Toronto, ville de tous les superlatifs.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Toronto, ville de tous les superlatifs."

Transcription

1 1 ) 2 ) 3 ) CONJONCTURE Le vrai dynamisme canadien Forte d une immigration qualifiée et d un dynamisme fondé sur les technologies de pointe, Toronto fait face à ses challenges économiques et prend place parmi les grandes métropoles mondiales. Toronto, ville de tous les superlatifs. Première en Amérique du Nord pour le coût du doing business, c est la dixième ville du monde à figurer sur la liste des mégalopoles les plus globales, la deuxième à posséder le plus de gratteciel en construction et la cinquième en termes d impact économique. C est là aussi que siègent 40 % des grands groupes canadiens. La liste est longue et on s essoufflerait à la dresser intégralement. D autant que la capitale de l Ontario, qui orchestre une province totalisant 39 % de la population pour près de 13 millions d habitants et 40 % du PIB canadien, peut également s enorgueillir du rôle de capitale économique. À elle seule, Toronto représente 21 % du PIB national et 35 % de l argent dépensé dans le pays. L Ontario, seconde province en PIB par habitant derrière l Alberta, est l un des moteurs économiques du pays, même si sa dépendance au marché américain et au secteur manufacturier lui a fait subir quelques déboires. Ainsi, avec 50 % de la production industrielle canadienne et 2,5 millions de voitures fabriquées chaque année, dont les trois quarts redistribués vers les Etats-Unis, l Ontario a dû faire face à de nouveaux challenges. D autant que les constructeurs mondiaux, notamment japonais et américains, implantés dans la région en raison d un dollar canadien initialement assez faible et permettant de minimiser les coûts de production, se voient désormais confrontés à la parité avec le dollar américain. Mais l Ontario, avec ses douze usines d assemblage, a su conserver son statut de première région productrice de voitures en Amérique du Nord, entre autres grâce au soutien des autorités de la province et du gouvernement fédéral. Sa force, Toronto la doit donc à sa stabilité politique et financière. Un bel atout puisque les principaux établissements financiers canadiens choisissent désormais d y installer leurs sièges sociaux. Y compris, comble d ironie, la Banque de Montréal. Toronto ayant absorbé en 2008 toutes les autres places financières canadiennes, la ville occupe la troisième place en Amérique du Nord pour le nombre d emplois dans les services bancaires. La ville est devenue la première bourse mondiale pour les matières premières, même si Londres la concurrence de près, explique Stefan Mazareanu, conseiller aux affaires commerciales de l Ontario, rattaché à l ambassade du Canada en France. Et de poursuivre : Le Canada possède des ressources naturelles, minières et pétrolières importantes. Et l expertise de ses analystes miniers est reconnue mondialement. SORTIR DE LA DEPENDANCE Si le Canada a beaucoup moins souffert de la crise que les Etats-Unis, notamment grâce à l absence des subprimes ajoutés au fait que le gouvernement n ait pas eu à renflouer les banques, les 75 % d exportations destinées aux Etats-Unis ont affaibli l économie. Cette forte dépendance vis à vis de la santé de son puissant voisin est peut-être aussi la raison pour laquelle l Ontario s est tourné vers des secteurs de pointe. La haute technologie représente désormais près de 50 % des emplois de la province. Progressivement, Toronto s est fait l un des plus grands centres d activité au Canada et en Amérique du Nord pour les communications, la culture, les médias et l industrie du film. Entreprise emblématique à l origine du BlackBerry, RIM s est développée à Waterloo dans la grande banlieue de Toronto et a entraîné dans sa foulée d autres pépites, comme Up Next. L Ontario s est également spécialisé dans les biotechnologies. Ces secteurs, encouragés par les autorités provinciales, bénéficient pour la plupart de crédits d impôts, surtout dans le domaine de la recherche et du développement. Attirées par le foisonnement ontarien dans le domaine des Technologies de l Information et de la Communication et des sciences de la vie, les sociétés françaises s y trouvent plutôt bien représentées. La France est numéro cinq pour les investissements au Canada et en Ontario, reprend Stefan Mazareanu. Parmi les atouts de la province, il faut retenir le niveau de formation très élevé de la main d œuvre, dont 65 % a reçu une éducation post-secondaire. C est le plus Y a-t-il un possible marché du haut de gamme français au Canada? Adrien Dubourg - Le Canada est l un des pays du G8 le moins impacté par la crise, avec une solidité financière, de bonnes mesures fiscales et sociales. Avec le début de reprise de la consommation américaine, le pays a aussi retrouvé une croissance positive. Le Canada demeure donc un pays attractif pour les entreprises françaises du luxe. Il représente en même temps une porte d entrée significative pour le marché nord-américain au sens global. Adrien Dubourg, analyste Business Intelligence pour Galderma Canada Inc. «Le pouvoir d achat des Canadiens augmente et le coût de la vie reste attractif» Vers quels secteurs la demande canadienne estelle en train d évoluer? A. D. - La population canadienne se caractérise par sa grande diversité culturelle. Des villes comme Vancouver, Calgary ou Toronto, se développent. Elles investissent dans les nouvelles technologies, la recherche scientifique, la production de biens de consommations. Le pouvoir d achat des Canadiens augmente et le coût de la vie reste attractif, comparé aux autres pays du G8. De plus, le Canada négocie actuellement un accord commercial avec l Union européenne. haut niveau du G8, précise le conseiller aux affaires commerciales, en ajoutant que plusieurs milliers d ingénieurs travaillent en Ontario pour le groupe Alcatel Lucent. L autre atout de l Ontario, c est une fiscalité avantageuse et beaucoup plus basse qu aux Etats-Unis. Tandis que le niveau d imposition des sociétés est de 33 % au Texas et 40 % dans le Michigan, il n est que de 27 % pour la province canadienne. D ailleurs, les coûts de revient des entreprises sont estimés à - 10% par rapport aux Etats-Unis. Autre avantage de taille : l accès au marché nord-américain dans son ensemble et la possibilité de cibler 450 millions de consommateurs. La ville de Toronto, située au milieu d une ligne entre la côte Est (New York, Boston) et Chicago, est un véritable corridor vers le marché américain. En tout, 160 millions de consommateurs sont accessibles en une seule journée de camion. Atout et faiblesse à la fois, cette forte dépendance au marché américain a conduit le Canada à trouver des alternatives, à s ouvrir de plus en plus vers l Europe et la Chine. Depuis 2009, les négociations menées par le ministre du Commerce international, Peter Van Loan, devraient aboutir en 2011 à un accord économique et commercial avec l Union européenne. Cela fera du Canada le seul pays développé à détenir des accords avec l Union européenne et les Etats-Unis en même temps. Quels conseils donneriezvous à une entreprise française qui souhaiterait s implanter à Toronto? A. D. - Toronto représente un fort potentiel économique avec un quartier financier puissant et un dynamisme entrepreneurial important. La création d un partenariat avec un réseau de vente existant ou avec une autre entreprise française est une bonne idée. Selon les secteurs d activité, le gouvernement provincial offre des aides financières et des services de conseils. Le cadre fiscal et législatif et les particularités du marché canadien représentent un bel atout. 1 ) La CN Tower, avec ses 553 mètres surplombant le lac Ontario,symbolise cette mégalopole mondiale qui affiche haut ses ambitions. 2 ) The Audience, sculpture du réalisateur torontois Michael Snow, illustre le foisonnement artistique d une ville regardant vers l avenir. 3 ) Le quartier des affaires bénéficie de l attractivité de cette capitale économique, point d entrée vers le marché américain et place financière stratégique

