Séminaire CRIEF 16 octobre Maître de Conférence Pierre-Alexandre Balland* Doctorant Olivier Brossard* Professeur

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Séminaire CRIEF 16 octobre 2008. Maître de Conférence Pierre-Alexandre Balland* Doctorant Olivier Brossard* Professeur"

Transcription

1 Structures des réseaux et identification d un cluster dans un domaine technologique Le cas de la dynamique composite de connaissances dans le domaine des GNSS (Systèmes de Navigation par Satellites) en (et à partir de) Midi Pyrénées. Séminaire CRIEF 16 octobre 2008 Jérôme Vicente* Maître de Conférence Pierre-Alexandre Balland* Doctorant Olivier Brossard* Professeur * LEREPS, Université de Toulouse, Manufacture des Tabacs, Allées de Brienne, Toulouse France Institut d Etudes Politique de Toulouse, rue des puits creusés, Toulouse France Travail ayant bénéficié des fonds EURODITE (6th PCRD)

2 Structures des réseaux et identification d un cluster dans un domaine technologique Le cas de la dynamique composite de connaissances dans le domaine des GNSS (Systèmes de Navigation par Satellites) en (et à partir de) Midi Pyrénées. 1. Objectifs, définitions 2. Considérations théoriques 3. Données 4. Méthodologie 5. Résultats 6. Retours théoriques

3 Objectifs, définitions Étudier les propriétés structurelles d un cluster, comme un sousréseau d un domaine technologique ( embedded cluster ) Reconstruire un cluster à partir de données relationnelles Montrer que les stratégies de réseau ne sont pas une panacée de l entreprise innovante (knowledge trade-off) Montrer que la proximité géographique et donc les clusters ne sont pas une panacée de la croissance régionale (opportunités et risques des knowledge spillovers) Confronter les résultats à la littérature (foisonnante) sur les clusters et les processus d innovation localisés Travail très en amont à l étude de la performance voire à l évaluation des pôles de compétitivité

4 Objectifs, définitions Réseau Agrégation de relation bi-ou n-latérales, donnant lieu à une structure dont on peut étudier les propriétés. Domaine technologique Un domaine technologique se limite à l identification d un processus composite de production de connaissances, dans lequel des inputs fragmentés et dispersés (dans différents secteurs, chez différents acteurs) sont combinés dans le but de production d outputs de connaissance, qui peuvent être des standards, lesquels retraversent différents secteurs. Cluster Sous-réseau extrait sur la base de relations localisées. On parlera de cluster dès lors qu une densité relationnelle peut-être observée

5 Considérations théoriques L innovation est un processus composite Les connaissances proviennent de l assemblage de briques de connaissances détenues par différents acteurs Les acteurs doivent réaliser un arbitrage entre un maintien d un bon niveau d appropriation des connaissances internes et un bon niveau d accessibilité aux connaissances externes Cet arbitrage dépend de la nature des acteurs impliqués dans le processus d innovation (PMEs, Firmes, laboratoires, agences, ) La connexion à des standards participent à la valorisation des connaissances internes dans des bien-système

6 Considérations théoriques L hypothèse de related variety Les clusters tirent leur performance d une variété «connectée» (ou d une distance cognitive intermédiaire) Management collectif des spillovers(volontaires) de connaissance favorisé par la proximité géographique La distance permet de diminuer le risque de spillovers(involontaires) de connaissances Les stratégies relationnelles sont dépendantes des liens entre phase de production de la connaissance et risque de knowledge spillovers

7 Considérations théoriques L encastrement des clusters dans des réseaux Les réseaux sont l agrégation de relations bi ou n-latérales Les clusters locaux sont des sous réseaux qui croisent un lieu et un réseau d innovation plus large dans un domaine technologique Structure cluster/pipeline Couplage des caractéristiques structurelles (centralité, densité, egonet, ) et non structurelles des réseaux (technologiques et géographiques) Hétérogénéité et complémentarité des profils relationnels dans l encastrement des clusters dans des réseaux

8 Données Gis, spatial (map) data Wireless communication Earth and environment observation and sciences GNSS Navigation, positioning, guidance, observation... Air-fleet management In-car navigation Defence industry Domaine technologique: GNSS (Global Navigation Satelitte Systems) Choix du lieu: Région Midi-Pyrénées Agrégation de 30 projets collectifs sur la période , incluant au moins une firme de Midi- Pyrénées opérant dans les GNSS Une routine de sélection des liens Définition des caractéristiques non structurelles Attributs géographiques (dans/hors Midi-Pyrénées) Attributs technologiques (infrastructures, hardware, software, applications/services) 130 organisations, 898 liens firms nonlocal total public research or standardization institutions total total non local local local Infrastructure (satellite, telecommunications) Hardware (material, semi-conductors, chipsets, sensors, ) Software (GIS, maps and all natigation and positionning software) Applications and services total

9 Méthodologie Analyse des réseaux (UCINET 6) Matrice relationnelle Visualisation Statistiques descriptives Mesures structurelles, identification des clusters et pipelines Croisements non structurels: mesure de la «related variety» Analyses des «egonetworks» Identification de l hétérogénéité et de la complémentarité des rôles structurels (Broker roles) Confrontation à la théorie

10 Visualisation : le réseau d ensemble

11 Visualisation : le réseau local Altimer Vox Inzebox IXL Sofca ENAC Intuilab GIHP Aquitaine Actia Prévention Routière ASF Terranoos Robosoft EADS Secure networks C-Zame NavOnTime IMS M3 System LEREPS Pole Star SDIS 31 EADS Astrium Ergospace ISP System Medessat APX Synstar Sofreavia CNES LAAS Tesa TAS Skylab CETE/ZELT Alpha Mos Sodit Samu Metod Localisation Magellium IRIT CS Communication & Systèmes Silogic ENIT Air France Tlse Navocap Cap Gemini Tlse Novacom Dassault STNA Rockwell Collins France Alticode Coframi GIE Medes Cap Laser Alsatis Movimiento Sud Partner CHU Purpan Airbus Sinters

