Proposition de nouvelle organisation des données SIG et création d un outil de catalogage et de consultation des métadonnées SIG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Proposition de nouvelle organisation des données SIG et création d un outil de catalogage et de consultation des métadonnées SIG"

Transcription

1 DESS SIG et Gestion de l espace CRENAM de l Université Jean Monnet de Saint Etienne/ENISE Mémoire de DESS Proposition de nouvelle organisation des données SIG et création d un outil de catalogage et de consultation des métadonnées SIG pour le Parc Naturel Régional Scarpe Escaut. Jean-Baptiste MIGNIEN Stage réalisé du 7 Mars 2004 au 10 Septembre 2004 Saint Amand Les Eaux Parc Naturel Régional Scarpe Escaut. Responsables de la structure d accueil : Christophe Tesnière & Julie Feiss Responsable universitaire : Thierry Joliveau JB Mignien Septembre

2 Je tiens particulièrement à remercier : Christophe Tesnière et Julie Feiss, responsables du stage au Parc Naturel Régional Scarpe Escaut pour leurs conseils et le temps qu ils m ont consacré ; Les différents chargés d étude que j ai dû solliciter pour mener à bien mes activités de stage ; Tous les collègues et stagiaires du PNR Scarpe Escaut pour leur accueil chaleureux et en particulier Nicolas Marie pour ses précieuses idées ; Christophe Bury et Arnaud Morel de SIGALE (Conseil Régional Nord-Pas de Calais) pour leur aide dans les premières semaines de travail et le partage de leurs expériences ; Les organismes contactés qui m ont répondu et apporté leurs conseils: - les différents Parcs Naturels Régionaux et en particulier le PNR du Pilat (Grégory Bourbon et Mathias Dubreuil) - le CRENAM. JB Mignien Septembre

3 Table des matières INTRODUCTION... 8 PREMIERE PARTIE... 9 Présentation du Parc Naturel Régional Scarpe Escaut et du contexte de stage au sein de la mission Cartographie-Evaluation-SIG... 9 A/ Le Parc Naturel Scarpe Escaut ) Qu est qu un Parc Naturel Régional? a-origine de la création des Parcs Naturels Régionaux b-la création d un Parc Naturel régional c-la Charte du Parc : un projet de territoire et ses objectifs d-la fédération des Parcs Naturels Régionaux de France ) Le Parc Naturel Régional Scarpe Escaut : doyen des parcs français a-un peu d histoire Les origines du Parc Naturel Scarpe Escaut Evolution de l organisation des Parcs Naturels Régionaux dans la région Nord- Pas de Calais b-un Parc très urbanisé avec trois entités territoriales fortes c-cinq grandes vocations pour le projet de territoire ) La structure de gestion du Parc : le Syndicat Mixte du PNR Scarpe Escaut B/ La mission Cartographie Evaluation et SIG ) Origines de la mission ) Des missions techniques et thématiques pour appuyer tous les projets du PNR ) sur plusieurs territoires qui se chevauchent ) Configuration et moyens matériels actuels C/ Ma mission au sein du Parc Naturel Régional Scarpe Escaut ) Contexte du stage : Un SIG en développement qui a besoin de renforcer ses bases ) Les objectifs à atteindre ) Une démarche méthodologique similaire pour les deux phases du projet DEUXIEME PARTIE Proposition pour une nouvelle organisation des données SIG du PNR Scarpe Escaut A/ Etat des lieux sur les données et outils SIG du Parc Naturel Régional Scarpe Escaut ) Les principaux outils de travail sur les données SIG ) Différents types de données exploitées a-données au format image b-données au format vecteur c-données au format alphanumérique ) Aux origines diverses ) Avec des statuts juridiques variés a-au niveau des droits d auteur b-au niveau de la confidentialité ) Une gestion «éclatée» des données SIG a-d un point de vue physique b-d un point de vue thématique : une superposition de systèmes de classement JB Mignien Septembre

4 6) La gestion des projets Arcview ) Quels besoins d évolution pour l organisation des données? B/ Vers une nouvelle organisation thématique des données ) Méthodologie de classification des données SIG a-des listings de données existants b-un questionnaire pour réorganiser les données Présentation Questions soulevées sur les données Questions soulevées sur le mode de classement des données en réseau ) Le choix d une classification thématique transversale a-une première version trop «diluée» b-une version définitive plus globale ) Un mode d organisation centralisé, avec des responsabilités partagées a-une organisation des données sur le réseau b-avec des responsabilités bien définies ) Une gestion des projets sur le réseau pour une sauvegarde optimale C/ Des choix techniques pour optimiser la gestion et l utilisation des BD SIG ) Différents formats vectoriels exploitables a-le fichier de forme : Shapefile b-la couverture Arcinfo c-le «format» Géodatabase d-la couverture ArcInfo écartée e-deux solutions à évaluer ) Un test technique pour valider les choix a-une solution basée sur des shapefile et la création de bases de données Access La possibilité d un accès multi-utilisateurs Les traitements nécessaires à l intégration des données Le mode de consultation des données Le mode d édition direct des données via le logiciel SIG La gestion des projets vis-à-vis des mises à jour des données Les moyens humains du parc b-une solution basée sur les géodatabases personnelles La possibilité d un accès multi-utilisateurs Les traitements nécessaires à l intégration des données Le mode de consultation des données Le mode d édition direct des données via le logiciel SIG La gestion des projets vis-à-vis des mises à jour des données Les moyens humains du parc ) Le choix d une future organisation : une gestion différenciée possible a-une solution Access/Arcview plus fédératrice b- mais pas systématique c-une intégration en géodatabases pour des besoins précis ) qui demande un mode de fonctionnement partagé a-une alimentation des données vers l arborescence SIG du réseau b-une communication nécessaire pour une bonne gestion des projets c-une consultation de la mission SIG en amont D/ La migration des données dans un arborescence thématique figée : un premier pas vers l intégration des données en BD Access ) Le choix de la raison JB Mignien Septembre

5 2) Une méthode de transition basée sur des sous-dossiers ) qui permettront de pérenniser la gestion des données ) La question des projets dans le cadre de la réorganisation des données sur le réseau. 61 E/ La procédure générale d intégration des données dans les BD SIG du Parc Naturel Régional Scarpe Escaut ) Synthèse de la procédure d intégration ) Un point sur la transition des données : que reste-t-il à faire? TROISIEME PARTIE Création d un catalogue de gestion et de consultation des métadonnées pour le PNR Scarpe Escaut A/ Intérêt des métadonnées pour le PNR Scarpe Escaut ) Les métadonnées dans le domaine des SIG a-qu est ce qu une métadonnée? b-quel intérêt des métadonnées? ) Vers une normalisation des métadonnées géographiques : un exemple à suivre? a-pourquoi normaliser? b-plusieurs références dans le domaine B/ les besoins du PNR Scarpe Escaut ) Etat des lieux sur les métadonnées a-des métadonnées quasi inexistantes b-trois objectifs à atteindre ) Quelles fonctions ou propriétés pour cet outil de consultation et de gestion des métadonnées? a-un outil de hiérarchisation des données par thématiques, catégories b-une Saisie de fiches métadonnées efficace et conviviale c-la Création de sorties de catalogue à plusieurs niveaux d-la consultation de l ensemble des données par tout le personnel du Parc e-le respect de normes sur les métadonnées f-une aide à la gestion des mises à jour des données g-une aide à la gestion de conventions h-un aperçu de la donnée consultée ) Quel contenu descriptif pour les fiches métadonnées C/ A la recherche d expériences sur la gestion des métadonnées ) Une métadonnée qui vise le «nécessaire et suffisant» a-plusieurs exemples en référence a-apport de ces exemples dans le choix du PNR Scarpe Escaut c-le choix d une fiche personnalisée La méthode de synthèse appliquée Le contenu de la fiche métadonnée du PNR Scarpe Escaut ) Un outil à double fonction : cataloguer mais aussi consulter a-trois types d outils en référence b-analyse comparative des 3 solutions par rapport aux besoins du PNR Scarpe Escaut D/ Le choix du PNR Scarpe Escaut : un outil autonome développé sous ACCESS ) Description de l outil de gestion et consultation des métadonnées a-navigation générale : un système de formulaires liés b-l interface et les fonctions dédiées aux utilisateurs JB Mignien Septembre