2 Solange Strom, associé-gérant de The Strom Group Inc., ancienne présidente de L Occitane Canada «Les marques françaises ont un fort potentiel au Canada» Le consommateur canadien s intéresse-t-il aux produits français? Solange Strom - Lorsque j ai lancé la marque L Occitane au Canada en 1999, il était pour moi évident qu il fallait plutôt mettre l accent sur des produits français de qualité. Aujourd hui, je pense que c est encore plus vrai car le goût des Canadiens s est raffiné. Les marques françaises ont un fort potentiel au Canada, à Toronto et Vancouver en particulier. Pourquoi avoir revendu l Occitane en 2010? S. S. - Parce que ce qui m intéresse, c est plutôt le processus de lancement de la marque et de recherche d une clientèle. Je suis convaincue qu il existe un beau marché pour des produits de qualité venus de France, mais il ne faut pas hésiter à prendre des risques, par exemple en ouvrant des boutiques dans des quartiers stratégiques, même si cela représente un investissement considérable. Comment aborder le marché canadien? S. S. - Avec humilité, ouverture d esprit, et surtout en s adaptant. Par exemple, lancer une marque de vêtements à bas coût, ce qui foisonne ici, ne me semble personnellement pas très judicieux. Je dirais qu il ne faut pas arriver avec des idées préconçues et qu il faut apprendre à connaître son consommateur. Le Canadien a tendance à être plus attiré par la qualité d un produit que par sa marque. D ailleurs, il lui faut du temps de réflexion avant de faire des affaires. Mais, lorsqu il est séduit, c est aussi un client très fidèle sur qui l on peut compter. On imagine que les échanges avec les entreprises françaises ne peuvent qu en sortir stimulés, même si l on dénombre déjà 200 implantations en Ontario, employant près de personnes. CAPITALE ÉCONOMIQUE DU CANADA Un chiffre qui devrait encore augmenter du fait de l attractivité grandissante de la capitale ontarienne. Dans les années 80, Toronto est devenue la capitale économique du Canada et une ville de tout premier plan dans le domaine culturel en Amérique du Nord, souvent citée après New York, explique Patrick Imbert, directeur de la mission économique Ubifrance Canada, dont le siège est à Toronto. Même si la crise de l industrie l a endormie dans les années 90, la ville connaît aujourd hui un vrai boom avec, notamment, la rénovation de l Art Gallery of Ontario par Frank Gehry - natif de Toronto -, l arrivée de grands hôtels ou encore d un nouvel opéra, le Four Seasons Centre for the Performing Arts. Toronto est en plein bouleversement ; c est une ville de travail offrant une très grande qualité de vie et une multitude d atouts, souligne Patrick Imbert. Il est vrai Les vitrines de Toronto reflètent son dynamisme économique. La demande pour des produits haut de gamme ouvre des perspectives prometteuses pour les enseignes de luxe, françaises y compris. que, lors du dernier classement du magazine anglais The Economist, la ville de Toronto est arrivée numéro 4 après Vancouver, Vienne et Melbourne pour la qualité de vie. Et c est précisément là que se joue l intérêt des entreprises françaises. Le Canada est un marché de plus en plus en demande de produits sophistiqués, que ce soit dans le domaine de l alimentaire bio, des cosmétiques ou même de la mode, des parfums et du luxe, de la technologie, de l environnement ou de la santé, poursuit Patrick Imbert, en ajoutant que l intérêt des Canadiens pour les produits français haut de gamme est en pleine expansion. Le spectre des possibilités s élargit donc pour les PME françaises malgré la vieille croyance selon laquelle il serait plus facile de s implanter à Montréal pour raisons d ordre linguistique. Autre témoignage, si besoin en est, de l essor torontois, une nouvelle structure de développement économique a été mise en place en 2009 à l initiative de la ville. Avec le même objectif que sa grande sœur Invest Ontario, Invest Toronto se donne pour tâche d attirer les investisseurs étrangers en facilitant leur implantation. Si le pays offre les taxes corporate parmi les plus basses du G8, s il présente le plus bas facteur de risques en business, si l environnement des affaires est très accueillant et transparent, si Toronto est l une des villes les plus sûres pour ce qui concerne la main d œuvre, elle offre aussi une vie culturelle extrêmement riche, une grande diversité ethnique et un très bon équilibre entre le business et l intérêt humain, explique Renato Discenza, Président de Invest Toronto. Si, sur les immigrants annuels arrivant au Canada, près de s installent en Ontario et à Toronto, ce n est pas sans raison. Cette ville, à l image du Canada, est un Land in expend, une terre en constante évolution, rappelle Renato Discenza. D ailleurs, dans le langage des Amérindiens qui l ont baptisée, Toronto signifie lieu où l on se rencontre. Une ville globale qui semble tout faire pour mériter son nom. PUB AIR CANADA 54

3 7 ÈME ART Francine Zuckerman, réalisatrice et productrice anglophone née au Québec. C «On trouve à Toronto une atmosphère presque new-yorkaise» Cinéma Paradiso en Ontario restée discrète, se donne aujourd hui des allures de star. Scénario bien ficelé pour s affirmer sur la scène internationale : festival porteur, coûts de tournage avantageux et hôtellerie de luxe. D epuis quelques mois, la chaîne américaine CBS diffuse Flashpoint, une série télévisée où l on ne reconnaît ni l Empire State Building, ni la 5e Avenue, mais la Tour CN et le Royal Ontario Museum. Une vraie révolution. Jusqu à très récemment, seuls les Torontois à l œil aiguisé étaient à même de reconnaître leurs quartiers dans les films où la ville jouait le rôle de Chicago, de New York, Boston ou Philadelphie. Car, depuis des décennies, grâce à son architecture variée et à des coûts de tournage faibles, Toronto a su se forger une réputation de paradis des réalisateurs. Toronto est une ville propre, plutôt calme, avec peu de criminalité ; y bloquer une rue pour un tournage est bien moins compliqué et moins cher qu à New York ou Washington, explique Bruce Bell, spécialiste et historien de l hôtel Fairmont Royal York, où ont été tournés des dizaines de films. Les choses changent et un nombre croissant de productions étrangères choisissent désormais de venir tourner à Toronto pour y situer l action de leurs films ou de leurs séries TV. Le temps où il fallait gommer le moindre drapeau canadien, la plus petite boîte aux lettres, le minuscule indice qui aurait pu trahir le Canada ou Toronto est presque révolu. Atom Egoyan, réalisateur torontois, a été l un des premiers à rompre 56 2) 1 ) Situé à côté du Bell Lightbox Building, le Hyatt Regency est l hôtel officiel du Toronto International Film Festival (TIFF). 2 ) Après l édition 2010 du TIFF qui a consacré le film Incendies, le Bell Lightbox Building a accueilli une retrospective Tim Burton. 3) 3 ) Grâce à des coûts avantageux, les tournages se multiplient, comme, récemment, celui du film Against the Wall. Tourism Toronto L autre ville du cinéma, longtemps Vous êtes réalisatrice, née à Montréal. Pourquoi avez-vous choisi de vivre à Toronto? Francine Zuckerman - Toronto est le centre de l industrie du film canadien anglophone. Si ma sensibilité, mon éducation et mon inspiration sont plutôt francoeuropéennes, il était important pour moi de venir à Toronto, car ma langue de travail est l anglais. Et puis, on trouve ici une atmosphère presque new-yorkaise, tandis que Vancouver serait plus proche, dans l esprit, de L.A.. avec cette honte discrète et à mettre en scène la ville au même titre que les stars Julianne Moore et Liam Neeson dans Chloe, son dernier film sorti au printemps Un dénouement sans doute logique pour une ville où sont nées l industrie du cinéma et les premières chaînes de télévision canadiennes anglophones. Si les choses évoluent positivement, c est aussi parce que Toronto prend son envol, que la ville met de plus en plus en avant son caractère cosmopolite et veut enfin faire parler d elle, poursuit Bruce Bell. Sortir de l anonymat visuel, de la discrétion des seconds rôles, passe aussi par une prise de conscience : celle de l impact économique généré par une industrie du cinéma de plus en plus imposante. La ville et la province mettent actuellement tout en œuvre pour stimuler ce secteur et faire venir des producteurs et des réalisateurs étrangers, souligne Peter Finestone, du Toronto Film and Television Office. Grâce à un système complexe de subventions allouées par la ville et par la province de l Ontario, tourner un film à Toronto en employant une équipe et des talents locaux peut représenter une économie tout à fait sensible. On peut bénéficier jusqu à environ 35 % de réduction sur les coûts engendrés, de la location d un 1) studio au salaire de l ingénieur du son ou bien encore du maquilleur, dit aussi Peter Finestone. Il faut dire que les retombées annuelles générées par l industrie du film à Toronto s élèvent à 1 milliard de dollars US par an, et que les autorités locales auraient tort de ne pas encourager un secteur employant personnes à plein temps. D ailleurs, les résultats parlent d eux-mêmes. Entre 2008 et 2009, pourtant en plein cœur de la crise, les dépenses de production ont augmenté de 43 %. En 2008, ce sont aussi de vastes studios de cinéma - les studios Pinewood - qui ont ouvert à Toronto. Conçus pour pouvoir y tourner l intégralité d une grosse production de type Blockbuster, ils accueillent aussi le plus grand studio d enregistrement sonore d Amérique du Nord. On dit de Toronto que c est le Paradis des cinéastes? F. Z. - C est avant tout le paradis des cinéphiles. Pour les cinéastes, c est une autre histoire. Le Canada nous soutient énormément, il y a des aides en tous genres. Mais c est le cinéma commercial qui en bénéficie vraiment, au détriment du cinéma d art qui aurait tendance à être un peu délaissé. Mais il est clair que nous avons tout de même beaucoup de chance. Pour ce qui est des équipes de tournage et des talents, oui c est vrai, Toronto est un vrai paradis. L industrie du film est-elle plus développée à Toronto que dans les autres villes du Canada? F. Z. - L économie a été bouleversée. Cependant, on continue de produire des films à Toronto et aussi de trouver les moyens de les financer. En ce moment, certains obtiennent d ailleurs une belle reconnaissance sur la scène internationale. Pour sa part, le TIFF est devenu le lieu d Amérique du Nord où les grands réalisateurs et les stars viennent lancer leurs productions. Même s ils ne trouvent pas ici le glamour de Cannes 57

