school of moon danse, arts plastiques & nouvelles technologies creation un danseur arabe, des petits robots, le désir

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "school of moon danse, arts plastiques & nouvelles technologies creation 2014-2015 un danseur arabe, des petits robots, le désir"

Transcription

1 school of moon danse, arts plastiques & nouvelles technologies creation un danseur arabe, des petits robots, le désir eric minh cuong castaing / shonen

2 Bagdad IV - Luc Delahaye

3 Un dogme (du grec δόγμα dogma : «opinion» et δοκέω dokéô : «paraître, penser, croire»1) est une affirmation considérée comme fondamentale, incontestable et intangible par une autorité politique, philosophique ou religieuse qui emploiera dans certains cas la force pour l imposer. #surhumain&espacebrulant Un danseur arabe et des petits robots évoluent dans un environnement plastique et solaire. school of moon questionne le dogme porteur de vie et potentiel de destruction. Sur un plateau blanc, un danseur d origine irakienne importe des idéologies matérialisées par de petits robots. Ces derniers sont des «conceptions pièges» impitoyables, qui développent les préceptes qui les ont conçues. Entissar être de chair, est porteur d idéaux qui sont déjà mouvements. Culture, science, dépassement de soi Leur rencontre interroge le dogme dans sa résistance et dans son appropriation, mais aussi dans son essence : le désir. Le désir, à la fois existentiel et charnel, peut-il se fondre dans le dogme? school of moon est un lieu d opérations qui interroge nos certitudes. Production Shonen / en cours Contact direction artistique / chorégraphie : Eric Minh Cuong Castaing shonen - 5 rue lemercier Paris

4 #robots#arts-sciences Dans le cadre d une commande aux bains numériques (Centre des arts d Enghien les Bains) en 2011, nous avons travaillé durant 1 mois avec la société Aldebaran Robotics pour créer une petite forme avec un danseur et 5 robots Nao. Nous souhaitions créer un trouble du mouvement entre le danseur imitant le robot, lui-même à l image de l homme. Fort de cette expérience, nous souhaitions continuer cette étude biomécanique sur un angle esthétique, en partenariat avec le pôle arts-sciences de Stereolux à Nantes et notre plasticien programmeur Pierre Gufflet. Dans le cadre de school of moon, les robots sont le fruit d une idéologie scientifique. Il sont dirigés par un programme : ils n ont pas d idéologie propre mais leur programme développe un système qui est susceptible de mener le «geste idéo-logique» à son terme. Dans le cadres de school of moon, il y a un lien entre l homme et le robot, mais ce sont les différences «sensibles» qui au-delà nous intéresseront : corps et gestes robotiques / corps et gestes organiques et pulsionnels; pensée en mouvement, dans le corps, chez les humains / programme, pour la machine. #danse#arts plastiques La danse que travaille la compagnie Shonen peut être située entre les danses contemporaines, notamment buto et les danses urbaines (tel le Poppin ). La danse qui nous intéresse est à la fois intérieure et extérieure, une projection, physique et sensible, qui doit toucher le spectateur. L interprète principal de school of moon, Entissar, est puissant avant le geste - il est concentration, intention -, voire au-delà d une gestuelle il travaille sur l effort, jusqu à l état de transe -. Sa danse exprime une énergie puissante, ciselée telle celle d un danseur classique, qui s appuie sur une profonde in tériorité. Sur scène, face aux petits robots froids, aux gestes robotiques, il sera interrogé dans sa résistance, dans son appropriation, dans ses pulsions, dans son désir. Sur un plateau blanc, travaillé dans son potentiel plastique à l aide de la lumière et des nouvelles technologies (vidéo, texturisation de l espace), les gestuelles humaine et robotique sont étudiées entre réalisme et science-fiction. Au niveau des corps et de la danse, la scène se transforme est un troublant laboratoire d opérations à la recherche des greffes et des rejets qui conditionnent notre évolution. #Exemples de Matières #Entissar parle un langage de signes avec ses mains#entissar parle une langue arabe antédiluvien#entissar danse sans s arrêter comme un derviche tourneur urbain#entissar frappe à la Batte au ralenti au ralenti#musique Lacrimosa de Zbigniew Preisner#musique de phase : Piano de Steve reich ou Piano solo de Phillip Glass#mapping video emeutes sur le corps #temps réel : son, lumière, vidéo Le travail de composition de SHONEN rend nécessaire, dans la lignée des précédentes créations, le travail des différents éléments (son, lumière, vidéo ) en temps réel. Ce travail permet de maintenir l indicible vibration de l interprète, les subtilités organiques du mouvement, la puissance émotive de la composition sonore Le temps réel permet Performance de Shonen avec les robots Nao-Aldebaran System aux bains numériques 2012 à Enghien-les-bains

5 aussi de s adapter au lieu (intérieur / extérieur, résonance, public ). Sur school of moon, nous souhaitons travailler in situ, sur les lieux de représentation qui nous accueilleront. Le plasticien et vidéaste Pierre Gufflet, le compositeur Naun et les interprètes pratiquent un même espace, construisent une même histoire. Ils se répondent l un l autre. Notamment, l image est un prolongement de la danse, une trace, une empreinte ou au contraire une anticipation, un chemin. #propos musical par le compositeur Naun Ainsi, la musique de Lil Dragon est une matière élaborée, produite et, dans le même temps, manipulée en temps réel : elle change de forme selon les représentations. C est pour cela que nous produisons une matière musicale complexe mais qui doit rester mobile : si la composition est enregistrée au préalable, elle sera ainsi manipulée / adaptée, en «Live» sur le plateau. En effet, le spectacle nécessite beaucoup d abstraction. Il nous faut créer des espaces où les repères mélodiques ou rythmiques s effacent, au profit de lentes transformations de matières (issues de traitements électro-acoustiques et de synthèse). Mon travail est de trouver, dans ces grands espaces, l élément minimal qui situe le propos dramaturgique (par exemple, faire de l accord de mi majeur un phare, dans la tempête des textures saturées ; choisir un tempo improbable -55bpm- mais donc unique, pour un dubstep lourd, etc.). La mélodie est un outil puissant mais très délicat à utiliser dans les paradoxes explorés par un tel spectacle. Elle impose une profonde réflexion sur la notion de citation. Elle emmène en effet toujours dans un univers esthétique, une époque, un milieu social... Nous avons donc joué ce jeu de choisir des inserts qui vont nous aider à raconter. Nous avons recréé de «faux» extraits de hip-hop américain, nous avons produit notre propre Dubstep-trip-hop. Nous avons écrit un Gospel original, signant les sources de la musique noire en enregistrant la chanteuse Ange Fandoh. micro-«glitch» à la façon ancienne des Aphex Twin et autres Squarepusher. Le matérielle mélodique pentatonique et riche en micro-intervalles de cette berceuse permet de créer, dans le spectacle, un temps d extrême narration, comme une clé, donnée au spectateur. J ai aussi développé des nappes très synthétiques, aux harmonies nouées, à la façon de Poulenc ou Benjamin Brit- ten qui seraient joués par d antiques synthétiseurs... Les vidéos-projecteurs & robots nous appellent aussi à inclure des sons mécaniques, robotiques, qui seront pour nous un propos musical en soi. Enfin, dans son utilisation, la musique est souvent en décalage avec ce qu écrivent les corps ou l ensemble du plateau. On y verra, par exemple, la danse urbaine confrontées à un espace musicale sans percussion, un espace de flux ou la pulsation s esquisse à peine ; On est proche de réussir à tenir ce point d équilibre entre le flux abstrait et la connivence musicale. Entissar Al Hamdany à Berouth 2009

