Alexandra VIGNOLLES (1) Enseignant-chercheur, Inseec Business School, Bordeaux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Alexandra VIGNOLLES (1) Enseignant-chercheur, Inseec Business School, Bordeaux"

Transcription

1 MARQUEURS ET REPRÉSENTATIONS NOSTALGIQUES CHEZ LES JEUNES ADULTES : UNE ÉTUDE PAR LA MÉTHODE DES COLLAGES Alexandra VIGNOLLES (1) Enseignant-chercheur, Inseec Business School, Bordeaux Annie BONNEFONT (2) Maître de Conférences, HDR, Université Toulouse1 Capitole Catherine VEILLÉ Directrice Générale, Ipsos Insight Marques, Paris Résumé Les jeunes consommateurs sont une cible à part entière pour le marketing de la nostalgie. Les marques souhaitant faire écho au passé relativement proche de ces consommateurs et éviter une approche trop intuitive, peuvent recourir aux méthodes projectives. Parmi celles-ci, la technique des collages collectifs est une méthode ludique et expérientielle pour les répondants. Elle permet de révéler les marqueurs et les représentations nostalgiques utilisables dans une perspective marketing et de communication. Cet article rappelle en premier lieu le rôle de la nostalgie en comportement du consommateur, puis introduit la technique projective du collage. Enfin, il présente les résultats de cette méthode appliquée sur de jeunes adultes sur le thème de la nostalgie. Mots clés : Nostalgie - Marqueurs générationnels - Représentations - Jeunes adultes - Technique projective - Collage. NOSTALGIC MARKERS AND REPRESENTATIONS AMONG YOUNG ADULTS : A STUDY THROUGH THE PROJECTIVE TECHNIQUE OF COLLAGE Abstract Young consumers are a full target for the marketing of nostalgia. Brands wishing to echo the relatively recent past of these consumers and to avoid an intuitive approach can use projective techniques. Among them, collective collage is a fun and experiential method for the participants. This method is useful to reveal nostalgic markers and representations that can be used in marketing and communication. This article presents, first of all, the role of nostalgia in consumer behavior, and then introduces projective technique of collage. Finally, results from this method, applied to young consumers on the theme of nostalgia, are presented. Key wor ds : Nostalgia - Generational marker - Young adults - Projective technique - Collage. (1) Courriel : (2) Courriel : 69

2 A D E T E M Les praticiens du marketing et de la communication s appuient régulièrement sur les évocations nostalgiques des jeunes adultes afin de les toucher. Cette cible peut ainsi se rappeler des héros de son enfance et ressusciter une part de cette époque grâce à certaines évocations présentes dans les publicités ou à l égard de produits qui leur sont destinés. Ainsi, Citroën a eu recours à un personnage fortement inspiré de la série Transformers pour le lancement de son modèle C4 et BMW au Rubik s Cube pour la Série 3. Ces constructeurs automobiles réussissent à atteindre une cible plus jeune en s adressant à elle grâce à des objets courants des années 70 et 80 et en faisant vibrer, sans qu ils s en rendent forcément compte, la corde nostalgique des consommateurs aujourd hui âgés de 25 ans et plus. Pour que le recours aux évocations nostalgiques et aux marqueurs générationnels ne se fasse pas de manière uniquement intuitive, cet article propose de mobiliser la méthode projective des collages sur le thème de la nostalgie auprès de jeunes adultes. Cette technique permet de faire participer les individus de façon ludique et collective. Elle permet également de mettre au jour les marqueurs, les types de nostalgie ainsi que les représentations nostalgiques de ces consommateurs. Notre cible sera ici de jeunes adultes âgés de 22 à 25 ans qui, sur le thème de la nostalgie, constituent une cible finalement peu étudiée dans la recherche en marketing (e.g. Havlena, Holak, 1996 ; Kessous, 2010). Nous rappellerons donc, tout d abord, le concept, le rôle et les différents types de nostalgie relevés dans la littérature. Puis le choix de la méthode projective des collages sera présenté pour mettre au jour nombre d évocations nostalgiques et de marqueurs générationnels de la cible ici étudiée. Enfin, seront proposées des implications managériales de cette étude qualitative à vocation initiale essentiellement exploratoire ainsi que les apports et les limites qui en découlent. LE MARKETING DE LA NOSTALGIE Le concept de nostalgie a notamment été étudié dans la recherche en marketing comme déterminant des préférences de consommation (Havlena, Holak, 1996 ; Schindler, Holbrook, 2003 ; Bougeard- Delfosse, 2009), à travers ses effets sur la perception des messages publicitaires (Perrusson, 2003), ou comme antécédent de l attachement à la marque (Kessous, Roux, 2010 ; Vignolles, 2010). Les deux sections suivantes ont pour objet de présenter le concept de nostalgie, son rôle pour les individus et les consommateurs, ainsi que les principaux types de nostalgie répertoriés dans la littérature. Du mal du pays au besoin de réconfort De façon étymologique, le terme nostalgie se compose de nostos (le retour) et algos (la douleur), signifiant le mal du pays. Dans sa thèse de médecine, Hofer en 1688 décrit les maux dont sont atteints des individus éloignés de leur pays natal. «Démédicalisée» (Davis, 1979), la nostalgie va peu à peu être liée à l éloignement temporel plus que géographique. En effet, la nostalgie ne serait plus uniquement due aux déplacements, aux mouvements migratoires (bien que cette approche de la nostalgie garde son intérêt) mais est désormais étudiée comme une «réaction affective douce-amère, éventuellement associée à une activité cognitive et qui est éprouvée par un individu lorsqu un stimulus externe ou interne a pour effet de le transposer dans une période ou un événement issu d un passé idéalisé, s inscrivant ou non dans son propre vécu» (Divard, Robert-Demontrond, 1997). Pour Sedikides, Wildschut et Baden (2004), la nostalgie remplit trois fonctions existentielles et sert de «réservoir émotionnel et expérientiel dans lequel les gens fouillent afin de gérer leurs craintes existentielles» : - elle consolide et améliore l identité de soi car elle amoindrit les sources d incertitudes, améliore la capacité des individus à affronter le présent et à restaurer l estime d eux-mêmes en se référant, même momentanément, à un passé idéalisé ; - elle régénère et maintient un ensemble de significations culturelles par l identification ou l adhésion à une même vision culturelle. La nostalgie peut soulager de peurs existentielles (solitude, abandon, décès ) en renforçant les valeurs de traditions et de rituels auxquels on a déjà participé ; - enfin, elle maintient et améliore les liens sociaux. En se souvenant des gens qui ont compté dans notre passé, elle confère un sen- 70

