Master Ingénierie projets culturels et interculturels. Livret de l étudiant Master 2

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Master Ingénierie projets culturels et interculturels. Livret de l étudiant Master 2"

Transcription

1 Master Ingénierie projets culturels et interculturels Année universitaire Livret de l étudiant Master 2 1

2 Liste des enseignants - Alonso, Jesus : Maître de conférences en espagnol (Université Bordeaux Montaigne) - Buigues, Jean-Marc : Professeur d espagnol (Université Bordeaux Montaigne) - Chevance, Eric : Professeur associé, département des Arts du spectacle (Université Bordeaux Montaigne) - Climent, Germinal : Intervenant professionnel associé au master - Du Payrat, Olivier : Intervenant professionnel associé au master ; directeur du livre, agence régionale ECLA - Dubos, Olivier : Professeur de droit (Université Bordeaux Montesquieu) - Elbaze, Gérald : Intervenant professionnel associé au master ; directeur de Médias-cités - Engélibert, Jean-Paul : Professeur de littérature comparée (Université Bordeaux Montaigne) - Gaudin, Anne : Maître de conférences en droit (Institut d études politiques de Bordeaux) - Bostran, Pedram : Enseignant d anglais (Université Bordeaux Montaigne) - Guénebaut, Sophie : Professeur associée ; administratrice du Rocher de Palmer et directrice du LABA - Guillot, Adrien : Intervenant professionnel associé au master ; consultant en ingénierie culturel (Maroc) - Melon, Caroline : Intervenante professionnelle associée au master ; directrice de Chahuts- Festival des arts de la parole - Mirat, Jean-Louis : Intervenant professionnel associé au master ; expert-comptable - Montagnac, Hélène : Maître de conférences en Sciences de l information et de la communication (Université Bordeaux Montaigne) - Mullaly, Jason : Professeur agrégé d anglais (Université Bordeaux Montaigne) - Oudeyer, Cécile : Intervenante professionnelle associée au Master ; directrice des publics de l Opéra National Bordeaux Aquitaine - Péraud, Alexandre : Maître de conférences de littérature française (Université Bordeaux Montaigne), responsable du master - Pouthier, François : Professeur associé; directeur de l IDDAC, agence culturelle de la Gironde. Responsable des stages - Taliano des Garets, Françoise : Professeur d histoire contemporaine (Institut d études politiques de Bordeaux) - Teulé, Florent : Intervenant professionnel associé au master ; directeur du RAMA (Réseau aquitain de musiques actuelles) N.B. : A ces enseignants s ajoute un important volant de professionnels sollicités pour des conférences ponctuelles dans chacun des cours. 2

3 Présentation synthétique des matières enseignées en Master 2 N UE Intitulés des UE et matières M3DFU1 M3DF1M1 M3DF1M2 M3DFU2 M3DF2M1 M3DF2M2 M3DFU3 Europe et culture Politique culturelle et projets culturels européens Conférences de méthode langues vivantes Économie de la culture Formes économiques des projets culturels Cycle de conférences sur les mutations contemporaines Droit et fiscalité de la culture Coeff/ ECTS 6/7 6/6 H/étudiant Enseignants 36 S. Guénebaut / F. Taliano 18 J.-M. Buigues (esp) 18 Pedraam BOSTAN (anglais) 18 O. du Payrat / F. Teulé / C. Oudeyer 24 Conférenciers invités M3DF3M1 M3DF3M2 M3DFU4 Gestion, comptabilité et fiscalité Spécificité juridique de l'environnement 6/6 culturel Gestion de projet et des organisations culturelles 36 J.-L. Mirat 18 A. Gaudin M3DF4M1 Management des organisations culturelles 24 Sophie Guénebaut M3DF4M2 Méthodologie et évaluation d'un projet 6/6 culturel 24 A. Péraud / F. Pouthier M3DFU5 Pratiques professionnelles 3 A. Péraud + intervenants M3DF5M1 Conférence de méthode 24 professionnels 5/5 F. Pouthier / A. Péraud M3DF5M2 Conception de projets 1 5 (et autres enseignants) M4DFU1 Interculturalité et diversité culturelle en France M4DF1M1 Diversité et droits culturels: fondements et logiques opérationnelles 4/4 20 O. Dubos + F. Pouthier M4DF1M2 Conférence de méthode 18 A. Péraud / F. Pouthier M4DFU2 M4DF2M1 Coopération culturelle Conférence de méthode langues vivantes M4DF2M2 Coopération culturelle internationale 18 4/4 15 J.-M. Buigues (espagnol) 15 Pedraam BOSTAN (anglais) A. Péraud / F. Taliano et conférenciers extérieurs M4DFU3 Culture et outils numériques M4DF3M1 Espaces numériques : de la création à l action culturelle 4/3 18 G. Elbaze M4DF3M2 Pratiques d'internet ` 18 M. Massaloux M4DFU4 Pratiques professionnelles 4 M4DF4M1 Nouvelles approches de l'action culturelle 18 É. Chevance, C. Melon M4DF4M2 Conception de projets 2 4/4 J F. Pouthier / A. Péraud 5 (et autres enseignants) M4DFU4 Mémoire et stage M4DF5M1 M4DF4M2 Mémoire Stage 31/15 3

4 UE Europe et Culture Matière : Politique culturelle et projets culturels européens. Master 2-1 er semestre Enseignants : Sophie Guénebaut / Françoise Taliano des Garets 36 Heures Cours de F. Taliano : «Les politiques culturelles en Europe» Ce cours, dans le prolongement de celui dispensé sur «Les politiques culturelles en France» (M1), a tout d abord pour objectif de présenter la diversité des politiques culturelles en Europe à travers l étude de plusieurs cas nationaux et de souligner les spécificités nationales : centralisation, fédéralisme, modèles intermédiaires. On étudiera successivement les cas britannique, allemand, espagnol, italien, bulgare, hongrois, polonais On se posera la question des tendances évolutives à l œuvre, celle des emprunts et des influences. Le deuxième objectif de ce cours consiste à traiter de la politique culturelle de l Union européenne dans son rapport aux politiques nationales. Sa lente émergence sera envisagée puis les divers programmes orchestrés par l Union européenne en matière de culture et de communication. On évoquera aussi les implications territoriales tant au niveau des villes que des régions, ainsi que l existence de réseaux culturels. Cours de Sophie Guénebaut : Ce cours est le prolongement du cours «politiques culturelles en Europe» et s inscrit en complément de ses apports en termes de culture générale européenne et de compétences linguistiques. Il a pour objectif d apporter aux étudiants des outils techniques afin de renforcer leur capacité d adaptation aux différents environnements professionnels qu ils sont susceptibles de rencontrer dans le domaine culturel à un niveau international et d accroître leur employabilité. Le cours portera sur une proposition de méthodologie de projet, sur la conception, la gestion, l évaluation de projets de coopération culturelle internationale. CONTENU 1. Diagnostic des organisations dans le cadre de la coopération internationale 2. Architecture des financements européens et le financement de projets culturels 3. La qualité des partenariat et la connaissance des réseaux 4. La conduite des projets de coopération culturelle au sein d organisations culturelles 5. Les outils d évaluation EVALUATION 1. Oral individuel (exposé) 2. Etude de cas en petits groupes 4

5 3. Assiduité obligatoire ELEMENTS BIBLIOGRAPHIQUES BOUCHER MANUEL (dir.), De l'égalité formelle à l'égalité réelle. La question de l'ethnicité dans les sociétés européennes, L'Harmattan, 2001 Direction générale des politiques internes : l utilisation des fonds structurels pour les projets culturels, 2012 Campagne de mobilisation «Culture et territoires, créer le rebond, inventer l avenir», Plateforme Culture 2020, P.Balta ; Méditerranée. Défis et enjeux, L Harmattan, Les Cahiers des Confluences, Culture et développement en Afrique : actes du 5e Forum de Bamako, Institut des hautes études de management, Paris : L'Harmattan D'ALMEIDA F., Les industries culturelles des pays du sud, enjeux du projet de convention internationale sur la diversité culturelle, en collaboration avec M-L. Alleman, B. Miège, D. Wallon, OIF, ROMEAS NICOLAS, BADIAN SEYDOU Un rêve d'afrique ; Cassandre/horschamp, Règlement du Parlement européen et du Conseil établissant le programme Europe créative, 2011 Réseaux DEVLIEG Mary Ann, (IETM) in collaboration with Dragan Klaic (EFAH) et Carla Delfos (ELIA) «A strategique culture programme for Europe» DEVLIEG Mary Ann (IETM), travail collectif, «Towards Setting Evaluation Criteria for Cultural Networks in Europe», A-lines EP Meeting, July, 10, 2001, (English version). Forum des Réseaux Culturels Européen, «Manifeste des réseaux culturels européens», Bruxelles, IETM, Etude «How networking works», publiée par the Arts Council of Finland, Spring 2001, (Version française). PLANSON CYRIL ; Les Réseaux culturels ; Europe-International ; La Scène, La coopération culturelle internationale, la Scène,

