RADIOFRÉQUENCE. Hervé Laumonier Clinique du Tondu- Bordeaux

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RADIOFRÉQUENCE. Hervé Laumonier Clinique du Tondu- Bordeaux"

Transcription

1 RADIOFRÉQUENCE Hervé Laumonier Clinique du Tondu- Bordeaux

2 Principe des traitements percutanés mini invasifs Efficacité anti-tumorale Micro-ondes pallier aux C.I chirurgicales Cryoablation Durée des procédures RADIOFREQUENCE Durée d hospitalisation Electroporation irréversible Préserver les organes US focalisés

3 Radiofréquence (RF): mécanisme Courant alternatif dans le domaine des ondes de radiofréquences (2 à 3 MHz) Dépôt local d énergie Chaleur par friction ionique >> NECROSE DE COAGULATION T >>100 C baisse conductivité (> 55 pdt qq min)

4 Radiofréquence: objectif Élever la température au dessus de et en dessous de 100 (pour éviter la carbonisation) Destruction de la tumeur et d une marge de cm par nécrose de coagulation (nodules satellites microscopiques métastatiques) Respect des structures adjacentes Systèmes miniaturisés et capables de diffuser largement / précisément l énergie/chaleur

5 Radiofréquence: systèmes matériel Déployable + coaxial Droites +/- perfusées Déployable

6 Radiofréquence: thermoablation Marge sécurité Fantôme Nécrose de coagulation

7 Applications multiples POUMON FOIE REIN OS VASCULAIRE Surrénale, pancréas

8 Applications hépatiques «classiques» Hépatocarcinome sur cirrhose - Nb élevé de patients récusés pour la chirurgie - Formes nodulaires et localisées avec aspect radiologique spécifique - RF: - Épargne parenchymateuse - Tolérance F elle - Peu de CI (pq 50, TP 50) - 4 lésions - Diam. < 35mm

9 Limites Proximité du colon droit Proximité de la convergence biliaire Anastomoses bilio-digestives Proximité des gros vaisseaux

10 Convection Avec perfusion Sans perfusion

11 RF: procédure - Bloc de radiologie interventionnelle ou scanner - Aseptie - AG (parfois neuroleptanalgésie) -Bilan pré procédure: imagerie et bio - 30 pour une lésion - Hospitalisation 24h

12 RF: Monitorage Echo ou Scan? Avantage de l écho! Temps machine / TDM Positionnement en temps réel Nuage hyperéchogène Plan de coupe récurrent Inconvénient : Visualisation du nodule parfois difficile Moins bonne visualisation de la position des baleines surtout pour repositionnement après traitement (zone hyperéchogène)

13 RF: Ablation échoguidée

14 Suivi CHC après RF TDM Modification vasculaire réactionnelle Nodule hypervascularisé: Récidive IRM

15 Résultats: récidive locale et survie (CHC) Supériorité de la RF sur alcoolisation - Récurrences - Complications - Survie (75 vs 57 % à 4 ans) Shiina et al Gastroenterology 2005: RF vs Chirurgie: Survie à 3 et 5 ans équivalentes pour les «early stages» Williams et al. JVIR 2010

16 Résultats: influence de la taille lésionnelle % nécrose 3-5 cm >5cm Total 100% 36 (71%) 6 (25%) 42 (56) 90-99% 12 (24) 11 (46) 23 (31) 50-89% 3 (6) 7 (29) 10 (13) T. Livraghi et al., Radiology 2000

17 Complications - Complication majeure: 2,2% (hémorragie, infection et perforation) - Complication mineure: 5% Brûlure cutanée douleur Dilatation biliaire segmentaire Épanchement pleural Hématome sous capsulaire T. Livraghi Radiology 2003: étude multicentrique (n = 2320)

18 Métastases: Indications de la RF Le plus souvent dans le cadre d un traitement combiné: Cancer colo-rectal Localisation unique Localisation résiduelle après chimiothérapie En association avec une hépatectomie: Ex: traitement d une localisation gauche avant hépatectomie droite. Autres cancers: localisations uniques (sein, mélanome )

19

20 Perspectives: Améliorer l efficacité des thermo-ablations

21 Et si la RF faisait mieux? RF monopolaire RF multipolaire tumoral < 5 cm tumoral > 5 cm Ablation en une application Ablation par applications multiples et par translation d une seule électrode

22 RF multipolaire 5 cm

23 RF multipolaire Resultats: -F/U: 14 M - Ttt complet: 86% Safety margin

24 Monitorage IRM- cartographie T Ablation RF 1 Ablation RF 2 Tumeur avant RF Slice1 Slice1 Slice2 Slice2

25 RF pulmonaire - Bases physiques: effet isolant de l air péritumoral >> concentration de l énergie déposée dans le volume tumoral cible

26 RF pulmonaire: pour qui? - Traitement des métas pulmonaires = amélioration de la survie (médiane de survie à 34 mois sur pls séries > 100 patients) - Cible: - Maladie oligo-métastatique - En alternative à la chir. - +/- associée au ttt systémique - K primitifs: - CBPNPCC stade 1 non opérables - Alternative à la radiothérapie

27 RF pulmonaire Procédure: - Guidage scan. -Aiguilles déployables ou aiguilles droites -Ttt de lésions multiples homolatérales -Contre indications: lésions hilaires -Résultats: chirurgie Nécrose complète 90% cas (Taille lésionnelle)

28 RF pulmonaire: procédure

29 RF pulmonaire -Complications: -Tolérance excellente -Aucune dégradation de la fonction respiratoire accessible à VEMS< 1litre -Hospitalisation: 48h -Pneumothorax (40%, drainage 1/2) -Douleurs pleurales, épanchement, hémoptysie: 1/3 -Pneumopathie (20%): antibioprophylaxie

