Copyright OD. Atlas économique de Paris 2015 du greffe du tribunal de commerce de Paris

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Copyright OD. Atlas économique de Paris 2015 du greffe du tribunal de commerce de Paris"

Transcription

1 Copyright OD Atlas économique de Paris 2015 du greffe du tribunal de commerce de Paris

2 Sommaire INTRODUCTION... 3 PARTIE 1 - PARIS DANS SA GLOBALITÉ... 5 GÉOGRAPHIE DES ENTREPRISES PARISIENNES... 6 DENSITÉ DES ENTREPRISES À PARIS... 6 LES ENTREPRISES PARISIENNES ET LEURS CARACTERISTIQUES... 8 STATUT JURIDIQUE DES ENTREPRISES PARISIENNES... 9 REPARTITION DES ENTREPRISES PARISIENNES SELON LES CRITERES DE DEFINITION DES MICROS/PETITES/MOYENNES ENTREPRISES. 11 ÂGE MOYEN DES ENTREPRISES DE 2011 A LES DIRIGEANTS DES ENTREPRISES PARISIENNES CIVILITE DES DIRIGEANTS D ENTREPRISES ÂGE DES DIRIGEANTS D ENTREPRISES NATIONALITES DES DIRIGEANTS D ENTREPRISES LES ENTREPRISES PARISIENNES EN DIFFICULTE REPARTITION DES JUGEMENTS D OUVERTURE PAR TYPE DE PROCEDURE SECTEURS D ACTIVITÉ DES ENTREPRISES EN DIFFICULTÉ EFFET SUR L EMPLOI A PARIS - SALARIES TOUCHES PAR LES JUGEMENTS D OUVERTURE DE 2008 A DISPARITION DES ENTREPRISES À PARIS REPARTITION PAR TRANCHE D AGE DES ENTREPRISES RADIEES MOTIFS DE RADIATION DES ENTREPRISES SECTEURS D ACTIVITÉ DES ENTREPRISES RADIÉES À PARIS DE 2011 À PARTIE 2 - LES ARRONDISSEMENTS DE PARIS FICHE D IDENTITÉ DU 1 ER ARRONDISSEMENT DE PARIS FICHE D IDENTITÉ DU 2 ÈME ARRONDISSEMENT DE PARIS FICHE D IDENTITÉ DU 3 ÈME ARRONDISSEMENT DE PARIS FICHE D IDENTITÉ DU 4 ÈME ARRONDISSEMENT DE PARIS FICHE D IDENTITÉ DU 5 ÈME ARRONDISSEMENT DE PARIS FICHE D IDENTITÉ DU 6 ÈME ARRONDISSEMENT DE PARIS FICHE D IDENTITÉ DU 7 ÈME ARRONDISSEMENT DE PARIS FICHE D IDENTITÉ DU 8 ÈME ARRONDISSEMENT DE PARIS FICHE D IDENTITÉ DU 9 ÈME ARRONDISSEMENT DE PARIS FICHE D IDENTITÉ DU 10 ÈME ARRONDISSEMENT DE PARIS FICHE D IDENTITÉ DU 11 ÈME ARRONDISSEMENT DE PARIS FICHE D IDENTITÉ DU 12 ÈME ARRONDISSEMENT DE PARIS FICHE D IDENTITÉ DU 13 ÈME ARRONDISSEMENT DE PARIS FICHE D IDENTITÉ DU 14 ÈME ARRONDISSEMENT DE PARIS FICHE D IDENTITÉ DU 15 ÈME ARRONDISSEMENT DE PARIS FICHE D IDENTITÉ DU 16 ÈME ARRONDISSEMENT DE PARIS FICHE D IDENTITÉ DU 17 ÈME ARRONDISSEMENT DE PARIS FICHE D IDENTITÉ DU 18 ÈME ARRONDISSEMENT DE PARIS FICHE D IDENTITÉ DU 19 ÈME ARRONDISSEMENT DE PARIS FICHE D IDENTITÉ DU 20 ÈME ARRONDISSEMENT DE PARIS ANNEXES

3 Introduction L Atlas Economique de Paris, édition 2015, présente une étude de l évolution des entreprises de la Ville de Paris pour 2014, comparée aux années 2013, 2012 et Elle s appuie sur les données économiques, juridiques, comptables et judiciaires déclarées par les entrepreneurs immatriculés au registre du commerce et des sociétés ou extraites des dossiers du tribunal de commerce, et recueillies par le greffe dans le cadre de sa mission de service public auprès des entreprises. Comme pour les précédentes éditions, l Atlas est composé de deux parties. La première partie, présentée sous forme de graphes et de tableaux commentés propose une vision économique et financière globale des résultats des entreprises parisiennes*. Sont présentés successivement : les entreprises et leurs caractéristiques (implantation géographique, statut juridique, capital social, âge moyen et pérennité, activités) ; le profil de leur dirigeant (civilité, âge moyen et nationalité), les entreprises en difficulté (les jugements d ouverture répartis par type de procédure, par secteur d activité), les disparitions d entreprises (âge, motifs de disparition, secteurs d activité concernés). Dans la seconde partie, sont établies 20 fiches d identité qui présentent les éléments chiffrés les plus représentatifs pour chaque arrondissement de la Capitale. En 2014, six chiffres clés de l évolution économique de Paris sont à retenir. La comparaison s effectue par rapport à : le nombre d entreprises actives à Paris au 31 décembre 2014, soit une hausse de 2,4%, soit entreprises supplémentaires. 11,7 ans : la pérennité moyenne des entreprises, soit une durée stable. 52,4 ans : l âge moyen du dirigeant d entreprise, soit 4 mois de plus : le nombre de nouvelles entreprises immatriculées au registre du commerce et des sociétés (RCS) en 2014, soit une augmentation de 2% : le nombre d entreprises en difficulté en 2014, soit une baisse de 6%. 16,5% : la densité moyenne de la population des entreprises dans la Capitale (ratio du nombre d entreprises divisé par le nombre d habitants cf. annexe 1), soit un demi-point de plus qu en * Ces chiffres ne comprennent pas les artisans, les professionnels libéraux et les agriculteurs inscrits en tant que personnes physiques, qui ne sont pas inscrites au RCS. Ils incluent les auto-entrepreneurs immatriculés au RCS depuis le 19 décembre ** Précisions sur le périmètre de l étude Sont uniquement incluses dans la seconde partie les entreprises dont le siège social est implanté à Paris. Pour les ouvertures de jugements de procédures collectives, seules les ouvertures directes sont prises en compte. 3

4 4

5 Partie 1 - Paris dans sa globalité 5

6 Géographie des entreprises parisiennes Les entreprises immatriculées au RCS de Paris et leur répartition géographique en 2013 Le nombre d entreprises actives à Paris s élève à au 31 décembre 2014 contre au 31 décembre Entreprises actives à Paris Les entreprises parisiennes sont implantées de façon inégale dans les arrondissements. Toutefois, leur répartition reste similaire d une année à l autre. Le 8 ème est l arrondissement qui concentre le plus grand nombre d entreprises, soit 15% des entreprises parisiennes en Implantation des entreprises par arrondissement à Paris Densité des entreprises à Paris : La densité du tissu entrepreneurial peut être mesurée en fonction du nombre d habitants. Ainsi, le total des entreprises rapporté aux parisiens recensés par l Insee au 1/1/2014* établit à 16,5% la densité des entreprises à Paris, soit la même densité que l année antérieure. 6

7 La représentation des nombres d entreprises et d habitants* par arrondissement complète cette première observation et met en évidence les zones à vocation plus économique et celles à vocation plus résidentielle. Habitants au km² en 2014 à Paris Pop./Km² Ent./Km² 1er 2ème 3ème 4ème 5ème 6ème 7ème 8ème 9ème 10ème 11ème 12ème 13ème 14ème 15ème 16ème 17ème 18ème 19ème 20ème Habitants et entreprises à Paris au 31/12/ Nombre d'entreprises Nombre d'habitants 0 1er 2ème 3ème 4ème 5ème 6ème 7ème 8ème 9ème 10ème 11ème 12ème 13ème 14ème 15ème 16ème 17ème 18ème 19ème 20ème *Source : 7

8 De 2013 à 2014 : Les entreprises parisiennes et leurs caractéristiques 8

9 Statut juridique des entreprises parisiennes Les entreprises parisiennes par statut juridique évoluent de façon différenciée : - Commerçants/personnes physiques : 7% des entreprises en 2014, soit le même chiffre qu en SARL : 41% des entreprises en 2014, contre 43% en SA/SAS : 19% des entreprises en 2014, contre 17% en Sociétés en nom collectif : 3% des entreprises en 2014, soit le même chiffre qu en Sociétés civiles : 29% en 2014 soit le même chiffre qu en Groupements (GIE, GEIE), sociétés d exercice libéral, coopératives, sociétés européennes et autres formes juridiques : 1% des entreprises en 2014, soit le même chiffre qu en Répartition par statut juridique des entreprises en 2014 Commerçants/personnes physiques SARL SA/SAS Sociétés en nom collectif Sociétés civiles 1% 29% 7% 3% 41% 19% 9

10 Répartition des entreprises par montant de capital social en 2014 < à K K à K > K 7% 20% 45% 28% Répartition des entreprises commercialespar montant de capital social en 2014 < à K K à K > K 18% 7% 37% 38% 10

11 Répartition des entreprises parisiennes selon les critères de définition des micros/petites/moyennes entreprises Le décret n du 2 mars 2009 transpose en droit français la définition européenne des petites et moyennes entreprises (recommandation 2003/361/CE concernant la définition de la micro, petite et moyenne entreprise). Ces critères prennent en compte l effectif et le chiffre d'affaires ou le bilan total annuel selon les seuils suivants : - Une micro entreprise a un effectif inférieur à 10 personnes et un chiffre d'affaires ou total du bilan annuel n'excédant pas 2 millions d'euros. - Une petite entreprise a un effectif inférieur à 50 personnes et un chiffre d'affaires ou total du bilan annuel n'excédant pas 10 millions d'euros. - Une entreprise moyenne a un effectif inférieur à 250 personnes et un chiffre d'affaires n'excédant pas 50 millions d'euros ou un total du bilan annuel de moins de 43 millions d'euros. Selon ces critères : - en 2014, 84% des entreprises parisiennes sont des micros entreprises (84% en 2013), 12% sont des petites entreprises et 4% sont des entreprises moyennes. Répartition des sociétés selon le critère micro petites ou moyennes entreprises 84% 12% 4% 3% < >= et < >= et < % >=

12 Âge moyen des entreprises de 2011 à 2014 Pyramide des âges des entreprises actives 35% 30% 25% 20% 15% 10% 5% 0% - de 1 ans 1 à 3 ans 3 à 5 ans 5 à 10 ans 10 à 25 ans à 40 ans + de 40 ans Durée de vie moyenne des entreprises (en années) 11,8 11,6 11,4 11, ,8 10,6 10,4 10,2 10 9, La stabilité, voire l allongement de l âge moyen des entreprises, est constaté dans presque tous les arrondissements. Les entreprises implantées dans les arrondissements du centre de Paris, soit les 3 ème, 4 ème, 5 ème et 6 ème arrondissements, ainsi que les 11 ème, 12 ème et 15ème ont généralement l âge moyen le plus élevé, soit de 12 à 13 ans. Les deux arrondissements ayant l âge moyen le plus bas sont les 19 ème et 20 ème, soit moins de 11 ans. 12

