Alexandra VIGNOLLES (1) Enseignant-chercheur, Inseec Business School, Bordeaux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Alexandra VIGNOLLES (1) Enseignant-chercheur, Inseec Business School, Bordeaux"

Transcription

1 MARQUEURS ET REPRÉSENTATIONS NOSTALGIQUES CHEZ LES JEUNES ADULTES : UNE ÉTUDE PAR LA MÉTHODE DES COLLAGES Alexandra VIGNOLLES (1) Enseignant-chercheur, Inseec Business School, Bordeaux Annie BONNEFONT (2) Maître de Conférences, HDR, Université Toulouse1 Capitole Catherine VEILLÉ Directrice Générale, Ipsos Insight Marques, Paris Résumé Les jeunes consommateurs sont une cible à part entière pour le marketing de la nostalgie. Les marques souhaitant faire écho au passé relativement proche de ces consommateurs et éviter une approche trop intuitive, peuvent recourir aux méthodes projectives. Parmi celles-ci, la technique des collages collectifs est une méthode ludique et expérientielle pour les répondants. Elle permet de révéler les marqueurs et les représentations nostalgiques utilisables dans une perspective marketing et de communication. Cet article rappelle en premier lieu le rôle de la nostalgie en comportement du consommateur, puis introduit la technique projective du collage. Enfin, il présente les résultats de cette méthode appliquée sur de jeunes adultes sur le thème de la nostalgie. Mots clés : Nostalgie - Marqueurs générationnels - Représentations - Jeunes adultes - Technique projective - Collage. NOSTALGIC MARKERS AND REPRESENTATIONS AMONG YOUNG ADULTS : A STUDY THROUGH THE PROJECTIVE TECHNIQUE OF COLLAGE Abstract Young consumers are a full target for the marketing of nostalgia. Brands wishing to echo the relatively recent past of these consumers and to avoid an intuitive approach can use projective techniques. Among them, collective collage is a fun and experiential method for the participants. This method is useful to reveal nostalgic markers and representations that can be used in marketing and communication. This article presents, first of all, the role of nostalgia in consumer behavior, and then introduces projective technique of collage. Finally, results from this method, applied to young consumers on the theme of nostalgia, are presented. Key wor ds : Nostalgia - Generational marker - Young adults - Projective technique - Collage. (1) Courriel : (2) Courriel : 69

2 A D E T E M Les praticiens du marketing et de la communication s appuient régulièrement sur les évocations nostalgiques des jeunes adultes afin de les toucher. Cette cible peut ainsi se rappeler des héros de son enfance et ressusciter une part de cette époque grâce à certaines évocations présentes dans les publicités ou à l égard de produits qui leur sont destinés. Ainsi, Citroën a eu recours à un personnage fortement inspiré de la série Transformers pour le lancement de son modèle C4 et BMW au Rubik s Cube pour la Série 3. Ces constructeurs automobiles réussissent à atteindre une cible plus jeune en s adressant à elle grâce à des objets courants des années 70 et 80 et en faisant vibrer, sans qu ils s en rendent forcément compte, la corde nostalgique des consommateurs aujourd hui âgés de 25 ans et plus. Pour que le recours aux évocations nostalgiques et aux marqueurs générationnels ne se fasse pas de manière uniquement intuitive, cet article propose de mobiliser la méthode projective des collages sur le thème de la nostalgie auprès de jeunes adultes. Cette technique permet de faire participer les individus de façon ludique et collective. Elle permet également de mettre au jour les marqueurs, les types de nostalgie ainsi que les représentations nostalgiques de ces consommateurs. Notre cible sera ici de jeunes adultes âgés de 22 à 25 ans qui, sur le thème de la nostalgie, constituent une cible finalement peu étudiée dans la recherche en marketing (e.g. Havlena, Holak, 1996 ; Kessous, 2010). Nous rappellerons donc, tout d abord, le concept, le rôle et les différents types de nostalgie relevés dans la littérature. Puis le choix de la méthode projective des collages sera présenté pour mettre au jour nombre d évocations nostalgiques et de marqueurs générationnels de la cible ici étudiée. Enfin, seront proposées des implications managériales de cette étude qualitative à vocation initiale essentiellement exploratoire ainsi que les apports et les limites qui en découlent. LE MARKETING DE LA NOSTALGIE Le concept de nostalgie a notamment été étudié dans la recherche en marketing comme déterminant des préférences de consommation (Havlena, Holak, 1996 ; Schindler, Holbrook, 2003 ; Bougeard- Delfosse, 2009), à travers ses effets sur la perception des messages publicitaires (Perrusson, 2003), ou comme antécédent de l attachement à la marque (Kessous, Roux, 2010 ; Vignolles, 2010). Les deux sections suivantes ont pour objet de présenter le concept de nostalgie, son rôle pour les individus et les consommateurs, ainsi que les principaux types de nostalgie répertoriés dans la littérature. Du mal du pays au besoin de réconfort De façon étymologique, le terme nostalgie se compose de nostos (le retour) et algos (la douleur), signifiant le mal du pays. Dans sa thèse de médecine, Hofer en 1688 décrit les maux dont sont atteints des individus éloignés de leur pays natal. «Démédicalisée» (Davis, 1979), la nostalgie va peu à peu être liée à l éloignement temporel plus que géographique. En effet, la nostalgie ne serait plus uniquement due aux déplacements, aux mouvements migratoires (bien que cette approche de la nostalgie garde son intérêt) mais est désormais étudiée comme une «réaction affective douce-amère, éventuellement associée à une activité cognitive et qui est éprouvée par un individu lorsqu un stimulus externe ou interne a pour effet de le transposer dans une période ou un événement issu d un passé idéalisé, s inscrivant ou non dans son propre vécu» (Divard, Robert-Demontrond, 1997). Pour Sedikides, Wildschut et Baden (2004), la nostalgie remplit trois fonctions existentielles et sert de «réservoir émotionnel et expérientiel dans lequel les gens fouillent afin de gérer leurs craintes existentielles» : - elle consolide et améliore l identité de soi car elle amoindrit les sources d incertitudes, améliore la capacité des individus à affronter le présent et à restaurer l estime d eux-mêmes en se référant, même momentanément, à un passé idéalisé ; - elle régénère et maintient un ensemble de significations culturelles par l identification ou l adhésion à une même vision culturelle. La nostalgie peut soulager de peurs existentielles (solitude, abandon, décès ) en renforçant les valeurs de traditions et de rituels auxquels on a déjà participé ; - enfin, elle maintient et améliore les liens sociaux. En se souvenant des gens qui ont compté dans notre passé, elle confère un sen- 70

