Thème 3A : Masculin-Féminin

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Thème 3A : Masculin-Féminin"

Transcription

1 Thème 3A : Masculin-Féminin Chapitre 1 : Du sexe génétique au sexe phénotypique L acquisition du sexe phénotypique se fait en 4 étapes déterminées génétiquement. Le sexe génétique est déterminé au moment de la fécondation : le spermatozoïde apporte soit un chromosome Y, soit un chromosome X, l'ovocyte apporte un chromosome X. Schéma 1. 1ère étape : stade phénotypique indifférencié Un appareil génital formé de gonades indifférenciées (à partir de la 5e semaine chez l Homme), des canaux de Wolff et Müller (voies génitales) se met en place. Sa structure est commune aux 2 sexes (XX et XY). 2ème étape : du sexe génétique au sexe gonadique La différenciation de l appareil génital commence par celle des gonades (à partir de la 8e semaine chez l Homme). Sur Y donc chez le mâle uniquement, le gène SRY est activé. Il code la protéine TDF. La protéine TDF agit sur un ensemble de gènes du développement qui entraînent la différenciation des gonades indifférenciées en testicules : acquisition du sexe gonadique mâle. Chez la femelle, en l absence de le protéine TDF (car absence de Y absence gène SRY) les gonades se différencient en ovaires : acquisition du sexe gonadique femelle. Schéma 2. 3ème étape : du sexe gonadique au sexe phénotypique différencié Chez le mâle, les testicules produisent 2 hormones qui interviennent directement dans la différenciation de l appareil génital : - Les cellules interstitielles de Leydig produisent de la testostérone qui provoque le développement des canaux de Wolff et ainsi la mise en place des voies génitales mâles et des glandes annexes (prostate et vésicules séminales). - les cellules de Sertoli situées dans les tubes séminifères produisent de l AMH, hormone anti-müllerienne qui entraîne la régression de canaux de Müller (pas de développement des voies génitales femelles). Chez la femelle, en l absence d hormones testiculaires, les canaux de Wolff régressent, ceux de Müller se développent et mettent en place les voies génitales féminines (vagin, utérus). L ovaire n intervient donc pas dans la différenciation de l appareil génital. A la naissance, l appareil génital est totalement différencié (= caractères sexuels primaires). Schéma 3. 4ème étape : la puberté A la puberté, l acquisition des caractères sexuels secondaires, l achèvement et l entrée en fonction de l appareil génital se font sous le contrôle des hormones sexuelles : testostérone chez le mâle, œstrogènes chez la femelle. Testicules et ovaires interviennent donc. Schéma 4. Chapitre 2 : Contrôle physiologique de l axe gonadotrope 1. Le complexe hypothalamo-hypophysaire = CHH Le CHH est constitué d un centre nerveux, l hypothalamus et d une glande endocrine, l antéhypophyse. L'activité de l hypothalamus se traduit par la libération dans le sang d une neurohormone, la GnRH (gonadolibérine). La GnRH atteint directement l antéhypophyse et stimule des cellules sécrétant des hormones : la FSH et la LH. L'activité de l'antéhypophyse est donc contrôlée par l'hypothalamus. La FSH et la LH produites par l antéhypophyse agissent sur les gonades (ovaires ou testicules) en les stimulant, ce sont des gonadostimulines (gonadotrophines). L activité des gonades est donc contrôlée par le complexe hypothalamo-hypophysaire. Les gonades ont deux fonctions, la production des gamètes (= gamétogenèse) et la production d hormones stéroïdes sexuelles (fonction endocrine). Schéma L activité testiculaire et sa régulation 2.1. Les fonctions du testicule Le testicule est le siège de la spermatogenèse (production des spermatozoïdes) qui se déroule dans les tubes séminifères. Entre les tubes séminifères, les cellules interstitielles de Leydig produisent les hormones mâles dont la principale est la testostérone. La testostéronémie est le taux de testostérone dans le sang. A partir de la puberté, la testostéronémie augmente et devient maximale vers 20 ans. Chez l'adulte, le taux de testostérone est en moyenne constant, cependant, il oscille autour d une valeur consigne. La testostérone agit sur de nombreux organes cibles (os, muscles, appareil génital ) elle est à l origine des caractères sexuels secondaires. Elle favorise également la spermatogenèse. Durant le développement embryonnaire, elle permet le développement des canaux de Wolff. Schéma 6.

2 2.2. La régulation de l'activité testiculaire Commande par le complexe hypothalamo-hypophysaire = CHH La régulation de la testostéronémie fait intervenir le CHH. Le testicule est sous le contrôle direct de l antéhypophyse : ce contrôle s exerce par une communication chimique hormonale réalisée par la FSH et la LH. La FSH agit sur les tubes séminifères en stimulant la spermatogenèse. La LH agit sur les cellules de Leydig en stimulant la sécrétion de testostérone. Rétrocontrôle exercé par la testostérone Le taux sanguin de testostérone agit en retour sur le CHH, ce mode d'action s appelle un rétrocontrôle. Si le taux de testostérone dépasse la valeur consigne, elle inhibe, en la freinant, la sécrétion de GnRH et donc celle de FSH et LH : c est un rétrocontrôle négatif. L arrêt ou la baisse de sécrétion de GnRH et donc de FSH/LH entraîne l arrêt de la production de testostérone dont le taux passe en dessous de la valeur consigne. Si le taux de testostérone est inférieur à la valeur consigne, le CHH n est plus inhibé : c est une levée d inhibition. La levée d inhibition entraîne la reprise d activité du CHH : la GnRH est à nouveau sécrétée FSH et LH stimulation Leydig augmentation testostérone. Le taux de testostérone oscille en permanence autour d une valeur moyenne (5 ng.ml -1). Schéma Régulation des concentrations d hormones sexuelles chez la femme L utérus et l ovaire ont un fonctionnement cyclique synchronisé. Un cycle est la période (28 jours en moyenne) allant du premier jour des règles à la veille des règles suivantes. Chaque cycle est caractérisé par une ovulation (14 e jour environ). Les cycles apparaissent à la puberté et disparaissent à la ménopause La sécrétion cyclique des hormones ovariennes L ovaire contient de un stock définitif de follicules formés d un ensemble de cellules (la granulosa et les thèques) entourant un ovocyte (gamète femelle). Chaque cycle comprend deux phases séparées par l ovulation. La phase folliculaire, pré-ovulatoire, pendant laquelle une dizaine de jeunes follicules cavitaires évoluent mais un seul (follicule dominant) arrivera à maturité, c est le follicule de de Graaf ou follicule mûr. Le follicule qui se développe sécrète de l œstradiol en quantité faible mais croissante puis sous la forme d un pic juste avant l ovulation. Schéma 8. La rupture du follicule mûr entraîne la libération de l ovocyte dans la trompe utérine, c est l ovulation. Durant la phase lutéale (ou lutéinique), post-ovulatoire, les cellules de la granulosa se transforment en cellules lutéales formant un corps jaune. Le corps jaune sécrète de l œstradiol et de la progestérone. S il n y a pas eu fécondation, le corps jaune dégénère et arrête sa production d hormones, œstradiol et progestérone. Au cours du cycle suivant, un nouveau follicule se développe et arrivera à maturité. La succession du follicule puis du corps jaune dans l ovaire explique la production cyclique des hormones ovariennes. Schéma Hormones ovariennes et activité cyclique de l'utérus L utérus est l organe de la gestation. C est un muscle creux (myomètre) tapissé à l intérieur par la muqueuse utérine ou endomètre. L utérus est un organe-cible des hormones ovariennes : les cellules de l utérus possèdent des récepteurs à l œstradiol et à la progestérone. Au début d un cycle, l endomètre est très réduit. Durant la phase pré-ovulatoire, l œstradiol sécrété par un follicule ovarien favorise le développement de l endomètre. Durant la phase post-ovulatoire, la progestérone conjuguée à l œstradiol provoque la transformation de l endomètre en dentelle utérine, c est la dentellisation : développement des glandes utérines et de la vascularisation. La dentellisation prépare la nidation, c'est-à-dire l'implantation de l'embryon dans l'endomètre pendant la gestation. En fin de cycle, la chute de la sécrétion d œstradiol et de progestérone entraîne la déchirure de la muqueuse et provoque les règles. Schéma La régulation du taux des hormones femelles La commande par le complexe hypothalamo-hypophysaire L antéhypophyse, sous le contrôle de l'hypothalamus, produit cycliquement des gonadostimulines. La FSH (Hormone Folliculo-Stimulante) favorise le développement d un follicule et stimule ainsi la sécrétion d œstrogènes. La LH (Hormone Lutéinisante) dont le pic déclenche l ovulation et permet la transformation du follicule en corps jaune, entraînant ainsi la production de progestérone. La LH stimule le corps jaune.