30 Aspect post-rf RF 2 mois 4 mois

31 RF pulmonaire: Lésions multiples ss pleurales

32 Après drainage

33 RF pulmonaire: aiguilles droites Cds diaphragmatique

34 RF pulmonaire: résultats -Influence de la taille: - tumeur< 2 cm: contrôle local > 95% à 1 an et > 90% à 2 ans T. De Baere, Revue de Pneumologie Clinique (2009) 65, S29-S32 - tumeur> 3 cm: multipolaire? Micro-ondes? -Proximité des hiles: déperdition calorique -Suivi: - scanner: «détection tardive» des récidives -TEP- scan à 3 mois: Se 100%, Sp 85% (Palussière, CIRSE 2009)

35 Suivi et récidive 2 mois 4 mois

36 Traitement récidive 6 mois 2 mois

37 Conclusion -Technique percutanée à maturité, reproductible, - Performances et limites bien connues -Pbe du financement: - Poumon: Absence de cotation CCAM - Coût d une aiguille: 800 (GHS max 1000 )

ABLATHERMIE : RADIOFREQUENCE DES METASTASES PULMONAIRES J.PALUSSIERE INSTITUT BERGONIE BORDEAUX 16/10/09

ABLATHERMIE : RADIOFREQUENCE DES METASTASES PULMONAIRES J.PALUSSIERE INSTITUT BERGONIE BORDEAUX 16/10/09 ABLATHERMIE : RADIOFREQUENCE DES METASTASES PULMONAIRES J.PALUSSIERE INSTITUT BERGONIE BORDEAUX 16/10/09 ABLATION Maîtriser par voie locale l évolution tumorale - Au moyen d agents physiques - En détruisant

Plus en détail

Thermoablation par radiofréquence des métastases pulmonaires :

Thermoablation par radiofréquence des métastases pulmonaires : Thermoablation par radiofréquence des métastases pulmonaires : Expérience rennaise : 61 procédures (mai 2006 à septembre 2011) C. Meunier, imagerie MP. Tran, imagerie H. Léna, pneumologie P. Ménestret,

Plus en détail

Cancer primitif du foie (10 cancers les plus fréquents) Le plus souvent suite à une cirrhose. 4 cause de décès lié au cancer en France

Cancer primitif du foie (10 cancers les plus fréquents) Le plus souvent suite à une cirrhose. 4 cause de décès lié au cancer en France Cancer primitif du foie (10 cancers les plus fréquents) Le plus souvent suite à une cirrhose 4 cause de décès lié au cancer en France La réalisation d une IRM avant une radiofréquence permet de: sélectionner

Plus en détail

Thermo-ablation percutanée pulmonaire:

Thermo-ablation percutanée pulmonaire: REUNION REGIOANLE ONCOMIP RADIOLOGIE INTERVENTIONNELLE Thermo-ablation percutanée pulmonaire: Indications, faisabilité, complications et résultats Dr Samia COLLOT Dr Marion JAFFRO Service de Radiologie

Plus en détail

Place de la radiofréquence dans le cancer du rein

Place de la radiofréquence dans le cancer du rein Place de la radiofréquence dans le cancer du rein N.Annane;F.Alibenamara,S.Berkane,L.Abid Service de chirurgie viscérale et oncologique. Hôpital de Bologhine. Alger Introduction Le cancer du rein est en

Plus en détail

des tumeurs pulmonaires

des tumeurs pulmonaires Radiofréquence des tumeurs pulmonaires QuickTime et un décompresseur codec YUV420 sont requis pour visionner cette image. T. De Baère - Institut Gustave Roussy Villejuif - France Radiofréquence Destruction

Plus en détail

Abords percutanés thoraciques. F.JAUSSET Radiologie Brabois

Abords percutanés thoraciques. F.JAUSSET Radiologie Brabois Abords percutanés thoraciques F.JAUSSET Radiologie Brabois Introduction - Indications extrêmement fréquentes en oncologie - Simplicité et rapidité - Peu de complication grave - Guidage sous scanner+++

Plus en détail

EXPERIENCE LYONNAISE. Radiofréquence percutanée e (RF) dans le traitement du carcinome hépatocellulaire (CHC )

EXPERIENCE LYONNAISE. Radiofréquence percutanée e (RF) dans le traitement du carcinome hépatocellulaire (CHC ) EXPERIENCE LYONNAISE Radiofréquence percutanée e (RF) dans le traitement du carcinome hépatocellulaire (CHC ) M.Cuinet,C.Béziat,D.Marion,P.Merle, V.Lapras, F.Pilleul LYON- France Epidémiologie Carcinome

Plus en détail

Peut-il y avoir une place pour la cryothérapie guidée par imagerie dans le traitement des récidives locales des sarcomes des tissus mous?

