Fiche pédagogique enseignant CHIMIE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fiche pédagogique enseignant CHIMIE"

Transcription

1 Pays Cadre Niveaux Discipline Programme Thème du programme Sujet Roumanie Lycées à section bilingue francophone Classes de XIIe Chimie Curriculum spécifique aux sections bilingues L état d équilibre d un système chimique Approche méthodologique Mettre en place une démarche d investigation (ou une démarche expérimentale) Pré-requis L étude de l oxydoréduction (couples rédox et réaction d oxydoréduction) L étude des réactions acidobasiques La fém (force électromotrice) et la résistance interne d un générateur (physique) Disciplinaires OBJECTIFS Schématiser une pile Analyser la constitution d une pile simple (ion métallique/métal) ; étudier son fonctionnement et ses caractéristiques en circuit ouvert et en circuit fermé Interpréter le fonctionnement d une pile en disposant d une information parmi les suivantes : sens de circulation du courant électrique, f.é.m., réactions aux électrodes, polarité des électrodes ou mouvement des porteurs de charges Utiliser le critère d évolution spontanée pour prévoir le sens du courant dans une pile (si les équilibres chimiques ont été étudiés) Écrire les réactions aux électrodes et relier les quantités de matière des espèces formées ou consommées à l intensité du courant et à la durée de la transformation, dans une pile.

2 Linguistiques Maîtriser le lexique spécifique à l oxydoréduction et à l électrocinétique des générateurs Décrire, présenter les facteurs qui influencent un phénomène Décrire un processus, un phénomène, des transformations Identifier et utiliser les connecteurs logiques pour retracer un raisonnement logique (cause, conséquence) DOCUMENTS Document 1 Fiche professeur et fiche élève pour l activité 1 : une réaction d oxydoréduction simple TP n 10 «transfert d électrons direct» Document 2 Fiche professeur et fiche élève pour activité 2 : Que se passe-t-il si on sépare les 2 couples redox? On construit une pile. TP n 10 «transfert d électrons indirect» Document 3 Fiche professeur et fiche élève pour l activité 3 : Quels sont les facteurs qui influencent la fém d une pile? TP n 10 «facteurs influençant la fém d une pile» Lexique utile OUTILS LINGUISTIQUES spontané mettre en présence un dépôt (déposer) rougeâtre (rouge) une solution ionique

3 électrolyte gélifié une électrode une anode une cathode une demi-pile un pont salin Formes syntaxiques / discursives utiles Prépositions spatiales / sens de circulation : du.. vers. Interprétation d un phénomène La règle, la loi : tournures impersonnelles Les valeurs du présent de l indicatif (présent de vérité générale, verbes d état) Le pronom indéfini : «on» ( «si on change on obtient, on constate que») Les temps du passé (passé composé, imparfait) Les connecteurs logiques de cause, de conséquence SÉQUENCE PEDAGOGIQUE Durée de la séquence : 2h30 en TP-cours, sur 3 cours. Problème scientifique : On montre qu une transformation chimique spontanée impliquant un échange d électrons peut avoir lieu soit en mélangeant les espèces chimiques de deux couples oxydant/réducteur, soit en les séparant ; dans ce dernier cas, on montre que la transformation correspondante est utilisable pour récupérer de l énergie sous forme d énergie électrique à l aide d un dispositif : la pile. On réalise une première expérience en mélangeant les espèces chimiques de deux couples redox, pour conclure au sens spontané d évolution de la transformation chimique. On explique cette transformation à partir du sens du courant et des valeurs de Qr et K de la réaction. Dans une deuxième expérience, avec les mêmes couples, on met en évidence que le transfert d électrons est encore possible lorsque les couples oxydant/réducteur sont séparés. On étudie le fonctionnement et les caractéristiques d une pile présentée par l enseignant ou construite par les élèves (en circuit fermé, et en circuit ouvert) Dans une troisième expérience, on construit plusieurs piles et on étudie les facteurs qui influencent la valeur de la fém.

4 Situation déclenchante : Observation de l expérience de l activité 1 expérimentale : une réaction d oxydoréduction simple Activité des élèves : compléter la fiche élève Problème : Comment interpréter les phénomènes liés au contact d un réducteur avec un oxydant? Hypothèse : Ce sont les échanges d électrons qui expliquent les dépôts, les changements de couleur ou les dégagements gazeux. Séance 1 : Démarche Consigne Conclusion : Expérience : On met en présence une lame de zinc et une solution de sulfate de cuivre s est décolorée. Observations : un dépôt rougeâtre apparaît sur la lame de zinc et la solution de sulfate de cuivre s est décolorée. Explication : Il y a eu un transfert d électrons direct entre les atomes de zinc de la lame et les ions cuivre II de la solution selon la réaction suivante : Cu2+(aq) + Zn(s) = Zn2+(aq) + Cu(s) où les atomes de zinc ont donné 2 e- (Zn(s) = Zn2+(aq) + 2 e-) et les ions cuivre (II) ont capté ces 2 e- (Cu2+(aq) + 2 e- = Cu(s)) Modalités de travail Durée Travail de groupe avec observation des expériences et remplissage de la fiche élève de l activité 2 Mise en commun des résultats pour aboutir aux conclusions 30 min Objectifs Évaluation / Correction Séance 2 : Démarche et consignes Exercices d application Situation déclenchante : Observation de l expérience de l activité 2 expérimentale : Que se passe-t-il si on sépare les 2 couples redox? On construit une pile. Activité par élève : compléter la fiche élève de l activité 2

5 Problème : Comment interpréter les observations des phénomènes électriques avec les réactions d oxydoréduction qui se produisent aux électrodes? Hypothèse : Ce sont les échanges d électrons entre électrodes et solutions qui expliquent le courant produit. Conclusion : Schéma de la pile Daniell : NH4 + ; Cl - Constitution : - Chaque bécher contient l oxydant et le réducteur conjugués en contact : cet ensemble est une demi-pile. - Les 2 parties métalliques sont les électrodes de la pile. - Le pont salin en chlorure d ammonium conducteur permet de fermer le circuit électrique de la pile. Fonctionnement : - quand on relie les 2 électrodes par un conducteur, un courant circule de l électrode de cuivre (borne +, appelée cathode) vers l électrode de zinc (borne appelée anode) : la pile électrochimique est un générateur électrique. - il y a transformation de l énergie chimique d oxydoréduction en énergie (ou travail) électrique. - les réactions chimiques sont les mêmes que dans l expérience 1. - les électrons donnés par la cathode de zinc Zn se déplacent, dans le circuit, vers l anode de cuivre où ils sont captés par les ions Cu2+(aq) - quand le circuit est ouvert il existe une tension de 1V environ entre les électrodes : c est la fém de la pile Daniell.