13 Durée de vie moyenne des entreprises par arrondissement (en années) Age moyen er , ,1 12,2 12,2 12,7 11,3 10,5 11,5 11,3 11,3 11,8 10, ,4 10,8 10,5 11,4 10,4 10, ,8 11,1 12,2 12,3 12,4 12,8 11,4 10,7 11,8 11,4 11,6 12,1 11,1 11,2 11,7 10,9 10,7 11,5 10,6 10, ,7 11,2 12,2 12,5 12,6 13,0 11,6 10,8 12,0 11,5 11,7 12,2 11,3 11,3 11,9 11,2 10,9 11,6 10,5 10, ,8 11,6 12,4 12,7 12,8 13,3 11,8 11,1 12,3 11,6 12,0 12,4 11,5 11,6 12,1 11,4 11,3 11,8 10,6 10,6 Activités des entreprises de 2011 à 2014 Afin d apporter un éclairage plus synthétique sur les activités des entreprises à Paris, le greffe a défini neuf principaux secteurs dans lesquels les entreprises commerciales parisiennes sont engagées. Les sociétés civiles, ainsi que quelques statuts juridiques comme les groupements d intérêt économique, ont été écartés de cette analyse, étant considérés comme plus éloignés du commerce et donc de l activité économique. En 2014, les 9 grands secteurs d activités définis sont les suivants : - les activités financières (7%) - le commerce (gros et détail) (12%) - la construction (5%) - l hôtellerie/restauration (6%) - l immobilier et la location de biens (37%) - l industrie manufacturière (4%) - les services aux entreprises (22%) - les services aux personnes (6%) et les transports (2%) 13

14 Activité des entreprises Par rapport à 2013, les principales tendances observées en 2014 par secteur d activité sont les suivantes : - Diminution du nombre d entreprises engagées dans les activités financières (-17%), la construction (-18%), l hôtellerie/restauration (-11%), l industrie manufacturière (-11%), les services aux entreprises (-4%), les services collectifs, sociaux et personnels (-6%) et les transports (-5%). - Hausse du nombre d entreprises engagées dans le commerce (+1%) et l immobilier (+3%). Par rapport à 2013, les principales tendances observées par secteur d activité pour les entreprises nouvelles, immatriculées en 2014, sont les suivantes : - Diminution du nombre d entreprises engagées dans l hôtellerie/restauration (-7%) et l industrie manufacturière (-7%) - Hausse du nombre d entreprises engagées dans les activités financières (+9%), le commerce (+10%), la construction (+2%), l immobilier (+9%), les services aux entreprises (+6%), les services à la personne (+11%) et les transports (+40%). 14

15 Activité des nouvelles entreprises, immatriculées de 2011 à Les grands secteurs d activités sont particulièrement bien représentés dans les arrondissements suivants : - les activités financières dans le 8 ème - le commerce (gros et détail) dans le 20 ème - la construction dans le 19 ème - l hôtellerie/restauration dans les 11 ème et 18 ème - l immobilier et la location de biens dans les 16 ème et 17 ème - les services aux entreprises dans les 1 er, 4 ème, 7 ème, 9 ème et 15 ème - les services aux personnes dans les 7 ème, 16 ème, 17 ème - L industrie manufacturière dans les 8 ème et 11 ème - Les transports dans le 8 ème. 15

16 Activités des entreprises par arrondissement en 2014 Activités financières Services aux entreprises Immobilier Construction Transports Hôtels/restaurants Commerce gros et détail Services collectifs, sociaux et personnels Industrie manufacturière Par rapport à 2013, les principales tendances observées par secteur d activité pour les nouvelles entreprises, immatriculées en 2014, sont les suivantes : - les activités financières dans le 8 ème - le commerce (gros et détail) dans les 8 ème et 20 ème - la construction dans les 8 ème et 20 ème - l hôtellerie/restauration dans les 8 ème, 11 ème et 18 ème - l immobilier et la location de biens dans les 8 ème, 16 ème et 17 ème - les services aux entreprises dans les 8 ème et 17 ème - les services aux personnes dans les 8 me, 17 ème - L industrie manufacturière dans les 8 ème et 11 ème - Les transports dans le 8 ème. 16

17 Activités des nouvelles entreprises, immatriculées en 2014, par arrondissement Activités financières Services aux entreprises Immobilier Construction Transports Hôtels / restaurants Commerce (gros et détail) Services collectifs, sociaux et personnels Industrie manufacturière Le secteur des activités financières dans les arrondissements Le nombre d entreprises engagées dans les activités financières augmente en 2014 dans tous les arrondissements

18 Le nombre d immatriculations de nouvelles entreprises dans ce secteur en 2014 est supérieur à celui de Il augmente dans 13 arrondissements, diminue dans 6, est stable dans 1 arrondissement. Nouvelles entreprises immatriculées dans le secteur des activités financières Le secteur du commerce de gros et de détail dans les arrondissements Le nombre total des entreprises engagées dans ce secteur enregistre une augmentation. Il est en hausse dans tous les arrondissements Entreprises engagées dans le commerce (gros et détail)

19 Les activités de commerce enregistrent globalement une hausse des nouvelles entreprises, immatriculées en L augmentation est très significative dans les 4 ème, 14 ème, 16 ème et 19 ème Nouvelles entreprises immatriculées dans le secteur du commerce (gros et détail) Le secteur de la construction dans les arrondissements Le nombre d entreprises engagées dans la construction augmente en 2014 par rapport à Il enregistre une augmentation dans 18 arrondissements et une baisse dans 2 arrondissements. 19

20 3 000 Entreprises engagées dans le secteur de la construction En volume, les entreprises nouvelles immatriculées en 2014 dans le secteur de la construction enregistrent une baisse en Leur nombre enregistre une diminution dans 18 arrondissements. 350 Nouvelles entreprises immatriculées dans le secteur de la construction Le secteur de l hôtellerie/restauration dans les arrondissements Le nombre d entreprises engagées dans le secteur de l hôtellerie/restauration enregistre une légère augmentation en Il s accroît dans tous les arrondissements, à l exception du 1 èr où il se maintient à un niveau stable, et du 14 ème où il diminue légèrement. 20

21 1 600 Entreprises engagées dans le secteur de l'hôtellerie/restauration

22 Le nombre d entreprises nouvelles, immatriculées en 2014, dans le secteur de l hôtellerie/restauration est resté stable en Des disparités sont toutefois constatées dans les arrondissements, soit une hausse significative dans les 2 ème, 4 ème, 8 ème, 11 ème et 15 ème, mais une forte baisse dans les 3 ème, 5 ème, 14 ème et 20 ème arrondissements. 160 Nouvelles entreprises immatriculées dans le secteur de l'hôtellerie/restauration Le secteur de l immobilier dans les arrondissements Le nombre d entreprises exerçant leur activité dans le secteur de l immobilier augmente dans 19 arrondissements en 2014, à l exception du 13 ème Entreprises engagées dans l'immobilier

23 Le nombre d entreprises nouvelles, immatriculées dans le secteur de l immobilier, augmente en Il enregistre une hausse dans 13 arrondissements et une diminution dans Nouvelles entreprises immatriculées dans le secteur de l'immobilier Le secteur de l industrie manufacturière dans les arrondissements Le nombre des entreprises engagées dans le secteur de l industrie manufacturière diminue dans 14 arrondissements, reste stable dans 3, et augmente très légèrement dans Nombre d'entreprises engagées dans le secteur de l'industrie manufacturière

24 En volume, les nouvelles entreprises, immatriculées en 2014 dans ce secteur, enregistrent une baisse dans la plupart des arrondissements à l exception des 3 ème, 11 ème, 15 ème et 19 ème. 120 Nouvelles entreprises, immatriculées dans le secteur de l'industrie manufacturière Le secteur des services aux entreprises dans les arrondissements Le nombre des entreprises engagées dans le secteur des services aux entreprises enregistre une hausse dans tous les arrondissements en Entreprises engagées dans les services aux entreprises

25 Le nombre d entreprises nouvelles, immatriculées dans ce secteur en 2014, augmente dans 11 arrondissements Entreprises nouvelles, immatriculées dans le secteur des services aux entreprises Le secteur des services collectifs, sociaux et personnels dans les arrondissements Le nombre d entreprises du secteur des services aux personnes augmente en Il enregistre une hausse dans tous les arrondissements, à l exception du 6 ème où il reste stable Entreprises engagées dans les services collectifs, sociaux et personnels Le nombre de nouvelles entreprises, immatriculées dans ce secteur en 2014, enregistre une augmentation dans presque tous les arrondissements, à l exception des 1 er et 8 ème arrondissements. La hausse est particulièrement significative dans les 4 ème, 9 ème, 12 ème et 13 ème arrondissements. 25

26 Nouvelles entreprises, immatriculées dans le secteur des services collectifs, sociaux et personnels Le secteur des transports dans les arrondissements Le nombre d entreprises du secteur des transports augmente en 2014 dans 18 arrondissements en Entreprises engagées dans les transports

27 Les nouvelles entreprises, immatriculées dans ce secteur en 2014, augmentent en volume. La hausse est très significative dans le 15 ème, arrondissement. 70 Nouvelles entreprises, immatriculées dans le secteur des transports

28 De 2011 à 2014 : Les dirigeants des entreprises parisiennes 28

29 Civilité des dirigeants d entreprises Les entreprises immatriculées avant 2014 sont à 75% dirigées par des hommes et à 25% par des femmes. Leur répartition respective par arrondissement est proportionnellement la même Répartition hommes/femmes des entrepreneurs parisiens Entreprises immatriculées avant Hommes Femmes Les mêmes proportions sont observées pour les entreprises nouvelles immatriculées en 2014 : 75% sont dirigées par des hommes et 25% par des femmes. Dans les 5 ème, 7ème et 14 ème arrondissements toutefois, les femmes ont été proportionnellement plus nombreuses à créer une entreprise. 29

30 3500 Répartition hommes/femmes dirigeants d'entreprises nouvelles, immatriculées en Hommes Femmes La représentation des activités des hommes et des femmes dirigeants d entreprises nouvelles immatriculées en 2014 met en évidence une présence féminine plus forte dans les activités d immobilier, les services aux entreprises, le commerce de détail et de gros Femmes Hommes 30

31 Âge des dirigeants d entreprises En 2014, les dirigeants des entreprises parisiennes sans distinction de sexe ont sensiblement le même âge qu en En moyenne âgés de 52 ans et 4 mois, l âge moyen des dirigeants varie entre 48 et 56 ans selon les arrondissements. Les plus jeunes sont domiciliés dans les 10 ème, 11 ème, 18 ème, 19 ème et 20 ème arrondissements Les dirigeants des entreprises nouvelles, immatriculées en 2014, ont en moyenne 42 ans et 8 mois, sans distinction de sexe. L âge moyen du nouvel entrepreneur parisien oscille entre 40 et 47 ans. Les plus jeunes exercent leur activité dans les 3 ème, 18 ème, 19 ème et 20 ème