4 Ce projet a été entièrement financé par des investisseurs privés... mais, après son ouverture, la ville de Toronto a choisi de faire partie des différents actionnaires, reprend Peter Finestone. C est cette constante stimulation qui a sans doute appelé les domaines connexes effets spéciaux, animations, jeux vidéo etc à se développer également. Un exemple : le groupe français Ubisoft, jusqu alors cantonné à Montréal, s est implanté à Toronto en Précisément, pour être attractif, quoi de mieux qu un festival? Si on l oublie trop souvent depuis la France, le Toronto International Film Festival (TIFF) est pourtant l un des plus grands événements du septième art avec Cannes, la Mostra de Venise ou la Berlinale. Un oubli peut-être dû au fait qu il se déroule en septembre, en même temps que celui de Deauville. C est peutêtre aussi parce que les Canadiens n aiment pas beaucoup faire parler d eux, explique Sandi White, avide cinéphile torontoise. Ce qui distingue ce festival du grand show cannois, et qui en fait un événement moins people, c est qu il s agit d un festival ouvert au grand public. Un atout pourtant, puisqu en termes d entrées la manifestation cinématographique canadienne arrive en première ligne avec visiteurs par an. Et c est effectivement ce rapport direct au public qui attire de plus en plus l attention sur ce rendez-vous. Le TIFF est le meilleur endroit pour juger de la réception d un film, continue Sandi White. On connaît le décalage habituel entre la réaction de la critique et celle du public. Or, le TIFF permet une interaction directe entre public et cinéastes avec, en prime, quelques conséquences inattendues. Récemment, un film présenté au festival a été légèrement modifié avant sa sortie en salles pour cause de fin trop choquante pour les spectateurs. LES GRANDS NOMS DU CINEMA Aujourd hui, le festival de Toronto, jadis si peu people, attire de plus en plus de stars. Le lancement de nombreux grands films dont, récemment, Slumdog Millionaire ou Precious, y est sans doute pour quelque chose. À moins que le phénomène ne s apparente tout simplement aux bouleversements de la ville elle-même qui se dote actuellement de 100 nouvelles tours et qui, dans les deux prochaines années, devrait voir cinq nouveaux hôtels 5 étoiles éclore, permettant ainsi d accueillir les plus grands noms du cinéma. Les stars aiment venir à Toronto, car la ville possède un vrai centre, comme New York ou Paris, mais aussi parce les Canadiens sont très respectueux et savent les laisser tranquilles, conclut Peter Finestone. En 2010, à l occasion de sa 35 ème édition, le TIFF s est doté d un édifice flambant neuf : le Bell Lightbox Building. Face à un prestige grandissant, il fallait donner un lieu emblématique à cet événement, ainsi qu aux 70 autres festivals de films ayant lieu chaque année (français, portugais, grec, italien) et reflétant bien la diversité d une ville cosmopolite où 51 % de la population est née à l étranger. Un totem, en quelque sorte. Auparavant, avec son architecture caractéristique, comme ici le Flatiron Building, plus ancien que celui de New York, Toronto jouait les doublures des grandes villes américaines. Aujourd hui, la ville canadienne affirme son identité, soutenue par une politique qui a fait de l industrie du cinéma l un de ses moteurs économiques. «L esprit des lieux Paula Todd est présentatrice pour la chaîne de télévision CTV News. Elle est aussi l auteure du best-seller canadien A Quiet Courage : Inspiring Stories from All of Us La première chose à faire lorsque l on vient à Toronto, c est de prévoir un déjeuner au restaurant tournant de la CN Tower, le 360. La vue y est absolument époustouflante et c est un lieu parfaitement approprié pour un repas d affaires. En revanche, si l on recherche vraiment une très bonne table, je recommande plutôt Canoë, une valeur sûre. On y goûte une cuisine à base d ingrédients canadiens : le saumon de l Atlantique fumé au bois d érable, l agneau de l Alberta, les canneberges. Ce restaurant offre aussi une très belle vue sur la ville depuis le 54 e d une tour du financial district. Il faut absolument y commander un cocktail à Jeff Sansone, le plus talentueux des mixologistes canadiens. Dans un style très contemporain, il y a aussi le E11even, qui propose surtout des steaks. Ce restaurant vient d ouvrir dans le quartier de Union Station, juste à côté du Germain Maple Leaf Square, le tout dernier hôtel haut de gamme ouvert à Toronto. Je fréquente aussi assidûment la trattoria Sotto Sotto. L ambiance est intime et on y mange de vraies bonnes pâtes italiennes ainsi que du poisson grillé. J adore. Pour un petit coup de fouet à l américaine en milieu de journée, je passe souvent au Fresh By Juice For Life. C est une chaîne branchée qu on trouve un peu partout en ville ; on peut y prendre un jus de fruits frais ou une grande salade pour faire le plein de vitamines. Mais, à mon sens, le lieu le plus élégant de Toronto reste l hôtel Hazelton, un petit établissement de 77 chambres d une élégance parfaite, avec une collection d art extraordinaire, dans un style inspiré du Hollywood des années 40, très sobre. Si je n ai jamais eu la chance d y résider, j adore aller prendre un brunch au One, son restaurant, qui dispose d une très belle terrasse en été. On y mange un somptueux foie gras fumé et, surtout, des lobster spoons, un vrai délice pour amateurs de homard. Si l on a un peu de temps entre deux rendez-vous, il faut faire un détour par le Art Gallery of Ontario, construit par Frank Gehry dont on oublie parfois qu il est un enfant de Toronto. D ailleurs, on trouve plein de trésors à la boutique de la Gallery. Pour le shopping, on peut aussi se promener sur Queen et King, où se succèdent de jolis magasins d art et de vêtements de créateurs. Si l on veut rapporter un cadeau 100 % canadien, direction la boutique du Design Exchange, qui se situe dans l ancienne bourse de Toronto, un très beau bâtiment Art Déco. On y trouve des objets tendance créés par des artistes locaux.» AGO - ART GALLERY OF ONTARIO RESTAURANT CANOE Les bonnes adresses de Paula Todd 360 THE RESTAURANT AT THE CN TOWER > 301, Front Street West Tél. : Internet : CANOE > 66 Wellington Street West, 54th Floor, Toronto Dominion Bank Tower Tél. : Internet : HOTEL LE GERMAIN MAPLE LEAF SQUARE > 75 Bremner Blvd Tél. : Internet : germainmapleleafsquare.com E11EVEN > Maple Leaf Square, 15 York Street Tél. : Internet : e11even.ca SOTTO SOTTO > 116 A Avenue Road Tél. : Internet : FRESH BY JUICE FOR LIFE > 326 Bloor Street West Tél. : Internet : THE HAZELTON HOTEL > 118 Yorkville Avenue Toronto Tél. : Internet : ou AGO ART GALLERY OF ONTARIO > 317 Dundas Street West Tél. : Internet : DESIGN EXCHANGE > 234 Bay Street Tél. : Internet : 58 RESTAURANT E11EVEN 59

