RÉSULTATS DU SONDAGE BESOINS DE FORMATION : ASSURANCE DES ENTREPRISES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RÉSULTATS DU SONDAGE BESOINS DE FORMATION : ASSURANCE DES ENTREPRISES"

Transcription

1 RÉSULTATS DU SONDAGE BESOINS DE FORMATION : ASSURANCE DES ENTREPRISES

2 TABLE DES MATIÈRES PRÉSENTATION... 3 PROFIL DES RÉPONDANTS... 4 PROVENANCE DES FORMATIONS... 5 SATISFACTION À L ÉGARD DE LA FORMATION... 6 PRIORITÉS EN MATIÈRE DE BESOINS DE FORMATION... 7 DÉTAILS DES RÉPONSES OBTENUES EN CE QUI A TRAIT AUX PRIORITÉS DES BESOINS DE FORMATION... 8 NIVEAU ET EXPÉRIENCE DES EMPLOYÉS Chambre de l assurance de dommages 999, boul. de Maisonneuve Ouest, bureau 1200 Montréal (Québec) H3A 3L4 Tél. : ou Téléc. : chad.ca Février

3 PRÉSENTATION L analyse des besoins de formation, menée en 2011 par la Chambre de l assurance de dommages (ChAD), a soulevé un fait important : les formations actuelles ne répondent pas entièrement aux besoins en assurance des entreprises. En effet, les nombreuses spécialisations auraient pour effet de diluer la demande, freinant le développement des formations. Par ce sondage, la ChAD cherchait à identifier les sujets de formation qui intéressent un grand nombre de membres et de cabinets. Les résultats présentés dans les pages suivantes seront accessibles à tous, notamment aux fournisseurs de formation, pour leur permettre de concevoir des cours en se basant sur des besoins actuels et réels. Ce sondage a été conduit par le Service de la formation continue de la ChAD en novembre Un questionnaire papier a été envoyé aux 909 cabinets dont les employés œuvrent en assurance des entreprises. Il était adressé au responsable de la formation ou à un gestionnaire en assurance des entreprises. 3

4 PROFIL DES RÉPONDANTS Nombre de répondants* 293 *Chaque répondant représente un cabinet Nombre d employés pratiquant en assurance des entreprises 5 employés ou moins* 204 cabinets (69 %) De 6 à 10 employés 38 cabinets (13 %) De 11 à 20 employés 23 cabinets (8 %) De 21 à 50 employés 22 cabinets (8 %) 50 employés et plus 6 (2 %) *Les cabinets qui n ont pas inscrit leur nombre d employés ont été classés dans les 5 employés et moins Type de cabinet Régions Cabinet de courtage 235 (80 %) Assureur direct 16 (5%) Cabinet d expertise en règlement de sinistres 21 (7 %) Assureur à courtier 7 (2.4%) Grossiste 6 (2 %) Représentant autonome 6 (2 %) Toutes les régions 9 Bas St-Laurent 9 Saguenay Lac St-Jean 14 Québec 30 Mauricie 18 Estrie 30 Montréal 80 Outaouais 15 Abitibi-Témiscamingue 5 Côte-Nord 7 Nord-du-Québec 1 Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine 5 Chaudière-Appalaches 16 Laval 37 Lanaudière 29 Laurentides 34 Montérégie 63 Centre-du-Québec 23 Les utilisateurs pouvaient sélectionner plusieurs régions. 4

5 PROVENANCE DES FORMATIONS Conçues à l interne par le cabinet Cabinets qui conçoivent la totalité de leurs formations à l interne : 7 (3 %) Cabinets qui conçoivent plus de 50 % de leurs formations à l interne : 34 (12 %) Conçues par des organismes externes et dispensées dans les bureaux du cabinet Cabinets qui ont recours à des organismes externes pour dispenser des séances à leur bureau : 204 (70 %) Cabinets qui ont recours (à plus de 50%) à des organismes externes pour dispenser des séances à leur bureau : 153 (52 %) Conçues par des organismes externes et dispensées en séance publique Cabinets qui ont recours à des séances de formation publiques : 197 (67 %) Cabinets qui ont recours (à plus de 50 %) à des séances de formation publiques : 133 (45 %) 5

6 SATISFACTION À L ÉGARD DE LA FORMATION Dans quelle mesure les formations actuellement offertes sur le marché répondent à vos besoins en assurance des entreprises? Très bien 20 (7 %) Assez 146 (50 %) Peu 114 (39 %) Pas du tout 10 (4 %) Lorsque vous identifiez vos besoins de formation en assurance des entreprises, quelle situation correspond le mieux à votre situation? Je trouve toujours la formation qui correspond à mes besoins 58 (20 %) Je trouve une formation qui ne correspond qu en partie à mes besoins 129 (44 %) Je trouve difficilement une formation qui correspond à mes besoins 91 (31 %) Je ne trouve pas de formation qui correspond à mes besoins 12 (4 %) Pour votre cabinet, serait-il profitable que davantage de formation en assurance des entreprises soient offertes? Très profitable 125 (43 %) Assez profitable 145 (49 %) Peu profitable 16 (6 %) Pas du tout profitable 6 (2 %) Si de nouvelles formations touchant divers sujets en assurance des entreprises étaient offertes, quelles sont les probabilités pour que votre cabinet ait recours à ces formations? Très probable 152 (52 %) Assez probable 122 (42 %) Peu probable 14 (5 %) Pas du tout probable 4 (1 %) Est-ce que votre cabinet prévoit élargir la gamme de produits qu'il offre en assurance des entreprises dans les 5 prochaines années? Très probable 65 (22 %) Assez probable 99 (34 %) Peu probable 108 (37 %) Pas du tout probable 20 (7 %) 6

7 PRIORITÉS EN MATIÈRE DE BESOINS DE FORMATION Pour répondre au sondage, chaque cabinet s est vu demander d effectuer l exercice suivant : Si vous aviez à planifier les dix (10) prochaines formations liées à l assurance des entreprises qui seront dispensées aux employés de votre cabinet, quels sujets seraient ciblés? Par cet exercice, nous souhaitons connaître vos priorités en matière de formation. Les 25 sujets sélectionnés par le plus grand nombre de cabinets Sujets de formation Nombre de cabinets Pourcentage de cabinets Nombre d employés représentés Responsabilité civile générale % 1169 Syndicat de copropriétés % 982 Formule des garagistes (FPQ 4) % 774 Assurance chantier / risques d'installation % 1285 Responsabilité professionnelle % 1079 Responsabilité civile " Wrap-up " % 995 Multirisque des entreprises % 719 Administrateurs et dirigeants % 857 Entrepreneurs / sous-traitants % 720 Bris de machines % 694 Pertes indirectes (frais supplémentaires) % 774 Risques reliés aux technologies de l'information % 748 Cautionnement % 463 Responsabilité des fabricants % 743 Flotte de véhicules % 632 Cyber-risques / sabotage informatique % 784 Risques de pollution % 1069 Responsabilité de produits % 764 Risques manufacturiers / industriels / institutionnels % 863 Les classes de véhicules commerciaux % 713 Formule générale / avenants % 404 Fermes / agricole % 663 Gestion des risques % 610 Extensions de garantie / avenants % 556 Inspection de bâtiments % 489 7

