Services financiers. Ce que veulent les femmes. Synthèse de l étude. Société Générale 6 Octobre Philippe GARDES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Services financiers. Ce que veulent les femmes. Synthèse de l étude. Société Générale 6 Octobre 2011. Philippe GARDES"

Transcription

1 Services financiers Ce que veulent les femmes Synthèse de l étude Société Générale 6 Octobre 2011 Philippe GARDES

2 Une date dans l évolution des droits des femmes 13 juillet 1965 La loi réformant les régimes matrimoniaux : «Une femme peut ouvrir un compte en banque en son nom propre, et n'a plus besoin de l'autorisation de son mari pour exercer une profession»

3 Cartographie des comptes bancaires des femmes Femmes 100% Femmes solos 41% (52%) Femmes en couple Mariées ou vivant maritalement 59% (48%) Célibataires Compte perso Veuves Compte perso Divorcées Compte perso Chacun son compte, sans compte joint Compte joint et compte personnel Uniquement un compte joint 17% (24%) 12% (17%) 12% (11%) 9% (3%) 26% (28%) 24% (17%) 50% (55%) ont seulement un compte personnel 50% (45%) ont un compte joint 76% (83%) ont un compte personnel ( Femmes SG) Femmes et Services financiers Octobre Exton Consulting pour SG - page 3

4 En couple, les femmes décident à deux mais sont les actrices du quotidien «Parmi les domaines que je vais vous citer, est-ce vous seule, votre conjoint ou vous deux qui» «décidez» «gérez au quotidien» La banque La banque 19% 8% 73% La banque La banque 54% 16% 29% L'assurance L assurance 16% 16% 67% L'assurance L assurance 51% 26% 23% L'éducation des enfants L éducation des enfants 17% 81% L'éducation des enfants L éducation des enfants 42% 57% La voiture La ou les voitures 6% 25% 67% Les démarches administratives Les démarches administratives 64% 9% 27% Les vacances, les loisirs Les vacances 14% 83% Les courses Les courses 60% 6% 34% La femme Le conjoint Les deux Base : femmes mariées ou vivant en couple Femmes et Services financiers Octobre Exton Consulting pour SG - page 4

5 Pour s informer les femmes recherchent la proximité de leur agence et plébiscitent le conseiller bancaire Prennent des conseil financiers auprès de : Canaux utilisés pour se renseigner sur les produits ou services de sa banque : 71% Conseiller bancaire 47% Conjoint 44% Amis / famille 44% 23% Presse 20% Internet 32% 16% 23% 8% 14% 16% 2% En agence Par téléphone à l'agence Sur internet Centres d'appels Régulièrement Occasionnellement Femmes et Services financiers Octobre Exton Consulting pour SG - page 5

6 Les femmes sont pourtant des internautes averties 79% des femmes ont accès à internet 68% des femmes font des achats sur internet 55% utilisent les sites de comparateurs mais 70% ne recherchent jamais d information sur le site de leur banque autre que la consultation du compte! Femmes et Services financiers Octobre Exton Consulting pour SG - page 6

7 Le passage en couple : le «moment à risque» Les femmes sont plus satisfaites de leur banque que les hommes (50% vs 39%) pourtant leur fidélité est inférieure : 52% des femmes en couple ont quitté leur banque 40% des femmes en couple sont multibancarisées vs 21% des célibataires 28% des femmes en couple se sont multibancarisées pour rejoindre le conjoint 19 ans d ancienneté moyenne du compte des femmes vs 25 ans les hommes Femmes et Services financiers Octobre Exton Consulting pour SG - page 7

8 Les femmes sont plus sensibles au prix que les hommes 74% des femmes trouvent leur banque chère Mais 84% ne connaissent pas le coût global de leur banque Les femmes sont à la recherche de prix plus justes pour leurs services financiers, mais ne recherchent pas systématiquement le low-cost 52% sont opposées à l idée d ouvrir un compte bancaire dans la grande distribution 9 femmes sur 10 aimeraient bénéficier d un «vrai» programme de fidélité de la part de leur banque Femmes et Services financiers Octobre Exton Consulting pour SG - page 8

9 Les femmes sont des investisseurs différents des hommes - Progression attendue d un placement financier - Les femmes possèdent moins de produits financiers que les hommes 71% 70% Les femmes ont un profil de risque conservateur 45% 38% Le fait d être aisées ne modifie pas leur profil contrairement aux hommes 18% 11% 8% 3% 9% Hausse modérée mais régulière Hausse plus élevée mais légèrement irrégulière Hausse maximum mais irrégulière Femmes Femmes aisées Hommes aisés Femmes et Services financiers Octobre Exton Consulting pour SG - page 9

10 Le conseiller méconnait et néglige trop souvent ses clientes Le conseiller n a interrogé que 25% de ses clientes pour connaitre l ensemble de leurs placements financiers vs 40% des hommes pire, le conseiller ne connait ce chiffre que pour 26% des femmes solos! Le conseiller ne possède pas toutes les informations pour joindre ses clientes Dans 41% des cas, le conseiller n a, ni l adresse , ni le mobile de ses clientes Il ne possède ces informations que pour 65% des femmes aisées vs 78% des hommes aisés Femmes et Services financiers Octobre Exton Consulting pour SG - page 10