3 Rétrocontrôles exercés par les hormones sexuelles et régulation du cycle Au début d un cycle, le taux d œstradiol est très faible. Le CHH est libre (non inhibé) et sécrète de la FSH qui va entraîner le développement dans l ovaire d un follicule cavitaire. Le développement d un follicule entraîne une augmentation régulière du taux d œstradiol qui provoque une diminution de l activité du CHH, c est un rétrocontrôle négatif. A la fin de la phase pré-ovulatoire, le follicule de De Graaf produit un pic d œstradiol. Ce pic d œstradiol stimule le CHH qui répond par la production du pic de LH provoquant ainsi l ovulation : c est un rétrocontrôle positif. Durant la phase post-ovulatoire, la concentration élevée d œstradiol combinée à celle de progestérone inhibe le CHH, ce qui entraîne une chute de la sécrétion de LH. La chute de production de LH provoque la dégénérescence du corps jaune et donc l arrêt de sécrétion de l œstradiol et de la progestérone. En fin de cycle et en l'absence de fécondation, la chute de sécrétion d œstradiol et de progestérone supprime l inhibition du CHH, levée d inhibition. Le CHH libéré recommence à produire de la FSH entraînant ainsi un nouveau cycle. Schéma 11. Bilan : régulation des taux d hormones sexuelles et fonction de reproduction La régulation de la sécrétion des hormones sexuelles est neurohormonale. L hypothalamus est le centre nerveux intégrateur en intégrant : les variations des taux d hormones des informations transmises sur le système nerveux résultant de nombreux stimulus externes (aspect comportemental) Les différents organes en jeu agissent en cascade, grâce aux messages hormonaux (quantité d hormone et durée d imprégnation) qu ils produisent, action lente et prolongée. La régulation s effectue grâce à des rétrocontrôles exercés par les hormones sexuelles sur le CHH : système réglant : complexe hypothalamo-hypophysaire paramètre réglé : concentrations d hormones sexuelles fonction réglée : reproduction Chapitre 3 : Maîtrise de la procréation 1. Prévention contre les IST (Livre p ) Les IST sont les infections sexuellement transmissibles. Elles sont dues à des virus (Hépatite B, VIH), des bactéries, des champignons (mycoses) ou des protozoaires. Le préservatif, en évitant le contact, permet d empêcher la transmission. 2. La contraception Les moyens contraceptifs peuvent être mécaniques : préservatif pas d émission de sperme dans le vagin pas de fécondation possible stérilet (dispositif intra-utérin) pas de nidation possible Les contraceptifs oraux (pilules), en apportant des hormones de synthèse (équivalent des œstrogènes et de la progestérone) inhibition du complexe hypothalamo-hypophysaire pas de gonadostimulines arrêt de l ovaire pas d ovulation pas d ovocyte pas de fécondation pas de reproduction possible. Schéma 12. La pilule du lendemain apporte de fortes concentrations d hormones (progestatifs). Le déséquilibre brutal entre œstrogènes et progestérone, selon le moment du cycle, empêche l ovulation, la fécondation ou bloque la nidation. 3. Aide médicalisée à la procréation (Livre p ) La stérilité masculine est due essentiellement à une production insuffisante de spermatozoïdes normaux (sperme trop pauvre et / ou spermatozoïdes non mobiles ou anormaux). L insémination artificielle consiste à introduire le sperme d un donneur. La stérilité féminine peut être due à la non-production d ovocytes (problèmes au niveau de l'hypothalamus, de l'anté-hypophyse, de l'ovaire) et/ou à l impossibilité de rencontre des gamètes (trompes utérines obstruées). La FIVETE = Fécondation In Vitro Et Transplantation d Embryons se déroule en plusieurs temps : stimulation de l ovaire par injection d une gonadostimuline développement de plusieurs follicules stimulation de l ovulation par injection d œstrogènes de synthèse ovulation provoquée prélèvement des ovocytes produits FIV avec du sperme transplantation des embryons La transplantation de plusieurs embryons peut être à l origine de grossesses multiples. L ICSI (= IntraCytoplasmic Sperm Injection) consiste en l injection directe du spermatozoïde dans l ovocyte. 4. Sexualité, plaisir et système de récompense (Livre p )

4 1 : Appareils génitaux humains 2 : Du sexe génétique au sexe gonadique Le sexe génétique est défini à la fécondation, le fœtus sera XX ou XY. Lorsque l'appareil génital se met en place, il est indifférencié, c'est-à-dire identique chez le mâle et la femelle. L'ébauche de l'appareil génital est constitué de deux gonades indifférenciées (ni testicules ni ovaires) des canaux de Wolff et ceux de Müller. Le stade suivant correspond à la différenciation des gonades soit en testicules chez l'homme soit en ovaires chez la femelle : c'est le sexe gonadique. Le chromosome Y porte le gène SRY codant pour la protéine TDF qui agit sur des gènes du développement. Si la protéine TDF est sécrétée vers la 8e semaine de développement, les gonades indifférenciées se transforment en testicules. L'absence de TDF oriente la transformation en ovaires. Dans l'espèce humaine, certaines anomalies chromosomiques conduisent à des phénotypes sexuels différents. Gonosomes Sexe phénotypiqu e Gonosomes Sexe phénotypiqu e Gonosomes Sexe phénotypiqu e mâle normal femelle normale femelle femelle mâle mâle Gonosomes Sexe phénotypiqu e mâle Déduire des anomalies observées, le rôle du gène SRY. 3 : Différenciation des voies génitales Appareils génitaux de lapins mâle et femelle normalement différenciés A un stade fœtal précoce, les voies génitales des lapins qu ils soient génétiquement mâles ou génétiquement femelles sont semblables. On peut alors trouver dans l appareil génital embryonnaire à la fois les canaux de Wolff (futures voies génitales mâles) et les canaux de Müller (futures voies génitales femelles). Par la suite, au cours du développement, la différenciation des gonades précède celle des voies génitales. Information complémentaire Le testicule produit une hormone appelée AMH : Hormone Anti-Müllerienne.