3 Marqueurs et représentations nostalgiques chez les jeunes adultes : une étude par la méthode des collages Alexandra Vignolles, Annie Bonnefont, Catherine Veillé timent d appartenance à un groupe social et resserre ainsi les liens au sein de ce groupe. La nostalgie établit une connexion symbolique avec des gens ou des événements du passé. En résumé, la sociologie conçoit la nostalgie comme un soutien moral et psychologique important pour l individu, l aidant à construire son identité et à la préserver dans des contextes hostiles. Dans cette continuité, le marketing de la nostalgie fait appel à nos souvenirs et à nos expériences passées (vécues ou non), souvent idéalisés, pour nous interpeler. Les marques espèrent ainsi provoquer des réactions positives chez le consommateur vis-à-vis de leur produit et/ou de leur communication. Plusieurs travaux ont ainsi montré l influence positive de la nostalgie sur l attitude à l égard de l annonce et à l égard de la marque (Perrusson, 2003 ; Reisenwitz et al., 2004) ou sur l attachement à la marque (Kessous, Roux, 2010 ; Vignolles, 2010). La nostalgie est définie par Holbrook et Schindler (2003) comme «une préférence (aimer, avoir une attitude positive ou un affect favorable) envers des objets (des gens, des lieux ou des choses) qui étaient communs (populaires, à la mode ou largement diffusés) quand on était plus jeune (au début de l âge adulte, dans l adolescence, dans l enfance ou même avant sa naissance)». Rejoignant cette définition, Loveland et al. (2010) définissent un produit nostalgique comme «un produit qui était commun ou populaire quand on était plus jeune». Leurs travaux montrent qu un individu qui se sent rejeté aura tendance à se réconforter grâce à des produits nostalgiques leur permettant de se ressourcer et de «se retrouver». Un produit nostalgique comble ainsi le besoin d appartenance. Les types de nostalgie Il convient de distinguer les types de nostalgie afin de mieux comprendre les réactions à l égard d une annonce ou d une marque. Stern (1992) distingue deux types de nostalgie : la «nostalgie personnelle» qui idéalise sa propre vie passée et la «nostalgie historique» qui correspond au désir de retourner vers un passé (pas forcément connu) considéré comme meilleur que le présent. Baker et Kennedy (1994) distinguent, quant à eux, trois types de nostalgie : - la «nostalgie réelle» symbolique d une période marquée par une expérience directe ; - la «nostalgie simulée» symbolique d une période non marquée par une expérience directe ; - la «nostalgie collective» symbolique d une culture, d une nation, d une génération. Havlena et Holak (1996) distinguent quatre types de nostalgie fondées sur deux dimensions : personnelle vs collective et directe vs indirecte. La «nostalgie personnelle» (ou autobiographique) correspond aux souvenirs personnels ou aux événements réellement vécus. La «nostalgie interpersonnelle» qui n est pas issue de l expérience personnelle de l individu mais qui s est construite à partir des souvenirs et des histoires rapportées par les membres de sa famille ou ses proches. La «nostalgie culturelle» regroupe les souvenirs communs aux personnes d une même culture et les symboles partagés. Dans un contexte culturel français, nous pouvons donner pour exemple la 2CV et la Coupe du Monde 1998, souvent fortement évocatrices de nostalgie d ordre collectif. La «nostalgie virtuelle», enfin, est liée à une expérience collective rapportée, empruntée à une autre culture. Les exemples possibles dans un contexte français sont les enseignes Buffalo Bill ou Hard Rock Café (inspiré de l histoire des États-Unis). La nostalgie culturelle et virtuelle sont, selon Holak et al. (2008) les plus utilisées en marketing puisqu elles appellent en principe le même type de réponse parmi un ensemble d individus ou un segment de marché. LA MÉTHODE PROJECTIVE DES COL- LAGES APPLIQUÉE À LA NOSTALGIE Pour mieux comprendre la nostalgie éprouvée par de jeunes adultes, nous avons opté pour la méthode projective du collage collectif, ce après des résultats infructueux d autres techniques qualitatives (entretiens individuels semi-directifs et focus groups). L objectif est de révéler les marqueurs et les représentations d une nostalgie culturelle plus que personnelle de cette cible. Au sein des techniques d études qualitatives, les techniques projectives sollicitent les facultés 71

4 A D E T E M d imagination, favorisent l expression de motivations, de freins, de sentiments ou d émotions et permettent de minimiser des biais déclaratifs imputables aux écrans psychologiques. Ces derniers masquent parfois les pensées exactes et le comportement du répondant. Les quatre écrans les plus souvent cités sont l écran de la conscience, l écran d irrationalité, l écran de politesse et l écran de tolérance (Sampson, 1986). La technique des collages fait partie des techniques projectives, pour laquelle «l idée sous-jacente est que la plupart des répondants ont plus de facilité à s exprimer visuellement : ils se sentent plus en confiance lorsqu il s agit de manipuler des photographies ou des images plutôt que de recourir à des mots» (Arnheim, 1969). Enfin, la technique projective des collages peut venir compléter des entretiens individuels et des focus group sur un thème où les écrans précités peuvent exister. Ce fût le cas ici, où ces deux techniques utilisées préalablement fournirent des résultats pauvres. Le choix des collages collectifs s appuie également sur la théorie de l identité sociale (Tajfel, Turner, 1985) qui veut qu un groupe d individus consomment certains produits ou marques car ils se reconnaissent à travers ces derniers et revendiquent ainsi ce besoin d appartenance. Le collage collectif au sein des techniques projectives Cette technique a été utilisée ici à titre exploratoire, pour susciter l expression d expériences nostalgiques, pour révéler des produits, des marques et des mises en scène évocatrices de nostalgie propre à une génération (ici les jeunes adultes). Elle trouve ses origines dans l évaluation et la thérapie psychiatriques. Elle est d un usage plus facile que celle du dessin pour laquelle certains participants qui ne dessinent pas bien, laisseront la tâche à d autres. C est également une méthode alternative à la méthode TAT (Thematic Apperception Test), qui consiste à demander au répondant de raconter une histoire à partir de planches présentant des situations ambiguës. La méthode du collage est souvent citée dans les ouvrages de recherches qualitatives (Evrard et al., 2009 ; Lombart, 2010), d étude de marché ou de création publicitaire, mais plus rarement utilisée dans la recherche académique en comportement du consommateur. Cette méthode «passe par les images pour accéder aux idées» (Guelfand, 1999), fait surgir des pensées, des sentiments inconscients et invite à s affranchir de normes sociales implicites. Elle active l imagerie mentale associée à un concept, aux ressentis qu il suscite et enrichit sa signification. Nombre d éléments qui n apparaissent pas avec des techniques simplement verbales jaillissent ici car les collages peuvent avoir une structure narrative plus forte que ce qui peut être dit avec des mots. Par exemple, comparée au portait chinois ou aux phrases à compléter, on ajoute la dimension visuelle des couleurs, des formes, des «compositions», renforçant ainsi certaines images mentales, en suscitant d autres, servant elles-mêmes de support à d autres sensorialités (senteurs, musiques, saveurs, touchers) suggérées, susceptibles d amplifier certaines émotions. De plus, cette méthode participative, ludique, désinhibitrice, implique les participants sans qu ils s en rendent compte et est, à ce titre, en elle-même un outil de recherche expérientiel. Mise en œuvre de la technique projective des collages L étude empirique exploratoire a été conduite sur un public de jeunes adultes, consommateurs, 124 étudiants d un Institut d Administration des Entreprises, en master 1 marketing, âgés de 22 à 25 ans, librement répartis en sous-groupes (mixtes hormis un groupe d hommes et un groupe de femme) de quatre à cinq personnes. Vingt-deux «tableaux» de collage collectif ont été réalisés. Les participants avaient pour seule consigne de réaliser des collages sur le thème «qu évoque pour vous la nostalgie?», sujet non présenté à l avance, pour éviter des idées préconçues. Le collage collectif a suscité, au sein de chaque groupe, des échanges de points de vue sur la nostalgie, sa signification et les images mentales associées à celle-ci, les souvenirs ravivés personnels ou communs, empreints d affectivité et qu ils ont eu plaisir à partager. Ces réactions furent perceptibles par des rires et des chansons spontanément entonnées (génériques de dessins animés notamment). Pour réaliser ce collage, il leur était demandé de laisser libre cours à leur imagination en utilisant, à leur guise, des images, des photos, des mots, des locutions découpées dans différents magazines (magazines féminins, de décoration, d informations, automobiles ) et à coller sur des feuilles A 3 (fournies) de différentes couleurs, qu ils pouvaient assembler, découper, superposer à loisir. La création des collages s est déroulée sur environ 1h30. 72

