Crowdfunding et bande dessinée Le financement participatif de la BD

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Crowdfunding et bande dessinée Le financement participatif de la BD"

Transcription

1 Crowdfunding et bande dessinée Le financement participatif de la BD Sandawe.com, Contacts : Patrick Pinchart Philippe Bienfait

2 1. Introduction La présente enquête a été réalisée sur un échantillon de 1153 réponses. Les participants ont été recrutés via deux sites : le site de financement participatif de bande dessinée Sandawe.com, via mail direct aux membres, bannering et newsletter; le site d'informations actuabd.com, considéré comme "l'a.f.p. de la bande dessinée", via bannering et newletter. Le but était de mieux connaître le public participant au phénomène du crowdfunding en bande dessinée, et de tenter de cerner ses motivations. Etant donné le mode de recrutement et les spécificités de ces deux sites totalement dédiés à la bande dessinée, nous ne prétendons pas à une représentativité par rapport à l'ensemble du paysage du crowdfunding. Parmi les répondants, 67% avaient déjà soutenu un projet de bande dessinée par crowdfunding. Nous utiliserons pour faire référence à ceux-ci la dénomination "édinautes" 1. Pour les 33% d'autres répondants, l'appellation "non-édinautes" sera logiquement utilisée ci-dessous. 2 85% étaient des lecteurs, 7% des auteurs, 4% des professionnels autres que des auteurs (libraires, bibliothécaires, éditeurs, journalistes, etc.) et 4% des personnes sans rapport avec les catégories ci-dessus. 2. Résumé de l'enquête et de ses résultats 2.1 Portrait-robot Une partie du questionnaire tentait de cerner le portrait-robot des participants aux sites de crowdfunding de bande dessinée Sans surprise, il se rapproche du portrait-robot de l'amateur de bande dessinée moyen tel qu'on peut intuitivement se le représenter. Majoritairement de sexe masculin, il est dans la vie active (avec une majorité dans la tranche ans) et il possède donc un pouvoir d'achat plus important que les plus jeunes et les retraités, ce qui lui permet de consacrer une partie de ses ressources à ce type de loisir. Les Français et les Belges francophones y sont majoritaires, avec une sur-représentation des participants belges, explicable par l'importance de la bande dessinée dans la culture de ce pays. Ce sont principalement des lecteurs de bande dessinée dite "franco-belge", amateurs de classiques, mais éclectiques : ils sont également ouverts aux comics et aux mangas dans 1/3 des cas. 1 Néologisme créé en janvier 2010 au moment du lancement du site Sandawe.com pour nommer les personnes participant à un projet de crowdfunding. 2 Notons une sur-représentation des édinautes par rapport aux proportions du site Sandawe.com, où 30% des membres ont déjà financé un projet. Ce qui dénote une bien plus importante motivation de leur part à répondre à l'enquête.

3 Ils sont grands collectionneurs, avec des bibliothèques qui dépassent souvent les 1000 titres En ce qui concerne les différences entre les édinautes et les non-édinautes, elles sont peu fréquentes. Visiblement, il s'agit d'une même population d'amateurs avertis, les non-édinautes étant probablement des "édinautes en devenir" sinon, comment expliquer leur présence sur des sites de crowdfunding? Ce sont donc, déjà, des "investisseurs en bande dessinée" avant même de l'être dans le crowdfunding. Près de deux tiers des personnes qui n'ont pas encore investi dans un projet ont d'ailleurs l'intention de le faire prochainement. 2.2 Le processus du crowdfunding La plupart des édinautes ont financé des projets sur la plate-forme Sandawe le contraire eût été étonnant puisque l'enquête s'est déroulée partiellement dans sa communauté mais aussi sur Ulule, relativement dynamique dans ce domaine. Plus rares sont ceux qui l'ont fait sur MyMajorCompany, ou sur KissKissBankBank, lanterne rouge du classement derrière l'américain Kickstarter. S'ils sont venus au crowdfunding, c'est d'abord par curiosité, suite à un article dans les médias ou un résultat de moteur de recherche. Peu sont arrivés suite aux conseils d'un initiateur de projet ou un autre édinaute. Et c'est, pour eux, un phénomène récent car ils ne s'y intéressent que depuis un ou deux ans. Pourquoi ont-ils mis le doigt dans l'engrenage du crowdfunding? Pour récidiver "l'effet Grégoire" qui déclencha la vogue pour le crowdfunding en musique grâce à un immense succès commercial? Non : avant tout pour soutenir des projets qui, sans eux, ne verraient pas le jour. Et, pour des amateurs de BD comme eux, le fait de pouvoir suivre en direct les coulisses de la création et de recevoir des éditions exclusives, est un vrai moteur. Plus que le retour sur investissement, que l'on sait aléatoire dans les domaines culturels. Ils assument leur statut d'amateurs avertis et ne se laisseraient pas dicter leurs choix. S'ils ont franchi le pas du premier investissement, ce n'est pas parce que l'éditeur a expliqué ses arguments ou que les autres édinautes les ont conseillés, mais parce qu'ils se sont fiés à leur vision personnelle de la qualité du projet, sur base des visuels et informations présentés sur le site. Ils ont été mis en confiance, également, par le contact direct avec l'initiateur du projet et son implication sur le site ainsi que dans le dialogue avec les édinautes facteur indispensable, mais nonsuffisant, du succès du financement. Ils fonctionnent donc au coup de cœur, sans se fixer de budget mensuel ou annuel, lorsque ces différents facteurs les ont convaincus. Et, s'ils participent ensuite à la promotion des projets qu'ils ont financés, c'est principalement dans leur environnement proche, par le bouche-à-oreille et, dans une moindre mesure, les réseaux sociaux, qu'ils privilégient par rapport aux aides marketing (flyers, affiches, bandeaux publicitaires...) mis à leur disposition par l'éditeur et les initiateurs de projets. 2.3 Les motivations des édinautes

4 C'est d'abord pour faire émerger un projet et, dans une moindre mesure, soutenir un auteur, que les édinautes investissent. Les contreparties et le retour sur investissement viennent plus loin dans leurs motivations. Ce sont des amateurs de BD, pas des financiers. Parmi ces contreparties, c'est tout ce qui touche à l'album et à ses dérivés (édition "collector", ex-libris signé et numéroté), ainsi que l'impression de leur nom dans la liste des remerciements de l'auteur, qui leur plaît le plus. Ils marquent un profond désintérêt pour la version numérique, certes difficile à caser dans une bibliothèque de bédéphile, mais ils ne rechignent pas, en complément à ces contreparties "physiques", sur la possibilité d'un retour sur investissement 3. S'ils sont des amateurs de BD largement avertis, ils se considèrent avant tout sur les sites de crowdfunding comme de simples lecteurs, voire des mécènes dont le soutien permet à un initiateur de faire aboutir son projet. Ils laissent à l'auteur et à l'éditeur leurs boulots respectifs, sans ressentir le besoin d'intervenir dans ceux-ci. Deux tiers d'entre eux soutiennent plusieurs projets. Si la majorité ont déjà investi à ce jour entre 100 et 500, près d'un cinquième a largement dépassé ces sommes, allant jusqu'à plusieurs millieurs d'euros. Sur Sandawe, le panier moyen est de 350. Ils se mettent cependant une limite par projet. Un tiers ne dépassera pas 50 (somme souvent nécessaire pour acquérir une version hors-commerce), mais à l'opposé 17% n'hésiteront pas à amener plus de 250! 2.4 L'avenir du crowdfunding en bande dessinée Si un peu moins d'un tiers des répondants n'accepteraient de soutenir que des albums et rien d'autre, les autres sont ouverts à d'autres produits, principalement dérivés de l'œuvre initiale, comme des figurines, des sérigraphies, des "Art Books". Des choix qui correspondent probablement à leurs profils de collectionneurs.ils seraient même d'accord d'apporter leur obole à la réalisation de festivals et salons, et de soutenir les médias consacrés à la bande dessinée, ou encore des essais et des livres d'exégèse. Les participants sont également ouverts à ce que des éditeurs de bande dessinée extérieurs complètent, grâce à eux, le budget de financement d'albums en préparation 4. Pour eux, le crowdfunding doit aussi permettre à des auteurs de publier leurs albums sans passer par un éditeur, substituant l'édition "à compte d'éditeur" par celle "à compte d'édinaute". Pour un quart d'entre eux, par contre, le fait de ne pas avoir de retour sur investissement et de ne recevoir que des contreparties physiques serait un frein à l'investissement. Enfin, ils sont convaincus à 60% que le crowdfunding pallie à des lacunes de l'édition traditionnelle, dont il est le complémentaire. En ce sens, les participants au crowdfunding sont les acteurs d'une modification dans les rapports lecteur-auteuréditeur, et le moteur d'une utopie en train de se réaliser. 3 Une spécificité de Sandawe et MyMajorCompany. 4 Comme le fit le groupe Média-Participations sur MyMajorCompanyBD en 2011

