Projet participatif. Liste ABYMES en Marche vers l Excellence. Avançons ensemble vers l'excellence

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet participatif. Liste ABYMES en Marche vers l Excellence. Avançons ensemble vers l'excellence"

Transcription

1 Election municipale et communautaire du dimanche 23 mars 2014 Projet participatif Liste ABYMES en Marche vers l Excellence Conduite par Eric JALTON Avançons ensemble vers l'excellence

2 PROJET PARTICIPATIF de la liste ABYMES en Marche Direction-Rédaction : Eric Jalton 1, rue Marcel Ramblière Dothémare LES ABYMES Tél. : Fax : Crédit photos : Ville des abymes facturés au mandataire financier de la liste ABYMES en Marche Directeur de la Publication : Eric JALTON Directeur Délégué de la Publication : Georges BOUCARD Facebook/Twitter : Frapp Abymes Tirage : exemplaires Dépôt légal à date de parution Ne pas jeter sur la voie publique Imprimerie : Prim Guadeloupe Le papier certifié PEFC Toute reproduction, même partielle est interdite. Al aube de cette nouvelle mandature, je vous invite à poursuivre avec nous, le chemin entamé sur la voie de la démocratie participative et de la réconciliation des forces vives de notre Ville des Abymes. Les enjeux des politiques publiques et les orientations de ce projet participatif peuvent être facilement appréhendés. Ils visent à : - améliorer de façon substantielle les modes de travail et de gestion des affaires communales ; - instituer une administration plus efficiente et avant tout une gouvernance politique encore plus efficace, orientées vers une culture du résultat ; - instaurer un climat de confiance dans les rapports entre les élus et l administration ; l ensemble au service de l intérêt général des Abymiennes et des Abymiens. Nous sommes certains que les acteurs de ce projet participatif de mandature , forts des nombreux enseignements du précédent mandat, sauront insuffler un élan dynamique en termes de plus value à notre gouvernance pour que celle-ci soit non seulement un vecteur de progrès, mais également un instrument décisif et un moteur de croissance d un développement durable que nous appelons tous de nos vœux. Ensemble avec une équipe consolidée représentative de la diversité sociodémographique de la population abymienne et des 23 secteurs que nous avons définis, nous voulons continuer à bâtir une ville durable qui allie l économie, les solidarités sociales et la protection de notre environnement. Décision du TGI Sondage Qualistat J anticipe avec plaisir tout ce que nous pourrons accomplir ensemble. Eric JALTON, Votre dévoué Tour à tour : - l Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) - le Président de la Chambre Régionale des Comptes - le 1 er Président du Tribunal de Grande Instance de Pointe-à-Pitre ont rétabli la vérité concernant la gestion de la Ville des Abymes durant la période , sous la houlette de l Equipe Abymes Avenir conduite par Eric Jalton. Les tentatives de désinformation de masse opérées par quelques-uns, ont été déjouées. La vérité a triomphé du mensonge. Le très réputé institut de sondage QUALISTAT, a confirmé tout à fait récemment, la très bonne appréciation dans l opinion publique guadeloupéenne et singulièrement abymienne, du Député-Maire de la Ville des Abymes, Eric Jalton, concernant son efficacité en termes de gestion des affaires publiques et de son image. Selon Qualistat, Eric Jalton est le troisième meilleur maire des 32 maires que compte la Guadeloupe et le 1er des nouveaux maires élus en Il est donc remarquable qu après seulement 6 ans, le Député-Maire des Abymes soit parvenu à se hisser dans le trio de tête des meilleurs maires de la Guadeloupe. 2

3 Avançons ENSEMBLE vers L EXCELLENCE Avant L histoire vécue, l histoire ressentie par nous tous, citoyens des Abymes, est celle d une Ville freinée dans son développement et préoccupée par son avenir. L équipe que j ai eu l honneur de conduire a su se battre et nous a fait relever la tête grâce au projet ambitieux présenté à la population et accompli dans sa plénitude, voire au-delà du programme par la liste «ABYMES Avenir». Notre équipe s est trouvée renforcée, au regard de notre politique de réconciliation abymienne, de la quasi totalité du Conseil municipal. L avenir envisagé, l avenir souhaité est celui d une Ville équilibrée dans ses activités, forte de sa tradition de solidarité, enrichie de sa diversité culturelle et associative, afin d améliorer le «mieux vivre ensemble» et la fraternité*. Nous voulons continuer à travailler pour les Abymes car nous aimons notre Ville. Il s agit d une élection locale et même si les étiquettes comptent, il faut aussi juger le bilan, le projet et les capacités d une équipe. Nous sommes assez fiers d avoir acccompli le mandat que vous nous avez confié compte tenu du lourd déficit financier trouvé à notre arrivée en 2008, de la crise sociale de 2009, de la difficile conjoncture qui caractérise l économie mondiale, nationale et locale. Le projet de mandat , est un contrat profondément marqué par des choix d activités de justice sociale, d équilibre territorial, de solidarités, de promotion et d animation de notre territoire. Ce projet pour ce deuxième contrat municipal, est le fruit d une large concertation et d un dialogue continu avec les Abymiens et les Abymiennes, construit avec vos propositions lors de nos États généraux et de nos différentes rencontres de proximité. Il précise les grandes orientations que nous souhaitons mettre en place pour les six années à venir. Les propositions contenues dans ce carnet de campagne sont autant d engagements que nous avons élaborés avec vous, et que * Voir page 16 relative aux 11 engagements des ateliers du Mieux Vivre Ensemble nous mettrons en œuvre avec vous, sous votre contrôle et avec votre participation. C est donc bien un contrat qui accorde une large place à l amélioration des conditions de vie des personnes âgées et handicapées, au développement des structures de proximité, à la préservation de l environnement, ainsi qu à l aménagement et l embellissement de la Ville. Nous voulons continuer à faire des Abymes, une Ville qui allie modernité et respect de son identité, une Ville qui réconcilie l urbain, le rural et l humain. C est donc bien un contrat que je vous propose d approuver dès le 23 Mars prochain, un contrat entre l équipe municipale que j aurai l honneur de conduire et chacune, chacun d entre vous, dans cette diversité qui fait la richesse de notre Ville. Un contrat permettant à chaque habitant de prendre toute sa place dans une Ville partagée, une Ville solidaire. Un contrat pour franchir de nouvelles étapes dans le développement social et économique des Abymes. Un contrat pour porter ensemble ces rénovations urbaines et rurales, génératrices de fortes ambitions pour notre Ville, pour nos quartiers, pour notre jeunesse. Enfin, un contrat pour réussir notre mieux vivre ensemble fraternel! Eric JALTON 3

4 A l écoute des Abymiennes et des Abymiens Pour construire ce projet participatif d actions pour la mandature , nous avons cherché à associer les différentes composantes de notre Ville, comme nous le faisons depuis C est à partir des résultats de nos nombreuses concertations, en tenant compte de vos avis, et à la suite de réunions chez l habitant, et enfin dans le cadre des États généraux, que nous avons conçu notre projet, finalisé nos propositions et décidé de nos priorités. Notre projet participatif s inscrit dans la continuité des actions déjà engagées dans le cadre de la mandature écoulée et de chantiers financés peu ou prou. Un bilan qui prépare l avenir Vie Démocratique Mise en place d instances de concertation (conseil des jeunes, commission concertation des partenaires sociaux, etc.) Renforcement des actions de prévention Mise en accessibilité de certains équipements publics Formation et renforcement de la Police municipale Mise en place d un service de délivrance des passeports biométriques Réhabilitation et réorganisation des Archives communales Mise en place de la vidéo-protection des lieux publics Réalisation des Plans Communaux de Sauvegarde Développement Economique et Emploi Renforcement de l activité économique en développant la formation des acteurs et forces vives du territoire Création du Pôle FIER (Formation, Intégration, Emploi, Resocialisation) Mise en place d une réelle politique d insertion par l économie, constituée de véritables parcours professionnels avec un pôle dédié Parc d activités de la Providence, une Zone économique exemplaire en terme de développement durable Dynamisation du contrôle des actes de gestion courante (licences, cellules commerciales ) Restructuration de l Office de Tourisme Relance du projet TAONABA Mise en place d «Abymes numérique» (transmission de documents par mail, rénovation du site Internet de la ville ) 4