6 Pour la recherche par numéro Pour la recherche multicritères La fenêtre de résultat L accès aux fiches métadonnées c-l interface gestionnaire La gestion des fiches métadonnées La gestion des lots de données La création de catalogues personnalisés ) Le Modèle Conceptuel de Données (MCD): une structure organisée autour de la fiche métadonnée a-une fiche métadonnée centrale b-un regroupement des données en lots de données c-un système d emboîtement des périmètres géographiques d-une liste de contacts pour gérer les propriétaires, diffuseurs et producteurs de données e-le dictionnaire d attributs ) Un système de requête basé sur une table spécifique a-principe de la requête générale b-une table dédiée uniquement aux requêtes ) La programmation avec Visual Basic for Application : pour améliorer l interactivité de l outil de gestion et de consultation des métadonnées a-une utilisation simple des propriétés des contrôles basée sur la programmation événementielle L'action «Requery» les propriétés des contrôles b-une fonction de visualisation basée sur un logiciel SIG gratuit : ArcExplorer Permettre la consultation partagée des données ArcExplorer : un logiciel gratuit capable de lire les formats Esri Une structure de projet simple à assimiler Principe de la fonction développée La fonction de création de projet ArcExplorer :FileWrite Appel de la fonction FileWrite à partir du formulaire de consultation des métadonnées Avantage et limites de cette solution ) La diffusion et la mise à jour de l outil de consultation des métadonnées a-la gestion de la sécurité sous ACCESS b-mode de diffusion de l outil dans les missions du Parc c-la procédure de saisie et mise à jour des fiches métadonnées au sein du PNR E/ Perspectives d évolution de l outil de gestion des métadonnées : Intégrer la gestion des données et métadonnées ) Une place centrale de l outil dans la gestion des données ) Etat d avancement de la saisie du catalogue a-les fiches métadonnées remplies b-les prochaines étapes d intégration ) Clarifier la métadonnée pour mieux fonctionner a- La création d un guide d explication sur la fiche métadonnée ou «la métadonnée sur la métadonnée» b-la création d un cahier des charges et d un outil de saisie des métadonnées pour les prestataires externes ) Des améliorations possibles pour les fonctionnalités de l outil JB Mignien Septembre

7 a-automatisation de la lecture des tables attributaires b-la mise en place d un gestionnaire de convention avec les partenaires extérieurs.116 c-l adaptation de la fonction de visualisation des données d-l adaptation des créations de catalogue CONCLUSION GENERALE Bibliographie Liste des figures Liste des sigles et abréviations utilisés Liste des annexes JB Mignien Septembre

8 INTRODUCTION Ce rapport rend compte du stage de fin d étude de 6 mois réalisé dans le cadre du Parc Naturel Régional Scarpe Escaut. Situé dans le Nord de la France, ce Parc est un espace de projets dont les actions doivent assurer un développement harmonieux du territoire. Les domaines de travail couverts sont donc larges et associés à différentes échelles de territoire. Depuis 1997, les outils SIG sont venus en appui de toutes ces actions à la fois pour alimenter la connaissance du territoire, pour aider les différentes missions dans leurs choix mais également pour permettre de mesurer l évolution des principaux enjeux territoriaux notamment dans le cadre de l évaluation de la Charte du Parc. La multiplication des usages de ces outils et du nombre d utilisateurs au sein de la structure a largement contribué a une montée en puissance de cette activité et à un accroissement du «stock d informations» à gérer et à partager. Parallèlement la démocratisation des outils SIG dans les diverses structures territoriales en relation avec le PNR Scarpe Escaut ouvre un nouveau besoin de partage d une information de qualité et de transparence. Aujourd hui la mission Cartographie Evaluation SIG doit donc à la fois développer de nouveaux projets pour faire évoluer son activité et pérenniser l information qu il a déjà engrangée pour la partager en interne et en externe. Dans ce contexte, la gestion des données apparaît donc comme en enjeu fondamental pour la pérennité des activités SIG et le PNR Scarpe Escaut a donc décidé de faire le point sur cette gestion pour optimiser les systèmes d organisation déjà existant. Le stage proposé a donc concerné deux problématiques liées à la gestion des données à savoir d une part la proposition d un nouveau système d organisation des données SIG dans une double optique de partage et d efficacité ; et d autre part l apport d une solution permettant d assurer la traçabilité des données. Le présent mémoire retrace donc à la fois les réflexions et choix effectués pour répondre à ces deux questions. La première partie présente de façon générale la structure d accueil ainsi que le contexte de stage pour mieux saisir les objectifs fixés. La seconde partie présente une analyse de l organisation actuelle des données SIG et propose en conséquence des adaptations possibles dans leur mode de gestion. La troisième partie traite de la qualité des données à travers la mise en place d un outil de gestion et de consultation des métadonnées. La méthodologie de travail utilisée a favorisé une approche en trois temps. La première phase étant consacrée à l analyse du contexte et des besoins du PNR Scarp Escaut, la seconde au choix de solutions viables dans ce contexte et enfin par la description des choix effectués de façon à montrer tout le cheminement de réflexion mené durant ces 6 mois. JB Mignien Septembre

9 PREMIERE PARTIE Présentation du Parc Naturel Régional Scarpe Escaut et du contexte de stage au sein de la mission Cartographie- Evaluation-SIG JB Mignien Septembre

10 A/ Le Parc Naturel Scarpe Escaut 1) Qu est qu un Parc Naturel Régional? 1 a-origine de la création des Parcs Naturels Régionaux. La France comporte de vastes territoires ruraux au patrimoine naturel et culturel remarquable. Ceux-ci souffrent toutefois de maux : désertification, pression urbaine ou touristique, grands aménagements...qui peuvent détruire en quelques années des paysages que la nature et les hommes ont patiemment façonnés au fil du temps. Pour arrêter et inverser ce processus, des collectivités locales se sont engagées avec l'état dans une politique contractuelle innovante et dynamique, associant étroitement protection du patrimoine et développement local. C est dans ce contexte qu est né en 1967 le concept de Parc Naturel Régional b-la création d un Parc Naturel régional Un territoire est classé Parc naturel régional par décret et se voit attribuer la marque «Parc naturel régional» par le ministère de l'environnement. Cette marque déposée a pour but de promouvoir une image de qualité, liée aux efforts de protection et de mise en valeur du patrimoine menés sur ce territoire. Le parc s'organise autour d'un projet qui vise à assurer durablement la protection, la gestion et le développement harmonieux de son territoire. Il est mis en œuvre par un organisme regroupant toutes les collectivités impliquées : régions, départements et communes adhérentes. Un Parc naturel régional se crée sur un territoire au patrimoine naturel et culturel riche mais à l'équilibre fragile et menacé. Ses limites sont négociées entre tous les partenaires ; son territoire correspond à celui des communes qui adhèrent volontairement à la charte du parc. c-la Charte du Parc : un projet de territoire et ses objectifs La charte du Parc est le contrat qui concrétise le projet de protection et de développement élaboré pour le territoire du parc. La charte fixe les objectifs à atteindre, les orientations des actions à mener et les mesures permettant leur mise en œuvre. Elle engage pour dix ans ses signataires - élus locaux, départementaux et régionaux - ainsi que l'état qui l'a approuvée. Passé ce délai de dix ans, une procédure de révision permet, d'après le bilan du parc, de redéfinir un nouveau projet décennal et de reconduire éventuellement son classement. D après l article R du décret n du 1 er Septembre 1994 pris pour l application de l article L du code rural, le Parc naturel régional a pour objet de : - Protéger le patrimoine, notamment par une gestion adaptée des milieux naturels et des paysages ; - Contribuer à l aménagement du territoire ; - Contribuer au développement économique, social et culturel et à la qualité de vie ; 1 Tout ce paragraphe est tiré des la présentation des PNR sur le site de la fédération des Parcs Naturels Régionaux : JB Mignien Septembre

11 - Assurer l accueil, l éducation et l information du public ; - Réaliser des actions expérimentales ou exemplaires dans ces domaines. d-la fédération des Parcs Naturels Régionaux de France Aujourd hui, il existe 44 Parcs Naturels Régionaux sur le territoire français. Si chaque structure de gestion est indépendante administrativement et financièrement, elles sont toutefois regroupées au sein de la Fédération des Parcs naturels régionaux de France (association de la loi de 1901) pour défendre leurs intérêts communs, mener ensemble des programmes, échanger des expériences (au niveau technique et scientifique) et informer le public. Elles peuvent également s'associer localement (par exemple, pour la protection d'une espèce) ou sur une même région pour mener des réflexions et des actions communes. C est notamment le cas de la région Nord-Pas de Calais. Fig. 1 :Les Parcs Naturels Régionaux français ; tiré du site internet de la fédération des parcs 2 2 JB Mignien Septembre