Peut-il y avoir une place pour la cryothérapie guidée par imagerie dans le traitement des récidives locales des sarcomes des tissus mous? Peut-il y avoir une place pour la cryothérapie guidée par imagerie dans le traitement des récidives locales des sarcomes des tissus mous? N. Lippa, P. Sargos, B. Dallaudière, F. Cornelis Introduction (1)

Plus en détail

Echographie interventionnelle D.I.U.E

Echographie interventionnelle D.I.U.E Echographie interventionnelle D.I.U.E 3 applications. Diagnostique Thérapeutique Per-opératoire Ponction écho guidée. Geste de base (diagnostique et thérapeutique) Exemple de réalisation pratique (pathologie

Plus en détail

Ambroise Paré mostafa.elhajjam, pascal.lacombe

Ambroise Paré mostafa.elhajjam, pascal.lacombe Ambroise Paré 1517-1590 Imagerie Interventionnelle Thoracique mostafa.elhajjam, pascal.lacombe Service de Radiologie- Hôpital Ambroise Paré Université Versailles-UFR-Paris-Ile-de-France-Ouest Principes

Plus en détail

TRAITEMENT DES TUMEURS DU REIN PAR RADIOFREQUENCE

TRAITEMENT DES TUMEURS DU REIN PAR RADIOFREQUENCE TRAITEMENT DES TUMEURS DU REIN PAR RADIOFREQUENCE JM Correas 1, A Méjean 2, D Joly 3, O Hélénon 1 1: Service de Radiologie Adultes, 2: Service d Urologie 3: Service de Néphrologie Adulte, Groupe Hospitalier

Plus en détail

Foie : méthodes d imagerie : échographie-doppler

Foie : méthodes d imagerie : échographie-doppler Foie : méthodes d imagerie : échographie-doppler Examen de 1ère ligne, non-vulnérant et facilement disponible Détection des tumeurs Morphologie du foie : cirrhose Signes d hypertension portale Perméabilité

Plus en détail

5 Rencontre Régionale R d Oncologie Thoracique. POITIERS : le 6 Mai 2009

5 Rencontre Régionale R d Oncologie Thoracique. POITIERS : le 6 Mai 2009 5 Rencontre Régionale R d Oncologie Thoracique. POITIERS : le 6 Mai 2009 TEST Q.C.M.: Noircissez la (ou les) réponse(s) exacte(s) Q.C.M. N N 1: Parmi ces propositions quelles sont celles qui sont Vraies?

Plus en détail

IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES

IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES Pr Frank Boudghène Hopital Tenon - Université Paris 6 IMAGERIE des TUMEURS epidermiques des parties molles DERMATOLOGIE Utilise peu les techniques

Plus en détail

Contexte infectieux : radiographie thoracique

Contexte infectieux : radiographie thoracique Alexis LACOUT Homme de 57 ans Tabagisme Contexte infectieux : radiographie thoracique 08 09 2009 16 09 2009 16 09 2009 Scanner thoracique (et abdominal + pelvien + cérébral) Diagnostic? Diagnostic Persistance

Plus en détail

Place de l imagerie radiologique (échographie, TDM, IRM) dans le diagnostic des récidives du cancer du colon

Place de l imagerie radiologique (échographie, TDM, IRM) dans le diagnostic des récidives du cancer du colon Place de l imagerie radiologique (échographie, TDM, IRM) dans le diagnostic des récidives du cancer du colon Marielle PAILLER CCA, service de radiologie, CHU de Saint-Etienne Plan Epidémiologie Rôles de

Plus en détail

La radiothérapie stéréotaxique en cancérologie digestive

La radiothérapie stéréotaxique en cancérologie digestive 11 avril 2014 La radiothérapie stéréotaxique en cancérologie digestive Michel Rives Historique Un peu de terminologie Radio chirurgie = Traitement des lésions intracraniennes en dose unique avec un cadre

Plus en détail

Réunion du CORP 25 sept 2014

Réunion du CORP 25 sept 2014 Réunion du CORP 25 sept 2014 Prise en charge chirurgicale des métastases pulmonaires Dr Ludovic Fournel Pr Jean-François Regnard Hôpital Cochin Paris Généralités Résections pulmonaires pour métastases

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES METASTASES HEPATIQUES PAR RF DES CANCERS DU SEIN ET DES CANCERS COLO- RECTAUX. ETUDE COMPARATIVE

PRISE EN CHARGE DES METASTASES HEPATIQUES PAR RF DES CANCERS DU SEIN ET DES CANCERS COLO- RECTAUX. ETUDE COMPARATIVE PRISE EN CHARGE DES METASTASES HEPATIQUES PAR RF DES CANCERS DU SEIN ET DES CANCERS COLO- RECTAUX. ETUDE COMPARATIVE PRISE EN CHARGE DES METASTASES HEPATIQUES Chirurgie. Chimiothérapie. Techniques de destruction

Plus en détail

Chirurgie curative du CHC, place de la transplantation hépatique

Chirurgie curative du CHC, place de la transplantation hépatique Chirurgie curative du CHC, place de la transplantation hépatique Emmanuel Buc Service de chirurgie digestive et hépatobiliaire CHU Estaing Clermont-Ferrand Généralités 30% des CHC sont résécables au moment

Plus en détail

Cancer des voies biliaires: le thésaurus. Ivan Borbath Cliniques universitaires Saint-Luc Bruxelles

Cancer des voies biliaires: le thésaurus. Ivan Borbath Cliniques universitaires Saint-Luc Bruxelles Cancer des voies biliaires: le thésaurus Ivan Borbath Cliniques universitaires Saint-Luc Bruxelles Introduction Dernière mise à jour: 11/07/2007 Cancer rare: 3% des cancers digestifs 2000 nouveaux cas

Plus en détail

Prise en charge des métastases osseuses en radiologie interventionnelle. François Casalonga Service d imagerie HP Clairval

Prise en charge des métastases osseuses en radiologie interventionnelle. François Casalonga Service d imagerie HP Clairval Prise en charge des métastases osseuses en radiologie interventionnelle François Casalonga Service d imagerie HP Clairval Introduction La présence de métastases osseuses est la cause la plus fréquente

Plus en détail

Métastases Pulmonaires

Métastases Pulmonaires Métastases Pulmonaires Diagnostic, et traitement «local» Philippe Girard, Stéphane Lenoir Institut Mutualiste Montsouris, Paris Métastases Pulmonaires 1. Présentation radio-clinique, diagnostic 2. Traitement