8 DÉTAILS DES RÉPONSES OBTENUES EN CE QUI A TRAIT AUX PRIORITÉS DES BESOINS DE FORMATION Sujets de formation Nombre de cabinets Pourcentage de cabinets Automobile / commercial Formule générale / avenants % Formule des garagistes (FPQ 4) % Formule des non-propriétaires (FPQ 6) 12 4 % Formule des locateurs (FPQ 8) 3 1 % Déménageurs / transport % Loi sur les propriétaires exploitant de véhicules lourds % Les classes de véhicules commerciaux % Flotte de véhicules % Code de la sécurité routière (types de permis, contraventions, etc.) 13 4 % Risques de responsabilité Responsabilité civile générale % Responsabilité excédentaire % Responsabilité locative 25 9 % Responsabilité professionnelle % Responsabilité pour OBNL (Organismes à but non lucratif) % Administrateurs et dirigeants % Responsabilité civile «Wrap-up» % Responsabilité de produits % Responsabilité des fabricants % Risques de pollution % Risques reliés aux technologies de l information % Risques spéciaux 5 2 % Dommages directs et indirects Multirisque des entreprises % Bris de machines % Pertes indirectes (frais supplémentaires) % 3D (détournement, destruction, disparition) % Cyber-risques / sabotage informatique % Extensions de garantie / avenants % 8

9 DÉTAILS DES RÉPONSES OBTENUES EN CE QUI A TRAIT AUX PRIORITÉS DES BESOINS DE FORMATION (SUITE) Sujets de formation Nombre de cabinets Pourcentage de cabinets Champs d expertise Syndicat de copropriétés % Propriétaires immobiliers % Risques manufacturiers/industriels/institutionnels % Risques d entreposage % Entrepreneurs / sous-traitants % Assurance chantier / Risques d installation % Cautionnement % Réassurance 22 8 % Cargaison / maritime % Bateaux de pêche commerciale 5 2 % Détaillants de bateaux 8 3 % Aviation 15 5 % Résidences de personnes âgées % Technologies de l information % Entreprises pharmaceutiques 13 4 % Fermes / agricole % Tourisme / récréatif / sport 12 4 % Secteur des arts et de la culture 4 1 % Municipalités 15 5 % Assurance crédit 27 9 % Risques sous-standards / Spécifiez : 7 2 % Réclamations Évaluation des pertes corporelles 19 6 % Gestion des dossiers 24 8 % Prise de déclarations 20 7 % Indicateurs de fraudes potentielles 25 9 % Identification et protection d un recouvrement potentiel 11 4 % Subrogation 16 5 % Compréhension des rapports comptables (pour les pertes en bénéfices) % Technique de rédaction de rapports 9 3 % Autres compétences Négociation (adaptée à l assurance commerciale) % Gestion des risques % Inspection de bâtiments % Prévention des sinistres % Tenue de dossiers 23 8 % Analyse des états financiers % 9

10 NIVEAU ET EXPÉRIENCE DES EMPLOYÉS Selon les répondants, leurs employés œuvrant en assurance des entreprises ont besoin de formation de niveau : Niveau et définition Débutant Formation qui s adresse à des participants qui n ont presque aucune connaissance sur le sujet. Il s agit d une formation d introduction. Intermédiaire Formation qui s adresse à des participants qui ont déjà été exposés au sujet ou qui ont une certaine expérience de travail, mais qui ne peuvent pas traiter de cas complexes. Avancé Formation qui s adresse à des participants qui possèdent déjà une expérience de quelques années sur le sujet. Pourcentage 11 % 37 % 52 % Selon les répondants, le nombre d années d expérience en assurance des entreprises de leurs employés se situe : 1 à 2 ans d expérience en assurance des entreprises 10 % 3 à 5 ans d expérience en assurance des entreprises 14 % 5 à 10 ans d expérience en assurance des entreprises 21 % 11 à 20 ans d expérience en assurance des entreprises 24 % Plus de 20 ans d expérience en assurance des entreprises 30 % 10

11

SOMMAIRE : COMITÉ SPÉCIAL ASSURANCE DE LA COPROPRIÉTÉ

SOMMAIRE : COMITÉ SPÉCIAL ASSURANCE DE LA COPROPRIÉTÉ SOMMAIRE : COMITÉ SPÉCIAL ASSURANCE DE LA COPROPRIÉTÉ TABLE DES MATIÈRES Présentation...3 Méthodologie...3 Aperçu de certaines problématiques relevées...4 Conclusion...6 Chambre de l assurance de dommages

Plus en détail

PROFIL DES COMPÉTENCES AGENT EN ASSURANCE DE DOMMAGES COURTIER EN ASSURANCE DE DOMMAGES EXPERTS EN SINISTRE GESTIONNAIRE

PROFIL DES COMPÉTENCES AGENT EN ASSURANCE DE DOMMAGES COURTIER EN ASSURANCE DE DOMMAGES EXPERTS EN SINISTRE GESTIONNAIRE PROFIL DES COMPÉTENCES AGENT EN ASSURANCE DE DOMMAGES COURTIER EN ASSURANCE DE DOMMAGES EXPERTS EN SINISTRE GESTIONNAIRE Juillet 2010 ADMINISTRATION... 4 MANAGEMENT... 4 Initiation à l organisation...

Plus en détail

vos protecteurs MERCURE programme d assurance

vos protecteurs MERCURE programme d assurance MERCURE programme d assurance vos protecteurs Parce que nous croyons que le rôle de l assurance ne se limite pas au règlement des sinistres, nous avons développé le programme d assurance commerciale Mercure,

Plus en détail

Protecteur des spécialistes de l industrie automobile. qu il vous FAUT!

