PARTAGER LES CONNAISSANCES POUR UNE PÊCHE DURABLE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PARTAGER LES CONNAISSANCES POUR UNE PÊCHE DURABLE"

Transcription

1 CCR.S ComEX DOC7 PARTAGER LES CONNAISSANCES POUR UNE PÊCHE DURABLE RAPPORT D AVANCEMENT DU PROJET GEPETO ÉTABLI À L ATTENTION DU COMITÉ EXÉCUTIF DU CCR- S 1. RAPPEL DES OBJECTIFS 2. MÉTHODOLOGIE DE TRAVAIL 3. FEUILLE DE ROUTE POUR LE PROJET ET ÉTUDES DE CAS a. Feuille de route b. Études de cas 4. ÉVÉNEMENTS MAJEURS a. Cartographie b. Page web c. Identification des études de cas 5. COORDINATION TECHNIQUE 6. COMMUNICATION RAPPEL DES OBJECTIFS Les objectifs généraux du projet sont les suivants : Élaborer des propositions pour la gestion des pêcheries à long terme. Acquérir des connaissances communes en matière de gestion des pêcheries et développer un modèle de gouvernance qui optimise la coopération entre le secteur de la pêche et les institutions scientifiques. Donner l occasion aux professionnels du secteur de la pêche de faire des propositions sur l avenir de leur métier. Accroître les connaissances des CCR Sud et du CCR concernant les eaux nord- occidentales, afin de renforcer leur rôle en tant qu organes consultatifs pour la Commission Européenne.

2 2. MÉTHODOLOGIE DE TRAVAIL La méthodologie du projet correspond au graphique ci- dessous. Première étape (Work Package 3, assuré par IFREMER), on recueille les données officielles ainsi que les connaissances des pêcheurs pour avoir un partage des connaissances relatives aux activités de pêche dans la zone de compétence du CCR Sud. Deuxième étape (Work Package 4, assuré par AZTI), on identifie les unités de gestion en tenant compte des paramètres concrets concernant les pêcheries mixtes (zone, espèces capturées, bateaux et matériel utilisés, ). L objectif est de proposer un autre système que le système actuel qui repose sur un TAC monospécifique pour une zone CIEM. Troisième étape (Work Package 5, assuré par IPMA), grâce au travail effectué dans le cadre des WP 3 et 4, une feuille de route est proposée pour développer des plans de gestion concernant quelques études de cas pilotes. Compte tenu de la durée très restreinte du projet, l avancement de ces travaux pourrait se limiter à proposer des outils de gestion sans proposer de plan de gestion détaillé. En plus de ces étapes techniques, le projet est soutenu par 2 Work Packages transversaux : Le Work Package 1 qui correspond à la coordination administrative (assurée par le CETMAR) et technique (assurée par le CCR Sud) du projet

3 Le Work Package 2 qui correspond aux tâches de promotion et de communication du projet (assurées par le CCR Sud) 3. FEUILLE DE ROUTE POUR LE PROJET ET ÉTUDES DE CAS Feuille de route Il existe une feuille de route définie par les partenaires et dans le cadre de la coordination technique lors de la réunión de suivi du projet pour laquelle les partenaires se réuniront au mois de décembre à Madrid.

4 Cette feuille de route définit les 3 ÉTAPES qui permettent d obtenir les résultats que l on attend du projet : ÉTAPE 1 (finalisée en mai 2013) : recueil des données officielles concernant la pêche et des connaissances traditionnelles sur l ensemble de la zone de compétence du CCR Sud. Présentation de ces éléments sur la cartographie en lien avec la page web du projet GEPETO. ÉTAPE 2 (finalisée en novembre 2013) : définition des unités de gestion dans la zone du CCR Sud, et plus particulièrement pour les études de cas. Identification des problèmes pour les plans de gestion. ÉTAPE 3 (finalisée en mars 2014) : proposition des unités de gestion et des plans de gestion incluant des dispositifs d amélioration du marketing des produits de la pêche. Études de cas Le processus de sélection des études de cas a été long et a commencé par la réception de propositions émanant du secteur, lesquelles ont donné lieu à l accord concernant l étude de 5 pêcheries conclu lors de la réunion du 24 octobre 2012 qui s est tenue à Pasaia. Suite à cela, deux nouvelles études de cas seront intégrées au projet. D un côté, la participation au projet du NWWRAC et de l Institut Marin d Irlande en tant que partenaires justifie l intégration de l étude du cas de la Mer Celtique. Par ailleurs, un autre partenaire du projet, l IEO, propose de prendre budgétairement à sa charge le rattachement de l étude du cas des Pêcheries artisanales des Canaries. Ainsi, les sept études de cas actuelles ont été établies. Plan de gestion multispécifique pour le Golf de Gascogne (coordinateur : IFREMER) Plan de gestión des pêcheries mixtes ibériques (coordinateur : IEO) Flotte dédiée à la pêcherie de Pulpo dans le nord- est ibérique (coordinateur : CCR Sud) Estuaire d Aveiro (coordinateur : IPMA) Capbreton (coordinateur : AZTI) Mer Celtique : zone CIEM VII f et g (coordinateurs : Institut Marin RAC Nord Ouest) Pêcheries artisanales des Iles Canaries (coordinateur : IEO Tenerife) Au cours des premiers mois de l année 2013, pour chaque étude de cas, un programme de travail a été mis en place et un coordinateur attitré a été nommé; ce coordinateur est entré en contact avec