5 L Aménagement et les Transports Définition d une stratégie territoriale avec CAP Excellence Création d une Commission des Taxis Création d un guichet de proximité Projets et Renouveau urbain Signature en 2009 de la Convention de la Rénovation Urbaine (RUZAB) Mise en place d une nouvelle gouvernance du projet RUZAB Relance du programme de Résorption de l Habitat Indigne (RHI) Développement Rural durable Remise en état du réseau routier (15,7 millions d euros), extension et renouvellement du réseau d eau potable et d assainissement Mise en place du très haut débit Internet Définition et mise en œuvre d un programme de renforcement d eau potable et d électrification en lien avec CAP Excellence et le SyMEG Développement Social, culturel, sportif et éducatif Développement d une politique active de solidarité Meilleure adaptation du CCAS aux besoins des populations démunies Soutien massif au monde sportif et culturel Animation massive du territoire et souffle exceptionnel donné à la culture et au sport Développement de relations partenariales, mise en place de nouveaux produits (accompagnement des associations caritatives, consultations juridiques gratuites) Mise en place des «Ateliers du Vivre Ensemble de la Fraternité» Mise en place de dispositifs en direction des écoles (informatique, éveil aux disciplines artistiques, Programme de Réussite Educative) Travaux dans et aux abords des écoles (environ 6 millions d euros) sous la mandature Soutien à la création de huit Maisons d Assistantes Maternelles (MAM). 32 emplois créés à cette occasion Modernisation de la restauration scolaire (cuisine centrale rénovée) Création et accueil de nombreux évènements culturels et sportifs (commémoration de l abolition de l esclavage, les vendredis culturels, les cafés littéraires, Octobre en théâtre, concerts variés, 6 courses cyclistes par an) Préservation des patrimoines culturels (Miss Abymes, Super mamie, Carnaval aux Abymes, Festinwel, Fête Patronale) Rétablissement et soutien des fêtes de quartier Mise en reconstruction du centre sportif et culturel José Emmanuel ALBON du Raizet, du complexe Socio culturel Félix PROTO du bourg et de la Maison des Jeunes et de la Culture (MJCA) Réhabilitation des équipements sportifs notamment de proximité Soutien financier intense apporté aux associations (budget multiplié par 18) 5

6 Protection de l environnement Etablissement de l agenda 21, du Plan Climat Energie Territoriale (PCET) Dématérialisation des Actes pris par l autorité territoriale Mise en place du tri sélectif (Bornes d Apport Volontaire par le SYVADE) Réhabilitation de la Gabarre et lancement de la plateforme multi filière par le SYVADE Implantation d arbres, fleurissement et embellissement de la Ville Ressources Humaines Mise en place d un service public mieux organisé et plus efficace et clarification de l organigramme Suppression des injustices dans la carrière des fonctionnaires Développement d un service public de proximité Mise en place d une nouvelle gouvernance basée sur la transparence Pacification des relations sociales Mise en place des procédures de contrôle et de suivi des engagements financiers Modernisation de l administration communale abymienne par l acquisition de logiciels et l achat d outils modernes de fonctionnement Dématérialisation de certains documents administratifs et actes réglementaires Reconnaissance du fait syndical comme force d équilibre dans la gestion des ressources humaines Augmentation de l enveloppe budgétaire allouée à la formation des agents de la Collectivité Augmentation des quotas horaires Réaménagement de locaux de travail Amélioration de l équipement de protection au travail du personnel Accompagnement du personnel face aux risques sanitaires et sociaux Elargissement et équité du Régime Indemnitaire et de la NBI (primes) Finances Retour pérenne à l équilibre financier de la commune et de la Caisse des Ecoles Diminution de la dette par habitant Sécurisation des finances par l annulation des prêts toxiques Mise en plan d un Plan Pluriannuel d Investissement (PPI) Elargissement de l assiette fiscale Mise en place d une cellule de recherche de financement investissement et fonctionnement Forte augmentation du budget d investissement Initier une conférence fiscale des impôts locaux réunissant l Etat, la Région, le Département, le SYVADE, CAP Excellence et la Ville afin de diminuer les impôts quand le contexte conjoncturel et structurel le permettra raisonnablement 6

7 PROJET PARTICIPATIF de la liste ABYMES en Marche Un travail d équipe Pour construire ce projet de mandature, de nombreuses propositions nous sont parvenues. Une quinzaine de groupes de travail alliant réflexions prospectives et pragmatiques, ont été constitués, en voici quelques exemples : Cadre de vie, Animation et dynamisation de la Ville, Sécurité, Démocratie participative, Économie, Vie associative, etc. Les discussions avec les Abymiens dans les quartiers ont également permis d enrichir nos propositions. Notre projet de mandature intègre ces échanges et ce travail d équipe. ABYMES, la Ville qui avance Tout le monde l a constaté, notre Ville des Abymes a évolué dans le bon sens : impôts stables, nouveaux équipements publics en cours de réalisation, un réseau routier de plus en plus satisfaisant, une maîtrise des enjeux du développement durable, une administration modernisée et plus performante, des services à la population de qualité. Notre projet pour , s articule autour des grands objectifs suivants : Une Eco-Ville où le développement durable demeure plus que jamais notre priorité Une Ville équitable pour toutes les Abymiennes et tous les Abymiens, tous les quartiers et toutes les générations Une Ville dynamique avec ses commerces, ses activités, ses animations «Avançons Ensemble vers l Excellence» la liste ABYMES en Marche conduite par Eric JALTON pour : 1) Une Ville citoyenne 2) Une Ville bien gérée et des Ressources Humaines en marche vers l Excellence 3) Une Eco - Ville du développement durable 4) Une Ville solidaire 5) Une Ville des droits de l enfant et de la jeunesse 6) Une Ville qui entreprend 7) Une Ville sportive 8) Une Ville de culture 9) Une Ville animée et ouverte 7