5 1. Déduire des expériences le rôle du testicule dans la différenciation des voies génitales mâles. 2. En intégrant les conclusions du document 2, construire un schéma fonctionnel expliquant la différenciation de l'appareil génital : du sexe génétique au sexe phénotypique. Expériences de A. Jost (1947) sur des fœtus de lapin âgés de 20 jours 4 : Relations CHH-testicule Le CHH (complexe hypothalamo-hypophysaire) est constitué de l'hypothalamus produisant une neurohormone, la GnRH, et de l'antéhypophyse produisant la FSH et la LH. On étudie les sécrétions hormonales chez le Bélier. A. Sécrétions normales B. Expériences de castration et d'injection d'hormone Les graphes ci-dessous ont été obtenus après castration du bélier avec ou sans injection de testostérone. 1. Analyser les graphes A de façon à montrer qu'il existe une hiérarchie entre les organes étudiés. 2. Définir, à partir des graphes B, l'action de la testostérone sur le CHH. 3. Construire un schéma fonctionnel intégrant les relations entre le CHH et le testicule. 5 : Régulation du fonctionnement ovarien 1. A partir des graphes A, mettre en évidence - la sécrétion d'œstradiol et de progestérone en fonction des structures évoluant dans l'ovaire - la synchronisation CHH-ovaire. 2. Déduire des expériences B, les relations CHH-ovaire.

6 3. A partir des expériences C, montrer qu'il existe des rétrocontrôles exercés par l'œstradiol. A. Sécrétions d hormones hypophysaires et d hormones ovariennes Les courbes suivantes donnent l évolution des taux plasmatiques de LH, FSH, œstradiol, progestérone chez la Femme, au cours d un cycle normal. B. Expériences mettant en relation hypophyse et ovaire Exp. 1. L ablation du lobe antérieur de l hypophyse entraîne l'arrêt de la production des hormones ovariennes. Exp. 2. Sur une femelle adulte hypophysectomisée, on réalise une injection de FSH à un taux correspondant au taux du début de cycle. On observe alors une sécrétion d œstradiol mais pas celle de progestérone. Exp. 3. Sur deux femelles adultes, on réalise une hypophysectomie 4 jours avant la date présumée de l ovulation. La première femelle ne reçoit aucune injection complémentaire, on n observe pas de sécrétion de progestérone. La deuxième femelle reçoit une injection de LH simulant le pic, on observe une sécrétion de progestérone. C1 : Conséquences de l ovariectomie sur les taux de LH et C3 : Actions de l'œstradiol sur le CHH FSH Chez des femelles Macaques rhésus ovariectomisées, un implant d œstradiol est introduit sous la peau de manière à établir le taux plasmatique du début de la phase folliculaire. Dix-sept jours après la mise en place de l implant, on injecte une quantité d œstradiol telle que la concentration plasmatique soit voisine de celle existant normalement en fin de phase folliculaire. Le document donne les résultats des dosages de LH et d œstradiol au cours de cette expérience. C2 : Effets d injection d œstradiol sur les sécrétions de LH et GnRH

7 6 : Transformations de l'utérus durant le cycle 1. Utérus en phase pré-ovulatoire 2. Utérus en phase post-ovulatoire Décrire les transformations de l'utérus durant le cycle. 7 : Contraception hormonale Les pilules contraceptives dites combinées sont constituées d'un mélange d'œstrogènes et de progestérone de synthèse. La pilule est actuellement le mode de contraception le plus efficace (le pourcentage d'échec est inférieur à 1%). La contraception orale s'effectue selon un rythme régulier : 21 jours de prise de pilule puis une semaine d'arrêt. Lors de la semaine d'arrêt, on observe l'apparition de règles appelées règles de privation. Le graphe ci-contre représente les variations des concentrations plasmatiques des hormones ovariennes et hypophysaires chez une femme, avant et pendant la prise de contraceptif oral de ce type. les hormones de synthèses contenues dans la pilule ne sont pas prises en compte dans les dosages. 1. Indiquer la conséquence de la prise de pilule sur les sécrétions hormonales du CHH. 2. Proposer un schéma fonctionnel expliquant l'action de la pilule.

8 8 : La pilule du lendemain A partir des documents a et b, expliquer le mode d'action de la pilule du lendemain. a) Evolution du taux plasmatique de lévonorgestrel suite à la prise des deux comprimés de ce contraceptif, 12h00 et 24h00 après un rapport sexuel non protégé. En pointillés, les taux de progestérone habituellement rencontrés au cours du cycle. Le lévonorgestrel est efficace à 90 % si le 1er comprimé est pris dans les 12 à 48 heures après le rapport sexuel non protégé et si le sujet traité est en période pré-ovulatoire de fécondité maximale. b) Taux moyens de LH mesuré dans un groupe de 6 femmes ayant des cycles réguliers et traitées par le lévonorgestrel 48 heures avant l'ovulation Livre p : Prévention des IST 10 : L'infertilité et l'aide à la procréation Livre p Livre p : Sexualité et bases biologiques du plaisir

B. Féminin/Masculin. Caryotype d une femme : 44 chromosomes homologues + XX Caryotype d un homme : 44 chromosomes homologues + XY

B. Féminin/Masculin. Caryotype d une femme : 44 chromosomes homologues + XX Caryotype d un homme : 44 chromosomes homologues + XY c. LEXIQUE AMH (Hormone Anti-Mulérienne) : Hormone produite par les testicules du foetus mâle entraînant la régression des canaux de Mu ller au cours du développement foetal. Canal de Müller : fait partie

Plus en détail

SVT TS : Procréation Connaissances exigibles

SVT TS : Procréation Connaissances exigibles SVT TS : Procréation Connaissances exigibles I Le sexe génétique détermine la mise en place du sexe phénotypique au cours du développement d un mammifère. A Le sexe est génétiquement défini à la fécondation

Plus en détail

Partie 2 : Féminin Masculin

Partie 2 : Féminin Masculin Partie 2 : Féminin Masculin Fiche 1 : Différences à différentes échelles entre sexes féminin et masculin L appareil génital de la femme Ovaires : lieu de production des ovocytes. Chaque mois, un ovocyte

Plus en détail

Chapitre 2 : Régulation de la fonction reproductrice chez la femme

Chapitre 2 : Régulation de la fonction reproductrice chez la femme Connaissances La régulation de l axe gonadotrope féminin intègre des communications nerveuses et hormonales. L'hypothalamus et l'hypophyse sont deux organes étroitement associés et situés à la base du

Plus en détail

LE CONTROLE DES CYCLES SEXUELS CHEZ LA FEMME

LE CONTROLE DES CYCLES SEXUELS CHEZ LA FEMME I] L appareil génital de la femme LE CONTROLE DES CYCLES SEXUELS CHEZ LA FEMME II] Cycle menstruel Cycle menstruel théorique : Chez la femme, le fonctionnement de l appareil reproducteur est cyclique de

Plus en détail

Croissance et développement

Croissance et développement Croissance et développement Auteur : Frédéric Puech Formateur SVT ESPE de Bretagne Objectifs Ce cours en ligne vous apportera une information de base, richement illustrée, concernant la thématique «Croissance

Plus en détail

Chapitre 2 : Fonctionnement des appareils génitaux chez l'homme

Chapitre 2 : Fonctionnement des appareils génitaux chez l'homme Chapitre 2 : Fonctionnement des appareils génitaux chez l'homme Problème : Comment fonctionne l'appareil génital mâle? I L'appareil génital mâle : A Anatomie et fonctionnement du testicule : Activité 1

Plus en détail

Comment la production des gamètes est-elle contrôlée? Par quels moyens la procréation peut-elle être maîtrisée?

