ARISDIXSEPT DÉVELOPPEMENT DURABLE TOUS CONCERNÉS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ARISDIXSEPT DÉVELOPPEMENT DURABLE TOUS CONCERNÉS"

Transcription

1 ARISDIXSEPT JOURNAL D INFORMATION DE LA MAIRIE DU DIX-SEPTIÈME ARRONDISSEMENT DÉVELOPPEMENT DURABLE TOUS CONCERNÉS AU SOMMAIRE N PAROLES D HABITANTS RÉPONSES D ÉLUS 4.5. RÉTRODIXSEPT DOSSIERDIXSEPT DÉVELOPPE- MENT DURABLE - CRÈCHE TRUFFAUT 13. INFODIXSEPT SPORT - CLUB DE NATATION DES ÉPINETTES ACTUDIXSEPT SOLIDARITÉ-BILAN FÊTE DES VOISINS - FÊTE DES ÉPINETTES ARTDELARUE RENCONTRES DE LA NUIT LAVIELOCALE LIBRES OPINIONS - RENOUVELLEMENT CCQ BRÈVESDIXSEPT 30. MAIRIEDIXSEPT M E N S U E L N U M É R O M A I G R A T U I T

2 COURRIERDIXSEPT GRÂCE À CE COURRIER DES LECTEURS, NOUS ENTENDONS RESTER ATTENTIFS À TOUS LES ÉVÉNEMENTS QUOTIDIENS DE L ARRONDISSEMENT ET DONNER SUITE AUX QUESTIONS IMPORTANTES QUI VOUS PRÉOCCUPENT : L ÉDUCATION, LA SÉCURITÉ, LA SOLIDARITÉ, L ENVIRONNEMENT, LA PROPRETÉ ET L ÉVOLUTION DE NOTRE URBANISME. QUESTION STATIONNEMENT RÉSIDENTIEL Que proposez-vous pour rendre le stationnement plus accessible aux résidents du 17 e, notamment en soirée, où il devient impossible de se garer en surface? Gisèle P. rue Navier. Anne Peyricot Adjointe chargée des Transports et de l Espace public Vous soulevez un problème que tous les habitants du 17 e, détenteurs d un véhicule, connaissent bien. Alors qu il n est pas rare de tourner près d une heure dans certains quartiers pour trouver une place de stationnement le soir, nous constatons que les emplacements réservés aux livraisons sont libres. C est la raison pour laquelle un vœu a été adopté par la majorité municipale lors du conseil d arrondissement du 14 avril demandant la tolérance du stationnement sur ces places la nuit. Sans remettre en cause l utilité des zones de livraison pour les commerçants en journée, il apparaît qu en fin de soirée, ces places ne remplissent plus leur objectif, que sont le chargement et le déchargement de marchandises. Nous demandons au maire de Paris de mettre en œuvre son engagement de campagne : Nous expérimenterons dans certains quartiers le stationnement résidentiel la nuit sur les aires de livraison, avait-il déclaré. Le 17 e arrondissement, et plus particulièrement le quartier des Batignolles et des Epinettes, où le manque de stationnement de surface RÉPONSE ENGAGEMENT DE CAMPAGNE est criant, est candidat à cette expérimentation dont la mise en œuvre est simple. Elle consisterait à définir la plage horaire durant laquelle le stationnement résidentiel pourrait être toléré. Cette mesure de bon sens ne suffira pas à régler les difficultés de stationnement dans l arrondissement. C est pourquoi, avec le maire du 17 e, Brigitte Kuster, nous continuerons à militer pour la création de parkings en sous-sol là où les besoins se font le plus sentir, en concertation avec les habitants et dans le respect des contraintes techniques et environnementales. Plusieurs vœux en ce sens ont été adoptés par notre majorité municipale, reprenant les demandes issues des consultations sur le Plan de Déplacements de Paris (PDP) et des conseils de quartier (sous-sol de la place Tarbé, de la rue Navier, de la place Jules-Renard, de la place du Général-Koenig, parc mixte stationnement horaire et résidentiel dans le secteur du boulevard de Courcelles/Parc Monceau, parc de stationnement sous dalle sur la tranchée SNCF rue de Rome). Sur ces sujets, nous attendons du maire de Paris qu il respecte ses engagements de campagne mais aussi la liberté de chacun de pouvoir utiliser sa voiture, en complément des autres modes de transport, que nous encourageons. PAROLES D HABITANTS REPONSES D ELUS CRÈCHES POUR UN MEILLEUR ENCADREMENT DE NOS ENFANTS Lieux de vie incontournables de nos quartiers, les crèches représentent une aide précieuse au quotidien pour les familles, nombreuses dans le 17 e arrondissement. A ce titre, les parents mais également le personnel d encadrement, ont des attentes très fortes concernant la garde de nos enfants. Chacun est en effet en droit d attendre un service de qualité. Malheureusement, les moyens mis à la disposition des établissements de la petite enfance par la Ville de Paris ne sont pas toujours à la hauteur des attentes des Parisiennes et des Parisiens, pourtant légitimes. L actualité le démontre une fois de plus : les jours de grève du personnel des établissements de la petite enfance se sont multipliés, laissant les parents dans un grand désarroi, les contraignant à s organiser au pied levé. Il n est donc plus acceptable que la mairie de Paris laisse cette situation se dégrader, et ne pallie pas le manque criant de personnel dans des structures pourtant existantes. Cette pénurie a des conséquences directes sur la qualité du service fourni, en terme d encadrement des enfants et donc en terme de sécurité, le personnel présent devant faire face à une surcharge de travail importante. Pour ces raisons, avec Hervé Bénessiano, premier adjoint, et Jeannine d Orlando, adjointe en charge de la Petite Enfance, je serai particulièrement vigilante, aux cotés des familles et du personnel, pour que les moyens mis en œuvre correspondent aux annonces de créations de places en crèches. Bonne nouvelle néanmoins pour le 17 e arrondissement! Grâce aux nombreuses interventions de Françoise de Panafieu sous la précédente mandature, un nouvel établissement va voir le jour, rue Truffaut, en septembre Les travaux viennent de débuter, et cet établissement accueillera 60 berceaux en crèche, ainsi que 30 places en halte-garderie. (Voir dossier en page 11). Brigitte Kuster Maire du 17 e Conseillère régionale d Ile-de-France N 69 PARISDIXSEPT 3

3 RÉTRODIXSEPT LE MOIS D'AVRIL DANS L'ARRONDISSEMENT A ÉTÉ MARQUÉ PAR LE DÉPART DU COMMISSAIRE BRICQ, LE RAVIVAGE DE LA FLAMME À L'ARC DE TRIOMPHE, LA VISITE DE TERRAIN AUX ÉPINETTES, L'OPÉRATION DE NETTOYAGE APPROFONDI, WITNESS/N14 À L'AVANT-RUE, LA SEMAINE DE CONCERTS À LA JONQUIÈRE, LE 3 e OPEN DE TENNIS. PROPRETÉ NETTOYAGE DE PRINTEMPS Le 11 avril, le service de la Propreté du 17 e a organisé une opération de nettoyage approfondi dans le secteur Batignolles-Cardinet, en présence de Brigitte Kuster, maire du 17 e. 308 enfants représentant onze classes de la maternelle au CM1 des écoles Brochant et Lemercier, accompagnés de 55 adultes, ont assisté aux démonstrations effectuées par les onze agents de la Propreté du 17 e. Une cinquantaine d habitants se sont joints à l opération. Les enfants ont été très intéressés par les engins à bord desquels ils ont été autorisés à monter. Le parc était composé d aspiratrice et de laveuse de trottoirs, d un porteur pour les objets encombrants et un cityvac (petite aspiratrice de trottoir conçue pour les endroits difficiles d accès, tels que les grilles d arbres). DR ALTON BRAUX CLASSES DE MUSIQUE FLORAISON DE JEUNES TALENTS Rencontres très attendues par les jeunes musiciens du 17 e, le conservatoire de La Jonquière présentait sa semaine de concerts du 15 au 18 avril. Eveil artistique, chorale des enfants et des adultes, percussions traditionnelles, ateliers de jazz, guitares, saxophones, musique classique, orchestre de l école Pouchet, petite harmonie, tout un florilège de disciplines était offert au public de ce printemps musical. Brigitte Kuster, maire du 17 e, Valérie Nahmias, adjointe CÉRÉMONE DU SOUVENIR RAVIVAGE DE LA FLAMME au maire chargée de la Culture, ont assisté au concert des élèves, en présence de Mathieu Ferey, directeur des conservatoires Claude-Debussy et La Jonquière, de son adjoint, Patrice Lefèvre, chargé de la coordination artistique et pédagogique, et des professeurs de musique. Brigitte Kuster a, en quelques mots, traduit l émotion qu éprouvaient les enfants, et plus encore les parents, invités à assister à ces premières auditions. Mercredi 9 avril, Brigitte Kuster, maire du 17 e, le président du Comité de Liaison des Associations d Anciens Combattants et de Résistants du 17 e arrondissement, Francis Yvernès, et les associations du monde combattant, ont participé à la cérémonie du Souvenir et procédé au ravivage de la flamme du soldat inconnu sous l Arc de Triomphe. 3 e OPEN DE TENNIS TOURNOI AMICAL 92 joueurs de tennis, classés ou non, se sont affrontés dans une ambiance conviviale, les 12 et 13 avril pour le Troisième Open de Tennis Femmes 3000 et Association Générale des Familles du 17 e, sous l égide de l Office du Mouvement sportif du 17 e sur les cours du boulevard de Reims où se sont déroulés environ 80 matchs. Ce tournoi amical intergénération accueillait les joueurs de 8 à 18 ans, hommes et femmes. L adjointe au Sport, Valérie Paparemborde, a remis les coupes aux lauréats, en présence de Antoinette Bellini, présidente de l Office du Mouvement Sportif du 17 e. Les lauréats du tournoi 2008 : Sabine Vauthier (simple dames), Mathias Vessière (simple messieurs), Nicolas Soubev (mini tennis). 4 PARISDIXSEPT N 69

4 CE QUI S EST PASSÉ DANS VOTRE ARRONDISSEMENT L AVANT-RUE RANDONNÉE ARTISTIQUE L expérience artistique que Sarah Harper a initiée à L Avant-Rue, au 134, rue de Tocqueville, en partenariat avec Erwan Quintin et Juliette Dieudonné, s inscrit dans une démarche poétique. Sarah Harper avait invité le maire du 17 e, Brigitte Kuster, Richard Stein, conseiller de Paris et Valérie Nahmias, adjointe au maire chargée de la Culture, à découvrir au départ de la rue de Tocqueville, l histoire et l imaginaire de la N14, l ancienne route de Rouen, à travers une installation associant les arts plastiques et numériques. Dans ce bâtiment industriel reconverti en lieu de création, les invités étaient plongés dans un univers de créations sonores, photographiques, vidéos, relayés par de mul-tiples supports. Cette collecte de rencontres inattendues conduisait le visiteur sur une route virtuelle, première étape d une randonnée artistique de 114 km en VISITE DE TERRAIN AUX ÉPINETTES À LA RENCONTRE DES HABITANTS Comme elle s y était engagée, et dans un souci de proximité, Brigitte Kuster a commencé ses visites de terrain à raison de deux par semaine. Pour sa première sortie en tant que maire du 17 e arrondissement, Brigitte Kuster s est rendue le 15 avril dernier aux Epinettes à la rencontre des commerçants et des habitants de l avenue de Saint-Ouen. Elle était accompagnée de Thierry Coudert, conseiller de Paris et délégué du maire pour le quartier La Fourche - Guy Môquet ; de Geoffroy Boulard, adjoint au maire chargé du Commerce, de l Artisanat et de l Attractivité économique et de l Emploi, et de Patrick Metzen, conseiller d arrondissment. PARCOURS COMMISSAIRE HUGUES BRICQ Ce n est un secret pour personne que Françoise de Panafieu vous tient en très haute estime pour votre professionnalisme, votre réactivité, votre sens de l autorité et vos succès dans le 17 e. Bref, pour votre compétence qui est une nouvelle fois récompensée, a déclaré Hervé Bénessiano, premier adjoint au maire, en remettant la médaille du 17 e arrondissement au commissaire principal Hugues Bricq. Cette cérémonie s est déroulée le 27 mars, en présence de Brigitte Kuster, le nouveau maire du 17 e, de Jean-François Divry, adjoint chargé de la Sécurité, d Alain Gardère, directeur de la Police Urbaine de Proximité, de Renaud Vedel, directeur de cabinet adjoint du Préfet de Police et de nombreux élus du 17 e, à l occasion du départ du commissaire Bricq qui a rejoint le cabinet du Préfet de Police. N 69 PARISDIXSEPT 5