6 Equipe Entissar Al Hamdany, danseur (Paris) né en 1981, est un danseur autodidacte d origine irakienne et algérienne vivant entre Beyrouth et Paris. Pratiquant différentes techniques de corps (Poppin en hip hop, Tai Chi Tokisu Ryu ) et de danse contemporaine (cie Juha Marsalo, Nadim Daïbess ), Entissar est un danseur à l énergie puissante, ciselé tel un danseur classique et doté d une intériorité qu il a travaillé en danse Buto. Avec Shonen, il a notamment interprété «krash Knights» et «feu glace». Il a obtenu en 2006 le 1er prix concours danse contemporaine Synodales («krash Knights», cie Shonen). Entissar développe aussi depuis 2004 des activités d enseignements (yoga, tai chi, hip hop ) pour lesquelles il a été formé en France et au Liban (université des beauxarts libanais, Centre Ricks Odums ) Celeste Germe dramaturge (Paris) Architecte et metteur en scène du collectif de théâtre contemporain DAS PLATEAU Gaetan Brun Picard assistant chorégraphe (Paris) Chorégraphe-danseur croisant Tanz theater, le théâtre concret et la danse hip hop, il a suivi des formations de danse avec Denis Taffanel, May-ling Bisogno et Stéphane Fratti, Peepin Tom, T.R.A.S.H., NEUER TANZ et en théâtre avec d Andrés Spinelli, Ernesto Berardino, Rafael Bianciotto. Il a dansé pour Natalie Pernette, Emmanuel Gat, Dominique Boivin. Pierre Gufflet concepteur video (Nantes) Artiste multimédia et programmeur, pour des installations ou des créations de spectacle vivant. Pierre a travaillé entre autres avec Olga de Soto, Caterina Sagna, Patrick Keiller, le collectif Superamas, Marie-Laure Cazin, Le Fresnoy Studio National... Sebastien Lefèvre créateur lumière (Lyon) Venant des arts plastiques, il crée pour la danse (la cie Alexandre N posse, Maryse Delente ), le théâtre contemporain (C. Rangade, théâtre Craie), dans le cadres de concerts (Antony and the Johnsons à Londres) et d installations (Fête des lumières à Lyon en 2004 et 2009). sebastienlefevre.over-blog.com Naun compositeur (Paris) Auteur chanteur compositeur (quintet vocal Mana), pour le cinéma (Lullaby for Py de Benoit Phillipon), la chorégraphie (Feu glace et Kaiju - Shonen, Traversée de RVSIKA - cie Mood ) et la pédagogie vocale (ARIAM île de france, l école Atla, Paris). Il dirige le département musique actuelle au conservatoire de Chantilly. Luce Noyer costumière (Paris) diplômé de l ENSAD, a travaillé avec Frederick Sonnstag. Cyril Drouin graphiste (Paris) Diplômé de l école des Gobelins en animation, il est réalisateur de publicité animée (Passion Picture, Space Patrol). HRP-2 #1 [Kawada], Promet Developed by AIST, Tochigi, Japan, 2010 Vincent Fournier

7 Atelier de sensibilisation à la danse et aux arts numériques Fort de l expérience de la précédente création lil dragon, Eric propose des ateliers de pratique de danse avec de la détection et de la videoprojection en - des bases de danse (rapport au sol, de temps réel. S appuyant sur les techniques de danse hip hop, de danse Buto et de danse contemporaine, Eric souhaite sensibiliser, éveiller à l acte de la création contemporaine et à la danse. Les ateliers sont modulables suivant le niveau et l âge des pratiquants. Dispositif vidéo (fourni par la cie : 1 vidéo projecteur +2 caméras infrarouges 2 macs Equipe : 3 personnes suivant le groupe Processus Afin d articuler travail de groupe et travail individuel, je m appuierai sur quatre axes de développement chorégraphique : - des bases de danse (rapport au sol, perception, d équilibre, d écoute en groupe) - la recherche d un rythme soutenu venant du Jacking : un rebond perpétuel qui part du centre pour se propager dans l ensemble du corps - le développement d un imaginaire lié à la danse butô à travers des ateliers de mimétismes autour de personnages de dessins animés (ces ateliers ont été développés lors de la création de mon dernier spectacle, Kaiju). Ce travail s appuiera sur l expérience que j ai accumulée ces dix dernières années dans la réalisation demissions pédagogiques de danse avec les enfants, que ce soit au Sénégal, au Vietnam, au centre du Galion (93), à Bobigny (classe à PAC)...

8 Entretien Eric Minh Cuong Castaing par Gilles Rondot, lors de la création KAIJU, extrait du journal du CCN de la Rochelle, février 2011 Tu parles du corps hip hop qui incarne selon toi l appareil digestif des imaginaires audiovisuels et qui est représentatif de l appétit de consommation d une jeunesse d aujourd hui... Peux-tu préciser quel est ton rapport intime à la danse hip hop, est- ce un effet de génération ou y a-t-il quelque chose de plus fort dans les états de corps et la gestuelle? J ai commencé le hip hop en 1997 à Villepinte, mais d autres pratiques ont été déterminantes dans mon parcours, comme celles des arts martiaux, de la danse contemporaine, de la danse butô... Mon approche de la danse, aussi bien en tant que chorégraphe qu en tant que danseur, est faite de la confrontation de ces pratiques qui se sont déplacées en moi, refusant de tracer une ligne claire, une origine ou une influence précise. Cette surcharge d influences, j en parle dans Kaiju. D une sorte d indigestion d images qui caractérise notre monde. L un des prismes par lequel je développe cette idée est effectivement la danse hip hop, mais le travail du corps dans Kaiju, cette recherche d un corps fantastique, vient autant du mimétisme des images que du détournement des codes de la danse hip hop. Nous travaillons sur cela avec Gaétan Brun-Picard, mon assistant chorégraphe, qui évolue à la fois dans la danse hip hop et dans le Tanztheater et avec Salomon, danseur venant de l underground et qui est précisément ce corps digestif. Il y a dans le hip hop cette idée que je trouve très belle qui est d essayer de ne pas bouger comme l autre. Ne pas bouger comme l autre, mais se retrouver à un endroit de danse malgré tout, découvrir un imaginaire commun : celui de la télévision, du cinéma, de l école... Cette idée de déplacer pour mieux retrouver... Cela guide mon travail et Kaiju en particulier, qui parle de l image, des images, et qui, pour pouvoir le faire, doit toujours trouver les ressources du décalage, de la prise de distance... Comment te positionnes-tu par rapport aux arts plastiques, cherches-tu à te situer dans un croisement entre les arts plastiques et la danse et pourquoi? Mon premier désir puis mon premier métier a été de travailler dans le cinéma d animation, en tant que dessinateur de personnages, les animer. Puis est venue l animation 3D que j ai étudiée aux Gobelins il y a 7 ans. Très vite, j ai voulu aller au bout du code de narration du cinéma qui m émeut en tant que spectateur mais qui me laisse sur ma faim quand je crée une image. Surtout depuis que j ai travaillé dans la publicité qui produit des images qui touchent, mais qui touchent pour faire consommer. Ainsi, mon processus chorégraphique et ma réflexion sur la capacité à produire de l émotion viennent d abord de mon histoire, de ma pratique de l image - du cinéma, du manga, de la bande dessinée - avant celle de l espace théâtral dans lequel ces questionnements sont finalement venus s inscrire. Sans doute parce que l espace théâtral propose une capacité de chevauchement qui permet de mettre en regard ces questionnements et non d y être absorbé. Sans doute aussi parce que le plateau ouvre un espace de rencontre entre le public vivant et nous, tout aussi inconstants, qui souhaitons maîtriser la perception du spectateur, l abandonner dans un questionnement, un irrésolu... Je crois en effet que c est dans cette interrogation sur la narration qu intervient le besoin du corps dans ma création, son inconstance, son indicible tension, sa vérité. Ce qui m interpelle aujourd hui est comment les choses du plateau glissent entre elles. Comment l empathie du spectateur peut être guidée vers un geste, un corps, une lumière ou une voix. Comment on peut travailler cette prise de relais, brouiller les pistes aussi et faire naître de nouvelles associations d idées. Parfois je recherche peu de choses dans la danse. Une simple présence, un regard, une gravité... Je crois que je me questionne sur l idée du spectaculaire. Enchaîner les images dans Kaiju serait justement jouer le jeu de ces images (entertainment) qui nous guident sans temps mort, sans cogitation possible. Est-ce que ton rapport aux mangas est purement intellectuel ou lié à tes origines asiatiques?...i don t know... Notre compagnie s appelle Shonen, c est un mot japonais qui désigne un genre de manga. Comme je le disais, je pense qu on s inscrit plus dans une idée de croisement d influences et d images qui nous nourrissent quotidiennement que dans une identification ethnique. Je suis vietnamien, or les cultures vietnamienne et japonaise sont très différentes. Ce qui m a attiré dans le manga quand j étais ado, c était que le héros était nous-même, paumés, qui essayions de nous surpasser, de surpasser notre condition sociale, humaine. De plus, le manga est une bande dessinée populaire et il y a un premier degré dans le pathos, dans la lecture rapide qui m intéresse vraiment... Et une narration cinématographique dans la construction du récit avec les plans qui s enchaînent tout en approchant des questions politiques et philosophiques. Je pense notamment à Akira d Otomo Katsuhiro, une œuvre sur laquelle je m appuie fortement pour la création de Kaiju. Je crée des images et parfois je me dis pourquoi recréer alors que tout est là, dans Akira... Peut-être est-ce mieux d injecter directement cette matière sur le plateau, de la faire se confronter aux autres. De la montrer telle qu elle est, comme un fragment de notre culture, de notre monde qu on importerait tel quel, sur scène. De voir comment elle parle et réagit au contact des corps, de l espace, de notre propre narration C est notamment pour cette raison que je travaille sur le mapping vidéo qui permet de déformer cette image importée par l espace physique, réel, dans lequel a lieu le spectacle.

