AADL : choix des sites dès aujourd hui p. 4

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AADL : choix des sites dès aujourd hui p. 4"

Transcription

1 Algérie-Turquie de textiles LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE Projet d un complexe intégré p. 4 Football Face au Lesotho : dessiner la CAN-2017 p. 24 AADL : choix des sites dès aujourd hui p. 4 New Press L EDITO DE LAKHDAR A. L Algérie est-elle passée à la vitesse supérieure dans cette course contre la montre imposée par l effet yoyo en tendance baissière des prix du baril de pétrole? En tout cas, le ministre de l Industrie et des Mines, Abdesselam Bouchouareb, donne cette impression. Il a encore insisté ce jeudi sur les efforts actuels du gouvernement pour encourager et renforcer l investissement pour mettre en place une économie solide non dépendante des hydrocarbures. C était à Relizane, et l occasion convenait parfaitement à cet exercice puisqu il s agit de la cérémonie de signature d un accord de partenariat algéro-turc portant la réalisation d un complexe intégré des textiles, un secteur placé dans La vitesse supérieure une situation de sinistre par les décennies de désinvestissement, d abord sous le prétexte de l ouverture, dans les années 1980, favorisant plutôt les importations et conduisant à la fermeture des complexes algériens dans cette filière, puis les décennies du terrorisme qui ont empêché toute velléité de projet industriel dans le textile ou un tout autre domaine. Que de temps perdu qu il faut vite rattraper sous peine d accumuler des retards préjudiciables au développement économique et social. Le ministre multiplie alors les annonces à l adresse des investisseurs et pour la création d entreprises et leur promotion, concernant les facilitations qui sont accordées aussi bien pour l accès au foncier industriel, que pour le financement, sans oublier le système d exonérations fiscales. Il n y a pas que cela. Le futur complexe intégré des textiles qui sera réalisé à Sidi Khetab, dans la wilaya de Relizane, au titre du partenariat algéro-turc, constitue un exemple de cette démarche que les pouvoirs publics veulent accélérer. Il présente de bons avantages avec sa proximité de l autoroute Est-Ouest et du port commercial de Mostaganem, ce qui facilitera la commercialisation de la production tant à l intérieur du pays qu à l étranger. C est ce que cherchent les investisseurs. L. A.

2 actuel éducation environnement Benghebrit Aucun changement du système du baccalauréat sans l'aval du gouvernement. Conférence L'Algérie transmet sa contribution à la conférence sur les changements climatiques. Le chiffre du jour Mme Meslem Pour une «culture de l assurance» chez les agriculteurs. Plus de enseignants encadreront l'année scolaire solidarité demain Madani Mezrag veut «défoncer les portes» Le terroriste Madani Mezrag. (Photo > New Press), Après la réponse du ministre de l Intérieur et des Collectivités locales, voilà les déclarations du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, qui viennent mettre un terme aux rêves de l exchef terroriste. Iyad Amine Madani : «L'OCI accorde un intérêt particulier aux visions de l'algérie» A l'issue de sa rencontre avec le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, le secrétaire général de l'organisation de la coopération islamique (OCI), Iyad Amine Madani, a affirmé que l'organisation qu'il dirigeait accorde un intérêt particulier aux visions de l'algérie. Le secrétaire général de l'oci a ajouté que l'algérie prendra part prochainement à trois sommets, dont l'un sera consacré à la question palestinienne. M. Madani a souligné que «la prochaine étape sera celle de la constance et de la persévérance», annonçant la tenue de trois sommets. Le premier, prévu en novembre prochain, sera consacré aux sciences et à la technologie et le deuxième, extraordinaire, se tiendra en début 2016 pour examiner la question palestinienne, avant la tenue, fin mars 2016, du troisième sommet, périodique. Soulignant l'importance «des visions de l'algérie et de sa participation» à ces rendez-vous, M. Madani a indiqué que sa rencontre avec M. Lamamra avait été «une occasion pour l'écouter et prendre connaissance des visions de l'algérie concernant l'action commune, sous l'égide de l'oci». M. Madani a annoncé, dans ce sens, la tenue de réunions ministérielles «dans les prochains jours». Il a, en outre, indiqué avoir informé le chef de la diplomatie algérienne de ses actions «dans le cadre de l'application des décisions prises par les ministres des Affaires étrangères de l'oci lors des précédentes réunions, dont la dernière a eu lieu en mai dernier, au Koweït». Le SG de l'oci est arrivé mercredi à Alger dans le cadre d'une visite de travail de trois jours, à l'invitation du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra. Au cours de sa visite en Algérie, le secrétaire de l'oci a été reçu par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika. L'audience s'est déroulée en présence de Ramtane Lamamra et du ministre des Affaires maghrébines, de l'union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel. De son côté, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a reçu également le secrétaire général de l'organisation de la coopération islamique (OCI). L'audience a permis d'aborder les relations qu'entretient notre pays avec l'oci, afin de les développer davantage. «Il a été relevé une convergence de vues sur les questions qui relèvent du domaine de compétence de cette organisation internationale à laquelle participe actuellement l'algérie, compte tenu de son rayonnement sur l'ensemble des pays musulmans», souligne la même source. La rencontre s'est déroulée en présence du ministre d'etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, ajoute le communiqué. Moncef Rédha A cet effet, le Premier ministre a déclaré, mercredi dernier en marge de l ouverture de la session d automne du Conseil de la nation : «Nous ne permettrons pas aux personnes impliquées dans la tragédie nationale d enfreindre la charte pour la paix et la réconciliation nationale et créer un parti politique et ce dans le cadre des lois de la République notamment l article 26 de ce texte.» Plus explicite encore, il a ajouté : «Il ne sera permis à quelque personne que ce soit de rééditer la crise que le peuple algérien a vécue dans les années 90 (.), aucun agrément ne sera délivré pour la création d un parti fondé sur les décombres du FIS dissous», avant de rappeler que «la charte pour la paix et la réconciliation nationale impose aux individus impliqués dans la tragédie nationale des obligations qu ils doivent observer». Plus de concessions, donc, car «la décennie noire est une page tournée de notre pays», a-t-il enfin affirmé. Cependant, l ex-chef de l Armée islamique du salut (AIS) ne l entend de cette oreille. Mercredi dernier, il s est encore manifesté en postant, sur Youtube, une vidéo de plus d une heure, exposant le déroulement du congrès tenu à Jijel. Dans son intervention, vacillant entre objurgations, paradoxes et ambigüité, il a déclaré : «J aurais aimé qu ils m ouvrent les portes pour que je rentre dans le monde de la politique facilement. Ils les ont toutes fermées et m obligent ainsi de les défoncer et rentrer en politique!» On se demande alors par quels moyens Madani Mezrag compte s y prendre pour «défoncer» les portes. Et pourtant, un peu plus loin, il rassure : «Il est hors de question de porter les armes à nouveau Maintenant, il y a la politique, daâwa (l appel). On ne peut pas rester comme ça et vivre dans le passé, il est temps que notre organisation passe d une organisation de catégorie à une organisation générale.» En matière de daâwa, il évoque notamment le travail de l ex-fis pour la promouvoir. «En dix ans, nous avons ramené la société algérienne qui baignait dans le communisme et les idées occidentales stupides à l islam, la mosquée, le carême!» La société algérienne vivait-elle dans la Djahiliya avant la venue du FIS? Une simple référence à l imam Abdelhamid Ben Badis aurait suffi à lui rappeler que le peuple algérien est musulman. Cela étant, Madani Mezrag veut tenir le congrès de son parti le plus rapidement possible. «Des gens avec lesquels nous avons fait la réconciliation sont morts ou sont en train de mourir. Vous connaissez l état (de santé, ndlr) du président, que Dieu lui prête vie, si on continue comme ça notre accord va disparaître.» En réaction à cette situation, le R E P È R E Arrestation de deux contrebandiers et saisie de produits destinés à la contrebande à El-Oued Deux contrebandiers ont été arrêtés et différents produits destinés à la contrebande saisis vendredi à El- Oued, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). «Dans le cadre de la sécurisation des frontières et de la lutte contre la criminalité organisée, et au cours d'un barrage conjoint entre un détachement de l'armée nationale populaire et les éléments de la Sûreté nationale au niveau du secteur opérationnel d El-Oued (4 e RM), dressé à la sortie sud de la ville de Djamaa, le 4 septembre 2015, deux contrebandiers ont été appréhendés», lit-on dans le communiqué. Un camion semiremorque chargé de téléphones portables de différentes marques, batteries, chargeurs de batterie, kits mains libres et 757 paires de lunettes solaires ont également été saisis, précise la même source. président de l Organisation des victimes du terrorisme à Tizi Ouzou Khaled Boutaba a, à son tour, réagi mercredi dernier en déclarant : «Fermer les yeux sur la tenue des rassemblements de Jijel et Mostaganem, qui ont été suivis de l annonce de la création d un parti politique, n est qu un indice révélateur des connivences entre le terroriste et le pouvoir en place.» Il a également qualifié de «grave» le mutisme et le silence des pouvoirs publics devant les sorties de Madani Mezrag. Ce dernier déplore le fait qu au lieu «de demander des excuses au peuple algérien, il persiste et signe et se considère comme un sauveur de la république». Selon le représentant de l Organisation des victimes du terrorisme à Tizi ouzou, la sortie de Madani Mezrag est une «insulte à tout le peuple algérien et touche les familles des victimes dans leur amour propre». Enfin, dans cette atmosphère de pseudo-turbulences, le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, a appelé mercredi à Alger la classe politique et la société civile à «resserrer les rangs et unifier les positions afin de préserver les acquis et barrer la route devant les ennemis de l'algérie qui veulent attenter à sa stabilité et la plonger dans l'inconnu». Un message on ne peut plus clair à ceux qui cherchent à perturber une rentrée sociale «sereine». Chérif Abdedaïm VoirsurInternet

3 a c t u e l Imane Houda Feraoun à Tiaret Le constat cinglant d un secteur à la dérive Tiaret reste l une des wilayas coupées du monde et le secteur relevant du département de la poste et des technologies de l information et de la communication est actuellement sans coordinateur depuis deux années, avec un encadrement sans expérience, une technologie qui reste loin derrière, une wilaya sans facteur, des coupures de l ADSL et le téléphone qui ne sonne jamais, tel est le constat de la ministre lors de sa visite jeudi à Tiaret. B R È V E L'Algérie transmet sa contribution à la Conférence sur les changements climatiques prévue en décembre à Paris L'Algérie a transmis sa contribution à la Conférence des parties à la convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques prévue à Paris en décembre 2015, indique vendredi le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué. «Dans la perspective de sa participation à la vingt unième session de la Conférence des parties à la convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques qui se tiendra à Paris en décembre 2015, l'algérie vient de transmettre, le 3 septembre 2015, au secrétariat de ladite convention sa contribution prévue déterminée au niveau national (CPDN)», précise la source. «Cette contribution à l'effort mondial de lutte contre les effets des changements climatiques a été élaborée sous l'égide du Comité national climat présidé par le ministre des Ressources en Eau et de l'environnement et composé des représentants de sept départements ministériels et du CNES, avec l'appui d'experts nationaux», souligne la même source. Agence Imane Houda Feraoun. (Photo > D. R.) La jeune représentante du gouvernement réussira-t-elle à mettre de l ordre dans une wilaya considérée comme une région sinistrée et coupée du monde suite au constat cinglant de son secteur (des lignes téléphoniques en dérangement, un encadrement sans expérience et un secteur sans responsable, quant aux locaux trop exigus et les distributeurs automatiques des billets en panne). Lors de cette visite, la ministre a été interpellée à maintes reprises par les usagers à l exemple de ceux de la daïra de Mahdia où vivent plus de personnes. Le plus grave, les statistiques avancées par le directeur sont complètement fausses, et à Tiaret-ville, les responsables ne savent pas ce qui se passe dans leur secteur. Par ailleurs, le secteur a connu une valse de responsables avec des mutations en cascade. La visite a conduit la délégation dans quatre communes importantes : Hamadia, Mahdia, Aïn Dzarit et Sougueur où la représentante du gouvernement a inaugurés les postes réalisées et réhabilitées inscrites au programme La ministre de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication, Imane-Houda Feraoun, s'est longuement exprimée au micro de la radio locale, elle y a abordé pas mal de points cruciaux, notamment les problèmes que rencontrent Algérie Télécom et Algérie Poste, ainsi que les priorités de son secteur. Parmi les sujets, la désignation d un coordinateur, la révision des salaires, le renforcement du secteur et la promesse que Tiaret sera classée parmi les meilleures wilayas en matière de télécommunications d'ici la fin décembre. Elle a promis de procéder aux changements des responsables défaillants. Elle déclare que le secteur de la communication et celui des postes sont victimes de la mauvaise gestion. La ministre Houda Feraoun a ajouté que Tiaret bénéficiera prochainement d un lot d équipements sophistiqués afin de couvrir toute la région par la nouvelle technologie Faut-il aussi signaler que les conventions entre les secteurs (éducation, jeunesse) ont été résiliées et la majorité des établissements scolaires sont encore non connectés à Internet, a- t-on appris lors de cette visite ministérielle. La représente du gouvernement a indiqué qu il a été décidé, en commun accord avec le wali, M. Ben Touati Abd Salem, de mettre de l ordre, ce qui permettra aux nouveaux bureaux de poste de répondre aux demandes de retrait assez rapidement. Lors de sa visite, la ministre a assuré aux internautes que des mesures seront prises pour satisfaire une meilleure conception d internet et la remise sur les rails d une batterie de nouvelles prestations. Cette nouvelle technologie existe dans les chefs-lieux des daïras et la plus grande partie de la région est toujours en souffrance. Avec un encadrement composé d une trentaine de personnes, on compte plus de lignes téléphoniques fixes dont 50% connectées et, sur les lignes WLL, on avance le taux de 60% raccordées à la toile. Pour le mobile, les trois opérateurs (Djezzy, Mobilis, Nedjma) ont présenté des rapports à la ministre Feraoun Iman Houda, selon les déclarations du représentant du gouvernement, Pour revenir au volet d internet, cette nouvelle technologie touchera-t-elle les coins reculés de la région. Il convient aussi de signaler que nombre de distributeurs automatiques de billets sont en panne et d autres ne sont toujours pas mis en service. En attendant, la ministre réussira-t-elle à remettre le train sur les rails? Les promesses seront-elles tenues pour une wilaya coupée du monde? Hamzaoui Benchohra Récifs artificiels Une étude scientifique est en cours d'élaboration pour identifier des sites d'implantation, «Il n'y a pas de raison pour qu'on n'opte pas pour cet élément (récifs artificiels, ndlr) d'aménagement et de gestion de l'effort de pêche aussi utilisé et efficace», a affirmé, Kamel Negheli, responsable au ministère de l'agriculture, du Développement rural et de la Pêche en marge d'un séminaire sur la gestion de la pêche artisanale. Afin de lutter contre la pêche illicite et augmenter la production halieutique, une étude scientifique est en cours d'élaboration pour identifier des sites d'implantation de récifs artificiels, une première dans le domaine de la pêche en Algérie, a-t-on appris auprès d'un responsable de ce secteur. Comme il à fait savoir qu'une étude scientifique menée par le Centre national de recherche et de développement de la pêche et de l'aquaculture (CNRDPA) est en cours en vue de déterminer le nombre de sites potentiels où seront implantés ces récifs ainsi que leurs caractéristiques. Pour la réalisation et l immersion de ces récifs, un protocole d intervention va suivre cette étude, et un autre pour le suivi scientifique des effets de ces abris de pêche ainsi que le cadre juridique permettant la réalisation de ce genre de structures. En outre, les récifs artificiels sont de véritables structures immergées pouvant constituer un habitat pour des espèces halieutiques et produire de la biomasse. Un premier récif artificiel pilote a été réalisé au niveau de la côte oranaise par l'association écologique marine «Barbarous» en collaboration avec l'université d'oran, le secteur de la pêche et d'autres acteurs. Le nombre d espèces s est multiplié par cinq, un mois après l'immersion de ce récif, constitué de 68 modules en béton. L'implantation des récifs artificiels notamment dans les zones protégées est perçue comme l'une des mesures pratiques de la gestion de la pêche artisanale qui représente 61% de la flottille nationale. Par la même occasion, le séminaire a vu la participation de représentants de l'agence japonaise de coopération internationale (JICA) qui ont présenté des mesures pratiques pour la gestion de la pêche artisanale et les possibilités d'assistance aux responsables algériens. Par ailleurs, M. Negheli a affirmé que «nous avons fait appel aux japonais pour nous aider avec leur expertise à réaliser les axes relatifs à la réglementation, aux sites d'implantation des récifs artificiels». Soumia L. K H E N C H E L A Calamités naturelles Mme Meslem appelle à une «culture de l assurance» chez les agriculteurs Une «culture préventive» en matière d assurance doit être enracinée parmi les agriculteurs, a estimé la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la condition de la femme, Mounia Meslem, jeudi soir dans une exploitation agricole de Lemsara (Khenchela) où un verger de pommiers a été endommagé par la grêle lors des dernières intempéries. Tous les agriculteurs, quelle que soit la filière dans la filière dans laquelle ils exercent, gagneraient à contracter une assurance couvrant ce type de calamités naturelles, d autant qu il existe une caisse spécialisée pour ce faire (la Caisse nationale de mutualité agricole, ndlr), a souligné la ministre. A une préoccupation exprimée par les fellahs, liée à une croyance selon laquelle une assurance agricole est «interdite par l islam», Mme Meslem a souligné que le Conseil scientifique national (CSN) du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs allait être saisi, par le truchement du département concerné, afin de clarifier les choses et de mettre fin à ce genre d allégations. Elle a ajouté qu en tout état de cause, toutes les préoccupations exprimées par les agriculteurs à la suite des intempéries qui ont affecté les productions agricoles dans cette région, allaient être transmises au ministère de l Agriculture, mieux placé pour les examiner. La ministre avait inauguré, à son arrivée en fin d aprèsmidi dans la wilaya de Khenchela, à l inauguration, dans la commune de Taouzianet, d une cellule de proximité relevant de l agence de développement social (ADS). Elle a rappelé, à cette occasion, que les actions de solidarité ne doivent pas être circonstancielles et déclenchées simplement lorsque surviennent des catastrophes naturelles ou des faits imprévus. La solidarité et la prise en charge des plus démunis est un travail «constant» qui requiert une mobilisation continue des parties concernées, a insisté la ministre. Elle a également souligné la nécessité d impliquer, pour tout acte de solidarité, le Croissant-Rouge Algérien (CRA) et le mouvement associatif dans le cadre d une «démocratie participative». Agence

