coeur Quiz aux vrai pourquoi? comment? TOUT SAVOIR POUR PRENDRE SOIN DE SON COEUR

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "coeur Quiz aux vrai pourquoi? comment? TOUT SAVOIR POUR PRENDRE SOIN DE SON COEUR"

Transcription

1 ? TOUT SAVOIR POUR PRENDRE SOIN DE SON COEUR coeur Quiz aux vrai? pourquoi? comment?

2 Avec décès par an, les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité en France. Les différentes maladies cardiovasculaires sont : Les accidents vasculaires cérébraux (atteinte d une artère du cerveau) L angine de poitrine et infarctus du myocarde (atteinte des artères coronaires) L artérite des membres inférieurs (atteinte des artères du pied et du mollet) La principale cause de ces maladies est l athérosclérose, caractérisée par la présence de plaques d athérome (dépôt progressif de graisses et de calcium) entraînant une obstruction partielle ou totale des vaisseaux atteints. Ces plaques d athérome se formeront d autant plus vite qu il y aura de facteurs aggravants associés. Ils correspondent aux facteurs majeurs de risque cardiovasculaire qui sont : tabagisme, diabète, hypertension artérielle et excès de LDL cholestérol (mauvais cholestérol). D autres facteurs, tels que l obésité et la sédentarité, jouent également un rôle prédisposant. En dehors de l âge et des antécédents familiaux, il est possible d agir sur tous les facteurs de risque cardiovasculaire et donc de prévenir ces maladies. Associé à une hygiène de vie saine et équilibrée, cela constitue la meilleure stratégie de prévention des maladies cardiovasculaires.

3 Q1. Comment s appelle le muscle qui constitue le cœur? Q2. Vrai ou Faux? Une personne sédentaire est une personne qui fait moins de 3 fois 30 minutes d activité physique par semaine. Q3.. Qu est-ce que l athérosclérose? Q4. Pourquoi l athérosclérose est-elle responsable des maladies cardiovasculaires? Q5. Quelle est la seule hormone capable de diminuer la glycémie (taux de sucre dans le sang)? question

4 R1. Le myocarde R2. VRAI. Presque 1 personne sur 2 est aujourd hui sédentaire. R3. Maladie qui correspond au dépôt progressif de graisses et de calcium sur la paroi des artères (plaque d athérome). R4. Les dépôts formés ont pour conséquence de réduire le calibre des artères, de rendre de plus en plus difficile le passage du sang et de favoriser la formation de caillots qui pourront boucher l artère. réponse R5. Il s agit de l insuline.

5 Q6. Quels sont les 6 facteurs de risque des maladies cardiovasculaires sur lesquels nous pouvons agir? Q7. Vrai ou Faux? La majeure partie du cholestérol est fabriquée par notre organisme lui-même. Q8. A partir de quels chiffres tensionnels une personne est-elle considérée comme hypertendue? Q9. Quel rôle important assure le système cardiovasculaire? question Q10. Comment appelle-t-on les graisses à privilégier dans notre alimentation?

6 R6. Le tabagisme, le diabète, l hypertension artérielle, le cholestérol, l obésité, la sédentarité. R7. VRAI. Il est fabriqué en grande partie par le foie (2/3 des apports). Il est également apporté par notre alimentation (œufs, abats, beurre, charcuterie, produits industriels, etc.) dont les quantités sont de plus en plus importantes. R8. 14/9 avec au moins 3 mesures anormales à un mois d intervalle. Ces mesures doivent être effectuées assis ou allongé après quelques minutes de repos. R9. Apport de l oxygène et des nutriments aux organes. réponse R10. Les graisses insaturées (présentes dans les graisses végétales). Par contre, il est conseillé de limiter sa consommation en graisses saturées (aliments d origine animale).

7 Q11. En minutes, quelle quantité d activité physique est-il recommandé de faire par jour? Q12. Comment savoir si l on est diabétique? Q13. Quel est le nom chimique du sel? Q14. Pourquoi certains acides gras sont dit «essentiels»? Q15. Selon l Organisation Mondiale de la Santé, quel est le nombre de verres d alcool à ne pas dépasser par jour? question

8 R minutes. R12. Par une mesure de la glycémie lors d une prise de sang à jeun. Si la glycémie est supérieure à 1,26g/L à deux reprises, le diagnostic de diabète est posé. R13. Le chlorure de sodium. R14. Ils correspondent aux acides gras que notre corps ne peut fabriquer : il s agit des oméga-3 et des oméga-6. Ils sont indispensables au bon fonctionnement du système cardiovasculaire et à la constitution de nos cellules. réponse R15. 2 verres d alcool pour les femmes et 3 verres d alcool pour les hommes.

9 Q16. Après 30 ans, à quelle fréquence est-il conseillé de faire contrôler sa tension artérielle? Q17. Vrai ou Faux? Il faut attendre un an après la dernière cigarette pour ressentir les effets bénéfiques du sevrage tabagique. Q18. Quels sont les signes avant-coureurs d un infarctus du myocarde? Q19. Vrai ou Faux? L huile d olive est moins grasse que les autres huiles. question Q20. Quelles sont les principales sources d acides gras oméga-3?

10 R16. Au moins une fois par an. R17. FAUX. Dès les premières semaines, on récupère du souffle et la toux diminue. 1 an après la dernière cigarette, le risque d infarctus du myocarde diminue de moitié et le risque d accident vasculaire cérébral rejoint celui d un non-fumeur. R18. Les signes caractéristiques sont une douleur dans la poitrine qui s étend souvent aux bras, notamment le gauche, et dans les mâchoires. R19. FAUX. Toutes les huiles contiennent la même quantité de matières grasses c est-à-dire 100%. réponse R20. Huiles végétales (lin, soja, colza et noix), poissons gras et huiles de poisson.

11 Q21. Quels sont les aliments riches en fibres? Q22. Quels sont les signes d une hyperglycémie? Q23. Associée à un plus grand risque cardiovasculaire, à partir de quel tour de taille (en cm) parle-t-on d obésité abdominale ou androïde? Q24. Citez 3 éléments favorisant l apparition d une hypertension artérielle? uestion Q25. Vrai ou Faux? Le sport est une activité physique mais l activité physique n est pas obligatoirement un sport.