6 Schématisation de la pile Daniell: Zn(s)/ Zn2+(aq) // Cu2+(aq)/Cu(s) Généralisation : Toutes les piles fonctionnent avec une réaction d oxydoréduction (transfert d électrons). C est l énergie de cette réaction qui est transformée en énergie électrique. - Chaque pile électrochimique est constituée de deux demi-piles. - La plupart des demi-piles sont constituées d une électrode (en métal : M) et d un électrolyte (solution d ions métalliques Mn+(aq)). - Elles font donc référence chacune à un couple oxydo-réducteur Mn+(aq)/M(s). - Un pont salin (solution ionique gélifiée) permet d assurer la fermeture du circuit électrique et la neutralité de chaque électrolyte. Il n intervient en rien dans l équation de la réaction qui fournit l énergie. - A la borne positive d une pile, on a toujours la réaction : Ox1 + n e- = Red1, c est une réduction. L électrode est alors appelée une cathode. - A la borne négative d une pile, on a toujours la réaction : Red2 = Ox2 + n e-, c est une oxydation. L électrode est alors appelée une anode. - La fém d une pile dépend des couples redox des 2 demi-piles Exemple d une pile usuelle : la pile saline : L électrode négative est à base de zinc, l électrode positive est à base de dioxyde de manganèse. Les couples redox de la pile saline sont Zn2+(aq)/Zn(s) et MnO2(s)/MnO(OH)(s). Ce qui donne une fém d environ 1,5V L équation de la réaction d oxydoréduction est : Zn2+(aq) + 2 MnO2(s)+ 2 H+(aq) Zn(s) + 2 MnO(OH)(s) La schématisation d une pile saline est : Zn(s) / ZnCl2(aq), NH4Cl(aq) // NH4Cl(aq), MnO2(aq) / C Remarque : Dans une pile alcaline l électrolyte est une solution gélifiée d hydroxyde de potassium (KOH) basique (basique = alcaline). Et elle est schématisée par :

7 Zn(s) / ZnO(s), KOH(aq) // KOH(aq), MnO2(aq) / Fe Modalités de travail Durée Travail de groupe avec observation des expériences et remplissage de la fiche élève de l activité 2 Mise en commun des résultats pour aboutir aux conclusions 1h Objectifs Schématiser une pile Interpréter le fonctionnement d une pile en disposant d une information parmi les suivantes : sens de circulation du courant électrique, f.é.m., réactions aux électrodes, polarité des électrodes ou mouvement des porteurs de charges Utiliser le critère d évolution spontanée pour déterminer le sens de déplacement des porteurs de charges dans une pile Écrire les réactions aux électrodes et relier les quantités de matière des espèces formées ou consommées à l intensité du courant et à la durée de la transformation, dans une pile. Évaluation / Correction Exercices de réinvestissement Situation déclenchante : Observation des expériences de l activité 3 expérimentale : Quels sont les facteurs qui influencent la fém d une pile? Activité des élèves : Si le temps le permet : réalisation des différentes solutions par dilution. Compléter la fiche élève de l activité 3 Séance 3 : Démarche et consignes Problème : Que doit-on changer pour modifier la valeur de la fém d une pile? Hypothèse : Si on change la nature des demi-piles la valeur de la fém est modifiée/ Pour une pile constituée des mêmes demi-piles, si on change les concentrations des éléctrolytes, la fém change. Conclusion : Les bornes + et d une pile peuvent être déterminées soit par le sens d évolution de la réaction globale soit par la connaissance du classement des couples rédox. La fém d une pile dépend de 2 facteurs : - la nature des couples redox utilisés pour la constituer - la concentration des solutions utilisées pour former les demi-piles.

8 Modalités de travail Durée Objectifs Évaluation / Correction Une pile s use parce que la concentration d un des électrolytes diminue au cours du temps. Travail de groupe avec observation des expériences et remplissage de la fiche élève de l activité 3 Mise en commun des résultats pour aboutir au contenu du cours. 1h - déterminer expérimentalement les facteurs qui influencent la fém d une pile - expliquer qu une «pile s use si l on s en sert» Exercices de réinvestissement CONSEILS POUR LES ENSEIGNANTS Ce chapitre devra, si possible, être traité après les équilibres chimiques (quotient de réaction Qr, constante d équilibre K et détermination du sens d évolution en comparant les 2 valeurs). Si ce n est pas le cas, le sens de circulation du courant dans une pile devra être interprété à partir de l aspect électrique : on compare les potentiels des couples, qui seront donnés par le professeur. L activité 3 peut être faite par les élèves à partir d un tableau donnant la valeur de la fém théorique, si la construction des 7 piles est irréalisable.

9 Activité 1 expérimentale Une réaction d oxydoréduction simple Fiche professeur Produits nécessaires - lame de zinc - solution de sulfate de cuivre(ii), Cu2+(aq) + SO24 (aq), 1, mol.l 1 Expérience Une lame de zinc plongée dans une solution de Cu2+(aq) + SO42-(aq) Observations - Expérience TP : la solution dans laquelle on a ajouté la poudre de cuivre et la poudre de zinc s est décolorée. - Expérience cours : un dépôt rougeâtre apparaît sur la lame de Zinc et on observe un précipité noir dans la solution. Conclusion Il y a eu un transfert d électrons direct entre les atomes de zinc de la lame et les ions cuivre II de la solution selon la réaction suivante : Cu2+(aq) + 2 e- = Cu(s) Zn(s) = Zn2+(aq) + 2 e- Cu2+(aq) + Zn(s) = Zn2+(aq) + Cu(s) Fiche élève (à compléter à partir des observations de l expérience) 1) faire le schéma de l expérience : 2) noter les observations : 3) expliquer les observations et écrire l équation chimique de la transformation observée :

10 Activité 2 expérimentale Matériel Que se passe-t-il si on sépare les 2 couples redox? On construit une pile. Fiche professeur - 2 béchers - lame de zinc - lame de cuivre - Solution de sulfate de cuivre(ii), Cu 2+ (aq) + SO 2 4 (aq), 1, mol.l 1 - Solution de sulfate de zinc(ii), Zn 2+ (aq) + SO 2 4 (aq), 1, mol.l - ponts salins qui peuvent être remplacés par une large bande de papier filtre imbibée de solution de nitrate de ammonium saturée, de dimensions : 8 cm de long, 4 cm de large, pliée en 4 dans le sens de la largeur. - Multimètre, résistance de 22 et fils de connexion (Compte tenu de la forte résistance interne de cette pile, on pourrait placer directement l ampèremètre aux bornes de la pile (mesure du courant de court-circuit) mais, pour des raisons pédagogiques, il est préférable de lui associer une résistance) Expérience Circuit fermé ZOOM Circuit ouvert

11 Schéma de l expérience ; NH4 + ; Cl - Observations : Lorsque l on approche les deux béchers, on n observe pas d évolution du système. Lorsque l on relie les deux lames par le montage proposé, le système n évolue pas, le multimètre placé en mode ampèremètre indique une intensité négligeable. Lorsque l on rajoute le pont salin, alors le système évolue, l ampèremètre indique une intensité non nulle : I = ma d un courant électrique qui circule du cuivre vers zinc. Si on utilise le multimètre en voltmètre, on mesure la tension délivrée par la pile : Le + est du côté du cuivre et le du côté du zinc. Explications 1) Les équations des réactions aux électrodes sont : Cu 2+ (aq) + 2 e - = Cu (s) Zn (s) = Zn 2+ (aq) + 2 e - L équation de la réaction associée à la transformation ayant lieu dans la pile est : Cu 2+ (aq) + Zn (s) = Zn 2+ (aq) + Cu (s) 2) Le pont salin maintient l électroneutralité des solutions d électrolytes en permettant les échanges ioniques entre le pont et les solutions dans lesquelles il plonge et la continuité du circuit électrique qui doit être fermé. 3) La pile est un système hors équilibre car, tant qu elle peut délivrer un courant, des électrons peuvent être échangés et le système peut évoluer car il n a pas encore atteint son état d équilibre. 4) Lorsque le multimètre est placé en mode voltmètre, on observe l'existence d'une tension aux bornes de la pile, appelée force électromotrice. Cela nous permet d avoir la polarité des électrodes, celle-ci étant prévue par le critère d'évolution est déterminée.

12 Utilisation du critère d évolution spontanée pour expliquer le sens de la réaction : L équation de la réaction mise en jeu s écrit : Cu 2+ (aq) + Zn (s) = Zn 2+ (aq) + Cu (s) (*) Pour l état initial de la pile constituée : 2 [ Zn ] i Le quotient de réaction dans l état initial vaut : Q r,i = = 1 2 [ Cu ] Pour l état d équilibre : Le quotient de réaction dans l état d équilibre s écrit : Q r,éq. = i 2+ [Zn ] éq. 2+ [Cu ] éq. ; or Q r,éq = K et K = Puisque Q r,i < K, l application du critère d évolution permet de conclure que le système évolue dans le sens direct de l équation (*) : Lorsque la pile débite, le système chimique est hors équilibre, la pile usée correspond à l état d équilibre. Des électrons sont cédés par l électrode de Zinc selon la demi-équation électronique : Zn (s) = Zn 2+ (aq) + 2 e - Les électrons sortent de cette électrode donc le courant entre dans cette électrode, il s agit de la borne de la pile. Des électrons sont captés, les ions cuivre II de la solution ionique, selon la demi-équation électronique : Cu 2+ (aq) + 2 e - = Cu (s) Les électrons arrivent sur l électrode de cuivre donc le courant sort de cette électrode, il s agit de la borne de la pile.