11 La femme est un homme (presque) comme les autres! Les femmes se considèrent l égal de l homme 83% ont le sentiment d être autant prises au sérieux que les hommes par leur banque elles ne veulent pas être stigmatisées 8 femmes sur 10 ne souhaitent pas : une communication financière dédiée aux femmes une marque ou une enseigne bancaire spécifiquement destinée aux femmes des agences plus particulièrement dédiées aux femmes... mais 78% disent leur vie plus compliquée que celle des hommes 42% que notre société est plus adaptée aux hommes Femmes et Services financiers Octobre Exton Consulting pour SG - page 11

12 Cinq points pour reconquérir le cœur des femmes 1. La culture de la «connaissance cliente» est à renfoncer d urgence auprès des conseillers 2. Plus sensibles au prix que les hommes, l insatisfaction des femmes vis-àvis des tarifs bancaires pourrait devenir un moteur puissant de leur infidélité 3. Anticiper et accompagner les moments de vérité dans la vie des femmes : passages solo -> couple -> solo (vie à deux / divorce / décès) 4. Adeptes d Internet dans la vie courante, les femmes sont nettement moins utilisatrices et satisfaites de l offre en ligne des banques 5. Il existe un potentiel pour des programmes de reconnaissance et des opportunités de développement pour les produits spécifiques femmes Femmes et Services financiers Octobre Exton Consulting pour SG - page 12

13 Bureau de Paris 21/25 rue Balzac Paris Bureau de Casablanca 8 rue Ali Abderrazak Casablanca CAM Wafa Immobilier Accélération Optimisation du développement du processus de la banque Crédit de Immobilier détail - Décembre Février page 13

Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO. Les Jeunes & le Crédit à la Consommation

Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO. Les Jeunes & le Crédit à la Consommation Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO Les Jeunes & le Crédit à la Consommation Étude de SOFINCO Novembre 2008 Synthèse Avec 14 millions d individus, les 18-34 ans représentent 28% de la population

Plus en détail

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques - Juillet 2010 Méthodologie Méthodologie : Cette étude a été menée dans le cadre de l'omcapi, l'enquête périodique multi-clients de l'ifop, réalisée

Plus en détail

Enquête 2013. Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français. http://www.myexpat.fr/

Enquête 2013. Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français. http://www.myexpat.fr/ Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français http://www.myexpat.fr/ Sommaire My Expat... Résumé de l étude... Qui sont les Français de l étranger?... Où les Français partent-ils

Plus en détail

Observatoire 2008 sur l image et la pratique des Français envers les banques

Observatoire 2008 sur l image et la pratique des Français envers les banques Shanghai Paris Toronto Buenos Aires Observatoire 2008 sur l image et la pratique des Français envers les banques - Auprès d un échantillon national représentatif de 950 individus âgés de 15 ans et plus

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Crédit, rachat de crédit : que pensent les internautes? Contact presse : mael.resch@empruntis.com 01.55.80.58.

DOSSIER DE PRESSE. Crédit, rachat de crédit : que pensent les internautes? Contact presse : mael.resch@empruntis.com 01.55.80.58. DOSSIER DE PRESSE Crédit, rachat de crédit : que pensent les internautes? Contact presse : mael.resch@empruntis.com 01.55.80.58.66 Empruntis.com en partenariat avec Market Audit a mené une étude auprès

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ 3. Les crédits 3.1 Les crédits en cours 3.1.1 Les ménages ayant au moins un crédit en cours Un peu plus du quart, 31%, des ménages en situation de déclarent avoir au moins un crédit en cours. Il s agit

Plus en détail

L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS. Juin 2014

L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS. Juin 2014 L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS Juin 2014 Contacts BVA : Céline BRACQ Directrice BVA Opinion Lilas BRISAC Chargée d études 01 71 16 88 00

Plus en détail

Les Français et leur «chère voiture»

Les Français et leur «chère voiture» Les Français et leur «chère voiture» Novembre 2012 Sondage réalisé par pour Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français recrutés par téléphone et interrogés par Internet*

Plus en détail

Les instruments d une bonne gestion financière: budget et prévisions

Les instruments d une bonne gestion financière: budget et prévisions Chapitre 9 Les instruments d une bonne gestion financière: budget et prévisions Savoir utiliser son argent est un art et un art qui paie. Comme toutes les ressources, l argent peut être utilisé à bon ou

Plus en détail

Internet modifie la relation des Français. ais à leurs banques. Présentation du 12 janvier 2010

Internet modifie la relation des Français. ais à leurs banques. Présentation du 12 janvier 2010 Internet modifie la relation des Français ais à leurs banques Présentation du 12 janvier 2010 1 Objectif et méthodologie Objectif Mesurer le type de services bancaires possédé par les Français Analyser

Plus en détail

Observatoire des Services Clients 2014

Observatoire des Services Clients 2014 Observatoire des Services Clients 2014 Septembre 2014 Contact BVA Marie-Laure SOUBILS - marie-laure.soubils@bva.fr 06 20 26 22 50 Contact Viséo Conseil Ludovic NODIER lnodier@viseoconseil.com 00 33 1 71

Plus en détail

STATISTIQUES DES SITES CENTRE INFFO FEVRIER 2015

STATISTIQUES DES SITES CENTRE INFFO FEVRIER 2015 STATISTIQUES DES SITES CENTRE INFFO FEVRIER 2015 Tous les sites de Centre Inffo cumulent 56 160 visites et 175 352 pages vues pour le mois de Février 2015. Les chiffres sont en baisse. Cette diminution

Plus en détail

MasterIndex MD. Profil des femmes au Canada

MasterIndex MD. Profil des femmes au Canada MasterIndex MD Profil des femmes au Canada Décembre 2006 Résumé Plus de 80 ans après avoir obtenu le droit de vote et près de 40 ans après le début du mouvement de libération de la femme, où en sont les

Plus en détail

DEMANDE DE PRET. NOM :...Prénom :... Collectivité :...Code Collectivité :.