5 DOSSIERDIXSEPT DÉVELOPPEMENT DURABLE LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DANS LE 17 e TOUS CONCERNES EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE, L ACTION DE BRIGITTE KUSTER, MAIRE DU 17 E, SE CONCENTRERA SUR L AMBITION D ASSOCIER TOUS LES CITOYENS DE L ARRONDISSEMENT AUX OBJECTIFS DU GRENELLE DE L ENVIRONNEMENT. AVEC DEUX PRIORITÉS : LES TRANSPORTS ET LE BÂTI L apprentissage du développement durable commence dès la maternelle. A la rentrée prochaine, les maîtresses et les maîtres des classes maternelles aborderont la protection de la planète sous le bel intitulé de la découverte du monde. C est dans leur proximité immédiate que les enfants, aujourd hui, s initient à l éco-citoyenneté. Pour Brigitte Kuster, la mairie des Batignolles doit être la pierre angulaire de cette sensibilisation aux questions d environnement. Le maire entend Antenne Jeunes HQE des Hauts-de-Malesherbes. associer les habitants des quartiers, grâce au concours des associations et de l ensemble des institutions, à son ambition de faire du 17 e un arrondissement exemplaire en matière de développement durable. Cette révolution urbaine s ancre autour de l aménagement du futur éco-quartier Cardinet où le printemps, cette année, a vu fleurir les premières plantations. Siégeant, en ma qualité de maire d arrondissement, au conseil d administration de la SEMAVIP, l aménageur désigné, j entends, souligne Brigitte Kuster, être LES BONS GESTES DE L ÉCOCITOYEN En voiture : > Si votre voiture reste à l arrêt plus de 30 secondes, n hésitez pas à couper le moteur. Etant chaud, il repartira illico. > N oubliez pas les révisions régulières. L encrassement du filtre à air peut augmenter la consommation de carburant de 5% ; un filtre à air neuf vous fera économiser 10 % à la pompe. Des pneus sous-gonflés entraînent une sur-consommation de carburants. > Le premier kilomètre pollue plus que les autres. Au bureau : > Les cartouches des imprimantes doivent être recyclées. Les magasins spécialisés peuvent récupérer ces cartouches usagées. Seuls 20 % des 190 millions de cartouches consommées sont aujourd hui recyclés. > Les piles sont un danger public à long terme! Le mercure d une pile d appareil photo peut contaminer 1000 m 3 d eau pendant 50 ans La pile d un portable contient assez de cadmium pour polluer litres d eau. Il faut les déposer dans des conteneurs prévus pour cet usage dans des chaînes de magasins ou des grandes surfaces. A la maison : > Dégivrez le congélateur et le réfrigérateur régulièrement. ; une épaisseur de givre de 3 mm provoque une surconsommation d électricité de près de 50 %. > Pour le lave-linge, optez pour le cycle «éco» et les températures de lavage inférieures à 60. > Couvrez les casseroles : vous économiserez 30 % d énergie. > Choisissez les ampoules fluocompactes pour diviser par cinq votre consommation et multiplier par six leur longévité. 6 PARISDIXSEPT N 69

6 P. MURARO Parc des Batignolles. très vigilante sur l évolution des terrains Cardinet en termes de haute qualité environnementale. Il faut voir aussi si certaines propositions, comme l évacuation pneumatique des ordures ménagères, seront mises en œuvre. Nous devrons aussi y greffer une autre dimension de la vie actuelle : celle de la très haute qualité numérique. Les transports et l éco-quartier Brigitte Kuster, toutefois, estime que la notion même d éco-quartier la vocation des terrains Cardinet ne saurait s accommoder d une desserte de transports publics chroniquement défaillante comme l illustrent les galères quotidiennes subies par les usagers de la ligne 13. Après avoir alerté pendant six ans L INVENTION D UNE FEMME : la mairie centrale sur cet interminable scandale, elle a présenté, au nom des élus du conseil d arrondissement à l exception de la gauche qui s est abstenue, un vœu au Conseil de Paris, le 21 avril, sur la nécessité d agir promptement pour trouver des solutions concrètes à l insuffisance de l offre de transports en commun dans cette partie de l arrondissement. Ma plus grande inquiétude sur les terrains Cardinet, explique-t-elle, est le retard que nous prenons sur le dossier des transports. L existence d un éco-quartier ne signifierait rien si la partie transport n est pas à la hauteur. La Ville doit s engager à désenclaver un quartier arrivé à saturation. En particulier, nous demandons que le service du bus LE DÉVELOPPEMENT DURABLE A VINGT ANS Le développement durable est la traduction libre d une expression anglaise sustainable development (développement soutenable) apparue pour la première fois en 1980 dans un rapport de L Union Internationale pour la conservation de la nature. En fait, c est une femme, Gro Harlem Brundtland, premier ministre de Norvège en 1981, qui donna son sens à ce terme dans un rapport qu elle remit au secrétariat général des Nations Unies, en 1987, alors qu elle présidait la Commission mondiale sur l Environnement et le Développement. 81 soit étendu au week-end. De la part de la mairie centrale, nous ne voyons pas de volonté politique pour traiter le problème de la ligne 13. Cette préoccupation s inscrit dans la politique du Grenelle. Pour les transports de voyageurs, une enveloppe de 500 millions d euros a été prévue pour le transport collectif urbain. Les subventions envisagées iront de 4 millions d euros par kilomètre pour les métros et les tramways à 1,6 million pour les transports en site propre. Selon Brigitte Kuster, la mairie du 17 e, dans son fonctionnement même, doit jouer un rôle pilote : Mon premier objectif est de mettre en œuvre la politique de développement durable à la mairie, en mobilisant l ensemble de ceux qui y travaillent. J aimerais aussi l étendre rapidement à tous les bâtiments municipaux. Un audit sera effectué à la mairie sur les questions d énergie et d environnement. Nous allons aussi, avec Pierre Bourriaud, le directeur général des services de la mairie, associer les personnels à la constitution d une charte, avant l audit, sur la consommation de papier et les règles énergétiques. Ce sera le thème du séminaire interne. Bientôt, des indicateurs du développement durable de la N 69 PARISDIXSEPT 7

7 DOSSIERDIXSEPT DÉVELOPPEMENT DURABLE nation seront déterminés dans le cadre d une conférence nationale associant l Etat, les collectivités locales, les syndicats, les salariés et les associations. 100 millions d euros, dès l année prochaine, vont être dégagés pour favoriser les comportements écologiquement responsables dans l administration. Les entreprises, quant à elles, devront également établir un bilan, dans un délai de cinq ans, de leur consommation énergétique. Des équipements emblématiques Les constructeurs ont mené une réflexion sur les économies d énergie bien avant que les médias sonnent le tocsin du réchauffement climatique La certification HQE s étend à toute la chaîne de la construction : la maîtrise des nuisances du chantier, la gestion de l énergie, de l eau, l élimination et le recyclage des déchets, le confort acoustique et la qualité de l air. Les nouveaux équipements de l arrondissement, dont la ZAC des Hauts-de- Malesherbes, ont anticipé la révolution énergétique. Ainsi, le nouveau gymnase de la Porte LE SAVIEZ-VOUS? d Asnières constitue un authentique modèle d intégration des normes de haute qualité environnementale et de respect du développement durable. La vigilance environnementale se niche dans tous les détails : l évacuation gravitaire des eaux usées, le système de chauffage et de climatisation modulable par le plafond pour le gymnase, par le sol en béton pour les vestiaires et les autres pièces. Ce système sans inertie a l avantage de limiter la consommation d énergie. Dans la gestion du chantier, indique Philippe Fichet, l un des architectes du gymnase, nous avons été très vigilants sur les enjeux écologiques. Autres puissants symboles de cette ambition environnementale : le Grand Projet de Renouvellement Urbain GPRU - de la Porte Pouchet avec la création de logements rue Pierre-Rebière et la restructuration de la tour Bois-le-Prêtre où des modules fixés aux façades est et ouest, des balcons en fait, agiront comme des régulateurs thermiques. Les fenêtres des salles de séjour des 105 logements seront équipées de rideaux renvoyant 95 % du Plus de 90 % de l électricité produite en France ne dégage pas de CO 2 : 86 % en 2004 produits par le nucléaire et 4,2 % d hydroélectricité. Le rendement énergétique optimal de la majorité des voitures est atteint entre 80 et 100 km/h ; conduire plus vite (130 km/h) augmente la consommation du véhicule de 20 %, les émissions polluantes et accélère l usure des pneumatiques. Le nombre de produits emballés a augmenté de 25 % entre 1994 et 2004 ; l emballage qui compte pour 50 % du prix des aliments que nous consommons - pèse aujourd hui 5 millions de tonnes dont seulement la moitié est recyclée. 4,5 milliards de cannettes de boisson sont consommées chaque année en France ; trois sur quatre sont en acier, la quatrième en aluminium. Seuls 20 à 30 % des cannettes en aluminium sont recyclées contre 64 % des emballages en acier. Les propositions de la Commission européenne présentées le 23 janvier dernier se résument à un double objectif ambitieux: d ici 2020, réduire les émissions de CO 2 de 20 % et consommer 20 % d énergies renouvelables. DR rayonnement et les cloisons mobiles de rideaux d ombrage. L OPAC s est engagée auprès des locataires sur une baisse globale des charges, les seules charges de chauffage diminuant de 50 %. Située dans le même quartier, l Ecole Nationale de Commerce Bessières, en cours de restructuration, a bénéficié de toutes les avancées énergétiques et environnementales : un système de chauffage économique et performant, les stores placés à l intérieur d un double vitrage dits châssis respirant, un linoléum pur produit naturel, en lin et en liège, aux effets acoustiques très efficaces et l utilisation optimisée de la lumière naturelle. L école relais de la rue de Saussure, où le recours au bois a été privilégié, est également issue de cette réflexion sur les performances thermiques et énergétiques. Enfin, aux Epinettes, l opération programmée d amélioration de l habitat OPAH, qui concerne près de mille logements, permettra la mise en conformité de cet habitat ancien avec les réglementations environnementales, particulièrement en matière de consommation d énergie. Toute cette partie de l arrondissement va être rénovée sur des bases ambitieuses, assure Brigitte Kuster. Elle deviendra exemplaire. Toute l action du maire s inscrit dans la philosophie exprimée par l association Pour un quartier écologique aux Batignolles, initiée par Françoise de Panafieu, Jérôme Dubus et Hervé Bénessiano. Il s agit de saisir l opportunité de l aménagement des terrains Cardinet pour notamment promouvoir des énergies renouvelables locales, veiller à une gestion économe des eaux, mettre en place une stratégie de transports intelligents, valoriser l éco-construction et mettre en valeur les innovations. P. MURARO 8 PARISDIXSEPT N 69

8 DOSSIERDIXSEPTDIXSEPT DÉVELOPPEMENT DURABLE AMÉLIORATION DE L HABITAT L IMPACT DU GRENELLE DE L ENVIRONNEMENT DANS MOINS DE DIX ANS, LES NORMES DE L HABITAT SERONT CONSIDÉRABLEMENT MODIFIÉES PAR LA RÉGLEMENTATION ISSUE DU GRENELLE DE L ENVIRONNEMENT. Le bâti, avec les transports, constitue l enjeu majeur dans la lutte contre le réchauffement climatique. A lui seul, il représente 40 % de la consommation d énergie et 25 % des émissions de gaz à effet de serre. Les experts ont évalué l impact de ce vaste chantier de mise aux normes environnementales telles qu elles ont été définies par le Conseil européen du printemps 2007 traduites en mesures concrètes en 2007/2008 par la Commission européenne et par le Grenelle de l Environnement de l automne dernier. Il serait nécessaire, affirme Alain Maugard, président du Centre scientifique et technique du bâtiment, de créer emplois au cours des douze prochaines années pour atteindre l objectif du Grenelle. Un plan de formation professionnelle, de recrutement et de qualification des professionnels du bâtiment accompagnera la mise en œuvre de la nouvelle réglementation. Le coût de ces aménagements importants sera compensé par une baisse notable des charges Certaines compagnies d assurance proposent des réductions sensibles à tous les détenteurs d abonnement annuel de transports en commun. L une d elles a même consenti des réductions tarifaires importantes (jusqu à moins 45 %) pour DR P. MURARO Rénovation des appartements de la tour du Bois-le-Prêtre. pour les locataires et les propriétaires. Dans l immobilier tertiaire, souligne Alain Maugard, les investisseurs demandent de plus en plus des immeubles à basse consommation pour ne pas prendre le risque de se retrouver dans quelques années avec un bien qui sera jugé obsolète. Les objectifs programmés Que propose le Grenelle pour le bâti? Sauf exception, tous les bâtiments publics et tertiaires neufs devront respecter une nouvelle norme bâtiment basse consommation. Une dotation de 265 millions d euros de crédit de paiements est prévue dans le cadre des lois de Finances des années 2009 à 2020, dont 75 millions entre 2009 et Les logements LES AUTOMOBILISTES VERTUEUX RÉCOMPENSÉS des véhicules peu utilisés dans l année et faiblement émetteurs de CO 2. Elle prend aussi en charge l abonnement annuel au Vélib, ainsi qu une partie des frais de déplacement en transports en commun! neufs seront soumis au plus tard à la norme supérieure très haute performance énergétique. L Etat créera, pour les personnes physiques et les bailleurs sociaux, une prime à l acquisition de logements performants, les entreprises de moins de 250 salariés bénéficiant d un amortissement exceptionnel. Enfin, d ici à 2015, le financement de la rénovation thermique des logements sociaux sera porté de 137 millions à 338 millions. Pour le parc de logements privés, il est prévu rénovations dès Le crédit d impôt sera concentré sur les équipements les plus performants. Un prêt à taux zéro est également créé pour les particuliers qui accompliront des travaux. En 2009, l Etat décidera s il rend les opérations de rénovation thermique du parc privé obligatoires. D autres mesures sont également prévues : le bilan carbone-énergie dans tous les bâtiments publics, le recyclage des déchets du BTP et l amélioration de la qualité de l air intérieur par l étiquetage obligatoire des matériaux de construction et de décoration. Enfin, en 2010, les bâtiments et équipements devront être construits en basse consommation (50 kwh/m 2 ), à énergie passive ou positive. N 69 PARISDIXSEPT 9