4 a c t u e l Travaux publics «Une seule entité de réalisation et de gestion des autoroutes sera créée prochainement», Lors de sa visite dans la wilaya d Oran, le ministre des Travaux publics, Abdelkader Ouali, a annoncé la prochaine fusion de l Agence nationale des autoroutes (ANA) et de l Algérienne de gestion des autoroutes (AGA) en une seule entité et ce, dans la perspective de la programmation du système du péage. Habitat L AADL appelle les souscripteurs de à choisir les sites dès aujourd hui Le ministre des Travaux publics, Abdelkader Ouali. (Photo > D. R.) En marge de sa visite, il a indiqué que son département est en phase de préparation du projet de fusion de l ANA et de l AGA en une seule entité chargée des deux missions, en prévision de la mise en service du système du péage. Tout en soulignant que les démarches effectuées pour la programmation de l'opération de péage se déroulent dans de bonnes conditions et seront validées prochainement. Le premier responsable du secteur des travaux publics a insisté sur la nécessité de préparer l'ensemble des infrastructures et installations d'accompagnement avant la mise en service des futurs postes de péage. Ces installations, a-t-il expliqué, seront équipées en moyens selon les standards internationaux, en termes de sécurité et de prestations de service, en plus des moyens de repos au profit des usagers de la route. «Des caméras de surveillance et autres équipements technologiques seront installés le long de l'autoroute Est-Ouest pour faciliter les opérations d'intervention des différents corps et services concernés, en plus des unités de surveillance et d'intervention relevant des travaux publics, en charge de la maintenance rapide du réseau routier», a-t-il ajouté. Toutefois, il a fait savoir que la moitié des revenus de cette nouvelle agence des autoroutes qui sera chargée de la réalisation et la gestion du réseau autoroutier, sera destinée, entre autres, à la maintenance, à la rénovation et au développement de ses infrastructures et équipements., C est à partir d aujourd hui, 5 septembre, que les souscripteurs au programme de locationvente vont pouvoir choisir le site de leurs logements. Cette opération va s élargir bientôt pour les souscripteurs au programme En effet, les souscripteurs au programme de location-vente , ayant actualisé leurs dossiers en 2013 et versé la première tranche de 10%, sont appelés par l'agence nationale de l'amélioration et du développement du logement (AADL), à choisir le site de leurs logements dès aujourd hui via le site web (www.aadl.com.dz). Le nombre des souscripteurs de 2001 et 2002 à la formule location-vente de l'aadl s'élève à , dont souscripteurs ont payé la première tranche ( à Alger). Ces mêmes souscripteurs, appelés également à renseigner le formulaire affiché sur le site, seront invités sur rendez-vous affichés sur le même site web, à se présenter au niveau des agences de wilaya et au siège de la direction générale pour les souscripteurs de la wilaya d'alger afin de retirer l'ordre de versement de la deuxième tranche de 5%. Les futurs bénéficiaires devraient s'acquitter du montant de la deuxième tranche, fixé à 5% du coût global du logement, estimé à 2,1 millions de dinars pour un F3 et 2,7 millions de dinars pour un F4, avant de recevoir leur décision de pré-affectation. D après, Abdelmadjid Tebboune, ministre de l'habitat, de l'urbanisme et de la ville, quelque décisions de préaffectation seront remises d'ici décembre 2015 aux souscripteurs dans les programmes AADL, notamment ceux de 2001 et 2002 (ou AADL1) afin de les fixer sur leurs sites d'affectation, le numéro de l'immeuble et de l'appartement. L'autre moitié des recettes du péage est destinée à rembourser les crédits octroyés par les banques. Concernant les unités d'intervention et de surveillance relevant de son secteur, le ministre a souligné qu'il sera procédé à leur renforcement au niveau de tout le réseau routier du pays, notamment au niveau de l'autoroute Est-ouest et les routes nationales et autres. Actuellement, 370 unités sont en activité. Pour rappel, Abdelkader Ouali avait auparavant inauguré l'unité de surveillance et d'intervention, située sur l'autoroute traversant la wilaya d'oran. Celle-ci doit bénéficier de sept unités similaires. Le membre du gouvernement s'est enquis de l'état d'avancement de plusieurs projets comme il a visité plusieurs chantiers tels que les travaux de confortement de la jetée du large du port d'oran et autres travaux de modernisation des routes. Un musée dédié aux réalisations du secteur des travaux publics sera créé à Alger En marge de sa visite dans la wilaya d Oran, le ministre des Travaux publics a annoncé la création d un musée dédié aux réalisations du secteur des travaux publics. «Les préparatifs sont en cours pour la création d un musée dédié aux travaux publics à Alger. Sa mission est de valoriser toutes les réalisations faites à l échelle nationale dans ce domaine», a souligné le ministre. Ce futur établissement témoignera des développements enregistrés par le secteur des travaux publics et les acquis réalisés depuis l indépendance à ce jour. «Une bonne place sera réservée aux transformations et à la modernisation des infrastructures routières et des ouvrages d art», a-t-il soutenu. Le ministre a souligné que l évolution des techniques de réalisation et le développement des moyens et des équipements seront mis en exergue dans ce musée. Nawel Hami Par ailleurs, cette année enregistrera un chiffre record jamais atteint par le secteur de l habitat, concernant la réception de logements, selon un bilan présenté en mars dernier. A juin dernier, le nombre de logements de location-vente en cours de réalisation à travers l'ensemble du territoire national était de unités dont à Alger. Les nouveaux souscripteurs inscrits en 2013 seront, quant à eux, appelés prochainement à procéder au choix du site de leurs logements à travers le site web de l'aadl avant le payement de la deuxième tranche du prix du logement. Les services des Domaines et les Conservations foncières procèdent, pour leur part, au traitement des listes des souscripteurs envoyées par le ministère de l'habitat. Une telle opération permettra d'accélérer l'élaboration des contrats de pré-affectation et s'assurer que les souscripteurs éligibles ne possèdent pas déjà de biens immobiliers. Quant aux pre-affectations des souscripteurs de 2013, l'aadl qui avait procédé à la délivrance de ordres de versement (OV) sur dossiers admis, dont OV ont été remis aux souscripteurs de la capitale, selon des chiffres publiés en mai dernier, entamera l'opération de leur remise aux bénéficiaires, une fois celle des souscripteurs achevée. Le nombre des bénéficiaires des logements AADL devrait être revu à la baisse suite aux opérations de vérification menées par les Conservations foncières qui avaient décelé, dans une première opération effectuée en mai dernier, que 119 souscripteurs du programme sur les concernés par cette première enquête possédaient déjà des biens immobiliers, selon le ministère de l'habitat. Zahra Kefane P A R T E N A R I A T Algérie-Turquie Signature d'un accord sur la réalisation d un complexe intégré des textiles à Relizane Le ministre de l Industrie et des Mines, Abdesselam Bouchouareb, a présidé la cérémonie de signature d un accord de partenariat algéroturc portant sur la réalisation d un complexe intégré des textiles au niveau du parc de Sidi Khattab, à Relizane. En effet, le complexe, dont les travaux de réalisation seront lancés en novembre prochain, comptera huit usines intégrées qui seront spécialisées dans la production des tissus et des articles de bonneterie et de finissage de tissus, une école de formation dans les métiers du textile ainsi qu un pôle des affaires et diverses installations. En outre, le projet qui s étendra sur une superficie de 100 ha devra répondre aux besoins du marché national et produits d habillement. 40% de la production sera destinée au marché national et les 60% restants seront exportés. Rappelons que l'accord a été signé par le PDG du groupe public national confection et habillement (CH), Mohamed Bouchama, et par le PDG du groupe turc, Taypa Mesut Toprak. Par ailleurs, le premier responsable du secteur de l'industrie a rappelé que «le gouvernement a décidé d accorder des facilitations dans les domaines de l accès au foncier industriel, du financement, des exonérations fiscales aux investisseurs et pour la création d entreprises et leur promotion», lors d'un point de presse, tenu en marge de cette cérémonie, ajoutant que «la politique nationale de développement vise à augmenter la contribution du secteur industriel au développement national». A ce propos, le ministre a expliqué que «les efforts de l Etat tendent à orienter les investissements industriels vers l exploitation de certains créneaux comme la métallurgie, la pétrochimie, la mécanique, les textiles, les industries de transformation et l agroalimentaire». Evoquant le futur complexe intégré des textiles qui sera réalisé à Sidi Khetab, dans la wilaya de Relizane, au titre du partenariat algéro-turc, le même responsable a souligné que «le projet permettra la création de milliers d emplois et la formation d une main d'œuvre locale dans les métiers du textile». Il mettra également en exergue l emplacement idéal du site, proche de l autoroute Est-Ouest et du port commercial de Mostaganem, ce qui facilitera la commercialisation de la production tant à l intérieur du pays qu à l étranger. Malak Haddadi

5 é c h o s I N F O S E X P R E S S Sidi Bel-Abbès 347 interventions grâce au et le 17 Les services de la sûreté de wilaya de Sidi Bel-Abbès ont recensé 347 interventions durant le mois d août Les appels pour des raisons de sécurité étaient réceptionnés sur le numéro vert et celui du secours connus respectivement sous les numérotations : et 17. Les opérations étaient résolues en totalité, 293 concernant les appels reçus sur le et 45 autres sur le numéro vert 17. Les citoyens demandaient de l intervention et des renseignements d ordre général. La police réitère, par ailleurs, son appel aux citoyens d utiliser d avantage ce moyen de communication qui rapproche les deux partenaires pour un seul noble objectif et concrétiser une proximité souhaitée. Terrible accident à Sidi Djillali, un enfant écrasé par une voiture Selon des témoins oculaires, la voiture de marque Accent qui prenait le boulevard des 400 logements a carrément roulé sur le corps de l enfant. Il s est trouvé soudain, par inattention nez à nez avec la voiture. Le corps a été hissé à plusieurs mettre. Il fallait que des hommes présents prêtent assistance pour dégager le corps coïncé sous le châssis qui totalement fut soulevée. L enfant âgé tout juste de 4 ans fut sérieusement touché par la force du choc. Sa maman été occupée ailleurs, selon des témoins et le chauffeur ne pouvait l éviter. L enfant était sorti en courant vers la route probablement pour jouer avec des autres de son âge. Son évacuation vers l hôpital Hassani Abdelkader était sans résultat. L enfant, fragile et fragilisé, a rendu l âme bien avant ne laissant derrière lui que des remords et plein de souffrance. Djillali T. Mostaganem Le quartier du chemin des Crêtes sans eau depuis plusieurs jours Les résidents du chemin des Crêtes, sis à la commune de Mazagran, à quelques encablures du chef-lieu de Mostaganem, souffrent depuis plusieurs jours du manque d eau potable. En effet, la conduite se trouvant dans ledit quartier des chemins des Crêtes, et qui approvisionnait celui du chef-lieu de commune en eau, a cessé d alimenter notre cité populaire susmentionnée, s exclament-ils. A cet effet, les habitants se trouvent obligés à acheter de l eau dans des citernes ambulantes dont les propriétaires remplissent gratuitement du puits et le vendent à 70 DA. «Tout ça n a pas été possible si les autorités pensent à des vies humaines en cette période de chaleur qui sévit à travers l ensemble du territoire nationale», nous réclame A. A., un habitant du dit quartier, en ajoutant. «Malgré plusieurs réclamations auprès des autorités de notre part pour qu ils se penchent sérieusement sur le problème, personne ne nous a écouté.» Donc c est aux autorités compétentes qui font jusqu à maintenant la sourde-oreille de se charger de ce problème, surtout qu on est au mois de la canicule. N.-Malik Cherchell Un noyé dans les filets d un chalutier,la Protection civile a rendu public un communiqué relatif au repêchage d une personne noyée, au large du port de Cherchell. Cet avis précise que ce fut un chalutier, qui eut la stupéfaction de repêcher dans ses filets, un homme qui portait des vêtements et des pièces d identité. Il s agit, en effet, d un habitant, âgé de 33 ans, qui réside à la cité Mahem à la sortie ouest de la ville de Cherchell et serait issu de la ville de Ténès. Nulle information n a été donnée sur les causes du décès, dont la rumeur publique évoque une noyade casuelle. Rappelons, à ce titre, que la Protection civile de Tipasa a fait état de plusieurs cas de noyade dans des zones rocheuses non protégées, qui sont malheureusement estimées par les vacanciers qui sous-estiment les dangers de la mer. Un accident dans la zone rocheuse d Aïn Tagourait a causé récemment la noyade d un jeune estivant originaire de la ville de Biskra. De telles L A C H R O N I Q U E D E Chérif Abdedaïm Il y a une année, le Liberia avait reçu 3000 soldats états-uniens d'amérique pour combattre le virus mortel Ebola qui ravage ce pays et le reste de l'afrique de l'ouest (2 700 morts). A l époque le président Obama avait déclaré que l'épidémie d'ebola «n'est pas seulement une menace pour la sécurité régionale, mais c'est une menace potentielle pour la sécurité mondiale». Il a décrit une stratégie en quatre points pour lutter contre la maladie : 1) contrôler l'épidémie ; 2) traiter les effets d'entraînement des économies et des collectivités afin de prévenir une catastrophe humanitaire vraiment massive ; 3) coordonner une réponse globale plus large ; et 4) de toute urgence mettre en place un système de santé publique dans ces pays pour l'avenir, non seulement en Afrique de l'ouest, mais dans les pays qui n'ont pas beaucoup de ressources en général. L'US Africa Command (Africom) basé en Allemagne établira une base régionale intermédiaire (ISB) afin de faciliter et d'accélérer le transport de l'équipement, des fournitures et du personnel. En 2011, la présidente du Liberia Ellen Johnson Sirleaf, diplômée de Harvard, s'était vue attribuer le prix Nobel de la paix (avec son amie Leymah Gbowee). Certains affirmaient déjà qu'il s'agissait d'une récompense pour ses bons et loyaux services à l'égard des investisseurs de la Fondation Soros et de la banque Rothschild dans les mines d'or libériennes, et pour sa promesse (déjà) de laisser l'africom s'établir sur son sol. Cette mesure n'a pas été nécessairement bien accueillie par la population, d'autant qu'une grande partie de l'opinion publique libérienne soupçonnait les laboratoires pharmaceutiques occidentaux d'avoir euxmêmes créé le virus Ebola. Le Liberian Daily Observer, principal quotidien libérien ( exemplaires chaque jour), dans son tragédies sur les côtes de la wilaya de Tipasa sont coutumières, malgré la surveillance de la Protection civile, qui a quand même pris en charge plus de cinq millions d estivants en cette période estivale, sur les 42 plages autorisées à la baignade. Il a été aussi signalé près de interventions par les éléments des différentes unités de la Protection civile, qui ont assisté plus de estivants dont personnes blessées, tandis que 275 baigneurs furent transférés vers les urgences des hôpitaux de Koléa, Cherchell, Gouraya et Hadjout. Mohamed El-Ouahed Retour sur une mystification (I) édition du 9 septembre 2014, accusait en une le gouvernement américain d avoir intentionnellement manipulé génétiquement le virus Ebola et du Sida dans des laboratoires de recherche sur le bioterrorisme et proclamait que les Africains ont été délibérément infectés par des programmes de vaccination. L'article du Dr Broderick a été repris notamment en Guinée, voisine, elle aussi touchée par Ebola. Au Sénégal aussi la méfiance a été également de mise. Interrogé sur le site sénégalais leral.net, l homme d affaires sénégalais Moussa Sow, propriétaire d hôtels en Guinée, et établi depuis plus de 20 ans dans le pays, s interrogeait sur une éventuelle implication de l Occident dans la gestion de cette crise. Il notait que l épidémie frappait tout particulièrement des pays riches en matières premières très convoitées et que la propagation du virus provoquait le départ des Chinois Le Conseil de sécurité des Nations unies, saisi en urgence par les Etats-Unis, avait adopté le jeudi 18 septembre 2014 une résolution unanime pour renforcer et accélérer la mobilisation et l action de la communauté internationale contre l épidémie. La résolution 2177, qui a été coparrainée par 131 Etats un record dans l histoire du Conseil qualifiait l épidémie sans précédent qui sévissait en Afrique de l Ouest de «menace pour la paix et la sécurité internationales». C était la première fois que le Conseil de sécurité des Nations unies qualifiait une urgence sanitaire et avait conséquemment appelé les Etats membres «à fournir une assistance et des ressources d urgence» aux pays affectés par la maladie : hôpitaux de campagne, médecins et infirmières, capacités logistiques et de transport aérien médicalisé. (A suivre) C. A. Alger : disparité des prix des fournitures scolaires Les prix des fournitures scolaires exposés à la vente la veille de la rentrée scolaire ( ) au niveau des librairies des rues principales d'alger et dans les grandes surfaces restent différents. (Photo > D. R. ) Arrestation de deux contrebandiers et saisie de produits destinés à la contrebande Deux contrebandiers ont été arrêtés mercredi par des éléments de l'armée nationale populaire (ANP) à Tamanrasset, qui ont également saisis au niveau de plusieurs régions frontalières différents produits et bêtes destinés à la contrebande. (Photo > D. R.) Oran : lancement prochain des travaux de réhabilitation de la Grande-Poste Les travaux de réhabilitation de la Grande-Poste d Oran, sise au centre ville, seront lancés prochainement, a-t-on appris, jeudi, de la directrice de wilaya de la poste et des TIC. (Photo > D. R.) Annaba : la refonte pédagogique, thème d un séminaire national Le volet relatif à la refonte pédagogique dont la concrétisation de poursuivra durant l année scolaire a constitué le thème d un séminaire national ouvert mercredi à Annaba. (Photo > D. R. )

6 m o n d e Migrants Les Etats-Unis sous pression pour accueillir plus de Syriens Des migrants par centaines aux portes de l Europe. (Photo > D. R.),La crise des migrants en Europe et la photo choc d'un enfant syrien mort sur une plage mettent Washington sous pression pour accueillir bien plus que les Syriens qui ont trouvé refuge aux Etats-Unis en quatre ans de guerre. Il seront environ à la fin septembre et le département d'etat a promis qu'il y aura entre et Syriens sur le sol américain à l'automne 2016: des chiffres qui semblent dérisoires au regard des plus de quatre millions de réfugiés syriens et vu l'histoire de l'amérique qui s'est bâtie grâce à des générations de migrants et de demandeurs d'asile fuyant les persécutions. Interrogé mercredi par CNN sur les dizaines de milliers de personnes qui affluent en Europe, le secrétaire d'etat John Kerry s'est contenté de répondre qu'il s'agissait d'une "question très grave pour chacun d'entre nous" et que les Etats-Unis "étaient en train d'essayer de réfléchir à différents moyens pour tenter d'apporter une contribution afin de régler" la crise. Mais pour des experts, le processus de réinstallation de réfugiés sur le territoire américain est bien trop lent. "Ces dernières années, des mesures supplémentaires en matière de sécurité ont fait que la réinstallation, qui prenait de neuf à 12 mois, prend désormais 18 mois ou plus", a déploré auprès de l'afp Larry Yungk, responsable au Haut-commissariat de l'onu pour les réfugiés (HCR). L'organisation onusienne a référé auprès des autorités américaines quelque dossiers de réfugiés syriens. L'ancien chef de la diplomatie britannique David Miliband, aujourd'hui président de l'association International Rescue Committee (IRC), trouve aussi que la première puissance mondiale n'en fait pas assez pour les Syriens. "L'an dernier, on a atteint le record de 20 millions de réfugiés dans le monde. Il y a en environ qui sont réinstallés dans les pays riches et les Etats-Unis en ont pris autour de ", a expliqué M. Miliband sur la chaîne MSNBC. "Mais pour la Syrie, je crains que la performance ne soit pas à la hauteur: depuis le début du conflit syrien, les Etats-Unis ont pris réfugiés, soit en gros 250 par an", a critiqué l'ancien ministre. Le patron du HCR Antonio Guterres avait annoncé en juillet que le nombre de réfugiés syriens avait dépassé les quatre millions, la plupart vivant dans la misère et rêvant d'émigrer en Europe, après avoir perdu tout espoir de rentrer dans leur pays ravagé par la guerre depuis mars Le plus grand nombre de ces réfugiés sont dans des camps en Turquie, au Liban, en Jordanie et en Irak. Le HCR pense qu'ils seront, à la fin de l'année, 4,27 millions de personnes à avoir fui la Syrie. Sécurité des Etats-Unis Le porte-parole du département d'etat Mark Toner a reconnu jeudi qu'il y avait "certainement urgence" à ouvrir davantage les portes mais il a aussi rappelé que la "première priorité est de protéger la sécurité nationale des Etats-Unis et leurs ressortissants". De fait, si Washington a bien accepté d'accueillir certains des Syriens qui fuient les violences infligées par le régime de Damas et le groupe Etat islamique, les autorités veulent aussi s'assurer qu'aucun "terroriste" ne passe entre les mailles du filet. Des fonctionnaires du département de la sécurité intérieure se rendent ainsi régulièrement dans les pays du Moyen-Orient pour interviewer les candidats à l'asile. M. Toner a aussi fait valoir que son pays était le plus important pourvoyeur d'aide humanitaire pour les victimes de la guerre en Syrie, avec quatre milliards de dollars débloqués depuis 2011 pour les agences des Nations unies et des ONG. Mais pour Anna Greene, du IRC, ce n'est pas suffisant. "Les gens ont le sentiment qu'il n'y a aucune issue en vue au conflit. Il y a deux ou trois ans, il n'y avait pas le même désespoir", a-t-elle dit à l'afp. L'Europe, bien sûr, pourrait faire plus pour les Syriens, souligne la spécialiste, mais si les Etats- Unis rentraient plus vite dans le jeu "d'autres pays suivraient le mouvement". R. I./Agence Syrie : l'ei détruit de nouveaux joyaux du site antique de Palmyre Le groupe extrémiste Etat islamique (EI) a réduit en poussière plusieurs célèbres tours funéraires de Palmyre en Syrie, traduisant une volonté systématique de détruire ce qui reste des trésors de cette cité antique. Au cours des deux dernières semaines, les jihadistes de l'ei avaient déjà amputé ce site classé au Patrimoine mondial de l'humanité de ses plus beaux temples, ceux de Bêl et Baalshamin, détruits à coups d'explosifs. Outre son lourd bilan humain avec plus de morts et quatre millions de personnes contraintes à l'exil, souvent au péril de leur vie, la guerre qui ravage la Syrie depuis plus de quatre ans a des conséquences dévastatrices sur un patrimoine d'une valeur internationale inestimable. "Ils (les jihadistes) ont fait exploser plusieurs tours funéraires, notamment les trois les mieux préservées, les plus belles", a affirmé à l'afp le chef des Antiquités syriennes Maamoun Abdelkarim. "Nous avions reçu des rapports il y a dix jours mais nous venons de confirmer l'information", a-t-il dit. Le site internet du Syrian Heritage Initiative, un institut basé aux Etats-Unis, a diffusé une image staellitaire montrant la disparition d'"au moins sept tombes". Cette photo aurait été prise le 2 septembre, selon M. Abdelkarim. R. I./Agence Cameroun Kerawa frappée par Boko Haram,Le double attentat dans cette ville de l'arrondissement de Kolofata, dans l'extrême-nord, aurait fait "une quarantaine de morts et une centaine de blessés graves". Jeudi, 3 septembre Il est 9 h 45 minutes à Kerawa. Le petit village, non loin de Fotokol, frontière avec le Nigeria, vient de se réveiller dans une insouciance totale. Les rares commerçants du petit marché à bétail vaquent chacun à leurs occupations. Subitement, un bruit assourdissant déchire l'air. Une forte explosion qui, d'après plusieurs témoins joints au téléphone à Kerawa par le correspondant du Point Afrique : «L'explosion s'est fait entendre à un rayon de deux kilomètres.» Selon Aboubakar Ousmou, habitant de Kerawa : «On a commencé à fuir dans toutes les directions sans exactement savoir ce qui se passait. On a vu même les militaires courir avec les armes. Quelques minutes après, on a entendu une autre explosion, cette fois du côté du centre de santé.» Un double attentat dont l'un près de l'infirmerie du BIR Selon une source militaire locale qui a requis l'anonymat, «le premier attentat s'est produit vers 9 h 45 au marché de Kerawa et a, Les Emirats arabes unis ont annoncé vendredi la mort de 22 de leurs soldats au Yémen, où ils font partie de la coalition arabe soutenant les forces du président Abd Rabbo Mansour Hadi contre les rebelles chiites Houthis. Il s'agit du bilan le plus lourd annoncé par le commandement des forces armées émiraties qui ne précise cependant pas les circonstances exactes de la mort des soldats. Mais fait de nombreux morts et blessés. La seconde kamikaze s'est fait passer pour une blessée pour s'infiltrer à l'infirmerie du bataillon d'intervention rapide (BIR), l'unique centre de santé ouvert et qui accueille tous les blessés. D'après les témoins, «la bombe du second kamikaze a explosé à quelques mètres de l'infirmerie». Un bilan en évolution Jeudi soir, le gouvernement camerounais, par la voix de son porte-parole Issa Tchiroma Bakary, par ailleurs ministre camerounais de la communication, a indiqué que «le double attentat a fait une vingtaine de morts et une centaine de blessés». Mais, les sources locales ont fait état jeudi, à 19 heures GMT, de «31 morts au marché et 8 morts devant l'infirmerie du BIR. Des dizaines de blessés dont des cas graves.» Les mêmes sources, parmi lesquelles les agents du corps médical (Croix-Rouge, HCR, Medical Corps) ont ajouté à 22 heures GMT que «deux blessés viennent d'ailleurs de succomber sur la route de l'hôpital de Mora et 7 personnes ont succombé à leurs blessures (4 à l'hôpital de Kolofata et 3 à l'hôpital de Mora)». Pour les sources militaires locales, «20 morts (y compris les deux kamikazes) et 141 blessés». R. I./Agence LDes éléments du Bataillon d'intervention rapide (BIR) sur la position de Kerawa, àla frontière nord avec le Nigeria. (Photo > D. R.) Yémen Les Emirats annoncent la mort de 22 de leurs soldats selon des sources militaires yéménites, une explosion "accidentelle" a fait vendredi matin plusieurs victimes, dont "des soldats de la coalition arabe", dans un entrepôt de munitions de la province de Marib, à l'est de la capitale Sanaa. Une source militaire sur place, interrogée par l'afp, a fait état aussi de "plusieurs victimes parmi les Yéménites". R. I./Agence