DEMANDE DE PRET. NOM :...Prénom :... Collectivité :...Code Collectivité :. DEMANDE DE PRET NOM :...Prénom :... Code tiers :... Collectivité :...Code Collectivité :. - Montant : de 400 à 6000 - Durée : de 12 à 48 Mois - Taux : entre 0% et 2,50% (en fonction de la catégorie de

Plus en détail

«Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3

«Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3 «Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3 INTRODUCTION : RAPPELS SUR LE REGROUPEMENT DE CREDITS 1 LE REGROUPEMENT DE CRÉDITS, QUAND?

Plus en détail

demandez plus à votre Banque Privée

demandez plus à votre Banque Privée demandez plus à votre Banque Privée 2009125E LCL_COUV_brochure.qxd 21/09/09 10:35 Page 2 Nos implantations Lcl Banque Privée Vous êtes unique demandez plus à votre Banque Privée Chez LCL Banque Privée,

Plus en détail

FICHE DE RENSEIGNEMENTS RELATIVE A UNE DEMANDE D INSCRIPTION. Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Date et lieu de naissance :

FICHE DE RENSEIGNEMENTS RELATIVE A UNE DEMANDE D INSCRIPTION. Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Date et lieu de naissance : SIVOM DE LA COMMUNAUTE DU BETHUNOIS RESIDENCE GUYNEMER 64 Georges Guynemer - 62400 BETHUNE : 03.21.68.34.90 : 03.21.68.58.38 guynemer@sivom-bethunois.fr FICHE DE RENSEIGNEMENTS RELATIVE A UNE DEMANDE D

Plus en détail

FICHE DE RENSEIGNEMENTS RELATIVE A UNE DEMANDE D INSCRIPTION

FICHE DE RENSEIGNEMENTS RELATIVE A UNE DEMANDE D INSCRIPTION FICHE DE RENSEIGNEMENTS RELATIVE A UNE DEMANDE D INSCRIPTION Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Date et lieu de Naissance : à : Situation familiale : Marié(e) Remarié(e) Pacsé(e) Concubinage Veuf(ve)

Plus en détail

DEMANDE DE PRET. NOM :... Prénom :... Collectivité :... Code Collectivité :.

DEMANDE DE PRET. NOM :... Prénom :... Collectivité :... Code Collectivité :. DEMANDE DE PRET NOM :... Prénom :... Code tiers :... Collectivité :... Code Collectivité :. - Montant : de 400 à 6000 - Durée : de 12 à 48 Mois - Taux : entre 0% et 2,50% (en fonction de la catégorie de

Plus en détail

Les projets rêvés par les Français

Les projets rêvés par les Français pour Les projets rêvés par les Français Mars 2011 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l'étude A Les projets rêvés des Français B Le logement idéal des Français et l achat immobilier 2 1 La

Plus en détail

SECOURS REMBOURSABLES SUR FOND PROPRES

SECOURS REMBOURSABLES SUR FOND PROPRES SECOURS REMBOURSABLES SUR FOND PROPRES 1) Renseignements généraux : Nom : Prénom : Code tiers : Nom collectivité : Code collectivité : 2) Type de prêt souhaité (cochez la case correspondante) : Type de

Plus en détail

Baromètre satisfaction NOM DU SERVICE : Questions relatives à votre identification

Baromètre satisfaction NOM DU SERVICE : Questions relatives à votre identification Baromètre satisfaction NOM DU SERVICE : Questions relatives à votre identification 1. Votre Age : moins de 18 ans entre 18 et 25 ans entre 25 et 40 ans entre 40 et 60 ans plus de 60 ans 2. Votre Type de

Plus en détail

les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux

les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux Personnes et familles Vie familiale / vie à deux les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux www.notaires.paris-idf.fr Vie familiale, vie à deux LES CONTRATS DE MARIAGE ET LES RÉGIMES MATRIMONIAUX

Plus en détail

Le nouvel acheteur de solutions informatiques. Les lignes d affaires adoptent les technologies Cloud Infobrief IDC, sponsorisée par Cisco mars 2015

Le nouvel acheteur de solutions informatiques. Les lignes d affaires adoptent les technologies Cloud Infobrief IDC, sponsorisée par Cisco mars 2015 Le nouvel acheteur de solutions informatiques mars 2015 Aujourd hui, le nouvel acheteur de technologies est Le directeur commercial Les acheteurs de technologies sont majoritairement des responsables commerciaux

Plus en détail

Les Français et la banque en ligne

Les Français et la banque en ligne Les Français et la banque en ligne Rapport d étude réalisé pour monabanq. Décembre 2010 CREDOC / 17 mai 2011 1 Synthèse 1 Internet a modifié la relation des Français avec leurs banques en s imposant comme

Plus en détail

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé 48 4 MANAGEMENT IMMOBILIER : COMMENT LES ENTREPRISES GÈRENT LEUR SIÈGE SOCIAl Par Ingrid Nappi-Choulet, professeur à l ESSEC, fondatrice et responsable de l Observatoire du management immobilier. 4.1 /

Plus en détail

SOLLICITATION DE LA COMMISSION DU FONDS DE SOLIDARITE 2015-2016

SOLLICITATION DE LA COMMISSION DU FONDS DE SOLIDARITE 2015-2016 SOLLICITATION DE LA COMMISSION DU FONDS DE SOLIDARITE 2015-2016 Le Conseil d Administration de l Institut d Etudes Politiques de Grenoble a crée en 2001 un fonds de solidarité. Une aide financière pour

Plus en détail

Demande de Prise en charge Fonds de solidarité Carrefour Market

Demande de Prise en charge Fonds de solidarité Carrefour Market Demande de Prise en charge Fonds de solidarité Carrefour Market Le document doit être rempli intégralement et accompagné de pièces justificatives. Dans le cas contraire, la demande ne pourra pas être traitée.

