juin 2012(1) Résultats financiers - Produit net bancaire 2 228 M - Résultat brut d exploitation

Plus en détail

Résultats du 1 er trimestre 2015. 6 mai 2015

Résultats du 1 er trimestre 2015. 6 mai 2015 Résultats du 1 er trimestre 2015 6 mai 2015 AVERTISSEMENT Cette présentation peut comporter des informations prospectives du Groupe, fournies au titre de l information sur les tendances. Ces données ne

Plus en détail

Une performance solide, un bilan renforcé

Une performance solide, un bilan renforcé 5 mars 2014 Le groupe Crédit Mutuel en 2013 1 Une performance solide, un bilan renforcé Un résultat net (2 651 M, soit + 23,3 %), destiné principalement à être réinvesti dans le groupe, au service de ses

Plus en détail

Résultats au 30 juin 2013

Résultats au 30 juin 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 31 juillet 2013 Résultats au 30 juin 2013 Activité commerciale en croissance Résultats financiers * Produit net bancaire 2 298 M + 3 % Résultat brut d exploitation 760 M

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE DE LA BANQUE POSTALE 1 ER SEMESTRE 2015

RESULTATS ET ACTIVITE DE LA BANQUE POSTALE 1 ER SEMESTRE 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 30 juillet 2015 RESULTATS ET ACTIVITE DE LA BANQUE POSTALE 1 ER SEMESTRE 2015 Croissance des résultats opérationnels Produit Net Bancaire : 2 929 millions d euros (+ 2.9

Plus en détail

DIRECTION COMMERCIALE SOCIÉTÉ GÉNÉRALE DE l HERAULT IMPLANTÉE A MONTPELLIER DEPUIS 1869 39 AGENCES 300 COLLABORATEURS 136 000 CLIENTS PARTICULIERS

DIRECTION COMMERCIALE SOCIÉTÉ GÉNÉRALE DE l HERAULT IMPLANTÉE A MONTPELLIER DEPUIS 1869 39 AGENCES 300 COLLABORATEURS 136 000 CLIENTS PARTICULIERS GARDER LE RYTHME DIRECTION COMMERCIALE SOCIÉTÉ GÉNÉRALE DE l HERAULT IMPLANTÉE A MONTPELLIER DEPUIS 1869 39 AGENCES 300 COLLABORATEURS 136 000 CLIENTS PARTICULIERS 5 500 CLIENTS PROFESSIONNELS 1 400 ENTREPRISES

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 13 mars 2012 RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE Bonne résistance du PNB et du RBE en 2011, solidité financière confirmée, poursuite de la dynamique de développement

Plus en détail

Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017

Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017 Paris, le 13 novembre 2013 Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017 Pour toute information complémentaire, consultez la présentation complète disponible sur le site internet du Groupe BPCE : www.bpce.fr

Plus en détail

RÉSULTATS AU 30 JUIN 2014

RÉSULTATS AU 30 JUIN 2014 RÉSULTATS AU 30 JUIN 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 31 juillet 2014 CHARGES EXCEPTIONNELLES RELATIVES A L ACCORD GLOBAL AVEC LES AUTORITÉS DES ÉTATS-UNIS 5 950 M AU 2T14 DONT : - PÉNALITÉS* : 5 750

Plus en détail

GROUPAMA Résultats annuels 2012. Présentation presse & analystes 21 février 2013

GROUPAMA Résultats annuels 2012. Présentation presse & analystes 21 février 2013 GROUPAMA Résultats annuels 2012 Présentation presse & analystes 21 février 2013 Introduction 2 «Je serai attentif à faire vivre un mutualisme moderne : qui s appuie sur un modèle d engagement et de responsabilité