3 Marqueurs et représentations nostalgiques chez les jeunes adultes : une étude par la méthode des collages Alexandra Vignolles, Annie Bonnefont, Catherine Veillé timent d appartenance à un groupe social et resserre ainsi les liens au sein de ce groupe. La nostalgie établit une connexion symbolique avec des gens ou des événements du passé. En résumé, la sociologie conçoit la nostalgie comme un soutien moral et psychologique important pour l individu, l aidant à construire son identité et à la préserver dans des contextes hostiles. Dans cette continuité, le marketing de la nostalgie fait appel à nos souvenirs et à nos expériences passées (vécues ou non), souvent idéalisés, pour nous interpeler. Les marques espèrent ainsi provoquer des réactions positives chez le consommateur vis-à-vis de leur produit et/ou de leur communication. Plusieurs travaux ont ainsi montré l influence positive de la nostalgie sur l attitude à l égard de l annonce et à l égard de la marque (Perrusson, 2003 ; Reisenwitz et al., 2004) ou sur l attachement à la marque (Kessous, Roux, 2010 ; Vignolles, 2010). La nostalgie est définie par Holbrook et Schindler (2003) comme «une préférence (aimer, avoir une attitude positive ou un affect favorable) envers des objets (des gens, des lieux ou des choses) qui étaient communs (populaires, à la mode ou largement diffusés) quand on était plus jeune (au début de l âge adulte, dans l adolescence, dans l enfance ou même avant sa naissance)». Rejoignant cette définition, Loveland et al. (2010) définissent un produit nostalgique comme «un produit qui était commun ou populaire quand on était plus jeune». Leurs travaux montrent qu un individu qui se sent rejeté aura tendance à se réconforter grâce à des produits nostalgiques leur permettant de se ressourcer et de «se retrouver». Un produit nostalgique comble ainsi le besoin d appartenance. Les types de nostalgie Il convient de distinguer les types de nostalgie afin de mieux comprendre les réactions à l égard d une annonce ou d une marque. Stern (1992) distingue deux types de nostalgie : la «nostalgie personnelle» qui idéalise sa propre vie passée et la «nostalgie historique» qui correspond au désir de retourner vers un passé (pas forcément connu) considéré comme meilleur que le présent. Baker et Kennedy (1994) distinguent, quant à eux, trois types de nostalgie : - la «nostalgie réelle» symbolique d une période marquée par une expérience directe ; - la «nostalgie simulée» symbolique d une période non marquée par une expérience directe ; - la «nostalgie collective» symbolique d une culture, d une nation, d une génération. Havlena et Holak (1996) distinguent quatre types de nostalgie fondées sur deux dimensions : personnelle vs collective et directe vs indirecte. La «nostalgie personnelle» (ou autobiographique) correspond aux souvenirs personnels ou aux événements réellement vécus. La «nostalgie interpersonnelle» qui n est pas issue de l expérience personnelle de l individu mais qui s est construite à partir des souvenirs et des histoires rapportées par les membres de sa famille ou ses proches. La «nostalgie culturelle» regroupe les souvenirs communs aux personnes d une même culture et les symboles partagés. Dans un contexte culturel français, nous pouvons donner pour exemple la 2CV et la Coupe du Monde 1998, souvent fortement évocatrices de nostalgie d ordre collectif. La «nostalgie virtuelle», enfin, est liée à une expérience collective rapportée, empruntée à une autre culture. Les exemples possibles dans un contexte français sont les enseignes Buffalo Bill ou Hard Rock Café (inspiré de l histoire des États-Unis). La nostalgie culturelle et virtuelle sont, selon Holak et al. (2008) les plus utilisées en marketing puisqu elles appellent en principe le même type de réponse parmi un ensemble d individus ou un segment de marché. LA MÉTHODE PROJECTIVE DES COL- LAGES APPLIQUÉE À LA NOSTALGIE Pour mieux comprendre la nostalgie éprouvée par de jeunes adultes, nous avons opté pour la méthode projective du collage collectif, ce après des résultats infructueux d autres techniques qualitatives (entretiens individuels semi-directifs et focus groups). L objectif est de révéler les marqueurs et les représentations d une nostalgie culturelle plus que personnelle de cette cible. Au sein des techniques d études qualitatives, les techniques projectives sollicitent les facultés 71

4 A D E T E M d imagination, favorisent l expression de motivations, de freins, de sentiments ou d émotions et permettent de minimiser des biais déclaratifs imputables aux écrans psychologiques. Ces derniers masquent parfois les pensées exactes et le comportement du répondant. Les quatre écrans les plus souvent cités sont l écran de la conscience, l écran d irrationalité, l écran de politesse et l écran de tolérance (Sampson, 1986). La technique des collages fait partie des techniques projectives, pour laquelle «l idée sous-jacente est que la plupart des répondants ont plus de facilité à s exprimer visuellement : ils se sentent plus en confiance lorsqu il s agit de manipuler des photographies ou des images plutôt que de recourir à des mots» (Arnheim, 1969). Enfin, la technique projective des collages peut venir compléter des entretiens individuels et des focus group sur un thème où les écrans précités peuvent exister. Ce fût le cas ici, où ces deux techniques utilisées préalablement fournirent des résultats pauvres. Le choix des collages collectifs s appuie également sur la théorie de l identité sociale (Tajfel, Turner, 1985) qui veut qu un groupe d individus consomment certains produits ou marques car ils se reconnaissent à travers ces derniers et revendiquent ainsi ce besoin d appartenance. Le collage collectif au sein des techniques projectives Cette technique a été utilisée ici à titre exploratoire, pour susciter l expression d expériences nostalgiques, pour révéler des produits, des marques et des mises en scène évocatrices de nostalgie propre à une génération (ici les jeunes adultes). Elle trouve ses origines dans l évaluation et la thérapie psychiatriques. Elle est d un usage plus facile que celle du dessin pour laquelle certains participants qui ne dessinent pas bien, laisseront la tâche à d autres. C est également une méthode alternative à la méthode TAT (Thematic Apperception Test), qui consiste à demander au répondant de raconter une histoire à partir de planches présentant des situations ambiguës. La méthode du collage est souvent citée dans les ouvrages de recherches qualitatives (Evrard et al., 2009 ; Lombart, 2010), d étude de marché ou de création publicitaire, mais plus rarement utilisée dans la recherche académique en comportement du consommateur. Cette méthode «passe par les images pour accéder aux idées» (Guelfand, 1999), fait surgir des pensées, des sentiments inconscients et invite à s affranchir de normes sociales implicites. Elle active l imagerie mentale associée à un concept, aux ressentis qu il suscite et enrichit sa signification. Nombre d éléments qui n apparaissent pas avec des techniques simplement verbales jaillissent ici car les collages peuvent avoir une structure narrative plus forte que ce qui peut être dit avec des mots. Par exemple, comparée au portait chinois ou aux phrases à compléter, on ajoute la dimension visuelle des couleurs, des formes, des «compositions», renforçant ainsi certaines images mentales, en suscitant d autres, servant elles-mêmes de support à d autres sensorialités (senteurs, musiques, saveurs, touchers) suggérées, susceptibles d amplifier certaines émotions. De plus, cette méthode participative, ludique, désinhibitrice, implique les participants sans qu ils s en rendent compte et est, à ce titre, en elle-même un outil de recherche expérientiel. Mise en œuvre de la technique projective des collages L étude empirique exploratoire a été conduite sur un public de jeunes adultes, consommateurs, 124 étudiants d un Institut d Administration des Entreprises, en master 1 marketing, âgés de 22 à 25 ans, librement répartis en sous-groupes (mixtes hormis un groupe d hommes et un groupe de femme) de quatre à cinq personnes. Vingt-deux «tableaux» de collage collectif ont été réalisés. Les participants avaient pour seule consigne de réaliser des collages sur le thème «qu évoque pour vous la nostalgie?», sujet non présenté à l avance, pour éviter des idées préconçues. Le collage collectif a suscité, au sein de chaque groupe, des échanges de points de vue sur la nostalgie, sa signification et les images mentales associées à celle-ci, les souvenirs ravivés personnels ou communs, empreints d affectivité et qu ils ont eu plaisir à partager. Ces réactions furent perceptibles par des rires et des chansons spontanément entonnées (génériques de dessins animés notamment). Pour réaliser ce collage, il leur était demandé de laisser libre cours à leur imagination en utilisant, à leur guise, des images, des photos, des mots, des locutions découpées dans différents magazines (magazines féminins, de décoration, d informations, automobiles ) et à coller sur des feuilles A 3 (fournies) de différentes couleurs, qu ils pouvaient assembler, découper, superposer à loisir. La création des collages s est déroulée sur environ 1h30. 72