7 é c o n o m i e Tunisie Une «loi de réconciliation économique» qui divise, Cette loi concerne quelque cadres et ex-responsables mis en cause dans des affaires de corruption. Le président Essebsi veut «tourner la page du passé». C'est le texte clé de la présidence Essebsi, la pierre angulaire de son mandat, qui sera présenté au Parlement dans les prochains jours. La loi de «réconciliation économique» se compose de neuf articles. Son objectif est d'apporter un «climat favorable» à la Tunisie des affaires, de «tourner la page du passé». L'article 2 promet la fin des poursuites aux fonctionnaires ayant trempé dans «les affaires d'abus financier et d'atteinte à l'argent public». Selon Ridha Belhaj, le directeur de cabinet du président de la République, cela concerne cadres et anciens responsables. Pour Essebsi, cette loi permettra aux repentis d'investir dans l'économie, de participer au développement régional. Aucun chiffrage n'existe des sommes qui pourraient bénéficier au pays, officiellement entré «en récession» selon les termes utilisés par la Banque centrale. Une commission sera chargée d'examiner les dossiers. Six membres dont quatre issus des ministères, deux de l'instance Vérité & Dignité. Cette dernière a pour charge de recueillir les doléances des citoyens spoliés, volés sous le règne de Ben Ali. Une loi 100% palais de Carthage Si la loi de réconciliation économique obtient l'approbation de l'arp, l'instance n'aura alors plus grand sens. Ce texte est une production 100 % palais de Carthage. L'alliance entre Nidaa Tounès et les islamistes d'ennahda garantit son adoption. Les deux partis détiennent à eux seuls les deux tiers des élus de l'assemblée, 155 sur 217. Ennahda n'a pas officiellement exprimé une consigne de vote. Mais Rached Ghannouchi, le leader islamiste, a déjà donné sa bénédiction. Comme il l'avait fait en août 2014 lorsque son parti avait voté l'article 167 de la loi électorale permettant aux anciens séides du RCD, le parti de Ben Ali, de se présenter aux élections. Un choix qui avait surpris, une bonne partie des islamistes ayant subi tortures et détentions durant les vingt-trois ans de règne de l'ancien régime. Dix mois après la victoire du parti d'essebsi aux législatives, le pays connaît des spasmes sociaux à répétition. Grève des enseignants du primaire prévue les 17 et 18 septembre, grève des chemins de fer le 22, «journée de la colère» des agriculteurs Le dialogue entre le Une vue de la session du Parlement tunisien du 2 décembre (Photo > D. R.) patronat, l'utica, et l'ugtt, le syndicat qui revendique un demi-million d'adhérents, est au point mort. Chacun campe sur ses positions alors que tous les indicateurs économiques sont dans le rouge vif. Un contexte abrasif pour examiner avec sérénité un texte à la portée symbolique. L'opposition contre-attaque Si Moez Sinaoui, le porte-parole de la présidence, a indiqué que «le projet de loi ne sera pas retiré», la contestation s'organise. Le conseil des secrétaires généraux du Front populaire (extrême gauche, 15 députés) estime que le projet de loi est «une violation flagrante de la Constitution et du processus de la justice transitionnelle et favorise le blanchiment de corruption et le pillage de l'argent public». Lecture identique pour l'ugtt qui demande le retrait pur et simple du texte. Mardi 1er septembre, les forces sécuritaires ont réprimé une manifestation partie du siège syndical et qui tentait de se rendre avenue Bourguiba, l'artère symbolique de Tunis. En vertu de l'état d'urgence, décidé après l'attentat de Sousse, les rassemblements sont interdits. Ce qui complique l'expression démocratique. D'autres partis, peu ou pas représentés à l'arp, tentent de s'unir pour contrecarrer ce projet. La Tunisie affronte son passé Ce texte cristallise jusqu'à l'incandescence les maux non soignés de la nation tunisienne. Après le 14 janvier 2011, jour de la fuite du despote en Arabie saoudite, la révolution s'est soudainement arrêtée. Une liste de 114 personnes proches du régime a alors été établie par une commission de confiscation. 268 biens immobiliers, biens meubles et 168 voitures luxueuses ont été saisis, sous la houlette de son président, Néjib Hannen. Des sociétés, d'importantes sommes d'argent ont subi le même sort. Les personnages emblématiques de la liste des 114 sont Sakhr El Matri et Marouane Mabrouk, les deux gendres de Ben Ali. Le premier s'est réfugié aux Seychelles, pays qui lui a accordé un passeport. Le second, époux de Cyrine Ben Ali, dirige un des groupes les plus puissants du pays, ayant à son actif l'opérateur télécom Orange Tunisie, 71 magasins Monoprix, l'hypermarché Géant, des parts dans l'agroalimentaire, les banques, les assurances La Suisse a placé la famille Mabrouk sur la liste noire des proches de Ben Ali. Le clan Trabelsi figure pour sa part au grand complet dans ce who's who de la corruption. Une horde dont les mœurs borgiesques avaient grandement contribué au soulèvement populaire. Imed Trabelsi est le seul à avoir été jugé, emprisonné. Les autres se sont réfugiés au Canada, dans les Émirats Mais la réconciliation économique concerne les chevilles ouvrières de ce système qui a pillé la Tunisie pendant deux décennies. Haro sur le «capitalisme de copinage» Fonctionnaires et responsables ayant agi soit par contrainte, soit par avidité. Absoudre les méfaits commis de 1987 à 2011, moyennant une amende de 5 % prévue par l'article 5, ravive les tensions. La Banque mondiale avait souligné dans un rapport publié en 2014 que 21 % des bénéfices générés par le secteur privé étaient trustés jusqu'à la révolution par une poignée de familles. «Un capitalisme de copinage qui ne concerne pas seulement Ben Ali et son clan : il demeure l'un des principaux problèmes de développement auxquels la Tunisie est confrontée aujourd'hui», commentait l'économiste de la Banque mondiale Antonio Nucifora, économiste principal pour la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA). «Trois ans après la révolution, le système économique qui existait sous Ben Ali n'a pas changé de façon significative. À la faveur de la révolution, les Tunisiens se sont débarrassés de l'exprésident Ben Ali et des pires aspects de la corruption, mais les politiques économiques restent largement intactes et sujettes à des abus. Le cadre de politiques publiques hérité de l'ère Ben Ali perpétue l'exclusion sociale et favorise la corruption». Avec cette loi dite de réconciliation économique, la Tunisie se prend de plein fouet son passé récent. Amnistie ou pragmatisme? Le débat ne fait que commencer. R. E. VoirsurInternet I N F O S E X P R E S S Wall Street finit irrégulière avant les chiffres de l'emploi Wall Street a fini en petite hausse jeudi, dans un marché rassuré par de solides indicateurs et par des déclarations accommodantes de la Banque centrale européenne mais prudent à la veille de la publication des chiffres de l'emploi d'août, peut-être déterminants pour l'évolution des taux d'intérêt de la Réserve fédérale. L'indice Dow Jones des 30 grandes valeurs a pris 23,38 points, soit 0,14%, à ,76, loin de son plus haut du jour à points. Le Standard & Poor's- 500, plus large, a de même réduit son avance à 2,27 points ou 0,12% à 1.951,13, après être monté jusqu'à 1.975,01 le matin. Le Nasdaq Composite, à forte composante technologique, a effacé ses gains initiaux dans le sillage d'apple pour finir en repli de 16,49 points (0,35%) à 4.733,50. Le S&P-500 enchaîne ainsi une deuxième séance de hausse mais ses gains sont modestes au regard des plus de 2% engrangés par les places européennes après les déclarations de la BCE qui s'est dit prête à renforcer son programme de rachats d'actifs si nécessaire. "Que ce soit aux Etats-Unis, au Japon ou en Europe, le marché aime l'assouplissement quantitatif", dit Joe Saluzzi, chez Themis Trading à Chatham (New Jersey). Le yuan chinois n'a pas fini de se déprécier Le yuan va encore se déprécier au cours des 12 prochains mois avec l'annonce probable de nouvelles mesures de soutien à l'économie, montre vendredi une enquête de Reuters. La Banque populaire de Chine (BPC) a surpris les marchés financiers le 11 août en annonçant une dévaluation de près de 2% du yuan, une décision qui a ravivé les craintes d'une "guerre des monnaies" à l'échelle mondiale. Pékin tente depuis de rassurer les investisseurs en répétant qu'il n'y a pas de raison que le yuan se déprécie davantage mais de nombreux cambistes jugent que le ralentissement de la deuxième économie mondiale plaide au contraire pour une poursuite du mouvement. L'enquête menée auprès de 30 responsables de stratégie de change montre que le yuan (également appelé renminbi) devrait se déprécier de 2% supplémentaires d'ici six mois. Il devrait ainsi revenir à 6,50 pour un dollar d'ici fin novembre et 6,52 d'ici fin février avant de remonter à 6,46 dans un an, selon leurs projections.

8 régions I N F O S E X P R E S S Sidi Bel-Abbès Un jeune tue son compagnon après une soirée arrosée Un jeune homme âgé de 22 ans a été assassiné à coups de couteau jeudi dernier. La victime a reçu un coup mortel au niveau de la nuque par son agresseur âgé, quant à lui, de 32 ans. Selon de premiers témoignages, les deux hommes ont passé toute la nuit de mercredi à jeudi à boire de l alcool avant qu'une querelle n'éclate. Le drame s est répandue telle une traînée de poudre dans la cité des logements sociaux, situé sur la route de Boukhanefis, à la sortie de la ville. La police est intervenue pour ouvrir une enquête pour connaître la cause de ce drame qui est restée jusqu à lors un mystère. Le suspect a été arrêté et présenté devant le tribunal. À noter que c est le sixième crime survenu à Sidi Bel-Abbès. de jeunes âgés, âgés 17 et 23 ans, ont perdu «bêtement» la vie à cause de la consommation de l alcool et différentes drogues. A bon entendeur. Djillali T. Relizane,Un accord de partenariat algéro-turc portant sur la réalisation d un complexe intégré des textiles au niveau de la zone industrielle de Sidi Khettab a été signé. Le ministre de l Industrie, accompagné des autorités locales, s est rendu à la zone industrielle située à une vingtaine de kilomètres, à l est du chef-lieu de Relizane. Une zone qui compte plusieurs activités industriels. Annaba Il faut construire une vision économique avec la promotion de l investissement,les décisions prises par le gouvernement lors de la rencontre gouvernement- walis tenue le samedi 29 août 2015 portant sur les démarches à adopter pour construire une nouvelle vision économique qui s appuie essentiellement sur la promotion de l investissement national en application de l instruction interministérielle portant sur les modalités de mise en œuvre des nouvelle dispositions relatives à la concession des biens immobiliers relevant du domaine privé de l Etat destinés à la réalisation de projets d investissement, les représentants de l Etat, notamment les walis, ont mis en place une feuille de route à suivre. Visite du ministre de l Industrie et des Mines Sous la conduite du ministre de l Industrie et des Mines et en présence du wali, les députés des deux chambres parlementaires et des présidents de l APW et de l APC, le ministre a inspecté le projet de réalisation d un complexe textile. M.Bouchouareb s est rendu au siège de la wilaya de Relizane pour assister à la cérémonie de signature d un accord de par tenariat algéro-turc portant sur la réalisation d un complexe intégré des textiles au niveau de la zone industrielle de Sidi Khettab. Et à ce sujet, le ministre s est adressé au présidentdirecteur général de l entreprise turc, en le félicitant d abord pour le travail accompli tout en l exhortant à accélérer la cadence des travaux pour que le projet soit livré dans les délais. Le complexe, dont les travaux de réalisation seront lancés en novembre prochain, comptera huit usines intégrées qui seront spécialisées dans la production des tissus et des articles de bonneteries et de finissage de tissus, une école de formation dans les métiers du Youcef Cherfa, wali d Annaba, a présidé le lundi 31 août 2015, une réunion consacrée à la mise en place d un dispositif concernant la création de richesse au niveau local, en présence des directeurs du tourisme, de l industrie, des domaines, des services agricoles, de la conservation foncière ainsi que des directeurs des chambres de l industrie, commerce, artisanat et agriculture de la ville en question. Selon le communiqué de la cellule de communication de la wilaya, le nouveau chef de l exécutif a donné plusieurs instructions aux acteurs de la création de la richesse activant localement qui se basent sur la facilitation des procédures administratives en mettant fin aux comportements de bureaucratie et de passer au mode de réflexe actif afin de libérer les potentialités de la créativité des opérateurs économiques, a-t-on souligné. Dans le même contexte, le wali, a précisé que l octroi du foncier qui relève du domaine privé de l Etat, d actifs résiduels d entreprises publiques économiques ou des terrains des zones industrielles ou d activités s effectuera dorénavant à travers une procédure administrative simplifiée. Le traitement des dossiers de demande de concession pour des projets d investissement s effectuera au niveau de la Direction de l industrie et des mines, seule habilitée à recevoir et examiner ces dossiers à son niveau. A cet effet, tous les investisseurs ayant déposés leurs dossiers d investissement au niveau du Comité d assistance à la localisation des projets de développement et de la régulation du foncier (Calpiref) sont invités à se rapprocher du secrétariat du Comité afin de récupérer l accusé de réception pour pouvoir les déposer au niveau de la Direction de l industrie et des mines. Dans l option de la textile ainsi qu un pôle des affaires et diverses installations. Le ministre a rappelé que le gouvernement a décidé d accorder des facilitations dans les domaines de l accès au foncier industriel, du fina ncement, des exonérations fiscales aux investisseurs et pour la création d entreprises et leur promotion. «La politique nationale de développement vise à augmenter la contribution du secteur industriel au développement national», a-t-il ajouté. Par la suite, M. Bouchouareb a, en présence du wali et des cadres, assisté à la cérémonie de signature d un accord de par tenariat algéro-turc portant sur la réalisation d un complexe intégré des textiles au niveau de la zone industrielle de Sidi Khettab. N.-Malik poursuite des séries des inspections de différents projets de développement dans la wilaya de Annaba, le wali a rendu visite le mercredi 2 septembre 2015, au projet de réalisation de la nouvelle gare routière sise à la cité 1 er Mai-El Bouni, qui s étale sur une superficie égale à m² dont m² bâtie et ayant pour objectif de désengorger la circulation à la ville, le type de transport Aïn Beida B R È V E Aïn Beida Une maison ravagée par le feu Selon la cellule de communication de la Protection civile de la wilaya d Oum El Bouaghi, une maison d habitation sans étage, située à la cité Pos-A, dans la ville d Aïn Beida, a pris le feu mercredi dernier vers 20h20 pour des causes qui restent indéterminées. Le sinistre, qui a atteint une chambre, a causé des dégâts devant abriter cette gare routière est celui inter-wilaya, urbain et taxi. Ainsi a instruit tous les services concernés d achever les travaux restants et de lever tous les obstacles à caractère administratif et technique dans un bref délai qui leur a été arrêté pour la mise en service de cette infrastructure d ici la fin de l année en cours. Oki Faouzi Affichage d une liste de 762 logements publics locatifs, Après une longue attente et moult réclamations, finalement une liste de 762 logements publics locatifs dont 305 bénéficiaires sont âgés de moins de 35 ans et obéissant aux critères en vigueur a été affichée tôt mercredi dernier. Sur plus de demandes enregistrées, la commission de la daïra après étude minutieuse au cas par cas a retenu le nombre cité plus haut. La première impression dégagée de la population beidie montre que ce nombre est insuffisant par rapport à la demande d autant plus que depuis presque 2 ans, aucun quota de logements sociaux n a été attribué dans la ville d Aïn Beida. Les exclus de la liste de bénéficiaires environ une centaine se sont rassemblés devant le siège de daïra pour être entendus par les responsables concernés. Ces derniers ont demandé aux contestataires d introduire des recours individuels dans les délais impartis à la commission de wilaya. Au moment où nous mettons sous presse, aucun incident n a été signalé. A noter également que plus de 500 autres logements de la même formule qui sont en construction, seront attribués dès leur achèvement. A. Remache Voir surinternet considérables. Climatiseur, télévision, micro-portable et des objets de maison dont la tapisserie, couvertures, vêtements, sont partis en fumée. Selon la même source, l intervention rapide des éléments de la Protection civile en présence des services de la Sonelgaz et de la police judiciaire a permis l extinction deu feu qui aurait pu prendre de l ampleur. L intervention a duré 55 minutes. Une enquête a été aussitôt ouverte par les services compétents pour déterminer les causes exactes de ce sinistre. A. R.