Plus en détail

Observatoire 2014 de l image des banques

Observatoire 2014 de l image des banques Observatoire 2014 de l image des banques Contacts BVA Marie-Laurence GUENA Marion LAMBOLEY Contacts FBF Colette COVA Céline MESLIER Méthodologie Méthodologie Cette étude a été menée dans le cadre de l

Plus en détail

Fidelity International

Fidelity International Fidelity International Les Français et l assurance-vie 9 novembre 2006 Département Finance FICHE TECHNIQUE Méthodologie : Enquête téléphonique auprès de 2 échantillons représentatifs: Echantillon maître

Plus en détail

Population active et pauvreté en région Centre

Population active et pauvreté en région Centre Population active et pauvreté en région Centre Conseil Economique et Social Régional du Centre Janvier 2010 Partie I. Périmètre de l étude quatre ménages touchant le SMIC ou le RSA Nombre potentiel de

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE MARKETING DES MÉDIAS SOCIAUX?

QU EST-CE QUE LE MARKETING DES MÉDIAS SOCIAUX? Les médias sociaux sont maintenant presque aussi utilisés que le courriel pour partager des nouvelles et de l information en ligne. Facebook compte plus de 1 milliard d utilisateurs, plus de 55 millions

Plus en détail

Enquête globale sur la perception des clients dans l assurance

Enquête globale sur la perception des clients dans l assurance Enquête globale sur la perception des clients dans l assurance Le moment pour les assureurs de repenser leur relation client Forum International de l'assurance Casablanca 18 avril 2013 Enquête globale

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Assurance et Internet : Comment agissent les internautes?

DOSSIER DE PRESSE. Assurance et Internet : Comment agissent les internautes? DOSSIER DE PRESSE Assurance et Internet : Comment agissent les internautes? 5 avril 2007 Contact presse : Hmael.resch@empruntis.com 01.55.80.58.66 Empruntis.com en partenariat avec Market Audit a mené

Plus en détail

Le conjoint de l entrepreneur : quel statut choisir?

Le conjoint de l entrepreneur : quel statut choisir? Le conjoint de l entrepreneur : quel statut choisir? CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR Passer commande, recevoir des clients, émettre des factures, vendre des produits Le conjoint, qu il soit marié, partenaire

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Anne LOONES Marie-Odile SIMON Août 2004 Département «Evaluation des Politiques Sociales»

Plus en détail

Enquête nationale sur le développement commercial des PME. Etude réalisée du 15 juin au 15 août 2009 sur un panel de 240 PME de moins de 250 salariés

Enquête nationale sur le développement commercial des PME. Etude réalisée du 15 juin au 15 août 2009 sur un panel de 240 PME de moins de 250 salariés Enquête nationale sur le développement commercial des PME Etude réalisée du 15 juin au 15 août 2009 sur un panel de 240 PME de moins de 250 salariés 1 Sommaire INTRODUCTION... 4 1. SYNTHESE DE L ENQUÊTE...

Plus en détail

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice.

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice. Délégation interministérielle à la Famille ENQUÊTE SALARIÉS Baromètre de l Observatoire de la parentalité en entreprise, en partenariat avec la Délégation interministérielle à la famille et l Union nationale

Plus en détail

Demande de PRÊT PASS-TRAVAUX

Demande de PRÊT PASS-TRAVAUX CADRE RÉSERVÉ À SOLENDI Demande de PRÊT PASS-TRAVAUX Résidence Principale du Demandeur Dossier à retourner à : N Adhérent :... SOLENDI - Agence La Défense 21, esplanade de la Division du Général de Gaulle

Plus en détail

Les vacances des enfants et des jeunes aujourd hui en France

Les vacances des enfants et des jeunes aujourd hui en France Dossier de presse Conférence 2 avril 2012 Les vacances des enfants et des jeunes aujourd hui en France UNE INJUSTICE SOCIALE Ovlej Association constituée de La Jeunesse au Plein Air (La JPA) et de l Union

Plus en détail

Comportement client et promesse des marques sur les réseaux sociaux

Comportement client et promesse des marques sur les réseaux sociaux Comportement client et promesse des marques sur les réseaux sociaux secteurs d activité multiculturels. Le Customer Experience Lab -«CX Lab»- de Teleperformance ouvert en 2013 à Lisbonne, mène des recherches

Plus en détail

SARL JB PATRIMOINE FICHE D INFORMATION CLIENT PERSONNE PHYSIQUE

SARL JB PATRIMOINE FICHE D INFORMATION CLIENT PERSONNE PHYSIQUE 1 sur 7 Vous avez émis le souhait d obtenir une réponse d un professionnel contrôlé exerçant une activité réglementée. De la véracité et de l exactitude de vos réponses à ce questionnaire dépendra de la