5 Marqueurs et représentations nostalgiques chez les jeunes adultes : une étude par la méthode des collages Alexandra Vignolles, Annie Bonnefont, Catherine Veillé L objectif est ici de révéler les marqueurs (objets, produits, marques, etc.) propres aux jeunes adultes de 22 à 25 ans et, donc, de mettre en exergue les éléments d une nostalgie collective et pas uniquement de nostalgies personnelles qu une méthode comme l introspection, l entretien individuel en profondeur ou le collage individuel peut révéler. L analyse des collages collectifs va ainsi permettre de mettre en avant ces éléments parfois idéalisés grâce auxquels les jeunes adultes peuvent se projeter dans des épisodes passés qu ils ont réellement vécus ou non. ANALYSE DES COLLAGES COLLECTIFS La lecture flottante horizontale des collages permet de dégager trois thèmes récurrents évocateurs de nostalgie, communs à tous les tableaux : l enfance et l adolescence, l authenticité et la production d expérience au sens de Filser (2002). L analyse verticale des collages permet d identifier les types de nostalgie présentés précédemment. Enfin, une analyse plus en profondeur vient mettre au jour trois représentations de la nostalgie : douceur et insouciance de l enfance, liens intergénérationnels protecteurs et inexorabilité déploré du temps. Une première analyse des visuels permet de dégager les marques considérées (tableau 1) comme nostalgiques par les jeunes adultes ainsi que les marqueurs générationnels. Lagrée et Lew-Fai (1991) définissent les marqueurs comme des repères identifiés grâce à l histoire commune qui lie ses membres. Nous définissons les marqueurs générationnels comme des repères, des références pouvant être des faits, des objets, des personnes, des marques, etc., associés à un temps donné et commun à une cohorte générationnelle donnée. Ces marqueurs générationnels deviennent des marqueurs nostalgiques lorsqu un certain temps s est écoulé et qu ils deviennent alors susceptibles d évoquer une réaction affective douce-amère ramenant les individus vers un passé commun. Les thèmes Enfance et adolescence Les visuels employés dans les 22 tableaux de collages sont très majoritairement en lien direct avec des dessins animés, des produits alimentaires ou d hygiène de l enfance, des moments passés en famille (figure 1). C est pour une perception «acidulée», très sucrée, souvent joyeuse, jamais larmoyante ou militante que ces jeunes adultes ont de la nostalgie. Les fonds choisis par les participants pour les tableaux de collages sont pour un tiers des couleurs pâles (bleu, rose, vert et jaune) déclarées comme un rappel de celles de leur enfance : couleur de leurs vêtements de l époque, de la décoration de leur chambre ou de leur salle de classe maternelle. Les éléments liés à l adolescence, aux années passées au collège ou au lycée sont moins présents. La figure 2 suggère les premiers émois amoureux, représentés par des jeunes filles étendues sur de la paille. Cette époque semble plus difficile à représenter visuellement par les répondants, soit par pudeur soir car trop proche. C est également une époque qu ils associent moins à une période d insouciance sans pour autant souligner la part amère de la nostalgie, alors que les éléments liés à la petite enfance et l enfance en symbolisent uniquement la part de douceur. Les marques consommées durant l enfance (Kiri, Banania, Haribo par exemple) sont considérées comme des repères vers lesquels les consommateurs se tournent pour se réconforter dans des moments difficiles ou par volonté de «retrouver» cette enfance perdue. Enfin, nombre de fois apparaissent des éléments relatifs à l école : salles de classe, groupes d écoliers, cartables et abécédaires et des éléments moins agréables comme le bonnet d âne ou les lignes à copier. Cette nostalgie de l école, bien qu ambivalente, se voir attribuer un rôle structurant dans leur vie car associée à l idée de repères, de remparts à l inverse d éléments moins normés dans la société actuelle, lorsque «ces règles auxquelles se raccrocher faisaient du bien» comme dit l un des participants. Authenticité Le trait commun aux marques et aux produits présents dans les collages est leur communication à 73

6 A D E T E M Tableau 1 Marques nostalgiques et personnages réels et fictifs considérés comme nostalgiques issus des collages Les marques Alimentaires - Kiri - Bonne Maman - La Laitière - Ricoré - Banania - Le Rustique Vestimentaires - Converse - Dr Martens Du monde de l enfance - Nivea Baby - Playmobil - Les Legos Stratégie basée sur la nostalgie - Parfum Poupée de Rochas - Le Petit Marseillais - Chérie FM - Nostalgie - Vespa Marques disparues - Minitel Célébrités Musiciens - Jacques Brel - Elvis Presley - Les Beatles - John Lennon - Serge Gainsbourg - Chantal Goya - La Compagnie Créole - Mickael Jackson Comiques - Laurel et Hardy - Les Deschiens - Coluche Acteur(rice)s - Audrey Hepburn - Fred Astaire - Ginger Rogers - John Travolta - Marilyn Monroe - Brigitte Bardot - Monica Vitti Autres - Einstein - Michel Drucker - Régine - Salvador Dali et Gala - Andy Warhol Disney - Bambi - La Belle et le Clochard - Le château de la Belle au Bois Dormant - Mickey Télévision - Nicky Larson - L Ile aux Enfants - Casimir - Dragon Ball - Les Barbapapas - Oui - Oui - Candy - Le Manège Enchanté - Bioman - Starsky et Hutch - Wonder Woman - Friends Les personnages fictifs Livre - Fantomette - Le Club des Cinq - Bécassine - Snoopy - Schtroumpf Cinéma - Yoda - Dark Vador Jeux Vidéo - Super Mario Bros évocation nostalgique et leur aspect authentique, ou du moins d authenticité marchande perçue au sens de Camus (2004) : une marque, un produit dont l une des caractéristiques «le rattache à une origine, qui le distingue du fait qu il comble un manque, une insatisfaction, et qui est renforcée dès lors que le produit représente une part de l identité du consommateur». Les marques alimentaires (Banania, Kiri), de chaussures (Converse, Dr Martens), de jouets (Playmobil, Lego) ou d automobiles (Citroën, Vespa) ont pour point commun d être des références dans leur secteur et prennent part à l histoire du consommateur (Belk, 1988 ; Camus, 2004). Rejoignant la théorie de l identité sociale, ces marques «authen- 74

7 Marqueurs et représentations nostalgiques chez les jeunes adultes : une étude par la méthode des collages Alexandra Vignolles, Annie Bonnefont, Catherine Veillé Figure 1 Collage réalisé par un groupe mixte Figure 2 Collages réalisées par un groupe de jeunes femmes 75

8 A D E T E M tiques» sont connues et consommées depuis l enfance ou l adolescence, elles démontrent l influence de l attachement à la marque sur les préférences et la consommation à long terme (Holbrook, Schindler, 2003). Ces marques sont autant de repères que les jeunes adultes ont plaisir à consommer et consommeront certainement encore longtemps. Les collages retranscrivent enfin un appel pour la fin d une trop grande standardisation, un retour au savoir-faire artisanal, à une certaine rusticité et à l authenticité. Production d expérience La technique du collage collectif produit en elle-même une expérience partagée qui permet d exprimer visuellement des moments de vie et de consommation. Trois constantes sont généralement retenues dans la production d expériences (Filser, 2002) : «le décor (la théâtralisation), l intrigue (le récit que raconte le produit) et l action (les relations entre les consommateurs)». Les marques et produits à évocation nostalgique mis en scène dans ces collages rappellent la théâtralisation de points de vente (Boulangeries Paul, restaurants Le Pain Quotidien). Ces enseignes ont notamment recours à la nostalgie de type culturel, d un passé que l on n a pas forcément connu et idéalisé. Les jeunes adultes semblent demandeurs de telles ambiances et, même s ils sont des consommateurs avisés, ils sont prêts à se laisser transporter dans un passé idéalisé, «où les marques nous font revivre le passé sans ses mauvais côtés» comme dit l un des participants. «L intrigue» au sens expérientiel est lié à l histoire que le produit raconte, les participants ont ainsi choisi des produits rustiques ou ayant une apparence authentique (fromage, soupes à l oignon, meubles patinés) et des marques dont le capital est inscrit dans le temps. Ces marques (Converse, Vespa, Chupa Chups) utilisent leur histoire dans leur communication et les jeunes se les réapproprient pour, à leur tour, les intégrer dans la leur. Enfin, «l action» est symbolisée par les relations affectives souvent fortes et de long terme que les participants entretiennent avec les marques placées dans les collages. Ce qui démontre l influence de la nostalgie sur l attachement aux marques. Les types de nostalgie Au fil de l analyse interprétative des collages, les diverses expériences nostalgiques évoquées font émerger une typologie des nostalgies semblable à celle d Havlena et Holak (1996). Ces auteurs distinguent quatre types de nostalgie allant de la nostalgie personnelle à la nostalgie virtuelle. La «nostalgie personnelle» d expériences réellement vécues est mise en évidence par des photos de bébés, d enfants dans les bras d un parent ou donnant la main aux deux, des scènes familiales ou de vacances mais aussi par les jouets, les jeux, les héros de dessins animés de leur petite enfance. Si ces collages avaient été réalisés par une autre classe d âge, les marqueurs générationnels auraient été vraisemblablement autres, par exemple les mangas (Nicky Larson, Dragon Ball), d autres dessins animés (Casimir, Winnie l Ourson, les Barbapapas) ou les jeux vidéo (Super Mario, Sonic) ici présents (tableau 1). La «nostalgie interpersonnelle» correspond à des souvenirs communs partagés avec ses proches, de moments non vécus par cette génération mais par leurs parents ou grands-parents. Les images représentant cette nostalgie intergénérationnelle sont, de façon récurrente, des objets usuels, de décoration ou du mobilier qu ils ne possèdent pas eux-mêmes mais qu ils imaginent comme ayant appartenu à leurs grands-parents (vieux poste de télévision ou de radio TSF). Il s agit aussi d images de jeunes des années 60 et 70 par référence à la jeunesse de leurs parents, «époque où la vie était plus facile», «époque marquante de l histoire pour sa musique, son idéologie et ses mœurs», comme l idéalisent les participants. Les autres marqueurs intergénérationnels sont des chanteurs ou des groupes (Beatles, John Lennon, Elvis Presley, Jaques Brel, Serge Gainsbourg) encore écoutés aujourd hui par plusieurs générations dont celle des répondants, mais dont le succès avait débuté bien avant leur enfance. Les époques antérieures à leur naissance, notamment celles de leurs parents ou grands-parents, semblent idéalisées, exemptes d aspects négatifs. Ce n est donc pas un hasard si Philips pour sa gamme d électroménager recourt à un couple des années 60 et au slogan «vraiment fait comme au bon vieux temps». La «nostalgie culturelle», correspondant à la mémoire collective des personnes d une même culture ou d une même nation, est notamment exprimée par des produits ou des célébrités encore présents dans la mémoire collective. Ces symboles partagés par tous sont ici représentés par des produits mythiques tels que la DS ou la 2CV de Citroën, la 76