13 Fiche élève (à compléter à partir des observations de l expérience) 1) faire le schéma de l expérience avec une légende complète : ce schéma sera complété avec les observations. 2) noter les observations : 4) expliquer les observations en donnant : le sens de déplacement des électrons : les équations chimiques à chacune des électrodes : le rôle du pont salin : 4) Utiliser le critère d évolution spontanée pour expliquer le sens de la réaction observée dans la pile : On donne K = 1037

14 Activité 3 expérimentale Quels sont les facteurs qui influencent la fém d une pile? Fiche professeur Expérience : Réalisons plusieurs piles dont les caractéristiques sont données par le tableau ci-dessous : - Choix de l anode et de la cathode (des couples redox). - Concentration des solutions électrolytiques. Mesurons la fém de chacune de ces piles et complétons le tableau : N Schéma de la pile [M n+ Q 1 ] [M n+ 2 ] fém (V) fém (V) Pôle + Pôle - r,i (mol.l -1 ) (mol.l -1 ) théorique exp cathode anode 1 Fe (s) / Fe 2+ (aq) // Cu 2+ (aq) / Cu (s) 1 1.0* *10-1 0,78 Cu Fe 2 Fe (s) / Fe 2+ (aq) // Pb 2+ (aq) / Pb (s) 1 1.0* *10-1 0,31 Pb Fe 3 Zn (s) / Zn 2+ (aq) // Ag + (aq) / Ag (s) 1 1.0* *10-1 1,53 Ag Zn 4 Zn (s) / Zn 2+ (aq) // Pb 2+ (aq) / Pb (s) 1 1.0* *10-1 0,64 Pb Zn 5 Pb (s) / Pb 2+ (aq) // Cu 2+ (aq) / Cu (s) 1 1.0* *10-1 0,47 Cu Pb 6 Zn (s) / Zn 2+ (aq) // Cu 2+ (aq) / Cu (s) , *10-1 1,13 Cu Zn 7 Zn (s) / Zn 2+ (aq) // Cu 2+ (aq) / Cu (s) *10-1 1, ,95 Cu Zn Equations des réactions globales des piles : Cu 2+ (aq) + Fe (s) = Fe 2+ (aq) + Cu (s) Pb 2+ (aq) + Fe (s) = Fe 2+ (aq) + Pb (s) 2 Ag + (aq) + Zn (s) = Zn 2+ (aq) + 2 Ag (s) Pb 2+ (aq) + Zn (s) = Zn 2+ (aq) + Pb (s) Cu 2+ (aq) + Pb (s) = Pb 2+ (aq) + Cu (s) Cu 2+ (aq) + Zn (s) = Zn 2+ (aq) + Cu (s) Cu 2+ (aq) + Zn (s) = Zn 2+ (aq) + Cu (s) D après le critère d évolution spontanée, les transformations globales qui ont lieu dans ces piles évoluent dans le sens direct (gauche à droite). La fém d une pile dépend de la nature des couples redox utilisés pour la constituer. La fém dépend également de la concentration des solutions utilisées pour former les demi-piles. Une pile s use parce que la concentration d un des électrolytes diminue au cours du temps.

15 Fiche élève (à compléter à partir des observations de l expérience) Expérience On mesure la fém des piles dont les caractéristiques sont données par le tableau ci-dessous : N Schéma de la pile [M n+ Q 1 ] [M n+ 2 ] fém (V) r,i (mol.l -1 ) (mol.l -1 ) théorique 1 Fe (s) / Fe 2+ (aq) // Cu 2+ (aq) / Cu (s) 1 1.0* *10-1 0,78 2 Fe (s) / Fe 2+ (aq) // Pb 2+ (aq) / Pb (s) 1 1.0* *10-1 0,31 3 Zn (s) / Zn 2+ (aq) // Ag + (aq) / Ag (s) 1 1.0* *10-1 1,53 4 Zn (s) / Zn 2+ (aq) // Pb 2+ (aq) / Pb (s) 1 1.0* *10-1 0,64 5 Pb (s) / Pb 2+ (aq) // Cu 2+ (aq) / Cu (s) 1 1.0* *10-1 0,47 6 Zn (s) / Zn 2+ (aq) // Cu 2+ (aq) / Cu (s) , *10-1 1,13 7 Zn (s) / Zn 2+ (aq) // Cu 2+ (aq) / Cu (s) *10-1 1, ,95 fém (V) Exp Pôle + cathode Pôle - anode 1) Qu est-ce qui différencie les piles 1 à 5? 6 et 7? 2) Ecrire les équations des réactions globales des piles 1 à 6 : N Réaction globale de la pile Sens d évolution

16 3) D après le critère d évolution spontanée, donner le sens d évolution de la réaction de chacune des piles. En déduire les bornes + et de chacune d elles (compléter le tableau) 4) Donner les 2 facteurs qui influencent la valeur de la fém d une pile. Expliquer pourquoi l une s use au cours du temps.

TP N 10-PROF : LES PILES ELECTROCHIMIQUES

TP N 10-PROF : LES PILES ELECTROCHIMIQUES Objectifs : TP N 10-PROF : LES PILES ELECTROCHIMIQUES Montrer qu une transformation chimique spontanée impliquant un échange d électrons peut avoir lieu soit en mélangeant les espèces chimiques de deux

Plus en détail

I. Quels sont les deux types de transfert spontané d électrons? I.1. Transferts spontanés directs d électrons

I. Quels sont les deux types de transfert spontané d électrons? I.1. Transferts spontanés directs d électrons Chapitre : Les piles électrochimiques Chapitre : Les piles électrochimiques Objectifs : Schématiser une pile ; Utiliser le critère d évolution spontanée pour déterminer le sens de déplacement des porteurs

Plus en détail

I. Etude préliminaire. Faire les montages proposés et répondre aux questions dans l ordre.

I. Etude préliminaire. Faire les montages proposés et répondre aux questions dans l ordre. TP 9 chimie : Terminale REALISATION ET ETUDE DE PILES Objectif : Montrer qu une transformation chimique spontanée impliquant un échange d électrons peut avoir lieu soit en mélangeant les espèces chimiques

Plus en détail

QU EST-CE QU UNE PILE? COMMENT FONCTIONNE-T-ELLE?

QU EST-CE QU UNE PILE? COMMENT FONCTIONNE-T-ELLE? Objectifs : Réaliser et étudier le fonctionnement de deux piles. QU EST-CE QU UNE PILE? COMMENT FONCTIONNE-T-ELLE? Un grand nombre d appareils électriques fonctionnent avec des piles. Elles convertissent

Plus en détail

Les piles, dispositifs mettant en jeu des transformations spontanées permettant de récupérer de l énergie

Les piles, dispositifs mettant en jeu des transformations spontanées permettant de récupérer de l énergie Les piles, dispositifs mettant en jeu des transformations spontanées permettant de récupérer de l énergie I. Peut-on prévoir l évolution d une pile? 1. Mise en évidence expérimentale du sens spontané de

Plus en détail

Le stockage de l énergie TP SL n 10

Le stockage de l énergie TP SL n 10 Le stockage de l énergie TP SL n 10 Nom : Prénom : Classe : Introduction Citer des exemples de formes d énergies Le stockage de l'énergie est l'action qui consiste à placer une quantité d'énergie en un

Plus en détail

LES PILES I) TRANSFERT SPONTANÉ D ÉLECTRONS II) CONSTITUTION D UNE PILE III) FONCTIONNEMENT D UNE PILE IV) ÉTUDE QUANTITATIVE D UNE PILE.