9 DOSSIERDIXSEPT PETITE ENFANCE CRÉATION D UNE CRÈCHE DE 60 BERCEAUX ET D UNE HALTE-GARDERIE A COTE DE LA MAIRIE LA CRÉATION D UNE CRÈCHE VOISINE DE LA MAIRIE, AVEC ACCÈS RUE DES BATIGNOLLES, EST L ABOUTISSEMENT DE LA PATIENTE DÉTERMINATION DE L ÉQUIPE MUNICIPALE DU 17 E. CET AMÉNAGEMENT, QUI ABRITERA 60 BERCEAUX, ET PERMETTRA L ACCUEIL DE 30 ENFANTS DANS LA HALTE- GARDERIE, A ÉTÉ PENSÉ SELON LES PRINCIPES DU DÉVELOPPEMENT DURABLE. LA TOITURE PRINCIPALE RECEVRA NOTAMMENT DES PANNEAUX SOLAIRES PHOTOVOLTAÏQUES. Perspective de l aire de jeux dans la cour de la mairie. Un équipement collectif est toujours le fruit d une longue histoire. En 2003, Françoise de Panafieu proposait à la Ville de Paris de faire l acquisition d un immeuble au 23 rue Truffaut, dont l entrée donne dans la cour de la mairie, afin d y créer une crèche de 60 berceaux, doublée d une halte-garderie. Dans cette opération concernant un bâtiment niché au sein d autres immeubles, une négociation s est engagée avec la copropriété pour obtenir son accord sur la destination finale du bâtiment. Jeannine d Orlando, adjointe chargée des Affaires scolaires et de la Petite enfance avait d ailleurs soumis au conseil d arrondissement, le 2 juillet 2007, les modalités de passation des travaux de cet équipement dont le principe avait été approuvé dès mars Adossé à un bel immeuble de 1930, ce bâtiment de trois étages, qui avait été construit en 1955 pour un usage d atelier, fut transformé, à la fin des années 90, en bureaux. Le chantier de restructuration, dont le coup d envoi a été donné ces jours-ci, concerne concrètement l aménagement de la crèche collective sur trois niveaux et l aménagement de la haltegarderie au troisième étage. Compte tenu de la différence de niveau de 1,30 m avec la cour, un ascenseur à double entrée sera créé sur la dalle du rez-dechaussée, le niveau des petits, afin de constituer un hall d entrée de plain pied. Les moyens seront choyés au premier étage, dans les salles d éveil et de repos, et les grands reçus au deuxième étage. La halte-garderie de 30 places coiffera, au troisième étage, le bâtiment. Une crèche lumineuse Deux courettes, qui communiqueront entre elles, seront transformées en aires de jeux. L originalité de cette réhabilitation, si elle n est pas spectaculaire, est d aller chercher la lumière du jour sur les quatre façades du bâtiment. C était un défi important pour un bâtiment enclavé, entouré d immeubles. Il s agit d une grande crèche par rapport à nos références parisiennes, confirme Quentin Vaillant, de la section locale d architecture. Nous avons dû caler les contraintes du PLU, respecter les attentes légitimes de la copropriété et appliquer les règles de sécurité fixées par les pompiers. Ainsi, la dalle sera renforcée pour permettre aux véhicules de pompiers d entrer dans la cour. Le bâtiment intérieur est bien agencé. Il a des qualités de confort environnemental incontestables, comme l acoustique. Il est particulièrement silencieux et calme. Cette situation originale, abritée de l agitation de la rue, permet aussi aux architectes de mettre en œuvre un ambitieux programme environnemental : un jardin engazonné planté d arbustes à l emplacement du parterre central de la cour de la mairie, un espace de jeu en revêtement souple synthétique, des toitures terrasses végétalisées et, surtout, sur le toit, des panneaux solaires photovoltaïques. L électricité produite sur le toit de l école sera vendue à EDF, confie Quentin Vaillant. DR N 69 PARISDIXSEPT 11

10 INFODIXSEPT SPORT LES 75 ANS DU CLUB DE NATATION DES EPINETTES DE PARIS LES PAILLIEUX OU OU LE SACRE DU BENEVOLAT SPORTIF BERNARD ET MONIQUE PAILLIEUX ONT CONSACRÉ LEUR VIE AU CLUB DE NATATION DES EPINETTES, CRÉÉ EN ILS VEILLENT ENCORE, À LA PISCINE BERNARD-LAFAY, À L ENTRAÎNEMENT DES NOUVELLES GÉNÉRATIONS DE CHAMPIONS. LA PRÉSENCE AUX JEUX OLYMPIQUES DE CHARLOTTE COMBEAU, JEUNE NAGEUSE SURDOUÉE DU CNEP, PARMI LES VINGT JEUNES AMBASSADEURS DU SPORT PARISIEN À PÉKIN, EST UN HOMMAGE À LEUR FORMIDABLE DÉVOUEMENT. Bernard et Monique Paillieux. Bernard Paillieux ne tient pas en place. C est du vif-argent. Entré au Club de Natation des Epinettes à 12 ans, en 1947, il continue d encourager les futurs champions à la piscine Bernard-Lafay, rue de la Jonquière, à l emplacement même de l ancienne piscine où est né, en 1933, le club de natation des Epinettes, rebaptisé depuis quelques années des Epinettes de Paris. Dans le commissariat de quartier transformé en siège du club, Bernard Paillieux raconte les soixante-quinze ans de cette association dynamique tandis que sa femme Monique gère l emploi du temps des entraîneurs et coordonne les activités des 576 adhérents. Pour ce couple P. MURARO infatigable, le bénévolat est une vocation ou, mieux, un art de vivre. Sur les étagères, les centaines de trophées glanés au gré des compétitions, des championnats, témoignent du travail accompli. Si vous voulez qu un club tourne, il faut être là, au club et présent dans les instances, confie Bernard. Cela exige une grande disponibilité du 4 septembre à la mi-novembre. Nous restons tout l après-midi jusqu à 8 heures du soir pour les inscriptions. Il ouvre avec jubilation ses archives : lui, tout jeune joueur de water-polo ou le prince Tolstoï, grand initié de la pêche au gros qui tenait boutique avenue de Wagram, arcbouté sur sa canne pour ramener un nageur récalcitrant Il désigne, sur une photo, un gamin recevant une coupe des mains d un officiel : Celui-là, il fait chirurgie, maintenant! 576 adhérents Les fêtes et les échos des rires autour des bassins ont accompagné la vie bien remplie de ce couple serein. Les parents de Bernard vivaient rue Boulay, ceux de Monique, rue Emile-Level. Directeur sportif et animateur, Bernard orchestre les grandes initiatives comme les Douze heures de natation. Ancienne secrétaire de direction à l Institut Pasteur, Monique, présidente du club depuis 1976 après avoir été secrétaire générale pendant 35 ans, veille au bonheur de cette famille qui compte 576 adhérents : Il y a tous les âges : de 3 ans à 80 ans. Membre de la Fédération Française de Natation, le CNEP, qui s est surtout développé depuis les années 90, est le quatrième club de Paris par le nombre de licenciés. Charlotte Combeau, la nageuse d à peine 16 ans qui P. MURARO Agnès Combeau. va représenter les nageurs parisiens à Pékin, lors des Jeux Olympiques, est une jeune pousse révélée dans la piscine Bernard-Lafay. Elle fait moins de la minute au 100 m crawl, indique Bernard Paillieux. Nos onze entraîneurs ainsi que les trois maîtres nageurs de l école de natation font un travail monumental pour détecter les talents, pour les mettre en confiance. Cette année, comme tous les ans, Monique et Bernard Paillieux ont emmené, à Pâques, les jeunes nageurs, à partir de 12 ans, en stage en Catalogne. Deux heures de natation le matin et deux heures l après-midi dans une piscine de 50 mètres, se réjouit Bernard. Ils mangent bien et ils dorment. Passionné, Bernard n avoue qu un échec. Il avait organisé, le 27 mars 1965, une rencontre de catch avec le redoutable Roger Delaporte sur un ring flottant. Ce soir-là, la télévision diffusait le dernier épisode de Belphégor, le feuilleton de Claude Barma, devant dix millions de téléspectateurs. L invincible Delaporte se retrouva seul au milieu du ring, comme Robinson sur son île déserte. Il n était pas content, avoue pudiquement Bernard Paillieux qui venait d être le témoin, à ses dépens, d une révolution culturelle : la suprématie de la télévision. Club de natation des Epinettes de Paris, 90, rue de la Jonquière. Tél N 69 PARISDIXSEPT 13

11 INFODIXSEPT SOLIDARITÉ ACTIONS D ENTRAIDE DE L HIVER : DES PARTENARIATS FRUCTUEUX DOMINÉES PAR L OUVERTURE D UN CENTRE D ACCUEIL DES SANS-ABRI RUE DES BATIGNOLLES, LES ACTIONS D ENTRAIDE DE L HIVER NOTAMMENT LES REPAS SERVIS LE SOIR DANS LE HALL DE LA MAIRIE - ONT RENFORCÉ LES PARTENARIATS ENTRE LES ACTEURS ASSOCIATIFS. Depuis une quinzaine d années, des repas sont servis l hiver, dans le hall de la mairie du 17 e, aux personnes en difficulté. En 2001, Françoise Cilibrasi, aidée de Sauveur, son mari, qui transmet à tous sa généreuse énergie, commençait à accueillir, le soir, ces visiteurs souvent en grande détresse. D année en année, le Lions Club, acteur essentiel de cette action auprès des démunis depuis 1997, observe une croissance régulière de la fréquentation à la soupe de la solidarité. Aujourd hui adjoint au maire chargé des Affaires sociales et des Seniors, Christophe Ledran a régulièrement participé, en qualité de bénévole du Lions, à cette action discrète et formidablement efficace qui se traduit par environ repas servis par an. Deux clubs sont mobilisés : Paris Porte Maillot et Paris Saint-Thomas d Aquin, représenté par Mehana et Michèle Tasbille, précise-t-il. Quinze lions de la Porte Maillot se sont relayés. Nous avons aussi associé des amis désireux de revenir. Nous recevons désormais entre 50 et 70 personnes en difficulté tous les soirs. Avant, nous en recevions plutôt autour de 40. Il faut y ajouter les 23 couverts des personnes accueillies tous les soirs au centre d hébergement dans la mairie. Ce service implique nécessairement du tact et de la courtoisie. Cette année, nous avons servi les repas sur des plateaux, indique Christophe Ledran. Ce n est pas anodin. Beaucoup de nos hôtes ont été sensibles à ce geste qui a créé P. MURARO quelque chose de plus convivial et de plus chaleureux. Il faut attacher beaucoup d attention aux paroles d accueil. Je trouve qu il ne serait pas inutile qu un psychologue vienne, au moins une fois par semaine parler avec les gens.» nuitées L autre initiative importante de l hiver fut la mise à la disposition de l association Emmaüs d un bâtiment annexe de la mairie, accessible rue des Batignolles. Les sans domicile fixe étaient orientés par le Samu Social et les équipes de maraude des partenaires intervenant dans le secteur : la Croix Rouge, Robin des Rues, la Protection Civile, les Restos du Cœur et la paroisse Sainte-Marie des Batignolles. La Protection civile, quant-a-elle, a assuré bénévolement le préaccueil des sans-abris. Certains soirs de décembre et de janvier, elle a mis sept bénévoles à disposition et mobilisé l équipe de l arrondissement autour de ce projet tout en poursuivant ses maraudes et ses missions de secours. Le centre, dont l encadrement de 19 h 30 à 9 h, était assuré par six membres d Emmaüs, pouvait accueillir 21 personnes 18 hommes et 3 femmes. Un repas leur était servi dans le hall de la mairie. A partir de 19 h 30 les repas étaient acheminés directement au centre. Le centre a ainsi assuré nuitées d hébergement pour les mois de décembre, janvier, février et mars, soit pour les hommes et 113 pour les femmes. Le responsable du centre Pereire d Emmaüs, Patrick Bertot, tire un bilan positif de cette expérience : Une dizaine d orientations vers des centres de stabilisation ont été réalisées, principalement vers le centre de Crimée. D autres ont été dirigés vers Pereire. Certains hébergés, qui avaient perdu le réflexe de faire appel au 115 pour une place, ont rétabli le contact avec le Samu Social grâce aux équipes de maraudes et à la présence d un travailleur social, tous les vendredis, et d une infirmière. Ces succès nous laissent penser que l accueil de 21 personnes nous donne une marge de manœuvre pour proposer des orientations adaptées aux situations personnelles. Cette initiative a également donné l opportunité aux acteurs associatifs Robin des Rues, la Protection Civile, la Croix Rouge, les Restos du Cœur, la paroisse Sainte-Marie-des-Batignolles de renforcer leur partenariat. Le maire du 17 e, Brigitte Kuster, et les élus de l arrondissement, les ont tous remerciés au cours d une réception très conviviale à la mairie, lundi 28 avril. N 69 PARISDIXSEPT 15