5 les organisations du secteur qui avaient participé à l étude de cas, ainsi qu avec les administrations concernées. 4. ÉVÉNEMENTS MAJEURS Depuis la fin de l année 2012, des progrès importants ont été réalisés sur les points forts du projet. Les lignes de conduite fondamentales ont été définies, des contrats ont également été conclus, et les tâches relatives aux activités et aux études de cas, qui manquaient un peu de clarté l an passé, ont pris un aspect concret. Cartographie Pour pouvoir effectuer une cartographie, il faut deux éléments fondamentaux. Il faut tout d abord des informations provenant dans une large mesure des administrations des différents pays, et il faut ensuite posséder les outils techniques ou les supports informatiques nécessaires à leur développement. S agissant des informations, initialement, un programme de partage des données avec le projet à partir des administrations avait été établi, lequel s est avéré insuffisant, car le projet a besoin des informations à un moment précis, faute de quoi il ne peut pas progresser dans les délais, et c est la raison pour laquelle il a fallu mettre en place un appel de données depuis le CCR- S. C est un outil qui peut être utilisé par les comités consultatifs et qui oblige les Etats à collaborer. En ce qui concerne la base de données, il est nécessaire pour la constituer de faire appel à une entreprise, et ce contrat, dont l envergure suppose un long processus, s est finalement soldé par une récente passation de marché. Page web À la fin du mois de février, le contrat concernant la page web a été attribué à la société Wemake en France. Pour ce marché, deux offres ont été proposées, et c est celle de cette entreprise qui était la moins disante et qui avait une meilleure connaissance du projet. Wemake a également été retenue pour son approche participative et pour son idée consistant à intégrer les informations issues du savoir faire des professionnels du secteur à ses métiers et aux pêcheries pilotes prises en considération dans les études de cas. Dans les prochaines semaines, des aspects importants concernant la conception et le contenu de la page web vont se concrétiser grâce à cette entreprise, et on estime que cette page pourra fonctionner correctement dans les trois mois qui viennent.

6 Identification des études de cas Voir partie 3 5. COORDINATION TECHNIQUE Dans ce projet, le CCR- Sud se charge de la coordination technique, et ces derniers temps, il a participé à l organisation de réunions, et surtout à la coordination entre les responsables des Work packages et les coordinateurs des études de cas, en mettant en place un programme d élaboration des plannings de travail, et en définissant la stratégie et la méthodologie de travail que les partenaires doivent suivre pendant la durée du projet. Après avoir mené à bien l organisation du travail, la tâche principale consistera à jouer un rôle d intermédiaire entre les partenaires et les prestataires de services pour atteindre les objectifs, en plus d informer de l avancement du projet et des dates arrêtées pour exécuter les différentes opérations. La coordination technique sera assurée à partir du CCR- Sud, avec l idée de contrôler l exécution du projet, mais aussi en prodiguant des conseils et en contribuant au développement du projet.

7 6. COMMUNICATION En tant que responsable du Work Package 2 de Communication du projet, le CCR- Sud a travaillé sur différents aspects pour mieux faire connaître le projet. Parmi les propositions qui ont été faites lors de la réunion de Pasaia, il y a eu celle de créer un Comité de Communication dans lequel il y aurait des représentants de tous les participants au projet. Ce groupe de travail est constitué par des représentants du CCR- S, par le CETMAR en tant que partenaire principal du projet, d un représentant des organismes scientifiques (AZTI), d un représentant du secteur (CNPMEN), d un représentant des ONG (WWF) ainsi que d un représentant du NWWRAC. Le Comité de Communication développe les activités proposées par le CCR- Sud en tant que coordinateur de la communication. Le Plan de Communication, qui servira de guide de développement de la communication, a été élaboré au cours de cette réunion, et il comporte la description des objectifs et des actions à mener, et bien sûr les indicateurs de résultats. Les premières actions de communication ont consisté en la création d un logotype et d un slogan pour le projet. Le slogan est parti du consensus des partenaires et le logo a été confié à un bureau de création graphique pour refléter le caractère de ce projet participatif transnational pour la pêche. Pendant cette session, le Comité de Communication a également produit deux communiqués de presse correspondant aux réunions de Pasaia, auxquelles tous les participants au projet s étaient retrouvés, et à la réunion des partenaires à Madrid. La publication la plus remarquable du travail de communication reste la réalisation de la brochure de présentation du projet en quatre langues, que le Comité a l intention de distribuer à grande échelle. Javier García Galdo Coodinadeur Technique GEPETO s.eu Tél : CCR- Sud

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/IRG/2015/2 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 24 mars 2015 Français Original: anglais Groupe d examen de l application

Plus en détail

Pour en savoir plus sur le projet initial : www.qualicarte.ch

Pour en savoir plus sur le projet initial : www.qualicarte.ch Le projet QualiCarte a été initié par la Conférence suisse de la formation professionnelle en collaboration avec des organisations suisses du monde du travail, et plus particulièrement l Union suisse des