12 2) Le Parc Naturel Régional Scarpe Escaut : doyen des parcs français a-un peu d histoire Les origines du Parc Naturel Scarpe Escaut «Le Parc naturel régional de Saint Amand-Raismes est issu des réflexions conduites par le ministère de l Aménagement du territoire et de la DATAR sur la création de parcs périurbains, «poumons verts» pour les citadins. Un arrêté ministériel de 1965 crée le Syndicat d étude du Parc pour offrir des espaces naturels récréatifs à la métropole lilloise. Ainsi, avant même la création du décret ministériel de 1967 portant création des Parcs Naturels Régionaux, le territoire de Saint Amand-Raismes se voyait déjà reconnaître une double fonction : - un site de tourisme social de proximité et d accueil des publics urbains, - un grand équipement naturel des métropoles d équilibre.» 3 La période a donc vu l ancrage progressif du Parc Naturel de Saint Amand- Raismes mais aussi la création d Espace Naturel Régional, outil d ingénierie et de réflexion régional sur la gestion des sites naturels (1978) qui est venu épauler la structure de gestion existante dans ses divers projets. Evolution de l organisation des Parcs Naturels Régionaux dans la région Nord-Pas de Calais En 1986, à l occasion de la révision de la charte du Parc de Raismes Saint-Amand deux territoires se sont rajoutés dans le cadre de la création d un Parc Naturel Régional unique: l Audomarois (Saint-Omer), le Boulonnais (littoral et arrière pays). C est ensuite en 1998, à nouveau au moment de la révision de la charte, que ces trois territoires se sont séparés en trois entités distinctes avec leur propre syndicat de gestion et surtout leur propre Charte et qu un nouveau PNR a vu le jour en Avesnois. Ces quatre entités ayant toujours recours à Espace Naturel Régional, garant d un réflexion commune et d une identité régionale conservée. En 2000, la fusion des parcs de l Audomarois et du Boulonnais en un seul PNR «Cap et Marais d Opale» fixe les limites des 3 PNR que l on connaît actuellement. D autre part, Espace Naturel Régional, qui regroupait les PNR de la région ainsi que le Centre Régional de Ressources Génétiques (CRRG) et l Observatoire de l Environnement Littoral et Marin (OELM) de Wimereux, est passé en 2003 d un statut associatif à celui de syndicat mixte en resserrant ses compétences sur les 3 Parcs Naturels Régionaux. Depuis la création du Parc de Saint Amand Raismes jusqu au PNR Scarpe Escaut le territoire concerné s est élargi regroupant aujourd hui 48 communes adhérentes et 12 communes associées. La dernière charte date de 1998 et sert de fondement à l action du parc jusque L évolution des textes législatifs et les nouveaux enjeux territoriaux ont favorisé la création de nouvelles missions (paysage, agri-environnement, eau ) et la recherche d une 3 Charte du Parc Naturel Régional Scarpe Escaut, Objectif 2008,Rapport JB Mignien Septembre

13 coopération transfrontalière avec la région wallonne à travers le Parc naturel Transfrontalier du Hainaut (regroupant le PNR Scarpe Escaut et le Parc Naturel des Plaines de l Escaut). b-un Parc très urbanisé avec trois entités territoriales fortes 4 Avec sa population de habitants sur un territoire de ha, le Parc Naturel Régional Scarpe Escaut apparaît comme un territoire très urbanisé en comparaison des autres parcs français. Cependant, sa proximité des métropoles de Lille, Valenciennes et Douai et ses différentes caractéristiques patrimoniales en font un territoire à préserver : - un territoire d eau, de milieux humides et forestiers ; - une forte richesse biologique - des entités paysagères diversifiées - un territoire marqué par les activités rurales et industrielles - un patrimoine bâti identitaire. A travers la charte, on voit en réalité apparaître trois territoires aux caractéristiques et enjeux cohérents. - au centre, le cœur de nature est une vaste dépression humide couvrant ha de milieux écologiquement riches et divers : forêts, réserves biologiques, sites inscrits en ZNIEFF - au Nord, la campagne habitée présente un territoire rural, façonné par l activité agricole et caractérisé par la présence de villages-rue et un patrimoine bâti rural important. Sa proximité des grandes agglomérations urbaines en fait un lieu où l arrivée de nouveaux habitants oblige à une maîtrise de l urbanisation. - au Sud de la Plaine de la Scarpe, l Arc minier a été une terre d immigration et le siège d une extraction minière et d une industrie florissante qui ont modelé le territoire et les mentalités. Il est donc marqué par ce passé industriel mais aussi par la présence d une population dense et de milieux naturels inscrits. c-cinq grandes vocations pour le projet de territoire Les 5 grandes vocations du parc qui constituent le canevas de la Charte sont donc des réponses à un territoire qu il faut à la fois préserver et développer : - Le Parc, territoire d accueil ; - Le parc, territoire exemplaire ; - Le parc, territoire diversifié ; - Le parc, territoire mobilisé ; - Le parc, territoire ouvert. 3) La structure de gestion du Parc : le Syndicat Mixte du PNR Scarpe Escaut Située dans la forêt de Raismes Saint-Amand, sur le site du Luron, l équipe de gestion du Parc Naturel Régional Scarpe Escaut anime le projet de territoire à travers différentes missions thématiques. Il y en a actuellement dix : L équipe de direction ; La mission ressource naturelle : - suivi scientifique et élaboration des plans de gestion - gestion des sites naturels 4 Ce paragraphe a été adapté à partir de la Charte du PNR Scarpe Escaut : objectif 2008 rédigée en JB Mignien Septembre

14 - patrimoine arboré La mission gestion de l eau : - animation du SAGE Scarpe Aval - Ressource en eau - Plans de gestion des cours d eau La mission agriculture-environnement : - valorisation des filières et produits agricoles - mesures agri-environnementales La mission paysage et aménagement : - valorisation du patrimoine bâti - suivi et avis sur les procédures d urbanisme, études d impact La mission tourisme et communication : - gestion de la randonnée - tourisme durable - communication-presse - documentation phototèque La mission éducation à l environnement-culture - appui aux projets éducatifs innovants - animation auprès des scolaires en milieu naturel ou sur la valorisation du patrimoine. La mission gestion et animation des équipements du Parc - gestion des différents sites d accueil du PNR Scarpe Escaut : camping, gîtes, centre d éducation et de loisirs d Amaury, maison de la forêt. La mission cartographie-évaluation-sig - évaluation de la mise en œuvre de la charte - suivi des évolutions du territoire - informatique en réseau - cartographie - bases de données Le pôle administratif et financier - gestion des finances du Parc - gestion des ressources humaines - secrétariat Le stage d étude que j ai effectué s est déroulé dans le cadre de la mission Cartographie - SIG et Evaluation B/ La mission Cartographie Evaluation et SIG 1) Origines de la mission La première étape du SIG au Parc Naturel Régional Scarpe Escaut, comme dans les autres PNR de la région, avait eu lieu en collaboration avec SIGALE, plate-forme SIG du conseil régional Nord Pas de Calais. Ainsi chaque PNR s est doté d un poste unique SIG alimenté par les données de SIGALE. Le PNR avait donc à disposition les données concernant directement son territoire, et devenait ainsi indépendant en terme de cartographie, d analyse spatiale avec la possibilité de créer ses propres données. Le SIG a vu ensuite son importance grandir jusqu à constituer un outil à part entière au sein de la mission cartographie, évaluation et SIG. Parallèlement de nouveaux besoins ont poussé le Parc à acheter de nouvelles licences logicielles SIG pour doter deux missions de cet outil. JB Mignien Septembre