9 r é g i o n s Tissemsilt La rentrée scolaire s annonce chaude 155 milliards pour la réhabilitation des établissements scolaires à Alger,Après les dépenses du mois de Ramadhan et de l Aïd El Fitr, voilà les familles qui vont faire face à celles aussi importantes de la rentrée des classes prévue demain. Un évènement qui pointe son nez à l horizon, puisque quelques heures seulement nous séparent de ce jour important pour les enfants. Déjà, les ménages font des acrobaties pour acheter fournitures scolaires à leurs progénitures, conscient de ne pas s attendre à ce que leurs prix n aient pas baissé par rapport à l année dernière. Les prix du cartable, du cahier et du tablier ont pris l ascenseur. Un cartable de bonne qualité est affiché entre et DA, alors que le tablier d importation sont vendus à une moyenne de DA (et plus) et même la production locale n est pas donnée car le tablier made in Algeria est cédé à DA. Quant aux pantalons, chaussures, tee-shirt et autres jupes, les prix font fuir plus d un. Un simple Dans le cadre de la préparation de la rentrée scolaire au niveau de la wilaya de Tissemsilt, les autorités locales, entre autres, les responsables des équipements au niveau de la wilaya ainsi que la Direction de l'éducation ont pris toutes les mesures nécessaires et adéquates pour assurer une bonne et meilleure rentrée scolaire. A cet effet, de nouvelles infrastructures scolaires ont été réalisées et inaugurées au niveau de plusieurs communes, à savoir Lardjem (1 collège base 5) et deux lycées, le premier à Laâyoune de places pédagogiques et le second à Khemisti de 800 places, ce qui permettra de résoudre le problème de la surcharge des classes et mettra fin aux souffrances de certains élèves qui étudiaient par le passé loin de leurs localités. Par ailleurs, le problème se pose actuellement pour les 40 établissements scolaires des trois paliers en souffrances suite au retard de la livraison dû au rythme des travaux, dont 23 écoles primaires, 8 collèges et 09 lycées, qui datent depuis 7 ans, ainsi que 20 cantines scolaires et 20 salles de sports ne sont pas toujours lancés. jean, très modeste en matière de qualité, fait DA. Une jupe toute minuscule atteint jusqu à dinars. Alors que pour les chaussures, les prix vont jusqu à dinars! Quant aux cahiers, les prix sont de l ordre de 80 à 90 DA en moyenne pour celui de 96 pages, 150 DA pour celui de 120 pages et 250 DA pour les 180 pages. Le registre, souvent exigé par des enseignants, est hors d atteinte pour les petites bourses. Heureusement que le marché informel alimenté par les produits chinois est là. Il constitue une bouffée d oxygène en ce qui concerne plusieurs articles scolaires, comme les stylos, les crayons, les règles, ainsi que les sacs à dos. Enfin, les parents fondent leur espoir sur la prime de scolarité accordée par l Etat alors que d autres, plus démunis, préfèrent temporiser et attendre le versement de ces DA pour entamer les achats. La rentrée scolaire commence à devenir, au fil des ans, un supplice qu il faudra quand même supporter. Ces prix sont pratiqués, faut-il le préciser, par les revendeurs occasionnels et autres marchands à la sauvette, car au niveau des magasins, c est une toute autre histoire... Tout ceci, en attendant l achat des manuels scolaires. Pour ces derniers, on croit savoir que les lots de livres des classes d examen du primaire (6 e ) et du moyen (BEM) coûteraient respectivement entre et dinars en moyenne. Pour ceux de la 3 e AS (bac), le lot de Trois nouveaux établissements scolaires en renfort Ces projets accusent un retard pénalisant pour la population locale. Parmi les 40 projets de travaux ayant trait soit à la réalisation des structures scolaires nouvelles, seuls 4 projets ont été achevés. Il s agit d un groupe scolaire à Bordj Emir Abdelkader, deux collèges, l un au chef-lieu de wilaya (Aïn Lorra) et le second à Lardjem ainsi qu un lycée à Laâyoune, dont un projet de réalisation d un CEM à Lazharia, lancé depuis six ans. Les projets de réalisation d un groupe scolaire de 6 classes à Aïn El Bordj au chef-lieu de wilaya et le second à la cité des 320 logements peinent à démarrer, alors que l argent ne manque pas. En tout état de cause, ce sont les élèves de la wilaya qui devront supporter, cette année encore, une situation de déliquescence pénalisante. Les responsables concernés sont appelés à prendre leurs responsabilités. La wilaya de Tissemsilt a débloqué une enveloppe financière de 12,3 milliards de centimes pour cette rentrée scolaire 2015/2016 pour le versement de la prime de DA au profit de parents d'élèves nécessiteux au niveau des 22 communes que compte la wilaya, bouquins dépasserait les dinars. Devant cette avalanche de dépenses qui obscurcit leurs horizons, bon nombre de familles ont dû s endetter auprès de certains prêteurs pratiquant l usure sans scrupules aucun. D autres se sont déplacés à Oran pour contracter des prêts sur gage. Restent la fripe et autres livres d occasion pour les nécessiteux et autres démunis. Voilà la réalité du terrain que certains responsables veulent occulter par des déclarations qui se veulent être rassurantes et par des engagements sans lendemain, pour atténuer l impact sur le pouvoir d achat et sur les conditions de vie de plus en plus pénibles des citoyens. Ces derniers n ont pas besoin d autres instruments de mesure, pour se rendre à l évidence qu il y a faillite dans le système de régulation mis en place par l Etat. «C est à choisir entre ces effets vestimentaires et le mouton de l Aïd», ricanent des pères de famille pour convaincre les enfants de laisser tomber ces achats d habillement, du moins en réduire la facture en achetant tout juste le nécessaire. Abdenour apprend-on. L'opération de distribution de cette prime a été lancée le 30 août 2015, avant la rentrée scolaire, dans le but d'apporter une aide aux parents nécessiteux afin de subvenir aux besoins de leurs enfants scolarisés, indique-t- on élèves nécessiteux ainsi que les élèves de la première année élémentaire recevront aussi les livres gratuitement ainsi que les enfants scolarisés des autres paliers, mais issus de familles défavorisés. Soulignons que toutes les dispositions matérielles et organisationnelles ont été prises par la Direction de l éducation de la wilaya de Tissemsilt, en vue de garantir toutes les conditions de succès de cette opération de solidarité. Côté restauration, la Direction de l'éducation réserve déjà aux élèves nécessiteux des repas chauds à travers les cantines scolaires. Plus de élèves scolarisés issus des familles nécessiteuses ont été recensées dans la wilaya de Tissemsilt pour bénéficier de repas chauds servis gratuitement au niveau des cantines scolaires dans le cycle primaire. Abdenour Le président de la commission de l'éducation, de l'enseignement supérieur et de la formation professionnelle de l'apc d'alger- Centre, Mohamed Tahar Dilmi, a annoncé la réhabilitation d établissements scolaires. (Photo > D. R. ) Aïn Defla : l enseignement préscolaire généralisé dans les établissements L enseignement préscolaire sera généralisé durant la nouvelle rentrée scolaire à plus de la moitié des écoles primaires à travers la wilaya d Aïn Defla, a-ton appris, jeudi dernier, du directeur de l éducation.. (Photo > D. R.) Ouargla : une récolte de plus de quintaux de pommes de terre attendue Une production de quintaux de pommes de terre, en majeure partie saisonnière, est attendue dans la wilaya d'ouargla, au titre de la saison agricole (Photo > D. R. ) Accidents de la route : 18 morts et 273 blessés en une semaine Dix-huit personnes ont trouvé la mort et 273 autres ont été blessées dans 219 accidents de la circulation enregistrés au niveau des zones urbaines durant la période allant du 25 au 31 août (Photo > D. R.)

10 e n q u ê t e Algérie Les droits des enfants adoptifs bafoués, «Tout enfant a droit à un nom, une nationalité, à l éducation, à l assistance médicale, et a un foyer. C est la tâche de l Etat de veiller à ce que les enfants qui se trouvent en situation d abandon totale à cause de la mort de leur parent ou de leur irresponsabilité, reçoivent toutes les opportunités pour achever leur développement intégral et leur réalisation personnelle», déclaration des droits de l enfant T out enfant a droit à un nom, une nationalité, à l éducation, à l assistance médicale, et a un foyer. C est la tâche de l Etat de veiller à ce que les enfants qui se trouvent en situation d abandon totale à cause de la mort de leur parent ou de leur irresponsabilité, reçoivent toutes les opportunités pour achever leur développement intégral et leur réalisation personnelle», déclaration des droits de l enfant L histoire incroyable d un professeur d université élisant domicile a Oran, R. M, dont nous avons volontairement changé les initiales, et ce, suite à sa volonté de garder l anonymat, et un éminent chercheur universitaire quelque part dans cette institution de l ouest de l Algérie profonde, est digne d une cytologie écœurante, car on n imaginait pas que de telles choses puissent encore exister chez nous en Plusieurs tentatives de toucher par correspondance (une dizaine de lettres accompagnées bien sûr de timbres coupon-réponse) pour faciliter le traitement rapide quant à l envoi de deux extraits de naissance de son fils adoptif par les services de l état civil de l Assemblée communale de Béchar ont été sans suite. Le professeur R. M, appelé Kafil ou père nourricier, avec un enfant presque sans identité, ni mention sur le livret de famille en âge d être scolarisé, risque sérieusement de voir l inscription de son fils refusée à l école maternelle, du fait qu il n a pas d acte de naissance, ni autre document administratif, sauf un tas de paperasse des services de la DAS d Oran (Direction de l action sociale). La problématique de la garde de l enfant, communément appelé le «Kafil» ou les obligations de ce dernier, n ayant aucun droit sur lui, il rencontrera de grandes difficultés à l occasion de certains actes concernant sa pupille. Cela nécessitera beaucoup de démarches et une perte de temps manifestement garantie, à l exemple de ce qui s est passé au cours de ce voyage escarpé dans la wilaya de Béchar. Notre interlocuteur, accompagné de son fils adoptif, âgé à peine de six printemps, arrive vers 12h30 dans l après-midi de ce mois torride de juillet 2015, en se rendant directement au service de l état civil pour retirer deux extraits de naissance de son enfant adoptif. Après une file d attente de plus de trois heures devant des guichets pris d assaut par les citoyens, à l image de ce qui se passe dans la plupart des villes du pays, l infortuné R. M s est vu confronté à l un des préposés aux guichets qu il lui exigea le livret de famille pour l établissement de tous les documents administratifs, actes de naissance ou de mariage. Vraisemblablement, le préposé au guichet voulait soutirer de l argent à notre professeur, qui a très bien compris le message. «Si ne pas avoir de certificat de naissance peut rendre la vie très difficile dans un pays qui a pourtant ratifié la convention sur les droits de l enfant, se voir refuser une preuve d identité en dehors des frontières de son propre pays natal revient à être relégué dans le néant de l apatridie. Et le non-enregistrement de ces enfants dans le livret de famille des parents adoptifs croît leur vulnérabilité en interférant avec la mise en œuvre de leurs autres droits bafoués en Algérie», a lancé R. M qui éprouve visiblement de la peine à contenir sa colère. Il a fallu l intervention d une personne influente pour ramener à la raison l irascible préposé au guichet pour lui faire comprendre que l enfant kafil, c està-dire adoptif, vu la loi islamique sur l adoption, expressément interdite, ne peut être consigné «malheureusement» sur le livret de famille de ses parents adoptifs. Abasourdi par cette discrimination des droits civils, R. M a vu de toutes les couleurs en compagnie de son fils adoptif au cours de cette aprèsmidi ballotté entre les préjugés des uns et la faiblesse des textes pour une meilleure protection de l enfance. Notre interlocuteur a été victime d une façon insidieuse, fallacieuse et systématique des mentalités rigides, de corrompus et d irresponsables. Cette odyssée reprend de plus belle pour R. M, apparemment désabusé par les uns et les autres. Elle a pris une autre tournure, quand notre éminent professeur qui, en voulant réserver dans un hôtel pour se reposer et reprendre le lendemain la route vers Oran, a vu le réceptionniste lui exiger la présentation du livret de famille, et ce, pour justifier le lien de parenté avec l enfant sur la fiche de police. Il a avait beau essayé de lui expliquer son véritable statut de kafil, tout en exhibant le morceau de papier qui sert d acte de naissance, rien n est fit. Ainsi R. M et son petit bout de chou, symbole de la pureté de l innocence, ont vécu diverses humiliations! Voyant un niet catégorique affiché par le réceptionniste malveillant, qui a exagérément insisté sur le document en question, notre interlocuteur a quitté les lieux pour prendre le premier autocar au cours de cette même fin de journée en partance vers Oran. Il convient enfin de souligner que cette injustice entraîne une insécurité juridique et, partant, le déni d un aspect essentiel de l Etat de droit qui reconnaît les droits de l enfant. R. M, qui a juré de quitter le pays, s active malheureusement à faire des démarches pour s installer en Amérique du Nord, en compagnie de son épouse et de son enfant, qui sera mieux considéré et respecté comme une adoption plénière dans les pays qui se respectent, tout en respectant les droits des enfants sans distinction. Le législateur et les autorités de ce pays devraient se consacrer de toute urgence à la recherche ciblée de solutions aux défaillances du système administratif et judiciaire existant, quand des parents parcourent km pour se faire remettre un extrait de naissance, en plus des abaissements et des tabous qui en disent long. A quand un ministère de l Enfance en Algérie? A quand la mention des enfants adoptifs sur les livrets de famille en Algérie? En attendant les droits des enfants adoptifs en Algérie, qui sont de plus en plus bafoués, certains parents adoptifs usent de tous les perversités pour faire inscrire les enfants apatrides sur le livret de famille, pour ne pas être traités de la même manière que notre éminent professeur par de piteux bureaucrates qui pullulent nos institutions rampantes et autres administrations qui voient de l argent de poche partout chez les administrés. Manseur Si Mohamed

11 culture CHANSON CHÂABI LE CHEIKH BOUDJEMÂA EL-ANKIS NOUS QUITTE Le maître de la chanson châabi, Boudjemâa El- Ankis, auteur, compositeur et interprète, est décédé mercredi en fin de soirée à l'hôpital Aïn Nâadja à Alger des suites d'une maladie, à l'âge de 88 ans, a-t-on appris auprès de ses proches. Né le 17 juin 1927 à la Casbah d'alger, Boudjemâa Mohamed de son vrai nom, s'est produit pour la première fois en public à l'occasion d'un mariage en 1942 après avoir longtemps pratiqué la musique (la mandoline et la guitare) auprès d'artistes tel que Saïd El- Meddah et Ahmed Serri qu'il avait côtoyé sur son lieu de travail à la cour d'alger. Dans une troupe créée en 1945, Boudjemâa évolue entre le cardinal, Hadj Mhamed El- Anka, et Hadj Mrizek, les deux monstres sacrés de la chanson châabi de l'époque, avant de commencer à travailler sur des arrangements personnels au début des années 1950, époque à laquelle le jeune chanteur commençait à s'intéresser à la chansonnette. Après une parenthèse de dix ans, Boudjemâa El- Ankis, arrêté et torturé à deux reprises lors de la guerre de libération nationale, revient sur la scène musicale après sa sortie de prison avec "Djana El Intissar" évoquant les manifestations du 11 décembre En 1963, au lendemain de l'indépendance, le célèbre auteur Mahboub Bati le propulse au devant de la scène avec des chansonnettes tels que «Ah Ya Ntya», «Rah El Gahli Rah» ou encore «Tchaourou Aalya» qui lui confirmeront son titre d'«el- Ankis», diminutif d'el Anka et qui inspirera par la suite el Hachemi Guerouabi ou Amer Ezzahi. Laissant derrière lui un répertoire riche de plus de 300 chansonnettes, le défunt a été inhumé jeudi en début d'après-midi au cimetière d'el- Kettar à Alger en présence d'une foule nombreuse. Le célèbre interprète de «Rah El Ghali Rah» a été enterré sobrement dans une ambiance empreinte de recueillement et d'émotion chez les nombreux anonymes venus assister à l'inhumation et présenter leur condoléances aux trois fils du défunt. Quelques chanteurs de châabi ont également assisté à l'enterrement dont Kamel Ferdjellah, élève de Hadj M'hamed El- Anka, et Djilali Kebaïli, fils de Mohamed Brahimi (dit cheikh Kebaïli) qui avait contribué à lancer la carrière du défunt. R. C. Box-office américain Entre le meilleur et le pire! kmais le biopic gangsta rap est toujours le roi du box-office, seul en tête depuis trois semaines, ce qui démontre aussi bien la force du film que la faiblesse de la concurrence du mois d'août aux Etats-Unis. Apart Mission : Impossible Rogue Nation, Ant-Man et Les 4 Fantastiques ayant été des déceptions, il faudra attendre le 18 septembre pour voir un carton programmé (à savoir Le Labyrinthe : La Terre brûlée) débarquer dans le calendrier! En attendant, N.W.A. cherche toujours celui qui le détrônera ("if you aim at the king, you best nost miss", comme on dit dans The Wire) : Le Transporteur - Héritage le 4 septembre? The Visit le 11 septembre? Pour en revenir aux chiffres, N.W.A.Rapporte 13,2 millions pour son troisième weekend, pour un total américain de 134,1 millions. C'est le quinzième plus gros succès de l'année, devant Divergente 2 : L'Insurrection... Universal continue son trip au paradis des billets car Les Minions vient de dépasser le milliard de dollars de recettes mondiales. Revenons à War Room, qui a rapporté 11 millions en trois jours et a donc failli battre les rappeurs de N.W.A. Petit film produit pour 3 millions de dollars, il s'agit de l'histoire d'une famille aisée afro-américaine trouvant la force de résoudre ses problèmes grâce à leur vieille voisine qui leur apprend les vertus de sa «war room»-une pièce spéciale pour prier. War Room est ainsi le plus gros démarrage de la carrière des réalisateurs, les frères Kendrick. Il n'est pas inutile de préciser que les critiques de War Room ont été désastreuses dans la presse traditionnelle. «Le problème n'est pas tant l'intrigue ou les thèmes religieux, mais c'est surtout la réalisation faite avec les pieds», exécute ainsi The Hollywood Reporter. Qu'importe, à l'instar des productions Jason Blum (les films d'horreur façon American Nightmare à 5 millions de dollars), les productions Provident/Affirm sont des cartons assurés et rentables. Presque quatre fois le prix kle 48 e Festival national du théâtre amateur de Mostaganem (FNTA), ouvert le 27 août dernier, aura été marqué par des spectacles d'une grande diversité et la réhabilitation de hauts lieux du théâtre amateur dans la région. Réparties en trois catégories, dix-sept troupes de théâtre se sont produites sur les planches des théâtres «El Moudja» et «El Ichara», deux lieux mythiques dans l'histoire du théâtre algérien et pépinière de jeunes talents depuis plusieurs décennies. La variation des genres de spectacles présentés ont procuré de la diversité et de la richesse au festival, allant de l'expérimental et du spirituel vers le psychodrame et le tragique, passant par la comédie musicale et la caricature. Certains spectacles ont suscité l'intérêt du public, à l'instar de «Safar» de la Coopérative «Nibras» d'adrar avec Rouahi Abdelkader, remarquable metteur en scène, ou de l'association «Sindjeb» de Bordj Ménaïel qui a brillé par «Wesmet Aar». Le spectacle «Huska» d'investissement en trois jours, qui dit mieux? Seul blockbuster orthodoxe de l'été à avoir accompli sa mission cet été, Mission : Impossible Rogue Nation est troisième avec 8,3 millions pour son cinquième week-end. Ce qui amène son total américain à 170,3 millions (le quatrième meilleur score de la saga seulement), et à l'étranger le film a rapporté 309 millions. Aux Etats-Unis le film est un succès juste correct (Rogue Nation a quand même coûté 150 millions) mais sa sortie prévue en Chine le 8 septembre lui permettra sans doute d'exploser les compteurs. No escape, film d'action avec Owen Wilson et Lake Bellen expats yankees coincés par un coup d'etat dans un pays d'asie du Sud-est, est quatrième avec 8,2 millions. Ce n'est pas terrible mais le film n'aurait coûté que 5 petits millions de dollars -les budgets serrés ont de ces vertus miraculeuses, demandez à Harvey Weinstein qui distribue No Escape. Réalisé par John Erick Dowdle qui a fait ses armes sur des petits films d'horreur (le remale de Rec En quarantaine, Catacombes), le film a été tourné en Thaïlande pour profiter de coûts de shooting réduits. Notons qu'on croise dans No Escape Pierce Brosnan en mercenaire anglais qui flingue des figurants asiatiques. Sinister 2 est toujours dans le top 5 pour son deuxième weekend. 4,6 millions de dollars de mieux, ce n'est toujours pas terrible, c'est même un peu sinistre (il fallait qu'on la fasse) pour cette suite de film d'horreur qui n'a rapporté que 18,5 millions aux USA alors qu'il a coûté 10 millions. En 2012, le premier Sinister avait coûté 3 millions et rapporté 48 millions. Faites le calcul. Enfin, on vous a promis que Zac Efron avait connu un lourd échec ce weekend. C'est vrai. We Are Your Friends, comédie dramatique où il joue un DJ faisant bouger les teufs californiennes et amoureux de la meuf (Emily Ratajkowski) de son mentor DJ (Wes Bentley), ne rapporte que 1,8 million pour son premier week-end. Soit un démarrage en treizième position, en-dessous d'american Ultra (un flop qui gagne à peine 2,8 millions en deuxième semaine). Il semble que Warner -studio favori de Zacn'a pas réussi à vendre ce film (budget : 6 millions) pendant l'été, un film accueilli pourtant plutôt gentiment par la critique. Premier long de Max Joseph (surtout de l'association «Igawawen» de Tizi Ouzou a, pour sa part, transcendé le temps pour atteindre la dimension du rêve dans une belle fresque signée par le jeune Kadem Salim alors que le monologue «Houria» de Boussouar Houria a laissé une bonne impression chez le public du théâtre «El Ichara». Les pièces «El Mezbala El Fadila» de l'association «El Amel» de Bordj Bou Arréridj, avec une conception recherchée de Rabie Guichi, et «Leilet El Qabd Aala Djouha» de l'association «Bencheneb» de Médéa, fruit de l'imaginaire de Haroun Kilani ont été bien accueillies. D'autre part, de jeunes comédiens ont montré des capacités pouvant leur permettre de progresser et d'émerger, à l'instar de Hadbi Massinissa qui a attiré les regard sur lui dans «Mohand U Châabane» de l'association culturelle «Ibturen» de Tizi Ouzou. Un programme de formation en prévision du cinquantenaire du festival. Près de 120 jeunes issus des troupes prenant part à ce festival ont été inscrits à des connu pour réaliser et présenter Catfish sur MTV, une télé-réalité qui décode les rencards et le harcèlement online), We Are Your Friends n'a pas atteint sa cible : les jeunes, de toutes façons absents des salles US cet été quand ils ne sont pas allés (re)voir Straight Outta Compton. Heureusement, Zac a déjà prévu de se refaire une santé au cinéma en jouant aux côtés de Dwayne Johnson dans le film Alerte à Malibu qui pourra être son 21 Jump Street à lui. Du côté de Warner, cet échec est plus coton car seuls San Andreas et Magic Mike XXL sont les succès du studio en Max Max Fury Road, triomphe critique total et atomique, n'a rapporté que 152,9 millions aux USA pour un budget estimé à 200 millions avec la promo. Sans films de super-héros ni Hobbit en fin d'année pour se refaire, Warner devra attendre 2016 et les sorties de Batman V. Superman : L'Aube de la justice, Suicide Squad et Les Animaux fantastiques (premier volet d'une trilogie spin off d'harry Potter) pour retrouver son mojo, perdu quelque part sur les platines de Zac. Sinon Warner peut toujours se tourner vers la prière. S. P. 48 e FNTA Diversité des spectacles et formations prévues cycles de formation répartis en ateliers dédiés à l'actorat, la mise en scène, la scénographie et l'expression corporelle. Sid Ahmed Kara, directeur de la formation souligne le caractère «utile et pédagogique» de ces ateliers, précisant que «sur les 120 inscrits, seule une quarantaine d'entre eux seront retenus», pour la suite de la formation. Le commissariat du 48 e FNTA a inclu dans son plan d'action un cycle de formation dédié aux jeunes amateurs présents à ce festival, s'étalant sur trois ans en vue de préparer le cinquantenaire de ce festival (2017), classé parmi les plus vieux du monde. D'autres sessions de formation sont également prévues au mois de novembre 2015 et mars 2016 avec un volume horaire d'apprentissage de 45 heures pour chaque stagiaire, précisent les organisateurs. Inauguré le 27 août, le 48 e FNTA a pris fin le 2 septembre avec une cérémonie de clôture des meilleures troupes primées à cette édition. R. C.