9 Marqueurs et représentations nostalgiques chez les jeunes adultes : une étude par la méthode des collages Alexandra Vignolles, Annie Bonnefont, Catherine Veillé Vespa, mais aussi par des personnages emblématiques intergénérationnels tels les Rolling Stones, les Beatles ou Serge Gainsbourg. Par exemple, Citroën a mis en scène Marilyn Monroe, John Lennon ou Alfred Hitchcock pour la campagne publicitaire de sa DS3. Cherchant ainsi à faire le lien entre ces figures mythiques et son modèle automobile la marque s adresse à plusieurs générations de consommateurs. La «nostalgie virtuelle», enfin, faite d images empruntées à une autre culture est plus rare. Majoritairement, les étudiants ont déclaré ne pas être concernés et donc être peu sensibles à ce type de nostalgie. Quelques rares visuels empruntés à d autres cultures apparaissent tels que : une femme élégante avec un foulard noué autour du cou au volant d une voiture décapotable évoquant la Dolce Vita, une ménagère des années 50 tenant fièrement un aspirateur à la façon des «réclames» américaines de cette époque, et la remise des diplômes où des élèves portant les toques et les toges propres à cette cérémonie traditionnelle. Ces scènes sont étrangères aux participants car non vécues par eux. Ils les replacent bien dans le contexte précité mais les interprètent avec distance ou humour s agissant de la ménagère des années 50 appelée «desperate housewife» et qui n est pas un modèle auquel les jeunes femmes s identifient. Les représentations de la nostalgie Le dernier travail d analyse consiste à dégager des niveaux supérieurs d abstraction par rapport à une simple lecture des images (Zaltman, 1996). La nostalgie est un concept abstrait et une réaction affective douce-amère qui n est pas toujours aisée de décrire ou d expliciter avec des mots, les images prennent ici le relais. Les représentations sont d abord un processus mental individuel (Gallen, 2005), les représentations sociales ont ensuite fait l objet de recherche en psychologie sociale. Les représentations sociales forment «un ensemble structuré d éléments cognitifs intersubjectifs qui représentent l espace commun des représentations possibles dont les représentations individuelles sont considérées comme des sousensembles et des points de vue» (Lahlou, 1998 in Gallen, 2005). Dans cette recherche, un triptyque de représentations de la nostalgie est mis au jour : la douceur et l insouciance de l enfance, les liens intergénérationnels protecteurs et l inexorabilité déplorée du temps. La première représentation de la nostalgie a trait à l enfance et, plus particulièrement, à l univers de la petite enfance pour signifier la place prépondérante de cette période dans le ressenti nostalgique. Dans chacun des collages, on note l omniprésence des références à l enfance («d un temps où l on n avait à se soucier de rien») et des mots découpés appartenant au champ sémantique de l insouciance («innocence», «plus belles années»). Les images choisies expriment très majoritairement des réactions affectives positives et les visuels évoquent la douceur de ce passé. S agissant de jeunes adultes, ils vivent une période transitoire de leur vie où, ayant quitté l enfance, ils ne sont pas encore totalement adultes. Ce passage, les participants l ont par exemple symbolisé (figure 3) en découpant leur feuille en deux parties, avec à gauche l enfance suggérée par des couleurs acidulées, des formes rondes, des visages souriants, des objets et marques de cette période puis en allant vers la droite une moitié de visage adolescent qui devient un visage de cadre, illustrant le présent et le futur. La deuxième représentation de la nostalgie se traduit dans l importance accordée aux liens intergénérationnels. Dans une société qui s individualise de plus en plus, la nostalgie est un moyen pour rapprocher les générations, pour resserrer les liens entre elles, se protéger, se rassurer, se ressourcer en puisant dans ses racines (Sedikides et al., 2004). Des images telles que des mains superposées (figure 3) ou entrelacées de plusieurs personnes d âges différents, un couple grand-mère et petit-fils dansant ensemble affectueusement l illustrent. L importance de la transmission intergénérationnelle est ainsi présente de façon tangible (des objets hérités de ses parents ou grands-parents) mais aussi intangible (les souvenirs des membres de la famille). Si l enfance est un thème qui apparaît également dans les entretiens semi-directifs préalablement menés à la réalisation des collages et dans d autres recherches en comportement du consommateur (e.g. Havlena, Holak, 1996 ; Kessous, 2010), l importance accordée à la transmission et au partage de biens matériels et immatériels n apparaissait que rarement. La troisième représentation de la nostalgie est 77

Theme Sensorial marketing, from stores to Internet : retailers and sensorial marketing integration in multichannel distribution management.

Theme Sensorial marketing, from stores to Internet : retailers and sensorial marketing integration in multichannel distribution management. Les enseignes spécialisées et l intégration du marketing sensoriel dans l approche multicanale de leur distribution. Fanny NOYELLE Année Universitaire 2007 / 2008 ESUPCOM Lille Directeurs de mémoire :

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

La publicité dans les programmes scolaires

La publicité dans les programmes scolaires Rectorat de Lyon Délégation Académique au Numérique Éducatif - DANE La publicité dans les programmes scolaires Edwige Jamin CLEMI / DANE de Lyon Janvier 2015 La publicité dans les programmes du collège

Plus en détail

www.provincedeliege.be/pse Photo langage

www.provincedeliege.be/pse Photo langage www.provincedeliege.be/pse 1 Photo langage Le photo langage Durée : Une heure pour le groupe classe ou 20 minutes par Technique : Expression orale sur base de supports visuels. atelier. Matériel : 30 photographies.

Plus en détail

Mission de pédagogie universitaire Université Saint-Joseph Glossaire 1

Mission de pédagogie universitaire Université Saint-Joseph Glossaire 1 glossaire Les définitions succinctes, présentées dans ce glossaire, sont, en grande partie, tirées des chapitres du Manuel. Elles sont en harmonie avec les références relatives au Processus de Bologne.