12 INFODIXSEPT SOLIDARITÉ FÊTE DES VOISINS, LE 27 MAI : OUVREZ LES CŒURS, DRESSEZ LES TABLES! RENDEZ-VOUS CONVIVIAL DE 8 MILLIONS D EUROPÉENS, LE 27 MAI FAIT DU VOISIN L AMI LE PLUS PROCHE. Dans une époque où l universel malgré les technologies numériques de l information subit les assauts de l égotisme épicurien élevé au rang de philosophie, la Fête des Voisins, l une des initiatives sociales les plus originales de l extrême fin du XX e siècle, n est pas un luxe C est un exercice utile d urbanité et de convivialité, un geste de bienveillance cordiale. Atanase Périfan, aujourd hui adjoint au maire chargé de la Solidarité, de la Famille et de la Proximité, imaginait-il, en 1999, quand il lançait la première Fête des Voisins dans les quartiers du 17 e arrondissement, réunir autour de cette idée opportune plus de 7,5 millions d Européens, dont 5 millions de Français? En France, 560 villes et bailleurs sociaux ainsi que 140 cités d Europe, l an dernier, s étaient associés à la Fête. La Fête des Voisins, constate l heureux Une ville plus humaine Devenu, jusqu au Japon, l ambassadeur de la Fête des Voisins, Atanase Périfan, au-delà de l engouement populaire, plaide pour la proximité cordiale : Face au repli sur soi et à la peur de l autre, il faut développer des solidarités de proximité qui confortent les solidarités familiales et institutionnelles. Il s émerveille des développements inattendus d Immeubles en Fête, l autre intitulé de la fête, comme le parrainage de voisins en difficulté. N aurionsnous pas le permis de construire une ville plus humaine, plus fraternelle et plus solidaire?. Pour un homme de l art, Robert Rochefort, le sociologue et économiste quia fondé le Credoc, Immeubles en fête se pose comme un antidote à l indifférence et à la solitude, à contre-courant de l anonymat et de l isolement. Rappelant qu il s agit d une fête originale où chacun est à l initiative «IMMEUBLES EN FÊTE SE POSE COMME UN ANTIDOTE À L INDIFFÉRENCE ET À LA SOLITUDE, À CONTRE-COURANT DE L ANONYMAT ET DE L ISOLEMENT» inventeur du concept, fonctionne comme un signal attendu, un déclic social. C est un moment idéal pour repérer les bonnes pratiques citoyennes, pour mobiliser les énergies de la société civile. Parmi les 720 villes concernées par cette fête (presque) planétaire, figurent Dublin, Bruxelles, Riga, Rome et Lisbonne. de la fête, Robert Rochefort, dont le métier est de scruter la société hexagonale, rappelle les enjeux de cette convivialité retrouvée : Il existe une vraie envie de rompre avec l anonymat, surtout dans les villes où le nombre de personnes seules ne cesse de croître. Pour preuve, 40 % des logements des grandes villes sont occupés par des personnes seules. La région parisienne compte aujourd hui 4 millions de célibataires dont à Paris. Dans ces conditions, connaître son voisin devient une aventure humaine. Dans le 17 e, nous avons eu participants l an dernier, se félicite Atanase Périfan, aujourd hui délégué général de la Fête des Voisins. Tous ceux qui veulent réunir leur immeuble autour de cette rencontre festive peuvent obtenir, à l accueil de la mairie du 17 e ou au local 1 bis, rue Descombes du matériel : des affiches, des tee-shirts et des ballons Il suffit de s inscrire pour obtenir ces ornements indispensables à la réussite d une soirée. Les invitations et les affiches peuvent être chargées sur notre site web. Sur cet élan, le fondateur de la Fête des Voisins souhaite prolonger l esprit de bienveillance dans le cadre de Voisins solidaires. En juin, auront lieu à la Mairie les Assises de la Solidarité voulues par Brigitte Kuster, maire du 17 e. Plus qu une fête, la soirée du 27 mai, donne l occasion à chacun de penser sa ville et les rapports humains autrement, plaide-t-il. En savoir plus : N 69 PARISDIXSEPT 17

13 ACTUDIXSEPT QUALITÉ DE VIE FÊTE DES ÉPINETTES, LE 1 er JUIN CELEBRATION DE LA GENTILLESSE ET DE LA BONNE HUMEUR PRINCIPAUTÉ DE LA GENTILLESSE, L ASSOCIATION CITOYEN-T ÉPINETTES BATIGNOLLES RASSEMBLE TOUTES LES GÉNÉRATIONS AU SQUARE DES ÉPINETTES. Qu est-ce que la fête sinon le bonheur partagé d être ensemble? L an dernier, l association Citoyen-T Epinettes Batignolles organisait, au square éponyme, la première édition de sa fête : 36 printemps et plus aux Epinettes. Véritable succès, grâce à ses animateurs dont Agnès Toury, présidente de l association, cette rencontre bon enfant a permis aux habitants du quartier, d échanger des souvenirs communs et de découvrir les nouvelles générations. L authentique fête de quartier, dont le déroulement repose sur un bénévolat joyeux, a atteint l objectif fixé par ses organisateurs : favoriser les relations intergénérationnelles. Notre but était de créer un lien de continuité entre les anciens et les nouveaux arrivants des Epinettes, explique Agnès Toury, devenue, entre temps, adjoint au maire du 17 e chargée du Logement. Un lien qui se concrétise par l organisation d une journée véritablement festive. Cette année encore, le 1 er juin, au square des Epinettes, nous voulons rassembler les personnes âgées isolées et les familles autour d activités ludiques. Il y aura des lots à gagner et beaucoup de bons moments à goûter sous les marronniers du jardin. Tout le monde est invité à participer à la fête. Une navette médicalisée viendra chercher les personnes âgées pour les conduire au square et les ramener chez elles. Tous sur le pont Dans leur appartement lumineux de la rue Pouchet, Gisèle et Maurice Pinot, respectivement vice-présidente et cheville ouvrière de l association Citoyen-T LE PROGRAMME 11 h 30 : réalisation d une fresque par les enfants de 4 à 12 ans, guidés par Sylvie Moraines de la galerie Art et Industrie et encadrés par les jeunes du collège Mallarmé ; 13 h : chorales avec les professeurs de musique de Mallarmé dont Valérie Piedimonte, et, notamment, la chorale de la résidence des Epinettes dirigée par Fabrice Consalvi ; 14 h 30 : jeux de piste conçus par Gisèle et Maurice Pinot ; 15 h 30 : remise des prix et lecture, par les enfants, de témoignages des anciens des Epinettes recueillis par Roger Suchet et Micheline Arbona, du club Saint-Ange ; 16 h : musette sous le kiosque. En savoir plus : Epinettes Batignolles, mettent la dernière main aux préparatifs. Gisèle, dans son salon, façonne les nénuphars rouges et verts en papier qu arboreront les bénévoles tandis que Maurice, incorrigible mordu de foot, y reconnaît les couleurs de Sedan! Nous allons constituer des équipes de cinq ou six mômes, confie Maurice, en charge de la logistique et du bon fonctionnement du matériel. A travers les gestes du tri sélectif, nous leur montrerons que le sens civique est, comme la politesse, une affaire de réflexe quotidien. Tout sera basé sur le jeu, sur le goût naturel des gosses pour le sport. Ils pourront aussi faire ce qu ils veulent avec du papier crépon. Et ils seront récompensés Au square des Epinettes, le 1 er juin, le bonheur naîtra de belles joies simples : un pique-nique, des fleurs en crépon, des parties de cartes et de dominos, des devinettes et des lots à distribuer, et la valse musique dans le kiosque. Et des rires que Maurice Pinot, Toscanini du calembour, orchestrera avec malice Grâce à tous les artisans de cette fête, aux professeurs et aux élèves de Mallarmé, au centre de loisir de Capitaine-Lagache, à l aumônerie Saint-Joseph, à l école de la Cité des Fleurs, le village des Epinettes s exprimera, le 1 er juin, dans sa vraie nature : la gentillesse. Ces petits gestes, anonymes et oubliés, emplis de gentillesse et d amour, écrivait Wordsworth, sont la meilleure partie de la vie d un homme N 69 PARISDIXSEPT 19

14 INFODIXSEPT ARTS DE LA RUE 4 E ÉDITION DES RENCONTRES DE LA NUIT, DU 10 AU14 JUIN ANTIGONE, REVOLTEE ET ANNONCIATRICE D ESPERANCE CHAQUE ANNÉE, LA COMPAGNIE LA NUIT COMME EN PLEIN JOUR CÉLÈBRE, AUX BATIGNOLLES, À LA FAVEUR DES DOUCES SOIRÉES DE JUIN, LA PUISSANCE HERCULÉENNE DES MOTS, SURTOUT QUAND ILS APAISENT. AU CŒUR DE CETTE SEMAINE DÉDIÉE AU COMMERCE DES MOTS, CONÇUE PAR CHRISTINE FAURE ET MARIE-CHRISTINE AURY, UN ÉCRIVAIN RARE QUI A RESSUSCITÉ LE MYTHE D ANTIGONE : HENRY BAUCHAU. UN GRAND MOMENT DE PARTAGE AUTOUR DU THÉÂTRE Marie-Christine Aury et Christine Faure accomplissent, depuis quatre ans, un tour de force avec les mots. Toute l année, leur compagnie théâtrale La Nuit comme en plein jour s attache à explorer les détours des textes, à en éclairer l inépuisable richesse. Au-delà même de leur portée littéraire, La Nuit comme en plein jour rend aux mots, par le truchement des comédiens et des simples lecteurs, leur écho sensible, leur pouvoir d émotion. Point d orgue de cette écoute aiguë : le relais des textes lus à voix haute, rue des Batignolles, qui forme une chaîne de contes composés en marchant. La quatrième édition des Rencontres de la Nuit, indique Marie-Christine Aury, a été bâtie autour de l écriture contemporaine et d un grand écrivain méconnu, Henry Bauchau, dont la parution du Boulevard périphérique, chez Actes Sud, cette année, constitua la consécration auprès d un large public. On découvre enfin ce poète subtil, pétri de tact et d amour de l humanité, qui commença à écrire à 45 ans, après être devenu psychothérapeute. Le Journal d Antigone, tenu pendant plus de huit ans, est l une de ses premières oeuvres. Or, cette année, Antigone, entrée en résistance contre le pouvoir de Thèbes, cinq siècles avant J.-C., nous a semblé le personnage le plus contemporain, au regard de l actualité, de tous ceux créés par Sophocle. CE QUE DIT HENRY BAUCHAU D ANTIGONE Le cri d Antigone, c est celui de notre misère, de notre pauvreté essentielle, de l écrasement des faibles qui déborde, qui se transforme en espérance et engendre l action. Ce cri ne peut se déployer seulement dans la réalité, il est trop violent pour cela, il doit trouver un espace où le réel et l imaginaire se confondent pour s exprimer en paroles, en chants, en musiques et en danses. La part civilisée Pour Christine Faure et Marie-Christine Aury, les mots sont bien davantage qu un vecteur d émotions. C est la mémoire même de la beauté. Henry Bauchau, dans Le Présent d incertitude, ne dit pas autre chose : L art s adresse toujours en l homme à une part civilisée, même si cette civilisation est toujours primitive aux yeux de celles qui suivent Les Rencontres de la Nuit offrent l opportunité de découvrir, dans les librairies du 17 e, l œuvre vaste de ce grand écrivain très accessible, né en 1913, qui vient pourtant si tard. Henry Bauchau dit, dans une langue dépourvue d affèterie, les mots justes de l effacement, des silences qui nous éloignent des vivants et qui nous rendent si proches des absents. Nous avons renforcé notre partenariat avec la Librairie de Paris, 20 PARISDIXSEPT N 69