Comment la production des gamètes est-elle contrôlée? Par quels moyens la procréation peut-elle être maîtrisée? Comment la production des gamètes est-elle contrôlée? Par quels moyens la procréation peut-elle être maîtrisée? En plus de produire les gamètes (.....), Spermatozoïde les testicules contrôlent le fonctionnement

Plus en détail

I. Les cycles sexuels féminins

I. Les cycles sexuels féminins La régulation de la fonction de reproduction chez la femme Introduction : Activité 1 : Morphologie et anatomie de l appareil génital de la femme La fonction de reproduction chez la femme se déroule de

Plus en détail

Thème 3 : FEMININ MASCULIN. Chapitre 1 : Prendre en charge de façon conjointe et responsable sa vie sexuelle

Thème 3 : FEMININ MASCULIN. Chapitre 1 : Prendre en charge de façon conjointe et responsable sa vie sexuelle Thème 3 : FEMININ MASCULIN Chapitre 1 : Prendre en charge de façon conjointe et responsable sa vie sexuelle Comment la connaissance des fonctions de reproduction a-telle permis de maîtriser et de faire

Plus en détail

Prépa Scientifique Leçon 20 Exercices

Prépa Scientifique Leçon 20 Exercices [Tapez ici] Prépa Scientifique Leçon 20 Exercices Exercice 20.01 : Les clichés ci-dessous représentent deux coupes du même ovaire. Identifiez les structures visibles des documents A et B : faites un schéma

Plus en détail

REGULATION DE LA FONCTION REPRODUCTRICE CHEZ LA FEMME

REGULATION DE LA FONCTION REPRODUCTRICE CHEZ LA FEMME 8 REGULATION DE LA FONCTION REPRODUCTRICE CHEZ LA FEMME Objectifs : à partir d'expériences, dégager les rôles des oestrogènes et de la progestérone en relation avec les cycles sexuels présenter les cycles

Plus en détail

THEME 2 : FEMININ - MASCULIN. CHAPITRE II : Etre responsable de sa vie sexuelle

THEME 2 : FEMININ - MASCULIN. CHAPITRE II : Etre responsable de sa vie sexuelle THEME 2 : FEMININ - MASCULIN CHAPITRE II : Etre responsable de sa vie sexuelle L'évolution des sociétés humaines se manifeste, entre autres, par une volonté de maîtriser la procréation qui passe par une

Plus en détail

Restitution organisée des connaissances/ Correction.

Restitution organisée des connaissances/ Correction. Restitution organisée des connaissances/ Correction. La fonction de reproduction, chez l homme comme chez la femme, est sous le contrôle du système hormonal. Cependant, seule la femme présente une activité

Plus en détail

hormones de l'encéphale (hypophyse)

hormones de l'encéphale (hypophyse) Régulation hormonale hormones de l'encéphale (hypophyse) testicule ovaire hormone : testostérone hormones : oestrogène et progestérone CSII production des spermatozoïdes CSII cycle de l utérus encéphale

Plus en détail

Chapitre 11 : La régulation de la fonction de reproduction

Chapitre 11 : La régulation de la fonction de reproduction Comment est régulée la fonction de reproduction? I) La régulation de la fonction de reproduction chez l'homme Comment fonctionnent les testicules? A) L'activité testiculaire Livre p268, 269, 258 Chapitre

Plus en détail

Procréation. 1.3 A. progestérone B. LH C. FSH D. oestradiol E. HCG

Procréation. 1.3 A. progestérone B. LH C. FSH D. oestradiol E. HCG Procréation 1. Éliminer l'intrus 1.1 A. Muqueuse utérine B. Muscle utérin C. Col de l utérus D. Trompe E. Follicule 1.2 A. cellules folliculaires B. thèques C. cellules hypophysaires D. ovocyte E. cellules

Plus en détail

La fonction reproductrice féminine Objectifs spécifiques :

La fonction reproductrice féminine Objectifs spécifiques : La fonction reproductrice féminine Objectifs spécifiques : Identifier les structures d un ovaire pubère Reconnaître les étapes de la folliculogenèse Décrire la structure du gamète femelle Expliquer l ovogenèse

Plus en détail

hormones du cerveau (hypophyse)

hormones du cerveau (hypophyse) Régulation hormonale hormones du cerveau (hypophyse) testicule ovaire hormone : testostérone hormones : oestrogène et progestérone CSII production des spermatozoïdes CSII cycle de l utérus cerveau hormones

Plus en détail

Chapitre 6 : LA PROCREATION H1 + - H2. ces caractères, on en déduit que les testicules produisent une hormone masculinisante : la testostérone

Chapitre 6 : LA PROCREATION H1 + - H2. ces caractères, on en déduit que les testicules produisent une hormone masculinisante : la testostérone Chapitre 6 : LA PROCREATION Introduction Définition : LA PROCREATION : C est l action d engendrer un nouvel individu en parlant de l espèce humaine. Elle comprend toutes les étapes allant de la formation

Plus en détail

Fonction de reproduction chez la femme

Fonction de reproduction chez la femme Fonction de reproduction chez la femme Cours de Terminale S Enseignement général 1 Les trois grands cycles féminins 2 Les trois grands cycles féminins Activité reproductrice de la puberté à la ménopause

Plus en détail

I Sexualité sans procréation

I Sexualité sans procréation Page 1 sur 7 Fé minin, masculin I Sexualité sans procréation 1. Pour comprendre : Chez la femme a. Cycles sexuels féminins La femme est soumise à un cycle d une durée moyenne de 28 jours. Il se met en

Plus en détail

«NB. Pour voir les notes, contacter le site web: svt-mounir.sitew.com»

«NB. Pour voir les notes, contacter le site web: svt-mounir.sitew.com» Lycée M hamdia Année scolaire : 2014/2015 Prof : Saïd Mounir Date : 12/11/2014 Première partie : (8 points) A/ (4 points) : «NB. Pour voir les notes, contacter le site web: svt-mounir.sitew.com» Relevez,

Plus en détail

Première partie : (8 pts)

Première partie : (8 pts) Première partie : (8 pts) A/ Pour chacun des items suivants, il peut y avoir une ou deux réponse(s) correcte(s).relevez sur votre copie le numéro de chaque item et indiquez dans chaque cas la (ou les)

Plus en détail

Reproduction Humaine : Devenir Homme ou Femme. Tania DERY Génétique Médicale

Reproduction Humaine : Devenir Homme ou Femme. Tania DERY Génétique Médicale Reproduction Humaine : Devenir Homme ou Femme Tania DERY Génétique Médicale Vendredi 14 Février 2014 Définitions Caryotype : Examen des chromosomes contenus dans le noyau d une cellule et qui sont le support

Plus en détail

Correction de devoir de contrôle n 1. 1 / C 2 /b 3 /a, b, c 4 /b 5 /c 6 /c, d 7 /b, c 8 /a, d 9 /a, d 10 / c

Correction de devoir de contrôle n 1. 1 / C 2 /b 3 /a, b, c 4 /b 5 /c 6 /c, d 7 /b, c 8 /a, d 9 /a, d 10 / c Correction de devoir de contrôle n 1 Exercice N (1) : A- QCM (5 pts =0.5*10) -NB = Toute réponse fausse annule la note attribuée à l item 1 / C 2 /b 3 /a, b, c 4 /b 5 /c 6 /c, d 7 /b, c 8 /a, d 9 /a, d