5 3. Portait-robot des répondants 3.1 Majoritairement masculins 84% des répondants étaient des hommes, 16% des femmes. Ce qui correspond bien à la typologie bien connue des lecteurs de bande dessinée, majoritairement masculins. Il est à noter que, chez les non-édinautes, 24% des répondants sont des femmes. Elles sont donc une proportion plus importante à participer à des sites de crowdfunding sans paticiper à un projet. 3.2 Actifs Avec 47,4%, la tranche ans est nettement majoritaire, suivie par les ans (25,6%) et les ans (20,6%). Les autres tranches d'âge sont peu représentées. Les moins de 25 ans ne sont que 3,7%, et les plus de 65 ans, 2,6%. Il y a peu de différences entre les édinautes et les non-édinautes. Ce sont donc les personnes actives qui sont intéressées par le crowdfunding. On peut supposer que le pouvoir d'achat des plus jeunes ou des retraités limite les possibilités de participation. Mais il est également envisageable que, le public de la bande dessinée évoluant, les plus jeunes soient intéressés par d'autres types de projets, en musique, cinéma, jeux, etc.

6 3.3 Principalement Français et Belges Comme il fallait s'y attendre, les participants sont majoritairement originaires de France (69,4%) et de Belgique (34,6%). Les Suisses ne représentent que 2,5% et les Québecois 1,1%. 2,3% des répondants proviennent de pays très diversifiés, sur tous les continents. Notons que, proportionnellement à la population belge francophone par rapport à la France, il y a une sur-représentation des participants du pays d'hergé et de Franquin chose qui n'est pas étonnante puisque la bande dessinée peut être considérée comme inscrite dans les gènes de nombreux Belges. 3.4 Des lecteurs éclectiques Les répondants, qui pouvaient ici donner plusieurs réponses, sont majoritairement lecteurs de bande dessinée traditionnelle. La majorité lisent des classiques francobelges (82,8%), des BD "ados-adultes" (73,4%) et des ND "tout public" (70,2%). Mais 32,8% lisent également des comics, et 28,9% des mangas, ce qui montre un éclectisme certain.

7 3.5 De grands amateurs de bande dessinée Près d'un tiers des répondants (29%) possèdent plus de 1000 albums de bande dessinée, 18% entre 500 et 1000, 30% entre 100 et 500. Seuls 19% en possèdent moins de 100 et 4% moins de 10. Indubitablement, le crowdfunding a attiré un public de collectionneurs et de grands amateurs, qui voient là un moyen pour accroître leur collection. On note cependant une nette différence entre les édinautes et les non-édinautes. 52,1% des édinautes possèdent plus de 500 albums de bande dessinée, contre "seulement" 37,7% pour les non-édinautes. Et, à l'inverse, 17,7% des édinautes possèdent moins de 100 albums, contre 33% chez les non-édinautes. En ce qui concerne la consommation annuelle d'albums de bande dessinée, elle est également importante. Seuls 2% n'en achètent pas. 32,4% en achètent moins de 10, 39,2% entre 11 et 50 et 25,9% plus de 50!

8 Ici, aussi, il y a une importante différence entre les édinautes et les non-édinautes 70,8% des édinautes achètent plus de 10 albums par an, contre 53,7% chez les non-édinautes (ce qui est totalement en phase avec les résultats montrant qu'ils ont également une bibliothèque plus fournie). Et, a contrario, 27,3% des édinautes se contentent de moins de 10 albums, contre 42,6% des non-édinautes. 3.6 Conclusion Les personnes intéressées par le crowdfunding de bande dessinée sont, en toute logique, de vrais amateurs, disposant d'un pouvoir d'achat leur permettant de satisfaire leur passion. Et les édinautes, qui investissent dans des projets, sont plus passionnés que les autres. Des résultats rassurants quant à la validité des résultats qui vont suivre. 4. Le processus du crowdfunding Nous nous intéresserons ici aux réponses des édinautes stricto sensu, soit des personnes ayant au moins participé au financement d'un projet, quelle que soit la plate-forme. 4.1 Les plates-formes Seules quelques plates-formes permettent le financement de projets de bande dessinée. Toutes, à l'exception de Sandawe, sont des plates-formes généralistes, mêlant tous les types de projets à financer: musique, vidéo, jeux vidéo et même patrimoine architectural. Sandawe, contrairement aux autres, n'accepte que des projets entièrement liés à la bande dessinée. L'enquête ayant été initiée par Sandawe, il est logique que les personnes ayant financé un projet l'aient fait sur cette plate-forme à 94,5%.

9 Les édinautes ont, cependant, également soutenu des projets sur des plates-formes généralistes : Ulule (11,9 %) principalement, mais aussi MyMajorCompany (5,4 %), puis l'américain leader mondial, mais exclusivement limité aux initiateurs de projets américains Kickstarter (3,4%) et, enfin, KissKissBankBank (2,6%). 80,3% l'ont fait exclusivement sur Sandawe, 14,2% sur Sandawe plus une autre plate-forme, 5,5% sur une ou plusieurs plates-formes autres que Sandawe. 87,3% se sont limités à investir sur une plate-forme unique, 11,5% sur deux platesformes, 3,3% sur trois plates-formes ou plus. La présence plus marquée d'ulule par rapport aux autres plates-formes généralistes est peut être explicable par le fait qu'on y trouve une catégorie à part entière consacrée à la bande dessinée. A contrario, sur KissKissBankBank, la bande dessinée est une sous-catégorie de la sous-catégorie "Livre et édition", elle-même sous-catégorie de la catégorie "Art". Quant à MyMajorCompanyBD, après un lancement important en 2011 grâce à son partenariat avec le groupe Média-Participations, il est désormais un sous-domaine du site Dargaud 5 et la bande dessinée y bénéficie d'une beaucoup plus faible visibilité. 4.2 Le premier contact Comment les édinautes ont-ils été, pour la première fois, en contact avec le phénomène du crowdfunding en bande dessinée? Contrairement à ce qu'on pourrait intuitivement penser, ce n'est pas par pression d'un initiateur de projet en quête de financement. Cela n'a été le déclencheur que dans 15,2% des cas. Ce n'est pas non plus suite aux conseils de quelqu'un qui finançait un projet, car cela n'est le cas que pour 9% des répondants. Dans plus de la moitié des cas, c'est de manière fortuite, grâce à un média qui parlait, soit d'un projet de crowdfunding (24%), soit du crowdfunding en général 5 Le nom de domaine mymajorcompanybd.com n'existe plus et une recherche sur la marque mène vers le site Dargaud:

10 (13%), ou encore par un lien affiché dans un moteur de recherche (16%). 5% des répondants ont été amenés par une publicité, et 17% par d'autres biais... dont l'achat d'albums de BD financés par le crowdfunding. 4.3 L'ancienneté Pour beaucoup d'édinautes, le crowdfunding est un phénomène récent. 40,4% y participent depuis 2013 et 26,3% depuis 2012, soit moins de deux ans pour les deux tiers des répondants. 19,3% s'y sont intéressés dès 2011, et les vétérans sont plus rares 12,4% le faisaient déjà en 2010, année de création de Sandawe. 2,7% affirment l'avoir fait avant A cette époque, à notre connaissance, seul le site américain Kickstarter permettait le financement de bandes dessinées. Dans tous les cas, cela dénote une croissance importante depuis deux ans. Par contre, en 2009, le crowdfunding était très médiatisé grâce au succès de Grégoire sur MyMajorCompany et les dividendes importants qui avaient été versés aux investisseurs, que l'on peut considérer comme le déclencheur du phénomène en francophonie. Une inévitable période de latence et d'apprentissage a sans doute été nécessaire après cela pour qu'un public plus large s'y intéresse et ose franchir le cap.