12 s c i e n c e Environnement La sécheresse mondiale va coûter plus de 8 milliards de dollars Le montant total des pertes économiques liées à la sécheresse dans le monde va probablement dépasser huit milliards de dollars (7,2 milliards d'euros) au cours des prochains mois avec l'intensification du phénomène El Niño, a annoncé jeudi le courtier en réassurance Aon Benfield. Aux Etats-Unis, le coût de la sécheresse devrait atteindre au moins trois milliards, principalement en raison des dommages subis par l'agriculture en Californie, a-t-il précisé dans son rapport mensuel sur les catastrophes. "Alors que la perspective de voir El Niño devenir l'un des plus puissants depuis des décennies se précise, l'impact va devenir de plus en plus sensible partout dans le monde", a déclaré Steve Bowen, météorologue et directeur associé de l'équipe de modélisation des I N F O E X P R E S S Climat : les ONG poussent la France à être «exemplaire» avant la COP21 A moins de cent jours de la conférence de l'onu sur le climat présidée par la France, des organisations estiment que Paris est loin de montrer l'exemple. Elles lancent un «appel à François Hollande» pour qu'il s'engage sur cinq mesures. Au-delà des grands discours, la France est-elle exemplaire en matière de lutte contre les changements climatiques? Pas vraiment. Elle est même très loin du compte, alertent les associations membres du Réseau action climat (RAC), qui ont lancé jeudi un «appel à François Hollande, pour qu il s engage d ici la COP21 sur cinq mesures qui permettront de mettre la France sur la voie de l exemplarité». Il en va aussi de sa «crédibilité». Car, insistent ces seize ONG (de défense de l environnement, de solidarité internationale, d usagers des transports et d alternatives énergétiques), «la France a une responsabilité particulière, en tant que président et hôte de la COP21», la grande conférence de l ONU sur le climat qui aura lieu au Bourget du 30 novembre au 15 décembre et dont l enjeu est de parvenir à signer un accord historique pour limiter la hausse des températures du globe à +2 C. Or, l Hexagone «est en retard dans quasiment tous les secteurs de la transition énergétique», souligne Morgane Creach, la directrice du RAC-France. «Elle s active beaucoup sur la scène internationale pour rechercher un accord [sur le climat], mais en fait, cela sert un peu de cache-misère étant donné la faiblesse de ses propres politiques». catastrophes d'aon Benfield, dans un communiqué. Le phénomène météorologique El Niño, marqué principalement par un réchauffement des eaux de surface dans le centre-est du Pacifique, devrait culminer entre octobre et janvier et pourrait être le plus puissant jamais observé, a déclaré mardi l'organisation météorologique mondiale (OMM). El Niño peut provoquer d'importantes sécheresses en Océanie, en Asie du Sud-Est et dans une partie de l'afrique. B O N À S A V O I R Biodiversité: il reste milliards d'arbres sur Terre Leur nombre a diminué d'environ 46% depuis les débuts de la civilisation... Il y a milliards d'arbres sur notre planète. 3,04 billions est le chiffre exact avancé par des chercheurs de l'université de Yale (Etats-Unis) qui viennent de publier leur inventaire dans la revue Nature. Ces scientifiques, ainsi que ceux de 14 autres pays, ont utilisé des données satellites ainsi que des ordinateurs de haute capacité pour éplucher les forêts et cartographier la population d'arbres au kilomètre carré. Au final, surfaces de recherche ont été scannées pour arriver à ce résultat, le plus exhaustif jusqu'à ce jour. Il y aurait sur Terre 422 arbres par habitant La Russie, avec sa forêt subarctique boréale, arrive en tête du classement des pays où l'on trouve la plus grosse densité d'arbres, suivent la Scandinavie et l'amérique du Nord. Au final, 43 % de la totalité des arbres se trouverait dans les régions tropicales et il y aurait sur Terre 422 arbres par habitant. S'ils semblent avoir été surpris par ce chiffre conséquent, les experts notent tout de même que la quantité d'arbres a diminué d'environ 46 % depuis les débuts de la civilisation. Les causes de cette diminution? L'exploitation de l'homme, «bien entendu», avance Thomas Crowther, principal auteur de l'étude.

13 s a n t é H Ô P I T A U X La gratuité des soins, une constante de la nouvelle loi sur la santé Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, a affirmé mercredi à Alger que la gratuité des soins figurait parmi les constantes du projet de loi sur la santé. Dans une déclaration à la presse, en marge de l'ouverture de la session d'automne du Conseil de la nation et en réponse à une question sur les critiques émises par certains partis concernant le projet de loi sur la santé, M. Boudiaf a affirmé que "la gratuité des soins est une constante du projet de loi sur la santé", précisant qu'il s'agissait d'"une ligne rouge à ne pas franchir". Il a ajouté, dans ce sens, que "le projet de loi sur la santé comprend un article claire qui prévoit la gratuité des soins". Evoquant les mesures relatives à la rationalisation des dépenses arrêtées par le gouvernement pour faire face à la chute des cours du pétrole sur les marchés internationaux, le ministre a souligné que "le ministère de la Santé était le premier à avoir fait un pas dans ce sens, et ce à travers la révision de la facture et des prix des médicaments". Le premier responsable du secteur a affirmé que "nombre de nouvelles orientations seront appliquées pour hisser le niveau de gestion locale des institutions du secteur". Par ailleurs, le ministre a nié avoir levé la subvention sur certains médicaments.. Blida Ouverture de 184 postes en formation paramédicale,quelque 184 nouvelles places pédagogiques de formation dans différentes spécialités seront assurées, durant la rentrée , au niveau de l Institut national supérieur de formation paramédicale de Blida, a-t-on appris, jeudi, de son directeur. Ces nouvelles offres pédagogiques se répartissent à raison de 149 postes dans la formation paramédicale, 80 dans la formation d infirmiers de santé publique, 30 dans la formation de laborantin de santé publique, et 30 dans la formation de radiologues, parallèlement à 25 postes pour la formation de sages-femmes, et une dizaine pour la formation d assistants médicaux et sociaux de santé publique, a indiqué, Hilali Mohamed. Le même responsable a souligné, lors d un point de presse, que ces postes sont destinés aux détenteurs du baccalauréat, filières sciences expérimentales, et mathématiques et techniques, ainsi que les bacheliers des filières littérature et philosophie, littérature et langues étrangères, littérature et sciences humaines, et gestion et économie concernant la formation d assistant médical et social. Il a signalé la poursuite des inscriptions jusqu au 8 septembre courant, date de clôture de l opération, qui sera suivie par celle de la sélection des inscrits, se basant sur le classement des moyennes, puis l annonce des listes des candidats reçus au niveau des wilayas de Tipasa, Djelfa et Blida, relevant du même institut. Une fois leur formation achevée, trois(3) années pour les paramédicaux, et cinq (5) années pour les sages-femmes, les concernés recevront des diplômes les qualifiant à exercer la profession dans laquelle ils ont été formés, dans les secteurs privé et public. La première sortie de promotion (en licence) de cet Institut national a été enregistrée, durant l année Elle a englobé 145 paramédicaux des wilayas de Blida, Tipasa, et Ain Defla, dont 94 relevant de Blida et sont, actuellement, en attente d être affectés à leurs postes respectifs au niveau d établissements de santé, a fait savoir M. Hilali. Il a, néanmoins, souligné la persistance, Sida : une clinique britannique dévoile par erreur l'identité de 780 patients à ce jour, du problème d hébergement des étudiants, suite au transfert de l institut vers son nouveau siège à Beni Mered, alors que l internat est maintenu au niveau de l hôpital Brahim Tirichine (ex- siège de l institut). "Un problème qui accable les étudiants, notamment en ce qui concerne la restauration", est-il déploré. L Institut national supérieur de formation paramédicale de Blida assure une formation paramédicale pour les étudiants des wilayas de Blida, Tipasa, et Ain Defla. Il fait partie des 38 établissements similaires, recensés à l échelle nationale. A Londres, un centre spécialisé dans le traitement du Sida et des infections sexuellement transmissibles a révélé par inadvertance le nom de 780 de patients atteints du VIH. Une grave erreur lourde de conséquences. Une clinique londonienne a enfreint par inadver tance la règle de confidentialité des patients en révélant dans une newsletter les adresses mail et les noms de 780 patients séropositi fs. La newsletter renseignait également sur le traitement dispensé à ces personnes atteintes de VIH. L'auteur de cette bévue, qui aurait oublié d'effacer les informations privées avant d'envoyer la newsletter, s'est dit bouleversé. Cette maladresse pourrait être très préjudiciable pour les patients dont l'identité a été divulguée. Certains d'entre eux avaient en effet pris soin de cacher à leur entourage leur maladie. Cette violation du secret médical a suscité tantôt l'incompréhension tantôt la colère : "J'ai du mal à comprendre comment cela peut arriver aujourd'hui. En le recevant, j'ai pu visualiser la liste des destinataires et reconnaître des noms de personnes dont j'ignorais qu'elles étaient malades", a expliqué au Guardian l'un des patients de la clinique. "Tombée entre de mauvaises mains, cette liste c'est de la dynamite" assure un autre patient, inquiet. Une des personnes citées dans la newsletter a décidé de porter plainte contre la clinique. «Une erreur inacceptable» La direction de l'établissement privé, situé au 56, Dean Street à Londres, a déclaré que cette "erreur humaine" était "inacceptable", avant de présenter ses excuses aux patients. Elle a demandé aux destinataires de la newsletter d'effacer le mail reçu. Reste à savoir si la consigne a été suivie à la lettre.

14 contribution Alliance nationale des associations des algériens de France (Anaaf) Voter en France ou ailleurs est un acte citoyen important, L Alliance des associations des algériens de France ( ANAAF) appelle tous les Français de la diaspora d origine algérienne à s inscrire sur les listes électorales avant le mercredi 30 septembre 2015, pour pouvoir exercer pleinement leurs droits et leurs devoirs de citoyens lors des élections régionales des 6 et 13 décembre prochain. L Alliance des associations des algériens de France (ANAAF) appelle tous les Français de la diaspora d origine algérienne à s inscrire sur les listes électorales avant le mercredi 30 septembre 2015, pour pouvoir exercer pleinement leurs droits et leurs devoirs de citoyens lors des élections régionales des 6 et 13 décembre prochain. Le fait de voter en France ou ailleurs est un acte citoyen important! Il est communément admis que dans toute société, il existe un certain nombre de groupes humains qui peuvent être rejetés dans un vide politique, ce qui les marginalise, les prive d une représentation appropriée et les empêche d exercer une influence réelle. C est particulièrement le cas des forces individuelles et collectives de notre diaspora algérienne en France mais aussi d autres minorités, notamment les femmes, même si elles constituent la majorité du corps électoral en France. Aussi, le débat sur la possibilité de représentation des minorités au Parlement et au gouvernement ne cesse de prendre une importance croissante, depuis voilà plus d une décennie. Les classes politiques françaises restent silencieuses sur ce sujet. Des promesses, toujours restées lettres mortes, sont faites à chaque échéance électorale importante. C est pourquoi, nous pensons que la meilleure défense de nos droits, en tant que composante importante du corps électoral, passe par une sensibilisation efficace des citoyens d origine algérienne en France pour qu ils s inscrivent sur les listes électorales et exercent massivement leur pouvoir démocratique. Notre voix sera entendue et écoutée et nos droits, en tant que minorité de plusieurs millions, seront mieux respectés lorsque de véritables représentants d origine algérienne, auront véritablement accès à la sphère politique, à la vie publique et aux lieux de décision correspondants. Notre participation pleine et entière au sein des instances politiques élues aux niveaux local, régional et national et au gouvernement n implique aucunement un droit de veto et ne signifie pas davantage que les représentants issus de notre diaspora soient les seuls responsables politiques capables de défendre nos intérêts politiques et la dignité de notre jeunesse marginalisée socialement, économiquement et culturellement dans les banlieues des grandes villes françaises Mais cela sera toutefois la preuve que les citoyens d origine algérienne peuvent présenter leur candidature en ayant une véritable chance d être élus et peuvent avoir ainsi la possibilité de faire entendre, plus fortement et objectivement, la voix de la diaspora algérienne en France. Par ailleurs, s il est désormais prouvé que l élection au sein de certains instances élues, notamment au Parlement d un ou deux citoyens d origine algérienne, n est pas une fin en soi et n est pas nécessairement synonyme d une représentation adéquate ou d un engagement politique adéquat, c est en tout cas un petit début. Il est primordial que l ouverture politique aux millions de citoyens de notre diaspora ne soit pas purement symbolique ou «alibi politique» et que les candidats qui en sont issus jouent un véritable rôle dans le processus de décision. Mais la dynamique de représentation et de leadership de notre diaspora n aura de sens effectif que si, en amont, le pouvoir réel en France «autorise» ou «accepte» une représentation dans les exécutifs locaux des zones où l écrasante majorité d entre nous vit. Beaucoup de démographes ont mis en évidence la concentration de la minorité d origine algérienne, pour des raisons historiques et économiques, dans certaines régions plus que dans d autres régions françaises, ce qui normalement devrait signifier que la décentralisation du pouvoir à la région, la ville ou au village implique automatiquement sa responsabilisation qui, tout en étant minoritaire au niveau national, peut être majoritaire au niveau local. Que pourrions-nous demander aux autorités de la République, plus particulièrement à la représentation nationale pour effectivement accroître notre représentation en tant que composante minoritaire de la société civile? Le Parlement peut nous ouvrir ses institutions (par le biais des systèmes électoraux ou d autres méthodes de désignation des représentants) et voter des lois nous permettent, comme d ailleurs à l ensemble des groupes marginalisés, de jouer, au regard de notre nombre, un rôle plus important dans le gouvernement et la politique. Le premier et le plus rapide des moyens dont dispose le parlement pour accroître des représentants issus de notre diaspora est le système électoral. A ce niveau, un certain nombre d éléments sont déterminants : le type de système (proportionnel ou majoritaire), le nombre de représentants élus dans chaque circonscription, l existence éventuelle d un seuil de représentation, la possibilité offerte aux électeurs de choisir des candidats et pas uniquement des partis, et le lieu d habitation des électeurs appartenant à des minorités (concentration ou dispersion géographique, comme précisé plus haut). Certains mécanismes, expérimentés dans d autres grandes démocraties pourraient être explorées en France, comme les sièges réservés, les quotas ou encore des listes spéciales pluriethniques ou intégrant la dimension de parité entre les sexes, interviennent aussi dans la détermination de ceux qui seront finalement élus au Parlement. Les partis politiques ont aussi un rôle crucial à jouer, dans l ouverture aux citoyens d origine algérienne, puisqu ils décident de la composition de leurs listes de candidats et du style de leur campagne. Enfin, si nous nous voulons tous être responsables de notre destin en France, que la notion d égalité des électeurs soit effective, que le vote d un citoyen d origine algérienne ait la même valeur que celui d un autre citoyen issu d une autre diaspora, nous devons nous inscrire massivement sur les listes électorales, et voter tout aussi massivement le moment venu, pour que notre voix soit enfin entendue et respectée S/G ANAAF

15 médias 381 comptes de Wikipédia bannis pour extorsion, Modifier contre rémunération des articles de Wikipédia n est pas forcément illégal. Mais ces derniers mois, 381 comptes Wikipédia ont poussé la logique bien au-delà des règles établies par la célèbre encyclopédie collaborative. Après une longue enquête des bénévoles de l encyclopédie sur cette opération, baptisée «Orangemoody», 381 comptes ont été bannis pour avoir extorqué de l argent à des internautes. Les comptes Wikipédia peuvent être créés par n importe quel internaute et servent notamment à modifier les articles de l encyclopédie en ligne. Une méthode simple La méthode était à la fois ingénieuse et très simple : après avoir repéré des brouillons d article que la communauté avait refusé de publier par exemple parce qu ils portaient sur une personne ou une entreprise insuffisamment connue les individus derrière ces comptes suspendus contactaient la personne ou l entreprise en question et proposaient, contre de l argent, de remettre puis de maintenir l article en ligne, en se présentant souvent comme des administrateurs ou des modérateurs aguerris de Wikipédia. Qui se cache derrière ces comptes supprimés? Combien leur activité sur Wikipé dia leur a-t-elle rapporté? Wikipédia, qui consacre de longues explications à cette affaire, ne le précise pas. Elle n évoque qu un seul cas, où une somme mensuelle de 30 dollars était versée contre l entretien et le maintien en ligne d une page de l encyclopédie. Elle révèle aussi que ces 381 comptes sont reliés entre eux de manière très proche, indiquant qu un petit groupe était à la manœuvre. Par mesure de précaution, tous les articles publiés par les comptes suspendus qui concernent essentiellement des artistes ou des petites entreprises ont été supprimés. Cela ne signifie pas systématiquement que les personnes concernées par ces pages ont cédé au chantage. La modification de pages Wikipédia n est pas illégale en soi, mais doit répondre à des règles strictes. Dans le cas de l opération «Orangemoody», c est le caractère secret des paiements, ainsi que le fait qu il ait abouti au maintien en ligne d articles jugés indignes de l encyclopédie qui ont conduit à la suppression de tous ces comptes. République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Habitat, de l Urbanisme et de la Ville Office de Promotion et de Gestion Immobilière de la Wilaya d El Oued NIF : AVIS D ATTRIBUTION PROVISOIRE DE MARCHE Conformément aux dispositions des articles 49, 114 et 125 du décret présidentiel n 10/236 du 7/10/2010 portant réglementation des marchés publics, modifié et complété, l Office de promotion et de gestion immobilière de la wilaya d El Oued informe l ensemble des soumissionnaires ayant participé à l appel d offres national restreint n 37/2015 paru en date du 21/7/2015 dans les quotidiens nationaux El Djadid El Youmi et la Nouvelle République du 21/7/2015 et dans le Bomop, relatif à la réalisation de 20/40/2000 logements publics locatifs à Bayada (programme complémentaire 2000 LPL, programme quinquennal , tranche 2011), qu après évaluation des offres, le marché est attribué provisoirement à : Site Projet N lot Entreprise Bayada 20/40/ Bousbia Laiche Ali Montant en TTC des offres financières après rectification Délai d exécution (mois) Note technique NIF de l entreprise Observation , / Moins disante Les autres soumissionnaires sont invités, s ils le souhaitent, à se rapprocher des services de l Office de promotion et de gestion immobilière de la wilaya d El Oued dans un délai de trois (03) jours à compter du premier jour de la publication de l attribution provisoire dans le Bomop ou dans l un des quotidiens nationaux, pour prendre connaissance des résultats détaillés de l évaluation de leurs offres techniques et financières. La commission des marchés de l Office de promotion et de gestion immobilière de la wilaya d El Oued est compétente pour l examen de tout recours des soumissionnaires qui doit être introduit dans un délai de dix (10) jours à compter de la parution du présent avis dans le Bomop ou dans l un des quotidiens nationaux. Nlle République / 5/9/15 / ANEP 93380/25 République Algérienne Démocratique et Populaire Wilaya de Béjaïa Daïra d Ifri Ouzellaguen Commune d Ouzellaguen Demande de certificat de possession En application du décret exécutif n du 27/7/1991 fixant les modalités d établissement et de délivrance du certificat de possession institué par l article 39 de la loi n du 18/11/1990 portant orientation foncière, M. Aouchenni Mohand Said, fils de Madjid et de Ouyessad Maljka, né le 7/1/1983 à Akbou, demeurant à Tiouririne, commune d Ouzellaguen, a formulé une demande dans laquelle il confirme sa prise de possession d un terrain entièrement bâti sis lieu dit Tiouririne, village Tiouririne, commune d Ouzellaguen, d une superficie de 227 m2, limité dans son ensemble par : - au nord : propriété Guettouche Abdelkader et passage commun Guettouche Abdelkader, Aoucheni Madjid et frères, - au sud : propriété Aoucheni Abderezak, passage familial et propriété Aoucheni Nacer, - à l est : passage commun Guetouche Abdelkader, Aoucheni Madjid et frères, - à l ouest : propriété Guetouche Abdelkader. A cet effet, toute observation, contestation ou opposition relative à l établissement dudit certificat de possession devra être formulée par écrit au président de l Assemblée populaire communale d Ouzellaguen dans un délai de deux mois à compter de la date de publication de cet avis. Ouzellaguen, le 3/9/2015 République Algérienne Démocratique et Populaire Wilaya de Béjaïa Daïra d Ifri Ouzellaguen Commune d Ouzellaguen Demande de certificat de possession En application du décret exécutif n du 27/7/1991 fixant les modalités d établissement et de délivrance du certificat de possession institué par l article 39 de la loi n du 18/11/1990 portant orientation foncière, M. Djerroud Abderrahmane, fils de Mohand El Hocine et de Djerroud Dahbia, né le 24/12/1959 à Ouzellaguen, demeurant à Ighzer Amokrane, commune d Ouzellaguen, wilaya de Béjaïa, a formulé une demande dans laquelle il confirme sa prise de possession d un terrain entièrement bâti sis lieu dit Targua Ou Mouradj, village Ighzer Amokrane, commune d Ouzellaguen, d une superficie de 299 m2 dont 114 m2 bâtis, limité dans son ensemble par : - au nord : propriété Djerroud Achour et cimetière, - au sud : chemin carrossable et passage, - à l est : propriété Djerroud Achour et chemin carrossable, - à l ouest : cimetière. A cet effet, toute observation, contestation ou opposition relative à l établissement dudit certificat de possession devra être formulée par écrit au président de l Assemblée populaire communale d Ouzellaguen dans un délai de deux mois à compter de la date de publication de cet avis. Ouzellaguen, le 3/9/ /176 : 27 91/ : /07/06. / : " ".2 (184.00) : : : : : (02) /173 : 27 91/ : /12/17. / : " ".2 (227.00) : : : : : (02).