6 UE Europe et Culture Matière : Conférences de méthode de langues vivantes Master 2-1 er semestre 24 Heures Enseignants : Jean-Marc Buigues (esp.) Pedraam BOSTAN (ang.) Anglais Contenu diffusé à la rentrée Espagnol Les conférences de méthode d espagnol ont une double finalité. En premier lieu, il s agit de prolonger la consolidation des acquis linguistiques, déjà amorcée en première année, tant à l écrit qu à l oral par la pratique d exercices en rapport avec la dimension professionnelle de la formation. Les notions grammaticales de base feront l objet d un travail systématique et donneront lieu à des exercices d approfondissement. En second lieu, l étudiant devra acquérir la maîtrise d outils utiles dans un futur contexte professionnel à partir d un fil conducteur : le montage d une exposition d artistes espagnols contemporains en France. Ce fil conducteur impliquera que l étudiant soit capable d établir des contacts avec des homologues espagnols, de choisir des artistes et des œuvres, de concevoir une présentation de l exposition (plaquette bilingue, conférence de presse, etc.). 6

7 UE Economie de la culture Matière 1 : Formes économiques des projets culturels UE Economie de la culture Matière 2 : Cycle de conférences sur les mutations contemporaines Master 2-1 er semestre 18 Heures Enseignants : Olivier du Payrat / Florent Teulé / Cécile Oudeyer 24 Heures Intervenants professionnels Alors que le modèle de la subvention et de la dépendance publique constituait jusqu il y a peu le référentiel économique quasi unique du monde culturel français, des mutations de fond sont en passe de modifier les modes d organisation d un monde culturel inéluctablement conduit à repenser son inscription dans un environnement socio-économique marqué par la mondialisation d une part, l omniprésence du numérique d autre part. La capacité à gérer et assumer la transition vers des modèles économiques revisités, qui restent d ailleurs pour partie à définir, représente de fait un enjeu majeur des formes économiques de la culture aujourd hui. Sans doute la pression budgétaire accentue-t-elle cette mutation, mais l émergence de référentiels nouveaux (économies créatives) ou réactivés (économie sociale et solidaire) participe plus fondamentalement d une nécessaire prise en compte d un facteur économique que l on avait coutume de cantonner aux seuls domaines relevant des industries culturelles. Cette prégnance du facteur économique appelle deux remarques. Elle ne saurait d une part s entendre du seul point de vue d une hypothétique rentabilité car les réalités du monde culturel appellent forcément des externalités positives, des régulations et aides extérieures, que celles-ci prennent la forme d accompagnement public (modèle à la française / latin) ou de mécénat (modèle anglo-saxon). Reste que cette «économicisation» de la culture survient dans un contexte politique où la légitimité de la culture évolue, débat qui débouche, sous la pression de la réglementation européenne (Directive Services), sur une mise en question possible de son statut juridique et de son inscription dans une logique d intérêt général. Elle est, d autre part, profondément caractérisée par l irruption du numérique comme outil de création, de diffusion et de gouvernance. Etant entendu par ailleurs qu'industries culturelles et technologies numériques se trouvent en fait dans un double rapport de dépendance : - d'un côté l'essor, des technologies numériques impose à toutes les branches des industries culturelles de définir de nouveaux modèles créatifs et de trouver de nouveaux modèles économiques. - de l'autre, ce sont les contenus produits par les industries culturelles qui sont l'un des moteurs essentiels de l'intérêt du grand public pour les technologies numériques. De plus, les industries culturelles du fait de leurs besoins spécifiques en matière de technologies numériques sont elles-mêmes directement facteurs d'innovation dans ce domaine. Il faut donc appréhender ces mutations économiques non pas pour elles-mêmes ou comme une fin en soi, mais comme une invitation à penser et observer les innovations sociales et les nouvelles modalités d organisation du monde culturel, sans minimiser l importance du facteur humain et de l investissement en «capital immatériel», notamment à travers l'acquisition des compétences nécessaires (techniques et technologiques, administratives, financières, juridiques, rédactionnelles, en communication, en médiation ou en diffusion-commercialisation) et le développement de la capacité stratégique et entrepreneuriale, que ce soit par le recrutement ou la formation continue. 7

8 Bernard Stiegler, éditions des CCI SA, collec.e-management Marc Halévy, Que vaut une idée? Introduction à l économie immatérielle, 2009, Edi.pro Unies sur le Commerce Et le Développement) créative, produit en 2008 par la CNUCED (Conférence des Nations l'économie sur Rapport Amsterdam Ed. Multitudes/idées, 2007, Paris, transformation. grande nouvelle La cognitif. capitalisme Le Boutang, Moulier Yann française documentation La (2006), 2007 demain, de croissance La - Après un aperçu de ces nouveaux référentiels, il s agira d aborder quelques-uns des objets ou outils qui organisent ces nouvelles pratiques (droit à l expérimentation, procédures de co-construction, modèles coopératifs [SCIC, SCOP ], GPEC, dispositifs de mutualisation ) et d approfondir, secteurs par secteurs, les spécificités de ces mutations et de nouvelles logiques à l œuvre en France : développement de ressources privées, décloisonnement des financements publics, ouvertures européennes... Compte tenu de ses expérimentations récentes, le domaine des musiques actuelles offre des perspectives intéressantes. On se demandera aussi comment se (re)positionnent les acteurs intermédiaires ou médiateurs (agences régionales [OARA, ECLA ], collectifs, réseaux [RAMA] ) par rapport à ces évolutions. Enfin on abordera également d autres champs (arts plastiques & visuels, livre, cinéma, musées & patrimoine ) qui s inscrivent explicitement ou plus difficilement dans le champ des économies créatives. On s intéressera notamment au domaine des industries culturelles pour appréhender la manière dont il s adapte à la nouvelle donne numérique et s élargit aux industries créatives tout en maintenant un ensemble cohérent, autorisant un travail d'études. Les productions des secteurs ainsi rassemblés ayant en commun : - d'être des créations relevant du régime de la propriété intellectuelle, - produites et/ou diffusées de manière industrielle, - consommées à des fins de loisir et/ou d'enrichissement personnel. Parallèlement ou au préalable, les étudiants pourront tirer des enseignements de lectures sur l'économie sociale et solidaire appliquée aux champs culturels, et sur les enjeux des industries culturelles et créatives et les politiques publiques visant à favoriser leur développement. Il s agit notamment des ouvrages et documents suivants : J. Howkins, The Creative Economy : How People Make Money from Ideas, New York, 2001,Penguin Books Pierre-Michel Menger, Portrait de l artiste en travailleur, Métamorphoses du capitalisme, 2002, Ed. du Seuil et La République des idées Andre Gorz, L immatériel, Connaissance, valeur et capital, 2003, Galilée rapport Study on the economy of culture, commandé en 2006 par la Commission européenne au cabinet KEA and partners (en particulier les chapitres 2 Delineating the cultural and creative sector et 5 A strategy for a creative Europe) Jean-Pierre Jouyet 8

9 UE Droit et fiscalité de la culture Matière : Gestion, comptabilité et fiscalité Master 2-1 er semestre 36 Heures Enseignant : Jean-Louis Mirat OBJECTIF : Permettre aux étudiants d appréhender la problématique de la gestion d une activité culturelle : lecture de l information financière, compréhension des principaux principes comptables et fiscaux, utilisation des outils de gestion, et cela au travers de supports théoriques et d exemples concrets. INTRODUCTION sur l environnement culturel I) LES PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA COMPTABILITE 1) Principes généraux. 2) Les principales écritures comptables : achats, ventes, amortissements, provisions, 3) Les spécificités culturelles : plan comptable, subventions, fonds dédiés, coproduction, coréalisation, billetterie, contribution des bénévoles 4) Le bilan, le compte de résultat et l annexe. 5) Le contrôle des comptes et les intervenants extérieurs. II) III) IV) LA FISCALITE 1) Les principes généraux de la fiscalité en France. 2) La fiscalité de l entreprise culturelle. 3) La fiscalité de l association culturelle (base de l instruction fiscale du 15/9/98, ) SOCIAL 1) Les différents intervenants (AGESSA, maison des Artistes ) et l environnement social (temps de travail, conventions collectives, heures supplémentaires ) 2) Les différents contrats de travail. 3) Le bulletin de paie : personnel permanent, intermittent du spectacle. LES OUTILS DE GESTION 1) Les budgets : méthodologie et suivi budgétaire. 2) Les tableaux de bord : recherche de l information pertinente. 3) La comptabilité analytique. 4) seuil de rentabilité, capacité d autofinancement ; fonds de roulement. Bibliographie : Le Guide comptable de l entreprise du spectacle, Edition Juris Service AGEC. Le Guide fiscale des activités culturelles, Edition Juris Service AGEC, L Entreprise de spectacles et les contrats de spectacles, Edition Delmas. 9