15 INFODIXSEPT ARTS DE LA RUE la librairie Batignolles et Compagnie et L Astrée, souligne Marie-Christine Aury. Parmi les nombreux événements de cette semaine consacrée à l écriture, il y a beaucoup de temps forts comme la lecture des extraits de l œuvre d Henry Bauchau, celle des textes contemporains par leurs auteurs au Centre National du Théâtre, rue Legendre, par exemple, et, enfin, la chaîne des mots, rue des Batignolles, qui crée une intense convivialité. Malgré les échecs, les erreurs et l irréalisme, chacun sait qu il peut vivre comme une sorte de prince, affirme encore, à 95 ans, Henry Bauchau, messager d espérance. UNE ÉQUIPE ARTISTIQUE SOLIDAIRE ET PÉRENNE Depuis quatre ans, Les Rencontres de la Nuit sont le fruit du travail de personnalités compétentes et inspirées : Christine Faure, Marie- Christine Aury, Sylvie Granet, Juliette Thomas, Ingrid Marcille, Florent Méry, Didier Souyri, Laurent Lequipe. Des partenariats fructueux, autour de la mairie du 17 e, se sont constitués pour la réussite de ces Rencontres nocturnes et poétiques : notamment la Fondation la Poste, les Ecrivains Associés du Théâtre, le Centre National du Théâtre, le Conservatoire du 17 e, le bureau de poste des Batignolles et la Librairie de Paris. PROGRAMME DES RENCONTRES DE LA NUIT, DU 10 AU 14 JUIN Mardi 10 juin 21 h : Antigone de Sophocle, par les élèves de l Atelier Création, à la salle des fêtes de la mairie du 17 e ; 22 h : vernissage de l exposition de dessins de Catherine Le Runigo et de Stéphanie Roméro autour du thème d Antigone, dans le hall de la Mairie ; Mercredi 11 juin 19 h 30 : réunion de commerçants, d élus et de personnalités de l arrondissement autour d un moment de lecture ; 20 h : scènes contemporaines par les élèves de l Atelier Textes, salle des mariages de la Mairie ; Jeudi 12 juin 19 h 30 : au Centre National du Théâtre : quatre auteurs de l association des Ecrivains Associés du Théâtre lisent leurs textes, au 134, rue Legendre. 20 h 30 : lecture d extraits de la correspondance d Henry Bauchau par un comédien au Centre National du Théâtre, au 134, rue Legendre ; Vendredi 13 juin 19 h 30 : l apéro-théâtre : improvisations jazz et poèsie d Henry Bauchau, place du Docteur Félix-Lobligeois, par le Trio d En Bas et Marie-Cristine Aury ; 21 h 30 : Nous ne sommes pas séparés, d après le texte d Henry Bauchau (Marie-Christine Aury et le Trio d En Bas), place du Docteur Félix-Lobligeois ; 22 h : performance poétique, place Richard-Baret ; 22 h 15 : Procession des diseurs de mots, rue des Batignolles, par la Compagnie La Nuit comme en plein jour et le Trio d En Bas ; 22 h30 : le couronnement de la fête des mots, c est-à-dire la chaîne des mots à laquelle participent 60 lecteurs qui se relaient dans la lecture d Henry Bauchau, tout au long de la rue des Batignolles ; 23 h 15 : place au jazz du Trio d En Bas ; Samedi 14 juin De 14 h à 21 h : le marathon de scènes du théâtre contemporain et d improvisions par les élèves de la Compagnie La Nuit comme en plein jour, à la salle des fêtes de la Mairie ; lectures dans les librairies et d autres lieux, plus insolites, pour la célébration de l écriture, des écrivains et des poètes. En savoir plus : Tél. : Site : lanuitcom.fr N 69 PARISDIXSEPT 21

16 LAVIELOCALE LIBRES OPINIONS MAJORITÉ MUNICIPALE LA SEULE LIMITE QUE LA CULTURE CONNAISSE, C EST NOTRE VOLONTE! La culture ne s hérite pas, elle se conquiert, disait l écrivain André Malraux, né à quelques rues de notre cher 17 e arrondissement. C est guidée par cet état d esprit qu élue parisienne depuis 1983 et ancienne présidente de la commission culture de la région Ile-de-France, je me suis toujours passionnée pour la culture, engagée pour sa défense et battue pour permettre son accès au plus grand nombre. Ma conception de la culture n est ni conservatrice, ni élitiste. Au plan national, en ma qualité de sénatrice de Paris, je viens de rejoindre la Commission parlementaire du Dividende Numérique qui est chargée de développer nos modes d information et de communication de demain (Télévision Numérique Terrestre, Télévision Haute définition, télévision mobile sur les téléphones portables). Au plan local, je considère que les trésors et les richesses de Paris font de la Capitale la vitrine de notre pays et l identité collective de notre Nation. Il est donc de notre devoir à tous d œuvrer pour sauvegarder cet héritage unique. Mais aujourd hui, à l heure de la mondialisation des économies et des savoirs, il est fondamental de ne pas rester figés dans notre histoire, et de façonner ce capital culturel en un véritable patrimoine vivant, enthousiaste et généreux. Ces sept dernières années, la politique culturelle de la Ville de Paris s est contentée d une conception pour le moins restrictive. Sous le terme culture, on a inscrit des manifestations qui relèvent davantage de l animation sans susciter de véritable création artistique. Dans le 17 e arrondissement en particulier, et ce malgré les efforts de vos élus locaux, certains équipements pas des moindres souffrent d une absence totale LES ÉLUS D OPPOSITION 47,25 % : L OPPOSITION PROGRESSE DANS LE 17 e d aide financière. Par exemple, la Ville de Paris ne soutient pas l Ecole normale de musique Alfred Cortot, qui est pourtant une université musicale d excellence formant les professionnels du monde entier. Pourtant, le 17 e fut un grand foyer de la littérature, de la peinture et celui du renouveau de la musique française (Fauré, Debussy, Gounod, Ravel). Il faut donc, aujourd hui, que notre arrondissement redevienne le lieu de résidence des jeunes artistes et des créateurs! Si l on veut que Paris retrouve son rayonnement international et occupe à nouveau une place privilégiée dans le domaine de l innovation artistique, il faut que la municipalité s en donne les moyens en ouvrant des lieux de création et de résidence pour les artistes. Il lui appartient également de développer l utilisation des nouvelles technologies de l information et de la communication pour s adapter aux nouveaux vecteurs de diffusion de la culture. Valorisation des métiers d art, soutien financier et matériel aux associations, entretien des édifices historiques, animations artistiques de quartiers, diversification des offres et des modalités d accès aux différents lieux de culture, initiations pédagogiques dans les écoles primaires : les domaines d intervention ne manquent pas! Soyez donc assurés de ma plus grande détermination à vous servir, au Sénat, à l Hôtel de Ville, et dans notre arrondissement au côté de Brigitte Kuster, le nouveau maire du 17 e, en défendant ce véritable écrin qu est Paris et en assurant la promotion et la démocratisation des pratiques culturelles pour tous. La seule limite que la culture connaisse, c est notre volonté! Catherine Dumas Sénatrice de Paris, conseillère de Paris (UMP) Le 16 mars dernier, 47,25 % des suffrages se sont exprimés pour un 17 e Autrement. De tous les arrondissements de droite, c est dans le 17 e que la gauche progresse le plus largement (+ 12,15 % par rapport à 2001). Fort de ce soutien et de cet appui, nous voulons être une force de proposition et d écoute pour tous les habitants, soucieuse de contribuer efficacement à la vie de notre arrondissement. Nous serons une opposition constructive et vigilante en particulier sur les sujets qui n ont pas été considérés par l équipe municipale sortante du 17 e : la transparence démocratique. Elle doit être appliquée partout et nous serons particulièrement vigilants pour qu elle le soit aux commissions d attribution de places en crèche et de logements ; la concertation et la participation des habitants et des associations sur les projets locaux et les grands aménagements de notre arrondissement ; la propreté. Nous voulons qu un contrat d objectifs avec la mairie de Paris soit enfin signé et que des enquêtes de satisfaction soient menées auprès des habitants ; les habitants des Portes du 17 e doivent enfin être reconnus par la mairie d arrondissement. Nous continuerons, avec vous, cette nouvelle dynamique née pendant la campagne, pour un 17 e Autrement. Les élus d opposition du 17 e N 69 PARISDIXSEPT 23

17 LAVIELOCALE DÉMOCRATIE 24 PARISDIXSEPT N 69

18 LAVIELOCALE DÉMOCRATIE PARTICIPEZ AU RENOUVELLEMENT DES HUIT CONSEILS DE QUARTIER EN DÉCEMBRE 2001, LE CONSEIL D ARRONDISSEMENT DU 17 E S EST PRONONCÉ SUR LA MISE EN PLACE DE HUIT CONSEILS CONSULTATIFS DE QUARTIER (CCQ), PROPOSÉE PAR FRANÇOISE DE PANAFIEU. COMPOSÉ DE 40 MEMBRES (ÉLUS, PERSONNES QUALIFIÉES, REPRÉSENTANTS D ASSOCIATIONS ET HABITANTS), LE CONSEIL DE QUARTIER RÉPOND AUX CONCERTATIONS DE LA MAIRIE DU 17 E, PROPOSE DES ACTIONS LOCALES, ALERTE LES ÉLUS DE QUARTIERS SUR LES PROBLÈMES, PARTICIPENT À DES ANIMATIONS LOCALES. Les conseils de quartier ont été très impliqués sur d importants dossiers tels que le Plan Local d Urbanisme (PLU), le Plan de Déplacements de Paris (PDP), les quartiers verts. Le nouveau maire du 17 e, Brigitte Kuster, a souhaité continuer à s appuyer sur ces instances de démocratie et les consulter sur les grands projets de l arrondissement, comme la ZAC Batignolles-Clichy-Cardinet, la couverture du périphérique ou le projet d aménagement de la Porte Pouchet. Deux thématiques fortes seront au cœur de son action : la solidarité et le développement durable. C est à son premier adjoint, Hervé Bénessiano, qu elle a confié la charge de suivre ces conseils en tant que responsable de la démocratie locale. Si vous souhaitez vous investir dans la vie de votre quartier (animations, solidarité, propreté, voirie, espaces verts, sécurité), faites acte de candidature pour devenir conseiller de quartier, soit au titre d une association locale, soit en qualité d habitant. Il vous suffit de compléter le bulletin ci-dessous, avant le 23 mai M. Mme Mlle NOM : Prénom : Adresse : Téléphone : Adresse électronique : RENOUVELLEMENT DES CCQ INVESTISSEZ-VOUS DANS LA VIE DE VOTRE QUARTIER! APPEL À CANDIDATURE pour être conseiller de quartier du 17 e arrondissement Habitants Associations fait acte de candidature pour être membre du Conseil Consultatif de Quartier de mon lieu de résidence : (cochez le quartier concerné) Ternes - Maillot Champerret - Berthier Pereire - Malesherbes La Fourche - Guy-Môquet Courcelles - Wagram Portes Asnières - Clichy - Saint-Ouen Legendre - Lévis Batignolles - Cardinet Fait à... le... Signature AGENDA Prochaines séances du conseil de Paris et du conseil d arrondissement du 17 e : > 19 mai à 19 h Conseil d arrondissement du 17 e Mairie du 17 e. > mai à 9 h Conseil de Paris Hôtel de Ville > 9 juin à 19 h Conseil d arrondissement du 17 e Mairie du 17 e > juin à 9 h Conseil de Paris Hôtel de Ville > 30 juin à 19 h Conseil d arrondissement du 17 e Mairie du 17 e > 7-8 juillet à 9 h Conseil de Paris Hôtel de Ville. Bulletin à retourner avant le 23 mai 2008 : Par courrier : Mairie du 17 e arrondissement Thomas Bernaud 16/20, rue des Batignolles Paris Par mail : Par fax : Sur le site :