5 Marqueurs et représentations nostalgiques chez les jeunes adultes : une étude par la méthode des collages Alexandra Vignolles, Annie Bonnefont, Catherine Veillé L objectif est ici de révéler les marqueurs (objets, produits, marques, etc.) propres aux jeunes adultes de 22 à 25 ans et, donc, de mettre en exergue les éléments d une nostalgie collective et pas uniquement de nostalgies personnelles qu une méthode comme l introspection, l entretien individuel en profondeur ou le collage individuel peut révéler. L analyse des collages collectifs va ainsi permettre de mettre en avant ces éléments parfois idéalisés grâce auxquels les jeunes adultes peuvent se projeter dans des épisodes passés qu ils ont réellement vécus ou non. ANALYSE DES COLLAGES COLLECTIFS La lecture flottante horizontale des collages permet de dégager trois thèmes récurrents évocateurs de nostalgie, communs à tous les tableaux : l enfance et l adolescence, l authenticité et la production d expérience au sens de Filser (2002). L analyse verticale des collages permet d identifier les types de nostalgie présentés précédemment. Enfin, une analyse plus en profondeur vient mettre au jour trois représentations de la nostalgie : douceur et insouciance de l enfance, liens intergénérationnels protecteurs et inexorabilité déploré du temps. Une première analyse des visuels permet de dégager les marques considérées (tableau 1) comme nostalgiques par les jeunes adultes ainsi que les marqueurs générationnels. Lagrée et Lew-Fai (1991) définissent les marqueurs comme des repères identifiés grâce à l histoire commune qui lie ses membres. Nous définissons les marqueurs générationnels comme des repères, des références pouvant être des faits, des objets, des personnes, des marques, etc., associés à un temps donné et commun à une cohorte générationnelle donnée. Ces marqueurs générationnels deviennent des marqueurs nostalgiques lorsqu un certain temps s est écoulé et qu ils deviennent alors susceptibles d évoquer une réaction affective douce-amère ramenant les individus vers un passé commun. Les thèmes Enfance et adolescence Les visuels employés dans les 22 tableaux de collages sont très majoritairement en lien direct avec des dessins animés, des produits alimentaires ou d hygiène de l enfance, des moments passés en famille (figure 1). C est pour une perception «acidulée», très sucrée, souvent joyeuse, jamais larmoyante ou militante que ces jeunes adultes ont de la nostalgie. Les fonds choisis par les participants pour les tableaux de collages sont pour un tiers des couleurs pâles (bleu, rose, vert et jaune) déclarées comme un rappel de celles de leur enfance : couleur de leurs vêtements de l époque, de la décoration de leur chambre ou de leur salle de classe maternelle. Les éléments liés à l adolescence, aux années passées au collège ou au lycée sont moins présents. La figure 2 suggère les premiers émois amoureux, représentés par des jeunes filles étendues sur de la paille. Cette époque semble plus difficile à représenter visuellement par les répondants, soit par pudeur soir car trop proche. C est également une époque qu ils associent moins à une période d insouciance sans pour autant souligner la part amère de la nostalgie, alors que les éléments liés à la petite enfance et l enfance en symbolisent uniquement la part de douceur. Les marques consommées durant l enfance (Kiri, Banania, Haribo par exemple) sont considérées comme des repères vers lesquels les consommateurs se tournent pour se réconforter dans des moments difficiles ou par volonté de «retrouver» cette enfance perdue. Enfin, nombre de fois apparaissent des éléments relatifs à l école : salles de classe, groupes d écoliers, cartables et abécédaires et des éléments moins agréables comme le bonnet d âne ou les lignes à copier. Cette nostalgie de l école, bien qu ambivalente, se voir attribuer un rôle structurant dans leur vie car associée à l idée de repères, de remparts à l inverse d éléments moins normés dans la société actuelle, lorsque «ces règles auxquelles se raccrocher faisaient du bien» comme dit l un des participants. Authenticité Le trait commun aux marques et aux produits présents dans les collages est leur communication à 73

6 A D E T E M Tableau 1 Marques nostalgiques et personnages réels et fictifs considérés comme nostalgiques issus des collages Les marques Alimentaires - Kiri - Bonne Maman - La Laitière - Ricoré - Banania - Le Rustique Vestimentaires - Converse - Dr Martens Du monde de l enfance - Nivea Baby - Playmobil - Les Legos Stratégie basée sur la nostalgie - Parfum Poupée de Rochas - Le Petit Marseillais - Chérie FM - Nostalgie - Vespa Marques disparues - Minitel Célébrités Musiciens - Jacques Brel - Elvis Presley - Les Beatles - John Lennon - Serge Gainsbourg - Chantal Goya - La Compagnie Créole - Mickael Jackson Comiques - Laurel et Hardy - Les Deschiens - Coluche Acteur(rice)s - Audrey Hepburn - Fred Astaire - Ginger Rogers - John Travolta - Marilyn Monroe - Brigitte Bardot - Monica Vitti Autres - Einstein - Michel Drucker - Régine - Salvador Dali et Gala - Andy Warhol Disney - Bambi - La Belle et le Clochard - Le château de la Belle au Bois Dormant - Mickey Télévision - Nicky Larson - L Ile aux Enfants - Casimir - Dragon Ball - Les Barbapapas - Oui - Oui - Candy - Le Manège Enchanté - Bioman - Starsky et Hutch - Wonder Woman - Friends Les personnages fictifs Livre - Fantomette - Le Club des Cinq - Bécassine - Snoopy - Schtroumpf Cinéma - Yoda - Dark Vador Jeux Vidéo - Super Mario Bros évocation nostalgique et leur aspect authentique, ou du moins d authenticité marchande perçue au sens de Camus (2004) : une marque, un produit dont l une des caractéristiques «le rattache à une origine, qui le distingue du fait qu il comble un manque, une insatisfaction, et qui est renforcée dès lors que le produit représente une part de l identité du consommateur». Les marques alimentaires (Banania, Kiri), de chaussures (Converse, Dr Martens), de jouets (Playmobil, Lego) ou d automobiles (Citroën, Vespa) ont pour point commun d être des références dans leur secteur et prennent part à l histoire du consommateur (Belk, 1988 ; Camus, 2004). Rejoignant la théorie de l identité sociale, ces marques «authen- 74

7 Marqueurs et représentations nostalgiques chez les jeunes adultes : une étude par la méthode des collages Alexandra Vignolles, Annie Bonnefont, Catherine Veillé Figure 1 Collage réalisé par un groupe mixte Figure 2 Collages réalisées par un groupe de jeunes femmes 75

8 A D E T E M tiques» sont connues et consommées depuis l enfance ou l adolescence, elles démontrent l influence de l attachement à la marque sur les préférences et la consommation à long terme (Holbrook, Schindler, 2003). Ces marques sont autant de repères que les jeunes adultes ont plaisir à consommer et consommeront certainement encore longtemps. Les collages retranscrivent enfin un appel pour la fin d une trop grande standardisation, un retour au savoir-faire artisanal, à une certaine rusticité et à l authenticité. Production d expérience La technique du collage collectif produit en elle-même une expérience partagée qui permet d exprimer visuellement des moments de vie et de consommation. Trois constantes sont généralement retenues dans la production d expériences (Filser, 2002) : «le décor (la théâtralisation), l intrigue (le récit que raconte le produit) et l action (les relations entre les consommateurs)». Les marques et produits à évocation nostalgique mis en scène dans ces collages rappellent la théâtralisation de points de vente (Boulangeries Paul, restaurants Le Pain Quotidien). Ces enseignes ont notamment recours à la nostalgie de type culturel, d un passé que l on n a pas forcément connu et idéalisé. Les jeunes adultes semblent demandeurs de telles ambiances et, même s ils sont des consommateurs avisés, ils sont prêts à se laisser transporter dans un passé idéalisé, «où les marques nous font revivre le passé sans ses mauvais côtés» comme dit l un des participants. «L intrigue» au sens expérientiel est lié à l histoire que le produit raconte, les participants ont ainsi choisi des produits rustiques ou ayant une apparence authentique (fromage, soupes à l oignon, meubles patinés) et des marques dont le capital est inscrit dans le temps. Ces marques (Converse, Vespa, Chupa Chups) utilisent leur histoire dans leur communication et les jeunes se les réapproprient pour, à leur tour, les intégrer dans la leur. Enfin, «l action» est symbolisée par les relations affectives souvent fortes et de long terme que les participants entretiennent avec les marques placées dans les collages. Ce qui démontre l influence de la nostalgie sur l attachement aux marques. Les types de nostalgie Au fil de l analyse interprétative des collages, les diverses expériences nostalgiques évoquées font émerger une typologie des nostalgies semblable à celle d Havlena et Holak (1996). Ces auteurs distinguent quatre types de nostalgie allant de la nostalgie personnelle à la nostalgie virtuelle. La «nostalgie personnelle» d expériences réellement vécues est mise en évidence par des photos de bébés, d enfants dans les bras d un parent ou donnant la main aux deux, des scènes familiales ou de vacances mais aussi par les jouets, les jeux, les héros de dessins animés de leur petite enfance. Si ces collages avaient été réalisés par une autre classe d âge, les marqueurs générationnels auraient été vraisemblablement autres, par exemple les mangas (Nicky Larson, Dragon Ball), d autres dessins animés (Casimir, Winnie l Ourson, les Barbapapas) ou les jeux vidéo (Super Mario, Sonic) ici présents (tableau 1). La «nostalgie interpersonnelle» correspond à des souvenirs communs partagés avec ses proches, de moments non vécus par cette génération mais par leurs parents ou grands-parents. Les images représentant cette nostalgie intergénérationnelle sont, de façon récurrente, des objets usuels, de décoration ou du mobilier qu ils ne possèdent pas eux-mêmes mais qu ils imaginent comme ayant appartenu à leurs grands-parents (vieux poste de télévision ou de radio TSF). Il s agit aussi d images de jeunes des années 60 et 70 par référence à la jeunesse de leurs parents, «époque où la vie était plus facile», «époque marquante de l histoire pour sa musique, son idéologie et ses mœurs», comme l idéalisent les participants. Les autres marqueurs intergénérationnels sont des chanteurs ou des groupes (Beatles, John Lennon, Elvis Presley, Jaques Brel, Serge Gainsbourg) encore écoutés aujourd hui par plusieurs générations dont celle des répondants, mais dont le succès avait débuté bien avant leur enfance. Les époques antérieures à leur naissance, notamment celles de leurs parents ou grands-parents, semblent idéalisées, exemptes d aspects négatifs. Ce n est donc pas un hasard si Philips pour sa gamme d électroménager recourt à un couple des années 60 et au slogan «vraiment fait comme au bon vieux temps». La «nostalgie culturelle», correspondant à la mémoire collective des personnes d une même culture ou d une même nation, est notamment exprimée par des produits ou des célébrités encore présents dans la mémoire collective. Ces symboles partagés par tous sont ici représentés par des produits mythiques tels que la DS ou la 2CV de Citroën, la 76