15 2) Des missions techniques et thématiques pour appuyer tous les projets du PNR. Cette mission est actuellement composée de deux personnes à temps plein dont les principales fonctions sont aussi bien liées à la gestion des bases de données géographiques, la réalisation de documents cartographiques ou le suivi du territoire. Dans la charte du Parc, ses missions liées au SIG sont essentiellement consignées dans l orientation «organiser la connaissance du territoire et sa diffusion», à travers 2 mesures que sont : - organiser la connaissance au service de l action : il s agit de l utilisation, l actualisation et l enrichissement des banques de données mais aussi de l action d évaluation (évolutions spatiales du territoire, indicateurs, occupation du sol) - diffuser, porter à connaissance à travers les atlas communaux. De façon plus concrète, ses fonctions sont de : - assurer une veille technologique (échange de savoir-faire, nouveaux outils, ); - observer sur le terrain (traduction des inventaires de terrain en bases de données); - élaborer des bases de données spécifiques (tourisme, patrimoine bâti, agriculture, ); - suivre l évolution du territoire (par approches thématiques, pour des conseils sur des sites précis, ); - diffuser la connaissance (atlas communaux, touristique, du SAGE Scarpe Aval); - mettre à disposition des fonds cartographiques de référence (documents IGN, cadastre, POS/PLU, images orthorectifiées, images satellites). - suivre la mise en œuvre de la charte (tableau de bord et bilan d activités annuels, évaluation à mi parcours de la charte ); La mission est également responsable du réseau et de la maintenance informatique du Parc. 3) sur plusieurs territoires qui se chevauchent. Ces différents travaux sont essentiellement menés sur deux territoires. La mission est responsable de la collecte et création de données couvrant toutes les communes adhérentes et associées du Parc Naturel Régional Scarpe Escaut. D autre part, étant donné la compétence de la mission Eau dont un poste est entièrement consacré à l animation du Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) Scarpe Aval, la mission SIG cartographie évaluation a un rôle de centralisateur des données sur ce territoire, qui a eu lieu notamment lors de la première phase d Etat des lieux. Parallèlement, les orientations de la charte prônant un renforcement de la coopération transfrontalière dans le cadre du Parc Naturel transfrontalier du Hainaut amènent la mission à travailler avec le Parc naturel des plaines de l Escaut pour la création d atlas transfrontaliers. Enfin, la mission vient parfois en appui à d autres structures pour la mise en œuvre du SIG et de la cartographie. C est le cas par exemple de la collaboration qu elle mène avec l association Bassin Minier Unesco qui porte le projet d inscription de l ancien bassin charbonnier au Patrimoine Mondial de l UNESCO. 4) Configuration et moyens matériels actuels D un point de vue informatique général, tous les employés du PNR sont équipés d ordinateurs avec les principaux logiciels de bureautique Microsoft et connectés sur le réseau informatique. Seuls quelques ordinateurs restent déconnectés. JB Mignien Septembre

16 Le schéma suivant montre un résumé de la configuration matérielle SIG du PNR Scarpe Escaut. En réalité c est la mission SIG qui pilote l activité SIG, les autres licences se trouvant dans deux autres missions pour la réalisation de travaux spécifiques directement liés à leurs thématiques. Elles peuvent d ailleurs s appuyer sur la mission SIG pour des conseils techniques et l acquisition de données de référence. Fig. 2 : Organisation matérielle du SIG au PNR Scarpe Escaut ; réal. JB MIGNIEN 2004 En terme de données, le PNR utilise les principaux fonds géographiques de référence (cadastre, IGN, ), les données qu il crée en interne, les données qu il acquiert par le biais de prestataires ou encore les données mises à disposition par les partenaires extérieurs. Il est responsable ensuite de leur organisation et diffusion. Même si le détail des données sera plus développée dans le seconde partie du mémoire le graphique suivant permet de voir de façon globale l activité de la mission Cartographie Evaluation SIG en terme de gestion et structuration des données. JB Mignien Septembre

17 des métadonnées SIG pour le Parc Naturel régional Scarpe Escaut Fig.3 : Le SIG du PNR Scarpe Escaut, fonctionnement technique ; réal. Mission Cartographie Evaluation SIG/PNR Scarpe Escaut JB Mignien Septembre

18 C/ Ma mission au sein du Parc Naturel Régional Scarpe Escaut. 1) Contexte du stage : Un SIG en développement qui a besoin de renforcer ses bases. Le pendant de cette montée en puissance a été le besoin de mettre en place une gestion stricte des données afin d éviter des lourdeurs de gestion courante des données et de faciliter le partage de celles-ci aussi bien en interne qu en externe. En effet, arrivé à un seuil quantitatif critique, une organisation devient nécessaire pour éviter les problèmes suivants : - l utilisation de données obsolètes ou de mauvaise qualité équivalent en quelque sorte à diffuser de l information «fausse» ; - ne plus connaître la valeur intrinsèque des données et donc perdre l information. Ce point est particulièrement important dans le long terme car on doit pouvoir connaître l origine d une donnée et la comprendre. - Les deux premiers points amènent donc à ce dernier qui est la perte de temps dans la gestion courante des données. Le temps passé à vérifier si une donnée est valide ou à retracer sa généalogie peut en effet se révéler considérable et être source de découragement pour les gestionnaires de ces données. Le Parc Naturel Régional Scarpe Escaut se trouve aujourd hui confronté à ces trois problèmes et risque de l être rapidement encore plus étant donné les éléments suivants : - la multiplication des utilisateurs internes du SIG ; - l arrivée de projets nécessitant une gestion stricte et claire des données : site cartographique web interactif (fin 2004) - la création de nouvelles données sur les autres territoires d étude : Parc Naturel Transfrontalier du Hainaut, SAGE Scarpe Aval - De plus en plus d acteurs extérieurs demandeurs d échange de données SIG étant donné la progression de ces outils dans les collectivités territoriales - La nécessité de pouvoir diffuser de la donnée géographique fiable aussi bien en interne qu en externe. - ; Une étude menée par un prestataire extérieur en 2001 avait abouti à une proposition d organisation technique et thématique des données. La création d un outil de saisie de métadonnées au sein de l espace Naturel Régional en 2002 devait permettre une meilleure traçabilité des données. Malheureusement, ces deux éléments n ont pas eux de suite pour des raisons de temps, de financements mais surtout car les solutions apportées n étaient pas adaptées aux besoins du moment. 2) Les objectifs à atteindre. Les objectifs initiaux de mon stage étaient donc la : - Validation du modèle proposé par le prestataire qui avait été contacté dans le cadre de la réflexion sur la réorganisation des données SIG, et adaptation si nécessaire, - Réalisation de jeux tests pour la mise en place de la nouvelle organisation, - Refonte des données et mise en place de la nouvelle organisation pour les lots validés, - Adaptation et renseignement de la base de métadonnées, - Réalisation de cartographies standard afin d initier la constitution d une cartothèque, - Participation au lancement du projet de cartographie interactive JB Mignien Septembre

19 Après une redéfinition des orientations, un premier de travail de réflexion sur la possible réorganisation des bases de données SIG et la volonté d un travail réaliste, le stage s est finalement orienté sur les deux objectifs généraux suivants : - Proposer une structuration thématique et technique des données en adaptant ou rejetant les solutions proposées par la société prestataire: Cela signifie de proposer une organisation qui permette de retrouver rapidement et de façon fiable une donnée dans une configuration technique simple et efficace. - Travailler sur la généalogie des données à travers la création de métadonnées, pour l instant minimes au Parc Naturel Régional Scarpe Escaut. - Proposer un système de diffusion des données aux partenaires ou prestataires extérieurs, mais aussi promouvoir la diffusion interne des données. Les deux premiers objectifs vont en réalité de pair et constituent la base de la gestion des données SIG. Il n est en effet pas possible de travailler sur la généalogie des données avant de proposer une réorganisation thématique des données. Dans le sens inverse, il semble difficile de ne pas s attarder sur l origine des données et leur signification lors de la réorganisation thématique des données. Le troisième objectif va déjà au delà de la gestion courante des données puisqu il participe au partage des données. Si on reprend le graphique de fonctionnement du SIG au PNR Scarpe Escaut, mon action se situait à la fois au niveau de la flèche cyclique «Structuration des données suivant le MCD de la BD SIG» de la partie Acquisition des données mais aussi de la «diffusion du catalogue de données SIG du Parc» de la partie échange de données. 3) Une démarche méthodologique similaire pour les deux phases du projet. Mon travail a finalement suivi une méthodologie en deux phases principales : Une première plutôt axée sur l organisation thématique et technique des données. Ce qui revenait à répondre aux questions suivantes : - comment classer les données d un point de vue thématique? - quelle organisation technique adopter pour gérer les données de façon la plus légère possible mais également la plus fiable. - Quelle organisation humaine découlera de ces deux choix La seconde était elle plutôt axée sur la généalogie des données. Elle a donc consisté à proposer et produire un outil permettant de gérer les métadonnées des données SIG. A cet objectif initial est venu s ajouter celui de doter cet outil de fonctions de consultation, dans le but de partager l information sur les données en interne comme en externe. Les deux parties suivantes sont donc calquées sur ces deux phases et suivent le même fil conducteur. J ai en effet essayé d abord de formuler plus précisément le contexte et les besoins auxquels je devais répondre, puis j ai développé les phases de réflexion que j ai menées avant d aboutir à un choix technique ou organisationnel, et enfin j ai décrit la solution mise en place à travers ses points forts et ses faiblesses. Ceci dans le but de fournir un travail le plus critique possible. Le graphique présente globalement la méthodologie utilisée lors de ce projet ainsi que le temps consacré aux différentes phases du projet JB Mignien Septembre

20 des métadonnées SIG pour le Parc Naturel régional Scarpe Escaut Fig.4 : méthodologie globale de travail menée durant le stage ; Réal :JB MIGNIEN 2004 JB Mignien Septembre

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique I. Présentation générale du contexte : Afin de faciliter aux aménageurs, aux décideurs et au grand public l accès

Plus en détail

Le websig FFRandonnée :

Le websig FFRandonnée : Le websig FFRandonnée : un outil de référence dédié à la gestion des itinéraires de randonnée De nouvelles compétences à acquérir pour les bénévoles Outils ESRI utilisés : ArcGIS Desktop Standard ArcGIS

Plus en détail

Un outil de gestion de l information spatiale : les SIG Les SIG, finalement c est quoi?

