Crowdfunding et bande dessinée Le financement participatif de la BD

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Crowdfunding et bande dessinée Le financement participatif de la BD"

Transcription

1 Crowdfunding et bande dessinée Le financement participatif de la BD Sandawe.com, Contacts : Patrick Pinchart Philippe Bienfait

2 1. Introduction La présente enquête a été réalisée sur un échantillon de 1153 réponses. Les participants ont été recrutés via deux sites : le site de financement participatif de bande dessinée Sandawe.com, via mail direct aux membres, bannering et newsletter; le site d'informations actuabd.com, considéré comme "l'a.f.p. de la bande dessinée", via bannering et newletter. Le but était de mieux connaître le public participant au phénomène du crowdfunding en bande dessinée, et de tenter de cerner ses motivations. Etant donné le mode de recrutement et les spécificités de ces deux sites totalement dédiés à la bande dessinée, nous ne prétendons pas à une représentativité par rapport à l'ensemble du paysage du crowdfunding. Parmi les répondants, 67% avaient déjà soutenu un projet de bande dessinée par crowdfunding. Nous utiliserons pour faire référence à ceux-ci la dénomination "édinautes" 1. Pour les 33% d'autres répondants, l'appellation "non-édinautes" sera logiquement utilisée ci-dessous. 2 85% étaient des lecteurs, 7% des auteurs, 4% des professionnels autres que des auteurs (libraires, bibliothécaires, éditeurs, journalistes, etc.) et 4% des personnes sans rapport avec les catégories ci-dessus. 2. Résumé de l'enquête et de ses résultats 2.1 Portrait-robot Une partie du questionnaire tentait de cerner le portrait-robot des participants aux sites de crowdfunding de bande dessinée Sans surprise, il se rapproche du portrait-robot de l'amateur de bande dessinée moyen tel qu'on peut intuitivement se le représenter. Majoritairement de sexe masculin, il est dans la vie active (avec une majorité dans la tranche ans) et il possède donc un pouvoir d'achat plus important que les plus jeunes et les retraités, ce qui lui permet de consacrer une partie de ses ressources à ce type de loisir. Les Français et les Belges francophones y sont majoritaires, avec une sur-représentation des participants belges, explicable par l'importance de la bande dessinée dans la culture de ce pays. Ce sont principalement des lecteurs de bande dessinée dite "franco-belge", amateurs de classiques, mais éclectiques : ils sont également ouverts aux comics et aux mangas dans 1/3 des cas. 1 Néologisme créé en janvier 2010 au moment du lancement du site Sandawe.com pour nommer les personnes participant à un projet de crowdfunding. 2 Notons une sur-représentation des édinautes par rapport aux proportions du site Sandawe.com, où 30% des membres ont déjà financé un projet. Ce qui dénote une bien plus importante motivation de leur part à répondre à l'enquête.

3 Ils sont grands collectionneurs, avec des bibliothèques qui dépassent souvent les 1000 titres En ce qui concerne les différences entre les édinautes et les non-édinautes, elles sont peu fréquentes. Visiblement, il s'agit d'une même population d'amateurs avertis, les non-édinautes étant probablement des "édinautes en devenir" sinon, comment expliquer leur présence sur des sites de crowdfunding? Ce sont donc, déjà, des "investisseurs en bande dessinée" avant même de l'être dans le crowdfunding. Près de deux tiers des personnes qui n'ont pas encore investi dans un projet ont d'ailleurs l'intention de le faire prochainement. 2.2 Le processus du crowdfunding La plupart des édinautes ont financé des projets sur la plate-forme Sandawe le contraire eût été étonnant puisque l'enquête s'est déroulée partiellement dans sa communauté mais aussi sur Ulule, relativement dynamique dans ce domaine. Plus rares sont ceux qui l'ont fait sur MyMajorCompany, ou sur KissKissBankBank, lanterne rouge du classement derrière l'américain Kickstarter. S'ils sont venus au crowdfunding, c'est d'abord par curiosité, suite à un article dans les médias ou un résultat de moteur de recherche. Peu sont arrivés suite aux conseils d'un initiateur de projet ou un autre édinaute. Et c'est, pour eux, un phénomène récent car ils ne s'y intéressent que depuis un ou deux ans. Pourquoi ont-ils mis le doigt dans l'engrenage du crowdfunding? Pour récidiver "l'effet Grégoire" qui déclencha la vogue pour le crowdfunding en musique grâce à un immense succès commercial? Non : avant tout pour soutenir des projets qui, sans eux, ne verraient pas le jour. Et, pour des amateurs de BD comme eux, le fait de pouvoir suivre en direct les coulisses de la création et de recevoir des éditions exclusives, est un vrai moteur. Plus que le retour sur investissement, que l'on sait aléatoire dans les domaines culturels. Ils assument leur statut d'amateurs avertis et ne se laisseraient pas dicter leurs choix. S'ils ont franchi le pas du premier investissement, ce n'est pas parce que l'éditeur a expliqué ses arguments ou que les autres édinautes les ont conseillés, mais parce qu'ils se sont fiés à leur vision personnelle de la qualité du projet, sur base des visuels et informations présentés sur le site. Ils ont été mis en confiance, également, par le contact direct avec l'initiateur du projet et son implication sur le site ainsi que dans le dialogue avec les édinautes facteur indispensable, mais nonsuffisant, du succès du financement. Ils fonctionnent donc au coup de cœur, sans se fixer de budget mensuel ou annuel, lorsque ces différents facteurs les ont convaincus. Et, s'ils participent ensuite à la promotion des projets qu'ils ont financés, c'est principalement dans leur environnement proche, par le bouche-à-oreille et, dans une moindre mesure, les réseaux sociaux, qu'ils privilégient par rapport aux aides marketing (flyers, affiches, bandeaux publicitaires...) mis à leur disposition par l'éditeur et les initiateurs de projets. 2.3 Les motivations des édinautes

4 C'est d'abord pour faire émerger un projet et, dans une moindre mesure, soutenir un auteur, que les édinautes investissent. Les contreparties et le retour sur investissement viennent plus loin dans leurs motivations. Ce sont des amateurs de BD, pas des financiers. Parmi ces contreparties, c'est tout ce qui touche à l'album et à ses dérivés (édition "collector", ex-libris signé et numéroté), ainsi que l'impression de leur nom dans la liste des remerciements de l'auteur, qui leur plaît le plus. Ils marquent un profond désintérêt pour la version numérique, certes difficile à caser dans une bibliothèque de bédéphile, mais ils ne rechignent pas, en complément à ces contreparties "physiques", sur la possibilité d'un retour sur investissement 3. S'ils sont des amateurs de BD largement avertis, ils se considèrent avant tout sur les sites de crowdfunding comme de simples lecteurs, voire des mécènes dont le soutien permet à un initiateur de faire aboutir son projet. Ils laissent à l'auteur et à l'éditeur leurs boulots respectifs, sans ressentir le besoin d'intervenir dans ceux-ci. Deux tiers d'entre eux soutiennent plusieurs projets. Si la majorité ont déjà investi à ce jour entre 100 et 500, près d'un cinquième a largement dépassé ces sommes, allant jusqu'à plusieurs millieurs d'euros. Sur Sandawe, le panier moyen est de 350. Ils se mettent cependant une limite par projet. Un tiers ne dépassera pas 50 (somme souvent nécessaire pour acquérir une version hors-commerce), mais à l'opposé 17% n'hésiteront pas à amener plus de 250! 2.4 L'avenir du crowdfunding en bande dessinée Si un peu moins d'un tiers des répondants n'accepteraient de soutenir que des albums et rien d'autre, les autres sont ouverts à d'autres produits, principalement dérivés de l'œuvre initiale, comme des figurines, des sérigraphies, des "Art Books". Des choix qui correspondent probablement à leurs profils de collectionneurs.ils seraient même d'accord d'apporter leur obole à la réalisation de festivals et salons, et de soutenir les médias consacrés à la bande dessinée, ou encore des essais et des livres d'exégèse. Les participants sont également ouverts à ce que des éditeurs de bande dessinée extérieurs complètent, grâce à eux, le budget de financement d'albums en préparation 4. Pour eux, le crowdfunding doit aussi permettre à des auteurs de publier leurs albums sans passer par un éditeur, substituant l'édition "à compte d'éditeur" par celle "à compte d'édinaute". Pour un quart d'entre eux, par contre, le fait de ne pas avoir de retour sur investissement et de ne recevoir que des contreparties physiques serait un frein à l'investissement. Enfin, ils sont convaincus à 60% que le crowdfunding pallie à des lacunes de l'édition traditionnelle, dont il est le complémentaire. En ce sens, les participants au crowdfunding sont les acteurs d'une modification dans les rapports lecteur-auteuréditeur, et le moteur d'une utopie en train de se réaliser. 3 Une spécificité de Sandawe et MyMajorCompany. 4 Comme le fit le groupe Média-Participations sur MyMajorCompanyBD en 2011