9 «Reporter de l intime», j aime bien cette formulation car les nouveaux moyens de communication ont plutôt tendance à rendre les gens et les choses extrêmement superficiels, peux-tu en dire plus? Tout d abord, j avais envie de m emparer poétiquement d une notion nouvelle technologie hype : la réalité augmentée. La réalité augmentée, dans l utilisation quotidienne, c est filmer avec son téléphone, ou sa tablette tactile, un lieu, une rue, un monument et recevoir des infos dessus par internet ou par GPS qui viennent se plaquer sur l image filmée par la caméra du téléphone. Maintenant, si on filme une personne, que voit-t-on sur l image de son corps? Des données de recherche Google, son profil Facebook, des tags? Ses souvenirs, ses désirs, qui s imprimeraient sur son corps comme des tatouages? Je ne sais pas si les moyens de communication ont tendance à rendre les gens superficiels, mais ils projettent vers l extérieur du corps ce qui fait notre intimité. Les projections dans Kaiju traitent parfois de cette question : l impression, la surimpression, les mots qui identifient et mappent le corps ou l image du corps... Cela pose la question de ce qui nous identifie, comme sur le net, quelques photos, des liens, quelques mots tags qui nous synthétisent... La notion de reporter de l intime exprime ça, cette association entre intimité et projection de cette intimité. Elle renvoie à notre voyeurisme comme à notre exhibitionnisme. L ultra communication et les techno rencontres: as-tu une position critique par rapport à cela où ne fais-tu que faire un constat? quel est ton point de vue? Hmm... je pense que c est plutôt le bordel, c est troublant comme on peut, par exemple, mettre en scène sa vie sur Facebook, par les vidéos que l on poste, les commentaires et les j aime. C est intégré, c est un quotidien, et c est aussi très pratique, très rassurant d être toujours «lié» aux autres... J ai grandi avec les premiers tchats et l essor d internet qui remplace le journal de 20h. Aujourd hui, on apprend à la minute près qu il y a un attentat, une famine, une énième usine-prison au bout du monde... Mais prenons-nous plus parti, pouvons-nous prendre plus parti dans ce flot d informations? Car je me sens également faire partie de cette génération que l on nomme dans la publicité dépolitisée speed et enthousiaste. J ai donc ce sentiment que l on est dans une phase de digestion vers... Ce qui ne veut pas dire qu il faut attendre que cela se transforme tout seul : on participe à cette phase de digestion et on agit à notre échelle pour proposer une altérité, en questionnant sur le plateau les mouvements contraires qui nous parcourent. L espace théâtral permet cela, ouvrir une zone de doute, un irrésolu. Biographie Eric Minh Cuong Castaing est né le 12 octobre 1979, en Seine-Saint-Denis. D abord créateur dans le cinéma d animation, il est diplômé en animation 3D à l Ecole de l image Les Gobelins, en dessin d animation traditionnel au LTMA du Luxembourg et il a étudié la morphologie à l Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris. Dessinateur de personnages et d univers pour des séries animées à Mc Guff, Methodfilms, Cube ou Def2shoot, il coréalise le court métrage La Migration Bigoudenn, primé Jury honors aux Syggraph à Los Angeles, prix Canal + aux E-magiciens, et mention Electronica à Vienne en Découvrant le hip-hop en 1997, il danse dans différentes compagnies hip-hop dont la cie MOOD de RVSIKA, parallèlement à sa carrière de graphiste. Il rencontre la danse contemporaine par le biais d interprètes de Saburo Teshigawara ou de Win Vandekeybus - tels que Juha Marsalo -, puis par la pratique de la danse Butoh (les chorégraphes Carlotta Ideka, et Gyohei Zaitsu) ; expériences auxquelles il relie ses pratiques d arts martiaux passées et son travail intérieur, qu il mêle au style de danse Poppin. En 2011, Il danse pour le spectacle Ich sah: Das Lamm auf dem Berg Zion, Offb. 14,1 de NEUERTANZ du plasticien chorégraphe Va Wolfl. Après un voyage à Los Angeles où il découvre le phénomène Krump, et à la suite de projets humanitaires et pédagogiques menés au Sénégal et au Vietnam, il crée la compagnie SHONEN en 2007.

10 REPERTOIRE lil dragon creation 2013 Mêlant arts numériques, danses urbaines et traditionnelles, lil dragon sonde un monde tri-générationnel en fusion : une expérience trouble de la transmission. Sur scène, une ancienne étoile du ballet royal du Cambodge ayant fui la dictature Khmer rouges et une danseuse de K.R.U.M.P incarnent deux puissances vitales, deux manières d être femmes et deux formes de lutte, aux prises avec une descendance inattendue. En jeu, une nuée d enfants : une fratrie, une meute, une humanité en devenir qui, tel un grand corps spongieux et viscéral, ingère et transfigure les signes et les énergies des aînées. De ce choc naissent les images nouvelles, les icônes altérées. Autant de projections mentales qui se répercutent sur les corps dans une chorégraphie sensible matérialisée par le dispositif numérique (vidéo d archive, pixel art, robotique ). >> avec la participation d un groupe d enfants des écoles Cabourg à Vanves, Coquibus à Evry, Léo Lagrange à Toulouse, Jean Moulin à Lardy, Paul Fort à Ezainville,... Représentations : février 2013 : Théâtre de Vanves - festival Artdanthé (classe de CM1 de Vanves, école Cabourg) - 22 février 2013 : centre des arts d Enghien-les-Bains (classe de CM2 d Ezainville) mars 2013 : Tanzquater, à Vienne (enfants recrutés à Tanzquater-Autriche) - 10 mars 2013 : Nouveau Centre Culturel de Cergy-le-haut (en cours) mars 2013 : Centre de Dévellopement Chorégraphique de Toulouse (enfants du réseau associatif Leo Lagrange) avril 2013 : scène nationale de l Agora d Evry (classe cm2, école Coquibus, Evry) - 05 avril 2013 : espace Boris Vian, Les Ulis (classe cm2, école Coquibus, Evry) - 12 avril 2013 : théâtre de Bligny, Bris-sous-Forges (classe Cm2, école Jean Moulin, Lardy) -20 juin 2013 : Kino Šiška Centre for Urban Culture de Ljubljana - Slovénie (enfants recrutés à Ljubljana) - option : Tanzhaus de Dusseldorf (Allemagne) - option septembre 2013 : Tanzhaus de Dresde (Allemagne) Production SHONEN en coproduction avec le Centre de Développement Chorégraphique de Toulouse, le collectif Essonne Danse, le Centre des Arts d Enghien-les-Bains, Initiatives d Artistes en Danses Urbaines (Fondation de France, Parc de La Villette avec le soutien de la Caisse des Dépôts et Consignations et de l Acsè). Avec l aide à la maquette du DICREAM CNC et l aide à la résidence de Micadanses et le soutien de l Atelier de Paris-Carolyn Carlson. Ce projet a obtenu la bourse SCAM «brouillon de rêve numérique», l aide Enfance et culture de la Fondation de France et le soutien du Bureau FormART. Eric Minh Cuong Castaing est artiste associé eux Rencontres Essonne Danse Shonen est sélectionné dans le programme du réseau chorégraphique européen Modul-dance (EDN). Remerciements Quad production

11

12 KAIJU creation 2011 littéralement Bête étrange ou bête mystérieuse est un terme japonais pour désigner les monstres géants des films japonais. Dans un dispositif de réalité augmentée, un danseur hip hop, un graphiste de dessin animé et un plasticien tentent de manipuler les images d aujourd hui qui nous habitent, qui nous transforment. Kaiju pose la question de l enfance éternelle : Dans la société du divertissement et de l hyper-actualité, quel être monstrueux d égo et d irrésolu grandit en nous? Une production de Shonen en coproduction avec le CCN de La Rochelle, Initiatives d Artistes en Danses Urbaines (Fondation de France, Parc de La Villette avec le soutien de la Caisse des Dépôts et Consignations et de l Acsè), CCN de Créteil, [Ars] numerica, Centre Européen pour la création numérique à Montbéliard, Le Cube - Centre de création numérique à Issy-les-Moulineaux, le Théâtre de L Archipel - Scène Conventionnée de Perpignan. Avec l aide à la création chorégraphique de la DRAC Ile de France, du dispositif pour la création artistique multimédia (DICREAM) - Centre National du Cinéma et de l image animée, aide à la maquette et à la production et l aide ADAMI et de la SPEDIDAM. KAIJU à reçu le prix Danse / nouvelle technologie de l Office Franco -Québécois de la Jeunesse lors de la compétition internationale du festival Bains Numériques en juin 2010 et la bourse numérique Lagardère Diffusion 2011 /2012 : Ccn de la Rochelle, Cube, Enghein les bains, Centquatre - festival Temps d images, scène nationale de Cavaillon, TAP scène nationale de Poitiers - festival A corps, Athis Mons(91), Théâtre de l archipel-perpignan.