12 Visualisation: la structure cluster/pipeline (liens 2) Infoterra Ltd Nottingham Scientific Limited Next Spa GMV LCPC Indra Espacio TTS Italia Skysoft Telespazio Hitec EADS Astrium Skylab Metod Localisation Sodit Ergospace Logica CMG CNES TAS ENTEOS Pole Star Magellium M3 System GeoConcept Navteq France Telecom R&D Tesa CETE/ZELT Rockwell Collins France GIE Medes Navocap Intuilab LAAS

13 Résultats Propriétés méso-économiques du réseau Interactions préférentielles Similarités et équivalences des acteurs Centralité, efficience et «brokerage» Mesures de l influence et de la centralité Hétérogénéité et complémentarité des rôles: l analyse du «brokerage»

14 Propriétés méso-économiques du réseau : Interactions préférentielles Caractérisation du cluster par l observation du réseau des projets de recherche collaboratifs: Un réseau global peu dense (10,7%) mais localement plus dense (21,1%) Des «proximités» fortes pouvant constituer un réseau de type «smallworld» : coeffde clusteringélevé (49%) + distance géodésique moyenne faible (2,39 pour le réseau global et 2,22 pour le réseau local) Une forte homophilie géographique : E-I index géographique où et Frequence Percentage Possible Density Internal External E-I E-I Index: Expected value for E-I index: Re-scaled E-I index: Permutation Test : Number of iterations: Obs Min Avg Max SD P >= Ob P <= Ob Internal External E-I E-I Index is significant (p<0.05)

15 Propriétés méso-économiques du réseau : Interactions préférentielles E-I index technologique, sur réseau local Network of local nodes Frequence Percentage Possible Density Internal External E-I E-I Index: Infrastructure Expected value for E-I index: Hardware Re-scaled E-I index: Group level E-I Index : Software Permutation Test : A. & services Number of iterations: Internal. Obs Min Avg Max SD P >= Ob P <= Ob External E-I E-I Index is significant (p<0.05) Le cluster GNSS Midi-Pyrénées est caractérisé par une «relatedvariety», i.eune complémentarité locale forte entre les 4 couches de la chaine de valeur des GNSS

16 Table 5: Cliques and clique co-membership Actors (nodes) Number of times the actors are co-members of the same cliques Propriétés méso-économiques du réseau : similarités et équivalences TAS CNES TESA Rockwell Collins M3 system Skylab Landmateriet Metria Deutscht Zentrum Eur. Union Satellite Center Ac. Royale Mil. de Analyse des cliques Belgique EADS UK 4 EADS DE EADS Astrium 7 Différenciation des Infoterra 5 stratégies de réseaux des deux firmes rivales du cluster Nottingham scientific ltd Telespazio Indra espacio Skysoft Ergospace Pole Star 4 Navocap 3 Magellium Method Localization Geoconcept Logica CMG 4 Geospace France Telecom R&D Institute of Informatics Telecom 3

17 Mesures de l influence et de la centralité La circulation de la connaissance au sein du réseau dépend de la centralité de certains acteurs De par leur centralité, certains acteurs ont une influence forte sur la dynamique d innovation, et sur l organisation du processus d intégration des briques de connaissance Différentes mesures de la centralité Centralité de proximité: distance géodésique Centralité de degré: nombre de voisins directs Centralité d intermédiarité: capacité à se positionner entre des acteurs non connectés

18 Mesures de l influence et de la centralité

19 Mesure de l efficience des égonetpar les ponts structurels (Burt, 1992) Plus une organisation a des liens redondants, moins elle joue le rôle de pont structurel, moins sa stratégie de réseau est efficiente (surinvestissement relationnel)

20 Hétérogénéité et complémentarité des rôles: l analyse du «brokerage» Au delà de leur centralité, les organisations développent des stratégies de réseaux hétérogènes d un point de vue géographique et technologique Analyse du brokerage(i) spatial, (ii) technologique: Coordinateur Consultant Gatekeeper Représentant Liaison

21 «Brokerage» spatial les index non normalisés fournissent une valeur des stratégies de brokeragedans l absolu (valeur réelle) Les index normalisés Les index normalisés corrigent les biais de taille des classes et de taille des réseaux d interactions

22 «Brokerage» technologique

23 Interprétation d ensemble Une densité relationnelle locale et une insertion dans un réseau global via quelques acteurs centraux Une dimension composite locale plus forte localement que sur le réseau d ensemble Une structuration particulière ou des degrés de centralité se combinent à une hétérogénéité et une complémentarité des profils relationnels Deux acteurs majeurs avec une équivalence structurelle faible Un système de PMEs(start-up) connectées dans une clique avec un des acteurs majeurs Des interfaces scientifiques

24 Conclusions et retours théoriques L identification d un cluster ne peut se faire indépendamment de son encastrement dans un réseau d innovation plus large L analyse des réseaux, dès lors qu elle couple les caractéristiques structurelles aux caractéristiques géographiques et technologiques, permet cette identification empirique La dynamique technologique est composite et s organise selon un «matching» de relations locales et non locales, de relation inter et intra- segments technologiques L hypothèse de «related variety» est confirmée dans le cluster GNSS Midi- Pyrénéen Le cluster agrège des profils relationnels hétérogènes et complémentaires Les firmes extérieures au cluster peuvent jouer un rôle dans la dynamique d innovation et dans la structuration des relations locales Des firmes cognitivement ou technologiquement proches peuvent coexister localement et renforcer la performance du cluster dès lors qu elles différencient suffisamment leur réseau d interaction afin d éviter les spilloversinvolontaires de connaissance

De la Gérontechnologie à la Silver Economie CONGRES SFTAG 2013. 28 & 29 Novembre Espace Robespierre Ivry-sur-Seine. Avec la participation de

De la Gérontechnologie à la Silver Economie CONGRES SFTAG 2013. 28 & 29 Novembre Espace Robespierre Ivry-sur-Seine. Avec la participation de De la Gérontechnologie à la Silver Economie CONGRES SFTAG 2013 28 & 29 Novembre Espace Robespierre Ivry-sur-Seine Avec la participation de + OURSES Offre d'usage Rural de SErvices par Satellite Patricia

Plus en détail

Joint AAL Information and Networking Day. 21 mars 2012

Joint AAL Information and Networking Day. 21 mars 2012 Joint AAL Information and Networking Day 21 mars 2012 Présentation TéSA a pour objet : la mise en commun de moyens permettant de : rassembler et accueillir des doctorants ou post-doctorants dont les thèses