5 3. Portait-robot des répondants 3.1 Majoritairement masculins 84% des répondants étaient des hommes, 16% des femmes. Ce qui correspond bien à la typologie bien connue des lecteurs de bande dessinée, majoritairement masculins. Il est à noter que, chez les non-édinautes, 24% des répondants sont des femmes. Elles sont donc une proportion plus importante à participer à des sites de crowdfunding sans paticiper à un projet. 3.2 Actifs Avec 47,4%, la tranche ans est nettement majoritaire, suivie par les ans (25,6%) et les ans (20,6%). Les autres tranches d'âge sont peu représentées. Les moins de 25 ans ne sont que 3,7%, et les plus de 65 ans, 2,6%. Il y a peu de différences entre les édinautes et les non-édinautes. Ce sont donc les personnes actives qui sont intéressées par le crowdfunding. On peut supposer que le pouvoir d'achat des plus jeunes ou des retraités limite les possibilités de participation. Mais il est également envisageable que, le public de la bande dessinée évoluant, les plus jeunes soient intéressés par d'autres types de projets, en musique, cinéma, jeux, etc.

6 3.3 Principalement Français et Belges Comme il fallait s'y attendre, les participants sont majoritairement originaires de France (69,4%) et de Belgique (34,6%). Les Suisses ne représentent que 2,5% et les Québecois 1,1%. 2,3% des répondants proviennent de pays très diversifiés, sur tous les continents. Notons que, proportionnellement à la population belge francophone par rapport à la France, il y a une sur-représentation des participants du pays d'hergé et de Franquin chose qui n'est pas étonnante puisque la bande dessinée peut être considérée comme inscrite dans les gènes de nombreux Belges. 3.4 Des lecteurs éclectiques Les répondants, qui pouvaient ici donner plusieurs réponses, sont majoritairement lecteurs de bande dessinée traditionnelle. La majorité lisent des classiques francobelges (82,8%), des BD "ados-adultes" (73,4%) et des ND "tout public" (70,2%). Mais 32,8% lisent également des comics, et 28,9% des mangas, ce qui montre un éclectisme certain.

7 3.5 De grands amateurs de bande dessinée Près d'un tiers des répondants (29%) possèdent plus de 1000 albums de bande dessinée, 18% entre 500 et 1000, 30% entre 100 et 500. Seuls 19% en possèdent moins de 100 et 4% moins de 10. Indubitablement, le crowdfunding a attiré un public de collectionneurs et de grands amateurs, qui voient là un moyen pour accroître leur collection. On note cependant une nette différence entre les édinautes et les non-édinautes. 52,1% des édinautes possèdent plus de 500 albums de bande dessinée, contre "seulement" 37,7% pour les non-édinautes. Et, à l'inverse, 17,7% des édinautes possèdent moins de 100 albums, contre 33% chez les non-édinautes. En ce qui concerne la consommation annuelle d'albums de bande dessinée, elle est également importante. Seuls 2% n'en achètent pas. 32,4% en achètent moins de 10, 39,2% entre 11 et 50 et 25,9% plus de 50!

8 Ici, aussi, il y a une importante différence entre les édinautes et les non-édinautes 70,8% des édinautes achètent plus de 10 albums par an, contre 53,7% chez les non-édinautes (ce qui est totalement en phase avec les résultats montrant qu'ils ont également une bibliothèque plus fournie). Et, a contrario, 27,3% des édinautes se contentent de moins de 10 albums, contre 42,6% des non-édinautes. 3.6 Conclusion Les personnes intéressées par le crowdfunding de bande dessinée sont, en toute logique, de vrais amateurs, disposant d'un pouvoir d'achat leur permettant de satisfaire leur passion. Et les édinautes, qui investissent dans des projets, sont plus passionnés que les autres. Des résultats rassurants quant à la validité des résultats qui vont suivre. 4. Le processus du crowdfunding Nous nous intéresserons ici aux réponses des édinautes stricto sensu, soit des personnes ayant au moins participé au financement d'un projet, quelle que soit la plate-forme. 4.1 Les plates-formes Seules quelques plates-formes permettent le financement de projets de bande dessinée. Toutes, à l'exception de Sandawe, sont des plates-formes généralistes, mêlant tous les types de projets à financer: musique, vidéo, jeux vidéo et même patrimoine architectural. Sandawe, contrairement aux autres, n'accepte que des projets entièrement liés à la bande dessinée. L'enquête ayant été initiée par Sandawe, il est logique que les personnes ayant financé un projet l'aient fait sur cette plate-forme à 94,5%.

9 Les édinautes ont, cependant, également soutenu des projets sur des plates-formes généralistes : Ulule (11,9 %) principalement, mais aussi MyMajorCompany (5,4 %), puis l'américain leader mondial, mais exclusivement limité aux initiateurs de projets américains Kickstarter (3,4%) et, enfin, KissKissBankBank (2,6%). 80,3% l'ont fait exclusivement sur Sandawe, 14,2% sur Sandawe plus une autre plate-forme, 5,5% sur une ou plusieurs plates-formes autres que Sandawe. 87,3% se sont limités à investir sur une plate-forme unique, 11,5% sur deux platesformes, 3,3% sur trois plates-formes ou plus. La présence plus marquée d'ulule par rapport aux autres plates-formes généralistes est peut être explicable par le fait qu'on y trouve une catégorie à part entière consacrée à la bande dessinée. A contrario, sur KissKissBankBank, la bande dessinée est une sous-catégorie de la sous-catégorie "Livre et édition", elle-même sous-catégorie de la catégorie "Art". Quant à MyMajorCompanyBD, après un lancement important en 2011 grâce à son partenariat avec le groupe Média-Participations, il est désormais un sous-domaine du site Dargaud 5 et la bande dessinée y bénéficie d'une beaucoup plus faible visibilité. 4.2 Le premier contact Comment les édinautes ont-ils été, pour la première fois, en contact avec le phénomène du crowdfunding en bande dessinée? Contrairement à ce qu'on pourrait intuitivement penser, ce n'est pas par pression d'un initiateur de projet en quête de financement. Cela n'a été le déclencheur que dans 15,2% des cas. Ce n'est pas non plus suite aux conseils de quelqu'un qui finançait un projet, car cela n'est le cas que pour 9% des répondants. Dans plus de la moitié des cas, c'est de manière fortuite, grâce à un média qui parlait, soit d'un projet de crowdfunding (24%), soit du crowdfunding en général 5 Le nom de domaine mymajorcompanybd.com n'existe plus et une recherche sur la marque mène vers le site Dargaud:

10 (13%), ou encore par un lien affiché dans un moteur de recherche (16%). 5% des répondants ont été amenés par une publicité, et 17% par d'autres biais... dont l'achat d'albums de BD financés par le crowdfunding. 4.3 L'ancienneté Pour beaucoup d'édinautes, le crowdfunding est un phénomène récent. 40,4% y participent depuis 2013 et 26,3% depuis 2012, soit moins de deux ans pour les deux tiers des répondants. 19,3% s'y sont intéressés dès 2011, et les vétérans sont plus rares 12,4% le faisaient déjà en 2010, année de création de Sandawe. 2,7% affirment l'avoir fait avant A cette époque, à notre connaissance, seul le site américain Kickstarter permettait le financement de bandes dessinées. Dans tous les cas, cela dénote une croissance importante depuis deux ans. Par contre, en 2009, le crowdfunding était très médiatisé grâce au succès de Grégoire sur MyMajorCompany et les dividendes importants qui avaient été versés aux investisseurs, que l'on peut considérer comme le déclencheur du phénomène en francophonie. Une inévitable période de latence et d'apprentissage a sans doute été nécessaire après cela pour qu'un public plus large s'y intéresse et ose franchir le cap.