19 AUTOUR DE L ENTREPRISE FORUM DE LA CRÉATION Accede association de conseil en création d entreprise pour le développement de l emploi organise, en partenariat avec la mairie du 17 e, une Rencontre autour de l entreprise, le Forum de la Création d Entreprise, le 20 mai. Au programme de cette journée : des conférences et des témoignages d anciens lauréats du concours Le Triomphe de la Création. 14 h 14 h 45 : Entreprises technologiques ; 15 h à 15 h 45 : Le portage salarial ; 16 h à 16 h 45 : Les pièges à éviter dans la création de votre entreprise ; 17 h à 18 h : Témoignages d anciens lauréats du concours, suivis de la remise des prix. Mairie du 17 e 16/20, rue des Batignolles Tél DR FÊTE DE LA MUSIQUE BRÈVESDIXSEPT FAITES-VOUS CONNAÎTRE Le 21 juin, tous les talents, débutants ou confirmés, auront accès à la rue, aux jardins, aux terrasses, et même aux salons de la mairie du 17 e, pour célébrer leur passion : la musique. La mairie éditera un programme de la Fête de la Musique dans le 17 e sur son site et dans le mensuel de la mairie du 17 e, ParisDixSept. Musiciens, chorales, associations, formations musicales, si vous souhaitez y figurer, faites-vous connaître au plus vite A-CROCHE-CHOEUR VENEZ CHANTER L ensemble vocal A-Croche-Chœur recrute de nouveaux choristes. Son répertoire : les chants religieux et profanes du Moyen Age au XXIè siècle. Répétitions le mardi de 19 h à 21 h au 2, square Gabriel-Fauré ou au 27, rue Legendre dans les locaux des Amis. Contacts : Nicole Berthier Tél Dominique Dollé Tél DR LIVRE D ART EUGÈNE FROMENTIN Dans le cadre du Mai du Livre d Art, la bibliothèque des Batignolles organise une conférence audiovisuelle avec Barbara Wright et James Thompson autour de l ouvrage du peintre-écrivain Eugène Fromentin Monographie révisée et catalogue de dessins, publié au éditions ACR. Depuis la première édition de La Vie et l œuvre d Eugène Fromentin en 1987, plus d une soixantaine de tableaux et dessins d Eugène Fromentin sont apparus sur le marché. Cette nouvelle édition permet l étude détaillée de l élaboration des grandes toiles orientalistes de Fromentin, tout en éclairant son talent de dessinateur. Jeudi 22 mai à 18 h - Mairie du 17 e 16/20, rue des Batignolles Tél DANSES DE L INDE LE PARADIS DES APSARAS Spectacle de danses de l Inde classique et bollywood, placé sous le haut-patronage de l ambassade de l Inde, en hommage aux grands films indiens tels que Devdas, Laagar, Umrao Jaan, Mangal Pandey, Le Paradis des Apsaras retrace l histoire des célèbres courtisanes de l Inde du Nord qui dansaient autrefois à la cour des empereurs moghols et des rois de l Aoûd. Ce ballet, dansé par Menaka de Mahodaya et les danseuses de Bollywood Passion, décrit les mythes et les rites essentiels indiens. Jeudi 15 mai, à 18 h 30 Mairie du 17 e Tél Places limitées Invitation à retirer à l accueil de la mairie. AGENDAMUNICIPALETCULTUREL JUSQU AU 18 JUIN LES HOMOS PRÉFÈRENT LES BLONDES Une blonde qui préfère les homos, deux homos qui s'aiment, un homo qui aimerait être aimé, et un hétéro qui préfère la blonde... qui préfère les homos! Théatre Le Méry 7, place de Clichy Paris - Réservations : DR. 8 MAI À 11 H COMMÉMORATION Cérémonie de la Victoire du 8 mai 1945, en présence du maire du 17 e, Brigitte Kuster, des élus et des associations du monde combattant. Dépôt de gerbes au monument aux morts dans la cour d honneur de la mairie. Mairie du 17 e 16/20, rue des Batignolles. 17 MAI DE 10 H À 14 H VIDE-GRENIER ENFANTS Le PEEP Villiers organise son nouveau vide-grenier enfants. La participation est de 8 euros par emplacement de 2 m 2 et le nombre de place est limité. Inscription et contact sur le site : peepvilliers.unblog.fr Angle de la rue Cino del Luca et de l avenue de la Porte Champerret. N 69 PARISDIXSEPT 27

20 ART ANIMALIER DR PAS SI BÊTES Du 5 au 23 mai, le Centre culturel Christiane Peugeot propose une programmation originale autour de nos amis les bêtes à l occasion de la 5 e édition de Pas si bêtes. Le 15 mai, à 18 h 30, vernissage de l exposition d art animalier, en présence de la comédienne Corinne Le Poulain, marraine de l événement, et de sa chienne Lola ; le Toutou Show, défilé de chiens avec remise de prix ; lecturesspectacles de textes choisis sur les animaux ; concert de piano par Rossana Tamarri ; conseils d adoption et tombola au bénéfice des animaux de l Arche avec Roger Serieys. Le 21 mai, à 20 h, conférence Le chien : un familier si méconnu, par Danièle Mirat. Centre culturel Christiane Peugeot 62, avenue de la Grande-Armée Tél GORGEUS CONCERT-RENCONTRE Formé autour de Fabien Lepresle, auteurcompositeur et autoproducteur, le groupe Gorgeus a été repéré à l occasion de la sortie de son album Djoon. Il allie mélodies pop, textes intimistes sous influences new-folk, blue-rock et prend parfois des tournures rock des années 70. La bibliothèque Edmond-Rostand propose une rencontre musicale librement ouverte aux échanges avec le public où les musiciens évoqueront leurs influences, leur parcours et leur autoproduction : du home studio à la diffusion de la musique sur les plate-formes d écoute. Samedi 17 mai à 17 h Bibliothèque Edmond- Rostand 11, rue Nicolas-Chuquet Tél BRÈVESDIXSEPT CONCOURS D AQUARELLE LA FÊTE DES MARCHÉS L Atelier du Passage organise un double concours d aquarelle, ouvert à tous gratuitement, le 24 mai, sur le thème : les marchés. Les œuvres primées seront récompensées. Pour participer au premier concours, les artistes doivent adresser ou déposer, avant le 20 mai à l Atelier du Passage, une aquarelle de format 31 cm x 41 cm. Les oeuvres retenues par un jury de professionnels seront exposées le 24 mai à l Atelier du Passage qui organisera un vernissage 17 h à 21 h, auquel les artistes seront invités. En ce qui concerne le second concours, il suffit de se présenter le 24 mai dès 9 h à l Atelier. L artiste réalisera son aquarelle sur la feuille numérotée qui lui sera remise et rendra son œuvre achevée pour 15 h. Les œuvres sélectionnées par le jury seront exposées pour le vernissage du soir. En savoir plus : Dominique Gioan Tél /9, passage Geffroy-Didelot Paris 17 e. Site : CONSERVATOIRE CONCERT À LA JONQUIÈRE Foyer du renouveau de la pratique musicale dans le 17 e arrondissement, le conservatoire de la Jonquière, que dirigent Mathieu Ferey et son adjoint, Patrice Lefèvre, chargé de la coordination pédagogique et artistique, programme régulièrement des concerts publics de qualité. Le 27 mai, à 20 h 30 : Trio Onslow, Quatuor inachevé avec piano, de Guillaume Lekeu, 1 er quatuor avec piano, de Brahms avec Thomas Vosluisant, violon, Emmanuel Renaud, alto, Hervé Hodan, violoncelle et Nadine Jankovic, piano. Conservatoire de la Jonquière 88, rue de la Jonquière Tél DR AGENDAMUNICIPALETCULTUREL 18 MAI PARIS SWING MUSETTE QUARTET Le contrebassiste Enzo Mucci a pris l initiative de réunir ce quartet qui fait revivre l esprit du Paris des années 30 et 40, quand le musette et ses valses swing se mélangeaient avec le jazz manouche de Django Reinhardt. Jazz Club Lionel Hampton du Méridien Etoile 81, boulevard Gouvion Saint-Cyr Paris Tel DU 20 MAI AU 14 JUIN FESTIVAL DE DANSE Avis de Turbulences! C est un appel à la diversité, à la curiosité. Pour que la danse vous transporte, vous questionne, vous hérisse, vous passionne ou vous dérange, mais qu elle ne vous laisse surtout pas indifférent. L Etoile du Nord 16, rue Georgette-Agutte Tél MAI À 20 H 30 LES SKYLARKS Le trio Les Skylarks est un ensemble peu courant. Ces chanteuses franco-américaines font découvrir une musique presque oubliée. Les œuvres (Fauré, Debussy, Schumann, Britten) se prêtent parfaitement aux voix de solistes de soprane et mezzo. Vissi d Arte 18, rue Brochant Paris - Tél N 69 PARISDIXSEPT 29

Le Plan Climat Energie de Paris en marche :

Le Plan Climat Energie de Paris en marche : DOSSIER DE PRESSE 05 décembre 2012 Le Plan Climat Energie de Paris en marche : Rénovation énergétique globale d une copropriété parisienne : la Fontaine d Aligre (12 ème arrondissement) Sommaire 1_ La

Plus en détail

1 Concevoir son projet et construire

1 Concevoir son projet et construire Se loger avec l économie sociale et solidaire avec l économie sociale et solidaire 1 Concevoir son projet et construire Soutien à la conception de votre projet de construction ou de rénovation, Assistance

Plus en détail

Sommaire. 1. Concept Page 3 2. Les données Page 11 3. Exemple Page 14

Sommaire. 1. Concept Page 3 2. Les données Page 11 3. Exemple Page 14 Energie de Nous! 1 Sommaire 1. Concept Page 3 2. Les données Page 11 3. Exemple Page 14 2 1. Concept 3 Energie de Nous Détectez, partagez et faites prospérer vos gisements d énergie! Imaginons qu'on propose

Plus en détail

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Conférence de presse lundi 22 septembre 2014 à l Hôtel de Région, 1/10 Sommaire : Introduction...

Plus en détail

LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE DEMAIN

LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE DEMAIN CONSTRUCTION RENOVATION EQUIPEMENTS PUBLICS ARCHITECTURE - SECURITE COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 14 février 2010 LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE

Plus en détail

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr JOURNÉE DE TRAVAIL SUR LA VIE ASSOCIATIVE Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion www.ville-bonneuil.fr Les associations au cœur des débats Le discours du maire, Patrick Douet 2 «Je veux tout

Plus en détail

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Chantier d Emmaus International sur le DEVELOPPEMENT DURABLE Lisbonne du 10 au 18 octobre 2008 1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Le thème du développement durable a été choisi étant un vecteur

Plus en détail

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015 La Madeleine Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal Sommaire I - Introduction - Le contexte : un ancien bâtiment

Plus en détail

Un piano dans chaque école

Un piano dans chaque école Notre idée : dans chaque école, mettre à disposition des enfants un vrai piano, en accès libre. BUDGET PARTICIPATIF 2015 Un piano dans chaque école Description du projet Pour un enfant, avant d être un

Plus en détail

l indépendance en toute sérénité

l indépendance en toute sérénité A P P A R T S E N I O R S N A N T E S S E N g h O R VIVRE à NANTES l indépendance en toute sérénité appart séniors une nouvelle solution d habitat Ici, j ai choisi un logement fonctionnel et sécurisant,

Plus en détail

appart séniors une nouvelle solution d habitat

appart séniors une nouvelle solution d habitat appart séniors une nouvelle solution d habitat Ici, j ai choisi un logement fonctionnel et sécurisant. Et mon balcon offre des vues vers la Loire! Ici, je profite des commerces à 150 mètres mais aussi

Plus en détail

Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr

Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr OPERATION «POMPIERS JUNIORS» DOSSIER DE PRESSE Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr Service Départemental d Incendie et de Secours

Plus en détail

Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT

Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT Jeudi 2 juillet 2015 Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT ACM HABITAT fait évoluer ses services afin d organiser de façon optimale l information et l accueil des demandeurs conformément

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

La rénovation du 9 rue de la Chaise, un enjeu majeur pour le campus de Sciences Po

La rénovation du 9 rue de la Chaise, un enjeu majeur pour le campus de Sciences Po :: La rénovation du 9 rue de la Chaise, un enjeu majeur pour le campus de Sciences Po >> À la différence d une m au centre de Paris. Sit et la rue Saint-Guillau enseignants et cherche 500 000 P O U R S

Plus en détail

La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h

La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h I N F O R M A T I O N A L A P R E S S E La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h Du 7 au 19 octobre 2010, la Ville de Niort accueille la Maison du Développement Durable

Plus en détail

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants 2010 année de l éducation. Cette thématique, définie comme prioritaire par la municipalité, a permis de mettre en œuvre des outils novateurs au service

Plus en détail

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Discours d ouverture du Forum des Associations 2009 Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames et Messieurs les responsables associatifs,

Plus en détail

Newsletter 3 Des projets pilotes dans chacune des cinq collectivités partenaires du projet Class 1

Newsletter 3 Des projets pilotes dans chacune des cinq collectivités partenaires du projet Class 1 Cost-effective Low-energy Advanced Sustainable Solutions www.class1.dk Newsletter 3 Des projets pilotes dans chacune des cinq collectivités partenaires du projet Class 1 Le rapport complet est disponible

Plus en détail

L ACCES DE TOUS A LA LECTURE AVEC LA MEDIATHEQUE

L ACCES DE TOUS A LA LECTURE AVEC LA MEDIATHEQUE Extrait de la Charte définissant la politique culturelle de la Communauté de communes LES DOMAINES D INTERVENTION DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES L ACCES DE TOUS A LA LECTURE AVEC LA MEDIATHEQUE Sa proposition

Plus en détail

Concours citoyen international «Agite Ta Terre!»