Protecteur des spécialistes de l industrie automobile. qu il vous FAUT! Protecteur des spécialistes de l industrie automobile PROGRAMME NOUS avons le D ASSURANCE qu il vous FAUT! MERCURE PROGRAMME D ASSURANCE COMMERCIALE MERCURE VOS PROTECTEURS Mercure, c est plus qu une simple

Plus en détail

Guide d utilisation de la signature officielle de la Société de l assurance automobile par les mandataires

Guide d utilisation de la signature officielle de la Société de l assurance automobile par les mandataires Guide d utilisation de la signature officielle de la Société de l assurance automobile par les mandataires La trousse d identification des mandataires La Société de l assurance automobile du Québec (SAAQ)

Plus en détail

Spécialisé. SYNONYME de sécurité

Spécialisé. SYNONYME de sécurité SYNONYME de sécurité Vous recherchez un hangar pouvant être doté d une porte principale très large, résistant aux combinaisons de charges tout en protégeant vos précieux investissements? Ne cherchez plus!

Plus en détail

PORTRAIT DÉTAILLÉ DE LA CLIENTÈLE DES COOPÉRATIVES ET ENTREPRISES DE L ÉCONOMIE SOCIALE

PORTRAIT DÉTAILLÉ DE LA CLIENTÈLE DES COOPÉRATIVES ET ENTREPRISES DE L ÉCONOMIE SOCIALE PORTRAIT DÉTAILLÉ DE LA CLIENTÈLE DES COOPÉRATIVES ET ENTREPRISES DE L ÉCONOMIE SOCIALE TABLE DES MATIÈRES PROFIL DES RÉPONDANTS AU SONDAGE... 2 Région administrative... 2 Répartition selon le type d organisme...

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER

SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER 2013 SOMMAIRE Depuis 1978,... le nombre de décès a chuté de 77,4 %. Il y a eu 399 décès sur les routes en 2013, soit 22 de moins qu en 2012, ce

Plus en détail

BILAN ROUTIER 2014. Société de l assurance automobile du Québec

BILAN ROUTIER 2014. Société de l assurance automobile du Québec BILAN ROUTIER 2014 Société de l assurance automobile du Québec SAAQ BILAN ROUTIER 2014 1 SOMMAIRE IL Y A EU 336 DÉCÈS SUR LES ROUTES EN 2014, SOIT 55 DE MOINS QU EN 2013, CE QUI REPRÉSENTE UNE DIMINUTION

Plus en détail

Le pharmacien : au service de la santé! Plus de 8 600 membres au Québec

Le pharmacien : au service de la santé! Plus de 8 600 membres au Québec Trousse média 205 Le pharmacien : au service de la santé! Plus de 8 600 membres au Québec Imprimé Revue L interaction p. 3 Offres d emploi Affichage sur le site Internet p. 5 Le pharmacien : au service

Plus en détail

Sondage sur la satisfaction des personnes ayant reçu une réponse du Commissaire aux services à la suite d une plainte transmise par courriel

Sondage sur la satisfaction des personnes ayant reçu une réponse du Commissaire aux services à la suite d une plainte transmise par courriel 2010 Sondage sur la satisfaction des personnes ayant reçu une réponse du Commissaire aux services à la suite d une plainte transmise par courriel Service des statistiques et des sondages Rédaction Collaboration

Plus en détail

Veuillez répondre à toutes les questions. Si une question ne s applique pas à votre situation, indiquer «S/O».

Veuillez répondre à toutes les questions. Si une question ne s applique pas à votre situation, indiquer «S/O». Proposition Assurance responsabilité professionnelle et Assurance de la responsabilité civile générale pour les membres de l Ordre des technologues professionnels du Québec Veuillez répondre à toutes les

Plus en détail

SOUSCRIPTEURS DE L EST

SOUSCRIPTEURS DE L EST PROPOSITION D ASSURANCE AUTOMOBILE F.P.Q. N o 1 FORMULE DES PROPRIÉTAIRES SOUSCRIPTEURS DE L EST 4405, boul. Lapinière, Brossard, QC J4Z 3T5 ASSUREUR : LA COMPAGNIE D ASSURANCE JEVCO COURTIER : Ref. N

Plus en détail

Assurance des sous-traitants et des fournisseurs en construction navale

Assurance des sous-traitants et des fournisseurs en construction navale Assurance des sous-traitants et des fournisseurs en construction navale Une protection personnalisée en appui à votre soumission Aviva * est l un des premiers assureurs à offrir une protection personnalisée

Plus en détail

Fonds d action québécois pour le développement durable (FAQDD) Mai 2007 CRE-GIM

Fonds d action québécois pour le développement durable (FAQDD) Mai 2007 CRE-GIM Fonds d action québécois pour le développement durable (FAQDD) Mai 2007 CRE-GIM Plan de présentation Mission du FAQDD Programmation III Programme Actions en développement durable Programme Partenariat

Plus en détail

La prévention à la ferme. La CSST : un assureur public. Ordre du jour. La CSST : un assureur public. La CSST en bref : un assureur public

La prévention à la ferme. La CSST : un assureur public. Ordre du jour. La CSST : un assureur public. La CSST en bref : un assureur public Ordre du jour La prévention à la ferme AGRI-VISION Journée Relève et établissement 22 janvier 2013 Luc Lefebvre, ing. inspecteur CSST La CSST en bref : un assureur public Les obligations légales en matière

Plus en détail

Josée Raymond Formation Inc.

Josée Raymond Formation Inc. Josée Raymond Formation Inc. 967 rue Beauchemin, St-Bruno, (Québec) J3V 5A4 Tél. : 450-441-2329 ou 1-866-441-2329 Courriel : joseeraymond@bellnet.ca Site Web : www.joseeraymondformation.com Printemps 2015

Plus en détail

Depuis 50 ans, nous vous assurons la meilleure couverture.

Depuis 50 ans, nous vous assurons la meilleure couverture. Depuis 50 ans, nous vous assurons la meilleure couverture. TABLE DES MATIÈRES NOTRE PHILOSOPHIE NOTRE MISSION NOTRE MÉTIER NOTRE EXPERTISE 02 03 04 05 CONSTRUCTION TRANSPORT ENTREPRISES DE SERVICES COMMERCE

Plus en détail

12- les assurances multirisques des entreprises

12- les assurances multirisques des entreprises 12- les assurances multirisques des entreprises A- l assurance multirisque des B- l assurance multirisque des détaillants C- les formulaires développés pour répondre à des besoins particuliers marius@cirdfa.com

Plus en détail

Josée Raymond Formation Inc.