9 Marqueurs et représentations nostalgiques chez les jeunes adultes : une étude par la méthode des collages Alexandra Vignolles, Annie Bonnefont, Catherine Veillé Vespa, mais aussi par des personnages emblématiques intergénérationnels tels les Rolling Stones, les Beatles ou Serge Gainsbourg. Par exemple, Citroën a mis en scène Marilyn Monroe, John Lennon ou Alfred Hitchcock pour la campagne publicitaire de sa DS3. Cherchant ainsi à faire le lien entre ces figures mythiques et son modèle automobile la marque s adresse à plusieurs générations de consommateurs. La «nostalgie virtuelle», enfin, faite d images empruntées à une autre culture est plus rare. Majoritairement, les étudiants ont déclaré ne pas être concernés et donc être peu sensibles à ce type de nostalgie. Quelques rares visuels empruntés à d autres cultures apparaissent tels que : une femme élégante avec un foulard noué autour du cou au volant d une voiture décapotable évoquant la Dolce Vita, une ménagère des années 50 tenant fièrement un aspirateur à la façon des «réclames» américaines de cette époque, et la remise des diplômes où des élèves portant les toques et les toges propres à cette cérémonie traditionnelle. Ces scènes sont étrangères aux participants car non vécues par eux. Ils les replacent bien dans le contexte précité mais les interprètent avec distance ou humour s agissant de la ménagère des années 50 appelée «desperate housewife» et qui n est pas un modèle auquel les jeunes femmes s identifient. Les représentations de la nostalgie Le dernier travail d analyse consiste à dégager des niveaux supérieurs d abstraction par rapport à une simple lecture des images (Zaltman, 1996). La nostalgie est un concept abstrait et une réaction affective douce-amère qui n est pas toujours aisée de décrire ou d expliciter avec des mots, les images prennent ici le relais. Les représentations sont d abord un processus mental individuel (Gallen, 2005), les représentations sociales ont ensuite fait l objet de recherche en psychologie sociale. Les représentations sociales forment «un ensemble structuré d éléments cognitifs intersubjectifs qui représentent l espace commun des représentations possibles dont les représentations individuelles sont considérées comme des sousensembles et des points de vue» (Lahlou, 1998 in Gallen, 2005). Dans cette recherche, un triptyque de représentations de la nostalgie est mis au jour : la douceur et l insouciance de l enfance, les liens intergénérationnels protecteurs et l inexorabilité déplorée du temps. La première représentation de la nostalgie a trait à l enfance et, plus particulièrement, à l univers de la petite enfance pour signifier la place prépondérante de cette période dans le ressenti nostalgique. Dans chacun des collages, on note l omniprésence des références à l enfance («d un temps où l on n avait à se soucier de rien») et des mots découpés appartenant au champ sémantique de l insouciance («innocence», «plus belles années»). Les images choisies expriment très majoritairement des réactions affectives positives et les visuels évoquent la douceur de ce passé. S agissant de jeunes adultes, ils vivent une période transitoire de leur vie où, ayant quitté l enfance, ils ne sont pas encore totalement adultes. Ce passage, les participants l ont par exemple symbolisé (figure 3) en découpant leur feuille en deux parties, avec à gauche l enfance suggérée par des couleurs acidulées, des formes rondes, des visages souriants, des objets et marques de cette période puis en allant vers la droite une moitié de visage adolescent qui devient un visage de cadre, illustrant le présent et le futur. La deuxième représentation de la nostalgie se traduit dans l importance accordée aux liens intergénérationnels. Dans une société qui s individualise de plus en plus, la nostalgie est un moyen pour rapprocher les générations, pour resserrer les liens entre elles, se protéger, se rassurer, se ressourcer en puisant dans ses racines (Sedikides et al., 2004). Des images telles que des mains superposées (figure 3) ou entrelacées de plusieurs personnes d âges différents, un couple grand-mère et petit-fils dansant ensemble affectueusement l illustrent. L importance de la transmission intergénérationnelle est ainsi présente de façon tangible (des objets hérités de ses parents ou grands-parents) mais aussi intangible (les souvenirs des membres de la famille). Si l enfance est un thème qui apparaît également dans les entretiens semi-directifs préalablement menés à la réalisation des collages et dans d autres recherches en comportement du consommateur (e.g. Havlena, Holak, 1996 ; Kessous, 2010), l importance accordée à la transmission et au partage de biens matériels et immatériels n apparaissait que rarement. La troisième représentation de la nostalgie est 77

Theme Sensorial marketing, from stores to Internet : retailers and sensorial marketing integration in multichannel distribution management.

Theme Sensorial marketing, from stores to Internet : retailers and sensorial marketing integration in multichannel distribution management. Les enseignes spécialisées et l intégration du marketing sensoriel dans l approche multicanale de leur distribution. Fanny NOYELLE Année Universitaire 2007 / 2008 ESUPCOM Lille Directeurs de mémoire :

Plus en détail

BAROMETRE KIDS & TEENS' MIRROR

BAROMETRE KIDS & TEENS' MIRROR BAROMETRE KIDS & TEENS' MIRROR Les années Primaire et Collège : 7-14 ans Le seul baromètre en France qui vous apporte des données actualisées tous les 6 mois avec : o une analyse nourrie de l'expertise

Plus en détail

LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans

LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans FAIREBOUGERLES9-13.org 1 LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans TABLE DES MATIÈRES 3 4 5 DONNÉES SOCIO- DÉMOGRAPHIQUES HABITUDES MÉDIATIQUES ET DE CONSOMMATION EN MATIÈRE DE MODE DE VIE PHYSIQUEMENT

Plus en détail

LES COURANTS ARTISTIQUES DANS LES AFFICHES PUBLICITAIRES

LES COURANTS ARTISTIQUES DANS LES AFFICHES PUBLICITAIRES LES COURANTS ARTISTIQUES DANS LES AFFICHES PUBLICITAIRES Stéphanie Christien, Marion Danné, Luciana Marcassa, Jean-Pierre Pirson, Natalia Salles, Micheli Sant Ana - professeurs à l Alliance Française de

Plus en détail

Instance Régionale d Education et de Promotion de la Santé Pays de la Loire

Instance Régionale d Education et de Promotion de la Santé Pays de la Loire Instance Régionale d Education et de Promotion de la Santé Pays de la Loire «Les ateliers d écriture», Expérimentation d un outil en Education pour la Santé Patrick Berry sociologue chargé de mission IREPS