Plus en détail

DESTRUCTION DE TUMEUR INTRA-ABDOMINALE

DESTRUCTION DE TUMEUR INTRA-ABDOMINALE DESTRUCTION DE TUMEUR INTRA-ABDOMINALE PAR AGENT PHYSIQUE PAR LAPAROTOMIE OU PAR LAPAROSCOPIE Classement CCAM : 07 code : non codé DÉCEMBRE 2005 Service évaluation des actes professionnels - 1 - L ÉQUIPE

Plus en détail

CHIRURGIE DES MÉTASTASES HÉPATIQUES D UN CANCER COLORECTAL

CHIRURGIE DES MÉTASTASES HÉPATIQUES D UN CANCER COLORECTAL CHIRURGIE DES MÉTASTASES HÉPATIQUES D UN CANCER COLORECTAL Gabriele BARABINO Université Jean Monnet - CHU Saint Etienne Chirurgie Digestive et Oncologique Thèse de Doctorat Gabriele BARABINO 22 octobre

Plus en détail

PLACE DE L ECHO ENDOSCOPIE ET DE LA CYTOPONCTION DANS LE BILAN PRÉ THÉRAPEUTIQUE DES TUMEURS DU PANCRÉAS RESECABLES

PLACE DE L ECHO ENDOSCOPIE ET DE LA CYTOPONCTION DANS LE BILAN PRÉ THÉRAPEUTIQUE DES TUMEURS DU PANCRÉAS RESECABLES PLACE DE L ECHO ENDOSCOPIE ET DE LA CYTOPONCTION DANS LE BILAN PRÉ THÉRAPEUTIQUE DES TUMEURS DU PANCRÉAS RESECABLES Marc Wangermez Journées intensives FFCD Avril 2015 INTRODUCTION: L ECHO ENDOSCOPIE Examen

Plus en détail

LES CANCERS DIGESTIFS

LES CANCERS DIGESTIFS LES CANCERS DIGESTIFS Les cancers digestifs n ont souvent pas de symptômes. Ils peuvent toucher tous les organes : œsophage, estomac, foie, pancréas, rectum, colon Cancer colorectal C est une transformation

Plus en détail

Principes de la chirurgie carcinologique

Principes de la chirurgie carcinologique Principes de la chirurgie carcinologique Chirurgie carcinologique Introduction: Pendant longtemps, la chirurgie a représenté LE SEUL TRAITEMENT des tumeurs solides Aujourd hui, la chirurgie RESTE le traitement

Plus en détail

ABLATION THERMIQUE PAR RADIOFREQUENCE DES TUMEURS PULMONAIRES : EVALUATION DE LA SURVIE POSTTHERAPEUTIQUE. F Cornelis, J Palussière

ABLATION THERMIQUE PAR RADIOFREQUENCE DES TUMEURS PULMONAIRES : EVALUATION DE LA SURVIE POSTTHERAPEUTIQUE. F Cornelis, J Palussière ABLATION THERMIQUE PAR RADIOFREQUENCE DES TUMEURS PULMONAIRES : EVALUATION DE LA SURVIE POSTTHERAPEUTIQUE F Cornelis, J Palussière Institut Bergonié, Bordeaux Généralités Les ondes de radiofréquence (RF)

Plus en détail

Imagerie et prise en charge des complications de la radiofréquence hépatique

Imagerie et prise en charge des complications de la radiofréquence hépatique Imagerie et prise en charge des complications de la radiofréquence hépatique A Hakimé.. P P Rao.. V Barrau.. L Pupulim.. F Deschamps. D Petrover.. T de Beare.. V Vilgrain. Hopital Beaujon,, Clichy Institut

Plus en détail

Intérêt de la cryothérapie dans la prise en charge des métastases osseuses

Intérêt de la cryothérapie dans la prise en charge des métastases osseuses Intérêt de la cryothérapie dans la prise en charge des métastases osseuses Gilles Piana Unité de radiologie interventionnelle Institut Paoli-Calmettes, Marseille Lésions osseuses secondaires Fréquentes

Plus en détail

Cancers pancréas et foie

Cancers pancréas et foie Cancers pancréas et foie généralités C.Demoor IFSI décembre 2016 Cancers du pancréas Anatomie Cancer pancréas: quelques données Epidémiologie: 5000 décès par an Age de survenue 70 ans Survie à 1 an :

Plus en détail

Contexte. Cimentoplastie. RCP métastases osseuses. Traitement des métastases osseuses en Radiologie Interventionnelle. Améliorations du pronostic

Contexte. Cimentoplastie. RCP métastases osseuses. Traitement des métastases osseuses en Radiologie Interventionnelle. Améliorations du pronostic Traitement des métastases osseuses en Radiologie Interventionnelle Cimentoplastie Contexte Améliorations du pronostic Augmentation de la fréquence des douleurs chroniques Y. Rolland Département d Imagerie

Plus en détail

Stratégie Thérapeutique des métastases hépatiques résécables des cancers colo-rectaux

Stratégie Thérapeutique des métastases hépatiques résécables des cancers colo-rectaux Stratégie Thérapeutique des métastases hépatiques résécables des cancers colo-rectaux Dr Philippe KOSYDAR- chirurgie Digestive SEL des Drs BRIEZ et KOSYDAR Polyclinique du Bois Oncomel Introduction Foie

Plus en détail

Quelles métastases hépatiques des cancers colorectaux sont résécables?