10 UE Droit et fiscalité de la culture Matière : Spécificité juridique de l'environnement culturel Master 2-1 er semestre 18 Heures Enseignant : Anne Gaudin Ce cours est destiné d'une part à présenter aux étudiants les contraintes juridiques qui encadrent la gestion des projets culturels et d'autre part à les sensibiliser aux droits et devoirs liés au respect de la propriété intellectuelle dans le cadre des activités culturelles à l heure des TIC. En utilisant les apports du cours, les étudiants devront élaborer des travaux qui feront l'objet d'une restitution orale collective et d'un rapport écrit. Thèmes abordés (programme indicatif) : - La liberté d'expression et ses limites ; - Les aspects juridiques de l'emploi dans le secteur culturel ; - Les logiques juridiques des modèles économiques de la culture ; - La protection contre les contre-façons ; - Droits d'auteur et supports numériques ; - La conservation du patrimoine. Evaluation : - assiduité - restitution orale - support écrit 10

11 UE Gestion de projet et des organisations culturelles Matière : Management des organisations culturelles Master 2-1 er semestre 24 Heures Enseignant : Sophie Guénebaut Le cours de management des organisations culturelles a pour objectif d identifier et restituer dans le contexte spécifique des organisations culturelles les concepts et outils de management des entreprises, dans une conception dynamique et stratégique, l articulation entre la gestion des ressources humaines et la gestion financière des entreprises les enjeux du changement des organisations dans un environnement social, économique et culturel en mutation, les enjeux du management responsable CONTENU Management des entreprises artistiques et culturelles, les ressources humaines et l organisation du travail appliquées aux organisations culturelles et au pilotage de projets de coopération culturelle/ Le recrutement / la Gestion Prévisionnelle des emplois et compétences La Gestion des ressources humaines et son cadre juridique / droit du travail/ conventions collectives / instances représentatives du personnel et dialogue social / la sécurité au travail) Articulation Gestion des ressources humaines et gestion financière / politiques salariales Les leviers du changement des organisations/ Images de l organisation / culture d entreprise, la communication interne Management et marketing EVALUATION Oral individuel (exposé) Etude de cas en petits groupes Assiduité obligatoire Références bibliographiques Yves Evrad, Le management des entreprises artistiques et culturelles / 2004, 2 ème édition, Economica 320 pages Gareth Morgan, Images de l organisation / 1997, 2 ème édition / Deboeck Université, 487 pages Jean-Marie Peretti, Tous DRH, 2006, 3 ème édition, 479 pages Jean-Marie Peretti, Ressources Humaines : 2013, 14 ème édition, 640 pages 11

12 UE Gestion de projet et des organisations culturelles Matière : Méthodologie et évaluation d un projet culturel Master 2-1 er semestre 24 Heures Enseignants : Alexandre Péraud / François Pouthier Ancré dans la pratique, ce module a pour objectif de faire comprendre la logique et les mécanismes institutionnels, administratifs, budgétaires et organisationnels qui président à l élaboration et à la conduite d un projet culturel. On proposera donc - une approche concrète des rôles et modalités d intervention des différents acteurs institutionnels dans le domaine de la culture ; - une présentation des procédures réglementaires de droit commun qui régissent le financement des projets culturels - une analyse des dispositifs incitatifs destinés à intervenir sur des territoires spécifiques ou sur des types particuliers de publics ; - un cadre méthodologique construit en fonction des différentes étapes d un projet (analyse préalable des objectifs, construction d un plan de financement, pilotage, élaboration de partenariats, ) Le cours sera bâti autour d exemples et de cas concrets qui permettront, au côté des différentes interventions de professionnels du monde de la culture, de mesurer et d expérimenter (exercices) les spécificités propres à quelques grandes disciplines artistiques, domaines culturels ou à certains champs d intervention. N.B. : le cours sera assorti d un appendice de 4 heures sur l évaluation des politiques culturelles. évaluation : épreuve écrite sur table (dossier) en fin de semestre. L assiduité est obligatoire et il est vivement recommandé d assister aux différents colloques et rencontres organisés dans la région bordelaise. Éléments bibliographiques : 12 - BOUTINET, J.-P., Anthropologie du projet, Paris, PUF «Que sais-je» - CNRS Ministère de la culture et de la communication - Comité d histoire, WARESQUIEL, Emmanuel de. (dir.), Dictionnaire des politiques culturelles en France depuis Paris : Larousse ; CNRS, CHANTEPIE Philippe (dir.), Culture et médias 2030, prospective de politiques culturelles, Paris, La Documentation française, DUBOIS, Vincent (et alii), Le politique, l artiste et le gestionnaire- (re)configurations locales et (dé)politisation de la culture, éd. Du Croquant, MOLLARD, Claude, L ingénierie culturelle, Que sais-je, Paris, 2009 (3 ème éd ). - MOULINIER, Pierre

13 o Les politiques publiques de la culture en France. Paris : PUF, 1999 o L'évaluation au service des politiques culturelles locales : éléments pour la réflexion et l'action, Département des études et de la prospective du ministère de la Culture (DEP)/Observatoire des politiques culturelles, Paris, La Documentation française, PERRET (Bernard), L évaluation des politiques publiques, La Découverte, Paris, POIRRIER, Philippe, o Les politiques culturelles en France, La Documentation française - Collection Retour aux textes, Paris, o Pour une histoire des politiques culturelles dans le monde, (Travaux et documents n 28), sous la direction de Philippe Poirrier, La Documentation française, RASSE, Paul, Conception, management et communication d un projet culturel, Territorial éditions, Paris, 2006 Revues à consulter - L Observatoire : Revue de l observatoire des politiques culturelles de Grenoble. - Périodiques du ministère de la culture o Lettre d'information du ministère de la Culture et de la Communication, Ministère de la culture (DIC). o Culture et Recherche o Complément d objet 13

14 Master Ingénierie projets culturels et interculturels UE Pratiques professionnelles Matière : Conférences de méthode Master 2-1 er semestre 24 Heures Enseignants : Alexandre Péraud Les conférences de méthode ne constituent pas des cours à proprement parler, mais des espaces de travail collectif au sein desquels les étudiants doivent pouvoir acquérir des compétences méthodologiques (maîtrise de l oral, simulation de situations professionnelles, savoir-faire rédactionnels ), individuelles ou collectives, confronter leurs expériences et trouver un espace d échanges libres. Le contenu des conférences est ainsi très varié : - Présentation d exposés - Accueil de professionnels, sous forme de conférences bi-mensuelles - Exercices pratiques La conférence de méthode est également le lieu où se déploient des «chantiers», formule hybride à mi-chemin entre analyse de cas, travaux pratiques et prestation, qui offre l opportunité aux étudiants, dans une démarche commune M1/M2, de s engager dans un projet entrant dans une logique de commande ou de prestation dans le cadre d un partenariat entre la formation et un ou plusieurs acteurs publics ou privés du champ culturel. Projets au long cours menés sous la conduite d un tuteur, les chantiers projets s organiseront en autour des questions relatives à o La mise en œuvre des Contrats éducatifs locaux o L opération La Belle Saison lancée o L agenda 21 et les droits culturels En seconde année, la conférence de méthode comprend une partie spécifiquement dédiée : - à la rédaction du mémoire professionnel - à l accompagnement du stage 14