11 Si l'on croise l'ancienneté et le nombre de projets financés, on constate que, logiquement, les plus anciens sont aussi ceux qui ont investi dans le plus grand nombre de projets. Mais, parmi les personnes venues au crowdfunding en 2013, on constate que 43% ont déjà participé au financement de 2 à 5 projets. La machine est lancée La motivation globale Pourquoi décide-t-on de s'intéresser au crowdfunding? Les édinautes avaient la possibilité de donner plusieurs réponses à cette question. Majoritairement (93,4%), ils le font pour permettre à des projets qui, sans cette formule n'auraient pu voir le jour, d'aboutir. Les amateurs de bande dessinée que sont les édinautes apprécient également la possibilité de suivre les coulisses de la création (49,5%) et de recevoir des albums et des collectors introuvables dans le commerce (48,4%). Ensuite, viennent l'espoir d'un retour sur investissement (39,7%) et le dialogue avec les auteurs (35,8%). Le dialogue avec d'autres amateurs de bande dessinée est plus anecdotique (8,2%).

12 4.5 Le premier pas Quel est le déclic qui fait que l'on décide de franchir le cap et de soutenir financièrement un projet? Plusieurs motivations étaient possibles. En amateurs avertis, les édinautes se fient à leur perception personnelle de la qualité globale du projet (78%) et, ce qui est logique pour un art graphique, aux éléments visuels présentés sur le site (72,1%). Ils s'intéressent ensuite aux informations de présentation du projet, comme le résumé et les compléments d'informations textuels (44,8%). Vient ensuite, mais ce n'est pas la première motivation, cette spécificité du crowdfunding que sont les contreparties en fonction de la hauteur de l'investissement (38,2%). Très loin derrière viennent l'originalité de l'animation du projet par l'auteur durant la période de financement (17,8%). D'autres facteur interviennent encore tels que les concours ou actions spéciales avec bonus additionnel qui relancent ponctuellement les financements (13,5%), les liens personnels avec l'initiateur du projet amis, connaissance, etc. (13%) et l'explication détaillée du budget (12,2%). Sont peu pris en compte le fait que le projet approche des 100% de son financement (un "effet lemmings" qui n'intervient que pour 9,1% des édinautes), l'avis des autres édinautes (8,1%) ou... l'avis de l'éditeur (6,4%) 6! 6 Mais, sur Sandawe, celui-ci a été pris en compte en amont puisque, comme dans une maison d'édition traditionnelle, c'est l'éditeur qui choisit les projets qui seront mis en ligne afin d'éspérer être financés.

13 Le fait que l'initiateur du projet soit bien présent sur le site et dialogue avec les personnes qui visitent ses pages est un facteur important dans la décision de le soutenir pour 68% des répondants ("certainement oui" pour 38%, "probablement oui" pour 30%). Un taux qui monte à 84% si l'on ajoute les indécis (16% de "peutêtre"). Seuls 12% n'en tiennent pas compte ("certainement non" pour 9%, "probablement non" pour 3%). Le crowdfunding est donc, pour les initiateurs de projets, une activité qui est loin d'être de tout repos. 4.6 Le budget

14 Les édinautes se fixent-ils un budget dans le processus de financement? Majoritairement, non : soit ils fonctionnent au coup de cœur (70,3%), soit ils ne se posent carrément pas la question (16,8%). Seuls 4,4% s'imposent un budget mensuel, et 6,1% un budget annuel. 4.7 Et après? Le processus de crowdfunding, outre le financement des projets, a une autre facette: l'aide à la promotion de ceux-ci. 66% des édinautes affirment le faire. Mais comment? 64,6% font jouer le bouche-à-oreille et en parlent autour d'eux. 29,2% le font via les réseaux sociaux 7. 22,7% distribuent les flyers mis à leur disposition par l'initiateur du projet ou le site (une spécificité de Sandawe), devenant ainsi des ambassadeurs actifs. 18,8% font l'acte essentiel d'en parler à des libraires. 7 Une valeur basse probablement due aux tranches d'âge majoritaires de la population : les plus jeunes, grands utilisateurs des réseaux sociaux, y sont peu représentés et, dans les édinautes plus âgés, on constate une méfiance importante par rapport à Facebook.

15 5. Les motivations du crowdfunding 5.1 La motivation de base Dans l'absolu, qu'est-ce qu'on cherche avant tout quand on participe à du crowdfunding de bande dessinée? Les répondants pouvaient donner plusieurs réponses à cette question. Massivement, à 95,7%, c'est pour aider un projet à voir le jour. Le soutien à un auteur vient ensuite, pour 49,5% des édinautes. 24,6% le font également pour recevoir des contreparties exclusives, et 21,2% pour pré-acheter l'album ou l'objet, soit comme dans le bon vieux mécanisme de la souscription. "Gagner de l'argent" n'est une motivation de base que pour 12,5% des édinautes.

16 5.2 Les contreparties Le système du crowdfunding fonctionne sur le système du "donnant-donnant". En échange de leur soutien financier, les édinautes reçoivent des contreparties ou bonus. Quelles sont celles qui motivent le plus des édinautes passionnés de BD? Plusieurs réponses étaient possibles. En toute logique, c'est avant tout l'album (91%) et sa version collector, horscommerce, réservée aux édinautes (57,2%) et l'ex-libris signé et numéroté qui l'accompagne (56%). Viennent ensuite, pour moins de la moitié des édinautes, la publication de leur nom dans les remerciements de l'album (49,1%), ainsi qu'un retour sur investissement (42,4%). Des objets plus à même de toucher la fibre des collectionneurs sont encore cités, comme un ART BOOK exclusif (36,1%), un cachet "premier jour d'édition dans l'album" (35,2%) ou encore un tirage sur toile (21,5%). Les autres sont très anecdotiques, la version numérique n'intéressant que... 6,5% des édinautes. La BD numérique n'est pas encore près de percer dans ce public d'amateurs : l'objet livre reste le principal moteur chez les amoureux de la bande dessinée.

17 5.3 Le retour sur investissement Si l'on interroge les édinautes, spécifiquement, sur le retour sur investissement 8, celui-ci est pris en compte pour deux tiers d'entre eux, même si, dans la réponse précédente, il n'était pas un facteur primaire (26,6% le considèrent comme très important, 38,7% comme moyennement important). C'est donc un facteur dont il doit être tenu compte dans l'offre qui leur est faite. 8 Une spécificité de Sandawe et de MyMajorCompany.