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT

RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ L ORGANE DIRECTEUR, PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT Rappelant que la Stratégie de financement a pour objectifs

Plus en détail

N.E.A. 2 NAUTISME ESPACE ATLANTIQUE 2 LE PLAN D ACTION

N.E.A. 2 NAUTISME ESPACE ATLANTIQUE 2 LE PLAN D ACTION N.E.A. 2 NAUTISME ESPACE ATLANTIQUE 2 LE PLAN D ACTION 1 1 La coordination NEA2 Coordination «Economie» Coordination «Environnement» Coordination «Social» Chef de file Coordination technique transnationale

Plus en détail

Archives du Conseil de l'europe

Archives du Conseil de l'europe Archives du Conseil de l'europe 21 janvier 2004 Rapport d activités 2003 1 Rôle des archives Un rapport sur "Le rôle des archives centrales" 1 a été élaboré, à la demande de la direction, pour faciliter

Plus en détail

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD 1 MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE SECRETRARIAT PERMANENT DU CONSEIL NATIONAL POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

Plus en détail

IDB.39/9-PBC.27/9 Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

IDB.39/9-PBC.27/9 Organisation des Nations Unies pour le développement industriel - Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 18 mars 2011 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Trente-neuvième session Vienne, 22-24 juin

Plus en détail

Le 360 T&I Evaluations

Le 360 T&I Evaluations Le 360 T&I Evaluations Du développement personnel à la cartographie managériale Qui sommes-nous? Options RH, un cabinet de conseil spécialisé en Management des Hommes et des Organisations Depuis 14 ans,

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Projet d appui à la qualité (Contrôle de gestion) Formation des cadres de l Université de Sousse. En Anglais -------------

TERMES DE REFERENCE Projet d appui à la qualité (Contrôle de gestion) Formation des cadres de l Université de Sousse. En Anglais ------------- UNIVERSITE DE SOUSSE TERMES DE REFERENCE Projet d appui à la qualité (Contrôle de gestion) Formation des cadres de l Université de Sousse I. Contexte de la mission En Anglais ( prêt de la Banque Mondiale

Plus en détail

Suivi des recommandations du Comité des commissaires aux comptes sur les états financiers des années antérieures

Suivi des recommandations du Comité des commissaires aux comptes sur les états financiers des années antérieures Comité exécutif du Programme du Haut Commissaire Comité permanent 56 e réunion Distr. : restreinte 12 février 2013 Français Original : anglais et français Suivi des recommandations du Comité des commissaires

Plus en détail

Dialogue sur le financement

Dialogue sur le financement CONSEIL EXÉCUTIF EB137/3 Cent trente-septième session 20 mai 2015 Point 5 de l ordre du jour provisoire Dialogue sur le financement Rapport du Secrétariat INTRODUCTION 1. Par la décision WHA66(8), l Assemblée

Plus en détail

de présenter une optique commune de solutions aux problèmes de développement qui se posent dans ces pays.

de présenter une optique commune de solutions aux problèmes de développement qui se posent dans ces pays. PLAN DU SÉMINAIRE Guide de bonnes pratiques en matière de développement dans les pays les plus défavorisés de l environnement Euro méditerranéen Education, Egalité entre hommes et femmes et Etat de droit

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DE L INRA...

PRESENTATION GENERALE DE L INRA... Marché à procédure adaptée (MAPA) pour l assistance à maîtrise d ouvrage afin d accompagner l Inra dans la phase de lancement de l instrumentation de ses processus sur le périmètre fonctionnel de la gestion

Plus en détail

Du 19 au 21 Décembre 2007

Du 19 au 21 Décembre 2007 CENTRE DE FORMATION CONTINUE RAPPORT DE FORMATION PRINCIPES DE BASE DE CRÉDIT Du 19 au 21 Décembre 2007 DÉCEMBRE 2007 INTRODUCTION TI L ANIMH a organisé une session de formation sur les P rincipes de B

Plus en détail

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Rapport sommaire Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Buenos Aires, Argentine 1-3 décembre 2000 Au cours des dix dernières années, le Canada a joué un rôle

Plus en détail

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et Conseil de recherches en sciences humaines

Plus en détail

Marketing Mix: Promotion

Marketing Mix: Promotion Marketing Mix: Promotion 1 Les objectifs d apprentissage de ce module visent à: comprendre les étapes pour développer une stratégie de marketing définir le marketing mix déterminer les principes directeurs

Plus en détail

UPU UNION POSTALE UNIVERSELLE. CA C 2 EPDCE 2010.2 Doc 6a. Original: anglais CONSEIL D ADMINISTRATION/CONSEIL D EXPLOITATION POSTALE

UPU UNION POSTALE UNIVERSELLE. CA C 2 EPDCE 2010.2 Doc 6a. Original: anglais CONSEIL D ADMINISTRATION/CONSEIL D EXPLOITATION POSTALE UPU UNION POSTALE UNIVERSELLE CA C 2 EPDCE 2010.2 Doc 6a Original: anglais CONSEIL D ADMINISTRATION/CONSEIL D EXPLOITATION POSTALE Commission mixte 2 (Développement et coopération) Equipe de projet «Développement