Plus en détail

Thème 2: FEMNININ, MASCULIN

Thème 2: FEMNININ, MASCULIN Thème 2: FEMNININ, MASCULIN CHAPITRE 9 http://biblio.manuel-numerique.com/letoweb.html Introduction Chapitre 9 : Sexualité et procréation Comment est contrôlé le fonctionnement de l appareil reproducteur

Plus en détail

REGULATION DE LA FONCTION REPRODUCTRICE CHEZ LA FEMME

REGULATION DE LA FONCTION REPRODUCTRICE CHEZ LA FEMME 8 REGULATION DE LA FONCTION REPRODUCTRICE CHEZ LA FEMME Objectifs : à partir d'expériences, dégager les rôles des oestrogènes et de la progestérone en relation avec les cycles sexuels présenter les cycles

Plus en détail

1 6 Procréation (6 semaines) - Sciences de la vie -

1 6 Procréation (6 semaines) - Sciences de la vie - 1 6 Procréation (6 semaines) - Sciences de la vie - Cette partie du programme illustre et complète les notions acquises en 1 ère S concernant le rôle des gènes dans la réalisation du phénotype et permet

Plus en détail

FICHE 2: La Procréation. 1. Le contrôle de l activité des gonades

FICHE 2: La Procréation. 1. Le contrôle de l activité des gonades FICHE 2: La Procréation 1. Le contrôle de l activité des gonades Question 1 Q1 : en cas d ablation de l hypophyse, les gonades régressent ce qui suggère que, dans les conditions normales, les gonades

Plus en détail

f. primordial Corps jaune

f. primordial Corps jaune 4. Le cycle ovarien. L ovaire est une glande à double titre: il produit d'une part les gamètes femelles, il sécrète d'autre part les hormones ovariennes (oestrogènes et progestérone). Observons des coupes

Plus en détail

L Appareil Génital Féminin

L Appareil Génital Féminin L Appareil Génital Féminin Structure générale Organes génitaux internes Ovaires, trompes, utérus, vagin Organes génitaux externes Vulve, clitoris Production des gamètes féminins (ovules) Lieu de la fécondation

Plus en détail

CLASSE PREPARATOIRE TD n 55... Biologie, Reproduction QCM 1. La spermatogenèse : a. la spermatogenèse est un phénomène continu qui débute à la puberté b. La spermatogenèse concerne toutes les cellules

Plus en détail

SÉRIE N 2. La fonction reproductrice chez la femme.

SÉRIE N 2. La fonction reproductrice chez la femme. Lycée Regueb Mbarka.Harbawi SÉRIE N 2 La fonction reproductrice chez la femme. 4Sc EXERCICE N 1 : A/ Une première série de QCM (1.2.3.4.5.6.7.8.9.10 pages 51-52 du manuel scolaire). B / Une deuxième série

Plus en détail

La a procréation. Introduction : 1 Du sexe génétique au sexe phénotypique. 1.1 Étape 1 : stade phénotypique indifférencié.

La a procréation. Introduction : 1 Du sexe génétique au sexe phénotypique. 1.1 Étape 1 : stade phénotypique indifférencié. (6 semaines) Introduction : La a procréation TP 1: Les phénotypes sexuels chez un mammifère placentaire : la Souris. La reproduction sexuée (méiose, fécondation) apparaît dès les eucaryotes unicellulaires.

Plus en détail

Lumière du tube («trou») Spermatozoïdes. Paroi du tube (cellules en division) Cellules de Leydig (associées à des vaisseaux sanguins) S I O N

Lumière du tube («trou») Spermatozoïdes. Paroi du tube (cellules en division) Cellules de Leydig (associées à des vaisseaux sanguins) S I O N Cours 2 Le fonctionnement des appareils reproducteurs à partir de la puberté 2. La fonction de reproduction chez l homme. a) Les testicules produisent des spermatozoïdes et de la testostérone. Les testicules

Plus en détail

Chapitre 2: Prendre en charge de façon conjointe et responsable sa vie sexuelle

Chapitre 2: Prendre en charge de façon conjointe et responsable sa vie sexuelle Chapitre 2: Prendre en charge de façon conjointe et responsable sa vie sexuelle Avant la séance [youtube https://www.youtube.com/watch?v=orlubkbwdw8&w=420&h=315] A l'aide de la vidéo, construire une frise

Plus en détail

I.6 PROCREATION (6 semaines)

I.6 PROCREATION (6 semaines) I.6 PROCREATION (6 semaines) Les mécanismes de la méiose et de la fécondation sont apparus au cours du temps en association avec des phénomènes physiologiques et comportementaux (reproduction sexuée et

Plus en détail

CHAPITRE 2 PROCRÉATION LIVRE NON SAUF FIN???

CHAPITRE 2 PROCRÉATION LIVRE NON SAUF FIN??? CHAPITRE 2 PROCRÉATION LIVRE NON SAUF FIN??? Connaître les étapes d'un processus biologique permet d'agir sur ce processus et de lutter contre les pathologies qui lui sont associées. Ainsi, les connaissances

Plus en détail

Correction de la série d exercices leçon 2. Testostérone et régulation de la fonction endocrine

Correction de la série d exercices leçon 2. Testostérone et régulation de la fonction endocrine Correction de la série d exercices leçon 2. Testostérone et régulation de la fonction endocrine Interprétez les résultats de chaque exercice. Exercice 1. Je suis une souris, les chercheurs m ont utilisé

Plus en détail

Transcription de la vidéo

Transcription de la vidéo Transcription de la vidéo Contrôle hormonal de la fonction de reproduction (6 52) Odile Fillod Matilda Apprenons l'égalité Apprenons l'égalité Des neurones de l'hypothalamus synthétisent en continu une

Plus en détail

DEVOIR DE SYNTHESE N 1

DEVOIR DE SYNTHESE N 1 Lycée pilote Médenine DEVOIR DE SYNTHESE N 1 Professeur : EZZEDDINI mohamed Epreuve : SVT ; Niveau : 4 ème Mathématiques ; Durée : 1heure 30mn PREMIÉRE PARTIE (10 points) QCM : (5 points) Pour chacun des

Plus en détail

PROCREATION Leçon 2 : REGULATION DE L'AXE PHYSIOLOGIQUE GONADOTROPE CHEZ L'HOMME. 1.LE TESTICULE : UNE GLANDE A DOUBLE FONCTION 1.1.

PROCREATION Leçon 2 : REGULATION DE L'AXE PHYSIOLOGIQUE GONADOTROPE CHEZ L'HOMME. 1.LE TESTICULE : UNE GLANDE A DOUBLE FONCTION 1.1. PROCREATION Leçon 2 : REGULATION DE L'AXE PHYSIOLOGIQUE GONADOTROPE CHEZ L'HOMME 1.LE TESTICULE : UNE GLANDE A DOUBLE FONCTION 1.1.La spermatogenèse 1 La paroi du tube séminifère est le lieu de fabrication

Plus en détail

UE 2.2.S1 - COURS MAGISTRAL N 12 : L'APPAREIL GÉNITAL FÉMININ.