LES PILES I) TRANSFERT SPONTANÉ D ÉLECTRONS II) CONSTITUTION D UNE PILE III) FONCTIONNEMENT D UNE PILE IV) ÉTUDE QUANTITATIVE D UNE PILE. chapitre C7 LES PILES Introduction I) TRANSFERT SPONTANÉ D ÉLECTRONS I.1. Transfert spontané direct I.2. Transfert spontané indirect II) CONSTITUTION D UNE PILE II.1. Définition d une pile II.2. Les composants

Plus en détail

Chapitre 1 : Oxydoréduction

Chapitre 1 : Oxydoréduction Chapitre 1 : Oxydoréduction 1. Définitions Définitions : On appelle oxydant une entité (atome, molécule ou ion) capable de capter au moins un électron (noté e ) au cours d une réaction chimique : Oxydant

Plus en détail

T STI2D-SIN CHIMIE DEUXIÈME PARTIE : «TRANSPORT» 2016 / 2017 COURS TP SUR LE CHAPITRE 9 «PILES ET ACCUMULATEURS DANS LE TRANSPORT»

T STI2D-SIN CHIMIE DEUXIÈME PARTIE : «TRANSPORT» 2016 / 2017 COURS TP SUR LE CHAPITRE 9 «PILES ET ACCUMULATEURS DANS LE TRANSPORT» T STI2D-SIN CHIMIE DEUXIÈME PARTIE : «TRANSPORT» 2016 / 2017 COURS TP SUR LE CHAPITRE 9 «PILES ET ACCUMULATEURS DANS LE TRANSPORT» Introduction : Qu est-ce qu une pile? Qu est-ce qu une batterie d accumulateurs?

Plus en détail

4. a. À l intérieur d une pile, les porteurs de charge. 5. a. Le courant électrique traverse le conducteur 6. 1.

4. a. À l intérieur d une pile, les porteurs de charge. 5. a. Le courant électrique traverse le conducteur 6. 1. La laisser fonctionner en quasi court-circuit pendant la durée du T.P. et mesurer l absorbance de la obtenue après avoir mesuré celle de la initiale. 9. éalisation de la pile en associant par un pont salin

Plus en détail

PILES ET ACCUMULATEURS. I Les générateurs électrochimiques II Oxydoréduction III Systèmes électrochimiques

PILES ET ACCUMULATEURS. I Les générateurs électrochimiques II Oxydoréduction III Systèmes électrochimiques PILES ET ACCUMULATEURS I Les générateurs électrochimiques II Oxydoréduction III Systèmes électrochimiques I piles et générateurs électrochimiques a- Les différentes piles et accumulateurs existants. Les

Plus en détail

Les piles. La Cathode est l électrode siège de la réduction = gain d électrons. La cathode est donc l électrode +de la pile.

Les piles. La Cathode est l électrode siège de la réduction = gain d électrons. La cathode est donc l électrode +de la pile. Les piles Une pile lorsqu elle débite est un système hors équilibre, qui convertit l énergie chimique en énergie électrique grâce au transfert spontané indirect d électrons entre deux couples oxydant/réducteur

Plus en détail

Chapitre n 8 L E S P I L E S

Chapitre n 8 L E S P I L E S Chapitre n 8 L E S P I L E S T ale S I- Présentation 1 )Transferts d électrons a) Transfert spontané direct Lorsque les espèces chimiques participant à une réaction d oxydo-réduction en solution aqueuse

Plus en détail

Activité documentaire : piles et accumulateurs électrochimiques.

Activité documentaire : piles et accumulateurs électrochimiques. Activité documentaire : piles et accumulateurs électrochimiques. Objectif : décrire une pile à l échelle microscopique en termes de transformations chimiques. Document 1 : à la source des piles modernes,

Plus en détail

Tester ses connaissances. Apprendre à résoudre. 1. Expression et calcul de la capacité en A h. 2. Énergie totale fournie. 3.

Tester ses connaissances. Apprendre à résoudre. 1. Expression et calcul de la capacité en A h. 2. Énergie totale fournie. 3. LIVRE CHAPITRE 9 COMMENT FONCTIONNENT LES PILES ET ACCUMULATEURS? PAGE 131 à 134 Tester ses connaissances 1 : A et C. 2 : A et B. 3 : C. 4 : A et B. 5 : B et C. 6 : B. 7 : B. 8 : A et B. Les piles : Apprendre

Plus en détail

Classement qualitatif des couples d oxydoréduction. Classement possible des couples les uns par rapport aux autres

Classement qualitatif des couples d oxydoréduction. Classement possible des couples les uns par rapport aux autres Equilibres Redox 2 Aspects quantitatifs Walther Nernst 1 Classement qualitatif des couples d oxydoréduction Classement possible des couples les uns par rapport aux autres Relatif au sens privilégié d une

Plus en détail

Piles et accumulateurs

Piles et accumulateurs Chapitre 2 Chimie Piles et accumulateurs Objectifs Distinguer les différentes sortes de piles : piles salines, piles alcalines et piles à combustible Connaître le principe de fonctionnement des accumulateurs

Plus en détail

1/5. Partie : Agir Défis du XXI e s Thème : Convertir l'énergie et économiser les ressources Chapitre XX PILES ET OXYDORÉDUCTION

1/5. Partie : Agir Défis du XXI e s Thème : Convertir l'énergie et économiser les ressources Chapitre XX PILES ET OXYDORÉDUCTION Partie : Agir Défis du XXI e s Thème : Convertir l'énergie et économiser les ressources Chapitre XX PILES ET OXYDORÉDUCTION Compétences attendues : Pratiquer une démarche expérimentale pour réaliser une

Plus en détail

Chapitre 18 : Oxydoréduction, piles et accumulateurs

Chapitre 18 : Oxydoréduction, piles et accumulateurs Chapitre 18 : Oxydoréduction, piles et accumulateurs I. Piles et accumulateurs Ce sont des générateurs électrochimiques (qui produisent de l énergie électrique à partir d énergie chimique) comportant deux

Plus en détail

Thème : TRANSPORT Sous-thème : Mise en mouvement Chapitre T6 : LES PILES ET ACCUMULATEURS

Thème : TRANSPORT Sous-thème : Mise en mouvement Chapitre T6 : LES PILES ET ACCUMULATEURS Thème : TRANSPORT Sous-thème : Mise en mouvement Chapitre T6 : LES PILES ET ACCUMULATEURS Notions et Contenus Transformation chimique et transfert d'énergie sous forme électrique. Piles, accumulateurs,

Plus en détail

Chapitre 11 Piles et accumulateurs

Chapitre 11 Piles et accumulateurs Chapitre 11 Piles et accumulateurs I. Caractéristiques des piles et évolutions technologiques Activités documentaires Document 1 : Document 2 : Document 3 : Différences entre piles salines et piles alcalines

Plus en détail

Les piles électrochimiques

Les piles électrochimiques PROF: Mr BECHA Adel ( prof principal) 4 eme Sciences exp, maths et technique Matière : Sciences physiques www.physique.ht.cx I/Présentation de la pile Daniell Les piles électrochimiques La pile Daniell

Plus en détail

DM 17 : les piles-correction

DM 17 : les piles-correction DM 17 : les piles-correction Exercice 1 : une pile zinc-fer Soit une pile zinc-fer qui met en jeu les couples Zn 2+ (aq) / Zn (s) et Fe 2+ (aq) / Fe (s). Cette pile débite dans un circuit série comportant

Plus en détail

Analyse de la problématique «Ce que je sais»