Plus en détail

FICHE DE RENSEIGNEMENTS

FICHE DE RENSEIGNEMENTS FICHE DE RENSEIGNEMENTS INSCRIPTION 2014-2015 A rendre avant le 14 août 2014 Merci FAMILLE : 1 2 ENFANT(s) NOM de l enfant :...... PRENOM Né(e) le :...../../... Classe :..... Mon enfant ira à : la Garderie

Plus en détail

Les femmes et l entretien automobile

Les femmes et l entretien automobile Les femmes et l entretien automobile Contacts Presse : Mediabook Christine Pecastaing : 01 79 62 13 75 Mylène Ebrard : 01 79 62 13 73 christine.mediabook@leoburnett.fr/mylene.mediabook@leoburnett.fr CONTEXTE,

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 1 : Présentation de votre projet 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet

Plus en détail

Les Français et la banque en ligne

Les Français et la banque en ligne Les Français et la banque en ligne 11 Objectifs et Méthodologie Objectifs : Analyse du profil sociodémographique des clients des banques en ligne Historique et détention de produits financiers dans des

Plus en détail

AVANT-PROPOS. p.1. 1. Le profil-type des utilisateurs. p.3. 2. Les voyages en train. 3. La revente de billets de train. p.5. p.9

AVANT-PROPOS. p.1. 1. Le profil-type des utilisateurs. p.3. 2. Les voyages en train. 3. La revente de billets de train. p.5. p.9 AVANT-PROPOS Qui sont ces voyageurs qui achètent ou revendent leurs billets de train d'occasion sur Internet? L'utilisation des sites de revente de billets constitue-t-elle une tendance de fond ou, au

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES. «La situation en novembre 1999» (12 ième vague)

OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES. «La situation en novembre 1999» (12 ième vague) OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES «La situation en novembre 1999» (12 ième vague) et présentation des résultats de l enquête «Les incidences de la variation des taux sur l achat immobilier» Petit

Plus en détail

DOSSIER DE LOCATION. Cadre réservé au Cabinet BGI. Appartement : St F1 F2 F3 F4 F5. Adresse : Loyer : Provision sur charges :

DOSSIER DE LOCATION. Cadre réservé au Cabinet BGI. Appartement : St F1 F2 F3 F4 F5. Adresse : Loyer : Provision sur charges : 2 rue Anatole France 57300 HAGONDANGE tél : 03 87 58 71 20 - contact@bgi-immo.fr www.bgi-immo.fr DOSSIER DE LOCATION Cadre réservé au Cabinet BGI Type de bien Appartement : St F1 F2 F3 F4 F5 Maison Autre

Plus en détail

DOSSIER DE LOCATION. Cadre réservé au Cabinet BGI. Appartement : St F1 F2 F3 F4 F5. Adresse : Loyer : Provision sur charges :

DOSSIER DE LOCATION. Cadre réservé au Cabinet BGI. Appartement : St F1 F2 F3 F4 F5. Adresse : Loyer : Provision sur charges : 2 rue Anatole France 57300 HAGONDANGE tél : 03 87 58 71 20 - bgi-immo@dartybox.com www.bgi-immo.fr DOSSIER DE LOCATION Cadre réservé au Cabinet BGI Type de bien Appartement : St F1 F2 F3 F4 F5 Maison Autre

Plus en détail

Le Moteur de Recherche du Voyageur

Le Moteur de Recherche du Voyageur Le Moteur de Recherche du Voyageur Contacts presse : Kalima 01 44 90 02 36 Gersende Facchini : gfacchini@kalima-rp.fr Tygénia Saustier : tsaustier@kalima-rp.fr L EDITO Faciliter la recherche de voyages

Plus en détail

Karine POTHIN-CORNU AVOCAT A LA COUR

Karine POTHIN-CORNU AVOCAT A LA COUR Karine POTHIN-CORNU AVOCAT A LA COUR 10, rue des 3 frères Bernadac 64000 PAU TEL : 05.59.98.51.30 FAX : 05.59.83.81.26 LA SEPARATION DE CORPS La séparation de corps ne doit pas être confondue avec le divorce

Plus en détail

DEMANDE DE BOURSE D HONNEUR 2015 Groupe ISP

DEMANDE DE BOURSE D HONNEUR 2015 Groupe ISP DEMANDE DE BOURSE D HONNEUR 2015 Groupe ISP Ce dossier est à imprimer et à renvoyer rempli et signé à renvoyer (en ARRC obligatoirement) rempli ou à déposer impérativement au plus tard le 23 novembre 2014

Plus en détail

l argent et le crédit Étude sur les femmes,

l argent et le crédit Étude sur les femmes, Étude sur les femmes, l argent Ally McBeal,, Alice Nevers, Carrie Bradshaw, Clara Sheller qu ont donc en commun toutes ces femmes? Ces nouvelles héroïnes sont célibataires! Les femmes célibataires représentent

Plus en détail

DEMANDE DE REMBOURSEMENT DES COTISATIONS AVS

DEMANDE DE REMBOURSEMENT DES COTISATIONS AVS Envoyer à : Caisse suisse de compensation Case postale 3100 CH-1211 Genève 2 Ou autre caisse compétente Reçu le (ne pas remplir) DEMANDE DE REMBOURSEMENT DES COTISATIONS AVS 1. Données concernant la personne