Josée Raymond Formation Inc. Josée Raymond Formation Inc. 967 rue Beauchemin, St-Bruno, (Québec) J3V 5A4 Tél. : 450-441-2329 ou 1-866-441-2329 Courriel : joseeraymond@bellnet.ca Site Web : www.joseeraymondformation.com Hiver 2015

Plus en détail

Questionnaire Assurances Multirisques. Assurances des collectivités locales

Questionnaire Assurances Multirisques. Assurances des collectivités locales La meilleure couverture de vos risques, le pilotage et la prévention en plus Assurances Flotte automobile, Dommages aux biens, Responsabilité Civile et Protection juridique Questionnaire Assurances Multirisques

Plus en détail

EXPERTISE EN RÈGLEMENT DE SINISTRES

EXPERTISE EN RÈGLEMENT DE SINISTRES EXPERTISE EN RÈGLEMENT DE SINISTRES PARTAGE DES RÔLES ET RESPONSABILITÉS chad.c a (Août 2009) E EXPERTISE EN RÈGLEMENT DE SINISTRES : PARTAGE DES RÔLES ET RESPONSABILITÉS L'expert en sinistre est la personne

Plus en détail

Portrait statistique de la population de représentant en épargne collective au Québec

Portrait statistique de la population de représentant en épargne collective au Québec Portrait statistique de la population de représentant en épargne collective au Québec Par Alexandre Moïse 1 Marie Hélène Noiseux 2 1-Alexandre Moïse, B.Gest., M.Sc.A., Chercheur à l'université du Québec

Plus en détail

Les groupes de médecine familiale (GMF) Sondage Omniweb. Dossier 70902-019 21 septembre 2012

Les groupes de médecine familiale (GMF) Sondage Omniweb. Dossier 70902-019 21 septembre 2012 Les groupes de médecine familiale (GMF) Sondage Omniweb Dossier 70902-019 21 septembre 2012 La méthodologie 6 Le profil des répondants 9 L analyse détaillée des résultats 10 Conclusions stratégiques

Plus en détail

G R O U P E COURTAGE D ASSURANCE

G R O U P E COURTAGE D ASSURANCE COURTAGE D ASSURANCE G R O U P E Le groupe GSA GSA, c est l expérience d un groupe au service de votre assurance : Le groupe GSA, crée en 1988, s adresse à une clientèle exigeante et prestigieuse composée

Plus en détail

NOTE DE COUVERTURE. Fédération de soccer du Québec

NOTE DE COUVERTURE. Fédération de soccer du Québec NOTE DE COUVERTURE Fédération de soccer du Québec Préparée par : Sébastien Valiquette Courtier en assurance de dommages UNIVESTA Cabinet en assurance de dommages et en services financiers Date : 11 mars

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LES ACTIVITÉS DE TRANSFORMATION DANS LES RÉGIONS RESSOURCES

CRÉDIT D IMPÔT POUR LES ACTIVITÉS DE TRANSFORMATION DANS LES RÉGIONS RESSOURCES CRÉDIT D IMPÔT POUR LES ACTIVITÉS DE TRANSFORMATION DANS LES RÉGIONS RESSOURCES Le crédit d impôt pour les activités de transformation est prolongé jusqu au 31 décembre pour les régions ressources éloignées

Plus en détail

La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 2014

La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 2014 PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES Québec, 16 janvier 214 La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 214 Hélène Bégin Économiste principale 11 18 16 14 12 Québec La province

Plus en détail

C131 : Le courtier et l agent d assurance : compétences avancées Addenda de janvier 2006

C131 : Le courtier et l agent d assurance : compétences avancées Addenda de janvier 2006 C131 : Le courtier et l agent d assurance : compétences avancées (À intégrer à l édition 2004 de ce manuel.) Remarque : Le présent addenda vise à fournir une explication plus claire et plus précise de

Plus en détail

Croissance des entreprises et des régions

Croissance des entreprises et des régions Programme Croissance des entreprises et des régions pour les régions du Québec for Quebec Regions L Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec a pour mission d appuyer les

Plus en détail

FORMULAIRE DE RÉCLAMATION - ENTREPRISES

FORMULAIRE DE RÉCLAMATION - ENTREPRISES FORMULAIRE DE RÉCLAMATION - ENTREPRISES PROGRAMME GÉNÉRAL D AIDE FINANCIÈRE LORS DE SINISTRES RÉELS OU IMMINENTS DATE DU SINISTRE : À expédier au plus tard trois mois suivant la date de publication à la

Plus en détail

Carburant diesel PRIX MOYEN AFFICHÉ

Carburant diesel PRIX MOYEN AFFICHÉ 2014 Prix moyen affiché - hebdomadaire janvier à mars page 2 avril à juin page 3 juillet à septembre page 4 octobre à décembre page 5 Prix moyen affiché - mensuel janvier à décembre page 6 Moyenne cumulative

Plus en détail

Programme d Expertise

Programme d Expertise Programme d Expertise Offre de formation aux courtiers Août à décembre Besoin de renseignements? 2015 Communiquez avec l équipe Formation et développement 1 855 646-8228, poste 87952 EMPLACEMENT DES LOCAUX

Plus en détail

SONDAGE AUPRÈS DES PERSONNES DIPLÔMÉES DU 1 er CYCLE DE LA FACULTÉ D ADMINISTRATION

SONDAGE AUPRÈS DES PERSONNES DIPLÔMÉES DU 1 er CYCLE DE LA FACULTÉ D ADMINISTRATION SONDAGE AUPRÈS DES PERSONNES DIPLÔMÉES DU 1 er CYCLE DE LA FACULTÉ D ADMINISTRATION Objectif de l étude : Mesurer le taux de placement à court terme des nouveaux diplômés en administration et en économique

Plus en détail

Q1 Quel est votre sexe?

Q1 Quel est votre sexe? Q1 Quel est votre sexe? Répondues : 458 Ignorées : 0 Homme Femme Homme Femme 18,56% 85 81,44% 373 Total 458 1 / 11 Q2 Quel est votre âge? Répondues : 458 Ignorées : 0 18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54

Plus en détail

Le régime d examen des plaintes en santé et services sociaux

Le régime d examen des plaintes en santé et services sociaux Le régime d examen des plaintes en santé et services sociaux Office des personnes handicapées du Québec Un peu d histoire Dans les années 70, la plupart des personnes handicapées vivaient en institution.

Plus en détail

Le trio, un outil de gestion indispensable!