12 R21. Importantes pour le transit intestinal, on les trouve dans les fruits, les légumes et les céréales complètes. R22. Fatigue importante, amaigrissement avec paradoxalement une augmentation de l appétit, sensation de soif et polyurie (émission fréquente d urine). R23. Par un tour de taille supérieur à 88 cm chez la femme et par un tour de taille supérieur à 102 cm chez l homme. R24. Antécédents familiaux, alimentation riche en sel, surcharge pondérale, sédentarité, tabagisme, consommation excessive d alcool et stress. R25. VRAI. Dans la journée, la pratique d une activité physique se fait à diverses occasions comme : monter les escaliers plutôt que de prendre l ascenseur, marcher plutôt que de prendre sa voiture pour des petits trajets, etc. réponse

13 Q26. En combien de groupes les aliments sont-ils répartis dans l équilibre alimentaire? Q27. Vrai ou Faux? Le HDL cholestérol correspond au «bon» cholestérol. Q28. Pour une bonne gestion du poids, que conseille-t-on d associer à une alimentation équilibrée? Q29. Vrai ou faux? Les «Acides gras Trans» augmentent le risque de maladies cardiovasculaires. question Q30. Quels sont les effets de la nicotine sur le système cardiovasculaire?

14 R26. En 7 groupes (Viande-Poisson-Œuf, Féculents, Fruits et Légumes, Produits laitiers, Matières grasses, Produits sucrés, Boissons) R27. VRAI. En revanche le LDL cholestérol correspond au «mauvais» cholestérol. R28. Une activité physique régulière (au minimum 30 minutes par jour). R29. VRAI. Présents dans les margarines, les pâtisseries et biscuits industriels, les pâtes à tartes, les biscuits apéritifs, pâtes à tartiner, etc. ils favorisent l augmentation du LDL cholestérol. R30. Augmentation de la fréquence cardiaque, augmentation de la pression artérielle et de la viscosité du sang et augmentation du «mauvais» cholestérol. réponse

15 Q31. Vrai ou Faux? Avoir une alimentation équilibrée permet de prévenir ou de retarder l apparition d un diabète. Q32. Quel est le signe physique caractéristique d un Accident Vasculaire Cérébral? Q33. Vrai ou faux? IMC veut dire Image Médicale du Corps. Q34. Sur l étiquette d un produit, quel ingrédient évoque la présence d «acides gras Trans»? question Q35. À quel groupe appartient la pomme de terre?

16 R31. Vrai. Il s agit du premier conseil de prévention, le deuxième étant de pratiquer une activité physique régulière. R32. Paralysie d origine brutale : c est souvent une hémiplégie (jambe et bras du même côté du corps paralysés). R33. Faux. IMC veut dire Indice de Masse Corporelle. Il permet de définir et de chiffrer une insuffisance ou une surcharge pondérale chez une personne, en fonction de sa taille et de son poids. R34. Matières grasses (ou huiles) hydrogénées. Préférez un produit similaire où cet ingrédient n apparaît pas ou seulement en fin de liste. réponse R35. Au groupe des féculents.

17 Q36. De quoi est composé le système cardiovasculaire? Q37. Vrai ou Faux? Le cholestérol est une substance indispensable à l organisme. Q38. Qu appelle-t-on l effet blouse blanche? Q39. Trouvez l intrus : fromage de chèvre, lait, crème fraîche entière, yaourt aux fruits, fromage blanc. question Q40. Quels sont les principaux aliments riches en sel?

18 R36. Du cœur, des artères et des veines. R37. VRAI. Il est nécessaire aux fonctions vitales de notre organisme (fabrication de la vitamine D, d hormones, etc.) R38. L effet blouse blanche consiste à l élévation de la pression artérielle par la seule présence du médecin, et cela pendant une bonne vingtaine de minutes. R39. Crème fraîche entière : ne fait pas partie du groupe des produits laitiers mais du groupe des matières grasses. R40. Charcuterie, fromage et aliments transformés notamment les plats cuisinés. La quantité de sel apportée par notre alimentation est trop importante (8 à 10g en moyenne par jour) par rapport à celle recommandée (5g par jour). réponse

19 Groupe d aliments Apports et intérêt nutritionnels Repères de consommation (d après le Programme National Nutrition Santé) 1-Lait et produits laitiers (fromage, yaourt, fromage blanc, lait) Principale source de calcium À consommer 3 fois/jour 2-Viande, Poisson, Œuf 3-Fruits et légumes Riches en protéines et en fer À consommer 1 à 2 fois/jour Riches en fibres À consommer (transit intestinal et 5 fois/jour satiété), minéraux et en vitamines. 4-Pain, pâtes, riz, pommes de terre, légumes secs, et autres céréales Riches en glucides complexes, source d énergie ( sucres lents ) ; en fibres (céréales complètes, pain complet). À consommer à chaque repas 5-Matières grasses Privilégier les Limiter la matières grasses consommation végétales et favoriser la variété. 6-Sucre et produits sucrés (bonbons, chocolat, sirop, etc.) 7-Boissons Source de plaisir mais pas indispensables pour l organisme Hydratation de l organisme. L eau est la seule boisson indispensable Limiter la consommation De l eau à volonté

20 Depuis 1995, la Mutuelle SPHERIA Val de France s inscrit concrètement et durablement dans une démarche d éducation à la santé auprès de ses adhérents. Pour en savoir plus sur les actions menées par le service prévention, rendez-vous sur Mutuelle SPHERIA Val de France Service Prévention Tél. :

L information nutritionnelle sur l étiquette...

L information nutritionnelle sur l étiquette... Regardez l étiquette L information nutritionnelle sur l étiquette... Aide aide à faire des choix éclairés éclairset Aide à suivre à suivre le Guide le Guide alimentaire alimentaire canadien canadien pour

Plus en détail

L athérosclérose LES FACTEURS DE RISQUE. Service de cardiologie et chirurgie cardiaque Hôpital de Sion. www.hopitalvs.ch www.spitalvs.