18 5.4 La place de l'édinaute dans le processus de création/d'édition En soutenant un projet de bande dessinée, les édinautes ont-ils envie d'intervenir dans le processus de création ou d'édition, ou préfèrent-ils ne pas intervenir? La réponse est clairement non. La moitié des répondants (49,7%) se placent dans le rôle d'un simple lecteur qui apprécie d'assister à la création et à l'édition et 38,8% dans celui d'un mécène qui est là pour aider une œuvre à voir le jour en laissant libres l'auteur et l'éditeur. En minorité sont ceux qui voudraient être considérés comme un co-éditeur qui a un droit de regard sur l'édition de l'album (8,6%) ou sur les aspects créatifs (2%). 5.5 Et les non-édinautes? Pourquoi n'ont-ils pas encore financé de projet? Majoritairement (41%) par manque d'argent. Mais c'est bien dans leurs intentions de le faire prochainement dans 59,7% (19,7% "certainement oui", 40% "probablement oui"). Seuls 16,9% ne le feront probablement pas (12,5%) ou certainement pas (4,4%).

19 6. Quelques chiffres 6.1 Nombre de projets soutenus Un peu moins d'un tiers des édinautes se concentrent sur un seul projet (29,7 %). Un phénomène qui peut s'expliquer par l'importante proportion d'édinautes récents (40,4% se sont intéressés au crowdfunding à partir de 2013). Parmi les deux tiers restants, une nette majorité (49,2%) soutiennent de 2 à 5 projets. 14,6%, 6 à 10 projets. Et 6,5% en soutiennent plus de 10.

20 6.2 Montant de l'investissement à ce jour 10,3% des répondants ont investi plus de 1000 dans des projets de bande dessinée. 7,8% entre 510 et Ces "gros" édinautes tirent la moyenne des investissements vers le haut puisqu'ils représentent près du cinquième de l'échantillon. Le total investi, pour 12,5% d'entre eux, se situe entre 260 et ,3% entre 110 et ,6% entre 60 et 100. Soit 55,4% des répondants pour ces investissements "moyens". 15,9% ont investi entre 30 et 50, 8,9% se sont limités à 20 et 1,7% à 10 sans doute une somme symbolique pour soutenir une connaissance. Soit 26,4%, ce qui est cohérent avec la proportion de 29,7% d'édinautes qui affirment n'avoir soutenu qu'un projet. Il est à noter que, parmi les édinautes de Sandawe, le panier moyen réel est de Limite d'investissement par projet

21 Les édinautes se fixent quand même une limite maximum d'investissement par projet. A la question "Quel est le montant maximum que vous seriez prêt à donner pour permettre à un projet que vous aimez d'aboutir?", 30,8% ne dépasseraient pas les 50 (dont 28,6% entre 30 et 50, et 2,6% 20 ou moins). 31,2% iraient jusqu'à 100 et 20,9% jusqu'à 250, sommes déjà importantes pour un ménage moyen. Et 17,1% seraient prêts à investir de plus grosses sommes (dont 8,5% jusqu'à 500, 4,7% jusque 1000 et 3,8% plus de 1000!). 7. Les développements du crowdfunding en bande dessinée Vers quoi doit s'orienter le crowdfunding en bande dessinée? Les édinautes (ou édinautes potentiels, car les questions suivants s'adressaient à l'ensemble des participants) souhaitent-ils soutenir d'autres projets que les albums ou doit-on se cantoner à ceux-ci? 7.1 Produits dérivés et autres 29,1% des répondants sont assez radicaux : ils ne soutiendraient que des albums de bande dessinée. Le reste ne les intéresse pas. Parmi les autres, cela dépend des intérêts personnels dans ce milieu d'amateurs où l'on ne peut TOUT collectionner et où l'on doit se fixer des spécialités. 34,9% souhaiteraient des sérigraphies ou autres impressions d'art à partir de la BD, 30,8% des figurines ou autres objets d'arts inspirés de la BD ou encore des "Art Books" et autres recueils d'illustration. 23,3% seraient prêts à soutenir des salons et festivals BD, 18,4% des expositions sur la bande dessinée, 12,4% des fresques murales aux couleurs d'univers de BD.

22 En ce qui concerne le soutien aux médias 9, 15,5% pourraient investir dans des magazines de création BD papier, 14,7% dans des magazines papier d'information sur la bande dessinée ou encore, 10,1% des sites internet spécialisés dans l'information BD et 9 % dans des magazines de création BD numérique. Enfin, 12,1% seraient intéressés par des livres d'essais ou d'exégèse sur la bande dessinée 7.2 L'aide à l'édition Est-ce que le crowdfunding doit permettre à des éditeurs ayant déjà des albums en préparation de compléter leur financement afin de permettre à ceux-ci de voir le jour 10? Les répondants y sont favorables en grande majorité, soit 62% des répondants (27,2% "certainement oui", 34,9% "probablement oui"). Un cinquième (19,1% "peut-être") se tâte encore, et seulement 14,5% sont opposés à cette idée (dont 4,3% "certainement non"). Chez les édinautes, les proportions sont relativement comparables, mais la réponse est plus ferme : 35,3% de "certainement oui". 9 Notons à ce propos que, en 2013, une émission de télévision spécialisée dans la bande dessinée, "Kaboom!", avait été financée par les édinautes de Sandawe.com. 10 En 2011, cela avait été fait par le groupe Média-Participations sur le site MyMajorCompany. Plusieurs albums prévus chez Dupuis, Dargaud et Le Lombard avaient bénéficié d'un complément de financement, une expérience récidivée ultérieurement avec le soutien au marketing de Largo Winch.

23 7.3 L'aide à l'auto-édition Le crowdfunding en bande dessinée doit-il permettre à un auteur de s'éditer sans passer par un éditeur, et rester totalement maître de l'édition et de la commercialisation de son œuvre, remplaçant ainsi l'"édition à compte d'éditeur" ou "à compte d'auteur" par celle "à compte d'édinaute"? Les répondants y sont favorables dans 60,5% des cas (29,2% "certainement oui", 31,3% "probablement oui" et 23,5% se tâtent encore (23,5% "peut-être". 10,7% y sont opposés (dont 2,9% "certainement non"). Il n'y a pas de différence notable entre édinautes et non-édinautes.

24 Par rapport au fait que cela ne donne pas lieu à un retour sur investissement dans ce cas précis, les répondants sont mitigés. Pour un quart (14,8% "probablement oui" et 10,4% "probablement non"), cela serait un frein. Pour 37,6%, cela n'en serait pas un (21,5% "probablement non" et 16,1% "certainement non"). Les autres ne se positionnent pas (21% "peut-être" et 16,1% "je ne sais pas"). A ce propos, il est important de rappeler que seuls MyMajorCompany et Sandawe offrent un retour sur investissement aux personnes qui investissent dans un projet. Sur toutes les autres plates-formes, seules les contreparties "physiques" ou virtuelles sont proposées. Il n'y a pas de différence entre les édinautes et les non-édinautes. 7.4 Un complément à l'édition traditionnelle? Pour 59% des répondants, le crowdfunding de bande dessinée pallie à des lacunes de l'édition traditionnelle. Le corpus de réponses à la question ouverte "si oui, à quoi pallie-t-il?" nécessiterait une analyse fine. De grands thèmes s'en dégagent. - Permettre à des jeunes auteurs de faire leurs premiers pas et de se faire connaître (remplaçant ainsi les défuntes revues d'antan); - éditer des œuvres refusées par les circuits traditionnels; - pallier l'absence de prise de risque, d'audace ou à la frilosité de l'édition traditionnelle; - donner la voix au lecteur et non aux commerciaux, mieux respecter le lecteur; - ouvrir à des petits tirages de "niche", atypiques; - ouvrir aux nouvelles idées, aux projets hors-normes;

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles Étude auprès de la génération X Le paiement virtuel et la gestion des finances Rapport Présenté à Madame Martine Robergeau Agente de Développement et des Communications 11 octobre 2011 Réf. : 1855_201109/EL/cp

Plus en détail

Utilité des stages de perfectionnement à la conduite Juin 2015

Utilité des stages de perfectionnement à la conduite Juin 2015 Utilité des stages de perfectionnement à la conduite Juin 2015 Sondage réalisé par pour LEVEE D EMBARGO IMMEDIATE Objectifs et méthodologie Objectifs La Fondation BMW a mandaté l institut d études BVA