Plus en détail

IRT Nanoelec Présentation générale

IRT Nanoelec Présentation générale I N S T I T U T D E R E C H E R C H E T E C H N O L O G I Q U E IRT Nanoelec Présentation générale 14/10/2014 L IRT Nanoelec 2012-2019 Juin 2014: 18 partenaires fondateurs 8 soutiens institutionnels 400

Plus en détail

Grid'Mip : une plate-forme régionale d'expérimentation pour les clusters et des grilles au service des entreprises

Grid'Mip : une plate-forme régionale d'expérimentation pour les clusters et des grilles au service des entreprises Grid'Mip : une plate-forme régionale d'expérimentation pour les clusters et des grilles au service des entreprises Le Comité Local Grid'Mip http://gridmip.fr Déployer / mutualiser un ensemble de moyens

Plus en détail

Navig. Navigation Assistée par VIsion embarquée et GNSS Un dispositif de suppléance pour les déficients visuels. C. Jouffrais, CR CNRS, IRIT-IHCS

Navig. Navigation Assistée par VIsion embarquée et GNSS Un dispositif de suppléance pour les déficients visuels. C. Jouffrais, CR CNRS, IRIT-IHCS Navig Navigation Assistée par VIsion embarquée et GNSS Un dispositif de suppléance pour les déficients visuels C. Jouffrais, CR CNRS, IRIT-IHCS 17/05/2008 RRI IRIT 1 Améliorer l autonomie des DV Atteindre

Plus en détail

Les logiciels Ucinet et Netdraw

Les logiciels Ucinet et Netdraw École d été Web intelligence 6 au 10 juillet 2009 Les graphes et leurs différentes formes Des données à la construction du graphe Une forme plus avancée de représentation Densité d un graphe Graphe connexe

Plus en détail

Introduction à la méthode d'analyse des réseaux sociaux

Introduction à la méthode d'analyse des réseaux sociaux Colloques d'épidémiologie clinique et biostatistique HUG 8 mars 2011 Gil Viry Introduction à la méthode d'analyse des réseaux sociaux FACULTÉ DES SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES Plan du cours 1. Les principes

Plus en détail

Bienvenue dans le monde d Astrium à Toulouse. 11 février 2013

Bienvenue dans le monde d Astrium à Toulouse. 11 février 2013 Bienvenue dans le monde d Astrium à Toulouse 11 février 2013 Bienvenue dans le monde d Astrium Satellites La société Organisation Activités principales Valeurs & Philosophie Questions & Réponses La société

Plus en détail

Cliquez pour modifier les styles du texte du masque Deuxième niveau Troisième niveau Quatrième niveau Cinquième niveau

Cliquez pour modifier les styles du texte du masque Deuxième niveau Troisième niveau Quatrième niveau Cinquième niveau Cliquez EnviNav pour modifier le style du titre Cliquez pour modifier les styles du texte du masque Deuxième niveau Troisième niveau Quatrième niveau Cinquième niveau Deterministic Simulation of Wave Propagation

Plus en détail

Montréal, 1-5 juin 2011

Montréal, 1-5 juin 2011 Ministère de l écologie, du développement durable des transports et du logement (MEDDTL) Commissariat général au développement durable Direction de la recherche et de l innovation (DRI) / Service de la

Plus en détail

Le cluster de biotechnologies en Ile de France et les relations firmes / recherche publique

Le cluster de biotechnologies en Ile de France et les relations firmes / recherche publique Le cluster de biotechnologies en Ile de France et les relations firmes / recherche publique Sabine Ferrand-Nagel ADIS groupe GSI Faculté Jean Monnet / Université Paris sud XI SFN - ADIS groupe GSI 1 Présentation

Plus en détail

Recherche & Innovation: Quelle stratégie pour le Luxembourg?

Recherche & Innovation: Quelle stratégie pour le Luxembourg? ESPON 2013 Programme Recherche & Innovation: Quelle stratégie pour le Luxembourg? La recherche et l innovation figurent parmi les priorités fixées tant par la stratégie Europe 2020 («croissance intelligente»)

Plus en détail

Robotique, SIG et Réalité Augmentée Un problème de localisation

Robotique, SIG et Réalité Augmentée Un problème de localisation Robotique, SIG et Réalité Augmentée Un problème de localisation Olivier Lefebvre Responsable Département Perception et Robotique Olivier.lefebvre@magellium.fr 1 Magellium : Informations Générales Capital:

Plus en détail

Projet READi for Health _ Faire de Midi-Pyrénées une région leader dans le domaine de la e-santé

Projet READi for Health _ Faire de Midi-Pyrénées une région leader dans le domaine de la e-santé Projet READi for Health _ Faire de Midi-Pyrénées une région leader dans le domaine de la e-santé Toulouse, le 13 novembre 2013 Valérie SAUTEREY Directrice du Centre e-santé The READi for Health project

Plus en détail

Qu est-ce qu une solution d affaires intégrée (ERP)? Automne 2004 Séance 1 Pierre-Majorique Léger (pierre-majorique.leger@hec.ca) 3-715-00 Automne 2004 Séance 1, page 1 1- Qu est-ce qu une solution d affaires

Plus en détail

lancent la Chaire SIRIUS :

lancent la Chaire SIRIUS : COMMUNIQUE DE PRESSE Toulouse, le 21 octobre 2013 Le CNES, Astrium, Thales Alenia Space, Toulouse Business School, & l Université Toulouse I Capitole, lancent la Chaire SIRIUS : La première Chaire internationale

Plus en détail

Chapitre 1. Analyse de l environnement international...