8 PROJET PARTICIPATIF de la liste ABYMES en Marche Une VILLE CITOYENNE Sous notre mandature, grâce à notre créativité, les outils institutionnels de la démocratie participative ont été instaurés (conseils de quartier, concertation, conseil communal des aînés, conseil municipal des jeunes, commissions consultatives des partenaires sociaux, etc.) Nous avons accordé une précieuse écoute aux Abymiennes et aux Abymiens et avons su répondre à leurs doléances avec une communication de proximité entre les services municipaux, les divers relais et les différentes commissions extra municipales. Pour mieux asseoir notre vision éco-citoyenne nous comptons : Communiquer avec les services municipaux par le biais des commissions extra-municipales Renforcer les délégations sectorielles accordées aux élus. Un élu au moins pour chacun des 23 secteurs qui s engage à : Pratiquer la proximité (tenue de réunions périodiques sectorielles deux fois par an et chaque fois que de besoin) Être présents personnellement dans les événements heureux et malheureux dans le secteur Relayer les informations dans les deux sens (interface de la municipalité et des habitants et forces vives de son secteur) Des services municipaux au plus près de vos besoins Continuer à multiplier l installation de mairies annexes et créer dans chacune un guichet unique pour l ensemble des démarches administratives et sociales : Etat-civil, élections, inscriptions scolaires, enfance, autorisation de travaux, social, aînés.. Les agents municipaux pourront traiter directement les dossiers simples et orienter vers le service adequat les dossiers plus complexes Mettre en service un bus «permanence municipale mobile» pour que la ville soit encore plus présente dans tous les quartiers à l occasion d évènements particuliers (campagne d inscriptions diverses: écolescrèches, liste électorale, préparation de tournois sportifs des quartiers, inscription aux activités des associations conventionnées sous contrat d objectif, actions de prévention, actions de santé, etc.) S engager à répondre à vos courriers dans un délai ne pouvant excéder une durée de 30 jours. Poursuivre la dynamisation de notre GP (gestion de proximité) par la mise en place d un SAT (service d appel technique) pour répondre aux demandes de petites doléances des Abymiennes et Abymiens Créer un poste de médiateur communal pour régler les difficultés que peut rencontrer un citoyen avec un service municipal. Elargir les horaires d ouverture de l hôtel de ville et des Mairies annexes Poursuivre le développement des services en ligne sur le site Internet de la ville Installer des bornes Internet dans les principaux équipements municipaux permettant de communiquer avec les services municipaux Une démocratie participative renforcée Poursuivre la concertation engagée avec tous les Abymiens (commissions extramunicipales, rencontres, consultations, questionnaires, etc.) Mettre en place des «Rencontres de la démocratie locale» afin d associer le plus grand nombre d Abymiens aux projets municipaux Pour les investissements importants proposés par la ville ou par CAP Excellence, faire appel à un cabinet spécialisé pour organiser la concertation et former les Abymiens aux enjeux locaux (construction de tramway, développement durable, finances, etc.) Présenter de manière itinérante dans les Mairies annexes les séances filmées du conseil municipal Délocaliser exceptionnellement le conseil municipal dans un des cantons ou grandes sections de la Ville quand un dossier important concerne le canton ou la grande section Présenter lors d une réunion publique semestrielle ou annuelle les actions de notre communauté d agglomération CAP Excellence Entendre lors de certaines séances du conseil municipal les représentants des différentes commissions extra-municipales 8

9 Une VILLE bien gérée et des Ressources Humaines en marche vers l Excellence Notre volonté, c est d installer l exemplarité de notre gouvernance politique et administrative. Nous continuerons d agir pour construire une politique de justice territoriale par un service public abymien garant de l égalité d accès aux droits à se loger, à bénéficier de la tranquillité publique, à apprendre, à travailler, à se déplacer, à se cultiver, à se soigner, à pratiquer du sport et de la culture... La liste ABYMES en MARCHE s engage à : Renforcer les missions de notre Observatoire Territorial (1 er du département), structure municipale qui mesurera dans un premier temps l adéquation de notre offre de services publics et vos attentes pour ensuite, stimuler les partenariats publics et privés nécessaires. Les dynamiques économiques sociales et environnementales constitueront autant d axes de l observation et de l analyse de notre ville Maintenir la stabilité, voire la baisse des impôts locaux aux Abymes dès que le contexte national et local le permettra Renforcer notre Observatoire fiscal créé en 2010 pour élargir l assiette fiscale Initier une conférence fiscale des impôts locaux réunissant l Etat, la Région, le Département, le SYVADE, CAP Excellence et la Ville afin de diminuer les impôts quand le contexte conjoncturel et structurel le permettra raisonnablement Continuer à maîtriser la dette de la ville Poursuivre la modernisation des services municipaux (matériel, moyens informatiques, formation des agents, gestion du temps de travail, etc.) Accentuer le taux d encadrement des agents de catégories A et B et la formation des agents de catégorie C pour mieux servir les Abymiennes et les Abymiens Renforcer l administration par des cadres spécialisés dans des domaines innovants (Biodiversité Energies renouvelables Transports et Déplacements Tourisme Conseiller en Affaires européennes, etc.) Valoriser le rôle des agents communaux pour le bon fonctionnement des services publics municipaux (augmentation du crédit de formation, régime indemnitaire stabilisé voire amélioré, actions sociales portées par le Comité National d Action Sociale (CNAS), résorption de l emploi précaire) 9

10 PROJET PARTICIPATIF de la liste ABYMES en Marche Une ECO VILLE du Développement DURABLE Le défi planétaire qui est devant nous ne doit pas être anxiogène. A l instar de Saint- Exupéry, nous souhaitons laisser en héritage la terre de nos ancêtres que nous empruntons à nos enfants. Tous les projets concernant la Ville passeront par le filtre du développement durable : Les nouveaux équipements, la gestion des déchets, les énergies renouvelables, la gestion de l eau, les éclairages publics, les consommables dans nos écoles (eau électricité restauration scolaire, etc.) ; l évaluation des risques majeurs (cycloniques, sismiques, inondations..) La liste ABYMES en MARCHE donne la priorité au développement durable et s engage à : Priorité au Développement Durable Poursuivre le projet d Agenda 21 et le projet PCET. Dans ce cadre, nous réaliserons avec CAP Excellence notre bilan carbone des équipements publics et du fonctionnement des services municipaux Renforcer notre action en matière environnementale (tri sélectif, composteurs, accompagnement de projet de récupérateurs d eau de pluie, récupération des déchets verts, création d une deuxième déchetterie, mise en service de la plateforme multi filière du SYVADE, développement des actions de sensibilisation à l environnement dans les écoles et aussi avec les associations.) Réduire la production de gaz à effet de serre en 6 ans Repenser l éclairage public communal (éclairage des bâtiments et éclairage sur la voie publique) dans une optique d économie d énergie et d embellissement de la Ville Mettre en place une politique incitative d économie d énergie pour les particuliers (points info énergie avec le concours des agences spécialisées et le SyMEG) Poursuivre notre projet carte de bruit en lien avec CAP Excellence, création d une véritable cellule de lutte contre le bruit et les pollutions sonores Préserver et mettre en valeur les zones humides, des terres éparpillées, enclavées, qui assurent des fonctions écologiques et de vie pour la faune et la flore, et qui sont en même temps des espaces de vie agricole Poursuivre la politique éco - touristique par une valorisation maîtrisée du patrimoine rural Poursuivre la démarche de haute Qualité Environnementale et Haute Performance Energétique pour tout équipement communal, par le biais de l obtention de la norme ISO Réaliser un éco - diagnostic des futurs projets municipaux et inclure systématiquement des critères environnementaux dans les appels d offres municipaux Créer une production d électricité photovoltaïque sur certains bâtiments communaux (Centres Culturels : Raizet et Complexe socio culturel du bourg, écoles, etc.) pour en faire des bâtiments à énergie positive Poursuivre au cimetière communal la gestion des concessions, l évacuation des déchets, l aménagement et l entretien de sites, la remise en œuvre de la nouvelle réglementation funéraire, la création d enfeux et l embellissement 10