Plus en détail

COMPLÉMENT AU RAPPORT PILIER 3 PUBLIÉ DANS LE DOCUMENT DE RÉFÉRENCE LE 4 MARS 2014 : RISQUES DE CRÉDIT

COMPLÉMENT AU RAPPORT PILIER 3 PUBLIÉ DANS LE DOCUMENT DE RÉFÉRENCE LE 4 MARS 2014 : RISQUES DE CRÉDIT COMPLÉMENT AU RAPPORT PILIER 3 PUBLIÉ DANS LE DOCUMENT DE RÉFÉRENCE LE 4 MARS 2014 : RISQUES DE CRÉDIT INFORMATIONS AU 31 DÉCEMBRE 2013 RISQUE DE CRÉDIT : INFORMATIONS QUANTITATIVES COMPLÉMENTAIRES Les

Plus en détail

NATIXIS EN BREF 2e semestre 2012 BANQUE DE grande clientèle / ÉPArgNE / SErVicES FiNANciErS SPÉciAliSÉS

NATIXIS EN BREF 2e semestre 2012 BANQUE DE grande clientèle / ÉPArgNE / SErVicES FiNANciErS SPÉciAliSÉS NATIXIS EN BREF 2 e semestre 2012 BANQUE DE grande clientèle / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS l expertise financière au service des clients l expertise financière au service des clients Une

Plus en détail

De bons résultats portés par une activité dynamique et des conditions de marché favorables

De bons résultats portés par une activité dynamique et des conditions de marché favorables Montrouge, le 6 mai 2015 Premier trimestre 2015 De bons résultats portés par une activité dynamique et des conditions de marché favorables - Une activité dynamique dans tous les pôles-métiers - Des charges

Plus en détail

Deuxième trimestre et premier semestre 2015. Groupe Crédit Agricole* RNPG T2-15 : 1 500 m (vs 785 m au T2-14)

Deuxième trimestre et premier semestre 2015. Groupe Crédit Agricole* RNPG T2-15 : 1 500 m (vs 785 m au T2-14) Montrouge, le 4 août 2015 Deuxième trimestre et premier semestre 2015 De bonnes performances commerciales dans tous les métiers Résultats solides dans un contexte conjoncturel exigeant Solidité de la structure

Plus en détail

Communiqué de presse 5 mars 2015

Communiqué de presse 5 mars 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 : DYNAMIQUE DE CROISSANCE CONFIRMEE Accélération de la croissance organique des ventes Nouvelle progression du résultat opérationnel courant de +10,6% Hausse du résultat net des

Plus en détail

Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité

Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 9 septembre 2010 Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité Au 30 juin 2010 : PNB consolidé : 2 640 millions

Plus en détail

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne Paris, le 3 avril 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013 Résultats du groupe Caisse des Dépôts Résultat net part du Groupe... 2,137 Md Résultat récurrent... 1,35 Md Résultat

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation

COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation Luxembourg, le 30 août 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation Progression des revenus commerciaux La Banque

Plus en détail

HSBC France Plan Stratégique 2014. 5 Juillet 2011. Présentation Presse

HSBC France Plan Stratégique 2014. 5 Juillet 2011. Présentation Presse HSBC France Plan Stratégique 2014 5 Juillet 2011 Présentation Presse Avertissement Cette présentation et les commentaires qui l accompagnent peuvent contenir des déclarations prospectives relatives à la

Plus en détail

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises 27 mars 2008 Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises Résultat net part du groupe : 2 730 M Produit net bancaire : 10 568 M Coefficient

Plus en détail

Le Conseil Municipal,

Le Conseil Municipal, MF/EG SEANCE DU 16 SEPTEMBRE 2002 2002/1561 - PRÉSENTATION DU RAPPORT ANNUEL 2001 DE LA CAISSE DE CRÉDIT MUNICIPAL DE LYON (DIRECTION DES FINANCES) Le Conseil Municipal, Vu le rapport en date du 20 août