L athérosclérose LES FACTEURS DE RISQUE. Service de cardiologie et chirurgie cardiaque Hôpital de Sion. www.hopitalvs.ch www.spitalvs. L athérosclérose LES FACTEURS DE RISQUE Service de cardiologie et chirurgie cardiaque Hôpital de Sion www.hopitalvs.ch www.spitalvs.ch SOMMAIRE LES FACTEURS DE RISQUE CARDIOVASCULAIRES 4 1. Le diabète

Plus en détail

L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point

L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point Santé Canada Health Canada L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point Vous avez peut-être remarqué l information nutritionnelle affichée sur de nombreux produits alimentaires que vous achetez

Plus en détail

Le VIH et votre cœur

Le VIH et votre cœur Le VIH et votre cœur Le VIH et votre cœur Que dois-je savoir au sujet de mon cœur? Les maladies cardiovasculaires représentent une des cause les plus courante de décès, elles incluent: les maladies coronariennes,

Plus en détail

Un adulte sur deux en France présente une anomalie lipidique. L hypercholestérolémie est la plus fréquente de ces anomalies. Considéré comme un des

Un adulte sur deux en France présente une anomalie lipidique. L hypercholestérolémie est la plus fréquente de ces anomalies. Considéré comme un des Un adulte sur deux en France présente une anomalie lipidique. L hypercholestérolémie est la plus fréquente de ces anomalies. Considéré comme un des principaux ennemis de nos artères, le «mauvais» cholestérol

Plus en détail

Risque cardiovasculaire sous contrôle

Risque cardiovasculaire sous contrôle beawolf Risque cardiovasculaire sous contrôle Tous concernés! De quoi s'agit-il? Les accidents cardiovasculaires sont dus, le plus souvent, à la formation d un caillot venant boucher une artère du cœur

Plus en détail

Nutrition et santé : suivez le guide

Nutrition et santé : suivez le guide Prévention ALIMENTATION PLAISIR ET ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE Nutrition et santé : suivez le guide Nous savons tous que l alimentation joue un rôle essentiel pour conserver une bonne santé. En voici quelques

Plus en détail

Prévenir... le risque cardiovasculaire

Prévenir... le risque cardiovasculaire Prévenir... le risque cardiovasculaire 10 Les facteurs de risque favorisant les maladies cardiovasculaires Les facteurs que l on ne choisit pas... L âge : le vieillissement contribue à augmenter le risque

Plus en détail

Prévention. santé du cœur. Guide d information et de prévention. Anticiper pour mieux vous protéger

Prévention. santé du cœur. Guide d information et de prévention. Anticiper pour mieux vous protéger Prévention santé du cœur Guide d information et de prévention Anticiper pour mieux vous protéger Les ennemis de votre cœur TABAC : LAISSEZ VOTRE CŒUR RESPIRER L'ennemi n 1 de votre cœur Le monoxyde de

Plus en détail

Allégations relatives à la teneur nutritive

Allégations relatives à la teneur nutritive Allégations relatives à la teneur nutritive Mots utilisés dans les allégations relatives à la teneur nutritive Ce que le mot signifie Exemples Sans Faible Réduit Source de Léger Une quantité insignifiante

Plus en détail

Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette?

Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette? Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette? Pr Alain FURBER Chef de Service de Cardiologie CHU Angers Président régional de la Fédération Française de Cardiologie Les Facteurs de risque essentiels des Maladies

Plus en détail

Tâche : Comparer l étiquette de produits alimentaires afin de connaître leur valeur nutritive.

Tâche : Comparer l étiquette de produits alimentaires afin de connaître leur valeur nutritive. 13 aliments pour une bonne santé Valeurs nutritives Grande compétence A Rechercher et utiliser de l information Groupe de tâches A2 : Interpréter des documents Grande compétence C Comprendre et utiliser

Plus en détail

ALIMENTATION ET DIABETE

ALIMENTATION ET DIABETE Mise à jour 11/2009 4A, rue du Bignon - 35000 RENNES ALIMENTATION ET DIABETE Avec l activité physique, l alimentation constitue l un des axes majeurs de votre traitement. Respecter un minimum de principes

Plus en détail

Équilibre alimentaire : on a tous à y gagner!

Équilibre alimentaire : on a tous à y gagner! Équilibre alimentaire : on a tous à y gagner! Tous concernés! De quoi s agit-il? Notre assiette est la première des médecines. En effet, manger sainement et équilibré contribue à prévenir les principales

Plus en détail

LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE

LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE LE PETIT DÉJEUNER... POURQUOI? POUR QUI? À Après huit à douze heures de sommeil, les réserves d'énergie de l'organisme sont épuisées : le petit déjeuner

Plus en détail

Les graisses dans l alimentation infantile

Les graisses dans l alimentation infantile FAMIPED Familias, Pediatras y Adolescentes en la Red. Mejores padres, mejores hijos. Les graisses dans l alimentation infantile Autor/es: Ana Martínez Rubio. Pediatra de Atención Primaria. Centro de Salud

Plus en détail

-~w. les macm nuir\(y\qf1ts. Les rsaerenutrlments. les glucldes

-~w. les macm nuir\(y\qf1ts. Les rsaerenutrlments. les glucldes -~w les macm nuir\(y\qf1ts Les rsaerenutrlments Les macronutriments sont les nutriments dont nous avons besoin chaque jour en quantite relativement importante. L'eau est un macronutriment, tout comme les

Plus en détail

Femmes, prenez soin de votre cœur! LIVRET DE PREVENTION

Femmes, prenez soin de votre cœur! LIVRET DE PREVENTION LIVRET DE PREVENTION Femmes, prenez soin de votre cœur! TOUT SAVOIR SUR LA SANTE DU CŒUR DES FEMMES, par la Fondation Cœur et Artères, reconnue d utilité publique Introduction Ce livret s adresse à toutes