13

14 FEU GLACE creation 2009 L intime désir dans la confrontation de l énergie hip hop et de la Tanz Theater, sur une création musicale électro-acoustique et pop de la Neuvième symphonie de Beethoven. A travers l épopée d un couple, du premier slow, au quotidien devenu pétrifiant par l usure, Feu glace questionne la possibilité de vivre avec ses contraires, la régénérescence de soi par l étranger. La pièce est est diffusée au festival Synodales et au festival Cadence à Montpellier, au festival H2O, à Midi danse à Bron, au festival Entrez dans la danse. KRASH KNIGHTS *court métrage Tanshin creation 2008 & série photographique Nés dans la périphérie du vieux monde, les enfants barbares se rêvent chevaliers, dominants des anciennes cités. De ces émotions adolescentes surgit une fragile violence : L émeute, la meute. Une création pour quatre danseurs hip-hop Krump contemporain, un chanteur rock lyrique et un musicien électro-acoustique, diffusée lors de la seconde édition du festival Karavel, au Festival des arts urbains à Grigny, et primée Résidence de création au concours Synodales à Sens, au theâtre du Lierre. Une série de photographies sur la thématique de la pièce a été co réalisé par Elise Pailloncy et Eric Minh Cuong Castaing. TANSHIN creation 2007 & court métrage Duo masculin avec une chanteuse traditionnelle d Okinawa et un musicien electro -acoustique où la danse KRUMP est théâtre des corps, où la chorégraphie donne à lire une physique de l inquiétude, où les repères se cherchent à travers un combat qui est aussi une quête d identité, et peut-être un désir de reconnaissance. Cette création est diffusée au Théâtre du Soleil à la Cartoucherie de Vincennes dans le cadre du festival Premiers pas et au Centre national de la danse à Pantin dans le cadre du festival hip-hop Tanz. Il est le coup de cœur du festival Karavel de Mourad Merzouki (compagnie Kafig) à Bron. La création a été adaptée en court métage de 13 min par le réalisateur Sylvain Decay, filmée sous l échangeur d autoroute A6-A86, à Maison Alfort. Le court métrage a été selectionné au festival international de Bourgogne de danse en 2010, et à Dance Screeen à Amsterdam.

15 SHONEN La compagnie SHONEN est née sous l impulsion d Eric Minh Cuong Castaing, chorégraphe et graphiste de cinéma d animation. Par le biais des nouvelles technologies (videoprojection, captation en temps réel, robotique.. ) et qu elle s inspire du cinéma d auteur, des danses urbaines ou de la photographie contemporaine, Shonen, génération de la musique amplifiée et de l image animée, se situe au carrefour de codes de narration et d univers esthétiques croisés. Le brassage engendre imaginaire, iconographie et réflexion sur la représentation de la danse, du corps urbain, sur l image. Aussi, pour chaque performance sont créés plusieurs projets en arts visuels : séries de photographies, courts métrages, illustrations. *série photographique Krash Knights

16 Presse Article La Terrasse, octobre 2011,N. Yokel sur Kaiju: La gestuelle s imbibe de ce milieu oppressant, tout à la fois urbaine, contemporaine voire même butô. Une vraie signature pour cette quatrième pièce de la compagnie Shonen. Article La Terrasse, septembre 2011, Marie Chavanieux sur Kaiju: Formé à la chorégraphie et au cinéma d animation, Eric Minh Cuong Castaing nous livre un fascinant objet scénique, entre danse, musique et arts numériques. Reportage France 3 Atlantique le 11 février 2011 Kaiju, dans l univers manga signifie... Article sud Ouest du 12 février 2011 au Ccn de la Rochelle Kaiju ou le monstre dansant Entretien filmé au centre numérique européen Ars numérica en janvier 2011 le croisement d une théâtralité contemporaine, la danse et le numérique Extrait France 3 Franche Comté le 26 jan 2011 Peter Pan Emission d Arte Tracks sur la réalité augmentée par SHONEN du 11 nov Article MCD, presse digital du 11 juillet 2010 Shonen (France), montre un être traversé par les images... Répétitions de Kaiju à Ars Numerica

MINOTAUROMACHISM ERIC MINH CUONG CASTAING SHONEN

MINOTAUROMACHISM ERIC MINH CUONG CASTAING SHONEN MINOTAUROMACHISM ERIC MINH CUONG CASTAING SHONEN + Minotauromachism inspiré des oeuvres de Picasso sur la Minotauromachie. «Seul l œil du taureau qui meurt dans l arène voit», a écrit Pablo Picasso. Dans

Plus en détail

Danseur / Danseuse. Les métiers du spectacle vivant

Danseur / Danseuse. Les métiers du spectacle vivant Les métiers du spectacle vivant Filière : artistique Domaine : art chorégraphique Appellations voisines : artiste chorégraphique Autres métiers du domaine : chorégraphe, maître de ballet, notateur Danseur

Plus en détail

INSTALLATION & COURT-MÉTRAGE

INSTALLATION & COURT-MÉTRAGE KID BIRDS INSTALLATION & COURT-MÉTRAGE De la danse à l image, vers l onirisme cinétique de l image mouvement Le projet Kid Birds s inspire de la démarche transversale de la pièce Beach Birds créée en 1991

Plus en détail

Pièce pour 10 enfants, 6 robots Nao et 2 danseurs

Pièce pour 10 enfants, 6 robots Nao et 2 danseurs SCHOOLOF MOON Pièce pour 10 enfants, 6 robots Nao et 2 danseurs School of Moon est la métaphore d un nouveau monde en éveil, colonisé par des corps miniatures, étalon d une post-humanité en devenir. Ce

Plus en détail

PARABOLE. Compagnie du Subterfuge - Laureline Gelas. Création 2014. Solo de danse jeune public et tout public

PARABOLE. Compagnie du Subterfuge - Laureline Gelas. Création 2014. Solo de danse jeune public et tout public Compagnie du Subterfuge - Laureline Gelas Création 2014 PARABOLE Solo de danse jeune public et tout public Accompagnement de la création : École de Cirque de Lyon Scène découvertes La compagnie est soutenue

Plus en détail

Dossier de sensibilisation

Dossier de sensibilisation Le grand jeté! Dossier de sensibilisation Contact administratif Annick Boisset : 06 80 54 64 04 / administration@legrandjete.com Contact artistique Frédéric Cellé : 06 72 98 42 50 / artistique@legrandjete.com

Plus en détail

Legoman (Yannick Jacquet) Graphiste, VJ, motion designer. Shirü (Jérémie Peeters) Graphiste, sérigraphe, VJ

Legoman (Yannick Jacquet) Graphiste, VJ, motion designer. Shirü (Jérémie Peeters) Graphiste, sérigraphe, VJ Collectif audiovisuel : Installations / VJing / lives audio-vidéo Artistes : Legoman (Yannick Jacquet) Graphiste, VJ, motion designer Shirü (Jérémie Peeters) Graphiste, sérigraphe, VJ Thomas Vaquié Musicien,

Plus en détail

L Opéra Théâtre remercie l ensemble de ses partenaires pour leur confiance et leur fidélité

L Opéra Théâtre remercie l ensemble de ses partenaires pour leur confiance et leur fidélité C ie Arcosm danse établissement de la Ville de Saint-étienne, l Opéra Théâtre bénéficie du soutien du Ministère de la Culture et de la Communication ( Direction Régionale des Affaires Culturelles ), du

Plus en détail

Historique de la compagnie

Historique de la compagnie Historique de la compagnie Benjamin Lissardy, Maryka Hassi et Maureen Brown se sont réunis en 2008 autour d un projet commun l Ubicoptilux apportant chacun leurs savoir-faire spécifiques en mise en scène,