Plus en détail

DÉPASSER SES CRAINTES ET RETROUVER SA CONFIANCE EN SOI POUR APPRIVOISER LE MARCHÉ DU TRAVAIL

DÉPASSER SES CRAINTES ET RETROUVER SA CONFIANCE EN SOI POUR APPRIVOISER LE MARCHÉ DU TRAVAIL DÉPASSER SES CRAINTES ET RETROUVER SA CONFIANCE EN SOI POUR APPRIVOISER LE MARCHÉ DU TRAVAIL Jane Prudhomme, étudiante à la maîtrise en carriérologie (UQÀM) OBJECTIFS Objectif général : Travailler le sentiment

Plus en détail

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la 1 Mon stage en résumé Je dois avouer avoir de la difficulté à faire un bilan qui va au-delà du déjà dit dans mes rapports antérieurs, parce que j ai l impression d y avoir presque tout écrit. Par contre,

Plus en détail

OBJECTIFS DE L ACTIVITE

OBJECTIFS DE L ACTIVITE Approche par les albums OBJECTIFS DE L ACTIVITE - Etre capable de reconnaitre et identifier un sentiment sur un support, en soi ou chez l autre et contrôler cette émotion : - Apprendre à repérer les caractères

Plus en détail

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca La recherche antérieure a montré que la majorité des consommateurs canadiens affichent une préférence marquée pour l achat de produits alimentaires canadiens par rapport aux produits d importation. Est-ce

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Lancement Selligent pour l Audi A3 Sportback - Une histoire d amour CRM

ÉTUDE DE CAS Lancement Selligent pour l Audi A3 Sportback - Une histoire d amour CRM ÉTUDE DE CAS Lancement Selligent pour l Audi A3 Sportback - Une histoire d amour CRM ENTREPRISE Audi SECTEUR D ACTIVITÉ Automobile Le client Audi AG est un constructeur automobile allemand qui dessine,

Plus en détail

La musique au service du marketing

La musique au service du marketing Laurent DELASSUS La musique au service du marketing L impact de la musique dans la relation client, 2012 ISBN : 978-2-212-55263-8 Introduction La musique est-elle un langage? S il est évident qu elle est

Plus en détail

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS Concours concernés : - Concours externe de recrutement de professeurs des écoles - Concours externe spécial de recrutement de professeurs des écoles -

Plus en détail

Ecrire un récit fantastique avec les TICE

Ecrire un récit fantastique avec les TICE Ecrire un récit fantastique avec les TICE Aymeric Simon, professeur au collège Gérard Philipe, Villeparisis Niveau : 4e Durée : 7-8 heures Objectifs : Etre capable d écrire un récit complet d au moins

Plus en détail

Nous concluons au travers de quatre axes principaux qui ont guidé la. 1) La théorie du regret de Loomes et Sugden comme théorie de la décision

Nous concluons au travers de quatre axes principaux qui ont guidé la. 1) La théorie du regret de Loomes et Sugden comme théorie de la décision Conclusion générale Nous concluons au travers de quatre axes principaux qui ont guidé la rédaction de cette thèse. 1) La théorie du regret de Loomes et Sugden comme théorie de la décision rationnelle compatible

Plus en détail

Programme de la séance : Introduction à la théorie de l iceberg (le modèle culturel de l iceberg)

Programme de la séance : Introduction à la théorie de l iceberg (le modèle culturel de l iceberg) Programme de la séance : Introduction à la théorie de l iceberg (le modèle culturel de l iceberg) Acquis d apprentissage Interpersonnels : 1. Meilleure connaissance et empathie culturelle lors des échanges

Plus en détail

Communiqué de Presse

Communiqué de Presse Communiqué de Presse Le 23 juillet 2015 «UNE HISTOIRE D AMBITION» : LA NOUVELLE CAMPAGNE DE MARQUE HSBC «UNE HISTOIRE D AMBITION» : LA NOUVELLE CAMPAGNE DE MARQUE HSBC La nouvelle campagne de marque HSBC

Plus en détail

Atelier «Avec les documents pédagogiques» FORMATION ECOLE ET CINEMA CYCLES 2 ET 3

Atelier «Avec les documents pédagogiques» FORMATION ECOLE ET CINEMA CYCLES 2 ET 3 Atelier «Avec les documents pédagogiques» FORMATION ECOLE ET CINEMA CYCLES 2 ET 3 L objectif de cet atelier de pratique est de travailler avec les documents pédagogiques (affiche, carteélève) qui favorisent

Plus en détail

etre être éducateur(trice) de jeunes enfants

etre être éducateur(trice) de jeunes enfants etre être éducateur(trice) de jeunes enfants etre éducateur(trice) de jeunes enfants sommaire 8 Introduction 11 Les EJE aujourd hui 11 Un métier de femmes? 12 Les spécialistes de l accueil collectif de

Plus en détail

Vision des jeunes de l entrepreneuriat

Vision des jeunes de l entrepreneuriat Vision des jeunes de l entrepreneuriat Enquête réalisée auprès de 300 jeunes de 14 à 18 ans présents du 21 au 24 novembre 2013 sur le salon européen de l éducation. L étude porte sur deux points : l entrepreneuriat

Plus en détail

Étape. avec le français? Option 1 : Le dictionnaire. Option 2 : La synthèse de texte. Comment aborder la philanthropie pour la première fois?

Étape. avec le français? Option 1 : Le dictionnaire. Option 2 : La synthèse de texte. Comment aborder la philanthropie pour la première fois? Étape 1 Comment aborder la philanthropie pour la première fois? Découvrir la philanthropie peut se faire de différentes façons : par le français, l art, la musique, le sport, ce thème touchant transversalement

Plus en détail

La Menace du Stéréotype

La Menace du Stéréotype La Menace du Stéréotype Fabrice GABARROT Bureau M6158 - Uni Mail Université de Genève 40, Bld du Pont d'arve CH-1205 Genève SUISSE Courriel : Fabrice.Gabarrot@pse.unige.ch Les stéréotypes sont, pour simplifier,

Plus en détail

DE LA COMMUNICATION A LA RELATION «CE QU ECOUTER VEUT DIRE?»

DE LA COMMUNICATION A LA RELATION «CE QU ECOUTER VEUT DIRE?» DE LA COMMUNICATION A LA RELATION «CE QU ECOUTER VEUT DIRE?» UVA FOREZ Nathalie Monge Rodriguez 1 PLAN DE L INTERVENTION I. Communiquer :quelques rappels théoriques. II. De la communication à la relation.

Plus en détail

La création artistique : outil de construction et de développement personnel des individus.

La création artistique : outil de construction et de développement personnel des individus. Association Loi 1901 Siret n 399 056 050 00046 APE n 900 1Z 13 rue Etienne Marcel 93500 PANTIN Tél : 01 49 42 10 52 Mail : association.latribu@free.fr Site : www.latribudepantin.com TEAM BUILDING Dynamisation

Plus en détail

PRENOM : HALA. Nom, Prénom et grade du directeur de thèse TOURNOIS Nadine, Professeur en Sciences de Gestion, Université de Nice

PRENOM : HALA. Nom, Prénom et grade du directeur de thèse TOURNOIS Nadine, Professeur en Sciences de Gestion, Université de Nice Nice, le 16 juin 2014 NOM : JA BARY E-MAIL PRENOM : HALA HALAJABARY@YAHOO.COM Nom, Prénom et grade du directeur de thèse TOURNOIS Nadine, Professeur en Sciences de Gestion, Université de Nice Page 1 :

Plus en détail

LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans

LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans FAIREBOUGERLES9-13.org 1 LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans TABLE DES MATIÈRES 3 4 5 DONNÉES SOCIO- DÉMOGRAPHIQUES HABITUDES MÉDIATIQUES ET DE CONSOMMATION EN MATIÈRE DE MODE DE VIE PHYSIQUEMENT

Plus en détail

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Document synthèse Par Geneviève Rodrigue, en collaboration avec Alain Carpentier, Joanne Munn, Valérie Saysset et Christian

Plus en détail

1 ère session : Les passagers changent-ils avec la crise?