Plus en détail

ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION

ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION Mardi 24 janvier 2012 au Centre de Formation Multimétiers de REIGNAC L objectif de cet atelier sur la santé est de guider chacun vers une alimentation plus

Plus en détail

Cholestérol. agir contre le cholestérol Pour réduire les risques cardiovasculaires

Cholestérol. agir contre le cholestérol Pour réduire les risques cardiovasculaires Cholestérol agir contre le cholestérol Pour réduire les risques cardiovasculaires La Fédération Française de Cardiologie finance : prévention, recherche, réadaptation et gestes qui sauvent grâce à la générosité

Plus en détail

En savoir plus sur le diabète

En savoir plus sur le diabète En savoir plus sur le diabète 2 Qu est-ce que le diabète? Le diabète se caractérise par un excès de sucre dans le sang, on appelle cela l hyperglycémie. Le diabète est une maladie chronique qui survient

Plus en détail

MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES

MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES Par Marie-Christine Parent, stagiaire en diététique AU MENU Retour sur le sondage Vision de la saine alimentation Qu est-ce que l étiquetage nutritionnel?

Plus en détail

10 principes. pour une alimentation équilibrée et adaptée aux besoins du cycliste

10 principes. pour une alimentation équilibrée et adaptée aux besoins du cycliste Centre de formation CR4C Roanne Flash performance n 7 (entraînement, biomécanique, nutrition, récupération ) Réalisé par Raphaël LECA www.culturestaps.com 10 principes pour une alimentation équilibrée

Plus en détail

1. Selon les enquêtes canadiennes de santé du cœur, quel pourcentage de Québécois pourrait présenter un risque d hypercholestérolémie?

1. Selon les enquêtes canadiennes de santé du cœur, quel pourcentage de Québécois pourrait présenter un risque d hypercholestérolémie? CLSC Ahuntsic Mini-quiz Questionnaire sur l hypercholestérolémie Statistiques 1. Selon les enquêtes canadiennes de santé du cœur, quel pourcentage de Québécois pourrait présenter un risque d hypercholestérolémie?

Plus en détail

éviter UNE RÉCIDIVE APRÈS UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC

éviter UNE RÉCIDIVE APRÈS UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC éviter UNE RÉCIDIVE APRÈS UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC SOMMAIRE UN QUIZ POUR FAIRE UN POINT SUR SES CONNAISSANCES Un quiz pour faire un point sur ses connaissances 3 Vrai Faux Rappel 4 Un AVC peut-il

Plus en détail

1) Quand on est diabétique, faut-il éviter de consommer du pain, des féculents et des fruits, car ils contiennent trop de sucre?

1) Quand on est diabétique, faut-il éviter de consommer du pain, des féculents et des fruits, car ils contiennent trop de sucre? LA DIETETIQUE DU DIABETE EN 24 QUESTIONS 1) Quand on est diabétique, faut-il éviter de consommer du pain, des féculents et des fruits, car ils contiennent trop de sucre? 2) Les légumes sont-ils pauvres

Plus en détail

HYPERCHOLESTEROLEMIE PREVENTION ET PRISE EN CHARGE EN MEDECINE NATURELLE

HYPERCHOLESTEROLEMIE PREVENTION ET PRISE EN CHARGE EN MEDECINE NATURELLE HYPERCHOLESTEROLEMIE PREVENTION ET PRISE EN CHARGE EN MEDECINE NATURELLE Quelles différences entre «bon» et «mauvais» cholestérol? Quelle est la bonne proportion? D où provient-il? Le rôle de l alimentation

Plus en détail

VISIO Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W. Manger équilibré sans se ruiner

VISIO Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W. Manger équilibré sans se ruiner VISIO Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W Manger équilibré sans se ruiner La contrainte de budget oriente souvent nos choix alimentaires vers des nourritures riches en calories, en sucres et en graisses

Plus en détail

Le Cholestérol. Jacques MANSOURATI CHU BREST

Le Cholestérol. Jacques MANSOURATI CHU BREST Vrai ou Faux Le cholestérol est inutile à l organisme humain L alimentation est la principale source de cholestérol Seul le taux de cholestérol total est important dans la prévention des maladies cardiovasculaires

Plus en détail

L équilibre alimentaire.

L équilibre alimentaire. L équilibre alimentaire. Une bonne nutrition est un incontestable facteur de bonne santé. Dans la médecine traditionnelle chinoise, certains aliments bien utilisés servent de remèdes pour prévenir et traiter

Plus en détail

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE SOURCES : ligues reins et santé A LA BASE, TOUT PART DES REINS Organes majeurs de l appareil urinaire, les reins permettent d extraire les

Plus en détail

PREMIERE CAUSE DE MORTALITE: 180.000/an

PREMIERE CAUSE DE MORTALITE: 180.000/an DEFINITION APPAREIL CARDIO-VASCULAIRE Buts : apporter aux organes ce dont ils ont besoin(o2 ) eliminer les déchets(co2.) APPAREIL : Pompe=cœur Tuyaux=artéres/veines PREMIERE CAUSE DE MORTALITE: 180.000/an

Plus en détail

Marie-Laure André. L index glycémique Le guide minceur et santé

Marie-Laure André. L index glycémique Le guide minceur et santé Marie-Laure André L index glycémique Le guide minceur et santé Dans la même collection du même auteur : Les Additifs alimentaires, 2013 Dans la même collection : Alimentation : les bons choix, René Longet,

Plus en détail

E01 - Facteurs de risque d athérosclérose: évaluation e t prévention

E01 - Facteurs de risque d athérosclérose: évaluation e t prévention E01-1 E01 - Facteurs de risque d athérosclérose: évaluation e t prévention Un facteur de risque est défini comme une condition associée à une augmentation de l incidence de la maladie avec un lien supposé

Plus en détail

KOPIE. Alimentation et diabète. «A quoi devez-vous faire attention?»