11 Si l'on croise l'ancienneté et le nombre de projets financés, on constate que, logiquement, les plus anciens sont aussi ceux qui ont investi dans le plus grand nombre de projets. Mais, parmi les personnes venues au crowdfunding en 2013, on constate que 43% ont déjà participé au financement de 2 à 5 projets. La machine est lancée La motivation globale Pourquoi décide-t-on de s'intéresser au crowdfunding? Les édinautes avaient la possibilité de donner plusieurs réponses à cette question. Majoritairement (93,4%), ils le font pour permettre à des projets qui, sans cette formule n'auraient pu voir le jour, d'aboutir. Les amateurs de bande dessinée que sont les édinautes apprécient également la possibilité de suivre les coulisses de la création (49,5%) et de recevoir des albums et des collectors introuvables dans le commerce (48,4%). Ensuite, viennent l'espoir d'un retour sur investissement (39,7%) et le dialogue avec les auteurs (35,8%). Le dialogue avec d'autres amateurs de bande dessinée est plus anecdotique (8,2%).

12 4.5 Le premier pas Quel est le déclic qui fait que l'on décide de franchir le cap et de soutenir financièrement un projet? Plusieurs motivations étaient possibles. En amateurs avertis, les édinautes se fient à leur perception personnelle de la qualité globale du projet (78%) et, ce qui est logique pour un art graphique, aux éléments visuels présentés sur le site (72,1%). Ils s'intéressent ensuite aux informations de présentation du projet, comme le résumé et les compléments d'informations textuels (44,8%). Vient ensuite, mais ce n'est pas la première motivation, cette spécificité du crowdfunding que sont les contreparties en fonction de la hauteur de l'investissement (38,2%). Très loin derrière viennent l'originalité de l'animation du projet par l'auteur durant la période de financement (17,8%). D'autres facteur interviennent encore tels que les concours ou actions spéciales avec bonus additionnel qui relancent ponctuellement les financements (13,5%), les liens personnels avec l'initiateur du projet amis, connaissance, etc. (13%) et l'explication détaillée du budget (12,2%). Sont peu pris en compte le fait que le projet approche des 100% de son financement (un "effet lemmings" qui n'intervient que pour 9,1% des édinautes), l'avis des autres édinautes (8,1%) ou... l'avis de l'éditeur (6,4%) 6! 6 Mais, sur Sandawe, celui-ci a été pris en compte en amont puisque, comme dans une maison d'édition traditionnelle, c'est l'éditeur qui choisit les projets qui seront mis en ligne afin d'éspérer être financés.

13 Le fait que l'initiateur du projet soit bien présent sur le site et dialogue avec les personnes qui visitent ses pages est un facteur important dans la décision de le soutenir pour 68% des répondants ("certainement oui" pour 38%, "probablement oui" pour 30%). Un taux qui monte à 84% si l'on ajoute les indécis (16% de "peutêtre"). Seuls 12% n'en tiennent pas compte ("certainement non" pour 9%, "probablement non" pour 3%). Le crowdfunding est donc, pour les initiateurs de projets, une activité qui est loin d'être de tout repos. 4.6 Le budget

14 Les édinautes se fixent-ils un budget dans le processus de financement? Majoritairement, non : soit ils fonctionnent au coup de cœur (70,3%), soit ils ne se posent carrément pas la question (16,8%). Seuls 4,4% s'imposent un budget mensuel, et 6,1% un budget annuel. 4.7 Et après? Le processus de crowdfunding, outre le financement des projets, a une autre facette: l'aide à la promotion de ceux-ci. 66% des édinautes affirment le faire. Mais comment? 64,6% font jouer le bouche-à-oreille et en parlent autour d'eux. 29,2% le font via les réseaux sociaux 7. 22,7% distribuent les flyers mis à leur disposition par l'initiateur du projet ou le site (une spécificité de Sandawe), devenant ainsi des ambassadeurs actifs. 18,8% font l'acte essentiel d'en parler à des libraires. 7 Une valeur basse probablement due aux tranches d'âge majoritaires de la population : les plus jeunes, grands utilisateurs des réseaux sociaux, y sont peu représentés et, dans les édinautes plus âgés, on constate une méfiance importante par rapport à Facebook.

15 5. Les motivations du crowdfunding 5.1 La motivation de base Dans l'absolu, qu'est-ce qu'on cherche avant tout quand on participe à du crowdfunding de bande dessinée? Les répondants pouvaient donner plusieurs réponses à cette question. Massivement, à 95,7%, c'est pour aider un projet à voir le jour. Le soutien à un auteur vient ensuite, pour 49,5% des édinautes. 24,6% le font également pour recevoir des contreparties exclusives, et 21,2% pour pré-acheter l'album ou l'objet, soit comme dans le bon vieux mécanisme de la souscription. "Gagner de l'argent" n'est une motivation de base que pour 12,5% des édinautes.

16 5.2 Les contreparties Le système du crowdfunding fonctionne sur le système du "donnant-donnant". En échange de leur soutien financier, les édinautes reçoivent des contreparties ou bonus. Quelles sont celles qui motivent le plus des édinautes passionnés de BD? Plusieurs réponses étaient possibles. En toute logique, c'est avant tout l'album (91%) et sa version collector, horscommerce, réservée aux édinautes (57,2%) et l'ex-libris signé et numéroté qui l'accompagne (56%). Viennent ensuite, pour moins de la moitié des édinautes, la publication de leur nom dans les remerciements de l'album (49,1%), ainsi qu'un retour sur investissement (42,4%). Des objets plus à même de toucher la fibre des collectionneurs sont encore cités, comme un ART BOOK exclusif (36,1%), un cachet "premier jour d'édition dans l'album" (35,2%) ou encore un tirage sur toile (21,5%). Les autres sont très anecdotiques, la version numérique n'intéressant que... 6,5% des édinautes. La BD numérique n'est pas encore près de percer dans ce public d'amateurs : l'objet livre reste le principal moteur chez les amoureux de la bande dessinée.

17 5.3 Le retour sur investissement Si l'on interroge les édinautes, spécifiquement, sur le retour sur investissement 8, celui-ci est pris en compte pour deux tiers d'entre eux, même si, dans la réponse précédente, il n'était pas un facteur primaire (26,6% le considèrent comme très important, 38,7% comme moyennement important). C'est donc un facteur dont il doit être tenu compte dans l'offre qui leur est faite. 8 Une spécificité de Sandawe et de MyMajorCompany.

18 5.4 La place de l'édinaute dans le processus de création/d'édition En soutenant un projet de bande dessinée, les édinautes ont-ils envie d'intervenir dans le processus de création ou d'édition, ou préfèrent-ils ne pas intervenir? La réponse est clairement non. La moitié des répondants (49,7%) se placent dans le rôle d'un simple lecteur qui apprécie d'assister à la création et à l'édition et 38,8% dans celui d'un mécène qui est là pour aider une œuvre à voir le jour en laissant libres l'auteur et l'éditeur. En minorité sont ceux qui voudraient être considérés comme un co-éditeur qui a un droit de regard sur l'édition de l'album (8,6%) ou sur les aspects créatifs (2%). 5.5 Et les non-édinautes? Pourquoi n'ont-ils pas encore financé de projet? Majoritairement (41%) par manque d'argent. Mais c'est bien dans leurs intentions de le faire prochainement dans 59,7% (19,7% "certainement oui", 40% "probablement oui"). Seuls 16,9% ne le feront probablement pas (12,5%) ou certainement pas (4,4%).

19 6. Quelques chiffres 6.1 Nombre de projets soutenus Un peu moins d'un tiers des édinautes se concentrent sur un seul projet (29,7 %). Un phénomène qui peut s'expliquer par l'importante proportion d'édinautes récents (40,4% se sont intéressés au crowdfunding à partir de 2013). Parmi les deux tiers restants, une nette majorité (49,2%) soutiennent de 2 à 5 projets. 14,6%, 6 à 10 projets. Et 6,5% en soutiennent plus de 10.