UE 2.2.S1 - COURS MAGISTRAL N 12 : L'APPAREIL GÉNITAL FÉMININ. UE 2.2.S1 - COURS MAGISTRAL N 12 : L'APPAREIL GÉNITAL FÉMININ. 1) LES OVAIRES. 1-1) La fonction des ovaires. Les ovaires assurent plusieurs rôles : o Premier rôle : les ovaires assurent la production des

Plus en détail

QUESTION N 1 QUESTION N 2

QUESTION N 1 QUESTION N 2 Pour chaque question, il vous est donné quatre propositions A, B, C et D. Une, deux ou trois propositions peuvent être exactes. Répondez en cochant la ou les propositions exactes. QUESTION N 1 Le fonctionnement

Plus en détail

REPRODUCTION ET SEXUALITÉ :

REPRODUCTION ET SEXUALITÉ : REPRODUCTION ET SEXUALITÉ : INTRODUCTION : Vers 10-13 ans, l enfant se transforme en un jeune adulte pouvant transmettre la vie. Quels sont les critères montrant le passage de l enfance à l adolescence?

Plus en détail

Chez la femme, le nombre de gamète est terminé au cours de la vie intra utérine. Aucun ovogonie ne sera formé après.

Chez la femme, le nombre de gamète est terminé au cours de la vie intra utérine. Aucun ovogonie ne sera formé après. FICHE 7 La femme Lors de l ovogenèse, un seul gamète est formé tous les mois. Chez la femme, le nombre de gamète est terminé au cours de la vie intra utérine. Aucun ovogonie ne sera formé après. L ovule

Plus en détail

L appareil génital masculin

L appareil génital masculin L appareil génital masculin Fonctionnement et régulation hormonale 1 L appareil génital masculin Fonctionnement et régulation hormonale 1 L appareil génital masculin Fonctionnement et régulation hormonale

Plus en détail

THEME : FEMININ MASCULIN

THEME : FEMININ MASCULIN THEME : FEMININ MASCULIN Chapitre 1 : Devenir homme ou femme : le développement du phénotype sexuel : mise en place des structures et de la fonctionnalité des appareils sexuels. Dès la fécondation, l embryon

Plus en détail

L appareil génital masculin. Fonctionnement et régulation hormonale

L appareil génital masculin. Fonctionnement et régulation hormonale L appareil génital masculin Fonctionnement et régulation hormonale L appareil génital masculin Fonctionnement et régulation hormonale L appareil génital masculin Fonctionnement et régulation hormonale

Plus en détail

PARTIE V: DEVENIR HOMME OU FEMME

PARTIE V: DEVENIR HOMME OU FEMME PARTIE V: DEVENIR HOMME OU FEMME CHAPITRE 11 : DU SEE GÉNÉTIQUE AU SEE PHÉNOTYPIQUE 11.1 QUELQUES GÉNÉRALITÉS Méiose et fécondation sont les deux mécanismes essentiels de la reproduction sexuée. On les

Plus en détail

Chapitre 16 ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE SEXUELLE FEMININE

Chapitre 16 ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE SEXUELLE FEMININE Chapitre 16 ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE SEXUELLE FEMININE I. ANATOMIE DE L APPAREIL GENITAL FEMININ A. Description anatomique 3 1 6 2 7 4 5 Vessie 8 Urètre 9 11 12 13 10 DESCRIPTION ANATOMIQUE 1 : Ovaires

Plus en détail

LE CYCLE MENSTRUEL. Dr L.BOUHMAMA

LE CYCLE MENSTRUEL. Dr L.BOUHMAMA LE CYCLE MENSTRUEL Dr L.BOUHMAMA INTRODUCTION-DÉFINITION C est l'ensemble des phénomènes physiologiques périodiques qui se déroulent entre deux règles, préparant l'organisme de la femme à la fécondation.

Plus en détail

Du sexe génétique au sexe phénotypique

Du sexe génétique au sexe phénotypique 1 CHAPITRE E Du sexe génétique au sexe phénotypique 2 A la naissance, le bébé, garçon ou fille, possède un appareil génital différencié qui deviendra fonctionnel au moment de la puberté. On sait, depuis

Plus en détail

Systèmes de reproduction féminin et masculin

Systèmes de reproduction féminin et masculin Systèmes de reproduction féminin et masculin trompe ovaire utérus canal déférent vessie vessie pénis urètre testicule Objectif du cours : Expliquer production des gamètes Gamétogenèse féminine réalisée

Plus en détail

CHAPITRE 8 : DEVENIR HOMME OU FEMME

CHAPITRE 8 : DEVENIR HOMME OU FEMME CHAPITRE 8 : DEVENIR HOMME OU FEMME L'APPAREIL GÉNITAL DE L'HOMME Urètre Vésicule séminale Prostate Pénis Canal déférent (spermiducte) Epididyme Testicule L'APPAREIL GÉNITAL DE LA FEMME Trompe de Fallope

Plus en détail

Exercice 1 : Exercice 2 :

Exercice 1 : Exercice 2 : Exercice 1 : 1. 1 : cavité folliculaire (ou antrum) ; 2 : thèques ; 3 : ovocyte I ; 4 : granulosa ; 5 : ovocyte II ; 6 : follicule rompu 2. Figure 1 : ovulation ; Figure 2 : follicule mûr ; Figure 3 :

Plus en détail

Exercices sur «Procréation».

Exercices sur «Procréation». Exercices sur «Procréation». Exercice 1 (type I - ROC) Exposez les rôles respectifs des différentes hormones produites par un individu XY, intervenant : - dans la différenciation sexuelle mâle ; - lors

Plus en détail

On appelle phénotype l'expression individuelle de l'information génétique parfois soumise à des interactions de l'environnement.

On appelle phénotype l'expression individuelle de l'information génétique parfois soumise à des interactions de l'environnement. On appelle phénotype l'expression individuelle de l'information génétique parfois soumise à des interactions de l'environnement. Les phénotypes féminin et masculin sont facilement distinguables dès la

Plus en détail

L AXE GONADOTROPE MASCULIN ET FEMININ

L AXE GONADOTROPE MASCULIN ET FEMININ CBSV TSTL Cours/TD Thème 3 : Les systèmes vivants maintiennent leur intégrité et leur identité en échangeant de l information Partie 2: Les systèmes vivants utilisent deux grandes voies de communication

Plus en détail

Fiche d exercices 9 : Féminin Masculin - La procréation

Fiche d exercices 9 : Féminin Masculin - La procréation Fiche d exercices 9 : Féminin Masculin - La procréation Exercice 1 Féminin Masculin La procréation Exercice 2 1/8 Exercice 3 2/8 Exercice 4 3/8 Exercice 5 Cocher la(les) réponse(s) exacte(s) QCM 1 : Oestrogènes

Plus en détail

TD n 1 : Les cycles utérin et ovarien et leur synchronisation hormonale

TD n 1 : Les cycles utérin et ovarien et leur synchronisation hormonale TD n 1 : Les cycles utérin et ovarien et leur synchronisation hormonale Problématique : On cherche à déterminer les principales modifications périodiques du cycle menstruel et la manière dont elles sont

Plus en détail

SÉRIE N 1. La fonction reproductrice chez l homme.

SÉRIE N 1. La fonction reproductrice chez l homme. Mbarka Harbawi L.S.Regueb. SÉRIE N 1 La fonction reproductrice chez l homme. 4SC EXERCICE N 1 : Définir les mots et les expressions suivants : Glande endocrine. Glande exocrine. Cellule cible. Spermatogenèse.