KOPIE. Alimentation et diabète. «A quoi devez-vous faire attention?» Alimentation et diabète «A quoi devez-vous faire attention?» Association Suisse du Diabète Schweizerische Diabetes-Gesellschaft Associazione Svizzera per il Diabete www.associationdudiabete.ch Compte de

Plus en détail

LES FACTEURS DE RISQUE

LES FACTEURS DE RISQUE LES FACTEURS DE RISQUE C EST QUOI UN FACTEUR DE RISQUE? C est une caractéristique lié à une personne, à son environnement à sa culture, à son mode de vie qui entraine pour elle une probabilité plus importante

Plus en détail

Fruits et noix. Fruits et noix

Fruits et noix. Fruits et noix Fruits et noix Fruits et noix Il est recommandé de consommer 2-3 portions de fruit par jour. Les fruits constituent une part essentielle de la pyramide alimentaire et ne peuvent être remplacés par une

Plus en détail

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY «Cette action contribue au PNNS». «IL FAIT BIO À CHÂTEAU THIERRY A Chateau Thierry, la Municipalité souhaite développer les produits BIO et issus de filières de proximité dans les menus de la restauration

Plus en détail

Bien manger pour mieux vieillir. Aline Pageau Lauzière Dt.P., M.A. diététiste-nutritionniste

Bien manger pour mieux vieillir. Aline Pageau Lauzière Dt.P., M.A. diététiste-nutritionniste Bien manger pour mieux vieillir Dt.P., M.A. diététiste-nutritionniste Manger «Manger c est l acte social par excellence» «Non seulement nous sommes ce que nous mangeons, mais ce que nous avons mangé» (Richard

Plus en détail

Vivre avec le cholestérol Cholestérol et vie saine

Vivre avec le cholestérol Cholestérol et vie saine Vivre avec le cholestérol Cholestérol et vie saine fmcoeur.ca Fondation des maladies du cœur Cholestérol et vie saine Qu est-ce que le cholestérol? Le mot «cholestérol» peut décrire à la fois le cholestérol

Plus en détail

Symptômes Sensation de soif accrue Besoin d uriner plus souvent Fatigue. Signes de glycémie très élevée (acidocétose)

Symptômes Sensation de soif accrue Besoin d uriner plus souvent Fatigue. Signes de glycémie très élevée (acidocétose) 50878-FRE:50878-FRE 6/12/08 10:24 AM Page 4 Hyperglycémie et hypoglycémie Il suffit d un changement de santé, d alimentation, d activité physique ou de médicament pour faire monter ou baisser la glycémie.

Plus en détail

Si votre vie vous tient à COEUR

Si votre vie vous tient à COEUR Si votre vie vous tient à COEUR L E S M A L A D I E S C A R D I O VA S C U L A I R E S Le coeur est une pompe musculaire puissante et formidable: il pompe le sang oxygéné à travers les vaisseaux sanguins

Plus en détail

Diététique de la dyslipidémie

Diététique de la dyslipidémie Diététique de la dyslipidémie 1) Définition Anomalie du métabolisme des lipides à l origine de perturbations biologiques. On peut observer : - Une hypercholestérolémie : augmentation isolée du cholestérol

Plus en détail

Table des matières Introduction Chapitre*1*:*De*la*matière*sérieuse Chapitre*2*:*Clair*comme*de*l eau*de*roche

Table des matières Introduction Chapitre*1*:*De*la*matière*sérieuse Chapitre*2*:*Clair*comme*de*l eau*de*roche Table des matières Introduction! *! Chapitre*1*:*De*la*matière*sérieuse! 1.1!Les!matériaux! 1.2!Solides,!liquides!et!gaz 1.3!Gaspiller!de!l énergie! 1.4!Le!carburant!du!corps! Chapitre*2*:*Clair*comme*de*l

Plus en détail

GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014. Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne

GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014. Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne LA RESTAURATION SCOLAIRE GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014 Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne LES OBJECTIFS Apporter aux enfants une alimentation de Qualité pour répondre à leurs

Plus en détail

Cholestérol : ça bouchonne dans les artères!

Cholestérol : ça bouchonne dans les artères! Cholestérol : ça bouchonne dans les artères! Thierry Monasse L E C H O L E S T É R O L Substance indispensable à notre organisme, le cholestérol est pourtant doté d une connotation plutôt négative. L excès

Plus en détail

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle Information sur le sodium alimentaire www.reductionsodium.ca Contact Jocelyne Bellerive, MA Coordonnatrice/Éducatrice Programme réduction

Plus en détail

Module 9: 3 cas cliniques d athérosclérose

Module 9: 3 cas cliniques d athérosclérose Professeur François SCHIELE Université de FRANCHE COMTE Service de Cardiologie 25000 BESANCON Module 9: 3 cas cliniques d athérosclérose L athérosclérose, les facteurs de risque, la prévention primaire

Plus en détail

lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés

lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés Objectif : Sensibiliser les élèves à ce qui se trouve dans leur nourriture et les aider à se méfi er des sucres cachés. Matériel Feuille à imprimer : Chaîne

Plus en détail

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne L alimentation : partie intégrante de la prise en charge de l enfant et de l adolescent diabétique base du traitement avec l insulinothérapie et l activité

Plus en détail

VISIO Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W

VISIO Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W VISIO Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W La santé au bout de la fourchette Visio-Décembre.indd 1 8/12/06 10:41:12 L espérance de vie des Belges a augmenté depuis le siècle passé, ce qui est plutôt

Plus en détail

Les critères du référentiel restaurant durable

Les critères du référentiel restaurant durable Les critères du référentiel restaurant durable 1. Les critères du référentiel restaurant durable - restaurant Le référentiel comprend deux types de critères : des critères essentiels auxquels le restaurant

Plus en détail

GT lipides Céréales Prêtes à Consommer ou à Préparer. 29 janvier 2008

GT lipides Céréales Prêtes à Consommer ou à Préparer. 29 janvier 2008 GT lipides Céréales Prêtes à Consommer ou à Préparer 29 janvier 2008 1 Marché et fabricants Le marché français en 2006 (enquête de branche Alliance 7, panel IRI, Secodip) Valeur : 560 millions d euros