Plus en détail

Calyon. RapportAbrégé2004. www.calyon.com

Calyon. RapportAbrégé2004. www.calyon.com Calyon RapportAbrégé2004 www.calyon.com 2004 Profil L année 2004 a été marquée par l apport des activités de banque de financement et d investissement du CRÉDIT LYONNAIS à CRÉDIT AGRICOLE INDOSUEZ, donnant

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Information réglementée* Bruxelles, Paris, 13 mai 2009 7h00 Résultat net de EUR 251 millions au 1 er trimestre 2009 Ratio Tier 1 de 10,7 % et core Tier 1 de 9,8 % Faits

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

RÉSULTATS AU 31 DÉCEMBRE 2014

RÉSULTATS AU 31 DÉCEMBRE 2014 RÉSULTATS AU 31 DÉCEMBRE 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 5 février 2015 - PROGRESSION DES REVENUS DANS TOUS LES PÔLES - TRÈS BONNE PERFORMANCE DES MÉTIERS SPÉCIALISÉS PRODUIT NET BANCAIRE : + 3,2%*

Plus en détail

25 / 06 / 2008 APPLICATION DE LA RÉFORME BÂLE II

25 / 06 / 2008 APPLICATION DE LA RÉFORME BÂLE II 25 / 06 / 2008 APPLICATION DE LA RÉFORME BÂLE II Avertissement Cette présentation peut comporter des éléments de projection et des commentaires relatifs aux objectifs et à la stratégie de la Société Générale.

Plus en détail

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net Paris, le 31 juillet 2015 Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net Un chiffre d affaires en hausse de +0,9% à 9,3 milliards d euros Développement ciblé en France Croissance à l international

Plus en détail

Groupe Crédit Mutuel Arkéa Résultats annuels 2013. Avril 2014

Groupe Crédit Mutuel Arkéa Résultats annuels 2013. Avril 2014 Groupe Crédit Mutuel Arkéa Résultats annuels 2013 Avril 2014 Avertissement Ce document peut comporter des éléments de projection et des commentaires relatifs aux objectifs et à la stratégie du Crédit Mutuel

Plus en détail

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Direction Épargne et Clientèle Patrimoniale Date de diffusion : 26 janvier 2015 N 422 CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Dans une démarche d accompagnement auprès de vos clients, plusieurs communications

Plus en détail

Rapport Annuel 2010. Présentation du Groupe CMNE. 6 Profil, Chiffres clés et Faits marquants. 8 Organigramme financier. 9 Organisation du Groupe

Rapport Annuel 2010. Présentation du Groupe CMNE. 6 Profil, Chiffres clés et Faits marquants. 8 Organigramme financier. 9 Organisation du Groupe Rapport Annuel 2010 2 Sommaire Rapport Annuel 2010 Présentation du Groupe CMNE 5 Éditorial 6 Profil, Chiffres clés et Faits marquants 7 Implantation 8 Organigramme financier 9 Organisation du Groupe Rapport

Plus en détail

RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE

RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 24 mars 2008 RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE En 2008, La Banque Postale a confirmé sa place unique et singulière sur le marché de la banque de détail

Plus en détail

Conférence Toulouse Décembre 2007

Conférence Toulouse Décembre 2007 Conférence Toulouse Décembre 2007 _1 Avertissement Cette présentation contient des informations à caractère prévisionnel. Ces informations qui expriment des objectifs établis sur la base des appréciations

Plus en détail

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group Communiqué de Presse Contacts Relations Investisseurs : Kathleen Clark Bracco +33 (0)1 40 67 29 61 kbraccoclark@sopragroup.com Relations Presse : Virginie Legoupil +33 (0)1 40 67 29 41 vlegoupil@sopragroup.com

Plus en détail

Activités et résultats 2011

Activités et résultats 2011 Activités et résultats rci en bref RCI Banque est la captive financière de l Alliance Renault Nissan et assure à ce titre le financement des ventes des marques Renault, Renault Samsung Motors (RSM), Dacia,