Plus en détail

Relevez pour chacun des items suivants la ou les réponses justes. (Toute réponse fausse annule la note attribuée à l item)

Relevez pour chacun des items suivants la ou les réponses justes. (Toute réponse fausse annule la note attribuée à l item) Série : La reproduction humaine Exercice I ; QCM Relevez pour chacun des items suivants la ou les réponses justes. (Toute réponse fausse annule la note attribuée à l item) ) la baisse de sécrétion de LH

Plus en détail

PROCREATION Leçon 1 et 2 : REGULATION DE L'AXE PHYSIOLOGIQUE GONADOTROPE CHEZ L HOMME et DU SEXE GENOTYPIQUE AU SEXE PHENOTYPIQUE

PROCREATION Leçon 1 et 2 : REGULATION DE L'AXE PHYSIOLOGIQUE GONADOTROPE CHEZ L HOMME et DU SEXE GENOTYPIQUE AU SEXE PHENOTYPIQUE PROCREATION Leçon 1 et 2 : REGULATION DE L'AXE PHYSIOLOGIQUE GONADOTROPE CHEZ L HOMME et DU SEXE GENOTYPIQUE AU SEXE PHENOTYPIQUE 1 QCM 1.Chez le mâle A. seuls les canaux de Müller existent dans l'ébauche

Plus en détail

LYCEE PILOTE DE SFAX DEVOIR DE CONTROLE N 1 Prof : M. Kharrat SVT. 4 SC. EXP 3 Octobre 2010 Durée : 2H

LYCEE PILOTE DE SFAX DEVOIR DE CONTROLE N 1 Prof : M. Kharrat SVT. 4 SC. EXP 3 Octobre 2010 Durée : 2H LYCEE PILOTE DE SFAX DEVOIR DE CONTROLE N Prof : M. Kharrat SVT 4 SC. EXP 3 Octobre 2 Durée : 2H Exercice : 4 points Pour chacun des items suivants, il y a une ou plusieurs affirmation (s) exacte (s).

Plus en détail

Devoir de contrôle n 1

Devoir de contrôle n 1 Lycée Gaafour 2 Professeur : MESSAOUDI Mohsen Devoir de contrôle n 1 Matière : S.V.T 31/10/2012 4 ème Sc.Exp Durée : 2 heures Partie I (12 points) Exercice I Sur votre copie, reportez le numéro de chaque

Plus en détail

Partie 2 : la régulation des fonctions de reproduction.

Partie 2 : la régulation des fonctions de reproduction. Partie 2 : la régulation des fonctions de reproduction. Introduction : On réalise des dosages sanguins chez des patients souffrant de retards pubertaires : LH (UIL 1) Concentration plasmatique des hormones

Plus en détail

PRISE EN CHARGE CONJOINTE ET RESPONSABLE DE SA VIE SEXUELLE

PRISE EN CHARGE CONJOINTE ET RESPONSABLE DE SA VIE SEXUELLE Séances 3 & 4 PRISE EN CHARGE CONJOINTE ET RESPONSABLE DE SA VIE SEXUELLE I / DES HORMONES NATURELLES CONTROLENT LES FONCTIONS DE REPRODUCTION les cycles sexuels (cycle ovarien et de de la muqueuse utérine)

Plus en détail

SEXUALITE ET COMPORTEMENT RESPONSABLE

SEXUALITE ET COMPORTEMENT RESPONSABLE SEXUALITE ET COMPORTEMENT RESPONSABLE I- LE CONTROLE NATUREL DE LA REPRODUCTION A- Le rôle des hormones dans la production des cellules reproductrices La fonction de reproduction est régulée et optimisée

Plus en détail

Bilan TP12 : L'activité cyclique de l'appareil génital chez la femme. Photo d'un follicule mûr dans un ovaire de Lapine

Bilan TP12 : L'activité cyclique de l'appareil génital chez la femme. Photo d'un follicule mûr dans un ovaire de Lapine Bilan TP12 : L'activité cyclique de l'appareil génital chez la femme Atelier 1 : Les caractéristiques du cycle ovarien Photo d'un follicule mûr dans un ovaire de Lapine Atelier 1 (suite) : Schéma d'un

Plus en détail

Thème 3 Masculin Féminin

Thème 3 Masculin Féminin Thème 3 Masculin Féminin Chapitre 1 : Comprendre et maîtriser sa sexualité Introduction A partir de la puberté, le fonctionnement des organes reproducteurs est activé, le corps subit différents changements

Plus en détail

THEME 5 : PROCREATION. Leçon 1 : DU SEXE GENETIQUE AU SEXE PHENOTYPIQUE

THEME 5 : PROCREATION. Leçon 1 : DU SEXE GENETIQUE AU SEXE PHENOTYPIQUE THEME 5 : PROCREATION Leçon 1 : DU SEXE GENETIQUE AU SEXE PHENOTYPIQUE 1. L appareil génital indifférencié 2. Le contrôle génétique de la différenciation des gonades 2.1.-Acquisition du sexe gonadique

Plus en détail

DEVENIR HOMME OU FEMME

DEVENIR HOMME OU FEMME DEVENIR HOMME OU FEMME I. Différences entre les deux sexes Nous naissons tous avec un sexe déterminé. Il n y a que deux possibilités et l orient est faite au cours de notre développement au stade d embryon.

Plus en détail

Corrigé exercices PROCREATION (2)

Corrigé exercices PROCREATION (2) Exercice 2 : Corrigé exercices PROCREATION (2) Les canaux déférents conduisent le sperme depuis l épididyme jusqu au canal éjaculateur. Leur ligature empêche l excrétion des spermatozoïdes. C est une technique

Plus en détail

CHAPITRE 9 : LE FONCTIONNEMENT ET LA RÉGULATION DES APPAREILS GÉNITAUX

CHAPITRE 9 : LE FONCTIONNEMENT ET LA RÉGULATION DES APPAREILS GÉNITAUX CHAPITRE 9 : LE FONCTIONNEMENT ET LA RÉGULATION DES APPAREILS GÉNITAUX LA RÉGULATION DU FONCTIONNEMENT TESTICULAIRE LA RÉGULATION DU FONCTIONNEMENT TESTICULAIRE LA RÉGULATION DU FONCTIONNEMENT TESTICULAIRE

Plus en détail

Chapitre 1 : La régulation des cycles sexuels des mammifères femelles

Chapitre 1 : La régulation des cycles sexuels des mammifères femelles 1 Chapitre 1 : La régulation des cycles sexuels des mammifères femelles Termes importants: Gamètes: cellules sexuelles reproductives. Pour les hommes, spermatozoïdes; pour les femmes, ovules (ou ovocytes

Plus en détail

Correction du devoir de synthèse n 1

Correction du devoir de synthèse n 1 Lycées: Seliena et Gaafour 2 Professeur : Med hedi Zgougi MESSAOUDI Mohsen Correction du devoir de synthèse n 1 2012/2013 4 ème Sc.Exp Matière : S.V.T Première partie (8 points) QCM (4 points) Items 1

Plus en détail

CONDITIONS MATÉRIELLES Les élèves manipulent par binôme mais les productions écrites sont individuelles. COIN LABORATOIRE

CONDITIONS MATÉRIELLES Les élèves manipulent par binôme mais les productions écrites sont individuelles. COIN LABORATOIRE Partie du programme : corps humain et santé Niveau : première Titre de la séance : Le fonctionnement de l appareil reproducteur et son contrôle. EXTRAIT DU PROGRAMME. Chez l homme et la femme, le fonctionnement

Plus en détail

UNITÉ D ENSEIGNEMENT 2.9 : Physiologie, sémiologie et pathologie endocriniennes et de la reproduction, gynécologie et obstétrique TD REPRODUCTION

UNITÉ D ENSEIGNEMENT 2.9 : Physiologie, sémiologie et pathologie endocriniennes et de la reproduction, gynécologie et obstétrique TD REPRODUCTION UNITÉ D ENSEIGNEMENT 2.9 : Physiologie, sémiologie et pathologie endocriniennes et de la reproduction, gynécologie et obstétrique TD REPRODUCTION EXERCICE 1 : Le document 1 représente différentes structures

Plus en détail

4 La procréation et sa maîtrise

4 La procréation et sa maîtrise Terminale S 48/53 4 La procréation et sa maîtrise 4.1 La fécondation 4.1.1 Modifications comportementales [324.A1] Les hormones sexuelles sont responsables de modifications comportementales : Les oestrogènes

Plus en détail

Objectif opérationnel : Légender le schéma de l ovaire avec les mots soulignés du document 1.