15 UE Pratiques professionnelles Master 2-1 er semestre Travail en groupe Matière : Module Projet / Conception (1) Objectif pédagogique Le Séminaire professionnel de Master 2 est consacré à la conception et à la formulation d un projet culturel par un groupe d étudiants (librement constitué par les étudiants eux-mêmes), encadré par un enseignant-tuteur. L initiative du projet peut venir d une structure culturelle existante (commande), faire suite au travail réalisé dans le cadre du séminaire de Master 1 (suite à l analyse de cette structure : constat d un dysfonctionnement, souci d amélioration ou projet de nouvelle activité), ou résulter d une proposition du groupe d étudiants lui-même. Les propositions sont soumises à l accord du responsable des séminaires avant tout début de travail. La finalité du travail est de rédiger un «Projet culturel» articulant étude d'opportunité et étude de faisabilité, proposant le cas échéant un ou plusieurs scénarios comme autant de modalités de proposition, puis de le présenter à l ensemble de la promotion à la fin du second semestre. Il s agit bien d un exercice pédagogique qui sera évalué sur la capacité à définir, de façon originale, cohérente et réalisable un projet culturel, sur lequel on conserve un regard critique. Son lancement effectif n est pas demandé, (même s il n est pas interdit ). La formulation du projet Le document attendu doit permettre au lecteur de comprendre l ensemble du projet, de sa conception au programme concret à mettre en œuvre. Pour cela, il devra comporter les informations suivantes : 1. L objet et le constat (finalités ou buts du projet) : nom, ambition, résumé. 2. Les motifs et le contexte : analyse stratégique de la situation de départ (interne et externe), qui justifie le projet, benchmarking, Les enjeux et objectifs opérationnels: objectifs généraux et programmes d action opérationnels 4. Les moyens et le calendrier : modalités pratiques de réalisation et moyens à prévoir (matériels, humains, organisationnels, ) 5. Le budget : coût du projet (investissement et fonctionnement) et financement proposé, avec budget pluriannuel si possible. 6. Les résultats attendus et leurs modalités d évaluation : méthode de suivi de la mise en œuvre du projet, et du compte rendu de réalisation. 15

16 Chaque groupe a pour obligation de prendre contact avec son enseignant-tuteur dans les deux semaines suivant la rentrée. Le groupe s organise ensuite pour rassembler les ressources documentaires, interroger les personnes ressources et réunir les éléments (technique, financier, juridique, humain, etc.) nécessaires au montage du projet. L enseignant-tuteur suit le travail et fournit une assistance-conseil et une aide méthodologique au groupe pour la conduite du travail. EVALUATION Ce travail donne lieu : à la rédaction d un pré-projet, remis à la fin du premier semestre, et qui fait l objet d une notation par l enseignant-tuteur, prise en compte dans le cadre de l UE5 du 1 er semestre, à l établissement d un document écrit qui n exclut pas une certaine originalité. Si ce document est bien le résultat du travail collectif de tout un groupe, une note individuelle rédigée par chaque étudiant(e) présentant sa motivation à s'inscrire dans ce projet, la nature de ses contributions et son enrichissement théorique et pratique individuel complète le document remis en deux exemplaires à l enseignant-tuteur, au plus tard le jour de la présentation orale. Le travail fait l objet d une notation par l enseignant-tuteur, sur le fond (contenu et processus) et sur la forme (document et présentation orale - 50%). Cette note est prise en compte dans le cadre de l UE4 du 2 e semestre. Chaque projet est en effet présenté à l ensemble de la promotion et des enseignants-tuteurs lors d un regroupement à la fin du second semestre, auquel les étudiants de 1 ère année seront également invités. Chaque présentation est organisée et animée par le groupe concerné qui dispose d 1h30, installation, questions, débat et pause compris. Cette présentation est l occasion de confronter des regards autour d un même objet, de discuter de la faisabilité des projets proposés et de porter sur eux un regard critique, et plus globalement de débattre des problèmes culturels. 16

17 Master 2-2 e semestre UE Interculturalité et diversité culturelle en France Matière : Diversité et droits culturels : fondements et logiques opérationnelles 20 Heures Enseignant : Olivier Dubos / François Pouthier Cours d O. Dubos Disponible à la rentrée Cours de F. Pouthier : quelques exemples d actions en lien avec les Droits culturels En s appuyant sur la Déclaration des Droits de l Homme de 1948 et la Déclaration universelle de l Unesco de 2001, qui reconnaît la diversité culturelle comme le «principal patrimoine de l humanité» et sa sauvegarde comme un impératif éthique inséparable du respect de la dignité humaine, l Observatoire de la diversité et des droits culturels a souligné dés 2007 dans la Déclaration dite de Fribourg, l importance de l affirmation des droits culturels pour une société. Sur le fondement de la reconnaissance du «droit des personnes d'accéder et de participer librement, aussi bien seule qu'en commun, à la vie culturelle à travers les activités de son choix», le respect des droits culturels serait le garant de la liberté de chaque personne à s'identifier, et par là même à affirmer sa dignité et son émancipation. A partir de la démarche engagée en 2012 par cinq Conseils généraux d'interrogation de leurs actions publiques au regard des droits culturels, le séminaire mettra en lumière comment cette «tierce voie», entre démocratie et démocratisation culturelle, questionne nos pratiques professionnelles dans le champ de la culture comme dans celui d'autres politiques publiques et peut éventuellement participer à la co-construction d'un autre référentiel pour la culture. CONTENU - Déclaration de Fribourg, décryptage et questionnements - Méthode, grille d'analyse, cartographie des parties prenantes et indicateurs d'évaluation REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES Fédération Nationale des Collectivités pour la Culture, Culture et histoire, à propos de la déclaration de Fribourg sur les droits culturels, La Lettre d'échanges N 92, octobre 2012 ROMAINVILLE (Céline), Neuf essentiels pour comprendre les droits culturels et le droit de participer à la vie culturelle, Culture et Démocratie, Bruxelles, 2013 UE Interculturalité et diversité culturelle en France Matière : Conférence de méthode 20 Heures Enseignant : Olivier Dubos / François Pouthier Cf. 1 er semestre 17

18 UE Coopération culturelle Matière : Conférence de méthode Langues vivantes Master 2-2 e semestre 15 Heures Enseignants : Jean-Marc Buigues / Pedram Bostran Voir premier semestre UE Coopération culturelle Matière : Coopération culturelle internationale 18 Heures Enseignant : Alexandre Péraud / Françoise Taliano des Garets Ce séminaire de Master, ouvert aux étudiants, aux enseignants-chercheurs ainsi qu aux professionnels de la culture, résulte d un partenariat entre le master CPCDT (Conduite de projets culturels) de Sciences Po Bordeaux et le master IPCI (Ingénierie de projets culturels et interculturels) de l Université de Bordeaux III. Lieu de recherche et d échange d expériences, il doit permettre aux universitaires et aux praticiens de mener une réflexion conjointe sur la manière dont les enjeux internationaux renouvellent les conceptions de l action culturelle et en reformulent les cadres en fonction des référentiels de la diversité et de l interculturalité. L internationalisation s accompagne de puissantes mutations qui conduisent acteurs privés et publics à reconsidérer leurs rôles respectifs et exigent une adaptation des politiques publiques. Le séminaire est donc conçu suivant quatre niveaux territoriaux, urbain, transfrontalier, interétatique, supranational afin de saisir les potentialités présentes et futures du développement culturel notamment en Europe et plus largement dans un monde ouvert. Chacune de ses séances réunit un intervenant professionnel, impliqué dans les réalités culturelles internationales, et un chercheur spécialisé dans le domaine. De leurs échanges doivent naître des analyses, mais aussi des outils et propositions prospectifs pour faire évoluer les pratiques. Le programme précis sera diffusé à la rentrée. 18

19 Master 2-2 e semestre UE Culture et outils numériques Conçu dans le cadre du partenariat qui lie le master IPCI à Médias-cité, ce module a pour ambition de familiariser les étudiants avec les «nouveaux» enjeux, à la fois institutionnels, esthétiques et organisationnel, qu engendre le numérique dans le champ culturel. UE Culture et outils numériques Matière : Espaces numériques : création/action culturelle 18 Heures Enseignant : Gérald Elbaze Espaces numériques : de la création à l action culturelle Il s agit dans un premier temps de rappeler la manière dont les institutions publiques ont pris conscience et pris en charge les enjeux du numérique pour le monde des arts de la culture. On s intéressera aux réponses institutionnelles du Ministère de la culture et de la communication (logique d aménagement du territoire via les médiathèques, création des ECM, instauration du dicréam ), mais aussi à l entrée des collectivités locales sur ce terrain. Il importera également de souligner le rôle d autres acteurs publics et acteurs privés tels que la CDC Sur un plan esthétique, on abordera les tendances propres au numérique, les hybridations qui apparaissent dans les autres champs artistiques ainsi que les nouvelles formes artistiques qui émergent à travers, notamment, la redéfinition de la relation artiste / public-récepteur que permet l interactivité numérique. Une étude des enjeux organisationnels permettra enfin de mettre en évidence les modifications qu un usage du numérique - intelligent, modéré et à bon escient peut apporter au champ culturel en terme de management, communication, (renouvellement de la) politique des publics On interrogera également les nouveaux modes de relation que les acteurs culturels tissent entre eux, les nouvelles formes de mises en réseau et nouveaux modes collaboratifs qui naissent de ces nouvelles pratiques numériques. UE Culture et outils numériques Matière : «Mener un projet de déploiement de contenus en ligne» 18 Heures Marianne Massaloux Ce stage a pour enjeu, en application avec le site internet du master : le développement d'une culture générale en matière d'édition de contenus en ligne (repérage des différentes familles d'outils, méthodes d'animation de plateformes en ligne, acquisition de vocabulaire permettant de dialoguer avec des prestataires ou techniciens), placer les étudiants dans un statut d'acteur plutôt qu'un statut de "passeur de commande à un technicien". Programme : Hébergement de sites web : choisir ses prestataires ; Panoramas des plateformes web 2.0 et des réseaux sociaux : fonctions et usages ; Services web de gestion d'images, de vidéos, de sons ; Elaborer un cahier des charges et une stratégie d'animation d'un espace en ligne ; Facebook pour promouvoir les activités ; Les outils de partage de fichiers ; Les usages actuels du net: ergonomie, lisibilité, accessibilité et partage en ligne ; Questions juridiques 19