Chapitre 1. Analyse de l environnement international... Table des matières Introduction....................................................................... 1 Remerciements....................................................................... 2 Chapitre

Plus en détail

CFDE Montauban 24 juin 2010

CFDE Montauban 24 juin 2010 CFDE Montauban 24 juin 2010 AEROSPACE VALLEY pôle de compétitivité mondial territoires administratifs : Régions Aquitaine et Midi-Pyrénées 3 Filières : Aéronautique, Spatial, Systèmes Embarqués Pôle de

Plus en détail

lancent la Chaire SIRIUS :

lancent la Chaire SIRIUS : COMMUNIQUE DE PRESSE Toulouse, le 23 octobre 2013 Le CNES, Astrium, Thales Alenia Space, Toulouse Business School & l Université Toulouse I Capitole, lancent la Chaire SIRIUS : La première Chaire internationale

Plus en détail

Evaluer l ampleur des économies d agglomération

Evaluer l ampleur des économies d agglomération Pierre-Philippe Combes GREQAM - Université d Aix-Marseille Ecole d Economie de Paris CEPR Janvier 2008 Supports de la présentation Combes, P.-P., T. Mayer et J.-T. Thisse, 2006, chap. 11. Economie Géographique,

Plus en détail

CARTOGRAPHIE A PARTIR D'IMAGES SPATIALES DE LA GAMME PLEIADES

CARTOGRAPHIE A PARTIR D'IMAGES SPATIALES DE LA GAMME PLEIADES CO-193 CARTOGRAPHIE A PARTIR D'IMAGES SPATIALES DE LA GAMME PLEIADES CANTOU J.P. IGN, RAMONVILLE STE-AGNE, FRANCE CONTEXTE ET OBJECTIFS Contexte Le système d Observation de la Terre Pléiades conçu par

Plus en détail

Le rôle des territoires dans le développement des nouveaux systèmes sectoriels d innovation locaux : le cas des smart cities

Le rôle des territoires dans le développement des nouveaux systèmes sectoriels d innovation locaux : le cas des smart cities Le rôle des territoires dans le développement des nouveaux systèmes sectoriels d innovation locaux : le cas des smart cities Amel ATTOUR Maître de Conférences Université de Lorraine ENSMN- BETA-CNRS- UMR7522

Plus en détail

L'analyse des réseaux sociaux

L'analyse des réseaux sociaux L'analyse des réseaux sociaux Laurent Beauguitte CNRS - UMR IDEES 20 janvier 2015 L. Beauguitte (CNRS) SNA 20 janvier 2015 1 / 17 1 Questions de recherche et données 2 Mesures globales et locales 3 Deux

Plus en détail

UNIVERSITE TOULOUSE (UT1)

UNIVERSITE TOULOUSE (UT1) CURRICULUM VITAE résumé COLLETIS Gabriel Professeur de Sciences économiques À l'université de Toulouse (UT1) UNIVERSITE TOULOUSE (UT1) LEREPS Manufacture des Tabacs 21 allée de Brienne 31170 Toulouse Tél.

Plus en détail

Formulation des enjeux du SRIT

Formulation des enjeux du SRIT Formulation des enjeux du SRIT Pour le transport de voyageurs Le SRIT : une contribution au SRADT dans le domaine des transports Le schéma doit répondre à des enjeux de désenclavement intra et inter régional.

Plus en détail

Le Marketing Territorial

Le Marketing Territorial Le Marketing Territorial Eléments de méthodologie pour construire une stratégie Laurent Sansoucy Formation ANIMA Rabat, 7-8-9 mai 2003 Plan Démarche générale Stratégies marketing Segmentation En guise

Plus en détail

Gephi fonctions avancées Filtres, métriques et plugins. Clément Levallois Gephi Support Team et professeur à l EMLyon Business School (2014 -)

Gephi fonctions avancées Filtres, métriques et plugins. Clément Levallois Gephi Support Team et professeur à l EMLyon Business School (2014 -) Gephi fonctions avancées Filtres, métriques et plugins Clément Levallois Gephi Support Team et professeur à l EMLyon Business School (2014 -) V 1.0 Nov. 2013 1 Note biographique Formation initiale en économie

Plus en détail

L Aquitaine «vue de Paris»

L Aquitaine «vue de Paris» #BDX2BXL Atelier 3 L Aquitaine «vue de Paris» Vin, agroalimentaire Bois, papier, carton Aéronautique, spatial et défense 30 000 emplois 20% du total régional 14 400 emplois 9,5% de l emploi salarié industriel

Plus en détail

L Europe aide l envol du pôle aéronautique de l agglomération bayonnaise

L Europe aide l envol du pôle aéronautique de l agglomération bayonnaise L Europe aide l envol du pôle aéronautique de l agglomération bayonnaise www.europe-en-aquitaine.eu La Communauté d agglomération de Bayonne, Anglet, Biarritz (CABAB) aménage une plateforme industrielle

Plus en détail

KMP. (Knowledge Management Platform) : Une solution de valorisation et de développement territorial

KMP. (Knowledge Management Platform) : Une solution de valorisation et de développement territorial KMP (Knowledge Management Platform) : Une solution de valorisation et de développement territorial Présentation de KMP et Objectifs Contexte du projet (2000) Prise de conscience des acteurs de Telecom

Plus en détail

IENAC. ENAC Ingénieur

IENAC. ENAC Ingénieur 2013 IENAC ENAC Ingénieur Document non contractuell Sommaire ENAC INGENIEUR : Un choix d avenir 2 ENAC INGENIEUR : Une formation 3 L ENAC : Un vrai style de vie 5 POUR EN SAVOIR PLUS 7 NOMBRE DE PLACES

Plus en détail

«Innovation Intelligence» La valorisation des données massives au service des partenariats R&D. Expernova Université d été GFII 11-09-2014

«Innovation Intelligence» La valorisation des données massives au service des partenariats R&D. Expernova Université d été GFII 11-09-2014 «Innovation Intelligence» La valorisation des données massives au service des partenariats R&D Expernova Université d été GFII 11-09-2014 [Une tendance forte à l Open Innovation ] «Le monde est devenu

Plus en détail

PARTENARIATS ENTREPRISES

PARTENARIATS ENTREPRISES École d économie de Toulouse - TSE Une grande école au sein de l Université PARTENARIATS ENTREPRISES L École d économie de Toulouse - TSE Un modèle novateur, 3 ème voie entre Université et Grande Ecole

Plus en détail

Segmentation stratégique

Segmentation stratégique Segmentation stratégique Rappel : démarche d analyse stratégique CADRE DE REFERENCE FONDAMENTAL Vision stratégique, histoire, identité, structure SEGMENTATION STRATEGIQUE Découpage des activités de l entreprise