11 Une Ville plus propre, plus belle Poursuivre et intensifier les efforts pour la propreté des voiries communales. Evaluation de la propreté chaque semestre avec le Conseil de quartier et les services de propreté de la ville Poursuivre l embellissement des bâtiments, des rues, des ronds-points, des différents parcs de la ville (Raizet Lacroix Bourg Boisripeaux, etc.). Installation de mobilier urbain Développer le fleurissement de la Ville Végétaliser les pieds d arbres pour protéger les arbres et le sol. Inciter à la plantation d arbres fruitiers dans les espaces publics. «Le fleurissement de la ville revêt aujourd hui un caractère primordial : embellir le cadre urbain afin que tous les habitants aient un accès égal à un environnement de qualité.» Eric Jalton Une Ville à mobilité durable Renforcer avec CAP Excellence et le Syndicat Mixte des Transports (SMT), les transports en bus avec une facilitation du déplacement des personnes à mobilité réduite Réaliser une nouvelle déchetterie en sus de celles de Grand Camp et Petit-Pérou et dans le droit fil du projet de collecte des encombrants en porte-à-porte initié par le SYVADE Soutenir le projet de tramway entre les trois Villes membres de la Communauté d Agglomération. (Pointe-à-Pitre, Abymes, Baie-Mahault) Soutenir les projets de circulation non polluante Rendre les trottoirs aux piétons et sécuriser les passages piétons dans les Zones Urbaines (Anquetil Raizet Grand-Camp Centre Ville, etc.) Développer l installation de zones de taxis dans les zones urbaines Créer des zones de parking dans les différents centres urbains avec l espace réservé aux voitures des personnes à mobilité réduite Une Ville de sécurité Agir pour le droit à la tranquillité publique, le «mieux vivre ensemble» et la fraternité. La Ville va bien au-delà de ses propres compétences pour la co-production de sécurité avec l ensemble des acteurs institutionnels et/ou associatifs et vise à décrypter l ensemble des risques mineurs et majeurs auxquels les citoyens peuvent être exposés (tranquillité publique, risques cycloniques, sismiques, inondations..) Etablir la carte des risques, au niveau global (ensemble des risques mineurs et majeurs) et développer les «Plans Citoyens de sauvegarde» parallèlement aux plans communaux de sauvegarde Etablir une carte écologique expliquant le fonctionnement général de notre archipel et en particulier de notre territoire communal, avec ses éléments de fragilité et de réponses naturelles à cette fragilité (mangrove) 11

12 Réaliser un guide de la mise en œuvre des pratiques de protections durables spécifiques à la ville des Abymes Poursuivre la mise en œuvre du Plan d Action et de Prévention des Inondations (PAPI) Créer un numéro rouge et une alerte numérique pour le signalement de toute infraction et/ou dysfonctionnement de nos services liés à l environnement Prendre en compte les questions touchant à la sécurité et la tranquillité publique Renforcer et développer la coopération avec l Etat Réclamer de nouveaux moyens supplémentaires en effectif de Police Nationale sur notre territoire d agglomération Etablir une véritable police de proximité par la mise en place de policiers municipaux qui auront une fonction d îlotier, une sorte de mission à caractère de lien social dans les quartiers difficiles. Atteindre la norme nationale d un policier municipal pour mille habitants, permettant ainsi une plus grande amplitude horaire de présence policière municipale sur notre ville Continuer le recrutement en interne et en externe d ASVP Renforcer la police de l environnement et la surveillance du domaine (constructions illicites exploitation illégale de carrière élevage sauvage dépôt d ordures, etc.) Créer 3 brigades spécifiques : brigade à vélo, brigade cynophile et brigade de nuit Renforcer la sécurité aux abords des établissements scolaires, une sécurité passive avec schéma d aménagement sécuritaire (garde-corps, signalisation verticale et horizontale) et une sécurité active (présence de policiers et d ASVP aux sorties des écoles, médiateurs pédagogiques) Développer des actions éducatives de sécurité en direction des enfants, avec nos différents partenaires institutionnels (la Sécurité Routière, la Gendarmerie, la Croix Rouge, la Police Nationale, etc.) Redynamiser le Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance Renforcer tous les schémas de plan communal de sauvegarde, véritable outil de toutes les préventions, de toutes les catastrophes naturelles (cyclone, inondation, séisme) et de santé publique Renforcer notre vigilance et notre accompagnement de tous les Etablissements Recevant du Public (ERP) Initier des séminaires et des colloques grand public relatif à la problématique de prévention des risques mineurs et majeurs Créer dans le cadre de la semaine du développement durable les Etats généraux de l écocitoyenneté (Forums, ateliers-citoyens de l agenda 21, Focus-groupes de l Observatoire Territorial Municipal) 12

13 Une Ville qui préserve sa ruralité La ville des Abymes dispose d un territoire mixte (urbain et rural) que nous souhaitons durablement préserver par un aménagement du territoire communal raisonné, permettant de préserver un équilibre entre le cadre de vie et les préoccupations économiques et sociales. Nous entendons sauvegarder notre spécificité de Ville Campagne. Une volonté qui s affiche clairement dans le Plan Local d Urbanisme (PLU) et des réflexions menées afin de préserver durablement les caractéristiques de la ruralité. Poursuivre l aménagement du territoire rural par la concertation de tous les habitants et acteurs des zones rurales. Nous voulons qu ils soient clairement informés et qu ils puissent exprimer leurs craintes et leurs souhaits Préserver, développer et valoriser le patrimoine bâti et paysager Structurer les aménagements des abords des routes rurales afin de maintenir l harmonie paysagère et sécuriser les habitants (trottoirs éclairages signalisations, etc.) Etre très vigilants quant à l impact de tout projet sur la biodiversité et les milieux naturels Encourager fortement la construction durable (eau énergie solaire) pour les constructions à usage d habitation, agricole ou d élevage Préserver et valoriser le commerce de proximité Veiller à ce que toutes les actions de la politique communale prennent en compte les aspects et critères environnementaux Définir un plan communal de l environnement et de la nature afin de renforcer le maillage écologique, encourager l agriculture biologique traditionnelle, favoriser les alternatives aux pesticides Encourager la production et la consommation de produits locaux Prendre des mesures de sauvegarde d entretien écologique et d accompagnement des mares traditionnelles Maintenir la préservation des zones humides Développer le transport dans les zones rurales Réhabiliter et préserver nos fontaines publiques Mieux desservir en routes, réseaux, transports et services, les pôles urbains et ruraux Prendre une Délibération-cadre du Conseil municipal en vue de permettre les travaux d accès aux cimetières privés communaux ruraux Rénover les locaux associatifs Sekilé et MJP à Papin 13

14 Une Ville solidaire La solidarité est depuis le début de la mandature une option forte de l équipe municipale qui se décline dans toutes les politiques de l action sociale en direction des plus démunis, de la santé et de l aide aux personnes âgées, de l habitat et du développement des quartiers. Ainsi, depuis 2008, la Municipalité a renforcé tous les dispositifs d actions sociales allant bien au-delà des obligations imposées par la loi. Les personnes les plus en difficulté sont ainsi mieux prises en charge et accompagnées dans leurs démarches. La liste Abymes en Marche s engage à : Social Renforcer les actions pour les familles en difficulté : soutien à la parentalité, réseau d entraide solidaire pour les gardes d enfants à définir avec les Associations de quartier Renforcer l accompagnement social et l aide aux démarches juridiques grâce aux diverses permanences itinérantes dans les 23 secteurs de la Ville Apporter des solutions concrètes pour lutter contre le fléau des violences faites aux femmes : Augmenter le nombre de places en logements d accueil d urgence Instaurer un lien permanent avec les autorités de Police Nationale pour répondre aux urgences de nuit et de week-end (hébergement sécurité) Elargir les clauses d insertion par l emploi dans les appels d offre pour tous les marchés de la Ville et de ses partenaires afin de favoriser la réinsertion des personnes en difficulté Amplifier l utilisation du Micro-crédit afin de gérer une difficulté passagère ou de faire vivre un projet personnel Handicap Poursuivre les travaux d accessibilité des bâtiments publics et de la voirie aux personnes handicapées Développer les activités artistiques et culturelles pour une meilleure intégration de ce public dans notre société Améliorer, en partenariat avec le Rectorat de la Guadeloupe, l intégration des enfants Abymiens handicapés dans nos écoles Dépasser dans les services communaux, l objectif légal de 6% de personnes handicapées employées 14