20 Université Michel de Montaigne-Bordeaux 3 UFR Humanités Département de lettres Master 2-2 e semestre UE Pratiques professionnelles 4 Nouvelles approches de l'action culturelle 18 Heures Enseignant : Eric Chevance / Caroline Melon «Faillite de la démocratisation culturelle», «endogamie des publics et reproduction des élites», «échec de la politique de l offre», les constats se multiplient pour pointer l usure d un modèle d action culturelle né sous le ministère Malraux et considérablement développé par Jack Lang. Pourtant, la politique d aménagement culturel du territoire a donné grâce aux efforts conjugués de l État et des collectivités territoriales des résultats sensibles, répartissant de plus en plus harmonieusement les médiathèques et lieu de spectacle vivant ; les structures culturelles ont désormais toutes, quel que soit le champ concerné, une structure et une politique dédiées aux publics C est donc sur ce constat paradoxal qu il convient d interroger à nouveau un concept d action culturelle qui, après avoir été quelque peu délaissé, est repris à nouveau à la lumière de réflexions qui repensent la question du «spectateur» et de la médiation. Ce module, essentiellement assuré par des professionnels de la culture, mettra en évidence les tentatives contemporaines, plus ou moins expérimentales, de renouvellement de l action culturelle à travers : - le questionnement du lien de l artiste au territoire - les nouvelles démarches de participativité qui tentent de mieux prendre en considération les «populations» et de donner une autre place au spectateur en repensant la médiation culturelle de l art, voire en associant le public-acteur à l acte créateur - la tentative pour revisiter les «anciens» référentiels de l éducation populaire à travers, par exemple, la relégitimation des pratiques amateurs - la place du numérique dans la mise en œuvre de nouvelles relations au public Bibliographie : - CAUNE, Jean, La démocratisation culturelle : une médiation à bout de souffle, Grenoble, Presses Universitaires de Grenoble, DE CERTEAU, Michel, L invention du quotidien, Arts de faire, Paris, Folio-Galliamrd, 1990 (réed.) - AUBOUIN, Nicolas, KLETZ, Frédéric et LENAY, Olivier, «Médiation culturelle : l enjeu de la gestion des ressources humaines», - Matthieu, Isabelle, L'Action culturelle et ses métiers, Paris, PUF, Contrôle des connaissances de la matière : Epreuve finale individuelle et collective UE Pratiques professionnelles 4 Travail en groupe Conception de projets 2 Cf. descriptif du premier semestre 20

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Ingénierie de projets culturels et interculturels

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Ingénierie de projets culturels et interculturels www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Ingénierie de projets culturels et interculturels Le master Ingénierie de Projets culturels et interculturels (IPCI), conçu en partenariat avec Sciences-Po Bordeaux,

Plus en détail

Université de Haute Alsace. Domaine. Sciences Humaines et Sociales. MASTER Mention Éducation, Formation, Communication UHA, ULP, Nancy 2

Université de Haute Alsace. Domaine. Sciences Humaines et Sociales. MASTER Mention Éducation, Formation, Communication UHA, ULP, Nancy 2 Centre Universitaire de Formation des Enseignants & des Formateurs Laboratoire Interuniversitaire de Sciences de l Education et de la Communication Université de Haute Alsace Domaine Sciences Humaines

Plus en détail

MASTER RECHERCHE CINEMA : APPROCHES INTERCULTURELLES

MASTER RECHERCHE CINEMA : APPROCHES INTERCULTURELLES MASTER RECHERCHE CINEMA : APPROCHES INTERCULTURELLES Mention : Arts Spécialité : Cinéma et audiovisuel, approches interculturelles du cinéma Contacts Composante : UFR Humanités Contact(s) administratif(s)

Plus en détail

1 Master Pro bilingue «Intelligence et innovation culturelles» 2015-2016

1 Master Pro bilingue «Intelligence et innovation culturelles» 2015-2016 1 Master Pro bilingue «Intelligence et innovation culturelles» 2015-2016 MASTER 1 SEMESTRE 1 UE 1 : Approches théoriques 1 : communication et cultures contemporaines (coeff. 3) - 8 ECTS UE1 (a) : Histoire

Plus en détail

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE L apprentissage dans l enseignement supérieur a pour mission de faciliter l accès à des formations de haut niveau et de permettre à des étudiants de

Plus en détail

MASTER RECHERCHE MEDIATIONS DES SCIENCES. Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET. Histoire et Philosophie des Sciences. Année 2007/2008

MASTER RECHERCHE MEDIATIONS DES SCIENCES. Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET. Histoire et Philosophie des Sciences. Année 2007/2008 Année 2007/2008 Domaine LETTRES ET SCIENCES HUMAINES MASTER RECHERCHE Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET MEDIATIONS DES SCIENCES Spécialité Histoire et Philosophie des Sciences Unités de Formation et de

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie Une formation approfondie à la réflexion éthique appliquée aux secteurs du soin et de la santé En formation continue,

Plus en détail

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique»

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Intitulé de la formation Programme de formation «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Organisateur Organisme de formation : ARMETI : Email : armetiformations@gmail.com

Plus en détail

MASTER D'INSTITUT D'ÉTUDES POLITIQUES "MANAGEMENT DE PROJETS CULTURELS ET DÉVELOPPEMENT DES TERRITOIRES"

MASTER D'INSTITUT D'ÉTUDES POLITIQUES MANAGEMENT DE PROJETS CULTURELS ET DÉVELOPPEMENT DES TERRITOIRES MASTER D'INSTITUT D'ÉTUDES POLITIQUES "MANAGEMENT DE PROJETS CULTURELS ET DÉVELOPPEMENT DES TERRITOIRES" RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme visé : Diplôme d'institut d'études politiques Majeure : Management

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing et vente de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché»

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» Mastère spécialisé «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» I- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS : Intitulé

Plus en détail

Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif»

Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif» Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif» Chaque parcours pourra compléter ce cadrage général par un cadrage spécifique au parcours prenant

Plus en détail

La Validation des Acquis de l Expérience

La Validation des Acquis de l Expérience La Validation des Acquis de l Expérience Attention : Ces deux dispositifs s adressent uniquement aux salarié(e)s et aux bénévoles du réseau des MJC de Midi Pyrénées. L Institut de Formation à l Animation

Plus en détail

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE Programme de la formation Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE o 36 h pour la préparation à l'épreuve écrite de français Cette préparation comprend : - un travail sur la discipline

Plus en détail

Intitulé Matière semestre année CM TD ECTS Département de rattachement Allemand 2 L1 24 2 Administration économique et sociale Allemand 2 L2 24 2

Intitulé Matière semestre année CM TD ECTS Département de rattachement Allemand 2 L1 24 2 Administration économique et sociale Allemand 2 L2 24 2 Intitulé Matière semestre année CM TD ECTS Département de rattachement Allemand 2 L1 24 2 Administration économique et sociale Allemand 2 L2 24 2 Administration économique et sociale Allemand 2 M1 9 1

Plus en détail

Master Mention Management Domaine : Sciences Juridiques, Economiques et de Gestion Spécialité Professionnelle Ingénierie des Ressources Humaines (IRH)

Master Mention Management Domaine : Sciences Juridiques, Economiques et de Gestion Spécialité Professionnelle Ingénierie des Ressources Humaines (IRH) Master Mention Management Domaine : Sciences Juridiques, Economiques et de Gestion Spécialité Professionnelle Ingénierie des Ressources Humaines (IRH) RESPONSABLES : mention Management : Martine BRASSEUR,

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Stratégies et produits de communication