Plus en détail

Document : Extrait du livre «Ensemble c est tout» de Anna Gavalda accessible sur le site http://www.ifmadrid.com/gourmands/

Document : Extrait du livre «Ensemble c est tout» de Anna Gavalda accessible sur le site http://www.ifmadrid.com/gourmands/ Fiche pédagogique Document : Extrait du livre «Ensemble c est tout» de Anna Gavalda accessible sur le site http://www.ifmadrid.com/gourmands/ Le public : Adultes Niveaux intermédiaires avancés (B1 et +)

Plus en détail

4.3 L exploitation d un document vidéo. Outils pour la classe.

4.3 L exploitation d un document vidéo. Outils pour la classe. 4.3 L exploitation d un document vidéo. Outils pour la classe. Utiliser un document vidéo en classe de langue ce n est pas regarder ensemble la télévision mais le visionner en organisant sa découverte

Plus en détail

PRENOM : HALA. Nom, Prénom et grade du directeur de thèse TOURNOIS Nadine, Professeur en Sciences de Gestion, Université de Nice

PRENOM : HALA. Nom, Prénom et grade du directeur de thèse TOURNOIS Nadine, Professeur en Sciences de Gestion, Université de Nice Nice, le 16 juin 2014 NOM : JA BARY E-MAIL PRENOM : HALA HALAJABARY@YAHOO.COM Nom, Prénom et grade du directeur de thèse TOURNOIS Nadine, Professeur en Sciences de Gestion, Université de Nice Page 1 :

Plus en détail

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document La rue Grandir, qu est-ce que cela signifie vraiment? Un jeune qui a vécu isolé dans les rues de Paris témoigne. Cette fiche pédagogique propose de découvrir une réalité peu connue de la France d aujourd

Plus en détail

Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale

Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale 19 Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale RENCONTRE, TRANSFERT ET CONTRE-TRANSFERT La notion de transfert découle des travaux de la psychanalyse (S. Freud) où ont été décrits des mouvements

Plus en détail

Question N : 1- Comment un individu devient-il acteur dans une organisation?

Question N : 1- Comment un individu devient-il acteur dans une organisation? THÈME DE L INDIVIDU À L ACTEUR L organisation, que ce soit une association, une administration ou une entreprise, ne peut pas fonctionner sans la mise en œuvre de processus de gestion assurant la coordination

Plus en détail

Favoriser l'attachement sécurisant chez les bébés et les jeunes enfants : Le Cercle de sécurité

Favoriser l'attachement sécurisant chez les bébés et les jeunes enfants : Le Cercle de sécurité Favoriser l'attachement sécurisant chez les bébés et les jeunes enfants : Le Cercle de sécurité Congrès Enfanter le monde 26 novembre 2010 Claud Bisaillon, Ph.D. Psychologue, professeure Plan de la présentation

Plus en détail

William Pezet monsieurpixel@gmail.com

William Pezet monsieurpixel@gmail.com Du grain à moudre est un projet d installation multimédia qui utilise le moulin à café à la fois comme interface interactive mais aussi comme base imaginaire pour son propos William Pezet monsieurpixel@gmail.com

Plus en détail

La musique au service du marketing

La musique au service du marketing Laurent DELASSUS La musique au service du marketing L impact de la musique dans la relation client, 2012 ISBN : 978-2-212-55263-8 Introduction La musique est-elle un langage? S il est évident qu elle est

Plus en détail

Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence

Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence Gwenole Fortin To cite this version: Gwenole Fortin. Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence. 2006.

Plus en détail

C est quoi un centre d apprentissage Les centres d apprentissage sont des lieux d exploration et de manipulation qui visent l acquisition de

C est quoi un centre d apprentissage Les centres d apprentissage sont des lieux d exploration et de manipulation qui visent l acquisition de C est quoi un centre d apprentissage Les centres d apprentissage sont des lieux d exploration et de manipulation qui visent l acquisition de connaissances, la pratique d habilités ou le développement d

Plus en détail

Et avant, c était comment?

Et avant, c était comment? 3 Et avant, c était comment? Objectifs de l unité Tâche La première partie de l évaluation comprend une tâche, QUELS CHANGEMENTS!, divisée en quatre phases. Dans la première phase, il s agit d écouter

Plus en détail

DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Sommaire. Gabrielle Vincent 2 Résumé 2. 1. Ernest et Célestine, deux personnages au cœur d enfant 3

DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Sommaire. Gabrielle Vincent 2 Résumé 2. 1. Ernest et Célestine, deux personnages au cœur d enfant 3 JANVIER 2008 LIRE C EST GRANDIR DOSSIER PÉDAGOGIQUE SÉLECTION DU MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE Sommaire Gabrielle Vincent 2 Résumé 2 AXES D ÉTUDE : 1. Ernest et Célestine, deux personnages au cœur

Plus en détail

Un contrat de respect mutuel au collège

Un contrat de respect mutuel au collège Apprentissage du respect - Fiche outil 01 Un contrat de respect mutuel au collège Objectifs : Décrire une action coopérative amenant élèves et adultes à s interroger sur leurs propres comportements en

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive Strasbourg, 7 août 2009 EPAS(2009)19rév DOCUMENT DE TRAVAIL Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive «Qui joue loyalement est toujours gagnant.»

Plus en détail

N 163 - ROUX-PEREZ Thérèse. 1. Problématique

N 163 - ROUX-PEREZ Thérèse. 1. Problématique N 163 - ROUX-PEREZ Thérèse CONSTRUCTION IDENTITAIRE DES ENSEIGNANTS EN FORMATION INTIALE : ENTRE REPRESENTATIONS PARTAGEES ET ELEMENTS DE DIFFERENCIATION DANS LE RAPPORT AU METIER 1. Problématique L étude

Plus en détail

ADVENTURES IN FRONT OF THE TV SET Dossier pédagogique

ADVENTURES IN FRONT OF THE TV SET Dossier pédagogique ADVENTURES IN FRONT OF THE TV SET Dossier pédagogique L Armada Productions 3, rue de Lorraine 35000 Rennes 02 99 54 32 02 www.armada-productions.com www.adventuresinfrontofthetvset.com Contact / Salima

Plus en détail

S5 - MANAGEMENT. 511 L organisation notion d organisation modèles organisationnels

S5 - MANAGEMENT. 511 L organisation notion d organisation modèles organisationnels S5 - MANAGEMENT Le Management est un élément central de la formation. C est d ailleurs la fonction n 1 du référentiel des activités professionnelles. Il mobilise non seulement des savoirs issus de la psychologie,

Plus en détail

Séance 1 : 1 ère séance concernant cet album.

Séance 1 : 1 ère séance concernant cet album. Séance 1 : 1 ère séance concernant cet album. Objectifs spécifiques : - Observation des illustrations de la 1 ère de couverture et mise en évidence de l inversion des valeurs (loup gentil et cochons méchants).

Plus en détail

I. L étude Usages & Attitudes

I. L étude Usages & Attitudes I. L étude Usages & Attitudes 1. Historique En 1997, entreprise leader de la distribution de boissons sur le marché hors domicile, France Boissons souhaite réaliser un état des lieux de son secteur d activité

Plus en détail

Préface de Germain Duclos

Préface de Germain Duclos je suis capable! i, Moi auss Marie-Francine Hébert Marie-Claude Favreau Préface de Germain Duclos Moi aussi je suis capable! Texte : Marie-Francine Hébert Illustrations : Marie-Claude Favreau Préface

Plus en détail

LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION. VO SANG Xuan Hoang

LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION. VO SANG Xuan Hoang LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION VO SANG Xuan Hoang 1 Introduction Du moment où une personne se décide de choisir une carrière d enseignant,

Plus en détail

Intervenir sur les interactions parents-enfants dans un contexte muséal scientifique

Intervenir sur les interactions parents-enfants dans un contexte muséal scientifique Intervenir sur les interactions parents-enfants dans un contexte muséal scientifique Rodica AILINCAI, doctorante, Laboratoire «Éducation et Apprentissages», Université Paris 5 René Descartes Annick WEIL-BARAIS,

Plus en détail

SÉMIOLOGIE DE L IMAGE FONCTIONNELLE DES 2001- D TRAVAIL 2 - LE TRAVAIL D ANALYSE. Présenté à M. Luc Saint- Hilaire

SÉMIOLOGIE DE L IMAGE FONCTIONNELLE DES 2001- D TRAVAIL 2 - LE TRAVAIL D ANALYSE. Présenté à M. Luc Saint- Hilaire SÉMIOLOGIE DE L IMAGE FONCTIONNELLE DES 2001- D TRAVAIL 2 - LE TRAVAIL D ANALYSE Présenté à M. Luc Saint- Hilaire Fait par Mélanie Hanley-Boutin 95 114 726 3 octobre 2011 École des arts visuels de l Université

Plus en détail

Archivistes en herbe!