Plus en détail

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES ATELIERS ARTISTIQUES NEUILLY SUR SEINE THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ENFANTS - ADOS - ADULTES Johanna Cohen 06 61 41 13 03 coursanna@hotmail.fr wwww.coursanna.fr LE COURS

Plus en détail

Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image

Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image construit la peinture? C est-à-dire que devant une

Plus en détail

ATELIERS THEATRE. Théâtre Découverte:

ATELIERS THEATRE. Théâtre Découverte: ATELIERS THEATRE Théâtre Découverte: Pour les plus jeunes (cycle2) Découverte du théâtre par le biais du mime, de jeux d imitation, d improvisations, travail de l expressivité, et apprentissage de la collaboration

Plus en détail

EXEMPLE DE DOSSIER ARTISTIQUE

EXEMPLE DE DOSSIER ARTISTIQUE EXEMPLE DE DOSSIER ARTISTIQUE 1 TITRE DE LA CREATION PHOTO / IMAGE DE VOTRE CHOIX Non obligatoire SOLO/ DUO / PIECE POUR 5 DANSEURS DATE DE LA CREATION et DUREE DE LA PIECE Précisez éventuellement la date

Plus en détail

CONTRAT LOCAL D'ÉDUCATION ARTISTIQUE D'AGGLOMÉRATION DUNKERQUE GRAND LITTORAL CLEA / 2013-2014 1

CONTRAT LOCAL D'ÉDUCATION ARTISTIQUE D'AGGLOMÉRATION DUNKERQUE GRAND LITTORAL CLEA / 2013-2014 1 2013 2014 CONTRAT LOCAL D'ÉDUCATION ARTISTIQUE D'AGGLOMÉRATION DUNKERQUE GRAND LITTORAL CLEA / 2013-2014 1 Que va-t-il se passer au cours de la première année du C.L.E.A.? Animés par la volonté de réduire

Plus en détail

PARABOLE DOSSIER DE CRÉATION SOLO DE GUILHAUME LAPASSET-W EDDIGEN, DANSE HIP HOP ET CIRQUE,

PARABOLE DOSSIER DE CRÉATION SOLO DE GUILHAUME LAPASSET-W EDDIGEN, DANSE HIP HOP ET CIRQUE, PARABOLE DOSSIER DE CRÉATION SOLO DE GUILHAUME LAPASSET-W EDDIGEN, DANSE HIP HOP ET CIRQUE, COMPAGNIE DU SUBTERFUGE CHORÉGRAPHE LAURELINE GELAS COMPAGNIE SUBTERFUGE, 28 rue Denfert-Rochereau 69004 Lyon

Plus en détail

2est-il un chiffre bleu? Le Collectif blop (Interjection) présente

2est-il un chiffre bleu? Le Collectif blop (Interjection) présente Le Collectif blop (Interjection) présente 2est-il un chiffre bleu? J avale une gorgée d eau et j entends ma voix commencer : «trois virgule un quatre un cinq neuf deux six cinq trois cinq huit neuf sept

Plus en détail

DADA BLUES. Récit et musique au cœur du peuple noir. Création 2013. Cie Mélocotòn MELOCOTON

DADA BLUES. Récit et musique au cœur du peuple noir. Création 2013. Cie Mélocotòn MELOCOTON Cie Mélocotòn DADA BLUES Récit et musique au cœur du peuple noir Création 2013 MELOCOTON 49 rue Charles Dusaulx 54000 Nancy Code APE : 9001 Z Licences : 2-1064961 et 3-1064962 Mèl : melocoton54@free.fr

Plus en détail

Danser dans l Ombre d une Main

Danser dans l Ombre d une Main Danser dans l Ombre d une Main Solo de danse contemporaine. Chorégraphie et interprétation : Delphine Pouilly Durée : 10 min Le propos Danser dans l Ombre d une Main s inspire de l histoire d Helen Keller

Plus en détail

6 GRAMMES D ÂME Recréation 2014

6 GRAMMES D ÂME Recréation 2014 O 6 GRAMMES D ÂME Recréation 2014 Solo de danse et cirque aérien Compagnie du Subterfuge Compagnie du Subterfuge 28 rue Denfert-Rochereau, 69004 Lyon mail : ciesubterfugediffudion@gmail.com Association

Plus en détail

plasticien revalorisateur Electronic music producer

plasticien revalorisateur Electronic music producer plasticien revalorisateur Electronic music producer EgzoArtiste Ensuite, grâce à un QR code placé a l intérieur de chaque «box», un «beat» unique (musique instrumentale) est téléchargeable via l application

Plus en détail

SUR UN AIR DEUX DUO DE DANSE EN TROIS ALBUMS SUR DES AIRS DE CHANSON FRANÇAISE. production cie de l alambic christian bourigault

SUR UN AIR DEUX DUO DE DANSE EN TROIS ALBUMS SUR DES AIRS DE CHANSON FRANÇAISE. production cie de l alambic christian bourigault SUR UN AIR DEUX DUO DE DANSE EN TROIS ALBUMS SUR DES AIRS DE CHANSON FRANÇAISE production cie de l alambic christian bourigault «Sur un air deux» est une chorégraphie en trois étapes, trois albums correspondant

Plus en détail

Dossier pédagogique. Kham. Fang Lao D R A G U I G N A N. Chorégraphie et interprétation Olé Kamchanla

Dossier pédagogique. Kham. Fang Lao D R A G U I G N A N. Chorégraphie et interprétation Olé Kamchanla théâtres en dracénie scène conventionnée dès l enfance et pour la danse D R A G U I G N A N Dossier pédagogique Kham Chorégraphie et interprétation Olé Kamchanla Fang Lao Free Soul Cie Chorégraphie Chinavut

Plus en détail

DES ILLUSIONS? QUELLES ILLUSIONS?

DES ILLUSIONS? QUELLES ILLUSIONS? DES ILLUSIONS? QUELLES ILLUSIONS? Parcours artistique et scientifique au pays des illusions Cie Kat chaça - Des illusions? Quelles illusions? p. 1 sur 10 Un parcours Arts & Sciences La compagnie Kat chaça,

Plus en détail

«L Homme est un animal mobile»

«L Homme est un animal mobile» présente : «L Homme est un animal mobile» - création 2015 - www.lamenagerie.com Durant trois jours et trois nuits, sur une place et dans les rues adjacentes, des hommes en noirs, peintres, affichistes,

Plus en détail

Jazz, Improvisation, Chanson

Jazz, Improvisation, Chanson Jazz, Improvisation, Chanson Conservatoire MUSIQUE DANSE THÉÂTRE édition 2015 Conservatoire à Rayonnement Régional MUSIQUE DANSE THÉÂTRE Sommaire PRÉSENTATION DU CONSERVATOIRE P. 4 LE JAZZ CURSUS CONTENU

Plus en détail

S U R U 折 衷. DANSE - MUSIQUE - VIDEO en temps réel DOSSIER ARTISTIQUE COMPAGNIE MOBILIS IMMOBILIS. suru-performance.tumblr.com

S U R U 折 衷. DANSE - MUSIQUE - VIDEO en temps réel DOSSIER ARTISTIQUE COMPAGNIE MOBILIS IMMOBILIS. suru-performance.tumblr.com S U R U 折 衷 DANSE - MUSIQUE - VIDEO en temps réel DOSSIER ARTISTIQUE COMPAGNIE MOBILIS IMMOBILIS suru-performance.tumblr.com SOMMAIRE NOTE D INTENTION - I PRÉSENTATION DU PROJET - II ETAT DE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

«Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts»

«Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts» «Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts» Objectifs généraux : - favoriser les liens entre la connaissance et la sensibilité - développer le dialogue entre

Plus en détail

SÉQUENCE D APPRENTISSAGE OU ACTIVITÉ

SÉQUENCE D APPRENTISSAGE OU ACTIVITÉ FICHE PÉDAGOGIQUE CYCLE 3 N 143 Mai-Juin 2012 RUBRIQUE - Les genres musicaux DOMAINES D ACTIVITÉS - Éducation musicale et histoire des arts OBJECTIFS ET COMPÉTENCES Objectifs : En privilégiant le recours

Plus en détail

«Nous fouillerons les noirceurs des complaisances sociales, les peurs humaines, les désirs coupables, les amertumes ravalées.