20 6.2 Montant de l'investissement à ce jour 10,3% des répondants ont investi plus de 1000 dans des projets de bande dessinée. 7,8% entre 510 et Ces "gros" édinautes tirent la moyenne des investissements vers le haut puisqu'ils représentent près du cinquième de l'échantillon. Le total investi, pour 12,5% d'entre eux, se situe entre 260 et ,3% entre 110 et ,6% entre 60 et 100. Soit 55,4% des répondants pour ces investissements "moyens". 15,9% ont investi entre 30 et 50, 8,9% se sont limités à 20 et 1,7% à 10 sans doute une somme symbolique pour soutenir une connaissance. Soit 26,4%, ce qui est cohérent avec la proportion de 29,7% d'édinautes qui affirment n'avoir soutenu qu'un projet. Il est à noter que, parmi les édinautes de Sandawe, le panier moyen réel est de Limite d'investissement par projet

21 Les édinautes se fixent quand même une limite maximum d'investissement par projet. A la question "Quel est le montant maximum que vous seriez prêt à donner pour permettre à un projet que vous aimez d'aboutir?", 30,8% ne dépasseraient pas les 50 (dont 28,6% entre 30 et 50, et 2,6% 20 ou moins). 31,2% iraient jusqu'à 100 et 20,9% jusqu'à 250, sommes déjà importantes pour un ménage moyen. Et 17,1% seraient prêts à investir de plus grosses sommes (dont 8,5% jusqu'à 500, 4,7% jusque 1000 et 3,8% plus de 1000!). 7. Les développements du crowdfunding en bande dessinée Vers quoi doit s'orienter le crowdfunding en bande dessinée? Les édinautes (ou édinautes potentiels, car les questions suivants s'adressaient à l'ensemble des participants) souhaitent-ils soutenir d'autres projets que les albums ou doit-on se cantoner à ceux-ci? 7.1 Produits dérivés et autres 29,1% des répondants sont assez radicaux : ils ne soutiendraient que des albums de bande dessinée. Le reste ne les intéresse pas. Parmi les autres, cela dépend des intérêts personnels dans ce milieu d'amateurs où l'on ne peut TOUT collectionner et où l'on doit se fixer des spécialités. 34,9% souhaiteraient des sérigraphies ou autres impressions d'art à partir de la BD, 30,8% des figurines ou autres objets d'arts inspirés de la BD ou encore des "Art Books" et autres recueils d'illustration. 23,3% seraient prêts à soutenir des salons et festivals BD, 18,4% des expositions sur la bande dessinée, 12,4% des fresques murales aux couleurs d'univers de BD.

22 En ce qui concerne le soutien aux médias 9, 15,5% pourraient investir dans des magazines de création BD papier, 14,7% dans des magazines papier d'information sur la bande dessinée ou encore, 10,1% des sites internet spécialisés dans l'information BD et 9 % dans des magazines de création BD numérique. Enfin, 12,1% seraient intéressés par des livres d'essais ou d'exégèse sur la bande dessinée 7.2 L'aide à l'édition Est-ce que le crowdfunding doit permettre à des éditeurs ayant déjà des albums en préparation de compléter leur financement afin de permettre à ceux-ci de voir le jour 10? Les répondants y sont favorables en grande majorité, soit 62% des répondants (27,2% "certainement oui", 34,9% "probablement oui"). Un cinquième (19,1% "peut-être") se tâte encore, et seulement 14,5% sont opposés à cette idée (dont 4,3% "certainement non"). Chez les édinautes, les proportions sont relativement comparables, mais la réponse est plus ferme : 35,3% de "certainement oui". 9 Notons à ce propos que, en 2013, une émission de télévision spécialisée dans la bande dessinée, "Kaboom!", avait été financée par les édinautes de Sandawe.com. 10 En 2011, cela avait été fait par le groupe Média-Participations sur le site MyMajorCompany. Plusieurs albums prévus chez Dupuis, Dargaud et Le Lombard avaient bénéficié d'un complément de financement, une expérience récidivée ultérieurement avec le soutien au marketing de Largo Winch.

23 7.3 L'aide à l'auto-édition Le crowdfunding en bande dessinée doit-il permettre à un auteur de s'éditer sans passer par un éditeur, et rester totalement maître de l'édition et de la commercialisation de son œuvre, remplaçant ainsi l'"édition à compte d'éditeur" ou "à compte d'auteur" par celle "à compte d'édinaute"? Les répondants y sont favorables dans 60,5% des cas (29,2% "certainement oui", 31,3% "probablement oui" et 23,5% se tâtent encore (23,5% "peut-être". 10,7% y sont opposés (dont 2,9% "certainement non"). Il n'y a pas de différence notable entre édinautes et non-édinautes.

24 Par rapport au fait que cela ne donne pas lieu à un retour sur investissement dans ce cas précis, les répondants sont mitigés. Pour un quart (14,8% "probablement oui" et 10,4% "probablement non"), cela serait un frein. Pour 37,6%, cela n'en serait pas un (21,5% "probablement non" et 16,1% "certainement non"). Les autres ne se positionnent pas (21% "peut-être" et 16,1% "je ne sais pas"). A ce propos, il est important de rappeler que seuls MyMajorCompany et Sandawe offrent un retour sur investissement aux personnes qui investissent dans un projet. Sur toutes les autres plates-formes, seules les contreparties "physiques" ou virtuelles sont proposées. Il n'y a pas de différence entre les édinautes et les non-édinautes. 7.4 Un complément à l'édition traditionnelle? Pour 59% des répondants, le crowdfunding de bande dessinée pallie à des lacunes de l'édition traditionnelle. Le corpus de réponses à la question ouverte "si oui, à quoi pallie-t-il?" nécessiterait une analyse fine. De grands thèmes s'en dégagent. - Permettre à des jeunes auteurs de faire leurs premiers pas et de se faire connaître (remplaçant ainsi les défuntes revues d'antan); - éditer des œuvres refusées par les circuits traditionnels; - pallier l'absence de prise de risque, d'audace ou à la frilosité de l'édition traditionnelle; - donner la voix au lecteur et non aux commerciaux, mieux respecter le lecteur; - ouvrir à des petits tirages de "niche", atypiques; - ouvrir aux nouvelles idées, aux projets hors-normes;

Comment est née l idée d appliquer le modèle «crowdfunding» à une maison d édition?

Comment est née l idée d appliquer le modèle «crowdfunding» à une maison d édition? Crowdfunding Un entretien avec Patrick Pinchart, Editions Sandawe 24 juin 2014 Comment est née l idée d appliquer le modèle «crowdfunding» à une maison d édition? A la fois comme une sorte de synthèse

Plus en détail

L'appel public à l'épargne, pour quel besoin de financement? (2/3)

L'appel public à l'épargne, pour quel besoin de financement? (2/3) L'appel public à l'épargne, pour quel besoin de financement? (2/3) Lors d'une précédente analyse, nous avions présenté deux outils d'appel public à l'épargne qui bénéficient d'un régime légal favorable

Plus en détail

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement...

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement... Bonjour, Maintenant que vous avez compris que le principe d'unkube était de pouvoir vous créer le réseau virtuel le plus gros possible avant que la phase d'incubation ne soit terminée, voyons COMMENT ce

Plus en détail

Septembre 2010 - N 87 L édition 2010 du Game Fair en Loir-et-Cher Profil des visiteurs et impact économique. Enquête réalisée du 18 au 20 juin 2010

Septembre 2010 - N 87 L édition 2010 du Game Fair en Loir-et-Cher Profil des visiteurs et impact économique. Enquête réalisée du 18 au 20 juin 2010 Septembre 10 - N 87 L édition 10 du Game Fair en Loir-et-Cher Profil des visiteurs et impact économique Enquête réalisée du 18 au juin 10 Depuis 1987, le Game Fair a élu domicile dans le cadre prestigieux

Plus en détail

Digital Trends Morocco 2015. Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014

Digital Trends Morocco 2015. Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014 Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014 Sommaire 04 Objectifs de la démarche 07 Méthodologie 05 Parties prenantes 09 Résultats de l étude 06 Objectifs de l étude 37 Conclusion 02 Contexte

Plus en détail

Etude sur les usages de la lecture de bande dessinée Numérique / izneo - Labo BnF