15 Séniors Nous continuons à favoriser le maintien à domicile de nos aînés, tout en luttant contre leur isolement. Favoriser l implication des retraités dans la vie communale (bénévolat, associatif) Continuer de favoriser le maintien à domicile des personnes âgées grâce aux services municipaux (portage de repas, de livres, système d appel d urgence, d aides ménagères, service d accompagnement à la vie quotidienne) Réhabiliter et procéder à l extension de l EPHAD Jérémie JALTON, augmentation de lits médicalisés Poursuivre la lutte contre l isolement par des échanges et rencontres intergénérationnelles et par le développement d animations et d activités originales Proposer des logements adaptés à nos aînés (faciles d accès pour les personnes à mobilité réduite ou proches des services administratifs et de commerces) Accroître l accès de nos aînés à l offre culturelle, sportive et de loisirs Renforcer le rôle et les missions du Conseil communal des aînés des Abymes Créer avec le concours des associations pour les personnes dépendantes un service relais pour les petits travaux à domicile Les Jeunes Aides aux étudiants issus de familles nécessiteuses ou en grande difficulté Poursuite de la réception des bacheliers et autres étudiants diplômés Accompagnement des jeunes lauréats du «Grand Défi de l Excellence» et de tous les jeunes créateurs d entreprise La Maison des parents Créer et développer la Maison des Parents dans son rôle d accompagnement à la parentalité, de lieu d écoute, de rencontre, de médiation avec l intervention de professionnels Créer un service municipal d accès au Droit Ouvrir des permanences juridiques (Avocat - Notaire Médiateur, etc.) Renforcer le travail en réseau de tous les acteurs sociaux Mutualiser le travail des acteurs de prévention de sécurité (Institutionnels, associatifs et professionnels) pour organiser l aide aux victimes Développer des actions innovantes, notamment dans le domaine de la médiation 15

16 Des maisons médicales de quartiers : Pour intervenir concrètement et modifier en profondeur les habitudes et comportements alimentaires de celles et ceux qui souffrent d obésité et autres maladies survenant avec l âge (diabète, cholestérol ) Installer des défibrillateurs dans la Ville et organiser des formations aux premiers secours Poursuivre et amplifier les actions de prévention auprès des jeunes : prévention des drogues, de l alcoolisme, des dépressions et des conduites à risques ; aller au devant des jeunes en détresse et accompagner individuellement les jeunes en rupture scolaire et leurs parents Mettre en place une commission extra - municipale sur la santé environnementale chargée de définir des actions de prévention et de lutte contre les risques liés à l environnement (air, eau, alimentation, matériaux) Mieux vivre ensemble et Fraternité : Dans le cadre des ateliers du «Mieux Vivre Ensemble et de la Fraternité» les onze engagements suivants ont été actés les 6 et 7 décembre 2013, à l exemple de la commune alsacienne de Berrwiller : «Au lendemain des élections, j organiserai une grande conférence sociale avec l ensemble des partenaires sociaux de la Ville et de ses établissements (CCAS, Caisse des Ecoles) afin de relancer notre partenariat social, au bénéfice des agents et de la qualité du service public rendu à la population et ses forces vives sur l ensemble du territoire et dans tous les domaines de compétence communale.» Mettre en place une politique transversale de l Intergénérationnelle Eric Jalton Rendre l informatique accessible à nos aînés avec le concours des jeunes formés à cet effet Renforcer la MJCA dans son rôle historique de Centre de Ressources du Bénévolat Développer la Médiation Sociale Créer des lieux d échange Parents-Enfants Renforcer la démocratie participative Renforcer la mobilité Renforcer l action des associations d insertion des publics les plus difficiles Lutter contre l illettrisme en partenariat avec le Rectorat et les associations Poursuivre les actions déjà engagées dans le cadre du Programme Pluriannuel d Investissement Mettre en place une ou des journées citoyennes à l exemple de la commune de Berrwiller 16

17 Une Ville des droits et devoirs de l enfant et de la jeunesse Vouloir le mieux pour ses enfants, leur épanouissement, leur réussite, c est légitime. Une société se développe quand elle est capable de produire de l amélioration pour chaque nouvelle génération. Aux Abymes avec la priorité donnée aux politiques de l enfance et de la Jeunesse, nous avons voulu accompagner ce pari de la réussite et de l épanouissement des enfants et des jeunes. Avec ce nouveau programme de mandature , nous voulons apporter notre pierre à la construction du droit à la réussite pour tous les enfants à travers une multitude d actions et d ambitions. La liste ABYMES en Marche s engage à : Petite enfance Continuer à augmenter les capacités d accueil pour soulager les jeunes parents, tous les modes de garde seront dès que possible développés et encouragés Poursuivre la création de places supplémentaires en crèche (nouvelle crèche à Grand Camp) et regroupement et rénovation, voire, extension des établissements de petite enfance «LOLO EPITER» une volonté de plusieurs places supplémentaires sur les 6 ans devra être maintenue Continuer à développer les autres modes de garde (crèches associatives - assistantes parentales - assistantes maternelles, etc.) Poursuivre l amélioration des capacités d accueil des 2 3 ans dans nos écoles maternelles Développer l approvisionnement de nos établissements de petite enfance en produits locaux et produits d hygiène éco - labellisés Créer au sein des services un réseau d assistantes maternelles Favoriser la mise en place d un schéma local de la petite enfance en partenariat avec la CAF et le Conseil général Mettre en place un Conseil consultatif des enfants, structure qui sera consultée sur les projets qui intéressent la petite enfance 17

18 Scolaire La réussite et l épanouissement des enfants des écoles des Abymes doivent rester notre priorité. Nous voulons offrir à nos enfants les meilleures conditions pour étudier et développer les partenariats entre la communauté scolaire, les services et les parents. Reconstruire les écoles sous grands risques parasismiques Conforter les établissements scolaires identifiés à risque Poursuivre l accessibilité de tous nos établissements aux personnes à mobilité réduite Continuer à accroître l accueil des enfants handicapés dans nos écoles Poursuivre les efforts d entretien et d amélioration des bâtiments scolaires Exiger du Conseil général la construction d un nouveau collège sur le territoire de la Ville afin de mieux équilibrer le parc collège sur la Ville et résoudre ainsi, le problème du sureffectif Continuer à promouvoir les projets artistiques, culturels, et sportifs dans les écoles Poursuivre l amélioration de l information des parents (sites de la Ville, .) sur la vie des écoles Poursuivre et soutenir les projets d écoles en matière d échanges, jumelage, coopération et action humanitaire Continuer à améliorer la fréquentation du service de restauration scolaire Adapter les tarifs au plus près des facultés contributives des familles Développer le travail d accompagnement et de médiation pour les élèves en rupture scolaire dans le cadre du Projet Réussite Educative (PRE) Jeunesse Nous croyons en la réussite des jeunes Abymiens. Nous devons les aider à construire leur avenir de futurs adultes responsables à égalité de droits et devoirs. Nous mènerons avec eux un combat déterminé pour l égalité des chances, contre les discriminations, pour faire reconnaître leurs compétences, leurs talents, leurs ambitions. Réaffirmer un projet éducatif, et inciter les autorités compétentes à développer une politique de formation post baccalauréat en direction des nouveaux métiers liés à la santé de proximité, aux nouvelles normes de construction et à la protection de l environnement Renforcer les misions du service jeunesse et réaffirmer le rôle du Conseil des Jeunes, afin de favoriser l accès aux droits et à la citoyenneté en direction des jeunes adultes Ouvrir des points info - jeunesse sur le territoire au niveau des relais territoriaux 18