«Nous fouillerons les noirceurs des complaisances sociales, les peurs humaines, les désirs coupables, les amertumes ravalées. 8 «Nous fouillerons les noirceurs des complaisances sociales, les peurs humaines, les désirs coupables, les amertumes ravalées.» Nous rendrons au quotidien sa singularité. Et puis nous n aurons pas peur

Plus en détail

KÖRPER OHNE STIMME OHNE KÖRPER

KÖRPER OHNE STIMME OHNE KÖRPER COMPAGNIE TERALUNA KÖRPER OHNE STIMME OHNE KÖRPER ESSAI CHOREGRAPHIQUE POUR UNE VOIX ET UNE INTERPRETE C R E A T I O N 2 0 1 3 FICHE SIGNALETIQUE Titre - Körper ohne Stimme ohne Körper (contraction de:

Plus en détail

Progression en éducation musicale au cycle 3

Progression en éducation musicale au cycle 3 Progression en éducation musicale au cycle 3 BO n 3 du 19 juin 2008 : «à la fin du cycle 3, l'élève est capable de: Interpréter de mémoire une chanson ; participer avec exactitude à un jeu rythmique ;

Plus en détail

Les contrats du spectacle : coproduction. Mardi 12 mai 2015-11h00 à 13h00 CND Pantin, 1 rue Victor Hugo, 93507 Pantin

Les contrats du spectacle : coproduction. Mardi 12 mai 2015-11h00 à 13h00 CND Pantin, 1 rue Victor Hugo, 93507 Pantin POINT DE REPERE Les Points de repère sont des ateliers réunissant une vingtaine de participants pour approfondir des questions d actualité ou des enjeux récurrents du secteur chorégraphique. Chaque atelier

Plus en détail

DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE

DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE ÉCOLE SECONDAIRE DE MIRABEL GUIDE DE CHOIX DE COURS 2015-2016 Quatrième secondaire CHOIX D OPTIONS DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE SÉQUENCE CULTURE, SOCIÉTÉ ET TECHNIQUE

Plus en détail

EMEA ATELIERS DECLOISONNES

EMEA ATELIERS DECLOISONNES EMEA ATELIERS DECLOISONNES L'EMEA propose cette année à plusieurs classes pilotes une nouvelle organisation pédagogique : l'atelier d'improvisation musicale les ateliers chansons et musiques actuelles

Plus en détail

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.com et Pony Production mise en scène : Stéphanie Marino Texte et Interprètation : Nicolas Devort Résumé Colin fait sa rentrée dans un nouveau collège. Pas

Plus en détail

100 suggestions d activités pour la Fête de la culture

100 suggestions d activités pour la Fête de la culture 100 suggestions d activités pour la Fête de la culture Voici quelques suggestions pour vous aider à planifier vos activités de la Fête de la culture. Ces exemples ont été tirés des quelque 7 000 activités

Plus en détail

À propos de Projections libérantes

À propos de Projections libérantes À propos de Projections libérantes Fondé en 2011, Projections libérantes est un organisme de production de concerts de musique d art. N étant attaché à aucun groupe d interprètes ni soumis à aucune programmation

Plus en détail

DOSSIER ARTISTIQUE -SOMMAIRE & LISTE DES OEUVRES-

DOSSIER ARTISTIQUE -SOMMAIRE & LISTE DES OEUVRES- ERIC MINH CUONG CASTAING SHONEN DOSSIER ARTISTIQUE -SOMMAIRE & LISTE DES OEUVRES- # Engagements esthétiques de la compagnie Shonen # School of moon - Création 2015/2016 # Phoenix - Création 2014/2015 Lien

Plus en détail

J'implore tous ceux qui m'aiment d'aimer ma solitude. Rainer Maria Rilke

J'implore tous ceux qui m'aiment d'aimer ma solitude. Rainer Maria Rilke HOME solo Une production de la compagnie Louise Vanneste et de Caravan Production Chorégraphie et danse : Louise Vanneste / Installation: Arnaud Gerniers / Eclairage : Arnaud Gerniers et Benjamin Van Thiel

Plus en détail

Art Vidéo Lecture d œuvres vidéo

Art Vidéo Lecture d œuvres vidéo Art Vidéo Lecture d œuvres vidéo Démarche Démarche globale Identifier et qualifier Les composants plastiques de la vidéo Les impressions et les sensations subjectives Coordonner les deux types d informations

Plus en détail

Projet «Danse Interactive»

Projet «Danse Interactive» Saison 2014-2015 Projet «Danse Interactive» En partenariat avec les associations Loisirs et Culture de Latresne, AGJA Caudéran et Choré Art Créon Et Le designer Pierre Florence Fiche de synthèse du projet

Plus en détail

RÉALISATION D ÉMISSION DE TÉLÉVISION. Activités

RÉALISATION D ÉMISSION DE TÉLÉVISION. Activités RÉALISATION D ÉMISSION DE TÉLÉVISION Activités 147 148 Étudier le projet de l émission 1.1.S informer et discuter du projet de l émission S informer auprès du producteur de ses intentions Faire préciser

Plus en détail

Rencontre avec un singe remarquable

Rencontre avec un singe remarquable Rencontre avec un singe remarquable Ce spectacle, inspiré du Kathakali, est une invitation au voyage, à la découverte d une culture aux multiples couleurs pour un récit plein de rêve et de magie Spectacle

Plus en détail

DUO. Un Dispositif d'accompagnement personnalisé et une Résidence pour la musique de film court

DUO. Un Dispositif d'accompagnement personnalisé et une Résidence pour la musique de film court DUO Un Dispositif d'accompagnement personnalisé et une Résidence pour la musique de film court En partenariat avec le CNC, la SACEM, et les écoles de Cinéma et de composition de musique de film. Depuis

Plus en détail

Concepteurs De jeux vidéo

Concepteurs De jeux vidéo Concepteurs De jeux vidéo Musique 2 e cycle du primaire Tâche à réaliser Objectifs Il s agit d une situation où les élèves auront à réaliser une séquence sonore à l aide d une tablette tactile (ipad) pour

Plus en détail

Féminin/Masculin vice versa Ateliers de création chorégraphique

Féminin/Masculin vice versa Ateliers de création chorégraphique Diffusion : Printemps des Femmes - MPT Panier/Joliette Mars 2008 - Marseille. Fête du Panier - Juin 2008 - Marseille. Rencontres de danse contemporaine en amateur Juillet 2008 - St Martin en Hères (38).

Plus en détail

Dossier de Presse «SPONTAKI» Concert dans l Univers.

Dossier de Presse «SPONTAKI» Concert dans l Univers. Dossier de Presse «SPONTAKI» Concert dans l Univers. Un spectacle musical d une grandeur incroyable Une originalité artistique qui transcende les frontières, il émane de cette musique une force particulière

Plus en détail

Courants et styles. des musiques électroacoustiques "

Courants et styles. des musiques électroacoustiques Histoire des musiques du XX e siècle Courants et styles des musiques électroacoustiques " Professeur : Marc Battier" Université de Paris-Sorbonne (Paris IV) Musique électroacoustique marc.battier@paris-sorbonne.fr

Plus en détail

En UEL uniquement. Jour/ horaire. Programme. Découverte du langage musical autour du piano. Musique à l école. Création sonore et radiophonique

En UEL uniquement. Jour/ horaire. Programme. Découverte du langage musical autour du piano. Musique à l école. Création sonore et radiophonique En UEL uniquement Découverte du langage musical autour du piano Musique à l école Création sonore et radiophonique Grand débutant Acquisition des notions de base de la musique autour d un piano. Ce cours

Plus en détail

Seul à sol Création 2005

Seul à sol Création 2005 Crédit photo : dl-studio.org Seul à sol Création 2005 PIECE CHOREGRAPHIQUE HIP HOP POUR UN DANSEUR DUREE : 30 MINUTES. TOUT PUBLIC Avec le soutien du Centre culturel Mosaïque de Collinée, de l addm22,

Plus en détail

KID BIRDS. Projet d action culturelle à partir d une œuvre de Merce Cunningham. Conçu et réalisé par Stéphane Sinner Professeur des écoles

KID BIRDS. Projet d action culturelle à partir d une œuvre de Merce Cunningham. Conçu et réalisé par Stéphane Sinner Professeur des écoles KID BIRDS Projet d action culturelle à partir d une œuvre de Merce Cunningham Conçu et réalisé par Stéphane Sinner Professeur des écoles En partenariat avec le Centre de Développement Chorégraphique Toulouse/Midi-Pyrénées

Plus en détail

Proposition de la Cie T Emoi Site internet : www.compagnie-temoi.com

Proposition de la Cie T Emoi Site internet : www.compagnie-temoi.com Projet Association Champs Libres : Journée consacrée au travail des femmes méditerranéennes dans l agriculture. Date d intervention : 13 Octobre 2013 sur la journée Lieu : Le pavillon M Proposition de