32 Répartition par tranche d âge des dirigeants d entreprises En 2014, la répartition par tranche d âge des dirigeants d entreprises évolue par rapport à Les entrepreneurs de 48 ans à 58 ans sont les mieux représentés, soit 25%. 22% ont de 38 à 48 ans, 13% de 28 à 38 ans et 21% de 58 à 68 ans. Aux extrêmes, 2% des entrepreneurs ont moins de 28 ans alors que 17% sont âgés de plus de 68 ans. Le graphique ci-dessous met en évidence une répartition par tranche d âge globalement comparable d un arrondissement à l autre avec la moitié des entrepreneurs âgés de 38 à 58 ans <28ans 28-38ans 38-48ans 48-58ans 58-68ans >68 ans L âge moyen des dirigeants d entreprises nouvelles, immatriculées à Paris en 2014, est de 43 ans. Leur répartition par tranche d âge est équilibrée : 29% d entre eux sont âgés de 28 à 38 ans, 29% ont de 38 à 48 ans, et 29% de 58 à 68 ans. Aux extrêmes, 10% des créateurs ont moins de 28 ans et 20% sont âgés de plus de 68 ans. 32

33 <28ans 28-38ans 38-48ans 48-58ans 58-68ans >68 ans Nationalités des dirigeants d entreprises En 2014, 12% des entreprises parisiennes sont dirigées par des entrepreneurs ressortissants de 170 pays étrangers (cf. annexe 2). L Atlas présente ces pays en six zones géographiques, avec la répartition suivante : 44 pays d Afrique (Maghreb compris) 16 pays du Proche et Moyen-Orient 32 pays d Amérique latine et des Caraïbes 31 pays d Asie 4 pays de la zone Amérique du nord/pacifique 28 états membres de l Union européenne. 16 pays européens tiers de l Union européenne. 33

34 Répartition par origine géographique des dirigeants étrangers des entreprises immatriculées en 2014 Europe non UE 3% Proche et Moyenorient 15% Amérique du nord et Océanie 3% Afrique 9% Amérique latine et Caraïbes 3% Asie 28% UE 39% En 2014, 85% des entreprises immatriculées dans l année sont dirigées par des personnes de nationalité française (82% en 2013 et en 2012). 15% sont dirigées par des dirigeants étrangers (18% en 2013 et 14% en 2012) Dirigeants d'entreprises nouvelles étrangers Dirigeants d'entreprises nouvelles français Dirigeants d'entreprises étrangers Dirigeants d'entreprises français

35 Les entrepreneurs étrangers dirigeant une entreprise en % des entrepreneurs parisiens sont de nationalité étrangère. Leur répartition par origine est la suivante : - 27%, appartiennent à l Union européenne (hors France). - 24% sont des ressortissants de l un des pays du continent africain (Maghreb compris). - 17% ont la nationalité d un pays du continent asiatique. - 8% sont originaires d un pays du Proche ou Moyen-Orient. - 4% viennent de la zone Amérique du nord/pacifique. - 4% viennent d Europe non communautaire. - 5% appartiennent à la zone Amérique latine/caraïbes. Les graphiques ci-après présentent une répartition des dirigeants d entreprise par pays et par zone géographique. Sont seuls représentés les groupes dont le pourcentage est supérieur à 1%. Roumanie 4% Portugal 16% Dirigeants d'entreprises issus d'europe communautaire Pologne 4% Pays-Bas 4% Royaume-Uni 15% Luxembourg 1% Suède 2% Allemagne 9% Italie 20% Autriche 1% Belgique 11% Danemark 2% Espagne 7% Grèce 2% Irlande 2% 35

36 Dirigeants d'entreprises issus du continent africain Egypte 10% Cameroun 5% Cap-Vert 1% Côte d'ivoire 4% Tunisie 26% Algérie 36% Maroc 18% Dirigeants d'entreprises issus du continent asiatique et du proche-orient Vietnam 2% Cambodge 4% Liban 7% Turquie 18% Chine 44% Iran 5% Israël 2% Sri-Lanka 1% Pakistan 4% Japon 7% Inde 4% Corée (sud) 2% 36

37 Dirigeants d'entreprises issus d'amérique du nord et d'océanie Australie 5% Canada 19% USA 76% Dirigeants d'entreprises issus de l'europe non communautaire Bosnie- Herzégovine 2% Albanie 1% Islande 1% Monaco 4% Norvège 8% Suisse 85% 37

38 Les entrepreneurs étrangers dirigeant les nouvelles entreprises, immatriculées en entrepreneurs de nationalité étrangère ont immatriculé une entreprise au RCS de Paris en 2014, en hausse de 19% par rapport à Ils sont à l origine de 15% des entreprises créées à Paris. Ils se répartissent selon les origines géographiques suivantes : - 30% appartiennent à l Union européenne (hors France) - 28% sont des ressortissants de l un des pays du continent africain (Maghreb inclus) - 22% ont la nationalité d un pays du continent asiatique - 12% sont originaires du Proche ou du Moyen-Orient - 3% viennent de la zone Amérique du Nord/Pacifique - 3% viennent d Europe non communautaire - 2% appartiennent à la zone Amérique latine/caraïbes. Les graphiques ci-après présentent une répartition des créateurs par pays et par zone géographique. Sont seuls représentés les groupes dont le pourcentage est supérieur à 1%. Des ressortissants de 34 pays du continent africain dirigent de nouvelles entreprises, immatriculées à Paris en Dirigeants de nouvelles entreprises issus d'afrique Egypte 12% Cameroun 5% Côte d'ivoire 6% Maroc 15% Algérie 40% Tunisie 24% 38

39 Des ressortissants de 28 pays membres de l Union européenne dirigent de nouvelles entreprises, immatriculées à Paris en Dirigeants de nouvelles entreprises issus de l'union européenne Portugal 17% Italie 21% Bulgarie 2% Pologne 5% Roumanie 8% Grèce 2% Autriche 1% Suède 2% Danemark 1% Irlande 2% Pays-Bas 5% Royaume-Uni 14% Belgique 8% Allemagne 8% Espagne 7% Des ressortissants de 31 pays du continent asiatique, du proche et du moyen-orient dirigent de nouvelles entreprises, immatriculées à Paris en 2014 Dirigeants de nouvelles entreprises issus d'asie Thaïlande Inde Vietnam Turquie 2% 4% Japon 1% 18% 5% Pakistan 5% Liban 6% Iran 2% Arabie Saoudite 1% Chine 56% 39

40 Des ressortissants de 3 pays de la zone Amérique du nord/pacifique dirigent de nouvelles entreprises, immatriculées à Paris en Dirigeants de nouvelles entreprises issus d'amérique du nord et d'océanie Australie 4% Canada 15% USA 81% Des ressortissants de 17 pays de la zone Amérique latine/caraïbes dirigent de nouvelles entreprises, immatriculées à Paris en Dirigeants de nouvelles entreprises issus d'amérique latine et des Caraïbes Colombie 30% Mexique 7% Equateur 9% Vénézuela 5% Brésil 30% Haïti 10% Pérou 3% 40

41 Des ressortissants de 12 pays membres d Europe non communautaire dirigent de nouvelles entreprises, immatriculées à Paris en Dirigeants de nouvelles entreprises issus d'europe non communautaire Norvège 5% Suisse 34% Russie 61% 41

42 Les entreprises parisiennes en difficulté Variation

43 Les entreprises en difficulté à Paris entre 2011 et 2014 Avec un total annuel de entreprises en difficulté, le nombre de jugements d ouverture de procédures collectives, sauvegarde, redressements et liquidations judiciaires, diminue de 6% en 2014 à Paris par rapport à Nombre de jugements d'ouverture de procédures collectives Le taux d entreprises* faisant l objet d un jugement d ouverture reste maîtrisé à Paris. Il se situe en moyenne à 1% depuis Il s élevait à 2% en En 2014, baisse de 21% des ouvertures de sauvegardes, de 15% des ouvertures de redressements judiciaires, et de 5% des ouvertures de liquidations judiciaires. * Nombre de jugements d ouverture /nombre d entreprises en activité 43

44 Répartition des jugements d ouverture par type de procédure Sauvegarde Redressement judiciaire Liquidation judiciaire Secteurs d activité des entreprises en difficulté entre 2011 et 2014 Observé en pourcentage (et non en nombre, cf graphique), les jugements d ouverture diminuent sensiblement dans deux secteurs d activité en 2014 : commerce et services aux entreprises. 25% 20% 15% 10% 5% 0%

45 Le rapport entre le nombre de jugements d ouverture prononcés et le nombre d entreprises en activité dans un secteur donné met en évidence le taux d ouverture de procédures collectives par secteur. Les secteurs de l immobilier, de la finance et des transports comptent les plus faibles taux de jugements d ouverture prononcés. Taux de jugements d'ouverture prononcés par secteur d'activité 25% 20% 15% 10% 5% 0% Le rapprochement entre le pourcentage d entreprises actives par secteur d activité et le pourcentage de jugements d ouverture de procédures collectives dans le même secteur met en évidence les secteurs potentiellement plus fragiles en 2014 (services aux entreprises, construction, commerce). 25% 20% 15% 10% 5% 0% 2011 : jugements d'ouverture/activité 2012 : jugements d'ouverture/activité 2013 : jugements d'ouverture/activité 2014 : jugements d'ouverture/activité 45

46 35% 30% 25% 20% 15% 10% 5% 0% 2011 : stock/activité 2012 : stock/activité 2013 : stock/activité 2014 : stock/activité Secteurs d activité présentant un taux d entreprises actives supérieur au taux de jugements d ouverture : - Les activités financières - L immobilier - Autres secteurs (activités auxiliaires dans le domaine de l information, des télécommunications, des transports, de la location de biens, etc.) Secteurs d activité présentant un taux d entreprises actives inférieur au taux de jugements d ouverture : - Le commerce - La construction - L industrie manufacturière - Les services collectifs, sociaux et personnels - Les transports - Les services aux entreprises. Effet sur l emploi à Paris - Salariés touchés par les jugements d ouverture de 2008 à 2014 NB : les chiffres relatifs au nombre de salariés touchés par les jugements d ouverture de procédures collectives reposent sur les éléments figurant dans les déclarations de cessation des paiements déposées dans le cadre de la procédure ; de ce fait, ils ne prétendent pas à l exhaustivité mais sont présentés à titre indicatif. Le nombre déclaré de salariés directement concernés par les difficultés des entreprises à Paris, soit en 2014 diminue de 34% par rapport à 2013 pour Paris dans sa globalité. 46

47

48 Disparition des entreprises à Paris Variation

49 Les entreprises radiées de 2011 à 2014 à Paris Le nombre d entreprises radiées en 2013 connaît une diminution de 21% par rapport à entreprises ont été radiées du RCS. En revanche, les immatriculations de nouvelles entreprises ont enregistré une augmentation de 4% par rapport à Immatriculations Radiations Répartition par tranche d âge des entreprises radiées Pyramide des âges des entreprises radiées à Paris La superposition des pyramides des âges des entreprises radiées en 2011, 2012, 2013 et 2014 met en évidence le nombre élevé de radiations d entreprises pour les tranches 3 à 5 ans et 10 à 25 ans d existence. Âge des entreprises radiées à Paris moins de 1an 1 à 3 ans 3 à -5 ans 5 à -10ans 10 à -25 ans 25 à -40 ans plus de 40 ans 49