Plus en détail

NOS MISSIONS LES VECTEURS D ACTIONS STRATÉGIQUES

NOS MISSIONS LES VECTEURS D ACTIONS STRATÉGIQUES IT CLUSTER FOR WORLD TRANSFORMATION DIGITALPLACE STIMULE, LE SECTEUR TIC AVANCE STIMULER L INNOVATION ASCENDANTE ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DÉVELOPPER L INTERNATIONAL PRÉSENTATION AAP 7EME PCRD 12 JUILLET

Plus en détail

Système d infomobilité pour passagers et marchandises visant le renforcement durable de la compétitivité des systèmes port-hinterland en zone MED

Système d infomobilité pour passagers et marchandises visant le renforcement durable de la compétitivité des systèmes port-hinterland en zone MED Renforcer la compétitivité des systèmes port/hinterland en zone Med Système d infomobilité pour passagers et marchandises visant le renforcement durable de la compétitivité des systèmes port-hinterland

Plus en détail

Laboratoire LSIS Jean Claude Hennet. Deux exemples d études en Logistique

Laboratoire LSIS Jean Claude Hennet. Deux exemples d études en Logistique Rencontre Entreprises Recherche Cluster PACA Logistique Laboratoire LSIS Jean Claude Hennet Deux exemples d études en Logistique CODESNET Planification personnel de Compagnies aériennes COllaborative DEmand

Plus en détail

Décision n 11-DCC-120 du 26 juillet 2011 relative à la prise de contrôle exclusif de Camélia Participations SAS par Capgemini France SAS

Décision n 11-DCC-120 du 26 juillet 2011 relative à la prise de contrôle exclusif de Camélia Participations SAS par Capgemini France SAS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 11-DCC-120 du 26 juillet 2011 relative à la prise de contrôle exclusif de Camélia Participations SAS par Capgemini France SAS L Autorité de la concurrence, Vu le dossier

Plus en détail

La dualité consiste à tirer parti de l exploitation de compétences, de technologies,

La dualité consiste à tirer parti de l exploitation de compétences, de technologies, La dualité comme moyen de repenser la position stratégique des firmes * Valérie Mérindol et David W. Versailles Co-directeurs de la chaire newpic (new Practices for Innovation and Creativity) de Paris

Plus en détail

Indexation conceptuelle application au domaine biomédical. Mesures de similarité dans les ontologies. [Séminaire MIAD Montpellier SupAgro]

Indexation conceptuelle application au domaine biomédical. Mesures de similarité dans les ontologies. [Séminaire MIAD Montpellier SupAgro] [] Indexation conceptuelle application au domaine biomédical Mesures de similarité dans les ontologies Sylvie Ranwez Sébastien Harispe LGI2P de l école des mines d Alès équipe KID (Knowledge and Image

Plus en détail

Transport et Logistique face à la mondialisation

Transport et Logistique face à la mondialisation Commission Mobilité et Transport Transport et Logistique face à la mondialisation Cas des Produits Industrialisés CNISF le 13 janvier 2010 JC Raoul 1 Pourquoi les produits industrialisés? Une croissance

Plus en détail

L IRT de l aéronautique, de l espace et des systèmes embarqués devient l IRT Saint Exupéry

L IRT de l aéronautique, de l espace et des systèmes embarqués devient l IRT Saint Exupéry L IRT de l aéronautique, de l espace et des systèmes embarqués devient l IRT Saint Exupéry Après une période de gestation de plusieurs années sous l appellation «IRT AESE», l «IRT Antoine de Saint Exupéry»

Plus en détail

Systèmes d Information Géographique

Systèmes d Information Géographique Systèmes d Information Géographique Jean-Yves Antoine Université François Rabelais de Tours www.info.univ-tours.fr/~antoine J.Y. Antoine 1 Systèmes d Information Géographique 1. INTRODUCTION Qu est ce

Plus en détail

TRAVAUX DE RECHERCHE DANS LE

TRAVAUX DE RECHERCHE DANS LE TRAVAUX DE RECHERCHE DANS LE DOMAINE DE L'EXPLOITATION DES DONNÉES ET DES DOCUMENTS 1 Journée technologique " Solutions de maintenance prévisionnelle adaptées à la production Josiane Mothe, FREMIT, IRIT

Plus en détail

Positionnement par satellites GPS et applications de navigation à l extérieur et de localisation à l intérieur

Positionnement par satellites GPS et applications de navigation à l extérieur et de localisation à l intérieur Positionnement par satellites GPS et applications de navigation à l extérieur et de localisation à l intérieur Dates : 22 et 23 juin 2010 Lieu : Ecole Supérieure Privée d Ingénierie et de Technologies

Plus en détail

Accès aux données Sentinelles

Accès aux données Sentinelles Accès aux données Sentinelles Hervé Jeanjean - CNES Ministère de l'écologie, du Développement durable, et de l Énergie www.developpement-durable.gouv.fr Contexte Un changement de paradigme majeur Big data

Plus en détail

Ø Dans un plan marketing deux types d objectifs doivent être fixés :

Ø Dans un plan marketing deux types d objectifs doivent être fixés : 2- La démarche du plan marketing Le plan marketing traduit la stratégie marketing choisie par la firme pour atteindre les objectifs fixés pour un couple produit-marché (ou pour un DAS). Il doit être en

Plus en détail

Business Intelligence avec Excel, Power BI et Office 365

Business Intelligence avec Excel, Power BI et Office 365 Avant-propos A. À qui s adresse ce livre? 9 1. Pourquoi à chaque manager? 9 2. Pourquoi à tout informaticien impliqué dans des projets «BI» 9 B. Obtention des données sources 10 C. Objectif du livre 10

Plus en détail

NEPAD NEPAD SCIENCE &TECHNOLOGY REGIONAL WORKSCHOP FOR NORTHERN AFRICA. January 25-28 Hilton Algiers, Algeria

NEPAD NEPAD SCIENCE &TECHNOLOGY REGIONAL WORKSCHOP FOR NORTHERN AFRICA. January 25-28 Hilton Algiers, Algeria NEPAD NEPAD SCIENCE &TECHNOLOGY REGIONAL WORKSCHOP FOR NORTHERN AFRICA January 25-28 Hilton Algiers, Algeria Contribution de la recherche-développement dans la construction de la société de l information

Plus en détail

Analyse de données de mobilité : Cas des systèmes de vélos en libre (VLS)