Etude sur les usages de la lecture de bande dessinée Numérique / izneo - Labo BnF Etude sur les usages de la lecture de bande dessinée Numérique / izneo - Labo BnF Table des matières Contexte...1 Sélection des participants...2 Méthodologie :...5 Questionnaire :...5 Résultats concernant

Plus en détail

Questionnaire Enfants Projet Accueil dans les BM

Questionnaire Enfants Projet Accueil dans les BM 1 HEG- 2006- Cours Statistique et techniques d'enquête Questionnaire Enfants Projet Accueil dans les BM "Nous sommes des étudiants de la Haute Ecole de Gestion à Genève nous faisons des études pour travailler

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina

Observatoire Orange Terrafemina Observatoire Orange Terrafemina Vague 8 Du 20 heures à Twitter : Les réseaux sociaux bousculent l info n 1101347 Octobre 2011 Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 20252 2, rue de Choiseul

Plus en détail

Institut Pro-Actions. Valorisation du produit action

Institut Pro-Actions. Valorisation du produit action Institut Pro-Actions Valorisation du produit action Présentation des résultats BJ5780 De : Philippe Le Magueresse, Marc Rota, Laurent Gassie / OpinionWay A : Alain Metternich / Dominique Leblanc / Institut

Plus en détail

Pourquoi ce sondage Netino / Opinion Way *?

Pourquoi ce sondage Netino / Opinion Way *? Sondage : la perception des commentaires sous article (sites d actualités) Pourquoi ce sondage Netino / Opinion Way *? Lemonde.fr, Lefigaro.fr, Tf1News.fr, RTL.fr, Yahoo Actualités etc tous les grands

Plus en détail

Etude nationale sur l audition Résultats

Etude nationale sur l audition Résultats Etude nationale sur l audition Résultats 18 février 2013 Partenaires de l étude: Contenu Résumé Introduction Objectif Méthodologie de l étude Raisons pour lesquelles aucun appareil auditif n a été porté

Plus en détail

Hadopi Département Recherche, Etudes et Veille (DREV)

Hadopi Département Recherche, Etudes et Veille (DREV) Hadopi Département Recherche, Etudes et Veille (DREV) Livre numérique et terminaux de lecture, quels usages? note d analyse Dans le cadre de la mission légale d observation des utilisations licites et

Plus en détail

La révolution de l'activité féminine. Hervé Le Bras EHESS

La révolution de l'activité féminine. Hervé Le Bras EHESS La révolution de l'activité féminine Hervé Le Bras EHESS En cinquante années, d'un point de vue démographique, le travail a changé de nature. On pouvait craindre que l'allongement de la vie et celui des

Plus en détail

«LE COMPORTEMENT DE L INVESTISSEUR TUNISIEN»

«LE COMPORTEMENT DE L INVESTISSEUR TUNISIEN» CONSEIL DU MARCHE FINANCIER DEPARTEMENT DES ETUDES ET DES STATISTIQUES «LE COMPORTEMENT DE L INVESTISSEUR TUNISIEN» SONDAGE REALISE AUPRES DES SOUSCRIPTEURS A L OCCASION DE L OPV SOTRAPIL Etude menée par

Plus en détail

La culture financière des Français

La culture financière des Français C entr e de Recher c h e po u r l E t u d e et l Obser va t i o n des Co n d it io n s de V ie Département Conditions de vie et aspirations La culture financière des Français Etude réalisée à la demande

Plus en détail

Les formats de la publicité en ligne

Les formats de la publicité en ligne INTRODUCTION Internet, une valeur sûre dans le mix-média L'intégration d'internet dans une stratégie média est quelque chose d'irréversible. Le site web de l'entv est là pour vous permettre d'accroître

Plus en détail

Sondage sur le phénomène de la cyberintimidation en milieu scolaire. Rapport présenté à la

Sondage sur le phénomène de la cyberintimidation en milieu scolaire. Rapport présenté à la Sondage sur le phénomène de la cyberintimidation en milieu scolaire Rapport présenté à la Mars 2008 Tables des matières Contexte et objectifs.... 2 Page Méthodologie.3 Profil des répondants...6 Faits saillants..10

Plus en détail

Inviter au plus vite tous les acteurs de la création, de l'édition, de la diffusion et de la lecture à des «États généraux du livre et de la lecture».

Inviter au plus vite tous les acteurs de la création, de l'édition, de la diffusion et de la lecture à des «États généraux du livre et de la lecture». Eléments pour une politique en faveur du livre et de la lecture Par Aurélie Filippetti, députée de Moselle, responsable du pôle Culture, audiovisuel, médias dans l équipe de campagne de François Hollande.

Plus en détail

Chapitre X : Monnaie et financement de l'économie

Chapitre X : Monnaie et financement de l'économie Chapitre X : Monnaie et financement de l'économie I. Le financement de l'économie Financement = fait d'apporter des fonds à un individu, une entreprise, ou à soi-même. A) Les différents types de financement

Plus en détail

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire -

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Juin 2009 1 Objectifs Réalisée par CROP pour le compte de l Association québécoise d établissements

Plus en détail

Normes de rédaction : Comment faire référence aux documents?

Normes de rédaction : Comment faire référence aux documents? Normes de rédaction : Comment faire référence aux documents? Renato Scariati et Cristina Del Biaggio Département de géographie Université de Genève Version : 02 février 2010 Normes de rédaction 1 Table

Plus en détail

Le Web, les réseaux sociaux et votre entreprise. Applaudissons les Visionnaires 2009 de Québec. La génération C et le marché du travail

Le Web, les réseaux sociaux et votre entreprise. Applaudissons les Visionnaires 2009 de Québec. La génération C et le marché du travail VOLUME 12 NO 3 FÉVRIER/MARS 2010 LE MAGAZINE DE LA CHAMBRE DE COMMERCE DE QUÉBEC Le Web, les réseaux sociaux et votre entreprise 13 chemin du Pied-de Roi, Lac-Beauport (Québec) G3B 1N6 ENVOI DE PUBLICATION

Plus en détail

Le DSI au service de l'expérience Client

Le DSI au service de l'expérience Client 1/24 Cette étude a été réalisée et publiée à l'occasion de la conférence «Le DSI au service de l'expérience Client» organisée par CIO le 18 mars 2014 au Centre d'affaires Paris Trocadéro. La rédaction

Plus en détail

COMMENT FAIRE POUR Mettre en œuvre le questionnaire de MY WORLD sur les téléphones

COMMENT FAIRE POUR Mettre en œuvre le questionnaire de MY WORLD sur les téléphones COMMENT FAIRE POUR Mettre en œuvre le questionnaire de MY WORLD sur les téléphones L enquête sur My World est disponible à travers trois canaux principaux: en ligne sur www.myworld2015.org hors ligne sous

Plus en détail

Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding

Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding Sondage exclusif Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding Un sondage exclusif mené par l Institut Think pour Sondage «Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding» mené par l Institut

Plus en détail

Préparation aux concours de cadre supérieur de la Fonction Publique Territoriale

Préparation aux concours de cadre supérieur de la Fonction Publique Territoriale MANANTRA CONCEPT : Ce n'est pas de la Formation c'est du Coaching Http://www.manantra.com Préparation aux concours de cadre supérieur de la Fonction Publique Territoriale http://www.manantra.com Table

Plus en détail

ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU En collaboration avec

ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU En collaboration avec ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU L I V R E B L A N C En collaboration avec RÉSUMÉ 2 Ce livre blanc repose sur une étude commandée par Karma Gaming et réalisée par Gaming Insights Group. Les données viennent

Plus en détail

METTRE LE NUMÉRIQUE AU SERVICE D UN NOUVEAU MODÈLE DE BIBLIOTHÈQUE

METTRE LE NUMÉRIQUE AU SERVICE D UN NOUVEAU MODÈLE DE BIBLIOTHÈQUE 1 METTRE LE NUMÉRIQUE AU SERVICE D UN NOUVEAU MODÈLE DE BIBLIOTHÈQUE Architectures Numériques d'informations. Usages, Contenus et Technologies. Paris, 2 juillet 2010 L emprunteur se fait rare 2 Evolution