Analyse de la problématique «Ce que je sais» Capacités Réaliser une pile et mesurer la tension aux bornes de cette pile. Distinguer pile et accumulateur. Connaissances Connaître le principe d une pile. Connaître le principe d un accumulateur. Analyse

Plus en détail

Chapitre 5 Piles et accumulateurs

Chapitre 5 Piles et accumulateurs Voir livre Nathan Technique T ERM STI2D p157 à 170 1) rappel : oxydoréduction On plonge un clou en fer dans du sulfate de cuivre. Après quelques minutes un dépôt rouge est observé sur le clou. Que s'est

Plus en détail

CORRECTION EXERCICES SUR OXYDO-REDUCTION / PILES

CORRECTION EXERCICES SUR OXYDO-REDUCTION / PILES CORRECTION EXERCICES SUR OXYDO-REDUCTION / PILES 1 EXERCICE 1 : Couples en présence : Fe 2+ /Fe E o 1 = 0,44 V Ag + /Ag E o 2 = + 0,80 V 1.) D après les valeurs des potentiels : E o 1 < E o 2 OX FORT :

Plus en détail

Piles et accumulateurs, une. réponse au défi énergétique

Piles et accumulateurs, une. réponse au défi énergétique Piles et accumulateurs, une 6h15 réponse au défi énergétique Qu'est-ce qu'une pile? Comment fonctionne-t-elle? 1) Quelles sont les caractéristiques des piles et des accumulateurs? activité : Piles et accumulateurs

Plus en détail

TP C4 : ELECTROCHIMIE CORROSION. I) Tracé d une courbe intensité potentiel : montage à 3 électrodes :

TP C4 : ELECTROCHIMIE CORROSION. I) Tracé d une courbe intensité potentiel : montage à 3 électrodes : TP C4 : ELECTROCHIMIE CORROSION Capacités exigibles : Mettre en œuvre un protocole expérimental utilisant des courbes intensité-potentiel. Mettre en œuvre un protocole illustrant les phénomènes de corrosion

Plus en détail

7. Oxydoréduction Résumé Exercices

7. Oxydoréduction Résumé Exercices Sciences BMA Ébénisterie 1/6 Ch. 7. Oxydoréduction 7. Oxydoréduction Résumé Exercices Objectifs : Identifier l'oxydant et le réducteur, l'oxydation et la réduction. Écrire la demi-équation d'un couple

Plus en détail

Les piles. Chimie Terminale S Chapitre 6. Cours. 1 Des transferts spontanés d électrons 1.1 Transfert spontané direct

Les piles. Chimie Terminale S Chapitre 6. Cours. 1 Des transferts spontanés d électrons 1.1 Transfert spontané direct Les piles 1 Des transferts spontanés d électrons 1.1 Transfert spontané direct Expérience Plaçons une lame de cuivre et une lame de zinc dans un becher contenant une solution bleue constituée d un mélange

Plus en détail

I. des TRANSFORMATIONS SPONTANEES aux TRANSFORMATIONS FORCEES 1) évolution spontanée d un système Soit K = 0,

I. des TRANSFORMATIONS SPONTANEES aux TRANSFORMATIONS FORCEES 1) évolution spontanée d un système Soit K = 0, TP de chimie n 11 TRNSFORMTION FORCEES Electrolyse et applications Terminale Un système chimique évolue spontanément vers un état d équilibre. Est-il possible d inverser le processus? I. des TRNSFORMTIONS

Plus en détail

Analyse des documents et synthèse

Analyse des documents et synthèse Correction pile Analyse des documents et synthèse 1. Pour chacune des piles, écrire les demi-équations électroniques pour chaque couple quand la pile débite, puis justifier le sens des électrons dans le

Plus en détail

La classification quantitative des couples oxydants réducteurs

La classification quantitative des couples oxydants réducteurs La classification quantitative des couples oxydants réducteurs Niveau : 12 Durée Pré requis : - Oxydoréduction - couple oxydant-réducteur Objectifs : connaissances de la notion de potentiel d un couple

Plus en détail

Term STL SPCL Lycée Ste Anne- Verdun

Term STL SPCL Lycée Ste Anne- Verdun Chimie et développement durable CHAPITRE I. Des synthèses forcées L ELECTROLYSE Objectifs : Électrolyse, électrosynthèse, photosynthèse. - Réaliser expérimentalement et interpréter quelques électrolyses,

Plus en détail

Fiche pédagogique enseignant CHIMIE

Fiche pédagogique enseignant CHIMIE Pays Cadre Niveaux Discipline Programme Thème du programme Sujet Roumanie Lycées à section bilingue francophone Classes de XIIe Chimie Curriculum spécifique aux sections bilingues http://www.vizavi-edu.ro/fr/ressources/baccalaureat/textes-officielsprogrammes/74.html

Plus en détail

Chapitre 16 : Equilibres d oxydoréduction CHAPITRE 16 : EQUILIBRES D OXYDOREDUCTION

Chapitre 16 : Equilibres d oxydoréduction CHAPITRE 16 : EQUILIBRES D OXYDOREDUCTION CHAPITRE 16 : EQUILIBRES D OXYDOREDUCTION DOCUMENT DE COURS I. Equilibres d oxydoréduction (aussi appelés équilibres redox) 1. Couple redox Définition : Un réducteur (Red) est une espèce qui peut céder

Plus en détail

THÈME MONDE DE LA MATIERE / MONDE OBJET CH. III RÉACTIONS CHIMIQUES ENTRE UN MÉTAL ET UN ION RÉACTIONS D OXYDORÉDUCTION

THÈME MONDE DE LA MATIERE / MONDE OBJET CH. III RÉACTIONS CHIMIQUES ENTRE UN MÉTAL ET UN ION RÉACTIONS D OXYDORÉDUCTION TP - COURS 1STD2A THÈME MONDE DE LA MATIERE / MONDE OBJET CH. III RÉACTIONS CHIMIQUES ENTRE UN MÉTAL ET UN ION RÉACTIONS D OXYDORÉDUCTION IV. RÉACTION D OXYDO RÉDUCTION a) Définition Une réaction d oxydoréduction

Plus en détail

DS n 7 - PcSI (Corrigé) - Samedi 14 mai 2011

DS n 7 - PcSI (Corrigé) - Samedi 14 mai 2011 pcsi, Lycée Camille Vernet DS n 7 PcSI - corrigé 1/5 DS n 7 - PcSI (Corrigé) - Samedi 14 mai 011 Notation : (X) représente l activité de X. Problème 1 Détermination du produit de solubilité du chromate

Plus en détail

Piles électrochimiques

Piles électrochimiques Piles électrochimiques I. Définitions et structure d une pile 1. Généralités Au cours d'une réaction d'oxydo-réduction, il y a échange d'électrons entre deux couples. Cette échange peut se faire directement

Plus en détail

Chimie et énergie : première partie

Chimie et énergie : première partie Chimie et énergie : première partie 1. De l énergie pour faire de la chimie Film extraction et raffinage du cuivre à partir de la mine de Chukikamata Chili (700000t/an) Les utilisations du cuivre o Cuivre

Plus en détail

Classification des couples REDOX M N+ /M et H + /H 2

Classification des couples REDOX M N+ /M et H + /H 2 CHIMIE NOM : T. P. n Prénom : Classe : Classification des couples REDOX M N+ /M et H + /H 2 Matériel disponible : Quatre tubes à essais Quatre béchers ou pots en verre Un dispositif de filtration (entonnoir,

Plus en détail

Le potentiel de la pile est lié aux composants des deux cellules de demi-réaction et dépend des concentrations en ions des deux solutions.