Un outil de gestion de l information spatiale : les SIG Les SIG, finalement c est quoi? Un outil de gestion de l information spatiale : les SIG Les SIG, finalement c est quoi? Guillaume Fantino CNRS-ENS / Environnement, Villes, Société Observatoire des Sédiments du Rhône Plan: Informations

Plus en détail

Information géographique: mode d'emploi!

Information géographique: mode d'emploi! Information géographique: mode d'emploi! " Comment décrire et documenter ses données? " Journées d animation CIGAL ~ 19 avril 2012 Maison de la Région Alsace Strasbourg Amphithéâtre Rez-de-chaussée Qu

Plus en détail

Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation

Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation Décembre 2013 Mission Bassin Minier décembre 2013 Page 2 Préambule Depuis 1982, le

Plus en détail

ABIES SIG & Cartographie

ABIES SIG & Cartographie ABIES SIG & Cartographie Novembre 2013 Des outils et des documents de communication incontournables ABIES 7, avenue du Général Sarrail 31290 Villefranche-de-Lauragais Tél. : 05 61 81 69 00 Fax : 05 61

Plus en détail

La géomatique au service des archives 10 ans d expérience dans les collectivités Havraises

La géomatique au service des archives 10 ans d expérience dans les collectivités Havraises La géomatique au service des archives 10 ans d expérience dans les collectivités Havraises Nicolas de Soyres Ville du Havre Communauté de l agglomération havraise 2 Un SIG mutualisé Créé en 1991 Une équipe

Plus en détail

Etude d opportunité pour la coproduction d une base de données régionale du foncier à vocation économique

Etude d opportunité pour la coproduction d une base de données régionale du foncier à vocation économique Etude d opportunité pour la coproduction d une base de données régionale du foncier à vocation économique Réunion de présentation : 28 octobre 2015 IETI Consultants 17 boulevard des Etats-Unis - F-71000

Plus en détail

Qu'est-ce que la bourse foncière forestière de l Ardèche?

Qu'est-ce que la bourse foncière forestière de l Ardèche? Qu'est-ce que la bourse foncière forestière de l Ardèche? Vous êtes un propriétaire forestier privé ou public? ou vous envisagez de le devenir? Vous souhaitez vendre, échanger ou acheter des parcelles

Plus en détail

Mise en place d une politique de gestion des dépendances vertes départementales. SIG 2006 1 Cabinet Pierre GRILLET cabinetpierregrillet@orange.

Mise en place d une politique de gestion des dépendances vertes départementales. SIG 2006 1 Cabinet Pierre GRILLET cabinetpierregrillet@orange. Mise en place d une politique de gestion des dépendances vertes départementales SIG 2006 1 Cabinet Pierre GRILLET Sommaire Introduction : présentation du Cabinet Pierre GRILLET 1. Définition de l étude

Plus en détail

Septième rencontre du réseau de référents Mardi 20 juin 2006

Septième rencontre du réseau de référents Mardi 20 juin 2006 Septième rencontre du réseau de référents Mardi 20 juin 2006 ductiondémarche de déploiement... Volonté de passer «d un SIG centralisé à un SIG coopératif» --> partager l Information Géographique avec les

Plus en détail

Une participation volontaire des organismes de formation

Une participation volontaire des organismes de formation LES PRINCIPES CLES DE LA DEMARCHE QUALITATIVE D ACCUEIL EN FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE Une participation volontaire des organismes de formation Sur la base du volontariat et dans le cadre d un engagement

Plus en détail

Note de présentation de la charte du Parc naturel régional de Brière soumis à enquête publique

Note de présentation de la charte du Parc naturel régional de Brière soumis à enquête publique Note de présentation de la charte du Parc naturel régional de Brière soumis à enquête publique 1. Responsable du projet Le syndicat mixte du Parc naturel régional de Brière Centre administratif Ile de

Plus en détail

Scenario pour un Observatoire de la biodiversité de Midi-Pyrénées

Scenario pour un Observatoire de la biodiversité de Midi-Pyrénées Scenario pour un Observatoire de la biodiversité de Midi-Pyrénées Contexte La région Midi-Pyrénées bénéficie d un patrimoine naturel exceptionnel. Il faut toutefois constater un déficit de connaissance

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES PLAN DE COMMUNICATION

CAHIER DES CHARGES PLAN DE COMMUNICATION CAHIER DES CHARGES PLAN DE COMMUNICATION Maître d ouvrage : Syndicat mixte de gestion du Parc naturel régional de Camargue Objet de la consultation : Passation d'une commande pour prestation de services

Plus en détail

1. Processus management et stratégie. Retour

1. Processus management et stratégie. Retour Retour Les principales fonctions du Siège social sont définies suivant un ensemble de processus dont la responsabilité est assurée par le Directeur Général de l Association. La mise en œuvre des activités

Plus en détail

Gé Aucame - Outil de suivi des projets de logement des PLH Guide d utilisation

Gé Aucame - Outil de suivi des projets de logement des PLH Guide d utilisation Gé Aucame - Outil de suivi des projets de logement des PLH Guide d utilisation Rédacteurs V1 - Août 2014 Julien RAVENEL / Soazig VANNIER Objectifs de l application Le Programme Local de l Habitat (PLH),

Plus en détail

Intégration du référentiel hydrographique Bd Carthage dans le Système d Information de l agence de l eau Adour Garonne

Intégration du référentiel hydrographique Bd Carthage dans le Système d Information de l agence de l eau Adour Garonne Intégration du référentiel hydrographique Bd Carthage dans le Système d Information de l agence de l eau Adour Garonne point de vue sur l importance attributaire d un référentiel 1 Plan de la présentation

Plus en détail

Marchés publics, restauration collective et circuits courts

Marchés publics, restauration collective et circuits courts Marchés publics, restauration collective et circuits courts Réponse à l appel à propositions d actions de transfert des projets financés dans le cadre du Réseau rural français Intitulé du projet Marchés

Plus en détail

Cahier des charges de l application visant à effectuer un suivi de consommation énergétique pour les communes. Partenaires du projet :

Cahier des charges de l application visant à effectuer un suivi de consommation énergétique pour les communes. Partenaires du projet : Cahier des charges de l application visant à effectuer un suivi de consommation énergétique pour les communes Partenaires du projet : 1 Sommaire A) Contexte... 3 B) Description de la demande... 4 1. Les

Plus en détail

ANNEXES A LA DELIBERATION

ANNEXES A LA DELIBERATION 3 ANNEXES A LA DELIBERATION 4 Annexe 1 : Organisation des Etats généraux Structuré par le dialogue entre les parties prenantes, le processus de concertation des Etats Généraux sera continu et se prolongera

Plus en détail

RAPPORT MAIRIE PARIS. Ville de Paris. Interview du 14 Février 2013 avec Richard Malachez, Chef du Bureau des Projets Patrimoniaux et Géographiques.