Quelles métastases hépatiques des cancers colorectaux sont résécables? Symposium International de Cancérologie Digestive SAHGE-FFCD 12 Décembre 2010 Quelles métastases hépatiques des cancers colorectaux sont résécables? K. Bentabak, A. Graba Service de Chirurgie Oncologique

Plus en détail

Cancer du rectum avec métastases synchrones

Cancer du rectum avec métastases synchrones Cancer du rectum avec métastases synchrones Jean-Baptiste Bachet Philippe Rougier Fédération des Spécialités Digestives Hôpital Ambroise Paré, Boulogne, France Épidémiologie 36 000 cancer colorectaux /

Plus en détail

La radiologie interventionnelle dans la douleur du cancer : quelles techniques? quelles indications?

La radiologie interventionnelle dans la douleur du cancer : quelles techniques? quelles indications? La radiologie interventionnelle dans la douleur du cancer : quelles techniques? quelles indications? 6 ème journée des actualités de la douleur 25 février 2016 Gilles Piana Unité de radiologie interventionnelle

Plus en détail

La radiothérapie en conditions stereotaxiques

La radiothérapie en conditions stereotaxiques Translationnelles du GSO 25/03/2016 Metastases hépatiques des cancers colorectaux La prise en charge thérapeutique locale La radiothérapie en conditions stereotaxiques Michel Rives Département de Radiothérapie

Plus en détail

TRAITEMENT DES NODULES PULMONAIRES MALINS EN IMAGERIE INTERVENTIONNELLE

TRAITEMENT DES NODULES PULMONAIRES MALINS EN IMAGERIE INTERVENTIONNELLE Les Hôpitaux Universitaires de STRASBOURG TRAITEMENT DES NODULES PULMONAIRES MALINS EN IMAGERIE INTERVENTIONNELLE 10èmes journées CPHG J GARNON, G TSOUMAKIDOU, I ENESCU, F BING, A GANGI Service d imagerie

Plus en détail

Métastases pulmonaires Point de vue du chirurgien

Métastases pulmonaires Point de vue du chirurgien Métastases pulmonaires Point de vue du chirurgien RIQUET M. Hôpital Européen Georges Pompidou (PARIS) mr 0905 A- Historique B- Généralités C- Chirurgie des métastases D- Les facteurs pronostiques E- Intérêts

Plus en détail

Protection du tube digestif ou de canaux anatomiques lors d ablathermies hépatiques ou rénales

Protection du tube digestif ou de canaux anatomiques lors d ablathermies hépatiques ou rénales Protection du tube digestif ou de canaux anatomiques lors d ablathermies hépatiques ou rénales Patrick CHEVALLIER, Guillaume BAUDIN, Laurent BELLMANN, Sandy STOLEAR, Madleen CHASSANG, Caroline BENZAKEN,

Plus en détail

Ostéome ostéoïde : du diagnostic au traitement. O. Bonnefoy, Radiologue Centre hospitalier Général de Pau

Ostéome ostéoïde : du diagnostic au traitement. O. Bonnefoy, Radiologue Centre hospitalier Général de Pau Ostéome ostéoïde : du diagnostic au traitement. O. Bonnefoy, Radiologue Centre hospitalier Général de Pau 05 59 72 67 02 olivier.bonnefoy@ch-pau.fr Cas Clinique Mr R. 20 ans, footballeur, douleur de la

Plus en détail

61émes Journées Françaises de Radiologie diagnostique et interventionnelle octobre 2013 Paris

61émes Journées Françaises de Radiologie diagnostique et interventionnelle octobre 2013 Paris 61émes Journées Françaises de Radiologie diagnostique et interventionnelle 18 22 octobre 2013 Paris T Bassaid(1), E Taleb(1), J M Tubiana(2), H Mahmoudi(1). (1) Oran - Algérie, (2) Paris France toufikbassaid@yahoo.fr

Plus en détail

. J.GIRON. G.DURAND. P.FAJADET.A. KHALIL (club thorax)

. J.GIRON. G.DURAND. P.FAJADET.A. KHALIL (club thorax) TNM et cancer bronchique en.... J.GIRON. G.DURAND. P.FAJADET.A. KHALIL (club thorax) J.BERJAUD.J.MAZIERES. CH. HERMANT. I.ROUQUETTE (Toulouse) WWW clubthorax.fr 1ere Question : Est ce un cancer? NON..car..

Plus en détail

144. Cancer de l enfant

144. Cancer de l enfant Sommaire 144. Cancer de l enfant particularités épidémiologiques, diagnostiques et thérapeutiques : cancers les plus fréquents Tumeurs abdominales de l enfant distribution Leucémies = 30 % Tumeurs du système

Plus en détail

4ème Rencontre Régionale d Oncologie Thoracique TEST Q.C.M. Et REPONSES

4ème Rencontre Régionale d Oncologie Thoracique TEST Q.C.M. Et REPONSES 4ème Rencontre Régionale d Oncologie Thoracique TEST Q.C.M. Et REPONSES Niort Jeudi 24 avril 2008 QCM 1 La chirurgie des cancers du poumon stade IV peut être curatrice: A- En cas de métastase cérébrale.