Concours citoyen international «Agite Ta Terre!» Concours citoyen international «Agite Ta Terre!» «Mon climat aujourd hui, mon climat dans 20 ans, et moi?» Qu est-ce que «Agite Ta Terre!»? Lancée en 2012 par l association ENERGIES 2050, l initiative

Plus en détail

Grand Projet de Ville d Orléans

Grand Projet de Ville d Orléans Grand Projet de Ville d Orléans quartier de La Source La Gestion Urbaine de Proximité Signature d un convention de Gestion urbaine de proximité autour de 7 thématiques 1 - Veiller à la qualité des investissements

Plus en détail

SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET EDUQUER DURABLE

SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET EDUQUER DURABLE 2008-2009 SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET A L ECO-CITOYENNETE EDUQUER POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE { Le Conseil général vous soutient pour conduire } un projet de classe ou de collège sur le temps scolaire

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance plénière du 5 décembre 2005 AVIS 1 Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance du 5 décembre

Plus en détail

ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES»

ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES» ALSH Municipal 3-12 ans «Les P tits Diables» GUIDE PRATIQUE 2014-2015 Rue Jules Ferry 35420 Louvigné du Désert ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES» MERCREDIS ET VACANCES SCOLAIRES Organisateur

Plus en détail

Les mardis, entre 10 h et 11 h 30, du 7 janvier au 25 mars 2014 I Tarif. 600

Les mardis, entre 10 h et 11 h 30, du 7 janvier au 25 mars 2014 I Tarif. 600 DROUOT FORMATION CYCLES COURTS HIVER 2013 Les Grands Ateliers d art À travers la visite d une sélection de 10 ateliers parisiens parmi les plus prestigieux tels que Brazet, Féau ou Gohard, venez découvrir

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

Dossier de Presse. Avril 2012. Mars 2012. Le MAT ELECTRIQUE vous emmène en voyage!

Dossier de Presse. Avril 2012. Mars 2012. Le MAT ELECTRIQUE vous emmène en voyage! !!!! Dossier de Presse Mars 2012 Avril 2012 Le MAT ELECTRIQUE vous emmène en voyage! RIQUE ainsi que le jeu vous emmène en voyage! qui se tient du lundi 26 Mars au samedi 30 Juin 2012. texte peuvent ê

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

PRESENTATION DU PRIX DE LA COPROPRIETE

PRESENTATION DU PRIX DE LA COPROPRIETE PRESENTATION DU PRIX DE LA COPROPRIETE Organisé par le FORUM pour la Gestion des Villes et des Collectivités Territoriales en partenariat avec le Salon de la Copropriété 4 et 5 novembre-paris Table des

Plus en détail

le tour européen du bénévolat et du volontariat fait étape à paris

le tour européen du bénévolat et du volontariat fait étape à paris année européenne du bénévolat et du volontariat le tour européen du bénévolat et du volontariat fait étape à paris du 14 au 20 avril 2011 place de l Hôtel de ville programme Ouvert de 11h à 19h Entrée

Plus en détail

I. Le Forum mondial de l eau

I. Le Forum mondial de l eau Evénements soutenus par le 6 ème Forum Mondial de l Eau I. Le Forum mondial de l eau Historique Co-organisé tous les trois ans par le Conseil Mondial de l Eau d une part, un pays et une ville hôte d autre

Plus en détail

IUT de Belfort-Montbéliard Challenge Construction Durable 2014

IUT de Belfort-Montbéliard Challenge Construction Durable 2014 IUT de Belfort-Montbéliard Challenge Construction Durable 2014 Département Génie Civil Point presse 06/02/2014 La 5e édition du challenge national Construction Durable accueillie à Belfort Les 24 départements

Plus en détail

Prix «Le Créateur» 2015 Règlement

Prix «Le Créateur» 2015 Règlement Article 1- Objet du Prix «Le Créateur» La (ci-après «la Fondation»), sous l égide de la Fondation du Patrimoine, a pour objet la sauvegarde, la promotion et le développement des métiers d art, de création,

Plus en détail

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE pour les seniors, leur famille et les professionnels UN LIEU D ACCUEIL,D ÉCOUTE, D INFORMATION ET D ORIENTATION L équipe du pôle seniors est à votre disposition pour vous

Plus en détail

Etude sur le transport et la livraison de marchandises en ville Cas de l agglomération de Poitiers. Note de synthèse

Etude sur le transport et la livraison de marchandises en ville Cas de l agglomération de Poitiers. Note de synthèse Etude sur le transport et la livraison de marchandises en ville Cas de l agglomération de Poitiers Note de synthèse I/ Objectif de l étude L ORT Poitou Charentes a pris l initiative d engager une réflexion

Plus en détail

Jacques Auxiette et Guillaume Garot visitent des projets financés dans le cadre du Contrat territorial unique de Laval Agglomération Sommaire

Jacques Auxiette et Guillaume Garot visitent des projets financés dans le cadre du Contrat territorial unique de Laval Agglomération Sommaire Jacques Auxiette et Guillaume Garot visitent des projets financés dans le cadre du Contrat territorial unique de Laval Agglomération Dossier de presse Sommaire Communiqué de presse (p.2) Les visites de

Plus en détail

Appel à projet Jeune Création Métiers d Art Exposition

Appel à projet Jeune Création Métiers d Art Exposition Les modalités : 17 grande rue 58310 Saint-Amand-en-Puisaye tél. : 06 62 63 27 76/03 86 39 63 72 mail. : galeriesaintam@gmail.com mail : contact@galerielartetlamatiere.com Appel à projet Jeune Création

Plus en détail

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Mémoire intitulé : «Le patrimoine bâti : une autre approche» Présenté par : Le Service d aide-conseil

Plus en détail

L OPAC de Paris : un bailleur social investi dans le développement durable

L OPAC de Paris : un bailleur social investi dans le développement durable L OPAC de Paris : un bailleur social investi dans le développement durable OPAC de Paris 73, rue de Vaugirard 75 006 Paris Tél. : 01 42 84 63 51 Fax : 01 42 84 65 28 Premier bailleur social de Paris, l

Plus en détail

LIGNE INDIGO à Perpignan

LIGNE INDIGO à Perpignan LIGNE INDIGO à Perpignan Le bien-être en cœur de ville *Ceci n est pas un label. Cet immeuble fera l objet d une demande de label BBC-effinergie, Bâtiment Basse Consommation, auprès de l organisme certifi

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

En alsace, nous sommes fiers de :

En alsace, nous sommes fiers de : En alsace, nous sommes fiers de : Réseau VESTA, le benchmark entre communes Né en 2003, le Réseau Vesta des villes alsaciennes engagées dans le Développement Durable est co-animé par EDF Commerce Est et

Plus en détail

Point presse du 17 juillet 2012. Présentation du guide alésien de l habitat durable et actualités en matière d initiatives durables

Point presse du 17 juillet 2012. Présentation du guide alésien de l habitat durable et actualités en matière d initiatives durables Point presse du 17 juillet 2012 Présentation du guide alésien de l habitat durable et actualités en matière d initiatives durables Avant-propos La Ville d Alès et la Communauté d agglomération du Grand

Plus en détail

Dossier de presse. Solar Decathlon 2014 à Versailles. Paris, le 15 octobre 2012

Dossier de presse. Solar Decathlon 2014 à Versailles. Paris, le 15 octobre 2012 Dossier de presse Solar Decathlon 2014 à Versailles Paris, le 15 octobre 2012 Contact presse : Marielle Chaumien - marielle.chaumien@developpement-durable.gouv.fr - 01 40 81 15 96 www.territoires.gouv.fr

Plus en détail

La formation interministérielle

La formation interministérielle 1 La formation interministérielle La formation interministérielle mise en œuvre par la DGAFP s organise autour des trois axes suivants : La formation interministérielle déconcentrée dont les acteurs principaux

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

APPEL À PROJET 2015 NOAILLES MARSEILLE 1 E

APPEL À PROJET 2015 NOAILLES MARSEILLE 1 E édition #6 APPEL À PROJET 2015 NOAILLES MARSEILLE 1 E L association Les Têtes de l Art est spécialisée dans l accompagnement de projets artistiques pluridisciplinaires participatifs. Depuis 2010 elle porte

Plus en détail

RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS EN COPROPRIETE «BALADE THERMIQUE» Samedi 8 février 2014

RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS EN COPROPRIETE «BALADE THERMIQUE» Samedi 8 février 2014 RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS EN COPROPRIETE «BALADE THERMIQUE» Samedi 8 février 2014 Odette Alexandre, Adjointe au Maire chargée de l écologie et du développement durable, accueille les participants.

Plus en détail

Les habitants acteurs de la transformation

Les habitants acteurs de la transformation Les habitants acteurs de la transformation Placer l habitant au cœur des réflexions Actions de concertation et de participation Développer le lien social Favoriser le développement économique et l insertion

Plus en détail

Dossier de presse. Exposition ERDRE PORTERIE 2013-2016. Nantes, le 21 février 2013

Dossier de presse. Exposition ERDRE PORTERIE 2013-2016. Nantes, le 21 février 2013 Nantes, le 21 février 2013 Exposition ERDRE PORTERIE 2013-2016 Dossier de presse Contact service presse Tél. : 02 40 41 64 36 Fax : 02 40 41 64 10 presse@mairie-nantes.fr Sommaire Communiqué de synthèse

Plus en détail

Parlons vrai, créons ensemble. www.groupe-sodec.com

Parlons vrai, créons ensemble. www.groupe-sodec.com www.groupe-sodec.com Accompagner les projets des villes et des territoires Nos projets de centres commerciaux sont aussi les vôtres. La confiance et l écoute réciproques sont les meilleurs garants de leur

Plus en détail

QUELQUES CHIFFFRES. 31 millions de logements dont 7,5 millions de logements en copropriété. (Dont 40 % gérés par l UNIS)

QUELQUES CHIFFFRES. 31 millions de logements dont 7,5 millions de logements en copropriété. (Dont 40 % gérés par l UNIS) QUELQUES CHIFFFRES 31 millions de logements dont 7,5 millions de logements en copropriété. (Dont 40 % gérés par l UNIS) 26 millions de résidences principales 3 millions de résidences secondaires 2 millions

Plus en détail

Engagements & actions Service immobilier de l Hospice général

Engagements & actions Service immobilier de l Hospice général Engagements & actions Service immobilier de l Hospice général engagements A travers ses engagements, le Service immobilier de l Hospice général déclare assumer sa responsabilité citoyenne de propriétaire

Plus en détail

L E S AVOIR R ÉNOVER. Pierre & Vacances

L E S AVOIR R ÉNOVER. Pierre & Vacances L E S AVOIR R ÉNOVER Pierre & Vacances PIERRE &VACANCES, Leader Européen de l immobilier de loisirs L E GROUPE PIERRE &VACANCES, en constante croissance depuis sa création en 1967, est devenu la référence

Plus en détail

Dossier de presse. 4 événements grand public en 2015 Rendez-vous les 21.03 13.06 19.09 et 19.12

Dossier de presse. 4 événements grand public en 2015 Rendez-vous les 21.03 13.06 19.09 et 19.12 Dossier de presse Une initiative de Ensemble, les citoyens peuvent se réapproprier leur ville, leur planète, leur destin commun. 4 événements grand public en 2015 Rendez-vous les 21.03 13.06 19.09 et 19.12

Plus en détail

L APPLICATION DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES POUR LA RENTREE 2014. A L ECOLE MATERNELLE et A L ECOLE ELEMENTAIRE

L APPLICATION DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES POUR LA RENTREE 2014. A L ECOLE MATERNELLE et A L ECOLE ELEMENTAIRE L APPLICATION DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES POUR LA RENTREE 2014 A L ECOLE MATERNELLE et A L ECOLE ELEMENTAIRE A L ECOLE MATERNELLE Nous avons bien noté que : nous ne pouvons accueillir dans les

Plus en détail

LIGUE DE PICARDIE DE HANDBALL. 13 juin 2015

LIGUE DE PICARDIE DE HANDBALL. 13 juin 2015 1 LIGUE DE PICARDIE DE HANDBALL 2 En 2014 La ligue de Picardie de Handball a fêté ses 50 ans. La ligue a souhaité lancer à cette occasion une nouvelle dynamique dans ses relations avec vous, les clubs

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

Communiqué de Presse 1 Juillet 2010

Communiqué de Presse 1 Juillet 2010 Communiqué de Presse 1 Juillet 2010 A.S.T Groupe développe la maison ossature bois Natilia en promotion immobilière www.maison-natilia.fr Contact Presse: Laure GONTARD communication@ast-groupe.fr 04 72

Plus en détail

Entamé fin mai, le mouvement contre le décret de mai 2012

Entamé fin mai, le mouvement contre le décret de mai 2012 L INFORMATION DE L OFFICE PUBLIC AUX LOCATAIRES LaLettreJ U I L L E T 2 0 1 5 DES LOCATAIRES LA PAROLE À MOBILISATION «NE TOUCHEZ PAS À NOS GARDIENS» GAGNANTE! Entamé fin mai, le mouvement contre le décret

Plus en détail

LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE, UN ENJEU ESSENTIEL POUR LES COPROPRIÉTAIRES

LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE, UN ENJEU ESSENTIEL POUR LES COPROPRIÉTAIRES Socateb, expert en traitement de façades. SOCATEB, ACTEUR DU SALON DE LA COPROPRIÉTÉ LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE, UN ENJEU ESSENTIEL POUR LES COPROPRIÉTAIRES DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2015 Le mot du Président

Plus en détail

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création.