Plus en détail

ENQUETE SUR LES BESOINS INFORMATIQUES DES STRUCTURES DE L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

ENQUETE SUR LES BESOINS INFORMATIQUES DES STRUCTURES DE L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ENQUETE SUR LES BESOINS INFORMATIQUES DES STRUCTURES DE L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE URL d origine du document : http://talcod.net/?q=node/59 Juillet 2011 - version 1.0 Licence Creative Commons BY-SA

Plus en détail

Montréal Québec Toronto Ottawa Calgary Edmonton Philadelphie Denver Tampa. www.legermarketing.com

Montréal Québec Toronto Ottawa Calgary Edmonton Philadelphie Denver Tampa. www.legermarketing.com Montréal Québec Toronto Ottawa Calgary Edmonton Philadelphie Denver Tampa www.legermarketing.com Table des matières 3 4 6 7 8 9 10 11 12 14 17 18 21 Présentation et méthodologie Principaux constats Résultats

Plus en détail

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Document synthèse Par Geneviève Rodrigue, en collaboration avec Alain Carpentier, Joanne Munn, Valérie Saysset et Christian

Plus en détail

Vague 3. Février 2013

Vague 3. Février 2013 Vague 3 Février 2013 Ce baromètre semestriel, réalisé pour les auteurs et éditeurs associés au sein de la SOFIA, a pour objectif d'observer les évolutions des usages du livre numérique Méthodologie La

Plus en détail

Les Annonceurs et l affiliation en France

Les Annonceurs et l affiliation en France Les Annonceurs et l affiliation en France Publication Mars 2011 Copyright 2011 Collectif des Plateformes d Affiliation Tous droits réservés Reproduction soumise à autorisation Table des matières i. A propos

Plus en détail

Le profil du E- Commerçant

Le profil du E- Commerçant Le profil du E- Commerçant Etude Oxatis 01/2009 Conférence de Presse FEVAD Du 28 janvier 2009 Marc SCHILLACI Président du Directoire Objectifs et Méthodologie Contexte Dans un marché en plein développement,

Plus en détail

ETUDE D USAGE D ALPHALIRE

ETUDE D USAGE D ALPHALIRE ETUDE D USAGE D ALPHALIRE Festival du premier roman de Chambéry-Savoie Festival du premier roman de Chambéry, 237 carré Curial, 73 000 Chambéry Directrice : Véronique Bourlon (veroniquebourlon@festivalpremierroman.com)

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina

Observatoire Orange Terrafemina Observatoire Orange Terrafemina Vague 8 Du 20 heures à Twitter : Les réseaux sociaux bousculent l info n 1101347 Octobre 2011 Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 20252 2, rue de Choiseul

Plus en détail

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier Etude réalisée par Médias sociaux L influence des médias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un

Plus en détail

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire -

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Juin 2009 1 Objectifs Réalisée par CROP pour le compte de l Association québécoise d établissements

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 17 octobre 2014

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 17 octobre 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 17 octobre 2014 La pauvreté et le bien-être en Belgique Chiffres de la pauvreté selon l'enquête SILC Le risque de pauvreté reste stable autour de 15% en Belgique ; 21%

Plus en détail

Le crowdfunding pour développer ses projets LE GUIDE DE MOBILISATION

Le crowdfunding pour développer ses projets LE GUIDE DE MOBILISATION Le crowdfunding pour développer ses projets LE GUIDE DE MOBILISATION Internet a bouleversé notre quotidien La finance participative au cœur des nouveaux usages de consommation collaborative. Ouverture

Plus en détail

La perception de l'inflation par les ménages depuis le passage à l'euro

La perception de l'inflation par les ménages depuis le passage à l'euro INSTITUT POUR UN DÉVELOPPEMENT DURABLE Institut pour un Développement Durable (Centre d étude des Amis de la Terre-Belgique) Rue des Fusillés, 7 B-1340 Ottignies Tél : 010.41.73.01 E-mail : idd@iddweb.be

Plus en détail

Travail sur le fichier. des adhérents de l'abf. Qui êtes-vous? par Delphine ANTOINE

Travail sur le fichier. des adhérents de l'abf. Qui êtes-vous? par Delphine ANTOINE Qui êtes-vous? Chaque année l'a.b.f. enregistre un nombre important de nouvelles adhésions. Mais au lieu d'augmenter les effectifs, ces nouveaux membres ne viennent guère que compléter les vides laissés

Plus en détail

Observatoire des loisirs des Français

Observatoire des loisirs des Français Observatoire des loisirs des Français 8 e édition Rapport d étude TNS 2014 Sommaire 1 Présentation de l étude 3 2 Principaux enseignements 5 3 Résultats 8 TNS 2014 2 1 Présentation de l étude TNS 2014

Plus en détail

Oxatis dessine le Profil du e-commerçant grâce à l'enquête réalisée auprès de 2500 sites marchands en France

Oxatis dessine le Profil du e-commerçant grâce à l'enquête réalisée auprès de 2500 sites marchands en France COMMUNIQUE de PRESSE Oxatis dessine le Profil du e-commerçant grâce à l'enquête réalisée auprès de 2500 sites marchands en France 28 janvier 2009 Oxatis propose de lutter contre les idées reçues sur le

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

Présentation & Audience 2012

Présentation & Audience 2012 Votre communication internet globale pour le web local. Présentation & Audience 2012 1. Introduction Stasbourgbienvenue.com est en ligne depuis le mois d'aout 2009. A ce jour notre portail internet trouve

Plus en détail

Partage de données: opinions, usages et besoins

Partage de données: opinions, usages et besoins Partage de données: opinions, usages et besoins Enquête DARIS auprès des chercheuses et chercheurs en sciences sociales en Suisse Eliane Ferrez et Martina Bichsel Lausanne, mars 2012 Introduction Le Service

Plus en détail

[Extrait Gratuit] «Les Secrets des ebooks gratuits Rentables enfin dévoilés...»

[Extrait Gratuit] «Les Secrets des ebooks gratuits Rentables enfin dévoilés...» [Extrait Gratuit] «Les Secrets des ebooks gratuits Rentables enfin dévoilés...» Découvrez comment gagner de l'argent avec un ebook gratuit! Écrit par Sébastien Laude et offert par le responsable de ce

Plus en détail

Ce mini-guide est distribué gratuitement sur. http://123webfrance.com/ En aucun cas il ne peut être revendu.

Ce mini-guide est distribué gratuitement sur. http://123webfrance.com/ En aucun cas il ne peut être revendu. Ce mini-guide est distribué gratuitement sur En aucun cas il ne peut être revendu. Page 1 sur 12 Les outils pro du web La visibilité sur Internet sera différente pour le petit commerçant face aux géants

Plus en détail

LE MULTICANAL, TENDANCE OU ÉVOLUTION?

LE MULTICANAL, TENDANCE OU ÉVOLUTION? LE MULTICANAL, TENDANCE OU ÉVOLUTION? LE MULTICANAL, TENDANCE OU ÉVOLUTION? Je suis là. Et vous? Le client est un dieu. Et Dieu est omniprésent. Mais votre entreprise l estelle aussi? Pendant que vous

Plus en détail

MUTUELLES ET ASSURANCES

MUTUELLES ET ASSURANCES LIVRE BLANC E-MARKETING MUTUELLES ET ASSURANCES MARKETING VISIBILITE PERFORMANCE 13/02/13 - Page 2/9 01. Edito Comment être visible sur le net? Sur quoi être visible? Comment adopter une stratégie digitale

Plus en détail

Sondage Senergis Le Devoir

Sondage Senergis Le Devoir Sondage Senergis Le Devoir L intérêt des Québécois à l égard des véhicules hybrides et électriques RAPPORT 7 JANVIER 2011 Cette étude a été réalisée par la firme de recherche Senergis. Pour toute question

Plus en détail

Financement de la culture par les entreprises

Financement de la culture par les entreprises Statistique de la Suisse Financement de la culture par les entreprises Enquête sur les dépenses culturelles des entreprises en Suisse en 2001 Réalisation Editeur Yvan Cuche, Valérie Friedrich, Eric Fragnière

Plus en détail

Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France. Résultats

Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France. Résultats Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France Résultats Le jeu vidéo est, à travers le monde, la première industrie culturelle devant les secteurs du cinéma et de la musique.