Plus en détail

Sociologie des joueurs en ligne

Sociologie des joueurs en ligne Mars 2013 Sociologie des joueurs en ligne Enquête ARJEL 2012 Autorité de régulation des jeux en ligne 2 Propos introductifs à l enquête sur la sociologie des joueurs Au-delà de la publication trimestrielle

Plus en détail

Bleu design Inc. Ronde finale Cas de marketing. Place à la jeunesse 2009

Bleu design Inc. Ronde finale Cas de marketing. Place à la jeunesse 2009 Bleu design Inc. Place à la jeunesse 2009 BLEU DESIGN Alors que pour certains le design est accessoire, pour d'autres c'est un mode de vie. C'est le cas d'amélia et d'éric, qui se sont rencontrés à l Académie

Plus en détail

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sommaire exécutif Préparé pour le ministère du Patrimoine canadien 4 septembre 2012 Date d attribution

Plus en détail

Consumer. Fiche Synthètique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI)

Consumer. Fiche Synthètique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI) Fiche Synthètique Consumer Journey Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI) Juillet 2013 1 Le secteur des télécommunications a subi des modifications qui ont permis

Plus en détail

Assurance Vie en Ligne

Assurance Vie en Ligne Synthèse - Mars 2014 Benchmark concurrentiel de l expérience client en ligne e Assurance Vie en Ligne 6 sites d acteurs de référence de l Assurance Vie en Ligne plus de 7.000 internautes mobilisés www.observatoire-eperformance.com

Plus en détail

Règlement du jeu télévisé «JEUX DE NUIT»

Règlement du jeu télévisé «JEUX DE NUIT» Règlement du jeu télévisé «JEUX DE NUIT» Ce règlement est à considérer dans le cadre de l Arrêté Royal du 21 juin 2011 fixant les conditions auxquelles doivent satisfaire les jeux proposés dans le cadre

Plus en détail

Partage prix solde vente maison indivision

Partage prix solde vente maison indivision Partage prix solde vente maison indivision Question sur partage vente d'une maison acquise en indivision avec mon ex. Début PACS en 2003, fin en août 2008. Nous avons acheté une maison en 2006 à 137000?

Plus en détail

METTRE LE NUMÉRIQUE AU SERVICE D UN NOUVEAU MODÈLE DE BIBLIOTHÈQUE

METTRE LE NUMÉRIQUE AU SERVICE D UN NOUVEAU MODÈLE DE BIBLIOTHÈQUE METTRE LE NUMÉRIQUE AU SERVICE D UN NOUVEAU MODÈLE DE BIBLIOTHÈQUE Bibliothèque Publique Centrale pour la Région de Bruxelles-Capitale Les journées du livre numérique. Bruxelles, 4 octobre 2010 L emprunteur

Plus en détail

Les jeunes et les métiers de l industrie

Les jeunes et les métiers de l industrie Novembre 2013 Institut Lilly N 111442 Contacts : Damien Philippot / Esteban Pratviel 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l étude A - B - C - D - Le

Plus en détail

En conséquence, toutes les banques qui souhaitent notes de commerce, doit obtenir l'autorisation de la Commission.

En conséquence, toutes les banques qui souhaitent notes de commerce, doit obtenir l'autorisation de la Commission. Le système bancaire Shvetsarii caractérisé par des règles strictes. Toutes les banques et institutions financières impliquées dans les activités bancaires, doivent s'inscrire auprès de la Commission bancaire

Plus en détail

1 Pourquoi mesurer la satisfaction de vos clients?

1 Pourquoi mesurer la satisfaction de vos clients? A l heure où la compétitivité est exacerbée, conquérir un client représente un investissement, le fidéliser également. L un des objectifs majeurs consiste à bien répartir vos investissements afin de capitaliser

Plus en détail

SOMMAIRE. > Notre premier concurrent. > Notre second concurrent.

SOMMAIRE. > Notre premier concurrent. > Notre second concurrent. SOMMAIRE I. Etude de marché. > Le marché du chocolat en France. > La marque. > Les points forts de la marque. > Les différents produits de la marque. > Les action menées par la marque. II. Etude de la

Plus en détail

[Etude de marché] Crowdfunding, Financement participatif d entreprise: Qui sont les investisseurs?

[Etude de marché] Crowdfunding, Financement participatif d entreprise: Qui sont les investisseurs? [Etude de marché] Crowdfunding, Financement participatif d entreprise: Qui sont les investisseurs? Contexte : Cette étude de marché avait pour objet d analyser les réactions des individus vis-à-vis du

Plus en détail

NC 35 Norme comptable relative aux états financiers consolidés

NC 35 Norme comptable relative aux états financiers consolidés NC 35 Norme comptable relative aux états financiers consolidés Champ d'application 1. La présente norme doit être appliquée à la préparation et à la présentation des états financiers consolidés d'un groupe

Plus en détail

Servez-les bien ou vous les perdrez. Les clients des compagnies d assurance canadiennes en attendent plus de leur assureur en ligne

Servez-les bien ou vous les perdrez. Les clients des compagnies d assurance canadiennes en attendent plus de leur assureur en ligne Servez-les bien ou vous les perdrez Les clients des compagnies d assurance canadiennes en attendent plus de leur assureur en ligne Le secteur canadien de l assurance multirisque est en train de subir des

Plus en détail

Règlement du jeu télévisé «Luna-Park»

Règlement du jeu télévisé «Luna-Park» Règlement du jeu télévisé «Luna-Park» Ce règlement est à considérer dans le cadre de l Arrêté Royal du 21 juin 2011 fixant les conditions auxquelles doivent satisfaire les jeux proposés dans le cadre de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10

DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10 UNE CAMPAGNE DE COMMUNICATION SUR LA LIBRAIRIE INDÉPENDANTE DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10 BIENVENUE Chez mon libraire, La librairie est un lieu essentiel de partage, qui valorise la richesse de notre

Plus en détail

Importer un inventaire. Even Marketplaces v2.0

Importer un inventaire. Even Marketplaces v2.0 Importer un inventaire Even Marketplaces v2.0 La création d'un inventaire sur Neteven peut se faire de deux manières : Importation d'un inventaire existant Création manuelle, objet par objet. Ce tutorial

Plus en détail

Guide du Vendeur PrestaShop

Guide du Vendeur PrestaShop Guide du Vendeur PrestaShop Analyse clientèle Il est à noter que visiteurs et clients sont à dissocier. On appelle visiteur une personne inconnue (non inscrite ou non connectée) navigant sur votre boutique.

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ 3. Les crédits 3.1 Les crédits en cours 3.1.1 Les ménages ayant au moins un crédit en cours Un peu plus du quart, 31%, des ménages en situation de déclarent avoir au moins un crédit en cours. Il s agit

Plus en détail

elle devrait bientôt débarquer en Belgique.

elle devrait bientôt débarquer en Belgique. Vendue à bas prix, dès la fin de ce mois, la Way-C est la première tablette conçue sur le continent noir. Selon son concepteur congolais (Brazzaville), elle devrait bientôt débarquer en Belgique. C est

Plus en détail

«Le Leadership en Suisse»

«Le Leadership en Suisse» «Le Leadership en Suisse» Table des matières «Le Leadership en Suisse» Une étude sur les valeurs, les devoirs et l efficacité de la direction 03 04 05 06 07 08 09 11 12 13 14 «Le Leadership en Suisse»

Plus en détail

Résumé de l étude. Citoyenneté et participation. Les motivations à participer TABLEAU - PRINCIPALES MOTIVATIONS À PARTICIPER AUX

Résumé de l étude. Citoyenneté et participation. Les motivations à participer TABLEAU - PRINCIPALES MOTIVATIONS À PARTICIPER AUX Table des matières Recherche et rédaction Rock Beaudet Frédéric Lapointe de Asynchrolab Comité de suivi de l étude Steve Francoeur Nicolas Fournier Julie Richard Niki Messas Coordination Caroline Rioux

Plus en détail

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4.1 Les contacts avec la banque et la connaissance du fonctionnement bancaire 4.1.1 Les contacts avec la banque

Plus en détail

Déficiences visuelles et accessibilité du patrimoine historique : synthèse des résultats du sondage

Déficiences visuelles et accessibilité du patrimoine historique : synthèse des résultats du sondage Déficiences visuelles et accessibilité du patrimoine historique : synthèse des résultats du sondage D Histoires en Patrimoine J ai fondé D Histoires en Patrimoine en juillet 2013, sous le statut d autoentrepreneur.