Archivistes en herbe! Les archives c est quoi? Un archiviste travaille avec des archives. Oui, mais les archives c est quoi? As-tu déjà entendu ce mot? D après toi, qu est-ce qu une archive? 1. Les archives ce sont des documents

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

Compte-rendu d une expérience Un album à jouer... Le château de Radégou

Compte-rendu d une expérience Un album à jouer... Le château de Radégou Compte-rendu d une expérience Un album à jouer... Le château de Radégou (Publié par la revue EPS1) Deux classes... TPS/PS : Julie NIELSEN MS/GS : Karine BONIFACE (Mail : ec-taulignan@montelimar.ac-grenoble.fr)

Plus en détail

I/ CONSEILS PRATIQUES

I/ CONSEILS PRATIQUES D abord, n oubliez pas que vous n êtes pas un enseignant isolé, mais que vous appartenez à une équipe. N hésitez jamais à demander des idées et des conseils aux autres collègues (linguistes et autres)

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Nom : Prénom :.. MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Récapitulatif pour la validation du Diplôme National du Brevet (Attestation du Niveau A2 en Langue Vivante) : ACTIVITES

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Lancement Selligent pour l Audi A3 Sportback - Une histoire d amour CRM

ÉTUDE DE CAS Lancement Selligent pour l Audi A3 Sportback - Une histoire d amour CRM ÉTUDE DE CAS Lancement Selligent pour l Audi A3 Sportback - Une histoire d amour CRM ENTREPRISE Audi SECTEUR D ACTIVITÉ Automobile Le client Audi AG est un constructeur automobile allemand qui dessine,

Plus en détail

La construction du temps et de. Construction du temps et de l'espace au cycle 2, F. Pollard, CPC Bièvre-Valloire

La construction du temps et de. Construction du temps et de l'espace au cycle 2, F. Pollard, CPC Bièvre-Valloire La construction du temps et de l espace au cycle 2 Rappel de la conférence de Pierre Hess -Démarche de recherche: importance de se poser des questions, de chercher, -Envisager la démarche mentale qui permet

Plus en détail

GROUPE DE PAROLE SUR L HYGIENE ET LA PRESENTATION

GROUPE DE PAROLE SUR L HYGIENE ET LA PRESENTATION GROUPE DE PAROLE SUR L HYGIENE ET LA PRESENTATION Programme d éducation et de motivation à l hygiène pour les patients en psychiatrie Cécile GABRIEL-BORDENAVE C.H. St Egrève (38) Problèmes d hygiène corporelle

Plus en détail

Table des matières. Partie I La marque en idée... 7. Remerciements... XVII Avant-propos... XIX Introduction... 1

Table des matières. Partie I La marque en idée... 7. Remerciements... XVII Avant-propos... XIX Introduction... 1 Table des matières Remerciements....................................................................... XVII Avant-propos.......................................................................... XIX Introduction...........................................................................

Plus en détail

Au temps des grands parents

Au temps des grands parents SEANCE 6 Evaluation SEANCE 5 La vie quotidienne d autrefois SEANCE 4 L école d autrefois SEANCE 3 Objets du présent et du passé (2) SEANCE 2 Objets du présent et du passé (1) SEANCE 1 Le temps qui passe

Plus en détail

Là où vont nos pères1

Là où vont nos pères1 Là où vont nos pères1 Ces pages ne cherchent pas à servir de guide d interprétation pour cet album sans paroles. Chacun y cherchera et y trouvera des significations personnelles, des situations familières

Plus en détail

L'audiodescription. Principes et orientations

L'audiodescription. Principes et orientations L'audiodescription Principes et orientations Rendre la culture accessible à tous permet d éviter l exclusion. L audiodescription est une technique de description destinée aux personnes aveugles et malvoyantes.

Plus en détail

Master Marketing et Pratiques Commerciales parcours Management de la marque et communication Apprentissage Master 2

Master Marketing et Pratiques Commerciales parcours Management de la marque et communication Apprentissage Master 2 Master Marketing et Pratiques Commerciales parcours Management de la marque et communication Apprentissage Master 2 2014/2015 UE1 MANAGEMENT STRATÉGIQUE Jean-Pierre Helfer Comprendre la posture stratégique

Plus en détail

ATELIER EN ARTS PLASTIQUES

ATELIER EN ARTS PLASTIQUES ACTUALITES Ateliers de sensibilisation artistique à partir de l œuvre de V. Vasarely, encadré par une médiatrice culturelle et une historienne de l art. du 6 au 8 avril 2010 de 14hà16h Public: enfants

Plus en détail

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin Apprendre, oui... mais à ma manière Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin La motivation scolaire prend son origine dans les perceptions qu un étudiant a de lui-même, et celui-ci doit jouer

Plus en détail

Nouveaux dispositifs de formation et construction identitaire d adultes en formation

Nouveaux dispositifs de formation et construction identitaire d adultes en formation Nouveaux dispositifs de formation et construction identitaire d adultes en formation Bernadette Charlier Université de Fribourg (Suisse) Bernadette.charlier@unifr.ch Notre contribution présente et discute

Plus en détail

Paris à travers le temps

Paris à travers le temps Paris à travers le temps Paris à travers le temps Page 1 sur 1 Sommaire Introduction I. Synopsis II. Cahier des charges III. Scénario IV. Story board Conclusion Paris à travers le temps Page 2 sur 2 Introduction

Plus en détail

MODÈLE DE TRANSFORMATION ORGANISATIONNELLE CONDUISANT À L AUGMENTATION DES VENTES PAR UNE MEILLEURE PRODUCTIVITÉ

MODÈLE DE TRANSFORMATION ORGANISATIONNELLE CONDUISANT À L AUGMENTATION DES VENTES PAR UNE MEILLEURE PRODUCTIVITÉ MODÈLE DE TRANSFORMATION ORGANISATIONNELLE CONDUISANT À L AUGMENTATION DES VENTES PAR UNE MEILLEURE PRODUCTIVITÉ TRANSACTIONNELLE ET EXPÉRIENTIELLE DU PERSONNEL DE PREMIÈRE LIGNE EN RESTAURATION : RÉSULTATS

Plus en détail

Ecole de Coachs de Vie Gestaltistes en Développement des Ressources Personnelles. L a plus belle aventure de l homme, c est sa propre aventure

Ecole de Coachs de Vie Gestaltistes en Développement des Ressources Personnelles. L a plus belle aventure de l homme, c est sa propre aventure Ecole de Coachs de Vie Gestaltistes en Développement des Ressources Personnelles L a plus belle aventure de l homme, c est sa propre aventure Les intervenants Mathé Kaufmann Gestalt-Thérapeute, Superviseure

Plus en détail

ANNEXE 4. Réaliser un diagnostic de sécurité Principales méthodes de collecte d information. (Module 3, partie I, section 2.5)

ANNEXE 4. Réaliser un diagnostic de sécurité Principales méthodes de collecte d information. (Module 3, partie I, section 2.5) ANNEXE 4 Réaliser un diagnostic de sécurité Principales méthodes de collecte d information (Module 3, partie I, section 2.5) Dans les pages qui suivent, nous présentons neuf méthodes de collecte d information.