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Stratégies et produits de communication www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Stratégies et produits de communication Un peu d histoire Depuis 1988 à l université Bordeaux 3, la spécialité Communication des

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Langues, Affaires, Interculturalité

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Langues, Affaires, Interculturalité www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Langues, Affaires, Interculturalité Se former à la culture de l autre et aux affaires internationales La mondialisation des relations et des marchés, la valorisation

Plus en détail

MASTER RECHERCHE ETUDES LITTERAIRES

MASTER RECHERCHE ETUDES LITTERAIRES MASTER RECHERCHE ETUDES LITTERAIRES Mention : Lettres et ingénierie culturelle Spécialité : Études littéraires Contacts Composante : UFR Humanités Contact(s) administratif(s) : Vous êtes titulaire : -

Plus en détail

Master Administration des Territoires et des Entreprises (ATE)

Master Administration des Territoires et des Entreprises (ATE) Département AES Master Professionnel et de Recherche "Sciences de l'homme et de la Société" Master Administration des Territoires et des Entreprises (ATE) Lieu de la formation : Université Rennes 2 Haute-Bretagne

Plus en détail

LICENCE ARCHEOLOGIE. skin.:program_main_bloc_presentation_label. skin.:program_main_bloc_objectifs_label. Mention : Histoire de l'art et archéologie

LICENCE ARCHEOLOGIE. skin.:program_main_bloc_presentation_label. skin.:program_main_bloc_objectifs_label. Mention : Histoire de l'art et archéologie LICENCE ARCHEOLOGIE Mention : Histoire de l'art et archéologie skin.:program_main_bloc_presentation_label L enseignement de la licence est fondé sur une spécialisation progressive au cours des trois années

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images Une formation à la direction de projets audiovisuels Le master Création, Production, Images. Cinéma interactif et transmédia de l Institut

Plus en détail

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 1 Les partis pris méthodologiques Privilégier la participation active pour une co-production Sont privilégiées les approches et méthodologies

Plus en détail

Management de l Innovation

Management de l Innovation Management de l Innovation Mention du Master Sciences et Technologies de l Université Pierre et Marie Curie Directeur du Département de Formation : Patrick Brézillon Contact secrétariat : 01 44 39 08 69

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Expertise, audit et conseil

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Expertise, audit et conseil www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Expertise, audit et conseil Un peu d histoire Depuis 1988 à l université Bordeaux 3, la spécialité Communication des organisations

Plus en détail

Master "Generating Eco Innovation"

Master Generating Eco Innovation International chair in "Generating Eco-innovation" Master "Generating Eco Innovation" Programme pédagogique 2009-2010 UE 1 : Prospective et compétitivité internationale (88 heures) UE 11 : Nature de l

Plus en détail

Présentation du cursus Animateur de Cluster et de réseaux territoriaux Etat du 14 avril 2013

Présentation du cursus Animateur de Cluster et de réseaux territoriaux Etat du 14 avril 2013 MASTER ANIMATEUR DE CLUSTER ET DE RESEAUX TERRITORIAUX PRESENTATION DU DIPLOME FRANCO-ALLEMAND 1. OBJECTIFS DE LA FORMATION ET COMPETENCES A ACQUERIR: Former des animateurs de cluster et de réseaux territoriaux

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL MÉDIATION ET MODÈLES DE DÉVELOPPEMENT. Description des UE, semestres 3 et 4 2011-2012

MASTER PROFESSIONNEL MÉDIATION ET MODÈLES DE DÉVELOPPEMENT. Description des UE, semestres 3 et 4 2011-2012 MASTER PROFESSIONNEL MÉDIATION ET MODÈLES DE DÉVELOPPEMENT Description des UE, semestres 3 et 4 2011-2012 UE 1 Médiation et communication dans les organisations 40h CM, 20h TD - 6 ECTS, coefficient 2 Session

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS 1 PANTHÉON-SORBONNE CENTRE SAINT-CHARLES MASTER MULTIMÉDIA INTERACTIF 47, RUE DES BERGERS 75015 PARIS

UNIVERSITÉ PARIS 1 PANTHÉON-SORBONNE CENTRE SAINT-CHARLES MASTER MULTIMÉDIA INTERACTIF 47, RUE DES BERGERS 75015 PARIS UNIVERSITÉ PARIS 1 PANTHÉON-SORBONNE CENTRE SAINT-CHARLES MASTER MULTIMÉDIA INTERACTIF 47, RUE DES BERGERS 75015 PARIS 1 SOMMAIRE FORMATION 03 presentation 04 programme 05 enseignants 08 ÉTUDIANTS 10 les

Plus en détail

Formation de chargés de missions d'évaluation, intervenants dans les organisations (Fonction publique, entreprises, Santé)

Formation de chargés de missions d'évaluation, intervenants dans les organisations (Fonction publique, entreprises, Santé) MASTER PROFESSIONNEL Sciences de l éducation master (bac+5). (ex DESS) Consultant chargé de missions d évaluation Pour devenir intervenant chargé de missions d évaluation : Expert, consultant ou coach

Plus en détail

MANAGEMENT ET GESTION DES ENTREPRISES

MANAGEMENT ET GESTION DES ENTREPRISES MANAGEMENT ET GESTION DES ENTREPRISES Programmes de Formations Bachelor Bac + 3 Management Opérationnel des Organisations Formation en 3 années, accessible chaque année, en fonction des pré-requis du candidat.

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Science politique de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2 Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré ESPE Lille Nord de France Année 2014-2015 Cette note de cadrage a pour but d aider les collègues

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION. Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION. Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile A.N.F.A. Département Ingénierie et Compétences Mars 2013 SOMMAIRE INFORMATIONS

Plus en détail

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.277/ESP/4 (Add.1) 277 e session Conseil d administration Genève, mars 2000 Commission de l'emploi et de la politique sociale ESP QUATRIÈME QUESTION À L ORDRE DU JOUR

Plus en détail

Objectifs de la formation

Objectifs de la formation English version Formation Informations pédagogiques Modalités diverses Objectifs de la formation La spécialité Ingénierie des médias (master 2 IM) vise une culture transversale et pluridisciplinaire liée

Plus en détail

MASTER 2 SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Mention Psychologie. Spécialité : Recherches en psychologie

MASTER 2 SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Mention Psychologie. Spécialité : Recherches en psychologie S3 Spécialité : Recherches en psychologie UE OBLIGATOIRES UE 1 : Epistémologie et méthodes de recherche en psychologie Ce séminaire aborde plusieurs aspects de la recherche en psychologie. Il présente

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL

MASTER PROFESSIONNEL Année 2010/2011 Domaine LETTRES ET SCIENCES HUMAINES MASTER PROFESSIONNEL (cohabilitation des Universités BORDEAUX 1, BORDEAUX 2, BORDEAUX 3 et Sciences-Po Bordeaux) Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET MEDIATIONS

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Communication publique et politique

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Communication publique et politique www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Communication publique et politique Un peu d histoire Cette formation qui existe depuis une quinzaine d années est devenue un master

Plus en détail

Master. Dynamiques Africaines MIDAf. Interdisciplinaire et professionnel. devient Université Bordeaux Montaigne

Master. Dynamiques Africaines MIDAf. Interdisciplinaire et professionnel. devient Université Bordeaux Montaigne Master Interdisciplinaire et professionnel Dynamiques Africaines MIDAf devient Université Bordeaux Montaigne Objectifs de la formation La spécialité «Dynamiques africaines» associe l Université Bordeaux

Plus en détail

MASTER PRO IMAGE&MULTIMEDIA : CONCEPT, PRODUCT, MULTIMEDIA

MASTER PRO IMAGE&MULTIMEDIA : CONCEPT, PRODUCT, MULTIMEDIA MASTER PRO IMAGE&MULTIMEDIA : CONCEPT, PRODUCT, MULTIMEDIA Mention : Information et communication Spécialité : Images et multimédia : Conception, production écriture audiovisuelle et multimedia Contacts

Plus en détail

MASTER DE PRODUCTION ET GESTION DE PROJETS EUROPÉENS EN ARTS DE L ECRAN

MASTER DE PRODUCTION ET GESTION DE PROJETS EUROPÉENS EN ARTS DE L ECRAN MASTER DE PRODUCTION ET GESTION DE PROJETS EUROPÉENS EN ARTS DE L ECRAN Porteur de Projet : Francis GAST, Directeur de la Faculté des Arts Université de Strasbourg OBJECTIFS Le MASTER DE PRODUCTION ET