50 Observées en pourcentage et non en nombre (cf. graphique ci-dessus), les tendances relatives à la durée de vie des entreprises parisiennes font apparaître les caractéristiques suivantes : 35% 30% 25% 20% 15% 10% % 0% moins de 1 an 1 à 3 ans 3 à 5 ans 5 à 10ans 10 à 25 ans 25 à 40 ans plus de 40 ans - Moins d une année d existence : 3% des entreprises parisiennes ne passent pas le cap en 2014 (2% en 2013). - 3 ans d existence : 19% arrêtent leur activité entre la 1 ère et la 3 ème année d existence en 2014 (16% en 2013). - 5 ans d existence : 20% cessent leur activité entre la 3 ème et la 5 ème année en 2014 (19% en 2013) ans d existence : 31% sont radiées entre leur 5 ème année et leur 10 ème année d exercice en 2014 (34% en 2013) - 25 années d existence : 20% sont radiées entre leur 10 ème année et leur 25 ème en 2014 (23% en 2013) années d existence : 5% sont radiées entre leur 25 ème année et leur 40 ème année en 2014 (4% en 2013). - Au-delà de 40 années : 2% passent le cap des 40 années et plus d existence (même % en 2013) Motifs de radiation des entreprises entre 2011 et 2014 à Paris Il existe globalement cinq motifs de radiation d entreprises au RCS : - L arrêt définitif d activité est une décision prise sur l initiative du dirigeant dont l entreprise peut faire face à ses obligations mais qui cesse son activité. - La clôture pour insuffisance d actif est une décision prise par le tribunal dans le cadre d une liquidation judiciaire. - La fusion-absorption résulte de la disparition d une entreprise absorbée par une autre. - Le transfert de siège résulte de l inscription d une entreprise dans un autre greffe précédemment inscrite auprès du greffe de Paris. - Les autres motifs de radiation résultent de l obligation faite au greffier du tribunal de commerce de procéder à la radiation du RCS des entreprises ne répondant pas aux impératifs qui leur sont fixés par la réglementation : parmi ceux-ci figurent notamment les mesures d incapacité susceptibles de toucher une entreprise et sanctionnées par le juge commis à la surveillance du RCS (par exemple, la non-obtention d une autorisation administrative), l absence d une société à l adresse de son siège tel que déclaré au RCS, etc. 50

51 Nombre d'entreprises radiées Arrêt volontaire d'activité Clôture pour insuffisance d'actif Fusion absorption Transfert de siège hors Paris Autres Répartition des entreprises par motif de radiation 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Arrêt volontaire d'activité Clôture pour insuffisance d'actif Fusion absorption Transfert de siège hors Paris

52 Secteurs d activité des entreprises radiées à Paris de 2011 à 2014 Le nombre d entreprises radiées diminue dans toutes les activités en 2014, à l exception des transports où il est stable Le taux de radiation d entreprises à Paris varie fortement selon les secteurs d activité. Quatre secteurs totalisent 71% des radiations en 2014 : les services aux entreprises, le commerce, la construction et l immobilier (70% en 2013). 30% 25% 20% 15% 10% 5% 0%

53 Partie 2 - Les arrondissements de Paris 53

54 Fiche d identité du 1 er arrondissement de Paris Entreprises actives et densité habitants en 2014 : 1% de la population parisienne entreprises actives en 2014, soit 3% des entreprises parisiennes. En 2014, en comparaison avec 2013 : - Sa population diminue de 2%. - Le solde net des entreprises augmente de 6%. Entreprises immatriculées dans l année immatriculations de nouvelles entreprises au registre du commerce et des sociétés en 2014, soit 4% des immatriculations parisiennes. - Elles enregistrent une hausse de 2% par rapport à Age moyen des dirigeants et créateurs d entreprises - 50,5 ans pour les dirigeants. - 42,9 ans pour les dirigeants des nouvelles entreprises, immatriculées en Entreprises en difficulté jugements d ouverture de sauvegarde, redressement et liquidation judiciaires ont été prononcés en 2014, soit une diminution de 7% par rapport à Ils se répartissent ainsi : 2 jugements d ouverture de sauvegarde (stable par rapport à 2013). 21 jugements d ouverture de redressement judiciaire (en hausse de 11% en comparaison avec 2013). 101 jugements d ouverture de liquidation judiciaire (en diminution de 11% par rapport à 2013). - Le taux d entreprises en difficulté (par rapport au nombre d entreprises actives) s établit à 1%. Pérennité moyenne des entreprises - 9,1 ans. Entreprises radiées - Durée de vie de 8,5 ans en moyenne. 54

55 Fiche d identité du 2 ème arrondissement de Paris Entreprises actives et densité habitants en 2014 : 1% de la population parisienne entreprises actives en 2014, soit 4% des entreprises parisiennes. En 2014, en comparaison avec 2013 : - Sa population diminue de 2%. - Le solde net des entreprises augmente de 5%. Entreprises immatriculées dans l année immatriculations de nouvelles entreprises au registre du commerce et des sociétés en 2014, soit 4% des immatriculations parisiennes. - Elles enregistrent une hausse de 1% par rapport à Age moyen des dirigeants et créateurs d entreprises - 50,7 ans pour les dirigeants. - 42,9 ans pour les dirigeants des nouvelles entreprises, immatriculées en Entreprises en difficulté jugements d ouverture de sauvegarde, redressement et liquidation judiciaires ont été prononcés en 2014, soit une diminution de 24% par rapport à Ils se répartissent ainsi : 4 jugements d ouverture de sauvegarde (diminution de 33% par rapport à 2013). 15 jugements d ouverture de redressement judiciaire (en baisse de 15% en comparaison avec 2013). 143 jugements d ouverture de liquidation judiciaire (en diminution de 17% par rapport à 2013). - Le taux d entreprises en difficulté (par rapport au nombre d entreprises actives) s établit à 1%. Pérennité moyenne des entreprises - 9 ans. Entreprises radiées - Durée de vie de 8,8 ans en moyenne. 55

56 Fiche d identité du 3 ème arrondissement de Paris Entreprises actives et densité habitants en 2014 : 2% de la population parisienne entreprises actives en 2014, soit 3% des entreprises parisiennes. En 2014, en comparaison avec 2013 : - Sa population est stable. - Le solde net des entreprises augmente de 5%. Entreprises immatriculées dans l année immatriculations de nouvelles entreprises au registre du commerce et des sociétés en 2014, soit 2% des immatriculations parisiennes. - Elles enregistrent une diminution de 7% par rapport à Age moyen des dirigeants et créateurs d entreprises - 49,4 ans pour les dirigeants. - 40,8 ans pour les dirigeants des nouvelles entreprises, immatriculées en Entreprises en difficulté jugements d ouverture de sauvegarde, redressement et liquidation judiciaires ont été prononcés en 2014, soit une diminution de 7% par rapport à Ils se répartissent ainsi : 4 jugements d ouverture de sauvegarde (aucun en 2013). 13 jugements d ouverture de redressement judiciaire (en baisse de 19% en comparaison avec 2013). 84 jugements d ouverture de liquidation judiciaire (en diminution de 10% par rapport à 2013). - Le taux d entreprises en difficulté (par rapport au nombre d entreprises actives) s établit à 1,1%. Pérennité moyenne des entreprises - 9,9 ans. Entreprises radiées - Durée de vie de 8,8 ans en moyenne. 56

57 Fiche d identité du 4 ème arrondissement de Paris Entreprises actives et densité habitants en 2014 : 1% de la population parisienne entreprises actives en 2014, soit 2% des entreprises parisiennes. En 2014, en comparaison avec 2013 : - Sa population est stable. - Le solde net des entreprises augmente de 5%. Entreprises immatriculées dans l année immatriculations de nouvelles entreprises au registre du commerce et des sociétés en 2014, soit 2% des immatriculations parisiennes. - Elles enregistrent une augmentation de 5% par rapport à Age moyen des dirigeants et créateurs d entreprises - 51,5 ans pour les dirigeants. - 42,6 ans pour les dirigeants des nouvelles entreprises, immatriculées en Entreprises en difficulté - 64 jugements d ouverture de sauvegarde, redressement et liquidation judiciaires ont été prononcés en 2014, soit un nombre stable par rapport à Ils se répartissent ainsi : Aucun jugement d ouverture de sauvegarde (contre 1 en 2013). 13 jugements d ouverture de redressement judiciaire (en augmentation de 63% en comparaison avec 2013). 51 jugements d ouverture de liquidation judiciaire (en diminution de 7% par rapport à 2013). - Le taux d entreprises en difficulté (par rapport au nombre d entreprises actives) s établit à 0,9%. Pérennité moyenne des entreprises - 9,4 ans. Entreprises radiées - Durée de vie de 8,9 ans en moyenne. 57

58 Fiche d identité du 5 ème arrondissement de Paris Entreprises actives et densité habitants en 2014 : 3% de la population parisienne entreprises actives en 2014, soit 3% des entreprises parisiennes. En 2014, en comparaison avec 2013 : - Sa population diminue de 1%. - Le solde net des entreprises augmente de 5%. Entreprises immatriculées dans l année immatriculations de nouvelles entreprises au registre du commerce et des sociétés en 2014, soit 2% des immatriculations parisiennes. - Elles enregistrent une baisse de 5% par rapport à Age moyen des dirigeants et créateurs d entreprises - 52,6 ans pour les dirigeants. - 44,5 ans pour les dirigeants des nouvelles entreprises, immatriculées en Entreprises en difficulté - 78 jugements d ouverture de sauvegarde, redressement et liquidation judiciaires ont été prononcés en 2014, soit une diminution de 10% par rapport à Ils se répartissent ainsi : Aucun jugement d ouverture de sauvegarde (aucun non plus en 2013). 8 jugements d ouverture de redressement judiciaire (en baisse de 43% en comparaison avec 2013). 70 jugements d ouverture de liquidation judiciaire (en diminution de 4% par rapport à 2013). - Le taux d entreprises en difficulté (par rapport au nombre d entreprises actives) s établit à 0,8%. Pérennité moyenne des entreprises - 9,1 ans. Entreprises radiées - Durée de vie de 8,8 ans en moyenne. 58