Plus en détail

L INRS a créé un «Guide de conduites à tenir

L INRS a créé un «Guide de conduites à tenir AC 66 Base de données EFICATT de l'inrs Bilan de l'enquête de lectorat 2013 AUTEUR : M.C. Bayeux-Dunglas, département Études et assistance médicales, INRS L INRS a créé un «Guide de conduites à tenir après

Plus en détail

L'importance de la marque employeur

L'importance de la marque employeur Talent Solutions Livre blanc L'importance de la marque employeur L'influence de la marque entreprise et de la marque employeur sur l'intérêt pour l'emploi Conclusions principales 1) Une marque globale

Plus en détail

10 Savoir investir en Bourse avec Internet

10 Savoir investir en Bourse avec Internet INTRODUCTION Avec près de 7 millions de Français actionnaires en 2007, l investissement boursier est devenu depuis quelques années un important moteur de l épargne nationale. Dans un pays relativement

Plus en détail

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Un premier semestre en deux temps : recul au premier trimestre et stabilisation au second semestre. Les investissements

Plus en détail

ETUDE FUSACQ / LA REPRISE - TRANSMISSION UN AN APRES LE DEBUT DE LA CRISE. Y-a-t-il moins de sociétés à céder?

ETUDE FUSACQ / LA REPRISE - TRANSMISSION UN AN APRES LE DEBUT DE LA CRISE. Y-a-t-il moins de sociétés à céder? ETUDE FUSACQ / LA REPRISE - TRANSMISSION UN AN APRES LE DEBUT DE LA CRISE Y-a-t-il moins de sociétés à céder? La mise en place du financement est-elle toujours stricte? Les repreneurs sont-ils plus motivés?

Plus en détail

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Table des matières Contexte et objectifs... 6 Méthodologie... 8 Résultats détaillés 1. Perception

Plus en détail

http://www.ipsos.fr/canalipsos/articles/1752.asp?rubid=0&print=1

http://www.ipsos.fr/canalipsos/articles/1752.asp?rubid=0&print=1 Page 1 of 6 Les caisses «libre-service», une solution aux files d attentes? 19 décembre 2005 - La période des fêtes de fin d année, pourtant largement placée sous le signe de la consommation, peut s avérer

Plus en détail

Nobody s Unpredictable

Nobody s Unpredictable Connaissance qu a le public de la Banque du Canada (Comparaison des résultats de l enquête téléphonique et de l enquête en ligne) Enquête de décembre 2010 commandée par la Banque du Canada Nobody s Unpredictable

Plus en détail

STRATÉGIES E-MARKETING. Mars 2012

STRATÉGIES E-MARKETING. Mars 2012 STRATÉGIES E-MARKETING Mars 2012 7 stratégies e-marketing D après un document réalisé par l ESC Lille 1 Le buzz marketing Le bouche à oreille du web Objectifs Développer sa visibilité Améliorer sa notoriété

Plus en détail

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 SOMMAIRE Synthèse et Conclusion... 1 Introduction... 4 1. La description

Plus en détail

ENQUÊTE. Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche?

ENQUÊTE. Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche? ENQUÊTE Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche? La stratégie «ambassadeur» de Manche Tourisme La stratégie «ambassadeur»de Manche Tourisme Dans son schéma de

Plus en détail

1 er réseau social dédié à la photographie

1 er réseau social dédié à la photographie 1 er réseau social dédié à la photographie http://www.pixelistes.com Présentation Créé en mai 2005 par un photographes passionné, Pixelistes avait pour premier objectif de répondre aux questions que les

Plus en détail

5. Information et accès aux moyens de paiement

5. Information et accès aux moyens de paiement 5. Information et accès aux moyens de paiement Cette dernière partie mobilise des méthodes d analyse des données, permettant de mieux comprendre comment s articulent d une part l accès aux différents services

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LES PRODUITS CULTURELS

LES FRANÇAIS ET LES PRODUITS CULTURELS LES FRANÇAIS ET LES PRODUITS CULTURELS 8 Français sur 10 dépensent 50 (ou moins) par mois en produits culturels L accès à la musique, aux films, aux livres, aux bandes dessinées et aux jeux vidéo a considérablement

Plus en détail

ENQUETE AFDCC 2014 SUR LES COMPORTEMENTS

ENQUETE AFDCC 2014 SUR LES COMPORTEMENTS ENQUETE AFDCC 2014 SUR LES COMPORTEMENTS DE PAIEMENT DES ENTREPRISES RESULTATS DE LA 12 EME EDITION L Association Française des Credit Managers et Conseils présente la 12 ème édition de son enquête annuelle.

Plus en détail

BVA / Orange / Forum d Avignon. Les Français et la culture numérique

BVA / Orange / Forum d Avignon. Les Français et la culture numérique Octobre 2010 BVA / Orange / Forum d Avignon Les Français et la culture numérique Ce sondage est réalisé par pour et le et sera présenté lors du du 4 au 6 novembre Contact BVA : Céline Bracq Directrice

Plus en détail

Comment est née l idée d appliquer le modèle «crowdfunding» à une maison d édition?

Comment est née l idée d appliquer le modèle «crowdfunding» à une maison d édition? Crowdfunding Un entretien avec Patrick Pinchart, Editions Sandawe 24 juin 2014 Comment est née l idée d appliquer le modèle «crowdfunding» à une maison d édition? A la fois comme une sorte de synthèse

Plus en détail

Conférence de presse du 14 octobre 2014 Les Français et l investissement en entreprise

Conférence de presse du 14 octobre 2014 Les Français et l investissement en entreprise Conférence de presse du 14 octobre 2014 Les Français et l investissement en entreprise Résultats de l étude quantitative A : Actionaria De : OpinionWay OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris

Plus en détail

1. Les comptes de dépôt et d épargne

1. Les comptes de dépôt et d épargne 1. Les comptes de dépôt et d épargne 1.1 Les comptes de dépôt 1.1.1 Le taux de possession d un compte de dépôt Le premier constat est celui d un accès important aux comptes de dépôt, quelle que soit la

Plus en détail

Campagne de financement participatif - comment on fait?

Campagne de financement participatif - comment on fait? Campagne de financement participatif - comment on fait? Comment réussir une collecte de fonds sur une plateforme de crowdfunding? Bien préparer sa collecte et évaluer son potentiel de financement Trouver

Plus en détail

Expérimentation d éthologie Projet : Les Marques de cigarettes

Expérimentation d éthologie Projet : Les Marques de cigarettes Expérimentation d éthologie Projet : Les Marques de cigarettes Collège Calvin Rapport de laboratoire Cours de biologie : classe de M. Lombard, Cécilia Luyet et Introduction Remarquant à quel point le marché

Plus en détail

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Copyright Copyright 2010 2010 Accenture All Rights All Rights Reserved. Accenture, its logo, and High Performance Delivered are trademarks

Plus en détail

Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec

Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Préparé par Filière biologique du Québec Lévis (Québec) Juin 2011 1. Profil des répondants Un échantillon de 718 personnes

Plus en détail

Bien-être et performance au travail

Bien-être et performance au travail Bien-être et performance au travail Synthèse des résultats de l enquête «Parlons bienêtre au travail» en Suisse romande Cette enquête porte sur 723 employés de Suisse romande. Elle s est déroulée sous