Plus en détail

PREAMBULE. Ce référentiel a été établi en collaboration par les médecins. Il constitue une aide à la prescription pour les situations couramment

PREAMBULE. Ce référentiel a été établi en collaboration par les médecins. Il constitue une aide à la prescription pour les situations couramment PREAMBULE Ce référentiel a été établi en collaboration par les médecins nucléaires et oncologues du CHU, CRLC et libéraux de la région, en connaissance des données actuelles de la littérature, des Standards

Plus en détail

Imagerie dans les cancers des VADS: ses avantages et ses limites

Imagerie dans les cancers des VADS: ses avantages et ses limites Imagerie dans les cancers des VADS: ses avantages et ses limites Philippe Halimi, MD Service de Radiologie, Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris Faculté de Médecine Paris-V; Université René Descartes

Plus en détail

Chirurgie & pathologie hépato-biliaire Accueil en un jour

Chirurgie & pathologie hépato-biliaire Accueil en un jour Chirurgie & pathologie hépato-biliaire Accueil en un jour BIENVENUE Madame, Monsieur Afin de vous faire bénéficier d un accueil personnalisé, de limiter vos déplacements à l Institut, d évaluer votre

Plus en détail

Métastases cérébrales uniques Place de la radiothérapie

Métastases cérébrales uniques Place de la radiothérapie Métastases cérébrales uniques Place de la radiothérapie O.THOMAS 30 avril 2005 1 Plan épidémiologie objectifs moyens thérapeutiques effets secondaires résultats questions non résolues 2 Epidémiologie Tumeur

Plus en détail

Traitement des métastases osseuses par radiologie interventionnelle. Réunion 3C 31 mai 2013 Iñaki ZUAZO Radiologie CHCB Bayonne

Traitement des métastases osseuses par radiologie interventionnelle. Réunion 3C 31 mai 2013 Iñaki ZUAZO Radiologie CHCB Bayonne Traitement des métastases osseuses par radiologie interventionnelle Réunion 3C 31 mai 2013 Iñaki ZUAZO Radiologie CHCB Bayonne Introduction Métastases osseuses (MO) fréquentes (20%) Pronostic variable

Plus en détail

Référentiels Marocains de Chirurgie Cancérologique Digestive

Référentiels Marocains de Chirurgie Cancérologique Digestive Référentiels Marocains de Chirurgie Cancérologique Digestive Chirurgie des métastases hépatiques des cancers colorectaux Pr Belkouchi - Pr Chihab - Pr Zentar - Pr Benkabbou 1. Introduction La présence

Plus en détail

Radiologie interventionnelle : quelles avancées, quelles indications?

Radiologie interventionnelle : quelles avancées, quelles indications? Radiologie interventionnelle : quelles avancées, quelles indications? J. PALUSSIERE, X. BUY, V. CATENA INSTITUT BERGONIE BORDEAUX SIRIC BRIO 13 MAI 2016 RI en oncologie Interventional Oncology Biopsies

Plus en détail

Prise en charge des métastases hépatiques de cancer colo-rectal

Prise en charge des métastases hépatiques de cancer colo-rectal Prise en charge des métastases hépatiques de cancer colo-rectal Dr Frédéric Meaux Jeudi 12 Avril 2012 Clinique Ambroise Paré Beuvry Rappel épidémiologique : En France, le cancer colo-rectal: 36.000 nouveaux

Plus en détail

Le rôle du radiologue dans la prise en charge thérapeutique du CHC

Le rôle du radiologue dans la prise en charge thérapeutique du CHC Le rôle du radiologue dans la prise en charge thérapeutique du CHC J. Cazejust, B. Bessoud, C. Garcia-Alba, N. Colignon, S. El-Mouhadi, Y. Menu Service de Radiologie Hôpital Saint Antoine - Paris Epidémiologie

Plus en détail

Critères de résécabilité des métastases hépatiques d origine colorectale

Critères de résécabilité des métastases hépatiques d origine colorectale Critères de résécabilité des métastases hépatiques d origine colorectale Cours intensif FFCD Prodige Orléans Octobre 2008 Dr Benchellal Service de Chirurgie Digestive CHU Tours Épidémiologie des MHCCR

Plus en détail

VERTEBROPLASTIE du SUJET AGE

VERTEBROPLASTIE du SUJET AGE VERTEBROPLASTIE du SUJET AGE J. CHIRAS, E. CORMIER, F CLARENCON Département de Neuroradiologie - GH La Pitie- Salpetriere Paris (France) VERTEBROPLASTIE = INJECTION DE CIMENT CORPS VERTEBRAL LESION TUMORALE

Plus en détail

Imagerie médicale : dans quel but?

Imagerie médicale : dans quel but? Imagerie médicale : dans quel but? Technique d Imagerie Interventionnelle Benoît ît GALLIX UFR Médecine Montpellier-Nimes Obtenir des éléments diagnostiques par analyse sémiologique d images Guider des

Plus en détail

Imagerie des cancers:

Imagerie des cancers: Imagerie des cancers: Dépistage et bilan d extension HTrillaud Trillaud, Herve.trillaud@chu-bordeaux.fr Service de radiologie Hôpital Saint-André Bordeaux Objectif Définir la notion de dépistage en imagerie

Plus en détail

Séminaire DES Hépato-Gastroentérologie

Séminaire DES Hépato-Gastroentérologie Séminaire DES Hépato-Gastroentérologie Cas Clinique Laetitia Fartoux Service d Hépatologie, Hôpital Saint-Antoine 68 ans HTA traitée par amlor Diabète non insulino-dépendant (régime seul) Intoxication

Plus en détail

Radiofréquence, Cryoablation et autres techniques de destruction tumorale

Radiofréquence, Cryoablation et autres techniques de destruction tumorale Radiofréquence, Cryoablation et autres techniques de destruction tumorale. CHU Bordeaux Hervé Trillaud. Laboratoire d imagerie moléculaire et fonctionnelle ERT/CNRS/Université Victor Segalen Bordeaux 2

Plus en détail

Stratégies thérapeutiques médicales du cancer colo-rectal métastatique (CCRm)

Stratégies thérapeutiques médicales du cancer colo-rectal métastatique (CCRm) Stratégies thérapeutiques médicales du cancer colo-rectal métastatique (CCRm) Distinguer les formes accessibles à un traitement à visée curative, potentiellement curative, définitivement palliative Connaître