Plus en détail

Installation video arts plastiques création radiophonique interactivité

Installation video arts plastiques création radiophonique interactivité Installation video arts plastiques création radiophonique interactivité Portrait Artiste Plasticienne, née en 1986, elle vit et travaille à Toulouse. Elle est artiste membre de l association patch_work,

Plus en détail

! # % & ( ))))))))))))))))))))))))))))) +,!! #! #

! # % & ( ))))))))))))))))))))))))))))) +,!! #! # ,!! #! #! % & () + ! # % & ( ))))))))))))))))))))))))))))) +,!!#!#!!!. %&%& ( )! +, %. / 0 12 12 %& # ( &!(!& (! & (!(! ( ) +,!. + )(, & (!(! /0.!# 1! # %& # %& ( & ) # % #!#!!!! & & & /0.!# 1! # %& (

Plus en détail

Le petit monde de Solange

Le petit monde de Solange Le grand jeté! Présente... Le petit monde de Solange JP Maurin Spectacle jeune public / A partir de 3 ans La Compagnie Le grand jeté! est subventionnée par la Drac Bourgogne, la région Bourgogne, le Conseil

Plus en détail

09/10. Spectacles, expos, ateliers... Restaurant, détente, médiathèque

09/10. Spectacles, expos, ateliers... Restaurant, détente, médiathèque Saison 09/10 Spectacles, expos, ateliers... Restaurant, détente, médiathèque UNE ARCHITECTURE DE PROGRAMMEs Le CND entre, avec la saison 2009/2010, dans une nouvelle phase de son histoire. L actualité

Plus en détail

Document réalisé par Laëtitia Kadur d après le travail de l équipe enseignante d Exideuil De la TPS au CM2 Année scolaire 2013-2014 En juin 2014 avait lieu la projection du film d animation «Les trois

Plus en détail

MA PETITE SIRENE. GENRE : Conte musical

MA PETITE SIRENE. GENRE : Conte musical MA PETITE SIRENE GENRE : Conte musical L HISTOIRE L adaptation par trois camarades de voyage de l histoire de «La Petite Sirène», conte devenu incontournable, d après Hans Christian Andersen. Un spectacle

Plus en détail

Présentation du programme de danse Questions-réponses

Présentation du programme de danse Questions-réponses Présentation du programme de danse Questions-réponses Description du programme Le DEC préuniversitaire en Danse du Cégep de Rimouski offre une formation collégiale préparatoire à la poursuite d études

Plus en détail

M entends-tu? Qui me parle?

M entends-tu? Qui me parle? M entends-tu? Qui me parle? 3 :20 à 5 :56 M entends-tu? Qui me parle? A. La voix là : 4 :41 Procédé narratif consistant à faire commenter l'action d'un film par un narrateur, qui peut être ou non l'un

Plus en détail

Théâtre - Production théâtrale Description de cours

Théâtre - Production théâtrale Description de cours Théâtre - Production théâtrale Description de cours SESSION 1 (TRONC COMMUN) Histoire de l'architecture L objectif du cours est de cerner les principaux styles de l histoire de l architecture. Le contenu

Plus en détail

Spectacle jeune public A partir de 3 ans

Spectacle jeune public A partir de 3 ans Présente Spectacle jeune public A partir de 3 ans CREATION 2011 www.creaspectacle.com Présentation du spectacle MIAM, c est une invitation à l aventure gustative et à la bonne humeur. Sur la planète CUBE,

Plus en détail

Les écrits du numérique # 2

Les écrits du numérique # 2 Alphabetville Les écrits du numérique # 2 Alphabetville 41 rue Jobin 13003 Marseille 0495049623 alphabetville@orange.fr / www.orange.fr Les écrits du numérique #2 Création, écriture, édition numériques

Plus en détail

Cycle 2 GS à CE1 Dossier pédagogique 1 Préparer la séance + méthodologie de travail

Cycle 2 GS à CE1 Dossier pédagogique 1 Préparer la séance + méthodologie de travail Ernest et Célestine Benjamin Renner,Vincent Patar et Stéphane Aubier 2012 France, Belgique, Luxembourg, 76 minutes, dessin animé, couleur Cycle 2 GS à CE1 Dossier pédagogique 1 Préparer la séance + méthodologie

Plus en détail

Les. Spectacle Gratuit AOÛT 23H

Les. Spectacle Gratuit AOÛT 23H Nuits Titanic Les Spectacle 3 4 AOÛT 23H Quai Alexandre III - Cherbourg-Octeville 100 ans après 2012, l année Titanic Une année de commémorations 1912-2012 : l agglomération commémore les 100 ans de l

Plus en détail

2012/2013 - Résidence artistique prévue, Centre d Art Contemporain «Palais aux 7 Portes», Ile de La Réunion

2012/2013 - Résidence artistique prévue, Centre d Art Contemporain «Palais aux 7 Portes», Ile de La Réunion Contact : Valérie hasson-benillouche +33 6 09 66 76 76 - valerie@galeriecharlot.com Formation Caroline Deloffre Photographe 1998-97 Ecole des Gobelins - Paris Section photographie 1996 Maîtrise d histoire

Plus en détail

m u s i q u e s a c t u e l l e s Stages Résidences pédagogiques

m u s i q u e s a c t u e l l e s Stages Résidences pédagogiques 2012 m u s i q u e s a c t u e l l e s Stages Résidences pédagogiques Les résidences pédagogiques «à la carte» S adressant à des groupes comme à des artistes en solo, ces résidences-formations individualisées,

Plus en détail

STAGES ET SORTIES ÉTÉ

STAGES ET SORTIES ÉTÉ STAGES ET SORTIES ÉTÉ 2015 Madame, Monsieur, EDITO Toute l année, les centres d animation proposent une gamme large et diversifiée d activités sportives, culturelles ou de loisirs, fréquentées par plusieurs

Plus en détail

LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT

LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT EPS / DANSE ART / DANSE Elèves du lycée Bréquigny à Rennes, Avril 2014 1 Les deux options facultatives danse au BAC Ce livret a été

Plus en détail

ELLE PAS PRINCESSE, LUI PAS HÉROS

ELLE PAS PRINCESSE, LUI PAS HÉROS ELLE PAS PRINCESSE, LUI PAS HÉROS création janvier 2016 SAISON 2015 2016 texte Magali Mougel / mise en scène Johanny Bert Vee Speers THÉÂTRE POUR FILLES, GARÇONS, FEMMES ET HOMMES DÈS 7 ANS DURÉE 1 HEURE

Plus en détail

Des rencontres. Paris, le 6 décembre 2012

Des rencontres. Paris, le 6 décembre 2012 M me Marie Desplechin et le Comité de pilotage de la consultation pour un accès de tous les jeunes à l'art et à la culture Ministère de la Culture et de la Communication 182, rue Saint-Honoré 75033 Paris

Plus en détail

2013-2014 Enseignement du Jazz Vocal en Val d Oise

2013-2014 Enseignement du Jazz Vocal en Val d Oise 2013-2014 Enseignement du Jazz Vocal en Val d Oise L e J a z z, U n A r t d e V i v r e Amateur ou initié, Art&muses vous propose des ateliers de jazz vocal à Auvers-sur-Oise et Argenteuil, un cours d

Plus en détail

Métier : comédien. I - Contexte actuel du métier. Annexe de l'arrêté du 1er février 2008

Métier : comédien. I - Contexte actuel du métier. Annexe de l'arrêté du 1er février 2008 Annexe de l'arrêté du 1er février 2008 Relatif au diplôme national supérieur professionnel de comédien et fixant les conditions d'habilitation des établissements d'enseignement supérieur à délivrer ce

Plus en détail

Un spectacle de marionnette tout public à partir de 8 ans

Un spectacle de marionnette tout public à partir de 8 ans présentent Nous, les besogneux, les pionniers insomniaques, sommes sur le point d accomplir une œuvre monumentale, comme c est excitant!... (Victor Frankenstein) Un spectacle de marionnette tout public

Plus en détail

O ëme. Exposition Photo-Chorégraphique Jeune public LE PIED EN DEDANS CIE

O ëme. Exposition Photo-Chorégraphique Jeune public LE PIED EN DEDANS CIE P O ëme Exposition Photo-Chorégraphique Jeune public LE PIED EN DEDANS CIE P O ëme Intention «Ma volonté première pour la création de «Poème» est de dépasser les contours du spectacle vivant, de mêler