RAPPORT MAIRIE PARIS. Ville de Paris. Interview du 14 Février 2013 avec Richard Malachez, Chef du Bureau des Projets Patrimoniaux et Géographiques. Ville de Paris Interview du 14 Février 2013 avec Richard Malachez, Chef du Bureau des Projets Patrimoniaux et Géographiques. Mail : richard.malachez@paris.fr Tel : 01 43 47 62 96 Organisme d accueil Présentation

Plus en détail

Le SIG du Calvados et les géoservices : une diffusion large et gratuite de l information géographique

Le SIG du Calvados et les géoservices : une diffusion large et gratuite de l information géographique Le SIG du Calvados et les géoservices : une diffusion large et gratuite de l information géographique Initiative analysée (monographie) dans le cadre du projet IRIS; Rédigée par Emmanuel Vandamme publié

Plus en détail

6ème Assemblée des utilisateurs du CRAIG 2 décembre 2014

6ème Assemblée des utilisateurs du CRAIG 2 décembre 2014 6ème Assemblée des utilisateurs du CRAIG 2 décembre 2014 Atelier 4 : Numérisation des documents d'urbanisme Présentation des prescriptions nationales pour la dématérialisation des documents d urbanisme

Plus en détail

Retour d expériences sur le volet géomatique des programmes de connaissances menés par l Agence des aires marines protégées

Retour d expériences sur le volet géomatique des programmes de connaissances menés par l Agence des aires marines protégées Retour d expériences sur le volet géomatique des programmes de connaissances menés par l Agence des aires marines protégées Agence des AMP Réflexions sur les programmes CARTHAM et MEDSEACAN Bilan et perspectives

Plus en détail

Contexte et problématique de départ :

Contexte et problématique de départ : Défi 2 Pour une production et une consommation responsables Objectif 5 Promouvoir une gestion territoriale des emplois et des compétences à l échelle du Pays Action 10 Education permanente au Développement

Plus en détail

L INFORMATION GEOGRAPHIQUE

L INFORMATION GEOGRAPHIQUE Champs sur Marne ENSG/CERSIG Le 19-nove.-02 L INFORMATION GEOGRAPHIQUE Archivage Le Système d information géographique rassemble de l information afin de permettre son utilisation dans des applications

Plus en détail

EXEMPLE DU MARAIS AUDOMAROIS

EXEMPLE DU MARAIS AUDOMAROIS EXEMPLE DU MARAIS AUDOMAROIS Maud Kilhoffer, Chargée de mission Développement et Aménagement Animation du Contrat de Marais et des reconnaissances internationales Ramsar et Réserve de biosphère. Animation

Plus en détail

Projet de système d information géographique partagé pour la gestion intégrée de l Estuaire de Seine (partie aval)

Projet de système d information géographique partagé pour la gestion intégrée de l Estuaire de Seine (partie aval) Valor IG IFREMER Nantes 21.03.2006 Ensemble, comprendre l estuaire Appel à projets pour un développement équilibré des territoires littoraux par une gestion intégrée des zones côtières GIZC Projet de système

Plus en détail

Dossier de presse L'archivage électronique

Dossier de presse L'archivage électronique Dossier de presse L'archivage électronique Préambule Le développement massif des nouvelles technologies de l information et de la communication (TIC) a introduit une dimension nouvelle dans la gestion

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'ÉNERGIE. PLAN D ACTIONS POUR LA SECURITE DU SYSTEME FERROVIAIRE 9 septembre 2014

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'ÉNERGIE. PLAN D ACTIONS POUR LA SECURITE DU SYSTEME FERROVIAIRE 9 septembre 2014 MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'ÉNERGIE PLAN D ACTIONS POUR LA SECURITE DU SYSTEME FERROVIAIRE 9 septembre 2014 La sécurité ferroviaire demande de réinterroger périodiquement

Plus en détail

REMISE DES MANIFESTATION D'INTERET AVANT LE 4 DECEMBRE 2012

REMISE DES MANIFESTATION D'INTERET AVANT LE 4 DECEMBRE 2012 REGION POITOU-CHARENTES GESTION DE LA FUTURE RESERVE NATURELLE REGIONALE DU BOCAGE DES ANTONINS APPEL A MANIFESTATION D'INTERET CAHIER DES CHARGES REGION POITOU-CHARENTES 15 rue de l'ancienne Comédie 86000

Plus en détail

Le Parc naturel régional des SIG. Restructuration d un SIG et diffusion des données dans le cadre de la directive Inspire

Le Parc naturel régional des SIG. Restructuration d un SIG et diffusion des données dans le cadre de la directive Inspire SIG Restructuration d un SIG et diffusion des données dans le cadre de la directive Inspire Comment utiliser la directive Inspire à l échelle d un SIG historique pour en assurer la refonte? Claire Devaud

Plus en détail

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES 1 FINALITÉ 1 Soutien à la communication et aux relations internes et externes L assistant facilite la communication à tous les niveaux (interpersonnel,

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

Note de contexte relative aux propositions de modifications du plan de développement Programme Leader Terres Romanes en Pays Catalan

Note de contexte relative aux propositions de modifications du plan de développement Programme Leader Terres Romanes en Pays Catalan Note de contexte relative aux propositions de modifications du plan de développement Programme Leader Terres Romanes en Pays Catalan Terres Romanes en Pays Catalan est porteur, en partenariat avec le Pnr

Plus en détail

LICENCE AMENAGEMENT, URBANISME ET DEVELOPPEMENT TERRITORIAL

LICENCE AMENAGEMENT, URBANISME ET DEVELOPPEMENT TERRITORIAL LICENCE AMENAGEMENT, URBANISME ET DEVELOPPEMENT TERRITORIAL Mention : Géographie et aménagement skin.:program_main_bloc_presentation_label Dans la mesure où il n existe pas de mention de licence aménagement

Plus en détail

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement 1 Contexte et objectifs

Plus en détail

Projet de référencement et de valorisation des développements internes

Projet de référencement et de valorisation des développements internes Projet de référencement et de valorisation des développements internes Réunion du 23 octobre 2007 Ce projet a pour objectif de répondre à un besoin croissant de valorisation de la production scientifique

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES Dispositif : USAGES NUMERIQUES (7.2.C) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter l usage des services numériques. 1. Actions éligibles :

Plus en détail

Utilisation de Moodle pour le tutorat de formation en environnement et aménagement Le cas du Campus numérique ENVAM

Utilisation de Moodle pour le tutorat de formation en environnement et aménagement Le cas du Campus numérique ENVAM Utilisation de Moodle pour le tutorat de formation en environnement et aménagement Le cas du Campus numérique ENVAM Hélène Podvin Ingénieur pédagogique ENVAM CIRM-Université de Rennes 1 Campus de Beaulieu

Plus en détail

Les Parcs naturels régionaux

Les Parcs naturels régionaux Les Parcs naturels régionaux Des collectivités territoriales engagées pour la préservation de la biodiversité Thierry MOUGEY - Fédération des PNR de France DÉFINITION D UN PARC NATUREL RÉGIONAL Peut être

Plus en détail

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN (approuvée par le 8 ème congrès français de la nature 26 mai 2008) L Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) est le plus important

Plus en détail

UNITE MIXTE DE RECHERCHE N 6575 Archéologie et territoires

UNITE MIXTE DE RECHERCHE N 6575 Archéologie et territoires UNITE MIXTE DE RECHERCHE N 6575 Archéologie et territoires ECOLE THEMATIQUE Système d Information à Référence Spatiale et Archéologie Tours - 8/13 septembre 2003 CONFERENCE Patriarche par F. Faucher et

Plus en détail

Groupe de travail. compétences Réunion 4. 8 décembre 2011

Groupe de travail. compétences Réunion 4. 8 décembre 2011 Groupe de travail Vers une cartographie interactive des métiers et des compétences Réunion 4 8 décembre 2011 Partenaires présents D.Anglaret DireccteIledeFrance P.Henry DireccteIledeFrance F.Suarez MDEMVS

Plus en détail

Le saviez-vous? LA FORÊT FRANÇAISE PRÉSENTATION DE L'IFN ACTUALITÉS PRODUITS ET SERVICES ACTIVITÉS THÉMATIQUES DONNÉES ET RÉSULTATS Nouveautés

Le saviez-vous? LA FORÊT FRANÇAISE PRÉSENTATION DE L'IFN ACTUALITÉS PRODUITS ET SERVICES ACTIVITÉS THÉMATIQUES DONNÉES ET RÉSULTATS Nouveautés L IFN vient de mettre en ligne une nouvelle version de son site Internet contenant encore plus d informations, disponibles en téléchargement gratuit. Nouveautés Le site Internet de l IFN : une mine de

Plus en détail

Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration)

Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration) Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration) Introduction : La proposition de créer un groupe de travail sur l entrepreneuriat

Plus en détail

Préparation des chantiers en zones humides

Préparation des chantiers en zones humides Fiche méthodologique n 1: Préparation des chantiers en zones humides? Introduction Les préconisations de cette fiche sont issues des réunions de concertations organisées à Auxonne et Villeneuve-lès- Maguelone

Plus en détail

Mise en place d'une chaîne de production raster multi-échelles

Mise en place d'une chaîne de production raster multi-échelles 25 Février 2014 Thierry Boch tboch@esrifrance.fr Mise en place d'une chaîne de production raster multi-échelles FranceRaster Programme FranceRaster v4 Le produit "France Raster", coédition Esri France

Plus en détail

N 2. Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales

N 2. Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales 82, bd des Batignolles - 75017 Paris - FRANCE Tél. : +33 (0)1 53 42 35 35 / Fax : +33 (0)1 42 94 06 78 Web : www.carrenoir.com N 2 Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales

Plus en détail

SOFT AVOCAT Guide d utilisation

SOFT AVOCAT Guide d utilisation SOFT AVOCAT Guide d utilisation 1 SOFT AVOCAT est un logiciel de gestion automatisée des dossiers des cabinets d avocats qui facilite le suivi de leurs traitements à travers ses différentes composantes.