Plus en détail

I m a g e r i e M é d i c a l e d u T o n d u. Hervé BOUIN Hervé LAUMONIER Sébastien BRUNOT

I m a g e r i e M é d i c a l e d u T o n d u. Hervé BOUIN Hervé LAUMONIER Sébastien BRUNOT I m a g e r i e M é d i c a l e d u T o n d u Hervé BOUIN Hervé LAUMONIER Sébastien BRUNOT - 3ème cancer en incidence (37 400 nouveaux cas en 2006) - 2ème cancer en terme de mortalité ( 17 000 décès /

Plus en détail

Construisons ensemble le premier centre intégré de prise en charge des cancers thoraciques

Construisons ensemble le premier centre intégré de prise en charge des cancers thoraciques Construisons ensemble le premier centre intégré de prise en charge des cancers thoraciques Les cancers thoraciques sont multiples Grande variété de tumeurs (poumons primitifs, métastases, médiastin, sarcomes,

Plus en détail

Métastases pulmonaires dans le cancer colorectal: un exemple de multidisciplinarité. Dr Couteau, Dr Delchier, Dr Gallocher, Dr Rabinel, Dr Rives

Métastases pulmonaires dans le cancer colorectal: un exemple de multidisciplinarité. Dr Couteau, Dr Delchier, Dr Gallocher, Dr Rabinel, Dr Rives Métastases pulmonaires dans le cancer colorectal: un exemple de multidisciplinarité Dr Couteau, Dr Delchier, Dr Gallocher, Dr Rabinel, Dr Rives Cas clinique 1 Mr M- JL, né en 1944, tabagisme Mars 2006

Plus en détail

Prise en charge des métastastases pulmonaires des CCR en chirurgie thoracique

Prise en charge des métastastases pulmonaires des CCR en chirurgie thoracique Prise en charge des métastastases pulmonaires des CCR en chirurgie thoracique Rabinel Pierre Charot F Renaud C, Berjaud J, Dahan M, Brouchet L Service de chirurgie thoracique CHU Larrey Toulouse Vendredi

Plus en détail

M. Cuinet, A. Guyennon, B. Richioud, L. Claude. Centre Léon Bérard LYON JFR 2011

M. Cuinet, A. Guyennon, B. Richioud, L. Claude. Centre Léon Bérard LYON JFR 2011 M. Cuinet, A. Guyennon, B. Richioud, L. Claude Centre Léon Bérard LYON JFR 2011 Rôle de l étude Evaluer la faisabilité, l efficacité et les complications de l implantation de grains fiduciaires pour le

Plus en détail

LES TUMEURS ENDOCRINES : LE POINT DE VUE DU RADIOLOGUE

LES TUMEURS ENDOCRINES : LE POINT DE VUE DU RADIOLOGUE LES TUMEURS ENDOCRINES : LE POINT DE VUE DU RADIOLOGUE JP Tasu, MD, PhD Chu de Poitiers Faculté de médecine de Poitiers j.p.tasu@chu-poitiers.fr Quelles questions en pratique? Comment évoquer en imagerie

Plus en détail

Diagnostic différentiel d'une tumeur bénigne et d'une tumeur maligne : Le point de vue du radiologue. Olivier Ernst

Diagnostic différentiel d'une tumeur bénigne et d'une tumeur maligne : Le point de vue du radiologue. Olivier Ernst Diagnostic différentiel d'une tumeur bénigne et d'une tumeur maligne : Le point de vue du radiologue Olivier Ernst Où trouver le cours sur Moodle? Différentiation TB TM : Le point de vue du radiologue

Plus en détail

Association radiofréquence et chimioembolisation pour le traitement des CHC sur cirrhose

Association radiofréquence et chimioembolisation pour le traitement des CHC sur cirrhose Association radiofréquence et chimioembolisation pour le traitement des CHC sur cirrhose S.Bendavid Bendavid,, J.Ezra, R.Adam, B.Boukobza Boukobza, Y.Ajavon Ajavon,, K. Togbe,, D.Castaing Castaing,, M-F.

Plus en détail

Eléments clés du Compte Rendu lors du bilan initial. Cancers Coliques

Eléments clés du Compte Rendu lors du bilan initial. Cancers Coliques Imagerie en Cancérologie Digestive - Journée de printemps de la SIAD- PARIS 01.04.16 Eléments clés du Compte Rendu lors du bilan initial Cancers Coliques C.Ridereau-Zins - P. Bazeries CHU Angers Nouvelles

Plus en détail

UE4-Appareil respiratoire Dr. C REVEL. TEP et cancer pulmonaire

UE4-Appareil respiratoire Dr. C REVEL. TEP et cancer pulmonaire UE4-Appareil respiratoire Dr. C REVEL Date: 19/10/2015 Promo: DFGSM2 2015/2016 Ronéistes : TSANG Ronan LEBEAU Greg Plage horaire: 10h30-11h45 Enseignant : Dr. C Revel TEP et cancer pulmonaire I. Diagnostic

Plus en détail

Possibilités thérapeutiques curatives et palliatives du CHC, indications et limites (hors transplantation)

Possibilités thérapeutiques curatives et palliatives du CHC, indications et limites (hors transplantation) Possibilités thérapeutiques curatives et palliatives du CHC, indications et limites (hors transplantation) F.JAUSSET, J.MATHIAS, C.BAZIN, H.BARRAUD, D.PEIFFERT, D.REGENT, V.LAURENT Introduction Traitement

Plus en détail

Peut-on s inspirer en Cancérologie Thoracique de l attitude en Cancérologie Digestive?