Plus en détail

17/10/06 à la main dans le Masque. Groupe Banque Populaire. Résultats 2007. Conférence de presse 6 mars 2008

17/10/06 à la main dans le Masque. Groupe Banque Populaire. Résultats 2007. Conférence de presse 6 mars 2008 17/10/06 à la main dans le Masque Groupe Banque Populaire Résultats 2007 Conférence de presse 6 mars 2008 Avertissement L évolution des périmètres résultant de la création de Natixis conduit à une présentation

Plus en détail

SOMMAIRE LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE COMITÉ DE DIRECTION

SOMMAIRE LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE COMITÉ DE DIRECTION 2 15 2 13 52 LE CONSEIL D ADMINISTRATION 72 2 10 2 12 42 Président Alain David (11) 12 Vice-Présidents Jean-Michel Lemétayer (16) Alain Laplanche (8) Marie-Françoise Bocquet (9) 2 14 2 16 32 82 62 2 11

Plus en détail

Avec vous, vers de nouveaux horizons

Avec vous, vers de nouveaux horizons Avec vous, vers de nouveaux horizons Solutions Poste Clients factor.bnpparibas.com Etre à vos côtés L histoire de BNP Paribas Factor est celle d un acteur qui a su s imposer comme un référent sur le marché

Plus en détail

Paris, le 31 juillet 2014

Paris, le 31 juillet 2014 Paris, le 31 juillet 2014 Groupe BPCE : 1 er semestre 2014 solide avec un résultat net part du groupe de 1,7 milliard d euros 1 en hausse de 10,4 % par rapport au 1 er semestre 2013 Bonne performance commerciale

Plus en détail

Impression réalisée par l Etablissement de Service et d Aide par le Travail Anais

Impression réalisée par l Etablissement de Service et d Aide par le Travail Anais MISSION CENTRALE INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES CRÉDIT AGRICOLE S.A. - GRS/IH 91-93 boulevard Pasteur - 75710 Paris Cedex 15 Impression réalisée par l Etablissement de Service et d Aide par le Travail

Plus en détail

AXA Réunion d information

AXA Réunion d information AXA Réunion d information Toulouse 8 décembre 2009 Christian Rabeau Directeur de la Gestion AXA Investment Managers Paris 1 1 Avertissement Certaines déclarations figurant dans cette présentation contiennent

Plus en détail

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008 Résultats Semestriels 2008 Paris, le 1er octobre 2008 ALTEN ALTEN reste fortement positionné sur l Ingénierie et le Conseil en Technologie (ICT), ALTEN réalise des projets de conception et d études pour

Plus en détail

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE CARREFOUR BANQUE PLUS DE 30 ANS D EXPÉRIENCE AU SERVICE DES CLIENTS Carrefour Banque commercialise des solutions de paiement, de financement, d épargne et d assurance. Depuis le lancement de la première

Plus en détail

Assemblée Générale des Actionnaires 29 avril 2010. Résumé du rapport du Conseil d Administration à l Assemblée Générale

Assemblée Générale des Actionnaires 29 avril 2010. Résumé du rapport du Conseil d Administration à l Assemblée Générale Assemblée Générale des Actionnaires Résumé du rapport du Conseil d Administration à l Assemblée Générale 1 Sommaire Assemblée Générale Ordinaire Résumé du rapport du Conseil d Administration à l Assemblée

Plus en détail

Bonne tenue de l activité au premier semestre 2009

Bonne tenue de l activité au premier semestre 2009 Paris, le 27 août 2009 Bonne tenue de l activité au premier semestre 2009 Croissance organique hors essence et effet calendaire de +1,3% Quasi-stabilité de la marge d EBITDA en organique Résistance des

Plus en détail

TITRES SUBORDONNES REMBOURSABLES A TAUX FIXE. 4,80 % Juillet 2007 / Juillet 2017 garantis par Crédit Agricole S.A. (code valeur : FR 0010482141)