59 Fiche d identité du 6 ème arrondissement de Paris Entreprises actives et densité habitants en 2014 : 2% de la population parisienne entreprises actives en 2014, soit 3% des entreprises parisiennes. En 2014, en comparaison avec 2013 : - Sa population diminue de 1%. - Le solde net des entreprises augmente de 5%. Entreprises immatriculées dans l année immatriculations de nouvelles entreprises au registre du commerce et des sociétés en 2014, soit 2% des immatriculations parisiennes. - Elles enregistrent une augmentation de 3% par rapport à Age moyen des dirigeants et créateurs d entreprises - 54,3 ans pour les dirigeants ans pour les dirigeants des nouvelles entreprises, immatriculées en Entreprises en difficulté - 77 jugements d ouverture de sauvegarde, redressement et liquidation judiciaires ont été prononcés en 2014, soit une diminution de 12% par rapport à Ils se répartissent ainsi : 1 jugement d ouverture de sauvegarde (aucun en 2013). 6 jugements d ouverture de redressement judiciaire (en baisse de 33% en comparaison avec 2013). 70 jugements d ouverture de liquidation judiciaire (en augmentation de 17% par rapport à 2013). - Le taux d entreprises en difficulté (par rapport au nombre d entreprises actives) s établit à 0,7%. Pérennité moyenne des entreprises - 10,9 ans. Entreprises radiées - Durée de vie de 9,6 ans en moyenne. 59

60 Fiche d identité du 7 ème arrondissement de Paris Entreprises actives et densité habitants en 2014 : 3% de la population parisienne entreprises actives en 2014, soit 4% des entreprises parisiennes. En 2014, en comparaison avec 2013 : - Sa population diminue de 1%. - Le solde net des entreprises augmente de 6%. Entreprises immatriculées dans l année immatriculations de nouvelles entreprises au registre du commerce et des sociétés en 2014, soit 3% des immatriculations parisiennes. - Elles enregistrent une augmentation de 9% par rapport à Age moyen des dirigeants et créateurs d entreprises - 54,7 ans pour les dirigeants. - 46,5 ans pour les dirigeants des nouvelles entreprises, immatriculées en Entreprises en difficulté - 71 jugements d ouverture de sauvegarde, redressement et liquidation judiciaires ont été prononcés en 2014, soit un nombre stable par rapport à Ils se répartissent ainsi : Aucun jugement d ouverture de sauvegarde (aucun non plus en 2013). 13 jugements d ouverture de redressement judiciaire (en augmentation de 18% en comparaison avec 2013). 58 jugements d ouverture de liquidation judiciaire (en diminution de 3% par rapport à 2013). - Le taux d entreprises en difficulté (par rapport au nombre d entreprises actives) s établit à 0,5%. Pérennité moyenne des entreprises - 9,2 ans. Entreprises radiées - Durée de vie de 10,9 ans en moyenne. 60

61 Fiche d identité du 8 ème arrondissement de Paris Entreprises actives et densité habitants en 2014 : 2% de la population parisienne entreprises actives en 2014, soit 15% des entreprises parisiennes. En 2014, en comparaison avec 2013 : - Sa population diminue de 4%. - Le solde net des entreprises augmente de 6%. Entreprises immatriculées dans l année immatriculations de nouvelles entreprises au registre du commerce et des sociétés en 2014, soit 16% des immatriculations parisiennes. - Elles enregistrent une augmentation de 5% par rapport à Age moyen des dirigeants et créateurs d entreprises - 52,2 ans pour les dirigeants. - 44,7 ans pour les dirigeants des nouvelles entreprises, immatriculées en Entreprises en difficulté jugements d ouverture de sauvegarde, redressement et liquidation judiciaires ont été prononcés en 2014, soit un nombre stable par rapport à Ils se répartissent ainsi : 14 jugements d ouverture de sauvegarde (en diminution de 14% par rapport à 2013). 53 jugements d ouverture de redressement judiciaire (en diminution de 31% en comparaison avec 2013). 343 jugements d ouverture de liquidation judiciaire (en baisse de 8% par rapport à 2013). - Le taux d entreprises en difficulté (par rapport au nombre d entreprises actives) s établit à 0,8%. Pérennité moyenne des entreprises - 8,9 ans. Entreprises radiées - Durée de vie de 9,2 ans en moyenne. 61

62 Fiche d identité du 9 ème arrondissement de Paris Entreprises actives et densité habitants en 2014 : 3% de la population parisienne entreprises actives en 2014, soit 6% des entreprises parisiennes. En 2014, en comparaison avec 2013 : - Sa population diminue de 1%. - Le solde net des entreprises augmente de 4%. Entreprises immatriculées dans l année immatriculations de nouvelles entreprises au registre du commerce et des sociétés en 2014, soit 5% des immatriculations parisiennes. - Elles enregistrent une augmentation de 6% par rapport à Age moyen des dirigeants et créateurs d entreprises - 50,4 ans pour les dirigeants. - 43,1 ans pour les dirigeants des nouvelles entreprises, immatriculées en Entreprises en difficulté jugements d ouverture de sauvegarde, redressement et liquidation judiciaires ont été prononcés en 2014, soit une diminution de 11% par rapport à Ils se répartissent ainsi : 2 jugements d ouverture de sauvegarde (soit une diminution de 67% par rapport à 2013). 25 jugements d ouverture de redressement judiciaire (en augmentation de 14% en comparaison avec 2013). 180 jugements d ouverture de liquidation judiciaire (en baisse de 12% par rapport à 2013). - Le taux d entreprises en difficulté (par rapport au nombre d entreprises actives) s établit à 1%. Pérennité moyenne des entreprises - 8,6 ans. Entreprises radiées - Durée de vie de 9,5 ans en moyenne. 62

63 Fiche d identité du 10 ème arrondissement de Paris Entreprises actives et densité habitants en 2014 : 4% de la population parisienne entreprises actives en 2014, soit 5% des entreprises parisiennes. En 2014, en comparaison avec 2013 : - Sa population augmente de 1%. - Le solde net des entreprises augmente de 6%. Entreprises immatriculées dans l année immatriculations de nouvelles entreprises au registre du commerce et des sociétés en 2014, soit 5% des immatriculations parisiennes. - Elles enregistrent une diminution de 2% par rapport à Age moyen des dirigeants et créateurs d entreprises - 48,3 ans pour les dirigeants. - 41,5 ans pour les dirigeants des nouvelles entreprises, immatriculées en Entreprises en difficulté jugements d ouverture de sauvegarde, redressement et liquidation judiciaires ont été prononcés en 2014, soit une augmentation de 6% par rapport à Ils se répartissent ainsi : 1 jugement d ouverture de sauvegarde (aucun en 2013). 13 jugements d ouverture de redressement judiciaire (en baisse de 38% en comparaison avec 2013). 287 jugements d ouverture de liquidation judiciaire (en augmentation de 9% par rapport à 2013). - Le taux d entreprises en difficulté (par rapport au nombre d entreprises actives) s établit à 1,7%. Pérennité moyenne des entreprises - 7 ans. Entreprises radiées - Durée de vie de 7,4 ans en moyenne. 63

Copyright Lucilia Jamois. Atlas économique de Paris 2016 du greffe du tribunal de commerce de Paris 11ème édition

Copyright Lucilia Jamois. Atlas économique de Paris 2016 du greffe du tribunal de commerce de Paris 11ème édition Copyright Lucilia Jamois Atlas économique de Paris 2016 du greffe du tribunal de commerce de Paris 11ème édition Sommaire INTRODUCTION... 3 PARTIE 1 - PARIS DANS SA GLOBALITÉ... 4 GÉOGRAPHIE DES ENTREPRISES

Plus en détail

Structure démographique et socio-économique du 19 e arrondissement

Structure démographique et socio-économique du 19 e arrondissement Direction du Développement Economique, de l Emploi et de l Enseignement Supérieur Structure démographique et socio-économique du 19 e arrondissement Mission Etudes et Statistiques Ce document constitue

Plus en détail

Structure démographique et socio-économique du 8 e arrondissement

Structure démographique et socio-économique du 8 e arrondissement Direction du Développement Economique, de l Emploi et de l Enseignement Supérieur Structure démographique et socio-économique du 8 e arrondissement Mission Etudes et Statistiques Ce document constitue

Plus en détail

Structure démographique et socio-économique du 12 e arrondissement

Structure démographique et socio-économique du 12 e arrondissement Direction du Développement Economique, de l Emploi et de l Enseignement Supérieur Structure démographique et socio-économique du 12 e arrondissement Mission Etudes et Statistiques Ce document constitue

Plus en détail

Atlas économique de Paris 2013 du greffe du tribunal de commerce de Paris

Atlas économique de Paris 2013 du greffe du tribunal de commerce de Paris Atlas économique de Paris 213 du greffe du tribunal de commerce de Paris Sommaire INTRODUCTION... 3 PARTIE 1 PARIS DANS SA GLOBALITÉ... 4 GÉOGRAPHIE DES ENTREPRISES PARISIENNES... 5 DENSITÉ DES ENTREPRISES

Plus en détail

1.1 Pays du Monde. La population mondiale en 2016 est de

1.1 Pays du Monde. La population mondiale en 2016 est de 1.1 Pays du Monde La population mondiale en 2016 est de 7,4 milliards et devrait atteindre 8,5 milliards d ici 2030, 9,7 milliards et 11,2 milliards en 2100 d après le scénario moyen des projections des

Plus en détail

Structure démographique et socio-économique du 8 ème arrondissement

Structure démographique et socio-économique du 8 ème arrondissement Direction du Développement Economique, de l Emploi et de l Enseignement Supérieur Structure démographique et socio-économique du 8 ème arrondissement 1 Mission Etudes et Statistiques Ce document constitue

Plus en détail

Baromètre mondial de la popularité du Pape François

Baromètre mondial de la popularité du Pape François Baromètre mondial de la popularité du Pape François Sondage diffusé le 25 mars dans Enquête internationale menée dans 64 pays LEVEE D EMBARGO : VENDREDI 25 MARS 2016 A 06H Contacts BVA Adélaïde ZULFIKARPASIC

Plus en détail

Observatoire des SARL «Initiative économique» Bilan de l année 2005

Observatoire des SARL «Initiative économique» Bilan de l année 2005 Observatoire des SARL «Initiative économique» Bilan de l année 2005 Deux ans et demi après la mise en application de la Loi pour l Initiative économique (1 er août 2003), l on constate que les SARL dotées

Plus en détail

DONNEES DE CADRAGE SUR LE COMMERCE EXTERIEUR DU ROYAUME-UNI

DONNEES DE CADRAGE SUR LE COMMERCE EXTERIEUR DU ROYAUME-UNI DONNEES DE CADRAGE SUR LE COMMERCE EXTERIEUR DU ROYAUME-UNI (Principaux graphiques) Département des statistiques et des études économiques (version du 7/04/2017) SOMMAIRE 1. Place du Royaume-Uni dans le

Plus en détail

ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE

ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE 100 SOURCE STATISTIQUE L entrée en vigueur de la loi du 31 décembre 1990 portant réforme de certaines professions judiciaires et juridiques a suscité un besoin croissant d informations

Plus en détail

Les Français et le savonnage des mains après être allé aux toilettes

Les Français et le savonnage des mains après être allé aux toilettes Enquête internationale menée dans 63 pays Les Français et le savonnage des mains après être allé aux toilettes Résultats diffusés par LEVEE D EMBARGO : LUNDI 16 NOVEMBRE A 6H Contact BVA Erwan LESTROHAN

Plus en détail

Baromètre mai 2005 du greffe du Tribunal de commerce de Paris. La tendance du mois : la création d entreprise redémarre en mai