Plus en détail

Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire. Septembre 2013

Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire. Septembre 2013 Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire Septembre 2013 1 Note méthodologique Etude réalisée pour : Wincor Nixdorf Echantillon : Echantillon de 1001 personnes, représentatif de la population

Plus en détail

5. Information et accès aux moyens de paiement

5. Information et accès aux moyens de paiement 5. Information et accès aux moyens de paiement Cette dernière partie mobilise des méthodes d analyse des données, permettant de mieux comprendre comment s articulent d une part l accès aux différents services

Plus en détail

café, restaurant & salon de thé DOSSIER DE CANDIDATURE franchise

café, restaurant & salon de thé DOSSIER DE CANDIDATURE franchise DOSSIER DE CANDIDATURE franchise 1. DEMANDEUR PHOTO ÉTAT CIVIL Nom Prénom Date de naissance Lieu de naissance / / Adresse Code postal Téléphone fixe Fax Ville tél portable: E-mail Situation familiale :

Plus en détail

Les Français, la réforme de l assurance maladie et la complémentaire santé

Les Français, la réforme de l assurance maladie et la complémentaire santé Centre de Recherche pour l étude et l Observation des Conditions de vie Les Français, la réforme de l assurance maladie et la complémentaire santé Étude réalisée à la demande du CTIP Marie-Odile Simon

Plus en détail

DOSSIER CVQ (Carte Vie Quotidienne)

DOSSIER CVQ (Carte Vie Quotidienne) DOSSIER CVQ (Carte Vie Quotidienne) LISTE DES DOCUMENTS A JOINDRE A VOTRE DOSSIER COMPTE FAMILLE Fiche compte famille jointe dûment complétée, datée et signée Fiche sanitaire jointe dûment complétée, datée

Plus en détail

2) Combien de déplacements professionnels avez-vous fait entre juillet et décembre 2013? : - Moins de 2 : 11 % - De 3 à 4 : 68 % - Plus de 5 : 21 %

2) Combien de déplacements professionnels avez-vous fait entre juillet et décembre 2013? : - Moins de 2 : 11 % - De 3 à 4 : 68 % - Plus de 5 : 21 % Résultats commentés du baromètre Final publié 1) Voyageurs d'affaires : entre juillet et décembre 2013, vous avez : Moins voyagé qu'au 1er semestre 2013 : 17 % Autant voyagé qu'au 1er semestre 2013 : 38%

Plus en détail

Page 2. Une façon simple pour améliorer la trésorerie de l entreprise

Page 2. Une façon simple pour améliorer la trésorerie de l entreprise Page 2 1. Qui je suis? Tout d abord, si vous ne me connaissez pas encore, permettez-moi de me présenter. Après tout qu estce qui me donne l autorité pour vous parler? Quelles preuves avez-vous que je peux

Plus en détail

Dossier de demande de SECOURS REMBOURSABLES En partenariat avec le Crédit Municipal de Bordeaux

Dossier de demande de SECOURS REMBOURSABLES En partenariat avec le Crédit Municipal de Bordeaux Dossier de demande de SECOURS REMBOURSABLES En partenariat avec le Crédit Municipal de Bordeaux 1) Renseignements généraux : Nom : Prénom : Code tiers : Nom collectivité : Code collectivité : Merci de

Plus en détail

Demande de Prêt «Aide au Logement Remboursable (ALR) - Acquisition / Construction»

Demande de Prêt «Aide au Logement Remboursable (ALR) - Acquisition / Construction» Demande de Prêt «Aide au Logement Remboursable (ALR) - Acquisition / Construction» Partenariat entre la Mutuelle de l Armée de l Air et la Banque Française Mutualiste BANQUE FRANCAISE MUTUALISTE Profession

Plus en détail

A PLUS FINANCE. A 7 mois des Présidentielles, Réforme fiscale 2007 : Quel accueil par les particuliers? Quelle place pour la fiscalité dans le débat?

A PLUS FINANCE. A 7 mois des Présidentielles, Réforme fiscale 2007 : Quel accueil par les particuliers? Quelle place pour la fiscalité dans le débat? A PLUS FINANCE A Plus Finance A 7 mois des Présidentielles, Réforme fiscale 2007 : Quel accueil par les particuliers? Quelle place pour la fiscalité dans le débat? 26 septembre 2006 Philippe TABOUIS :

Plus en détail

LES ENSEIGNEMENTS DE L OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES. LES CREDITS DE TRESORERIE AUX PARTICULIERS EN FRANCE

LES ENSEIGNEMENTS DE L OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES. LES CREDITS DE TRESORERIE AUX PARTICULIERS EN FRANCE LES ENSEIGNEMENTS DE L OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES. LES CREDITS DE TRESORERIE AUX PARTICULIERS EN FRANCE Michel MOUILLART Directeur Scientifique de l Observatoire de l Endettement des Ménages

Plus en détail

Dossier de candidature pour être accueilli(e)

Dossier de candidature pour être accueilli(e) Dossier de candidature pour être accueilli(e) Date de candidature Informations personnelles Nom Prénom Date de naissance Age Nationalité Marié(e) Divorcé(e) Vie maritale Célibataire Avez-vous des enfants?

Plus en détail

Etude patrimoniale Document de collecte d informations confidentiel

Etude patrimoniale Document de collecte d informations confidentiel Etude patrimoniale Document de collecte d informations confidentiel «Afin de permettre à Patrimmofi de réaliser une analyse correcte de ma situation patrimoniale, je, soussigné(e), certifie que les informations

Plus en détail

Se Renseigner sur la Loi

Se Renseigner sur la Loi Se Renseigner sur la Loi Le droit de la famille Les droits de mariage Les droits et les responsabilités Si vous êtes mariés ou si vous êtes dans une relation de conjoint de fait pour deux ans ou plus,

Plus en détail

Crédit à la consommation, un bon outil pour la rentrée?