Analyse de données de mobilité : Cas des systèmes de vélos en libre (VLS) Analyse de données de mobilité : Cas des systèmes de vélos en libre (VLS) Etienne Côme, Latifa Oukhellou IFSTTAR-COSYS, Laboratoire Grettia 11 Avril 213 Outline Plan 1 Introduction Problématique Le système

Plus en détail

Une agence de moyens au service des laboratoires de recherche en Midi-Pyrénées

Une agence de moyens au service des laboratoires de recherche en Midi-Pyrénées Une agence de moyens au service des laboratoires de recherche en Midi-Pyrénées Agence de valorisation de la Recherche en Midi-Pyrénées 22 février 2008 1 Plan - L organisation de la Recherche Publique Française

Plus en détail

SARL NetviZion. Conditions générales de l hébergement du site UIMM

SARL NetviZion. Conditions générales de l hébergement du site UIMM SARL NetviZion Conditions générales de l hébergement du site UIMM Sommaire : 1 Hébergement 3 1.1 Localisation 3 1.2 Détails techniques 3 1.3 Sites hébergés sur le serveur 4 2 Codes «source» et propriété

Plus en détail

Présentation Corporate

Présentation Corporate The Business way to Fusion your Success! Présentation Corporate f usness Consulting 2013-2016 1 Historique 2 3 4 Business Model Equipe & Ressources Pôle de compétences 7 5 6 Positionnement Communication

Plus en détail

Identification des facteurs de succès commerciaux dans le domaine des applications spatiales en Midi-Pyrénées

Identification des facteurs de succès commerciaux dans le domaine des applications spatiales en Midi-Pyrénées Identification des facteurs de succès commerciaux dans le domaine des applications spatiales en Midi-Pyrénées Restitution de l'étude Toulouse, 16 décembre 2015 Agenda restitution 1. Projet (10 mn) 2. méthodologie

Plus en détail

Modalités de coordination de projets collaboratifs pour l innovation : entre interactions en face-à-face et interactions à distance

Modalités de coordination de projets collaboratifs pour l innovation : entre interactions en face-à-face et interactions à distance Modalités de coordination de projets collaboratifs pour l innovation : entre interactions en face-à-face et interactions à distance Bastien Bernela, Rachel Levy To cite this version: Bastien Bernela, Rachel

Plus en détail

Le Pôle de Compétitivité des Contenus Numériques et de la Connaissance

Le Pôle de Compétitivité des Contenus Numériques et de la Connaissance Le Pôle de Compétitivité des Contenus Numériques et de la Connaissance Mars 2007 Le Pôle de compétitivité des contenus numériques Competitiveness Cluster of the Digital Content & Knowledge Industry Les

Plus en détail

Faculté des Sciences du Sport de Marseille

Faculté des Sciences du Sport de Marseille Faculté des Sciences du Sport de Marseille Laboratoire Sport, Management, Gouvernance, Performance EA N 4670 Master II Professionnel Management des Organisations Sportives Chaire Société, Sport et Management

Plus en détail

L INFORMATION GEOGRAPHIQUE

L INFORMATION GEOGRAPHIQUE Champs sur Marne ENSG/CERSIG Le 19-nove.-02 L INFORMATION GEOGRAPHIQUE Archivage Le Système d information géographique rassemble de l information afin de permettre son utilisation dans des applications

Plus en détail

FIRMES MULTINATIONALES et INSERTION TERRITORIALE

FIRMES MULTINATIONALES et INSERTION TERRITORIALE FIRMES MULTINATIONALES et INSERTION TERRITORIALE 1 Christian Milelli (CNRS EconomiX) Workshop «Localisation des entreprises et performances des territoires» Nanterre 18 novembre 2009 Problématique Modalités

Plus en détail

Marketing stratégique : Du diagnostic au plan marketing stratégique

Marketing stratégique : Du diagnostic au plan marketing stratégique Marketing stratégique : Du diagnostic au plan marketing stratégique Dossier 2 : Approches et modèles d analyse stratégique Ce dossier présente, en particulier sur un plan méthodologique, des approches

Plus en détail

Management Stratégique. Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1.

Management Stratégique. Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1. Management Stratégique Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1 Plan du Module 3 Chap.3- Les modèles fondés sur la structure des marchés

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley. Agilité et Confiance dans la filière aéronautique (2)

Pôle de compétitivité Aerospace Valley. Agilité et Confiance dans la filière aéronautique (2) Pôle de compétitivité Aerospace Valley Agilité et Confiance dans la filière aéronautique (2) Cahier des charges pour une offre d accompagnement pour une démarche «Agir ensemble pour la filière aéronautique».

Plus en détail

LP CONDORCET. Q3. De quand date le premier lancement de satellite de communication? Q4. Quelle fut la première application de ce satellite?

LP CONDORCET. Q3. De quand date le premier lancement de satellite de communication? Q4. Quelle fut la première application de ce satellite? TD1 GENloc31e Étude du système de Gestion de flotte de véhicule par GSM et GPS Champ professionnel Électronique Industrielle Embarquée Activité F4 Organisation A4-2 S'informer et se documenter Compétence

Plus en détail

Sujet de bourse de thèse en Sciences de Gestion

Sujet de bourse de thèse en Sciences de Gestion Sujet de bourse de thèse en Sciences de Gestion Parcours de santé de la personne âgée en Auvergne : adéquation et complémentarité de l offre de soins Laboratoire d accueil : Centre de Recherche Clermontois

Plus en détail

OKTAL Synthetic Environment Catalogue de Formation 2015-2016

OKTAL Synthetic Environment Catalogue de Formation 2015-2016 OKTAL Synthetic Environment Catalogue de Formation 2015-2016 page 1 OKTAL-SE est une société française spécialisée dans l édition de logiciels pour la simulation du rendu des capteurs électro-optiques

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley

Pôle de compétitivité Aerospace Valley Pôle de compétitivité mondial Aéronautique, Espace, Systèmes embarqués Pôle de compétitivité Aerospace Valley Cahier des charges Définition de la Vision «Aerospace Valley 2018» Cahier des Charges n 15-ADMIN-CS-208

Plus en détail

Les enjeux du partage des connaissances en coopétition. Sophie d Armagnac, Toulouse Business School