Le trio, un outil de gestion indispensable! Le trio, un outil de gestion indispensable! Relevé à la moyenne et à la grande entreprise Parce que le Québec a besoin de tous ses travailleurs www.csst.qc.ca Le trio comporte : Le Relevé des prestations

Plus en détail

Technologues et techniciens en génie électronique et électrique (CNP 2241)

Technologues et techniciens en génie électronique et électrique (CNP 2241) Technologues et techniciens en génie électronique et électrique (CNP 2241) Description de la profession Les technologues et les techniciens en génie électronique et électrique sont regroupés sous le code

Plus en détail

Essence ordinaire PRIX MOYEN AFFICHÉ

Essence ordinaire PRIX MOYEN AFFICHÉ PRIX MOYEN AFFICHÉ 2014 Prix moyen affiché - hebdomadaire janvier à mars page 2 avril à juin page 3 juillet à septembre page 4 octobre à décembre page 5 Prix moyen affiché - mensuel janvier à décembre

Plus en détail

SECTEUR MANUFACTURIER, VOUS POURRIEZ TIRER AVANTAGE DE RÉCENTES ANNONCES DOCUMENT INFORMATIF

SECTEUR MANUFACTURIER, VOUS POURRIEZ TIRER AVANTAGE DE RÉCENTES ANNONCES DOCUMENT INFORMATIF SECTEUR MANUFACTURIER, VOUS POURRIEZ TIRER AVANTAGE DE RÉCENTES ANNONCES DOCUMENT INFORMATIF Pour De Tous Service de fiscalité Marcel Bergeron, CPA auditeur, CA Date Le 1 er décembre 2013 SECTEUR MANUFACTURIER,

Plus en détail

Table des matières. Page

Table des matières. Page Enquête salariale Table des matières Contexte et objectifs.... 2 Méthodologie. 3 Sommaire exécutif...... 4 Résultats détaillés... 10 Rémunération globale selon la fonction occupée 11 Rémunération globale

Plus en détail

Atelier E-1: «MYTHES ET RÉALITÉS»

Atelier E-1: «MYTHES ET RÉALITÉS» Atelier E-1: Assurances construction «MYTHES ET RÉALITÉS» 8 novembre 2013 Assurances construction «Mythes et réalités» Animatrice Suzie Drouin Aon Risk Solutions L assurance s applique OÙ? QUAND? À QUI?

Plus en détail

La saisonnalité de l emploi au. Normand Roy Directeur Analyse et information sur le marché du travail (DAIMT) Janvier 2011

La saisonnalité de l emploi au. Normand Roy Directeur Analyse et information sur le marché du travail (DAIMT) Janvier 2011 La saisonnalité de l emploi au Québec Normand Roy Directeur Analyse et information sur le marché du travail (DAIMT) Janvier 2011 Plan de la présentation: Définition Mesure, causes et conséquences Certaines

Plus en détail

UN SERVICE À VOTRE IMAGE

UN SERVICE À VOTRE IMAGE UN SERVICE À VOTRE IMAGE Un service Un service de de Mutuelles qui qui inspire inspire la fierté! la fierté! Depuis 2012, Depuis l AQEI 2012, offre l AQEI un offre outil un sur outil mesure à mesure ses

Plus en détail

Profil d'entreprise. 1100, boul. Crémazie Est Bureau 400 Montréal (Québec) H2P 2X2 Téléphone : (514) 722-0024. juin 06

Profil d'entreprise. 1100, boul. Crémazie Est Bureau 400 Montréal (Québec) H2P 2X2 Téléphone : (514) 722-0024. juin 06 Profil d'entreprise 1100, boul. Crémazie Est Bureau 400 Montréal (Québec) H2P 2X2 Téléphone : (514) 722-0024 juin 06 Table des matières GROUPE ULTIMA INC.... 3 MISSION... 3 AVANTAGES DISTINCTIFS... 3 Le

Plus en détail

Des milliers d emplois à l horizon

Des milliers d emplois à l horizon Des milliers d emplois à l horizon Journée annuelle d admission en formation professionnelle - 17 novembre 2010 Présentation o CSMO-Auto en quelques mots o Portrait de l industrie des services automobiles

Plus en détail

b) La liste de vos anciens noms pour les 5 dernières années (avec explications) Si non applicable, veuillez cocher

b) La liste de vos anciens noms pour les 5 dernières années (avec explications) Si non applicable, veuillez cocher PROPOSITION D ASSURANCE RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE POUR LES CABINETS, LES REPRÉSENTANTS AUTONOMES, LES REPRÉSENTANTS AGISSANT POUR LE COMPTE D UN CABINET SANS Y ÊTRE EMPLOYÉS ET LES SOCIÉTÉS AUTONOMES

Plus en détail

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.)

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) N o 5 Formulaire d assurance complémentaire pour les dommages occasionnés au véhicule assuré (assurance de remplacement) F.P.Q. N o 5 1 er

Plus en détail

Commission d orientation Cyclisme pour tous

Commission d orientation Cyclisme pour tous Commission d orientation Cyclisme pour tous Profil des membres en Cyclisme pour tous Profil des membres en Cyclisme pour tous Services offerts aux membres Quelques données à propos des membres Résultats

Plus en détail

Électriciens industriels (CNP 7242)

Électriciens industriels (CNP 7242) Électriciens industriels (CNP 7242) Description de la profession Les électriciens industriels sont regroupés sous le code 7242 de la Classification nationale des professions (CNP). Cette profession correspond

Plus en détail

OBJET : Consultation relative à la distribution de produits d assurances par les concessionnaires et marchands d automobiles.

OBJET : Consultation relative à la distribution de produits d assurances par les concessionnaires et marchands d automobiles. Montréal, le 5 octobre 2006 Autorité des marchés financiers A/S : Me Anne-Marie Beaudoin 800, Square Victoria C.P. 246, 22 e étage, Tour de la Bourse Montréal (Québec) H4Z 1G3 OBJET : Consultation relative

Plus en détail

1. INDEMNITÉ POUR RISQUE DE ZONE DANS LE FOIN

1. INDEMNITÉ POUR RISQUE DE ZONE DANS LE FOIN Page 1 1. INDEMNITÉ POUR RISQUE DE ZONE DANS LE FOIN 1.1. Principe général L indemnité versée à un client correspond à la valeur assurable à son certificat multipliée par sa perte nette calculée (perte

Plus en détail

Taux de participation au Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS)

Taux de participation au Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) Taux de participation au Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) Introduction Le Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) offre, à tous les deux ans, une mammographie

Plus en détail

Devenir partenaire du Lloyd s

Devenir partenaire du Lloyd s Devenir partenaire du Lloyd s Gloria Rolland, Responsable du développement et des relations de marché, Lloyd s France Au coeur du Lloyd s: rencontre avec le marché - Paris, le 28 mai 2015 Lloyd s 1 Introduction

Plus en détail

COMMISSION D ACCÈS À L INFORMATION

COMMISSION D ACCÈS À L INFORMATION Siège Bureau de Montréal Bureau 1.10 Bureau 18.200 575, rue Saint-Amable 500, boulevard René-Lévesque Ouest Québec (Québec) G1R 2G4 Montréal (Québec) H2Z 1W7 Tél. : (418) 528-7741 Tél. : (514) 873-4196