Plus en détail

Spécialité Stratégie et conseil en communication

Spécialité Stratégie et conseil en communication Domaine Sciences Humaines et Sociales MASTER MENTION Information-Communication Spécialités : Stratégie et conseil en communication Où? UFR Lettres, Campus Lettres et Sciences Humaines à Nancy Spécialité

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) DUT Services et réseaux de communication Autorité responsable de la certification (cadre 2) Ministère de l Enseignement

Plus en détail

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE. www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE. www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat Poursuites d études La sortie de cette formation est l insertion professionnelle même si une poursuite d études en M2 recherche en Sciences de Gestion et/ou en thèse peut être envisagée. insertion professionnelle

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL QUALIFIANT. Métiers de la production, de la diffusion et du développement de projets (Danse, Théâtre, Arts de la rue)

PROGRAMME REGIONAL QUALIFIANT. Métiers de la production, de la diffusion et du développement de projets (Danse, Théâtre, Arts de la rue) PROGRAMME REGIONAL QUALIFIANT Métiers de la production, de la diffusion et du développement de projets Session 2015 PRESENTATION 1. L ARDEC LR Depuis 1996, l'ardec LR, Association Régionale pour le Développement

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL LEA ANGLAIS-ITALIEN

MASTER PROFESSIONNEL LEA ANGLAIS-ITALIEN MASTER PROFESSIONNEL LEA ANGLAIS-ITALIEN Mention : Langues étrangères appliquées Spécialité : Langues, affaires, interculturalité Contacts Composante : UFR Langues et Civilisations Contact(s) administratif(s)

Plus en détail

MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ SCIENCES DES ORGANISATIONS ET DES INSTITUTIONS À FINALITÉS RECHERCHE ET PROFESSIONNELLE

MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ SCIENCES DES ORGANISATIONS ET DES INSTITUTIONS À FINALITÉS RECHERCHE ET PROFESSIONNELLE MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ SCIENCES DES ORGANISATIONS ET DES INSTITUTIONS À FINALITÉS RECHERCHE ET PROFESSIONNELLE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master Domaine

Plus en détail

Appel à propositions

Appel à propositions Appel à propositions Dispositif de professionnalisation des acteurs de l accueil, l information, l orientation, l emploi, la formation professionnelle initiale (par la voie de l apprentissage) et la formation

Plus en détail

Innovation maquettes 2016. Axe 1 - Semestre de décharge d enseignement pour reconversion et innovation pédagogique. Appel à manifestation d intérêt

Innovation maquettes 2016. Axe 1 - Semestre de décharge d enseignement pour reconversion et innovation pédagogique. Appel à manifestation d intérêt Innovation maquettes 2016 Axe 1 - Semestre de décharge d enseignement pour reconversion et innovation pédagogique Appel à manifestation d intérêt Sommaire CONTEXTE... 3 DESCRIPTIF DE L APPEL A MANIFESTATIONS

Plus en détail

Licence Bi-disciplinaire Espagnol- Portugais

Licence Bi-disciplinaire Espagnol- Portugais Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Bi-disciplinaire Espagnol- Portugais Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

MASTER ARTS APPLIQUÉS : COULEUR, IMAGE, DESIGN

MASTER ARTS APPLIQUÉS : COULEUR, IMAGE, DESIGN MASTER ARTS APPLIQUÉS : COULEUR, IMAGE, DESIGN RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Arts, Lettres, Langues Présentation La spécialité se décline en trois entrées : * la particularité

Plus en détail

1 ère A N N E E Licence LEA anglais-allemand

1 ère A N N E E Licence LEA anglais-allemand 1 ère A N N E E Licence LEA anglais-allemand DESCRIPTIF ET PROGRAMMES La Licence se compose de 18 Unités d Enseignement UE) réparties en 6 semestres de 3 UE chacun : 1 ère année : semestres 1 et 2-2 e

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

L étudiant devra être capable d élaborer des stratégies de développement dans l entreprise, en situation réelle.

L étudiant devra être capable d élaborer des stratégies de développement dans l entreprise, en situation réelle. MASTER Européen de Management et de Stratégies touristiques Présentation : Ce master européen s adresse prioritairement à des étudiants ayant validé un diplôme de niveau II (Bac+3) dans les domaines de

Plus en détail

GUIDE DE PREPARATION D'UN PROJET DE FORMATION UNIVERSITAIRE FRANCOPHONE Master délocalisé 2012

GUIDE DE PREPARATION D'UN PROJET DE FORMATION UNIVERSITAIRE FRANCOPHONE Master délocalisé 2012 GUIDE DE PREPARATION D'UN PROJET DE FORMATION UNIVERSITAIRE FRANCOPHONE Master délocalisé 2012 L'Agence universitaire de la Francophonie (AUF) soutient le développement de formations délocalisées de niveau

Plus en détail

Licence professionnelle Bibliothécaire

Licence professionnelle Bibliothécaire Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Bibliothécaire Université Bordeaux Montaigne Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Fiche formation Master - Sociologie - Spécialité culture et patrimoine (2ème année) - N : 4805 - Mise à jour : 04/06/2015

Fiche formation Master - Sociologie - Spécialité culture et patrimoine (2ème année) - N : 4805 - Mise à jour : 04/06/2015 Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 19/09/2015. Fiche formation Master - Sociologie - Spécialité culture et patrimoine (2ème année) - N : 4805 - Mise à jour : 04/06/2015

Plus en détail

Master Droit international, européen et comparé

Master Droit international, européen et comparé Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Droit international, européen et comparé Université Toulouse 1 Capitole - UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Institut Catholique de Paris Service Communication Fiche Filière / parcours Philosophie Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Collection «Orientation à l ICP : Fiches

Plus en détail

Plan d actions 2011/2014

Plan d actions 2011/2014 Plan d actions 2011/2014 Le présent plan d actions s organise en fiches actions, qui précisent les objectifs opérationnels des actions et explicite les modalités de mise en œuvre. Ces fiches répondent

Plus en détail

Suivi Post-Accompagnement DLA 37

Suivi Post-Accompagnement DLA 37 D Indre-et-Loire Suivi Post-Accompagnement DLA 37 STRUCTURE : XXXXX Diagnostic initial effectué le : 15/10/2004 Diagnostic de Suivi post Accompagnement effectué le : 10/04/2007 Etape 1 : Identification

Plus en détail

Master Audit Contrôle Finance d Entreprise en apprentissage. Organisation de la formation

Master Audit Contrôle Finance d Entreprise en apprentissage. Organisation de la formation Master Audit Contrôle Finance d Entreprise en apprentissage Organisation de la formation Ce document a pour objet de présenter le contenu des cours des deux années du Master Audit Contrôle Finance d entreprise

Plus en détail

UNIVERSITE D ARTOIS U.F.R. DE DROIT LICENCE PROFESSIONNELLE " ACTIVITÉS JURIDIQUES " MODALITÉS DE CONTROLE DES CONNAISSANCES Année 2013 / 2014

UNIVERSITE D ARTOIS U.F.R. DE DROIT LICENCE PROFESSIONNELLE  ACTIVITÉS JURIDIQUES  MODALITÉS DE CONTROLE DES CONNAISSANCES Année 2013 / 2014 UNIVERSITE D ARTOIS U.F.R. DE DROIT LICENCE PROFESSIONNELLE " ACTIVITÉS JURIDIQUES " MODALITÉS DE CONTROLE DES CONNAISSANCES Année 2013 / 2014 Responsable : N. Nevejans 1. MODALITÉS DE CONTROLE DES CONNAISSANCES

Plus en détail

DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION

DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION 588 Communication Le domaine fonctionnel Communication regroupe les emplois permettant de présenter et de promouvoir l image et l action des services de l État et des politiques publiques en direction

Plus en détail

Master Droit 1 ère année Règlement des études

Master Droit 1 ère année Règlement des études PRES Université Lille Nord de France Faculté de Droit de Boulogne sur Mer Centre universitaire Saint Louis 21, rue Saint Louis BP 774 62327 Boulogne sur Mer Master Droit 1 ère année Règlement des études

Plus en détail

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche 2015 1 PRESENTATION DE LA STRUCTURE RAViV est un réseau solidaire de compagnies et structures franciliennes de spectacle vivant

Plus en détail

MOBILITE INTERNATIONALE

MOBILITE INTERNATIONALE MOBILITE INTERNATIONALE 1. ORGANIGRAMME Anne France Malvache (Directrice de l ISTC) : anne france.malvache@istc.fr Olivier Garnier (Directeur des études et Relations Internationales) : olivier.garnier@istc.fr

Plus en détail

Rapport d'évaluation Formation conduisant à un diplôme conférant le grade de master