Plus en détail

3.4 Comment se situe la population française ou les jeunes? 3.4.1 Exemple de résultats en France

3.4 Comment se situe la population française ou les jeunes? 3.4.1 Exemple de résultats en France 3.4 Comment se situe la population française ou les jeunes? 3.4.1 Exemple de résultats en France Etude conduite chez des étudiants dans 3 villes (Montpellier, Bordeaux, Grenoble) Age : 19 à 26 ans Année

Plus en détail

Une gamme variée pour les lieux de santé NUTRITION & PLAISIR DÉNUTRITION & DÉSHYDRATATION GAMMES LIEUX DE SANTÉ GAMMES

Une gamme variée pour les lieux de santé NUTRITION & PLAISIR DÉNUTRITION & DÉSHYDRATATION GAMMES LIEUX DE SANTÉ GAMMES Une gamme variée pour les lieux de santé DÉNUTRITION & DÉSHYDRATATION ZOOM SUR NUTRITION & PLAISIR Tableau des GAMMES GAMMES LIEUX DE SANTÉ LA DÉNUTRITION, PARLONS-EN! Les personnes âgées ont besoin de

Plus en détail

Alimentation et hypercholestérolémie

Alimentation et hypercholestérolémie P. 1 / 6 Alimentation et hypercholestérolémie Contenu Feuille d info Alimentation et hypercholestérolémie / Novembre 2011 2 Qu est-ce que le cholestérol? 2 L hypercholestérolémie: origine et conséquences

Plus en détail

Santé et activité physique

Santé et activité physique Santé et activité physique J.P. Brackman médecin du sport P. Bruzac-Escanes diététicienne F. Saint Pierre biostatisticien Support d une conférence donnée à l auditorium de Balma le 16 juin 2006 Objectifs

Plus en détail

Le Cholestérol pour mieux agir

Le Cholestérol pour mieux agir Le guide qui préserve votre capital Bien-être N O 3 JAN - AVril 2009 Comprendre Le Cholestérol pour mieux agir Revue gratuite EN PARTENARIAT AVEC LE MINISTÈRE de la Santé et de la Qualité de la Vie éditorial

Plus en détail

Sport et alpha ANNEXES

Sport et alpha ANNEXES Sport et alpha ANNEXES Edition 2013 TABLE DES MATIERES Table des matières 1 Alimentation 2 Boire, Boire, Boire... 2 Et à l approche des «20 km de Bruxelles»? 3 Et pendant l épreuve? 3 Stretching 4 Avant

Plus en détail

SANTÉ. E-BOOK équilibre. stop. cholesterol diabete hypertension. Réduire le cholestérol, l hypertension et le diabète SANS MEDICAMENT!

SANTÉ. E-BOOK équilibre. stop. cholesterol diabete hypertension. Réduire le cholestérol, l hypertension et le diabète SANS MEDICAMENT! SANTÉ stop cholesterol diabete hypertension E-BOOK équilibre Réduire le cholestérol, l hypertension et le diabète SANS MEDICAMENT! un peu d histoire... Il y a 200 ans, un Français faisait en moyenne entre

Plus en détail

Qui sont-ils? D où viennent-ils? Où sont-ils?

Qui sont-ils? D où viennent-ils? Où sont-ils? Qui sont-ils? D où viennent-ils? Où sont-ils? Les glucides sont des éléments nutritifs indispensables au bon fonctionnement de l organisme. Ils sont présents dans les aliments aux côtés des protéines (viande,

Plus en détail

Tout à propos du cholestérol, de la maladie, de ses causes et de ses possibilités de traitement. Saisissez cette chance... pour votre santé!

Tout à propos du cholestérol, de la maladie, de ses causes et de ses possibilités de traitement. Saisissez cette chance... pour votre santé! Tenez votre cholestérol à l œil! Tout à propos du cholestérol, de la maladie, de ses causes et de ses possibilités de traitement. Saisissez cette chance... pour votre santé! TABLE DES MATIERES Introduction

Plus en détail

Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)?

Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)? Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)? La veille au soir Les buts de l alimentation sont de maintenir les réserves en glycogène (réserve de sucre pour l effort) tant au niveau du

Plus en détail

La pyramide alimentaire suisse. sge Schweizerische Gesellschaft für Ernährung ssn Société Suisse de Nutrition ssn Società Svizzera di Nutrizione

La pyramide alimentaire suisse. sge Schweizerische Gesellschaft für Ernährung ssn Société Suisse de Nutrition ssn Società Svizzera di Nutrizione sge Schweizerische Gesellschaft für Ernährung p. 1 / 5 Société Suisse de Nutrition SSN, Office fédéral de la santé publique OFSP / 2o11 Sucreries, snacks salés & alcool En petites quantités. Huiles, matières

Plus en détail

La rédaction de la Charte a été réalisée à partir des textes réglementaires :

La rédaction de la Charte a été réalisée à partir des textes réglementaires : La rédaction de la Charte a été réalisée à partir des textes réglementaires : - Convention Nationale des Prestataires - Liste des Produits et Prestations - Décret de professionnalisation issu de la Loi

Plus en détail

La digestion chimique

La digestion chimique SBI3U La digestion chimique Les aliments sont réduits mécaniquement en particules plus petites ils sont soumise à l action de substances chimiques et des enzymes les molécules complexes deviennent des

Plus en détail

Plats préparés. Plats préparés

Plats préparés. Plats préparés Plats préparés Plats préparés Les plats préparés ou prêts à consommer trouvent de plus en plus leur place dans notre alimentation quotidienne. Nous n avons pas toujours la possibilité de préparer chaque

Plus en détail

VOTRE GUIDE DE PRÉVENTION DU DIABÈTE DE TYPE 2

VOTRE GUIDE DE PRÉVENTION DU DIABÈTE DE TYPE 2 VOTRE GUIDE DE PRÉVENTION DU DIABÈTE DE TYPE 2 1 LA PRÉVENTION DU DIABÈTE, ÇA COMMENCE AVEC VOUS Si vous êtes à risque de contracter le diabète de type 2, cherchez à retarder la maladie ou à la prévenir.

Plus en détail

Quel est cholestérol?