5 HÔTELS Clés d or pour réussite programmée Si les boutique-hôtels haut de gamme ont récemment enchaîné les ouvertures, ce sont désormais les mastodontes de l hôtellerie qui parient sur la cité ontarienne, prochain carrefour du luxe mondial. L arrivée d un Thompson Hotel à Toronto en dit long sur la ville, attaque Saye Kokeh Jr., manager de ce branchissime 102 chambres d une chaîne lancée à New York au début des années En effet, depuis son ouverture, en juin 2010, dans un quartier montant, designers de mode et voyageurs d affaires en quête d un luxe urbain arty se croisent dans son lobby aux fauteuils orange et à la grande fresque stylisée, signée d un jeune artiste espagnol. Catharine Gracon, directrice marketing du tout nouveau Germain Maple Leaf Square, reconnaît aussi que la demande pour une hôtellerie haut de gamme est bien présente. Le Germain Toronto, un boutique hôtel de 122 chambres ouvert en 2004, a si bien fonctionné, notre clientèle s est tellement fidélisée, que nous avons souhaité lui offrir une alternative, confie-telle. Ouvert en novembre dernier, le Maple Leaf Square est un 5 étoiles de 166 chambres s inscrivant dans une atmosphère plus épurée et plus contemporaine que son prédécesseur. Pour autant, l esprit de service et de personnalisation reste le même. Nous sommes un groupe exclusivement canadien, et nous souhaitons le rester, poursuit Catharine Gracon. C est précisément ce des œuvres d artistes nationaux, un style refusant de se standardiser pour s exporter, qui en fait tout le charme. Cet esprit canadien, l hôtel Hazelton, the most exclusive in Toronto, ouvert en 2007, a su également le garder, mais avec une sophistication et un classicisme rares. Ce 77 chambres aux allures de grand palace est aussi le seul de Toronto à pouvoir s enorgueillir d une affiliation aux Leading Hotels of the World. Si la confidentialité et l exclusivité des boutique-hôtels a trouvé une bonne terre pour germer en cité ontarienne, les pachydermes hôteliers s y épanouissent tout autant. Petite leçon d histoire : c est à Toronto qu a débuté l aventure du célébrissime groupe Four Seasons. Depuis le modeste motel pour businessmen ouvert dans les années 60, la grande marque de luxe que l on connaît aujourd hui a fait bien du chemin. C est sans doute pour cette raison que cinquante ans plus tard, dans le quartier de Yorkville, à quelques pâtés de maisons du désormais grand hôtel d origine, pousse un nouvel établissement où devrait briller tout le prestige du nom. Et cela, dès l été Conçu par des architectes torontois, l ensemble sera composé de deux splendides tours de verre dont l une, de 52 étages, accueillera 253 chambres et suites ainsi que 101 appartements privés. L autre tour, de 26 étages seulement, proposera uniquement des résidences avec services hôteliers. Les deux buildings, reliés entre eux par une passerelle, réserveront quelques bonnes surprises, notamment un restaurant dont les baies vitrées s élèveront sur deux étages et offriront des vues spectaculaires sur le quartier de Yorkville. LUXE MADE IN CANADA Émulation, compétition ou simple concours de circonstances? Le fait que quatre nouveaux 5 étoiles issus de grandes chaînes internationales prévoient leurs ouvertures successives d ici 2012 semble faire de Toronto the place to be du moment. Parmi ces grands noms, le Shangri-La prépare activement la venue de sa seconde propriété canadienne, après Vancouver, ouverte en janvier Il s agira d un hôtel de luxe de 200 chambres, dans une toute nouvelle tour de 430 millions de dollars style made in Canada, avec notamment Lobby arty et mobilier contemporain : le quartier branché de King West Village, compte avec le Thompson Toronto, dernier né d un groupe américain résolument arty, un nouvel établissement emblématique, attirant aussi bien le monde de la mode que celui des affaires. Le financial district est tout proche

6 1 ) Ouvert en novembre 2010, l hôtel Le Germain Maple Leaf Square retranscrit à merveille, par son design épuré et son architecture contemporaine, l esprit du groupe canadien Germain, pionnier des boutique hôtels. A deux pas du centre Air Canada, ce nouveau cinq étoiles de 166 chambres dispose de plusieurs salles de réunion sophistiquées. canadiens et de 65 étages, sur University Avenue, raconte Brian Windle, vice-président Marketing de Shangri-La Amérique du Nord. L hôtel occupera les 17 premiers étages de ce complexe immobilier qui accueillera également des résidences en services hôteliers au cœur du quartier financier. Le voyageur d affaires pourra donc se réjouir de la proximité des plus importantes tours de bureaux. Toronto est la capitale financière du Canada. C est la ville la plus grande et la plus cosmopolite du pays. Voilà pourquoi il nous a semblé essentiel de développer un projet sur ce marché ayant un vrai besoin d hôtels de luxe, poursuit Brian Windle. C'est sans doute parce que le Shangri-La, fort de son esprit d hospitalité asiatique, viendra apporter une vraie différence à la scène hôtelière torontoise que la crainte d une concurrence ardue paraît lointaine. L arrivée de tous ces palaces est la preuve d une effervescence stimulante. C est un challenge que nous relevons volontiers puisque nous savons que nous apporterons des choses uniques, comme par exemple les chambres les plus spacieuses de la ville, dont la plus petite sera de 50 m 2, conclut Brian Windle. DÉVELOPPEMENTS MILIEU DE GAMME Autre projet prévu pour 2011 : le Trump International Hotel & Tower Toronto, au coin de Bay et d Adelaide Streets, prendrait presque des allures d un Chrysler Building revu et corrigé XXI ème siècle. S élevant à plus de 270 mètres au-dessus du quartier financier, cet hôtel au style cosmopolite raffiné offrira 261 chambres et suites aux vastes baies de verre devant lesquelles se déploieront le lac Ontario et la skyline de Toronto. Parmi les plus apportés par cet établissement, un service de conciergerie ouvert jour et nuit, une foultitude d espaces de réunion, un restaurant gastronomique Cependant, le grand gagnant de cette série d hôtels de haut vol sera sans doute le Ritz-Carlton puisqu il dévoilera le premier, Pourquoi une ouverture à Toronto? Daniel Newberry - La marque souhaitait ouvrir à Toronto, car c est une ville à l économie dynamique comparée à celle, passablement affaiblie, du reste du monde. C est donc une ville en grande demande d hôtels haut de gamme, en particulier dans le cœur du quartier financier où nous nous trouvons. Par ailleurs, le Ritz-Carlton de Montréal étant actuellement fermé pour rénovations, celui de Toronto sera, pour le moment, le seul représentant de la marque au Canada. et dès cet hiver, les avantages de son élégance racée, de son extrême qualité de service, de sa position stratégique entre la CN Tower et le Metro Toronto Convention Centre, de son spa sublimissime... Mais que le voyageur d affaires ou son employeur, conscients de leur budget, ne paniquent pas pour autant. Toronto ne prend pas la grosse tête. Parmi les autres nouvelles ouvertures, un Novotel flambant neuf, le Vaughan Centre, vient d ouvrir cet automne. Ce septième établissement canadien de l enseigne montre que, même en matière d hôtellerie, Toronto reste, sur l exemple de la pas si lointaine New York, une ville de tous les possibles. Daniel Newberry, directeur ventes et marketing du Ritz-Carlton Toronto «Nous offrons une situation stratégique en plein cœur du quartier d affaires» Qu apportera le Ritz-Carlton à la scène torontoise? D. N. - D abord, une double vocation d hôtel (267 chambres) et de résidence hôtelière (159 appartements) de grand luxe offrant de superbes vues sur la ville et le lac Ontario, puisque nous serons situés sur les vingt premiers étages d une magnifique tour ultra contemporaine. Mais c est aussi une expérience unique que nous voulons offrir à nos clients avec, en particulier, un très haut niveau de service et une grande attention aux détails. Par ailleurs, le Ritz-Carlton entend devenir un lieu de rencontre urbain avec un immense spa ouvert au public et trois restaurants dont le TOCA, un futur haut lieu de la gastronomie, dont les produits seront exclusivement régionaux et issus de l agriculture biologique. Qu offrira l hôtel à la clientèle d affaires? D. N. - Tout d abord une situation stratégique en plein cœur du quartier d affaires. Mais l hôtel proposera aussi un splendide lounge et des salles de réunion, réception et conférences ultra équipées, dont l une pourra accueillir jusqu à 500 personnes. Mais encore une fois, ce sera aussi le service ultra attentif qui fera la différence pour la clientèle d affaires. 2 ) 3 ) 2 ) Premier établissement du groupe à Toronto, l hôtel Germain Toronto jouit d un emplacement privilégié au cœur du quartier des spectacles 3 ) Réalisation du cabinet d architectes YabuPushelberg, l hôtel The Hazelton, membre de Leading Hotels of the World, est devenu, en quelques années, le lieu de rendez-vous chic de la ville. Carnet pratique THOMPSON > 550 Wellington Street W Tél. : Internet : LE GERMAIN MAPLE LEAF SQUARE > 75 Bremner Blvd Tél. : Fax : Internet : LE GERMAIN > 30 Mercer Street Tél. : Fax : Internet : THE HAZELTON HOTEL > 118 Yorkville Avenue Toronto Tél. : Fax : Internet : ou THE RITZ-CARLTON, > 181 Wellington Street West Tél. : Fax : Internet : SHANGRI-LA HOTEL, > 188 University Avenue Internet : TRUMP HOTEL > 325 Bay Street Tél. : Fax : Internet : FOUR SEASONS > 21 Avenue Road Tél. : Fax : Internet : NOVOTEL VAUGHAN CENTRE > 200 Bass Pro Mills Drive, Vaughan Tél. : Fax : Internet : et toutes nos bonnes adresses page

Centre ontarien des investissements et du commerce. Établir des partenariats d affaires internationaux