19 PROJET PARTICIPATIF de la liste ABYMES en Marche Développer en lien avec les associations des activités en direction de jeunes, (Ateliers de danses urbaines, danses traditionnelles, théâtre, vidéo, poterie, radio, etc.) Valoriser les talents des jeunes Abymiens par la création d un gala des jeunes talents et des réussites Encourager l ouverture des jeunes et leur regard sur le monde, par les activités d échanges, de jumelage, de coopération et d action humanitaire Renforcer le rôle de passerelle d insertion du Pôle FIER (Formation, Intégration, Emploi, Resocialisation) Etablir un partenariat efficace avec les entreprises et les commerçants pour les recherches d emplois des jeunes, de stages, de jobs et favoriser les parrainages d entreprises Créer avec CAP Excellence des bourses pour aider les jeunes (en particulier de milieu modeste) dans la réalisation de projets personnels ambitieux : entrée en grande école, stages à l étranger, créations d entreprises Accompagner les associations d étudiant dans le cadre de forum des filières et des métiers en partenariat avec les établissements scolaires, les centres de formation, les entreprises, les commerçants Poursuivre le développement des activités et des projets déjà existants mais aussi accompagner les projets innovants (festival jeunesse, formation d animateurs, permis de conduire ou soutien pour l organisation de séjours ) Poursuivre et créer des cérémonies citoyennes (réception des bacheliers, des universitaires, des doctorants, des jeunes chefs d entreprises, etc.) Soutenir les associations proposant des chantiers humanitaires internationaux aux jeunes Multiplier les projets d échanges des jeunes avec nos Villes jumelles Poursuivre l accueil de doctorants et de stagiaires (Licences professionnelles) au sein de l équipe de l Observatoire Territorial pour les travaux d enquêtes, d analyse, d évaluation, d échanges et de recherche dans le cadre d une convention liant la ville à son Université et en particulier, avec le concours de ses laboratoires de recherches, notamment le Centre d Analyse Géopolitique et International (CAGI) et le Laboratoire d Economie Appliquée au Développement (LEAD) 19

20 Une Ville qui entreprend Grâce à notre volonté et aux différentes actions entreprises, notre Ville des Abymes jouit d un dynamisme de développement sans conteste. Le nombre d acteurs économiques installés est en nette croissance. Cela n est pas dû au fruit du hasard, mais plutôt à notre forte détermination pour attirer des entreprises. Avec la Communauté d Agglomération «CAP Excellence» notre développement économique sera aussi le point crucial de notre projet d attractivité de notre ville. La liste ABYMES en MARCHE s engage à : Développement économique Des centaines de m 2 de projets d immobiliers d entreprises sont programmés sur les 10 ans à venir, à l échelle de l agglomération, 80 % de ces projets d entreprises seront implantés aux Abymes. Notre dynamisme a boosté notre attractivité et aujourd hui cela se sait. On compte une progression satisfaisante des emplois nouveaux créés aux Abymes grâce à l arrivée récente d entreprises privées nouvelles. Notre option du Parc d Activités La Providence labellisée HQE (Haute Qualité Environnementale) norme ISO a fortement accéléré sa commercialisation. En peu de temps de nombreux bâtiments ont été livrés. Cette ZAC est pratiquement aujourd hui entièrement occupée par des entreprises et administrations pourvoyeuses d emplois. Contribuer à l implantation de nouvelles entreprises dans le cadre de l arrivée du TRAMWAY. Promotion avec CAP Excellence des autres zones d activités d entreprises et de services (Dugazon, Petit-Pérou, ) Créer une instance de concertation permanente avec le tissu entrepreneurial abymien Structurer des services autour de nos zones d activités pour offrir une plus grande attractivité Constituer des réserves foncières afin d accueillir d autres projets d immobiliers d entreprises Continuer à aménager et rénover les autres secteurs d activités et de commerces sur le territoire (Zones artisanales : Petit-Pérou - Dugazon de Bourgogne - Raizet -Grand- Camp, etc.) Mettre en place un pôle de compétitivité, Logistique et Transport, autour de la plateforme aéroportuaire Poursuivre la dynamisation de l actuelle zone franche urbaine de Lacroix et défendre auprès de l Etat une extension de la zone franche à toutes les zones urbaines de la Ville Poursuivre la mise en place du SCOT avec CAP Excellence (Schéma de COhérence Territorial) 20

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Axes stratégiques ANNEXE 2

Axes stratégiques ANNEXE 2 Contrat de Ville de l agglomération Bergeracoise Axes stratégiques ANNEXE 2 Validés par le Comité de Pilotage du 29 janvier 2015 1 PILIER DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET EMPLOI ORIENTATIONS STRATÉGIQUES Orientation

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence La Déclaration de Rio et les textes européens et français encouragent les collectivités territoriales à adopter des plans d actions en faveur

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Le 24 février 2014 Le 5 juillet 2013, Valérie FOURNEYRON, Ministre chargée des Sports, de la Jeunesse, de l Education Populaire

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région Agenda 21 Île-de-France Le référentiel de l Eco-Région Un Agenda 21 pour renforcer l'eco-région 2008 Forum de lancement de l Agenda 21 Île-de-France Le choix d un agenda 21 interne : périmètre de l institution

Plus en détail

Nombre de réponses par quartiers

Nombre de réponses par quartiers Quartier 10 Nombre de réponses par quartiers Quartier 16 Quartier 15 165 176 Quartier 14 94 Quartier 13 156 Quartier 12 229 Quartier 11 201 Quartier 10 252 Quartier 9 344 Quartier 8 200 Quartier 7 236

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

CONSEIL DÉPARTEMENTAL

CONSEIL DÉPARTEMENTAL CONSEIL DÉPARTEMENTAL DIRECTION DES AFFAIRES JURIDIQUES, DE L ASSEMBLEE ET DE LA DOCUMENTATION Secrétariat général de l assemblée départementale Session des 10 et 11 décembre 2015 consacrée au budget primitif

Plus en détail

Pacte de responsabilité

Pacte de responsabilité Le 5 mars 2014 Pacte de responsabilité Relevé de conclusions des réunions paritaires du 28 février et du 5 mars 2014 La situation économique et sociale de notre pays est marquée par une forte ambivalence.

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

FICHE II. 4 Création d une maison multiservices à Hamme-Mille

FICHE II. 4 Création d une maison multiservices à Hamme-Mille DESCRIPTION DU PROJET Le projet prévoit l aménagement d une maison multiservices dont une partie constituerait en la mise en place d une structure d accueil des personnes âgées adaptée à l échelle communale

Plus en détail

ACTION DE ETAT QUELQUES CHIFFRES «CLÉS» -GARONNE -ET-GAR ETAT. Quelques chif

ACTION DE ETAT QUELQUES CHIFFRES «CLÉS» -GARONNE -ET-GAR ETAT. Quelques chif 5 Quelques chif hiffr fres «clés» Les effectifs ectifs de l Etat au 31 décembre e 2013 7 467 193 4 825 473 159 80 37 24 Administration générale Education nationale (dont 3826 enseignants) Economie Finances

Plus en détail

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir Dossier de presse Vendredi 23 novembre 2012 Contact presse : Cabinet de Sylvia PINEL Nadhéra BELETRECHE 01

Plus en détail

Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale

Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale PR EM I ER M INI ST R E Gagner la bataille pour l emploi Un nouveau contrat : le Contrat Nouvelles

Plus en détail

SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET EDUQUER DURABLE

SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET EDUQUER DURABLE 2008-2009 SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET A L ECO-CITOYENNETE EDUQUER POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE { Le Conseil général vous soutient pour conduire } un projet de classe ou de collège sur le temps scolaire

Plus en détail

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS Les Personnes Agées, de 60 ans et plus, représentent déjà plus de 11,2% de la population du Département et vers 2020 plus de 20%. Pour

Plus en détail

SITES & GRANDS EVENEMENTS

SITES & GRANDS EVENEMENTS SITES & GRANDS EVENEMENTS MOTEURS DU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES, DES TERRITOIRES ET DE LA SOCIETE... pour un développement structurel du territoire, au service de la stratégie des décideurs politiques

Plus en détail

De par ses actions structurantes, le CLDVG a contribué à renforcer le partenariat entre les divers organismes.