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP)

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) OMPI CDIP/5/5 Corr. ORIGINAL : anglais DATE : 21 juillet 2010 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) Cinquième session

Plus en détail

Un entretien annuel d activité transparent pour l écoute mutuelle et le développement des savoir-faire professionnels (TALK)

Un entretien annuel d activité transparent pour l écoute mutuelle et le développement des savoir-faire professionnels (TALK) Un entretien annuel d activité transparent pour l écoute mutuelle et le développement des savoir-faire professionnels (TALK) I. Introduction Le dialogue social dans le Groupe Thales, tant au niveau des

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Document 04 RÉUNION DU GROUPE DE PILOTAGE DU DIALOGUE INTERNATIONAL 4 Novembre 2015, Paris, France Nouvelle orientation du Dialogue international

Plus en détail

ETAPES ET OUTILS DANS LE CADRE DU 7 PCRDT

ETAPES ET OUTILS DANS LE CADRE DU 7 PCRDT ETAPES ET OUTILS D INGENIERIE DE PROJET DANS LE CADRE DU 7 PCRDT OPPORTUNITE EMERGENCE Veille et diffusion de l informatio n Veille de l information Diffusion de l information Lobbying (rôle actif dans

Plus en détail

Plan d Action de Gaborone sur les Activités des Noms Géographiques en Afrique

Plan d Action de Gaborone sur les Activités des Noms Géographiques en Afrique Distr.: GÉNÉRALE NATIONS UNIES CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L AFRIQUE E/ECA/STATCOM/3/19 novembre 2011 FRANÇAIS Original : ANGLAIS Troisième réunion de la Commission africaine

Plus en détail

Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015. 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière

Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015. 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière 1.1 Le Comité d Innovation Routes et Rues (CIRR) est

Plus en détail

Mise à l essai des stratégies de collecte pour les enquêtes en ligne fondées sur l autodéclaration

Mise à l essai des stratégies de collecte pour les enquêtes en ligne fondées sur l autodéclaration Recueil du Symposium 2014 de Statistique Canada Au-delà des méthodes traditionnelles d enquêtes : l adaptation à un monde en évolution Mise à l essai des stratégies de collecte pour les enquêtes en ligne

Plus en détail

Convention sur la lutte contre la désertification

Convention sur la lutte contre la désertification NATIONS UNIES Convention sur la lutte contre la désertification Distr. GÉNÉRALE 29 juillet 2008 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMITÉ CHARGÉ DE L EXAMEN DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA CONVENTION Septième session

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE TRADE/2005/7 14 mars 2005 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ POUR LE DÉVELOPPEMENT DU COMMERCE, DE L INDUSTRIE

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE ASSEMBLEES DES ETATS MEMBRES DE L OMPI

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE ASSEMBLEES DES ETATS MEMBRES DE L OMPI OMPI A/41/16 ORIGINAL : anglais DATE : 24 août 2005 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F ASSEMBLEES DES ETATS MEMBRES DE L OMPI Quarante et unième série de réunions Genève, 26

Plus en détail

I. Objet du présent document

I. Objet du présent document Demande de propositions et paramètres relatifs à la traduction en mandarin personnalisé (informatisé) du contenu du module 1 du cours de formation en ligne de la CCE sur les déchets dangereux La Commission

Plus en détail

L'étape de planification de votre projet technologique

L'étape de planification de votre projet technologique L'étape de planification de votre projet technologique Résumé : Pour gérer l ensemble des contraintes de votre projet - humaines, matérielles, temporelles et surtout financières et accroître ses chances

Plus en détail

Alliance Globale pour la Résilience AGIR Sahel et Afrique de l Ouest

Alliance Globale pour la Résilience AGIR Sahel et Afrique de l Ouest Alliance Globale pour la Résilience AGIR Sahel et Afrique de l Ouest Guide Méthodologique de Conduite du Dialogue Inclusif Pays «Formulation des Priorités Résilience Pays (PRP-AGIR)» Version Finale (Septembre

Plus en détail

Ministère du Logement

Ministère du Logement Ministère du Logement Audit organisationnel et fonctionnel de l établissement public «Fonds pour le développement du logement et de l habitat» Résumé exécutif Strictement confidentiel Table des matières

Plus en détail

Planifier & Organiser

Planifier & Organiser Planifier & Organiser Introduction Cette introduction (en ligne) vous propose un bref aperçu des tâches principales à prendre en compte lorsque vous planifiez & organisez votre projet européen. L introduction

Plus en détail

Informal document WP.5 (2014) No. 4

Informal document WP.5 (2014) No. 4 Informal document WP.5 (2014) No. 4 Distr. générale 3 septembre 2015 Français seulement Commission économique pour l Europe Comité des transports intérieurs Groupe de travail chargé d examiner les tendances

Plus en détail

Mise en œuvre du SGH pour les produits chimiques utilisés en milieu de travail au Canada. Le point sur la situation

Mise en œuvre du SGH pour les produits chimiques utilisés en milieu de travail au Canada. Le point sur la situation Mise en œuvre du SGH pour les produits chimiques utilisés en milieu de travail au Canada Le point sur la situation Réunions du CICS et du CQA Du 16 au 18 octobre 2013 Le SGH Ø Le Système général harmonisé