Le potentiel de la pile est lié aux composants des deux cellules de demi-réaction et dépend des concentrations en ions des deux solutions. Relions les 2 bornes de la pile au moyen d un voltmètre. On y lit une différence de potentiel (ddp) de 1,09 volt. Cette ddp entre les 2 électrodes représente le potentiel de la pile, appelé également force

Plus en détail

Fiche pédagogique enseignant CHIMIE

Fiche pédagogique enseignant CHIMIE Pays Cadre Niveaux Discipline Programme Thème du programme Sujet Roumanie Lycées à section bilingue francophone Classes de XIIe Chimie Curriculum spécifique aux sections bilingues http://www.vizavi-edu.ro/fr/ressources/baccalaureat/textes-officielsprogrammes/74.html

Plus en détail

Capacité 2-Savoir déterminer le no d un élément dans un édifice O N Déterminer le nombre d oxydation de l élément soufre dans les édifices SO 2,

Capacité 2-Savoir déterminer le no d un élément dans un édifice O N Déterminer le nombre d oxydation de l élément soufre dans les édifices SO 2, LES SAVOIR-FAIRE DU CHAPITRE- AUTOEVALUATION Enoncés et compétences évaluées Capacité 1-Savoir prévoir les NO extrêmes d un élément O N Déterminer les no extrêmes des éléments du bloc s, du bloc p, les

Plus en détail

LES PILES. Qr = 0 / C1 = 0

LES PILES. Qr = 0 / C1 = 0 1 EQUILIBRE DE REACTIONS D'OXYDOREDUCTION Rappel : une réaction d'oxydoréduction est une transfert d'électrons entre deux couples d'oxydoréduction. Observation : Si on met du zinc dans une solution cuivrique,

Plus en détail

8-Énergie chimique. Première partie. Stockage et conversion de l énergie chimique

8-Énergie chimique. Première partie. Stockage et conversion de l énergie chimique 8-Énergie chimique Première partie Stockage et conversion de l énergie chimique 8-Énergie chimique Page 2 sur 6 Voir la recherche correspondante. Deuxième partie Les piles : un mode de stockage de l énergie

Plus en détail

2 ) Quelle inégalité relie la variation d'enthalpie libre et le travail électrique d'un convertisseur électrochimique?

2 ) Quelle inégalité relie la variation d'enthalpie libre et le travail électrique d'un convertisseur électrochimique? Colle de chimie 17 SAVOIR Généralités 1 ) Retrouver la relation entre la fem d une pile et l enthalpie libre de réaction associée (fonctionnement réversible)? 2 ) Quelle inégalité relie la variation d'enthalpie

Plus en détail

Chapitre 11 : L électrolyse, une transformation forcée

Chapitre 11 : L électrolyse, une transformation forcée Classe de TS Partie CChap 11 (1) (2) Chapitre 11 : L électrolyse, une transformation forcée Connaissances et savoirfaire exigibles : Savoir que l électrolyse est une transformation forcée. Connaissant

Plus en détail

Un oxydant est une espèce chimique capable de capter un ou plusieurs électrons.

Un oxydant est une espèce chimique capable de capter un ou plusieurs électrons. Nom :.. Prénom :.. Classe :. Activité ① OBJECTIFS Faire la différence entre oxydant, réducteur, oxydation et réduction. Ecrire une demi-équation d oxydo-réduction et du couple correspondant. 1- Oxydant

Plus en détail

> 0. Le but est d obtenir la réaction inverse de la réaction spontanée red 1 + ox2

> 0. Le but est d obtenir la réaction inverse de la réaction spontanée red 1 + ox2 ÉLECTROLYSE 1 Condition de l électrolyse On considère deux électrodes À l électrode (1) se trouvent en présence l oxydant et le réducteur conjugués du couple ox 1 / red1 et à l électrode () ceux du couple

Plus en détail

Lycée Galilée Gennevilliers. chap. 6. Jallu Laurent

Lycée Galilée Gennevilliers. chap. 6. Jallu Laurent Lycée Galilée Gennevilliers Évolution forcée Accumulateurs électrochimiques chap. 6 aurent. Évolution de la transformation dibrome - cuivre... Transformation spontanée entre ces deux couples Redox... Transformation

Plus en détail

Les piles. r Manuel pages 207 à 232. Découvrir et réfléchir. Activité expérimentale 1. Activité expérimentale 2 CHAPITRE

Les piles. r Manuel pages 207 à 232. Découvrir et réfléchir. Activité expérimentale 1. Activité expérimentale 2 CHAPITRE CHAPITRE 9 Les piles r Manuel pages 207 à 232 Choix pédagogiques Nous avons choisi d introduire ce chapitre par une application du principe d évolution spontanée énoncé au chapitre précédent La première

Plus en détail

Chapitre S5. Les Transports 4

Chapitre S5. Les Transports 4 PBP Chapitre S5 (T4) Page 1/5 Chapitre S5 QUELLE EST L DIFFEENCE ENTE UNE PILE ET UN CCUMULTEU? COMMENT ECHGE UN CCUMULTEU? T4 : Pourquoi éteindre ses phares quand le moteur est arrêté? Capacités 1. Quelle

Plus en détail

E le + petit réducteur = SO 2 est oxydé

E le + petit réducteur = SO 2 est oxydé 3OS 1. a) (Cr) 1.33 le grand oxydant Cr O 7 - se réduit (Sn).15 Réduction : Cr O 7-1 H 6e - le petit réducteur Sn est oxydé Cr 3 7 H O Oxydation : Sn Sn e - x3 Cr O 7-1 H 3 Sn Cr 3 7 H O 3 Sn b) (fer).77

Plus en détail

UE3. UE3B : Aspects fonctionnels. Potentiel électrochimique

UE3. UE3B : Aspects fonctionnels. Potentiel électrochimique UE3 Organisation des appareils et des systèmes UE3B : Aspects fonctionnels Potentiel électrochimique Dr M. Dabadie PACES 2014-2015 Potentiel électrochimique 1. Oxydants et réducteurs, couple redox 2. Réactions

Plus en détail

C24 Piles e lectrochimiques et accumulateurs

C24 Piles e lectrochimiques et accumulateurs Piles e lectrochimiques et accumulateurs On doit l invention de la pile au XIX ème siècle à Volta. Celui-ci cherchait à réfuter l hypothèse de Galvani selon laquelle l énergie électrique n était produite

Plus en détail

Le problème traité ici contient plusieurs parties indépendantes entre elles. Elles peuvent donc être traitées dans l ordre souhaité.

Le problème traité ici contient plusieurs parties indépendantes entre elles. Elles peuvent donc être traitées dans l ordre souhaité. U.E. LC102 Année 2009-10 1 er Semestre Première session Examen du 7 janvier 2010 - durée : 2 heures Calculatrice type «collège» autorisée - Documents interdits Préciser votre année (L1 ou L2) sur votre

Plus en détail

3. a. La nature de l électrolyte différencie les piles salines et alcalines. b. Il existe aussi des piles boutons, des piles à combustibles.

3. a. La nature de l électrolyte différencie les piles salines et alcalines. b. Il existe aussi des piles boutons, des piles à combustibles. 1. Mots manquants a. transformation chimique b. réducteur c. électrons d. réducteur ; oxydant e. charge ; éléments f. accumulateurs 2. QCM a. Fe2+ (aq). b. a = 1 ; b = 2 ; c = 2. c. Ag+(aq) est l oxydant

Plus en détail

Thermodynamique de l oxydoréduction

Thermodynamique de l oxydoréduction Thermodynamique de l oxydoréduction Chapitre 6 : relation entre les grandeurs de réaction et les potentiels d électrodes. Enthalpie libre électrochimique. la pile à hydrogène Cours de chimie de seconde

Plus en détail

T3 Comment protéger un véhicule contre la corrosion?

T3 Comment protéger un véhicule contre la corrosion? T3 Comment protéger un véhicule contre la corrosion? I) La corrosion : Observer les images suivantes et les décrire en faisant abstraction des objets qu elles représentent mais de l état dans lequel se

Plus en détail

T3 : COMMENT PROTÉGER UN VÉHICULE CONTRE LA CORROSION?