TITRES SUBORDONNES REMBOURSABLES A TAUX FIXE. 4,80 % Juillet 2007 / Juillet 2017 garantis par Crédit Agricole S.A. (code valeur : FR 0010482141) PROSPECTUS (établi en application des articles 211-1 à 216-1 du règlement général de l Autorité des Marchés Financiers) mis à la disposition du public à l occasion de l émission de TITRES SUBORDONNES REMBOURSABLES

Plus en détail

Asset Management. A Commitment to Excellence

Asset Management. A Commitment to Excellence Asset Management A Commitment to Excellence L ambition que nous poursuivons et que nous partageons avec nos partenaires et clients s enracine profondément dans la culture d un groupe qui met l excellence

Plus en détail

Cardif Lux Vie en bref

Cardif Lux Vie en bref Cardif Lux Vie en bref Compagnie d assurance née de la fusion de deux acteurs historiques au Luxembourg, Cardif Lux International et Fortis Luxembourg Vie. - Depuis le 31 décembre 2011, Cardif Lux Vie

Plus en détail

Présentation des résultats annuels 2007. 4 avril 2008 Page 1

Présentation des résultats annuels 2007. 4 avril 2008 Page 1 Présentation des résultats annuels 2007 4 avril 2008 Page 1 Sommaire I. Un intervenant sur le marché du marketing de fidélisation II. III. IV. Un exercice 2007 de qualité Une nette amélioration de la profitabilité

Plus en détail

AUGMENTATION DE CAPITAL NATIXIS

AUGMENTATION DE CAPITAL NATIXIS AUGMENTATION DE CAPITAL NATIXIS QUESTIONS / REPONSES 1. Pourquoi faire cette augmentation de capital maintenant alors que les marchés financiers sont en crise et le cours de Natixis au plus bas? A quoi

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Information réglementée* Bruxelles, Paris, 30 janvier 2009 8h55 Dexia met en œuvre son plan de transformation pour consolider son redressement et devrait enregistrer

Plus en détail

MULTINATIONALITE NAISSANTE DE BMCE BANK

MULTINATIONALITE NAISSANTE DE BMCE BANK MULTINATIONALITE NAISSANTE DE BMCE BANK MediCapital Bank Acteur de Référence en Afrique Dans un contexte économique pourtant difficile, Medi- Capital Bank (MCB) a démontré sa capacité à générer du chiffre

Plus en détail

CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL D AQUITAINE

CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL D AQUITAINE CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL D AQUITAINE Eléments d appréciation du prix de rachat des CCI émis par la CRCAM d Aquitaine dans le cadre de l approbation par l'assemblée générale des sociétaires,

Plus en détail

Performance des résultats et solidité renforcée

Performance des résultats et solidité renforcée 4 mars 2015 Le groupe Crédit Mutuel en 2014 1 Performance des résultats et solidité renforcée Un résultat net de 3 027 M (soit + 11,4 %) permettant de renforcer la structure financière du Crédit Mutuel

Plus en détail

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE INANCER CONSEILLER FACILITER SIMPLIFIER ASSURER ARANTIR INFORMER PRÊTER PROTÉGER ADAPTER PARGNER FIDÉLISER DÉVELOPPER ACCOMPAGNER INANCER CONSEILLER FACILITER SIMPLIFIER ASSURER

Plus en détail

Supervision des banques marocaines panafricaines

Supervision des banques marocaines panafricaines Supervision des banques marocaines panafricaines Mme Hiba ZAHOUI, Directeur Adjoint de la Supervision Bancaire Conférence Banque de France FERDI : Réussir l intégration financière en Afrique - 27 Mai 2014

Plus en détail

Une gamme complète de solutions d investissement et de services à destination des investisseurs

Une gamme complète de solutions d investissement et de services à destination des investisseurs Une gamme complète de solutions d investissement et de services à destination des investisseurs LA FRANCAISE GLOBAL INVESTMENT SOLUTIONS La Française GIS est une des 3 entités du Groupe La Française et