Plus en détail

Responsable de l exploitation des applications de gestion (H/F)

Responsable de l exploitation des applications de gestion (H/F) Responsable de l exploitation des applications de gestion (H/F) Emploi type : Ingénieur en développement et déploiement d applications BAP : E Niveau : Ingénieur d études N concours : EPRIE02 Affectation

Plus en détail

LE SEPTIÈME PROGRAMME-CADRE

LE SEPTIÈME PROGRAMME-CADRE La recherche européenne en action LE SEPTIÈME PROGRAMME-CADRE (7 e PC) Placer la recherche européenne au premier plan Définir un nouveau standard pour la recherche européenne Le septième programme-cadre

Plus en détail

FICHE METIER. «Chargé de production» Chargé de production en télévision APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Chargé de production» Chargé de production en télévision APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Chargé de production «Chargé de production» APPELLATION(S) DU METIER Chargé de production en télévision DEFINITION DU METIER Le chargé de production en télévision gère un ou plusieurs projets de production

Plus en détail

Première réunion. 21 février 2006 LA PREMIERE REUNION DU COMITE REGIONAL DE PLANIFICATION DU NECEMA

Première réunion. 21 février 2006 LA PREMIERE REUNION DU COMITE REGIONAL DE PLANIFICATION DU NECEMA Première réunion 21 février 2006 LA PREMIERE REUNION DU COMITE REGIONAL DE PLANIFICATION DU NECEMA Description: Ce document constitue les termes de référence du réseau régional pour la conformité et lʹapplication

Plus en détail

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA)

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- Le Conseil des Ministres REGLEMENT N 04/2007/CM/UEMOA PORTANT CREATION ET MODALITES DE FONCTIONNEMENT DU COMITE CONSULTATIF SUR L

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Côte-d Or Tourisme. Agence de développement touristique 19, rue Ferdinand de Lesseps BP 1601 21035 DIJON cedex

CAHIER DES CHARGES. Côte-d Or Tourisme. Agence de développement touristique 19, rue Ferdinand de Lesseps BP 1601 21035 DIJON cedex Côte-d Or Tourisme Agence de développement touristique 19, rue Ferdinand de Lesseps BP 1601 21035 DIJON cedex CAHIER DES CHARGES Objet de la consultation : Amélioration graphique et ergonomique d une l

Plus en détail

Responsable en Passation de Marchés Page 1

Responsable en Passation de Marchés Page 1 Le Projet de Renforcement des Capacités Institutionnelles pour l Efficacité Gouvernementale (PRCIEG) Titre : Termes de référence pour le recrutement d un Responsable de Passation de Marchés (RPM) 1. Contexte

Plus en détail

Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion

Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion ~ ~ Superviser la gestion de l entreprise et des affaires de la Banque ~ ~ Principales responsabilités Nous assurons la surveillance nécessaire

Plus en détail

Joël Darius Eloge ZODJIHOUE

Joël Darius Eloge ZODJIHOUE La gestion axée sur la Performance et les Résultats appliquée à la gestion des Finances Publiques: Préparation et Mise en place du Budget axée sur la performance et les résultats Joël Darius Eloge ZODJIHOUE

Plus en détail

2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2. L intégration horizontale des fonctions de l entreprise 12

2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2. L intégration horizontale des fonctions de l entreprise 12 Table des matières Avant-propos 3 Introduction 1. L entreprise et l environnement financier...5 2. Le concept traditionnel...6 2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2.

Plus en détail

Commission de la défense nationale

Commission de la défense nationale Commission de la défense nationale RÈGLEMENT XII e LÉGISLATURE CHAPITRE I Dénomination, composition et attributions Article 1 er (Dénomination) 1. La Commission de la défense nationale est la commission

Plus en détail

Secrétariat de la Convention de Stockholm Téléphone : +41 22 917 81 70 sur les polluants organiques persistants Fax : +41 22 917 80 98

Secrétariat de la Convention de Stockholm Téléphone : +41 22 917 81 70 sur les polluants organiques persistants Fax : +41 22 917 80 98 Téléphone : +41 22 917 81 70 sur les polluants organiques persistants Fax : +41 22 917 80 98 International Environment House Mél : ssc@pops.int 11-13 chemin des Anémones Site Internet : www.pops.int CH

Plus en détail

Cahier des charges Création d un logo et de la charte graphique du Club INNÉ

Cahier des charges Création d un logo et de la charte graphique du Club INNÉ Cahier des charges Création d un logo et de la charte graphique du Club INNÉ GRANDDE : Mylène ROI-SANS-SAC, Chargée de Communication mylene.roisanssac@grandde.fr 06.95.17.37.60 1 1) Présentation du projet

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies E/CN.3/2005/22 Conseil économique et social Distr. générale 15 décembre 2004 Français Original: anglais Commission de statistique Trente-sixième session 1 er -4 mars 2005 Point 7 e) de l

Plus en détail

Fédération canadienne des municipalités Vérification de gestion du Fonds municipal vert Rapport final de vérification