Plus en détail

Baromètre de l innovation Janvier 2015

Baromètre de l innovation Janvier 2015 Baromètre de l innovation Janvier 2015 Les pratiques culturelles des français et leurs usage s numériques Un baromètre BVA Syntec numérique Sondage réalisé par pour le Méthodologie Recueil Enquête réalisée

Plus en détail

BILAN ANALYTIQUE DES QUESTIONNAIRES DE CURIOSITAS

BILAN ANALYTIQUE DES QUESTIONNAIRES DE CURIOSITAS BILAN ANALYTIQUE DES QUESTIONNAIRES DE CURIOSITAS Contribution: Théo Cabréro, Stéphanie Couvreur, Olivier Kahn Rédaction: Marie-Edith Dorsinville, Saiying Guo, Laura Poullias, Boe Przemyslak I. Méthodologie

Plus en détail

Etude MIKE - Abstract

Etude MIKE - Abstract www.zhaw.ch/psychologie Etude MIKE - Abstract L étude MIKE a examiné de manière représentative le comportement en matière d utilisation des médias des enfants en âge d aller à l école primaire vivant en

Plus en détail

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com Achats en ligne et conversion Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic tradedoubler.com Lorsqu il s agit de choisir une marque ou un produit à acheter, les consommateurs européens

Plus en détail

Dernière mise à jour : septembre 2014

Dernière mise à jour : septembre 2014 Crédit d impôt remboursable pour l édition de livres TABLE DES MATIÈRES Société admissible....... 1 Société exclu... 2 Maison d édition reconnue.. 2 Ouvrages admissibles...... 2 Ouvrages exclus. 3 Auteur

Plus en détail

Une épargne toujours importante, objectif prioritaire pour les collectivités locales

Une épargne toujours importante, objectif prioritaire pour les collectivités locales Une épargne toujours importante, objectif prioritaire pour les collectivités locales Depuis maintenant plusieurs années, les collectivités locales s'efforcent d'augmenter leur épargne afin d'autofinancer

Plus en détail

SONDAGE AUPRÈS DES ÉTUDIANTS CANADIENS

SONDAGE AUPRÈS DES ÉTUDIANTS CANADIENS SONDAGE AUPRÈS DES ÉTUDIANTS CANADIENS Sommaire exécutif Présenté par : TABLE DES MATIÈRES PUBLICITÉ SUR CAMPUS P. 3 COMMUNICATIONS MOBILES P. 8 HABITUDES EN LIGNE P. 18 HABITUDES MÉDIA P. 26 MÉTHODOLOGIE

Plus en détail

Le baromètre Ateliers d'art de France 24 février 2006

Le baromètre Ateliers d'art de France 24 février 2006 Dominique Reynié Conseil Le baromètre Ateliers d'art de France 24 février 2006 Dominique Reynié Conseil Ateliers d'art de France Siret n 478 001 290 00012 4, passage Roux, 75017 Paris 7 bis rue de la Durance,

Plus en détail

Anticiper pour avoir une innovation d'avance : le leitmotiv de Pierre Jouniaux, entrepreneur du big data!

Anticiper pour avoir une innovation d'avance : le leitmotiv de Pierre Jouniaux, entrepreneur du big data! Anticiper pour avoir une innovation d'avance : le leitmotiv de Pierre Jouniaux, entrepreneur du big data! Pierre Jouniaux http://www.safety line.fr CV : Pierre Jouniaux, ingénieur aéronautique, pilote

Plus en détail

Inclusion bancaire et financière, quelles nouvelles?

Inclusion bancaire et financière, quelles nouvelles? Inclusion bancaire et financière, quelles nouvelles? Ce que nous apprennent les dernières données issues de l'enquête Special Eurobarometer 373 1 «retail financial services» en matière d'inclusion financière.

Plus en détail

GESTION DE LA RELATION CLIENT (CRM) Etat actuel et perspectives du marché suisse en 2002

GESTION DE LA RELATION CLIENT (CRM) Etat actuel et perspectives du marché suisse en 2002 GESTION DE LA RELATION CLIENT (CRM) Etat actuel et perspectives du marché suisse en 2002 CONSULTING KPMG Consulting SA La «gestion de la relation client» (ou, en anglais, Customer Relationship Management,

Plus en détail

PEWDIEPIE : UN RÊVE ÉMISSIONS DOSSIERS CHRONIQUES GRATUITS FORUMS

PEWDIEPIE : UN RÊVE ÉMISSIONS DOSSIERS CHRONIQUES GRATUITS FORUMS Se connecter ÉMISSIONS DOSSIERS CHRONIQUES GRATUITS FORUMS VITE-DIT Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d être signalés. Si nécessaire, ils feront

Plus en détail

Baromètre BVA Santé. Vieillissement & Silver économie - Vague 1 - pour Orange Healthcare et MNH

Baromètre BVA Santé. Vieillissement & Silver économie - Vague 1 - pour Orange Healthcare et MNH Baromètre BVA Vieillissement & Silver économie - Vague 1 - pour Orange Healthcare et MNH en partenariat avec le Figaro avec le concours scientifique de la Chaire de Sciences Po Fiche technique Recueil

Plus en détail

Une étude sur : «La Supply Chain comme facteur clé de compétitivité» Jeudi 27 juin 2013 Au Grand Hôtel Opéra, Paris

Une étude sur : «La Supply Chain comme facteur clé de compétitivité» Jeudi 27 juin 2013 Au Grand Hôtel Opéra, Paris Jeudi 27 juin 2013 Au Grand Hôtel Opéra, Paris Une étude sur : «La Supply Chain comme facteur clé de compétitivité» A l'initiative de Réalisée par Pour le compte de Une étude basée sur un nombre significatif

Plus en détail

Produits laitiers de ferme

Produits laitiers de ferme Produits laitiers de ferme Produits laitiers de ferme CRIOC, novembre 2008 Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Consommation de produits laitiers de ferme 4. Perception des produits laitiers de ferme

Plus en détail

Notre planète mobile : Suisse

Notre planète mobile : Suisse Notre planète mobile : Suisse Mieux comprendre les utilisateurs de mobiles Mai 2013 1 Synthèse Les smartphones font désormais partie intégrante de notre vie quotidienne. Le taux de pénétration du smartphone

Plus en détail

LA GESTION DES SERVICES INFORMATIQUES À L'ÉPREUVE DU TERRAIN

LA GESTION DES SERVICES INFORMATIQUES À L'ÉPREUVE DU TERRAIN ÉTUDE ITIL ITIL/ITSM ITSM Novice ou expert? LA GESTION DES SERVICES INFORMATIQUES À L'ÉPREUVE DU TERRAIN Sondage réalisé auprès de 93 entreprises pour le compte d'ibm conception graphique et réalisation

Plus en détail

To buzz or not to buzz?

To buzz or not to buzz? Georges CHÉTOCHINE To buzz or not to buzz? Comment lancer une campagne de buzz marketing Groupe Eyrolles, 2007 ISBN : 978-2-212-53812-0 CHAPITRE 5 Recruter, former, animer les évangélistes Les vecteurs

Plus en détail

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles Étude auprès de la génération X Le paiement virtuel et la gestion des finances Rapport Présenté à Madame Martine Robergeau Agente de Développement et des Communications 11 octobre 2011 Réf. : 1855_201109/EL/cp

Plus en détail

TABLETTE EN ENTREPRISE OÙ EN EST-ON?