Plus en détail

PROMOTIONS 2008 2010 CARCASSONNE

PROMOTIONS 2008 2010 CARCASSONNE Année scolaire 2010/2011 ENQUÊTE SUR LE DEVENIR DES ANCIENS STIDIENS PROMOTIONS 2008 2010 CARCASSONNE Enquête réalisée dans le cadre des cours de «Complément de Statistique» par les étudiants de première

Plus en détail

Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France

Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France Juillet 2015 - Occurrence pour CCMO mutuelle Sommaire Contexte et méthodologie 3 1. Préparation

Plus en détail

ETUDE EMPRUNTIS SUR LE CREDIT

ETUDE EMPRUNTIS SUR LE CREDIT ETUDE EMPRUNTIS SUR LE CREDIT A l'attention de Mael Rasch et Alain Cornu MARKET AUDIT 78 bd Leclerc Les Paraboles II BP 30515-59059 ROUBAIX cedex 1 Tél : 03 595 695 00 - Fax : 03 595 695 09 E-mail : Contact@Marketaudit.fr

Plus en détail

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com Achats en ligne et conversion Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic tradedoubler.com Lorsqu il s agit de choisir une marque ou un produit à acheter, les consommateurs européens

Plus en détail

Quel solidaire êtes vous? Une typologie des comportements de solidarités des Internautes

Quel solidaire êtes vous? Une typologie des comportements de solidarités des Internautes Quel solidaire êtes vous? Une typologie des comportements de solidarités des Internautes CINQ PROFILS Les «Compagnons» Qui sont ils? Les hommes, les adultes et les seniors (au delà de 45 ans), sont particulièrement

Plus en détail

Travail collaboratif et outils numériques

Travail collaboratif et outils numériques Travail collaboratif et outils numériques Enquête menée auprès de 68 élèves de terminale STMG (spécialités RHC et Mercatique) Equipe numérique Economie & Gestion Informations sur l'enquête Questionnaire

Plus en détail

Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle»

Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle» Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle» Introduction Suite à l envoi du questionnaire «Clientèle», nous avons reçu un total de 588 réponses. Ce résultat nous semble tout à fait satisfaisant

Plus en détail

Enquête auprès de 4 générations de primo-accédants ayant souscrit un prêt au Crédit Foncier de France

Enquête auprès de 4 générations de primo-accédants ayant souscrit un prêt au Crédit Foncier de France Enquête auprès de 4 générations de primo-accédants ayant souscrit un prêt au Crédit Foncier de France Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Opinion & Corporate Marion Desreumaux,

Plus en détail

Hadopi Département Recherche, Etudes et Veille (DREV)

Hadopi Département Recherche, Etudes et Veille (DREV) Hadopi Département Recherche, Etudes et Veille (DREV) Livre numérique et terminaux de lecture, quels usages? note d analyse Dans le cadre de la mission légale d observation des utilisations licites et

Plus en détail

Enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages

Enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages Note Méthodologique Dernière mise à jour : 27-1-214 Enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages Présentation de l enquête L Insee réalise depuis janvier 1987 l enquête mensuelle de conjoncture

Plus en détail

Comment faciliter l'utilisation de l'appel public à l'épargne pour les coopératives et ASBL? (3/3)

Comment faciliter l'utilisation de l'appel public à l'épargne pour les coopératives et ASBL? (3/3) Comment faciliter l'utilisation de l'appel public à l'épargne pour les coopératives et ASBL? (3/3) Malgré un régime légal favorable et des atouts non négligeables, l'appel public à l'épargne reste un outil

Plus en détail

LES JEUNES ET L INTENTION ENTREPRENEURIALE

LES JEUNES ET L INTENTION ENTREPRENEURIALE LES JEUNES ET L INTENTION ENTREPRENEURIALE Ce document a été réalisé à partir d un sondage mené par Opinion-Way pour l APCE, CER France et le CODICE à l occasion du 17 e Salon des entrepreneurs de Paris

Plus en détail

Les services publics de l'emploi et les employeurs - Un partenariat essentiel et pourtant difficile

Les services publics de l'emploi et les employeurs - Un partenariat essentiel et pourtant difficile Miguel Peromingo Association Mondiale des Services d Emploi Publics Les services publics de l'emploi et les employeurs - Un partenariat essentiel et pourtant difficile Lorsque l'organisation internationale

Plus en détail

Synthèse des résultats de l enquête menée auprès des entreprises de l arc lémanique Sabine Emad Magali Dubosson Torbay Nicolas Wydler

Synthèse des résultats de l enquête menée auprès des entreprises de l arc lémanique Sabine Emad Magali Dubosson Torbay Nicolas Wydler Symposium HEG-Genève - 18 novembre 2010 - Web et réseaux sociaux pour valoriser entreprises et services Synthèse des résultats de l enquête menée auprès des entreprises de l arc lémanique Sabine Emad Magali

Plus en détail

L utilisation des TIC par le personnel enseignant. Marie-José Roy FRÉQUENCE D UTILISATION ET INTERNET

L utilisation des TIC par le personnel enseignant. Marie-José Roy FRÉQUENCE D UTILISATION ET INTERNET L utilisation des TIC par le personnel enseignant Marie-José Roy Depuis l apparition des micro-ordinateurs dans les années 1980, la tâche des enseignantes et enseignants s est vue modifiée à mesure que

Plus en détail

NetObserver Europe. Parmi les principaux enseignements, nous retiendrons notamment que :

NetObserver Europe. Parmi les principaux enseignements, nous retiendrons notamment que : NetObserver Europe TOUT SAVOIR SUR LES INTERNAUTES Communiqué de presse Paris, Mars 2008 Enseignements de la 16 ème vague de l étude NetObserver Europe : Des différences sensibles entre générations d internautes

Plus en détail

Relations Auteurs Editeurs Producteurs

Relations Auteurs Editeurs Producteurs Relations Auteurs Editeurs Producteurs 1 Plan de la présentation 1. Qui est Jean Van Hamme? 2. Le Groupe Media Participation 3. Relations Auteurs Editeurs 1. Evolution du métier d éditeur 2. Rémunérations

Plus en détail

Une présence nationale pour un impact local & VOUS. www.groupon.fr

Une présence nationale pour un impact local & VOUS. www.groupon.fr Une présence nationale pour un impact local 2015 & VOUS Avez-vous déjà entendu parler d une campagne publicitaire qui ne nécéssite aucune dépense ou investissement préalable? Avez-vous déjà entendu parler

Plus en détail

Pourquoi créer un site Web?

Pourquoi créer un site Web? Créer mon site Web Vous avez une passion, un centre d'intérêt, un "hobbie", et vous souhaitez en parler, partager autour de ce sujet. Vous avez bien pensé à utiliser l'espace web pour faire connaître votre

Plus en détail

Analyse du questionnaire du vote par Internet à Cologny

Analyse du questionnaire du vote par Internet à Cologny RÉPUBLIQUE ET CANTON DE GENÈVE Chancellerie d'etat SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Analyse du questionnaire du vote par Internet à Cologny 1 Résumé 432 personnes ont voté par Internet, 999 par correspondance et 65

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Lancement Selligent pour l Audi A3 Sportback - Une histoire d amour CRM

ÉTUDE DE CAS Lancement Selligent pour l Audi A3 Sportback - Une histoire d amour CRM ÉTUDE DE CAS Lancement Selligent pour l Audi A3 Sportback - Une histoire d amour CRM ENTREPRISE Audi SECTEUR D ACTIVITÉ Automobile Le client Audi AG est un constructeur automobile allemand qui dessine,

Plus en détail

LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE

LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE SOMMAIRE 1) L étude en quelques mots....p 3 Qui? Quoi? Quand? Comment? Pourquoi? 2) Quid des applications mobiles & des musées..p

Plus en détail

Que pensent les Québécois de l'épicerie en ligne?