16 s p o r t Ingérence politique, violence, corruption L'Argentine ou le football en crise permanente,au cœur d'une guerre interne, la Fédération argentine montre son pire visage. Entre ingérence politique, combats de coqs, violence et corruption, le football local traverse une période néfaste. Et n'est pas près de s'en sortir. «L'image que donne l'afa nous fait du mal.» En quelques mots, Javier Mascherano, l'un des seuls hommes adulés par toute l'argentine, a résumé la triste situation du football local. Depuis la mort de Julio Grondona, à la tête de la Fédération pendant trentecinq ans, la «Asociación del Fútbol Argentino» se cherche. D'abord, car Luis Segura, successeur désigné de l'ancien bras droit de Blatter, a assuré un intérim d'un an plus que discret. Surtout, car Grondona a laissé un héritage encombrant. Aujourd'hui, alors que les élections pour la présidence de l'afa ne cessent d'être repoussées, l'institution montre son pire visage avec une guerre interne, entre Segura et Marcelo Tinelli, célèbre présentateur de télévision et vice-président de San Lorenzo. Décryptage d'une crise permanente. Des élections décalées Le 18 août dernier, Marcelo Tinelli a gagné une première partie de sa bataille. Les règlements de l'afa ont été modifiés pour que ce dernier (qui n'a pas quatre ans d'ancienneté à son poste comme le requérait l'ancien règlement) puisse postuler à la tête de l'institution de la rue Viamonte. Aussi, un poste de troisième vice-président a été créé et lui est désormais confié. Depuis son intronisation, Tinelli et sa volonté d'assainir les finances du football argentin sont au centre des débats. Récemment, son émission Showmatch a été interrompue par plusieurs CAN-2015 (U23) hommes montés sur scène pour manifester contre Cristobal López, entrepreneur proche de Tinelli. Le présentateur aurait également été menacé par une douzaine de personnes en relation avec une «barra brava». Alors que des rumeurs annonçaient le retrait de sa candidature, le vice-président de San Lorenzo a réaffirmé sa volonté de briguer la tête de la Fédération argentine. Tinelli devrait alors y affronter Luis Segura. Deux modèles risquent donc de s'opposer. Celui du «grondonisme résiduel» comme le décrit Sergio Levinsky, sociologue et spécialiste du football local, face à l'une des personnalités les plus populaires du pays qui possède déjà le soutien des trois candidats aux élections présidentielles, le 25 octobre prochain. Un soutien politique essentiel selon Levinsky : «L'impact de la politique pour le futur de l'afa est très important. La Fédération et l'état sont en relation depuis 2009 avec le programme "Fútbol para todos" (transmission gratuite du championnat argentin sur les chaînes publiques, ndlr). Et depuis la mort La sélection poursuit son stage à Sidi Moussa,L'équipe olympique de football poursuit son stage entamé le 30 août à Sidi Moussa (Alger) en vue de sa participation à la Coupe d Afrique des Nations U23, prévue au Sénégal du 28 novembre au 12 décembre Vingt-quatre joueurs dont le revenant de sanction Azzedine Ferhat (USM Alger) prennent part à ce regroupement qui se poursuivra jusqu'au 9 septembre prochain. Le sélectionneur suisse André Pierre Schurmann a programmé les séances d entraînement au Centre Technique National de la FAF à Sidi Moussa. L'équipe algérienne avait été la première à valider son billet pour la phase finale de la CAN-2015 des U23 qui aura lieu au Sénégal du 28 novembre au 12 décembre. Les partenaires de Darfalou seront fixés sur leurs prochains adversaires au premier tour de la compétition le 14 septembre à l'occasion du tirage au sort qui sera effectué au siège de la Confédération africaine de football. Cette compétition sera organisée sous l'égide de la Confédération africaine de football (CAF). Elle est qualificative aux Jeux olympiques de Rio (Brésil) Marcelo Tinelli, vice-président de San Lorenzo. (Photo > D.R) Les trois premiers du tournoi se qualifieront directement aux JO-2016, tandis que le quatrième disputera un match barrage contre une équipe asiatique. La deuxième édition de la Coupe d'afrique des U23 sera disputée par l'algérie, l'afrique du Sud, l'egypte, le Mali, le Nigeria, le Sénégal, la Tunisie et la Zambie. Liste des convoqués : Salhi Abdelkadir (ASO Chlef), Metehazem Oussama (RC Arbaâ), Chaal Farid (USM Harrach), Barka Mohamed Amine (ASM Oran), Rebiai Miloud (ES Sétif), Salah Nour El-Islam (ASO Chlef), Abdellaoui Ayoub (USM Alger), Kenniche Ryad (ES Sétif), Cherifi Redouane (USM Bel-Abbès), Ferhani Houari (RC Arbaa), Draoui Zakaria (CR Belouizdad), Smahi Khalil (ASO Chlef), Benguit Raouf (Paradou AC), Benkhemassa Mohamed (USM Alger), Chita Oussama (MC Alger), Gaaga Ahmed (JS Kabylie), Haddouche Zakaria (ES Sétif), Meziane Bentahar Abderrahmane (RC Arbaâ), Benkablia Mohamed (ASM Oran), Tabti Larbi (ASM Oran), Benchaa Zakaria (MC Oran), Darfalou Oussama (USM Alger), Amokrane Abdelhakim (DRB Tadjenanet), Ferhat Zineddine (USM Alger). de Grondona, l'état a décidé d'intervenir un peu plus dans le football, en sachant ce qu'il représente pour les Argentins.» Une ingérence politique qui devrait être sanctionnée, mais qui passe inaperçue depuis de longues années au pays de Lionel Messi. Le gouvernement de Cristina Kirchner tente même d'apaiser les tensions au sein de l'afa. La raison est simple : l'état ne veut pas gérer de conflits à l'approche des élections nationales. Problème, la date des élections pour la présidence de l'afa n'est toujours pas fixée. Le futur président de la Fédération argentine devait être élu le 22 octobre prochain. L'élection a ensuite été décalée au 1er mars prochain, suite à l'habilitation de la candidature de Tinelli. Une situation ubuesque qui ne s'arrête pas là. En effet, la rupture d'un accord entre Tinelli et Segura, qui prévoyait le retour de Roberto Fernández à la tête du Conseil fédéral, a rouvert les blessures pansées par le gouvernement. Depuis, les deux camps s'affrontent : il se murmure que Tinelli et ses soutiens haut-placés souhaiteraient avancer les élections au mois d'octobre, tandis que Segura, actuel président de l'afa, répète que le vote aura lieu en mars. Une situation inquiétante selon Sergio Levinsky : «L'AFA ne s'occupe pas de l'avenir. On parle d'argent, d'investissement, mais il n'y a pas de débat institutionnel. Si personne n'apparaît avec des idées, l'afa perdra tout son poids dans les organismes internationaux. C'est déjà le cas avec la CONMEBOL, où elle a perdu de l'importance. Et ce sera le cas dans les mois qui suivent à la FIFA.» L'AFA recalée de partout En effet, l'argentine et sa sélection nationale subissent les conséquences de cette crise. L'organisation de la tournée de l'albiceleste aux États-Unis a été chaotique : treize fédérations ont refusé la proposition de match amical face à l'équipe entraînée par Tata JMP-2015 L or pour Benyahia Nedjar,Le nageur algérien Mohamed Benyahia Nedjar a remporté jeudi la médaille d or du 2 km nage bi-palmes en eau libre, des jeux Méditerranéens de plage à Pescara (Italie). Nedjar a couvert la distance en 22:19.30, devant les deux Tunisiens Zegrani Malek Anes (23:05.30) et Saadani Mohamed Mehrez (23:20.40). L autre Algérien Martino. Finalement, l'argentine affrontera la Bolivie et le Mexique, deux sélections en plein remaniement. Levinsky tacle encore la fédé argentine : «Les treize fédérations ont refusé parce que l'entreprise Torneos organise les matchs amicaux de l'argentine. C'est incroyable que l'afa ait donné les droits à Torneos pour ces matchs sachant que l'entreprise est impliquée dans le scandale de corruption de la FIFA.» Carlos Chávez, président de la Fédération bolivienne actuellement incarcéré dans le cadre de l'affaire FIFA, a même signé le contrat pour le déroulement de cette rencontre amicale depuis la prison de Palmasola. Il a aussi exigé que la Fédération bolivienne soit payée en avance pour ce match. Une situation ridicule qui s'ajoute au fait que Carlos Baldivieso, sélectionneur bolivien intronisé le 1er septembre, n'a pas pu choisir les joueurs pour la tournée en raison de la tardive préparation des visas pour entrer aux États-Unis. Le football local aussi touché Outre la tourmente électorale, la Fédération argentine doit gérer la polémique de la vingt-troisième journée du championnat local. Là aussi, une affaire digne des plus mauvaises «telenovelas» : alors que Boca Juniors et San Lorenzo vont se disputer la tête du championnat (et certainement le titre), la direction des «Xeneizes» a ardemment demandé l'annulation de cette journée. En effet, Boca perd Gago et Tévez, convoqués par Martino pour la tournée aux États-Unis. Une requête rejetée par l'afa et surtout par la direction de San Lorenzo. Résultat, la journée de championnat se déroulera alors que plus de quinze joueurs du football local vont représenter leurs pays. Alors que Gerardo Martino a lui aussi critiqué la guerre interne de la Fédération et le maintien de la journée de championnat, Luis Segura est monté au créneau : «J'écoute et respecte l'opinion de Martino. Mais il décide de la partie sportive et nous de l'administration. Je respecte aussi l'opinion de Mascherano.» Et d'ajouter : «Cette situation n'affecte pas l'entraîneur, car il peut convoquer tous les joueurs qu'il souhaite.» À ces incessants combats de coqs vient s'ajouter le projet inattendu du gouvernement de la ville de Buenos Aires de réintégrer le public visiteur dans les stades de la capitale. Et cela alors que la violence dans les stades argentins est toujours présente. Le week-end dernier à Mendoza, le match entre Godoy Cruz et Racing a été interrompu à cause de jets de pierres des supporters du club local, qui protestent contre les mauvais résultats de l'équipe entraînée par Gabriel Heinze. Il est bien loin le temps où Julio Grondona réglait tous les problèmes d'un claquement de doigts. R. S. engagé dans cette course, Hellal Berouane Oussama, s est classé 7e avec un chrono de 24: C est la deuxième médaille pour Nedjar dans cette compétition, après le bronze obtenu mercredi dans le 200 m bi-palmes. Grâce à ce vermeil, l Algérie compte dix médailles (2 or, 4 argent et 4 bronze).

17 s p o r t Christian Gourcuff «Nous serons prêts dimanche»,le sélectionneur de l'équipe algérienne de football Christian Gourcuff a assuré jeudi que les Verts «seront dimanche en possession de tous leurs moyens» pour tenter de l'emporter face au Lesotho, en match prévu au stade Setsoto (14h algérienne), dans le cadre de la 2e journée (Gr. J) des qualifications de la Coupe d'afrique des nations CAN «Nous irons là-bas pour imposer notre jeu d'abord et gagner, et puis il y aura un adversaire pour nous contrarier. Nous avons un groupe jeune mais qui a acquis de la maturité pour ce genre d'épreuve», a indiqué le coach national lors d'une zone mixte organisée avec la presse, peu avant le début de la 3e séance d'entraînement au stade annexe du Loftus Versfeld de Pretoria (Afrique du Sud), dans le cadre du stage précédant le rendez-vous du Lesotho. L'équipe nationale s est s'envolée vendredi après-midi à destination de Maseru, à bord d'un vol spécial depuis Pretoria. Un galop d'entraînement, également au stade annexe, était au menu des coéquipiers du revenant Walid Mesloub hier vendredi. «Au Lesotho, nous serons dans des conditions beaucoup plus difficiles qu'ici. Je pense que nous avons bien préparé le match, maintenant place à la concentration et à la réalité du terrain. Dès notre arrivée, nous allons effectuer une séance allégée. Je peux assurer que nous serons en possession de tous nos moyens dimanche», a ajouté Gourcuff, qui s'est dit «déçu» par l'état de la pelouse du stade annexe. «Le terrain d'entraînement s'est dégradé depuis ma dernière visite en mai dernier. Mais nous devons nous adapter», a-t-il souligné. Les Verts unanimes Gourcuff lors de la zone mixte à Pretoria.(Photo > D. R.) «Le Lesotho, une équipe joueuse et technique» Evoquant son prochain adversaire, battu lors de la journée inaugurale des qualifications à Addis Abeba par l'ethiopie (2-1), Gourcuff s'est montré prudent : «J'ai vu deux matchs du Lesotho dans le cadre de la Coupe du COSAFA en mai dernier, en plus de la rencontre face à l'ethiopie à Addis Abeba, où ils étaient tout prêts de la victoire, mais ils ont fini par craquer en fin de match sous l'orage». «C'est une équipe qui avait donné du fil à retordre à l'ethiopie, qui est joueuse, un peu à l'image des sélections de ce coin du continent. Les joueurs sont de petite taille, assez vifs et techniciens. Sur une surface synthétique, ils sont bien habitués à développer leur jeu en vivacité», a expliqué le technicien breton. La sélection nationale va se produire sur une pelouse synthétique, pour la deuxième fois en moins d'une année, après le match face au Malawi (victoire 2-0) disputé en octobre dernier, dans le cadre des qualifications de la CAN «Il nous faut la victoire»,déclarations de joueurs de l'équipe nationale algérienne de football, recueillies par l'aps lors de la zone mixte organisée jeudi peu avant la séance d'entraînement effectuée au stade annexe 1 du Loftus Versfeld de Pretoria (Afrique du Sud), en vue du match face au Lesotho à Maseru dimanche, dans le cadre de la 2e journée (Gr. J) des qualifications de la Coupe d'afrique des nations CAN : Ryad Boudebouz (milieu offensif) : «Nous n'aurons aucune excuse dimanche, il faudra faire l'effort et jouer sur nos points forts comme on a l'habitude de le faire pour tenter de l'emporter. Concernant la pelouse synthétique sur laquelle nous allons jouer, nous sommes prêts à faire face à n'importe quelle situation. Nous avons visionné le Lesotho durant la matinée lors de son match face à l'ethiopie (défaite 2-1), c'est toujours bien d'avoir une idée sur son adversaire.» Azzedine Doukha (gardien de but) : «L'équipe «C'est contraignant sur le plan musculaire et articulaire d'abuser à s'entraîneur sur du tartan. Nous aurons la séance de samedi pour s'adapter aux conditions du match. Je pense que la terrain synthétique du stade de Maseru est plus souple que celui de Blantyre au Malawi, donc favorable à jouer». Enfin, Christian Gourcuff a tenu à relever l «excellente ambiance régnant au sein du groupe», à trois jours du match. «Ca vit bien, nous sommes en train de travailler sérieusement. La concentration et la pression sont présentes», a-t-il conclu. Au terme de la 1re journée, l'algérie est co-leader du groupe J avec l'ethiopie (3 pts) mais avec une différence de buts favorable (+4 contre +1 pour l'ethiopie). Les Ethiopiens se déplaceront samedi à Victoria pour donner la réplique aux Seychelles. «Mahrez sera d'attaque dimanche» Gourcuff a aussi confirmé que le milieu offensif Ryad Mahrez, qui souffrait de douleurs dorsales, «s'est totalement rétabli et sera du Lesotho reste invaincue sur son terrain depuis plusieurs matchs. La séance vidéo nous a permis de s'arrêter sur les forces et la faiblesse de cet adversaire. En ce qui nous concerne, nous sommes conscients de la mission et la nécessité de l'emporter pour rester leaders. Seulement, notre premier handicap dimanche sera le terrain synthétique du stade de Maseru, du moment que la plupart de nos joueurs ne sont pas habitués à se produire sur une telle pelouse. Je suis prêt à tenir ma place dans la cage.» Hocine El-Orfi (milieu défensif) : «Ce stage se déroule dans d'excellentes conditions, les joueurs sont décidés à gagner ce match qui reste très important pour la suite des qualifications. En ce qui me concerne, j'ai été rappelé en renfort pour remplacer Bentaleb, blessé, je reste à la disposition du coach.» Walid Mesloub (milieu défensif) : «Tout d'abord, je suis d'attaque» pour le match face au Lesotho. «La bonne nouvelle est le rétablissement assez rapide de Ryad Mahrez, on avait des craintes lundi dernier, il s'est remis plus tôt que prévu, c'est une bonne chose. Il sera complètement opérationnel dimanche», a indiqué le coach national lors d'une zone mixte organisé avec la presse, peu avant le début de la 3e séance d'entraînement au stade annexe du Loftus Versfeld, dans le cadre du stage précédant le rendez-vous du Lesotho. Contraint de faire l'impasse sur la première séance d'entraînement effectuée mardi à Pretoria, Mahrez a repris mercredi au grand soulagement du coach national. Le joueur a même pris part à l'opposition qui a conclu le galop, sans ressentir de douleurs. Auteur d'un début de saison remarquable avec son club de Leicester City (Premier League anglaise) avec notamment 4 buts inscrits, Mahrez sera ainsi présent dimanche dans le onze de départ. R. S. très heureux de revenir en sélection après cinq années qui sont passées vite. Je n'ai jamais lâché, et aujourd'hui je suis récompensé par cette convocation. Dans mon club (FC orient/france), on m'utilise en tant qu'attaquant ou milieu relayeur, comme c'était le cas ces dernières semaines, je reste à la disposition du sélectionneur. Il faudra montrer ce que je sais faire. J'espère qu'on fera un bon match dimanche et gagner pour préserver notre position de leader.» Hicham Belkaroui (défenseur) : «La préparation se déroule comme prévu pour affronter le Lesotho, qui reste un adversaire à prendre très au sérieux. C'est un rendezvous qu'il faudra l'emporter. En ce qui me concerne, je suis honoré de faire partie des joueurs convoqués, il s'agit de mon deuxième stage avec les Verts. Le plus important est de rester le plus longtemps possible.» R. S. E N D E U X M O T S Slimani opérationnel dimanche face au Lesotho L'attaquant de la sélection algérienne de football Islam Slimani, qui a ressenti mercredi des douleurs au genou, sera d'attaque contre le Lesotho dimanche à Maseru, dans le cadre de la 2e journée (Gr. J) des qualifications de la Coupe d'afrique des nations CAN-2017, a appris l'aps auprès de la délégation algérienne. Le sociétaire du Sporting Lisbonne (division 1 portugaise) a été pris en charge par le staff médical qui lui prodigué les premiers soins juste après la fin de la séance d'entraînement qui s'est déroulée au Loftus Versfeld Stadium de Pretoria (Afrique du Sud), avant de l'ausculter plus tard à l'hôtel et trancher ensuite son aptitude à prendre part au match. La sélection s'est déplacée en Afrique du Sud sans Sofiane Feghouli et Nabil Bentaleb, forfaits pour blessures. Par ailleurs, le milieu de terrain offensif Ryad Mahrez, ménagé mardi pour cause de douleurs dorsales, a repris l'entraînement mercredi. Quotidien national d information. Edité par la Sarl SEDICOM au capital social de DA. Rédaction - Direction - Administration : Maison de la Presse. 1, rue Bachir Attar, Place du 1 er -Mai - Alger. Tél. : / Fax : Compte bancaire : CPA , rue Hassiba-Ben Bouali, agence Les Halles. Membres fondateurs : Gérant, directeur de la publication: Abdelwahab Djakoune. Directeur de coordination : Samir Sabek Directeur commercial : Ouahid Kouba. Composition PAO La Nouvelle République Impression Alger : SIMPRAL. Oran : SIO. Constantine : SIE. Diffusion centre : SEDICOM. Ouest : SPDO. Est : El Khabar. Sud : Trag diffusion Publicité : La Nouvelle République, Maison de la Presse. Tél. : Fax : pub : - ANEP Spa : 1, avenue Pasteur, Alger. Tél. : Fax : Conception : Studio Baylaucq, Paris, France. Tél. : Les manuscrits, photographies ou tout autre document adressés à la rédaction ne peuvent faire l objet d une quelconque réclamation.