T3 : COMMENT PROTÉGER UN VÉHICULE CONTRE LA CORROSION? Première ASSP Sciences T3 : COMMENT PROTÉGER UN VÉHICULE CONTRE LA CORROSION? Objectifs : Connaissances visées : Savoir que certains facteurs favorisent la corrosion. Savoir qu un métal s oxyde. Savoir

Plus en détail

Exercices. Sirius 1 ère S - Livre du professeur Chapitre 19. Piles et oxydoréduction. Exercices d application. 5 minutes chrono!

Exercices. Sirius 1 ère S - Livre du professeur Chapitre 19. Piles et oxydoréduction. Exercices d application. 5 minutes chrono! Sirius 1 ère S Livre du professeur Exercices Exercices d application 5 minutes chrono! 1. Mots manquants a. transformation chimique b. réducteur c. électrons d. réducteur ; oxydant e. charge ; éléments

Plus en détail

Convertisseurs électrochimiques

Convertisseurs électrochimiques 1 MP*12015/2016 Convertisseurs électrochimiques 1) Pile à combustible : Inventée en 1839 par le britannique Sir William Robert Grove, la pile à combustible prit de l intérêt dans les années 1960 grâce

Plus en détail

Quelques expériences avec les piles

Quelques expériences avec les piles Olympiades Nationales de la Chimie Thème «Chimie et énergie» Quelques expériences avec les piles Un peu d histoire sur l invention de la pile : En 1786, Luigi Galvani observe que les muscles d'une cuisse

Plus en détail

S 5 F. solution d acide chlorhydrique

S 5 F. solution d acide chlorhydrique I) Action des ions hydrogène sur un métal : 1) Réaction sur le fer : a) Expérience : Dans un tube à essai contenant de la poudre de fer, nous versons 3 ml d'une solution d'acide chlorhydrique très concentrée.

Plus en détail

Chapitre VIII-3 Equilibres d Oxydoréduction

Chapitre VIII-3 Equilibres d Oxydoréduction Chapitre VIII-3 I- Généralités...2 1- Nombre d oxydation...2 a- Définition...2 b- Couple d oxydoréduction...2 2- Equilibre électrochimique...3 3- Equation-bilan d oxydoréduction...3 4- Electrode ou demi-pile...4

Plus en détail

Olympiades régionales de chimie en Franche-Comté

Olympiades régionales de chimie en Franche-Comté Olympiades régionales de chimie en Franche-Comté Numéro d anonymat : Travail à réaliser pendant la séance de 3h. La pile Daniell. À l aide de vos connaissances et du matériel présent sur la paillasse (et

Plus en détail

Quelle forme d énergie apparaît lors de la transformation chimique?

Quelle forme d énergie apparaît lors de la transformation chimique? Chapitre V Les piles électrochimiques I] Transformation chimique entre un métal et une solution ionique TP n 9 : Réaction chimique entre le zinc et les ions cuivre (II) But du TP : - Réaliser, décrire

Plus en détail

Chapitre 10 : Les piles, dispositifs mettant en jeu des transformations spontanées permettant de récupérer de l énergie

Chapitre 10 : Les piles, dispositifs mettant en jeu des transformations spontanées permettant de récupérer de l énergie Chapitre 10 : Les piles, dispositifs mettant en jeu des transformations spontanées permettant de récupérer de l énergie Pré requis : Réactions d oxydoréduction pour des couples ions métalliques / métal

Plus en détail

FICHE PEDAGOGIQUE: CLASSIFICATION QUALITATIVE DES COUPLES OXYDANT-REDUCTEUR ION METAL

FICHE PEDAGOGIQUE: CLASSIFICATION QUALITATIVE DES COUPLES OXYDANT-REDUCTEUR ION METAL UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR FACULTE DES SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION (FASTEF Ex-ENS) Département de Sciences Physiques FICHE PEDAGOGIQUE: CLASSIFICATION QUALITATIVE

Plus en détail

DS n 8 - PCsi (3h30) - Samedi 14 mai 2011

DS n 8 - PCsi (3h30) - Samedi 14 mai 2011 pcsi, Lycée Camille Vernet DS n 8 PCsi 1/6 DS n 8 - PCsi (3h30) - Samedi 14 mai 2011 Solutions aqueuses Les copies mal présentées, voire illisibles sont corrigées aux risques et périls de l auteur. Il

Plus en détail

EXEMPLES D ELECTROLYSE

EXEMPLES D ELECTROLYSE Eau et énergie Séances 1et 2 EXEMPLES D ELECTROLYSE Séance1 : Affinage du cuivre par électrolyse : La plupart des métaux, obtenus à partir de minerais, sont trop impurs pour certains usages. Il faut donc

Plus en détail

E Q U I L I B R E D O X Y D O R E D U C T I O N

E Q U I L I B R E D O X Y D O R E D U C T I O N REACTIONS EN SOLUTION AQUEUSE R.Duperray Lycée F.BUISSON PTSI E Q U I L I B R E D O X Y D O R E D U C T I O N «One day sir, you may tax it» Michael Faraday (1791-1867) en réponse à Mr Gladstone, le chancelier

Plus en détail

Quelques expériences avec les piles

Quelques expériences avec les piles Olympiades Nationales de la Chimie Thème «Chimie et énergie» Quelques expériences avec les piles Un peu d histoire des sciences sur l invention de la pile : En 1786, Luigi Galvani observe que les muscles

Plus en détail

Épreuve de CHIMIE Examen 1, Décembre 2014 Classe : 1SA 1SB Durée : 100 min

Épreuve de CHIMIE Examen 1, Décembre 2014 Classe : 1SA 1SB Durée : 100 min Nom : N o : Épreuve de CHIMIE Examen 1, Décembre 2014 Classe : 1SA 1SB Durée : 100 min L usage d une calculatrice programmable est interdit Ce sujet comporte 6 pages numérotées de 1/6 à 6/6 Premier exercice

Plus en détail

TS Chimie L histoire des piles Exercice résolu. - Enoncé

TS Chimie L histoire des piles Exercice résolu. - Enoncé Page 1 sur 5 TS Chimie L histoire des piles Exercice résolu - Enoncé Luigi Galvani (1737-1797), anatomiste italien, avait l habitude d étudier les tressaillements des pattes de grenouilles (il travaillait

Plus en détail

Les batteries fiche guide

Les batteries fiche guide Les batteries fiche guide Notions abordées Physique Chimie - Courant et tension électrique - Circuit électrique - Réaction chimique - Pile - Concentration - Couple redox Objectifs d apprentissage du PER

Plus en détail

Réactions d' oxydoréduction. Chimie 12

Réactions d' oxydoréduction. Chimie 12 Réactions d' oxydoréduction Chimie 12 Définitions Une oxydation est une réaction au cours de laquelle un élément perd des électrons. Oxydation du Cuivre : Cu Cu 2+ + 2 e - Une réduction est une réaction

Plus en détail

CHIMIE GENERALE. Exercices du 23 décembre C. Friedli. Eau et Solutions (série 9 solution)

CHIMIE GENERALE. Exercices du 23 décembre C. Friedli. Eau et Solutions (série 9 solution) CHIMI GNRAL xercices du 23 décembre 2005 C. Friedli au et Solutions (série 9 solution) 1. On écrit l'équilibre chimique de solubilité et l'expression du produit de solubilité. On exprime la concentration

Plus en détail

Protection du fer. Par électrozingage et par étamage

Protection du fer. Par électrozingage et par étamage Protection du fer Par électrozingage et par étamage Mots-clefs : Protection Contexte du sujet : On appelle «acier» tout alliage métallique ayant pour métal de base le fer. Sans traitement particulier,

Plus en détail

ACT. 2 : TP : CORROSION HUMIDE DU FER

ACT. 2 : TP : CORROSION HUMIDE DU FER CHAP.1 CYCLE DE IE DES MATERIAUX (CHAP.7 DU LIRE) Mots-clés : corrosion, protection ACT. 2 : TP : CORROSION HUMIDE DU FER Document 1. La corrosion désigne l'ensemble des phénomènes par lesquels un métal

Plus en détail

La classification qualitative des couples oxydants réducteurs

La classification qualitative des couples oxydants réducteurs Niveau : 12 Durée 1 h Pré requis : La classification qualitative des couples s s - identification des ions positifs - connaissance de la réaction d oxydoréduction Objectifs : connaissances : - comparaison

Plus en détail

C ESSAIS - MESURES II C.TIBIRNA

C ESSAIS - MESURES II C.TIBIRNA Les électrolytes forts = se dissocient complètement en solution aqueuse A x B y xa z+ + yb z- Ex : CaCl 2 Ca 2+ + 2Cl - Pour 1 A x B y, on aura x + y moles d espèces chimiques en solution «U» = le nombre

Plus en détail

Objectifs o Mettre en évidence la conversion d énergie chimique en énergie thermique. o Réaliser une pile électrochimique.