Plus en détail

Niveau B1. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années folles» (vidéo 01 mn 18)

Niveau B1. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années folles» (vidéo 01 mn 18) La Fête jusqu où? Niveau B1 Remarque : attention, les supports 1 et 2 ne sont pas dissociables et son à travailler de manière enchaînée. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années

Plus en détail

L évaluation de la performance de la communication media

L évaluation de la performance de la communication media L évaluation de la performance de la communication media Pascal ROOS Enseignant en BTS Management des Unités Commerciales Lycée Edmond Rostand, Saint Ouen l Aumône (95) «Je sais qu un dollar de publicité

Plus en détail

Jouets nationaux. Une exposition dans la salle de classe - Explorez le site avec vos élèves. Activités pour les niveaux 4-6

Jouets nationaux. Une exposition dans la salle de classe - Explorez le site avec vos élèves. Activités pour les niveaux 4-6 Une exposition dans la salle de classe - Explorez le site avec vos élèves Activités pour les niveaux 4-6 Les activités de Le Canada au jeu! appuient les objectifs en matière d initiation aux médias à travers

Plus en détail

BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA

BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA QUALITÉ DE VIE AU BUREAU - Synthèse de l Institut CSA Contacts Pôle Opinion Corporate Laurence Bedeau Directrice du Pôle (laurence.bedeau@csa.eu) Baptiste Foulquier Chargé

Plus en détail

RAPPORT SYNTHÈSE. En santé après 50 ans. Évaluation des effets du programme Les médicaments :

RAPPORT SYNTHÈSE. En santé après 50 ans. Évaluation des effets du programme Les médicaments : S A N T É P U B L I Q U E RAPPORT SYNTHÈSE Évaluation des effets du programme Les médicaments : Oui Non Mais! En santé après 50 ans Depuis janvier 1997, la Direction de santé publique s est associée à

Plus en détail

A quoi sert un plan de communication

A quoi sert un plan de communication Séminaire-atelier Bujumbura 8-9 Octobre 2014 La Communication Parlementaire A quoi sert un plan de communication 1. La communication c est quoi? Même si ces concepts sont connus il n est pas inutile de

Plus en détail

Objectifs. Identifier les effets différents que l on peut ressentir en observant une image

Objectifs. Identifier les effets différents que l on peut ressentir en observant une image Degré : 4P «Sous l océan» Buts Donner une intention précise à son œuvre Distinguer les couleurs chaudes des couleurs froides Appliquer les couleurs en fonction de son intention Associer un sentiment ou

Plus en détail

Stratégies favorisant ma réussite au cégep

Stratégies favorisant ma réussite au cégep Source de l image :daphneestmagnifique.blogspot.ca Stratégies favorisant ma réussite au cégep par Services adaptés du Cégep de Sainte-Foy Table des matières UN GUIDE POUR TOI!... 2 STRATÉGIES DE GESTION

Plus en détail

Dossier Histoire des arts

Dossier Histoire des arts Nguon Léa 3 5 Dossier Histoire des arts LE POP ART Sommaire 1. Introduction...p.2-3 2. Biographie...p.4-5 3. Présentation de l'oeuvre...p.6-7 a. Spécificité de l'oeuvre b. Contexte sociologique c. Analyse

Plus en détail

Définitions Approches managériales Approches psychologiques

Définitions Approches managériales Approches psychologiques Séminaire [CID] : Créativité, Innovation, Décision Partie B : DECISION Définitions Approches managériales Approches psychologiques www.evoreg.eu M2i : Management International de l Innovation Emmanuel

Plus en détail

UN DISPOSITIF DE FORMATION PARENTALE DANS UN MUSEE

UN DISPOSITIF DE FORMATION PARENTALE DANS UN MUSEE N 31 - AILINCAI Rodica [docteur en sciences de l éducation. Laboratoire Éducation & Apprentissages, Université Paris 5 1 ] UN DISPOSITIF DE FORMATION PARENTALE DANS UN MUSEE 1. Contexte et questions de

Plus en détail

Communiqué de Presse

Communiqué de Presse Communiqué de Presse Le 23 juillet 2015 «UNE HISTOIRE D AMBITION» : LA NOUVELLE CAMPAGNE DE MARQUE HSBC «UNE HISTOIRE D AMBITION» : LA NOUVELLE CAMPAGNE DE MARQUE HSBC La nouvelle campagne de marque HSBC

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

Thomas Dutronc : Demain

Thomas Dutronc : Demain Thomas Dutronc : Demain Paroles et musique : Thomas Dutronc Mercury / Universal Music Thèmes La conception de la vie, la joie de vivre, l insouciance. Objectifs Objectifs communicatifs : Donner son avis,

Plus en détail

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans Juin 2010 TABLE DES MATIÈRES 1. CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES 4 2. OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT ENFANTS DE 4 ANS À 5 ANS

Plus en détail

LE MARKETING DIRECT, SUPPORT DU MARKETING CLIENT

LE MARKETING DIRECT, SUPPORT DU MARKETING CLIENT 11 CHAPITRE PREMIER LE MARKETING DIRECT, SUPPORT DU MARKETING CLIENT En moins d un siècle, le marketing direct a profondément évolué. Passant de la commande traditionnelle par courrier à la multiplication

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR REALISER UNE THESE QUALITATIVE. I. La démarche pas à pas. Lire la bibliographie : thèses, articles

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR REALISER UNE THESE QUALITATIVE. I. La démarche pas à pas. Lire la bibliographie : thèses, articles GUIDE METHODOLOGIQUE POUR REALISER UNE THESE QUALITATIVE I. La démarche pas à pas Date Démarche Trouver un sujet qui vous intéresse Lire la bibliographie : thèses, articles Participer au séminaire «thèse»

Plus en détail

Compte-rendu de la rencontre «Etre parent avec une tablette numérique» - le 9 avril 2013

Compte-rendu de la rencontre «Etre parent avec une tablette numérique» - le 9 avril 2013 Compte-rendu de la rencontre «Etre parent avec une tablette numérique» - le 9 avril 2013 Introduction de Claire Hédin-Vignaud, responsable de la Médiathèque Markoff : Rappel des motivations qui ont amené

Plus en détail

Générations. Opportunités et enjeux pour les marques PAROLES D EXPERT. Margaret JOSION- PORTAIL. Information. Enseignantechercheuse

Générations. Opportunités et enjeux pour les marques PAROLES D EXPERT. Margaret JOSION- PORTAIL. Information. Enseignantechercheuse PAROLES D EXPERT Générations Margaret JOSION- PORTAIL Information Enseignantechercheuse en marketing à l IAE de Paris, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Membre de la Chaire Marques & Valeurs Opportunités

Plus en détail

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR?

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? Source: DUMONT, Nicole. Femmes d aujourd hui, Vol. 1 No. 8., janvier 1996. On dit de certaines personnes qu elles n ont pas de tête ou qu elles n ont pas de

Plus en détail

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud Thèmes : la famille, les rapports avec les autres. Parcours niveaux B1 : en bref Après une mise en route autour

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Ressources pour le lycée général et technologique Ressources pour la classe de première générale Série littéraire (L) Travaux Personnels Encadrés Thème spécifique Représentations et réalités Ces

Plus en détail

ESSOURCES PÉDAGOGIQUES

ESSOURCES PÉDAGOGIQUES 2015 MATERNELLES CYCLE I / PS - MS ESSOURCES PÉDAGOGIQUES Introduction Je découvre par les sens MODULES À DÉCOUVRIR PENDANT LA VISITE La Cité des enfants de Vulcania est un lieu d éveil, de découvertes

Plus en détail

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca La recherche antérieure a montré que la majorité des consommateurs canadiens affichent une préférence marquée pour l achat de produits alimentaires canadiens par rapport aux produits d importation. Est-ce

Plus en détail

Quand les enfants apprennent plus d une langue

Quand les enfants apprennent plus d une langue Quand les enfants apprennent plus d une langue En tant que parent d un enfant qui apprendra deux langues ou plus, vous avez peut-être des questions. Cette brochure basée sur des recherches récentes vous

Plus en détail

Communication IV ème Congrès de l AFS Grenoble 5-8 juillet 2011 Réseau thématique 20 Méthodes

Communication IV ème Congrès de l AFS Grenoble 5-8 juillet 2011 Réseau thématique 20 Méthodes Communication IV ème Congrès de l AFS Grenoble 5-8 juillet 2011 Réseau thématique 20 Méthodes «Une association de l analyse des réseaux sociaux à une perspective clinique des histoires et du contexte de