Plus en détail

SOMMAIRE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2011 PRÉAMBULE 2 PERFORMANCE COMMERCIALE 6 RÉSULTATS CONSOLIDÉS 9 STRUCTURE FINANCIÈRE 13 SQLI EN BOURSE 18

SOMMAIRE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2011 PRÉAMBULE 2 PERFORMANCE COMMERCIALE 6 RÉSULTATS CONSOLIDÉS 9 STRUCTURE FINANCIÈRE 13 SQLI EN BOURSE 18 SOMMAIRE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2011 PRÉAMBULE 2 PERFORMANCE COMMERCIALE 6 RÉSULTATS CONSOLIDÉS 9 STRUCTURE FINANCIÈRE 13 SQLI EN BOURSE 18 STRATÉGIE & PERSPECTIVES 21 CONCLUSION 28 1 RAPPEL DU POSITIONNEMENT

Plus en détail

LA COLLECTE DE DÉPÔTS, UNE ACTIVITÉ STRATÉGIQUE POUR RCI BANQUE. 2012 : 893 MILLIONS D ENCOURS A FIN DÉCEMBRE POUR LE LIVRET ZESTO

LA COLLECTE DE DÉPÔTS, UNE ACTIVITÉ STRATÉGIQUE POUR RCI BANQUE. 2012 : 893 MILLIONS D ENCOURS A FIN DÉCEMBRE POUR LE LIVRET ZESTO 1 LA COLLECTE DE DÉPÔTS, UNE ACTIVITÉ STRATÉGIQUE POUR RCI BANQUE. 2012 : 893 MILLIONS D ENCOURS A FIN DÉCEMBRE POUR LE LIVRET ZESTO Le 16 février 2012, RCI Banque a lancé en France le livret d épargne

Plus en détail

De bonnes performances

De bonnes performances BANQUE DE grande clientèle / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS De bonnes performances en 2012 Dans un contexte chahuté, Natixis a gardé le cap en 2012. Elle a poursuivi la réduction de son profil

Plus en détail

Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière

Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière Chiffres clés 2012 Croissance des ventes du Groupe : +0,9% à 76,8

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2013 PRESENTATION SFAF

RESULTATS ANNUELS 2013 PRESENTATION SFAF RESULTATS ANNUELS 2013 PRESENTATION SFAF JEUDI 27 FEVRIER 2014 SOMMAIRE 01 - FAITS MARQUANTS 2013 02 RÉSULTATS ANNUELS 2013 03 PERSPECTIVES 1 LE GROUPE LINEDATA UN GROUPE MONDIAL 3 nouveaux bureaux en

Plus en détail

L assurance française : le bilan de l année 2012

L assurance française : le bilan de l année 2012 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 2 L environnement économique et financier : accalmie et incertitude Le bilan d activité : résistance

Plus en détail

ENJEUX ET PERSPECTIVES DU MODÈLE DE BANCASSURANCE NON-VIE À L AUNE DES ANNÉES 2020

ENJEUX ET PERSPECTIVES DU MODÈLE DE BANCASSURANCE NON-VIE À L AUNE DES ANNÉES 2020 Jean-Louis DELPÉRIÉ Directeur ENJEUX ET PERSPECTIVES DU MODÈLE DE BANCASSURANCE NON-VIE À L AUNE DES ANNÉES 2020 Antoine FOURNIER Directeur LES DEUX DERNIÈRES DÉCENNIES ONT VU L ÉMERGENCE EN FRANCE DES

Plus en détail

La situation des grands groupes bancaires français à fin 2012

La situation des grands groupes bancaires français à fin 2012 La situation des grands groupes bancaires français à fin 2012 n 13 juin 2013 1 SOMMAIRE 1. LES RÉSULTATS DES GROUPES BANCAIRES FRANÇAIS EN 2012 4 1.1. DES RÉSULTATS EN REPLI MAIS MARQUÉS PAR DE NOMBREUX