Peut-on s inspirer en Cancérologie Thoracique de l attitude en Cancérologie Digestive? Métastases pulmonaires Peut-on s inspirer en Cancérologie Thoracique de l attitude en Cancérologie Digestive? Jean-Luc Raoul Oncologie Digestive Centre E Marquis RENNES ABCT, 16 Oct 2009 Données de base:

Plus en détail

Cas Cliniques. Suspicions de récidives de néoplasies ORL et TEP-TDM au 18F-FDG

Cas Cliniques. Suspicions de récidives de néoplasies ORL et TEP-TDM au 18F-FDG Cas Cliniques Suspicions de récidives de néoplasies ORL et TEP-TDM au 18F-FDG Françoise Montravers, Jean-Noël Talbot. Service de Médecine Nucléaire Hôpital Tenon, Paris. Cas 1 Carcinose diffuse de l endolarynx

Plus en détail

INDICATIONS DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU RECTUM. DES, le 3 Mars 2006 Baumgaertner Isabelle

INDICATIONS DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU RECTUM. DES, le 3 Mars 2006 Baumgaertner Isabelle INDICATIONS DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU RECTUM DES, le 3 Mars 2006 Baumgaertner Isabelle Introduction Le traitement du cancer rectal pose le problème de la récidive loco-régionale Son taux est

Plus en détail

Biopsies percutanées

Biopsies percutanées Intérêt des biopsies percutanées scanoguidées en pathologie ostéoarticulaire Sigmann MH, Pearson E, Runge M, Bonneville JF Service de Radiologie B (CHU Besançon) Biopsies percutanées En 1930 : diagnostic

Plus en détail

Lithiase intra-hépatique

Lithiase intra-hépatique Lithiase intra-hépatique Cours DES 18 janvier 2008 Géraldine Perkins (DES) Définition Présence de calculs dans les voies biliaires (VB) en amont de la convergence des canaux hépatiques droits et gauches.

Plus en détail

TEP-TDM à la fluorodopa et au FDG pour l exploration des tumeurs endocrines digestives et des phéochromocytomes

TEP-TDM à la fluorodopa et au FDG pour l exploration des tumeurs endocrines digestives et des phéochromocytomes TEP-TDM à la fluorodopa et au FDG pour l exploration des tumeurs endocrines digestives et des phéochromocytomes F. Montravers, K. Kerrou, D. Grahek, F. Gutman, V. Huchet, J.N. Talbot Service de Médecine

Plus en détail

Françoise MONTRAVERS

Françoise MONTRAVERS Françoise MONTRAVERS Indications de la tomographie par émission de positons (TEP) en cancérologie digestive Connaître les indications validées. Préciser sa place par rapport aux autres techniques d'imagerie.

Plus en détail

Prise en charge des patients avec cancer du rectum et métastases hépatiques synchrones RESECABLES

Prise en charge des patients avec cancer du rectum et métastases hépatiques synchrones RESECABLES Prise en charge des patients avec cancer du rectum et métastases hépatiques synchrones RESECABLES Regimbeau JM Service de chirurgie digestive et Oncologique CHU Amiens Nord, université de Picardie Amiens

Plus en détail

LA RCP. Comment établir tous ensemble un projet thérapeutique en cas de cancer métastatique? Glehen olivier

LA RCP. Comment établir tous ensemble un projet thérapeutique en cas de cancer métastatique? Glehen olivier LA RCP Comment établir tous ensemble un projet thérapeutique en cas de cancer métastatique? Glehen olivier Hospices Civils de Lyon Centre Hospitalier Lyon Sud Aspects réglementaires RCP Aspects réglementaires

Plus en détail

Quel schéma de radiothérapie proposer à un sujet Agé porteur d un cancer digestif? Exemple du cancer de l œsophage et du rectum

Quel schéma de radiothérapie proposer à un sujet Agé porteur d un cancer digestif? Exemple du cancer de l œsophage et du rectum Quel schéma de radiothérapie proposer à un sujet Agé porteur d un cancer digestif? Exemple du cancer de l œsophage et du rectum Dr Servagi Vernat Stéphanie, Radiothérapeute CHRU Besançon 20 mars 2015 Pas

Plus en détail

Technique d ablation per-cutanée par micro-ondes : ce qu il faut savoir R VIALLE, S VELASCO, A BELGOUR, JP TASU

Technique d ablation per-cutanée par micro-ondes : ce qu il faut savoir R VIALLE, S VELASCO, A BELGOUR, JP TASU Technique d ablation per-cutanée par micro-ondes : ce qu il faut savoir R VIALLE, S VELASCO, A BELGOUR, JP TASU JFR 2011 OBJECTIFS Présenter les principes de l ablathermie par micro-ondes Décrire le matériel

Plus en détail

RECIST, mrecist, etc

RECIST, mrecist, etc RECIST, mrecist, etc Laure Fournier JFR 2013: Cours approfondi : L imagerie contre le cancer «Critères de la réponse tumorale en imagerie» Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris Université Paris Descartes

Plus en détail

RADIOFREQUENCE HEPATIQUE

RADIOFREQUENCE HEPATIQUE RADIOFREQUENCE HEPATIQUE QUESTIONS - REPONSES EN PRATIQUE QUOTIDIENNE V.Barrau Barrau,, C.Valls Valls,, L. Maruzzeli,, V. Vilgrain Hôpital Beaujon, Clichy, France Radiofréquence hépatique La radiofréquence

Plus en détail

Radiologie Interventionnelle

Radiologie Interventionnelle Radiologie Interventionnelle Pr Frank PILLEUL CHU Herriot Lyon Fédération de Radiologie Interventionnelle frank.pilleul@chu-lyon.fr lyon.fr Présentation 1. DéfinitionD 2. Champ d activitd activité 3. Perspective

Plus en détail