De par ses actions structurantes, le CLDVG a contribué à renforcer le partenariat entre les divers organismes. Présent dans la Vallée-de-la-Gatineau depuis 1998, le Centre local de développement s est impliqué fortement dans son milieu pour combler les besoins collectifs. De par ses actions structurantes, le CLDVG

Plus en détail

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Chantier d Emmaus International sur le DEVELOPPEMENT DURABLE Lisbonne du 10 au 18 octobre 2008 1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Le thème du développement durable a été choisi étant un vecteur

Plus en détail

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Rejoignez la 1 ère fédération de proximité d entreprises de Services à la Personne Dans les pas de Richard Binier qui a su

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

Guide sur les thématiques liées au développement durable

Guide sur les thématiques liées au développement durable Guide sur les thématiques liées au développement durable De manière spontanée, les organisations de l ESS doivent s interroger, d une part sur la finalité poursuivie et d autre part sur les moyens, actions,

Plus en détail

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Julien Roissé Chargé du SCoT du Pays du Mans Référent technique Grand Ouest de la Fédération Nationale des SCoT Séminaire SCoT Energie Bordeaux 04 novembre 2014

Plus en détail

Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée

Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée Territoire concerné >> Ville des Mureaux (78) Date de mise

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

La mutualisation. Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION

La mutualisation. Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION La mutualisation Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION Contexte Agglo Région : 3 249 815 Hab Département : 601 027 Hab Communauté d Agglomération de St-Brieuc :

Plus en détail

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX ANALYSE des BESOINS SOCIAUX d.soufflard-antony@laposte.net Commune de ROUSSET (13) Présentation aux Elus 29 septembre 2011 Préalable la commune de ROUSSET (13) 2 Diplômes Master² en Consultation des Organisations

Plus en détail

Gaz de France et le développement durable

Gaz de France et le développement durable Gaz de France et le développement durable L engagement pour des territoires durables Groupe de pilotage «Entreprises Collectivités» Comité 21 20 juin 2006 Isabelle ARDOUIN DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

CLÉS. pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche

CLÉS. pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche E 7 CLÉS pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche 1 Défi nir «votre» localisation géographique idéale Choisir un emplacement adapté, c est tout d abord définir le barycentre de votre future

Plus en détail

Dexia, le partenaire du développement

Dexia, le partenaire du développement Dexia, le partenaire du développement ensemble, à essentiel Dexia joue un rôle majeur dans le financement des équipements collectifs et des infrastructures, Dexia des secteurs de la santé et logement social,

Plus en détail

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime Contribution écrite de la Caisse d Allocations Familiales de Seine Maritime La loi n 2014-173 du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine fixe les principes de la nouvelle

Plus en détail

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable Contrat de territoire2007 203 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour le logement et lutter globalement contre la vacance FICHE

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France Refondation de l Ecole De la République Contribution des CCI de France Octobre 2012 Etablissements publics dirigés par des chefs d entreprises élus par leurs pairs, les CCI de France assurent globalement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Annecy, le 10 février 2015 DOSSIER DE PRESSE Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Un budget 2015 de 155 M, dont un programme de travaux de 70 M avec le maintien d un haut niveau d investissements

Plus en détail

A PATRIMOINE CULTUREL ET DEVELOPPEMENT LOCAL

A PATRIMOINE CULTUREL ET DEVELOPPEMENT LOCAL Pays : Nom de la personne de contact au sein de la mairie Nom de la Ville Fonction : Superficie de la Téléphone commune : Nb d habitants Email 1. Personnel de votre commune 1.1) Nb de conseillers municipaux?

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour l organisation des territoires FICHE ACTION N 17-3

Plus en détail

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011 L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme Visite de progrès du 21 mars 2011 Développement durable «Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre

Plus en détail

Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation?

Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation? Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation? Taux de sensibilisation à la question de l accompagnement social : 85 % des 22 Parcs questionnés estiment que le développement social est

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES Dispositif : USAGES NUMERIQUES (7.2.C) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter l usage des services numériques. 1. Actions éligibles :

Plus en détail

Session spéciale Réforme territoriale

Session spéciale Réforme territoriale Session spéciale Réforme territoriale Historique des textes relatifs à l organisation territoriale Lois Mauroy/Deferre de 1981 à 1983 Loi du 6 février 1992 relative à l administration territoriale de la

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

LA MÉTROPOLE DU GRAND PARIS

LA MÉTROPOLE DU GRAND PARIS LA MÉTROPOLE DU GRAND PARIS 7 M d habitants en 2014 dont 1,6 millions de jeunes de moins de 20 ans LA NAISSANCE D UNE MÉTROPOLE MONDIALE UNE MÉTROPOLE ET DES TERRITOIRES UNE ARCHITECTURE À DEUX NIVEAUX

Plus en détail

Plan de mandat 2014-2020. Conseil Municipal du 9 juillet 2015

Plan de mandat 2014-2020. Conseil Municipal du 9 juillet 2015 Plan de mandat 2014-2020 Conseil Municipal du 9 juillet 2015 3 enjeux majeurs vont irriguer le mandat De l agenda 21 à la transition énergétique La requalification du quartier de l Esplanade L optimisation

Plus en détail

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Conseil régional Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Dans ce tableau, la numérotation est utilisée afin de faciliter le suivi de la présentation. Légende Palier N signifie national R signifie régional

Plus en détail

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES-

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- Union des Associations du CSP-Espoir Vingt ans d expérience auprès des familles gitanes, du voyage, semi-sédentaires ou

Plus en détail

Questionnaire et Réponses ville de Bergues (59) liste Divers Gauche (tête de liste: José Szymaniak, adjoint au maire ex-eelv)

Questionnaire et Réponses ville de Bergues (59) liste Divers Gauche (tête de liste: José Szymaniak, adjoint au maire ex-eelv) Questionnaire et Réponses ville de Bergues (59) liste Divers Gauche (tête de liste: José Szymaniak, adjoint au maire ex-eelv) Signataires du manifeste du collectif Roosevelt, rassemblant plus de 110 000

Plus en détail

Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances

Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances RAPPORT COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL GENERAL DU 26 MARS 2013 Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances Conformément aux textes en vigueur

Plus en détail

Rapport d activités 2013

Rapport d activités 2013 PRESENTATION DU C.C.A.S. Le Centre Communal d Action Sociale (C.C.A.S.) est un établissement public administratif ayant une personnalité juridique distincte de la commune. Il est géré par un Conseil d

Plus en détail

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015 La Madeleine Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal Sommaire I - Introduction - Le contexte : un ancien bâtiment

Plus en détail

CHOISIR POUR L AVENIR

CHOISIR POUR L AVENIR CHOISIR POUR L AVENIR La politique de développement durable de la Société du parc Jean Drapeau présentée par la Direction des Affaires publiques et du développement durable Mars 2009 CHOISIR POUR L AVENIR

Plus en détail

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Juin 2015 Ce document a pour vocation à recenser les principaux services et aides proposés dans le cadre de la lutte contre l isolement il

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

BILAN ET PERSPECTIVES 2012-2013

BILAN ET PERSPECTIVES 2012-2013 LA COMMISSION EXTRA-MUNICIPALE DE LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS ET SON ANTENNE AMACOD BILAN ET PERSPECTIVES 2012-2013 Conférence de presse vendredi 15 mars 2013 Salle d'attente des mariages Hôtel de