Plus en détail

COURTIERS D ASSURANCES MARITIMES & TRANSPORTS RISQUES D ENTREPRISES. www.degonde.com

COURTIERS D ASSURANCES MARITIMES & TRANSPORTS RISQUES D ENTREPRISES. www.degonde.com COURTIERS D ASSURANCES MARITIMES & TRANSPORTS RISQUES D ENTREPRISES Police d assurance datant de 1772 Le nom de DEGONDE est associé à l'assurance Maritime et Transports depuis quatre générations, à Bordeaux

Plus en détail

RÉGIONS ADMINISTRATIVES

RÉGIONS ADMINISTRATIVES RÉGIONS ADMINISTRATIVES 01 Bas-Saint-Laurent 02 Saguenay Lac-Saint-Jean 03 Capitale-Nationale 04 Mauricie 05 Estrie 06 Montréal 07 Outaouais 08 Abitibi-Témiscamingue 09 Côte-Nord 10 Nord-du-Québec 11 Gaspésie

Plus en détail

ÉVALUATION DE LA PERFORMANCE TOURISTIQUE. 1 er mai au 1 er septembre 2014 Nombre de répondants : 148

ÉVALUATION DE LA PERFORMANCE TOURISTIQUE. 1 er mai au 1 er septembre 2014 Nombre de répondants : 148 ÉVALUATION DE LA PERFORMANCE TOURISTIQUE 1 er mai au 1 er septembre 2014 Nombre de répondants : 148 Septembre 2014 Monsieur, madame, En septembre de chaque année, Tourisme Chaudière-Appalaches sollicite

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D ASSURANCE SCIENCES DE LA VIE

QUESTIONNAIRE D ASSURANCE SCIENCES DE LA VIE Bureau de Montréal : 625, av. du Président-Kennedy Suite 903 Montréal, QC H3A 1K2 T: 514-845-7861 ou 1-855-845-7861 F : 514-844-7862 www.assurancesum.ca Bureau de Toronto : 18 King St. E. Suite 903 Toronto,

Plus en détail

URBANA MOBILIER URBAIN

URBANA MOBILIER URBAIN FRANCHISES URBANA 1361, boul. Frontenac Ouest, Thetford Mines (Québec) G6G 6K8 T 418 335-7272 F 418 338-1124 info@urbana.ca www.urbana.ca CHOISIR URBANA Grâce à son nouveau concept de franchise, URBANA

Plus en détail

Programme d assurance pour les OSBL des municipalités membres de l Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick Il est important pour les organismes sans but lucratif de détenir des garanties

Plus en détail

DÉCLARATION D INTENTION

DÉCLARATION D INTENTION Association pour le Développement de la Recherche et de l Innovation du Québec Réseau Conseil en Technologie et en Innovation TROUSSE DU CONSEILLER PRIVÉ (version à jour au 19 janvier 2015) DÉCLARATION

Plus en détail

RÉGIONS ADMINISTRATIVES

RÉGIONS ADMINISTRATIVES RÉGIONS ADMINISTRATIVES 01 Bas-Saint-Laurent 02 Saguenay Lac-Saint-Jean 03 Capitale-Nationale 04 Mauricie 05 Estrie 06 Montréal 07 Outaouais 08 Abitibi-Témiscamingue 09 Côte-Nord 10 Nord-du-Québec 11 Gaspésie

Plus en détail

ORDRE DES CONSEILLERS EN RESSOURCES HUMAINES AGRÉÉS. de la vie aux idées ENQUÊTE AUPRÈS DES TRAVAILLEURS QUÉBÉCOIS AVRIL 2014

ORDRE DES CONSEILLERS EN RESSOURCES HUMAINES AGRÉÉS. de la vie aux idées ENQUÊTE AUPRÈS DES TRAVAILLEURS QUÉBÉCOIS AVRIL 2014 ORDRE DES CONSEILLERS EN RESSOURCES HUMAINES AGRÉÉS ENQUÊTE AUPRÈS DES TRAVAILLEURS QUÉBÉCOIS AVRIL 2014 de la vie aux idées TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE ET OBJECTIFS 3 À QUI A-T-ON PARLÉ? 5 MÉTHODOLOGIE

Plus en détail

Guide de participation aux 14 es Olympiades québécoises des métiers et des technologies (4 au 7 mai 2016)

Guide de participation aux 14 es Olympiades québécoises des métiers et des technologies (4 au 7 mai 2016) Guide de participation aux 14 es Olympiades québécoises des métiers et des technologies (4 au 7 mai 2016) à l intention des centres de formation professionnelle Document révisé le 19 mars 2015 Introduction

Plus en détail

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LES AIDES VISUELLES QUI VOUS SONT PRÊTÉES

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LES AIDES VISUELLES QUI VOUS SONT PRÊTÉES CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LES AIDES VISUELLES QUI VOUS SONT PRÊTÉES Octobre 2015 Avec ce guide, la Régie de l assurance maladie du Québec tient à vous informer de vos obligations quant à l utilisation

Plus en détail

BILAN 2001 DES TAXIS, DES AUTOBUS ET DES CAMIONS ET TRACTEURS ROUTIERS

BILAN 2001 DES TAXIS, DES AUTOBUS ET DES CAMIONS ET TRACTEURS ROUTIERS DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2001 DES TAXIS, DES AUTOBUS ET DES CAMIONS ET TRACTEURS ROUTIERS C-4052 DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2001 DES TAXIS, DES AUTOBUS ET DES CAMIONS ET TRACTEURS ROUTIERS Service des

Plus en détail

Proposition Technologie de l information pour l Association québécoise des technologies (AQT)

Proposition Technologie de l information pour l Association québécoise des technologies (AQT) Proposition Technologie de l information pour l Association québécoise des technologies (AQT) Ceci est une proposition pour une assurance contre les erreurs et omissions. Veuillez indiquer si vous demandez

Plus en détail

Assembleurs et monteurs dans la fabrication de transformateurs et de moteurs électriques industriels (CNP 9525)

Assembleurs et monteurs dans la fabrication de transformateurs et de moteurs électriques industriels (CNP 9525) Assembleurs et monteurs dans la fabrication de transformateurs et de moteurs électriques industriels (CNP 9525) Description de la profession Les assembleurs et les monteurs dans la fabrication de transformateurs

Plus en détail

ACE LEADER S VALUE ÉTUDE DE CAS IMMOBILIER À QUI S ADRESSE CE PRODUIT? INCENDIE? EXPLOSION? ÉVÉNEMENT NATUREL POURQUOI CHOISIR ACE LEADER S VALUE?