Baromètre mai 2005 du greffe du Tribunal de commerce de Paris. La tendance du mois : la création d entreprise redémarre en mai Baromètre mai 2005 du greffe du Tribunal de commerce de Paris L indicateur de référence de la vie économique des entreprises de la capitale La tendance du mois : la création d entreprise redémarre en mai

Plus en détail

Enquête internationale menée dans 65 pays. Baromètre mondial de la confiance en l avenir LEVEE D EMBARGO : 31 DECEMBRE A 0H. le 31 décembre 2014

Enquête internationale menée dans 65 pays. Baromètre mondial de la confiance en l avenir LEVEE D EMBARGO : 31 DECEMBRE A 0H. le 31 décembre 2014 Enquête internationale menée dans 65 pays Baromètre mondial de la confiance en l avenir Résultats diffusés par le 31 décembre 2014 LEVEE D EMBARGO : 31 DECEMBRE A 0H Contacts BVA Adélaïde ZULFIKARPASIC

Plus en détail

Baromètre janvier 2005 du greffe du Tribunal de commerce de Paris

Baromètre janvier 2005 du greffe du Tribunal de commerce de Paris Baromètre janvier 2005 du greffe du Tribunal de commerce de Paris L indicateur de référence de la vie économique des entreprises de la capitale La tendance du mois : confirmation de l assainissement de

Plus en détail

Table des matières

Table des matières Table des matières Australie 0 0 28.4 9.4 5.1 57.1 0 Autriche 0.4 0.2 27.5 29 1.7 6.9 34.3 Belgique 0 0.7 24.2 35.6 7.8 0 31.7 Canada 0 0 10.4 24.2 47.5 2.1 15.8 Chili

Plus en détail

1 REPL.IX/4/R.2/Rev.2.

1 REPL.IX/4/R.2/Rev.2. 1 REPL.IX/4/R.2/Rev.2. Tableau 1 Flux non perçus par période de reconstitution correspondante (en millions de dollars des États-Unis) Période de reconstitution Années Remboursements de principal non perçus

Plus en détail

Observatoire des SARL à libre capital à Paris

Observatoire des SARL à libre capital à Paris Observatoire des SARL à libre capital à Paris Bilan de mai 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire, créé au lendemain de la

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES EN R-D

RESSOURCES HUMAINES EN R-D RESSOURCES HUMAINES EN R-D Ce bulletin d information présente les dernières données S-T de l ISU datant de juillet 2011. Densité régionale et secteur d activité des chercheurs Dans le but de renforcer

Plus en détail

LES DÉPLACEMENTS TOURISTIQUES DES FRANÇAIS

LES DÉPLACEMENTS TOURISTIQUES DES FRANÇAIS 5 e partie LES DÉPLACEMENTS TOURISTIQUES DES FRANÇAIS 77 Les déplacements touristiques des Français - 5 L enquête Suivi de la Demande Touristique (SDT) Ce chapitre rassemble les données sur l activité

Plus en détail

NEWSLETTER MARCHÉ OLÉICOLE Nº 91 février 2015

NEWSLETTER MARCHÉ OLÉICOLE Nº 91 février 2015 ÉVOLUTION DE LA CONSOMMATION MONDIALE D HUILE D OLIVE Le volume de la consommation mondiale a été multiplié par 1,7 durant la période 1990/91-2014/15. Cette évolution est principalement caractérisée, comme

Plus en détail

Commerce extérieur. 12.1 - Exportations et importations 12.2 - Clients et fournisseurs. Dynamisme des échanges. L'Alsace très tournée vers l'europe

Commerce extérieur. 12.1 - Exportations et importations 12.2 - Clients et fournisseurs. Dynamisme des échanges. L'Alsace très tournée vers l'europe 12 Commerce extérieur 12.1 - Exportations et importations 12.2 - Clients et fournisseurs Dynamisme des échanges Les échanges extérieurs occupent une place de premier plan dans l'économie de la région.

Plus en détail

La population française inscrite par pays en 2006, classement par ordre alphabétique - année 2006

La population française inscrite par pays en 2006, classement par ordre alphabétique - année 2006 La population française inscrite par pays en 2006, classement par ordre alphabétique - année 2006 2000 2005 2006 AFGHANISTAN 206 226 AFRIQUE DU SUD 5 510 6 130 6 560 ALBANIE 50 79 96 ALGERIE 8 865 38 080

Plus en détail

Quatrième partie. Données utiles

Quatrième partie. Données utiles Quatrième partie Données utiles J Populations et superficies Densités de La figure J.1 indique la superficie de plusieurs régions du monde par rapport à leurs s respectives. Les diagonales de cette figure

Plus en détail

Statistique annuelle Plantes potagères et florales

Statistique annuelle Plantes potagères et florales 2005 2006 Semences et plants Statistique annuelle Plantes potagères et florales Utilisation libre sous réserve de mention de la source groupement national interprofessionnel des semences et plants STA.912-1

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies E/2006/9 Conseil économique et social Distr. générale 31 janvier 2006 Français Original: anglais Reprise de la session d organisation de 2006 10 et 11 mai 2006 Point 4 de l ordre du jour

Plus en détail

NEWSLETTER MARCHÉ OLÉICOLE Nº 103 mars 2016

NEWSLETTER MARCHÉ OLÉICOLE Nº 103 mars 2016 EVOLUTION DE LA CONSOMMATION MONDIALE D OLIVES DE TABLE Au cours des 25 dernières années, entre les campagnes 1990/91 et 2015/16, la consommation mondiale d olives de table a été multipliée par 2,8 (+

Plus en détail

Le Groupe Saint-Gobain. Avril 2013

Le Groupe Saint-Gobain. Avril 2013 Le Groupe Saint-Gobain Avril 2013 Saint-Gobain, parmi les cent principaux groupes industriels dans le monde PRÉSENT DANS 2012 Mds 64PAYS Chiffre d affaires 43 198 M Près de 193 000 SALARIÉS Chiffre d affaires

Plus en détail

Répertoire ( / /32) Archives nationales (France) Pierrefitte-sur-Seine 1978

Répertoire ( / /32) Archives nationales (France) Pierrefitte-sur-Seine 1978 Enseignement supérieur et universités ; Direction générale des enseignements supérieurs et de la recherche ; Direction des enseignements supérieurs ; Sous-direction des enseignements technologiques supérieurs

Plus en détail

Évolution de la population française établie hors de France inscrite de 1995 à Sommaire

Évolution de la population française établie hors de France inscrite de 1995 à Sommaire Évolution de la population française établie hors de France inscrite de 1995 à 2005 Sommaire La population française établie hors de France inscrite au 31/12/2005 s élève à 1 268 524, soit une augmentation

Plus en détail

LA FRÉQUENTATION DES HÉBERGEMENTS

LA FRÉQUENTATION DES HÉBERGEMENTS 4 e partie LA FRÉQUENTATION DES HÉBERGEMENTS 59 La fréquentation des hébergements - 4 Définition Ce chapitre rassemble les données disponibles sur la fréquentation des hébergements collectifs touristiques

Plus en détail

4 es Rencontres. PIB - Population PIB par habitant. Octobre de la Croissance

4 es Rencontres. PIB - Population PIB par habitant. Octobre de la Croissance 4 es Rencontres de la Croissance Octobre 27 PIB - Population PIB par habitant 196-26 - Sommaire Page III IV V Croissance économique Tendances démographiques Evolution des niveaux de vie Coe-Rexecode Octobre

Plus en détail

NEWSLETTER MARCHÉ OLÉICOLE Nº 102 février 2016

NEWSLETTER MARCHÉ OLÉICOLE Nº 102 février 2016 ÉVOLUTION DE LA CONSOMMATION MONDIALE D HUILE D OLIVE La consommation d huile d olive dans le monde a été multipliée par 1,8 entre 1999/00 et 2015/16. Comme on peut l observer dans le graphique 1, cette

Plus en détail

Guide des pays SCOPE pour les inscriptions de la saison

Guide des pays SCOPE pour les inscriptions de la saison Guide des pays SCOPE pour les inscriptions de la saison 2018-2019 A part pour les pays anglophones, seuls les pays dans ce tableau sont réellement disponibles, même s'il y en a plus dans la liste des conditions

Plus en détail

ÉTATS PARTIES À L'ACCORD RELATIF À L ITSO ET RÉGIONS DÉFINIES PAR LA CONFÉRENCE DE PLÉNIPOTENTIAIRES DE L'UIT

ÉTATS PARTIES À L'ACCORD RELATIF À L ITSO ET RÉGIONS DÉFINIES PAR LA CONFÉRENCE DE PLÉNIPOTENTIAIRES DE L'UIT Contribution du Directeur général Original : anglais 28 mai 2004 ÉTATS PARTIES À L'ACCORD RELATIF À L ITSO ET RÉGIONS DÉFINIES PAR LA CONFÉRENCE DE PLÉNIPOTENTIAIRES DE L'UIT 1. La pièce jointe n 1 énumère

Plus en détail

Le commerce extérieur de la F ilière Française. du Cuir

Le commerce extérieur de la F ilière Française. du Cuir Le commerce extérieur de la F ilière Française 2014 du Cuir Le commerce extérieur de la F ilière Française du Cuir 2014 Filière cuir... 4 Cuirs et peaux bruts...10 Tannerie... 14 Mégisserie... 18 Chaussure...

Plus en détail

Election présidentielle Résultats du premier tour pour les Français de l étranger, par pays

Election présidentielle Résultats du premier tour pour les Français de l étranger, par pays Somme de Suffrages exprimés - Récap %M. Nicolas DUPONT- AIGNAN %Mme Marine LE PEN %M. Emmanuel MACRON %M. Benoît HAMON %Mme Nathalie ARTHAUD AFGHANISTAN 64 0,00% 12,50% 34,38% 15,63% 0,00% AFRIQUE DU SUD

Plus en détail

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 109 Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs* venant de l étranger (EVE) L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger

Plus en détail

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial Liste des tableaux I. Évolution du commerce mondial 1. Aperçu général Tableau I.1 Croissance du volume des exportations et de la production mondiales de marchandises, 2005-2012 19 Tableau I.2 Croissance

Plus en détail

Culture ; Centre national de la cinématographie française (CNC) ; Unifrance-Film ( ) Répertoire ( / /17)

Culture ; Centre national de la cinématographie française (CNC) ; Unifrance-Film ( ) Répertoire ( / /17) Culture ; Centre national de la cinématographie française (CNC) ; Unifrance-Film (1980-1991) Répertoire (19970179/1-19970179/17) Archives nationales (France) Pierrefitte-sur-Seine 1997 1 https://www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr/siv/ir/fran_ir_009398

Plus en détail

Note d analyse : Evolution de la croissance du marché des mobiles

Note d analyse : Evolution de la croissance du marché des mobiles Le 2 juillet 22 Note d analyse : Evolution de la croissance du marché des mobiles L analyse qui suit est plus particulièrement établie à partir des publications de «Global Mobile», sur lesquelles l Autorité

Plus en détail

Conditions de Visas pour les étrangers entrant en Ukraine. Pays Visa requis/non requis Note * 3. Albanie Visa requis * excepté pour les DP, SP