Rapport d'évaluation Formation conduisant à un diplôme conférant le grade de master Formations et diplômes Rapport d'évaluation Formation conduisant à un diplôme conférant le grade de master Diplôme national supérieur d expression plastique (DNSEP) option design École supérieure d art

Plus en détail

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0 SYNAPSE CENTER CHALLENGE Un programme de création d emplois pour les jeunes Synapse Center/IYF Profil du programme Titre du programme : Challenge Composantes : 1. Renforcement de l employabilité des jeunes

Plus en détail

DROIT- ECONOMIE - GESTION. Sciences économiques. Sciences économique Santé, Emploi - Formation

DROIT- ECONOMIE - GESTION. Sciences économiques. Sciences économique Santé, Emploi - Formation 2012-2016 Niveau : MASTER Année Domaine : Mention : DROIT- ECONOMIE - GESTION Sciences économiques M1 Spécialité : Sciences économique Santé, Emploi - Formation 60 ES Volume horaire étudiant : 302 h 87

Plus en détail

AGEFOS PME Nord Picardie Appel à propositions MutEco Numérique Picardie 2015 1

AGEFOS PME Nord Picardie Appel à propositions MutEco Numérique Picardie 2015 1 APPEL A PROPOSITIONS MUTECO NUMERIQUE 2015 PICARDIE Le présent cahier des charges s adresse aux organismes de formation souhaitant se positionner sur le projet mutations économiques porté par AGEFOS PME

Plus en détail

MASTER GESTION DES ORGANISATIONS ACHAT A L INTERNATIONAL M1 2014/2015

MASTER GESTION DES ORGANISATIONS ACHAT A L INTERNATIONAL M1 2014/2015 MASTER GESTION DES ORGANISATIONS ACHAT A L INTERNATIONAL M1 2014/2015 Formation sur deux ans en apprentissage I - DÉROULEMENT DE LA FORMATION La formation se déroule en apprentissage selon un rythme alterné

Plus en détail

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

PRÉSENTATION GÉNÉRALE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Cadrage institutionnel : Arrêté du 27 août 2013 fixant le cadre national des formations dispensées au sein des masters «métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation»

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Finance Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

2 PARCOURS. Information et communication. Communication des entreprises Communication et solidarité

2 PARCOURS. Information et communication. Communication des entreprises Communication et solidarité Information et communication 2 PARCOURS Communication des entreprises Communication et solidarité Nature de la formation : Diplôme national de l'enseignement Supérieur Durée des études : 3 ans Formation

Plus en détail

Master. 1 - Objectifs de la formation. Débouchés. Management des Organisations du Secteur Sanitaire et Social MASTER MASTER 2

Master. 1 - Objectifs de la formation. Débouchés. Management des Organisations du Secteur Sanitaire et Social MASTER MASTER 2 1 - Objectifs de la formation La formation MOSSS vise à former les cadres managers, au sein d établissements privés ou publics des secteurs sanitaires, sociaux, médico-sociaux ou d organismes d insertion

Plus en détail

Le travail de maturité (TM) au Gymnase français

Le travail de maturité (TM) au Gymnase français Plan d'études Gymnase français de Bienne 9 Le (TM) au Gymnase français 2. Objectifs 3. Dispositif 3. Cadre du 3.. Choix du domaine et du sujet du 3..2 Organisation du 3..3 Déroulement du 3..4 Forme du

Plus en détail

Compétences documentaires et numériques (basées sur le PACIFI) à acquérir de la 6 à la terminale

Compétences documentaires et numériques (basées sur le PACIFI) à acquérir de la 6 à la terminale Compétences documentaires et numériques (basées sur le PACIFI) à acquérir de la 6 à la terminale En 6 : On attend d'un élève de 6 qu'il sache se repérer dans le CDI, trouver une fiction et un documentaire,

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

Dernière mise à jour le 11/09/15 1

Dernière mise à jour le 11/09/15 1 Libellé de l UE Libellé de l EC CM Résumés Intervenants SEMESTRE 3 UE 1 : Les politiques publiques sociales (6c) Politiques sociales (3c) Evaluation des politiques publiques des secteurs 18 h Par ce cours,

Plus en détail

BTS - Assistant de gestion PME-PMI

BTS - Assistant de gestion PME-PMI Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 07/10/2015. Fiche formation BTS - Assistant de gestion PME-PMI - N : 15854 - Mise à jour : 24/07/2015 BTS - Assistant de gestion PME-PMI

Plus en détail

MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS

MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS Le Master 1 : Management Public Environnemental forme aux spécialités de Master 2 suivantes : - Management de la qualité o Parcours

Plus en détail

Dossier de présentation

Dossier de présentation Dossier de présentation Lundi 23 mars Salle du Conseil GRAND LYON Contacts Sophie DUBOUX - Solid Arté Géraldine DALLAIRE ADECC 04 72 07 70 24 Entrepreneur.culturel@gmail.com www.journee-entrepreneur-culturel.fr

Plus en détail

LICENCE GÉOGRAPHIE. Domaine ministériel : SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Secteur(s) d'activité : Droit / Science politique Mention : GÉOGRAPHIE

LICENCE GÉOGRAPHIE. Domaine ministériel : SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Secteur(s) d'activité : Droit / Science politique Mention : GÉOGRAPHIE LICENCE GÉOGRAPHIE Domaine ministériel : SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Secteur(s) d'activité : Droit / Science politique Mention : GÉOGRAPHIE Présentation Etablissement Objectifs Offrir aux étudiants des

Plus en détail

Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau

Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» 1- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS :

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO

DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO SUR LA DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO SUR LA DIVERSITE CULTURELLE CULTURELLE Adoptée par la 31 e session de la Conférence Générale de l UNESCO PARIS, 2 NOVEMBRE

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion des flux internationaux des PME/PMI - Achats, vente, négociation internationale de l Université du Littoral

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL COM DES ORGANISAT. STRATEGIES & PRODUIT

MASTER PROFESSIONNEL COM DES ORGANISAT. STRATEGIES & PRODUIT MASTER PROFESSIONNEL COM DES ORGANISAT. STRATEGIES & PRODUIT Mention : Information et communication Spécialité : Communication des organisations Contacts Présentation La maturation des métiers de la communication

Plus en détail

MASTER PRO IMAGES & MULTIMEDIA : CREATION. CINEMA INTERACTIF

MASTER PRO IMAGES & MULTIMEDIA : CREATION. CINEMA INTERACTIF MASTER PRO IMAGES & MULTIMEDIA : CREATION. CINEMA INTERACTIF Mention : Information et communication Spécialité : Images et multimédia : Conception, production écriture audiovisuelle et multimedia Contacts

Plus en détail

Spécialisation Gestion Des Territoires Ruraux (GDTR) Spécialisation Management des Entreprises Agricoles (MEA)

Spécialisation Gestion Des Territoires Ruraux (GDTR) Spécialisation Management des Entreprises Agricoles (MEA) Présentation de la pré-spécialisation Economie des Entreprises et des Territoires (EET) et de ses spécialisations Pré-spécialisation Economie des Entreprises et des Territoires (EET) Adeline ALONSO UGAGLIA

Plus en détail

REFERENTIEL METIER CONSEILLER EN ECONOMIE SOCIALE ET FAMILIALE

REFERENTIEL METIER CONSEILLER EN ECONOMIE SOCIALE ET FAMILIALE REFERENTIEL METIER CONSEILLER EN ECONOMIE SOCIALE ET FAMILIALE La profession de conseiller en économie sociale familiale a fait l objet d investigations importantes en terme d inscription professionnelle,

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE ASSURANCE BANQUE - FINANCE

LICENCE PROFESSIONNELLE ASSURANCE BANQUE - FINANCE LICENCE PROFESSIONNELLE ASSURANCE BANQUE - FINANCE Spécialité: Gestion Clientèle Particuliers Arrêté d habilitation : 20090979 REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 2013-2015 VU la loi 84-52 du 26 janvier

Plus en détail

MASTER PRO IMAGE&MULTIMEDIA : CONCEPT, PRODUCT, MULTIMEDIA

MASTER PRO IMAGE&MULTIMEDIA : CONCEPT, PRODUCT, MULTIMEDIA MASTER PRO IMAGE&MULTIMEDIA : CONCEPT, PRODUCT, MULTIMEDIA Mention : Information et communication Spécialité : Images et multimédia : Conception, production écriture audiovisuelle et multimedia skin.:program_main_bloc_presentation_label

Plus en détail

master langues étrangères appliquées

master langues étrangères appliquées université sciences humaines et sociales - lille 3 année universitaire 2014-2015 master langues étrangères appliquées Relations Interculturelles et Coopération Internationale - RICI Management dudéveloppement

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention,

Plus en détail