Plus en détail

Réorganisation du SIG de l'agence en s'appuyant sur une architecture ArcSDE

Réorganisation du SIG de l'agence en s'appuyant sur une architecture ArcSDE Réorganisation du SIG de l'agence en s'appuyant sur une architecture ArcSDE Présentation Cette communication tente appréhender l intérêt de migrer d une organisation SIG classique (mode fichier) en organisation

Plus en détail

i GéoLot Système d Information Géographique CETE Méditerranée Journée technique sur les Systèmes d Information Routier Mardi 10 septembre 2013

i GéoLot Système d Information Géographique CETE Méditerranée Journée technique sur les Systèmes d Information Routier Mardi 10 septembre 2013 Système d Information Géographique CETE Méditerranée Journée technique sur les Systèmes d Information Routier Mardi 10 septembre 2013 Département du Lot Le département Département de la région Midi-Pyrénées

Plus en détail

Processus et services pour le développement du BIM au sein des petites collectivités territoriales. Espelette

Processus et services pour le développement du BIM au sein des petites collectivités territoriales. Espelette Processus et services pour le développement du BIM au sein des petites collectivités territoriales Sommaire Description du projet Contexte Objectifs du projet Scenarii retenus pour le travail collaboratif

Plus en détail

Manuel d utilisation de l outil collaboratif

Manuel d utilisation de l outil collaboratif Manuel d utilisation de l outil collaboratif Réf OCPD-V2 Page 1 / 24 a mis en œuvre un outil collaboratif qui permet de partager des informations entre collaborateurs. Il permet à des utilisateurs travaillant

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble STRATÉGIE PATRIMONIALE DE MISE EN ACCESSIBILITÉ DES ERP Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble COTITA 30-01-15-1 Contexte La Ville de Grenoble : 300 équipements

Plus en détail

Plan d'actions communes inter-instituts

Plan d'actions communes inter-instituts Plan d'actions communes inter-instituts AFSSET, INERIS, INRETS, InVS, IRSN "Les instituts d'expertise nationaux face aux évolutions de la gouvernance des activités et situations à risques pour l'homme

Plus en détail

L approche Bases de données

L approche Bases de données L approche Bases de données Cours: BD. Avancées Année: 2005/2006 Par: Dr B. Belattar (Univ. Batna Algérie) I- : Mise à niveau 1 Cours: BDD. Année: 2013/2014 Ens. S. MEDILEH (Univ. El-Oued) L approche Base

Plus en détail

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Mémoire intitulé : «Le patrimoine bâti : une autre approche» Présenté par : Le Service d aide-conseil

Plus en détail

Document d accompagnement pour le référentiel national du C2i niveau 2 Métiers de l environnement et de l aménagement durables

Document d accompagnement pour le référentiel national du C2i niveau 2 Métiers de l environnement et de l aménagement durables Document d accompagnement pour le référentiel national du C2i niveau 2 Métiers de l environnement et de l aménagement durables A - Compétences générales et transversales liées à l exercice des métiers

Plus en détail

Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche de stage en entreprise. étude et la formation prépar

Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche de stage en entreprise. étude et la formation prépar En région Rhône-Alpes, les établissements préparant au BTS GPN rythment leur formation par des périodes de stages. Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche

Plus en détail

Assistance à maîtrise d ouvrage pour le choix d un nouveau système de synchronisation

Assistance à maîtrise d ouvrage pour le choix d un nouveau système de synchronisation Assistance à maîtrise d ouvrage pour le choix d un nouveau système de synchronisation Cahier des charges Page 1 sur 6 Sommaire 1. Objectif et contexte de la consultation 3 1.1. Objectif de la consultation

Plus en détail

Charte de Partenariat Cigale

Charte de Partenariat Cigale Charte de Partenariat Cigale Entre : L association Pôle Numérique Le Rhovalparc Alixan 1, avenue de la Gare Allée B B.P. 15155 26958 VALENCE CEDEX 9 (Ci-après appelée «PÔLE NUMÉRIQUE») Et : (Ci-après appelé

Plus en détail

Messagerie collaborative et unifiée de l Inra

Messagerie collaborative et unifiée de l Inra Messagerie collaborative et unifiée de l Inra Prestation d expertise et d assistance à maitrise d ouvrage pour la conception d un nouveau service. Page 1 sur 7 SUIVI DES MODIFICATIONS Version Eléments

Plus en détail

Groupe de travail «TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION» Réunion du 26 janvier 2006. L archivage électronique

Groupe de travail «TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION» Réunion du 26 janvier 2006. L archivage électronique Département Administration et Gestion Communale AP/DB N 11 Paris, le 25 janvier 2006 Groupe de travail «TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION» Réunion du 26 janvier 2006 L archivage électronique

Plus en détail

Mise en place d une base de données géoréférencées: outil d aide à la décision pour la protection des prises d eau

Mise en place d une base de données géoréférencées: outil d aide à la décision pour la protection des prises d eau Mise en place d une base de données géoréférencées: outil d aide à la décision pour la protection des prises d eau Contexte Exigences croissantes en matière de qualité et de sécurité d approvisionnement

Plus en détail

ET SI COMMUNES ET ENTREPRISES COLLABORAIENT?

ET SI COMMUNES ET ENTREPRISES COLLABORAIENT? Accueil de jour de la petite enfance ET SI COMMUNES ET ENTREPRISES COLLABORAIENT? Propositions en vue d un partenariat public privé pour la mise en place de crèches et garderies Lausanne Région Août 2002

Plus en détail

Aubépine 2 ter rue Général Nicolet - 35200 RENNES Tel : 02 23 30 43 44 - fax : 02 23 30 43 45 - www.aubepine.fr

Aubépine 2 ter rue Général Nicolet - 35200 RENNES Tel : 02 23 30 43 44 - fax : 02 23 30 43 45 - www.aubepine.fr 1 Formations 2014 2 Sommaire Diagnostic de l arbre... 3 Gérer les arbres de parc... 4 Gérer les vieux arbres... 5 SIG : Equiper ou pas ma commune?... 6 Mettre en place un SIG pour les espaces verts...

Plus en détail

Manuel Qualité Service d Information Géographique

Manuel Qualité Service d Information Géographique Pôle Infrastructures et Ressources Direction des Ressources PRESENTATION DU SERVICE, DES ACTIVITES ET DU PRODUIT 2 DOMAINE D APPLICATION DU SYSTEME QUALITE 3 ORGANIGRAMMES 3 ORGANIGRAMME DE LIMOGES METROPOLE

Plus en détail

METHODOLOGIE DE MISE EN ŒUVRE DU SIG A LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE PLAINE COMMUNE

METHODOLOGIE DE MISE EN ŒUVRE DU SIG A LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE PLAINE COMMUNE METHODOLOGIE DE MISE EN ŒUVRE DU SIG A LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE PLAINE COMMUNE Intervenant: Dominique LUIS1 SOMMAIRE Introduction Les étapes du projet L étude d opportunité L étude de faisabilité

Plus en détail

du point de vue organisationnel

du point de vue organisationnel La mise en œuvre du Records Management au sein de l Administration l valaisanne du point de vue organisationnel Association des archivistes suisses Journée professionnelle 2010 Un travail préalable d organisation

Plus en détail

Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion

Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

SYNTHESE DE L ENQUETE DE SATISFACTION sur la qualité de l accueil et sur les services des bibliothèques Doc INSA et les Humanités

SYNTHESE DE L ENQUETE DE SATISFACTION sur la qualité de l accueil et sur les services des bibliothèques Doc INSA et les Humanités SYNTHESE DE L ENQUETE DE SATISFACTION sur la qualité de l accueil et sur les services des bibliothèques Doc INSA et les Humanités Synthèse des résultats de l enquête menée par le Groupe accueil des bibliothèques

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management de la qualité : Industrie, services, santé de l Université d Evry-Vald Essonne - UEVE Vague E 2015-2019

Plus en détail

Questions fonctionnelles

Questions fonctionnelles Questions fonctionnelles Réf. Question fonctionnelle Oui nativement Multilinguisme: Les interfaces homme-machine sont -elles disponibles en QF1 plusieures langues? Si oui, quelles langues? Pour quels modules?