Fédération canadienne des municipalités Vérification de gestion du Fonds municipal vert Rapport final de vérification Services de conseil en gestion Fédération canadienne des municipalités Vérification de gestion du Fonds municipal vert Rapport final de vérification Le 25 septembre 2009 KPMG LLP 160 rue Elgin, Suite 2000

Plus en détail

Le livrable 3 demande à l équipe d utiliser le progiciel d ordonnancement MS Project afin de réaliser les opérations suivantes :

Le livrable 3 demande à l équipe d utiliser le progiciel d ordonnancement MS Project afin de réaliser les opérations suivantes : Gestion de Projet Projet de session Livrable 3 Planification du projet Description Le livrable 3 consiste a : Objectifs saisir les tâches ; créer les lots de travail ; déterminer les prédécesseurs ; déterminer

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley

Pôle de compétitivité Aerospace Valley Pôle de compétitivité Aerospace Valley Performances Industrielles Formations Collectives (PIFOCO) Cahier des charges pour une offre de sessions de formation lean. N 271 Sommaire Sommaire... 2 1-Aerospace

Plus en détail

Comité du programme et budget

Comité du programme et budget F WO/PBC/22/20 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 8 JUILLET 2014 Comité du programme et budget Vingt-deuxième session Genève, 1 er 5 septembre 2014 RAPPORT DU CORPS COMMUN D INSPECTION INTITULE EXAMEN DE LA GESTION

Plus en détail

Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40

Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40 Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40 Préambule Méthodologie Structures observées Les recherches ont porté sur toutes les entreprises entrant dans la composition de l indice CAC 40 au 1 er juillet

Plus en détail

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES 1 FINALITÉ 1 Soutien à la communication et aux relations internes et externes L assistant facilite la communication à tous les niveaux (interpersonnel,

Plus en détail

WP2.13.1-3.012 VALIDATION MEETING DATED XX XX XX

WP2.13.1-3.012 VALIDATION MEETING DATED XX XX XX WP2.13.1-3.012 VALIDATION MEETING DATED XX XX XX TITRE Requérant Contribution au projet régional de facilitation des affaires dans l espace UEMOA «eregulations UEMOA» - Phase 2 Commission UEMOA Durée du

Plus en détail

Conférence des États Parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États Parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/WG.4/2012/1 Conférence des États Parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 25 mai 2012 Français Original: anglais Groupe de travail intergouvernemental

Plus en détail

MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRETARIAT GENERAL A LA SANTE CELLULE DE REFORME DU SECTEUR

MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRETARIAT GENERAL A LA SANTE CELLULE DE REFORME DU SECTEUR MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRETARIAT GENERAL A LA SANTE CELLULE DE REFORME DU SECTEUR TERMES DE REFERENCE POUR LA RATIONALISATION DES STRUCTURES DU MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE Introduction Origines

Plus en détail

Moyens de paiement en Europe : Les banques françaises impliquées

Moyens de paiement en Europe : Les banques françaises impliquées Moyens de paiement en Europe : Les banques françaises impliquées Paris 29 septembre 2005 1 L Espace unique des moyens de paiement en euro A la demande de la Commission européenne et de la BCE, L industrie

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 28 SEPTEMBRE 2015 PROJET DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 28 SEPTEMBRE 2015 PROJET DE DÉCRET 266 (2014-2015) N 2 266 (2014-2015) N 2 PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 28 SEPTEMBRE 2015 PROJET DE DÉCRET portant assentiment à l accord de coopération du 15 juillet 2014 entre l État fédéral, la Région

Plus en détail

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE Le programme de centres d'appui à la technologie et à l'innovation (CATI), mis en place par l'ompi, permet aux innovateurs

Plus en détail

Rapport spécial n 1/2004 "5e PC (1998 à 2002)"

Rapport spécial n 1/2004 5e PC (1998 à 2002) Rapport spécial n 1/2004 "5e PC (1998 à 2002)" Gestion des actions indirectes de RDT relevant du cinquième programme-cadre (5e PC) en matière de recherche et de développement technologique (1998-2002)

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/09/128 DÉLIBÉRATION N 09/067 DU 3 NOVEMBRE 2009 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL DES REGISTRES

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d assister le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l'environnement

Programme des Nations Unies pour l'environnement NATIONS UNIES EP Programme des Nations Unies pour l'environnement Distr. GÉNÉRALE UNEP/OzL.Pro/ExCom/68/12 2 novembre 2012 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS COMITÉ EXÉCUTIF DU FONDS MULTILATÉRAL AUX FINS D APPLICATION

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/MP.PP/WG.1/2010/8 Distr. générale 17 mai 2010 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Réunion des Parties à la Convention sur l accès

Plus en détail

Ghana, de l Inde, de la Jordanie, du Kenya, du Mexique, de New Zélande, du Portugal, de Serbie et du Royaume Uni.