Conditions de Visas pour les étrangers entrant en Ukraine. Pays Visa requis/non requis Note * 3. Albanie Visa requis * excepté pour les DP, SP Conditions de Visas pour les étrangers entrant en Ukraine Pays /non requis Note * 1. Autriche Visa non requis pour un séjour allant jusqu à 90 jours 2. Afghanistan DP détenteurs de passeports diplomatiques

Plus en détail

Paris, le 18 mars 2005 Original: français/anglais

Paris, le 18 mars 2005 Original: français/anglais Distribution limitée IGC(1971)/XIII/2 Paris, le 18 mars 2005 Original: français/anglais Point 3 de l'ordre du jour provisoire INFORMATION SUR L ÉTAT DES ADHÉSIONS AUX CONVENTIONS INTERNATIONALES ADMINISTRÉES

Plus en détail

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 109 Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs* venant de l étranger (EVE) L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger

Plus en détail

LA FRÉQUENTATION DES HÉBERGEMENTS

LA FRÉQUENTATION DES HÉBERGEMENTS 4 e partie LA FRÉQUENTATION DES HÉBERGEMENTS 59 4 - La fréquentation des hébergements Définition Ce chapitre rassemble les données quantitatives sur la fréquentation des hôtels de tourisme (de chaînes

Plus en détail

Importations Canadiennes de miel

Importations Canadiennes de miel 2009 2010 2011 2012 2014-2009 2010 2011 2012 2014-0409000010 - Miel naturel, en contenant d'une capacité de 5 kg ou moins (Kilogrammes) États-Unis 1,302,211 1,201,394 1,024,970 934,840 1,546,295 1,330,590

Plus en détail

Colissimo Colissimo. Offre Entreprises. Solution d Affranchissement en ligne

Colissimo Colissimo. Offre Entreprises. Solution d Affranchissement en ligne Renseignez-vous auprès de votre conseiller commercial habituel et sur le site Internet :x www.colissimo.fr/entreprises* *Consultation gratuite hors coûts de connexion et de communication selon l opérateur

Plus en détail

INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D

INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D Ce bulletin d information présente les données disponibles les plus récentes en S-T de l Institut de statistique de l UNESCO datant de juillet 2011. Aperçu des dépenses de R-D INVESTISSEMENTS MONDIAUX

Plus en détail

Accès à la double nationalité UE

Accès à la double nationalité UE Accès à la double nationalité UE Pays Autriche Belgique Possibilité nationalités multiples (Uniquement sous certaines conditions) Remarques Une personne est permise de maintenir sa nationalité autrichienne

Plus en détail

19.3 Électricité - Gaz naturel

19.3 Électricité - Gaz naturel 19.3 Électricité - Gaz naturel En 2015, la production brute d électricité, à un peu plus de 568 TWh, progresse de 0,9 % par rapport à 2014. La production française est assurée à 77 % par le nucléaire,

Plus en détail

Légère baisse du taux de chômage de la zone OCDE à 7.9% en juillet 2013

Légère baisse du taux de chômage de la zone OCDE à 7.9% en juillet 2013 Légère baisse du taux de chômage de la zone OCDE à 7.9% en juillet 201 Le taux de chômage de la zone OCDE était en baisse à 7.9% en juillet 201, comparé à 8.0% le mois précédent. Dans la zone euro, le

Plus en détail

Légère augmentation des nuitées pour les auberges de jeunesse ; nouvelle baisse pour les terrains de camping

Légère augmentation des nuitées pour les auberges de jeunesse ; nouvelle baisse pour les terrains de camping Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Communiqué de presse Embargo: 30.04.205, 9:5 0 Tourisme N 035-504-00 Statistique de l hébergement touristique en 204 Légère augmentation

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco - n 196 Semaine du 2 au 5 mars 2015

MEDEF Actu-Eco - n 196 Semaine du 2 au 5 mars 2015 MEDEF Actu-Eco - n 196 Semaine du 2 au 5 mars 2015 SOMMAIRE FRANCE 1. Immatriculations de véhicules neufs en février 2015 : +0,4% en moyenne mobile sur trois mois, grâce aux voitures de marques étrangères

Plus en détail

Quel est le montant total des dépenses publiques d éducation?

Quel est le montant total des dépenses publiques d éducation? Indicateur Quel est le montant total des dépenses publiques d éducation? Les pays de l OCDE consacrent, en moyenne, 12.9 % de leurs dépenses publiques totales à l éducation. Cette part varie toutefois

Plus en détail

S^wS' DOCUMENTATION TARIFAIRE DISPONIBLE AU SECRETARIAT. Revision

S^wS' DOCUMENTATION TARIFAIRE DISPONIBLE AU SECRETARIAT. Revision ACCORD GENERAL SUR LES TARIFS DOUANIERS ET LE COMMERCE V RESTRICTED S^wS' Distribution limitée 2 DOCUMENTATION TARIFAIRE DISPONIBLE AU SECRETARIAT Revision m Le présent document contient une liste revisée

Plus en détail

LA CARTE DU MOIS : L approvisionnement en énergie dans le monde et l émission de dioxyde de carbone en 2004

LA CARTE DU MOIS : L approvisionnement en énergie dans le monde et l émission de dioxyde de carbone en 2004 LA CARTE DU MOIS : L approvisionnement en énergie dans le monde et l émission de dioxyde de carbone en 24 Définition : Spatiale : le cadre de la carte est la carte du monde Thématique : Réaliser une carte

Plus en détail

Institut national de la statistique et des études économiques. Ismaël Haffoud, division Profilage et traitement des grandes unités, Insee

Institut national de la statistique et des études économiques. Ismaël Haffoud, division Profilage et traitement des grandes unités, Insee Institut national de la statistique et des études économiques Ismaël Haffoud, division Profilage et traitement des grandes unités, Insee En 2014, les firmes multinationales françaises (hors secteur bancaire)

Plus en détail

Formulaire d Inscription International Pen Friends Service Elèves Form S100F

Formulaire d Inscription International Pen Friends Service Elèves Form S100F Formulaire d Inscription International Pen Friends Service Elèves Form S100F Section S1 ECRIVEZ LISIBLEMENT EN CARACTERES D IMPRIMERIE Prénom et Nom du professeur : Référence de la classe : Nom de l école

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 14 A- -10 N du LISTE DES CONVENTIONS FISCALES CONCLUES PAR LA FRANCE EN VIGUEUR AU 1 ER JANVIER 2010 NOR : ECE L 1040001J [Bureau E

Plus en détail

La fréquentation des hébergements

La fréquentation des hébergements La fréquentation des hébergements 4 La fréquentation des hébergements Définition Ce chapitre rassemble les données quantitatives sur la fréquentation des hôtels de tourisme (de chaînes et indépendants)

Plus en détail

Institut des comptes nationaux. Statistique du commerce extérieur. Bulletin mensuel

Institut des comptes nationaux. Statistique du commerce extérieur. Bulletin mensuel Institut des comptes nationaux Statistique du commerce extérieur Bulletin mensuel 2013-06 Contenu de la publication Les règlements européens cités dans la notice méthodologique en fin de publication prescrivent

Plus en détail

OFFRE ENTREPRISE SOLUTIONS D AFFRANCHISSEMENT EN LIGNE

OFFRE ENTREPRISE SOLUTIONS D AFFRANCHISSEMENT EN LIGNE Pour tout complément d information sur les tarifs de l ensemble de nos offres France, Outre-Mer et International, veuillez-vous rapprocher de votre interlocuteur commercial. OFFRE ENTREPRISE SOLUTIONS

Plus en détail

Données au 1 er janvier 2017

Données au 1 er janvier 2017 2017 Données au 1 er janvier 2017 Synthèse Chapitres Au 1 er janvier 2017, le nombre d établissements inscrits au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) est en augmentation en Alsace contrairement

Plus en détail

B a r o m è t r e M a n p o w e r d e s p e r s p e c t i v e s d e m p l o i *

B a r o m è t r e M a n p o w e r d e s p e r s p e c t i v e s d e m p l o i * Communiqué de presse Nanterre, le 11 décembre 2012 B a r o m è t r e M a n p o w e r d e s p e r s p e c t i v e s d e m p l o i * LES EMPLOYEURS FRANÇAIS, INTERROGÉS PAR MANPOWERGROUP, S ATTENDENT UN

Plus en détail

Le taux d emploi de l OCDE en hausse à 67.6% au deuxième trimestre 2017

Le taux d emploi de l OCDE en hausse à 67.6% au deuxième trimestre 2017 Le taux d emploi de l OCDE en hausse à 67.6% au deuxième trimestre 2017 Le taux d emploi de la zone OCDE défini comme la part des personnes en âge de travailler ayant un emploiétait en hausse de 0.2 point

Plus en détail

STATISTIQUE DES PÈLERINS À SAINT JEAN-PIED-DE-PORT

STATISTIQUE DES PÈLERINS À SAINT JEAN-PIED-DE-PORT STATISTIQUE DES PÈLERINS À SAINT JEAN-PIED-DE-PORT Le passage des pèlerins à Saint-Jean-Pied-de-Port en 200 par Robert Lefèvre 23 710, tel est le nombre de pèlerins enregistrés en 200 à Saint-Jean par

Plus en détail

PREAMBULE : REDEPLOIEMENT DES FLUX TOURISTIQUES ET MANQUE DE CAPACITES

PREAMBULE : REDEPLOIEMENT DES FLUX TOURISTIQUES ET MANQUE DE CAPACITES SETO - Syndicat des Entreprises du Tour Operating 36 rue des Jeûneurs, 75002 PARIS Le Syndicat des Entreprises du Tour Operating (SETO) communique le baromètre annuel de l activité tour operating pour

Plus en détail

Production et consommation de miel dans le monde

Production et consommation de miel dans le monde Production et consommation de miel dans le monde --Version réduite-- Capucine MENEAU Chargée d études de marché, de la communication et des relations internationales APINOV Pôle Technologique 40 rue Chef

Plus en détail

Communiqué de presse. 10 Tourisme N F. Les nuitées ont augmenté de 4,4% au 1 er semestre 2017

Communiqué de presse. 10 Tourisme N F. Les nuitées ont augmenté de 4,4% au 1 er semestre 2017 Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Communiqué de presse Embargo: 07.08.2017, 9:15 10 Tourisme N 2017-0152-F Hébergement touristique au premier semestre 2017 Les

Plus en détail

Bilan des Investissements Etrangers 2015 Provence Alpes Cote d Azur. 17 Mars 2016

Bilan des Investissements Etrangers 2015 Provence Alpes Cote d Azur. 17 Mars 2016 Bilan des Investissements Etrangers 0 Provence Alpes Cote d Azur 7 Mars 06 LESINVESTISSEMENTS étrangers CREATEURS D EMPLOIS Mars 06 EN PROVENCE-ALPES-COTE D AZUR Les entreprises étrangères implantées en

Plus en détail

Le taux de chômage de la zone OCDE en légère baisse à 6.9% en mars 2015

Le taux de chômage de la zone OCDE en légère baisse à 6.9% en mars 2015 Le taux de chômage de la zone OCDE en légère baisse à 6.9% en mars 201 Le taux de chômage de la zone OCDE était en baisse de 0.1 point de pourcentage à 6.9% en mars 201, avec une baisse cumulée de 1.2