Plus en détail

CULTURELLE ET SOLIDAIRE

CULTURELLE ET SOLIDAIRE NOTRE POLITIQUE SOCIALE CULTURELLE POUR 2013 ET SOLIDAIRE A l aube de cette nouvelle année 2013, j ai souhaité, avec l ensemble de l équipe municipale, vous présenter en détail notre politique sociale,

Plus en détail

L AGENDA 21 CHU DE BREST

L AGENDA 21 CHU DE BREST L AGENDA 21 CHU DE BREST Une démarche stratégique : pour quels objectifs? comment et avec qui? pour quels résultats? LE CONTEXTE NATIONAL Une démarche hospitalière brestoise qui respecte : L engagement

Plus en détail

PARTIE 2. Cécile de Blic - Carrefour des Pays Lorrains. Etienne Timmermans - Fondation rurale de Wallonie

PARTIE 2. Cécile de Blic - Carrefour des Pays Lorrains. Etienne Timmermans - Fondation rurale de Wallonie Programme cofinancé par l Union européenne. Fonds européen de développement régional. «L Union européenne investit dans votre avenir.» PARTIE 2 Cécile de Blic - Carrefour des Pays Lorrains Etienne Timmermans

Plus en détail

LES PRINCIPES DE LA FORMATION

LES PRINCIPES DE LA FORMATION LES PRINCIPES DE LA FORMATION 1 SOMMAIRE I.L évolution de la législation p 3 II. La formation, un élément essentiel de la mise en œuvre des missions de service public p 3 III. La formation répond à de

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à projets «soutien à la fonction parentale» 2014

Cahier des charges de l appel à projets «soutien à la fonction parentale» 2014 DE L AUDE RESEAU D ÉCOUTE, D APPUI ET D ACCOMPAGNEMENT DES PARENTS Cahier des charges de l appel à projets «soutien à la fonction parentale» 2014 Depuis la mise en œuvre dans l Aude, en 2001, du réseau

Plus en détail

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale PREFET DU CANTAL Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale Réunion territoriale - Arrondissement d Aurillac autour du VIVRE ENSEMBLE à la Préfecture d Aurillac Vendredi 17 octobre

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE pour les seniors, leur famille et les professionnels UN LIEU D ACCUEIL,D ÉCOUTE, D INFORMATION ET D ORIENTATION L équipe du pôle seniors est à votre disposition pour vous

Plus en détail

Modernisation et mise en accessibilité de la gare de Vergèze Muriel PIN 04 67 22 93 87 /// 06 07 76 82 05 pin.muriel@cr-languedocroussillon.

Modernisation et mise en accessibilité de la gare de Vergèze Muriel PIN 04 67 22 93 87 /// 06 07 76 82 05 pin.muriel@cr-languedocroussillon. Modernisation et mise en accessibilité de la gare de Vergèze Muriel PIN 04 67 22 93 87 /// 06 07 76 82 05 pin.muriel@cr-languedocroussillon.fr Dans le cadre du Pacte régional, la Région a mis en place

Plus en détail

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 DEROULE DE LA MATINEE : 9h30 : accueil et introduction par Bernard Delcros, Président du GAL Leader 1. Le programme

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 LE CEAS : Centre d étude et d action sociale de la Sarthe Association créée en 1937, secrétariat social, la première étude

Plus en détail

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Action financée par le Conseil Régional d'ile-de-france - Retrouvez les dispositifs d aides

Plus en détail

CONSEIL GÉNÉRAL DU VAR Direction du Développement Économique, de l Enseignement Supérieur et du Tourisme

CONSEIL GÉNÉRAL DU VAR Direction du Développement Économique, de l Enseignement Supérieur et du Tourisme Dynamisation du commerce de proximité Article 1 : CONTEXTE ET OBJECTIFS DE L APPEL À PROJETS Article 2 : PÉRIMÈTRE D INTERVENTION Article 3 : CANDIDATS À L APPEL A PROJETS Article 4 : CONDITIONS DE RECEVABILITÉ

Plus en détail

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Juin 2012 INTRODUCTION L'association «Savoirs, Émancipation, Vie Étudiante»

Plus en détail

Projet culturel amplepuisien 2014-2020

Projet culturel amplepuisien 2014-2020 Projet culturel amplepuisien 2014-2020 «La culture, dans son sens large, est considérée comme l ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2012-2015

Plan d action de développement durable 2012-2015 Plan d action de développement durable 2012-2015 1 contexte Avec l adoption de sa Politique de développement durable par le Conseil d administration le 15 mai 2008, l École de technologie supérieure (ÉTS)

Plus en détail

Réunion avec les directeurs de CROUS. sur les actions de solidarité vis-à-vis des étudiants en grande difficulté. Lundi 13 décembre à 14 h 30

Réunion avec les directeurs de CROUS. sur les actions de solidarité vis-à-vis des étudiants en grande difficulté. Lundi 13 décembre à 14 h 30 Réunion avec les directeurs de CROUS sur les actions de solidarité vis-à-vis des étudiants en grande difficulté Lundi 13 décembre à 14 h 30 Généraliser les mesures d accueil d urgence Les 28 CROUS répartis

Plus en détail

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement Compte rendu de la deuxième réunion de travail - 3 octobre 2012 L atelier se déroule dans la salle du conseil municipal ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre Habitat - logement Madame Salfati, adjointe

Plus en détail

PLUi HI PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC

PLUi HI PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC I PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC CAHIER N 1 / AVRIL 2015 LANCEMENT DE LA PROCÉDURE Le a pour objectif de définir un projet urbain

Plus en détail

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011 CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 7 novembre 20 «L Association des Maisons de quartier de Reims a pour objet le développement, le

Plus en détail

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Quartier Jeunes 9h30-11h Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Le porteur LA SPAP : Société des Amis des Pauvres Fondée en 1847

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Le Contrat Environnemental avec les Berruyers. L Agenda 21 de la Ville de Bourges

Le Contrat Environnemental avec les Berruyers. L Agenda 21 de la Ville de Bourges Le Contrat Environnemental avec les Berruyers L Agenda 21 de la Ville de Bourges Orléans 3 Juillet 2008 De la prise en compte de l environnement à celle du développement durable 1995 : élection de l équipe

Plus en détail

Les habitants acteurs de la transformation

Les habitants acteurs de la transformation Les habitants acteurs de la transformation Placer l habitant au cœur des réflexions Actions de concertation et de participation Développer le lien social Favoriser le développement économique et l insertion

Plus en détail

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2015 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2015 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES APPEL À PROJETS 2015 Cahier des charges ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES Fondation Harmonie Solidarités, 143 rue Blomet - 75015 Paris - Autorisation administrative de

Plus en détail

www.ville-lepellerin.fr

www.ville-lepellerin.fr Pg n 1 / 10 Mairie de Le Pellerin, 44640 DOSSIER DE PRESSE Le Pellerin, le lundi 29 janvier 2007 lancement du site internet de la ville du Pellerin < mardi 6 février 2007 > sommaire Communiqué de presse

Plus en détail

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 16/12/2014. PAYS DE LA LOIRE STRUCTURE GLOBALE DU

Plus en détail

Que serait une garderie respectueuse des principes du développement durable? Spécificités d une garderie durable au sein d un EMS

Que serait une garderie respectueuse des principes du développement durable? Spécificités d une garderie durable au sein d un EMS Que serait une garderie respectueuse des principes du développement durable? Spécificités d une garderie durable au sein d un EMS Mars 2011 La garderie durable Pourquoi? Qu est-ce que c est? Les principes

Plus en détail