Centre ontarien des investissements et du commerce. Établir des partenariats d affaires internationaux Centre ontarien des investissements et du commerce Établir des partenariats d affaires internationaux Un centre d affaires de calibre mondial pour les besoins des partenariats internationaux Le Centre

Plus en détail

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Priorités de l ACIC pour le budget fédéral de 2015 La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Mémoire présenté au Comité permanent des finances Association

Plus en détail

Vivez local. Montréal! Vivez BIEN VIVRE. La simplicité SIMPLISSIMMO. English Version SIMPLISSIMMO

Vivez local. Montréal! Vivez BIEN VIVRE. La simplicité SIMPLISSIMMO. English Version SIMPLISSIMMO SIMPLISSIMMO La simplicité de English Version SIMPLISSIMMO 1396 Sainte-Catherine ouest, Suite 307, Montréal, Qc, H3G 1P9 +1 514-759-6110 BIEN VIVRE. Vivez local. Vivez Montréal! booking@simplissimmo.ca

Plus en détail

RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE

RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE Un seul investissement, tout le raffinement que vous recherchez Vous menez une vie active, riche de projets que vous souhaitez réaliser. Vous

Plus en détail

Mémoire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes

Mémoire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2014 Préparé par l Association des banquiers canadiens Août 2014 EXPERTISE CANADA BANKS ON LA

Plus en détail

1er réseau mondial de restauration rapide sur- mesure

1er réseau mondial de restauration rapide sur- mesure 1er réseau mondial de restauration rapide sur- mesure DOSSIER DE PRESSE Janvier 2013 2 SOMMAIRE Green is better : Un concept innovant La genèse L innovation Green is better Les valeurs Green is better

Plus en détail

Les investissements municipaux au titre de la culture de cinq grandes villes du Canada : Sommaire

Les investissements municipaux au titre de la culture de cinq grandes villes du Canada : Sommaire Les investissements municipaux au titre de la culture de cinq grandes villes du Canada : Sommaire Étude préparée pour les villes de Vancouver, Calgary, Toronto, Ottawa et Montréal Par Kelly Hill, Hill

Plus en détail

GROUPE DAYAN. 433 Chabanel Ouest, Bureau 300 Montréal (Québec) H2N 2J4

GROUPE DAYAN. 433 Chabanel Ouest, Bureau 300 Montréal (Québec) H2N 2J4 433 CHABANEL GROUPE DAYAN Depuis 1986, le Groupe Dayan est un pionnier dans la mise en valeur du patrimoine immobilier de Montréal. La vision de son président, Georges Dayan, consiste à optimiser la valeur

Plus en détail

La cité de l avenir à 30 minutes de Montréal

La cité de l avenir à 30 minutes de Montréal La cité de l avenir à 30 minutes de Montréal LA CITÉ DE MIRABEL // PROJETS DE LA CITÉ // 2015-2016 WWW.CITEMIRABEL.COM // INFO@CITEMIRABEL.COM // 438-995-9440 681, BOUL. DU CURÉ-LABELLE, SUITE 201, BLAINVILLE,

Plus en détail

MEDIA KIT - CHINESE EDITION. CHINOIS Edition annuelle

MEDIA KIT - CHINESE EDITION. CHINOIS Edition annuelle MEDIA KIT - CHINESE EDITION CHINOIS Edition annuelle EDITION ANNUELLE Juin 2012 à Mai 2013 L association et est un gage de sérieux pour co-éditer avec succès le magazine officiel d UnionPay France, destiné

Plus en détail

Promoteur national intégré 25 années d expérience 20 filiales au service de l immobilier Près de 800 personnes à votre service

Promoteur national intégré 25 années d expérience 20 filiales au service de l immobilier Près de 800 personnes à votre service ORLY RUNGIS Promoteur national intégré 25 années d expérience 20 filiales au service de l immobilier Près de 800 personnes à votre service Financière Pichet 20-24 Av. de Canteranne 33608 Pessac Cedex S.A.

Plus en détail

Seul le discours prononcé fait foi

Seul le discours prononcé fait foi NOTES POUR UNE ALLOCUTION DU MAIRE DE MONTRÉAL MONSIEUR GÉRALD TREMBLAY RÉCEPTION EN L HONNEUR DES ANCIENS ÉLÈVES DE L INSEAD HÔTEL DE VILLE DE MONTRÉAL 2 OCTOBRE 2009 Seul le discours prononcé fait foi

Plus en détail

Rapport de fin de séjour

Rapport de fin de séjour Rapport de fin de séjour Université Pierre Mendès France - Università degli studi Bicocca Vie pratique Logement Type de logement Pour ce séjour j ai fait le choix de trouver un appartement en collocation

Plus en détail

Le plus grand rassemblement de manufacturiers au Canada en 2004. Prenez de l avance sur la concurrence!

Le plus grand rassemblement de manufacturiers au Canada en 2004. Prenez de l avance sur la concurrence! Le plus grand rassemblement de manufacturiers au Canada en 2004 L édition 2004 offrira aux 4 000 visiteurs attendus La 132 e Conférence annuelle des Manufacturiers et exportateurs du Canada (MEC) Plus

Plus en détail

M. Godin fait partie des bâtisseurs de l industrie des technologies de l information. Il a pavé la voie pour de nombreux autres entrepreneurs

M. Godin fait partie des bâtisseurs de l industrie des technologies de l information. Il a pavé la voie pour de nombreux autres entrepreneurs Monsieur l Ambassadeur, Monsieur le Délégué général, Monsieur Maynard - Président la Chambre de commerce France-Canada, Monsieur Godin, Distingués invités, Mesdames et Messieurs, Mon nom est Eric Lemieux,

Plus en détail

Création d un programme de. Baccalauréat en communication marketing

Création d un programme de. Baccalauréat en communication marketing Création d un programme de Préparé par Hana Cherif, professeure, Département de stratégie des affaires Danielle Maisonneuve, professeure, Département de communication sociale et publique Francine Charest,

Plus en détail

Fiche marché. La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne. Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme

Fiche marché. La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne. Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme Fiche marché La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme Données de cadrage Données économiques PPopulation : 16,8 millions d habitants Taux de croissance

Plus en détail

Meilleure INNOVATION PRODUIT

Meilleure INNOVATION PRODUIT Meilleure INNOVATION PRODUIT MEILLEURE INNOVATION 01 MEILLEURE INNOVATION EN PRODUIT HOTELIER Ce trophée récompense un nouveau concept, un nouveau service, ou une initiative particulière d un groupe, d

Plus en détail

L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010

L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010 L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010 Mission PÔLE Québec Chaudière-Appalaches a pour mission de contribuer

Plus en détail

Mes grands-parents à La Havane en 1957

Mes grands-parents à La Havane en 1957 11 juin 2015 Mes grands-parents à La Havane en 1957 Mon histoire à Cuba commence avant ma naissance. Mon grand-père d origine québécoise et ingénieur à l époque pour la Ville de Montréal, a fait un séjour

Plus en détail

Un gouvernement qui agit en misant sur l investissement privé

Un gouvernement qui agit en misant sur l investissement privé Cabinet du ministre Communiqué de presse BUDGET 2013-2014 COMMUNIQUÉ N 2 BUDGET 2013-2014 Un gouvernement qui agit en misant sur l investissement privé Québec, le 20 novembre 2012 «Pour accélérer la croissance

Plus en détail

Depuis 5 ans, nous avons acquis une solide expérience et une réelle légitimité dans le secteur de la dépendance/santé.

Depuis 5 ans, nous avons acquis une solide expérience et une réelle légitimité dans le secteur de la dépendance/santé. HÔTELS & EHPAD POURQUOI INVESTIR DANS LES EHPAD? Le vieillissement de la population française est une tendance inscrite dans la pyramide des âges. Il engendre une progression mécanique du nombre de personnes

Plus en détail

Établir une plateforme de commerce et d investissement en RMB au Canada

Établir une plateforme de commerce et d investissement en RMB au Canada Établir une plateforme de commerce et d investissement en RMB au Canada Résumé et extraits du rapport du Groupe de travail sur les services financiers internationaux de la C.-B. AdvantageBC Centre d affaires

Plus en détail

Sommaire. o La start-up TripConnexion 1. o Le concept 2. o TripConnexion en bref 4. o Revue de presse 5. o Contacts presse 6

Sommaire. o La start-up TripConnexion 1. o Le concept 2. o TripConnexion en bref 4. o Revue de presse 5. o Contacts presse 6 1 Sommaire o La start-up TripConnexion 1 o Le concept 2 o TripConnexion en bref 4 o Revue de presse 5 o Contacts presse 6 2 Genèse C est au retour d un voyage en Birmanie, où ils ont fait la rencontre

Plus en détail

De l immobilier et du Hockey!