Que pensent les Québécois de l'épicerie en ligne? Que pensent les Québécois de l'épicerie en ligne? Livre blanc distribué gracieusement par l'entreprise de Services-Conseils kébxl Contact : Jérôme Claveau kebxl@oricom.ca 418-353-2633 Table des matières

Plus en détail

TECHNIQUES D ENQUETE

TECHNIQUES D ENQUETE TECHNIQUES D ENQUETE Le Système d Information Marketing L étude de marché Les différentes sources d informations Méthodologie d enquête BENSGHIR AFAF ESTO 1 Plan d'apprentissage du cours " Méthodologie

Plus en détail

Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF)

Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF) Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF) Réalisé par le Service Etudes et Diagnostics de Sodie

Plus en détail

dans le peloton européen

dans le peloton européen 1 résultats européens La Belgique : dans le peloton européen L enquête Mediappro, menée parallèlement dans neuf pays européens (Belgique, Danemark, Estonie, France, Grèce, Italie, Pologne, Portugal et

Plus en détail

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS Novembre 11 Plus de la moitié des cadres en poste envisage une mobilité professionnelle dans un avenir proche, que ce soit un changement de poste dans

Plus en détail

LES 24 HEURES CHRONO DE L ENTREPRENEURIAT

LES 24 HEURES CHRONO DE L ENTREPRENEURIAT LES 24 HEURES CHRONO DE L ENTREPRENEURIAT 2011/2014 Enquête auprès des anciens ou actuels doctorants Cifre ayant participé à une des éditions des 24H Chrono de l entrepreneuriat organisées par l ANRT et

Plus en détail

Neuvième enquête nationale sur les diplômés Le devenir des diplômés 2009 de l IUT

Neuvième enquête nationale sur les diplômés Le devenir des diplômés 2009 de l IUT Neuvième enquête nationale sur les diplômés Le devenir des diplômés 2009 de l IUT Pierre GUILLEMARD, coordinateur des enquêtes "anciens diplômés" Conseil d Institut du jeudi 28 juin 2012 1 Plan de la présentation

Plus en détail

Notions de marketing en restauration. Présentées par Katia Velayos et Jocelyn Grivaud

Notions de marketing en restauration. Présentées par Katia Velayos et Jocelyn Grivaud Notions de marketing en restauration Présentées par Katia Velayos et Jocelyn Grivaud Introduction Formation sur le marketing appliqué aux futurs métiers de nos élèves. L objectif est de vous aider dans

Plus en détail

Le DSI du futur Rapport d'étude

Le DSI du futur Rapport d'étude Le DSI du futur Rapport d'étude Devenir un catalyseur du changement Partagez ce rapport d'étude Le DSI du futur : Devenir un catalyseur du changement Tandis que la plupart des DSI s accordent à dire que

Plus en détail

E-LECLERC LEVALUATION DU SITE WEB. A. Evaluation «subjective» du site web. 1. Choix du site web. 2. Présentation le site A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4

E-LECLERC LEVALUATION DU SITE WEB. A. Evaluation «subjective» du site web. 1. Choix du site web. 2. Présentation le site A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4 LEVALUATION DU SITE WEB E-LECLERC A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4 A. Evaluation «subjective» du site web 1. Choix du site web J ai choisi de réaliser l évaluation «subjective» sur le site web : www.e-leclerc.com,

Plus en détail

Hadopi. Carnets de consommation #2. Note de présentation

Hadopi. Carnets de consommation #2. Note de présentation Hadopi Carnets de consommation #2 Note de présentation Carnets de consommation #2 Note de présentation L Hadopi a conduit une étude quantitative similaire à celle conduite en 2013, employant la méthode

Plus en détail

FM N 19011 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour

FM N 19011 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour FM N 19011 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour Les Français et la géolocalisation Principaux enseignements Novembre 2010 Sommaire Pages - 1 - La méthodologie...

Plus en détail

Se (re)lancer dans la vie

Se (re)lancer dans la vie Se (re)lancer dans la vie Sondage CSA pour le Conseil Supérieur du Notariat Septembre 2013 Sommaire Fiche technique du sondage Principaux enseignements 3 4 1 2 3 4 5 Les Français se (re)lancent dans la

Plus en détail

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE PAR MADAME CHRISTINE LEROY COMMUNITY MANAGER, AGENCE NETPUB Tout d abord, je voudrais remercier le Professeur Drouot de m avoir invitée à cette passionnante table ronde.

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 4 Décembre 2008

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 4 Décembre 2008 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 4 Décembre 2008 Baromètre annuel vague 4-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

1-9 August 2003, Berlin

1-9 August 2003, Berlin World Library and Information Congress: 69th IFLA General Conference and Council 1-9 August 2003, Berlin Code Number: 014-F Meeting: 91. Education and Training Simultaneous Interpretation: Yes Rapport

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina

Observatoire Orange Terrafemina Observatoire Orange Terrafemina Vague 7 M-Commerce : Quand le mobile réinvente le shopping n 1100905 Juillet 2011 Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 20252 2, rue de Choiseul CS 70215

Plus en détail

Les Français et l utilisation de leurs véhicules

Les Français et l utilisation de leurs véhicules Contacts CSA Pôle Opinion-Corporate : Jérôme SAINTE-MARIE Co-directeur du Pôle / jerome.sainte-marie@csa.eu / 01 44 94 59 10-11 Claire PIAU Directrice d études / claire.piau@csa.eu / 01 44 94 59 08 Nicolas

Plus en détail

Usage quotidien des réseaux sociaux

Usage quotidien des réseaux sociaux Edito A l heure du Web 2.0, les réseaux sociaux font partie de notre vie quotidienne. Nous les utilisons aussi bien dans le cadre de notre vie personnelle que professionnelle. Il en est de même pour les

Plus en détail

L emploi des jeunes. Les résultats de l étude Avril 2015. pour

L emploi des jeunes. Les résultats de l étude Avril 2015. pour L emploi des jeunes Les résultats de l étude Avril 2015 pour Contact : Laurent Bernelas Directeur de l activité Corporate & Management Tel : 01 78 94 89 87 Mob : 07 77 94 30 21 Email : lbernelas@opinion-way.com

Plus en détail

DECROCHAGES. De plus en plus de Français se sentent frustrés et se mettent à l'écart du système économique et politique

DECROCHAGES. De plus en plus de Français se sentent frustrés et se mettent à l'écart du système économique et politique DECROCHAGES De plus en plus de Français se sentent frustrés et se mettent à l'écart du système économique et politique 1 Rappel de la méthodologie Huitième édition Échantillon! 1006 individus âgés de 15

Plus en détail

La diversification des marques de presse professionnelle. Etude quantitative en ligne (2009)

La diversification des marques de presse professionnelle. Etude quantitative en ligne (2009) La diversification des marques de presse professionnelle Etude quantitative en ligne (2009) Presse Pro initie la première étude sur les diversifications des marques médias professionnelles La presse professionnelle

Plus en détail

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Laure BERTHELEMY Mars 2013 L enquête : Le développement de l usage des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) au sein

Plus en détail

INFLUENCE DE L APPARENCE DU CANDIDAT SUR LA DÉCISION D EMBAUCHE

INFLUENCE DE L APPARENCE DU CANDIDAT SUR LA DÉCISION D EMBAUCHE INFLUENCE DE L APPARENCE DU CANDIDAT SUR LA DÉCISION D EMBAUCHE Etude menée début 2012 auprès de 80 personnes réalisant des entretiens de recrutement en France Propriété intellectuelle de Karine Averseng.

Plus en détail

pour La formation professionnelle vue par les salariés

pour La formation professionnelle vue par les salariés pour La formation professionnelle vue par les salariés Introduction Quelle est la vision des salariés sur la formation continue : quel est leur bilan sur 2009? Quelles sont leurs priorités pour 2010? Comment

Plus en détail

Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40

Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40 Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40 Préambule Méthodologie Structures observées Les recherches ont porté sur toutes les entreprises entrant dans la composition de l indice CAC 40 au 1 er juillet

Plus en détail