Crédit à la consommation, un bon outil pour la rentrée? Crédit à la consommation, un bon outil pour la rentrée? Contexte Empruntis intervient sur le crédit depuis 15 ans 370 000 ménages nous sollicitent chaque année pour leur besoin en crédit à la consommation

Plus en détail

Suite au diagnostic petite enfance mené en 2011, Saint-Brieuc Agglomération a. sur les familles en horaires atypiques

Suite au diagnostic petite enfance mené en 2011, Saint-Brieuc Agglomération a. sur les familles en horaires atypiques sur les familles en horaires atypiques Suite au diagnostic petite enfance mené en 2011, Saint-Brieuc Agglomération a retenu un axe d étude : les modes de garde en horaires atypiques. Il s agit de rendre

Plus en détail

CONVENTION DE SECURITE SOCIALE ENTRE LA FRANCE ET LE MAROC DEMANDE DE PENSION DE VIEILLESSE

CONVENTION DE SECURITE SOCIALE ENTRE LA FRANCE ET LE MAROC DEMANDE DE PENSION DE VIEILLESSE SÉCURITÉ SOCIALE CONVENTION DE SECURITE SOCIALE ENTRE LA FRANCE ET LE MAROC Formulaire SE 350-13 DEMANDE DE PENSION DE VIEILLESSE (Articles 22 à 29 de la Convention - Articles 21 à 23 de l'arrangement

Plus en détail

Comment les Français gèrent-ils leur santé?

Comment les Français gèrent-ils leur santé? Shanghai Paris Toronto Buenos Aires Comment les Français gèrent-ils leur santé? Baromètre Santé - 2ème édition 11 septembre 2007 Cadre de l'étude POURQUOI CETTE ETUDE? L enseigne Kiria a pour but de développer

Plus en détail

Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France

Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France Juillet 2015 - Occurrence pour CCMO mutuelle Sommaire Contexte et méthodologie 3 1. Préparation

Plus en détail

Comment financer sa maison de retraite?

Comment financer sa maison de retraite? Les Essentiels Les Essentiels de Cap Retraite n 2 Comment financer sa maison de retraite? 6 FICHES PRATIQUES L accueil des personnes âgées Les tarifs en maison de retraite L APA en établissement L Aide

Plus en détail

Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois

Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois Préambule Ce guide vous est offert par William MEYER auteur du blog l'immobilier facile (http://l-immobilier-facile.fr)

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CLIQUEZ, TROUVEZ, L IMMOBILIER EN TOUTE SIMPLICITÉ

DOSSIER DE PRESSE CLIQUEZ, TROUVEZ, L IMMOBILIER EN TOUTE SIMPLICITÉ CLIQUEZ, TROUVEZ, L IMMOBILIER EN TOUTE SIMPLICITÉ DOSSIER DE PRESSE SOAZIG GUILLOUX contact@ouhabiter.com soazig.ouhabiter www.facebook.com/ouhabiter twitter.com/ouhabiter 02 31 06 24 76 www.ouhabiter.com

Plus en détail

Les Français et le pouvoir d achat

Les Français et le pouvoir d achat Contacts CSA Pôle Opinion Corporate : Jérôme Sainte-Marie, Directeur général adjoint Yves-Marie Cann, Directeur d études Les Français et le pouvoir d achat Sondage CSA pour Cofidis Septembre 2012 Sommaire

Plus en détail

Résultats détaillés. La personne est capable de donner un coût pour sa santé? Oui... 49%... 49% Non... 51%... 51%

Résultats détaillés. La personne est capable de donner un coût pour sa santé? Oui... 49%... 49% Non... 51%... 51% Résultats détaillés Pour l ensemble des questions traitées, on trouvera deux colonnes de pourcentages : - la première est sur la base des effectifs totaux (total inférieur à 100% pour les questions filtrées)

Plus en détail

DEMANDE DE PRESTATION

DEMANDE DE PRESTATION PRESTATION INTERMINISTERIELLE Séjour en centres de loisirs sans hébergement Si mini-camps, reportez-vous à la page 2 de ce document cette prestation est payée par période de trois mois. Le dossier doit

Plus en détail

1. Les comptes de dépôt et d épargne

1. Les comptes de dépôt et d épargne 1. Les comptes de dépôt et d épargne 1.1 Les comptes de dépôt 1.1.1 Le taux de possession d un compte de dépôt Le premier constat est celui d un accès important aux comptes de dépôt, quelle que soit la

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D AIDE SUR LE FONDS DE SOLIDARITE ET DE DEVELOPPEMENT INITIATIVES ETUDIANTES 2015/2016 UNIVERSITE PARIS-SORBONNE (P4)

DOSSIER DE DEMANDE D AIDE SUR LE FONDS DE SOLIDARITE ET DE DEVELOPPEMENT INITIATIVES ETUDIANTES 2015/2016 UNIVERSITE PARIS-SORBONNE (P4) DOSSIER DE DEMANDE D AIDE SUR LE FONDS DE SOLIDARITE ET DE DEVELOPPEMENT INITIATIVES ETUDIANTES 2015/2016 UNIVERSITE PARIS-SORBONNE (P4) SERVICE DES BOURSES 1 rue Victor Cousin 75230 PARIS cedex 05 Tél