Les enjeux du partage des connaissances en coopétition. Sophie d Armagnac, Toulouse Business School Les enjeux du partage des connaissances en coopétition Sophie d Armagnac, Toulouse Business School 1 Référence document 08/10/2014 Projet «La Coopétition dans le secteur de l aéronautique et le secteur

Plus en détail

Conférences invitées

Conférences invitées Conférences invitées The Process of Process Modeling Barbara Weber University of Innsbruck, Austria Barbara.Weber@uibk.ac.at ABSTRACT. Business process models have gained significant importance due to

Plus en détail

Pole Star Localisation en milieu urbain. INRETS / PFI GNSS 23 Juin 2009, Villeneuve d Ascq

Pole Star Localisation en milieu urbain. INRETS / PFI GNSS 23 Juin 2009, Villeneuve d Ascq Pole Star Localisation en milieu urbain INRETS / PFI GNSS 23 Juin 2009, Villeneuve d Ascq Agenda Pole Star en bref Nos produits technologiques Partenariats 26/06/2009 Confidentiel Pole Star 2 Pole Star

Plus en détail

LE CROISSANT AERONAUTIQUE A L OUEST ET AU SUD DE TOULOUSE

LE CROISSANT AERONAUTIQUE A L OUEST ET AU SUD DE TOULOUSE LE CROISSANT AERONAUTIQUE A L OUEST ET AU SUD DE TOULOUSE Quelques repères pour les enseignants Place dans le programme (projet de programme des classes de Première) - Thème 2 : «La France : aménager et

Plus en détail

D une végétation quasi absente, à une végétation éparse, à une végétation continue

D une végétation quasi absente, à une végétation éparse, à une végétation continue D une végétation quasi absente, à une végétation éparse, à une végétation continue D un habitat isolé, à un habitat diffus, à un habitat groupé Figure 4 : Neuf types d interface habitat-forêt 3. Méthodologie

Plus en détail

Objectifs. Programme. Publics. Informations/inscriptions. Responsable : M. Olivier de Viron, Maître de Conférences

Objectifs. Programme. Publics. Informations/inscriptions. Responsable : M. Olivier de Viron, Maître de Conférences Master 2 Télédétection et techniques spatiales Parcours professionnel : Systèmes spatiaux de navigation et géolocalisation Mention : Sciences de la Terre, de l environnement et des planètes Responsable

Plus en détail

Les Smart Grids, filière stratégique pour les Alpes-Maritimes

Les Smart Grids, filière stratégique pour les Alpes-Maritimes Les Smart Grids, filière stratégique pour les Alpes-Maritimes FAIRE AVANCER TOUTES LES ENVIES D ENTREPRENDRE Les Smart Grids, filière d avenir de la transition énergétique Centrale de pilotage Intégration

Plus en détail

Journée Esri «SIG BTP» La dimension géographique & le BTP. 8 février 2011

Journée Esri «SIG BTP» La dimension géographique & le BTP. 8 février 2011 Journée Esri «SIG BTP» La dimension géographique & le BTP 1 vos interlocuteurs Eric Bessone Ingénieur en Informatique (RO & IA) Expertise «Images» 2D, 3D & Vidéo depuis 1990 Metrologie, Symbolics (ateliers

Plus en détail

Administration Réseau

Administration Réseau M1 Réseaux Informatique et Applications Administration Réseau Date: 02/04/07 Auteurs: Alexis Demeaulte, Gaël Cuenot Professeurs: Patrick Guterl Table des matières 1Introduction...3 2HP OPENVIEW...3 3Les

Plus en détail

Appel à Présentations de PMEs. «Workshop on GNSS applications» Toulouse Space Show 2014. En présence de la GSA (European GNSS Agency)

Appel à Présentations de PMEs. «Workshop on GNSS applications» Toulouse Space Show 2014. En présence de la GSA (European GNSS Agency) Appel à Présentations de PMEs «Workshop on GNSS applications» Toulouse Space Show 2014 En présence de la GSA (European GNSS Agency) 1. TOULOUSE SPACE SHOW Le Toulouse Space Show 2014 se tiendra du 30 Juin

Plus en détail

Pour le renouvellement de la sémiologie de la carte de flux

Pour le renouvellement de la sémiologie de la carte de flux Thème 3 : la sémiologie usages et renouveau Pour le renouvellement de la sémiologie de la carte de flux Françoise Bahoken Représenter sur une carte toute l information disponible dans une matrice de flux,

Plus en détail

Animation force de vente LE GEOMARKETING

Animation force de vente LE GEOMARKETING PARTIE THEORIQUE : Animation force de vente LE GEOMARKETING I QU EST-CE QUE LE GEOMARKETING? Le géomarketing est la prise en compte, à des fins marketings, de la réalité spatiale des activités économiques.

Plus en détail

Graphes, réseaux et internet

Graphes, réseaux et internet Graphes, réseaux et internet Clémence Magnien clemence.magnien@lip6.fr LIP6 CNRS et Université Pierre et Marie Curie (UPMC Paris 6) avec Matthieu Latapy, Frédéric Ouédraogo, Guillaume Valadon, Assia Hamzaoui,...

Plus en détail

SÛRETÉ DE FONCTIONNEMENT ET ARCHITECTURE GVA SÉMINAIRE ARCHITECTURES AGILES DE SYSTÈMES COMPLEXES BASÉES SUR DDS, LA VÉTRONIQUE EN CAS D EXEMPLE

SÛRETÉ DE FONCTIONNEMENT ET ARCHITECTURE GVA SÉMINAIRE ARCHITECTURES AGILES DE SYSTÈMES COMPLEXES BASÉES SUR DDS, LA VÉTRONIQUE EN CAS D EXEMPLE SÛRETÉ DE FONCTIONNEMENT ET ARCHITECTURE GVA SÉMINAIRE ARCHITECTURES AGILES DE SYSTÈMES COMPLEXES BASÉES SUR DDS, LA VÉTRONIQUE EN CAS D EXEMPLE PLAN Architecture GVA et NGVA SDF dans Architecture GVA