Plus en détail

INFOECO77 Portail de l information économique en Seine-et-Marne

INFOECO77 Portail de l information économique en Seine-et-Marne INFOECO77 Portail de l information économique en Seine-et-Marne octobre 2008 Aujourd hui, la CCI Seine-et-Marne, fortement impliquée dans l observation des entreprises et du développement économique de

Plus en détail

Directive Régionale d Aménagement

Directive Régionale d Aménagement Directive Régionale d Aménagement Développer les fonctions de centralité autour des quartiers de gare Cahier d intentions Septembre 2010 Mise en œuvre du Schéma Régional d Aménagement et de Développement

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

CONSERVATION DES DOCUMENTS ELECTRONIQUES SANS SYSTEME D ARCHIVAGE ELECTRONIQUE

CONSERVATION DES DOCUMENTS ELECTRONIQUES SANS SYSTEME D ARCHIVAGE ELECTRONIQUE Cadre législatif et règlementaire Code du patrimoine Code général des collectivités territoriales Décret n 79-1037 du 3 décembre 1979 modifié relatif à la compétence des services d publics et à la coopération

Plus en détail

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE Charte du réseau «boutique métiers d art» PREAMBULE La FNAA, soutenue par des institutionnels publics, a lancé un réseau de

Plus en détail

JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE UNE MEILLEURE STATISTIQUE AU SERVICE DE LA POLITIQUE MONETAIRE ET DE LA STABILITE FINANCIERE

JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE UNE MEILLEURE STATISTIQUE AU SERVICE DE LA POLITIQUE MONETAIRE ET DE LA STABILITE FINANCIERE JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE UNE MEILLEURE STATISTIQUE AU SERVICE DE LA POLITIQUE MONETAIRE ET DE LA STABILITE FINANCIERE Abdellatif Jouahri Wali de Bank Al-Maghrib Rabat, 20 octobre 2015 1 Je tiens

Plus en détail

Débat sur la transition ENERGETIQUE. Appel à Manifestations d'intérêt pour l organisation de débats citoyens infrarégionaux en Nord - Pas de Calais

Débat sur la transition ENERGETIQUE. Appel à Manifestations d'intérêt pour l organisation de débats citoyens infrarégionaux en Nord - Pas de Calais Débat sur la transition ENERGETIQUE Appel à Manifestations d'intérêt pour l organisation de débats citoyens infrarégionaux en Nord - Pas de Calais Cette démarche s inscrit dans le cadre du débat national

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

Inventaire du patrimoine bâti

Inventaire du patrimoine bâti Conférence ESRI 2011 Inventaire du patrimoine bâti une application mobile d aide au pp recensement Sommaire 1. La démarche d inventaire du patrimoine 2. Le déroulement du projet 3. Démonstration Le projet

Plus en détail

Qu est-ce que ArcGIS?

Qu est-ce que ArcGIS? 2 Qu est-ce que ArcGIS? LE SIG ÉVOLUE Depuis de nombreuses années, la technologie SIG améliore la communication, la collaboration et la prise de décision, la gestion des ressources et des infrastructures,

Plus en détail

Réformes dans la Fonction Publique

Réformes dans la Fonction Publique Réformes dans la Fonction Publique Précisions et propositions supplémentaires I.- Les avancements automatiques Il est précisé que le Gouvernement, en utilisant les termes «peut» ou «peuvent» dans les textes

Plus en détail

Création d un serveur de données l Observatoire du développement rural

Création d un serveur de données l Observatoire du développement rural Méthodes et outils de traitement des données en sciences sociales. Retours d expériences Création d un serveur de données l Observatoire du développement rural Cédric Gendre 1 Résumé : Cet article présente

Plus en détail

Acheter ou louer: Acheter ou louer: du SIG propriétaire au SIG partagé et collaboratif

Acheter ou louer: Acheter ou louer: du SIG propriétaire au SIG partagé et collaboratif Acheter ou louer: Acheter ou louer: du SIG propriétaire au SIG partagé et collaboratif SOMMAIRE DE LA PRESENTATION Vocabulaire Le SIG propriétaire (local) La notion de partage Les enjeux du partage La

Plus en détail

ESPACE DE RENCONTRE AVEC L OEUVRE D ART. Cahier des charges relatif à l aménagement et au fonctionnement. Préambule

ESPACE DE RENCONTRE AVEC L OEUVRE D ART. Cahier des charges relatif à l aménagement et au fonctionnement. Préambule ESPACE DE RENCONTRE AVEC L OEUVRE D ART Cahier des charges relatif à l aménagement et au fonctionnement Préambule Le rectorat de l académie de Lille et la direction régionale des affaires culturelles du

Plus en détail

1 - Informatisation du PCS

1 - Informatisation du PCS FICHE N 25 : LES OUTILS INFORMATIQUES Le développement des outils informatiques laisse entrevoir une possible utilisation de ces derniers dans le cadre de la gestion d un événement de sécurité civile.

Plus en détail

Le modèle européen MoReq mars 2001

Le modèle européen MoReq mars 2001 Le modèle européen MoReq mars 2001 présentation de la version française Marie-Anne Chabin Réunion PIN 01/09/04 1 Model Requirements for the Management of Electronic Records Modèle d exigences pour l organisation

Plus en détail

GIP E BOURGOGNE NOTE D ANALYSE UTILISATION DES DONNEES DE L IGN

GIP E BOURGOGNE NOTE D ANALYSE UTILISATION DES DONNEES DE L IGN NOTE D ANALYSE UTILISATION DES DONNEES DE L IGN 16 05 2014 Sommaire 1. Approche générale 3 1.1 Préambule 3 1.2 La Situation 3 1.2.1 La situation technique 3 1.2.2 La situation juridique 3 1.2.3 La situation

Plus en détail

Université de Caen Basse-Normandie. Génie logiciel TD. Capture et analyse des besoins (correction) Dominique Bourgoin, Grégory Bonnet

Université de Caen Basse-Normandie. Génie logiciel TD. Capture et analyse des besoins (correction) Dominique Bourgoin, Grégory Bonnet Université de Caen Basse-Normandie Département d informatique L3 informatique, Unité INF53 / EI53 Génie logiciel TD. Capture et analyse des besoins (correction) Dominique Bourgoin, Grégory Bonnet Votre

Plus en détail

Politique de sécurité de l information. Adoptée par le Conseil d administration

Politique de sécurité de l information. Adoptée par le Conseil d administration Politique de sécurité de l information Adoptée par le Conseil d administration Le 10 novembre 2011 Table des matières PRÉAMBULE 1. GÉNÉRALITÉS... 3 2. RÔLES ET RESPONSABILITÉS... 4 3. DÉFINITIONS... 8

Plus en détail

Service des Systèmes d Informations

Service des Systèmes d Informations S.I.G Service des Systèmes d Informations Les systèmes d informations représentent les moyens logiciels, matériels, et humains pour permettre aux utilisateurs d'utiliser les ressources informatiques dans

Plus en détail

Utilisation du modèle relationnel pour la gestion des données utilisées par le CEN LR

Utilisation du modèle relationnel pour la gestion des données utilisées par le CEN LR Utilisation du modèle relationnel pour la gestion des données utilisées par le CEN LR Mise en oeuvre du SI sur la plateforme libre Postgresql / Postgis... Mathieu BOSSAERT CEN LR 2007 Les missions d'un

Plus en détail

Fiche de lecture de PFE Guillaume HEMMERTER

Fiche de lecture de PFE Guillaume HEMMERTER 1. INTRODUCTION Les maîtres d ouvrage ou propriétaires de patrimoine immobilier qui s engagent dans la construction ou la rénovation d installations climatiques veulent avoir la certitude d obtenir le

Plus en détail

Contexte général. La situation hydrologique du territoire

Contexte général. La situation hydrologique du territoire L EAU DANS L AUDOMAROIS Crédit Photo www.patrimoines-saint-omer.fr, Albert MILLOT, Albert MILLOT, PNR CMO, Carl Peterolff, Thibault GEORGES, www.labelimage.fr, La voix du Nord Contexte général La situation

Plus en détail