18 LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE s p o r t en direct JMP-2015 L or pour Benyahia Nedjar le match à suivre Algérie-Lesotho «Il nous faut la victoire» football CAN-2015 (U23) La sélection en stage à Sidi Moussa Face au Lesotho Dessiner la CAN-2017,Demain à Maseru (Lesotho) ce sera un autre jour pour les Fennecs. Match après match, ils devront réussir à récolter un maximum de victoires qui leur permettra de dessiner la CAN Ce ne sera pas chose facile. Certes, mais ils ont sur les épaules cet objectif qu il va falloir atteindre. Mais cette fois-ci, l équipe ce sera sans Feghouli et Bentaleb dont leur absence n est un secret pour personne. Le sélectionneur national Christian Gourcuff garde ses fiches au secret, il ne les dévoilera qu à la dernière minute. Il laisse le temps aux spéculateurs de dessiner la composition de l équipe. Une stratégie comme toutes les autres. Mais en attendant demain, sa liste est prête. Ceux qui auront cette lourde mission devront convaincre et éviter de passer par la case du doute. Les Riyad Mahrez, Brahimi, Soudani El-Arabi Hilal (Dinamo Zagreb, Croatie), Ishak Belfodil (Beni Yas, Emirats arabes unis), Brahimi Yacine (Porto), Baghdad Bounedjah (ES Sahel et Al Sadd, Tunisie) savent que les choses sérieuses ont déjà pris le départ depuis Alger et la parole est à eux, ils doivent confirmer ce que le monde sportif retient d eux. «Ils savent le faire, ils savent construire un jeu propre et professionnel, leur plaisir sur le terrain de s amuser avec la balle tout en construisant un jeu séducteur. Les Fennecs lorsqu ils perdent, c est tout simplement une pièce qui a craqué à la dernière minute, une pièce que je qualifierais d accident de parcours, demain ils feront cette différence et même après le match de demain, je suis persuadé qu ils veulent la revanche de 2012, ils iront pour tout démolir et se refaire une autre image la CAN-2017 devrait être algérienne sans aucun doute. Pour l instant, pas besoin de rappeler l importance de ce déplacement et de ce qui est attendu de cette rencontre. Plusieurs aspects se déroulent dans leur esprit. Il y a d abord le fait que la CAN-2017 aura lieu à Libreville, au Gabon. Ensuite se rappeler de l ambiance de 2012 dans ce La Der Dernier entraînement des Verts à Pretoria (Afrique du Sud). (Photo > D. R.) même pays qui ne fut pas excellente pour nos représentants. C est le Gabon qui fut co-organisateur avec la Guinée équatoriale va une fois de plus revivre un événement sportif africain qui fera vibrer tout le continent,une fête qui portera une fois de plus le même sceau de 2012 à savoir CAN Déjà, le président gabonais fait part de sa fierté et remercie la CAF pour sa confiance, ce sera dira-t-il un immense bonheur pour la jeunesse africaine. Une CAN qui aurait pu être à l Algérie», nous confie un expert du marketing sportif, fin connaisseur du foot algérien. Pour Bentaleb qui s est exprimé dans sa page Twitter, il souhaite à ses amis qu il qualifie de «soldats une très belle victoire dont il est convaincu». Il se dit «persuadé qu ils accompliront leur mission avec art et professionnalisme, je sais qu ils reviendront avec les trois points parce qu ils savent exercer leur métier». Les avis recueillis par nos confrères illustrent parfaitement l engagement des Verts pour décrocher les trois points. La réponse aux interrogations des uns et des autres sera donnée demain en fin de soirée. H. Hichem Les joueurs présents au Lesotho : Gardiens de but : Khedaïria Sofiane (ES Sétif), Doukha Azzedine (JS Kabylie), Asselah Malik (CR Belouizdad) Défenseurs : Mandi Aïssa (Stade de Reims, France), Zeffane Mehdi (Stade Rennais, France), Belkaroui Hichem (Club Africain, Tunise), Nacereddine Rumeurs Khoualed (USM Alger), Hachoud Abderrahmane (MC Alger), Medjani Carl (Trabzonspor, Turquie), Benayada Houcine (USM Alger), Ghoulam Faouzi (Naples SC, Italie) Milieux de terrain : El Orfi (USM Alger), Mahrez Riyad (Leicester, Angleterre), Taïder Slitti Saphir (Inter Milan, Italie), Gourmi (MC Alger), Boudebouz Ryad (Montpellier-Hérault), Mesloub Walid (Lorient, France), Kashi Ahmed (Charlton FC, Angleterre). Attaquants : Slimani Islam (Sporting Lisbonne, Portugal), Soudani El Arabi Hilal (Dinamo Zagreb, Croatie), Ishak Belfodil (Beni Yas, Emirats arabes unis), Brahimi Yacine (Porto), Baghdad Bounedjah (ES Sahel et Al Sadd, Tunisie). Quand l information officielle venait à manquer, les rumeurs nourrissent l opinion sportive. Et le téléphone arabe fait le reste. Les rumeurs les plus folles courent alors la rue et se propagent comme une traînée de poudre. Il n est pas nécessaire de faire une rétrospective pour énumérer toutes les rumeurs ayant alimenté l opinion sportive à chaque sortie de l équipe nationale. Elles sont si nombreuses qu il serait inutile d en faire cas. La dernière en date est parvenue de Pretoria où se prépare le onze national avant de s envoler au Lesotho où il affrontera son homologue local pour le compte des éliminatoires de la CAN Une rumeur insistante fait état d un profond désaccord entre Gourcuff et un joueur, dont on tait l identité, déçu d apprendre que son nom ne figurera pas dans l équipe-type. Cette rumeur s était si rapidement répandue que même les démentis de l entraîneur et du joueur intéressé n ont pas eu l effet escompté d autant que le dernier nommé est un récidiviste. Des démentis tardifs et sans aucun effet quand on sait que le secret est savamment entretenu dans pareille circonstance. Du temps de Saâdane et de Halilhodzic, des dépassements autrement plus graves ont été étouffés dans l œuf et passés sous silence et ne sont sortis au grand jour que tardivement, après coup bien que ceux-ci aient vraiment créé de profondes dissensions dans le camp des Fennecs. Cette culture du silence encourage les joueurs à contester les décisions du staff technique et à semer la zizanie au sein de l équipe nationale. Il n y a pas mieux que l information officielle pour éviter que la rumeur déstabilisante s installe. De toute façon, cette dernière affaire n est pas la première du genre puisqu à chaque voyage de l équipe nationale, des problèmes de ce type surgissent mais vite étouffés par les responsables ouvrant ainsi la porte à toutes les formes de supputations et de conjectures. La culture du secret est une seconde nature chez les responsables de notre football. Assem Madjid

Je commencerai donc par quelques chiffres clés concernant nos relations avec l Afrique.

Je commencerai donc par quelques chiffres clés concernant nos relations avec l Afrique. Mesdames, Messieurs, C est pour moi un grand plaisir de pouvoir présenter aujourd hui la coopération japonaise en Afrique aux différents partenaires qui ont répondu à mon invitation à cette soirée de rencontre.

Plus en détail

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial Entretien accordé par Monsieur Le Ministre du Commerce à l APS ( 31/01/2014) Points abordés : Protection du produit national, Crédit à la consommation, L accord commercial préférentiel "Algérie-Tunisie,

Plus en détail

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux A l occasion du mois de Ramadhan 2015, le Ministère du Commerce et l Union Général des travailleurs Algériens ont organisé une cérémonie pour le lancement d une opération visant l organisation de marchés

Plus en détail

Rapport d activités de l Assemblée des. Représentants du Peuple. Avril 2015

Rapport d activités de l Assemblée des. Représentants du Peuple. Avril 2015 Rapport d activités de l Assemblée des Représentants du Peuple Avril 2015 Un mois après la mise en place de ses commissions, l'assemblée des Représentants du Peuple a accéléré le rythme pour examiner les

Plus en détail

Rapport de situation Intervention d'urgence en Syrie 12 Juin 2013

Rapport de situation Intervention d'urgence en Syrie 12 Juin 2013 Rapport de situation Intervention d'urgence en Syrie 12 Juin 2013 5 millions d enfants syriens auront besoin d être sauvés cette année Le 7 Juin 2013, les Nations Unies ont lancé l appel au don le plus

Plus en détail

Inauguration de la 22éme édition de la foire de la production nationale au Palais des Expositions (Pins Maritimes) Alger 18/12/2013

Inauguration de la 22éme édition de la foire de la production nationale au Palais des Expositions (Pins Maritimes) Alger 18/12/2013 Inauguration de la 22éme édition de la foire de la production nationale au Palais des Expositions (Pins Maritimes) Alger 18/12/2013 Source El Moudjahid 19 décembre 2013 Le premier ministre inaugure la

Plus en détail

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Fiche d information Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Un an après le début des événements historiques qui ont marqué l Afrique du Nord et le Moyen-

Plus en détail

RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999

RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999 NATIONS UNIES S Conseil de sécurité Distr. GÉNÉRALE S/RES/1270 (1999) 22 octobre 1999 RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999 Le Conseil de sécurité,

Plus en détail

DU CONSEIL DE MEDIATION ET DE SECURITE DE LA CEDEAO

DU CONSEIL DE MEDIATION ET DE SECURITE DE LA CEDEAO COMMUNIQUE DE PRESSE PRESS RELEASE "Ebola constitue une menace pour toutes les entreprises: il nous faut donc soutenir la lutte contre le virus Ebola" N 241/2014 Abuja, le 12 Decembre 2014 OUVERTURE A

Plus en détail

Soins de santé et violence

Soins de santé et violence Soins de santé et violence La nécessité d une protection efficace Document d orientation préparé à l occasion de la réunion de haut niveau sur les soins de santé et la violence, et la nécessité d une protection

Plus en détail

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine LIU Liya, Directrice de bureau à la NDRC (Commission nationale du

Plus en détail

30 juin - 2 juillet 2015. Décisions

30 juin - 2 juillet 2015. Décisions 2 juillet 2015 36 ème réunion du Conseil de Coordination du Programme de l'onusida Genève, Suisse 30 juin - 2 juillet 2015 Décisions Le Conseil de Coordination du Programme de l'onusida, Rappelant que

Plus en détail

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Session plénière : Séance introductive De l'importance de l'investissement productif des migrants en milieu rural Stéphane Gallet (Ministère

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/IRG/2015/2 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 24 mars 2015 Français Original: anglais Groupe d examen de l application

Plus en détail

Clôture du Sommet Bancaire Francophone en France

Clôture du Sommet Bancaire Francophone en France Clôture du Sommet Bancaire Francophone en France Yousif: Vers la création d une union de banques francophones Torbey: Importance du rôle financier de Beyrouth Obolensky: Nécessité de promouvoir la coopération

Plus en détail

116 EAST 38th STREET. NEW YORK, NY 10016 TEL: (212) 252-0113 FAX: (212) 252-0175

116 EAST 38th STREET. NEW YORK, NY 10016 TEL: (212) 252-0113 FAX: (212) 252-0175 116 EAST 38th STREET. NEW YORK, NY 10016 TEL: (212) 252-0113 FAX: (212) 252-0175 Je suis heureux de vous présenter, au nom de la République Islamique de Mauritanie, nos sincères félicitations pour votre

Plus en détail

Quatrième Conférence du Qatar Sur La Démocratie et le Libre Echange

Quatrième Conférence du Qatar Sur La Démocratie et le Libre Echange Quatrième Conférence du Qatar Sur La Démocratie et le Libre Echange 5 6 avril 2004 Compte Rendu La conférence s est tenue le 5 et 6 avril 2004 à Doha. Elle a été inaugurée par S.E. Royale Sheikh/ Hamad

Plus en détail

Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption V.07-80749 (F) 150207 160207 *0780749* Table des matières A. Résolutions... 3

Plus en détail

Situation actuelle, réinstallation et relocalisation

Situation actuelle, réinstallation et relocalisation Département fédéral de justice et police DFJP Secrétariat d Etat aux migrations SEM Fiche d information Date : 18 septembre 2015 Situation actuelle, réinstallation et relocalisation 1.1 Situation dans

Plus en détail

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi!

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Think... Edition Spéciale Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Le 4 avril 2011, Barack Obama annonçait sa candidature à l élection présidentielle américaine de 2012 sur Youtube.

Plus en détail

Circulaire du 5 janvier 2012 Relative au Règlement intérieur type des comités techniques NOR : MFPF1200536C

Circulaire du 5 janvier 2012 Relative au Règlement intérieur type des comités techniques NOR : MFPF1200536C RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la fonction publique Circulaire du 5 janvier 2012 Relative au Règlement intérieur type des comités techniques NOR : MFPF1200536C Le ministre de la fonction publique à

Plus en détail

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 1 ÉNONCÉE DE LA PROBLÉMATIQUE ET MOTIVATION Dans certains

Plus en détail

ACCORD LE GOUVERNEMENT DES ETATS-UNIS MEXICAINS ET L'ORGANISATION DE COOPERATION ET DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUES

ACCORD LE GOUVERNEMENT DES ETATS-UNIS MEXICAINS ET L'ORGANISATION DE COOPERATION ET DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUES ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT DES ETATS-UNIS MEXICAINS ET L'ORGANISATION DE COOPERATION ET DE DÉVELOPPEMENT ECONOMIQUES RELATIF AUX PRIVILÈGES ET IMMUNITÉS DE L ORGANISATION AUX ETATS-UNIS MEXICAINS LE

Plus en détail

Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4168e séance, le 5 juillet 2000

Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4168e séance, le 5 juillet 2000 Nations Unies S/RES/1306 (2000) Conseil de sécurité Distr. générale 5 juillet 2000 Résolution 1306 (2000) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4168e séance, le 5 juillet 2000 Le Conseil de sécurité,

Plus en détail

REPUBLIQUE DE GUINÉE Travail Justice Solidarité

REPUBLIQUE DE GUINÉE Travail Justice Solidarité REPUBLIQUE DE GUINÉE Travail Justice Solidarité MINISTERE D ETAT CHARGE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DES GUINEENS DE L ETRANGER ====== MINISTERE DELEGUE DES GUINEENS DE L ETRANGER INTERVENTION DE MADAME

Plus en détail

SESSION ANNUELLE 2006 DE LA CONFERENCE PARLEMENTAIRE SUR L OMC INFORMATIONS PRATIQUES

SESSION ANNUELLE 2006 DE LA CONFERENCE PARLEMENTAIRE SUR L OMC INFORMATIONS PRATIQUES SESSION ANNUELLE 2006 DE LA CONFERENCE PARLEMENTAIRE SUR L OMC INFORMATIONS PRATIQUES Genève, 1 er - 2 décembre 2006 SESSION ANNUELLE 2006 DE LA CONFERENCE PARLEMENTAIRE SUR L OMC INFORMATIONS PRATIQUES

Plus en détail

Résolution adoptée par l Assemblée générale. [sur la base du rapport de la Sixième Commission (A/65/475)]

Résolution adoptée par l Assemblée générale. [sur la base du rapport de la Sixième Commission (A/65/475)] Nations Unies A/RES/65/34 Assemblée générale Distr. générale 10 janvier 2011 Soixante-cinquième session Point 107 de l ordre du jour Résolution adoptée par l Assemblée générale [sur la base du rapport

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

Le camp de réfugiés de Za atri, en Jordanie. Accueillir les. réfugiés. 86 Rapport global 2013 du HCR

Le camp de réfugiés de Za atri, en Jordanie. Accueillir les. réfugiés. 86 Rapport global 2013 du HCR Le camp de réfugiés de Za atri, en Jordanie. Accueillir les réfugiés 86 Rapport global 2013 du HCR HCR / J. KOHLER Le fait d offrir sûreté et sécurité à des populations déracinées engendre à la fois des

Plus en détail

N 362. Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015

N 362. Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 N 362 By Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015 press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 Création d entreprises Nouveaux promoteursle parcours d obstacles Les jeunes promoteurs

Plus en détail

RAPPORT DE LA 5 EME REUNION DU COMITE DE PILOTAGE POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION DE L OCI SUR LE COTON 22 SEPTEMBRE 2011

RAPPORT DE LA 5 EME REUNION DU COMITE DE PILOTAGE POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION DE L OCI SUR LE COTON 22 SEPTEMBRE 2011 OIC/COMCEC/27-11/D(24) Original : Anglais RAPPORT DE LA 5 EME REUNION DU COMITE DE PILOTAGE POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION DE L OCI SUR LE COTON 22 SEPTEMBRE 2011 OUAGADOUGOU BURKINA FASO Présenté

Plus en détail

Votre Revue de Presse Du 14 / 10 /2014 N 253. www.conect.org.tn

Votre Revue de Presse Du 14 / 10 /2014 N 253. www.conect.org.tn conect Votre Revue de Presse Du 14 / 10 / By N 253 Suivez nos actualités www.conect.org.tn technique.conect@hexabyte.tn // technique@conect.org.tn tel : +216 71231 402 // Fax : +216 71231059 Mardi 14 octobre

Plus en détail

(Genève, 16 20 septembre 2002) INTERVENTION

(Genève, 16 20 septembre 2002) INTERVENTION MISSION PERMANENTE DE TUNISIE GENEVE QUATRIEME CONFERENCE DES ETATS PARTIES A LA CONVENTION SUR L INTERDICTION DE L EMPLOI, DU STOCKAGE, DE LA PRODUCTION ET DU TRANSFERT DES MINES ANTIPERSONNEL ET SUR

Plus en détail

CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS DES TRAVAUX DE LA SEMAINE DE LA DIASPORA EDITION 2014

CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS DES TRAVAUX DE LA SEMAINE DE LA DIASPORA EDITION 2014 REPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTERE DES RELATIONS EXTERIEURES ET DE LA COOPERATION INTERNATIONALE CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS DES TRAVAUX DE LA SEMAINE DE LA DIASPORA EDITION 2014 Au Gouvernement du Burundi

Plus en détail

Sur le rapport conjoint du ministre de l'habitat et de l'urbanisme, du ministre des travaux publics et du ministre de l'hydraulique,

Sur le rapport conjoint du ministre de l'habitat et de l'urbanisme, du ministre des travaux publics et du ministre de l'hydraulique, Décret n 83-135 du 19 février 1983 portant obligation pour toutes les entreprises publiques privées nationales intervenant dans le cadre du bâtiment, des travaux publics et de l'hydraulique, de détenir

Plus en détail

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S REGARD SUR L EPIDEMIE DU VIH D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S Photo: ONUSIDA Levier de la riposte au sida, l ONUSIDA s emploie à bâtir l action politique et à promouvoir les droits de tous les

Plus en détail

RAPPORT DE LA DIRECTRICE EXÉCUTIVE SUR LES CAS DE MAUVAISE CONDUITE AYANT REQUIS DES MESURES DISCIPLINAIRES ET ADMINISTRATIVES EN 2013 ET 2014

RAPPORT DE LA DIRECTRICE EXÉCUTIVE SUR LES CAS DE MAUVAISE CONDUITE AYANT REQUIS DES MESURES DISCIPLINAIRES ET ADMINISTRATIVES EN 2013 ET 2014 RAPPORT DE LA DIRECTRICE EXÉCUTIVE SUR LES CAS DE MAUVAISE CONDUITE AYANT REQUIS DES MESURES DISCIPLINAIRES ET ADMINISTRATIVES EN 2013 ET 2014 Contexte 1. Conformément à la Directive organisationnelle

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. Remise de 6 ambulances et de matériel pour la lutte contre l épidémie Ebola

COMMUNIQUE DE PRESSE. Remise de 6 ambulances et de matériel pour la lutte contre l épidémie Ebola AMBASSADE DU JAPON Conakry, le 9 mars 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Remise de 6 ambulances et de matériel pour la lutte contre l épidémie Ebola Le 9 mars 2015, Son Excellence Monsieur Naotsugu Nakano, Ambassadeur

Plus en détail

NOTE INTERNE SUR LA SITUATION DE L EPIDEMIE DE GRIPPE H1N1

NOTE INTERNE SUR LA SITUATION DE L EPIDEMIE DE GRIPPE H1N1 NOTE INTERNE SUR LA SITUATION DE L EPIDEMIE DE GRIPPE H1N1 APPARITION DE LA MALADIE Dans l état actuel de la connaissance du dossier, le virus de la grippe H1N1 qui circule au Mexique se transmet d homme