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création. Christian LE LANN, Président de la Chambre de métiers et de l artisanat de Paris, les membres élus, Fabrice JUGNET, Secrétaire général, directeur des services et l ensemble du personnel vous souhaitent

Plus en détail

PARIS QUARTIER D AFFAIRES RÉSIDENCE DE TOURISME D AFFAIRES PARIS 17

PARIS QUARTIER D AFFAIRES RÉSIDENCE DE TOURISME D AFFAIRES PARIS 17 PARIS QUARTIER D AFFAIRES RÉSIDENCE DE TOURISME D AFFAIRES PARIS 17 PARIS CAPITALE MONDIALE DU TOURISME D AFFAIRES Si Paris demeure la métropole la plus visitée au monde, en accueillant chaque année près

Plus en détail

NKUL BETI. econobeti

NKUL BETI. econobeti NKUL BETI econobeti Le réseau social d entraides pour la gestion des efforts et du génie ekang Paru le 08 Août 2010 Plateforme de communication Se préparer pour le Cameroun de Demain Sans une organisation

Plus en détail

SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014

SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014 SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014 COMMISSION CULTURE Présenté par Anaïs GUILLEMET et Paul NANNARONE Dès notre 1 ère commission, nous avons été sollicités pour participer à l action «1914-1944, D une guerre

Plus en détail

Fonctionnement et charte partenariale

Fonctionnement et charte partenariale Fonctionnement et charte partenariale Un contexte d urgence économique, sociale et environnementale Les impacts générés par notre mode de développement actuel sont incontestables : diminution de la biodiversité

Plus en détail

ATTENTION, TRAVAUX!, THÉÂTRE ET PRÉVENTION

ATTENTION, TRAVAUX!, THÉÂTRE ET PRÉVENTION ATTENTION, TRAVAUX!, THÉÂTRE ET PRÉVENTION 4 avril 2006 ATTENTION, TRAVAUX! LE THÉÂTRE, LIEU D ÉCHANGE Attention, travaux! est une pièce de théâtre, écrite, mise en scène et jouée pour les 20 000 collaborateurs

Plus en détail

INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES. Efficacité énergétique et ville durable : leçons de l atelier d Abidjan

INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES. Efficacité énergétique et ville durable : leçons de l atelier d Abidjan Université d été : Bâtiments, Villes et Territoires durables face aux défis du changement climatique INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES Efficacité énergétique et ville durable : leçons

Plus en détail

REFONTE DU SITE INTERNET

REFONTE DU SITE INTERNET Commune de Lannilis REFONTE DU SITE INTERNET CAHIER DES CHARGES Maitrise d ouvrage : Commune de LANNILIS - Mairie 19 rue de la Mairie 29870 Lannilis Tél. 02 98 04 00 11 - Email : mairie.lannilis.m@wanadoo.fr

Plus en détail

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE Politique Environnementale du Groupe UNILOGI 70.000 personnes logées au sein de notre patrimoine dans 210 communes sur 7 départements et 3 régions, xxx entreprises fournisseurs

Plus en détail

LMNP PARIS. Maisons-Laffitte (78) Censi-bouvard / CLASSIQUE

LMNP PARIS. Maisons-Laffitte (78) Censi-bouvard / CLASSIQUE LMNP Censi-bouvard / CLASSIQUE PARIS Maisons-Laffitte (78) MAISONS-LAFFITTE A seulement quelques kilomètres à l ouest de Paris, dans le département des Yvelines, Maisons-Laffitte jouit d une situation

Plus en détail

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris Charte anti-spéculative Entre la Ville de Paris Et. Préambule Un an après la signature du Pacte Logement pour tous en juin 2014, la Ville de Paris propose à ses partenaires propriétaires fonciers et aux

Plus en détail

Visite de chantier du nouveau bâtiment de l Administration de la nature et des forêts à Diekirch. Projets pilotes à énergie positive

Visite de chantier du nouveau bâtiment de l Administration de la nature et des forêts à Diekirch. Projets pilotes à énergie positive Visite de chantier du nouveau bâtiment de l Administration de la nature et des forêts à Diekirch Projets pilotes à énergie positive Dossier de presse 26 août 2014 Le nouveau bâtiment administratif pour

Plus en détail

Faites du Théâtre! 8 ème édition Une journée de pratique du théâtre. - - Lycées et Collèges - -

Faites du Théâtre! 8 ème édition Une journée de pratique du théâtre. - - Lycées et Collèges - - Faites du Théâtre! 8 ème édition Une journée de pratique du théâtre - - Lycées et Collèges - - Réunion d information pour les enseignants et les enseignantes Jeudi 18 juin 2015 à 18h Mardi 15 Septembre

Plus en détail

Erdréa. Nantes - Erdre-Porterie

Erdréa. Nantes - Erdre-Porterie Erdréa Nantes - Erdre-Porterie Un nouveau quartier au bord de l Erdre Une certaine douceur de vivre Nantes, en liaison directe avec les rives du site classé de l Erdre, l éco-quartier Erdre-Porterie, au

Plus en détail

CHATOU. Côté Lacs. Résidentielle par nature

CHATOU. Côté Lacs. Résidentielle par nature * CHATOU Côté Lacs Résidentielle par nature * Cet immeuble fera l objet d une demande de label BBC -, bâtiment basse consommation auprès de l organisme certificateur Cerqual. Les bords de Seine L'Église

Plus en détail

Résidence SOPHIA >> Devenez propriétaire à Strasbourg!

Résidence SOPHIA >> Devenez propriétaire à Strasbourg! Résidence SOPHIA >> Devenez propriétaire à Strasbourg! Au cœur de l Europe, à quelques minutes de la gare TGV, découvrez une réalisation, à proximité de toutes les commodités et les infrastructures économiques

Plus en détail

CONFERENCE SUR L ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME

CONFERENCE SUR L ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME CONFERENCE SUR L ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME MERCREDI 6 OCTOBRE 2010 Compte-rendu de la conférence qui s est tenue en public, en salle des fêtes de l Hôtel de Ville, le 6 octobre en présence

Plus en détail

A chaque longueur nagée, c est l accès à l eau potable qui est amélioré!

A chaque longueur nagée, c est l accès à l eau potable qui est amélioré! A chaque longueur nagée, c est l accès à l eau potable qui est amélioré! Avec le Défi de la Nuit de l Eau, contribuez à améliorer l accès à l eau potable aux enfants du Togo! Le Défi est une nouvelle approche

Plus en détail

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Juin 2015 Ce document a pour vocation à recenser les principaux services et aides proposés dans le cadre de la lutte contre l isolement il

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE AOÛT 2014

DOSSIER DE PRESSE AOÛT 2014 DOSSIER DE PRESSE AOÛT 2014 SOMMAIRE Le projet du Centre National de la Construction Paille MOT DE LA PRÉSIDENTE p.1 La maison Feuillette, patrimoine à valeur écologique p.2 PROMOUVOIR, VALORISER ET EXPÉRIMENTER

Plus en détail

DOSSIER DE PARTICIPATION

DOSSIER DE PARTICIPATION DOSSIER DE PARTICIPATION " Marquez une page de votre entreprise avec les Trophées de la performance environnementale 2014 " L ENVIRONNEMENT ET MON ENTREPRISE... Vous avez à cœur de développer votre activité

Plus en détail

Champ d intervention 2 : Loisirs, sports et culture

Champ d intervention 2 : Loisirs, sports et culture PLAN D ACTION 2011-2014 Politique familiale et des aînés de Saint-Ulric Champ d intervention 1 : Communication 1.1. Favoriser une meilleure circulation de l information concernant les initiatives citoyennes,

Plus en détail

Pendant 18 mois : un dispositif exceptionnel pour mobiliser et donner à voir les solutions Climat

Pendant 18 mois : un dispositif exceptionnel pour mobiliser et donner à voir les solutions Climat Pendant 18 mois : un dispositif exceptionnel pour mobiliser et donner à voir les solutions Climat En perspective de la Conférence Mondiale des Nations Unies sur le Climat qui se tiendra à Paris en décembre

Plus en détail

Les Fondations du groupe Bouygues

Les Fondations du groupe Bouygues Les Fondations du groupe Bouygues Depuis près de 20 ans, le groupe Bouygues participe au développement économique et social des régions et pays dans lesquels il est implanté, que ce soit par des initiatives

Plus en détail

Amélioration énergétique en copropriétés

Amélioration énergétique en copropriétés Amélioration énergétique en copropriétés Marseille octobre 2012 Ingénierie sociale avant tout Petites copropriétés à Marseille Ingénierie sociale avant tout Le projet «Petites copropriétés à Marseille»

Plus en détail

Dossier de presse. 18 février 2014 Beauvais

Dossier de presse. 18 février 2014 Beauvais Dossier de presse Pose de la Première Pierre de l immeuble de bureaux de la Direction Régionale Picardie de Quille Construction 18 février 2014 Beauvais 1 Communiqué de presse Pose de la Première Pierre

Plus en détail

5 idées pour participer activement à la Journée du Fair Play. La Journée du Fair Play. 7 septembre 2013

5 idées pour participer activement à la Journée du Fair Play. La Journée du Fair Play. 7 septembre 2013 Editeur responsable: Panathlon Wallonie-Bruxelles asbl Illustration imaginée et réalisée par Jason Vandepeute, 13 ans. 5 idées pour participer activement à la Journée du Fair Play La Journée du Fair Play

Plus en détail

Premier programme d accompagnement à la création d entreprises et à l innovation pour les quartiers prioritaires du Languedoc Roussillon

Premier programme d accompagnement à la création d entreprises et à l innovation pour les quartiers prioritaires du Languedoc Roussillon Premier programme d accompagnement à la création d entreprises et à l innovation pour les quartiers prioritaires du Languedoc Roussillon Parce que chacun doit avoir la liberté d entreprendre. Parce que

Plus en détail

Un objectif prioritaire : désaturer la ligne

Un objectif prioritaire : désaturer la ligne Un objectif prioritaire : désaturer la ligne UNE LIGNE 13 AUJOURD HUI SURCHARGÉE La ligne 13 est aujourd hui une ligne surchargée qui accueille près de 610 000 voyageurs par jour. C est la 3 ème ligne

Plus en détail

SAISON DOSSIER DE PRESSE

SAISON DOSSIER DE PRESSE 2015 SAISON DOSSIER DE PRESSE ÉDIT OBJECTIF INDÉPENDANCE : LA SÉRIE TÉLÉ QUI INNOVE! «Cette campagne d information est une grande première en France car très peu de programmes télé donnent la parole aux

Plus en détail

Gaz de France et le développement durable

Gaz de France et le développement durable Gaz de France et le développement durable L engagement pour des territoires durables Groupe de pilotage «Entreprises Collectivités» Comité 21 20 juin 2006 Isabelle ARDOUIN DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES PERVENCHES

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES PERVENCHES Résidence Seniors LES PERVENCHES RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES Livret d accueil RPA Les Pervenches Quartier Villaine 4 rue Jean Rostand 91300 Massy 01 60 11 16 00 www.residences-massy.fr édito BIENVENUE

Plus en détail

APPEL À CANDIDATURES CONCOURS. PRIX NATIONAL «Ethique et Sport scolaire»

APPEL À CANDIDATURES CONCOURS. PRIX NATIONAL «Ethique et Sport scolaire» APPEL À CANDIDATURES CONCOURS PRIX NATIONAL «Ethique et Sport scolaire» Edito Le sport permet la diffusion de valeurs telles que le respect de l autre, la responsabilité ou encore la solidarité et contribue

Plus en détail

Grenelle Environnement

Grenelle Environnement Grenelle Environnement Convention d engagements pour l accélération de la construction de «Bâtiments Basse Consommation» (BBC) Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre d Etat, ministre

Plus en détail

Présentation de la politique de la Ville de Paris en matière de rénovation énergétique du parc de logements privé

Présentation de la politique de la Ville de Paris en matière de rénovation énergétique du parc de logements privé Présentation de la politique de la Ville de Paris en matière de rénovation énergétique du parc de logements privé Chantier copropriété du Plan Bâtiment Grenelle 30 septembre 2011 Sommaire Les objectifs

Plus en détail

Rez-de-chaussée HALL. Restaurant (self-service) Infirmerie. Le gymnase Cour de récréation. Arts plastiques. Musique. 1er étage

Rez-de-chaussée HALL. Restaurant (self-service) Infirmerie. Le gymnase Cour de récréation. Arts plastiques. Musique. 1er étage Restaurant (self-service) Rez-de-chaussée Infirmerie Le gymnase Cour de récréation Etude Arts plastiques Vie scolaire HALL Etude Classe ULIS Musique Entrée et sortie pour les externes 1er étage Entrée

Plus en détail