Objectifs o Mettre en évidence la conversion d énergie chimique en énergie thermique. o Réaliser une pile électrochimique. Nom : Prénom : Classe : Date : Fiche élève 1/6 Physique - Chimie La chimie, science de la transformation de la matière. Approche de l énergie chimique : la pile électrochimique. Objectifs o Mettre en évidence

Plus en détail

Oxydoréduction 1 Oxydation et réduction, oxydants et réducteurs

Oxydoréduction 1 Oxydation et réduction, oxydants et réducteurs Oxydoréduction 1 Oxydation et réduction, oxydants et réducteurs Définitions Une réaction d'oxydoréduction est une réaction de transfert d électrons. Oxyder une espèce chimique (atome, ion ou molécule)

Plus en détail

Réactions d oxydoréduction

Réactions d oxydoréduction Réactions d oxydoréduction Ce document a pour objectif de présenter de manière synthétique quelques bases concernant les réactions d oxydoréduction et leurs principales applications que sont les piles

Plus en détail

soude d ions hydrogène ( ) L acide chlorhydrique est une solution aqueuse de chlorure d hydrogène : ( H +

soude d ions hydrogène ( ) L acide chlorhydrique est une solution aqueuse de chlorure d hydrogène : ( H + CH : Réactions chimiques : transformations et énergie. I. Composition de l acide chlorhydrique. 1 Tests chimiques : Interprétations et conclusion : Test à la : pas de précipité il n y a pas de cations

Plus en détail

Classification qualitative des couples redox: ion métallique métal

Classification qualitative des couples redox: ion métallique métal 40 Classification qualitative des couples redox: ion métallique métal Classification qualitative des couples redox: ion métallique métal I. FORCE D UN COUPLE OXYDANT RÉDUCTEUR 1. Comparaison du Fer et

Plus en détail

Problème 2 : Solution aqueuse (rédox et complexation) Enoncé

Problème 2 : Solution aqueuse (rédox et complexation) Enoncé Problème Problème : Solution aqueuse (rédox et complexation) noncé 1 Lors du dosage du diiode I en solution aqueuse par une solution de thiosulfate de sodium, l ion thiosulfate SO est oxydé en ion tétrathionate

Plus en détail

EXEMPLES D ELECTROLYSE

EXEMPLES D ELECTROLYSE 1 T.P-cours de Chimie n 11 EXEMPLES D ELECTROLYSE A. Affinage du cuivre. A.1. Montage expérimental. Séparer On dispose d'un générateur de courant continu réglable muni d'un voltmètre et d un ampèremètre.

Plus en détail

HYDROMETALLURGIE DU ZINC (PARTIE2)

HYDROMETALLURGIE DU ZINC (PARTIE2) T.P-cours de Chimie n 10 HYDROMETALLURGIE DU ZINC (PARTIE2) 1 L élaboration du zinc (rappel et compléments de la première séance) L hydrométallurgie est une des méthodes de préparation d un métal. Elle

Plus en détail

Partie 2. Cinétique des réactions d oxydo-réduction 2.1. Courbes courant-potentiel

Partie 2. Cinétique des réactions d oxydo-réduction 2.1. Courbes courant-potentiel Energie chimique et énergie électrique Partie 2. Cinétique des réactions d oxydo-réduction 2.1. Courbes courant-potentiel Objectifs du chapitre Notions à connaître : Courbe courant-potentiel sur une électrode

Plus en détail

Cours : Antiseptique et désinfectant

Cours : Antiseptique et désinfectant Cours : Antiseptique et désinfectant BO STI2D Première : Santé - Prévention et soin Notions et contenus Antiseptiques et désinfectants Réactions d oxydo-réduction et transferts d électrons Concentrations

Plus en détail

الشھادة المتوسطة مسابقة في مادة الكیمیاء الرقم:

الشھادة المتوسطة مسابقة في مادة الكیمیاء الرقم: الاسم: مسابقة في مادة الكیمیاء الرقم: المدة: ساعة واحدة Cette épreuve est constituée de trois exercices. Elle comporte deux pages numérotées et 2. Traiter les trois exercices suivants: Premier exercice

Plus en détail

TP 17 : Les cellules galvaniques

TP 17 : Les cellules galvaniques Groupe 9 TP17: Les cellules galvaniques Luca MAILLARD Quentin VEROLET 076/2057418 076/4821446 maillal7@etu.unige.ch verolet0@etu.unige.ch 1. Résumé TP 17 : Les cellules galvaniques Dans ce TP, nous abordons

Plus en détail

Examen du 13 janvier durée : 2 heures Calculatrice type «collège» autorisée - Documents interdits Préciser votre année sur votre copie.

Examen du 13 janvier durée : 2 heures Calculatrice type «collège» autorisée - Documents interdits Préciser votre année sur votre copie. U.E. LC102 Année 2008-09 1 er Semestre Seconde session Examen du 13 janvier 2009 - durée : 2 heures Calculatrice type «collège» autorisée - Documents interdits Préciser votre année sur votre copie. Exercice

Plus en détail

Série S. Enseignement de Spécialité Durée de l épreuve : 3 heures 30 Coefficient : 8

Série S. Enseignement de Spécialité Durée de l épreuve : 3 heures 30 Coefficient : 8 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL Session 2012 PHYSIQUE-CHIMIE Série S Enseignement de Spécialité Durée de l épreuve : 3 heures 30 Coefficient : 8 L usage des calculatrices est autorisé. Ce sujet ne nécessite pas de

Plus en détail

TS Chimie Pile nickel-zinc Exercice résolu

TS Chimie Pile nickel-zinc Exercice résolu P a g e 1 TS Chimie Exercice résolu Énoncé On réalise une pile formée à partir des couples : Ni + (aq)/ni (s) et Zn + (aq)/zn (s). Chaque solution a pour volume V = 100 ml et la concentration molaire initiale

Plus en détail

Exercices de révision- Oxydo-réduction et Piles électrochimiques, SMPC2, fsr. 2015

Exercices de révision- Oxydo-réduction et Piles électrochimiques, SMPC2, fsr. 2015 Université Mohammed V Faculté des Sciences Département de Chimie Rabat Année Universitaire 2014/2015 Filière SMP-SMC Module : Chimie des Solutions Réactions d oxydo-réduction et piles électrochimiques

Plus en détail

TP6C : A LA DECOUVERTE DES REACTIONS D OXYDOREDUCTION!

TP6C : A LA DECOUVERTE DES REACTIONS D OXYDOREDUCTION! TP6C : A LA DECOUVERTE DES REACTIONS D OXYDOREDUCTION! I) But Mettre en évidence le phénomène d oxydoréduction. Montrer que l évolution d un système chimique renfermant uns espèce oxydante et une espèce

Plus en détail