ACE LEADER S VALUE ÉTUDE DE CAS IMMOBILIER À QUI S ADRESSE CE PRODUIT? INCENDIE? EXPLOSION? ÉVÉNEMENT NATUREL POURQUOI CHOISIR ACE LEADER S VALUE? ÉTUDE DE CAS P hilippe est asset manager, pour le compte d une société de gestion d actifs immobiliers. Afin de protéger les actifs dont il a la charge, il a souscrit un contrat ACE Leader s Value, comprenant

Plus en détail

ALD AUTOMOTIVE LES ESSENTIELS ASSURANCE TRANQUILLITÉ ET SIMPLICITÉ

ALD AUTOMOTIVE LES ESSENTIELS ASSURANCE TRANQUILLITÉ ET SIMPLICITÉ ALD AUTOMOTIVE LES ESSENTIELS ASSURANCE TRANQUILLITÉ ET SIMPLICITÉ ASSURANCE ALD AUTOMOTIVE, L ASSURANCE SIMPLIFIÉE POURQUOI CHOISIR ALD AUTOMOTIVE? Six véhicules sur dix auront statistiquement dans l

Plus en détail

Endettement, insolvabilité et prêts hypothécaires en souffrance : la situation québécoise

Endettement, insolvabilité et prêts hypothécaires en souffrance : la situation québécoise Endettement, insolvabilité et prêts hypothécaires en souffrance : la situation québécoise Le maintien de très faibles taux d intérêt depuis la dernière récession incite les ménages canadiens à s endetter

Plus en détail

Étude sur les dépenses des étudiants universitaires

Étude sur les dépenses des étudiants universitaires Rapport final Étude sur les dépenses des étudiants universitaires Projet 13574-010 Décembre 2010 507, place d Armes, bureau 700 Montréal (Québec) H2Y 2W8 Téléphone : 514-982-2464 Télécopieur : 514-987-1960

Plus en détail

ASSURANCE DE LA RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE

ASSURANCE DE LA RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE ASSURANCE DE LA RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE Au fur et à mesure que le Canada passe à une économie tertiaire, les travailleurs du savoir prospèrent. Aidés par la technologie et exploitant leur

Plus en détail

Proposition Assurance contre les erreurs et omissions des représentants, cabinets en assurance et des experts en sinistres

Proposition Assurance contre les erreurs et omissions des représentants, cabinets en assurance et des experts en sinistres Proposition Assurance contre les erreurs et omissions des représentants, cabinets en assurance et des experts en sinistres Groupe ENCON inc. 500-1400, Blair Place Ottawa (Ontario) K1J 9B8 Téléphone 613-786-2000

Plus en détail

Valider son idée d affaires

Valider son idée d affaires Valider son idée d affaires Avez-vous ce qu il faut pour être entrepreneur? Votre projet tient-il la route? Atelier de réflexion pour le démarrage d une entreprise offert par: Information CLD de Lotbinière

Plus en détail

Mobiliser la communauté pour prévenir l abandon scolaire : l exemple du Saguenay Lac-Saint-Jean

Mobiliser la communauté pour prévenir l abandon scolaire : l exemple du Saguenay Lac-Saint-Jean Rencontre régionale de mobilisation, Comité mauricien sur la persévérance et la réussite scolaires, Cap-de-la-Madeleine, 11 novembre 2009 Mobiliser la communauté pour prévenir l abandon scolaire : l exemple

Plus en détail

Parlons assurance 2015. Travailleurs. La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST)

Parlons assurance 2015. Travailleurs. La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) Voici les étapes à retenir en ce qui concerne la prime d assurance : Octobre 2014 La CSST informe l employeur de la classification de ses activités. Elle lui transmet sa Décision de classification, dans

Plus en détail

Assurance des syndicats de copropriétés Liste de documents pour les courtiers et les agents en assurance de dommages

Assurance des syndicats de copropriétés Liste de documents pour les courtiers et les agents en assurance de dommages AGENTS ET COURTIERS EN ASSURANCE Assurance des syndicats de copropriétés Liste de documents pour les courtiers et les agents en assurance de dommages Lors de la souscription initiale et lors des renouvellements

Plus en détail

Quelques données statistiques sur la clientèle adulte au Cégep@distance

Quelques données statistiques sur la clientèle adulte au Cégep@distance Quelques données statistiques sur la clientèle adulte au Cégep@distance Cégep@distance Septembre 2006 Recherche et rédaction : Lyne Forcier, Diane Laberge Table des matières Introduction... 5 La méthodologie...

Plus en détail

Avantages de l assurance titres pour les locataires commerciaux. Conférence sur la location immobilière de Montréal Mai 2014

Avantages de l assurance titres pour les locataires commerciaux. Conférence sur la location immobilière de Montréal Mai 2014 Avantages de l assurance titres pour les locataires commerciaux Conférence sur la location immobilière de Montréal Mai 2014 Contenu de la présentation Composantes essentielles o Caractéristiques fondamentales

Plus en détail

PRÉSENTATION. Bernard Bousseau,MBA Directeur Développement des affaires courtier assurance ligne entreprise/particulier

PRÉSENTATION. Bernard Bousseau,MBA Directeur Développement des affaires courtier assurance ligne entreprise/particulier PRÉSENTATION Bernard Bousseau,MBA Directeur Développement des affaires courtier assurance ligne entreprise/particulier 4001 Crémazie Est MONTRÉAL, QC H1Z 2L2 Tél : 514-722-3501 Fax : 514-722-4122 Site

Plus en détail

guide du relevé 31 RENSEIGNEMENTS SUR L OCCUPATION D UN LOGEMENT www.revenuquebec.ca

guide du relevé 31 RENSEIGNEMENTS SUR L OCCUPATION D UN LOGEMENT www.revenuquebec.ca guide du relevé 31 RENSEIGNEMENTS SUR L OCCUPATION D UN LOGEMENT www.revenuquebec.ca En produisant le relevé 31, vous fournissez à un locataire ou à un sous-locataire certains renseignements dont il a

Plus en détail

ÉTUDE SUR LA NAVIGATION DE PLAISANCE AU QUÉBEC

ÉTUDE SUR LA NAVIGATION DE PLAISANCE AU QUÉBEC ÉTUDE SUR LA NAVIGATION DE PLAISANCE AU QUÉBEC Direction des politiques et de l'économique Pêches et Océans Canada, région r du Mars 2004 Plan de la présentation 1. Au 2. Région de Montréal : 2.1 Montréal

Plus en détail

RISK est notre affaire. www.riskexperts.at

RISK est notre affaire. www.riskexperts.at RISK est notre affaire 1 La sécurité est un besoin de base La sécurité ne peut pas être considérée comme un prerequis isolé. Par contre la compréhension des risques potentiels constitue la base pour assurer