De l immobilier et du Hockey! De l immobilier et du Hockey! Cercle Finance du Québec Restaurant Michelangelo - Québec Mercredi 28 octobre 2015 Mario Lefebvre Président-directeur général Institut de développement urbain du Québec mlefebvre@iduquebec.com

Plus en détail

Discours d ouverture de Michèle Bourque présidente et première dirigeante Société d assurance-dépôts du Canada Ottawa mercredi 6 février 2013

Discours d ouverture de Michèle Bourque présidente et première dirigeante Société d assurance-dépôts du Canada Ottawa mercredi 6 février 2013 1 Première conférence du Comité régional de l AIAD (Association internationale des assureurs-dépôts) pour l Amérique du Nord sur les règlements transfrontières et les institutions-relais Discours d ouverture

Plus en détail

LA CATÉGORIE DE SOCIÉTÉ DESJARDINS

LA CATÉGORIE DE SOCIÉTÉ DESJARDINS LA CATÉGORIE DE SOCIÉTÉ DESJARDINS LAISSEZ VOTRE VIE GUIDER VOS CHOIX, PAS L IMPÔT Parce que la vie vous réserve encore bien des surprises, votre situation personnelle sera appelée à changer au fil du

Plus en détail

QUI VISITE? POURQUOI EXPOSER AU SALON VOYAGES TOURISME & LOISIRS?

QUI VISITE? POURQUOI EXPOSER AU SALON VOYAGES TOURISME & LOISIRS? CONTEXTE Le secteur du tourisme mondial, après avoir connu un léger déclin en temps de crise connait ces quatre dernières années une reprise certaine. A titre indicatif, le secteur a connu une phase d

Plus en détail

Association de l industrie touristique du Canada (AITC) Mémoire présenté au Comité des finances de la Chambre des communes, avril 2014

Association de l industrie touristique du Canada (AITC) Mémoire présenté au Comité des finances de la Chambre des communes, avril 2014 Association de l industrie touristique du Canada (AITC) Mémoire présenté au Comité des finances de la Chambre des communes, avril 2014 Par David Goldstein, président directeur général de l AITC 2 Association

Plus en détail

AGENCE RECEPTIVE USA. Agence Réceptive. Groupes, Voyages d Affaires, Incentive. Congrès, Conventions et Séminaires

AGENCE RECEPTIVE USA. Agence Réceptive. Groupes, Voyages d Affaires, Incentive. Congrès, Conventions et Séminaires AGENCE RECEPTIVE USA Agence Réceptive Groupes, Voyages d Affaires, Incentive Congrès, Conventions et Séminaires LES ETATS UNIS THE AMERICAN DREAM! Votre client vous interroge Il souhaite motiver sa force

Plus en détail

OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE

OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE VISEZ PLUS HAUT AVEC VOTRE INVESTISSEMENT Votre vie est bien remplie. Votre carrière et votre vie personnelle vous nourrissent d une multitude de

Plus en détail

Circulation de capital humain de la Chine : Possibilités, avantages et conséquences en matière de politiques

Circulation de capital humain de la Chine : Possibilités, avantages et conséquences en matière de politiques Circulation de capital humain de la Chine : Possibilités, avantages et conséquences en matière de politiques Henry Huiyao Wang Ph.D. Agrégé supérieur Harvard Kennedy School Directeur général du Center

Plus en détail

Accueillir un spectacle à la bibliothèque

Accueillir un spectacle à la bibliothèque Accueillir un spectacle à la bibliothèque Objectifs : Faire découvrir le spectacle vivant. Valoriser un fonds de la bibliothèque en lien avec le spectacle (conte, théâtre, etc ). Valoriser les artistes.

Plus en détail

ASSOCIATION France MAURICE (Association loi 1901) Développement économique en milieu insulaire PAR DIDIER MERLE

ASSOCIATION France MAURICE (Association loi 1901) Développement économique en milieu insulaire PAR DIDIER MERLE ASSOCIATION France MAURICE (Association loi 1901) Développement économique en milieu insulaire PAR DIDIER MERLE La croissance économique mauricienne prendra réellement son essor au cours des années soixante-dix

Plus en détail

BUDGET PRINCIPAL DES DÉPENSES 2015-2016 DE L OFFICE NATIONAL DU FILM DU CANADA COMITÉ SÉNATORIAL PERMANENT DES FINANCES NATIONALES

BUDGET PRINCIPAL DES DÉPENSES 2015-2016 DE L OFFICE NATIONAL DU FILM DU CANADA COMITÉ SÉNATORIAL PERMANENT DES FINANCES NATIONALES BUDGET PRINCIPAL DES DÉPENSES 2015-2016 DE L OFFICE NATIONAL DU FILM DU CANADA COMITÉ SÉNATORIAL PERMANENT DES FINANCES NATIONALES Comparution de l Office national du film du Canada Mercredi 6 mai 2015

Plus en détail

RIO HILLS COUNTRY & LAKE RESORT

RIO HILLS COUNTRY & LAKE RESORT AGENT EXCLUSIF - FRANCE & MONACO RIO HILLS COUNTRY & LAKE RESORT E n plus d accueillir la coupe du monde de football en 2014 et les jeux olympiques en 2016, Rio de Janeiro possède l une des plus belles

Plus en détail

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Un leadership fort Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Le gouvernement Harper tient sa promesse de rétablir l équilibre budgétaire en 2015. Le Plan d action

Plus en détail

La cité de l avenir à 30 minutes de Montréal

La cité de l avenir à 30 minutes de Montréal La cité de l avenir à 30 minutes de Montréal LA CITÉ DE MIRABEL // PROJETS DE LA CITÉ // 2015-2016 WWW.CITEMIRABEL.COM // INFO@CITEMIRABEL.COM // 438-995-9440 681, BOUL. DU CURÉ-LABELLE, SUITE 201, BLAINVILLE,

Plus en détail

Les maisons haut de gamme UNE VOCATION. Une présentation de

Les maisons haut de gamme UNE VOCATION. Une présentation de Les maisons haut de gamme UNE VOCATION Une présentation de PUBLIREPORTAGE PAR LOUISE BOUCHARD PHOTOS: STÉPHANE DUMAIS Fière d avoir été choisie comme partenaire par la Corporation Proment promoteur du

Plus en détail

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni Carnet de voyage Dina Prokic Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni 3 juillet 2011 C est ma première fois en France. Je suis venue

Plus en détail

Vous couvrir d un point de vue juridique

Vous couvrir d un point de vue juridique Vous couvrir d un point de vue juridique Business Attitude Avertissement Ce document est destiné uniquement à un usage privé. Il ne peut être distribué, partagé ni revendu. Il ne peut être copié, même

Plus en détail

Présentation du BCEI au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2012 3 août 2012

Présentation du BCEI au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2012 3 août 2012 Présentation du BCEI au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2012 3 août 2012 Reprise économique et croissance Le Bureau canadien de l éducation internationale

Plus en détail

CBI La garantie d un partenariat sur mesure

CBI La garantie d un partenariat sur mesure CBI La garantie d un partenariat sur mesure CBI, l expert pour la promotion des exportations en provenance des pays en développement L achat de produits ou l externalisation d activités dans des pays en

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Pour participer il vous suffit de retourner votre dossier de candidature accompagné d une copie de vos cartes d étudiant, diplôme ou attestation du statut étudiant entrepreneur avant le lundi 15 décembre

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE CARREFOUR EUROPE 6 NOVEMBRE 2013 Présenté par: Équipe internationale, Banque Nationale du Canada 1 Contexte Situation

Plus en détail

BTS CI 2 ème année. CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger. Sommaire

BTS CI 2 ème année. CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger. Sommaire BTS CI 2 ème année CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger Sommaire 1 Introduction I/ Plan de marchéage A. Services B. Prix C. Distribution D. Communication

Plus en détail

Découvrez l avantage Raymond James

Découvrez l avantage Raymond James Découvrez l avantage Raymond James En choisissant Raymond James, vous obtenez davantage que des services d un conseiller financier d expérience. Son but : répondre à vos besoins. Vous bénéficiez aussi

Plus en détail

Notes d allocution au Comité permanent des banques et commerce du Sénat

Notes d allocution au Comité permanent des banques et commerce du Sénat Notes d allocution au Comité permanent des banques et commerce du Sénat Étude de la capacité des particuliers à se prévaloir d'un régime enregistré d'épargne-invalidité (REEI) Anna Hardy Directrice régionale

Plus en détail

Le tourisme chinois en France & à Monaco

Le tourisme chinois en France & à Monaco Cannes. 10 novembre 2015. JW Marriott. Le tourisme chinois en France & à Monaco Comment en profiter? En partenariat avec WAN JIA le magazine chinois des Editions COTE Le tourisme chinois en Europe - un

Plus en détail

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Conseil National du Commerce Extérieur Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Anticiper Partager Agir www.cnce.org.ma

Plus en détail

Montréal. 9, 10, 11 mai. Pal ais des congrès de Montréal. un événement. SIAL, une filiale du groupe Comexposium

Montréal. 9, 10, 11 mai. Pal ais des congrès de Montréal. un événement. SIAL, une filiale du groupe Comexposium Montréal un événement SIAL, une filiale du groupe Comexposium 9, 10, 11 mai 2 0 1 2 Pal ais des congrès de Montréal SIAL CANADA VOUS OUVRE DE NOUVEAUX MARCHÉS En 2010 : 12 759 visiteurs +6 % Nos visiteurs

Plus en détail

Les hotels ne vivent pas que la nuit...