Plus en détail

Fonctionnement : ça marche, mais ce n est pas très juste

Fonctionnement : ça marche, mais ce n est pas très juste Financement de la protection sociale : l avis des Français 1 Fonctionnement : ça marche, mais ce n est pas très juste Illustrations Marc Guerra On a beau nous parler sur tous les tons du trou de la Sécu

Plus en détail

La formation interministérielle

La formation interministérielle 1 La formation interministérielle La formation interministérielle mise en œuvre par la DGAFP s organise autour des trois axes suivants : La formation interministérielle déconcentrée dont les acteurs principaux

Plus en détail

INFORMATION SUR LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION A MADAGASCAR ET SES PROPOSITIONS SUR LES PRATIQUES OPTIMALES POUR LUTTER CONTRE LA CORUPTION

INFORMATION SUR LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION A MADAGASCAR ET SES PROPOSITIONS SUR LES PRATIQUES OPTIMALES POUR LUTTER CONTRE LA CORUPTION INFORMATION SUR LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION A MADAGASCAR ET SES PROPOSITIONS SUR LES PRATIQUES OPTIMALES POUR LUTTER CONTRE LA CORUPTION (En application du paragraphe 2 sur la Résolution 1/8 relative

Plus en détail

L action de la France au sein du Conseil des droits de l Homme

L action de la France au sein du Conseil des droits de l Homme La France candidate au Conseil des droits de l Homme UN Photo/Jean-Marc Ferré Les droits de l Homme font partie des valeurs fondatrices de la République française et de sa politique étrangère. C est dans

Plus en détail

Bercy Financements Export. Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics. Bercy. Mardi 17 mars 2015

Bercy Financements Export. Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics. Bercy. Mardi 17 mars 2015 MICHEL SAPIN MINISTRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Bercy Financements Export Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics Bercy Mardi 17 mars 2015 Contact presse :

Plus en détail

Service Prévention et Sécurité CNRS DR18

Service Prévention et Sécurité CNRS DR18 Service Prévention et Sécurité CNRS DR18 Fiche de lecture : Loi n 2010-751 du 05/07/2010 relative à la rénovation du dialogue social et comportant diverses dispositions relatives à la fonction publique

Plus en détail

Égypte. le pays des 4 rentes

Égypte. le pays des 4 rentes Égypte le pays des 4 rentes L Égypte est un pays clé au Moyen-Orient en général, et dans le monde arabe en particulier. Mais ce pays est fragile politiquement, et il reste dépendant économiquement de quatre

Plus en détail

PROTOCOLE A LA CONVENTION DE L OUA SUR LA PREVENTION ET LA LUTTE CONTRE LE TERRORISME

PROTOCOLE A LA CONVENTION DE L OUA SUR LA PREVENTION ET LA LUTTE CONTRE LE TERRORISME PROTOCOLE A LA CONVENTION DE L OUA SUR LA PREVENTION ET LA LUTTE CONTRE LE TERRORISME 1 PROTOCOLE A LA CONVENTION DE L OUA SUR LA PREVENTION ET LA LUTTE CONTRE LE TERRORISME Nous les chefs d Etat et de

Plus en détail

Journal : Nass Bladi Titre : L heureuse grande gagnante de Ram TV à Nass Bladi : «Je veux acheter un appartement»

Journal : Nass Bladi Titre : L heureuse grande gagnante de Ram TV à Nass Bladi : «Je veux acheter un appartement» Journal : Liberté Titre : Hassi R Mel, La téléphonie arrive à Bellil Page : 09 Organe : Commission technique daïra de Hassi R Mel La commission technique de la daïra de Hassi R mel s'est déplacée dernièrement

Plus en détail

LA SANTÉ EST UN DROIT, PAS UN PRIVILÈGE!

LA SANTÉ EST UN DROIT, PAS UN PRIVILÈGE! La Mutuelle des Étudiants - LMDE : mutuelle n 431 791 672, soumise aux dispositions du livre II du code de la Mutualité. Ce document n a pas de valeur contractuelle - Studio LMDE - 12117-03/2012 LA SANTÉ

Plus en détail

Conseil exécutif Cent quatre-vingt-dix-septième session

Conseil exécutif Cent quatre-vingt-dix-septième session Conseil exécutif Cent quatre-vingt-dix-septième session 197 EX/PG/Recommandations PARIS, le 24 septembre 2015 Original anglais/français RECOMMANDATIONS ADRESSÉES PAR LE GROUPE PRÉPARATOIRE À LA 197 e SESSION

Plus en détail

UN NOUVEAU DEPART POUR LA LMDE

UN NOUVEAU DEPART POUR LA LMDE DOSSIER DE PRESSE 24 OCTOBRE 2014 UN NOUVEAU DEPART POUR LA LMDE «Le régime étudiant comme pilier d une politique de santé des jeunes» CONTACT PRESSE LISA RIBEAUD 06 15 86 43 41 lribeaud@unef.fr presse@unef.fr

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/MP.PP/WG.1/2010/8 Distr. générale 17 mai 2010 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Réunion des Parties à la Convention sur l accès

Plus en détail

PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE

PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE ROUTIERE ACCIDENTOLOGIE Selon les statistiques de la prévention routière, 3645 personnes ont été tuées sur les routes en 2012 contre 3963 en 2011 L année 2012 marque le

Plus en détail

The Art of Hospitality, vendredi 20 juin 2014 World Refugee Day

The Art of Hospitality, vendredi 20 juin 2014 World Refugee Day The Art of Hospitality, vendredi 20 juin 2014 World Refugee Day M. le représentant du HCR, Mme la représentante de l OIM, M. Le représentant du PAM Chers collègues, Chers amis, Mesdames et Messieurs, Je

Plus en détail

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Alors que les concertations sur la réforme des retraites sont actuellement en cours, l Assurance retraite, premier

Plus en détail

République centrafricaine: Séance d'information au Conseil de sécurité. Par

République centrafricaine: Séance d'information au Conseil de sécurité. Par NATIONS UNIES Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine MINUSCA UNITED NATIONS United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 11 mars 2010 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Trente-septième session Vienne, 10-12 mai 2010

Plus en détail

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 *** Nous sommes réunis ici à Villejuif, à l hôpital

Plus en détail

Chambre des Députés du Grand-Duché du Luxembourg. Réunion des Présidents des commissions de la coopération au développement. Note d information

Chambre des Députés du Grand-Duché du Luxembourg. Réunion des Présidents des commissions de la coopération au développement. Note d information Chambre des Députés du Grand-Duché du Luxembourg Réunion des Présidents des commissions de la coopération au développement Note d information Luxembourg, 11 décembre 2015 L année européenne du développement

Plus en détail

Mots et dessins d enfants réfugiés Colombiens en Equateur. UNHCR / S. Aguilar

Mots et dessins d enfants réfugiés Colombiens en Equateur. UNHCR / S. Aguilar Mots et dessins d enfants réfugiés Colombiens en Equateur UNHCR / S. Aguilar UNHCR / S.Aguilar Mots et dessins d enfants réfugiés Colombiens en Equateur UNHCR, Bureau pour l Europe, Bruxelles, Belgique

Plus en détail

CONFERENCE INTERAFRICAINE DE LA PREVOYANCE SOCIALE COMMUNIQUE FINAL DU CONSEIL DES MINISTRES

CONFERENCE INTERAFRICAINE DE LA PREVOYANCE SOCIALE COMMUNIQUE FINAL DU CONSEIL DES MINISTRES CONFERENCE INTERAFRICAINE DE LA PREVOYANCE SOCIALE 19 ème SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL DES MINISTRES DE TUTELLE DE LA PREVOYANCE SOCIALE Abidjan les 13 et 14 février 2014 -------------------------------

Plus en détail

VILLE DE CHARLEROI REGLEMENT RELATIF AU MEDIATEUR COMMUNAL

VILLE DE CHARLEROI REGLEMENT RELATIF AU MEDIATEUR COMMUNAL VILLE DE CHARLEROI REGLEMENT RELATIF AU MEDIATEUR COMMUNAL Arrêté par le Conseil communal en séance du 16 novembre 1992 Approbation DP 14/01/1993 Modifié par le Conseil communal en séance des : 29 septembre

Plus en détail

Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT

Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT Jeudi 2 juillet 2015 Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT ACM HABITAT fait évoluer ses services afin d organiser de façon optimale l information et l accueil des demandeurs conformément

Plus en détail

RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015

RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015 RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015 Associer le financement et les poliaques pour medre en œuvre un programme de développement post- 2015 porteur de changement 22 juin 2015, Ministère des Affaires

Plus en détail

Communiqué conjoint à l'occasion de la Visite d'etat de Sa Majesté le Roi MOHAMMED VI en République du Ma

Communiqué conjoint à l'occasion de la Visite d'etat de Sa Majesté le Roi MOHAMMED VI en République du Ma Communiqué conjoint à l'occasion de la Visite d'etat de Sa Majesté le Roi MOHAMMED VI en République du Ma A l'invitation de Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République, Chef

Plus en détail

RELATION BANQUE ENTREPRISE - FINANCEMENT DE LA PME

RELATION BANQUE ENTREPRISE - FINANCEMENT DE LA PME RELATION BANQUE ENTREPRISE - FINANCEMENT DE LA PME Par A. AIT-AIDER. Directeur Régional de la BNA. L Entreprise, la Banque : voilà deux acteurs centraux de l environnement économique dont le destin est

Plus en détail

DEUXIÈME PROTOCOLE RELATIF À LA CONVENTION DE LA HAYE DE 1954 POUR LA PROTECTION DES BIENS CULTURELS EN CAS DE CONFLIT ARMÉ

DEUXIÈME PROTOCOLE RELATIF À LA CONVENTION DE LA HAYE DE 1954 POUR LA PROTECTION DES BIENS CULTURELS EN CAS DE CONFLIT ARMÉ 7 COM CLT-/7.COM/CONF.0/5 Paris, le 7 novembre 0 Original anglais DEUXIÈME PROTOCOLE RELATIF À LA CONVENTION DE LA HAYE DE 954 POUR LA PROTECTION DES BIENS CULTURELS EN CAS DE CONFLIT ARMÉ COMITÉ POUR

Plus en détail

Votre Revue de Presse Edition Spéciale Journées de Partenariat Tuniso- Sénégalaises N 5. www.conect.org.tn

Votre Revue de Presse Edition Spéciale Journées de Partenariat Tuniso- Sénégalaises N 5. www.conect.org.tn conect 2014 Votre Revue de Presse Edition Spéciale Journées de Partenariat Tuniso- Sénégalaises By N 5 Suivez nos actualités www.conect.org.tn technique.conect@hexabyte.tn // technique@conect.org.tn tel

Plus en détail

Décrète : Chapitre I Dénomination - Objet - Siège

Décrète : Chapitre I Dénomination - Objet - Siège Décret exécutif n 10-227 du 21 Chaoual 1431 correspondant au 30 septembre 2010 portant création, organisation et fonctionnement du centre algérien de développement du cinéma. Le Premier ministre, Sur le

Plus en détail

La Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE)

La Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE) La Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE) Qu est ce que l intelligence économique (IE)? L intelligence économique (IE) consiste à collecter, analyser, valoriser, diffuser et protéger

Plus en détail

La Française de 67 ans, Claudia Priest

La Française de 67 ans, Claudia Priest La Française de 67 ans, Claudia Priest, en mission humanitaire en Centrafrique et un employé centrafricain de son ONG (CODIS) ont été enlevés le 19 janvier 2015 à Bangui. Centrafrique : Claudia Priest,

Plus en détail

TEST D'ACCÈS AU DALF CO. SESSION DE JANVIER 2004. Sécurité routière : les Français amorcent un virage

TEST D'ACCÈS AU DALF CO. SESSION DE JANVIER 2004. Sécurité routière : les Français amorcent un virage TEST D'ACCÈS AU DALF CO. ÉPREUVE ÉCRITE 1 : COMPRÉHENSION ÉCRITE Lisez attentivement le document ci-dessous, puis répondez aux questions : Sécurité routière : les Français amorcent un virage Systématisation

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.1/2006/5 5 janvier 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe

Plus en détail

Premier rapport de la Commission B

Premier rapport de la Commission B ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE CINQUANTE-SIXIEME ASSEMBLEE MONDIALE DE LA SANTE A56/58 22 mai 2003 Premier rapport de la Commission B Sur proposition de la Commission des Désignations, 1 le Dr R. Constantinu

Plus en détail

Présentation du Programme : Phase II

Présentation du Programme : Phase II PROGRAMME D APPUI A LA MISE EN ŒUVRE DE L ACCORD D ASSOCIATION Présentation du Programme : Phase II L Accord d Association constitue le cadre juridique L Accord d Association constitue le cadre juridique

Plus en détail

RAPPORT DU SECRETAIRE GENERAL DE L OCI SUR LES QUESTIONS DE L INFORMATION PRESENTE A LA 40 e SESSION DU CONSEIL DES MINISTRES DES AFFAIRES ETRANGERES

RAPPORT DU SECRETAIRE GENERAL DE L OCI SUR LES QUESTIONS DE L INFORMATION PRESENTE A LA 40 e SESSION DU CONSEIL DES MINISTRES DES AFFAIRES ETRANGERES RAPPORT DU SECRETAIRE GENERAL DE L OCI SUR LES QUESTIONS DE L INFORMATION PRESENTE A LA 40 e SESSION DU CONSEIL DES MINISTRES DES AFFAIRES ETRANGERES CONAKRY REPUBLIQUE DE GUINEE 09-11 DECEMBRE 2013 06-08

Plus en détail

Projet du Code de l Investissement

Projet du Code de l Investissement République Tunisienne Ministère du Développement, de l Investissement et de la Coopération Internationale Projet du Code de l Investissement Version préliminaire 22 mai 2015 Article1premier. TITRE PREMIER.

Plus en détail

Les plans de menus sont fournis par le prestataire de service à la semaine et sont affichés à l entrée de la cantine.

Les plans de menus sont fournis par le prestataire de service à la semaine et sont affichés à l entrée de la cantine. RESTAURANT SCOLAIRE D HABERE LULLIN REGLEMENT INTERIEUR Article préliminaire La cantine scolaire n a pas de caractère obligatoire et a pour objet d assurer, dans les meilleures conditions possibles d hygiène

Plus en détail

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays!

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Guide du citoyen L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Sommaire p 4 p 5 p 8 p 12 p 16 p 20 p 24 p 28 Préambule Nos noms dans la République Les grands moments de l existence Acte de

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP)

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) OMPI CDIP/5/5 Corr. ORIGINAL : anglais DATE : 21 juillet 2010 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) Cinquième session

Plus en détail

Unit é* Travail*Progrès SECRETARIAT GENERAL LA VIE DES ASSEMBLEES DANS L ESPACE FRANCOPHONE RECUEIL DES PROCEDURES ET DES PRATIQUES PARLEMENTAIRES

Unit é* Travail*Progrès SECRETARIAT GENERAL LA VIE DES ASSEMBLEES DANS L ESPACE FRANCOPHONE RECUEIL DES PROCEDURES ET DES PRATIQUES PARLEMENTAIRES ASSEMBLEE NATIONALE.. SECRETARIAT GENERAL. SECRETARIAT GENERAL ADJOINT DIRECTION DES AFFAIRES LEGISLATIVES DE LA COOPERATION INERPARLEMENTAIRE ET DES RELATIONS INTERNATIONALES REPUBLIQUE DU CONGO Unit

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décret n o 2014-1155 du 9 octobre 2014 relatif à la gestion du compte personnel de prévention

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC COUR DES COMPTES

ROYAUME DU MAROC COUR DES COMPTES ROYAUME DU MAROC COUR DES COMPTES Synthèse du rapport relatif au contrôle de la gestion de L Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC) Janvier 2016 SYNTHESE Présentation L Office

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 301 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2009-2010 Enregistré à la Présidence du Sénat le 17 février 2010 PROPOSITION DE LOI ADOPTÉE PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE, visant à améliorer l'indemnisation des victimes de

Plus en détail

Estimant opportun de fixer les règles et les méthodes à suivre en vue de l'application de l'article 102 de la Charte des Nations Unies, ainsi conçu:

Estimant opportun de fixer les règles et les méthodes à suivre en vue de l'application de l'article 102 de la Charte des Nations Unies, ainsi conçu: ENREGISTREMENT ET PUBLICATION DES TRAITÉS ET ACCORDS INTERNATIONAUX. RÈGLEMENT DESTINÉ À METTRE EN APPLICATION L'ARTICLE 102 DE LA CHARTE DES NATIONS UNIES Adopté par l'assemblée générale le 14 décembre

Plus en détail

PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok

PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok OUTIL DE RÉFÉRENCE LA CHARTE D OTTAWA (1986) Une contribution à la réalisation de l objectif de la santé pour

Plus en détail

Prix des Femmes Marjolaine

Prix des Femmes Marjolaine Règlement Prix des Femmes Marjolaine Femmes, agriculture et alimentation pour le climat Article 1 : Objet des Prix 1.1 Contexte Dans le cadre de son programme «Alimentation durable et responsable», l association

Plus en détail

2012 DF 34 Participation à la création d une Société d Economie Mixte «Energies POSIT IF» PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

2012 DF 34 Participation à la création d une Société d Economie Mixte «Energies POSIT IF» PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS DIRECTION DES FINANCES Sous-Direction des Partenariats Public-Privé Bureau des Sociétés d Economie Mixte 2012 DF 34 Participation à la création d une Société d Economie Mixte «Energies POSIT IF» PROJET

Plus en détail

DECISION DE LA COMMISSION TUNISIENNE DES ANALYSES FINANCIERES N 2006-2 DU 20 AVRIL

DECISION DE LA COMMISSION TUNISIENNE DES ANALYSES FINANCIERES N 2006-2 DU 20 AVRIL DECISION DE LA COMMISSION TUNISIENNE DES ANALYSES FINANCIERES N 2006-2 DU 20 AVRIL 2006, PORTANT DIRECTIVES GENERALES AUX ETABLISSEMENTS DE CREDIT, AUX BANQUES NON RESIDENTES ET A L OFFICE NATIONAL DES

Plus en détail

Michel KAFANDO, Président de la Transition, Président du Faso aux hommes politiques burkinabè

Michel KAFANDO, Président de la Transition, Président du Faso aux hommes politiques burkinabè Michel KAFANDO, Président de la Transition, Président du Faso aux hommes politiques burkinabè «Avec les jeunes, oui tout est possible, sans les jeunes, attention!». i Assises Nationales de la Jeunesse

Plus en détail

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Document 04 RÉUNION DU GROUPE DE PILOTAGE DU DIALOGUE INTERNATIONAL 4 Novembre 2015, Paris, France Nouvelle orientation du Dialogue international

Plus en détail

Plan de Travail Commun entre le Cluster Protection, le Gouvernement Centrafricain et les ONGs Nationales pour 2008

Plan de Travail Commun entre le Cluster Protection, le Gouvernement Centrafricain et les ONGs Nationales pour 2008 Plan de Travail Commun entre le Cluster Protection, le Gouvernement Centrafricain et les ONGs Nationales pour Le Plan de Travail Commun se base sur les objectifs stratégiques de l Appel Consolidé (CAP)

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION Le Canada dans le monde Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes

DOCUMENT D INFORMATION Le Canada dans le monde Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes DOCUMENT D INFORMATION Le Canada dans le monde Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes Commandé par la Fondation Pierre Elliott Trudeau en collaboration avec l Université de Montréal Contexte

Plus en détail

Publication au JORF du 24 septembre 1959. Décret n 59-1091 du 23 septembre 1959. Décret portant statut de la Régie autonome des transports parisiens.

Publication au JORF du 24 septembre 1959. Décret n 59-1091 du 23 septembre 1959. Décret portant statut de la Régie autonome des transports parisiens. Publication au JORF du 24 septembre 1959 Décret n 59-1091 du 23 septembre 1959 le Premier ministre, Décret portant statut de la Régie autonome des transports parisiens. version consolidée au 27 décembre

Plus en détail

DECRET n 2009-522 du 4 Juin 2009 portant organisation et fonctionnement des Agences d exécution.

DECRET n 2009-522 du 4 Juin 2009 portant organisation et fonctionnement des Agences d exécution. DECRET n 2009-522 du 4 Juin 2009 portant organisation et fonctionnement des Agences d exécution. Le Président de la République Vu la Constitution, Vu la loi n 90-07 du 28 juin 1990 relative à l organisation

Plus en détail

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes,

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, Décision n 2013-1405 de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 17 décembre 2013 modifiant la décision n 02-1179 du 19 décembre 2002 établissant la liste des

Plus en détail

Affectations des crédits centraux du Conseil du Trésor

Affectations des crédits centraux du Conseil du Trésor Les tableaux suivants fournissent des informations relatives aux affectations des crédits centraux du Conseil du Trésor. Les affectations indiquées sont en plus de celles présentées dans le Budget supplémentaire

Plus en détail

et le Ministère délégué auprès du Ministre de l Economie et des Finances chargé du budget,

et le Ministère délégué auprès du Ministre de l Economie et des Finances chargé du budget, Arrêté Conjoint du Ministre de la Communication Porte parole du Gouvernement et du Ministère délégué auprès du Ministre de l Economie et des Finances chargé du budget, N 2491.12 du 2 Doulkeada 1433 (19

Plus en détail