1 ère session : Les passagers changent-ils avec la crise? 1 ère session : Les passagers changent-ils avec la crise? 1.3 - Attitudes et comportements des consommateurs Franck Lehuédé (CREDOC) «Depuis une soixantaine d années, le CREDOC observe les comportements

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

PRÉSENTATION. L évaluation sensorielle par les consommateurs, un outil stratégique en innovation. Sophie Vincent, 22 janvier 2015

PRÉSENTATION. L évaluation sensorielle par les consommateurs, un outil stratégique en innovation. Sophie Vincent, 22 janvier 2015 PRÉSENTATION L évaluation sensorielle par les consommateurs, un outil stratégique en innovation Sophie Vincent, Spécialiste en recherche consommateurs et évaluation sensorielle 22 janvier 2015 CINTECH

Plus en détail

LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005

LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005 LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005 L OSEIPE a pour objectif de mieux informer les jeunes avant qu ils ne s engagent dans une

Plus en détail

TABLEAU SYNOPTIQUE. Niveau CECR. Typologie d activités. Thèmes. Court métrage. Tout le monde dit je t aime Cécile Dubrocq Fiction - 6 00 2010

TABLEAU SYNOPTIQUE. Niveau CECR. Typologie d activités. Thèmes. Court métrage. Tout le monde dit je t aime Cécile Dubrocq Fiction - 6 00 2010 TABLEAU SYNOPTIQUE Court métrage Tout le monde dit je t aime Cécile Dubrocq Fiction - 6 00 Madagascar, carnet de voyage Bastien Dubois Animation - 12 00 2009 Thèmes L adolescence, le sentiment amoureux,

Plus en détail

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Déchets : outils et exemples pour agir Fiche méthode n 1 www.optigede.ademe.fr ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Origine et objectif de la fiche : Les retours d expérience des collectivités

Plus en détail

Éducatives Familiales

Éducatives Familiales Éducatives Familiales FICHE 6 : UN EXEMPLE, LE JEU DU MEMORY Type de jeu / description Jeu de mémoire (discrimination visuelle) 2 à 4 joueurs Choisir une thématique (Memory de la forêt, des animaux, de

Plus en détail

L'audiodescription. Principes et orientations

L'audiodescription. Principes et orientations L'audiodescription Principes et orientations Rendre la culture accessible à tous permet d éviter l exclusion. L audiodescription est une technique de description destinée aux personnes aveugles et malvoyantes.

Plus en détail

Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence

Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence Gwenole Fortin To cite this version: Gwenole Fortin. Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence. 2006.

Plus en détail

Mitraillage publicitaire A Epidaure

Mitraillage publicitaire A Epidaure Fiche pédagogique Thème : Choix et autonomie Niveau : Ecole (CM1 et 2), Collège, lycée Durée : 50 Mitraillage publicitaire A Epidaure Personnes ressources : Infirmier scolaire, documentaliste, professeur

Plus en détail

«Attraction le manga» d une campagne de communication à un outil d intervention

«Attraction le manga» d une campagne de communication à un outil d intervention «Attraction le manga» d une campagne de communication à un outil d intervention Journées de la prévention 5 juin 2013 Julie-Mattéa Fourès Inpes julie-mattea.foures@inpes.sante.fr La prévention du tabagisme

Plus en détail

Préparé par : ERIC GIRARDOT, -diplômé en Haptonomie. -diplômé en Sensitive Gestalt Massage (R)

Préparé par : ERIC GIRARDOT, -diplômé en Haptonomie. -diplômé en Sensitive Gestalt Massage (R) L Accompagnement des personnes âgées et des personnes atteintes de la maladie d Alzheimer par différentes approches: - l haptonomie - le Sensitive Gestalt Massage)R( - la Réflexologie plantaire Préparé

Plus en détail

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme de sciences et technologies des services (STS)

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme de sciences et technologies des services (STS) Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la (STHR) Programme de sciences et technologies des services (STS) CLASSE DE SECONDE La série technologique hôtellerie- présente des particularités

Plus en détail

1- «Favoriser la socialisation avec un apprentissage de la vie en collectivité»

1- «Favoriser la socialisation avec un apprentissage de la vie en collectivité» Projet Pédagogique 3-5 ans LE MIX CUBE Ce nouvel équipement public de proximité, animé par des professionnels est destiné pour renforcer la solidarité, contribuer à l'éducation de tous, investir le temps

Plus en détail

FICHE 1 BILAN DU PROJET D ÉCOLE 2007-2010. Objectifs

FICHE 1 BILAN DU PROJET D ÉCOLE 2007-2010. Objectifs FICHE 1 BILAN DU PROJET D ÉCOLE 2007-2010 AES PÉDAGOGIQUES TRAVAIL EN ÉQUIPE Constats de départ en 2007 Nécessité de développer les compétences de : *mise en pratique des règles de vie commune (élaboration

Plus en détail

Décodage d une affiche de propagande

Décodage d une affiche de propagande 1.2. L influence des écrits nationalistes et de la religion sur l opinion publique Activité Histoire de guerre - 3 ème de Collège - Décodage d une affiche de propagande Présentation Le site Internet http://www.histoire-geo.org/

Plus en détail

CRÉATION ET CROISSANCE DES JEUNES ENTREPRISES INNOVANTES

CRÉATION ET CROISSANCE DES JEUNES ENTREPRISES INNOVANTES 1 CRÉATION ET CROISSANCE DES JEUNES ENTREPRISES INNOVANTES Cécile AYERBE Michel BERNASCONI L a création d entreprises innovantes a fait l objet d attention de la part des chercheurs du fait de la complexité

Plus en détail

Dossier de sensibilisation

Dossier de sensibilisation Le grand jeté! Dossier de sensibilisation Contact administratif Annick Boisset : 06 80 54 64 04 / administration@legrandjete.com Contact artistique Frédéric Cellé : 06 72 98 42 50 / artistique@legrandjete.com

Plus en détail

Dossier Pédagogique du Spectacle

Dossier Pédagogique du Spectacle Dossier Pédagogique du Spectacle Le Petit Collectionneur de Couleurs Spectacle jeune public dès 2 ans en Théâtre de Papier Un spectacle en Théâtre de Papier Un album paru aux Editions Bayard Jeunesse Un

Plus en détail

ECOLE SUPERIEURE DE L EDUCATION NATIONALE

ECOLE SUPERIEURE DE L EDUCATION NATIONALE ECOLE SUPERIEURE DE L EDUCATION NATIONALE Formation des Chefs d Etablissement d Affectation Management adaptatif et délégations Support participants SOMMAIRE La formation dans son contexte p.3 Les facteurs

Plus en détail

Techniques d enquête. Florence Huguenin-Richard - 2014

Techniques d enquête. Florence Huguenin-Richard - 2014 Techniques d enquête Florence Huguenin-Richard - 2014 1. Méthodologie générale Pourquoi faire une enquête? On a besoin d informations qui n existent pas ailleurs! Une enquête vient après une recherche

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D ÉVALUATION Mon 1 er Cinéma Paris - année 2012/2013

QUESTIONNAIRE D ÉVALUATION Mon 1 er Cinéma Paris - année 2012/2013 ENFANCES CINEMA AU QUESTIONNAIRE D ÉVALUATION Mon 1 er Cinéma Paris - année / Cette évaluation a été rédigée d après l analyse des 158 réponses reçues sur les 591 questionnaires envoyés aux enseignants

Plus en détail

BCD Propositions d activités autour de l écrit.

BCD Propositions d activités autour de l écrit. BCD Propositions d activités autour de l écrit. LES ANIMATIONS - LECTURE : définition. C est une activité de médiation culturelle entre des livres et des enfants destinées à réduire l écart (physique,

Plus en détail

La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire :

La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire : une expérience vécue dont la personne est parfaitement consciente : Exemple : «J ai besoin de me divertir»; La notion de besoin peut décrire : 2. «une exigence née de

Plus en détail

CLASSICISME ET INTERDISCIPLINAIRTÉ Une brève analyse bibliométrique des références à Paul Ricœur

CLASSICISME ET INTERDISCIPLINAIRTÉ Une brève analyse bibliométrique des références à Paul Ricœur CLASSICISME ET INTERDISCIPLINAIRTÉ Une brève analyse bibliométrique des références à Paul Ricœur Cette note vise à évaluer la diffusion de l œuvre de Paul Ricœur dans l univers des revues scientifiques.