Les hotels ne vivent pas que la nuit... Les hotels ne vivent pas que la nuit... Lancé à Paris en 2010 par David Lebée, Day Use est la première centrale de réservation d un nouveau genre permettant de louer, pour quelques heures (entre trois

Plus en détail

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil AGO BIAT du 28 Mai 2010 Allocution d ouverture Allocution d ouverture de Monsieur le Président du Conseil Chers Actionnaires, Mesdames, Messieurs : L année 2009 a été globalement une année très positive

Plus en détail

Stratégies des comptes en gestion distincte. www.mfcglobalsma.com

Stratégies des comptes en gestion distincte. www.mfcglobalsma.com Stratégies des comptes en gestion distincte www.mfcglobalsma.com Des avantages uniques pour les conseillers et les épargnants. 1 Les comptes en gestion distincte offrent aux conseillers une méthode de

Plus en détail

Fiche 04 COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES

Fiche 04 COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES La région de la Chaudière-Appalaches est reconnue pour la multitude de PME qu on retrouve sur son territoire. Dans le sondage mené par la CRÉ auprès d acteurs du développement de la région en janvier dernier,

Plus en détail

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise Tourisme en bref Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires www.canada.travel/entreprise Juin Volume 6, numéro 6 Points saillants Grâce à une croissance économique soutenue, le nombre de voyageurs

Plus en détail

LA MISE EN MARCHÉ. LOUIS FLEURENT Février 2015

LA MISE EN MARCHÉ. LOUIS FLEURENT Février 2015 LA MISE EN MARCHÉ LOUIS FLEURENT Février 2015 INTRODUCTION Les raisons de la fondation de la Fromagerie l Ancêtre inc. (volonté des actionnaires) : Transformer la production des 10 fermes laitières des

Plus en détail

BP 50135 75263 PARIS Cedex 06

BP 50135 75263 PARIS Cedex 06 Pour participer il vous suffit de retourner votre dossier de candidature accompagné d une copie de vos cartes d étudiant, diplôme ou attestation du statut étudiant entrepreneur avant le mardi 15 décembre

Plus en détail

INVESTIR INTELLIGEMMENT AUX USA

INVESTIR INTELLIGEMMENT AUX USA INVESTIR INTELLIGEMMENT AUX USA AVEC CREATING WEALTH WITHOUT BORDERS SOMMAIRE 3 POURQUOI INVESTIR AUX USA AVEC IPS? 4 5 EN QUOI CONSISTENT LES INVESTISSEMENTS QUE NOUS PROPOSONS? 6 7 NOTRE OBJECTIF POURQUOI

Plus en détail

Recommandations en vue du budget fédéral 2015 : miser sur les métropoles pour stimuler la croissance

Recommandations en vue du budget fédéral 2015 : miser sur les métropoles pour stimuler la croissance Recommandations en vue du budget fédéral 2015 : miser sur les métropoles pour stimuler la croissance 1 Introduction À la mi-2014, l économie canadienne demeure robuste. Le gouvernement du Canada est solidement

Plus en détail

AVIS. Présenté par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

AVIS. Présenté par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain AVIS DEMANDE LIÉE À L ACQUISITION PROJETÉE PAR LA CORPORATION D ACQUISITION GROUPE MAPLE DU GROUPE TMX INC., D ALPHA TRADING SYSTEMS LIMITED PARTNERSHIP, D ALPHA TRADING SYSTEMS INC. ET DE LA CAISSE CANADIENNE

Plus en détail

Village du Réel 2014 : une Place au cœur du Festival

Village du Réel 2014 : une Place au cœur du Festival Village du Réel 014 : une Place au cœur du Festival 5 avril au 3 mai 014 Un nouveau lieu d accueil, de rencontres et de convivialité pour la 0ème édition de Visions du Réel et la 45ème édition du Festival

Plus en détail

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Paris, mardi 12 juillet 2011 SEMINAIRE «THE GREATER PARIS PROJECT : FINANCIAL AND REAL ESTATE INVESTMENT OPPOTUNITIES» LONDRES, ROYAUME

Plus en détail

Comprendre Macao 13. Données et tendances de l économie... 27

Comprendre Macao 13. Données et tendances de l économie... 27 Sommaire Préface.......................................................................... 5 Remerciements.............................................................. 7 Comprendre Macao 13 Repères essentiels........................................................

Plus en détail

Examen d analyse et de raisonnement déductif (A R D T - A R D P) Exemples de questions

Examen d analyse et de raisonnement déductif (A R D T - A R D P) Exemples de questions Examen d analyse et de raisonnement déductif (A R D T - A R D P) Pour approfondir vos connaissances sur les emplois dans la fonction publique, consultez le site www.carrieres.gouv.qc.ca. Vous pouvez obtenir

Plus en détail

MISSION EXPORT AUDIOVISUELLE ANIMATION ET TRANSMEDIA. Montréal Canada. 3 jours. 28-29-30 avril 2014

MISSION EXPORT AUDIOVISUELLE ANIMATION ET TRANSMEDIA. Montréal Canada. 3 jours. 28-29-30 avril 2014 MISSION EXPORT AUDIOVISUELLE ANIMATION ET TRANSMEDIA Montréal Canada 3 jours 28-29-30 avril 2014 Réf : VR01242014/V2 Copyright Véronique Radovic 24 janvier 2014 Véronique Radovic 67, allée de la Pépinière

Plus en détail

SOFITEL POURSUIT SON DEVELOPPEMENT AUX EMIRATS ARABES UNIS ET EN CHINE

SOFITEL POURSUIT SON DEVELOPPEMENT AUX EMIRATS ARABES UNIS ET EN CHINE COMMUNIQUE DE PRESSE SOFITEL POURSUIT SON DEVELOPPEMENT AUX EMIRATS ARABES UNIS ET EN CHINE Paris, le 2 juin 2009 Alors que Sofitel s apprête à ouvrir cet été une nouvelle adresse à Dubaï, le Sofitel Dubaï

Plus en détail

Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE

Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE Avril 2001 Préambule J ai effectué un stage du 1 er au 23 avril 2001, dans l entreprise E.C.E.L.I. dont le siège se situe à Luisant (Eure-Et-Loir). Ce rapport détaillera

Plus en détail

Sommaire. La Hongrie, contexte général... 19. Remerciements...5 Information pratique...7 Synthèse...9

Sommaire. La Hongrie, contexte général... 19. Remerciements...5 Information pratique...7 Synthèse...9 Sommaire Remerciements............................................................................................5 Information pratique...................................................................................7

Plus en détail

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

pôle position Le 7250 Mile-End allie emplacement pratique et choix stratégique.

pôle position Le 7250 Mile-End allie emplacement pratique et choix stratégique. pôle position Le 7250 Mile-End allie emplacement pratique et choix stratégique. Avec une superficie totale de plus de 300 000 pi ca répartie sur 8 étages, cet immeuble de bureaux propose de vastes espaces

Plus en détail

10 Savoir investir en Bourse avec Internet

10 Savoir investir en Bourse avec Internet INTRODUCTION Avec près de 7 millions de Français actionnaires en 2007, l investissement boursier est devenu depuis quelques années un important moteur de l épargne nationale. Dans un pays relativement

Plus en détail

Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances du Québec, M me Monique Jérôme-Forget, lors des consultations

Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances du Québec, M me Monique Jérôme-Forget, lors des consultations Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances du Québec, M me Monique Jérôme-Forget, lors des consultations prébudgétaires provinciales 2008-2009 Conseil du patronat

Plus en détail

Capitale de l ouest chinois... 17 Un développement économique sans précédent... 18

Capitale de l ouest chinois... 17 Un développement économique sans précédent... 18 Sommaire Synthèse........................................................................................................5 Information pratique...................................................................................7

Plus en détail

Observations aux fins du budget fédéral 2015

Observations aux fins du budget fédéral 2015 Le 6 août 2014 Comité permanent des finances de la Chambre des communes finapbc-cpb@parl.gc.ca Observations aux fins du budget fédéral 2015 Résumé Nous vous remercions de nous permettre de vous faire connaître

Plus en détail

LMNP PARIS. Maisons-Laffitte (78) Censi-bouvard / CLASSIQUE

LMNP PARIS. Maisons-Laffitte (78) Censi-bouvard / CLASSIQUE LMNP Censi-bouvard / CLASSIQUE PARIS Maisons-Laffitte (78) MAISONS-LAFFITTE A seulement quelques kilomètres à l ouest de Paris, dans le département des Yvelines, Maisons-Laffitte jouit d une situation

Plus en détail

Le bois est une fibre naturelle et renouvelable parmi les plus résistantes au monde.