Plus en détail

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées COMMUNIQUE DE PRESSE 1 er septembre 2015 Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées Chiffre d affaires

Plus en détail

Actualisation A01 du document de référence 2012

Actualisation A01 du document de référence 2012 Groupe Crédit Agricole Actualisation A01 du document de référence 2012 Éléments fi nanciers 2012 du groupe Crédit Agricole RAPPORT D'ACTIVITÉ 2012-2013 1 Sommaire Organisation du groupe Crédit Agricole

Plus en détail

NOMINATIONS DANS LE GROUPE CREDIT AGRICOLE S.A.

NOMINATIONS DANS LE GROUPE CREDIT AGRICOLE S.A. Paris, le 1 er décembre 2010 Communiqué de presse NOMINATIONS DANS LE GROUPE CREDIT AGRICOLE S.A. Les Conseils d Administration de LCL, de Crédit Agricole Assurances, de Pacifica et de Crédit Agricole

Plus en détail

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012 Communiqué de presse RESULTATS ANNUELS 2011 Solides résultats 2011 et accroissement du patrimoine Paris, le 15 février 2012 Résultats 2011 o Progression de +14% du cash-flow courant par action à 2,14 o

Plus en détail

10 février 2015. Présentation des résultats annuels 2014

10 février 2015. Présentation des résultats annuels 2014 10 février 2015 Présentation des résultats annuels 2014 Activité 2014 Bertrand CHEVALLIER Directeur Général Adjoint Présentation des résultats annuels 2014 du Crédit Agricole d Ile-de-France - 10 février

Plus en détail

Attijariwafa bank - Wafasalaf

Attijariwafa bank - Wafasalaf L événement Wafasalaf : 20 ans au service du consommateur 3 Historique L accompagnement du développement 5 de la société de consommation Attijariwafa bank - Wafasalaf L appartenance au premier groupe bancaire

Plus en détail

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Communiqué de Presse 20 février 2013 Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Résultats solides en 2012 Progression

Plus en détail

Résultats 2009 : Succès de l offre de banque en ligne - Ouvertures de comptes : +20% - Nombre d ordres : +10%

Résultats 2009 : Succès de l offre de banque en ligne - Ouvertures de comptes : +20% - Nombre d ordres : +10% Points clés Résultats 2009 : Succès de l offre de banque en ligne - Ouvertures de comptes : +20% - Nombre d ordres : +10% Des résultats solides Produit net bancaire : 200 MEur (+1% à périmètre et change

Plus en détail

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Communiqué de presse Chiffre d affaires pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Paris, le 19 mars 2015 Le Conseil d administration du Groupe Sopra Steria, réuni le 17 mars

Plus en détail

Comment évaluer une banque?

Comment évaluer une banque? Comment évaluer une banque? L évaluation d une banque est basée sur les mêmes principes généraux que n importe quelle autre entreprise : une banque vaut les flux qu elle est susceptible de rapporter dans

Plus en détail

HAUSSE DES REVENUS DES METIERS CŒURS PROGRESSION DES RESULTATS (1) UNE STRUCTURE FINANCIERE SIGNIFICATIVEMENT RENFORCEE

HAUSSE DES REVENUS DES METIERS CŒURS PROGRESSION DES RESULTATS (1) UNE STRUCTURE FINANCIERE SIGNIFICATIVEMENT RENFORCEE Paris, le 19 février 2014 2/2 De bons résultats portés par le dynamisme de nos trois métiers, les premières étapes du Plan Stratégique sont engagées HAUSSE DES REVENUS DES METIERS CŒURS PNB des métiers