Plus en détail

Formations Continues en Cliniques psychothérapeutiques

Formations Continues en Cliniques psychothérapeutiques UNIVERSITE LIBRE DE BRUXELLES Formations Continues en Cliniques psychothérapeutiques Systémique Infanto-juvénile Psychanalytique Cognitivo-comportementale Université coordinatrice: Université partenaire:

Plus en détail

Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges

Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges M u s é e d u V i e u x N î m e s Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges Contact Charlotte Caragliu, Chargée de projet pour les collèges, les lycées et les écoles supérieures Isaline Portal, Responsable

Plus en détail

S5 - MANAGEMENT. 511 L organisation notion d organisation modèles organisationnels

S5 - MANAGEMENT. 511 L organisation notion d organisation modèles organisationnels S5 - MANAGEMENT Le Management est un élément central de la formation. C est d ailleurs la fonction n 1 du référentiel des activités professionnelles. Il mobilise non seulement des savoirs issus de la psychologie,

Plus en détail

Objectifs d apprentissage

Objectifs d apprentissage Formation continue OIIQ 2010-2011 9 novembre 2010 Sylvie Gendron, Ph.D. Faculté des sciences infirmières Université de Montréal Objectifs d apprentissage Différencier les finalités de chacune de cinq approches

Plus en détail

EJCM - NOMIC 2007 Martine PUTZKA Wenjing ZHU Zhen ZHOU Zhengyang CHEN

EJCM - NOMIC 2007 Martine PUTZKA Wenjing ZHU Zhen ZHOU Zhengyang CHEN 5 L A P U B L I C I T E E T L E N F A N T II. L enfant cible de la publicité A. La publicité cible les enfants La publicité, en tant qu'un des phénomènes sociaux les plus variables, a joué un rôle de plus

Plus en détail

Les Raconte-tapis. 1. Note à l attention des bibliothécaires. 2. Note d intention. 3. Qu est-ce qu un Raconte tapis?

Les Raconte-tapis. 1. Note à l attention des bibliothécaires. 2. Note d intention. 3. Qu est-ce qu un Raconte tapis? Les Raconte-tapis Sommaire 1. Note à l attention des bibliothécaires 3 2. Note d intention 3. Qu est-ce qu un Raconte tapis? 4 5 4. A qui s adressent les Raconte tapis? 6 5. Comment bien préparer une séance

Plus en détail

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.com et Pony Production mise en scène : Stéphanie Marino Texte et Interprètation : Nicolas Devort Résumé Colin fait sa rentrée dans un nouveau collège. Pas

Plus en détail

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR Activités éducatives pour les 8 à 9 ans ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR HABILETÉS FINANCIÈRES ÉPARGNER UTILISER UN COMPTE DANS UNE INSTITUTION FINANCIÈRE FAIRE UN BUDGET SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Apprendre

Plus en détail

Programmes d études. Programme d immersion française. Scénario d apprentissage exemplaire

Programmes d études. Programme d immersion française. Scénario d apprentissage exemplaire Éducation artistique Manitoba Programmes d études Programme d immersion française Scénario d apprentissage exemplaire Ce scénario exemplaire vise des apprentissages en : Arts dramatiques Musique Arts visuels

Plus en détail

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire Date d envoi : Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Ce document doit être complété par le titulaire de classe et/ou par l orthopédagogue

Plus en détail

CLASSE DE 3 ème. Présentation de l année

CLASSE DE 3 ème. Présentation de l année CLASSE DE 3 ème Présentation de l année Quelques points de repères pour l année de 3 ème 1 er trimestre Informations La classe rencontre la conseillère d Orientation Réunion d information parents / direction

Plus en détail

Tous pour un... un pour tous!

Tous pour un... un pour tous! Tous pour un... un pour tous! Activités de développement de la solidarité Élèves du primaire GUIDE D ANIMATION À L INTENTION DES ENSEIGNANTS proposé par 5935, St-Georges, bureau 310 Lévis (Québec) G6V

Plus en détail

Plate-forme pédagogique

Plate-forme pédagogique Plate-forme pédagogique Le programme éducatif «Accueillir la petite enfance» En tant que CPE, nous appliquons le programme éducatif du ministère «Accueillir la petite enfance». Ce programme a pour but

Plus en détail

FICHE N 3 Écrire une bande annonce pour rendre compte d une lecture (5 e )

FICHE N 3 Écrire une bande annonce pour rendre compte d une lecture (5 e ) FICHE N 3 Écrire une bande annonce pour rendre compte d une lecture (5 e ) Pascale Grégoire et Laurène Michaud, académie de Grenoble Niveaux et thèmes de programme 5 e, adaptable à tout niveau. Problématique

Plus en détail

Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues

Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues REAL2 143504-LLP-1-2008-1-FR-KA2-KA2NW 2010/06/06 Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues Motiver à apprendre et apprendre à motiver Cracovie, Pologne, 18 21 septembre

Plus en détail

IREPS Pays de la Loire POLE SARTHE. 84-100 rue du miroir 72100 Le Mans. Tel 02 43 78 25 06 fax 02 43 78 21 46. Email: ireps72@irepspdl.

IREPS Pays de la Loire POLE SARTHE. 84-100 rue du miroir 72100 Le Mans. Tel 02 43 78 25 06 fax 02 43 78 21 46. Email: ireps72@irepspdl. Renforcer les compétences psychosociales des enfants et adolescents. Repères pour démarrer un projet Pour tous renseignements concernant le programme MAGALI SEGRETAIN msegretain@irepspdl.org Pour les inscriptions

Plus en détail

Etude OpinionWay pour ZUPdeCO : L impact de l accompagnement scolaire

Etude OpinionWay pour ZUPdeCO : L impact de l accompagnement scolaire www.zupdeco.org Communiqué de presse Avril 2015 Etude OpinionWay pour ZUPdeCO : L impact de l accompagnement scolaire Difficultés d apprentissage, décrochage, accompagnement scolaire et perception de réussite

Plus en détail

LIRE POUR EXPRIMER. PAGE 1... Toboggan n 402

LIRE POUR EXPRIMER. PAGE 1... Toboggan n 402 RUBRIQUE TobDOC : Bienvenue à Versailles! (P. 8 à 13) DOMAINES D ACTIVITÉ Lecture Découverte du monde : structuration du temps Langue orale Compréhension Vocabulaire Pratiques artistiques et histoire des

Plus en détail

AFFICHES À CARACTÈRE SOCIAL

AFFICHES À CARACTÈRE SOCIAL AFFICHES À CARACTÈRE SOCIAL TYPES D IMAGES LES PLUS EFFICACES - SANTÉ/SÉCURITÉ AU TRAVAIL ÉTUDE PAR CAROLINE DESPATIE ET CATHERINE CABALLERO SOUS LA DIRECTION DE LUC SAINT-HILAIRE, CHARGÉ DE COURS DES-

Plus en détail

Une perspective de changement de pratiques en violence conjugale et familiale

Une perspective de changement de pratiques en violence conjugale et familiale Une perspective de changement de pratiques en violence conjugale et familiale François Lepage travailleur social, Option, Montréal Annie Simard travailleuse sociale, Option, Montréal OP+ION «Une alternative

Plus en détail

Initiation et réalisation BD. Création d univers et dialogué. Réalisation d un récit de A à Z. Découpage et storyboard. Mise en couleur numérique

Initiation et réalisation BD. Création d univers et dialogué. Réalisation d un récit de A à Z. Découpage et storyboard. Mise en couleur numérique Initiation bande dessinée La semaine du 21 au 25 avril 2014 De 9h30 à 16h30 Module Scénario BD du 7 et 8 décembre 2013 du 11 et 12 janvier 2013 Tous les mardis du 21 janvier au 8 avril 2014 Module Dessin

Plus en détail

Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche de stage en entreprise. étude et la formation prépar

Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche de stage en entreprise. étude et la formation prépar En région Rhône-Alpes, les établissements préparant au BTS GPN rythment leur formation par des périodes de stages. Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche

Plus en détail

FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES

FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES Germain Duclos Psychoéducateur et orthopédagogue FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES Image tirée sur Google 3 Le décrochage scolaire pose le problème de la motivation scolaire chez plusieurs

Plus en détail

POUR ÉVITER LE PLAGIAT Quelques principes et règles pour éviter le plagiat :

POUR ÉVITER LE PLAGIAT Quelques principes et règles pour éviter le plagiat : QU EST-CE QUE LE PLAGIAT? Le plagiat est l action de «Piller les œuvres d autrui en donnant pour siennes les parties copiées» Le Petit Larousse 2013. C est une faute morale, civile, commerciale et/ou pénale

Plus en détail

La propagande pendant la 1 ère guerre mondiale à travers la carte postale

La propagande pendant la 1 ère guerre mondiale à travers la carte postale La propagande pendant la 1 ère guerre mondiale à travers la carte postale Niveaux Nombre d élèves Collège 4 e et 3 e Classe entière 1) Objectifs : - Expliquer pourquoi, comment et dans quel contexte la