Le bois est une fibre naturelle et renouvelable parmi les plus résistantes au monde. Le bois est une fibre naturelle et renouvelable parmi les plus résistantes au monde. Le savoir-faire humain conjugué à cette noble matière nous démontre encore aujourd hui comment la nature sait prendre

Plus en détail

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Crise économique mondiale et impacts réels sur les entreprises manufacturières québécoises et canadiennes EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Agenda I Crises et conséquences

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES. Programme de prédéveloppement Du web à la télé. Octobre 2015

LIGNES DIRECTRICES. Programme de prédéveloppement Du web à la télé. Octobre 2015 LIGNES DIRECTRICES Programme de prédéveloppement Du web à la télé Octobre 2015 1 Table des matières 1. Mandat... 3 2. Structure administrative... 3 3. Vue d ensemble du Programme... 3 4. Demandeur admissible...

Plus en détail

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, )

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, ) Chap 12 : Les firmes multinationales dans l économie mondiale Les entreprises qui produisaient et se concurrençaient autrefois sur leur marché national agissent désormais au niveau mondial. La plupart

Plus en détail

À l heure actuelle, le Groupe Voyage Hone compte plusieurs agences, un grossiste, des services administratifs et une boutique de produits de voyage.

À l heure actuelle, le Groupe Voyage Hone compte plusieurs agences, un grossiste, des services administratifs et une boutique de produits de voyage. Devenir franchisé du Groupe Voyage Hone L industrie du voyage est un domaine stimulant dont les perspectives de croissance sont assurées et le fait d être associé à une entreprise dont la réputation n

Plus en détail

La Région de Manchester

La Région de Manchester Zoom Région La Région de Manchester Sylvie Morton, Business Development Manager, Manchester s Investment and Development Agency (MIDAS) Le succès croissant qu a connu la région Manchester au cours de ces

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

EXIGEZ L IMPOSSIBLE. Venez Partager, Supporter et Révéler votre véritable nature. Celle qui donne envie de gagner avec vous.

EXIGEZ L IMPOSSIBLE. Venez Partager, Supporter et Révéler votre véritable nature. Celle qui donne envie de gagner avec vous. EXIGEZ L IMPOSSIBLE Dans un contexte économique particulièrement tendu, la compétitivité de votre offre et la pugnacité de votre force de vente ne suffiront plus à garantir votre développement. La qualité

Plus en détail

Bilan 2014 à la hausse et promotion de l été 2015

Bilan 2014 à la hausse et promotion de l été 2015 communiqué d i f f u s i o n i m m é d i a t e Bilan 2014 à la hausse et promotion de l été 2015 Québec, le 1 er juin 2015 Dans le cadre de son assemblée générale annuelle 2015 devant ses membres et l

Plus en détail

Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015

Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015 Des milieux de travail équitables, sécuritaires et productifs Travail Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015 Division de l information et de la recherche sur les milieux de travail

Plus en détail

Comptes en gestion distincte : les stratégies de Gestion d actifs Manuvie comme sous-conseiller

Comptes en gestion distincte : les stratégies de Gestion d actifs Manuvie comme sous-conseiller Comptes en gestion distincte : les stratégies de Gestion d actifs Manuvie comme sous-conseiller Des équipes de placement autonomes pouvant compter sur des ressources mondiales Gestionnaire de placements

Plus en détail

BUREAUX : les quartiers les plus prisés à PARIS / LYON / MARSEILLE

BUREAUX : les quartiers les plus prisés à PARIS / LYON / MARSEILLE Communiqué de presse 28 mai 2015 BUREAUX : les quartiers les plus prisés à PARIS / LYON / MARSEILLE BureauxLocaux.com, le 1 er site d annonces immobilières pour les entreprises, publie une infographie

Plus en détail

Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux

Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux Symposium international sur les services bancaires postaux John Anderson 613-290-0016 andersjs1@gmail.com «Ils sont des millions à ne pas avoir

Plus en détail

Dossier de presse. Réseau social professionnel. www.amplement.fr

Dossier de presse. Réseau social professionnel. www.amplement.fr Dossier de presse Réseau social professionnel www.amplement.fr Sommaire 1 2 3 4 Le réseau social professionnel Made in France Tout ce qu il faut pour booster son réseau Quelques chiffres et citations pour

Plus en détail

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR Taille et structure de l industrie Livraisons et commerce international Production Ressources humaines Recherche et développement Développement durable PRINCIPALES

Plus en détail

L'INVITE DE L'ECONOMIE Le 12/12/2014 20 :18 :27 Invitée : Marie-Anne BARBAT-LAYANI, directrice générale de la FEDERATION BANCAIRE FRANÇAISE

L'INVITE DE L'ECONOMIE Le 12/12/2014 20 :18 :27 Invitée : Marie-Anne BARBAT-LAYANI, directrice générale de la FEDERATION BANCAIRE FRANÇAISE 1/5 Marie-Anne Barbat-Layani : «C est le bon moment pour investir, pour aller voir sa banque avec un projet». Retrouvez l interview de Marie-Anne Barbat-Layani, directrice générale de la FBF, qui était

Plus en détail

Des solutions de placement À L ŒUVRE POUR VOUS ET VOS CLIENTS

Des solutions de placement À L ŒUVRE POUR VOUS ET VOS CLIENTS Des solutions de placement À L ŒUVRE POUR VOUS ET VOS CLIENTS Parce que des besoins différents nécessitent des approches différentes Nous voyons les placements de façon différente, c est-à-dire comme

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS

PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS Pour notre programme complet des élections fédérales 2015, veuillez consulter la Feuille de route pour

Plus en détail

FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE

FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE Que vous puissiez voter ou non, vous pouvez contribuer à façonner l avenir de notre pays : Dites aux autres pourquoi il est important de voter. Organisez

Plus en détail

AUBERGE DE JEUNESSE JUILLET 2013

AUBERGE DE JEUNESSE JUILLET 2013 COOPÉRATIVE D HÉBERGEMENT AUBERGE DE JEUNESSE DE G AT I N E A U JUILLET 2013 1 TABLE DES MATIÈRE 1. PRÉSENTATION DU PROJET 3 2. GROUPE DE PROMOTEURS 4 3. DESTINATION GATINEAU 5 4. APERÇU DU MARCHÉ 6 2

Plus en détail

Votre rêve immobilier dans un cadre naturel idéal

Votre rêve immobilier dans un cadre naturel idéal Votre rêve immobilier dans un cadre naturel idéal Villas, appartements, lots à bâtir. MEDHIA-plaquette-18aout09-exe.indd 1 18/08/09 15:28:45 Tanger OCÉAN ATLANTIQUE GHARB CHRADA BNI HSSEN Une région aux

Plus en détail

Bercy Financements Export. Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics. Bercy. Mardi 17 mars 2015

Bercy Financements Export. Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics. Bercy. Mardi 17 mars 2015 MICHEL SAPIN MINISTRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Bercy Financements Export Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics Bercy Mardi 17 mars 2015 Contact presse :

Plus en détail

ESPACES DE BUREAUX UNIQUES AUX PORTES DE GRIFFINTOWN

ESPACES DE BUREAUX UNIQUES AUX PORTES DE GRIFFINTOWN ESPACES DE BUREAUX UNIQUES AUX PORTES DE GRIFFINTOWN U N E S PAC E D E T R AVA I L UNIQUE À MONTRÉAL AU COEUR D UN QUARTIER À FORT POTENTIEL DE DÉVELOPPEMENT Le Brickfields mise sur une architecture alliant

Plus en détail

CH&C. Home Page : Objet: Desjardins site web Europe (bureau de représentation à Paris)

CH&C. Home Page : Objet: Desjardins site web Europe (bureau de représentation à Paris) ! CH&C Objet: Desjardins site web Europe (bureau de représentation à Paris)! Home Page : Texte introduction du site Actualité Inscription à la newsletter (module de champs à remplir, Prénom, Nom, entreprise,

Plus en détail