Plus en détail

Création de typologie sous SPSS

Création de typologie sous SPSS Création de typologie sous SPSS À Propos de ce document... 1 Introduction... 1 La démarche à suivre sous SPSS... 2 1. «Iterate»... 2 2. «Save»... 2 3. «Options»... 3 Analyse des résultats... 3 1. Historique

Plus en détail

Projet CNRS-Mastodons ANalyse d IMages fondée sur des Informations TEXtuelles

Projet CNRS-Mastodons ANalyse d IMages fondée sur des Informations TEXtuelles Projet CNRS-Mastodons ANalyse d IMages fondée sur des Informations TEXtuelles Bruno Crémilleux, Pierre Gançarski, Mathieu Roche, Christian Sallaberry, Maguelonne Teisseire et al. Strasbourg novembre 2014

Plus en détail

Fiscalité suisse et vaudoise : Quels conseils et opportunités à saisir pour les PME et les investisseurs? Plan de l exposé

Fiscalité suisse et vaudoise : Quels conseils et opportunités à saisir pour les PME et les investisseurs? Plan de l exposé Fiscalité suisse et vaudoise : Quels conseils et opportunités à saisir pour les PME et les investisseurs? PETIT DÉJE JEÛNER DES PME & START-UP séminaire du 23.3.2007 DÉPARTEMENT DES FINANCES Administration

Plus en détail

BASES DES RESEAUX UNITE DE FORMATION

BASES DES RESEAUX UNITE DE FORMATION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE BASES DES RESEAUX UNITE

Plus en détail

Prototype SOLAP appliqué sur des champs continus en mode raster

Prototype SOLAP appliqué sur des champs continus en mode raster Session démos 24 novembre 2014 Prototype SOLAP appliqué sur des champs continus en mode raster Analyse de hot spots de criminalité Jean-Paul Kasprzyk, doctorant Introduction 2 L informatique décisionnelle

Plus en détail

ECOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE

ECOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE ECOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE MASTERE et 3 CYCLE SPECIALISE EN ENTREPRENEURIAT SYLLABUS Année 2013/2014 Responsables : Olivier IGON Secrétaire : Zohra BA ( : (33) 05.61.29.48.80 Bâtiment Le Bosco Bureau

Plus en détail

Thème 10 : Développer un concept et une architecture technique de produit

Thème 10 : Développer un concept et une architecture technique de produit Thème 10 : Développer un concept et une architecture technique de produit Serghei Floricel et Eduardo Miranda Si vous réfléchissez encore à un moyen technique pour réaliser un produit qui fonctionne et

Plus en détail

Chiffre d affaires 2013 & Stratégie 2014

Chiffre d affaires 2013 & Stratégie 2014 Chiffre d affaires 2013 & Stratégie 2014 Notre mission Permettre au plus grand nombre de rester en contact dans les circonstances et les environnements les plus extrêmes et sauver des vies par des technologies

Plus en détail

184 TISSUS DE VILLES

184 TISSUS DE VILLES 183 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION 1 1. Le poids de l interdépendance dans le devenir urbain 1 2. Systèmes urbains et réseaux de villes 4 3. Les réseaux européens de villes et le système des villes européennes

Plus en détail

Title Text. Gestion de données de mobilité Mobility data management

Title Text. Gestion de données de mobilité Mobility data management Title Text Gestion de données de mobilité Mobility data management Contenu de la présentation Content Entrepôt de données de mobilité et exportation Automatisation de la génération d objets dynamiques

Plus en détail

Cartographie 3D de la voirie et de l espace public urbains accessibilité et circulations douces Luc Frauciel -1Spatial

Cartographie 3D de la voirie et de l espace public urbains accessibilité et circulations douces Luc Frauciel -1Spatial Cartographie 3D de la voirie et de l espace public urbains accessibilité et circulations douces Luc Frauciel -1Spatial Les projets Terra X Terra Data / Terra Numerica (FUI 1-Thales) Technologies de modélisation

Plus en détail

Caractérisation dans le temps de l interclustering et mise en évidence des déterminants

Caractérisation dans le temps de l interclustering et mise en évidence des déterminants Caractérisation dans le temps de l interclustering et mise en évidence des déterminants Julien CUSIN, Maître de conférences Elodie LOUBARESSE, Maître de conférences CONTEXTE L interclustering (IC) redynamise

Plus en détail

PROGRAMMES OPERATIONNELS CONVERGENCE ET COMPETITIVITE REGIONALE ET EMPLOI FEDER ET FSE

PROGRAMMES OPERATIONNELS CONVERGENCE ET COMPETITIVITE REGIONALE ET EMPLOI FEDER ET FSE PROGRAMMES OPERATIONNELS CONVERGENCE ET COMPETITIVITE REGIONALE ET EMPLOI FEDER ET FSE Technology Promotion Agency SMEs Distributed environment Many ressources available Diverse technological needs not

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

Analyse des réseaux sociaux et apprentissage

Analyse des réseaux sociaux et apprentissage Analyse des réseaux sociaux et apprentissage Emmanuel Viennet Laboratoire de Traitement et Transport de l Information Université Paris 13 - Sorbonne Paris Cité Réseaux sociaux? Réseaux sociaux? Analyse

Plus en détail

Sopra Steria : effet consolidation

Sopra Steria : effet consolidation 26/05/2014 Cours : 82.5 Sopra Steria : effet consolidation Des récentes opérations de croissance externe des trois grands acteurs domestiques des services et conseils informatiques, celle de Sopra, offre,

Plus en détail

Airbus Defence and Space

Airbus Defence and Space Retour d expériences en matière de création d agences spatiales en Afrique Airbus Defence and Space Ghislain de la Sayette Directeur Afrique (espace) Présentation à Géomatique 2014 Abidjan 18 novembre

Plus en détail

Actions menées sur la thématique santé et autonomie

Actions menées sur la thématique santé et autonomie Actions menées sur la thématique santé et autonomie Mireille Campana, Sous-directrice des réseaux et des usages des technologies de l information et de la communication 1. L intérêt de la DGCIS pour la

Plus en détail

EDI et commerce électronique

EDI et commerce électronique EDI et commerce électronique Table des matières 1. L Echange des Données Informatisées «EDI»... 2 1.1 La naissance du Besoin à L'EDI... 2 1.2 L objectif de L EDI... 2 1.3 Définition de L EDI... 2 1.4 Mise

Plus en détail