Plus en détail

Première journée d étude : intergénérationnel et medias. Le 7 novembre 2008

Première journée d étude : intergénérationnel et medias. Le 7 novembre 2008 Première journée d étude : intergénérationnel et medias Le 7 novembre 2008 Maison des étudiants de Bordeaux 3 Dossier de Presse Contact : 05.57.12.45.71 Corinne.destal@u-bordeaux3.fr Organisé par l ISIC

Plus en détail

Titre : Bien identifiable, facile à repérer

Titre : Bien identifiable, facile à repérer TITRE : Pourquoi AUTEUR : Nikolaï Popov RESUME ET INTERET DE L ALBUM : GRILLE D ANALYSE D UN ALBUM EDITEUR : Nord Sud ILLUSTRATEUR : Nikolaï Popov Une gentille grenouille hume en paix une jolie fleur dans

Plus en détail

Module : la veille informationnelle en DCG : la construction d un Netvibes

Module : la veille informationnelle en DCG : la construction d un Netvibes Module : la veille informationnelle en DCG : la construction d un Netvibes Ce module est destiné aux étudiants de DCG 2 et de DCG 3 Il est construit en co-animation par un enseignant disciplinaire et un

Plus en détail

Doisneau à l école. Caroline TELLIER, Collège Léon Blum de Wingles, académie de Lille

Doisneau à l école. Caroline TELLIER, Collège Léon Blum de Wingles, académie de Lille Doisneau à l école Caroline TELLIER, Collège Léon Blum de Wingles, académie de Lille Classe de 6 ème SEQUENCE N 1 Les études à travers les âges : Quelle école pour quels élèves? Niveaux et entrées du programme

Plus en détail

www.cadredesanté.com «En quoi les espaces de réflexion permettent-ils aux soignants de dispenser des soins de qualité?».

www.cadredesanté.com «En quoi les espaces de réflexion permettent-ils aux soignants de dispenser des soins de qualité?». Une pratique réflexive pour des soins de qualité Descriptif : Une recherche clinique, réalisée auprès d infirmières et de puéricultrices, illustre l enrichissement des pratiques de soins par la création

Plus en détail

Si nous nous contentions d un champ de vision de 40, il faudrait quatre ou cinq perspectives pour représenter un espace d habitation.

Si nous nous contentions d un champ de vision de 40, il faudrait quatre ou cinq perspectives pour représenter un espace d habitation. Avant-propos La vue en perspective correspond bien à une perception humaine de l espace. La représentation d une perspective à l aide de la géométrie traduit, elle, avec précision les phénomènes optiques

Plus en détail

Kit du bénévole d accompagnement à la scolarité

Kit du bénévole d accompagnement à la scolarité Kit du bénévole d accompagnement à la scolarité réalisé pour la Maison du Combattant et des Associations du XIXème Avec le soutien de la Mairie du XIXème Par l Institut de Recherche et d Information sur

Plus en détail

Jean-Jacques Goldman : Je voudrais vous revoir

Jean-Jacques Goldman : Je voudrais vous revoir Jean-Jacques Goldman : Je voudrais vous revoir Paroles et musique : Jean-Jacques Goldman JRG-Columbia / Sony Music Thèmes L'amour de l adolescence La nostalgie Objectifs Objectifs communicatifs : Décrire,

Plus en détail

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE Charte du réseau «boutique métiers d art» PREAMBULE La FNAA, soutenue par des institutionnels publics, a lancé un réseau de

Plus en détail

Texte 9 Analyse des causes de la non-persistance Études portant sur la non-persistance dans trois programmes du Collège

Texte 9 Analyse des causes de la non-persistance Études portant sur la non-persistance dans trois programmes du Collège Texte 9 Analyse des causes de la non-persistance Études portant sur la non-persistance dans trois programmes du Collège LASNIER, Monique. Plan institutionnel d'aide à la réussite et à la persistance.collège

Plus en détail

Projet de formation à l éveil musical destiné aux professionnels intervenant dans le domaine de la petite enfance

Projet de formation à l éveil musical destiné aux professionnels intervenant dans le domaine de la petite enfance Projet de formation à l éveil musical destiné aux professionnels intervenant dans le domaine de la petite enfance Conception : Régis PEYRARD Educateur de Jeunes Enfants - intervenant musical indépendant

Plus en détail

Céline Masseline Coordinatrice du CLIC Repèr âge Journée de gérontologie 26 septembre 2013 VIEILLIR OU CONDUIRE : FAUT-IL CHOISIR?

Céline Masseline Coordinatrice du CLIC Repèr âge Journée de gérontologie 26 septembre 2013 VIEILLIR OU CONDUIRE : FAUT-IL CHOISIR? Céline Masseline Coordinatrice du CLIC Repèr âge Journée de gérontologie 26 septembre 2013 VIEILLIR OU CONDUIRE : FAUT-IL CHOISIR? EN PROLOGUE Les personnes âgées qui doivent arrêter de conduire vivent

Plus en détail

Activité collaborative en ligne. Isabelle GRAND, IAE/IUP Santé

Activité collaborative en ligne. Isabelle GRAND, IAE/IUP Santé Activité collaborative en ligne Isabelle GRAND, IAE/IUP Santé Objectifs et contexte Construire un cours de management d'équipe et communication MASTER 1 Management du Social et de la Santé Dispositif à

Plus en détail

Objectifs (socio-) culturels : découvrir des œuvres et des auteurs de tous pays ; inciter à la lecture.

Objectifs (socio-) culturels : découvrir des œuvres et des auteurs de tous pays ; inciter à la lecture. Un livre toujours Thèmes Cinéma, littérature, musique, théâtre. Concept Dans «Un livre toujours», comme dans «Un livre un jour», Olivier Barrot présente un livre, en 3 minutes seulement, pour donner aux

Plus en détail

Création d un album de photos

Création d un album de photos Création d un album de photos APERÇU Les enseignantes et les enseignants de 1 re année souhaitent mettre à profit la lecture pour travailler l orthographe des noms désignant les membres d une famille.

Plus en détail

Segmentations du marché des seniors

Segmentations du marché des seniors «Faciliter son quotidien et sa mobilité» Un projet inter-clusters pour développer le marché des seniors auprès des PME par une approche sur les usages et le design universel Note de veille n 1 Janvier

Plus en détail

Baromètre européen du rapport aux paiements - Vague 1

Baromètre européen du rapport aux paiements - Vague 1 Baromètre européen du rapport aux paiements - Vague Des pratiques uniformisées en Europe? Septembre 04 Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Marine Rey, Chargée

Plus en détail

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques...

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Je suis Karine Nivelais je vis en couple, nous avons 40 et 45 ans, et 4 enfants qui ont 14, 12, 11 ans et 6 ans. Pour notre troisième

Plus en détail

Carnet de littérature

Carnet de littérature Carnet de littérature Instruction officielle 2002 «On peut aussi encourager les élèves à se doter d un carnet de littérature qu ils utilisent très librement pour conserver en mémoire les titres des œuvres

Plus en détail

NetObserver Europe. Parmi les principaux enseignements, nous retiendrons notamment que :

NetObserver Europe. Parmi les principaux enseignements, nous retiendrons notamment que : NetObserver Europe TOUT SAVOIR SUR LES INTERNAUTES Communiqué de presse Paris, Mars 2008 Enseignements de la 16 ème vague de l étude NetObserver Europe : Des différences sensibles entre générations d internautes

Plus en détail

L histoire en photos : Analyse photographique Plan de leçon

L histoire en photos : Analyse photographique Plan de leçon L histoire en photos : Analyse photographique Description : Les élèves apprennent à analyser des photos de la Première Guerre mondiale. Ils choisissent une photo dans la collection officielle de photos

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

SINGA LANGUES et culture

SINGA LANGUES et culture SINGA LANGUES et culture SINGA souhaite valoriser la dimension vivante de la langue française et éveiller la curiosité des apprenants. La plupart des personnes réfugiées a besoin d apprendre le français

Plus en détail

Paris à travers le temps

Paris à travers le temps Paris à travers le temps Paris à travers le temps Page 1 sur 1 Sommaire Introduction I. Synopsis II. Cahier des charges III. Scénario IV. Story board Conclusion Paris à travers le temps Page 2 sur 2 Introduction

Plus en détail