Quel est cholestérol? Quel est cholestérol? Le cholestérol est une substance trouvée dans les graisses présentes dans votre corps. Vous avez besoin de cholestérol pour construire et conserver des cellules saines. Cependant,

Plus en détail

Boulangerie/pâtisserie/confiserie

Boulangerie/pâtisserie/confiserie Plan comptable B1 Boulangerie/pâtisserie/confiserie 01 Farine, pré-mélanges, produits de panification Farine, mélanges de farine, produits de panification, malt 02 Matières premières, produits mi-fabriqués

Plus en détail

Quoi manger et boire avant, pendant et après l activité physique

Quoi manger et boire avant, pendant et après l activité physique Quoi manger et boire avant, pendant et après l activité physique (comparaison entre athlètes et non-athlètes; nouvelles tendances comme le jus de betteraves) Comme vous le savez, l'alimentation de l'athlète

Plus en détail

Assemblée Générale ASSOCIATION DES MAIRES RURAUX DU PUY-de-DÔME. La nouvelle règlementation Nutrition pour les cantines scolaires

Assemblée Générale ASSOCIATION DES MAIRES RURAUX DU PUY-de-DÔME. La nouvelle règlementation Nutrition pour les cantines scolaires Assemblée Générale ASSOCIATION DES MAIRES RURAUX DU PUY-de-DÔME Vendredi 9 Décembre 2011 Pontaumur La nouvelle règlementation Nutrition pour les cantines scolaires Emilie CHANSEAUME Lucile AUMOINE Céline

Plus en détail

L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments

L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments Présenté par Micheline Séguin Bernier Le 19 mars 2007 Tiré et adapté du document de Santé Canada Le tableau de la valeur nutritive : plus facile

Plus en détail

AGIR CONTRE LE CHOLESTÉROL POUR RÉDUIRE LES RISQUES CARDIOVASCULAIRES

AGIR CONTRE LE CHOLESTÉROL POUR RÉDUIRE LES RISQUES CARDIOVASCULAIRES CHOLESTÉROL AGIR CONTRE LE CHOLESTÉROL POUR RÉDUIRE LES RISQUES CARDIOVASCULAIRES La Fédération Française de Cardiologie finance : prévention, recherche, réadaptation et gestes qui sauvent grâce à la générosité

Plus en détail

Les aliments de l intelligence

Les aliments de l intelligence www.swissmilk.ch NEWS ER Conseils alimentation: L alimentation saine à l adolescence, 3 e partie Octobre 2010 Les aliments de l intelligence Des performances intellectuelles au top Des repas intelligents

Plus en détail

POLITIQUE POUR DE SAINES HABITUDES DE VIE

POLITIQUE POUR DE SAINES HABITUDES DE VIE POLITIQUE Service des ressources éducatives aux jeunes SRE-POL-07 POLITIQUE POUR DE SAINES HABITUDES DE VIE 1. But...2 2. Préambule...2 3. Fondements...2 4. Objectif général...3 5. Objectifs spécifiques...3

Plus en détail

Programme de bonne nutrition des élèves Lignes directrices sur la nutrition Aide-mémoire

Programme de bonne nutrition des élèves Lignes directrices sur la nutrition Aide-mémoire Programme de bonne nutrition des élèves Lignes directrices sur la nutrition Aide-mémoire Des légumes ou des fruits, ou les deux sont offerts à chaque repas ou collation. Choisissez des aliments cultivés

Plus en détail

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel LE GRAND LIVRE Du diabète Vivre avec le diabète à tout âge Traiter et surveiller la maladie Prévenir les complications, 2012 ISBN : 978-2-212-55509-7

Plus en détail

6.1.- LA CIRCULATION PULMONAIRE 6.2.- LA CIRCULATION GENERALE

6.1.- LA CIRCULATION PULMONAIRE 6.2.- LA CIRCULATION GENERALE Edwige TROHEL 1 SOMMAIRE 1.- DE QUOI EST COMPOSE LE SYSTÈME CARDIO-VASCULAIRE 2.- LE SYSTÈME CARDIO-VASCULAIRE EST SOLLICITE EN PLONGEE, POURQUOI? 3.-LE CŒUR 3.1.- DESCRIPTION et ROLE 3.2.- SON FONCTIONNEMENT

Plus en détail

Les dépenses énergétiques de l Homme sain

Les dépenses énergétiques de l Homme sain Les dépenses énergétiques de l Homme sain 1) Besoin Energétique Total 2) Apports Energétiques Recommandés Les nutriments 1) Energétiques (protéines, lipides, glucides) Tableau 1,2 & 3 2) Non énergétiques

Plus en détail

COMITE SCIENTIFIQUE DE L AGENCE FEDERALE POUR LA SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE

COMITE SCIENTIFIQUE DE L AGENCE FEDERALE POUR LA SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE 1/8 COMITE SCIENTIFIQUE DE L AGENCE FEDERALE POUR LA SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE AVIS 36-2006 Concerne : Contrôle de la composition des denrées alimentaires (dossier Sci Com 2005/25) Le Comité scientifique

Plus en détail

Sandoz Pharmaceuticals SA Hinterbergstrasse 24 6330 Cham 2 Tél. 041 748 85 85 Fax 041 748 85 86 www.generiques.ch

Sandoz Pharmaceuticals SA Hinterbergstrasse 24 6330 Cham 2 Tél. 041 748 85 85 Fax 041 748 85 86 www.generiques.ch Sandoz Pharmaceuticals SA Hinterbergstrasse 24 6330 Cham 2 Tél. 041 748 85 85 Fax 041 748 85 86 www.generiques.ch a Novartis company Tout ce qu il faut savoir sur le cholestérol. Sommaire Qu est-ce que

Plus en détail

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité.