Plus en détail

TRANSMISSION ÉLECTRONIQUE DES DONNÉES DES TABLEAUX D ANALYSE DES SINISTRES ET INDICES DE PERTE

TRANSMISSION ÉLECTRONIQUE DES DONNÉES DES TABLEAUX D ANALYSE DES SINISTRES ET INDICES DE PERTE GUIDE D INSTRUCTIONS TRANSMISSION ÉLECTRONIQUE DES DONNÉES DES TABLEAUX D ANALYSE DES SINISTRES ET INDICES DE PERTE Septembre 2013 TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION... 2 2. TYPES DE DONNÉES... 2 3. PRÉSENTATION

Plus en détail

QUESTIONNAIRE RC PROFESSIONNELLE DES INTERMÉDIAIRES D ASSURANCE

QUESTIONNAIRE RC PROFESSIONNELLE DES INTERMÉDIAIRES D ASSURANCE Le proposant 1. Nom de l assuré : 2. Adresse : Code postal : Ville : 3. Date de création : 4. La société a-t-elle changé de nom ou de région au cours des 6 dernières années? Oui Non Si oui, merci de préciser

Plus en détail

Demande d information sur l état de conformité et demande d attestation de conformité. généraux. www.csst.qc.ca

Demande d information sur l état de conformité et demande d attestation de conformité. généraux. www.csst.qc.ca Demande d information sur l état de conformité et demande d attestation de conformité Renseignements généraux www.csst.qc.ca De nvelles dispositions Le 1 er janvier 2011, de nvelles dispositions concernant

Plus en détail

Gestion Réclamations

Gestion Réclamations Présentation de notre ENTREPRISE Gestion Réclamations Des GRAVEL DAVID ROULEAU & ASS. INC Cabinet d expertise en règlement de sinistres 4030 St-Ambroise, bureau 323, Montréal, Qc H4C 2C7 Tél : 514.846.6667

Plus en détail

Sommaire détaillé de «Mieux Gérer votre auto-école (2 ème édition»

Sommaire détaillé de «Mieux Gérer votre auto-école (2 ème édition» Sommaire détaillé de «Mieux Gérer votre auto-école (2 ème édition» Comment je suis tombé dans le petit monde des auto-écoles?... 8 Introduction... 9 Devenir son propre patron... 10 Les questions à se poser

Plus en détail

SERVICES PME-F Affaires

SERVICES PME-F Affaires Abordage et autres tragédies maritimes X X Accès à l information X X X X X Accident de travail X X X Achat et vente d entreprises X X X X X X X Achat et vente de navires X X Acquisition X X X X X X X X

Plus en détail

Programme d assurance pour les OBNL des municipalités membres de l Union des municipalités du Québec Il est important pour les organismes à but non lucratif de détenir des garanties d assurance visant

Plus en détail

Table des matières. L assurance de la copropriété... 23. Avant-propos... 15 Remerciements... 17 Introduction... 19. chapitre I

Table des matières. L assurance de la copropriété... 23. Avant-propos... 15 Remerciements... 17 Introduction... 19. chapitre I Table des matières Avant-propos............................. 15 Remerciements............................ 17 Introduction.............................. 19 I L assurance de la copropriété............ 23

Plus en détail

AQESSS - ÉTUDE AUPRÈS DES QUÉBÉCOIS É SUR L INFORMATISATION CLINIQUE LA SANTÉ ÉLECTRONIQUE. De la vie aux idées 4 OCTOBRE 2011

AQESSS - ÉTUDE AUPRÈS DES QUÉBÉCOIS É SUR L INFORMATISATION CLINIQUE LA SANTÉ ÉLECTRONIQUE. De la vie aux idées 4 OCTOBRE 2011 AQESSS - ÉTUDE AUPRÈS DES QUÉBÉCOIS É SUR L INFORMATISATION CLINIQUE COLLOQUE EXPOSITION LA SANTÉ ÉLECTRONIQUE 4 OCTOBRE 2011 De la vie aux idées TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE ET OBJECTIFS 3 FAITS SAILLANTS

Plus en détail

ÉVALUATION CERTIFICATIVE COURTAGE COMMERCIAL

ÉVALUATION CERTIFICATIVE COURTAGE COMMERCIAL Exemple de réponses Scénario 2 Important : ce que vous trouverez ci-joint n est qu un exemple d un examen complété en courtage immobilier commercial qui démontre la maîtrise de l ensemble des compétences.

Plus en détail

Présentation à l Association des Cadres Scolaires du Québec Par Daniel Rondeau 6 novembre 2014. Assurance pour les projets de construction

Présentation à l Association des Cadres Scolaires du Québec Par Daniel Rondeau 6 novembre 2014. Assurance pour les projets de construction Présentation à l Association des Cadres Scolaires du Québec Par Daniel Rondeau 6 novembre 2014 Assurance pour les projets de construction Agenda Assurance chantier Assurance wrap-up Autres assurances Cautionnement

Plus en détail

DIRECTIVE D APPLICATION DE L AUTORITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS EN REGARD DE LA DÉFINITION D EXPERT EN SINISTRE ET DES ACTIVITÉS QUI LUI SONT EXCLUSIVES

DIRECTIVE D APPLICATION DE L AUTORITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS EN REGARD DE LA DÉFINITION D EXPERT EN SINISTRE ET DES ACTIVITÉS QUI LUI SONT EXCLUSIVES DIRECTIVE D APPLICATION DE L AUTORITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS EN REGARD DE LA DÉFINITION D EXPERT EN SINISTRE ET DES ACTIVITÉS QUI LUI SONT EXCLUSIVES La présente directive remplace la directive publiée

Plus en détail

MISSION Boivin & Associés - Services juridiques de l APCHQ

MISSION Boivin & Associés - Services juridiques de l APCHQ NOTRE MISSION Boivin & Associés - Services juridiques de l APCHQ a comme mission d offrir une gamme complète de services juridiques de qualité, adaptés aux réalités de l industrie de la construction, à

Plus en détail

Intentions d achat et de vente dans le secteur immobilier au Québec. Montréal, 15 janvier 2015

Intentions d achat et de vente dans le secteur immobilier au Québec. Montréal, 15 janvier 2015 Intentions d achat et de vente dans le secteur immobilier au Québec Montréal, 15 janvier 2015 Méthodologie Sondage Web réalisé du 3 au 13 novembre 2014. Échantillon représentatif de 5 659 répondants adultes

Plus en détail

L unifamiliale a le vent dans les voiles sur la marché du luxe

L unifamiliale a le vent dans les voiles sur la marché du luxe Le marché résidentiel haut de gamme est en pleine effervescence au Québec Depuis la seconde moitié de 2014, on assiste à un regain de vigueur sur le marché résidentiel haut de gamme, les résultats observés

Plus en détail