Plus en détail

SYSTEME D AMBIANCE LUMINEUSE: INTERÊT DANS LE SCANNER DE LA MERE ET DE L ENFANT. JFR 2008 Hôpital Robert Debré - Imagerie Pédiatrique

SYSTEME D AMBIANCE LUMINEUSE: INTERÊT DANS LE SCANNER DE LA MERE ET DE L ENFANT. JFR 2008 Hôpital Robert Debré - Imagerie Pédiatrique SYSTEME D AMBIANCE LUMINEUSE: INTERÊT DANS LE SCANNER DE LA MERE ET DE L ENFANT NOS PATIENTS Futures mamans : Pelvimétries au terme > 35 SA supportent mal le décubitus dorsal inquiètes Enfants : Nouveaux-

Plus en détail

Documents mis à disposition par : http://www.marketing-etudiant.fr. Attention

Documents mis à disposition par : http://www.marketing-etudiant.fr. Attention Documents mis à disposition par : http://www.marketing-etudiant.fr Attention Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. En conséquence croisez vos

Plus en détail

La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire :

La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire : une expérience vécue dont la personne est parfaitement consciente : Exemple : «J ai besoin de me divertir»; La notion de besoin peut décrire : 2. «une exigence née de

Plus en détail

Présentation du jeu de négociation autour de la problématique de l orpaillage

Présentation du jeu de négociation autour de la problématique de l orpaillage Présentation du jeu de négociation autour de la problématique de l orpaillage «La façon de nous voyons les choses est la source de la façon dont nous pensons et de la façon dont nous agissons Jamais nous

Plus en détail

LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET LES FESTIVALS D ARTS

LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET LES FESTIVALS D ARTS DOSSIER D INFORMATION N 4 LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET LES FESTIVALS D ARTS INTRODUCTION Les festivals d arts visent à célébrer la richesse et la diversité des cultures dans le monde en réunissant des

Plus en détail

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE B Projet d écriture Bande dessinée : La BD, c est pour moi! FLA 10-2 Cahier de l élève PROJETS EN SÉRIE Il faut réaliser ces projets dans l ordre suivant : A Bain de bulles Lecture B La BD, c est pour

Plus en détail

Fiche de préparation. Intitulé de séquence : le portrait

Fiche de préparation. Intitulé de séquence : le portrait Fiche de préparation Cycle III Niveau de classe : CM Intitulé de séquence : le portrait Domaines étudiés : arts du langage, arts visuels Champs disciplinaires : français/ langage oral, lecture, écriture

Plus en détail

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année PALIER 2 CM2 La maîtrise de la langue française DIRE S'exprimer à l'oral comme à l'écrit dans un vocabulaire approprié

Plus en détail

ATELIERS D ARTS à Paris

ATELIERS D ARTS à Paris ATELIERS D ARTS à Paris cours et stages pour adultes enfants ados privatisation de l espace les ateliers d arts Rrose Sélavy Marie-Lorraine Benzacar > Créatrice du concept Au cœur du 9ème arrondissement

Plus en détail

Le coaching centré sur la solution

Le coaching centré sur la solution Le coaching centré sur la solution Hélène Blanchard Le coaching centré sur la solution La résolution du problème... sans le problème mais avec la synergie IOS/PNL Retrouvez tous nos ouvrages sur le site:

Plus en détail

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent 1 Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent Mini livre gratuit Sherpa Consult Bruxelles, Mai 2012 Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction

Plus en détail

Guide d accompagnement à l intention des intervenants

Guide d accompagnement à l intention des intervenants TABLE RÉGIONALE DE L ÉDUCATION CENTRE-DU-QUÉBEC Campagne de promotion la de la lecture Promouvoir Guide d accompagnement à l intention des intervenants Présentation Le projet sur la réussite éducative

Plus en détail

La marque : clé du succès de la stratégie commerciale dans un marché global

La marque : clé du succès de la stratégie commerciale dans un marché global La marque : clé du succès de la stratégie commerciale dans un marché global Historique Les marques existent depuis les premiers échanges commerciaux et servaient essentiellement à authentifier l origine

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

ESAT Ateliers d'apprivoisement de la tablette tactile

ESAT Ateliers d'apprivoisement de la tablette tactile ESAT Ateliers d'apprivoisement de la tablette tactile Dans un objectif d appropriation des technologies numériques par les travailleurs d ESAT, j ai choisi de réaliser des ateliers d apprivoisement de

Plus en détail

LE SPECTACLE. Cosas ricas Des choses délicieuses!

LE SPECTACLE. Cosas ricas Des choses délicieuses! LE SPECTACLE Dolores Dulce, une vieille dame venue d'un pays lointain d'amérique latine, Cuba, parcourt le monde avec son chariot porteur de friandises et d'histoires. Au passage, elle partage son univers

Plus en détail

CONSEILS POUR LA REDACTION DU RAPPORT DE RECHERCHE. Information importante : Ces conseils ne sont pas exhaustifs!

CONSEILS POUR LA REDACTION DU RAPPORT DE RECHERCHE. Information importante : Ces conseils ne sont pas exhaustifs! CONSEILS POUR LA REDACTION DU RAPPORT DE RECHERCHE Information importante : Ces conseils ne sont pas exhaustifs! Conseils généraux : Entre 25 et 60 pages (hormis références, annexes, résumé) Format d un

Plus en détail

1 De la logique de l entreprise au projet managérial

1 De la logique de l entreprise au projet managérial De la logique de l entreprise au projet managérial Caisse à outils du manager en quête de performances managériales!. Rappel de ce qu est la logique de l entreprise Une entreprise se définit comme la somme

Plus en détail

Souvenir de la nuit du 4 1

Souvenir de la nuit du 4 1 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : SOUVENIR DE LA NUIT DU 4 1 / 5 Souvenir de la nuit du 4 1 Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges [...] Est-ce que ce n est pas

Plus en détail

Groupe de Travail «Handicap et bibliothèques» 4 juillet 2013- Bibliothèque de Livré sur Changeon

Groupe de Travail «Handicap et bibliothèques» 4 juillet 2013- Bibliothèque de Livré sur Changeon Groupe de Travail «Handicap et bibliothèques» 4 juillet 2013- Bibliothèque de Livré sur Changeon Compte-rendu rédigé par Françoise Sarnowski (Bibliopass) Stand Lire autrement au festival Rue des livres

Plus en détail

Les 5 sens Maternelle et cycle 2

Les 5 sens Maternelle et cycle 2 Les 5 sens Maternelle et cycle 2 Objectifs Exemples de visites Propositions d exploitation en arts visuels Service Educatif du Musée de Saint-Lô Dany Jeanne Pourquoi un projet sur les sens? L approche

Plus en détail

COMPAGNIE IRENE K. Spectacle de danse de 40 minutes adapté pour les enfants de 7 à 11 ans Sélection 2011 aux Rencontres Théâtre Jeune Public de Huy

COMPAGNIE IRENE K. Spectacle de danse de 40 minutes adapté pour les enfants de 7 à 11 ans Sélection 2011 aux Rencontres Théâtre Jeune Public de Huy XTRA LARGE Junior! COMPAGNIE IRENE K. Spectacle de danse de 40 minutes adapté pour les enfants de 7 à 11 ans Sélection 2011 aux Rencontres Théâtre Jeune Public de Huy 27 ancienne Route de Malmedy - 4700

Plus en détail

- JAM - LE PROTOCOLE D IDÉATION DE CROP UNE PROCÉDURE UNIQUE D INVESTIGATION DE LA PERCEPTION DES CONSOMMATEURS

- JAM - LE PROTOCOLE D IDÉATION DE CROP UNE PROCÉDURE UNIQUE D INVESTIGATION DE LA PERCEPTION DES CONSOMMATEURS - JAM - LE PROTOCOLE D IDÉATION DE CROP UNE PROCÉDURE UNIQUE D INVESTIGATION DE LA PERCEPTION DES CONSOMMATEURS de la vie aux idées «JAM» : le protocole d idéation de CROP Un protocole inspiré des nouvelles

Plus en détail