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité. Pedro Tamacha 9 Normalement, Pedro devrait consommer 3 100 kcal/jour pour être en bonne santé et avoir une activité normale, il lui manque 800 calories. 9 Son régime alimentaire est composé de riz, pommes

Plus en détail

Gestion de l'alimentation sur un WE de compétition. Virginie Dubois, Diététicienne Nutritionniste Colloque mars 2015

Gestion de l'alimentation sur un WE de compétition. Virginie Dubois, Diététicienne Nutritionniste Colloque mars 2015 Gestion de l'alimentation sur un WE de compétition Virginie Dubois, Diététicienne Nutritionniste Colloque mars 2015 3j avant ou juste la veille (si compétitions tous les WE) : * Ration hyperglucidique

Plus en détail

Carnet. de santé. Nom :... Prénom :...

Carnet. de santé. Nom :... Prénom :... Carnet de santé Nom :................................................................... Prénom :.............................................................. Conseils aux parents Alimentation Pendant

Plus en détail

Le programme pour réduire votre cholestérol en 3 semaines

Le programme pour réduire votre cholestérol en 3 semaines Le programme pour réduire votre cholestérol en 3 semaines Découvrez des astuces de professionnels, des conseils sportifs et des idées recettes Introduction Le cholestérol joue un rôle dans le fonctionnement

Plus en détail

Bien manger avec le. Guide alimentaire canadien

Bien manger avec le. Guide alimentaire canadien Bien manger avec le Guide alimentaire canadien Nombre de portions du Guide alimentaire recommandé chaque jour Enfants Adolescents Adultes Âge (ans) Sexe 2-3 4-8 9-13 14-18 19-50 51+ Filles et garçons Filles

Plus en détail

Réalisé par Eva MILESI Diététicienne Nutritionniste DE Juin 2011

Réalisé par Eva MILESI Diététicienne Nutritionniste DE Juin 2011 Réalisé par Eva MILESI Diététicienne Nutritionniste DE Juin 2011 Buccal Œsophage Estomac Intestin grêle Colon Portion ano-rectale Mais aussi, nous observons des atteintes: Musculaires, rénales, pancréatico-biliaire,

Plus en détail

Diabète. Entretenez votre capital santé! www.ml.be

Diabète. Entretenez votre capital santé! www.ml.be Diabète Entretenez votre capital santé! www.ml.be Contenu Le diabète en bref 4 Qu est-ce que le diabète? 4 Différents types de diabètes 4 Diagnostic 6 Diabète de type 2 7 Origine 7 Complications 7 Test

Plus en détail

CONCLUSIONS DU COMITE PERMANENT SUR LA CHAINE ALIMENTAIRE ET LA SANTÉ ANIMALE

CONCLUSIONS DU COMITE PERMANENT SUR LA CHAINE ALIMENTAIRE ET LA SANTÉ ANIMALE 14 décembre 2007 ORIENTATIONS RELATIVES À LA MISE EN ŒUVRE DU RÈGLEMENT N 1924/2006 CONCERNANT LES ALLÉGATIONS NUTRITIONNELLES ET DE SANTÉ PORTANT SUR LES DENRÉES ALIMENTAIRES CONCLUSIONS DU COMITE PERMANENT

Plus en détail

Alimentation et diabète de type 2

Alimentation et diabète de type 2 P. 1 / 8 Alimentation et diabète de type 2 Contenu Feuille d info Alimentation et diabète de type 2 / Novembre 2011 2 Qu est-ce que le diabète? 2 Origine / causes 3 Conséquences 3 Le traitement du diabète

Plus en détail

Livret pédagogique. Grande section LES PETITS DEJEUNERS PEDAGOGIQUES

Livret pédagogique. Grande section LES PETITS DEJEUNERS PEDAGOGIQUES Livret pédagogique Grande section LES PETITS DEJEUNERS PEDAGOGIQUES Pourquoi ce livret pédagogique? Cet outil pédagogique a été conçu pour accompagner les enseignants des classes de grande section maternelle

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE DIABÈTE?

QU EST-CE QUE LE DIABÈTE? QU EST-CE QUE LE DIABÈTE? Guide pour mieux comprendre votre diabète de type 2 foie pancréas COMMENT FONCTIONNE LE CORPS Dans ce dépliant, quand nous disons sucre dans le sang (glucose), nous parlons du

Plus en détail

besoins spécifiques de chaque chien & chat

besoins spécifiques de chaque chien & chat chien et chat Le programme nutritionnel qui répond aux besoins spécifiques de chaque chien & chat Dog Croc économique Nos aliments économiques pour chiens sont destinés aux chiens de toutes races à partir

Plus en détail

I. Qu est-ce que c est? plus de 3,7 millions de personnes ont du diabète Le diabète est une augmentation du taux de glucose (sucre) dans le sang,

I. Qu est-ce que c est? plus de 3,7 millions de personnes ont du diabète Le diabète est une augmentation du taux de glucose (sucre) dans le sang, Le diabète I. Qu est-ce que c est? On a tous déjà entendu parler du diabète, sans savoir exactement de quoi il s agit. Pourtant, en France, on estime que plus de 3,7 millions de personnes ont du diabète,

Plus en détail

La composition nutritionnelle. des pains français

La composition nutritionnelle. des pains français Sommaire > Pourquoi cette étude? P.2 > Protocole d étude P.2 > Résumé des résultats et commentaires P.4 > Un apport calorique homogène > Une source intéressante de protéines végétales > L atout des glucides

Plus en détail

I. - LA RATION D ENTRAINEMENT

I. - LA RATION D ENTRAINEMENT NUTRITION DES SPORTIFS DE COMPÉTITION : GRANDS PRINCIPES La finalité de tous les sports de compétition est la performance. Ainsi, une triple préparation, physique, diététique et psychologique doit obligatoirement

Plus en détail

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Diabète Type 2 Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Épidémiologie 90% de tous les cas de diabètes Environ 1 personne sur 20 est atteinte Diabète gras Facteur de risque majeur pour les

Plus en détail

L alimentation. Module6. Introduction. Principes de base d une alimentation saine

L alimentation. Module6. Introduction. Principes de base d une alimentation saine Par Annie Castonguay, nutritionniste CSSS d Arthabaska-et-de-l Érable, Marilène Deshaies, nutritionniste CSSS de l Énergie, Marie-Claude Rompré, nutritionniste CSSS de Trois-Rivières et Julie Vachon, nutritionniste

Plus en détail