TABLETTE EN ENTREPRISE OÙ EN EST-ON? Une étude pour TABLETTE EN ENTREPRISE OÙ EN EST-ON? Novembre 2013 Descriptif de l'étude Objectifs : Connaître le degré d'adoption de la tablette en entreprise. Savoir à quelles applications ces nouveaux

Plus en détail

Les publics de l art contemporain

Les publics de l art contemporain Direction générale de la création artistique Les publics de l art contemporain Première approche Exploitation de la base d enquête du DEPS «Les pratiques culturelles des Français à l ère du numérique -

Plus en détail

CONCEPT Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux

CONCEPT Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux new 3 12 2014 CONCEPT Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux est la déclinaison suisse du célèbre magazine français lancé en 1968. Alors précurseur sur la cible des 50 ans et plus, il est aujourd hui le

Plus en détail

Société Anonyme à conseil d administration au capital de 6.515.148. Siège social : 13 rue Louis Pasteur 92100 Boulogne Billancourt

Société Anonyme à conseil d administration au capital de 6.515.148. Siège social : 13 rue Louis Pasteur 92100 Boulogne Billancourt Société Anonyme à conseil d administration au capital de 6.515.148 Siège social : 13 rue Louis Pasteur 92100 Boulogne Billancourt RCS NANTERRE B 391 504 693 S T A T U T S Mis à jour en date du 19 mai 2015

Plus en détail

Lancer et réussir sa campagne de collecte

Lancer et réussir sa campagne de collecte Lancer et réussir sa campagne de collecte Contactez-nous! contact@helloasso.com 06 58 39 99 60 Lancer et réussir votre campagne de collecte Étape 1 : Rédiger votre page de collecte - Présenter votre projet

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague Septembre 2011 Baromètre annuel vague - 1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

Les Entreprises du Libre. Cartographie des Entreprises du Logiciel Libre du CNLL

Les Entreprises du Libre. Cartographie des Entreprises du Logiciel Libre du CNLL Les Entreprises du Libre Cartographie des Entreprises du Logiciel Libre du CNLL Page 2 AVANT PROPOS «Le Conseil National du Logiciel Libre a été créé en février 2010, par les grandes associations du Logiciel

Plus en détail

Adolescents : la vie en musique!

Adolescents : la vie en musique! Adolescents : la vie en musique! Les enfants en parlent J ai déjà piraté il y a longtemps, maintenant j achète mes musiques. Ordinateur, téléphone, baladeur : comment les jeunes écoutent-ils de la musique

Plus en détail

PARCOURS COMPLET AU COURS MOYEN

PARCOURS COMPLET AU COURS MOYEN 81 I) UNE ENTAME DE TYPE "SOCIAL" : LE BUREAU DE POSTE Le bureau de poste de St Herblain Preux est récent. La classe de CM de l'école proche ("Les Crépinais") pouvait y découvrir divers aspects de l'informatique

Plus en détail

«LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER»

«LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER» 28/04/15 1 «LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER» Le 6 novembre 2014, le Président de la République a officiellement annoncé la candidature de la France à l organisation

Plus en détail

La publicité sur Internet, un gage de réussite

La publicité sur Internet, un gage de réussite 1 La publicité sur Internet, un gage de réussite mondiales, qui, plus encore qu à travers leur langue, ont le pouvoir de faire ou défaire une marque en un clin d oeil. Peu onéreuse, rapide, réactive, polyvalente,

Plus en détail

81% des consommateurs CONNAISSENT LA

81% des consommateurs CONNAISSENT LA 81% des consommateurs CONNAISSENT LA MARQUE des objets publicitaires qu ils ont conservés et plus de 79% aimeraient en RECEVOIR DAVANTAGE Pas un Objet Pub! Une pub TV finit souvent ZAPPEE POURQUOI COMMUNIQUER

Plus en détail

1 er réseau social dédié à la photographie

1 er réseau social dédié à la photographie 1 er réseau social dédié à la photographie http://www.pixelistes.com Présentation Créé en mai 2005 par un photographes passionné, Pixelistes avait pour premier objectif de répondre aux questions que les

Plus en détail

Le Belge et les investissements durables.

Le Belge et les investissements durables. Le Belge et les investissements durables. BANQUE & ASSURANCES Le Belge préfère les placements durables même s il ne sait pas précisément ce que cela signifie Préface Investir de manière socialement responsable,

Plus en détail

Octroi de crédit : la minimisation des risques de défaillance n'a pas le dernier mot

Octroi de crédit : la minimisation des risques de défaillance n'a pas le dernier mot Octroi de crédit : la minimisation des risques de défaillance n'a pas le dernier mot Aucun prêteur, c'est entendu, n'octroie de crédit à une personne qu'il ne considérerait pas comme potentiellement solvable.

Plus en détail

Etude sur la sécurité auprès des indépendants et des professions libérales Résultats concernant le secteur des médecins généralistes

Etude sur la sécurité auprès des indépendants et des professions libérales Résultats concernant le secteur des médecins généralistes 575BZ03, Juillet 2006 Etude sur la sécurité auprès des indépendants et des professions libérales Résultats concernant le secteur des médecins généralistes SPF Intérieur, Direction générale Politique de

Plus en détail

Douze règles pour fidéliser la clientèle.

Douze règles pour fidéliser la clientèle. Douze règles pour fidéliser la clientèle. Il n'y a pas de plus puissante arme marketing que le bouche à oreille (BAO). Pour que vos clients deviennent vos apôtres évangélistes, il faut commencer par les

Plus en détail

NetObserver Europe. Parmi les principaux enseignements, nous retiendrons notamment que :

NetObserver Europe. Parmi les principaux enseignements, nous retiendrons notamment que : NetObserver Europe TOUT SAVOIR SUR LES INTERNAUTES Communiqué de presse Paris, Mars 2008 Enseignements de la 16 ème vague de l étude NetObserver Europe : Des différences sensibles entre générations d internautes

Plus en détail

Réponse de l EBG à la consultation publique concernant le Plan France numérique 2020.

Réponse de l EBG à la consultation publique concernant le Plan France numérique 2020. Réponse de l EBG à la consultation publique concernant le Plan France numérique 2020. Ce document est une réponse à la consultation publique dans le cadre du plan France numérique 2020. Nous avons participé

Plus en détail

Enquête internationale 2013 sur le Travail Flexible

Enquête internationale 2013 sur le Travail Flexible Enquête internationale 2013 sur le Travail Flexible En octobre 2013, BakkerElkhuizen a mené une enquête en ligne parmi les professionnels RH en Allemagne, en Angleterre, en Belgique et aux Pays-Bas portant

Plus en détail

BVA / Orange / Forum d Avignon. Les Français et la culture numérique

BVA / Orange / Forum d Avignon. Les Français et la culture numérique Octobre 2010 BVA / Orange / Forum d Avignon Les Français et la culture numérique Ce sondage est réalisé par pour et le et sera présenté lors du du 4 au 6 novembre Contact BVA : Céline Bracq Directrice

Plus en détail

dans le peloton européen

dans le peloton européen 1 résultats européens La Belgique : dans le peloton européen L enquête Mediappro, menée parallèlement dans neuf pays européens (Belgique, Danemark, Estonie, France, Grèce, Italie, Pologne, Portugal et

Plus en détail

Thème 5. Proposition d'une activité d'exploration élève : Micro-trottoir «Qu'est-ce qu'une entreprise?»

Thème 5. Proposition d'une activité d'exploration élève : Micro-trottoir «Qu'est-ce qu'une entreprise?» Thème 5. Proposition d'une activité d'exploration élève : Micro-trottoir «Qu'est-ce qu'une entreprise?» Propriétés Description Intitulé court Proposition d'une activité d'exploration élève de type Micro-trottoir

Plus en détail

Les incitants à l'épargne sont-ils équitables en Belgique?

Les incitants à l'épargne sont-ils équitables en Belgique? Les incitants à l'épargne sont-ils équitables en Belgique? Fiscalité de l'épargne (1/2) Le Belge est, d'après les statistiques disponibles, un des meilleurs épargnants d'europe. Pourtant, plus d'un quart

Plus en détail

L emploi des jeunes. Les résultats de l étude Avril 2015. pour

L emploi des jeunes. Les résultats de l étude Avril 2015. pour L emploi des jeunes Les résultats de l étude Avril 2015 pour Contact : Laurent Bernelas Directeur de l activité Corporate & Management Tel : 01 78 94 89 87 Mob : 07 77 94 30 21 Email : lbernelas@opinion-way.com

Plus en détail

La crise n'a pas entamé la générosité des belges

La crise n'a pas entamé la générosité des belges INSTITUT POUR UN DÉVELOPPEMENT DURABLE Institut pour un Développement Durable Chaussée de Chastre, 113 B-5140 Sombreffe Tél : 0484.109.764 E-mail : idd@iddweb.be La crise n'a pas entamé la générosité des

Plus en détail