Plus en détail

DÉCLARATION DE TRANSMISSION PAR DÉCÈS

DÉCLARATION DE TRANSMISSION PAR DÉCÈS DÉCLARATION DE TRANSMISSION PAR DÉCÈS Pour usage exclusif des successions traitées par les intermédiaires Nom de l'employé RÉPONDRE À TOUTES LES QUESTIONS DEMANDÉES EN MARGE JOINDRE LE PROFIL DU CLIENT

Plus en détail

É.D.A. : DEMANDE DE BOURSE

É.D.A. : DEMANDE DE BOURSE É.D.A. : DEMANDE DE BOURSE PROMOTION 2015-2016 NOM : (Pour les femmes mariées, indiquer le nom de jeune fille entre parenthèses) Prénom : Date et lieu de naissance : Domicile : Téléphone : E-mail : Avis

Plus en détail

L essentiel sur. Le crédit à la consommation

L essentiel sur. Le crédit à la consommation L essentiel sur Le crédit à la consommation Prêt personnel Prêt affecté Crédit renouvelable Qu est ce que c est? Le crédit à la consommation sert à financer l achat de biens de consommation (votre voiture,

Plus en détail

satisfaction client Relation client : satisfaction? fidélisation?

satisfaction client Relation client : satisfaction? fidélisation? Relation client : satisfaction? fidélisation? Un pilier fondamental de la GRC : la satisfaction client La gestion de la relation client Les missions de l entreprise Créer de la valeur pour les clients

Plus en détail

Creditor Metrics: Les Consommateurs et l Assurance des Emprunteurs en France

Creditor Metrics: Les Consommateurs et l Assurance des Emprunteurs en France Creditor Metrics: Les Consommateurs et l Assurance des Emprunteurs en France Présentation du rapport Août 2006 1 Table des matières Page Sur quoi porte cette étude? Quel est le but de cette étude? Quelle

Plus en détail

Enquête PME 2015 : Tour d horizon numérique des PME bretonnes

Enquête PME 2015 : Tour d horizon numérique des PME bretonnes Enquête PME 15 : Tour d horizon numérique des PME bretonnes Nicolas DEPORTE Observatoire du GIS M@rsouin Au cours du premier trimestre 15, 1550 PME bretonnes ont répondu à l «Enquête PME 15» en ligne ou

Plus en détail

Carte de crédit : 37% des Suisses détiennent deux cartes de crédit

Carte de crédit : 37% des Suisses détiennent deux cartes de crédit Carte de crédit : 37% des Suisses détiennent deux cartes de crédit En Suisse, la majorité des détenteurs de cartes de crédit utilise au moins une fois par semaine ce moyen de paiement. Comment les consommateurs

Plus en détail

DEMANDE D ATTRIBUTION D UNE BOURSE DES MINES ANNEE SCOLAIRE 2015/2016

DEMANDE D ATTRIBUTION D UNE BOURSE DES MINES ANNEE SCOLAIRE 2015/2016 DEMANDE D ATTRIBUTION D UNE BOURSE DES MINES ANNEE SCOLAIRE 2015/2016 1/ RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LE DEMANDEUR NOM : ADRESSE : CODE POSTAL : COMMUNE : Marié Veuf (ve) Séparé Divorcé Concubin/Pacsé Célibataire

Plus en détail

Les Français et le bien-être : Quoi de neuf?

Les Français et le bien-être : Quoi de neuf? Communiqué de presse A Paris, le 27 juin 2013 Les Français et le bien-être : Quoi de neuf? Darty, spécialiste du petit électroménager dédié au bien-être, a toujours été soucieux d anticiper les besoins

Plus en détail

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Description de l étude Depuis 10 ans, la CCI de Troyes et de l Aube s est résolument engagée dans une démarche de progrès, concrétisée par une

Plus en détail

etre agent immobilier

etre agent immobilier etre agent immobilier sommaire 11 Une profession critiquée mais enviée 13 Les professionnels de l immobilier en France 13 Histoire et géographie de l immobilier français 22 Les agents immobiliers aujourd

Plus en détail

Dossier d inscription Accueil de Loisirs Périscolaire

Dossier d inscription Accueil de Loisirs Périscolaire Foyer Laïque B.P 24 49520 Noyant la Gravoyère Tél : 02-41-61-93-70 Mail : virginieflep2@orange.fr Dossier d inscription Accueil de Loisirs Périscolaire Foyer Laïque B.P 24 49520 Noyant la Gravoyère Tél

Plus en détail

Crédit immobilier Bilan 2013, perspectives 2014

Crédit immobilier Bilan 2013, perspectives 2014 Dossier semestriel Crédit immobilier Bilan 2013, perspectives 2014 BILAN DE L ANNÉE 2013 : Evolution mensuelle des taux en 2013 : baisse de 0,10% du taux d intérêt sur 20 ans Evolution des taux depuis

Plus en détail

FORMULAIRE DE DÉCLARATION DE PATRIMOINE

FORMULAIRE DE DÉCLARATION DE PATRIMOINE FORMULAIRE DE DÉCLARATION DE PATRIMOINE TYPE DE DÉCLARATION: Entrée en Fonction Référence : Loi du 20 Février 2008 et Moniteur No. 17 Sortie de Fonction Titre de la Fonction Date de la déclaration../ /.

Plus en détail