Plus en détail

Le taux de chômage de la zone OCDE en baisse à 6.6% en octobre 2015

Le taux de chômage de la zone OCDE en baisse à 6.6% en octobre 2015 Le taux de chômage de la zone OCDE en baisse à 6.6% en octobre 201 Le taux de chômage de la zone OCDE était en baisse de 0.1 point de pourcentage à 6.6% en octobre 201, 1. points de pourcentage en-dessous

Plus en détail

II. Le marché du sucre en France, dans l Union européenne et dans le Monde

II. Le marché du sucre en France, dans l Union européenne et dans le Monde II. Le marché du sucre en France, dans l Union européenne et dans le Monde 1. Le sucre dans le monde 1.1. La production mondiale Evolution de la production mondiale de sucre Production de sucre brut dont

Plus en détail

Le commerce extérieur de la F ilière Française. du Cuir

Le commerce extérieur de la F ilière Française. du Cuir Le commerce extérieur de la F ilière Française 2015 du Cuir Le commerce extérieur de la F ilière Française du Cuir 2015 Chaque année, l Observatoire Economique du CONSEIL NATIONAL DU CUIR vous présente

Plus en détail

Liste des pays pour l'année académique 2016-2017

Liste des pays pour l'année académique 2016-2017 Liste des pays pour l'année académique 2016-2017 Annexe aux directives du Rectorat du 15.02.2016 concernant l'admission des titulaires d'un diplôme de fin d'études étranger pour l'année académique 2016-2017

Plus en détail

MOUVEMENTS MIGRATOIRES

MOUVEMENTS MIGRATOIRES PARTIE 5 MOUVEMENTS page 363 5 MOUVEMENTS page 364 SOMMAIRE MOUVEMENTS n Répartition par nationalité des travailleurs entrés en France au cours de l année 29 366 n L immigration familiale 367 à 37 n Les

Plus en détail

Structure des échanges aux niveaux mondial et régional

Structure des échanges aux niveaux mondial et régional Chapitre V Structure des échanges aux niveaux mondial et régional En 215, la Chine a été de nouveau le premier exportateur mondial de marchandises et les États Unis le premier importateur mondial. Les

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 21 FEVRIER A-2-12

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 21 FEVRIER A-2-12 DECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 21 FEVRIER 2012 14 A-2-12 LISTE DES CONVENTIONS FISCALES CONCLUES PAR LA FRANCE AU 1 ER JANVIER 2012 NOR : ECE L 12 40002 J Bureau E 1 La liste des

Plus en détail

ETUDE DU CNOM SUR LES MEDECINS EUROPEENS ET EXTRA-EUROPEENS EN FRANCE. Dr. Patrick ROMESTAING. CEOM-Rome (6 décembre 2014)

ETUDE DU CNOM SUR LES MEDECINS EUROPEENS ET EXTRA-EUROPEENS EN FRANCE. Dr. Patrick ROMESTAING. CEOM-Rome (6 décembre 2014) ETUDE DU CNOM SUR LES MEDECINS EUROPEENS ET EXTRA-EUROPEENS EN FRANCE Dr. Patrick ROMESTAING CEOM-Rome (6 décembre 2014) Flux migratoires selon trois concepts : - Poids de l histoire - Contexte géo économique

Plus en détail

FRÉQUENTATION TOURISTIQUE

FRÉQUENTATION TOURISTIQUE 07 Tourisme Janvier 2012 FRÉQUENTATION TOURISTIQUE Au mois de janvier 2012, le nombre de touristes visitant la Polynésie française diminue de 10 % par rapport à janvier 2011. Cette baisse de fréquentation

Plus en détail

Le taux de chômage de la zone OCDE stable à 6.2% en novembre 2016

Le taux de chômage de la zone OCDE stable à 6.2% en novembre 2016 Le taux de chômage de la zone OCDE stable à 6.2% en novembre 2016 Le taux de chômage de la zone OCDE était stable à 6.2% en novembre 2016. Dans l ensemble, 38. millions de personnes étaient au chômage

Plus en détail

Création et pérennité des SARL à libre capital à Paris Août 2003-août 2004 : le greffe tire le bilan

Création et pérennité des SARL à libre capital à Paris Août 2003-août 2004 : le greffe tire le bilan Création et pérennité des SARL à libre capital à Paris Août 2003-août 2004 : le greffe tire le bilan Un an après l entrée en vigueur de la Loi pour l Initiative Economique le 6 août 2003, le greffe tire

Plus en détail

1. La population. A Établissements de crédit agréés en France TOTAL FRANCE

1. La population. A Établissements de crédit agréés en France TOTAL FRANCE 1. La population 1.1 La population des établissements de crédit et des entreprises d investissement La consolidation et l adaptation des structures du système bancaire et financier français se sont poursuivies

Plus en détail

I. Évolution du commerce mondial

I. Évolution du commerce mondial I. Évolution du commerce mondial En 2011, la valeur des exportations mondiales de marchandises a augmenté de 20 pour cent et celle des exportations de services commerciaux de 11 pour cent. Faits saillants

Plus en détail

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-BAREME-000023-20150812 DGFIP barème BAREME - INT - Taux d'imposition en

Plus en détail

Le taux de chômage de la zone OCDE stable à 6.2% en décembre 2016

Le taux de chômage de la zone OCDE stable à 6.2% en décembre 2016 Le taux de chômage de la zone OCDE stable à 6.2% en décembre 2016 Le taux de chômage de la zone OCDE était stable pour le deuxième mois consécutif, à 6.2%, en décembre 2016. Dans l ensemble, 8.5 millions

Plus en détail

L'évolution des caractéristiques et des comportements démographiques des "nouveaux Belges" Thierry Eggerickx Centre de recherche en démographie-ucl

L'évolution des caractéristiques et des comportements démographiques des nouveaux Belges Thierry Eggerickx Centre de recherche en démographie-ucl L'évolution des caractéristiques et des comportements démographiques des "nouveaux Belges" Thierry Eggerickx Centre de recherche en démographie-ucl 1. Evolution du nombre de changements de nationalité

Plus en détail

Répertoire ( / /7)

Répertoire ( / /7) éducation nationale ; Direction des affaires générales, internationales et de la coopération ; Sous-direction des affaires pédagogiques, des actions éducatives internationales et de la formation des personnels

Plus en détail

Philosophie 7 h h 30. Langue vivante 2 14 h h 00

Philosophie 7 h h 30. Langue vivante 2 14 h h 00 Annexe 2 Calendrier des épreuves écrites du baccalauréat général - session 2016 Centres étrangers du groupe I-a : Burkina Faso Côte d Ivoire Ghana Guinée Mali Mauritanie - Sénégal Togo 7 h 30 9 h 30 économiques

Plus en détail

LÉGISLATION APPLICABLE

LÉGISLATION APPLICABLE PARTIE 5 > AVANT-PROPOS > SYNTHÈSE > RÈGLEMENTS EUROPÉENS > ACCORDS INTERNATIONAUX > HORS CONVENTIONS FLUX FINANCIERS ÉTRANGER-FRANCE MOUVEMENTS MIGRATOIRES LEGISLATION AVANT PROPOS... 131 SYNTHÈSE...

Plus en détail

I. ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL

I. ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL I. I. ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL Commerce des marchandises et PIB Le commerce mondial des marchandises en termes réels croît plus rapidement que la production En 2006, le volume du commerce mondial

Plus en détail

FRÉQUENTATION TOURISTIQUE

FRÉQUENTATION TOURISTIQUE 23 Août 2012 FRÉQUENTATION TOURISTIQUE En août 2012, la fréquentation touristique est en hausse de 4,1 % par rapport à août 2011. La Polynésie française a accueilli 16 002 touristes internationaux, soit

Plus en détail

Statistiques concernant la protection internationale au Grand-Duché de Luxembourg Mois d octobre 2016

Statistiques concernant la protection internationale au Grand-Duché de Luxembourg Mois d octobre 2016 Statistiques concernant la protection internationale au Grand-Duché de Luxembourg Mois d octobre 2016 Date de publication par la Direction de l immigration 11 novembre 2016 Guichets et bureaux : Adresse

Plus en détail

Tableau 1. Parties contractantes à la première session de l Organe directeur 2

Tableau 1. Parties contractantes à la première session de l Organe directeur 2 Juin 2006 IT/GB-1/06/Inf.2/Rev.1 F TRAITÉ INTERNATIONAL SUR LES RESSOURCES PHYTOGÉNÉTIQUES POUR L'ALIMENTATION ET L AGRICULTURE PREMIÈRE SESSION DE L ORGANE DIRECTEUR Madrid (Espagne), 12-16 juin 2006

Plus en détail

Le taux de chômage de la zone OCDE en baisse à 7.3% en août 2014

Le taux de chômage de la zone OCDE en baisse à 7.3% en août 2014 Le taux de chômage de la zone OCDE en baisse à 7.3% en août 2014 Le taux de chômage de la zone OCDE était en baisse de 0.1 point de pourcentage à 7.3% en août 2014. Dans l ensemble, 44.4 millions de personnes

Plus en détail

Le taux de chômage de la zone OCDE en baisse à 6.5% en janvier 2016

Le taux de chômage de la zone OCDE en baisse à 6.5% en janvier 2016 Le taux de chômage de la zone OCDE en baisse à 6.% en janvier 2016 Le taux de chômage de la zone OCDE était en baisse de 0.1 point de pourcentage à 6.% en janvier 2016, 1.6 points de pourcentage en-dessous

Plus en détail

Document réalise par Stéphanie Fondrillon et Ghyslaine Dive

Document réalise par Stéphanie Fondrillon et Ghyslaine Dive Ce guide a été créé pour le DROPSHIPPING. Il vous aidera dans le paramétrage de vos frais de ports sur votre site. Vous trouverez tous les coûts par pays et par poids. Nous sommes également disponibles

Plus en détail

Programme famille Partie II «Objectifs / résultats» Objectif n 3 : Concilier vie familiale et vie professionnelle

Programme famille Partie II «Objectifs / résultats» Objectif n 3 : Concilier vie familiale et vie professionnelle Programme famille Partie II «Objectifs / résultats» Objectif n 3 : Concilier vie familiale et vie professionnelle Indicateur n 3-5 : Indicateur sur l'emploi des femmes 1 er sous-indicateur : taux d'emploi

Plus en détail

20 Juillet 2012 FRÉQUENTATION TOURISTIQUE

20 Juillet 2012 FRÉQUENTATION TOURISTIQUE 20 Juillet 2012 FRÉQUENTATION TOURISTIQUE Au mois de juillet 2012, la Polynésie française a accueilli 16 979 touristes internationaux, soit le meilleur résultat mensuel depuis juillet 2010 lors de l'éclipse

Plus en détail

ANALYSE FEB. Commerce extérieur: Aperçu des tendances importantes

ANALYSE FEB. Commerce extérieur: Aperçu des tendances importantes ANALYSE FEB Commerce extérieur: Aperçu des tendances importantes Morgane Haid Juin 2015 EXECUTIVE SUMMARY La Belgique reste encore et toujours un pays très ouvert au commerce extérieur, les exportations

Plus en détail