Plus en détail

THEM ASSET Générer de l Alpha dans un contexte de taux bas

THEM ASSET Générer de l Alpha dans un contexte de taux bas THEM ASSET Générer de l Alpha dans un contexte de taux bas 28 mai 2015 Gestionnaire Activement Responsable Groupama AM Un acteur majeur de la gestion d actifs 2 Filiale à 100% de Groupama 96.7 Md d actifs

Plus en détail

Rapprochement de CAAM et SGAM : «La création d un leader européen de la gestion d actifs» Paris, le 26 janvier 2009

Rapprochement de CAAM et SGAM : «La création d un leader européen de la gestion d actifs» Paris, le 26 janvier 2009 Rapprochement de CAAM et SGAM : «La création d un leader européen de la gestion d actifs» Paris, le 26 janvier 2009 Avertissement Cette présentation contient des prévisions fondées sur des opinions et

Plus en détail

Au second semestre 2010 : Sur l année 2010 : Perspectives 2011 :

Au second semestre 2010 : Sur l année 2010 : Perspectives 2011 : 11.05 Valeo : résultat net de 365 millions d euros en 2010, soit 3,8 % du chiffre d affaires ; performance opérationnelle en avance sur le plan stratégique présenté en mars 2010 Au second semestre 2010

Plus en détail

Présentation. Philippe Bouaziz, Président Stéphane Conrard, Directeur Général Délégué - Finance

Présentation. Philippe Bouaziz, Président Stéphane Conrard, Directeur Général Délégué - Finance Présentation Philippe Bouaziz, Président Stéphane Conrard, Directeur Général Délégué - Finance 1 Prodware en bref Editeur de briques logicielles sectorielles et métiers Intégrateur hébergeur des grands

Plus en détail

2014 RÉSULTATS ANNUELS

2014 RÉSULTATS ANNUELS 2014 RÉSULTATS ANNUELS Conférence de presse Paris - 25 février 2015 Certaines déclarations figurant dans ce document contiennent des prévisions qui portent notamment sur des événements futurs, des tendances,

Plus en détail

CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL DE CENTRE LOIRE

CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL DE CENTRE LOIRE CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL DE CENTRE LOIRE Eléments d appréciation du prix de rachat des CCI émis par la CRCAM Centre Loire dans le cadre de l approbation par l'assemblée générale des sociétaires,

Plus en détail

Présentation Macro-économique. Mai 2013

Présentation Macro-économique. Mai 2013 Présentation Macro-économique Mai 2013 1 Rendement réel des grandes catégories d actifs Janvier 2013 : le «sans risque» n était pas une option, il l est moins que jamais Rendement réel instantané 2,68%

Plus en détail

Carte d'identité Juillet 2012 BANQUE DE FINANCEMENT & D INVESTISSEMENT / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS

Carte d'identité Juillet 2012 BANQUE DE FINANCEMENT & D INVESTISSEMENT / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS Carte d'identité Juillet 2012 BANQUE DE FINANCEMENT & D INVESTISSEMENT / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS 2 PROFIL NATIXIS, AU CŒUR DU GROUPE BPCE Natixis est la banque de financement, de gestion

Plus en détail

Skandia renforce son positionnement en France. Quelle stratégie adopter pour répondre aux nouvelles attentes de la clientèle patrimoniale?

Skandia renforce son positionnement en France. Quelle stratégie adopter pour répondre aux nouvelles attentes de la clientèle patrimoniale? Skandia renforce son positionnement en France Quelle stratégie adopter pour répondre aux nouvelles attentes de la clientèle patrimoniale? 7 mai 2010 Sommaire 1. Présentation et actualité du Groupe Old

Plus en détail

Présentation des résultats 2008 de la Banque de Tunisie

Présentation des résultats 2008 de la Banque de Tunisie Présentation des résultats 2008 de la Banque de Tunisie Mai 2009 Rencontre avec les Intermédiaires en Bourse Plan de la rencontre Composition du groupe Banque de Tunisie Faits marquants de l année 2008

Plus en détail