Objectif opérationnel : Légender le schéma de l ovaire avec les mots soulignés du document 1. Activité 1 : Structure d un ovaire. Objectif opérationnel : Légender le schéma de l ovaire avec les mots soulignés du document 1. Document 1 : description de l ovaire. Les ovaires sont des organes pairs

Plus en détail

QCM. Relevez la ou les lettre(s) correspondant(s) à la ou aux affirmation(s) correcte(s) pour chaque item.

QCM. Relevez la ou les lettre(s) correspondant(s) à la ou aux affirmation(s) correcte(s) pour chaque item. Chapitre 1 La procréation QCM Relevez la ou les lettre(s) correspondant(s) à la ou aux affirmation(s) correcte(s) pour chaque item. 1. La fécondation : a. permet l achèvement de la deuxième division méiotique

Plus en détail

Devoir de contrôle n 1 Matière : S.V.T

Devoir de contrôle n 1 Matière : S.V.T Lycée Gaafour 2 Professeur : MESSAOUDI Mohsen Devoir de contrôle n 1 Matière : S.V.T 25/10/2016 4 ème Sc.Exp Durée : 2 heures Coeff : 4 Partie I (12 points) Exercice I :QCM Pour chacun des items suivants

Plus en détail

Devoir 1. Première partie : QCM :

Devoir 1. Première partie : QCM : Première partie : QCM : Devoir 1 1) Le maintien du potentiel de repos au niveau d une fibre nerveuse s explique par : a. un flux passif des ions Na + et K + à travers les canaux de fuite b. un flux des

Plus en détail

PROCRÉATION Leçon 4 : Rencontre des gamètes et début de grossesse

PROCRÉATION Leçon 4 : Rencontre des gamètes et début de grossesse PROCRÉATION Leçon 4 : Rencontre des gamètes et début de grossesse ROC Session 2009 - Polynésie Ovaires et utérus ont un fonctionnement cyclique synchronisé qui permet la fécondation et la nidation. Montrez

Plus en détail

L activité testiculaire

L activité testiculaire L activité testiculaire Les cellules de Leydig sont localisées dans le testicule, dans un tissu de remplissage constitué de filets nerveux, de capillaires sanguins. Elles sécrètent, en quantité, de la

Plus en détail

Partie 2 :La procréation.

Partie 2 :La procréation. Partie 2 :La procréation. Chap.1 : La fonction reproductrice chez la femme. Appareil génital féminin A l aide des documents 1 et 2 page 84 : Citer les principaux évènements du cycle féminin? Indiquer les

Plus en détail

la régulation de la sécrétion des hormones sexuelles CORRECTION

la régulation de la sécrétion des hormones sexuelles CORRECTION TD 4 la régulation de la sécrétion des hormones sexuelles CORRECTION Partie 1 : chez l Homme. Connaissances de départ : On sait qu à partir de la puberté - Les testicules produisent des (paroi des tubes

Plus en détail

Quelques sujets de bac...

Quelques sujets de bac... Quelques sujets de bac... Exercice 1 (Amérique du Nord 2016) les troubles de la ménopause Les femmes asiatiques sont moins sujettes aux troubles de la ménopause (bouffées de chaleur, fragilité osseuse

Plus en détail

PROCRÉATION. 1. Le sexe génétique détermine la mise en place du sexe phénotypique au cours du développement d un mammifère

PROCRÉATION. 1. Le sexe génétique détermine la mise en place du sexe phénotypique au cours du développement d un mammifère PROCRÉATION 1. Le sexe génétique détermine la mise en place du sexe phénotypique au cours du développement d un mammifère 1.1. Le sexe est génétiquement défini à la fécondation par la présence des chromosomes

Plus en détail

EXERCICE N 1 : ( 3.5pts)

EXERCICE N 1 : ( 3.5pts) Lycée Othman Chatti Msaken Epreuve: SVT Classes: 4e Sc Exp 1+3+4 Devoir de contrôle N 1 Durée : 2heures A Sc : 2006-2007 Prof : Mr Oussama Bouhlel EXERCICE N 1 : ( 3.5pts) Pour chacune des séries suivantes

Plus en détail

EXERCICE N 1 : EXERCICE N 2 : Mbarka.Harbawi. Définir les termes suivants :

EXERCICE N 1 : EXERCICE N 2 : Mbarka.Harbawi. Définir les termes suivants : Mbarka.Harbawi 4Sc EXERCICE N 1 : Définir les termes suivants : La procréation. La fécondation. La nidation. Le blastocyste. La contraception. La Stérilité. L éjaculation rétrograde. EXERCICE N 2 : Pour

Plus en détail

EXERCICE 1. Document 1 : Concentrations plasmatiques de LH et FSH (en UI.L-1 : unité internationale par litre) LH (UI.L -1 )

EXERCICE 1. Document 1 : Concentrations plasmatiques de LH et FSH (en UI.L-1 : unité internationale par litre) LH (UI.L -1 ) EXERCICE 1 Monsieur A présente un retard de puberté. Ses testicules sont de petite taille et sa concentration plasmatique de testostérone est très basse. À partir des informations extraites des documents

Plus en détail

COMMENT LES MAMMIFÈRES SE REPRODUISENT- ILS?

COMMENT LES MAMMIFÈRES SE REPRODUISENT- ILS? COMMENT LES MAMMIFÈRES SE REPRODUISENT- ILS? La photographie d un couple (un homme et une femme) avec son nouveau-né illustre la fonction de reproduction chez les Mammifères. On peut alors supposer que

Plus en détail

SVT 1ère ES/L Thème 2 : Masculin / Féminin Avril Partie Cours MASCULIN / FEMININ. Le BO dit :

SVT 1ère ES/L Thème 2 : Masculin / Féminin Avril Partie Cours MASCULIN / FEMININ. Le BO dit : SVT 1ère ES/L Thème 2 : Masculin / Féminin Avril 2012 Partie Cours MASCULIN / FEMININ Le BO dit : les étapes de la différenciation de l'appareil sexuel Quoi? Quand? Comment? Où? détermination du sexe génétique

Plus en détail

«NB. Pour la correction et les notes, contacter le site web: svt-mounir.sitew.com»

«NB. Pour la correction et les notes, contacter le site web:  svt-mounir.sitew.com» «NB. Pour la correction et les notes, contacter le site web: http://www. svt-mounir.sitew.com» Première partie : (4 pts) A/ Pour chacun des items suivants, il peut y avoir une ou deux réponse(s) correcte(s).relevez

Plus en détail