Ghana, de l Inde, de la Jordanie, du Kenya, du Mexique, de New Zélande, du Portugal, de Serbie et du Royaume Uni. Principes de Belgrade sur la relation entre les Institutions nationales des droits de l Homme et les Parlements (Belgrade, Serbie, les 22-23 février 2012) Le séminaire international de février 2012 sur

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE SPECIFIQUES ELABORATION D UNE STRATEGIE ET D UN PLAN DE FORMATION POUR LA MISE EN OEUVRE DE LA REFORME DES FINANCES PUBLIQUES

TERMES DE REFERENCE SPECIFIQUES ELABORATION D UNE STRATEGIE ET D UN PLAN DE FORMATION POUR LA MISE EN OEUVRE DE LA REFORME DES FINANCES PUBLIQUES TERMES DE REFERENCE SPECIFIQUES ELABORATION D UNE STRATEGIE ET D UN PLAN DE FORMATION POUR LA MISE EN OEUVRE DE LA REFORME DES FINANCES PUBLIQUES FCW BENEFICIAIRES 2009 LOT N 11 : Macro économie, Statistiques,

Plus en détail

FONDS POUR LE COMMERCE ET LES ENTREPRISES

FONDS POUR LE COMMERCE ET LES ENTREPRISES FONDS POUR LE COMMERCE ET LES ENTREPRISES PETITES ENTREPRISES Développement économique Yukon INVESTYUKON.COM Le Fonds pour le commerce et les entreprises du Yukon (FCE) a été créé par le ministère du Développement

Plus en détail

Les partenaires sont les autorités locales et régionales qui s engagent à mettre en oeuvre des activités dans le cadre de la SEDL.

Les partenaires sont les autorités locales et régionales qui s engagent à mettre en oeuvre des activités dans le cadre de la SEDL. Quel statut choisir? es partenaires sont les autorités locales et régionales qui s engagent à mettre en oeuvre des activités dans le cadre de la SED. es associations des pouvoirs locaux et régionaux, ainsi

Plus en détail

Comité du programme et budget

Comité du programme et budget F WO/PBC/24/12 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 10 JUILLET 2015 Comité du programme et budget Vingt-quatrième session Genève, 14 18 septembre 2015 RAPPORT FINAL SUR LE PROJET RELATIF AU RENFORCEMENT DES NORMES

Plus en détail

Validité prédictive des questionnaires Cebir. Etude 1 : validité critérielle dans le secteur du gardiennage

Validité prédictive des questionnaires Cebir. Etude 1 : validité critérielle dans le secteur du gardiennage Validité prédictive des questionnaires Cebir Introduction Dans le domaine de la sélection, il est particulièrement intéressant de déterminer la validité prédictive d un test. Malheureusement, les occasions

Plus en détail

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 LES INSTRUMENTS FINANCIERS DE LA POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 La Commission européenne a adopté des propositions législatives concernant la politique de cohésion 2014-2020

Plus en détail

MODELE DE BRIEF AGENCE

MODELE DE BRIEF AGENCE MODELE DE BRIEF AGENCE MODELE DE BRIEF AGENCE Laurie GIACOBI www.my-marketing-manager.com Document à usage professionnel offert par My Marketing Manager. Reproduction et diffusion interdites. Ne peut être

Plus en détail

( prêt de la Banque Mondiale N 7392TN) -------------

( prêt de la Banque Mondiale N 7392TN) ------------- UNIVERSITE DE SOUSSE TERMES DE REFERENCE Projet d appui à la qualité (Capacité de Gestion) Formation des cadres de l Université de Sousse Dans le domaine de la Gestion Financière des Établissements Publics

Plus en détail

établi par le Bureau Permanent * * * REVIEW OF ACTIVITIES OF THE CONFERENCE IN REGARD TO MEDIATION drawn up by the Permanent Bureau

établi par le Bureau Permanent * * * REVIEW OF ACTIVITIES OF THE CONFERENCE IN REGARD TO MEDIATION drawn up by the Permanent Bureau AFFAIRES GÉNÉRALES ET POLITIQUE GENERAL AFFAIRS AND POLICY Doc. prél. No 11 Prel. Doc. No 11 février / February 2010 SUIVI DES ACTIVITÉS DE LA CONFÉRENCE EN MATIÈRE DE MÉDIATION établi par le Bureau Permanent

Plus en détail

Etude stratégique et opérationnelle en faveur du commerce et de l artisanat en Livradois-Forez

Etude stratégique et opérationnelle en faveur du commerce et de l artisanat en Livradois-Forez Etude stratégique et opérationnelle en faveur du commerce et de l artisanat en Livradois-Forez MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (ARTICLE 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS) CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

Plus en détail

Méthode de tests MODE D EMPLOI POINTS IMPORTANTS

Méthode de tests MODE D EMPLOI POINTS IMPORTANTS Méthode de tests MODE D EMPLOI Cette première partie est destinée à ceux qui débutent en tests et permet une approche progressive et simple de la méthodologie des tests. L introduction vous aura permis

Plus en détail

Note de présentation

Note de présentation Note de présentation Objet : Projet de décret d application de la loi n 24-09 relative à la sécurité des produits et des services et complétant le dahir du 9 ramadan 1331 (12 aout 1913) formant code des

Plus en détail

RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS

RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS Dernière modification en vigueur le 1 er mars 2014 Ce document a valeur officielle chapitre V-1.1, r. 7.1 RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS A.M.