Plus en détail

le premier duo de danseurs sourds c h o r é g r a p h i e a v e c l a c o m p l i c i t é d e C é c i l e N i c o l e t N i c o l a s C h e u c l e

le premier duo de danseurs sourds c h o r é g r a p h i e a v e c l a c o m p l i c i t é d e C é c i l e N i c o l e t N i c o l a s C h e u c l e les ateliers desmaé présentent t r a c e s le premier duo de danseurs sourds c h o r é g r a p h i e Kilina Crémona a v e c l a c o m p l i c i t é d e C é c i l e N i c o l e t N i c o l a s C h e u c

Plus en détail

CONTRE-COURANTS # 2 NE PARLE PAS AUX INCONNUS

CONTRE-COURANTS # 2 NE PARLE PAS AUX INCONNUS CONTRE-COURANTS # 2 NE PARLE PAS AUX INCONNUS LE SAMEDI 25 AVRIL à 19H LE DIMANCHE 26 AVRIL à 15H +12H00 / Brunch conçu et animé par Pascal Didier avec les journalistes Caroline Gillet et Amélie Fontaine

Plus en détail

Fou de la pub. Cahier de l élève. ou pub de fou! Situation d apprentissage et d évaluation

Fou de la pub. Cahier de l élève. ou pub de fou! Situation d apprentissage et d évaluation 2 e cycle du secondaire OPTIONS Arts plastiques ou Arts plastiques et multimédia Fou de la pub ou pub de fou! Cahier de l élève Nom : SAÉ rédigée par Lyne Meloche pour le - 1 - Tâche 1 Je prends le temps

Plus en détail

Tarifs 2015-2016. Julie Liébon. Professeur de Chant SOMMAIRE. Cours Particuliers et Collectifs. Atelier Adultes. Ateliers Ados.

Tarifs 2015-2016. Julie Liébon. Professeur de Chant SOMMAIRE. Cours Particuliers et Collectifs. Atelier Adultes. Ateliers Ados. Tarifs 2015-2016 Julie Liébon Professeur de Chant SOMMAIRE Cours Particuliers et Collectifs Atelier Adultes Ateliers Ados Atelier Enfants CONDITIONS DES COURS CONTACT Chant Prénatal Forte de mes années

Plus en détail

laboratoire artistique transdisciplinaire

laboratoire artistique transdisciplinaire laboratoire artistique transdisciplinaire «Insula Prod, spécialiste du Mapping Vidéo et des immersions interactives» L ART D AUGMENTER LA RÉALITÉ Une expérience sensorielle unique De plus en plus présent

Plus en détail

Centre Ressources Création musicale contemporaine : "CIMNthèque" : page 2

Centre Ressources Création musicale contemporaine : CIMNthèque : page 2 Centre Ressources Création musicale contemporaine : "CIMNthèque" : page 2 Collection de l'association Heure Exquise! : page 3 Fonds autour de la chorégraphe Joanne Leighton, 1992- : page 5 Page 1 Centre

Plus en détail

Petite enfance et éveil musical

Petite enfance et éveil musical Petite enfance et éveil musical Objectifs : Donner aux professionnels de la petite enfance les moyens de mettre en place un éveil sonore et musical pour le tout petit dans leurs structures d accueil. MOYENS

Plus en détail

COMPAGNIE ALEXANDRA N POSSEE J AI VU TA SŒUR A LA PISCINE

COMPAGNIE ALEXANDRA N POSSEE J AI VU TA SŒUR A LA PISCINE COMPAGNIE ALEXANDRA N POSSEE J AI VU TA SŒUR A LA PISCINE CREATION 2015 1 LA COMPAGNIE La renommée française et internationale de la compagnie, le succès immense (près de 200 représentations programmées

Plus en détail

L AFFICHE : DES ENTRÉES MULTIPLES POUR L APPROCHE D UN SPECTACLE

L AFFICHE : DES ENTRÉES MULTIPLES POUR L APPROCHE D UN SPECTACLE Saison 2015-2016 2011-1012 L AFFICHE : DES ENTRÉES MULTIPLES POUR L APPROCHE D UN SPECTACLE Par Catherine Le Moullec, coordonnatrice académique théâtre OBJECTIFS ET ENJEUX Au théâtre, l affiche est un

Plus en détail

LE BRUIT DES COULEURS

LE BRUIT DES COULEURS La cie Les Voyageurs Immobiles présente: LE BRUIT DES COULEURS Spectacle pour les tout-petits à partir de 2 ans www.voyageurs-immobiles.com photos Jean Henry LE BRUIT DES COULEURS Spectacle visuel et sonore,

Plus en détail

SPECTACLES PETITE ENFANCE :

SPECTACLES PETITE ENFANCE : SPECTACLES PETITE ENFANCE : PHENOMENE DE MODE OU PROJET DE SOCIETE? Mémoire présenté pour l obtention du : DESS Management du Spectacle Vivant Promotion 2003-2004 Directeur de mémoire : René LAFITE Dominique

Plus en détail

Livret du jeune spectateur

Livret du jeune spectateur Page1 Livret du jeune spectateur NOM : PRENOM : CLASSE : ETABLISSEMENT : PROFESSEUR DATE DE L'OPERA / DU CONCERT : LIEU DE L'OPERA / DU CONCERT : Page2 AVANT D'ALLER AU CONCERT / A L'OPERA : SE PREPARER

Plus en détail

FETE DE D NSE DE BL NC U GR ND P L IS

FETE DE D NSE DE BL NC U GR ND P L IS L L FETE DE D NSE DE BL NC LI U GR ND P L IS 2 ème Edition Viens danser avec moi! 20-21-22 septembre 2013 www.lafetedeladanse.com La Fête de la danse de Blanca Li est une invitation au voyage dans le vaste

Plus en détail

Arnaud Grégoire graffiteur

Arnaud Grégoire graffiteur 1 Arnaud Grégoire graffiteur Ce cours est une introduction, par un artiste du milieu, à l histoire et aux techniques qui déc oulent des pratiques du graffiti et de l art de rue. L atelier est divisé en

Plus en détail

L écoute ritualisée au cycle 3

L écoute ritualisée au cycle 3 L écoute ritualisée au cycle 3 Documents d application des programmes La sensibilité, l imagination, la création Éducation artistique école élémentaire Ministère de la Jeunesse, de l Éducation nationale

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA RENCONTRE PROFESSIONNELLE «INTRODUCTION AUX OUTILS FONDAMENTAUX DE LECTURE ET D ANALYSE DES SCENARIOS» I PAGE 1

COMPTE-RENDU DE LA RENCONTRE PROFESSIONNELLE «INTRODUCTION AUX OUTILS FONDAMENTAUX DE LECTURE ET D ANALYSE DES SCENARIOS» I PAGE 1 I PAGE 1 LE CADRE Rencontre professionnelle organisée par Films en Bretagne, en partenariat avec Groupe Ouest et Clair Obscur. Dans le cadre du Festival Travelling 2015. Lundi 9 février 2015 I Rennes SEMINAIRE

Plus en détail

POLY-SONS FAIT SON SHOW

POLY-SONS FAIT SON SHOW POLY-SONS FAIT SON SHOW Deux versions pour ce spectacle : 3/6 ans et 6 ans et plus. Genre : musique, chansons, concert participatif. Avec Sabine Wronka, Philippe Cancel et Thomas Faye. Jauge : environ

Plus en détail

Chantez! Animés par Dominique Sylvain la chanteuse Joyshanti

Chantez! Animés par Dominique Sylvain la chanteuse Joyshanti Chantez! Cours de chant individuels et collectifs Chorale Gospel Jazz vocal et chants du monde Technique vocale et scénique Comédie musicale Thérapie par la voix et le chant Concerts et soirées privés

Plus en détail

Organisation et règlement du département des Musiques Actuelles en 2014

Organisation et règlement du département des Musiques Actuelles en 2014 Organisation et règlement du département des Musiques Actuelles en 2014 EQUIPE ET DISCIPLINES Guitare actuelle avec Aymeric Silvert et Benoit Pol : Cette discipline regroupe tous les styles de jeu de guitare

Plus en détail

:: http://www.luciemahe.com :: Graphisme

:: http://www.luciemahe.com :: Graphisme :: http://www.luciemahe.com :: Graphisme :::::::::::::::::::::::::::::::::::::: // Présentation // :::::::::::::::::::::::::::::::::::::: Née en 1984, je suis Graphiste - Photographe et un brin Illustratrice.

Plus en détail

Renaissance Nancy 2013

Renaissance Nancy 2013 Renaissance Nancy 2013 Règlement de l Appel à projet Création vidéo (diffusion sur le principe de mapping architectural) à l occasion des «Moments d invention» Place Charles III à Nancy du 24 mai 2013

Plus en détail

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique I Contexte du métier 1. Définition Les professeurs de musique diplômés d'état sont chargés

Plus en détail