Plus en détail

1- Contexte et justification

1- Contexte et justification REPUBLIQUE DU SENEGAL Présidence de la République Secrétariat Général Délégation au Management Public FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT PROGRAMME D APPUI AU PROGRAMME NATIONAL DE BONNE GOUVERNANCE PAPNBG

Plus en détail

ArtFiMed est un projet coordonné par CopeMed II sous la responsabilité du département des pêches et d aquaculture de la FAO. Ce document ainsi que

ArtFiMed est un projet coordonné par CopeMed II sous la responsabilité du département des pêches et d aquaculture de la FAO. Ce document ainsi que ArtFiMed est un projet coordonné par CopeMed II sous la responsabilité du département des pêches et d aquaculture de la FAO. Ce document ainsi que les autres publications de la série du Projet de Développement

Plus en détail

Rapports du Corps commun d inspection

Rapports du Corps commun d inspection COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Vingt et unième réunion Point 3.5 de l ordre du jour provisoire EBPBAC21/6 31 octobre 2014 Rapports du Corps commun d inspection

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/CES/2006/16 24 mars 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMMISSION DE STATISTIQUE CONFÉRENCE DES STATISTICIENS

Plus en détail

7, Avenue Bourguiba, BP 48- cp18523- Dakar SENEGAL Tel 221 869 96 18 Fax 221 869 96 31 secoraf@coraf.org www.coraf.org

7, Avenue Bourguiba, BP 48- cp18523- Dakar SENEGAL Tel 221 869 96 18 Fax 221 869 96 31 secoraf@coraf.org www.coraf.org Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development TERMES DE REFERENCES DU CONSULTANT CHARGE D ELABORER

Plus en détail

Rapport du Comité d audit et de contrôle indépendant, 2012-2013

Rapport du Comité d audit et de contrôle indépendant, 2012-2013 Comité exécutif du Programme du Haut Commissaire Comité permanent 58 e réunion Distr. : Restreinte 27 août 2013 Français Original : anglais et français Rapport du Comité d audit et de contrôle indépendant,

Plus en détail

Subventions de partenariat stratégique pour les projets. Concours de 2015. La demande, les critères d évaluation, et les rapports

Subventions de partenariat stratégique pour les projets. Concours de 2015. La demande, les critères d évaluation, et les rapports Subventions de partenariat stratégique pour les projets Concours de 2015 La demande, les critères d évaluation, et les rapports La demande, les critères d évaluation, et les rapports Partenariats de recherche

Plus en détail

TERMES DE RÉFÉRENCE POUR LA RÉALISATION D UN DOCUMENTAIRE AUTOUR DE LA PROBLEMATIQUE DES MIGRANTS SUBSAHARIENS AU MAROC

TERMES DE RÉFÉRENCE POUR LA RÉALISATION D UN DOCUMENTAIRE AUTOUR DE LA PROBLEMATIQUE DES MIGRANTS SUBSAHARIENS AU MAROC TERMES DE RÉFÉRENCE POUR LA RÉALISATION D UN DOCUMENTAIRE AUTOUR DE LA PROBLEMATIQUE DES MIGRANTS SUBSAHARIENS AU MAROC Programme : «Développement économique, social et humain de groupes vulnérables, femmes,

Plus en détail

Sélection du Commissaire aux comptes du FIDA pour la période 2012-2016

Sélection du Commissaire aux comptes du FIDA pour la période 2012-2016 Cote du document: EB 2011/104/R.62 Point de l ordre du jour: 14 a) i) Date: 1 er décembre 2011 Distribution: Publique Original: Anglais F Sélection du Commissaire aux comptes du FIDA pour la période 2012-2016

Plus en détail

Room document FR orig. SOLVABILITE 2 POINT SUR LES TRAVAUX EN COURS

Room document FR orig. SOLVABILITE 2 POINT SUR LES TRAVAUX EN COURS Room document FR orig. SOLVABILITE 2 POINT SUR LES TRAVAUX EN COURS 1. Rappels : Objectif et organisation du projet L objectif du projet Solvabilité 2 est d effectuer une révision de l ensemble des règles

Plus en détail

Administration : rapport de situation

Administration : rapport de situation COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Dix-huitième réunion Point 4.1 de l ordre du jour provisoire EBPBAC18/2 8 mai 2013 Administration : rapport de situation Rapport

Plus en détail

Comment se repérer parmi les différents régimes de financements associés au programme Coopération du 7 ème PCRD?

Comment se repérer parmi les différents régimes de financements associés au programme Coopération du 7 ème PCRD? Comment se repérer parmi les différents régimes de financements associés au programme Coopération du 7 ème PCRD? Novembre / Décembre 2008 Par Caroline Gérard Chaque sujet de recherche inscrit dans un appel

Plus en détail

Section 9. Établissement de rapports et communication des résultats

Section 9. Établissement de rapports et communication des résultats Section 9 Établissement de rapports et communication des résultats 135 Établissement de rapports et communication des résultats Distribuer rapidement les résultats aux parties prenantes. Choisir le moyen

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT D UN EXPERT EN COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE

TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT D UN EXPERT EN COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE Recrutement d un expert en communication institutionnelle Page 1 TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT D UN EXPERT EN COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE 1. CADRE GENERAL DU PROGRAMME Le Programme d Appui au Commerce

Plus en détail